Depuis le 6 décembre 2005, mon intérêt pour la scène ufologique américaine s'est trouvé renforcé avec la diffusion des premiers "messages de Serpo" par Victor Martinez, sur sa liste de quelques 300 abonnés. Ensuite, impossible de décrocher. Depuis plus de 20 mois, beaucoup d'éléments nouveaux sont apparus, relatifs au phénomène Ovni... surtout aux USA.

Après l'Affaire Serpo, l'Ovni de l'aéroport O'Hare de Chicago, nous traitons des Drônes de Californie, et nous en sommes au Programme CARET.

© Didier de Plaige
ovnis_at_icietmaintenant pt com

Lecture chronologique :
18 mai 2007 au 31 juillet en sens descendant
31 juillet à ce jour en sens descendant

Certains lecteurs apprécient davantage cette publication en ordre inverse...

Didier de Plaige

Ovnis-USA
1er août au 31 décembre 2007

La Chronologie des Drônes

31 décembre - Bill Ryan & Kerry Cassidy s'activent toujours à développer leur 'Projet Camelot', et la plupart des interviews disponibles ont été retranscrites ici, à mesure de leur mise en ligne. Cette fois, ils publient une 'Mise à Jour' qui concerne Henry Deacon, ce discret 'physicien de Livermore' qui s'est décidé à parler en 2006, et dont ils étaient sans nouvelles depuis le 30 mars 2007 :
"Avant son dernier message, il nous avait fait savoir qu'il était contraint de cesser toute communication avec l'extérieur.
Huit mois plus tard, de retour à Los Angeles après un séjour en Europe, nous sommes heureux de vous faire savoir que Henry Deacon a refait surface. Il y avait diverses raisons à ce silence : outre la pression exercée sur lui, il avait aussi des motifs personnels de rester tranquille. A présent, plusieurs facteurs l'ont poussé à communiquer de nouveau. Nous saluons son courage - et nous partageons ses préoccupations.
"

Le Rapport 'Iron Mountain'
Pour cette mise à jour, Henry a insisté pour que nous mentionnions de nouveau 'The Report from Iron Mountain', dont il avait parlé lors de sa première interview. Ce document se présente comme un rapport détaillé émanant d'un important centre de réflexion qui avait été mandaté en 1961 par le président JFK, pour identifier et résoudre les problèmes majeurs de l'après-guerre. Bien qu'il ait été propagé dans sa forme pratiquement originale, Henry est convaincu qu'une introduction fut ajoutée au Rapport pour en limiter l'impact négatif après qu'il ait été largement diffusé et qu'il fut même publié [en 1967 par Dial Press]. L'idée fut alors répandue qu'il s'agissait en fait d'une oeuvre de fiction. Henry est convaincu qu'il ne s'agit pas d'une fiction."

"On ne peut résumer ce document en un paragraphe. Il traite de problèmes contemporains, parce qu'il évoque les questions de surpopulation. Pour Henry, la plupart des solutions préconisées par le centre de réflexion sont entrées en application.

Henry avait reçu une copie de ce document officiel lors d'une réunion gouvernementale à Tucson, Arizona, en 1986. A cette occasion, un militaire de haut-rang chargé du briefing avait déclaré, en faisant allusion au rapport : "Il y a des moutons et des loups. Nous sommes les loups." http://projectcamelot.org/Report_from_Iron_Mountain.pdf - (79 p., en anglais)

Menaces contre notre Existence
"Henry a décidé de reprendre contact parce qu'il est préoccupé de ce qui se prépare. Il a suivi en grande partie le Granada Forum de Décembre 2006 et confirme une large part des propos du Dr Bill Deagle lors de sa conférence."

Le site de Bill Deagle : http://www.clayandiron.com/
http://fr.myspace.com/index.cfm?fuseaction=vids.individual&videoid=21918355

Bill Deagle

"En résumé :
1) Des agents pathogènes ont été furtivement déployés dans le but de réduire la population mondiale. Henry connaissait l'existence de bien d'autres programmes, à côté de la Grippe aviaire utilisée comme une arme, ainsi que l'a décrite Bill Deagle. Parmi les moyens évoqués, il existe des armes génétiquement ciblées (raciales). Nous avons reparlé de 'Menaces environnementales'.

2) On devrait s'intéresser au documentaire de Alex Jones, 'Endgame', qui expose de manière probante des plans visant à réduire la population mondiale à 500 millions d'individus, mieux susceptibles d'être gouvernés. (C'est également développé par Deagle.)

3) Henry confirme l'exposé de Naomi Wolf lorsqu'elle dénonce la menace montante envers la démocratie américaine, qui est au centre de son livre 'The End of America'.

4) Un effondrement économique pourra se produire prochainement, à commencer par la chute du dollar, qui affectera ensuite en cascade la Livre, et l'Euro. Ca pourrait intervenir à tout moment. A l'extrême, les liquidités n'auraient plus aucune valeur. Le troc du savoir-faire et des services pourrait être une alternative de survie pendant ces évènements. Le meilleur placement serait dans les moyens de purification de l'eau. Un approfondissement Psychologique/Spirituel (pas religieux) serait une démarche très importante pour qui veut se préparer.

5) Une éruption Solaire de type CME (Corona Mass Ejection) pourrait se produire. D'après Henry c'est la 'Roulette Russe', parce que tout dépendra de la position de la Terre dans son orbite autour du Soleil lorsque ça se produira, et aussi - pour des régions entières - de la rotation de la Terre elle-même à ce moment-là.

6) Henry suggère que ceux qui en ont la possiblilité s'aménagent des abris à l'écart des zones côtières et autres régions vulnérables aux inondations; de même, il faudrait éviter les zones sismiquement sensibles; éviter les centres de population trop concentrées; idéalement, il faudrait disposer d'un abri adossé à une colline, ou dans un souterrain; il sera nécessaire d'avoir accès à des ressources en eau et nourriture qui ne soient pas polluées.

7) Afin de se protéger des EMP (ondes électromagnétiques) qui pourraient être associées à l'irruption solaire, ou provenir des dispositifs EMP, les composants électroniques devraient (a) être enveloppés dans du coton ou des fibres naturelles (comme isolant) et ensuite (b) enveloppés dans des feuilles d'aluminum, ou enterrés dans le sol, ou encore sécurisés dans des conteneurs en métal.

8) Dans le cas d'une EMP violente, tout véhicule disposant d'un système électronique de mise en marche deviendra inutile. Une voiture diesel ou un camion de technologie ancienne, sans composants électroniques, sera toujours préférable. Les vélos seront des valeurs sûres.

9) Les équipements des radio-amateurs pourraient constituer les seuls moyens de communication locale et globale. Mais ces systèmes pourraient temporairement tomber en panne si la ionosphère est perturbée par des dispositifs comme HAARP, ou par l'activité Solaire.

10) La Vitamine D3 (5.000 IU par jour) est une excellente assurance bon marché contre les épidémies virales, qu'elles soient naturelles ou fabriquées. Les populations de couleur pourraient avoir à augmenter le dosage. Il n'est pas recommandé de dépasser 5.000 IU en prise quotidienne..

11) Des systèmes fonctionnels à énergie libre ont été développés, grâce à l'effet Casimir (ce qui, pour Henry, ne surprendra pas la plupart des 'physiciens'). En général, les technologies qui en ont résulté n'ont pas été rendues publiques, non pas pour des raisons économiques, comme la préservation des intérêts pétroliers, mais parce qu'il a été estimé que l'abondance énergétique aurait pour conséquence une augmentation incontrôlable de la population mondiale - ce que les Pouvoirs en Place considèrent comme le plus urgent problème de notre époque. En raison de considérations religieuses et sociales, le contrôle de la croissance des populations ne semble pas envisageable par des moyens faciles, mesurés, conduits sur le long terme."

Apocalypse now ?
"Qui sait ? Les évaluations des observateurs attentifs de la situation globale sont divergentes. Beaucoup sont optimistes, estimant que nous avons dépassé les échéances cruciales. Dan Burisch a récemment déclaré (en novembre 2007), qu'il pense que nous sommes en sécurité sur la Ligne Temporelle 1 (au contraire de la catastrophique 'T2'). D'autres demeurent très préoccupés par les paramètres économicques et géopolitiques, et craignent que les choses empirent avant de se normaliser.

Il vaut mieux être prévenus. Henry pense qu'il est déjà trop tard pour changer quoique ce soit, sauf à se prémunir au niveau individuel (c'est pourquoi il insiste sur la préparation mentale/émotionnelle/spirituelle, ou religieuse mais non-dogmatique). On doit porter à son crédit le fait qu'il nous a autorisés à publier cette mise à jour. Ceux qui connaissent déjà les propos de Bill Deagle se souviendront qu'il a lui aussi déclaré - il y a un an précisément - qu'il est 'minuit moins une seconde'.

Un point important à noter : Les fondateurs du Projet Camelot estiment qu'il n'est pas trop tard pour faire circuler l'information. Chaque vie épargnée est un cadeau. Et il est possible que des intentions positives cumulées, sur une large échelle, puissent minimiser ou effacer des catastrophes potentielles. Ceux qui ont suivi la conférence de Bill Deagle en Décembre 2006 auront remarqué qu'il ne s'est rien produit de dommageable pour l'instant. Si nous parvenons à traverser l'année 2008 sans encombres - sans explosions nucléaires, ni attaques terroristes (réelles ou fabriquées), sans épidémies, et que l'économie résiste, alors nous aurons de bonnes raisons de nous montrer optimistes. Nous attendons ce jour.

Par ailleurs Henry nous a demandés d'émettre une sévère critique envers tous ceux qui seraient tentés de tirer profit en diffusant de l'information relative à une possible catastrophe, ou en vendant des produits à des prix abusifs. Il pense que toute information relative à cette situation doit être diffusée gratuitement, sans perdre de vue que c'est le destin de l'humanité qui est en jeu.

Henry a conclu : "Rapprochez-vous de la nature et ne suivez pas vos peurs. Entrez dans le courant. La vie est courte. Nous n'avons pas beaucoup de temps. Ralentissez le cours de votre voyage temporel, et profitez de chaque moment, ici et maintenant."

Concernant les projets de réduction de la population, le sujet revient périodiquement : Aaron Russo, directeur et producteur de documentaires à Hollywood, a déclaré avoir été approché par Nick Rockefeller pour rejoindre l'élite qui entend appliquer ce programme :
http://nouvelordremondial.over-blog.org/categorie-724321.html

30 décembre - L'artiste et provocateur Leviathan66 (http://livyatan.blogspot.com/) s'est rapidement mis au goût du jour, avec cette interprétation en CGI d'un drône "façon Sao Paulo" :

L'article relevé avant-hier par Diouf sur le site web de Jeff Rense, concernant un Programme du Pentagone intitulé : "Controle Maximum de tout le Spectre Electromagnétique", vient d'être traduit :

"En 2003, le Ministre de la Défense de l'époque Donald Rumsfeld a signé un document titré : "Feuille de Route pour une Opération d'Information" qui soulignait entre autres choses le désir du Pentagone de maîtriser l'ensemble du spectre électromagnétique."

Dominer

"Nous devons améliorer nos capacités d'attaque en réseau et renforcer notre maîtrise Electro-magnétique. Afin de gagner une bataille centrée sur l'information, il devient de plus en plus important de permettre à nos forces de dominer le spectre électro-magnétique avec des capacités d'attaque." - 6

"Couvrir l'étendue totale des missions et capacités de la EW [Guerre Electronique], y compris la guerre de mobilité, les attaques offensives dans l'espace, le controle des fréquences radio de l'ennemi, afin de pouvoir localiser et identifier les forces amies ou adverses, etc.." - 61

"Fournir une capacité de Guerre Electronique (E.W) suffisante pour obtenir le controle maximum du spectre mondial électromagnétique, en empêchant, diminuant, perturbant, ou détruisant le spectre complet des systèmes de communication émergents, les capteurs et les armes qui dépendent du spectre électromagnétique ." - 61

"DPG [Defense Planning Guidance] 04 corps expéditionnaire USD (AT&L) [rattaché au Secrétaire à la Défense pour l'Acquisition, la Technologie et la Logistique], en conjonction avec le CJCS [Président de la Coordination des Chefs d'Etat-Major] et les Services, pour préconiser des recommendations afin de transformer et amplifier les possibilités de guerre électronique ... pour détecter, localiser et attaquer la totalité du spectre utilisé par des équipements de télécommunication à venir, des capteurs d'état des lieux, et des technologies de déclenchement des systèmes d'armement, qui utilisent le spectre électromagnétique." - 59

Des Plateformes furtives au-dessus de votre maison

"Développer une stratégie d'investissement cohérente et polyvalente pour cette réalisation, en portant une attention particulière sur ce point :

- (U) Projeter une attaque électronique dans des zones inaccessibles au moyen de plateformes furtives (...) en priorité, accélérer le dévelopement combiné de charges modulaires EW pour les UAV de combat (véhicules aériens sans pilote)" - 62

Il est intéressant de voir ici mentionné le fait que ces plateformes furtives sont des UAV, parce qu'ils effectuent actuellement des patrouilles le long des frontières Canadienne et Mexicaine des Etats-Unis, et seront bientôt utilisés pour patrouiller l'Arctique. En utilisant des financements qui proviennent de la Sécurité Territoriale (Homeland Security), les forces de police américaines utilisent également les UAVs pour espionner les citoyens. A titre d'exemple, les villes de Sacramento, en Californie, et (...)

"Un comté de Caroline du Nord utilise un UAV équipé de caméras infra-rouges et en faible luminosité pour surveiller ses citoyens. L'appareil a été mis en place pour observer les rassemblements de motards à la foire de Gaston County, d'une altitude de quelques dizaines de mètres - suffisamment près pour identifier les personnes - et de nombreuses autres applications sont envisagées, comme la détection aérienne des champs de marijuana."

Le Combat Electronique dans l'Espace

"Le ACTD [Démonstration de Concepts Technologiques de Pointe] doit examiner un éventail de technologies, parmi lesquelles le déploiement de drônes miniaturisés, et des systèmes de relais de messages publics émis par satellite, à destination des zones inaccessibles. Il devrait également s'intéresser à divers systèmes de diffusion de messages, incluant la radio et la télévision par satellite, les téléphones portables, l'internet et d'autres outils utilisant la wifi." - 65

"Il est prévu d'exploiter d'autres innovations de guerre électronique, en utilisant les ressources du Centre d'Analyse de l'Espace Electronique, afin de corroborer et fusionner toutes les données disponibles pour observer en temps réel un combat électronique spatial." - 62

Comment peut-on observer concrètement en temps réel un combat électronique dans l'espace ? et où se situe exactement la bataille ? Cette question est déjà posée dans le document "Programme pour un Nouveau Siècle Américain" du rapport "Reconstruction de la Défense Américaine", publié en Septembre 2000.

"Une nouvelle génération de capteurs - commerciaux et militaires; sur terre, sur la mer et dans les profondeurs, dans les airs et l'espace - seront interconnectés en réseaux cohérents qui pourront être rapidement configurés désinstallés et reconfigurés, afin de fournir aux commandements futurs une compréhension globale et sans précédent des enjeux sur un champ de bataille." - page 59

Mark Baard, pour Parallelnormal.com, a rédigé un article qui apporte un nouvel éclairage sur ce sujet.
"Philadelphie, San Francisco, Houston, et Providence, R.I. comptent parmi les villes qui ont établi des partenariats avec des compagnies privées et le gouvernement fédéral, pour fournir un accès public à l'Internet en ADSL. Providence a utilisé des fonds du Homeland Security pour construire un réseau à usage de sa police, qui pourrait par la suite être accessible au public..."

"Cependant, même si les villes ne parvenaient pas à finaliser leurs projets Wi-Fi, l'armée sera en mesure de déployer très rapidement des réseaux Wi-Fi en quelques heures, peut-être plus rapidement encore "

"Le DOD (Département de la Défense), est engagé dans des partenariats avec le Homeland Security et d'autres forces internationales comme le Canada, ou Israël, pour s'assurer la maîtrise dans des conflits urbains, en expérimentant des réseaux Wi-Fi capables de se déployer en un instant."

"Selon une annonce récente du DOD à l'attention de ses contractants, les soldats pourront parachuter des robots, appelés LANdroïds... au-dessus d'une ville prise pour objectif. Les robots pourront se positionner d'eux mêmes, devenant des centres névralgiques pour un réseau Wi-Fi de communication."

"Les antennes Wi-Fi des paysages urbains ne serviront pas seulement de relais pour le réseau de communication, mais aussi de transpondeurs capables de déterminer la position précise des ordinateurs individuels, des téléphones portables - un scénario que j'ai décrit dans le Boston Globe l'an dernier."

"Autrement dit, quand le GPS ne parviendra plus à localiser un appareil (et son propriétaire), le Wi-Fi prendra la relève pour continuer à le tracer."

"Les membres du Ministère de la Défense Britannique et du DOD, pensent que les antennes pourront également transmettre des ordres aux membres de la population qui auront une puce implantée dans le cerveau."

Conclusion  

Dans un prochain article, je décrirai les intentions du Pentagone de "combattre le net", telles que décrites dans la Feuille de Route pour l'Opération Information. J'examinerai également l'utilisation des opérations de nature psychologique telles que les PSYOP, et soulignerai l'absence de garde-fou dans l'utilisation de toutes ces opérations d'information, que ça concerne le peuple américain ou les populations étrangères.

Brent Jessop,
http://KnowledgeDrivenRevolution.com
Knowledge Driven Revolution.com, 2007
http://www.globalresearch.ca/index.php?context=viewArticle&code=JES20071224&articleId=7681

29 décembre - Alors que l'équipe de recherche s'offre quelques jours de repos, Randimon sur Open Minds propose une nouvelle approche sur l'affaire des drônes : "Il me semblerait utile de croiser les références des rapports du NUFORC avec les récits de manifestations de Drônes.

Celles dont nous avons connaissance se sont toutes produites dans un intervalle de temps assez précis (Mai - Juin 2007). Mais on sait que la plupart des observations ne sont jamais signalées; donc il doit bien y avoir d'autres cas pendant la même période.

Ceux qui participent à des forums comme OM ne sont pas très nombreux au regard de l'ensemble de la population. Comment réagirait un témoin lambda ? Certains penseraient peut-être téléphoner à l'aéroport le plus prôche, ou à un poste de police. D'autres penseraient chercher sur internet une association d'ufologues... Sur google, c'est généralement le NUFORC qui sort en premier. Donc j'imagine que c'est là que nous pouvons creuser.

J'ai recensé les rapports adressés au NUFORC qui émanent de Californie entre Avril et la fin Juin 2007. Plusieurs présentent les mêmes caractéristiques que les Drônes. Il faudrait pousser plus loin pour relever les similitudes" :

14 Avril - Bakersfield - Objet en forme de D, qui a répondu à un signal avec une lampe torche.
http://www.nuforc.org/webrapports/056/S56238.html

17 Avril - Irvine - Comme un papillon se déplaçant un peu comme un drône.
http://www.nuforc.org/webrapports/056/S56283.html

10 Mai - Corona Del Mar - Petite taille, sorte de bourdonnement, mouvements rapides.
http://www.nuforc.org/webrapports/056/S56914.html

11 Mai - Santa Barbara - Objet en sustentation, déplacement lent, prôche du témoin. La forme de drône n'est pas écartée.
http://www.nuforc.org/webrapports/056/S56626.html

23 Mai - Cottonwood - Très prôche du témoin, silencieux, mouvements saccadés.
http://www.nuforc.org/webrapports/056/S56850.html

10 Juin - Irvine - Forme circulaire, en sustentation, silencieux, mouvement lent et circulaire.
http://www.nuforc.org/webrapports/057/S57041.html

18 Juin - Joshua Tree National Park - Objet en sustentation, silencieux, tournant, qui a répondu à un signal avec une lampe torche.
http://www.nuforc.org/webrapports/057/S57144.html

Randimon poursuit : "Beaucoup de rapports adressés au NUFORC concernent des objets lumineux ou des manifestations nocturnes. Puisque nous n'avons pas de rapports de drônes la nuit, je me demande si les drônes sont capables d'émettre des lumières ? Je note également que de nombreux témoins disent avoir joint des photos ou des videos à leur rapport, mais ces documents ne sont pas publiés par le NUFORC. Quelqu'un sait-il si on peut les obtenir sur demande ?

Je m'interroge aussi ce qu'on pourrait obtenir en enquêtant auprès des services des aéroports et en interrogeant les postes de police des régions concernées; ont-ils gardé d'autres trâces d'observations de phénomènes étranges en Mai et Juin 2007 ? Est-ce que cette piste a déjà été explorée ? Avez-vous pensé à publier des appels à témoins dans les journaux locaux ?"

Sur ce dernier point, il est vrai qu'une publication avait été envisagée dans The Good Times de Santa Cruz en juillet dernier. La question des 300 euros nécessaires avait été rapidement résolue, mais malheureusement l'opération n'avait pas été finalisée faute de savoir quel numéro de téléphone serait indiqué dans l'annonce...

"Mon rève de Drônes" par EndZone

Retour sur la spectaculaire affaire de Téhéran, en 1976, déjà évoquée ici. Robert Morningstar s'est entretenu en privé avec le Général Parviz Jafari, en marge de la Conférence de Washington, le 12 novembre dernier. Le Général iranien lui a confié des éléments inédits, que Diouf résume sur le forum Ovnis-USA :

"Le généra Jafari est revenu sur son expérience. En 1976, un OVNI est détecté, immédiatement, l'armée envoie deux intercepteurs à réaction, qui atteignent l'altitude de 25.000 pieds. Soudain deux lumières jaillissent de l'Ovni, montent vers lui et entourent son avion. Alors que ses commandes de défense sont engagées et en position d'attente, tout l'équipement électronique cesse de répondre aux sollicitations. Les deux petits Ovnis lumineux s'éloignent, jusqu'à se confondre au vaisseau-mère, lequel descend et atterrit. Le vaisseau émettait une forte luminosité, éclairant le sol sablonneux.

Mais ce que le Général Jafari n'avait pas dit à la Conférence, c'est que le jour même, deux personnes, un médecin britannique et un ami iranien, qui faisaient du camping dans les montagnes au nord de Téhéran, ont été enlevées. Ils ont ensuite pu témoigner.

Des MIB (hommes en noir), avec de grands yeux noirs en amande, les trainent et les transportent dans un vaisseau. Ils voyagent au dessus de l'Europe pendant toute la nuit. Ensuite, ils sont ramenés à terre, à 200 mètres de leur voiture. Ils croient avoir été absents un jour, alors que leur absence a duré en réalité deux jours.

Dès que le Général Jafari a été informé de cette histoire, qui semble liée à la sienne, il est allé survoler la zone de l'enlèvement en hélico à la recherche de traces, qu'il a d'ailleurs retrouvées; il a également parlé à la famille." (ATSmix show46).

28 décembre - Sur le site web de Jeff Rense, Diouf a relevé cette information récente concernant un Programme du Pentagone intitulé : "Controle Maximum de tout le Spectre Electromagnétique".

"En 2003, le Ministre de la Défense de l'époque Donald Rumsfeld a signé un document titré : "Feuille de Route pour une Opération d'Information" qui soulignait entre autres choses le désir du Pentagone de maîtriser l'ensemble du spectre électromagnétique."
Un précédent article assez détaillé peut être consulté ici :
http://www.knowledgedrivenrevolution.com/Articles/200711/20071105_IOR_1_Thrust.htm

En résumé : L'armée doit être en mesure de déployer ultra-rapidement des réseaux Wifi, qui pourront prendre le relais des antennes de téléphonie, pour surveiller et localiser l'ennemi. Cette technologie pourra probablement s'appliquer aux populations civiles. Pour celà ils déployeront des plateformes volantes au-desus des régions concernées. (http://www.rense.com/general79/control.htm)

L'enjeu stratégique est aussi la maîtrise dans les conflits en milieu urbain. Yves Eudes expliquait déjà en 2005 : "Pour fonctionner et coordonner leur action, les robots-guerriers au sol auront besoin d'un réseau de communication sans fil qui couvrira l'ensemble du champ de bataille et se déplacera au gré des opérations. Or, contrairement à leurs homologues civils, les ingénieurs militaires préféreraient éviter les communications par satellite, car un ennemi bien équipé pourrait les brouiller ou les pirater. La seule solution est que les robots constituent eux-mêmes leur propre réseau : chacun d'entre eux servira de relais aux communications destinées aux autres UGV ou "Unmanned Ground Vehicles" (véhicules terrestres sans pilote), évoluant dans son voisinage, les messages se propageant de façon aléatoire jusqu'à ce qu'ils atteignent leur destinataire. Grâce à cette architecture horizontale et décentralisée, le système continuera à fonctionner même si une partie des UGVs étaient détruits." (http://forums.kraken.fr/index.php?topic=1925.0;wap2).

Le système serait-il invulnérable sous l'effet d'une bombe électromagnétique (EPM) ?

La totalité de l'article trouvé chez Jeff Rense est en cours de traduction.

Ces plateformes furtives auraient-elles l'aspect des Drônes californiens - avec un réseau d'antennes Wifi au sommet ? Si les autorités américaines doivent un jour où l'autre reconnaître qu'ils font partie de ce Programme de contrôle du spectre magnétique, on se retrouve dans la situation où des témoins avaient aperçu des avions furtifs avant qu'ils soient officialisés : il a suffit à l'Air Force de reconnaître par la suite leur existence, sans pour autant avoir à révéler leurs technologies. Dans le cas des Drônes, le fait d'admettre qu'ils existent n'obligera pas le Pentagone à commenter leur mode de propulsion avant plusieurs années. Il resterait au commanditaire à expliquer le choix de cette étrange signalétique sur les engins... Et trouver un moyen de faire oublier le témoignage d'Isaac.

27 décembre - On se souvient de la thèse du Dr. Steven Greer, et des avertissements de Werner von Braun rapportés par sa confidente, le Dr. Carol Rosin (http://educate-yourself.org/cn/cosmicdeception04apr03.shtml) : une fausse menace venue de l'espace pourrait justifier pour l'Amérique de renforcer la militarisation de l'espace...

Flatron, sur le forum Ovnis-USA se demande : "Et si tout avait commencé le 11/09 ?" :

"Rappel : le 13 septembre 2001, le Conseil de Sécurité des Nations-Unies n'a pas autorisé les Etats-Unis à se faire justice, car il n'a pas été établi que l'attaque contre les Tours avait été dirigée depuis l'étranger contre les Etats-Unis.

Pour G. W. Bush, la riposte est légitime... mais il se garde bien de citer les noms des "ennemis de l'Amérique" dans ses discours... j'ai retrouvé ce discours prononcé le surlendemain des attentats. En lisant ce texte il suffit de remplacer le concept de "terroristes Musulmans" par "ennemi alien"... Il n'y a même pas une virgule à changer... C'est digne du film 'Independance day' !" (http://www.youtube.com/watch?v=TkD0Q7CU1Po)

Le président Bush s'adresse à la presse : "Je viens d'avoir une réunion avec mes conseillers en matière de sécurité nationale, au cours de laquelle nos services de renseignements nous ont fourni les dernières mises au point.

Les attaques délibérées et meurtrières perpétrées hier contre notre pays n'étaient pas que des actes de terreur. C'étaient des actes de guerre. En conséquence, notre pays devra s'unir dans une détermination et une résolution sans faille. La liberté et la démocratie sont attaquées.

Le peuple américain doit savoir que l'ennemi auquel nous sommes confrontés ne ressemble à aucun ennemi passé. Celui-ci se tapit dans l'ombre, et n'a aucun respect pour la vie humaine. C'est un ennemi qui fait sa proie de gens innocents et confiants, et qui, ensuite, court se cacher. Mais il ne pourra pas courir indéfiniment. C'est un ennemi qui essaie de se dissimuler, mais il ne pourra pas se toujours se cacher. C'est un ennemi qui pense que ses abris sont sûrs, mais ils ne le seront pas éternellement.

Ce n'est pas seulement à notre peuple que cet ennemi s'est attaqué, mais à tous les peuples épris de Liberté du monde entier. Les Etats-Unis utiliseront toutes les ressources en leur pouvoir pour vaincre cet ennemi. Nous rallierons le monde. Nous serons patients. Nous resterons concentrés sur notre objectif et inébranlables dans notre détermination.

Cette lutte exigera du temps et de la résolution. Mais ne vous y trompez pas : nous la gagnerons (...) Je voudrais remercier les membres du Congrès pour leur unité et leur appui. L'Amérique est unie. Les nations du monde avides de liberté se tiennent à nos côtés. Cette lutte du Bien contre le Mal sera monumentale, mais le Bien prévaudra."

Une étrange video de 4'21", signalée par Nekitamo sur le forum Open Minds, a été mise en ligne hier sur YouTube; elle concernerait Sao Paulo, au Brésil : http://www.youtube.com/watch?v=KervfF5aDhk

Headek a analysé la video pour le forum Ovnis-usa : "La partie intéressante et supportable de la vidéo est à 3 minutes. Le reste étant très brouillon et très bruyant. L'objet présente une collerette en forme d'étoile comportant 12 branches.

La douzième branche est cachée par la partie supérieure de l'objet en forme de cône. On peut voir qu'il n'y a pas de rotation de l'objet qui reste en suspension, mais qui s'éleve quand même puisqu'au fil de la vidéo on le voit de profil, puis de dessous.

Je pencherais pour un cerf volant, comme cela a été cité dans les commentaires de la vidéo (Cafifa ou Rabiola de pipa)."

Spf33 a agrandi à 167% et stabilisé l'image de l'objet dans la dernière minute de la video : http://youtube.com/watch?v=Z2tkh59FISM

26 décembre - ScaRZ sur OM signale cette interview de Thomas Horn, auteur avec Nita Horn du best-seller 'The Arhiman Gate', centré sur le thème d'une invasion aliène. Il est le fondateur du site Raiders News Update. Joe Peterson présente ce personnage très écouté dans les milieux chrétiens :

Tom Horn est né dans une famille Pentecôtiste conservatrice. Les conceptions familiales avaient été bouleversés lorsque sa tante a rapporté des manifestations étranges, relatives aux Ovnis. Ensuite, sa soeur lui a raconté ses abductions. Il a officié comme Pasteur pendant vingt-cinq ans, et on faisait appel à lui comme exorciste.

JP : Etiez-vous parvenu à la conclusion qu'il peut y avoir un facteur démoniaque dans le phénomène des abductions aliènes ?
TH : Dans certains cas, ce qu'on considère comme des abductions aliènes se situent en parallèle des activités des démons rapportées par l'histoire. Des gens comme Jacques Vallée ont également fait ce rapprochement. Considérez la complexité du phénomène; c'est aussi complexe que ce monde physique. Il comporte une quantité de niveaux et de caractéristiques différentes. Ma nièce a eu ce genre d'expérience, et elle m'a fait parvenir une photo où on voit un Gris à moitié dans le champ, qui regarde l'objectif.
JP : C'est elle qui avait été approchée par des collaborateurs de Steven Spielberg à l'époque de la série 'Taken' ?
TH : Elle était à Seattle avec son mari, visitant la tour Space Needle, et ils se sont perdus à cause de la foule. Un homme et une femme surgis de nulle part se sont approchés d'eux et leur ont dit : "Venez avec nous, vous avez été choisis." L'homme avait l'air d'un militaire - grand, les cheveux courts, l'attitude déterminée, et la femme était assortie. Ils avaient des identifiants autour du cou avec des codes-barres. Après un rapide échange, il est apparu qu'ils travaillaient avec Stephen Spielberg. Une tente promotionnelle avait été dresssée de l'autre côté de la rue pour lancer la série 'Taken', centrée sur des abductions aliènes. Ma nièce a alors accepté d'être 'interviewée' en échange de quelques cadeaux promotionnels. La tente était entourée de gardes, et seuls ceux qui avaient été sélectionnés par Spielberg avaient le droit d'y entrer. Ma nièce a été soumise à un questionnaire sur sa santé, ses rèves, etc... On lui a dit que le stade de la ville était une réplique exacte du Centre d'Accueil de Rencontre Rapprochées du IIIème Type. On a fait rentrer le groupe des personnes sélectionnées dans une pièce, et on leur a demandées de former un cercle en se tenant par la main. Les lumières ont été éteintes, et elles ont eu l'impression que toute la pièce se mettait à tourner, un brouillard s'est installé, des lumières brillantes se sont allumées, et il ont entendu une voix leur dire : "Vous venez d'être abductés." Une sorte d'expérimentation psychologique. Il s'est passé d'autres choses que je ne vais pas raconter ici. Finallement ma nièce a été examinée et selectionnée selon le critères de Spielberg comme étant l'une des deux personnes sur une centaine présentes ce jour là, qui pourraient avoir été abductées. Ils l'ont conduite dans une autre pièce où on lui a montré la collection privée des véritables 'implants' de Spielberg, des objets métalliques retirés du corps des abductés.
JP : Je crois savoir que le Dr. Roger Leir - le chercheur spécialisé dans les implants aliens - a demandé à Spielberg des copies de ces implants.
TH : Il les a demandées et je vais les lui envoyer.
JP : Vous dites que la désinformation présente un intérêt ? Dans quel sens ?
TH : De plusieurs manières. La désinformation est un outil. Elle permet de contrôler le flux d'information en faisant se succéder des séries d'affirmations et de négations.
C'est un processus mécanique pour contrôler la rapidité d'assimilation du public sur des sujets spécifiques. Les militaires et les gouvernements sophistiqués utilisent la désinformation comme un outil depuis des centaines d'années, pour réguler le rythme auquel les populations accèdent à la vérité. C'est un processus de graduation. On balance quelquechose qui pourrait paraître choquant, et on observe la réaction du public, ensuite on discrédite les sources afin de calmer leurs capacités imaginatives, puis on remet ça. Au bout d'un moment, c'est comme de crier au loup, les lois de la redondance entrent en jeu. Les gens ont tellement entendu vos histoires qu'ils finissent par ne plus réagir au concept. Quand finallement vous leur révélez que c'est vrai, tout le monde réagit comme si c'était déjà assimilé, ce n'est plus du tout choquant, c'est même la confirmation d'une chose attendue, qu'ils avaient anticipée.
JP : Je ne crois pas que la divulgation officielle E.T. sera considérée comme de l'histoire ancienne.
TH : Pourtant les sondages montrent que la grande majorité des gens est prête aujourd'hui à en accepter l'idée. Donc, les allers-retours entre info et désinfo ont joué leur rôle au cours de ces cinquante dernières années. Ils ont préparé le monde à cette éventualité.
JP : Alors... Est-ce que vous reconnaissez être un agent de désinfo ?
TH : Pas du tout. Le fait qu'un espion se promène avec une dizaine de passeports, avec de identités différentes n'est pas considéré comme un comportement illégal. La désinfo dans ce sens est un outil nécessaire pour protéger son identité dans le cadre de ses activités officielles. C'est ce que font les acteurs en permanence, quand ils descendent dans des hotels, ils pratiquent la désinformation pour ne pas être dérangés. Les écoles Governementales et militaires enseignent les principes de la désinformation dans une grande étendue d'applications, et il est certain que bien des guerres ont été remportées en utilisant ce principe.

JP : Et la divulgation aliène officielle procède de la même manière...
TH : Certainement, il faut qu'il en soit ainsi.
JP : Vous pensez connaître la date de cette révélation.
TH : Assez précisément.
JP : C'est donc ?
TH : [rires] Vous êtes tombé sur la tête !?
JP : Pas même un indice ?
TH : J'en ai déjà parlé, et ça m'a attiré pas mal d'ennuis !
JP : Oui, j'ai vu ça. Le Gouvernement et les militaires vous avaient à l'oeil. Ca ne vous a pas inquiété ?
TH : Non.
JP: Pourquoi ?
TH : Il y a une partie du gouvernement et pas mal de militaires qui poussent à la divulgation.
JP : Hum, ok, et vous comptez sur eux. Qu'en est-il de la réalité E.T. ? Est-ce qu'elle a sa place dans notre avenir prôche ?
TH : Je préfère, Joe, vous répondre maintenant par Oui ou Non..
JP : La réalité E.T. est-elle inscrite dans notre futur, Oui ou non ?
Thomas Horn
TH : Oui.
JP : Est-ce qu'une partie de la réalité E.T. serait démoniaque ?
TH : Oui.
JP : En totalité ?
TH : Non.
JP : Y a-t-il des structures artificielles à découvrir ?
TH : Oui.
JP : Des preuves tangibles ? Des photos, des films, des équipements ?
TH : Oui, Oui, et Oui.
JP : La Divulgation interviendra-t-elle cette année ?
TH : [sourires]
http://raidersnewsupdate.blogspot.com/2005/09/interview-with-thomas-horn.html

L'essentiel est contenu dans la Video de sa conférence au festival 2007 de Roswell : http://fr.youtube.com/watch?v=pLa00mamOOE&feature=related

Tous les évangélistes américains ne voient pas uniquement dans les aliens l'incarnation des anges déchus. Tom Horn, qui s'est intéressé à la transgénique, pense que nous préparons nous même, dans des expérimentations irréfléchies, le retour des entités bibliques. Il déclare être parvenu à quatre conclusions concernant les aliens :

  • Ce sont des êtres super-intelligents d'origine inconnue, qui nous visitent depuis la nuit des temps,
  • Dans le cours de leurs interactions avec les humains, ils ont prélevé notre ADN pour des raisons encore inconnues,
  • Selon des prophéties, ils reviendront "en masse" à la fin de cette période,
  • Ces êtres sont identiques aux descriptions bibliques, des anges et des démons.
  • 25 décembre - "Le mythique tapis volant sera bientôt une réalité, du moins selon Lakshminarayanan Mahadevan, un ancien étudiant de l'Institut de Technologie Indien (IIT), qui travaille à présent avec l'Université de Harvard à Cambridge, Massachusetts.

    Ce scientifique, avec ses collègues de Harvard, vient de publier le mode d'emploi pour réaliser un tapis volant ! C'était la conclusion logique d'une étude en aérodynamique sur une feuille ondulée et flexible, se déplaçant dans un fluide. Les chercheurs sont parvenus à cette conclusion étonnante qu'il serait possible de réaliser un tapis capable de se maintenir en l'air.

    Mahadevan s'est exprimé dans Nature Magazine :

    "Afin de rester en sustentation dans l'air, une feuille mesurant environ 10 centimètres de long et 0.1 millimètre d'épaisseur doit vibrer à environ 10 hertz avec une amplitude d'environ 0.25 millimètres. Alors que les vagues se propagent le long d'une feuille flexible, elles génèrent un flux assez fluide qui crée une pression, laquelle soulève la feuille, parvenant pratiquement à compenser son poids."

    Les chercheurs ont confirmé que pour réaliser un tapis volant, il suffisait de créer une ondulation portante, qui s'appuie sur des fluides comme l'air et l'eau. L' ondulation crée une haute pression dans l'intervalle entre la feuille horizontale et le sol.
    Pour l'heure, le tapis volant n'est pas encore capable d'emporter des passagers.."
    http://www.gadgetell.com/2007/12/gravity-defying-carpet-a-soon-to-be-reality/

    Un article du Daily Yomiuri Online vient complèter l'information sur la situation politique au Japon :
    "Les sénateurs de l'opposition ont rejoint des membres de la majorité qui demandent qu'on cesse de parler d'Ovnis."

    Le Secrétaire Général du Parti Démocratique, Yukio Hatoyama, a déclaré vendredi que selon lui les membres du gouvernement feraient mieux de clore le sujet : "Si des aliens existent et qu'ils visitent la Terre, ce devraient être des créatures d'une intelligence bien supérieure à celle des êtres humains, ce qui est tout simplement impossible". Hatoyama est souvent surnommé l'Alien en raison de son apparence. "Puisque c'est une hypothèse absurde, ça n'a pas de sens de discuter sur la réponse que devrait y apporter le Ministre de la Défense."

    Pour Hatoyama, la nécessité de tirer le rideau sur la discussion concernant les Ovnis tient en partie au fait que c'est un sénateur du DPJ qui avait lancé le débat en adressant une question écrite au Conseil des Ministres (demandant si le gouvernement pouvait confirmer que, selon plusieurs sources, les Ovnis seraient des vaisseaux aliens).
    En réponse, le gouvernement avait publié mardi un communiqué déclarant qu'il n'était pas en mesure de confirmer si les Ovnis étaient pilotés par des Aliens.

    De son côté, Ryuji Yamane (représentant le Parti Démocrate à la Chambre des Conseillers), qui avait interpellé le Conseil des Ministres sur le sujet, a fait connaître sa satisfaction sur son propre site Web :
    "Mon équipe et moi sommes satisfaits d'avoir pu constater que personne ne s'est plaint de notre démarche, en partie parce que le Premier Ministre Nobutaka Machimura s'est exprimé de manière positive [en communiquant ses vues personnelles sur l'existence des Ovnis]." (http://www.yomiuri.co.jp/dy/national/20071223TDY03302.htm)

    24 décembre - Chaque fin d'année, Linda Moulton Howe publie sous forme d'une interview de Gérald Celente, les perspectives économiques aux Etats-Unis pour l'année à venir. Gérald Celente est l'éditeur du Trends Journal, spécialisé dans l'analyse des tendances financières. C'est une composante intéressante pour apprécier la marge de manoeuvre des dirigeants américains dans le domaine qui nous concerne ici..

    Gerald Celente - "Les Etats-Unis vont être frappés d'un 11 Septembre économique en 2008. La pyramide va s'effondrer en partant du sommet jusqu'à la base, tout comme les tours du World Trade Center. On parle en ce moment de la crise du marché des Subprimes. C'est effectivement un problème, mais ça ne représente rien comparé à ce qui va se passer quand des compagnies majeures vont commencer à vaciller, on va assister à la déroute des banques, et à une panique boursière. La bombe est en place, il ne reste qu'à allumer la mèche, et nous pensons que ça se produira avant Juin 2008.

    En 2007, nous avons constaté les premières lézardes dans l'édifice. Il nous faut bien comprendre que les racines du mal sont très profondes. Les responsables de la Banque Fédérale n'ont cessé de soutenir l'économie en prêtant de l'argent à faible intérêt. C'était un moyen de nous sortir de la récession consécutive à l'explosion de la bulle internet en 2001. Les taux n'ont jamais été aussi bas depuis 46 ans. Ils ont inondé le marché boursier mondial avec des dollars faibles. Aujourd'hui, personne n'en veut plus, même pas les prêteurs dans les pays du Tiers-Monde. Alors, et c'est ce qui s'est produit en 2007, tout le monde a pu constater le problème. Wall Street est en crise.

    Qu'est-ce qui pourrait empêcher le Navire de l'Etat de sombrer ? C'est notre métier d'analyser les tendances pour en dégager des prévisions. Nous avons un Président qui ne sait rien, et un Congrès qui ne fait rien; nous avons aussi des gens en place qui manquent de l'intelligence, de l'intégrité, de la compétence, et du courage nécessaires pour conduire habilement ce qu'un capitaine avisé devrait préconiser dans une telle situation de naufrage. C'est pourquoi nous disons que le bateau coule, et qu'il n'y a rien à faire pour l'éviter."

    LMH : "Qu'est-ce qui a amené autant d'institutions financières à s'engager aussi massivement sur le marché des Sub-primes au cours des deux dernières années ?"

    Gerald Celente - "C'est l'appat du gain et la passion du jeu. Ca va bien au-delà du marché des Subprimes. Il y a une compagnie à New York, selon le The New York Times, qui contrôle environ 7 milliards de dollars de bien immobiliers. Le NYT explique comment ils ont réussi à manoeuvrer alors qu'ils ne disposaient que de 30 millions. C'est toujours comme ça que ça se passe. Ils font toutes ces opérations sans vraiment avoir l'argent nécessaire. C'est ainsi qu'on voit Carlisle Real Estate et Blackstone - des groupes dont on n'avait jamais entendu parler, à part les spécialistes - qui tout à coup se mettent à acheter des compagnies importantes qui valent des milliards de dollars. Ils font ça avec de l'argent artificiel. Ces gens formés à Princeton, Yale, Harvard et dans les écoles Ivy League, se sont associés pour monter des gros coups. Et que font-ils quand la machine s'enraye ? Ils pointent du doigt les catégories pauvres : 'Oh, c'est de leur faute ! Ils avaient perdu la tête. Ils auraient du lire les clauses en petits caractères sur leurs contrats.'
    L'affaire des Subprimes n'est que le signe avant-coureur de ce qui va se passer, parce que les vrais coups tordus sont en amont - avec les prises de contrôle inconsidéres : comme le rachat de Chrysler Corp. par Cerberus Corp. Qui avait entendu parler de Cerberus ? Qui retrouve-ton parmi les Directeurs : Jack Snow, l'ancien Ministre des Finances. Et Dan Quayle ? Ils l'ont recasé : il en fait partie également.
    Gerald Celente

    Voilà ce qui se passe, Linda. Ca va bien au-delà des spéculations habituelles et de l'arnaque des petits épargnants. Ils vont causer l'effondrement de tout le système, et plus personne n'a le contrôle. La Banque Suisse a annoncé qu'elle allait vendre 250 tonnes d'or d'ici Septembre 2009, afin de pouvoir acheter davantage d'argent pour maintenir les choses en l'état."

    LMH - "Ca nous amène à ce que vous appellez la panique de 2008 - que va-t-il se passer selon vos analyses ?"

    Gerald Celente - "Nous avons connu la panique de l'après 11 Septembre, et cette fois c'est l'économie qui sera touchée. Personne ne va savoir comment réagir. Ils vont être paralysés. Voyez, chaque fin d'année le Dutchess Magazine avait pour habitude de reproduire les prévisions de notre Trends Journal. Ils ne le feront pas cette année, parce qu'ils m'ont dit que leurs lecteurs et leurs annonceurs ne pourraient les assimiler. Ils ne veulent pas entendre la vérité. La fragilité du dollar va devenir si évidente qu'il leur faudra ouvrir les yeux."

    LMH - "C'est pourquoi vous dites que l'Amérique court à la ruine et que le monde entier s'en est rendu compte ?"

    Gerald Celente - "Tout le monde le constate, sauf les Américains eux-mêmes ! Le gouvernement nous dit :"C'est bon pour les affaires. Ca favorise nos exportations. Les bas-salaires doivent le comprendre... Notre monnaie est si faible que les autres pays peuvent acheter nos produits moins cher." Le label 'Made in America" n'est plus synonyme de hauté qualité. Ca signifie maintenant : 'Produit pas cher'. Ce n'est pas comme ça qu'on renforce une économie."
    (...)
    "Nous sommes déjà en récession ! Les gens s'en rendent compte. A chaque augmentation des prix du carburant, c'est l'affolement à la pompe au moment de faire le plein. Qui peut se permettre que ça continue ? Et ces clowns à la TV nous disent : 'Oh, le consommateur est réticent.' (rires) Nous devons les avertir que nous allons connaître des temps très difficiles, afin que les gens se préparent dès maintenant."

    LMH - "Comment peuvent-ils se préparer ?"

    Gerald Celente - "Commencez par n'acheter que le nécessaire. Renoncez à cette idiotie au moment de Noël qui consiste à dépenser plus que vous ne possédez, pour offrir des cadeaux inutiles. Ce type de comportement est stupide."
    (...)
    "La Banque Fédérale va tenter un retour à l'équilibre en dévaluant le dollar. Et l'impact de cette mesure sera considérable. Regardez ce qui s'est passé en Argentine et dans les autres pays qui ont dévalué. Il va se passer la même chose ici. Le chômage va s'amplifier. Dans les années qui viennent, les Etats-Unis vont se trouver dans les pires conditions économiques qu'on ait jamais connues."

    Gérald Celente est directeur du Trends Research Institute (http://www.trendsresearch.com/). Il avait prévu l'an dernier la crise financière des prêts hypothécaires des subprimes. On lui reconnaît la juste prédiction du krach boursier de 1987, la chute de l'Union Soviétique...

    23 décembre - Le sujet attire de nombreux participants et continue d'évoluer sur le forum Open Minds : "Comment ouvrir une nouvelle enquête sur les Ovnis aux Etats-Unis ?" Les résultats de cette consultation seront communiqués à la coordinatrice Leslie Kean.

    BelieveYouMe développe cet argumentaire : "Je pense que ça devrait commencer par une pression publique sur le Congrès, afin qu'il enquête tout d'abord sur les conditions dans lesquelles le précédent Rapport Condon a été produit, comment on en est arrivé à des conclusions aussi trompeuses. On pourrait alors s'apercevoir que la participation et la synthèse de Edward Condon étaient fallacieuses. C'est ainsi qu'il apparaîtrait logique de rouvrir l'enquête.

    Vous serez peut-être surpris de voir que j'ai finalement opté pour la solution Universitaire... Mais c'est parce que le fait de confier une telle étude à une Université financée par le Gouvernement montre que le sujet est pris au sérieux,

    Le Rapport COMETA était une initiative privée (il ne répondait pas à une demande gouvernementale), et même s'il a créé quelques vagues dans la communauté ufologique, il n'a pas conduit à la Divulgation.

    Il est nécessaire que le Gouvernement lance une telle initiative afin qu'elle soit prise au sérieux. Mais je pense qu'aujourd'hui le Gouvernement et le secteur privé n'étant pas prêts à se donner les moyens de produire des résultats dignes de confiance, on risque de ne voir aboutir qu'un nouveau Blue Book.

    Afin de réaliser une véritable ouverture, je pense que la coalition devrait faire appel à des personnalités non seulement du monde scientifique mais aussi dans les domaines économique, sociologique, psychologique, théologique, artistique, etc. etc. Parce que, à mon avis, s'il a toujours été logique de désigner des scientifiques pour enquêter sur le sujet, ils constituent aussi la catégorie qui a le plus à craindre de connaître la vérité sur le sujet (parce qu'on pourrait alors s'apercevoir qu'au lieu de former le groupe le plus intelligent sur la planète, ils ne sont que les plus intelligents parmi les plus stupides de tout l'univers !)."

    22 décembre - L'article étonne autant par son contenu que du fait d'avoir été publié par le Courrier International : "En Sicile, des extraterrestres tout feu tout flamme."
    "On dirait un épisode de X-Files. Sauf que le document confidentiel remis aux autorités italiennes et dévoilé par L'Espresso est tout ce qu'il y a de plus sérieux. Et ses conclusions, troublantes :"Tests militaires secrets ou expériences extraterrestres."

    En 2004, une série d'incendies spontanés se déclarent dans le village de Canneto di Caronia, en Sicile. Plus de 180 appareils électroménagers non branchés s'enflamment spontanément, les téléphones portables sont pris de folie, les GPS fondent littéralement. Chercheurs italiens et étrangers accourent dans le village sicilien. Mais, comme leurs collègues venus de toute l'Europe pour résoudre cette folle énigme, les scientifiques du Centre national de recherche de la péninsule déclarent forfait, écrivent Giuseppe Lo Bianco et Piero Messina dans l'hebdomadaire italien. L'exorciste en chef du Vatican, le père Gabriele Amorth, dénonce quant à lui l'oeuvre du Malin.

    En 2005, Silvio Berlusconi, président du Conseil, crée un groupe de travail pour faire la lumière sur l'affaire. Il réunit experts, carabiniers, membres de l'armée de l'air et de la marine militaire ainsi que des agents de la protection civile et un chercheur de la NASA recruté aux Etats-Unis. L'enquête sera élargie à 309 épisodes observés le long de la mer Tyrrhénienne, mais aussi dans le canal de Sicile - autant de phénomènes étranges, pour lesquels, en trois ans, on n'a pu établir aucune origine naturelle.

    Conclusion du rapport : "Des technologies militaires évoluées, éventuellement d'origine non terrestre, pourraient à l'avenir exposer des populations entières à des conséquences non désirées. Les incidents de Canneto di Caronia pourraient être des tentatives d'engagement militaire entre des forces non conventionnelles ou un test non agressif visant à l'étude des comportements et des réactions dans une zone faiblement habitée choisie au hasard." Selon les experts chapeautés par Francesco Mantegne Venerando, coordinateur régional du comité de la Protection civile sicilienne, Canneto di Caronia a été frappé par des phénomènes électromagnétiques d'origine artificielle, capables de générer une grande puissance concentrée - des faisceaux de micro-ondes à "ultrahaute fréquence" compris dans la bande située entre 300 mégahertz et plusieurs gigahertz. Où se trouve la source de ces ondes ? On l'ignore.

    Depuis deux ans, un réseau composé d'une dizaine de capteurs cherche l'impulsion originelle provenant de la mer, une mission quasi impossible dans la mesure où l'émission ne dure que quelques nanosecondes. D'autant que ce réseau de surveillance pourrait bientôt s'éteindre : la direction régionale de la protection civile n'a pas encore pu renouveler les contrats des entreprises chargées de son entretien. Y a-t-il un triangle des Bermudes au large de l'île ? Difficile à croire.

    Mais dans le dossier figurent des épisodes sans aucune explication scientifique, survenus ces dernières années dans la région tyrrhénienne. A commencer par une étrange et gigantesque empreinte de forme rectangulaire, longue de 40 mètres et large de 15, retrouvée à quelques kilomètres de Caronia, dans un champ. Seuls des buissons dont les larges feuilles "pourraient avoir servi de récepteur d'ondes avaient brûlé. La brûlure des racines était semblable à celle observée sur les fils électriques des habitations, les marques des flammes obéissant à des séquences formées par des multiples de quatre."

    Verdict des spécialistes : ces marques sont compatibles avec des émissions d'ondes électromagnétiques. Tout aussi mystérieux : on ne sait toujours pas pourquoi, dans la nuit du 18 au 19 décembre 2005, le moteur d'un camion garé dans les cales du ferry Toscana reliant Palerme à Cagliari s'est subitement mis en marche, déclenchant un incendie à bord. Le retour du vaisseau en Sicile fut l'occasion de moult communications survoltées entre les gardes-côtes de Palerme et le bureau de la Protection civile qui s'occupe à temps plein de ces mystères. Ces "X-Files" siciliens font une place de choix aux photos impressionnantes de l'hélicoptère Sikorsky de la Protection civile.

    L'appareil a dû effectuer un atterrissage d'urgence alors qu'il survolait la mer Tyrrhénienne : trois des quatre pales de l'hélice étaient fortement fissurées, alors que l'engin n'avait apparemment rien heurté - "un cas inédit dans l'histoire des accidents d'hélicoptère".

    Il ne manquait que les Ovnis. Les voilà. Le rapport comporte moults objets volants non identifiés - avec photos. Certains clichés sont tellement précis que les scientifiques du groupe international inter-institutionnel ont développé et joint au dossier des reconstitutions numériques avec la description des Ovnis en question. Figurent également dans le rapport les déclarations des habitants de Caronia, qui jurent, depuis deux ans, recevoir la visite inopportune d'objets volants luminescents auxquels beaucoup attribuent les flammes apparues brusquement au milieu des rideaux et des matelas. Les experts contraints de répertorier ces mystères restent extrêmement prudents.

    Mais, dans ce rapport façon X-Files, les ovnis arrivent en seconde position : ils suivent l'hypothèse de la technologie militaire secrète dans le classement des sources potentielles de l'onde qui brûle. Et dire que c'est précisément en Sicile qu'Archimède inventa les miroirs qui brûlent ! Si l'énigme était encore plus ancienne ?"
    http://www.courrierinternational.com/article.asp?obj_id=80930

    21 décembre - Appel International au Gouvernement américain - 12 novembre 2007
    Par l'entremise de la Coalition pour la Liberté d'Information

    Préambule :
    Les signataires, ayant été formés et employés au service du gouvernement, de l'aviation, ou de l'armée, s'accordent sur cette déclaration, fruit de nos expériences et objectifs communs. Au cours de nos activités professionnelles, chacun de nous a été le témoin d'un incident impliquant un objet volant non identifié, ou a dirigé une enquête officielle sur des cas d'ovnis, relevant de la sécurité aérienne, la sécurité nationale, ou pour le progrès de la science.

    Nous utilisons le terme 'Ovni' pour caractériser tout phénomène aérien qui ne peut être identifié ou expliqué; cette définition est celle qui a été utilisée par l'armée de l'air américaine dans les années 50.Nous ne prétendons rien quant à la nature ou à l'origine de ces objets.

    Alors que la plupart des observations d'ovnis peuvent s'expliquer par des erreurs d'appréciation concernant des objets connus, ou des phénomènes naturels, les gouvernements qui les ont étudié - dont certains ont employé des signataires - ont régulièrement constaté qu'un faible pourcentage d'observations défie les explications conventionnelles.

    Les rapports de ces évènements ont souvent impliqué des témoins crédibles tels que des officiers de police, du personnel militaire, des pilotes, des aiguilleurs du ciel, et constituent une documentation officielle bien étayée.

    Par conséquent :
    Nous penons que, pour des raisons de sécurité nationale, ainsi que de sécurité aérienne, tous les pays devraient faire un effort pour identifier tous les objets dans leur espace aérien. Depuis les attaques du 11 septembre, il n'est plus concevable d'ignorer les echos radars pour lesquels aucune donnée de transpondeur n'est disponible, et qui ne peuvent être relatifs aux performances des avions et helicoptères volant actuellement.

    Alors que les radars de l'aviation civile et des aiguilleurs du ciel se réfèrent principalement aux radars secondaires, les radars de la défense aérienne militaire devraient être capable de détecter et tracer n'importe quel objet dans les airs, même s'il est immobile, ou qu'il se déplace très lentement ou très rapidement.

    A cet égard, nous nous référons à l'incident de l'aéroport international de O'Hare, lorsqu'en novembre 2006, un disque métallique a été observé en suspension au dessus du terminal de United Airlines pendant plusieurs minutes. Du fait qu'il n'était pas détecté au radar, l'Administration Fédérale de l'Aviation (FAA) n'a pas enquêté. La FAA n'a pas non plus considéré les rapports corroborants des pilotes d'United Airlines, et des autres employés, préférant ranger cette observation parmi les « phénomènes météo ».

    Nous suggérons que la dévalorisation du terme « Ovni » et des rapports de témoins de base pourrait conduire les autorités à rejeter des observations qui concernent des avions non conventionnels, ou bien des engins volants sans pilotes, qui pourraient être engagés dans des activités d'espionnage ou de terrorisme, et ce particulièrement quand les retours radars ne sont pas disponibles.

    Cependant, des observations importantes ont également été ignorées alors que les radars n'étaient pas en cause. Bien que des centaines de citoyens aient vu un objet triangulaire immense qui volait au dessus de l'Arizona en 1997, le gouvernement américain a ignoré les requêtes des autorités de l'Arizona, et n'a jamais donné au public une réponse satisfaisante quant à l'invasion de l'espace aérien national par un objet volant étrange et inconnu. Nous pensons qu'une telle indifférence représente non seulement une opportunité manquée, mais aussi un risque potentiel.

    Nous soutenons qu'un public motivé et concerné a le droit d'être informé des faits sur des incidents d'ovnis qui sont bien documentés, et corroborés par de multiples témoignages. De plus, la science manque potentiellement des connaissances majeures qui pourraient être acquises par l'étude de ces incidents impliquant des objets qui démontrent des capacités peu communes en termes de vitesse, de manoeuvres, ou sont dotés d'autres caractéristiques qui défient notre paradigme scientifique actuel.

    Appel à l'Action :
    Les signataires demandent aux Etats-Unis de coopérer avec les gouvernements qui, en reconnaissant la réalité des objets volants non identifiés, ainsi que l'inquiètude légitime pour la sécurité aérienne, ont déjà mis en place leurs propres structures d'enquête. A la suite de son projet Blue Book, à présent enterré, nous proposons que l'Armée de l'Air Américaine reprenne ses efforts de recherche, ou bien que l'Administration Nationale de l'Aéronautique et de l'Espace (NASA) amorce ce travail de recherche, afin de faire face aux préoccupations internationales énoncées ici, de rassurer le public, et d'enrichir le domaine des connaissances scientifiques.

    Nous lançons un appel aux Etats-Unis d'Amérique pour qu'ils s'engagent avec nous, et avec les responsables actuellement actifs dans le monde entier, afin de résoudre ce problème dans un dialogue continu, à commencer par cette rencontre de quelques uns des signataires ci-dessous, à Washington, DC, en ce jour du 12 novembre 2007.

    Les Signataires :
    Vasily Alexeyev - Général en Chef de l'Armée de l'Air de Russie, Centre des communications spatiales. Russie.
    Ricardo Bermudez - Général de Brigade aérienne (retraité) ancien président du CEFAA, Chili.
    Ray Bowyer - Commandant de Bord. Services aériens d'Aurigny. Iles de la Manche.
    Wilfred de Brouwer - Général en Chef adjoint des Opérations et Planifications. Retraité de l'Armée de l'Air de Belgique.
    John Callahan - Chef de la Division des Incidents, Evaluations et Investigations. Armée de l'Air (retraité).
    Don C. Donderi, Ph.D - Chercheur contractant à l'Université McGill, Défense Nationale. Canada.
    Julio César Chamarro Flores - Commandant de l'Armée de l'Air du Pérou (retraité). Fondateur de l'OIFAA, en 2001.
    Rodrigo Bravo Garrido - Officier de l'Armée Chilienne, pilote, membre du CEFAA.
    Richard F. Haines, Ph.D - Chercheur scientifique de la NASA (retraité).
    Charles Halt - Colonel de l'Armée de l'Air Américaine (retraité). Ancien Directeur de la Direction des Inspections, DOD I.G.
    Parviz Jafari - Général de l' Armée de l'Air d'Iran (retraité).
    Denis Letty - Général en Chef de l'Armée de l'Air Française (retraité). Président du COMETA.
    Oscar Santa Maria - Commandant, pilote de combat, Armée de l'Air du Pérou (retraité).
    Anthony Choy Montes - Avocat, chercheur OIFAA, Armée de l'Air du Pérou, 2001-2003.
    James Penniston - Tsgt de l'Armée de l'Air des Etats-Unis (retraité).
    Nick Pope - Ministère de la Défense, Grande-Bretagne, 1985-2006.
    Jean-Claude Ribes - Astronome, Centre National de la Recherche Scientifique, France, 1963-1998.
    Yves Sillard - Membre du Comité de Direction du GEIPAN, France.
    Fife Symington III - Gouverneur de l'Arizona 1991-1997.
    Contact : Leslie Kean - http://www.freedomofinfo.org - (traduction : Diouf, pour le forum Ovnis-usa)

    On remarque dans la liste des Signataires, Denis Letty - Général en Chef de l'Armée de l'Air Française (retraité) - Président du COMETA, qui n'était pas présent à Washington le 12 novembre, et l'absence de Claude Poher et du Commandant Jean-Charles Duboc qui, eux, faisaient partie des orateurs...

    Dans un entretien privé avec Shirley P. pour évoquer plus spécifiquement le mouvement du Drône qu'elle a vu dans le Parc Sequoïa, OnTheFence a obtenu ces précisions :
    1. Il est toujours resté horizontal, je ne l'ai pas vu osciller, même quand il a changé de direction,
    2. Le bras le plus long est toujours resté à l'ARRIERE pendant le déplacement, il n'était JAMAIS à l'avant,
    3. Le déplacement était toujours fluide, non pas saccadé, comme un autre témoin l'avait rapporté. Même quand il a changé de direction,
    4. Il n'a pas 'sauté' d'un endroit à l'autre, mais il se déplaçait très régulièrement. J'ajoute que je n'ai pas perçu de "double" image, comme un hologramme. Il avait l'air TRES consistent. Je n'ai entendu aucun bruit, mais bien sûr il était plus éloigné que sur les photos des autres témoins.

    Onthefence : "Quand une voiture se met en route, elle accélère progressivement... Est-ce que le drône a semblé accélérer, ou est-il passé instantanément à une allure rapide ?"

    Shirley : "Autant que je me souvienne, il a ralenti très doucement, puis il est reparti en arrière, ensuite il a changé de direction et il a continué à la même vitesse qu'il avait avant de s'arrêter. Je ne peux pas me souvenir s'il y avait une forme d'accélération."

    OnTheFence laisse ensuite entendre qu'il va maintenant produire une video d'animation assez réaliste.

    La Divulgation viendra-t-elle du Japon ? "A titre personnel je suis absolument persuadé que les Ovnis existent !" C'est ce qu'avait affirmé avant-hier Nobutaka Machimura, le porte-parole du gouvernement japonais. Il commentait une résolution qui venait d'être adoptée en Conseil des Ministres, selon laquelle "rien ne confirme l'existence d'Objets volants non-identifiés qui viendraient de l'espace", en réponse à la question du Sénateur Ryuji Yamane qui demandait l'ouverture d'une enquête, suite à la multiplication des rapports d'Ovnis.

    "Le Gouvernement n'a qu'une réponse stéréotypée à offrir" avait ajouté Machimura.

    Aujourd'hui, c'est le Ministre de la Défense, Shigeru Ishiba, qui reconnaît que l'existence des Ovnis est plausible. Le problème est que l'armée japonaise n'est autorisée à réagir, selon la Constitution pacifiste du Japon, que face à une agression étrangère.

    "Il n'y a rien qui permet de nier l'existence des Ovnis et d'une forme de vie qui les contrôle. Il nous faut un cadre légal en cas d'invasion extraterrestre" a poursuivi le Ministre de la Défense.

    Selon Kyodo News, Ishiba a déclaré qu'"il serait difficile de déterminer sur quelles bases légales les forces d'Auto-Défense pourraient être mobilisées si un Ovni devait violer l'espace aérien japonais mais n'était pas hostile :
    Cette mobilisation serait-elle considérée comme un acte défensif ? Qu'en serait-il si leur message était 'Soyons amis avec tous les peuples de la Terre'... Et que se passerait-il si nous ne parvenons pas à comprendre ce qu'ils disent ?"
    source : UFO-UpDates

    Le commentaire de Headek sur le forum Ovnis-USA : "Cette réforme de la constitution japonaise est en pourparlers depuis le début de l'année 2007. Elle rencontre une forte opposition. Il se pourrait, d'ici a 3 ans, que le Japon modifie ou abolisse sa constitution dans un but d'auto-défense.. Si c'était le cas, il faudra donc encore attendre un peu... à moins que d'ici là, Kaguya nous dévoile quelques secrets."

    Sur le même forum, Flatron émet cette hypothèse : "Je crois que les choses s'éclaircissent sur les intentions de la création d'une couverture anti-missile au dessus du Japon. Une nouvelle menace venue de l'espace telle un nouveau Pearl Harbor (encore un..) serait bien utile pour convaincre les derniers pacifistes qu'une menace bien réelle pèse sur le Japon."

    Enfin Cosmos a retrouvé cette citation de Toshiki Kaifu, Premier Ministre Japonais en 1990, qui écrivait au major Shiotani à propos d'un symposium sur l'Espace et les Ovnis :

    "Premièrement, j'ai déclaré à un magazine en janvier dernier que, étant un pays peu avancé par rapport au problème OVNI, le Japon devait voir ce qui devait être fait à propos de la question des OVNI, et que nous devions passer plus de temps sur ce sujet. De plus, j'ai indiqué que quelqu'un devait solutionner le problème OVNI en ayant un grand recul dans le même temps.

    Deuxièmement, je pense que nous sommes à un moment raisonnable pour considérer le problème OVNI avec sérieux et le considérer comme réel... J'espère que ce Symposium contribuera à la paix sur Terre telle qu'on la voit de l'espace, et entamera un premier pas vers une coopération internationale dans le domaine des OVNI."

    Cosmos conclut : "J'ai plutôt tendance à interpréter ces déclarations comme des préparatifs à caractère géostratégique. La Chine émergeante n'est pas loin et le Japon est l'allié des USA. On peut se demander si une telle coopération a eu lieu. Avec qui ? Et si 17 ans plus tard, cette déclaration n'en est pas le résultat ?"

    A noter également que depuis quelques semaines, le Japon n'est plus tributaire de la NASA, et reçoit ses propres images en haute définition de la surface lunaire... Le rapprochement est facile, mais n'est-il pas en train de se passer ce que beaucoup avaient imaginé quand les japonais ont lancé leur propre sonde en septembre dernier ? Les récentes déclarations des Ministres japonais ne sont-elles pas un signal publiquement adressé aux Etats-Unis par le Japon, signifiant : "Nous avons vu ce que vous savez.."

    20 décembre - Paul Marks, sur le site NewScientist.com, publie le 18 Décembre 2007 :
    "Des avions espions qui se rechargent sur les lignes électriques"

    "La prochaine fois que vous voyez quelquechose dans les airs au-dessus d'un pylône électrique, observez bien ce qui se passe. Il se pourrait que ce soit autre chose qu'un sac en plastic ou les restes d'un ballon gonflable, mais un petit avion espion en train de prélever du courant pour recharger ses batteries.

    L'idée a germé au AFRL (Laboratoire de Recherche de l'US Air Force) basé à Wright Field, dans l'Ohio, qui souhaitait prolonger ses missions de surveillance en utilisant des engins contrôlés à distance ayant une envergure d'environ un mètre; ils cherchaient comment prolonger leur durée de vol.

    C'est pourquoi l'AFRL a mis au point des « micro air vehicles » (MAV) propulsés à l'électricité, capables de capter l'énergie chaque fois que nécessaire, en se connectant sur les pylones électriques. Il leur serait même possible de changer temporairement de forme, pour être plus discrets.

    L'objectif initial de l'AFRL était de réaliser un MAV volant à 74 km/heure qui puisse se connecter sur la ligne sans rien endommager.

    En outre, afin de ne pas attirer l'attention, l'AFRL a annoncé que l'avion espion doit être en mesure de replier ses ailes et de paraître suspendu au cable comme un détritus emporté par les vents. L'essentiel de la technologie de 'morphage' a déjà été developpée par la DARPA, la branche de recherche du Pentagone. Les technologies abordées dans ce programme incluent la réalisation de 'surfaces coulissantes' en matériaux composites à base de carbone, qui permettent de modifier la forme des fuselages; des ailes téléscopiques se déploient en quelques secondes pour augmenter la voilure au décollage.

    Il reste cependant quelques défis à relever. Zac Richardson, ingénieur du Réseau Electrique National de Grande-Bretagne, estime que si un MAV se connectait à une ligne ordinaire de 11 kilovolts, ça pourrait court-circuiter deux conducteurs, ce qui provoquerait une déconnection automatique, et priverait l'engin de sa ressource.
    On risque également de faire jaillir des étincelles sur les lignes interurbaines de 400 kilovolts. Richardson a ajouté : "L'engin serait figé sur place, ce qui révèlerait sa position."

    Pour Ian Fells, un expert en transmission électrique basé à Newcastle, en Angleterre, c'est une idée plutôt bizarre : "Même les cerfs-volants qui s'accrochent sur des lignes de tension provoquent des ruptures".

    Quoiqu'il en soit, l'AFRL a prévu de tester ses engins en 2008." (http://tinyurl.com/2poh9x)

    Ci-dessous, des images de Drônes prises en Alabama et à Capitola, Californie :

    Le Pentagone aurait-il pour habitude d'annoncer qu'il va lancer une phase de tests sur une technologie nouvelle, ou bien a-t-il plutôt coutume de révéler éventuellement ses réalisations quand elles sont largement abouties ?

    Comme le remarque Flatron, sur le forum Ovnis-USA, "les MAVs utilisent de l'air pulsé pour se sustenter, ce qui n'a rien à voir avec nos Drônes. Je pense que si un engin du type de celui de Capitola devait se recharger sur des lignes électriques, ce serait pas induction à proximité d'un cable à haute tension et non par branchement direct sur le réseau." L'annonce de cette technologie d'alimentation en énergie indique cependant une voie intéressante : le développement de systèmes à énergie dirigée est l'un des domaines privilégiés de l'AFRL, et rien n'indique que le Laboratoire limite ses recherches à la capacité d'émission.

    Pendant ce temps, ArlingtonAcid s'exprime sur OM : "Je n'ai jamais été très attiré par les photos de Drônes, elles ne me semblent pas si importantes. Je suis un retraité de l'industrie des arts graphiques (j'ai toujours été intéressé par ce phénomène), et la Planche CARET m'a donné la chair de poule dès le premier jour. Il est arrivé que je m'impose parfois des semaines de recul, afin de voir si j'aurais la même réaction en la revoyant, et chaque fois ça me refait le même effet. Cette réalisation est si parfaite que si c'est finalement une fraude, l'artiste mériterait qu'on lui déroule le tapis rouge à la Biennalle de Venise (cependant c'est si bien réalisé que ça me semble être au-delà du canular)."

    19 décembre - Commé évoqué avant-hier, les recherches des témoins de Drônes n'ont jamais cessé. Cette enquête est menée par tout petit groupe trans-frontières et particulièrement motivé : OnTheFence, 11August, 10538, Nemo492 et Tomi01uk.

    Un exemple de la recherche de Shirley P. en Californie ces jours derniers :

    Aujourd'hui, la "Drone Team" peut publier ce premier email reçu de Shirley le 13 décembre 2007
    Sujet: A la recherche de Shirley P.
    "Oh ! Comme vous ETES persévérants !
    Voulez-vous me dire précisément COMMENT vous m'avez retrouvée, mon adresse email et mon compte MySpace ? Vos talents d'enquêteurs sont impressionnants !

    Vos recherches sur ce "drône" sont-elles conduites de manière indépendante, ou est-ce pour le compte d'une agence gouvernementale ? J'aimerais le savoir avant d'aller plus loin."
    Cheers,
    Shirley
    "

    Une fois rassuré, le témoin a commencé par nous confier :

    "Je suis intriguée, et j'accepte de discuter avec vous. Je découvre que le forum OM a eu la chance de recevoir Rajinder. A ce stade, nous sommes seulement quatre témoins qui ont accepté de communiquer.

    J'ai moi-même reçu d'étranges appels téléphoniques. Un jour, un type est resté garé juste devant chez moi et quand je l'ai prié de partir, il a marmonné des choses incompréhensibles.

    La seule chose qui m'avait poussée à témoigner, ce fut de voir tous ces commentaires stupides parlant de création CGI."

    En bref, le contact est établi avec l'un des témoins des Drônes, et dimanche dernier les entretiens se sont poursuivis au téléphone. Ainsi que l'a remarque BigfnTuna sur Open Minds : "C'est enfin quelqu'un qui pourrait savoir comment rentrer en relations avec les autres témoins..." Un exemple de ce qu'on apprend dans la marge : Shirley nous annonce que Stanton Friedman - s'exprimant en petit comité - penche vers l'hypothèse d'engins militaires d'observation, conçus à partir de matériels aliens. Or jusqu'ici, officiellement, le physicien a seulement déclaré que les drônes étaient pour lui un sujet indécidable. Egalement, Shirley nous fait observer que les manifestations de Drônes ont presque toujours eu lieu dans des Parcs sous contrôle de l'Etat, ou à proximité des bases de l'Air Force.

    Il avait suscité de nombreux échanges, depuis quelques semaines, sur les forums anglo-américains et les listes de diffusion; les curieux en parlaient comme du 'Mystèrieux Triangle sur Google Earth'. Linda Moulton Howe vient de mettre un point final aux rumeurs fantaisistes d'un Ovni capturé par un satellite de cartographie :

    "Le 18 décembre, j'ai reçu un email d'un lecteur Australien : 'Cette image de Triangle concerne une région que je connais bien. Le groupe d'astronomie dont je fais partie a l'habitude de s'y réunir pour observer les étoiles, parce qu'il n'y a pas de pollution lumineuse dans cette zone. Samedi dernier, je me suis rendu sur place pour enquêter. J'ai localisé l'endroit sur une carte, et nous y sommes allés en voiture. C'est une grande antenne, qui dépend d'un complexe disposant d'une éolienne. Cette machine fournit 80 mégawatts à la ville de Perth, et elle est commandée à distance par une compagnie d'électricité locale. Je pense que la grande antenne transmet les données relatives au fonctionnement de l'appareil, et sert à recevoir les commandes.

    Il s'agit d'une grande antenne qui est maintenue par trois haubans, en triangle. La végétation a été dégagée sur toute cette surface. L'endroit est clôturé, et les portails sont verrouillés. Il n'y a aucun panneau pour indiquer qu'il s'agit d'une propriété privée." (http://www.earthfiles.com/index.php?category=Headline+News)

    18 décembre - Murnut présente sur Open Minds son rapport sur la conférence organisée avant-hier à New York par la Fondation Budd Hopkins Intruders... http://www.intrudersfoundation.org/

    "Budd Hopkins a ouvert la séance et remercié James Fox ainsi que Leslie Kean. Leslie a raconté comment s'était déroulée la conférence de presse du 12 novembre à Washington. Elle-même et James Fox avaient pour motivation d'accroître la crédibilité du phénomène Ovni.

    Ils avaient invité des représentants du gouvernement des Etats-Unis, mais aucun n'a accepté de participer. L'organisation de la Conférence avait été tenue secrète jusqu'à la denière semaine. Ils avaient délibérément choisi de laisser de côté la question E.T./Aliens, afin de ne pas se limiter à un échange d'opinions."

    "L'angle principal fut la sécurité aérienne. Il nous a été confirmé que les radars de la FAA sont équipés de plusieurs sortes de filtres qui éliminent les échos inconnus. Ils ne s'intéressent qu'aux objets 'connus'. C'est une des directives de la FAA. Ils ne tiennent absolument pas à intégrer le phénomène Ovni.

    Leslie Kean a souligné qu'elle a très à coeur de parvenir à ce que les medias prennent les choses au sérieux. Il avait été demandé aux témoins de s'en tenir à leurs dépositions, et de ne pas donner à la presse des occasions de faire diversion.

    Puis elle a montré des extraits du DVD de la Conférence de presse.

    Leslie nous a fait profiter de son expérience avec les journalistes, expliquant par exemple comment l'un d'eux lui avait expliqué qu'il préfèrait ne pas couvrir le sujet Ovni, de crainte d'être ensuite uniquement cantonné à la rubrique de l'étrange.

    L'objectif principal de la Conférence, d'après Leslie Kean, avait été d'attirer l'attention sur le fait qu'il n'existe actuellement aucune instance gouvernementale pour l'étude du phénomène aux Etats-Unis. Elle pense qu'à l'approche de l'élection présidentielle, on ne doit plus rien attendre du législatif, même si certains députés se sont montrés intéressés.

    Les participants se sont ensuite interrogés pour savoir quelle agence gouvernementale devrait piloter la nouvelle initiative... Tous ont reconnu l'échec du Projet Blue Book. Certains ont souhaité la mise en place d'une commission indépendante, peut-être sous l'égide d'une Université, d'autres ont suggéré la NASA, ce qui n'a pas manqué de faire rire Leslie, parce qu'elle est en train de les poursuivre en justice pour dissimulation.

    L'hypothèse la plus courante est que le gouvernement US aurait poursuivi les enquêtes sur les Ovnis en confiant la tâche au secteur privé. Divers témoignages vont dans ce sens. De nombreux documents obtenus par le Freedom of Information Act indiquent également cette piste.

    Beaucoup continuent de s'étonner du silence du Gouvernement américain. Pour certains, il ne saurait comment aborder le problème. En fait, il n'aurait aucune réponse à apporter. D'autres pensent que les réponses sont à rechercher dans les programmes secrets des Etats-Unis.

    Avant de partir, j'ai eu la chance d'approcher Robert Morningstar, et il m'a indiqué qu'il travaillait actuellement sur 'la Bataille de Los Angeles', [24-25 février 1942] parce qu'il a retrouvé des sources crédibles selon lesquelles il s'agissait d'un immense Triangle Noir."

    En réponse, CaliKid avance quelques arguments en faveur de la prise en charge de la question Ovni par une Université : "Le problème qui peut surgir est celui de la nature des accréditations nécessaires : Si un large pourcentage des manifestations relève de prototypes expérimentaux classifiés, je pense qu'une Université reconnue disposerait des accréditations nécessaires qui leur permette d'examiner cette information; elle serait mieux à même de conduire une enquête élargie au cas par cas. Je vois mal une organisation du type de celle dirigée par un Steven Greer se faire remettre des documents "Top Secret", même si c'est nécessaire à la recherche. Le secteur privé pourrait ignorer toute une dimension du problème. Une alternative serait de créer une sous-commission au Sénat."

    Dans quelles conditions le gouvernement américain pourrait-il relancer la recherche officielle ? C'est le débat actuel sur les listes d'échanges et les forums spécialisés - mais pas seulement. Nous avons vu deux émissions sur CNN en l'espace de six mois consacrées au sujet Ovni, et des revues généralistes aborder la question de manière décomplexée.

    17 décembre - La recherche se poursuit sur le forum Open Minds pour retrouver des sources éventuelles du diagramme CARET. Cette fois c'est SysConfig qui attire l'attention sur des pochettes de DVDs en rapport avec la série Star Trek :

    Peu après, le musicien DroneOnLine apporte ces éléments de réponse : "Ces dessins ont été réalisés par Michael Okuda.... J'ai récemment regardé ce DVD spécial au sujet de "Alien Speak", et il y a pas mal de choses qui pourraient sembler familières à ceux qui qui connaissent bien l'affaire Isaac/CARET.... L'artiste apparaît sur cette photo :"

    "Est-ce que le travail de Okuda aurait pu inspirer un éventuel faussaire ??? Je vous propose d'examiner cette capture d'écran :"

    http://homepage.mac.com/michaelokuda/portfolio/PhotoAlbum45.html

    Aussitôt contacté via email par SysConfig, l'artiste a répondu : "Merci du message, mais je n'ai rien à voir avec Isaac Caret."

    A côté de celà une autre recherche est en cours, qui concerne l'étude des témoignages, suite aux manifestations des Drônes. Les choses avancent de ce côté, mais il est trop tôt pour faire le point. Disons simplement qu'ils contiennent des éléments qui n'avaient pas été exploités à l'époque, ni même remarqués.

    16 décembre - Le site canadien de langue anglaise SeedMagazine, titre cette semaine : "Qui parle au Nom de la Terre ?". Un article de David Grinspoon qui s'interroge sur les initiatives incontrôlées de communication vers les aliens :

    "Après des décennies de recherches, le programme SETI n'a détecté aucun signal d'intelligence extraterrestre. Actuellement, certains scientifiques espèrent établir un contact en émettant des messages vers les étoiles. Sommes-nous prêts pour une réponse ?

    Alexander Zaitsev, Chef de Département à l'Institut des Radio-Techniques de l'Académie des Sciences de Russie, a accès à l'un des plus puissants radio-émetteurs terrestres. Bien qu'il l'utilise dans le cadre des études planétaires de l'Institut, Zaitsev essaye également d'établir le contact avec d'autres civilisations qui pourraient se trouver dans les sytèmes solaires voisins. Il pense qu'il existe une intelligence extraterrestre, et que notre espèce a une obligation morale d'annoncer sa présence aux autres habitants de la Voie Lactée. Car si tout le monde se contente d'être à l'écoute, la recherche d'une intelligence extraterrestre (SETI) ne risque pas de progresser.."

    "Zaitsev a déjà émis quelques messages vers le ciel, ce qui constitue le mode "actif" de SETI. Certains scientifiques considèrent qu'il joue de manière indépendante un rôle de porte-parole terrestre.

    On en revient alors à évoquer les dangers d'une telle pratique. Pendant des années ce genre de débat n'avait concerné que les personnes impliquées dans le programme SETI. Mais la controverse s'est amplifiée l'année dernière, lorsque la revue Nature a publié un éditorial épinglant les membres du SETI qui ne souhaitaient pas débattre publiquement de tels risques. En Septembre dernier, deux responsables avaient d'ailleurs démissionné en signe de protestation contre cette attitude. Les critiques d'une démarche en mode "actif" portent sur le danger potentiel d'alerter des entités dangereuses ou malveillantes quant à notre présence.

    Selon le premier, John Billingham, l'un des scientifiques de premier plan du Programme SETI (Institut privé basé à Mountain View, Californie) : "Il est question d'initier une communication avec d'autres civilisations, mais nous ignorons tout de leurs buts, de leur capacités, ou de leurs intentions".

    "John Billingham a étudié la médecine à Oxford et dirigé la première recherche extraterrestre conduite par la NASA en 1976. Il pense que nous devrions appliquer le premier principe du serment d'Hippocrate dans notre attitude galactique : "Avant tout, ne pas nuire." Pendant des années, Billingham a présidé le Groupe Permanent d'Etude (PSG) du sous-comité SETI de l'Académie Internationale d'Astronautique, un forum très écouté quand il s'agit des accords internationaux liés à SETI. Mais en dépit de son implication dans ce groupe, Billingham est donc l'un de ceux qui ont démissionné en septembre, considérant que le PSG a manqué de sagesse en refusant d'accepter la mise en place d'une vaste consultation interdisciplinaire sur le SETI Actif. "Au moins nous devrions commencer par en parler, et pas seulement au sein du SETI. Nous avons une responsibilité face au bien-être et à la survie de l'humanité."

    L'autre démissionnaire est Michael Michaud, ancien diplomate de haut niveau au Département d'Etat américain, spécialiste des protocoles technologiques. Michaud a décidé de s'impliquer dans le débat : "SETI en mode Actif n'est pas de la science; c'est de la diplomatie. Mon objectif personnel n'est pas de faire cesser toutes les émissions, mais que la discussion ne se limite pas à un petit groupe d'élites."

    Michaud est l'auteur de ce qui est devenu le "Premier Protocole SETI", une liste d'actions à entreprendre dans le cas où SETI aboutirait à un résultat. A la fin des années 80, plusieurs organisations internationales avaient adopté ses principes : En premier lieu, avertir la communauté SETI, et lancer une coopération afin de vérifier le signal alien. Ensuite, si la découverte est confirmée, l'annoncer publiquement. Enfin, ne pas envoyer de réponse avant que les nations du monde aient été consultées. Un "Second Protocole SETI" était prévu qui devait définir la méthode à adopter pour l'envoi de messages depuis la Terre, mais les choses se sont compliquées. Tout le monde s'accordait à dire que si un message était reçu, un dialogue élargi serait mis en place, mais rien n'avait été tranché concernant les pratiques du SETI Actif avant toute détection préalable.

    Lors d'une rencontre l'an dernier à Valence, en Espagne, le PSG qui se trouvait ainsi divisé a procédé à un vote en vue de modifier l'ébauche du Second Protocole de Michaud. Ils ont essayé d'aménager la phrase concernant "les consultations internationales appropriées avant toutes émissions de la Terre", passant outre aux observations de Billingham et Michaud, et justifiant l'éditorial de Nature. Michaud résume ainsi l'évènement : "Le fossé s'est creusé. Ils ont procédé par vote mais ne sont pas parvenus à un consensus. Ceux qui avaient des vues divergentes n'ont pas été écoutés." Michaud et Billingham pensent qu'en n'insistant pas sur des consultations internationales préalables, le SETI PSG a tacitement encouragé les émissions sauvages." (la suite : http://www.seedmagazine.com/news/2007/12/who_speaks_for_earth.php).

    C'est aujourdhui que Arthur C. Clarke fête ses 90 ans. Il vit au Sri Lanka depuis 50 ans : "Mon plus cher désir serait de voir la preuve qu'il existe une vie extraterrestre. J'ai toujours été persuadé que nous ne sommes pas seuls dans l'Univers. Mais nous sommes toujours en attente que les E.T.s nous fassent un signe."

    Il souhaite également que nous parvenions à mettre au point une énergie propre et que les populations ne soient plus 'accros' au pétrole. Clarke a écrit sur l'énergie illimitée obtenue par la fusion nucléaire - comme ce qu se passe dans le Soleil - et il pense que le pétrole pourrait être utilisé pour synthétiser de la nourriture.

    Il a constaté le développement rapide des communications dans le cours de sa vie, et il observe que le téléphone portable a transformé l'humanité en une "famille globale en perpétuelle discussion". Il ajoute : "Les technologies de la communication sont nécessaires, mais pas suffisantes pour permettre aux humains de se comprendre."

    "Il demeure de nombreuses sources de conflits à travers le monde. Les outils technologiques nous sont utiles pour collecter et diffuser de l'information, mais il nous faut aussi développer des qualités comme la tolérance et la compassion en vue de parvenir à une meilleure compréhension entre les peuples et les nations."

    Arthur C. Clarke

    15 décembre - La récente Conférence de Bali sur le Climat n'a pas manqué de sensibiliser les esprits, comme en témoigne cette réflexion de BelieveYouMe, ouvrant un nouveau sujet sur le forum Open Minds : "Je vois un signe très positif dans cette histoire de réchauffement global, parce qu'on voit maintenant les constructeurs de voitures se sentir obligés de mettre au point des solutions propres. Je pense qu'ils sont en train d'ouvrir la boîte de Pandore en proposant des voitures à hydrogène, du fait que la demande publique pourrait prochainement exploser. Bien sûr la difficulté est toujours de savoir comment stocker l'hydrogène, mais il y a peut-être du vrai dans ce que nous a dit Bob Lazar, quand il a déclaré que son prototype fonctionnait avec un matériau d'ordinaire utilisé dans les centrales nucléaires, qui sert à absorber l'hydrogène."

    Bob Lazar a construit sa propre voiture à réaction (560 km/h), et un véhicule à l'hydrogène.

    "Un autre élément clé sera de recourir aux nanotechnologies et aux bactéries, afin de créer des matériaux alternatifs qui entraineront la fin du règne des industries pétrolières.

    Je pense que c'est un passage obligé avant que nous puissions parler d'énergie libre, dans une phase de transition nécessaire aux réajustements sociaux. Mais je serais tenté d'adopter une posture cynique en disant que si des dispositifs à 'énergie libre' voient le jour, ce seront encore une fois les grandes compagnies pétrolières qui se seront approprié les brevets, et que leur stratégie sera de couvrir leurs pertes en se créant de nouveaux monopoles."

    14 décembre - Revenons aux Drônes californiens : 11August a enfin reçu un email de l'expert en photographie [qui s'était présenté sur Open Minds le 4 septembre, sous le pseudo de Noise1Analyst] : "Ca concerne les trois photographies de Stephen - la première série de Big Basin; cet expert les a examinées, ainsi que leurs données EXIF, et voici sa conclusion" :

    "J'ai souhaité examiner la consistence des 3 images, même si 3 photos à partir du même appareil, c'est assez peu. Un autre problème est que le ciel autour de l'objet est très saturé, et il ne reste pas beaucoup de signal de bruit. Après une première approche, je pense que ces photos n'ont pas été numériquement manipulées.

    A partir de là, je pense que les photos sont authentiques. Le flou sur l'objet est consistant avec le paysage, donc il se trouve à quelque distance de l'appareil photo. Mais pas plus loin que les arbres. Les 3 images ont été prises à des intervalles de 6 ou 6,5 secondes. L'objet n'a pas changé de position pendant cette durée. Il a lentement tourné sur lui-même (20 à 30 degrés en 6 sec). Je m'étonne que le photographe n'ait pas pris d'autres photos, bien que l'objet ait été immobile !"

    En complément, Noise1Analyst a risqué une hypothèse commode et toute personnelle : "On pourrait faire la même chose avec une maquette suspendue entre deux arbres." Mais c'est à se demander s'il a bien regardé l'image dont il parle... Où irait-on accrocher des filins ?

    En réponse, 11August lui a rappellé dans quelles conditions Stephen avait pris ses photos, et que l'objet avait disparu rapidement....

    Après avoir été confronté au problème des points de suspension, Noise1Analyst est intervenu de nouveau : "Il faudrait que des arbres géants se soient trouvés de chaque côté de l'objet... Je vous accorde que ce n'est pas évident. Ca supposerait également qu'ils aient été ensuite effacés de la photo... En dernier recours, je ne vois plus qu'un système de ballon, ancré au sol par un long fil invisible..." A quelle altitude, le ballon ? Effacé lui aussi ? Finalement, quand on s'adresse à des spécialistes en imagerie, l'intérêt se limite à leur expertise technique, ou scientifique. On voit bien qu'ensuite leurs théories ne valent ni plus ni moins que celles des autres observateurs, puisque Noise1Analyst avait commencé par établir que l'image n'avait pas été retouchée..

    Rappel de ce commentaire de Stevenz sur OM, le 8 septembre : "Noise1Analyst a travaillé sur les images et calculé la corrélation entre elles afin de savoir si la source était identique ou non. Il a obtenu une corrélation supérieure à 8% pour deux d'entre elles, ce qui est une probabilité positive très forte qu'elles provenaient du même appareil. C'est important parce que c'est un FAIT, et non une OPINION. Le pourcentage a été établi par un algorithme de corrélation."
    Les premiers commentaires de Noise1Analyst avaient également été cités ici à la date des 5 et 6 septembre.

    Dès le début, le 4 septembre, je notais ici : Le problème toutefois avec cet expert, c'est qu'il connait la méthode habituelle pour distinguer une photo et une création CGI, mais qu'il n'a pas l'intention de la pratiquer. Selon lui : "Ce n'est pas une tâche facile. Quelques chercheurs utilisaient des techniques SVM (support vector machines). Ca prend énormément de temps. Je ne m'y suis pas lancé." Il aura donc fallu attendre trois mois pour connaître ses conclusions, finalement très positives.

    13 décembre - Un autre témoin qui se rapporte à l'affaire d'Albuquerque de Mai 1974, a été retrouvé par Linda Moulton Howe :
    "Le NICAP (National Investigations Committee On Aerial Phenomenon), avait publié l'information dans son bulletin "UFO INVESTIGATOR" daté de Juillet 1974." L'enquêtrice a interviewé l'enquêteur Randal Hecker qui s'était occupé de cette affaire. Il est maintenant retraité et vit à Gunnison, dans le Colorado. (http://www.earthfiles.com/news.php?ID=1357&category=Environment)

    "UFO INVESTIGATOR", bulletin du NICAP - Juillet 1974 - page 3

    Mr. Hecker a commencé cette interview en rappellant des évènements qui lui ont été rapportés par une source de la base Air Force de Kirtland, et qui se situent avant le 28 mai 1974.

    17 Mai 1974

    LMH - "Pouvez-vous revenir sur cet épisode, et le crash suivi d'une récupération à Chilili, dans les Montagnes Manzano, par les gens de la base Air Force de Kirtland ?"

    Mr Hecker - "J'ai travaillé avec plusieurs personnes à Kirtland AFB et sur la Base de Sandia - sans avoir à être identifié nommément (confidentiellement). Je m'étais engagé à ne jamais révéler leurs noms, et j'ai tenu parole. De ce fait, il m'ont communiqué des informations. L'une de mes sources m'a dit qu'un objet s'était crashé à l'ouest de Chilili autour du 17 Mai 1974, et que les personnels de Kirtland AFB l'avait récupéré. Le disque a été rapporté à Kirtland AFB, suspendu sous deux hélicoptères par de longs cordages."

    LMH - "Ils ont du procéder de nuit ?"

    Mr Hecker - "Oui, la récupération a eu lieu de nuit."

    LMH - "Avez-vous été informé, directement ou indirectement, de l'heure du crash et de sa cause ?"

    Mr Hecker - "Si je me souviens bien, ça s'était passé l'après-midi. Il avait été accroché au radar. Les hélicoptères de l'Air Force sont intervenus très rapidement après le crash. Une source m'a raconté qu'il y avait une anomalie magnétique dans les Montagnes Manzano, ce qui avait perturbé plusieurs disques à l'époque.

    Les militaires avaient pris le contrôle d'anciennes mines d'or dans les Montagnes Manzano - beaucoup d'or avait été extrait de cette montagne. Le gouvernement était intervenu pour exproprier tout le monde, et avait créé un dépôt d'armes nucléaires à cet endroit. Mais ils se sont agrandis, et une grande partie du centre de tests de Coyote est en sous-sol. J'en ai vu une partie depuis le ciel. C'est immense ! Et il y a beaucoup de choses à Coyote Canyon qui sont hautement classifiées."

    LMH - "Et il pourrait s'y trouver un ou deux disques récupérés ?"

    Mr Hecker - "Absolument. Il y a une porte horizontale que j'ai pu voir d'en haut à deux reprises. Elle fait au moins 50 mètres de diamètre. Ils disent que ça sert à tester les lasers."

    LMH - "A quoi peut leur servir une porte de 50 mètres pour le test des lasers?"

    Mr Hecker - "Je n'en ai aucune idée."

    19 Mai 1974

    Mr Hecker - "Une manifestation Ovni avait commencé autour du 19 Mai 1974, impliquant douze objets lumineux qui étaient passés du sud au nord au-dessus d'Albuquerque. Ils n'étaient pas brillants, mais c'étaient des objets circulaires qui avaient fait réagir un détecteur magnétique en passant au-dessus de la zone nord-est de Albuquerque. Mon informateur, en entendant s'arrêter le détecteur magnétique, est sorti pour observer et il a vu les objets passer au-dessus de lui."

    28 Mai 1974

    LMH - "OK, venons-en au 28 Mai 1974. Pouvez-vous nous raconter les évènements ce matin-là, qui ont été rapportés dans UFO INVESTIGATOR ?"

    Mr Hecker - "Vers 2 heures du matin, un homme rentrait chez lui après un travail tardif, dans son appartement près des collines de Sandia, qui faisait face à l'est. Il s'est demandé quelle était cette lumière qui éclairait sa fenêtre par le haut. Il a pensé au début que ça devait être l'avion de la Police qu'ils appellaient le '505'. Alors il s'est levé pour regarder au-dehors. Mais au lieu d'un avion, il a vu un objet immense dans le ciel. Il est sorti devant la maison, et il l'a vu descendre vers les collines de Sandia, où il y est resté un long moment. Il n'a vu personne dans les alentours. Ni personne se rendre sur place. Mais il a déclaré que l'objet était resté au sol pendant environ 90 minutes avant de se diriger vers le sud.

    Par la suite, après le lever du soleil, un objet volant qui évoquait 'la tranche d'une pièce de monnaie', a été vu par une femme qui faisait la vaisselle. Elle a appellé son mari, et ensemble ils ont observé l'objet volant. L'objet s'est déplacé vers le nord, puis vers l'est en suivant le Canyon Tijeras (non loin de Chilili et du Coyote Canyon). Pendant tout ce temps, ils n'ont rien entendu d'inhabituel. Il n'y a pas eu d'autre avion en l'air à ce moment-là pour le prendre en chasse."

    LMH - "Ils disent avoir vu l'objet tourner sur lui-même..."

    Mr Hecker - "Oui. Puis l'objet a suivi la I-40 (qui passe entre les Montagnes de Sandia et de Manzano)."

    LMH - "Ca viendrait corroborer le témoignage des McKeever, déjà rapporté ici..."

    Mr Hecker - "Oui"

    LMH - "Est-ce que le disque se trouvait dans les parages parce qu'il était censé participer à une rencontre avec les militaires ou quelqu'un de Kirtland AFB, comme en Avril 1964, à Holloman AFB, au Nouveau-Mexique ?"

    Mr Hecker - "C'est quelquechose que je ne suis pas en mesure de confirmer, mais une de mes sources militaires à l'époque m'a parlé d'un objet, réalisé par rétro-conception, après la récupération d'un crash. Ils l'avaient surnommé 'Big Blue'. Ils l'utilisaient à Kirtland AFB pour former les jeunes pilotes."

    LMH - "Vous voulez parler de pilotes américains ?"

    Mr Hecker - "J'ai demandé à ma source si c'étaient des extraterrestres qui s'étaient posés à cet endroit. Il m'a répondu : "Non, ce sont des gars de l'Air Force."

    LMH - "Paul McKeever a raconté que des gardes avaient formé un cordon de sécurité, qu'il étaient armés de M-16, et entouraient l'objet en lui tournant le dos.. Ca ne ressemble pas à votre 'Big Blue'."

    Mr Hecker - "Non, en effet, et il se peut qu'il s'agisse de différents évènements."

    LMH - "Alors vous n'avez peut-être pas d'autres éléments à nous apporter concernant le 28 mai à 21 heures ?"

    Mr Hecker - "Le témoin auquel j'ai parlé a précisé qu'il était 2 heures du matin. Alors, ils pourrait s'agir d'un événement à répétition (des disques qui se manifestent dans les Sandias depuis très tôt le matin du 28 mai 1974.)"

    LMH - "Est-ce que le disque de 2 heures du matin était également lumineux et en sustentation ?"

    Mr Hecker - "Oui."

    LMH - "Où est-il allé après avoir redécollé ?"

    Mr Hecker - "Il s'est dirigé vers le sud, sans prendre d'altitude, jusqu'à la sortie d'Albuquerque, et il est passé au-dessus des Montagnes Manzano, où se trouvent les installations nucléaires (dans le Coyote Canyon)."

    12 décembre - Ce texte "65 raisons contre la Divulgation" est de Grant Cameron (qui le présente pour l'heure comme un 'brouillon') sur son site : http://www.presidentialufo.com/ufo_coverup.htm

    L'intégrale en français a été placée en Annexe ici : http://ovnis-usa.com/divulgation_cameron.htm
    La mise en forme Pdf, que l'on doit à Xavier D., est là : http://ovnis-usa.com/DIVERS/65_Raisons_Cameron.pdf

    Ca me semble être une réflexion très bien conduite, et ça commence comme ça :

    "Je pense qu'il existe un consensus au sein de la communauté ufologique selon lequel une Divulgation gouvernementale sur les Ovnis serait une bonne idée. De ce fait, de nombreux chercheurs sont désemparés de voir que le gouvernement n'a donné aucun signe d'une prochaine divulgation. Il y a, cependant, un clivage entre ce que nous percevons comme ce qui serait en train de se passer, et ce qui se passe réellement.

    Lors des nombreuses conférences que j'ai données sur le Président et son rôle dans les opérations de couverture sur les Ovnis, on m'a souvent demandé pourquoi le gouvernement a choisi de cacher au peuple la présence E.T.

    Afin de répondre à cette question, j'ai passé en revue l'administration de Jimmy Carter, qui est entré à la Maison Blanche après avoir fait la promesse qu'il publierai les dossiers Ovnis après son élection.

    J'ai toujours pensé que la Divulgation résulterait d'une pression extrême exercée sur le gouvernement. C'est ce qui s'est passé dans l'histoire, au cours des crises politiques majeures. Rarement, si cela s'est produit, avons-nous vu un politicien énoncer une bonne idée pour faire avancer la société, et tous les membres de la Chambre et du Sénat aussitôt s'empresser de la valider. La divulgation Ovni, simplement parce que c'est vraiment une bonne idée pour la société, n'obtiendra pas facilement l'aval du Congrès. Ca ne devrait d'ailleurs pas être le cas. Cette idée se trouve en compétition avec d'autres bonnes idées qui sont défendues par de nombreux groupes d'intérêt public.

    En considérant les actions du gouvernement, je pense qu'il est important de se souvenir que les points ci-dessous évoquent comment le gouvernement (non pas le citoyen Américain moyen) pense habituellement. Par exemple un citoyen ordinaire selon sa propre logique ne verra pas de menace là où le gouvernement la percevra. En Irak, la Maison Blanche a perçu une menace imminente pour les Etats-Unis à cause de Sadam Hussein, qui n'avait pas d'armes de destruction massive, ni avions, même pas d'eau courante et d'électricité sur la majeure partie de son pays. Les forces Américaines disposaient d'avions de combat high tech, qui parcouraient le pays en tous sens, tirant sur tout ce qui pouvait représenter une menace. Les militaires avaient considéré que la menace était bien plus grande que ne le pensaient la population Américaine ou les autres pays des Nations-Unies. Le danger est un concept relatif.

    Un exemple similaire nous est donné avec la manière dont la sécurité a été assurée dans le pays à la suite du 11 Septembre. Les responsables gouvernementaux de la sécurité ont mis en place un système d'alertes jaune, orange, et rouge. En se basant sur les mêmes agences de renseignement qui avaient déjà produit des rapports erronés sur l'Irak, la couleur serait modifiée pour indiquer un changement de niveau d'alerte. Il n'y avait pas d'obligation de justifier ces changements.

    Historiquement, dans pratiquement chaque cas, le gouvernement a traîné les pieds avant de prendre des mesures importantes pour l'avancement de la société. Quelques exemples :

    - Le Droit de Vote des Femmes a été reconnu en 1848, après la tenue de la première Convention pour les Droits des Femmes, mais il a fallu attendre de très importantes manifestations devant la Maison Blanche, et l'arrestation de 500 femmes, pour qu'elles obtiennent le droit de vote en 1920. On ne leur a pas donné le droit de vote. Elles se sont battues 75 ans pour l'obtenir.
    - Les activistes de Greenpeace ont du mener des actions de grande envergure pour soient stoppés les essais nuclaires américains et français, les rejets radioactifs dans les océans, et faire émerger la prise de conscience écologique dans de nombreux pays. Nos pratiques de recyclage et la protection de l'environnement ne se sont généralisées qu'après des années de pressions sur nos politiciens.
    - Les homosexuels ont vu leurs droits reconnus après plusieurs longues marches sur le Mall à Washington DC.
    - L'argent pour la recherche sur le Sida n'a été débloqué qu'à la suite de pressions considérables exercées par les gays et les personnalités de Hollywood.
    - La décision d'en finir avec la Guerre du Vietnam a été prise bien des années après les protestations sur les campus et dans des grandes villes.

    Notre gouvernement actuel n'est pas plus motivé pour la Divulgation que nos leaders d'autrefois ne l'étaient pour permettre aux Afro-Américains et aux femmes de voter, ou pour reconnaître les droits de la communauté gay. Il faut qu'un nombre important de citoyens soutiennent cette idée, jusqu'à ce que ça représente un enjeu électoral important. Alors les politiciens qui cherchent à se faire ré-élire commenceront à tendre l'oreille.

    Les forces qui contrôlent la couverture peuvent avoir une ou plusieurs parmi ces raisons..." Voir la suite en Annexe ici : http://ovnis-usa.com/divulgation_cameron.htm

    11 décembre - En préambule à l'émission de ce 11 décembre à 23h sur Radio Ici & Maintenant!, Gildas Bourdais présente ce résumé de la Conférence annuelle de Curitiba, au Brésil. L'occasion de découvrir quelques personnalités de la scène ufologique sud-américaine :

    "J'ai eu la chance d'être invité au Brésil comme conférencier à la Conférence annuelle de Curitiba, du 15 au 18 novembre, en remplacement de Jacques Patenet qui était invité mais n'a pu s'y rendre. J'y ai parlé, comme je l'ai déjà fait plusieurs fois cette année (en Italie, à Saint-Marin, et aux Etats-Unis, à Roswell puis à Washington) de la relance de l'ufologie officielle en France. J'ai été également invité à parler de Roswell, en remplacement de Stanton Friedman, lui aussi indisponible. Incidemment, c'était ainsi la troisième fois cette année que je "remplaçais" Jacques Patenet, mais j'ai bien précisé chaque fois que c'était en tant qu'auteur indépendant. Toutefois, Yves Sillard avait approuvé mon texte.

    Curitiba est une belle ville de plus d'un million d'habitants, proche de la côte atlantique, à mi-chemin entre Rio de Janeiro et Buenos Aires, mais cette conférence était loin d'avoir l'importance et l'impact médiatique de celle qui s'était tenue quelques jours plutôt à Washington D.C., le 12 novembre, au National Press Club. Cependant, cette conférence, intitulée bravement "Second Forum Mondial d'Ufologie", a été une belle réunion de participants de plusieurs pays d'Amérique du Sud - Brésil, Uruguay, Chili, Pérou, auquel se sont joints des conférenciers américains et européens.

    Le projet des organisateurs était de faire le point sur les études "officielles", ou proches de services officiels, dans ces différents pays, et l'on peut dire qu'ils ont bien atteint cet objectif. L'assistance était assez nombreuse, avec 300 à 400 participants selon les jours, et il convient de souligner l'ambiance cordiale et positive qui a prévalu, aussi bien entre les intervenants et les organisateurs que de la part du public. J'en ai retenu essentiellement ceci : l'ufologie se porte assez bien dans ces pays d'Amérique du Sud. Cela est dû, me semble-t-il, à une forte présence des ovnis dans ces pays, notamment ces dernières années.

    Citons d'abord, parmi les orateurs brésiliens :
    Le Dr Carlos Alexandre Wuenche et le Dr Ronaldo Rogério de Freitas Mourão, deux astrophysiciens qui ont parlé de la recherche de la vie extraterrestre;
    Le Dr Ricardo Varela, informaticien, qui a parlé des erreurs d'interprétation en ufologie;
    Rafael Cury, organisateur de la conférence avec Marco Antonio Petit et Ademar José ("A.-J.") Gevaerd, qui ont présenté des aspects importants de l'ufologie au Brésil.

    Pour les autres pays, ce sont principalement :
    Le général Ricardo Bermudez et le professeur Ricardo Fuenzalida, pour le Chili ;
    Le colonel Ariel Sanchez pour l'Uruguay ;
    Le Dr Anthony Choi pour le Pérou ;
    Le Dr Richard Haines pour les Etats-Unis ;
    Nick Pope pour la Grande-Bretagne, et moi pour la France.

    Tous ces intervenants ont fait des exposés solides sur l'ufologie dans leurs pays, en l'illustrant de cas souvent très intéressants, dont je vais essayer de donner quelques exemples. Mentionnons, d'emblée, le témoignage de Nick Pope et du Dr Anthony Choi, qui venaient de faire partie du panel de Washington et qui en ont fait un compte-rendu très apprécié.

    Le Dr Richard Haines, un ancien responsable à la NASA du service des "facteurs humains dans l'espace" (Space Human factors Office), est aujourd'hui responsable scientifique du NARCAP (National Aviation Reporting Center on Anomalous Phenomena), groupe privé d'étude des observations aériennes, et tout spécialement des questions de sécurité. Sa plus récente étude est celle de l'observation supposée d'un ovni au-dessus de l'aéroport O'HARE à Chicago, le 7 novembre 2006, qui avait eu un certain retentissement médiatique. L'étude complète, de 150 pages, est publiée sur le site du NARCAP, et il vient de la résumer dans la revue IUR (International UFO Reporter, vol. 31 No 3).

    Il n'en a pas parlé à Curitiba, mais il a en revanche évoqué toute une série de cas remarquables, dont certains sont connus mais d'autres beaucoup moins, dans différents pays. Parmi les cas les plus impressionnants, citons celui d'un pilote civil mexicain, Carlos Antonio de los Santos Montiel, confronté à trois petits ovnis en forme de soucoupes, le 3 mai 1975, qui vinrent se placer autour de son avion Piper PA-24 et le mirent en difficulté. Ce cas est exposé également sur le site web du NARCAP

    L'opinion globale du NARCAP est, à l'instar du rapport "Condign" britannique que Richard Haines a cité, que les ovnis ne semblent pas menacer les avions. Ils recommandent aux pilotes de garder leur sang froid, mais reconnaissent cependant qu'il leur faut parfois faire des manoeuvres brutales d'évitement, dans les cas de Near miss, c'est-à-dire de collision évitée de peu.

    Richard Haines a d'ailleurs cité, pour finir, un cas d'accident qui semble bien dû à une collision avec un ovni, aux Etats-Unis. Le 23 octobre 2002, un petit avion de transport de courrier Cessna 208B Grand Caravan s'est écrasé près de Mobile, dans l'Alabama, après que le pilote ait signalé par radio la proximité d'un ovni, l'obligeant à dévier de sa route. On a retrouvé l'avion coupé en deux, avec des traces de matériau non identifié, alors qu'il était tombé dans un marécage qui ne pouvait produire un tel effet. Ainsi, pour Richard Haines et le NARCAP, la question de la sécurité aérienne, lors de rencontres avec des ovnis, reste bien posée, et ils font une série de recommandations à ce sujet, à commencer par l'établissement d'une norme internationale de rapport d'incident aérien.

    Le professeur Rodriguo Fuenzalida, du Chili, président de l'AION, groupe d'investigations ufologiques, a présenté de nombreux documents photographiques et vidéo, montrant une variété d'ovni, depuis des formes classiques jusqu'à des apparitions étranges, presque fantômatiques, que n'ont pas remarqué les témoins mais qui apparaissent sur les photos. Il a aussi évoqué des cas d'interaction entre ovnis et témoins. Une vidéo des plus remarquables montre un ovni, de forme rectangulaire, qui semble s'enfoncer graduellement dans l'eau, non loin d'un rivage. On voit que, bien qu'il soit sociologue de profession, Rodrigo Fuenzalida ne craint pas d'étudier les cas les plus étranges, et n'est pas du tout sur la ligne, prudente et ambiguë, d'un Pierre Lagrange en France. Il m'a dit d'ailleurs qu'il avait bien apprécié ma présentation de l'ufologie française, dont je n'ai pas caché les difficultés.

    Le général Ricardo Bermudez, également du Chili, a créé en 1998 l'organisme officiel, à la fois militaire et civil, chargé d'enquêter sur les ovnis, appelé le CEFAA (Comite de Estudios de Phenomenos Aeros Anomalos). Son opinion sur les ovnis est on ne peut plus claire : "Personne au monde ne peut nier l'existence des ovnis". À mon avis, avec une telle déclaration, il n'est pas près d'être invité sur une de nos "grandes" chaînes de télévision nationales. Il a exposé, notamment, un cas de rencontre aérienne avec un ovni, et a fait écouter l'enregistrement du dialogue du pilote avec la tour de contrôle. Il a signalé, d'autre part, de nombreuses observations d'ovnis dans le désert d'Atacama, au nord du Chili.

    Le général Bermudez s'est félicité des contacts qu'il avait pu nouer avec d'autres pays, notamment avec l'Uruguay, et la France à l'époque du SEPRA. Il se souvient bien de Jean-Jacques Velasco qui avait fait une visite au Chili, et il m'a recommandé de lui transmettre ses salutations (ce que j'ai fait volontiers).

    Le colonel Ariel Sanchez était le représentant de la commission d'enquête officielle de l'Uruguay, le CRIDOVNI, qui est l'une des plus anciennes en activité puisqu'elle a été créée en 1979 au sein de la force aérienne. Un organisme civil, non gouvernemental, le CRIFAT, a également vu le jour en 2001. Incidemment, l'Uruguay travaille avec l'Argentine, mais ce pays n'est pas aussi organisé pour l'étude des ovnis, ce qui explique son absence à la conférence.

    Pour le Pérou, le Dr Anthony Choi, avocat, a participé à la création du groupe OIFAA, au sein de la force aérienne péruvienne, On peut y souligner la bonne coopération entre civils et militaires, comme au Chili. Anthony Choi a fait, lui aussi, un exposé intéressant, richement illustré. Il semble s'intéresser particulièrement à des cas de contacts à "haute étrangeté".

    Tous ces représentants, officiels ou officieux, de ces pays d'Amérique du Sud, visiblement actifs et concernés par cette présence des ovnis, ont aussi en commun de souhaiter le développement d'une véritable coopération internationale, qui existe déjà entre eux, mais qu'ils souhaitent voir s'étendre au monde entier, en particulier en Europe et aux Etats-Unis. Ils ont ainsi regretté que le GEIPAN n'ait pu être présent à cette réunion.

    Je termine ce compte-rendu rapide avec Nick Pope, qui a de nouveau fait son exposé classique sur l'ufologie en Grande-Bretagne, et sur ses enquêtes pendant trois ans au Ministère de l'Air britannique (MOD). Il a confirmé avec force l'affaire de Rendlesham, qui venait également d'être exposée à la réunion de Washington par deux des principaux témoins, le colonel Halt et le sergent Jim Penniston. Au sujet de Penniston, soulignons qu'il a bien redit, à Washington, avoir observé l'ovni de très près au sol, pendant une demi-heure, jusqu'à le toucher, alors que des sceptiques continuent à citer une première déclaration faite par le canal militaire, dans laquelle il disait s'en être approché à environ 50 mètres. Nick Pope a redit, il y a juste quelques jours sur la liste UFO Updates, que ce premier témoignage de Penniston avait été sciemment minoré.

    Nick Pope a aussi présenté de nouveau, à Curitiba, la fameuse journée du 31 mars 1993, avec une vague d'observations d'ovnis en forme de triangles, notamment sur la base de Cosford. Je lui ai signalé en privé que certains l'avaient vu, dans une émission tournée en Allemagne, où il semblait dire que, tout compte fait, il s'agissait sans doute d'avions secrets. Pas du tout, m'a-t-il assuré. C'est un mauvais tour qu'on lui a joué en Allemagne, en extrayant habilement d'un long entretien un passage où il pouvait donner l'impression d'avoir dit cela ! Avis aux amateurs qui rêvent de "passer à la télé".."

    10 décembre - Encore un cas de triangle, celui-ci est signalé par OnTheFence sur OM :

    Michigan - 21 novembre 2007 - "Il faisait froid et le ciel était chargé. C'était le 21 novembre 2007 à 13h50. Je rentrais chez moi après une chasse au cerf dans la forêt Pierre-Marquette. Je me dirigeais vers le Nord sur la 140ème avenue, j'étais environ à 400 mètres avant l'embranchement de la route 19 Mile." (http://www.ufocasebook.com/largetrianglemichigan.html)

    "Je venais d'atteindre le sommet d'une colline, parvenant dans une zone plane avec des champs, quand j'ai remarqué juste en face de moi et à environ 1,5 km, un immense objet brillant et triangulaire dans le ciel, curieusement éclairé, juste en-dessous de la couverture nuageuse. Ses contours étaient lumineux (un mélange de blanc satiné et de gris-blanc assez pâle), le centre de l'objet était semi-transparent, et de la même couleur que le ciel. On aurait dit que le ciel était en quelque sorte au centre du triangle.

    L'objet se déplaçait d'ouest en est, et je ne l'ai vu que quelques secondes. J'ai alors accéléré afin de dépasser une rangée d'arbres dans l'espoir de le voir à nouveau. J'ai obliqué vers l'est sur la route 19 Mile, mais j'ai du attendre d'arriver dans une zone dégagée où il y avait des lignes à haute tension. J'ai du freiner et faire une marche arrière pour l'apercevoir fugitivement, car la portion arrière de l'engin commençait à se fondre dans les nuages. Je n'ai remarqué aucun bruit, mais le moteur de ma camionnette pouvait couvrir d'autres sons."

    "J'ai été impressionné par la taille de cet objet, et j'ai d'abord pensé que j'allais assister à un crash. Mais je me suis rapidement rendu compte qu'il poursuivait une trajectoire rectiligne et qu'il était propulsé.

    J'étais sous le choc d'avoir vu cette chose, et j'ai essayé de prévenir quelqu'un, mais je n'ai obtenu qu'un répondeur, etc. C'est alors que mon frère, qui avait vu quelquechose il y a plusieurs années, m'a suggéré de m'adresser au MUFON avant que ma mémoire me fasse défaut."

    Les manifestations de triangles semblent se multiplier. "Le phénomène est-il seulement contemporain ?" se demande Tim R. Swartz, éditeur du journal 'Conspiracy' :

    "Les rapport d'Ovnis évoquent toutes sortes de formes. Depuis le début des années 80, ces triangles ont été vus dans plusieurs pays avec les mêmes caractéristiques lumineuses et une manière identique de se déplacer.

    Cependant, malgré des videos et des photos souvent réussies, aucune explication n'a pu être apportée quant à la nature de ces Ovnis.

    Beaucoup d'ufologues y voient la preuve que la Terre est visitée par des extraterrestres. D'autres pensent qu'il s'agit en fait de programmes militaires classés top secret, qui utilisent une technologie très avancée par rapport aux connaissances scientifiques des milieux civils. Le débat est toujours ouvert

    La Vague belge qui a commencé le 29 Novembre 1989 est l'un des cas les plus connus. A cette époque, trente groupes de témoins et trois groupes d'officiers de police avaient apporté leurs témoignages.

    L'une des raisons qui soutient la théorie militaire concernant ces triangles noirs est qu'ils ne se seraient manifestés que depuis une vingtaine d'années. Cependant, la recherche dans les rapports de manifestations d'Ovnis a montré que la forme en triangle remonte au moins aux années 30, et peut-être même avant.

    En 1933, Benito Mussolini aurait formé un groupe d'étude des Ovnis en Italie, pour enquêter sur une vague d'Ovnis triangulaires qui avait été vue sur tout le pays à l'époque. Jusqu'en 1940, cette organisation gouvernementale avait rassemblé de nombreux documents et des images qui furent secrètement archivés.

    Sur la chaîne de télévision RAI 2, on a pu voir deux ufologues italiens produire deux messages de téléscripteurs, datés de 1933, où Mussolini donne l'ordre de censurer toute information relative à la 'manifestation possible d'engins d'origine inconnue, ou de phénomènes inexpliqués'. Il mentionne en particulier l'interdiction d'évoquer un Ovni en forme de triangle qui s'est posé près de Milan."

    [Un disque volant se serait écrasé près de Milan en 1933 (environ 14 ans avant l'incident de Roswell). Le sociologue et ufologue Roberto Pinotti (organisateur du Symposium international sur les OVNI de Saint-Marin), relate l’enquête conduite par une commission jusque là inconnue, nommée Gabinetto RS/33. Cette commission aurait été mandatée par Benito Mussolini et aurait été dirigée par Guglielmo Marconi, prix Nobel de physique. L’astronef aurait été caché dans un hangar à Vergiate. - http://fr.wikipedia.org/wiki/Roberto_Pinotti]

    "Un autre rapport intéressant, daté de Septembre 1952, concerne l'observation d'Ovnis triangulaires pendant un exercice de l'OTAN qui avait pour nom 'Mainbrace'. Dès le premier jour, les militaires embarqués sur des navires au large de l'Irlande ont envoyé au moins deux rapports concernant des Ovnis triangulaires. Pour le premier il s'agissait d'un 'triangle bleu/vert', observé en vol au-dessus de la mer, volant à une vitesse de 1.500 miles par heure; plus tard, le même jour, une formation triangulaire lumineuse, qui émettait une 'lumière blanche de propulsion', fut observée au même endroit.

    Ces rapports anciens nous amènent à penser qu'au moins certains des Ovnis triangulaires ne peuvent être des engins terrestres secrets. Il serait donc irresponsable de nier la possibilité que certains de ces engins contemporains soient des prototypes secrets, mais il ne faut pas oublier l'histoire des manifestations en forme de triangles." - Tim R. Swartz, éditeur du journal Conspiracy. (http://www.conspiracyjournal.com)

    9 décembre - L'abducté Whitley Strieber a vu un Drône au-dessus de Santa Monica, Californie, où il se trouve en déplacement.
    L'auteur de 'Communion' raconte : "D'une certaine manière les drônes ne sont plus un mystère, parce que j'ai pu en voir un, ce vendredi à 4h53 ce matin.

    Je sais que c'est l'heure exacte, parce que j'ai vérifié sur le réveil qui était posé sous la fenêtre. Je me suis réveillé après une série de rèves assez complexes, sur lesquels je reviendrai d'ici quelque temps dans mon journal."

    "En me réveillant j'étais allongé sur le côté, et j'ai vu cette chose qui se déplaçait juste en-dessous des nuages. Il y avait de la tempête. L'objet était énorme, et de l'endroit où j'étais couché, j'ai pu estimer qu'il était à quelques dizaines de mètres au-dessus de moi. Il était pratiquement parallèle à la ligne de toiture, telle que je l'aperçoit par la fenêtre. Il se déplaçait très tranquillement, en direction de notre bâtiment, dans un mouvement glissant, comme un dirigeable. J'ai eu l'impression qu'il était assez grand, mais je ne pouvais en être certain. A cause des nuages, je n'ai pu voir la grande antenne caractéristique, mais j'ai remarqué une structure qui ressemblait beaucoup à ce que les cyclo-randonneurs avaient photographié. J'ai immédiatement réveillé Anne, et je suis allé à la fenêtre. Mais de là je ne pouvais plus le voir." Whitley Strieber
    "J'ai attendu un peu, en essayant d'en apercevoir une partie à travers les nuages. Il ne se déplaçait pas très vite, aussi j'avais une bonne raison de penser qu'il était toujours là. Ne le voyant plus, je suis allé dans la pièce attenante pour y chercher mon téléphone portable, qui a une fonction de caméra, et je l'ai placé à côté du lit. Puis je me suis recouché, dans la même position où j'avais commencé à le voir - et il était là de nouveau, clairement visible juste en-dessous de la couverture nuageuse. A présent il était beaucoup plus prôche de la maison. Quand j'ai voulu me relever, je l'ai perdu à nouveau. En revenant à ma place initiale, je l'ai retrouvé. Cette fois, it il se déplaçait vers l'ouest, en direction de l'océan, mais seule sa stucture inférieure était visible dans les nuages. J'ai ouvert le rabat de mon téléphone portable pour essayer de prendre une photo sous cet angle, mais il avait quitté l'encadrement de la fenêtre. Je ne l'ai plus vu, mais je n'ai plus le moindre doute que ces engins existent." (http://www.unknowncountry.com/)

    La semaine dernière, sur Coast to Coast, Linda Moulton Howe avait lancé un appel à témoins sur l'incident du 28 mai 1974 à Albuquerque, Nouveau-Mexique. C'est ainsi qu'elle a pu recueillir deux nouveaux témoignages. L'un d'eux préfère se faire appeler 'Bobby Morales'. Il avait 14 ans à l'époque, et jouait dans le parc de Los Altos.

    "Je rentrais d'un entrainement au base-ball. Il était presque 19 heures. Je regardais le ciel vers Sandias et les Manzanos, et j'ai vu ce grand disque qui se dirigeait vers le nord. Ses deux surfaces arrondies étaient brillantes et je pouvais distinguer comme des raies horizontales, avec une zone métallique au milieu. Au début, il avait plutôt la forme d'un oeuf, mais c'était clairement un disque.

    Je l'ai fixé pendant une dizaines de secondes, ensuite j'ai couru vers la maison. Je voulais en savoir plus à ce sujet, aussi j'ai téléphoné à un ami qui a sauté dans sa camionnette, et il est arrivé en quelques minutes.

    Nous nous sommes dirigés vers Lomas, une zone que nous connaissions bien. En arrivant, nous avons remarqué qu'il y avait une activité intense sur place, comme nous n'en avions jamais vu à cet endroit. Nous avons continué sur la bande de terre, jusqu'à nous trouver 30 secondes plus tard devant des militaires en tenue de camouflage qui nous ont déclaré que la zone était bouclée et que nous devions repartir sur le champ."

    "J'avais donc 14 ans et mon copain en avait 15, il venait d'obtenir son permis de conduire, aussi nous avions très peur ! Il était plus inquiet que moi, et nous nous sommes dirigés vers Tramway, et les militaires pouvaient voir nos feux arrières. Mais nous avons continué à monter – il y avait un petit chemin parallèle à Tramway.

    Quelques centaines de mètres plus loin, nous avons vu un objet brillant qui se trouvait là. On n'en voyait que la partie supérieure. Je savais que c'était lui, parce qu'il brillait intensément !

    C'est alors que nous nous sommes disputés, parce que je voulais continuer. J'ai du sauter de la camionette, et il m'a planté là en faisant demi-tour. J'étais vraiment effrayé. Il craignait sans doute pour son permis de conduire tout neuf, et c'était le véhicule de son grand'père...

    J'ai escaladé la colline, mais je me suis trouvé face à deux militaires qui m'ont ébloui avec leurs torches. Ils avaient des armes à la ceinture, et paraissaient assez nerveux. Ils m'ont donné l'ordre de m'en aller, et j'étais très impressionné. J'ai aussitôt fait demi-tour, et j'ai couru sans m'arrêter jusque chez moi. Arrivé là, j'ai du raconter une histoire pour justifier mon retard.

    Plus tard, dans mon lit, j'ai écouté la radio 770 KKOB-AM, et ils ont parlé un peu de cet événement, mais sur le ton de la plaisanterie. Mais je savais qu'ils racontaient n'importe quoi." (http://www.earthfiles.com/news.php?ID=1356&category=Environment)

    8 décembre - La récente Conférence de Presse de Washington aura également causé un impact dans les communautés religieuses américaines; cet article du ChristianNewsWire témoigne que les mouvements évangéliques sont en pointe sur l'actualité ufologique. Leur influence dans la société américaine est loin d'être négligeable, et c'est intéressant de voir qu'ils poussent à la Divulgation, tout en poursuivant un agenda bien particulier : "Est-ce que la Bible détient la clé cachée du débat actuel sur les Ovnis ?"

    "Ces discussions de haut niveau sur le thème des Ovnis, à Washington, se sont conclues par un appel formulé par d'anciens pilotes et des responsables officiels réclamant la divulgation par le gouvernement au sujet de ces étranges phénomènes aériens. Des personnes de tous horizons n'ont cessé de spéculer sur la nature et les intentions des entités extra-terrestres.

    Parmi elles, les étudiants de la Bible ont été depuis toujours intrigués par la quantité de preuves historiques, lesquelles suggèrent que des contacts ont été établis avec des êtres d'autres dimensions. La discussion théologique sur ce sujet s'est récemment amplifiée, en raison de la multiplication des manifestations de phénomènes inexpliqués. Certains pensent que c'est là un signe que la Terre est à la veille de vivre un événement historique.

    Peu avant sa mort en 2005, Peter Jennings avait présenté sur la chaîne ABC un documentaire exhaustif sur les Ovnis. Le History Channel, A&E, Le National Geographic, Discovery et d'autres encore, avaient pris la suite. Puis il y eut cet événement très médiatisé d'un Ovni au-dessus de l'aéroport International O'Hare de Chicago. Cette manifestation a eu son importance, parce que des pilotes et des techniciens de American Airlines, des passagers également, et les contrôleurs aériens, avaient pu témoigner.

    L'expert en prophéties Terry James pense que ce n'est pas une coïncidence. L'accroissement du nombre de manifestations d'Ovnis pourrait être la preuve que le gouvernement sera bientôt contraint de procéder à une 'Divulgation Officielle', au lieu de continuer à traîner les pieds. Des puissances bien supérieures à l'homme pourraient forcer l'administration américaine ainsi que d'autres autorités mondiales à reconnaître qu'elles ont été en contact depuis quelque temps avec ce qu'on nommera des intelligences extraterrestres."

    Davantage qu'un contact ? Une collusion ?

    "Selon l'un des scenarii, 'quelquechose' dans les laboratoires souterrains financés par le gouvernement pourrait bien être en train de se préparer, en vue d'une invasion imminente, ou la ré-émergence de ceux qui auraient autrefois peuplé la Terre. Dans son nouveau livre, 'The Nephilim Imperatives : Dark Sentences' (Anomalos Publishing, 2007), James disserte sur la connection entre les Ovnis, l'affrontement spirituel, et la prophétie de la fin des temps, débouchant sur une réalité effrayante dont on peut souhaiter qu'elle soit une fiction. "L'un des objectifs de l'union entre les anges déchus et les humains, à mesure que nous approchons de la fin des temps, pourrait consister à créer une société non-humaine sur Terre, ce qui rendrait impossible toute rédemption opérée par le Christ pendant la tribulation décrite dans le livre de l'Apocalypse."

    Le Dr. Noah Hutchings, président du réseau Southwest Radio Ministries, a déclaré à propos de cet ouvrage : "Jesus, Moïse, et l'Apôtre Paul ont dit qu'avant le déluge, lorsque la violence sur Terre aura atteint son paroxysme, et que les être spirituels aliens se seront livrés à toutes sortes de perversions sexuelles inimaginables, dans les derniers jours, nombre d'entre nous se laisseront séduire par ces entités. C'est dans ce cadre que Terry James a composé une nouvelle fascinante qui pourrait bien être plus réaliste que fictionnelle, alors que ces temps prophétiques s'approchent rapidement. Le terrorisme nucléaire n'est pas la seule menace de ces temps derniers; une réplique de l'invasion spirituelle des Nephilim est une autre horreur à laquelle nous devons faire face."

    "Le Dr. Randall Price, président des Ministères du Monde de la Bible Inc., s'accorde à dire que le livre 'Nephilim Imperatives' est vraiment réaliste. 'Cette faculté qu'a Terry de relier les données archaéologique, prophétique, et scientifique, à des personnages crédibles en fait un ouvrage accessible, à tel point que j'ai le sentiment de faire partie de ce drame !'

    Le réalisme de 'Nephilim Imperatives' est entretenu. L'auteur Terry James, qui est une autorité incontesable sur le sujet des prophéties bibliques, a souhaité présenter une nouvelle qui relance au premier plan une discussion urgente sur ce qu'il considère comme une prophétie dont la réalisation est en train de s'accélérer. James est l'auteur de nombreux ouvrages qui sont devenus des best-sellers mondiaux. Il est également l'éditeur de RaptureReady.com, le premier site des prophéties bibliques. Ce site accueille 9 millions de visiteurs chaque mois. Il a été cité par Time Magazine, The New York Times, The Chicago Tribune, The Los Angeles Times, The Rolling Stone, The Economist, Christianity Today, CNN, the BBC, ABC, CBS, NBC, PBS, et bien d'autres."
    (http://www.officialdisclosure.com/imperatives.htm)

    10538 signale ce témoignage sur Open Minds : "Nouveau rapport d'un triangle noir, très semblable au cas Diana Blackburn. Cette fois c'est dans le Michigan, le témoin s'est adressé au Mufon aujourd'hui. Ca s'est produit le 5 décembre."

    "Je me rendais au travail et roulais vers le nord sur la US-127. Je venais de passer la sortie Business 127, et j'ai remarqué des avions en formation devant moi, qui semblaient sortis de nulle part. Alors que je me rapprochais, j'ai ralenti et j'ai descendu ma vitre. La formation se dirigeait également vers le nord, parallèlement à l'autoroute.

    La formation d'avions volait en fait très lentement. Je roulais toujours vers le nord sur la US-127, et juste après Broomfield Road, je me suis retrouvé directement en-dessous. Ce n'étaient pas des avions en formation. C'était un très grand triangle noir. J'ai pu observer sa forme et sa texture. Il avait au moins la taille d'un terrain de football. Il était environ à 400-600 pieds (une fourchette de 130-200 mètres). Il ne faisait aucun bruit perceptible.

    Il y avait des lumières blanches assez faibles sur chaque côté, et des lumières rouges plus vives à chaque coin. La lumière rouge vers l'avant flashait comme un Stroboscope selon une séquence de clignotements assez bizarre. On aurait dit du code Morse."

    7 décembre - Il semble que Linda Moulton Howe ait réussi à relancer un intérêt pour cette affaire oubliée d'Albuquerque en 1974, puisqu'à la suite de son article et de son émission sur C2C, d'autres témoignages sont venus s'ajouter à celui de Paul McKeever et ses prôches (http://www.earthfiles.com/news.php?ID=1354&category=Environment).

    "Depuis que j'ai publié mon rapport en trois parties sur la 'Manifestation d'un disque brillant en présence des militaires', à Albuquerque le 28 mai 1974, suivi d'une émission sur Coast to Coast, j'ai reçu des dizaines d'emails. Voici quelques uns des témoignages :"

    "Hello Linda, J'étais enquêteur de terrain pour le NICAP et j'ai fait mon rapport sur l'évènement du 28 Mai 1974, à la sortie de Albuquerque, NM. Il y avait bien d'autres témoins cette nuit-là, qui ont vu passer cet objet brillant au-dessus de la ville, se dirigeant vers les montagnes de Sandia. Mais seul un petit nombre a pu remarquer qu'après le passage de cet objet brilliant (vers 2 heures du matin le 29 Mai), un autre objet de couleur bleutée mais beaucoup moins lumineux a quitté cet endroit et s'est déplacé vers le Centre de Tests de Coyote Canyon, où il a disparu sous le niveau du sol. Un de mes amis qui est dans l'Air Force m'a révélé que les gens du Centre de Tests de Coyote Canyon l'avaient affectueusement surnommé 'Big Blue'. C'était un vaisseau rétro-conçu à partir d'une technologie aliène. J'ai étudié les manifestations Ovnis au Nouveau-Mexique pendant plus de 20 ans. J'étais enquêteur à la fois pour le NICAP et l'APRO.
    Randy Hecker

    Un autre correspondant de LMH lui a adressé une coupure de presse du Las Vegas Optic de Las Vegas, Nouveau-Mexique, datée du Mardi 28 mai 1974, Page 1, Colonne 6.
    "J'ignore si cet article est en rapport avec l'incident Ovni du 28 mai 1974, près de Albuquerque, NM, mais on a signalé un incendie qui s'étendait sur 150 acres dans la région de Las Cruces, NM, les 27-28 mai 1974. La Police d'Etat du Nouveau-Mexique a déclaré qu'elle avait reçu quelques rapports selon lequels une boule de feu serait tombée avant que l'incendie se déclare. D'autres rapports laissaient penser qu'un crash d'avion était à l'origine de cet incendie.On retrouve ce genre de déclarations quand il s'agit de manifestations d'Ovnis. J'ai pensé que vous seriez intéressée de recevoir cette information."

    Enfin, ce message : "J'étais à l'écoute de votre récent programme, et mon attention a été mobilisée quand vous avez parlé d'un disque argenté au-dessus de Albuquerque. C'est là que nous vivions au début des années 70, et un soir où je me trouvais dans un quartier au Sud-ouest de la ville, j'ai vu un disque argenté qui s'élevait au-dessus des Laboratoires Sandia. Il est resté stationnaire pendant quelques secondes, puis il s'est éloigné. J'en ai parlé avec ceux qui m'accompagnaient, et l'un d'eux m'a répondu qu'il valait mieux ne pas s'en préoccuper parce que de toutes façons nous ne saurons jamais de quoi il s'agissait. Je souhaitais juste vous faire savoir que d'autres personnes avaient vu ces disques argentés."

    De son côté Leviathan a publié ce nouveau dessin sur son Blog, témoignant de son obsession pour la Planche du Langage CARET. Il s'essaye visiblement à l'écriture codée pour attirer l'attention :

    Restons un moment encore à évoquer les récupérations marginales - Springer, chef de file du forum ATS, qui avait lancé les déboulonneurs de toutes sortes sur la piste CGI des drônes californiens, et clamait que l'affaire serait classée en deux semaines, vient d'opérer un retournement spectaculaire : "Je veux dialoguer avec Isaac, afin de voir comment ATS pourrait l'aider à diffuser son message
    Nous ferons le nécessaire pour lui offrir la 'voie rapide', et nous avons plusieurs moyens à notre disposition.
    "

    6 décembre - Le Docteur Christopher "Kit" Green - plusieurs fois évoqué ici pour ses collaborations avec la CIA - est un de ces personnages qui apparaissent en filigrane depuis des années derrière bon nombre d'affaires politico-ufologiques. Il ne s'exprime pas publiquement, et ses rares interventions sur l'Internet consistent à rectifier des propos qui lui sont parfois attribués. Ainsi, avant-hier, sur le forum Reality Uncovered :
    "J'ai toujours essayé de me mettre à la portée de ceux qui me posent des questions, et de m'exprimer aussi clairement que possible... Mais je ne répond pas si on m'agresse. Je vous propose ce résumé en plusieurs points. Tout ce qui suit a déjà été dit et répété à plusieurs reprises, y compris dans une demi-douzaine de bouquins, à ma connaissance, et depuis une vingtaine d'années." Il intervient sur le 'Coeur de l'Histoire', la question d'un programme d'échange humains/aliens :

    1. C'est arrivé. Une fois ou deux. Pas d'abductions. Jamais. Serpo est une fraude. Il m'a fallu du temps pour m'en rendre compte, je n'en suis pas fier.

    2. Je ne vous dirai pas qui m'a renseigné. Après des millions d'heures de travail, ma conclusion personnelle est fragile, subjective, et infondée; elle est basée sur une logique inductive (et non déductive), et je ne vais pas vous livrer de données personnelles.

    3. Je ne suis plus au courant, à présent, de ce qui se trouve (encore) classifié.

    4. Je crois que des programmes de Rétro-conception ont été mis en oeuvre depuis des décennies.

    5. Mais curieusement ça n'a pas donné grand'chose .

    6. Le secteur privé en a hérité dans les années 70 et 80.

    7. L'Oncle Sam est dépourvu d'indices. Il y a certaines personnes dans la Communauté du Renseignement qui s'amusent à monter des coups tordus. La plupart du temps c'est parce qu'ils n'ont aucune des clés, qu'ils le savent bien, et qu'ils essayent de trouver un moyen d'apprendre quelquechose, en pénétrant à l'intérieur.

    8. Je ne suis pas à l'intérieur. Jamais je ne l'ai été. Ceux qui pensent le contraire sont des paranoïaques, mais je peux le comprendre; je ne leur en veux pas parce qu'il est notoire que j'ai fait partie de la Communauté du Renseignement.

    9. Je reconnais qu'on doit protéger les sources. Je n'ai pas d'avis sur la question de savoir si le Public est prêt à encaisser l'histoire, à supposer qu'on la révèle, et si cette histoire est bien ce que je crois. En fait il y a certaines preuves que le public aura quelques difficultés à assimiler... Mais je suis optimiste quant au fait qu'on puisse parvenir à l'acclimater, et que la plupart des gens garderont la tête froide. Même si la lecture de certains Blogs n'est guère rassurante !

    10. Je ne suis pas en train de propager un Virus... Je propose une Vaccination. Je peux comprendre que certains soient réticents à l'idée de vaccination, mais la mienne est sans mercure. Le Virus est simplement atténué. Il n'est pas tué, mais rendu inactif, pour stimuler le système immunitaire et mener à la guérison... Du moins je le souhaite.

    Par ailleurs, le Dr Green reconnaît bien volontiers qu'il a des entretiens fréquents avec le Dr. Hal Puthoff et le Dr. Jacques Vallée.

    Extraits des Annexes concernant "La Volière" :

    BLUEJAY/GEAI - Dr. Christopher "Kit" Green, MD, Ph.D., Chef du Département Biomedical Sciences chez General Motors; ancien archiviste des documents UFO de la CIA au "Weird Desk"; a reçu la Médaille Nationale du Renseignement pour ses travaux sur un projet classifié pendant la période1979-1983; aurait été récemment l'homme des UFOS rattaché à la Maison Blanche.

    OWL/HIBOU - Hal Puthoff, physicien à l'"Institut des Recherches Avancées" à Austin, Texas, anciennement au Stanford Research Institute (SRI), ayant mené depuis 1972 des recherches classifiées (avec Russell Targ) sur la Vision à Distance pour la collecte d'informations sur les forces soviétiques pendant le Guerre Froide. Parmi leurs collaborateurs à l'époque, Duane Elgin, Willis Harman et l'astronaute Edgar Mitchell; ce dernier leur a permis de tester en laboratoire les capacités de Uri Geller. Hal Puthoff aurait un poste de chercheur à la DIA, (avec son ami Ingo Swann), pour des projets en parapsychologie, psychotronique, vision à distance, et le contrôle mental; il serait impliqué dans des études classifiées sur les techonologies ET.

    (Pseudo inconnu. Serait PARTRIDGE/PERDRIX?) - Jacques Vallée, Ph.D., anciennement astrophysicien au GEPAN, la première agence française de collecte de données ufologiques, a ensuite émigré aux Etats-Unis comme enquêteur principal pour les projets du réseau informatique du Département de la Défense; il a travaillé avec le célèbre astronome Dr. J. Allen Hynek qui a quitté et dénoncé le Projet militaire Blue Book comme une manoeuvre de désinformation; auteur prolifique sur le sujet Ovni, plus récemment, il s'est tourné vers une explication métaphysique du phénomène. Au début des années 80, il a expérimenté la Vision à Distance avec Ingo Swann au SRI.

    Puisque nous en sommes aux personnages de "La Volière", je viens de trouver cette image récente de Richard Doty, parce qu'il participe à un documentaite - The Miragemen - qui doit sortir prochainement :

    FALCON - Sgt. Richard "Dick" Doty, USAF (Ret.), Agent Spécial de l'AFOSI, a reconnu sa participation dans des programmes de désinformation concernant les OVNIs, y compris contre l'enquêtrice de télévision Linda Moulton Howe; il est couramment accusé d'avoir mené une guerre psychologique contre Paul Bennewitz, un contractant de la Défense dans le domaine électronique, qui vivait à Albuquerque, parce qu'il prétendait avoir détecté une activité Ovni autour de la base Air Force de Kirtland et du Laboratoire National de Sandia, également à Albuquerque. Il aurait causé la dépression mentale du sujet peu avant sa mort. Il a participé au livre 'Exempt from Disclosure' de Robert Collins, publié en 2005, affirmant qu'il n'était plus opérationnel depuis 1988 et libre de s'exprimer ouvertement. Il a également été conseiller technique de la série Taken pour Steven Spielberg.

    5 décembre - Il faut attendre des semaines, parfois des mois, avant que remontent des analyses anciennes sur les documents présentés par Isaac. C'est le cas avec Gem1138 qui publie sur OM :

    "Il y a quelques mois, j'avais tenté avec le logiciel AutoCAD de recréer la Planche du Langage CARET. Je n'avais pas complètement terminé, mais il m'était apparu que l'image originale était un petit peu déformée.

    J'entends par là que les cercles ne sont pas vraiment ronds. C'est cohérent avec le récit selon lequel l'image originale n'était pas imprimée sur une surface plane, et qu'elle n'avait pu être scannée avec un scanner de l'époque.

    J'ai observé également que les caractères, si on considère les mêmes lettres, ne sont pas rigoureusement identiques entre elles. Des différences n'apparaîtraient pas si nous avions affaire à une police pré-établie, utilisée par un programme graphique."

    Quelques protestations se sont élevées sur le forum Open Minds après la mise en place d'un espace réservé à une vingtaine de chercheurs. Il n'est jamais agréable de constater que sa candidature n'a pas été retenue... Mais il était nécessaire que les plus motivés puissent échanger des informations précises, sans qu'elles soient presque instantanément rendues publiques par les moteurs de recherche. Qu'est-ce qui se cache en fait de l'autre côté de la 'barrière' ? Des identités de témoins, les précieuses en-têtes des emails échangés, des hypothèses sur la localisation de Rajinder ou Stephen (avec une liste de numéros de téléphone qui ne répondent jamais), des bios détaillées des participants... Mais rien qui constitue la rétention d'éléments utiles à l'ensemble des participants. 11August y regroupe la totalité des échanges emails avec les témoins des drônes, qui autrement se trouvaient disséminés chronologiquement dans le forum principal.

    Linda Moulton Howe avait bien escompté que d'autres témoins pourraient se manifester à la suite de son article et de sa présentation sur Coast 2 Coast, sur l'affaire des collines de Sandia, près d'Alburque en 1974. Une nouvelle émission de deux heures est prévue ce prochain vendredi 7 décembre.

    4 décembre - Il y a un moment que nous n'avions pas évoqué les drônes californiens... A la date du 10 juin, Ivo5000 n'avait publié sur Open Minds que de courts extraits d'un email de Rajinder - pour rappel :

    - Le Journal local - "The Sentinel ne nous a jamais répondu. C'est le frère de ma fiancée qui leur a adressé un email (c'est lui qui avait transféré les images de l'appareil des parents, il m'a beaucoup aidé dans ce domaine). Il m'a dit qu'il avait insisté, mais sans plus de résultat."
    - Les réactions des membres de la famille qui étaient présents : "J'ai parlé avec chaque membre de la famille à Capitola et leurs réactions sont diverses. Mes beaux-parents sont un peu perturbés par cet évènement, mais le frère de ma fiancée s'y intéresse beaucoup. Je ne suis pas certain que ses parents vont se montrer coopératifs, mais ma fiancée et son frère vont certainement essayer de vous envoyer quelquechose".
    - Questions supplémentaires : "Si les membres de votre forum ont d'autres questions, je serai heureux de leur répondre..."
    - L'absence de réction des medias : "J'ai été surpris qu'ils aient fait le silence sur ce qui est arrivé à Capitola, ça me dépasse complètement. J'avais toujours pensé que s'il se produisait quelquechose de ce genre, les medias seraient tous à l'affut. Mais ils n'ont rien fait jusqu'ici, et ça n'a pas de sens.
    "

    Et Ivo5000 avait conclu : "J'espère que ça va calmer un peu l'impatience de certains, qui me font penser à des gamins de 8 ans, trépignant devant un pot de Nutela."

    Il aura donc fallu attendre plus de six mois, et la mise en place d'un espace réservé aux chercheurs sur Open Minds, pour avoir connaissance de l'intégralité de ce message. Cette lecture donne une certaine consistance au témoin (les éléments nouveaux sont en italiques..) :

    De : Rajinder Satyanarayana
    A : brendan
    Date : Samedi 9 juin 2007 2:11 AM
    Sujet : Réponse à Brendan Burton

    "Hi Brendan,
    J'ai parlé avec Christopher [Ivo] et il m'a expliqué que des gens chez Flickr seraient heureux de m'aider, mais à ce stade je n'en vois pas l'utilité. J'ai retrouvé une copie des images que j'avais perdues, donc ce n'est plus un problème. J'avais seulement créé ce compte pour y déposer les photos de la 'chose'. Toutefois, ainsi que je l'ai dit à Christopher, ça serait bien si quelqu'un pouvait les publier de nouveau. J'ai compris que quelqu'un avait des copies des originaux, alors ce serait sympa s'il pouvait leur trouver un espace pour les publier. Je n'ai pas de site perso.

    J'ai parlé avec chaque membre de la famille à Capitola et leurs réactions sont diverses. Mes beaux-parents sont un peu perturbés par cet évènement, mais le frère de ma fiancée s'y intéresse beaucoup. Je ne suis pas certain que ses parents vont se montrer coopératifs, mais ma fiancée et son frère vont certainement essayer de vous envoyer quelquechose

    J'ai aussi vu les nouvelles images, celles de Big Basin. Je ne sais plus quoi faire de tout celà. C'est devenu trop bizarre. Vous comprenez, un jour je rends visite à mes beaux-parents, pour le diner, et le lendemain je me retrouve dans un film d'Ovnis, ou quelquechose de ce genre. Je suis même incapable de trouver les mots pour expliquer ce qui m'arrive, ce que je vois et j'entends actuellement. Par ailleurs, les appels téléphoniques n'ont pas cessé. J'ai lancé de nombreuses requêtes auprès de la compagnie du téléphone, et chaque fois qu'ils me disent avoir 'réglé le problème', et bloqué le numéro de l'appellant, ça recommence. Ca peut paraître étrange à dire, mais j'ai l'impression d'être sous surveillance la plupart du temps, ou c'est comme s'il y avait en permanence quelqu'un à ma fenêtre, j'ai ce genre d'impression. Mon Dieu, même le fait de l'exprimer en ce moment, d'en parler ou de l'écrire, ne fait que renforcer ce sentiment. Je n'ai même pas eu envie d'en parler à d'autres, parce qu'il me semble que le fait de garder ça pour moi diminue sa réalité. J'ai l'impression qu'il va se passer quelquechose, et j'ignore pour quelle raison. Comment se pourrait-il que cette chose sur les images de Big Basin soit une réalité ? Pourquoi personne ne semble y prêter attention ? N'est-ce pas parce que c'est trop étrange ? Est-ce que nous ne sommes pas en train de rèver ? J'ai été surpris qu'ils aient fait le silence sur ce qui est arrivé à Capitola, ça me dépasse complètement. J'avais toujours pensé que s'il se produisait quelquechose de ce genre, les medias seraient tous à l'affut. Mais ils n'ont rien fait jusqu'ici, et ça n'a pas de sens.

    Quand il vous arrive quelquechose chose d'aussi bizarre, on commence par se demander quand ça va finir, et plus le temps passe, plus on se met à douter. Je veux dire, je l'ai en photos, toute ma famille l'a vu, et pourtant je suis toujours en train d'essayer de me convaincre que c'est une chose que j'ai vue en rève. Si les membres de votre forum ont d'autres questions, je serai heureux de leur répondre... Dans le cas contraire, je pense que je devrais peut-être m'offrir une pause, afin de voir si je peux me libérer de ces impressions. Je me dis que ça occupe beaucoup trop mes pensées..

    Le journal 'The Sentinel' ne nous a jamais répondu. C'est le frère de ma fiancée qui leur a adressé un email (c'est lui qui avait transféré les images de l'appareil des parents, il m'a beaucoup aidé dans ce domaine). Il m'a dit qu'il avait insisté, mais sans plus de résultat. Alors, qui sait, toute cette étrangeté me dépasse. Peut-être qu'ils le sortiront un jour, peut-être jamais. Mais ça reste un mystère.

    J'ai beaucoup apprécié votre attitude. Ne vous inquiétez pas pour nous, tout ira bien. Je ferai de mon mieux pour rester en contact, mais je dois faire en sorte de remettre mes idées en ordre, et ne pas en devenir dingue. Je suis encore trop jeune pour tomber dans la sénilité !"
    Raj

    Il nous est précisé que Rajinder n'a jamais changé d'adresse IP pendant tous les échanges avec les Administrateurs de OM.

    Les californiens 10538 et CaliKid ont rendu visite à Diana Blackburn - de San Diego - avant-hier. Ils ont réalisé une interview des témoins, et ce dessin :

    Note : "Selon le témoin, les lumières rouges étaient situées sur le bord extérieur de l'engin. Les cercles noirs sont des "port holes (?)" en-dessous de l'objet." Sur le forum Ovnis-USA, Anakin_nEo s'interroge cependant : "Je suis étonné de ce croquis qui ne correspond pas à ce qu'on voit dans la video... y compris le nombre de lumières rouges."

    Jeannie Anderson présente son dessin, & Diana Blackburn montre le camescope Sony Digital HandiCam.

    CaliKid précise quelques points : "Diana avait apporté son camescope, donc nous avons pu visionner l'original. Ce fut très impressionnant.
    Nous n'avons pas fait de nouvelle copie. Problèmes de connectique. Mais la video qu'elle a placé sur DiviShare a pratiquement la même qualité que la video originale. Diana pense néanmoins que certains détails sont perdus à cause de la compression.
    Sur le petit écran du camescope, on ne distingue que les lumières; les témoins m'ont dit qu'en diffusion sur un grand écran, on peut distinguer les contours d'un triangle.
    "

    CaliKid ajoute : "Les témoins ont décrit les mouvements de l'objet, formant des boucles à l'est de l'Autoroute 5, sans jamais la traverser. Il se dirigeait vers le nord. Sa vitesse était variable, entre 20 et 40mph.
    Il s'arrêtait parfois, et se maintenait en état stationnaire près du bord de l'autoroute.
    " Le Rapport complet en Pdf : http://ovnis-usa.com/DIVERS/Diana_Blackburn_Interview_rev3.pdf

    3 décembre - Nick Balaskas, directeur scientifique du Mufon, attaché au département Physique et Astronomie de l'Université de York, publie ce papier provocateur sur la liste UFO-UpDates : "La question de la vie extraterrestre pourrait être résolue plus tôt que vous le pensez."

    "La découverte de vie microbienne sur Mars, ou sur la Lune de Jupiter, Europe - ou encore la Lune de Saturne, Titan - ou sur l'un de ces millions de mondes encore inconnus en orbite autour des milliards d'étoiles de notre galaxie la Voie lactée, serait certainement une découverte majeure. Mais si ces microbes E.T. ont le même ADN qui est présent dans tous les êtres vivants sur Terre, cette découverte ne serait PAS la preuve longtemps recherchée qui puisse accréditer la croyance populaire selon laquelle la vie extraterrestre pourrait surgir de la matière inerte, et qu'elle devrait donc être abondante dans tout l'univers. En fait, la Terre pourrait avoir ensemencé ces autres mondes au cours d'une période de plusieurs milliards d'années."

    Nick Balaskas fait ici allusion aux débris arrachés aux planètes par des collisions.

    "Une découverte encore plus importante serait l'annonce que nous attendons tous, à savoir celle d'une civilisation E.T. avancée, que ce soit (par le programme SETI ?) la détection de leur planète habitable, ou bien la localisation de l'un de leurs avant-postes, caché quelque part dans notre système solaire, dans les parages de la Terre, grâce à des observations faites par le nombre croissant de nos sondes planétaires internationales.

    Avec un collègue dans le domaine des sciences de l'espace, à l'Université de York, nous poursuivons des travaux sur une hypothèse fondée sur ce second scenario - la preuve apportée par des sondes planétaires - qu'il existe un vaste avant-poste E.T. dans la région du pôle sud de Mars.

    Il existe un endroit, près du pôle sud de Mars, où l'on trouve des caractéristiques géologiques très inhabituelles, voire uniques, qui sont imprimées très profondément sur la surface neigeuse/glacée de Mars, et qui forment des sortes d'araignées et des ensembles de taches sombres."

    "Dans un article publié par "Nature" le 17 août 2006 (Vol. 442, pages 793-796), les auteurs évoquent cette région où s'accumulent les taches, et ils envisagent qu'elle ait la taille de "Manhattan" (serait-ce un indice que nous donnent les auteurs pour signifier que ces points seraient mieux compris s'ils étaient artificiels plutôt que naturels ?). C'est à cet endroit que se produisent de violentes éruptions de dioxyde de carbone, sous forme de jets qui atteignent 70 mètres de haut, entraînant également des particules sableuses du sous-sol."

    Représentation de l'artiste Ron Miller de ces jets de CO2 : http://themis.asu.edu/discoveries-polarjets - "Les scientifiques utilisent les données de THEMIS pour établir que les jets sableux sont la cause de ces mystérieux points sombres qui apparaissent chaque printemps sur le pôle sud martien."

    "Sur Terre, la seule comparaison de cette zone de taches sombres sur Mars, avec de nombreuses veines qui rayonnent autour, ce seraient nos zones très industrialisées avec leurs panaches de fumées, ou bien de vastes installations souterraines avec des milliers de bouches d'aération. Du fait que dans cette région polaire sud de Mars ce réseau de taches noires ne se modifie pas selon les saisons, que les taches ne sont pas disposées de manière naturelle, et qu'elles sont situées au-dessus de ce qui semble être un maillage souterrain, d'après les images thermiques prises par la sonde Odyssey toujours en orbite, on pourrait en déduire que nous avons affaire à des structures permanentes et éventuellement d'origine artificielle."

    "Une étude plus poussée et de nouvelles observations permettront de déterminer si notre hypothèse de travail est correcte, selon laquelle un grand avant-poste sur Mars est actuellement occupé, non pas par des microbes, mais par une intelligence E.T. et donc plutôt des 'macrobes'. Si les taches sombres et les veines se révélent être des particules de carbone comme je le suppose (puisque je n'ai pas de raison de penser que le sable du sous-sol martien soit aussi sombre), alors ces araignées et ces taches sombres pourront apparaître comme des bouches d'extraction de l'oxygène par une machinerie souterraine, à partir des gisements de CO2 congelé dont les E.T.s auraient besoin pour survivre, dans cet avant-poste de la région polaire sud de Mars.

    Dans l'intervalle, je pense que nous avons pris la bonne décision de poser la mission martienne Phoenix vers le pôle nord, bien que ce soit dans une région moins intéressante, alors que le Mars Polar Lander de 1999, que nous avions posé dans la région polaire sud de Mars, est mystérieusement devenu silencieux."

    2 décembre - Linda Moulton Howe a donc mis en ligne le rapport complet qu'elle a évoqué avant-hier pendant une heure sur la radio C2C, concernant un évènement survenu à Albuquerque, Nouveau-Mexique, le 28 Mai 1974 : "Un disque lumineux en vol stationnaire a été cerné par les militaires, sur le flanc d'une colline dans la Forêt nationale de Cibola." (http://www.earthfiles.com/news.php?ID=1349&category=Environment).

    "En Janvier 2007, j'ai reçu un email d'un habitant d'Albuquerque nommé Paul McKeever, que j'ai finalement rencontré en famille le 4 mars. Il était agé de 8 ans à l'époque des faits. Avec sa mère et sa tante, ainsi que ses deux cousins, il a vu un disque brillant traverser le ciel au moment même où la radio locale 770 KKOB annonçait que la ville était survolée par un engin inconnu. Tous sont rapidement montés dans la voiture pour suivre l'objet qui se déplaçait lentement vers les collines de Sandia.

    La Tante de Paul McKeever : "Nous avons avancé aussi loin que possible sur la route goudronnée, ensuite c'était comme une piste formée par le passage des camions dans un champ. Et nous pouvions voir cet objet, environné de lumières très brillantes. C'est alors qu'on nous a arrêtés. Et on nous a intimé l'ordre de faire demi-tour."
    La Mère : "Immédiatement !"
    Paul : "Oui, le type était très nerveux."
    La Tante : "Il n'y avait pas moyen de discuter."
    Paul : "Il était très déterminé, mais nous étions assez près de l'objet. Suffisamment pour bien l'observer. Nous pouvions voir que des gens l'entouraient."
    La Mère et la Tante : "Des soldats... c'étaient des militaires."
    Paul : "Il y avait des soldats tout autour, et ils avaient établi un périmètre de sécurité. Les soldats formaient un cordon assez serré.
    La Tante : Et ils étaient armés."
    Paul : "Oui, ils avaient des M-16, et ils faisaient face à l'objet qui brillait intensément. Ce qui m'a semblé particulier, c'est que ça se situait en bas de la pente. Mais la chose était bien horizontale. On ne pouvait rien distinguer en-dessous. Il était stationnaire. Il aurait pu être posé au sol, mais ça m'a surpris de voir qu'il était à l'horizontale."
    La Tante : "Il y avait des rochers un peu partout."
    La Mère : "Oui, il n'était pas aligné avec la pente."
    Paul : "Il était stationnaire, sans support d'aucune sorte..."
    La Tante : "Non, on ne voyait rien en-dessous."
    Paul : "Et il était très brillant, il éclairait toute la zone. Les militaires avaient parqué un camion de 2,5 tonnes, la bâche était démontée, et il y avait un projecteur sur le plateau. Ils fouillaient dans les buissons et autour des rochers, et à proximité du disque. Mais les soldats nous tournaient le dos. Ils étaient à quelque distance de l'engin. Ils ne s'en approchaient pas, restaient en retrait. A droite de l'objet, par rapport à notre position, il y avait plusieurs véhicules, et d'autres militaires."

    llustration © 2007 par le témoin Paul McKeever.

    Paul : "Le seul qui n'était pas militaire était celui qui nous avait arrêtés. Il portait un uniforme de la police du Nouveau-Mexique, et je me souviens que sa voiture était blanche et noire. Pendant tout ce temps l'objet continuait de briller. Et il nous a obligés à faire demi-tour. Nous sommes partis sans discuter."
    La Mère : "Il y avait une rangée de voitures derrière nous. Je dirais qu'il y avait six voitures derrière."

    LMH : "Ca faisait penser qu'une opération militaire était en cours ?"
    Tous : "Oh, oui !"
    Paul : "Ils étaient arrivés avant nous, ce qui veut dire qu'ils avaient suivi l'objet depuis le début parce qu'il ne s'était pas passé beaucoup de temps entre le moment où nous l'avions vu pour la première fois et notre arrivée sur les lieux - environ 15 à 20 minutes."
    La Tante : "Ca ressemblait à ça. Et je crois me souvenir que j'ai vu arriver d'autres véhicules militaires."
    La Mère : "Oui, c'est ce que j'ai pensé également."
    La Tante : "Il y avait beaucoup de militaires sur place, mais d'autres arrivaient. Il n'y avait que des militaires, et nous étions très près."
    La Mère : "Très près - bien plus près que nous aurions du l'être." (rires)
    La Tante : "Je n'aurais pas imaginé que nous puissions nous approcher d'aussi près avant d'être arrêtés."
    La Mère : "Nous étions très près !" (rires)
    Paul : "Oui, parce qu'ils n'avaient qu'un seul gars pour s'occuper des curieux, et c'était le policier."

    LMH : "Vous m'avez dit que le disque mesurait environ 13 mètres (40 pieds) de diamètre ?"
    Paul : "Oui, environ 40 pieds, à en juger d'après la taille des militaires qui étaient autour de l'engin. Et 3 à 4 mètres d'épaisseur. Le disque était un peu plus épais que la taille des hommes, mais pas tellement plus."

    Une rencontre organisée ?

    LMH : "Est-ce que ces circonstances pourraient faire penser qu'il s'agissait d'une rencontre avec les militaires plutôt qu'un crash ?"
    Paul : "Eh bien, à la façon dont les soldats entouraient l'objet, avec leur projecteur et tout le reste, on n'aurait pas dit qu'ils s'attendaient à ça. En ce qui me concerne, je me demande si quelquechose n'avait pas été désactivé."
    La Mère : "Les militaires avaient bien une raison pour arriver si rapidement sur place. C'est difficile à dire."
    Paul : "Ce qui est surprenant c'est qu'ils aient déployé tout ce matériel aussi vite. Je me suis demandé s'ils avaient constitué un groupe pour intervenir dans un cas de ce genre. Comment, sinon, peut-on rassembler tout cet équipement, et mobiliser tous ces gens en si peu de temps ?"
    La Tante : "Il avaient l'air d'être en train de monter la garde, comme s'ils attendaient l'arrivée de quelqu'un, ou de quelque chose, qui pourrait en sortir."
    La Mère : "Ou de quelqu'un qui leur dirait quoi faire !" (tous rient)
    Paul : "Ils étaient vraiment sur le qui-vive. Vous savez, quand j'ai fait mon service, et qu'on devait monter la garde devant quelquechose, nous lui tournions le dos. Là, ce n'était pas comme si c'était une chose à nous. Ils étaient placés tout autour comme si ils devaient le contrôler, si vous voulez, parce que si c'était à nous, ils auraient été tournés vers l'extérieur."

    llustration © 2007 par le témoin Paul McKeever.

    LMH : "Comment se fait-il, selon vous, que toute cette affaire n'ait pas été largement diffusée ?"
    Paul : "Je suis certain que si le gouvernement voulait calmer le jeu, il enverrait probablement quelqu'un pour parler aux responsables de la radio, de la TV et des journaux, qui leur dirait de garder le silence, parce qu'il n'y avait rien aux infos. Rien dans la presse ni à la radio le lendemain, ni même dans les jours qui ont suivi. C'est comme s'il ne s'était rien passé."
    La Tante : "Comme s'il ne s'était rien passé."
    La Mère : "On se demande pourquoi les autres personnes, qui étaient dans ces voitures, ne se sont jamais fait connaître. Mais nous non plus !" (rires)
    Paul : "Oui, J'ignore si quelqu'un a pris contact avec eux pour leur demander de se taire, ou si c'est pas peur du ridicule ?? Quoi d'autre ?"
    La Mère : "Nous étions réellement intimidés parce que nous n'avons même pas posé de questions. Quand on nous a demandé de partir, nous avons immédiatement fait demi-tour et nous sommes rentrés directement à la maison."

    LMH : "Qu'est-ce qui vous a décidé à me contacter, en 2007 ?"
    Paul : "J'avais cette curiosité en moi. Je me demandais si on pourrait retrouver d'autres personnes sur le web, qui auraient vu la même chose. J'étais curieux de connaître leur avis et leur perception au sujet de cet évènement."

    LMH : "Sandy et Rebecca, vous étiez de jeunes adultes à l'époque. Est-ce qu'il vous est arrivé d'évoquer cet incident avec d'autres personnes, pour savoir si elles avaient été témoins ?"
    La Mère : "Non, c'est même assez étrange."
    La Tante : "Seulement la famille.."
    La Mère : "Exact. Seulement la famille. Je n'en ai jamais parlé à personne en-dehors de la famille."

    LMH : "Pouvez-vous expliquer pourquoi ?"
    La Mère : "Non, je ne sais pas. Et même en famille, nous en avions assez peu parlé."
    LMH : "Pensez-vous que c'est parce que vous êtiez vraiment effrayés?"
    Paul : "Ce n'est pas facile à raconter. On n'a pas envie que les gens..."
    La Mère : "...que les gens pensent qu'on est dérangés."
    Paul : "..qu'on est dérangés, ou bizarres, dans ce genre-là. Mais des années plus tard, j'en suis arrivé au point où ça n'a plus d'importance pour moi."

    Paul, sa mère et sa tante, sur les lieux de l'évènement de 1974

    En conclusion Linda Moulton Howe relève que le comportement des militaires est conforme aux directives du Manuel SOM1-01... Elle conclut : "Dix ans auparavant, le 25 avril 1964, il est possible qu'une rencontre ait été organisée entre des Entités Biologiques Extraterrestres, des EBENs, et des militaires Américains sur la base Air Force de Holloman près de White Sands Missile Range, au sud de Albuquerque. Voir mon livre 'An Alien Harvest'."

    L'enquêtrice relève par ailleurs que toute la région est considérée comme une zone sensible. "Peu de gens savaient à l'époque que Coyote Canyon, dans les Montagnes de Manzano, à l'est de Albuquerque, et non loin de Chilili, servait de voie d'accès à la zone hautement protégée où étaient entreposées des armes atomiques sous la garde de l'E.R.D.A. (U. S. Energy Research and Development Administration). Ca comprend le Site de destruction des explosifs de Lurance Canyon, l'entreposage des Electro-Explosifs, et des aménagements pour tester les Cables aériens. Est-ce que cet emplacement stratégique aurait attiré l'attention de ces disques aliens ? La base Air Force de Kirtland est reliée à ces emplacements."

    Linda Moulton Howe mentionne également la récupération d'un disque le 17 mai 1974 à Chilili, onze jours plus tôt dans cette même région, et cite Ufologie.net : "Une équipe de l'Air Force aurait récupéré un disque métallique de 20 mètres de diamètre, pour l'emporter vers Kirtland AFB (Albuquerque)." (http://ufologie.net/htm/crashes.htm). On peut alors se demander si la visite du 28 mai, sur la colline de Sandia, était en rapport avec le crash du 17..

    1er décembre - Ceux qui ont suivi attentivement l'Affaire Serpo apprécieront cet échange - GreatWaller sur OM a posé quelques questions par email à Victor Martinez "dans l'intérêt général" et il a obtenu la réponse qui va suivre :

    GreatWaller : "Une rumeur laisse entendre que vous feriez de la rétention d'information, parce que vous auriez mis de côté des éléments qui ne devraient pas être diffusés..."

    Victor : "En effet, j'ai en mains des quantités d'éléments, mais ça concerne plutôt les 'à-côtés de l'affaire', et ça n'est pas destiné au public.

    Il y a quatre autres projets en réserve, plus un sur une opération spéciale "XXXXX", que je n'ai pas eu la permission de diffuser.

    Je suis un bon petit soldat, j'obéis aux ordres, mes sources me font confiance à 100%, et ce matériel sera INdéfiniment préservé de la curiosité publique.

    La SEULE diffusion que j'aie suspendue depuis environ 2 ans est le "Secret de JROD" qui comporte environ 2-3.000 mots. C'est un message très long, et très compliqué, qui traite du clonage accéléré, et qui explique comment les Membres de l'Equipage ont été sélectionnés, comment ils ont été effacés des registres et reçu une nouvelle identité, etc..

    On ne m'a pas autorisé à diffuser ces éléments et il y a longtemps que j'ai détruit le message d'origine; je l'avais imprimé, et il est maintenant en sécurité dans mon coffre à la Citibank, où il demeurera jusqu'à ce que...."

    TimeLike bien sûr s'étonne : "Tout ça n'a aucun sens.. Pourquoi donnerait-on une information à quelqu'un, avec interdiction de la communiquer ? En fait, un personnage privé pratique la même rétention que le gouvernement.."

    L'explication, pour les habitués, est dans la personnalité de Victor Martinez, et le plus incroyable est qu'un "groupe" d'informateurs ait choisi pour canal un être aussi vaniteux et maladroit... Nous en avons un nouvel exemple avec l'indication de la banque où il préserve ses petits secrets : n'importe quelle agence gouvernementale, au nom de la sécurité nationale, serait en mesure de se faire ouvrir le coffre, à supposer - comme il le laisse entendre - qu'il puisse renfermer des indications sur des fuites de très haut niveau.

    30 novembre - Depuis juillet dernier, la chaine CNN a lancé une formule interactive où les téléspectateurs sont invités à formuler des questions sous forme de mini-clips réalisés au camescope et placés sur le site de You-Tube. Le site ThinkProgress.org évoque ci-dessous les limites de la formule : "Un responsable de CNN admet que les questions sur les Ovnis ont été censurées lors du débat de mercredi soir."

    "On ne peut pas faire confiance au public Américain pour choisir les Questions qui doivent être retenues
    Le débat sur CNN permet à chacun de déposer une video de trente secondes sur YouTube pour s'adresser directement aux candidats (républicains). En juillet dernier, la chaine avait rodé ce système lors du débat avec les candidats démocrates. Cette nouveauté avait marqué une date 'historique' pour les observateurs.

    Cependant, mercredi soir encore, ce sont les responsables de CNN qui ont sélectionné les questions. Le résultat est souvent 'fade' et un peu 'convenu'. Plusieurs experts ont demandé aux organisateurs d'aller plus loin, en demandant au public de sélectionner lui-même les bonnes questions."

    Dans une interview publiée sur Wired, le vice-président de CNN, David Bohrman, a défendu la position de CNN, en prétendant qu'on ne peut pas faire confiance au public Américain pour choisir les questions intelligentes : "Le web n'est pas assez mur pour qu'on lui confie la programmation d'un débat national."
    "Si nous avions du suivre l'ordre des questions en commençant par les plus populaires, la fois précédente, la première concernait Arnold Schwarzenegger auquel on demandait s'il était un cyborg venu sauver la Terre", a commenté Bohrman. Le producteur éxécutif a affirmé que la seconde question video par ordre de popularité était celle-ci : "Avez-vous le projet de convoquer une conférence nationale sur les Ovnis ?"

    Les questions émanant du public sont-elles si différentes de celles que posent les journalistes ? Après tout, le 31 octobre, lors du débat avec les candidats démocrates, le modérateur Tim Russert avait également posé une "question sérieuse" au Député Dennis Kucinich, à savoir s'il avait vu un Ovni.

    A noter que lors de son récent débat organisé avec les candidats Démocrates, CNN avait empêché l'étudiante Maria Luisa de poser une question sérieuse sur le Mont Yucca, insistant pour qu'elle demande plutôt à Hillary Clinton : "Préférez-vous les perles ou les diamants ?"
    (http://thinkprogress.org/2007/11/28/cnn-debate-youtube/)

    La formule a priori innovante de CNN n'était donc qu'une fausse avancée pour la démocratie, et s'avère n'être qu'une manipulation sophistiquée. (http://edition.cnn.com/2007/POLITICS/11/28/debate.preview/index.html)

    29 novembre - L'image est symbolique : le Premier Ministre chinois Wen Jiabao vient de la rendre publique en déclarant que cette course était l'aboutissement d'un rève de 1.000 ans... La sonde Chang-e 1 a photographiée pour la première fois la Lune avant-hier.

    La Chine va commencer à cartographier notre satellite au début de l'année 2008. Mais pourquoi répliquer précisément la démarche que les japonais viennent d'entamer ?

    "Les Chinois et le Japon poursuivent des missions identiques", fait savoir le Centre de Contrôle Spatial de Pékin, "relançant ce que certains ont appellé la Course Asiatique dans l'Espace. L'Inde va lancer à son tour une mission lunaire en Avril 2008."

    Les reponsables chinois ont annoncé leur intention de contribuer par ce programme aux travaux entrepris par d'autres pays, et ils envisagent de participer à la construction de la Station Spatiale Internationale.

    La Chine est devenu le troisième pays au monde - après les Etats-Unis et la Russie - capable de placer un homme en orbite en 2003, puis un équipage de deux personnes en 2005.

    A la suite de quoi ColdHeart publie ce commentaire désabusé sur OM : "Apparemment, il faudra attendre deux ans avant que le Japon publie d'autres images prises en orbite lunaire... Celles qu'ils ont diffusées n'étaient qu'une mise en appétit. A mon avis, les Chinois ne diront rien de leurs découvertes, mais il se peut qu'ils accélèrent l'envoi de leurs taikonautes sur la Lune, pour voir de près ce qui s'y trouve... Ils veulent être les seconds à débarquer sur la Lune, et les Etats-Unis pourraient bien perdre la course cette fois; ça peut dépendre du prochain président américain ;)
    D'un autre côté, si toutes les rumeurs et les histoires conspirationnistes sont fondées, le gouvernement secret a les moyens de s'y rendre à volonté
    " :P ... "Alors pourquoi s'inquiéter" ;D

    FrootLoop lui répond : "A supposer qu'il y ait quelquechose à découvrir, qui sait s'ils ne vont pas adopter la même stratégie que les américains, et aller jusqu'à nier la réalité ? Je trouve également étrange que nous n'ayons pas lancé notre propre sonde en même temps qu'eux; du moins pas officiellement." Mais la sonde militaire Clémentine n'avait-elle pas déjà entièrement cartographié la Lune en 1994 ? (http://en.wikipedia.org/wiki/Clementine_probe)

    C'est ce soir que l'enquêtrice Linda Moulton Howe intervient sur Coast to Coast AM. L'émission aura pour thème un évènement survenu à Albuquerque, Nouveau-Mexique, en Mai 1974 : "Un disque lumineux en vol stationnaire a été cerné par les militaires, sur le flanc d'une colline dans la Forêt nationale de Cibola." (http://www.earthfiles.com/index.php?category=Headline+News).

    28 novembre - Le Paradigm Research Group mené par Stephen Bassett vient de publier ce communiqué de presse daté du 26 novembre 2007 : "L'Initiative Rockefeller de 1993 à 1996 pour en finir avec l'embargo gouvernemental sur la vérité Ovni/ET."

    "Washington, DC - Le Paradigm Research Group vient de mettre en ligne des documents provenant de l'OSTP (Bureau des Procédures Scientifiques et Technologiques) obtenus sous le FOIA (Freedom of Information Act) par le chercheur canadien Grant Cameron. Ces documents confirment les efforts du milliardaire Laurance Rockefeller pour convaincre le Président Bill Clinton de commencer à rendre publique l'information détenue par le gouvernement, relativement au phénomène Ovni et la vie extraterrestre, et d'offrir une immunité aux fonctionnaires qui souhaiteraient venir témoigner en apportant des preuves significatives. Ces documents ont été rassemblés à cette adresse : http://tinyurl.com/2o526u

    De Mars 1993 jusqu'en 1996, Rockefeller a tenté de promouvoir la "divulgation". Les chercheurs qui étaient avertis de ces démarches en parlent comme de "l'Initiative Rockefeller." Bien que cette Initiative n'ait pas abouti, elle a permis l'engagement dans la question Ovni/ET de personnalités telles que le Procureur Général Webster Hubbell, le député Steven Schiff, John Podesta, le Gouverneur Bill Richardson ainsi que quelques autres jusqu'à ce jour."

    "L'initiative qui a duré quatre ans concernait

    1) des réunions stratégiques entre chercheurs au JY Ranch de Rockefeller dans le Colorado;

    2) des rencontres entre Rockefeller, le Président Clinton et Hillary Clinton au JY Ranch;

    3) le financement de nombreux rapports et de livres blancs, parmi lesquels une étude extensive titrée "Document de Briefing sur les Ovnis : les Meilleures Preuves disponibles" par Don Berliner et Antonio Huneeus (sorte de pendant américain du Rapport Cometa, il a été publié en français sous le titre "OVNI - Document de Synthèse" (Editions du Rocher, 2005);

    4) la requète de documents et des recherches au sein de l'administration Clinton;

    5) l'organisation d'un important symposium, "Rencontres entre les Cultures Cosmiques";

    6) des échanges de correspondance entre des personnes publiques et privées, parmi bien d'autres aspects."

    Don Berliner

    "Beaucoup d'autres documents relatifs à cette Initiative sont entre les mains d'autres agences, et des personnes privées, ou se trouvent à la Bibliothèque Présidentielle Clinton. Le chercheur Grant Cameron avait depuis longtemps lancé des requêtes extensives auprès de la FOIA afin d'obtenir des documents pertinents de la Bibliothèque Clinton, en ciblant plus particulièrement Bill et Hillary Clinton, John Podesta et quelques autres. Ces requêtes ont été récemment évoquées sur CNN et dans d'autres medias.

    Il est bon de voir que les candidats à la présidence sont interpellés sur le sujet à l'occasion des débats, mais ce n'est que le début d'une opération visant à les faire s'exprimer quant à leur connaissance du sujet, et leurs intentions dans ce domaine, qui est la plus importante des questions à l'heure actuelle. A ce stade, le PRG estime que les réponses apportées sont évasives et insignifiantes.

    Tous les journalistes qui couvrent l'élection de 2008 doivent prendre connaissance de ces documents concernant l'Initiative Rockefeller." - Stephen Bassett, Directeur Exécutif (http://www.paradigmresearchgroup.orgeee)

    27 novembre - L'éditorialiste Candace Talmadge a publié ce papier le 26 novembre 2007 sur le réseau de presse North Star : "Les Ovnis sous couverture : Nous pourrions réaliser que le Gouvernement est incapable de nous protéger."

    Ce n'est pas tant le contenu qui est remarquable, mais le fait qu'une éditorialiste habituellement cantonnée aux domaines de la santé et la spiritualité sorte à ce point de son cadre habituel pour aborder le thème de la Divulgation. Sa démarche est assez révélatrice d'un certain climat aux Etats-Unis, parce que son lectorat habituel n'est pas familier des questions ufologiques..

    "Lorsque le candidat démocrate à la présidentielle Dennis Kucinich a confirmé qu'il avait vu un Ovni, il a rejoint les millions d'adultes américains, soit14% selon un récent sondage AP/Ipsos, qui ont déclaré avoir vu des Ovnis.

    L'ancien Gouverneur Républicain de l'Arizona Fife Symington, fait également partie de ce groupe. Lors d'une Conférence de Presse organisée par la Coalition for Freedom of Information, Symington, qui fut aussi un pilote, a déclaré qu'il avait vu un Ovni en 1997."

    "Cette Coalition regroupe des pilotes, d'anciens hauts responsables gouvernementaux des Etats-Unis, et d'autres personnalités étrangères, des scientifiques, et des officiers militaires en retraite. Ce ne sont pas des fanas des soucoupes. Ils pressent le gouvernement américain de considérer sérieusement le sujet des Ovnis, et de ré-ouvrir le Projet Bluebook, cette enquête officielle sur la réalité des Ovnis que l'Air Force avait ostensiblement mise en avant, et qui avait pris fin en 1969 sur un (surprenant) constat négatif.

    Le problème avec le Projet Bluebook c'est qu'il avait enquêté sur les Ovnis de la même manière que la Commission Warren sur l'assassinat du Président John. F. Kennedy. Les deux entités avaient commencé par énoncer une conclusion, et ne s'en étaient tenus qu'aux 'faits' qui allaient dans le sens préconçu, en ignorant, rejetant ou niant tous les autres 'faits' qui validaient une lecture différente des évènements."

    "Autre problème : le Gouvernement des Etats-Unis continue d'enregistrer et d'analyser des rapports de manifestations Ovnis. Le Projet Bluebook peut bien avoir prononcé publiquement la fin des enquêtes, mais en fait elles n'ont jamais cessé. Il se trouve simplement que le gouvernement refuse de publier ses découvertes, et qu'il s'efforce de jeter le discrédit sur tous ceux qui déclarent avoir vu un Ovni, ou pire, d'avoir été enlevés par des êtres mystérieux.

    Il n'est pas difficile de conclure que les Ovnis sont un fait réel, et ça laisse entendre qu'il existe des êtres non-humains qui possèdent probablement une technologie plus avancée. Il n'est pas plus difficile de donner quelque crédit aux nombreux témoignages d'abduction par des êtres inconnus. Lorsqu'on garde l'esprit ouvert, on est intéressé de constater combien de ces histoires sont relativement crédibles.

    A côté de celà, les humains 'enlèvent' eux aussi règulièrement d'autres espèces et les parquent dans des laboratoires ou des zoos pour les étudier. Pourquoi la même chose ne pourrait-elle nous arriver ? L'assertion selon laquelle les êtres humains formeraient la seule espèce intelligente dans tous l'univers est particulièrement arrogante, et se trouve contrée chaque jour davantage à mesure que nous découvrons chez les primates et les cétacés, comme les dauphins et les baleines, des capacités d'intelligence, et de discernement.

    Il n'est pas plus compliqué d'expliquer pourquoi le gouvernement américain voudrait nier l'existence des Ovnis - ou le fait qu'il y a eu une conspiration pour assassiner Kennedy. Aucun gouvernement ne sera prêt à reconnaître devant son propre peuple ou le reste du monde qu'il est impuissant à protéger ses citoyens face à des engins non-identifiés, ni prévenir un coup d'état. Malheur à des pensées aussi hérétiques !

    Nous continuons ainsi à subir et souffrir de l'impuissance de notre propre gouvernement. Regardez la réaction de nos incapables aux attaques terroristes du 11 septembre. Voyez où nous en sommes deux ans après le passage dévastateur de l'Ouragan Katrina. Souvenez-vous de leur incapacité à identifier les auteurs des attaques à l'anthrax de l'automne 2001 (Ca pourrait être une autre raison d'avoir bâclé l'enquête). Voyez comment ils se débattent avec les problèmes de ces incendies dramatiques dans le Sud de la Californie.

    Combien d'autres messages attendez-vous de recevoir avant de réaliser qu'on ne peut pratiquement rien attendre d'eux, face à toutes sortes de désastres ?

    En réalité, la seule chose que nous devons craindre c'est un mouvement de panique. Il existe différents moyens de se préparer, tant sur le plan pratique que spirituel. La première étape serait d'apprendre à connaître nos voisins. Le plus grand tort que nous pourrions nous causer serait de nier ce qui se trouve juste sous nos yeux, et qui ne demande légitimement qu'à être reconnu et respecté." - Candace Talmadge - Membre du groupe de Presse North Star Writers (http://www.northstarwriters.com/ct066.htm).

    Pendant ce temps, sur Open Minds, Magoollo souhaite relancer l'analyse de la video de Diana, parce qu'il estime que l'objet en forme de V filmé au-dessus de l'autoroute de San Diego "n'a pas la même signature lumineuse qu'un F-18".

    On se souvient que SysConfig avait été intrigué le 14 novembre par un graphisme relevé sur une présentation de l'artiste Syd Mead lors du salon Siggraph, en août dernier, au point de soupçonner qu'il puisse être à l'origine des documents CARET...

    Voici sa réponse : "J'ai trouvé votre demande intéressante, en particulier parce ça montre comment les gens utilisent des outils de capture et propagent dans le monde entier des fragments récupérés ici et là.
    Je devrai en tenir compte dans les prochaines présentations que je suis amené à faire un peu partout. J'en viens à votre question..

    Je suis convaincu de la présence aliène sur notre planète, au moins depuis les temps bibliques (voir le Livre d'Ezekiel). Il y a trop de témoignages visuels pour prétendre le contraire. Je me promenais sur le net et j'ai été attiré par des graphiques intéressants qui étaient censés provenir d'un programme de rétro-conception organisé par une agence gouvernementale. Les dessins sont magnifiques, comme des arabesques, dans un agencement géométrique assez complexe. J'en ai assemblé trois pour former un graphique, et je m'en suis servi comme élément de décor entre diverses séquences de ma présentation. J'ignore si ces images sont protégées d'une manière ou d'une autre... mais pour satisfaire votre curiosité, je dois vous dire que je ne fais partie d'aucun 'groupe' qui étudie le sujet de la présence aliène." -- SYD MEAD

    26 novembre - La Conférence de Presse internationale qui s'est tenue à Washington, D.C. le 12 novembre, continue de passionner les chercheurs et de susciter des retombées. Le Bud Hopkins Seminar annonce :
    "Le second séminaire de l'Intruders Foundation aura lieu à New York le Samedi 15 décembre 2007. Leslie Kean y présentera son rapport sur la Conférence de Washington, accompagné d'extraits video de l'évènement."

    OnTheFence est maintenant dans le doute au sujet du cas de San Diego; surtout depuis qu'il a relevé ce commentaire sur ATS : "On peut trouver une video sur You-Tube d'un F18 dont les lumières rouges clignotantes présentent exactement les mêmes caractéristiques. Les intervales entre les flashes sont pratiquement les mêmes : en secondes, ça donne 2.0 + 0.4 + 0.4, mais avec moins de précision (15 images/seconde). On trouve 2.11 + 0.38 + 0.38 pour les 5 lumières dans la formation en V." http://www.youtube.com/watch?v=0qRNZYwsKII - Le déplacement d'un chasseur F18 ne peut toutefois expliquer la durée ni les mouvements de l'engin décrit par Diana Blackburn.

    OnTheFence poursuit sur le forum Ovnis-USA : "J'en conclus que les lumières stroboscopiques utilisent une séquence bien identifiée. Pas nécessairement d'un dispositif monté sur un F-18, mais c'est un circuit qu'on peut se procurer et adapter sur n'importe quoi..

    Remarquez également qu'il y a quelques arrêts dans la video de 16 minutes, et on pourrait peut-être y distinguer plusieurs engins, dont certains seraient des avions ordinaires.

    Dans une version plus exotique, on dirait qu'un engin ET pourrait simuler une machine terrestre pour éviter les collisions, ou tenter de communiquer. On doit également se souvenir que le rapport du drône du Parc Yosemite mentionne le fait que l'Ovni a interagi avec les enfants et semblait intrigué par les lumières; on peut y voir la reproduction d'un système de communication par des séquences lumineuses. Je n'ai pas distingué de structure en triangle entre les lumières, dans la video, aussi je dois m'en remettre aux récits des témoins."

    Anakin_nEo reste motivé : "Il y a trois séquences dans cette video :
    La plus intéressante me parait être la première, pour le code.
    La seconde est plus chaotique, mais montre plusieurs objets et surtout leurs communications.
    La troisième est assez brève, et à ce stade peu visible.
    Je vais faire une analyse image par image pour lister le code. Ensuite je pourrais transcrire ces séquences de lumières en notes. C'est ce que j'ai envie de faire depuis le début.
    Mon impression est qu'il ne s'agit pas d'un canular, même si certains détails posent problème. Il ne faut pas classer trop vite cette affaire, car il existe des tas de cas similaires. Enfin, la séquence est bien trop longue pour un canular.
    "

    Le forum Ovnis-USA s'honore maintenant de la contribution d'un chercheur actif de Open Minds, et c'est la reconnaissance que nos participants produisent une réflexion intéressante...

    25 novembre - D'autres cas ont été signalés dans les environs de San Diego, la semaine précédente, dont celui-ci, publié par anakin_nEo sur le forum Ovnis-USA : "13 Novembre 2007, 20h - Direction : Ouest/ Nord-Ouest. Un objet vu par 5 témoins, avec une forme en V."
    "J'étais sorti pour apercevoir la Comète Holmes, et mes voisins étaient en train de parler de ce qu'ils voyaient à ce moment dans le ciel, où il y avait un grand nombre de lumières rouges clignotantes. Quand j'ai commencé à regarder, j'ai d'abord été désorienté et j'ai cru qu'il s'agissait de feux d'artifice ou d'une sorte d'évènement céleste. Les lumières occupaient une large portion du ciel, et il m'a fallu un peu de temps pour réaliser qu'elle émanaient d'un engin unique. J'ai eu un moment de confusion avant de réaliser que juste au-dessus de moi se trouvait un vaisseau immense, plutôt comme un boomerang qu'en forme de V, avec des lumières rouges qui clignotaient de manière très irrégulière.

    Les lumières flashaient très rapidement, et de manière sporadique, passant d'une aile vers l'autre sans logique apparente. On ne pouvait distinguer de fuselage. Ca mesurait au moins 8 à 10 centimètres d'envergure les bras tendus. Sans doute plus quand il s'est trouvé juste au-dessus de moi. J'étais totalement incrédule quant à la taille de l'engin (et je le suis toujours), parce que nous habitons dans l'axe des pistes de l'aéroport de San Diego, et je vois toutes sortes d'avions de jour comme de nuit. Je n'ai jamais rien vu d'aussi grand dans le ciel. Le phénomène était silencieux, mais je dois reconnaître que j'ai entendu les voisins mentionner ce point, aussi est-ce peut-être davantage une suggestion qu'un constat. Cependant, je me souviens d'avoir approuvé quand ils en ont parlé. Il se déplaçait assez lentement. L'observation a duré un peu plus d'une minute, et j'étais sorti alors qu'il avait déjà bien approché de l'endroit où je me trouvais. J'ai également entendu un voisin dire qu'il l'avait vu précédemment, et il avait lui aussi du mal à se représenter ce qui se passait, n'ayant aucune idée de ce que ça pouvait être." http://www.hbccufo.org/modules.php?name=News&file=article&sid=3297

    OnTheFence a été en communication avec Diana Blackburn depuis quelques jours; c'est lui qui a convaincu la jeune femme de placer une version complète sur Divshare : "Elle projetait de retourner ce soir sur la même portion d'autoroute, en espèrant voir la même chose. Mais j'ai perdu le contact depuis 24 heures, peut-être parce sa boîte email est actuellement saturée.

    Maintenant, OnTheFence se demande si la video n'a pas capté également le passage d'un avion. "La première partie montre bien un objet inconnu, mais la seconde moitié avec le triangle montre également des lumières clignotantes vertes et rouges, qui pourraient être celles d'un avion. Il se pourrait que ce soit un avion vers la fin, parce que l'objet est très différent du début de la séquence. J'ai vu un avion en train de virer la nuit dernière, et il présentait la même forme triangulaire avec ses lumières caractéristiques."

    Ayant rejoint le forum Ovnis-USA, OnTheFence y publie ceci : "Diana a clairement exprimé son souhait de collaborer. Nous devrions poursuivre avec elle après ce week-end de Thanksgiving. J'essaie de déterminer une cause naturelle de l'irrégularité des clignotements, et de présenter ce schéma de la séquence, parce qu'il serait possible que la caméra saute des événements lorsqu'elle transmet ses informations à la mémoire du camescope. Je n'ai pas d'explication pour le moment, mais j'observe de longs espacements entre les clignotements de 367milli-secondes.
    Voici une représentation de ce que je veux dire
    " :

    Kaelos13, sur le forum Ovnis-USA, lui répond : "Pour éviter ce genre de méprise, la vérification des temps inter-flashes (multiples d'une 'unité') est une bonne méthode.
    Il serait intéressant de voir, pour la valider, si elle peut s'appliquer à d'autres vidéos du genre de San Diego.
    Peut-être OnTheFence a-t-il d'autres vidéos du même genre, et le moyen de me donner d'autres séquences de temps, je pourrais les contrôler de la sorte... Ce problème de la capture des évènements avec un camescope (ou autre) est bien réel, rien ne garantit la capture exhaustive des évènements, surtout si la période approche ou est en dessous de 40ms (24 images/seconde mini du cinéma). Mais l''unité' de base doit se retrouver même si un ou plusieurs flashes sont perdus par le système.
    Autres soucis : les flashes étant modulés en puissance, certains peuvent passer inaperçus, de même avec la couleur, si elle est proche de l'infra-rouge ou de l'ultra-violet.
    En bref, si une 'unité' de temps est trouvée, rien ne permet d'affirmer que la séquence de chiffres obtenue est complètement significative! C'est une piste avec une base numérique fortement 'signée'.
    "

    24 novembre - Au sujet de la video de San Diego, OnTheFence a réalisé pour Open Minds un calcul en millisecondes des variations lumineuses :

    "J'ai réalisé cette image unique en ajoutant plusieurs frames, puis j'ai additionné les valeurs pour mettre en valeur 6 lumières sur plusieurs secondes pendant que la caméra filmait assez nettement l'objet.

    On pourrait penser qu'un dispositif de lumières flashantes, conçu par des terriens, devrait avoir des périodes régulières, même si elles ne sont pas forcément synchronisées entre elles.

    Je trouve important également que la plupart des lumières demeurent semi-allumées avant un flash intense. Nos systèmes de flashes électroniques les éteignent complètement entre deux flashes intenses."

    Cette recherche est appréciée sur le forum Ovnis-USA, où anakin-nEo commente : "OnTheFence est vraiment un pro... Je constate que son analyse est dépendante de la stabilité des images et se fixe sur la seconde moitié de la video ou l'objet semble découpé en deux parties. Si on observe bien la video au départ, on note 6 "dots" - 6 points de lumière : 5 en triangle + 1, ou deux lignes 4 et 2.
    La séquence 'd'allumage' de ces flashes (très rapide dans la video) est à mon sens le point important. Dans le cas de Phoenix en 1997, la séquence d'allumage était "linéaire". Ici, elle passe d'un dot à l'autre.
    "

    anakin-nEo ajoute : "On notera sur le travail de OnTheFence la régularité de la durée du flash pour 5 lumières sur 6, soit 367 milli-secondes. Doit-on en déduire que les points sont du même type sauf 1 ?? Ou qu'en plus, en combinatoire, la durée du flash, la position, le nombre, et la couleur jouent... Auquel cas, nous avons ici un système de communication très élaboré genre code-barre luminique.. Je suis sûr que vous voyez ou je veux en venir...." Il fait allusion à la 'Planche du Langage' CARET, mais pourrait aussi avoir pensé à 'Rencontres Rapprochées du IIIème Type'...

    23 novembre - L'activité sur l'ensemble des forums américains se trouve ralentie par la fête familiale de Thanksgiving. L'essentiel des échanges consiste à s'adresser des voeux... LMH publie cette simple image prise le 18 octobre par la sonde automatique japonaise Kaguya avec ce commentaire de la NASA : "Un astronaute sur la surface lunaire ne verra jamais un lever de Terre, puisque la Lune nous montre toujours le même côté. Ce lever de Terre, comme celui qui a été photographié il y a quarante ans par l'équipage de Apollo 8, n'est visible que pour des observateurs en orbite lunaire."

    Les rares échanges concernent l'assassinat du Président Kennedy (23 novembre 1963), mais sans apporter d'éléments nouveaux. L'écrivain et philosophe Aldous Huxley était parti le même jour (Les Portes de la perception, Le Meilleur des Mondes, Island...).

    Ce qui mobilisait l'attention jusqu'ici, c'est une nouvelle video publiée sur You-Tube, prise de nuit par deux femmes en voiture :

    "Ma copine et moi avons vu cet Ovni la nuit dernière (13 Nov. 2007), alors que nous avions quitté San Diego (Californie) pour rentrer à la maison. Nous étions sur l'autoroute côtière N°5 en direction du nord. C'est arrivé quand à environ 100 kms au nord de Bakersfield, et nous l'avons suivi sur à peu près 45 kilomètres. J'ai filmé 16 minutes de la poursuite, dont 3 ou 4 minutes sont assez nettes. J'ai éclairci l'image pour vous permettre de mieux vous rendre compte. A l'oeil nu, nous pouvions de temps en temps percevoir les contours de l'engin. Il émettait le plus souvent des lumières rouges, mais parfois tout s'éteignait. Lorsqu'il s'est dirigé carrément vers nous pour la seconde fois, et qu'il est passé au-dessus de nous, les lumières se sont changées en blanc-bleu pale. Ce n'est absolument pas un avion. Il est passé au-dessus de nous deux fois, à 300 mètres d'altitude environ, et dans un silence TOTAL. Il glissait dans l'atmosphère. Il a changé de forme, et il s'est même agrandi jusqu'à quatre fois la taille d'un terrain de football. Il volait dans les deux sens. A un moment une sorte de comète a semblé émaner d'un de ses côtés. Je n'ai pas filmé cette partie. J'ai déjà vu beaucoup d'étoiles filantes, et elles tombent TOUJOURS du ciel. Celle-ci a volé très lentement sur le côté de cette chose. C'était très étrange. Surprenant. Vers la fin de la video, on dirait un triangle qui vole dans les deux sens. Nous sommes toujours impressionnées d'avoir vu cette chose, d'avoir pu l'observer pendant si longtemps, et d'en faire une video ! Je pense que c'est extraordinaire." http://www.youtube.com/watch?v=ypQwUZnDfns

    A environ 14mn15 du début de la video, un triangle apparait avec 3 lumières stroboscopiques. A 15mn05 les deux femmes ont repris la route et remarqué le bruit d'un appareil qui pouvait ressembler à un hélicoptère. L'Admin d'OM : "Diana Blackburn a déclaré que les deux amies étaient allé témoigner au commissariat de Firebaugh. Elle a également signalé l'incident à la FAA - qui l'a aiguillée vers une association ufologique. J'essaye de la convaincre de nous rejoindre sur le forum Open Minds."

    L'original de 16 minutes (17 Mo), est téléchargeable ici : http://www.divshare.com/download/2846017-063

    22 novembre - C'est sans doute inattendu pour Anonyme et le "Groupe DIA-6", qui fait trainer depuis deux ans ses "révélations" sur Serpo et le Programme d'échange : les participants du forum Open Minds, principaux destinataires de ces Messages, ont presque unanimement renoncé à toute autre 'divulgation' émanant de cette source. Le Groupe est prié de revoir sa stratégie, fournir enfin quelques preuves tangibles, ou simplement cesser de communiquer.

    Je vais maintenant essayer de reproduire le contenu d'une intervention qui remonte à quelques semaines, mais qui n'est plus affichée sur le forum OM : "Quelle forme pourrait prendre une divulgation prudente, et progressive, des autorités ? Comment penseriez-vous gérer la divulgation ?" L'auteur répondait à sa propre question : "Je commencerais par révéler qu'il y a eu de la vie sur Mars, en annonçant qu'on vient d'y trouver de la flore, et je laisserais passer un peu de temps. Puis j'avancerais qu'on y a retrouvé des traces de civilisations très anciennes, à l'échelle de plusieurs millénaires. Je dirais qu'aucune preuve de vie actuelle n'a été trouvée pour l'instant, mais que la vie a existé sur cette planète. Cette première étape aurait pour objectif de commencer à reconnaître et exposer publiquement la réalité E.T., mais de manière sécurisante, puisque ça concerne un lointain passé. Les populations seraient évidemment profondément troublées, mais pas au point de se sentir menacées, en l'absence de danger immédiat.

    Des recherches approfondies pourrait alors s'engager, ce qui donnerait aux populations le temps d'assimiler la première information, et ce serait pour le Gouvernement l'occasion d'assembler les pièces du puzzle. Il éviterait ainsi d'avoir à exposer publiquement les responsables du secret. Je pousserais les militaires et les civils à former des partenariats, pour débattre des implications de la découverte, ce qui me permettrait de conserver un contrôle total sur les informations diffusées.

    Les groupes ufologiques seraient très occupés à échafauder des hypothèses, et se trouveraient en première ligne pour tenter de répondre aux attentes du grand public. Ils pourraient exposer des explications divergentes, ce dont les militaires ne manqueraient pas de profiter.

    J'inviterais les groupes religieux à participer à la recherche. A ce stade, personne ne peut dire à quel point l'histoire religieuse et le rôle des religieux seront contestés. Il serait trop tôt pour affirmer catégoriquement que le fait alien supplantera la religion. Les catholiques ont déjà fait le nécessaire pour accueillir la nouvelle avec bienveillance, en reconnaissant qu'il peut y avoir d'autres 'Enfants de Dieu' dans l'univers.

    Le complexe industriel ne serait pas trop déstabilisé dans un premier temps, parce que nous serions toujours aussi dépendants des technologies actuelles et des ressources énergétiques. Les marchés boursiers sauraient probablement tirer profit d'une situation relativement incertaine, dans la perspective de voir émerger des technologies nouvelles. Ils seraient assurés de garder le contrôle de l'adaptation technologique.

    Ensuite, et selon un consensus entre les civils et les militaires, il sera temps d'annoncer officiellement qu'un très faible pourcentage des manifestations d'ovnis pourrait finalement s'expliquer par une présence aliène. En même temps, il sera utile de répandre l'idée que ces êtres ne sont pas hostiles. Après une nouvelle période d'acclimatation, la grande majorité aura admis l'idée que nous ne sommes pas seuls dans l'univers. Ce sera alors le moment de lancer un appel solennel au contact. Ainsi, le choc culturel sera très amorti."

    21 novembre - Si nous avons déjà évoqué ici un bon nombre des intervenants de la Conférence de Presse de Washington - pour des raisons diverses au cours des deux dernières années - comme Claude Poher, Jean-Charles Duboc, Nick Pope, le Commandait Ray Bowyer, Fyfe Symington, ou les militaires témoins de l'incident de Rendlesham, il en est au moins deux autres qui méritaient d'être cités pour la première fois. Je reproduis le commentaire de notre correspondante Trice Sheridan sur http://www.ufoglobalfocus.net/Nov12__07_Press_Conf.html :

    "Le Commandant Oscar Alfonso Santa Maria Huertas, Pilote à la retraite de l'Armée de l'air du Pérou, avait une spécialisation de pilote de chasse. Il a décrit son vol en 1980 à bord d'un avion Sukhoi-22 à la poursuite d'un objet volant sphérique non identifié. Les autorités péruviennes craignaient que l'appareil, volant dans un espace aérien réglementé sans avoir reçu l'autorisation nécessaire, soit un avion espion. 1.800 hommes qui étaient en formation à la base aérienne de La Joya, à Arequipa, ont observé l'objet non identifié à une altitude d'environ 550 mètres. Le commandant a réalisé pendant le vol que l'objet avait une origine inconnue lorsque son avion s'est approché à une distance de 90 mètres de l'appareil non identifié. Le Commandant Huertas a décrit l'objet comme ayant "environ neuf mètres de diamètre" et ayant "un dôme émaillé de couleur crème, avec une large base métallique circulaire". Après qu'il ait posé son avion, l'appareil non identifié "est resté stationnaire dans le ciel pendant deux heures."

    "Jean-Claude Ribes, Astrophysicien, radioastronome, Observatoire de Paris, directeur-adjoint de l'Institut national d'Astronomie et de Géophysique, et Membre de la New-York Academy of Sciences. M. Ribes, en sa qualité de consultant de longue date pour le GEIPAN, sous l'égide du CNES, a représenté son Comité directeur lors de cette Conférence de presse. M. Ribes a contribué à la rédaction du rapport COMETA. Récemment, M. Ribes a apporté sa contribution au livre intitulé 'Phénomènes aérospatiaux non identifies'. De 1963 à 1998, M. Ribes a été astronome pour le Centre National de la Recherche Scientifique français. Yves Sillard, président du Comité directeur du GEIPAN, et le Général Denis Letty, président du groupe Cometa, ont tous les deux demandé à M. Ribes de les représenter lors de cette Conférence de presse. M. Ribes a fait remarquer que l'une des recommandations du rapport Cometa était que le Gouvernement français contacte les États-Unis et d'autres pays alliés pour lancer une action en coopération sur le sujet."

    Linda Moulton Howe, à peine rentrée de Las Vegas, publie un nouveau rapport étonnant sur son site EartFiles.com, titré : "Est-ce que les Milliards dépensé dans les Programmes Secrets ont servi à financer un Programme Spatial Secret ?"

    "La veille du 11 septembre 2001, le Secrétaire à la Défense Donald Rumsfeld avait interpellé les bureaucrates du Pentagone, parce que nul ne retrouvait trace de 2,3 milliards de dollars de dépenses.

    Lors de la récente Conférence sur la Récupération d'Epaves, qui s'est à nouveau déroulée à Las Vegas (10-11 novembre), cette question des fonds évaporés a été abordée par Michael Schratt. Cet ingénieur et concepteur d'avions agé de 38 ans, est aujourd'hui employé chez Armstrong Aerospace, une compagnie basée à Elmhurst, dans l'Illinois.

    La théorie de Michael Schratt sur la destination de ces budgets secrets du DOD (Ministère de la Défense) pendant ces 60 dernières années est la suivante : ils ont servi à financer un programme spatial TOP SECRET dont aucun citoyen des Etats-Unis n'a entendu parler, pas même la plupart des représentants du Congrès. Si c'est bien le cas, ça signifie que la NASA n'est qu'une façade destinée à cacher un programme clandestin de très grande envergure, en vue de la domination et la militarisation de l'espace. Schratt pense que tout a commencé dans les années 40, lorsque les Présidents Franklin Delano Roosevelt et Harry S. Truman se sont rendus compte que des technologies non-humaines, 'celestes' et 'interplanétaires' étaient en situation d'interférer avec notre planète. Michael Schratt pense qu'en 1958, le programme spatial officiel de la NASA fut doublé d'un autre programme secret.

    Illustration tirée du magazine Jane's Intelligence Briefing, 1997 - No. 1: "Un engin qui pourrait être propulsé à Mach 14."

    C'est en consultant les archives de la Bibliothèque du Congrès, qu'il a découvert ce 'Budget du DOD pour l'Année Fiscale 1994'. En janvier de chaque année, un tel document est produit devant la Chambre; il est sous-titré : 'RD T&E Programs (R-1)', ce qui signifie 'Research Development Test & Evaluation Programs R-1'. Celui de 1994 représente 24 pages. Il liste tous les programmes en cours. Dans celui-ci, on remarque des programmes qui ont pour noms 'Senior Year' et 'Forest Green'. Aucun détail n'est donné, et le poste des dépenses est laissé en blanc. "Ce qui m'a amèné à penser", raconte Schratt, "que nous avons un second programme secret, confié à un contractant privé, hors de tout contrôle du Congrès."

    LMH reprend : "J'ai interviewé plusieurs ingénieurs retraités qui faisaient partie des Skunk Works (Lockheed ), et qui ont travaillé sur ces programmes; ils m'ont déclaré que des engins capables de voler avaient été aboutis. Certains utilisaient l'effet Biefeld-Brown."

    Le rapport publié sur EarthFiles.com est relativement détaillé. Une des raisons mises en avant, qui explique comment Michael Schratt a peu à peu étayé sa thèse, est que plusieurs ingénieurs ont accepté de parler parce qu'ils supportaient mal de constater que l'industrie civile ne bénéficiait jamais des technologies développées pour les militaires. C'est par exemple ainsi qu'il a eu connaissance d'un rapport de Northrup Grumman Corp. daté de 1968, qui explique qu'en chargeant électriquement le bord d'attaque de l'aile d'avion, on peut réduire la trainée d'environ 60%, et donc réaliser une économie considérable de carburant. (http://www.earthfiles.com/news.php?ID=1346&category=Environment)

    20 novembre - Par email, Alban me fait savoir qu'il est totalement en accord Steven Greer, lequel s'exprimait hier sur les suites à donner à la Conférence de Washington : "Demander une nouvelle enquête ne sert à rien.
    - Ca permettrait au gouvernement US de nous reservir les mêmes salades, tout en rassurant le public, ce qui mène à encore plus de désinformation,
    - Cette conférence a donné l'impression aux médias (et donc à la population à travers eux) qu'on ne sait pas ce que sont les OVNIs, et donc qu'il faut enquêter pour découvrir leur vraie nature, laissant la porte ouverte à l'hypothèse que cette vraie nature pourrait être d'origine humaine ou naturelle, alors qu'on sait pertinement qu'elle est d'origine extra-terrestre.
    Cette conférence a donc à mon avis manqué sa cible. Il faut exiger qu'ils révelent ce qu'ils savent point barre ! Et non pas une enquête ayant toutes les chances d'être manipulée, comme si on était assez naïfs pour croire que
    a) on ne sait ce que sont les OVNIs, et que
    b) l'enquête sera menée en toute objectivité.
    "

    11August vient de publier quelques résultats sur ses recherches entreprises depuis des semaines pour évaluer la qualité des images des Drônes, et peut-être déterminer s'il s'agit de vraies photos ou de créations CGI :
    "
    Pour constituer des échantillons d'images, j'ai téléchargé 1.000 photos et 700 CGIs, puis j'ai lancé un test du premier critère visuel (nombre de couleurs uniques), sur deux groupes de 300.
    Je ne peux résister à l'envie de partager avec vous mes premiers résultats provisoires :
    En ce qui concerne le premier critère, le "nombre de couleurs uniques", il n'y a pratiquement pas de différences entre les deux groupes d'images, les CGIs et les photos. L'Index se situe entre 0.022 et 0.023.
    Si ces résultats étaient confirmés par la suite, alors c'est la validité de l'étude des chercheurs - ce sur quoi j'ai basé cette analyse - qui serait remise en question.
    "

    Le site Forgetomori vient de remarquer l'usage des symboles CARET par la compagnie AlienWare. Le nom codé de la marque est maintenant gravé au dos de ses ordinateurs portables. Le site publie ce commentaire critique : "Ainsi, bien que l'affaire n'ait pas démarré comme une campagne de marketing viral, il apparaît qu'elle est en train d'être récupérée de cette manière, sans autorisation de ses créateurs."

    Ci-dessous, le lancement officiel de ces nouveaux portables, avec un boitier exotique pour seul argument commercial :

    A ce propos, TurkoMan sur OM est catégorique : "Il n'est pas possible aux Etats-Unis de déposer un copyright sur des polices de caractères. C'est pourquoi Alienware a pu copier les symboles Caret originaux, sans crainte de poursuites. Ils peuvent les modifier à volonté, mais pas déposer leurs nouvelles versions.
    Ce qui s'est passé, c'est que les fondeurs, toujours à la recherche de nouveautés, ont produit une police semblable à Caret, et Alienware a choisi d'en utiliser une.
    "

    19 novembre - Le Dr Steven Greer avait déjà refait parler de lui dès le lendemain de la Conférence de Presse de Washington. Il ne devait pas laisser passer cette occasion de rappeller qu'il avait conduit une démarche similaire en mai 2001. Il adresse donc cette lettre ouverte au Gouverneur Symington ainsi qu'à James Fox, dans une offre de collaboration :

    "Je vous félicite pour cette excellente initiative. Nous sommes heureux de voir que le processus de la Divulgation se poursuit et que des témoins et des documents produits par le Disclosure Project continuent d'être diffusés au public.

    Il est important de se souvenir qu'en 1969 le Comité Condon, à l'Université du Colorado, avait constitué une commission assez semblable à ce que vous préconisez, et que c'est devenu une imposture notoire; son président, le Dr. Condon, avait été secrètement recruté par la CIA. Après avoir briefé Woolsey, le Directeur de la CIA, et lancé une requête FOIA, nous avons obtenu un document de la CIA qui le démontre. Le Dr. Robert Wood, qui travaillait à l'époque pour McDonnel Douglas Aerospace, s'est trouvé impliqué dans le Comité Condon, et il a découvert que le Dr. Condon avait aseptisé toutes les preuves tangibles contenues dans ce rapport, et qu'il avait même empêché les autres membres de la Commission d'y avoir accès (voir le témoignage du Dr Wood sur notre site). Lorsque le Dr. Wood a interpellé le Dr. Condon à ce sujet, le Dr Condon a contacté directement son employeur, Mr. McDonnel, pour essayer de le faire licencier. Aujourd'hui, la mise en place d'une nouvelle commission ne servirait qu'à reproduire les mêmes comportements frauduleux et compromettrait sérieusement la Divulgation, en renforçant les moyens de couverture.

    En raison de ce qui précède, la stratégie que nous préconisons est de lancer des auditions publiques, devant un Comité du Congrès adéquat, tel que le Sous-Comité pour les affaires intérieures chargé de superviser les actions Gouvernementales, présidé par le témoin Dennis Kucinich, ou une autre commission dirigée par un personnage de confiance tout aussi honnête. Une alternative acceptable serait de conduire ces auditions aux Nations-Unies ou devant la Cour Internationale."

    "Du fait que le Disclosure Project compte à présent 400 militaires, et responsables gouvernementaux, ainsi que des témoins issus des milieux de l'entreprise et des services de renseignement de différents pays, et qu'il possède des documents officiels, qu'il connait des noms et des codes de projets qui sont autant de preuves, on pourrait faire en sorte qu'un échantillon de témoins soit présenté sur un plateau de télévision, afin de conduire honnètement cette Divulgation en temps réel. Ce processus, pourvu qu'il soit transparent et modéré par une personnalité respectable, aurait l'avantage de présenter toutes les garanties qu'on ne peut attendre d'une Commission d'enquête diligentée par le gouvernement."

    http://www.disclosureproject.org/PressReleaseNov142007.htm

    Dr Steven Greer

    "Je vous renouvelle mes encouragements pour ce travail essentiel qui consiste à révéler la vérité sur les Ovnis, et je vous confirme que toute l'équipe du Disclosure Project est prête à vous assister de toutes ses forces dans ce processus. Veuillez prendre contact avec moi à tout moment afin que nous poursuivions ensemble dans cette voie."

    Fondateur et directeur de CSETI et du Disclosure Project, militant de la divulgation sur les énergies libres, le Dr. Greer avait depuis deux ans occupé beaucoup de son temps à conduire des stages de méditation, enseignant comment parvenir à des états de conscience plus subtils, s'intéressant également à la vision à distance. Certains ufologues regrettaient qu'il ne se consacre plus entièrement au Projet Révélation. Le voici ramené à ses motivations premières.

    Il ne faudrait pas croire que les recherches des témoins des Drônes se limitent à ce qui est exposé sur un forum comme Open Minds : le Groupe restreint de 11August continue de s'activer dans la marge : par exemple, Onthefence a adressé des lettres à tous les Raj Californiens qui ont été recensés dans les annuaires, mais qui sont en liste rouge.
    -
    Tomi01uk s'occupe de téléphoner à ceux dont le téléphone est connu,
    - Certains registres disponibles sur le Web peuvent être explorés à distance,
    - Des annonces ont été publiées dans la Craiglist de la région,
    - Il y a aussi la piste de ce photographe de Saratoga, contacté par Tomi, qui doit localiser Jenna...

    18 novembre - Le Telegraph et le New Scientist publient aujourd'hui des articles enthousiastes sur le physicien et surfer Garrett Lisi, 39 ans, un chercheur indépendant qui vient d'exposer sa Théorie du Tout. Fasciné par la recherche d'une logique cachée de l'Univers, Lisi n'utilise que les 4 dimensions, trois d'espace et une de temps, ce qui pourrait faire oublier les systèmes complexes et invérifiables comme la Théorie des Cordes, qui requièrent 10 ou 11 dimensions. Sa simplicité devrait permettre de tester la structure du cosmos exposée par Lisi, grâce en particulier au Large Hadron Colider qui entrera en service l'année prochaine.
    De Potsdam à Princeton, en passant par Oxford, les mathématiciens de pointe prennent très au sérieux ce qu'ils considèrent comme une avancée majeure dans la compréhension de l'univers.

    Garrett Lisi s'est concentré sur le groupe E8, le plus grand des groupes de Lie. La structure E8 est l'une des plus complexes en mathématiques. "Elle a été découverte en 1887 par le mathématicien norvégien Sophus Lie pour étudier la symétrie et jusqu'ici personne ne pensait que cet objet mathématique pourrait être compris; c'est ce que considère Jeffrey Adams, Chef de Projet à l'Université du Maryland, qui réunit 18 mathématiciens et programmeurs dans le monde, dont Fokko du Cloux et Marc van Leeuwen."
    E8 est l'expression des symétries d'un objet à 57 dimensions. Il en compte 248. L'exposition complète des représentations de E8 couvrirait une surface équivalente à celle de Manhattan, ou occuperait 60 Gigas de mémoire sur un ordinateur.

    "Dans le cadre des théories de grande unification en physique des particules, le groupe E8 est parfois considéré comme groupe de jauge candidat dans la mesure ou il contient d'une façon naturelle une série d'autres groupes de grande unification souvent considérés." (http://fr.wikipedia.org/wiki/E8_%28math%C3%A9matiques%29) Image agrandie

    Il reste aux équipes du CERN à confirmer que le plan de l'Univers est un magnifique Mandala..

    Selon YahooActualités, dans sa rubrique Science/Espace, commentant la Conférence de Presse de Washington :
    "Le phénomène est pourtant bien réel, selon Nick Pope, ancien du ministère britannique de la Défense : Sur les 10.000 signalements reçus par le gouvernement britannique depuis 1950, "la plupart des Ovni se sont révélés être des avions, des satellites et des météorites, mais dans 5% des cas, aucune explication n'a pu être établie".

    Nick Pope peut dire ce qu'il veut, les journaux le reproduiront sans vérifier. Tant que les anglais n'auront pas publié la totalité des rapports, ce pourcentage indiqué ne pourra pas être contrôlé.

    Or pour ce qui et des rapports publiés en France par le Geipan, Jacques Vallée vient de déclarer que des services officieux ont gardé pour eux les plus significatifs. Donc le pourcentage annoncé de phénomènes inexpliqués n'a aucune valeur, sauf pour désinformer.

    Le forum Open Minds a organisé ce dimanche soir son 4ème échange via le système Skype-Conférence.

    17 novembre - La compagnie Alienware annonce la sortie lundi prochain de ses nouveaux portables Zone-51... Elle a ouvertement utilisé le langage CARET sur cette image de promotion :

    Pour 10538 : "Ils viennent de franchir une étape. Impossible de faire marche arrière. Alienware a complètement adopté la thématique des Drônes et de la Planche CARET pour son identité visuelle. Grand bien leur fasse. Ainsi le public risque de se poser des questions sur l'origine des symboles. Qui sait s'il ne vont pas afficher prochainement des images des drônes sur leurs produits ? On voit se mettre en place une campagne de marketing viral 'a posteriori'. C'est assez malin de leur part." C'est aussi le signe évident qu'aucune autre campagne publicitaire n'utilise les mêmes éléments. Par ailleurs, le délai de six mois est trop important pour continuer d'affirmer que les drônes de Californie aient pu servir une mystèrieuse campagne promotionnelle depuis mai dernier.

    Pour rappel, le 2 novembre la société AlienWare a démenti clairement toute implication dans l'affaire CARET dans un email adressé à Banzaï : "Nous sommes heureux de constater que notre campagne de promotion vous aura sensibilisé, ainsi que le groupe du Forum auquel vous êtes associé, et qui étudie les documents CARET. Alienware N'EST PAS le créateur de l'information concernant ce phénomène ni de l'aspect linguistique de CARAT. Ce n'est PAS la propriété intellectuelle de Alienware. Cette information d'origine inconnue a circulé sur le web pendant un moment. Nous avons adopté la linguistique de CARAT et en avons fait un outil marketing pour attirer l'attention sur notre promotion.
    La Directrice des Relations publiques,
    Alienware Corporation
    "

    Cependant quelques sceptiques comme Jeddyhi doutent de la sincérité de la société AlienWare : "Leur secret consiste à ne pas reconnaître qu'ils sont derrière cette affaire." Or l'attestation reçue par Banzaï confirme que AlienWare ne possède pas de droits légaux sur les symboles. La société ne pourrait poursuivre quiconque ferait usage des mêmes caractères.

    Comme Jeddyhi croit utile d'insister : "Dell (AlienWare) utilise exactement les mêmes symboles des drônes sur leurs nouveaux portables", 11August intervient, catégorique : "Si tu examines de près leur police de caractères, les différences sont très nombreuses. C'est une pâle copie de ce que nous avons... Pour moi, ils se sont contentés de reprendre l'idée, mais on est très en-dessous de la police originale.... Ca s'arrête là."

    Pour Raska, sur Open Minds, le silence général des témoins semble un facteur inédit parmi toutes les affaires de manifestations d'Ovnis. Elle s'interroge sur cette particularité, qu'elle trouve significative en soi.

    16 novembre - Stellarflare signale sur le forum Open Minds cette nouvelle intéressante : "Un sceptique du crash de Roswell renonce à l'explication des Ballons Mogul !"
    "
    Brad Sparks avait toujours été convaincu de cette théorie. Les ballons Mogul étaient destinés à détecter des explosions nucléaires soviétiques. Mais il a découvert un document de l'époque qui révèle que le "Air Tactical Command" n'était pas parvenu à identifier les restes de ses ballons parmi les débris collectés." Ces nouveaux éléments viennent pour lui de mettre fin une fois pour toutes à l'explication officielle d'une opération Mogul. "C'est l'Air Material Command qui était responsable des tests avec les ballons MOGUL et des technologies marginales. S'il n'ont pas été en mesure de retrouver à Roswell les débris de leurs matériels, c'est donc qu'il s'agissait d'autre chose... "
    (Need2Know.eu, AlternativeMedia.eu & ForbiddenNews.eu)
    La video de 7 minutes : http://www.need2know.eu/?p=517

    Brad Sparks est un chercheur qualifié en ufologie. Il a été le premier à découvrir que le Directeur de la CIA avait été briefé sur le sujet, le premier également à obtenir la diffusion des memos qui avaient servi aux séances de briefing. C'est grâce à lui qu'on connait le contenu des séances du Panel Robertson, de même que d'autres documents importants de la CIA; il aurait encore en mains certains éléments inédits.

    Brad Sparks est également co-fondateur du CAUS (Citizens Against UFO Secrecy).

    Brad Sparks

    Le forum Open Minds officialise la mise en place d'une équipe de chercheurs. Les candidats seront admis sur présentation d'un CV, et disposeront d'un espace privé. Après l'initiative de Alien_Contactee, la naisance de ce nouveau forum montre qu'il était nécessaire de séparer les recherches des discussions qui piétinent parfois, comme par exemple celle-ci :

    Jeddhyhi : "Question : Si certains pensent que les témoins (de l'affaire des drônes) ont pu être invités à se taire, alors pourquoi Fife Symington et les 14 autres témoins internationaux du phénomène Ovni ont été autorisés à tenir une Conférence de Presse à Washington DC il y a 3 jours ? Leurs identités étaient connues, ils ne se manifestaient par anonymenet par emails. Ces gens ont présenté des récits extraordinaires. Pourquoi n'ont-ils pas été réduits au silence ?"

    10538 : "Tout d'abord, il est plus facile de faire taire des anonymes que des personnalités. Ensuite, ce que Fife et les autres ont raconté ne représente aucun danger. Mais il est bien possible que les drônes constituent un phénomène ufologie extrêmement sensible et dangereux. Nous n'avons aucune idée de ce qu'il y a derrière. Nous n'avons peut-être vu que le sommet de l'iceberg. Qui peut dire ce que ça pourrait impliquer ? C'est peut-être quelquechose qui serait capable de saper les fondations de notre civilisation. Regardez comme les drônes sont différents des autres manifestations. Rien que celà les range à part."

    45Letters : "Considérez bien que les images de Big Basin comptent parmi les plus exceptionnelles photos d'Ovnis que nous ayons. C'est pourquoi il suffirait qu'un témoin monte au créneau et ça pourrait causer une secousse majeure dans l'opinion. Alors, si elles sont authentiques, il y a de quoi provoquer un bouleversement, peut-être angoissant."

    En ce qui concerne l'artiste Syd Mead, SysConfig a reçu une réponse polie de son agent, lui demandant de patienter encore quelques jours avant qu'il traite son retard de courrier.

    Les interventions en anglais des trois témoins français à la Conférence de Presse de Washington sont maintenant disponibles :
    http://ovnis-usa.com/SONS/washington_conf_Claude_Poher_7mns.mp3
    http://ovnis-usa.com/SONS/washington_conf_JC_Ribes_4mns.mp3
    http://ovnis-usa.com/SONS/washington_conf_JC_Duboc_4mns.mp3

    photo : Bernard Thouanel

    15 novembre - La Conférence de Washington a amené le Disclosure Project à publier ce communiqué :
    "Des Informateurs Exposent la Raison du Secret"
    "Le Directeur du Disclosure Project, le Dr. Steven M. Greer, signale que des informateurs au sein du gouvernement lui ont révélé l'existence d'un programme secret hautement classifié en rapport avec les Ovnis.

    Les raisons du secret sont simples : c'est d'abord un facteur d'inertie concernant des programmes secrets hautement classifiés, ensuite tout le monde est très embarrassé suite aux actions illégales qui ont été conduites dans le passé pour maintenir le secret, et il y a aussi le fait que les systèmes d'énergie et de propulsion, qui ont trait aux mystérieux Ovnis, ont déjà été étudiés et sont maintenant complètement maîtrisés. Cette divulgation signifierait qu'on pourrait se passer du pétrole, du gaz, du charbon, et autres moyens conventionnels - et du coup, ça serait la fin de l'économie et de la géopolitique basées sur les ressources pétrolières. En réalité, l'argent des contribuables a servi pendant des décennies à financer la recherche dans ce domaine, et il est temps que nous obtenions notre retour sur investissement. La divulgation complète permettra à l'humanité d'établir une civilisation viable sans avoir à subir le réchauffement climatique, et en se passant du pétrole.

    Les récents appels au gouvernement US pour la réouverture des enquêtes dans le domaine des Ovnis n'ont pas pris en compte le fait que ces enquêtes se sont toujours poursuivies, de manière hautement compartimentée et top-secret."
    http://www.disclosureproject.org/PressReleaseNov132007.htm

    De bonnes nouvelles du Groupe : 11August, avec OnTheFence, et Tomi01uk, continue de travailler sans relâche pour retrouver la trace de Jenna.

    "J'ai eu une idée quant au patronyme de Jenna; en effet, il n'y a personne au nom de 'LIUSANG' dans les pages blanches. Jenna est assez courant pour des américains, et 'Liu' est un prénom Chinois assez répandu.

    Aux Etats-Unis, lorsque les personnes sont d'origines ethniques mélées, il est fréquent que les deux prénoms (d'origine et d'adoption) soient accolés au patronyme. Par ailleurs, 'Sang' est aussi un nom Chinois très fréquent....

    J'ai donc réorienté mes recherches, et j'ai trouvé trois personnes habitant non loin de Saratoga. Les recherches de Latitude sur l'adresse IP, vont dans le même sens...
    Onthefence s'est chargé d'appeller la personne, qui est absente pour l'instant.

    Par ailleurs, j'ai passé des heures sur le net à lister tous les photographes indépendants de la région de Saratoga. J'ai 28 noms dont 2 studios pro. Tomi a passé quelques coups de fils et est rentrée en relation pendant deux heures avec un patron d'une de ces boites. C'est un ancien pilote, et il manifeste un certain intérêt pour nos reherches ! Il va lui-même poursuivre l'enuête dans sa région et il semble bien décidé à aboutir..."

    Un des points positifs de la Conférence de Washington, qui faisait suite à une émission consistante sur CNN, serait qu'elle ait largement contribué à renverser la tendance des journalistes à tourner en dérision le phénomène Ovni. Un peu à l'image du revirement public de l'ancien gouverneur Fife Symington, qui avait commencé par ridiculiser les témoignages de ses concitoyens, en 1997, montrant à l'époque un de ses adjoints déguisé en alien, et qui maintenant milite pour la réouverture des enquêtes.

    14 novembre - Un "nouveau" déboulonneur est donc monté au créneau sur la scène américaine. Bruce Maccabee y revient sur la liste UFO-UpDates : "McGaha, surnommé Magoo, est devenu le 'sceptique de service', en occupant le poste laissé vacant après le décès de Philip J. Klass."

    - Gerald O'Connell : "Je suis surpris qu'ils aient choisi McGaga comme le nouveau Grand Inquisiteur. Je sais qu'on ne devrait pas s'attarder sur de telles considérations, mais plus je le vois fonctionner, moins il semble à sa place. Son attitude corporelle et les expressions de son visage ne collent pas avec ce qu'il raconte, et il dénote un manque total de conviction dans ses propos. En fait, il donne l'impression d'un type qui ne croit pas un mot de ce qu'il raconte, mais qu'il joue seulement son rôle pour toucher son cachet. Que savons-nous de ses antécédents ?"

    - Stanton Friedman : "J'ai déjà débattu avec McGaha à l'Université du Tennessee, le 28 janvier 2004, devant un public nombreux. Il a fait une présentation avec Power Point, j'ai projeté des diapos. Il s'est comporté comme un ignorant arrogant. Il a monté son propre observatoire, il a été pilote dans l'USAF, a effectué plus de 1.000 sauts en parachute, a donné quelques cours d'astronomie dans un Collège d'Arizona.
    A l'époque il n'avait pas l'air aussi perturbé, avec cette gène insurmontable dont il a témoigné lors du dernier Larry King show.
    J'ai adoré son explication de l'incident du Japan Airlines par une confusion avec Jupiter, comme si la FAA et les radars qui suivaient le 747 avaient pu accrocher Jupiter. Remarquez qu'il ne nous a pas dit combien d'années il avait attendu avant de se pointer sur le site de Rendelsham pour détecter les radiations.
    Il est loin d'être aussi crédible que le Dr. Michael Shermer chez Larry King le 13 Juillet ou lors de son débat avec moi sur C2C le 1er Août.
    "
    Stan Friedman

    James McGaha est l'un des conseillers du CISCOP. Rappellons, comme l'a démontré l'auteur François Parmentier ("Ovnis, 60 ans de désinformation"), que le groupe est en partie financé par la CIA. Dans les circonstances actuelles, le choix délibéré des déboulonneurs systématiques de mettre en avant un personnage aussi peu subtil que 'Magoo' pourrait être significatif d'un changement de positions...

    Un extrait video de la Conférence de Washington (4 minutes) est ici : http://www.kpho.com/video/14573588/index.html?taf=pho

    Etait également présent à la Conférence de Washington le pilote iranien Parviz Jafari, aujourd'hui général. Il est au centre du fameux Incident de Téhéran en 1976, confirmé par radar, l'un des plus célèbres cas de poursuite d'un Ovni par des avions de chasse : http://fr.wikipedia.org/wiki/Incident_de_T%C3%A9h%C3%A9ran

    General Parviz Jafari

    La couverture mondiale de cet évènement est déjà impressionnante : http://www.ufomediawatch.com/;

    Concernant les drônes et le Programme CARET, Arkhangels vient de découvrir un artiste du nom de Syd Mead : "Son article dans wikipedia indique qu'il est "un designer industriel connu pour ses représentations de véhicules dans des films de science-fiction comme Blade Runner, Aliens, et Tron. Il a souvent été qualifié de 'visionnaire futuriste' ou de 'designer conceptuel'." - Son site web : http://www.sydmead.com. Dans sa video de présentation au salon du SIGGRAPH-2007, on aperçoit un morceau de la 'Planche du Langage' à la 56ème seconde" :

    10538 est parmi les premiers à réagir sur Open Minds : "Notons tout d'abord que le salon du SIGGRAPH a eu lieu du 5 au 9 août dernier, soit deux mois après que la Planche fut publiée. Il semble que Syd Mead montrait certaines de ses créations, et cette image est apparue comme un flash sur son ordinateur, entre deux séquences. Je pense que nous avons certaines questions à lui poser. Serait-il un plagiaire ?"

    13 novembre - En attendant un premier bilan de la Conférence de Presse de Washington, le Dr Steven Greer a jugé utile de rappeller son rôle de pionnier dans ce domaine, en faisant diffuser un message qu'il avait rédigé dans le cadre de son "Disclosure Project" en octobre 1999 : "La Divulgation pourrait être conduite par des mystificateurs qui sont prêts à tout pour maintenir le secret. J'ai personnellement rencontré un certain nombre de personnes qui sont très impliquées dans ce genre de plans. Faites bien attention : La Divulgation de la réalité Ovni est très soigneusement plannifiée. Les gardiens du secret suivront très précisément le schéma prévu afin que le sujet soit abordé de la manière qui leur convient - afin de ne rien perdre de leur prestique et de leur puissance. Ce sera une divulgation biaisée - asservie aux pires travers de l'existence humaine : l'égoïsme et la cupidité. Pour la puissance. Pour le contrôle. Pour la domination."

    "Ovni : un appel pour que les Etats-Unis rouvrent l'enquête"
    Nouvel Observateur - 13 novembre (http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/international/20071113.OBS4444/ovni__un_appel_pour_que_les_etatsunis_rouvrent_lenquete.html)

    "19 pilotes, scientifiques et responsables politiques réunis à Washington ont appelé les Etats-Unis à rouvrir officiellement l'enquête sur les objets volants non identifiés, abandonnée en 1969.

    Des pilotes militaires et civils, ainsi que des scientifiques réunis à Washington ont appelé lundi les Etats-Unis à rouvrir officiellement l'enquête sur les objets volants non identifiés (Ovni), abandonnée il y a près de 40 ans.

    "Nous souhaitons que le gouvernement américain arrête de perpétuer le mythe selon lequel il existe une explication terre à terre et conventionnelle à tous les phénomènes d'Ovni", a déclaré lors d'une conférence de presse Fife Symington, ancien gouverneur d'Arizona et ex-pilote de l'armée de l'Air américaine, lui-même témoin d'un Ovni en 1997. "Notre pays doit rouvrir l'enquête officielle qu'il a abandonnée en 1969", a défendu Fife Symington, dans la capitale américaine.

    Pour des raisons de sûreté nationale
    Cet appel a été signé par un groupe international de 19 pilotes, scientifiques et responsables politiques, dont la plupart étaient venus témoigner publiquement lundi à Washington de leur rencontre avec un Ovni.
    "Nous croyons que pour des raisons de sûreté nationale et de sécurité aérienne, chaque pays devrait s'efforcer d'identifier tout objet circulant dans l'espace aérien", soulignent ces personnalités dans leur déclaration.

    "On ne peut pas le dire, tout le monde paniquerait"
    Parmi eux, un pilote retraité d'Air France, qui a croisé en 1994 un "énorme disque volant" lors d'un vol Nice-Londres, un pilote de chasse iranien qui a tenté en vain d'attaquer un Ovni en 1976, ou encore un ancien responsable des autorités américaines de l'aviation civile (FAA), qui s'est vu confisquer une enquête sur un Ovni repéré au-dessus de l'Alaska en 1987.
    "Qui croit aux Ovni? C'est le type d'attitude que prend systématiquement la FAA. Quand j'ai demandé au responsable de la CIA ce qu'il en pensait, il m'a dit 'C'est bien un Ovni, mais on ne peut pas le dire au public américain, tout le monde paniquerait'", a-t-il raconté à la presse.
    "

    AFP - Mardi 13 novembre, 00h54
    WASHINGTON (AFP) - Plusieurs pilotes militaires et civils, réunis à Washington, ont rivalisé lundi de témoignages saisissants pour raconter leur étrange rencontre avec des objets volants non identifiés, espérant ainsi inciter les autorités à prendre au sérieux ces phénomènes inexpliqués, souvent tournés en dérision.

    "Rien dans mon entraînement ne m'avait préparé à cela", assure James Penniston, officier retraité de l'armée de l'Air américaine, avant de raconter avoir vu et touché "un vaisseau triangulaire, illuminé de bleu et de jaune", qui était posé dans une forêt attenante à une base aérienne britannique à Woodbridge (GB) en 1980. L'OVNI "était chaud au toucher et avait une texture métallique. L'un des côtés était couvert de symboles dont le plus grand était un triangle", raconte-t-il.

    "La lumière s'est intensifiée (...) le vaisseau a décollé du sol sans bruit ni mouvement d'air et est parti incroyablement vite", devant plus de 80 personnes de la base. "Dans mon carnet, j'ai écrit : vitesse - impossible".
    M. Penniston fait partie d'un panel international d'une vingtaine de pilotes et de scientifiques, signataires d'une pétition réclamant de sérieuses investigations sur ce sujet.

    "Que le gouvernement américain arrête de perpétuer le mythe selon lequel il existe une explication conventionnelle à tous les phénomènes d'Ovni. Notre pays doit rouvrir l'enquête", a déclaré Fife Symington, ex-gouverneur d'Arizona lui-même témoin d'un Ovni en 1997. (De 1997 à 2003, Fife Symington était le gouverneur républicain de l'état d'Arizona. Aujourd'hui il parle enfin aux médias et rapporte que, comme des milliers de témoins, il a lui aussi observé les fameuses "lumières de Phoenix" la nuit du 13 mars 1997, aux alentours de 22h00.)

    Plus généralement, "pour des raisons de sûreté nationale et de sécurité aérienne, chaque pays devrait s'efforcer d'identifier tout objet circulant dans son espace aérien", soulignent ces personnalités.
    "Malheureusement, le sujet des Ovni a été contaminé par de fausses informations, fournies aux médias par des personnes non qualifiées", déplore Rodrigo Bravo, un expert de l'armée de l'Air chilienne.
    Pourtant, "l'un de nos plus illustres cas, en 1988, a montré que les Ovni pouvaient être un danger pour les opérations aériennes: un B737 en approche finale à Puerto Montt (sud) s'est retrouvé face à une grande lumière blanche entourée de vert et de rouge qui fonçait sur lui, et le pilote a dû faire un virage serré à gauche pour éviter une collision".

    Lundi, les pilotes présents à Washington rivalisaient d'anecdotes tout aussi saisissantes, pour le plus grand plaisir des "croyants" dans la salle.

    - En 1976, Parviz Jafari, ex-pilote de chasse iranien, a tenté en vain d'attaquer à bord de son F-4 "un objet clignotant de lumières rouge, orange et bleu clair", au-dessus de Téhéran. Mais "dès que je m'approchais trop, mon armement était coincé et ma radio brouillée", se souvient-il.

    - Ancien commandant de bord d'Air France, Jean-Charles Duboc assure lui avoir observé "un Ovni près de Paris, pendant un vol Nice-Londres, qui ressemblait à un énorme disque, d'environ 300 mètres de diamètre" et qui a laissé une signature radar.
    Mais "comme toutes les compagnies aériennes, Air France est soucieuse de son image. C'était très dur d'aborder le sujet", affirme l'ancien pilote.

    - "Qui croit aux Ovni? C'est l'attitude systématique de la FAA", l'autorité américaine de l'aviation civile, assure un de ses anciens cadres, John Callahan, découragé d'enquêter sur un Ovni repéré au-dessus de l'Alaska en 1987.
    "Quand j'ai demandé au responsable de la CIA ce qu'il en pensait, il m'a dit - C'est bien un Ovni, mais on ne peut pas le dire au public américain, il paniquerait+", raconte-t-il.

    Le phénomène est pourtant bien réel, selon Nick Pope, ancien du ministère britannique de la Défense: Sur les 10.000 signalements reçus par le gouvernement britannique depuis 1950, "la plupart des Ovni se sont révélés être des avions, des satellites et des météorites, mais dans 5% des cas, aucune explication n'a pu être établie". Ci-dessous : Claude Poher

    Bruce Maccabee est intervenu sur la liste UFO-UpDates à propos du déboulonneur James McGaha intervenu sur CNN avant-hier : "Il n'y a pas pire aveugle que celui qui ne veut pas voir...
    Je suis certain que Penniston, en particulier, a été stupéfait d'entendre McGaha lui dire qu'il avait pu confondre l'objet - qu'ils étaient plusieurs à avoir touché et observé - avec un phare.

    Et Halt s'est trouvé probablement sans voix devant un type qui l'accusait de ne pouvoir faire la différence entre des étoiles ou une rentrée de satellite, et des faisceaux laser émanant d'un objet posé à quelques mètres devant lui ! McGaha voulait des preuves physiques. Halt a omis de lui parler des moulages en platre qu'il avait fait réaliser dans les trois trous laissés dans le sol par le trépied de l'engin (j'ai vu un de ces moulages). Mais je suppose que si Halt avait évoqué ces prises d'empreintes, l'autre lui aurait sorti la fable du 'terrier de lapin' qui avait déjà été utilisée contre lui des années plus tôt."

    12 novembre - L'enquête sur les premières images d'un drône dans le parc de Big Basin a donc repris sous l'impulsion de 11August. Un Groupe restreint s'est formé autour de lui pour reprendre l'examen des images de Stephen, et si possible établir un contact avec son amie Jenna. Peu après le 6 juin dernier, un participant sur UfoCaseBook avait annoncé qu'il n'y avait pas de données EXIF sur les images, en fait parce qu'elles avaient été recompressées avant d'être mises en ligne. Or avec l'aide de OnTheFence, ces informations ont été retrouvées sur les 'originaux'. Six mois perdus à cause d'une maladresse... "Enfin..", annonce 11August, "avec l'ouverture, la focale et l'objet, on devrait pouvoir déterminer la distance entre le drône et le photographe..."

    Par ailleurs, avec un peu de bonne volonté de la part des Administrateurs des différents forums, il ne devrait pas être impossible d'identifier Jenna et Stephen sous leurs véritables identités, puisque Jenna avait spontanément déclaré, à l'origine, qu'elle ne recherchait pas l'anonymat. Sur Open Minds, OnTheFence s'amuse de cette possibilité, comme si le Groupe avait déjà la réponse..

    En fait, la recherche s'est poursuivie sur un nouveau forum, lancé par AlienContactee (http://aliencases.conforums.com). Un observateur chez ATS a déjà remarqué et fait savoir que le Groupe avait maintenant les identités complètes de Jenna et Stephen. Seulement ce nouveau forum comporte deux niveaux d'accès : une exposition publique des résultats, et une partie réservée à la recherche. C'est là que le Groupe analyse les données EXIF des images de Stephen F. Jain, et organise un déplacement par un de ses résidents californiens pour aller le rencontrer. Un exemple des tentatives de localisation qui concerne Jenna Liusang - ou Liu Sang - dans les environs de Saratoga :

    On y retrouve des chercheurs de longue date comme Latitude, Tomi01UK, OnTheFence, DrDil, Von Stern, Murnut, HJdelight, LangLee, et bien sûr 11August. L'élément artistique n'est pas pour autant absent, puisque RoH y présente cette peinture :

    C'est aujourd'hui que se déroulait la Conférence de Presse au National Press Club, à Washington : le Dr Steven Greer pour son Disclosure Project aurait certainement révé en mai 2001 de bénéficier d'un lancement aussi favorable que le récent Larry King Show...

    11 novembre - La transcription de l'émission de CNN est en ligne sur le forum Ovnis-USA. Quelques échanges significatifs, à défaut de traduire une douzaine de pages :

    - de Shirley McLaine : "Il y a des partisans de la divulgation dans le gouvernement. Mais comme nous en avait averti le Président Eisenhower, les intérêts du lobby militaro-instriel sont devenus prépondérants et s'opposent à la divulgation.... Les gens ont peur d'être déstabilisés dans leurs systèmes de croyances, la présence aliène les interroge sur le concept de Dieu, bien que Mgr Balducci, prôche du Pape, ait plusieurs fois affirmé que ça ne devait pas poser de problèmes pour les croyants."

    - de James Fox : "La difficulté pour un gouvernement quand il s'agit de révéler au public ce qu'il sait de la présence aliène, c'est de devoir en même temps avouer son impuissance." ... "Ce que nous demanderons lundi, c'est la réouverture du projet Blue Book, ou quelquechose de similaire - les autorités doivent reconnaître que le phénomène mérite d'être publiquement examiné.... La plus récente grande manifestation Ovni aux Etats-Unis fut, il y a tout juste un an, au-dessus de l'aéroport O'Hare à Chicago."

    - Nick Pope : "Je pense que le gouvernement britannique serait prêt à s'aligner sur une décision américaine de divulguer ce qu'ils savent..."

    - Fife Symington : "Je soutiens la démarche qui consiste à demander au gouvernement de diffuser ce qu'il sait."

    - Larry King : "John Callahan est l'ancien Chef des Accidents et Enquêtes pour la FAA, à Washington. On lui a fait prêter serment de ne pas divulguer ce qu'il va vous dire maintenant."

    - John Callahan revient sur l'affaire du Commandant de bord japonais qui avait déclaré avoir vu, en 1986, deux cylindres identiques voler en formation à une distance d'environ 170 mètres de son avion cargo : "L'ovni au-dessus de l'Alaska représentait la taille de deux 747 et il l'a suivi pendant 30 minutes... Les contrôleurs aériens d'Anchorage l'ont accroché au radar. Ceux de l'Air Force U.S. ont relevé l'écho. Quelques moments plus tard, l'objet avait disparu. Après cet incident, l'Amiral Angle,administrateur de la FAA à l'époque, a tenu une réunion avec des gens du FBI et de la CIA, ainsi qu'avec l'équipe scientifique du Président Reagan. Mon rôle était de leur transmettre tous les éléments, parce que la FAA ne traite pas les Ovnis.

    A la fin de la réunion, qui a duré environ deux heures, l'homme de la CIA s'est levé, et il a déclaré qu'il ne s'était rien passé, que nous n'avions pas été là, et nous avons du prêter serment. La CIA a saisi les rapports et les enregistrements radar".

    - Larry King : "Nous avons ici le Colonel Chuck Halt, retraité de l'Air Force des Etats-Unis, il était Commandant-adjoint de la base de Bentwaters Woodbridge, une base militaire U.S. military dans le Suffolk, en Angleterre. En 1980, Chuck et sa patrouille se trouvaient dans la Forêt de Rendlesham."

    - le Lieutenant-Colonel Ch. Halt commence par raconter l'incident en détails, puis il précise : "J'étais en communication avec le poste de commandement. J'ai réalisé sur place un enregistrement de 15 à 20 minutes. Il a été pas mal diffusé depuis. Je l'ai fait écouter par mes supérieurs le lendemain. Mon chef l'a ensuite fait entendre le mercredi suivant lors de la réunion d'état-major de l'Air Force. Leur réaction, d'après ce qu'on m'a dit, était qu'il ne savaient quoi faire de ça. Et le général à l'époque a déclaré, bon, ça s'est passé en-dehors de notre périmètre, c'est du domaine des anglais. Laissons les britanniques s'occuper de ça." ... "On a voulu me persuader que je n'avais rien vu, j'ai du prêter serment de pas raconter cet incident, et je n'ai jamais été débriefé."

    - Larry King : "Le Sergent Jim Pennison, retraité de l'Air Force des Etats-Unis, était chargé de superviser la sécurité sur la base de Woodbridge en 1980..."

    - Jim Penniston : "J'étais sur place la première nuit. Je suis sorti de la base pour inspecter les environs parce que j'avais d'abord pensé à un crash d'avion. J'avais demandé à une équipe de m'accompagner. En arrivant à l'orée de la forêt en sortant pas la porte Est, nous avons découvert un engin d'origine inconnue. Il était de forme triangulaire, posé au sol. Nous l'avons touché, nous en avons fait le tour, et nous l'avons photographié. Nous l'avons observé attentivement pendant 45 minutes.
    Il n'y avait pas d'ouvertures visibles, pas d'habitacle d'équipage, impossible d'apercevoir l'intérieur; il n' avait pas de compartiment moteur apparent. Il était parfaitement lisse, de couleur noire, on pouvait voir une lueur tourner à la surface de l'engin. J'ai pris des notes sur un petit carnet
    . C'était la procédure habituelle. Au bout de 45 minutes, il s'est mis en marche en émettant une lumière, et il s'est élevé jusqu'à la cime des arbres... sans aucun bruit ni déplacement d'air. Il est monté et il est parti. J'avais reproduit des symboles qui figuraient sur l'engin. Dans ce cas ce ne sont pas des lueurs dans le ciel. Il s'agit d'objets qui se sont posés dans les bois, et que des experts, habitués aux formes d'avions, ont examiné. Il n'y a aucune autre explication qu'un crash physique."

    - Larry King : "Jim McGaha, que pensez-vous du témoignage du Sergent Penniston ? Il nous dit qu'il a touché l'objet et qu'il a tourné autour, et que l'objet a décollé et qu'il est parti dans l'espace. Alors, soit il est fou..."

    - McGaha : "Eh bien, nous n'avons aucune preuve de ça. Je n'ai jamais vu aucune preuve."

    - Larry King : "Vous impliquez qu'il aurait menti ?"

    - McGaha : "Non, je veux dire qu'il est surement persuadé qu'il a touché un engin volant."

    - Larry King : "Qui a décollé ensuite.."

    - McGaha : "C'est du bavardage. Mais la question est : quelle autre preuve avons-nous en dehors de son récit anecdotique, son rapport, qu'il s'est réellement passé quelquechose ? Aucune. Il n'y a simplement pas de preuves. Je voudrais répondre au Colonel Halt, quand il a dit que l'Air Force ne l'avait jamais contacté ni debriefé au sujet de cet incident. Depuis la fermeture du Blue Book en 1969, la règle officielle de l'Air Force est de ne jamais se charger des rapports d'Ovnis. Que ce soit pour, contre, ni d'aucune sorte."

    - Larry King : "Pourquoi ?"

    - McGaha : "Eh bien, parce que ça a eu l'effet d'une très mauvaise publicité pour l'Air Force, et ils ne tiennent pas à être impliqués. La règle officielle est que si quelqu'un fait appel à l'Air Force au sujet d'un Ovni, tout ce qu'ils répondent, c'est 'Voyez ça avec les autorités locales'. Sans autre commentaire. C'est leur politique officielle."

    10 novembre - Le New York Sun à publié hier cet article titré "La Bibliothèque Clinton diffuse des Dossiers sur les Ovnis"

    "Accusées de lenteurs dans le traitement des demandes concernant la présidence de Clinton, les Archives Nationales ont diffusé hier des dossiers et des photographies, en réponse à 14 requêtes émanant du public au nom du FOIA (Freedom of Information Act).
    Beaucoup d'entre elles étaient des demandes d'information sur l'attitude de la Maison Blanche relativement aux Ovnis.

    On y découvre la prédilection de John Podesta, l'un des chefs d'Etat-Major de Mr. Clinton, pour la série de télévision "X-Files". La liste des documents diffusés est publiée ici : http://www.clintonlibrary.gov/textual-foia.html#0313.

    La directrice de la Bibliothèque Clinton, Emily Robison, a récemment déclaré devant un tribunal que le nombre total de requêtes en attente était de 287 : "La totalité des documents demandés pourrait représenter 10.5 millions de pages". Il n'a pour l'instant été répondu qu'à 18 demandes.

    L'un des assistants de l'ancien Président, Bruce Lindsey, a déclaré la semaine dernière que Mr. Clinton n'avait pas émis de réserves sur des dossiers particuliers.

    Interrogé par email sur la nature des nouveaux documents déclassifiés, et leur éventuel impact sur la candidature de Hillary Clinton à la présidence, Mr. Podesta a répondu par une réplique célèbre des "X-files" : "La vérité sera révélée."

    D'autres archives de cette époque seraient sur le point d'être rendues publiques." (http://www.nysun.com/article/66160)

    Pour l'heure il ne s'agit que de réponses rédigées par James A. Dorskind, Assistant Spécial au service des Courriers Présidentiels, à des lettres du Dr Steven Greer, de Laurance Rockefeller, ou de l'astronaute Edgar Mitchell au nom de la Coalition StarLight. Le site indiqué ne reproduit pas les originaux. Il est même précisé que la totalité des pièces n'est pas diffusée suite à une requête FOIA, seulement une sélection de documents. "Les chercheurs sont invités à consulter l'archiviste à ce sujet."

    L'émission en direct de Larry King la nuit dernière sur CNN a sans doute marqué un tournant, servant essentiellement à promouvoir la Conférence de Presse qui se tient lundi prochain à Washington. Le plateau était composé de personnalités de premier plan.. le Lieutenant-Colonel Charles Halt (USAF Ret.), Jim Penniston (USAF Ret.), Nick Pope, John Callahan (Chef des Accidents et Enquêtes pour la FAA, dans les années 80), l'ancien Gouverneur Fife Symington III, l'auteur de documentaires James Fox, Shirley McLaine, l'ancien Président Jimmy Carter, et vers la fin l'astronome James McGaha dans le rôle d'un déboulonneur totalement dépourvu d'arguments. A son sujet, Murnut sur OM n'est pas tendre : "C'est le plus mauvais sceptique qu'il m'ait été donné de voir... Je ne pense pas qu'il parvenait à croire ce qu'il racontait."

    Le thème de la Divulgation est revenu plusieurs fois dans le cours de l'émission, en relation avec la Conférence de Presse qui a lieu lundi, mais une telle réunion n'aura pas d'autre pouvoir que de relayer des témoignages importants et de mettre en avant des personnages décidés à rompre le silence qui leur était imposé. Ce que les participants demanderont lundi, c'est la mise en place d'une nouvelle Commission d'étude du phénomène.

    10538 est également satisfait de cette émission : "J'ai été agréablement surpris par l'intervention de Shirley McLaine. Elle a dit connaître des partisans de la divulgation dans le gouvernement. Mais où sont-ils allés chercher le sceptique de service ? Il n'a pas cessé de trembloter comme s'il allait avoir une attaque. C'était amusant de le voir affirmer que tous ces militaires avaient mal interprété ce qu'ils avaient vu. Ces gens [à Rendlesham, en 1980] s'étaient avancés vers l'engin et ils l'ont touché ! Les déboulonneurs de cette sorte continueraient de nier la réalité même si on leur mettait la preuve sous le nez. Ils ont une sorte de blocage mental."

    Le programme est en ligne en quatre parties : http://tinyurl.com/26rt3m - http://tinyurl.com/2ofkhb - http://tinyurl.com/3796xx - http://tinyurl.com/3b8fvl

    La trancription en anglais de l'émission devrait bientôt apparaître ici : http://transcripts.cnn.com/TRANSCRIPTS/lkl.html

    La piste de Jenna, photographe dans la région de Saratoga, Californie, pourrait bien avoir été relancée par 11August, comme évoqué hier, puisque Tomi01UK depuis l'Angleterre se montre prête à téléphoner autant que nécessaire pour l'identifier.

    9 novembre - Ce qui s'est passé hier justifiait un rappel des évènements et des échanges. JakeReason, l'un des Modérateurs sur OM, s'est chargé de cette mise à jour qui dévoile quelques incidents en marge du processus de Divulgation. Les propos sont reproduits avec l'accord des participants :

    "Sur une liste de diffusion restreinte à une vingtaine de participants, les échanges ont concerné la validité des informations contenues dans le livre 'Exempt from Disclosure' publié par Bob Collins. Hier, ils sont revenus sur la question du Copyright...

    Ed Komarek a essayé de calmer le jeu entre Victor & Robert Collins, lequel a répondu le 7 novembre" :
    "
    Ed,
    J'ai toujours essayé d'être courtois, mais vous n'avez pas vécu ça depuis le début, en 1985. Dans le passé j'ai supporté diverses choses, mais je ne suis plus disposé à tolérer que ça continue. Je connais cette supposée source de la DIA, mais je ne l'ai jamais rencontrée. J'ai eu des échanges directs avec d'autres personnes, qui me permettent d'être sûr de ce que j'avance. Victor n'est qu'un imbécile qui la ramène.
    Pourquoi je vous dis ça ? Parce que j'ai moi-même été utilisé dans des quantités de circonstances. Il fallait que ça cesse....Best...Robert C.
    "

    ------

    Robert Collins, le 7 novembre :
    "Beaucoup de gens préfèrent ignorer les faits, et refuser l'évidence. Quand ils sont à court d'arguments, ils en viennent aux attaques personnelles. Voici ce que m'a conseillé un expert en droit" :

    "Cher Mr. Collins,
    Si votre livre est dument enregistré au bureau du copyright, vous êtes fondé à poursuivre et pourriez obtenir un dédommagement pour violation de votre copyright.
    Du fait que les poursuites sont susceptibles d'entraîner des frais pouvant se monter jusqu'à 100.000 dollars, le mieux est de commencer par prévenir la partie adverse afin d'obtenir qu'elle cesse immédiatement ses diffusions sur des listes internet.
    Ca permettrait d'éviter d'avoir à engager ces poursuites.
    "
    D---- M------

    ------

    JakeReason, le 7 novembre :
    "Nous sommes face à une situation intéressante.
    Anonyme n'a pas d'existence légale. Pour une court de justice, Anonyme n'est qu'un personnage fictif dans l'imaginaire de Victor.
    Le livre 'Exempt from Disclosure' est en revanche bien concret.
    Si l'auteur avait envie de poursuivre Victor pour violation de copyright, Victor n'aurait aucun moyen de se défendre. Bob Collins serait gagnant à tous les coups.
    La seule possibilité pour Victor d'éviter une condamnation, ce serait de révéler l'identité de Anonyme.
    A supposer qu'on en arrive là, et si Anonyme existe bien, alors nous verrions un élément de la Divulgation se manifester en cour de justice !
    "

    ------

    Pour l'ambiance, je reproduis quelques remarques de Victor (en bleu) et les réponses de Bob (en rouge) :

    Jake :
    "EXCELLENTS points ! SAUF pour ce problème "mineur" : j'ai parlé hier pendant une demie-heure avec Rick Doty. Il en ressort que :
    1) Le matériel pour la section "Adam & Eve" dans le livre de Bob provient d'une source au LANL qui a été contrainte de démissionner; ce contact travaille maintenant pour Sprint;
    2) Si ce matériel était déclassifié au moment où Bob l'a reçu, alors il ne peut être sous copyright... Personne ne peut placer un copyright sur des infos du gouvernement !"
    "Il n'était pas plus Officiellement Déclassifié que d'autres éléments que j'ai ici. Aucune agence gouvernementale ne voudra reconnaître qu'ils lui appartiennent, idem pour les docs de la DIA. J'ai rémunéré Rick pour ses services, donc ce matériel m'appartient...." Rmc

    "Si Collins avait reçu ces documents sur Adam & Eve alors qu'ils étaient toujours classifiés, dans ce cas IL encourt des peines sévères pour avoir détenu et diffusé du matériel classifié [avant que les 25 années légales aient été écoulées]. Il est en contravention avec le Code de Procédure des Etats-Unis. Je doute qu'un Procureur US le poursuive, parce que ce serait reconnaître la validité de ses écrits."
    Qu'ils viennent me chercher s'il y a un problème avec ces documents de la DIA.
    Le gouvernement n'ira jamais mettre les mains dans ce genre d'affaire...Rmc

    "La source de Bob au LANL a reçu ce briefing sur Adam & Eve parce que ça concernait les technologies nucléaires, les bombes au plutonium, etc. Ce que la source de Bob ignorait, c'est la provenance du matériel Adam & Eve, le fait que ça faisait partie du Briefing Présientiel de Reagan, et non pas l'inverse comme Bob le pense."
    "Comment le sais-tu ? Tu n'en sais rien. C'est totallement faux, mais ce n'est pas à moi de rectifier. Tu n'as fait qu'enrober le tout, de manière très créative. Or je connais la source du matériel Adam & Eve, tout comme celle des autres matériels...
    A moins que cette source Anonyme soit capable de produire les enregistrements classifiés ou les documents concernant Adam & Eve, ils ne peuvent rien me réclamer, et le Copyright de mon livre a établi une antériorité. Le chapitre sur Adam & Eve et d'autres matériels y ont été publiés pour la première fois dès la 1ère édition. C'était totalement inédit. Ainsi, mon Copyright prévaut contre toutes les prétentions de Anonyme..."
    Robert M. Collins

    J'ajoute qu'il suffit d'ouvrir le livre de Robert M. Collins à la page 44 pour s'apercevoir que les passages concernant les commissions "Adam" et "Ave", publiés par Anonyme dans le cadre du supposé "Briefing du Président Regan", sont strictement identiques. C'est la seconde fois qu'un "Message" est 'emprunté' mot pour mot au Capitaine de l'Air Force !

    http://icietmaintenant.fr/phpBB2/viewtopic.php?t=1737 - La différence cependant est que dans son livre, Collins publie les noms des responsables de ces deux commissions : Philip Keaton, un assistant du Président, pour la Commission Adam, et le Général Curtis E. LeMay pour Eve.

    Que peut maintenant faire Anonyme pour redevenir crédible ? Pour Tel, sur Open Minds, l'alternative est la suivante :

    1 - Continuer à diffuser ses Messages, tout en sachant qu'il ne sera pas pris au sérieux,
    2 - Commencer par tenir ses promesses - en diffusant les photos attendues depuis un an - avant de publier autre chose.

    Même le fidèle GreatWaller a changé de ton; il a rejoint les mécontents et lancé un ultimatum à Anonyme.

    Pour en revenir aux Drônes, 11August vient de relancer le sujet de Jenna et Stephen; Jenna avait lancé l'histoire de Big Basin, parce qu'elle disait connaître Stephen, lequel avait été témoin d'une manifestation alors qu'il s'était rendu dans le parc pour y prendre des photos dans le cadre de sa scolarité. Il adresse aux Administrateurs de OM une simple question : "Est-ce que l'adresse IP de Jenna indique bien la ville ou les environs de Saratoga, en Californie ?"

    10538 estime lui aussi qu'un détail important peut avoir été négligé à l'époque : "Par exemple, personne ne s'était aperçu qu'un fragment de la Planche du Langage figurait sur un panneau du drône de Big Basin. C'est finalement grâce à celà que nous avons obtenu de Linda la première image en haute définition..."

    8 novembre - Linda Moulton Howe n'est pas encore revenue sur l'affaire des drônes. Elle titre aujourd'hui comme plusieurs de ses confrères : "Un autre Système Solaire semblable au nôtre ?". Le sujet fera également la Une de CNN.
    "Ce système est intéressant parce qu'il s'y trouve une planète géante à 6 Unités Astronomiques et quatre planètes plus petites à 0,8 vers l'intérieur, avec un immense vide entre les deux ensembles, là où nous pourrions nous attendre à trouver une planète d'une taille comparable à celle de la Terre." - Geoffrey Marcy, Ph.D., (Carnegie Institution of Washington)

    "Le soleil 55 Cancri, de couleur jaune-orangé, dans cette représentation artistique, est situé à 41 années-lumière de la Terre vers la constellation du Cancer. Les astronomes ont confirmé qu'il y a cinq planètes en orbite autour de 55 Cancri, un record dans la recherche des exoplanètes au-delà de notre système solaire. La planète en premier-plan figure la très grande planète gazeuse récemment découverte, qui a la moitié de la taille de Saturne, soit au moins 45 fois la masse de la Terre. La cinquième planète se trouve dans la zone habitable de 55 Cancri, où l'une des lunes rocheuses en orbite pourrait recéler de l'eau liquide." Crédit : NASA/JPL-Caltech

    Labbe, sur le forum Ovnis-USA, attendait de voir les premières images en haute définition prises par la sonde 'KAGUYA', placée en orbite lunaire à une altitude d'environ 100 km le 18 Octobre : "C'est sur le site japonais officiel; il y a aussi une vidéo de la Lune, en attendant celles de la mission chinoise." (http://www.jaxa.jp/press/2007/11/20071107_kaguya_e.html) :

    "C'est une première mondiale. L'image a été réalisée par le système de télévision en haute définition (HDTV) embarqué dans KAGUYA.
    Cette toute première image a été prise au-dessus de la région nommée "Oceanus Procellarum", en direction du Pôle Nord.
    " (cliquez sur l'image pour le grand format).

    Les suites du "Briefing de Reagan" tournent à la comédie - Le Capitaine Robert Collins a touché un point sensible en accusant l'Anonyme auteur des Messages diffusés par Victor Martinez, au point que l'un des membres du supposé Groupe DIA-6 vient de s'abaisser à brandir l'arme juridique :

    De : ANONYME - L'AVOCAT
    Sujet : Questions juridiques / Copyright des Messages
    Date : Mercredi 8 Novembre

    VICTOR :
    Tout d'abord, ANONYME est une entité composée de six personnes, ce n'est PAS une seule personne bien que, parfois, "Notre Numéro 1" envoie des emails en utilisant la même adresse de messagerie. N'en déduisez pas que tous les emails que vous recevez proviennent du Numéro 1.

    Nous n'avons PAS envoyé, et ne vous enverrons jamais de fausses informations. Ces photographies [de SERPO] provenaient du "Gate Keeper", qui n'est plus employé ni associé à notre groupe DIA-6. Nous n'avions PAS connaissance de ses actions jusqu'au moment où il a diffusé ces photographies. Il était alors trop tard pour que nous puissions réagir.

    Vous devez nous faire confiance car nous ne sommes pas en train de nous livrer à une quelconque campagne de désinformation. Nous sommes fidèles à notre parole, et toute notre information est l'ABSOLUE VERITE. Nous vous avions prévenu, dans le passé, que les critiques allaient compromettre l'ensemble de l'information que nous diffusons.

    Il y a certaines personnes au sein de notre gouvernement qui souhaitent empêcher la diffusion de cette information. Plusieurs groupes ufologiques sur internet sont infiltrés par des fonctionnaires du gouvernement, qui ont pour tâche de discréditer tout ce que nous diffusons auprès du public. Je vous ai dit dans le passé de ne faire confiance à AUCUN de ces groupes. On y trouve une quantité d'agents du gouvernement.

    Au sujet de l'information concernent "Adam et Eve" : les enregistrements du briefing de Reagan sont REELS ... ABSOLUMEMENT, ET SANS L'OMBRE D'UN DOUTE. Tout ce qui se trouve dans ces enregistrements est réel, les voix, les protagonistes et LES INFORMATIONS. L'exposé présenté au Président Reagan avait été préparé dans un document dit 'Executive Briefing'.

    Si quelqu'un avait possédé ou publié des informations sur une quelconque partie de ce document servant au briefing présidentiel, alors ce document lui aurait été illégalement transmis et il porterait la responsabilité de l'avoir communiqué au public. J'ai effectué des recherches approfondies sur le livre de Robert Collins ["Exempt from Disclosure"]. Certaines des informations contenues dans ce livre sont factuelles - spécifiquement l'information concernant Adam et Ève.

    Il est évident que quelqu'un au sein du Gouvernement US a fait fuiter cette information vers Robert Collins. Le FBI a mené une enquête sur cette fuite et ils sont persuadés d'avoir localisé la personne qui a transmis des documents sensibles à Mr. Collins.

    L'origine des documents Adam & Eve publiés dans son livre est le texte du Briefing présidentiel de Reagan que vous avez envoyé par email le mardi 30 octobre, PAS l'inverse.

    Etant le CONSEILLER LEGAL du DOD de ce groupe, je dois vous dire que TOUTES les menaces émanant de Mr. Collins au sujet des poursuites [en cours] sont de fausses alertes. PERSONNE ne peut gagner un procès à propos d'un DOCUMENT OFFICIEL ou une divulgation présentée dans un livre. Il est extrêmement difficile de gagner un procès sur un travail qui n'est pas une fiction. Ces genres de travaux sont basés sur une recherche que chacun peut faire.

    La plupart des informations contenues dans un travail qui n'est pas une fiction sont recueillies au moyen de sources ouvertes ou fermées. Il existe de nombreux précédents qui font jurisprudence dans ce domaine. Collins aboie devant le mauvais arbre. Pour réussir à remporter un procès sur ce point particulier, Collins devrait avoir à présenter devant un tribunal civil, la SOURCE du document "Adam et Eve" et de TOUT CE QUI EST EGALEMENT CONTENU DANS CE LIVRE ["Exempt from Disclosure"].

    En outre, en raison des lois relatives à la soi-disant découverte réciproque, Mr Collins serait également obligé de fournir des DOCUMENTS CONCORDANTS pour étayer la validité légale de ses écrits, sur chacun des points qu'il évoque. J'aimerais BEAUCOUP être l'avocat de la défense dans cette affaire. Collins ne tarderait pas à réaliser que ses poursuites étaient sans objet.

    Je ne vois aucun avocat avisé qui se chargerait de défendre Collins. N'importe quel avocat de la défense obtiendrait probablement de le faire condamner, et n'aurait aucun mal à retourner les poursuites contre lui pour de nombreuses autres raisons. Naturellement, une enquête sur ses biens propres devrait être diligentée afin de voir si des dommages pourraient lui être réclamés avant de pousser plus loin.

    Les documents que vous avez fournis en pièce attachée constituent la première ligne de défense dans l'affaire Collins. Faites comme vous l'entendez, mais si j'étais à votre place, je ne répondrais plus à AUCUN des emails de Robert Collins, et je me préparerais à recevoir la prochaine divulgation présidentielle.
    ANONYME - L'Avocat"

    Quelques commentaires me paraissent nécessaires : Victor Martinez a visiblement choisi son camp, le Groupe DIA6 d'où il tire sa substance et une part de son prestige. Cependant il était assez prôche de Robert Collins pour figurer comme Editeur de sa Seconde édition. Il est ouvertement invité à se brouiller avec son auteur... Collins vit retiré dans l'Ohio, avec sa petite pension militaire. Chacun des protagonistes sait qu'il n'a pas les moyens de couvrir des frais de justice. C'est la raison de cette allusion grossière dans les derniers paragraphes. En outre, il est en position vulnérable, parce que son livre n'est plus disponible sur Amazon. Cependant il en faudrait davantage pour l'impressionner... Le Groupe DIA6 ne semble pas réaliser que son propre anonymat serait compromis dans un procès. Il paraît bien fragile d'avoir collaboré avec ce "GateKeeper" - qui avait en son nom diffusé de fausses photos de Serpo - et d'être obligé de le rejeter maintenant ouvertement... Alors : Robert Collins va-t-il faire de la surenchère en lâchant des noms ?

    Autre hypothèse : Victor Martinez a très bien pu, une nouvelle fois, se laisser abuser par un parasite, comme Wayne Jaechke (Centrist sur ATS) au printemps 2006, lequel - déjà - lui avait écrit : "Ne faites confiance à personne !" et l'avait mené en bateau pendant trois semaines en se faisant passer pour Anonyme..

    En attendant, ScaRz en déduit une conclusion logique : "Le Groupe DIA-6, après avoir viré le GateKeeper, n'a plus cette fois qu'à diffuser les vraies photos de Serpo !" Quant à Raska elle remarque un changement radical dans les rapports avec Anonyme : "Il y a un an, nous étions en attente de recevoir éventuellement des images, à présent nous sommes pratiquement en ligne directe, à l'interpeller pour qu'il les diffuse..."

    7 novembre - Ed Komarek, déjà cité ici à plusieurs reprises, offre sur OM des perspectives intéressantes pour apprécier la récente diffusion du supposé 'Briefing de Reagan : "L'affaire Serpo ressemble à l'une de ces opérations sophistiquées de désinformation qui nécessitent le concours de multiples personnages, organisés pour former une équipe. Les anciens se souviendront de l'opération de déstabilisation montée par l'AFOSI, qui avait visé Paul Bennewitz. (http://en.wikipedia.org/wiki/Paul_Bennewitz). Bill Moore avait admis par la suite avoir également joué un rôle dans l'opération. Bennewitz avait fini par craquer, et il ne s'est jamais remis d'un grave déséquilibre mental. Aujourd'hui, Victor Martinez pourrait ne pas s'être rendu compte, en étant instrumentalisé par le groupe DIA-6, que Bob Collins pourrait bien être son unique garde-fou."

    Tout celà peut paraître un peu ardu, aussi Ed Komarek explique : "Il est bien possible que Bob ait vu juste, et qu'on soit en face d'une opération de désinformation plutôt bien documentée, destinée à détourner l'attention des débutants à l'égard de son livre 'Exempt From Disclosure'. Je pense que Bob Collins s'est approché d'un peu trop près de la vérité, et que celà dérange le confort de certains personnages bien informés, tout comme Paul Bennewiz dans les années 80. Cette fois la cible pourrait bien être le Capitaine Collins et son livre."

    Quand on observe les échanges en marge de la liste de Victor, on constate que celui-ci ignore malheureusement les avertissements de Collins. Il y a deux scénarios possibles : soit le groupe DIA-6 dit la vérité, soit il intoxique. Si les prétendus Messages s'avèraient faux, il suffit de constater dans quel état émotionnel se trouve actuellement Victor pour comprendre qu'il est en danger. Si ces révélations sont véridiques, alors Victor peut légitimement se réjouir et même se donner de l'importance. Je souhaite toujours le meilleur, mais je me prépare au pire."

    "Seulement, si j'étais à la place de Victor, je m'investirais sérieusement dans des recherches sur les opérations de désinformation, en m'intéressant d'assez près au cas Bennewiz. Depuis cette époque, le public n'a toujours pas réalisé l'étendue des rivalités entre différents personnages clés qui pour certains font partie du gouvernement tandis que d'autres sont à l'extérieur. Si Serpo s'avèrait être une arnaque, beaucoup d'innocents seront touchés, et découragés de toute implication future dans les domaines de l'ufologie, ce qui serait extrêmement dommageable.

    Je pense que ce qui s'est déjà produit peut arriver à nouveau. Souvenez-vous du diction : 'Ne pas mettre tous ses oeufs dans le même panier'... Il est bon de se diversifier. Je joue un peu sur les marchés boursiers, et quand tout le monde s'emballe sur une valeur, je sens qu'il est temps de vendre. Il ne faut pas non plus s'attacher à ce qu'on possède. Quel rapport entre la psychologie des marchés et l'ufologie ? Je n'achète pas les histoires du DIA-6, je mets en vente. Je me garde de conclusions hâtives, je patiente et j'analyse les valeurs, que ce soit à la bourse ou dans les cas d'Ovnis, en attendant que les preuves s'accumulent dans un sens ou dans l'autre. J'espère me tromper dans ce cas, parce que je préfère voir le bon côté des personnes que je fréquente."

    Il n'est pas inutile de rappeller que l'affaire Serpo a commencé il y a exactement deux ans, alors même que le livre du Capitaine Robert Collins, 'Exempt From Disclosure', venait tout juste de sortir. Le même Victor Martinez avait été crédité comme "Editeur" de la seconde édition.

    Il y a une certaine effervescence sur la scène américaine, en ce moment : la prochaine émission de Larry King sur CNN, qui aura lieu vendredi 9 novembre, a été en partie conçue par James Fox, auteur de documentaires. Il coordonne également une réunion au National Press Club de Washington quatre jours plus tard :
    "Le phénomène Ovni est réel. Il est mondial. Des Experts de sept pays vont témoigner au National Press Club le 12 novembre. Le modérateur de la réunion est l'ancien Gouverneur de l'Arizona Fife Symington (Rep.). Le Groupe va appeller le Gouvernement Américain à Ré-ouvrir l'Enquête." Il y a trois français dans le Groupe :

    Fife Symington, ancien Gouverneur de l'Arizona, Modérateur
    Ray Bowyer, Commandant de Bord, Aurigny Air Services, Channel Islands
    Rodrigo Bravo, Commandant de Bord et Pilote de l'Armée de l'Air du Chili
    Général Wilfried De Brouwer, ancien Vice-Chef d'Etat-Major de l'Armée de l'Air de Belgique (Ret.)
    John Callahan, Chef des Accidents et Enquêtes pour la FAA, dans les années 80 (Ret.)
    Dr. Anthony Choy, fondateur en 2001 de l'OIFAA, Armée de l'Air du Pérou
    Jean-Charles Duboc, Commandant de Bord, Air France (Ret.)
    Chuck I. Halt, Col. USAF (Ret.), Ancien Directeur, Inspections Directorate, DOD I.G.
    Général Parviz Jafari, Armée de l'Air d'Iran (Téhéran 1976 - Ret.)
    Jim Penniston, TSgt US Air Force (Ret.)
    Dr. Claude Poher, Centre National d'Etudes Spatiales, fondateur du GEPAN
    Nick Pope, Ministère de la Défense britannique, de 1985 à 2006
    Dr. Jean-Claude Ribes, Centre National de la Recherche Scientifique, France, 1963-98
    Commandant Oscar Santa Maria, Armée de l'Air du Pérou (Ret.)

    Larry King quant à lui devrait recevoir sur CNN le 9 novembre : le Lieutenant-Colonel Charles Halt (USAF Ret.), Jim Penniston (USAF Ret.), Nick Pope, John Callahan, Fife Symington III, Jacques Patenet (GEIPAN), l'astronome James McGaha, et l'auteur de documentaires James Fox ("Out of the Blue" : http://www.outofthebluethemovie.com/)

    6 novembre - La source Anonyme de Victor Martinez a bien noté que les lecteurs du Briefing de Reagan s'interrogeaient sur le nom donné au MJ12 : Majority ou Majestic ? Le 2 novembre, il lui a fait parvenir cette mise au point :

    "Voici l'explication historique :
    Le Président Truman a créé le Groupe Majority-12 (MJ-12). Ensuite, plusieurs agences de renseignement ont commis une sorte d'ERREUR administrative en faisant référence au groupe dans un rapport classifié. Dans ce rapport, le nom du groupe était signalé comme Majestic-12. Personne ne s'est préoccupé de changer le nom dans ce document, du fait de l'extrême compartimentation.

    Aussi, au fil des années, le nom du groupe - au moins jusqu'en 1965 - a semblé représenter Deux groupes distincts : le Groupe Majority-12 et le Groupe Majestic-12. Le nom fut changé en 1966, et à nouveau par la suite. En réalité il n'y avait qu'un seul Groupe. Le nom d'origine était le Groupe Majority-12, ainsi qu'il apparaît dans le briefing du président.

    Certains membres conspirationnistes du forum Open Minds ont pensé que l'emploi du nom "Majority-12" était une sorte d'indice que ce document était une opération de "désinformation", mais ils se trompent. Voilà l'explication que j'ai à offrir; ce sont les faits.

    Pour la question suivante qui m'a été posée, à savoir si le Président Carter avait été briefé : le Président Carter n'a jamais été formellement briefé, du moins pas par des gens de chez nous [DIA]. Des responsables du Renseignement ont briefé le Président Carter selon l'information dont ils disposaient, mais ce n'était pas le type de briefing officiel (réservé aux présidents en exercice), tel qu'il nécessitait une autorisation de haut niveau pendant l'époque Truman. Le briefing avait été préparé, mais il n'a jamais eu lieu. Pourquoi ? Nous n'en savons rien. Carter ne l'a jamais sollicité, et nous ne lui avons jamais donné.

    Le Président Bush (#1) connaissait déjà l'histoire parce qu'il avait été Directeur de la CIA en 1975-76. J'ignore ce qu'il en a été du Président Clinton ou de Bush #2."

    Cette récente mise au point ne change pas l'avis général des participants sur Open Minds, qui sauf GreatWaller se montrent lassés de ces Messages transmis par Victor depuis deux ans sans aucune forme de preuve. Certains lui ont suggéré de cesser toute diffusion aussi longtemps qu'il s'agirait du même genre de discours.

    Ivo5000 signale la parution du numéro de décembre du magazine Astronomy : "Ils ont centré l'intérêt sur Epsilon Eridani et se demandent si la vie existe dans cette région de l'univers. Située à seulement 10.5 années-lumière, dans la constellation ERIDANUS, l'étoile EPSILON ERIDANI est assez semblable au Soleil; autour d'elle quelques planètes pourraient abriter la vie, parce qu'elles orbitent à une distance où les conditions requises pour l'épanouissement de la vie seraient réunies."

    Les photos promises par Richard Hoagland et Ken Johnston de l'Enterprise Mission le 30 octobre dernier sont finalement des "preuves" assez minces d'un trucage de la NASA. (http://www.enterprisemission.com/NPC-Russia.htm). Les réseaux de télévision russes avaient envoyé à Washington plusieurs équipes de reportage. L'une d'elles s'est essayée à reproduire la technique employée par Hoagland pour dénoncer un montage. Il prétend que la NASA a découpé le fond au cutter à trois reprises pour dissimuler un objet indésirable :

    Concernant la recherche sur les drônes, la situation est au point mort sur des forums comme Open Minds, UfoCaseBook, ou ATS. Seul Atto a publié récemment un dessin énigmatique, avec ce commentaire désabusé : "A présent je vais me retirer dans le désert, parce que je suis lassé de constater que personne ne s'est rendu compte de la valeur de mes contributions."

    Sur le forum Ovnis-USA, Anakin-nEo poursuit la construction de son hypothèse : "Y a-t-il eut des tremblements de terre et perturbations possibles pendant les manifestations de drônes..? Prenons quelques cas : Rajinder, Capitola (16 mai 2007) - Yosemite Park (10 juin 2006) - Lac Tahoe (5 mai 2007) ou Chad (7 mai 2007)... Je note un incident de puissance 5.2 dans la fourchette des 5-7-9 mai." Pour lui apporter les réponses, Diouf a envoyé un email à Shechaiyah, qui habite en Californie et avait remarqué la cessation des chemtrails depuis cette époque; elle lui pose trois questions :
    - Nom de sa ville et quelle distance de Capitola ou de Lake Tahoe,
    - Eventuelles secousses ou autres perturbations du 5 au 9 mai,
    - Si les chemtrails sont revenus et combien de temps après.

    La réponse de Shechaiyah : "Je vis à San José, de l'autre coté de la colline du Complexe d'Essais Lawrence Livermore, au pied de l'Observatoire de Lick, à l'est de la Silicon Valley. Capitola est plus au sud, près de l'océan. Le Lac Tahoe est à 175 miles à l'est.
    Je peux seulement signaler un récent tremblement de terre de 5,6 le 31 octobre. Les chemtrails ne sont pas revenus, sauf une fois en juillet, très brièvement.
    Nous subissons des interférences électroniques environ 3 jours par semaine, qui causent des palpitations, des bourdonnements d'oreilles et des insomnies. C'est presque toujours les mardis, jeudis, et samedis de 2 heures à 4heures du matin. Je peux en tenir un journal si vous le souhaitez.
    ''

    Et Diouf ajoute : "A mon avis, Shechaiyah et ses voisins sont plutôt mal placés pour passer des nuits tranquilles. Rien que la dénomination ''Complexe d'essais de Livermore'' fiche la trouille pour des siestes tranquilles.
    Qu'est-ce qu'ils essayent 3 nuits par semaine pendant 2 heures ?
    "

    5 novembre - L'article qui circule beaucoup en ce moment sur les listes et les forums US est signé Philippe Mora, il a été publié hier par le Sydney Morning Herald. Extraits :

    "En Janvier 1979, le New York Times avait annoncé qu'en dépit de ses démentis véhéments pendant plusieurs décennies, la CIA avait bien enquêté sur le phénomène Ovni. Le journaliste avait pu se procurer un rapport non-classifié de la CIA montrant qu'une invasion aliène serait plus angoissante qu'une attaque nucléaire soviétique. Dans les coulisses, de multiples conflits inter-agences impliquaient les plus hauts responsables du gouvernement US.

    Le quotidien révèlait que l'un des directeurs de la CIA, le Général William Bedell Smith, avait créé un groupe de réflexion nommé ONE (Office of National Estimates), qui s'occupait de la question Ovni. Le sujet des Ovnis n'a pas seulement mobilisé l'attention du gouvernement pendant 50 ans, mais il a impliqué certains des plus brillants scientifiques de ce pays. Ainsi le physicien John Wheeler, qui travaillait activement avec Edward Teller sur la bombe à hydrogène, avait été sollicité par la CIA sur le sujet : Wheeler avait préconisé qu'on fasse appel à 'deux sommités étrangères' pour se pencher sur le 'problème', notamment dans les domaines des flux ioniques, de la concentration magnétique, ainsi que de l'électro-dynamique en cosmologie."

    Bien que l'Air Force ait été chargée de la question des Ovnis depuis 1948, le journaliste du Sydney Morning Herald confirme que la CIA n'a jamais laché le sujet. "Cependant cette mission devait rester secrète, afin de ne pas éveiller les soupçons de la presse et du grand public."

    "Le groupe ONE se composait de 11 personnalités, dont Edgar Hoover, William Bundy, le Général H. Pull et l'Amiral B. Bieri [le Chef d'Etat-Major du Président Eisenhower], sous la présidence de William Langer, un historien de Harvard. ONE est ce qui s'approche au plus près du mythique Majestic-12." (http://www.smh.com.au/articles/2007/11/02/1193619145400.html)

    Leviathan666 a produit une seconde "video", dont j'ai extrait cette seule image pour sa référence aux Drônes. Le reste est une succession d'images morbides sans aucun intérêt, sauf celui pour l'auteur de propager ses obsessions satanistes.

    J'avais rapidement évoqué il y a quelques jours la mise en ligne du 'Magazine' de VonStern, un participant du forum UfoCaseBook. En résumé, sa présentation consiste à dire : "Si les Drônes sont une réalité, et qu'ils utilisent la lévitation sonique, le sol juste en-dessous doit être affecté par un phénomène de résonnance, en fonction de la longueur d'ondes. Les Indiens détectaient le galop des chevaux en posant leur oreille sur le sol; de la même manière, on pourrait savoir si un drône est à proximité. Mais il faudrait pour celà qu'ils utilisent des fréquences perceptibles. Ce n'est que pure spéculation, mais si c'est le cas, je pense que seul un instrument pourrait détecter les sons au-delà de la plage audible..

    Il est possible qu'on trouve des traces de fréquences lumineuses et sonores... Il nous faudrait savoir si les témoins éventuels ont ressenti des vibrations dans leur poitrine, ça nous indiquerait une piste. Il a été suggéré que les Micro-ondes créent les Crop-Circles... Peut-être sont-elles utilisées pour la lévitation et la propulsion ?" --VonStern - http://vonstern.homepage.dk/Magazine.html

    Cogent1, sur UfoCaseBook, a découvert ce témoignage publié sur le site du National UFO Reporting Center : "Ce rapport concerne un éventuel Drône aperçu à Tomball, Texas" :
    Date : 19 juillet 2007 05:10
    Rapporté le 20 juillet
    Lieu : Tomball, TX
    Forme : Autre
    Durée :10 secondes
    Objet aperçu au-dessus de Tomball par temps couvert.

    "Voici ce que j'ai vu le 19 juillet 2007.
    Je revenais de mon travail et je rentrais chez moi à Tomball, Texas. A l'intersection de F.M. 249 et de Hicks St., j'ai remarqué un objet qui volait assez bas, et à faible vitesse. Au début j'ai pensé à un petit avion, ou peut-être un hélico de reportage. Mais après quelques secondes d'observation, je me suis rendu compte que je n'avais jamais vu auparavant un tel objet, de couleur marron-rouille ! Il avait plu tous les jours depuis deux semaines, et le ciel était plombé, c'est pourquoi je l'ai vu brièvement (environ dix secondes), et il a disparu rapidement derrière les nuages. Ce n'est pas facile de vous représenter la forme de l'objet, et en l'absence d'autres références, je dirais que ça ressemblait à un hélicoptère renversé !

    Mais c'était plus complexe. Il y avait une flèche verticale, dont la partie inférieure était plus étroite, et se trouvait rattachée à un segment horizontal. Vers le sommet, il y avait deux autres segments horizontaux. Un de chaque côté, comme des ailes. Il n'y avait aucun mouvement de rotation, aucun bruit, ni de flashes - aucune lumière. C'est à l'opposé de toutes les manifestations dont j'ai pu lire les rapports ces dernières 24 heures ! C'était une expérience très brève mais que j'ai trouvée très excitante, et c'était une première pour moi.

    Je n'ai rien trouvé qui y ressemble pour l'instant, mais je me souviendrai toujours de cette forme et du mouvement de cet objet ! Ce qui m'intéresse particulièrement, c'est que ça s'est produit juste au-dessus du Grand Parkway qui est en construction, parce que ça représente des travaux considérables et ça ne sera pas achevé avant des années; c'était peut-être un dispositif d'observation ?! Je n'en sais rien, mais désormais je regarderai le ciel plus attentivement !"

    Cogent1 vient d'écrire à Peter Davenport, du NUFORC, en espèrant obtenir les coordonnées du témoin : "Il se trouve que j'habite près de Tomball, aussi je pourrais aller l'interviewer. Je vous tiens au courant. Si j'arrive à le rencontrer, je lui ferai faire un dessin avant de lui montrer quoi que ce soit concernant les drônes."

    Latitude résume : "Un hélicoptère renversé, avait des ailes qui ne tournent pas... Ca pourrait être un drône. La couleur marron-rouille ? Celui de Big Basin pouvait avoir ces mêmes nuances de marron. Mais il ne parle pas de sortes d'antennes au sommet. Il est possible qu'il l'ait vu sous un angle d'où on ne pouvait les distinguer."

    CaliKid vient d'écrire à Nancy Reagan, en lui indiquant le lien vers le Message #27 : "Nos discussions sur le forum Open Minds portent sur des documents historiques, et nous tentons de les authentifier.
    Nous sommes particlièrement concernés par un Briefing sur les Ovnis, que votre époux aurait reçu à Camp David peu après son entrée en fonctions.
    Sachant que vous avez été concernée par les mêmes sujets paranormaux dans le passé, je souhaite que vous soyez en mesure de confirmer que ce Briefing a bien eu lieu.
    Toute information que vous pourriez nous communiquer serait grandement appréciée.
    "

    Un site américain est entièrement consacré aux témoignages ou déclarations des présidents en ce qui concerne les Ovnis : http://www.presidentialufo.com/

    La chaîne CBS a essayé d'évaluer le poids des déclarations du candidat démocrate David Kucinich, confirmant qu'il a vu un grand triangle dans le ciel, et diffuse ce commentaire : "Les Ovnis ? Un tiers des Américains y croient. Un sur sept déclare en avoir vu. Parmi eux, un candidat à la présidence. Bon nombre de citoyens pourraient se dire que c'est la plus crédible des déclarations de toute la campagne électorale."

    Kucinich a également déclaré : "Dites-vous qu'il y a dans ce pays davantage de gens qui ont vu des Ovnis que de personnes qui approuvent la politique de George Bush."

    Et CBS s'interroge : "Devons-nous croire les hommes politiques qui se montrent sceptiques sur le sujet, ou se fier à ses propres yeux ? N'oublions pas que c'est le gouvernement qui nie en permanence le phénomène Ovni, face à des millions de citoyens qui en ont vu. Les politiques sont-ils encore crédibles s'ils refusent d'en tenir compte ?"

    4 novembre - Ivo5000 avait proposé aux participants d'OM de transmettre quelques questions à Victor Martinez. Finalement, leur seule préoccupation pour l'instant - dans les transcriptions du 'Briefing de Reagan' - concernait l'emploi du nom Majority12 au lieu de Majestic12. GreatWaller a vérifié sur les cassettes qu'il possède : "Milton William Cooper, à présent décédé, était l'auteur de ce rapport étonnant titré "LE GOUVERNEMENT SECRET". Dans cet ouvrage, de même que lors des conférences qu'il a données ensuite, il n'avait cessé de rappeller que Majestic12 n'était qu'une couverture utilisée par des éléments du gouvernement US. Le véritable nom était Majority et non Majestic.."

    En ce qui concerne les accrochages semi-publics entre Paul McGovern et Robert Collins, l'enjeu serait plutôt de savoir comment s'est vraiment déroulé l'incident de la Porte 3 : est-ce Richard Doty qui aurait tiré sur un alien rebelle qui cherchait à s'échapper de la zone 51 ? A quel endroit précisément s'est abrité McGovern ? Mais au fond, comme Raska le constate sur Open Minds, aucun des protagonistes ne remet l'histoire en question.

    La personnalité de Victor Martinez pose problème à certains membres du forum Open Minds, qui aimeraient le voir remplacé par une autre sorte d'intermédiaire, quelqu'un qui ne se contenterait pas de transmettre "tout et n'importe quoi", mais qui s'imposerait de faire toutes les vérifications nécessaires. Mais Victor n'a-t-il pas été choisi par ses informateurs parce qu'il a justement accepté de ne rien filtrer ? Surfer le connait bien, il était allé le rencontrer à Los Angeles en 2006 : "Ne tirez pas sur le messager ! Victor fait de son mieux pour protéger ses sources; mais c'est avant tout un homme honnète. Victor est un personnage exhubérant et passionné, avec un débit extrêmement rapide, et c'est vrai qu'il apprécie de voir reconnus ses efforts. Mais c'est un type fondamentalement généreux et confiant, ce qui peut le conduire à faire des erreurs.

    En aucune façon il ne devrait être soupçonné de manipuler ses infos. Il aime bien être dans le rôle d'un diffuseur, celui qui fait la Une avec les histoires qu'on lui rapporte, mais il serait incapable de les fabriquer. Il n'est pas motivé par le profit. Je doute qu'il pourrait se payer un aller-retour à Las Vegas avec l'argent qu'il aurait récolté. Ca n'en fait pas un être sans défauts. Je n'approuve pas toutes ses décisions. Mais j'espère qu'il ne va pas se décourager et passer à autre chose.

    Il ne serait pas facile de le remplacer. Il a gagné la confiance des informateurs et de leurs relations, et ils le reconnaissent comme un canal privilégié. La liste de Victor comporte tous les grands noms de l'Ufologie, et même certains représentants des autorités, et des programmes secrets; il est une de leurs sources dans ces domaines, et c'est ce qui le fait fonctionner."

    45Letters recommande à chacun de regarder le film Casshern du japonais Kazuaki Kiriya, sorti en 2005 : "Dans un futur apocalyptique, une expérience scientifique aboutit à la création d'êtres aux pouvoirs extraordinaires, immédiatement massacrés par des unités militaires. Seul un groupe survit. Les créatures humanoïdes décident de se venger de toute l'humanité à l'aide d'une armée de robots." Il pense y avoir remarqué des inscriptions "semblables" aux symboles CARET.

    A quatre mois d'intervalle, Larry King lance de nouveau sur CNN, le 9 novembre prochain, un sujet sur les Ovnis : "Des militaires de haut rang et des responsables gouvernementaux de différentes nations évoquent des manifestations d'Ovnis. La sécurité nationale est-elle menacée ? Ou seulement leur réputation ?". (http://www.cnn.com/CNN/Programs/larry.king.live/)

    3 novembre - Le briefing du Président continue de faire des remous sur OM. Ronald Reagan avait observé deux manifestations d'Ovnis. Etherian a retrouvé le récit de l'incident de 1974 : "Une grande lumière a suivi l'avion dans lequel il se trouvait. Elle a semblé accélérer, puis s'étirer. Ensuite elle a repris son allure d'origine, et elle est passée soudainement à une vitesse fantastique."

    Reagan avait déclaré au Wall Street Journal : "Nous avions pu la voir pendant plusieurs minutes, et soudain, nous avons tous été stupéfaits quand elle a filé tout droit dans les Cieux ! En descendant de l'avion, j'ai raconté la chose à Nancy. Alors nous nous sommes plongés dans la longue histoire des Ovnis."
    Etherian reprend : "S Reagan s'est effectivement documenté, il devait pratiquement savoir par avance tout ce qu'on lui a expliqué pendant ce briefing. Tout était déjà accessible dans la littérature uflogique en 1981."

    De son côté Murnut a eu une idée brillante : "J'ai adressé une requête à la Bibliothèque Reagan au nom du FOIA pour connaître la liste des invités à Camp David pendant le weekend du 6-8 mars 1981". Le FOIA est le Freedom of Information Act.

    Que ce soit le "Briefing de Reagan", l'affaire Serpo qui refait surface, ou d'autres "révélations" du même genre, nous n'avons pas nécessairement à trancher entre Info ou Désinfo. On peut considérer une troisième voie, comme l'a suggéré Victor, qui serait l'Acclimation du Public. Ce qui a inspiré les réflexions suivantes chez Garuda :
    "Je commence à entrevoir une perspective concernant la nature de la 'vérité dérangeante', qui dit-on est la principale raison qui s'oppose à la Divulgation. De ce point de vue, Serpo pourrait ben sûr n'être qu'une fiction, basée sur des éléments vrais, mais dans le but de tester l'opinion, pour voir comment le public réagira sur quelques thèmes bien spécifiques.

    Qu'est-ce qui se trouve au coeur de l'histoire Serpo :
    a) il y a eu des contacts officiels
    b) un programme d'échange a eu lieu
    c) certains E.T.s sont hostiles, d'autres non
    d) même les E.T.s qui ne sont pas hostiles ont des concepts éthiques très différents des nôtres (voir leurs pratiques de clônage, etc..)
    e) quelques races E.T.s agissent hors de notre contrôle, et nous n'y pouvons strictement rien, mais leur intention n'est pas de nous envahir.

    Je commence à considérer que le point d) pourrait être important... et de ce point de vue les extraits du Journal du chef de l'Equipe sur Serpo (même ceux qui paraissaient les moins réalistes), avaient leur importance parce qu'ils illustraient les différences culturelles et morales entre des espèces aliènes et la nôtre... Ca pouvait être voulu pour nous acclimater à l'idée que certaines de ces cultures sont si différentes qu'elles sont capables de faire des choses que nous estimerions agressives ou barbares, mais sont parfaitement acceptables à leurs yeux.

    Alors, que se passerait-il si nous apprenions que nos pouvoirs en place avaient décidé malgré tout de coopérer avec eux, en admettant leurs principes... en les laissant établir les règles (peut-être dans l'idée qu'en établissant un traité avec eux ça nous permettrait de repousser les autres).

    Considérez par exemple les abductions. Beaucoup de gens seraient probablement scandalisés d'apprendre que le gouvernement US a passé un accord qui valide les enlèvements et pire sans doute, des opérations de clônage.
    Des histoires comme Serpo pourraient être élaborées dans le but de voir comment nous réagirions...
    "

    Aux cinq points exposés par Garuda, j'ajoute celui-ci : dans les premiers chapîtres de l'histoire Serpo, lorsqu'il est question de J-Rod, l'être cloné par les Ebens, qui aurait séjourné sur la Zone 51, l'informateur Anonyme déclarait à l'époque que ce sujet, à peine esquissé, "ne serait plus jamais abordé". C'est une manière de propager l'idée que notre civilisation actuelle sera pour longtemps incapable d'assumer un terrible secret sur ses propres origines. Une autre manière d'expliquer aux populations : "il y a des choses que vous êtes définitivement incapables d'entendre".

    Fore a mis en ligne une bien meilleure copie de la vidéo du Kentucky de Jeromy Staggs. "Elle pèse 85Mo (la précédente était un fichier WMV de 9 Mo). Cette video présente des détails intéressants. Cette copie provient directement de l'original. Elle est téléchargeable ici" :
    http://www.divshare.com/download/2589480-66e

    A présent c'est un char d'assaut qui est rendu invisible :
    La chaîne Foxnews, de même que le Daily Mail, le Daily Telegraph et le Sun rapportent ce test conduit par le Ministère de la Défense la semaine dernière où un tank a traversé un champ, et des observateurs placés en un certain endroits ne l'ont pas vu passer.

    Pour un soldat qui était présent lors de l'exercice, "Cette technologie est incroyable, j'avais porté mon attention sur ce champ, et je ne voyais que l'herbe et les arbres - pourtant il y avait un tank devant moi."

    Cette "technologie" utilise des caméras et des projecteurs. Il s'agit, comme nous l'avons déjà exposé ici, de filmer l'arrière-plan et d'afficher les images sur l'objet.

    Sir John Pendry, physicien théoriste du Collège Impérial de Londres, est l'un des experts mondiaux dans ce domaine. Il n'a pas confirmé qu'il était engagé dans ce programme spécifique, mais il a commenté : "Nous sommes dépendants d'un système de caméras et de projecteurs. La prochaine étape sera de rendre le tank invisible d'une autre manière, qui reste encore délicate à mettre au point."

    Un nouvel exemple de l'efficacité des chercheurs sur un forum comme UfoCaseBook, nous est donné par Cogent1 dans son analyse rapide de la prétendue photo d'un "drône" publiée avant-hier par ShadowDemon666 : "La photo de l'arrière-plan, bien qu'elle soit floue, montre un CarMax (un revendeur de voitures d'occasions). Or il n'y a qu'un seul CarMax à San Antonio. Elle a donc été prise depuis un bureau ou une salle de classe dans un bâtiment situé en face du 3611 Fountainhead Drive !!! Mes compliments à Google Satellite Maps." Quoiqu'il en soit, ShadowDemon666 a aussi publié cette médiocre CGI sur un site d'amateurs de rendus 3D - un moyen pour Leviathan66 d'écouler ses brouillons ? :

    Le Capitaine Robert Collins aimerait qu'on se souvienne de ce qu'il avait initialement révélé dans son livre 'Exempt from Disclosure', et il est l'auteur d'attaques virulentes contre Victor Martinez, l'accusant de plagiat. Cette affaire concerne davantage la publication du précédent message que le Briefing de Reagan. Mais cet affrontement est aussi l'occasion pour le discret Paul McGovern de se manifester à nouveau. JakeReason publie sur OM un court email de lui avec ce commentaire : "Il fait donc partie du groupe des 6 de la DIA. Il est censé avoir été le Chef de la Sécurité sur la Zone 51."

    Paul McGovern - 2 novembre 07 4:57 PM :
    "Je suis au regret d'avoir à vous dire que ce Collins a tout faux. Les transciptions du Briefing de Reagan qui ont été diffusées sont absolument authentiques. Vous êtes libres de ne pas le croire. Les incrédules devraient être plus prudents. La suite des transcriptions prouvera que cette histoire est véridique. Attachez vos ceintures. C'est plus intéressant que ça en l'a l'air. En particulier la dernière portion de la Transcription n°4 (Les Commissions Adam & Eve). Mais là encore, des idiots, comme Collins et Broadbent [le fondateur du forum RU, qui avait abusé Victor sous le pseudo de Tacitus Monroe], resteront incapables de s'en rendre compte."

    2 novembre - Extrait du discours de Ronald Reagan lors de la 42e Assemblée générale des Nations Unies du 21 septembre 1987 :

    "Polarisés par les antagonismes actuels, nous oublions souvent tout ce qui unit tous les membres de l'humanité.
    Il m'arrive de penser que s'il se présentait soudain une menace étrangère à la Terre, venant d'une autre planète, très éloignée de cet univers, nous laisserions alors de côté toutes les petites différences qui opposent nos pays. Sans doute avons-nous besoin d'une menace universelle et extérieure afin que nous reconnaissions faire partie d'un ensemble."

    Les suites du Briefing de Reagan - Ivo5000 annonce brièvement sur OM : "Le Conseiller #4 a pris contact directement avec Victor hier pour le remercier de ne pas avoir diffusé son nom". Il publie ensuite cet email d'un observateur qu'il a reçu en marge du forum, et qui montre pourquoi il ne serait finalement pas si utile de connaître l'identité des participants au Briefing de 1981 :

    "Souvenez-vous que le Vice-Président Dick Cheney a été interviewé sur la radio WAMU basée à Washington D.C., le 11 avril 2001.
    Grant Cameron lui a demandé : "Au cours de vos DIFFERENTES responsabilités gouvernementales, est-il arrivé que vous soyez briefé sur le sujet des Ovnis, et SI c'est le cas, QUAND celà s'est-il passé, et que QUE vous a-t-on dit ?"
    Et
    Cheney a répondu : "Bon, si javais été briefé, ce serait probablement classifié, et je ne pourrais pas vous en parler."

    Considérez que les programmes d'Acclimation/Divulgation du public jouent sur le très long terme. Ca dure depuis environ 50 ans. A présent, le public américain est relativement à l'aise sur le sujet... jusqu'à un certain point.

    Si vous regardez un peu plus loin, vous comprendrez que cette première diffusion du briefing de Reagan était un test - afin de voir comment Victor traiterait l'information. Je pense que la "communauté des informateurs" a été satisfaite du résultat.

    Le fait que Victor se soit montré aussi respectueux des usages, et qu'il ait évité de mettre la pression sur les conseillers survivants du Président Reagan en ne révèlant pas leurs noms, me conduit à penser qu'il va recevoir BEAUCOUP d'autres éléments ... dont certains pourraient nous surprendre.
    Soyez patients, je pense que nous pouvons nous attendre à BIEN D'AUTRES infos....."
    (http://www.presidentialufo.com/dick.htm)

    Ivo5000 a essayé de mettre des noms sur les participants lors du briefing de Reagan.
    "D'abord quelques faits concernant ceux qui ont été nommés :
    - Reagan était Président depuis 45 jours quand ce supposé briefing a eu lieu.
    - Casper Weinberger (à gauche) était Secrétaire à la Défense
    - Bill Casey (au centre) était le Directeur de la CIA
    - Michael Deaver (à droite) était Secrétaire Général-Adjoint et membre de "La Troïka".

    Casper Weinberger Bill Casey Michael Deaver

    - Le Conseiller #1 - "avait été briefé plusieurs fois auparavant et a participé au briefing."
    - Le Conseiller #2 - "a préparé les questions et a quitté la pièce en faisant allusion à la possibilité de démentir."
    - Le Conseiller #3 - "avait déjà été briefé avec Casper Weinberger, et il a quitté la pièce en même temps que lui."
    - Le Conseiller #4 - "également un Chargé de Mission pour l'information, et d'après ses interventions pendant le briefing, il pourrait être une sorte de conseilleur scientifique."
    - Le Chargé de Mission - "un employé de la CIA sous contrat; il a été Chargé de Mission pour l'information pendant 21 ans, et il avait commencé avec la CIA en 1950."

    Je pense que le choix le plus évident pour le Conseiller #1 est George H. W. Bush père (à gauche, avec Reagan), ou "Bush 41". Il avait été Directeur de la CIA pendant un an, de 1976 à 1977. Cependant, une alternative serait Frank Carlucci (à droite), qui a été Directeur-Adjoint de la CIA de 1978 à 1981; a l'époque de ce briefing, il était Secrétaire-Adjoint à la Défense :

    Reagan - Bush Franck Carlucci

    Le Conseiller #2 pourrait être soit Ed Meese (Conseiller du Président) ou James Baker (Secrétaire Général de la Maison Blanche). Je penche plutôt pour Meese, en raison de sa phrase sur la 'possibilité de démentir'. Meese (à gauche) et Baker (à droite), avec Deaver, formaient ce qu'on a appellé "La Troïka", parce qu'ils étaient les trois plus prôches conseillers de Reagan.

    Edwin Meese James Baker

    Le Conseiller #3 - est sorti en même temps que Weinberger, et il avait été précédemment briefé avec Weinberger. Ca pourrait être aussi Carlucci.
    Le Conseiller #4 - est 'également un Chargé de Mission pour l'information' et un 'scientifique'. Ca pourrait être aussi Benjamin Huberman, le Conseiller Scientifique du Président.
    Le Chargé de Mission - Je continue d'y réfléchir....
    Dites-moi ce que vous en pensez !
    "

    Un léger doute entretenu par TheShadow devait être levé sur l'implication de la société AlienWare dans l'affaire CARET. C'est donc Banzaï sur Open Minds qui a pris le soin de s'adresser directement à la compagnie et il vient d'obtenir cette réponse : "Merci pour votre email. Nous sommes heureux de constater que notre campagne de promotion vous aura sensibilisé, ainsi que le groupe du Forum auquel vous êtes associé, et qui étudie les documents CARET. Alienware N'EST PAS le créateur de l'information concernant ce phénomène ni de l'aspect linguistique de CARAT. Ce n'est PAS la propriété intellectuelle de Alienware. Cette information d'origine inconnue a circulé sur le web pendant un moment. Nous avons adopté la linguistique de CARAT et en avons fait un outil marketing pour attirer l'attention sur notre promotion.
    La Directrice des Relations publiques,
    Alienware Corporation
    "

    Leviathan n'a pas renoncé à faire parler de lui. C'est pourquoi il vient de publier cette nouvelle création sous CGI, nommée : "Le S1 en action". Mais Ninken s'interroge : "Je me demande pourquoi Lev continue à produire ces fausses images, et les publier sur le web, alors qu'il est un de ceux qui se disent convaincus de leur réalité ?" SysConfig lui répond : "Lev a souvent déclaré que l'important pour lui était de maintenir l'attention sur le sujet.. Il a simplement envie d'exposer ses talents." Il a refait une apparition sur Open Minds sous le pseudo de Nic654, mais pratiquement tout le monde continue de l'ignorer.

    Au sujet de la conférence de presse de l'Enterprise Mission à Washington le 30 octobre, SexyMoon a reçu cette réponse du bureau de presse : "Nous allons montrer la video de cet évènement le 4 novembre à Los Angeles, et nous l'intègrerons à un documentaire." Il est très déçu d'y voir une opération de promotion pour le nouveau livre de Richard Hoagland, Dark Mission... Les images attendues seront offertes sur un CDrom aux participants. Il faudra donc attendre un peu avant qu'elles soient mises en ligne.

    1er novembre - DronesRus sur OM vient de découvrir cette image postée par un certain ShadowDemon666 dans une Galerie du site 'Unexplained Mysteries'. Avec un pseudo pareil, on aperçoit les griffes de l'insubmersible Leviathan66... qui démentira peu après. Le nom original de l'image "ufo_2ss3_Motion_Blur.jpg" évoque clairement une fabrication en CGI. (http://www.unexplained-mysteries.com/gallery/displayimage.php?album=lastup&cat=0&pos=7). Apparemment le pseudo aura été très récemment changé en Demonmonkey. DronesRus a établi le contact : "Il dit qu'il a pris cette photo par une fenêtre de sa classe, à San Antonio. J'essaye d'obtenir l'original. Il ne se souvient pas de la date. Je lui ai demandé de faire quelques recherches..."

    Les suites de la publication du supposé Briefing de Ronald Reagan : c'est le mécontentement quasi général sur Open Minds, en raison de l'absence totale de preuve; mais personne n'a encore découvert la faille majeure qui conduirait à rejeter l'ensemble. En attendant, JakeReason parmi d'autres propose ce constat : "Lorsque l'affaire Serpo a commencé, il y a deux ans, ça se présentait comme une histoire sympa, avec des aliens conviviaux. Mais ça prend une tournure de plus en plus noire. Si Serpo a la moindre chance de conduire à la Divulgation, alors ça ne serait que tous bénéfices pour le fameux complexe Militaro-Industriel."

    L'un des intervenants de la première heure sur l'affaire Serpo, GreatWaller, communique régulièrement avec Victor Martinez. Il nous rapporte que Victor rejette la censure des noms sur le groupe de ses informateurs : "Il est également déçu, et il va tenter de les convaincre de le laisser publier ces identités."

    Cette histoire n'a pas encore transpiré sur le forum UfoCaseBook, où les participants se concertent sur le thème de la lévitation acoustique lancé par VonStern dans son nouveau magazine en ligne : http://vonstern.homepage.dk/Magazine.html

    Le Los Angeles Times d'aujourd'hui rapporte que lors d'un débat le 30 octobre avec les candidats du Parti Démocrate à Philadelphie, le modérateur a demandé à Dennis J. Kucinich de confirmer le récit de Shirley MacLaine - la marraine de sa fille. Avait-il effectivement vu un ovni au-dessus de sa maison ? Kucinich n'a pas développé, mais il a répondu par l'affirmative. En septembre dernier, son porte-parole avait éludé la question : "Je suis là pour répondre sur des sujets sérieux".

    Ainsi que l'a remarqué Alejandro T. Rojas, directeur des relations publiques du Mufon : "C'est le genre de sujet qui embarrasse les politiciens, c'est souvent utilisé pour les discréditer." (http://www.latimes.com/news/printedition/asection/la-na-ufo1nov01,1,6766630.story?coll=la-news-a_section&ctrack=1&cse t=true)

    31 octobre - Les retombées de la récente mise en ligne par Victor Martinez du 'Briefing du Président Reagan' sont intéressantes. Il y a ceux qui se montrent bien sûr déçus qu'au moins un fragment audio n'ait pas été fourni en pièce attachée. A celà, Ivo5000 a répondu : "Victor ne dispose pas des enregistrements originaux. Ensuite, ça permettrait d'identifier des participants à cette réunion qu'il a souhaité protéger..." D'autres ne comprennent pas bien l'intérêt de cette diffusion "qui ne va surement pas changer le cours des choses"..

    Scarz n'est pas emballé : "Si ce briefing avec Reagan a bien eu lieu, comment savons-nous qu'ils lui ont balancé le vrai truc ? J'ai l'impression qu'ils l'ont nourri à la petite cuillère. Si ce meeting a bien eu lieu, il se peut que ce soit pour d'autres raisons. Ca me fait penser à un jeu de marionnettes. Le marionnettiste tire les ficelles dans le sens qu'il choisit. Il pouvait être en train de manipuler son pantin pour lui faire signer des plans de militarisation de l'espace... Souvenez-vous des paroles du Dr. Wernher Von Braun. Même l'auteur de son discours pouvait avoir manipulé Reagan quand il l'a fait parler de la menace aliène qui devait amener les pays à coopérer.."

    D'autres, comme TheShadow, sont plus virulents : "Victor avait reçu les huit noms en clair, avec tous les feus verts nécessaires pour publier, d'après ce qu'il nous dit, et il a choisi d'en gommer cinq ! C'est absurde ! Personne ne lui a demandé de prendre autant de précautions... Ce type avait une chance d'accélérer le processus de la Divulgation, et il vient de passer à côté, en nous faisant perdre notre temps !" Il est vrai que dans son annonce, trois jours plus tôt, Victor avait dit qu'il donnerait les noms. Il a finalement tenté de se justifier en déclarant : "Le problème est que si je révèle les noms, ceux qui sont encore en vie feront tout pour stopper les prochains Messages.."

    Pour Raska : "Le résultat n'est pas au niveau annoncé. Par exemple, Victor avait écrit ''Mon seul but est de diffuser cette information à l'attention de la communauté ufologique et au grand public...'' Ces derniers mots ne signifient rien, parce que si on veut atteindre le grand public, on doit leur fournir un extrait audio avec les voix de Reagan et Casey - au besoin on altère les autres voix. C'est vraiment CA qui permettrait d'alerter les Mass Medias."

    Victor s'est entretenu pendant une heure au téléphone avec l'un des modérateurs de OM. Il était curieux de savoir comment ses Messages avaient été reçus. "Fraichement ! Beaucoup de gens déçus..", lui a répondu JakeReason... qui raconte : "Il pense qu'il y a assez de matière pour faire des vérifications intéressantes. Il a ajouté que si c'est un travail de fiction, ça représente des efforts considérables. Il pense que c'est la première fois qu'une divulgation prend la forme d'un (potentiel) Briefing Présidentiel."

    Mais Jeddyhi marque un point : "Si Victor avait laissé les noms, les grands medias auraient repris l'affaire.. Du coup, il n'était plus nécessaire d'attendre d'autres Messages, et la Divulgation était assurée. Donc, prétendre qu'en publiant les noms il se coupait de futurs Messages est un argument qui ne tient pas la route...! Egalement, en ne publiant pas les noms, Victor a fait en sorte que cette histoire soit invérifiable."

    Garuda a réalisé un document en .Pdf, qui représente 28 pages de transcriptions, mais en anglais : ICI.

    La traduction est publiée sur le forum Ovnis-USA, avec l'aide de Gros-Chacal.. Pour ma part, si la forme dialoguée est assez originale, je trouve qu'elle manque de réalisme, et reflète assez mal une conversation de cette importance. Emgee aimerait d'ailleurs qu'on puisse comparer la 'transcription' qui a été publiée avec n'importe quel autre enregistrement d'un entretien non-classifié entre Reagan et ses prôches collaborateurs.

    Pendant ce temps, suite au récit du crash supposé de 1974 à Ramstein, en Allemagne, Razpad43 a trouvé cette image détaillée des lieux :

    "Les deux séries de punaises jaunes montrent les emplacements possibles des évènements. Ramstein est à gauche sur l'image. Les plus à l'écart, tout à fait à droite, correspondent le mieux aux cotes indiquées. La colline "High Point 1056 pieds" est la seule zone au nord-est de la base qui soit à cette altitude; les points les moins élevés dans la vallée sont dans la plage des 780-800 pieds. La région n'était surement pas urbanisée à ce point dans les années 70. Je ne vois pas où pouvait se trouver le bordel (ça n'apparaît pas dans les "entreprises locales" :)).
    Je suis très reconnaissant envers Google Earth !
    "

    En ce qui concerne la Conférence de Presse de Richard Hoagland et du Dr Ken Johnston à Washington hier, Michael Bara sur son Blog 'DarkMission' s'excuse de n'avoir pas encore mis en forme le compte-rendu attendu (http://darkmission.blogspot.com/).

    30 octobre - La société AlienWare a publié un nouvel "indice" pour stimuler les inscriptions en vue du tirage au sort de son voyage à New York... Cette image extraite par Fill0000 est la première de la video mise en ligne. Elle sous-entend, dans la chronologie, que c'est un morceau de l'épave récupérée à Roswell en 1947. Ensuite la séquence en noir et blanc, enchaînant des images réelles, évoque la mise en place du MJ12 par le Président Truman... dans un montage qui parodie le ton des actualités de l'époque.

    Il n'y a pratiquement que TheShadow sur OM pour ne pas traiter la compagnie d'opportunisme. Il aimerait croire que AlienWare a orchestré toute l'affaire des drônes (et du Rapport CARET, avec son générateur d'anti-gravité) pour faire gagner aux visiteurs de son site web, 6 mois plus tard, un banal prix de 2.800 dollars : "Il est possible que Alienware ait créé l'ensemble pour une campagne de Marketing Viral. Les photos des drônes pour lancer le truc, et la Planche d'Isaac pour jouer aux enquêteurs. La promotion du voyage à New York approchait, et ils ont réalisé que la Planche n'avait pas été décodée. Alors ils ont décidé de procéder par morceaux. Ils n'ont pas à craindre les poursuites juridiques, parce qu'ils ont créé le design !!"

    Pour ma part j'ai écrit sur Open Minds : "Quelqu'un chez AlienWare a pu voir le videoclip attractif de SaladFingers, constater qu'il n'avait pas eu de problème de copyright, et décider que le risque était minimal..."

    Cette hypothèse entretenue avec acharnement par TheShadow rappelle que d'autres s'étaient accrochés avec autant de conviction pendant des semaines à l'idée d'une prochaine production des MythBusters. A présent l'explication d'une campagne de marketing viral n'a plus de sens. A l'inverse, la récupération publicitaire des drônes et de la Planche d'Isaac démontrent qu'aucune autre opération de ce type n'est en cours.

    Bill Ryan & Kerry Cassidy communiquent la mise en ligne d'une nouvelle video sur leur site :
    Dan Sherman : "Way Above Black" (http://projectcamelot.org/dan_sherman.html)

    "Dan Sherman a été entraîné par l'US Air Force comme "Communicant intuitif" - un télépathe de haut niveau - et s'est trouvé quotidiennement en communication avec deux extraterrestres. Le plan des militaires américains était de préparer "des temps à venir où les communications électroniques seraient rendues inopérantes".
    Lors de cette interview, Dan nous a déclaré: "Si je devais inventer quelquechose, ça serait surement beaucoup plus construit. Je m'en tiens à ce qui m'est arrivé, et je laisse les autres en déduire ce qu'ils veulent. Je ne peux pas le faire à leur place. Je dois m'en tenir aux faits pour être crédible."
    Il s'exprime aussi clairement dans son livre, Above Black.
    Plusieurs sources nous avaient déjà annoncé qu'un jour viendra ou le réseau électro-magnétique sera totalement hors service. Tout concorde pour montrer que les militaires US s'y préparent depuis vingt ans... mais le public n'en est pas averti.
    "
    La video est téléchargeable ici : http://projectcamelot.org/dan_sherman.wmv

    Les recherches de Woy se poursuivent sur Open Minds, avec la publication d'une image 'lourde' de 8,5 Mo, dont l'examen en zoom progressif à la molette de souris, dans un "Aperçu d'images", pourrait révéler de nouveaux symboles. Elle est téléchargeable en cliquant sur cette réduction :

    C'est aujourd'hui à Washington qu'a lieu la conférence de Presse de Richard Hoagland et Ken Johnston contre la NASA. On apprenait par ailleurs que l'organisation est accusée par le Congrès américain d'avoir prévu de détruire des preuves dans une récente étude sur la sécurité aérienne. La NASA a fait une nouvelle fois monter au créneau son ancien contractant James Oberg, de NBC News. Oberg est un déboulonneur combatif, proche du CSICOP - une association largement décrédibilisée y compris par le Professeur Marcello Truzzi, fondateur de la Zététique, qui avait forgé le terme de Pseudo-scepticisme pour qualifier leur démarche (http://en.wikipedia.org/wiki/CSICOP).

    Les Sept emails de Victor Martinez viennent d'être publiés sur sa liste. Le premier commence ainsi : "Cette diffusion a été approuvée aux plus hauts niveaux du Gouvernement US, pour contribuer au programme permanent d'acclimation du public." Il propose de découvrir les transcriptions de briefings du Président sur le sujet E.T., qui eurent lieu du 6 au 8 mars 1981. La raison invoquée pour cette divulgation est que la prescription de 25 ans est maintenant écoulée.

    Victor Martinez, dans ce qu'il nomme les Messages #27 et #27a publié les transcriptions d'une partie des séances de briefing enregistrées sur cassettes, du 6 au 8 mars 1981 et du 9 au 12 octobre de la même année, dans sa retraite de Camp David, Maryland.

    Le contenu de ces 54 cassettes de 60 et 90 minutes avait été transcrit, à la demande du Président, par un assistant de la CIA dument habilité.

    "Des personnels de la DIA et du Département de la Défense ont eu accès à ces cassettes parce que certains de ces enregistrements traitent d'une menace aliène d'une HAV [Hostile Alien Race] particulière, et concernent donc directement la Défense.

    POURQUOI : il y a deux raisons qui justifient la diffusion de cette information :

    1) Comme dans le cas de la divulgation du "Projet SERPO", 25 ans se sont écoulés et la classification pourrait légalement être remise en cause.

    2) De nombreux autres pays ont mis en ligne leurs rapports de manifestations d'Ovnis, le Canada, la Grande-Bretagne, en Amérique Latine, ce qui a eu pour effet de relacher quelque peu les tensions au sein de la communauté du renseignement US.

    Je suis bien conscient que la lecture des éléments biographiques pourra paraître superflue, cependant je vous conjure de prendre le temps nécessaire pour bien comprendre la tournure d'esprit du Président Reagan (et ça m'a pris environ 80 heures pour tout mettre en place). Il aimait plaisanter, et vous en aurez un aperçu en lisant les compte-rendus.

    J'ai eu la surprise de voir apparaître en clair les noms des huit participants à ces rencontres, et j'ai même l'identité du transcripteur de la CIA. Il est toujours en vie, de même que cinq des huit interlocuteurs; j'ai donc pris sur moi de gommer les noms et de les remplacer par "Conseiller #1" - "Conseiller #4."

    Le cinquième individu est surnommé "The CARETAKER." Je ne veux pas être responsable d'un harcèlement envers ces personnes.

    J'adresse également ces documents aux plus hauts responsables de l'actuelle administration, des agences de Renseignement, à des membres du MI5, MI6, du KGB, et à la Maison-Blanche."

    Le second email n'est donc qu'un récapitulatif historique du parcours de Ronald Reagan, tel qu'on le trouve sur le site de ses archives personnelles et sur Wikipedia. Ensuite les emails présentent les séances de briefing du Président sur la présence aliène.

    Pour des raisons de place, c'est à découvrir sur le forum Ovnis-USA http://icietmaintenant.fr/phpBB2/admin/index.php?sid=7a16656794e2caf8e41f386fa14e6c94

    29 octobre - Les recherches collectives sont stimulantes et surtout efficaces. La capacité de fouiller le web et de publier ses découvertes sur des forums organisés a démontré que cette nouvelle façon de conduire des enquêtes produit des résultats. A titre d'illustration seulement j'ai trouvé ce montage de Marvin, sur OM, particulièrement explicatif pour montrer comment il a travaillé sur la video du Kentucky en cherchant à représenter l'épissure du cable devant la Lune descendante :

    Cependant, les sceptiques militants - qui auront tranché avant d'examiner - s'efforcent de contrer la recherche, comme le constate Ninken : "Imaginez Open Minds uniquement peuplé de gens comme TheShadow... L'enquête sur les drônes aurait tourné court avant de commencer !" L'attitude de dénigrement systématique va bien au-delà du scepticisme classique. Elle consiste surtout à ne fournir aucun travail et tenter de saper le moral des chercheurs les plus vulnérables. On a vu par exemple hier sur UfoCaseBook comment HjDelight avait été profondément déstabilisé en découvrant le message codé de la société AlienWare.

    Fill0000 revient sur la campagne de marketing viral organisée par AlienWare, la filiale de Dell : "Leur diagramme n'est bien sûr qu'une vulgaire copie de la Planche CARET. Mais leur graphiste a joué avec l'original. Il a conservé l'apparence générale, toutefois quand on superpose les deux documents, on s'aperçoit qu'il a déformé les proportions. Est-ce qu'il aurait ainsi essayé de contourner le problème du copyright ? Je ne crois pas vraiment que AlienWare craigne les poursuites. En attendant, ils auront réussi à attirer l'attention."

    Victor Martinez, l'un des deux diffuseurs du 'Projet Serpo' avec Bill Ryan, et animateur d'une Liste de Diffusion qui compte 300 ufologues, n'a pas été échaudé par ses précédents déboires, en particulier avec des images promises de la planète Eben qui ne sont jamais arrivées. Il annonce une importante révélation inédite ce mardi 30 octobre, un document hautement classifié relatif au sujet Ovni "à la fois d'ordre général et TRES spécifique."

    "Je sais ce que beaucoup d'entre vous ont pensé du "Projet SERPO" : l'histoire d'un programme d'échange est trop incroyable.
    Ce que vous allez découvrir mardi prochain sera encore plus incroyable que le "Projet SERPO". Cependant, pour un grand nombre, les Messages #27 et #27a seront parfaitement CREDIBLES ! Il sera également question de programmes d'échanges humains/E.T. Mais c'est la SOURCE de l'information qui est la clé." En accompagnement de cette annonce, Victor Martinez publie cette image du 'Magicien de Serpo'. Un autoportrait ?

    Victor : "Le Message #27 qui sera diffusé comportera 7 parties.

    A l'attention de Tom CAREY & Don SCHMITT : les Messages #27 / #27a concernent l'incident de Roswell. Vous pensiez tout savoir dans ce domaine ? Vous n'allez pas en croire vos yeux !

    A l'attention de Marilyn RUBEN & Elaine DOUGLASS : ce document hautement classifié et totalement inédit va également aborder la question des Abductions ... Vous allez être stupéfaites d'apprendre quelles espèces aliens sont derrière ce phénomène, d'où ils viennent, depuis combien de temps ça dure, et quels moyens ont été mis en place pour les contrer..

    C'est le moment de voir ou revoir le film 'La Mémoire effacée' (http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=51728.html)

    A l'attention de Stan FRIEDMAN & Bill HAMILTON : Voulez-vous savoir comment ils sont allés du Point A au Point B ? Vous êtes-vous déjà demandé POURQUOI nous ne parvenons pas à reproduire leur technologie ? Quelle avance ils ont sur nous ? Connaissez-vous les différents moyens de propulsion dont ces diverses espèces aliènes disposent pour venir sur Terre ?

    A l'attention du Docteur G. : Vous vous intéressez à la physiologie des Aliens, c'est exact ? Que penseriez-vous d'un E.T. ayant une apparence d'insecte, mais qui serait capable de se transformer en une blonde pulpeuse !

    A l'attention de Vince WHITE, Ed KOMAREK, Alfred WEBRE, Michael SALLA, Victor VIGGIANI, Steve BASSETT : Les Exopoliticiens pensent que tous les Ets sont nos 'frères de l'espace' et que le futur est peint en rose. Ce document très détaillé vous montrera qu'à l'image des humains, les aliens ne sont pas tous bienveillants et certaines espèces se livrent à des expérimentations assez bizarres, comme nous le pratiquons sur nos animaux. L'Exopolitique, en réalité, est entrée en application depuis TRES LONGTEMPS entre les Etats-Unis et les ETs... Seulement ça se passe en-dehors de vos perspectives.

    - Vous découvrirez comment Hollywood a volontairement joué un rôle pour acclimater le public à une présence aliène sur Terre, le titre du Premier Film qui a été produit dans ce but, et le fait qu'il était basé sur des fairts réels.

    - Vous apprendrez quels sont les plans de guerre américains pour repousser "une éventuelle attaque contre notre planète par une race aliène hostile !" Comment les militaires US ont l'intention d'anéantir leurs "champs de force" qui protège leurs vaisseaux.

    - Des unités spécialisées à la manière de "X-FILES" ont été crées par deux agences gouvernementales. Elles se consacrent essentiellement à lutter contre une espèce particulièrement hostile... Ils ont la liste des noms des abductés."

    "Cette diffusion était en préparation depuis très, très longtemps, et elle n'a reçu l'accord final que tout récemment, lors d'une conférence téléphonique de 4h50, avec 6 participants... Vous allez TOUS maintenant avoir l'occasion unique de voir de l'intérieur comment fonctionne ce GROUPE qui traite et contrôle l'information concernant la présence aliène sur Terre !"

    En interpellant ainsi quelques uns des principaux ufologues de la scène américaine, Victor Martinez entend montrer qu'il joue dans la cour des grands. Seulement le risque est de beaucoup décevoir, s'il n'apporte toujours pas la moindre preuve de ce qu'il avance. On se souvient que le Message#19 du 20 juin dernier n'était que la recopie des pages 152 à 154 du livre 'Exempt from Disclosure' du Capitaine Robert Collins.

    L'époque semble pourtant favorable à une Divulgation. Comme le note Whitley Strieber aujourd'hui sur son site Web : "Après les récentes révélations de Shirley MacLaine sur la manifestation Ovni du candidat Dennis Kucinich, puis la dépêche annonçant la victoire de Leslie Kean contre la NASA, c'est un autre candidat à la présidence, le Gouverneur Bill Richardson, qui s'engage. Il vient de déclarer que s'il est élu, il contraindra le gouvernement à publier les documents sur le crash de Roswell, en 1947."
    Dans le cours de sa campagne, quand on lui a posé une question sur Roswell, il a répondu : "Que voulez-vous que je fasse ? Vous voulez que je publie tous ces dossiers ? Je travaillerai avec vous sur ce sujet."

    L'Admin de Open Minds intervient brièvement : "Certains pensent que la prochaine publication de Victor pourrait être une diversion, du fait qu'elle est publiée le même jour que l'offension de Hoagland contre la NASA. Ou inversement. Et si ces actions étaient en réalité concertées ? La fameuse opération à un milliard de dollars, comme l'appelle Ron Pandolfi... Il se passe en fait bien d'autres choses en ce moment, qui vont dans le même sens.."

    45Letters a découvert assez récemment le forum OM, et il avait cru comprendre que la 'Planche du Langage' avait été entièrement reconstituée par SaladFingers grâce au logiciel Adobe Illustrator. Heureusement, Tomi01UK se souvient parfaitement de cet épisode : "Salad a montré que la vectorisation sous Illustrator permettait de réaliser quelquechose de semblable. Mais sur la Planche, les cercles sont légèrement applatis, et il n'a pas trouvé une unité de mesures appropriée dans Illustrator. En d'autres termes, le système de mesures n'a pas été découvert."

    28 octobre - Nous évoquions avant-hier la prochaine action lancée le 30 octobre contre la NASA par l'Enterprise Mission.. Cette dépêche AP datée d'hier, signalée par Murnut sur OM, montre que d'autres charges pèsent sur l'organisation :

    "La NASA a été contrainte par la justice d'accepter de fouiller à nouveau ses archives à la recherche de documents sur l'incident de Kecksburg (Pennsylvanie), survenu en 1965.

    Les gouvernement avait refusé de communiquer ses dossiers sur le cas d'un objet qui avait traversé le ciel puis s'était écrasé dans la forêt près de Kecksburg, Pa., à 40 miles au sud-ouest de Pittsburgh.

    La circulation avait été bloquée dans les environs alors que les curieux se dirigeaient en nombre vers l'endroit, et des soldats avaient déployés pour les empêcher d'approcher.

    L'explication donnée par l'Air Force pour cet ovni : une ou plusieurs météorites.

    Après des heures de recherches nocturnes, le 9 décembre 1965, l'Air Force avait publié ce commentaire : "Ils n'ont rien trouvé". Plusieurs employés de la NASA avaient été vus sur les lieux de l'incident."

    "Des témoins avaient déclaré avoir vu un camion avec un plateau de chargement qui s'éloignait de la zone, emportant un objet en forme de gland, de la taille d'un bus Volkswagen. Une maquette réalisée selon les descriptions des gens du coin, trône dans le bureau des Pompiers volontaires de Kecksburg.
    Les amateurs d'Ovnis n'ont pas laché l'affaire, et en 2003 la journaliste Leslie Kean, soutenue par le Sci Fi channel, a poursuivi la NASA en justice pour obtenir ses informations.
    L'agence pour l'espace avait alors fourni plusieurs piles de documents, mais Leslie Kean avait estimé que ça ne répondait pas à sa requête. La justice vient de lui donner raison : le Juge Emmet Sullivan l'a autorisée à poursuivre.

    En Mars, le Juge Sullivan avait rejeté la demande de la NASA tendant à évacuer l'affaire, et à la suite de négotiations l'agence a finalement promis la semaine dernière qu'elle ferait une recherche plus approfondie."

    (http://www.freedomofinfo.org/foi/complaint.pdf)

    Leslie Kean

    Leslie Kean vient de déclarer qu'elle avait choisi d'assigner la NASA en justice plutôt que l'Armée, "parce que l'agence spatiale avait déjà, il y a dix ans, publié quelques documents intéressants sur cette affaire." (http://www.freedomofinfo.org/foi/kecksburg2.pdf)

    Rappel : "La NASA a adopté la théorie du Satellite russe en 2005" (http://en.wikipedia.org/wiki/Kecksburg_UFO_incident). "En Décembre 2005, juste avant le 40ème anniversaire du crash, la NASA a publié un communiqué déclarant qu'elle avait examiné des fragments métalliques de l'objet : c'était un satellite russe (Cosmos 96) qui s'est brisé en rentrant dans l'atmosphère. Les experts de la NASA ont étudié des fragments de l'objet, mais les documents relatifs à cette analyse ont été égarés dans les années 90."

    "Cette nouvelle explication contredisait la version des météorites fournie par l'Air Force en 1965, et l'annonce que les recherches avaient été vaines. Ca contredisait également ce que Nicholas L. Johnson - responsable scientifique de la NASA pour les débris orbitaux - avait déclaré à Leslie Kean en 2003, à savoir que Cosmos 96 ne pouvait en aucun cas être la cause de l'incident de Kecksburg. Il avait confirmé qu'aucun objet n'avait effectué de rentrée ce jour-là."

    FrootLoop, sur OM, résume l'ensemble des impressions des participants à propos de Linda Moulton Howe :
    "Je trouve étrange que Linda ait cessé de couvrir l'affaire des drônes - elle avait tous les contacts et semblait vouloir aboutir, puis tout s'est arrêté. J'énumère les possibilités :

    - Ses contacts lui ont dit de ne pas diffuser d'autres infos, au risque d'être privée d'autres mises à jour.
    - Elle a découvert que cette information est particulièrement sensible, et en raison de sa stature de personnage public, certaines agences lui ont fait comprendre qu'il valait mieux laisser tomber.
    - Elle a découvert que c'est un coup monté, et ne diffusera plus la moindre information pour ne pas entretenir le canular. Si c'est le cas, j'espère au moins qu'elle nous le fera savoir, afin de nous éviter de perdre notre temps.
    - Elle soupçonne un canular, et elle est actuellement sur une piste, mais elle ne dira rien tant qu'elle n'en est pas certaine.
    - Elle se garde l'essentiel de l'information en vue d'une prochaine publication. LMH est une enquêtrice professionnelle, et ce choix est respectable. Si c'est le cas, j'espère qu'elle pourrait au moins nous confirmer qu'elle poursuit ses investigations..
    - Elle est toujours en contact avec ses témoins, et elle nous prépare un prochain dossier sur toute cette affaire.

    N'oublions pas que Linda Howe n'est pas la seule à garder le silence, Whitley Streiber, Isaac lui-même et aussi C2C se sont abstenus pour l'instant de publier des nouvelles.."

    Linda Moulton Howe Moins impatient, et aussi plus confiant, Surfer essaye de relâcher un peu la pression sur l'enquêtrice : "LMH maîtrise parfaitement l'art de raconter une histoire, elle sait quand il faut ralentir ou accélérer, et garder des biscuits de côté pour les ressortir au bon moment.

    On peut ne pas l'apprécier pour différentes raisons, mais j'ai appris beaucoup de choses rien qu'en la regardant faire, et en observant comment elle fonctionne. Elle sait équilibrer les Informations, le Divertissement, et la Promotion; elle a déjà derrière elle une très longue carrière très bien remplie, parce qu'elle a su maintenir cet équilibre. Qu'on soit d'accord ou pas, c'est ce qui fait un reporter apprécié, aujourd'hui."

    Anakin_nEo, sur le forum Ovnis-USA aurait-il trouvé quelquechose en regardant à nouveau le film "Contact" (1997) de Robert Zemeckis avec Jodie Foster ?

    L'indice est assez mince, qui consisterait à reconnaître deux des caractères CARET sur l'une des planches étudiées par l'actrice (le plan d'un véhicule de transport interstellaire et de son lanceur..). Il suppose qu'un faussaire ait construit une collection de symboles en s'inspirant de ces deux signes :

    27 octobre - La video en haute définition de Jeromy Staggs ne sera pas disponible avant la semaine prochaine... L'intérêt est totalement retombé, mais il est nécessaire d'aller jusqu'au bout des recherches. Pour l'administrateur d'Open Minds : "L'explication la plus plausible est cette jonction sur le cable électrique, même si je n'ai aucune raison de douter de la bonne foi du témoin. Nous en sommes réduits à attendre le document original qui devrait mettre un point final à cette affaire." Jeddyhi à publié ce montage : "C'est la comparaison qui me parle le mieux. J'ai ajouté un cercle rouge pour figurer la Lune."

    Ed Komarek, le chroniqueur exopolitique déjà cité ici, a retrouvé dans ses archives ce récit qu'il publie aussitôt sur le forum Open Minds :

    "Je devais vous présenter ce cas que j'avais oublié depuis des années. Je l'avais reçu au début des années 90. Si cette histoire est vraie, la personne qui me l'avait envoyée a couru de grands risques à l'époque. L'intérêt particulier de cette affaire, c'est que tous les noms sont donnés en clair, et il se peut qu'aujourd'hui certains lecteurs pourront faire les recoupements nécessaires.

    Ca s'est passé dans la nuit du 23 au 24 mai 1974, dans un col de montagne situé au nord-est de la base de l'Air Force installée à Ramstein, en Allemagne, au plus fort de la 'Guerre Froide'. Ceux qui ont été impliqués furent les hommes du 4ème Platoon, Compagnie Bravo, du Batallon B, 2ème Régiment de la 32ème Air Defense Command de l'armée des Etats-Unis. Ils se trouvaient à quelques kilomètres de Landstuhl – une montagne que Adolph Hitler avait fait ériger pour protéger son bunker et quartier général. Landstuhl était toujours opérationnel en 1974, relié par un trolley souterrain au Commandement Suprême des Forces Alliées en Europe (SHAPE), qui était installé sur la base de Ramstein. Non loin de là se trouvait un bordel militaire allemand qui comportait plusieurs étages.

    Le 1er Lieutenant Robert Cardeni de Long Beach, Californie, commandait le 4ème Platoon et le Capitaine Michael J. Shestak commandait la Compagnie Bravo.

    Ces soldats étaient en service spécial parce que les Russes et les forces du Pacte de Varsovie ne cessaient de tester réciproquement leurs défenses aériennes. Les deux camps envoyaient fréquemment des avions dans l'espace aérien de l'autre pour voir comment les radars réagissaient, où ils étaient situés, et sur quelles fréquences ils opéraient. D'ordinaire les forces en présence se contentaient de s'impressionner mutuellement.

    A présent une nouvelle mission était assignée à ces hommes, et celà supposait que les canons et les système anti-missiles Chaparral soient préparés au tir réel.

    Cette nuit du 23 mai, deux emplacements de Missiles Chaparral avaient été déployés dans la vallée, non loin du bordel. Les sites de missiles étaient en liaison téléphonique avec un groupe d'observateurs sur le flanc de la montagne.

    Vers minuit, le Lieutenant Cardeni ordonna aux équipes de charger les canons Vulcain de 20mm avec des obus au phosphore, des charges hautement explosives, et de se tenir en alerte.

    Les canons Vulcain pouvaient tirer 2.000 coups à la minute, grâce à leurs six barillets, et se montrer efficaces jusqu'à 6.000 mètres.

    Au nord du col, à la côte 1050 pieds, le Canon Vulcain était servi par Houston "Tex" Thomas, de Indio, Californie. "Tex" était un grand type de couleur, à l'allure joviale.

    Environ 4 km au sud, les Canons Vulcain installés au milieu du col à la cote de 850 pieds étaient opérés par William Langdon, de West Seneca, NY, artilleur d'élite du 4ème Squad. Bill était de confession Quaker, et tout le monde se demandait pourquoi il n'avait pas prétexté de sa foi pour obtenir le statut d'objecteur de conscience.

    Vers 12h45, le Lieutenant Cardeni avertit qu'une présence hostile avait été détectée, et ordonna que les artilleurs abattent tout appareil qui pourrait franchir le col. Il avait précisé qu'on ne craignait pas de descendre des forces alliées, parce qu'elles volaient en-dessous de 2.700 pieds, et tout autre objectif devait être abattu.

    C'est alors que "Bill" Langdon a quitté son poste pour aller réveiller son chef, Aaron Yonts, de la Baie de San Francisco. Langdon refusait de tirer sur un objectif où pouvait se trouver une présence humaine.

    Le Sgt. Yonts prit donc sa place devant le canon Vulcain. Ensuite, par radio, il confirma les ordres du Lt. Cardeni.

    Il était environ 13h00, quand le Sgt. Yonts a confirmé qu'une forme s'approchait dans le col. Il décrivit un objet en forme d'éllipse applatie, avec des bords arrondis, mesurant environ 10 mètres de long, d'aspect brillant avec des reflets argentés. Il se déplaçait rapidement, et il était impossible d'évaluer sa vitesse parce qu'il avait l'air de chercher à se dissimuler en effectuant des zigzags.

    En quelques secondes l'ordinateur du canon et le radar Doppler du Sgt. Yonts effectuèrent les calculs, pour se verrouiller sur l'intrus. Dès qu'il l'eut en visuel, le Sgt. Yonts commença à tirer quelques obus, puis des rafales de 110 charges chacune en direction du flanc de l'objet qui se trouvait sur son horizon.

    Il s'attendait à voir les explosions à l'impact des charges au phosphore, puisque les trainées de ses obus montraient qu'il devait avoir atteint l'objet. Yonts raconta :"On aurait dit que les obus étaient absorbés ou qu'ils étaient vaporisés en explosant, à cause d'une sorte de champ de force." Il lui semblait que les obus pénètraient dans des tubes invisibles qui avaient pour rôle de contenir les détonations. De ce fait, il ne percevait que des explosions réduites, et non les éclairs de phosphore habituels. C'était un phénomène remarquable parce que les obus avaient une capacité mortelle dans un rayon de 35 mètres.

    Le Sergent Yonts a pu observer "Tex" Thomas en train de tirer sur l'objet depuis sa position surélevée et il a remarqué que les munitions de Tex formaient des trainées vers l'objet mais le manquaient.

    Pendant les tirs, sur le flanc de la montagne, le Sergent William McCracken, de Pittsburgh, Kansas, se trouvait à l'intérieur du poste de contrôle, devant la console de lancement de la batterie de missiles Chaparral.

    Les servants la faisaient pivoter vers l'endroit dans la vallée indiqué par les observateurs sur la colline (l'opérateur ne pouvait voir de l'intérieur, à cause des reflets sur la bulle de Plexiglas). A ce stade, McCracken n'a rien vu sur son écran radar. Lorsque la batterie s'est trouvée dans la direction des 10 heures le Sgt. McCracken a vu un flash de lumière verte sur sa console et il a entendu le signal qui lui indiquait le verrouillage sur une signature infra-rouge. Après les réglages appropriés, le sergent a pressé le bouton de lancement et la flamme d'un propulseur a éclairé une des rampes du dispositif Chaparral.

    Le missile a grimpé jusqu'à une altitude d'environ 900 pieds (l'altitude minimum opérationnelle du missile), il a localisé l'objet volant, l'a accompagné dans son vol, puis il l'a devancé en le serrant de près, et il a fait exploser sa charge explosive de 75 livres. (Le Chaparral avait été conçu pour abattre des avions pilotés, c'est pourquoi il se plaçait au devant de sa cible avant d'exploser, afin de tuer les pilotes et couper l'arrivée d'air des moteurs avions).

    Les mitrailleurs et les observateurs postés sur les flancs opposés des montagnes, de même que les opérateurs des missiles dans la vallée, ainsi que d'autres personnes disséminées un peu partout, ont vu la cible commencer à osciller puis cesser d'avancer et finalement descendre vers le fond de la vallée en se balançant, ce qu'ils ont interprété comme une descente contrôlée.

    Il fut ordonné aux servants des canons et des missiles de rapporter immédiatement leur matériel vers la base de Ramstein, ce qui était inhabituel, sans prendre le temps de ramasser leurs douilles. Il durent aussitôt rejoindre leurs quartiers, avec l'ordre de ne pas évoquer entre eux ces récents évènements. Il auraient une journée de permission le lendemain.

    Alors qu'ils emportaient leurs matériels, ils ont vu des personnels de l'Air Force descendre dans la vallée pour sécuriser le site du crash (ou de l'atterrissage).

    Comme on pouvait s'y attendre, les hommes ont échangé leurs avis sur ce qui s'était passé. Thomas était prêt à jurer qu'il avait descendu un MIG-25, le Sergent Yonts a soutenu que ce n'était pas du tout un avion, et le Sergent McCracken était du même avis.

    Au moment même où ces faits se déroulaient en Allemagne, d'autres évènements se produisaient aux Etats-Unis. Le Major Mike Andrews, de Silver Spring, MD, venait de passer une semaine en alerte de routine sur la base Air Force de McGuire, dans le New Jersey, tandis que son C141 Starlifter était en service de maintenance, et subissait quotidiennement des vols de contrôles. Le major attendait un ordre de mission qui le conduirait, avec son équipage, vers une destination pour l'instant inconnue. C'était assez inhabituel, parce qu'un avion de transport comme le C141 n'est pas précisément un bombardier B52.

    Vers 20h25 (8:25 PM EDT), 1h45 en Allemagne, l'attente du Major Andrews prit fin lorsqu'on lui tendit sa feuille de route. Ils décollèrent à 21h00 en direction Sud/Sud-Ouest. Vers 22h00, ils se posèrent sur la base Air Force d'Andrews, dans le Maryland. Ils furent accueillis par un Brigadier-général de l'Air Force et un civil d'une cinquantaine d'années qui portait un badge de la CIA.

    Le Major Andrews eut peu de détails à connaître de sa mission; on lui annonça qu'il allait prochainement embarquer des personnels de l'Air Force qui venaient de Wright Patterson et de Nellis, et que ni lui ni son équipage ne devraient échanger le moindre mot avec eux pendant leur traversée vers l'Allemagne.

    Peu après, 26 aviateurs de la base Air Force de Wright Patterson, Ohio, sont arrivés en portant de grandes cantines de matériels. Alors qu'ils embarquaient dans le C141, le Major Andrews a remarqué qu'ils avaient tous le grade de sergent, qu'ils portaient des bérets bleus, des ascots blancs, et qu'ils étaient armés, mais pas du calibre 45 automatique de service porté sous le bras; ils avaient des revolvers à crosse d'ivoire. Le Major Andrews apprit que des officiers avaient été envoyés directement en Allemagne dans un avion plus rapide. Environ une demie-heure plus tard, un jet est arrivé de Nellis, une base de l'Air Force située dans le Nevada, amenant 6 officiers qui seraient du voyage. Ils n'attendaient plus qu'un hélicoptère venant de la base de tests militaires de Aberdeen, dans le Maryland, qui amènerait les 3 derniers passagers.

    Vers 23h00 (11 PM EDT), trois officiers du Laboratoire militaire d'Evaluation de Vulnérabilité de Alamogordo, au Nouveau Mexique, sont arrivés en hélicoptère de Aberdeen, Maryland. A 23h30, le Major Andrews a décollé, et bientôt il volait au-dessus de l'Atlantique, emportant cet étrange groupe de passengers vers l'Allemagne, sans connaître la raison de ce vol.

    A 10h30, heure locale en Allemagne, le Major Andrews a posé son C141 Starlifter sur la base Air Force de Ramstein, à seulement une heure en voiture de la frontière belge. Les passagers ont été accueillis par une délégation d'officiers de haut rang, et parmi eux eux quelques généraux.

    Les hommes de la Compagnie Bravo s'attendaient au jour de repos prévu, en ce vendredi 24 Mai 1974. Ils ont été un peu énervés d'être réveillés avant midi pour une séance de "debriefing".

    Les soldats qui avaient pris une part active dans la mission, moins de 12 heures auparavant, furent reçus individuellement par les debriefeurs. La première séance fut conduite par les trois officiers du Laboratoire militaire d'Evaluation de Vulnérabilité de Alamogordo. Ils voulaient savoir jusqu'au moindre détail comment s'étaient déroulées chacune des phases de cette opération, quelles munitions avaient été utilisées, et connaître leurs estimations sur les dégats qu'elles avaient pu produire sur la cible.

    Les séances de debriefing ont continué tout au long de la journée et le samedi matin, conduites par différents groupes d'officiers de l'Air Force. Les soldats s'entendirent répéter maintes et maintes fois : "Vous n'y étiez pas, il ne s'est rien passé, Et ne parlez jamais de cet incident à personne."

    Les hommes furent avertis que s'ils racontaient à quiconque ce qu'ils avaient pu s'imaginer qu'il se fut produit ce jour-là, il leur serait impossible de retravailler pour le gouvernement, ni pour des contractants du gouvernement. Les menaces étaient lourdes de sous-entendus. On leur dit que par la suite, des années plus tard, des gens les approcheraient pour tester leur discrétion, et que s'ils enfreignaient la règle ce serait 'Dommage pour eux'. Puis on leur fit signer un serment de confidentialité, par lequel ils s'engageaient à ne jamais divulguer les détails de cet incident, et à nier qu'il se soit passé quoi que ce soit.

    Pendant toute une semaine, les hommes de la Compagnie Bravo se sentirent nerveux et très mal à l'aise. Les soldats avaient remarqué qu'ils n'avaient reconnu aucun des officiers de l'Air Force qui les avaient debriefés, et ils se sont dit que, malgré leurs uniformes, ces gens ne s'étaient pas comportés comme des militaires. Ils avaient le sentiment d'avoir été interrogés par des civils portant des uniformes.

    L'incident soulève bien des questions auxquelles il est difficile de répondre actuellement. Pourquoi les hommes avaient-ils été placés en alerte, dans ce pays, pendant une semaine et demie, alors qu'au même moment un équipage de C141 était maintenu en alerte dans le New Jersey pendant plus d'une semaine ?

    Pourquoi l'objet n'avait-il pas été repéré par le radar de la tour de contrôle de l'Air force à Ramstein, ni par celui du lanceur de missiles Chaparral ? Etait-ce parce qu'ils utilisaient tous les deux des fréquences radio, alors que les Canons Vulcain disposaient d'un radar Doppler ?

    Pourquoi l'Armée et l'Air Force auraient pris le risque de laisser un Mig identifier des emplacements défensifs stratégiques ?

    Qu'est-ce qui pourrait avoir totalement grillé le récepteur IFF du missile Chaparral ? (Tous les avions de l'OTAN de l'époque, comme aujourd'hui, étaient équipés de radio transmetteurs qui émettent un signal spécifique sur une fréquence précise. Les autres avions alliés et les emplacements défensifs sont pourvus de récepteurs IFF (Identification Ami/Ennemi) qui stoppent les mécanismes de mise à feu sur les canons ou les missiles et les empêchent de s'autodétruire).

    Pourquoi les soldats de la Compagnie Bravo ont-ils constaté, quand ils ont retrouvé leurs matériels quelques jours plus tard, que tous leurs systèmes d'armement avaient été nettoyés ? Les Canons du Sergent Yonts et le Vulcain de Tex Thomas avaient été entièrement rénovés, et tous les barillets remplacés, de sorte que personne n'aurait pu dire qu'ils avaient été utilisés. Le système Chaparral du Sgt McCracken avait été remis en ordre, et l'IFF brulé avait également été remplacé.

    L'explication officielle de cet incident fut celle d'un test de fonctionnement sur les équipements de mise à feu. Mais pourquoi s'était-on servi de munitions réelles pour une simple démonstration ? Pourquoi des munitions réelles et des vrais missiles auraient été utilisés près d'une zone peuplée de civils ?

    Pourquoi le seul officier présent sur les lieux était un premier lieutenant ? Il est évident qu'un premier lieutenant n'a pas l'autorité d'ordonner un tir réel en temps de paix.

    Pourquoi le chaîne de commandement militaire a-t-elle été court-circuitée, et qui a donné l'ordre de feu au Lieutenant Cardeni ?

    Les réponses se trouvent peut-être dans cette après-midi du samedi 25 mai. Il avait été demandé au Major Andrews et à son équipage de se présenter au rapport près de leur avion, qui se trouvait parqué à l'écart sur la base aérienne.

    Le Major Andrews avait été choqué de constater qu'un ensemble de supports métalliques avait été érigé sur les ailes et le fuselage de son Starlifter, et qu'on y avait fixé quelquechose d'assez grand, en forme d'éllipse. Cette chose avait été recouverte d'une toile goudronnée de couleur vert olive, maintenue par des cordages qui dépassaient de chaque côté. Les aviateurs qui attendaient de retourner aux Etats-Unis étaient déjà à bord.

    Mike Andrews a remarqué, au moment où ils se préparait à décoller, qu'il ne disposait que d'une réserve minimale de carburant, à cause de la surcharge installée sur son avion. Un engin de tractage, appellé une "mule" a tiré l'avion vers la piste, le plaçant dans l'axe de décollage; il était encadré de véhicules avec leurs lampes rouges clignotantes, remplis de policiers en armes.

    Après qu'il ait été autorisé à décoller, la toile goudronnée fut retirée et le Major Andrews lança son avion sur la piste. A cause de la surchage importante, la réserve de carburant s'épuisait rapidement. Dès qu'il eut atteint son altitude de croisière, un KC-135 se présenta pour remplir les réservoirs du C141.

    Les ordres du Major Andrews lui interdisaient de se poser avant d'avoir atteint la base Air Force de Wright Patterson dans l'Ohio, et il lui était indiqué que des remplissages avaient été organisés au-dessus de l'Atlantique.

    Il faisait nuit dans l'Ohio quand le Major Andrews a déposé les aviateurs - à l'exception de 4 personnages qui étaient armés de fusils M16 en plus de leurs pistolets. Les pilotes et l'équipage du C141 n'ont pas été autorisés à débarquer, et ils n'ont pas refait le plein.

    Après avoir redécollé avec un minimum de carburant, ils ont à nouveau retrouvé en altitude un autre KC135 puis ils se sont dirigés vers Nellis Air Force Base, Nevada. L'équipage ne fut pas davantage autorisé à débarquer pendant que leur chargement était démonté puis emporté sous une nouvelle bâche.

    De retour à la base Air Force de McGuire, le Major Andrews et son équipage furent debriefés par un Colonel de l'Air force, qui les informa qu'ils avaient participé à une mission hautement classifiée, dont ils ne devraient jamais parler à personne.

    Ils ont gardé le silence pendant dix-huit ans, de même que les soldats de la Compagnie Bravo. (http://exopolitics.blogspot.com/)

    RevyUK résume les avis qui s'expriment ensuite sur OM : "Ca se lit bien, il faut maintenant essayer de retrouver quelques uns des noms."

    On aura noté qu'il n'est nulle part mention de corps récupérés, à moins qu'ils aient été rapatriés sur un autre vol. SexyMoon présente sa théorie sur OM : "C'était à mon avis un test de nos forces pour défendre la Terre d'une invasion aliène. Ceux qui ont conduit l'opération SAVAIENT que les 'ennemis' allaient franchir le col. C'était, pour moi, un engin expérimental, rétro conçu, ou récupéré d'un crash précédent. Il devait s'agir de tester nos défenses. C'était la mentalité des militaires de l'époque." Mais Sexymon n'explique pas pourquoi l'expérience devait se passer en territoire étranger, et il ne justifie pas le besoin d'une aussi laborieuse opération de récupération et de transfert de l'épave vers les Etats-Unis.

    26 octobre - Pourquoi la NASA a-t-elle lancé la navette 'Discovery' le 23 octobre, malgré les recommandations des ingénieurs et du centre de sécurité ? Est-ce que la NASA n'aurait pas retenu les dures leçons de Challenger et Columbia ?

    L'ancienne correspondante de CNN Cheryll Jones fait circuler cette information : "Le groupe de recherches 'The Enterprise Mission', avec Richard C. Hoagland et Ken Johnston, animera une conférence de presse le 30 Octobre au National Press Club de Washington DC. Ils comptent répondre à cette question : Les découvertes classifiées de la NASA sur la Lune ne seraient-elle pas la cause de cette précipitation, entraînant une accélération du Programme de la Navette d'ici 2010, avant que 'Constellation' prenne la suite et que la course dans l'espace soit relancée ?"

    Le Japon a actuellement un engin extrêmement sophistiqué en orbite lunaire, lancé le 14 septembre dernier. La Chine a entrepris aujourd'hui sa première mission lunaire automatisée (http://www.esa.int/esaCP/SEMPM53Z28F_index_0.html). En Avril 2008, ce sera le tour de l'Inde. Et la Russie a récemment annoncé ses projets lunaires, qui consistent à envoyer des cosmonautes sur la Lune d'ici 2025, pour y établir peu après une base permanente.

    "Ces initiatives pressent le Président George W. Bush, lequel a surpris tout le monde en présentant sa nouvelle 'Vision pour l'Exploration de l'Espace', afin que les Américains retournent sur la Lune pour poursuivre l'exploration humaine. Pourquoi cette multiplication de Programmes lunaires internationaux après s'être totalement désintéressé de la Lune pendant 30 ans ? Hoagland et Johnston se demandent si Apollo aurait trouvé 'quelquechose' d'une importance majeure sur la Lune.

    Est-ce que ça pourrait expliquer cette inexplicable urgence de lancer Discovery 'dans les délais', malgré de graves incertitudes sur la sécurité ? La Conférence de presse du 30 octobre répondra à cette question en apportant de nouvelles preuves."

    Richard C. Hoagland est un ancien consultant de la NASA; il a également été conseiller scientifique de CBS News pendant les missions lunaires Apollo; il est co-auteur de "Dark Mission : l'Histoire secrète de la NASA". L'Enterprise Mission entend démontrer que la NASA, depuis 50 ans, n'est pas une agence civile pour l'espace; dans les faits c'est un département de la défense américaine. "La NASA est une institution fédérale financée par les contribuables, selon la charte du Congrès de 1958 qui l'autorise à classifier des informations pour des raisons de sécurité nationale.""Selon quels critères la NASA classifie-t-elle ses informations techniques et scientifiques ? Quelles découvertes majeures de la NASA n'ont jamais été révélées au Congrès, au peuple américain et à la presse, en raison de son statut qui lui permet légalement de pratiquer le mensonge ? Quelles sont les implications politiques de cette situation ?" Richard Hoagland

    Pour Hoagland, la preuve est établie que la NASA est tout autre chose que la 'bienveillante institution civile' qu'elle a prétendu être pendant ces 50 dernières années : "Le versant obscur de la NASA c'est que le président est autorisé à classifier toutes les découvertes les plus importantes dans les domaines scientifique et technologique, sans que les autres scientifiques ou ingénieurs de l'insitution, pas plus que le Congrès, la presse ou le peuple Américain ne soit informés."

    Pour Hoagland et Johnston, "La NASA a fait des découvertes technologiques très importantes sur la Lune au cours des missions Apollo, elles ont été rapportées sur Terre, et gardées secrètes pendant plus d'une génération."

    Ken Johnston a été responsable du Département des Données et du Contrôle photographique du laboratoire de réception des missions lunaires de la NASA pendant le programme Apollo.
    Il témoignera la semaine prochaine que les directeurs de la NASA, vers la fin du Programme Apollo, l'avaient chargé de détruire des enregistrements réalisés sur la Lune par les astronautes, au lieu de les remettre à une université, un collège ou des archives publiques.
    Johnston avait désobéi aux ordres et préservé ces images. Hoagland et lui les utiliseront pour montrer ce que la NASA aurait voulu définitivement cacher : les vestiges de vastes ruines sur la Lune, l'une des découvertes envisagées par l'Institut Brookings qui avait estimé qu'elles pourraient "déstabiliser et détruire notre civilisation."

    "Hoagland et Johnston vont ensuite comparer ces données vieilles de 30 ans avec les images actuellement affichées sur les sites de la NASA - ce qui confirme totalement les dires de Johnston depuis 30 ans - y compris un exemple étonnant de la technologie extraordinairement avancée que les astronautes pourraient avoir rapportée sur Terre lors de la dernière Mission Apollo...."

    Fin du communiqué.

    Richard Hoagland est un personnage très controversé aux Etats-Unis, en raison notamment de sa défense du 'Visage de Mars'. Il a déjà publié plusieurs images floutées de la surface lunaire. (http://www.enterprisemission.com/)

    Si on excepte les sondes orbitales lunaires lancées par l'Urss entre 1967 et 1974 - parce que leur résolution photographique était faible - et à supposer qu'il y ait des choses cachées à découvrir sur la Lune, on peut envisager que les Japonais (dont les caméras sont équipées pour prendre des images en 3D) seraient maintenant les premiers à partager le secret de la NASA. A partir de la semaine prochaine, les Chinois y accèderont à leur tour.

    ColdHeart intervient pour la première fois sur Open Minds : "S'il y a quelquechose sur la Lune, et pas mal de monde désormais en orbite, la Nasa ferait sans doute bien de dire ce qu'il en est avant que les Japonais ou les Chinois mettent la main dessus. Ils ne pourront pas leur imposer de garder le silence, aussi il vaut mieux qu'ils soient les premiers à révéler ce qui a été caché pendant des dizaines d'années."

    Linda Moulton Howe n'a pas apprécié la video de SaladFingers sur la musique de DroneOnLineDrewlac l'a contactée, et il a reçu cet email : "Ils ont utilisé mon podcast alors qu'ils n'en avaient pas les droits, et les dessins CARET de mon rapport sur Earthfiles.
    Quand je leur ai demandé de cesser cette diffusion, pour laquelle je n'étais nullement concernée, et en violation de toutes les règles élémentaires d'éthique, ils m'ont seulement répondu : 'Nous ne faisons aucun profit sur cette création, par conséquent nous pouvons utiliser tout ce que nous trouvons sur le Web.' Cette attitude me dépasse complètement - mais elle est de plus en plus répandue dans ce monde brutal et déraisonnable.
    " LMH sera à nouveau l'invitée en première heure de Coast 2 Coast ce soir. A propos de l'affaire des drônes, elle a seulement indiqué que Isaac lui avait écrit pour lui indiquer un changement d'adresse email. Comment s'est-elle assurée que le message provenait bien de Isaac ?

    Atto sur Open Minds a précisé en passant que ce qu'il nomme le Codex de la Planche concerne selon lui le dispositif d'antigravité..

    "Ca fonctionne depuis l'engin de Big Basin, porteur du coupleur de réactivité..... et peut-être depuis HAARP, en direction d'un drône comme celui de Chad... ils ont des relais récepteurs au sommet et des transmetteurs en-dessous." Pour Atto ces panneaux du drône de Big Basin sont "des Propagateurs"...

    Les "explications" d'Atto sont trop décousues.. Il faudra attendre un éventuel récapitulatif, s'il veut bien ou s'il est capable de s'exprimer en clair. En l'état actuel n'importe qui pourrait prétendre livrer des bribes d'information, sans vraiment avoir la vue d'ensemble.

    Retour sur le jeu proposé par la société AlienWare : Ninken et Spf33 ont fait équipe, sur la base du décodage fourni par DanBast. Le premier a donc créé une nouvelle police de caractères CARET, et le second l'a utilisée pour transcrire un long texte caché sur le site web du marchand d'ordinateurs (ils ont eu recours au logiciel Sothink Decompiler pour analyser les séquences du document Flash). Toutes les références exposées ont trait à l'histoire de l'ufologie américaine, de Roswell à l'affaire des drônes en passant par le programme SETI. Mais ça reste un amusement sans conséquences, destiné à fidéliser les curieux afin qu'ils reviennent sur le site la marque pour découvrir les nouveaux produits ("D'autres indices le 29 octobre, le 5, le 12, le 15 novembre..."). Ce que AlienWare n'avait peut-être pas prévu, ainsi que l'a noté Fulminic, c'est d'avoir suscité un travail collectif sur des forums de chercheurs comme Open Minds et UfoCaseBook, et de voir son jeu-mystère entièrement décortiqué, mis à plat, en l'espace de quelques heures. Comme ici, grâce à Fill0000 :

    Reader sur OM a relevé cette interview de Linda Moulton Howe sur le Blog allemand grenzwissenschaft-aktuell.de : "Je me suis personnellement entretenue avec pratiquement tous les témoins oculaires des drônes, je connais leurs vrais noms, leurs numéros de téléphone, leurs adresses, et leurs qualifications professionnelles. Je 'sais' que ces témoins ne mentent pas, qu'ils sont authentiques, et qu'ils ont observé les objets photographiés. Les documents CARET de 'Isaac' sont authentiques, et d'autres informations suivront certainement. Je ne crois pas que la campagne AlienWare soit une piste intéressante, ils utilisent les dessins et les pictogrammes comme l'ont fait les auteurs d'un clip video, uniquement pour servir leurs intérêts, sans relation avec les observations initiales."
    Elle ajoute :
    "Les différentes tentatives de la communauté You-Tube pour recréer les objets volants en CGI ont été très instructifs parce qu'elles ont démontré que les images originales n'ont pas été réalisées de cette manière."

    TheShadow ne manque pas une nouvelle occasion de cracher son venin en écrivant : "LMH a laissé tomber les drônes comme une patate chaude... Pourquoi ? Je parie qu'elle a découvert la vérité à ce sujet, et qu'elle a été payée par Dell pour garder le silence.... Ou bien elle a découvert la vérité et décidé de l'enterrer afin de ne pas être impliquée dans un nouveau canular... Dans tous les cas, elle aura démontré son incompétence !!! Elle se dit toujours en contact avec Isaac!! Oui, bon.... Ca doit être le nom d'un employé chez AlienWare..."

    25 octobre - Le travail en cours de 11August sur l'analyse des images ('richesse de la palette de couleurs', 'saturation'...) est suivi attentivement, en particulier par Voyageur sur le forum Ovnis-USA, qui soulève une question : "Les différences d'indice pour les drônes ne vous semblent-elles pas anormalement élevées non seulement par rapport aux photos réelles, mais également par rapport aux CGI ? (...) On pourrait se demander si les différences enregistrées (tant du point de vue du nombre d'images présentant un dépassement de valeur, que de l'ampleur de ce dépassement) sont liées à l'utilisation de techniques de CGI ou découlent d'un problème lié aux conditions ambiantes lors de la prise du cliché (problème de surexposition ou autre). Cette question me semble d'autant plus pertinente à l'analyse des résultats des deux images suivantes, appartenant toutes deux au groupe Chad de Big Basin" :

    "Sachant que celle de gauche correspond à l'image 5.jpg (valeur 'S' = 5893,54, soit le record absolu) et celle de droite à l'image 7.jpg pour laquelle on enregistre une valeur 'S' de 9,55 (valeur tout à fait 'normale'), peut-on raisonnablement envisager que l'on ait affaire à une photo 'réelle' dans un cas et à une image CGI dans l'autre ?
    Autant de questions qui m'amènent à douter à nouveau de la validité de ce critère de 'saturation'. Mais peut-être y a-t-il une faille dans mon raisonnement ?
    "

    11August apprécie les remarques intéressantes et constructives : "Non non! Il n'y a pas de failles dans votre raisonnement. Effectivement, il y a de grandes disparités entre les différents résultats pour ce critère entre les groupes et au sein de la plupart des groupes.

    Ces résultats n'ont absolument aucune validité intrinsèque dans la mesure où les résultats vont de 0 à 5893.54, ce qui est une fourchette bien trop large pour tirer une quelconque conclusion....

    J'attend de terminer la constitution du fichier d'images-test (1.000 photos et 1.000 CGI d'après le fichier de base des chercheurs), afin de déterminer si le postulat de base des chercheurs était valide, et ce, sur les quatre critères visuels et le critère de texture. (J'en suis à 600 photos et 100 CGI....)

    Pour cela, il conviendrait de trouver des différences significatives entre les résultats des deux groupes.

    Ce travail est long et fastidieux et j'espère pouvoir le terminer d'ici 2 à 3 semaines, d'autant plus que des collègues américains attendent ce fichier pour travailler sur les filtres de Gabor pour le critère de texture (discriminant jusqu'à 99%....).

    Par la suite, je ne pense pas que l'on puisse tirer davantage de ce critère pris seul; mais pris dans l'analyse avec les trois autres, il peut être néanmoins intéressant.

    Je m'intéresse aussi au groupe d'images des "drônes découpés" où il serait intéressant, je pense, de comparer les résultats sur les 4 critères des drônes seuls, puis du paysage alentour seul, avec ceux des images-test; ceci dans l'hypothèse d'une photo-composition alliant CGI et photo réelle.

    Pour revenir à ce critère de saturation, les 12 images de Ty sont connues comme étant fortement saturées, il n'est donc pas étonnant de trouver un indice moyen pour ce groupe plutôt élevé (proche de la moyenne des CGI); là où c'est très curieux et assez intéressant finalement, c'est dans le groupe d'images de Chad, où les disparités sont les plus nombreuses et donc comme vous le soulignez très justement, "On pourrait donc se demander si les différences enregistrées sont liées à l'utilisation de techniques de CGI ou découlent d'un problème lié aux conditions ambiantes lors de la prise du cliché (problème de surexposition ou autre). "

    Ce critère aurait certainement dû s'appliquer "dans des conditions de prises de vues normales" pour être davantage explicite, ce qui ne semble pas être le cas pour certaines de nos images de drônes! De plus, de l'aveu même des chercheurs, ce critère est défini comme étant d'une piètre qualité....

    L'image qui m'intrigue le plus est la 5.jpg de Chad, où la saturation est très importante et l'insaturation très faible, quoique pas forcément visible au premier coup d'oeil, ce qui donne un indice démesuré, mais cependant encore dans les normes données par les chercheurs.
    Surtout que la 4.jpg et la 7.jpg sont assez semblables."

    11August poursuit son explication : "Voici donc les images qui nous intéressent" :
    *4.jpg-----Craft050607b-----29828-----5198-----5.738

    *5.jpg-----Craft050607c-----64829-----11--------5893.545

    *7.jpg-----Craft050607e-----46657-----4884-----9.553

    Légende : "Mon fichier renommé, le nom d'origine, les pixels saturés au + haut bin, les pixels insaturés au + bas bin et le ratio." - "L'image qui m'intrigue le plus est la 5.jpg de Chad, où la saturation est très importante et l'insaturation très faible, quoique pas forcément visible au premier coup d'oeil, ce qui donne un indice démesuré, mais cependant encore dans les normes données par les chercheurs. Surtout que la 4.jpg et la 7.jpg sont assez semblables."

    L'énorme travail réalisé par plusieurs participants dont OnTheFence, Cage1978, 11August et plus récemment Woy sur les polices de symboles CARET est l'objet d'une récupération commerciale avec l'initiative lancée le 22 octobre par le site AlienWare qui publie une loterie sur son site (http://www.alienware.com/contest_pages/contest_declassified.aspx). Il est question de déchiffrer un texte codé, pour gagner un voyage à New York :

    "Denials and cover ups will prove futile only when each and every person can hold the evidence in their hands.
    Seek out the area-51 m15x and area-51 m14x."

    "Les démentis et opérations de couverture vous paraîtront dérisoires quand vous aurez eu la preuve en mains avec nos nouveaux portables Zone-51 M15x et Zone-51 M14x..."

    L'adresse de ce site a été découverte par Magooollo. Aussitôt sur OpenMinds certains se posent la question de la protection de leurs travaux. Tomi01UK a déjà poursuivi une société pour une violation de copyright. "Ils avaient pillé l'idée, le concept, et dans ce cas, si les symboles qu'ils ont utilisés sont identiques, il y a un moyen d'exercer un recours."

    La société AlienWare (http://www.alienware.com/) est spécialisée dans la commercialisation de solutions bureautiques; ses produits se nomment "Zone51" ou "Hangar18"... Dans ce cas précis, le but du jeu est pour eux de se constituer un fichier de clients potentiels. EndZone habite à 30 minutes du centre d'affaires de la compagnie : "C'est en fait une petite entreprise qui compte une trentaine d'employés. Leur image de marque a toujours été la symbolique alien. Alienware était au bord de la faillite, et ils ont été rachetés par Dell le 8 mai 2006. Ils avaient déjà plagié un artiste pour créer leur logo."

    DanBlast sur UfoCaseBook et Woy sur OpenMinds ne croient pas un instant que la société de matériels informatiques soit à l'origine de toute l'affaire. Mais pour écarter définitivement cette piste, ils ont appliqué la clé de codage de AlienWare sur la 'Planche du Langage' CARET et les pales des drônes, ce qui ne donne rien d'intelligible. Ils notent que la compagnie a fabriqué un nouveau chiffre, et modifié une lettre. "On pourrait s'attendre à ce qu'ils aient au moins inscrit 'AlienWare' sur la queue des drônes. Mais rien ne colle."

    Ce non-évènement a une nouvelle fois exposé ceux des participants d'OM qui sont les plus prompts à conclure selon ce qui les arrange. Seulement deux heures après cette publication sur OM, Jeddyhi s'était enflammé : "Voilà, enfin, la preuve que l'affaire des drônes et d'Isaac n'étaient qu'une campagne de marketing !" Bien sûr, TheShadow n'avait pas manqué lui aussi de proclamer qu'il avait vu clair depuis le début... On sent comme un espoir chez les déboulonneurs dans des moments comme celui-là; Jeddyhi ignore que DanBlast a facilement craqué le message publicitaire et nous dit : "Alienware n'a pas encore donné suffisamment d'informations pour nous permettre de déchiffrer l'ensemble du texte...". Ces gens ne produisent aucun travail, ils sont à l'affut de la moindre fausse note qui leur permettrait de valoriser leur préconceptions. Pour l'heure, Jeddyhi et TheShadow se raccrochent à l'annonce d'un "prochain indice" qui sera publié par AlienWare d'ici 4 ou 5 jours : mais c'est simplement que la société informatique n'a pas que des portables à commercialiser.

    Anakin_nEo, sur le forum Ovnis-USA, explique : "Certains aimeraient tant que ce soit de la pub, parce qu'ils ont la trouille de découvrir que c'est réel. C'est tout. Certains ne sont pas prêts pour un contact quelconque c'est l'évidence. Trois sur dix sont prêts !"

    Jeddyhi reconnaîtra son erreur quelques heures plus tard, en constatant que les graphistes de AlienWare ont modifié les symboles de la Planche originale, pour y inscrire deux mots en clair : "Thank You!".

    Mais le constat de 10538 est plus intéressant : "Je pense que cette récupération commerciale est une excellente chose ! Alienware/Dell a du réfléchir a des poursuites en violation de copyright... Vous n'imaginez pas qu'ils aient pris le risque de plagier le travail d'un artiste identifiable... Par conséquent, Alienware/Dell pense que cette affaire de drônes est autre chose que le travail d'un artiste susceptible de les attaquer !"

    L'image ci-dessous a été composée par Woy. Elle montre comment plusieurs des symboles CARET ont été conçus :

    24 octobre - Alors que 11August entamait le dialogue avec Atto, sur Open Minds, le mystérieux chercheur a totalement disparu, effaçant ses propres messages avant de partir.

    La liste de Victor Martinez publie aujourd'hui cette info : "Le candidat démocrate à la présidence américaine Dennis Kucinich a vu un Ovni !"

    "Dans son nouveau livre, 'Sage-Ing While Age-Ing.', l'actrice Shirley MacLaine déclare que "Dennis Kucinich a observé de près une manifestation ovni au-dessus de ma maison, quand j'habitais à Graham, dans l'état de Washington. Dennis a été bouleversé par cet évènement. Il avait été attiré sur mon balcon par l'odeur des roses, et quand il a levé la tête il a vu un gigantesque engin de forme triangulaire, silencieux et immobile, qui se tenait au-dessus de lui. L'engin est resté stationnaire pendant une dizaine de minutes, puis il s'est éloigné à une vitesse qui dépassait l'entendement. Il a déclaré qu'il avait ressenti une connection intime avec cette chose, dans son coeur, et que son esprit a enregistré des sortes de directives."

    http://blog.cleveland.com/openers/2007/10/kucinich_see_ufo_new_book_clai.html

    Il est probable que le candidat ait approuvé la publication de ce récit, et que les grands médias vont maintenant chercher à l'interroger sur cet évènement. L'un de ses conseillers est Daniel Sheehan, lequel prétend avoir consulté les archives classifiées du Blue Book.

    Dennis Kuchinich
    Chaque année (pour la quatrième fois en 2005), Dennis Kucinich présente au Congrès le Space Preservation Act, un projet de Traité pour désarmer l'espace, inspiré par l'expolitique Alfred Webre et ses amis. (http://en.wikipedia.org/wiki/Space_Preservation_Treaty). Pour l'instant personne dans l'entourage de Kucinich n'a souhaité commenter les révélations de Shirley MacLaine dont le livre n'est pas encore sorti en librairies.

    Concernant le rapport ambigu rédigé dès le 5 juillet par Steven Reichmuth, le correspondant local du Mufon pour la Californie du Nord, Latitude sur UfoCaseBook a fait une découverte importante : "J'ai adressé un email au Dr Bruce Maccabee pour lui demander de confirmer s'il avait fait partie d'une équipe d'enquête du Mufon au sujet des drônes. Il m'a aussitôt répondu, disant qu'il connaissait ces photos, mais qu'il n'avait pas fait partie du groupe d'analystes (un autre mensonge de Steven Reichmuth !). Je cite sa phrase : 'A mon avis, l'analyse photographique seule ne permettra pas de résoudre cette affaire, ça mériterait une enquête menée par le FBI sur les témoins'." Steven Reichmuth a déjà été dénoncé à plusieurs reprises, pour son empressement à conclure et la publication d'une carte météo grossièrement inexacte de la région de Capitola le 16 Mai, qu'il avait retirée ensuite. Pour rappel, à la date du 28 mai, j'écrivais ici :

    Un correspondant du Mufon pour le nord de la Californie, prénommé Steven, pense avoir découvert une incohérence météo à propos de ces images : "Les conditions météo sur la région de Capitola le 16 mai n'étaient pas ce que nous montrent les images de Rajinder". Il en déduit que les images sont des faux. Or sa 'preuve', empruntée au NOAA (National Oceanic and Atmospheric Administration), n'est pas celle des photos, et montre au pire quelques légers nuages sur la région à 10h30 du matin.

    Je lui répond : "Ton argumentation me paraît bancale, puisque la première image de Rajinder est datée de 17h:42:58.Tu cites d'ailleurs le rapport météo de la station locale la plus prôche, celle de Watsonville, qui déclare : 'un peu de soleil seulement en fin d'après-midi'." En fait, Steven apporte sans le vouloir la preuve qu'il faisait beau ce jour-là sur Capitola en fin de journée...
    Steven a reconnu : "C'est mon opinion personnelle, qui n'engage pas nécessairement le Mufon".
    Fore, sur OM, approuve : "7 heures de différence, le ciel a pu s'éclairicir, et la remarque de Steven... tombe à l'eau."

    Par ailleurs, Latitude se souvient qu'elle a publié ce message sur UfoCaseBook le 28 septembre :
    "J'avais montré à ce Steven deux autres rapports météo qui prouvent que la région de Capitola était totalement exempte de pluie ce jour-là (l'une de NOOA). De toute évidence il ne sait pas lire une carte, et il se refuse à reconnaître ses erreurs. La visibilité était de 9 miles.

    En outre, il s'est empressé de proclamer que les adresses IP de Raj et Chad étaient identiques. Or il a été établi que c'était une fause nouvelle, due à une confusion dans les échanges entre les administrateurs de Open Minds et UfoCaseBook. J'ai tenté de publier un rectificatif sur le forum de Steven (http://forums.uforesearcher.com/), et j'ai immédiatement été bannie sans aucune explication. Mon message, dont la tournure était pourtant respectueuse, a été supprimé. J'ai adressé un email à Steve, et il m'est revenu trois jours plus tard.

    Ce type a menti à plusieurs reprises, il a déformé les faits. Mais pourquoi ?" Le fait d'apprendre aujourd'hui que Steven Reichmuth s'est servi du Dr Bruce Maccabee à son insu devrait logiquement amener le Mufon à publier une mise au point, et se débarrasser de son pseudo-enquêteur. En attendant, trois sites de déboulonneurs sur quatre s'appuient uniquement sur ces fausses conclusions pour estimer que l'affaire des drônes californiens ne mérite pas d'être étudiée. A l'époque de la polémique sur sa fausse carte météo, j'avais écrit à son superviseur du Mufon pour la Californie, Steve Murillo, pour lui demander quelles étaient les compétences de son correspondant local. J'étais étonné qu'il ne soit pas listé parmi les responsables, et qu'on ne mentionne de lui aucune autre 'enquête' sur Google. Le superviseur m'avait simplement répondu : "Il a effectivement travaillé pour nous, en rédigeant les notes de pochette de notre DVD sur l'année météo 2006" (!) (http://www.ufocongressstore.com/servlet/the-314/Steven-Reichmuth-Presents-The/Detail). Quelle irresponsabilité de laisser un stagiaire entété, et malhonnète, saboter une affaire comme celle-là.

    Cette photo satellite du 17 mai 2007, avec Capitola pratiquement au milieu, sur la côte, nous a été envoyée par Luc. Elle montre un ciel sans nuages au-dessus de la ville à 0h GMT, soit le 16 mai à 16h. Rajinder a pris ses images à 17h42-17h50.

    23 octobre - Certains ont parlé d'une possible expérience psycho-sociologique avec cette affaire de Drônes et le Rapport CARET. Si c'était le cas, l'échantillon des cobayes n'est pas très étendu... Mais supposons. Dans ce cas, l'opérateur ne manquerait pas de visiter quotidiennement tous les forums concernés, et il serait assez facile de l'identifier en croisant les logs (journaux de fréquentation) de ces sites au cours des six derniers mois, ce qui semble assez irréalisable. Habituellement, l'initiateur d'un tel projet reste en marge de l'expérience. Mais puisqu'il a déjà amplement orienté et alimenté le sujet, rien ne devrait l'empêcher d'injecter de temps à autres quelques relances, en incarnant l'un des participants...

    Les propos énigmatiques de Atto sur Open Minds seraient-ils un exemple de cette manipulation...? "En me basant sur mes expériences avec le codex, le sens de l'ensemble des symboles présentés sur la Planche du Langage peut représenter quelquechose comme 250 pages de traduction en langue anglaise. J'ai été intéressé de voir que la publication du codex CARET concerne l'opération réactive du dispositif de couplage et PAS les systèmes secondaires. C'est l'indication pour moi que la main gauche n'est jamais informée de ce que fait la main droite. Le codex de la Planche du Langage concerne le contrôle de l'induction magnétohydrodynamique des plasmas à haute fréquence qui ne sont pas directement refermés à travers le processus de reconversion. Ca concerne également la rotation du convertisseur tachométrique qui fournit précisément la valeur rotative de KERR, laquelle entretient les harmoniques requises. Dans son ensemble, le codex de la Planche fournit une excellente référence aux fonctions quantiques à l'horizon où survient la reconversion de singularité. De plus, il fournit le mécanisme descriptif qui propage l'effet quantique dans le macro milieu."

    11August a lui aussi relevé ce message de Atto et le commente : "C'est intéressant, mais tu n'es pas assez explicite !
    Si tu disposes d'une information qui pourrait faire avancer la recherche, merci de nous éclairer en étant moins sibyllin.
    A moins que ce ne soient que des suppositions.
    " (http://fr.wikipedia.org/wiki/Trou_noir_de_Kerr)

    Atto a maintenant un nom - Nikola Romanski, ce qui mène nécessairement à son site web. Il a publié cette réponse : "Ca ne me gène pas de me répéter. Mais si vous attendez de moi des informations utiles, il vous faut poser des questions précises. Ce n'est pas insurmontable pour ceux qui ont les connaissances appropriées. Les autres deviennent rapidement agressifs. L'information dont je dispose ne m'a pas été offerte sur un plateau d'argent, aussi je ne vois pas pourquoi les autres devraient en bénéficier de manière systématique. (...) Je n'ai rien à cacher, la plupart des gens abandonnent en route parce que leurs connaissances sont insuffisantes pour progresser. Considérez-moi comme une porte, avez-vous les bonnes clés ?" ("La Machine Electrique Conçue pour l'Application de la Fonction Spéciale de Diamagnétique Cyclique / Superconducting Electrogravitation" - http://ufo.egrd.net/). Le site est graphiquement intéressant, quant au contenu il faudra attendre qu'un spécialiste s'y intéresse.

    Peu après, Anakin_nEo sur le forum Ovnis-USA est parvenu à déchiffrer le message initial : "La Planche de CARET décrit donc un engin capable de générer un plasma MHD récupérable par vibration quantique du plasma. On a donc la description complète d'un mécanisme vibratoire à niveaux multiples et interreliés..
    en clair : je génère un plasma dont la vibration est forcément aléatoire, je contrôle le caractère aléatoire comme par une rétroaction de typer contrôle de laser (feedback en temps réel), et hop! je transmet (mécaniquement ?) la vibration du plasma et la convertit en énergie.
    Donc j'ai là un ..moteur a plasma.
    Finalement un langage bien compliqué pour décrire une chose simple.
    "

    Mais Banzaï a une autre idée : il propose à Atto de répondre au questionnaire qui avait été rédigé pour Isaac, et laisse à 11August l'initiative de le lui adresser. C'est surement faisable, surtout si nous pouvons demander à Anakin_Neo de nous traduire les réponses...

    Le site web développé par l'avocat de l'Oregon, Todd Schwartz, pour exploiter le matériel initialement mis en ligne par Isaac
    http://www.isaaccaret.com/ a fait l'objet d'une attaque... Le site miroir http://aliendrones.com/ renvoit une Erreur 404. Pour Anakin_nEo : "La page d'accueil serait mal codee en php ou conteindrait des éléments phph non-orthodoxes ou mal reconnus par les navigateurs classiques". Mais le site de l'opportuniste, comme le qualifie DrDil, semblait à l'abandon depuis le 25 juillet. Tout est revenu dans l'ordre quelques heures plus tard.

    On pouvait s'attendre, en juin dernier, à ce que le concept d'invisibilité associé aux drônes par Isaac conduise rapidement à enterrer toute l'affaire. Mais pas du tout. Parce qu'elle venait d'entrer par la grande porte des publications scientifiques, l'invisibilité ne faisait déjà plus sourire. Au train où progressent les recherches, suivant différentes techniques, on s'achemine même assez rapidement vers des réalisations concrètes. Ce thème intéresse les participants du forum Ovnis-USA, dont Anakin_nEo : "Actuellement, ça suppose une déviation des rayons lumineux ET le remplacement de la zone dégagée par une image de substitution. Je gage qu'un drône ayant cette faculté doit également posséder des capteurs de son arrière-plan... mais.. en 3D.. quel est l'arrière-plan ? .. une sphère complète. Dans les expériences japonaises, l'invisibilité est ciblée dans une direction donnée, certainement pas dans une sphère de 360 degrés..."

    Flatron expose un rappel nécessaire des recherches en cours : "L'objet est introduit dans un cylindre assez particulier. Pas très joli même. Il est en plastique jaunâtre et mesure six centimètres de rayon. Aucune trace d'alimentation électrique. Plus précisément, il est constitué de dix cylindres concentriques sur lesquels on distingue, imprimées à la surface, de petites boucles en cuivre."

    "Au centre, dans l'espace restant de quelque trois centimètres de rayon, est placé l'objet à rendre invisible. Evidemment cette structure n'est pas un revêtement camouflant qui imiterait les couleurs de l'environnement comme le fait un caméléon. Rien à voir non plus, si l'on ose dire, avec une illusion d'optique. Non, c'est de l'invisibilité véritable, reposant sur un principe révolutionnaire."

    "Lorsqu'elles touchent ce cylindre, les ondes contournent le cylindre à la manière de l'eau autour du rocher dans le cours d'une rivière. L'objet, derrière son bouclier, est comme transparent. Aucune onde ne pénètre dans la petite niche. Enfin presque. Le spectre électromagnétique est large depuis les 'petits' rayons X de longueur d'onde inférieure au nanomètre jusqu'aux grandes ondes radio de plusieurs mètres, et si cette 'cape' détourne les uns, elle se fera traverser par les autres ou vice-versa.

    Tout dépend grosso modo de son épaisseur et de la taille de ses petites boucles métalliques. L'expérience a montré qu'un objet placé à l'intérieur de cette niche est invisible à certaines ondes et pas aux autres. Actuellement l'objet reste invisible aux micro-ondes (des ondes de trois centimètres environ de longueur) et non aux ondes optiques (des millions de fois plus petites).

    En effet, il s'agit de contrôler les ondes électromagnétiques d'une façon nouvelle et parfois paradoxale. Dans un matériau, les ondes agissent sur les électrons. Le champ électrique les agite linéairement d'avant en arrière, tandis que le champ magnétique les fait tourner en rond. En retour, cette perturbation agit sur la propagation de l'onde."

    "Depuis les années 2000, ces métamatériaux sont à la mode et testés en diverses fréquences. Leurs paramètres peuvent même être négatifs (ce qui n'existe pas dans la nature) et ainsi tordre la lumière à l'envers pour donner de la réfraction négative.

    Les physiciens utilisent, en théorie, un cylindre d'indice négatif pour faire disparaître un objet non pas dans le cylindre mais... à l'extérieur ! Ils réalisent tout simplement qu'une excitation placée près de la surface, comme une bougie, crée une réaction électromagnétique du matériau, qui en retour 'souffle' la bougie et la rend invisible.

    On change la géométrie (en changeant le système de coordonnées), ce qui donne les caractéristiques électromagnétiques du matériau et donc ce qui oblige la lumière à choisir un chemin inhabituel. 'Tout se passe comme si le matériau réalise une transformation des coordonnées de l'espace', explique Ulf Leonhardt.

    A l'intérieur, il se passe de drôles de choses. Certaines ondes se déplacent à rebours, traversant le matériau dans le sens inverse de la direction dominante. D'autres, contournant l'obstacle, vont en fait plus vite que la lumière..."

    Quartz, toujours sur le forum du site : "Les drônes auraient subi une panne ou un arrêt de leur système de camouflage car on nous dit qu'ils doivent être invisibles, en temps normal.
    Les plantes ont parfois pour effet de changer la chimie du cerveau et donc agissent sur la conscience.
    Une analogie simple avec le changement de fréquences sur un poste de radio qui permet de recevoir des stations différentes.
    Nous percevons différemment la réalité.
    De plus, nos perceptions peuvent changer sans l'aide de plantes ou de substances particulières. D'où la réflexion sur l'utilité de ces "drônes", s'ils sont réels. Seraient-ils des émetteurs d'ondes 'hostiles' ou 'amicales' à l'être humain?
    On peut extrapoler cette idée et dire que le camouflage (l'invisibilité) peut s'étendre à de grandes surfaces voire des planètes.
    Imaginons que Jupiter soit une planète habitée, mais qu'elle soit camouflée par un système de protection qui nous leurre et nous fait croire à une géante gazeuse. Ca pourrait concerner Vénus, Mars ou la Lune.
    Si une civilisation avancée existe, elle a les moyens de se cacher et de leurrer nos sens.
    "

    Le propre d'un espace de réflexion, c'est bien de poser sur la table ce qui nous passe par la tête. On voit ensuite ce qu'il en ressort. C'est pourquoi Tartar se risque sans hésiter : "Si les drônes 'existent' et qu'ils sont invisibles la plupart du temps... serait-ce qu'ils appartiennent à une forme de matrice ? (je sais que ce raccourci est un peu rapide)."

    Razor, sur UfoCaseBook, ne craint pas de faire sourire les esprits fermés : "Je connais un sujet psi qui a des capacités de vision à distance. Elle est très douée et a accepté de rejoindre mon groupe de recherches. Pour elle, la prochaine manifestation de drône aura lieu en Arizona. Ils sont à la recherche d'un minerai inconnu autour du cratère. Si le prochain drône apparaît en Arizona, alors vous saurez que c'est une personne fiable !!!"

    Flatron nous recommande une curieuse video d'un jet invisible, proposée par SkyWatch sur You-Tube (http://www.youtube.com/watch?v=umqd1idRmdw). Nous n'allons pas discuter de sa véracité, mais relever deux commentaires sur cette page :

    Fontneau : "Il y a environ un mois, l'armée américaine a entrepris des essais consistant à recouvrir d'un polymère des engins volants comme le Prédator et le Halo-Proteus pour les rendre invisibles. Ces polymères se comportent comme des miroirs, qui réfléchissent leur environnement."

    TwistedMexi : "Ils ont annoncé une expérimentation sur le design des jets, qui utilise des capteurs de nuances, de telle sorte que le jet adoptera la couleur ambiante. Donc... si l'engin est au-dessus d'un océan, et qu'il capte la couleur bleue, le dessus de l'avion deviendra bleu. La méthode des microscopiques-fibres optiques censées transférer la lumière de l'autre côté créait des distortions dans l'air."

    22 octobre - Il n'est pas évident de spéculer sur le comportement d'Isaac, ni de faire un pronostic pour la suite des évènements. Tomi01UK s'y essaye pourtant sur Open Minds : "Récemment, je me suis interrogée sur la fuite organisée par Isaac, et ses motivations. Lorsque les images de drônes sont apparues, il a du se dire que le moment était venu pour lui de publier quelquechose.

    Avant celà, il devait se demander comment rendre publiques les copies du diagramme, la Planche du Langage et la connaissance qu'il avait des symboles, sans pouvoir fournir un exemple des engins auxquels ça s'appliquait. Peut-on imaginer qu'il ait publié ces documents hors de ce contexte ?

    Isaac nous a également dit qu'il souhaitait attendre de voir comment cette information serait reçue avant d'envisager de nous livrer d'autres éléments.

    Nous avons un bon nombre de témoignages concernant les inscriptions sur les machines; si tout celà est vrai, il doit y avoir des centaines d'individus qui sont au courant de la même chose, et personne d'autre ne parle ni ne diffuse ce qu'il possède. Ce qui montre, si c'est vrai, que cet aspect du phénomène Ovni et les études auxquelles ça a donné lieu, ont été très efficacement occultés de la scène publique.

    Il ne se passe rien actuellement, et c'est bien la situation décrite par Isaac. Il s'est muré dans le silence, observant les retombées de sa divulgation, et l'effet produit.
    Je pense qu'il a probablement été stupéfait de voir cette incroyable masse de travail qui a été fournie par les chercheurs.

    Si cette affaire de drônes est véridique, nous devrions recevoir d'autres informations dans le futur, la question n'est plus que de savoir quand ??"

    De nouveaux participants viennent en permanence rejoindre les forums, mais tous ne prennent pas le temps de lire tout ce qui précède. C'est parfois pénible de voir certains se comporter en déboulonneurs superficiels comme CARETbust sur UfoCaseBook, qui placarde dans l'en-tête de son premier message : "*****LA VERITE***** !" et produit une image géante de Capitola passablement dégradée en guise de 'preuve' d'une incohérence majeure.

    Il suscite quelques réactions indignées des habitués, puisque cette portion de l'image, qui montre simplement deux cables torsadés, a déjà été étudiée dès le mois de mai dernier, comme le rappelle NodNunk..

    Une conférence sur la Vision à distance a eu lieu à Las Vegas ce week-end, avec entre autres la participation de Jacques Vallée et Paul Smith. (http://www.rvconference.org/)

    Lors de son récent entretien sur Coast to Coast AM avec George Noory, Jacques Vallée a dénoncé la mentalité de certains sceptiques "ceux qui refusent d'analyser les faits, les mêmes qui refusaient de considérer l'utilité des satellites pour la recherche scientifique, ou ceux qui déclaraient que le développement de l'informatique serait une perte de temps..."

    Il s'oppose à cette idée selon laquelle un phénomène qui ne serait pas d'origine terrestre devrait être nécessairement expliqué par une manifestation extraterrestre : "Il y a quantité d'autres possibilités. Le point essentiel, c'est que nous ne comprenons pas le temps et l'espace. C'est une bonne occasion de développer de nouveaux modèles en physique. Ce que le phénomène nous montre vraiment, c'est que notre univers est un sous-ensemble de quelquechose d'autre."

    La seconde partie de l'entretien, avec Paul Smith (auteur de "Reading the mind of the ennemy"), montre comment Jacques Vallée s'est trouvé mélé dès le début aux recherches du SRI avec Rusell Targ et Harold Puthoff, en raison de sa formation en informatique et technologies de l'information. Assez rapidement, les recherches du SRI ont été classifiées, et Paul Smith témoigne que bien avant la mise au point d'une méthodologie, les objectifs de l'Institut avaient été recadrés par les militaires.

    Pour la première fois sans doute, Jacques Vallée révèle qu'il a lui-même été formé par Ingo Swann, l'un des grands praticiens de la Vision à Distance. Ce qui relie pour lui le Remote Viewing et l'étude du phénomène Ovni, c'est encore notre incompréhension des notions de temps et d'espace. Par ailleurs, en réponse à un auditeur de l'émission, Vallée ne verra pas d'objection à envisager le voyage temporel pour résoudre la question des distances.

    Vallée explique son intérêt initial pour la parapsychologie en déclarant que les scientifiques devraient tous avoir une curiosité naturelle pour l'inexpliqué. Plus particulièrement, il a réalisé "comme l'indique la physique quantique, que la réalité se construit selon des processus statistiques, et que la conscience joue son rôle en modulant ces processus."

    Il reconnait que le rôle des agences de renseignement a été crucial pour la poursuite des recherches au SRI, mais en même temps qu'elles avaient exercé une pression trop contraignante, avec leur exigence de fiabilité incompatible avec la composante humaine des expériences.

    Vallée est d'avis que les gouvernements devraient maintenant révéler au public toutes les données dont ils disposent. Il raconte comment, du temps de sa collaboration avec le Professeur Allen Hynek, ils s'étaient aperçus que des rapports très signifiants disparaissaient systématiquement des dossiers : "Il y a des centaines de cas de ce genre, toutes les affaires qui sont particulièrement bien documentées demeurent introuvables. Par exemple, en ce qui concerne la France, qui a officiellement publié ses archives, je suis particulièrement bien informé pour vous dire qu'ils ont mis de côté certaines affaires." Il suggère d'ailleurs en direct à Paul Smith de tenter une expérience de vision à distance avec ces rapports cachés pour cible...

    Jacques Vallée donne cet exemple français sans préciser davantage : "Le lendemain d'une observation, les militaires ont débarqué, avec tout le matériel d'analyses qu'on puisse imaginer... Ensuite, vous ne retrouverez jamais la trace de cette enquête. Même chose aux Etats-Unis, au Brésil... Le plus souvent ce sont des cas de Rencontres Rapprochées, avec des empreintes au sol, parfois du matériel est récupéré. Ces cas devraient être montrés aux scientifiques. C'est ce qui changerait leurs opinions." Il explique : "L'info passe des militaires aux politiques, et pour les politiciens, il n'y a rien à gagner à révéler aux populations ce qui pourrait être une préoccupation supplémentaire. J'estime qu'il est stupide de prétexter qu'il faut préserver les gens d'une éventuelle panique; ils sont bien plus mûrs qu'on le prétend." Cependant, il reconnait qu'il ne suffit pas pour un gouvernement de disposer de preuves pour avoir une vision globale de ce qui se passe : "On voit le Soleil tous les jours au-dessus de nos têtes, mais il y a bien des choses que nous ignorons dans son fonctionnement. Ou encore, c'est comme si on donnait une puce d'ordinateur à un homme du XVIème siècle..."

    Officiellement, le Projet StarGate commencé en 1977 a été abandonné par la CIA en 1994, sous la pression du Congrès US. Il avait recruté et formé jusqu'à 23 sujets d'expérimentation.

    C2C_JacquesVallée-170907.mp3
    C2C_PaulSmith-170907.mp3

    21 octobre - Pour vous donner un aperçu des 'arguments' qui s'opposent actuellement à la réalité des drônes, il suffit de citer AgentMulder sur OM:

    - "Je n'aime pas leur design, ils ont l'air trop humains..."
    - "On distingue des boulons qui servent à articuler les pales... or Isaac a expliqué que le dispositif d'antigravité sert à maintenir la cohésion des différents éléments !"

    - "Pourquoi ces renforts qu'on aperçoit au-dessus des pales ?... Peut-être que le générateur à antigravité ne serait pas assez puissant... Du coup on voit mal comment il pourrait protéger l'engin des attaques ballistiques... Ou bien ne servent-ils que d'éléments décoratifs ?"

    Affirmer qu'il s'agit de boulons et de renforts, pour mieux les dénoncer ensuite, est un procédé abusif. Qui peut dire s'il s'agit de boulons et de 'renforts' ? Ensuite, si la cohésion est assurée ainsi que Isaac l'a expliqué, celà n'exclue pas que des pièces soient articulées.. AgentMulder poursuit :

    - "Normalement, les Ovnis ont des formes géométriques, comme des sphères ou des soucoupes, ou encore des triangles noirs, etc... Ils sont lisses et leurs lignes sont épurées !"
    -
    "Je m'étonne que les drônes soient devenus plus élaborés et que d'autres éléments soient venus se rajouter ! Celui de Big basin est vraiment trop complexifié."
    -
    "Il y a des ombres sous le drône de Raj que je ne m'explique pas. Il y a trop de lumière ambiante..."
    Enfin, AgentMulder estime que le silence des témoins est hautement suspect, et que Isaac n'a pas publié la partie scientifique du rapport, qui serait la plus intéressante. Le plus étonnant est que Kris/SaladFingers dise reconnaître globalement la validité de ces arguments hautement subjectifs : "Je les trouve parfaitement recevables, et je pense qu'on peut difficilement les contrer." Mais dans les faits, il contredit chacune de ces conclusions : "J'ai toujours considéré que ces tiges que l'on voit au-dessus des pales seraient plutôt des sortes de cables de transmission. Je peux imaginer qu'ils servent à relier des capteurs.
    Quant aux 'boulons'... Je ne partage pas ce point de vue. J'ajoute que je ne cautionne pas cette manière de considérer un engin supposé Alien selon nos pré-conceptions. Par ailleurs je ne serais pas choqué d'apprendre que d'autres civilisations aient développé des structures selon des principes techniques semblables aux notres. Par exemple, il n'y a pas trente-six manières de réaliser une roue."

    Pour 10538, les arguments opposés par AgentMulder sont finalement assez minces... et il préconise d'éviter de juger des technologies supposées exotiques selon l'état nos connaissances : "En fait, nous ne sommes pas aptes à évaluer ce qui est possible ou non.."

    Mais peut-être l'AgentMulder n'était-il pas le meilleur candidat pour lister les vrais problèmes..

    Plusieurs participants sur Open Minds se sont inquiétés de savoir ce qu'il était advenu de la video du Kentucky. Hambone, qui suit l'histoire depuis le début, a publié une note rassurante : "Jeromy essaye de trouver une personne compétente qui pourrait lui expliquer pourquoi il ne parvient plus à charger sa cassette video dans son camescope. Comme il s'agit du film original, il ne veut prendre aucun risque. Il est toujours convaincu d'avoir en mains un document important, et il va se résoudre à porter le tout à un labo video. Je possède la même caméra mais je préfère ne pas m'en occuper.
    Jeromy Staggs a vraiment passé des heures là-dessus. Ca l'a beaucoup stressé. Il n'a pas pris le temps de lire les derniers commentaires à son sujet. Il tient seulement à réaliser sa copie, afin que chacun puisse l'examiner. Il se dit que tout ce qu'il touche en ce moment n'amène que des complications supplémentaires ou qu'il n'a vraiment pas de chance. Mais il est très reconnaissant de tout le travail qui a été accompli ici.
    "

    Ivo5000 vient d'annoncer qu'une nouvelle tentative aura lieu aujourd'hui pour transférer la cassette video sur un autre camescope.

    La technique des Gifs animés est bien utile à la recherche. Ici, Hope4Mil a travaillé sur deux images extraites de la video de Jeromy : "J'ai remarqué, comme beaucoup sur OM, le point noir en bord de cercle à gauche; or il se déplace en même temps que l'objet à la 47ème seconde." Il renforce ainsi l'hypothèse du cable électrique, dont une partie serait imperceptible par l'effet de saturation lumineuse :

    20 octobre - L'influence des drônes californiens sur les nouvelles observations se ressent dès l'annonce d'un nouveau cas d'observation. 11August et Magooollo ont remarqué sur le site UfoCaseBook cette image d'un Français, qui affirme l'avoir prise le matin du 11 Octobre près de la ville d'Annecy : "Si c'est bien un objet, pourrait-on parler d'un drône en phase de transition, entre le visible et l'invisible ? Ca pourrait expliquer cet effet d'estompage par en-dessous. Le fait que ce soit en France me paraît assez inédit, mais qui sait ?". Dani commente sur OM : "A supposer que ce soit bien une photo, on dirait un disque - ou une forme ovoïde, envelopée dans une bulle d'énergie, renfermant une certaine quantité de vapeur nuageuse, ou un nuage artificiel.
    Dans le grand nuage qui est au-dessus, on peut voir deux autres anneaux; seraient-ce d'autres éléments d'une formation ? Ils pourraient passer pratiquement inaperçus, sans cette sorte d'objet qui a été principalement été photographié.
    A mon avis ça ne montre pas une transition entre visible et invisible : c'est un exemple de camouflage dans les nuages.
    " Enfin, comme on pouvait s'y attendre, TheShadow n'y voit qu'une trace de doigt sur l'objectif de l'appareil... (http://www.ufocasebook.com/annecy.html)

    L'exemple d'Annecy ne me paraît pas très marquant, mais je le signale parce qu'il y aurait maintenant deux époques dans les observations d'Ovnis : l'affaire des drônes pourra servir longtemps de référence, ou de contre-exemple, et surement de modèle pour les futures études de cas.

    Sur le forum Open Minds, plusieurs chercheurs se sont accordés pour dire qu'il serait nécessaire de reprendre minutieusement l'affaire des drônes depuis le début. L'Admin cherche à se souvenir comment on a appris initialement que le témoin avait déposé un premier message sur la CraigList de San Francisco... 10538 constate : "Tout s'est enchaîné si rapidement à l'époque. Il est possible que de petits détails nous aient échappé; leur analyse pourrait nous apporter de nouvelles informations." De leur côté 11August et AgentMulder envisagent de nouveau comment Rajinder a pu accidentellement ou volontairement supprimer les données EXIF de ses images numériques. Le témoin avait déclaré qu'il avait laissé son frère se charger de transférer les photos de l'appareil, parce que ce n'était pas le sien mais celui de son futur beau-père.

    Egalement, Kris-SaladFingers s'intéresse à la manière dont le compte Flickr de Rajman1977 ou Rajinder Satyanarayana a pu être piraté... deux heures après que Spf33 ait validé l'extension Pro, en payant de sa poche 25 dollars. C'est ainsi qu'il avait pu récupérer et diffuser les images en haute résolution de Capitola. La réponse me parait simple, puisque Spf33 avait exprimé publiquement sur OMF ses hésitations : je pense que le hacker a essayé de le prendre de vitesse, mais il lui a fallu deux heures avant de parvenir à craquer le code. Dans ce cas, son but était que nous n'ayons jamais accès à ces images. Enfin, en laissant à la place quelques images pornos, un professionnel a pu tenter de banaliser son geste. Qui d'autre qu'un professionnel du renseignement aurait eu la motivation de faire disparaître ces documents ?

    Flatron, sur le forum Ovnis-USA, a noté ce mois-ci en couverture du magazine Science et Avenir : "L'homme invisible, c'est possible !
    Lors d'une première expérience réussie aux Etats-unis, de minuscules boucles de cuivre ont rendu un objet invisible... aux micro-ondes. De quoi passionner toute la communauté scientifique et relancer les recherches sur un vieux rêve de l'humanité.
    " (http://sciencesetavenirmensuel.nouvelobs.com/hebdo/parution/p728/dossier/a355168-lhomme_invisible_cest_possible__.html).

    Nous en avions parlé ici le 17 juillet, relatant la découverte d'un article signé Alan Boyle sur MSNBC, daté du 25 mai 2006 :
    "Les chercheurs déclarent qu'ils progressent rapidement dans l'élaboration de nouveaux matériaux qui seront capables de créer un manteau d'invisibilité autour des objets, réalisant un vieux rève illustré plus récemment par "Star Trek" ou Harry Potter.
    De nouvelles technologies seront à la disposition des militaires plus tôt que vous ne l'imaginez.
    John Pendry, de l'Imperial College, à Londres, nous a confié : "Nous avons l'assurance que dans la gamme des fréquences radar, ces matériaux pourront être adaptés d'ici 18 mois environ.
    "
    (http://www.msnbc.msn.com/id/12961080/)

    Von Stern quant à lui a découvert sur Science Daily que : "L'équipe des mathématiciens qui les premiers ont formulé les équations qui expliquent le 'manteau d'invisibilité' évoqué par les physiciens en Octobre dernier, a maintenant démontré que la même technologie pouvait être urilisée pour générer un 'trou de ver électromagnétique'." (http://www.sciencedaily.com/releases/2007/10/071012160144.htm). Flatron explique : "Allan Greenleaf, de l'université de Rochester (Etats-Unis), veut connecter des régions de l'espace par une fibre optique invisible. Ce seraient les analogues des 'trous de vers' dans l'Univers qui permettent de voyager dans le temps. La lumière se trouverait comme téléportée d'un point à un autre sans être vue... Et l'on rêve de dispositifs d'imagerie médicale très discrets, d'ordinateurs optiques aux puces invisibles, de télécommunications invisibles..."

    C'est également un retour en arrière, sur UfoCaseBook, auquel nous convie Latitude, qui a produit cette animation du drône de Ty B.; elle pense avoir retrouvé la chronologie des images :

    Si Latitude s'est efforcée de reconstituer la rotation autour de l'axe vertical, Marvin de son côté a essayé de conserver la référence aux arbres :

    19 octobre - Mon petit 'Bilan provisoire' publié hier a suscité quelques réflexions sur le forum Ovnis-USA. Flatron pense que sans nouveaux éléments, "nous allons continuer de stagner (ce qui est logique). Je trouve regrettable que LMH n'ait jamais diffusé tous les clichés en HR qu'elle possède et ce sera pour moi un des points regrettables de cette affaire (est-elle manipulée ?) et cela nous montre tout le chemin qu'il reste à faire dans notre domaine pour que tous les chercheurs puissent enfin oublier leurs 'égos' et intérêts propres au profit de la communauté. Si nous avions eu ces clichés, je pense que l'histoire du 'CGI ou non' serait classée avec un taux de certitude de 100% à l'heure actuelle.

    Personnellement, si je devais conclure temporairement, je pense que ces drônes sont issus d'une technologie extraordinaire que nous possédons depuis (très) longtemps et issue d'une connaissance Alien (d'où qu'elle vienne). Ce qui nous laisse envisager ce que cette armée "qui n'a pas de nom" est capable de mettre en oeuvre.

    Mais au fond de moi, j'ai comme l'impression que le premier drône était réel et qu'il a dû bien embarrasser "ses propriétaires", pour le second modèle (avec la cage) j'ai trouvé sa forme dès le départ beaucoup plus suspecte. Si je devais avoir un sentiment profond sur cette affaire, je dirais que le premier drône était réel et qu'il existe vraiment, tandis que le second modèle et les planches d'Isaac sont peut être une opération de désinformation (basée sur des documents authentiques hors contexte et surement de vrais photos mais mis en scènes volontairement) destinée à perdre les ufologues que nous sommes et à donner une dimension plus "folklorique" à cette affaire (voir tous les montages et animations qui ont défilé).

    Il aurait été possible à une agence de debunking de sortir les Planches de diagramme d'un carton ou d'une chambre forte, de les coller sur les flancs d'un drône et de mélanger le tout avec un générateur anti-gravité - qui semble absent du drône - pour noyer les ufologues. Au bout du compte, nous sommes dans une sorte d'impasse.. le moment peut être de revenir aux tous premiers clichés de cette affaire, qui sont à mon avis authentiques."

    Diouf est à 100% du même avis : "J'ai tendance à croire un peu plus l'histoire de Serpo, à cause de la 'mise en place' élaborée par Anonyme et les 5 anciens de la DIA, relayée par Victor, Bill Ryan, le site internet....
    Toute cette tuyauterie d'acheminement vers le net avait rendu l'histoire et sa source plus intrigante (à mon avis).
    Pour les drônes : il y a d'abord les photos - la 1ère me semble rélle - et si c'est également une divulgation, la mise en place est tout aussi élaborée, avec les documents d'Isaac publiés 6 semaines après les premières photos. Ils ont vraiment été le facteur déclenchant des recherches super pointues, etc...
    Bien sûr, il y a eu la dose de poison habituelle avec la 'plausible deniability' (on ne peut rien prouver), nourriture bénie des déboulonneurs qui furent servis à souhait; mais n'oublions pas que c'est souvent la marque d'une véritable divulgation.
    Imaginons tout cela sans les documents d'Isaac et c'est une histoire qui serait finie, (non élucidée); ça n'aurait pas duré aussi longtemps (toujours à mon avis).
    "

    Diouf ajoute cette note personnelle qui rejoint mon propre constat : "Ce que j'ai trouvé de plus intéressant, c'est l'élan spontané, généreux, gratuit, de toutes les personnes qui participent aux recherches, et l'évolution de ces groupes de travail !
    Merci 11August, OTF, Banzai et tous les autres. Ils ont fait beaucoup pour nous démontrer les possibilités d'un travail de recherche sérieux. C'est une nouvelle génération de collaboration entre chercheurs en ufologie.
    L'observation des comportements des membres sur les forums est aussi passionnante, que l'on soit membre ou non.
    C'est toute une étude sociologique en soi, et de là à ce qu'il y ait des thèses de maîtrise ...c'est une idée.
    Des amitiés se forment, on a vu comment un seul membre peut changer l'atmosphère de 2 forums (je pense à Saladfingers sur OMF et Ufocasebook); on perçoit les esprits d'ouverture, les entêtés, et les changements d'opinions au fil des évolutions. Tout ça est fascinant et enrichissant.
    "

    crédit : UfoCatcher

    Tartar est en veille quotidienne sur une dizaine de sites. "Mais depuis que DdP a mis en ligne OVNIS-USA, c'est celui que je consulte en premier. Merci donc à DdP et aussi à 11August, qui ont par ailleurs la grande qualité d'être concis et d'écrire un excellent français."

    Anakin_nEo n'exclut pas une nouvelle vague de type belge "car au moins quelques cas ont été repris et sont étonnants et ce dans plusieurs pays, France, Belgique, Luxembourg, Angleterre, Hollande et Danemark. Je veux dire que les drônes et les marquages s'inscrivent peut-être, comme dans le film Sign, dans une logique plus vaste qui nous échapperait encore et dont les autres manifestations (survol des zones aéroports et aussi de centrales électriques et atomiques ces derniers mois...) sont la marque d'un repérage.
    Le fait que ces drônes soient désormais visibles est également le signe d'un regain d'activité.
    La question reste donc pourquoi cette zone-là, précisément, dans cet ordre d'esprit, et /ou.. qu'est-ce qui pourrait être sensible énergétiquement parlant pour la Californie dans le polygone où se sont manifestés les drônes
    Car pour ma part si on exclut l'idée de fake et de manipulation, ce genre de manifestations est forcement hostile.
    "

    Pendant ce temps, le forum UfoCaseBook a vu arriver un nouveau déboulonneur assez ambigu : TurkoMan admet sans réserves la possibilité de l'invisibilité des drônes, cependant il réfute catégoriquement leur existence "parce que les documents évoquent l'antigravité... mais c'est un phénomène qui n'est pas reconnu par la communauté scientifique ! Elle devrait en être informée si Caret avait été au courant du phénomène." Il a été facile à Latitude de lui répondre : "Ce n'est pas parce que Caret a eu affaire au phénomène d'antigravité qu'ils ont pu déterminer comment ça fonctionnait. En outre, Caret était un projet secret, en marge de la science officielle." Si l'on écoute certains anciens du Sandia National Laboratory (SNL) et du Los Alamos National Laboratory (LANL), deux laboratoires nationaux basés au Nouveau-Mexique, par exemple, certaines de leurs réalisations auraient plusieurs années d'avance sur les recherches publiques.

    18 octobre - Bilan provisoire et personnel sur pratiquement six mois que dure cette histoire... Qu'est-ce que j'en retire à ce stade ? Un enthousiasme d'abord, d'avoir découvert des formes aussi novatrices, tant pour les engins que la Planche, les symboles, et les dispositifs. L'esthétique particulière de tous ces nouveaux éléments, qu'ils soient authentiques ou fabriqués, est particulièrement stimulante. J'ai vu se constituer des équipes de recherches, sur des forums Internet, naître des formes nouvelles de recherches interactives, et j'ai pu témoigner ici de leurs travaux; j'espère que ça pourrait inspirer des espaces francophones à s'organiser de la même manière, en préférant l'étude aux invectives. J'ai acquis des notions inattendues dans le domaine de la Création d'images numériques, et mon oeil s'est exercé à mieux percevoir les possibilités de trucages photos.. J'ai découvert des personnalités attachantes sur les forums, qui seront des points de contact possibles pour des voyages à venir. Ma réflexion sur la Divulgation, les opérations de désinformation, et l'ufologie en général s'est approfondie. J'ai assisté pour la première à la diffusion de documents en haute définition, qui nous changent radicalement des formes de soucoupes floutées, et sont d'une telle qualité qu'ils paraissent indécidables. J'ai pu observer les réactions d'un grand nombre d'amateurs, confrontés pour la première fois à des formes précises, et je me suis amusé à les entendre exprimer ce commentaire paradoxal : "C'est trop beau pour être vrai !". Enfin, sur un plan plus personnel, j'ai beaucoup apprécié de m'appliquer avec régularité à une pratique quotidienne, sans jamais avoir à me l'imposer, parce que chaque jour apportait de nouveaux rebondissements. Même si l'activité devait se ralentir sur cette affaire, je ne pourrai pas cesser de vous rapporter ce qui se passe dans les autres secteurs de l'ufologie américaine, comme je le fais depuis bientôt deux ans.

    Sur Open Minds et Ovnis-USA, 11August poursuit la publication des premiers Résultats selon le Critère de Saturation. Mais l'échantillon "camouflage militaire" n'est pas dans le lot :
    "Rappel théorique concernant ce critère :
    [...]Les photographies contiennent davantage de pixels insaturés que les CGIs. [...]
    "S" est quantifié comme suit : "Il s'agit du ratio entre le nombre de pixels saturés et le nombre de pixels insaturés dans un histogramme de saturation. Le nombre de pixels saturés et insaturés est obtenu en comptant le nombre de pixels dans le plus haut bin et dans le plus bas bin dans l'histogramme"
    Ce qui signifie que (pour un même nombre de pixels saturés), plus il y a de pixels insaturés, plus l'indice "S" est bas, et plus les images sont susceptibles d'être des photographies.
    Voici les résultats pour le groupe d'images "photos" :

    Remarques :
    - Deux des ces images ne contiennent aucun pixel insaturé au plus bas bin, ce qui m'oblige à présenter les résultats sur 30 images (la division par 0 étant impossible)

    Les résultats pour le groupe d'images "CGI" :

    Remarques :
    - Quatre des ces images ne contiennent aucun pixel insaturé au plus bas bin, ce qui m'oblige à présenter les résultats sur 28 images (la division par 0 étant impossible)

    Les résultats pour le groupe d'images "Drônes" :

    Remarques :
    - Les images des drônes sont dans l'ensemble pauvres en pixels insaturés, les plus riches étant les photos de Stephen et dans une moindre mesure celles du Lake Tahoe.
    - Cependant, les résultats par "témoin" sont très disparates et différents. Ainsi :
    - Les images de Ty sont fortement saturées
    - Les artefacts d'Isaac présentent un indice "S" très élevé, soit une forte saturation et une faible insaturation.
    - Les photos de Raj sont quasiment inexploitables, car elles ne présentent aucun pixel insaturé et très peu de pixels insaturés.
    - Les photos de Chad sont très inégales en saturation (de 0 à 5893)

    La moyenne de "S" est
    * 1.962 pour les photos
    * 58.989 pour les CGI
    * 482.89 pour les drônes

    Les valeurs vont de
    * 0.0008 à 34.81 pour les photos
    * 0 à 800.5 pour les CGI
    * 0 à 5893.54 pour les drônes

    CONCLUSION PROVISOIRE :

    Les résultats vont dans le même sens que le critère précédent "richesse de la palette de couleurs" : il y a une différence perceptible d'indice entre les images des drônes, les photos "réelles" et les CGIs.
    Ils semblent montrer que les images de drônes sont plus proches des CGI que des photos.
    Ces résultats sont, comme je l'ai déjà signalé, à confirmer par la vérification des résultats des 2.000 images-test.
    L'échantillonnage est trop faible, là aussi, pour affirmer de façon définitive que les images des drônes sont truquées.....
    A suivre : Passage des images à travers le script définissant la "variation spatiale des couleurs".

    Malgré ses efforts pour déchiffrer les plus petits caractères, Woy sur Open Minds pense avoir atteint ses limites : "C'est tout ce que j'ai pu obtenir pour le moment, la plus haute résolution possible avec les variations de nuances. D'autres chercheurs auraient-ils une solution pour aller plus loin ?" Une heure plus tard, cependant, il revient avec ce commentaire "En fait, c'est la plus haute résolution que je parviens à manipuler, on est déjà ici avec un fichier original de 66Mo, en 1800 pixels de large, et je ne sais comment vous le faire passer..." De fait, le lien qu'il indique fonctionne mal : http://www.uploadhut.com/id56611/cheese-wheel1800.gif

    Woy explique : "Le fait de leur appliquer des variations de nuances rend certains caractères mieux discernables."

    L'échantillon ci-dessous peut tarder à s'afficher, il pèse déjà près de 10 Mo...

    Woy ne s'intéresse pas qu'à la 'Planche du Langage'. Il aimerait faire parler les lignes noircies du Rapport CARET : "J'ai essayé pendant un moment de jouer sur la saturation et avec des filtres, je parviens à discerner des mots sous les traits de feutre.. Mais je ne suis pas le mieux qualifié pour parvenir à un résultat."

    Peidoz, sur le forum Ovnis-USA, nous invite à relire une étude connexe "qui porte sur l'OGNI (objet graphique non identifié) de Mexico -97 : http://www.ufocom.org/UfocomS/mexico.html, où on retrouve les termes de "transformée spatiale de Fourier" et "transformée de Radon", qui permettraient de tester si un objet graphique est - ou non - incrusté dans un autre....

    Si on regarde les images de Ty B./Big Basin, la différence dans les spectres de niveaux de gris (le "réglage des noirs et des blancs") des arbres et de l'objet saute aux yeux. Comment les ombres de ce dernier peuvent-elles être aussi claires alors que celles des arbres sont si foncées ?

    C'est même probablement (à mon humble avis) fait exprès pour qu'on n'y croie pas trop (dans les medias, etc.)... Qui sait ? En tout cas, il me semble que çà évite parfaitement que des spécialistes d'images s'y intéressent vraiment. Or l'objet en tant que tel est intéressant : il est suffisamment réaliste, ainsi que la Planche, pour pourvoir prétendre à faire partie des hypothèses explorables malgré les incohérences (témoins muets, défauts d'incrustation...). La question de savoir si ces objets présumés sont réels et effectifs, ou bien nés de l'imagination de quelqu'un, est peut-être volontairement amenée, dans l'hypothèse maintenant assez probable où les sources d'information sont biaisées."

    Suite à l'animation réalisée par Fulminic à partir de la video du Kentucky, Hope4Mil a réalisé à son tour ce petit Gif animé : "En ajoutant les dernières images de la video, je pense que ces lignes qui couvrent toute la surface de la Lune écartent l'hypothèse d'un avion."

    17 octobre - On se souvent que Isaac avait commencé par s'adresser à la radio C2C et son site web. Il avait même laissé entendre dans ses "Explications", que Coast to Coast serait son unique intermédiaire. Par la suite, il a accepté de communiquer directement avec Linda Moulton Howe. Marvin, l'un des modérateurs de UfoCaseBook, s'interroge : "Ca me semble assez étrange que C2C, qui dépend du traffic pour valoriser ses pubs, ait passé la main sans jamais revenir sur cette histoire. Personne ne renoncerait aussi facilement à exploiter un tel filon. Je soupçonne qu'ils aient eu une bonne raison de laisser LMH poursuivre à leur place." La raison est peut-être simplement que C2C n'est pas équipé pour suivre une affaire.. Latitude lui répond en effet : "C2C n'est pas organisée pour mener des enquêtes. Ce n'est qu'un programme radio qui donne la parole aux chercheurs." Je pense également que Isaac n'avait pas nécessairement une bonne connaissance du rôle de chacun.

    Dans la rubrique "Détection des différences entre CGI et photos : applications" du forum Ovnis-USA, il me paraît important de relever cet échange. Hier, 11August notait : "La moyenne "U" est 11% plus élevée pour les images "militaires" que pour les CGI et 69% que pour les drônes. En même temps, elle est inférieure de 35% à celle des photos.
    Rien de bien probant, d'autant plus que le nombre d'images testées est bien trop peu élevé.
    "

    - Voyageur : "Je suppose qu'il s'agit-là d'un résultat provisoire, mais ne devrions-nous pas nous attendre à obtenir, sur un grand nombre d'images testées, une différence minime (voire nulle) entre les valeurs obtenues pour les photos "réelles" et les photos de véhicules militaires, puisque ces dernières sont également des photos "réelles" (non retouchées, en principe) ?
    D'autre part, la différence (toujours provisoire) entre les valeurs obtenues pour les images de drônes et les images de véhicules militaires ne serait-elle pas due au fait que l'analyse des images de drônes s'est faite, si j'ai bien compris, sur des images préalablement "détourées" (c.-à-d. représentant les drônes séparés des éléments de leur environnement (ciel, paysage, etc..) ?
    "

    - 11August : "Ta remarque est tout à fait pertinente. En effet, théoriquement, nous devrions avoir le même indice "U" sur le groupe "photos" et "militaires", puisque ce dernier est effectivement constitué de photos non retouchées.
    Pour vérifier cela, il faudrait tester 1.000 images militaires et comparer la moyenne obtenue avec les 1.000 images photographiques "réelles".
    Nous pourrons de toutes manière déjà vérifier le postulat des chercheurs lorsque j'aurais terminé d'uploader les 2.000 images CGI et photos et les passer à travers les scripts. La différence de résultat entre les CGI et les photos devrait être de 25%, pour ce critère.
    La différence obtenue sur ce test sur 32 images montre bien, en définitive, que l'échantillonnage est bien sûr trop faible pour pouvoir tirer une quelconque conclusion.
    "

    Citation de Voyageur :
    "D'autre part, la différence (toujours provisoire) entre les valeurs obtenues pour les images de drônes et les images de véhicules militaires ne serait-elle pas due au fait que l'analyse des images de drônes s'est faite, si j'ai bien compris, sur des images préalablement "détourées" (c'est-à-dire représentant les drônes séparés des éléments de leur environnement (ciel, paysage, etc..) ?"

    - 11August : "Pas exactement, car le groupe d'images "drônes" est exclusivement composé des images d'origine des drônes, sans détourage. C'est-à-dire que les valeurs obtenues correspondent, dans l'hypothèse d'une photo-composition, à l'ensemble "drône"+"paysage".
    Il y a donc bien une différence réelle et assez importante entre les valeurs obtenues pour ce groupe et celles du groupe "photos", pour ce critère visuel uniquement, pour l'instant.
    J'ai cependant effectivement créé deux autres groupes d'images pour l'étude, composés exclusivement des images des drônes détourés d'une part, et du paysage seul alentour d'autre part.
    J'ai pensé qu'il pouvait être intéressant d'étudier les résultats dans l'hypothèse d'une photo-composition ou incrustation.
    C'est Ownimaster qui se charge du détourage des drônes.
    J'ai fait déjà quelques essais sur les images des drônes "seuls" et des paysages "seuls" et je peux déjà dire que les résultats sont très intéressants... J'attend qu'Owni aie terminé de traiter toutes les images avant de poster à ce sujet.
    "

    Il y a parfois dans les recherches, comme ici sur les "petits" caractères en cours de nettoyage par Woy, des 'trouvailles' vraiment tirées par les cheveux, comme celle de Murnut qui croit avoir découvert un message caché : "I STEAL" - en français : "JE VOLE" - Seulement il n'y a rien qui ressemble à un S dans la police des symboles. Ensuite, un faussaire qui voudrait signer son travail en clair ne dirait pas qu'il vole (ce qui n'a pas de sens), mais qu'il ment, en écrivant très facilement "I LIE" avec les caractères disponibles.

    16 octobre - Murnut, sur UfoCaseBook, se livre à quelques spéculations sur le thème de la Divulgation : "Toute cette affaire de drônes pourrait être un test organisé par les Pouvoirs en place pour évaluer les réactions... Un peu comme Serpo. Cette fois, ils auraient poussé le bouchon un peu plus loin, avec des photos et des documents. Mais je peux me tromper. Je ne prétends pas énoncer une vérité.

    Quand viendra l'heure de la Divulgation, si jamais elle arrive... le gouvernement peut s'attendre à des réactions de panique..
    Si ça se produit, et qu'ils n'ont pas le moyen de calmer le jeu ....comment pourraient-ils se sortir de cette situation ?

    Je citerais 3 composantes :
    Une campagne de désinformation est menée pour décrédibiliser tous les témoins qui savent que le phénomène est réel. Nous avons tous vu comment ça fonctionne dans les medias quand ils commencent à jouer cette petite musique..

    Ainsi, au moment de la Divulgation, la plupart des gens demeureront incrédules... la campagne de désinformation aura fonctionné à plein régime. Ils ne risqueront pas de céder à la panique.

    Ensuite, on peut constater que tous les films de Science-Fiction, les Star Trek et quantité d'autres, ont préparé une frange de la population à l'idée que la vie existe ailleurs que sur Terre. Tous ces gens ne devraient pas paniquer.

    Troisièmement, il y a ce noyau... constitué de ceux qui fréquentent les forums ufologiques sur internet. Nous savons à peu près ce que nous sommes capables d'encaisser. Pas de panique de ce côté, mais nos réactions seront canalisées.

    Si la Divulgation se produit un jour, ça ne sera pas directement l'expression de la Vérité.... Si c'était si facile, ça serait déjà arrivé.
    Je peux comprendre ce mode opératoire, mais je ne suis pas en confiance.
    "

    Woy poursuit ses agrandissements et le nettoyage systématique des plus petites zones de la 'Planche du Langage', afin de découvrir peut-être de nouveaux symboles. Mais le travail est fastidieux, et il recherche un peu d'aide. Cette découverte récente a changé le regard des participants. Peut-être Woy a-t-il répondu à l'attente d'Isaac ? On peut concevoir que le divulgateur attende que les observateurs aient vraiment fait le tour du premier document avant de leur confier la suite...

    Belzian, sur le forum Ovnis-USA, vient de poser cette question : "Est-il venu a quelqu'un l'idée que ces 'divulgateurs' soient dans l'impasse quant au phénomène, et que curieusement, sous la forme donnée, on fasse appel au commun des mortels pour résoudre une énigme ou autre chose comme une forme de jeu de pistes ou de chasse aux trésors ?"

    La coïncidence est curieuse, parce je venais de rédiger ce résumé pour ceux qui ignorent tout des ARG, bien qu'il y ait peu de points communs avec notre affaire :

    Parmi les hypothèses formulées depuis des mois sur l'affaire des drônes, il y avait celle des 'Alternate Reality Games' (ARG). Ils sont nés il y a environ cinq ans, sont des initiatives multimedias, entre jeux de rôles et jeux de pistes interactifs, lancées par des firmes commerciales pour amplifier leur image. Le thème de base offrira aux joueurs la possibilité de recevoir des indices et de s'exprimer par email, par fax, de fouiller des blogs internet à la recherche d'indices, d'explorer certains titres de la presse... Une des particularités est que : "Le fait que la plupart des modèles ARG ne sont pas basés sur la compétition, mais sur la coopération entre les joueurs, les ouvre à un large public féminin." Un exemple est celui de la série ReGenesis produite par une chaîne canadienne, où les téléspectateurs, en attendant la saison suivante, étaient invités à se lancer dans la résolution d'énigmes scientifiques, à l'image des héros du feuilleton.

    Plus récemment, on a vu Microsoft susciter et animer une large communauté de fans, pour promouvoir la nouvelle version de son jeu video Halo3.L'intérêt pour les promoteurs est aussi d'observer les réactions des participants pour en tirer des idées qui feront évoluer le projet initial.

    Nous avions vu que la video du Kentucky était probablement dans l'impasse... Fulminic présente cette animation - dont il n'est pas très satisfait :

    "Après avoir réalisé cette animation, je suis maintenant pratiquement sûr que c'est un Cessna qui se dirige vers le caméraman. Voici une silouhette de l'appareil" :

    Seth, sur le forum Ovnis-USA, s'était interrogé le 11 octobre sur la pertinence des travaux de 11August et son équipe, dans l'étude sur la richesse des couleurs : "S'il s'agit (peut-être) de matériels militaires, et qu'ils sont souvent peints de teintes très uniformes (vert kaki, brun terre), ne serait-ce pas 'naturel' que leur palette de couleurs soit assez pauvre ?". 11August a trouvé l'idée intéressante, et il suivi la piste : "La moyenne "U" est 11% plus élevée pour les images 'militaires' que pour les CGI et 69% que pour les drônes.
    En même temps, elle est inférieure de 35% à celle des photos.
    Rien de bien probant, d'autant plus que le nombre d'images testées est bien trop peu élevé.
    La seule chose que l'on puisse remarquer, c'est l'indice "U" du groupe d'image des drones, qui reste en tout les cas bien inférieur à celui des autres groupes d'images.
    A suivre : le résultat du passage des images du groupe 'photos' à travers le script définissant la saturation.
    "

    Tartar émet aujourd'hui une autre hypothèse : "Les docs d'Isaac sont probablement des photos d'objets réels.
    Les images de drônes 'en vol' posent selon moi non seulement la question CGI ou pas, mais aussi une autre :
    C'est que ces 'machines' sont normalement invisibles.
    Quelles sont les conditions d'analyse statistique de l'image numérique d'un hologramme ? Ou de quoi que ce soit susceptible d'être transparent ou réfléchissant vis à vis de photons (si la notion de photon est réaliste) ??
    Autrement dit, si ces choses ont donné des 'images' ces images ont peut-être un profil anormal sur certains paramètres de l'analyse ?
    "

    11August : "Cette affaire des drônes résiste depuis plusieurs mois, ce qui laisse à penser que si c'est un fake, il est drôlement bien élaboré : monter une telle opération n'est pas à la portée du premier venu.....
    J'espère pouvoir, avec notre travail d'analyse des images, apporter quelques conclusions d'ici un ou deux mois.
    Ce travail long et fastidieux pourra certainement, s'il est bien mené, nous donner des réponses.
    Pour le moment, les seules conclusions (très) provisoires donnent des résultats contradictoires et n'ont pas de valeur définitive.
    Il y a peu (plus) de travail de recherche sur cette affaire (Woy, sur OM, avec la reconnaissance des plus petits symboles de la planche d'ISAAC, et nous-même), et si à terme nous échouons à prouver quoique ce soit, alors peut-être, devant le silence, ISAAC ou LMH daigneront-ils se manifester de nouveau.....
    "

    Terminons la journée avec cette remarque de Razor, sur UfoCaseBook : "C'est amusant de se dire que s'il s'agit d'une opération de désinformation, la quantité de moyens mis en oeuvre prouve par elle-même qu'il y a quelquechose d'important à cacher."

    15 octobre - Après avoir semé la confusion sur trois différents forums pendant plusieurs mois, avec des propos volontiers provocateurs et souvent incohérents, Leviathan66 a fini par ouvrir son propre Blog. Il est maintenant confronté à l'exercice de l'éditorial, et se doit de livrer une pensée un peu plus construite : "Ovnis & Surnaturel - Si on observe attentivement le drône de Big Basin, il semble vieux et usagé, ce qui nous porterait à croire que l'artiste en CG n'a pas seulement réalisé une excellente modelisation, mais qu'il a également eu l'intelligence de lui donner cette patine si particulière. Je vous invite à regarder des images fixes extraites de ces films qui sont censés avoir bénéficié d'énormes moyens de financement, et vous verrez la différence. L'engin de Big Basin les surpasse tous. Je ne crois pas du tout à une création CGI, mais j'y vois un dispositif rationnel extrêmement efficace, qui pourrait avoir fonctionné mille ans ou plus. Vous trouvez que c'est trop..? Pourquoi ? Est-ce qu'un tel objet n'aurait pas déjà semblé surnaturel dans des temps reculés, comme il nous apparaît aujourd'hui... Est-ce que la forme doit se modifier pour s'adapter à ce que l'observateur est capable d'apprécier selon les époques ?

    Je me demande si sa fonction pourrait être en partie de déclencher des controverses, et de ce fait accroître les connaissances de ceux qui sont disposés à évoluer. Le design est sans précédent, il est aussi extrêmement habile, témoignant d'une intelligence hors du commun, et c'est vrai également de tous les autres drônes originaux. Rabaisser cette affaire de drône à une création en CG, c'est se comporter de façon primaire en se conformant aux normes étroites de la société moderne. Les informations révélées par Isaac démontrent également un apport surnaturel avec ce concept de symboles auto-éxécutables dès lors qu'ils sont représentés. Mais c'est déjà une histoire ancienne. Depuis toujours, les symboles ont été utilisés pour programmer le cerveau humain et c'est en essence leur seule fonction. Les symboles et le surnaturel vont de pair. La richesse de l'histoire des drônes pourrait pâtir de cette insistance chez certains à nous rabâcher que si la CG peut apprôcher la réalité, c'est qu'elle suffirait à expliquer le phénomène. On a déjà vu sur l'un des forums ufologiques des idolâtres se prosterner devant un artiste de dessins animés puériles. Ont-ils fait progresser la connaissance ? La réponse est NON." (http://www.livyatan.blogspot.com/)

    Après ce nouveau coup de griffe dans le dos de SaladFingers, son rival Leviathan expose comment il avait lui aussi tenté de produire des images crédibles. Au centre il expose le modèle CG qui lui avait servi à réaliser son faux drône à droite.

    Hier, Leviathan a publié ce nouvel Edito : "Restez à l'écoute !
    Deux des Sites ufologiques ont tourné en bouillie. La faute en revient à des Modérateurs stupides et des Administrateurs aux égos surdimensionnés. Et ça ne peut qu'empirer pour qu'ils se maintiennent en place. Les drônes originaux sont authentiques, et nous devrions nous en rendre compte. LMH le sait bien, et elle ne se laisse pas démonter par les rancoeurs qui lui sont adressées. Isaac le sait également, et après avoir partagé une petite partie de son info parfaitement crédible, il n'éprouve pas le besoin d'apporter des preuves supplémentaires. Les autorités ont assisté à ce déballage d'arguments en faveur de la CG sur OMF, et sont maintenant satisfaites du résultat. Elles savent maintenant comment traiter toute divulgation sauvage, et manipuler le public. Il leur suffit de renforcer les partisans de la CG, et de les encourager à propager leurs conclusions sur internet. Elles ont réussi à aseptiser la question des Ovnis. Les Modérateurs Merlin et Fore se sont chargés du sale boulot, en dissuadant une source authentique de se manifester à nouveau. Ils ont permis à un parfait imbécile comme TheShadow de répandre son ultra-scepticisme pour réduire au silence tous ceux qui savaient quelquechose. Quelle bande d'idiots. C'est la raison pour laquelle ils doivent laisser la place. La planète va finir par se débarrasser du virus qui l'a infectée.
    Bonne journée à tous.
    "

    Des lumières dans le ciel nocturne du Comté d'Orange (Orange County, en Californie du Sud) avaient mobilisé depuis trois ans l'attention de la population, et perturbé bien des réunions sportives, ou provoqué des interruptions de traffic sur les autoroutes. Linn Murphy, 51 ans, a finalement été arrêté en flagrant délit, et son engin radiocommandé de un mètre de diamètre a été saisi.

    L'homme avait été la cause de centaines de rapports auprès de la police et des organisations ufologiques. Des dizaines de videos de son engin lumineux s'étaient affichées sur des sites spécialisés.

    Ce qui fait dire à Nekitamo, sur Open Minds : "Murphy a trompé des milliers de gens, et il en est fier. Les auteurs de canulars rèvent de se faire un nom. A supposer que l'affaire des drônes soit du même genre, alors le tricheur serait d'une patience exceptionnelle !"

    14 octobre - Gyvor, sur UfoCaseBook, a retrouvé cette couverture d'un "Popular Mechanics" de Août 1964, qui titrait sur le IonoCraft du Major Alexandre Prokofieff de Seversky - dont la carrière remonte aux débuts de l'aviation. Le concepteur inscrivait son invention dans une perspective historique : "Nous développons un principe de vol entièrement nouveau. Nous en sommes au stade où se trouvaient les Frères Wright en 1903. Nous commençons seulement à entrevoir les débouchés."
    "Un vent ionique va soulever et propulser cet incroyable tapis volant du futur."
    L'article original de Hans Fantel est reproduit ici : http://www.geocities.com/CapeCanaveral/Hall/1805/ion.html

    "Sunflower est le nom de code d'un autre projet destiné à capter la puissance électrique directement de la lumière solaire. Il utilise un réflecteur en forme de parapluie qui concentre la chaleur du Soleil pour faire bouillir du mercure, lequel en s'expansant fait tourner une turbine et alimente un générateur électrique."

    Un extrait des 'News' de l'époque est disponible sur YouTube : http://www.youtube.com/watch?v=0S-Ieb7LsGA On y voit voler une maquette semblable à celles du français Jean-Louis Naudin (http://lifters.online.fr/lifters/index.htm)

    Mais Latitude dit bien connaître la propulsion ionique : "C'est un moyen assez inefficace. Il faut disposer d'un générateur énorme pour faire décoller une masse réduite. Je crois qu'un expérimentateur a pu embarquer une souris dans un prototype. Pour autant que je sâche, personne n'a encore pu intégrer le générateur lui-même dans une machine volante. Si nos drônes avaient utilisé ce procédé, Chad et Raj auraient été balayés pendant que l'engin les survolait. Il n'ont pas mentionné un effet de ce type.

    Je ne pense pas que les drônes utilisent cette technologie. Ils sont surement bien plus avancés, puisant leurs ressources dans l'énergie de l'espace."

    DrDil a également son idée sur la question : "J'ai toujours pensé que la ressource de propulsion pour un Ovni devait être trouvée 'en vol'; elle doit être inépuisable, même si elle doit dépendre du fonctionnement d'un convertisseur."

    Woy, sur OpenMinds, vient de révéler comment il a pu faire ressortir des éléments imperceptibles de la 'Planche du Langage' : "Il faut disposer d'un outil comme IRUS : 'Image Retrieval Using Shape'
    ou celui-ci : http://robotics.stanford.edu/~scohen/research/patterns/sedl-main.html
    ou encore 'gsa image analyser', mais il y en a des quantités.
    "

    Depuis le printemps dernier, Dan Smith a été accueilli sur le forum Open Minds. Un fil spécial lui a été ouvert, et pendant tout le développement de l'affaire des drônes, il s'est poursuivi en parallèle, au point de cumuler aujourd'hui près de 40.000 visites et 3200 messages. Parmi les modérateurs les plus accueillants, Fore et JakeReason. Les bavardages ont connu des moments passionnés, essentiellement sur la thématique religieuse. Rappellons que Dan Smith est le propagateur du BPWH (Best Possible World Hypothesis). Il s'est longtemps vanté de relations provilégiées avec l'analyste de la CIA - et membre de la Volière (The Aviary) - Ron Pandolfi. Celui-ci a longtemps occupé pour la Maison Blanche, du temps de Clinton, le rôle de conseiller pour les questions relatives aux Aliens.

    Les lecteurs se souviennent que Dan Smith avait prétendu qu'avec la complicité de Ron Pandolfi, il ferait paraître un article majeur dans le Washington Post, entraînant à brève échéance la Divulgation de la réalité Extraterrestre. Car Dan Smith s'est depuis longtemps persuadé qu'il a un rôle messianique à accomplir. Il avait déjà tenté de s'immiscer dans les QG des campagnes présidentielles précédentes pour y porter son message. Mais Ron Pandolfi ne s'est pas laissé entraîner. Pendant plus de six mois, Smith a bénéficié d'un accueil privilégié sur le forum. A présent, Fore semble avoir pris ses distances avec le prophète de Baltimore, lassée de ses paroles trop souvent obscures ou évasives, parfois embuées d'alcool.

    J'avais évoqué plus longuement le personnage à la date du 5-6 et 13 mai dernier.

    Aujourd'hui Gary, qui a rejoint le forum en août dernier, vient de lancer une attaque contre Dan Smith : "mé·ga·lo·ma·nie :
    1. Un état psychopathologique caractérisé par des délires de puissance, de richesse, ou d'omnipotence.
    2. Une obsession des objectifs et réalisations grandioses ou extravagantes.
    N'oubliez pas que Ron a contribué à la fin du Programme STARGATE. Ron traque tout ce qui concerne la phénoménologie. Est-ce qu'il ne se sert pas de Dan comme appât ?
    Soit dit en passant, des emails qui ont fuité ont permis de savoir que Ron ne travaille pas seulement pour la DIA. Il est très concerné par les techniques du renseignement MASINT(*). (Et "l'onde gravifique" relève de ce domaine. Mais ne prenez pas tout celà pour argent comptant. J'ai accepté de ne pas révéler les méthodes, qui sont 'plus importantes que les sources' ...)
    Dan a déjà confirmé que la traque du problème phénoménologique consiste à se préoccuper des personnes impliquées par la phénoménologie, et non du phénomène lui-même.
    Voilà en quoi consistent ces jeux d'espions. Ron & Dan sont allés à la pêche dans l'AQUARIUM.
    "

    (*) MASINT : Le renseignement de mesures et signatures est la collecte d'informations par l'utilisation de capteurs comprenant les radars, les lasers, les détecteurs de radiations, les capteurs électro-optiques passifs, les capteurs infra-rouges et les capteurs accoustiques. L'avantage principal du système MASINT est de pouvoir collecter des informations en temps-réel, et de surveiller de larges zones en utilisant des moyens peu coûteux et discrets. (http://www.confidentiel.net/article.php3?id_article=282&artsuite=1)

    13 octobre 2007 - Nat est un nouveau membre sur Open Minds. Il propose de conclure les recherches sur la video du Kentucky de manière diplomatique : "Mr. Staggs a eu un comportement irréprochable, et c'est surement quelqu'un de bien. On doit le remercier d'avoir souhaité partager son témoignage. Mais il faut se rendre à l'évidence, il n'y a rien d'exceptionnel dans son film. On peut s'imaginer qu'il aura quelques difficultés à l'admettre, et ce serait bien compréhensible. En contactant des stations de télévision, une université, et venant dialoguer sur Internet, il s'est mis dans une situation inconfortable : il peut regretter que d'autres aient perdu leur temps à analyser une video sans intérêt. Mais je pense au contraire qu'il nous a donné une grande occasion d'étudier et d'analyser ses éléments." Au moins cet épisode aura servi à développer les capacités d'analyse des participants.

    "En revanche", reprend Nat, "il en va autrement de la video de Mr. Fisher - le voisin du Kentucky. que j'avais trouvée inintéressante depuis le début, puisqu'à l'évidence elle ne montre qu'un peu de feuillages."

    Sur UfoCaseBook, plusieurs membres se penchent de nouveau sur le drône de Big Basin, s'interrogeant sur des formes qui les intriguent à l'intérieur de la 'cage' inférieure. Alors NodNunk propose un agrandissement de la zone : "J'ai retravaillé sous Photoshop l'image de Ty en Haute Résolution fournie par LMH. Cette version en négatif et en niveaux de gris, pour laquelle j'ai appliqué un filtre, semble révéler des composants supplémentaires qui ne sont pas rattachés aux huit formes incurvées, ni au noeud central."

    Ce qui n'a pas attiré l'attention, et me paraît assez peu justifié dans une structure rigoureusement symétrique, ce sont ces sortes de cables, à gauche entre les chiffres 6 et 8, ce qu'on retrouve en partie à droite entre 4 et 2...

    Greg Boon, un intervenant récurrent de la liste Ufo-UpDates, vient de publier un petit billet d'humeur à propos de la Divulgation : "Avons-nous vraiment besoin d'une divulgation gouvernementale ? - Ca m'est venu en écoutant l'interview de Jim Sparks par George Noory, à propos de ses expériences d'abduction, en particulier le passage où il évoque la masse considérable d'informations que nous avons glanées au fil des années, et qui se trouve disponible sur internet... D'où ma question : avons-nous encore besoin d'une divulgation officielle émanant du gouvernement ?
    A présent, c'est comme si j'attendais du gouvernement qu'il m'annonce officiellement que le Soleil brille, ou qu'il veuille bien me dire le temps qu'il fait.
    Nous ne devons pas attendre du gouvernement qu'il nous révèle ce qu'est la réalité, mais seulement ce qu'il sait, ce qu'il cache, ce qu'il ignore, et pourquoi il en est ainsi.
    "

    Shechaiyah sur UfoCaseBook, a relevé cet article du Washington Post, daté du 9 octobre : "Véritables Libellules, ou Insectes Espions ? Les scientifiques mettent au point des Robobugs." - Plusieurs témoins les ont vu survolant la foule pendant une marche contre la guerre le mois dernier à Lafayette Square.

    "On aurait dit des libellules ou des hélicoptères miniatures, ce qui est sûr c'est qu'il ne s'agissait pas d'insectes."
    L'avocat Bernard Crane témoigne dans le même sens : "Je n'ai jamais vu une chose pareille de toute ma vie. Ils étaient aussi gros que des libellules. Je me suis demandé : Est-ce que c'est mécanique ou est-ce vivant ?"

    Beaucoup suspectent ces drônes insectoïdes d'être un outil de l'arsenal du Département de la Sécurité Nationale. Aucune agence ne veut reconnaître avoir mis en service ces drônes-espions. Mais plusieurs structures officielles et privées admettent qu'elles poursuivent des recherches dans ce domaine. Des agences fédérales reconnaissent qu'elles élevent des colonies d'insectes porteurs d'éléments électroniques de surveillance, capables de contrôler les muscles qui leur permettent de voler. Les mouchards pourraient ainsi suivre les suspects, activer et guider des missiles, ou pénétrer dans des immeubles effondrés pour repérer les survivants.

    Le défi technologique que représente une telle réalisation conduit certains experts à douter que ces dispositifs soient déjà opérationnels. Mais la CIA aurait secrètement développé depuis les années 70 un prototype de libellule d'observation. Des documents du Département de la Défense décrivent près de 100 modèles différents en usage aujourd'hui, certains de la taille d'un oiseau, d'autres d'un petit avion."

    12 octobre 2007 - Pendant que se poursuit l'analyse des images de drônes, on peut se demander ce qu'il en est des photos du "système antigravitationnel" présentées par Isaac... 11August : "Il s'agit de 4 photos, et elles ont été intégrées au groupe "drônes" pour l'étude, il s'agit des images "23.jpg à 26.jpg" dans le tableau des résultats. Là aussi, il est trop tôt pour dire quoique ce soit, il peut aussi bien s'agir de photos prises dans une lightbox qu'un montage ou une création CGI..."

    A supposer qu'il parvienne à prouver la manipulation de ces documents, grâce à la méthode des chercheurs canadiens, 11August serait soudain reconnu comme un héros par les déboulonneurs qui n'avaient cessé de dénigrer la validité de sa démarche...

    Des faux continuent de circuler, celui-ci en inversant simplement une image de Stephen à Big Basin, comme le démontre ROH :

    Klaatu059,sur le forum Ovnis-USA, continue de s'interroger au sujet de 'Langage' CARET : "Dans mes 'jeunes années' j'ai appris un fabuleux langage : l'APL (d'IBM). Je l'ai peu pratiqué, mais j'en ai retenu que c'était un langage de fonctions multidimensionnelles utilisant des symboles ésotériques pour le profane. Un programme pouvait se résumer à une seule ligne de symboles, se lisant de droite à gauche. Pour les informaticiens : bonjour la maintenance !
    Le 'langage' des drônes me fait penser à l'APL. Les symboles pourraient n'avoir aucune signification picturale ou linguistique mais représenter simplement des fonctions à n dimensions. Sans le compilateur ou l'interpréteur qui va avec, impossible de comprendre ou faire tourner le programme. Pas de boucles, pas de if-then-else, rien de la logique habituelle de programmation. Uniquement des fonctions mathématiques s'imbriquant les unes dans les autres.
    Pour ceux qui ne connaissent pas le sujet, activez votre moteur de recherche favori, google par exemple donne : http://www.afapl.asso.fr/Carapl.htm
    Comme certains l'ont déjà dit : sans la pierre de Rosette, il est utopique d'essayer de comprendre le langage.....
    Et ce que nous prenons pour des codes barres, ne seraient-ce pas tout simplement les données numériques qui initialisent les fonctions ?
    Evidemment, je ne réponds à rien et je pose à nouveau plein de questions !
    "

    11 octobre 2007 - L'intérêt pour le cas de l'éclipse au Kentucky est pratiquement retombé, mais certains aimeraient quand même visionner le document original. Ivo5000 rencontre semble-t-il beaucoup de difficultés pour mettre en ligne la video de Jeromy Staggs : "Nous essayons de réaliser une copie 'brute' à partir de la bande, afin que l'information ne soit pas altérée et sans abîmer la matrice. A part ça, nous sommes toujours en contact avec l'Université de Morehead." En outre, Ivo vient d'échanger avec M. Fisher, l'autre vidéo-amateur du Kentucky : "Il est d'accord pour collaborer afin que nous puissions examiner sa video également."

    Tartar, sur le forum Ovnis-USA, poursuit la réflexion sur les codes-barres évoqués les jours précédents : "Il ne s'agit peut-être pas du tout de codes-barres... Un code-barre 'humain' est passif, il est fait pour être lu, scruté, car il contient des informations et les dispense séquentiellement. Dans le cas des diagrammes qui nous occupent, ils peuvent par contre contenir une info 'variable selon la situation', et être interprêtés dans une boucle 'if-then'... Dans ce cas, ils deviennent opératifs.."

    11August propose également sur le forum Ovnis-USA ce petit exemple pour illustrer la théorie des chercheurs auxquels il se réfère :
    "Prenons ces deux images photographiques extraites de la base de données" :

    "Laquelle de ces deux images est la plus riche en couleurs?
    Beaucoup diront celle de gauche.
    Hé bien non, c'est celle de droite !!
    Les données :
    IMAGE1---JPEG---400*600---1891---111130---0.01701
    IMAGE2---JPEG---400*600---4928----94964---0.05189
    Avec le format de l'image, le nombre de couleurs uniques rencontrées plus de dix fois, le nombre de pixels rencontrés dans ces couleurs et la variable 'U'.
    Le résultat aurait été tout autre s'il s'était agit de considérer le nombre total de couleurs différentes par image, sans tenir compte du 'bruit'. (délestage des pixels des couleurs rencontrées moins de dix fois).
    "
    [Pour l'affichage sur ce site, la taille indiquée de 400*600 a été ramenée à 300*450]

    "Les CGI testées ne sont en apparence ni plus ni moins riches en couleurs que les images réelles. Ce qui tendrait à montrer que l'apparence de visu de la richesse de la palette des couleurs est trompeuse et que les différences des résultats sont bien intrinséques à la constitution des couleurs de l'image. Auquel cas, nous pouvons sans crainte tester les images des drônes."

    11August ajoute : "En la comparant aux 32 images des autres groupes, la première image de Chad, prise avec un téléphone cellulaire, paraît très pauvre en termes de richesse de couleurs. C'est une estimation provisoire.."

    C'est alors qu'intervient JakeReason, rappellant qu'il a beaucoup pratiqué la photographie, et n'a "jamais validé les images de Chad. MAIS, et il est de taille, j'ai toujours pensé que la Planche CARET est une forme de Divulgation.
    Je sais que ça peut paraître contradictoire, mais je pense que les images de Chad & Raj ont été intentionnellemet maquillées, de manière totalement cohérente et en préparation de la diffusion des documents d'Isaac.
    "

    Et Seth, sur le forum Ovnis-USA, pose cette question : "Je suis nul en photo, mais je me demande.. S'il s'agit (peut-être) de matériels militaires, et qu'ils sont souvent peints de teintes très uniformes (vert kaki, brun terre), ne serait ce pas 'naturel' que leur palette de couleur soit assez pauvre ?" La remarque intéresse 11August, qui va donc constituer un groupe de 32 photos de matériels militaires et les passer à travers le script JAVA.

    Un exemple du niveau d'implication sur un forum de recherche comme OM : Cage1978 a réalisé une petite video de l'éclipse avec le logiciel Stellarium : "La résolution est en 1280x1024. Attention, son poids est de 9Mo.
    On y voit le début de l'éclipse à environ 5h du matin, heure locale, et ça reprsente une heure du mouvement lunaire, accélérée à 45 secondes. Ne faites pas attention à l'horloge, qui indique mon heure locale...
    J'ai fixé la trouée dans les arbres à 235 degrés. L'image de base est le panorama réalisé par Fore, qui représente 85 degrés d'un cercle. Ca devrait être très proche de ce qui a été vu ce matin-là...
    " (http://www.sendspace.com/file/gezqa0)

    10 octobre 2007 - Cogent1, sur UfoCaseBook, présente deux nouvelles images de drônes titrées 'Drône en Allemagne', et les analyse : "Celle de gauche est une fraude évidente, en fait les propriétés indiquent clairement qu'il s'agit d'une image intégrée. J'ai utilisé Corel 12 PhotoPaint pour les étudier sous différents filtres. On distingue bien les lignes d'insertion.. Pour la seconde, la résolution et la densité sont très pauvres. C'est plus difficile de trancher, mais en assumant que les deux images proviennent de la même source, on ne prend pas trop de risques à la déclarer fausse également."

    Marvin ajoute : "Il suffit de réduire une photo en haute résolution pour faire disparaître beaucoup de défauts, y compris des traces de CGI."

    VonStern, de retour sur UfoCaseBook, a découvert les Codes-Barres en cercles :
    "Le Code Barre circulaire est extrêmement apprécié chez les revendeurs de VCD/DVD, pour identifier leurs produits. Il consiste en une série de cercles concentriques, et reprend la configuration standard. Le Code Barre peut donc être lu par les mêmes dispositifs qu'on utilise pour lire les Codes-barres habituels."

    http://www.technoriversoft.com/CircularBarcode.html

    Cette autre forme de codage de l'information
    peut-elle avoir un sens sur les diagrammes CARET ?
    Il existe aussi des codes-barres bidimensionnels, ou matriciels.

    11August ne nous laisse pas sans nouvelles : "Voici les résultats du passage du groupe d'images 'CGI' à travers le script JAVA déterminant la 'richesse de la palette de couleurs' ":

    La moyenne de "U" est :
    * 0.0188 pour les CGI
    * 0.0320 pour les photos

    "Ce qui nous donne une moyenne pour les photos >58.75%, soit bien plus grande que celle donnée par le chercheurs (photos>25% que les CGIs)."

    Les valeurs vont de :
    * 0.0545 à 0.0057 pour les CGIs
    * 0.0715 à 0.0110 pour les photos

    "Cette petite étude est évidemment inconclusive; nous devons éprouver le système avec les 1.000 photos et les 1.000 CGIs, ainsi que l'ont fait les chercheurs, avant de tirer des conclusions pour ce critère.
    Il serait intéressant de tester des photocompositions comme celles de Saladfingers avec ce code...
    "

    En examinant la 'Planche' en haute définition fournie par Woy, Tomi01UK a poussé le zoom au maximum : "Les plus petits caractères ne semblent pas être des versions réduites des plus grands symboles, on dirait une autre forme d'écriture. Et le plus surprenant, à cette échelle, c'est un étrange effet 3D qui s'en dégage. La complexité est si grande que j'ai du mal à me concentrer longtemps.."

    JakeReason est également impressionné par ce travail d'agrandissement : "Je n'aurais jamais imaginé qu'il y avait autant de détails à découvrir à cette échelle.
    J'ai toujours pensé que la Planche CARET est une sorte de Divulgation. Je ne valide pas les images de Chad & Raj, mais je pense qu'elles ont été diffusées à dessein pour préparer la publication des documents d'Isaac.
    "

    SaladFingers sur OM vient de signaler un nouveau site, en ajoutant : "Si certains d'entre vous ont pensé que j'avais causé du tort à l'ufologie, alors que direz-vous de cette initiative, qui fait l'éloge de la Fraude" :

    Barzolff814 - le français qui avait créé la fausse videos de Haïti puis celle de Saint-Domingue a créé un site web pour consacrer son talent : http://www.ufohaiti.net/ - avec un recueil de coupures de presse, une future galerie d'exposition, et des encouragements aux fraudeurs débutants. Il évitera sans doute de rappeller que son canular n'aura pas tenu 48 heures sous l'oeil des analystes... Pour l'heure, il tente de justifier sa démarche et cherche à se donner un alibi artistique. La page d'accueil, bourrée de fautes d'anglais, présente son "Manifeste de la Fraude Artistique" - HOAXART
    "La fraude est un art. Le canular Ovni en est le symbole." - "Le fait que le public ne soit pas conscient d'être manipulé fait partie de la démarche artistique."
    Vous voilà prévenus ! Les agents de désinformation sauront maintenant où recruter... Barzolff814 espère créer un mouvement en rassemblant des artistes et des graphistes. C'est la couverture idéale pour attirer les manipulateurs et déboulonneurs de toutes sortes. Il y est question de donner une 'posture' artistique aux faussaires... Mais principalement, il s'agit d'enrichir son CV perso sur le dos des chercheurs sincères.
    (http://www.hoaxart.com créé le 19 août chez Gandi (France) en même temps que http://www.ufohaiti.net)

    9 octobre 2007 - Woy, du forum Open Minds, a produit un agrandissement de la 'Planche du Langage', tel que les plus petits symboles sont maintenant identifiables.
    Le fichier téléchargeable pèse 45Mo... Il est possible qu'il ne s'ouvre pas sur toutes les machines (http://www.uploadhut.com/id45982/LAP.jpg). Woy estime que la Planche originale devrait avoir plusieurs mètres d'envergure pour que les symboles illisibles sur le document transmis par Isaac aient au moins 2,5 centimètres de haut. Tomi01UK est enthousiaste : "
    C'est incroyable.. on ne peut distinguer les petits caractères et les détails qu'à une échelle de plusieurs mètres...
    Je ne vois pas d'autre explication pour créer cette chose, que celle fournie par Isaac, c'est-à-dire la recopie laborieuse à partir d'une surface incurvée, qui aurait occupé 9 personnes pendant 6 mois, afin de parvenir à une réplique exacte en 2D.
    Rien que cet aspect technique, d'une immense complexité, me paraît dépasser les capacités d'un faussaire, sans parler de la création des symboles eux-mêmes.
    "

    L'appréciation de Tomi01UK ne permet pourtant pas d'exclure une réalisation contemporaine avec un logiciel sophistiqué, qui gère la police des symboles, puis les réduit pour les disposer en arcs de cercles dans les noyaux. Mais ce nouveau regard sur les dimensions "originales" de la 'Planche du Langage' a relancé le débat sur les moyens mis en oeuvre pour la réaliser. Woy constate : "Avec 5 mètres d'envergure totale, les plus petits symboles sont encore à l'échelle millimétrique..."

    Pendant ce temps les campagnes d'intoxication continuent sur AboveTopSecret, où SEA-Alien - qui prétend habiter dans la région - est brièvement apparu pour dénoncer la fraude globale pour la seule raison "qu'il n'y a pas de massifs fleuris dans le parc de Big Basin"... Il a fallu que DiscloseOrLose mène quelques recherches botaniques avant de lui répondre : "Les fleurs n'éclosent que pendant quatre mois, de Avril à Juillet." (http://en.wikipedia.org/wiki/Big_Basin_Redwoods_State_Park). Ce qui est cohérent avec le témoignage de Ty B.

    Sur UfoCaseBook, Jugement a lancé cette idée : "Avez-vous déjà envisagé que les drônes puissent être des Stargates...? Des sortes de téléporteurs.. Remarquez les lettres sur le pourtour du cercle, je vois quelques similitudes avec le film et la série TV.."

    Quelques sites internet ont conclu sans preuves sur l'affaire des drônes. 10538 tente de remonter à la source de la désinformation : "Ce qui me préoccupe, c'est l'attitude de Steve Reichmuth, un correspondant du Mufon, et ses mensonges. Il s'est fait épingler en publiant un faux rapport météo sur Capitola pendant l'évènement qui impliquait Raj. Il a propagé l'idée fausse que Raj et Chad avaient la même adresse IP. Les partisans du canular se réfèrent continuellement à son rapport... Alors, je pense qu'il est temps de réfléchir pour comprendre ce qu'il en est.
    Pour moi ce rapport n'est pas assez étayé pour être respecté. Je pense qu'il est volontairement vague, pour éviter les polémiques, tout comme sa carte météo qui devait montrer Capitola et qui [en plus de comporter une erreur de 7 heures] était une image satellite montrant la moitié du pays."

    - DragonFire : "Je suis d'accord avec toi. Ce rapport n'a aucun intérêt parce qu'il entretient le flou. Mais j'ignore s'il l'a fait exprès, ou si des gens se sont servi de lui."

    - Jeddyhi : "Quelqu'un a-t-il essayé d'entrer en contact avec lui ?"

    - 10538 : "Un membre de UfoCaseBook a essayé de l'interpeller sur son propre forum. Il a été aussitôt banni, et ses messages ont été supprimés. Ensuite c'est tout le site web qui a disparu."

    C'est alors que AlexMufon refait surface sur OM : "Désolé, je suis occupé en ce moment sur un cas intéressant en Floride." Il publie un court message avec cette phrase caractéristique en majuscules "CECI N'EST PAS UNE DECLARATION OFFICIELLE DU MUFON :
    Le MUFON a décidé de ne pas poursuivre l'enquête sur cette affaire pour l'instant. Si d'autres informations valides devaient apparaître, alors l'enquête sera poursuivie.
    " AlexMufon paraît contrarié de n'avoir pu obtenir de son organisation une formulation plus détaillée. De fait, la gène transpire dans ce communiqué hypocrite qui ne se réfère à aucune conclusion préalable, et ne doit surtout pas refléter une position officielle...

    Concernant la video du Kentucky, on peut se demander si l'équipe constituée par les chercheurs de Open Minds ne va pas parvenir à des conclusions intéressantes avant les scientifiques de l'Université de MoreHead : Cage 1978 travaille avec le logiciel Solarium : "Je crois que j'ai trouvé une épissure dans le tableau !
    Après avoir positionné la Lune tout près du poteau, j'ai fait un essai à 85 degrés d'angle, et la trouée dans les arbres s'est alignée parfaitement...
    Je ne suis pas encore certain à 100% d'avoir reconstitué la scène, mais je m'en approche sans contraintes excessives. A la décharge de Jeromy : deux minutes plus tôt, la Lune était bien plus haute dans le ciel.. Par une nuit peu éclairée, on pourrait penser que la Lune n'aura pas beaucoup bougé pendant qu'on filme..... Attendons quand même d'autre précisions.
    "

    Rappel des faits : 20 septembre - Le lien vers la video du Kentucky a été posté sur OpenMinds par GracchusGruad. Elle n'a pas encore été diffusée dans sa version originale, mais le 25 septembre OnTheFence soupçonne une épissure d'être à l'origine de la méprise. Il faut attendre que Ivo se rende sur place et publie son rapport en images le 28. Ensuite les recherches peuvent commencer. Il aura donc fallu une dizaine de jours pour règler cette affaire. Les drônes, eux, attendent depuis 5 mois.

    8 octobre 2007 - Les recherches de 11August et son équipe recueillent des encouragements sur le forum Ovnis-USA, où Voyageur attend beaucoup de ce test qui permettra de distinguer les vraies photos des photos truquées. "Toutefois, je m'interroge sur la validité du critère visuel "nombre de couleurs uniques" (ou "richesse de la palette de couleurs"), tel qu'évoqué dans le post d'Elevenaugust sur la "Détection des différences entre CGI et photos - Applications".
    En effet, dans la mesure où il s'agit notamment de comparer des images de drônes dont plusieurs représentent le même objet plutôt terne au niveau de l'éventail chromatique - telles que celle-ci à gauche - avec un ensemble de "véritables photographies" ayant chacune un thème et un objet différent, parfois richement coloré, telles que celle de droite, n'est-il pas normal d'obtenir une "palette de couleurs" moins riche dans le cas des drônes ?
    " :

    L'explication de 11August : "Le papier des trois chercheurs universitaires canadiens sur lequel je me suis basé pour faire cette étude spécifiait l'utilisation de 1.000 images réélles et de 1.000 CGI pour tester et valider leurs hypothèses de départ.
    Dans leur étude, ils ont ainsi montré que les CGI contenaient en moyenne 25% de moins de couleurs que les photographies, statistiquement parlant.

    Evidemment dans le lot, tu pourras toujours trouver des images réélles semblant contenir davantage de couleurs que les CGI (comme dans ton exemple apparemment) et vice-versa. Mais sur l'ensemble du lot, la tendance est vérifiée par les chercheurs.

    De plus, dans la formule donnée, il ne s'agit pas du ratio de l'ensemble des couleurs différentes par l'ensemble des pixels, mais du ratio entre le nombre de couleurs uniques apparaissant plus de dix fois et le nombre de pixels apparaissant dans ces mêmes couleurs; ceci pour éliminer l'impact du bruit de l'image, qui fausse les données et peut jouer sur les résultats en faveur de l'un ou l'autre groupe.

    Il ne s'agit pas non plus de comparer le nombre de teintes (hues) mais bien le nombre de couleurs uniques.

    Pour vérifier la validité de l'hypothèse des chercheurs et entraîner le système, nous reprenons les mêmes bases de données d'images qu'eux, soit 1.000 images réélles et 1.000 images CGI, et nous comparons les résultats.
    C'est ce travail qui est en cours.
    "

    La définition des sources pourrait venir compliquer la collecte. Dans l'exemple de Voyageur, nous avons 72ppi à gauche et 100ppi à droite...

    A la date du 4 août, j'évoquais Neal Krawetz, chercheur et consultant en sécurité informatique, pour sa prestation lors de la conférence BlackHat à Las Vegas sur le thème : "Analyse de photographies numériques et d'images video - détection des altérations et des modifications (améliorations)".
    Il est l'auteur d'un programme qui révèle le niveau de compression d'une image et le dernier logiciel utilisé pour sa retouche. Ce logiciel permet également de connaître la marque et le type d'appareil, s'il s'agit d'un original.

    Rappel : "Il est ainsi possible de déterminer quels sont les éléments qui ont été ajoutés ou modifiés. Le plus intéressant est que Neal Krawetz a illustré sa conférence avec des exemples empruntés à une actualité récente, des videos de leaders d'Al Qaïda; une campagne d'intoxication peut consister à changer le décor dans lequel évolue le personnage... (http://blog.wired.com/27bstroke6/2007/08/researchers-ana.html). Une agence de désinformation serait-elle en train de se faire la main sur un sujet Ovni ?"

    Depuis, Peejaybee, sur OM, a établi le contact avec ce chercheur : "Bien qu'il refuse catégoriquement d'analyser des photos d'Ovni(s), il m'a quand même indiqué quelques pistes.
    Les résultats ne permettent pas de conclure pour l'instant. J'ai constaté que je ne parviens pas à détecter des altérations connues avec cette technique, et quand je la teste sur d'autres images, j'ai pourtant des indications positives qui révèlent bien mes propres montages.
    Par exemple, j'ai collé un drône sur une photo de mon petit jardin. Il en est ressorti que le drône, les arbres, et les autres éléments du décor, révèlaient un indice d'erreur élevé que le Dr. Krawetz caractérise comme des altérations, bien que je n'aie ajouté que le drône.
    J'aimerais approfondir cette technique quand j'aurai un peu de temps devant moi.
    "

    7 octobre 2007 - Sur le site HBCC Research (Canadian UFO Research Community), OnTheFence a relevé ce témoignage insolite : "Londres, Angleterre : Un objet couleur Bronze avec 6 jambes" - Rapport publié le 5 octobre 2007
    Date : 4 Octobre 2007 Heure : 20h.
    Lieu : Londres. Nombre de témoins : 2 Nombre d'objets : 1 Forme : Oblongue.
    Description : "Mon amie et moi étions sorti de la maison pour fumer une cigarette, et nous avons regardé le ciel. J'ai remarqué un objet en mouvement, qui avait la couleur du bronze. Il semblait comporter six sortes de jambes qui se déplaçaient en même temps. Mon amie a également vu cet engin. Puis il a disparu. Nous avons téléphoné à la police et au Ministère de la Défense, mais ça ne les a pas intéressés." (
    http://www.hbccufo.org/modules.php?name=News&file=article&sid=3105).

    MarkM, Modérateur apprécié sur UfoCaseBook, vient de démissionner. Il est aussitôt remplacé par Merlin. Sa position, favorable à la video de SaladFingers, n'avait pas été bien comprise d'un petit groupe. Première cible en vue de Merlin, le fantôme de Leviathan66, qui vient de publier trois nouveaux bricolages assez grossiers :

    Conséquence de la provocation, et en raison de son attitude arrogante envers les autres participants, Leviathan66 est éjecté du forum UfoCaseBook. La qualité de ses CGIs est si médiocre que personne n'aura jugé utile de les marquer comme "FAKES". Le nouveau modérateur souhaitait également éviter que le forum UCB devienne la galerie d'exposition d'un faussaire :

    Enfin, il nous sera confirmé une nouvelle fois sur UfoCaseBook que Leviathan66 était bien l'auteur de ce trucage, qui avait été adressé anonymement aux responsables du forum en juillet dernier :

    Parce qu'il a publié en 2005 une étude sur Paul Bennewitz ("Project Beta"), l'intellectuel Greg Bishop pense qu'il a nécessairement un point de vue intéressant sur tout ce qui a trait au phénomène ovni, et il tenait à le faire savoir sur le forum Open Minds pour attirer de nouveaux lecteurs vers son Blog : "J'ai remarqué qu'il y a plusieurs personnes ici qui seraient capables de se sortir de cette impasse." Ce qu'il a à proposer ? "Considérer que l'artiste SaladFingers est l'auteur de toute cette histoire de drônes, et passer à autre chose." Son raisonnement consiste à dire que les propositions initiales étaient simplistes (les images de drônes et le récit d'Isaac), et que ce sont les réactions sur les différents forums qui ont donné corps à cette affaire.

    Seule Tomi01UK a jugé utile et pris la peine de le contredire. Bishop1971 n'a pas de solution de rechange, et son opinion est faite. C'est pourquoi il se doit d'apparaître aussi convaincu de sa théorie que l'étaient les partisans du marketing pour Halo3. Pire, il explique que SaladFingers a volontairement produit des recréations de moins bonne qualité, afin de ne pas être soupçonné. Tomi01UK : "Honnètement, Bishop, je suis stupéfaite de constater ta superficialité. J'appréciais autrefois de lire ta liste de diffusion, et de voir que malgré ta jeunesse tu ne craignais pas d'affronter et de contredire parfois des ufologues renommés. Mais je vois bien maintenant que tu t'es cassé les dents sur cette affaire de drônes."

    L'ennui c'est que Bishop va maintenant propager sa théorie comme un virus dans la tête de ses lecteurs. SaladFingers a déjà amplement témoigné de sa bonne foi, cependant une part du public trouvera plus confortable d'adopter la conclusion hâtive mais rassurante de l'éditorialiste. Au fond, en relisant son autoportrait, où il accumule les provocations, on ne sera pas étonnés que Greg Bishop soit prêt à quelques entorses pour s'imposer dans ce milieu où il passe davantage pour un entarteur qu'un enquêteur sérieux. (http://www.ufomystic.com/author/greg/).

    6 octobre 2007 - Le débat autour de la video du Kentucky est en pause jusqu'à la présentation, lundi prochain, de la video en haute définition. Mais cette reconstitution de Fore devait être reproduite ici, toujours en illustration du travail qui est fourni sur un forum comme Open Minds. Parce que les échanges sur les autres forums ne sont que très rarement servis par des images, des montages, ou des recherches sous logiciels. Ailleurs, on appellera "travail" la simple collecte d'une série de liens Internet.. ou la reproduction d'une photo de Google-Maps. Fore explique : "J'ai tenté de produire cette simulation. Mais j'ai eu beaucoup de mal à calibrer le paysage pour être aussi précis que possible. Si un jour je vois un Ovni, je ne pourrai pas le confondre avec Vénus..."

    Jeddhyhi contribue à sa manière avec le logiciel Astronomy Redshift : "Le programme offre une option "Movie". Je viens de la découvrir. On crée une animation, et il vous sort un fichier .avi !". Un autre participant, Peejaybee, travaille également avec Stellarium (http://www.stellarium.org/)... Une telle équipe coûterait une fortune à la rédaction d'un magazine qui voudrait publier des recherches pointues. On peut souhaiter qu'avec cet exemple, des forums francophones dits spécialisés ressembleront un peu moins à des chat-rooms et davantage à des labos.

    45Letters cherchait depuis un moment à transcrire en musique les sortes de codes-barres de la 'Planche du Langage'. Dans cet extrait en mp3, il a interprété tous les 'signaux' de la 'jonction tournante', en les transcrivant de l'intérieur vers l'extérieur, et en sens inverse des aiguilles d'une montre..

    11August signale des avancées dans le travail sur la détection des différences entre CGI et photos : Littlehat puis StevenZ viennent de publier quelques résultats intermédiaires, qui semblent très paradoxaux. En fait ils ne portent que sur l'analyse de 13 images quand il est prévu d'en traiter un millier par catégorie. Ceci me rappelle une déconvenue expérimentale récemment subie par un proche : des résultats obtenus en laboratoire après quelques dizaines d'expériences lui avaient d'abord fait penser que la progresion recherchée était d'ordre linéaire, et que le logiciel de traitement des données n'avait apporté que des rectifications de moyenne. En réalité, en poursuivant ses recherches, il s'est aperçu que la progression était exponentielle : des résultats trop peu nombreux au début n'avaient pas encore permis à la courbure de se révéler.

    L'exemple ne s'applique pas strictement ici, mais il appelle à la prudence.

    5 octobre 2007 - On voyait jusqu'ici pas mal d'images de crop-circles sur les sites qui traitent des drônes, mais jamais le contraire.

    Le Dr Jon Sherwood, auteur du site web cropcirclexplorer.com explique ce qu'est la programmation par les Dessins : "C'est l'art d'utiliser un langage symbolique, avec des dessins comme ceux des crop-circles, pour les intégrer dans des actions ou des commandes programmées. L'image ci-dessous représente une pale de drône en céramique, qui sert de scan dynamique et capte des empreintes génétiques aux fins de recherches.

    C'est utilisé principalement pour scanner des structures génétiques de formes de vie, et pour des tâches de surveillance en général.

    Il utilise une forme modulable et un programme de reconnaissance, dont l'énergie provient d'une suite d'algorithmes au niveau de la configuration atomique. Ce programme est constitué de multiples modules, de telle sorte qu'il est perpétuellement entretenu en énergie, à moins que le système principal de conversion soit arrêté, et dans ce cas l'ensemble se désagrège. Chaque section dépend d'un tout et du programme qui l'anime. Comment je sais tout celà ? Disons que j'ai des amis bien placés !" (http://www.cropcirclexplorer.com/html/design_programming.html)

    CaliKid apprécie modérément l'exposé qui précède : "Des amis bien placés" ???
    "Si ce type voulait bien s'exprimer clairement, et préciser quelles sont ces fameuses sources, nous pourrions peut-être avancer. D'ici là, ça me paraît davantage relever de la science-fiction que de la science."

    A propos de Crop-Circles, Linda Moulton Howe publie aujourd'hui le rapport du biophysicien W.C. Levengood sur le cercle de Alton Barnes, dans le Wiltshire (GB), qui avait été annoncé ici le 8 juillet dernier : "150 cercles de différents diamètres dans une formation qui s'étend sur plus de 300 mètres, selon un arrangement totalement inédit. - Trois témoins ont observé un intense flash de lumière, 90 minutes avant de commencer à le filmer. Le flash a été enregistré par l'une des caméras infra-rouge de l'équipe."

    Levengood a étudié plus de 300 crops en Angleterre, au Canada, aux Etats-Unis... LMH nous raconte qu'elle avait fait collecter des échantillons, afin qu'ils soient examinés dans son laboratoire du Michigan : "Je m'attendais à ce que Levengood découvre une concentration importante de magnétite dans les terrains, comme ça avait été le cas ailleurs. Mais à notre grande surprise, les résultats d'analyse ont révélé bien autre chose - les énergies n'ont pas seulement concerné la zone de la formation, mais tout le champ a été affecté."
    Levengood : "
    Je pense que dans cette formation des avalanches d'électrons ionisés ont surpassé l'énergie des micro-ondes habituelles. Il est très probable que ces avalanches soient à l'origine du flash de lumière intense qui a été observé au moment de la formation des cercles."

    LMH - "Serait-ce une décharge de plasma dans l'atmosphère ?"
    Levengood - "C'est celà. Quand des champs de cette puissance sont produits - plus de 30.000 volts par centimètre carré - ça peut provoquer l'éjection des électrons hors des orbites extérieures des molécules d'air et des atomes, comme de l'oxygène, l'azote, etc... Une fois que l'énergie s'est dissipée et que les ions instables sont revenus à un niveau d'énergie normal, ça peut produire un photon ou même de l'énergie dans la gamme des UV."

    LMH - "Qu'est-ce qui pourrait être à l'origine d'une telle puissance ?"
    Levengood - "Ca n'est pas grand'chose comparé à ce qui est en jeu dans les orages. C'est probablement un plasma qui provient de la ionosphère."

    LMH - "Pourrait-il être dirigé par une forme d'intelligence ?"
    Levengood - "C'est possible, ou pas." (Rires) "J'ignore comment les plasmas pourraient produire tout ça sans être dirigés."
    (http://www.earthfiles.com/news.php?ID=1325&category=Science)

    Linda Moulton Howe a placé en exergue de son rapport ce commentaire du biophysicien : "Je n'avais jamais vu jusqu'ici une germinaison bimodale. C'est tout à fait anormal. ... On constate qu'il y a deux rythmes de croissance sur le champ examiné, ce qui montre que deux types d'énergies ont frappé ce terrain pratiquement au même moment."

    La video originale de Jeromy Staggs, en haute résolution, ne sera pas en ligne "avant quelques jours"... Une polémique un peu stérile s'est installée, sur le fait de croire ou non le témoin quand il affirme qu'il ne s'est pas déplacé en filmant. Pour Ivo5000, qui s'est rendu sur place, "Il aurait du se trouver 45 mètres plus loin pour faire entrer une épissure de cable dans le champ de son camescope.. tout en évitant de filmer le sommet des arbres. Par ailleurs, la video en haute résolution fait apparaître une structure en-dessous du milieu de l'objet." Le co-Administrateur peut se tromper, mais il n'a jamais jusqu'ici montré de partialité; il est donc prudent d'attendre un peu.

    4 octobre - Ufonaut livre ses découvertes sur le Sujet 'Robert Dean' du forum Open Minds : "Avez-vous remarqué que Bob Dean, dans la récente interview présentée par le Projet Camelot, évoque son 'vieil ami' John, une source à Washington, 'l'un de ces types du PI-40' ? C'est le même personnage qui aurait proposé à Catherine Austin Fitts de rencontrer un alien.."

    "Cette Catherine Austin Fitts a un CV impressionnant :

    En résumé : à Wall Street : Directrice Exécutive et membre du Conseil de Dillon Read & Co. Inc.; au Gouvernement : Secrétaire-Adjointe au Logement - Commissaire Fédérale au Logement; en Entreprise : Présidente et Fondatrice de la banque d'investissement Hamilton Securities."
    http://www.solari.com/about/ca_fitts.html

    "Dans un article publié par Scoop Independant News, en septembre 2002 :
    'La Question à 64 millions de dollars : Où en est-on avec les Programmes Secrets ?' (http://www.scoop.co.nz/stories/HL0209/S00126.htm),
    Catherine Austin Fitts raconte :
    "En 1998, j'ai été contactée par John Peterson, alors à la tête de l'Institut Arlington, un petit laboratoire d'idées basé à Washington-DC, animé par des militaires de haut rang. J'avais été amenée à rencontrer John par l'intermédiaire du Global Business Network, et j'avais été impressionnée par son intelligence, son efficacité, et sa compassion."

    "John m'a demandé de l'assister sur un programme de haut niveau que Arlington projettait d'entreprendre pour le compte du Sous-Secrétaire à la Navy.

    A cette époque j'étais la cible d'une intense campagne de dénigrement qui aurait conduit n'importe qui d'autre à se demander s'il n'allait pas finir en prison. John m'a expliqué que la Navy avait bien compris que cétait une affaire politique - et qu'ils s'en fichaient.

    J'ai donc été amenée à rencontrer un groupe de hauts responsables militaires - dont le Sous-Secrétaire. D'après John Peterson, le plan - qui avait été élaboré avec plusieurs officiers militaires d'active et retraités, et des ex-responsables du gouvernement - avait pour but d'aider la Navy à adapter leur mode opératoire dans un monde où l'existence des aliens, et le fait qu'ils vivent parmi nous, serait communément admis."

    "Lorsque John m'avait expliqué cet objectif, j'avais répondu que j'ignorais l'existence des aliens et qu'ils vivaient parmi nous. Il m'a demandé si je souhaiterais en rencontrer. C'est la seule fois dans ma vie où je n'ai pas saisi l'occasion d'apprendre quelquechose d'important. J'étais préoccupée à l'idée que mon engagement avec Arlington pourrait m'être renvoyé à la figure, et pourrait amplifier la campagne de dénigrement dont je faisais l'objet. Aujourd'hui, je regrette cette décision. Comme John l'avait suggéré, j'ai commencé à lire des livres sur le sujet, et dans l'année qui a suivi j'ai lu quelques 25 ouvrages relatif aux aliens, sur les programmes secrets, et la technologie aliène."

    Ufonaut cite également ce passage :
    "Lors d'une des premières rencontres auxquelles j'ai participé, il y avait une dizaine de personnes autour de la table, dont James Woolsey, ancien patron de la CIA sous l'Administration Clinton, Napier Collyns, fondateur du Global Business Network et ancien dirigeant de Shell, Joe Firmage, John, et d'autres membres dirigeants de Arlington. Le thème principal de la discussion était de déterminer si le nouveau projet pour l'année à venir serait de produire un livre blanc sur la manière d'aider le peuple Americain à s'adapter à l'existence des aliens et au fait qu'ils vivent parmi nous. Je n'ai pas pris la parole - j'ai seulement écouté. Peu de temps après, j'ai démissionné du conseil, en raison de multiples requêtes concernant des litiges entre le Ministère de la Justice et leurs informateurs."

    Et Ufonaut conclut : "L'article n'est pas très récent, mais il n'en est pas moins intéressant, surtout parce qu'on y retrouve des noms de personnages très branchés ! Parmi eux, John Petersen et Joe Firmage" :

    Jeromy Staggs a finalement mis au point avec les reponsables de Open Minds une diffusion de sa video de l'éclipse sous deux formes. Dans un premier temps, la version Flash de 1mn40 :

    Le premier commentaire sur OM est celui de OnTheFence, qui avait dès le début envisagé qu'une épissure de cable pourrait expliquer cet objet devant la Lune : "En supposant qu'il n'y a pas de coupures dans la séquence, et que c'est filmé en temps réel, il apparaît que la chose se déplace plus rapidement que la Lune. Ca devrait donc évacuer l'idée d'un objet stationnaire." Il ne le dit pas en ces termes, mais il annule son hypothèse initiale, ou la possibilité que des branches d'arbres soient entrées dans le champ.

    En attendant la version 'haute résolution', la video est déjà intéressante : on peut comprendre pourquoi elle a retenu l'attention des scientifiques de l'Université de MoreHead. Pour voir la video agrandie : http://www.youtube.com/watch?v=oG4BipGKBYQ

    3reEye a changé de place avec OnTheFence. Au moment ou celui-ci revient sur ses positions initiales, le premier se persuade qu'au fond c'est un cable électrique qui apparaît dans le champ : "Je viens de regarder sur youtube la version allégée. Pour moi, c'est clairement un cable électrique. Dans les toutes dernières images, je vois monter des branches d'arbres, qui se trouvaient non loin des cables. Je pense que l'analyse de la haute définition permettra de le confirmer." La fin de phrase montre que son opinion est déjà faite... (alors qu'il pouvait se contenter d'écrire : "l'analyse de la HD nous dira ce qu'il en est").

    Nekitamo a voulu voir de plus près : "J'ai téléchargé la video sur YouTube, ensuite je l'ai convertie en .avi, et j'ai pu l'étudier image par image avec VirtualDub. Voilà le résultat (j'ai ajusté le niveau de l'image de droite, et l'ai agrandie de 50%)" :

    Le résultat est sans grande valeur, en attendant la haute résolution, c'est juste pour exposer comment ces gens travaillent.. A noter également la reconstitution video effectuée par Hope4mil dans son jardin pour mesurer le déplacement de la Lune dans une séquence de même durée.

    Plus généralement, sur l'affaire des drônes, c'est un scientifique déclaré qui vient d'arriver sur OM, après avoir observé toutes les recherches depuis le début. Razpad43 déclare se raser tous les matins avec rasoir d'Ockham ... Il avait été partisan de la théorie du marketing viral, mais "ça dure depuis des mois et il ne s'est rien passé de nouveau, le buzz est totalement retombé. Sur le plan marketing ce serait un échec. Peut-être ont-ils décidé de stopper la campagne pour des raisons légales ? Après des mois de silence, cette théorie a du plomb dans l'aile." Il envisage maintenant, sans trop insister, que toute l'histoire aurait pu être montée par un étudiant en sociologie, dans le but de produire une thèse "Information, dispersion, et propagation de rumeurs sur Internet - Une étude de cas. Il faudra bien, si c'est le cas, que le thésard avoue sa manipulation quand il en sera à présenter ses conclusions." Il conclut : "J'essaye quand même de trouver d'autres explications "rationnelles", puisque les recherches en linguistique, et cryptoanalyse, les différentes expertises et l'analyse photographique, n'ont encore rien donné. En attendant, cette affaire a généré des efforts d'analyse impressionnants - aucun canular n'aurait résisté à un examen aussi approfondi !"

    Un lecteur vient de m'adresser un email avec cette recommandation : "A propos du langage auto-exécutable, je vous conseille de lire toute la page : http://fr.wikipedia.org/wiki/Énochien." Ceux qui n'ont pas complètement l'esprit fermé à toute aventure, ou qui pensent avoir encore des choses à apprendre, sauront peut-être apprécier. Il est question de savoir si l'ésotérisme a des réponses à nous apporter en ce qui concerne le langage opératif. On entend par ésotérisme une démarche de connaissance, plus qu'une accumulation de savoir. La compréhension se fait par degrés; les données peuvent être assimilées sans renoncer à l'esprit critique, mais ça suppose l'idée de progression, de cheminement, pour réaliser ce qui est transmis. Cette page de Wikipedia sur le "langage énochien" est plutôt bien documentée.

    3 octobre - Le dialogue d'hier entre AlexMufon et Tomi01UK, sur OM, n'aura pas échappé à 10538, qui revient avec ce message : "J'ignorais que le Mufon ait publié une conclusion au sujet des drônes. La seule chose dont je me souviens, c'est que peu après les premières manifestations, quelqu'un avait laissé entendre que ça pouvait être un canular, mais qu'il faudrait peut-être y revenir par la suite. Une déclaration un peu biaisée, comme lorsqu'on veut assurer ses arrières. Pouvons-nous espérer que Alex retourne consulter ses supérieurs en vue d'obtenir qu'ils affichent leur position ? S'il accepte, je lui conseille la prudence. Le sujet est sensible... et requiert un certain courage !"

    AlexMufon relève volontiers le défi : "Je vais leur poser les questions nécessaires, en espèrant que ça donnera lieu à une déclaration officielle." La démarche est importante parce que seuls les déboulonneurs mal intentionnés pourraient se satisfaire d'une attitude ambigüe dans ce domaine. Cependant, avant de publier des conclusions, il faut mener une enquête... Or c'est le même AlexMufon qui avait déconseillé à sa hiérarchie de l'entreprendre, estimant que l'organisation n'en aurait pas les moyens... Je constate au passage que si deux ou trois sites web s'appuyent sur les commentaires hâtifs de Steve Reichmuth, un correspondant local du Mufon, pour se définir face aux drônes, ils doivent maintenant réaliser qu'aucune enquête n'a été conduite selon ses règles habituelles. Par ailleurs Reichmuth a montré qu'il n'était pas très rigoureux, qu'il avait même une opinion préconçue en publiant sur Open Minds une carte météo de Capitola avec 7 heures de décalage, pour insinuer que le temps y était couvert...

    Raska a relevé ce passage de l'interview du Commandant Sergent-Major Robert Dean par Jim Mars :"Il en est venu à réaliser que les E.T.s avec lesquels il était en contact, procèdaient à des croisements génétiques entre différentes espèces, y compris avec leur propre matériel, et qu'ils se déplaçaient beaucoup, pour collecter des données.
    Certains Ovnis doivent servir de banques de données, comme une arche de Noë dans les airs ! Alors, concernant les drônes ? Ils sont peut-être là, entre autres fonctions, pour collecter du visuel et des paysages, pour alimenter des projections holographiques en 3D qui seraient utilisées ailleurs.
    " Nous verrons dans un siècle, quand il sera question de terraformer la planète Mars, si le procédé inspire les concepteurs...

    Le video-clip de SaladFingers continue d'animer les différents forums, parce que des visiteurs sur divers sites de diffusion d'images ont déformé l'intention initiale de l'artiste, ou le soupçonnent d'avoir forgé toute l'histoire depuis son début. 3rdEye pense qu'il faut laisser dire : "Salad a bien fait de créer cette animation. Bien sûr, certains n'attendaient que celà pour se convaincre que l'histoire originale des DRONES a été fabriquée, mais ces types avaient déjà ça en tête.

    C'est une chose de parvenir à imiter ou recréer les DRONES, mais c'est autrement plus difficile d'être capable de les concevoir à l'origine. Je suis toujours captivé en regardant ces structures et les diagrammes de ISAAC - je les trouve presque hypnotiques.

    Je n'ai jamais rien vu de pareil dans les BDs de Science-Fiction - sauf peut-être la créature des films 'Alien'. Alors je félicite Salad pour son excellent travail, mais je m'incline devant le créateur original des DRONES, quel qu'il soit !"

    45Letters sur OM propose de revisiter un classique : "Beaucoup d'entre vous ont vu cette image des milliers de fois... Mais très récemment, je l'ai regardée d'un autre oeil... Ca vous rappelle quelquechose ?
    a) 3 flèches comme sur les drônes,
    b) les marques en étoiles ressemblent de manière frappante à l'un des symboles CARET,
    c) la couleur du vaisseeau rappelle celle des engins.
    Est-ce la confirmation que ces drônes circuent depuis un bon moment déjà, ou bien est-ce une source d'inspiration pour un faussaire ?
    "

    Il ajoute : "J'ai fait pas mal de recherches avec des groupes d'analystes en linguistique.. Ce n'est pas compliqué d'inventer une nouvelle police de caractères. Mais ça ne prouve pas une fabrication...
    On a souvent évoqué une certaine ressemblance avec le Katakana.. (le caractère en forme de "7"). Cependant, c'est une lettre qui revient très souvent dans différents langages. C'est même le plus commun.. (a égalité avec "1" ou "s")
    Je n'ai rien trouvé qui corresponde vraiment. Alors, si c'est un canular, ça veut dire que ces caractères ont été conçus uniquement pour les drônes. J'ai passé en revue 300 langages et 2.000 polices.
    "

    2 octobre - Un nouveau Sujet s'est ouvert sur le forum Open Minds, pour recevoir les commentaires sur l'éventualité que les "drônes californiens" soient dans l'impasse.

    10538 est le premier à se lancer : "Isaac et les drônes sont là pour durer. Si aucune autre info n'est diffusée, cette affaire entrera dans l'histoire comme l'un des plus grands mystères ufologiques de tous les temps. Quand toute la pression sera retombée (que le sujet sera sécurisé, bénéficiant du feu vert des Pouvoirs en place), nous pouvons nous attendre à ce que les grands medias et les ufologues réputés commencent à s'y intéresser. C'est alors que nous verrons des gens comme Stanton Freidman venir déclarer que cette saga des drônes mérite amplement d'être étudiée."

    Mais il y a ceux qui donnent en ce moment beaucoup pour connaître la vérité. 11August par exemple poursuit tranquillement son travail. Un nouveau venu à rejoint son équipe : "Il s'agit de 'Littlehat', un membre germanophone de Open Minds, et féru de programmation JAVA.
    Il a validé les résultats obtenus par Stevenz sur le 'nombre de couleurs uniques' pour le groupe des images "réélles", en trouvant exactement les mêmes résultats, avec deux codes de conception différente.
    Il travaille actuellement sur la constitution du tableau des résultats pour ce même critère, mais pour les CGIs.
    Par ailleurs, j'ai commencé à créer la base de données nécessaire à l'évaluation des critères, à savoir 1.000 photos (issues de la même source que les chercheurs), et 1.000 CGIs.
    Lorsque cette base sera constituée, nous pourrons vérifier si les résultats des chercheurs se confirment ou pas, et par là-même nos postulats de base pour notre affaire.
    Littlehat m'a proposé d'effectuer un 'découpage intelligent' des drônes, pour évaluer les images selon nos critères, ce à quoi je lui ai répondu que ce travail était déjà en cours, grâce à Owni - sur le forum Ovnis-USA - qui a bien avancé dans ce travail fastidieux mais indispensable pour notre recherche.
    "

    Un nouveau venu sur OM ayant choisi le pseudo AlexMufon, la britannique Tomi01UK tente sa chance en s'adressant à lui pour lancer un débat qui lui tient à coeur depuis longtemps : "Désolée de paraître un peu agressive pour ce premier contact, mais j'aimerais qu'un enquêteur du MUFON, puisque c'est ton cas, me donne une explication sur la façon dont cette organisation a baclé l'étude sur les drônes.
    C'est une affaire délicate, et j'ai l'impression que personne n'a vraiment eu envie d'y mettre son nez. Si Isaac dit vrai, ça concerne les projets secrets, et tout le secteur privé de la haute technologie, sous contrat avec le gouvernement. On se doute bien qu'il fallait remettre le couvercle le plus rapidement possible. C'est un rôle que le Mufon a accepté très volontiers de jouer dès les deux premières semaines, avant même que les éléments sur lesquels nous travaillons aujourd'hui soient apparus.
    "

    AlexMufon est un peu pris de cours, il se contente de répondre : "Je trouve cette affaire de drônes et du Rapport CARET tous à fait passionnants."

    Tomi01UK réalise qu'elle n'a pas été assez précise : "Bon, tu n'a pas répondu à ma question. Je vais t'expliquer comment je vois fonctionner la structure interne du Mufon, que malheureusement je connais assez bien.

    Le Mufon ne donne jamais de réponses. Ils sont là pour enregistrer les témoignages et calmer le jeu; ils amassent tous les rapports de manifestations d'Ovni(s). Mais concernant les drônes, leur attitude m'a paru hautement suspecte.

    Maintenant, si ça n'évoque pas pour toi le travail d'une branche du gouvernement, agissant comme une ONG, je ne vois pas comment t'expliquer. Je veux parler d'une ONG très largement infiltrée par le gouvernement.

    Ils font ce qu'on attend d'eux. Ca permet au gouvernement US de rester en-dehors de la scène Ovni, du moins en surface. Ils rassemblent les témoignages, collectent les données, et on n'en entend plus parler ensuite.

    Le Mufon a rendu un grand service au Pouvoir dernièrement quand, sur des forums publics, il a déclaré que les drônes n'étaient qu'un canular. Par la suite, il semblent qu'ils se soient vaguement rétractés, mais ça n'a jamais été clairement exprimé.
    Peux-tu expliquer pourquoi ils ont agi ainsi ?
    "

    AlexMufon semble découvrir maintenant certains spects du fonctionnement de son organisation : "Tomi ------- Je suis totalement en accord avec toi. Je comprends beaucoup mieux ce qu'il en est. Je n'avais jamais vu les choses sous cet angle. J'étais beaucoup trop investi pour réaliser ce qui se passe, et ça ne m'avait pas sauté aux yeux. Par ailleurs, je découvre sur OM que les participants font un travail remarquable. Je me sens vraiment maladroit d'être passé à côté de l'essentiel, il y a plusieurs mois, quand j'en ai entendu parler pour la première fois, sans chercher à voir plus loin."

    Dans un second message, AlexMufon livre une information importante sur le fonctionnement du Mufon : "Je ne vais rien vous cacher - On m'a sollicité à l'époque à propos des drônes, c'était tout au début. J'avais lu ce témoignage où le Garde forestier déclarait que les drônes assuraient des missions d'observation. Quand les documents ont été diffusés, j'ai trouvé ça assez intéressant, mais un peu douteux quand même, parce que je me suis dit que les militaires n'étaient surement pas prêts à révéler un nouveau système de propulsion. Peu après, un Responsable Fédéral de l'organisation m'a contacté pour me demander ce que je pensais des documents et des drônes. Je lui ai répondu que je trouvais les dessins publiés par Linda M H peut-être un peu étranges, et que le MUFON n'aurait pas les moyens d'enquêter en profondeur. Je lui ai également répondu que selon moi les documents étaient des faux, et que des individus étaient surement en train de profiter de la vague des drônes pour faire sortir ces papiers des années 80. Je vous devais cette explication honnète, et je ne vous ai rien caché de nos échanges à l'époque. Je n'ai rien eu à voir avec la décision finale du MUFON. Il m'est arrivé de penser que ces gars du MUFON avaient très bien pu découvrir quelquechose qui ne pouvait pas être rendu public. Quoiqu'il en soit, j'avais laissé tomber toute cette histoire, et j'étais passé à d'autres cas.

    En ce qui concerne ton commentaire, il y a des quantités de choses que j'ignore. Je pense qu'il arrive que le gouvernement doive se protéger de lui-même. Je suis sûr que tu seras d'accord avec moi, des règles de sécurité sont parfois enfreintes un peu trop facilement, et la protection doit parfois être renforcée, y compris de l'intérieur."

    WildOne106 sur ATS vient de réaliser que la page Halo3 est tournée : "Je n'ai jamais vu une campagne de marketing viral qui ne soit en rien reliée à un produit d'aucune sorte, sachant que la démarche ne doit absolument pas profiter à des produits concurrents. Aucun lien, ni logo, ni message. J'ai toujours douté que ce soit le but des drônes, et je suis bien content d'avoir vu juste."

    11August vient de présenter sur OM un premier travail de LittleHat, en rapport avec le Nombre de Couleurs uniques, sur 32 photos 'réelles' - je le cite pour mémoire, parce que les étapes de la recherche sont détaillées sur le forum Ovnis-USA :

    Bien sûr, ce travail sera dénigré par ceux qui ont déjà tranché, par avance, que "cette affaire de drônes n'est qu'un canular", mais peu importe. Il serait intéressant pour un psychologue de se pencher sur la pathologie des déboulonneurs systématiques. Quelles frustrations, et/ou quelles angoisses secrètes justifient en surface cette attitude militante ? TheShadow sur OM avait fléché une piste intéressante quand, poussé dans ses retranchements, il avait fini par trahir sa motivation : "Je veux éveiller mes concitoyens !". On approche ici le délire messianique... Dans un article intitulé "The Doom of Debunkeritis" (http://www.reall.org/), Martin Kottmeyer a fait cette même remarque : "Il reste une étude à réaliser sur la pathologie des Déboulonneurs. Ca pourrait s'appuyer sur les travaux concernant l'athéïsme, de Bob Altemeyer & Bruce Hunsberger" ("Why Some Turn to Faith & Others Abandon Religion" - Prometheus, 1997). Au fil de son article de 2002, Kottmeyer épingle les attitudes agressives, arrogantes, mais aussi la fragilité intérieure des patients concernés. Plus généralement, en citant Jerome Clark, l'article démontre que la préoccupation des déboulonneurs à maintenir leurs propres valeurs, dans un soutien sans failles à la démarche scientifique, est largement injustifiée, puisque la plupart des chercheurs du paranormal s'efforcent de parvenir à une validation scientifique de leurs études. (http://www.reall.org/newsletter/v10/n08/reall-news-v10-n08.pdf)

    Après cette mise en évidence du phénomène, il reste que les déboulonneurs chroniques restent en souffrance, dans l'attente d'un traitement..

    A ceux qui ont pu critiquer son travail et celui de son équipe, 11August avait déjà répondu : "Il est facile de dénigrer, mais qu'attendent-ils pour faire le travail, s'ils sont plus compétents ??" Il oublie que pour un déboulonneur "extrêmement sceptique" (sic), et terriblement primaire, "il est vain de lancer une recherche si on n'est pas certain d'aboutir"... Le milieu scientifique appréciera.

    1er octobre - Il y a toujours des gens qui prennent plaisir à parasiter les recherches : sur UfoCaseBook, pour son 32ème message, Interocitor a finalement démontré qu'il était seulement là pour provoquer, en cherchant à semer la confusion avec ce nouveau montage à la manière de Leviathan66 :

    Heureusement, il y a parfois quelques notes d'humour.. Woy propose une explication pour la forme étrange qui apparaît sur la video de George Fisher et son éclipse de Lune : "Et si c'était un vaisseau coralien en orbite ?" :

    Jeromy Staggs s'est entretenu au téléphone avec George Fisher, de Corbin, Kentucky : "Il a l'air bien trop intelligent pour avoir filmé une branche d'arbre, il sait également quelle taille ont les objets quand on les observe à quelque distance. Il tient vraiment à savoir ce qu'il a filmé, et sera surement disposé à collaborer à une enquête. C'est un fonctionnaire retraité. Il m'a invité à venir le visiter, ce que je compte faire la semaine prochaine. HamBone et Ivo seraient bienvenus. Je vais également organiser une nouvelle réunion avec le Dr. Carnevali. Je me demande toujours où je vais publier ma video originale."

    Ivo5000 a de nouvelles précisions à apporter : "Jeromy a participé à une réunion au MSU avec le Dr. Benjamin Malphrus - Directeur du Centre des Sciences de l'Espace (Extragalactic Astrophysics & Satellite Telecommunications), et le Dr. Tonino Carnevali - Président du Département de Sciences Physiques. Ils ont passé trois heures à visonner et analyser la video. - Le Dr. Carnevali a déclaré : 'Ce n'est pas la Station Spatiale Internationale, ni aucune sorte d'objet manufacturé sur Terre. Mais ça se trouve dans notre atmosphère'."
    L'intérêt du MSU tient au fait qu'ils travaillent avec la NASA pour tracer tous les satellites en orbite avec le radio téléscope financé par cet organisme. Autrement dit, ils sont concernés parce qu'un objet inconnu présente toujours un risque pour nos satellites."

    A propos du Rapport CARET, HjDelight sur UfoCaseBook constate les efforts de uns et des autres, mais il n'est pas très optimiste : "Je pense que nous n'avons pratiquement aucune chance de parvenir à déchiffrer la 'Planche du Langage'. Nous sommes dans la situation où un individu vivant en 1925 aurait à décoder une puce d'un processeur d'aujourd'hui."

    Alors qu'un participant se propose de contacter un 'brillant' linguiste qui réside à Moscou, Castles4Me doute par avance que ce soit utile pour déchiffrer les symboles de la 'Planche du Langage' et sur les drônes : "Ce serait comme si une civilisation aliène essayait de comprendre le code ASCII ou des codes Binaires. l'ASCII n'est pas notre langage parlé ou écrit. Les symboles des drônes aliens SONT le code, c'est ce qui en soi-même éxécute les commandes. Je ne suis pas sûr qu'un expert linguiste pourrait nous aider. Je pense qu'il nous faudrait plutôt des programmeurs, des experts en langages informatiques et en physique. Cependant, ça serait quand même intéressant d'avoir l'opinion d'un linguiste."

    Woy, sur OM, a repris au début la nomenclature des symboles : "J'ai utilisé les caractères de la 'Planche du Langage'. Je me suis servi des deux plus grands comme référence, et j'ai agrandi les autres aux mêmes proportions" :

    Pour OnTheFence, cette manière de procéder comporte un risque : "Naturellement, les lettres significatives sont celles qu'on trouve en application sur le dispositif d'antigravité et les drônes - il se peut que sur la 'Planche du Langage' elles aient été interprétées ou simplifiées à la recopie, chez PACL, pour des raisons de commodité.
    Dans ce cas les différences de tailles peuvent avoir leur importance. Je ne crois pas qu'on ait déjà abordé la chose sous cet angle.
    "

    Ce que Anakin_nEO a relevé pour envisager sur le forum Ovnis-USA : "On pourrait alors aller jusqu'à penser que l'effet est le même mais sa force est dépendante de la taille, la taille étant finalement l'équivalent d'un facteur ohm en électronique."

    En fin de journée, Ivo5000 annonce sur OM : "Grande nouvelle ! Nous sommes parvenus à un accord avec Jeromy pour mettre en ligne sa video en haute définition..."

    30 septembre - CaliKid a émis la seule note discordante sur OM après la mise en ligne du clip video : "J'estime que SaladFingers a simplement réduit tous les efforts de collecte de données, et de recherches sur les drônes, à un numéro de cirque.
    Bien que d'un point de vue technique sa réalisation en CGI soit agréable à regarder (et la musique techno bien emballée), je ne peux lui reconnaître un réel apport créatif, parce que le sujet central n'était PAS original.
    J'aimerais d'ailleurs bien savoir ce que LMH aura pensé de cette manière d'utiliser sa voix pour une video de divertissement (je parie qu'elle ne va pas apprécier).
    Pour moi, et je l'ai déjà exprimé ici, SaladFingers ne fait qu'ajouter de la confusion dans une enquête sérieuse.
    Qu'est-ce qu'il va nous produire ensuite ? Peut-être un nouveau clip musical à partir des travaux des enquêteurs sur l'éclipse lunaire, et la tourner en dérision (ce n'est qu'une spéculation).
    Je n'ai pas vu une seule mention de l'origine des drônes. Un nouveau venu pourra très bien s'imaginer qu'il en est le créateur, plutôt que le copieur. On peut penser qu'il a rassuré les masses, à présent, qui vont s'empresser de classer l'affaire comme un banal trucage en CGI.
    "

    A l'inverse, MarkM résume l'ensemble des avis positifs : "C'est une récréation extrêmement soignée qui pourrait - si nous avons de la chance - inspirer d'autres enquêtes sur cette affaire. Cet homme a un talent immense, il l'utilise pour stimuler les autres et les amener à poser des questions.
    Il a brillamment utilisé les interviews des témoins. La mise en action du diagramme a donné de la 'vie' aux symboles mieux qu'aucune autre animation. Cette video a été réalisée dans un respect total du sujet. J'aurais aimé que les 'grandes' organisations ufologiques aient eu la même attitude.
    "

    Le problème, remarque Murnut sur OM, et il en a fait l'expérience à plusieurs reprises ces derniers mois, "c'est de constater que des gens des medias que l'on contacte ont maintenant un a priori négatif à cause des fausses videos GCI qu'ils ont déjà vues un peu partout.."

    JakeReason a fait le nécessaire pour l'annoncer sur la liste de diffusion de Victor Martinez : "Potentiellement, tous les ufologues anglophones de la planète seront en mesure d'y jeter un oeil dans les prochains jours."

    La réaction de Pjslug est très différente sur le forum ATS, pratiquement désert : "Tout le monde devrait voir cette video. Ca pourrait bien nous amener à conclure : 'Affaire classée !'.
    Regardez bien le générique de fin... La mention des coupables : Saladfingers + www.kaptive.co.uk + LMH.
    Cette video est vraiment la preuve que ces drônes sont de la triche. S'il a réalisé cette video à partir des éléments d'Isaac, alors c'est vraiment très bien joué ! Mais la partie en CGI du drône de Big Basin et du générateur d'antigravité dans cette video nous montre des détails inédits, ce qui m'amène à croire que ça fait partie du projet initial.
    "

    Ce qui amène naturellement SaladFingers à tenter de remettre les choses en perspective : "LMH est totalement étrangère à cette production, et le musicien n'a fait qu'emprunter des extraits de ses émissions. C'est une sorte d'hommage à cette personne.
    Je continue de penser que les drônes pourraient être réels, même si je me suis interessé à leur reconstitution en 3D.
    Pour ce qui de cette video, c'est un pur divertissement. Je voulais depuis le début voir s'animer ces objets ! Et je pense que ça se laisse regarder !
    "

    On se souvient des recherches de LangLee sur la ville de Capitola : "Voilà ce que j'ai trouvé : la maison, le lampadaire, et le poteau téléphonique." :

    Certains aimeraient aider LangLee dans ses recherches. Hope4mil a tenté de faire ressortir le texte sur le marquage du poteau original de Capitola : "Chaque poteau a un numéro. Tout ce que je peux discerner c'est '1A', à droite. Mais je ne suis pas sûr.."

    Ensuite, LangLee a téléphoné à son père : "Il est retraité des travaux publics. Il m'a dit qu'on pouvait obtenir une adresse à partir du numéro. Nous pourrions sans doute utiliser le logiciel qui a permis de lire le message du Général Ramey sur les images de Roswell."

    Pour mémoire, GForce, sur UfoCaseBook, nous fait savoir qu'il a terminé le jeu Halo3 : "Désolé, pas de drônes en vue ! Je me souviens que les déboulonneurs en avaient fait leur cheval de bataille. C'est un jeu sympa, avec des graphiques excellents."

    L'artiste SaladFingers, par sa plus récente création, aura renforcé ici et là le sentiment que la CGI ne parvient pas à égaler les images originales de drônes..
    Les plus grands spécialistes en imagerie recommandés par le forum AboveTopSecret ont tous échoué à produire des CGI crédibles. Quand un faussaire, que l'on dit talentueux - parce qu'il collabore aux effets spéciaux de la société de production Partizan - a présenté sa video d'Ovnis sur Haïti, il a été démasqué en moins de deux jours. Les participants des forums ne peuvent être accusés d'incompétence.
    Quand le provocateur français Ufaux a essayé d'intoxiquer UfoCaseBook avec une image de drône qu'il avait retouchée, il a été congédié du forum en moins d'une heure. Et l'affaire des drônes californiens vient de passer le cap du cinquième mois...

    Ivo5000 sur OM qui s'était rendu dans le Kentucky en début de semaine, vient d'annoncer que le second personnage à avoir filmé l'éclipse de Lune s'est fait connaître : "Il se nomme George Fisher, il réside à Corbin, et la même équipe de télévision est allée l'interviewer (WTCQ - Ch 36).
    Sa video est plus claire que celle de Jeromy, et elle corrobore son témoignage. Leurs deux localités sont distantes d'environ 75 miles en ligne droite, ce qui laisse entendre que l'objet devait être immence !!!
    "
    Antonino Carnevali, Professeur de Physique à l'Université de MoreHead, ne peut pour l'instant se prononcer sur la nature du phénomène. Mais il se rend sur place pour rencontrer George Fisher.
    http://www.wtvq.com/midatlantic/tvq/news.apx.-content-articles-TVQ-2007-09-29-0002.html
    Ce second témoignage filmé rend vaines toutes les hypothèses échaffaudées sur les épissures de cables électriques..

    Mais l'heure ne semble pas la même pour Jeddhyhi qui produit ce montage comparatif : "La Lune n'est pas dans la même phase de l'éclipse" :

    "Puisque les données horaires sur la video de Corbin sont clairement visibles, je suppose que Jeromy a du filmer plus tôt, peut-être entre 4h et 5h du matin. Mon opinion est que cette nouvelle video ne corrobore pas celle de Jeromy. D'ailleurs ce qu'il a filmé ressemble à des branchages, tandis que Jeromy filmait une ligne droite et une forme carrée."

    Pour FrootLoop, les choses ne sont pas aussi simples : "Je pense également à des branches et du feuillage.... Mais il peut y avoir autre chose, un professeur d'Université ne fait pas tout ce chemin pour la video d'un arbre. N'oublions pas que Jeromy a pu filmer l'objet sous un angle, et Fisher d'un autre.. Ca pourrait être plus complexe si l'objet a tourné sur lui-même.."

    29 septembre - Un nouveau sujet s'est ouvert sur le forum Open Minds "Différentes perspective sur les Diagrammes"... LightWaveRyder est l'un des premiers à l'inaugurer : "Il nous faut une pierre de Rosette. Sans elle les hiéroglyphes égyptiens seraient toujours un mystère, nous ne connaîtrions même pas les noms des pharaons...
    Avant qu'elle soit découverte, tous les efforts des traducteurs avaient été vains. Il nous était impossible de comprendre un langage créé par une autre espèce humaine. Je doute que nous parvenions à déchiffrer le sens de la 'Planche du Langage' rien qu'en l'examinant. Je doute que nous puissions progresser sans une pierre de Rosette. Elle pourrait nous venir sous la forme d'un crop-circle, un dessin réalisé par un abducté, qui sait ?
    "

    La même réflexion est également relancée sur le forum Ovnis-USA. Anakin_nEo, dans le cadre de sa participation au travail de recherche, se demande "si un drône construit sur un schéma CARET serait capable de matérialiser certaines ondes complexes car combinées selon une logique préprogrammée". Il est persuadé que "ces caractères ne doivent pas se lire comme un texte ou un langage mais comme nos pictogrammes sur Terre, signifiant 'recyclage' ou 'sortie' ou 'urgence'... Qu'il s'agit par conséquent d'un langage symbolique et combinatoire - un peu comme si notre flèche de 'sortie' pouvait, comme pictogramme, indiquer plusieurs états." C'est ainsi qu'il en vient à l'idée de crénelages, d'alignement rotatifs, un peu comme des serrures à combinaisons :

    "Les signes peuvent indifféremment pivoter sur eux-mêmes, ce qui donne une troisième lecture et une troisième contrainte. Ainsi
    1- la séquence compte,
    2- ce qui est avant et après compte, et certains caractères ne peuvent se situer avant ou après d'autres,
    3- le sens de lecture peut être gauche-droite ou droite-gauche,
    4- le sens des caractères peut être pivoté,
    5- la séquence ainsi ordonnée doit de plus être alignée sur les autres séquences de l'objet.
    "

    Sur UfoCaseBook, Latitude a observé que plusieurs sites web ont déjà rangé les drônes parmi les canulars : "Ils mentent à leur public, parce que rien n'a été prouvé d'un côté ou de l'autre."

    HjDelight lance un autre sujet : "Ce qui m'a accroché dans cette affaire, c'est la netteté de presque toutes les photos. Après tout, pourquoi un faussaire prendrait-il de tels risques d'être démasqué, alors qu'il pouvait se contenter d'un flou de mouvement, ou d'un ciel nuageux qui résisterait mieux aux analyses ? Il y a aussi Isaac. Son histoire introduit une telle complexité, qui me semble un risque inutile parce que ça l'expose bien davantage face aux analystes. Autrement dit, pourquoi pousser le bouchon aussi loin ? Les seules photos devraient avoir déjà conféré un statut appréciable au faussaire éventuel."

    Latitude lui répond : "Totalement d'accord. Je me suis davantage intéressée aux détails, comme le fait que Rajinder ait commencé par publier son annonce sur la Craigslist. La Craigslist ? Quel faussaire commencerait par aller s'enterrer là-bas ? Ensuite, il y a ce récit d'Isaac où il nous parle de petites choses de la vie. Ca lui donne une certaine épaisseur. Il y a également Steven, dont les photos de Big Basin correspondent bien à son récit de prises de vues avec des fleurs, quand il aperçoit quelquechose d'étrange en arrière-plan. Il prend aussitôt une autre photo, avant de perdre l'équilibre en réalisant qu'il est face à quelquechose d'aussi étrange.. Je m'intéresse à ce genre de détails, que je trouve très réalistes. Par contraste, je ressens assez mal les attaques de mauvaise foi et les mensonges. Comme l'attitude de Steve, du Mufon. Il est apparu, pour moi, comme un instrument du pouvoir."

    La video de SaladFingers, un clip sur le musique de DroneOnLine est finalement disponible au téléchargement !

    http://www.divshare.com/download/2148905-d71

    Hazuka a ouvert un compte sur Stage6 (Resolution 1024 x 576) :
    http://stage6.divx.com/user/hazuka/video/1689213/Drone---Strange-Craft-Music-Video

    ROH a extrait ces images du clip, pour ceux qui seraient rebutés par le poids de la video, soit 95Mo :

    La palme de la naïveté revient à Nibor sur le forum Open Minds : "Alors, tout cette affaire de drônes, c'était une campagne de promo pour un clip video !!!" Mais c'est révélateur d'un malaise qui pourrait ouvrir une nouvelle polémique.

    Le clip qu'il a signé de son nom, Kris Avery, est maintenant sur YouTube : http://www.youtube.com/watch?v=mZTtoIH9RLw

    Retour sur la video du Kentucky - Ivo5000 explique : "Jeromy a continué à filmer l'éclipse pendant plusieurs minutes après que l' objet soit passé devant la Lune, et bien qu'elle ait continué à descendre, le sommet des arbres n'est pas rentré dans le champ de sa caméra." La reconstitution suivante écarte la possibilité que l'épissure du cable ait entraîné une méprise :

    "Ce qui nous a permis de localiser précisément l'endroit où se tenait Jeromy pour filmer, c'est qu'il n'a eu qu'un pas à faire, en se retournant, pour taper à la fenêtre de sa chambre, quand il a voulu prévenir sa femme qu'il se passait quelquechose. Avec ce point de détail, nous étions sûrs de l'endroit à quelques dizaines de centimètres près."

    28 septembre - L'émission de George Noory sur C2C, avec Linda Moulton Howe, n'aura finalement par abordé l'affaire des Drônes.

    Pendant ce temps, la recherche se poursuit avec 11August et l'équipe qu'il a constituée. Tartar, sur le forum Ovnis-USA a bien compris l'enjeu : "Pas mal d'heures de boulot déjà ! S'il pouvait en sortir un bout de programme capable de détecter si les images de drônes sont réelles ou pas ce serait superbe, mais s'il devait permettre de détecter TOUS les 'fakes' à coup sûr, ce serait extraordinaire. Cette recherche opiniâtre n'est donc pas vaine. Merci."

    Jeddyhi, sur OM, a découvert ce lien qui pourrait être en rapport avec la video du Kentucky : "La NASA a testé depuis 1999 des 'satellites atmosphériques', ainsi nommé parce qu'ils peuvent avoir les mêmes fonctions que les satellites en orbite, mais à des altitudes beaucoup plus basses. Les ingénieurs du programme souhaitent parvenir à construire un avion sans pilote qui pourra demeurer stationnaire à 18-20 kilomètres pendant au moins six mois, uniquement alimenté en énergie par des panneaux solaires. Le projet le plus ambitieux est le prototype Helios dont l'envergure est de 74 mètres." http://www.space.com/businesstechnology/business/erast_planes.html

    Il n'y aurait plus qu'à admettre l'existence d'un projet secret de ce genre, et l'affaire du Kentucky pourrait s'expliquer par l'image d'un appareil comme celui-là, pendant sa montée ou sa redescente.. Le paradoxe amusant serait que les scientifiques de l'Université de MoreHead soient obligés de conclure à un Ovni, uniquement parce que le Pentagone refuse de dévoiler l'un de ses gadgets.

    Quoiqu'il en soit, le même Jeddyhi a trouvé le numéro de téléphone de la ligne directe avec la tour de contrôle de la FAA, à l'aéroport Blue Grass de Lexington, Kentucky. Il s'apprête à leur demander s'ils disposent de données radar inhabituelles, concernant le 28 août dernier.

    HamBone vient d'avoir une longue conversation avec Jeromy Staggs : "Il m'a demandé s'il devait mettre sa video en ligne dès ce soir. Je pense en effet que ce serait une bonne chose. Il ne sait pas ce qu'il pourrait faire d'autre, à part attendre des nouvelles des scientifiques de l'Université, ou de savoir où ils en sont de l'analyse sur l'autre video. Je ne crois pas qu'ils vont examiner les choses sous l'angle spécifique qui nous concerne ici, c'est-à-dire utiliser les images de drônes par comparaison... (il se pourrait que j'accompagne Jeromy quand il retournera les voir en fin de semaine)."

    Voici donc les premières images de la propriété de Jéromy Staggs, prises par Ivo5000, de l'endroit exact où il a filmé l'éclipse de Lune. "Ce premier groupe montre la ligne des arbres vers l'ouest. La séquence décrit le paysage, du sud vers le nord. C'est juste pour vous donner une idée de la configuration de ce côté de la maison" :

    "L'image suivante montre une trouée au centre vers la droite. C'est juste au-dessus de la pointe du nuage plus sombre que se trouvait la Lune le 28 août quand il a filmé l'objet. Cette trouée est visible sur la seconde image (à droite), et sur la gauche de la troisième image."

    Ces mêmes images en haute résolution, ainsi que d'autres plus détaillées, se trouvent sur le forum Open Minds, mais je ne les reproduirai pas tous...

    Ivo5000 a réalisé plusieurs gros plans des appareillages électriques au sommet des poteaux. "Non seulement ils ne se trouvaient pas dans l'axe de l'éclipse, mais la taille de ces mats ne dépassait pas la cime des arbres." Nous verrons bien si certains se mettent à douter de l'explication de terrain, et/ou parviennent à se persuader que l'un des connecteurs aurait malgré tout permis de figurer un objet devant la Lune. Les coordonnées GPS indiquées permettent de réviser celles que HamBone avait publiées il y a trois jours : 32 23 36N - 83 37 44W

    Le montage démonstratif attendu n'aura pas tardé. C'est Hope4Mil qui a été le plus rapide : "J'ai réalisé cette comparaison d'un extrait de la video avec l'image montrant l'épissure (bien qu'elle n'ait pas été dans le champ au moment de l'éclipse). J'ai du faire pivoter l'image de l'épissure pour obtenir le même angle que l'objet. Je pense que l'angle que forme le cable en sortant de l'épissure vers la droite est la preuve que ce n'est pas l'origine de la silhouette qui se détache sur la Lune. Je l'ai indiqué avec une flèche rouge.. Pour moi, Jeromy nous a fait un récit fidèle de son tournage."

    10538 avait été le premier à pressentir qu'une épissure sur un cable électrique pourrait expliquer la forme filmée. Il remarque : "On doit bien admettre que la ressemblance est frappante." Mais il reconnait implicitement que cette épissure-là ne fait pas l'affaire. Il demande : "Est-ce qu'il y en aurait une autre, ailleurs ?"

    - Hope4Mil : "Je n'en vois pas d'autres sur les images fournies par Ivo. Mais regarde à quelle distance se trouve le cable. Il est vraiment très loin."

    - Murnut : "Ce que j'ai compris, c'est que la ligne électrique n'était pas dans le champ..."

    Ivo confirme la ressemblance. Mais il ajoute : "Non, il n'y a pas d'autre épissure."

    OnTheFence a placé une image de la Lune à l'emplacement indiqué par Ivo. "L'angle du trait horizontal coïncide assez bien à la ligne électrique.
    Est-il possible que la Lune se soit trouvée au départ à l'endroit indiqué par le témoin, puis soit descendue pendant l'éclipse vers l'horizon et se retrouve derrière l'une des lignes ? Est-il possible que certaines des branches se soient trouvées dans une autre configuration le mois dernier ? Ca pourrait expliquer le trait vertical de la silhouette...
    "

    Il devient urgent de visionner le film original, et surtout la seconde video filmée par un témoin à 130 kilomètres de chez Jeromy... En attendant, les participants du forum OM accomplissent en direct un travail de recherche plus transparent que celui des scientifiques de l'Université de MoreHead. A les voir travailler depuis des mois, je constate que cette communauté produit en permanence toutes sortes de modèles, à bien des niveaux, pour les études en ufologie, mais pas seulement.

    Sur le forum UfoCaseBook, les participants suivent le cas de Jeromy Staggs, mais sans le commenter. Les réflexions portent à nouveau, en boucle, sur les explications d'Isaac, les symboles de la 'Planche du Langage', et l'antigravité. AlienContactee : "Nous pouvons émettre toutes sortes de suppositions sur l'antigravité, mais j'observe que les pales évoquent des sortes de panneaux solaires.. Les drônes pourraient simplement utiliser l'énergie solaire, d'une manière encore incompréhensible pour nous. Je vous propose cette comparaison avec un de nos satellites photovoltaïques" :

    ROH, sur UfoCaseBook, évoque cette technique qu'il a apprise d'un expert sur Photoshop, qui totalise 19 ans d'expérience : "Ils commencent toujours par ce test, ça parait facile, mais c'est assez complexe... Sur les images de Rajman, il est évident que c'est la même image, pour le fond et l'objet. Ca s'explique par le procédé de compression Jpeg : quand on sauvegarde une image en jpg, la compression produit une structure avec différentes tailles de 'blocs' et de valeurs de couleurs.
    Je me suis servi d'une CGI de Saladfingers avec le drône de Raj pour montrer les différences entre un objet réel et un objet artificiel
    " :

    Et ROH nous dit : "J'ai découvert ce logiciel sur cette page" : http://www.focusmagic.com/download.htm - Mais il est parti du principe que l'image de Rajinder est nécessairement une photo...

    27 septembre - Ivo5000, de retour du Kentucky, répond dans l'urgence aux questions les plus courantes : "Jeromy utilise un camescope Sony DCR-HC21 NTSC, acheté en 2006. Il a un zoom optique de 20X et 800X en zoom numérique, ainsi qu'un stabilisateur 'super steady shot'. L'optique est un Carl Zeiss Vario-Tessar. Il ne s'est pas servi d'un trépied, etc..."

    Q - "Est-ce qu'il lui est arrivé quelquechose d'inhabituel en rapport avec cette histoire ?"
    R - "Oui, mais il ne souhaite pas le raconter pour le moment."

    "Le 5 septembre, Jeromy s'est adressé par email à diverses agences et medias :The New York Times, Press Wire, National Geographic, etc... Les retombées ont été minimales. L'autre chaîne TV locale n'a pas donné suite."

    Q - "Est-ce qu'il y a des tours d'émissions radio ou de téléphonie dans les environs ?"
    R - "Pas dans la direction où il a filmé. Il y a deux tours de téléphonie (avec des lumières rouges au sommet), vers l'ESE et le SE.
    Nous avons réalisé des vues panoramiques de jour et de nuit, qui seront publiées ici.

    J'ai pris des photos des deux poteaux. Vous verrez qu'ils sont moins élevés que le sommet des arbres, en bordure de la propriété."

    "En attendant de boucler mon rapport, j'aimerais dire un mot sur la taille de l'objet.
    Les scientifiques de l'Université de Morehead ont déclaré qu'en première analyse, la taille de l'objet est aussi moins six fois celle de la Station Spatiale Internationale. Aussi, selon qu'on inclue ou non les panneaux solaires de la station, ça nous indique une taille entre 300 mètres et 1,6 kilomètre !
    Les scientifiques de l'Université de Morehead sont en train d'analyser la seconde video, et je ne l'ai pas encore vue. Je vous retrouve demain..
    "

    Linda Moulton Howe participe à une nouvelle émission de trois heures sur Coast 2 Coast AM avec George Noory (http://www.coasttocoastam.com/shows/2007/09/26.html). Parmi les sujets prévus, le crash d'une météorite au Pérou; mais des questions d'auditeurs sur les Drônes ne manqueront pas de la relancer sur le sujet. Sa précédente intervention remonte au 31 août (à propos de Betty et Barney Hill). La page d'accueil de C2C présente l'histoire de Jeromy et la video du Kentucky (http://www.coasttocoastam.com/).

    L'administrateur de OM, Brendan Burton, vient de publier sur AmericanChronicle un article titré "Video de Drône non-identifié au Kentucky". Extrait : "Les rapports et les images se sont multipliés depuis plusieurs mois au sujet de ces incroyables Drônes. Soit nous avions affaire à une création CGI extrêmement sophistiquée, soit à une technologie exotique (l'hypothèse CGI est de moins en moins probable, selon les analyses et tentatives de re-créations qui ont été conduites sur le forum OM)." http://www.americanchronicle.com/articles/viewArticle.asp?articleID=38368.

    KenRay sur UfoCaseBook a également enterré la CGI à sa manière : "S'il ne s'agit que de reproduire quelque chose, la CGI peut s'avérer utile. Mais le plus difficile est de composer un ORIGINAL, et avant les premières images de drônes, personne dans toute notre histoire humaine n'avait conçu une machine volante aussi particulière."

    Après le fiasco de la théorie du marketing viral pour Halo3, TheShadow sur OM tente de s'accrocher malgré tout : "Ca ne prouve pas pour autant que ce soit réel..." Et Stevenz réplique : "Non, mais ça fait reculer l'idée du canular. Le travail d'un faussaire représenterait un investissement considérable. Qui irait placer de l'argent là-dedans ? Quelle serait sa motivation?
    Une agence de marketing pouvait y trouver un intérêt, mais ça n'a plus de sens. On nous a rebattu les oreilles avec Transformers, puis Halo3. Cette explication ne tient plus, une page est tournée.
    " Je me souviens également que le français Ottoth avait beaucoup espéré de la série TV 'MythBusters' pour financer sa théorie de maquette suspendue. 10538 se demande : "Où sont nos Regence et Sqt, qui se disaient convaincus à 1000% d'une opération de marketing ? La piste est totalement refermée."

    "A moins", nous dit SaladFingers, "que ce soit une campagne de marketing avortée, ses promoteurs ayant préféré laisser tomber en réalisant par la suite que les dommages en termes de Relations Publiques seraient catastrophiques, face à la communauté ufologique." Une campagne avortée après des mois de préparation ? L'idée même que des publicitaires investissent dans la réalisation de faux rapports militaro-industriels, impliquant un mensonge gouvernemental de ce niveau, n'était-elle pas déjà une absurdité ? L'agence qui se lancerait dans cette aventure se verrait progressivement retirer tous ses budgets de communication nationale.

    Résumons : Soit l'affaire des drônes, le Rapport CARET, sont une réalité... et il faudra bien en tirer les conséquences technologiques, sociales, et faire face aux bouleversements scientifiques, religieux, économiques, que celà ne manquera pas d'entraîner, Soit c'est une vaste manipulation, et ce sont les Pouvoirs en place qui semblent le mieux à même de l'orchestrer.

    C'est la question des motivations qui a été la moins développée sur les forums. J'ai déjà risqué une hypothèse, celle de tester la crédibilité d'un ensemble de faux documents, et d'apprendre au besoin comment les perfectionner, pour intoxiquer une puissance étrangère : faire croire à des ennemis potentiels qu'on dispose de matériels sophistiqués et opérationnels, quand ils ne sont en fait qu'à l'état de projets...

    EndZone, sur OM, tente une explication du silence des grands medias : "C'est parce qu'ils n'ont pas encore trouvé le moyen de conclure à un faux. Nous l'avons déjà constaté par le passé, ils ne s'intéressent qu'à des manifestations faciles à démonter. Mais dans ce cas, avec des documents aussi réalistes, ils préfèrent rester en attente."

    Quelques heures plus tard, Ivo5000 a publié sur OM ce nouveau commentaire : "L'une des questions que j'ai posées à Jeromy fut celle-ci : "A quoi as-tu pensé en tout premier lieu quand tu as vu cette chose ?"
    Et il a répondu : "...que ça évoquait pour moi une libellule."
    Nous retrouvons la même image dont se sont servis plusieurs témoins des drônes !
    Après avoir regardé la video, je peux vous dire que cet objet a la même structure que les drônes.
    Mais peut-être pas...
    D'ici la fin de l'après-midi, j'aurais mis à disposition les photos que j'ai prises."

    26 septembre - L'auteur Greg Boone, sur la liste UFO-UpDates, poursuit une idée qui semble nouvelle et pourrait faire évoluer les mentalités : "Je suis sur le point de participer à une réunion de plusieurs juristes, et je compte les lancer dans une réflexion approfondie concernant les poursuites qui pourraient être engagées contre les auteurs de canulars dans le domaine ufologique.
    J'avais cru pendant un moment qu'il était parfaitement légal de monter une histoire de toutes pièces, mais ça dépend apparemment de plusieurs facteurs.
    Il n'est pas répréhensible de se moquer de quelqu'un, mais on doit éviter de signer des documents, des contrats, etc... en prétendant qu'ils sont authentiques, et que vous dites la vérité, surtout si vous en retirez un bénéfice personnel; et si ces documents sont présentés devant un tribunal, c'est encore une autre affaire.
    "

    Jeddhyhi, modérateur de OM, vient de parler avec Ivo5000, en route pour le Kentucky :"Il va interviewer Jeromy, repérer les lieux précis d'ou il a filmé, prendre les mesures nécessaires, et faire des photos de tous les environs. Il est possible qu'il lui faille ensuite un peu de temps pour boucler son rapport..."

    De son côté, RedMan042 se souvient des polémiques interminables autour du jeu video Halo3, de Microsoft, qui vient finalement de sortir : "J'attends que chacun des convaincus nous montre en quoi ce produit avait un rapport avec les drônes..." Tant d'heures et de pages avaient été consacrées à cette hypothèse d'un marketing viral, sur l'ensemble des forums ufologiques... On se souvient peut-être de quelques accrochages spectaculaires entre participants mais aussi, sur Open Minds, de manoeuvres de déstabilisation menées par des déboulonneurs comme TheShadow ou surtout Regence, laquelle avait affirmé que l'information lui avait été confirmée par des contacts au plus haut niveau de l'agence Bungie, chargée du lancement.

    Cette attitude de harcèlement, déjà bien rôdée avec le film Transformers, avait pour but de discréditer le sujet, et d'occuper le terrain en mobilisant l'opinion dans des débats sans fin. C'est ce qu'exprime Kenray sur UfoCaseBook : "Avec ces fausses rumeurs sur Transformers puis sur Halo3, ces sites maquillés (http://27.com) avec des images de drônes qui sont apparus pour brouiller les pistes, et les actes de vandalisme sur Wikipedia, tout a été fait pour distraire l'attention et réduire la possibilité d'une Divulgation."

    En réalité, la seule coïncidence, signalée par Spf3, concernait un des symboles de Halo3 en forme de labyrinthe, à gauche !

    Le témoignage personnel de 3rdMan sur UfoCaseBook paraîtra dérisoire aux esprits fermés et suspicieux. Mais il n'a rien à gagner en nous confiant celà : "Mon père qui est mort en Décembre dernier était un officiel en retraite du Département de la Défense, et un vétéran de la Seconde Guerre Mondiale, de la Corée, et du Vietnam. Il n'a pratiquement jamais parlé de ces années de service, et JAMAIS de ses activités au Vietnam ni de ce qui a suivi. Je l'ai très peu pendant mon adolescence. En entrant à l'Université, j'ai réalisé que j'ignorais tout de lui. Cependant, il m'a confié une fois (en fait, une seule fois) que "nous maîtrisons des technologies, qui sont accessibles" et qui sont très en avance sur ce que le public serait en mesure de comprendre. C'est la seule et unique chose qu'il m'ait révélé, et je ne l'ai jamais oublié. Aussi, je pense qu'il faut garder l'esprit ouvert quand on aborde ce genre de sujet."

    10 autres questions destinées à Isaac ont été publiées par Nodnunk sur UfoCaseBook :

    "1. Est-ce que vous suivez les discussions qui vous concernent sur les divers forums ?
    2. Connaissez-vous les origines de la photo d'Inventaire ?
    3. Savez-vous d'où proviennent les pièces détachées sur la photo d'Inventaire ?
    4. Sur quelles picèes de la photo d'Inventaire avez-vous travaillé ?
    5. Pourquoi pensez-vous qu'il était nécessaire de reproduire exactement la 'Planche du Langage' ?
    6. Quel est le sens des nombres 1728 et 1729, portés sur la 'Planche du Langage' ?
    7. Pouvez-vous nous dire quel logiciel graphique a permis de réaliser la 'Planche du Langage' ?
    8. Que savez-vous de la source d'énergie de A1 ?
    9. Qu'est-ce qui vous permet de penser que les engins photographiés par Chad et les autres sont normalement invisibles ?
    10. Dans la section du Rapport Q4-86 qui se nomme 'mode composant', où A1 modifie la "gravité" pour assembler les composants, des progrès ont-ils permis de comprendre théoriquement comment c'est possible ?
    "

    OnTheFence publie cette nouvelle approche : "Le diagramme d'Isaac pourrait représenter le mouvement d'une constellation ou sa position. Ce n'est pas nécessairement vu depuis la Terre, c'est pourquoi nous pourrions ne pas trouver de corrélation entre la 'Planche du Langage' et les cartes en 2D des formations d'étoiles comme les Pléïades. Le Globe céleste (à droite) de la Dynastie Qing illustre comment les anciens cartographiaient les cieux. J'ai collé ce globe sur la 'Planche du Langage' pour représenter cette idée."

    A l'inverse, pour Oboe la clé des explications d'Isaac se situe au niveau nanotechnologique : "D'après tout ce que j'ai lu sur le sujet, ça me paraît non seulement possible mais logiquement réaliste." Et il cite de nouveau cet extrait :
    "Mais leur technologie est différente. Elle fonctionne vraiment comme le bout de papier magique posé sur la table, c'est une image pour vous expliquer. Ils disposent d'une sorte de langage, qui est capable de s'auto-éxécuter, du moins en sous l'action d'un champ très spécifique. Le langage, un terme que j'utilise par approximation, est un système de symbôles (qui néanmoins se présente pour nous comme une écriture), associés à des formes géométriques et des dessins, qui s'imbriquent pour former des diagrammes, lesquels deviennent fonctionnels. Lorsqu'ils sont représentés, pour ainsi dire, sur une surface adéquate, faite du matériau approprié, et sous l'action d'un certain type de champ, ils commencent immédiatement à éxécuter les tâches prévues. Ca nous a semblé totalement magique, même après que nous ayons commencé à comprendre les principles de fonctionnement."

    Ivo5000 vient de rentrer chez lui après sa visite dans le Kentucky : "J'ai passé énormément de temps avec Jeromy, nous avons effectué de nombreux relevés et pris toutes les photos nécessaires. Je publierai bientôt mon rapport.. Je n'ai pas la video originale parce qu'elle est toujours en cours d'analyse officielle. Mais j'en ai vu une copie. Nous avons filmé et pris des photos pendant la journée, et aussi la nuit, depuis l'endroit où il se trouvait. Et je peux vous affirmer qu'il ne s'agit pas d'une tour d'émission radio, ou de téléphonie, ni un avion, pas plus qu'un poteau électrique ou une branche d'arbre.
    C'est très étonnant... vraiment surprenant...
    "

    25 septembre - HamBone est de retour sur OM : "Nous devrions avoir des nouvelles de la seconde video d'ici jeudi ou vendredi. Jeromy Staggs me l'a confirmé ce matin; elle pourrait être plus nette et plus détaillée. Désolé de ne pas être plus précis... mais c'est au témoin de vous donner les explications."

    Pourtant cette affaire du Kentucky n'a pas les faveurs de OnTheFence qui lui trouve facilement d'autres explications possibles :

    "Ce genre d'objet assez courant mesure une dizaine de centimètres de long. D'après le calculateur d'angle, il pourrait être à une distance de 60 à 300 mètres du témoin." Dans cette démarche, il espère aider Ivo5000 à rechercher des explications matérielles quand il se rendra sur place dans le courant de la journée.

    Pendant ce temps, toujours sur OM, Peydoz se demande si la 'Planche du Langage' pourrait être une allusion aux Pléïades :

    Anakin_nEo, sur le forum Ovnis-USA, s'intéresse au sujet depuis un certain temps : "Je pense que le dessin Caret est peut-être une forme de langage à la manière du film 'Contact' d'après Carl Sagan, je veux dire un langage lisible selon de multiples dimensions. J'ai remarqué que chacun des éléments sont reliés par des courbes ET des droites, et que les liens directs sont courbes" :

    "J'ai tracé les 'éléments' dans un carré ou un rectangle rapidement, je vois que j'ai oublié celui du dessus...
    Ce qui me parait important est l'épaisseur des liens qui à mon sens sont la hiérarchie de lecture; un peu à la manière de la section d'un cable électrique.
    Le schéma comporte 4 étoiles inégalement réparties, et toutes associées à une ligne droite.
    Je pense que l'on peut représenter dans une matrice les éléments selon le nombre de connexions et la forme et l'épaisseur de la connexion.
    On remarque par exemple que l'étoile du haut à droite possède 5 liens.
    Si on regarde bien, on verra que 5 objets possèdent 5 liens.
    1 seul objet en présente 4, etc...
    J'y vois une forme de triangulation matricielle possible. Je vous livre ça en l'état.
    Seuls deux objets (à droite), et un au centre du schéma, ne présentent qu'un seul lien : c'est un peu les "in-out" à la manière des cartes électroniques.
    Certains objets sont simples, d'autres complexes, c'est-à-dire accolés à d'autres; doit-on considérer ce 'lien' comme une vision faussée d'une éventuelle vision 3D, ou un véritable lien ?
    Dernière chose pour l'instant, si ce schéma peut-être lu a divers degrés, je pense que chaque objet correspond à une étoile à la manière du schéma de Betty Hill (Zeta Reticuli).
    "

    Linda Moulton Howe ayant accepté, pour UfoCaseBook, de transmettre des questions à Isaac "sans garantie qu'il réponde parce qu'il a choisi pour l'instant de faire profil bas", Latitude a compilé la nouvelle liste suivante :

    "1. A quoi servent les drônes? Pourquoi sont-ils ici sur Terre ?

    2. Le drône de Big Basin est beaucoup plus sophistiqué que le drône de Chad & Raj. Ont-ils pour autant des fonctionnalités différentes, et lesquelles ? Pouvez-vous développer sur la structure en forme de cage ? Quel est le rôle des anneaux et des pales ?

    3. Qu'avez-vous appris de la physique qui permet de faire fonctionner ces dispositifs ? Quand les objets deviennent invisibles, sont-ils seulement invisibles optiquement, ou s'agit-il d'autre chose comme un changement de dimension par exemple?

    4. Vous avez déclaré que le dispositif d'invisibilité était d'origine extraterrestre. Pourrait-il avoir été construit en utilisant une technologie terrestre ? Quel type d'énergie utilise-t-il ? Electromagnétique ?

    5. Nous avons pensé que vous êtiez le personnage clé d'une potentielle divulgation, ce qui mettrait fin à un demi-siècle de couverture gouvernementale. Avez-vous envisagé de révéler votre identité et de déballer tout ce que vous avez, voire de travailler avec Disclosure.org ? Ou bien pensez-vous que le secret doit être maintenu pour le bien de l'humanité ?"

    Marvin a ajouté d'autres questions :

    - "Est-ce que la fonction d'invisibilité fait partie du dispositif d'antigravité, et quels sont ses à-côtés à part de rendre le drône invisible ?
    - Comment le gouvernement l'a-t-il découvert ?
    - Sommes-nous capables de faire voler ces drônes?
    - Est-ce que cette technologie présente un risque pour la santé, en raison des matériaux et des champs utilisés ?
    - Quel est le matériau principal qui constitue la structure du drône ?
    - Comment utilisons-nous ce 'langage' actuellement ?
    - De qui êtiez-vous salarié (quel département).
    "

    Enfin, NotAfullDeck formule celle-ci : "Puisque l'information que vous nous avez communiquée est incomplète, que sommes-nous censés faire avec ce que nous avons, et pourquoi avez-vous si longtemps tardé à la révéler ?"

    24 septembre - La video du Kentucky n'a pas encore été diffusée dans sa version originale, mais TheShadow sur OM n'a pas manqué une nouvelle occasion d'attirer l'attention en formant l'hypothèse qu'il pourrait s'agir d'un avion Cessna "le Modèle 150-152, dont la silhouette est pratiquement identique"... sauf qu'il aurait du voler à une vitesse extrêment réduite, et sans lumières.

    Comme le remarque également FrootLoop sur OM : "Il y a peu de chances que ce soit une ombre projetée sur la Lune, parce que beaucoup de gens l'auraient vue.." Tout le monde s'accorde donc sur l'explication d'un objet relativement proche du témoin.

    Flatron, sur Ovnis-USA, est également de cet avis : "Je trouve que cette idée d'associer l'éclipse de Lune et le drône n'a aucun sens. Le drône mesure quelques mètres tout au plus et vole à quelques dizaines de mètres du sol, or quand on sait ce qu'est une éclipse, il faudrait que le drône soit de la taille d'un énorme vaisseau-mère et en orbite stratosphérique (au minimum) pour faire une ombre portée sur la Lune" :

    Latitude, sur UfoCaseBook, doute que Jeromy ait filmé un drône, "mais en tous cas ce n'est surement pas un Cessna, comme certain agité sur OMF a pu le penser !" Elle ajoute que Linda Moulton Howe sera à nouveau l'invitée de George Noory sur Coast to Coast ce prochain mercredi : "Je pense qu'elle devrait se montrer plus déterminée envers Isaac pour l'amener à réagir. Quelqu'un serait-il volontaire pour lui téléphoner en direct et lui demander de publier les 11 images en haute résolution que tout le monde attend ?"

    A propos de TheShadow, sa récente moquerie sur les 'conspirationnistes' nous apporte un complément sur la mentalité des déboulonneurs : ils ont en commun de considérer qu'il n'y a pas vraiment de secret gouvernemental. A l'inverse, 10538 sur OM résume la pensée des ufologues : "Je ne vois pas de conspiration partout, mais il est évident pour moi que le plus grand mensonge des Pouvoirs en place est la couverture du phénomène ovni." A qui profite donc l'agitation des sceptiques militants qui se répandent sur de nombreux forums pour nier cette idée ? La CIA a d'ailleurs perçu l'intérêt d'encourager le mouvement, et l'auteur François Parmentier dans "Ovnis, 60 ans de désinformation" a démontré comment elle en était venue à financer les groupes sceptiques américains comme le CSICOP (Committee for the Scientific Investigation of Claims of the Paranormal). A noter que la position du déboulonneur est inconfortable, parce que ce citoyen modèle devra logiquement s'interdire de remettre en cause toute version officielle... au risque de passer pour un amateur de complots.

    Revenons plus précisément aux drônes de Californie, avec cette parole très pondérée de Murnut sur OM : "Tout est tellement plus facile quand on réalise la chose suivante : que les drônes soient réels ou pas n'affectera en aucune façon ce que je pense du phénomène.
    Je ne sais pas si ces drônes sont réels. J'aimerais bien qu'ils le soient.
    Mais si ce n'est pas le cas, je n'en ferai pas une affaire personnelle.
    Sâchons prendre du recul
    ."

    Parce qu'il a observé - sur un autre forum - qu'une rumeur persistante s'était installée, 10538 a interpellé le co-Administrateur d'OM, Ivo5000 : "Peux-tu une fois pour toutes clarifier cette histoire d'adresses IP de Rajinder et de Chad; certains restent persuadés ou veulent faire croire aux autres qu'elles étaient identiques..?"

    Ivo5000 : "Il n'y avait aucune similarité. Il y a eu une confusion à l'époque entre les administrateurs de OM et de C2C."

    Par ailleurs, Ivo5000 souhaite faire progresser l'enquête sur la video de Jeromy Staggs et compte se rendre chez lui dès mardi prochain : "Je vais essayer de lui transmettre toutes vos questions. J'ai déjà eu deux longues conversations avec le témoin, la seconde a duré une heure et demie ce soir, et il est tout à fait disposé à coopérer. Nous aurons bientôt les coordonnées GPS de l'endroit (grâce à HamBone). Ainsi nous pourrons mieux travailler sur les angles par rapport à la Lune, et le terrain environnant."

    Parmi les questions, celle de 3rdEye : "Jeromy ... Savez-vous quels aéroports civils se trouvent dans le coin, et à quelle distance de chez vous ? Egalement, j'aimerais savoir si vous voyez régulièrement des avions civils en approche à basse altitude.. Vos réponses pourraient aider à clarifier cette hypothèse du Cessna."

    En attendant, Jeromy a délà répondu sur OM à propos du Cessna : "Quand vous verrez la video, et entendrez la bande son, vous comprendrez qu'il ne s'agit pas d'un avion." - "Je me suis procuré un compas ordinaire, et je pense que mon azimuth se situe autour de 235-240." HamBone a précisé les coordonnées GPS de Jeromy : "N 38 23.704' - W 83 37.716'"

    Grâce à ces récentes indications, OnTheFence a réalisé cette nouvelle étude : "Ca ne change pas les angles de manière significative, à moins que tu utilises un télescope GOTO pour préciser ton emplacement. Je pense qu'un sextant devrait suffire. Egalement, ainsi que ça a été suggéré, j'ai indiqué l'azimuth (Nord véritable). Ca devrait t'aider quand tu seras sur place."

    "En utilisant ce calculateur de déclinaison magnétique, on constate que la déviation à cet endroit est de 5° 42' W. Tu peux te servir de cette superposition avec le compas indiquant le Nord véritable" :

    Cet exposé technique n'est peut-être pas très attractif.. Mais il sert à démontrer les capacités et les méthodes d'un groupe menant des recherches, à la manière exemplaire d'un Pierre Guérin analysant les quatre photos de l'affaire du Lac Chauvet du 18 juillet 1952 :

    23 septembre - Ed Komarek tient un blog exopolitique depuis avril 2005; c'est un proche de Michael Salla. Il a maintenant rejoint le forum Open Minds, et les participants peuvent bénéficier de son expérience avec par exemple ce genre de remarque que j'ai relevée hier : "Ce n'est pas toujours facile pour les nouveaux-venus dans ce domaine, qui ne sont pas très familiarisés avec l'histoire des observations, de parvenir à évaluer correctement des cas difficiles, surtout quand ils ont été déçus par certaines affaires comme celle de Dan Burish.

    C'est très regrettable, mais ceux qui persistent et sont déterminés à enquêter patiemment peuvent apprendre progressivement à déméler le vrai du faux. Mon mode opératoire a toujours été d'accorder aux autres le bénéfice du doute, jusqu'à nouvel ordre. Ce que n'ont pas compris les sceptiques, c'est que leur attitude rebute les témoins intéressants. C'est pourquoi nous devrions accorder le bénéfice du doute aux personnes qui sont prêtes à témoigner. Ensuite, après que nous ayons collecté leurs éléments, alors nous devons procéder à l'analyse." (http://exopolitics.blogspot.com/). Plus généralement, voici comment il se présente :

    "Je vis très simplement, entièrement dédié à la compréhension de mon être, de la vie, et de ce qui m'entoure. J'en viens à penser que la vie telle que nous la percevons est un programme de réalité virtuelle hautement sophistiqué, structuré au niveau nanotechnologique. Je pense que nous sommes des êtres éternels, qui existent dans un vaste univers immatériel dont le monde matériel n'est qu'un substrat. Nous intégrons un corps afin d'expérimenter de l'intérieur ce champ de réalité virtuelle. Ce programme de réalité virtuelle fontionne comme une école, où chacun choisit pas à pas les leçons qui lui sont nécessaires, essentiellement de manière inconsciente. Le point crucial est de devenir conscient de nos choix inconscients, afin d'exercer notre libre-arbitre. Nous disposons du libre-arbitre, mais c'est à nous de l'exercer et de prendre la responsibilité de nos pensées et nos actes." Ed Komarek

    11august, sur le forum Ovnis-USA, a poursuivi l'exposé théorique de la méthode permettant de distinguer les photographies des CGIs :

    "Intensité des Bords
    Les bords sont d'importants composants d'images, car il peuvent contenir beaucoup d'informations visuelles. Il y a beaucoup de types différents de bords dans les photographies : les bords d'ombres moulantes, les bords d'occlusion et ainsi de suite. Les surfaces se rencontrant en bordure en photographies auront ainsi différentes propriétés géométriques ou matérielles ayant pour résultat une intensité différente de la lumière réfléchie.

    Cependant, dans les CGIs, les régions limitrophes tendent à différer dans leur tonalité et il y n'y a pas de modification d'intensité. Ainsi nous supposons que les photographies ont plus de 'bords intenses' que dans les CGIs.

    La quantification des 'bords intenses' peut être déterminée par les étapes suivantes :

    Convertir toutes les couleurs RGB des images dans le canal gris et appliquer 'Canny Edge Detector' afin de trouver les pixels des bords. (http://www.pages.drexel.edu/~weg22/can_tut.html). Normaliser R, G et B avec l'intensité de l'image I où I=0.3R+0.6G+0.1B.

    En conclusion, il faut trouver le nombre de 'bords intenses' et calculer le nombre total de pixels de bords."

    OnTheFence se moquerait-il du fantôme de Leviathan ? Il vient de produire une création assez caustique inspirée par la video de Jeromy. "Une source anonyme me laisse entendre que le drône pourrait se placer en position renversée et utiliser ses 'tentacules' pour pomper l'eau des étangs et l'énergie des lignes électriques pendant la nuit. Voici à quoi ça pourrait ressembler" :

    Plus sérieusement, OnTheFence a repris ses calculs : "L'éclipse lunaire du 28 août a consisté à projeter l'ombre de la Terre sur la partie supérieure de la Lune, ce qui signifie que la lumière du Soleil venait de 'sous' la Terre (en ce qui concerne le Kentucky).
    Un objet situé de l'autre côté de la Terre pouvait aussi bien avoir créé l'ombre dont nous parlons.. la zone où il pouvait se trouver est délimitée par les deux flèches
    " :

    "Cette possibilité est peu probable, parce que l'objet aurait du se trouver assez proche de la Lune pour éviter de produire une ombre partielle.
    A noter également que cet évènement a du attirer l'attention de nombreux amateurs, occupés à photographier l'évènement, ce qui nous amène à considérer que l'objet devait se trouver à une distance relativement courte du témoin.
    "

    Le jeu des ressemblances se poursuit avec cette remarque de DronesRus sur OM : "Cette sorte d'appendice en-dessous du 'drône' me rappelle ce dessin de la personne qui se promenait dans le parc de Yosemite en 2006..."

    ATrueOriginal, modératrice de UfoCaseBook, avait disparu depuis quelques semaines. Elle revient à présent après avoir monté un nouveau forum, entièrement dédié aux cas d'abductions, sous le pseudo AlienContactee (http://aliencases.conforums.com/).

    22 septembre - C'est Hambone, sur OM, qui ouvre la journée avec cette annonce prometteuse : "Des nouvelles intéressantes - il est bien possible qu'une autre personne dans le Kentucky ait enregistré la même chose que Jeromy Staggs. Ce n'est pas encore officiel, il se peut que la confirmation prenne encore 48 heures. Je ne peux pas encore vous révéler comment je suis au courant - mais si Staggs veut bien nous en parler, il sera à nouveau en ligne ce soir."

    En attendant, OnTheFence ne voudrait pas se réjouir trop vite : "Jeromy, peux-tu éliminer la possibilité qu'un de tes voisins ait ce genre d'antenne, ou qu'elle ait été dressée temporairement pendant la nuit pour empêcher les autorités de repérer les installations qui dépassent la puissance prescrite ?

    Jeromy Staggs a répondu peu après : "Impossible. Il n'y a que du bétail dans le champ d'à coté, pas de voisins, et nous sommes à environ 800 mètres de la route."

    Parmi les questions en attente, celles de NotASoul : "Je sais qu'il faisait nuit, mais à quelle distance pourrais-tu estimer cet objet que tu as filmé ? - Depuis que tu as vu les images de drônes, as-tu fait un rapprochement avec ce qui passait devant la Lune ?"

    La réponse de Staags : "Je ne pense pas que ce soit la même chose. J'ai surnommé l'objet UFS "Unidentified Floating Structure". Les professeurs du Centre des Sciences Spatiales de l'Université d'Etat de Morehead m'ont dit qu'il était énorme, ils ont rejeté la possibilité que ce soit la Station Spatiale Internationale, ainsi que tous les satellites en orbite terrestre. Ma video dure 1 minute et 10 secondes. Un professeur m'a téléphoné ce matin pour me dire qu'un type dans un autre coin du Kentucky les avait contactés parce qu'il avait filmé la même chose. Il m'a dit qu'on se reparlerait d'ici un ou deux jours. C'est la première fois que je m'inscris sur un forum. J'avais vu une invitation à vous rejoindre sur la page de la chaîne WTVQ. Alors me voilà. J'ai fait parvenir une copie à la Bibliothèque du Congrès pour le copyright, et ils l'ont reçu il y a quinze jours. Cette video va faire tourner des têtes."

    En ce qui concerne la mise en ligne de sa petite video, avec une bien meilleure qualité, il hésite un peu : "Je vais sans doute recourir à un service de video en ligne. Je n'ai pas déterminé le moment où je le ferai. Je suis en discussions avec un des co-fondateurs de ce forum."

    "Les professeurs m'ont dit que ce devait être dans notre atmosphère, après avoir regardé la video pour la première fois, mais au début de la séquence il y a une ombre ou quelquechose qui passe en travers de la Lune au-devant de l'objet. J'ai mis la caméra en pause une fois parce que j'avais l'intention de filmer différentes phases de la Lune. Je n'ai vu cette ombre qu'en regardant de nouveau ce matin. Je suis resté dehors après que l'objet ait disparu, pour continuer à filmer l'éclipse jusqu'à la fin; toute la video fait 7-8 minutes. Le passage de la structure ne fait que 1 minute et 10 secondes. Je peux vous envoyer cet extrait par email. Si j'avais commencé une minute et demie plus tard, nous n'aurions rien, parce que l'objet est au tout début." - "Hambone a vu la video originale, vous pouvez également lui poser des questions."

    Hambone s'est déjà rendu sur place, chez Jeromy Staags : "Il y a pas mal d'informations à prendre en compte. Pour moi, nous avons là une affaire assez bien documentée. Je pense que Staggs est réellement engagé dans la recherche de la vérité. Je suis très impatient de voir si la seconde video est authentique. J'ai vu une copie de la video complète de Staggs, et c'est très surprenant - même incroyable."

    Ivo5000, co-administrateur d'OM, est en rapport direct avec le témoin, avec lequel il s'est entretenu pendant 40 minutes au téléphone : "L'autre video est de Corbin, qui habite à 130 kilomètres en ligne droite, toujours dans le Kentucky. Si elle montre le même objet, nous aurons alors un cas vraiment intéressant." Il ajoute : "Ceci est une petite image fixe qui provient directement du camescope de Jeromy" :

    Hambone se demande sur OM : "Est-ce que le mouvement orbital de la Lune et la rotation de la Terre pourraient suffire à expliquer qu'un objet stationnaire entre les deux, semble passer devant et s'élever, en moins d'une minute?" A quoi OnTheFence répond avec cette image :

    "On peut être surpris que la Lune paraisse se déplacer très rapidement quand on la filme avec une caméra, par rapport aux objets immobiles.
    J'ai représenté son mouvement au Kentucky à la même heure le 28 août, jour de l'éclipse, toutes les dix secondes. On constate que si l'objet était immobile, il aurait traversé la Lune très rapidement
    " :

    "Je laisse le soin à d'autres de déterminer la durée d'après la video, en supposant que c'est en temps réel."

    Une fois de plus, cette affaire démontre la capacité didactique des participants d'un forum dédié à la recherche plutôt qu'à l'expression des opinions.

    Je viens de récupérer l'émission de Jacques Vallée sur Coast2Coast, grâce à Xavier qui l'a déjà écoutée : : "On y apprend l'implication de Vallée avec le Stanford Research Institute (Hal Puthoff, Russell Targ, Ingo Swann, etc.) initiateurs du programme Stargate, et surtout la confirmation par Paul Smith - qui est une personne très pondérée - de la perception à distance (remote-viewing) de structures artificielles non-humaines sur la Lune, qu'avait déjà vues Swann et dont il avait témoigné dans son étonnant ouvrage 'Penetration'."

    On apprend également pendant la journée qu'après la France et la Grande-Bretagne, c'est au tour de l'Irlande de publier ses archives Ovnis.

    "Les forces de la Défense irlandaise ont conservé un dossier sur les Ovnis pendant 37 ans".. La nouvelle a été diffusée hier à la suite d'une requète publique selon les lois concernant la liberté de l'information. Les plus anciens documents datent de 1947. Un porte-parole du Ministère de la Défense a déclaré à l'AFP que le dossier n'était plus mis à jour depuis 1984.

    21 septembre - Flatron, sur le forum Ovnis-USA, revient sur l'étrange 'cage à oiseaux' constituée de filaments verticaux au-dessus des drônes : "Sa fonction m'intrigue. Pour moi, il y a deux options, soit le drône est équipé du générateur d'anti-gravité, soit ce sont les filaments qui jouent un rôle dans le processus d'anti-gravité. Si c'est le cas, il n'y a pas nécessairement de générateur Anti.G en son milieu, mais dans ce cas, comment tiennent les grands anneaux qui y sont attachés sans la propriété de 'relation spatiale rigide' de ce générateur, étant donné qu'ils n'ont pas eux-mêmes de 'cages à oiseau' ? Et si au contraire l'engin a un générateur anti-G (seul capable de le faire voler), comment le modèle de drône avec une cage fait-il pour voler sans générateur en son centre ?
    Autre solution, le Générateur Anti.G est à bord d'un vaisseau-mère et tous les types de drônes aperçus et les anneaux sont liés à celui-ci malgré la distance et utilisent la 'cage à oiseau' pour communiquer avec lui, car tous les drônes en sont équipé d'au moins une.. Pas facile la technologie E.T, lol...
    "

    Or la relecture du Rapport CARET indique que les générateurs marchent par paires. Il ne faut donc pas s'attendre à ce que A1 occupe une position centrale : "L'appareil ne comporte aucune pièce mobile d'aucune sorte, n'offre aucune forme d'interface sous la forme de boutons, interrupteurs ou leviers et, apparemment, ne peut-être contrôlé que par la technologie renfermée dans [la commande] S1. Selon les informations limitées auxquelles le PACL a eut accès concernant la disposition et l'emplacement de A1 dans le vaisseau d'origine, A1 faisait partie d'une paire de générateurs identiques, responsables conjointement de toutes les fonctions en relation avec l'antigravité, depuis la propulsion du vaisseau jusqu'à la disposition de tous les composants au sein du vaisseau."

    Poursuivant la recherche sur la reconnaissance des CGIS par rapport aux photographies, Stevenz, sur Open Minds, est maintenant prêt à passer aux expérimentations avec les filtres de Gabor "selon les indications de l'article des trois chercheurs. Nous allons voir ce qui se passe :)
    Ca représente pas mal de travail : il nous faut rassembler des images réelles et des CGI et 'tester' le processus, avant de parvenir aux premiers résultats.
    Ils ont utilisé 1.000 photographies et 1.000 images CGI dans la phase de tests.
    Après avoir filtré chacune des images, nous devrons stocker les infos; ensuite, quand on en sera à déterminer l'authenticité des images, nous appliquerons l'algorithme du Plus Proche Voisin sur l'ensemble des données conservées dans la base qui aura été éprouvée.
    "

    Retour sur la video du Kentucky. Jeromy Staggs a rejoint le forum OM. Il a apparemment pris note des interrogations des participants : "Le poteau était à l'ouest, j'ai filmé vers le sud-ouest. La Lune était au-dessus des fils et du sommet des arbres. Je vais emprunter un GPS et je vous donnerai les coordonnées précises de l'endroit où je me trouvais. Ce n'est pas une blague, tout ça est bien réel. La video originale a une bien meilleure définition [que le mini-reportage en Flash] et montre davantage de détails. Oui, j'ai pu également l'observer à l'oeil nu. Et ce n'était pas une ombre sur la Lune." Des arrangements sont en cours pour aider le témoin à rendre sa video (à peine plus d'une minute) accessible en téléchargement.

    Hambone est même prêt à se rendre sur place : "Je propose à Staggs d'inviter quelques personnes chez lui, pour faire des relevés précis, comme déterminer où se trouvait la Lune (angle et distance) au moment du tournage. Je ne suis pas un expert dans ce domaine, mais je pourrais faire les calculs nécessaires si on me donnait l'heure exacte, la distance à la rangée d'arbres, au poteau téléphonique, la hauteur des arbres et des lignes électriques. Il me faudrait aussi une video et des photos de l'endroit en plein jour. Je pourrais alors vous donner approximativement la taille de l'objet selon sa distance par rapport à l'objectif."

    20 septembre - Le lien vers une intéressante video d'un possible drône a été posté sur OpenMinds par GracchusGruad (http://tinyurl.com/2e7o96). C'est le site d'une chaîne d'informations locales du Kentucky, WTVQ, qui a mis en ligne avant-hier ce mini-reportage rapportant un phénomène survenu le 28 août. Le témoin, Jeromy Skaggs, a montré sa video aux scientifiques du Centre de Recherches spatiales de l'Université de Morehead. Ils lui ont seulement déclaré que cet objet ne pouvait être la station spatiale internationale actuellement en orbite.

    Le témoin a par ailleurs déposé un rapport auprès du Mufon/Nuforc le 30 août : "J'étais debout mardi matin pour filmer l'éclipse lunaire quand un objet a traversé de la droite vers la gauche sur la portion éclairée de la Lune. L'objet était aussi large que la Lune, il s'est arrêté à mi-parcours, ensuite il a commencé à monter. Il est resté devant la Lune pendant environ une minute avant de se fondre dans l'obscurité. Il était assez grand, avec une forme étrange. L'envergure de l'objet non-identifié s'étendait sur toute la surface de la Lune. J'ai filmé toute la scène."

    De son côté, DroneOnline a tenté de placer la silhouette d'un drône de Chad sur un croissant de Lune :

    OnTheFence, prudent, explique : "Le témoin n'a pas précisé l'élévation de la Lune au-dessus de son horizon. Il est toujours possible qu'il s'agisse d'un objet suspendu à une corde à linge ou une ligne électrique. Le déplacement vertical pourrait être du au fait qu'il se soit avancé, ou que la Lune descendait sur l'horizon."

    10538 est assez intéressé par ce document : "Il est trop tôt pour dire que ce pourrait être un drône. La forme évoque le drône de Chad. Si c'était un drône, alors il aurait pu se trouver à moins d'un kilomètre du témoin. Il n'aurait pas formé une ombre sur la Lune, mais se serait détaché en silhouette. Il semble que ça se déplaçait assez lentement. Je serais curieux de connaître l'élévation de la Lune à ce moment-là. Est-ce que le type qui a filmé a dit qu'il avait observé cette silhouette à l'oeil nu ?"

    Peu après, OnTheFence publie cette carte du ciel au moment de l'évènement - "La Lune était assez basse sur l'horizon, mais nous ignorons la taille des arbres ou des objets environnants. C'est pratiquement l'heure de l'éclipse dans le Kentucky, la Lune est en bas à droite" :

    SaladFingers sur Open Minds apprécie ce nouveau défi, en attendant que peut-être le témoin du Kentucky accepte l'invitation de venir s'exprimer sur le forum. Pour l'heure, personne ne peut avancer une hypothèse. Sauf sur AboveTopSecret où l'idée s'est répandue que l'objet qui apparaît devant la Lune puisse être une (grosse) épissure sur un cable téléphonique. Ca supposerait naturellement que le témoin, jugé crédible partout ailleurs, ait grossièrement menti devant l'équipe de télévision. 10538 ne s'en étonne pas : "C'est la mentalité courante sur ATS, de voir des canulars partout. Le bon sens n'a plus cours quand on gagne des points ATS chaque fois qu'on manifeste une opinion sceptique." Exemple très concret avec Siddharta qui - malgré le choix d'un pseudo relatif à la sagesse - a conclu avant même de visionner la video et d'entendre le témoin : "Je vais regarder ça de plus près. C'est probablement une arnaque."

    En réponse à la théorie de l'épissure, le témoin a publié ce court message sur le site de WTVQ, dans la section réservée aux commentaires : "Il n'y a pas de ligne téléphonique qui traverse ma propriété, ni celle du voisin, et si vous ne me croyez pas, venez voir par vous-même ! Mon adresse email : staggs6262@windstream.net"

    Changeant de sujet, 10538 rappelle à chacun : "Au cas ou vous l'auriez oublié, Halo3 sort la semaine prochaine. Qu'est devenue cette campagne de marketing viral ? Je pense que c'était juste une autre fausse alerte, comme cette intox sur le film 'Transformers'. J'ai essayé d'en dissuader certains, mais ils étaient engagés à fond dans cette explication. N'importe quoi pour se débarrasser des drônes. L'ironie de la chose, c'est que l'annonce d'un canular a tourné au canular." Ils étaient des dizaines à s'être accroché à cette seule "explication", mais TheShadow a considéré que cette remarque le visait particulièrement : "OK, c'est raté pour Halo3, mais ça ne veut toujours pas dire que c'est un phénomène réel !!"

    Marvin, sur UfoCaseBook, mène depuis hier une recherche poussée pour démontrer que le drône de Big Basin n'aurait pas la même définition originale que la branche d'arbre dans le coin inférieur droit. Il pense à une incrustation de l'objet dans un décor photographié avec une résolution différente. Mais il peine à convaincre les autres participants.

    Le nouvel avatar de SaladFingers :

    Langlee sur UfoCaseBook, pense avoir localisé le poteau électrique de Capitola : "Je ne suis pas totalement certain que c'est le bon, le domaine à explorer est assez vaste; j'ai essayé de prendre en compte le coin de la maison et les éléments de verdure qui figurent sur la photo. Voici les coordonnées : 36" 58' 58.43" N - 36" 58' 52 09 N - 121 56 43.16W - Altitude : 35 mètres."

    Après quoi 11August intervient pour encourager un proche résident à se rendre sur place, muni d'un GPS...

    19 septembre - DrDil, membre actif de UfoCaseBook, a souhaité attirer l'attention sur l'article qu'il vient de publier sur son propre blog : "Le Zététisme, Une recherche sceptique." - "Marcello Truzzi a popularisé le terme Zététisme comme une alternative au Scepticisme, parce qu'il a pensé que le terme Scepticisme avait été usurpé par ceux qu'il a qualifié de 'pseudo-sceptiques'. Un zététicien est un 'chercheur sceptique'. A l'origine, le terme était accolé aux suiveurs du sceptique Pyrrho, dans la Grèce antique. Le scepticisme de Truzzi était en fait le Pyrrhonisme, en opposition à la tradition Académique fondée par Platon, qui est suivie par la plupart des scientifiques sceptiques. Truzzi se méfiait des enquêteurs et des déboulonneurs qui ont déjà formé une opinion avant même d'enquêter." (http://www.ufo-blog.com/ufo-blog/2007/09/skeptical-of-believers.html)

    Au fil des jours, on peut suivre le raisonnement de 10538, sur le forum OpenMinds, qui mène à de nouvelles interrogations : "Quelqu'un aurait-il déjà montré que des symboles de la Planche du Langage pourraient se référer à certaines parties du drône ?" La question a inspiré OnTheFence pour réunir ces deux images :

    En réalité, 10538 pensait plutôt à une relation de correspondances, dans laquelle se retrouve également Tomi01UK :

    Tomi01UK a noté que les huit éléments disposés autour du grand anneau à droite pourraient être représentés sur le pourtour du noyau qui est reproduit juste en dessous.

    ...en revanche ça n'inspire pas Kenticus, parce que "ça impliquerait que le diagramme ne s'applique qu'à un seul drône." A moins bien sûr qu'il y ait un diagramme différent pour chaque drône.

    Pendant ce temps, sur ATS, quelques déboulonneurs s'émerveillent devant cette trouvaille de MoonKing, et s'accordent à trouver une 'étonnante ressemblance' entre ce déboucheur de pipe-lines et le dispositif d'antigravité :

    A la suite de la question "A quoi servent les grands anneaux ?" formulée par OwniMaster sur Ovnis-USA, Quartz a proposé ces quelques réflexions :

    "A mon sens, et ceci n'engage que moi, la propulsion, le déplacement, se fait par les anneaux. Si on conserve l'idée de flux orienté d'universons, on a un vide central qui permet de surfer littéralement sur les universons.

    Tout l'engin semble amovible, les petits et les grands anneaux semblent doués d'une certaine autonomie tout comme la cage centrale qui centralise peut-être des fonctions d'émission, de réception, de détection, etc.
    On peut imaginer aussi que chaque anneau, chaque partie de l'engin possède une autonomie et qu'elle cumule plusieurs fonctions.
    Les symboles, quant à eux, visibles sur des 'boitiers' circulant autour de la partie centrale, semblent - contrairement à la représentation commune - agir comme des pommes d'arrosage.
    Je m'explique : les boitiers sur lesquels se trouve les symboles semblent se déplacer sur un rail situé autour de l'anneau central.
    Or, si ces boitiers se déplacent à grande vitesse, même sur une courte distance, en faisant des aller-retours rapides, on peut imaginer qu'une énergie (une onde?) est diffusée à travers les symboles qui feraient office, en quelque sorte, de pommes d'arrosage.
    L''onde' ainsi diffusée agirait de façon particulière sur l'environnement.
    Lorsqu'on sait qu'on peut détruire l'ADN des bactéries en utilisant les ondes radio, on peut très bien imaginer une programmation de l'ADN des êtres vivants en appliquant un champ magnétique, une onde, une énergie réglée sur la bonne fréquence.
    En somme, le diagramme pourrait fort bien fonctionner de l'intérieur des drônes vers l'extérieur, et diffuser une sorte de programme destiné à l'ADN.
    D'ailleurs, toutes ces formes en ellipses, en hélices, en cercles, ne se rapprochent-elles pas un peu de la représentation, encore simpliste, que nous avons de L'ADN??
    "

    La section Ovnis-USA de notre Forum est a présent modérée par XavierD & 11August. A l'image de ce qui se passe sur Open Minds, des équipes de recherches se constituent autour de projets d'analyses. C'est la démonstration que des amateurs francophones ne pouvaient se contenter d'espaces des joutes verbales habituelles, et répondent positivement quand il leur est proposé de contribuer à élaborer une méthode. Mais dans un genre un peu différent, on ne doit pas oublier le regretté forum ONCT, où il arrivait que des participants proposent aux autres des travaux pratiques.

    18 septembre - Toujours à la recherche de cohérences dans le 'Langage', OnTheFence a fait une observation qui relie précisément la disposition des symboles sur la 'Planche' et les pales des engins, même si les autres symboles sont différents : "Le signe + est toujours aux extrêmités, comme une ponctuation finale". La découverte n'est pas majeure, mais elle témoigne d'une certaine logique :

    Flatron quant à lui, sur le forum Ovnis-USA, a retourné la photo du drône de Big Basin pour essayer de voir de nouveaux détails : "On dirait qu'il passe une sorte de poutrelle derrière la cage (en rouge) et que le nombre de crochets correspond à celui des tiges (j'ai mis une couleur commune sur les tiges associées à un crochet). On voit aussi que les deux petits anneaux en bas à gauche sont parfaitement identiques mais avec deux nuances de couleurs allant par 2 (2 marrons puis 2 gris). Peut-être ont-ils aussi des écritures dessus, mais a priori je n'en vois pas."

    "On voit que les tiges vertes sont repliées sur elle-mêmes et surement rajoutées a la structure principale du drône. Quant aux panneaux avec les écritures, je pense qu'ils peuvent rouler sur des 'glissières', le long de l'anneau, car ils n'ont pas toujours le même espace entre eux sur les différentes photos. Il me semble même qu'ils ont la place de faire tout le tour de la structure car les autres anneaux annexes sont un peu décalés et éloignés." Malheureusement, c'est l'occasion de rappeller que nous n'avons encore qu'une seule image en haute définition sur les douze que possède Linda Moulton Howe.

    "En même temps ils me font penser à des livres entrouverts, et je me demande (attention ce n'est qu'une idée comme ça) si ces panneaux ne peuvent pas se déplier complètement pour faire une seule et même surface avec le diagramme en entier. Il faut savoir que nous voyons là un drône en panne car visible du témoin, et peut-être que ces panneaux tournent en temps normal autour de la structure à grande vitesse pour créer une sorte de champ de force et d'invisibilité.
    J'ai fait ce montage où l'on peut remarquer qu'il y en a en fait 3. Même si ces photos ne sont pas en haute résolution, elles peuvent être tout de même exploitables. Soit les deux panneaux collés bougent (cercle rouge), soit il y en a même 4 car on en voit 2 biens distinct sur la photo en haute résolution.
    "

    "Quant au grand anneau a droite attaché à un des trois crochets visibles, le dispositif d'antigravité qui établit une relation Spatiale Rigide entre les objets concernés, doit expliquer le fait qu'un tel anneau puisse tenir sur un si petit crochet qui ne sert en fait que d'arrimage, ce qui doit expliquer aussi pourquoi les gros anneaux n'ont pas de 'tiges' au-dessus d'eux.

    En fin de compte ce drône me fait penser à un gros Légo pouvant recevoir plusieurs pièces autonomes, une sorte de station d'accueil et de contrôle. Si un faussaire l'avait créé de toutes pièces il mérite le concours Lépine de l'imagination et de la création artistique. Car ces photos sont sorties après celles des drônes beaucoup plus simples avec un seul anneau principal. Si j'avais été un faussaire, j'aurai varié autour de cette forme simple mais je n'aurais jamais imaginé un truc pareil... A quoi sert-il ? A quoi servent les grands anneaux ? là est la grande question..."

    Bobby vient de rejoindre le forum Ovnis-USA. D'entrée de jeu, il estime "plus que probable" que le postulat de base des trois chercheurs américains soit erroné... mais sans l'avoir encore étudié. Voilà qui promet des échanges houleux avec 11August, à supposer que celui-ci ait du temps à détourner de ses travaux pour polémiquer. Sur un forum comme Open Minds, je n'ai encore jamais vu un participant tenter de décourager une recherche avant qu'elle soit lancée. Peut-être Bobby devrait-il se mettre directement en rapport avec les concepteurs du protocole expérimental, afin de les éclairer..
    11August a précisé : "Cette étude a été présentée à la conférence d'Innsbruck (Autriche) les 15/17 février 2006 'Proceedings of the 24th IASTED International Multi-conference Signal Processing, Pattern Recognition and Application'.
    Elle a fait l'objet d'une publication groupée avec d'autres études dans le chapitre 'Track - Image analysis' sous le n°520-048
    "
    (http://www.actapress.com/Content_Of_Proceeding.aspx?ProceedingID=345)

    Il a déjà été rapidement évoqué il y a quelques semaines, mais le thème du Golem est revenu sur ATS avec Karebare, qui se présente comme un théologien : "Avec cette idée que les symboles créent la vie, cet histoire de langage qui s'auto-active me fait penser à un exercice de l'ancienne Kabbalah. Un symbole est peint sur un 'golem' utilisant le nom(s) de Dieu, des anges, des puissances et des principautés, et le Golem s'anime selon la volonté du créateur. C'est très intriguant."

    17 septembre - Quartz, sur notre forum, a écouté l'interview de Linda Moulton Howe, et je reproduis son commentaire pour en garder une trâce dans cette chronologie : "Si, comme elle le souligne, il existe un lien entre les Drônes, le Diagramme et les Crop-circles, il semble que l'action des symboles en fonction de leur forme n'est pas suffisante, il faut leur appliquer une énergie qui agira en fonction d'eux.
    Mais de quelle énergie s'agit-il?
    Imaginons qu'elle soit partout autour de nous, comme les Universons de Claude Poher, et qu'il faille produire un matériau composite susceptible de piéger les Universons ou de leur imposer un sens.
    Imaginons que ce matériau puisse imposer un sens aux Universons et que les symboles fonctionnent comme un 'circuit électronique'.
    Les symboles imposeraient donc un comportement particulier à ces Universons qui, en retour, produiraient un effet particulier.

    Les implications d'une telle puissance seraient proprement incroyables.

    Imaginons ensuite que tout ce qui arrive simultanément et progressivement depuis, en gros, l'invention de la bombe atomique, nous soit divulgué, infusé, par pièces successives d'un puzzle qui se met en place en vue d'un changement radical de paradigme (système de référence) destiné à conduire l'humanité à travers ses limitations égocentriques, et l'amener à sortir de sa coquille et découvrir un monde plus riche et plus sensationnel que l'imagination la plus fertile n'avait pu l'extrapoler."

    Les propositions d'enquête sur terrain sont assez peu nombreuses pour mériter d'être suivies... La soeur de LangLee n'a malheureusement pas pu se rendre ce week-end à Capitola : "Elle est encore plus déçue que moi. Alors, en attendant la prochaine occasion, j'ai listé toutes les agences immobilières de la ville, à la recherche du poteau électrique, et des arbres qu'on trouve dans le voisinage, en comparaison de ce que nous voyons sur les photos. C'est un travail de longue haleine. Ensuite je ferai des recherches avec Google Earth".

    Sur ATS, deux chasseurs ont décidé de s'intéresser à Arthur A. Reyes, Ph.D., l'ingénieur informaticien qui avait témoigné le 6 juillet auprès de Linda Moulton Howe : "J'ai lu attentivement le texte d'Isaac. Je pense que la partie la plus intéressante est son commentaire sur les diagrammes." Il n'en fallait pas davantage pour le suspecter d'être derrière toute l'opération...

    Deebo, sur Open Minds, intervient fréquemment pour récriminer : cette fois, c'est pour noter que Isaac n'aurait finalement rien révélé que nous ne sâchions déjà. Il énumère l'antigravitation, l'invisibilité, et la projection holographique comme des banalités, déjà pratiquement maîtrisées pas nos scientifiques.. Avec une bonne dose de mauvaise foi, Deebo a fait l'impasse sur le langage auto-éxécutable, l'informatique quantique, et le dispositif de Cohésion Spatiale des Objets.. Mais 10538 accepte le dialogue, et se semande si Isaac peut estimer qu'il a réalisé ses objectifs, malgré un si faible impact mediatique... Ou au contraire, pour faire accepter ces avancées technologiques, Isaac n'a-t-il pas choisi de limiter ses révélations dans un premier temps ?

    Toujours sur notre forum, j'ai relevé cette explication par l'image proposée par Flatron - "Je crois que les écritures peuvent avoir un certain pouvoir 'magique', regardez les expériences d'Emoto sur les cristaux de glace, ou dans un autre registre la magie noire où des diagrammes sont dessinés sur le sol.
    Des écritures 'magiques' pour les anciens, de la foutaise pour nous.. mais si certaines propriétés étaient réelles et ignorées ? Pourrait-on déplacer des pierres en les gravant ? Voyez aussi l'importance que les Japonais donnent à la lithographie... Si le rapport CARET est vrai, tout celà n'est pas ridicule
    " :

    C'est un moment d'attente sur le forum Open Minds, puisque chacun sait qu'un critère de validité est en cours d'élaboration par 11August et l'équipe qu'il a constituée. Alors des affrontements stériles ont repris, comme pour passer le temps, le plus souvent lancés par TheShadow qui ne participe à aucun des travaux. OnTheFence est revenu à une étude attentive de la 'Planche du Langage' : "J'aime les carrés et les rectangles, il m'est naturellement facile de dessiner des carrés avec un programme de dessin. L'élément de base dans un système de Conception Assistée par Ordinateur est un carré.
    La mentalité Européenne est fascinée par les carrés, tandis que les Indiens d'Amérique concevaient tout en cercles jusqu'à ce qu'on les force à rentrer dans nos boîtes carrées.
    Une structure en carré est physiquement très instable, sauf quand on en fait un cube avec des surfaces rigides. Essayez de construire les contours d'une maison.. avant de réaliser la charpente et de faire monter les murs, comparez avec la solidité d'un Tee-pee qui est naturellement résistant dès que trois mats sont érigés. Il n'y a pas de carrés sur la Planche, rien que des cercles.
    "

    16 septembre - Une émission radio du Paranormal Café du 29 juillet avec Linda Moulton Howe a été mise en ligne hier. Elle y parle des Crops anglais, des drônes, et du code informatique 'alien'. L'extrait de 10 minutes concernant les drônes est ici : http://ovnis-usa.com/SONS/LMH_ParanormalCafe-140907-10mns.mp3

    NewToThis, sur UfoCaseBook, a été parmi les premiers à réagir : "Superbe ! Voilà de quoi en finir avec la théorie selon laquelle 'Linda n'y croirait plus !' Elle paraît même assez fébrile en racontant toute l'histoire..." Et Gort apprécie que LMH parle des crop-circles "comme étant des symboles ou qu'ils soient une sorte de langage, tel qu'évoqué par Isaac."

    En écho à cette émission, OnTheFence, sur UfoCaseBook, publie deux images : "Ce sont les seuls exemples que j'ai pu trouver pour illustrer les correspondances entre les Crops et la 'Planche du Langage' d'Isaac; je sais que ce n'est pas très probant"..

    DrDil sur UfoCaseBook, se présente comme un 'Drône-sceptique'. Il n'en est pas moins sensible au message des Crop-Circles, et tient à nous faire partager son enthousiasme pour le site qu'il a découvert : "Depuis un moment déjà, je pense à une corrélation entre les formes des drônes et certains Crop-Circles. Ce site nous propose des représentations numériques. Mais si toutes les images sont admirables, les similarités avec les drônes ne sont pas toujours évidentes.
    Peut-être certains ont-ils été dessinés de la même main aliène, ou bien est-ce que le concepteur des drônes s'en est inspiré, à moins que ce soit une simple coïncidence, mais voyez plutôt :"
    http://www.cropcircleart.com/

    Restons un moment sur le sujet des Crops-Circles. MarkM, l'un des modérateurs de UfoCaseBook, nous propose cette réflexion intéressante : "Supposons que j'allume mon ordinateur ce soir, et soudain il apparaît qu'une preuve définitive d'un canular a été établie en ce qui concerne l'affaire des drônes. Je serais surement surpris et déçu, mais pas désemparé. J'ai appris qu'il y a peu de choses certaines dans la vie. Cependant, il y a certains aspects de ce mystère qui - une fois qu'on a réalisé l'extraordinaire complexité de l'ensemble - demeurent si stupéfiants qu'ils ne ressortent probablement pas de la réalité habituelle !

    Ecartons toutes les photos des drônes. Oublions tous les témoignages. Rejettons le matériel présenté par Isaac, et ne gardons que la 'Planche du Langage'. C'est elle qui nous a tous fascinés quand elle est apparue fin juin, et qui a tout de suite branché LMH - la connexion avec les Crop-circles.

    Ca fait des décennies que les Crop-Circles nous intriguent, et personne à ce jour n'a été capable de comprendre de quoi il s'agit. Il est évident qu'il y a un bon nombre de singeries, mais un pourcentage important résiste aux explications. Et si la Planche du Langage - dans sa fonction d'interactivité et de susciter une action - était la clé pour interpréter les Cercles ? Peut-être est-ce une des raisons de la manifestation des drônes. Ces engins - et plus particulièrement celui de Big Basin (lequel est de loin le plus incroyable) - se présentent comme des panneaux de réclames. Comme le coucou qui survole les plages avec ses banderoles publicitaires, il attire et retient notre attention sur les symboles. Et, en les regardant, nous avons réalisé que nous avions déjà vu ce genre de choses quelquepart. Avec les Crop-circles.

    Ce qui m'amène à imaginer la Terre comme un drône. Un "véhicule" dont l'activité peut être influencée par ces symboles et ces dessins, de la même manière que les drônes ont agi sur nous.

    Nous nous sommes longuement interrogés sur l'étrangeté de ces engins. Il doit y avoir une raison à ce phénomène, que nous n'avons pas encore pu trouver. Ils nous ont forcés à nous poser un moment et nous interroger ! Et qu'avons-nous remarqué ? Les symboles et le monde mystique de la physique aliène qui pourraient servir à les expliquer.

    Cette histoire a bien des facettes. Je pense que ce serait une erreur de se limiter à quelques-uns de ses aspects. Quand tout aura été dit, nous pourrions nous apercevoir que les drônes sont des outils éducatifs. Quelquechose qui stimule notre recherche dans la compréhension de ce qui se passe vraiment ici, sur ce 'drône' géant." L'illustration suivante est également empruntée à DrDil, qui l'a également découverte sur http://www.cropcircleart.com/

    VonStern a publié le même genre de réfléxions sur son site danois : "Si la desciption d'Isaac d'un Langage Auto-éxécutable peut avoir le même impact lorsqu'il est 'imprimé' dans les champs de céréales, sur le sol de notre planète, contrôlant la Terre de la même manière que le 'Langage' sur les drônes leur fait éxécuter des tâches, alors c'est un défi que notre intelligence doit relever afin d'en comprendre le processus !" (http://vonstern.homepage.dk/Magazine.html)

    J'ai déjà évoqué ici le 8 septembre 2006 l'interview du Sergent Robert Dean, lorsqu'il fut disponible sur Google-Video... Mais à présent, il est de retour dans le cadre du Projet Camelot de Bill Ryan et Kerry Cassidy qui diffusent un entretien en deux parties :

    1) BOB DEAN : Un Officier et un Gentleman
    "
    Nous avons rencontré de nombreuses personnes remarquables dans le cadre du Projet Camelot, mais cet entretien avec Bob Dean est un de nos moments privilégiés.
    Dans la Première Partie, il partage ses connaissances sur le phénomène Ovni, et revient sur sa découverte lorsqu'il était affecté au SHAPE en Europe dans les années 60. Par la suite, après avoir pris sa retraite, il a pris la décision courageuse de briser son Serment de Secret et il a commencé à raconter ce qu'il avait appris.
    Dans la seconde partie, Bob nous confie que ceci est probablement sa dernière interview... Puis il marque une pause, prend une profonde inspiration, et nous déclare devant la caméra qu'il a été contacté, et qu'il a embarqué à bord du vaisseau
    ".
    Robert Dean

    http://projectcamelot.net/bob_dean.html
    Pour télécharger les videos:
    http://projectcamelot.net/bob_dean_1.wmv
    http://projectcamelot.net/bob_dean_2.wmv
    Google video:
    Part 1: http://video.google.com/videoplay?docid=-753656281971152722
    Part 2: http://video.google.com/videoplay?docid=1414890945845401938

    2) Bill Ryan et Kerry Cassidy annoncent la suite :
    "
    BOB DEAN et son épouse MARCIA SCHAFER
    - Marcia Schafer nous raconte ses propres expériences de contact.
    - Dan Sherman est l'auteur du livre 'Above Black', où il racontre son entrainement militaire comme télépathe pour l'armée, en préparation de circonstances où les communications électroniques 'seraient rendues inopérantes'.
    "

    Voici ce que je publiais le 8 septembre 2006 : Ce panorama de l'ufologie américaine devait nécessairement présenter un "ancien" comme Robert O. Dean, qui fut analyste du Renseignement militaire au Haut Commandement de l'OTAN.

    Robert O. Dean, actuellement agé de 74 ans, avait été affecté au QG du Shape près de Paris de 1963 à 1967 avec la plus haute habilitation "Cosmic Top Secret". Un document dont il n'existait que 15 exemplaires en anglais, français et allemand, est arrivé entre ses mains, et sa lecture en 1964 "a transformé sa vie". Il raconte à notre confrère Lou Gentile :

    - "J'étais affecté à la Salle des Opérations. Une nuit, à 2 heures du matin, un Colonel de l'Air Force pensant que je m'ennuyais, a sorti ce rapport du coffre et me l'a donné à lire : "Tiens, tu disposes de l'accréditation nécessaire, lis ça, ça va te réveiller..." C'était titré : "An Assessment" ("Une Evaluation"), sous-titré : 'Evaluation d'une possible Menace militaire contre les Forces armées en Europe'.

    Ce rapport devait initialement déterminer si les soviétiques étaient impliqués dans ces phénomènes inconnus qui étaient observés dans l'espace européen, en pleine guerre froide.

    Après trois années d'études, il concluait que d'immenses objets cylindriques et métalliques, manifestement pilotés par des formes d'intelligence, ne pouvaient en aucun cas être d'origine terrestre.

    Ce rapport déclarait :
    - qu'au moins quatre races différentes d'aliens étaient impliquées. Parce que des occupants de ces machines avaient été vus au sol.
    - qu'ils étaient là depuis des centaines d'années,
    - qu'ils n'étaient pas hostiles, parce qu'en raison de leurs capacités, l'affaire aurait été déjà réglée..
    - qu'au moins une espèce était une manifestation inter-dimensionnelle."

    "An Assessment" ("Une Evaluation"), sous-titré : 'Evaluation d'une possible Menace militaire contre les Forces armées en Europe' avait été tiré à 15 exemplaires. Le Sergent Major Robert O Dean a raconté à l'enquêteur Leonard H. Stringfield :

    "L'étude fut dirigée par l'Air Marshall, Sir Thomas Pike (British), qui était Adjoint du SACEUR (Supreme Allied Commander Europe). Pike était Adjoint du Général Lyman Lemnitzer, U.S. Army, qui avait un rang équivalent au grade de cinq étoiles."

    "Le gouvernement français (Charles De Gaulle) a retiré la France de l'OTAN, et nous avons du déplacer le SHAPE de Roquencourt (juste à côté de Paris) à Casteau (près de Bruxelles) en 1967. Par la suite on demanda aux français de restituer la copie française du rapport "The ASSESSMENT".

    Nous étions pratiquement certains qu'ils en avaient fait une copie, parce que peu après, ils ont lancé leur G.E.P.A.N. sous le contrôle de la gendarmerie. Il nous a été récemment confirmé par une source militaire française que le Colonel Jean Fauvre était au courant pour "The ASSESSMENT"."

    Après 27 ans de service actif, Robert Dean a travaillé 14 ans avec la FEMA après sa retraite de l'armée comme Commandant Sergent-Major, mais il disposait toujours de son habilitation. Il a poursuivi son enquête en examinant les dossiers dans les bureaux de ses collègues toujours en service. Au fil des années, il s'est vu confirmer que certains de ces E.T.s venaient d'autres dimensions.

    Robert Dean explique qu'à leurs yeux nous sommes des peuples primitifs, barbares, ce qui doit embarrasser particulièrement tout gouvernement confronté à l'attente d'une Divulgation.

    Après avoir encouragé le Dr Steven Greer pendant des années, et passé deux mois à harceler les membres du Congrès à Washington pour obtenir que soient organisées des audiences publiques, il est maintenant assez désabusé. Il parle de la Divulgation comme d'une "Dynamite politique", et dénonce la complicité des propriétaires des grands médias, toujours déterminés à décrédibiliser les témoins.

    - "Les Représentants élus ne sont déjà pas en mesure de questionner l'affectation des budgets secrets... Le citoyen pense qu'il connait les hommes en place, ceux qui semblent gouverner. Mais derrière eux se cache le véritable gouvernement de ce pays."

    - "Le fait pour les citoyens d'apprendre que nous ne sommes pas seuls, doit entrainer une expansion de conscience dans la société.."

    Mais il pense que les gouvernements successifs restent sur leurs position en raison des conclusions du Rapport de l'Institut Brookins en 1961 (qui conseillait à la NASA de cacher des informations concernant les découvertes aliènes éventuelles lors des missions spatiales, en raison du choc culturel).

    Il rend hommage à des travaux et publications comme ceux de Peter Sturrock, professeur de physique appliquée à l'université de Stanford, qui représentent selon lui une forme de Divulgation progressive, et se demande si ce serait ou non encouragé par le gouvernement US, dans la mesure où Sturrock a été financé par Laurance Rockefeller.

    Dean ne manque pas de rappeller le dernier discours de Eisenhower, avertissant le peuple des dangers du lobby militaro-industriel en place. Et il se demande : "Pourquoi les militaires renonceraient-ils à leurs super-bénéfices dans le cadre de programmes secrets, d'ailleurs en partie basés sur la rétro-conception ?"

    Même constat pour les solutions énergétiques qui nous permettraient de nous passer du pétrole : "Croyez-vous que les pétroliers seraient prêts à renoncer ?" "A ce propos", demande-t-il innocemment : "...Savez-vous qui occupe actuellement la Maison-Blanche ?"...

    "Imaginez également ce qui se passerait si on en venait à révéler au monde que les religions actuelles ne sont que des montages organisés par des intelligences supérieures..."

    "A moins que nos Visiteurs décident de se montrer en grand, je pense que la Divulgation pourrait prendre un siècle... Le temps pour nos militaires d'engager encore deux ou trois conflits mondiaux".

    "D'après ce que je sais, il y a au moins une espèce bienveillante, qui nous assiste depuis le début de l'humanité. Mais un autre problème se pose : comment révéler au public que tous les E.T.s ne sont pas bienveillants ?"

    Robert Dean fait référence au Professeur Michio Kaku, physicien New-Yorkais et consultant de la série "Star Trek", pour lequel il existe 10 dimensions distinctes, et nous serions dans la 3ème. (Voir "La physique des civilisations extraterrestres" où il théorise la capacité d'ouvrir des trous de vers dans l'espace-temps).

    Dean rapporte également des témoignages de militaires de la Navy qu'il a rencontrés, affectés à la surveillance de sous-marins soviétiques, témoins de manifestations d'objets aussi grands que des porte-avions, se déplaçant sous l'eau à plus de 180 km/heure. Le même phénomène a été observé au large des côtes écossaises.

    D'où encore une fois, l'impossibilité de dévoiler la vérité au public, puisque nos moyens actuels n'offriraient aucune protection efficace contre des technologies aussi avancées..

    Robert Dean montre un intérêt particulier pour les bases aliènes sur la Lune. Il fait référence à Maurice Chatelain, responsable pour la Mission Apollo Apollo du programme de communication. Le français avait été le premier à entendre les commentaires (coupés avant leur diffusion au public) des astronautes Armstrong et Aldrin, décrivant deux engins posés au bord d'un cratère, qui semblaient les attendre. D'où l'interruption du programme lunaire, malgré tous les projets annoncés d'établir une base permanente sur notre satellite.

    Toujours à propos des constructions lunaires, Robert Dean affirme avoir vu des clichés qui ont été pris par la sonde Clementine, lancée par le Département de la Défense, qui a orbité environ 300 fois autour de la Lune au printemps de 1994, et transmis deux millions d'images, dont seulement une infime partie ont été publiées.

    Pour finir, il affirme que l'un de ses contacts au Laboratoire de Fort Alamos lui a révélé qu'ils ont réalisé depuis 25 ans la fusion contrôlée. Selon une autre source, des expériences ont établi que le temps était manipulable. C'est ainsi qu'il explique la notion de Temps manquant dans les récits d'abductions.

    En conclusion, et pondérant son scepticisme sur le bon vouloir des Autorités, Robert Dean estime finalement que l'effet de masse critique dans l'opinion pourrait changer la donne à tout moment.

    On apprend par ailleurs que Jacques Vallée participera lundi à une émission de George Noory sur Coast2CoastAM http://www.coasttocoastam.com/shows/2007/09/17.html

    15 septembre - On a pu remarquer sur OM cette interrogation d'OpenMinded : "Si c'est réel, qu'est-ce qui se passe ensuite ?" Mais on peut aussi la formuler différemment, en partant de cette supposition : "Si tous les rapports et les témoignages accumulés dans le domaine Ovni tendent à nous faire réaliser que nous sommes visités depuis pas mal de temps, et que les terriens ont récupéré des matériels accidentés, pourquoi serions-nous étonnés d'apercevoir ces sortes d'engins ?" Avant la sortie officielle du F117, les autorités américaines n'avaient-elles pas réusi à maintenir le secret pendant près de douze ans ?

    "Construit par Lockheed dès 1976, ce chasseur-bombardier tactique se caractérise par sa furtivité. En 1978, le F-117 effectua ses premiers vols dans le plus grand secret au centre expérimental de Groom Dry Lake (Nevada). Puis, en 1983, le 4450th Tactical Group devint opérationnel dans la base ultrasecrète de Tonopah (Nevada). Toujours entouré du plus grand secret, le F-117A furtif grâce à ses matériaux RAM (Radar-Absorbent Material), effectua ses premières missions de nuit. Missions qui se révélèrent éprouvantes pour le personnel jusqu'à la mort du major Ross E. Mulhare (11 juillet 1986) et du Major C. Stewart (le 14 octobre 1987). A la suite de ces accidents l'US air force décida de faire voler ces appareils seulement de jour. L'état major fut donc obligé de révéler l'existence du F-117A au monde en 1988." (http://www.aeroweb-fr.net/appareils/fiche,304,lockheed-f117-nighthawk.php).

    Quant au B2, le secret a été maintenu pendant plus de dix ans :

    "Il a commencé son existence dans un programme 'noir', caché aussi bien au public qu'aux militaires. L'aile volante Northrop B-2A Spirit a commencé à être développée à partir de 1978 dans le plus grand secret comme bombardier stratégique, furtif ou indétectable par radar, avec pour mission d'attaquer les cibles stratégiques soviétiques avec des bombes et des armes nucléaires tirées à distance de sécurité. À la surprise générale, l'USAF, en avril 1988, dévoila une vue d'artiste de l'appareil qui avait été jusque-là gardé dans le plus grand secret." (http://fr.wikipedia.org/wiki/Northrop_B-2_Spirit)

    La différence avec les principales affaires d'Ovni(s), qui consistent en manifestations souvent uniques, ou des récits de crashes même corroborés mais sans preuves matérielles, c'est de disposer pour la première fois de documents comme la 'Planche du Langage' ou des images de pièces détachées. Quant au rapport CARET, rien jusqu'ici n'indique qu'il ait été fabriqué avec autant de soin pour manipuler seulement quelques milliers d'ufologues.

    Il n'y a pas que des débats ou des recherches pointues sur OM, mais parfois des envolées lyriques - avec Sys_Config qui vient de changer radicalement son point de vue : "J'ai beaucoup réfléchi sur cette histoire.. ce n'était pas qu'un jeu de pistes ou un puzzle à reconstituer.. C'est aussi une expression de la beauté des maths et de la physique, et aussi de l'imagination.. Le langage des ETs, que nous commençons à découvrir.. Si c'est un langage fonctionnel, où chaque objet représente l'infini dans un flux de données globalement parlant.. C'était bien celà. Quand nous serons à même de comprendre ces choses si évidentes, qui sont à la fois sous-jacentes et se révèlent dans des relations ouvertes avec la nature.. nous comprendrons les ETs.. en ayant très peu d'efforts à faire.. Ray Bradburry nous a montré que nous sommes eux. Et qu'ils sont nous... Mais nous avons encore un peu de chemin à parcourir.
    Je peux même pardonner à LMH.. Elle nous a transmis l'essentiel.. la vérité a toujours été exposée devant nos yeux.. Elle n'a pas menti.. et d'une certaine manière, elle a élevé notre niveau de perception..
    Merci pour ce chef-d'oeuvre.. le vaisseau.. le langage.. et la vision.. Car nous sommes maintenant embarqués dans ce voyage.. et d'autres se sentent maintenant prêts à poursuivre.. Les branches commencent à porter des bourgeons.. Les élèves doivent maintenant réaliser ce qui leur a été transmis..
    Merci encore d'avoir partagé cette vision et la beauté qui en émane..
    "

    J'ai cru un moment que Sys_Config s'exprimait au troisième degré pour se moquer de Reader, un autre participant dont l'attitude est assez trouble. Mais il a publié la même chose chez ATS, en ajoutant ceci : "Peut-être avons-nous tellement l'habitude d'être abusés par les mensonges du gouvernement... qu'il nous est devenu presque impossible d'admettre spontanément qu'un individu puisse venir nous apporter quelquechose d'important qui pourrait bouleverser nos vies.. qui nous fasse réaliser l'extraordinaire beauté de ce monde et de nos êtres. C'est pourtant ce qui vient de se passer, et le message nous invite à participer, expérimenter, et transmettre cette bonne nouvelle à nos enfants ! Aucun faussaire ni aucun gouvernement ne pourra vous enlever ça, ils n'ont pas le pouvoir de l'empêcher non plus... Aucune corporation ne pourra se l'approprier et le diffuser, aussi bien que l'a fait Isaac. Son message fonctionnera pour vous si vous l'intégrez. CARET est ce genre de cadeau."

    L'interprétation sauvage des symboles peut mener très loin... Peidoz, sur le forum Ovnis-USA, est à 99% persuadé qu'un faussaire a signé sa création en insérant une 'clé' sur la Planche du Langage. C'est un peu le test des taches d'encre en psychologie :

    Attention quand même : avec de telles "certitudes à 99%", un jury de Cour d'Assises pourrait condamner un présumé coupable à perpétuité... Dans le même esprit, MoonKing a proposé cette "évidence" sur ATS, affirmant qu'il était maintenant convaincu que ces enjoliveurs avaient servi à composer les pièces détachées de l'Inventaire CARET (!) :

    14 septembre - A propos du MUFON, dont nous parlions hier, Nekitamo s'est souvenu sur UfoCaseBook que le correspondant de l'organisation pour le nord de la Californie, Steve Reichmuth, avait rapidemant conclu que l'affaire du drône de Capitola devait être enterrée, simplement parce que la météo ce jour-là - le 16 mai 2007 - était éxécrable sur toute la région : "Les images satellites démontrent et prouvent sans équivoque qu'il a plu TOUTE LA JOURNEE sur Capitola, avec un ciel orageux. Or les images de Rajinder exposent un ciel tout bleu."

    Mais Latitude a retrouvé le bulletin météo détaillé de Watsonvlle, la plus prôche station de Capitola : "Il a fait beau toute la journée, sans une goutte d'eau, avec une visiblité de 14 kilomètres, une pression atmosphérique de 1.017 hPa, et une température moyenne de 20° C. !" (http://tinyurl.com/2xert6)

    Il est donc évident que Steve Reichmuth avait déformé la réalité pour faire prévaloir son opinion préconçue. Malheureusement, le démenti de Latitude sera moins valorisé que la fausse annonce initiale, laquelle émanait d'une antenne locale du Mufon..

    Ainsi, un jugement erroné au départ s'était installé et propagé sur des sites web comme une vérité. L'intérêt de revenir en boucle sur un jugement aussi bâclé - mais pourtant lourd de conséquences - c'est de permettre à de nouveaux participants comme LightWaveRyder de le découvrir. Il le trouve assez grâve pour estimer nécessaire de le réintroduire sur Open Minds quatre mois plus tard.

    Je me souviens que Steve Reichmuth avait également, le 28 mai dernier, présenté une image satellite NOAA (National Oceanic and Atmospheric Administration) qui ne collait pas du tout avec le moment des prises de vue. Son décallage était de 7 heures. Steve avait battu en retraite, répondant seulement : "C'est mon opinion personnelle, qui n'engage pas nécessairement le Mufon", puis il avait quitté le forum Open Minds sans autres commentaires. Dès le lendemain, il avait été rappellé à l'ordre par ses supérieurs, qui l'avaient désavoué en diffusant cet avis : "Il est prématuré de publier des conclusions sur cette affaire de Capitola."

    Nous n'aurons peut-être pas si longtemps à attendre pour voir aboutir la recherche initiée par 11August, puisqu'il félicite Stevenz de cette première calibration :

    "Cependant, il y a un petit problème dans le décomptage des pixels;
    Par exemple, 1.bmp a 240.000 pixels, lorsque tu soustraits tous les pixels de la rangée 1 à 9 inclues, il te reste 24.135 pixels, qui devraient tous se retrouver dans la rangée 10 et au-dessus.
    240.000-[(1*122.231)+(2*22.539)+(3*6.664).......]=24.135
    Je pense que tu fais une confusion entre les pixels et les couleurs.
    L'article publié par les chercheurs nous indique que la formule est U= Ndifferent_triplet/Ntotal_pixels; où un "triplet" est un pixel <RGB>. PIl n'est pas question de couleurs différentes.
    C'est le nombre total de triplets différents qui apparaissent 10 fois et plus pour chaque couleur différente.
    Ainsi, le nombre "N" de triplets différents devrait être 24.135, ce qui fait U=24135/240.000=0.09625, ce qui est également ok avec notre assomption et plus prôche des limites 0.01 et 0.2.
    " Fausse alerte, en fait, puisque Stevenz ne s'est pas trompé. Un nouveau tableau devrait néanmoins remplacer celui-ci dans les prochaines heures.

    Désolé pour la rigueur technique des propos, je fais de mon mieux pour arriver à suivre... Mais ça donne l'impression qu'après cette phase de règlage, les choses pourraient se décanter plus rapidement que prévu...

    Sys_Config encourage l'équipe formée par 11August : "Vous êtes en train d'adresser un message aux manipulateurs à venir, leur montrant que la communauté ufologique s'est dotée de nouveaux outils technologiques sophistiqués.." En effet, au-delà de l'affaire des drônes, la mise au point d'un protocole fiable qui permette de détecter la CGI est devenue une priorité, et c'est au moins ce qui restera si nous avons un jour la preuve d'une manipulation.

    Mfuncle sur Open Minds a relu récemment les 'Explications' d'Isaac, et il en souligne un extrait : "Si tout celà est bien réel, alors ça prendra du temps. Isaac a écrit qu'il attendrait de voir comment les choses évoluent et pourrait décider de publier ou non d'autres éléments. Il avait également souhaité entrer en contact avec les témoins - j'y vois deux possiblilités : si Isaac est un informateur (whistle-blower), il souhaite les aider, en revanche ça pourrait être pour les identifier (s'il est un agent gouvernemental)."

    Cette hypothèse ne me paraît pas tenir la route, parce que les correspondants locaux du gouvernement disposaient déjà de tous les moyens nécessaires pour identifier les témoins, dès l'instant où ils ont utilisé Internet pour se manifester...

    13 septembre - Les recherches sur un forum comme Open Minds suivent des parcours intéressants à observer : il se forme parfois des équipes, par exemple le temps nécessaire pour cataloguer les symboles; on voit aussi des travaux en boucles, quand un nouvel arrivant décide de repartir de zéro. Mais on peut aussi observer des vagues, suivant des cycles plus longs : les débats sur la profondeur de champ, les éclairages, la validité des témoignages... En ce moment, c'est le moyen de révéler la CGI qui occupe toute l'attention.

    Stevenz s'adresse à SaladFingers, qui n'a finalement pas quitté OM : "Le nombre de couleurs de tes créations est nettement plus limité, probablement parce que l'objet a une structure simple. Mais il semble que le nombre de couleurs ne soit pas le seul facteur déterminant pour distinguer la CGI de la réalité. A moins que la création en CGI reprenne exactement le même objet.
    Est-ce qu'il te serait possible de reproduire l'image #16 de Rajinder, avec la même source d'éclairage et de nous présenter un drône dans la même position ?

    Je sais qu'habituellement tu ajoutes un peu de flou, mais pour les besoins de cette expérience, il serait bien que tu nous proposes quelquechose d'aussi net que l'original...
    Je pense que ce qui rend crédible l'image de Rajinder, c'est la texture de la surface de l'engin. On distingue à peine quelques symboles sur les pales, et la surface est un peu irrégulière. Il serait pratiquement impossible de rendre ces détails en CGI, et l'ajout de flou tendrait à les faire oublier.
    "

    SaladFingers est en ce moment dans une position inconfortable. Il se peut qu'il accepte de consacrer un peu de temps à satisfaire les demandes assez contraignantes de Stevenz... Il lui faudrait travailler non pas sur le petit format, représenté ici, mais reproduire le grand format original. Il reste un point à préciser : seules les surfaces des drônes seront comparées, parce que SaladFingers a pour habitude d'intégrer ses modèles dans des ciels naturels.

    Tous les forums ne se consacrent pas à des études aussi poussées. En fait, Open Minds est un cas exceptionnel de laboratoire interactif. Latitude nous raconte sur UfoCaseBook qu'elle s'amuse parfois à visiter le forum ATS. Elle vient d'y relever le message assez révélateur d'un adhérent : "Pourquoi est-ce que j'ai en permanence ce sentiment très inconfortable que je me trouverais aussitôt en situation de conflit intérieur si j'avais la chance d'apercevoir un drône sur la route qui mène à mon travail ? Je me dis que ce serait complètement inutile de prendre une photo, puisque le seul endroit où j'aurais envie de la publier, c'est ce forum... Et nous savons TOUS comment ça serait reçu.
    Aurais-je même la possibilité de RACONTER que j'en ai vu un ? Je serai banni avant même d'avoir fini de rédiger mon texte !
    Pour cette seule raison, je crains maintenant que ça puisse m'arriver. Je ne pourrais jamais vous le dire... le risque de vous quitter serait trop grand, et je préfère pouvoir continuer à poster.
    "

    11August vient de constituer son répertoire de 32 images qui vont servir de base à la nouvelle expérimentation : http://www.divshare.com/download/1954810-250 - Rien de particulier à observer, juste une indication pour la suite. De même, il a créé un groupe spécifique aux drônes, toujours avec 32 images (http://www.divshare.com/download/1963211-925) et un groupe d'images purement CGI (http://www.divshare.com/download/1963075-e3a). Sans préjuger de la suite, il est possible que cette méthode sophistiquée serve de référence et de modèle pour toutes sortes d'enquêtes par la suite !

    11August a précisé : "Les chercheurs ont testé ce protocole avec 1.000 photographies et 1.000 CGI. Nous nous servirons de leurs résultats comme base de contrôle pour notre propre travail.
    Cependant, afin d'établir notre propre cadre de référence, nous devons constituer notre panel d'images de contrôle. Ensuite, nous pourrons comparer les résultats de nos six groupes avec les leurs. Ca sera une excellent évaluation par comparaison.
    En d'autres termes, la méthode sera aussi rigoureuse, indépendamment du nombre d'images de référence, puisque nous disposons déjà de leurs résultats.
    "

    A titre d'exemple, voici jusqu'où les participants d'OM, comme iamiamiam, tentent de chercher des correspondances avec les symboles CARET - ici l'alphabet Phénicien, dérivé de l'alphabet Proto-Canaanite, lequel fut créé entre le 18ème et le 17ème siècle avant JC :

    Latitude, sur UfoCaseBook, s'intéresse depuis quelques jours au fonctionnement du MUFON, une puissante association ufologique américaine qui compte environ 3.000 membres, et elle a découvert un point de règlement interne qui explique pourquoi ses responsables ne se sont pas davantage intéressés aux drônes : "Leur principe est de n'enquêter que sur des cas qui leur sont directement signalés par des témoins."

    12 septembre - J'ai fait appel à une spécialiste renommée de la perception extra-sensorielle, qui a accepté amicalement de me livrer ces quelques impressions. Je lui avais adressé deux grandes images imprimées, par courrier, et sans commentaires. Elle m'a répondu aujourd'hui au téléphone.

    La cible 1 était une image de Rajinder/Capitola, la cible 2, le générateur d'Isaac.

    Concernant la cible 1 (Capitola) - Ses tous premiers mots : "Malaise, angoisse, rapt, guerre, mauvaise intention, double objectif : recueillir, et surveiller/observer." - "J'ai aussitôt éprouvé un malaise en ouvrant l'enveloppe".

    "Capacité de modifier nos paramètres physiques, comme la gravité, l'activité cellulaire, etc.."

    Peut-elle confirmer la réalité de l'objet ?

    "L'objet existe, mais pas comme ça, je le vois comme une mise en scène sur fond de vérité".
    "Je ne le ressens pas comme un canular. C'est plutôt comme si la photo était repassée dans Photoshop, pour renforcer les couleurs par exemple."

    Concernant la cible 2 (le générateur) - "Je le sens réel, et très inquiétant; c'est un véritable objet en 3D." Quand je précise la longueur de 70 cms : "C'est sa taille réelle. Aucun doute là-dessus.
    Ca modifie la gravité, ça peut jouer sur nos sens, créer des illusions, manipuler nos sens physiques.
    Ce n'est pas 'léger', comme le serait un canular d'anciens militaires ou autres..
    "
    "Ceux qui ont été en contact avec cet objet pourraient avoir été affectés, perturbés personnellement."

    C'est la seconde fois qu'une ressource extra-sensoreille est consultée sur cette affaire. Je me souviens que la précédente, il y a trois mois sur Open Minds, avait déjà évoqué la même impression de malaise et de danger.

    Ca n'a qu'une valeur indicative.. C'est aussi peu scientifique que les expériences de Remote Viewing menée au SRI de Standford par Harold Puthoff pour le compte, entre autres, de la CIA : le Stargate Project. Des cibles ont été confirmées bien plus tard, par observation satellite. Dans certains cas, ça a pu permettre de préciser dans quelle direction chercher.

    Elle ignorait tout du sujet, je me suis contenté de prendre des notes à mesure qu'elle parlait. J'ai relancé une fois, en demandant si elle pouvait confirmer la réalité de l'objet.

    Tant mieux si ça ouvre des pistes, comme nous donner l'idée par exemple, de s'intéresser aux risques de radiations, etc... de formuler des hypothèses nouvelles, envisager de poser des questions auxquelles on n'avait pas pensé jusqu'ici..

    Depuis, ce qui m'intrigue, c'est le conflit intellectuel entre l'esthétique et l'angoisse.

    45Letters a sollicité l'aide de quelques linguistes sur des forums spécialisés. Il a été fraîchement reçu, mais l'un d'eux a consenti à lâcher quelques impressions : "En supposant que ce soit vraiment un langage Alien, alors je dirais qu'ils ont vu que les terriens pratiquaient l'écriture, et ils ont essayé de s'en approcher... En particulier du japonais.
    Cette forme d'écriture a pu être inspirée par la manière de tracer des signes au pinceau; ensuite les formes ont été transcrites sur ordinateur. C'est assez carré, et on remarque les différentes longueurs de traits selon les symboles.
    "

    Cependant, cette étude du 'langage signifiant' s'éloigne des explications données par Isaac.

    Il va falloir patienter avant de connaître le résultat de l'énorme travail dans lequel s'est engagé 11August. Il nous explique : "Je viens de recevoir le soutien de Peejaybee, qui me semble, par sa formation scientifique, le plus capable de m'aider dans ce travail pharaonique.... Pour l'instant j'en suis à la constitution des cinq répertoires d'images que je mettrais sur Divxshare.
    Nous nous partageons le travail comme ceci :
    Il y a quatre dispositifs d'évaluations visuelles, chacun en traite deux, et nous échangeons nos résultats pour vérification. Puis nous constituons le tableau des résultats pour les évaluations visuelles.

    Ce résultat est constitué de moyennes. Ensuite, nous moulinons le tout dans les algorithmes pour la classification.
    Et nous recommençons avec l'évaluation de la texture grâce aux filtres de Gabor.
    La conclusion finale n'est pas attendue avant un mois ou deux....
    "

    A propos de ce travail, un exemple nous permettra de comprendre la méthode. 11August explique la variation spatiale des couleurs : "Des changements de couleurs se produisent moins, d'un pixel à son voisin, sur des documents CGI que sur des Photos. Il est possible que ça tienne au fait que les photos montrent des scènes réelles et des objets qui présentent des changements de couleurs plus variés, alors que les CGIs sont plus pauvres à cause des limites inhérentes à la palette de couleurs disponibles. Afin de quantifier la variation spatiale des couleurs, pour chaque pixel d'une image, nous devons déterminer l'orientation du plan qui est formé par un voisinage de 5*5, centré sur le pixel choisi. Après avoir normalisé les canaux <RGB> en nR, nG et nB. Alors on peut obtenir une variation alpha avec cette formule" :

    "...où la Distance Euclidienne (http://en.wikipedia.org/wiki/Euclidean_distance) de chaque pixel dans un voisinage de 5*5 à partir du pixel central est calculée et arrondie au nombre de total de 25."

    Nouveau venu sur le forum Ovnis-USA, GoodVibs témoigne de l'influence néfaste des créations en CGI de SaladFingers, bien que l'artiste ait cherché à s'en défendre : "En cherchant sur Google-image des images de drônes (pour voir si ça commencait à prendre de l'importance), je suis tombé sur quelques sites qui n'essayaient même pas de construire une reflexion dessus, et criaient au canular de suite avec des "photos" de Saladfingers à l'appui."

    11 septembre - Une nouvelle idée va engager 11August dans un travail assez considérable, après la découverte d'une série d'outils logiciels, qui devraient lui permettre de déterminer si une image est une photo ou de la CGI. En résumé : la CGI comporte moins de nuances de couleurs (le plus souvent la différence est d'environ 25%), les couleurs y sont moins variables d'un pixel à son voisin, les photos ont moins de pixels non-saturés que les CGIs. L'étude de l'intensité des contours est un autre révélateur important... Ensuite, il faut appliquer divers algorithmes (K-NN, Support Vector Machine). Par ailleurs, il faut se livrer à une étude statistique des textures avec les filtres Gabor, puisque, on s'en douterait : "les CGIs manquent en général des caractéristiques de texture naturelles".

    Le Résumé théorique présenté par 11August :
    "La méthode de reconnaissance utilise deux grand critères de sélection:
    visuel et texture.
    Les critères visuels sont les suivants:
    1)Le nombre de couleurs uniques
    La CGI a tendance a avoir moins de couleurs uniques que les photographies. Le nombre moyen des couleurs uniques des photos est supérieur de 25% à celui des CGI.
    2)La variation spatiale des couleurs
    Les changements de couleur se produisent dans une plus faible amplitude en CGI qu'en photos.
    3)La saturation des pixels
    La moyenne et la variation de la saturation des pixels des CGIs est plus importante que celle des photos. D'une autre manière, les photos contiennent davantage de pixels insaturés que les CGIs.
    4)L'intensité des bords
    La surface rencontrée sur les bords dans les photos ont des propriétés matérielles et géométriques différentes,ayant pour résultat une intensité différente de la lumière réfléchie. Cependant, dans les CGIs les régions limitrophes tendent à différer dans leur tonalité et il n'y a pas de variation d'intensité.
    "

    "Il y a ensuite la texture
    La texture de l'image est extraite par les filtres de Gabor (wavelet) http://fr.wikipedia.org/wiki/Filtre_de_Gabor et traitée par ces mêmes filtres mathématiques.
    Puis la classification des résultats est faite par les algorithmes "du plus proche voisin" (K-NN)
    ". http://fr.wikipedia.org/wiki/Recherche_des_plus_proches_voisins.

    11August prend donc la relève de Noise1Analyst, qui avait renoncé à faire cet effort. Mais il cherche de l'aide parmi les participants d'Open Minds : "Cette étude est longue et difficile, mais elle devrait permettre de trancher définitivement quant à la nature des images.
    Il va nous falloir déterminer sur quelles images nous allons travailler. Ensuite, il faudra choisir des échantillons, avec d'une part des parties de drônes et de l'autre uniquement des paysages.
    "

    Le français a eu l'idée de cette étude en prenant connaissance d'une conférence présentée en 2006 par trois chercheurs de pointe : "Je n'ai pas trouvé d'alternative actuellement disponible."

    45Letters se serait bien porté candidat pour participer à la recherche, mais il s'est engagé dans une étude mathématique et symbolique de la Planche du Langage... et il vient de faire appel à un partenaire extérieur. Mais Stevenz s'est montré intéressé. Donc les travaux se poursuivent, même si les chercheurs ne publient pas chaque jour une nouvelle découverte.

    Rechercher, c'est aussi fouiller les archives. En parcourant celles du NUFORC, Latitude a découvert ce témoignage qui lui semble avoir été posté par un ado; elle se demande si l'objet aperçu pourrait être un de ces drônes, et publie le très court rapport sur UfoCaseBook :

    Date : 31/03/2000 14h
    Rapporté le : 31/03/2000 20:00
    Publié le : 21/03/2003
    Lieu : West Nyack, NY
    Forme : Autre
    Durée :15 secondes
    Je jouais au basketball avec mes copains. C'était à moi de lancer. Quand j'ai regardé en l'air, j'ai vu un objet très brillant. Il était tout blanc. Il y avait trois cercles blancs, et l'extrêmité était très pointue. Il n'y en avait que 1. Il volait en diagonale, et il a disparu d'un coup !"

    Après avoir occupé l'essentiel des débats sur UfoCaseBook depuis 48h, SaladFingers a estimé qu'il était temps de se retirer : "Ok, dernier message. Je suis désolé si mes images ont pu nuire à la communauté ufologique.
    Le monde a changé, mais les principes fondamentaux qui régissent les canulars restent les mêmes. Ainsi que MarkM l'a remarqué, la CG est le nouvel enjoliveur de voiture qu'on lance en l'air pour le prendre en photo.
    La complexité de l'affaire des drônes ne suffit pas à la rendre plus réelle qu'un film, un livre, ou un jeu d'ordinateur.
    Les photos ne signifient pratiquement plus rien aujourd'hui. On ne peut désormais leur accorder aucun crédit. Au mieux, elles viendront confirmer un témoignage. Ca ne complique pas le travail de l'ufologue, parce qu'il a toujours été délicat. Il progresse en eaux troubles.

    Ce dans quoi 11thAugust s'est lancé sur OMF (il contacte des spécialistes en analyse photographique, et d'autres qui pourraient être capables de déterminer si une image est réelle ou de la CG), doit être poursuivi. Ce que j'ai réalisé peut être utilisé comme une bonne référence, à titre de comparaison. Nous savons tous que c'est de la CG. Mais j'espère qu'il ne le dira pas d'emblée à ses spécialistes. Ainsi les résultats ne seront pas faussés.

    Je ne vais pas vous dire que je n'ai rien fait de mal, mais je pense également que l'ufologie pourrait connaître pire.
    Tant qu'il y aura des gens prêts à croire aveuglément, des reporters à l'affut de nouvelles à sensation, des journalistes qui n'enquêtent pas, et un climat de paranoïa, le sujet des Ovnis ne parviendra pas à maturité.

    Il nous faut mettre au point une batterie de tests incontournables. Faire des recherches en profondeur. Recouper les récits des témoins. Accumuler une documentation solide.

    Ca prendra du temps, mais ça pourrait permettre de faire évoluer les perceptions de tout le monde.
    En ce qui me concerne, et encore une fois, je suis désolé.

    Autre chose : il est sans doute temps de contraindre LMH à diffuser le reste des images en HR. Plus rien ne justifie cette rétention.
    Elle a dit vouloir empêcher de permettre à un faussaire de produire d'autres canulars. Mais avec une seule, il aurait déjà le nécessaire.
    "

    LangLee n'est pas disposé à le laisser s'en tirer comme ça : "Personne ne te rejette, mais tu devrais commencer par supprimer la référence à cette dernière re-création, ou du moins la signer. Les proportions sont inexactes, il n'y a pas de détails, tu ne dois surtout pas t'imaginer que tu as réalisé un chef-d'oeuvre.
    Tu as seulement abusé ceux qui ont un faible discernement, en laissant se monter un fan-club en ton honneur, Saladbar, et c'est pitoyable.

    A part ça, ma soeur se rend à Capitola ce prochain weekend. Elle fera tout son possible pour localiser l'endroit où les photos ont été prises. Je vous tiendrai informés.

    Ces images ont été transmises à des gens qui travaillent dans l'industrie du cinéma à New York, en Californie, ainsi qu'à Munich.
    J'ai fait un test, en leur envoyant aussi ta dernière re-création. Il valait mieux en rire, parce qu'ils m'ont répondu "C'est assez peu commun, mais ne nous prenez pas pour des idiots, nous préférons laisser celle-là de côté."
    Saladbar, ce n'est pas comme ça qu'on mène une enquête sérieuse.
    "

    L'impossibilité de parvenir à reproduire en CGI une image convaincante comme celle de Big Basin ne prouve pas son authenticité en tant que photo. Mais pour l'heure, SaladFingers aura déçu les sceptiques militants qui comptaient sur lui, et renforcé ceux qui penchent pour un objet réel. On comprend mieux pourquoi les autres 'experts' comme Biedny et Ritzmann avaient préféré ne pas se soumettre à l'exercice. Personne pour l'instant n'a pu identifier, sur les sites spécialisés, un autre artiste capable de réaliser un trucage aussi indécidable. L'hypothèse CGI suppose donc un créateur introuvable.

    En écho aux propos de 11August ce matin, Stevenz, sur OM, a aligné ces deux images "qui ont 24 bits par pixel et une résolution de 1600x1200". Il démontre que la CGI n'a pas la même richesse de couleurs... A moins qu'il s'agisse de deux créations CGI assez inégales !
    A gauche, une image de Raj/Capitola : Nombre total de couleurs : 96.040
    A droite, une création CGI de SaladFingers : Nombre total de couleurs : 73.329

    Après avoir quitté UfoCaseBook de son plein gré, SaladFingers vient de faire ses adieux chez Open Minds. 10538 ne le regrettera pas : "Il n'a même pas été capable de prouver que les photos étaient de la CGI..."

    10 septembre - Isaac l'avait écrit, "Il y a beaucoup de gens qui cherchent à vendre des bouquins, des DVDs, ou qui se font payer pour des conférences... Je ne suis pas là pour vendre quoique ce soit". Aussi Murnut remarque sur OM que ces 4 derniers mois, "personne n'a gagné un seul dollar sur cette affaire." Ce constat déjoue le pronostic qui dès le début avait servi d'argument unique à de nombreux détracteurs.

    En attendant de nouveaux éléments, des participants font le point, comme Raska sur OM : "Au cours de ces quatre derniers mois, j'ai davantage appris sur la CGI, les méthodes de recherche, et l'analyse d'images, qu'au long de toute une année. Je suis heureuse également d'avoir vu cette communauté ufologique en action, j'ai découvert de nouvelles personnalités attachantes."

    L'arrivée récente de 45Letters sur Open Minds peut être vue comme une révision, ou une reprise à zéro de l'enquête. Il s'intéresse aux symboles, et jusqu'ici a recueilli divers commentaires dont celui-ci : "On dirait un mélange de Katakana et de Klingon". Il ne pense pas qu'un faussaire "se serait directement inspiré d'une langue aussi facilement reconnaissable", cependant il poursuit ses recherches.

    Découvert par 45Letters, ce plagiat est daté du 17 juillet, posté par Benjamin Grundy :"Quelqu'un a essayé d'imiter la Planche du Langage de Isaac, sous le pseudo de 'bluealien'..." (http://www.mysteriousuniverse.org/?p=1216). Murnut, sur OM, est consterné par la pauvreté du dessin et du projet lui-même.

    11August a reçu la réponse du cryptologue qu'il avait sollicité : "A ce stade, je n'ai pu distinguer aucune caractéristique qui montrerait que l'alignement de ces symboles forme un texte encodé. Je suis désolé."
    "Je vois donc deux solutions", nous dit 11August :
    1) "Il n'y a pas de texte encodé.
    2) Le texte est encodé avec un générateur aléatoire ISAAC.""
    "Si c'est le travail d'un faussaire, ça me paraît extrêmement bien pensé, parce que le faussaire a conçu sa police de caractères comme une écriture courante, avec une occurence non-aléatoire, qui forme des mots et des phrases."

    SaladFingers : "J'essaye de me justifier de mon mieux sur UfoCaseBook et OMF. Je publie donc cette nouvelle re-création, en réponse aux accusations" :

    SaladFingers a inscrit ces phrases à la main sous l'image : "Apparemment, certains me prennent pour le faussaire ! Mais je serais d'un genre un peu particulier, parce que j'annonce par avance que mes créations sont des faux ! Il paraît aussi que je suis incapable de produire une re-création crédible... Que je suis ridicule... Les plus paranoïaques m'imaginent en agent du gouvernement, qui sert à décrédibiliser la communauté ufologique.. Ils ne comprennent pas qu'un individu puisse faire des choses par amour de l'art. Nous avons des approches très différentes. Moi, je ne recherche que la vérité." Il avait seulement oublié une nouvelle fois de placer son nom sur l'image... Ce que je viens de faire. Qui sait si dans six mois elle ne va pas ressortir sur le web comme une "preuve" de canular. C'est pourquoi OnTheFence doit lui expliquer : "Voilà de quoi tu es responsable... Ne sois pas étonné que les gens s'énervent contre toi, parce que tu viens de diffuser une image qui sera exploitée par les déboulonneurs.."

    "Voilà comment tu aurais du publier ta nouvelle étude" :

    Nekitamo a remarqué un point intéressant concernant peut-être Chad : "Je me demande si la publication originale de ses images sur le site web de Coast to Coast n'était pas une sorte de ballon d'essai avant d'aller publier sur le Mufon... Dans la partie 'texte' des images en documents attachés de Coast2Coast, on peut lire le nom 'McKinley'. C'est le même nom dans le rapport de témoin."

    FlashOlight a aussitôt lancé une recherche pour un 'Chad McKinley' sur 'USA People Search', et il a trouvé deux adresses en Californie :

    Chad McKinley 26 ans, Middletown, CA (Northern CA - A l'Ouest de Sacremento)
    Chad McKinley 26 ans, Apple Valley, CA (Southern CA - Au Nord de San Bernadino)
    "Du fait que l'age est identique, ça pourrait être la même personne, avec deux lieux de résidence."

    9 septembre - Parce qu'il se lasse d'attendre une réponse de Linda Moulton Howe, qui n'a même pas accusé réception de son courrier, 11August vient de publier sur Open Minds la liste des 22 questions adressées à Isaac : "Je les ai envoyées à LMH le 14 août. Je les publie ici, en espèrant que Isaac visite ce forum..." Quel canal pourrait utiliser l'informateur pour répondre ? Il avait affirmé à l'origine que toute communication devrait exclusivement passer par la messagerie de Coast2Coast. Il peut changer d'avis, mais prendrait-il le risque de s'inscrire sur un forum ?

    Puisque nous en sommes aux questions, SaladFingers souhaiterait lancer une réflexion sur l'usage des drônes : "Je trouve qu'il est sain parfois de changer de camp, pour voir les choses d'une autre manière. Alors, en supposant que ces drônes sont bien réels, à quoi pourraient-ils servir ? Au contrôle du climat ? ..ou, plus inquiétant, auraient-ils un rôle à jouer avec les plaques tectoniques... pour créer ou contrôler les tremblements de terre... pour les prévoir, ou les empêcher ?... Qui sait ? Seraient-ils des générateurs de trous de vers ? Qui peut le dire ? Je vous propose de lister ce qui vous passe par la tête. Selon la technologie évoquée dans les documents d'Isaac (projection holographique, antigravité) ça doit être quelquechose d'important.. Mais ça suppose qu'ils fonctionnent quand ils sont invisibles." Ceux qui accepteront de suivre SaladFingers sur son terrain devront supposer que les objets sont contrôlés soit par des aliens, soit par du personnel terrestre...

    Tomi01UK est la première à répondre : "C'est la question essentielle, puisque sans fonctionnalité, leur existence même serait facilement remise en cause. Je pense à pas mal de choses.. Puisqu'une sorte de générateur de champ est censé perturber leur invisibilité, nous pourrions supposer qu'il y en a un peu partout... ! Peut-être est-ce une sorte de big brother qui permet aux aliens de nous observer, depuis leur planète xyd... en générant une image holographique de nos activités.. qui sait ?.."

    Il y a plusieurs mois, déjà, plusieurs participants avaient pensé à des engins détecteurs des richesses du sous-sol, ou des capteurs d'énergie. Sur notre propre forum, Quartz est plus inquiétant : "Imaginons un instant une répartition quadrillée de notre monde par des engins de ce type. Imaginons qu'ils aient pour fonction de réduire nos capacités, d'empêcher que nous soyons totalement nous-mêmes en agissant sur la résonance de Shumann par exemple. Nous serions réduits à être des monstres, amputés de notre fonction supérieure (la spiritualité? l'éveil?). Certaines expériences à l'aide de plantes enthéogènes, les transes shamaniques, font état d'entités sombres, hostiles, puisant leur énergie en nous. Une sorte de parasitisme énergétique."

    AlienContactee vient d'accuser SaladFingers d'être responsable du silence de Linda Moulton Howe.. L'administrateur d'Open Minds l'ayant désavouée, elle a préféré se saborder et résilier son compte. Cette accusation, pour OnTheFence, ne manque pourtant pas de fondement : "Je vous propose un petit rappel des faits, afin que chacun comprenne ce qu'elle a voulu dire :
    1. SaladFingers a réalisé à sa manière une video du premier drône.
    2. Linda Moulton Howe l'a crue authentique, et elle en a fait état sur C2C.
    3. Depuis, elle a décidé qu'on ne l'y reprendrait plus, et elle a décidé de ne pas diffuser les images en haute résolution de Big Basin, afin que SaladFingers ni un autre 'artiste' ne puisse détourner l'affaire à nouveau.
    "

    AlienContactee continuera de s'exprimer sur UfoCaseBook, dont elle est l'une des principales modératrices sous le pseudo de ATrueOriginall. Il est vrai que SaladFingers a été maladroit de ne pas signer ses premières créations video en CGI, ce qui a pu causer quelques désillusions chez ceux qui les ont prises pour autre chose qu'une étude, ou des réflexions désabusées comme celle-ci : "C'est un canular de mauvais goût parce qu'il fait du tord aux ufologues."

    Le débat s'est finalement poursuivi sur UfoCaseBook, où SaladFingers est venu se défendre d'avoir contribué à démotiver les chercheurs, puisqu'il va maintenant falloir compter avec les possibilités de la CGI.

    MarkM essaye de montrer que LMH devrait plutôt se trouver au centre des préoccupations : "C'est la seule personne, bien davantage que Isaac, qui détient la clé du problème. C'est bien dommage qu'elle ne semble pas s'en rendre compte. Elle n'a rien écrit au sujet des drônes depuis des semaines. Elle se devait de nous informer qu'elle était toujours en contact avec Isaac, elle devait publier les nouveaux commentaires qu'elle a reçus de différents spécialistes. S'il y a quelqu'un à dénoncer, c'est bien elle. Embrouiller les gens avec des créations CGI, ou empêcher la vérité d'émerger, sont deux choses bien différentes. La CGI, c'est quelquechose avec lequel on doit maintenant compter, mais la rétention d'information est inacceptable."

    Il ajoute : "Créer des images en CG est une affaire complexe q