6 juillet - 15 novembre2006

1er Jan - 18 Mai 2007

© Didier de Plaige

Didier de Plaige

FIN 2006...

De retour le 15 novembre de la 4ème Conférence de Las Vegas sur la Récupération d'Epaves, je vous livre quelques impressions rapides, quitte à revenir sur certains aspects lorsque j'aurai avancé dans les transcriptions :

Le Congrès qui se tenait à l'Hôtel Tuscany aura duré deux jours et demi, rassemblant environ 700 personnes. Des temps forts, mais également quelques présentations beaucoup trop généralistes - comme celle du Dr. Robert Wood sur les risques de contaminations ("pendant les récupérations de 1947, on a constaté que des Virus aliens avaient pu traverser les combinaisons de protection"), ou l'exposé de Michael Salla dont le charisme public ne m'a pas semblé à la hauteur de ses ambitions.

De son côté Nick Redfern, a concentré son exposé sur le laboratoire anglais de Porton Down (dans le Wiltshire), où le Gouvernement britannique mène une partie de ses recherches avancées, y compris sur les armes biologiques - mais sans apporter un commencement de preuve quant à ses implications dans le domaine E.T.

C'était une bonne idée d'avoir placé Stanton Friedman en ouverture et confié la clôture à Linda Howe, deux conférenciers professionnels extrêmement respectés. Le premier s'est amusé à recenser les dizaines de questions parmi les plus récurrentes relatives aux Ovni(s) et leurs occupants, pour y répondre avec une aisance remarquable. Parmi les classiques :

"Pourquoi ces crashes de soucoupes ?", "Pourquoi les aliens visitent-ils la Terre ?", "Pourquoi le gouvernement ne nous dit-il pas ce qu'il sait ?", "Pourquoi les aliens ne se posent-ils pas sur la pelouse de la Maison Blanche ou devant le bâtiment des Nations-Unies ?".

Quant à Linda Howe, elle a démontré une nouvelle fois avec quel talent elle savait amener les anciens militaires à se confier (dont Tom Sheppard). Son exposé était très attendu, puisqu'elle à été la seule capable de rassembler l'ensemble des participants. Une audience compacte a suivi sa conférence pendant une heure et demie, et quelques résidents de Las Vegas, dont John Lear en personne, sont venus occuper les derniers sièges pendant sa prestation.

Pour sa conclusion, dans une ambiance extrêmement attentive, et une pointe d'émotion dans la voix, elle nous restitue le dernier échange entre le jeune militaire Tom Sheppard et l'un de ses supérieurs :

Tom Sheppard : "Mais enfin, ne pensez-vous pas que le public doit voir ce que j'ai vu, et être tenu informé de ce qui se passe ?"

Colonel X - "C'est hors de question. Nous ne révèlerons jamais publiquement ce qu'il en est de la présence extraterrestre. Celà aurait trop de conséquences incontrôlables."

C'est cette attitude qui a déterminé le soldat Sheppard à témoigner aujourd'hui, se souvenant qu'on ne lui avait pas fait prêter serment de garder le silence.

A noter également l'exposé de Michael Lindemann sur l'analyse méthodique des Huit scénarios de contact, une réflexion qu'il avait conduite avec un groupe il y a six ans, mais dont les conclusions n'avaient jamais encore été publiées. L'exercice consistait à analyser les combinaisons entre ces aspects opposés d'une manifestation aliène : qu'elle soit progressive ou rapide - familière ou étrange - bienveillante ou malveillante.

Premier scénario : une manifestation progressive, d'apparence familière et bienveillante,

autre scénario : une manifestation rapide, d'apparence familière mais malveillante,

ou encore : une manifestation lente, d'apparence étrange, mais bienveillante...

En tout Huit scénarios sont possibles, le pire que notre humanité puisse redouter étant une manifestation rapide, étrange, et malveillante... Et le conférencier nous demande : "Quel est le scénario en cours actuellement ?"

Une telle Rencontre donne nécessairement lieu à quantité d'échanges privés : un témoin aura fait 2.000 kilomètres pour rencontrer un enquèteur, un producteur de Los Angeles en quète d'une histoire viendra rechercher des contacts privilégiés, une association d'ufologues sera constituée au plan régional... C'est donc en marge des exposés que j'ai recueilli l'info suivante :

Victor Martinez serait maintenant beaucoup plus prudent; par conséquent les destinataires de sa Liste de diffusion seront les derniers à l'apprendre, mais il m'est raconté que son Anonyme n'avait pas oublié le premier anniversaire de Serpo : dans la dernière semaine d'octobre il a tenté de lui faire parvenir un CDrom par le service postal. Pour une raison encore non-élucidée, le pli lui serait revenu. Or que peut contenir un support CD qui ne puisse être adressé par email, si ce n'est un film, ou une collection d'images ?... VM est donc maintenant dans l'attente d'un nouvel arrangement pour enfin réceptionner l'objet.

Toujours au sujet de l'Affaire Serpo, on se souvient de débats relativement techniques sur les adresses IP des sources des Messages, et celle de Rick Doty en particulier. Or un nouvel élément est venu tout remettre en question : dans un échange restreint avec des participants du forum OM, le Dr Kit Green a dévoilé que les services du Renseignement disposent d'un logiciel qui permet de naviguer et communiquer sur le Web en adoptant n'importe quelle adresse IP, ce qui permet de visiter un site ou d'adresser un email en se faisant passer pour quelqu'un d'autre : "La manipulation s'effectue en quelques minutes, et ne requiert aucune connaissance technique". Le procédé semble assez différent des anonymizeurs puisqu'il n'est pas question ici de masquer le code IP, mais d'emprunter une adresse spécifique. Si l'on en croit Kit Green, un civil comme Wayne J. pourrait même avoir eu accès à ce logiciel.

Voilà comment il aurait été possible à un provocateur de charger Richard Doty, par exemple, en le dénonçant comme la source de certains emails concernant Serpo, après avoir utilisé les coordonnées de sa machine pour envoyer des documents. J'ignore pour l'instant dans quel contexte Kit Green a été amené à révéler le procédé - lui qui a déclaré vouloir "en finir" avec Serpo - alors qu'à première vue son explication aurait plutôt tendance à éxonérer Doty...

C'est le 15 novembre que cet extrait du "Rapport sur le Gouvernement secret" (A Covenant With Death - 2 juillet 1989) de Milton William Cooper a refait surface en ouverture d'un nouveau Sujet sur le forum OM :

"Il fut ensuite entendu que la nation aliène et les Etats-Unis procèderont à un échange de 16 personnes dans le but d'apprendre les uns des autres. Les "invités" aliens resteraient sur Terre. Les "invités" humains se rendraient sur la planète d'origine des visiteurs pendant une durée convenue, puis reviendraient; ensuite, un échange aurait lieu dans l'autre sens. Une reconstitution de cet évènement a été mise en scène dans le film "Rencontres Rapprochées du IIIème Type"."

Entre 1970 et 1973, William M. Cooper a fait partie de l'équipe chargée de la synthèse du Renseignement auprès du Commandant en Chef de la Flotte du Pacifique. (http://www.psu.ru/perm/ufo/text/m_coop.txt)

La découverte récente de la déviation des micro-ondes... publiée le 20 octobre 2006 dans la revue "Science".

"WASHINGTON (AP) - Harry Potter apprécierait sûrement. Des chercheurs américains et britanniques ont conçu une cape d'invisibilité, qui certes n'est pas encore tout à fait au point, mais a déjà permis de rendre quasiment indétectable dans certaines conditions un cylindre en cuivre.

Le principe de cette technique futuriste est simple : les ondes, par exemple radar, passent autour de l'objet masqué comme s'il n'était pas là. Durant l'étude, les scientifiques ont réussi à rendre presque indétectable à des micro-ondes un cylindre en cuivre dissimulé par la cape.

Les micro-ondes rebondissent sur les objets, les rendant visibles et créant une ombre, bien que ce phénomène ne soit détectable que par des instruments. Si un objet peut être rendu indétectable à des micro-ondes, il peut également devenir invisible pour un radar, une perspective qui ne manquera pas de fasciner les militaires.

L'étude ouvre également des perspectives dignes de la science-fiction. Elle évoque en effet la possibilité d'améliorer la technique pour rendre des personnes et objets indétectables à la lumière visible.

En théorie, les chances d'adapter le concept à la lumière visible sont bonnes, souligne David Schurig, concepteur de la cape. Mais "d'un point de vue technique, c'est un vrai défi", ajoute le chercheur de l'université de Duke.

L'expérience du cylindre a été réalisée seulement cinq mois après que Schurig et d'autres chercheurs eurent publié une théorie montrant qu'elle devait être possible. "Nous avons fait ce travail très rapidement (...) et cela a conduit à une cape qui n'est pas optimale", reconnaît David Smith, co-auteur de l'étude. "Nous savons comment en fabriquer une bien meilleure".

La "cape" déjà existante, composée de métamatériaux - des matériaux composites artificiels - dirige les micro-ondes autour de l'objet caché. Outre le fait d'occulter des choses, rediriger des ondes électromagnétiques pourrait également s'avérer utile pour protéger des appareils électriques sensibles contre les radiations nuisibles, précise Smith.

La cape était seulement en deux dimensions et projetait une petite ombre, admet Smith. La prochaine étape sera de passer à trois dimensions et de supprimer toute ombre."

Cette nouvelle permet d'envisager, pour les apparitions soudaines d'Ovni(s), une explication qui reste à la portée des plus sceptiques : il reste que des engins pourraient se manifester en changeant de dimension, mais - en maîtrisant cette technique dans notre univers matériel - il leur serait possible de sembler se matérialiser-dématérialiser par l'action d'un interrupteur.

A. J. Gevaerd, Editeur du Brazilian UFO Magazine, et Directeur du "Brazilian Center for Flying Saucer Research" (www.ufo.com.br) adresse au public hors Brésil - le 16 novembre - une rapide présentation d'une interview avec Jan Val Ellam, pseudonyme littéraire de Rogerio de Almeida Freitas, originaire du Rio Grande do Norte. Cet homme est l'auteur d'une quinzaine de livres, et il assure environ 200 conférences chaque année sur le sujet des Ovni(s); il serait considéré dans son pays comme l'une des autorités dans le domaine de la Spiritualité :

"Freitas a eu une première rencontre très rapprochée avec des aliens le 18 Novembre 1999, à Natal, la capitale du Rio Grande do Norte, une nuit, à l'hôtel Ocean Palace, juste après que s'y soit tenue une réunion entre des techniciens de la NASA, de l'ESA et de l'Agence Brésilienne de l'Espace. A cette époque, il était le directeur général de cet hôtel. Il prétend qu'à cette occasion l'annonce lui fut faite que le contact attendu entre la race des humains et d'autres espèces se produirait 7 années plus tard. Depuis le mois de Mars 2006, il prétend avoir été contacté de nouveau, et il a reçu l'information selon laquelle ce contact pourra avoir lieu à tout moment entre le 16 Novembre 2006 et le 30 Avril 2007.

Les détails de cette manifestation lui ont été précisés comme suit : "D'immenses vaisseaux pourront être vus par tous, en tous points du globe. Ca ne devrait durer que deux heures, et les ETs n'entreront pas en contact direct avec les gouvernements, seulement avec quelques personnes choisies ici et là". Freitas affirme également que les apparitions d'Ovni(s) pourront être enregistrées par les medias, de telle sorte qu'il ne soit plus possible de douter de leur réalité. "Ils s'en iront après quelques heures, mais ils reviendront quelques mois plus tard, et plusieurs fois par la suite, afin que nous soyons préparés pour leur atterrissage.".

Gevaerd conclut : "C'est maintenant qu'il va lui falloir assurer !" Et il ajoute, pour se démarquer de son invité : "Pendant une trentaine d'années dans ce domaine, j'ai entendu toutes sortes de prédictions similaires. Ce qui a tranché en faveur de Freitas / Ellam c'est sa réputation personnelle, et c'est pourquoi j'ai publié cette interview. Je voulais simplement transmettre l'information, sans commentaires particuliers. Peut-être a-t-il été victime d'hallucinations, mais on doit considérer qu'il occupe des fonctions de haut niveau dans les milieux d'affaires. Il est tout à fait sain d'esprit, et il a beaucoup à perdre s'il ne se passe rien."

Le lendemain 17 novembre, dans un email collectif, A. J. Gevaerd se fait plus précis : "Je viens de recevoir un nouveau message de Freitas, pour m'annoncer qu'il était certain à 99.9% que la manifestation aura lieu demain. Alors, si Rogerio de Almeida Freitas / Jan Val Ellam doit être pris au sérieux, nous devrions assister à une apparition massive d'Ovni(s) dans le monde entier demain, Samedi, à 17h30 - heure du Brésil."

Depuis cette annonce le forum OM s'est animé : les participants calculent leurs décalages horaires avec le logiciel http://www.timeanddate.com/worldclock/ pour déterminer l'heure de l'évènement selon leurs localités (20h30 en France). D'autres se demandent s'ils n'ont pas déjà donné en mai dernier avec le faux Tsunami annoncé par le français Eric Julien de triste mémoire...

Ces prochaines 24 heures sont une occasion de se demander, comme ils le font en ce moment : "Et si ça devait se passer comme il est dit ?" Les réponses sont éclairantes puisque JakeReason quitterait probablement son boulôt "dans la semaine qui suit", il se mettrait en route pour "rencontrer des chercheurs, des Pasteurs, et divers écrivains réputés dans le domaine"... D'autres évoquent un "changement radical dans les rapports humains"...

Mais Jan Val Ellam devra revoir sa copie, si le public et les éditeurs de magazines veulent bien lui accorder une seconde chance..

Le 17 novembre, l'internaute Michel Actis, familier des forums ufologiques francophones, publie sur Ummo-Sciences ce lien qu'il a mis en place : "La théorie de Heim explique la possibilité de voyager dans un Univers parallèle permettant de parcourir 11 années lumière en 80 Jours..."

Pour mieux connaître et comprendre simplement la théorie de Heim : http://michel.actis.club.fr/Heim.htm

"Toute technologie suffisamment avancée est indiscernable de la magie". (Arthur C. Clarke)

Je viens de lire ce 18 novembre, sur un forum ufologique français cette réflexion un peu niaise à l'encontre du Rapport Cometa : "...Mais ce n'est pas un rapport officiel !"

Bravo! Quand nos généraux de réserve jugent indispensable d'alerter la Présidence et Matignon sur la réalité d'un tel phénomène, on devrait déconsidérer leurs analyses et leurs réflexions - simplement parce que ce n'était pas un travail de commande ? D'ailleurs qui peut affirmer que nos gouvernants ou leurs entourages n'ont pas souhaité la mise en place de cette commission ? Au fond, il est surement préférable pour un Président et un Premier Ministre de feindre une relative distance avec une manifestation Ovni qu'il n'est pas dans leur pouvoir d'expliquer ni de maîtriser.

Vingt-quatre heures après l'échec des prévisions du brésilien Jan Val Ellam, l'éditeur A. J. Gevaerd a changé de ton :

"Je n'ai pas encore eu de nouvelles de Mr. Ellam, qui m'avait promis de faire une déclaration aujourd'hui. La Communauté ufologique ici au Brésil manifeste une certaine impatience. Comme chacun s'en est rendu compte, il ne s'est rien passé hier, à l'heure qu'il avait annoncée, et nous ne sommes pas disposés à accepter un simple mot d'excuses, ni une explication bancale. Notre UFO Magazine brésilien doit maintenant poursuivre son investigation. La personne qui a fait cette annonce est responsable de ses allégations et nous allons le mettre à l'épreuve. Nous vous tiendrons informés des suites."

A. J. Gevaerd est sans doute en peine de contenir l'impatience de ses lecteurs - qui attendent vainement un mot d'explication - mais son site web propose toujours une quinzaine d'ouvrage de Val Ellam/Freitas, sans autres commentaires. Par ailleurs il est un fait que le créneau pour cette manifestation annoncée court jusqu'au 30 avril.

C'est du moins ce que l'écrivain et abducté Withley Strieber, auteur de "Communion", rappelle à ceux qui l'interrogent sur la fiabilité du brésilien.

Dans l'attente de nouvelles avancées, je me suis replongé dans l'un des ouvrages de Stanton Friedman, "Top Secret/Majic". En réponse à un journaliste français installé aux Etats-Unis - qui souvent sur des forums francophones nous explique que les américains auraient depuis longtemps adopté une politique quasi-transparente sur le sujet - je reproduis ici quelques paragraphes du livre :

"A la fin des années 70, le CAUS (Citizen Against Ufo Secrecy) a mené une bataille juridique contre la CIA et la NSA pour recenser les documents disponibles sur la question Ovni. La CIA a commencé par répondre qu'il n'y en avait aucun dans ses archives. Puis le CAUS a porté sa requète devant la justice. Dans le cours de cette procédure, la CIA a reconnu détenir 900 pages de documents classifiés, et a communiqué une liste de 57 autres documents provenant d'autres agences (dont 18 de la NSA). Suite à une nouvelle requète FOIA contre la NSA, la cour a découvert 239 documents, dont 160 émanaient de la NSA. L'agence a consenti à publier quatre de ces documents, mais s'est opposée à en divulguer 156 autres, refusant même de les communiquer au juge fédéral Gerhard Gesell.

Lorsque le juge reçut une justification de ce refus, sous la forme de 21 pages classifiées 'Above Top Secret', elles étaient elles-mêmes expurgées à 75%, le juge n'ayant pas le niveau d'accréditation requis pour en prendre connaissance ! L'affaire fut portée devant la Cour Suprême, qui finalement refusa de se prononcer."

Et Stanton Friedman conclut avec amusement : "Le fait de refuser toute divulgation au nom de la sureté nationale est en contradiction flagrante avec les précédentes déclarations rassurantes de l'Air Force, pour qui le phénomène Ovni ne représentait aucun danger pour le pays."

Nous avions précédemment évoqué la diffusion le 6 novembre du documentaire "Hangar 18-The UFO Warehouse!" [le Hangar des Ovnis], dans la série "UFO-FILES", de la chaîne américaine History Channel.

Quels mystérieux secrets recèle ce fameux Hangar 18, sur la Base de l'Air Force à Wright-Field (Ohio) ? La base, qui sera plus tard dénommée Wright-Patterson, a été le plus important complexe militaire en charge des opérations confidentielles. J'ai eu l'occasion de voir cet épisode de 45 minutes le 23 novembre.

Le film s'ouvre naturellement avec Roswell, et présente des reconstitutions de récupération d'épaves. Le chercheur et conférencier Stanton Friedman sert de lien au récit.

L'un des principaux témoignages inédits est celui du fils d'un des convoyeurs, un ancien as de la seconde guerre mondiale, surnommé "Black Mac" Macgruder : après avoir respecté sa parole pendant cinquante ans, sous la menace d'être traduit en cour martiale, son père a décidé de se confier à sa famille en 1997, peu avant de mourir : "Si je parle aujourd'hui, c'est parce que je veux que mes enfants sâchent que nous ne sommes pas seuls dans l'univers".

Officiellement, la base de l'Air Force, avec ses 22.000 employés, se consacre aux recherches avancées, ce qui justifie la politique du secret; un exemple est donné avec la duplication de matériels soviétiques... et la récupération de matériels ennemis, puis leur rétroconception, dans le cadre du Projet Moon Dust.

Le second cas reconstitué par la chaîne History Channel nous ramène en 1948, à Aztec. Un ovni intact laisse penser à un atterrissage plutôt qu'un crash. Mais divers témoignages parlent de 14 à 16 corps retrouvés.

Des gardiens, des pilotes, témoignent tout au long du documentaire, parce qu'ils ont eu le privilège ou l'opportunité de pénétrer dans le Hangar 18. Une secrétaire assermentée de la base a été retrouvée en 1997 par un enquèteur, et accepta de témoigner pour un reporter d'une radio locale. June Crain a eu en main un échantillon de métal à mémoire de forme. A 72 ans, elle décida de rompre le silence : "Ils m'avaient prévenue que je serais poursuivie à hauteur de 10.000 dollars si je parlais; mais à mon âge, que pourraient-ils contre moi ?" Elle quittera ce monde en 1998.

D'autres enquêteurs ont été sollicités, comme Leonard Stringfield, un ufologue spécialisé dans les récupérations d'épaves, ou Ted Philips, qui parmi quelques autres, affirme avoir vu des photos de corps aliens.

Des documents ont été retouvés, dont celui où le patron de la CIA, Edgar Hoover, se plaint que l'armée ait systématiquement mis la haute main sur toutes les épaves.

Puis en 1980-82, le transfert de ces activités se serait fait vers l'Aire 51.

Le Capitaine Robert Collins - qui a servi 6 ans sur la Base en 22 ans de carrière - a témoigné sur l'existence des sous-sols et leurs 4 immenses chambres-fortes, équipées de cylindres cryogéniques. A propos des corps récupérés, l'un des ufologues participant à l'émission n'a pas manqué d'évoquer l'énorme projet qui pourrait avoir consisté à décoder le génôme alien...

La "prédiction" du brésilien Jan Van Ellam aura inspiré l'abducté Whitley Strieber, qui nous propose ce texte titré : "En cas de contact" - et que je découvre le 24 novembre :

"L'ufologue brésilien Jan Val Ellam annonce qu'un contact pourrait avoir lieu entre le 16 novembre 2006 et le 30 avril 2007... Il est bien connu dans le domaine au Brésil, où l'activité de la communauté ufologique est très remarquable. Selon lui ça commencera par des manifestations de grande ampleur, tout à fait indéniables, dans plusieurs villes du monde, mais sans contact avec les populations.

Franchement, je serais stupéfait que les choses se produisent ainsi, mais je pense que les conditions dans lesquelles le contact pourrait être possible sont, en fait, à présent réunies, et ce n'était pas le cas jusque très récemment. Pour moi, ces conditions sont les suivantes :

1. Il y a un nombre suffisant de personnes capables d'avoir une attitude exemplaire pour influencer favorablement l'ensemble de notre espèce.

2. Notre science est maintenant suffisamment avançée pour apprécier les prouesses techniques autrement qu'en les qualifiant de surnaturelles, et que les individus impliqués dans le phénomène ne soient pas considérés comme des demi-dieux.

3. Il y a une sorte d'urgence qui surpasse le fait de nous laisser évoluer culturellement par nous-mêmes.

4. Nous sommes, espérons-le, une espèce qui mérite bien une telle mobilisation de moyens.

Je commencerai par la quatrième de ces conditions. Une espèce qui justifie cet effort est une espèce capable d'y répondre utilement. Ceci veut dire que l'inévitable confusion, la superstition et la crainte, qui surgiront lors du premier contact, seront par la suite sublimés par les individus et les cultures qui, faisant preuve de réalisme, intègreront les aspects positifs, ce qui ne devrait pas nécessiter de mobiliser des ressources supplémentaires.

Je pense qu'il existe bon nombre de preuves de contacts dans un lointain passé, mais le résultat fut que les visiteurs (les aliens) ont étés considérés comme des dieux et leur technologie nous est rapportée par les mythes. En d'autres termes, le contact était trop précoce et il a échoué.

La troisième condition est la nécessité. Depuis toujours, le message des visiteurs qui ont établi un contact avec les êtres humains, jusqu'à ce jour, est resté constant : l'environnement planétaire est dans un équilibre fragile. Nous sommes en situation d'échec, et le contact sera porteur du message que l'humanité doit agir collectivement pour tenter de redresser la situation. Une assistance minimale nous sera offerte, non pas dans le but de nous punir, mais par respect envers nos propres ressources, et dans l'espoir que nous serons capables de nous mobiliser.

La seconde condition est que la science soit suffisamment avancée de sorte que les prouesses observées ne nous apparaissent pas comme des tours de magie. Certains des phénomènes auxquels nous serons nécessairement exposés sont énumérés ici :

1. La capacité de lire dans les esprits. Ceci peut se faire de plusieurs manières, dont ces deux possibilités que j'ai pu observer et qui je le pense, utilisent des récepteurs radio extrêmement sélectifs qui sont capables de détecter et d'interpréter les infimes signaux radio émis par nos cerveaux, et par l'utilisation des micro-ondes, qui peuvent servir de porteuses.

2. La capacité de parcourir l'espace très rapidement sans avoir à consommer d'énormes quantités d'énergie. Je pense que celà s'explique par la capacité de produire de la gravité. Même si nous sommes encore très loin de maîtriser cette technique, au moins sommes-nous capables de comprendre que ça peut fonctionner, et donc ce n'est pas d'ordre magique.

3. La capacité d'organiser la matière au niveau atomique. Les technologies qui permettent de manipuler la structure de la matière sont à la portée de la science humaine, et le fait de les voir à l'oeuvre en d'autres mains devrait stimuler notre recherche, ce qui nous permettra également de progresser quant à la meilleure façon de faire de cette terre un vaisseau mieux adapté pour l'épanouissement et l'évolution de la vie vers un futur sans limites.

La première condition est qu'il y ait un noyau conséquent d'individus capables de réagir d'une façon appropriée. Après cinquante ans d'effort, chaque culture humaine a largement spéculé sur la possibilité de contact, cherchant quelle réponse serait la plus appropriée. A présent, je pense que la réponse objective surpassera probablement l'attitude superstitieuse pour la première fois dans l'histoire contemporaine. Ceci suppose que cette condition a été dument remplie grâce aux efforts de nombreux êtres humains et individus d'autres espèces qui se sont efforcés de créer une situation qui pourrait mener à un contact efficace.

Parmi ces personnes il y a quelques officiels du gouvernement et des militaires qui, pendant trois générations, avaient maintenu le secret dans ce domaine. Ceux qui occupent les fonctions les plus élevées savaient qu'un tel secret était nécessaire, afin de donner à la culture humaine les meilleures chances de se développer par ses propres moyens, et donc d'épanouir la conscience humaine aussi complètement que possible, avant qu'une interaction se produise. Jusque très récemment, le fossé entre nous et d'autres entités a été si grand que nous aurions cessé d'innover si nous avions été exposés à leurs avancées, et donc nous serions devenus un fardeau plutôt qu'une ressource. Je pense que ce ne n'est plus le cas aujourd'hui. Les progrès scientifiques ces dernières années ont démontré que nous serons en mesure de comprendre que des technologies avancées ne sont pas d'ordre magique, pour la seule raison qu'elles soient au-delà de notre compréhension.

Si le contact a lieu, il est important que la rupture sociale soit réduite au minimum, parce celà se produira dans un contexte de nécessité pressante. Nous devrons tirer le meilleur parti de chaque parcelle d'information que nous pourrons obtenir, afin d'être épargnés dans ce qui va se présenter comme des séries complexes de changements extrêmement périlleux dans notre environnement planétaire.

Je n'ai aucune idée si Jan Val Ellam a vu juste ou non. Mais les conditions pour le contact existent en effet maintenant, et elles n'ont jamais existé avant, au cours de ces dernières années.

Une autre possibilité serait que nous soyons capables de surmonter nos problèmes sans aucune intervention extérieure, pour faire nos premiers pas dans le cosmos par nos propres moyens. Bien sûr, ce serait l'idéal."

Le site web de Jan Van Ellam ne propose pas même une traduction de ses écrits en anglais. J'ai finalement trouvé le 25 novembre un texte assez long en portugais que je résume ici :

"Puisqu'il ne s'est rien passé le 18 novembre, je dois apporter quelques éclaircissements. Il n'est pas dans mon intention de me justifier ni d'expliquer, parce qu'il ne s'agit ici que d'une erreur humaine. Dans les livres que je publie, je prends toujours soin d'avertir qu'il faut traiter les informations avec circonspection. Car je suis toujours sujet à des erreurs. Ce n'est pas sur le fond que je peux me tromper, mais dans les détails. Je suis toujours le premier à le reconnaître. J'ai toujours dit que toute l'eau des océans . ne saurait être contenue dans une seule tasse, et de même un tel évènement céleste et spirituel ne saurait être entièrement compris compris à l'échelle de mon modeste cerveau humain. Pour autant je ne fuis pas mes responsabilités, j'assume les faits, et je reconnais en toute franchise qu'il m'est déjà arrivé de commettre des erreurs lors de communications médiumniques, c'est pourquoi je ne prétend pas être vraiment performant sur ce terrain. Je suis amené à porter des vêtements trop grands pour moi, mais, encore une fois, je ne fuis pas mes responsabilités, et je ne peux me détourner de mon devoir spirituel..

En résumé, il fallait sans doute que je perde toute crédibilité personnelle, avant que les évènements surviennent. Car je maintiens que celà doit se produire d'un moment à l'autre." (http://www.orbum.org/web/)

Dans le même registre, on relèvera cette information publiée le 10 novembre 2006, par le DailyNews de Londres, qui a annoncé en gros titre une nouvelle qui a fait sensation dans toute l'Angleterre : "Un des officiers du MOD (Ministery of Defense), Mr Nick Pope, a été démis de ses fonctions aujourd'hui, pour avoir déclaré publiquement et à plusieurs reprises au cours de ces dernières semaines, que les Aliens vont bientôt débarquer. Depuis des années, Mr Nick Pope était plutôt extrêmement réservé vis-à-vis de la possibilité de l'existence et de la présence Extraterrestre sur notre planète. Particulièrement modéré, ce fonctionnaire des services apprécié pour sa discrétion et souvent cité en référence par les sceptiques, multiplie depuis trois mois les déclarations fracassantes à la télévision anglaise, annonçant que les aliens sont non seulement déjà entrés en contact avec les humains, mais qu'ls vont bientôt se faire connaître publiquement".

Nick Pope sera en France pour participer aux "Repas ufologiques de Paris" puis sera reçu sur l'antenne de "Ici & Maintenant!" - le 6 mars 2007.

"Fastwalkers", un nouveau documentaire qui passionne les participants des forums anglophones, a été mis en ligne sur Google-Video le 27 novembre; il est produit par SafeSpace prod. et sa durée est de 1h37 minutes.

JakeReason : "C'est l'un des meilleurs documentaires qu'il m'ait été donné de voir. C'est rapport très circonstancié sur la realité de l'interaction des E.T.s avec l'homme sur Terre. Absolument fascinant !

Tout individu sain d'esprit, après avoir vu ce doc, ne pourra plus douter. Le fait que cette video soit disponible sur Google démontre que la Divulgation est en marche. Notez également qu'il n'a pas été censuré. Ce documentaire est encore plus convainquant que la Conférence Nationale d'information organisée par le Dr. Greer en 2001. Si vous voulez convaincre certains de vos amis, donnez-leur ce lien !"

Majortom : "C'est de loin le meilleur documentaire sur le sujet... Reçu cinq sur cinq... Un tour d'horizon complet de la communauté ufologique.... Ne le laissez pas passer !"

Epo3 : "C'est vraiment une synthèse fascinante sur l'avancée de la révélation. Je vais le partager avec mes amis et toutes mes relations...."

Le résumé de la production : "Fastwalkers" est un nom de code du NORAD (Commandement de la Défense Aérienne Nord-Américaine) qui sert à classifier les Objets volants non-identifés qui approchent de notre Terre depuis l'espace et pénètrent notre atmosphère. Certaines sources affirment que depuis ses installations souterraines dans les profondeurs du Mont Cheyenne, dans l'Etat du Colorado, le NORAD trace en moyenne 500 de ces "Fastwalkers" chaque année.

Pour la première fois, sous la forme d'un long métrage, Fastwalkers révèle cette information qui ne vous était pas destinée. De surprenantes photos et des films de Fastwalkers ont été collectés dans plusieurs parties du monde. Vous pourrez vous faire votre propre opinion à la suite de ce tour d'horizon, sur ce qui se passe réellement sur cette planète, au lieu d'accepter "ce qu'on veut bien vous raconter."

Vous pouvez voir et entendre ces analystes et chercheurs de premier plan que les gouvernements mondiaux auraient préféré tenir à l'écart : le Dr. Steven M. Greer, Steve Bassett, Jim Marrs, Robert O. Dean, le Dr. Michael Salla, Stanton T. Friedman, Alfred L. Webre, John Greenwald Jr., le Dr. Len Horowitz, le Dr. Richard Boylan, Jaime Maussan, Paola Harris, Jerry Pippin, le Dr. Bruce Maccabee, A. J. Gevaerd, Sean David Morton, Graham E. Bethune, le Colonel Wendelle C. Stevens, Monseigneur Corrado Balducci, James W. Deardorff, Phd., Robert M. Wood PhD, Charles Hall, Richard Dolan, Steven Jones, Rob Simone, Don Ware, Richard Giordano, James Courant, Dolores Cannon, Maurice Osborn, David Coote, Stoyan Cheresharov, Daniel Munioz, Lisa Davis, Bruce Jessop, Robert Miles, Alan G.Toleman, et Jutta Savill. La présentation est assurée par Erika Jessop.

Notre approche qui consiste à présenter des interviews de véritables connaisseurs de réputation mondiale, dans l'ensemble des domaines concernés, vous démontrera qu'il existe un "agenda secret" que les medias principaux évitent soigneusement de vous révéler."

Ce 3 décembre marque la première année de notre veille ufologique américaine, démarrée sur l'Affaire Serpo.

Deux petits messages sympas reçus ce jour :

"Bon anniversaire au site
Merci pour tout ce travail, c'est passionnant.
Bonne continuation,
Cordialement,

sylvie D."

"Un grand Bravo pour la mise à jour de ton site. C'est épatant (et utile) que tu tiennes ainsi ton journal ufologique, tu devrais le faire systématiquement, tu es très vivant à lire ... Quel cadeau tu fais à tes auditeurs/lecteurs !
(
Wladzia, Paris)"

Certains se demandent si le silence prolongé de Anonyme pourrait signifier que l'histoire est enterrée. Personne ne leur a encore annoncé que Victor est toujours en contact avec sa source, ni parlé de cette erreur d'aiguillage qui a différé la réception du CDrom supposé contenir des images.

Toutefois, en postant ceci le 5 décembre sur le forum Open Minds, JakeReason a prudemment laissé entendre qu'un cercle restreint continue de s'échanger des informations encourageantes :

"Je vous livre mes propres déductions, fondées sur ce que j'ai vu et entendu au cours des dernières semaines.

Serpo n'est pas mort, la diffusion d'autres messages a été planifiée et le processus est en cours. Le mois de Décembre doit marquer la reprise, mais certaines résistances au sein du groupe Request Anonyme se sont manifestées.

Paul McGovern a refait surface et un petit cercle de personnes informées par email continue d'échanger sur la problématique. J'ai fait partie de ce groupe restreint et je me prépare à publier une synthèse dans les prochains jours. Tout me conduit à penser que Rick Doty ne cherche pas à incarner Paul McGovern.

Je n'ai aucun doute qu'l va se passer quelquechose."

"De l'eau coulerait parfois à la surface de Mars, selon la Nasa"

Reuters - 6 décembre : Des photos prises par la sonde de la Nasa Mars Global Surveyor laissent penser que de l'eau liquide s'écoulerait périodiquement à la surface de Mars, découverte qui, si elle est confirmée, révolutionnerait la connaissance qu'ont les scientifiques de la "planète rouge".

La sonde en orbite autour de Mars a permis, grâce à ses clichés, de déceler des changements dans les parois de deux cratères, ce qui pourrait avoir été causé par un écoulement récent d'eau, écrit une équipe de chercheurs dans un article paru mercredi dans la revue Science.
On doit cette découverte à deux scientifiques de Malin Space Systems, basé à San Diego, qui manoeuvrent une caméra embarquée à bord de l'engin spatial.

Jusqu'à présent, les scientifiques avaient établi que de l'eau sous deux formes - gelée aux pôles, et aussi sous forme de vapeur - existait sur Mars, mais pour ce qui est de l'eau liquide, capitale pour l'existence de la vie, rien n'a encore été établi formellement.

Les scientifiques ont comparé des clichés de la surface martienne prises à quelques années d'intervalle (1999 et 2001 puis photographiées de nouveau en 2004 et 2005) et découvert l'existence de 20 cratères nouvellement formés par des impacts avec des corps célestes, ainsi que des éléments laissant penser que de l'eau a coulé le long des parois des cratères.

"Ces observateurs fournissent, à ce jour, les éléments les plus probants sur l'écoulement occasionnel d'eau à la surface de Mars", explique Michael Meyer, un des scientifiques du programme d'exploration de Mars.

Le Daily News qui titre : "Est-ce que l'eau coule TOUJOURS sur Mars?" apporte ce commentaire :

"La nuit dernière des experts ont annoncé que nos conceptions concernant Mars devaient être révisées, puisque la planète semble beaucoup plus active qu'on ne l'avait envisagé jusqu'à présent.

L'eau ne peut demeurer dans un état liquide à la surface, en raison des températures en-dessous de zéro et de la faible pression atmosphérique, qui la change en glace ou en gaz.

Mais certaines études ont permis d'envisager que l'eau liquide apparaisse par intermitences à la surface, en s'écoulant de sources souterraines."

http://www.lemonde.fr/web/video/0,47-0,54-842834,0.html

Sur la liste de diffusion francophone "Ummo-Sciences.org", le 7 décembre, 'GardenTeapot' a remarqué : "Voici qui serait un premier pas vers la possible présence de vie sur Mars comme nous le disent les Ummites depuis 40 ans. Ce n'est pas encore la vie, mais de l'eau liquide c'est un premier pas !!!"

Souvenons-nous que des expérimentateurs de la Vision à Distance, comme Courtney Brown - mais pas seulement -, affirment qu'il est possible de "visiter" les survivants d'un cataclysme martien, dans les profondeurs de la Planète rouge...

Le 10 décembre, le magazine américain "Atlantis Rising" consacre un important article à la présentation de l'Affaire Serpo, en choisissant comme point de départ le film "Rencontres Rapprochées du IIIème Type", sorti en 1977.

Avec cette phrase du réalisateur Steven Spielberg en ouverture :

"J'ai vraiment eu foi en mon projet quand j'ai appris que le gouvernement était CONTRE le film. Quand j'ai vu que la NASA avait pris le temps de m'écrire une lettre de 22 pages... j'ai alors su qu'il se passait vraiment quelquechose."

L'original est téléchargeable au format Pdf :

Le début de l'article revient naturellement sur la question que nous évoquions ici l'an dernier : "Spielberg avait-il bénéficié d'informations particulières ?"

"Dans le film 'Rencontres Rapprochées du IIIème Type', écrit et réalisé par Steven Spielberg, et sorti en 1977, un vaisseau alien se pose, selon un accord pré-établi avec le gouvernement US, sur un haut-plateau nommé The Devil's Tower, dans un coin reculé du Wyoming, et on assiste à un échange d'ambassadeurs. Un seul alien sort de l'engin, il est conduit à l'écart, sans doute vers un endroit sécurisé. Ensuite, douze astronautes Américains dans des combinaisons oranges, et portant des verres fumés, un paquetage à l'épaule, dix hommes et deux femmes, s'avancent vers le vaisseau pour être embarqués à destination de la planète d'origine des aliens. La scène précédente nous les montrait recevant la bénédiction d'un prêtre, qui les avait qualifiés de "pèlerins." Spielberg avait-il seulement conçu la séquence sur une idée personnelle, ou bien s'était-il basé sur des faits réels ?

Dans les milieux ufologiques, il est considéré comme largement probable qu'un atterrissage alien ait été arrangé à l'avance à proximité ou sur la base de l'Air Force à Holloman, au Nouveau-Mexique, en avril 1964. De ce fait, les plus convaincus estiment que Spielberg a pu avoir accès à cette information classifiée, et que l'échange d'émissaires avec une race extraterrestre a réellement eut lieu.

A présent, ce qui pourrait représenter une brèche sans précédent dans la politique gouvernementale du secret, quelques anciens militaires bien informés ont-ils franchi le pas en confirmant que cet échange est une réalité, et que les choses se sont pratiquement passées telles qu'elles sont montrées dans le film ?"

Le corps de l'article propose une présentation détaillée de l'histoire, sans apporter de nouveaux éléments. Aussi nous irons directement à la conclusion :

"Retrospectivement, on peut trouver désolant que le Président Kennedy n'ait pas vécu assez longtemps pour voir aboutir son initiative. Il a été assassiné cinq mois seulement avant le premier atterrissage. Aurait-il saisi cette occasion pour révéler la connexion extraterrestre, peut-être devant les caméras du monde entier ? Est-ce que celà aurait pu être son plan depuis le début [En ayant approuvé le programme d'échange dès 1962] ? Il est possible que certaines puissances en place n'aient pas voulu qu'on en arrive là. De toutes façons, nous devons remercier Steven Spielberg, pour nous avoir permis d'y assister."

Le lendemain, sur le forum OM, Jeddyhi estime utile de rappeller que Allen J. Hynek fut sollicité comme consultant, et même qu'il apparait brièvement à la fin du film... Hynek avait précédemment amélioré ka classification des 'rencontres rapprochées', afin que soient mieux documentés les rapports de manifestations.

Il aura fallu quelques semaines pour qu'elle se propage, mais la nouvelle qui fait en ce moment le tour des forums ufologiques, en raison de la personnalité et du parcours du français Jacques Vallée, membre distingué de la Volière, c'est la naissance du fonds d'investissement Red Planet Capital :

Washington Post - Mardi 31 Octobre & http://www.redplanetcapital.com

La NASA avait formé ce projet depuis bientôt un an : sélectionner un groupe d'experts en investissements privés, et leur confier la mission de gérer 75 millions de dollars de fonds publics sur cinq ans, pour soutenir les recherches de compagnies en développement.

C'est la troisième fois que le gouvernement s'adresse au monde des capital-risqueurs, après avoir mené des opérations similaires pour la CIA et l'Armée américaine.

Red Planet est dirigé par trois entrepreneurs, dont Jacques Vallee, co-fondateur du fond EuroAmerica, et ancien investigateur majeur pour le compte de la DARPA (Defense Advanced Research Projects Agency) et la National Science Foundation.

"L'un de nos objectifs est la miniaturisation tous azimuts, la multiplication des capteurs semi-autonomes, et même la mise au point d'un engin de surveillance de Mars. En raison des coups extrêmement élevés pour acheminer le matériel vers la planète, les gains de volume et de poids sont largement prioritaires."

Gorbachev et Reagan : une alliance militaire face à une éventuelle attaque venue de l'espace.

Le 29 octobre dernier, sur la chaîne italienne Rai Tre (dans le cadre du magazine Che Tempo Che Fa), l'ancien responsable soviétique Mikhaël Gorbachev est brièvement revenu sur le Sommet de Genève en 1985. On se souvient que Ronald Reagan avait publiquement évoqué une éventuelle menace aliène, dans un appel au rapprochement des blocs. Luca Scantamburlo rapporte avoir assisté à ce show télévisé :

Gorbachev : "C'était notre première rencontre, et nous avions les plus grandes difficultés à établir le dialogue... parce qu'il avait commencé par me traiter de Bolchévique borné et que j'avais rétorqué en le qualifiant de dinosaure."

Le présentateur : "Ca commençait mal !"

Gorbachev : "Mais au cours de ces deux jours, nous avons beaucoup progressé. A tel point que nous avons pu signer le document final par lequel nous affirmions que, en tant que Présidents, nous pensions que la guerre nucléaire n'était pas acceptable parce que personne n'en sortirait vainqueur."

Le présentateur : "Ca signifiait pratiquement la fin de la Guerre froide..."

Gorbachev : "Presque... Non ! Il a fallu encore un peu de temps. Le dialogue à cette époque était encore assez laborieux, parce que nous n'étions pas encore en mesure de nous rencontrer à mi-chemin. Je me souviens que durant une promenade dans les jardins de la villa où avait lieu le sommet, le Président Reagan a marqué une pause, et il m'a dit : 'Ecoutez-moi, Président Gorbachev. Si nous étions attaqués depuis l'espace, serions-nous capables de rassembler nos forces ? De nous unir ?' - Je lui ai répondu : 'J'ignore ce que vous en pensez personnellement, mais je suggère que nous nous rapprochions, que nous joignions nos efforts.' [...]"

gorbachev

Et Luca Scantamburlo conclut : "Ceci pourrait illustrer cette remarque de Zecharia Sitchin, dans son essai "Genesis Revisited" (1991) - "On peut envisager qu'une nouvelle ère de compréhension, de confiance et de coopération a pu résulter d'une menace étrangère envers l'ensemble des nations de la Terre.

Et peut-être est-ce toujours le cas." (http://www.ufodigest.com/news/1206/gorbachev.html)

Le 14 décembre, le Projet Camelot nous annonce la mise en ligne d'une nouvelle production video, l'interview de 75 minutes par Kerry Cassidy et Bill Ryan du 'Guerrier Ultime, Robert Duncan O'Finioan'. Il nous est présenté comme un sujet qui a été conditionnné, torturé, et contrôlé dans le cadre d'un programme MK-ULTRA hautement classifié, codé sous le nom de PROJECT TALENT.

"Vingt ans plus tard, Duncan, 46 ans - qui est d'origine Cherokee et Irlandaise - accepte de témoigner au sujet du Projet "Ultimate Warrior" : comment il a été choisi, façonné et mis à l'épreuve pour devenir une parfaite machine de combat, alliant une condition physique hors du commun et les capacités mentales exceptionnelles d'un espion psychique.

Il pense qu'il est maintenant l'un des vingt survivants sur un millier d'enfants soldats recrutés et entraînés en 1966. Résolu à rependre en mains sa destinée, Duncan O'Finioan parle sans appréhension et raconte en détails les épreuves qu'il a traversées."

Duncan Ofinioan

(http://projectcamelot.net/duncan_o_finioan.wmv)

Robert Duncan, ancien professionnel de kick boxing et instructeur de karaté, raconte comment il a été sélectionné à l'âge de 7 ans. Sa mémoire aurait alors été effacée pendant une période de deux ans. Puis de nouveau à partir de l'age de 14 ans jusqu'à 18 ans. Les souvenirs de cette époque lui seraient revenus il y a 8 ou 9 ans, après un accident de voiture, et l'examen d'imagerie médicale qu'il avait alors subi. Il raconte avoir été entraîné dans la mythique "ferme" de la CIA.

Son père, mort depuis une quinzaine d'années, aurait été lui-même un agent de la CIA. Parmi ses souvenirs reconstitués :

- La mission annulée qui consistait à "liquider" le futur Président des Etats-Unis, George W. Bush, alors dans un état alcoolique très avancé;

- Les difficultés à gérer des capacités physiques et psychiques sur-développées... y compris peut-être celle d'anéantir un ennemi sans le toucher, et de passer à travers un mur;

- Comment, à la tête d'un commando de 11 enfants, il dit avoir été envoyé au Cambodge pour décimer des troupes de Khmers Rouges... par le seul pouvoir concentré de leur mental;

- Comment son bras droit aurait été "cablé", pour lui conférer une force et une vitesse surprenantes;

- Plusieurs assassinats programmés, dont des Américains ont été la cible, sous les ordres d'une mystérieuse agence;

- La sélection, les tortures, et les techniques brutales de formation qu'il avait endurés... dont des enfants seraient toujours vistimes, encore aujourd'hui.

Robert Duncan O'Finioan propose à la vente un premier recueil de nouvelles.

Bill Ryan apporte ce commentaire sur le forum OM :

"Nous avons monté environ 60% du matériel dont nous disposions après l'interview de Duncan. Nous n'avons donc pas évoqué son implant dans sa main droite (clairement visible - mais on ignore à quoi il sert), et le fait qu'il sera totalement sourd d'ici un an. (Il nous en avait parlé hors caméra. En comparaison à ce qu'il a enduré, celà lui parait d'une importance relative). C'est l'une des personnes parmi les plus courageuses et les plus exceptionnelles que nous ayons rencontrées jusqu'ici."

Espérons que cet éventuel implant "bien visible dans la main droite", résistera davange à l'analyse que celui du français Eric Julien, identifié comme un simple kyste par l'expert médical de la chaîne anglaise SkyOne. Encore faudrait-il que le Projet Camelot se donne les moyens d'investiguer plus en profondeur. Au final, nous n'avons qu'un récit linéaire, sans recoupements ni commencement de preuves..

J'allais oublier la prophétie finale, car Duncan O'Finioan termine par une vision qui concerne selon lui un futur très proche : "J'ai vu les Etats-Unis coupés en deux par une coulée de feu (...) il n'y aura aucun endroit où se réfugier, c'est pourquoi j'ai déjà pris les dispositions nécessaires afin que ma famille et moi disposions de moyens mobiles..."

On l'a vu le 25 mai dernier avec la fausse alerte d'un méga-Tsunami dévastateur sur l'Amérique (adaptée par le même Eric Julien d'après Ned Dougherty, auteur de "Voie Express pour le Paradis"), la tentation de prophétiser est un besoin irrépressible chez les auteurs en mal de reconnaissance, mais elle n'assure qu'une gloire éphémère.

Prochains interviews du Projet Camelot en cours de montage : Gordon Novel et Clifford Stone. Du fait que Robert Duncan a été filmé dans le Kentucky, on peut supposer que Bill & Kerry auront profité de l'occasion pour tourner l'entretien envisagé et accepté par le Capitaine Robert Collins, qui réside dans l'état voisin de l'Ohio.

17 décembre : Tacitus Monroe, le corbeau de Serpo, a repris du service. Il publie deux images, sans doute pour narguer Victor Martinez, puisqu'il ajoute pour seul commentaire : "Ce que vous verrez prochainement sur une liste de diffusion près de chez vous".

En effectuant une recherche sur Google images avec les mots "Gringing stones" (pierres à moudre), Ufonaut a localisé en 3 minutes l'origine de la seconde photo, le site http://www.edunetconnect.com/cat/timemachine/10000ea.html

Tacitus est revenu se justifier : "Je voulais seulement donner aux participants l'occasion de faire leurs preuves. Vous avez été admirables. Merci. Le jeu a assez duré". Mais il n'a toujours rien à dire. Une supposition de Shadow est que le provocateur, récoltant la monnaie de sa pièce, a été manipulé à son tour, poussé à croire que ces images seraient prochainement diffusées sur la liste de Victor et présentées comme "vraies"..

A son tour Victor Martinez se moque du corbeau, en produisant plusieurs photos que les américains appellent "Sundogs", c'est-à-dire des phénomènes naturels de réfraction de la lumière sur des cristaux de glace. Mais il cherche seulement à gagner un peu de temps, pour comprendre ce qui s'est réellement passé. Parce qu'il s'est passé quelquechose d'assez peu ordinaire en ce dimanche

Le 18 décembre, Victor nous revient sous des airs embarrassés :

"Je vous écris ce qui va suivre afin que tout soit vraiment transparent et que vous n'alliez pas croire que Bill Ryan ou moi vous "cachions des choses", parce que ce n'est PAS et ça n'a jamais été notre mode de fonctionnement.. Je me retrouve dans une situation vraiment étrange, très incomfortable. Je pensais que j'étais sur le point de vous communiquer/diffuser des photographies confidentielles prises sur la Planète Serpo.

En fait, c'est partie remise. Bill doit publier un communiqué dans les prochaines heures, pour vous expliquer la situation dans ses propres termes."

Ensuite il se confie longuement. Le mieux est de reprendre ici sa propre chronologie des évènements :

* Samedi 9 décembre 2006 : Il est environ 9h. J'évoque avec CHRIS IVERSEN, le Principal Modérateur du Forum OM, un certain nombre de choses, et il me demande si j'ai reçu quelquechose de ANONYME, ou si j'ai d'autres nouvelles. Je lui réponds "non," et il me souhaite un bon repas d'anniversaire...

Plus tard dans l'après-midi, j'ouvre ma boîte à lettres, et je découvre un CD dans un emballage anonyme. J'ai tout de suite su ce que j'avais en mains, et je suis allé directement chez Kinko's pour le regarder. Comme je suis incapable de placer un disque dans un ordinateur, j'ai fait appel à l'un des employés, en lui offrant 20 dollars de l'heure en plus de son salaire.

Chaque image ou fichier pesait 13.946 Mo, le genre de choses que je n'aurais jamais pu recevoir sur mon compte WebTV qui est limité à 10 Mo.

J'ai fait faire deux copies, et je suis rentré chez moi. J'ai fait croire aux employés qui avaient pu apercevoir ce travail qu'il s'agissait de scènes tirées d'un prochain film de Science-Fiction.

* Lundi 11 décembre 2006 : j'ai fait passer le disque à un analyste numérique à la retraite, qui a travaillé pour le renseignement, un spécialiste des données et de l'imagerie pour la NSA [il est basé à Linthicum, MD]. J'avais aussi acheté des CDs de musiques pour accompagner la centaiine de photos

Nous avions commencé à travailler sur cette diffusion des IMAGES de SERPO depuis Septembre 2006.

* Jeudi 14 décembre 2006 : j'ai déjeûné avec mon co-modérateur, collègue et ami Bill Ryan, et sa compagne entre 11h12 et 13h24.

J'ai informé Bill de ce que j'avais reçu, je lui ai dit ce que j'avais fait du disque, et j'ai évoqué ce que je comptais faire la semaine suivante [cette semaine] concernant les cinq (5) images qui m'avaient été envoyées sur les directives de ANONYME.

Je n'avais sur moi que la photo des "Levers de Soleils" lors de cette rencontre avec Bill et Kerry. Bill m'a indiqué le FTP du site SERPO.org, aussi j'ai envisagé que mon contact et ami de la NSA pourrait lui envoyer le tout, directement par ce moyen.

* Jeudi 14 décembre 2006 : Mon ami de la NSA me téléphone vers 18h pour m'informer [avec regrets] qu'il s'est trouvé confronté à une masse de problèmes avec ce que le "Gardien du Seuil" de ANONYME m'a fait parvenir. Je suis atterré, EXTREMEMEMENT DESAPPOINTE et découragé par ce qu'il a à dire; la conversation aura duré quatre (4) heures.

NOTE : Vous trouverez en bas de page l'analyse critique des images par mon contact professionnel de la NSA.

* Jeudi 14 décembre 2006 : Vers 23h, j'adresse un e-mail URGENT destiné à ANONYME, pour lui faire part de certains des problèmes signalés par mon ami de la NSA. Je lui demande avec insistance de me fournir une explication.

Alors qu'il m'adressait régulièrement 2-3 emails par jour, JE N'AI PAS EU LA MOINDRE NOUVELLE DE SA PART jusqu'à aujourd'hui, lundi 18 décembre 2006 à 6h du matin.

* Vendredi 15 décembre : à 10h du matin, j'envoie à Bill une copie du CD sur lequel se trouvent les images non-compressées; je ne garde AUCUNE copie personnelle.

* Vendredi 15 décembre : Vers 20h, toutes les images [compressées] ont été téléchargées par mon ami de la NSA sur le site web de Bill, Serpo.org.

* Samedi 17 décembre : Juste après le brunch dominical, il est 13h30, Bill m'appelle précipitamment sur mon portable. pour m'annoncer que son site SERPO.org a été craqué et que deux (2) des photos ont été publiées sur un site de DEbunkeurs !

Les images sont rapidement identifiées comme des FAUX - ce que Bill, mon contact de la NSA et moi-même savions déjà - et d'ailleurs notre intention n'était PAS de les présenter comme authentiques... en aucune façon.

Paradoxalement, cet ACTE CRIMINEL nous aura servi ! Il est important de remarquer que les images dérobées par le CRIMINEL INFORMATIQUE (probablement depuis l'Angleterre) n'étaient PAS les originaux que j'avais reçus du "Gardien du Seuil"; c'étaient les images compressées en JPG et nous avons toute de suite réalisé qu'elles provenaient du site de Bill en raison d'une autre mesure de sécurité :

Les images du CD ORIGINAL qui m'avait été envoyé n'avaient pas du tout les mêmes noms; celles qui ont été téléchargées sur le site de Bill avaient été REnommées par mon contact de la NSA pour apparaître dans l'ordre du téléchargement. C'est COMME CA que nous AVONS SU qu'elles avaient été obtenues illégalement à partir du site web de Bill.

NOTE : Si je suis dégoûté ? Vous n'imaginez pas à quel point je suis scandalisé ! Des chercheurs PROFESSIONELS ne vont PAS fouiller dans les ordinateurs personnels, ils ne s'introduisent pas chez vous pour y placer des mouchards téléphoniques, ou des traceurs-espions [comme c'est arrivé récemment à deux chercheurs de renom au Nouveau-Mexique].

REFLECHISSEZ UN MOMENT : essayez de vous imaginer des enquèteurs professionnels comme Stan Friedman, Nick Redfern, Timothy Good, le Dr Bruce Maccabee, le Dr James Deardorff, Bob et Ryan Wood, Paola Harris, Jim Marrs, Bob Collins, etc., qui auraient recours à ce genre d'ACTIVITE CRIMINELLE.

Je ne citerai pas ici le nom de guerre que s'est donné ce rat d'égout... je ne lui ferai pas cette joie.

Nous avons évoqué la mise en ligne de ces documents, et Bill m'a dit qu'après avoir pu voir l'ensemble des images (souvenez-vous qu'il ne les avait pas toutes vues lors du déjeûner jeudi), il a changé d'avis et a décidé de les RETIRER. Ces cinq (5) images devront attendre une nouvelle clarification de la part de ANONYME.

NOTE : Seule la photo des "Levers de Soleils" est visible actuellement sous le titre "94 sur 100."

Je suis en accord avec sa décision... et je l'approuve quoiqu'il décide de faire à ce stade; il a toute ma confiance.

NOTE : Ceci explique POURQUOI on passe de "100 sur 100" à "95 sur 100" [dans le domaine public] puis enfin à "94 sur 100."

DECLARATION FINALE :

Bill et moi ne savons PAS ce qui s'est VRAIMENT passé... il est possible d'élaborer toutes sortes d'hypothèses.

a) Puisque nous n'avons PAS affaire à l'ANONYME d'origine, tout celà pourrait bien être une campagne de Désinformation mise en place pour INVALIDER les Messages du premier ANONYME que j'avais publiés entre le 2 novemnbre et le 21 décembre 2005. En d'autres termes, un effort concerté serait à l'oeuvre pour effacer l'histoire du "Projet SERPO" et tenir le public à l'écart, allant même jusqu'à l'empêcher d'envisager qu'un tel programme d'échange ait pu avoir lieu.

b) Le journaliste d'investigation GARY S BEKKUM, auteur du site http://www.starstreamresearch.com/
a évoqué le fait que par le passé [à propos de documents MJ-12], des éléments d'information "au-dessus de top secret" [le Message #19 du "Projet SERPO" que l'on retrouve confirmé ici : http://www.lanl.gov/history/index.shtml ]
ont été/ou sont encore mélangés à de pseudo-révélations sur les Ovnis.

c) Ce pourrait être une manière de tester la crédulité du public qui aimerait/souhaiterait croire que les fausses images qu'on lui montre puissent passer pour des vraies.

d) Ce qui est montré avec "94 sur 100" et les quatre (4) autres images gardées en réserve, pourrait bien être une représentation de ce que les 11 Membres d'Equipage ont vu sur SERPO [j'en doute], mais elles ne sont PAS authentiques.

En fait, elles ont TOUTES une origine TERRESTRE, ainsi que l'a démontré l'équipe d'investigation du Forum Open Minds, et c'est par eux que Bill et moi avons été alertés.

Si ANONYME n'a pas été en mesure d'obtenir les documents ORIGINAUX d'une source fiable à Bolling AFB [là où tout le matériel/les fichiers/les photos/les cahiers du "Projet SERPO" sont entreposés], afin d'en tirer des copies AUTHENTIQUES à partir des VRAIS originaux, alors il aurait du me le dire ouvertement afin que ce soit clair pour moi de même que pour tous les autres.

Au lieu de celà, Bill et moi nous retrouvons dans une position très inconfortable, à devoir SOUSTRAIRE de l'information - en priver toute la communauté ufologique - et nous détestons l'un comme l'autre nous retrouver dans une telle situation.

e) Le Dr CHRISTOPHER M "Kit" GREEN, membre de l'"Equipe des 5"
http://www7.nationalacademies.org/afstb/tiger_home_page.html
m'avait écrit cet email privé, avec le Dr Hal Puthoff en copie, le jeudi 10 novembre 2005 :

VICTOR :
Je respecte et soutiens totalement ce que vous avez entrepris. Je n'ai PAS la moindre idée de ce qui se passe [concernant les Messages de SERPO], mais Hal et moi pensons que c'est TRES important et TRES COMPLEXE.
...."

La PRESCIENCE du Dr Green et son commentaire plein de bon sens - publié il y a plus d'un an - est toujours autant d'actualité ! Ce qu'il sous-estimait peut-être - ou peut-être pas - c'est l'extraordinaire complexité de cette affaire Serpo ! Bill et moi sommes sidérés.

"Plus les choses EVOLUENT, plus ça revient au MEME."

Ce que les détracteurs ne savent pas, c'est justement l'étendue de ce qu'ils ignorent.... Je veux dire par là que si le public dans son ensemble connait 250 éléments du puzzle SERPO, et que les abrutis du forum des débunkeurs en connaissent 500, ce qu'ils continuent d'IGNORER c'est qu'il y a encore 500 autres éléments à découvrir dont Bill et moi AVONS CONNAISSANCE !

C'est ce que j'entends par : "Ce qu'ils ne savent pas, c'est justement l'étendue de ce qu'ils ignorent."

FACE A LA REALITE : Est-ce que tout celà implique que le "Projet SERPO" n'a jamais vu le jour ? NON, pas du tout ! En fait - de mon point de vue - ça confirmerait plutôt que ça s'est réellement produit puisque TANT d'individus semblent à l'affut derrière chaque caillou en train d'essayer de le DIScréditer ... mais POURQUOI ?
POURQUOI ne s'en prennent-ils pas à la Théorie de la Terre Creuse, aux évènements de la Forêt de Rendelsham, à l'Incident de Kecksberg, à Betty & Barney Hill, etc.?

POURQUOI le "Projet SERPO?!"

Leur obsession envers ce projet au point d'y penser 24/7, suggère en effet que vous êtes TOUS bien trop stupides pour vous faire une idée par vous-mêmes, et ils s'autorisent à venir vous prendre par la main pour vous montrer où se trouve "la vérité."

Qu'ils aillent au diable... Jugez par vous-mêmes sur les PREUVES qui vous sont apportées et demeurez libres de vos opinions... Ne laissez pas ces SERPO-névrotiques, glandeurs en pantoufles, et polleurs de forums décider pour vous !

------------------------------------------

LETTRE OUVERTE A MON ANONYME ORIGINAL :

Le 1er novembre 2005, vous m'avez adressé un email dévastateur qui avait pour titre, "Explosif !" si vous vous en souvenez. Ce premier email, suivi par des centaines d'autres - [dont beaucoup n'ont pas été publiés, représentant plus de 3.200 mots, et que j'ai conservés en lieu sûr, à l'abri des hackers], que j'avais résumés sous la forme de communiqués très exhaustifs - venait d'inaugurer un phénomène mondial parmi la communauté ufologique, amenant à considérer une possibilité qui n'avait jamais été envisagée jusqu'ici :

A savoir, que le gouvernement US avait envoyé 12 astronautes militaires de la Terre vers un autre monde pendant 13 ans.

WOW!

Grâce à la gentillesse, la générosité, et l'assistance technique de Bill Ryan, mon co-modérateur - et à ma prestigieuse Liste de Diffusion ufologique - nous avons réussi à faire entendre votre message et votre histoire dans la communauté ufologique, jusqu'à toucher un large public moins averti. Encore très récemment des magazines continuent de véhiculer l'histoire du "Projet SERPO", malgré tous les Débunkeurs de la Terre ! Veuillez vous reporter au numéro de Jan/Fev. 2007 du Magazine ATLANTIS RISING, pages 29, 31, 63, et 64.

Dans votre email en date du 14 décembre 2006, titré "Problèmes", vous me faites comprendre qu'il y a "trop d'individus qui cherchent à percer mon identité", et vous m'avez demandé de supprimer tous vos emails, ce que j'ai donc fait sans tarder, SAUF le tout premier du 1er novembre 2005.

Je peux comprendre que vous souhaitiez vous retirer et laisser un autre ANONYME prendre la suite... Pourquoi devriez-vous subir la frénésie de tous ces curieux, qui sont étonnament bien plus préoccupés de savoir QUI vous êtes, que de se pencher sur l'information et les messages en eux mêmes ?! J'en serais sûrement au même point que vous !

J'ai une profonde ADMIRATION et le plus grand RESPECT pour toutes ces années où vous avez servi le pays, et votre immense contribution en tant qu'éditeur du "Livre Rouge," lequel est offert au Président des Etats-Unis tous les cinq (5) ans, et rassemble toutes les données concernant les contacts des aliens avec les U.S. et les autres pays.

Par ailleurs, j'ai été très heureux d'apprendre de l'un de vos collègues - qui a le rang d'attaché de Cabinet et dont je suis un ami - que vous aviez été très heureux de recevoir le colis de 12 kgs que je vous avais envoyé pour Noël 2005.

J'espère que vous garderez un bon souvenir de moi en parcourant ce merveilleux livre que j'y avais ajouté, L'UNIVERS : LE GUIDE ULTIME EN IMAGES et que vous aurez remarqué que j'avais placé le marque-pages... à la page 404 pour indiquer l'origine de nos "amis très particuliers"

JE SAIS que vous allez venir en Californie pour le XXXXX XXXXX XXXXX dans la Ville de XXXXX, et Bill Ryan et moi-même vous réitérons notre invitation permanente, afin que vous puissiez envisager de reprendre contact avec l'un de nous deux, dans le cas où vous souhaiteriez reprendre et poursuivre vos efforts en vue de la Divulgation. Parce que VOUS-MEME, vos collègues de la DIA, ainsi que Bill et moi, avons jusqu'ici obtenu des résultats très favorables en propageant ces éléments en direction d'une audience très étendue.

Dans ce colis, j'avais également rappellé toutes mes coordonnées - elles n'ont pas changé - y compris des photos de moi pendant des remises de prix dans le domaine éducatif, ma bio, etc.

UNE NOUVELLE FOIS : Bill Ryan se joint à moi pour vous souhaiter le meilleur et nous respecterons votre décision, quelle qu'elle soit, concernant les prochaines révélations OVNIs/SERPO.

------------------------------------------

QUELQUES BRIBES CONCERNANT L'ACTUEL ANONYME :

Bien qu'à présent je ne demeure peut-être pas dans les meilleurs termes avec lui/elle, je ne reproduirai ici AUCUN des emails que j'ai reçus de Septembre 2006 jusqu'à ce jour. [En fait, ils ont TOUS été EFFACES.] Cependant, ce qui suit a été assemblé à partir de trois (3) emails, en ne gardant que les éléments les plus pertinents.

VICTOR :

- Les photographies ont été développées et transférées à partir d'une pellicule 35 mm en format numérique par XXXXX XXXXX, Le Gardien du Seuil.

- 102 militaires ont suivi l'entrainement pour la "Mission du Projet Crystal Knight."

- 16 finalistes furent retenus. 12 principaux et 4 remplaçants. Il n'y a aucun survivant de l'équipe originale, mais il y a deux (2) survivants parmi les remplaçants.

- LES PROCHAINS MESSAGES comporteront : des photographies de toute l'équipe sur Serpo, 66 photographies de Serpo, y compris les villages Ebens, les Ebens et leurs enfants.

- La prochaine diffusion comprendra de la musique Eben. Vous serez surpris par la musique Eben. Nous possédons des heures d'enregistrement sur bandes.

- Nous diffuserons également des extraits [journal], et d'autres exemples, selon notre stratégie.

- A part les deux (2) membres d'équipage qui sont restés, tous les corps ont été ramenés. Les Ebens sont nos amis ... Ils me manquent beaucoup.

------------------------------------------

A présent, ce qui va suivre est une reproduction fidèle, mot pour mot, AUTHENTIQUE (!) de l'email original [VERITABLE !] que m'a adressé mon contact de la NSA concernant la photo "Les Levers de Soleils" ainsi que TOUTES les photos que Bill Ryan a publiées sur le site SERPO.org :

VICTOR:

Sujet : RAPPORT DE L'ANALYSTE NUMERIQUE - retraité - DU RENSEIGNEMENT, NATIONAL SECURITY AGENCY, Ft. Meade, MD / RAPPORT D'ANALYSE PHOTOGRAPHIQUE SUR SIX PHOTOS de SERPO, 17 Décembre 2006

RE : Conversion de Six Images au format .JPG

RESULTAT D'EXPERTISE :

Six images au format numérique m'ont été fournies pour examen. La conclusion de l'analyste est que ces six images requièrent une investigation plus approfondie, une analyse plus fine aux fins de vérification, et qu'elles manquent de crédibilité pour diverses raisons techniques. Leur qualité est très inférieure aux standards de la NASA/JPL dans les années 1960. Cet assemblage de six images, censées faire partie d'un ensemble, ne parait pas justifié.

La probabilité parait assez faible que ces six images aient un rapport avec la divulgation sur Serpo.

Détails de l'examen en imagerie :
Les six images originales nous ont été fournies au format .BMP, nommées : "serpoimages0001.bmp" à "serpoimages0006.bmp."

Les fichiers reçus n'étaient pas encodés. Les noms originaux des images fournies ont été modifiés pendant la sauvegarde en format .JPG, afin de s'assurer d'un classement plus efficace au cas où nous recevrions par la suite d'autres documents dans la même catégorie. Des repères ont montré que les images originales de cette série se trouvaient dans le "Volume 12, Section 24." [Bolling Air Force Base, Répertoire "Projet SERPO".]

Toutes les images (en comprenant les zones blanches des cadres) comportaient 1700 x 2800 pixels et chacune pesait environ 14.3 Mo. Pour permettre leur affichage et leur manipulation sur Internet, les images ont été ramenées à 800 pixels en largeur, et de 427 à 935 pixels de hauteur, proportionnellement. Une réduction de 2% dans le rouge a été appliquée pour compenser la conversion au format .JPG non-progressif à 15% de compression.

Excepté les recadrages nécessaires pour éliminer les bords blancs, les images ont été délibérément laissées en l'état, sans utiliser de filtres logiciels. L'image originale #97 était inversée verticalement. Nous avons effectué une rotation de 180 degrés. Les six images originales en .BMP n'ont pas fait l'objet d'une analyste stéganographique détaillée.

Un effet de moirage a été observé sur ces images, plus particulièrement avec la #94a et la #94b. C'est typiquement la conséquence du passage au scanner d'un document couleur en demi-tons. Ces effets ou lignes d'interférences sont nettement plus visibles sur les originaux en .BMP que sur les versions plus réduites en .JPG.

Ces effets de moirage ne sont jamais présents sur les scans direct de pellicule 35 mm, ou les impressions en valeur continue à partir d'un format numérique.

Inversement, les effets de moirage (et les bordures noires irrégulières, particulièrement significatives autour des images #98 et #99) se produisent quand on scanne des images à partir de pages imprimées, dans des livres, des magazines, etc..

- Analyste retraité de la NSA

Si les photos n'avaient été identifiées comme des faux grossiers, j'avais déjà fait l'achat d'une centaine de musiques appropriées... A ce sujet j'ai remarqué que mon compte bancaire, après la visite chez le disquaire, a été débité de 1.763 dollars et 42 cents.

Ainsi se termine le long message de Victor Martinez. Et déjà, avec Rodin, les participants du forum OM relèvent les premières "anomalies" :

- pourquoi un labo d'expertise qui reçoit 6 images à analyser, nommées de 0001 à 0006 irait-il changer la numérotation de 94 à 100 ?

- que signifient ces 94a et 94b ?

JakeReason a relevé cette phrase : "Les Ebens sont nos amis ... Ils me manquent beaucoup." Il se demande si cet Anonyme, "Le Gardien du Seuil" pourrait être l'un des 16 sélectionnés...

Mais Ufonaut avoue ne pas comprendre : "Anonyme a peut-être voulu tester le niveau de crédulité de Victor ? Ou bien a-t-il agi sur ordres pour "terminer" le programme de divulgation ? En attendant de connaître la vérité, ça dépasse mon entendement qu'une personne puisse avoir eu ce besoin de diffuser des photos aussi faciles à débusquer."

TheShadow se demande pourquoi Anonyme aurait-il envoyé un CDrom par courrier, alors qu'il a un accès direct par Ftp au site Serpo.org...

Pour ma part je note que le fait d'envoyer un CDrom par courrier, pour transmettre seulement 6 images dont le poids a été inutilement poussé à 14 Mo au format .bmp, c'est un peu se moquer du monde... N'importe quel internaute s'en serait étonné, sauf Victor, attaché à son abonnement à l'archaïque fournisseur WebTV, dont la capacité de réception serait limitée à 10 Mo.

J'ai beaucoup appris de la "Lettre Ouverte", quant à la personnalité de Victor Martinez. Ses traces de vanité bien apparentes expliquent surement en partie pourquoi il s'est fait abuser une deuxième fois. Il a donc entretenu pendant plusieurs semaines une correspondance pratiquement stérile avec un "anonyme" qui s'est contenté de lui adresser de fausses images. La naïveté du personnage est remarquable : sa première réction, en recevant le CDrom, a été de faire imprimer les photos, au lieu de les vérifier en quelques minutes sur le web. De même Victor semble incapable de mener une simple recherche à partir d'une adresse IP, d'autant qu'il ne saurait pas même "placer un disque dans un ordinateur". Le choix d'un tel intermédiaire, à l'origine, me parait une grave erreur de casting.

Bill Ryan lui-même semble affecté, puisque son seul commentaire pour l'instant, le 20 décembre, se résume à ces quelques lignes :

"Serpo est le sujet d'une bataille en arrière-plan dans la communauté du renseignement, où diverses factions essayent d'anéantir l'histoire – et elles y sont largement parvenues. La tâche leur a été facilitée du fait que tout le processus de divulgation a consisté en une accumulation d'erreurs, et il a été extrêmement mal conduit au plus haut niveau - à moins que ces maladresses aient été délibérées."

Entre-temps, sur le forum OM, Scarz a soulevé une question importante : "Mais qui d'autre que Bill connaissait les codes d'accès du site web Serpo.org ? Je crois me souvenir que Bill s'est fait aider pour le monter..., et même que ZepTepi s'était proposé à l'époque."

Quelques heures plus tard, c'est par un email collectif que Bill Ryan informe ses proches de ce qui s'est passé :

"Salut à tous :

J'ai une histoire assez amusante à vous raconter. Tout est de ma faute. J'espère que ça vous fera sourire - quand vous aurez retrouvé votre souffle.

Ma principale motivation est de rétablir l'intégrité de chacun sur cette liste. Personne n'est responsable d'une quelconque fuite. Je suis seul responsable de l'erreur qui a été commise – et ce fut misérable de ma part.

Revenons à Février/Mars, c'était il y a un siècle, Steve Broadbent m'avait aidé à mettre en place le nouveau site sur Serpo. Vous vous souvenez des difficultés que nous avions eues avec le transfert de nom de domaine, ce qui avait entraîné l'inaccessibilité du site pendant toute une semaine ? C'est Steve qui nous avait arrangé l'affaire. C'était avant qu'il crée RU, et avant que démarre l'embrouille avec Wayne Jaeschke.

Je pensais que j'avais changé les mots de passe... mais il n'en était rien. Je viens de le vérifier et j'en suis horrifié. Steve a eu libre accès au site de Serpo pendant tout ce temps. Et s'il avait accès au panneau de contrôle, il a pu connaître le mot de passe pour la messagerie (qui n'est pas le même, mais peu importe). Ce qui veut dire qu'il a eu connaissance de tous les messages adressés à contact@serpo.org, le compte habituellement (mais pas trop souvent) utilisé par Victor pour communiquer avec moi. Tous les messages sont donc parvenus jusque sur son propre bureau, sans exception. C'était aussi simple que ça. Steve n'a rien fait d'illégal.

Il agissait en sous-main, mais rien d'illégal.

Il est à noter que je ne peux rien envoyer depuis l'adresse contact@serpo.org, aussi je répondais en utilisant support@projectcamelot.org ou bill.ryan@virgin.net. Ca veut dire qu'il a seulement pu lire les messages entrants, mais pas mes réponses. En tous cas, il s'est donné du bon temps. Mea culpa, comme dirait Tacitus.

Donc voilà d'où vient la fuite. Certains ont pu être accusés à tort, et je comprends leurs protestations d'innocence. Noël est propice aux excuses en tous genres (à commencer par les miennes).

Un point important : ça confirme aussi de manière certaine qu'il estTacitus Monroe. Pour ceux qui arrivent à suivre (je sais que ce n'est pas facile), Tacitus/Steve a posté hier sur son site les prétendues images de Serpo, en annonçant par avance que des faux allaient être publiés. Ces images ont été directement copiées sur le serveur de Serpo. Nous en sommes absolument certains, puisque les noms des images n'étaient pas ceux des originaux; ils avaient été changés par l'analyste contacté par Victor. De celà nous sommes sûrs à 100%.

Il convient de remarquer à ce stade que Tacitus, hier, nous aura rendu service. Il aurait pu causer beaucoup plus de dégâts, mais il a préféré s'en abstenir.

Au moins aurons-nous réussi à résoudre un petit mystère... par conséquent nous avançons.

La question qui reste en suspend (et elle est de taille), c'est pourquoi nous nous retrouvons avec ces fausses images de Serpo; alors que les astronautes auxiliaires de Serpo existent réellement. (Je connais l'identité de l'un d'entre eux - c'est un fait établi - et je n'ai jamais révélé son nom, je n'ai jamais communiqué son numéro de téléphone ou son adresse. Je ne peux en dire plus à ce sujet, mais ça me permet d'affirmer à 100% que Serpo n'est pas un canular - en plus des autres preuves que j'ai rassemblées par ailleurs.)

Comme si nous ne le savions déjà, une partie très complexe est en train de se jouer dans les coulisses, où des factions bien informées s'efforcent de discréditer le fait qu'un programme d'échange a réellement eu lieu. Elles sont pratiquement parvenues à leurs fins, avec le concours bienveillant de certains membres de la communauté ufologique qui auraient pu se montrer plus intelligents, mieux intentionnés, plus éthiques, et/ou plus patients. Je ne suis pas sûr que la situation puisse maintenant être inversée, quelque soient les détails de l'opération. Dans ce domaine, comme pour toutes les affaires mediatiques, les Relations Publiques sont prédominantes, et l'emportent le plus souvent sur la réalité factuelle. Je compte publier un communiqué à ce sujet. Il faut lire attentivement la déclaration de Victor ce matin, mais elle pourrait se résumer ainsi :

Beaucoup de désinformation circule, mais le coeur de l'histoire du programme d'échange est bien réel (comme le sont les ex-militaires assez agés qui sont impliqués), des factions de gens bien informés se divertissent à nos dépens, et rien n'indique que nous soyons en vue du dénouement.

Joyeux Noël à tous, -
Meilleurs souhaits, Bill"

Le commentaire de ZepTepi, qui lui répond publiquement le même jour :

"Tout d'abord, un aveu. J'AI EU ACCES à la totalité du site web serpo.org. Surpris ? Rien d'extraordinaire - comme vous allez pouvoir en juger. Pour votre information, le "panneau de contrôle" qui se trouve sur Serpo.org est un "cpanel", je vous donne cette information afin que tous ceux qui ont le savoir-faire puissent apprécier ce qui va suivre. En aucune façon l'accès au CPanel ne permet d'accéder aux mots de passe de la messagerie. Bill est allé jusqu'à dire : "il a pu connaître le mot de passe pour la messagerie (qui n'est pas le même, mais peu importe)." QUI EST DIFFERENT, MAIS PEU IMPORTE ??!! Bien sûr que c'est important ! J'ai pu accéder au programme de configuration de la messagerie, mais les mots de passe pour les comptes de messagerie restent invisibles, ils sont encrypté sur le serveur - comme c'est le cas chez la plupart des hébergeurs. Tout ce que j'aurais pu faire, c'est changer le mot de passe, mais ça aurait aussitôt alerté tous ceux qui avaient accès à ce compte - parce qu'il leur serait devenu impossible de s'en servir.

Le point technique du contrôle de la messagerie est aussitôt contesté par JakeReason : "Zep a très bien pu changer le mot de passe, accèder à l'ensemble des courriers, (puisqu'il s'est vanté d'avoir eu accès à la TOTALITE du site : "j'ai pu accéder au programme de configuration de la messagerie.") Ensuite il lui suffisait d'utiliser son "contrôle total" pour rétablir le mot de passe par défaut. Dans ce cas, bien évidemment, Bill n'aurait jamais pu s'apercevoir de l'intrusion." ZepTepi poursuit :

"L'hébergeur de Serpo.org ne fournit aucun service de smtp; on doit - si on veut envoyer du courrier - configurer son client email avec ses propres paramètres ISP. Une fois de plus, Bill s'efforce de broder une intrigue à partir de rien.
Comme je l'ai déjà reconnu, j'étais donc en possession du mot de passe du site. C'est ce qui m'a permis de transférer votre site quand vous avez changé d'hébergeur, parce que ça supposait que j'aie accès au ftp pour le faire. Vous avez également déclaré par le passé que vous aviez donné l'accès ftp à anonyme pour lui permettre de télécharger les photos qu'il avait promises. Par ailleurs, Bill a confié ce mot de passe à plusieurs autres personnes. Vous aurez remarqué qu'il a négligé de le mentionner.

Je me suis également demandé si ces images sortiraient un jour, mais je n'allais certainement pas aller vérifier tous les jours si elles étaient arrivées. J'ai donc écrit un petit programme qui faisait ça pour moi. Plusieurs fois par jour, tous les jours, il lançait une requète vers le site pour voir si de nouveaux fichiers avaient été ajoutés dans le répertoire.

Les semaines passaient, et je ne voyais rien venir; ça ne me surprenait pas tellement. Pourtant, imaginez ma surprise quand j'ai été averti la semaine dernière que 7 nouveaux fichiers venaient d'être chargés ! Je me suis connecté au serveur, et j'y ai découvert les fameuses photos. En fait je n'avais aucun moyen de SAVOIR si c'étaient les photos attendues depuis si longtemps, mais en me référant à la description que vous aviez vous-même donné de celles qui vous avaient été montrées à Laughlin et qui, selon vos propres termes, vous avaient "ému aux larmes", il est devenu évident qu'il s'agissait bien des images promises.

Mais surtout, il nous est apparu presque aussitôt que ces images étaient des faux ! Nous étions fscinés par la tournure que prenaient les évènements. Cinq minutes plus tard, Ryan (Dube) et moi avons trouvé sur Google Images une photographie exactement identique à l'une de celles qui se trouvaient dans le répertoire. Pour nous, c'était la preuve définitive que Serpo n'est rien d'autre qu'une histoire mal ficelée, inventée de toutes pièces et répandue sur le web par des gens comme vous.

Nous nous attendions à ce qu'une annonce soit publiée à tout moment sous la forme d'une mise à jour sur Serpo.org, en même temps qu'un communiqué triomphal de Victor serait diffusé sur sa liste. Je dois bien l'avouer, nous étions particulièrement impatients de voir la suite. Mais, Bill, nous avons aussi été consternés qu'une pareille chose vous ait tellement ému."

JakeReason est profondément choqué par les justifications de ZepTepi : "Le fait d'utiliser une clé au-delà de l'usage prévu est parfaitement répréhensible. Imaginez que vous donniez à un voisin la tâche de garder votre maison en votre absence. A compter de votre retour, toute intrusion de votre voisin serait considérée illégale."

Un peu plus tard, il tente de résumer sa pensée :

"Je continue à penser que ZepTepi n'est pas Tacitus Monroe. MAIS il me semble qu'on peut envisager deux scenarios :
ZepTepi a endossé le personnage de TM, ou Zeptepi et TM ont formé une coalition,
Et je crois que toutes les justifications de ZepTepi ne sont qu'une nouvelle tromperie organisée conjointement par TM, RyanDube et Springer.
"

Jazzed2bhere : "Je n'ai jamais vu les debunkeurs s'intéresser à un sujet quelconque sans qu'il y ait une part de vérité à occulter. C'est toujours ce qui se produit quand on approche de la vérité." L'Admin du forum Open Minds ajoute : "Nous aimerions savoir POURQUOI certains sont prêts à prendre de tels risques aux limites de la légalité, dans le seul but de saboter cette histoire..."

Puis JakeReason nous fait bénéficier d'un nouveau courrier, personnel celui-là, que vient de lui adressr Bill Ryan juste avant son départ en vacances de Noël :

"Les mots de passe ont été changés... Ce que j'ai à dire, brièvement pour le moment : je constate que la réponse de Steve (ZepTepi) était méprisante. Il serait extrêmement facile, devant un tribunal, de démontrer que ce n'est pas une coïncidence si ZepTepi a récupéré les images sur le serveur précisément en même temps que Tacitus en disposait. Soit il est Tacitus, soit il a transmis son larcin à son ami. Il n'y a pas d'autres options quand on examine posément la situation.

D'un côté il "avoue" (mais seulement après avoir été découvert !) avoir agi de façon malhonnète, tandis qu'il demeure embusqué, qu'il critique, se moque, insulte, et cherche à rabaisser l'autre. Ce n'est pas le comportement d'un homme intègre, qui aimerait se faire pardonner un acte immoral, dans l'esprit de la transparence.

L'homme se représente dans ce qu'il exprime avec ses mots. Ca fonctionne toujours comme ça.

Jake, tu peux diffuser ces quelques lignes sur votre forum, puisque je n'aurai pas le temps de publier un assez long commentaire que j'avais prévu de rédiger, avant de prendre quelques vacances jusqu'à la mi-janvier. Ce n'est pas important au point de ne pouvoir attendre deux petites semaines.

Je vous renouvelle mes meilleurs souhaits,
Bill
"

Larry Dicken, Producteur éxécutif du Jerry Pippin Show, apporte le 21 décembre son analyse personnelle des évènements récents. Observateur de longue date de l'affaire Serpo, c'est lui qui a révélé que l'un des astronautes suppléants vit aujourd'hui dans la région de San Diego, en Californie :

"Broadbent (ZepTepi) va bien sûr nier ce qu'il a fait, ce qui était à la portée de n'importe quel internaute disposant des connaissances de base, il se peut qu'il rétorque que je ne sais pas de quoi je parle, ni prêtez pas attention et espèrons seulement que Bill a fait le nécessaire pour effacer la redirection de courrier. Il ne vous reste plus qu'à identifier les deux parasites, s'ils existent, mais il se peut qu'il ait agi seul. Il suffirait qu'un seul puisse confirmer qu'une partie des emails de Bill sont envoyés sur son compte chez Virgin.net, comme ceux que je lui envoie.

Vous pouvez faire savoir à Zeptepi que ni Jerry ni moi se souhaitons communiquer avec lui. Nous avons mieux à faire que de lire ses emails et ne sommes pas intéressés par le contenu de son forum RU.

Je maintiens, tout comme Bill Ryan, que Broadbent a eu accès à tous les emails adressés au compte de messagerie contact@serpo.org. Broadbent a publié hier ce long message pour nier qu'il soit Tacitus Monroe, bien que les photos en question sur le site de Tacitus était les mêmes qui avaient été placées sur le site Serpo. Dans ce même message il laisse entendre qu'il dispose de trois sources parmi les membres de la liste de Victor, et il refuse toujours de reconnaître qu'il a manipulé ou utilisé contact@serpo.org pour contrôler des emails que Collins nous adressait. Il s'est défendu en prétendant que ça supposait un mot de passe de messagerie qu'il ne pouvait pas connaître.

Mais, techniquement, ça ne s'est pas passé comme ça. La plupart des hébergeurs de services non-dédiés, comme c'est le cas de Bill avec Serpo.org, ne proposent pas de messagerie intégrée SMTP, pour limiter l'action des spammers, seulement des services de réception de messages et des redirections. Je sais bien comment ça fonctionne, parce que c'est notre pratique courante pour tous les correspondants des sites des Productions Jerry Pippin. Du fait que Broadbent avait accès au site de Bill Ryan, et il l'a reconnu hier, ça lui permettait de faire plusieurs choses. Tout d'abord, il pouvait se connecter sur le site en FTP et surveiller au quotidien l'arrivée de nouveaux fichiers. Mais il a refusé d'admettre qu'il s'était servi du panneau de contrôle, en utilisant les mêmes paramètres de FTP pour changer la redirection de courrier de contact@serpo.org qui envoie des copies des messages reçus sur Serpo vers le compte de Bill Ryan chez Virgin.net - afin d'y ajouter sa propre adresse ! Plus simplement, il a pu se créer une adresse de collecte parfaitement anonyme, chez Yahoo par exemple, afin de pas pas apparaître directement comme co-destinataire. C'est ce qu'il a du faire dès le début, quand il a aidé Bill à monter le nouveau site. Bien sûr, Steve pouvait tout aussi bien se connecter manuellement au site Serpo site pour lire les messages entrants, mais c'était nettement plus pratique pour lui de les recevoir dans sa boîte à mesure qu'ils arrivaient.

Larry Dicken
Jerry Pippin Productions
"

De son côté, JakeReason a trouvé facilement sur le web un petit programme qui permet de retrouver les mots de passe de la plupart des comptes de messagerie : "Mail PassView v1.36". Il ajoute : "Si j'ai été capable de m'en servir avec mes petits doigts, imaginez ce qu'un ingénieur en réseaux comme Zep est capable de faire..."

Léger retour en arrière. Voyons comment, avant d'avouer publiquement sa manipulation, ZepTepi s'était comporté sur son propre forum (RU). Le lundi 18 décembre, il y avait ouvert un nouveau Sujet, en feignant la surprise :
"Il se passe quelquechose de très étrange en ce moment. Tacitus Monroe est de retour sur nos écrans, et il a mis à jour son site web, en publiant deux photos dont il prétend qu'elles font partie de celles que Anonyme avait promis de diffuser l'an dernier."

(C'est inexact : TM n'a pas annoncé que les images faisaient partie de celles promises l'an dernier).

De son côté, son complice RyanDube (Ryguy) tentait lui aussi de donner le change :
"Les premières questions que je me suis posées, après avoir été alerté des récents développement :
- Qui était le destinataire des images ?
- Est-ce qu'une sorte de commentaire était ajouté à ces photos ?
"

L'aveu public de ZepTepi, le lendemain, a donc permis incidemment de démontrer que, ce jour là, RyanDube mentait lui aussi aux membres de son forum..

On l'aura amplement constaté, les debunkeurs ne reculent devant aucune compromission.

L'Admin du forum OM annonce le 22 décembre, façon radio reporter : "Nous avons des nouvelles importantes concernant la localisation de Tacitus Monroe. C'est sérieux. Restez en ligne... " La veille il nous avait indiqué que l'adresse IP de Tacitus était une plateforme anonyme opérant à partir de Dresde, en Allemagne (proxy2.anon-online.org), mais qu'une autre recherche menait vers Dallas, Texas.

Une heure plus tard, Jeddyhi se fait plus précis : "Après quelques recherches complémentaires sur des emails reçus en début d'année, Tacitus s'est trouvé dans la localité ou a proximité de Lisle, dans l'Illinois, en mai dernier. J'en suis certain à 98%." Lisle est au sud-ouest de Chicago.

Avant de partir en vacances, Bill Ryan a posté deux autres images reçues par Victor. Les deux précédentes avaient été qualifiées de "semblable" (pour la première) et "identique" (pour la seconde) à celles qui lui avaient été montrée à Laughlin en mars dernier. Mais la troisième, cadrée de travers, qui présente un paysage relativement "terrestre", est nouvelle pour lui :

Enfin, celle-ci est un tirage couleur d'une illustration qui figure en noir et blanc dans le livre du Capitaine Robert Collins, "Exempt from Disclosure"; Bill Ryan invite les internautes à tenter d'identifier les participants de cette prétendue réunion du MJ-12 en août 2003 :

"Deux autres images sont en attente d'éclaircissements de la part de Anonyme", a précisé Bill Ryan. Mais on peut se demander pourquoi TM et/ou ses complices, qui les ont récupérées du site Serpo.org, ne se sont-ils pas hâtés de les publier sur leur propre forum ?

Un nouvel arrivant sur OM, qui se fait appeller Bones, remarque le 24 décembre que les adversaires de la Divulgation peuvent avoir des motivations complètement différentes :

"En plus des réticences/oppositions du gouvernement, et donc du renseignement, il y a bon nombre de personnes parmi les ufologues qui ont une sorte de réputation et un statut à défendre, et qu'une affaire comme Serpo pourraient déstabiliser. Si par exemple le coeur de l'histoire est véridique, combien de théories, ou de prises de position seraient balayées ? Le jeu se joue à plusieurs niveaux, il y a une quantité de joueurs impliqués, et chacun semble tenir à ses propres règles. (Dans une certaine mesure, la communauté ufologique est devenue son pire ennemi.)"

Ivo5000, Modérateur de Open Minds, continue de s'interroger, le 25 décembre : "On ne sait toujours pas précisément ce qui s'est passé mais ça ne sert à rien de blâmer Victor, il n'est qu'un intermédiaire, et cette situation ne lui rapporte que des ennuis.
Il est possible que Anonyme #3 ou le Gardien du Seuil ne soient que des usurpateurs. Mais on ne doit pas non plus exclure que le CD original ait été détourné et remplacé par celui qui est arrivé entre les mains de Victor avec ces faux documents.
"

Je vous invite à partager les voeux que Bill & Kerry m'adressent en ce lendemain de Noël :

"Hi, Didier ! (...) L'affaire Serpo pourrait bien encore rebondir. Ce n'est pas le moment de relacher l'attention. Nous nous attendons à une annonce importante très prochainement. S'il n'y a pas de fuite cette fois, je publierai prochainement la nouvelle sur le site Serpo (Peut-être la semaine prochaine, au pire à la mi-janvier).
Je pense que 2007 apportera bien des changements pour un grand nombre d'entre nous.
Nos souhaits les plus chaleureux !
Bill et Kerry
"

Malgré sa récente humiliation publique, Victor Martinez a gardé le moral. Le 27 décembre, il diffuse sur sa Liste cette ce photo-montage d'une "famille Eben en vacances sur la 'Plaine des Jarres', près de l'équateur de SERPO !"

Réservez aujourd'hui même !... Grâce soit rendue aux agents de DESinformation du Gouvernement US, marionnettes et autres Idiots Utiles : RyanDube, Steve (ZepTepi) et Shawnna".

Le lendemain, un nouveau montage cicule, cette fois en référence au "contacté" suisse Billy Meier.

JakeReason avait invité Paul McGovern à participer aux débats du forum OM. Il aura attendu jusqu'à ce 29 décembre pour publier la réponse de celui que Robert Collins a présenté comme l'ancien Chef de la Sécurité de l'Aire 51 - membre de la DIA; le 26 novembre il avait reçu ces quelques lignes :

"Je n'ai rien à prouver à personne. Je n'essaye pas d'avoir l'air crédible. Je me moque de ce qu'on peut penser de moi. Je connais la vérité, et je sais reconnaître les canulars. Serpo est un évènement bien réel. Vous êtes libres d'y croire. Si vous n'y croyez pas, c'est égal. Je me fous de savoir qui peut y croire ou non.

Gene (Loscowski) n'est pas un ami. C'est un manipulateur, de même que Richard Doty. Voyez avec eux."

Dans une note de commentaire, JakeReason a souligné comment, pour Paul McGovern, fonctionne la "plausible deniability" : "Serpo est un évènement bien réel. Vous êtes libres d'y croire ou non".

Scarz est revenu à la charge : "Est-ce que Paul McGovern est en train de nous dire que Gene et Rick ont déformé l'histoire de Serpo ?"

Afin d'éviter toute erreur d'interprétation, le Superviseur du forum Open Minds - Ivo5000 - ajoute une touche plus personnelle :

"Je peux comprendre que certains se demandent ce que McGovern a voulu signifier. Il peut sembler qu'il rejette en bloc Gene et Rick Doty de même que toute l'histoire de Serpo. Aussi, j'ai posé la question à des personnes qui ont été en communication avec les trois parties.

Elles m'ont expliqué que Lakes et McGovern ne se sont jamais bien entendus, mais qu'ils s'accordent entièrement sur les faits. Je ne peux citer mes sources parce que mes interlocuteurs n'ont pas souhaité être mis en avant sur ce point."

Depuis le 30 décembre, la nouvelle a fait le tour des rédactions anglo-saxonnes, avant de toucher les médias français : "Les archives du CNES sur les OVNI bientôt en ligne"

"Les passionnés du sujet Ovni seront heureux d'apprendre que le CNES (Centre National d'Etudes Spatiales) compte mettre en ligne aux mois de févier et mars prochains, des archives et documents liés aux OVNI.

Ces archives concernent notamment plus de 3.000 procès-verbaux enregistrés auprès des gendarmeries françaises. Un total de 100.000 pages numérisées et volontairement modifiées, afin de préserver l'anonymat des témoins, seront ainsi disponibles sur le Web via le site http://www.cnes.fr.

"Il ne faut pas s'attendre à des scoops", précise toutefois Jacques Patenet, responsable au Cnes du groupe d'étude des phénomènes aérospatiaux non identifiés (PAN). "Les cas les plus étranges ont déjà fait l'objet de publications de la part d'associations et je ne pense pas que l'on puisse apporter grand-chose de plus", ajoute-t-il. Les premiers cas d'OVNI ont été recensés en France à partir de 1937. Les canulars seraient assez rares selon Jacques Patenet qui explique : "le témoin d'un tel phénomène est souvent sincère même s'il se trompe dans l'évaluation de ce qu'il a vu".

Avec ces publications, le CNES souhaite ainsi répondre aux critiques selon lesquelles l'organisme chercherait à cacher des informations sur ce sujet rempli de mystères."

Les participants des forums anglo-saxons semblent nous envier, comme si la nouvelle était d'importance, et personne jusqu'à présent ne semble douter que les autorités françaises soient vraiment prêtes à diffuser l'ensemble de leurs archives.

A ce propos, le journaliste français Bernard Thouanel a pris la liberté d'annoncer le 2 janvier, sur la liste francophone Magonie :

"La composition du comité de pilotage du nouveau GEIPAN (Groupe d'Etudes et d'Information des Phénomènes Aérospatiaux Non identifiés) n'est pas en soit publiable car celà démontrerait entre autres que :

1°) L'étude des Ovnis et des technologies sensibles associées est bien dans les mains des bureaux de recherches militaires ou associés. L'un des membres de ce comité, M. François Louange - de la société Fleximage, filiale d'EADS (spécialisée dans l'interprétation des clichés satellite de reconnaissance stratégique comme Hélios) par exemple - travaille en étroite collaboration avec les services de renseignements de la Défense.

2°) La plupart si ce n'est la totalité des rapports du feu SEPRA parviennent à la DGA et/ou bureau Espace du Ministère de la Défense, ainsi qu'au département des Technologies Sensibles du SGDN."

En ce début d'année 2007, Victor Martinez nous gratifie d'une galerie de portraits signée UFO-Files (Jerry Pippin) :

Rangée supérieure : Jack Sarfatti, "un Eben de SERPO", "vaisseau Eben".

Secong rang: : Bill Hamilton, Bob Collins, Victor Viggiani (Exopolitics Toronto) - à droite : Dan Burisch

Milieu : Dr. Alfred Webre (Exopolitics Canada, ISIS), Robert Nichol (Producteur de films, Star Dreams, documentaire sur les Crop Circles), Dr. Kit Green, Nick Pope (retraité du MI-6., Bureau Ovni), Michael Salla (Exopolitics Institute), Couverture d'un livre sur Fatima & les Ovnis.

Quatrième rang : Whitley Strieber, Dr. Hal Puthoff, Dr. Steven Greer, Dr. Russell Targ, Robert Miles (Producteur de films, et du DVD : "Fastwalkers") et son fils avec Jerry Pippin, George Knapp (Journaliste TV), Brian Vike (ufologue et historien Canadien).

En bas : Gary McKinnon (UK computer hacker of DOD "secret UFOdocuments"), Kerry Cassidy (productrice Video), Bill Ryan, A.J. Gevaerd (ufologue brésilien), l'interview de Mr. X par Jerry Pippin, Dr. Colm Kelleher (ancien administrateur du NIDS), Paola Harris (enquêtrice italienne).

serpo_at_icietmaintenant.com

© Didier de Plaige

6 juillet - 15 novembre2006

1er Jan - 18 Mai 2007

Reconstitution 3D de l'Aire 51
http://www.dough-cgi.de/portfolio/de/content/3d-area51.php

Zeta Reticuli I & II

Bill Ryan - Congrès ufologique de Laughlin - Mars 2006