15 Novembre - 30 Décembre 2006

© Didier de Plaige

Didier de Plaige

SUITE 2006...

Le point de départ de ce qui est devenu ici ce suivi quotidien de l'activité ufologique américaine, c'était en Novembre 2005 la diffusion des premiers messages de "Anonyme", dans le strict cadre de l'Affaire Serpo.

L'objectif s'est donc progressivement élargi, à mesure que de nouveaux acteurs venaient corroborer ou modifier l'information initiale. Nous avons vu également dans tous ses détails ce qu'il advient d'une tentative de Divulgation, les manoeuvres de ceux qui s'y opposent, puis sur les côtés se manifester d'autres forces, comme les mouvements Exopolitiques, qui se mettent en place. A présent nous avons un aperçu documentaire qui porte sur un peu plus de six mois. Je ne connais que deux ou trois personnes en France qui pourraient avoir observé de la même manière ce qui s'est passé aux Etats-Unis les années précédentes. Je constate que ça ne les a pas poussées à publier un compte-rendu aussi détaillé. Alors, est-ce que ce début d'année 2006 aurait vraiment quelquechose de particulier à nous offrir ?

Novembre 2005, c'est également le coup d'éclat de l'ancien Ministre canadien de la Défense, Paul Hellyer. En Mars et Avril 2006, parallèlement au déroulement de Serpo, d'autres types de Messages ont été publiés - par le Richard Boylan, Ph.D., que je vais vous présenter dans un instant.

En résumé, je me demande avec vous si - cette fois - les conditions seraient vraiment réunies pour que la Vérité sur les OVNIs soit enfin annoncée au public. Bien sur, il reste quelques forces d'oppostion extrêmement puissantes, pour n'en citer que deux aux USA : le lobby militaro-pétrolier, et les fondamentalistes chrétiens (pour qui les aliens ne peuvent être considérés autrement que comme des "anges déchus")...

§tr>
Le Dr. Richard Boylan, Ph.D., est un Psychologue Comportementaliste, enseignant, chercheur, il a exercé comme hypnologue, pour permettre à ses patients de retrouver des mémoires enfouies d'abductions, de rencontres rapprochées avec nos Visiteurs des Etoiles, ou d'approfondir la recherche de vies antérieures.

Richard Boylan agit également comme consultant auprès des groupes "Enfants de Etoiles" et "Graines d'Etoiles", afin d'aider es jeunes êtres à mieux comprendre leurs origines, leurs identités et leurs missions, afin d'épanouir au mieux leur conscience, leur croissance intérieure et leur développement spirituel..

C'est à partir de 1989 que cet ancien travailleur social et pasteur s'est intéressé aux civilisations extraterrestres. Fondateur et Président du "Star Kids Project", il a participé en 1992 à la Conférence sur l'Etude des Abductions, organisée par le M.I.T., et publié plusieurs ouvrages dont "Star Kids : the Emerging Cosmic Generation".

Dr Richard Boylan

Saviez-vous que nous avons depuis 2006 un "Représentant pour la Terre devant le Haut Conseil des Nations des Etoiles" . Richard Boylan, qui communique avec le Conseiller Meata, occupe désormais ce poste. En visitant son site web, il n'est pas inutile de commencer par se familiariser avec les principales races aliènes qui se sont fait connaître jusqu'ici : on apprend que les "Zetas", improprement surnommés les "Gris", sont de plusieurs sortes - ils différents par leur taille, de 1,20m à 2,30m, la couleur et la nature de leur peau - mais il y eiste aussi une race de type "Mante religieuse", également des "Reptiliens", des "Sémitiques" (ceux qui se sont posés à Holloman), et des "Nordiques". Ces derniers, nous dit Richard Boylan, peuvent se promener sur Terre sans grand risque d'être identifiés.

D'autres races "incarnées" tout comme nous sont passées en revue, ensuite le Dr Boylan décrit les "Etres lumineux", les "Etres d'Energie", et enfin les "Consciences désincarnées". Ces différentes races collaborent, et parfois mènent des opérations conjointes. A présent nous pouvons exposer l'information du "Représentant pour la Terre" :

Tout d'abord il est nécessaire de considérer deux choses : d'une part l'état de délabrement de notre planète, la pauvreté, les épidémies, les guerres, la faillite écologique... D'autre part il faut admettre l'existence d'une force obscure, un cartel mondial qui contrôle tous les leviers du pouvoir, et que le Dr. Boylan nomme par commodité "La Caballe" tout au long de ses écrits. Jusque là rien d'inédit ou qui nous éloigne des oppositions évoquées plus haut entre les pro et les anti-Divulgation.

Le 29 Septembre 2005 s'est réuni le "Conseil des Nations des Etoiles" pour juger les Violations des Lois Universelles dont la Cabbale s'était rendue coupable depuis fort longtemps. Désormais le Conseil des aliens s'interdit toute collaboration avec les pouvoirs en place. Par ce moyen, le monde pourrait espérer parvenir à sa libération, et voir s'ouvrir une ère d'échanges et de prospérité.

Trois mois plus tard, soit le 25 décembre 2005, les Nations des Etoiles se sont engagées à intervenir pour 1) convaincre les gouvernements terrestres de renoncer aux guerres, 2) permettre aux Nations-Unies de jouer pleinement leur rôle d'arbitre mondial, 3) encourager toutes les instances dirigeantes à révéler l'existence des communications avec les Nations des Etoiles.

C'est donc dans ce contexte que Richard Boylan a publié sur son wite web "Le Jour où la Terre s'arrêta - 14 avril 1964"...

Il décrit la réunion préparatoire, à Londres, en présence de la Reine, puis la réunion pleinière avec la délégation terrienne conduite par David Rockfeller, en présence de Nikita Kroutchev et d'un représentant de Mao Tse Toung... En face, quatre races aliènes - quelques Zetas, des Reptiliens, et deux envoyés du peuple des Mantes religieuses.

Source : http://www.drboylan.com/

Bob Collins, le 6 juillet, apporte un petit élément complémentaire sur la désinformation :

"Duane, qui m'a interviewé pour le Canal Histoire, à propos du Hangar 18, m'a fait remarquer ceci : "Il arrive que les sources regrettent d'avoir parlé.

Pour commencer quelqu'un vous raconte ce qui s'est vraiment passé, mais ensuite il lui arrive de regretter d'avoir trop parlé. Alors, il vous donne une version assez différente de la même histoire. Duane m'a raconté que c'est arrivé très fréquemment. C'est aussi ce que j'ai ressenti après l'interview sur le Hangar 18. Il m'a fallu quelques jours pour surmonter ce sentiment. Donc il y a bien deux facteurs qui rentrent en ligne de compte, la CRAINTE, et le REGRET.

Et SERPO? C'est la même routine de Contre-Intelligence (contre-espionnage) qu'on retrouve dans toutes les affaires d'Ovnis : dire la vérité, mais mentir également.....

Meilleurs souhaits...Rmc"

Robert Collins

Pendant ce temps, que deviennent le Dr. Steven Greer, et son Disclosure Project ?

Le 1er juin, sur Coast 2 Coast, l'émission de George Noory, il a évoqué le Projet SETI :

"Je ne peux pas encore donner son nom, pour protéger notre contact - mais l'un des hauts responsables du Projet SETI, (le Projet initié par Carl Sagan pour la Recherche Extraterrestre), nous a confirmé qu'ils ont reçu de nombreux signaux extraterrestres. L'information a été confirmée par deux sources internes : les signaux sont bien extraterrestres, et ils augmentent en nombre et en fréquence".

"Mais ils subissent actuellement des interférences de signaux humains, émanant probablement du NRO ou de la NSA, et ils sont assez perturbés."

Greer a poursuivi : "On se demande pourquoi le Projet SETI, fondé par Paul Allen, le co-fondateur de Microsoft, nous fait connaître cette information?"

http://www.disclosureproject.org

Le 7 juillet Bill Ryan adresse un message collectif sur la liste VM, aussitôt repris sur le forum OM :

"A tous,

J'ai pensé utile de vous écrire un petit mot, parce que la vaine querelle a assez duré. Bob Collins n'a pas menti, et pour autant que je sâche, il est totalement propre sur lui. Ca fait partie des choses dont je suis sûr. Alors quand on attaque quelqu'un sans fondement, non seulement on se fait du tort, mais on révèle quelques aspects enfouis de sa propre personnalité.

Shawnna a encore beaucoup à apprendre en matière de diplomatie, des bons usages, et du respect, envers l'un de nos vétérans dans ce domaine, auquel nous devons tous beaucoup de reconnaissance. Nous formons une COMMUNAUTE et nous devrions nous protéger mutuellement, nous soutenir, plutôt que nous déchirer. A se chercher des histoires en permanence, on fait le jeu de ceux qui voudraient voir la communauté ufologique imploser.

De mon point de vue, ceux du forum « Reality Uncovered » ont déjà franchi la ligne jaune avec l'agressivité d'un pittbull, et ils persistent au nom de la vérité dans une ridicule chasse aux sorcières, pour se donner de l'importance, en s'érigeant comme gardiens de la morale. Je désapprouve cette démarche.

Autrement dit : il faut se calmer. Ceux qui ont un peu d'expérience et/ou de discernement et/ou de compréhension de la nature humaine se sont bien rendus compte que tout le domaine des OVNIs est en forme de labyrinthe, multi-faces, multi-couches, et ne se laisse pas réduire à des résumés simplistes ou des "solutions toutes-faites". Serpo n'est peut-être pas 100% vrai. Très peu de personnes l'ont prétendu. Mais je ne pense pas non plus qu'il renferme quantité de mensonges. Ainsi qu'une source me l'a expliqué, le coeur même de l'histoire, la vérité de Serpo, est fréquemment considérée comme une base saine par l'ensemble des personnes averties, et ceux qui se trouvent à la périphérie doivent faire l'effort de prendre le train en marche.

Ceux qui ont pour objectif personnel de saccager toutes les affaires de ce genre, méprisent la vérité fondamentale : à savoir, que nous avons été visités par des races extraterrestres, que nous avons établi le contact, avons passé des accords, que nous avons appris à maîtriser un peu de leur technologie, qu'il est probable que nous nous sommes rendus sur leur planète d'origine, et qu'il demeure des secrets incommensurables dont on ne peut s'arranger avec des réponses commodes. On rencontre peu de canulars simples. Parfois on en découvre d'assez sophistiqués, mis au point en vue de protéger la sécurité nationale... du moins c'est ce que certains jugent utile. Mais la vérité est toujours devant nous, que nous soyons prêts à la reconnaître, à l'accepter, l'apprécier... ou pas.

Face à celà, aucun des points dérisoires qui sont débattus actuellement ne peuvent rien nous apporter. C'est un problème épistémologique. Que l'on considère personnellement que les extraterrestres soient ici ou non n'affecte en rien leur réalité. Pensez-vous que les E.T.s aient quoi que ce soit à faire des emails que nous échangeons ou de ce que nous nous racontons sur les forums ? Nous avons totalement oublié la raison de notre présence ici.

Il est tout à fait possible que certaines agences gouvernementales ou quelques factions intérieures VEUILLENT que Serpo soit considéré comme un simple canular sans aucune base crédible. A ceux dont les croyances personnelles se trouvent coïncider avec cette démarche, je demande d'être très prudents, afin de ne pas être - ou de ne pas devenir - des agents de propagation d'un programme discret (ou pas tellement) qui les dépasse.

J'ai l'intention de publier prochainement une mise à jour sur le site de Serpo. Vous y trouverez quelques éclaircissements qui je pense, intéresseront un grand nombre d'entre vous. Je vous dirai ce qu'il en a vraiment été de la manipulation opérée par Wayne Jaeschke quand il s'est fait passer pour "Anonyme" auprès de Victor, pendant trois semaines, au début de cette année (il faut que la vérité fasse son chemin; et j'attends de Shawnna, dans sa croisade personnelle en quète de vérité, qu'elle m'apporte son soutien sans réserve sur ce point - en dépit du fait qu'elle s'est trouvée complice de la fraude). Je compte partager avec vous quelques expériences personnelles, et contribuer à ma façon aux recherches en cours, bien loin de la question de savoir si quelqu'un a obtenu ou non telle qualification de l'Université du Nouveau-Mexique. Je vais publier cette nouvelle information de ma propre initiative. Ca pourra servir à remettre différents éléments en perspective.

Ce message n'est pas confidentiel, vous pouvez le reproduire, à condition que ce soit dans son intégralité.

Meilleurs souhaits, Bill

En ce qui concerne l'avant-dernier paragraphe, Bill Ryan dénonce le caractère obsessionnel des recherches que mène Shawnna auprès de l'Université du NM pour déterminer si Rick Doty a bien suivi ses cours de droit.

Ainsi qu'il venait de l'annoncer, Bill Ryan vient de publier le 7 Juillet une "Importante Mise à Jour" sur Serpo.org :

"Toutes ces dernières semaines, j'ai reçu quantité de messages d'un peu partout dans le monde, chaque fois pour me demander une mise à jour du site Serpo.

Premièrement : je vous signale un excellent article de Mark Pilkington sur Serpo, publié dans le Fortean Times du mois de Mai. C'est une présentation très bien écrite, perspicace, et éclairée. Prenez du bon temps.

Deuxièmement : Je souhaire re-publier le message que j'avais reçu le 2 Décembre d'un Lieutenant-Colonel de l'Air Force en activité, posté au Pentagone, dont je connais l'e-mail et le nom, mais qui m'a demandé de ne pas les rendre publics.

A la suite, vous trouverez un second message de la même source que je n'avais pas encore publié. Il présente une information inédite et intéressante.

L'"Anonyme" de Victor Martinez m'a aussitôt communiqué le nom du Colonel retraité de l'Air Force auquel ma source a rendu visite. Je ne diffuse pas non plus son identité.

Depuis que j'ai reçu ces messages le Lieutenant-Colonel s'est "effacé", malgré plusieurs tentatives pour rétablir le contact. Antérieurement au message du 2 Décembre, il avait échangé avec moi à cinq reprises sur des sujets de second plan en rapport avec l'histoire Serpo. Il s'agit d'un scientiifique militaire, qui s'intéressait aux données astrophysiques des messages; il m'avait fait parvenir une longue démonstration sur les Lois de Kepler pour m'expliquer que les Lois de Kepler ne pourraient s'appliquer dans un système Bi-stellaire, et il avait formulé quelques hypothèses au sujet du "DIM" (avant que Paul McGovern nous en donne la signification).

Je pense qu'après son étonnante confirmation de l'histoire Serpo, il a été "incité" à cesser toute communication avec moi. Avant le 2 ou le 3 Décembre, il n'enfreignait aucun protocole. Mais après qu'on lui eut signifié qu'il n'était pas utile de continuer à correspondre avec moi, il aurait compromis sa carrière militaire en décidant de passer outre.

Vendredi, 2 Décembre 2005

Bill;

"Vous pouvez faire suivre.

Hier, j'ai rendu visite à un vieux Colonel retraité de l'USAF. Ce Colonel a servi 30 ans pour le Renseignement de l'USAF. Je ne connais pas son parcours en détails, mais c'était dans les années 1955 à 1985. J'entretiens des rapports amicaux avec ce Colonel depuis environ cinq ans. Son fils, qui est également un ami, sert dans mon unité. Puisqu'il a passé beaucoup de temps dans le Renseignement, j'ai voulu évoquer son passé pour voir s'il savait quelquechose en rapport avec l'information diffusée par Victor.

Le Colonel n'a pas d'email aussi j'ai imprimé toute l'information reçue de Anonyme et je lui ai fourni une copie. Je l'ai regardé lire un email significatif, avec tous les messages. Je regardais ses yeux et les expressions de son visage. A la fin, il a dit, "Oh mon Dieu, qui sur cette Terre a bien pu laisser sortir un matériel aussi sensible"? Je lui ai ensuite demandé si cette information était bien réelle. Il a simplement répondu, "Oui, tout est vrai". J'ai ensuite demandé au Colonel s'il avait été impliqué dans ce projet. Il a répondu, oui, qu'il avait été impliqué au niveau des communications de cette opération environ de 1961 à1965. Il avait également fait partie de l'équipe du compte-rendu. Il n'a pas souhaité s'étendre davantage, disant qu'à moins d'avoir la preuve que ces documents étaient déclassifiés, il ne pouvait ajouter d'autres commentaires. Je l'ai remercié et je suis parti.

J'étais très étonné, c'est le moins que je puisse dire. Wow!, c'est donc vrai. J'avais toujours pensé qu'il y avait un peu de vrai mais il me restait des doutes quant aux points de détail qui ont été diffusés.

Nous pourrions bien être au Bord de la divulgation d'une information concernant la part la plus importante de notre Histoire."

*****

Samedi 3 Décembre 2005

Bill,

> J'aimerais beaucoup publier ceci dans la partie Commentaires du site.

> (de manière anonyme, à moins que vous souhaitiez révéler votre nom).

> Je pense que ça ne pose pas de problème - Dites-moi si c'est le contraire.

Vous pouvez le mettre sur le site, mais dites seulement qu'il s'agit d'un Lieutenant Colonel de l'Air Force en activité, attaché au Pentagone. L'information originale nous est venue d'un Colonel de l'Air Force à présent retraité, qui a travaillé pour le Renseignement de l'Air Force pendant 33 ans.

J'ai fouillé un peu partout, et j'ai trouvé qu'il était fait mention d'un projet classifié mis en oeuvre en Juillet1965 et qui s'est terminé en Aoùt 1978. Ca apparaît dans la chronologie d'un journal qui recence des opérations à caractère secret. J'ai un numéro, et j'essaye de remonter à partir de ça. C'est mon ami le colonel retraité qui m'a indiqué ce journal. Il m'a dit que l'AF conserve l'information dans un endroit bien spécifique, à Ft. Belvoir (ancien Groupe 7113 d'Activités Spéciales).

J'apprécie beaucoup votre site web. J'espère que Mr. A va poursuivre la diffusion.  Mon supérieur, un Général à une étoile, visite votre site tous les jours !

Troisièmement : à l'attention des visiteurs de ce site qui ne seraient pas très au courant des derniers aléas et rebondissements de l'histoire, je dois souligner plusieurs points importants. Ce qui va suivre peut vous paraître pauvre voire insignifiant en regard des réels affrontements en marge des guerres secrètes dans la communauté des gens « avertis », mais vous y trouverez néanmoins des éléments assez riches et percutants, dont les observateurs quotidiens sont familiers. Vous allez également découvrir une information inédite. Commençons :

1) Entre le 16 Février et le 10 Mars de cette année, Victor Martinez - qui avait reçu des messages de Anonyme du 1er Novembre au 21 Décembre 2005 - fut à nouveau contacté par quelqu'un qui prétendait être la source originale.

Bien que ceci n'ait jamais été mentionné sur ce site, la source originale s'était nommée "Sylvester McCoglin" - utilisant l'adresse email thewizardofzin@lycos.com. Bien que le nom soit déjà un pseudo, c'est Victor qui avait choisi de lui substituer le désormais fameux "Requête Anonyme".

Les noms "Sylvester" et "McCoglin" ont été apparemment empruntés à deux ancètres d'une personne en particulier, que nous laisserons de côté. "The Wizard" était le surnom de l'un des pilotes du groupe des douze astronautes qui avaient visité Serpo.

Le 16 Février, Victor fut donc à nouveau contacté par quelqu'un qui prétendait être Sylvester McCoglin, mais utilisant cette fois l'adresse « thewizardofzin@yahoo.com ». Il a commencé par expliquer que son adresse email originale avait été compromise, et il a demandé à Victor de lui rappatrier ce qu'il avait encore en mains de leurs échanges depuis le début. Victor s'est éxécuté et un long échange s'est poursuivi entre eux par e-mail. "Sylvester" n'apportait aucune information nouvelle qui présente un intérêt pour la diffusion, mais il se préoccupait de savoir si les messages que je recevais depuis le Nouvel An pouvaient être authentifiés. Il a finallement réussi à persuader Victor de prendre des mesures drastiques afin de me discréditer publiquement ainsi que Rick Doty (qui avait été un des maillons de la chaîne de communication pour certaines des informations que j'avais reçues). Il faut reconnaître à Victor le mérite d'avoir refusé d'aller jusque là.

Le10 Mars, j'ai été contacté par Steve Broadbent et Ryan Dube - deux membres actifs du forum Above Top Secret (ATS) sous les pseudos de Zep Tepi et rdube02 ou ryguy - qui m'ont expliqué que l'Anonyme de Victor "de retour" n'était autre que Wayne Jaeschke, l'avocat de ATS et partenaire de la Société juridique internationale Morrison and Foerster - qui publiait fréquemment sur ATS ainsi que d'autres forums sous le pseudo de Centrist. Jaeschke, aidé de Broadbent, Dube et un quatrième membre de ATS, Shawnna Connolly, avaient eu connaissance du nom "Sylvester McCoglin" et de l'adresse e-mail 'thewizardofzin@lycos.com' par des moyens détournés, et s'en étaient servis pour tromper Victor Martinez avec le succès que l'on sait maintenant.

A leur décharge, je dois dire que Broadbent et Dube ont pris l'initiative de me contacter quand ils ont réalisé que l'objectif de Jaeschke n'était pas conforme à ce qu'il avait annoncé au départ - à savoir une enquète impartiale sur la diffusion de Serpo. Au lieu de celà, il leur était apparu évident que son but était de discréditer l'histoire - et moi avec - en usant de tous les moyens possibles. Cela n'était pas conforme à l'éthique de Broadbent et Dube, qui m'ont donc contacté pour me présenter leurs excuses et m'expliquer ce qui s'était réellement passé.

Je vous propose de jeter un coup d'oeil à l'un des e-mails que Jaeschke adressait à ses trois collègues, qui révèle ses intentions. (Le message du "Black Friday" dont il est question dans cet e-mail est un message que Jaeschke avait envoyé à Victor dans le but de ruiner ma carrière et celle de Rick Doty. Victor ne l'a jamais publié.)


Trad. : "On dirait que la balle est dans notre camp. Je vais aller boire un coup avec quelques personnes, et je reviens à la maison, d'où je rédigerai une ébauche de la 'déclaration' du Vendredi Noir, ensuite je vous la ferai parvenir pour vos dernières corrections et commentaires avant de l'envoyer à Victor :)

Chacun n'est-il PAS en train de prendre du bon temps ?

WJ (Wayne Jaeschke)

La réponse de Victor...

OK, 10-4. Désolé de ne pas avoir répondu plus tôt, mais je suis sorti pour déjeûner avec une amie enseignante.

Si - et quand - le programme officiel se met en route, appuyé par des medias valables et d'envergure ainsi que des "relais d'opinions", j'espère que je serai choisi comme l'un de ces relais - avec ma "Liste de Diffusion ufologique" qui fait autorité - à la lumière de tout ce que j'ai fait - et enduré - et en raison de mes talents d'expression et capacités pour la présentation.

A NOTER : Considérez le phénomène mondial que j'ai suscité avec ma petite "Liste de Diffusion ufologique".

DERNIERE QUESTION : Est-ce que TOUS les MESSAGES - 1 à 15 - étaient des FAUX ?

Je suis en attente de votre dernière version du "Vendredi Noir" que vous deviez me faire parvenir CE JOUR, 23 fév....

Les hamburgers seront sur ma note ! -"

Je n'ai jamais reçu un mot de Shawnna Connolly, qui a ma connaissance ne s'est jamais excusée ni ait reconnu sa responsabilité comme complice dans cette opération de tromperie, ce dont j'ai pourtant la preuve.

Wayne Jaeschke a depuis renoncé à prendre part aux forums, et les messages de Anonyme que Victor recevait en Février et Mars ont immédiatement cessés. Il est important de préciser qu'aucun des Messages publiés sur mon site (Serpo.org) n'émane de Jaeschke ou l'un de ses collègues.

Steve Broadbent, Ryan Dube, et Shawnna Connolly sont maintenant les modérateurs du récent forum Reality Uncovered qui leur sert à présenter une analyse critique, laquelle vise simplement à discréditer toute l'histoire Serpo. Wayne Jaeschke leur a remis la correspondance par e-mail qu'il a recueillie dans le rôle de l'Imposteur "Anonyme" de Victor, correspondance qu'ils ont en partie publiée sur leur site. Il est intéressant et significatif que Jaeschke ait mis une pression considérable sur Steve Broadbent et Ryan Dube afin qu'ils diffusent tous les courriers. Les lecteurs peuvent se demander pourquoi (voir ci-dessous) il tenait autant à cette diffusion intégrale.

Une alternative positive est présentée sur le forum Open Minds.

J'ai souhaité présenter cette chronologie des événement parce que tout cela n'avait pas encore été publié de manière détaillée à l'attention du public. Ce n'est pas essentiel à la compréhension de la divulagtion de Serpo.... sauf sur un point :

2) Les lecteurs sont maintenant invités à se demander quelle pouvait être la motivation de Wayne Jaeschke pour consacrer autant de temps et prendre de tels risques - en particulier sa crédibilité en tant qu'avocat, au service d'une société internationale - et en recrutant les services de trois collègues d'horizons différents (tous membres du Forum ATS) dans le seul but d'humilier Victor Martinez, de faire passer Serpo pour une fiction, et de discréditer Rick Doty et moi-même.

Les questions suivantes découlent de ce qui précède et méritent d'être posées :

*Y a-t-il une agence, ou une faction de "Connaisseurs", qui auraient pris pour cible Serpo et Doty, et décidé d'utiliser les grands moyens pour les discréditer dans la sphère publique ? Si oui, pourquoi ?

* Wayne Jaeschke était-il vraiment un "Tireur solitaire", ou bien travaillait-il pour le compte de quelqu'un?

* Pourquoi Serpo est-il au centre d'une telle bataille? Quels sont les réels enjeux de cet affrontement ?

* Si Serpo renferme une bonne part de vérité, qui en ressort gagnant, qui est le perdant, et pourquoi ?

* Si Serpo n'est surtout qu'une opération de désinformation, qui en ressort gagnant, qui est le perdant, et pourquoi ?

* Pourquoi Jaeschke, Broadbent, Dube et Connolly étaient-ils à ce point motivés pour discréditer cette histoire ? Que leur rapporte cette création d'un imposteur "Anonyme"?

Une chose est claire : Broadbent, Dube et Connolly semblent croire que Serpo est un canular et leur opinion - qu'ils aimeraient persuader les autres de partager - est que Doty en est l'origine. L'objectif du forum Reality Uncovered est centré là-dessus.

Cependant, ce n'est qu'une conjecture - tout cela me paraît être en relation avec le système de croyances des individus concernés; ajoutez à cela qu'ils ne disposent pratiquement d'aucune preuve pour progresser dans une recherche. Il est nécessaire de souligner qu'aucun des quatre personnages évoqués ici ne bénéficient d'aucune information d'importance émanant de la communauté des "Connaisseurs".

Les lecteurs pourront remarquer que les questions importantes évoquées précédemment restent sans réponses, et je les appelle à conduire leur propre réflexion quant à ce qui peut se passer en coulisses. Les motivations sont plus importantes que les personnalités dans ce cas.

3) Un inconnu qui se présentait sous le nom de "Tacitus Monroe" a lancé un nouveau site, Serpo.info, dont le but et la fonction a été de servir d'instrument de chantage afin de faire pression pour que "la vérité" sur Serpo soit révélée. Le pseudo signifie "Silent no more (plus de silence)"; Tacitus est le mot Latin pour silence, et no more est un anagrame de Monroe; Tacitus a manifesté un penchant pour écrire des phrases d'une ligne dans un Latin presque correct. Steve Broadbent a été accusé de personnifier Tacitus (Les mises à jour de Tacitus ont apparemment cessé au lancement du forum Reality Uncovered), mais il a démenti - la synchronicité n'est peut-être qu'une coincidence. On constate que Tacitus a accès à bon nombre d'informations qui n'étaient connues jusqu'ici que de l'Imposteur Anonyme et ses collègues : Wayne Jaeschke, Broadbent, Dube et Connolly. Kerry Cassidy a proposé à Tacitus d'enregister une interview avec moi pour clarifier ses interprétations... mais les e-mails sont restés sans réponse.

4) Aucun autre Message ne nous est parvenu depuis le 3 Avril. Rick Doty a servi de canal pour certaines informations diffusées par Anonyme et qui m'étaient destinées, et beaucoup savent que je l'ai rencontré pour la première fois - pendant quatre jours - lors de la Conférence ufologique de Laughlin, au Nevada, début Mars.

Ma partenaire Kerry Cassidy et moi l'avons rencontré à nouveau plus longuement à Los Angeles en Mai, ce qui nous a permis de découvrir son abord crédible, convainquant, humain, et aussi sa frustration. Nous lui avons très directement posé la question de savoir s'il avait été la source des documents de Serpo dans les premiers temps, puisque certains se posaient cette question.

"Non". Il a été catégorique. "Ca a été la pagaïe. Si on m'avait chargé de procéder à cette Divulgation, ça aurait eu une autre allure. J'ai fait des recommendations, mais elles n'ont pas été retenues. Je ne peux rien y faire."

Rick Doty avait été contacté par le véritable "Sylvester McCoglin" au début du mois de Janvier, qui lui a dit que lui-même et son groupe n'étaient pas satisfaits de la forme éditoriale choisie par Victor et qu'ils souhaitaient désormais qu'il écouler ces informations vers moi - par son intermédiaire. Rick était consterné d'entendre ça. Il m'a téléphoné le 6 Janvier pour me dire qu'en raison de sa réputation et son histoire dans le milieu de la désinformation, il souhaitait me demander si j'accepterais de recevoir l'information directement, afin qu'il ne se trouve pas dans la boucle.

Nous avons examiné la question sous tous les angles. Rick ne voulait vraiment pas le faire et se préoccupait beaucoup des retombées si jamais on apprenait qu'il avait été mélé à ça.

Il est important de bien comprendre ce point : Rick ne voulait pas faire le boulot. Pendant cette conversation téléphonique, si Rick me jouait une scène, il aurait mérité un Oscar. Je suis persuadé qu'il était authentiquement plongé dans un grave dilemme.

5) Entre-temps, il m'a été donné de voir cinq des fameuses photographies de Serpo qui nous avaient été promises. Un tiers avait souhaité me rencontrer dans une chambre d'hotel, et ça a duré environ une heure. On m'a tendu une enveloppe, et on m'a invité à l'ouvrir et à regarder ce qu'elle contenait. Je n'ai pas été autorisé à faire des copies, à conserver quelquechose, ni à raconter à qui que ce soit que cette rencontre avait eu lieu, encore moins ce que j'avais vu. A présent j'ai pris, unilatéralement, la décision de révéler ce qu'on m'a montré..

Il y avait cinq photos, dont trois en couleurs. Une, en noir et blanc, montrait assez peu disctinctement un objet sombre, rectangulaire, en forme d'obélisque; on m'a dit plus tard que c'était la "Tour" sur Serpo dont il est souvent question. Une autre, également en noir et blanc, dont on m'a dit qu'elle représentait une image aux Rayons-X du dispositif Energétique Eben. Ca ressemblait en effet à une photo aux Rayons-X, d'un objet de petite dimension, mais il était impossible de dire ce que c'était vraiment. La troisième était un portrait d'Eben, mais on ne pouvait pas s'assurer qu'il ne s'agissait pas d'une forme sculptée. La quatrième représentait un paysage désertique, avec des rochers curieusement érodés; mais ça pouvait avoir été pris dans quelque endroit sur Terre.

C'est la cinquième photo qui m'a coupé le souffle. C'était un autre paysage désertique, avec des nuages sombres et orageux dans le ciel, pris d'une certaine hauteur, comme une petite colline ou une grande dune de sable. Et sur l'horizon il y avait une double coucher de soleils.

J'ai regardé cette photo pendant très longtemps et je me couviens de chaque détail. Ca ne ressemblait à rien de ce qu'on peut produire avec Photoshop; Je l'ai examinée avec beaucoup d'attention. La charge émotionnelle était considérable; Je me sentais étonnament ému - et ça me fait la même chose chaque fois que j'y repense.

On m'a demandé de ne dire à personne que j'avais vu ces photos, et que je serai autorisé à les publier sur mon site dans un avenir "prôche". Cette autorisation ne m'a jamais été donnée, et je n'ai jamais revu les photos.

Note au sujet de l'astrophysique : Je suis bien conscient que les observations astrophysiques contemporaines situent les deux soleils Zeta 1 et 2 à une distance d'un dizième d'année-lumière l'un de l'autre. Il est possible que (a) ces observations soient incorrectes, et/ou (b) le système solaire dont il est question ne soit pas du tout Zeta Reticuli; ça pourrait, par exemple, être Alpha Centauri.

6) Pendant ce temps, Rick Doty ressentait toujours plus de frustration. A un moment il a eu ces mots en ma présence, en regardant par la fenêtre : "Ils continuent à ce petit jeu sans respecter les règles." L'irritation était manifeste dans sa voix. Il nous a parlé, à Kerry Cassidy et moi, avec quelques détails, du groupe dans les coulisses qui orchestrait la diffusion. L'histoire contains some astonishing information mais Kerry et moi nous sommes engagés personnellement à ne rien révéler, pour protéger certaines personnes qui sont impliquées. Il y a une bonne raison à cela, et je n'entrerai pas dans les détails. Cependant, on retrouve une partie de ces éléments sur la page 'Serpo' de Jerry Pippin :

"Projet SERPO" MISE A JOUR : 17 Mars 2006 - Des sources de confiance nous ont confirmé que l'ANONYME original a cessé ses diffusions sur le "Projet SERPO" le 21 Décembre 2005.

Ces rapports émanaient d'une source assez haut-placée, qui a été identifiée par notre informateur, mais dont nous ne dévoilerons pas l'identité. Cette source occupait de hautes fonctions dans une opération gouvernementale secrète et elle a eu accès aux premiers enregistrements audio des récits de l'Equipe d'Echange, de retour du "Projet SERPO", qui ont participé aux compte-rendus, à la fois sous forme d'enregistrements et sous forme écrite. La forme écrite représente les 3.000 pages du "Rapport du Projet SERPO"

Pour quelques raisons inconnues, cette source a cessé de fournir ses informations à Victor Martinez.

Bill Ryan, a été ensuite contacté par une autre source anonyme qui n'a aucun rapport avec le premier. Si l'on en croit notre l'information que nous tenons d'une source de confiance mais que nous ne pouvons révéler, derrière cet anonyme se trouveraient en fait trois personnes. 

Ces individus furent entraînés pour faire partie de la sélection finale des 16 personnes retenues pour la mission de 1965 du "Projet SERPO", mais ceux-là ne sont pas partis - ils étaient les remplaçants pour l'équipe des 12 - et l'information qu'ils communiquent à Ryan est basée sur leurs conversations avec les membres de l'équipe qui sont revenus sur Terre en 78.

Les Membres d'Equipe qui sont revenus sont morts par la suite de maladies probalement causées par l'excès de rayonnement des deux soleils du système planétaire de Zeta Reticuli dont SERPO était la quatrième planète. Nous avons été informés que des confirmations de l'histoire SERPO sont dues à des administrateurs de haut-niveau dans les sphères gouvernementales chargés de protéger les secrets officiels. Parmi eux il y a un nom qui est bien connu de tous, mais nous ne pourrons le divulguer en raison des engagements que nous avons pris. Nous attendons que ces trois témoins vivants - qui ont suivi l'entrainement avec les 12 autres - poursuivent la diffusion de l'information à travers Ryan et sur son site www.serpo.org

Un producteur du Jerry Pippin show est actuellement en négociations pour obtenir une interview avec l'un de ces trois témoins qui ont subi le même entrainement particulièrement rigoureux en vue de cette mission, même s'ils n'ont pas finalement été choisis pour faire partie des 12 embarqués dans le cadre de ce programme d'Echange entre humains et E.T.s.

D'après ce que je sais, l'information donnée ci-dessus est correcte.

7)  A l'heure où j'écris (le 7 Juillet) personne de ma connaissance n'a pu contacter Rick Doty depuis un mois. Je pense que cette situation ne pourrait se produire que sur ordres précis. Ainsi que je l'ai montré plus haut, d'autres investigateurs ont compliqué la situation, en essayant de prouver que Rick est un tricheur. Je suis personellement convaincu que ce n'est pas le cas.

Par instinct et mes recherches personnelles j'ai été amené à comprendre que nous sommes embarqués dans un jeu complexe qui se joue en large part dans les coulisses. La seule occasion où il a été prouvé que Rick ait pris part à une vaste campagne de désinformation - sous ordres, du temps où il travaillait pour l'AFOSI - c'était au début des années 1980 dans le cadre de l'affaire Paul Bennewitz. (Voir Project Beta, le livre de Greg Bishop sur le sujet, dans lequel Doty a accepté de raconter toute l'histoire. A Laughlin en Mars dernier, j'ai passé un moment avec Bishop et Doty, ensemble, et j'ai pu constater leurs rapports amicaux.)

En résumé : au cours de mes relations avec Rick Doty j'ai toujours été frappé de son réel désir de divulgation au sujet des visites d'aliens et du fait qu'il a ses propres convictions dans ce domaine. Certaines fois je l'ai vu manifester ce que j'appellerais une frustration légitime, parce qu'il n'était pas en mesure d'intervenir pour contrôler la partie, ni personne d'autre, d'ailleurs. Les actions passées dans la vie de Doty ont finalement peu de place ici, et son implication en arrière-plan dans cette histoire est plutôt celle d'un "fusible dans le circuit" placé intentionnellement - pour servir de désamorçage éventuellement nécessaire. L'histoire de Serpo à l'origine, et je crois ce qu'il m'en a dit, est basée sur des faits réels. Ecoutez l'interview de Rick Doty par Jerry Pippin (mars 2006) : il a beaucoup à dire sur Serpo. ICI (78mns).

Ces paroles de Robert Collins peuvent avoir leur importance. Dans un e-mail diffusé aux membres de la liste de Victor le 25 Juin, il a écrit ceci :

"J'ajoute que dans le passé, j'ai pas mal débattu avec Rick Doty au sujet de d'informations sur SERPO qui, du point de vue scientifique, étaient inacceptables, en particulier quand nous en sommes venus à évoquer les données Astrophysiques de Zeta 1 & 2. Rick s'est tellement énervé contre moi qu'il a menacé de me retirer de la liste de diffusion. Cependant, Rick a été réellement très pointu sur bien d'autres choses en rapport avec les OVNIs, que mes sources et moi-même avons authentifiées. La plupart des sources ont le profil d'hommes du Renseignement, sans bases scientifiques. Ernie Kellerstrass représentait l'une des exceptions, il a une formation d'Ingénieur en Mécanique et il a professé à l'Université de Dayton après sa retraite; ensuite ce fut SRL et c'est maintenant GE, à Wright Paterson. Ernie a également vérifié de nombreuses assertions de Rick au sujet de certains Memos de la CIA concernant Mj12-EBE2. Kit Green a confirmé que la présentation de ces Memos était conforme à ceux qu'il avait vus à la CIA. Autre exemple, Tom Mack et Darren Edmunson avaient un bagage scientifique, mais ce n'était pas le cas de Gene Lakes and Paul McGovern. Jerry Miller n'a pas de bagage scientifique. Je pourrais développer davantage mais je vais m'arrêter là, au sommet de l'iceberg, le reste est matière à un bouquin. Je ne prends pas parti quand il s'agit des sources (c'est-à-dire Rick Doty) ou des gens. Les décisions se prennent au vu des meilleures preuves......

Sincèrement,
Robert C
"

8)  Je suis bien conscient que ce qui précède pourrait entraîner une mini-avalanche de questions et d'autres discussions. Cependant, je ne compte pas répondre à d'autres questions, ni me laisser entraîner dans un débat. On nous a dit, à Kerry Cassidy et moi-même, que d'autres informations seront diffusées un peu plus tard dans le cours de l'année "lorsque certains problèmes auront été résolus". Je ne suis au courant de rien d'autre, et j'ignore si quelqu'un s'est chargé ou non des problèmes évoqués... Il y a quelque temps déjà que je n'ai rien eu à connaître de neuf. Comme tous ceux qui observent, j'attends, et comme chacun j'aimerais qu'on me montre ces photos... à nouveau."

Bill Ryan - 7 Juillet 2006

Le Capitaine Robert Collins a souhaité apporter ce complément, le 11 juillet, à propos de Fort Belvoir (mentionné par Ryan dans l'e-mail qu'il a reproduit, daté du Samedi 3 Décembre 2005) :

"Extrait du CD : Identique à Wright Paterson. Rick nous a dit l'avoir visité. Il s'agit probablement de l'endroit que JFK et d'autres Présidents ont visité.. Il y a beaucoup de choses à Fort Belvoir, y compris les archives de SERPO selon un Colonel retraité qui réside dans l'état de Washington..... Rmc"

"Un autre bâtiment identique à ceux que l'on trouve à WP se trouverait à Fort Belvoir, dans l'"Annexe K", en Virginie, juste à la sortie de Washington DC. Cette information remonte au mileu des années 80, aussi il y a pu avoir quelques changements. Egalement, en connexion avec Fort Belvoir, cette référence de Wilber Smith, que je cite : "Selon Jim, le fils de Smith, peu avant sa mort en 1962, Wilbert a souhaité parler à son fils, et il lui a raconté qu'il avait vu des cadavres d'aliens récupérés d'un crash, ainsi qu'un engin accidenté, juste à la sortie de Washington D.C."

Avant de clôre ce long châpitre, quelques mots sur la personnalité de Victor Martinez, qui tranparait si crument dans la réponse qu'il croit adresser à son mystérieux contact "Anonyme" : voilà quelqu'un qui ne sous-estime pas ses capacités ! Cette façon de se valoriser, de crainte qu'on oublie de lui confier un rôle d'importance au moment de la Divulgation finale ne manque pas d'audace. On peut en déduire une part du mépris qu'il inspire à quelqu'un comme Shawnna.

Tatooine
La planète Tatooine - "Star Wars"

JakeReason, administrateur, sur le Forum OM, le 8 juillet :

"Concernant la fraude organisée par la Bande des Quatre contre Sylvester McCoglin (The Wizard of Zin), qui a compromis/saboté la position du Wizard : il nous est laissé entendre actuellement que le Wizard pourrait avoir été l'un des astonautes entraînés pour la mission sur Serpo. Si cela devait s'avérer exact, imaginons la honte que Shawnna et les autres devraient éprouver en réalisant la qualité de celui qu'ils ont abusé.

En fait, on appréciera mieux chez Ms Connelly le sens qu'elle donne à des mots comme 'vérité', 'mensonges', 'charlatans', etc... en se souvenant de ce dont elle été coupable (au fait, Ms Connelly, qu'est-ce qui vous a poussée à vous créer un pseudonyme qui vous permettait de vous faire passer pour Richard C. Doty, en vous créant un compte email chez Yahoo ?). A présent ces mots lui reviennent à la figure.

Malheureusement pour la communauté toute entière, la manoeuvre dirigée contre le Wizard a saboté ce qui se mettait difficilement en place. Vous savez, je peux pardonner à ceux qui ont trompé les autres au nom de la sécurité nationale, mais user de tromperie en vue de satisfaire un but personnel et des objectifs partisans est absolument sans appel."

Surfer, le même jour, apporte également sa petite pierre sur le forum OM, avec cette réflexion intéressante :

"Il y a quelques semaines, je suis allé rendre visite à une source de confiance que je connais bien. Je ne vais pas le voir très souvent, parce qu'il ne peut pas se permettre de prendre des risques. Il m'a expliqué que la divulgation peut dépendre de quelquechose dont on n'a pas encore parlé ici. Dans certaines circonstances, les Militaires dans le secteur Recherche & Développement ont coutume d'employer un acronyme comme "OBE" et ça signifie Overtaken By Events ("Dépassé par les Evènements"). Ma source m'a confié qu'il avait entendu dire que les pouvoirs en place craignent d'être dépassés par les Evènements et que l'information doit sortir - qu'ils le veuillent ou non - et que ça ne se fera pas dans les circonstances ou au moment qu'ils auraient choisi. Trois facteurs menacent leur stratégie :

En premier lieu, les nouveaux projets d'exploration spatiale peuvent entraîner des rencontres dans l'espace qu'il leur sera impossible de nous cacher, du fait de notre technologie actuelle et de l'internet,

Ensuite, les vols touristiques commerciaux dans l'espace vont commencer d'ici 2008, et ils redoutent que des touristes puissent enregistrer avec leurs camescopes des choses qu'ils seront bien en peine de dénigrer.

Troisièmement, ils craignent une divulgation sauvage. Personne ne sait plus où sont archivés des documents importants, et ils pensent (ou ils savent) qu'à tout moment quelqu'un peut mettre la main sur un dossier rempli de photos, ou une preuve matérielle, ce qui serait immédiatement diffusé dans les medias et sur l'internet.

Si tout cela est vrai, alors une divulgation calculée, controllée, reste la seule tactique à leur portée pour garder la main."

La "Mise à Jour" récemment diffusée par Bill Ryan sur son site Serpo.org était attendue depuis bien longtemps, puisqu'il n'avait rien publié, officiellement, depuis le 3 avril.

Apparemment le public devrait se contenter de ce long résumé, et se préparer à attendre - peut-être plusieurs mois - avant que l'informateur Anonyme se décide à reprendre ses communiqués, dans un environnement à nouveau sécurisé.

Or vous allez découvrir ce que JakeReason a obtenu en adressant à Bill les quelques paragraphes que voici, dans le seul but de se faire préciser une date :

Jake, Modérateur de Open Minds - Samedi 8 juillet - L'épisode de la Bande des 4...

"Hi Bill,

Lorsque Ryguy & Steve (ZepTepi) ont rejoint notre équipe de Modérateurs, ils nous ont tenus au courant. Cependant, dans leur version, c'est Steve qui a découvert le compte lycos, l'a donné à Wayne, et ensemble ils ont fabriqué les courriers destinés à abuser Victor. Peu de temps après, ils se sont aperçus que Wayne envoyait à VM certains emails pour lesquels ils n'étaient pas en copie. Ou bien l'un des deux s'y trouvait mais pas l'autre. Ils n'ont pas approuvé cette attaque personnelle, dirigée contre toi, c'est pourquoi ils t'ont prévenu. Après quoi, Wayne a continué tout seul.

C'est la version condensée de ce que Ryguy & Steve nous ont raconté. Bren, John & Doc peuvent le confirmer. J'ai également en ma possession les emails par lesquels ils nous ont appris ce qui se passe.

Tu as écrit hier qu'ils ont pris contact avec toi le 10 Mars.. Alors ce serait 15 jours après l'email du Black Friday (daté du 23 février). Victor nous a fait suivre le dernier email de Wayne/Sylvester, que nous avons publié sur notre Forum. Il était daté du 10 Mars à 10:14 pm.

Donc si Ryguy & Steve t'ont contacté le 10 Mars... alors ils sont complices du début à la fin.

Es-tu réellement sûr qu'il t'ont contacté le 10 mars ?

Jake"

Selon le mode habituel pour les courriers électroniques, les citations du courrier reçu figurent en retrait, précédées par le signe >

De : Bill Ryan - Dimanche 9 juillet

"Hi, Jake,

DIFFUSION RESTREINTE - MERCI

> Lorsque Ryguy & Steve ont rejoint notre équipe de Modérateurs , ils nous ont tenus au courant.

> Cependant, dans leur version, c'est Steve qui a découvert le compte lycos, l'a donné à Wayne, et ensemble ils ont fabriqué les courriers destinés à abuser Victor. Peu de temps après, ils se sont aperçus que Wayne envoyait à VM certains emails pour lesquels ils n'étaient pas en copie. Ou bien l'un des deux s'y trouvait mais pas l'autre. Ils n'ont pas approuvé cette attaque personnelle, dirigée contre toi, c'est pourquoi ils t'ont prévenu. Après quoi, Wayne a continué tout seul.

C'est conforme à ce que m'ont dit Steve et Ryguy.

> Es-tu réellement sûr qu'il t'ont contacté le 10 mars ?

Oui, Steve m'a téléphoné le soir du vendredi 10 Mars (Heure anglaise). Le lendemain j'ai appellé Rick Doty et j'ai arrangé une conversation téléphonique entre Steve et Rick personellement, parce que je voulais que Rick entendent ça de ses oreilles, directement de la "source" plutôt qu'à travers moi; ça lui a aussi donné l'occasion de poser ses propres questions. J'ai également téléphoné à Victor dans la soirée de ce Vendredi ou le Samedi. C'était donc bien le 10-11 Mars.

Avant cela, Ryguy m'avait annoncé par un Message instantané, un jour ou deux plus tôt, que lui-même et Steve avaient quelquechose de très important à me dire, et (autant que je me souvienne) avaient précisé qu'ils savaient tous les deux qui était l'Imposteur Anonyme; mais il n'avait pas voulu en dire plus en l'absence de Steve, et il avait besoin de son feu vert. Steve m'a appellé peu de temps après, je crois qu'ils avaient eu le temps de se consulter.

Ils étaient tous les deux sincères en me présentant leurs excuses. Ils m'ont dit qu'ils n'avaient pas pris part à tous les échanges entre Wayne/Anon et Victor, et que Wayne faisait la course en solitaire, en poursuivant son propre objectif, ce qu'ils n'avaient pas réalisé au début. Ils m'ont expliqué qu'au départ Wayne avait trouvé l'idée intéressante, de tromper Victor, ce qui lui permettrait de mener sa propre investigation, comme un détective, et il avait obtenu l'aval de Steve et Ryguy. Ils m'ont expliqué que Shawnna se sentait plus prôche de Wayne qu'ils ne l'étaient eux-mêmes, et que Wayne la manipulait avec une grande habileté sur le plan émotionnel. Shawnna ignorait à ce stade - si j'ai bien compris - que Steve et Ryguy avaient l'intention de me prévenir de ce qui se passait. Steve m'a adressé toute une série d'e-mails qui fournissent les preuves de cette situation. L'un d'eux, un document PDF, que j'ai d'ailleurs publié sur le site Serpo hier, a fourni la preuve essentielle et a parfaitement démontré les motivations et l'attitude de Wayne ("Chacun n'est-il PAS en train de prendre du bon temps ?", demandait-il, en se préparant à diffuser une accusation gravement diffamatoire contre Rick et moi-même, aussi incendiaire qu'on puisse imaginer).

Ce qui m'a particulièrement interpellé c'est que Shawnna n'ait jamais eu envie de m'adresser le moindre message à ce sujet. Elle a toujours agit de biais et maintenu cette volonté de poursuivre son petit jeu destructif, et elle était prête à continuer sur ses rails si Steve et Ryguy n'avaient pas décidé d'opérer un retrait pour une question d'éthique

Je n'avais pas l'intention de rendre ce message public parce que Steve et Ryguy étaient assez génés, et je peux le comprendre, à l'idée que Wayne saurait qui l'avait dénoncé, et qu'ils craignaient d'affronter sa colère et de subir les contre-coups. Je l'avais envoyé (en enlevant les adresses e-mail) à Laura Kinght-Jadczyk, parce que je savais qu'elle poursuivait son investigation sur ATS. Ce message que je lui envoyais devait rester confidentiel. Cependant, elle s'est empressée de le poster sur le forum de son site "Signs of the Times", en grossissant les choses et s'en servant même comme d'une "preuve" que je faisais partie du COINTELPRO... (ah, ne venez plus me parler des Rouges cachés sous nos lits, et toutes ces bétises; j'ai beaucoup appris de cette erreur). Je l'avais également envoyé à Rick, à Victor, à Kit Green et Hal Puthoff, et à ce jour je ne comprends toujours pas pourquoi Kit s'obstine à refuser d'admettre que Wayne était l'imposteur... bien que Rick, Victor et moi nous ayons personnellement contribué à le lui démontrer. Cela tient peut-être au fait que Kit a rencontré Wayne à deux prises. Kit l'a décrit comme un serpent, mais il semble éprouver une sorte de fascination pour le Côté Obscur parce qu'il a également beaucoup échangé avec Tacitus et il a déclaré publiquement que Serpo est un canular (je pense qu'il a quelques raisons de se comporter comme ça).

Il est important de souligner également que je reste (du moins je l'espère!) en bons termes avec Steve et Ryguy. En particulier, j'ai eu de nombreux échanges avec Steve depuis plusieurs mois et j'ai beaucoup de respect pour son intellect et ses capacités. A mon retour d'un voyage vers l'Europe et l'Afrique, il m'a téléphoné pour me dire que nous devions nous parler de toute urgence; il avait l'intention de publier les e-mails qu'il avait récupérés (de Wayne, en tant que thewizardofzin@yahoo.com), mais il était préoccupé à l'idée que je pourrais en subir des dommages collatéraux, et il se trouvait devant un dilemme assez crucial. Je l'ai remercié de cette attention, je lui ai conseillé de ne rien faire qu'il puisse regretter, et j'ai terminé en lui disant de faire selon sa conscience.

J'ai failli rencontrer Steve quand nous étions tous deux en Angleterre le 12 juin, je crois, mais ça n'a pas pu se faire pour des raisons plutôt techniques alors que nous étions géographiquement assez prôches - et c'était vraiment dommage. Nous avions tous les deux souhaité cette rencontre (Kerry était là également) mais il avait prété sa voiture à quelqu'un, bref ça a été reporté.

J'apprécie beaucoup Steve et Ryguy. Tous les deux ont essayé de m'aider et se sont montrés généreux envers moi. Mais j'ai du mal à comprendre ce qu'ils poursuivent avec leur forum Reality Uncovered, parce qu'ils se retouvent dans une posture qui ne leur convient pas du tout.

(a) De mon point de vue, ils ont commis une grave erreur en invitant Shawnna à les rejoindre;

(b) Je crois qu'ils se font copieusement manipuler par Wayne et/ou ATS - j'ignore à quel point ils s'en rendent compte (mais j'espère qu'ils n'en sont pas conscients); et je pense que c'est plutôt mauvais signe pour notre étrange petite communauté quand certains d'entre nous se font en permanence des ennemis à gauche, à droite et au centre - comme ce qui est en train d'arriver avec RU. J'aimerais leur faire comprendre combien il est important parfois de se calmer et de respirer un bon coup. Je pense que si la bonne foi et la "divulgation" doivent l'emporter, ce serait important qu'ils fassent une déclaration publique sur le CONTEXTE dans lequel ils opèrent - à savoir qu'ils sont soumis à une pression intense de la part de Springer et Wayne qui voudraient les voir s'engager davantage pour saboter toute l'histoire.

Et (c), ils risquent - avec de bonnes intentions au départ - de ruiner la crédibilité de l'une des plus grandes aventures humaines de tous les temps. A qui, je me demande, cela pourrait-il bien profiter ?

POURQUOI SPRINGER ET WAYNE ONT-ILS TENU A CE POINT A EMBARQUER STEVE, RYAN ET SHAWNNA POUR FAIRE LEUR SALE BOULOT DE SABOTAGE ? C'EST LA PLUS IMPORTANTE QUESTION RESTEE SANS REPONSE POUR LE MOMENT.

Il n'y a pas un grand effort intellectuel à produire et/ou il n'est pas nécessaire d'avoir accumulé des quantités d'expériences pour former l'hypothèse qu'il existe quelquepart des gens qui poursuivent un objectif - ce qui pourrait conforter en partie la paranoïa d'une Laura K-J. Steve en est conscient mais jusqu'ici il n'a rien fait à ce sujet (et je pense que Ryguy en est conscient également) - J'ai très fermement insisté auprès de Steve, au téléphone, pour qu'il prenne publiquement position, afin que le travail de sappe dans les coulisses n'échappe au regard de personne. Parce qu'il est très important pour les gens de disposer de tous les éléments avant de se forger une opinion sur ce qui est en train de se passer. Le simple fait que Springer et Wayne NE PEUVENT lacher l'affaire Serpo - en dépit du fait que (bien sûr!!!) ce n'est qu'un canular!!! - est une preuve éclatante qu'ils poursuivent un plan de sabotage, quoi qu'il en soit, contre une histoire qui doit recéler suffisamment de vérités dérangeantes pour que QUELQU'UN s'oppose à ce qu'elles sortent au grand jour. C'est ce qui avait motivé la rédaction de cette Mise à Jour que j'ai publiée hier.

J'ai d'autres informations, mais je ne les publierai pas tout de suite, en attente d'une bonne raison pour le faire. Je connais les noms et les adresses de deux des trois remplaçants des Serponautes, et le nom et l'adresse du Colonel de l'Air Force (retraité) qui a confirmé l'histoire en décembre dernier. Je connais le nom de la personne dont les ancêtres ont servi à former le nom de code "Sylvester McCoglin", et je sais qui était "The Wizard".

Pour terminer, je connais, ce 'Mr Big' qui se trouve derrière la diffusion de Serpo (le commanditaire) - il faisait partie du MJ-12 avant que le groupe se saborde - ainsi que le nom d'un autre honorable personnage de la DIA qui supervise les messages. Rick Doty n'a pas inventé ces gens. Et, comme je pense l'avoir assez répété, Rick lui-même est frustré et contrarié par cette situation qui s'est développée hors de son contrôle. Je considère très sérieusement qu'il a été placé là comme "un fusible dans le circuit" dans la seule éventualité où une rétractation en cours de route serait nécessaire; c'est une tactique éprouvée, on doit le reconnaître. Mais enfin, de la part de gens qui ont maintenant soixante ans d'expérience dans la manipulation de ce que le public doit avaler... que pourrions-nous attendre d'autre des Puissances en place ?

Meilleurs souhaits - Bill"

A celà, dont il était en copie, Victor Martinez rétorque en s'indignant le 9 juillet : "Bill, ces gens ne sont pas tes amis... Comment peux-tu oublier un instant le mal que ZepTepi nous a fait en créant le personnage de Tacitus Monroe ??" Il développe ensuite un moment sur la différence essentielle entre un sceptique honnète (l'attitude de Stanton Friedman évoquée plus haut à l'égard de Serpo) et celle d'un 'Debunker', dont le seul objectif est de saboter toute divulgation, même - et surtout - si elle est authentique.

En réalité Victor est toujours profondément choqué d'avoir été manipulé et ridiculisé pendant trois longues semaines par la Bande des Quatre (Wayne, ZepTepi, Ryguy, et Shawnna). Il se focalise naturellement sur un seul aspect de cette nouvelle communication, et ne paraît pas remarquer les points extrêmement importants que Ryan évoque dans ses deux derniers paragraphes :

Bill Ryan vient en effet de nous confier, en "Diffusion restreinte", qu'il a identifié deux des trois militaires survivants qui avaient suivi l'entrainement des Serponautes, pour servir de remplaçants ! En outre il affirme connaître maintenant les identités du commanditaire et du superviseur de la Divulgation...

Le reste de son dernier message est intéressant, sur le plan documentaire, mais aussi tactique - sous des dehors assez aimables, comme un main tendue à l'adresse de ZepTepi et Ryguy, mais en soulignant les travers de Wayne et Shawnna, il s'essaye visiblement à faire imploser la Bande des Quatre. Une subtilité (britannique ?) que Victor Martinez, tout à sa vengeance, n'aura pas perçue. Il suscite également chez eux une réaction d'orgueil en les infantilisant face aux manipulateurs d'ATS. Pour être vraiment efficace, Bill Ryan n'aura d'ailleurs pas manqué d'adresser à chacun des Quatre une copie de ce texte qui devrait alimenter leurs rivalités internes.

C'est également pourquoi les deux derniers paragraphes, avec la perspective d'introduire prochainement trois preuves vivantes dans le jeu, peuvent achever de déstabiliser le groupe des saboteurs.

Voici ce que m'ont inspiré les derniers développements, une petite fiction pour tenter de se représenter ce qu'épouvent certains soldats "oubliés" :

"Nous dirons que je suis né dans les années 30, j'avais donc une bonne trentaine d'années lorsque j'ai été sélectionné pour embarquer sur Serpo en 1965.

En cette année 2006 je suis dans mes 70-75 ans.
Si j'avais été retenu parmi les Membres de l'Equipe, je n'aurais pas survécu, me dit-on, au-delà de 2002.
Mais j'étais l'un des quatre remplaçants.

J'étais là pour accueillir mes camarades lorsqu'ils sont revenus en 1978.
Ce qui m'a permis de garder des liens amicaux avec quelques-uns.

Les années ont passé; après l'attribution d'une petite retraite, les autorités nous ont vite oubliés.
A la fin de l'opération Serpo, des gens étaient venus chez moi pour s'assurer que je n'avais rien gardé qui puisse servir un jour à prouver ce que j'avais vécu.
J'avais quelques photos de l'expédition, que m'avaient données mes collègues : ils ont tout emporté.

A présent, à qui pourrais-je bien raconter cette épopée fantastique ? L'affaire était classifiée, je suppose qu'elle l'est toujours.

L'année dernière, j'ai revu un autre suppléant. Comme moi, il est assez désappointé. Ensemble nous avons fait un effort de mémoire, et nous avons essayé de reconstituer au mieux des grandes parties de ce que nos collègues avaient raconté de leur expédition pendant les séances de Compte-rendu.

Bien sur, ça serait plus simple si nous avions accès au dossier qui fait dans les 3.000 pages.
Nous avons pensé faire circuler nos premiers écrits. Mon collègue a entendu parler d'un type qui a pas mal d'expérience, qui habite le Nouveau-Mexique, et il connait aussi quelqu'un qui pourrait lui demander de faire ça pour nous.

Notre mémoire, c'est tout ce qu'il nous reste à partager. Peut-être parmi ceux qui détiennent une copie du dossier original et des documents photos, en nous entendant, quelqu'un voudra bien participer à notre effort de Divulgation. Nous n'avons rien à perdre, mais il nous semble que le pays devrait savoir."

JakeReason publie sur le forum Open Minds le 11 juillet :

"J'ai pensé que ceci vous intéresserait. J'ai demandé à Bill Ryan de m'indiquer la page des statistiques de fréquentation de son site www.Serpo.org : http://serpo.org/plesk%2Dstat/webstat

Ce qui est particulièrement frappant :+13 Millions de requètes en moins de 4 mois !!! Wow!

Bien sûr le chiffre ne représente pas le nombre de visiteurs, en raison des requètes multiples

Cependant ça nous amène à considérer que : si on additionne TOUS les participants des différents Forums sur la question, on s'aperçoit que ça ne représente qu'un infime pourcentage (probablement moins de 1%) sur l'ensemble des personnes qui ont lu les Messages de Serpo.

Nous sommes une toute petite minorité de contributeurs !"

Bill a ajouté :

"L'histoire Serpo est particulièrement suivie au Mexique, au Brésil, en France, en Allemagne, et en Afrique du Sud. Le site a été traduit en français, assorti de commentaires avisés. Pas de statistiques concernant la Chine, l'Inde, la Russie."

Jazzed2bhere s'est davantage intéressé au nombre de téléchargements, considérant qu'un internaute ne va pas probablement pas demander deux fois le même document :

"Par conséquent, les statistiques montrent que 10 à 11 millions d'utilisateurs différents ont visité le site." Il ajoute : "Si on rentre le mot Serpo sur un moteur de recherche, on trouve des centaines et des centaines de sites web, des blogs, et des articles sur le sujet SERPO. Depuis Novembre 2005, Serpo a déclenché un ouragan. Les gens discutent du sujet, ou ils en plaisantent, et parfois ils s'agressent.

Depuis que j'ai découvert l'affaire, j'ai bien entendu été amené à me poser certaines questions cruciales : afin d'être aussi impartial que possible.

Est-ce que je crois qu'il y a d'autres civilisations dans l'univers ? Est-ce que je crois que nous sommes visités par des créatures intelligentes ? Est-il possible que le gouvernement américain puisse nous cacher quelquechose d'aussi renversant, d'aussi énorme ? A celà j'ai répondu : Oui. Et pourquoi pas ? Il y a seulement deux cents ans, il n'y avait ni avions ni voitures.

Nous aimerions tous assaillir de questions les responsables de la diffusion de l'histoire de SERPO. De hauts responsables du gouvernement, et ceux qui ont commenté ou confirmé (validé) divers points de l'histoire. Certains d'entre nous n'attendent que des preuves.

Chacun de nous a pu se faire la remarque que notre technologie a progressé davantage dans les 40 dernières années, que dans les quatre derniers siècles. Qui ne s'est jamais interrogé à ce sujet : D'où vient cette accélération ?

Les premières tentatives de saboter Serpo ont échoué. Une large part de la Communauté ufologique continue de s'interroger sur les détails de l'affaire. Mais les données vraiment quantifiables n'ont pas encore été fournies. Tout ce que nous avons pour l'instant, ce sont des confirmations par quelques officiels de haut-rang en ce qui concerne le coeur de l'histoire."

Toujours le 11 juillet, la Bande des Quatre poursuit sa campagne de dénigrement sur leur Forum RU : cette fois ils ont tenté de mettre en cause le témoignage de Paul McGovern, en estimant - sans aucune preuve - qu'il serait décédé et n'aurait pu commenter l'affaire Serpo ni rencontrer Bill Ryan. C'était déjà ce qu'ils laissaient entendre en avril dernier, dans le rôle plus ou moins collectif de Tacitus Monroe.

En réponse, Robert Collins est à nouveau intervenu : "La photo (publiée ici autour du 1er mai) a été prise au milieu des années 70 à Groom Lake, Nevada, probablement vers le mois de Juin 1975. Tom Mack est mort en 2000 à l'age de 51 ans. Donc il est né en 1949. Faites le calcul, en estimant que McGovern avait le même age, il devrait avoir 57 ans aujourd'hui....Rmc"

Ensuite, Robert Collins décide de publier un intéressant e-mail que Tom Mack lui avait adressé en 1999, et qu'il avait conservé.

Sujet : Re: Groom Lake
Date : Jeudi 18 Février 1999

De : THOMAS MACK <bbsnowman50@yahoo.com>

"Mr. Collins,

Je note que vous vous intéressez aux Investigations de l'Air Force sur les Ovnis. J'ai lu votre site web, et j'ai été très impressionné par son contenu.

Je suis un Major de l'Air Force, retraité. J'ai servi de 1972 à 1994. Pendant toute ma carrière j'ai été affecté au Renseignement de l'AF. J'ai servi dans le Groupe des Conseillers Scientifique de l'Air Force, à Groom Lake, Nevada, de Juin 75 à Avril 83 et de Mars 88 à Octobre 94, date à laquelle j'ai pris ma retraite de l'AF. J'ai travaillé sur de nombreux Projets spéciaux. Toujours dans le domaine de la rétro-conception à partir de récupérations d'OVNIs. Oui, j'ai été étroitement impliqué dans cette opération.

J'ai travaillé avec JAROD. Nous l'avions surnommé le "Puppet Master (le Marionnettiste)". Le plus parfait non-humain de tout l'Univers. Il avait réellement un grand sens de l'humour. Il était capable d'imiter toutes les voix. Une créature tès intelligente. Commentaire : Voir ci-dessous concernant les EBEs 1, 2 ,3 et Jarod

J'ai travaillé sur divers autres projets qui supposaient de collecter des données en rapport avec les OVNIs. J'ai travaillé avec un Agent Spécial du nom de Richard Doty. L'Agent Doty était notre agent de contre-espionnage. Il savait conduire des opérations pour éviter la divulgation de notre projet. Un type très débrouillard. Il connaissait bien tout ce qui concerne les OVNIs. Nous l'avons initié à notre programme dans le cours de l'année 1980.

L'ensemble du programme était classifié au-dessus de Top Secret. Classification COSMIC-MAJIC. Le programme avait pour code Majastic-12. Nous fonctionnions sous le contrôle de ce groupe.

J'aimerais témoigner publiquement, j'aurais de quoi embarrasser le Gouvernement. Je peux prouver au monde que le Sujet Ovni est bien réel.

Je voulais juste vous faire savoir que vous tenez le bon bout. Continuez ainsi.

Allez trouver l'Agent Doty et il vous aidera à connaître la vérité. Dernièrement, l'Agent Doty résidait à Albuquerque, NM. Il était employé par la Patrouille des Autoroutes ou bien la Patrouille Fédérale, je ne sais quel nom ils lui donnent au Nouveau-Mexique.

Bonne chasse.
BBSnow
"

Jeddyhi, Modérateur de OM, s'adressant aux fouineurs de RU, publie de son côté le 11 juillet : "Si nos "3 Intrépides" continuent de commettre des erreurs aussi grossières, que dire de leurs méthodes ? Même une simple recherche sur Google, comme celle que j'ai faite ce matin, est-elle au-dessus de leurs moyens ? Ou bien connaissent-ils la date de cette photo, mais font-ils semblant de l'ignorer parce qu'elle détruit leur argumentation ?

C'est une façon malhonnète de présenter les choses comme elles vous arrangent : ils préfèrent coller à leur objectif que rechercher la vérité. Je crois qu'ils devraient aller faire un tour pour décompresser. Ils viennent de se tirer une balle dans le pied."

L'Admin de RU, quant à lui, révèle de bien étranges pratiques : "Concernant les techniques de 'piratage' par email - J'ai reçu un courrier aujourd'hui, qui provenait de l'un des Quatre - et mon système de sécurité l'a intercepté, en affichant l'alerte suivante : 'Certaines images n'ont pas été affichées, pour éviter que l'expéditeur contrôle votre ordinateur'. Dans le corps du texte de cet email, il avait placé un 'emoticon' apparemment inoffensif qui faisait remonter l'information vers sa machine." Le nom de l'intrus n'est pas rapporté, mais il est bon de rappeller que Steve-ZepTepi est ingénieur-réseaux.

Cette image illustre la couverture de "Exempt from Disclosure" (Capt. Robert Collins). L'auteur a déclaré qu'il s'agir de l'Eben décrit par Rick Doty et Kit Green. Ils s'accordent sur l'"authenticité" du document. Collins se demande si la photo a pu être prise en 1974, à la duite d'un crash sur le site de Coyame, au Mexique".

Le 25 Août 1974, à 22 heures 07, le système radar de la Défense Aérienne américaine a détecté un objet inconnu qui s'approchait de l'espace aérien des Etats-Unis en venant du Golfe du Mexique. A l'origine l'objet avait été repéré volant à 2,530 mph (environ 4.000 km/h) suivant un cap de 325 degrés et à une altitude de 75,000 pieds (environ 25.000 mètres), et selon les calculs, il devait entrer en territoire américain à quarante miles (65 kms) au sud-ouest de Corpus Christi, au Texas. Après une observation d'environ 60 secondes, quand il a été situé à 155 miles (250 kms) au sud-ouest de Corpus Christi, l'objet a réduit sa vitesse à environ 1700 noeuds (3.200 km/h), a effectué un virage pour prendre le cap 290, et il a commencé à descendre lentement. Il a pénétré l'espace aérien Mexicain approximativement quarante miles (65 kms) au sud de Brownsville, au Texas. Le radar l'a suivi sur approximativement 500 miles (800 kms) jusqu'à ce qu'il approche de la ville de Coyame, dans l'Etat de Chihuahua, près de la frontière américaine. C'est alors que l'objet a soudain disparu des écrans.

Dans le même temps, un avion civil qui assurait la liaison El Paso-Mexico a disparu également des radars de contrôle. Le lendemain, deux objets avaient été localisés au sol, à plusieurs kilomètres d'intervalle, dont l'un avait la forme d'un disque.

La récupération de l'objet par les forces spéciales américaines, en territoire mexicain, posait problème, d'autant que le gouvernement mexicain avait refusé l'assistance "technique" des Etats-Unis. Il avait fait dépêcher sur place ses propres équipes, avec des camions et des engins de levage. Les images satellites montraient qu'une collision avait eu lieu avec un avion civil. Elles montraient aussi les équipes mexicaines en train de charger le disque sur un camion, et les débris de l'avion, puis de prendre la direction du sud.

Un survol à basse altitude permit peu après d'observer que les camions et les jeeps étaient à l'arrêt, portes ouvertes, et que deux corps humains gisaient en travers de la route. Les amércains constatèrent que les communications radios du convoi étaient interrompues.

C'est alors que le commandement américain donna l'ordre d'intervention. Plusieurs hélicoptères sans immatriculation quittèrent la base de Fort Bliss où ils attendaient depuis la veille. Les équipes américaines visiblement très entraînées étaient équipées de tenues biologiques. Le disque était de couleur argentée, comme de l'acier poli, il mesurait 5,50 m de diamètre, pour une épaisseur de 1,5 m environ, sans portes ni hublots apparents. Deux impacts évoquaient la collision puis le crash.

Le plus gros des hélicoptères l'a ramené en territoire américain, où il a été chargé sur un camion baché. Avant de quiter les lieux, l'équipe de récupération avait fait exploser le convoi mexicain et les restes de l'avion.

Traduit et résumé de : http://www.ufocasebook.com/chihuahuamexico1974.html

Apparemment, GreatWaller aurait raté un épisode... Le 12 juillet, il écrit ceci sur Open Minds : "En lisant la Mise à Jour publiée par Bill Ryan le 7 juillet, j'ai cru comprendre que le second 'Wizard' serait un imposteur!"; veuillez me signaler si j'ai fait une erreur..." etc...

C'est finalement une bon prétexte, qui amène Bill Ryan à reformuler patiemment ce nouveau récapitulatif :

Commentaire additionnel de Bill Ryan :

"Le Wizard (le vrai, celui qui était le pilote de la mission en 1965) n'était pas un imposteur. L'addresse email originale utilisée par "Anonyme" - thewizardofzin@lycos.com - semble avoir été choisie en son honneur. L'Imposteur Anonyme (Wayne), en Février et Mars de cette année, s'est contenté de copier la structure de l'e-mail original en changeant de fournisseur, optant pour Yahoo au lieu de Lycos, afin de se faire passer pour la source originale de Novembre-Décembre 2005.

Pour les principaux acteurs, listés ci-dessous, il s'agit de personnes clairement disctinctes. Celles qui sont en vie travaillent toutes avec la DIA, ou sont en relation avec l'Agence :

- La personne (un haut responsable) qui a envoyé les e-mails originaux à Victor. Ceux-ci ont été rédigés ou composés par quelqu'un d'autre (souvent à partir de transcriptions d'enregistrements bruts) et simplement relayés par lui.

- La personne (également un responsable) qui avait deux ancêtres nommés Sylvester et McCoglin.

- La personne qui était un des pilotes de la mission Serpo - surnommé "Le Wizard" (à présent décédée).

- Trois astronautes qui avaient été entraînés comme suppléants et ne sont jamais allés sur Serpo, mais, bien qu'âgés, sont toujours en vie - et qui ont personnellement connu "Le Wizard".

- Paul McGovern, Rick Doty et Gene Lakes, qui ont probablement aidé à faire émerger l'histoire sous des conditions rigoureuses spécifiées en haut lieu (probablement sous ordres, avec une part de désinformation, des fausses pistes, et de faux indices).

- La personne très connue qui occupe un rang extrêmement élevé, qui supervise complètement le projet de "Divulgation" de Serpo.

D'autres individus, probablement d'autres agences, semblent essayer de stopper la divulgation.

C'est à peu près tout ce que nous savons, et le reste n'apporterait qu'une quantité de détails. Je connais les noms - et, pour certaines, les adresses - de toutes ces personnes, sauf une (l'un des trois astronautes), mais celà doit rester absolument confidentiel pour des raisons évidentes.

- Bill Ryan."

Il ressort de ce résumé que les éléments sous "diffusion restreinte" - il y a trois jours, sont maintenant rendus publics.

L'Admin de OM ajoute ce commentaire lyrique : 'Le Wizard' est certainement une clé de la saga Serpo. Un brave pilote qui a donné sa vie (litérallement) dans cette exploration qui représente un moment historique - dont je n'avais jamais entendu parler; c'est l'un des plus grands héros inconnus de notre histoire, du moins c'est ce qu'il me semble. Le fait que son surnom fut utilisé pendant la divulgation initiale - laisse entendre qu'il sera prochainement célébré sous sa véritable identité. Les véritables imposteurs de cette histoire seront heureux d'aller trouver refuge dans les replis de son manteau.

JakeReason a lui aussi constaté que certains participants de son Forum semblaient s'être perdus en route. Alors il présente à son tour un résumé nécessaire, et j'ai pensé que ça nous serait profitable également :

"Comprenez bien qu'il y a 2 Anonymes. Le 1er a fait parvenir des Messages à Victor puis il a cessé sans préavis. Chaque fois que Victor avait essayé de lui envoyer un e-mail, il recevait cette notification en retour : "La boîte est pleine".

Quelque temps plus tard, le 2ème Anonyme est apparu, et il a choisi d'adresser ses communiqués directement à Bill Ryan. Dans le premier message il expliquait que son groupe n'avait pas été satisfait de la présentation de Victor et demandait à Bill de publier les textes sans rien y changer.

A ce stade, Victor & Bill étaient perplexes. Ils en ont discuté, et son tombés d'accord pour que Bill publie les nouveaux messages ainsi qu'il était demandé. Peu après, il est devenu évident que le "style" des messages était différent. Tout le monde s'en est étonné, et les discussions sur ce Forum ont commencé à distinguer Anonyme 1 et Anonyme 2.

Victor était sorti du jeu.

Environ deux mois plus tard (le 16 février), ceci tombe dans la boîte aux lettres de Victor sous le même nom d'expéditeur (Wizard of Zin). Seul changement = @yahoo au lieu de @lycos

C'est le PREMIER e-mail qui lui était envoyé par Wayne, Zeptepi, Ryguy & Shawnna (le Gang des 4). Wayne (alias Centriste) s'est servi d'un ordinateur auquel il avait accès, et s'est arrangé pour masquer son adresse IP afin que Victor ne puisse pas remonter jusqu'à lui.

Victor :
Soyez très prudent. NE FAITES CONFIANCE A PERSONNE!!!
Vous n'avez pas été VIRE.
Nous avons été VIRES.
Je dois maintenant vous demander de m'aider à identifier les imposteurs.
NE MONTREZ CE MESSAGE A PERSONNE

Envoyez-moi une copie de TOUS les Messages que vous avez reçus de moi-même et de l'imposteur.
JE DOIS LES MONTRER A MES SUPERIEURS AFIN QUE NOUS PUISSIONS AVANCER.
Les explications suivront. L'adresse chez lycos est compromise.
Ne communiquez cette adresse à PERSONNE
et ne dites à personne que nous sommes en contact.

Réponse urgente attendue. J'aimais bien nos conversations.

SM

Notez le degré de tromperie dans la manoeuvre. Ils sous-entendaient que Anonyme 2 était un imposteur. Du fait que les styles d'écriture étaient différents, cet e-mail pouvait sembler parfaitement conforme et logique.

Lorsque Victor a commencé à lui envoyer plusieurs e-mails qu'il avait reçus du Sylvester d'origine, les imposteurs (le Gang des 4) se sont familiarisés avec le style d'écriture et ils se sont amusés aux dépends de Victor.

Ils ont poursuivi pendant trois semaines, à raison de plusieurs e-mails par jour.

Maintenant nous pouvons reprendre le train en marche.."

Le Dr Steven Greer, fondateur et organisateur du Disclosure Project ("Projet Divulgation") ne s'est pas encore manifesté sur la scène Serpo. Mais j'ai relevé le 13 juillet cet article de 1999 qui présente des éléments intéressants pour alimenter notre réflexion.

Il fait comme toujours appel à la vigilance du citoyen, et présente deux scenarii extrêmes :

- la Divulation "honnète", pour laquelle il oeuvre depuis une quinzaine d'années, devrait inaugurer une ère nouvelle sur la Terre, essentiellement par la mise à disposition d'une énergie abondante et non-polluante.

Ce serait donc la fin de la surenchère pétrolière, la fin des inégalités entre les peuples, entraînant bientôt la paix mondiale... "Croyez-vous", demande alors Greer, "que le complexe militaro-industriel encourage cette sorte de Divulgation ?"

- L'autre scénario est donc celui-ci : faire connaître aux peuples que des forces inconnues venues de l'espace pourraient être en train de menacer notre intégrité. Quoi de mieux se demande Greer pour relancer la course aux armements ? Il ne renonce pas à évoquer la possibilité que des militaires bien terrestres puissent fabriquer les preuves qui les arrangent (nous sommes en 1999).

Steven Greer ne manque pas de souligner également le rôle des leaders religieux chrétiens et sur quel terrain leurs intérêts coïncident avec le lobby militaro-industriel.

Le film de William KAREL "LE MONDE SELON BUSH" sorti en 2005 l'a bien montré : en particulier dans leur inconditionnel soutien à Israël, les fondamentalistes chrétiens sont impatients de voir se réaliser la prophétie d'Armagedon.

Pourquoi autant espérer d'un affrontement majeur au Proche-Orient, (ou de l'invasion d'une cohorte d'"anges déchus" ?). Le réalisateur nous donnait la réponse : parce que c'est ainsi que les textes apocalyptiques annoncent le retour du Christ !

"J'aimerais vous lancer un avertissement : les loups déguisés en moutons sont extrêmement rusés. Et ils disposent de ressources pratiquement illimitées. La plupart de ceux qui travaillent avec eux ne se rendent absolument pas compte qu'ils sont des loups. En fait, beaucoup se sont persuadés qu'ils étaient des moutons." (Steven Greer).

"Dans son nouvel ouvrage le Dr. Greer raconte les années où il a enregistré en video les témoignages de 450 militaires et officiels gouvernementaux et ses rencontres avec diverses personnalités, tel l'ancien directeur de la CIA James Woolsey, des membres du Sénat américain et de hauts-responsables des Nations-Unies.

En marge de ces efforts pour parvenir à la Divulgation, Steven Greer se dévoile à son tour et détaille ses expériences personnelles de contact avec les Ovnis et les Civilisations E.T.s, depuis son enfance. A 17 ans, une NDE prolongée lui permet de vivre la conscience cosmique et découvrir la Pierre de Rosette du contact avec les E.T.s : le pouvoir de l'esprit sans limitations qui est en chacun de nous. Il s'ensuit pour lui de nombreuses Rencontres Rapprochées qualifiées du 5ème Type. Pratiquement, le contact avec des E.T.s initié par le Dr. Greer est partagé ensuite par des groupes de participants aux ateliers du Projet CSETI.

Le Dr. Greer explique également comme des individus d'un groupe occulte para-gouvernemental ont commencé par harceler puis finalement assassiner l'un des membres de son équipe - un ancien Directeur de la CIA qui se proposait d'aider à faire connaître la vérité au monde."

Source : http://www.cseti.org/position/greer/disclosureserves.htm

Le 14 juillet, Bill Ryan s'adresse aux administrateurs du Forum OM :

"Merci de poster ce message, il émane de Brian Parks (un enquêteur ufologique qui a étroitement collaboré avec Bill Moore de 1983 à 94). Il nous autorise à en faire état publiquement. Meilleurs souhaits, Bill"

"Bill,

Le nouveau témoignage de votre contact dans l'Armée a retenu toute mon attention. Il m'a fallu un peu de temps pour faire quelques vérifications parce que je me souvenais d'avoir déjà entendu parler de ce 7113ème SAG. Il y avait en fait trois groupes HUMINT, opérant pour le Renseignement de l'Air Force depuis la fin des années 40 jusque dans les années 70. Ils ont changé plusieurs fois de numéros. D'une part, il y avait le 1127ème Groupe des Opérations de Terrain, qui était impliqué dans les Enquètes du Blue Book et le Projet Moondust en 1965. D'autre part le 7113ème était rattaché au Fort Belvoir entre 1964 et 1981. Ensuite les deux groupes HUMINT se sont fondus dans le Centre d'Activités Spéciales de l'Air Force. Par la suite ce département a lui-même été absorbé par la DIA.

Cela ne prouve pas que le SERPO d'Anonyme soit 100% correct. J'ai encore quelques doutes.

Mais cela nous montre que notre Source du Renseignement de l'Air Force sait de quoi elle parle, et elle a été capable de mentionner un groupe très discret agissant dans un endroit précis.

Cela m'indique que les messages originels de SERPO sont assez valides pour que cette source les considère comme une fuite sérieuse.

Il est en train de se passer quelquechose !

Brian Parks"

16 juillet : Rien de bien neuf, aussi je relève cette amusante gaffe du paternaliste Springer, (qui se targue en permanence d'être l'un des 'propriétaires' du site Above Top Secret), s'exprimant sur le forum RU : "Tenez-vous le pour dit : J'AIMERAIS parler de Serpo sur mon forum ATS ainsi que je le fais ici, mais ce serait nourrir les rongeurs et ils se multiplieraient." Ainsi que le fait aussitôt remarquer Rodr sur OM : "Springer estime que le forum RU convient à la multiplication des parasites, tandis que ATS doit maintenir une ligne exigeante..."

Le mépris n'a jamais eu valeur d'argument, et c'est bien ce qui manque aux détracteurs de Serpo. Huit mois et demi se sont écoulés depuis la publication du premier Message de Anonyme. La vocation d'ATS était d'animer un forum sceptique, honnètement critique, mais les objectifs militants l'ont emporté sur l'analyse.

Dans le même registre, les éditeurs de l'Encyclopédie en ligne "Wikipedia" se seront étonnés de voir l'article 'Serpo' (dans la partie anglaise) constamment réédité toute cette dernière semaine par les membres du forum RU, et Shawnna et particulier, afin de peaufiner leur image et présenter leurs hypothèses comme la vérité définitive. La page consacrée à cette affaire est désormais 'sous surveillance', et les administrateurs du Wiki ont été appellés à intervenir pour empêcher cette dérive, parce qu'une telle Encyclopédie "interactive" ne peut devenir un outil de promotion et de propagande. Chacun aura pu constater par ailleurs que le Wikipedia pert en crédibilité dès lors que des appréciations personnelles (comme des termes élogieux ou des jugements personnels) viennent entâcher l'information brute.

Je ne citerai qu'une seule phrase pour servir d'exemple, dans cette récente 'mise à jour' imposée par Shawnna : "Le Projet Serpo est une histoire sans fondement (...) dont le site "Reality Uncovered" a exposé toutes les erreurs. La discussion publique se limite à présent à quelques obscurs forums."

19 juillet : Rien de particulier en ce moment sur les Forums, sauf un mini-débat évoquant le possible rôle des radars US, peu après leur mise en service, pour expliquer certains crashes d'Ovnis des années 40 et 50. C'est ce que pensent des chercheurs comme Stanton Friedman.

Ufonaut nous signale un Memorandum du FBI, daté du 22 mars 1950, reçu par Bruce Maccabee suite à une demande qu'il avait formulée selon la procédure du FOIA (Freedom Of Information Act) au milieu des années 70 : "Selon l'informateur xxxxxxxx, les soucoupes ont été trouvées au Nouveau-Mexique, dans une région où le Gouvernement avait fait installer des radars de très haute puissance, et certains ont pu penser que le radar avait interféré avec le mécanisme de pilotage des engins."

Sur la liste de Victor, ce lien nous est signalé vers le site d'une nouvelle série ("technologies secrètes") qui a débuté hier sur Sci-FI Channel : "Eureka"

http://www.tv.com/eureka/show/58448/summary.html?full_summary=1&tag=showspace_links;full_summary

Il a déjà été évoqué plus haut les insuffisances de notre physique dominante pour décrire un univers dans lequel les engins de nos visiteurs devraient avoir trouvé le moyen d'évoluer malgré des distances qui nous semblent infranchissables.

Qu'est-ce qui a amené Victor Martinez à rediffuser le 19 juillet cette chronique d'un ouvrage ("L'Univers holographique") publié par Michael Talbot en 1991 ? Certainement parce que toute démarche est bienvenue qui tende à populariser cette nouvelle approche scientifique, aussi longtemps qu'elle n'aura pas intégré les manuels scolaires.

"A l'Université de Paris une équipe de recherche conduite par le physicien Alain Aspect (né en 1947, Professeur à l'Ecole Polytechnique) a fait une découverte majeure, probablement la plus étonnante du XXème siècle. Or vous n'en avez probablement jamais entendu parler dans vos journaux du soir.

En fait seules les revues scientifiques de haut niveau auront été à même de rapporter l'évènement, qui va certainement bouleverser le monde scientifique.

Donc, le physicien Alain Aspect a démontré que les particules sub-atomiques, comme des électrons, ne sont pas des éléments séparés mais en fait sont des aspects d'un ensemble extrêmement vaste qui leur permet de se manifester de manière corrélée, quelle soit la distance qui semble les séparer, que ce soit deux centimètres ou deux années-lumière.

De nombreux physiciens se sont mis en quète d'explications pouvant cadrer avec cette découverte.

Basil Hiley, qui travaille au Birbeck College, a déclaré au sujet des découvertes de Alain Aspect "... elles indiquent que nous devons nous préparer à envisager une approche radicalement différente de la réalité."  Les physiciens David Bohm (1917-1992, Université de Londres) et Karl Pribram se sont accordés sur ce point essentiel.

David Bohm, a déduit des travaux de Aspect que la réalité objective au sens où nous l'entendions n'existe pas, qu'en dépit de sa matérialité apparente, l'univers n'est au fond qu'un fantasme, un gigantesque hologramme magnifiquement détaillé.

Sans revenir ici sur la fabrication d'un hologramme, rappellons que chaque morceau d'une plaque holographique contient la totalité de l'information originale.

Cette observation nous conduit à rejeter la démarche scientifique qui consistait jusqu'ici à scinder la chose observée en autant de parties possibles. Un hologramme nous enseigne plutôt que l'univers ne peut pas être compris de cette manière.

Si l'on tente de fragmenter quelquechose qui a été conçu comme un hologramme, on n'obtiendra pas les parties qui le composent mais chaque fragment se présentera comme une totalité plus petite.

C'est ainsi que David Bohm a été amené à poursuivre sur la lancée de Alain Aspect. Il ne pense pas non plus que les particules sub-atomiques s'informent en permanence dans un va-et-vient de communications.

Il déclare que leur séparation apparente est une illusion : à un niveau plus subtil de réalité, ces particules ne sont pas des entités individuelles, mais elles doivent être considérées comme des extensions d'un ensemble fondamental plus vaste.

David Bohm

Bohm propose cette image pour expliquer sa pensée : imaginez un aquarium rectangulaire dans lequel se trouve un poisson. Cet aquarium n'est pas placé directement dans votre champ de vision. Une représentation de l'aquarium, avec son poisson, vous est transmise par deux caméras, l'une est dirigée vers la face avant, l'autre filme par un côté.

En regardant les deux écrans de contrôle de ces caméras, vous avez l'impression de voir deux poissons évoluer.

Au bout d'un moment, vous réalisez que les "deux" poissons évoluent de manière totalement synchrone.

Si vous n'avez pas encore compris qu'il s'agit du même poisson, vous commencez à vous demander comment ils se communiquent leurs changements de directions.

Et David Bohm explique que c'est exactement ce qui se passe quand on observe les particules selon les enseignements de l'expérience d'Alain Aspect : il n'y a pas de transmission d'information, seulement un niveau de réalité différent. Il ajoute que les particules sub-atomiques nous paraissent distinctes uniquement parce que nous ne percevons qu'une partie de leur réalité.

Ces particules ne sont pas des éléments distincts mais des facettes d'une unité profonde et sous-jacente, tout aussi indivisible que la représentation d'une image sur un hologramme. C'est ainsi qu'on en arrive à la conception d'un univers holographique.

Dans un univers holographique, le temps et l'espace ne sont pas des données irréductibles. Parce que des concepts comme la localisation n'ont plus de sens dans un univers où rien n'est vraiment séparé, le temps et l'espace tri-dimensionnel, comme les images du poisson sur les écrans de contrôle, doivent également être considérés comme des projections d'un agencement plus profond.

A son niveau le plus subtil, la réalité est une sorte de super-hologramme dans lequel le passé, le présent, et le futur, existent simultanément.

Ce qui veut dire qu'en disposant des outils adéquats, il puisse être possible un jour d'atteindre le niveau de réalité super-holographique, et d'y percevoir des scènes d'un passé très reculé.

La question reste ouverte de savoir ce que renferme également ce super-hologramme.

Le paradigme holographique de Bohm et Pribram explique la plupart des phénomènes  'paranormaux', 'psychiques', et 'para-psychologiques' par l'inter-connexions de toutes choses, et des esprits humains, avec Tout ce qui Est, la Création, le Super Cosmos Mental, la Force, etc.

La fameuse "synchronicité" de Carl Jung et les "évènements hasardeux" ont en fait une symétrie sous-jacente et sont des "coincïdences déterminées."

Accessoirement, la 'vision à distance' fait partie de ce que ce nouveau paradigme peut permettre d'expliquer."

La Médaille d'or 2005 du CNRS a été décernée au physicien Alain Aspect, directeur de recherche au CNRS (Laboratoire Charles Fabry de l'Institut d'optique d'Orsay - Institut d'Optique / CNRS / Université Paris Sud 11), et professeur à l'Ecole Polytechnique, membre de l'Académie des sciences, pour ses recherches dans le domaine de l'optique quantique et de la physique atomique. Alain Aspect

La revue Physics Today rapportait en juillet 1999 cette déclaration du physicien russe et Prix Nobel de la Paix (1975) Andreï Sakharov (1921-1989), deux mois et demi avant sa mort : "Nous sommes en train d'explorer les possibilités fantastiques que des régions de l'espace, distantes de milliards d'années-lumière sont, cependant, connectées l'une et l'autre par le moyen d'entrées parallèles supplémentaires qu'on nomme des trous de vers. En d'autres termes, on ne peut exclure la possibilité d'un miracle : le passage instantané d'une région de l'espace à une autre. Le temps écoulé serait si bref qu'on apparaitrait à l'autre endroit quasi instantanément, ou bien, à l'inverse, quelqu'un se manifesterait soudain devant vous. Si je vous dis celà c'est pour que vous ayez une idée des questions qui sont évoquées et débattues au plus haut niveau scientifique."

Depuis le mois de mars, et la diffusion sur internet de son interview réalisée au Congrès de Laughlin, Bill Ryan avait jugé utile d'associer "Projet Serpo" et "Projet Crystal Knight" (Cavalier de Cristal) comme une seule et même mission. Ce 20 juillet, le forum OM vient d'officialiser l'association :

Project Crystal Knight

24 juillet : Rencontre rapprochée pour les Astronautes

Un nouveau documentaire TV : 'Apollo 11 - The Untold Story', diffusé sur Channel Five en Grande-Bretagne, révèle pour la première fois un aspect classifié de la mission lunaire.

L'Astronaute Buzz Aldrin, le deuxième homme qui a marché sur la surface de la Lune, après Neil Armstrong, vient de déclarer que les patrons de la NASA ont couvert depuis 37 ans leur observation d'un OVNI.

Il reconnaît que les trois astronautes de la Mission Apollo 11 se sont efforcés depuis Juillet 1969 de garder le silence sur cette affaire. Buzz Aldrin est maintenant agé de 76 ans.

"Il y avait quelquechose là-bas, assez près pour que nous puissions l'observer, mais qu'est-ce que ça pouvait être ?

Vous comprenez, aucun de nous trois n'allait s'écrier 'Hé Houston, il y a quelquechose qui évolue à côté de nous, mais nous ne savons pas ce que ce que c'est... Est-ce que vous pouvez nous dire de quoi il s'agit ?'

Ce n'était même pas envisageable, parce que nous savions que les communications étaient écoutées par toutes sortes de personnes, et quelqu'un aurait pu demander que la mission soit interrompue à cause des aliens ou quoique ce soit d'autre.
Ce n'était pas le 3ème étage de la fusée Saturne, qui avait été localisé à une distance de 6.000 miles de notre module."

La NASA et les autorités américaines ont caché la vérité pendant près de quarante ans : vous avez eu la chance de voir cette information relayée dans vos journaux ?

Le site http://www.sploid.com nous apporte de nouveaux éléments :

"Au début du mois de juillet, on a appris que 698 des 700 boîtes de films video de la mission Apollo 11 avaient été perdues. Les boîtes renfermaient les versions haute-définition de l'alunissage, mais toutes les boîtes, sauf deux, ont mystérieusement disparu des Archives Nationales américaines.

Les films de la mission en super haute-qualité "à balayage lent" avaient été enregistrés sur des bandes magnétiques spéciales de 1 pouce. Les seules machines capables de lire les bandes se trouvent au Laboratoire d'Evaluation du Goddard Space Flight Center... que le Gouvernement a décidé de fermer et qui sera dissout en Otobre 2006.

Les astronautes d'Appolo avaient intercédé auprès de la NASA afin que les enregistrements soient localisés et numérisées afin que les historiens et les scientifiques puissent les étudier en haute-définition. Les images qui ont été montrées en télévision étaient d'un format hautement compressé qui ne permettait pas d'apprécier les détails."

NASA et Soucoupes volantes

"Les récentes révélations d'Aldrin au sujet des Ovnis sont une nouvelle preuve que la NASA a caché la vérité depuis quarante ans.

(A ce stade de son résumé, l'auteur de l'article fait une rapide allusion au pirate Gary McKinnon : "il est sur le point d'être condamné par la justice américaine pour avoir découvert des preuves concernant les manipulations de la NASA, et il a déclaré avoir téléchargé des photographies qu'on ne souhaitait pas montrer au public.")

"Aldrin n'est pas le premier astronaute à reconnaître que des Ovnis s'étaient manifestés lors de missions spatiales américaines et russes.

Le Colonel Gordon Cooper, des missions Mercury et Gemini, a vu son premier Ovni alors qu'il était un pilote de l'Air Force en vol au-dessus de l'Allemagne de l'Ouest dans les années 1950. Par la suite, il a affirmé qu'un Ovni s'était posé sur la base Air Force d'Edwards dans le désert du Mojave.

Selon CNN, Cooper a témoigné en 1985 devant les Nations-Unies : 'Je crois que ces véhicules extra-terrestres et leurs équipages qui nous visitent proviennent d'une autre planète, ce qui représente un exploit technologique bien supérieur à ce que nous sommes capables de réaliser sur Terre'.

"Pendant de nombreuses années, j'ai vécu avec ce secret, un secret imposé à tous les spécialistes et tous les astronautes. Je peux maintenant révéler que chaque jour, aux Etats-Unis, nos radars captent des objets de formes et de nature qui nous sont inconnues."

L'Astronaute Edgar Mitchell - chercheur au MIT, Capitaine dans la Navy, et le 6ème homme à avoir foulé le sol lunaire - est également un ardent défenseur de la cause ufologique.

Plusieurs dizaines de contractants de la Défense, maintenant retraités, des pilotes de l'Air Force et de la Navy, des officiels de la FAA (aviation civile) et même des administrateurs de la NASA ont accepté de témoigner pendant l'été 2001 et raconter de fantastiques histoires d'Ovnis devant les représentants de la Presse à Washington, et réclamé des audiences devant le Congrès.

Mais les attaques sur New York et Washington le 11 Septembre 2001 ont enterré le "Disclosure Project" tout au fond des mémoires de l''avant 11 septembre'."

http://www.sploid.com/news/2006/07/ufo_buzzed_apol.php

Ce qui suit fera parfois double emploi avec la "Mise à Jour" publiée le 6 juillet sur Serpo.org. Mais j'ai préféré vous restituez cette interview dans son intégralité.

Interview de Bill Ryan - 26 Juillet 2006 par Tim Ventura, pour http://www.americanantigravity.com

Tim Ventura - Commençons par évoquer le début de cette affaire : à l'origine elle est apparue sur la liste de diffusion de Victor Martinez. Il présente des informations à l'usage de participants sélectionnés, et c'est là que tout a commencé...

Bill Ryan - Exactement. Victor a reçu le premier e-mail de "Anonyme" (nous savons maintenant que c'était sous le peudo de "Sylvester McCoglin", avec pour addresse e-mail "thewizardofzin@lycos.com") le 1er Novembre 2005. Afin de doublement protéger sa source, il a remplacé le nom par "Requête Anonyme"; le lendemain il a diffusé ce message sur sa Liste. C'est ainsi que tout a commencé.

T.V. - Ce qui paraît frappant dans cette histoire, c'est que "Anonyme" a prétendu avoir pris des notes à partir d'un rapport dans une bibliothèque gouvernementale et avoir composé ses e-mails de mémoire, si je ne me trompe...

B.R. - Ce n'est pas tout à fait ça. La provenance de l'information – quoiqu'il en soit de sa véracité – n'a jamais été clairement établie. C'est Paul McGovern qui le premier a déclaré que cette information avait été extraite d'un rapport de 3.000 pages hautement classifié, mais il est rapidement devenu évident que celui-ci (s'il existe) ne se trouve pas en évidence quelque part sur un coin de table comme un catalogue de La Redoute.

Des éléments permettent de penser que les premiers messages - encore une fois, sans préjuger du contenu - étaient essentiellement des exposés très peu techniques rassemblés soit de mémoire ou d'après le récit d'une autre source; le style et la terminologie n'ont pas la précision et la qualité qu'on devrait attendre d'un rapport circonstancié. Je dirais que la personne qui a rédigé ça n'avait PAS un accès direct à un rapport circonstancié.

Par la suite, les messages ont davantage pris la forme d'une sorte de flux de pensées présenté comme le "Journal du Commandant de l'Equipage". Beaucoup de lecteurs se sont étonnés de ce style narratif, très atypique quant au formal (s'il a été condensé) et au style qu'on penserait trouver dans un véritable journal de mission, dont on pourrait s'imaginer qu'il soit rédigé par exemple à la fin de chaque journée, plutôt que sous cette forme de commentaires évènementiels à jet continu.

Cependant, les messages offraient quelques pistes intéressantes , qui suggèraient qu'on avait là des transcriptions brutes d'enregistrements sur magnétophone : par exemple, le mot "hostel" au lieu de "hostile", et d'autres erreurs élémentaires de prononciation comme on peut en faire quand on transcrit à la volée en écoutant un enregistrement défiler. On pouvait avoir l'impression d'un pré-rapport ou d'un brouillon avant la rédaction du rapport final; ça nous montrait la possibilité que l'intermédiaire qui diffusait cette information ne disposait PAS du rapport final, mais d'une version très peu aboutie, au premier stade de la collecte de l'information.

Il a également été suggéré - et ça me semble très bien observé - que cette forme de "flux de pensées" des compte-rendus audios pouvait correspondre à la transcription d'une séance d'hypnose qui aurait aidé à ressembler les souvenirs. Quand j'en ai parlé à Victor Martinez, il m'a confirmé ce que Anonyme lui avait indiqué plus tôt : à savoir que les journaux originaux de la mission avaient été perdus ou détruits, et qu'ils avaient du être reconstitués pendant les sessions de compte-rendus qui avaient duré près d'un an, 13 ans après leur départ. Ca représente beaucoup de temps écoulé pour se souvenir de détails au jour le jour, et il ne serait pas étonnant qu'on ait eu recours à l'hypnose pour aider à la reconstitution. Ca représentait une quantité d'éléments, et les responsables du compte-rendu ne pouvaient se permettre de négliger le moindre détail d'une mission aussi exceptionnelle.

T.V. - L'histoire de Serpo semble avoir connu plusieurs phases : à l'origine ces quelques messages de "Anonyme", puis quelques débats sur la liste de Jack Sarfatti, ensuite cette histoire s'est répandue sur l'internet et dans les résaux de radios. Est-ce que le groupe de Sarfatti a pu contribuer à cette histoire - parce que certains débats ont porté sur les données astronomiques de ce système bi-stellaire...

B.R. - Je n'ai pas été concerné par ces échanges chez Sarfatti; mais ce fut débattu dans une certaine mesure sur la liste de Martinez, et ses à-côtés. La discussion a naturellement du porter sur cette question de système double

En particulier deux problèmes astrophysiques sont apparus clairement. D'une part, selon les données astronomiques communément admises aujourd'hui, Zeta Reticuli est ce qu'on appelle un système "binaire éloigné" - les deux étoiles sont distantes d'un dixième d'année-lumière; ce qui veut dire que l'autre étoile ne représente qu'un point lumineux dans le ciel, plutôt qu'un second soleil comme le nôtre. D'autre part, le second problème était celui de la période de révolution (l'"année" de Serpo) et la distance indiquée à l'étoile autour duquel Serpo décrit son orbite n'était pas conforme aux Lois de Kepler. Cet élément perturbant dans l'affaire Serpo - qui a suscité de nombreux débats - conduisait à devoir admettre ou non que la physique puisse être différente dans un tel système, et avait aussi amené à se demander pourquoi une autorité comme le célèbre Carl Sagan en personne, s'il avait été impliqué dans les séances de compte-rendu, avait fini malgré tout par approuver le rapport final - en dépit des apparentes anomalies astronomiques.

Ceci m'amène à quelques réflexions : d'abord, je pense qu'un plaisantin se serait au moins arrangé pour produire des données élémentaires qui soient exactes : c'est à la portée de tout le monde de se procurer en librairie des douzaines d'ouvrages de Science-Fiction assez bien tournés qui vous décrivent des mondes crédibles; la première chose que ferait un auteur dans cette situation serait de se trouver un étudiant en physique pour s'assurer d'une rigueur mathématique élémentaire. Parce que dans le cas qui nous intéresse, les maths ne semblaient pas correctes. Un simple plaisantin ne se laisserait pas coincer sur cette question, surtout en diffusant son information sur une liste e-mail qui comprend bon nombre de scientifiques de haut niveau qui n'allaient pas manquer de relever les anomalies.

Le second point constitue une confirmation de mon hypothèse déjà formulée : que tout cela ait été écrit par quelqu'un qui peut-être aurait eu accès à l'information première en seulement troisième ou quatrième, voire cinquième position. Quand l'auteur ("Anonyme") a écrit que les lois de la physique ne semblaient pas s'appliquer - et c'est précisément ce qui a été si aprement débattu - c'était peut-être simplement une manière détournée de relayer l'information selon laquelle les Lois de Kepler ne s'appliquent pas dans un système bi-stellaire - ce que nous tenons pour vrai.

La question du système bi-stellaire est en soi captivante. Si Zeta Reticuli est bien un système "binaire éloigné", alors Serpo n'aurait pas pu se trouver dans le système de Zeta, à moins qu'une des deux étoiles Zeta soit elle-même une binaire rapprochée (ce qui voudrait dire trois étoiles dans le système - deux prôches, et une lointaine). Mais peut-être ne s'agissait-il pas du tout de Zeta Reticuli - ça pouvait être Alpha Centauri, par exemple. L'information donnant Zeta comme origine pourrait n'être qu'une désinformation, ou une confusion.... Ce dernier point s'expliquerait particulièrement si l'information a été, disons, rapportée de cinquième main, et de mémoire, à partir de ce qu'une personne a entendu d'une autre, qui elle-même le tenait de quelqu'un, qui avait lu le rapport il y a une vingtaine d'années... etc. Ce sont de bonnes questions à se poser, mais pas une raison suffisante de dénigrer toute l'histoire.

T.V. - L'histoire de Serpo en elle-même repose principalement sur l'affirmation qu'un programme d'échange fut conclut avec les Ebens, et qu'un équipage américain a quitté la Terre à bord d'un vaisseau Eben dans le courant des années 1960 et qu'ils ont passé 12 ans à explorer une planète aliène. Pouvez-vous nous donner une vue d'ensemble de l'histoire ?

B.R. - Je vais essayer de vous le faire court. Pour en rester à l'essentiel :

Le contact avec les "Ebens" a été établi à la suite des messages envoyés par le survivant de Roswell ("EBE", ensuite nommé "EBE-1" lorsque d'autres sont venus). Un programme d'échange fut conclut. Une rencontre avec les Ebens eut lieu lors du fameux "atterrissage d'Holloman" en Avril 1964 qui permit de finaliser les détails, et le programme d'échange fut programmé pour l'année suivante. Un certain nombre d'astronautes ont été sélectionnés pour participer à un entrainement et 12 d'entre eux furent retenus; l'histoire de Serpo parle de 10 hommes et 2 femmes, mais et il se peut aussi que ce soit seulement 12 hommes selon d'autres sources.

Ils sont partis vers la mi-1965, en principe pour un voyage de 10 ans. L'un est mort pendant le voyage aller d'un embolisme, un autre d'un accident sur Serpo, deux ont choisi de rester, et huit sont revenus - 13 ans plus tard, en 1978, l'équipage ayant en quelquesorte perdu ses repères temporels, du fait que les journées faisaient 45 heures avec seulement 3 heures d'obscurité relative. L'équipage a éprouvé la chaleur de la planète, et apprécié l'accueil amical des Ebens, une faible population (environ 650,000 habitants) vivant dans un étrange compromis de technologie arriérée et d'avant-garde. L'équipage a cartographié la planète de manière détaillée, s'établissant finalement dans l'hémisphère nord plus tempérée, ils ont même visité Otto, l'une des autres planètes de Zeta. Ils ont rencontré quelques difficultés lorsque les Ebens, sans en avoir requis la permission et de leur propre chef, ont cloné le membre de l'équipe qui était mort en cours de voyage, ce qui avait abouti à un être hybride étrange.

T.V. - Il semble que Anonyme a très peu communiqué sur la technologie des Ebens. Pouvez-vous développer davantage sur ce qui pourrait être considéré en termes de bénéfices pour notre humanité ?

B.R. - Le principal instrument de haute-technologie dont il est question est le "Dispositif Energétique" Eben ou "DE", dont les spécifications paraissent extrêmement semblables à cet appareil qui est décrit dans le livre de Robert Collins "Exempt from Disclosure". Dans cet ouvrage, il est fait mention d'un cinquième isotope d'hydrogène stabilisé, grâce auquel on parvient à extraire de l'espace ambiant ce que nous appellons l'énergie du point zéro. Le fait a été évoqué qu'il serait capable de fournir toute la puissance nécessaire pour satisfaire n'importe quel besoin, en s'adaptant automatiquement pour produire le courant sollicité, en petite ou grande quantité.

En réalité on m'a montré, lors d'une rencontre privée, il y a quelques mois, une image du dispotisitif censée avoir été prise sous Rayons-X - bien qu'il me soit impossible à l'heure actuelle de savoir quelle était la nature de cet objet. Tout ce que je peux dire c'est qu'on m'a montré ce qui paraissait bien un cliché sous Rayons-X d'un petit objet d'apparence assez complexe. Je n'ai pas été autorisé à dupliquer ni conserver la photo.

Le Dispositif Energétique a été décrit de la manière suivante dans l'un des messages :

Dimensions : 9" x 11" x 1.5", poids : 26.7 onces. Le Dispositif Energétique est transparent et fabriqué d'une matière ayant l'apparence du plastic dur.

En bas du côté gauche se trouve une petite plaque métallique de forme carrée, éventuellement une puce. C'est l'un des points de connexion.

En bas du côté droit, il y a un autre petit carré en métal, qui est le second point de connexion.

Observé au microscope électronique, le DE renferme des petites bulles sphériques. Dans ces bulles se trouvent des particules microscopiques. Quand le DE est sollicité pour fournir une puissance électrique , les particules se mettent toujours à tourner dans le sens des aiguilles d'une montre, à une grande vitesse qui n'a pu être mesurée. Il y a aussi une sorte de fluide non identifié tout autour des bulles. Quand une demande est appliquée sur le DE, ce fluide passe d'une couleur claire à une couleur rosée. Le fluide se réchauffe à une température comprise entre 102° et 115° F.

Cependant, les petites bulles ne se réchauffent pas, SEULEMENT le fluide. Les bulles conservaient une température constante de 72° F. Sur le pourtour du DE se trouvent de tous petits cables (de l'ordre du micron). Quand le DE est sollicité, la taille des cables augmente. Ce processus d'expansion dépendait de la quantité d'énergie que le DE était appellé à fournir. Nous avons multiplié les recherches et les expérimentations sur ce dispositif.. On pourrait alimenter n'importe quoi, d'une ampoule de 0.5 watts jusqu'à satisfaire les besoins de toute une maison.

Le DE détecte automatiquement la demande requise et fournit précisément la quantité nécessaire. Il a fonctionné avec tout matériel électrique, sauf des éléments qui comportaient un champ magnétique. D'une certaine manière, notre champ magnétique interfère avec la demande en sortie du DE. Toutefois, nous avons mis au point une sorte de blindage pour corriger ce défaut.

T.V. - Au lieu d'avoir développé une culture toute empreinte de technologie comme celle qui est la notre sur Terre, les Ebens se présentent davantage comme une tribu de primitifs vivant dans le désert. Ils dancent, chantent, et accomplissent des rituels qui sembelnt tout droit sortis de la Chaîne Histoire... La technologie décrite semble assez mesurée, et n'est certainement pas l'objectif de la vie Eben. Si vous êtes d'accord avec ça, comment expliquez-vous que cette société se soit tournée vers le développement des voyages interstellaires ?

B.R. - C'est une bonne question, et tout ce que je peux répondre ici consiste à dénoncer une nouvelle fois notre tendance anthropomorphe : c'est-à-dire que nous attendons systématiquement de toutes les espèces aliènes qu'elles se comportent comme nous dans la plupart des situations. Mais votre question sous-entend une affirmation gratuite. Il n'y a aucune raison a priori pour laquelle une race aliène ne développerait pas des possibilités de voyage dans l'espace tout en continuant de vivre modestement en termes domestiques; en réalité, de nombreux futurologues ont soutenu que les sociétés post-industrielles devraient adopter des standards plus ordinaires afin d'assurer sa survie, et c'est ce genre de scénario qu'il ont adopté pour décrire notre futur, à supposer que nous ayons quelques chances de survivre.

T.V. - Personne ne semble avoir relevé dans cette histoire que la société Eben a été dévastée dans un passé récent, suite à une sorte de guerre qui l'a opposée à un autre monde. Pouvez-vous développer ce point ?

B.R. - C'est l'un des nombreux à-côtés de cette information - quelques mots sur des dizaines de milliers - et ça n'a jamais été évoqué de nouveau. A partir de là, tout le reste ne serait que spéculations, comme d'ailleurs sur bien d'autres points. Je suppose qu'il n'est apparemment pas impossible que des espèces avancées se livrent des guerres (et que les armes utilisées soient au-delà de notre imagination) - et c'est en fait un cas où l'anthropomorphisme paraît justifié.

T.V. - Est-il possible que les Ebens ait disposé eux-mêmes de colonie dans un autre monde ? Comparons à ce qu'était l'Amérique au XVIIIème siècle : les fondateurs disposaient de technologies "avancées", mais pas des infrastructures pour les produire, aussi ils dépendaient largement de l'Angleterre & l'Europe pour les obtenir. Alors, les Ebens venaient-ils eux-mêmes d'une autre région de l'espace ?

B.R. - C'est une autre bonne question. Oui, je suis d'accord sur ce point. Il est toujours possible qu'ils aient hérité leur technologie d'une autre race, et n'en soient pas les concepteurs. Nous avons relevé, au passage, dans le cours de histoire racontée par Anonyme, que Serpo n'était pas leur planète d'origine, et qu'il s'étaient installés là où ils se trouvent parce que leur planète était devenue inhabitable après une guerre qui avait duré une centaine d'années. Ce qui pourrait expliquer une faible population, et cette étrange composé de technologies avancées et rétrogrades qui caractérise cette société.

T.V. - Que pouvez-vous nous dire de leurs véhicules, leur armement, et leurs vaisseaux ?

B.R. - Leurs véhicules ne paraissaient pas très éloignés de ce qu'on se représente couramment comme des "vaisseaux aliens"; il est rapporté que l'un des membres de l'équipage, en route vers Serpo, et après avoir examiné la source énergétique, avoir déclaré qu'il s'agissait d'un système de propulsion où l'anti-matière avait son rôle. Pour reprendre précisément ce passage :

"La salle des machines ou quelque soit le nom qu'ils lui donnent. Elle renferme de grands, très grands récipients en métal. Ils sont disposés en cercle, leurs extrémités pointant vers le centre. Ils sont raccordés par de nombreux tuyaux ou des sortes de gros tubes.

Au centre de ces récipients se trouve une spire de couleur cuivrée ou quelque chose qui ressemble à une spire. Une lumière intense émane d'un point situé au-dessus dirigé vers le centre de la spire. Nous percevons un ronronnement très mat, mais n'entendons aucun bruit particulièrement fort. 661 pense que c'est un système d'oppositon de matière négative contre positive."

Dans un précédent message (indépendamment du Journal du Commandant), il est dit aussi :

"Le moyen de transport utilisé par notre équipe était assez semblable à nos hélicoptères. Le système de propulsion consistait en un dispositif fermé de fourniture d'énergie qui délivrait le courant électrique pour la sustension nécessaire aux engins. Il était très facile de voler et nos pilotes ont maîtrisé le système en quelques jours. Les Ebens possédaient des véhicules qui flottaient au-dessus du sol et n'utilisaient ni pneus ni roues."

Le Dispositif Energétique paraît avoir été la principale ressource communément utilisée sur la planète pour les besoins courants, et les voyages dans les environs. Le vaisseau interstellaire semble avoir utilisé un autre moyen de propulsion.

En ce qui concerne les armements, il a été rapporté qu'ils avaient à leur disposition une puissante arme à faisceau de particules - assez efficace pour être capable d'anéantir la planète de leurs ennemis au cours de leur guerre de cent ans.

T.V. - Quelle est selon vous l'avance technologique des Ebens par rapport à nous ?

B.R. - C'est très difficile d'évaluer l'avance technologique d'une civilisation. Parce que la courbe de progression est d'ordre logarithmique. Si nos grand'parents, qui vivaient (disons) en 1900, pouvaient avoir un aperçu de notre société actuelle, ils seraient fondés à se demander si notre avancée représente quelques siècles ou même quelques milliers d'années. Mais ça ne fait que 106 ans. Nous constatons également de grandes disparités sur notre planète à l'heure actuelle : il subsite encore dans ce monde des tribus qui vivent pratiquement à l'Age de Pierre - les habitants des Iles Andaman, par exemple, ou quelques Aborigènes australiens ou encore des Primitifs amazoniens - tandis qu'à un autre endroit sur Terre, au même instant, des scientifiques sont occupés à fissionner l'atome, décoder le génome humain, et qui sait encore. Ces peuples aborigènes peuvent considérer que notre avance se chiffre en milliers d'années par rapport à eux... bien que nous soyons contemporains.

T.V. - Je ne sais si ça vient de la liste Sarfatti ou de "Anonyme", mais on a dit que les Ebens ne sont qu'une des espèces ou groupes d'ETs, et qu'ils ne sont pas semblables aux fameux "gris", ceux dont il est question dans X-files...

B.R. - C'est une autre question sensible qui reste sans réponse. Anonyme n'a jamais décrit à quoi ressemblent les Ebens. C'est une de ces étranges anomalies qui méritent qu'on s'y arrête. Un plaisantin aurait au moins fait en sorte de nous donner une description détaillée de la physiologie Eben. Mais ce n'est jamais arrivé. Une explication plausible sur ce point serait que le rapport final ne transcrivait qu'une description verbale et assez sommaire de la physiologie Eben... parce qu'il devait comporter nombre de photographies et de schémas.

T.V. - Au sujet de races aliènes différentes, il est déjà difficile pour la plupart des gens de s'imaginer qu'un groupe d'ETs visite la Terre, alors plusieurs groupes simultanément... Je me suis demandé si peut-être les premières explositions nucléaires ont pu envoyer un signal qui fasse qu'on s'intéresse à nous, mais ce n'est qu'une hypothèse. Comment expliquer autant de visiteurs en même temps ?

B.R. - Ca ne me pose pas de problème, personnellement. La vraie question n'est pas "Pourquoi ne se manifestent-ils pas ?" (parce qu'ils sont surement dans les parages...) mais en raison de la taille de notre galaxie, pour ne parler que de cet univers, la question devient "Pourquoi ne sommes-nous pas visités par des centaines de races aliènes ?" Car une fois qu'on a la maîtrise du voyage interstellaire, franchir 100 années-lumière ne doit pas poser plus de problèmes que parcourir 10 années-lumière; l'analogie sur notre propre planète serait la suivante : une fois qu'on a trouvé le moyen de faire voler plus lourd que l'air, il n'y a plus de différence de principe entre un vol domestique à 300 kilomètres, ou un vol longue distance vers l'Australie. La technologie est la même.

Vu le nombre de races aliènes avancées qui peuvent peupler des planètes orbitant autour d'étoiles de type G (comme notre Soleil), dans un rayon de plusieurs années-lumière autour de nous, nous pourrions nous attendre à recevoir un grand nombre de visiteurs de différentes provenances. Et selon les dires de divers "connaisseurs", depuis des années, de nombreuses races aliènes qui nous visitent auraient été identifiées. J'ai entendu les chiffres de 50, 70, et même 165. Ca ne m'étonnerait pas. En revanche, si le nombre n'était que de 2 ou 3, je me préoccuperais de savoir pourquoi l'univers serait si peu peuplé, ou bien pour quelle raison si peu de civilisations s'intéressent à nous.

T.V. - J'ai également noté des références au film de Steven Spielberg "Rencontres Rapprochées du IIIème Type" - si je me souviens bien, le film évoquait l'atterrissage sur la base AF de Holloman, et c'est peut-être bien ce même événement qui aurait vu l'embarquement de la mission pour Serpo dans le cadre d'un programme d'échange.

B.R. - Ce n'est pas moi qui ai fait le rapprochement... En fait je n'ai pas revu ce film depuis pas mal d'années, aussi je resterai vague sur ce point. Certains de vos lecteurs auront des souvenirs plus précis. D'après ce qu'on m'en a dit récemment, pendant la scène de l'embarquement, à côté du héros (interprété par Richard Dreyfuss), il y a bien douze astronautes : dix hommes et deux femmes. Alors, que l'histoire ait suivi ou précédé l'écriture du scénario - ou encore si c'est une pure coïncidence - je laisse les autres en juger.

T.V. - L'équipage qui s'est rendu sur Serpo avait emporté quantité de matériels, d'équipements, des véhicules, des armes, et bien d'autres choses...

B.R. - Un des premiers messages déclarait que l'équipage avait embarqué 9,000 livres d'équipement, ensuite ce chiffre a été rectifié à 90,500 livres. Mais ça peut tenir au fait que Victor Martinez, le premier destinataire, avait pris la liberté de modifier la présentation, corriger ici où là, et il est impossible de savoir si cette coquille était une erreur de "Anonyme" ou de Victor. Il est intéressant de noter que le tout dernier message, le 3 Avril 2006, comportait une liste extrêmement détaillée de l'ensemble des matériels, jusqu'à énumérer les musiques que l'équipage avait choisi d'emporter pour le voyage. J'ai fait une addition rapide de mon côté, à l'époque, et ça tombait juste... autour de 40 tonnes.

Une machine a particulièrement soulevé une tempête de protestations - et suscité quelques plaisanteries - c'était la fameuse tondeuse à gazon militaire. Mais une fois l'emballement calmé, quelques analystes - dont certains étaient d'anciens militaires – se sont posé plus sérieusement la question, et ils ont fait remarquer que c'était parfaitement plausible d'avoir embarqué ce genre d'engin, parce que c'est avant tout un moteur, sur lequel sont montées diverses pièces mécaniques, et que ça pouvait s'avérer utile dans une quantité de situations d'urgence; le genre de machine qu'on aimerait avoir sur une île déserte (ou une planète désertique) à condition d'être assez habile en mécanique pour savoir l'adapter aux besoins.

T.V. - En matière de preuves vérifiables, nous avons comme un journal de bord de cet équipage, mais je me demande si "Anonyme" a pu fournir une quelconque information qui permette de confirmer quoi que ce soit ?

B.R. - Absolument rien : et c'est le problème. J'ai eu, cependant, une expérience personnelle extraordinaire, que j'avais gardée pour moi, mais j'ai décidé récemment que je pouvais me permettre de la raconter. Je l'ai décrite en détails dans ma plus récente mise à jour sur le site web de Serpo; Essentiellement, quelqu'un avait souhaité me rencontrer dans une chambre d'hôtel, et ça avait duré environ une heure. A cette occasion, il me fut remis une enveloppe et je fus invité à l'ouvrir. Je n'ai pas été autorisé à faire des copies de son contenu, ni à le conserver, et je ne devais raconter cette rencontre ni ce que j'avais vu à qui que ce soit.

Il y avait cinq photos, dont trois en couleurs. Une, en noir et blanc, montrait assez peu disctinctement un objet sombre, rectangulaire, en forme d'obélisque; on m'a dit plus tard que c'était la "Tour" sur Serpo dont il est souvent question. Une autre, également en noir et blanc, dont on m'a dit qu'elle représentait une image aux Rayons-X du dispositif Energétique Eben. Ca ressemblait en effet à une photo aux Rayons-X, d'un objet de petite dimension, mais il était impossible de dire ce que c'était vraiment. La troisième était un portrait d'Eben, mais on ne pouvait pas s'assurer qu'il ne s'agissait pas d'une forme sculptée. La quatrième représentait un paysage désertique, avec des rochers curieusement érodés; mais ça pouvait avoir été pris dans quelque endroit sur Terre.

C'est la cinquième photo qui m'a coupé le souffle. C'était un autre paysage désertique, avec des nuages sombres et orageux dans le ciel, pris d'une certaine hauteur, comme une petite colline ou une grande dune de sable. Et sur l'horizon il y avait une double coucher de soleils.

J'ai regardé cette photo pendant très longtemps et je me couviens de chaque détail. Ca ne ressemblait à rien de ce qu'on peut produire avec Photoshop; Je l'ai examinée avec beaucoup d'attention. La charge émotionnelle était considérable; Je me sentais étonnament ému - et ça me fait la même chose chaque fois que j'y repense.

On m'a demandé de ne dire à personne que j'avais vu ces photos, et que je serai autorisé à les publier sur mon site dans un avenir "prôche". Cette autorisation ne m'a jamais été donnée, et je n'ai jamais revu les photos.

T.V. - L'auteur Whitley Strieber a raconté que quelqu'un était venu lui parler lors d'une conférence - ça remonte à plusieurs années - cette personne lui aurait dit posséder une preuve de l'existence des aliens, et quand il lui a demandé des détails, le type s'est penché et a murmuré "Serpo" à son oreille : que pensez-vous de ce récit ?

B.R. - C'est une belle histoire, et ça a bien pu se passer comme ça. Si le programme d'échange a bien eu lieu, alors on doit penser à ceux qui sont revenus. La plupart d'entre eux étaient encore en vie au début des années 90 quand ça s'est passé, et c'était peu après la publication du best-seller de Strieber "Communion". Je peux très bien imaginer l'un des membres de l'équipage être tenté, avec un peu de malice, de venir lui dire qu'il avait personellement visité une autre planète (c'est ce qui ressort apparemment de la brève conversation qu'ils ont eu ensuite) - et de lui glisser le nom, avant de conclure et de s'éloigner.

T.V. - Certaines rumeurs me laissent penser qu'il y aurait plusieurs "Anonymes", ce qui pourrait vouloir dire qu'une partie de l'histoire serait correctement rapportée, et que ça aurait pu inspirer un plaisantin à faire comme si... Qu'en dites-vous ?

B.R. - Ca a fait l'objet de nombreuses spéculations. Pour rappel, Victor Martinez recevait des rapports de sa source entre le 1er Novembre et le 21 Décembre 2005... puis la diffusion des messages a cessé. Toute le monde, y compris Victor et moi-même, s'est dit que les choses en resteraient là, que c'était terminé.

Puis le 24 Janvier j'ai été contacté personellement, ce qui court-circuitait Victor. Le style des messages semblait également bien différent : il n'y avait aucune présentation, et j'ai réceptionné, par exemple avec les extraits du Journal du Commandant, des milliers de mots sans paragraphes avec des quantités de fautes de frappe; des mesures de sécurité assez sophistiquées avaient été mises en place ce qui je crois n'avait pas été le cas avec Victor. On aurait que ça venait d'une autre source.

Je n'ai fait que ce qui m'était demandé, et j'ai publié l'information mot pour mot. Croyez-moi, il y a bien des parcelles d'information que je n'aurais pas eu envie de publier telles quelles, parce que ça ne ressemblait à rien. Mais je n'ai rien arrangé, et je n'ai jamais rien ajouté ni corrigé. Il est intéressant de remarquer qu'on m'avait dit que ma façon de diffuser l'information - très précisément conforme à l'original, sans aucun aménagement - correspondait tout à fait à "ce qu'ils voulaient". On m'a dit qu'ils avaient décidé de se passer des services de Victor parce qu'il faisait du montage et de la mise en page, afin de présenter l'information du mieux possible. Ca n'a jamais été mon cas.

Ce n'est donc pas évident de savoir si les sources originales étaient ou non les mêmes, parce que Victor a modifié substantiellement les messages qu'il recevait avant de les diffuser. Donc on ne peut pas faire de omparaison. Mais je pense personnellement qu'il ne s'agit pas des mêmes personnes, bien qu'elles fassent partie du même groupe. Un peu plus loin je me lancerai dans une hypothèse quant à ce qui a pu se passer derrière le rideau.

Je pense que cette affaire est extrêmement complexe, et je peux comprendre ce qui est arrivé, c'est que la patience de la communauté ufologique s'est émoussée, que l'attention s'est dispersée, parce que le déroulement de l'histoire s'est éternisé, les photos promises ne sont jamais arrivées, la qualité du matériel était décevante, nombre d'anomalies inhérentes et des contradictions sont apparues, et il a toujours manqué des preuves nécessaires. La plupart des gens avaient d'autres choses à s'occuper et se sont tournés vers d'autres domaines de l'activité ufologique, qui est une sorte de labyrinthe avec une myriade de sujets à explorer. A partir de, disons, Janvier ou Février, il n'y avait plus d'intérêt majeur pour que le public continue de s'intéresser à l'histoire.

Voici comment je formule mon hypothèse. Ca colle avec quelques données qu'on m'a rapporté dans la marge, et je crois pouvoir dire que ça tient la route. Mais je ne peux fournir aucune preuve tangible sans trahir ma parole, et c'est hors de question..

Il y a trois membres survivants de l'équipe d'astronautes qui avaient suivi l'entrainement pour embarquer vers Serpo - mais qui n'ont pas fait partie de la mission, ils constituaient l'équipe des suppléants. On m'a indiqué les noms de deux d'entre eux, et je connais les adresses des trois. Ils sont agés, et ils voulaient raconter l'histoire avant de disparaitre. Ils ont sollicité l'accord de la DIA, qui a accepté - sous certaines conditions. Ils étaient tous les trois prêts à se lancer, le fait est qu'ils font toujours partie de la DIA, malgré leur âge avancé.

Ils ont essentiellement confronté leurs souvenirs (d'où les failles dans le déroulement, les lacunes scientifiques, et le style de narration anecdotique) ce qui a donné les premiers messages. Ils furent transmis à un haut responsable de la DIA - là encore, on m'a donné son nom, et c'est une personnalité bien connue - qui les a adressés à Victor par e-mail en utilisant un compte de messagerie ouvert pour la circonstance : thewizardofzin@lycos.com. Il est intéressant de noter que le peudonyme "Sylvester McCoglin" a été formé à partir des noms de deux ancetres d'une autre personne - ça fait donc cinq personnes concernées jusqu'ici, sans compter Paul McGovern, Gene Lakes, ou Rick Doty, dont nous allons parler dans un moment. Et "Le Wizard" était le surnom du Commandant de la mission, d'où le nom figurant comme adresse email - "WizardofZin" - comme une sorte d'hommage à cette personne.

Continuons. Victor a confirmé que pendant la période initiale de Novembre-Décembre, son information provenait de trois sources : 85% d'un certain "Sylvester", 13% de Paul McGovern, et 2% deGene Lakes - McGovern et Lakes étant tous les deux connus comme des ex-agents au coeur de la DIA. Victor assurait un copier-coller de ces infos, en apportant la touche finale pour former un tout cohérent.

En Janvier, plusieurs d'entre nous qui suivaient l'histoire d'assez près se sont aperçus que les adresses IP de Paul McGovern, "Sylvester", et Rick Doty, semblaient être similaires voire identiques. Ca nous a donné matière à réflexion. Quand la question lui a été posée, Rick a nié toute complicité, et ceux d'entre nous qui le connaissaient bien l'ont cru. A ce stade je ne l'avais pas encore rentré, mais c'est arrivé et j'ai parlé avec lui un bon moment pendant la Conférence ufologique de Laughlin, au Nevada, pour la première fois, et une seconde fois à LA au mois de Mai, en compagnie de ma partenaire Kerry Cassidy. J'ai appris à le connaître assez bien, et - ainsi que je l'ai déjà raconté par ailleurs - il était visiblement irrité et frustré - comme nous l'étions tous - devant la tournure et la progression des évènements. Il nous a dit, à Kerry et à moi, sans chercher à cacher sa frustration : "Si j'avais été chargé de piloter cette divulgation, ça aurait eu une autre allure". Il a poursuivi en nous racontant qu'il avait fait un certain nombre de recommendations sur la manière de procéder, mais il n'a apparemment pas été entendu.

Ceux d'entre nous qui savent bien comment fonctionne le système des adresses IP (mais je n'en fais pas partie, comme la plupart des gens, dans ce domaine précis) soulignent que l'identité apparente de ces adresses IP ne veut rien dire, et qu'on peut facilement s'en créer; en fait, un de mes collègues, particulièrement bien informé, qui dispose d'une accréditation Top Secret, et qui a suivi de près toute l'histoire de Serpo, a appris par un autre collègue plus avancé qu'il suffit de 30 secondes chrono pour modifier une adresse IP à l'envoi d'un email, et il lui en a fait la démonstration.

Une partie de mon hypothèse est que Rick - et pratiquement chacun dans la communauté ufologique le sait, qui a été impliqué dans une campagne de désinformation visant Paul Bennewitz au début des années 1980, et il ne s'en cache pas, en rappellant qu'il agissait sous ordres à cette époque, comme agent de l'AFOSI (Air Force Office of Special Investigations) - a été placé là pour jouer le rôle du "fusible dans le circuit" : la rétractation plausible.

En exposant l'addresse IP de Rick, la rétractation plausible était en place. Tout est retombé maintenant sur lui, parce que plusieurs personnes ont naturellement prétendu que la similarité entre les adresses IP permet de conclure que toute l'histoire est un canular. Ca n'a pas de rapport, dans ma logique; je pense que c'est une façon simpliste de voir les choses.

Mais le problème si on doit faire une évaluation de tout ceci - ça reflète en partie ce qui s'est toujours produit, si on prend en compte les revendications les plus extrêmes qu'on puisse rencontrer dans l'ensemble du domaine ufologique - c'est que les gens vont croire ce qu'ils ont envie de croire - ou qu'ils ont besoin de croire - afin de renforcer leurs systèmes de valeurs ou leurs visions du monde. Alors les sceptiques crient au canular, et d'autres souhaiteraient croire chaque mot de cette histoire... et le spectacle continue.

Ceci, naturellement, pourrait bien être précisément le but recherché... J'ai réalisé il y a environ six mois qu'une preuve tangible ne sera jamais fournie, parce qu'il faut toujours ménager une "porte de sortie" pour ceux dont la vision du monde serait anéantie devant une éventuelle preuve irréfutable. Donc les processus de divulgation demeurent énigmatiques et ambigus... et c'est pratiquement voulu comme ça. Du coup, on s'évite le scénario façon "Guerre des Mondes", avec les scènes de panique dans les rues. Les croyants sont préparés, et les incrédules ne sont pas contraints à un changement dramatique dans leur vision du monde qui les pertuberait gravement et avec peut-être aussi des retombées sur le tissu social.

Mais revenons à mon hypothèse. J'ai prévenu que ce n'était pas simple ! A ce stade nous avons trois ex-astronautes qui rassemblent leurs souvenirs, et font passer des textes à Victor par l'intermédiaire d'une pointure de la DIA, qui intervient sous le pseudo de "The Wizard" dans son adresse email, et a fabriqué "Sylvester McCoglin" comme l'avait suggéré un de leurs collègues, parce que ses ancètres portaient ces noms.

Ensuite, en Décembre, la pression est montée pour qu'ils cessent la diffusion des messages; on ne doit pas oublier qu'il existe des factions internes qui s'opposent à la divulgation. Il y avait donc un hiatus. Après cinq semaines, la diffusion des messages a repris, en provenance directe des astronautes eux-mêmes, passant outre cette fois l'homme de la DIA. Ils ont adopté des mesures de sécurité très strictes et ils ont modifié leur approche. Le superviseur de la DIA ("Sylvester") avait été heureux de constater que Victor avait aménagé et corrigé le matériel, cependant les astronautes eux-mêmes exigeaient qu'il soit diffusé verbatim – mais ils ne disposaient que de transcriptions audio brutes, et imparfaites, de sessions de régression hypnotique, des matériaux qui avaient précédé la rédaction du compte-rendu final.

On se doute bien que "Sylvester" avait connu les mêmes problèmes en Décembre avant de passer la main aux astronautes peu après. J'ai entendu dire qu'ils s'étaient réunis de nouveau, et que leur projet consistait à diffuser une grande quantité d'information d'ici la fin de l'année, une fois que "certains problèmes auront été résolus" - mais ça fait maintenant pas mal de temps que j'ai perdu le fil, et je dirais que je ne retiens plus mon souffle.

Est-ce que j'ai la preuve de ce que j'avance ? Non. Est-ce que j'ai gardé pour moi certains éléments de l'histoire ? Oui, pour de bonnes raisons. Est-ce que pense que mes suppositions ont des chances de s'avérer exactes ? Probablement pas... mais je pense ne pas me tromper de beaucoup. Saurons-nous un jour toute la vérité ? Il est possible que non.

T.V. - Personellement, je pense que vous avez rendu un grand service à cette histoire en décidant de la publier: sinon nous n'aurions qu'un ensemble décousu de messages et de commentaires, donc vous avez rassemblé le tout sur un site web. Qu'est-ce qui vous a décidé à vous lancer ?

B.R. - J'ai été fasciné par les premiers messages, et une nuit je peinais à m'endormir à cause de toutes ces questions qui m'occupaient l'esprit. Je me suis relevé, j'ai pris des notes, ensuite je les ai envoyées sur la liste de Victor. Il y en avait environ une douzaine, autant que je me souvienne, parmi celles-ci : pourquoi la population Eben était si réduite, pourrions-nous réellement nous représenter une civilisation planétaire hautement technicisée, comment l'équipage avait-il pu aussi facilement perdre ses références temporelles, et ainsi de suite. Je ne parviens pas à me souvenir de toutes.

Ce dont je me souviens ensuite, c'est que non seulement "Anonyme" avait apprécié mes questions et qu'il avait répondu à chacune dans son message suivant, mais d'autres personnes m'avaient contacté en privé pour me faire savoir que mon questionnement les avait impressionnées et qu'elles souhaitaient entretenir un dialogue avec moi. Peu de temps après, il est devenu évident que nous devions organiser quelquechose afin que cette information puisse concerner un public plus vaste - au-delà de la centaine des correspondants que comptait la liste de Victor - aussi je me suis porté volontaire pour bâtir un site web et archiver l'information. C'est aussi simple que ça.

T.V. - Si je comprends bien, votre implication dans la collecte et la publication de cette information vous a valut d'être attaqué par un certain nombre de sceptiques, malgré le fait que vous n'ayez jamais mis en avant vos sentiments profonds concernant cette histoire - vous avez seulement joué le rôle d'un conservateur d'archives. Pouvez-vous développer sur cet aspect ?

B.R. - J'ai toujours été intrigué par le fait que certaines personnes - dont j'ai réalisé plus tard qu'elles ne formaient qu'une petite minorité, mais qui se sont arrangées pour faire croire à un nombre plus important, en postant sur différents forums avec des identités multiples - pouvaient être si virulentes et parfois même si tordues dans leurs critiques. C'était comme si je les avais exaspérées à un tel point - tout en déployant je crois des trésors de patience et de courtoisie malgré une pression considérable - qu'elles auraient voulu me sauter à la gorge et me discréter par tous les moyens possibles.

Chacun peut juger de ma sincérité en regardant l'interview réalisé par Kerry Cassidy en Mars 2006. Elle me demande si je me considère comme un avocat de cette histoire, et je lui réponds que je me fais l'avocat de cette cause qui consiste à dire que l'histoire mérite qu'on s'y intéresse. C'est resté ma position.

T.V. - Vous avez donc été en rapport direct avec "Anonyme" pendant un bon moment.. Que pouvez-vous préciser à son sujet ? Quelques échanges d'emails qui n'auraient pas été rendus public peuvent-ils nous permettre d'évaluer plus précisément la crédibilité du personnage ? Il ou elle aurait pu vous révéler sa véritable identité ?

B.R. - Je pense avoir déjà répondu à cette question... On m'a donné plusieurs noms, mais je me suis engagé à respecter le secret. C'est un paradoxe assez frustrant, le fait que je ne peux pas me simplifier la vie en révélant les noms de certaines sources supposées. Mais ce serait l'erreur à ne pas commettre : je suis prêt à faire tout ce qui est en mon pouvoir pour les couvrir, et il y a de bonnes raisons à ça. Mais en même temps j'en paie le prix parce que toutes les balles sont pour moi; les sceptiques s'acharnent sur moi et aimeraient faire croire que j'ai tout inventé . Il me serait facile de me défendre, mais ça serait au détriment de quelqu'un d'autre. Et ce n'est pas mon intention.

T.V. - Quel est votre sentiment profond concernant cette histoire, et comment assurez-vous ces responsabilités qui sont les vôtres en diffusant cette information sur le web ?

B.R. - Je vais reprendre les termes que j'employais début Novembre, et qu'on peut toujours lire sur mon site :

Logiquement, il y a quatre possibilités :

1) Anonyme est un farceur et les données rapportées sont inventées de toutes pièces ou proviennent d'autres sources et viennent alimenter une pure fiction.

2) Anonyme opère selon un agenda programmé et l'information est délibérément biaisée, mais recèle un noyau de vérité extraordinaire.

3) Anonyme fait de son mieux pour rapporter des données d'une source indirecte (notes personnelles, sa propre mémoire à court ou à long terme, ou provenant d'un tiers), mais des erreurs accidentelles, des omissions et compléments ont entaché l'ensemble.

4) Anonyme nous livre ces éléments de bonne foi, et fait tout son possible pour présenter l'ensemble au mieux de ses compétences.

Seule la possibilité (1) entraîne un rejet en bloc de cette présentation. Les trois autres impliquent nécessairement que l'histoire mérite une attention particulière.

Ma conviction personnelle est en faveur du point (2), tandis que le "coeur de vérité extraordinaire" relève du point (3). En d'autres termes, il existe un coeur de vérité : une sorte de programme d'échange a bien eu lieu. Certaines des inexactitudes sont involontaires (trous de mémoire, transcriptions audios brutes, et autres erreurs possibles) et d'autres servent à brouiller les pistes, à semer le trouble ou nous aiguiller dans d'autres directions. Mais je suis conscient que je peux très bien me tromper, et quoique je dise, il y a des gens qui me contesteront.

T.V. - J'aimerais aborder la question de la publicité : vous avez participé à l'émission Coast 2 Coast AM, qui bénéficie d'une audience très vaste, et je note que votre site est énormément fréquenté. Comment se situe votre rapport au public ?

B.R. - Depuis que je me suis impliqué dans l'histoire Serpo au début Novembre 2005, ma vie a complètement changé. J'ai fait la connaissance de Kerry Cassidy à Laughlin - quand elle m'a interviewé deux ou trois jours avant la fin de la conférence. Nous avons continué à échanger pendant environ deux heures après l'enregistrement, et nous avons diné ensemble le lendemain, avant la clôture de la Convention. Trois semaines plus tard, elle a rallongé un séjour prévu en Egypte pour me rendre visite en Angleterre pendant quatre jours. Une semaine plus tard, je m'envolais pour la Californie; voilà donc où je vis maintenant, et nous partageons un très bel appartement juste à côté d'un parc immense avec des lions des montagnes, des lynx, et des serpents à sonnettes. Je m'y plais beaucoup.

Alors, pas de problèmes - je mène une vie totalement nouvelle, qui m'offre le privilège d'entrer en contact et de lier des liens d'amitié avec quantité de personnes courageuses et des êtres d'exception. Pour vous citer une anecdote, à travers le site sur Serpo, j'ai été contacté par un homme qui malheureusement pour lui passera à la postérité sous le nom de "Mr X"... C'est quelqu'un, alors qu'il n'avait pas trente ans, a travaillé pendant six mois comme archiviste à voir passer entre ses mains des documents OVNIs classifiés, des photographies, des films et des artefacts aliens, et qui maintenant, vingt ans plus tard, a éprouvé le besoin de faire savoir au monde ce qu'il lui était arrivé.

Je l'ai aidé à communiquer son histoire au public, et c'est ainsi, fortuitement, que c'est devenu la graine qui a donné naissance à ce qui est devenu le Projet Camelot : je conseille d'ailleurs à tous ceux qui lisent ces lignes d'aller visiter le site http://projectcamelot.org . Nous sommes encore dans la phase embryonnaire, mais Kerry et moi souhaitons en faire une organisation-parapluie pour aider les informateurs à faire connaître leurs histoires, leur assurer la protection du nombre, et rendre hommage à ceux qui ont payé le prix fort en ayant eu le courage d'affronter de puissants intérêts ou qui incarnent encore des paradigmes étriqués et dépassés. Kerry et moi consacrons actuellement beaucoup de temps et d'énergies à cette mise en place, c'est très stimulant mais ça représente beaucoup d'efforts. Cependant les gratifications sont largement à la hauteur de l'enjeu.

Par exemple, nous avons établi le contact avec un homme agé qui a travaillé avec Otis Carr, élève et protégé de Tesla, quand il avait une vingtaine d'années. En 1954-56 il a été l'un des trois pilotes qui ont fait "voler" un engin de 12 mètres de diamètre sur plusieurs kilomètres, parvenant à destination instantanément. Il était propulsé par un système d'anneaux d'électro-aimants tournant en sens inverse; ça comportait également un autre dispositif, consistant à émettre de la lumière à différentes fréquences dans un gros cristal. Un autre point, essentiel, était que le pilote devait concentrer son intention, en tant que composant "conscient" du système. Peu après ce vol d'essai spectaculaire, des agents du gouvernement les ont contraints à enterrer leur projet.

Ce type a actuellement en sa possession un dossier qui fait bien 15 centimètres d'épaisseur, rempli de diagrammes, de plans et de photos. Nous avons établi le contact en Mars, et à l'époque je l'avais encouragé à nous transmettre un rapport complet, que je m'étais engagé à diffuser.

Peu de temps après, il a été hospitalisé pour une banale opération du genou, et "accidentellement" il a fait l'objet de traitements inappropriés, et il a failli y passer trois fois de suite. Il vient d'en sortir, toujours très fragilisé, après des soins intensifs - mais il est résolu à raconter son histoire. Avant cela, il avait toujours vécu en parfaite santé jusqu'à l'âge de 71 ans. Voilà exactement à quoi doit servir le Projet Camelot.

Ralph Ring

T.V. - A votre avis, quelle sera la suite de l'histoire Serpo? De nouveaux messages, ou des preuves en images, des photos ou video ? Pensez-vous qu'on aura un jour la preuve attendue, ou bien que ça pourrait rester en suspens, comme dans bien d'autres affaires ?

B.R. - Mon opinion personnelle est que nous sommes parvenus à la fin de l'histoire... Mais j'espère être surpris ! Je suis comme entre deux eaux - c'est la même chose avec beaucoup d'autres histoires où la preuve fait toujours cruellement défaut. Je reste en attente, comme tout le monde, de voir s'il en sort quelquechose; mais je ne vais pas retenir mon souffle. Pendant ce temps, ainsi que je l'ai expliqué, je suis engagé avec Kerry dans le Projet Camelot, et j'ai le sentiment, du plus profond de mes tripes, que l'année qui vient, et la suivante, vont surement nous apporter de grandes choses.

Réponses de Bill Ryan à des questions écrites transmises par e-mail quelques semaines auparavant par Tim Ventura pour http://americanantigravity.com

Bill Ryan, 26 Juillet 2006

Le 27 juillet, Linda Moulton Howe publie une information totalement inédite que l'on doit à un ancien chirurgien de l'US Air Force. Il s'est confié en 1975 à l'un de ses employés, Ronald SeCoy, agé actuellement de 59 ans, qui raconte : il a été convoqué en urgence, de nuit, à la base de Wright-Patterson pour rédiger le compte-rendu d'une autopsie de trois corps aliens. Au préalable il avait signé un engagement de secret absolu. L'évènement se situe à la fin des années 1940. (http://www.earthfiles.com/news/news.cfm?ID=1122&category=Environment)

Le "TC Group" déjà auteur de la diffusion concernant Seinu, attire de nouveau l'attention des participants du Forum OM le 28 juillet :

"(enlevé)

Quelques uns d'entre nous sont revenus de (enlevé) où un Colonel nous a montré les preuves dans il dispose. Nous avons été stupéfaits de ce qu'il a en sa possession, dont une video de 40 minutes montrant une équipe militaire de récupération, Américaine ou Russe, qui s'emparait des corps de deux Gris et des débris d'un disque accidenté. Elément spectaculaire, personne ne parlait, on ne voyait que les gestes de leurs mains. Le tout fut embarqué dans un hélicoptère non identifié et sans immatriculation qui a commencé à décoller puis l'hélicoptère a disparu!!! Des barbouzes??? Dix minutes plus tard le disque a explosé et des débris se sont répandus tout autour.

Les négotiations sont en cours pour obtenir cette information, mais le Colonel en demande des quantités de dollars, aussi nous devons nous assurer qu'il ne s'agit pas d'un canular. Il est aussi en contact avec une équipe de tournage américaine. Je ne sais pas pour qui ils opèrent.

Nous travaillons sur différentes choses, mais il nous faut vérifier auprès d'autres sources. Je vous ferai savoir comment les choses avancent, l'affaire Serpo peut se révéler vraie quant au départ vers une autre planète, mais nous n'avons pour l'instant la preuve que [...](enlevé) Veuillez garder le secret sur ce point car nous devons encore vérifier avec plusieurs autres sources. Les Russes ont également envoyé quelques personnels sur cette planète trois années plus tard, et notre contact Russe devrait pouvoir nous documenter davantage.

Meilleurs souhaits.

(enlevé)"

Le forum OM n'a pour l'heure enregistré aucune réaction. Sans doute blasés par la surenchère constante du "Groupe TC", et le peu de crédibilité de leurs précédentes communication, les participants se semblent plus accrocher, même pour se moquer.

Suite et probablement fin du feuilleton RU-ICIS, à propos de l'interview-video du Dr. Alfred Webre, réalisée par Shawnna Connelly (sous le nom de Lynn Hickney). On se souvient que le Porte-Parole de l'ICIS s'était donné un temps de réflexion, jusqu'à la mi-juin, avant d'autoriser éventuellement le forum RU (le Gang des Quatre) à diffuser son entretien sur le Web. On avait également remarqué l'empressemment du grand frère ATS à ce sujet, poussant à la roue pour assurer si besoin cette diffusion en passant outre l'avis de l'intéressé.

Ce 28 juillet, RyGuy est fier d'annoncer la mise à disposition d'un DVD de 90 minutes :

"Cette interview a été conduite en vrai journaliste par SC, elle est la propriété et sous copyright de RealityUncovered. Nos membres pourront la regarder gratuitement, les non-membres peuvent accéder à l'interview pour un coût modique. L'interview est également disponible sur un DVD de 90 minutes... " (pour une somme qui n'est pas précisée).

"Cette video est riche d'informations sur l'histoire, les buts et objectifs de l'Institute for Cooperation in Space, mais elle aide aussi à comprendre un certain rapport entre les thèmes de Serpo et les objectifs de l'ICIS. Le Dr. Webre détaille le programme d'activités de l'ICIS, et il évoque les activités apparemment similaires de 'groupes', tels que ceux qui tentent de promouvoir Serpo, mais qui s'efforcent de contrecarrer les buts pacifiques de l'ICIS.

Nous sommes fiers de vous présenter cette première interview informative à visée éducative. Si la réponse publique est favorable, nous pourrions envisager de réaliser d'autres productions par la suite.

RyGuy"

Cependant le Dr. Alfred Webre a publié cette réaction le jour-même, semblant ignorer la provocation, mais anéantissant en trois paragraphes les efforts de RU :

"Mon interview filmée par RU m'a permis de m'exprimer sans détours, et je l'avais accordée de bonne foi. Je reste persuadé que les spectateurs sauront exercer leur discernement et percevoir l'essentiel au-delà de la désinformation.

L'adresse ci-dessous donne accès au site GOOGLE VIDEO où l'on peut regarder – gratuitement - le film du lancement de notre Initiative 'Star Dream' tourné le 6 Mai 2006 au Victoria Truth Centre, Victoria, B.C. CANADA. C'est un exposé public de 52 minutes, (par Alfred Lambremont Webre), qui développe pratiquement la même information que celle présentée dans l'interview de RU : 

http://video.google.com/videoplay?docid=2321922192851565973

Il m'est d'autant plus facile de comparer les deux videos puisque je suis directement la personne concernée dans les deux cas. J'ai apprécié de participer à ces expérimentations, parce que ça nous apprend toujours quelquechose sur le fonctionnement du système.

Recevez mes souhaits les meilleurs, Alfred"

La réalité, nous explique Jake Reason ce même 28 juillet sur 'Open Minds' est que le Dr. Webre n'a pas autorisé la diffusion de son interview avec Shawnna. "C'est pourquoi le forum RU tente de contourner le copyritght en réservant sa diffusion à ses membres seulement."

Bill Ryan passe la main. Le 30 juillet, dans un message "personnel", adressé en fait à toutes les personnes privées qui était de près ou de loin en rapport avec lui, l'auteur du site web sur Serpo annonce qu'il n'y aura probablement pas de nouvelle 'Mise à Jour', il remercie chacun, et livre quelques détails sur ses projets :

"Cher Ami,

Si nous avons déjà correspondu, je vous renouvelle ma gratitude.

Si par contre je n'ai jamais pris le temps de vous écrire personnellement, veuillez accepter mes excuses. Le site web sur Serpo a généré des milliers de messages - beaucoup s'adressaient directement à moi, me confiant les détails d'expériences fascinantes, des observations très pertinentes, d'excellentes questions, ou parfois des informations plus confidentielles. J'ai lu attentivement chaque message et tous m'ont beaucoup intéressés - même ceux qui mettaient en doute la véracité de l'histoire.

Bien que j'aie fait de mon mieux, je sais que ne n'ai pas répondu à tout le monde. Si vous êtes dans ce cas, puisse ce message vous assurer néanmoins de ma gratitude. Vous faites peut-être partie de ceux qui m'ont écrit à plusieurs reprises, et si c'est la cas, sachez que j'ai apprécié vos contributions.

Il ne m'est jamais revenu de juger si l'histoire de Serpo était vraie ou non; j'ai seulement souhaité que cette information passionnante soit disponible à un vaste public. Si l'on observe la quantité de débats qui se sont instaurés depuis les premiers diffusions en Novembre dernier, je pense que de ce point de vue ce fut un succès.

Peut-être avez-vous continué à suivre l'histoire depuis le premier contact. Si ce n'est pas le cas, j'attire votre attention sur la dernière (et probablement ultime) mise à jour publiée sur le site à la date du 7 juillet.

Je vous adresse en pièce attachée l'interview récente que j'ai donnée à Tim Ventura pour American Antigravity. Ca peut être intéressant pour vous de le découvrir. Il résume assez bien l'essentiel de ce que je sais (excepté les noms de quelques personnalités importantes qui oeuvrent en coulisses); j'y livre mes conclusions sur cette histoire (le fait que c'est une désinformation mélée d'erreurs structurelles inévitables, mais qui renferme ce qu'en Novembre dernier j'avais qualifié un "coeur de vérité extraordinaire"); vous y trouverez également la nature de mes nouvelles recherches, c'est-à-dire le Projet Camelot (http://projectcamelot.org). Si vous avez le temps de lire cet entretien, j'espère que vous le trouverez éclairant.

En ce qui concerne le Projet Camelot, il a pour but de proposer une plateforme pour les chercheurs et les informateurs afin qu'ils puissent témoigner de manière sécurisée, et dans un climat de confiance, garantissant de plusieurs façons toute confidentialité à ceux qui pourraient se sentir menacés. En même temps, nous rendons hommage aux êtres qui ont payé cher le courage de parler ou de s'opposer à des intérêts supérieurs. Votre visite est bienvenue.

Le Projet Camelot n'a rien à voir avec Serpo, sauf qu'il m'a été inspiré par l'une des personnes qui m'avait contacté, tout comme vous pouvez le faire, grâce au formulaire prévu sur le site - il s'agit d'un ex-archiviste dans le domaine aérospacial qui pendant six mois a manipulé des documents gouvernementaux, des photographies, des films et des artefacts aliens. A présent il a décidé de raconter son histoire, ce qu'il a vu et expérimenté. Son récit est publié ici : http://projectcamelot.org/interviews.html .

Mon opinion actuelle est qu'il n'y aura pas d'autres mises à jour sur Serpo... mais j'espère toujours être démenti. En attendant, veuillez porter votre intérêt sur le Projet Camelot, qui nous permet de vous présenter des histoires extraordinaires, racontées par des gens hors du commun, porteuses d'espoir. Nous souhaitons garder le contact.

Recevez mes Meilleurs Souhaits,"

Bill Ryan - http://projectcamelot.org

- la video de Bill Ryan tournée à Laughlin (Nevada) / mars 2006 par Kerry Cassidy (mp4)

Mardi 1er août, l'Administrateur de OM nous fait savoir que Bill Ryan est de retour pour 24 heures sur le Forum : lui-même et Kerry Cassidy s'efforceront de répondre à toutes les questions, jusqu'à mercredi minuit.

J'ai donc publié ceci à leur intention : "Vous nous avez récemment dit connaître les noms et adresses de deux des trois survivants de l'équipe de rechange, autrement dit les remplaçants qui n'avaient pas embarqué... Comptez-vous 'finir le job' - dans le cadre du Projet Camelot - en allant recueillir leurs interviews video ?"

La réponse, une heure plus tard : "Nous en serions très heureux. Nous ne sommes pas en communication directe avec eux, mais il se peut que nous puissions leur passer un message. Il est possible, également, qu'ils soient en mesure de lire cet échange." En privé, il ajoute : "IL Y A encore des pistes à creuser, tout peut arriver."

Les questions des 'serponautes' semblent pour l'heure sans grand intérêt : quelques unes sont centrées sur le thème du financement, comme s'il y avait toujours nécessairement quelquechose de suspect dans une démarche désintéressée (les videos sont consultables gratuitement), les autres n'évoquent que des hypothèses de fonctionnement sur le long terme. Gardons celle-ci, qui peut servir de résumé :

Q - "Vous avez fait référence, dans l'une de vos réponses, à 'un ensemble de présupposés incontournables'..."

BR - "En effet : que les aliens nous ont rendu visite, et qu'ils ont probablement influencé notre histoire, de même peut-être que notre évolution de plusieurs manières; qu'il existe plusieurs espèces différentes, une partie de nos visiteurs sont bienveillants, mais certains nous sont hostiles; que le Gouvernement américain a conclut des accords avec certains d'entre eux; qu'on ne doit pas faire confiance au Gouvernement américain; qu'il existe des factions dont le but est de dominer et contrôler l'humanité; que, à part la question aliène, des factions cherchent à achever le contrôle global et défendent des intérêts opposés à l'énergie libre, au fait de penser librement, et à des modes de guérison efficaces - pour ne citer que quelques exemples - et qu'on doit tout faire pour s'en libérer et les supprimer.

Je pense que tous les points que je viens d'évoquer sont bien réels."

Un grand nombre d'internautes semblaient assez naïvement s'attendre à ce que Bill Ryan leur communique la liste de ses prochains sujets... Mais qui aurait envie de donner par avance aux Services de Renseignement les moyens d'aller exercer quelques pressions sur ses informateurs ? Bill a cité l'exemple du Congrès ufologique de Laughlin, où vingt-et-un agents gouvernementaux avaient infiltré le public.

Le marathon se courait sur cinq forums simultanément. Il s'est donc terminé comme prévu le 2 août. On doit à JakeReason d'avoir conscienscieusement copié-collé tous les échanges sur Open Minds, pour éviter aux curieux d'aller s'inscrire sur chacun des autres forums.

Le 3 août, les échanges entre les deux principaux forums connectés sur l'affaire Serpo se sont radicalisés, couvrant plusieurs pages totalement hors-sujet : le ton a été donné par une attaque totalement personnelle de Shawnna envers Victor Martinez. Sous le prétexte de questionner la crédibilité de l'intermédaire des premiers messages anonymes, l'administratrice de RU s'est permis d'évoquer une plainte en justice contre Victor, pour une affaire de nature privée qui remonte à plusieurs années, mais en omettant volontairement de préciser qu'il avait bénéficié un non-lieu. Or chacun sait que les américains sont extrêmement chatouilleux sur les questions juridiques. VM va-t-il à son tour poursuivre Shawnna en justice pour diffamation ?

S'il en était encore besoin, cet exemple de l'acharnement des fondateurs de RU, uniquement dirigé contre des personnes, témoigne que leur réelle motivation n'est pas comme prétendu la recherche de la vérité sur les dissimulations gouvernementales. Au contraire, ces méthodes de dispersion servent les intérêts de la désinformation (Cointelpro). Lorsque cette opération de dénigrement concerté était devenue trop voyante sur le forum Above Top Secret, ses fondateurs avaient fermé le fil de discussion; deux mois plus tard, la mise en ligne de Reality Uncovered leur a donc permis de poursuivre leur programme destucteur de manière indirecte.

Et n'oublions pas, comme nous le rappelle JakeReason sur le forum Open Minds, que l'avocat Wayne Jaeschke, "l'imposteur Anonyme" - dont les agissement ont eu pour conséquence d'arrêter la diffusion des Messages - travaille pour un cabinet qui gère des contrats avec le Pentagone.

Parce que le 5 août un 'serponaute' chez OM a annoncé sa mise à disposition sur Google Video, j'ai eu l'occasion de revoir cette fameuse Conférence de Presse qui lançait le Disclosure Project le 9 mai 2001, à l'initiative du Dr Steven Greer : http://video.google.com/videoplay?docid=125359819100282680&q=UFO

Tout au long de ces deux heures, la première vague de témoins qu'il fait défiler devant les journalistes est d'une qualité impressionnante. C'est aussi leur succession rapide à la tribune qui en fait un document très important à visionner. Pour n'en citer qu'un, Daniel Sheehan raconte comment le Président Jimmy Carter s'est heurté au Directeur de la C.I.A. de l'époque, George Bush senior :

J. Carter : "Je tiens à connaître tous les éléments du dossier des Ovnis".

G. Bush : "Désolé, Mr. le Président, vous n'avez pas le niveau d'accréditation requis pour avoir accès aux documents classifiés".

J. Carter : "Qu'est-ce que ça suppose ?"

G. Bush : "...Qu'une commission spéciale de la Chambre des Représentants décide de vous l'accorder..."

Bush a donc multiplié les obstacles, parce qu'il craignait que Jimmy Carter dévoile la vérité au peuple américain, et par extension au monde entier. En revisitant ce document, il m'a semblé que la Révélation doive attendre la fin des ressources mondiales en pétrole.

Le Dr. Steven Greer dispose en outre
de 400 témoignages en video,
après 8 ans de recherches.

L'éditeur Pierre Mazet a déjà publié
deux volumes de ces Révélations en français
Nos désinformateurs ou "spécialistes"
auto-proclamés n'ont plus aucune excuse,
pour peu qu'ils sachent lire.

C'est seulement ce 8 août que Victor Martinez a choisi de nous révéler comment il s'était laissé convaincre par l'imposteur qu'il avait affaire à son contact habituel.

"VOICI LE SECOND E-MAIL RECU DE WAYNE C. JAESCHKE QUAND IL A JOUE A L''IMPOSTEUR ANONYME'! Remarquez comme il m'invite à me méfier de ceux qui utilisent 'la tromperie et la tricherie' pour parvenir à leurs fins!"

Sujet : Authentification

De : Sylvester McCoglin <thewizardofzin@yahoo.com>
Date : Jeudi 16 Février 2006 13:16:38 -0800 (PST)
Pour : victorgm@webtv.net

Victor :

Vous êtes sage, mon ami. Je vous ai déjà dit de ne faire confiance à PERSONNE,
ou bien vous finirez comme Bill Ryan. Il s'est fait manipuler
par ceux qui ont interféré en Décembre. Vous devez avoir compris
que mon compte de messagerie chez Lycos a été compromis,
que le mot de passe a été changé, et que je n'ai pas eu la possibilité
d'y accéder depuis. Je peux répondre à VOTRE question de mémoire
puisque je vous ai écrit pour la dernière fois le jour PRECEDENT
le message # 11. Mais puisque je ne suis pas en mesure de vous fournir une
question banale à mon sujet, peut-être devriez-vous descendre chez
Dennys pour un bon repas ou bien vous offrir un de ces burgers
que vous appréciez tellement. Egalement, veuillez noter que le temps
s'est réchauffé aujourd'hui, ce qui fait fondre l'épaisse couche de neige
qui est tombée pendant le dernier weekend. Si vous doutez encore de mon
authenticité après ce repas, peut-être qu'une visite de mon père
pourrait s'IMPOSER à votre souvenir !

Vous devez faire ATTENTION ! Ceux qui sont opposés au processus
gagnent par la tromperie et la tricherie ! Ils continuent de répandre
les mêmes vieux mensonges qui contiennent une part de vérité.
Nous sommes pratiquement assurés de connaître ceux qui agissent en leur nom
et ils doivent être dénoncés avant que je puisse continuer. On doit convaincre ceux qui sont
dans le secret que je n'ai pas décidé de moi-même qu'il fallait s'arrêter
et que je m'en tiens aux ordres avant que les juges aient eu leur mot à dire.
Mais bien qu'ils nous aient faire savoir que nous devions poursuivre,
l'imposteur a ruiné le processus.

Je vous écrirai à nouveau demain. Ne répondez pas à ce message.
Au lieu de celà, si vous me faites confiance, publiez un message sur
votre liste en demandant qu'on vous communique des informations sur le Projet Sigma.
Je verrai donc ce message, ainsi que l'imposteur.
SM

Devant ces deux ou trois éléments de VALIDATION, qui sait comment nous-mêmes aurions pu réagir... La question qui se pose maintenant, est de savoir comment Wayne l'imposteur pouvait les connaître.

"Le diable est dans les détails" - "Cette formule familière, même si on ne sait à qui l'attribuer, est peut-être quelque peu désuète, elle est en tout cas d'un usage courant en allemand : "Der Teufel steckt im Detail." (Jean-Loup Thébaud). Si je dois évoquer Serpo dans une prochaine interview de Bill Ryan, je ne lui ferai pas raconter l'histoire, telle qu'elle s'est développée ici, mais nous resterons centrés sur le Coeur de l'affaire : les diverses confirmations d'un programme d'échange.

Une "Chronologie des Evènements" est publiée par Ufonaut le 13 août - sur le Forum Open Minds

1er Novembre 05 - Victor Martinez reçoit le 1er email de "Requête Anonyme" (ou Sylvester McGoglin) et commence à diffuser sur sa Liste ufologique. Message #1.
4 Novembre 05 - Message #2 reçu par Victor, Anon répond à Paul Mcgovern.
7 Novembre 05 - Message #3 reçu par Victor : Statistiques planétaires.
9 Novembre 05 - Message #4 reçu par Victor : débat sur les données orbitales/commentaires de Paul McGovern.
13 Novembre 05 - Message #5 reçu par Victor : Projet de site Web, réponses aux questions de Bill Ryan.
14 Novembre 05 - Message #6 reçu par Victor : Communication/Société Eben.
17 Novembre 05 - Message #7 reçu par Victor : Géologie/Biologie/Cartographie.
17 Novembre 05 - Bill Ryan crée www.serpo.org
18 Novembre 05 - Message #7a reçu par Victor, en réponse à des questions spécifiques.
20 Novembre 05 - Message #7b reçu par Victor, avec une référence au Dr Carl Sagan.
25 Novembre 05 - Message #7c reçu par Victor, en réponse aux questions débattues.
29 Novembre 05 - Message #8 reçu par Victor : Sélection de l'Equipe, problèmes de communication et Echange final.
30 Novembre 05 - Message #9 reçu par Victor : L'Equipe, tests et armes.
30 Novembre 05 - Centrist (l'avocat Wayne C. Jaeschke) démarre le "Sujet Serpo" sur le forum Above Top Secret (ATS).
2 Décembre 05 - Message #10 reçu par Victor : Loisirs, linguistique, Questions & Réponses.
3 Décembre 05 - Début de la version française sur le Net.
6 Décembre 05 - Bill Ryan, Rick Doty, Richard Hoagland et Whitley Strieber évoquent Serpo sur la radio "Coast2Coast AM".
8 Décembre 05 - Message #10a reçu par Victor : Réponse de "Anonyme" à l'émission sur "Coast2Coast".... Annonce de l'envoi de 4 photos.
10 Décembre 05 - Interview audio de Bill Ryan sur le "Jerry Pippin Show".
13 Décembre 05 - Steve Hammons rédige un premier article pour "The American Chronicle".
15 Décembre 05 - Bill Ryan rejoint le Forum ATS.
16 Décembre 05 - Steve Hammons rédige un second article pour "The American Chronicle".
21 Décembre 05 - Message #11 reçu par Victor : "Journal du Commandant de l'Equipe" - 1er Jour.
24 Janvier 06 - Message #12 reçu par Bill Ryan : "Entrée du Journal" : Voyage et arrivée sur Serpo.
28 Janvier 06 - Message #13a reçu par Bill Ryan : "Entrée du Journal" : nourriture Eben, QI, et "production".
28 Janvier 06 - Message #13b reçu par Bill Ryan : "Entrée du Journal" : Le clonage de 308.
Février 06 - UFO Magazine publie des articles sur Serpo et sur Bill Ryan, Rick Doty, et Victor Martinez.
1er Février 06 - Message #14 reçu par Bill Ryan : Liste des Membres de l'Equipe et affectations.
4 Février 06 - Message #15 reçu par Bill Ryan : Diagramme nommé l'"Objet Eben".
4 Février 06 - Bill Ryan quitte le forum ATS.
4 Février 06 - Les membres de ATS étudient la plaquette graphique qui a servi à dessiner l'Objet Eben.
6 Février 06 - Bill Ryan rejoint le forum Open Minds.
9 Février 06 - SkepticOverlord ferme le "Sujet Serpo" sur ATS.
9 Février 06 - Le pseudo "Wizardofzin" apparaît sur le Forum.
14 Février 06 - Messages reçu par Victor sur le Projet Crystal Knight.
16 Février 06 - L'"Imposteur Anonyme" adresse son 1er email à Victor.
16 Février 06 - L'"Imposteur Anonyme" adresse son 2ème email à Victor.
23 Février 06 - Centrist adresse son email surnommé 'Black Friday' à (Ryguy? Zep Tepi?)
2 Mars 06 - L'email de Bill Ryan titré "Drapeau blanc".
4 Mars 06 - Interview audio de Bill Ryan sur le "Jerry Pippin Show".
6 Mars 06 - Interview video de Bill Ryan par Kerry Cassidy à Laughlin.
9 Mars 06 - Message #16 reçu par Bill Ryan au Congrès ufologique de Laughlin : Un échantillon de l'écriture Eben.
11 Mars 06 - Dernier email de l'"Imposteur Anonyme" adressé à Victor.
28 Mars 06 - Message #17 reçu par Victor : Une explication de l'"Objet Eben".
3 Avril 06 - Message #18 reçu par Victor : Liste des matériels embarqués.
5 Avril 06 - Victor diffuse une réponse controversée de « Anonyme ». Il semble provenir d'une des sources anonyme de Victor.
9 Avril 06 - Robert Collins est interviewé par le "Jerry Pippin Show".
26 Avril 06 - Tacitus Monroe crée son www.serpo.info.
Mai 06 - Mark Pilkington publie son article dans "Fortean Times".
17 Mai 06 - Les Modérateurs Zep Tepi et Ryguy quittent Open Minds (OM) et créent leur forum Reality Uncovered (RU).
19 Mai 06 - Steve Hammons rédige son troisième article pour "The American Chronicle".
31 Mai 06 - Zep Tepi et Shawnna reconnaissent leur implication avec Centrist dans la tromperie de l'"Imposteur anonyme" .
28 Mai 06 - Reality Uncovered publie son 'Rapport Préliminaire' accusant l'ICIS d'être derrière l'affaire Serpo.
7 Juin 06 - RU publie son "Investigation sur Serpo"/exposé N°1
8 juin 06 - RU publie son "Investigation sur Serpo"/exposé N°2
12 Juin 06 - Robert Collins participe au débat sur l'adresse IP de Rick Doty.
15 Juin 06 - RU publie son "Investigation sur Serpo"/exposé N°3
16 Juin 06 - Un étudiant diffuse sur le net sa video-amateur sous le titre "Serpo/Compte-rendu de Mission".
22 Juin 06 - RU publie son "Investigation sur Serpo"/exposé N°4
27 Juin 06 - RU publie son "Investigation sur Serpo"/exposé N°4 - M.A.J.
30 Juin 06 - Steve Hammons rédige un nouvel article pour "The American Chronicle".
7 Juillet 06 - Bill Ryan publie sa Mise à Jour sur www.serpo.org
10 Juillet 06 - RU publie son "Investigation sur Serpo"/exposé N°5
10 Juillet 06 - Réponse de Bill Ryan à l'"Investigation sur Serpo"/exposé N°5
26 Juillet 2006 - Interview de Bill Ryan par Tim Ventura.
28 Juillet 06 - RU publie son "Investigation sur Serpo"/exposé N°6
4 Août 06 - Victor Martinez répond à l'"Investigation sur Serpo"/exposé N°6

Le 14 août, je viens de terminer une longue traduction d'un texte remarquable, et j'ai obtenu de l'auteur californien Daniel Drasin l'autorisation de le reproduire en Annexe : "Le Zen & l'Art de la Déboulonnage", qu'il a rédigé à la fin des années 90. Il préfère en français le mot "déboulonnerie" (Debunkery), pour forcer le trait satirique.

Un de mes correspondants nous signale son propre site web :

http://manuel.sekmeth.com/hb7

qui traite, mais en anglais, d'une quantité de sujets - il présente en particulier une base de données sur les Abductés. Nous y reviendrons prochainement.

Je viens d'intercaler plus haut, à la date du 26 juillet, une longue interview de Bill Ryan réalisée par Tim Ventura pour le site American Antigravity. C'est un bon résumé de toute l'affaire pour ceux qui n'auraient pas le temps de tout analyser.

Samedi 19 Août - Un Nouveau message du Groupe TC

[enlevé]

Nous avons souhaité garder le contact et vous communiquer quelques informations.

La video d'une récupération effectuée par l'Equipe Alpha a été achetée par un homme d'affaires Vénézuélien et aux dernières nouvelles, il se trouvait à Cuba avec des militaires Chinois. (NdT : Référence au précédent message du 28 juillet : "une video de 40 minutes montrant une équipe militaire de récupération, Américaine ou Russe, qui s'emparait des corps de deux Gris et des débris d'un disque accidenté").

Notre contact Russe nous a écrit que tout a été verrouillé. Il s'inquiète du fait qu'il pourrait se passer quelquechose, en raison des manoeuvres militaires et de l'élévation du niveau d'alerte. Son petit-fils est à bord d'un de leurs sous-marins, qui a été placé en état d'alerte la semaine précédente. On est sans nouvelles de lui depuis qu'il nous a adressé ce message il y a deux semaines.

Beaucoup d'autres parmi nos contacts militaires ont été placés en état d'alerte. Huit d'entre eux ont été confinés sur bases. On a ordonné à six autres de ne pas quitter la ville (à proximité de leurs bases) jusqu'à nouvel ordre. D'autres contacts n'ont pas été mobilisés, mais ils témoignent d'une augmentation des entrainements aux tactiques A2A. Nous ne sommes pas en mesure de dire s'il s'agit pour l'instant d'un exercice ou d'une préparation en vue d'une menace identifiée.

Nous avons recueilli le témoignage de deux contacts qui sont assez au fait de ce qui se passe avec le programme SETI, et ils ont confirmé qu'il y avait du vrai dans l'histoire du Dr. Greer. Deux signaux ont bien été reçus plus d'une fois. L'un d'eux a été identifié comme émanant de la planète Mars. Ce n'est pas une surprise!! L'autre est soit un signal qui a augmenté en puissance depuis son origine, ou bien c'est qu'il se rapproche de la Terre. La N/#/S/#/A/#/ a montré le bout de son nez dans les parages.

J'ai gardé le meilleur pour la fin. Nous pensons avoir localisé l'un des astonautes remplaçants et nous sommes en communication avec une sorte d'intermédiaire, qui cherche le moyen d'approcher le personnage afin de l'amener à s'entretenie avec nous. Nous vous tiendrons informé.

[enlevé]

Avec l'équipe de Jerry Pippin et Bill Ryan/Kerry Cassidy, la piste des Serponautes Suppléants intéresse de plus en plus de monde... Pour ma part je note chez le mystèrieux "Groupe TC" un revirement à 180° dans son attitude envers Serpo. Son scénario de Seinu n'ayant intéressé personne, l'auteur s'est progressivement installé dans le créneau des rumeurs insolites... Il oublie cependant que sa posture anonyme ne confère aucune valeur à ses "confirmations".

En ce dimanche 20 août, Victor Martinez vient de prévenir les abonnés de sa liste d'une nouvelle "importante" - la publication d'ici 24 heures du Message N°19 relatif à l'affaire Serpo :

"Après environ trois (3) semaines intenses de tractations dans les coulisses avec plusieurs officiels du Gouvernement US, sur la côte Est aussi bien que la côte Ouest, j'ai finalement réussi à mettre la main sur un nouveau MESSAGE qui vient relancer le site du "Projet SERPO".

Pendant toute cette période, j'ai cru cinq ou six fois que nous avions le feu vert, quand au dernier moment un officiel de la DIA (?) manifestait son opposition à telle ou telle partie et décidait que ce devait être remplacé par autre chose, quand il ne souhaitait pas simplement que ce soit supprimé.

J'ai vécu des heures très difficiles mais l'ACCORD FINAL vient d'être obtenu et le MESSAGE #19 me sera adressé demain lundi à Minuit. Il me faudra quelques heures pour assurer la mise en forme.

Pour ceux qui l'ignorent encore, LA PLUPART des MESSAGES du "Projet SERPO" sont transcrits par une secrétaire de la DIA à partir d'enregistrements SANS corrections relatives à la grammaire, la ponctuation, le style, l'usage, l'orthographe, etc., ... et c'est ce dont je dois m'occuper. Il faut compter environ sept (7) heures de travail.

Dernier point : J'AI EU UN MAL DE CHIEN A OBTENIR CE MESSAGE ...
J'espère que tous vous apprécierez les efforts que j'ai déployés quand la diffusion mondiale du produit fini aura lieu le 21-8-06 !
"

Le MESSAGE #19 du "Projet SERPO" QUE LE MONDE ENTIER ATTENDAIT AVEC IMPATIENCE ... UNE SI LONGUE ATTENTE ENFIN RECOMPENSEE !

QUELQUES-UNS DES NOMBREUX SECRETS REVELES DANS CET EXTRAORDINAIRE NOUVEAU MESSAGE DE ANONYME !

- Le "Crystal Rectangle" [Dispositif Energétique aliène] comment il fonctionne au Pentagen, le cinquième isotope d'hydrogène, et comment nos scientifiques ont découvert qu'il existe en abondance sur la planète Mercure, leurs projets pour aller le chercher! BONUS : il y a deux(2) CR!

Les spécifications SCIENTIFIQUES et les explications sont très DETAILLEES. Il y a là de quoi occuper les physiciens, les scientifiques branchés et tous les savants fous que compte cette liste pendant des jours, des semaines et des mois pour débroussailler le jargon technique et les explications qui nous sont données !

- Le CR = nom officiel pour le Gouvernement US : PVEED-1 = PARTICLE VACUUM ENHANCED ENERGY DEVICE

Son Surnom : LISEZ le Message #19 ce Lundi, 21-08-06 pour le savoir !

- La liste historique OFFICIELLE des contacts des "Visiteurs" avec le Gouvernement des Etats-Unis entre Avril 1964 et Novembre 2001, tiré du "Livre Rouge!"

BONUS : La liste historique de toutes les principales interventions Aliènes sur Terre, tiré du "Livre Rouge!"

- La LISTE complète de tous les scientifiques américains et Institutions académiques US qui ont travaillé sur « Le Programme" pour le compte du Gouvernement américain... Le PROGRAMME QUI EST LE PLUS CLASSIFIE de tous les temps !

- Le dispositif de communication ALIEN que nous utilisons pour envoyer et recevoir des messages... tout ce que vous avez toujours voulu savoir mais n'osiez demander !

- Les "Visiteurs" ont offert de nombreux "cadeaux" particuliers au Gouvernement américain... Vous SAUREZ où ils sont entreposés et comment ils sont utilisés !

- Où sont assemblés les systèmes de propulsion selon la technologie aliène ? REVELE !

- Les NOMS SPECIFIQUES de chaque ESPECE ALIENE avec lesquelles le Gouvernement US a établi un contact officiel et qui ont été recensées... Celles que vous connaissez sont-elles sur cette liste ?!"

- Les à-peu-près dans la communauté ufologique ont conduit à désigner une certaine catégorie d'aliens sous le terme de "Gris"; découvrez le nom OFFICIEL que le Gouvernement US a attribué à cette espèce particulière !

SPECIAL BONUS DE FAVEUR : La principale ESPECE ALIENE avec laquelles le Gouvernement US a a entretenu des rapports, qui va revenir aux Etats-Unis d'Amérique, dans l'Etat de XXXX, au XXXX XXXX pendant le mois de XXXX en l'an 200X.

BIEN D'AUTRES CHOSES seront bientôt révélées dans ce Message #19, à 8h du matin, sur la côte Pacifique, Lundi 21 Août 2006...

Chacun aura constaté comme ce cher Victor Martinez sait ménager ses effets. Il avait une revanche à prendre, le voici à nouveau en selle, détenteur d'un 'scoop mondial'! Alors même si le Message #19 est déjà entre ses mains, il a tenu à se donner un délai de 24 heures pour cabotiner un peu.

Voyons en attendant ce "cinquième isotope d'Hydrogène" : Le mot Pentagen semble peu approprié, parce qu'il correspond à un produit chimique, le Pentachloronitrobenzène (formule : C6Cl5NO2 ).

Extrait du Wikipedia pour le mot Hydrogène :

"Étonnamment, l'hydrogène est un métal : lorsqu'il est sous forme solide (très hautes pressions et très basses températures), il cristallise avec une liaison métallique (voir hydrogène métallique). Dans le tableau périodique des éléments, il est d'ailleurs dans la colonne des métaux alcalins. N'étant pas présent à l'état solide sur Terre, il n'est toutefois pas considéré comme un métal en chimie. De façon simpliste sa nature métallique est due à son électron périphérique sur son unique et dernière couche saturée à deux électrons.

"L'isotope le plus commun de l'hydrogène (H2), le protium (1H), est simplement constitué d'un proton et ne possède donc pas de neutron. C'est un isotope stable. Le deutérium (2H ou D) possède un proton et un neutron. C'est aussi un isotope stable qui compose entre 0,0184 et 0,0082% de l'hydrogène naturel. Le tritium (3H ou T) possède un proton et deux neutrons ; c'est un isotope radioactif (instable), qui peut se transformer en 3He par émission d'un électron (radioactivité β). 2H et 3H peuvent participer à des réactions de fusion nucléaire.

L'hydrogène est le seul élément dont les isotopes ont reçu un nom spécifique. en effet, la différence de masse entre les isotopes est significative (du simple au double ou au triple). Par suite, et contrairement à ce qui est dit pour les isotopes en général dans les cours introductifs de chimie, ceci peut influencer les propriétés chimiques du deutérium ou du tritium par rapport au protium (effet isotopique)."

http://fr.wikipedia.org/wiki/Hydrog%C3%A8ne

Le 5ème isotope de l'Hydrogène - H5 - est déjà largement évoqué par le Capitaine Robert Collins en plusieurs endroits de son livre, "Exempt from Disclosure", publié en 2005 :

- "En analysant les débris du crash de Socorro (NM) en 1947, les scientifiques, dont le Dr Edward Teller, avaient observé que le mode de propulsion utilisait de l'eau lourde et du deutérium, avec des spires, des aimants et des électrodes, selon un arrangement qui évoque ce que nous nommons aujourd'hui la fusion froide. Mais ça pouvait aussi bien suggérer l'utilisation de l'isotope H5".

Plus loin, on trouve ceci :

- "Nos Visiteurs ont établi que l'Hydrogène a bien d'autres isotopes que ceux que nous connaissons. H5 est un isotope qu'ils contrôlent et utilisent comme catalyseur dans la ressource énergétique, pour extraire l'énergie du vide."

L'isotope H5 est particulièrement instable sur Terre. Les chercheurs du Los Alamos National Laboratory auraient résolu le problème de son confinement, avec des conteneurs spéciaux, en utilisant une technologie complexe.

Victor Martinez est ponctuel - à 17h très précises, heure de Paris, le 21 août, il a donc publié le 19ème Message -

Le lendemain, le Capitaine Robert Collins (auteur du livre "Exempt from Disclosure" - ici abrégé en EfD) a présenté quelques observations personnelles sur le Forum OM, concernant ce document. Il me parait utile de les faire figurer "en décroché" dans le texte lui-même. Tout d'abord, il écrit :

"Cette source Anonyme exprime la vérité, mais il y mèle quelques "fausses pistes" comme Ernie à coutume de dire.....Rmc "

DOCUMENT CLASSIFIE SECURITE NATIONALE SUR LE PENTAGEN / CR / NTS

DE LA PART DU MODERATEUR :

LEGENDE : [CR = Crystal Rectangle, Dispositif énergétique des aliens EBENs] - [NTS = Nevada Test Site]

1) La production secrète du Pentagen par les Américains (Hydrogène-5).

A. On fabrique du Tritium en capturant des neutrons dans le gaz d'hélium. Afin de fournir les neutrons, des protons sont énergétisés dans un accélérateur linéaire et utilisés pour bombarder une cible d'alliage de métaux lourds, du tungstène et du plomb, créant des neutrons dans un processus qui s'appelle la spallation. Les neutrons qui en résultent sont ralentis par des collisions avec du plomb et de l'eau, ce qui augmente l'efficicacité de leur capture dans le gaz d'hélium s'écoulant à travers la cible pour fabriquer du tritium. Le tritium est extrait du gaz de manière continue, à condition de fournir le nécessaire à mesure.

B. En fabriquant du Tritium, les chercheurs américains ont été amenés à découvrir qu'un autre isotope se volatilisait rapidement pendant le processus. En réalité, plusieurs isotopes furent découverts qui rebondissaient sur le métal de tungstène. Les chercheurs américains ont lancé un programme dont le but était de capturer ces isotopes particuliers. Une installation secrète fut construite sur le Site de Tests du Nevada. Elle fut nommée "La Lance."

La couverture de cette installation était qu'elle abritait un accélérateur expérimental de production chimique. Une installation de production de Tritium supposait de disposer d'un Injecteur, un Accélérateur, des équipements de Production de Tritium et de Séparation du Tritium. "La Lance" disposait d'un Injecteur, un Accélérateur, un bâtiment de Confinement, un Appareillage de Collecte, et un Réceptacle de Stockage.

C. La FABRICATION du PENTAGEN. Bien que les détails précis sur ce sujet soient hautement classifiés, voici une explication dans les grandes lignes.

1) L'INJECTEUR : Le processus démarre avec l'injecteur. Un faisceau à haute énergie est dirigé vers les atomes d'Hydrogène et les accélère pour donner un flux de protons. Ce flux est différent du flux de tritium en cela qu'au lieu d'un flux à faible énergie, c'est un flux à haute énergie, amplifié par un Laser Chimique..

2) L'ACCELERATEUR : Les protons sont accélérés en fusionnant un atome de Carbone et un isotope 13 de Nitrogène. Cela crée deux atomes de carbone, un positron et un neutrino. Les isotopes B13 fusionnent pour former un amplificateur de haute énergie (gamma).

COMMENTAIRE Rmc : "Aucune référence à ce processus selon nos Sources au LANL, ni dans le diagramme "dévoilé" du livre EfD. La Collecte, L'Accélération et la Production du H5 font partie du même dispositif......Rmc"

3) Le BATIMENT de CONFINEMENT : Le Bâtiment de Confinement a été construit pour abriter l'Injecteur et l'Accélérateur. En fait ce bâtiment comporte un tunnel souterrain qui relie l'installation de l'Accélérateur au Bâtiment de Confinement. A cause de la fusion et des radiations produites par l'Accélérateur en fonctionnement, le Bâtiment de Confinement devait se trouver à 1 kilomètre de distance. La raison précise de cette situation est inconnue. Le flux de l'Accélérateur est dirigé vers le Bâtiment de Confinement à travers un tunnel.

COMMENTAIRE Rmc : "Le livre EfD présente un diagramme du Réceptacle de Confinement du H5, il ne précise pas que ça se trouve dans un autre bâtiment.....Rmc"

4) L'APPAREILLAGE DE COLLECTE : Cet équipement est constitué d'un assemblage complexede filtres, qui contiennent des substances chimiques et autre produits classifiés. Ce serait assez semblable au processus de spallation du tritium, cependant, plusieurs étapes sont différentes. Des "vannes de fuites" sont aménagées à l'entrée de l'injecteur, qui comportent un dispositif de mesure du flux qui évalue la fuite du Pentagen à cet endroit. Le Pentagen qui fuit est récupéré. Pour ce faire on utilise du Polonium, mais la méthode précise reste inconnue. Le gaz Argon est également utilisé dans l'un des systèmes de filtrage. Un filtre contient des récipients alignés en Zinc qui sont chargés d'électrons.

COMMENTAIRE Rmc : "C'est peut-être exact, les sources au LANL n'ont pas fourni ce genre de détails, ils ont dit que c'était classifié.....Rmc"

5) Le RECEPTACLE de STOCKAGE : C'est dans ce Réceptacle de Stockage que le Pentagen est finalement recueilli et conservé. L'intérieur du Réceptacle est revêtu d'un alliage de Beryllium. Le Réceptacle renferme un agencement complexe de plusieurs tubes de "collecte" qui récupèrent, refroidissent, et stockent le Pentagen pendant le processus final de production. Le produit final est préservé dans de l'hélium liquide, qui est chargé de radiations gamma. Jusqu'en Septembre 2002, les Etats-Unis avaient collecté 53.5 picocuries de Pentagen par litre d'hélium. Quand on a besoin de Pentagen, on a mis au point un processus qui permet d'extraire le Pentagen de l'Hélium. Cette technique est CLASSIFIEE.

COMMENTAIRE Rmc : "C'est peut-être exact, pas de détails des sources au LANL, classifié....Rmc"

D. Des scientifiques de Los Alamos, Brookhaven, Livermore, Sandia, et Savannah River Plant ont coordonné leurs efforts pour utiliser "La Lance". C'est une compagnie nommée General Atomics aui a construit "La Lance." L'un des principaux contractants est Eagle Systems.

E. Selon une source, un "Visiteur" nous a expliqué comment fabriquer le Pentagen. Mais du fait que le "Visiteur" nous expliquait un système que nous ne pouvions totalement comprendre, nos scientifiques ont retenu des parcelles de l'information et ils ont commencé à expérimenter. C'est à Los Alamos en 1977 que les américains ont entrepris leurs premières expériences sur la fabrication du Pentagen.

F. Le Pentagen est le cinquième isotope de l'Hydrogène. Il est radioactif avec une demie-vie de 0.34222 secondes. Toutefois, en ayant recours à un système complexe de confinement et de stockage, le Pentagen peut être préservé pendant une durée assez longue. D'une façon ou d'une autre, des scientifiques américains ont découvert que le Pentagen se trouve à l'état naturel sur la planète Mercure. On a pu détecter la présence de vapeurs de Pentagen dans la basse atmosphère de Mercure. En 2006, NASA a l'intention d'envoyer une sonde sur Mercure pour essayer de ramener du Pentagen. Los Alamos a développé un Projet secret nommé "Pindall," qui consiste à construire un dispositif spécial de collecte pour équiper la sonde spatiale.

COMMENTAIRE Rmc : "Ca me parait stupide, pourquoi aller sur Mercure alors qu'on peut fabriquer des quantités de H5 ici même. La Stabilité du H5 est le problème majeur.....Rmc"

G. Le Pentagen est la substance qui décuple le processus énergétique dans le CR. Le Pentagen qui se trouve dans le CR n'est pas radioactif et ne s'altère pas.

H. Une expérience est également conduite qui utilise le Pentagen pour amplifier la fourniture de courant dans des Transformateurs Electriques. Le Laboratoire de Sandia mène cette expérience. Elle se poursuit dans l'Aire Technologique III.

I. Le directeur de "La Lance," est Philip Conklin, un scientifique du Département de l'Energie.

J. "La Lance" va s'agrandir en 2008, avec deux structures complémentaires qui serviront à héberger une "nouvelle technologie" pour la production du Pentagen.

K. Il est possible que le MIT et l'Université de Miami aient mené des expériences en utilisant un système de collecte de l'Hydrogène-5 avec du Chlorofluorocarbone. Cependant, selon le DOE, cette méthode ne fonctionne pas !

L. L'Hydrogène-4, auquel on s'intéresse également, s'est avéré trop instable, ce qui ne permet pas de l'extraire et le conserver pendant assez longtemps.

M. "La Lance" requiert les services de 62 scientifiques et techniciens.

2. MISE A JOUR SUR LE CR

(Crystal Rectangle - Energy Source)

A. Depuis 1956, de nombreuses expériences ont été conduites avec le CR. La plupart ont eu lieu à Los Alamos ou menées par un contractant du Département de l'Energie. Pour rappel, le CR se présente ainsi :

Dimensions : 26cm x 17cm x 2.5cm. Le CR pèse 728 grammes. .

Il est possible qu'il existe "deux" CR. Un qui pesait 668 grammes, l'autre 728 grammes. Une référence dans un document classifié le qualifiait ainsi : PVEED-1 [Particle Vacuum Enhanced Energy Device].

Ce qui laisse entendre qu'il existe un PVEED-2! Les scientifiques ne l'évoquent pas comme CR mais sous l'appellation PVEED, ou "Le Cube Magique."

COMMENTAIRE Rmc : "D'après ces documents de la DIA, le poids varie selon ce qu'on demande au D.E. ...Rmc"

B. Vous vous rappellez de ce petit point qui bougeait à l'intérieur quand une demande en énergie sollicitait le CR ? Nos scientifiques ont découvert en quoi consiste la substance de ce point. Il s'agit d'un grain parfaitement sphérique d'antimatière chargée (?). Nos scientifiques ne comprennent toujours pas comment ce fragment d'antimatière peut demeurer stable jusqu'à ce qu'on lui "imprime" un mouvement. Il ne comprennent toujours pas comment, lorsqu'on demande au CR de fournir du courant, l'antimatière se met en mouvement et crée de l'énergie.

COMMENTAIRE Rmc : "Voilà bien une déclaration STUPIDE. Nulle part dans ces documents de la DIA il n'est question d'antimatière et il est certain qu'elle ne subsisterait pas longtemps avant d'être anéantie......Rmc"

C. Nos scientifiques ont découvert que le CR est constitué d'un matériau inconnu et plusieurs composants inconnus ont été catégorisés. L'un des matériaux est semblable au carbone, mais ce n'est pas précisément du carbone tel que nous le connaissons.

Une autre substance s'apparente au zinc, mais n'a pas la même consistance que le zinc.

D. Nos scientifiques ne sont pas en mesure d'expliquer l'action de l'antimatière et les actions des neutrons qui sont créés puis disparaissaient quand la demande cesse.

E. Nos scientifiques ne sont pas en mesure d'expliquer pourquoi la température constante du CR est de 72 degrés. Même si l'on essaye de réchauffer le CR, sa température demeure à 72 degrés. Personne ne peut expliquer pourquoi il en est ainsi.

COMMENTAIRE Rmc : "La température varie selon la charge, mais PAS de beaucoup. Egalement, il n'y a AUCUNE information sur la Température de fonctionnement du D.E. .....Rmc"

F. Quelques scientifiques pensent que le CR est opéré à distance, peut-être par un satellite inconnu qui se trouverait dans l'orbite de la Terre. Cependant, même [quand] il est placé sous un bouclier, le CR fonctionne normallement.

G. Quand une demande en énergie sollicite le CR, il émet un signal que l'on mesure à 23.450 MHZ. Toutefois, quand la demande augmente, la fréquence varie de 23.450 MHZ à 46.900 MHZ soit le double de la fréquence originale. Cependant, quand la demande est réduite, la fréquence tombe à 1.25 KHZ, ce qui correspond à sa fréquence constante quand on ne sollicite pas le CR. Quelle que soit la puissance requise du CR, la fréquence ne s'élève JAMAIS au-delà de 46.900 MHZ !

COMMENTAIRE Rmc : "Déclaration absurde, le D.E. perçoit les besoins du système, à partir, disons, par exemple, de 60 cycles 115 volts, à ce qu'on veut. Il ne comporte AUCUN voltage/ampère pré-établi en fréquence de sortie. Des tests ont montré qu'on ignore quelles sont ses limites.....Rmc"

H. Vous vous rappellez de cette petite série de carrés qui renfermaient des fils horizontaux ?

Les fils se sont avérés être semblables à du tungstène. En quelque sorte, les fils conduisent l'énergie en renvoyant les neutrons vers le fluide. Le petit point rebondit contre le fil quand une demande en énergie sollicite le CR. Souvenez-vous, seuls certains fils réagissent ou se dilatent quand une demande en énergie sollicite le CR. Les scientifiques pensent que, selon la demande, seuls certains fils se dilatent. En quelquesorte, la fourniture d'énergie serait contrôlée par le nombre de carrés activés.

COMMENTAIRE Rmc : "AUCUNE mention de ce que sont ces fils dans les Documents de la DIA, ils ne savaient pas quoi en penser.....Rmc"

I. Le Gouvernement U.S. a fait une réplique du CR. Le Gouvernement U.S en a fait un en 2001 qui a réellement fonctionné... pendant une courte durée. L'opération était EXTREMEMEMENT CLASSIFIEE et le dispositif a explosé sur le Site de Tests du Nevada, blessant deux (2) employés.

J. L'historique du CR est le suivant :

1) 1947 : Découverte du CR sur le site du second crash.

COMMENTAIRE Rmc : "Découvert en Juin 1947....Rmc"

2) 1949 : Les scientifiques de Los Alamos ont réalisé leurs premières expérimentations avec le CR. A cette époque, personne ne savait de quoi il s'agissait. Quelques scientifiques pensaient que c'était juste une fenêtre (un hublot ?).

COMMENTAIRE Rmc : "Les tests ont commencé en 1947....Rmc"

3) 1954 : Sandia Labs a mené plusieurs expériences avec le CR, mais ils ignorent toujours à quoi il peut servir.

4) 1955 : Le CR a été prété à Westinghouse pour des expériences.

5) 1958 : Le CR a été prété à Corning Glass afin de tenter de déterminer son matériau de construction.

6) 1962 : Premier test "officiel" du CR entrepris à Los Alamos et publié dans un rapport classifié.

7) 1970 : On a compris que le CR était bien autre chose qu'une fenêtre. On a découvert que le CR s'encastrait dans une niche du vaisseau. Les scientifiques ont établi que le CR était une sorte de dispositif énergétique.

8) 1978 : On a découvert que le CR est un dispositif énergétique de haute puissance qui fournit la puissance électrique au vaisseau.

9) 1982 : Le CR a été testé pour la première fois, et il a produit de l'énergie.

10) 1987 : Le CR a été confié à E-systèmes pour des tests approfondis.

11) 1990 : La preuve a été faite que le CR était un système de PUISSANCE ILLIMITEE. On a compris comment il était construit et identifié ses composants. Cependant, personne ne savait comment il fonctionnait.

12) 1998 : Le Projet CR, "Le Cube Magique" a été initié pour accélérer l'acquisition de connaissances sur le dispositif.

13) 2001 : Le Projet CR, "Le Cube Magique" a été transféré de 'Futures Division' à Los Alamos vers sa division des "Projets Spéciaux - Section K".

K. Actuellement [en Septembre 2002], le CR est conservé à la Section K, dans les bâtiments de la division, à Los Alamos.

3. MISE A JOUR SUR LA SITUATION DES VISITEURS

A. A la suite du "Projet Gleam" (nous y reviendrons plus loin), les américains sont à même de communiquer avec nos "Visiteurs." Le moyen de communication est un système complexe et hautement classifié, consistant en une série de relais, de stations et de satellites. Le système de communication se nomme "Echelon." Il est entre les mains de l'Agence de Communication de la Défense, mais PAS de la NSA (National Security Agency).

COMMENTAIRE Rmc : "Le Projet Gleem précédait le Projet Aquarius. Il englobait TOUS les autres Projets Spéciaux, pas seulement les communications..... Aquarius a remplacé Gleem en 1966...Rmc"

B. "Les Visiteurs" sont venus sur cette planète ou ont établis avec nous des liens de communication directe aux dates suivantes :

1) Avril 1964 - Socorro, NM.
2) Avril 1969 - White Sands, NM
3) Avril 1971 - White Sands, NM
4) Avril 1977 - White Sands, NM
5) Novembre 1983 - localisation indéterminée, mais on pense qu'il s'agit de Kirtland Air Force Base
6 Novembre 1990 - White Sands, NM
7) Novembre 1997 - Nevada Test Site
8) Novembre 1998 - Nevada Test Site
9) Novembre 1998 - Nevada Test Site
10) Novembre 1999 - Nevada Test Site
11) Novembre 2001 - Nevada Test Site

C. LA PROCHAINE VISITE DES ALIENS AURA LIEU :
En Novembre 2009 sur le Site de Tests du Nevada.

COMMENTAIRE Rmc : "Des visites ? Les Aliens sont déjà là, c'est ce qu'on appelle les OVNIs...Rmc"

4. MISE A JOUR SUR LA SITUATION DES SCIENTIFIQUES.

Ce qui suit est la liste des scientifiques et officiels qui ont - ou ont eu - accès à ce qu'on nomme "Le Programme"

Admiral Henry G. Chiles, USN/Ret, U.S. Naval Academy
Willard H. Miller, Ret USN Cmdr, E-Systems
Vic Alessi, U.S. Industry Coalition
Steve Chu, Department of Physics, Stanford, University
Charles B. Curtis, Nuclear Threat Initiative
Derrick J. Olterson, Department of Energy
Colena H. Besman, USAF
Shirley A. Jackson, Rensselaer Polytechnic Institute
Raymond Jeanloz, U of California at Berkeley
Paul Messina, CA Institute of Technology
Robert W. Noonan, Palisades Institute for Research Services
Christopher W. Mauche, Lawrence Livermore
Gerhard L. Weinberg, Scientific Research Agency
Harris Wesley, MIT
Earl Barnes, Institute for Technological Studies
James Sherley, MIT
Charles Yost, USAF
Alfred Hubbard, NSA
Albert Osterheld, EG&G
Konard L. Kahler, EG&G
Robert E. Miller, BDM
Jason D. Menzel, Northwestern University, Physics
Klaus Von Karman, Los Alamos
George Haufman, Los Alamos
Lyle Rossmart, Los Alamos
Richard Devitt, Los Alamos
Arthur Lundahl
Stanley Schneider
Robert Friend
Phillip Keaton
Richard Helms
Clyde Neiberheimer
Charles Sheldon
Leo Vrana
R.B. Willingham
Aronld White
Dr. Gerald Rothberg
James Garland
William Hipps
Curtis Lemay
Norris E. Bradbury, Jr, Los Alamos/DOE
Craig McPherson, DOE/EG&G
Dean L. Housman, Sandia
Charles A. Delormonte, Sandia
Jonathan K. Doty, Sandia
Barbara K. Shipman, White House Intelligence
Nicholas O. Bausmenta, MIT
Harold Zirin, Calif Institute of Tech
John Manley
MG K.D. Nichols
Albert Alexander
Norris E. Bradbury
T.B. Larkin
Edward Teller
Alvin Graves
William Webster
James McCormack
Carroll Tyler
James Russell
Samual Mickelson
Alvin Betts
Glenn T. Seaborg
Robert Oppenheimer
David Lilienthal
Daniel Gallery
Harold Harmon

5. Le "Projet Gleam" à Los Alamos

A. Un Projet hautement classifié s'occupe de la communication directe avec "Les Visiteurs." Une nouvelle technologie de communication utilise des émetteurs multi-fréquences. L'appareil émet des fréquences multiples dans une direction déterminée. Le système d'émission permet une transmission à une vitesse phénoménale en propulsant le faisceau. On n'en sait pas beaucoup plus. Los Alamos et plusieurs contractants, dont EG&G, BDM, Motorola, Risburn Corporation et Sandia, sont [tous] impliqués dans ce Projet. Les installations se trouvent sur le Site 40, au NTS.

COMMENTAIRE Rmc : "Le Projet Gleem précédait le Projet Aquarius. Il englobait TOUS les autres Projets Spéciaux, pas seulement les communications..... Aquarius a remplacé Gleem en 1966...Rmc"

Une rumeur (seulement de ma source) laisse entendre que "Les Visiteurs" nous ont fourni cette technologie. Elle nous permet de communiquer avec "Les Visiteurs" d'une manière encore plus rapide que par le passé. Une partie de ce programme consiste à utiliser des Lasers Chimiques pour propulser le faisceau de communication.

Ainsi qu'on me l'a expliqué (en langage courant), plusieurs fréquences sont associées sur un faisceau et propulsées vers une cible, ou récepteur. Le récepteur réamplifie alors le signal et le renvoie vers un autre point (relais ?). En quelquesorte, le Laser Chimique accélère le faisceau, le propulsant plus rapidement que d'ordinaire.

B. D'autres informations sur ce Projet nous seront communiquées l'année PROCHAINE pour être diffusées sur votre liste ufologique et publiées sur le site web SERPO.org.

6. Transfert technologique de l'Aire 51 vers le Site de Tests du Nevada [NTS].

A. Le NTS a été installé au début des années 50 par l'ancienne Commission à l'Energie Atomique pour conduire des expérimentations nucléaires à l'air libre. La surface du site de tests représente 1,426 miles carrés et en tout 5,470 miles carrés servent aux essais des bombes et autres catégories de tests. Le NTS est divisé en 30 Aires, lesquelles sont subdivisées en UNITES.

Les tests atomiques, tant à l'air libre que souterrains, ont concerné 8 des 30 Aires. Le camp de base du NTS se nomme Mercury. Il dispose de toutes les installations logistiques nécessaires au fonctionnement du NTS. Bien que Bethtel soit officiellement le contractant du Département de l'Energie, c'est cette compagnie qui est en charge du NTS; officieusement, le NTS est contrôlé par un Groupe de Soutien de l'Armée U.S. Qui se nomme "Lima." Mais vous ne trouverez mention de "Lima" dans aucune publication officielle de l'Armée américaine ni dans le répertoires des unités.

"Lima" est une UNITE OPERATIONNELLE CLASSIFIEE.

La sécurité du NTS est officiellement assurée par Wackenhut Security Services, un Contractant privé du Département de l'Energie. Cependant, sur les 185 officiers de sécurité de Wachenhut, 57 sont en fait des Agents Fédéraux promus par le Département de la Justice. Un complément de 80 policiers militaires U.S. sont chargés des mesures de sécurité classifiées sur le NTS. Un renfort de 44 Policiers de Sécurité de l'USAF sont affectés à la garde des Installations de Stockage Spécial (SST), situé sur l'Aire 6, Unité 23A. Le SSF sert à entreposer des réserves d'armes spéciales (armements nucléaires).

L'existence même de ce SST est classifiée du fait que le gouvernement U.S. ne veut pas reconnaître qu'il conserve davantage d'armes qu'il est officiellement statué selon les traités relatifs à l'interdiction des essais atomiques. Le SST abrite environ 300 armes nucléaires.

A côté de ce SST se trouve un autre entrepôt hautement classifié que l'on nomme le "Site K." Personne ne sait ce qui est entreposé dans le "Site K," mais certains pensent qu'il renferme les "Cadeaux des Visiteurs" aux Etats-Unis ! Officiellement, le NTS reconnait plusieurs installations situées sur le domaine. L'une d'elles est la Zone d'Assemblage du Dispositif sur l'Aire 6, Unité 2A.

Selon une publication officielle, on assemble à cet endroit des armes nucléaires avant qu'elles soient testées en sous-sol. Officieusement, c'est là qu'ont lieu les expérimentations sur les "Cadeaux des Visiteurs". Une autre installation dans l'enceinte du NTS et dont l'appellation officielle est la "Zone d'Expérimentation des Gros Explosifs", sert à simuler des explosions. Officieusement, cette installation abrite l'entrée souterraine vers le Site U, où se trouvent des installations classifiées pour les tests souterrains, constuites en 1987. Des sources indiquent que le Site U est utilisé pour l'assemblage des systèmes de propulsion des Visiteurs..

Bien que Bethtel soit l'opérateur du NTS, plusieurs autres contractants disposent de bâtiments et mènent des expérimentations sur le NTS. Amador Valley Operations, Los Alamos, Lawrence Livermore, EG&G, Special Technical Laboratories, the U of California, Special Physics Operational Laboratories, Sandia National Laboratories, BDM Corporation, Motorola, Kyle-Witt Corporation, General Motors Remote Research Facility, DRAC, CIA, NSA, USN, U.S. Army Special Forces Training Center, USAF Scientific Evaluation Center, Defense Communication Agency, Remote Operations Facilities, U.S. National Reconnaissance Office, Advance Physics Laboratories, MIT, KENN Corporation, et General Dynamics.

B. VICTOR : Quelques dates importantes révélées par mes sources, qui concernent les OVNIs et jalonnent notre histoire.

1) 1957 : Première tentative de tester le système de propulsion de l'engin saisi à Roswell. Le test fut conduit sur l'Aire 8, Unité 3c.

2) 1961 : Première tentative de réparer l'engin de Roswell sur l'Aire 29, unité 1b.

3) 1962 : Tests de radiations pratiqués sur l'engin de Roswell à Los Alamos sur l'Aire 18, unité 3Z.

4) 1964 : Explosion causée par le système expérimental de propulsion embarqué dans l'engin de Roswell, sur l'Aire 7, unité 19S.

5) 1968 : Succès du premier vol de l'engin de Roswell (avec le système de Propulsion U.S.; système de propulsion nucléaire à l'ancienne) sur l'Aire 29, unité 1B.

6) 1970 : Explosion causée par le système de propulsion des "Visiteurs" sur l'Aire 25, unité 8B.

7) 1970 : EBE-2 commence à résider sur l'Aire 15, unité 11.

8) 1987 : Début de la Construction d'une nouvelle installation souterraine de tests sur l'Aire 6, l'Aire 12 et l'Aire 26.

9) 1991 : Début de la Construction des installations complémentaires de tests sur l'Aire 23 (Mercury), l'Aire 14, l'Aire 20 et l'Aire 19. Toute la logistique utilisée par l'ALIEN RESEARCH FACILITY [ARF] et la Defense Advance Research Agency (DARA).

10) 1994 : Premier transfert de l'Alien Research Facility [ARF] de Groom Lake vers l'Aire 11.

11) 1996 : Le Président CLINTON visite l'ARF.

12) 1998 : Le transfert de l'ensemble de l'ARF vers le NTS est achevé.

13) 2001 : Début de la phase de tests du nouveau système de propulsion de nos Visiteurs.

14) 2002 : Phase de test des Projets "Gleam," "Delta," "Adam," "KRISPA" et "Orion."

15) 2004 : Le déménagement des installations de Groom Lake vers le NTS est achevé.

16) 2006 : Le déménagement des installations de Papoose Lake vers le NTS est achevé.

COMMENTAIRE Rmc : "PAS très crédible - Les INSTALLATIONS de PAPOOSE LAKE font PARTIE du NTS.....NTS est un nom GENERIQUE......Rmc"

17) 2008 : Nouvelle construction de la "Plateforme d'Atterissage des Visiteurs" [en cours] sur l'Aire 13 [requiert encore un délai; tout cela en vue de la prochaine VISITE ALIENE aux Etats-Unis actuellement prévue pour Novembre, 2009 sur le Site de Tests du Nevada/NTS].

C. INFORMATION ALIENE OBTENUE DE SOURCES AU NTS

1. DIVERS TYPES/ESPECES ALIENES QUI SONT CONNUES DU GOUVERNEMENT U.S.

a) E B E N S [Planète SERPO, Reticulum]
b) A R C H Q U L O I D S
c) Q U A D L O I D S
d) H E P L A L O I D S
e) T R A N T A L O I D S

COMMENTAIRE Rmc : "Ce qui précède ? Totalement ABSURDE......Rmc"

7) LA TECHNOLOGIE EN DEVELOPPEMENT SUR LE NTS

A. "Projet DELTA" : Un Projet hautement classifié pour développer des méthodes de reconstitution de matériaux spécifiques à partir du VAISSEAU EBEN. Ce Projet a pour but de prélever des matériaux sur des ARTEFACTS ALIENS connus comme tels, afin de déterminer la composition exacte de ces matériaux.
B. "Projet ADAM" : Un Projet qui utilise les radiations/l'energie nucléaire contre des matériaux ALIENS afin de savoir si les matériaux ALIENS peuvent absorber ou repousser les radiations.

(VICTOR : J'ai été informé verbalement sur ce point et je ne suis pas sur qu'ils aient parlé de "Adam" ou de "Atom," en ce qui concerne le Nom du Projet).

C. "Projet KRISPA" : Un Projet hautement classifié qui utilise la TECHNOLOGIE ALIENE pour développer des applications civiles. On n'en sait pas beaucoup plus.
D. "Projet ORION" : C'est le Projet de test du système de PROPULSION ALIENE, sur lequel je reviendrai par la suite.
E. "Projet (nom inconnu) : Un Projet hautement classifié relatif aux expérimentations médicales, qui utilise la TECHNOLOGIE ALIENE. C'est en cours à la fois à l'Institut de Technologie des Forces Armées au NTS, et à l'Ecole de Médecine de l'Université de Miami.
F. "Projet (nom inconnu) : Un Projet hautement classifié qui utilise la TECHNOLOGIE ALIENE dans le cadre des voyages spatiaux. On n'en sait pas beaucoup plus.
G. "Projet SIGMA" : Un Projet en cours qui concerne l'étude du VAISSEAU ALIEN. Ce Projet a été transféré de Groom Lake au NTS.
H. "Projet NOMAD" : Un Projet hautement classifié pour l'étude des ESPECES ALIENES.
On n'en sait pas beaucoup plus.
I. "Projet STARLIGHT" : Nous en savons peu de choses, mais il concerne l'étude de l'espace en utilisant une TECHNOLOGIE ALIENE.

COMMENTAIRE Rmc : "...sur ce qui suit : Des Sondes d'Exploration Spatiale Avancée de la NSA ? Certaines des DATES sont correctes mais la plupart des NOMS de CODES sont inexacts excepté pour la dernière partie .....Rmc"

8) PLANS SECRETS U.S. POUR L'EXPLORATION DE L'ESPACE

La NSA et la NASA se sont associées pour développer de nouvelles technologies d'exploration de l'Univers. Elles ont lancé les sondes spatiales d'Exploration avancée suivantes :

A. 1965: Première sonde spatiale d'Exploration avancée, Nom de code : "Patty"
B. 1967: Seconde sonde spatiale d'Exploration avancée, Nom de code : "Sween"
C. 1972: Troisième sonde spatiale d'Exploration avancée, Nom de code : "Dakota"
D. 1978: Quatrième sonde spatiale d'Exploration avancée, Nom de code : inconnu
E. 1982: Cinquième sonde spatiale d'Exploration avancée, Nom de code : inconnu
F. 1983: Sixième sonde spatiale d'Exploration avancée, Nom de code : inconnu
G. 1983: Septième sonde spatiale d'Exploration avancée, Nom de code : inconnu
H. 1983: Huitième sonde spatiale d'Exploration avancée, Nom de code : "Moe"

COMMENTAIRE Rmc : "Tout ce qui suit est CORRECT ...Rmc"

I. 1985 : Sonde spatiale lancée par la Navette, Mission 51-J, Nom de code : "Sting Ray"

(VICTOR : Je ne suis pas sur du fait que ce fut une sonde de communication ou un autre type de sonde).

J. 1988 : Neuvième sonde spatiale d'Exploration avancée, Nom de code : "Amber Light"
K. 1988 : Dixième sonde spatiale d'Exploration avancée, Nom de code : "Sandal Slipper"
L. 1989 : Onzième sonde spatiale d'Exploration avancée, Nom de code : "Cocker Peak"
M. 1992 : Douzième sonde spatiale d'Exploration avancée, Nom de code : "Twinkle Eyes"
N. 1997 : Treizième sonde spatiale d'Exploration avancée, Nom de code : "Kite Tangle."

Ces sondes furent utilisées pour établir une liaison de communication avec les ALIENS. Elles ont permis de créer une sorte de système répétiteur pour les communications.

Nous n'en savons pas beaucoup plus.

COMMENTAIRE Rmc : "POUR Surveiller les Activités Aliènes dans l'Espace Lointain.....Rmc"

9) Un nouveau système de propulsion est en développement sur le NTS. Ce système, bien qu'il soit hautement classifié, suppose le recours à la TECHNOLOGIE ALIENE pour être embarqué sur un avion U.S. de type classique. J'en saurai davantage à l'occasion de mon prochain déplacement au NTS et vous pourrez le diffuser sur votre liste.

COMMENTAIRE Rmc : "C'est correct selon ce que m'a dit Gene Lakes......Rmc"

D'autres infos suivront....

-ANONYME

------------------------------------------

AJOUTS DU MODERATEUR VICTOR MARTINEZ :

I) Une information complémentaire sur le Dispositif Energétique alien [D.E.] ou "Crystal Rectangle" aka "Le Cube Magique", et le H5/Pentagen se trouve dans : EXEMPT FROM DISCLOSURE - Capt Robert M Collins, Ret USAF, Peregrine Communications, 2nd ed., May © 2006, ISBN# 0976642638, 192 pp. / READ : pp. 159-168, "Alien Energy Device (ED), Code Named 'Crystal Rectangle' and H5 Production"

II) DARA vs. DARPA DANS LE DOCUMENT SUR LE PENTAGEN

Cette référence à la "Defense Advance Research Agency" (DARA) pourrait être une erreur de typo, à moins qu'il y ait deux agences ayant des noms similaires, parce que le nom officiel est DARPA :

Defense Advanced Research Projects Agency (DARPA) Référence : http://www.darpa.mil/

Des variantes du nom de l'agence se trouvent ici : http://www.public.asu.edu/~skiaei/Research%20Projects.htm

Au Pentagone, la "Defense Advanced Research Projects Agency" (DARPA) cherche à mettre au point un lanceur spatial à faible coût.

===========================

http://en.wikipedia.org/wiki/Area_51

Que pense Bill Ryan de cet évènement ? Il adresse ceci le 22 août à ceux qui figurent sur son carnet d'adresses :

"Cher Ami,
Une mise à Jour importante vient d'être publiée, elle a été reçue et diffusée par Victor Martinez et se trouve maintenant sur mon site :
http://serpo.org/release19.asp

Dans ma dernière Mise à Jour, j'écrivais :
>
Mon opinion actuelle est qu'il n'y aura pas d'autres mises à jour sur Serpo... mais j'espère toujours être démenti. En attendant, veuillez porter votre intérêt sur le Projet Camelot, qui nous permet de vous présenter des histoires extraordinaires, racontées par des gens hors du commun, porteuses d'espoir. Nous souhaitons garder le contact.

Hé bien, j'avais tort... J'ai été pris par surprise. Il y a énormément de détails dans ce message, et il convient de le lire attentivement. Il semble recéler des informations importantes, que les chercheurs devront examiner et vérifier, y compris une grande quantité de noms, de lieux et de dates. Pour l'heure, je n'en sais pas plus.

Toute nouvelle information sera publiée sur le site Serpo; il est question d'une suite. Si celà vous intéresse, restez branchés.

Mes meilleurs souhaits à tous,

Bill"

Quelques premiers constats :

- Victor Martinez est donc à nouveau en première ligne. Après avoir été désavoué pour ses efforts de présentation des Messages en décembre dernier, il a cette fois ouvertement consacré 7 à 8 heures à la mise en forme du texte avant de le diffuser... L'Anonyme qui lui avait préféré Bill Ryan à l'époque est-il ou non le même personnage ? A nouveau va se poser la question de l'adresse IP de l'expéditeur...

- L'intervention encourageante mais critique du Capitaine Robert Collins, dès le lendemain, est efficace à plusieurs niveaux. Elle sert : a) A valider l'essentiel de l'information, b) Montrer qu'il dispose de sources parfois mieux documentées c) A écarter l'hypothèse qu'il soit l'auteur du Message #19.

Cependant sur ce troisième point, je n'exclus pas de sa part une manoeuvre au second degré, pour s'éviter les sanctions de la hiérarchie du Renseignement : informer Victor anonymement, puis sous sa propre identité, invalider quelques détails... Au fond, la plupart de ses remarques se présentent comme des compléments; il pinaille sur quelques Noms de Codes, quelques dates, il approuve le reste; les seuls points qu'il qualifie d'Absurde ou de Stupide sont le recours à l'antimatière, les Noms des Aliens, et le projet de mission sur Mercure. Après tout, on peut avoir recopié quelques informations choquantes dans un premier temps, sachant qu'on va intervenir ensuite pour affirmer qu'on ne les partage pas personnellement.

La divulgation de documents classifiés est sévèrement réprimée aux Etats-Unis comme ailleurs. Ca pourrait également expliquer pourquoi Robert Collins n'aurait pas pris le risque de publier ces "nouveaux" éléments dans la plus récente édition de son livre.

Enfin le style : après la partie technique sur l'Hydrogène5, le reste n'est constitué que de listes. Difficile, en l'absence d'un texte courant, d'identifier l'auteur à son style, comme dans un récit.

L'importance donnée à l'Hydrogène5 est un autre point qui me fait pencher pour Bob Collins : son livre "Exempt from Disclosure" témoigne déjà amplement de l'intérêt qu'il porte à cet isotope.

On peut aussi comprendre que Robert Collins, si c'est lui - cette fois - l'auteur Anonyme du Message #19, ait choisit de préférence d'être diffusé par son ami et éditeur Victor Martinez, plutôt que de compter sur Bill Ryan. Le désaveu de Martinez en Décembre 2005 était venu du fait qu'il ne publiait pas les messages sous leur forme brute : pourquoi Anonyme aurait-il à nouveau fait appel à lui, en sachant que son texte serait retouché ?

Si je fais erreur dans cette hypothèse, alors je m'étonnerai que l'Anonyme - pour s'éviter quelques erreurs de dates - n'ait pas au moins lu le livre de Collins, comme toute personne mélée de près à l'affaire Serpo !

- Bill Ryan a consacré la nouveauté en l'intégrant au site Serpo.org le 21 août.

A présent vient le temps de la lecture critique et des commentaires :

Manuel Lamiroy (http://manuel.sekmeth.com/hb7) qui réside en Afrique du Sud, m'adresse un email le 22 août pour relever ceci : "Je n'évoquerai que les projets : j'étais déjà au courant vers la fin des années 90 pour chacun de ceux qui sont évoqués dans ce Message, seulement les noms n'étaient pas ceux-là... C'est peut-être là que se cache une manoeuvre de désinformation. A moins qu'il soit possible que les noms aient été changés depuis ?..."
Les annotations de Robert Collins, intervenues le lendemain, confirment la perspicacité de Manuel.

Une autre personne sur la liste de Victor a déjà fait observer que dans la nomenclature des visites/communications aliènes, la date de 1965, celle du Programme d'Echange, ne figure même pas... Pourquoi avoir oublié de mentionner cette date, cruciale pour l'affaire Serpo ?

Ci-contre, et en dessous, des cartes du Site de Tests du Nevada, publiées par un Serponaute du forum OM.

JakeReason, administrateur du forum OM, ne semble pas persuadé que le rédacteur du Message #19 soit l'auteur des 18 premières diffusions. De fait, les références à l'affaire Serpo se réduisent à une simple citation. Il ajoute : "C'est plutôt le genre d'informations qu'on attendrait du Groupe TC".

Ivo5000, également administrateur, lui répond :

"J'ai posé cette question à Victor, et il a déclaré qu'il disposait des moyens de s'assurer que nous avions affaire au même Anonyme. Mais la différence est qu'il est maintenant assisté d'un plus grand nombre de personnes.

Je pense qu'en nous livrant un tel contenu, le but pour Anonyme est de démontrer qu'il a une connaissance étendue des éléments cachés dans le domaine des E.T.s, et donc que Serpo n'est pas une histoire inventée. En d'autres termes, c'est une manière pour les auteurs de se crédibiliser."

JakeReason : "Nous avons là une quantité d'éléments à vérifier. Le problème, c'est que la vérification de dossiers classifiés est hors de notre portée".

Entre-temps, j'ai reçu ce jour un petit mot de Bill Ryan : "Victor m'a fait savoir que le Message #20 est pour bientôt... Ca n'est donc pas près de s'arrêter."

Je ne peux laisser de côté certains éléments annexes qui s'insèrent malgré tout dans l'histoire, comme ce nouveau message du "Groupe  TC", même si ça me paraît trop facile de courir derrière l'évènement sans rien apporter à son tour.

Donc, le 24 août, le forum OM publie ceci :

"De : TC group, Mercredi 23 août 2006

Bien que nous approuvions les efforts d'Anonyme pour divulguer la vérité, nous pensons que toute l'information n'a pas été vérifiée. Pour nous, environ 60 % de l'information est correcte et un tiers était déjà connu.

Nous avons reçu l''e-mail ci-dessous d'un de nos contacts, qui a été un assistant/collègue de l'un de ceux qui sont mentionnés dans le récent message de Anonyme. L'en-tête et les noms ont été retirés pour des raisons évidentes.

*****,

Je forme des souhaits pour que tout aille bien pour vous et la commission. ******* m'a montré le dernier message de Anonyme, et je dois faire quelques commentaires sur la précision des données transmises.

Le Dr. ****** et notre groupe avons effectivement travaillé sur deux des objets mentionnés, mais notre technologie étant assez peu avancée, il nous a fallu des années avant de parvenir à dupliquer le dispositif. En 1961 ou 1962, je crois, nous avons été contraints, contre tout bon sens, d'utiliser l'un des dispositifs pour propulser un avion modifié capable d'atteindre l'espace et de revenir en toute sécurité. Par la suite nous avons appris comment faire voler l'engin des "visiteurs" et nous avons créé une flotille d'avions-satellisés, actuellement gérée par divers personnels formant une équipe internationale. Ces avions, conçus pour assurer notre défense en première ligne, embarquent en effet des armes à énergie, saisies dans le vaisseau "étranger" accidenté, et que nous avons dupliquées par la suite.

Bien que ce personnage anonyme ait cité des faits réels, certains classifiés, le reste n'a aucune valeur. J'adorerais me trouver en face de lui pour comparer nos histoires et notre savoir. J'ai été contacté par plusieurs de mes anciens collègues, qui ont pensé que j'étais l'anonyme, parce que j'exprimais beaucoup mes points de vue autrefois. Vous-même et la commission savez que ce n'est pas moi, parce que j'en aurai apporté la preuve avec les dossiers qui sont maintenant en votre possession.

Je suis d'accord sur le fait que toute l'information récoltée devrait être vérifiée auprès de nombreuses sources, mais un jour ou l'autre vous-même et la commission devrez franchir le pas et diffuser la preuve, même si vous encourez le ridicule dans l'opinion. Au final, c'est la preuve qui justifiera votre action, alors que la divulgation aura fait son oeuvre, et que les "visiteurs" se feront reconnaître aux humains dans les prochaines années.

Soyez prudents, mes amis. J'encourage vos efforts et l'énergie que vous déployez dans un domaine extrêmement délicat et aussi controversé qui doit bénéficier à l'espèce humaine, mais il y a ceux qui sont prêts à vous arrêter à n'importe quel prix. Choisissez bien vos amis, d'ailleurs vous connaissez mon opinion au sujet de ****.

Mon nouveau numéro pour me contacter **********.

Mes meilleurs souhaits,

******

Au risque d'influencer le lecteur, je note que ce message pas plus que les précédents n'apporte le moindre élément de validation, ni même ne propose aucune piste à creuser.

JakeReason vient de remercier poliment "les" membres du "Groupe TC", de "cette information qui nous fera surement tous réfléchir"... Aussi je ne résiste pas à émettre une note discordante :

"Désolé de ne pas être d'accord, Jake, mais à mon avis cette auto-célébration du courage et de la détermination me paraît dérisoire, quand il ne s'agit que d'aligner des paragraphes décousus dans un Forum ufologique. La soi-disant "Commission" ne nous apporte pas le moindre indice, comme d'habitude, pas la plus petite information que nous pourrions essayer de creuser, absolument rien.

Jusqu'ici les "efforts et l'énergie déployés" n'ont consisté qu'à publier des opinions et des mini-canulars sur un Forum. Le type qui se cache derrière le Groupe TC a un besoin de reconnaissance, et il a déjà essayé plusieurs approches, mais il n'a rien apporté pour la mériter.

Souvenons-nous de l'équipe (étaient-ce des américains?, ou peut-être des russes ?) "de récupération d'épaves", de la video qui était pratiquement à portée de mains et, hooops, qui s'est envolée pour Cuba dans la poche d'une sorte de militaire vénézuélien!!!

Bien avant celà, il avait commencé à nous raconter l'histoire de cet homme qui aurait tenu un journal intéressant, mais il s'est rendu compte que ça devenait trop délicat à manier, qu'il n'était pas assez inventif, et il a préféré le faire mourir.

Aux environs de la mi-juin, il a essayé autrechose, en nous présentant ce Général ridicule "un sourire pour oui, pas de sourire voulant dire Non"... Exit le Général.

Bref, une collection d'histoires ratées.

A présent, il profite de la notoriété d'Anonyme, et il se comporte comme un juge, qui départage le vrai du faux...

Evoquer la poubelle des autres... De l'Information ? Quand est-ce qu'il commence ?

Est-ce que ce type aurait quoi que ce soit à nous apporter ?"

Au fond, je m'imagine bien que le modérateur JakeReason n'attend pas moins qu'une telle provocation pour faire avancer les choses. Il joue son rôle en remerciant les contributeurs, mais c'est aux participants de protester quand il n'y a rien dans les assiettes.

Jeudi 24 août : il vient de se produire un évènement inédit sur la liste de Victor - il diffuse deux messages contradictoires dans le même envoi... Le premier est signé "ANONYME II/MI6" - et VM l'a titré :"MESSAGE #20 "Projet SERPO": Un ex-officier du MI6 corrobore le programme ET-humains !" :

"VICTOR. Vous faites un excellent travail. Veuillez diffuser cette information verbatim sur votre immense liste. Ca provient indirectement des Services de Renseignement britanniques [MI6], mais C'EST le récit fidèle d'une certaine expérience personnelle en rapport avec le "Projet CRYSTAL KNIGHT."

Il s'ensuit un très long texte, sans originalité, sur le Programme d'Echange... Mais Victor lui-même semble perplexe : "Véritable Message ou intox, je n'en ai pas la MOINDRE idée, mais ça me parait VRAI; nous devons laisser le soin aux chercheurs du Forum OM de Brendan Burton de percer ce mystère. S'il s'avère que c'est un canular je publierai un RECTIFICATIF."

Il est curieux que sans attendre, Victor se soit empressé d'attribuer un numéro de classement (Message #20) à ce texte douteux. (Sa traduction ferait double-emploi avec ce que nous avons déjà).

Mais surtout, le second message, publié simultanément, lui enjoint de le rejeter comme faux :

"VICTOR : Quoi de neuf dans tout ça ? Quelqu'un s'est juste contenté de reprendre les informations des autres messages que nous avions concoctés, et il en a sorti cet assemblage. Je n'y vois rien de nouveau.

Je doute que ça provienne des Services de Renseignement Britanniques. Je pense que c'est entièrement fabriqué.

Je dois vous signaler que nous avons inscrit deux membres sur votre liste qui surveillent ce qui concerne Serpo ou s'y rapporte, et ils nous font suivre l'information à moi et mon groupe.

J'ai vu les commentaires de Robert Collins publiés sur votre liste et sur l'un des forums de discussion [Open Minds]. S'il ne sait rien du Pentagen, alors il n'est pas introduit dans le circuit autant qu'il le pense, et ses soit-disantes sources ne le sont pas davantage. Je ne supporte pas Robert Collins et sa négativité.

- ANONYME [L'Original]"

La première question qui vient à l'esprit : Victor ne sait-il donc pas comparer les adresses IP de ses correspondants ? A moins, comme je l'avançais plus haut, que Robert Collins, en visite chez son ami Victor, ait joué pour cette fois l'Anonyme de service; dans ce cas les textes du Capitaine n'ont pas à transiter pas par internet. Ca suppose bien entendu que Collins soit assez tordu pour se lancer une attaque personnelle. Mais pourquoi pas, si c'est le prix de sa tranquilité ?

Enfin, toujours dans ce même courrier : Victor Martinez nous fait suivre cette intrigante anecdote qui a été adressée à Bill Ryan par un des visiteurs du site Serpo.org :

"Contact autour du Projet Cavalier de Cristal" (CRYSTAL KNIGHT)

"BILL : J'ai vécu à Cleveland, OHIO, et c'était après le 9 Septembre, je me rendais en voiture à une réunion familiale. Une voiture sur le bord de la route a attiré mon attention, parce qu'un vieil homme se tenait sur le côté en agitant un mouchoir en espérant que quelqu'un s'arrête. Il m'a demandé s'il pouvait se servir de mon téléphone pour appeller les sercices de dépannage, à cause d'une crevaison. Je me suis offert de changer sa roue, il a répondu que j'étais trop bien habillé, j'ai insisté et il a finalement accepté.

Pendant que j'étais penché sur sa roue, il veillait à ce qu'il ne m'arrive rien, il m'a donné quelques conseils, et il n'a pas cessé de parler. Il m'a raconté qu'il était un Vétéran, qu'il était bouleversé par ce qui s'était passé le 11 septembre, et autres lieux communs. Quand j'ai terminé, il m'a tendu un billet de 20 dollars pour ma peine. J'ai refusé, il a insisté, et j'ai répondu que depuis le 11 septembre je ne pourrais accepter d'argent d'un Vétéran. Il m'a alors demandé si j'accepterais qu'il me confie un secret à la place. Je lui ai dit qu'ainsi nous serions quittes.

Il m'a demandé si je savais jouer aux échecs. J'ai dit que j'avais joué autrefois, mais que je n'avais jamais égalé Bobby Fisher. Il était question d'une botte secrète stratégique qui ne pouvait se jouer que sur un échiquier en marbre avec des pièces en cristal. J'avais déjà vu ce genre d'échiquier, mais je lui ai dit que je n'en avais pas. L'homme a répondu que ça n'avait pas d'importance. Il a précisé que c'était un mouvement "Eben" qui se faisait seulement avec le "cavalier de cristal". J'ai attendu 10 secondes, et je lui ai demandé quel était le mouvement. Il m'a dit qu'il était très agé, mais qu'ils le tueraient quand même s'il me le révèlait. Et il s'est mis à rire.

Il m'a tendu la main, et bien que mes mains soient pleines de cambouis, il les as serrées dans les siennes.

J'ai alors répété : "Le mouvement égal (even) avec le cavalier en verre. Il n'a pas relaché mes mains, et il a dit que j'avais mal écouté. Il a répété : "Le mouvement Eben qui se fait seulement avec le Cavalier de Cristal". J'ai donc répété après lui, et il a conclu que je lui avais rendu service, et que j'aurai l'occasion à mon tour, dans le cours de ma vie, de m'apercevoir qu'il en avait fait autant pour moi.

Jusqu'à ce que je découvre le "Projet SERPO" et votre site, je n'avais pas compris ... Je m'étais dit qu'il avait du forcer sur ses médicaments. Je pense maintenant qu'il n'était pas dérangé et qu'il m'avait fait un cadeau. L'histoire est VERIDIQUE, et c'est ce détail qui le prouve. Le monde est vraiment petit...."

"Un automobiliste de passage"

Sur le forum Open Minds, jazzed2bhere nous fait découvrir cette video de 66mns : "Area 51 = First Footage of an Alien" (1997). Le documentaire m'a paru excellent, avec les avis de Whitley Strieber et surtout de l'ancien Commandant au sein de l'OTAN : Robert Dean. Le film aurait été tourné sur l'Aire 51 pendant l'interrogatoire d'un Alien. Il est placé dans la pénombre, face caméra, on nous dit qu'un éclairage trop violent l'indispose. Il est donc assisté d'un télépathe, et remue doucement une tête volumineuse avec de grands yeux noirs (des lentilles de protection ?). Devant lui, un oscilloscope témoigne de ses lents battements cardiaques. Soudain, il est pris d'un malaise. Quelques dizaines de secondes plus tard, les médecins sont autour de lui. A la fin de la projection, Robert Dean est très ému. Il conclut : "J'aurais préféré que ce soit un canular, devant tant d'inhumanité de la part de nos concitoyens".

http://video.google.ca/videoplay?docid=3464284902235432927&q=alien

Un site en français concernant le crash du Kalahari, survenu la même année (1989), avec récupération de passagers : http://photovni.free.fr/f.o.i.a%2057/south_africa.htm

d'où j'extrais ce RAPPORT PRELIMINAIRE :

ÉTUDES PSYCHOLOGIQUES Á VALHALLA AFB (BASE DE L'ARMÉE DE L'AIR) RELATIF AUX FORMES DE VIES ÉTRANGÈRES TROUVÉES A BORD DU VAISSEAU RECUPÉRÉ AU KALAHARI.

"Toutes les informations trouvées à bord du vaisseau spatial étranger concernant l'évolution des formes de vie étrangères, indiquent une évolution semblable à ce que nous pouvions trouver sur Terre avant l'extinction des dinosaures. Nos scientifiques ont émis la conclusion que ces Intelligences, en raison du fait qu'elles sont photosynthétiques et reptiliennes, sont une forme de croisement non encore trouvé sur Terre. Cette forme de croisement ne peut pas encore être comprise par notre science physique actuelle, mais indique un haut degré d'adaptabilité.

Des études physiologiques et psychologiques menées en Afrique du Sud et aux Etats-Unis indiquent une structure simple mais complexe dans le comportement. Il semblerait que ces formes de vie ne puissent pas fonctionner indépendamment d'une intelligence de groupe, reliées ensemble à une commande centrale.

Selon des informations complémentaires trouvées à bord du vaisseau récupéré, une autre race serait supérieure à la leur. XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX

CONCLUSION

Une étude approfondie et une analyse de la nature psychologique du comportement est conseillé. Des études effectuées sur deux formes de vie étrangères capturées ont prouvé qu'elles ne peuvent pas agir indépendamment de leur propre intelligence sans avoir accès à des ordres de communication et des instructions d'une hiérarchie ou d'une commande centrale. XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX"

Amusant de constater le 25 août la susceptibilité du personnage qui se cache derrière le soit-disant "Groupe TC" : un message de justification vient d'être publié sur OM, entièrement consacré à réfuter ma provocation de la veille ! Il s'adresse en effet au "membre impatient nommé N***", puisque Nemo492 est mon identité sur le Forum, et relève la question de la video disparue, revient sur le "Général qui sourit", évoque le journal de "J" brutalement interrompu, et s'explique longuement sur la difficulté de transmettre des informations... Le mieux, pour moi, serait qu'il reste silencieux aussi longtemps qu'il n'a rien à dire.

"Nous ne sommes pas là pour vous faire changer d'avis, seulement vous faire partager l'information que nous avons eu le privilège de recueillir. Les incrédules sont tout à fait respectables.

Ceux qui sont prêts à croire forment deux groupes : il y a ceux qui exigent des réponses immédiates, et ceux qui analysent, comparent, et réagissent. De toutes façons, tous deux ont compris que le processus est un défi permanent qui est épuisant, émotionellement et financièrement. Nous avons dépensé des dizaines de milliers de dollars sur nos propres fonds à vérifier nos contacts, à voyager pour obtenir de la documentation et remplir diverses autres obligations.

Nous faisons appel à votre patience tandis que nous nous efforçons de faire émerger la vérité parmi une quantité de stupidités. Nous nous sommes brulés une fois à ce jeu et ne nous laisserons pas prendre une seconde fois. Le plus souvent, l'information que nous recevons de diverses sources ressemble à des pièces d'un puzzle que nous devons assembler. Plus nous en avons en mains, et mieux l'image se dessine. Quelques contacts ont des connaissances étendues sur un petit nombre de projets, mais ne disposent d'aucune documentation, et il y a aussi des témoins qui refusent d'échanger avec nous. Enfin, il y a aussi l'information de "J", dont nous pensons qu'environ 2/3 sont avérés, et nous vous en feront profiter par la suite. Mais, également, nous avons affaire à des plaisantins et autres brouilleurs de pistes, mais il nous est de plus en plus facile de les repérer.

Les membres de votre forum devraient comprendre que le processus est nécessairement très lent. Nous disposons d'une quantité d'informations, et environ la moitié concerne la technologie / biotechnologie, mais qui n'ont pas été vérifiées par plusieurs sources indépendantes. Tant que ce n'est pas le cas, nous ne pourrons rien publier. Aucun individu, ou groupe, aucune agence, ne détiennnent toutes les réponses, et si ils/elles prétendent le contraire, vous pouvez passer votre chemin.

Un élément positif nous est apparu récemment, c'est que le nombre de scientifiques qui souhaitent s'entretenir avec nous est en augmentation. Beaucoup de nos contacts souhaitent conserver l'anonymat, par crainte de perdre leurs emplois, leurs pensions, la peur du ridicule, les menaces physiques et éventuellement les peines de prison. Mais ils continuent de venir à nous et nous apportent leur soutien.

Pour le membre impatient qui se nomme N***, il devrait revoir tout ce que nous avons apporté. On nous a demandé de commenter le dernier message, et du fait qu'un de nos contacts avait travaillé sur le dispositif dont il était question, nous avons voulu faire plaisir à OM.

Nous intervenons de temps en temps pour vous dire dans quoi nous sommes impliqués. Pas une seule fois nous avons promis la video, nous avons seulement laissé entendre que nous envisagions de l'acheter, mais la somme demandée était hors de nos moyens. Si vous souhaitez identifier l'acheteur, regardez sur la BBC qui est venu rencontrer Fidel Castro il y a environ deux semaines. Oui, c'est bien Chavez, il y avait aussi des militaires Chinois, et des diplomates Russes. L'homme qui a acheté la video accompagnait Chavez quand ils sont descendus de l'avion, et il se tient à sa gauche, deux rangs en arrière. Et je parie que vous n'avez jamais entendu parler de cette autre information : Cuba détient toujours 2-3 missiles du temps de la Crise des Missiles Cubains. Notre contact nous a également informés que Chavez aimerait avoir la technologie, "Pour que les américains restent à l'écart de son pays."

A présent, pour les amateurs d'info aliène, les Soviétiques ont envoyé leur propre équipage trois années plus tard. Il semble que les Seinuviens/Ebens (quelquesoit le nom que vous aimeriez leur donner) considèraient les américains comme la race supérieure sur notre planète, mais ils appréciaient la société communisante des Soviètiques. Ca leur rappellait la maison!! Nous en avons récemment informé l'administrateur, mais nous lui avions demandé de garder ça pour lui jusqu'à ce que ce soit confirmé par d'autres sources.

Je ne sais pas où vous êtes allé chercher ce Général, mais nous avons rencontré un officiel étranger de haut rang pour évoquer avec lui la question de Seinu. Nous étions sous surveillance audio et video, avec des gardes de sécurité dans le couloir. Son sourire était la seule manière qu'il avait trouvee à ce moment-là pour nous répondre; il nous a dit qu'il avait d'abord essayé d'utiliser ses doigts, mais qu'apparemment nous n'avions pas compris. Peu après cette rencontre, il a été renvoyé dans son pays d'origine et démobilisé. Alors ceux qui s'imaginent qu'il n'y a pas de risques se trompent lourdement.

Nos ordinateurs ont subit de nombreuses attaques, mais nos amis techniciens sont très forts. Les bogues sont insérés dans des mises à jour de logiciels populaires. Nous avons aussi été attaqués par thewizardofzin@yahoo.com et nous avons transmis cette info à un ami de Washington, D.C. Il semble qu'aussi bien lui-même et son département étaient déjà renseignés sur l'adresse et sa fonction d'avocat, et ils s'occupent également de vérifier ses irrégularités dans son cadre professionnel. Ces avocats n'ont-ils rien de mieux à faire ?

Alors posez-vous la question, pourquoi serions-nous sujets à de telles attaques s'ils pensaient que notre info est fausse ? La réponse est simplement que nous nous approchons trop près à leur goût.

Pour en revenir à Serpo, nous avons trouvé quatre noms différents pour ce projet. L'information diffère quant au nombre de ceux qui sont partis, et revenus, leur sexe, d'éventuels suicides et de possibles clones. Nous avons trouvé quelqu'un qui détient toute l'information attendue, mais il refuse actuellement de nous parler. Tout ce que nous savons de lui c'est qu'il avait été sélectionné, qu'il était le plus jeune du groupe, et qu'il a parlé avec certains de ceux qui sont revenus, ou du moins c'est ce qu'on nous a affirmé.

Profiter de la notoriété de Serpo ? Lachez-moi avec ça. Nous ne recherchons que la vérité et nous devons faire connaître le bon comme le mauvais. L'information se recoupe et nous sommes en contact avec d'autres sources qui sont au courant d'autres projets, dans le domaine technologique, et même sur Seinu, Serpo et quelques autres. Deux Ufologues nous ont fait savoir qu'ils souhaitaient collaborer avec nous et nous apporter leur concours. Bien sûr, vous ne saurez pas qui ils sont. S'ils veulent se faire connaître, alors ce sera de leur plein gré. Nous les avons remerciés, mais refusé pour le moment, pour la simple raison que nous ne savons à qui faire confiance dans ce domaine.

Pour ceux qui pensent qu'il s'agit d'un jeu, ils sont à côté de la plaque. Nous avons mis tout notre coeur et nos âmes dans cette affaire. Le comité et la recherche sont devenus notre seconde famille. Comme dans toutes choses, il y a des hauts, des bas, et des récompenses aussi."

Sans tarder, je poste une nouvelle interpellation sur le Forum OM, assuré maintenant d'être lu par le "Groupe TC" :

"Okay, le type derrière TC vient de nous en adresser une autre, mais seulement pour se plaindre
et nous laisser entendre combien il est difficile de rassembler des infos,
nous raconter combien d'argent il aurait dépensé jusqu'à ce jour,
nous promettre qu'un jour il ferait revivre son personnage surnommé "J",
nous expliquer que tel ou tel autre refuse de lui parler,
et nous énumérer toutes ces choses dont il est encore incertain...

Ne serait-il pas mieux qu'il attende d'avoir quelquechose à nous dire ?

Oh, en passant, il ne risquerait pas sa vie en publiant l'attaque supposée de thewizardofzin@yahoo.com
Juste pour le fun, parce que je ne crois pas que même ça lui soit arrivé.

Alors, je serais 'impatient' ? J'ai traduit pour le public français chaque mot de ce type depuis le 13 Mai (sur serpo.fr). C'est un boulôt de fou pour un résultat très ennuyeux à ce stade.

Et 'The Shadow' a raison : le TC a fait un virage à 180° avec Serpo, après l'avoir jeté aux ordures il y a trois mois..." Il ajoute : "Si l'info tient quand même la route, on peut imaginer comment Chavez peut se servir de cette video pour déstabiliser les américains qu'il déteste."

L'Admin d'OM, quant à lui, nous a rapidement trouvé le lien vers le journal de la BBC, mais l'homme qui se tient "à gauche de Chavez, deux rangs en arrière" est indiscernable :
http://news.bbc.co.uk/media/avdb/news_web/video/9012da68004e6c0/bb/09012da68004e9b9_16x9_bb.asx

Du fait qu'un participant se soit étonné que les Serponautes américains n'aient jamais évoqué une quelconque rencontre avec une équipe Russe sur Serpo ("les Soviétiques ont envoyé leur propre équipage trois années plus tard"), six heures plus tard un nouveau "message" de TC Seinu va laborieusement tenter de colmater la brèche :

"Les Soviétiques sont bien partis, mais nous devons préciser que nous ne savons pas, actuellement, vers quel système solaire ou planète ils ont été emmenés. Notre source a quelques difficultés à nous transmettre l'information, parce que le FSB et le SVR surveillent ses moindres mouvements dans le service. Lorsque nous la recevrons, il nous faudra la vérifier et faire confirmer, avant de vous la communiquer. Son dernier message évoquait le système Zeta, mais il lui fallait retourner à la chambre-forte pour s'en assurer. Il est difficile également de trouver les équivalences entre les noms aliens et terriens."

Toujours à se plaindre et se justifier, le brave TC... Mais le 28 juillet, il était catégorique : "Les Russes ont également envoyé quelques personnels sur cette planète trois années plus tard".

Le 27 août, je poste donc sur OM un petit résumé en trois citations seulement. Il était facile d'en trouver plusieurs autres qui éclairent tout aussi bien les maladresses du "Groupe TC" :

1- 28 juillet - TC Disclosure : "l'affaire Serpo peut se révéler vraie quant au départ vers une autre planète [...] Les Russes ont également envoyé quelques personnels sur cette planète trois années plus tard,."

2- 25 août - TheShadow : "Nos 12 n'auraient-ils pas rapporté qu'ils avaient rencontré des Soviétiques sur Serpo...?"

3- 25 août - TC Disclosure : "Les Soviétiques sont bien partis, mais nous devons préciser que nous ne savons pas, actuellement, vers quel système solaire ou planète ils ont été emmenés."

Le lendemain 28 août, un dernier message de TC serait parvenu à l'Admin du Forum OM, mais il ne nous en livre qu'un extrait :

"[...] Le Comité a voté hier soir pour prendre la décision de cesser tout contact avec les forums sur internet. Nous avons reçu un grand nombre d'e-mails, qui sont de nature vulgaire et abusive. Et nous nous demandons encore comment le wizardofzin a obtenu notre adresse e-mail [...]"

Commentaire de l'Admin d'OM : "Pour autant que je sâche, la seule occasion où leur adresse email a été compromise, c'est sur le Forum Reality Uncovered, par Shawnna Connelly, une des administrateurs."

Mais comme l'ont aussitôt remarqué plusieurs participants : "Rien ne les oblige à conserver la même adresse email pour continuer leur diffusion ! Le prétexte pour cesser toute communication est-il celui qu'ils nous présentent ?" A mon avis le type du "Groupe TC" a enfin réalisé qu'il n'était pas si facile de tenir la distance avec un discours cohérent; et aussi que les internautes attendent autre chose que des ragots décousus et sans consistance. JakeReason écrivait d'ailleurs hier : "Je reconnais que le contenu du 'Groupe TC' relève davantage du bavardage que de la Divulgation."

Je publie ma conclusion : "Quand on a vraiment quelquchose d'important à Divulguer, pour le Bien de l'humanité toute entière, on se moque de recevoir quelques emails mêmes grossiers; on s'ouvre un compte chez un autre fournisseur, au besoin on change de machine. Je pense que la Vérité surpasse infiniment les petits problèmes égotiques, quand de surcroit on a réussi à préserver son anonymat.
Donc on peut se demander si le type en question avait vraiment la vocation ?
"

Citation reprise par Shmush, sur OM, en signature : "La seule chose qui m'effraie davantage que les visiteurs de l'espace, c'est l'idée qu'il n'y aurait pas de visiteurs de l'espace. Il est impensable que nous représentions ce que la création ait à offrir de mieux. Je prie pour qu'il n'y ait pas que nous. Si c'est le cas, on a du souci à se faire." (Ellen DeGeneres)

En marge de notre affaire, un Général de l'armée américaine a été rapidement évoqué par les participants du Forum OM, en raison de quelques décisions qu'il avait autrefois été amené à prendre dans le domaine des projets secrets, comme de mettre fin au projet "Grudge" qui deviendra le projet "Blue Book"... Mais l'information s'est rapidement étendue au sujet de l'assassinat de JF Kennedy, puisqu'un participant attire notre attention sur cet article de l'Encyclopédie Wikipedia à son sujet :

"Le Général Charles CABELL alors Vice-Directeur de la CIA a été limogé par le Président Kennedy le 12 janvier 1962, de même que le Directeur de la CIA Allen Dulles, et Richard Bissell, pour leurs responsabilités dans le fiasco de la Baie des Cochons.

Cabell était le chef des opérations clandestines (CIA) au moment de l'affaire, tandis que Bissell supervisait toute l'opération.

Une autre raison de son limogeage est invoquée : Kennedy a renvoyé Cabell parce qu'il avait supposé (à tort) que Cabell avait évoqué une information classifiée lors d'une rencontre avec la Presse à la Maison-Blanche.

Le Washington Post a révélé le 16 septembre 1973 que le Procureur de la Nouvelle-Orleans, Jim Garrison, se préparait en Mars 1971 à inculper Charles Cabell pour conspiration dans l'assassinat de Kennedy.

Le frère de Cabell, Earle Cabell, était le Maire de Dallas lorsque Kennedy s'est rendu dans la ville où il a été assassiné le 22 novembre 1963.

Cahrles P. Cabell
Le Général Cabell est mort le 25 mai 1971, son frère Earle en 1975."

http://en.wikipedia.org/wiki/Charles_P._Cabell

Pendant ce temps, le 28 août, le principal point qui fait actuellement débat sur OM, dans le corps du Message #20 de l'Affaire Serpo (non traduit parce que suspect), c'est l'affirmation que "Deux Membres de l'Equipe sont morts pendant l'expédition sur Serpo, et leurs corps ont été ramenés sur Terre". Or on se souvient qu'un vif débat avait opposé les Terriens aux Ebens, parce que ceux-ci s'étaient permis d'utiliser l'un des corps pour une expérimentation de clonage. L'Anonyme II efface donc en une seule ligne tout un épisode de l'histoire. Sur OM, SnowLeopard propose une explication : "C'est pourquoi les Messages de SERPO se sont arrêtes soudainement, et reprennent seulement maintenant... c'est pour distraire notre attention de cet important élément qui fait partie de l'histoire. En fait, la clé de l'histoire de Serpo est la manipulation génétique et la fabrication d'une nouvelle race d'êtres.. Pour le meilleur ou pour le pire."

Dans ce cas évidemment, outre les pétroliers et le lobby militaro-industriel, la Divulgation se heurte aux différents chefs religieux et leurs cohortes d'intégristes. Surtout si c'est de la fabrication de notre humanité qu'il s'agit.

Le site web du Jerry Pippin Show s'est enrichi ce 28 août d'une nouvelle archive audio, en libre téléchargement (http://www.jerrypippin.com/UFO_Files_serpo_project.htm). Jerry s'y entretient pendant une vingtaine de minutes avec l'un de ses collaborateurs. Ensemble, après avoir fait le tour des questions en attente de réponses, ils résument ainsi la situation :

- L'Anonyme original a INTERROMPU ses Messages le 21 Décembre 2005.

- L'Anonyme qui communiquait avec Bill Ryan incarnait un groupe de trois astronautes suppléants.

- L'un d'entre eux est Lieutenant-Colonel à la retraite, il vit actuellement dans le Sud de la Californie, dans une ville "qui compte bon nombre de retraités militaires" (Peut-être San Diego ?).

L'Administrateur de OM ne désespère pas encore le 29 août de faire revenir le bonimenteur du "Groupe TC" sur sa décision :

"C'est la nature des emails qui leur étaient adressés en privé, dans leur boîte personnelle, qui les a dégoutés. J'ai l'impression que leur 'comité' en a déduit que l'auditoire n'était pas assez mûr pour avoir envie de poursuivre.

Nous faisons tout notre possible pour relancer les communications, et la porte est toujours grande ouverte."

A noter que cette caricature de Divulgation, si elle a peut-être généré quelques envois d'emails à son auteur, a quitté la scène publique sans aucun regret de la part des participants.

Dans une nouvelle mise à jour de son site Serpo.org, le 30 août, Bill Ryan publie ce qui appelle le Message #20 : "Ce qui va suivre est un assemblage d'informations très importantes qui justifient de le publier sous la forme d'un nouveau Message."

Brendan Burton (Administrateur du forum Open Minds) s'était adressé directement à Linda Moulton Howe (http://www.earthfiles.com.) pour connaître son avis sur Serpo. Elle a répondu le 29 août :

"J'ai été informée dans les années 1983-1984 d'un éventuel programme d'échange impliquant des humains, qui auraient quitté la base de Holloman AFB le 25 Avril 1964, pour Zeta Reticuli avec des non-humains; je travaillais à l'époque sur un numéro spécial d'un magazine de télévision cablée, que nous avions titré: "OVNIs : Le Facteur E. T." On m'a dit que trois humains était partis : un est mort sur la planète aliène; un est devenu fou (conséquence ou non); un est revenu sur Terre où on l'a installé dans une maison sécurisée sur une île pour y passer le reste de sa vie, aux frais du gouvernement américain."

Linda Moulton-Howe

Linda Moulton Howe a écrit de nouveau pour préciser qui était sa source :

"Ma source principale était Robert Emenegger, l'auteur de "UFOs : Past, Present and Future", qui a été diffusé en télévision aux Etats-Unis à la fin des années 1970."

(Remarquez qu'elle a écrit : Ma source PRINCIPALE). J'en ai parlé à nouveau à John Lear, qui nous avait confiés, à Kerry et à moi, la même information ("trois sont partis, un est mort, un est devenu fou, et un est revenu en bon état"), quand nous l'avions personnellement rencontré il y a une quinzaine de jours. Il nous a alors précisé :

"Je tenais ça d'une source totalement différente, qui ne connait ni Linda ni Robert.
Il a vécu à Houston et il avait ses entrées à la NASA mais il ne travaillait pas pour la NASA.
"

J'en ai alors parlé à plusieurs chercheurs. L'un d'eux a découvert ceci sur le site web : http://www.virtuallystrange.net/ufo/updates/1998/nov/m18-010.shtml :

De : Errol Bruce-Knapp, Modérateur de UFO UpDates - Toronto

Date : Mercredi 18 Novembre 1998

[extrait]

"A propos, le sujet d'Holloman a de nouveau attiré mon attention le weekend dernier.

Pendant une conversation téléphonique avec James M. McCampbell, auteur de 'Ufology : New Insights from Science and Common Sense' (Belmont, Ca. - Jaymac Company, 1973) Samedi dernier, le 14 Novembre, Jim m'en a raconté une autre à propos de 'l'atterrissage de Holloman'. En passant, il m'a annoncé que trois Colonels de l'armée - des toubibs - "sont partis avec les visiteurs"! A leur retour, un Colonel est devenu fou, un était mort, et Jim ne sait pas ce qui est arrivé au troisième."

Ceci est potentiellement très important... Est-ce que l'histoire de Serpo est exacte pour l'essentiel, mais que trois humains seulement ont fait le voyage ? On vient de trouver deux, peut-être trois, sources distinctes qui nous racontent exactement la même histoire - que trois ont embarqué pour la mission "Serpo" (pas 12), et que ça ne s'est pas bien passé.

Indépendamment de ce qui précède, j'ai reçu hier deux messages d'une source qui ferait partie de la communauté du Renseignement; il m'a fait savoir que plusieurs détails importants étaient totalement erronés, et il s'est demandé si j'avais seulement eu de la chance en devinant des faits aussi précis (en supposant que j'avais tout inventé), ou bien si j'avais été délibérément désinformé.

Il n'en a pas dit davantage, m'annonçant que j'étais étroitement surveillé. Cette personne semble avoir découvert assez récemment l'histoire de Serpo sur le web. Il est significatif qu'il ait paru étonné de voir qu'une histoire "inventée" comporte autant d'éléments authentiques, selon ce qu'il en savait lui-même.

J'ai transmis l'information qui précède à un certain nombre de personnes qui figurent sur ma liste personnelle, et je les ai invitées à la diffuser autant qu'il leur conviendra, aussi je me demande maintenant ce qui va nous arriver par la suite.

Quelques heures plus tard, j'ai reçu ce message d'une source anonyme dans le Renseignement américain :

"Le moindre élément d'information contenu dans les Messages, en ce qui concerne les Notes de l'équipage, est absolument correct. J'ai pu m'assurer que les notes sont authentiques, elles ont été transcrites à partir des cassettes originales enregistrées par les membres de l'équipe. Il y a 5.419 cassettes toutes enregistrées en vocal. J'en ai écouté une, mais j'ai eu l'occasion de voir l'ensemble dans un endroit sécurisé.

Je sais que ces notes sont authentiques. J'ai pu voir toutes ces cassettes, et en écouter une intégralement, qui avait été enregistrée par le Commandant de l'Equipe lui-même. Comment quelqu'un pourrait-il fabriquer 5.419 cassettes de 90 minutes ? Faites le calcul : cette personne devrait y consacrer 338 jours.

Ce type de cassettes règlementaires n'est plus en vente aujourd'hui, et elles étaient uniquement à usage militaire. Les cassettes n'ont pas été commercialisée avant 1968. L'Equipe avait emporté 60 boîtes, chacune contenant 100 cassettes de 90 minutes, ce qui fait 6.000 supports.

Ces cassettes ont été enregistrées pendant la mission sur Serpo, pendant toutes ces années où ils se sont trouvés éloignés de la Terre. Chaque membre de l'équipe disposait d'un matériel d'enregistrement pour garder une trace de ses observations. A leur retour, il a fallu sept ans pour transcrire toutes les cassettes.

Voyez comme les critiques essayent de saccager cette fantastique histoire vécue. Si on m'avait donné cette information à garder, je n'en ferais part à personne... excepté au grand public, à travers la grande presse. Il y a un certain nombre d'incrédules dans la communauté ufologique qui se refuseraient à croire l'histoire, même si elle leur était racontée par Dieu en personne."

A présent nous sommes dans une nouvelle configuration. Laissons tomber les détails de l'histoire, combien sont partis, oublions les dates, même la culture aliène. Une seule question surpasse toutes les autres. Y a-t-il eu un programme d'échange ?

Je pense que la réponse est oui. La preuve indirecte est en train d'apparaître. Ce qui peut résoudre les apparentes incohérences dans les détails, c'est de considérer qu'il peut y avoir eu deux programmes d'échange distincts... ou davantage. (Pourquoi pas ?) Si l'histoire de Serpo est une désinformation (et souvenez-vous : la désinformation peut être 80% de faux pour 20% de vérité - ou 80% de vrai et 20% de faux)... elle englobe et estompe les vrais contours d'un évènement incroyable qui s'est réellement produit.

Et s'il s'agit de désinformation, une autre question importante reste de savoir quelle est cette autre vérité cachée que cette désinformation a pour but de dissimuler."

Quelques rapides commentaires du Traducteur, adressés à Bill Ryan :

- Si l'on en croit cette "source anonyme dans le Renseignement américain", en admettant que "le moindre élément d'information contenu dans les Messages, en ce qui concerne les Notes de l'équipage, est absolument correct", alors se retrouve validé le nombre de 12 personnes, puisque le Commandant les énumère,

- Il y a bien dix appareils enregisteurs dans la liste des matériels embarqués, mais pas de boîtes de cassettes vierges; elles sont peut-être incluses dans les "1.000 fournitures diverses",

- Il n'est pas nécessaire qu'une désinformation cache une "autre vérité", si le but pouvait n'être ici que de saper le milieu ufologique,

- La théorie des trois voyageurs invalide une grande partie des Messages de Anonyme. Ou bien la rumeur d'une mission qui tourne au fiasco avec trois astronautes a-t-elle pu servir à cacher le succès d'une mission avec douze Membres d'Equipage ? Il est plus simple de justifier qu'on ait dissimulé un échec plutôt qu'une réussite...

- Les deux scénarios (douze ou trois serponautes, différentes dates, etc...) laissent supposer qu'au moins une des deux histoires est une désinformation, sauf bien sûr si les deux opérations ont pu avoir lieu à quelques années d'intervalle !

Bill Ryan a également publié ces compléments sur le Forum OM :

"Ce qui précède m'a amené à penser qu'une raison pour laquelle Serpo a été si hautement classifié - au-delà des raisons évidentes - peut simplement être dû au fait que ce fut un fiasco. Le témoignage de Linda laisse entendre que la mission ne s'est pas vraiment déroulée selon le plan initial... et les militaires américains n'aiment pas reconnaître que des missions se soient mal déroulées.

Ca vous intéressera également de savoir que j'ai été contacté il y a quelques semaines par une personne que je connais et en qui j'ai confiance; il m'a raconté qu'il avait connu un Chirurgien de l'Air Force à la retraite. En 1974-75 (autant qu'il se souvienne) celui-ci avait été chargé d'assurer un cours sur la faune et la flore toxiques, pour une formation avancée en entrainement de survie, dont les participants, lui a-t-on dit, devaient se rendre sur une autre planète. Cet homme n'était pas un expert dans le domaine; on lui avait demandé d'assurer le cours, uniquement en sa qualité de médecin, et il avait du potasser le sujet avant de commencer à l'enseigner.

Note : ceci ne s'est pas passé avant 1965 - si l'on considère que les dates annoncées pour Serpo restent correctes, ça laisserait donc supposer qu'il y a eu une seconde expédition.

Ce qui me parait extrêmement troublant, c'est que cet homme a ajouté que par la suite, dans le cours de sa carrrière au sein de l'Air Force, il avait entendu dire qu'une équipe était partie visiter une autre planète - mais qu'elle n'était pas revenue dans de bonnes conditions."

Le 31 août, Bill Hamilton nous offre ce - trop bref - commentaire sur la liste de Victor :

"Une source individuelle dans le Lancaster m'a raconté une histoire similaire à celle de Linda.
Cependant le nom de Serpo n'était pas mentionné.
"

Revenons maintenant sur le travail de Robert Emenegger pour la télévision américaine. Avec ce retour en arrière ainsi rédigé par Gildas Bourdais :

"Lors d'une émission de la série "La Vague d'OVNIs" sur Radio Ici & Maintenant! en février 2006, la journaliste et enquêtrice Marie-Thérèse de Brosses s'est entretenue avec Jacques Vallée à propos de la révélation d'un ancien collaborateur bien connu de Walt Disney, Ward Kimball. Celui-ci a révélé en 1979 au congrès annuel du Mufon, que l'USAF avait proposé à Disney, en 1955 ou 1956, de faire un documentaire sur les ovnis, pour lequel elle aurait fourni des prises de vues authentiques d'ovnis, mais le projet avait échoué.

M.-T. de Brosses rappelle la suite de l'histoire. Une autre proposition, faite par le canal du Colonel Coleman, ancien porte-parole de Blue Book, en 1972-73 aux producteurs de cinéma Emenegger et Sandler, devait comporter non seulement des prises de vues d'ovnis, notamment d'astronautes, mais aussi sur un crash d'ovni en en 1949, avec un "alien" vivant qui serait mort en 1952, et sur une rencontre avec trois aliens à Holloman AFB en 1971. Ce second projet a été lui aussi annulé, ainsi qu'une autre proposition faite en 1983 à Linda Moulton-Howe. Puis ce fut le tour de Hynek et Vallée, sollicités par l'Air Force en 1985 pour participer à un nouveau projet de film du même genre, qui serait réalisé par Robert Emenegger. Leur participation était une condition pour que le film soit tourné, mais ils ont refusé.

L'enquêtrice demande à Jacques Vallée ce qui s'était passé. Celui-ci confirme ces divers épisodes, mais il explique pourquoi, au contraire de Linda Howe, Hynek et lui se sont beaucoup méfiés (comme il l'a déjà raconté dans son livre "Révélations"). Selon lui, plusieurs visites à la base de Norton en Californie, où sont conservées les archives de l'USAF, n'avaient rien donné de concret. Il se méfiait particulièrement du risque de désinformation visant à amplifier les rumeurs pour "faire croire aux gens qu'il y a des ovnis dans le ciel". Selon lui, "c'est de la désinformation pour cacher autre chose".

A présent intéressons-nous plus précisément à Robert Emenegger, producteur de documentaires, avec cet Extrait de la présentation de "Atterrissage d'OVNI sur la Base de l'Air Force à Holloman" :

"Mai 1971. Trois engins en forme de disques survolent la Base de l'Air Force à Holloman, dans le désert du Nouveau-Mexique. L'un d'eux se pose, trois humanoïdes en sortent et ils sont accueillis par des scientifiques et divers haut-gradés de l'armée. Ils rejoignent un bâtiment où la rencontre va durer plusieurs heures.Tout ou presque de la scène de l'atterrissage a été filmé sur pellicule 16mm.

Quelques années plus tard, l'équipe de production formée par Alan Sandler et Robert Emenegger (chacun d'eux s'est illustré en travaillant pour des clients renommés tels que la Bank of America, Armand Hammer, ou Richard Nixon) est contactée par des responsables de haut-niveau du Pentagone et de l'Air Force (les Colonels William Coleman et George Weinbrenner). Le Département de la Défense souhaite améliorer son image en commanditant une série de documentaires sur les avancées scientifiques dans le domaine spatial, la fusion nucléaire, l'imagerie holographique en 3D, l'interaction entre l'homme et l'ordinateur, et les étonnantes capacités des animaux entraînés pour intervenir sur les zones de combat.

La possibilité de produire un documentaire pour répondre à l'engouement du public sur la question des OVNIs est alors envisagée. On fait miroiter à Sandler et Emenegger la promesse que le film de l'atterrissage de Holloman puisse être intégré au projet. Les deux producteurs décident qu'il en feront le point d'orgue d'un documentaire de longue durée retraçant l'histoire du phénomène OVNI.

Pour la toute première fois, l'Air Force et le Pentagone envisagent de coopérer pleinement à cette réalisation, de même que des officiels de l'ancien Blue Book, de la NASA, et des sociologues et psychologues de premier plan. Toutefois, à la dernière minute, on leur annonce qu'il ne faut plus compter sur le film de Holloman. On leur suggère à la place de filmer une reconstituion de l'évènement, en laissant entendre qu'il a pu se produire dans le passé, ou qu'il pourrait se produire un jour.

Bien qu'il n'ait pu se servir du véritable film de Holloman, Emenegger va rédiger le conducteur et réaliser son documentaire, "Les OVNIs, Passé, Présent et Futur" qui sera diffusé en 1974, en même temps qu'il publiera un livre sous le même titre.

Nominé pour un Golden Globe, le film a réalisé 48% de parts de marché. A la fin des années 1970, Emenegger et Sandler ont retravaillé leur documentaire, avec l'ajout d'un nouvel élément commenté par le Dr. Jacques Vallée. La version ainsi réactualisée a pour titre "Les OVNIs : C'est commencé".

Bill Hamilton, questionné par Ryan, au sujet de son court témoignage de la veille, a répondu le 1er septembre :

"C'était un vieil homme qui avait travaillé pour Jack Nothrop (*), et savait beaucoup de choses au sujet des aliens. Il était au courant de la visite de Eisenhower sur la Base Air Force d'Edwards en Février 1954, pour rencontrer des émissaires aliens (**). Il s'appellait Mario et il est maintenant décédé."

(*) En 1926 la compagnie Lockheed, qui employait l'ingénieur Jack Northrop, a réalisé le Vega, qui établit des records d'altitude et de vitesse. Jack Nothrop a par la suite fondé sa propre entreprise aéronautique.

(**) Dwight Eisenhower séjournait dans sa résidence à Palm Springs, Californie. Les journalistes qui couvraient son déplacement ont noté le 20 février que le Président s'était absenté sans raison officielle, et qu'ils ne pouvaient le localiser. Une dépêche a même circulé, annonçant qu'il était peut-être décédé d'une crise cardiaque ! Il fut ensuite expliqué à la Presse que Eisenhower était allé consulter son dentiste après avoir cassé la jaquette d'une de ses dents. L'épouse du dentiste a par la suite affirmé que son mari n'avait pas traité le Président. Donc la légende perdure, alimentée par plusieurs sources, selon laquelle ce temps avait été mis à profit pour une rencontre avec des émissaires aliens sur la Base d'Edwards. Cinq engins extraterrestres se seraient alors posés. A cette occasion, les EBEs auraient manifesté leur souhait de révéler publiquement leur présence, et de faire bénéficier l'humanité de leurs avancées technologiques. Eisenhower aurait répliqué que les humains n'étaient pas prêts pour une telle divulgation, qu'au contraire une panique incontrôlée s'ensuivrait, et pourrait conduire à l'effondrement des structures sociales et gouvernementales.

Linda Moulton-Howe va devoir faire un effort de mémoire : Hal Puthoff, le 1er septembre, nous informe sur la liste de Victor :

"J'ai pris contact avec Bob Emenegger pour vérifier l'affirmation de Linda Howe, voici sa réponse :

La vérité c'est qu'on m'avait informé au sujet de trois aliens, d'apparence quasi-humaine, à la différence qu'ils étaient petits, à la peau bleue-grise - qui avaient rencontré des gens de l'Air Force à Holloman - Alfonso Lorenzo a assuré leur prise en charge (assistance médicale) - Il s'est adressé à Paul Shartle, à la base AF de Norton (Californie), pour lui parler de l'incident et du film de la rencontre. (Nous avons bien trouvé quelqu'un du nom de Lorenzo dans les archives de la Base, et un agent du Contre-Espionnage a enquêté sur lui). Je n'ai JAMAIS déclaré que des membres de l'Air Force avaient embarqué avec des aliens vers Zeta Reticuli, ni parlé de la mort d'un alien ou qu'il soit devenu fou !"

La dernière phrase amène toutefois à se demander si Robert Emenegger avait bien compris la question, puisque la folie et la mort concernaient éventuellement des astronautes et non des EBEs. Bref, Bill Ryan vient d'écrire à Linda Howe pour lui demander de clarifier...

J'ai lu récemment cette phrase sur un site traitant des OVNIs, mais lequel ? :

"Il est si difficile pour les gens de mauvaise foi d'admettre le témoignage humain dans les cas de manifestations d'OVNIs, pourtant c'est sur la base d'un témoignage humain qu'on instruit des procès qui peuvent conduire un homme à la chaise électrique..."

4 septembre : La lecture - passionnante - du livre de Jim Schnabel, "Remote Viewers: The Secret History of America's Psychic Spies" (1977), traduit par Anaud d'Apremont et publié aux Editions du Rocher en 2005 sous le titre "Espions Psi", évoque la trajectoire de nombreux Oiseaux de "La Volière" dans le domaine 'paranormal' de la Vision à Distance (Remote Viewing). Les méthodes mises au point par Hal Puthoff et Russell Targ au Standford Research Institute (SRI) dans les années 70 et au début de 80 nous sont décrites en détails, et on retiendra les noms des étonnants précurseurs comme Ingo Swann, Pat Price, Joe McMoneagle, ou Mel Riley... Mais Jim Schnabel évoque aussi toute une galerie de commanditaires, de protecteurs, et d'opposants, au sein de la CIA, de la DIA, et du Congrès américain. L'auteur nous démontre, si besoin était, que la quasi-totalité des personnes concernées par le phénomène Psi étaient par ailleurs des passionnés du sujet OVNI. Les "renseignements" obtenus en Vision à Distance sur les bases lunaires et martiennes ont été largement diffusés, aussi je n'y reviendrai pas aujourd'hui.

Ingo Swann

Parmi les noms qui se détachent favorablement, j'ai relevé celui du 'tout-puissant' Jack Vorona, s'opposant au Général Odom qui tenait à couper les crédits de la recherche Psi (voir Annexes). Il a été le Chef du Directoire du renseignement scientifique et technique de la DIA. Ce long récit permet de mieux comprendre les rivalités entre factions 'ouvertes' et 'obscures', de voir à l'oeuvre ceux qui favorisent les expérimentations et ceux qui s'efforcent d'y mettre fin. Ainsi s'éclairent davantage certaines allusions précédentes relatives à la Divulgation : il est plus facile de se représenter des responsables de haut niveau en train d'encourager la diffusion de "Messages", depuis leurs bureaux de Washington, tandis qu'un autre groupe influent, dans un département voisin, organise des opérations de diversion ou de désinformation pour maintenir le secret.

Un paradoxe cité par Schnabel permet d'alimenter une réflexion personnelle : il arrive qu'un projet, de la DIA par exemple, soit classifié "accès réservé", moins pour le dissimuler au public que pour le protéger des enquêtes internes qui pourraient remettre en cause son mode de financement...

Le Projet Camelot de Kerry Cassidy & Bill Ryan propose quelques nouveautés, accessibles depuis le 5 septembre :

- une interview de 9mns du producteur de radio Jerry Pippin :
http://video.google.com/videoplay?docid=6381612825154996842

- une interview de John Lear réalisée en août dernier, dont Kerry nous raconte l'ambiance :

"John Lear est un personnage très connu, une figure légendaire dans la communauté ufologique. Nous avons eu le privilège de pouvoir nous entretenir récemment avec lui dans sa maison de Las Vegas. Un matin nous sommes arrivés de bonne heure et sa charmante épouse s'est chargée de nous présenter sa démarche. En préambule de l'interview, John nous a surpris avec quelques considérations sur l'alpinisme, en nous révèlant qu'il avait été le plus jeune américain à escalader le Matterhorn. Il partage cette passion avec Bill Ryan - tous deux sont fascinés par l'histoire de l'exploration de l'Everest."

"Enigmatique, prolifique, et provocant, il est l'homme quintessenciel que nous souhaitions rencontrer. Au milieu de photographies en gros plan de l'Aire 51, des vues détaillées de paysages lunaires non retouchés, montrant des structures artificielles, des astronautes de la NASA, des avions futuristes, et toutes sortes d'autres souvenirs relatifs au domaine de l'aérospace, il s'est lancé directement dans l'histoire cachée du 4ème astronaute, jamais évoqué par la NASA, qui est mort tragiquement dans l'incendie qui a détruit Apollo 1 avec Grissom, Chaffee et White, en Janvier 1967.

Dans cette interview sans concessions, John raconte les choses telles qu'elles sont, sans retenue. C'est le genre d'homme qui peut vous tenir en haleine tout au long de ses récits. Sous son apparence un peu bourrue, nous avons découvert un être vraiment charmant, qui a été le témoin de beaucoup de choses, mais ne s'est jamais départi de sa joie de vivre malgré le poids écrasant de certaines choses dont il a connaissance."

John Lear

Fils de l'avionneur William Lear (concepteur du célèbre Lear Jet) mort en 1978, John O. Lear est lui-même un pilote expérimenté, qui a servi de nombreuses missions pour le compte de la CIA. Sa rencontre en 1986 avec des pilotes de l'Air Force, témoins de l'incident de Bentwaters - en Angleterre - sera décisive. L'année suivante, il publie "Les Aliens sur l'Aire 51", qui prétend dévoiler un pacte du Gouvernement américain avec une des races extraterrestres, installée dans une base souterraine de Groom Lake, qui se nourrit des humains. La déclaration initiale sera révisé au moins deux fois, en 1988 et 1990. Aux dernières nouvelles, les Gris seraient en fait des organismes cybernétiques, incapables de comportements autonomes.

John Lear est un personnage controversé, qui aurait une tendance à l'exagération, ainsi que le reconnait son ami Bob Lazar : "John Lear est un type sympa. Je l'aime bien, mais il a une fâcheuse tendance à rajouter 15% à tout ce qu'on lui raconte; et si l'histoire lui revient une seconde fois, on en arrive à 30%, et ainsi de suite." Pour en terminer, si on doit reconnaître à Lear un indéniable talent de conteur, il se contente la plupart du temps de rassembler et d'exposer ce qui a été découvert ou raconté par d'autres; je veux dire par là qu'on chercherait en vain dans son discours le témoignage d'une expérience personnelle.

Groupe TC - mercredi 6 septembre

"Nous avons eu des nouvelles de l'un de nos contacts à l'étranger. Il affirme que les Soviétiques sont allés sur Alpha Centauri A, et que la planète Seinu (Ñåèíó) se trouve à 1.62 UI de ce soleil. Il a ajouté que l'un des hommes qui sont revenus était un clone, et quand les tests médicaux en ont apporté la preuve, il s'est suicidé."

[paragraphe enlevé]

"J'espère que [enlevé] a fait suivre l'information concernant RU et leurs tentatives de nous localiser. A ce stade ils enquêtent sur une personne innocente."

[enlevé]

Question : les "membres" du "Groupe" TC auraient-ils voté de nouveau, pour décider de reprendre contact ? A mon avis, une réflexion vraiment collective aurait des chances de produire des messages un peu plus crédibles. Quoiqu'il en soit, on peut se réjouir que parfois des manoeuvres de désinformation soient aussi grossièrement affichées.

Malgré l'envoi d'un message à l'ensemble des participants du forum OM, pour les avertir de cette "nouveauté", pas un seul commentaire n'est venu saluer ce revirement.

Nous évoquions il y a 4-5 jours la Vision à Distance (Remote Viewing)... Un sujet de discussion s'est ouvert à peu près en même temps sur le forum Open Minds : "Comment utiliser le Remote Viewing pour visualiser/contacter des aliens". L'initiateur du nouveau groupe se fait appeller 'Merlyn', et il a une longue histoire dans le domaine. Un aperçu de la pratique :

Le RV se pratique généralement à deux : un Expérimentateur, et un Moniteur. Le premier n'est pas nécessairement prédisposé, mais il doit avoir progressé dans la voie de la détente, et du détachement. Le second doit être capable de conduire, sans induire, après avoir suivi une formation aux différents protocoles. Les Expérimentateurs avancés peuvent pratiquer en 'solo'.

Dans une ambiance appropriée, une pièce insonorisée et un éclairage tamisé, les partenaires s'installent de part et d'autre d'une table. L'Expérimentateur dispose d'une grande quantité de feuilles de papier, et de stylos. Un divan peut être utile pour une relaxation préalable, en écoutant par exemple - au casque stéréo - une cassette 'Hémisync', produite par l'Institut Robert Monroe.

L'Expérimentateur va commencer par rechercher sa 'Zone' de quiétude, après avoir identifié et isolé ses éléments de stress. Pour marquer le début de la séance, il indiquera son nom et la date en haut de la première feuille, en attente de sa 'Cible'. Le Moniteur peut alors utiliser la méthode mise au point par Ingo Swann, et lui dicter des coordonnées GPS. Mais il peut choisir de les remplacer par une série de chiffres ou de lettres - selon un code - afin de ne pas les communiquer en clair. Il est possible que le Moniteur lui-même, quand il travaille pour le compte d'un Client, ignore la nature de la Cible. Certains Expérimentateurs comme Pat Price se contentaient d'attendre le mot "Cible!" pour démarrer sa quète du 'Signal'...

Le but pour l'Expérimentateur est de révéler au Conscient des informations qui sont à la disposition du Subconscient, en suivant le cours du 'Signal' qui émane de la 'Matrice' (ou Akasha). Ou comme l'énonce Merlyn : "Soyez toujours bien conscients de ça : le RV est l'acquisition d'information et d'impressions par un autre moyen que les cinq sens connus. Le RV consiste à se brancher sur la conscience universelle, qui renferme toute la connaissance."

Ensuite, la séance pourra comporter plusieurs étapes, au cours desquelles l'Expérimentateur va ressentir, puis raffiner, ses impressions. Il trace, ou plutôt laisse sa main tracer, des lignes de force, parfois il écrit quelques mots pour objectiver une sensation, ou justifier une 'Pause' : s'il porte par écrit ses premières conclusions, c'est pour les écarter de son esprit, parce qu'elles sont le plus souvent caractéritiques d'une 'saisie' analytique opérée par le cerveau gauche. Ce n'est pas pour garder une trace, puisque la séance est enregistrée. Après la Pause, le Moniteur va relancer son partenaire par une nouvelle référence à la 'Cible'.

D'étape en étape, les contours se précisent, des éléments inconnus sont identifiée. Par la suite une période de compte-rendu et d'analyse sera nécessaire, l'occasion également pour le Moniteur de dévoiler l'objectif initial. Ce sera aussi le moment de confronter éventuellement les résultats avec ceux obtenus par d'autres Expérimentateurs sur la même Cible.

Cet aperçu technique n'a qu'une valeur indicative. Mais l'essentiel est ici : un Expérimentateur entraîné peut survoler la scène, s'en approcher, pénétrer dans un bâtiment, et même répondre à certaines directives étonnantes qui seront lancées par son Moniteur :

- "Demande au personnage quelles sont ses motivations, ses buts, ce qu'il transporte", etc... "Demande qu'on te désigne un responsable"... "Dis-moi quel est son rève le plus cher ?"

- "Utilise un microscope mental pour analyser de plus près"... "Suis cette personne, ou cet objet en mouvement"... "Remonte dans le temps à la naissance de cette personne : d'où vient-elle ?"...

- "Fais en sorte d'assister à une abduction"... (Sur ce point, Courtney Fox nous dit que les aliens produisaient souvent un Signal de substitution, d'ordre symbolique, pour écarter le 'voyeur')... "Localise une base d'extraterrestres sur Terre"...

- "Remonte de tant de jours, ou d'années, de siècles, en arrière... au temps où les Pyramides n'étaient pas enconre construites"... "Avance dans le temps de quelques années"... "Projette-toi dans le futur de tant de jours ou d'années"...

Les exemples se diversifient à mesure que je progresse dans la lecture de "Cosmic Voyage" de Courtney Brown, publié en 1996, et gracieusement disponible sur le web :

http://www.courtneybrown.com/publications/CosmicVoyageByCourtneyBrown.pdf

Il est légitime de se demander quelle preuve nous avons que la méthode est fonctionnelle, qu'il ne s'agit pas d'une divagation du mental. D'une part il y a des vérifications de terrain, des images satellites, etc... Mais quant à la méthode, il faut savoir que le tandem Expérimentateur-Moniteur se livrent régulièrement à des séances de 'calibrage' sur des Cibles qui sont immédiatement vérifiables.

Revenons sur le Forum OM, où Merlyn a commencé à rassembler quelques élèves. Le 8 septembre, l'idée vient d'être lancée par Sexymoon :

"Mon intérêt principal est de tenter la visite de Serpo, afin d'en faire profiter tout le monde ici, et que nous puissions parvenir à nous confirmer mutuellement. Nous devrions procéder SANS NOUS INFLUENCER.

C'est pourquoi je propose le protocole suivant : nous enverrons nos 'rapports' à un tiers non-participant. Il collectera nos résultats, et ensuite seulement les publiera, tous en même temps.

Qu'en pensez-vous ?"

Ce panorama de l'ufologie américaine devait nécessairement présenter un "ancien" comme Robert O. Dean, qui fut analyste du Renseignement militaire au Haut Commandement de l'OTAN.

Robert O. Dean, actuellement agé de 74 ans, avait été affecté au QG du Shape près de Paris de 1963 à 1967 avec la plus haute habilitation "Cosmic Top Secret". Un document dont il n'existait que 15 exemplaires en anglais, français et allemand, est arrivé entre ses mains, et sa lecture en 1964 "a transformé sa vie". Il raconte à notre confrère Lou Gentile :

"J'étais affecté à la Salle des Opérations. Une nuit, à 2 heures du matin, un Colonel de l'Air Force pensant que je m'ennuyais, a sorti ce rapport du coffre et me l'a donné à lire : "Tiens, tu disposes de l'accréditation nécessaire, lis ça, ça va te réveiller..." C'était titré : "An Assessment" ("Une Evaluation"), sous-titré : 'Evaluation d'une possible Menace militaire contre les Forces armées en Europe'.

Ce rapport devait initialement déterminer si les soviétiques étaient impliqués dans ces phénomènes inconnus qui étaient observés dans l'espace européen, en pleine guerre froide.

Après trois années d'études, il concluait que d'immenses objets cylindriques et métalliques, manifestement pilotés par des formes d'intelligence, ne pouvaient en aucun cas être d'origine terrestre.

Ce rapport déclarait :

- qu'au moins quatre races différentes d'aliens étaient impliquées. Parce que des occupants de ces machines avaient été vus au sol.

- qu'ils étaient là depuis des centaines d'années,

- qu'ils n'étaient pas hostiles, parce qu'en raison de leurs capacités, l'affaire aurait été déjà réglée..

- qu'au moins une espèce était une manifestation inter-dimensionnelle."

Après 27 ans de service actif, Robert Dean a travaillé 14 ans avec la FEMA après sa retraite de l'armée comme Commandant Sergent-Major, mais il disposait toujours de son habilitation. Il a poursuivi son enquête en examinant les dossiers dans les bureaux de ses collègues toujours en service. Au fil des années, il s'est vu confirmer que certains de ces E.T.s venaient d'autres dimensions.

Robert Dean explique qu'à leurs yeux nous sommes des peuples primitifs, barbares, ce qui doit embarrasser particulièrement tout gouvernement confronté à l'attente d'une Divulgation.

Après avoir encouragé le Dr Steven Greer pendant des années, et passé deux mois à harceler les membres du Congrès à Washington pour obtenir que soient organisées des audiences publiques, il est maintenant assez désabusé. Il parle de la Divulgation comme d'une "Dynamite politique", et dénonce la complicité des propriétaires des grands médias, toujours déterminés à décrédibiliser les témoins.

Robert Dean

"Les Représentants élus ne sont déjà pas en mesure de questionner l'affectation des budgets secrets... Le citoyen pense qu'il connait les hommes en place, ceux qui semblent gouverner. Mais derrière eux se cache le véritable gouvernement de ce pays."

"Le fait pour les citoyens d'apprendre que nous ne sommes pas seuls, doit entrainer une expansion de conscience dans la société.."

Mais il pense que les gouvernements successifs restent sur leurs position en raison des conclusions du Rapport de l'Institut Brookins en 1961 (qui incitait la NASA à cacher des informations concernant les découvertes aliènes éventuelles lors des missions spatiales, en raison du choc culturel).

Il rend hommage à des travaux et publications comme ceux de Peter Sturrock, professeur de physique appliquée à l'université de Stanford, qui représentent selon lui une forme de Divulgation progressive, et se demande si ce serait ou non encouragé par le gouvernement US, dans la mesure où Sturrock a été financé par Laurance Rockefeller.

Dean ne manque pas de rappeller le dernier discours de Eisenhower, avertissant le peuple des dangers du lobby militaro-industriel en place. Et il se demande : "Pourquoi les militaires renonceraient-ils à leurs super-bénéfices dans le cadre de programmes secrets, d'ailleurs en partie basés sur la rétro-conception ?"

Même constat pour les solutions énergétiques qui nous permettraient de nous passer du pétrole : "Croyez-vous que les pétroliers seraient prêts à renoncer ?" "A ce propos", demande-t-il innocemment : "...Savez-vous qui occupe actuellement la Maison-Blanche ?"...

"Imaginez également ce qui se passerait si on en venait à révéler au monde que les religions actuelles ne sont que des montages organisés par des intelligences supérieures..."

"A moins que nos Visiteurs décident de se montrer en grand, je pense que la Divulgation pourrait prendre un siècle... Le temps pour nos militaires d'engager encore deux ou trois conflits mondiaux".

"D'après ce que je sais, il y a au moins une espèce bienveillante, qui nous assiste depuis le début de l'humanité. Mais un autre problème se pose : comment révéler au public que tous les E.T.s ne sont pas bienveillants ?"

Robert Dean fait référence au Professeur Michio Kaku, physicien New-Yorkais et consultant de la série "Star Trek", pour lequel il existe 10 dimensions distinctes, et nous serions dans la 3ème. (Voir "La physique des civilisations extraterrestres" où il théorise la capacité d'ouvrir des trous de vers dans l'espace-temps).

Dean rapporte également des témoignages de militaires de la Navy qu'il a rencontrés, affectés à la surveillance de sous-marins soviétiques, témoins de manifestations d'objets aussi grands que des porte-avions, se déplaçant sous l'eau à plus de 180 km/heure. Le même phénomène a été observé au large des côtes écossaises.

D'où encore une fois, l'impossibilité de dévoiler la vérité au public, puisque nos moyens actuels n'offriraient aucune protection efficace contre des technologies aussi avancées..

Robert Dean montre un intérêt particulier pour les bases aliènes sur la Lune. Il fait référence à Maurice Chatelain, responsable pour la Mission Apollo Apollo du programme de communication. Le français avait été le premier à entendre les commentaires (coupés avant leur diffusion au public) des astronautes Amrstrong et Aldrin, décrivant deux engins posés au bord d'un cratère, qui semblaient les attendre. D'où l'interruption du programme lunaire, malgré tous les projets annoncés d'établir une base permanente sur notre satellite.

Toujours à propos des constructions lunaires, Robert Dean affirme avoir vu des clichés qui ont été pris par la sonde Clementine, lancée par le Département de la Défense, qui a orbité environ 300 fois autour de la Lune au printemps de 1994, et transmis deux millions d'images, dont seulement une infime partie ont été publiées.

L'invité de Lou Gentile affirme que l'un de ses contacts au Laboratoire de Fort Alamos lui a révélé qu'ils ont réalisé depuis 25 ans la fusion contrôlée. Selon une autre source, des expériences ont établi que le temps était manipulable. C'est ainsi qu'il explique la notion de Temps manquant dans les récits d'abductions.

En conclusion, et pondérant son scepticisme sur le bon vouloir des Autorités, Robert Dean estime finalement que l'effet de masse critique dans l'opinion pourrait changer la donne à tout moment.

Un sondage organisé par CNN (http://www.cnn.com/US/9706/15/ufo.poll/) pour le cinquantenaire de Roswell en juin 1997, auprès de 1,024 adultes :

80% des Américains pensent que le gouvernement leur cache des informations sur l'existence de formes de vie extraterrestres.

37% pensent que des E.T.s ont pris contact avec le gouvernement US.
64% des sondés pensent que les aliens ont établi un contact avec les humains,
50% estiment crédible le phénomène des abductions,

Les sondeurs reconnaissent une marge d'erreur de 3%.

Concernant l'incident de Roswel, en 1947, pratiquement deux-tiers des sondés américains pensent qu'il s'agit d'un crash d'Ovni.

S'ils étaient amenés à rencontrer des individus d'une galaxie très éloignée,
44% déclarent qu'ils s'imaginent être traités en amis,
tandis que 26% pensent qu'ils seraient traités en ennemis.

39% ne s'attendent pas à ce que des aliens aient une apparence quasi humanoïde,
35% pensent qu'ils ont sans doute une apparence assez similaire aux humains.

Des multiples sondages effectués à travers la planète, il ressort que 74% de l'ensemble des personnes interrogées pensent que les Etats-Unis cachent ce qui s'est réellement produit à Roswell en 1947. Plus de 70% pensent qu'il s'est bien produit un crash d'ovni à Roswell.

Au Canada, une étude nationale, toujours en 1997, a révélé que 9.6% de la population pense avoir vu des Ovnis. Ce qui se traduit par le chiffre d'environ 3 millions de personnes (http://www.ufoevidence.org/documents/doc996.htm).

Seulement 12% des Canadiens qui ont assisté à une manifestation Ovni prennent la peine d'en témoigner officiellement. Ce qui signifie que 78% ne sont pas pris en compte.

Plus de 57% des Canadiens pensent que le gouvernement ou l'armée cachent la réalité sur les OVNIs.

Jazzed2bhere, qui a présenté ces résultats sur le Forum OM, conclut :

"Si vous considérez ces chiffres, mes amis, c'est proprement renversant. Il existe des centaines de sondages sur le sujet, dans de nombreux pays du monde. Les résultats sont toujours à peu près les mêmes. Bien plus de la moitié de la population pense que ça s'est produit ou que c'est en cours (près de 80%). Les faits sont là!"

A ce propos, il y a une suite concernant le producteur de films Robert Emeneger, dont nous parlions le 30 août. On se souvient qu'il s'était vu proposer par la hiérarchie militaire quelques documents originaux pour les inclure dans son documentaire. L'Administrateur de OM nous apporte ce complément le 25 septembre :

"Emenegger a eu une idée intéressante, concernant cette 'histoire'. Il l'a racontée à plusieurs sociologues et psychologues de premier plan, et leur a demandé quel pourrait être l'impact sur le public, à supposer qu'il ait mené sa production à terme, en diffusant un film comportant des scènes de rencontres avec des aliènes. Leurs opinions étaient contrastées. Mais un certain nombre avaient estimé que les réfractaires continueraient malgré tout de douter, quelle que soit la force des images : ils en viendraient à penser que ce serait de toutes manières une manipulation gouvernementale."

Du nouveau sans doute nous est annoncé par Victor Martinez puisqu'en évoquant les Messages de Anonyme, il a récemment ajouté cette petite phrase : "Et je travaille dessus..." Ce qui serait une fois de plus conforme à sa manière de souligner la quantité d'efforts qu'il consacre à la mise en forme !

Mais la nouveauté pour moi sera sans conteste la rencontre avec Bill Ryan et Kerry Cassidy dans les prochaines heures.

Le 26 septembre, Bill Ryan est donc arrivé pour cinq jours à Paris, accompagné de Kerry Cassidy. Ensemble, nous allons tourner quelques interviews des représentants disponibles de la scène ufologique française dans le cadre de leur "Projet Camelot".

En préambule, autour d'une table de restaurant, comme il l'a placé en exergue de son site web, Bill Ryan me rappelle ce témoignage :

"J'ai imprimé toute cette information... et je l'ai donnée à lire à [un Colonel retraité de l'USAF] ... J'étais attentif à son regard et ses expressions. Arrivé à la fin, il a dit : "Oh mon Dieu, qui donc sur Terre a bien pu dévoiler une information à ce point classifiée ?" Je lui ai alors demandé si cette information était bien réelle. Il m'a simplement répondu, "Oui, tout est vrai." (Lieutenant-Colonel de l'Air Force, actuellement en poste au Pentagone - identité connue).

Bill Ryan enchaîne en souriant : "Malheureusement, bien sûr, je suis totalement incapable d'en dire plus. Il est impératif de protéger les sources". Toutefois j'apprendrai que l'auteur de ce commentaire, après l'avoir contacté spontanément au tout début de l'affaire Serpo (dans la première semaine de décembre 2005), et avoir ouvertement communiqué pendant plusieurs semaines, a soudainement coupé toutes relations... "Je pense que cette interruption, au point où nous en étions de nos échanges, pourrait s'expliquer par un ordre venu de sa hiérarchie".

Mais l'absolue nécessité de protéger ses sources peut amener le diffuseur d'informations sensibles à se placer de lui-même dans des situations paradoxales, comme d'avoir peut-être à mentir au public. On se souvient que Bill avait déjà reconnu un arrangement de ce genre dans son texte "Drapeau blanc".

Comment faire autrement, à l'époque, face au harcèlement du corbeau Wayne Jaeschke ?

Cette fois nous évoquons une autre situation embarrasante qui nous ramène au Congrès de Laughlin en mars dernier. Bill avait alors déclaré que l'enveloppe contenant l'échantillon de l'"écriture Eben" lui avait été anonymement déposée à son hôtel, "alors que Rick Doty n'était pas encore arrivé par avion".

Mais j'apprends alors que l'histoire de l'enveloppe déposée à la réception de l'hôtel est plus complexe : Bill Ryan savait que Doty était chargé de lui transmettre des documents. Comment alors ne pas griller sa source, si ce n'est en prétendant sur son site web que le colis se trouvait déjà en ville avant l'arrivée de Doty ?

Par conséquent il est arrivé au moins deux fois que le messager doive se charger de travestir la réalité, dans le seul but de protéger ses sources. Mais en fait, pourquoi protéger Richard Doty ? Bill estime que c'était nécessaire afin de ne pas décourager ceux qui l'informent en amont, d'une part, et parce qu'il est en large partie discrédité en raison de certaines de ses missions dans les années quatre-vingt, d'autre part.

Bill Ryan : "Si je ne suis qu'une marionnette pour Richard Doty, lui-même est instrumentalisé par un groupe de neuf personnes, d'après ce que j'ai compris à Laughlin. C'était intéressant, pendant la conférence, de constater que de nombreuses personnes n'assistaient à aucun des exposés; ces gens passaient leur temps à se réunir dans un autre hôtel, et Doty allait aux ordres tous les jours; au départ, je n'étais pas autorisé à divulguer l'échantillon d'écriture Eben, mais trois jours plus tard il m'a fait savoir que j'avais le feu vert".
Bill a spontanément ajouté : "Rick Doty m'a absolument convaincu qu'en dépit de ses actes passés, en particulier la manipulation de Paul Bennewitz, il est aujourd'hui totalement en faveur de la Divulgation."

Dès notre première entrevue, j'ai demandé à Bill comment Jerry Pippin et son équipe ont pu laisser entendre que l'un des moniteurs de l'opération d'échange aurait été localisé à San Diego, dans le sud de la Californie : il n'en a pas la moindre idée, sauf que selon lui l'information leur aurait été communiquée par un informateur..

Bill Ryan

En revanche, il me confirme qu'il connait les noms et adresses de deux autres survivants :

"Nous nous sommes aidés des Pages jaunes, et nous avons écrit au premier, en confiant à Fedex (Federal Express) l'acheminement du courrier. Ainsi nous aurions la certitude que le destinataire aurait bien réceptionné le message. Le personnage a bien signé la décharge prévue, mais depuis nous sommes sans nouvelles. Toutefois, curieusement, Christopher 'Kit' Green nous a par la suite sermonnés, estimant que nous avions poussé trop loin nos investigations - comment était-il au courant de notre démarche ?"

Kerry Cassidy ajoute ce commentaire : "Kit Green fait toujours partie de la CIA; or cette divulgation - si elle est souhaitée par les hommes de la DIA, est toujours combattue par la Centrale du renseignement."

Bill Ryan poursuit : "Comment ce neuro-chirurgien de haut-niveau pourrait-il justifier de s'intéresser d'aussi près à l'affaire Serpo, au point de laisser penser en certaines occasions qu'il s'agit d'un canular, ou bien dans quelques emails adressés aux administrateurs de OM, que l'histoire comporte des éléments authentiques...?"

Maintenant qu'en est-il du second survivant ?

Bill Ryan :

- "Nous pensons qu'il leur arrive de se rencontrer, comme à Laughlin par exemple, il est même possible qu'il soit l'un de ceux que nous avons croisés là-bas."

- "Comment procéder ensuite ? Nous avons plusieurs fois envisagé d'aller tout simplement frapper à la porte, chez l'un et l'autre... Mais ça peut poser un problème s'ils sont actuellement sous surveillance, comme nous le pensons."

Je suggère : "Un détective professionnel pourrait être chargé d'une enquète préalable ?"

Bill répond : "S'agissant de personnes sous surveillance, nous avons tout à parier que l'enquêteur serait retourné contre nous par les observateurs de la CIA."

J'insite : "Avez-vous pensé à solliciter les services d'un Remote Viewer ?"

B.R. - "Oui, nous l'avons envisagé, mais à qui pourrions-nous faire confiance pour mener ce genre d'investigation ?"

En ce qui concerne le forum ATS, et Springer son porte-parole, Bill Ryan a renforcé sa conviction au fil des mois écoulés :

B.R. - "Le forum Above Top Secret est une des officines de la désinformation, un Cointelpro comme nous l'avions déclaré, c'est-à-dire un Programme de Contre Renseignement. Et l'avocat Wayne Jaechke est l'un de leurs instruments".

DdP : "Une question pour les spécialistes, ceux qui ont suivi l'affaire de très près : Comment le nom et l'adresse email initiale de Sylvester Mc Coghlin ont-ils été identifiée comme les coordonnées de Anonyme (le premier) ?"

B.R. - "Zep Tepi, à l'époque où les échanges étaient encore ouverts, a reconnu qu'il avait eu recours à des moyens illégaux. Mais il ne s'est pas étendu, sans doute pour éviter les poursuites..."

DdP - "Et quel serait le rôle joué par Paul McGovern, s'il existe ?"

B.R. - "Il ne s'est pas directement présenté à moi, mais on m'a dit que je l'avais rencontré à Laughlin. Maintenant, sans autre élément de preuve je peux aussi bien imaginer que ce n'était pas lui, et que le personnage n'est plus de ce monde. Nous nous posons les mêmes questions au sujet de Gene Lakes."

DdP - "Est-il possible qu'il ait disparu sans laisser aucune trâce ?"

B.R. - "Ca me parait difficile d'effacer toutes les trâces. Il faudrait que nous fassions des recherches assez poussées dans les archives militaires..."

Nous revenons un moment sur le fond de l'affaire. Bill Ryan estime nécessaire de résumer en quelques phrases :

B.R. : "Finalement, peu importe qu'ils aient été 12, ou 3, ou même qu'il y ait eu plusieurs missions. On doit cesser d'ergoter sur les détails. Il se peut même que le système stellaire de Alpha du Centaure soit plus propice à la civilisation Eben, parce que les soleils de Zeta Reticuli paraissent trop éloignés l'un de l'autre. D'ailleurs la région d'Alpha du Centaure a été décrite par quelqu'un parmi mes sources bien avant que les astronomes en aient établi les caractéristiques : il affirme qu'il y aurait au moins trois planètes habitables, la seconde, la troisième et la cinquième, qui gravitent dans les conditions décrites pour Serpo. Mon informateur s'est même aventuré à dire qu'une des images que l'on m'a montrées et que j'ai décrites, pourrait correspondre aux paysages désertiques de la seconde planète !".

L'entretien s'est poursuivi le lendemain 27 septembre, ce qui m'a permis de repréciser certains points évoqués la veille, ensuite nous avons échangé sur l'ambiance générale de l'affaire Serpo.

B.R. : "Cette histoire se déroule selon un schéma extrêmement complexe... Il y a quelques acteurs principaux, un grand nombre d'observateurs, et il est tout à fait exclus d'espérer les classer précisément dans un camp ou l'autre : on ne sait jamais à qui on a affaire. A tout moment, nous pourrions (je parle du Projet Camelot), être la cible d'une opération de discrédit, il suffirait qu'un informateur a priori intéressant nous amène dans une impasse, ce qui pourrait déstabiliser toute notre démarche. Donc nous devons être extrêmement prudents. Par exemple, on peut être amenés à recevoir le témoignage d'un type qui se présente comme un extra-terrestre; il a même l'air d'en être convaincu. Nous ne pouvons pas donner suite à ce genre de choses !"

DdP : "Un autre exemple ?"

B.R. : "Oh, il y a quelques mois, j'ai utilisé une méthode bien connue des agences gouvernementales : j'ai ciblé une personne de ce milieu, et je lui ai confiée que je me préparais à quitter les Etats-Unis, que j'aillais me replier en Angleterre, et laisser tomber toute cette saga. Ensuite j'ai attendu de voir de quel côté remonterait l'information. Pour que ça fonctionne, il faut que la cible s'imagine que tu as nécessairement parlé de tes projets à d'autres personnes."

Après un moment de réflexion, Bill Ryan me cite une anecdote :

B.R. : "Un jour, pour un entretien assez pointu avec un informateur de haut niveau, quelqu'un qui travaille d'ailleurs au sein d'une agence gouvernementale, je l'ai entraîné vers une plage peu fréquentée, et quand j'ai remarqué que nous allions pouvoir échanger plus tranquillement, il m'a dit : 'Vous savez, avec les moyens dont ils disposent, il y a peu d'endroits tranquilles... Ils maîtrisent des technologies avancées qui permettent de ne jamais rater une conversation intéressante..."

DdP : "Tu fais partie de ceux qui pensent que toutes les correspondances par emails peuvent être espionnées ?"

B.R. : "Je pense que tout est possible dans ce domaine."

DdP : "Les prochains sujets du Projet Camelot ?"

B.R. : "A part quelques figures intéressantes de la scène ufologique américaine et internationale, comme ici en France, ou des personnalités qui ne se sont pas exprimées depuis longtemps, nous avons des objectifs assez inattendus, mais sur lesquels nous devons rester discrets pour garder une chance d'aller jusqu'au bout. Je pense en particulier à des témoins qui pourraient subir des pressions et se rétracter. Nous essayons également d'organiser des entretiens croisés afin de faire apparaître la vérité à travers les contradictions."

DdP : "Ca suppose de nombreux déplacements..."

B.R. : "Il nous arrive d'être aidés. Beaucoup de gens estiment essentiel que la Divulgation progresse. Mais parfois c'est attristant de voir qu'il pourrait manquer 200 ou 300 euros pour réaliser un déplacement, et rencontrer un témoin exceptionnel."

DdP : "Oui, et j'imagine que ça ne doit pas être évident de solliciter une bourse du gouvernement !"

Parmi les éléments représentatifs de la situation en France, relativement aux Ovni, comment ne pas présenter aux responsables du Projet Camelot ce fameux Rapport Cometa, trop méconnu, publié en 1998, et que l'on doit aux "Anciens Auditeurs" de l'Institut des Hautes Etudes de Défense Nationale (IHEDN). Le texte à l'origine était destiné au Président de la République et au Premier Ministre, respectivement J. Chirac et L. Jospin). L'extrait suivant permettra au lecteur de se faire une idée, et lui donnera l'envie de s'informer à la source :

"Peut-on imaginer des contacts directs et continus, au plus haut niveau d'un ou de plusieurs Etats, en particulier les Etats-Unis ? Il est vrai que l'attitude de ce pays est des plus étranges depuis la vague de juin 1947, suivie de l'affaire Roswell en juillet 1947. Si les Américains ont pu recueillir à cette occasion ou à d'autres, au minimum, des débris ou des épaves entières de vaisseaux extraterrestres, en plus ou moins bon état, et même des cadavres d'humanoïdes, un certain type de contact aurait bien été établi.

Les premières déclarations et réactions sont souvent considérées comme plus probantes que les affirmations ultérieures. Ainsi, immédiatement, après ce qui deviendra plus tard l'affaire de Roswell, le génétal Twining a été chargé d'établir un rapport secret sur les 'disques volants', dont l'existence n'a été révélée que 22 ans plus tard dans le rapport Condon. Il en ressort que ceux-ci existent bel et bien. Or les Etats-Unis ont pratiqué, depuis cette époque, une politique de secret croissant (classification au-dessus d''ultrasecret' de certains dossiers d'OVNI, selon le général Barry Goldwater) et de désinformation continue. Les conclusions étranges du rapport Condon n'en sont qu'un épisode. Pourquoi et comment un secret d'une telle importance aurait-il pu, malgré tout, être préservé jusqu'à aujourd'hui ? La réponse la plus simple serait que les Etats-Unis veulent conserver à tout prix une supériorité technologique militaire sur les pays concurrents, et, peut-être, un contact privilégié.

(Quelques membres de COMETA - de gauche à droite : l'ingénieur en chef des Mines Christian Marchal, M° Milchel Algrin, le général de l'Armée de l'Air Denis Letty, l'amiral Marc Merlo, et l'ingénieur de l'Armement Alain Orszag - image de B. Thouanel)

Cette politique de secret et de désinformation a pu être dictée par le souci compréhensible de ne pas créer de mouvements de panique ou d'engouements irrationnels dans le public, ou celui, à l'époque, de se prémunir contre les actions de l'URSS, ou encore, de façon plus prosaïque et politique, de ne pas apparaître aux yeux des électeurs comme incapables de fournir des explications convaincantes sur ces phénomènes.

Il ne fallait sans doute pas porter atteinte au prestige des forces armées, incapables d'interdire ces viols de l'espace aérien, et prêter le flanc à des attaques contre les budgets militaires de la part des opposants politiques. Tout est envisageable, même la crainte de voir différentes agences gouvernementales accusées d'avoir menti, à un moment ou à un autre."

("Les Ovni et la Défense - A quoi doit-on se préparer ?", Préface du Général Bernard Norlain, Editions du Rocher - 2003).

General Bernard Norlain

Bill Ryan et Kerry Cassidy ont donc consacré leur première journée en France à filmer les explications du spécialiste Gildas Bourdais. Les jours suivants, je leur ai présenté le témoin principal de l'extraordinaire affaire de Haravilliers (1998), un Commandant de Bord et écrivain (Jean-Gabriel Greslé), et notre grand reporter Marie-Thérèse de Brosses. Le site du Projet Camelot va donc s'augmenter prochainement d'une section sur la France... bien que les interviews aient tous été réalisés en anglais.

Le "messager" de Serpo est d'un contact agréable et chaleureux. Son ouverture et sa sincérité n'ont-t-elle pas été saluées par ses pires détracteurs sur le web ?

Nous avons donc beaucoup travaillé pendant toute cette semaine, et par chance les différents forums tournaient au ralenti. Toutefois RyGuy, fondateur de Reality Uncovered, préparait sa sortie. Il publiait en effet le 3 octobre ce qui se présente comme une nouvelle page de son 'enquête', en même temps que son "ultime participation" à l'Affaire Serpo :

"J'ai échangé plusieurs emails avec Mme Marilyn Ruben, puisqu'elle est intervenue au moins deux fois sur la liste de Victor en prétendant savoir analyser les adresses IP et localiser les auteurs des messages... En outre, elle m'a été signalée par le Dr. "Kit" Green comme une sorte d'experte dans ce domaine. Je voulais connaître son avis sur l'expéditeur du premier Message de Anonyme. Or il est clairement apparu qu'elle n'y connaissait rien. En conséquence elle n'était pas la mieux placée pour réfuter l'implication de Rick Doty dans la diffusion..."

Mais RyGuy n'en a pas terminé avec elle : il prétend maintenant que Marilyn Ruben et son mari Douglas sont directement à l'origine des "Révélations de Seinu" par le 'Groupe TC', depuis leur domicile à East Lansing, dans le Michigan. Leur motivation ? Détourner l'attention des internautes chaque fois que la diffusion de Serpo subissait des ralentissements. Il ajoute, comme une preuve de collusion, que l'une des sociétés du couple Ruben sert d'hébergeur au site web de Bob Collins, et laisse entendre que Doug Ruben "pourrait" avoir conseillé l'auteur de "Exempt from Disclosure" dans une opération visant à promouvoir son livre.

Le même jour, JakeReason sur Open Minds s'insurge :

"Comment RyGuy peut-il situer les auteurs de Seinu dans le Michigan, alors qu'il sait pertinement que toutes les communications reçues du Groupe TC émanaient de l'Etat de Washington ?"

Bill Ryan est de retour à Los Angeles, et il publie à son tour un long texte assez vindicatif, peu dans ses habitudes, à l'attention de RyGuy :

"1) Tu es totalement à côté de la plaque en essayant de faire coïncider les faits avec les conclusions que tu souhaites en tirer; c'est une injure à l'esprit de toute recherche sérieuse.

2) C'est immoral de répandre des accusations sur internet concernant des personnes innocentes, parce qu'elles seront servilement reproduites par d'autres (et passeront pour vraies), sans qu'on prenne la peine de les vérifier. Ainsi on peut détruire la réputation de quelqu'un, sans jugement et sans plaidoyer. Je sais d'expérience combien des allégations sans fondement peuvent être pénibles à supporter, comme il peut être blessant d'être accusé à tort d'avoir monté un canular, ce qui demeurera à jamais sur Google, même si les accusateurs se seront rétractés par la suite.

Alors, écoute-moi bien : cesse de jouer avec les vies et les carrières des autres êtres. Ryan Dube, j'ai ceci à te dire : tes actions ne sont pas chrétiennes. Tu devrais présenter des excuses à ceux que tu as si hativement calomniés. Ne fais pas aux autres ce que tu n'aimerais pas qu'on te fasse. Un grand homme a prononcé ces paroles il y a 2.000 ans. Toi-même, tout particulièrement, doit être capable de comprendre ça.

3) Je vais aligner quelques questions pour stimuler quelque peu les debunkeurs.

Parce que, rappelle-toi, en suivant la méthode scientifique, une hypothèse doit être à même de coller avec l'ENSEMBLE des faits. Et si un chercheur n'a pas une connaissance exacte de tous les faits, il n'est pas autorisé à prétendre que des hypothèses aussi incomplètes soient fondées. Ce serait une malhonnèteté intellectuelle.

- Quel est le nom du Colonel de l'Air Force (retraité du Renseignement) qui a confirmé l'histoire de Serpo dès le début du mois de Décembre ?

- Quel est le nom de cette personne, un ancien de la liste de Victor, dont les ancètres portaient les noms de Sylvester et McCoglin ?

- Quelles sont les identités de toutes les personnalités référencées sur le Blog de Dan Smith http://www.bestpossibleworld.com/nexu62.htm ?

- Qui est Mr H ?

- Qui est Mr L, et comment Kerry et moi-même avons-nous réussi à prendre contact avec lui ?

- Quel est le nom du collègue de Kit Green qui l'a impressionné en lui démontrant qu'on pouvait falsifier l'en-tête d'un e-mail en 30 secondes?

Une hypothèse valide doit-être en mesure de répondre à toutes ces questions. A présent, le rasoir d'Occam (le principe selon lequel la meilleure hypothèse est celle qui nécessite le moins de suppositions pour cadrer avec les faits) nous montre que l'histoire de Serpo présente des vérités, et que le fait d'assimiler Marilyn Ruben à une manipulatrice - alors qu'elle est une innocente chercheuse prête à rendre service - est une stupidité grossière et irresponsable.

4) Conseil : vas donc interroger Kit Green sur tous ces points. Mais il ne te donnera pas les réponses, bien sûr, parce que, après tout, Serpo n'est qu'un canular destiné à promouvoir un bouquin, et que tous ces personnages sont fictifs.

Ou bien ils ne le sont pas.

Sois bien conscient du fait que Kit ne t'a révélé qu'une petite partie de ce qu'il sait. Serais-tu naïf au point de croire qu'il t'a raconté toute l'histoire ? Une énorme quantité d'informations demeure inaccessible à ton entendement - et il y a d'excellentes raisons à delà.

5) Ma propre réponse : lis ceci http://serpo.org/updates.asp ... très attentivement. Si tu l'as déjà lu, reprends-le au début. Si tu n'y vois toujours pas clair, lis-le une troisième fois.

6) Il y a une arrogance démesurée à s'imaginer qu'on peut fouiller le net avec Google, envoyer quelques e-mails, en tirer quelques conclusions, et se persuader qu'on détient toutes les réponses. Le plus souvent on a oublié l'essentiel : le fait que tu ne peux pas te rendre compte de ce que tu ignores. Une véritable recherche suppose de faire des rencontres et de parler avec des gens. Ca prend beaucoup de temps, ça suppose pas mal de frais, mais c'est un bon moyen d'obtenir des résultats appréciables. As-tu fait l'effort de rencontrer Marilyn Ruben ? Non. Pourquoi ? A supposer que tu l'aies envisagé, ça t'a semblé trop contraignant, pour le temps et l'argent que ça représentait.

En d'autres termes, je veux dire que ta "recherche" est hâtive, bâclée... et bien pratique. Je ne crois pas que ni toi ni Steve Broadbent ayez bougé de chez vous, en sautant dans un avion pour aller rencontrer ou interviewer qui que ce soit, à aucun moment. Si je me trompe, je serai heureux, ainsi que beaucoup d'autres, que tu puisses me contredire. Au moins Shawnna est allée rendre visite à Alfred Webre à Vancouver, bien qu'elle n'ait réussi qu'à s'en faire un adversaire au bout du compte. (Alfred est pourtant un homme très tolérant, amical et pacifique, comme beaucoup l'ont découvert. Malgré tout, vous avez réussi à le froisser. Quel exploit ! Vous ne ratez pas une occassion de vous faire détester par des gens respectables. C'est à se demander si vous ne suivez pas quelques directives pour saboter la communauté ufologique.)

Le fait que toi et ton petit groupe d'amis soyez maintenant passés maîtres dans l'art de se faire des ennemis, même de gens très bien, laisserait penser qu'il y a une autre raison qui expliquerait l'absence de rencontres productives et d'échanges fructueux, et pourquoi les gens se refusent à échanger avec toi. Ce serait vraiment stupide d'en déduire qu'ils seraient coupables de quelquechose ou qu'ils auraient quoi que ce soit à cacher. Ryan, c'est peut-être tout simplement qu'ils ne t'aiment pas, et/ou ce que tu sembles représenter.

7) Je vais te donner un conseil : essaye de nouer des liens amicaux avec les gens au lieu de t'en faire des ennemis. Essaye de leur parler au lieu de les accuser. Applique-toi à rédiger des brouillons de tes "exposés", pour solliciter des commentaires et des corrections avant de publier. Sois un peu plus humble au lieu d'être aussi arrogant. Elargis ton horizon au lieu de le rétrécir. Essaye de garder l'esprit ouvert au lieu de te refermer sur ce qui t'arrange pour justifier des conclusions préconçues.

Toi et tes collègues devriez avoir honte de tout ce que vous avez fait. (Bien entendu, je m'attends à ce que tu me répondes que tu en es fier. C'est bien ce que je veux dire.)

Si nécessaire, je prie chacun de mes lecteurs de bien vouloir excuser ma colère envers la malveillance dérisoire de RU - mais elle est proportionée et réfléchie. La plupart de ceux qui nous lisent auront compris. Si ce n'est pas clair pour vous, relisez depuis le début. Une chose qui me révoltera toujours, c'est de voir attaquées des personnes totalement innocentes. Et c'est ce que vous n'avez cessé de faire depuis des mois. Je ne vais pas rester les bras croisés à vous regarder piétiner des braves gens.

Distribuez ce texte à qui vous le jugerez utile. S'il n'est pas intégralement publié sur RU, je m'en chargerai personnellement.

Best to all, Bill"

Mais Bill Ryan n'en a pas terminé avec cette récente affaire et, le 4 Octobre, il adresse cette Lettre ouverte à Christopher "Kit" Green, en souhaitant que celui-ci veuille bien lui répondre publiquement :

"Pour des raisons dont la plupart nous échappent, vous vous êtes montré ouvert au dialogue avec l'équipe de 'Reality Uncovered', qui de ce fait vous tient en haute estime.

Je sais que vous n'ignorez pas les accusations qu'ils ont récemment proférées publiquement contre Marilyn et Doug Ruben, affirmant qu'ils étaient des éléments clés de l'histoire de Serpo.

J'ai deux questions :

1) Avez-vous pris contact avec les gens de 'Reality Uncovered' pour leur signaler qu'ils font entièrement fausse route en chargeant Marilyn et Doug, lesquels n'ont qu'un rôle d'observateurs dans cette histoire, et qu'ils aiment seulement rendre service ?

2) Si vous ne l'avez pas fait, pouvez-vous nous dire pourquoi ?

Vous êtes parfaitement informé de ce qui constitue la trame de l'histoire de Serpo et qui n'a jamais été révélé. Vous avez donc ici une excellente occasion, par une déclaration publique, de sauvegarder la réputation de gens innocents. Cette démarche aurait l'avantage de lever toute ambiguïté quand à votre éventuelle complicité dans la diffusion de ces allégations.

Nous attendons impatiemment votre réponse.

Best to all, Bill"

L'observateur Dan Smith laisse entendre sur son Blog que selon lui, Kit Green est opposé à la Divulgation. Alors Tlaloc sur le Forum OM en cherche la raison et il émet cette idée : "Il se confirmerait qu'au moins un groupe de nos Visiteurs serait hostile. Green peut considérer qu'il serait insensé de révéler la vérité aux populations, tant que nous ne disposerions des moyens nécessaires pour les contrer."

JakeReason le 6 octobre : "Tout comme les autres Modérateurs, je ne crois pas à l'ensemble de l'affaire Serpo. D'ailleurs, Bill Ryan non plus. Mais je crois que cette histoire représente l'amorce d'une véritable Divulgation. Pour autant que je sâche, c'est la Première fois dans l'ufologie que le Gouvernement américain pourrait être impliqué dans une opération de Divulgation. Alors, pour cette raison, nous devons y porter toute notre attention."

Le même jour, Jeddyhi nous fait suivre cet email de Robert Collins :

"Je ne consacre à Serpo que les deux dernières pages de mon livre EfD. Personne d'autre sur cette liste (excepté Kit) n'a jamais eu une habilitation TS/SCI/CNWDI. CNWDI = Critical Nuclear Weapons Development Information. C'est quand j'étais à la FTD (Foreign Technology Division), entre 1983 et 1987, que j'ai entendu parler pour la première fois de l'histoire de SERPO. En fait c'est à la FTD que j'ai fait la connaissance de mes sources principales, grâce auxquelles j'ai pu rédiger le livre EfD. Duane Tudahl, le Producteur du documentaire Dossiers Ovni de la Chaîne History, a été si impressionné par mes révélations sur le Hangar 18 qu'il en a fait le point central de son émission qui sera diffusée le 16 octobre. Alors, tous les mensonges, les calomnies, les injures, du Groupe RU n'empêcheront pas la vérité d'émerger. Et je souhaite bonne chance à Broadbent (ZepTepi), quand il essaye de pirater mon ordinateur, la NSA a s'y est risquée avant lui, et Victor s'est bien amusé la nuit dernière en recevant ses 5.000 emails.... Bon courage !...Rmc"

Le Projet Camelot vient de publier le 7 octobre une transcription de son entretien avec un physicien des laboratoires de Livermore :

http://projectcamelot.org/livermore_physicist.html

L'entretien a été enregistré au début du mois de Septembre; le témoin n'a pas souhaité être filmé ni que son identité soit rendue publique... et on peut le comprendre. Bill et Kerry l'ont surnommé 'Henry Deacon', inspirés par quelques similarités avec un des savants de la série TV "Euréka" (diffusée par le Canal Sci-Fi.)

Henry parle de son travail, raconte ses expériences, et détaille un certain nombre de recherches et développements actuels dans ce laboratoire "où les applications ont dix ans d'avance sur la science officielle". Il évoque également

- la prochaine guerre planifiée avec la Chine vers la fin 2008,
- comment les militaires se chargent de faire entrer la drogue de l'Asie du Sud-Est aux Etats-Unis,
- le rôle des stargates;
- la communication quantique à grande distance,
- les planètes inhabitées de Alpha du Centaure,
- les chemtrails;
- les ruptures dans le continuum spatio-temporel causées par les tests nucléaires,
- l'emploi des virus pour réduire la population mondiale,
- comment une unité dans laquelle il était engagé à abattu un vaisseau...

En outre, Henry serait le premier des participants à confirmer le témoignage de Dan Burisch.

Une entrevue avec "Henry Deacon", un physicien de Livermore

Bill Ryan & Kerry Cassidy : "Cette entrevue a été transcrite à partir de la vidéo parce que l'interviewé a souhaité rester anonyme («Henry Deacon» est un pseudonyme, inspiré par des similarités avec un savant attachant de la série TV « Euréka »). Certains détails ont été supprimés et/ou modifiés afin de préserver son anonymat, et la transcription a été « nettoyée » de la plupart des hésitations et autres scories. Pour autant, le plus important est de noter que d'information telle qu'elle a été révélée n'a aucunement été modifiée.

Nous connaissons le nom et les détails de l'activité professionnelle de Henry, nous les avons vérifiés, et nous avons pu le rencontrer en personne à plusieurs reprises. Il était naturellement un peu tendu mais il souhaitait manifestement se prêter à l'entretien. Dans le cours de la conversation, il a parfois répondu par un silence et des regards signicatifs ou des sourires énigmatiques. Il avait une manière désarmante de communiquer, très tranquille, et n'était pas toujours certain de ce qu'il devait ou ne devait pas dire. Parfois, cependant, il a pris un grand plaisir à révéler la vérité sur certains sujets importants, tout en prenant bien soin qu'on ne puisse remonter jusqu'à lui. Un ou deux détails supplémentaires nous ont été fournis par E-mail après l'entrevue.

Une importante information additionnelle se trouve à la fin de la transcription, où Henry confirme le témoignage de Dan Burisch.

Les lecteurs peuvent diffuser librement ce texte, à condition de n'en rien changer ou supprimer. Des extraits sans modifications peuvent être cités si le contexte apparait clairement. Nous pensons que cette entrevue est extrêmement importante et que l'information doit largement circuler."

_____________________________

Projet Camelot - Parlez-nous un peu de vous-même - autant que ça vous est possible.

"Henry Deacon" - Je suis actuellement employé par l'une des agences aux 3 lettres [il joue un peu sur les mots avec nous jusqu'à ce que nous devinions la bonne agence, ce qu'il confirme ensuite]. Je cours probablement un certain risque en vous parlant comme je le fais ici, bien que je n'aie pas l'intention de révéler aucune information qui selon moi soit à la fois classifiée et relative à la sécurité nationale. J'ai été impliqué dans de nombreux projets au sein de plusieurs agences sur pas mal d'années.

Pour en venir directement au fond des choses, je crois que je suis une âme incarnée dans un étudiant de quatrième. J'ai des souvenirs qui me font penser que je viens d'une autre planète, mais tout ceci est un peu confus, mélé à des impressions d'enfance. C'est très étrange, et difficile d'expliquer ce que je ressens. Je n'ai jamais eu aucun problème pour accéder intuitivement à toute information scientifique complexe et j'ai toujours eu les plus grandes facilités à comprendre des systèmes complexes sans avoir besoin d'explications préalables ou d'une formation particulière. Je travaille essentiellement sur des systèmes. Je vous le dis sans arrogance, mais je connais beaucoup d'informations de pointe, sur le plan scientifique et autres. Je suis simplement au courant. Je ne peux pas en dire davantage à ce stade.

PC - Des indices au sujet de l'agence pour laquelle vous travaillez ?

HD - Non, pas officiellement. Je ne peux pas me le permettre.

PC - Quelle information vous semble-t-il important de faire connaître au monde ?

HD - Il y en a tellement qu'il est difficile de savoir par où commencer.

Par exemple, j'étais au courant pour le 11 Septembre environ deux ans avant que ça se produise. Pas dans les termes exacts, mais de manière plus générale. Il avait été question d'un événement de ce genre, quelque chose qui changerait la donne, disons-le comme ça.

Je sais qu'une guerre est prévue entre les Etats-Unis et la Chine, et qu'elle est programmée pour la fin 2008. C'est une affaire géopolitique, qui ne rendre pas dans le cadre des Opérations Secrètes. Ce sont deux événements qu'il m'est arrivé d'entendre en passant. Je n'ai aucune information détaillée ou plus précise.

PC - Vous voulez dire que la Chine et les USA collaborent pour se lancer dans une guerre ?

HD - Le Pentagone a commencé à planifier en 1998. Vous devez comprendre que la Chine et les Etats-Unis sont partenaires dans tous les domaines. Cette guerre est une opération commune entre les Etats-Unis et la Chine. La plupart des guerres sont arrangées de cette façon et ça fonctionne comme ça depuis un bon moment.

Vous voulez que je vous dise une autre chose qui n'est pas agréable à entendre ? Je tiens celà de quelqu'un qui servait dans une unité qui déployait des missiles destinés à des tests dans le Pacifique et en Extrême-Orient. Les missiles étaient convoyés vers le site des essais dans des conteneurs hautement sécurisés, étroitement surveillés, hermétiquements scellés. Après les essais, le conteneur était renvoyé au port d'attache, scellé la même manière, mais vide, du moins supposé vide. Une fois, ce type était présent à l'ouverture d'un conteneur. Il n'était pas vide. Il était rempli de sacs de poudre blanche.

PC - C'était de la cocaïne ?

HD - Je vous laisse tirer vos propres conclusions. Je doute que c'était du sucre. Laissez-moi simplement vous raconter cette anecdote, en vous la présentant de manière hypothétique, et vous l'exposer comme une supposition, afin de me protéger, en disant que si un tel plan a fonctionné, la logistique serait parfaite car c'est une manière totalement sécurisée de franchir toutes les sécurités, les barrières douanières, les frontières internationales, et tous les contrôles habituels. Elle est parfaite, comme on se sert des valises diplomatiques pour transférer des armes et des munitions entre les consulats. C'est tout le temps comme ça que ça se passe.

PC - Diriez-vous que vous êtes un physicien ?

HD - Oui. J'ai aussi d'autres spécialités, mais oui, je suis un physicien. Et je suis spécialisé dans les systèmes. Livermore est un endroit qui me convient, on est entouré de professionnels. Vous savez, ils ne font pas semblant.

PC - Que pouvez-vous dire sur l'état actuel de la physique dans le complexe militaro-industriel ?

HD - Elle est en avance de douzaine d'années sur la physique traditionnelle qui est publiée dans des revues sur la place publique. Des projets en cours traitent de sujets au delà de la croyance ou de l'expérience, au delà de l'imagination, de beaucoup de physiciens du domaine public.

PC - Pouvez-vous nous donner des exemples ?

[une longue pause]

HD - Il y a un projet au Livermore dont le nom est Shiva Nova, qui utilise des lasers géants en séries. Ce sont des lasers énormes, des condensateurs énormes, beaucoup de terawatts d'énergie, dans un bâtiment construit sur des ressorts géants [il étend ses bras pour en figurer la taille], tous concentrés sur un point minuscule. Ceci crée une réaction de fusion qui reproduit certaines conditions semblables à celles qu'on obtient dans les essais d'armes nucléaires. C'est comme un essai d'arme nucléaire en laboratoire, et la collecte de données est extrêmement riche à partir de ce point où toute l'énergie est focalisée.

Le problème est que toutes les expérimentations à très haute énergie comme celle-ci créent des déchirures dans le tissu spatio-temporel. Ceci a déjà été observé par le passé dans le cas d'Hiroshima et de Nagasaki, et vous pouvez même le voir dans les vieux films. Recherchez ce qui ressemble à une sphère d'énergie en expansion, et je peux aussi vous envoyer un lien qui vous le montrera. Le problème en créant des déchirures dans le continuum, qu'elles soient grandes ou petites, c'est que ça permet à des choses de rentrer que vous ne voudriez pas voir là.

PC - Des choses rentrent ?

HD - Des choses rentrent. Des choses que tous nous connaissons bien et dont il est amplement question sur le web. Des êtres, des influences, et toutes sortes de bizarreries, et je peux vous dire que ça a créé de gros problèmes.

PC - Quel genre de problèmes ?

[pause]

HD - Le problème c'est leur présence et tout ce qui s'ensuit. L'autre problème est que si vous créez des déchirures dans le continuum vous perturbez l'écoulement du temps lui-même, que vous le vouliez ou non. Il y a eu des tentatives de régler ce problème, et tout ce qui en a résulté c'est un chevauchement complexe de boucles temporelles. Certains ETs essayent de nous aider, et d'autres, d'autres ne le font pas. Lorsqu'on envisage les futurs, on peut seulement parler de futurs probables et possibles. Tout ça est extrêmement complexe et très hautement classifié. Fondamentalement, nous sommes dans un chaos monumental. Nous avons ouvert la boîte de Pandore, en commençant par le projet Manhattan, et nous n'avons pas encore trouvé le moyen d'assumer les conséquences.

PC - Le problème des chronologies multiples évoque l'information rapportée par Dan Burisch, pouvez-vous développer davantage ?

[il fait un signe de la tête]

HD - J'ignore tout de ce sujet.

PC - OK. Nous vous enverrons les liens afin que vous puissiez voir les entretiens. Mais ce que vous dites corrobore également l'information rapportée par "M.X" sur le site Web du Projet Camelot. Avez-vous vu ou avez-vous lu ces entrevues ?

HD - Non, que dit-il ?

PC - "M.X" est un archiviste qui pendant un semestre a eu l'occasion de travailler sur des documents, des films, des photos et des objets classifiés, au milieu des années 80 où il travaillait sur un projet spécial avec un contractant de la défense. Il a déclaré avoir lu que la principale raison de l'intérêt des E.T. envers nous était à cause des essais nucléaires et de la menace des armes nucléaires en général.

HD - Ca me paraît correct. Sauf que seulement seulement un ou deux groupes E.T. sont préoccupés par les armes nucléaires, il ne le sont pas tous.

PC - OK. Que pouvez-vous ajouter en ce qui concerne le problème de chronologie ?

HD - Juste qu'il n'est pas résolu. Le risque, vous comprenez, est que chaque fois que nous essayons de le résoudre, il rend le problème plus complexe. Ca ne cesse de s'aggraver.

PC - Est-ce que les aliens - ou certains d'entre eux - sont des voyageurs temporels ? C'est ce que nous dit Dan Burisch.

HD - Oui.

PC - Connaissez-vous le Projet Montauk ?

HD - Ca a causé un énorme problème, et ça a produit... ça a créé une boucle de 40 ans.

Je ne sais pas pour Al Bielek. Je crois qu'une partie de son information est suspecte. Mais quelquechose de ce genre s'est effectivement produit, il en est de même pour l'Expérience de Philadelphie. John Neumann était très impliqué dans tout celà.

PC - Et Tesla, et Einstein ?

HD - Je ne sais pas. Mais Neumann... [il hoche la tête]

PC - Montauk est réel ?

HD - Oui. C'était un désordre complet. Ils ont créé une rupture temporelle que nous ne sommes toujours pas en mesure de réparer. Maintenant, sachez que pour comprendre le phénomène, il faut également se référer au Projet Rainbow, aux Stargates... c'est aussi là-dessus qu'ils travaillaient. Mais certains des rapports sur Montauk qui sont publiés sur le web ne me paraissent pas convaincants. J'ai vu certaines des photos du matériel qu'ils étaient censés avoir utilisé, et c'est n'importe quoi, juste un bric à brac.

PC - [Bill] J'ai toujours eu un problème avec l'idée des portails temporels parce que je ne vois pas comment ou pourquoi ils resteraient en position fixe sur la planète, localisés en un certain endroit, tandis qu'elle déplace dans l'espace. Si un portail était créé dans le continuum, on devrait s'attendre à ce qu'il soit abandonné à lui-même, quelque part mais très rapidement, tandis que la terre tourne sur son orbite, et il y a aussi le fait que le système solaire lui-même évolue dans la galaxie selon une périodicité considérable. Je veux dire par là que tout est en mouvement, en permanence, tout le monde sait ça. Pouvez-vous nous expliquer ce point ?

HD - Non, je ne le peux pas... mais je comprends ce que vous voulez dire; les portails sont fixés dans des endroits spécifiques, comme s'ils étaient ancrés sur cette planète. Ca fonctionne de cette façon. Pourquoi ne les laisse-t-on pas aller ou comme dériver par rapport à nous, je n'en ai aucune idée. Peut-être sont-ils gravitationellement ancrés d'une manière quelconque. Votre conjecture est aussi recevable que la mienne.

Un des portails nous relie à Mars, et c'est une connexion stable, quelles que soient les orbites de la Terre et de Mars. Nous y avons établi un base au début des années '60. En fait, nous avons un certain nombre de bases.

PC - Ainsi nous avons déjà exploré Mars...

HD - Bien sûr, depuis longtemps. Avez-vous vu Alternative 3 ?

PC - Oui.

HD - Il y a une part de vérité dans ce film. La vidéo du posé sur Mars était une mascarade, et d'autres parties également, mais il y a du vrai là-dedans.

PC - Pouvez-vous nous en dire plus, en tant que physicien travaillant sur ces projets ?

HD - OK. Ceci peut vous intéresser si vous avez un bagage en physique. Vous savez ce qu'est un signal non-localisé, oui ? (non-localité quantique). Quand deux particules éloignées dans l'univers peuvent apparemment communiquer l'une avec l'autres simultanément, quelle que soit la distance. Des dispositifs de communication ont été réalisés pour communiquer à travers de vastes distances et également localement en usant d'une méthodologie qu'il est impossible d'espionner, parce qu'il n'y a rien qui voyage entre les deux dispositifs qui puisse être intercepté. C'est impossible à interpréter, ou craquer ou écouter clandestinement parce qu'aucun signal ne voyage réellement, donc il n'y a aucun signal qu'on puisse intercepter ou décoder. Ca ne fonctionne simplement pas comme ça.

Ce qui est remarquable, c'est que ces dispositifs sont en fait très simples à construire. Vous pouvez bricoler deux circuits, sur deux petites planches à pain, en utilisant des composants bon marché qu'on peut se procurer partout, et vous les ferez communiquer entre eux de cette façon. Vous pouvez en fabriquer si vous savez comment faire.

PC - Y a-t-il d'autres applications en-dehors de la communication ?

[pause]

HD - Oui.

PC - Que pouvez-vous nous dire à ce sujet ?

HD - Voilà. Oh, je dois dire que je ne me suis pas rendu compte au début que vous étiez également le type qui a créé le site Web de Serpo. Laissez-moi seulement vous dire que le nom n'était pas celui-là. Et je doute que le voyage ait pris neuf mois. Ce n'est pas comme cela qu'ils s'y sont rendus.

PC - Vous voulez dire que le voyage fut instantané ?

[pause]

HD - Je ne pense pas ils ont voyagé comme ils disent l'avoir fait sur le site Web de Serpo. Peut-être qu'il y a eu d'autres programmes. Il a pu y en avoir eu beaucoup. Mais les voyages sur de grandes distances se réalisent en utilisant des portails. Toute autre moyen est vraiment... simplement inefficace.

PC - Vous voulez dire qu'ils ont utilisé des Stargates ?

HD - Je pense que vous pourriez les appeller comme ça, oui.

Je doute également que le système soit Zeta Reticuli. Je pencherai plutôt pour Alpha du Centaure. Je pense que vous en avez parlé sur le site.

PC - Avez-vous une raison pour justifier ce choix ?

HD - Bon, Zeta 1 et 2 sont très éloignés l'un de l'autre. Alpha du Centaure et Promixa du Centaure sont très rapprochés. Alpha du Centaure a un système solaire assez semblable au nôtre, mais plus ancien. Les planètes décrivent des orbites stables. Il y a trois planètes habitées, la seconde, la troisième et la quatrième. Non, pardon, la cinquième, je pense. Seconde, troisième et cinquième.

PC - C'est étonnant ! Vous l'avez découvert dans le cadre de votre travail ?

HD - Oui. C'est connu. Il est relativement facile de s'y rendre, c'est à moins de cinq années-lumière, et c'est, comment dire, la porte à côté. Les... gens.. ils sont très semblable aux humains. Ce ne sont pas des Gris, ils sont comme nous. La forme humaine est très commune dans l'univers.

PC - [Bill] Est-ce que l'une des planètes est désertique ? C'est ce que j'ai vu sur la photo que j'ai décrite. Deux soleils se couchant sur un paysage désertique. Ca m'avait vraiment secoué. [Voir cet article sur le site Web de Serpo]

HD - Oui, c'est celà. Une planète désertique.

PC - Wow. Êtes-vous au courant du Projet Looking Glass ?

HD - Ca me dit quelquechose...

PC - C'était une sorte de technologie dont Dan Burisch nous a parlés, qui permettait de voir dans le futur. Avez-vous été impliqué dans ce genre de choses ?

HD - OK, ce n'est pas nous qui avons développé cette technologie. Elle nous a été donnée, ou bien elle provient d'un vaisseau que nous avons récupéré. Je n'ai pas travaillé là-dessus.

PC - Nous avons entendu dire qu'ils ont construit un Stargate à Los Alamos. Êtes-vous au courant ?

[Il nous regarde sans répondre, avec un léger sourire énigmatique]

PC - Que pouvez-vous nous dire au sujet de Los Alamos ?

HD - Il y a un site Web de Los Alamos, je vous enverrai le lien, et alors vous pouvez faire une recherche avec les termes « bouclier gravitique » et ce genre de choses. Tout y est. [Note : le site Web est http://lanl.arxiv.org.]

Maintenant, ces documents ont peut-être été rendus accessibles par erreur. Vous pourriez conseiller à vos lecteurs d'archiver les pages qu'ils auront trouvées avant qu'elles soient retirées du Web après cette diffusion. Mais en ce moment vous pouvez les voir de vos propres yeux.

Je ne vois pas ce que je pourrais rajouter.

PC - Que pouvez-vous nous dire au sujet de la présence ET ?

HD - Regardez le film Wavelength. Il est basé sur une histoire totalement vraie. Est-ce que vous l'avez vu ? C'est basé sur un incident qui a eu lieu à Hunter Liggett. Ca vaut le coup.

PC - Non. Où se trouve Hunter Liggett ?

HD - A 90 miles au sud-sud-est de Monterey, en Californie. A l'époque j'ai commencé par être affecté à fort Ord.

J'y ai travaillé au début des années 70, quand j'étais dans l'armée, et je travaillais pour le CDCEC, qui signifie 'Combat Developments Command Experimentation Command'. Vous pouvez chercher de ce côté.

Nous testions toutes sortes de dispositifs, et nous vivions en pleine nature. Nous portions très souvent des lunettes de protection contre les lasers et on nous dilatait fréquemment les pupilles pour s'assurer que nous n'avions pas des brulûres de rétines. Certaines têtes de bétails ont même porté des lunettes adaptées ! C'était une des scènes parmi les plus étranges que vous pourriez imaginer.

Bon, il s'est produit quelque chose un jour où nous étions occupés à nos tests. Un disque est apparu dans le secteur et il s'est tenu en l'air, immobile, puis il s'est placé juste devant nous, en plein milieu d'un champ. Alors [pause] nous avons abattu cette saleté d'objet.

PC - Vous avez abattu un disque ?

[il secoue la tête]

HD - Nous n'aurions jamais du faire ça. Personnellement je n'y étais pour rien, mais le groupe l'a fait. Nous avons à notre disposition toute une panoplie de gadgets sophistiqués et je pense qu'ils ont paniqué et se sont crus dans un film ou je ne sais quoi. Le disque était endommagé et il a été capturé, et aussi ses occupants, et je les ai aperçus très brièvement. C'étaient de petits humanoïdes, comme des enfants, et sans cheveux. Ils avaient de petits yeux, pas de grands yeux en amandes. Je pense que personne n'est au courant de cette histoire. Pour autant que je sâche, ce n'est pas sur Internet.

PC - C'est incroyable. Je n'ai jamais entendu parler de cet incident.

HD - La plupart des autres témoins se sont retrouvés au Vietnam et beaucoup ont été tués. Il se peut que je soie le seul témoin survivant... Je ne sais pas.

Le reste de l'histoire est dans un film de science-fiction dont le titre est Wavelength, et qui a été diffusé au début des années 80. Je n'en ai jamais entendu parler jusqu'à ce que je tombe dessus des années plus tard, en Arizona. Est-ce que je vous ai déjà raconté ça ? [il rit, pour la première fois]

Quand j'ai vu la vidéo, je m'attendais, vous savez, à un divertissement léger qu'on s'accorde avec une ou deux bières, mais je veux dire, j'en suis resté la bouche ouverte. Le début du film décrit très clairement et précisément l'incident, et le reste du film est très prôche du reste de l'histoire, y compris l'utilisation d'une base abandonnée de missiles Nike dans le sud Californien pour le stockage.

Procurez-vous ce film (*). Pratiquement tout y est véridique. J'ai été stupéfié quand je l'ai vu. La personne qui l'a écrit doit avoir été là, ou a connu quelqu'un qui était là. Mais je ne sais pas qui.

J'ai eu une véritable photo d'alien par le passé. Je l'ai montrée à quelqu'un, une femme, une femme très douée, qui était une microbiologiste employée par une des agences. Elle a eu la frayeur de sa vie. J'avais du mal à le croire. Elle n'a tout simplement pas voulu assumer cette situation. Et je vous dis ça parce que ça montre que le public, même de formation scientifique, n'est pas prêt à recevoir cette information à être libéré. Et cette personne était vraiment brillante. Son intelligence ne l'a pas empêchée de paniquer, elle a carrément refusé de savoir. Elle était juste, vous comprenez, totalement paniquée.

PC - Avez-vous toujours la photo ? Pouvons-nous la voir ?

HD - Je ne sais pas. J'ai du la ranger quelque part, et si je la retrouve, je vous l'enverrai.

PC - Pouvez-vous la décrire ?

HD - On y voyait un petit être à la peau sombre, genre noire avec des rides. Il était le seul survivant d'un incident. Mais il est mort peu après. Il portait un costume auto-guérisant, euh… auto-réparant. C'était un genre de tissu, ou quelque chose, qui se réparaient tout seul. Et il portait un objet qui était une sorte de dispositif de télécommande, et qui lui a été retiré.

PC - Il était le survivant d'un accident ?

[pause]

Non.

PC - C'était un voyageur temporel ?

HD - Vous êtes au courant de tout, n'est-ce pas ?

PC - Non, mais c'est vous qui nous apportez des précisions.

HD - Je veux dire, c'est tellement incroyablement compliqué. C'est d'une complexité telle qu'on doit se demander si quelqu'un a vraiment une vue d'ensemble. La plupart des agences ne savent pas ce que savent les autres agences, et tout est si bien compartimenté jusqu'au trognon. Personne n'évoque ces choses devant qui que ce soit. Des projets parfois complets sont reproduits pour Dieu sait combien de milliards parce qu'on ignore qu'un autre projet est en cours, et personne n'en parle. Je veux dire, je suis un scientifique, et les scientifiques ont parfois un bras attaché derrière leurs dos parce qu'ils ne peuvent pas communiquer librement. En fait, ils ne peuvent pas communiquer du tout [rires]. Et il y a des douzaines, des centaines de projets classifiés, je veux parler des plus importants. C'est un bordel total.

Comprenez, il y a beaucoup de groupes d'E.T., sans compter nos propres ancêtres qui en font partie. Il y a des boucles de temps dans des boucles de temps, et c'est un fichu bordel. Il faudrait un Q.I. de 190 pour s'en faire une idée.

PC - Parlez-nous des boucles temporelles. D'ailleurs, nous aimerions vous demander à nouveau…. vous n'avez pas entendu parler de Dan Burisch ?

HD - Pas que je me souvienne. Ca ne me dit rien.

PC - Nous l'avons interviewé le mois dernier. Il était à côté de John Lear sur la page Web.

HD - J'ai vu votre entrevue avec John Lear, qui parlait des photos de la Lune et comment elles sont retouchées. La NASA fait ça tout le temps. C'est un caractère, soit dit en passant. J'aimerais bien le rencontrer un jour.

Ce que peu de gens savent c'est que les constats des radars du service météo national sont également retouchés, de sorte que certaines images de radar ne sont pas diffusées. Ca ne veut pas dire qu'on les retouche à la main. Les images des radars sont électroniquement filtrées en utilisant un logiciel. Certaines de ces traces sur les radars sont énormes. En outre, le radar pour la météo n'enregistrera pas les formes qui se déplacent au-delà d'une certaine vitesse, environ deux mille miles à l'heure. Mais il reste des traces qui doivent être enlevées.

PC - Les Ovni(s) ?

HD - Bien sûr. Ils sont souvent invisibles à nos yeux, mais sont couramment détectés par les radars. Ils sont également évidents dans l'ultra-violet... Je ne pense pas que beaucoup de personnes soient au courant de ça.

PC - Que pouvez-vous nous dire au sujet des boucles de temps ?

HD - OK. [longue pause]

La situation avec des boucles de temporelles est qu'il y a un grand nombre de chronologies parallèles, beaucoup de branches. Il n'y a aucun paradoxe. [il nous fait un dessin]. Si vous revenez temps et tuez votre grand'père, c'est le paradoxe du grand'père dont tout le monde parle, mais il n'y a pas de paradoxe. Quand vous revenez et changez le passé, il se crée une autre chronologie, qui est une nouvelle branche de l'originale. Dans cette chronologie, vous ne naîtriez pas et n'existeriez pas, de sorte que cet aspect du paradoxe est vrai. Vous comprenez ? Mais dans cette chronologie, celle dans laquelle vous êtes ici et maintenant, vous existez, et continuez à vivre. Il n'y a aucun paradoxe. C'est simple... Vous comprenez ? Vous devez considérer qu'il existe différentes branches d'une sorte d'arbre temporel. Ca ne viole pas les principes. Tous les événements futurs sont des possibilités, pas des certitudes. C'est assez important, une importante... nuance. C'est vraiment tout que je peux dire à ce sujet.

PC - Savez-vous quelque chose au sujet des chemtrails ?

HD - OK. Les chemtrails ont été développés par Edouard Teller et consistent fondamentalement à ensemencer des milliers de tonnes de microparticules d'aluminium sur la couche supérieure de l'atmosphère pour essayer d'augmenter l'albedo de la planète, sa réflectivité, comme une tentative de limiter le réchauffement planétaire. Par le passé, des microparticules d'or, d'or véritable, ont été employées dans une situation semblable sur une autre planète, mais je suppose qu'ils disposaient d'une quantité d'or, et nous utilisons l'aluminium à la place. Le réchauffement planétaire est dû en partie à de l'effet de serre, et cela aggrave certainement les choses, mais cela tient surtout à un accroissement de l'activité solaire. L'activité solaire est le vrai problème.

PC - Pourquoi cette information n'est-elle pas dans le domaine public ? Les gens devraient savoir et il semble qu'ils veuillent savoir, et la sécurité nationale n'est pas menacée si ce que vous dites est vrai.

HD - Scientifiquement, c'est juste un pari. On comprend mal ce qui se passe. Ca peut marcher, ou peut-être pas. Ca pourrait facilement faire empirer les choses. Il pourrait également y avoir des effets secondaires sur la santé, sur le climat, ou Dieu sait ce quoi. Ca affecte toute la planète et il s'agit d'une décision unilatérale et non-démocratique, déconnectée du processus politique ou démocratique, qui a permis de lancer un énorme projet spécial de nature technologique qui concerne chaque habitant sur Terre. Si ce n'est pas un sujet de controverse, je ne sais pas ce qui le serait. La solution est donc de le maintenir secret.

PC - Est-ce que va fonctionner ?

HD - Je ne sais pas.

PC - Est-ce que c'est également lié aux guerres climatiques ?

[pause]

HD - Oui, il y a des guerres climatiques. L'Armée de l'Air maîtrisera le climat d'ici deux ans.

PC - Que pouvez-vous nous en dire ?

HD - Lisez le Rapport de la Montagne de Fer. C'est en grande partie véridique. Je travaillais avec un groupe à [______]. Ils nous ont fait venir et nous ont distribué un rapport. Etrangement, ça n'était même pas relié à nos propres travaux, et c'est apparu comme ça, surgi de nulle part, et aucun de nous ne s'y attendait. Le type a dit, et je ne l'oublierai jamais parce que ça m'a marqué pour son côté malsain : "Il y a les loups et il y a les moutons, et nous sommes les loups." Alors ils nous ont dit d'aller lire le rapport ailleurs, et c'était celui-là.

Nous n'avions pas le choix, et on ne nous propose toujours pas d'alternative. Leur façon de voir est que nous sommes trop nombreux, et, vous savez, ils ont raison. C'est vrai. Alors ils se sont dit qu'il fallait en éliminer et ils se sont mis à planifier des solutions dans ce but. Il m'arrive de penser que ce ne doit pas nécessairement se passer comme ça. En plus de ce que j'ai mentionné jusqu'ici au sujet des problèmes de continuum spatio-temporel, le problème est celui du surpopulation. C'est aussi simple que ça. Il y existe des programmes pour réduire la population globale dans l'intérêt général. Croyez-le ou non, leur intention est positive. Ca a été mis en place par Kennedy à l'époque. La RAND Corporation était impliquée, et l'un des Rockefellers, je ne me rappelle pas lequel, probablement Laurance, je pense.

PC - En exterminant des gens ?

HD - Fondamentalement, c'est le but. Des virus artificiels ont été créés en utilisant un certain nombre de procédés, ils sont difficiles à détecter ou identifier, et il est pratiquement impossible d'en guérir. Les personnels médicaux dans le domaine public ne peuvent pas identifier ce qui se passe.

PC - Qu'en pensez-vous personnellement ?

HD - Je suis très partagé. [pause]

En tant qu'être humain de chair-et-sang, je suis consterné. En tant que scientifique entraîné à regarder les choses avec le recul nécessaire, en considérant la vue d'ensemble, je dois dire que je peux comprendre le concept.

Vous devez comprendre que je suis pas en train de défendre ou de légitimer cette chose. J'apporte juste un commentaire dans une perspective scientifique abstraite. Mais les problèmes auxquels nous sommes confrontés sur cette planète sont si énormes que très peu de gens ont la formation ou l'expérience pour avoir cette vue d'ensemble, pour intégrer tous les paramètres.

Ma situation était différente, et j'ai eu la chance de voir beaucoup de choses en raison de la nature de mon travail. La plupart des personnes n'on pas cet avantage. Mais j'ai travaillé avec bon nombre d'agences, et j'ai la vue d'ensemble.

Savez-vous qu'il est légal d'expérimenter des agents biologiques et chimiques contre des citoyens des Etats-Unis ? C'est légal. Vous savez, tout ce que ça requiert est d'obtenir l'approbation du maire de la ville, ou son équivalent dans n'importe quel secteur. Ou d'un certain fonctionnaire représentatif. Personne ne sait celà, mais chacun peut le vérifier. Jetez un coup d'oeil là-dessus. C'est bien enfoui quelquepart parmi les textes de lois, mais c'est tout à fait accessible. En toutes lettres.

PC - Vous avez révélé un tas de choses extraordinaires dans cet entretien. Quel est le message le plus important que vous aimeriez faire passer ?

HD - Comprenez moi, je ne veux pas choquer qui que ce soit, mais je ne suis pas optimiste. Les problèmes auxquels nous sommes confrontés sur cette planète sont énormes. Je ne crois pas que la plupart des civils soient prêts à affronter ou capables de comprendre toute la subtilité et l'étendue de phénomènes aussi complexes. Ils ont déjà pas mal de difficultés à maîtriser les aléas de leurs vies quotidiennes, et ces problèmes se situent à un niveau complètement différent. La surpopulation est vraiment la plus grande question. Tous les autres problèmes y sont rattachés.

Vous voyez, je peux comprendre les militaires qui prennent les affaires en mains. Si une divulgation totale devait intervenir concernant l'ensemble de ces problèmes, en exposant toutes les solutions envisagables, pensez-vous vraiment que certains d'entre nous s'en trouveraient mieux ? A mon avis ça ne serait probablement pas le cas. Ca compliquerait seulement les choses un peu plus.

Mais profondément en moi-même, j'estime que chacun devrait savoir ces choses, sinon je ne serais pas ici en train de parler avec vous. Le message essentiel que je veux faire passer pour conclure, c'est que j'espère réellement et veux croire qu'en tant que peuple nous pouvons parvenir à surmonter tout ceci, mais parfois je me réveille à nouveau rempli de doutes, tandis que profondément en moi je désire que tout le monde sache ces choses importantes qui nous sont cachées. Mais parfois je me demande... Vous ne savez pas ce que je ne vous ai pas dit.

_____________________________

Le 27 septembre, trois semaines après les réunions initiales, et après que nous l'ayons vivement incité à visionner l'entrevue en trois parties de Dan Burisch sur le site Web du Projet Camelot, nous avons reçu l'E-mail suivant. Il est cité in extenso.

Dan Burisch dit toute la vérité.
Je le confirme.
le
s lignes temporelles et tout le reste
Meilleurs souhaits

(*) Wavelength (1983) est un film de science-fiction à petit budget, écrit et réalisé par Mike Gray, avec Robert Carradine, Cherie Currie, et Keenan Wynn : l'histoire d'un jeune couple qui découvre des aliens semblables à des enfants, retenus par le gouvernement US pour des expérimentations dans une base souterraine. Musique de Tangerine Dream. Wavelength

Sur le Forum OM, au 10 octobre, les commentaires sont déjà nombreux, et plutôt encourageants. Les deux points faibles, du moins ceux qui concentrent les attaques des sceptiques, sont la dispersion d'aluminium et la guerre projetée entre la Chine et les Etats-Unis. Concernant le premier point, Tlaloc a émis cette supposition :

"Peut-être que cette histoire d'aluminum tient la route, ça expliquerait la multiplication des maladies d'Alzheimer, parce qu'on serait amenés à en respirer; et des quantités anormales de dépôts d'aluminum sont présentes dans le cerveau des personnes affectées."

Quant à cette allusion : "Par le passé, des microparticules d'or, d'or véritable, ont été employées dans une situation semblable sur une autre planète", il doit s'agir de la planète Nibiru, telle que raconté par Zecharia Sitchin d'après les tablettes sumériennes.

Tous les participants sont intrigués par le film Wavelength et s'activent à rechercher des copies disponibles sur le web.

Bill Ryan m'adresse le 11 octobre un complément d'informations :

"La publication de l'interview de 'Henry Deacon' a eu un impact considérable, mais notre site a été assailli de requètes frauduleuses : imagine 10 ou 20 ordinateurs des autorités US émettant des requètes sans discontinuer et le serveur sera sur les genoux. C'est exactement ce qui s'est produit. Aussi notre priorité est actuellement de mettre en place notre propre serveur.

L'attitude récente de Kit Green a servi de révélateur. Kit est CLAIREMENT en train de brouiller les cartes, et il le fait délibérément.. Marilyn Ruben est une femme intelligente (elle est aussi officier de police) et elle est sûre à 100% que Kit agit sur ordres pour infiltrer et semer la confusion. Ceci est très important et démontre que Kit est toujours en service, avec pour mission de discréditer l'affaire Serpo.Comme tu as pu le voir, je l'ai confronté assez durement à ce sujet. Au début il s'est montré hostile (envers moi) puis de nouveau amical, et il a finalement accepté de nous consacrer une journée si nous souhaitions aller le rencontrer à Washington. C'est ce que nous allons faire prochainement."

Parmi les autres projets à court terme de Bill et Kerry, du moins ceux qui ont déjà été évoqués publiquement, il y a cette prochaine rencontre avec Clark C. McClelland (Ancien Opérateur pour les engins spatiaux, et la série des Navettes, au Centre Spatial Kennedy, en Floride - de 1958 à 1992), auteur de "The Stargate Chronicles", dont il livre quelques extraits sur son site en attendant sa publication :

http://www.stargate-chronicles.com/ksc_release.html

Ingénieur Aérospatial et Assistant Technique du Responsable de la Mission Apollo, il a travaillé sur 622 lancements, dont ceux de la Navette et de la Station orbitale. Il faut lire en détails ce que Werner Von Braun lui avait confié de sa visite à Roswell, juste après le crash : "Il m'a raconté que le vaisseau ne semblait pas fait de métal, au sens où nous l'entendons sur Terre. Sa consistance était plutôt biologique, comme la peau. Les corps des occupants avaient été temporairement installés sous une tente médicale. Ils étaient petits, plutôt frêles, des têtes assez grandes, avec de grands yeux. Leur peau était grisâtre, et de texture reptilienne. Von Braun m'a donné cette précision que cette peau ressemblait à celle des serpents à sonnettes qu'il avait vu à plusieurs reprises à White Sands. Son examen des débris l'avait laissé perplexe : c'était comme de l'aluminum coloré, très fin, ce qui faisait penser à des emballages de chewing gum. Très léger, et extrêmement résistant. L'intérieur de l'engin était pratiquement dépourvu de tout équipement, comme si les créatures et le vaisseau formaient un ensemble."

En 1992, Clark McClelland a été renvoyé sans préavis de la NASA, parce qu'"il savait trop de choses concernant les Ovni" : "J'ai été convoqué au Bureau des Astronautes, à Cap Kennedy, ils m'ont retiré mon habilitation top-secret, ont confisqué mes effets personnels, mes instruments, ma combinaison d'astronaute (parce qu'il lui arrivait de participer en doublure à des essais au sol), etc., et il m'ont raccompagné vers la sortie sous bonne garde. Je n'ai pas été autorisé à saluer mes collègues avec lesquels j'avais partagé tant d'années.

Je me suis donc résolu à ouvrir un site web, pour révéler ce que j'ai appris tout au long de ces années (j'ai vu une créature alien embarquée dans la la soute d'une navette, des Ovni sur la Lune, etc...).

La question demeurait suspendue depuis plusieurs mois : "Comment un internaute malveillant peut-il réussir à obtenir une adresse email confidentielle, ou très réservée ?" - autrement dit, l'adresse d'un acteur de la Saga Serpo, mais qui ne figure jamais parmi les destinataires directs... Ufonaut, le 12 octobre, nous apporte cette réponse technique : "Je tiens à ce que tout le monde sâche comment ZepTepi a procédé, par exemple dans le cas récent de Marilyn Ruben - il a subrepticement utilisé le service payant proposé par 'ReadNotify' en envoyant ses courriers à Marilyn." Ce qui se passe alors est instructif pour l'ensemble de nos propres communications électroniques :

Un exemple avec le logiciel similaire "DidTheyReadIt" (qui signifie "Est-ce qu'ils l'ont lu", et dont l'abonnement coûte entre 25 et 70 dollars par an) -

Lorsque vous envoyez un message en ajoutant comme second destinataire ".didtheyreadit.com", le message va être traité par la société en question, qui lui ajoutera une image invisible de 1x1 pixel, résidant sur son propre serveur. Votre destinataire ne s'apercevra de rien, mais désormais toutes ses manipulations du message vous seront rapportées : quand le message à été ouvert, combien de fois il a été relu et à quels moments précis, s'il a été ouvert depuis une autre machine, quelle est l'adresse IP et la localisation géographique de ceux qui l'auront reçu par transfert... Parce que, surtout, ce mouchard vous permettra de connaître les adresses emails de toutes les personnes auxquelles votre victime aura fait suivre ce courrier !

Parmi les moyens simples de se prémunir contre ces attaques, il est bon d'apprendre à lire les en-têtes des emails, de désactiver l'affichage automatique des images dans votre messagerie, et/ou d'ajouter une règle de filtrage qui envoie chaque message contenant l'adresse .didtheyreadit.com (ou .ReadNotify) directement dans la corbeille (ou dans un répertoire adéquat pour l'analyser ensuite).

Quand on lui a posé la question, ZepTepi a avoué qu'il utilisait "de temps en temps" ReadNotify... Le procédé est donc simple : ZepTepi adresse un courrier à Victor Martinez, destiné à le perturber; ensuite il sera discrètement notifié des adresses privées auxquelles Victor aura transmis ce message pour solliciter un avis, des conseils...

Quoiqu'il ait pu faire jusqu'ici, ZepTepi n'en a pas moins proposé un arrêt des hostilités entre les forums Reality Uncovered et Open Minds. Il a écrit à JakeReason : "Cette bagarre incessante devrait cesser. Je pense que nous devrions finir par nous entendre. Même si de nombreux ponts ont été coupés - rien n'est impossible, si chacun fait un geste."

Mais on peut également voir dans cette main tendue le fait que ses manoeuvres frauduleuses étant maintenant exposées, ZepTepi a compris qu'il venait de perdre la face : la communauté des internautes peut tolérer certains écarts, comme des attaques personnelles ou une certaine dose de mauvaise foi, mais pas les atteintes à la vie privée. La défense de ZepTepi consiste à dire que le service ReadNotify n'est pas illégal... mais la grande majorité des internautes, qui sont très attachés aux questions d'éthique, ne le suivront pas sur le terrain juridique.

Jusqu'à présent, dans le chapitre consacré à la vision à distance, nous avions principalement cité Harold Puthoff, mais seulement évoqué le nom de son équipier, Russell Targ, cofondateur du laboratoire de recherches sur les capacités psychiques au Stanford Research Institute dans les années 70 et 80.

Russell Targ , en tant que physicien, fut un pionnier dans le développement du laser, pour des applications non-militaires, chez Lockheed Martin, dont il est maintenant retraité. Il vit à Palo Alto. "En 1995, la CIA avait mis fin au programme de recherches, estimant que les Etats-Unis n'avaient plus d'ennemis qui le justifie."

Il est l'auteur de plusieurs ouvrages sur les pouvoirs de l'esprit, dont "Limitless Mind : A Guide to Remote Viewing and Transformation of Consciousness". Il a cosigné "La Fin de la Souffrance", "Mind Reach : Scientists Look at Psychic Abilities", "The Mind Race : Understanding and Using Psychic Abilities", "Miracles of Mind : Remote Viewing and Spiritual Healing", et "The Heart of the Mind : How to Experience God Without Belief".

Jerry Pippin lui rend hommage en l'invitant à participer à l'une de ses émissions diffusées sur le Web. Trente années plus tard, Targ est toujours un porte-parole déterminé de la technique de Vision à distance - il estime que chacun, suivant un entrainement adéquat, peut y parvenir, même si certains seront finalement mieux disposés. La vision d'évènements futurs ne parait pas poser de problèmes particuliers. La vision du passé représente même une discipline à part entière, l'archéologie psychique. Russell Targ souligne à ce propos une difficulté assez particulière :

- "Il y a un petit problème pour vérifier l'exactitude de la vision des évènements passés - il est nécessaire d'obtenir une confirmation... et on ne sait pas toujours si l'expérimentateur a visualisé sa confirmation, ou s'il a vu le passé. Mais il est certain qu'on peut voir dans le passé, même dans un passé très reculé."

Le physicien aimerait diffuser au plus grand nombre un condensé des méthodes qu'il avait mises au point avec Puthoff au SRI. D'ailleurs :

- "de nombreux sujets qui ont fait partie des recherches dans le cadre des applications militaires sont toujours en activité, et poursuivent l'enseignement de la méthode". Il ajoute :

- "La vision dans le futur avait été testée avec succès, à l'époque, pour la spéculation en bourse, et c'est une pratique toujours assez prisée aujourd'hui dans certains milieux financiers."

- "Le phénomène de causalité est primordial; vous pouvez avoir une vision de votre futur, et néanmoins modifier quelquechose dans votre vie courante afin que ce que vous avez vu ne se produise pas."

L'interview se termine sur le phénomène d'influence à distance, avec plusieurs exemples d'applications dans le domaine de la guérison des personnes. Mais l'essentiel de son message tient en quelques mots : "Nous ne sommes pas que notre corps physique".

Le 18 octobre, c'est cette nouvelle qui agite les listes de diffusion et différents forums américains :

"Washington se réserve le droit d'interdire l'espace à des ennemis

WASHINGTON (AFP) - Le président américain George W. Bush vient d'adopter une nouvelle stratégie spatiale qui prône la "liberté d'action" des Etats-Unis et leur droit à interdire si nécessaire l'espace à tout pays "hostile aux intérêts américains".

"La sécurité nationale des Etats-Unis est dépendante de manière cruciale des moyens dans l'espace et cette dépendance va s'accroître", affirme le document stratégique publié récemment par la Maison Blanche.

Les Etats-Unis "prendront les mesures nécessaires pour protéger leurs moyens dans l'espace et interdiront si nécessaire à leurs adversaires l'usage de moyens spatiaux hostiles aux intérêts américains", selon le texte.

"La liberté d'action dans l'espace est aussi importante pour les Etats-Unis que la puissance aérienne et maritime", poursuit le document stratégique.

Le texte rejette également tout traité interdisant les armes dans l'espace: "Les Etats-Unis s'opposeront au développement de nouvelles législations ou de restrictions cherchant à interdire ou à limiter l'accès des Etats-Unis à l'espace ou à l'usage de l'espace".

M. Bush a donné son accord le 31 août à cette nouvelle stratégie et le document, qui remplace le précédent remontant à 1996, a été publié discrètement par la Maison Blanche le 6 octobre.

Le gouvernement américain assure que cette nouvelle stratégie n'est pas une première étape vers le développement et le déploiement d'armes dans l'espace. "Il ne s'agit pas d'un changement de politique", a déclaré le porte-parole de la Maison Blanche, Tony Snow à des journalistes à bord d'Air Force One.

"L'idée que la défense intervienne dans l'espace est différente de la notion de militarisation de l'espace", a-t-il ajouté.

Ces affirmations suscitent le scepticisme des experts. "Même si cette stratégie ne dit pas explicitement que les Etats-Unis vont détruire des satellites ou déployer des armes dans l'espace, il me semble qu'elle ouvre la porte à cela", a déclaré à l'AFP Theresa Hitchens, directrice du Centre d'information sur la défense.

Selon elle, cette analyse est confirmée par une série de documents publiés par l'armée américaine dans lesquels celle-ci ne cache pas ses intentions.

D'après Mme Hitchens, la nouvelle stratégie représente aussi un important changement par rapport à celle de l'administration Clinton par sa "vision beaucoup plus unilatéraliste".

"Dans cette stratégie, les Etats-Unis cherchent à établir leurs droits mais ne reconnaissent pas les droits des autres pays", estime-t-elle.

Les Etats-Unis disposent actuellement d'une véritable suprématie dans l'espace, alors que la Russie a perdu l'essentiel de ses moyens et que la Chine en est encore au stade des ambitions.

Les Américains sont les seuls capables d'utiliser les moyens satellitaires pour des opérations de combat et le font de mieux en mieux si l'on compare les guerres du Golfe, des Balkans, d'Afghanistan et d'Irak, avait souligné Michael O'Hanlon, expert à la Brookings Institution, lors d'une audition en juin devant le Congrès.

Mais la suprématie des Etats-Unis pourrait à l'avenir être menacée par d'autres pays. "Les Etats-Unis sont en particulier préoccupés par la Chine", juge Mme Hitchens.

Un avis partagé par M. O'Hanlon, qui avait toutefois souligné que les progrès de Pékin étaient pour l'instant "limités" et le resteraient dans les années à venir.

"Alors que la Russie et la Chine soutiennent une interdiction des armes dans l'espace, il paraît clair que les Chinois en même temps envisagent des moyens de nuire aux capacités américaines dans l'espace", estime Mme Hitchens.

Une menace sur laquelle Donald Rumsfeld avait insisté avant qu'il ne devienne secrétaire à la Défense. Il avait appelé à mieux protéger les intérêts américains pour éviter un possible 'Pearl Harbor de l'espace'."

L'activité du forum Open Minds se concentre actuellement sur deux domaines particuliers : l'analyse de l'échantillon d'"écriture Eben", reçu au printemps dernier, et la production de Pentagen évoquée dans le Message 19. Mais il ne s'agit que de spéculations, aucune avancée significative à rapporter pour le moment. Je le signale seulement parce qu'il est bon de noter que les participants ne se contentent pas d'attendre, des retours en arrière et des relectures amènent parfois un nouvel éclairage. Le 23 octobre, un participant, qui signe sous le pseudonyme de Rodin, revient sur l'instabilité du Pentagen, et pressent que la clé de son utlisation, dans le Dispositif Energétique, est son stockage dans l'hélium liquide à -268 degrés C... (le zéro absolu, à -273°, est l'état où l'activité atomique est suspendue). A celà s'ajoute l'information également relevée dans le Message 19, selon laquelle le récipient serait chargé en particules Gamma.

Cette veille ufologique et ouverte aux aspects technologiques, sur les sites et forums américains, permet quelquefois d'apercevoir ou de discerner des courants forts qui n'ont pas encore trouvé leur place dans l'information diffusée en Europe. Ainsi le jeune chercheur iranien Mohammad Mansouryar est-il pressenti comme le "nouvel Einstein" sur des dizaines de sites en anglais, quand on attend toujours de voir apparaître ne serait-ce que son nom sur un site francophone. Il est né en 1983, a étudié trois ans la physique nucléaire dans son pays, avant de se tourner vers l'occident.

Mansouryar ne poursuit à présent qu'un seul objectif, le voyage supra-luminique : il entend démontrer qu'on peut se déplacer par les trous de ver : "Quand on considère la distance à parcourir pour atteindre l'étoile la plus prôche, on réalise qu'il est vain de penser y parvenir en augmentant la vitesse... Par conséquent il faut trouver le moyen de réduire la distance."

Alors que des auteurs de science-fiction ont longuement théorisé sur l'utilisation d'hypothétiques trous noirs accomodants, l'iranien explique avec conviction qu'il est possible de créer une déformation spatio-temporelle et d'y naviguer comme dans un tube. "Le vaisseau disparait d'un endroit pour apparaître en un autre endroit."

Une interview de 7 pages sur le site "American antigravity", avec des schémas très abordables, n'attend que d'être traduite : http://www.americanantigravity.com/documents/Mohammad-Mansouryar-Interview.pdf

http://www.mansouryar.com/

Le documentaire de José Escamilla était attendu depuis plusieurs semaines. Un site web "officiel" avait préparé son lancement - http://www.theufomovie.com/ - bientôt relayé par quantité d'autres : "UFO : The Greatest Story Ever Denied" est enfin annoncé sur DVD pour le 15 Novembre prochain.

J'ai pu visionner le film ce 24 octobre : il commence par quelques exemples de prises de vue en infra-rouge, qui permettent de distinguer des objets invisibles à l'oeil nu. Par la suite d'autres documents montreront des objets en train de se matéraliser dans l'ultra-violet.

- Retour sur "La Bataille de Los Angeles" de 1942, où l'armée avait tiré plus de 1.500 obus, pour déclarer le lendemain qu'il ne s'agissait que des évolutions d'un ballon-sonde...

- Retour sur la déclaration du Professeur Allen Hyneck, envoyé par l'Air Force à Crystal Lake (Michigan), après une manifestation Ovni qui avait duré quatre heures, devant de nombreux témoins le 26 mars 1966, et qui concluait le lendemain à un phénomène de gaz des marais, mais seulement parce que le Pentagone lui avait ordonné de travestir la réalité. Par la suite, comme chacun sait, Hyneck deviendra l'un des meilleurs analystes du phénomène.

Le film nous explique que l'Air Force, faute de pouvoir maîtriser la situation, ni reconnaître publiquement son impuissance, s'était résolue à nier la réalité des Ovnis. Ce que résume ainsi l'un des participants : "Ils ont commis leur plus grande faute avec Roswell, au lieu d'annoncer la vérité, ils ont préféré l'enterrer."

Le documentaire fait une large part aux principaux témoins et acteurs qui ont permis le lancement du Projet Disclosure du Dr. Steven Greer. Dont cet aveu particulièrement troublant de Daniel Salter, Chief Master Sergeant de l'US Air Force, et membre de la NRO : "J'étais chargé d'aller persuader les témoins qu'ils n'avaient rien vu, et si ça ne suffisait pas, une autre équipe entrait en action pour les menacer, eux et leur famille, et faire en sorte de les discréditer. Et si celà ne fonctionnait toujours pas, alors une troisième équipe intervenait pour liquider le problème." Juste après cette séquence, il nous est rappellé le sort tragique du Secrétaire à la Défense James Forrestal, tombé du 16ème étage de l'hôpital à l'époque où il envisageait de révéler la vérité au public. Quelques jours avant son "suicide" il déclarait à ses proches : "Ils sont après moi, et ils ont l'intention de m'effacer".

A signaler particulièrement la séquence sur les images en haute définition transmises de la Lune par la mission Clémentine (la sonde fût lancée le 25 janvier 1994) : le documentaire présente une accumulation de 'floutages' très grossiers... qui ne sont pas dus au réassemblage des photos.

"Donna Hare avait un niveau d'accès aux dossiers secrets pendant qu'elle travaillait pour un entrepreneur de la NASA, Philco Ford. Elle témoigne qu'elle a vu une photo bien évidente d'un OVNI. Son collègue lui a expliqué que c'était son travail d'effacer des photographies de telles évidences d'OVNI avant qu'elle soient diffusées au public."

La conclusion est similaire, dans la démarche, au Projet Disclosure, avec une succession de témoignages sur l'énergie libre : les producteurs démontrent que le public est maintenu dans l'ignorance de solutions énergétiques abondantes et gratuites parce que les intérêts pétroliers sont au coeur de toutes les orientations.

Il est probable qu'un irréductible sceptique aurait préféré la forme d'un reportage suivi d'un débat, de ceux qui accordent une large part aux contradicteurs et retardent perpétuellement l'émergence de la vérité. Mais l'accumulation de témoignages, et la qualité des intervenants ne laisse aucune place au doute. La question qui demeure est de comprendre pourquoi les Représentants élus au Congrès se refusent toujours à les auditionner en séances publiques.

La sortie de ce documentaire, cinq ans après la trop discrète Conférence du Pen-Club en mai 2001, est comme une deuxième chance pour le Projet Disclosure de faire passer son message.

Une simulation du vaisseau de Roswell, d'après les témoignages de l'époque.

Le Colonel Philip James Corso

(22 mai 1915 - 16 juillet 1998).

Le 25 octobre, la chaîne CBS révèle que des documents classifiés provenant du Los Alamos National Laboratory ont été retrouvés sur trois clés USB d'un fournisseur d'amphétamines dans le cadre d'une opération anti-drogues.

"La Police a alerté le FBI; on a découvert que les documents confidentiels pouvaient avoir été fournis au dealer par une jeune femme de 22 ans sous contrat avec le LANL".

"Cet incident souligne d'importantes failles de contrôle et de sécurité dans le laboratoire qui travaille sur les armes nucléaires. Le Département de l'Energie avait pourtant conduit un programme de cinq ans tendant à supprimer les supports amovibles à Los Alamos, afin de prévenir ce genre de fuites".

Bill Ryan & Kerry Cassidy ont profité de l'occasion de mettre en ligne leur interview video de Ralph Ring le 27 octobre pour annoncer que désormais leurs productions seront mises à disposition sur Google-Video. Un bon moyen de parer aux attaques précédemment constatées qui paralysaient leur serveur original. Un site-miroir a également été ouvert à l'adresse http://projectcamelot.net.

Le 1er anniversaire de l'affaire Serpo approche... Pour fêter les 300 premières pages de cette chronique quasi-quotidienne, je me suis inscrit à la 4ème "Crash Retrieval Conference" - organisée par Ryan S. Wood - qui a lieu du 9 au 11 novembre à Las Vegas, avec pour orateurs : Stanton Friedman, le Dr. Bruce Maccabee, le Dr. Robert M. Wood, Linda Moulton Howe, Michael Salla, Richard Dolan, Paul Schatzkin, Peter W. Merlin, Michael Lindemann, George Knapp, Robert Wood, Nick Redfern, Frank Feschino, Stephen Bassett, et Matthew Thuney. (http://www.ufoconference.com)

Stephen Bassett est le fondateur du "Paradigm Research Group" et le Directeur éxécutif du X-PPAC (the Extraterrestrial Phenomena Political Action Committee). - http://www.paradigmclock.com

Son activité consiste à soutenir toute action visant concrètement à la Révélation. Après avoir soutenu le Dr. Greer en 1997 et 2001, et devant l'inertie des Représentants du Congrès, l'un de ses récents projets lancé le 13 janvier 2003 se nomme le "Citizen Hearing" - les audiences des citoyens - qui consiste à organiser une semaine de témoignages du public devant les membres de la Chambre et du Sénat, à Washington, DC. Le slogan de ce projet est ainsi formulé : "Si le Congrès ne fait pas son travail, le peuple doit s'en charger."

"Puisque le pays et le monde traversent des temps difficiles, Mr. Bassett va poursuivre son action en créant une large coalition basée sur la communauté des chercheurs/activistes du phénomène extraterrestre, qui soit capable de concerner la vingtaine de millions d'américains qui suivent attentivement le processus de la révélation. Le but est de former une structure politique de taille suffisante pour influencer les décisions gouvernentales dans le sens d'une reconnaissance de la présence extraterrestre."

http://www.paradigmclock.com/paradigmresearchgroup.html

Stephen Bassett

Au fond, il y a au moins une bonne raison qui explique pourquoi les Représentants du Congrès se sont toujours défilés, et qu'on attende en vain la tenue des audiences publiques : les témoins du Dr. Greer (http://disclosure.free.fr/rapport/temoins_secret.htm) - et d'autres - entendent bien qu'une totale immunité leur sera garantie par avance. Comment dans ce cas les milieux militaires pourraient-ils préserver le secret sur toutes sortes de recherches et de réalisations clandestines ? Ensuite il faudra nécessairement aborder la question du financement des opérations, avec l'argent des contribuables - et grâce à d'autres ressources, et détailler l'implication des industriels en charge des contrats avec le Pentagone et les différentes Agences, y compris celles "qui n'ont pas de nom"... et la plupart du temps sans même avoir eu besoin d'obtenir l'aval des élus du Congrès. En somme, ce serait le déballage organisé de soixante ans de mensonges.

Un complément biographique vient d'être publié, le 29 octobre, par le forum OM au sujet de John Lear. Il s'agit en fait d'une retranscription partielle de son interview par Art Bell en novembre 2003 (http://www.greatdreams.com/John-Lear.htm) :

"En 1988, John a rencontré et sympathisé avec Bob Lazar, le scientifique détaché par le gouvernement pour travailler sur la rétro-conception du système de propulsion des Ovnis extraterrestres de l'Aire S-4.

En Mars 1989, Lazar a emmené John dans une région proche de Rachel, Nevada, où ils ont assisté au survol d'une soucoupe volante au moment précis que lui avait annoncé Lazar.

Deux semaines plus tard, lors d'une autre mission d'observation d'Ovnis, John, Lazar et 3 autres personnes ont été arrêtées par les forces de sécurité, et le lendemain - vraiment, le jour suivant de cette expédition - Lazar a perdu sa place dans le cadre de ce programme gouvernemental, pour avoir enfreint les règles de sécurité. Lazar a été discrédité par certains, considéré comme un imposteur, ce à quoi John a répondu : "Ceux qui l'ont discrédité ignorent simplement ce qui s'est réellement passé pendant cette période incroyable qui a duré 12 mois. J'étais là - ils n'y étaient pas."

A la fin des années 1980, John a enquété et retrouvé la trace de l'Analyste du Renseignement Militaire qui avait lu, probablement par un concours de circonstances, le rapport Grudge 13 du Gouvernement U.S., qui retraçait l'histoire du camouflage officiel, fournissant les détails sur les récupérations de soucoupes, révèlant ce qu'il était advenu de leurs occupants, et le traitement réservé aux témoins civils.

Le rapport comportait des photographies très nettes de ces vaisseaux extraterrestres récupérés et des êtres qui se trouvaient à bord. Il décrivait en détails les processus engagés pour récupérer les épaves à travers le monde, et les moyens mis en oeuvre pour les transporter.

John a passé beaucoup de temps à inspecter divers endroits en rapport avec des manifestations d'Ovnis, comme Dulce, Secora, Aztec, Alamogordo, Albuquerque, Los Alamos et la base de Bentwaters près de Londres.

Depuis cette époque, John a eu l'occasion de glaner des informations extraordinaires concernant notre système solaire et ses planètes, en particulier sur l'existence de structures géantes, des arches, des ponts et des dômes sur la Lune, des villes sur Mars, d'immenses vaisseaux extraterrestres occupés à l'exploitation minière dans les anneaux de Saturne, l'incroyable programme secret Apollo 17, jusqu'à cette immense ouverture rectangulaire dans la région sud du massif des Plateaux de Taurus-Littrow - nommée Nansen.

John Lear doute que Vénus ait cette atmosphère d'acide sulfurique à 800 degrés qui semble admise actuellement, et serait en fait une planète très semblable à la notre, peuplée d'une civilisation assez comparable, mais possédant une technologie beaucoup plus avancée."

JakeReason, sur le Forum OM, nous apprend avec un certain amusement le 31 octobre que le forum RU est devenu un champ de ruines après le brutal départ de Shawnna, laquelle a jugé utile d'effacer ses 1.055 contributions (!) soit 15% du total, avant de claquer la porte... A présent le contenu du forum rival est devenu incompréhensible, du fait que la "modératrice" avait ouvert pratiquement la moitié des rubriques, et s'était immiscée dans tous les autres débats. Le fondateur RyanDube se devait d'expliquer la situation à ses 85 inscrits :

"Les dernières semaines ont été difficiles - la partie recherches nous prenait beaucoup de temps, et nous devions prendre des décisions collectives sur l'objectif et l'orientation du forum.

Récemment, les discussions se sont tendues. Ce n'était pas sur un point précis, mais nous avions des difficultés à progresser.

Pendant le week-end, d'autres échanges ont eu lieu, et constatant que nous ne partagions pas les mêmes points de vue sur le devenir et la croissance de ce forum, ni sur les priorités parmi nos enquètes, en ajoutant à celà d'autres désaccords plus personnels, Steve et moi avions décidé de suspendre les responsabilités de Shawnna en tant qu'administratrice. Peu après, Shawnna a effacé toutes ses contributions, et nous avons du la bannir du Forum.

Nous nous efforçons de surmonter la difficulté en multipliant les contacts - veuillez comprendre que c'est un peu comme perdre un membre de sa famille, et c'est particulièrement pénible. Shawnna, Steve et moi avions été très prôches pendant pas mal de temps - des facheries sont apparues et se sont aplanies mais nous étions toujours parvenus à nous réconcilier.

Tous trois nous étions pratiquement comme une famille - nous avions appris à nous connaître et il nous arrivait de nous soutenir dans nos difficultés personnelles. Nous traversons une véritable épreuve et je demande à chacun de se montrer indulgent tandis que nous essayons de trouver une issue...

Steve et moi allons essayer de reconstituer les manques dans les nombreuses rubriques où une partie des messages ont été effacés. Mais pour l'heure nous essayons de nous remettre d'aplomb.

Shawnna va bien. Merci à ceux qui nous ont adressé des Messages Privés - ils sont appréciés.

-Ry"

RyanDube n'aurait probablement pas eu à commenter un éloignement progressif de Shawnna, mais son ex-complice - en provoquant ce chaos - ne lui a laissé aucune chance de sauver la face.

JakeReason s'imagine mal comment d'éventuelles sauvegardes des messages de Shawnna pourraient être replacées en un millier d'endroits du forum RU, afin de lui redonner sa cohérence. Il ajoute :

"Je suis partagé entre la joie et la tristesse. Shawnna s'est causée le plus grand tort, son karma? peut-être . . . mais en même temps elle a aussi couvert de honte et trahi ceux qui lui faisaient confiance et l'avaient accueillie chez eux.
Et le Monde continue de tourner . .
."

Nous-mêmes, ici, avions eu quantité d'occasions de souligner les côtés pervers du personnage, toujours sur la brêche pour contrer l'émergence de la vérité.

Le 31 octobre également, le Capitaine Robert Collins publie spontanément ce court aperçu sur la liste de Victor Martinez :

"Comment la Dissimulation a commencé."

"Tiré du Premier Rapport Annuel du Majestic Douze autour de 1952 : la mise en place d'une politique de démenti basée sur le National Security Act de 1947 faisant autorité. Le Premier Rapport Annuel fut ensuite archivé dans le Livre Rouge (Abrégé) de même que les Rapports Annuels suivants..." Rmc

P. La politique du Gouvernement sur le Contrôle et le Démenti

L'un des aspects les plus délicats pour maîtriser la perception dans l'esprit du public des tentatives gouvernementales dans le sens du démenti et de l'ignorance--est le contrôle effectif de la presse. Tant qu'une position n'aura pas été clairement arrêtée avec l'établissement concret de relations diplomatiques, la recommendation des Experts spécialement nommés par le Président en accord avec le MAJESTIC DOUZE, est que soit appliquée une politique de strict démenti des évènements survenus à Roswell, N. M. et tout autre incident de pareille envergure. Un programme interactif de diffusions autorisées à l'usage des medias, de manière à discréditer toutes les investigations civiles, pourra être instauré selon les disposisions du National Security Act de 1947.

Mais dès le lendemain, 1er novembre, Stanton Friedman récuse l'authenticité du document.

"C'est aussi faux qu'un billet de 3 dollars. J'ai déjà évoqué cette affaire dans mon article "Mise à Jour sur les Documents Majestic 12" (en 2004) et c'est également sur mon site web (www.stantonfriedman.com) dans la troisième partie. Je note que les conclusions comportent une référence à un autre document trafiqué : le supposé rapport au président émanant du général Twining, daté du 26 Septembre, qui est en fait un vrai-faux du véritable document communiqué au président par A.C. Wedemeyer. Les deux sont reproduits dans l'article. On peut trouver ça dans le livre de Wedemeyer, "Les Rapports Wedemeyer". J'en parle également dans la nouvelle postface de l'édition 2005 de mon livre TOP SECRET/MAJIC. J'y rapporte plusieurs autres vrai-faux. Ryan Wood et Bob Wood bataillent ferme avant d'admettre qu'une partie (si ce n'est la totalité) des documents produits par Tim Cooper sont des fraudes, mais sans apporter la moindre réfutation des nombreux arguments que j'avais avancés. Il me semble qu'il en va de même avec Linda Howe. J'évoque également ces fraudes dans "Review of Kevin Randle's 'Case MJ-12' ".

J'ajoute que le faussaire a commis une gaffe en déclarant la date du 19 Septembre 1947 comme étant celle du Rapport au Président alors que le faux document Twining est daté du 26 Septembre. Le 19 Septembre était bien la date du rapport Wedmeyer adressé au Président. Il est certain qu'une réunion se tenant le 19 Septembre ne pouvait pas discuter d'un rapport rédigé le 26 Septembre... Je dois ajouter que les documents litigieux comportent bon nombre d'inexactitudes.. comme de dire 'quand vous en aurez fini au Nouveau Mexique, allez à Sandia'.. qui se trouve précisément au Nouveau Mexique.. ou de dire de Marshall en 1947 qu'il était Secrétaire à la Défense alors qu'il était Secrétaire d'Etat, etc... ad nauseum."

Stan

Bob Collins ne va donc pas manquer de réagir... Il en va de la crédibilité de ses propres sources, et il est particulièrement exposé en cette période : The History Channel annonce pour le 6 novembre la diffusion du programme "HANGAR 18 : THE UFO WAREHOUSE", auquel il a participé.

Une heure plus tard, comme prévu et toujours sur la liste de Victor, voici la réponse de Collins :

"Le 1er Rapport Annuel est un BROUILLON, il comporte certaines petites erreurs tout comme d'autres documents gouvernementaux que j'ai pu voir ! Stanton comme toujours n'écoute pas. Comme pour ces vrais-faux, ce sont des copier-coller ce qui est assez courant dans les cercles du Renseignement. Il m'arrive souvent de faire la même chose. Mais Stanton ne croit pas celà non plus.. Je le répète, mes trois sources déclarent que le 1er Rapport Annuel est authentique et que Stanton devrait connaître le mot BROUILLON !" .....Rmc

On pourrait, au premier abord, déduire de ce qui précède que Stanton Friedman dénie toute validité aux documents MJ12. Mais ce n'est pas le cas. Il a déclaré à ce sujet : "Je ne connais aucune preuve permettant de déterminer l'origine des documents. William Moore m'a appelé, en décembre 1984, après avoir développé la pellicule 35mm reçue par Jaime Shandera contenant le "briefing" Eisenhower et le mémorandum Truman et Forrestal. C'était bien entendu trop explosif pour être publié sans preuve. Le fait que Menzel appartienne au MJ-12 rendait l'affaire plutôt suspecte, car il n'avait en apparence qu'une simple vie de professeur d'université. En 1986, je me suis rendu à Harvard et à Princeton afin de consulter les archives Menzel et Forrestal. C'est alors que j'ai découvert la double vie de Menzel. Au total je me suis rendu dans 18 services d'archives. En mars 1985, j'ai appris que les Archives nationales déclassifiaient des fichiers du quartier-général des services de renseignement de l'Air Force. Ils étaient susceptibles de contenir des dossiers intéressants comme des rapports top-secrets sur les ovnis. Nous avons donc surveillé de près cette déclassification et Jaime et William sont venus à Washington en juillet. Ils y ont découvert le mémorandum Cutler-Twining. Ce nouveau document permettait de montrer que Twining appartenait bien à une organisation spéciale nommée MJ-12. Il impliquait également le NSC (National Security Council), les plus proches conseillers du président des États-Unis. L'éditeur de la revue "Skeptical Enquirer", Philip Klass, a alors prétendu que ce mémo était un faux, car les caractères de la machine à écrire étaient en Pica alors que le NSC utilisait des caractères Elite. Il m'a proposé 1000$ si je trouvais au moins 10 documents de la même époque, en Pica de la même taille et provenant de la NSC. Je lui en ai fourni 14, et il a perdu ses 1000$. Je suis convaincu que certains des documents du MJ-12 sont authentiques et j'ai prouvé que d'autres étaient faux. Bien entendu, nous ne pouvons que spéculer sur les personnes impliquées dans cette affaire. Les ramifications du gouvernement américain sont complexes et les "black budgets" annuels pour les renseignements atteignent 26 milliards de dollars, ce qui laisse de la place pour une implication des services secrets comme le National Reconnaissance Office (NRO - Bureau national de Reconnaissance), La National Security Agency (NSA), la CIA, la Defence Intelligence Agency (DIA)". (http://fr.wikipedia.org/wiki/Majestic_12)

Alors quelle explication donner à l'origine de ces documents ? Ce même article du Wikipedia propose une explication : "Les documents MJ, dont la qualité de détails et de cohérence est frappante, sont peut-être le moyen utilisé par les détenteurs de cet hypothétique secret pour discréditer par avance d'éventuelles révélations qui auraient pu apparaître comme fondées. De par sa conception, tout semble indiquer que ce document ne saurait être l'initiative isolée d'un mystificateur en manque de publicité, mais une entreprise subtile d'action de désinformation, attendu que le meilleur moyen de brouiller les pistes est d'être parti-pris du débat en mêlant le vrai au faux, la réalité à la contrefaçon. Ce type de propagande destinée à orienter l'opinion est caractéristique de certaines opérations de désinformation orchestrées par de grandes centrales de Renseignement."

Pour résumer d'une phrase, un document authentique sur lequel on appose une signature présidentielle manifestement recopiée permettra de lancer une polémique interminable entre chercheurs, tout en ménageant à la fois les chercheurs de vérité et ceux qui la redoutent.

Enfin, il faut rappeller que les documents Majestic ont été diffusés ou découverts en plusieurs vagues (http://www.majesticdocuments.com/sources.php). Les principales sont rappellées ici :

- en mars 1981, William Moore déclare avoir reçu les documents concernant le Projet Aquarius,

- en 1984 une pellicule 35mm était destinée au producteur Jaime Shandera, collaborateur de William Moore,

- dix ans plus tard, un autre rouleau de film est arrivé chez l'écrivain et ufologue Don Berliner (Manuel des Opérations Spéciales),

- De son côté Tim Cooper, un chercheur résidant à Big Bear Lake, Californie, a commencé à recevoir des quantités de documents photocopiés qui étaient censés émaner du MJ-12. Ce sont ceux que Stanton Friedman qualifie de vrai-faux (il s'agit de lettres ou de mémos authentiques, recopiés sur d'anciennes machines à écrire, en changeant quelques phrases, la date et le signataire, pour les adapter au sujet ovni). Exemple tiré des recherches de Stanton Friedman :

Il est donc particulièrement difficile de statuer sur la véracité des documents Majestic si on ne précise pas desquels on parle.

Le lendemain de cet accrochage, Robert Collins persiste :

"Le Rapport Annuel est un BROUILLON. Je suis sur que le rédacteur a emprunté des formules toutes faites à d'autres documents comme je l'ai fais moi-même à FTD. Quand je rédigeais un document classifié, je me servais d'autres documents classifiés ou non. Chaque agence gouvernementale utilise les mêmes tournures protocolaires. En ce qui concerne la date du 19 Septembre, c'est une erreur de frappe ou bien le rédacteur a confondu les dates. Quoiqu'il en soit, le 1er Rapport Annuel est un BROUILLON..... et les sources de Rick Doty's à DC et aussi le père de Jim Angleton Jr, ont affirmé qu'il est authentique bien qu'ils avaient tous pensé à première vue qu'il s'agissait d'un faux..... Rmc"

Entre-temps, Robert Wood a répondu de son côté : "Les remarques de Stan sont irréfléchies, parce qu'il balaye toutes les raisonnements concernant l'ensemble des documents, au lieu de se concentrer uniquement sur le 1er Rapport Annuel. Déclarer qu'il est "aussi faux qu'un billet de 3 dollars" ne nous mène pas bien loin.

Ryan et moi ne sommes pas en train de "batailler ferme"... nous nous concentrons sur ce qui constitue pour nous des questions plus importantes.

Je l'ai fait examiner par des personnes qui sont bien informées, et leur réponse est qu'il est foncièrement authentique.

Meilleurs souhaits - Bob Wood"

Le 2 novembre, Stanton Friedman concède une partie de l'explication donnée par le père et le fils Wood :

"Bob :
Je veux bien admettre que le faussaire avait sous les yeux d'autres documents classifiés pendant qu'il fabriquait ses vrais-faux. J'ai moi-même retrouvé les originaux pour 7 d'entre eux. Mais ce qui me gène particulièrement c'est cette idée que le 19 Septembre soit une erreur de frappe, alors que c'était la date portée sur le memo de Wedemeyer que le faussaire avait nécessairement devant lui, puisqu'il en a recopié des phrases mot pour mot." - Stan
"

Ces derniers échanges peuvent paraître un peu laborieux, ou trop techniques, mais il m'a paru nécessaire de situer le niveau des débats entre spécialistes. On comprendra que Stanton Friedman soit généralement respecté dans ce milieu, parce qu'il ne cesse parcourir les archives nationales, universitaires, militaires, et présidentielles.

Toujours le 2 novembre, JakeReason nous fait partager l'une de ses découvertes récentes sur le web :

"Serait-ce Anon? Ou l'un de ses Partenaires ? Je viens de découvrir un officiel retraité de la DIA - John Maynard – qui ne craint pas de parler ouvertement des Ovni(s)... "

L'interview a été réalisée par email en 2001 par Theresa de Vito. http://www.surfingtheapocalypse.com/maynard.html

Il aurait été arrêté en 2003 pour ses révélations.

"29 mars 2003 : Ex-analyste de la DIA, John Maynard a été arrêté et inculpé pour violation de son serment de Sécurité Nationale et ses déclarations comme témoin de la réalité Ovni dans le cadre du Projet Disclosure. On ignore où il serait actuellement détenu."

Les commentaires et les Notes de JakeReason sont entremélés d'extraits de l'interview.

John a pu constater ce qui va suivre alors qu'il était employé par la DIA : Le plan du gouvernement américain consistait à reporter la charge de la preuve sur les enquêteurs du milieu ufologique, et donc à détourner l'attention du public des organisations militaires qui étaient en réalité profondément impliquées dans cette recherche. « Selon cette stratégie, je compris que les militaires se servaient des média pour empêcher les chercheurs civils de progresser, de trop valoriser ce sujet, et sont parvenus à ce que les grands média les traitent en marginaux, les assimilent à des gens hors normes, des paranoïaques non crédibles et mieux encore, en poussant certains chercheurs à poursuivre des ombres, à s'intéresser à des faits inconsistants, pour les entretenir dans la croyance que les OVNIS sont réels et que le gouvernement leur cache quelquechose. Bien que cette stratégie date un peu, elle a fonctionné bien au-delà de toutes attentes et l'opinion publique croit encore tout ce que les média veulent bien leur raconter. »

La décision de John d'apparaître comme témoin a évolué au fil des années... Il a commencé par s'apercevoir (en tant qu'expert de la désinformation au sein de la communauté du Renseignement) que le gouvernement cachait VRAIMENT des éléments tangibles au sujet des Ovni(s) à l'époque où il était chargé d'inventorier les archives secrètes "US/OTAN" et ces "Documents du Pentagone" (dans les années 1970). Par la suite, il fut transféré d'Allemagne en Turquie, et c'est là (en-dehors du fait qu'il s'y convertit au christianisme) qu'il renforça sa conviction que le public devait être informé de la réalité... Il fut assigné PROVIDENTIELLEMENT (le terme est de lui) au Pentagone où il disposa de tout le temps nécessaire pour collecter de l'information, mais le plus important est qu'il se demanda "pourquoi" le gouvernement était persuadé que la révélation de la réalité des Ovni(s) représentait un danger.

- Comment Maynard a-t-il su que le Gouvernement avait, en fait, établi un contact avec un groupe d'aliens ?

- C'est une de ses relations qui lui révélé cette info; cet homme travaillait sur les vols de la compagnie Janet qui font la liaison à partir de l'aéroport international McCarran de Las Vegas avec Nellis - sur l'Aire 51. Ce qui l'avait frappé c'était sa remarque au sujet des vaisseaux qu'il avait aperçus dans des hangars souterrains : il y avait les Leurs (les Aliens) et des Notres.... (Deux autres amis lui avaient confirmé cette information concernant l'Aire 51, mais quand John leur a parlé du "PROJET DISCLOSURE " de Steven Greer, ils ont tous les deux rompu avec lui...

- L'information la plus précise à disposition du public est exposée dans un livre et un film qui portent ce titre : "THE FALCON & THE SNOWMAN".

- A quel point le témoignage de John pourrait-il bouleverser les audiences publiques organisées par le Congrès (si elles devaient avoir lieu !) : elles compteraient énormément. "...Des documents existent, et je suis en mesure d'identifier leur nature et leur niveau de classification... ce qui servirait de base aux auditions...."

- Quelles théories peuvent expliquer le phénomène Ovni ?

- John Maynard : "On peut l'attribuer à une manifestation extraterrestre multidimensionnelle, à des projets secrets du Gouvernement, aussi bien qu'à des entités démoniaques!!!" [c'est un ancien de la DIA qui s'exprime !]

Les projets secrets : Maynard admet [tout comme Bob Lasar] que les véhicules aliens ont été reproduits par rétroconception, et qu'il peuvent nous permettre de franchir des distances immenses.

Considérations religieuses : John n'éprouve aucune difficulté à faire cadrer les Ovni(s) dans sa foi chrétienne... En fait, il reconnaît que ça l'a renforcée.... Il mentionne au moins cinq livres qui font référence aux Ovni(s) : Daniel - Ezechiel - Les Psaumes - Les Chroniques - & Rois.

- Qui sont les Aliens & d'où viennent-ils ?

John n'en connait qu'un type : Les Gris ! Mais son niveau d'accréditation ne lui a pas permis d'identifier leur origine... Il se contente d'affirmer qu'ils ne sont pas d'ici. Dans la suite de l'interview, il est apparu que John estime que le gouvernement s'efforce de limiter les contacts entre les Gris et la population, mais que cette situation ne devrait pas perdurer – bien que le gouvernement ne soit pas disposé à une reconnaissance officielle.

- Depuis quand le Gouvernement est-il informé de la présence aliène ?

- "Disons depuis le milieu du XIXème siècle (mais il ne s'agissait pas d'un gouvernement élu au sens où nous l'entendons), [NOTE : Morris Jessup dans son livre, "A CASE FOR THE UFO" parle de changements survenus sur la Lune au milieu du XIXème siècle] et le CONTACT aurait eu lieu au milieu des années 1930, mais il est aussi possible que ça ait commencé aux environs de 1910-1914."

John a également insisté sur le fait qu'il y a une confrontation permanente au sein du gouvernement entre ceux qui ont eu des "contacts quotidiens" AVEC LES ALIENS & ceux qui détiennent la plus haute autorité... Il se peut même que des conflits armés aient eu lieu entre les deux groupes, conduisant à une réduction de la présence aliène. [Sans autres détails].

Le reste de l'interview : John Maynard nous dresse la liste des bases établies par le gouvernement où sont traitées les affaires aliènes sous la plus haute sécurité... Il décrit également les ramifications de la NSA qui sont concernées par la question Ovni. [Ceux qui veulent aller plus loin dans ce domaine auraient intérêt à lire le livre de Richard Dolan, "UFOs & THE NATIONAL SECURITY STATE".]

- Pourquoi le(s) gouvernement(s) tiennent-ils à ce point à maintenir le couvercle fermé sur cette question ?

- La raison en est simple : la cupidité & le secret = le Pouvoir!!!

http://www.amazingforums.com/forum1/UFO/28.html

Publié le 2 janvier 2003 (ce message provient d'un ancien forum ufologique où il était apparu le 01 Mai 2002).

- Concernant ces projets hautement classifiés dont vous nous parlez, et qui impliquent des Compagnies américaines : d'après vos recherches, ces compagnies étaient-elles davantage concernées par l'aspect défensif contre une éventuelle "menace" aliène, ou bien la rétro-conception à partir de technologies aliènes capturées ou partagées, ou un peu tout cela ? S'agit-il d'autre chose encore ?

- John Maynard : "Le Département de la Défense poursuit un programme fepuis le milieu des années 1950, qui a fourni des budgets à des Contractants civils américains, des Organisations et des Compagnies, qui travaillaient pour la communauté du Renseignement. Ces projets nécessitaient un très haut niveau de sécurité et se trouvaient extrêmement compartimentés. Ce qu'on peut représenter avec plusieurs cercles concentriques : plus on s'approche du cercle intérieur, mieux on se rend compte de l'ampleur du projet. Plus on s'en éloigne, moins on se rend compte de quoi il s'agit. Tout le système est basé sur la règle du 'besoin de savoir'. A l'intérieur de ces cercles, en observant très attentivement, vous pouvez découvrir que des contractants qui travaillent sur différentes parties du projet n'ont absolument aucune idée du résultat final. C'est ce qui se passe aussi bien au niveau des militaires qui sont en contact avec le contractant de base. De la même manière, chaque département militaire n'a connaissance que d'une partie du projet intégral, grâce au phénomène de compartimentalisation qui se justifie par les mesures de sécurité."John Maynard

"Ce qui fait que cette compartimentalisation fonctionne c'est simplement le mode de classification, d'un document ou d'un projet, selon qu'il sera classifié Confidentiel, Secret, ou Top Secret. Cependant, quand les codes passent au niveau UMBRA (UM), MAJESTIC (MJ), OMNI (OM), ou TALENT KEYHOLE (TK), le programme compartimenté devient une entité en lui-même. Les projets et le cercle du savoir se rétrécit de plus en plus à mesure qu'on approche du centre, et c'est de là que sont délivrées ou refusées les accréditations nécessaires.

C'est pourquoi vous pouvez avoir une conversation avec un officiel au plus haut niveau du Pentagone, mais s'il n'a pas l'autorisation requise sur tel projet particulier, il ne saura probalement même pas qu'il existe. Et s'il est au courant de son existence, il ne saura pas en quoi ça consiste. En connaissant les règles simples de la classification, on peut identifier la personne adéquate à qui parler."

Une traduction complète de l'interview se trouve ici : http://www.karmapolis.be/pipeline/maynard.htm

Quant à la disparition de John Maynard, JakeReason n'allait pas en rester là. Le 3 novembre il publie cette réponse à ses recherches :

"Hi :

J'étais en contact avec Debbie Foch, la webmaster du Projet Disclosure il y a environ un mois.

Son dernier contact avec Joann Kanda (la fiancée de John en Australie) remonte à quelques mois, quand elle avait déclaré que John n'était pas arrivé en Australie, et Joann ni personne d'autre ne l'a vu ni reçu de ses nouvelles depuis plusieurs années.

A ma connaissance je suis la dernière personne qui lui ait parlé au téléphone il y a quelques années : il était en fuite, et il m'avait dit qu'il était en train d'essayer de rencontrer Danny Sheehan, le conseiller principal du Projet Disclosure.

John a disparu peu après et personne ne l'a revu depuis ni entendu parler de lui.

Mon opinion/supposition ?
Le Clan Bush l'a fait boucler dans une prison secrète, ou bien il ont réussi à le liquider.
Randy
"

"Dans la plus complète étude à ce jour, les astronomes de l'Université d'Etat de Georgie ont abouti à la conclusion qu'environ un système planétaire extra-solaire sur cinq possède plus d'un soleil...
Sur un total de 131 systèmes planétaires extra-solaires recensés, 26 sont des binaires, 3 comportent 3 étoiles." (Source : Planetquest).

"Considérez l'espace-temps comme un système multidimensionnel auto-perfectible dans lequel tout ce qui s'est passé ou arrivera, se produit simultanément. Je crois que l'espace-temps est une sorte d'objet, un supersolide géométrique. Je crois que ce pourrait même être un genre d'hologramme dans lequel l'énergie et la matière sont des sous-produits du chevauchement de deux systèmes plus grands...." - Takashi Ono, professeur de mathématiques à l'Université John Hopkins.

Personnellement je préfère entendre ça que les théories vieillotes et linéaires d'un Roger-Maurice Bonnet (directeur de recherches au CNRS et autres médailles) qui continue de professer sur les medias qu'aucun engin spatial ne pourrait rejoindre une exoplanète habitée ("C dans l'Air"/France5 - octobre 2006). Dans cette période de transition que nous traversons, les tenants du vieux paradigme continuent d'occuper le terrain, se partagent les budgets de recherches, et retardent l'émergence de concepts audacieux.

Par ailleurs on aura récemment observé en France, avec les déclarations vivement contestées de l'ancien Ministre de la Recherche Claude Alègre - sur le réchauffement climatique - combien il est facile de professer des âneries dès qu'on sort de son domaine de compétences.

En ce dimanche 5 novembre, la liste de Victor Martinez est le lieu d'une nouvelle polémique autour du "Livre Jaune". (Si vous avez manqué cette référence, il ne s'agit pas de l'ouvrage francophone publié sous ce titre, mais d'un document rédigé par EBE-2). A-t-il vraiment été placé pendant quelques années, à la disposition du public, sur les rayons de la bibliothèque de Cinncinati ? Dans se cas, Victor s'interroge :

"Je me demande si le "Livre Jaune" aurait pu être stratégiquement placé dans d'AUTRES bibliothèques publiques et/ou universitaires à travers les Etats-Unis !"

La réponse du Capitaine Collins tient en deux parties :

"Le Secret s'expose - Nous avions pratiquement la main dessus, mais il nous a échappé. Personne ne s'attendait à trouver une copie du Livre Jaune dans une bibliothèque publique. Et aucun des Archivistes n'y a prété attention ! Il n'a jamais été consulté !....." Rmc

"Il était fiché sous le titre "Histoire de l'Univers." Sans précision d'auteur. Mais je vous parie n'importe quoi qu'il est introuvable aujourd'hui. Toutes les copies ont probablement été retirées quand la rumeur a commencé à circuler en 2002; il n'est même pas sûr qu'on le trouve encore aux Archives. Remarquez ce qu'ils disent plus loin quand il est question des années 80. C'est précisément à cette époque qu'a eu lieu la fuite du 'Eisenhower Briefing Document', et quand les efforts tendant à la Révélation se sont multipliés du temps de Reagan, avec Rick Doty dans l'un des rôles principaux...." Rmc

A la suite de ces commentaires, Robert Collins publie un email de Rick Doty, qu'il avait reçu en 2002 :

Sujet : Le Livre Jaune
Date : Jeudi 18 Avril 2002
De : "RDoty" <toppan166@7cities.net>

"Bob,

Mise à jour de l'information au sujet de l'éventuelle Copie du Livre Jaune, qui se trouverait à la Bibliothèque de Cinncinati. Voici ce que ma source m'a communiqué.
-----------

Après avoir attentivement scruté tout le fonds de la bibliothèque, on a découvert que ce livre, qui était à l'époque classé dans la Section des Livres de Références historiques entre 1987 et 1999, avait été transféré aux Archives Nationales, à Washington, DC, le 19 Juillet 1999. Je me suis procuré une copie du Répertoire de la Bibliothèque, qui montre que la Bibliothèque avait bien conservé ce livre pendant 12 ans mais qu'il a été transféré parce qu'il n'était "JAMAIS" consulté !

J'ai parlé avec deux des plus anciennes employées de la Bibliothèque. Elles n'ont pas pu me dire qui avait introduit ce livre dans la bibliothèque ni comment il s'était trouvé là. D'après le conservateur, qui a travaillé dans la Section Historique, ce livre était une copie d'une copie qui avait été donnée à la bibliothèque au début des années 80. Le livre avait été conservé pendant plusieurs années dans un entrepôt avant d'être placé dans les rayons. Ce conservateur ignorait tout de son contenu, sauf qu'il s'agissait de considérations historiques sur l'Univers. Une référence mentionnait qu'une seconde copie se trouvait à la Main Branch Library, Pittsburgh, PA. J'ai également appris qu'une troisième copie était peut-être conservée dans une Bibliothèque du Colorado. Je manque de détails à ce sujet, mais la recherche avance."

Le mythique Livre Jaune est parfois présenté sur quelques sites web sous la forme d'un CD holographique qui permettrait de visualiser les grandes étapes de notre humanité.

Le Forum Open Minds vient le 6 novembre de communiquer cette information à ses participants - c'est titré : "Des nouvelles du Groupe TC" :

"Un de nos contacts nous a averti par email qu'un nouveau témoin des crashes de Roswell avait été retrouvé. Apparemment son histoire devrait être diffusée le 7 ou le 8 Novembre sur l'un des réseaux cablés (il n'a pas précisé lequel). Il a également affirmé que le Dr. Freidman s'était rendu sur place et donnerait son avis..."

Une fois de plus la source "TC" aura brillé par son imprécision, jusque dans l'orthographe du physicien nucléaire Stanton Friedman ! En attendant de pouvoir juger sur pièces, revenons un instant sur l'affaire Roswell...

L'un des plus récents témoins identifiés (mars 2000) résidait à El Paso, au Texas; il était agé de 83 ans, et travaillait à l'époque pour les militaires, comme ingénieur électricien. L'histoire qu'il a racontée aux enquêteurs Tom Carey et Don Schmitt recoupe les autres témoignages :

"Tex nous a dit qu'en approchant du site du crash, il a commencé à voir sur le sol des débris métalliques de couleur argentée. Les morceaux étaient légers et très résidtants. Sur l'un d'entre eux [pas de cette forme en I décrite par Jesse Marcel, Jr.] il avait remarqué des symbôles étranges, comme des "hiéroglyphes". Lui et les deux aspirants qui se trouvaient dans la jeep en avaient ramassé, mais les militaires avaient repris tous ces débris avant qu'ils quittent l'endroit. Le témoin a déclaré : "L'engin ne ressemblait à rien qu'il m'ait été donné de voir auparavant dans les vieux Buck Rogers. C'était en forme de goutte d'eau avec deux sortes d'ailerons recourbés, qui formaient une coquille vers l'arrière. Il n'était pas grand, six à sept mêtres de long pour environ 4 mètres de large. Une verrière sombre était ouverte à l'avant.

Il y avait deux 'êtres' dans cet espace. L'un d'eux était affaissé mais toujours en vie, et l'autre se tenait debout dans la verrière en nous regardant nous approcher. Un troisième était mort, ramassé en boule sur le côté, au pied de la petite colline contre laquelle l'engin s'était crashé. Il avait apparemment été éjecté du vaisseau. Je n'ai pas eu l'occasion de m'approcher, restant à environ 5 mètres en retrait. L'un des aspirants de mon groupe s'était avancé et il nous a crié 'Ce sont des étrangers', mais nous savions qu'il ne parlait pas de Mexicains.

Ils étaient petits avec une peau grisâtre/verdâtre. De grosses têtes, le nez et les oreilles assez petits, avec une petite protubérance de chair près des oreilles. La bouche faisait dans les 3 à 5 centimètres ? Les yeux sombres, mais pas noirs, et bridés, mais pas comme ces grands yeux noirs qu'on voit sur les couvertures de livres et dans les films. Je ne pouvais pas distinguer leurs uniformes - s'ils en portaient - de leurs peaux. Egalement je ne peux me rappeller de leurs mains ou de leurs pieds, parce que celui qui était en boule se trouvait trop loin, et les deux autres étaient encore en partie dans la carlingue. J'ai appris par la suite d'un autre aspirant que deux autres êtres avaient été trouvés morts au fond de l'habitacle. Nous avons quitté les lieux peu après que commence la procédure de récupération. J'ai remarqué que les deux 'êtres' qui étaient toujours en vie furent également placés dans des sacs d'urgence de même que celui que j'avais vu mort.

De retour à la base, on nous a dit de garder le silence sur ce que nous avions vu, et on nous a fait signer un formulaire de confidentialité. D'après mes calculs, cet engagement est arrivé à terme. C'est pourquoi je témoigne aujourd'hui." (http://www.geocities.com/Area51/shadowlands/6583/roswell009.html)

C'est ce soir 6 novembre que le documentaire de 60 minutes "Hangar 18 : The UFO Warehouse!" [(le Hangar des Ovnis)] est diffusé sur le canal "History Channel aux Etats-Unis. La bande-annonce :

"Que se passe-t-il après un crash d'Ovni ? Certains experts prétendent que les débris de l'engin - et même les pilotes - sont transportés vers un endroit top-secret à Dayton, Ohio, que l'on nomme le "Hangar 18", sur la base de l'US Air Force de Wright Patterson.

Des documents déclassifiés du Gouvernement établissent la preuve que le "disque" du fameux incident de Roswell et des fragments d'autres crashes mystérieux ont été envoyés à Wright Patterson. Ecoutez les récits de responsables élus, des ufologues, et d'anciens employés de la base, dont certains connaissent beaucoup de choses sur ce "Hangar 18."

Il y est question de débris de soucoupes volantes, de cadavres aliens, de salles cryogéniques et d'un immense réseau souterrain qui pourrait recéler les secrets du mystère des Ovnis. Existe-t-il une conspiration au plus haut niveau du Gouvernement qui consisterait à nous cacher les preuves essentielles, ou n'est-ce qu'un mythe ?"

De retour le 15 novembre de la Conférence de Las Vegas, je dois rassembler les impressions éparses avant de vous livrer un rapide compte-rendu.

© Didier de Plaige

LE TOUT DEBUT (6 Décembre 2005 - 5 juillet 2006)

15 Novembre - 30 Décembre 2006