Depuis le 6 décembre 2005, mon intérêt pour la scène ufologique américaine s'est trouvé renforcé avec la diffusion des premiers "messages de Serpo" par Victor Martinez, sur sa liste de quelques 300 abonnés. Ensuite, impossible de décrocher. Depuis plus de 18 mois, beaucoup d'éléments nouveaux sont apparus...

Après l'Affaire Serpo, l'Ovni de l'aéroport O'Hare de Chicago, nous traitons des Drônes de Californie, et nous arrivons au Programme CARET.

© Didier de Plaige
ovnis_at_icietmaintenant.com

Jusqu'ici, les infos apparaissaient chronologiquement. Certains lecteurs apprécient davantage cette publication en ordre inverse...

Didier de Plaige

Ovnis-USA
M.A.J. au 31 juillet 2007

Annexes
Le Zen & l'Art de la Déboulonnerie

La Chronologie des Drônes

31 juillet - A quelqu'un qui se demandait pourquoi Linda Moulton Howe n'avait pas fourni une image brute de Big Basin, sans ses propres corrections de luminosité/contraste, j'ai répondu : "Elle entend peu les remarques des autres. Celà dit, c'est une personne dévouée, depuis 40 ans à l'étude de ces questions. Elle a vraiment envie d'aboutir, mais à son rythme. Ce n'est même pas pour l'argent, parce que toute l'affaire des drônes est encore et toujours en consultation gratuite sur son site... où il n'y a pratiquement pas de pubs."

Le rapport du NARCAP vient d'être publié, concernant l'incident de l'aéroport O'Hare de Chicago, survenu en novembre 2006. (http://www.narcap.org/reports/TR10_Case_18.pdf)
10538 remarque avec amusement : "Tous les témoins sont listés comme étant Mr X,X (Témoin A) etc... Tous sont anonymes. Les déboulonneurs vont sans doute nous dire que cette affaire est donc un canular ? Cette remarque s'adresse aux sceptiques, parce qu'il est fréquent que les témoins d'observations réclament l'anonymat; mais ça n'invalide pas les témoignages."

Par ailleurs, il a évalué à 15.000 le nombre total de visiteurs sur les différents forums qui traitent des drônes. Une telle 'audience' lui paraît extrêmement faible pour justifier un travail de faussaires aussi élaboré.

Les appels se multiplient pour que Isaac se manifeste de nouveau... Parce que les recherches sont un peu partout en panne. Sauf pour ce qui est en cours, comme le travail de 11August, qui produit quotidiennement des tables, dont celle-ci, aujourd'hui :

"Le premier symbôle des bigrammes est en colonne, l'autre en ligne.
Sur 625 combinations possibles, 252 sont utilisées.
133 combinations - une seule fois,
56 combinations - deux fois,
26 combinations - trois fois,
15 x4, 9 x5, 5 x6, 4 x7, 2 x8, pas de 9 fois, 2 x10, et 1 x11. Vous remarquerez que des associations de symbôles sont plus fréquentes que d'autres.
"

11August a promis de livrer une synthèse, qand il aura terminé, et une présentation sous Pdf.

OnTheFence est sur une autre piste : "En poursuivant la recherche de Banzaï du 16 juillet sur la superposition des noyaux, j'ai découvert que l'une des lignes ne s'alignait pas totalement avec les autres, mais la longueur de la circonférence de l'arc coïncide étonnamment avec celle de la ligne droite" :

"Ca peut nous conduire à une découverte en 3D de la planche des symbôles, où des lignes courbes sont peut-être révélatrices d'une perspective en axe-Z; la longueur de ces lignes courbes indiquerait la distance entre les plans.
Mes calculs montrent des longueurs en pixels dont le compte ne tombe pas juste, parce que la ligne droite a été légèrement pivotée, et la longueur de l'arc a été mesurée à partir d'une fraction de la circonférence.
"

Phed, qui a suivi la démonstration, commente : "Il nous a été dit que les figures étaient imprimées sur une surface incurvée, et nous ne connaissons pas les paramètres de courbure."

OnTheFence reprend : "Tu as raison. Quand on observe attentivement les panneaux de l'engin de Big Basin, la courbure ne semble pas très prononcée. Mais ça pourrait fausser les calculs de quelques pourcents."

LightWaveRyder estime que ces drônes pourraient finalement être des créations 100% terrestres : "J'ai relevé, et ça me paraît important, qu'un témoin en avait vu un modèle dans un hangar de la Base Air Force de Barksdale."

42 participants du Forum Open Minds se sont prêtés à un nouveau sondage; les avis se partagent presque également en trois groupes : "Vrai/Faux/Doute."

30 juillet - Il y a des moments dans cette recherche où un participant comme 10538, qui a toujours été en première ligne, peut avoir besoin d'évacuer les obstacles accumulés au fil des semaines : "Combien fois pendant le déroulement de cette saga nous sommes-nous trouvé du bon côté, tandis que les sceptiques ont du manger leur chapeau ? Ils ont prétendu que jamais on n'entendrait parler de Raj, et il est venu sur ce forum pour répondre aux questions. Ils ont déclaré que nous ne verrions plus de drônes, il y en a eu d'autres. Ils ont affirmé que LHM se garderai les images en haute résolution, elle a commencé à partager. Ils ont dit qu'il apporteraient la preuve d'une création en CGI, ils n'y sont pas pervenus. Souvenons-nous du type qui avait prétendu avoir la preuve absolue que c'était une campagne de marketing viral pour Transformers... j'ai démontré que c'était faux. Qui est encore ici, et qui est parti se cacher ?
Laissons Ottoth poursuivre son fantasme de maquettes supendues par des fils de nylon. Laissons-le imaginer tout ce qu'il veut, pourvu que ça lui permette d'évacuer la question d'une véritable présence aliène. Certains ne peuvent affronter cette réalité, et ils ont besoin de s'en inventer une autre, jusqu'à l'absurde, du moment que ça les rassure.
"

Pour Payt, observateur de bonne volonté : "Quand on s'accroche à une théorie, le problème est qu'on en devienne prisonnier, comme si on pensait se renier, ou perdre la face en y renonçant... C'est du moins comme ça que fonctionnent beaucoup de gens. Je ne suis pas certain que c'est le cas ici, mais quelques signes tendraient à le montrer."
Ce qu'il évoque avec précautions peut se constater dans une forme de précipitation, suivie parfois d'arrogance chez celui qui pense avoir trouvé : il lui semble alors que "les autres" - ceux qui refusent de le suivre - sont soit des adversaires de mauvaise foi, soit des personnes à côté de la plaque. Il y a un peu de celà chez SaladFingers par exemple. Ce besoin d'éclairer les autres, alors qu'il n'a rien démontré.

L'anglaise Tomi01UK pense que le fruit est mûr, et que la divulgation est prôche, mais elle s'impatiente : "Quand on additionne les données contenues dans le Rapport Cometa, le Projet Blue Book, les archives du MoD britannique... on devrait maintenant avoir assez de preuves pour déclencher une réaction dans le grand public. Si l'ensemble de la communauté scientifique ne se bouge pas non plus, c'est à se demander ce qu'il leur faut de plus." Elle n'a pas cité le Projet Révélation du Dr Steven Greer et de ses amis, qui pourtant ont rassemblé des heures d'interviews filmées. Cette collection de témoignages est extrêmement riche. Mais qui a regardé l'extrait de deux heures qui est disponible sur Google Video ? Réponse : 48.000 personnes à l'heure actuelle.. (http://video.google.fr/videoplay?docid=6552475158249898710&q=disclosure+project)
Quand on regarde ces interviews, on peut comprendre que l'apport d'Isaac n'est qu'un complément dans un contexte déjà bien documenté.

NewObserver n'intervient pas directement sur Open Minds. Mais j'ai la chance qu'il m'ait accordé sa confiance pour diffuser quelques éléments de sa réflexion. Ceci n'est que le tout début, pour situer le niveau :

Puisque nous en sommes à présenter de nouveaux chercheurs, je cite Sp qui vient d'arriver sur OM :

"Je viens de lire les documents d'Isaac et je suis très impressionné par certains aspects. J'ai souhaité partager avec vous des éléments de la recherche qui m'occupe depuis plusieurs années. Ce système de langage est par nature très semblable à ce que je développe avec mes associés. C'est un language informatique basé sur des relations figurées par des représentations. Notre système comporte un nombe 'infini' de symbôles, à la manière du supposé 'langage alien' de Isaac. Chaque symbôle en lui-même peut être 'connecté' afin de produire des symbôles plus complexes.

Nous avons aussi mis u point quelquechose d'assez semblable à l'"auto-éxécution". Mais nous sommes loins d'approcher le niveau quantique. Ni ce que Isaac qualifie d''holographique'. Nous utilisons une tablette PC (pour entrer directement les données) et le logiciel de la tablettre interprète ces symbôles, et il compile des programmes TRES simples. La reconnaissance des symbôles est basée sur des principes géométriques. Le logiciel intègre une sorte de trace géométrique de chaque symbôle particulier; et l'indication de fonctionnement de certains symbôles pré-définis. (Ces symbôles pré-définis sont connectés aux symbôles particuliers auxquels nous avons attribué un sens).

Chaque symbôle particulier peut être représenté par chacun des autres symbôles. Ceci est réalisé par des techniques spéciales de présentation qui sont utilisées par notre équipe de programmation.

Le langage est purement fonctionnel; il n'y a pas à proprement parler d''interface' usager. Le langage lui-même est l'interface usager.

Nous en sommes au stade expérimental. Il nous reste encore beaucoup de choses à finaliser. Nous avons réalisé des tests sur des stations de travail sur lesquelles nous avions installé notre logiciel d'interprétation, et nous avons réussi à installer des topologies qui fonctionnent diagrammaticalement avec un logiciel en réseau, ouvrant et fermant des circuits, rien qu'en dessinant des symbôles.

Ce genre de systèmes basés sur des symbôles fonctionnels EST possible. De nouvelles avancées dans l'informatique quantique peuvent en faire une réalité."

Dougster me fait savoir par email qu'il a retrouvé un passage intéressant dans un des livres de sa bibliothèque : "Ca pourrait ressembler à la description d'un Drône en 1960."

"Ce livre est une compilation de 4 livres. L'un deux est titré "An Extraterrestrial Statement", et il avait été originellement publié sous le titre "A Spacewoman Speaks" par Understanding Publications Co., 1960

Part II
An Extraterrestrial Statement...pages 9-93 (par l'alien)
Chap. 4
Les "Soucoupes" Page 38
(4). Un engin en forme de beignet, dont le diamètre extérieur est d'environ 40 mètres, d'une épaisseur de 12 mètres, avec un trou de 8 mètres au centre. C'est ce qu'ils utilisent quand des observations scientifiques particulières sont nécessaires. En raison de la grande quantité de matériels de tests qu'ils renferment, on les a désignés comme des 'laboratoires volants'. Ils utilisent la force électro-magnétique, et vous n'êtes pas censés les voir sauf en de rares occasions.

Page 40 (la source de propulsion est décrite par l'alien)
La propulsion électro-magnétique obtient la puissance nécessaire en coupant les lignes naturelles de forces d'une planète. Ca fonctionne un peu comme vos générateurs électriques. L'engin s'aligne sur les méridiens magnétiques, de telle manière qu'il sera propulsé par un petit faisceau d'électrons. Les vaisseaux peuvent croiser les méridiens, ou se déplacer en formant un angle avec eux, tout comme nos voiliers quand ils 'remontent au vent'. Ce type de navigation ne fonctionne que sur certains corps planétaires, mais la planète ne sera pas nécessairement sur le même plan vibratoire.

Page 41
Le champ de diversion ainsi que la propulsion "électro-magnétique" créent une ionisation de l'air au-dessus et autour d'eux........... Dans certains cas, le vaisseau naviguera juste au-dessus du plan visuel des peuples Adamiques (de la Terre), et ils ne verront que la décharge de couronne.
"

(http://danielfry.com/index.php?id=1120)

Selon Dougster, cette information est tirée du livre "The White Sands Incident" du contacté Daniel Fry, Horus House Press - 1ère impression 1992. (Daniel Fry et ses récits ont été largement contestés : http://en.wikipedia.org/wiki/Daniel_Fry)

Ufonaut vient d'ouvrir un nouvel espace espace de recherches sur la frappe du Rapport CARET : "Il devrait être possible d'identifier le logiciel de traitement de texte et le matériel d'impression. Nous saurions plus précisément à quelle époque le document a été réalisé." Il n'est pas exactement parvenu à le recomposer à l'identique en utilisant le logiciel Word 2000 SP3, qui ne permet pas la justification exacte de l'original : "J'ai utilisé Franklin Gothic Book, corps 11 expanded 0.8 pt pour l'en-tête. Franklin Gothic Demi, corps 10, expanded 0.8 pt pour les titres, et du Palatino Linotype, corps 10, expanded 0.8 pt, pour le texte.."
Il a retrouvé par exemple un document produit par Xerox en 1978, qui utilise les mêmes polices que le Rapport CARET.
Parmi les logiciels de l'époque, 10538 a cité WordStar et WordPerfect.

Intervenant hier soir sur la station de radio en Ondes Moyennes WCHE (Paranormal Cafe), Linda Moulton Howe a brièvement parlé des drônes, indiquant toutefois que les tirages qu'elle avait reçus de Ty B. pourraient provenir d'une caméra...

29 juillet - Sur Coast to Coast-AM, Linda Moulton Howe la nuit dernière n'a consacré qu'une quinzaine de minutes au sujet des drônes. Comme le remarque Payt : "Elle semble pour l'instant beaucoup plus motivée par l'affaire des crop-circles, parce qu'elle pense qu'on est à la veille d'une avancée importante. Souvenons-nous que Linda a toujours été concernée par les crops, au point de se rendre en Angleterre pour examiner personnellement la question." Mais le Professeur d'Université annoncé n'est pas intervenu. Linda a déclaré en début d'émission : "Souhaitons-le, dans une prochaine émission je reviendrai plus en détails sur l'affaire des drônes, mais ce soir, avec tous ces nouveaux éléments récents sur les formations dans les céréales, et les lumières inexpliquées, je vais revenir au 7 juillet, et vous parler du plus grand Crop-circle de ces vingt dernières années...."

Le français Ottoth a contribué à écarter la théorie de la CGI; il est apparemment convaincu par la Transformation de Fourier présentée par JTP sur l'image en haute résolution de Big Basin. Nous avons la preuve que ce n'est pas de la CGI : aberrations optiques, bruit optique non-uniforme, et absence d'harmoniques dans le noyau de flou de bougé. Par conséquent il s'agit probablement de vraies images non-altérées montrant de vrais objets. Si c'est un canular, il est donc réalisé avec une maquette. Mais il devra démontrer que le système de suspension avec des grues et du fil de pêche s'applique nécessairement aux autres images de drônes, parce qu'il serait hasardeux de revenir à la CGI pour expliquer certains engins qui apparaissent sur un vaste fond de ciel bleu et ne collent pas avec cette explication.

Ensuite, il devra nous dire ce qui se passe si la théorie de la maquette en bois s'avère irréaliste... Pour rappel, cette évaluation des dimensions possibles de l'engin de Capitola :

Garuda se souvient : "On avait écarté la théorie de la maquette après avoir évalué la taille possible du drône de Capitola. De même pour les autres objets, je ne pense pas que l'idée d'une suspension avec des fils de pêche ait retenu l'attention. Devrions-nous y revenir ?"

A noter que Ottoth explique le design du drône de Big Basin - la présence des antennes en particulier - parce que "c'est plus commode pour attacher les fils". Les images surexposées ? "C'est pour dissimuler les fils". Il ajoute : "En CGI, ils auraient pu se permettre davantage de mouvements." Mais la question des autres images de drônes, prises en contre-plongée, est toujours éludée.

Bishop1971 se présente comme un graphiste professionnel et artiste numérique, avec 15 ans de métier : "Je serais très surpris que les photos des drônes soient de la CG. J'ai vu quelques supposés experts hurler au fake, mais leurs re-créations ne m'ont pas convaincu. La question qu'on doit se poser, c'est de savoir jusqu'à quel point nous pouvons complexifier la théorie du canular avant d'accepter la réalité des drônes ?"

Autre nouveau venu sur OM, FlashOfLight émet deux suppositions gratuites : "Je pense que Isaac et peut-être d'autres parmi ses collègues du programme CARET se révèleront publiquement. Je pense aussi que ce sujet devrait prochainement accrocher les grands medias."

La recherche ne suit pas la chronologie des évènements. Leviathan6, désormais installé sur UfoCaseBook a ré-éxaminé le drône de Birmingham/Alabama : "Voici une expérience de filtrage que j'ai faite peu après la diffusion de cette image sur Internet. Remarquez le globe blanc dans l'anneau. Il est éclairé de manière cohérente avec l'ensemble. Qu'est-ce que ça peut être ? Un 'expert' sur Open Minds a conclu à de la CG, sans relever que de toutes les photos, c'est celle qui présente la plus faible résolution; du coup, elle offre peu de détails. Il y a aussi ces problèmes de compression. L'expert a passé son temps à 'prouver' qu'il pouvait reproduire un drône en basse résolution avec les mêmes problèmes. Sa reproduction est encore moins détaillée, et pourtant elle a été admise comme la preuve définitive d'un trucage. Je repose ma question : Qu'est-ce que ce globe blanc ?"

La réactivité de Isaac laisse penser qu'il pourrait refaire parler de lui. Pour 10538 : "LMH n'aurait pas du transmettre à Isaac les deux emails particulièrement négatifs des critiques. Mais ça nous a donné l'occasion de voir qu'il est vraiment déterminé à répondre point par point quand on met en doute la validité de son message."

28 juillet - Une seule des douze images de Big Basin a pour l'instant été diffusée, le 19 juillet. Une relecture des évènements de ces dernières semaines montre que la théorie d'une création sous CGI est en net recul un peu partout, même sur ATS. A ce stade, une seule expérience scientifique a été conduite : la Transformation de Fourier, réalisée par JTP. Ses conclusions, présentées en toute modestie, permettent de penser qu'il s'agit de photographies. Un seul participant, sur OM, soutien qu'il peut s'agir d'une maquette en balsa, de moins d'un mètre d'envergure, élevée dans les airs par une grue ou des ballons.

Ce n'est qu'un détail pour l'instant, mais VonStern a émis sur UfoCaseBook l'idée que les composants du dispositif à antigravité pourraient être en céramique..

Pendant une période de creux, j'ai suivi le conseil d'un des participants du forum OM : l'interview le 11 juillet par Jeff Rense de Benjamin Fulford, ancien directeur du bureau Asie du magazine Forbes est surprenante. (http://rense.com/general77/fulf.htm)

Kookypeanut est venu se mêler au débat - ou ce qu'il en reste - sur les logiciels de dessin. Pour lui, PostScript qui existe depuis 1984 aurait très bien pu convenir pour réaliser les planches, au prix de quelques efforts. Il adresse en outre ses encouragements à 11August : "C'est lui qui effectue un travail vraiment productif, avec sa transcription des symbôles, en révèlant une possible structure dans leurs agencements."

C'est seulement aujourd'hui que Linda Moulton Howe publie deux emails reçus de Isaac... il y a un mois. Elle s'en explique : "J'ai attendu parce que Isaac m'avait laissée entendre qu'il accepterait une interview par téléphone. Mais ça ne s'est pas produit, alors voici ces deux emails, où il répond à diverses questions". Elle titre : "Clarifications et Commentaires par Isaac" :

De : Isaac
Sujet : Re: "Drônes"
Date : 27 Juin 2007 Reçu à 13h34, Albuquerque, New Mexico
A : earthfiles@earthfiles.com

Isaac : "Je tiens à clarifier certains points, et répondre aux questions soulevées après ma publication :

1) Je ne suis pas responsable des passages censurés du rapport. J'ai fait la plupart des copies à partir de documents qui étaient déjà archivés, c'est pourquoi ils avaient déjà été en partie noircis. Je souhaite partager cette information, pas la dissimuler, mais si je ressentais personnellement qu'un sujet était trop sensible, je le censurerais et m'en expliquerais.

2) Je ne comprends pas pourquoi certains voudraient que les diagrammes soient "formatés en 8.5 x 11"... Comme je l'ai précisé dans ma lettre, il s'agit de reproductions, pas d'originaux. Une équipe d'artistes et de techniciens a laborieusement recopié le diagramme à partir de la source originale; c'était un panneau légèrement courbé un peu comme sur l'engin de Big Basin, qui devait se trouver à l'intérieur du vaisseau, pas à l'extérieur. La recopie nous a pris environ un mois.

Notre logiciel , comparé à ce qui se fait aujourd'hui, était assez primitif, mais c'était toujours mieux que du papier et des crayons. Ca nous a beaucoup aidés, même si ça a pris beaucoup de temps. Je dois vous dire qu'"ils" ne nous avaient pas simplifié les choses. L'une des raisons pour lesquelles nous avions choisi de reproduire ce diagramme en particulier était que, contrairement à bien d'autres schémas dont nous disposions, celui-ci était sur une surface parmi les plus plates.

Du fait que la géométrie des formes est extrêmement importante, il a fallu corriger la courbure de la surface sur laquelle le diagramme était imprimé, afin de le représenter à plat. Il y a plusieurs manières d'y parvenir, soit par des calculs mathématiques, soit en mesurant précisément les dessins afin de les reporter sur une surface plane. Dans les deux cas, ça nous a rendu la tâche beaucoup plus complexe, et nous nous en sommes passés aussi souvent que possible. Nous n'avions besoin que d'un ou deux diagrammes convenablement recopiés, pour servir d'exemples dans le cadre de notre travail de décodage et de reproduction. Donc par chance nous n'avons pas eu à le faire trop souvent. Nous avons également tenté de 'scanner' les diagrammes, en ayant recours à un processus quasi-automatisé qui devait prendre en compte les facteurs de courbure, mais pendant mes années de service nous avions peu progressé dans ce domaine.

3) Concernant la qualité des documents, je pense que les critiques ont pensé que le document CARET avait été composé à la machine. Ce n'est pas le cas. Je ne suis pas un expert en graphisme, ou en design, mais le fait d'être en contact étroit avec de nombreuses personnes qui travaillaient par exemple chez XPARC, ça vous donne une certaine maîtrise. Le plus important à noter est que des systèmes de traitement de textes étaient en développement depuis bon nombre d'années avant que CARET voit le jour, la plupart étant issus de Xerox Alto (en 1973), dont XPARC était à l'origine.

En fait, je me souviens avoir entendu un jour quelqu'un dans l'équipe primitive de Alto, dire que Boeing (je crois) avait utilisé Alto pour composer et imprimer la documentation de l'un de ses avions (ou quelquechose de ce genre, ça remonte à des années). On plaisantait en disant que la documentation était si abondante qu'elle aurait pratiquement rempli l'avion. J'ajoute que l'impresion laser existait déjà depuis plusieurs années (même si c'était encore très onéreux), et qu'elle avait été mise au point au sein de XPARC (plus ou moins). D'autres systèmes, tels que PERQ et Lilith, sont également apparus vers la fin des années 70, et bien qu'ils n'aient pas été largement commercialisés, il n'était pas rare de les voir utilisés par de grandes compagnies et [surtout] des universités, qui en faisaient un usage intensif.

Ces systèmes ont également inspiré le Lisa d'Apple Lisa et le Macintosh, auxquels ont doit la popularité des traitements de textes dans le grand public à la fin des années 80 et au début des années 90. En 1984, il y avait déjà plusieurs logiciels disponibles pour produire ce genre de documents, elles coûtaient HORRIBLEMENT cher, donc elles n'étaient pas très répandues. Bien sûr ça n'était pas aussi facile qu'aujourd'hui, mais nous avions déjà de bons outils. Il y avait moins d'options, et c'était beaucoup plus lent. Ce que j'essaye d'expliquer, c'est que si vous êtiez au sein d'un organisation suffisamment motivée, et qui disposait des financements et des appuis nécessaires, rien ne pouvait s'opposer à réaliser des tâches assez complexes ou peu courantes, comme ce qui était requis pour notre travail.

J'ai eu peu de contacts avec les auteurs de la partie technique, mais je sais qu'ils utilisaient cette technologie pour le traitement de textes et l'impression. CARET devait produire des quantités de documents très détaillés, correctement mis en forme, et susceptibles d'être modifiés au fil des nombreuses mises à jour, et nous n'aurions pas pu utiliser la technique traditionnelle de mise page ni de frappe de textes. Le milieu des années 80 a représenté une époque de transition dans ces domaines, et les gens devraient comprendre que nous disposions de ce qui se faisait de mieux.

Une des choses chez CARET que j'appréciais particulièrement, c'était le fait que si une nouvelle technologie s'avérait utile pour accroître nos capacités, elle nous était aussitôt accordée sans délais. Mais le traitement de textes et la mise en page numérique, c'est un peu comme les pommes et les oranges, donc je pense que c'est un débat sans fin.

Au fond, beaucoup de gens, qu'ils soient ou non versés dans les questions qui concernent le métier d'ingénieur, sont souvent étonnés d'apprendre que nous disposons de certaines technologies depuis pas mal de temps. 99% des algorithmes que nous utilisons aujourd'hui ont été développés depuis des décennies. Seules leur applications pratiques ont changé. La plupart des ingénieurs dans les années 60 et 70 auraient travaillé à la maison, avec les avancées technologiques actuelles. La seule différence c'est la miniaturisation et la rapidité. Dans la grande majorité des technologies, c'est la seule chose qui change VRAIMENT d'une époque à l'autre. Si vous annonciez aux gens qu'en 1936 vous aviez maîtrisé la synthèse de la parole, ils ne vous croiraient probablement pas." [Invention du VOCODER en 1930 par Bell Labs].

"Je pourrais vous montrer le prototype d'un système assez simple des années 60, utilisé dans le design, qui fonctionnait avec un stylet lumineux appliqué sur un écran. On pouvait dessiner une forme à main levée, puis immédiatement la mettre en rotation, la modifier, la répliquer, etc... On pouvait connecter différents objets par des lignes, puis effacer les traits en gribouillant par dessus. L'ordinateur comprenait cette fonction de gribouillage et l'interpétait en temps réel. C'était il y a une cinquantaine d'années, et quelques décennies avant CARET. Réfléchissez-y un moment. En effet, tout ce dont nous disposons aujourd'hui est plus ancien que nous l'imaginons. Les seules différences, c'est que c'est plus rapide, moins cher, et qu'une équipe de marketing, en lui donnant un aspect clinquant, lui a trouvé une application commerciale. Par contre, si on enlève la rapidité d'éxécution, la puissance, le nomadisme et la séduction publicitaire, vous verrez que la plupart de nos technologies actuelles étaient déjà des réalités dans la seconde partie du 20ème siècle. J'espère vous avoir été utile.
Isaac
"

Je rappelle que Isaac a rédigé ce texte à l'attention de ses premiers détracteurs le 27 juin. Il l'a fait suivre d'un second email :

De : Isaac
Sujet : Re: "Drônes"
Date : 27 Juin 2007 Reçu à 16h28 PM, Albuquerque, New Mexico
A : earthfiles@earthfiles.com

Isaac : "1) Je n'étais pas un élément-clé dans l'organisation (CARET), mais je n'étais pas non plus un 'employé de base'. Mon poste d'encadrement est la seule raison qui m'a permis de mener à bien ce que j'avais entrepris. Rendez-vous compte que même une personne dans ma situation n'aurait jamais pu quitter les lieux en emportant le plus petit morceau d'artefact, mais tous ceux qui n'étaient pas sujets à la fouille à corps pourraient avoir sorti quelques documents de travail.

Egalement, n'oublions pas que les documents écrits ne constituent pas tellement une preuve. Je serais le premier à reconnaître que tout ce que j'ai rendu public aurait pu être fabriqué. Ce ne sont, finalement, que quelques images. Alors, on comprend que les pouvoirs en place s'efforcent naturellement d'empêcher que ce matériel soit diffusé, mais ils sont certainement bien conscients que des scans de documents ne représentent pas le même impact que des OVNIs se posant sur la pelouse de la Maison Blanche. Je ne suis pas le premier à faire sortir un document ou une photo, et je ne serai pas le dernier. L'information que j'ai partagée ne risque pas de changer le monde, et c'est pourquoi je ne crains pas d'être assassiné si je suis identifié. J'aurais sans doute à subir des représailles, mais ils ne vont pas tuer quelqu'un à cause de ça.

2) Bien sûr, le manuel ne ressemble pas à ces documents habituels du gouvernement ou de la sphère militaire. L'objectif même de CARET était de re-créer l'apparence et l'mbiance des entreprises privées de la Silicon Valley, d'y employer des ingénieurs venus de l'industrie privée, et d'affronter les problèmes de la recherche concernant la technologie extraterrestre. Ce type de rapports faisaient partie de nos bagages, des méthodes que nous avions acquises dans le 'monde extérieur'. Je ne sais ce que je pourrais rajouter à celà. Je reconnais que c'est assez inhabituel de produire des documents non-standards dans ce genre de recherches, mais c'est encore plus inhabituel pour des gens comme moi (et bien davantage pour nombre de mes collègues) de se retrouver intégrés dans ce type de projet. La plupart d'entre nous n'avaient absolument pas de dispositions pour l'encadrement militaire. Je trouve celà beaucoup plus étrange, que le fait de nous laisser la liberté de rédiger nos rapports à notre manière. CARET faisait exception à bien des règles habituelles.

3) Si l'un de vos correspondants pense que les photos sont des faux, je ne peux rien faire ni expliquer qui lui démontre le contraire. Il a l'air bien sur de lui.

4) Plus important, méfiez-vous des personnes qui déclarent connaître la 'mentalité' des extraterrestres. Les commentaires du critique qui vous a écrit sont extrêmement naïfs et présomptueux. Tout d'abord, il parle des 'aliens' comme s'il s'agissait d'un groupe clairement identifiable. L'univers n'est pas divisé entre les 'humains' d'un côté et les 'non-humains' de l'autre, pas plus que la Terre n'est divisée entre les 'Espagnols' et les 'non-Espagnols' ou quoi que ce soit d'aussi arbitraire. Il y a de nombreuses espèces - et tout comme nos différentes races d'humains sur Terre, ils ont des manières très différentes de se comporter.

Son commentaire selon lequel 'les aliens ne se comportent pas comme ceci ou celà' revient à dire : les 'humains ne parlent pas le japonais.' C'est vrai que beaucoup d'humains ne le parlent pas; mais les humains au Japon le pratiquent. La question n'est pas de savoir s'il a tort ou raison, mais de constater que c'est formulé de manière illogique. Ensuite, il estime que le design du drône représente beaucoup de place perdue, mais là encore, il fait preuve d'une grande arrogance. Pendant des années, les plus brillants esprits de cette planète se sont penchés sur cette technologie, pour n'en comprendre qu'un aspect, et cet individu prétend être capable, au vu d'une simple photo, d'apprécier chaque détail d'un design si particulier, et de conclure que c'est inefficient. Je ne suis pas sûr que ses déclarations mériteraient une réponse, et je pense que vous comprenez pourquoi.

Franchement, peu importe qui est cette personne, je décroche dès que je lis une phrase comme 'les aliens ne feraient jamais un design pareil'. C'est aussi présomptueux (ou simplement ignorant) qu'il est possible de l'être sur ce sujet, venant d'un autre être humain. A moins de communiquer par email avec un ingénieur alien, ce jugement n'a aucun intérêt. Je ne m'étends pas davantage, je n'ai répondu que par courtoisie envers vous.

Au mieux, il a pu être confronté à la technologie d'une race totalement différente, au pire il ne sait même pas de quoi il parle. Cet individu peut avoir accès à une information intéressante, ou il ne sait rien. Si c'est un autre 'informateur', je n'ai pas envie d'engager une querelle. Si ce n'est pas le cas, et qu'il s'invente des choses, alors je préfère laisser tomber. Il n'empêche, à la façon dont il en parle, je garde mes doutes.

C'est un sujet immense, et nous évoquons des questions complexes. L'un de nos biens les plus précieux est un peu d'humilité en reconnaissant que nous n'avons pas toutes les réponses.
Isaac"

En ce qui concerne le 'stylet lumineux', Dyce sur OM a effectivement trouvé cette référence : http://mbinfo.mbdesign.net/CAD1960.htm

27 juillet - La sortie manquée de SaladFingers, hier, produit encore quelques retombées, avec cette réaction de Garuda par exemple : "Je pense qu'il est bien trop tôt pour tirer des conclusions ! Je ne pratique pas Illustrator, mais j'ai utilisé d'autres logiciels, comme Visio, qui offrent les mêmes possibilités. Grâce à lui, on peut connecter des objets dans des diagrammes par le moyen de 'connecteurs', qui établissent toutes les liaisons dans les diagrammes. Si on change l'échelle (par exemple pour faire une seconde image avec une fonction de zoom), les objets seront reproportionnés sans changer la taille des connecteurs. Mais du fait que ces lignes sont parfois affectées pendant le processus, il m'est arrivé souvent de traiter les objets à part, de les changer d'échelle, puis de retravailler à la main sur les connecteurs. Par conséquent, je pense que rien n'a été démontré."

Un spécialiste français d'Autocad (il l'utilise depuis 1986) sur la possibilité de créer un diagramme comme celui d'Isaac à l'époque, a témoigné hors forums : "Bien que ces dessins aient techniquement pu être produits par une version ancienne d'AutoCAD c'est fortement improbable car cela aurait été beaucoup trop fastidieux." Or d'après Isaac : "Un exemple de diagramme dans le style de l'engin de Big Basin se retrouve sur l'une des pages scannées que je mets à votre disposition (...). Nous avons eu besoin de le recopier très précisément, et ça nous a pris un mois, alors que nous étions six personnes à travailler dessus, avant d'y parvenir !" Rien de concluant de ce côté.

OnTheFence a observé les échanges, puis il a raconté comment il avait travaillé dans les années 80 avec un système de CAD mis au point par Gerber pour le dessin des circuits imprimés : "Si j'avais été chargé de reproduire les dessins de Isaac, ça m'aurait pris quelques semaines avec les moyens de l'époque. Certaines irrégularités en bas de la page 121 montrent d'ailleurs que le travail a été fait à la main. La compagnie Letraset, qui existait dès les années 70, pouvait également fournir des lettrages à la demande, en noir et en blanc. L'alternative aurait été de les découper soi-même, en réalisant une planche quatre fois plus grande pour la réduire ensuite.. Beaucoup travaillaient comme ça, dans le milieu de la création artistique.
Je ne suis pas en train d'affirmer que ce fut la méthode employée chez CARET, mais c'est ainsi que j'aurai procédé en 1984.
"

Depuis 48 heures, le forum ATS est en train d'évoluer. Un exemple avec l'intervention de Psjlug qui s'en prend ouvertement à Biedny et Ritzmann sans être contré : "Je suis un graphiste professionnel. De soi-disant experts ont dénoncé une fraude. Cependant, quelle serait leur attitude si nous avions là de véritables objets en situation ? Ils continueraient probablement de crier au canular, parce que c'est quelquechose qui serait totalement en-dehors de leur sphère de normalité. Cependant, je vous invite à réaliser une analyse de ces images en relief, particulièrement sur celles qui représentent des transitions de mouvements. C'est là qu'on peut clairement constater qu'il ne s'agit pas de CGI. La seule alternative serait des maquettes au bout d'un fil parce que, à mon avis, ce sont des objets 100% réels, qu'ils soient aliens ou terrestres. Je travaille pour l'industrie du graphisme depuis 15 ans, et je m'oppose aux appréciations de ces experts auto-proclamés. En fait, ça démontre qu'ils ne sont pas experts en la matière. Ce sont des gens qui ne peuvent admettre le fait qu'une technologie différente puisse exister en-dehors de leurs schémas préconçus. Une nouvelle fois, j'insiste pour que CHACUN procède à une analyse en relief de ces images, et puisse conclure par lui-même."

Il ajoute : "Je pense que les images de drônes et les témoins sont 100% authentiques. Il se peut que certains aient été menacés par le gouvernement, ce qui expliquerait leur silence désormais. Je pense également que le Rapport CARET est une tentative de désinformation (avec des éléments vrais et faux) visant à discréditer les témoignages."

Autre exemple de l'évolution chez ATS avec ces commentaires de NGC2736, pourtant l'un des piliers du scepticisme ambiant : "Beaucoup de gens estiment que les avis de Ritzman et Biedney avaient soldé cette histoire. Bien sûr, j'apprécie leur évaluation des photos, mais ils ne sont pas plus experts que toi ou moi sur le reste du matériel.

Je te propose une image : Un pneu de ta voiture éclate après seulement quelques milliers de kilomètres, et cause un accident.. Ton avocat va faire appel à un "expert en pneumatiques" pour établir ce qui s'est passé. Mais cet expert ne va pas rester ensuite pour t'assister et expliquer au jury comment tu te seras démis les cervicales. Il ne sera concerné que par le problème de pneu.

Alors quand ces gens disent que Ritzman et Biedney ont conclu au canular, ça me fait rire. Est-ce que vous amenez vos enfants chez le véto plutôt que voir un pédiatre ? Ces gens sont experts en CGI, mais ça ne les qualifie pas pour parler de canulars, de technologie aliène, ni de linguistique.

Si vous avez envie de trancher, faites-le de votre propre chef, pas parce qu'un 'spécialiste' aura pensé à votre place. Ma mère avait coutume de dire : "Un pompier qui sait gérer un incendie ne fait pas forcément un bon cuisinier. Ca s'applique à beaucoup de situations dans la vie."

Sur Open Minds, et suite aux polémiques soulevées par les récentes approximations de SaladFingers, l'Administrateur Ivo5000 a décidé de s'adresser directement à lui : "Bien que les discussions prennent parfois un tour passionnel, ne soit pas choqué par ces commentaires. Je sais que tu ressens une certaine fruustration, et que tu as passé beaucoup de temps à étudier tous les éléments de l'affaire.
Ta recherche pour montrer que c'est un canular, et celle qui est menée par ceux qui penchent pour un phénomène authentique, témoignent que rien n'est établi pour le moment. Il n'est pas évident que nous parvenions à résoudre ce cas très rapidement. Essaye de calmer cette impatience !
Personnellement, je lis TOUS les messages, et je suis stupéfait de la qualité du travail qui est fourni. Nous devons poursuivre dans une ambiance sereine.
Quand on veut garder l'esprit ouvert, on ne doit négliger aucune possibilité. Chacun est libre d'exprimer son opinion, sans avoir à se conformer aux directives de la maison, contrairement à ce qui se passe chez ATS. Ca veut dire aussi que nous ne pouvons nous contenter de réponses faciles.
Personne jusqu'ici ne m'a convaincu d'avoir établi la vérité. Alors, persévérez... Nous apprécions grandement vos efforts !"

SaladFingers a simplement répondu : "Je reconnais que je devrais m'abstenir de jugements définitifs. Je pensais que ça provoquerait l'autre camp, afin qu'il me démontre mes erreurs..." CaliKid ne s'exprime pas souvent; il se montre ici moins réservé que l'Admin : "Tu serais plus crédible si tu nous présentais tes éventuelles découvertes, sans en tirer les conclusions à notre place. D'autres t'apprécient sans doute, mais depuis quelques semaines je m'aperçois que tu te comportes comme un déboulonneur, qui essaye par tous les moyens de justifier une opinion préconçue."

Peut-être SaladFingers avait-il abusé d'un trop grand crédit de confiance, après avoir démontré son aisance graphique. Actuellement, les participants d'OM lui montrent qu'il ne suffit pas de savoir maîtriser la CGI pour avoir systématiquement raison. D'autant que l'hypothèse CGI est en baisse en ce moment. Parmi les rebelles, Tomi01UK : "En quoi ton opinion, Salad, serait-elle plus valide que la mienne, qui utilise des programmes de dessin depuis plus de vingt ans ? Tu ne dois pas bien réaliser qu'on a toujours eu à notre disposition des logiciels performants... Même du temps de ma mère, qui était directrice artistique d'un magazine, les machines et les techniques permettaient de réaliser tout ce qu'on pouvait imaginer sur un support à imprimer."

Finalement, Whoopeddog a proposé ce résumé sans relief : "Saladfingers a montré que la planche du 'Langage' peut être reproduite avec des logiciels graphiques contemporains."

26 juillet - Curieux comportement chez l'artiste CGI SaladFingers : ses précédentes re-créations n'étaient pas 100% convainquantes, mais il aimerait faire savoir qu'il a créé d'autres drônes sur sa machine, sans vouloir les partager. En fait, il vient de déclarer qu'il a toujours été dans le camp des partisans du fake. C'est juste dommage qu'il n'ait pas attendu de voir publiées les 11 autres images en haute-résolution, parce que ça lui aurait peut-être permis d'identifier un véritable élément à charge pour étayer son positionnement.

SaladFingers n'a pas que des admirateurs. Ce n'est pas en raison de ses positions, mais des effets de sa notoriété naissante : certains le soupçonnent d'avoir pris goût à produire des re-créations pour décrocher des contrats. Ils pensent qu'en se démarquant des ufologues, il apparaîtrait plus professionnel.

Dans un message personnel, NewObserver - du forum OM - apporte quelques précisions sur ses propres recherches : "Le chiffre 7129 n'est pas un vrai chiffre, c'est juste une onde, ou une vibration, comme une note, qui accorde les ondes électromagnétiques, on peut le trouver par plusieurs moyens. Les hiéroglyphes sur les diagrammes sont des instructions, ils sont la résultante de nombreux autres hiéroglyphes en amont que l'on ne connait pas, comme un résumé. C'est pourquoi Isaac avait l'impression d'être confronté à un alphabet infini. Les premières compilations d'instructions (des milliers de signes) se résument à quelques signes pour les instructions finales, tout ceci est dans une sorte de 'banque de données'. L'encre utilisée n'est pas anodine, elle se comporte comme la cire d'un 33 tours, car elle est elle-même un enregistrement d'informations. Je connais, ou disons que j'ai accès à l'énergie qui fait fonctionner tout ça. C'est du moins ce que j'ai expérimenté."

Il ajoute : "Les premières instructions sont des 'cartes de visites' qui invitent l'energie à participer à l'expérience, les secondes sont les centres névralgiques qui disent à cette énergie comment se comporter dans les divers compartiments, et les troisièmes sont des applications basiques sur l'objet designé (dans la terminologie anglaise, 'élaboré') à cet effet, afin qu'il se comporte comme on le souhaite; ce sont les derniers signes, ceux dont on a eu connaissance par Isaac.
Les antennes de l'engin sont des capteurs (je les ai reproduites en miniatures sur mon modèle en plâtre), le tout passe par une banque sur laquelle les deux premiers niveaux d'informations ou signes sont reproduits avec une encre à mémoire (mélange de protéines et d'eau et de glucides).
"

Merlin, sur UfoCaseBook, avait remarqué depuis le 7 juillet que de l'encre magnétique est utilisée pour inscrire les chiffres sur nos chèques bancaires...

Schuyler sur ATS s'insurge : "Des textes indéchiffrables sur les parois de l'engin qui déterminent son fonctionnement, désolé, là c'est NON !"
Alevar lui répond avec humour : "Mais d'étranges écrans lumineux sur lequels s'affichent des textes et des images d'un bout à l'autre de la planète, et qui changent instantanément avec un bouton de commande... Désolé, NON PLUS ?"

Trewth essaye de se faire entendre : "Concernant les hiéroglyphes, ces E.T.s ont peut-être une avance technologique qui se chiffre en millions d'années... Alors je ne vois pas comment nous pourrions discuter d'une technique qui consisterait pour eux à encoder des instructions dans leurs supports."

Au sujet du fameux Rasoir d'Occam, Pjslug estime que l'explication la plus simple serait que ce rapport et ces images soient authentiques : "L'explication du canular est loin d'être la plus simple, parce que nous en sommes ici à 125 pages de débats, sans que personne n'ait apporté la moindre preuve à ce sujet. En fait, plus on en discute et plus les participants se rendent compte que tout ça pourrait être vrai. Certains d'entre nous avaient depuis le début le sentiment que c'est une affaire sérieuse, mais nous avons été submergés par toutes sortes de commentaires négatifs. Je suis heureux que la discussion reparte sur des bases saines."

OnlookerDelay est du même avis : "Ca fait environ deux ans que je consulte le site ATS, mais je m'y exprime très peu. C'est un forum qui ressemble à bien d'autres endroits où on discute des anomalies, mais les gens y sont dans une sorte de compétition comme une surenchère entre sceptiques. Il faut apprendre à filtrer tous ces bavards négatifs qui sont seulement là pour se mettre en valeur et qui font beaucoup de bruit."

Une video de 1 minute, réalisée par Latitude

FranckWorkman vient de découvrir le forum OM. Il émet une hypothèse amusante : "Je suis très impressionné par toutes ces recherches exposées ici. Si je travaillais pour le gouvernement, avec la responsabilité de découvrir les ressorts d'une technologie aliène, je ne manquerais pas d'utiliser toutes les ressources pour essayer de déchiffrer le langage et le fonctionnement de ces matériels. Si nos meilleurs scientifiques ne parvenaient pas à résoudre le mystère, alors en dernier extrêmité je ferais exactement ce que Isaac à fait : je laisserais fuiter juste un peu d'informations, avec une histoire de ce genre, et j'attendrais de voir ce que les gens sur les forums peuvent apporter en réponse. Continuez comme ça ! Peut-être êtes-vous en train d'aider l'Oncle Sam à résoudre un puzzle grandeur nature."

SaladFingers a donc produit sa re-création d'une portion de la planche du 'langage' avec une version récente de Illustrator. C'est pour lui la preuve 'définitive' d'un trucage réalisé par Isaac. Les observateurs, comme MarkM, s'étonnent d'une telle assurance : "Encore une fois, ce n'est pas parce qu'on parvient à reproduire quelquechose, qu'on démontre une tricherie à l'origine. Il faudrait par exemple prouver qu'aucun logiciel en 1986 n'était capable de réaliser la même chose !"

Là où SaladFingers pense réellement avoir marqué un point, c'est dans le fait que les "branches" qui mènent aux noyaux aient gardé une épaisseur constante, alors que les diamètres des anneaux ne sont pas identiques :

Il faudra sans doute un peu de temps pour qu'un autre connaisseur s'applique à démontrer qu'un des logiciels de l'époque, comme AutoCAD, permettait de produire le même effet.. Le problème est plus compliqué qu'il n'y paraît, puisque tout le monde n'a pas sous la main un ordinateur de 1986 avec la bonne version du programme. Bref, c'est peu convaincant, ce que Banzaï exprime poliment : "Je pense que pour bien comprendre la conviction qui est la tienne, il faudrait savoir si tu a été en mesure d'écarter complètement les autres techniques de géométrisation proportionnelle. Et que tu expliques pourquoi Illustrator serait le seul logiciel à permettre de le réaliser comme ça..."

SaladFingers et Ottoth - qui n'a pas mis dix minutes pour le féliciter - sont visiblement motivés comme des chasseurs à l'affut d'un gibier. Ils feraient bien de s'assurer qu'ils disposent des bonnes cartouches.. 11August le félicite également, mais pas pour les mêmes raisons : "Très beau travail SF, ça ressemble vraiment à l'original. Le problème demeure de savoir ce qui était réalisable en 1986. C'est bon de savoir que Illustrator en est capable aujourd'hui, mais tu es loin d'avoir démontré le canular!"

Pour résumer, SaladFingers constatait que "les caractères diminuent de taille, mais pas l'épaisseur des raccordements..." Mais pourquoi le devrait-il ? Quelqu'un avait envisagé, il y a plusieurs semaines, que ces tronçons pourraient évoquer des changements de niveaux, ou des quantités d'énergie.. Si l'énergie doit être constante, par exemple, à cet endroit, pour se distribuer également sur tous les noyaux, indépendamment de leur taille, quelle preuve est apportée ? En fait, ne sachant rien de son fonctionnement, comment déterminer qu'un dispositif n'a pas été correctement représenté ?

En observant de plus près le travail de SaladFingers, on s'aperçoit que l'argument est vain : les figures représentent une succession de cinq épaisseurs de traits. Pourquoi faudrait-il que les traits n'aient pas la même épaisseur sous prétexte qu'un anneau est plus petit ? L'effet d'annonce, en laissant entendre la veille que l'on va publier un travail important le lendemain, aura produit quelques déceptions. L'artiste réalise qu'il s'est un peu emballé, puisqu'il concluera simplement : "Je ne suis pas certain que les anciens logiciels auraient permis de réaliser cette planche. Ce sera à vous de nous le dire."

C'est dans des moments comme celui-là qu'on ressent le mieux les tensions au sein des groupes, et les divergences d'intérêts, sur les différents forums, où les déboulonneurs sont à l'affut comme en attente de ramasser leurs mises. Quand 1111 sur ATS, ou TheShadow sur OM reviennent pointer leur nez, on se rend compte qu'ils sont davantage en quête d'une satisfaction personnelle que de savoir si nous allons vers un changement de société. A noter que 1111 qui avait été récemment banni pendant trois jours vient d'être définitivement exclu de ATS.

25 juillet - Un des thèmes récurrents sur les différents forums est le silence quasi-général des témoins. Frootloop a formulé une réponse de bon sens : "Ces gens ont peut-être été aimablement priés de ne pas faire de vagues..." Les histoires d'Ovni(s) sont si fréquemment ponctuées de ce genre d'intervention, on verrait mal qu'il en soit autrement sur ce sujet sensible. Pourquoi les services de la Sécurité Nationale feraient-ils une entorse à leurs protocoles avec une affaire de drônes exotiques ?

Pour situer le niveau des débats actuellement sur UfoCaseBook, cet exemple d'un échange entre OnTheFence et Castles4me - le premier se demande, à propos de l'invisibilité : "Est-ce qu'on entend toujours le son d'un drône pendant qu'il est invisible ?" L'autre lui répond : "La même technologie qui courbe la lumière doit aussi courber le son.." Alors OnTheFence reprend : "Cool comme concept ! Peut-être qu'au lieu de courber les fréquences, un dispositif leur permet de traverser la matière... Après tout, il y a d'immenses espaces entre les atomes. On devrait pouvoir trouver un moyen de faire passer ces fréquences dans les espaces vides." Ensuite il fait une rapide allusion à la mythique Expérience de Philadelphie : "Ca reste dans le domaine de la pseudoscience, parce qu'il n'a jamais été établi que des objets pourraient traverser d'autres objets. Imagination ou réalité ?. De même pour les expériences de John Hutchinson, dont on dit qu'elles seraient difficilement reproductibles."

Castles4me conclut : "Quoiqu'ils fassent pour dissimuler leurs engins, c'est une illusion optique. L'appareil est toujours là, mais nos yeux ne peuvent le voir. Peut-être des lunettes spéciales pourraient avoir leur utilité ? Comme ces lunettes pour la 3D.... Un verre bleu et un rouge. Il nous faudrait savoir quel type de lunettes infra-rouges peut convenir, ou connaître la bonne couleur de lentilles, pour voir la 'Fréquence' de la lumière derrière laquelle ils se cachent."

OnTheFence : "Les filtres (comme les lunettes bleu/rouge) ne servent qu'à réduire l'excès de lumière sur d'autres bandes qui troubleraient notre vision. Les humains ne sont pas sensibles à l'infra-rouge, donc il n'y a pas de filtre susceptible de couper la lumière visible pour nous permettre de voir l'infra-rouge. Les caméras CCD, et quelques pellicules, sont sensibles à l'infra-rouge, donc ça peut être un moyen de découvrir des sources de lumière en infra-rouge."

EngineeringType, intervenu hier sur AboveTopSecret, avec un apport vraiment intéressant, est maintenant au centre des débats : Parabol se livre à une étude comparative de son récent texte avec celui de Isaac. Les autres ont ausitôt pressé Springer de rassembler tous les éléments d'identification qu'il pourrait trouver à partir de son adresse IP. Ambiance typique chez ATS. EngineeringType revient donc se justifier : "C'est assez déstabilisant de voir comment vous procédez chez ATS avec ceux qui viennent apporter une simple réflexion (et je parle bien de toi, Springer). Je ne suis pas Isaac. Pouvez-vous imaginer qu'un gars qui dispose d'une information cruciale renonce finalement à poster ici, parce qu'il a compris vos méthodes ? Un vrai conspirationniste sera persuadé que vous êtes une officine de la CIA! Allez, salut et bonne chance avec vos investigations."

DeeFree se lance dans une critique interne : "Vous êtes une bande de rats ! Quelqu'un vient vous proposer quelques réflexions intéressantes, et vous n'avez qu'une idée en tête, vous convaincre qu'il est un manipulateur !!! J'ai peine à le croire !"

October : "EngineeringType n'est pas revenu. J'espère qu'il ne va pas se décourager, et qu'on ne s'est pas tiré une balle dans le pied..." Sur UfoCaseBook, Latitude commente le fiasco : "Malheureusement, le type ne s'est pas rendu compte qu'il avait perdu son temps en postant sur un forum de demeurés. Mais nous avons une chance de le revoir, parce que OM l'a invité à les rejoindre..."

Pendant ce temps sur Open Minds un nouvel aspect technique est en débat, à savoir si les dessins de Isaac ont pu être créés avec le logiciel Illustrator de chez Adobe. C'est le sentiment de SaladFingers, et il pense pouvoir le démontrer d'ici demain. Mais Illustrator était déjà bien implanté dans les années 1985-86. Cette recherche pourrait être longue, parce que d''autres solutions comme AutoCAD méritent d'être testées également.

24 juillet - Le 'déboulonnage' systématique passe par des phases un peu laborieuses, où la moindre idée un peu primaire oblige les participants à répondre avec un peu de bon sens : Etherian se dit persuadé que le récit de Isaac est nécessairement invalidé par le fait que les hommes de garde du laboratoire PACL auraient attiré l'attention des habitants des environs, à Palo Alto. Patiemment, Dougster lui répond : "Pourquoi veux-tu que des militaires armés et en uniforme entrent et sortent de ce bâtiment ?" L'Admin se sent obligé d'ajouter : "Tu les imagines se balader dans les rues en tenues de combat, avec des AK47 ?" Ce genre de naïvetés, qui ressemble à du harcèlement, occupe beaucoup d'espace sur les différents forums.

Autre technique de diversion, le martèlement : Ottoth sent bien que ses chers MythBusters ne s'intéressent pas au sujet, mais il feint d'espérer encore. Or les trois prochains épisodes traiteront des mythes du BaseBall, de la couleur Rouge, et des SuperHéros. Pourquoi tenter de faire croire qu'ils pourraient encore réviser leur programmation ? L'Admin se montre également préoccupé de ce manque de considération pour les efforts des participants : "Ils ont produit une extraordinaire analyse avec beaucoup de sérieux. Nous avons été assaillis de propositions gratuites pour toutes sortes de campagnes de marketing. Si le 'coeur de l'histoire' est vrai, nous verrons sans doute d'autres engins ici ou là. Il est possible que des faux soient propagés pour maintenir la fameuse possibilité de rétractation des Pouvoirs en Place. Mais si TOUS les drônes sont des faux, alors ce sera le plus fantastique canular de tous les temps, le mieux documenté, qui ne sera pas prêt d'être égalé."

Ottoth reconnait alors : "Il semble bien que nous avons affaire à des objets réels. La récente analyse par la Transformation de Fourier supposerait que les faussaires aient des connaissances hors normes en informatique. Mais il reste l'hypothèse de la maquette..." et il nous explique qu'il croit toujours l'équipe des MythBusters capable de suspendre un objet dans les airs avec du fil de pêche... Tomi01UK suggère que Ottoth consulte des fabricants pour obtenir un devis.

La démarche a peu de sens, parce que de toutes façons, le rôle des MythBusters de la chaîne Discovery Channel n'est pas de créer des légendes urbaines, mais de démonter celles qui circulent. Ainsi que l'a remarqué DragonFire : "Je me demande pourquoi mettre en avant ces Mythbusters si ce n'est pour embrouiller le paysage. Leurs shows ne traitent jamais de ce genre d'affaire."

Au fond ces débats valent mieux que des conclusions toutes faites comme celle-ci, repérée sur un site francophone : "Je comprend même pas qu'on puisse penser que ce sont autres choses que des images de synthèse." Inutile de chercher, ni même de penser, quand il suffit d'affirmer. XPhiles sur ATS est du même genre : "Allons, pourquoi lire en entier le texte d'Isaac, quand on sait où ça mène...? Je ne donne de leçons à personne, je suis seulement pratique."

Sur le forum ATS, l'ambiance est incertaine; après avoir constaté l'impasse des théories successives, certains des déboulonneurs commencent à se poser des questions. Ejsaunders : "J'ai vu d'excellents canulars s'effondrer en quelques jours jours. Mais celui-ci résiste..." Pjslug lui répond : "En disant celà, tu assimiles cette affaire à un canular. La plupart sont résolus dès les premiers jours. Est-ce que sa résistance après tant de semaines n'incite pas à revoir nos positions ? Je ne peux pas m'imaginer que nous soyons trop bêtes pour détecter la faille. C'est peut-être qu'il n'y en a pas... Il ne nous manquerait alors que le retour de Isaac pour confirmer que tout celà est authentique."

Certains participants se rendent-ils compte qu'ils produisent des raisonnements bâclés, comme Arlington Acid : "L'implication du gouvernement paraît improbable parce que je ne vois pas bien à quoi ça pourrait leur servir.." ?

La nouvelle théorie en vogue concerne un jeu pour PC, "The Universe at War", dont la sortie est prévue pour Noël. Vraiment pas de quoi perdre son temps sur cette piste.. Une campagne promotionnelle n'aurait pas manqué de reproduire les mêmes composants, pour les machines et les textes. Une très lointaine ressemblance ne justifie pas la dépense. Mais Springer, qui s'est promu Chef du Bureau Opérationnel (!) sur ATS encourage ses troupes dans cette voie : "Créer un BUZZ, c'est tout ce qui compte dans la promo." Il se risque à chiffrer l'ensemble d'une telle opération, sans pour autant s'engager : "Toute la saga des drônes, TOUT COMPRIS, pourrait revenir à moins de 12.000 euros. Mais je ne suis PAS en train d'affirmer que c'EST une campagne de marketing."

Plus concrètement, EngineeringType vient de débarquer sur le forum ATS, après avoir découvert le rapport CARET il y a trois jours : "Je travaille pour le gouvernement à un poste d'ingénieur. Je me considère comme un scientifique. Je ne connais rien dans le domaine de l'ufologie. Mais ce que je connais bien, en revanche, c'est la manière dont sont rédigés les rapports techniques et les projets militaires. Chaque mot, chaque intitulé des diagrammes, jusqu'à la numérotation des paragraphes, chaque dessin, TOUT dans ce rapport est parfait. J'ai eu à lire beaucoup de manuels aéronautiques et militaires dans ma carrière, et ce rapport est rigoureusement conforme. Mais au-delà de ça, bien plus profondément, je pense que la partie scientifique, toutes les explications techniques, sont en béton.
Par exemple, j'ai trouvé que les descriptions des modes opératoires du dispositif personnel d'antigravité étaient remarquables. Cette idée qu'il existe un mode de fonctionnement qui crée un champ global sans concavité, et qui soit parfaitement uniforme... N'importe quel mathématicien saura apprécier la pureté technique d'une telle description, et tous les physiciens s'accorderont sur la validité des principes évoqués. Il y a aussi bien sûr le mode composants, qui sert à réaliser la cohésion entre les différentes parties, et le multi-mode, qui combine les fonctions des deux autres modes. Un ingénieur sait apprécier ces types de fonctionnement et leurs descriptions. Ce document m'a permis de me représenter très exactement en quoi consiste ce dispositif et comment il fonctionne. Pas une seule fois je ne me suis dit 'ça ne tient pas la route'.. Comprenez mon enthousiasme, pour moi c'est un document d'une sublime perfection. Pouvez-vous percevoir l'extraordinaire profusion de détails ? Je n'ai pu repérer la moindre incohérence.
" Il conclut : "Avant de vous laisser, je voudrais juste rappeller que si nos moyens actuels nous permettent de pratiquement tout recréer sur ordinateur, ça ne permet pas d'évacuer tout ce qui existe dans la réalité."

On peut, bien sûr, mettre en doute les qualifications et la sincérité de EngineeringType. Au fond, c'est un témoignage anonyme, mais les autres participants semblent apprécier "ce vent de fraicheur" qui souffle sur un forum en panne d'idées nouvelles.

Sur OM, l'Admin estime nécessaire de faire le point : "Je suggère aux tenants du canular d'examiner attentivement les analyses réalisées par '11August" sur l'aspect du 'langage'. La complexité des rapports entre les différents caractères et symbôles n'est pas le fruit du hasard, et ce n'est pas quelquechose qui a pu se réaliser en quelques jours ni même quelques semaines. Et le travail n'est pas terminé.
Je propose également que chacun se penche à nouveau sur les analyses photographiques que plusieurs membres nous ont présentées. Il n'y a rien qui permette de conclure à un travail de faussaire. A noter aussi que toutes les tentatives de re-création sont restées très en-deça de la qualité des originaux.
Il y a une extraordinaire quantité de détails dans le scan à haute-résolution qui nous a été transmis. Nous devrions y prêter davantage attention. Vous aviez été si nombreux à réclamer ce genre de photo, persuadés que ça vous donnerait enfin la possibilité de démontrer le trucage... A présent, vous l'avez. Où sont passés ceux qui criaient au canular?
"

Malgré ces encouragements à une étude plus poussée des éléments dont on dispose, l'hypothèse facile du marketing viral a ressurgi chez l'infatigable Shadow : "Bon, ce n'est pas pour Transformers ni Halo3, mais surement pour le prochain film de JJ Abrams qui sort l'année prochaine.. Ou alors un film de SF dont on ignore tout à l'heure actuelle. Je reconnais que l'hypothèse d'un individu isolé ne vaut plus grand'chose, mais un studio d'Hollywood pourrait être en train de faire monter le suspense pour un projet en cours...". Une campagne qui serait lancée 9 mois à l'avance ?? Dans ce cas, les publicitaires auraient la nécessité d'amplifier constamment le phénomène jusqu'à l'année prochaine..

23 juillet - La démonstration par la Transformation de Fourier, présentée par JTP sur le forum Open Minds, montrerait que l'explication d'une création CGI ne tiendrait pas la route... L'hypothèse est intéressante, nous verrons dans les prochaines heures si d'autres ont tenté de la reproduire.

En attendant, Ottoth a déjà trouvé une explication pour contrer cette découverte : "Afin de reproduire les flous de bougé, le faussaire pourrait avoir réalisé son trucage en CGI, puis s'il a de bonnes connaissances en traitement de signaux numériques, alors il lui aura suffit d'écrire un programme de flou de mouvement, à partir d'un noyau non-rectangulaire. Ca devrait pouvoir se faire avec Mathlab ou quelquechose dans ce genre. Ca ne serait pas impossible, puisque j'ai démontré (!) que Isaac a une formation en science informatique."

Certes Isaac a spontanément fait état de ses connaissances en informatique, à l'époque, soit il y a une vingtaine d'années, et personne n'a eu besoin de le démontrer. Au moins cette théorie spectaculaire aura fait sourire OnTheFence : "Wow, tu places la barre très haut ! Voilà que notre faussaire est un expert informatique qui écrit des programmes de flou de mouvement, à partir d'un noyau non-rectangulaire pour tricher avec la Transformation de Fourier ! Est-ce que le Rasoir d'Ockham ne va pas finir par se briser, ou bien sera-t-il toujours plus fort qu'une explication exotique ?"

Mais Ottoth n'est pas au bout de ses ressources imaginatives : "Pourquoi ne pas considérer l'hypothèse d'un modèle réduit à l'échelle ou en taille réelle ? En supposant que les images n'ont pas été trafiquées, on peut tester l'hypothèse d'un modèle en taille réelle en évaluant son poids; il pourrait être réalisé en balsa.. On devrait évaluer le nombre et l'épaisseur des fils de pêche qui seraient nécessaires pour le soulever..."

OnTheFence s'amuse : "C'est sûr qu'à 200 dollars de l'heure en location, pour chaque élévateur, le faussaire doit avoir beaucoup de fric à claquer..! En plus, il y aurait surement un employé pour aller raconter ce qu'on lui a demandé de faire...
J'aime bien l'idée du balsa et des fils de pêche. Quelqu'un a-t-il évalué comment on pourrait aller placer cette maquette au-dessus des cables électriques et derrière les arbres ?
Ottoth, tu as vraiment décidé une fois pour toutes qu'il ne pouvait y avoir qu'un faussaire derrière tout ça !
"

JTP n'est pas non plus convaincu par la théorie de la maquette : "Regarde le drône de Big Basin : pourquoi auraient-ils choisi une structure aussi fragile, au point qu'il faudrait pratiquement l'assembler en l'air, et qui serait susceptible de se casser au moindre vent ? Surtout si elle est faite en balsa.. Au pire, ils auraient construit une maquette à la Martin Bower, en essayant de la rendre acceptable" :

"Si le drône de Big Basin doit vraiment être un modèle, alors ce serait un modèle CGI - autrement, ça n'aurait pas de sens.
En fait, je m'intéresserais davantage aux commentaires d'Ottoth sur le flou de bougé; si quelqu'un pouvait se charger de faire l'analyse qu'il a suggérée, nous pousserions beaucoup plus loin les ressources d'un éventuel faussaire.
"

Mais Ottoth insiste : "Le drône de Big Basin pourrait très bien être assemblé en l'air - en supposant que la connexion entre les pièces soit assez lâche. On soulève l'anneau, puis avec un jeu de cordes on joue sur le positionnement des éléments annexes, le temps de prendre quelques photos." Et on engage un acrobate pour aller raccorder les morceaux ?

Cette affaire de drônes n'a pas encore été reprise par les grands medias, aussi il est encore temps pour les pouvoirs en place de l'étouffer s'ils le souhaitent. Il leur suffirait de produire une suite au Rapport CARET, renfermant cette fois une ou deux erreurs grossières, et la crédibilité de Isaac serait réduite à zéro... Des images de drônes éventuellement authentiques seraient emportées par la vague mediatique, jusqu'à la prochaine fuite.

Quand il se lasse des remarques de TheShadow, souvent empreintes de mauvaise foi (il peine à reconnaître ce que tout le monde a identifié), OnTheFence lui adresse une image, comme celle-ci, avec ce commentaire : "C'est ça ton écran d'ordi ? Il serait temps d'en changer !..."

Je vais maintenant exposer une théorie sans doute inédite, celle d'une opération de guerre psychologique : Supposons que le Pentagone ait pour projet d'intoxiquer ses adversaires en leur faisant croire que les Etats-Unis disposent d'une arme nouvelle, comme par exemple le mythique SR72 - le successeur du S71 "Blackbird", qui volait déjà à March 3,2. Le SR72 était supposé voler à Mach 6... En fait, le type de projet importe peu. Il s'agit de produire des images crédibles, accompagnées d'un rapport confidentiel et crédible, pour étayer le dossier. Les puissances étrangères seront censées obtenir ces documents de manière détournée... Donc les services du Pentagone doivent tester leur capacité à réaliser des "preuves" convaincantes. Leur cible sera circonscrite à un petit nombre d'amateurs et de spécialistes, les déboulonneurs d'Ovni(s) sur Internet. Des inscriptions "aliènes" ne manqueront pas d'attirer leur attention. Quoi de mieux, sinon d'éprouver, en situation "réelle", leurs techniques d'intoxication ? L'étude des différentes réactions leur permettra de se perfectionner. Un film devrait compléter leur panoplie. J'en déduis que nous devrions bientôt voir circuler une video truquée, avec un drône en action.

Côté grand public, le terrain est maintenant miné, puisque Iker Jiménez, présentateur de la chaîne espagnole de TV Cuarto, vient de présenter un amalgame entre des images de Capitola et des videos de démonstration de SaladFingers... Dans l'esprit du public espagnol, il n'y aura jamais eu de drônes en Californie dont on se demande encore, là-bas, s'ils sont authentiques. C'est exactement ce qu'on peut attendre d'une campagne de désinformation.

Fibonacci sur ATS : "J'ai sollicité M. Pat Hanrahan, professeur de l'Université de Stanford sur le sujet. Il a maintenant les photos de Chad, et celles fournies par Isaac. Je vous tiens au courant dès qu'il aura rendu son rapport."

22 juillet - 11August poursuit, inexorablement, son recensement des caractères. Il nous produira sans doute prochainement une synthèse de son travail :

En relisant le texte d'Isaac, 10538 nous rappelle que la 'carte' sur le panneau de l'engin de Big Basin représente une séquence de commandes, qui régit les autres fonctions.

Leviathan6 est revenu sur UfoCaseBook préciser sa pensée : "Depuis que cette affaire a commencé, j'ai réalisé des quantités de drônes avec la dernière version de Cinema 4D. Je suis parvenu à re-créer l'aspect général, mais j'ai toujours eu des difficultés avec l'éclairage. Je ne prétends pas être le meilleur au monde, mais honnètement je maîtrise plutôt bien cette pratique. Je n'ai pas réussi à reproduire ces objets avec le degré de perfection que je constate sur les originaux. L'objet en haute résolution est d'une qualité supérieure à ce que produit l'industrie du cinéma. C'est mon avis. D'ailleurs je doute que mon ordinateur ait une puissance de calcul suffisante pour traiter une grille aussi complexe. Donc ce serait un précédent si quelqu'un nous apportait la preuve que c'est faisable." Pour rappel, ce travail de Leviathan6 avec Cinema 4D, bien conscient d'être passé loin du but.

Ce qui me parait remarquable chez des opposants déterminés comme la plupart de ceux du forum ATS, c'est cette croyance aveugle dans les capacités de leur 'expert' David Biedny, lequel a rendu un avis définitif vers la fin-mai, mais en réalité ne s'est jamais aventuré à démontrer la possibilité de fraude. Il a déclaré en somme : "Je pourrais le faire si j'avais un peu de temps"... et l'immense majorité des sceptiques militants a bien voulu le croire sur parole. Donc il est courant, six semaines plus tard, de lire des commentaires moutonniers, affirmant catégoriquement que l'affaire est classée, puisque Biedny a conclu à la fraude.

Autre exemple de comportement pernicieux sur ATS - TheShadow y est venu affirmer : "Isaac a dit qu'il avait reconnu le langage sur l'engin, mais il n'a jamais dit qu'il avait reconnu les éléments qui le composent..." Il est aussitôt félicité par Springer, le 'propriétaire' des lieux, qui sans vérifier a sauté sur l'occasion pour crier à la fraude. Cependant, 6 minutes plus tard, un troisième participant, EagleWingz, montre qu'il est allé rechercher la déclaration initiale de Isaac : "Je ne suis pas très familier des engins considérés dans leur ensemble, tels qu'on les voit sur les images. Je ne les ai jamais vus totalement reconstitués, dans un hangar, et je n'ai jamais travaillé dessus. Cependant, j'ai travaillé sur de nombreux pièces qui les composent, lesquelles sont exposées sur la page dite de l'inventaire." Springer présente alors ses excuses, et TheShadow disparait sans insister.

Assez rares sont ceux qui osent affronter les a-prioristes sur leur propre terrain, mais Pjslug, toujours sur ATS, se risque à constater : "Je trouve assez curieux qu'il y ait ici tellement de gens pour croire à une création CGI, mais que personne n'ait encore été capable de le prouver. Avec tous ces experts parmi nous, ça devrait être déjà une affaire classée. La CGI se trahit par la répétition des textures et des surfaces, qui la rend assez évidente. En CGI, la répartition des couleurs et leur intensité se détecte facilement quand on étudie les canaux RGB. Ces photos de drônes ne présentent aucune de ces caractéristiques." Après bientôt trois mois d'examen rigoureux, sur plusieurs forums et en faisant appel à des collaborations extérieures, comme un spécialiste de chez ILM, les images des drônes sont toujours des photos.

Les images de Big Basin en basse résolution ne permettaient de distinguer que deux cages (de Faraday ?). OnTheFence vient de mettre en évidence la troisième :

Le Larry King Show de CNN a été retiré de Google Video. Il est maintenant hébergé ici, en deux parties : http://www.divshare.com/download/1330610-3b8 - http://www.divshare.com/download/1330906-624

Nouveau sur UfoCaseBook, Path est venu proposer une nouvelle hypothèse, en montrant que les éléments extérieurs de la 'cage' pourraient être mobiles :

De son côté, Withley Strieber a fait savoir qu'il se rendait en Californie pour approfondir (mais comment ?) la question des drônes.

C'est une première à ma connaissance, une analyse de la Transformation de Fourier a été réalisée par JTP, qui la présente sur le forum OM (http://fr.wikipedia.org/wiki/Transform%C3%A9e_de_Fourier) :

"Je me suis servi du logiciel Image Analyzer, de MeeSoft, disponible gratuitement sur http://meesoft.logicnet.dk. Ce programme permet de réaliser une transformée de Fourier sur une image. En gros, ça révéle des informations cachées en exposant les fréquences des composantes.
C'est particulièrement utile pour analyser les flous de bougé, comme sur certaines images de Capitola par exemple. En supposant que le drône est une création CGI qui aurait été placée sur un fond photographique réel, on devrait penser que le flou sur le drône a du être ajouté dans un deuxième temps. A présent, si on peut démontrer que le flou sur le drône n'est pas identique au flou ambiant, nous aurions la preuve d'un trucage.
"

"Ca me parait assez difficile de réaliser artificiellement un flou de bougé qui collerait parfaitement, du moins avec des outils standards comme Photoshop. Si c'est possible, ça supposerait bien des tatonnements et de surmonter beaucoup d'erreurs. Un faussaire aurait-il utilisé un programme spécial pour y parvenir ? Peut-être aurait-il commencé par réaliser une image nette du drône, l'aurait imprimée, puis rephotographiée en bougeant... C'est ce qui me paraîtrait le plus plausible, parce que ça éviterait de présenter des incohérences au final. Toutefois, une analyse poussée permettrait de détecter la fraude."

JTP a ensuite effectué la même analyse sur les autres images des drônes : "Juqu'ici, je n'ai rien trouvé qui trahisse un canular. Il y a peut-être une petite anomalie sur la seconde des images de Big Basin - les caractéristiques générales du flou "d'empreinte" correspondent très bien au reste de l'image, mais la direction du flou serait décalée d'environ un degré. Je n'en suis pas sûr à 100%.
Cependant, si c'était le cas, ça voudrait dire que l'engin était en mouvement quand la photo a été prise. Mais c'est peut-être aussi une erreur qui tient à faible quantité des données examinées.
"

L'étude de JTP a porté sur le 'drône', et sur un arbre de la même image.

Un faussaire serait-il allé jusqu'à imprimer son travail, pour le rephotographier en bougeant légèrement ? OnTheFence a naturellement été parmi les premiers à comprendre et apprécier le travail de JTP. Il a produit cette superposition avec les images 1 et 2 de Big Basin, qui témoigne d'un léger mouvement de l'engin :

Et JTP reprend : "Ca pourrait bien être ça. Ou alors, l'objet a pu se déplacer un tout petit peu. Le décalage - si c'est bien ce que j'ai observé - est si infime qu'un très léger mouvement suffit à l'expliquer."

21 juillet - HUBCAP9 nous raconte sur UfoCaseBook cette anecdote qu'il tient de Larry Warren : "Il manquait un peu de motivation pour terminer son excellent livre "Left at East Gate", sur l'incident de la forêt de Rendlesham, survenu en Décembre 1980. Il a reçu un appel téléphonique d'un type des services secrets, qui lui a proposé de le rencontrer dans un bar. C'est alors que l'agent lui a montré plusieurs photographies de l'engin qui s'était posé à Rendlesham. La seule raison pour moi qu'une chose pareille puisse se produire, c'est qu'ils tenaient à ce que Larry finisse son bouquin.
Pour la même raison, je ne crois pas que ce site soit menacé par les pouvoirs en place. On leur rend service. Ca leur est utile pour que l'information commence à circuler !
"

La nouvelle image en haute résolution a fait ressurgir la question, bien sûr, de savoir si l'hypothèse d'une fabrication en CGI peut être écartée. OpenMinded est de cet avis: "Les ombres et l'éclairage me semblent indiscutables..." L'artiste CGI SaladFingers s'est placé dans une situation délicate : ses re-créations n'ont pas totalement convaincu, mais elles ont été reproduites un peu partout sur le web et il est maintenant soupçonné d'avoir recherché une publicité personnelle. Quand on le sollicite à propos de cette nouvelle image, il ne souhaite pas se prononcer : "Elle a été renforcée, après avoir été scannée et agrandie.. Elle est tellement dégradée que ça empêche toute analyse." L'anglaise Tomi01UK n'est pas convaincue : "Salad, comment peux-tu dire qu'elle est trop dégradée ? Quand on l'ouvre avec Picture Viewer, elle apparaît propre, même en faisant rouler la souris pour l'agrandir. Pour moi c'est une image très correcte."

Leviathan6 a démontré il y a quelques semaines qu'il était capable de produire des images CGI de bonne qualité. Il ne pense plus actuellement que ça soit la solution. "Il n'y a guère plus que SaladFingers sur OMF, et quelques suiveurs, qui y croient encore. En attendant de nouvelles infos, je vais me contenter de regarder, mais vous aurez toujours ces débats avec les CGI-je-sais-tout. Tout ça me fatigue, et ça ne vaut pas la peine de continuer sur cette voie."

11August recherche de l'aide pour continuer de mener ses recherches, après avoir établi ce décompte : "La planche reconstituée comporte environ 2.000 symbôles. Une partie (autour de 550) est indéchiffrable.
Sur 1.358 (+ de 75%), on compte 911 "lettres-symbôles" et 447 "nombres-symbôles" et "symbôles d'encadrement"
Soit à peu près un "nombre-symbôle" pour deux "lettres-symbôles".
" Il publie ce travail sur l'occurence des "Nombres", mais seulement sur la planche :

Constatant que TheShadow avait recommencé à dérapper sur le forum OM, OnTheFence m'a adressé ce message personnel : "Les esprits fermés se sentent tellement à l'aise dans la Matrice qu'il refuseront de toutes leurs forces de se voir proposer la pillule rouge. Tu as remarqué que TheShadow a même eu cette phrase révélatrice "... je fais tout ce que je peux afin que les gens croient...". C'est le signe d'un véritable évangéliste.
Je pense que la plupart des gens sentent que ce phénomène est bien réel, pour ce que nous pouvons en voir actuellement, malgré le pillonnage permanent de ceux que ça effraye.
"

20 juillet - Linda Moulton Howe a donc finalement accepté de transmettre une première image de Big Basin, prise par Ty B., en haute définition (1200 dpi - voir à la date d'hier). Toutefois les réglages de LMH sont toujours assez radicaux. Elle nous disait le 17 juin : "J'ai passé ces images reçues par courrier postal dans mon scanner sous Photoshop (...) j'en ai très légèrement éclairci certaines pour renforcer les détails." Ca explique qu'on se retrouve avec un ciel blanc, et des couleurs dénaturées...

A présent, c'est l'effervescence sur les forums, et les analyses ont très vite repris, à commencer par cet agrandissement de deux des panneaux de l'engin :

Cette fois la cohérence entre l'objet (photographié le 5 Juin) et les planches d'Isaac (publiées le 26 juin) est établie. L'original pèse 2,28 Mo.

On voit nettement deux panneaux de commande, qui afficheraient en plus clair ou plus sombre quelles sont les fonctions activées... Les 11 autres images - à venir - nous en diront plus.

MarkM, sur UfoCaseBook, a davantage de questions que de réponses à nous apporter : "Sur les panneaux, les caractères ne semblent pas être imprimés, mais 'incrustés'.
Pourquoi sur les deux panneaux, l'un des noyaux se détache nettement, en plus clair..?
Je sais que c'est une pauvre analogie terrestre, mais on dirait que les lignes courbes sont des sortes de circuits reliant les noyaux... Ils contrôlent peut-être le flux des données ? Ou bien serait-ce qu'ils transmettent l'énergie aux centres névralgiques ?
D'instinct (faute de trouver un autre mot) je pense que ce seraient des signaux plutôt que des symbôles.
Qu'est-ce qui est la cause des contours bleus à certains endroits ? Serait-ce du aux réglages du scanner ?
"

LAU est mieux documenté sur les aspects techniques de la photographie, et lui répond : "Cette sorte d'aura bleutée est une aberration chromatique due à la lentille de l'appareil. A noter la sur-exposition, parce que le contre-jour provenant du ciel a perturbé les réglages automatiques et dégradé les couleurs. Je pense même en réalité que les diagrammes ne sont pas teintés ! Cependant une autre explication se vaut tout autant : la compression JPG peut avoir annulé bon nombre de détails dans les parties sombres. Lorsque quelqu'un, par la suite, a augmenté la luminosité (sous Photshop), les artefacts JPEG sont ressortis, et ils ont produit ces aberrations de couleurs que nous constatons."

Payt, sur OM, nous rappelle à la prudence : "Bien que je penche pour un objet réel, je me dis que nous devons éviter de nous emballer, et rester sur nos gardes. Ca pourrait faire beaucoup de dégâts si la piste s'avèrait fausse. Il y a pas mal d'Ovni(s) par ailleurs pour ne pas se focaliser uniquement sur celui-là." L'essentiel est de ne pas se démoraliser ni se sentir lésé s'il s'agit d'un trucage. Ce cheminement nous aura appris beaucoup de choses, il aura mobilisé les capacités complémentaires d'un regroupement de chercheurs sur Internet, qui ont issé des liens, et les participants auront vécu des moments forts. Il est seulement dommage que le camp des a prioristes ou des déboulonneurs ne semble pas autant s'amuser, parce qu'ils sont davantage motivés par une pulsion négative et destructrice. Un exemple marquant : on ne rencontre jamais ni arrogance ni suffisance chez ceux qui cherchent à comprendre, tandis que sur ATS c'est une rivalité permanente pour avoir le dernier mot.

En ce qui concerne la forme très inhabituelle de l'engin, Lox sur OM nous rappelle l'aspect du module lunaire, ou LEM : "Je trouvais à l'époque de la mission Apollo qu'ils avaient conçu un appareil assymétrique et assez laid, mais il a joué son rôle. Donc je pense que le drône de Big Basin est dans la même catégorie, il est assymétrique et ne semble pas aérodynamique, mais il y a surement une raison à ça."

Pour certains, comme Hjdelight, le drône de Big Basin ne serait pas vraiment récent : "Il me semble un peu sale, comme s'il avait déjà bien servi." D'autres, comme AgentM, le trouvent 'magnifique' : "Un chef d'oeuvre artistique. Cette image en haute réalisation laisse mieux percevoir sa fonctionnalité. Ca évoque pour moi un engin de surveillance géologique, ou tectonique..."

11August poursuit son travail : "Le catalogue 2.2 lancé par OnTheFence comportait tous les signes identifiés. Ma classification ne concerne que les caractères relevés sur les planches" :

L'Admin d'OM tente de faire le point : "Je reconnais qu'il y a bien des éléments "étranges". Mais je resitue cette affaire dans la perspective plus large d'une divulgation en marche. Par exemple, on constate en ce moment un regain d'intérêt autour de Gordon Novel - qui monte un gros projet avec des investisseurs de premier plan. Il y a aussi un nombre croissant de rapports dOvni(s) dans le monde. Plus la mise en ligne d'archives officielles. Ca bouge également dans les coulisses, chez les Officiels du Renseignement et de la Défense. Si mon hypothèse est juste, alors ces images de 'Drônes' sont partie intégrante du Plan d'ensemble. Donc j'entends bien les arguments opposés, mais je vois davantage de signes encourageants en faveur d'une divulgation contrôlée. On peut envisager que Isaac soit lui-même 'instrumentalisé', tout comme ceux qui diffusent ces images."

Springer quant à lui, son homologue sur ATS, répète ce qu'il a énoncé il y a quelques semaines : "Je pense qu'ON EN AURA FINI AVEC CETTE HISTOIRE d'ici quelques jours!"

Ce qui peut à la longue décourager certains dialogues sur les forums, c'est la mauvaise foi qui se manifeste dans les pseudos-démonstrations des a-prioristes. TheShadow, qui a purgé son temps de placard sur OM, s'est mis en tête de prouver que Isaac n'a pas pu identifier de signes 'aliens' sur le drône de Big Basin, à l'époque où ne circulaient que des images en basse résolution : "Je pense qu'Isaac n'a rien pu voir de ces écritures. Toute cette histoire ne tient pas debout !". Ca pourrait suffire à faire taire un interlocuteur impressionnable. Mais si on se réfère au texte, Isaac n'a pas parlé d'écritures. Il a dit : "Je connais bien ce "langage" qui apparait en-dessous des engins sur les photos de Chad et de Rajman, et sous une autre forme sur les photos de Big Basin." A seulement 200% d'agrandissement, le déboulonneur attitré d'OM voudrait nous faire croire qu'un ingénieur, censé avoir travaillé 4 ans dessus, ne pourrait avoir discerné "ses" diagrammes sur les deux panneaux...

19 juillet - Un mini sondage réalisé sur le forum OM donne actuellement 44 votes (65,6%) pour "Réel : E.T. ou terrestre", et 23 votes (34,3%) pour "Maquette, re-création, etc..."

Je replace ce Crop-Circle du 7 juillet et ses 95 cercles à la date du jour, parce que les témoins ont organisé aujourd'hui une Conférence de Presse à Coronation Hall, dans le village de Alton Barnes. Entre autres, ils ont affirmé : "Il a suffi de 90 Minutes. La formation s'étend sur environ 350 mètres!". Il a été une première fois signalé ici le 8 juillet.

La liste de Victor Martinez résume ainsi le phénomène : "L'effet électromagnétique du flash a été enregistré par une video-caméra infra-rouge, qui avait été positionnée pour observer le champ de blés.
Cette formation pourrait représenter un calendrier des phases lunaires. Elle est apparue sur un sol qui n'est pas plat.
C'est techniquement difficile de réaliser des cercles sur la surface d'une colline : 1) qui apparaissent parfaitement ronds en vue aérienne; 2) qui sont réalisés en peu de temps dans l'obscurité; et 3) de produire un aussi grand dessin sans erreurs. Les chercheurs et les ingénieurs des travaux publics ne peuvent expliquer comment cet agroglyphe a pu être réalisé dans ces conditions. La source du flash de lumière demeure mystérieuse.
"

Image aérienne © 2007 par Cropcircleconnector.com.
http://www.earthfiles.com/news.php?ID=1288&category=Environment

"Environ 12 ou 13 minutes après l'éclat de lumière, à 3h20 du matin, nous avons distingué les premiers contrastes, sous la Lune, quand les nuages se sont dissipés. Ensuite, nous avons pris cette photo avec l'appareil numérique. La formation était déjà bien visible."

Dougster se souvient maintenant de la déclaration du Colonel Lovekin sur un enregistrement video réalisé par le Dr. Greer dans le cadre de son Disclosure Project (il raconte avoir vu une caisse de matériels aliens dans le sous-sol du Pentagone) :

"J'ai appris beaucoup de choses au sujet du Projet Blue Book. Nous en parlions ouvertement au bureau, mais d'autres sujets également. Une après-midi, alors que nous avions pratiquement terminé notre entrainement, il était 15h30, le Colonel Holloberg nous a montré une pièce de métal... Ca pouvait ressembler à une règle d'un mètre. Il y avait des inscriptions dessus. Il nous a dit que c'étaient des symbôles d'instructions. Mais il ne s'est pas étendu. Il a seulement laissé entendre que les instructions, quoi qu'elles puissent représenter, étaient d'une grande importance puisque des militaires travaillaient à temps plein sur cette question.
J'étais très impressionné parce que c'était la première fois que je voyais une chose pareille. Tous les yeux étaient braqués sur cet objet. Et quand il nous a dit ce que c'était, nous avons été effayés, un frisson a parcouru l'assistance. On aurait pu entendre tomber une aiguille dans la pièce à ce moment-là.
"
http://video.google.com/videoplay?docid=-4694075066240662837

De son côté, ColorSymphony a découvert une interview exceptionnelle : "Le 11 juillet, Jeff Rense a interviewé Benjamin Fulford, l'ancien chef du bureau Asie-Pacifique du magazine Forbes. Fuloford a livré de nombreux détails sur un tas de situations dans lesquelles il s'est trouvé impliqué, il évoque les hommes au pouvoir dans ce pays, ainsi que leurs plans, la Chine, le message de la société secrète chinoise adressé aux Illuminati, le Japon, les Rockefellers, l'épidémie de grippe aviaire, l'énergie libre, les E.T.s, etc... Une interview vraiment incroyable, que je vous invite tous à lire attentivement. Il déballe tout, il a des preuves, il nous raconte dans quelles conditions son grand'père a été assassiné parce qu'il était un bienfaiteur de Tesla.
C'est comme un cours accéléré sur ce qui se passe réellement dans le monde !
" (http://www.rense.com/general77/fulf.htm)

Et voici l'une des images en haute résolution de Big Basin, enfin transmise par Linda Moulton Howe...

L'original pèse 2,28 Mo.

Leviathan6 est un autre artiste CGI sur Open Minds, dont les remarques parfois déplacées avaient rebuté les participants. Sa rivalité avec SaladFingers avait couvert plusieurs pages du forum. A présent, plus de polémique stérile, il est passé chez UfoCaseBook : "J'ai adouci les contrastes. C'est un objet extraordinaire, avec une quantité de détails surprenants. Les connecteurs des différents anneaux semblent espacés à intervalles réguliers. Si c'est une création numérique, alors c'est la plus fantastique qu'il m'ait été donné de voir. Le réalisme et le design de cet objet sont stupéfiants."

Pidube me signale qu'il est électronicien : "J'élabore des dispositifs de protections électroniques et notamment électromagnétiques. Je suis un grand amateur de science interdite ou oubliée, avec un intérêt tout particulier pour le génie Tesla. Je suis assidument l'histoire des Drônes, et une remarque récente m'a motivé à vous faire part d'une posssibilité d'interprétation des signes cabalistiques, comme "instructions" :

en effet, si l'on reprend les termes évoqués par Isaac et qu'on les relie au génial Tesla, on peut effectivement comparer chaque signe comme ayant une fréquence de résonance propre, tout comme les Tags que l'on retrouve sur les vêtements dans les grands magasins ou encore dans les controles d'accès, ceux-ci étant "activés" par une fréquence pour laquelle ils sont accordés.

Aussi, simple supposition à creuser, si chaque sigle avait sa propre fréquence de résonnance et que l'on balaye l'engin avec une gamme de fréquence, chaque signe pourrait être activé séquentiellement lors de la résonnance, en faisant un set d'instructions.

Quand je parle de fréquences, ça peut tout aussi bien être des fréquences conventionelles, telles des micro-ondes (au vu que ces signes ressemblent plus à des guides d'ondes qu'a des selfs en circuit accordés), mais ils peuvent très bien aussi être activés par des ondes scalaires!!! (cf Tesla, Tom Bearden etc...)."

Cette allusion au système RFID, et l'ensemble de ce commentaire, vont tout à fait dans le sens de ce qui était évoqué hier.

18 juillet - Sur ATS, MrRviewer s'interroge : "Peut-être Isaac n'a-t-il pas dit toute la vérité, afin de protéger ses sources. Il a pu nous fournir des documents plus récents, obtenus d'un collègue qui travaille toujours pour CARET. Je pense que notre gouvernement dispose d'une technologie d'invisibilité et d'anti-gravité. Ca expliquerait pourquoi tant d'Ovni(s) semblent disparaître sur place.. Certains se souviennent peut-être de cet incident, où l'armée de l'air mexicaine avait repéré un objet avec la caméra infra-rouge, mais il restait indiscernable à l'oeil nu."

Vous vous souvenez que le français Ottoth s'était lancé dans le décryptage, bien décidé à trouver la signature d'un faussaire éventuel... un mot en clair, comme Isaac, quelquechose qui permette un jour à l'auteur de revendiquer son truquage. "J'ai écrit un programme très puissant qui permet de résoudre automatiquement toutes les substitutions de codage, et qui fonctionne très bien, même en présence d'un codage homophonique, à condition qu'on lui indique les espaces, ce qui semble ici être le cas. Il est également capable de gérer les rotations de texte. J'ai testé ce programme avec des échantillons de textes codés pris au hasard. On rentre le texte codé, on lui indique un seuil, et on intègre un dictionnaire. Ensuite il recherche des mots signifiants selon les possibilités que le dictionnaire référence comme termes valides.

J'ai testé toutes sortes de listes de mots. L'anglais, des termes anglais courants, le français, l'allemand, l'espagnol, l'italien, et des mots empruntés au texte d'Isaac. Je ne suis pas parvenu à un résultat satisfaisant.

Mais ce qui est intéressant, c'est que le langage 'alien' est très structuré (des mots récurrents, etc...), ce qui va nous donner de nombreux résultats, avec des mots valides, mais dans un ensemble incohérent." Exemple sur les textes des noyaux 8, 12 et 13 :

Gcwe dc ixw e&os- rmlzfM
AdjGX G XoF`jsA jA
dwr djs`Ax JGxwa
uEp`\mfE y qEl q-l ipue `-qflyf
ej seJM jdx mmjddmA fl rj jzA m@wia exs fl rj r w didij xG aG seeGwcJ cd@A
m%wy cxfw !r x yJMd%wF rGi0 GixFf
JGX=a dwr djs$A dGsdz X

Donc Ottoth se montre déçu de n'avoir pu fournir la preuve d'une supercherie par l'étude du langage. Ca ne l'empêche pas de continuer à penser que les textes sont "probablement composés d'anglais, mêlé de charabia.." Pas vraiment fair-play.

Tomi01UK le remercie de ce travail surement fastidieux : "Il fallait en passer par là pour éliminer au moins cette possibilité de tromperie." Mais on ne doit pas négliger que d'autres avaient commencé, dès le 26 juin, à identifier tous les caractères, leurs inversions et leurs répétitions, et même créé une police à installer dans nos logiciels de traitement de texte.

Ottoth a préféré travailler en solitaire, et c'est dommage, puisqu'il s'est contenté de recenser les seuls caractères présents sur le noyau 8 et une partie du noyau 12. Pourquoi avoir négligé le travail de l'équipe qui l'avait précédé ? Il avait à sa disposition leur alphabet "CARET-symbols Version 2.2", lequel était exhaustif, jusqu'aux signes déchiffrés sur les pales des drônes. Certes, son expérience a porté sur des tronçons limités, qui ne nécessitaient pas de connaître tous les caractères disponibles, mais le résultat est qu'il manque au final plusieurs caractères dans son nouvel alphabet. Enfin, il serait nécessaire d'encadrer de la même couleur les occurences identiques, parce que l'affectation des lettres occidentales, à niveau égal de répétition des signes 'aliens', est totalement arbitraire...

Ottoth prétend alors que le catalogue des caractères établi par OnTheFence "n'était pas utilisable, parce qu'il ne comportait pas d'indicatons de rotations ou d'inversions." C'est inexact, puisqu'il suffisait de se réfèrer aux petits carrés en haut et à gauche de chaque caractère. Mais passons... Le constat est que la tentative de craquer les textes de cette manière n'a rien donné.

OnTheFence a également remarqué que l'argument d'Ottoth pour travailler seul est biaisé : "En fait, de nombreux caractères ne sont pas sujets à cette rotation. Grâce à 11August, le catalogue le plus récent (Version 2.2) indique les rotations observées pour chaque caractère."

Au fond, j'en viens à penser que la mise en place d'un Alphabet et ses correspondances occidentales est une voie de garage. On a très vite oublié que le mot 'langage' est dénoncé dès le début du texte d'Isaac comme un terme impropre. A présent, je ne vois plus du tout les alignements de signes comme d'éventuelles phrases à décrypter. Plutôt que de considérer un Alphabet, nous devrions parler de Catalogue de symbôles. Ce rappel ne sera surement pas inutile :

Isaac : "Le titre donné à ces planches, "Linguistic Analysis Primer", est inapproprié.... Je place le terme "langage" entre guillemets parce que c'est un terme impropre pour ce que je vais vous décrire, bien qu'il soit facile de se tromper à ce sujet... Leur technologie fonctionne vraiment comme le bout de papier magique posé sur la table, c'est une image pour vous expliquer. Ils disposent d'une sorte de langage, qui est capable de s'auto-éxécuter, du moins sous l'action d'un champ très spécifique. Le langage, un terme que j'utilise par approximation, est un système de symbôles (qui néanmoins se présente pour nous comme une écriture), associés à des formes géométriques et des dessins, qui s'imbriquent pour former des diagrammes, lesquels deviennent fonctionnels. En fait leur "langage" est un schéma directeur fonctionnel."

"Lorsqu'ils sont représentés, pour ainsi dire, sur une surface adéquate, faite du matériau approprié, et sous l'action d'un certain type de champ, ils commencent immédiatement à éxécuter les tâches prévues. Ca nous a semblé totalement magique, même après que nous ayons commencé à comprendre les principles de fonctionnement."

"Le plus difficile à comprendre est que chaque élément de chaque 'diagramme' est dépendant et relié à chacun des autres éléments, ce qui signifie que le plus petit détail ne peut être créé, ajouté, soustrait, ou modifié, indépendamment de l'ensemble. Les humains apprécient le langage écrit parce que chaque élément du langage peut être compris isolément, et celà permet de construire des expressions compliquées."

Donc oublions la référence à d'éventuelles 'lettres'. Isaac insiste bien là-dessus. Ecartons l'idée qu'un assemblage de lettres donne un 'mot'. Il nous indique que chaque signe, en lui-même, est une expression. Or dans notre langage, si j'écris la lettre "D"... elle ne veut rien dire en soi. Elle n'a aucune force d'évocation, elle n'est porteuse d'aucune émotion. En revanche elle transmet réellement quelquechose au lecteur dès lors qu'elle s'écrit : :-D

Je pense maintenant que nos Smileys, ou Emoticons, sont plus prôches de ce qu'il a voulu expliquer. "Ils désignent une suite de caractères typographiques traduisant (en inclinant la tête à gauche pour interpréter les yeux, le nez et la bouche) une 'émotion' : le sourire, l'étonnement, le clin d'oeil, la colère, etc." (http://jargonf.org/wiki/JargonF:Smiley)
Exemples :
* :-) pour le sourire,
* ;-) pour le clin d'oeill,
* :-o pour l'étonnement.
* = ( pour la tristesse
* :-D pour le rire
* :*) pour l'ivresse

Les inversions de caractères 'aliens' se retrouvent ici, dans notre langage émotionnel : :-) ou :-(

C'est encore plus 'parlant' quand il s'agit de 'Smileys' animés... Donc nous venons d'évoquer ici cette notion de représentations 'chargées', où chaque symbôle exprime un message. Ensuite, plusieurs personnes, sur les forums, se sont interrogées sur la possibilité d'un langage universel. Parmi les pistes proposées, viennent en tête les Mathématiques et le Tableau périodique des éléments chimiques.

Mais une autre série de constantes universelles s'exprime dans des fonctions binaires, caractéristiques du Yin et du Yang : Chauffer/Refroidir, Sècher/Mouiller, Expanser/Comprimer, Attirer/Repousser, etc... Et c'est là où je voulais en venir : je vois dans les symbôles CARET des instructions opérationnelles de ce type. Une suite de symbôles peut alors exprimer une succession d'opérations : "Compresser - Centrifuger - Orienter vers la droite - Repousser - Expanser"...

Ce qui peut expliciter cette phrase d'Isaac : "Lorsqu'ils sont représentés, pour ainsi dire, sur une surface adéquate, faite du matériau approprié, et sous l'action d'un certain type de champ, ils commencent immédiatement à éxécuter les tâches prévues."

Le catalogue des symbôles, plutôt que de représenter des "lettres", recense dans ce cas des instructions, opposées et/ou réversibles. Les signes identifiés comme des "parenthèses" encadrent les séries d'opérations comme des commutateurs de marche/arrêt. Les 'nombres' peuvent évoquer des durées pour l'éxécution des séquences, etc...

Le fait qu'un symbôle se présente éventuellement sous 4 aspects (inversion et miroir) peut s'expliquer par la combinaison d'instructions comme "Comprimer vers le Bas en Rotation vers la Droite" et ses 3 autres variantes.

Maintenant, si les documents d'Isaac s'avèraient des faux, cette tentative d'explication d'une forme d'expression synthétique et fonctionnelle resterait valide : on peut concevoir un clavier, ou un panneau de commande, où les boutons permettent d'enchaîner des séries d'opérations et leurs contraires.

Sauf dans les mythologies, il y a peu de chances qu'il suffise d'écrire, de peindre, ou de graver quelques signes sur une surface pour produire un effet (encore que, l'inscription n'est pas dissociable de l'intention... mais ça nous entraînerait très loin). Pour rester dans le cadre du Programme CARET, Isaac a tenté de nous donner une explication de l'informatique aliène, à la fois monobloc et 'holographique'. ces signes et les diagrammes seraient des extensions du Système d'Exploitation de la machine, la partie émergente - et interactive - du programme.

OnTheFence a réalisé quelques agrandissements d'une image de Big Basin, qui exposent semble-t-il des références aux planches dessinées...

BeenieWeenie est une habitante de San Diego, inscrite sur UfoCaseBook. Elle était assez peu intéressée par la question Ovni(s) jusqu'en mai dernier, lorsque sont apparus sur internet les premiers "drônes". Elle a pris l'habitude de photographier le ciel, après avoir lu quelquepart que certaines manifestations ne se révèlaient que sur les photos. Le 10 juillet, à grande distance, elle a obtenu un premier résultat avec un objet invible à l'oeil nu, et OnTheFence a réalisé pour elle cet agrandissement :

Seules 4 images de la série de BeenieWeenie montrent cet objet, sur une durée totale évaluée à deux minutes.

Quelques participants sur Open Minds se livrent à des expérimentations de Vision à Distance. Le protocole est simple, l'émetteur envoie une image à l'Admin, qui sert de témoin, les autres ont 24 heures pour trouver. Déjà deux sessions ont eu lieu avec des résultats étonnants. La troisième est en cours.

17 juillet - C'est une sorte de déclaration commune qui est publiée sur les deux forums, UfoCaseBook et Open Minds, à l'initiative du premier. Extrait : "Nous sommes en pleine activité, et nous poursuivons l'étude des documents de Isaac ainsi que des drônes, alors que certains - ailleurs - ont pu nier leur intérêt dès le 26 juin, date où le site C2C a publié les images et le rapport fournis par Isaac. C'est à ce moment que nous avons commencé à travailler, tandis que les déboulonneurs avaient déjà conclu à la fraude. C'était pourtant impossible de tirer la moindre conclusion le jour même de la diffusion de l'information. Nous cherchons toujours des preuves, dans un sens ou dans l'autre, sans avoir tranché pour l'instant. A ce jour sur nos deux Forums, on constate un total de 676 pages et 9,755 messages sur ce sujet. Il représente la majeure partie de la fréquentation.

Nos deux Forums se félicitent des excellentes contributions de leurs membres. S'il devait y avoir un gagnant, un prix à attribuer, il irait à un participant de Open Minds en reconnaissance de ses recherches, de la clarté de ses présentations, de ses remarques très éclairantes. En toutes occasions il a su se maintenir 'On The Fence', en équilibre au milieu, considérant toutes les possibilités sans se soucier de ce qu'il en sortira."

Sur UfoCaseBook, Urantia606 a retouvé cet article signé Alan Boyle sur MSNBC, daté du 25 mai 2006 :

"Les chercheurs déclarent qu'ils progressent rapidement dans l'élaboration de nouveaux matériaux qui seront capables de créer un manteau d'invisibilité autour des objets, réalisant un vieux rève illustré plus récemment par "Star Trek" ou Harry Potter.

De nouvelles technologies seront à la disposition des militaires plus tôt que vous ne l'imaginez.

John Pendry, de l'Imperial College, à Londres, nous a confié : "Nous avons l'assurance que dans la gamme des fréquences radar, ces matériaux pourront être adaptés d'ici 18 mois environ."

(http://www.msnbc.msn.com/id/12961080/)

Ce qui a intéressé Urantia606, c'est qu'on retrouve la forme particulière des antennes de drônes sur ce schéma explicatif. Ici les lignes noires représentent l'écoulement de l'énergie autour de l'objet.

Pour sa seconde tentative de reproduire la planche du 'langage', SaladFingers a travaillé avec le logiciel Illustrator (voir ci-dessous). Mais sa déduction : "Si j'y suis parvenu, il est bien possible que le rapport CARET soit un faux" n'est pas vraiment étayée, puisque Illustrator a été commercialisé dès 1985. (http://fr.wikipedia.org/wiki/Adobe_Illustrator). Il lui faudrait sans doute, à l'inverse, démontrer que le document n'a pas pu être réalisé avec des produits antérieurs, comme MacDraw, ou AutoCAD.

JonCurcio ne comprend pas non plus la 'logique' du raisonnement : "Ce n'est pas parce que Illustrator permet de reproduire ce genre de document qu'on en sait davantage sur les moyens employés pour sa réalisation..."

Et Dougster estime que c'est une perte de temps : "Ce n'est pas parce que Saladfingers a utilisé un logiciel en vogue pour reproduire la planche qu'il arrive à prouver quoi que ce soit. Les Nord-Coréens font des copies étonnantes de nos billets de 20 dollars, mais ce sont toujours des faux !"

Tomi01UK a utilisé Illustrator dès 1986 : "Le logiciel était beaucoup moins compliqué à l'époque, la recopie des diagrammes n'aurait pas nécessité un talent particulier, mais pas mal de temps. Mais je pense que l'important, c'est l'originalité des dessins. Et ça, ce n'est pas à la portée de tout le monde."

C'est une première, sans doute, le créateur du forum Open Minds, Brendan Burton, est sorti de sa réserve : "A ce stade, et d'après ce que nous savons - je quitte le point neutre, et je fais savoir que pour moi, au moins certains de ces objets sont réels, qu'il s'agit d'engins volants non-identifiés. Je pense que nous avons affaire à des réalisations militaires ou d'initiative privée, financées sur des fonds secrets, et rétro-conçues à partir d'une technologie aliène. Je pense également que les marquages d'apparence aliène sont destinés à s'assurer que ces objets seront 'restitués' en cas de crash - Ils ne peuvent porter des identifications militaires ou terrestres, afin que le projet ne puisse faire l'objet d'une demande d'information. L'idée est que les dessins 'aliens' donnent à ses concepteurs un moyen de rétractation plausible, tout en conférant aux objets une apparence assez 'inquiétante' pour s'assurer que seules les autorités pourraient se charger de leur récupération au sol.
Je ne peux naturellement rien affirmer à 100%. C'est juste une spéculation récréative, basée sur ce que nous savons à l'heure actuelle.
"

16 juillet - Les travaux semblaient un peu ralentis ce week-end. Sur OM, 10538 a pris un peu de recul pour résumer : "La première fois que j'ai pris connaissance des documents de Isaac, c'est la photo de l'inventaire qui m'a surtout impressionné. J'ai pensé que nous avions là une photo des pièces détachées du drône de Big Basin. Jusque là c'est cette image qui me semblait la plus facile à truquer. Mais de l'autre côté, j'étais admiratif de la complexité de l'objet, et de sa créativité.
Ensuite Isaac a publié cette photo, très crédible parce qu'elle est vraiment détaillée. On y voit une pièce endommagée; et les composants complémentaires, de même que l'aspect du sol en ciment, font qu'on se trouve probablement devant une vraie photo.
C'est comme si nous devions assembler un puzzle, dont les pièces se justifient mutuellement.
"

A propos de créativité, même les détracteurs systématiques de l'hypothèse E.T. s'accordent sur l'originalité et l'esthétique particulière des drônes, d'abord, puis la beauté des caractères, et enfin celles des planches dessinées. Et revient en permanence cette question sur les différents forums : "C'est une succession d'éléments si élaborés... comment un éventuel faussaire a-t-il pu consacrer autant de temps à réaliser une opération destinée finalement à un si petit groupe de personnes ?".

Pascal G. entrevoit cependant une possibilité : "un hoax bien ficelé, avec des compétences élevées en graphisme, est réalisable par l'armée américaine. Son but : nous faire croire à une invasion extraterrestre belliqueuse !
Ceci libèrerait des fonds pour le "bouclier spatial", les armes orbitales, le positionnement de bases militaires un peu partout dans le monde, la surveillance accrue, etc, etc. Une opération marketing géante (qui pourrait se préparer petit à petit) pour promouvoir la terreur... Venue d'ailleurs !
Tiens, ça me rappelle quelque chose en 2001...
" En celà il rejoint la thèse assez récente du Dr. Steven Greer, et les avertissements de Werner von Braun rapportés par sa confidente, le Dr. Carol Rosin. (http://educate-yourself.org/cn/cosmicdeception04apr03.shtml)

Le site IsaacCaret.com a lancé sa campagne de fidélisation : "Veuillez patienter tandis que nous rassemblons toute l'information disponible. Nous sommes dans la phase de construction. Enregistrez-vous, et ne manquez pas de revenir nous visiter. Notre objectif est de mettre à disposition cette information à disposition d'un large public. Nous attendons de vos nouvelles." Ca se présente comme 'le Portail des Technologies aliènes'. Le forum auquel je faisais allusion hier vient d'être créé. Il va de soi que tout ce qui génère du traffic sur ce nouveau site - qui se contente de recopier les informations des autres forums originaux, tout en affichant son propre Copyright (!) - valide la démarche opportuniste de l'avocat Todd Schwartz, dont le but est ouvertement et uniquement de faire fructifier un achat de Nom de Domaine à 9 dollars. Un premier encadré Google-Ad est apparu. Ceux qui ont expérimenté la rentabilité des sites web estiment qu'il faut atteindre 3.000 visites/jour pour espérer gagner quelques centaines de dollars par mois.

Sur UfoCaseBook, Urantia606 propose un raccourci pour expliquer le schéma d'ensemble : "Et si c'était un plan de montage du drône de Big Basin ?"...

Ces deux annotations continuent d'intriguer les chercheurs : #7128 et #7129. Je vous livre ces réflexions d'un correspondant qui souhaite se faire appeller Vilnius :

"Lorsque j'ai découvert pour la première fois les diagrammes publiés par Isaac, les annotations manuscrites ont immédiatement retenu mon attention et j'ai aussitôt fait le rapprochement avec la version annotée à la main du livre de Morris K Jessup "The case for the UFOS", lequel traitait déjà d'anti-gravité en 1955, et les annotations manuscrites de ce livre faisaient allusion à l'expérience de Philadelphie.
J'ai lu que pour vous ça semble bien indiquer un travail en cours sur le diagramme de la page 119 et peut être même une clé d'utilisation à partir d'un node.
J'ai aussi flashé sur l'un des deux nombres (7129) pour l'avoir déjà vu ou lu quelque part."

"Passionné par les OVNI depuis mon plus jeune âge (j'ai maintenant près de 60 ans), j'ai lu un nombre impressionnant de livres et visité de nombreux sites, spécialement anglo-saxons, sur ce sujet. Après quelques recherches infructueuses, j'ai réussi à retrouver le site ou j'avais déjà vu ce nombre 7129.

Il s'agit de l'un des sites consacrés au château de corail construit en Floride par Edward LEEDSKALNIN, un immigrant latvien qui a construit seul un château de corail et qui a manoeuvré seul des blocs de pierre pesant plusieurs tonnes, certains même de près de 30 tonnes. En tout, il a déplacé seul plus de 1.000 tonnes de corail pour construire ce monument.

Certains de ses voisins disaient l'avoir vu chanter pour déplacer les pierres. Et lui-même a déclaré avoir retrouvé le secret des constructeurs des pyramides.

Mais le plus intéressant est, qu'à sa mort, il a laissé dans sa chambre, une plaque portant cette inscription : "Le secret de l'univers est 7129/ 6105195". La traduction exacte ne serait elle pas :
"Le secret vers l'univers est 7129/ 6105195", ce qui pourrait sous-entendre le secret pour aller vers l'univers, le secret pour découvrir l'univers, en quelque sorte, le secret pour se déplacer dans l'univers. Qu'en pensent nos amis linguistes ?

Sur un autre site américain, j'ai trouvé une photo présentant une pierre avec l'inscription 7129/6105195, peut être nos amis américains pourraient-ils nous confirmer l'existence de cette photo et, bien sur, de cette pierre gravée ?
Je ne l'ai enregistrée sur aucun autre site consacré à Ed Leedskalnin.

Vivant depuis plusieurs années en Lituanie et connaissant bien la Lettonie pour y avoir travaillé, j'ai l'intention de me rendre prochainement à Riga pour essayer d'en apprendre un peu plus sur la jeunesse d'Ed Leedskalnin (né dans un village près de Riga) et sur cette sweet sixteen, Agnes SCUFFS, sa fiancée qui l'aurait inspiré. Elle l'aurait quitté la veille de leur mariage.

A-t-elle vraiment existé ?. Je me demande même si ce "sweet sixteen" ne serait pas un message codé livrant en quelque sorte la voie qu'il a utilisée pour vaincre la gravité et ce, d'autant plus qu'il avait construit un générateur appelé par lui-même "sweet sixteen..

Il se pourrait qu'elle n'ait pas été la véritable Sweet 16. "Quand on l'interrogeait à propos de Sweet 16, Ed levait les yeux au ciel, avec une expression impénétrable sur son visage."

Ed a également commis 5 brochures :
3 sur le courant magnétique,
1 sur la politique,
1 sur la vie animale, minérale et végétale.

Sur l'un des (nombreux) sites que j'ai visités, il est rapporté que des agents du gouvernement l'auraient approché vers la fin da sa vie, peut-être pour lui arracher son secret. Quelqu'un pourrait il confirmer ou infirmer ce fait ?

En conclusion, il est curieux pour ne pas dire surprenant qu'un même nombre soit employé, à plusieurs décennies d'intervalle, dans deux dossiers en relation avec l'anti-gravité.

Des experts du gouvernement ont-ils eu connaissance du secret d'Ed Leedskalnin, ou ont-ils eu ce nombre d'un de leurs contacts extraterrestres ?

N'oublions pas que ce document s'intitule "Linguistic analysis primer" et que la définition de l'un des diagrammes, page 121, est "Rotary junction with orbital sub-junction connecting to an octal switch".

Et c'est bien un "octal switch", entouré au crayon, que désigne la flèche correspondant au nombre 7129 et à l'interrogation de celui qui étudie le diagramme.

Mon background d'ingénieur ferroviaire me fait penser à un aiguillage qui dirige les informations ou les données vers telle ou telle direction, en fonction de sa position.

Toujours page 119, certains symboles d'un autre "rotary junction" suscitent également l'interrogation de l'expert.

Je reste persuadé que les annotations des diagrammes fournis par Isaac mériteraient une analyse multi-critères approfondie…

Il y a certainement quelque chose à creuser du côté de 7129. Quant à 7128 qui s'adresse à deux éléments du diagramme de la page 119, je n'ai pour l'instant pas d'éléments.

Voila, j'espère avoir apporté ma pierre à l'édifice. Je passe le relais à d'autres chercheurs, en particulier à nos amis américains, pour continuer les recherches.

Je conseille à tous ceux que ce sujet intéresse de consulter les nombreux sites (en anglais) sur le Coral Castle ou sur Ed Leedskalnin pour se forger leur propre opinion et approfondir les recherches. Je vous recommande en particulier deux sites :
- gnostics.com puis aller dans "the gnostic pagan project" puis dans "numbers, magic and motion".
- electrogravity.com"

Banzaï a le sentiment d'avoir fait une découverte importante : "J'étais en train d'observer les diagrammes, et j'ai voulu essayer une apprôche différente.
Alors j'ai découpé la planche de manière à raccorder les lignes courbes, en isolant les segments qui comportent des lignes droites, afin d'obtenir une superposition de plusieurs couches.

J'ai pas mal tatonné, mais j'ai remarqué que si je plaçais ces segments les uns au-dessus des autres, en faisant tourner le reste pour aligner les lignes courbes, tout se mettait en place !

Ca n'est pas facile à expliquer, mais il faut considérer que les lignes droites sont en relation directe, comme si elles étaient superposables. Par exemple, les bras du triple node ne sont pas des bras, mais ils se superposent. Il n'y a qu'un arrangement possible, et quand on place la cinquième couche, tout devient cohérent."

Difficile de traduire une explication qui n'est déjà pas très bien exprimée à l'origine... Arkwright a du mal à suivre, et demande d'autres images explicatives.

Banzaï : "Voici comment j'ai découpé la planche. Excusez la grossièreté des traits, mais je voulais faire vite.
C'est comme si vous faisiez un jeu de 5 photocopies, vous découpez, puis vous empilez, et tout se superpose quand les lignes courbes sont alignées. Vous arrivez à suivre ?
"

Banzaï ne peut faire mieux pendant ses heures de travail. Il va sans doute nous falloir attendre que Arkwright produise le modèle 3D dont il a promis de s'occuper... Tomi01UK lui propose de réaliser cinq couches de couleurs différentes sous photoshop. Il existe 5 épaisseurs de lignes, et Arkwright a pensé que ça pouvait être une indication de profondeur pour la réalisation de la superposition. Donc patience.

15 juillet - Les nouveaux sites web isaaccaret.com & aliendrones.com, qui sont apparus hier, viennent de publier leur Déclaration d'Intention :
"Nous, auteurs de ce site, reconnaissons l'importance et la gravité de la question de savoir si notre gouvernement nous dissimule une information potentiellement susceptible de transformer nos vies, en rapport avec les extraterrestres et leurs technologies. Nous pressentons que l'information diffusée par Isaac, avec les différentes photos et les témoignages oculaires, représentent une excellente opportunité, la meilleure à ce jour, pour la communauté ufologique, de parvenir à la divulgation.
C'est notre mission, notre espoir aussi, que ce site web parmi d'autres qui poursuivent ce travail de diffusion de l'informaion, de parvenir à contraindre notre gouvernement à divulguer toute l'information et les matériels qu'il détient, relativement aux extraterrestres et leurs technologies.
"

Donc s'appuyant sur l'affaire des drônes et les révélations de Isaac, l'avocat Todd Schwartz s'est bien lancé dans une action en faveur de la Divulgation. Il a fait appel à un webmestre professionnel, Tony Sova, également de l'Oregon et président de la société SoftWired, qui apparaît comme propriétaire du Nom de Domaine pour le site aliendrones.com. Il est officiellement désigné comme son 'Partenaire' du site web. Ce sera à lui de le développer, parce qu'on voit mal l'avocat renoncer à sa clientèle..

Le but des deux associés est visiblement de commencer par constituer une ressource documentaire. Les articles de Linda Moulton Howe, et du Tahoe Daily Tribune s'y trouvent déjà, reproduits à l'identique, venant s'ajouter aux documents d'Isaac. L'avocat consolide son placement, sans se soucier des questions de copyright. Pire, il a opté pour une formule assez indélicate : les images ne sont pas importées sur son serveur, et chaque consultation sollicite en réalité la bande passante du site d'origine.

Comment trouver ensuite un acheteur ? La valeur d'un site dépend de son traffic, pour générer des revenus publicitaires. Mais pour draîner les visiteurs en grand nombre, et les fidéliser, il est nécessaire d'avoir un contenu renouvelé, et quelquechose comme un forum. En termes de marché, on sait bien que la demande est déjà fixée sur quels sites bien établis. C'est donc un pari risqué pour Todd Schwartz.

Une note en passant sur la pratique des forums : en tournant sur 7 ou 8 sites, je m'aperçois du cloisonnement des habitués. Les gens d'ATS, par exemple, s'imaginent pour la plupart qu'ils sont les seuls intéressés par l'affaire des drônes. Certaines de leurs questions ont été évoquées et résolues depuis pas mal de temps sur d'autres sites web. Mais le cas d'ATS est un peu particulier, parce les propriétaires ont mis en place un automate qui brouille dans les messages les adresses de ceux qu'ils considèrent comme des concurrents... Un exemple, avec NGC2736 qui se demande aujourd'hui si finalement les drônes et les documents du Rapport CARET utilisent les mêmes signes, alors que les participants d'Open Minds ont fini de cataloguer l'ensemble des caractères identifiés.

L'India Daily du 14 juillet publie ce court papier sans autres références : "Des Ovni(s) extraterrestres très avancés utilisent les ondes gravitationnelles pour simuler une présence en 3D d'un vaisseau spatial, tandis que l'engin se trouve dans une autre dimension. Les Ovni(s) extraterrestres qui appartiennent à des civilisations de Type IV ne sont pas réels. C'est l'arme absolue dont peuvent rèver les Forces aériennes des puissances mondiales.
Ce ne sont pas des drônes contrôlés à distance. Ce ne sont que des projections en 3D à partir d'une dimension plus subtile.
Des scientifiques à travers le monde s'efforcent de rétro-concevoir ces engins. L'objectif est de maîtriser les ondes gravitationnelles.
" (http://www.indiadaily.com/editorial/17554.asp)

14 juillet - A l'occasion du 60ème anniveraire de Roswell, Larry King sur CNN a posé la question : "Les Ovni(s) sont-ils une réalité ? Avons-nous été visités ?" Avec l'astronaute Buzz Aldrin, Stanton Friedman, Jesse Marcel Jr., James Fox (producteur du documentaire 'Out of the Blue'), Michael Shermer (Skeptic Magazine), Julie Shuster (la fille de Walter Haut), Fife Symington (ancien Gouverneur de l'Arizona), et George Noory (Coast to Coast AM). Ceux qui ont vu l'émission ont eu l'impression de perdre leur temps. Transcription intégrale en anglais : http://transcripts.cnn.com/TRANSCRIPTS/0707/13/lkl.02.html)

La réaction à chaud de JakeReason : "Oh Non!!!!! Buzz Aldrin s'est rétracté. Comme s'il n'avait jamais parlé avec les autres astronautes d'Apollo. Comme s'il n'avait jamais été au courant que plusieurs de ses collègues ont vu des Ovni(s). Oh Boy, il est à la manoeuvre sur CNN. On l'a envoyé pour semer la confusion. ??? Oh well, je pense qu'il ne tient pas à ce qu'on le prive de sa retraite, comme c'est arrivé récemment à Clark McClelland. C'est vraiment très triste. Il a dénigré son collègue sur un réseau national (Clark McClelland et lui se connaissent pourtant bien)." Il ajoute : "Stan Friedman a essayé d'expliquer les raisons du secret. Il a annoncé qu'il y en avait sept, et on l'a interrompu après la première ("Vous ne pouvez le dire à vos amis sans que vos ennemis en profitent")." Les autres raisons sont détaillées sur son site : http://www.stantonfriedman.com/.

Pour Dougster, ce show a tourné au désastre :"Buzz avait l'air saoûl, Stanton est trop poli, Marcel Jr ne peut expliquer pourquoi les autorités ont caché la vérité, Shermer affichait en permanence un petit sourire malsain, l'ancien Gouverneur de l'Arizona... un type bien, avec des choses à dire, King avait l'air absent...
En somme.... Il ne peut rien arriver de bon quand quatre personnes parlent en même temps. La réalisation était nulle.
"

Michael Shermer, clairement identifié comme un déboulonneur professionnel, n'a cessé de mobiliser l'attention, tenant entre ses doigts une petite figurine d'alien vert en plastic; il se substituait parfois à Larry King, interrompant les participants sans prêter attention à leurs réponses. Stanton Friedman a fait remarquer, désabusé : "De toutes façons, ce genre de sceptiques ne font pas d'enquêtes". Sur la liste UFO UpDates, Don Ledger s'étonne de sa présence sur le plateau de l'émission : "Ce Shermer est un psychologue, pas un scientifique, contrairement à Santon Friedman. Sa posture sceptique est son gagne-pain. Il affirme des trucs sans se soucier de les vérifier."

L'ancien Gouverneur de l'Arizona, Fife Symington (déjà évoqué ici à la date du 13 mars dernier), apportera brièvement son témoignage sans être interrompu. Il reconnait une nouvelle fois avoir menti en 1997, pour calmer l'agitation publique.

MarkM, sur le forum UfoCaseBook, a relevé cet échange vers la fin entre Larry King et Stanton Friedman :
Larry : "Stanton, pensez-vous qu'un jour nous aurons la réponse ?"
Stanton : "Cette année sera intéressante, Larry. Je l'espère. Je suis un optimiste. Je pense que ça se fera avant que je quitte cette planète. Et je pense que cette année sera intéressante, parce que les medias commencent vraiment à réaliser qu'il se passe quelquechose, et les gens se passionnent pour le sujet." (Se tournant vers Larry King) "Vous le savez bien, mais le grand public l'ignore encore."

Le site http://www.isaaccaret.com/ est maintenant opérationnel, qui présente l'ensemble du matériel de Isaac. La même chose a été mise en place sur http://aliendrones.com/, un nom de domaine qui a été acheté le 26 juin par Tony Sova, de l'Oregon... comme l'avocat Todd Schwartz. Contact administratif :tonysova@hotmail.com - PDX Dancers - 6318 SE 44th ave - Portland, Oregon 97206

Ottoth poursuit apparemment seul sa recherche : "J'ai transcrit le texte du Node8, et je suis en train d'écrire un programme pour l'analyser. Pour l'heure j'ai fait un simple histogramme des caractères. Je présuppose que le texte original du faussaire est en anglais. Je considère pour commencer que les espaces sont des espaces, et qu'il n'y a pas d'homophones..." Sa méthode et l'esprit de sa démarche n'ont pas rallié 11August et Banzaï, qui poursuivent ainsi qu'ils ont commencé.

MarkM vient de découvrir une intéressante analyse de Keith sur kbvp.com : "Mon expérience photographique remonte à 1960, et ces photos des drônes ont piqué ma curiosité. Dans la Navy, j'étais spécialisé dans l'avionique" [ensemble des équipements électroniques et informatiques qui pilotent ou aident au pilotage des aéronefs et des astronefs]. Pendant 20 ans, j'ai travaillé avec des radars, des machines de chiffrement, des détecteurs de champs magnétiques, des systèmes de communication, et je me suis également servi de sonar.
J'ai analysé les photos avec Microsoft Digital Image Pro 9. Je n'ai pu détecter aucune manipulation de pixels, aucune différence de tailles à ce niveau, ni de défauts d'éclairage.
Donc il va falloir attendre. S'il ne se passe rien dans les prochains mois, on pourra envisager que tout celà soit vrai.". En revanche, il est beaucoup plus réservé sur le rapport CARET, parce que les explications de Isaac - sur les mesures de sécurité au sein de l'entreprise - si elles doivent être prises à la lettre, ne lui semblent pas convaincantes. Au fond, personne n'imagine plus que Isaac ait candidement livré des informations qui permettraient de l'identifier. La ville même de Palo Alto n'est peut-être qu'un leurre. (http://www.kbvp.com/node/39)

Paul Scott Anderson, sur la liste UFO UpDates, est sévère à l'égard de ce rapport qui a été présenté comme une 'enquête' du MUFON : "Quelques unes, ou peut-être l'ensemble des images, pourraient être des créations numériques (mais il faut étudier TOUTES les photos, pas seulement une partie). Ensuite il y a ces témoignages verbaux, avec leurs photos. Ils décrivent parfois le même objet, mais pas toujours, et méritent d'être entendus. Comment savoir si certaines photos sont authentiques dans le lot ? Est-ce que tous ces gens se sont entendus pour monter un canular, ou bien y aurait-il un peu des deux ?
C'est vraiment malheureux de voir comment on bâcle un rapport; ces chercheurs devraient pourtant être expérimentés.
"

13 juillet - Linda Moulton Howe est revenue sur ce Crop-Circle anglais qu'elle avait brièvement présenté le 8 juillet : "Trois témoins oculaires ont signalé avoir vu une intense lumière au-dessus de East Field juste avant qu'apparaisse cette formation de 90 cercles, qui s'étend sur 1,033 pieds (300+ mètres)."
"Nous avons été les premiers à atteindre cette formation à 4h du matin le 7 juillet, après avoir vu cette lumière extrêmement brillante. Les cercles dans le blé s'étaient formés à environ 15 centimètres du sol; alors, quand nous y sommes entrés, les plantes ont crissés sous nos pieds comme si nous foulions de fragiles cristaux." - Gary King, Cardiff, U. K. Paralegal

"Des caméras infra-rouges et télescopiques étaient dirigées vers East Field, et à 3h30 du matin, les 3 témoins ont vu cet intense flash de lumière qui a produit une impulsion Electro-Magnétique sur le matériel d'enregistrement. Le cameraman, Win Keech, a déclaré le 11 juillet que les analyses préliminaires de l'enregistrement video indiquent que tous les cercles sur une longueur de 1,033 pieds sont apparus en moins d'une minute." Photo aérienne © 2007 by Lucy Pringle.

Ottoth s'est donc lancé dans une étude systématique du 'langage' des planches de Isaac. Il commence par dénombrer les composants des caractères. La suite nous dira s'il doit continuer seul sur cette trajectoire, ou si les autres chercheurs de OM adopteront rapidement cette nouvelle apprôche, décomposée. Pour l'heure, c'est juste l'exposé d'une méthode :

Et il propose de numéroter les centres d'intérêt sur la planche unique, recomposée à partir des éléments d'Isaac, passant de 16 à 22 :

Le travail de SaladFingers n'est pas toujours bien compris, en particulier des nouveaux venus. C'est pourquoi il explique sa démarche : "En fait, je pratique ce que bon nombre d'entre vous connaissent sous le terme de rétro-conception. Je ne cherche pas à prouver que c'est de la CG, je veux savoir si c'est réel, et parvenir éventuellement à écarter cette hypothèse. Je pense que nous devrions tous garder l'esprit ouvert. Même si nous sommes plutôt enclins à nous situer dans tel camp, il nous faut être capables de reconnaître que nous pourrions nous tromper. A mesure que j'avance, il se peut bien que je renonce totalement à la CG."

JwWright, un autre créateur en CGI qui a démontré ses capacités sur le forum UfoCaseBook, commente les objets du Rapport CARET : "Je comprends qu'il soit plus simple de conclure qu'il s'agit d'objets virtuels, mais quand on les examine attentivement, ils présentent beaucoup trop d'imperfections géométriques naturelles... Je n'ai relevé sur aucun d'eux les algorythmes typiques de bruit de surface qu'on utilise dans la plupart des programmes 3D (ça saute aux yeux quand on a l'habitude de les utiliser).
Si c'était une création manuelle, le nombre de côtés du polygone devrait être extrêmement élevé, et la réalisation des deux barres en I, A2 et A3, à elle seule, devrait saturer les capacités d'un ordinateur...
"

A propos de CG, le débat sur ATS a été entièrement mobilisé pendant 24 heures par 1111... et Springer n'avait pas d'autre solution que de le bannir du forum. A propos de plusieurs 'taches' dans le ciel, sur les images de Chad, ce partisan farouche de l'hypothèse 100% trucage avait fini de se ridiculiser en déclarant : "Ce sont des saletés sur l'objectif de l'appareil..." ("This is dirt on the lens"). EjSaunders avait aussitôt relevé : "Uhh, comment peut-on avoir des saletés sur un objectif de CGI ?"

On se souvient que Omikron, le 28 juin, avait promis de réaliser une expérience de Remote Viewing, pour tenter de déméler le vrai du faux. Il est revenu aujourd'hui sur le forum ATS :

"Chaque participant, sauf moi, ignorait la nature de la cible.
Après analyse des données recueillies, la conclusion est qu'il s'agit d'un objet réel photographié dans le ciel. Les pièces exposées sur le site de Isaac sont également des objets réels. C'est tout ce que nous avons obtenu à ce stade. Nous ignorons leur usage et qui les a manufacturés.

Je n'ai rien à faire des commentaires habituels des déboulonneurs. La plupart sont totalement fermés et leur seul intérêt est de pouvoir se sentir supérieurs et de valoriser leurs egos.

Je n'interviendrai plus sur ce site web, où personne ne mène aucune recherche sérieuse, objective, et raisonnée. Vous passez votre temps à vous lancer des invectives et des opinions toutes faites. Je voulais seulement assumer ce que j'avais promis. Ceux qui considèrent qu'il s'agit d'objets réels sont méprisés. Je me moque de ce que vous penserez de ma démarche. Je sais maintenant que ce sont de vrais objets.

Assez parlé. Le débat sur la réalité de ces objets est totalement futile. Les questions devraient maintenant porter sur leur utilité et qui les a fabriqués. Je vous suggère d'apprendre le RV pour connaître la vérité."

Malheureusement, son message disparaîtra quelques heures plus tard, une maladresse sans doute...

Le site web PR NewsWire a publié cette info le 9 juillet : "Steven M. Greer MD, Directeur du Disclosure Project, a annoncé qu'un nouveau témoin, autrefois affecté au Renseignement Militaire, a été identifié; il affirme qu'une entité biologique extraterrestre a survécu au crash de Roswell. (http://www.disclosureproject.org/).

Ce témoin a vu la créature E.T. trois ans après l'incident, survenu en 1947. En 1950, alors qu'il était affecté dans une unité militaire de la côte Est, il a vu un être de 4 à 5 pieds de haut, détenu dans une cage installée dans un bunker gardé. Il avait été apparemment amené là pour être examiné. Ce témoin, qui serait très crédible, a déclaré qu'on lui avait fait savoir que l'E.T. était le seul survivant du crash de Roswell en juillet 1947. L'E.T. avait une tête plus large que la notre, et sa couleur de peau était jaune-grise. Selon le témoin, un autre E.T. avait survécu au crash, mais il était mort en captivité.

Un autre militaire a témoigné auprès du Disclosure Project, que son père - qui fut un haut responsable dans le Gouvernement américain - avait reconnu sur son lit de mort qu'il avait vu un E.T. sur une base prôche du même endroit." (http://sev.prnewswire.com/homeland-security/20070709/NEM13309072007-1.html)

12 juillet - A présent que l'hypothèse d'une campagne de marketing viral pour Halo/Transformers est rejetée, de nouveaux venus comme Ottoth rejoignent le forum OM avec une motivation renforcée : "J'ai été très intéressé par la publication des documents CARET il y a deux semaines. J'aimerais me pencher sérieusement sur le 'langage alien'. Je suis ingénieur informaticien, basé à Paris. Je pense qu'il serait utile que je recopie les textes des diagrammes pour les étudier, et leur appliquer certains algorithmes..." Il ajoute : "Si c'est le travail de faussaires, il y a tout à parier qu'ils ont dissimulé leur signature un peu partout, afin de pouvoir revendiquer le canular par la suite. Ils sont surement des experts en informatique." Il est intrigué par les annotations manuscrites de la page 119, les #7128 et #7129. Ces deux nombres, plus deux "??", désignent des points précis du diagramme, et signalent un travail en cours sur cette zone. Ces indications numérotées laissent entendre que les chercheurs du programme CARET avaient répertorié chaque élément par un nombre à quatre chiffres.

Ottoth aborde l'affaire par le versant sceptique. C'est lui qui soupçonne les MythBusters d'avoir entièrement monté l'affaire. Rien n'empêche qu'il reproduise le parcours du Professeur Allen Hynek, que l'Air Force avait recruté pour désinformer le public. Après quelques années passées à l'étude minutieuse de cas, il est devenu l'un des meilleurs propagateurs de l'hypothèse E.T.

Linda Moulton Howe a recueilli le commentaire de Joe Schumacher sur "Isaac" et le rapport CARET. Cet ingénieur informatique lui a déclaré : "pour parvenir à réaliser un système décrit par Isaac - où une unité peut être fractionnée et continuer de fonctionner - il nous faudrait réaliser des unités réduites au niveau molléculaire, mais les nanotechnologies pourraient bientôt nous permettre d'y parvenir."

Elle publie également ce témoignage reçu par email de Arthur A. Reyes, Ph.D. :

Sciences de l'Information et de l'Informatique
Sujet : "Isaac" est crédible & son "langage" mérite que des recherches soient engagées.
Date : 6 Juillet 2007
A : earthfiles@earthfiles.com
"J'ai lu attentivement le contenu du site de Isaac. Voici ce que j'en pense, en particulier sur la partie du 'langage' : j'estime que les représentations des diagrammes constituent le point le plus important."

Quelques points me concernant
"J'ai été maître de conférences et assistant professeur au département "Computer Science & Engineering" à l'Université du Texas à Arlington, sans interruption depuis 1999. J'ai obtenu un Ph.D. en Sciences de l'Information et de l'Informatique à l'Université de Californie d'Irvine (UCI) en 1999, et j'ai été diplômé en Science dans l'Ingénierie Aérospatiale à l'Université Polytechnique en 1987. J'ai travaillé comme ingénieur sur le bombardier B-2 pour Northrop à Pico Rivera (Los Angeles) de 1987 à 1992. Lors de mon parcours universitaire j'ai fait de la recherche sur les outils & méthodes nécessaires aux technologies logicielles, y compris les langages de programmation, les systèmes-experts, & divers codages diagrammatiques. J'enseigne à présent, et je donne des cours aux bacheliers sur l'ingénierie logicielle, je conseille les aspirants sur leur parcours académique à chaque fin de trimestre, et j'apporte mon aide au Laboratoire des Véhicules Autonomes de l'Université."

"Les commentaires qui suivent n'engagent pas l'université du Texas-Arlington où j'enseigne."

Isaac est Crédible.
"
Je ne relève aucune tournure impropre, ni d'inconsistences dans le texte rédigé par Isaac. Rien qui laisse penser qu'il puisse s'agir d'une fiction. Toutefois je note qu'il a choisi le pseudonyme 'Isaac', qui signifie en hébreu 'Il rira'."

La Technologie Informatique Extraterrestre de Isaac
"Je pense que Isaac nous donne une apprôche de ce que Ray Kurzweil évoque dans son livre 'The Singularity is Near : When Humans Transcend Biology', publié en 2006. [Voir les Explications d'Isaac]. Cette description est celle de l'expression ultime d'un ordinateur : un matériel de calcul quantique qui est précisément organisé au niveau subatomique & est conçu à partir de là.

Dans le type de matériel auquel Kurzweil fait référence, chaque évaluation d'un quantum, en ce qui concerne sa vitesse, sa position, son spin, etc. de chaque particule, peut être utilisée pour stocker de l'information. Si je me souviens bien, un seul centimètre cube de ce matériel de calcul serait au moins aussi intelligent qu'un être humain, sans consommer d'énergie, sauf une quantité infime pour réinitialiser les entrées-sorties. Kurzweil détaille les implications de cette technologie dans son livre."

Le 'Langage' d'Isaac'
"
Isaac décrit un 'langage' sous forme de diagrammes. [Voir les Explications d'Isaac]. Le livre de Kurzweil référence les travaux de plusieurs théoriciens en physique qui pensent que le tissu de l'univers n'est pas continu, mais formé d'éléments discrets. Spécifiquement, ils considèrent que le tissu de l'espace-temps fonctionne comme un automate cellulaire, qui est un arrangement de cellules, de telle sorte sorte que les composants de chaque cellule à chaque moment donné est déterminé par les composants des cellules voisines, selon un petit nombre de règles simples. Remarquez que dans cette automate cellulaire, le temps et les mouvements progressent par des étapes discrètes, comme le déplacement des pièces sur une table de jeu. Si l'univers est vraiment un ordinateur, alors il doit y avoir un moyen de le programmer. Le 'langage' de Isaac pourrait être une manière d'y parvenir.

Si les indications sur les diagrammes d'Isaac fonctionnent selon des principes universels, alors j'en déduirais que la géométrie sacrée et les protocoles alchimiques sont des apprôches du fonctionnement de ces principes, telles que des civilisations plus avancées en auraient l'usage. Il est intéressant de noter que le concept de telles inscriptions sur des diagrammes progresse dans la conscience collective, et je citerais par exemple la série animée japonaise 'Full Metal Alchemist', qui montre des personnages en train de faire des 'cercles alchimiques' dans lesquels ils se réunissent pour accomplir des opérations. 'Full Metal Alchemist' se déroule dans un autre monde, où l'alchimie est considérée comme la science suprême."

Le concept d'automate cellulaire est largement développé sur Wikipédia (http://fr.wikipedia.org/wiki/Automate_cellulaire), d'où est tiré cet extrait : "En 1969, Konrad Zuse publia Rechnender Raum ("Calculer l'espace") où il émettait l'hypothèse que les lois physiques étaient discrètes et que l'Univers était le résultat d'un gigantesque automate cellulaire.").

Le catalogue de OnTheFence se perfectionne : "Avec l'aide de 11august, qui a localisé tous les caractères, j'ai modifié la légende pour identifier l'endroit où ces caractères ont été remarqués. Certains caractères n'apparaissent qu'à certains endroits. Un nouveau caractère a été identifié (le 39.1) qui est visible sur les photos de Chad, sous une forme différente du 39.0, qui apparaît uniquement sur l'engin de Chad."

SaladFingers avait annoncé qu'il y travaillait, et la première partie de son 'rapport' vient d'être publiée. C'est un cours illustré de réalisation sous CGI. Il essayera d'en tirer des conclusions dans la seconde partie. J'extrais seulement ces quelques commentaires : "Les gens qui ont passé un peu de temps à travailler dans le graphisme, ou même ceux qui regardent beaucoup de films ou passent des heures devant la télévision, sont relativement exercés à discerner ce qui est réel et ce qui ne l'est pas. Notre oeil apprend à faire le tri. Les films de la saga Star Wars nous fournissent un excellent exemple : dans la première trilogie, les effets étaient réalisés avec des maquettes; dans la suivante, c'est de la CG.
Il n'y a pas de précédent à cette affaire de drônes. Jamais nous n'avions été amenés à nous pencher sur les plus infimes détails des images qui nous sont présentées, comme nous le faisons actuellement, à la recherche de la vérité.
"

En attendant la suite du rapport de SaladFingers, devenu un véritable cours de CGI, Azmodious se réjouit de voir démontré que les images de drônes sont des faux... Mais JonCurcio lui répond : "Comment pourrait-il le prouver ? Je n'ai vu aucune preuve, dans un sens ou dans l'autre. Rien qui approche le réalisme des photos originales. Je l'encourage à poursuivre, mais au mieux, il ne pourra éventuellement montrer qu'une chose : qu'on peut reproduire les images. Ca ne prouvera pas qu'elles ont été réalisées comme ça !"

Ivo5000 s'est entretenu avec un responsable de haut-niveau d'une agence de sécurité nationale. Il l'a questionné sur les protocoles de marquage des documents.. "En fait, 'ça dépend'.. La réponse est 'oui' si le programme a été directement financé par la NRO ou l'IC, avec un Accès Réservé de niveau III. Dans ce cas, les documents devraient être tamponnés en haut et en bas de chaque page, et recto-verso.
Toutefois, si le programme faisait partie d'un contrat déjà signé par le sous-contractant par l'intermédiaire du DoD, alors les documents ne seraient tamponnés qu'au moment de leur diffusion par cette compagnie, vers le DoD ou le DoE.
"

11 juillet - Keith Edwards, le jeune diplômé dont le CV avait intrigué le 7 juillet, vient de répondre par un email collectif à tous ceux qui lui avaient écrit :

"Salut à tous,
Tout d'abord, excusez-moi du retard, j'étais en vacances.
J'ai été surpris de recevoir une telle quantité d'emails. Sachez que je ne suis pas cet "Isaac" à propos duquel vous m'avez assailli de questions. Mes commentaires sur mon site web, où je parle d'utiliser "une technologie alien" n'étaient qu'une forme de plaisanterie. Xerox PARC, où j'ai été employé, avait cette réputation de travailler sur des projets de technologies avancées; ajoutez à celà mon propre intérêt pour Roswell, et vous comprendrez pourquoi j'avais publié ces allusions.
Je suis désolé d'avoir causé quelque confusion. Je vous souhaite le meilleur dans vos recherches !
Sincerely
",
Keith Edwards - Associate Professor - Georgia Tech

Retour avec Banzaï sur l'étude des symbôles : "J'ai remarqué que dans cet anneau nous avons peut-être un indice sur le sens de lecture, du pourtour vers l'intérieur :

Selon notre hypothèse qu'il existe un caractère de début et un caractère spécifique de fin de message, alors on peut envisager que la lecture se fait du bord vers l'intérieur, dans le sens inverse des aiguilles d'une montre, mais en changeant de sens pour passer de la seconde à la troisième ligne."

Il m'arrive de lire des théories parfois très complexes, de véritables mises en scène qui impliqueraient des dizaines de personnes : comme de réaliser des maquettes en bois, et les faire soulever par des grues le temps de quelques photos... Leurs auteurs n'ont aucune affinité pour les explications simples, pourvu que ça leur permette de contourner le problème essentiel, à savoir si oui ou non des laboratoires américains poursuivent des recherches sur l'antigravité (et l'invisibilité temporaire).

Le plus tordu, déjà signalé ici, est sans conteste Razimus, qui s'accroche désespérément à son idée de déboucheur de pipe-lines : le dispositif A1, figuré dans le rapport, ne serait qu'un engin de ce type. Mais il a parcouru tous les catalogues des fabricants et ne parvient pas à trouver un modèle approchant. Quand on lui fait remarquer que le plus petit matériel coûte plusieurs dizaines de milliers de dollars, Razimus hésite un instant, puis il tranche : "Oui, bon, alors c'est simple : il s'agit d'un déboucheur qui a été adapté et recréé en CGI !"... Il lui est impossible de penser à une création originale, qu'elle soit aliène ou non. Il a sans doute fait partie de ces gens qui sont restés imperméables aux rumeurs sur l'avion furtif, pendant huit ans, avant qu'il soit officiellement mis en service. Chunder, sur ATS, se moque : "Il y a autant de ressemblance qu'entre les drônes et un ventilateur de plafond."

Ce qui suit, nous rappelle MisterX, est un dessin de mémoire, par Jesse Marcel Jr, des symbôles 'hiéroglyphiques' gravés sur une petite poutrelle en I, parmi les débris de Roswell qui lui ont été montrés par son père :

Une autre recherche se poursuit sur Open Minds, qui tente d'interpréter une partie de texte censurée, soit 22 ou 23 caractères. Ca ne mènera probablement nulle part, c'est juste pour illustrer la démarche, qui ne laisse rien de côté :

Personne n'avait pour l'instant d'explication définitive sur le marquage "en T" qui transparaît sur chaque page du rapport. L'hypothèse qui a circulé est celle d'un mode d'idenfication par département, dans le laboratoire.. Mais c'est aussi l'avis d'un lecteur, intervenant sous le nom de Arn : "C'est le résultat d'une photocopie sur des papiers généralement classifiés. Il s'agit d'un papier particulier, et le but est double - Authentifier une photocopie entre 2 départements d'un même service - Eviter les fuites."

Pjslug vient de poster cette lettre ouverte à Isaac sur le forum ATS : "Isaac, si vous suivez nos discussions, je vous demande de bien vouloir publier d'autre éléments du rapport CARET. Personnellement, je suis très intéressé d'en apprendre davantage sur cette technologie. D'autres, comme vous pouvez le voir, aimeraient surtout disposer de nouveaux moyens pour déboulonner toute l'affaire (à mon avis, ils y ont consacré bien des pages en pure perte). Quoi qu'il en soit, j'ai trouvé ça très intéressant, et ça m'a ouvert l'esprit sur cette aberrante politique du secret qui se pratique dans ce pays. Rien que pour celà, et pour l'occasion d'avoir vu se manifester autant de participants actifs sur ce forum, je vous suis reconnaissant."

Le champ d'investigation est vaste, et chacun choisit son domaine de recherche.. Makaligooa est revenu sur la photocopie en noir et blanc qui accompagne le Rapport CARET, et l'idée d'évaluer les objets selon la taille des dalles de ciment du tarmac où ils sont exposés. La piste n'avait pas été poussée aussi loin le mois dernier. Selon que les dalles font 7,5 ou 5m de côté, il parvient aux dimensions suivantes. La double trace en haut à droite ne ferait que 22 ou 34 cms d'espacement...

Mais pour Urantia606, ces dalles feraient plutôt 12 x 24 pieds, soit 4m x 8m.

10 juillet - Après la phase de démonstration, les créateurs en CGI comme SaladFingers s'interrogent sur leurs responsabilités : n'ont-ils pas en fait contribué à former d'autres faussaires, qui sauront produire des fakes plus élaborés ?
"Alors, quelle est la solution ?" se demande-t-il, "Je pense que la communauté ufologique sera plus vigilante désormais, et que les manipulateurs réfléchiront à deux fois avant de chercher à nous abuser ! Je doute qu'un faussaire se lance avant longtemps, après avoir vu de quelle manière nous avons appris à conduire notre investigation."

11August aimerait élaguer un peu dans le catalogue des symbôles, parce que certains caractères pourraient finalement être identiques. Nous verrons ce qu'il en est quand sera publiée la prochaine version.

Ottoth a découvert cette fugitive allusion sur un forum anglophone, selon laquelle les drônes (et le rapport de Isaac) pourraient être une création des "MythBusters"... C'est une émission de vulgarisation scientifique, nous dit Wikipédia, "diffusée sur Discovery Channel depuis 2003, et animée par les spécialistes des effets spéciaux Adam Savage et Jamie Hyneman, qui utilisent leurs talents et compétences pour tester la validité de plusieurs rumeurs et légendes urbaines de la tradition populaire". Mais le même article nous dit aussi : "Il y a des mythes que les MythBusters refusent de tester : les phénomènes paranormaux, comme les extra-terrestres ou les fantômes, sont refusés par la production car ils ne peuvent être testés par des méthodes scientifiques." (http://fr.wikipedia.org/wiki/MythBusters)

OpenMinded résume d'une phrase la situation : "Juste un mot pour vous rappeller qu'à ce jour, aucun expert en CGI n'a été capable de recréer les photos avec la même qualité." Pourtant les spécialistes ne manquent pas sur les différents forums, dont certains étaient très motivés pour classer cette affaire au plus vite. Mais tous auront remarqué que David Biedny et Jeff Ritzmann, les experts de ATS et du Paracast, ont très prudemment décliné l'offre de passer le test.

Jusqu'ici les chercheurs travaillaient en petit nombre sur un cas intéressant, et ne disposaient que de ressources humaines ou de moyens assez limités. A présent, ce sont des dizaines de bénévoles, parmi les plus pointus, dans diverses disciplines, qui se mobilisent nuit et jour sur des forums, particulièrement Open Minds, et qui sont entraînés à utiliser toutes les possibilités d'Internet de même que les plus puissants logiciels. Un nouvel exemple ce matin par Spf33 avec cette "animation des ombres, de 14h30 à 17h30":

Nous avons maintenant la lettre originale de Isaac, adressée à Coast to Coast le 25 juin au soir (il a pu écrire la même chose à Linda Moulton Howe en changeant quelques mots, ce qui n'a pas été vérifié) :

"Meilleurs souhaits à Coast to Coast AM,
J'ai une information qui peut expliquer beaucoup de choses concernant ce qu'on voit sur les photos fournies par Chad, Rajman, le témoin du Lac Tahoe, de même que les photos prises par Jenna et Ty à Big Basin, CA?

Je vais utiliser le pseudo "Isaac" pour diffuser cette information. Je suis ingénieur en électricité, et chercheur en informatique, et j'ai travaillé pour un programme nommé "CARET" qui consistait à faire de la recherche et du développement à partir de la technologie extra-terrestre. Beaucoup d'éléments clés de cette technologie sur laquelle j'ai travaillé à l'époque pour CARET sont clairement visibles sur ces engins. Ce travail s'est effectué dans les années 80 à Palo Alto, CA, aussi je ne suis pas surpris que ces manifestations se produisent à proximité de cette zone.

En pièces attachées, vous trouverez de nombreux scans de photographies et de documents de l'époque où je travaillais pour CARET qui sont relatifs à ce que je vais vous exposer, et que j'aimerais partager avec votre auditoire. En outre, j'ai mis en place un petit site web où l'on peut trouver des copies en haute résolution de tous ces scans, de même qu'une longue lettre explicative sur ma personne, le programme CARET, et ces manifestations. Je suis un auditeur depuis 2002, et j'aimerais collaborer avec vous afin que cette information soit diffusée. Veuillez vous référer au texte du site web où vous trouverez tous les détails, car je prends un risque personnel non négligeable, aussi j'aimerais être sûr que ce n'est pas en vain : isaaccaret.fortunecity.com

Tout ce que je demande, en partageant avec vous cette information, c'est que les éléments ne soient pas dissociés. Il y a 4 photos et 15 pages au total de documents scannés. Ce n'est pas un problème pour moi si vous préférez les redimensionner pour votre site web... Je veux que les gens aient accès à cette information DANS SA TOTALITE. Je pense que c'est une demande raisonnable, et c'est ma seule requête. Je n'ai RIEN à vendre, et mon seul but en créant ce petit site web est de m'assurer que toute l'information y soit assemblée de manière cohérente.
--Isaac"

L'avocat Todd Schwartz, de son côté, a fourni le reçu de son paiement effectué par Paypal, qui indique la Date de son achat : 26 Juin 2007 - et l'Heure : 17h51:56 PDT. Fore a fait le calcul : "Donc il a acheté le Nom de Domaine 7 heures après que LMH ait publié l'info d'Isaac." (DroneCaretRingsPhoto..> 26-Juin-2007 15h21 (EST/EDT) - d'après la première image qu'elle a mise en ligne ce jour-là.)

Linda Moulton Howe, sur EarthFiles.com, publie une nouvelle interview : "Le 28 Juin 2007, j'ai reçu un email titré 'drônes' de Kathleen Deaton, 44 ans,qui vit avec son mari et ses enfants dans le centre de Memphis, Tennessee. Son email commençait ainsi : "En 2005, au mois de juin, j'étais installée sur ma véranda. Il était environ 15h30 ...Je me suis retournée, et j'ai vu la chose la plus étrange de ma vie. C'était comme un spermatozoïde géant - une sorte de ballon opaque, avec une queue qui semblait lui servir à se déplacer. ...Ca volait à environ 20 pieds (7 m) au-dessus du sol, approchant entre les arbres et les autres maisons, et c'est passé au-dessus de mon jardinet, venant droit dans ma direction." L'origine de cette illustration n'est pas précisée :

"Kathleen avait suivi la publication de mes rapports au sujet des 'drônes' en forme de libellule, sur Earthfiles, et se demandait si l'objet de Memphis pouvait être une variante de ce genre d'engin. Ce dimanche 8 juillet, j'ai réalisé une interview par téléphone." Kathleen Deaton : "On aurait dit que c'était fait de la même matière que les gants chirurgicaux, et ça ressemblait à un gros ballon. Environ 4 à 5 pieds de diamètre (1,2 à 1,5m). La queue était comme celle d'un poisson. J'estime sa longueur totale à 7 ou 9 pieds (2,5-3m).
Ce qui m'a frappée à l'époque, c'était l'absence totale de son. C'est ce qui le rendait plus inquiétant. Même les cerf-volants produisent un son, mais cette chose se déplaçait dans un silence complet.
Ca semblait fait d'une seule pièce. L'objet se déplaçait comme s'il évoluait dans un liquide, propulsé par sa queue.
J'ai alors lancé un 'Hey!' dans sa direction. Il s'est arrêté une bonne minute, et j'ai pris peur. Je me disais 'Qu'est-ce que j'ai fait ?' Mon petit chien s'est mis à trembler à mes pieds. Cet objet était-il sensible aux sons ? Ou bien s'était-il arrêté pour modifier son altitude afin de passer au-dessus du toit ?
Mais après que j'aie crié 'Hey!', la chose s'est immobilisée pendant un moment. Je n'ai rien dit de plus. Ensuite l'objet est passé au-dessus de la maison, et j'ai couru de l'autre côté pour continuer à le voir alors qu'il traversait la rue et passait au-dessus des autres maisons.
"

Kathleen Deaton ajoute : "Il y a une voie ferrée qui passe dans notre quartier, où les militaires font circuler en permanence toutes sortes de matériels. Le commissariat est à moins d'un mile de la maison. J'ignore ce que pouvait être cette chose. Je me demande si ça pouvait être une sorte d'engin de surveillance de la police locale ? Ou bien des militaires de la base de Millington Naval Air qui se trouve au nord de chez moi, parce qu'il font circuler tous les jours des jeeps et des camions, et du matériel, sur cette voie ferrée. Ma maison se situe dans l'axe de la piste de l'aéroport de la base, et des C-130 ne cessent d'aller et venir au-dessus de chez moi. Donc la chose s'est dirigée vers la voie ferrée, mais je ne sais pas si c'était un dispositif de surveillance destiné à observer ce qui se passe dans le coin.."

Le point rouge à gauche sur la carte indique la maison de Kathleen Deaton à Memphis. Le point rouge supérieur représente Millington Naval Support Activity (NAVSUPPACT) Mid-South, qui est évoqué dans son récit.

Mais Linda Howe a une autre histoire à nous raconter, qui s'est passée dans les environs : le troisième point, sur Bartlett, montre l'endroit où Sandra Smith, 72 ans, a vu en Octobre 2006 un "avion" s'arrêter trois fois en plein vol, faire un bond soudain vers l'avant, et disparaître.

"Le 2 juillet 2007, une autre habitante de Memphis nommée Sandra (le patronyme ne doit pas être publié), m'a adressé cet email : "Linda, j'ai été fascinée par les récits des témoins des drônes, en particulier par l'idée qu'un objet puisse se rendre invisible. J'ai 72 ans, je suis une femme relativement cultivée, de formation plutôt rationnelle, et je n'ai jamais vu un Ovni, mais j'ai toujours été intéressée par les réalisations scientifiques. Je suis prête à considérer qu'il existe d'autres ouvertures que celles reconnues par les chercheurs médiatiques.

Je ne raconte pas ce genre de choses à ma famille et mes amis, mais j'aimerais partager une expérience que j'ai vécue il y a 10 mois. Peut-être pourrez-vous l'expliquer de manière rationnelle. J'étais en voiture et je rentrais chez moi vers le nord de Memphis, après avoir fait quelques achats à Bartlett (à l'est de Memphis), et j'étais dans cette situation assez rare où la route était dégagée devant et derrière moi d'environ 400 mètres. Alors je me suis sentie assez en sécurité pour lever les yeux vers le ciel.

Il était entièrement dégagé, et il y avait un avion qui croisait ma route. Ce n'est pas inhabituel, parce que Memphis est doté d'un aéroport international... Il était trop haut pour que je distingue le logo de la compagnie, mais ça devait être un long courrier à en juger par sa taille. Alors, l'avion a semblé s'arrêter, il a fait un bond vers l'avant, et s'est arrêté de nouveau. Ca s'est reproduit trois fois, après quoi il a simplement disparu. Je n'avais jamais vu une chose pareille. Je ne bois pas et ne prends pas de drogues.
Sandra
"

Un bande-annonce de 2 minutes montre enfin les détails des engins volants du jeu Halo3. C'est la fin de partie pour tous ceux qui espèraient encore, comme Régence - prête à parier 1.000 dollars - que les 'Drônes californiens' faisaient partie d'une campagne de marketing viral pour le jeu de Microsoft (http://youtube.com/watch?v=dbdPPmjiiwc).

9 juillet - Hier soir à partir de 20h, un nouveau SkypeCast a été organisé par le forum Open Minds, pendant plus de trois heures, avec une quarantaine de participants. Linda moulton Howe était invitée à participer, mais elle avait d'autres engagements.. Toutefois, si l'occasion a été manquée, cette invitation a permis à l'Admin de constater que LMH n'a pas oublié sa promesse de fournir les 12 images de Ty B. en haute résolution. Elle a seulement confié la tâche à une assistante qui traîne un peu.

Isaac lui-même avait été pressenti, à supposer que Lex, le webmestre de C2C, lui ait bien transmis le message. La proposition aura au moins l'avantage de lui rappeller quel forum s'intéresse plus particulièrement à sa diffusion..

Le Co-administrateur Ivo5000 nous annonce ce matin : "J'ai reçu cet email de l'avocat Todd Schwartz."

"Hello Chris-
Merci de m'avoir invité à votre récent skype-cast.. J'étais malheureusement en déplacement avec ma famille.
Je l'écouterai avec beaucoup d'intérêt.
Je fais de mon mieux pour suivre les débats sur votre forum. J'ai été stupéfait de voir que l'enregistrement du nom de domaine isaaccaret.com a suscité autant de réactions.

Laissez-moi vous préciser plusieurs choses : 1. Je ne suis pas Isaac; 2. Je n'ai aucune attache légale avec Isaac (si j'avais été engagé par lui, il m'aurait aussitôt viré pour n'avoir pas effectué un dépôt anonyme); 3. Je n'ai aucun rapport avec CARET; 4. Ma réservation publique pour le nom isaaccarret.com était volontaire, parce que j'avais espéré quelques commentaires en retour sur la meilleure manière d'en tirer avantage, mais je l'ai rendu privé parce que de nombreux coups de téléphone venaient déranger le standard de ma société) et enfin, 5. Je souhaite, en tant que propriétaire de isaaccaret.com, aider des groupes (tel que le vôtre, celui de Whitley et de LMH), à diffuser ces informations dans la grande presse. Oui, je ne cache pas que j'apprécierais une 'part du gâteau' pour mes démarches. Aussi, je comprendrais que vos lecteurs me considérent comme un cyber-squatter ou un opportuniste. Mais ils pourraient également s'apercevoir que j'ai autre chose en tête que simplement de faire de l'argent. Je voudrais en faire profiter ceux qui sont en première ligne. Je me vois plutôt comme un capitaliste/opportuniste de Pantagonie.

Professionellement, j'exerce comme avocat ainsi que l'expose mon site web. J'aimerais, et mes clients également, qu'on distingue bien mon métier et mes intérêts personnels. Cependant, je n'ai pas honte de m'intéresser à ces questions, et je pense que nous disposons dans ce domaine de bien davantage de preuves qu'il n'en existe pour appuyer un certain nombre d'autres 'vérités' admises dans notre société. Au risque de paraître immodeste, je dirais que c'est la recherche de la vérité qui fait un bon avocat.

En ce qui concerne la discussion sur les délais de mon enregistrement du nom de domaine : j'étais parmi les centaines (les milliers ?) de personnes qui attendaient ce jour bienheureux où LMH publierait une mise à jour de son site Earth Files concernant l'histoire des drônes aliens. J'ai eu la chance d'être parmi les premiers à la découvrir. Quand j'ai lu les déclarations de Isaac, et que j'ai examiné les photos, j'ai réellement pensé que nous avions affaire à quelquechose d'aussi important que Roswell (à supposer que ce ne soit pas déjà relié aux artefacts de Roswell). J'ai été surpris que Isaac ait utilisé un sous-domaine, et j'ai profité de cette 'opportunité' pour déposer le nom de site isaaccaret.com; c'était pour moi un investissement potentiel et ça pouvait faire progresser la diffusion.

Nous verrons par la suite comment utiliser au mieux cette possibilité. Vous pouvez publier ce courrier à l'attention de vos membres."
Todd E. Schwartz

La sincérité apparente de l'avocat est déjà mise en doute par 10538 : "Cet email de Schwartz me paraît douteux. Ce type est un avocat bien établi, et il voudrait nous faire croire qu'il a fait ça pour en retirer un petit profit ? Ca ressemble plutôt pour moi à une couverture. Je n'accuse personne, je dis seulement que nous ne sommes pas obligés de le croire sur parole."

Pour ma part, je ne vois aucun intérêt financier à déposer le nom isaaccaret.com plutôt que caretdrones.com, ou calidrones.net, ou encore isaacdrones.org... Un nom de domaine n'a de valeur que s'il se présente un acheteur intéressé spécifiquement par un nom, comme on s'approprie une appellation incontournable avant qu'elle soit populaire. Urantia606 sur UfoCaseBook est parvenu à la même conclusion : "Il existe des dizaines de combinaisons pour déposer un nom qui exprime la même chose... Mais personne ne semble intéressé. Il y a donc quelquechose dans les explications de l'avocat qui me paraît un peu tordu. Enfin, comment ce Schwartz pourrait-il espérer faire de l'argent avec le matériel d'Isaac, dans la mesure où celui-ci l'a diffusé gratuitement ?"

Xavier D. surveille attentivement la presse californienne; il nous signale que dans son édition du 6 juillet, le Tahoe Daily Tribune publie ce témoignage : "Le 19 juin, une mère et sa fille ont vu un Ovni au-dessus de Tahoe".

"Dawn Raimond, 41 ans, réside à Round Hill. Elle a vu quelquechose d'étrange dans le ciel au-dessus de Lake Tahoe depuis le ponton de sa maison. C'était le soir du 19 Juin.
Il était 23h40, elle regardait les étoiles, quand elle a vu des lumières bouger dans le ciel.
'Les étoiles ont commencé à bouger. Les lumières étaient alignées verticalement au début, montant et descendant, puis elles se sont dispersées.'
Raimond a appellé sa fille, Raven, 20 ans, pour qu'elle regarde aussi. Alors que les lumières se rapprochaient de leur maison, les deux femmes ont commencé à distinguer un objet étrange avec deux feux.
Pour Raven, 'Ce n'était pas un avion'.
L'objet était sombre, de forme triangulaire, et il a traversé le lac très rapidement, venant dans leur direction, et il a ralenti en s'approchant. L'objet était parfaitement silencieux, il ne faisait aucun bruit. Il s'est approché à environ 500 pieds (170 mètres) de leur maison, puis il s'est immobilisé au-dessus des arbres. Les lumières ont alors commencé à grossir de plus en plus, avant de diminuer d'intensité.
'Il a disparu d'un seul coup devant nous', a déclaré Dawn.
Dawn ne saurait dire de quoi il s'agissait, mais elle est certaine que ce n'était pas un avion. Des gens lui ont laissé entendre que ça devait être un avion de la Naval Air Station de Fallon, ou peut-être un avion furtif, mais Dawn ne le croit pas. 'Je sais à quoi ils ressemblent, et ça ne pouvait absolument pas correspondre à ça. C'était beaucoup plus gros.' Elle a clairement vu cet objet, et elle n'a aucun doute là-desus.
L'observation des Raimond intervient juste un an après que le résident de South Lake Tahoe, Allan Brown, ait vu et enregistré en video un Ovni 'qui dansait dans le ciel' au-dessus de Lake Tahoe, dans les premières heures du jour. (Tahoe Daily Tribune du 16 juin 2006).
" (http://www.tahoedailytribune.com/article/20070706/REGION/107060071)

Le Tahoe Daily Tribune illustre son article de plusieurs images des drônes.

SaladFingers : "La semaine dernière, alors que je réalisais mon propre drône, j'ai essayé de créer une police de caractères. Ca sortait plutôt bien. J'ai noté que c'était assez facile. C'était la première fois que je me lançais là-dedans.
Il y a beaucoup de répétitions dans les caractères de Isaac. Pas mal d'inversions de signes. Au bout d'une heure, j'avais créé assez de symbôles pour reconstituer pratiquement l'alphabet. Je n'en déduis rien, c'est juste un constat

Je me suis également penché sur les planches de symbôles. Il m'arrive d'utiliser Illustrator de Adobe. Mais je suis loin d'être un expert! Après de nombreux tatonnements, j'ai finalement tenté de recréer l'une des figures. Les fonctions dont je me suis servi sont les plus simples du programme. Il m'a fallu environ une heure pour les caractères, et une autre heure pour produire cette image." Cependant, si on compare son travail avec un original, on constate qu'il s'est contenté d'écrire en rond dans des cercles, en s'épargnant toutes les subtilités :

8 juillet - Curieusement, ceux qui espèrent voir venu le temps de la divulgation travaillent bien davantage que les déboulonneurs. Ils analysent, comparent, établissent des catalogues... Ceux qui dénigrent par avance toute valeur aux images et aux documents se contentent de suivre les pistes ouvertes, et de fouiller le web à la recherche d'une contradiction. Une particularité chez eux, c'est cette absence de morale, qui consiste par exemple pour Rwiggins à dénoncer un témoin auprès de ses employeurs, ou qui permet à Razimus de solliciter une nouvelle création de SaladFingers pour piéger la radio Coast to Coast...

Linda Moulton Howe vient de publier cette étonnante image d'une formation de 90 cercles, près de Alton Barnes, dans le Wiltshire (GB). Image aérienne © 2007 par John Dove - Cropcircleconnector.com.

Toujours en progrès sur l'étude des signes, OnTheFence publie un nouveau catalogue, qui intègre quelques trouvailles de 11August : "Je pense que nous pouvons maintenant caractériser comment les symbôles sont utilisés. J'ai ajouté une légende qui indique les possibilités d'orientation, en me servant du "I" comme référence. Tous les signes ne sont pas encore légendés (seulement 19.0 & 26.0). La légende indique si un caractère se retrouve inversé ou en miroir. Cinq épaisseurs de traits sont également indiquées"

De son côté, après bien des tatonnements, SkyLurker a finalisé la recherche sur les polices de caractères utilisées pour le rapport d'Isaac (le Franklin Gothic et le Palatino avaient cependant été trouvés dès le début) :

Palatino a été créé par Hermann Zapf en 1948 ... et Franklin Gothic par Morris Fuller Benton (1872-1948) en 1902.

J'évoquais il y a deux ou trois jours des techniques d'invisibilité qui sont actuellement au stade expérimental, voyons maintenant ce qu'il est possible de savoir sur les recherches concernant l'antigravité. JwWright, sur UfoCaseBook, signale cet article en anglais, extrêmement documenté : http://en.wikipedia.org/wiki/Anti-gravity#Tests.2C_real_anti-gravity, qui fait état de rtravaux aux Etats-Unis dès les année 50.

Quant à Isawaufooverparis, il s'est souvenu de cet article du Nouvel Observateur, de novembre 2005, très embarrassant pour les les esprits non-scientifiques :

"Le brevet 6.960.975 accordé par l'Office américains des brevets à Boris Volfson, de l'Indiana, risque de faire grincer quelques dents du côté des physiciens. Allant à l'encontre du principe selon lequel une invention défiant les lois de la physique ne peut être brevetée, l'office américain des brevets (USPTO) a validé un système reposant sur l'anti-gravité. Selon Robert Park, de la Société américaine de physique, interrogé par la revue Nature, cela montre que les experts en brevets peuvent être dupés par de la pseudo-science.

L'appareil breveté est en l'occurrence un véhicule spatial qui se propulse grâce à un bouclier superconducteur qui déforme la courbure de l'espace-temps et contrecarre ainsi les effets de la gravité. Ce principe de l'anti-gravité implique qu'il existe une source d'énergie inépuisable et que le mouvement perpétuel est possible. Une machine animée par un tel mouvement pourrait indéfiniment fonctionner sans carburant supplémentaire. Un espoir interdit par les lois de la physique.

La première loi de la thermodynamique établit en effet que l'énergie ne surgit pas ex nihilo et qu'elle est toujours conservée : elle se transforme mais n'est ni créée ni détruite. Ce qui signifie qu'il ne peut y avoir de mouvement mécanique sans que l'environnement de la machine lui transfert une quantité d'énergie au moins équivalente.

Le brevet 6.960.975 est donc bien embarrassant pour l'USPTO qui s'est auparavant opposé à de telles inventions, rappelle le magazine Nature. Au début du XXème siècle, pour éviter de breveter les machines prétendant créer le mouvement perpétuel, l'office avait même décidé que de tels dossiers ne seraient examinés que si l'appareil avait fonctionné pendant au moins un an."

Le journaliste du Nouvel Obs a glissé une erreur majeure dans son article ("il existe une source d'énergie inépuisable [sous-entendu] le mouvement perpétuel est possible"), propre à décourager les lecteurs intéressés. Car le mythique "mouvement perpétuel" ne suppose pas d'être alimenté en permanence pas une source d'énergie... On aura remarqué que la communauté dite scientifique avait tenté de verrouiller les recherches. Le commentaire de Robert Park, de la Société américaine de physique, n'est pas une première en soi. Mais surtout, l'attitude de ces grands inquisiteurs, en voulant empêcher les dépôts de brevets pas des chercheurs privés, laisse ainsi le champ libre aux contractants militaires. Qui pourrait imaginer que les industries de haute technologie aient à s'acquitter d'une redevance envers des chercheurs privés sur un sujet aussi sensible ?

MarkM cite le physicien Max Tegmark, du Massachusetts Institute of Technology : "Si nous écartons des théories parce qu'elles nous semblent étranges, nous risquons de rater quelques avancées majeures."

Toujours sur UfoCaseBook, CloudBreak se demande : "Pourquoi la NASA et d'autres compagnies consacrent-elles des moyens à étudier l'antigravité si les 'lois de la physique' interdisent que ça marche ?" On peut comprendre que le public ne trouvera pas trâce de leurs avancées si le lobby militaro-industriel protège naturellement ses découvertes dans des registres classés Secret Défense.

Par email, Chronodrome attire notre attention sur ce point : "Il existe un brevet déposé par le Docteur Marcel Pagès, le père de l'anti-gravité. Son histoire est passionnante car il était persuadé d'avoir découvert l'antigravitation. Il était l'auteur de "Le nouveau défi de l'anti-gravitation", un ouvrage maintenant introuvable."
http://www.zamandayolculuk.com/cetinbal/marcelpages.htm

Pour info, le site Quant'Homme est un point de départ pour explorer les recherches en cours dans ce domaine : http://quanthomme.free.fr/qhsuite/070205majbearden.htm

SaladFingers a fait une courte apparition sur OM, pour expliquer qu'il est toujours concentré sur la rédaction d'un texte qui devrait faire le point sur les limites de la CGI : "Contrairement à certains, je ne crois pas qu'on puisse tout imiter en CGI. Je pense qu'elle se trahit par des micro-indices. Ils sont infimes, et difficilles à détecter, mais nous devons nous appliquer à les trouver. Ce cas me fascine. Je n'ai aucune certitude à 100% pour le moment, dans un sens ou dans l'autre." Il ajoute : "Maintenant, il se peut qu'il existe une différence significative dans les pixels du drône et ceux de l'arrière-plan. Mes propres images CGI pourraient alors servir de comparaison. Donc je recherche des photos. Mais ce n'est pas facile d'en trouver qui se rapprochent des conditions d'éclairage de Chad/Rajinder. Je cherche des images d'avions... ou d'hélicoptères en contre-plongée..."

Faute de preuves, voyons avec Urantia606 ce qui peut faire pencher l'opinion en faveur de documents authentiques : "C'est la meilleure histoire d'Ovni du XXIème siècle, la mieux documentée.
Si ça devait être un 'canular', c'est bien le plus extraordinaire qu'on ait jamais vu : il supposerait la participation d'artistes, d'ingénieurs, de linguistes, et de spécialistes du rendu CGI.
Plus particulièrement, l'aspect du 'langage' aurait supposé des semaines, voire des mois de réalisation. Tout ça a un coùt.
Et ces spécialistes auraient été recrutés dans le cercle très étroit des faussaires de premier ordre.
Personne n'a été capable de reproduire, ni même d'approcher, ces documents, ces photos etc... fournis par Isaac.
Certains ont envisagé que le dispositif A1 soit un modellage. Or c'est mon activité professionnelle. Je pourrais sans doute parvenir à réaliser le même, MAIS ça serait un boulôt extrêmement complexe. Et ça ne serait pas donné.
C'est pourquoi, pour moi, il ne peut s'agir d'un canular
".

Spf33 est revenu sur l'une des images de Capitola (pict0016.jpg) déjà étudiée le 16 juin :"La longue pale devrait projeter une ombre sur l'anneau. La ligne bleue dans l'image principale représente l'angle solaire, et la ligne orange n'est qu'un repère angulaire de référence visuelle :

Animation du plan horizontal de l'objet dans la représentation en 3d :

Vue latérale de la même rotation dans le même scène - la ligne jaune représente l'angle des rayons solaires :

Même scène, avec des variations sur la position du Nord, et les différentes ombres en conséquence :

Dans ma première étude, il y a trois semaines, je n'avais pas bien observé les ombres :

Cependant, je ne suis pas sûr à 100% que la lumière ambiante ou réfléchie, la surface particulière de l'objet, les vapeurs atmospériques, etc... n'expliquent pas les ombres manquantes..."

Le long exposé de Spf33 nous a valu cette simple réponse de 10538 : "Je ne vois aucun problème avec les ombres, si on a compris l'angle des rayons solaires. Sur la pale médiane, à gauche, on voit clairement cette inclinaison. Ca prouve que le Soleil était plus bas que le plan horizontal de l'objet."

Puis OnTheFence publie cette comparaison, qui souligne l'erreur de Spf33 : "Dans ton illustration, à gauche, tu as créé une ombre sur la pale comme si le soleil était au-dessus, alors qu'il était déjà en-dessous comme le montre l'image 'réelle' à droiteL'engin serait donc légèrement incliné, comme on le constate sur les autres images" :

Quelques heures plus tard, le site web "The Paranormal Report" utilisera à son avantage les recherches de Spf33, sans même évoquer la démonstration inverse de 10538... (http://www.theparanormalreport.com/General-Paranormal/Debunking-the-Drones.html). Ce qui énerve particulièrement Spf33 : "C'est le genre de conclusion abusive qui me découragerait de publier quoi que ce soit d'autre ! Je devrais peut-être moins me soucier du poids de mes images, et afficher mes réserves d'usage sur chaque document.
Ne vous gènez pas pour protester auprès de cette personne; dites-lui que l'auteur a déclaré la chose suivante : 'Cette animation ne prouve strictement rien, elle montre simplement comment les ombres pourraient se comporter, mais ne signifie pas qu'il devrait nécessairement y avoir des ombres sur cette image !
"

Pour démontrer son incompétence, l'auteur de ce Blog paranormal continue de promouvoir l'idée d'un marketing viral pour Halo3, que même les plus obtus des participants chez ATS ont déclarée totalement irrecevable depuis le démenti officiel des promoteurs du jeu.

Pour conclure la journée, voici le message - avec des photos et des échantillons sonores - que les terriens avaient placé à bord de la sonde Voyager :

Voyager

A travers la liste UFO UpDates, Linda Moulton Howe s'est adressée aux superviseurs du MUFON : "Vous avez publié un email de Steve Murillo, MUFON-LA, que vous aviez reçu de Bill Hamilton, dans lequel Mr. Murillo évoque son enquête sur les drônes en forme de libellules, et sa conclusion selon laquelle les photos seraient des faux. Je ne sais pas très bien quelle est la définition d'une enquête pour le MUFON, mais je trouverais logique qu'on n'ignora pas les déclarations des témoins !"

7 juillet - On est sans nouvelles de l'avocat de Isaac, qui n'a pas répondu au nouvel email de OnTheFence. Mais un participant de OM qui déclare travailler à 15 minutes de son cabinet, envisage d'aller le trouver. Il n'était pas absolument indispensable pour Isaac de se retrancher derrière Me Todd Schwartz, pour ouvrir anonymement un site web à 10 dollars... En revanche, un avocat auquel on confie un ensemble de documents peut être un allié précieux ou une bonne assurance-vie si on se sent menacé. Le mettre en avant, en lui confiant le dépôt du nom de domaine, c'est aussi une manière de faire savoir qu'on a pensé à se protéger. Or pourquoi Isaac devrait-il penser à se protéger (de ses anciens employeurs, ou des agents du gouvernement) s'il a entièrement inventé cette histoire et que ces documents sont des faux ?

Un avocat spécialiste de la propriété industrielle peut également être utile pour déposer des brevets auprès de l'US Patent, où déjà quelques inventions sur l'antigravité ont été enregistrées (http://patft.uspto.gov/).

Tomi01UK visionne les images de Isaac sur un grand écran, et dispose d'une bonne loupe : "Les détails sur l'objet A1, qui agence A2 et A3, apparaissent différement selon qu'il est activé ou au repos. Je n'ai pas eu a agrandir les images, ce qui aurait grossi les pixels. Je vais publier des exemples comparatifs."

La publication de la récente version du catalogue des caractères a inspiré Pleiadian : "Je pense que les différences entre les symbôles utilisés pour les diagrammes et sur les objets est très importante. C'est d'ailleurs ce qui, pour moi, renforce la crédibilité de cette afffaire. Un faussaire ne se serait pas cassé la tête à créer différentes polices. Qui se soucierait de détails aussi insignifiants ? Les lignes verticales sont étroites et plus allongées sur l'appareil que sur les diagrammes. Elles sont alignées différemment. On ne les retrouve pas sur les dessins."

"Si les documents sont authentiques... le dispositif d'antigravité est alien, mais les diagrammes ont été réalisés par des terriens. Ca explique les différentes écritures".

Le forum du Paracast, modéré par Gene Steinberg, ne comporte qu'une soixantaine de messages. C'est un forum où les participants ne font pas de recherches : pourquoi se poser des questions, puisque le patron a imposé dès le début sa théorie du faussaire, et ses liens avec ATS sont établis. Cependant, des avis plus nuancés parviennent à se faire entendre, comme celui de Ghis : "Je suis graphiste-designer professionnel, et artiste, et d'après mon expérience, ça prendrait énormément de temps pour forger des documents comme ceux-là. Je penche pour une création collective, un seul individu n'y suffirait pas. Tout à l'air si propre et si bien léché, même en y regardant de très près. Donc ça suppose de réunir des compétences diverses. A mon avis ça pourrait être le travail d'une agence, ou quelquechose de ce genre. Ce groupe, s'il est bien payé, serait chargé de réaliser des documents dans le but de désinformer le public. Qui les paye ? C'est la grande question!!!!"

Il a suffi de découvrir une petite note provoquante à la fin d'un CV pour enflammer simultanément les forums UfoCaseBook et ATS : celui du jeune Keith Edwards, qui a travaillé chez Xerox-PARC à Palo Alto.

Après un long rappel de ses compétences en informatique, il écrit en effet ceci : "Je suis probablement fiché par les services du gouvernement, parce qu'un jour j'ai commandé le rapport sur Roswell en ligne. C'est à la portée de tout le monde. J'ai travaillé chez PARC, où on nous manipulions beaucoup de ces technologies que notre gouvernement a reçues des petits gris pendant la vague des enlèvements en soucoupes qui a suivi l'évènement de Roswell.

J'ai également acquis des preuves de la visite des aliens pendant mon séjour en Europe de l'Est." (http://www2.parc.com/csl/members/kedwards/default-parc.html)

Cette page a été rédigée il y a plusieurs années. Keith Edwards a quitté PARC, et il travaille maintenant pour Georgia Tech.

Keith Edwards

Le plus excité sur ATS est bien sûr 1111 : "ENFIN, c'est la fin de ce canular !" Mais la confusion est totale, parce que Keith évoque ses recherches dans le domaine qu'il nomme 'Ubiquitous Computing', et il précise : "Ca concerne le développement d'une interface pour les usagers qui utilisent beaucoup de dessins dans leurs démonstrations". Il est nécessaire en effet de créer des systèmes capables d'interpréter et de synthétiser les schémas explicatifs des clients. Donc rien à voir avec Isaac. Pour l'amusement, je rapporte une nouvelle sortie de 1111, qui trépigne pourtant devant son clavier : "C'EST BIEN LUI ! Ce type va aller tout droit en prison !!". D'autres participants, sans doute plus mûrs, tentent de le calmer : "Allons, c'est juste une blague à la fin de son CV..." D'autres, excédés, aimeraient qu'il soit mis à l'écart en activant la touche 'ignore'.

Finalement, Atrueoriginall sur le forum UfoCaseBook.com révèle qu'il avait suivi cette piste il y a 11 jours déjà, et qu'elle est sans intérêt. Autre que d'avoir permis de débusquer quelques chiens fous...

Afin d'explorer toutes les pistes, OnTheFence s'est penché sur la question des perforations dans les pages du rapport fourni par Isaac : "J'ai scanné les deux côtés d'une page de test avec des trous irréguliers. La micro-déchirure se rabat sur le côté opposé de la feuille, et l'empêche de coller étroitement sur la vitre." Par comparaison, la partie inférieure de l'image montre les perforations sur un document CARET. C'est ainsi qu'il démontre pourquoi les trous ne coïncident pas parfaitement quand on superpose les images des deux côtés d'une même page, et il y voit même une confirmation d'authenticité, parce que des contours rigoureusement identiques auraient au contraire été suspects.

Makaligooa, lecteur francophone et attentif, a créé un document Pdf pour exposer diverses réflexions que lui inspirent les planches publiées par Isaac.

Ca fait donc deux mois que les images de Chad ont été publiées. J'ai lu des dizaines de messages d'utilisateurs expérimentés qui se sont opposés sur le thème photo/CGI. Les deux camps sont toujours à égalité. Personne n'a trouvé le moyen de trancher définitivement ! Il n'existe apparemment pas un test infaillible. La présence des franges violettes/aberrations chromatiques sur les contours pourrait, peut-être, permettre de caractériser une photo. Mais là encore, il n'est pas certain qu'on ne puisse les recréer de manière convaincante sur ordinateur...

6 juillet - Après l'intense polémique sur la CGI qui a mobilisé pratiquement tous les forums, l'intérêt se porte maintenant sur les moyens techniques disponibles en 1986-87, les logiciels de dessin et les imprimantes. DragonFly par exemple se souvient d'avoir suivi un stage à l'époque : "Si je me souviens bien, CAD/CAM 5.0 est sorti dans les années 83/84. Mais on ne savait pas encore écrire en rond." Pour un autre : "AutoCad version 1.0 est sorti en 1982, et la version 2 a pu permettre de réaliser ces diagrammes". Garuda précise que WordPerfect 4.2 était commercialisé en 1986... Etc...

En réponse à une question déjà ancienne des rapports entre A1 et ses deux éléments A2 et A3 asservis en sustentation, OnTheFence a utilisé K-3D pour analyser cette situation. Ses découvertes sont intéressantes :

"A2 et A3 semblent représenter chacun un quart de cercle.
Les mesures indiquées par le rapport CARET concernant A2/A3 sont en exactes proportions avec A1. J'ai reporté la taille totale de A1 (26.4"), puis j'ai dessinné les rayons de A2 & A3. Ca colle parfaitement. Mes différentes opérations, partant du fait que ce sont des quarts de cercle, m'indiquent les rayons de 5.091" et 6.435" respectivement.
Il ressort de tout ça que le plus long morceau - A3 - à gauche sur l'image, repose sur la table par un seul point de contact, parce qu'il est incliné vers le haut. Je pourrai le confirmer par d'autres calculs.
Ce sont trois cercles parfaits (pas des ellipses); cependant j'ai du corriger les alignements, parce que soit le plan n'est pas tout à fait horizontal, soit que l'optique de l'appareil a pu causer une légère déformation en gros plan.
"

Ce point technique n'est peut-être par très attractif, mais il est important. Un faussaire ne se serait-il pas contenté de reproduire les objets à plat ? Pourquoi s'imposer des calculs fastidieux afin de placer A2 et A3 dans une situation aussi complexe, posés sur des petites cales qu'il faudrait effacer ensuite de la photo ? Alban Nanty l'a bien compris, puisqu'il m'écrit à ce sujet : "Si les calculs de OnTheFence sur les orbites de A2 et A3 sont corrects, et qu'effectivement A3 ne repose que sur un seul point de contact alors c'est TOTALEMENT en concordance avec le récit d'Isaac. En effet Isaac précise qu'une fois le dispositif en marche, l'ensemble se compose comme un seul et même objet rigide [traduction "Rigid Body"]. A1 étant globalement rond, si on pose l'ensemble sur une table pour prendre la photo, A1 va rouler jusqu'à être bloqué par A2 ou A3. Il n'y a donc que deux seules positions d'équilibre lorsque l'ensemble est posé sur une table : soit A2 touche, soit A3 touche.
En fait tout le monde sait qu'un plan est défini mathématiquement par 3 points non alignés, c'est pour cette raison que les trépieds sont toujours stables et jamais bancals quelque soit la surface sur laquelle ils sont posés. Pour cet ensemble en relation fixe, il est probable que deux points de A1 sont en contact avec la table (dans l'axe de symétrie de A1) et le troisième devait nécessairement être sur A2 ou A3 (vu le moment d'inertie [terme de physique qui se traduit par "inertia momentum"] de l'ensemble, l'objet va rouler)
".

La démonstration n'en reste pas là. Spf33 a prolongé les recherches de OnTheFence : "Partant de l'idée que A2 et A3 sont des quarts de cercle, et en reprenant les mesures indiquées dans le rapport d'Isaac, avec l'axe de l'aiguille comme référence"... :

Spf33 a refait ses calculs, en simulant quatre objectifs différents : 20/35/50/80mm. "Il est intéressant de constater que les mesures coïncident seulement en utilisant un objectif de 35mm". Or c'est le modèle courant pour photographier des objets :

On peut débattre longtemps de l'esthétique, de sa subjectivité ou de ses caractères objectifs. Mais depuis le début de cette affaire de "drônes", notre attention est constamment sollicitée par ce genre de considération qui avait fait dire à André Frossard : "On reconnaît qu'une chose est vraie tout simplement à ceci qu'elle est belle". Ici c'est la rigueur géométrique qui s'impose. Un faussaire sous CGI qui aurait aussi méticuleusement agencé ces trois éléments, exactement comme ils seraient rendus par un objectif 35mm d'appareil photo, mérite quelques encouragements.

Quant à 11August, il a réalisé sa table d'occurences sur une des figures. L'échantillon des caractères est faible, mais la méthode est parlante.

Pourvu qu'il y ait effectivement un mystère à résoudre, et que nous ne soyions pas devant une oeuvre purement artistique, tous les participants à ce jeu de pistes passionnant ont des chances égales : il n'est pas nécessaire d'avoir publié des quantités d'hypothèses pour se faire remarquer avec une idée intéressante... C'est donc Hazuka qui lance une nouvelle recherche : "Avez-vous déjà envisagé que les différentes épaisseurs des lignes, qui relient les 16 cercles et leurs satellites, puissent représenter des types de connections différents ? Les lignes fines pourraient figurer des connections plus subtiles, d'ordre magnétique par exemple, et les lignes épaisses signifier des raccordements plus matériels (comme des cablages ou des jonctions..).
Le fait que les lettres-symbôles soient blanches ou noires pourrait aussi avoir un sens polaire, comme positif-négatif..
."

Alors que OnTheFence vient de publier ci-dessus sa révision 1.9 de la collection de signes, Banzaï - maintenant en tandem avec 11august - poursuit son étude comparative des symbôles sur la couronne extérieure de trois anneaux :

5 juillet - Peu de faits ni de nouveaux travaux pour le moment, mais des réflexions... Malgré son impopularité sur ATS, 1111 est revenu à la charge avec cette affirmation gratuite : "Vous devriez cesser d'examiner ce langage et ces caractères, parce que ça n'a aucun sens." Il me rappelle cet autre contributeur innocent : "Ces drônes n'ont aucun intérêt, puisque nous ne comprenons pas comment ça marche."

Pourtant, même les esprits totalement fermés à toute hypothèse E.T., comme Ringo sur ATS, sont parfois capables de l'admettre : "Je pense que nos agences gouvernementales travaillent sur des systèmes à antigravité. En fait, les termes scientifiques qui recouvrent cette recherche sont ceux de 'gravité modifiée', et électrogravité."

Spooky sur OM attire notre attention sur ce communiqué publié par Wired Blog la semaine dernière (le 29 juin) : "BAE Systems, principal contractant du DoD (Département de la Défense US) pour la réalisation de sa station HAARP, a achevé ses travayx sur le plus grand complexe au monde de recherche ionosphérique." (http://blog.wired.com/defense/2007/06/haarp-facility-.html). Il est raisonnable de penser que des essais ont lieu lieu depuis plusieurs mois avant cette annonce officielle. De là à conclure que ça pourrait expliquer la récente vague de drônes... Rappellons que, d'après Isaac, c'est un phénomène extérieur qui a par moments perturbé leur dispositif d'invisibilité.

A ce propos, chacun aura sans doute gardé en mémoire deux expérimentations récentes : l'une consiste à projeter en avant d'un objet, sur des milliers de petits écrans, la scène filmée qui se trouve en arrière - l'autre procédé, au stade expérimental à Université de Purdue (Cloaking device), consisterait à dévier les rayons lumineux autour de l'objet.

Faute d'avoir été capable de produire des images convaincantes en CGI sur ATS, Rwiggins est venu se vanter sur le forum Open Minds d'avoir dénoncé auprès du géant américain Northrop-Grumman leur employé Jack A. Sahakian, pour s'être exprimé publiquement en relation avec les Explications d'Isaac. Quand un déboulonneur ne parvient pas à convaincre, il cafarde. C'est sans doute le signe que le témoignage de Sahakian l'a déstabilisé. En même temps, il ne peut pas ignorer que la méthode saura dissuader d'autres témoignages du même ordre. whoopeddog commente : "On s'aperçoit qu'il y a un prix à payer quand on diffuse une information. Alors, si je savais quelquechose, je ne suis pas sûre finalement que j'irais le raconter.. C'est bien ça le problème. Il y a des anonymes comme Rwiggins qui cherchent à faire taire les témoins". Il n'est pas innocent de constater que Rwiggins est un pilier du forum ATS, très apprécié de Springer..

Finalement, la meilleure protection pour Isaac serait d'apparaître en plein jour. Une commission du Congrès aurait-elle alors le courage de lui garantir l'immunité ?

Les amateurs anglophones apprécieront surement ce document Pdf (2 Mo) créé par DrDil, du forum UfoCaseBook : il retrace et illustre l'affaire des drônes au cours de ces deux derniers mois.

La liste UFO UpDates publie aujourd'hui le rapport de Steve Reichmuth, enquêteur du Mufon pour la Californie du Nord, diffusé le 16 mai dernier sur une Liste du MUFON. Il a soumis les images de Chad à un 'expert' de ses amis, Marc D'Antonio. Celui-ci estime, sans donner d'exemple, qu'au moins une des images a été réalisée ou retouchée avec un logiciel qui permet de jouer sur la radiosité : "Cette technique donne des images plus réalistes, comme si elles avaient été éclairées en lumière naturelle." Mais Cage1978 se souvient : "Ah, c'est ce 'Steve', qui s'est fait chahuter ici ? Tout ce qu'il a été capable de faire, c'est de mettre la main sur les images de C2C. Pour mener une vraie recherche, Steve, il faut commencer par se procurer des images en haute définition, qui soient pas affectées par la compression jpg..."

10538 complète : "Si c'est un canular tellement évident pour ce Steve, alors pourquoi attendrait-il qu'un autre témoin se manifeste ? C'est bien le problème dans le domaine de l'ufologie : les enquêteurs tordus. C'est à cause d'eux qu'elle fait parfois sourire. Regardez ceux qui se mettent en avant ! Il y a aussi ces gens qui se croient plus intelligents en adoptant une attitude de fermeture."

Après plusieurs jours d'absence, SaladFingers publie cette image avec le commentaire suivant : "J'ai consacré un peu de temps libre à m'amuser. Je voulais créer quelquechose d'original, mais en rapport avec l'histoire chad/raj/issac.
Comprenez bien que c'est totalement irréel, mais vous en seriez moins sûr si je ne vous l'avait pas dit.
Comment auriez-vous réagi si LMH l'avait publié sans précaution ? Auriez-vous détecté la faille ? Je ne veux pas vous miner le moral, seulement vous faire réfléchir.
Ce n'est probablement qu'un ego trip, mais j'avais envie de le partager ! J'avais ça sur mon bureau depuis quelques jours, et c'était dommage de ne pas le montrer. Toutefois je craignais de compliquer encore une enquête déjà bien difficile.
"

SaladFingers creation

Peu après, en tenant compte des commentaires sur son récent travail qui était finalement, il le reconnait, assez peu crédible, SaladFingers publie cette nouvelle image. Mais qui pourrait croire à une photo ? :

p.s. "Je rédige en ce moment un document sur le fait que cette affaire puisse avoir été montée grâce à des programmes graphiques de pointe. Je voulais terminer ça pour lundi, mais c'est plus difficile à rédiger que prévu. Je souhaite montrer quelques exemples d'images en 3D, ainsi que des photos en référence. Tout ça prend du temps.
J'aimerais être démenti ! Alors... n'hésitez pas à me charger quand ça sortira !
" La signature, discrète, précise que c'est un faux produit par Kaptive Studios.

Ce récent travail de SaladFingers n'a pas convaincu tout le monde, en particulier whoopeddog ou Spf33 : "C'est pas mal pour un rendu 3D, mais ce n'est pas autre chose. Pour moi, cette création évoque bien davantage la CG en 3D que les images de tahoe\chad\raj\bb\isaac. L'anti-aliasing atténue beaucoup trop l'ensemble - ça donne un aspect trop 'propre', quasi 'mathématique'; l'impression d'ensemble produit un effet un peu trop à la fisher-price; il manque beaucoup de contours subtils et de détails de surface; lighting hot spots are too hot and appear too color saturated..."

A quoi SaladFingers répond : "Bon, et si j'avais envoyé ça à LMH avec un mot explicatif, disant que j'ai pris cette photo avec ma vieille caméra 35mm en 1987... Que j'ai vu ces images récentes sur le net, et que j'ai pensé que peut-être, maintenant, on allait enfin me croire ! (ou une phrase de ce style). Une petite histoire d'accompagnement peut donner beaucoup de crédibilité à une photo.
Ce qui m'intéresse vraiment c'est la perception des images, et de savoir pourquoi certaines sont acceptées sans problème et d'autres pas. Comme tu l'as remarqué, quand on sait d'avance qu'une image est fausse, on perçoit plus facilement ses défauts. Alors que si elle provient d'un prétendu témoin, on aura plutôt tendance à se demander
pourquoi il y a quelques erreurs... Est-ce une affaire de technologie ? Pourquoi dans ce cas et moins dans l'autre ?
En réalité, je ne suis même pas sûr d'essayer de prouver quoi que ce soit... Mais je pense que sur un forum où les gens ont l'esprit ouvert, ça vaut le coup d'essayer des les amener à comprendre comment fonctionnent leurs perceptions. Je pense que ça peut les aider à former leur esprit critique, ce qui est particulièrement nécessaire dans cette étrange affaire.
"

Il reste que, malgré tous ses efforts et la sympathie dont il bénéficie sur OM, les participants ne sont pas persuadés que le talentueux SaladFingers ait égalé en vraissemblance l'une des images qu'ils examinent depuis près de deux mois.

Ivo5000, co-Administrateur de OM, a soumis les documents et le rapport de Isaac à un prôche parent qui a baigné dans ce milieu du Renseignement, rattaché au Département de la Défense, qui a vu passer quantité de dossiers Top Secret à la même époque : "Il m'a déclaré que ça lui paraissait conforme, en ce qui concerne la forme, les polices de caractères, etc..."

Un musicien a adopté le nom de "Drône" pour proposer sa musique électronique... http://www.myspace.com/droneonline

...et John Render propose à l'achat son "Diagramme Extraterrestre" (http://www.artwanted.com/imageview.cfm?id=529738)

"Pendant que je travaillais sur les planches fournies par Isaac, pour les assembler conformément au document d'ensemble, j'ai remarqué qu'elles n'étaient pas tout à fait jointives. Il a fallu que je joue un peu sur les formats. C'est ce qui m'a fait réaliser que nous n'avons pas en mains des documents retouchés sous Adobe, ni de banales copies, mais bien des photographies d'un travail très complexe et très détaillé. Même en très haute résolution, il y a des détails qui ne sortent pas sur les documents d'origine. C'est ce qui m'a amené à me demander si le diagramme original pouvait être une sorte de photo holographique... puisqu'elle démontre un niveau de détails impressionnant et recèle des quantités de données cachées ? Des données qui pourraient être projetées (au laser ?) sur un matériau exotique pour activer des nano robots ?" Ci-dessous, un détail de sa création :

D'autres se sont déjà organisés pour proposer des T-Shirts 'CARET', et des tapis de souris (http://www.comboutique.com/shop/homeboutique-11960.html).

Espace détente, avec l'arrivée des bambins déguisés en Sherlock Holmes sur ATS. Ceux-là sont persuadés qu'au milieu des déboulonneurs, ils apprendront à réfléchir. Deux exemples :

- Razimus pense avoir fait une découverte extraordinaire - "Un clou dans le cercueil du canular ! J'ai trouvé ce qui a inspiré le faussaire !!" Ca colle parfaitement, même si je n'ai pas encore trouvé le bon modèle, le drône de caret est un déboucheur de pipe-lines !!" :

Le pire c'est qu'il trouve des supporters, comme MoonKing : "Je pense que Razimus a vu juste, je n'ai aucun doute qu'il a trouvé la source..."

ou WildOne106 : "C'est pas du 100%.. Je dirais plutôt 70%. Quelques modifications sur la foreuse, et c'est bon.."

- Un autre exemple ? EjSaunders : "Nous devons trouver l'organisation où travaillait Isaac - donc nous svons qu'au moins 2 personnes ont quitté XPARC pour rejoindre sa compagnie, et comme ils ont été salariés, il suffit de suivre la piste de l'argent... Comment pourrions-nous obtenir la liste des employés de XPARC, du moins ceux qui avaient un bon diplôme..? Si on peut en trouver deux qui ont quitté XPARC pour aller travailler ailleurs à Palo Alto, on devrait pouvoir trouver dans quelle société ils sont allés !"

4 juillet - Hier, Brendan Burton, l'Admin du forum OM, a publié un article sur le site de American Chronicle. Parmi les retombées immédiates, cette lettre de Jack A. Sahakian, un haut responsable de la compagnie Northrop-Grumman :

"Brendan,
Je te fais suivre les commentaires que j'adressais à George Noory, de Coast to Coast AM, sur le site duquel j'avais lu le récit et vu les images de l'observation de Chad. C'est également là que j'ai découvert la lettre de Isaac ainsi que le rapport qu'il a diffusé.

Tout ça me paraît vrai, d'après mon expérience dans cette industrie, le format, la terminologie, la façon d'aborder le sujet, ça serait extrêmement élaboré comme canular. Je pense que ça se passe vraiment comme ça nous est décrit, et que notre gouvernement est parfaitement au courant de ce qu'ils ont entre les mains; c'est mon opinion - Jack"

"Hi George,

Je suis un auditeur de longue date, mais c'est la première fois que j'écris. J'ai lu avec beaucoup d'attention la lettre de Isaac ainsi que ses pages scannées. Je travaille depuis plus de 25 ans dans l'industrie aérospatiale et la défense, et bien que je ne m'occupe pas actuellement d'un projet secret "confidentiel", je connais beaucoup de gens qui travaillent sur de tels programmes de recherches, du genre de ce que décrit Isaac. Il prend de gros risques en diffusant ça, s'il espèrait préserver son accréditation de sécurité, mais je présume qu'il est probablement retraité.

Après avoir lu le rapport officiel, le memorandum, je peux vous assurer que ça me paraît très authentique, et ça semble être rédigé par un chef de projet hautement qualifié, ou quelqu'un qui se trouve dans les hautes sphères d'un programme de mise en oeuvre, dans le domaine qui est décrit. Dans cette industrie, nous utilisons une terminologie assez spécifique, mais nous essayons de conserver un langage accessible quand on évoque des productions banalisées. Ce memorandum est conforme aux mémos qui sont rédigés sur tous les programmes - y compris la numérotation des paragraphes; c'est une règle standard dans cette industrie, depuis le DoD jusqu'aux plus modestes fournisseurs des sous-contractants, lorsqu'on doit détailler les travaux en cours ou les projets à réaliser, à l'attention des responsables éxécutifs, dès lors qu'il s'agit de gérer un budget $.

Je trouve fascinant le fait que celà évoque une technologie par "extraction extraterrestre", et je suis sûr que ça provient d'une source top secrète de très haut niveau. La compartimentation est aussi un usage très courant dans ce type d'activités, ce qui fait qu'on n'a pas la vue d'ensemble. George, il se pourrait bien qu'on ait ici l'aiguillon qui rassemble le troupeau, si c'est repris dans les grands medias. Je suis certain que le gouvernement va nous assurer que c'est un canular, mais ce serait vraiment très complexe à réaliser, difficile à mettre au point, surtout quand ça touche à des choses qui sont bien réelles, et le fait de monter un tel canular pour détourner l'attention de la réalité n'aurait aucun sens au regard des efforts nécessaires.

Tout celà établit sans aucun doute possible le fait que ce gouvernement ainsi que d'autres nations technologiquement évoluées ont récupéré des engins extraterrestres, et qu'ils se livrent en ce moment-même à des expérimentations sur leur technologie. Il demeure une question; comment notre gouvernement a-t-il obtenu ces éléments (quelquepart Isaac dit qu'on nous les avait donnés) ? Où sont ces extraterrestres ? Je ne doute pas que des gens du DoD sont en communication avec eux !

Tout ce que je peux en dire, WOW!

Jack A. Sahakian
Subcontract Manager
Northrop-Grumman
Space Technology
Advanced-EHF"

Northrop Grumman Corporation est un conglomérat américain né de la fusion entre Northrop et Grumman en 1994 dont les activités tournent autour du secteur de la défense : aéronautique, construction navale, espace, électronique, etc. Elle est la troisième entreprise privée d'armement dans le monde. Son siège social est situé à Los Angeles. La compagnie développe le bombardier furtif B-2 et occupe une place stratégique dans le complexe militaro-industriel américain. Elle emploie plus 125.000 salariés (en 2004), répartis sur des centaines de sites dans 25 pays. (http://fr.wikipedia.org/wiki/Northrop_Grumman)

Ivo5000 a vérifié le statut de Jack Sahakian au sein de Northrop-Grumman. Il a entre autres déposé un brevet pour un procédé de détection du cancer avec une antenne réglée sur les ondes courtes.

Ceux qui souhaitent étudier en détails les planches du 'langage' peuvent télécharger ce travail de Degoobermaster : "J'ai réalisé un composite en haute résolution à partir des 5 planches de Isaac, et accentué la définition." Il a également effacé les annotations au crayon. C'est la première occasion d'avoir une vue d'ensemble de qualité (6500x4500), mais plutôt destinée aux rétroprojecteurs.

L'avocat Todd Schwartz qui a déposé le nom de domaine http://www.isaaccaret.com/ a donné instruction à son hébergeur de ne plus laisser apparaître ses coordonnées. L'adresse ne répond pas encore, mais il ne serait pas étonnant que Isaac y transfére prochainement son matériel. A ce sujet, il est probablement en observation sur les différents forums, et je me demande si nous pourrions bénéficier d'un double effet qui l'amènerait à publier d'autres documents : d'un côté le travail remarquable chez OM, de l'autre la fermeture d'esprit et la dérision qui sont manifestes chez ATS... Ces deux attitudes opposées peuvent concourir à lui donner envie d'encourager les chercheurs.

Il y a bien des aspects fabuleux dans cette recherche, et les participants des forums l'ont ressenti intensément - sauf les déboulonneurs bien sûr - à mi-chemin entre "Contact" et "Le Seigneur des Anneaux" : ils ont 'impression de participer à une grande aventure de l'humanité, d'avoir à décoder le langage secret d'une autre civilisation, mais aussi de contribuer à pousser le gouvernement dans les cordes jusqu'à le contraindre à une confession publique.

Beaucoup ont placé une portion des schémas de Isaac en fond d'écran.. Et Spf33 s'interroge avec humour : "Espèrons que le champ électro-magnétique émis par nos écrans d'ordis n'est pas dans la plage de fréquences qui est supposée activer le 'langage', parce que nous pourrions être en train, accidentellement, de susciter une invasion aliène !"

Un nouveau concept en faveur de la Divulgation, est en train d'émerger à travers des situations comme celle-ci : l'idée est que de très gros contractants privés - le lobby militaro-industriel - pourraient finir par s'opposer à la politique du secret imposée par Washington : s'ils disposent de matériels industrialisables, même d'origine aliène, pourquoi continueraient-ils à se plier aux contraintes des politiques ? Le patriotisme justifie sans doute d'avoir à conserver une avance technologique de quelques années sur les autres pays, mais on imagine aussi le marché mondial pour des appareils à antigravité...

Le 'langage' alien peut entrer dans les galeries avec cette création de Hpo, réalisée pour l'heure avec 3D Max.

L'Admin d'OM produit cette police du film Matrix, mais OnTheFence n'y relève finalement que 5 similitudes - moins qu'avec le Katakana. A part les nombres de la première rangée, identiques, il y a 15 ressemblances avec notre écriture occidentale :

Parabol, sur ATS, a refermé le débat : "Si quelqu'un s'est donné autant de mal pour forger une affaire aussi complexe, pensez-vous vraiment qu'il ait été assez bête pour s'inspirer d'une police de caractères aussi populaire ? D'autant que la question du 'langage' est précisément au coeur de cette histoire ?"

3 juillet - Déjà remarqué hier sur le forum de UfoCaseBook, MarkM revient avec une nouvelle idée : "Si, comme l'a dit Isaac, les symbôles sont des 'ensembles' cohérents d'une volonté, d'une instruction, peu importe le mot, alors ils peuvent avoir un effet sur la perception humaine, pratiquement de la même manière qu'un mandala est destiné à agir sur nous. En fait, les crop-circles ont beaucoup de relations avec les mandalas. Pendant que nous essayons de déchiffrer ces symbôles en tant que langage, nous devrions également prêter attention à la réponse émotionnelle qu'ils suscitent en nous."

L'analyse commence à peine sur les planches d'Isaac, et quelques impatients voudraient déjà passer à autre chose, réclamant de nouvelles images ! :)
Celà fait 5-6 jours à peine, et nous attendons de voir une re-création de l'appareil A1 pivotant sur lui-même en animation, il faut encore que les graphistes puissent s'assurer de la cohérence des relations entre les objets A2 et A3 - maintenus en sustentation par A1 - la discussion sur les planches est à peine commencée, et la classification de l'alphabet est pour l'instant totalement arbitraire.. A ce propos, Cage1978 a produit cette nouvelle étude, créant avec une humour une police "Isaac" -
"Je me suis servi de la classification de OnTheFence (version 1.4)" :

Cette police de caractères est un fichier .ttf, téléchargeable ici. Le mot de passe pour déployer le fichier : www.openmindsforum.com

Par ailleurs, je vous propose ce fond d'écran (2400x1800). L'image apparaîtra entièrement sur PC avec la commande "Etirer" plutôt que "Centrer".

Toutes les ressources sont mobilisées, même celle - inattendue - de Figneutron sur UfoCaseBook : "Je suis psychothérapeute, et je totalise 25 ans d'expérience dans le diagnostic et le traitement des désordres psychopathologiques de la personnalité. J'ai appris à détecter les menteurs et les mythomanes. J'ai écouté l'interview de 'Ted Connors' par Linda Moulton-Howe, le technicien de sécurité sur la base AF de Maxwell, et je suis convaincu de sa sincérité. Donc je pense qu'il a bien vu l'étrange engin dont il est question, et je n'ai aucun problème à considérer qu'il s'agisse d'un objet réel."

MajorTom, dans sa mini revue des medias quasi-hebdomadaire, nous informe que l'Admin d'OM - Brendan Burton - vient de publier un résumé, en anglais, concernant l'affaire des Drônes', sur American Chronicle. (http://www.americanchronicle.com/articles/viewArticle.asp?articleID=31120)

C'était une bonne initiative d'essayer de contacter directement l'avocat qui a déposé le Nom de Domaine pour Isaac; c'est ce qu'à fait OnTheFence, qui publie sa réponse. Plutôt cool, l'avocat :

>>De : "Todd Schwartz"
Sujet : RE: isaaccaret.com question
Date : Mon, 2 Jul 2007 16:54:58 -0700
A : "OnThe Fence"

"Hello
J'étais en déplacement, aussi ne n'ai pas pu assister au déroulement du phénomène Isaac. Pouvez-vous me dire sur quels forums vous débattez de cette affaire de isaaccaret.com ?

Je suis concerné par tout ce qui me permet de sortir cette information de manière efficace et rapide. J'ai été étonné que Isaac utilise un sous-domaine chez fortunecity.com. J'ai enregistré le nom de domaine afin qu'il en soit fait bon usage.

Je suis ouvert à toutes suggestions. Soit dit en passant, vous êtes la première personne à me contacter, sauf un message de quelqu'un qui pensait que j'étais Isaac. LOL
Cordialement
."

Effectivement, quand on possède un nom de domaine en .com, il n'est pas utile de le faire apparaître comme sous-domaine chez un hébergeur. Quelle est la logique de cette opération, si ce n'est pas une relative ignorance du fonctionnement d'Internet..? La solution choisie offre-t-elle une meilleure garantie d'anonymat ? A noter qu'en enregistrant son nom de domaine chez Godaddy, l'avocat pouvait souscrire l'option d'anonymat absolu, et qu'il n'a pas fait ce choix initial. Il ne le fera que le 4 juillet.

Au début du week-end dernier, Springer sur ATS avait promis des révélations fracassantes sur les visiteurs du forum dépêchés par le gouvernement. Il vient de faire marche arrière, sans s'excuser de l'effet d'annonce : "Je n'ai rien d'autre concernant la piste des services spéciaux en observation. J'aimerais beaucoup vous présenter des preuves irréfutables sur la création des images en CGI, par exemple...Hélas, je n'ai rien de tel." Il ajoute : "Mon fils vient d'assister à une Première de 'Transformers', il n'y a AUCUN drône dans le film."

A la suite de quoi Ringo se désespère : "Mon explication tombe à l'eau, c'était ma seule piste. Et je n'ai pas de solution de remplacement !" L'idée que ces drônes puissent exister serait-elle à ce point insupportable pour certains ?

Mr772 dépose en vrac quelques idées sur OM : "La perception humaine fonctionne selon le principe d'un déroulement temporel : nous considérons un début/une fin, nous absorbons l'information de manière linéaire. Par exemple, en lisant un livre, le temps est une composante essentielle à la compréhension. C'est la même chose si nous écoutons un CD. L'objet renferme l'ensemble de l'information, mais nous ne pourrions supporter de l'intégrer simultanément. Donc le temps joue son rôle
Si d'autres formes de vie n'ont pas cette même contrainte, mais ont une apprôche beaucoup plus synthétique, leur langage écrit ne suppose peut-être pas un sens d'écriture, ni début ni fin, mais sa vue d'ensemble - l'agencement des caractères - affiche une fonctionnalité précise...
"

Celà dit, plusieurs civilisations bien terrestres ont développé des langages à plusieurs niveaux (sacré/profane par exemple), ou comme l'hébreu dont la lettre est aussi une valeur.

En outre, nos cerveaux ne fonctionnent pas de la même façon. Si la plupart des gens doivent se contenter d'aligner posément les parcelles d'informations qui leur sont proposées pour parvenir à déchiffrer le sens global, d'autres ont accès à une forme de simultanéité des opérations. Ce qui nous échappe dans leur processus, nous le nommons 'intuition', ou 'compréhension immédiate', faute de mots adaptés pour exprimer un état de conscience particulier, comme cette expérience mystique rapportée par certains d'avoir "toutes les réponses dans l'instant".

La difficulté de décoder les signes sur les planches de Isaac, c'est de céder entre autres à la tentation d'y projeter nos propres schémas; par exemple, d'assimiler tel caractère réversible à nos propres parenthèses, avec la même fonction d'ouverture/fermeture. Or si deux signes inversés encadrent un groupe de symbôles, il est tout aussi possible qu'ils signifient 'liaisons de ce module vers l'extérieur', autrement dit "intégration" plutôt que "exclusion"... Ici, quelques compléments apportés par 11August :

Pour Suspicioso, il est même totalement prématuré de voir des nombres dans ces signes arrondis: "Ils pourraient tout aussi bien figurer des commandes (comme Joindre, Séparer, Intersecter, Ajouter, Soustraire...) et les nombres seraient ailleurs, comme représentés par les différents cercles... Ou bien il n'y a carrément pas de nombres, et nous n'avons ici que des instructions, (dans ce cas, c'est la géométrie elle-même qui exprimerait les nombres)."

Deux autres petites videos de démonstration ont été produites par Bord101 :

2 juillet - La recherche sur les symbôles se poursuit. Ezapata a proposé de remanier la classification initiale de OnTheFence. Rappellons que toutes les inversions en miroir ne sont pas représentées (ce qui offre 4 variantes pour chaque symbôle non symétrique) :

"Celà nous fait maintenant 25 "lettres" symbôles et 9 "signes" arrondis. Cette présentation a l'avantage de mettre en évidence les similitudes. J'ai essayé de placer les caractères par rangées de la même famille. Ainsi, à supposer que nous en trouvions d'autres, ils seront plus faciles à identifier. On devrait pouvoir en déduire d'autre signes qui ne se trouvent pas sur ces documents."

Pour Banzaï, la "découverte d'un neuvième nombre" est un peu gènante : "J'avais adopté un système en base 8, parce que le 8 était me semblait cohérent avec d'autres observations. Mais ça ne fait rien, nous progressons."

MarkM, sur le forum de UfoCaseBook, se lance dans une interprétation du texte d'Isaac : "Nous ne savons rien de la fonction des drônes. C'est pourquoi nous sommes passés à l'étude des schémas. Mais gardant en tête que Isaac a déclaré que les symbôles sont davantage des commandes et des fonctions, plutôt qu'un langage. Il se peut qu'on ne puisse les traduire en quelquechose de cohérent (selon les principes de la communication humaine).

J'ai eu ce réflexe de toucher les symbôles, après les avoir affichés sur mon écran d'ordinateur. Je me demandais hier soir comment ils pouvaient être activés. Quelqu'un sur ce forum avait parlé d'interrupteurs. Donc supposons qu'il existe un moyen de lancer la séquence. C'est alors que j'ai pensé à la nouvelle technologie des écrans tactiles. Comme sur cet iPhone qui vient de sortir !

Il y a beaucoup de rapports d'abductions par des aliens où les témoins évoquent des panneaux de contrôle, que touchent les E.T., sans actionner des boutons. Des symbôles qui émettent différentes lueurs. Je me souviens vaguement d'un chose comme ça en rapport avec Roswell. Il se peut que ces symbôles soient une interface technologique entre l'utilisateur et le "hardware" ? Les êtres vivants génèrent un courant électro-magnétique. Les pensées sont des impulsions électriques. Serait-il possible que l'intention soit le déclic qui lance la séquence adéquate, laquelle résulte en une action spécifique (par le hardware) ? Dans ce cas, les symbôles se comportent comme des récepteurs, et c'est le pilote qui est l'émetteur.

Mon idée est que le "composant" qui rend cette technologie fonctionnelle est l'organisme vivant qui interagit avec elle. Ces symbôles, et leur manière d'interagir avec le dispositif qui leur est associé, constituent en quelquesorte notre prolongement neuronal. Ca suppose une source pour générer le déclic, et un mécanisme de contrôle capable de réaliser des modifications selon les circonstances. A un certain stade, il faut une forme d'intelligence, mécanique ou organique, extérieure au dispositif, afin d'éxécuter l'action voulue."

Ce qui ne manque pas d'évoquer une éventuelle application de cet ordre selon les relations exposées par la physique quantique : "Demain peut-être une éprouvette contenant une solution organique et un électro-aimant constitueront le coeur des ordinateurs quantiques." (http://www.futura-sciences.com/fr/comprendre/dossiers/doc/t/physique/d/lordinateur-quantique_552/c3/221/p8/)

Il a fallu attendre quelques jours avant de pouvoir consulter les données du propriétaire du Nom de Domaine 'ISAACCARET.COM'. L'information est maintenant accessible : il s'agit d'un avocat de l'Oregon qui se nomme Todd Schwartz. Comme on le voit ici, le Nom a été déposé le 26 juin, et Isaac a chargé ses éléments sur le site le 27.

Registrant:Todd Schwartz
155 B Avenue
Suite 240
Lake Oswego, Oregon 97034
United States
Registered through: GoDaddy.com, Inc. (http://www.godaddy.com)
Domain Name: ISAACCARET.COM
Created on: 26-Jun-07
Expires on: 27-Jun-08
Last Updated on: 26-Jun-07

Il est possible que l'avocat lui-même n'ait pas les coordonnées précises de Isaac, lequel a pu se contenter de le règler en espèces (l'achat d'un Nom de Domaine représente environ 10 euros)...

Une proposition intéressante émane de Wreckage, qui sollicite une aide graphique : "Je ne suis qu'un amateur, et je ne peux pas vérifier ce point. Quelqu'un peut-il m'aider à vérifier ces alignements ?"

Il y a chez ATS quelques cas désespérés parmi ceux qui s'étaient engagés à fond dans l'hypothèse d'une campagne de marketing viral, à l'approche de la sortie du film Transformers aux Etats-Unis, comme Ringo qui fait peine à voir : "Il ne reste plus qu'un jour ou deux ! J'attends jusqu'à la dernière minute de voir si j'avais misé sur le bon cheval... Je m'accroche. Serais-je le dernier à y croire ? Qui veut encore bien me soutenir ? C'est la dernière ligne droite pour placer vos paris !"

Il y a chez ATS un autre amateur de fantastique et de jeux videos. Casketizer nous explique: "J'ai enfin pu parler avec un ami qui est au coeur des développements pour Halo3, puisqu'il fait partie de l'équipe des Beta-testeurs. Bien qu'il ait éventuellement trouvé quelques vagues ressemblances graphiques dans le design des drônes, il est absolument certain qu'il ne s'agit ni d'une campagne de marketing viral, ni d'une production de fans de Halo."

OnTheFence a échaffaudé une théorie sur le système alien de nombres et/ou de caractères symbôliques : "Nous lisons nos chiffres de gauche à droite, mais sur un objet volant, ou tournant, une série comme 12345 donnera 54321 en mode inversé. Ma théorie est que leurs nombres puissent être identifiés sous n'importe quel angle, y compris de manière réfléchie. Je peux me planter totalement, et ils peuvent avoir leurs propres '6' et '9'."

L'Admin d'OM a tenté d'approcher la compagnie "PARC". La réponse était prévisible, mais il fallait le tenter. Je le rapporte, parce que ça fait partie des moyens mis en oeuvre : "Merci de nous avoir informés de votre intéressante enquête.. Je suis au regret de ne pouvoir vous aider dans votre recherche sur l'Explication des Etranges Engins.

L'auteur, sous le pseudo de 'Isaac', déclare qu'il n'a jamais été un employé du Xerox Palo Alto Research Center, mais il prétend avoir connu certains des employés de PARC. Même s'il avait cité leurs noms, PARC ne garde pas une trâce des relations de ses employés. Il a également déclaré que des employés de PARC ont collaboré au programme CARET du DoD. Je n'ai aucun moyen de savoir si c'est exact.

J'ignore ce que Isaac a voulu dire en écrivant : 'XPARC a servi de modèle, etc...', puisque je ne connais pas le modèle de CARET ni celui d'aucun autre programme du DoD.

Franchement, j'ignore pourquoi PARC a été mentionné dans cette histoire. Je suis désolée, mais en l'absence de faits précis sur lesquels je puisse faire des recherches, je ne peux rien valider de ce que vous me présentez.

Bonne chance, et meilleurs sentiments,
Susie Mulhern

Communications & Marketing
PARC
"

Un prôche me confie cette info : "Les chercheurs américains nomment les engins à antigravité STAAP (Spacial Technology Advanced Aerospace Plateform) quand ils sont d'origine 'terrestre', et ETAAP (Extract Technology Advanced Aerospace Plateform) quand ils sont le fruit d'une rétro-conception à partir de matériels aliens."

Rappel :
Isaac, Palo Alto - 1984
Northridge, Californie - Robert Mariotti / Observation - 1994
Birmingham, Alabama - Mr. Smith / Photo - Mai 2006
Tahoe, Nevada - Femme à Tahoe / photo - 5 Mai
Central Californie - Chad / photo - 6 Mai
Capitola, Californie - Rajinder photo / photo - 15 Mai
Sequoïa National Park, Californie / Observation - 25 Mai
Big Basin, Californie - Ty B. / photo - 5 Juin
Big Basin, Californie - Stephen / photo - 6 Juin
JMontgomery, Alambama - Maxwell AFB / Observation - 25 Juin

1er juillet - Une nouvelle image a été reçue hier par le webmestre de UfoCaseBook.com. Elle est sans doute intéressante, dans la chronologie, mais sa création paraît simpliste. En outre, elle est totalement anonyme... 10538 s'accorde avec OnTheFence pour la commenter ainsi : "L'angle des rayons solaires et la quasi-absence des ombres de l'objet en premier plan me font douter. De même, il n'y a pas d'ombre sous le drône. Il est possible que l'ombre de l'objet soit derrière le léger renfoncement de terrain ? En l'absence d'un original en haute résolution, je pense que nous devrions la laisser de côté. On se doutait bien que les faussaires seraient tentés de prendre le train en marche."

Whitley Strieber vient de mettre en ligne son nouvel Edito, (http://www.unknowncountry.com/journal/?%20id=292) largement dédié aux symbôles des crop-circles, et il suggère qu'ils soient expérimentés comme supports de méditation. En ce qui concerne les travaux d'Isaac, il résume les trois objections courantes :

"La première est l'absence de tampons de sécurité. Cependant, il m'est arrivé de voir des documents particulièrement sensibles qui avaient été préparés pour de hauts responsables d'une certaine agence, et ils ne portaient aucune marque de classification. La raison en est qu'en cas de fuite, on peut nier la source.

La seconde, est que le rapport fourni par Isaac est trop clair, trop net, pour avoir été rédigé sur ordinateur en 1986. Ce n'est pas non plus exact. Il y avait déjà beaucoup de machines capables de faire du traitement de texte.

La troisième objection évoque une campagne de marketing viral pour un film comme Transformers ou le jeu Halo3, ou quelquechose du même genre. Ca pourrait s'envisager si nous n'avions que des images et des rapports écrits. Mais nous avons maintenant de nombreux témoins qui ont témoigné de vive-voix. Pourrions-nous imaginer qu'une agence de promotion ait engagé des comédiens pour tromper Linda Moulton Howe ?"

Sur le forum de UfoCaseBook, c'est 'ATrueOriginall' qui assure la modération. Il a remarqué une différence entre les participants, selon qu'il acceptent ou rejettent l'origine aliène des travaux présentés par Isaac : "Ceux qui ont lu d'une traite son long texte vont ensuite revenir sur le forum avec des impressions mitigées, et ils pourront rapidement conclure qu'il n'y aurait là que des éléments improbables. A l'opposé, ceux qui ont fait de fréquents retours en arrière, pour essayer de bien comprendre, ont le sentiment d'en tirer profit. Je suis dans ce cas : j'ai relu attentivement, plusieurs fois, les explications fournies. A présent, elles sont intégrées dans ma mémoire profonde et j'ai le sentiment d'avoir étendu ma réflexion. Je penche maintenant davantage contre le canular." Et, à titre d'exemple, ATrueOriginall nous redonne à lire cette image d'un autre participant :

CloudBreak : "Notre cerveau n'est pas un substrat holographique, mais il y a plusieurs similitudes. La capacité de traitement de 4 neurônes est supérieure à 4 fois fois la puissance de traitement d'un seul neurône. Le cerveau fonctionne de manière non-linéaire. Il y a aussi le fait que les neurônes des zones cérébrales sont dans des configurations différentes, ce qui leur confère des fonctionnalités différentes." Bien sûr, on ne pourra saisir la pertinence du propos que si on a lu le texte d'Isaac, publié ici le 27 juin...

Les terriens ont-ils donc bénéficié de la technologie E.T. ? L'ancien astronaute de la mission Appollo, le Dr. Brian O'Leary, dans sa préface du récent livre du Dr Greer "Hidden Truth" affirmerait la même chose. Mais après Philip Corso et bien d'autres.

Dans le cours de son récit, Isaac nous avait dit que l'initiative XPARC, dans les années 80, avait en partie inspiré les promoteurs du programme CARET (mais dans son aspect structurel). Les investigations des internautes se sont poursuivies sur le site de la compagnie (http://www.parc.xerox.com/) et Filtor y a relevé cette phrase :
"Après trois décennies de recherches intensives sur le langage naturel - en développant des théories fondatrices servant de support à des réalisations technologiques - PARC a accumulé un savoir-faire étendu et très performant dans le domaine du langage naturel. Ces éléments de base permettent à PARC d'intervenir à un niveau plus profond, où les ordinateurs ne traitent pas que le langage, mais le sens." Cependant, cette présentation n'évoque qu'une avancée technologique relative à l'interface homme-machine. La piste tourne court, mais cet exemple illustre cependant la diversification dans les recherches.

D'ordre plus général, à propos des signes sur les ailes des drônes et les planches dessinées d'Isaac, je relève cette remarque de MarkM sur le forum de UfoCaseBook : "Si j'avais eu envie de bâtir un canular, avec un tel niveau de complexité, j'aurais créé une police de caractères qui ne ressemblerait en aucune manière à ce qui existe aujourd'hui. En plus, ça m'aurait pris moins de temps de créer un ensemble de caractères originaux que de modifier des caractères existants. Celà dit, il y aurait toujours eu quelqu'un pour remarquer une resemblance avec un alphabet existant."

Springer, l'un des 'propriétaires' de AboveTopSecret a examiné les statistiques de fréquentation de son site, en particulier la liste des sources IP des consultants : "Je peux vous dire qu'il y a parmi nos visiteurs des gens qui n'ont pas le profil d'ufologues, ni de responsables marketing. Ceux-là ont le pouvoir de réprimer très sévèrement les auteurs de fuites.
Encore hier soir, j'ai vu passer des visiteurs sur ce forum, qui mènent leur enquête sur cette affaire de drônes, et ils se situent au plus haut niveau de la hiérarchie du Renseignement; des gens qui sont diligentés par le gouvernement US.
" Il s'étonne, un peu naïvement, que l'hébergeur internet de Isaac n'ait pas été contraint de verrouiller l'accès à ses pages personnelles... Mais une telle manoeuvre serait généralement considérée comme une preuve d'authenticité ! D'autre part, l'ensemble du matériel d'Isaac a été préservé, dès sa mise en ligne, sur une quantité d'autres sites, dont celui-ci. Donc ATS confirme, involontairement, que la piste du marketing viral, aussi bien que l'hypothèse d'un faussaire, ne sont plus d'actualité. Au fond, Springer se donne de l'importance en extrapolant, parce qu'une visite des autorités sur le site de ATS ne signifie rien de leurs intentions.

L'Admin d'Open Minds ironise : "Il joue à se faire peur et continue de manipuler son petit monde. Il est tout à fait évident que ce qui se passe en ce moment intéresse au plus haut point des gens comme Ron P. et Kit G. : ils parcourent les forums, et ils utilisent Dan Smith pour se faire livrer des synthèses, de temps en temps. C'est leur rôle de garder un oeil sur des endroits alternatifs comme celui-là." Il en tire la conclusion logique : Springer ne cherche qu'à entretenir le suspense et atiser la curiosité de ses lecteurs, parce que c'est un site qui affiche énomément de publicités, et les visiteurs rapportent de l'argent (selon lui, 1 million de visites rapportent 2.000 dollars).

A propos d'argent, il est paradoxal qu'un site de déboulonneurs comme ATS réalise de réels profits en exploitant l'intérêt du public pour une information pro-E.T., que l'anonyme Isaac - la cible de toutes leurs critiques - a initialement diffusée gratuitement...

Une remarque de CaliKid ne semblera pertinente qu'à ceux ayant lu intégralement le texte de Isaac : "Je viens d'ouvrir le dernier PC Magazine (Juillet 2007). Ils titrent sur "Le Futur de l'Informatique". L'un des leaders dans le domaine est PARC. Ils proposent un nouveau concept de réseaux d'ordinateurs, où tout ordinateur connecté peut répondre à la demande d'informations, plutôt que le serveur central. Isaac nous a dit que PACL s'était inspiré de la structure de X/PARC. Nulle part il a été dit que X/PARC ait été impliqué dans leurs recherches, seulement que quelques employés avaient rejoint PACL. L'idée que des transferts de technologie aient eu lieu entre les deux compagnies serait pure spéculation."

Ce qui suit sont des "alphabets" des Crop-Circles, compilés au fil des observations :

Sentinel a noté la présence de petits anneaux métalliques sur la couverture du Rapport Q4-86 : "S'il s'agit d'un faux, ça suppose une extraordinaire précision dans les détails. Ca veut dire que le document existe physiquement, et qu'il ne s'agit pas d'une création sur ordinateur."

"Naturellement, un faussaire pourrait avoir commencé par imprimer sa création numérique, et à relier les pages, avant de les démonter pour les passer une par une dans un scanner. Mais c'est peut-être pousser un peu loin... Sachant que le rapport contient les images des artefacts, il devient nécessaire de se demander : est-ce qu'on pratiquait ce genre de reliure en 1986 ?"

Une nouvelle fausse video de 23 secondes, "à la manière de SaladFingers", circule maintenant sur Internet...

L'Admin d'OM annonce pour le 8 juillet la mise en place d'un nouveau SkypeCast, à 14h côte Est, sur le thème : 'CARET et les Drônes'.

30 juin - L'interview de "Ted Connors" par Linda MH est maintenant disponible en audio de 24 minutes. De même que le Rapport CARET en français, qui est maintenant complet.

Les recherches se poursuivent sur OM, avec cette proposition illustrée par OnTheFence : "Il n'y a que 8 caractères arrondis, ce qui supposerait une base de calcul octale. Voici une première approche, dans le désordre" :

11august avait préalablement réfléchi sur cette portion d'une des planches d'Isaac : "J'ai l'impression que ces symbôles seraient utilisés pour énumérer une série d'actions précises, en liaison avec les autres symbôles, de manière plus 'fonctionnelle', comme des instructions..."

OnTheFence reprend : "Remarquez aussi, dans cet extrait, que les bras forment des angles relatifs qui sont des huitièmes de cercle 90°=2/8, 135° = 3/8. Il est possible que les trois 'nombres' que tu as encadrés représentent l'angle (en huitièmes) par rapport à un point de référence."

Pour sa première apparition sur OM, mr772 nous présente une référence troublante, qu'il a retrouvé dans une video sur David Adair - déjà évoqué ici : "A la fin de son interview, David Adair mentionne le fait que les composants qu'il a vus étaient couverts d'écritures - chacun des composants de chaque dispositif. Il ajoute que les symbôles étaient inversés sur les côtés opposés... à gauche et à droite. Nous avons peut-être là un exemple sur les photos transmises par Isaac."
Cette précision se situe à 38 minutes du début. David Adair explique qu'il avait considéré ces signes comme des numéros de série pour identifier les pièces...

mr772 : "Je sais que les symbôles reproduits de mémoire par Adair ne ressemblent pas à ce que nous évoquons ici, mais j'ai trouvée intéressante cette même idée de reproduction symétrique." http://video.google.com/videoplay?docid=148004506625128048

En ce qui concerne la recherche, certains ont estimé suspect de ne rien trouver dans Google en tapant "Caret+Laboratory+Palo Alto"... oubliant qu'il ne s'agit pas du nom de la compagnie, mais du nom de code d'un programme interne. Imaginons une unité du CERN, à Genève, au 3ème sous-sol, qui regroupe 200 chercheurs. Leur projet d'étude aura pour petit nom 'Nucleon7'... et il n'est pas dans leurs objectifs de publier quoique ce soit sur internet. Qui peut s'étonner alors que la recherche en français sur le nom du programme ne donne rien ?

Le débat revient cycliquement sur le thème : "CGI, ou pas ?" Sur ATS, un amateur comme 1111, déjà épinglé pour fautes lourdes, se démène pour monopoliser l'attention. Sa motivation est claire et sans alternative : "Je serai tellement content quand le canular aura été démontré !!! Ca sera un tel pied de revenir pour me moquer de vous !" Heureusement, de manière très posée, d'autres s'expriment avec des arguments vraiment techniques, et c'est le cas de srb2001 : "Je suis un artiste cgi, et j'ai observé attentivement les photographies de Isaac montrant les artefacts aliens. Il n'y a strictement aucune preuve de rendu 3D. C'est-à-dire qu'il n'y a pas de pixels d'antialiasing sur les bords géométriques des objets.
Même en ayant recours aux filtres de flou (Gaussien et grain), qui servent à se rapprocher de l'effet d'une image photographique, les contours de l'objet apparaissent très différemment d'un rendu synthétique numérique. (...) Ces objets ont été photographiés avec un appareil traditionnel de type SLR.
"

Terminons la journée par une note d'auto-dérision, où Razimus nous dit : "Ainsi que vous pouvez le voir clairement sur cette image..."

Un fil de discussion est ouvert à ces sujets sur le Forum de "Ici & Maintenant!".

29 juin - Les débats sur la CGI continuent de refaire surface, à cause en partie des nouveaux venus qui relancent parfois le sujet sans avoir pris le temps de lire ce qui précède. Mais on vient surtout d'entrer dans une phase de décryptage... OnTheFence s'est chargé de recenser les différents symbôles :

"J'ai organisé les symbôles en formant des groupes. J'ai été étonné de constater qu'ils n'étaient pas si nombreux. Je vous demande de me signaler si j'en ai oublié. Chaque caractère peut être retourné/ou inversé.
J'ai utilisé les caractères des photographies plutôt que ceux des dessins, parce qu'ils sont des interprétations des photos.
"

Sur l'objet principal, il n'a pas manqué d'observer que les symbôles sont symétriquement inversés.

Le catalogue de OnTheFence fera surement l'objet d'une mise à jour. On se rend bien compte que chaque élément doit être fonctionnel. Donc ces sortes de codes barres sur les dessins doivent bien figurer quelquepart dans la nomenclature. J'en compte une dizaine actuellement, variables en longueur et en épaisseur.

Un détail en passant : "Transformers" sort dans 5 jours aux Etats-Unis. Ceux qui auraient aimé couper court à tout débat en mai dernier sur les drônes californiens - en assurant péremptoirement qu'il s'agissait d'une campagne promotionnelle pour le film - ont soudain disparu des forums, ou ils ont changé de pseudos.

Il y a de bons moments, comme de lire par exemple, sur ATS, ce commentaire de Whiterabbit29 : "Je suis auteur de Science-Fiction, et dans un de mes romans qui n'est pas encore publié, une de mes races (aliènes) utilise une technologie qui est EXACTEMENT la même, et des 'caractères' assez semblables. Je suis un peu 'Psi', et je me demande si je ne suis pas allé puiser ces connaissances ailleurs en écrivant mes bouquins."

FredT, lui, habite Palo Alto : "C'est un endroit captivant. Palo Alto est le lieu de résidence de nombreux pionniers de la haute technologie. C'est ici que fut conçut le premier circuit imprimé. Le SRI International est tout prôche, à Menlo Park. C'est un centre de Recherche & Développement sous capitaux privés qui poursuit de nombreuses recherches classifiées, depuis des décennies. C'est également là que furent conduites les expériences MKULTRA.
L'Université de Stanford est intégrée à la Ville, et le NASA Ames est situé à 4 miles.
J'allais oublier : l'un des drônes a été surnommé "Big basin". Big basin est un Parc de l'Etat qui se trouve sur les collines qui surplombent Palo Alto, non loin de Santa Cruz. L'US Navy y a une base de lancement de missiles et un site de poursuite radar.
"

Autre chose, cette fois sur la méthode des déboulonneurs avec cet exemple, toujours chez ATS bien sûr : Rwiggins (dont on se souvient peut-être qu'il avait raté sa qualification d'artiste CGI) publie ceci pour preuve du mensonge d'Isaac : "1ère Prétention : 'Isaac' est un Linguiste. Or sa synthaxe, sa grammaire, et son orthographe sont nuls." Bon, un très mauvais point pour l'informateur... Cependant, 30 minutes plus tard, BugZyZuncle vient heureusement rectifier : "Vous me faites rire... Nulle part dans sa lettre, Isaac ne prétend être un linguiste ! Il a seulement déclaré qu'il avait été recruté en tant que civil avec des compétences en électronique ! Vous feriez mieux d'apprendre à lire !"

Par conséquent l'intention de ridiculiser le témoin, par une présentation mensongère, était évidente. On n'a pas affaire à des sceptiques honnètes, équilibrés, mais à des sectaires rationalistes. Pourtant, BugZyZuncle n'en a pas terminé de dénoncer la bêtise et l'hypocrisie : "Nous sommes devant quelques documents intéressants, mais certains sont incapables de les analyser, parce qu'ils sont uniquement préoccupés de faire bonne impression, et de démontrer leurs propres capacités dans tel ou tel domaine; ils en arrivent à déformer l'information qui leur est donnée. Comme si vous n'êtiez là que pour vous regarder le nombril sur Internet, ou peut-être vous rassurer !
La plupart d'entre vous seraient incapables d'apprécier la preuve d'une divulgation, même si elle vous tombait dessus !
Isaac est une source importante !
Malheureusement, presque tout le monde ici est passé à côté des éléments les plus probants qui démontrent sa bonne foi, et vous allez continuer de l'accabler de tous les maux, juste pour vous sentir plus intelligents !
Vous êtes vraiment comiques !!
"

L'expression dans laquelle se reconnaissent les participants de base d'ATS, mais pas exclusivement, c'est : "I'm here trying to debunk this one"... ("Je suis ici pour tenter de déboulonner cette affaire"). Ne serait-il pas plus intelligent d'écrire : "Je suis là parce qu'il y a quelquechose à analyser que j'aimerais comprendre ?"

La série continue... Ce matin, Linda Moulton Howe titre :
Un autre 'Drône' cette semaine près de la Base Air Force de Maxwell.

Lundi 25 juin, 5:45 AM, Montgomery, Alabama,
"
Nous avons précédemment évoqué ce concept d'une technologie extraterrestre, capable de neutraliser la gravité, et le projet d'un projecteur-enregistreur holographique d'images en 3D images.. A présent nous avons le témoignage de Ted.

Ca s'est passé lundi dernier, à 10 kilomètres de la Base Air Force de Maxwell, et son annexe de Gunter à Montgomery, Alabama. Le nouveau témoin auquel, j'ai parlé au téléphone, est de long date un technicien spécialisé dans la sécurité, il connait le domaine des fréquences infra-rouges et l'aviation en général. Il travaille dans un milieu hautement protégé, et c'est pourquoi il a requis l'anonymat. Je l'appellerai donc Ted Connors.

Ted me racontre que les medias locaux de la région de Montgomery avaient annoncé la semaine dernière que des exercices conjoints - Armée/Air Force - auraient lieu sur la base de Maxwell, regroupant de nombreux avions et hélicoptères. Les manoeuvres devaient commencer Dimanche 24, vers 20 heures. Le niveau de bruit était particulièrement élevé, et soutenu, jusque dans la nuit de Lundi, alors qu'il était à son poste, assurant la sécurité et pilotant 32 caméras infra-rouges."

Linda Howe

alien symbols

Les dessins sous la queue du drône en forme de libellule, photographié le 5 Juin 2007, près de Saratoga,
Californie, dans le Parc de Big Basin © 2007 Ty B. - Scan de 1200 dpi, détail de la queue.

"Je surveillais cette partie du terrain dont j'étais chargé de la sécurité. Beaucoup de bruit toute la nuit. l devait être 5h45, parce que le soleil n'était pas encore levé, il faisait encore nuit, et je me trouvais à moins de 6 miles de Maxwell AFB."

LMH - Il y avait donc beaucoup d'activités en vol. Dans quel domaine technologique travaillez-vous ?
Ted - Les caméras infra-rouges, la technologie à hautes-fréquences infra-rouges, pour une compagnie.

LMH - Vous disposez d'un grand nombre de moniteurs video en infra-rouge ?
Exact.

LMH - Et vous étiez devant ce matin là ?
Ted - Exactement.

LMH - Que s'est-il passé ?
Ted - A ce moment précis, j'étais dehors. J'ai regardé en l'air, parce que ça fait partie de mes protocoles. Ce matériel dont je m'occupe est installé en hauteur, à environ 6 à 9 mètres au-dessus du sol. J'assurais donc mon contrôle de routine, quand j'ai remarqué à côté d'un arbre une sorte d'anneau. J'ai pensé que quelqu'un avait pu lancer un enjoliveur dans les branches. Et je me suis déplacé de côté pour mieux voir - le soleil ne s'était pas levé. Donc je pouvais distinguer quelquechose, mais sans pouvoir vraiment apprécier les détails.

Donc, je me suis aperçu que cette chose n'était pas accrochée dans l'arbre. Ca se trouvait à côté de l'arbre ! Et il y avait toutes sortes de prolongements effilés qui émergeant du sommet, ils étaient en partie recourbés, ça se dressait en l'air, et ça s'arrêtait comme ça. Comme si ils s'estompaient. Ils n'avaient pas d'extrêmités, ils s'estompaient.

En changeant de position, j'ai pu voir que ça ressemblait à une sorte de rotor arrière d'hélicoptère, constitué de (un assemblage) pales, comme les ventilateurs de plafond. J'ai pensé : 'C'est vraiment étrange !' J'arrivais à voir, grâce en partie aux éclairages urbains, et aux lueurs de vapeur de mercure, je pouvais voir des dessins par en-dessous, qui avaient l'air de taches. Ca pouvait ressembler à des hiéroglyphes.

LMH - Vous avez vu ces 'hiéroglyphes' sur les parties rapportées ?
Ted - Oui, exact.

LMH - A quelle hauteur ça se situait, et à quelle distance étiez-vous ?
Ted - Environ 12 à 18 mètres, et la distance, je dirais 30 ou 40 mètres de moi.

LMH - Mais vous êtiez assez prôche quand même pour distinguer ces détails graphiques ?
Ted - Oui, exactement. J'ai pu distinguer les symbôles, particulièrement sur cette sorte de pagaie qui en sortait.

LMH - Est-ce que cette pagaie ressemble à cette pale allongée sur les engins vus par Chad et à Capitola ?
Ted - Oui. Oui. Pour moi c'était comme une série de pales de ventilateur de plafond, attachées (raccordées). Avec ce même profil, plus étroit vers l'avant, et large au point d'attache. Elles elles étaient raccordées. Je n'ai pas réussi à déterminer s'il y en avait trois ou quatre, mais il y avait comme une barre qui assurait leur interconnection.

Qu'est-ce que surveillent les Drônes en forme de libellule ?

Quand j'ai vu cette chose, j'ai pensé, 'Oh, mon Dieu! Cette chose me regarde!! J'en ai eu des frissons.

LMH - Vous avez eu le sentiment que cette chose vous observait plus particulièrement ?
Ted - Exactement.

LMH - Ca me rappelle ce témoignage de 'Ned White', en 1995, près de Heber en Arizona, que j'ai recueilli récemment. Il avait également eu l'impression qu'il s'agissait d'un engin de surveillance.
Ted - Yeah, c'est ce que j'ai ressenti. Parce que c'est précisément mon boulot, je sais ce que ça fait d'être observé. J'ai un matériel de vision nocturne et tout le bazar. C'est mon métier. Et j'ai eu le sentiment que cette chose me surveillait. J'ai eu cette impression, profondément en moi, que cette chose me prenait en photo, ou me scannait. J'ai eu le sentiment qu'elle avait remarqué ma présence et qu'elle me regardait.
Je suis resté immobile à la regarder un moment. Elle ne bougeait pas et ne faisait aucun bruit.

LMH - La queue était raccordée à un anneau ?
Ted - Oui, c'est ce qu'il m'a semblé - depuis l'endroit où je me trouvais, ce n'est pas facile d'être précis. Je vous ai dit que ça m'avait fait penser à un enjoliveur, mais plus gros que ça. Le diamètre devait être celui d'un fut de 50 gallons.

LMH - Combien pouvait mesurer ce 'drône' ?
Ted - De la partie arrondie à l'extrêmité de la queue, ça ne devait pas dépasser les 5 à 7 mètres de long (la longueur de la queue).

LMH - Selon votre position, et relativement à l'arbre qui se trouvait à côté ?
Ted - Oui, parce que c'était un gros chêne qui se trouvait sur la trajectoire, et l'objet avait l'air d'être en suspension au-dessus de l'arbre. Plus précisément je ne pourrais dire à quelle distance il se trouvait du sommet du chêne. C'était difficile à apprécier parce qu'il était de côté. Mais je dirais au maximum 7 ou 10 mètres.

"Parfaitement Stationnaire" et Silencieux

LMH - En l'air, et au-dessus ?
Ted - Oui, exactement.

LMH - Etait-il totalement stationnaire ? Ou bien lui arrivait-il de bouger ?
Ted - Pour moi, il n'a fait aucun mouvement. Il était parfaitement stationnaire. A un moment, j'avais mon téléphone portable, qui dispose d'une caméra, et je l'ai pris pour essayer de faire une photo - en fait j'ai essayé de prendre trois photos. Mais il faisait trop sombre. J'ai même essayé d'augmenter la sensibilité de l'appareil. Mais je n'ai obtenu que des images noircies et floues. Alors j'ai renoncé et j'ai remis l'appareil à ma ceinture.

Et c'est alors qu'il a commencé à bouger. Son mouvement était très, très lent. Il s'est déplacé très lentement vers l'ouest, à 1 ou 2 miles à l'heure, quelquechose dans le genre.

LMH - Est-ce que l'anneau était en avant pendant son déplacement ?
Ted - Oui, c'est ça. Comme un avion, avec la queue derrière; ce que j'appelle la queue c'étaient ces sortes de pales.

On aurait dit aussi qu'il avait des sortes d'excroissances comme des antennes, mais je ne pourrais être plus précis. Elles n'étaient pas larges, à peine plus que les cables qui émergeaient au-dessus. Il y en avait un certain nombre qui sortaient par au-dessus.

LMH - Quelle longueur donneriez-vous à ces antennes supérieures ?
Ted - Environ un mètre à un mètre vingt au-dessus de l'anneau. [Nous sommes assez prôches des évaluations des autres témoins.]

LMH - Parmi toutes les images qui ont été publiées, laquelle se rapproche le plus de ce que vous avez vu ?
Ted - Celle de Chad, avec les fleurs jaunes.
Il y a une chose que je dois vous dire, Linda, cet objet a produit un effet bizarre, quand il a commencé à bouger, je le regardais avancer, c'était comme si son image était dédoublée. Comment vous expliquer ?

LMH - Comme si vous êtiez en train de voir une double exposition ?
Ted - Yeah! Yeah! Exactement. Il avançait, et je le voyais changer de place, mais en même temps je le voyais à l'endroit où il se trouvait juste avant. Pratiquement comme s'il était à deux endroits à la fois. Et ça ne s'est passé quau début, quand il a commencé à bouger. Après quoi, ça ne s'est plus produit.

LMH - Dans les documents diffusés par Isaac Mardi 26, il est question d'une technologie extraterrestre qui a la capacité d'occulter complètement l'objet, de le rendre invisible, sauf quand des fréquences interfèrent avec son dispositif. Un autre aspect relatif à ce 'drône', toujours selon ces documents, c'est qu'il peut projeter des images en 3D.
Ted - Quand j'ai vu cette chose, Linda, ça m'a stupéfait ! Pourtant j'ai les pieds sur terre. C'est indispensable pour le travail dont je suis chargé.

LMH - Nous aimerions tous avoir la réponse à cette question : Est-ce qu'il s'agit de rétro-conception par des américains à partir de technologies extraterrestres, comme nous l'a expliqué Isaac ? Ou bien assistons-nous à une démonstration purement extraterrestre ?
Ted - Moi, je me demande : comment cette chose peut-elle se déplacer sans bruit ? Ca ne faisait aucun bruit. C'est tout à fait anormal de voir ainsi quelquechose se maintenir en l'air sans faire de bruit.

LMH - Et si prôche de vous !
Ted - Oui.

LMH - Revenons à cet instant précis où l'objet a commencé à bouger.
Ted - Il a bougé, et c'est à ce moment qu'il y a eu cet effet de double exposition. Et il s'était déplacé d'un mètre ou un peu moins vers la droite.

LMH - C'est alors que vous avez vu cette double image ?
Ted - Oui. Il y avait l'image de sa position à cet endroit, et en même temps l'image de son nouvel emplacement. Je voyais deux choses. Et la première s'est alors fondue en elle, comme si elle était aspirée par la seconde.

LMH - Comme a-t-il avancé ensuite, depuis cette position ?
Ted - Ca s'est déplacé en gardant strictement la même altitude. A 1 ou 2 mile à l'heure, vers l'ouest. Je l'ai suivi des yeux, mais il y avait beaucoup d'arbres dans le coin. Il a dépassé une lisière d'arbres, et il a simplement disparu. J'ai même emprunté un véhicule pour tenter d'aller voir par là, mais l'endroit était vraiment trop boisé. J'ai du progresser de deux ou trois travées, et j'ai fait demi-tour.

LMH - Qu'est-ce qu'il y avait vers l'ouest ?
Ted - Maxwell Air Force Base.

Est-ce que l'invisibilité du Drône peut être perturbée ? Ca pourrait expliquer l'incident de Big Basin, où il semblait clignoter

LMH - Mardi 26, quand l'information d'Isaac a été publiée, nous avons échangé brièvement à ce sujet, et vous aviez établi un rapport avec les infra-rouges...
Ted - Ce qui m'a le plus frappé dans cet article, c'est quand il explique que cette chose génère son invisibilité, mais que ça peut être sensible aux perturbations. Et quand j'ai vu cet objet, j'ai pensé à tout mon matériel, et je me suis demandé : 'Est-ce que c'est à cause de ça que je l'ai vu (ce drône) ?' Peut-être que je n'aurais rien vu s'il avait été éteint ? Peut-être que ça n'avait pas de rapport. J'ai pensé que l'infra-rouge permet de le détecter.

LMH - On se demande combien il peut y avoir de ces drônes dans les cieux de notre planète, dans les deux hémisphères, et personne ne s'en rend compte parce qu'ils sont invisibles ?
Ted - Yeah, ça fout la frousse. Honnètement, je n'avais jamais vu une chose pareille de toute ma vie. C'est tellement hors-normes, mais ça n'a pas l'air d'un Ovni. Ca a un côté très net, très lisse, et c'est ça qui est effrayant.

Si cette chose se montre à nouveau, et que je doive monter en haut d'une échelle avec un flash à la main, pour prendre une photo, je le ferai, juste pour prouver une fois pour toutes que cette chose extraordinaire existe !

Cette chose est une réalité ! Je sais ce que j'ai vu, et c'est bien réel ! Je ne pense pas que ce soit entre les mains des extraterrestres. Je pense que ce sont des gens de chez nous qui les utilisent, notre gouvernement, ou d'autres. Mais je pense que la technologie, elle, est bien extraterrestre. Il n'y a rien qui soit capable de voler comme ça, je n'ai jamais rien vu qui se déplace de cette manière, qui laisse une trâce, et quand elle se déplace, cette trâce revient se fondre en elle. Je veux dire, ce n'est pas un jeu de l'esprit ! (rires). Ca ne colle pas avec ce qu'on sait faire."

Linda Moulton Howe conclut ainsi son rapport : "Est-ce que ce silence si souvent rapporté par des témoins oculaires de phénomènes étranges dans le ciel, peut être du au fait que ce que nous voyons n'est pas toujours nécessairement matériel, en 3D, comme ce qui nous est familier, mais que ce soit une projection sophistiquée d'image, à partir d'un engin qui soit capable d'enregistrer des données sur nous-mêmes et notre planète ?"

Par ailleurs, Linda MH a correspondu par email avec Isaac au sujet des Crop-Circles en lui adressant ce message : "Après avoir lu ce que vous écrivez sur les symbôles/les diagrammes extraterrestres, et le langage auto-activant, pouvez-vous peut-être nous expliquer la function des formations dans les cultures ? Si oui, quel serait le rôle de ces formes géométriques et non-géométriques qui sont disposées sur la surface de cette planète depuis au moins 25 ans ? Ou bien, à quoi servent celles qu'on voit en ce moment ? Comme cet ensemble de 9 cercles à Madisonville, Tennessee, qui a été découvert depuis un avion le 15 Mai 2007, et qui ressemble à l'un des marquages sur la queue du drône photographié par Chad ?"

Isaac a répondu : "Je dois vous avouer que je n'ai aucun savoir particulier sur la question des crop-circles; je n'en sais pas plus que les autres. Si 'ils' (les intelligences extraterrestres), en sont à l'origine, ou si les militaires sont au courant, personne ne m'en a rien dit."

On comprend mieux, maintenant, pourquoi Linda Moulton Howe n'a pas tenu sa parole de communiquer les images en haute résolution de Big Basin : c'était pour les publier d'abord sur son site EarthFiles.com.

28 juin - C'était il y a 20 ans, en juin : William Moore a diffusé les documents Majestic 12. Pendant des mois, lui-même et son ami Jaime Shandera, avec le père et le fils Woods, sans oublier Stanton Friedman, ont du s'émerveiller devant ces 8 pages tombées dans leur boîte à lettres. Pendant 20 ans le débat a été très serré, dans la communauté ufologique, et il se ranime de temps à autre. Le même évènement est en train de se produire et, quoiqu'il arrive - que ce soit le début de la Divulgation ou le Plus grand canular jamais orchestré, c'est une page d'histoire qui s'écrit en ce moment. J'évoque bien sûr l'ensemble de l'histoire qui se déroule depuis bientôt deux mois, pas seulement les 'Explications' d'Isaac.

Il fallait bien qu'un jour ou l'autre quelqu'un ressorte le rasoir d'Occam de son tiroir... (http://fr.wikipedia.org/wiki/Rasoir_d'Occam). C'est chose faite avec la remarque d'un lecteur qui m'écrit : "N'oublions pas quand même l'application du "rasoir d'Okham", sinon le bon sens. Un tas de scientifiques (russes notamment) ont essayé de mettre oeuvre certains concepts issus de l'observation et de l'étude des UFO (je pense par exemple au "plasma spike" pour constituer un bouclier thermique pour engin hypersonique volant à basse altitude sans parler du projet AJAX, j'ai bien connu ces labos, ils publient toujours) et voilà qu'on nous annonce que quelque part en Californie voici 20 ans ou plus.... Franchement est-ce bien raisonnable ?"

Mais le bon vieux rasoir d'Occam inclinerait plutôt à penser que c'est le début de la Divulgation. Le reste est plus complexe, qui met en oeuvre des bricoleurs de grand talent, un financement, une série de menteurs et de faux témoins, etc...

Bspiracy, sur ATS, n'a pas tardé à faire le lien explicatif entre la fonctionnalité du 'langage', décrite par Isaac, et les travaux de Masaru Emoto : "Il a démontré que le fait d'étiqueter des mots sur des flacons, change la structure molléculaire de l'eau. Cette explication des marquages du drône colle avec ses découvertes, auxquelles il est parvenu sans l'aide des E.T. Ce n'est pas de la 'magie', pas plus que les signes sur le drône ne sont 'magiques'. Le comprendre suppose une perception plus subtile de la nature de l'univers, que les humains n'ont pas encore réalisée à ce stade de leur évolution. Quel sera l'état de nos connaissances dans 10.000 ans ?"

L'autre point intéressant de Bspiracy, concerne la CGI : "La CGI ? bah ! : Comparez n'importe laquelle des photos du drône à ces images en CGI que les gens vous proposent d'aller voir. Ce qui révèle CHAQUE FOIS la CGI, c'est l'analyse des canaux RGB. La CGI n'a pas de 'bruit de couleurs', je veux dire par là que le canal rouge est aussi poli que le bleu, tout comme le canal vert. Les photos de C2C ont chacune un schéma de bruit différent.. Si vous avez un outil photoshop, ou du même genre, examinez les canaux RGB de toutes ces images en CGI... comparez, et vous verrez ce que je veux dire. On démontre très facilement les faux sous CGi, alors que toutes ces images de drônes n'ont pas du tout la même qualité à ce niveau."

Je note au passage que tous les experts CGI auto-proclamés nous vendent avec une absolue certitude que c'est tel logiciel et non tel autre qui a été utilisé (Rhino, Maya, Nurbs, Lightwave, ZBrush...). Mais sur ATS l'arrivée de Springer, avec le renfort de SkepticOverLord, qui pourtant reconnait n'avoir encore rien lu des Explications d'Isaac (!), a rapidement refermé le débat, et les participants ne sont désormais encouragés qu'à poursuivre la seule piste du faussaire. Le nouvel "expert" privilégié de la direction se nomme 11 11, lequel n'a même pas eu à présenter l'un de ses propres travaux pour se faire imposer.

A remarquer toutefois la proposition de Omikron, qui a décidé de réaliser avec un partenaire une expérience de Remote Viewing, pour tenter de déméler le vrai du faux. Il nous tiendra éventuellement informés.

10538 tente un résumé, qui n'est peut-être pas inutile à ce stade : "Le canular serait maintenant bien trop complexe pour être le fait d'une seule personne. Actuellement il n'y a strictement rien qui puisse permettre de prouver une manipulation. Nous avons des témoins qui ont pris des photos par hasard, comme Raj, en pleine rue, réussissant à prendre quelques images au vol. Un autre témoin, de Tucson, qui se fait interviewer par LMH. Il y a maintenant différentes personnes impliquées, nous avons leurs récits, et leurs images. Tout ça est parfaitement cohérent. C'est une succession d'évènements. Nous avons cette femme et ses deux enfants, dans le Parc Yosemite, qui poursuivent un objet en s'amusant. La liste est maintenant longue.

Mais à présent nous avons les explications d'Isaac. Un ami de Ty, qui travaille pour un journal, nous avait déjà laissé entrevoir que le phénomène était connu. Isaac a confirmé ce point. Pouvait-on prévoir que Isaac allait débarquer ? En aucune façon. Je n'ai jamais lu une chose pareille ni entendu parler de tels concepts dans tous les bouquins de science-fiction qui me sont passés entre les mains. Des champs de force qui assurent la cohésion de tout le vaisseau. Un langage qui permet non seulement de véhiculer des idées, mais qui les met en action ? Qui pourrait concevoir des choses pareilles ?

C'est tellement original et imprévu que ni Ray Bradbury ni Isaac Asimov n'y ont jamais pensé. Personne n'avait révé d'entendre un tel discours. J'ai été pris par surprise, bien qu'au fond de moi je ressentais que nous ne pouvions en avoir fini avec ces drônes. Mais je ne pouvais pas m'attendre à ce que ça évolue de cette manière.

Quelle est la vue d'ensemble ? S'il y a un manipulateur derrière toute cette saga, qu'est-ce qu'il en retire ? C'est devenu si important et si particulier, par bien des aspects, que ça dépasse les capacités d'un faussaire. Sinon, ce type devrait faire plus d'argent que Steven Spielberg."

Chacun apporte sa contribution, et on aborde des domaines parfois peu connu, comme les émissions de formes avec Halcyon : "Je sais que certains diagrammes dans ce qu'on appelle la 'radionique', s'activent (émettent) seulement lorsqu'ils sont placés dans un champ Electro-Magnétique particulier - et l'instruction et le processeur sont alors unifiés - il n'y a pas de différence entre la carte et le territoire."

Autre exemple, Emkay nous rappelle la légende du Golem (http://fr.wikipedia.org/wiki/Golem), du rabbin Loew, qui avait animé sa créature d'argile en inscrivant le mot 'Vérité' sur son front.

L'idée que nos systèmes radars aient pu causer des crashes d'Ovni(s) n'est pas nouvelle. L'apport d'Isaac répond à cette question lancinante : pourquoi la Californie et cette région particulièrement ? Son explication revient à dire qu'un nouveau dispositif radar - ou autre type d'émetteur - serait installé sur la côte Ouest, et les récits plus anciens des témoins laissent penser qu'il aurait donc été testé épisodiquement depuis 2005.

Isaac : "Je pense qu'une expérimentation a eu lieu pendant ces deux derniers mois avec un système qui, entre autres choses, interfère avec des dispositifs embarqués dans ces machines et qui gèrent leur invisibilité, d'où cette vague soudaine de manifestations. Ca ne justifie peut-être pas tous les récents incidents, mais je parie que ça explique au moins le cas de Big Basin, et ça pourrait s'appliquer aux cas de Chad, Rajman et Tahoe. Aussi, malgré tout le bruit qu'on a fait autour de ça, je n'y vois pas grand intérêt. Le plus important, c'est qu'ils sont soudainement 'Là'. Ils s'y trouvaient depuis bien longtemps, mais ils sont devenus visibles - sans que ce soit voulu - pendant quelques courts instants."

La question revient parfois sur les forums de savoir pourquoi ces documents ne sont pas estampillés "TOP SECRET" ou "CLASSIFIED"... ExUSAFintel - qui a travaillé dans les services du Renseignement de l'US Air Force - revient sur OM nous expliquer : "Celui qui n'a pas fréquenté ce genre d'endroits sécurisés ne peut pas imaginer, ni même croire, comment ça se passe en réalité. Il arrive que des documents ne comportent aucun marquage spécifique. SI c'est un document de travail, qui circule dans un espace fermé, il ne sera pas tamponné. Les choses ont pu évoluer depuis les années 80, mais à l'époque, on ne se préoccupait que d'une chose : que le dossier termine dans l'incinérateur à la fin de la journée. Les directives techniques et les manuels .................même lorsqu'ils concernaient des matériels top secrets, ne comportaient jamais de marquage de classification. C'est le coffre où ils étaient rangés qui était classifié. Comme je l'ai dit, ça peut vous paraître incroyable, mais c'est ce que j'ai vécu. Les règles pouvaient être différentes ailleurs, mais ça se passait comme ça à l'USAF/NORAD/US Space Command."

Linda Howe est invitée sur C2C, de 10 à 11pm-Pacific time, pour évoquer le mystère des drônes.

Ces "Explications" de Isaac inspirent cette réflexion à Pierre, du Québec : "Les nouvelles données fournies par Isaac ouvrent selon moi une nouvelle dynamique concernant les cercles céréaliers, ces derniers pourraient être destinés a interagir directement sur notre environnement, activés par le champ magnétique de la Terre..... Si cela s'avèrait exact, nous devrions commencer à nous demander ce que cherchent à faire leurs auteurs, car dans ce cas là il devient évident que les symbôles ne représentent pas une tentative de communication, mais de modification de notre milieu !!"

C'est sans doute étonnant, mais toute l'attention des débatteurs s'est laissée mobilisée par des débats sans fin sur la création des images, pas sur les supposées prouesses techniques, comme l'antigravité et l'invisibilité. Personne ne s'étonne... Au fond, ça se comprend, parce que ça permet d'étaler ses propres compétences, ses réalisations graphiques, de parler de soi. Comme ce frimeur sur ATS qui nous dit : "J'ai lancé mon équipe de créatifs sur l'étude des images..." Mais l'invisibilité a séché tout le monde, l'idée ne choque pas. On imagine alors presque sans peine que le gouvernement américain révèle demain : "Nos recherches sur l'antigravité ont abouti à la réalisation de quelques prototypes..." Est-ce que ça pourrait passer pour une technologie terrestre ? En fait, non... Parce qu'il y a le problème de ces étranges symbôles, sans lesquels ça ne fonctionne pas. Et c'est la même chose pour la technologie d'invisibilité.

27 juin - A présent nous sommes sur une nouvelle piste avec "Isaac X." qui publie aujourd'hui ses "Explications" concernant les 'Drônes californiens' :

"J'avance en âge, et je souhaite décharger ma conscience avant de quitter ce monde. Depuis plusieurs années, j'ai envisagé de publier une bonne partie des archives que je possède, mais les photos et les manifestations récentes m'ont poussé à le faire maintenant.

Dans les années 80, j'ai travaillé à Palo Alto pour un programme nommé CARET, qui signifie 'Commercial Applications Research for Extraterrestrial Technology'.

A cette époque, j'ai travaillé sur tous les aspects technologiques qui apparaissent sur les photos, en particulier le 'langage' et les diagrammes qui sont visibles sous ces étranges engins. Je vous propose d'examiner un certain nombre de photos et de documents.

Laissez-moi commencer par préciser que je n'ai jamais vu l'un de ces engins en entier, comme nous les montrent les photos des témoins. Je n'ai jamais vu non plus des aliens s'activer autour. Cependant, j'ai travaillé sur ces pièces, dont quelques-unes figurent sur cette Revue d'Inventaire Q3-85" :

"Le plus important, c'est que je connais bien le 'langage' qui apparaît sur les photos de Chad et Rajman, et sous une autre forme, sur les images de Big Basin.

Je peux vous expliquer la raison de leur présence. Ces engins existent probablement sous cette forme depuis des décennies, et je peux vous assurer que leur technologie pré-existait depuis bien plus longtemps encore. En fait, le 'langage', (je vais vous expliquer pourquoi j'utilise les guillemets) fut au centre de mon travail pendant toutes ces années. Je vais y revenir.

En fait, ces engins sont dotés d'une technologie qui permet de les rendre totalement invisibles. C'est une fonctionnalité qui peut être commandée depuis l'engin, et à distance. Ce qui nous intéresse dans ce cas, c'est que d'autres technologies, comme une émission radar à proximité, peuvent perturber cette fonction. La description du témoin de Big Basin correspond bien à un incident de ce genre.

Ces manifestations se produisent en Californie et en particulier dans la région de Saratoga/South Bay, parce que ce n'est pas loin de Mountain View/Sunnyvale, où se trouvent le terrain d'aviation de Moffett et le Ames Research center de la NASA. Mais je pense que ces perturbations étaient involontaires. Dieu sait ce qu'il pouvait y avoir d'autre dans le ciel à ce moment-là, et qui d'autre a pu le voir. Je connais au moins un autre exemple de dysfonctionnement. La seule différence est qu'aujourd'hui de nombreuses personnes disposent d'un appareil photo !"

"Cette technologie et le dispositif de commande à distance ne sont pas terrestres. Du moins ils ne l'étaient pas dans les années 80. Je n'ai jamais bien compris pourquoi on nous avait donné cette technologie. Nos expérimentations sur ce matériel ont causé bien des incidents, parfois grâves. Je suis certain que la plupart des crashes d'Ovni(s) - si ce n'est en fait tous les accidents - ont été dus à notre absence de maîtrise de ces technologies extrêmement puissantes. En réalité, tous ces engins sont fiables, à moins qu'un dispositif plus puissant ne vienne perturber leur fonctionnement (de manière intentionnelle ou involontaire). Je vais maintenant vous expliquer comment je suis au courant de ces choses".

Le Programme CARET

"Au sortir de l'Université j'ai travaillé pour différentes compagnies, puis on m'a proposé un poste au sein du Département de la Défense, et les choses ont pris un tour nouveau pour moi. J'ai fait mes preuves, et mérité la confiance. En 1984, mes qualités et mon bagage technique m'ont permis d'être sélectionné pour intégrer un nouveau programme, qui se nommait 'CARET'. A cette époque, l'industrie privée de la Silicon Valley avait effectué des percées technologiques spectaculaires, ce qui n'avait pas manqué d'attirer l'attention du gouvernement US et des militaires. Je n'ai pas de connaissances particulières concernant Roswell ni d'autres évènements ufologiques, mais je sais que les militaires faisaient des efforts considérables pour essayer de comprendre et utiliser les artefacts extra-terrestres qui étaient en leur possession. Bien qu'ils aient beaucoup progressé, les choses n'avançaient pas aussi vite qu'ils l'auraient voulu. Aussi, en 1984, le programme CARET fut lancé dans le but d'utiliser les capacités de l'industrie privée de Silicon Valley en vue d'une maîtrise accélérée de la technologie extra-terrestre."

L'un des meilleurs exemples de developpement dans le secteur techologique était Xerox PARC, un centre de recherche fondé à Palo Alto, Californie, qui fut reponsable des avancées les plus remarquables en informatique, en rassemblant des ingénieurs de très haut niveau.

XPARC a été l'un des modèles de la première mouture du programme CARET, lorsqu'on a établi le Laboratoire de Palo Alto (PACL, qu'on surnommait affectueusement 'packle' à l'époque). C'est là où j'ai travaillé, avec un grand nombre d'autres civils, sous la supervision des militaires qui s'étonnaient de voir le secteur privé se développer si rapidement. Nous étions environ une trentaine a être passés par le Département de la Défense. D'autres venaient de chez IBM et deux de chez XPARC. Mon passage au DoD m'avait qualifié pour occuper des fonctions de responsabilité, et c'est pourquoi j'ai pu disposer de tout ce fond d'archives."

"Et c'est ainsi que des civils, parce qu'ils avaient travaillé pour le DoD, sans avoir particulièrement reçu la formation militaire, ont été amenés à manipuler des matériels extra-terrestres dont la classification était extrêmement élevée. Naturellement, nous avions été formés pendant deux mois avant d'être en situation de voir des specimens et de travailler sur cette technologie, et ils avaient pris toutes les mesures nécessaires pour nous convaincre qu'il était en leur pouvoir d'aller déterrer nos ancêtres pour leur faire subir les pires sévices au cas où nous aurions été tentés de laisser fuiter le moindre détail de l'opération. On avait l'impression qu'il y avait un garde armé dans chaque recoin du labo. Je ne pensais pas tenir deux semaines dans ces conditions, mais ça s'est arrangé. Ils ne voulaient personne d'autre que nous, et parce qu'il avaient vu tourner le secteur industriel, c'était au point que nous avions pratiquement carte blanche.

Bien sûr, les choses ne sont pas aussi simples avec les militaires, et ils voulaient aussi leur part du gâteau. C'est-à-dire qu'ils souhaitaient apprendre notre savoir-faire, mais ils avaient aussi leur propre apprôche, et ça générait des situations conflituelles.

Il est particulièrement difficile d'évoquer l'impact que cette révélation avait eu dans nos esprits. Il y a de rares moments comme ça, dans la vie, où votre vision du monde se trouve renversée. Je me rappelle cet instant si particulier, pendant la séance préparatoire, où j'ai réalisé ce qu'on venait de nous dire, et qu'il s'agissait bien de ça, que ce n'était pas une blague bon marché. Rétrospectivement, je sais que je l'ai vécu comme au ralenti, quand il marqué une pause juste avant de lâcher pour la première fois le mot 'extra-terrestre', toute la pièce semblait se décomposer pendant que tous ensemble nous étions en train de réaliser ce qui venait d'être dit.

En face de nous se trouvait un digne représentant de l'autorité, qui venait de nous déclarer quelquechose que nous ne nous sentions peut-être pas prêts à entendre, il venait de nous transmettre un fardeau mental que nous n'aviosn peut-être pas envie de porter. La première fois que vous entendez ce mot, vous vous demandez comment était votre propre monde quelques secondes auparavant, tout en sâchant que votre vie ne sera plus jamais aussi simple qu'elle l'était avant cet instant. Après toutes ces années passées au DoD, je pensais avoir une vision assez correcte de l'état du monde, mais on ne m'avait jamais soufflé un mot sur ce sujet. Je développerai sans doute un jour cet aspect des choses, parce qu'il faut que je m'en libère l'esprit."

"Contrairement aux autres recherches dans ce domaine, nous n'étions pas en train de développer de nouveaux jouet pour l'Air Force. Pour de nombreuses raisons, les gens du CARET avaient décidé de consacrer leurs efforts aux applications commerciales et non pas militaires. A la base, disposant de ces artefacts, nous étions chargés d'en dériver des inventions brevetables qui auraient une valeur à la revente. L'une des missions principales de CARET était de générer des revenus à partir des technologies transférables qui pourraient en découler, dans le but de financer d'autres programmes secrets. Le fait d'avoir comme objectif une telle application commerciale était aussi un moyen d'entretenir chez nous une motivation rationnelle. Le fait de développer une technologie pour les militaires, c'est autre chose que de travailler pour le privé, mais ne pas avoir à faire la différence était aussi un autre moyen de resituer CARET dans le monde des entreprises."

PACL était situé dans Palo Alto, mais n'avait pas la visibilité de XPARC. PACL avait pour couverture un complexe de bureaux, entièrement contrôlé par les militaires, mais l'apparence extérieure était celle d'un entreprise technologique vivotante. Tout ce qu'on pouvait voir depuis la rue, c'était une zone de parking et un planton. Au fonc, un bâtiment d'un seul étage avec une plaque et un logo fantaisistes. Mais derrière la première rangée de portes, il y avait assez de gardes armés pour envahir la Pologne, et cinq niveaux sous-terrains.

A l'intérieur, nous avions tout le matériel nécessaire. Des ordinateurs perfectionnés et 200 ingénieurs informatiques, formés dans les domaines électrique, mécanique, des physiciens et des mathématiciens. La plupart d'entre nous étaient des civils, comme je l'ai dit, mais il y avait quelques militaires, et certains avaient déjà apprôché cette technologie.

Je n'ai jamais vu un extra-terrestre (pas même en photos), et personne n'a eu l'occasion de voir l'un de leurs vaisseaux complet. 99% de ce que j'ai vu n'était relatif qu'à mon travail, et nous n'avions à disposition que des élements précis de tel ou tel artefact. J'ai appris le 1% restant de ceux que j'ai rencontrés dans le cadre du programme, de ceux qui travaillaient sur "le bon matos", ou qu'il y avaient eu accès par le passé.

En fait, une chose nous amusait beaucoup dans ce contexte, c'est que les responsables militaires faisaient pratiquement en sorte de se comporter comme si la technologie, sur laquelle nous faisions de la rétro-conception, n'était pas du tout extraterrestre. A part le terme 'extraterrestre', nous avions rarement l'occasion d'entendre des mots comme 'alien', 'Ovni', 'confins de l'espace', etc... Ces aspects n'étaient que brièvement mentionnés quand c'était absolument nécessaire pour expliquer quelquechose. Dans bien des cas il était utile de différencier les races et leurs technologies particulières, mais ils n'utilisaient pas le terme 'races'. Ils parlaient de 'sources'."

Le générateur d'antigravité (A1) mesure 70 centimètres - distance entre les pointes, et une vingtaine de centimètres de diamètre. En action, il contraint les deux éléments arrondis en suspension (A2 et A3) à se placer dans la position qu'ils occupent dans le vaisseau.

La Technologie

"Une large part de la technologie sur laquelle nous avons travaillé, vous vous en doutez, était l'antigravité. La plupart des chercheurs de l'équipe qui avaient une formation dans les domaines de la propulsion et des fusées étaient des militaires, mais cette technologie était tellement hors-normes que le bagage comptait peu. Au mieux nous utilisions le vocabulaire de notre spécialité pour tenter de modéliser des nouveaux concepts très exotiques et nous progressions lentement. Un ingénieur de lancement ne fréquente pas souvent une pointure informatique, mais dans le cadre de PACL, nous étions tous bluffés et nous devions jongler avec toutes sortes d'idées nouvelles et audacieuses.

Les physiciens ont réalisé la percée initiale, pare qu'ils était les mieux à même d'entrevoir les concepts derrière cette technologie. Ensuite, nous avons commencé à découvrir que bien des concepts relevant de la science informatique étaient applicables, mais souvent de manière dérivée. Bien que je n'aie pas beaucoup travaillé sur le matériel d'antigravité, il m'arrivait d'être impliqué dans l'évaluation des possibilités d'interface de cette technologie avec son utilisateur.

L'antigravité était bien sûr une cause d'émerveillement, tout comme nos avancées dans la découverte des matériaux, et ainsi de suite. Mais ce qui m'avait fasciné le plus, et que je trouve encore extraordinaire aujourd'hui, n'était pas directement relié à l'antigravité. En fait c'est cette technologie particulière qui m'a tout de suite frappé quand j'ai vu les photos de Chad et Rajman, et plus encore celles de Big Basin."

Le 'Langage'

"Je place le terme entre guillemets parce que c'est un terme impropre pour ce que je vais vous décrire.

Leur matériel ne fonctionnait pas vraiment comme le nôtre. Selon notre technologie, encore aujourd'hui, tout ce qui fonctionne sur notre planète est une association de matériels et de logiciels. Le logiciel est la partie abstraite, mais il est inutile sans un support matériel. En d'autres termes, un logiciel rédigé sur un bout de papier, posé sur une table, ne fera rien par lui-même. Le code le plus puissant du monde est totalement inopérant s'il n'a pas un support matériel pour l'interpréter et traduire ses instructions en actions.

Mais leur technologie est différente. Elle fonctionne vraiment comme le bout de papier magique posé sur la table, c'est une image pour vous expliquer. Ils disposent d'une sorte de langage, qui est capable de s'auto-éxécuter, du moins en sous l'action d'un champ très spécifique. Le langage, un terme que j'utilise par approximation, est un système de symbôles (qui néanmoins se présente pour nous comme une écriture), associés à des formes géométriques et des dessins, qui s'imbriquent pour former des diagrammes, lesquels deviennent fonctionnels. Lorsqu'ils sont représentés, pour ainsi dire, sur une surface adéquate, faite du matériau approprié, et sous l'action d'un certain type de champ, ils commencent immédiatement à éxécuter les tâches prévues. Ca nous a semblé totalement magique, même après que nous ayons commencé à comprendre les principles de fonctionnement.

J'ai travaillé sur ces symbôles bien davantage que sur toute autre chose, durant mes années passées chez PACL, et je les ai tout de suite reconnus sur les photos. Ils apparaissent sous une forme très simplifiée sur l'engin de Chad, mais le diagramme est plus complexe sous celui de Big Basin. On ne peut pas passer à côté, même sur l'image réduite de Big Basin. Un exemple de diagramme dans le style de l'engin de Big Basin se retrouve sur l'une des pages scannées que je mets à votre disposition, improprement titrée "Linguistic Analysis Primer". Nous avons eu besoin de le recopier très précisément, et ça nous a pris un mois, alors que nous étions six personnes à travailler dessus, avant d'y parvenir !"

"Il faudrait plusieurs volumes pour vous expliquer tout ce que j'ai appris de cette technologie, mais je vais faire de mon mieux pour détailler au moins certains des concepts.

Pour commencer, ce n'est pas comme si on ouvrait une de nos machines pour y trouver un Processeur par-ci, un concentrateur par-là, et de la mémoire encore ailleurs. Leurs appareils sont parfaitement constitués d'un seul bloc. D'un seul tenant. Mais en y regardant de plus près, on réalise qu'il s'agit d'un grand calculateur holographique divisible - chaque 'élement d'agencement' (comme une particule isolée) peut fonctionner de manière indépendante, mais ils sont faits pour pour fonctionner dans des associations en grappes immenses. J'ai parlé d'holographie parce qu'il est possible de les diviser en des parties infniment petites et néanmoins vous aurez une représentation à plus petite échelle du système complet. En groupe, ces machines produisent en sortie un ordonnancement non-linéaire. C'est ainsi que si 4 éléments travaillent ensemble, la puissance totale sera supérieure à 4 fois celle de l'unité. La plus grande part de la 'matière' interne qui constitue leurs engins (c'est-à-dire tout ce qui n'est pas l'habitacle) est fait de ces composites, et contribue à la fonction de calcul - à tout instant et dans n'importe quel état. La forme de ces 'composants' joue également un grand rôle dans sa fonctionnalité, et sert souvent de 'raccourci' pour résoudre une tâche qui autrement serait plus compliquée.

Revenons au 'langage'. En fait le langage est un 'schéma directeur fonctionnel'. Les formes des contours, les symbôles, et les dispositions sont fonctionnels par eux-mêmes. Le plus difficile à comprendre est que chaque élément de chaque 'diagramme' est dépendant et relié à chacun des autres éléments, ce qui signifie que le plus petit détail ne peut être créé, ajouté, soustrait, ou modifié, indépendamment de l'ensemble. Les humains apprécient le langage écrit parce que chaque élément du langage peut être compris isolément, et celà permet de construire des expressions compliquées. Cependant, leur 'langage' est entièrement relatif au contexte, ce qui veut dire que chaque symbôle ne représente qu'un bit d'information dans un contexte, ou bien, littérallement, peut renfermer tout le génôme humain, ou la carte d'une galaxie dans un autre contexte. C'est cette capacité pour un seul petit symbôle de renfermer, pas seulement représenter, des quantités phénoménales de données, qui constitue une autre aspect contre-intuitif de ce concept. Nous avons rapidement été amenés à réaliser que même en travaillant sur des groupes de 10 diagrammes ou plus, parmi les plus simples, il nous était virtuellement impossible de parvenir à un résultat. Chaque fois qu'une nouvelle représentation était ajoutée, la complexité du diagramme croissait exponentiellement dans des proportions ingérables. Pour cette raison, nous avons commencé à développer des systèmes informatiques afin de gérer ces détails et nous permettre d'avancer, bien que nous devions constater nos limites : mêmes les super-ordinateurs de l'époque n'arrivaient pas suivre. On s'était dit que les extraterrestres étaient capables de dessiner ces diagrammes aussi facilement et aussi rapidement qu'un programmateur humain était capable d'écrire un programme en Fortran. Ca rend assez humble de penser que même un réseau de super-ordinateurs était incapable de répliquer ce qu'ils pouvaient faire de tête. Tout notre système de langage est basé sur l'idée qu'on associe des sens à des symbôles. Leur technologie, cependant, fusionne en quelquesorte le symbôle et le sens, de telle manière qu'il n'est pas nécessaire de percevoir subjectivement. Vous pouvez attribuer le sens que vous voulez aux symbôles, mais ça n'affectera pas leur comportement et leur fonctionnalité, pas plus qu'un transistor ne sera affecté si vous le nommez autrement."

"Je vais vous donner un exemple de la complexité du processus. Imaginez que je vous demande d'ajouter des mots au hasard sur une liste, en ordre croissant, de telle manière que deux mots n'utilisent pas les mêmes lettres, et vous aurez à le faire de tête, donc par d'ordinateur, ni même un papier et un crayon. Par exemple si le premier mot est FOX, le second ne devra pas utiliser F, O et X. Si le mot suivant que vous choisissez est TREE, alors le troisième mot devra éviter les lettres F, O, X, T, R, et E. Vous vous rendez compte que le choix du troisième mot sera délicat, surtout du fait que vous avez du mal à visualiser les lettres des deux premiers, sans pouvoir les écrire. Arrivé au quatrième, cinquième et sixième mot, le problème échappe à votre contrôle. A présent, imaginez que vous en êtes au milliardième mot (imaginez aussi que votre alphabet est sans limites), et vous vous rendrez compte que même un ordinateur pourra planter. Il va de soi qu'à ce stade le fait d'écrire les mots aurait dépassé également vos capacités."

Grâce à Xavier D., la traduction en français du Rapport est disponible ici : CARETQ4-86

"Ce que j'ai partagé ici avec vous n'est qu'une petite partie de ce que je possède comme documents, et de ce que je sais. Malgré cette atmosphère confinée et sécurisée chez CARET, j'ai appris beaucoup de mes divers collègues, dont des choses vraiment incroyables. Mais pendant ces années, je n'ai jamais rien entendu qui concerne une invasion, ou des abductions, ni aucun de ces sujets effrayants qu'on évoque parfois sur Coast to Coast AM. Je ne veux pas dire que rien de celà n'est vrai, mais aucun de mes contacts parmi les plus avertis n'a jamais abordé ces thèmes. Alors sachez que je n'ai aucune intention de vous faire peur. Je porte un regard positif sur nos rapports avec les extraterrestres, bien qu'ils soient encore entourés de mystères.

Une chose que je peux vous dire, c'est que s'ils avaient voulu se débarrasser de nous, il y a bien longtemps que ce serait fait, et nous n'aurions même pas eu le temps de nous préparer. Il est temps de vous défaire de toute idée de bataille spatiale, ou autre stupidité de ce genre. Nous serions à peu près aussi vulnérables qu'une colonie de fourmis devant une charge de buffalos. Tout va bien. Nous sommes les primitifs, ils sont la civilisation avancée, et c'est comme ça. Les autres races plus avancées les ont laissés vivre quand ils n'étaient eux aussi que des primitifs, et il n'y a pas de raison qu'il en soit autrement pour nous. Ils ne sont pas à la recherche d'une nouvelle planète, et même si c'était le cas, il y a des quantités de planètes ailleurs dans l'espace pour qu'ils n'aient pas à devoir se battre pour celle-ci.

Ces documents sont les plus pertinents et les plus explicatifs que j'ai pu rassembler dans un délai aussi court. Maintenant qu'ils sont en ligne, SI je décidais d'en publier d'autres par la suite, je ferais en sorte de prendre mon temps et de mieux chercher dans ma grande collection d'archives que je n'ai malheureusement jamais mise en ordre. Je ne sais pas ce que je ferai du reste de la collection. Je suppose que j'attendrai de voir comment les choses se passent, et j'aviserai. Il y a certainement des risques dans ce que j'entreprends et si je suis identifié et arrêté, il pourrait y avoir de sérieuses conséquences. Cependant, j'ai pris des dispositions pour m'assurer un bon niveau d'anonymat et je suis sécurisé par le fait que l'information que j'ai dévoilée ici est partagée de nombreux participants de CARET.

A côté de cela, quelquechose en moi soupçonne que le gouvenement compte sur des fuites occasionelles comme celle-ci, qu'il a même réellement besoin que survienne ce genre de situation, afin qu'émerge une lente et progressive révélation de la vérité dans ce domaine."

Mes archives

"J'ai travaillé chez PACL de 1984 à 1987, après quoi j'étais lessivé. La masse de détails que nous devions intégrer en travaillant sur les diagrammes était si impressionnante qu'elle fragilisait nécessairement nos facultés mentales. Mais il y avait également le fait que l'attitude des militaires m'était devenue difficile à supporter, à toujours remettre en question notre 'besoin d'être au courant'. Ils entravaient constamment notre progression en refusant de nous fournir les informations nécessaires à notre travail, et je n'en pouvais plus de voir la bureaucratie ralentir à ce point nos recherches. Je les ai quittés en même temps qu'environ un quart de l'équipe qui ne supportait plus les mêmes contraintes."

(http://isaaccaret.fortunecity.com/)

Isaac X. a précisé : "Je vous offre ces documents à titre gratuit, vous êtes libres de les diffuser, mais il est impératif qu'ils soient accompagnés de ce texte explicatif. Enfin, il y a toutes sortes de gens qui vendent des bouquins, des DVDs, etc... Personnellement je n'ai rien à vous vendre, et si quelqu'un vous propose un jour un DVD sur le sujet, ou autre produit dérivé, c'est qu'il se fera passer pour moi.".

Le débat est maintenant ouvert sur Open Minds, et SaladFingers est le premier à protester : "Vous savez comme j'hésite à trancher au sujet des drônes... Mais en ce qui concerne les images fournies par Isaac, c'est clairement pour moi de la CG. Elles donnent cette impression d'avoir été produites avec un artifice logiciel de 'globale illumination'.. Même celles en noir et blanc sur les dalles de ciment rendent cet effet de luminosité trop régulière, sans ombres nettes. Mais le sujet continue de me passionner." Et pour cause : la création d'images de synthèse était déjà bien avancée en 1986 (http://fr.wikipedia.org/wiki/Image_de_synth%C3%A8se). >>>>>

Spf33 marque son désaccord :"Il y a une ombre dure dans le coin inférieur gauche, près de la fissure dans le sol, de même qu'à l'intérieur du même tore, qui est due aux tiges courbes."

Ici nous parlons de la première image en noir et blanc. Quant aux photographies originales en couleurs, un compromis serait qu'elles aient été valorisées par des retouches, comme le sont la plupart des images publicitaires destinées aux magazines.

La démonstration d'une fraude éventuelle pourra prendre plusieurs jours, ou se prolonger indéfiniment. Nous sommes dans la même situation qu'au moment de la diffusion des documents du Majestic 12 : s'il s'agit d'une désinformation organisée, cette affaire de drônes est devenue si complexe qu'elle peut durablement diviser la communauté des chercheurs. Toujours dans cette hypothèse, il est devenu très improbable qu'un seul faussaire ait réalisé tout ce travail : produire de fausses images de drônes en situation est déjà un challenge, mais la manipulation suppose dans ce cas d'avoir préparé de longue date un faux manuel, d'avoir conçu un catalogue de symbôles cohérent, éxécuté des schémas extrêmement élaborés, et créé quelques modèles ultra-réalistes d'objets exotiques faussement manufacturés...

Dans cette perspective, on placera la publication du nouveau dossier comme l'aboutissement, et la réalisation de faux drônes n'aura servi qu'à préparer la campagne de désinformation. Mais le plus simple... serait de considérer que ce sont au contraire autant de marches vers la divulgation.

La mentalité spécifiquement américaine s'exprime maintenant sur OM, quant au coût éventuel d'une telle opération... : "Vous imaginez les moyens déployés pour réaliser une telle opération ?"

Spf33 s'est déjà lancé dans une reconstitution animée du dispositif d'antigravité.

On pourra remarquer en lettres détournées la mention "Saladfingers Hoax" sur la couronne.

J'ignore où il est allé cherché son exemple de 'Crop Circle', mais NewObserver a proposé ce type de rapprochement :

C'est un réflexe sans doute salutaire de soupçonner tout le monde, mais que faire de ce court message de ExUSAFintel : "J'ai travaillé dans les services du Renseignement de l'US Air Force, au complexe du NORAD à Cheyenne Mountain pendant les années 80. Ces images ne me paraissent pas moins authentiques que ce qui circulait chez nous à l'époque. Je ne dis pas que ces documents sont vrais, seulement qu'ils sont conformes.......... Le manuel est très crédible. La façon dont c'est rédigé me parle bien. Si c'est un faux, je salue l'artiste."

A ce propos, et concernant les polices de caractères utilisées pour le rapport, Alevar est formel : "Le texte est rédigé en Palatino, et les titres sont du Franklin Gothic. Ces polices sont très anciennes, largement antérieures à 1986. C'est un choix assez courant pour la rédaction des rapports."

Nous avons même un spécialiste des dallages de ciment, en la personne de JakeReason : "J'ai dirigé autrefois une pertite entreprise de construction. Les dalles font 4 ou 8 pieds de long (soit 1,20 ou 2,40 mètres), mais d'après les lissages au balai, dont la trâce est restée dans le ciment frais, j'opte plutôt pour des dalles de 1,20 mètre..
Par conséquent, le diamètre du grand anneau, sur la photo en noir et blanc, ferait environ 2.5 pieds - soit 75 cms."

SaladFingers n'est pas du tout convaincu par cet exemple d'un dallage de type standard, il pense que sur un tarmac d'aéroport, les dalles sont le plus souvent beaucoup plus grandes. Il n'est pas exclu que l'image ait été prise depuis le toit d'un bâtiment... C'est ce que pense également 10538. Selon la façon de regarder cette image, la perspective varie énormément. Surtout si on considère que les marquages en haut à droite de l'image sont les trâces de pneus d'un chariot à bagages.

En ce qui concerne le 'langage', ça évoque pour certains joueurs le Langage/la Police 'D'ni' du jeu Myst. Le fait de l'écrire avec une encre spéciale, ouvre une porte vers un autre univers..

Ou bien "l'écriture qui s'auto-éxécute" rappelle Taken, la série de Steven Spielberg, et son artefact de Roswell.

Un point important : les informations personnelles concernant Isaac sont de loin les plus suspectes, ses qualifications, son parcours professionnel, et mêmes les dates qu'il indique n'ont aucune raison d'être exactes, s'il veut se protéger des poursuites éventuelles. En outre, une révélation de cette nature peut être encouragée par les pouvoirs en place, mais elle sera parsemée d'éléments décrédibilisants, pour leur permettre de calmer le jeu si nécessaire ("plausible deniability" ou mensonges à effet contrôlé).

Après la mise en ligne de ces nouvelles données, une visite sur le forum AboveTopSecret est enrichissante. Les participants avaient été finalement découragés de poursuivre les débats, après le fiasco de la démonstration en CGI par l'expert anglais. Les déclarations de Isaac ont eu une l'effet d'une averse rafraîchissante, et les plus sceptiques s'ouvrent à considérer que nous avons là des éléments assez troublants. Habituellement placés dans une situation d'infériorité par le propriétaire des lieux, ils profitent de l'absence de Springer pour se lâcher un peu.

D'après les explications des professionnels, c'est ce genre de "boîte" qui sert pour les prises de vues d'obets (LightBox).

26 juin - Bref retour sur l'Affaire Serpo : avec quel enthousiasme Victor Martinez nous avait annoncé, trois jours à l'avance, la publication le 21 juin de 3 nouveaux messages de son Anonyme, "de Washington DC"! Il s'avère aujourd'hui que le Message 25 n'était qu'un copié-collé des pages 152 à 154 du livre du Capitaine Robert Collins "Exempt from Disclosure". L'auteur vient de protester pour plagiat. Il reste que ces informations sont intéressantes, mais nous avons une nouvelle preuve de l'incompétence de Victor, puisqu'il est crédité comme 'Editeur' de la 2ème Edition du livre. Autrement dit, les mêmes documents lui sont passés entre les mains à un an d'intervalle sans qu'il soit capable de faire le rapprochement...

L'extrait concerne les caractéristiques de fonctionnement d'un vaisseau eben. Les annexes détaillent le Dispositif d'Energie eben, précisant : "Il sera embarqué à bord des navettes STS-100, 107, 108, 114 et 115" -

La mission STS107 - Columbia s'est terminée par un désastre le 1er Février 2003, lorsque la Navette s'est désintégrée au-dessus du Texas pendant sa ré-entrée dans l'atmosphère terrestre.

Ce qui nous remet en mémoire l'information donnée par Broward Liston, de l'Agence Reuters, le 7 Février 2003 :
"Des Chercheurs essayent de retrouver un Objet Mystérieux dans les Débris de la Navette"

"CAPE CANAVERAL, Floride (Reuters) - Des centaines de chercheurs ont ratissé une région à l'est du Texas ce Jeudi, à la recherche d'un objet top-secret dans les décombres de la navette Columbia, à l'heure où le Vice-Président Dick Cheney rendait hommage aux onze astronautes décédés.

Dans la petite ville de Bronson au Texas et ses alentours, près de la démarcation avec la Louisiane, des centaines de membres de la Garde Nationale, des agents fédéraux, des soldats de la cavalerie fédérale, ainsi que des volontaires, recherchent un objet mystérieux dans les débris de la navette.

Ils fouillent méticuleusement, se servant de machettes pour se frayer un chemin dans les bois touffus entourant la ville. Les chercheurs ont reçu une photographie de la face avant du dispositif, sur lequel est inscrit "Secret Government Property" en lettres blanches sur fond noir." (http://space4peace.net/articles/columbia_secretobject.htm)

Pour en revenir aux études sur les drônes californiens, la nuit dernière et toute cette journée, sur Open Minds, les débats ont porté sur la longueur comparée de l'aile principale des drônes de Chad et Rajinder :

25 juin - En attendant d'autres développements, Manteca nous indique à nouveau ce test visuel instructif : "CGI ou Réalité" ? : http://www.autodesk.com/eng/etc/fakeorfoto/quiz.html

SaladFingers avait annoncé de nouvelles créations : "J'ai essayé différents trucs. J'ai recréé le drône de RAJ à partir de rien. J'ai pris des mesures, et repris le projet à zéro.
J'ai réalisé des quantités d'images avant de parvenir à celle-là.
A présent, bien que ce ne soit pas fini, et que je ne soies pas vraiment satisfait du résultat (ça ne colle pas encore)... je pense néanmoins que je m'en approche.
J'ai travaillé à partir de son image, j'ai enlevé le drône original, et je l'ai remplacé. Sans l'image originale comme référence, il est difficile d'y parvenir. A vous de juger.
"
(La version 1600 x 1200 est ici : http://i7.tinypic.com/4ztiquv.jpg).

"Oh... Il y a aussi celle-là. Mais c'est juste un test.. pas une recréation. Ce n'est pas aussi difficile d'ajouter les franges violettes, contrairement à ce que je pensais."

Spf33 a démontré par le passé qu'il peut se permettre un commentaire critique : "Tu démontres pratiquement que la CGI ne permet pas tout. Ne le prend pas comme une agression, Kris, mais tu es loin du compte en termes de photoréalisme."

Le travail de SaladFingers n'a pas la prétention de démontrer quelquechose en particulier. Il s'agit pour lui d'un exercice... Cependant, malgré 15 ans d'expérience et plusieurs jours de travail, il n'est toujours pas satifait du résultat. C'est un peu une démonstration par l'absurde des limites de la CGI. Et ça ne prend pas en compte le travail de conception de l'engin.

Pour 10538, il n'est pas indispensable de poursuivre dans cette voie : "J'ai l'impression qu'on tourne en rond, dans des discussions sans fin parce que nous sommes en attente d'informations nouvelles. Mais la CGI n'est qu'une des pistes possibles." Mais d'autres comme Leviathan6 ont des travaux en cours à proposer, quoi qu'il reconnaisse nécessaire de "s'appliquer encore un peu".

Parallèlement à cette démonstration, JakeReason poursuit un échange au sujet des images de Big Basin, et maintient que son oeil exercé de photographe lui permet de les considèrer comme fausses... Mais comment peut-on commenter des photos scannées en faible définition, dont la luminosité et le contraste ont été sciemment modifiés par Linda MH ?

A propos de Linda Moulton Howe, son site EarthFiles annonce en ce début de soirée une prochaine mise à jour.

24 juin - Un petit mot d'excuses de Linda MH nous a laissé entendre que les images en haute résolution de Ty B. (Big Basin N°2) seront disponibles dans le cours de ce week-end.

La partie qui va suivre est une distraction amusante pour un dimanche. Rien de sérieux, sauf la morale de l'histoire. Un provocateur s'est ouvert un compte sur OM avec le pseudo "BigBasin", et il se présente ainsi : "Hello, Vous me nommez Ty ou Stephen, mais mon vrai nom est Mike. Je suis à l'origine des images d'Ovni de Big Basin. J'ai décidé de réaliser cette création après avoir vu un lien vers les photos de Chad et Rajman1977 sur un autre forum. Je suis un étudiant, j'apprends le dessin sur ordinateur, et j'étais curieux de voir ce qui se passerai si je créais mon propre Ovni, et j'essayais ensuite de le faire passer pour vrai. Je suis étonné de voir autant de gens se persuader qu'il est authentique. Ca m'a pris environ 3 jours, et j'avais pris les images de la région pendant une randonnée avec ma famille quelques jours auparavant. Je vous présente mes excuses de vous avoir embarrassés, mais vous n'êtes pas malins de croire aux Ovni(s) sans preuves tangibles ! J'espère que ça va clore vos débats, et que vous vous rendrez compte que les Ovni(s) n'existent qu'au cinéma et dans la littérature de science-fiction."
EndZone ne s'est pas laissé démonter : "Normalement, quand on affirme une chose pareille, on apporte aussitôt la preuve de ce qu'on avance..."

Puis l'administrateur Ivo5000 intervient : "Hé Mike, C'est pas rien de venir de Caroline du Sud pour faire une randonnée en famille à Big Basin !". Il précise : "Il y a quelques informations qui nous apparaissent quand on ouvre un compte ici. D'autres se révèlent quand la personne est en ligne. Vous pouvez passer à autre chose, ce n'est qu'une provocation idiote."

La Caroline du Sud est à l'opposé de la Californie, côte est, au-dessus de la Floride, soit près de 4.000 kilomètres...

Finalement, juste retour des choses, c'est TheShadow qui se sera fait piéger, le seul qui se soit empressé de jaillir de son trou en révèlant sa vraie nature : "AAAARGGGHHHHH!!!!! Je savais que ça s'était passé comme ça.........mais je dois vous dire........ (je me mords la langue et ça fait mal) ENFIN UN TEMOIN CREDIBLE!!!!"

Le mot de la fin est pour 10538 : "Oh, TheShadow...! Finalement, c'est toi le plus crédule !!!" ;D

Il ajoute un peu plus tard : "Ceux qui se réjouissent à l'arrivée des menteurs ne recherchent pas la vérité. Ils ont un comportement destructeur. On vient d'en voir surgir de sous leur couverture."

Mais TheShadow n'est pas seulement une mauvaise langue, il a aussi une conduite extrêmement déplaisante : hier soir, il s'est vanté d'avoir adressé un email personnel à Linda Moulton Howe pour lui signifier tout le mal qu'il pense de ses méthodes d'enquêtrice. On ne pouvait pas mieux faire pour contrecarrer tout arrangement amical entre elle et les Administrateurs de Open Minds, concernant en particulier les photos en haute résolution tant attendues.

La Chaîne indépendante "Out There TV" (http://www.outtheretv.com), qui couvre une vingtaine d'états - et la région du Lac Tahoe en Californie - vient de lancer cet appel à témoins :

Ipfreely, répondant à une question basique de NewObserver sur la sincérité de SaladFingers ("Pourrait-il, au fond, être le faussaire ?") : "Soit on fait confiance aux gens, soit on les rejette. J'ai fait le choix de croire ce qu'on me dit, et parfois on me raconte des histoires. Mais si je ne faisais confance à personne, je n'aurai jamais l'occasion d'entendre la vérité. Qu'est-ce qui vaut mieux ?"

23 juin - La prestation ratée de Wayne, l'expert de ILM invité sur ATS, explique pourquoi Biedny et Ritzmann avaient prudemment évité de se prêter à l'exercice. En fait Biedny n'est pas du tout expert en CGI. Il n'est que l'auteur d'un manuel des possibilités de retouche sous Photoshop, telles qu'en 1997. Quant à Ritzmann, il s'est fait un nom chez ses amis d'ATS en s'attaquant aux 'photos' d'ovnis de Billy Meier, ce qui ne nécessite pas d'être particulièrement brillant. En fait, montrer qu'on est capable de recopier une image ne prouve pas que l'original n'est pas une photo. Il serait beaucoup plus convaincant de pointer les défauts éventuels, et sur ce plan aucun 'expert' n'a vraiment souligné une incohérence majeure.

En outre, la démonstration d'un Wayne - qui se contente d'approcher le modèle de Chad - ne me semble pas aussi intéressante qu'une création de bout en bout originale : j'aurais aimé le voir inventer une structure de A à Z, la concevoir, sans faire l'impasse sur la partie vraiment créative. Il est alors moins certain que ce soit "une affaire de deux heures sur un coin de table."

C'est aussi le sentiment de Tomi01UK qui poursuit l'idée d'une création artistique: "Avant tout, ces images de drônes ont nécessité une imagination extrêmement fertile, pour concevoir, et réaliser un modèle en 3D. Je suis très impressionné quand j'envisage toutes les ressources qu'il a fallu mobiliser pour créer cette impression, dans toutes ses nuances, au point qu'il soit pratiquement impossible de détecter un éventuel canular. A l'inverse, tout est 'tellement' trop parfait, dans ces images et ces témoignages, le seul problème c'est que nous sommes devant une situation incroyable."

10538 saisit l'occasion pour se redéfinir : "Merci. Tu as résumé ma position et justifié pourquoi je penche à ce point vers une hypothèse de présence E.T. Tu m'étonnes cependant quand tu exprimes l'idée que ce soit 'incroyable'. Tu devrais te poser cette question : Est-ce que tu crois qu'il y a de la vie dans le cosmos et qu'elle vient nous visiter sur Terre ? Si cette affaire d'engins te paraît incroyable, c'est que restes persuadé que nous sommes seuls dans l'univers."

Depuis un ou deux jours, les participants d'OM se sont orientés vers des recherches techniques, concernant la propulsion d'engins comme les supposés drônes californiens, et le phénomène de leur soudaine disparition. Ainsi Fore aimerait attirer notre attention sur sa théorie du déphasage : "Il me semble que leur technologie concerne la mise en phase. L'engin ne va nulle part, il se contente de se mettre en déphasage avec notre réalité. Il serait toujours présent au même endroit, mais il aurait 'disparu' aux yeux des observateurs. Ce concept devrait être plus largement débattu dans les milieux ufologiques."

Les images en haute résolution de Big Basin N°2 sont toujours attendues. OnTheFence nous a déjà démontré qu'il n'est pas facile de simuler des aberrations chromatiques sur un faux document, à supposer même que le faussaire y ait pensé. Mais il se préoccupe en même temps de savoir si le mode de propulsion peut être déduit de l'analyse des images. Il s'est donc lancé dans une nouvelle étude : "La seule partie qui dénote des franges violettes est la zone au sommet des antennes. J'ai rendu ici la différence des canaux ROUGE/BLEU. C'est au lecteur de juger si le changement de couleur vers les pointes est une aberration chromatique, ou un effet d'ionisation de l'air ambiant."

22 juin - Je recopie une réponse rapide que j'ai faite sur le forum de "radio Ici & Maintenant!" : "Ce n'est pas tant un exposé de thèses, que celui d'une méthode de travail, celle qui s'expose en direct sur un forum convivial (Open Minds), en rassemblant des capacités d'analyses plutôt complémentaires et parfois pointues. Et s'il n'en sort rien, ou 'seulement' un discret drône militaire ou privé, au moins les experts seront rôdés pour la prochaine fois." J'ajoute : "La preuve photographique n'a plus de sens; ce débat d'experts en CGI qui ne parviennent toujours pas, après six semaines d'efforts quotidiens, à déterminer si une image est fausse, constitue pour moi une première : nous sommes devant des images indécidables. Jusqu'à présent, ceux qui ont tenté de les reproduire n'y sont pas totalement parvenus." Leviathan6 me résume en quelques mots : "Quand j'étudie les originaux, y compris la photo d'Alabama, j'ai l'étrange impression que les images sont en même temps vraies et fausses. Je ne comprends pas ce qui se passe, et ça m'interpelle."

Mais il y a autre chose dans ce récit : on ne rencontre pas souvent des assemblées de gens ouverts comme sur le forum OM. Bien sûr, il est aussi fréquenté par quelques pervers, comme TheShadow ou Regence, qui ne cessent par exemple d'injurier Linda Moulton Howe, sachant pertinemment que ça pourrait l'amener à refuser de collaborer. Mais pour l'essentiel, je l'ai dit, c'est un endroit convivial. Alors, par contraste, c'est l'attitude des ultra-sceptiques qui pose problème. Il n'est pas aussi facile de les laisser de côté, comme les naïfs et les croyants systématiques : les déboulonneurs sont une espèce particulière. Leur monde est totalement fermé, celà va de soi, mais c'est leur rage de saboter la recherche que je trouve spectaculaire. Au besoin, ils n'auront aucun scrupule à détourner l'attention, manipuler les statistiques, ou même fabriquer une contre-preuve. Le pire, c'est que la plupart ne sont même pas payés pour ça. L'écrivain Daniel Drasin a recensé leurs méthodes dans Le Zen & l'Art de la Déboulonnerie.

Revenons au sujet : Wayne, le top-expert des Studios ILM est revenu s'excuser sur ATS : "Considérant que Springer m'avait demandé une démo gratuite, je n'y ai consacré que deux heures de mon temps." Il a déjà oublié qu'il avait traité Chad de paresseux... PsykoOps continue, lui, de se moquer : "Hé bien pour moi tu auras réussi l'inverse, tu auras démontré que les orinaux n'ont pas été fabriqués sous CGI. Beau boulôt, en 2 heures de temps ! Mais n'est-il pas superflu de débattre sur le CGI, dans la mesure où ça tendrait seulement à prouver qu'on peut reproduire ces images ? Ca ne nous éclaire pas sur la question de savoir si les originaux sont authentiques ou pas."

Spf33, qu'on a découvert sur OM, a suivi la 'démonstration' sur ATS et il n'est pas loin de déclarer que ces photos sont authentiques. "Mais je n'irai pas jusque là parce qu'il n'y a pas assez de pixels pour me déterminer, d'une part, et ensuite chacun se sera rendu compte que la compression en .jpg fausse l'appréciation."

Linda Moulton Howe présente aujourd'hui un autre témoin : "Après la publication de ces témoignages récents, divers témoins oculaires ont été retrouvés, dont un qui remonte à 1987 où un tel engin en forme de libellule avait été vu dans un hangar de la base Air Force de Barksdale, en Louisiane. J'ai maintenant une liste de onze témoins. Un autre vient d'accepter de me parler de son observation en Octobre 1995, au nord de Tucson dans la Forêt Nationale de Sitgreaves. Il a préféré rester anonyme, aussi je l'ai nommé Ned White. Ned a 41 ans, et il vit et travaille à Phoenix. Il a mené une carrière professionnelle dans l'électronique, et il est maintenant employé comme ingénieur sur les chaînes de production automatisées d'un grande compagnie pharmaceutique.

En Octobre 1995, il avait décidé de passer le weekend à camper, dans une région située à 3 kms au nord de Willow Springs Lake près de Payson, Arizona, qui se trouve à une altitude d'environ 2.500 mètres. Le grand lac est à 22 miles au sud-ouest de Heber et de la forêt nationale où Travis Walton fut abducté le 5 Novembre 1975.

Ned avait installé son campement sur un côté d'une prairie, et il avait noté que d'autres personnes se trouvaient installées à l'orée d'un petit bois, de l'autre côté. Il s'est dit que ces gens avaient des allures de miliciens armés; c'était assez courant de voir ce genre d'activistes politiquement engagés dans les années 90. Ned ne voulait rien avoir à faire avec eux, mais il s'est dit que la distance était assez grande pour qu'il ne soit pas dérangé. Puis quelquechose d'étrange s'est produit".

Interview :

Ned White : "Je défaisais mon paquetage, et j'allais monter la tente, quand j'ai remarqué que les poils de mes bras commençaient à se dresser. Je sais ce qu'il en est quand on se trouve à proximité d'un champ électrique assez intense. En même temps, j'ai commencé à entendre ce qu'on perçoit près des lignes à haute tension. Comme des crépitements.

Alors j'ai regardé en l'air, et j'ai vu cette chose bizarre, qui est passée juste au-dessus de moi, et d'après certaines photos que j'ai vues (depuis Mai 2007), je dirais que j'en avais sous les yeux une forme rudimentaire. Sur certaines photos que j'ai vue, l'objet a l'air beaucoup plus sophistiqué. Cette chose au-dessus de mon campement, en 1995, était beaucoup plus primaire.

LMH - Avez-vous vu la photographie de Birmingham - Alabama ?
NW - Oui, et ce que j'ai vu ressemblait bien davantage à ça. Pas aux plus récentes images avec toutes ces pièces supplémentaires. Et cette chose est passée avec élégance au-dessus de moi. Et je me suis dit 'Qu'est-ce que c'est que cette espèce de machin ?'
A ce moment-là j'ai ressenti ce qu'on éprouve près d'une ligne à haute tension. Il y avait beaucoup d'électricité dans l'air, et comme je l'ai dit, j'ai entendu des crépitements. C'était juste au-dessus du sommet des arbres, les touchant presque.

Le "Drône" interférait avec le GPS

J'ai essayé de caler mon GPS sur lui, mais l'écran ne cessait de clignoter, de s'allumer et de s'éteindre, comme s'il était totalement déréglé. J'ignore ce que cette chose me renvoyait, mais le GPS ne fonctionnait plus.

LMH - A quelle hauteur se trouvait-il au-dessus de votre tête ?
NW - Environ 7 mètres. Et il n'a prêté aucune attention à ma présence. Il a tourné un peu, puis il a suivi la lisière du bois jusqu'à se positionner juste derrière ces gens, en s'enfonçant en quelque sorte dans les arbres. Et il est resté là pendant un moment, en arrière de ces gens (les sortes de miliciens).

LMH - Comme s'il se dissimulait ?
NW - Exactement, en observation, à l'écoute. Ca a duré dix bonnes minutes; ensuite il s'est élevé de nouveau, il a fait un virage, et il s'est éloigné tranquillement jusqu'à disparaître totalement.

Et je me suis dit : 'Genial, Voilà comment on espionne les gens !' Je n'étais pas personnellement impliqué dans des activités de ce genre (avec des milices). Je possède des armes, mais ça s'arrête là. Ca m'a tracassé un peu. J'ai pensé : 'C'est trop fort, maintenant ils (le gouvernement) se servent de ce genre de machines pour surveiller les gens'. Alors j'ai plié mes affaires, et je suis retourné à ma camionnette. Je n'avais plus envie de rester dans le coin. J'étais assez paniqué ! Je me demandais ce qui allait se passer ensuite.

Quand il se déplaçait en ligne droite, le mouvement était régulier. Mais quand il changeait de direction, ça se produisait par des soubresauts. Je me souviens que ça faisait bouger les feuilles des arbres, comme si l'objet pulsait de l'air par en-dessous.

LMH - Les autres personnes n'ont eu aucune réaction ?
NW - Je pense qu'il ne l'ont pas vu. Et c'est ce qui m'a effrayé. Il caressait le sommet des arbres et se déplaçait de manière très gracile. Mais dans ses changements de direction, il avait l'air de sursauter.

LMH - D'autres témoins récents, ou de 2005, ont comparé ce déplacement à celui d'une araignée d'eau...
NW - Il était très régulier en ligne droite. Mais quand il voulait changer de direction, il avait comme un sursaut - il changeait brusquement de direction.

Le trajet du "Drône", avec le campement de Ned White à droite, son vol stationnaire à gauche, la prairie au milieu, puis la direction qu'il a prise avant de disparaître.
© Ned White - 2007.

LMH - Puisqu'il n'était qu'à environ 7 mètres au-dessus de vous, avez-vous remarqué quelquechose sur cet engin qui pourrait expliquer comment il changeait de direction ?
NW - Non. Je connais les avions, les hélicoptères; je sais reconnaître différents moteurs. Sur cet engin, il n'y avait aucune partie mobile.
Le fait d'avoir vu des photos a raffraichi ma mémoire. A en juger par ses déplacements, et pour ce que je connais en aéronautique, cette chose utilise une énergie électromagnétique pour pulser de l'air vers le bas et se maintenir au-dessus du sol.

LMH - Est-ce que cette chose se déplaçait toujours vers l'avant ? Ou est-ce que la queue tournait autour de l'anneau ?
NW - Quand il changeait de direction, la queue changeait d'orientation avant qu'il reparte.

LMH - La queue bougeait en premier ?
NW - C'est celà. De manière que s'il devait faire un virage à droite, la queue se déplaçait afin que l'anneau soit en avant.

LMH - Il marquait un arrêt pour pivoter ?
NW - Yeah.

LMH - Ca correspond à ce que la mère et ses deux fils ont vu l'an dernier à Yosemite Parc.
NW - Oui.

LMH - Si vous avez eu cette expérience en Octobre 1995, et nous sommes en Juin 2007 - ça remonte par conséquent à 12 ans - pendant ces 12 années, avez-vous parlé de cette machine volante à d'autres personnes ?
NW - Seulement récemment, à mes soeurs.

LMH - Donc, vous n'en avez jamais parlé jusqu'à aujourd'hui ?
NW - Non. Il m'était arrivé une expérience assez effrayante auparavant, où je m'étais trouvé au mauvais endroit au mauvais moment. Et j'avais vu quelquechose que je n'aurais pas du voir. Et le lendemain on m'avait ordonné de garder le silence. J'avais toujours ça en mémoire (en octobre
1995) et je ne voulais pas me mettre en danger. Alors je n'ai rien dit cette fois non plus. J'ignorais ce que cette chose (ce "drone") pouvait bien être, et je préfèrais ne pas attirer l'attention sur moi.

LMH - De quoi s'agissait-il la première fois ?
NW - C'était un avion furtif. Ce n'est plus secret aujourd'hui. Je travaillais à l'usine Goodyear (à Phoenix), c'était autour de 1985, j'avais pris un appel de détresse au téléphone. En sortant, j'ai vu un avion qui avait des problèmes de moteurs. Il s'était posé sur l'aéroport de Goodyear, au lieu de la base Air Force de Luke. Le lendemain, des gens sont venus chez moi, pour m'expliquer que je devais n'en parler strictement à personne, 'aussi longtemps que cet appareil n'aurait pas été vu à la télé'.

http://www.earthfiles.com/news.php?ID=1275&category=Environment

A propos d'avions furtifs, prenons le cas du B-2 :"Il fut tenu secret durant toute sa phase de développement qui débuta en 1981. Ce ne fut que 7 ans plus tard, le 22 Novembre 1988, que le B-2 fut dévoilé au public lors de ses premiers essais de roulage sur la base de Palmdale en Californie." (http://www.aeroweb-fr.net/dossiers/dossier,32,b-2-spirit.php)

Par conséquent, à l'heure où l'armée américaine utilise son Predator sur des terrains d'intervention comme en Irak, ne dispose-t-elle pas aujourd'hui de drônes sophistiqués qui ne devraient être dévoilés que dans 6 à 8 ans ? Quelques-uns ont anticipé sur divers forums de bavardage : "Oui, mais l'antigravité, quand même, on n'en est pas là..." D'où leur vient cette assurance ?

Curieusement, le site 'This is London' revient aujourd'hui sur l'incident de Guernesey, déjà traité ici à la date du 25 Avril, avec cet objet de 1 mile de long (1,6 km). On y apprend seulement que, en continuant son approche vers Guernesey, le Commandant Bowyer avait repéré un second objet "identique au premier mais plus à l'ouest." Le visuel avait duré 9 minutes..
Des passagers, comme Kate et John Russell ont confirmé l'observation. John, agé de 74 ans, a déclaré : "J'ai vu une lumière orangée. C'était une forme ovale très étirée." Un autre pilote de la compagnie Blue Islands avait apporté son témoignage.
La note de sécurité de la Civil Aviation Authority reconnait qu'un avion Tri-Lander en vol près de Alderney avait également localisé objet.
Un responsable de la CAA a déclaré : "Certains éléments du rapport n'ont pas été publiés. Je ne peux pas dire pourquoi".

http://www.thisislondon.co.uk/news/article-23401615-details/'Mile-wide+UFO'+spotted+by+British+airline+pilot/article.do

La photo a été fournie par Dennis Plunket, du "British Flying Saucer bureau". En réalité, cette image utilisée par "This Is London" est relative à l'incident de la Base Air Force de Holloman en 1957. La presse généraliste, quand elle a besoin d'illustrer un article, recourt à ce genre d'artifice.

Sur PhotoBucket, un autre site d'albums personnels, Citizen Denizen propose une image assez différente, en omettant de citer la source :
(http://s184.photobucket.com/albums/x71/citizendenizen/)

21 juin - Pratiquement trois journées auront été consacrées à des histoires de feuillages, alors que dès le début Cage1978 nous avait apporté la preuve que les 12 images de drônes n'avaient pas été collés sur un fond unique. On aura vu pour la première fois sans doute un Co-administrateur du forum OM s'inspirer d'un montage truqué sur ATS pour tenter de confronter ses propres partenaires. Parce que, effectivement, comme le démontre aujourd'hui Spf33, les arbres bougent !

SaladFingers pense avoir de nouveaux éléments à apporter : "Je travaille sur un truc vraiment sympa, dont je vous ferai part très prochainement. Certains devraient trouver ça très utile." Puis il se livre un peu : "J'ai toujours été intéressé par les Ovni(s), depuis mon enfance. La plupart du temps, quand je vois une video, et que je ne parviens pas à comprendre si c'est un original, ou comment ça a été fait, je suis heureux que le doute soit possible. Dans ce cas précis, nous sommes si prôches de la preuve photographique que j'ai du mal à m'en détacher. C'est comme une rengaine dans la tête ! Ca me hante !!!" De même Spf33 pense avoir fait une nouvelle découverte, mais cette fois il s'engage à ne rien dévoiler tant qu'il n'aura pas pu travailler sur les images en haute résolution.

10538 revient d'une petite visite sur le forum ATS : "Je viens de voir que Springer fait tourner la machine à désinformer a plein régime. Il a débauché un nouveau gars qui serait expert en CGI; ce Wayne se répand en accusations contre ce qu'il qualifie de création CGI, et prétend avoir "amélioré" l'engin de Chad. C'est sans doute une bonne chose que je soie banni chez eux, parce que je me serais fait un plaisir d'aller me moquer de Wayne. Son CGI est tellement évident... Ces types sont pathétiques."

Retour en arrière : Springer avait ménagé ses effets en publiant la veille : "J'ai établi le contact en Angleterre avec un artiste CGI qui est une TRES GROSSE POINTURE (ancien employé des studios ILM). Il ne s'est pas contenté de reproduire le 'drône' original de Chad, en 2 heures de travail, mais il a ajouté sa touche personnelle en rendu 3D, et cette fois l'image du drône est PARFAITE. Il a corrigé toutes les erreurs d'éclairage et de focale que Chad avait laissées. Il vous montrera ça demain, et vous verrez ce que Chad aurait pu obtenir s'il avait été un EXPERT. Le travail de Wayne est STUPEFIANT !"

Wayne s'est donc présenté aujourd'hui sur ATS, et s'est lancé dans un cours théorique assez pédant : "Chad a tout réalisé avec 3D Studio Max 8. Il a utilisé un moteur de rendu qui se nomme 'Maxwell' (le simulateur de lumière). Alors que les autres moteurs imitent la lumière réelle, Maxwell la 'simule', en utilisant des algorithmes extrêmement complexes. Chad n'est finalement qu'un débutant, avec au mieux six mois d'expérience. Il a probablement manqué de temps, ou bien c'est par paresse ou par négligence qu'il est passé à côté de l'essentiel." Etc...

La démonstration de Wayne est si peu convainquante que l'ensemble de la communauté des ultra-sceptiques ne s'est pas privée de le charger. Comme Alevar : "Est-ce que j'ai manqué quelquechose ? Tu prétends que ce rendu aurait atteint la 'PERFECTION' ? Même de loin, ta création n'a même pas l'air réelle. Désolé. Je suis profondément désappointé, alors que j'attendais beaucoup de l'annonce faite par Springer hier soir. Ton travail me fait penser à une copie d'écran d'un jeu sur PS3. Tu es totalement passé à côté de ce que Chad au moins avait su réussir, à savoir les aberrations chromatiques et les franges violettes. Tu devrais plutôt regarder ce que fait Saladfingers, qui, sans même avoir à se défoncer, a presque réussi à reproduire le travail de Chad. Sa maîtrise de la GI est autrement plus aboutie."

Juste un autre exemple, parce qu'ils sont nombreux, emprunté celui-là à PsykoOps : "Avec cette création, on voit bien que Wayne ne joue pas dans la cour des grands. C'est bien d'avoir essayé, mais pourrait mieux faire."

Springer n'a plus qu'à se faire oublier pendant quelques jours, parce que la démonstration s'est finalement retournée contre lui : un artiste confirmé des Studios ILM, disposant des meilleurs outils professionnels, intrônisé par le propriétaire du forum en personne, n'est pas parvenu à déboulonner les photos de Chad... A noter que les critiques de Wayne sont tous a priori convaincus d'un canular. Springer, en effet, préfèrera quitter le navire le lendemain et s'offrir quelques jours de camping. Aura-t-il pensé emporter un appareil photo ?

Naturellement, les participants d'Open Minds s'amusent de ce retour de baton. L'Administrateur : "Le travail de Wayne n'aura rien démontré. Par exemple, la 'cage' formée par les antennes est de qualité très médiocre. La conclusion pour l'heure est que soit les originaux sont bien des photos, soit que Raj & Chad sont meilleurs que TOUS les autres artistes CGI à ce stade.

Egalement, j'ai bien noté la suffisance de l'expert, et la manière de Springer, une fois de plus, de chercher à soumettre ses lecteurs au fameux Respect de l'Autorité - c'était "pitoyable". ;D

La qualité de l'analyse produite ici sur OM est impressionnante - et c'est bien la raison pour laquelle les gens de ATS interdisent que notre site soit mentionné chez eux. Ils mènent un 'business', et nous sommes une communauté de chercheurs bénévoles. Un 'Business'. C'est pourquoi leur objectivité sera toujours 'biaisée', selon les impératifs de leur 'business-plan'. On se doute bien qu'ils craignent de perdre leur 'business' en faveur d'un site non-commercial comme OM. Il n'est pas critiquable de vouloir faire de l'argent - mais dans ce cas on est parfois amené à sacrifier la recherche désintéressée. Personnellement, je considère que ATS est une machine à faire du fric, alors que nous sommes une communauté de base, qui rassemble des chercheurs de bonne volonté." :D ;)

On peut également regretter que les autres sites comme C2C, UfoCaseBook, ou le Mufon, ne sâchent pas exploiter les données dont ils disposent pour contribuer aux recherches. Une collaboration aurait sans doute réglé la question depuis longtemps, ne serait-ce qu'en permettant par exemple d'identifier un faussaire unique, ou d'établir qu'il y a bien plusieurs témoins.

Hier soir, sur Coast 2 Coast, l'éditeur de UFO Magazine, William J. Birnes, a détaillé le contenu de l'affidavit de Walter Haut concernant le crash de Roswell. Ce témoignage sous serment, rédigé en décembre 2002, a été ouvert comme prévu l'an dernier, après sa mort en décembre 2005. Tom Carey et Don Schmitt ont été les premiers à le publier en ce mois de Juin 2007 dans leur livre 'Witness to Roswell', déjà évoqué ici.
Haut y atteste que le 8 Juillet 1947, il a participé à une réunion à la base de Roswell, en présence du Brigadier-Général Ramey. A cette occasion il apprit qu'un second lieu de crash avait été localisé, à environ 40 miles (65kms) au nord du premier site. Les participants ont eu entre les mains des débris de l'épave, dont une sorte de feuille métallique extrêmement légère, et des éléments comportant d'étranges marquages. Il a déclaré que le Colonel Blanchard - un ami de longue date - l'avait conduit au Hangar 84, où il a vu des morceaux de l'engin, de forme ovoïde et de 4 à 5 mètres de long. Il y avait également deux corps étendus sous des bâches; les têtes n'étaient pas couvertes, et semblaient plus grandes que des figures humaines. Conclusion de sa déclaration sous serment : "Je suis convaincu que ce que j'ai personnellement observé était une sorte de vaisseau venu de l'espace, et j'ai vu son équipage." (http://roswellproof.homestead.com/Haut.html)

Le Shangaï Daily rapporte qu'un Ovni en forme de méduse, de couleur bleue, a été signalé en altitude au-dessus de la ville de Shangaï lundi dernier. L'objet est resté staionnaire pendant plusieurs minutes, puis il a disparu devant une centaine de témoins. http://www.shanghaidaily.com/sp/article/2007/200706/20070621/article_320459.htm

Alban Nanty a trouvé ces premières images :

Ovni Shangai Ovni Shangai Ovni Shangaï

20 juin - Le phénomène d'apparition, et de disparition soudaine a sucité quelques recherches sur les projets de drônes, et celui-ci a retenu l'attention non seulement sur le forum OM, mais aussi sur la liste Ummo-Sciences :

http://www.newscientist.com/blog/invention/2006/10/invisible-drone.html

Le site du New Scientist a publié cette info le 3 octobre 2006 : "Est-ce qu'on pourrait réaliser un drône de surveillance pratiquement invisible? La compagnie VeraTech, du Minnesota, y travaille. Son brevet en explique le fonctionnement.

La "Persistence rétinienne" fait que les pales d'un hélicoptère, qui tournent rapidement, s'estompent dans une image floue. L'inventeur Michael Dammar a conçu un objet volant qui tourne entièrement sur lui-même, au point qu'il apparaisse à peine sur le fond de ciel. Ca ne le rend pas furtif au point d'échapper aux radars, mais devrait empêcher qu'il soit visuellement identifié.

Le Phantom Sentinel est en forme de Y. Il est formé d'une seule aile allongée, rattachée à deux extensions aérodynamiques assez courtes, dont chaque extrêmité supporte un propulseur. Les masses sont équilibrées de telle sorte que le centre de gravité se situe entre les deux extensions. Lorsque les moteurs sont en action, la structure tourne autour de ce point, et l'aile principale assure le maintien en l'air. L'ensemble tourne si rapidement que la persistence rétinienne ne permet de discerner qu'une image floue.

L'aboutissement consiterait à peindre l'engin couleur de ciel clair, pour le rendre encore plus discret. Dammar précise que l'engin peut embarquer une caméra, placée près du cente de gravité, ce qui permettrait de réaliser des vues panoramiques du sol en contre-bas, après avoir toutefois retravaillé les données fournies dans un logiciel adéquat." (http://veratech.aero/phantom.html).

On est assez loin des descriptions des témoins, mais c'est une occasion de s'informer des recherches en cours.

Cypher propose une autre explication : "J'ai un bouquin dans lequel les auteurs suggèrent que les extraterrestres vivent dans une dimension supplémentaire de l'espace - de même que nous, vivant dans un monde en 3D sommes capables de nous mouvoir dans des directions que les habitants d'un monde en 2D ne pourraient même pas concevoir. Imaginez ce qu'une créature d'un monde en 2D pourrait ressentir si nous posions un doigt dans son monde - ça lui semblerait quelquechose qui surgit de nulle part, qui s'étale, change de forme... et soudain disparaît lorsque nous le retirons.
Ceci pourrait en partie expliquer pourquoi les "aliens" sont capables d'apparaître, de disparaître, et d'accomplir des mouvements qui défient les lois de notre physique. Désolé de résumer ainsi, ça mériterait d'être développé.
"

Fore, qui prétend depuis plusieurs mois bénéficier de renseignements directement puisés à la source (des contacts psychiques avec des aliens) parle de 'changement de phases' pour expliquer le phénomène d'invisibilité.

Le site UFOArea a reçu ce témoignage de Michael Leon, d'un Ovni en forme de boomerang au-dessus de Escondido, Californie. (http://www.ufoarea.com/aas_boomerangufocalifornia.html).

"Samedi après-midi, il faisait beau, nous étions mon amie et moi sur le campus de l'Université (San Pasqual High), au sommet de la colline qui surplombe le stade, quand nous avons vu approcher, venant de l'Est, un objet étincelant comme une étoile. Alors qu'il se rapprochait, nous avons distingué ses contours, c'était en forme de boomerang mais plus arrondi. La partie supérieure semblait faite d'un métal doré hautement réfléchissant.

La partie inférieure de l'objet avait la couleur du bronze patiné, et n'était pas vraiment réfléchissante.

Par chance ma caméra était dans mon sac à dos. J'ai couru pour me rapprocher de l'objet. Il était parfaitement silencieux, et il se déplaçait au début très lentement. Bien trop lentement pour que ce soit un avion.

Alors qu'il s'approchait, l'objet s'est dirigé vers le nord et 30 secondes plus tard il a changé de direction, ce qui nous a permis de l'observer de côté.

Nous sommes restés là à le regarder pendant un moment, alors qu'il faisait plusieurs virages, puis soudain il s'est incliné de 45 degrés et il a rapidement pris de l'altitude jusqu'à disparaître. En trois secondes il avait disparu.

Je n'étais pas effrayé de voir cet objet, seulement fasciné de voir ses mouvements aléatoires et sa beauté. Ce fut vraiment une expérience magnifique.
Merci de votre attention, Michael Leon"

Pourquoi le drône d'Alabama, rapporté à Linda MH par M. Smith - qui le date de 2006 - est-il systématiquement écarté des nomenclatures ? SaladFingers a son avis qur la question, qu'il étaye naturellement d'une démonstration : "Au sujet du drône de Birmingham, j'ai recréé cette version. Ca manque de finesse dans les détails, mais ce n'est le problème ici. Le fait est que ça m'a pris seulement 20 minutes pour le modéliser, régler les éclairages, et produire cette image :

"Le processus de rendu a pris 1,3 seconde ! Je pense que nous avons là un exemple de réalisation grossière sous CG, probablement créée avec un programme comme Bryce ou du même genre."

A supposer que les autres drônes soient réels, l'artiste se risque maintenant à former une hypothèse : "Personnellement, je me dis que ces objets pourraient servir à détecter quelquechose dans le sous-sol. Puisqu'ils doivent bien avoir une utilité...
La partie que nous avons qualifiée d'aile ne serait pas une aile. Elle n'est pas aérodynamique. J'y vois plutôt un capteur, capable de balayer une large zone... mais dans quel but ?
"

Jeddhyi a poursuivi sa recherche sur les conditions météo pendant les prises de vues à Big Basin : "Quatre des stations météo les plus prôches de Big Basin indiquent qu'il soufflait un vent de 15 à 18 mph le 5 juin.
J'ai interrogé un météorologue de la NOAA par email, et je vous communiquerai sa réponse dès réception.
Pour l'heure, un mouvement aussi imperceptible dans les branches me fait suspecter un montage.
"

Mais 10538 n'est pas du tout d'accord avec cette approximation : "C'est faux. Il n'y avait pas de vent ce jour-là. Je suis mieux placé pour le savoir, puisque j'habite dans le coin. J'ai vérifié demon côté, et la vitesse du vent sur Saratoga ne dépassait pas 5 mph en moyenne. Autrement dit, rien. Les feuilles des arbres ne bougent pratiquement pas en-dessous de 20 mph. Les photos de Stephen mais également celles de Ty sont cohérentes avec les données de la météo."

Spf33 ne comprend pas non plus le jugement sommaire de Jeddhyi : "J'ai observé attentivement les 12 photos, et on constate que les feuilles bougent. Je le démontrerai plus facilement quand nous disposerons des images en haute résolution. En attendant, voici le rapport des vents le 5 juin, heure par heure, fourni par wunderground.com, et qui concerne la zone de Boulder Creek, située à 3 kms de Big Basin."

Manteca a suivi de près les débats sur le risque d'exposer les créations de SaladFingers. Mais il ne s'y oppose pas : "Ces exemples de drônes en CGI sont cruciaux, car ils permettent de comprendre comment un faussaire pourrait réaliser ses modèles avec un logiciel adéquat; ça pourrait contribuer à le démasquer." En lui répondant, 10538 fait ce constat : "SaladFingers a fait ses preuves depuis longtemps. A noter que malgré toute sa maîtrise du sujet, il n'est pas parvenu à s'approcher du réalisme et des détails qu'on trouve sur les photos. Personne n'a réussi. Accordons-lui le mérite d'avoir reconnu son échec."

OpenMinded résume à sa manière : "Je pense qu'il y a une nette différence dans le réalisme entre les rendus sous CGI et les véritables photos. Les créations de SaladFingers démontrent que les photos sont authentiques, à moins qu'il parvienne à les égaler à 100%."

Victor Martinez nous avait annoncé hier une très importante mise à jour sur Serpo et l'incident de la Porte 3... C'est maintenant en ligne sur le site Serpo.org. Espèrons qu'il n'aura pas été une nouvelle fois intoxiqué par le GateKeeper, Joseph Arnold Yeager (de Costa Mesa, Californie), ce personnage trouble qui était à l'origine, il y a plusieurs mois, des fausses images de la planète des Ebens. Cette info est inédite.

http://serpo.org/release23.asp - L'incident de la 'Porte 3' (mise à jour)
http://serpo.org/release24.asp - Un scientifique de l'Aire 51 révèle fonctionnement du vaisseau Alien
http://serpo.org/release25.asp - Examen du vaisseau Eben

19 juin - On voit donc beaucoup s'activer les participants, sur Open Minds, et récemment deux administrateurs (Jeddhyi et JakeReason) se sont aventurés à dénigrer les récentes images de Big Basin, en signalant des incohérences aussitôt démenties. Mais l'Admin et Ivo5000 sont-ils vraiment actifs ? Ils communiquent très peu, or ils sont les seuls à disposer des adresses IPs des témoins, ils sont également supposés échanger des informations avec les autres webmestres de sites comme C2C, le MUFON, ou UfoCaseBook, et plus récemment Linda MH... Donc personne ne peut faire le travail à leur place, mais rien ne semble progresser de leur côté.

Spf33 : "Ce serait bien que les responsables concernés soient disposés à échanger leurs infos..."

* Chad - son adresse IP est connue de C2C, et de son fournisseur d'accès.
Son serveur de messagerie est connu de C2C & Earthfiles.

* Tahoe - son adresse IP est connue du Mufon.

* Rajman - son adresse IP est connue de la Craiglist, de Flickr, de l'Admin du Forum OM.
Son serveur de messagerie est connu de la Craigslist, de Flickr, de l'Admin du Forum OM.

* BigBasin1 - son adresse IP est connue de UfoCaseBook.

* BigBasin2 - son adresse IP est connue de son serveur de messagerie.
Son serveur de messagerie est connu de Earthfiles.

Je note qu'il a délibérement négligé de lister tous les autres témoins de Linda MH.. mais il est notoire qu'elle ne partage pas ses informations.

OnTheFence a revu sa police de caractères : "J'ai modifié ma précédente recherche, suite à une suggestion d'Organelle, qui a remarqué une autre lettre similaire. Un caractère a donc été ajouté, ce qui nous amène à 12 lettres, dont 3 se retrouvent sur les engins de Chad et de Rajinder."

"Je pense que ces caractères sont dessinés directement sur l'engin, comme le ferait un calligraphe. J'ai remarqué des imperfections dans les formes et l'alignement, qui m'amènent à penser que le lettrage n'a pas été effectué par ordinateur, à partir d'une police préconçue. Comme précédemment, j'ai écarté les signes qui ne sont pas formés par des traits [quelques points, un ovale, et des tirets], et je n'ai pas considéré que l'orientation soit importante." Et il a signé pour l'exemple : ON THE FENCE.

Il y a comme toujours sur les forums des participants qui n'ont pas l'envie ou les moyens de mener une recherche, mais ils ont un avis, auquel ils tiennent :

Deebo : "Qu'est-ce qui amènerait une personne rationnelle à penser QU'UNE SEULE des photos représente un véritable engin extraterrestre ?"
10538 : "Parce que pour l'heure il n'a pas été démontré qu'une seule de ces photos soit truquée."
Deebo : "Si c'est un objet terrestre, pourquoi ces hiéroglyphes ?"
01538 : "Bonne question. La réponse évidente serait la preuve qui répondrait à ta première question."
Deebo : "Pourquoi les témoins se cachent-ils ?"
10538 : "Ils ont peur de gens comme toi".
Deebo : "Tout ça me semble être un canular, à mon avis."
10538 : "C'est ton droit d'avoir cette opinion. Nous saurons sans doute bientôt si tu as raison ....... ou pas. Mais si la preuve est enfin sous tes yeux, seras-tu prêt à l'accepter ?"

Ivo5000 vient de recevoir des nouvelles de Linda MH et il entend remettre les critiques à leur place : "Remerciez-la, au lieu de vous répandre en commentaires désobligeants. OK ? Que ça vous plaise ou non, ces personnes dont nous dépendons pour recevoir quelques informations peuvent avoir d'autres priorités dans leurs vies que de consacrer du temps à vous satisfaire."

Linda MH : - "En ce moment, je suis débordée de travail avec le site Earthfiles et le programme radio.
Je vais faire en sorte que vous ayez vos scans en 300dpi d'ici vendredi.

En ce qui concerne votre question sur l'authenticité : veuillez examiner mes rapports sur Earthfiles. J'ai eu des entretiens personnels avec quatre des dix témoins oculaires, et je considère qu'ils sont solides. J'espère en avoir deux ou trois autres prochainement."

"Alors, au lieu d'accabler Linda, remercions-la pour ce qu'elle a déjà réalisé, et l'info qu'elle s'apprête à nous transmettre !" ;)

Sur sa lancée, Ivo5000 contribue à contrer le dénigrement systématique :

Deebo : "Je n'ai encore jamais vu des lâches comme Chad, Raj, Ty et les autres. Heureusement que Betty et Barney Hill, Travis Walton et Lonnie Zamora (un officier de police) n'ont pas eu peur de témoigner. Et je crois leurs histoires."

Ivo5000 : "Nous aimerions tous ici pouvoir disposer de preuves supplémentaires, mais il se trouve que nous avons déjà beaucoup plus d'éléments que n'en ont laissés ceux que tu évoques."

10538 : "En réponse à ceux qui ne parviennent pas s'expliquer le fonctionnement de ces machines selon notre technologie actuelle : chercher à prouver ou dénigrer quoique ce soit à partir de ce que nous connaissons est absurde. De même, on ne peut valablement commenter ce qui pourrait nous apparaître comme des aberrations de structures."

Spf33 ne s'est pas contenté, comme chez ATS, d'animer 5 images; il s'est servi des 12 images de Big Basin. Son animation comporte 42 plans :

A son retour de vacances, SaladFingers nous a naturellement recréé l'objet de Big Basin en mouvement, en utilisant Lightwave, de Newtek, et Adobe Premiere pour finaliser l'animation au format .avi :

SaladFingers a donc animé cette recréation personnelle sous CGI, avec ce commentaire : "Ce serait intéressant de voir si mon travail pourrait pousser le faussaire éventuel à faire encore mieux.. Je répète que je suis toujours incertain quant à l'origine de la chose. Je reste ouvert. En revanche, mon opinion est pratiquement faite sur le drône d'Alabama.."

Le problème reste que des personnes mal informées vont répandre ces créations sur Internet sans indiquer le contexte. D'ici quelques mois, le travail de réflexion de SaladFingers pourra servir de contre-argument à des déboulonneurs sans scrupules. Il leur suffira de montrer l'image en disant : "Voyez, le fameux drône californien, c'est visiblement une création sous CGI !"

La palme de l'amateurisme revient pour l'instant au site de Jeff Rense (http://www.rense.com/general77/ufoo.htm) qui titre stupidement :

"Le 'Drône Ovni ne serait-il
qu'un Canular sous CGI ? Voir Ici..
" et il indique deux liens vers les videos de démonstration de SaladFingers sur YouTube. J'apprécie particulièremlent son slogan : "Votre Première Source Mondiale pour la Réalité & le Journalisme Honnète." Certains vont jusqu'à se demander si c'est vraiment involontaire..

Une partie de la journée et de l'espace du forum OM a vu s'échanger des opinions... sans grand grand intérêt quand le jeu consiste pour les déboulonneurs systématiques à harceler ceux qui fournissent un travail de recherche. TheShadow est le plus virulent : "..quand j'exprime mon opinion, on me traite de désinformateur. Pourquoi mon opinion serait-elle moins recevable ?" La réponse est simple : un avis non documenté, qu'on répète inlassablement, n'aura jamais l'intérêt d'une étude bien conduite.

18 juin - Un email de George Pettit, un camionneur de Shermansdale (Pennsylvanie) a été adressé à Linda Moulton Howe hier soir, où le chercheur amateur croit lever une piste en faisant des recherches sur les inscriptions des engins de Chad et Rajinder; selon lui ces manifestations pourraient être reliées à la sonde lunaire Clémentine. Je ne vais pas développer sa démonstration, parce que c'est une impasse.

Sur OM, l'un des modérateurs a pris publiquement position : JakeReason pense que les images de Big Basin sont des montages.. Cependant son opinion n'a que peu d'intérêt dans la mesure où nous l'avons vu - il y a peu - prendre la défense de Dan Smith et se persuader que l'homme de la CIA, Ron Pandolfi, allait enfin coopérer pour faciliter une divulgation dans la presse.

Plus documentée, cette remarque de Jeddhyi : "Je suspecte les photos récentes de Big Basin. Le feuillage est exactement identique sur les 12 images. Ce qui m'amène à penser que les 12 vues de l'engin ont été ajoutées sur un fond unique."

Mais ça ne convainc pas 10538 : "Ca ne prouve strictement rien. J'ai fait une recherche sur la météo à Big Basin le 5 juin.. Il faudrait que tu te rendes sur place dans les mêmes conditions pour avoir une chance d'être cru."

Jeddhyi reprend : "Cette image composite (ci-dessus) réalisée par la superposition de 5 'engins', n'aurait pu être réalisée qu'en utilisant un trépied..." Mais rien ne lui permet d'affirmer que cette image de référence, empruntée chez ATS, ait été réalisée dans de bonnes intentions, ou par un de leurs déboulonneurs pressé d'en finir..

D'ailleurs, OnTheFence ne croit personne sur parole. Il a réalisé cette nouvelle étude :

"J'ai extrait ceci à partir de deux images de Ty, aa et bb; il existe un angle de 3 degrés entre les deux, ce qui démontre qu'un trépied n'a pas été utilisé.
De plus, la portion de la branche que j'indique dans le cadre a bougé par rapport aux branches voisines, ce qui témoigne d'un léger vent. Les images de Ty ne sont donc pas réalisées sous photoshop ni par un copié-collé
."

Cage1978 n'est pas davantage impressionné par les commentaires du Co-Admin, recopiés d'un forum d'ultra-sceptiques militants : "J'ai également tenté une superposition, avec 7 des 12 nouvelles images. Comme vous pouvez le voir, les feuillages ne sont pas superposables, et pour les 5 autres objets, ça collait encore moins. Ces photos ont été prises sous des angles différents. J'ai pris la petite branche comme point de référence (indiqué par les flèches). Le photographe ne s'est pas servi d'un trépied, et les engins n'ont pas été collés sur un fond unique." Ce qu'il est en train de démontrer, c'est que certains chez ATS pourraient avoir produit une fausse preuve, afin de solder l'enquête au plus vite.

Combien de temps faudra-il à Linda Moulton Howe pour fournir 12 images, de nouveau scannées, en haute résolution ? L'absence de ces documents a pratiquement suspendu les recherches.

17 juin - C'est bien Linda Moulton Howe qui tient la corde en ce moment dans l'affaire des Drônes... Elle publie ce matin 12 nouvelles photographies qu'elle a reçues par courrier postal. (http://www.earthfiles.com/news.php?ID=1270&category=Environment). On y voit l'objet de Big Basin tourner sur lui-même. Ces photos auraient été prises le 5 juin.
"Il tournait, lentement, mais changeait souvent d'orientation - dans le sens des aiguilles d'une montre, et inversement, de manière aléatoire." (Ty. B.)

[Les premières images avaient été prises le même jour, et diffusées le 6 juin par Jenna L. pour le compte de Stephen sur UfoCaseBook].

"J'ai passé ces images reçues par courrier postal dans mon scanner sous Photoshop, au format de 72dpi, 7 pouces de large, et j'en ai très légèrement éclairci certaines pour renforcer les détails. L'objet volant tourne sur lui-même dans la séquence suivante."

Linda Moulton Howe espère prochainement publier l'interview de Ty B. et de quelques uns des randonneurs.

Première réaction sur OM de 10538 : "Voilà, mes amis. Témoins multiples. L'un d'eux est rédacteur pour un journal, il affirme qu'ils étaient au courant depuis un an, mais qu'on leur avait demandé d'étouffer l'affaire. C'est ce que je vous avais dit il y a un mois au sujet des relations de Raj avec la presse locale.
Vous attendiez davantage de preuves. Nous y sommes. Cette histoire fait boule de neige. Qui sait ? C'est peut-être le début de la divulgation.
"

Linda MH : "Le courrier reçu hier était accompagné d'une lettre datée du 11 Juin, signée du témoin oculaire nommé Ty. Il m'avait adressé un premier email ce jour-là. Il faisait une randonnée à bicyclette avec 7 autres personnes, près de Saratoga, à Big Basin, Californie. Ty m'a rapporté que le groupe de randonneurs a vu cet objet à trois reprises le 5 Juin. Il m'a confié qu'il avait été surpris de voir sur mon site des images prises par un certain "Stephen". Ty et ses amis l'ont également vu le 5 juin, apparaître et disparaître, et c'est là qu'il a pris ses photos."

Ty : "Le tout a duré environ une minute. L'objet devait se trouver à environ 3 kilomètres de nous. Il est apparu soudainement, comme surgi de nulle part. A part le fait de tourner sur lui-même, il a peut-être bougé latérallement, mais il était principalement stationnaire. Après quelques secondes, il a disparu en un clin d'oeil, comme si on avait actionné un interrupteur. Sans aucun effet de transition. Nous sommes tous descendus de nos vélos. Je n'ai pas eu le temps d'attraper mon appareil photo. Lorsqu'il a disparu, nous sommes restés une demie-heure à échanger sur ce qui venait de se passer. Je leur ai raconté ce que j'avais entendu sur C2C. Habituellement je n'en parle pas à mes amis, parce que la plupart considèrent que c'est sans intérêt. Nous avions raté une occasion extraordinaire. Il ne nous restait que la consolation d'avoir au moins assisté collectivement à cette manifestation.

Ensuite nous avons repris notre balade. Un ou deux kilomètres plus loin, nous l'avons vu de nouveau. Cette fois il semblait beaucoup plus prôche, ce qui m'a fait dire qu'il était stationnaire. Nous avons alors pensé nous rapprocher. Mais 3 secondes plus tard, il n'était plus là. En passant, je vous signale que ça se faisait sans bruit. Cependant, le vaisseau lui-même émettait un son quand il était visible. Si je me souviens bien, Chad avait parlé d'un bruit de fond assez bas, avec des crépitements et des craquements. Celui-là était différent. C'était plutôt une sorte de vibration assez faible, 'subsonique', avec des sortes de bruits comme des clics très hauts perchés, à intervalles réguliers; environ toutes les 5 secondes. Mais c'était très faible. Il fallait pratiquement retenir sa respiration pour l'entendre - ce que j'ai fait pendant 10-20 secondes avant qu'il disparaisse à nouveau.

Nous avons encore parcouru trois kilomètres, et il s'est manifesté une troisième fois. Cette fois nous étions vraiment très prôches de lui ! Nous venions d'atteindre la crête de la colline. Cette fois il est resté une bonne minute, et c'est là que j'ai pris toutes ces photos. Il s'est seulement contenté de tourner sur lui-même. Il bougeait également, très lentement. Il est apparu de nouveau une heure plus tard, mais une fraction de seconde. Et ce fut tout.

A présent je vais vous raconter le meilleur. Un des gars avec lesquels je fais ces balades travaille pour un journal de la côte. Bien qu'il ait été remué tout autant que nous par ce que nous venions de voir, il m'a raconté qu'il avait déjà entendu parler de cette chose il y a un an. Deux personnes de Saratoga avaient rapporté avoir vu la même chose. Cet objet gigantesque se manifeste dans le coin, de la même manière, comme une ampoule qu'on allume et qu'on éteint. Il avait reçu une photo à l'époque, qui n'était pas très nette, mais suffisamment pour dire que c'était la même chose. Nous lui avons alors demandé pourquoi ça n'avait jamais été publié ! Il nous a répondu qu'ils avaient été priés, de manière informelle, de faire comme s'il ne s'était rien passé !! Il m'a dit que si j'envoyais cette histoire à la presse, il y avait toutes les chances pour qu'elle soit ignorée de la même manière. C'est pourquoi je vous adresse ces images et ce récit, puisque vous êtes l'une des rares personnes capables de les publier. Je vais m'efforcer de le convaincre de témoigner auprès de vous. Ce n'est pas le genre de type qui aime se faire manipuler, et je crois que nous avons de bonne chances de l'amener à parler."

Un des artistes du forum Open Minds devrait maintenant pouvoir nous sortir une rotation animée de l'objet.. En attendant, Spf33 a exposé ci-contre la succession de prises de vues >>>>

Jusqu'à l'identification complète des nouveaux témoins, les faux sceptiques pourront continuer de penser qu'un faussaire - vraiment très habile - continue de s'amuser. Mais pour l'heure, c'est profil bas pour Regence, The Shadow, ou Sqt.

Quel est donc ce 'journal de la côte' qui aurait censuré cette affaire ?

Ce qui me paraît coïncidant ces derniers jours - avec les témoignages annexes qui ont été exposés - c'est le phénomène de matérialisation soudaine, et inversement. Pour cette raison, la possibilité d'une technologie terrestre s'éloigne.

Il est maintenant 13 heures en France. La côte est américaine s'éveille à peine. Les réactions des habitants de la côte ouest commenceront à apparaître en fin d'après-midi.

Sentinel, habituellement confiant, estime cette fois que les attaches des anneaux auxiliaires semblent trop fragiles pour que la structure soit crédible, avant de se rendre compte que les images ont été scannées. Il serait utile que nous ayons accès aux originaux, parce que les réglages de Linda MH, en luminosité/contraste, peuvent avoir estompé quelques 'détails' de ce genre, et le ciel, en particulier, est totalement blanchi par la surexposition. Tomi01uk a comparé ces récentes images avec les premières photos de Big Basin et ne découvre pas de modifications sur l'objet lui-même.

Spf33 proteste de la définition choisie par Linda MH pour scanner les photos : 72dpi... Nettement insuffisant pour se mettre à travailler ! J'ai eu un bon contact avec elle ces derniers mois, aussi j'adresse un petit mot dans ce sens à l'enquêtrice.. Mais sa technique du scanner et le passage des images sous Photoshop ne permettra pas de disposer des données EXIF. Ce qui serait utile en particulier pour mesurer les mouvements de l'objet, grâce au marquage horaire.

OnTheFence publie une rapide étude qui démontre la surexposition, avec ce commentaire : "Dans la version Logarythmique, on se représente mieux ce que voient nos yeux."

Le sujet vient de renaître sur AboveTopSecret, sous le titre "Nouvelles images de Big Basin". Mais les 'propriétaires' du forum ne vont pas tarder à reprendre les choses en mains, parce que la contestation de leurs spécialistes attitrés, David Biedny et Jeff Ritzmann, est en marche : "Je trouve que ça devient intéressant", écrit Observe50. "Je ne sais plus quoi en penser, je respecte Jeff et David pour ce qu'ils sont, mais là, je me gratte la tête. Ce truc n'est sans doute pas 'Alien' mais il se comporte quand même de manière étrange..."
Qu'ils se rassurent cependant, il reste sur ATS un bon quota de sceptiques militants qui n'ont pas besoin d'analyser pour soutenir la théorie officielle du canular.

Spf33 s'impatiente de pouvoir disposer des images en haute définition pour procéder à une rotation animée du nouvel objet. En attendant, il résume ainsi sa démarche :
"C'est une situation gagnant-ganant pour moi, quelle soit la conclusion de cette affaire :
- si c'est faux, les études en 3D/2D auront démontré comment ça a pu être réalisé en CG, les techniques, la composition, le design, etc.
- si c'est réel, les études en 3D/2D auront démontré qu'on pouvait déterminer, assez précisément, la taille des objets, leur altitude, leur distance à la caméra, les jeux d'ombres, etc.
"

TheShadow s'est une nouvelle fois comporté grossièrement, qualifiant Linda MH de "pire canal pour cette diffusion", et SkyLurker n'a pas manqué de relever : "Ce n'est pas en insultant les personnes qu'on peut espérer les voir collaborer." Mais c'est apparemment l'intention du Shadow d'écarter les témoins..

Sentinel s'interroge : "Pourquoi avons-nous deux images floues ? Je pense que le photographe n'a pas modifié la vitesse d'obturation..." OnTheFence lui répond avec cette nouvelle démonstration : "C'est probablement un flou de bougé (motion blur), c'est-à-dire un mouvement de l'appareil pendant la prise de vue.
J'ai placé ici l'original (en haut à gauche) et j'ai simulé un flou de bougé (en bas à gauche), et un flou de mise au point (Gaussian blur, en bas à droite). Comparez avec l'original flou. L'exemple de flou de bougé semble être la meilleure explication, parce que les détails horizontaux de l'engin sont affectés, tandis que les verticales sont toujours nettes.
"

Spf33 propose cette comparaison rapide entre une image de Stephen, et l'autre de Ty, la plus approchante en regard du positionnement :

"Je suis à peu près certain que c'est le même engin dans les deux cas - un seul faussaire ou un objet réel."

Tridi nous a habitués à ses traitements en relief :

Ivo5000 annonce : "Linda Moulton Howe vient d'accepter de repasser ses tirages dans un scanner, et de nous fournir des images en 300 dpi." C'est heureux, parce ses 'petites retouches de contraste' ("j'en ai très légèrement éclaircies certaines pour renforcer les détails.."), en donnant l'impression d'images surexposées, sont en train de fausser le débat.

16 juin - Un lecteur prénommé Charles-Henri, a relevé sur le "Site Officiel du Col de Vence de 1979 à aujourd'hui": http://www.coldevence.com/page.php?id=6&idnews=130
"un témoignage Français du 5 Mai, pouvant se rapporter aux objets aperçus au USA." J'en fais une traduction automatique rapide, et republie le texte sur OM : le phénomène déborde les contours de la Californie.

C'est en principe aujourd'hui que Linda Moulton Howe présente "une première interview d'un témoin de drônes qui ne requiert pas l'anonymat", sur Dreamland, l'émission présentée par Whitley Strieber - le samedi à 13h, côte ouest (http://www.unknowncountry.com/dreamland/?id=346).

En attendant, un podcast est proposé sur le site EarthFiles : l'hypnothérapeute Robert Mariotti, de Canoga Park, y décrit son observation le 17 mai 2006, d'un objet volant de couleur verte, lumineux, une sorte de crabe marin "en forme de fer à cheval" - vu de profil, avec une queue, semblable aux engins photographiés par Chad en Mai 2007. L'objet brillant se trouvait au-dessus d'un arbre près des Galeries marchandes de Northridge, au Nord de Los-Angeles. Un premier texte résumé avait été publié ici : http://www.earthfiles.com/news.php?ID=1265&category=Environment

Robert Mariotti, C. Ht. et D.D., Clinicien Hypnothérapeute et Docteur en Théologie, agé de 74 ans, qui vit à Canoga Park, Californie :

Robert M. - "Je roulais vers l'ouest et j'arrivais vers l'Avenue Corbin. Rue Corbin se trouve une galerie marchande, du côté nord de la rue, l'autre côté est bordé d'arbres, avec des maisons.

La nuit était claire. Sombre mais claire, sans nuages, on pouvait voir les étoiles.

Je ralentissais à l'approche du feu rouge. Au-dessus de l'arbre sur notre gauche, à l'angle, quelquechose s'est mis à scintiller. Le scintillement émanait de la queue de l'objet, vers sa face avant, il faisait environ 10 mètres de long et se trouvait à 3 mètres au-dessus du sommet de l'arbre.

Soudain ça s'est éclairé, comme ces boules luminescences qui font apparaître des paillettes quand on les remue. Mais en même temps on peut voir à travers. Dès que ça s'est allumé, on a entendu par les fenêtres ouvertes du camion un bruit semblable à celui d'un sac en papier rempli d'air qu'on fait exploser. Puis ce fut le silence, un silence total même quand l'objet s'est déplacé vers l'avant d'un mètre ou deux avant de disparaître.

OK.

Robert M. - Le temps de compter jusqu'à trois, et cette chose avait disparu. Je vous l'ai dit, le ciel était dégagé. Par conséquent, à la manière dont cette chose était apparue au-dessus de l'arbre, elle a du surgir de l'invisible.

Soudain elle était là, et ça nous a énormément surpris, moi et le conducteur de la voiture qui était sur l'autre file. Nous avions pillé bien avant de parvenir au feu rouge. Ensuite je n'ai cessé de regarder en l'air, en rentrant.

LMH - A-t-il disparu comme en s'estompant ?

Robert M. - Il s'est arrêté et d'un seul coup il n'y avait plus rien. Sans laisser de trâces comme une fumée, une luminosité, ou quelquechose. Plus rien !

LMH - Vous m'avez dit que ça ressemblait à un crabe marin, en forme de fer à cheval... La couleur était un vert pomme fluorescent. C'était scintillant, et il s'est avancé d'un mètre ou deux, comme un objet matériel. Mais a-il disparu comme en s'éteignant d'un coup, ou progressivement ?

Robert M. - Non, pas progressivement. Ca s'est juste arrêté. Il n'y avait plus de scintillements.

LMH - Alors il a disparu d'un coup ?

Robert M. - Exactement. Apparition et dispartion soudaines. Comme si je diparaissais à l'instant devant vous. Revenons à cet objet qui a été publié sur le site de Coast to Coast AM, le premier...

LMH - Les photos de Chad ?

Robert M. - Oui. Et quelqu'un d'autre a vu le même ensuite....

LMH - Oui, en plus des photos de Chad, il y a eu des photos du Lac Tahoe, de Capitola, à Birmingham-Alabama, et les plus récentes à Big Basin, en Californie.

Robert M. - Bon, sur les premières photos que j'ai vues, il y avait un plan latéral, et on voyait des sortes d'antennes, en couronne...

LMH - Oui.

Robert M. - Alors, si vous imaginez cet objet après qu'il ait pivoté sur le côté, hé bien ces antennes seraient le point de départ de la luminescence, il y avait un renflement à l'avant, et ça se terminait par une surface plane.

Crabe marin "en fer à cheval"

LMH - Vous voulez dire que si l'objet de Chad était lumineux, ça correspondrait à ce que vous avez vu ?

Robert M. - Exactement. Je trouve intéressant de remarquer que j'ai vu cet objet au-dessus d'un arbre. Et il y avait des arbres sur les autres images que j'ai vues. D'autres images le montraient à proximité d'un poteau de voirie. (Capitola, Californie, et Birmingham, Alabama).

LMH - Deux des témoins oculaires ont fourni des photos (Capitola et Birminham), et chaque fois cette forme de fer à cheval ou de libellule se trouvait juste au-dessus de poteaux électriques.

Robert M. - Yeah!

LMH - Ce qui est intéressant en soi.

Robert M. - Les Témoins oculaires ont vu quelquechose

LMH - Il est en train de se passer quelquechose. J'ai les coordonnées complètes de la plupart des témoins, même si je n'ai pas été autorisée à divulguer les noms. Je vous suis très reconnaissante de me permettre de publier votre identité. C'est très important que les gens qui ont vu ces objets puissent témoigner, parce qu'il y a quelquechose qui nous survole, et qui sort totalement de l'ordinaire.

Robert M. - Yeah, il y a forcément quelquechose !"

Linda Moulton Howe indique par des points rouges les témoignages concernant ces objets.

Exigeant, Ivo5000 constate avec quelques autres : "C'était un peu décevant. Certes, il n'est pas anonyme pour une fois. Mais c'est un peu court, et ça ne garantit pas qu'il s'agisse du même type de drône(s)."

Dans le cours de la journée, comme prévu, l'émission Dreamland est diffusée sur le site de Whitley Strieber. Linda MH intervient depuis Albuquerque, et résume longuement toute l'histoire de ces deux derniers mois. En ce qui concerne Chad plus particulièrement, elle n'a toujours aucun doute d'avoir échangé avec lui par emails; mais il a refusé d'enregistrer une interview. Préoccupé par la santé de son futur bébé, le couple aurait décidé de quitter la région... Le témoin annoncé est Robert Mariotti, enregistré précédemment.

Elevenaugust, participant francophone sur Open Minds, a retrouvé ce dessin dans les archives de la revue "Lumières Dans La Nuit" :

Il a retrouvé le témoignage qui se rapporte à l'esquisse :

"Mme Barrié aperçoit vers le sud-ouest, un gros disque lumineux qu'elle prend pour tout d'abord pour la Lune - à son dernier quart et au sud-ouest. Du disque partent des rayons lumineux tronqués, qu'elle dit ressembler à des rectangles.

Sur la droite un des rayons était plus large et effilé, comme un cigare. Tout était uniformément d'un blanc jaunâtre et donnait l'impression d'une masse bien déterminée. La lumière variait d'intensité, un peu comme le scintillement d'une étoile. Le disque paraissait immobile à 45° au début, plus tard elle devait constater que la hauteur angulaire s'était modifiée.

Vers 6h30, elle se décide à aller réveiller son mari qui vient à son tour observer l'objet. Lui aussi aperçoit un disque plus gros qu'une orange à bout de bras, légèrement ovalisé, entouré d'un certain halo assez peu visible d'ailleurs. Il ne voit pas ce que son épouse avait vu.

A mesure que le temps passait, le phénomène diminuait de grosseur et Mme Barrié - institutrice en retraite - n'aperçoit plus vers 7 heures qu'un disque lumineux au S-O.
Les deux témoins ont vu Vénus plein S. J'apprends que ma mère, le même jour, entre 3h30 et 4h du matin, aperçut par la porte vitrée du couloir, dirigée plein S., un très gros disque lumineux rose saumon, plus gros que la Lune, et qu'elle assimile elle à la Lune également. Ce témoignage confirme le précédent.

Un coup de téléphone de M. Barrié m'apprenait que le phénomène s'était reproduit dans les mêms conditions que le 14 mars. Il n'a pas hésité à prendre des photos de ce phénomène."Enquête de MM. Forest, Klimoff, Césa
LDLN N°139 Novembre 1974, p.16" Joël Mesnard, directeur de la revue, aurait-il les images non publiées ?

Je n'avais pas encore reproduit ici les planches de Spf33, qui a effectué un travail très pointu de triangulation sur deux images des drônes : une du Lac Tahoe et l'autre de Rajman.

Spf33 : "Je n'ai découvert aucune incohérence. C'est comme si les 2 photos originales de l'objet, dont je me suis servies, avaient été prises en 3D - alignées comme dans ma recherche...

Il a été très intéressant de s'apercevoir que dans les deux études :
- l'objet présente la même taille, relativement à la position de la caméra,
- l'objet est à peu près à la même altitude.
"

15 juin - En regardant attentivement la bande-annonce du documentaire "Interstellar" par Jose Escamilla, 10538 a remarqué cette image empruntée par le réalisateur au californien John Lenard, un passionné d'astronomie qui braque en permanence vers le ciel un puissant télescope équipé d'une caméra video.
(http://www.space.com/amazingimages/?page=homepagex&member_id=00903572&cat=s&m=0&p=)

"Ovni démasqué ?" se demande à nouveau un amateur de jeu video, qui attend la sortie de Halo3, pour la XBox de Microsoft, sur le site http://www.nowpublic.com/ufo_unmasked_marketing_campaign_for_halo_3

"Des gens ont reçu un email leur proposant de se rendre sur http://www.27.com. Ca se présente comme la page d'accueil d'une petite fille..."

Le fond vert de la page dissimule en réalité un gros plan totalement flou mais reconnaissable:

Selon la théorie, les auteurs du site auraient nommé cette image "AR", comme Alternate-Reality... ou Adjutant Reflex (celui qui dissémine les énigmes). "En réalité", observe Fore, "d'après ses données EXIF, l'image n'est pas une production originale, mais elle a été copiée sur le site Coast 2 Coast". Sous-entendu, le bureau marketing de Halo3 s'est emparé d'éléments publiés ici et là..

Les promoteurs du jeu Halo3 auraient-ils commencé par créer des images d'engins apparaissant ici et là en Californie, pour en dissimuler finalement une petite portion, floue, derrière un fond d'écran ? Ou bien, sommes-nous en train d'assister à une enième récupération de faits d'actualité par des agents de publicité ? Si la théorie se vérifiait, les joueurs de Halo3 risqueraient de ne pas retrouver dans les décors de leur jeu guerrier la finesse des engins californiens, apparemment peu adaptés à la brutalité des batailles.

Autre point soulevé par Spf33 : "Les campagnes de réalité alternative créent leur propres supports. La compagnie Microsoft serait mal venue d'utiliser la radio C2C à son insu en lui postant de fausses images d'Ovni(s) pour les détourner ensuite. Je ne suis pas expert en marketing, mais je crois qu'une bonne campagne ne consiste pas à se mettre à dos un important media."

La suite du jeu de pistes sur http://206.16.223.63 aura montré dans le cours de la journée que les manipulateurs (l'agence Entertainment 42) récupèrent progressivement toute la thématique Ovni (Roswell, Majestic 12...), ou des anciennes civilisations (Afrique, Stonehenge). Leur but est de rassembler une communauté très large, d'ici le 25 septembre - date de sortie de Halo3 aux Etats-Unis. Faute d'agglomérer une masse critique de participants, le lancement serait un échec pour l'image de la XBox.

Il est préférable pour Regence - qui ressemble beaucoup à Shawnna - que personne n'ait relevé son pari de 1.000 dollars : au plus fort du débat sur Halo3, la nuit dernière, elle croyait tenir "sa" victoire. Depuis, le soufflé est retombé. Il est seulement dommage que certains acteurs, sur OM, n'aient autre chose en tête que de prouver en permanence qu'ils ont raison.

14 juin - "Puisqu'il ne se passe rien en ce moment", nous dit Tridi, "j'ai pris le temps de faire ce Poster en Haute Résolution (2000x3000 pixels). Ceux qui estiment avoir un copyright sur ces images n'ont plus qu'à prendre contact avec moi..."

Dan Smith n'est pas vraiment satisfait de l'article qu'il avait chargé Gus Russo d'écrire. Quatre heures d'interview à Washington avec Ron Pandolfi se seront résumées à deux paragraphes, où l'analyste de la CIA n'aura finalement rien laché. Il observe, amer : "Seul le phénomène par lui-même pourrait ranimer un intérêt chez les politiques." JakeReason, qui soutient D. Smith, estime que ce papier aura surtout servi à repousser de dix ans la divulgation attendue.
"Je pense que la seule déclaration utile est le fait que Pandolfi admette que l'ufologie est sous le contrôle du Renseignement américain au plus haut niveau. Mais ça, on le savait déjà."

13 juin - L'article concocté par l'écrivain Gus Russo, à la demande de Dan Smith, et qu'on attendait dans les colonnes du Washington Post, a finalement été publié sur le site 'The American Chronicle', sorte de tribune libre pour les auteurs indépendants - Je ne suis pas sûr que l'impact soit le même : http://www.americanchronicle.com/articles/viewArticle.asp?articleID=29317

C'est donc un long article, commandité et rémunéré par Dan Smith lui-même, qui recense plusieurs occasions manquées par les gouvernements américains successifs de favoriser ou prononcer la Divulgation de la réalité Ovni. Les noms de Ron Pandolfi et du Dr Christopher Green ainsi que du Dr. Paul Murad, de la DIA, apparaissent codés, accolés à celui de Rick Doty. L'auteur nous montre les deux premiers en observateurs assidus du web, là où s'opèrent maintenant les actions d'infiltration et de désinformation. Pour l'essentiel, Gus Russo réduit les tireurs de ficelles à une poignée de gradés du Pentagone, et de représentants du lobby militaro-industriel, les Présidents étant systématiquement tenus à l'écart puisqu'il n'ont pas "l'habilitation requise". Rien de bien neuf, dans cet article écrit depuis le Maryland, avec l'aide de Caryn Anscomb, l'ex-compagne de Dan Smith, de Brendan - l'Administrateur du forum OM - et même de Ryan Dube et Steve Broadbent, les créateurs du forum dissident Reality Uncovered. Le papier se termine comme prévu par un appel du pied à l'analyste de la CIA - Ron Pandolfi : "Si Jim se décidait un jour à révéler ses sources, les choses pourraient prendre tournure." Guss Russo

Le magazine Wired a publié ce commentaire de Sharon Weinberger sur le texte de Russo : "
La Communauté ufologique est-elle infiltrée par des Espions ? (http://blog.wired.com/defense/2007/06/toms_motivation.html)

"Pourquoi un groupe, restreint mais motivé, d'officiels du renseignement continue-t-il de traquer la communauté ufologique, bien après que le gouvernement ait nié qu'il dispose secrètement de preuves au sujet des petits hommes verts ? Je l'ignore, et je me suis dis qu'ils cherchaient des Ovni(s). Mais, il y a quelques semaines, un écrivain nommé Gus Russo m'a appellée, et m'a confiée qu'il rédigeait quelquechose sur ce nid d'espions bien particuliers.

Je lui ai répondu que ce n'était pas ma partie (non vraiment pas), mais je lui ait suggéré quelques personnes qui seraient mieux informées. Sa conclusion finale est donc, en fait, que ces hommes de l'art surveillent la communauté ufologique dans le but de tracer les agents étrangers qui auraient déjà infiltré ce groupe :

Il apparaît maintenant certain que la motivation de Tom peut se résumer en deux mots : sécurité nationale. Dans une interview récente, un responsable de haut niveau dans le renseignement qui connait bien le milieu des espions du cyberespace, a expliqué : "Tom est concerné par le sujet parce que ça le dérange particulièrement que des officiers de la DIA - se faisant passer pour des agents de la CIA, une traitrise - fassent fuiter des informations classifiées vers les groupes ufologiques. Il sait également que des années auparavant le KGB avait eu recours à la parapsychologie et à des groupes orientés vers le paranormal pour atteindre des militaires qui disposaient d'informations classifiées. Il est préoccupé qu'un groupe ennemi puisse facilement utiliser ces forums à la recherche de nos secrets relatifs à la sécurité nationale." Joel Brenner, le Chef du contre-espionnage des Etats-Unis, a récemment déclaré que le nombre des agents russes opérant dans le pays avait atteint "le niveau du temps de la Guerre froide", selon l'Agence Russe d'Information.

Russo fournit une autre preuve : "En 2004, suivant une requête FOIA, la CIA a divulgué les archives du Dossier Stargate, lesquelles révèlent que la CIA s'était consacrée à la surveillance des auteurs ufologiques qui pouvaient avoir eu accès à des documents classifiés."

Alors, si j'ai bien compris : ces espions ne croient pas vraiment aux Ovnis, mais ils s'inquiètent à l'idée que des adversaires étrangers aient pu infiltrer des groupes ufologiques qui comptent en leur sein des militaires disposant d'informations classifiées. Et quel genre d'informations ces agents étrangers pensent-ils pouvoir obtenir de ces groupes ufologiques (autre que de l'info sur les Ovnis) ?

Bon, j'en ai pour ma journée à retourner tout ça, vous aurez plaisir à le découvrir par vous-mêmes, si vous arrivez à suivre la distribution des rôles."

Revenons aux recherches sur les "Drônes" : une des images de Big Basin pourra bientôt permettre à OnTheFence de déterminer ses dimensions - "J'ai réalisé une image composite où l'on voit que l'objet est à la même distance que le plus haut des arbres, vers la droite."

Il a appliqué une série de filtres, joué sur le contraste, et lance maintenant la balle aux botanistes : "Il ne vous reste plus qu'à me dire quelle est cette variété d'arbre, et sa hauteur, et nous aurons une idée de la taille de l'objet."
La réponse vient de 10538 : "C'est un sapin. Il mesure dans les 40 pieds." (12 mètres).

Afin de donner un peu plus de 'corps' aux chercheurs, je vous rapporte cette déclaration de 10538 : "Je suis un sceptique de base. Mais on dispose d'un si grand nombre de preuves que je suis largement plus enclin à admettre la réalité E.T. Je parle ici de la question fondamentale, celle de leur existence et du fait qu'ils nous visitent. Je n'ai jamais vu un ovni, je me réfère simplement à la quantité des témoignages, et ça m'amène à penser qu'ILS sont bien là. Il y a tellement d'élements qui le prouvent, et pratiquement rien qui s'y oppose.

La plupart de nos témoins me paraissent authentiques, particulièrement Rajinder. Le plus récent, Stephen, ne s'est pas encore exprimé ici, avec nous, aussi je réserve mon opinion. Il s'intéresse à la photographie numérique, ce qui me rend plus méfiant parce qu'il serait le plus qualifié pour avoir tenté un travail à la SaladFingers. Mais son récit me paraît très crédible et colle parfaitement avec ses photos. Et il y a aussi Jenna qui s'est exprimée en parlant de lui.

Les sceptiques extrêmes qu'on rencontre ici ont sans doute souffert d'avoir été manipulés par le passé. C'est ce qui a pu les rendre obtus, fermés à toute possibilité d'une vraie rencontre rapprochée."

Alors, les dimensions de l'engin seraient de 49 pieds de large (16 mètres), et au moins 27 pieds de hauteur (9 mètres).

Découvrons maintenant un message de Hank Harrison (http://en.wikipedia.org/wiki/Hank_Harrison) - le père de Courtney Love, et auteur d'une Histoire du Grateful Dead ;) - Il a été publié sur la liste de diffusion du Dr Jack Sarfatti :

"J'ai correspondu avec plusieurs d'entre vous sur la technologie des drônes depuis bien des années.
J'ai travaillé sur un programme secret dans ce qu'on nomme La Péninsule chez Lockheed. A l'époque ça s'appelait Aquila. Ce drône est devenu le Prédateur, mais à l'époque on lui avait monté un moteur de tondeuse Briggs & Stratton, et il ne pouvait atteindre l'altitude requise. Nous savions pourtant que nous étions sur la bonne voie, quand Lockheed a préféré nous dédommager amplement et a décidé de le repasser aux Israéliens...

C'était en 1978. Trente années plus tard, vous vous émerveillez devant ces apparitions de drônes.... Hey ! Réveillez-vous... Ils n'ont jamais cessé de bosser là-dessus dans les labos secrets... Vous en avez vu à Big Basin et près des bases de l'Air Force, simplement parce que le Parc se trouve sur la trajectoire entre Lockheed-Martin, à Santa Clara, et les bases AF d'où ils sont lancés.

Les drônes en panier rapportés par Linda Howe viennent capter l'électricité de différentes sources prôches du sol, puis ils rejoignent la stratosphère; ils ne sont pas équipés d'un moteur classique, ils ne fonctionnent pas avec des réacteurs et des réservoirs.

Leur dispositif est électromécanique; ils volent avec le vent et l'air comprimé. Les images que vous avez publiées les montrent en phase d'absorption, quand ils sont déployés, mais tous ces cablages et la cage elle-même se replient, ensuite les "ailes" portent la chose sur les courants de haute altitude, etc.... Ce ne sont pas des machines à anti-gravité, contrairement à ce que pensent les esprits crédules.

L'objectif était de créer un drône volant qui pourrait demeurer en l'air perpétuellement, et qui soit indétectable... la furtivité absolue. On les utilise actuellement pour détecter les signaux des satellites, et ils sont pilotés par nos propres satellites et/ou nos ordinateurs embarqués, par le moyen de liaisons ondes courtes et radio. Ils disposent de systèmes de propulsion à air comprimé, de cellules photovoltaïques, de micro gyroscopes, et ils sont lancés, dans leur forme repliée, depuis des avions. Autrement dit, ce sont pratiquement des cerfs-volants propulsés par les vents solaires, qui sont auto-suffisants. Dans un futur prôche ils seront adaptés aux missions martiennes habitées, mais je peux vous assurer qu'ils sont bien terrestres, et de chez nous.... hank"

Le message a été fraîchement reçu sur OM, où les participants sont plutôt consternés par la pauvreté de la démonstration :

Filtor : "Cette propulsion à air comprimé ne tient pas la route. Ca me paraît incompatible avec une navigation silencieuse. Il faudrait également des réservoirs de stockage et/ou un compresseur embarqué."

TheShadow : "A l'avenir, quand j'aurais des questions d'ordre techniques concernant les Ovni(s), j'irai demander au père de la veuve de Kurt Cobain."

10538 : "C'est une explication totalement fantaisiste. Ces choses ont été vues en vol stationnaire au sommet des arbres. Aucune des machines dont il parle ne pourrait se comporter comme ça."

OnTheFence : "C'est une histoire intéressante. Il a des preuves de ce qu'il avance ?"

Ce Hank Harrison peut bien - nous dit Wikipedia - être régulièrement affiché dans le Who's Who américain depuis 1974, il est aussitôt oublié sur le forum OM. Sa participation à la liste de Jack Sarfati avait pu lui faire bénéficier d'un a priori favorable... mais totalement abusif.

Un autre rapport de témoin devrait être publié sur le site de Linda Moulton Howe d'ici Vendredi. Elle explique : "On a vu tellement d'accusations infondées et de sarcasmes contre les témoins, qu'on ne peut leur en vouloir s'ils tiennent à garder l'anonymat.." Jenks a essayé d'en savoir davantage en lui demandant :

- "Avez-vous, personnellement, été en contact avec des témoins autrement que par email ? (à part Shirley, que vous avez interviewée) ?" et elle a simplement répondu : "Oui, c'est le cas."

12 juin - Une nouvelle venue sur Open Minds se présente sous le pseudo de Elio. Son récit est un exemple de ce qu'on peut trouver sur un forum convivial, où l'on peut davantage se confier qu'à des membres de son entourage :

"Je réside en Angleterre et je suis ce forum depuis plusieurs semaines avec beaucoup d'intérêt. Je me permet de tous vous féliciter pour votre incroyable patience, votre expertise photographique et votre perspicacité. Comme la patience et la bonne humeur viennent à manquer, et c'est compréhensible, j'aimerais ajouter mon grain de sel..

Ca peut paraître hors sujet mais celà vous donnera un peu de lecture en attendant des rebondissements dans cette fascinante histoire, canular ou non.

Vers 23h30 en février 1965, alors que j'étais une jeune fille de 17 ans, ma soeur et moi-même nous rentrions en voiture à la maison, sur une route nationale non-éclairée, dans le nord-est de l'Angleterre.

Sans préavis, la voiture s'est lentement arrêtée, la radio s'est éteinte, etc. Nous étions incapables de bouger, c'était comme si nous étions dans le fauteuil du dentiste sous l'emprise d'une de ses substances hypnotiques. Bien entendu, j'étais pétrifiée et incrédule, pour ne pas dire terrifiée. C'est alors qu'il ont communiqué par télépathie. Qui que ce soit, m'a ordonné de ne pas tourner la tête sur la gauche (là où se trouvait un champ), et m'a dit que si je le faisais ils n'auraient d'autre choix que de nous éliminer. Ensuite nous avons senti de puissantes pulsations sonores, assourdissantes, et des lumières qui croissaient en intensité, puis le ciel est redevenu obscur et la radio et la voiture se sont remises en route. Je me souviens à un moment avoir demandé pourquoi je ne devais pas regarder, et ils m'ont répondu que je serais terrassée d'effroi. Je n'ai pas plus d'information sur leur apparence.

Mais ce n'est pas la raison pour laquelle je vous raconte cette histoire qui pourrait être plus détaillée dans un autre sujet.
Ce que je veux dire c'est que ma soeur et moi avons eu une étrange réaction : nous sommes rentrées à la maison et aucune de nous deux n'a ensuite parlé de ce qu'il s'était passé, ou seulement voulu en dire plus qu'un "n'était-ce pas étrange ?" à voix basse. Peut-être est-ce le syndrôme !

Au fil des ans, je n'ai raconté ce que je viens de vous dire qu'a une poignées de gens, et souvent après quelques verres de vin. Sans exception la réponse a été la même, une incrédulité figée, à deux doigts de me faire traiter de menteuse. Après quelques tentatives, j'ai appris à me taire. Et pour être honnête, quand je lis des histoires similaires, je ne les crois pas non plus. L'esprit humain à besoin de ses zones de sécurité. Je peux seulement vous dire que durant ces minutes, l'énergie était très différente, froide et (pour moi) déplaisante. Et à leur crédit, j'ai compris qu'ils pouvaient clairement nous tuer, mais ils ont choisi de ne pas le faire.

Au cours des années, j'ai appris à oublier ce qu'il était arrivé, j'y repense de temps à autre et j'ai une vie et une carrière tout à fait normales. Ma soeur et moi n'en avons discuté qu'une fois.

Dernièrement, j'ai commencé à être intriguée par des forums pointus comme celui-ci. Il y a tellement d'autres forums qui accueillent les crédules les plus dérangés. En gardant ceci à l'esprit je peux quand même vous dire, sous le couvert de l'anonymat, qu'il y a une quantité impressionnante de choses dans cet univers dont, comme des enfants, nous ne sommes pas conscients.

A propos, il n'y a rien du tout au sujet des drônes dans la presse anglaise, bien qu'un site anglais sur les 'Crop Circles' en fasse mention.
Continuez votre superbe travail !
"

Organelle vient de publier un appel à témoins sur un forum d'annonces assez populaire, la CraigList(e) de San Francisco. C'est d'ailleurs sur un tel site que Rajinder avait publié son premier message. Il est étonnant de voir comme les participants d'OM s'activent dans toutes les directions, alors que par comparaison des sites qui ont été destinataires des premières images, et de plusieurs témoignages, comme C2C, UfoCaseBook, et le MUFON, sont totalement inertes sur le sujet. Ils gardent en outre jalousement les adresses IP des expéditeurs, alors que la mise en commun de ces infos, entre administrateurs, nous ferait gagner énormément de temps.

L'idée que la manifestation de ces drônes pourrait faire partie d'une campagne de promotion pour le film "Transformers" a la peau dure.. CthuluRising pense avoir découvert la 'preuve absolue'... en nous montrant cet objet grossier qui traverse le champ de l'épisode 'Beast Wars 1/3' en quelques fractions de seconde. Une perte de temps pour tous ceux qui sont allés voir :

Un débutant en CGI vient de diffuser sur U-Tube une petite séquence de 20 secondes avec ce commentaire : "UFO fake Sci-Fi - J'ai voulu apprendre à faire une animation... yeah, je sais que ce n'est pas terrible... pas à pas..."

C'est l'heure des bavardages inutiles sur OM. Chaque rapatrié d'ATS totalise environ une centaine de messages en quelques jours. EndZone résume le sentiment général : "Les chercheurs de ce forum n'ont rien à se mettre sous la dent ces derniers temps, aussi quelques agités se chargent d'occuper le terrain en ne cessant de crier au canular. Au détriment de l'aspect scientifique. Je n'arrive pas à comprendre cette impatience. Tout n'arrive pas sur commande, c'est une attitude enfantine."

10538, posément, évoque la neutralité requise pour être juré d'Assises. Et il ajoute : "J'ai quelques difficultés à comprendre la mentalité des perturbateurs. Ceux qui sont convaincus d'un canular devraient déjà être passés à autre chose. Par exemple, je ne pense pas que Billy Meier soit un contacté : je ne vais pas pour autant aller squatter son forum. Je me contente de l'ignorer. La crédulité de ses suiveurs ne me dérange pas."

La journée se termine sur une série de suppositions, pouvant expliquer le silence prolongé des témoins. Je résume en deux phrases : "Il est toujours permis d'envisager qu'on leur ait fait valoir l'intérêt de se taire"... ou encore : "Nous sommes dans cette ère commerciale où tout s'achète, surtout un bon témoignage Ovni."

11 juin - Whitley Strieber a été brièvement cité hier. Ce temps d'attente est l'occasion de mieux connaître le personnage. Extrait de son journal à la date du 8 juin :

"Il y a quelques années, j'ai écrit une nouvelle dont le titre est "Les Portes Ouvertes", qui raconte les derniers jours du scientifique John Von Neumann, celui que la presse de l'époque avait surnommé "l'homme le plus intelligent sur Terre." Il est mort d'un cancer du foie, dans un état de terreur.

Le Général Arthur Exon m'avait confié que le Dr. Von Neumann avait joué un rôle important à la direction du comité scientifique qui avait travaillé sur la question aliène, et que sa compréhension de la physique quantique l'avait conduit à formuler un avertissement, qui fut l'une des raisons sous-jacentes du refus catégorique des Etats-Unis d'admettre la réalité aliène.

J'avais initutlé mon récit "Les Portes Ouvertes" parce que, en lisant les travaux du Dr. Von Neumann sur le problème de la perception quantique, j'ai deviné la nature de cet avertissement. J'avais également perçu cet avertissement d'une autre source. Lorsque Lyndon Johnson était président et Hubert Humphrey son vice-président, on avait proposé au président de le mettre au courant sur le sujet ovni. Il n'avait pa été intéressé, mais on a remis un document à Humphrey, probablement similaire au Rapport Brookings, qui laissait entendre que la découverte des aliens causerait un choc terrible à l'humanité. Toutefois, on a du faire comprendre à Humphrey qu'ils étaient déjà là, mais qu'en l'absence d'un signal de notre part, manifestant notre reconnaissance du phénomène, ils seraient littéralement incapables d'interagir avec nous.

Je crois que le Dr. Von Neumann a pensé alors que ce signal serait une reconnaissance officielle, et que, si celà se produisait, une porte se trouverait ouverte vers un monde inconnu, que nous pourrions être incapables de refermer. C'est pourquoi Humphrey, à la lecture de ce qu'on lui avait remis, a considéré que cette diffusion aurait des "conséquences imprévisibles" et l'Administration Johnson ne s'est plus guère intéressée au phénomène ovni.

En termes simples, le problème de la perception quantique pose cette question : 'est-ce que la présence de l'observateur modifie la réalité ?' Autrement dit, s'il n'y a personne pour l'observer, y a-t-il encore quelquechose ? Et, si oui, est-ce que notre incrédulité généralisée dans les aliens, soigneusement entretenue par notre gouvernement, ne pourrait agir littéralement comme un mur - qu'ils ne pourraient franchir sans avoir à y consacrer d'énormes ressources en énergie ?

Il est probable que personne ne connaisse la réponse à cette question, qui reste insoluble à moins que nous acceptions la présence aliène - mais si nous devions en arriver là, pour finalement découvrir l'insupportable, quelle solution nous resterait-il ?

La raison du secret - ou du moins l'une d'elles - gravite autour de l'indécidabilité de la question. Même si la suggestion de Von Neumann n'était qu'une audacieuse spéculation, du fait que nous ne pourrions plus refermer la porte après l'avoir ouverte, nous n'osons tester cette hypothèse en reconnaissant officiellement la réalité des aliens et le fait qu'ils sont là.

C'est ce qui me permet de penser que tout projet de divulgation est condamné d'avance. Le gouvernement ne peut répondre à la question de savoir si une divulgation officielle risquerait d'être le déclencheur qui permettrait aux aliens de se répandre dans nos vies, sans y procéder, et il ne le feront pas sans savoir à l'avance quelles en seraient les conséquences.

Toutefois, si Von Neumann avait vu juste, et que notre refus de reconnaître les aliens comme une réalité - s'ils sont bien ce que nous pensons - EST ce qui les tient à distance, alors tous ces phénomènes d'ovnis et d'abductions peuvent s'expliquer comme une sorte d'opération militaire, conçue pour outrepasser le déni officiel en générant des quantités de témoins qui deviendraient éventuellement cet élément déclencheur, afin que la porte s'ouvre en dépit du déni gouvernemental.

Ca pourrait expliquer la présence de ces drônes. L'étonnante netteté de leur manifestation signifie que ceux qui frappent contre le mur de la perception humaine sont en train de réaliser une percée. Ces photos sont particulièrement nettes parce que bon nombre d'entre nous acceptent maintenant la réalité des aliens, ce qui leur permet de pénétrer plus profondément dans notre réalité, comme jamais auparavant, et malgré le déni officiel."

Ivo5000, co-administrateur du forum Open Minds, annonce la publication prochaine de nouveaux éléments. Le harcèlement contre MidusTouch semble avoir pris fin, après qu'il ait clairement expliqué comment il avait inversé puis ajouté qelques éléments sur le gros-plan de Big Basin. Par ailleurs il est préoccupant de voir maintenant reproduites à l'infini sur le Net des images de ces drônes qui diffèrent des originaux : des tentatives de reconstruction et/ou des études, utiles aux chercheurs, passent à présent pour de prétendues photos des 'engins'. Combien de visiteurs inattentifs sur U-Tube se sont repassé l'adresse des animations-démonstrations de SaladFingers en pensant attirer l'attention de leurs amis sur des videos d'ovnis ? La recherche graphique, sans mauvaise intention, peut servir la désinformation.

Un exemple, avec cette video de la mythique cérémonie de clôture des J.O. de Los Angeles, en 1984 : bouche à oreilles, rumeur, il y a encore aujourd'hui des gens qui se demandent si l'engin apparu au-dessus de la foule était en fait un 'véritable' ovni... Il était nécessaire de la retrouver.

En attendant d'autres développements sur notre sujet, Epo3 a découvert un sujet d'actualité qui devrait bientôt rebondir sur nos chaînes d'information :en marge de ses travaux sur le cancer, le chercheur américain John Kanzius a découvert un procédé pour faire brûler l'eau de mer. Il soumet son échantillon à un rayonnement de micro-ondes, et l'hydrogène s'enflamme... http://www.youtube.com/watch?v=4kKtKSEQBeI

L'Admin d'OM a reçu cet email du Détective Gonzales :
"Pas d'autres manifestations. Nous n'avons pas enregistré d'autres témoignages à Capitola. Pas de rapports à la police ni de rumeurs dans la communauté. Capitola est une petite localité où "tout le monde se connait". Résidant ici pour mon emploi, je n'ai entendu parler d'aucune manifestation."
L'Admin ajoute cette note personnelle : "Je pense qu'il a adressé un email à Raj - mais à l'heure où je vous écrit, il n'aurait pas répondu."

Pour Manteca, celà ne prouve rien : "La police pourrait préférer couvrir ses arrières, et préserver la réputation de la petite ville; ils ne sont pas obligés de répondre à un coup de téléphone en déballant tout ce qui se passe chez eux. Ils n'ont surement pas besoin de voir rappliquer une meute de journalistes et de curieux. Si certains ont un peu de temps, je suggère qu'ils passent des coups de fils directement à quelques habitants pour faire une sorte de sondage."

Nous ne sommes pas très avancés... Garuda ne s'en préoccupe pas, et continue d'alimenter notre réflexion : "Il me revient en mémoire cette citation de Lyssa Royal et Keith Priest" :

"Les Ovni(s) et nos visiteurs ne se situent pas dans notre réalité. C'est pourquoi ils ne se conforment pas aux lois de notre réalité. Essayer de les comprendre selon les seules lois de notre réalité nous empêchera de percevoir toute réponse significative.
Nous avons besoin d'un nouveau paradigme grâce auquel nous pourrons comprendre le phénomène des visteurs. Nous savons déjà que nos rencontres avec eux brisent les règles de la pensée tri-dimensionnelle, de la perception et de la réalité. Nous devons maintenant regarder au-delà de ce que nous tenons pour vrai. Nous devons étirer les limites de notre imagination afin d'abattre les cloisonnements qui séparent leur réalité de la nôtre. C'est seulement là - dans ce domaine aux contours incertains - que nous trouverons nos réponses.
"

Parralex est à l'écoute de la radio Coast 2 Coast. Il lance un appel : "Est-ce que vous avez entendu cette femme qui a téléphoné à C2C la nuit dernière ? Elle a déclaré qu'elle habite à 20 miles au nord de Redding, en Californie, et que là-bas des gens ont vu ces objets. Elle a invité les témoins à se manifester. Elle avait l'air assez agée. C'était pendant le première heure de l'émission."

Extrait de C2C : "Mon nom est Bobbi, je vous appelle de la Californie du Nord, je suis au nord de Redding. Je vous téléphone au sujet des drônes dont Whitley nous a parlés. OK, Nous en avons DES QUANTITES par ici. Oui, nous en voyons régulièrement. J'ai personnellement vu un de ces petits engins, à une dizaine de mètres de moi et environ 10 mètres de l'altitude, ça a la taille d'un cockpit. Pas d'ailes, pas de queue, pas d'envergure, et ça émet des lueurs. Une sorte de vaisseau.
Art Bell : OK Bobbi, vous les voyez régulièrement ?
Bobbi : Toutes les nuits.
Art Bell : Vous avez pensé à prendre des photos, ou mieux, une video ?
Bobbi : Je ne peux pas... ce qui m'a interessée, c'est quand il a parlé de ce type qui sillonne toute la région avec son camion rempli de matériels high-tech, et qui essaye de résoudre ça, il pourrait peut-être venir dans la région, il y trouverait son compte.
Art Bell : OK, vous êtes dans quel coin ?
Bobbi : Environ 20 miles au nord de Redding, près de la I-5.
Art Bell : Je suis sûr que ça va intéresser quelqu'un, il nous faut une bonne video..."

10 juin - Le moral des chercheurs évolue en dents de scie. Tous les documents ont été cent fois inspectés, et c'est un peu l'oisiveté. Beaucoup s'impatientent de savoir si Rajinder a rencontré le détective Gonzales, oubliant un peu vite qu'il ne réside pas à Capitola, et que le trajet pour s'y rendre représente 3 heures aller et retour. Ils imaginent Stephen planté devant son ordinateur, n'attendant qu'un email de son amie Jenna pour venir se manifester sur OM. Alors, pour occuper le temps, il listent tous les photographes de mariages de la Californie, tous les cours, les collèges et les universités de la région qui pourraient avoir organisé des stages de photographie dans la nature le week-end dernier... DragonFire plombe les débats : "Je pense que personne ICI n'a été en contact avec Jenna ou Stephen. L'email était adressé à ufocasebook." Les anciens d'ATS insinuent l'idée qu'un faussaire unique incarnerait tour à tour différents faux-témoins. Certains se persuadent qu'il scrute en permanence les moindres débats, et s'empressent d'adopter une attitude cynique pour ne pas avoir l'air ridicules quand il surgira de sa boîte.

Whoopeddog en est arrivé à mettre un nom sur le truqueur universel, en soupçonnant MidusTouch pour son habileté à rajouter des éléments sur l'image de Big Basin, surnommée 'le couteau suisse militaire'. L'interpellé se défend gentiment, en s'excusant d'avoir effectué ce petit montage... "10538 avait fait la même reconstitution en 10 minutes"...

L'intégration des anciens d'AboveTopSecret sur OM n'est pas toujours facile. Au premier coup d'oeil on s'aperçoit que c'est davantage le plaisir de la chasse qui les anime, que l'envie d'exercer leur ouverture d'esprit.

Constatant la dérive, Ivo5000 se manifeste de nouveau pour rectifier : "L'Admin a reçu un email directement de Jenna. De ce fait nous avons son adresse IP et nous connaissons leurs deux patronymes. Je sais que vous attendez des réponses dans l'instant, mais donnons-nous encore un jour ou deux avant de poursuivre ces recherches.
Je rappelle que nous avons eu des nouvelles de Rajinder, et il est sous le choc. Il a pourtant proposé de revenir répondre à toutes vos questions, donc nous allons mettre ça en place aujourd'hui ou demain.
"

Ivo5000 publie ces extraits des emails reçus de Rajinder hier :

- Le Journal - "The Sentinel ne nous a jamais répondu. C'est le frère de ma fiancée qui leur a adressé un email (c'est lui qui avait transféré les images de l'appareil des parents, il m'a beaucoup aidé dans ce domaine). Il m'a dit qu'il avait insisté, mais sans plus de résultat."

- Les réactions des membres de la famille qui étaient présents : "J'ai parlé avec chaque membre de la famille à Capitola et leurs réactions sont diverses. Mes beaux-parents sont un peu perturbés par cet évènement, mais le frère de ma fiancée s'y intéresse beaucoup. Je ne suis pas certain que ses parents vont se montrer coopératifs, mais ma fiancée et son frère vont certainement essayer de vous envoyer quelquechose".

- Questions supplémentaires : "Si les membres de votre forum ont d'autres questions, je serai heureux de leur répondre..."

- L'absence de réction des medias : "J'ai été surpris qu'ils aient fait le silence sur ce qui est arrivé à Capitola, ça me dépasse complètement. J'avais toujours pensé que s'il se produisait quelquechose de ce genre, les medias seraient tous à l'affut. Mais ils n'ont rien fait jusqu'ici, et ça n'a pas de sens."

Ivo5000 : "J'espère que ça va calmer un peu l'impatience de certains, qui me font penser à des gamins de 8 ans, trépignant devant un pot de Nutela."

A noter que nous avons obtenu le nom du journal local auquel Rajinder aurait envoyé ses images. Un menteur se serait probablement défilé plutôt que de le citer. Mais à ce propos, est-ce qu'un Rédacteur en Chef aurait vraiment intérêt à publier les photos d'un engin aussi étrange au-dessus de la charmante petite ville de Capitola, juste avant l'arrivée de milliers de touristes ?

Les échanges sur OM sont parfois dérisoires. En réponse à une question maladroite de Sentinel, Spf33 a quand même relevé : "Tu nous dis que les images de ces objets sont des canulars parce que je TU n'as jamais vu un Ovni aussi sophistiqué auparavant... C'est une impasse intellectuelle". Et il produit cette autre image assez rare, pour laquelle UfoCaseBook ne dispose pas d'informations complémentaires (http://www.ufocasebook.com/bestufopictures5.html).

Sentinel avait posé une autre question du même genre, à propos des inscriptions sur les ailes des engins de Chad et Rajinder : "On dirait une écriture terrestre, DONC ça ne peut pas être alien". Spf33 : "Cet argument me paraît stupide. Ensuite, toute race qui entend communiquer doit avoir une forme d'écriture."

10538 se fait plus précis : "Chaque fois qu'on ramasse ici un de ces déboulonneurs d'ATS, il nous oblige à ressasser perpétuellement les mêmes réponses. Ca crée un bruit de fond permanent qui ne permet pas de se concentrer. Je m'adresse à Sqt, en particulier : tu es à peine arrivé depuis... 3 jours, et tu totalises déjà 60 messages ! Wow, tu pourrais te calmer ? Si j'avais un peu de temps, je rédigerais une FAQ pour les déboulonneurs, et j'y placerais toutes ces questions cent fois rebattues."

Whitley Strieber a participé hier à la première heure de l'émission d'Art Bell sur Coast 2 Coast à propos des "drônes". Il a répété qu'il y verrait bien la patte des aliens, tandis que son hôte penchait pour une création humaine. L'auteur a également déclaré connaître quelqu'un qui parcourt la Californie en permanence avec un tas de matériels, à la recherche de ces engins.

En fouillant les archives du Nuforc (http://www.nuforc.org/webreports/036/S36849.html) Spf33 a fait cette intéressante découverte, un cas australien qui remonte à 2004, assez peu documenté, mais significatif pour l'affaire qui nous occupe en ce moment. On est loin de la forme 'classique' :

Heure : 12:00
Signalé le : 11 mai 2004 7:11:19 PM 19:11
Posté le : 4 juin 2004
Lieu : Normanton (Australie),
Taille : Croix
Durée : non précisée

"J'ai vu une forme qui ressemblait à une croix, volant à faible altitude au-dessus de ma maison; je sortais de chez moi pour jouer avec mon chien. Cette forme comportait un cable ou quelquechose de ce genre, qui joignait tous les points de la croix, et à l'intérieur de la croix se trouvait un cercle. Quand il a dépassé ma maison, il a semblé plonger vers l'espace à très grande vitesse."

La journée se termine sur une note technique avec ce commentaire de JakeReason :" Comme vous l'avez constaté, notre serveur a connu un crash, et nous avons perdu 90 pages. C'est ce qui nous a permis de réaliser qu'il nous faut mieux maîtriser l'énorme quantité d'images qui sont postées ici, et subdiviser les sujets quand ils atteignent un grand nombre de messages. Ces pages ont été sauvegardées et seront réinstallées prochainement."

9 juin - De toutes les images de drônes", celles du Lac Tahoe sont les plus fragiles. Elles sont apparues le 12 mai via le site du Mufon, soit 5 jours après celles de "Chad" publiées sur C2C le 7, par conséquent il était possible à un faussaire occasionnel de s'inspirer de Chad pour les créer. Ca supposerait seulement qu'il ait manipulé les données EXIF, puisqu'elles indiquent le 5 mai.
- L'engin de Chad : 5 bras, dont 1 long
- L'engin de la Dame anonyme de Tahoe : 4 bras, dont 2 longs.

C'est Jeddyhi qui mène l'offensive : pour lui quelquechose ne colle pas dans le positionnement des "bras", d'une image sur l'autre... Nous verrons comment la contestation se développe, mais l'accusation vise une manipulation opportuniste, après la publication des photos de Chad.

Spf33 : "Ces images sont tellement compressées, en .jpg, qu'il est pratiquement impossible de déterminer si c'est un travail de "copier-coller". Si les images de Tahoe ont été créées par le même "artiste", je ne vois absolument aucune explication au fait qu'il ait réalisé un aussi pitoyable copié-collé, quand on voit avec quel talent il aurait réalisé les images de Chad, Raj, et Big Basin.
Je pense que ces images de Tahoe sont soit authentiques, soit elles ont été inspirées à un faussaire par celles de Chad. Je situerais son niveau à 1/10 contre celles de Rajinder. Je donne un 8 à Chad, et 7 pour le Big Basin..
"

De nouveaux témoins se sont fait connaître de Linda Moulton Howe, qui a intégré hier seulement les images de Big Basin : (http://www.earthfiles.com/news.php?ID=1265&category=Environment).

Témoin oculaire, 10 juin 2006, Parc National Yosemite, Californie
Sujet : J'ai vu le 'Drône volant' dans le Parc Yosemite
Date : 23 Mai 2007
A : earthfiles@earthfiles.com

"Hi Linda,
Une de mes amie est tombée sur vos récents rapport à propos du 'drone aérien' qui a été observé dernièrement en Californie et me les a immédiatement transmis avec ce commentaire: 'Veux-tu ton paiement en billets de cinq ou de dix ?' La raison en est que l'été dernier j'ai emmené mes deux garçons faire du camping au parc Yosemite et j'ai rencontré ce que je pourrais appeler un ovni (objet volant non identifié). J'ai raconté l'histoire à une de mes amie de longue date et collègue, qui a fait de son mieux pour me croire mais qui n'a pas pu accepter l'histoire telle-quelle. Nous avons fait un pari d'amis (20$) qu'a un moment ou un autre, quelqu'un d'autre verrait ce que j'ai vu et fournirait des informations qui soutiendraient ce que j'ai vu. Vos récents rapports montrent une telle ressemblance avec ce que je lui ai décrit, qu'elle m'a payée sans discuter (deux billets de 10$ flambants neuf, à propos ;-)

Je vous envoie également un dessin de ce que j'ai vu. Ce n'est pas vraiment conforme à vos images, mais ça s'en apprôche.

J'ai un repère précis pour vous dire que ça s'est passé le 10 Juin 2006. C'était une demie-heure avant le coucher du soleil. Nous étions à dix minutes de notre campement. Nous cherchions des baguettes pour faire des brochettes de marshmallow.

Nous avons d'abord remarqué cette 'chose' qui était pratiquement au-dessus de nous, frôlant la cîme des arbres. Elle se déplaçait extrêmement lentement, visiblement sans efforts. Comme vous pouvez le voir sur le dessin, ça se composait de deux formes très allongées, raccordées à un anneau. Les bras étaient comme sur vos photos, bien que n'ai pas discerné de lettres. Mais il commençait à faire sombre. Du sommet de l'anneau surgissaient des antennes recourbées, comme sur les photos. Il y avait une différence, toutefois, parce qu'il y avait aussi une sorte de 'bras' qui descendait de l'anneau. J'ignore à quoi tout ça pouvait servir, puisque je ne l'ai vu que se déplacer.

Je n'ai pas une oreille très sûre depuis quelques années, aussi je ne peux pas vous dire si ça faisait du bruit, mais mes deux fils m'ont dit qu'ils se souvenaient avoir entendu une faible son de craquements, comme dans les autres descriptions. J'ai davantage ressenti un 'feeling' qu'un son. Comme si vous vous représentiez le bruit des pales d'un hélicoptère, en beaucoup plus rapide, plutôt que de l'entendre. Mais c'était très faible.

Je n'étais pas très rassurée. J'ai assez d'expérience pour réaliser quand quelquechose 'cloche', et c'était le cas. J'ai toujours pratiqué le camping, et c'est la première fois que j'observais une chose aussi étrange dans le ciel. Les garçons étaient fascinés, et le plus grand (il a 10 ans) s'est mis à braquer sa torche sur l'objet pour mieux le voir. C'était une torche très puissante que lui avait offerte mon ex-mari.

Je n'ai même pas eu le temps de réagir quand il a fait cette chose, et c'est là que c'est devenu étrange - on aurait qu'à l'instant où il a été éclairé, il a opéré un mouvement brusque et a changé de direction. Les garçons ont trouvé ça plutôt amusant. Ils l'ont traqué de nouveau, pour l'éclairer, et il a encore changé de direction. Naturellement j'ai couru vers eux, et c'était mon premier geste depuis que j'avais commencé à voir cette chose. Ils ont recommencé trois ou quatre fois, puis il n'a plus réagi, et s'est arrêté. Il s'est trouvé comme suspendu en l'air, tout à coup, sans avoir eu l'air de ralentir. Je dois dire que c'était encore plus impressionnant de voir cette chose totalement immobile que de la regarder évoluer. Du coup les garçons se sont arrêtés sur place. Il est resté comme ça environ 5 secondes, et il s'est remis en mouvement.

A compter de cet instant, il a maintenu sa direction (en se déplaçant toujours très lentement), et les saccades n'ont pas repris. On pourrait considérer qu'il se déplaçait comme l'évoquent les autres rapports, comme un "insecte d'eau", mais dans notre cas il avait seulement semblé réagir aux flashes de la torche, pas spontanément.

Je dois reconnaître que l'attitude des garçons m'a beaucoup surprise, et ça m'a détendue. Il y avait également le fait que cette chose avait eu l'air d'être perturbée chaque fois qu'elle était éclairée, ça lui donnait en quelque sorte un aspect vulnérable. Je pense que je n'ai pas été terrorisée, parce que j'ai toujours gardé le contrôle. Bien sût, j'étais avant tout préoccupée pour mes garçons, mais je les voyais rire en lançant des éclairs vers cet objet, et ça m'a donné l'impression qu'il n'y avait rien à craindre (que ce fut vrai ou non). Nous n'étions pas en présence d'un de ces 'Ovnis' inquiétants qu'on nous montre parfois, donc je n'avais même pas pensé à des aliens ou des monstres. En fait, quand j'ai commencé à 'rationaliser', j'ai pensé à un engin qui pouvait être en rapport avec les prévisions météo. En y réflechissant à nouveau pour vous écrire, c'était plus étrange qu'effrayant.

Cette chose ne s'est pas du tout volatislisée comme vous le mentionnez dans votre article. Elle se déplaçait dans la direction de notre campement, aussi nous l'avons suivie en rentrant, et nous sommes arrivés à notre tente alors que le soleil se couchait. Il a continué sa route, et nous ne l'avons plus revu, le lendemain non plus.

Mon aîné plus particulièrement a commencé à poser beaucoup de questions quand tout ça était terminé, mais je n'avais pas de réponses à lui apporter. Je lui ai parlé de mon idée, concernant la météo, et il a semblé s'en contenter, mais je ne lui ai pas caché que je n'étais sûre de rien. J'avais vraiment de la chance que tout se soit bien passé, que ça n'ait pas été si effrayant, parce que je ne vois pas comment je m'en serais sortie autrement pour expliquer le phénomène ou pour les calmer.

Une dernière chose : environ une heure après cet évènement, alors que j'étais sur le point de m'endormir, j'ai entendu un bruit extrêmement fort - suraigu - dans le lointain. On aurait dit que ça venait de très loin, mais avec encore suffisamment de force pour nous surprendre. C'était une sorte de buzz, mais très puissant et très bref. Je n'ai aucun moyen de savoir si c'est en rapport avec l'engin, mais je ne devais pas omettre de vous en parler.

Je me relis, et je constate que j'ai été assez bavarde dans cet email. ;-) Désolée si je me répands, mais c'est arrivé il y a près d'un an, et pendant tout ce temps je n'ai pas eu la moindre occasion de vider mon sac sans avoir à me demander si les gens n'allaient pas appeller les blouses blanches pour venir m'embarquer. Pour les mêmes raisons, j'ai demandé aux garçons de ne pas trop en parler, au moins pas en classe. Naturellement ils en ont déjà parlé à tous leurs amis, mais ça n'a pas tellement inquiété les gens.

Par chance, à la différence de ce que vous racontez sur votre site, aucun d'entre nous n'a souffert de maux de tête ni rien de ce genre. Disons, pas encore ! ;-)

J'espère que cette information vous sera utile, et je ne manquerai pas de consulter votre site pour voir si une solution a été trouvée. Je pense vous avoir tout dit, mais si vous avez quelquechose à me demander, n'hésitez pas. C'est bon de savoir que d'autres personnes ont vu ces choses, et que des gens comme vous font tout leur possible pour trouver une explication. Continuez !"

Ceci également est publié par Linda Moulton Howe le même jour : Email d'un Expert Numérique sur Ordinateur :
De : LD - British Digital Professional
Sujet : Ovni Libellule
Date : 8 Juin 2007
A : earthfiles@earthfiles.com
"Hi Linda,
Je suis vos émissions depuis la Grande-Bretagne, grâce aux podcasts.
Il y a eu beaucoup de controverses autour des images qui ont été envoyées à Lex et George Noory de Coast to Coast AM.

Je travaille comme Graphic Designer et j'ai toujours utilisé Adobe Photoshop depuis que la version 1 est sortie, et que l'Apple Mac II est apparu comme le premier ordinateur en couleurs, qui permettait de manipuler les images en couleurs.

Photoshop n'a jamais servi qu'à manipuler des images, et on ne peut pas l'utiliser pour faire des images en 3D comme les créateurs d'effets spéciaux en CGI de Hollywood. Il faut pour celà un programme comme Alias Wavefront, Lightwave ou Maya. L'image doit d'abord être construite, on lui donne une texture, on lui applique des éclairages, et c'est ensuite seulement qu'on peut utiliser Photoshop pour placer cette image sur un autre fond imagé.

Alors, quand des gens prétendent que l'Ovni libellule ou toute autre image a été créée sous Photoshop, techniquement parlant, c'est une affirmation impropre parce que tout le processus nécessite bien davantage que Photoshop.

J'ai pratiquement 20 ans d'expérience avec Photoshop et d'autres programmes en CGI 3D, et je pense que ces images sont réelles, du moins je ne vois aucun défaut qui conduise à penser qu'il s'agit d'une manipulation.

Recevez mes encouragements,
LD, Consultant en Graphic Design, et sites Web

Adnauseum énonce une remarque intéressante : "Ce qui m'intrigue le plus dans ces manifestations récentes, c'est que les structures des objets sont entièrement nouvelles, et beaucoup plus sophistiquées que tout ce que j'ai vu jusqu'ici en photos. Si ces objets sont réels, c'est à se demander si nous ne serions pas visités par une espèce totalement différente de celles qui nous ont approchés jusqu'à présent."

Un message de MidusTouch est publié sur OM, assorti d'une nouvelle vue de l'engin, révèlant des anneaux supplémentaires : "L'objet est une sorte de conduit vertical, équipé de puissants spots directionnels, capables de forer des trous la nuit.
Sont-ils en train d'essayer de prévenir le tremblement de terre le long de la faille de San Andreas ?? ???
"

La photo est nommée 'BigBasin_Opp_side.png'. AgentMulder aussitôt s'étonne : "D'où as-tu sorti cette image ?" Elle est exactement symétrique par rapport à l'original... MidusTouch : "J'ai retourné l'image horizontalement pour voir à quoi ressemblent les petits cercles. Je pense qu'il peuvent s'articuler verticalement. J'ai ajouté les deux petits anneaux, parce que leur présence était suggérée sur la photo." A JakeReason qui s'étonne des talents de MidusTouch, avec une pointe de soupçon, OnTheFence répond : "J'ai réalisé un effet similaire en 10 minutes.."

La question de savoir comment cet 'engin' pourrait se poser est évidemment préoccupante... Un objet 'terrestre' irait s'encastrer dans une sorte de silo plus ou moins enfoui - un vaisseau alien devrait rejoindre une station-mère. Mais dans les deux cas, un atterrissage d'urgence est difficilement concevable.

Ivo5000 : "Nous avons des nouvelles de Raj ! Il m'a envoyé un email ainsi qu'à l'Admin (de la même adresse IP). Il a renouvelé sa proposition de revenir répondre à toutes nos questions. Mais il a également déclaré que toute cette histoire le panique un peu.
Nous vous en dirons davantage dans le cours de la journée."
Pour l'heure, nous apprenons également que Rajinder avait envoyé ses photos au Santa Cruz Sentinel : "...et ils ne lui ont jamais répondu, bien qu'il ait insisté.
" Il reste à vérifier auprès de l'éditeur du journal.. mais il n'a pas même répondu aux sollicitations de l'Administrateur d'OM. Lequel publie cette mise au point :

"Raj a donc repris contact.
Je ne sais pas encore si j'ai sa permission de reproduire son email ici - en enlevant peut-être une ou deux choses trop personnelles. Chris [Ivo5000] va prochainement s'entretenir avec lui. Soyez patients. Essayons de ne pas froisser le témoin.

Raj est littéralement hanté par cette affaire. Sérieusement atteint. Toute cette expérience et ses répercussions semblent avoir commencé à le marquer. Il continue de recvoir des appels nocturnes. A ce sujet, nous n'avons que des hypothèses. Ce qui en découle, c'est que Raj en est maintenant au point de réclamer à sa compagnie téléphonique d'ouvrir une enquète. Ca a laissé des 'traces' mais il semble que l'auteur des appels a réussi à masquer son numéro. Affaire à suivre.

Il avait contacté le journal 'The Sentinel', mais ils ne lui ont pas répondu. Je peux confirmer (et quelqu'un d'autre ici a fait la même expérience) que The Sentinel a également ignoré nos requêtes en confirmation. Vous en ferez ce que vous voulez.

Il n'a pas parlé d'un éventuel contact avec le Poste de Police de Capitola. Je suppose qu'il n'y a rien eu de ce côté. Je n'ai pas été en rapport avec le Détective Gonzales - j'ai dit ici que je lui laissais une semaine. Je reprends contact avec lui demain.

Comme je vous l'ai dit - Chris va s'entretenir avec lui - donc nous devrions être en mesure de vous communiquer leurs échanges. Mais je vous ait dit l'essentiel. Oh... il pense que sa fiancée et le frère de sa fiancée vous nous écrire, directement à Chris et moi, pour nous fournir leurs propres témoignages.

Voilà pour le moment. 8-)

J'accorde sans problème à Raj le bénéfice du doute à ce stade - l'importance de ce qu'il a à dire et ce qu'il a expérimenté est potentiellement phénoménale. Je pèse mes mots (habituellement !) - mais plus encore en cet instant : Parce que, si c'est un canular, alors cette personne pourrait encore facilement s'en sortir avec un simple aveu - les réactions seraient diverses. Certains bien sûr seraient furieux, d'autres se contenteraient de dire 'merci pour la balade !' - ça nous a poussés à faire des recherches et à 'tester' plusieurs outils analytiques, qui pourraient se révéler utiles par la suite. Rien de grâve.

Mais aller jusqu'à déclarer que votre propre bien-être et celui de certains membres de votre famille également serait menacé ? - ça ne tient pas la route - c'est pourquoi l'unique perdant serait dans tous les cas le faussaire lui-même - et ça ne me dérange pas.

En raison de toutes les difficultés que Raj nous dit rencontrer, je continue à lui accorder le bénéfice du doute. Je lui conseille d'aller en parler à la police."

Ce message résoud un problème important : "Raj avait contacté le journal 'The Sentinel', mais ils ne lui ont pas répondu. Je peux confirmer (et quelqu'un d'autre ici a fait la même expérience) que The Sentinel a également ignoré nos requêtes en confirmation." Les détracteurs systématiques de Rajinder en avaient fait leur principal argument d'accusation, affirmant que la tromperie était démontrée par le mensonge. Pour l'heure, aucun d'eux n'est venu reconnaître qu'il avait eu tord de charger le témoin sur ce point. TheShadow, pour n'en citer qu'un, réclame maintenant une attestation du directeur du journal... déclarant qu'il a réceptionné les images et décidé de n'en rien faire ! Mais il est vrai qu'une absence de réponse n'est pas la preuve attendue.

La même attitude de fuite en avant se remarque également sur le forum ATS. EndZone en témoigne : "Leurs discussions partent dans tous les sens, la désinformation est à l'oeuvre, ils s'échangent des images bidons, on voit tout de suite quel est leur mode opératoire." C'est aussi la raison pour laquelle le forum OM a recuilli bon nombre de nouveaux participants, plutôt désireux de travailler que de saboter.

En attendant, comme un bonus inattendu, Rajinder nous a annoncé que sa fiancée et son frère ont accepté de témoigner à leur tour. Ca pourra prendre un peu de temps, mais qu'importe; on a tendance à oublier que ces personnes ont une vie à mener à l'écart du forum OM.

8 juin - Murnut s'inquiète à la vue des nouvelles images : "Les détails de l'engin sont surprenants... Je commence à souhaiter que ce soit un trucage, le meilleur que j'aie jamais vu. Parce que si c'est réel, c'est très déstabilisant." Et Colosymphony cherche à comprendre : "Alors, si cette chose est sortie de nulle part, et a soudain disparu, c'est qu'elle est dotée d'un dispositif de furtivité. Ca pourrait expliquer pourquoi il n'y a pas tellement de témoignages, que Chad, et Raj restent des cas isolés. Sa façon d'apparaître et de disparaître est insensée ! Je commence à me demander si ces objets se manifestent juste le temps d'une photo.. Après quoi, "ils" disparaissent."

Il y a de nombreux talents réunis sur Open Minds. Cette fois c'est au tour de Sentinel de nous faire apprécier son travail : "J'ai réalisé cette image composite à partir des trois photographies de Stephen. Je les avais affichées sur trois calques, et j'ai déplacé les calques jusqu'à faire coïncider les arbres. Ensuite j'ai recadré, afin de ne garder que le vaisseau. La flèche rouge indique le sens de rotation."

CaliKid, de son côté, à comparé les différents objets en les ramenant à la même échelle; sa conclusion est que les engins de Chad et/ou Rajinder ne peuvent avoir servi à composer celui-ci. La complexité de l'engin de Stephen est telle qu'on s'éloigne rapidement de l'idée d'un prototype secret américain. Ceux qui hésitaient encore mais ne peuvent envisager que nous soyons visités par des drônes aliènes devraient rejoindre en nombre le camp des partisans de la CGI, pour maintenir en équilibre leur système de valeurs. L'ennui, c'est que ce nouveau témoignage n'est pas plus facile à débusquer que les précédents.

Supposons une création 100% CGI : dans ce cas Jenna et Stephen sont des pseudos sans consistance, inventés par le faussaire. Mais celui-ci doit avoir également incarné l'Homme d'Alabama, et aussi Chad, et créé le personnage de Rajinder, pour intervenir à deux reprises sur le forum OM, et communiquer avec son Admin. Il faudrait aussi qu'il ait inspiré le faux témoignage de Shirley, en la poussant à intervenir sur Coast 2 Coast... A moins que deux trois artistes, également surdoués, et qui ne se connaissent pas forcément, soient en train de se livrer à une surenchère technique par le biais d'Internet. Et Shirley a révé qu'elle se promenait dans le Parc de Sequoïa, en voyant un objet qui n'était pas encore conçu...

L'auteur Whitley Strieber est vraiment perplexe : "Avant de voir ces récentes images [de Stephen], je pensais à des fabrications humaines. Mais celui qui aurait été photographié à Big Basin doit être énorme." (http://www.unknowncountry.com/journal/)

"Alors, si c'est un canular, il a été brillamment réalisé, et Chad, Shirley et Mr. Smith - qui paraissent pourtant des cas isolés (et des heures de conversations n'ont pas permis de douter de leur parole) - seraient tous à la fois menteurs et complices..
Mais que se passe-t-il si ce n'est pas le cas ? Il est certain qu'on n'avait jamais vu une chose pareille jusqu'ici.
" Il a évacué la femme de Tahoe, et oublié de mentionner Rajinder.. Un peu plus loin, il évoque la récupération médiatique : "Les drônes n'ont pas retenu l'attention des medias. Mais, s'il s'agit d'un canular, alors ils auront droit à une large couverture. Même si ce n'est qu'en partie une sorte de trucage, comme dans le cas des fameux 'Doug et Dave' qui avaient revendiqué certains Crop Circles, alors c'est la partie mensongère que les medias se plairont à exposer, et la réalité sera voilée."

A ce stade, je pense qu'il est utile de réintégrer le 'drône' d'Alabama/2006 dans la série, afin de poursuivre les comparaisons. De même, le témoignage de Shirley, recueilli par Linda MH et diffusé sur C2C, qui semble avoir été négligé parce qu'il date de 2005, doitt être replacé en perspective.

Alabama - 2006, publié le 23 Mai 2007 Stephen, Big Basin/CA - 5 juin 2007

Rajinder, Capitola/CA - 16 mai 2007 Chad/CA - 10 mai 2007
Lac Tahoe/CA - 12 mai 2007

L'idée d'une campagne promotionnelle pour le film "Transformers" - qui sort le 7 juillet aux Etats-Unis - a refait surface. Mais elle peine à convaincre. Manteca résume : "Si c'est une campagne uniquement destinée aux amateurs d'Ovni(s), alors je peux comprendre. Mais l'impact général est totalement nul, au plan mondial : il n'y a pas UNE personne parmi mes amis qui a entendu parler de ces objets.."

Nouvelle du matin, par l'Admin d'OM - qui vit en Grande-Bretagne : "OK, le contact est établi avec Jenna & Stephen - A suivre. Patience please!".
Toujours économe de ses commentaires, Brendan n'a même pas pris le temps de nous dire s'il s'agit d'échanges emails... ou téléphoniques. Dans le premier cas, il aurait les adresses IP de ses correspondants. Finalement Ivo5000 précise que pour une fois Jenna et Stephen n'écrivent pas depuis des comptes Yahoo..

Tomi01UK : "Je m'investis particulièrement dans la lecture de ce forum, et j'en visite quelques autres. J'ai passé toute la matinée à consulter des milliers d'images dans google-images, avait des combinaisons de mots-clés comme 'drone', 'drones', 'UFO drone' etc. Après des heures de cet exercice, il m'apparaît que nous avons là un phénomène unique, comparé à toute la production des concepteurs de jeux, des militaires, des artistes, de la la science-fiction... cette configuration est exceptionnelle !
Mais n'oublions surtout pas cette image de 1990, prise en Italie nous dit-on, et qui se trouve archivée sur le web depuis des années.
Nous avons donc une image très ancienne de cet objet. J'ai tendance à penser que ce n'est pas un canular, et j'attends la suite avec impatience.
"

Quelques observateurs se sont étonnés d'apercevoir qu'une des lamelles inférieures paraît brisée... "La lumière du Soleil est sous le même angle à cet endroit", nous explique OnTheFence, "et la plupart des pixels du fond de ciel à cet endroit sont saturés (près de 255), c'est pourquoi tout ce qui se trouve à cet endroit tend à s'estomper; cependant, j'ai ajusté le seuil en le poussant au maximum (255), et ça nous montre que le "bras" est bien raccordé, tandis que les pixels du ciel environnant, plus sombre, ne connectent pas tout à fait."

Du même OnTheFence, une petite leçon sur la mise au point photographique : "C'est juste pour démontrer en passant que le flou, sur la seconde image floue, est causé par un mouvement horizontal de l'appareil, mais que le point n'est pas tellement en cause.
J'ai réalisé un flou horizontal (largeur=10, hauteur=1) sur une partie des arbres, et un flou simulé de défaut de mise au point (largeur=10, hauteur=10) sur la même section. La deuxième image (ci-dessous) est plus en rapport avec un flou horizontal.
"

"Ce n'est qu'un exercice, qui ne prouve pas grand'chose. On peut observer le même genre de flou sur l'objet, ce qui nous laisse penser que l'anneau central est en rotation, mais ce n'est probablement qu'un flou de bougé."

Il y a même un "AgentMulder" sur OM ! : "Avez-vous remarqué que ce phénomène se complexifie comme celui des crop circles...? Ils ont commencé avec des formes simples, puis on a vu apparaître des choses beaucoup plus sophistiquées..."

L'absence de données EXIF sur les images de Big Basin a déjà été justifiée hier par un autre photographe (pratique courante, parait-il, pour ne pas dévoiler ses 'trucs'). Redman042 - qui ne l'a visiblement pas lu - a souhaité y revenir : "Pourquoi celui qui se serait donné autant de mal pour réaliser un trucage photo, redouterait-il de laisser apparaître ses données EXIF ? N'est-il pas possible d'en incruster d'autres ? Si j'étais un faussaire, et que je consacrais des journées entières à bricoler un machin sous CG, afin de convaincre des Ufologues que c'est un véritable engin, je ne manquerais pas de placer aussi des infos dans l'EXIF, je ne le laisserais pas en blanc. Ca me paraît bizarre. La seule explication pour moi serait que de manière involontaire ces données aient été supprimées au moment de réduire le poids des images avant de les publier."

Une explication peut-être plus pointue nous est donnée par JimKrypto, qui utilise le logiciel Exifer : "J'ai observé la façon dont le site UFO CaseBook traitait les images en général : sur leur site, elles ne laissent jamais apparaître les données EXIF... Ils ont pour habitude de traiter les photos qui leur sont adressées, de les renommer, et volontairement ou non, de supprimer ce genre d'infos."

OnTheFence s'est lancé dans une nouvelle étude : "J'ai observé plus attentivement les antennes, afin de voir s'il y avait une décharge électrique à cet endroit... Ces antennes montrent un ratio bleu:rouge/vert comme sur les images de Chad; c'est également ce qu'on voit sur les images d'éclairs d'orages. La composante bleue est plus intense que le rouge ou le vert près de la pointe des antennes, alors que vers le bas, la différence n'est pas aussi sensible. Voir l'Histogramme RGB ci-dessous :"

"Ma conclusion est que l'extrêmité des antennes ionise l'air environnant."

- CaliKid : "Tu veux parler d'aberrations chromatiques..."

- OnTheFence : "J'ai procédé par tranches, de haut en bas des antennes. Les aberrations chromatiques auraient du apparaître uniformémnt, or on ne les voit qu'au sommet des antennes".

- CaliKid : "Ca confirmerait une prise de vue réelle plutôt qu'une fabrication sous CGI ?"

- OnTheFence : "Pas forcément, mais c'est assez difficile à réaliser. Attention, n'oublions pas que les images de Basin sont des .jpgs très compressés."

- Sentinel : "Ce n'est pas très compliqué. Il suffit de déplacer de quelques bits un ou deux des canaux RGB d'un côté, selon l'effet qu'on veut donner."

En ce qui me concerne, je ne suis pas sûr qu'un éventuel faussaire serait allé jusqu'à inclure des aberrations chromatiques, uniquement dans la partie supérieure des antennes...

Les nouvelles attendues de l'Admin nous sont transmises par Ivo5000 : "Voici le premier email que Jenna nous adresse :"

De : Jenna L***
A : bren@***.com
Date d'envoi : Vendredi 8 Juin 2007 4:03 AM
Sujet : FW: Images de l'Etrange vaisseau de Saratoga, CA prise hier, Doc attaché.

Salut !
Le webmestre de UFO casebook m'a fait savoir que vous êtes un auteur, et que vous souhaitiez communiquer avec moi et probablement aussi avec Stephen. Il est le mieux placé pour vous parler, bien sûr, puisqu'il était sur place. ^_^

Il est heureux de ce prochain échange, en fait je me suis retrouvée plus engagée que prévu dans cette affaire, parce que mon but était initiallement de le mettre en contact avec les bonnes personnes. Voici son adresse email : ***@***.com. Vous aurez surement des quantités de choses à vous dire !

J'ai vous fais suivre l'email original que j'avais envoyé à UFO casebook, dans l'idée que ça pourrait contribuer à votre récit.
Jenna
"

A noter que Brendan, l'Administrateur du forum OM, a mis en avant son statut de rédacteur, parce qu'il a déjà synthésisé plusieurs grands thèmes ufologiques sur le site AmericanChronicle.com.

Il n'est pas question de publier les coordonnées précises de Jenna et/ou Stephen, mais Ivo5000 nous indique que : "Leurs adresses IP sont différentes, elles correspondent à la Californie Centrale. Autrement dit, elles collent avec le récit".

7 juin - Spf33 suggère que les inscriptions sur les engins de Chad et Rajinder ne seraient peut-être pas des décalques, mais des marquages en creux dans la matière des ailes; il se souvient de l'affaire de Rendlesham (http://www.hyper.net/ufo/rendlesham.html)

"Marquages d'identification, de 10 à 15cms de large, sur une longueur de 60cms, d'après les notes personnelles de Jim Penniston, et le témoignage d'un gradé de l'US Air Force. D'autres symbôles ont été observés dans les cas de Roswell (de couleur violacée sur la barre en "I"), à Kecksburg, par Zamora à Soccoro, etc."

Nous avons évoqué il y a plusieurs mois la définition du sceptique, telle qu'elle a permis de fédérer autant de participants d'horizons divers sur un forum comme Open Minds : "Celui qui accepte de suspendre son jugement pour examiner quelquechose." C'est une nouvelle fois ce qui distingue OM du forum ATS, où le déboulonnage est plutôt considéré soit comme un sport, soit une activité militante de scientifiques à l'ancienne. Ceux-là ont affirmé définitivement que nous sommes seuls dans l'univers, ou du moins, ils ont déjà conclu qu'il n'existe aucun moyen de s'y déplacer autrement qu'en ligne droite, et que par conséquent la physique condamne à jamais les voyages habités depuis une planète extra-solaire. Pour autant leur a priori ne devrait pas exclure les visites de sondes ou des drônes E.T...

Personnellement, dans le cas de Capitola, j'oscille entre photos réelles et CGI. Mais ça ne me poserai aucun problème qu'il s'agisse d'une sonde d'observation aliène. Pas davantage si l'engin était piloté.

Le nouveau livre de Jean Staune "Notre existence a-t-elle un sens ?" (Presses de la Renaissance) - après "Science et Quête de Sens", en 2005 - invite les 'matérialistes résolus' à la plus grande prudence... (http://www.lesensdelexistence.fr/)

Jean Staune

Ajoutons pour rappel cette définition du déboulonneur, proposée par Jeddyhi : "Quelqu'un qui travaille à démontrer qu'une affaire est montée de toutes pièces, et qui a déjà conclu dans ce sens. Il fera tout son possible pour prouver qu'il a raison."

Double_Nought_Spy énumère trois personnages, "La Femme du Lac Tahoe", "Chad", et "Rajinder". Il constate que seul Rajinder s'est manifesté - à deux reprises - sur OM, et estime qu'il pourrait avoir incarné les deux autres. Mais il hésite à pousser plus loin, et conclure que Rajinder serait venu mentir avec un énorme aplomb. En outre, il aurait fallu qu'il soit l'auteur de toutes les autres photos, ou qu'il ait fabriqué l'ensemble des images. Cependant, cette présentation est inexacte : outre les trois cités, nous avons aussi Shirley, qui a témoigné verbalement sur Coast 2 Coast. Donc, nous avons en réalité 4 témoins, dont 2 se sont fait connaître. (Je n'ai pas intégré l'Homme d'Alabama, dont l'unique photo est imprécise).

Parfois, un 'chercheur' sur OM s'obstine sur un détail qui lui paraît crucial, et s'égare comme Astrodicted (il cherche à démontrer que Chad a commencé son récit par un mensonge) : "J'ai à nouveau essayé ce soir de comprendre comment Chad a pu trouver Coast 2 Coast sur Internet. Tous les mots ou expressions qui me venaient y sont passés. C'est fou. J'estime qu'un débutant avait une chance inférieure à 3% de découvrir C2C." . Je lui réponds : "C'est pourtant simple, je me suis mis à la place d'un nouveau venu, qui aimerait témoigner sur un media un peu spécialisé, un genre de Ligne ouverte où mon histoire serait correctement traitée... J'ai tapé "Ufo+radio", et C2C sort en second." C'est très anecdotique, mais ça montre que tout le monde ne s'attelle pas aux dossiers pointus.

Un autre exemple de recherche avancée, avec cette étude de OnTheFence sur les marquages règlementaires au sommet du mat, devant la maison des beaux-parents de Rajinder : "En principe je ne suis pas favorable à une recherche effrénée des adresses des témoins. Mais c'était un défi pour moi de parvenir à extraire de l'info sur l'étiquette jaune du poteau électrique; c'était un appel irrésistible." 8-) "Je peux lire distinctement un "10", tout en haut de l'étiquette supérieure, mais ça ne va pas plus loin. Celle qui est en-ssous indique 'High Voltage'."

Il a souvent été répété que la preuve par l'image n'avait plus de sens. Les canulars pourraient donc se multiplier... Certains, sur OM, se sont demandé s'ils n'étaient pas en train d'aider les futurs faussaires à se perfectionner. Cependant, c'est le schéma inverse qui pourrait s'appliquer : un manipulateur qui s'informe un peu, constatant l'énorme travail accompli sur OM par un groupe de chercheurs, aurait-il toujours envie de se lancer ?

Peut-être... Pour son quatrième message sur OM, Local nous apporte de nouvelles images : "Hi, J'ai suivi cette discussion depuis le début, et ça m'a beaucoup intéressé. Voici ce qui vient d'être publié sur le site de UFO Casebook"... (http://www.ufocasebook.com/index.html)

Big Bassin



Sur le site de UFO Casebook, le commentaire d'accompagnement est le suivant :

"Hi!
Je m'appelle Jenna, et je participe à une Liste de photographes à Saratoga, Californie. Aujourd'hui, un membre prénommé Stephen a posté plusieurs images qu'il a prises hier (le 5) pendant qu'il s'exerçait pour un devoir de classe dans une zone de Big Basin [qui se trouve à environ 30 miles (50kms) au nord-ouest de Capitola]. Les images montrent distinctement un objet assez grand dans le ciel, il a pu prendre deux photos assez nettes, et une floue juste avant que l'objet disparaisse. J'ai reconnu immédiatement certains détails parce qu'un ami m'avait faire suivre un article de About.com sur des Ovnis assez différents qui sont apparus récemment.

Je dois vous préciser que c'est une Liste privée, qui rassemble un petit nombre de personnes. J'ai pratiquement rencontré chacun des participants, et Stephen en particulier à plusieurs reprises, c'est pourquoi je suis fondée à penser qu'il est sérieux.

Nous avons échangé sur le sujet pendant un bon moment, et j'ai suggéré que nous commencions par vous envoyer ces images, pour votre site web, parce que vous semblez bien connaître le sujet. Malheureusement je n'ai pas le statut de modérateur sur cette Liste, et je ne peux donc vous y donner accès. Mais je peux vous adresser des copies de la discussion à mesure qu'elle progresse. Faites-moi savoir si ça vous intéresse.

Stephen m'a autorisée à vous contacter et vous faire parvenir ses photos, de même que ses éléments d'information; si vous le souhaitez, vous pouvez lui écrire directement par email. Nous ne recherchons pas nécessairement l'anonymat, et vous pouvez publier ce commentaire avec les images. J'aimerais savoir ce que les autres photographes pensent de cet objet en particulier, et comprendre de quoi il s'agit ! Ce qui suit est son récit sur la Liste, qu'il nous a fait parvenir un peu plus tôt dans l'après-midi."
Jenna L.
Photographe de Mariages/Freelance

Stephen 06/06/2007 14:42:31 PST
"Salut à tous
okay, par où commencer ? - J'étais hier dans le Parc de Big Basin pour le devoir de classe dont je vous ai parlé depuis deux semaines - pour ceux qui l'auraient oublié, le thème consistait à photographier quelquechose en plan serré, sur un fond infini, afin de rendre le contraste entre les plans, et de jouer avec la profondeur de champ, etc - J'avais choisi de photographier quelques plantes/fleurs qui poussaient là, avec les renforts de la vallée dans le fond - J'utilise toujours le Rebel XT, je j'avais acheté dégriffé sous le label SLR, donc j'étais concentré sur ma mise en place dans le viseur, quand j'ai remarqué cette chose au loin qui semblait avoir surgi de nulle part.

J'ai observé à l'oeil nu, et j'ai vu cette chose énorme en train de flotter en l'air, en tournant très lentement sur elle-même, avec quelques saccades - comme par réflexe j'ai pris une autre photo, cette fois centrée sur l'objet, et j'ai voulu me redresser, mais j'ai failli perdre l'équilibre parce que j'étais perturbé.

J'ai encore pu prendre une autre photo, mais qui est sortie plutôt floue, et puis la chose a soudain disparu - du genre 'elle est là/elle n'y est plus' - J'ai placé les images en documents attachés afin que vous puissiez vous faire une idée avant que je décide d'en faire quelquechose - est-ce que ça va faire les infos du soir - j'aimerais bien un retour d'opinions avant de prendre une décision - Je vous envoie le tout, la première est celle où l'objet est apparu alors que j'allais photographier mes fleurs; mais je voulais que vous puissiez voir toute la séquence - Désolé, je n'ai que ces 3 images, mais cette chose n'est pas restée plus de quelques secondes.

J'ai l'intention de retourner là-bas pour le weekend avec mon appareil, et j'invite ceux que ça intéresse à m'accompagner - J'ai sérieusement l'intention de me balader toute la journée dans le coin pour voir si ça recommence. Si ça se reproduit, je pendrai un million de clichés - je pense sérieusement que vous devez absolument voir cette chose pour pouvoir le croire, alors ceux qui veulent m'accompagner n'ont qu'à se faire connaître - plus nous serons nombreux mieux ce sera, parce que je n'ai pas besoin de vous dire que je me retrouve dans une position très inconfortable, et j'aimerais que d'autres puissent témoigner avec moi.
stephen"

Premiers constat sur OM : Il n'y aurait pas de données EXIF. "Ce serait normal", nous dit Spf33, "pas avec un appareil SLR, mais nous aurions des négatifs." Ca pourrait aussi expliquer pourquoi, une fois encore, nous n'avons pas de video à disposition.. Pour Fore : "Si les images ont été traitées dans un programme ou qu'elles ont été scannées, nous devrions pouvoir trouver des informations concernant l'application qui a converti l'image en jpg."

Surfer : "Le témoin a l'air sincère, mais je ne sais pourquoi, j'ai un ressenti à la Billy Meier avec les deux premières images"..... A ce stade, Spf33 aimerait placer "tous les chercheurs/enquêteurs/webmestres en situation d'urgence, pour les amener à coopérer, partager les informations, les analyses, comme jamais auparavant."

On ne pouvait en attendre moins de Spf33, qui a aussitôt réalisé une animation pour étudier le mouvement du nouvel objet :"Si les images ont été nommées dans l'ordre où elles ont été prises, il y a un problème avec la 3ème (celle qui est floue); l'objet semble tourner en sens inverse"..

Deux heures plus tard, la succession des images est reconstituée d'après le récit de Stephen :

bigbasin3.jpg - 1ère de la séquence
"J'avais choisi de photographier quelques plantes/fleurs qui poussaient là, avec les renforts de la vallée dans le fond"
bigbasin1.jpg - 2ème de la séquence
"comme par réflexe j'ai pris une autre photo, cette fois centrée sur l'objet"
bigbasin2.jpg - 3ème de la séquence
"J'ai encore pu prendre une autre photo, mais qui est sortie plutôt floue.."

D'où cette animation :

L'Admin d'OM : "Je viens d'écrire à Billy Booth (de UfoCaseBook), pour lui demander de me faire suivre l'email de 'Jenna - ou l'inviter à me contacter directement."

Deux images de Stephen en haute résolution (2496x1664) : bigbasin1_large.jpg et bigbasin2_large.jpg

Fulminic s'est chargé d'étudier l'appareil photo de Stephen, un Digital Rebel XT (en fait un EOS 350D) : "L'absence de marquages EXIF dans les images ne signifie pas grand'chose - quand on sauvegarde une image avec par exemple Photoshop ou Paintshop, en vue de la publier sur le web, l'inclusion ou non des données EXIF se présente comme une option. Il m'est souvent arrivé de m'en passer pour alléger mes images au maximum. Les vrais amateurs (dont Stephen fait apparemment partie puisqu'il est membre d'un photoclub), sur des sites comme pbase.com, postent souvent sans les données EXIF, pour 'cacher' leur technique, donc ce pourrait être une habitude chez Stephen."

10538 s'est porté volontaire pour accompagner Stephen le week-end prochain, dans une balade au Parc de Big Basin : "Son témoignage sonne vraiment juste. Nous ne verrons peut-être rien, mais je voudrais surtout le rencontrer."

En ce qui concerne Rajinder, l'Admin s'est montré plus précis : "Rien de neuf depuis avant-hier - Il était assez écoeuré que son compte Flickr ait été saboté, et il attendait des explications du site - il a du travail, il s'occupe de sa famille, etc... Mais il a dit qu'il nous obtiendrait les témoignages de ses beaux-parents, et qu'il viendrait consulter le forum. Il a ajouté qu'il se sentait un peu "dépassé" avec tout ça. J'ai attiré son attention sur le fait que la Police de Capitola a ouvert une enquête - ce qui l'a un peu réconforté pour les appels nocturnes."

6 juin - L'Admin d'OM avait adressé hier une requète aux Services de Police de Capitola... Il vient de recevoir une première réponse, émanant du Chef Richard J. Ehle : "Une manifestation en tous points identique (d'un vaisseau présumé) a fait l'objet d'un rapport à Tahoe". A la question de savoir si c'était considéré comme un Ovni, le Chef a simplement répondu : "Je le crois bien."

L'Admin n'est pas mécontent de ce premier résultat. Il ironise : "La Police n'a pas l'air de penser que c'est une création sous CGI...!". Puis il ajoute : "Soyez patients! ;) Pour l'instant ce n'est qu'un bref commentaire après avoir vu les images de Raj... Je fais de mon mieux pour en savoir davantage..."

Les Policiers de Capitola ont donc appris que leurs confrères de Tahoe ont enregistré une ou plusieurs déposition(s) concernant un objet conforme aux images qui leur ont été présentées ! L'expression 'Objet Volant Non-Identifié' leur convient pour qualifier la chose. Ca sous-entend également que la description de l'engin auprès des policiers de Tahoe a été relativement détaillée, ou encore que le Chef Richard J. Ehle peut se montrer aussi catégorique - Une manifestation en tous points identique - parce ses collègues de Tahoe ont fait circuler des images. Celles de Chad, par exemple ?

Alors, si je comprends bien : c'est l'histoire d'un faussaire qui produit des images sous CGI, puis va se moquer des Officiers de Police de Tahoe en rapportant une étrange manifestation Ovni - dessins à l'appui ?

Plus sérieusement, CaliKid résume ainsi : "Tu as montré les images de Capitola au Chef de la Police locale, et il t'a répondu : ça ressemble à celui de Tahoe"...

L'Admin d'OM revient très vite avec la suite : "OK - ça bouge. 8-)
Le Chef Ehle a transmis les éléments de l'affaire au détective Mark Gonzales, du Poste de Capitola.
Celui-ci a ouvert une enquête. Je vous tiendrai informés aussitôt que j'apprends qelquechose.
Voici son rapport initial :
"

"Je suis Détective attaché au Poste de Police de Capitola. Nos citoyens n'ont pas rapporté de manifestation Ovni. Cette histoire sur internet est ma première occasion d'entendre parler d'un Ovni qui se serait manifesté ici.

La superficie de Capitola est de 2.2 miles carrés, et nos citoyens nous appellent pour quantités de raisons. Nous recevons des appels pour des excréments de chats sur des pelouses, ou des goélands malades. Nos citoyens sont très attentifs, et ils préviennent la police pour signaler chaque évènement inhabituel. D'après mon expérience avec cette communauté, je crois bien que nous aurions reçu une centaines d'appels sur notre central pour rapporter cette manifestation. Ceci étant dit, nous disposons d'un standard centralisé qui traite les appels émanant de tout le comté. C'est pourquoi, même si la manifestation avait eu lieu un peu en-dehors des limites de la ville, j'en serais informé.

Supposons que le témoignage est sincère et honnète. Notre unité de police se doit d'ouvrir une enquête. J'ai adressé quelques emails à divers sites web, en précisant mon nom, ma qualité, et mon souhait de recueillir les témoignages oculaires. A ce stade, je n'ai rien d'autre que Rajman1977 et "chad". Si vous recevez des emails de ces personnes, faites-le moi savoir afin que je puisse les interroger, et déterminer si c'est un canular ou la réalité.

Prenez soin de vous,
Mark Gonzalez
Détective de la Police de Capitola
"

Etonnant que le Détective, contrairement à son supérieur, n'ait pas mentionné le rapport de ses collègues de Tahoe. 10538 pressent aussitôt l'opération de couverture : "Oh oh... Admin, je sens comme une odeur suspecte. D'abord, le Chef te répond : oh yeah, Je suis au courant de l'affaire. C'est un Ovni. iI a été signalé à Tahoe.
Ensuite, il repasse le truc à un 'détective', lequel déclare soudain qu'il n'en a jamais entendu parler. ??? J'aperçois le fantôme du Général Ramey
".
::)

[C'est ce Général qui a couvert l'incident de Roswell, peu après qu'un bulletin d'information ait été diffusé, annonçant la récupération d'une soucoupe. Selon lui, quelques heures plus tard, il ne s'agissait plus que des débris d'un ballon-météo.]

Rappellons la déclaration initiale du Chef Richard J. Ehle : "Une manifestation en tous points identique (d'un vaisseau présumé) a fait l'objet d'un rapport à Tahoe". A la question de savoir si c'était considéré comme un Ovni, le Chef a simplement répondu : "Je le crois bien." A présent qu'il a transmis l'affaire à l'un de ses adjoints, il ne sera pas facile de solliciter à nouveau le Chef du Poste pour éclairer cette contradiction.

Colorsymphony ne comprend pas non plus : "Admin, ce Chef de la Police a bien dit qu'un rapport d'Ovni avait été établi à Tahoe. C'était une déclaration verbale ? Alors pourquoi son subalterne prétend maintenant qu'il n'a rien de son côté, et qu'IL serait au courant dans le cas contraire ??. Il a même déclaré : 'Cette histoire sur internet est ma première occasion d'entendre parler d'un Ovni qui se serait manifesté ici'." Nous avons maintenant des incohérences évidentes dans le milieu des enquêteurs officiels...

Après la déclaration initiale du Chef de Poste à Capitola, la suite logique m'amène à interpeller l'Admin d'OM : "Alors, as-tu envisagé de contacter le Poste de Police de Tahoe ?"

On doit une nouvelle étude des caractères à OnTheFence - "Je suis parti du principe que l'auteur a pu construire un alphabet avec un simple élément de base, le Sabre, plus quelques points, un ovale, et des tirets.. J'ai également essayé de corriger la perspective sur certaines images afin de privilégier les caractères.
Je ne me suis pas préoccupé de l'orientation, parce que s'agissant de possibles aliens - nous dirons qu'ils ne s'en soucient pas.
J'ai également laissé de côté le symbôle de la division et le petit cercle qui ressemble à un boulon ou un rivet en 3D, parce qu'ils ne collent pas avec mon modèle :)
Ci-dessous, j'ai détaché des lettres appartenant aux deux manifestations, et qui sont répétitifs, ou communs, ou uniques... et le jeu complet.
" :

A titre d'exemple, OnTheFence a écrit sur la dernière ligne : LINDA MOULTON HOWE

L'Admin d'OM a de nouveau été en contact email avec Rajinder : "Il vient seulement de découvrir ce qui s'est passé sur son compte Flickr. Il leur a écrit, mais n'a pas obtenu de réponse. Il nous signale qu'il a reçu des appels nocturnes chez lui. Il va lire les nouveaux développements sur le Forum, et ensuite nous rejoindre."

Pour 10538, ces appels nocturnes sont une bonne occasion pour la Police de Capitola d'entrer en scène : "Je pense qu'on ne doit pas dépendre du détective. Mais faisons en sorte qu'il reste sur les rails. Ils doivent maintenant protéger les beau-parents de Rajinder, ainsi que le témoin lui-même. Ils ont la possibilité de retracer ces appels téléphoniques." Encore faut-il que Raj dépose une plainte...

Bref retour sur la première série d'images : Spf33 croit avoir observé des poussières sur la plupart des photos de Chad. "On peut remarquer les mêmes micro-taches sur deux des photos." Ce qui sous-entend le passage dans un scanner, et tendrait à confirmer que Chad a utilisé une pellicule 35mm ?

Un débat de fond revient périodiquement sur le Forum, entretenu principalement par Garuda, sur la charge de la preuve - dans une cour de Justice, n'est-ce pas au procureur d'apporter des preuves convainquantes de la culpabilité du prévenu ? : "Ce n'est pas à l'accusé de prouver son innocence.. Si un accusé produit des photos devant le Tribunal pour sa défense, c'est à l'accusation de démontrer pourquoi elles ne seraient pas acceptables." Mais il ajoute : "Ca pourrait changer dans un futur prôche, avec les progrès de la CGI..."

Mais dans le domaine qui nous intéresse ici, CaliKid se fait plus précis : "Ce n'est pas qu'une affaire de photos. Raj a prétendu qu'il avait vu cet objet dans le ciel. Et il a produit ces images, comme preuve de cette allégation.
A ce stade, nous sommes les juges, qui doivent décider si ces photos sont recevables comme preuves de ce qu'il avance.
"

ColorSymphony a souhaité se charger de téléphoner au Poste de Police de South Lake Tahoe, assez maladroitement sans doute, puisqu'une standardiste anonyme s'est contentée de répondre par la négative : "Je m'étais présenté comme un 'enquêteur ufologue indépendant' 8-) et je lui avais demandé s'ils avaient des rapports d'Ovni dans le cours du mois de Mai.. Je n'ai pas précisé la date, et il était évident qu'elle ne souhaitait pas poursuivre la conversation. Sa réponse est venue spontanément, comme si on l'avait déjà interrogée à ce sujet, ou bien c'était une réponse-type. Je n'ai pas su comment relancer. C'est tout."

10538 rappelle que la région est vaste : "Il est possible que le drône se soit manifesté en-dehors de leur jurisdiction. South Lake Tahoe est une ville qui jouxte le complexe des casinos. La zone qu'on voit sur les photos n'est pas représentative de South Lake Tahoe. Ca évoque davantage la région nord. Mais je n'en suis pas absolument certain. Ca peut davantage avoir concerné le shérif local." De même pour Capitola, il apporte ce commentaire : "Capitola n'est pas une de ces petites villes traditionnelles. C'est une station de bord de mer pour touristes. Beaucoup de ces petites "villes" se succèdent sur la côte, sans qu'on sâche vraiment quand on sort de l'une pour entrer dans la suivante, à moins d'apercevoir une pancarte."

Malgré sa fatigue, à travailler sans relâche depuis le 16 mai, Spf33 vient de publier une nouvelle recherche, extrêmement spectaculaire, grâce aux images en haute résolution. De nouveaux détails apparaissent :

Pour Didier Talmone, cinéaste et membre de la Liste Ummo-Sciences : "Les ombres projetées des 'volets' du drône (petits rectangles verticaux visibles sous la couronne de l'objet) sont incohérentes. La position du Soleil n'a, en réalité, que peu d'importance. Ce qui est 'impossible', c'est que les ombres soient EN OPPOSITION à l'intérieur du cercle formé par ces sortes de flaps. Que le soleil soit bas ou haut ne change rien au problème. On ne peut pas, avec une source de lumière unique, le soleil, avoir des ombres projetées telles que celles de L'OVNI photographié au-dessus du pôteau électrique. Les ombres doivent être projetées toutes du même côté, ou alors il faut changer les lois de l'optique" ;o)

Pendant ce temps, et ça n'a rien à voir avec le sujet des Drônes... sur la liste de Victor Martinez, un destinataire avait soulevé une question incongrue : "Bon sang, qu'est-ce cet incident de la Porte 3 ????"
Victor vient de répondre : "C'est un sujet qui avait été évoqué en Décembre 2005, quand j'étais en communication régulière avec l'ANONYME qui divulgait le "PROJET SERPO". Ce qui va suivre n'est qu'un (1) email parmi des centaines d'inédits que j'ai toujours en ma possession.

Quelqu'un ayant "sorti le génie de la bouteille" (Paul McGovern ?), je viens d''être autorisé à diffuser ce qui va suivre, une information toujours CLASSIFIEE sous peine de poursuites; si on devait s'en prendre à moi, celà ne ferait que VALIDER cette information.
Voici donc la véritable histoire de l'Incident de la Porte 3, racontée par ANONYME
---------------
Message E-mail
De : ANONYME
Date : Jeudi 15 Déc. 2005, 8:39 p.m. (PST+3)
Destinataire : Victor Martinez
Sujet : L'ALIEN EN FUITE et L'INCIDENT DE LA PORTE 3

"VICTOR : J'ai bien reçu ta demande, et je t'en remercie; qui t'a parlé de cet évènement ? Il est toujours hautement classifié, et ceci doit rester entre nous à moins que tu reçoives le feu vert de l'un des membres de notre groupe [DIA-6].

C'est l'histoire véridique de l'Incident de la Porte 3

DATE : Cet incident a eu lieu en Avril 1983.

ARRIERE-PLAN : La Porte 3 était l'une des entrées du Complexe de Groom Lake. Cette porte séparait le complexe de Groom Lake et l'Aire 51. Les portes d'accès au complexe de Groom Lake étaient sous la responsibilité d'une compagnie de sécurité privée [Wackenhut Corp]. Le complexe était gardé à la fois par des gardes privés et des gardes militaires.

EVENEMEMENT : L' incident s'est produit quand un "Visiteur" [Entité Extraterrestre/ETE], qui était hébergé sur la zone S-2 de l'Aire 51, s'est échappé. Une recherche intensive a été lancée par les militaires et les personnels privés. Le Visiteur était à pieds, et il avait quitté la zone souterraine S-2 par une porte de cave restée ouverte.

RECIT : Le Directeur de la Sécurité pour le complexe de Groom Lake et un agent de l'AFOSI (Air Force Office of Special Investigation), faisaient partie du groupe de recherches. Cet agent était l'officier du contre-espionnage du complexe. Ils se déplaçaient tous les deux à bord d'une jeep, entre la porte arrière de Groom Lake vers la porte qui mène à l'Aire 51, qu'on appelle la Porte 3.

Alors que la jeep approchait de la Porte 3, l'agent de l'OSI a remarqué que le garde n'était pas à son poste, à l'extérieur de la guérite. Ils ont parqué la jeep, et l'agent de l'OSI en est descendu pour enquêter.

MASSE CRITIQUE : L'agent de l'OSI s'est avancé jusqu'à la porte, à la recherche du garde. En s'approchant, il a remarqué des trâces de sang sur la partie intérieure de la porte. L'agent de l'OSI a constaté qu'il ne subsitait à cet endroit que des restes humains éparpillés.

L'agent de l'OSI est revenu vers la jeep, et il a appellé le Contrôle Central de Sécurité (le bureau principal de sécurité du complexe) pour faire son rapport. Le Directeur de la Sécurité a joint son bureau en utilisant le téléphone radio dont la jeep était équipée. L'agent de l'OSI, armé seulement d'un pistolet automatique, a parcouru les environs à la recherche du coupable.

FLASHPOINT : L'agent de l'OSI a localisé le "Visiteur," qui était allongé à proximité d'une canalisation d'eau souterraine. L'agent de l'OSI a braqué le Visiteur, lui ordonnant de se rendre. Le Visiteur s'est éloigné, et l'agent de l'OSI l'a suivi. Un peu plus tard, l'agent de l'OSI a fait un tir de sommation en direction du Visiteur. Celui-ci s'est retourné, et il a pointé quelquechose en direction de l'agent.

L'agent de l'OSI a alors tiré sur le Visiteur, le touchant à la poitrine de deux (2) balles de son calibre 45. Le Visiteur est tombé. Il a fallu attendre 18 minutes avant que des renforts de sécurité parviennent sur les lieux. Le Visiteur a été entravé, puis ramené vers la zone S-2. Le Visiteur s'est remis de ses blessures.

LES SUITES : Le FBI et l'AFOSI (Air Force Office of Special Investigation) ont enquêté sur cet incident.

CET INCIDENT EST TOUJOURS CLASSIFIE.
A suivre....
ANONYME

JakeReason explique sur le forum : "Nous savions depuis plus d'un an que Paul McGovern faisait probablement partie du groupe des 6 Anonymes de SERPO.
Victor me l'a confirmé hier soir au téléphone."

Si l'Affaire Serpo doit rebondir, c'est une excellente occasion pour les nouveaux venus de s'intéresser au début de l'histoire rapportée ici.

Le Capitaine Robert Collins, auteur de 'Exempt form Disclosure", condamne ce récit : "Cette source anonyme raconte des absurdités, destinées à entretenir l'intérêt du Public, comme il l'a fait au sujet de Zeta Ret, du dispositif alien, et de SERPO. Je reconnais qu'il est très créatif. Gene Lakes et Paul McGovern nous ont dit qu'il n'y avait pas l'aliens malades, et pas de Chambre Stérile. Les propres sources de Rick Doty s'accordent là-dessus. Jamais entendu parler de S2 etc, etc. Simplement, ce n'est pas sérieux........Rmc" - Pourtant, le livre de Bob Collins évoque le dispositif énergétique alien, et SERPO bien sûr... L'auteur - si c'est bien lui - serait seulement en désaccord avec les rajouts de cet Anonyme. JakeReason a promis de s'informer pour confirmer ou non qu'il s'agit de Rmc.

Victor Martinez ajoute : "Soit dit en passant, le fait de tirer avec un revolver sur un E.T. est rapidement évoqué vers la fin de l'épisode "E.B.E". de la série "X-Files", Saison1 - Episode 16, Diffusion : 18-2-1994."

5 juin - Whoopeddog : "Permettez-moi une question stupide : Quelqu'un a-t-il seulement pensé à contacter la Police de Capitola, pour savoir si l'objet de Rajinder leur avait été signalé autour du 16 mai ?" Effectivement, personne à ma connaissance n'a effectué cette simple démarche... Chacun était trop occupé à débattre pour décrocher son téléphone. Mais TheShadow nous rassure : "L'Admin s'en est occupé aujourd'hui. Il attend une réponse." Aujourd'hui seulement, soit trois semaines plus tard !

Les tenants de l'objet photographié en vol se retrouvent dans les propos de 10538 :

"1) Pour moi les images sont bien réelles. Mon oeil est exercé à répérer des faux. Bien sûr, la CGI est couramment utilisée par Hollywood pour des effets spéciaux qui coûtent des millions de dollars. Ca passe assez bien au cinéma parce les trucages sont animés, ce qui nous empêche de les analyser précisément. Mais là aussi je sais faire la différence. Montrez-moi par exemple une image fixe du film "Les 300", je pourrai toute de suite voir la CGI. Les photos de Chad et celles de Raj sont authentiques. C'est pour ça que les experts en CG n'ont jamais pu les prendre en défaut, parce qu'elles sont réelles.

2) Nous avons des rapports émanant de multiples témoins.

3) Cet objet est unique. Il est asymétrique. Un faussaire se serait contenté de nous reproduire un Ovni classique. Pensez-vous que les faussaires soient aussi malins ? Aucun auteur de science-fiction professionnel n'a décrit un engin avec autant de caractéristiques aussi réalistes.

Quel est donc ce canular dont vous parlez ? Si c'était un faux, expliquez moi pourquoi un faussaire se serait donné tant de mal... Pour descendre l'UFOlogie ? Surement pas, parce que l'UFOlogie n'en a rien à faire, apparemment."

Regence, qui s'était signalée jusqu'ici comme une opposante déterminée à la thèse de l'engin réel, a changé de bord depuis la 'découverte' des 'nouvelles' images : "Si j'étais un faussaire, je n'aurais surement pas publié des images en haute résolution !" Effectivement, même en fond d'écran sur un téléviseur géant, les photos de Rajinder tiennent bien la route.

Emkay vient de rejoindre le forum OM : "J'observe qu'il y a ici des gens très compétents, qui produisent un travail d'analyse considérable, tandis que d'autres n'ont cessé de répèter : 'C'est un canular, à moins que le témoin se présente'. Quand un témoin s'est fait connaître, ils ont dit : "C'est un canular, à moins qu'il réponde aux questions avant telle date'. Le témoin a répondu aux questions. Mais ce n'était pas assez : 'C'est un canular, sauf s'il répond à TELLE question'. Je comprends qu'il soit nécessaire de ne rien laisser de côté, mais il me semble que certains ont des idées toutes faites et ne sont pas vraiment 'ouverts'."

Deux heures après que les images en haute définition de Rajinder aient été rendues accessibles, le compte Flickr a fait l'objet d'une attaque; c'est à se demander si le coupable est un observateur d'OM. L'étrange objet est maintenant remplacé par un visuel porno, signé "dEEEEEEEz NutZ" (une signature hiphop). Le site Flickr a finalement supprimé le compte Rajman1977. Au fond, n'était-ce pas le but du hacker ?

La disponibilité des images de Capitola en Haute Résolution a relancé les travaux, en amenant par exemple Tridi à produire cette nouvelle étude en 3D :

De son côté, Spf33 a réalisé une nouvelle animation en transparence entre les images 13 et 14, la première venant s'aligner sur la seconde en 22 séquences :

Le placement d'un encart dans la presse locale a progressé. Kana, qui vit près de Santa Cruz, a répondu : "Je pense qu'un format 3/20ème devrait suffire. Petit problème, je n'ai pas de téléphone fixe, et je viens de perdre mon portable. On va devoir trouver un volontaire pour réceptionner les appels, et filtrer les plaisantins.
Allons-nous indiquer une adresse email ? Nous devrions peut-être en parler ouvertement sur le forum...
Je m'informe des modalités de publication, et je te tiens au courant...
"

Illuminati, qui intervient rarement depuis décembre 2006, apporte sa contribution : "Je suis un professionnel du travail sous Photoshop, avec 15 ans d'expérience (depuis la version 3), et j'ai une bonne pratique de la retouche et du photo-montage. Je suis convaincu que ces images de Capitola sont extrêmement difficiles à fabriquer, à supposer que ce soit possible. On peut faire un modèle 3D, le parfaire avec Maya ou d'autres logiciels, on peut l'animer, et lui appliquer toutes sortes d'effets ('motion blur'), etc. - mais ça laissera toujours des trâces identifiables. Dites-moi si je me trompe, mais je ne vois rien de tel dans ces images, y compris celles qui sont floues... Je pense que Saladfingers pourrait nous en dire davantage sur les effets spéciaux en 3D (ça relève moins de mon domaine)...
En conclusion - je ne doute absolument pas que ces images soient réelles. Et dans le cas où je me tromperais, je serais prêt à changer de métier. Au minimum, je suivrais un recyclage..."

Quelques heures plus tôt, Spf33 nous rapportait qu'il avait montré ces mêmes images de Capitola à une quizaine de ses collègues, tous professionnels de l'imagerie numérique, que ce soit dans la publicité, la mode, le cinéma ou internet - aucun n'a été en mesure de mettre en défaut.

4 juin - 115 pages et 1700 commentaires plus tard, le forum Open Minds est à nouveau partagé en deux camps : ceux qui ont la bonne volonté d'attendre des nouvelles de Rajinder, lui trouvant toutes sortes d'excuses d'ordre privé pour justifier son absence, et les impatients qui sont peu à peu revenus à la théorie d'un canular sous CGI. Ceux-là ont décidé de faire l'impasse sur le témoignage de Shirley... Elle n'est pas qualifiée de mythomane, mais simplement mise de côté, comme l'Homme d'Alabama de Linda MH.

Ce qui est attendu de Raj, outre le nom du journal local qu'il aurait prévenu, ce sont ces fameuses photos en haute résolution (1600x1200)... Or Spf33, en relisant attentivement sa seconde intervention, a découvert un élement intéressant : elles sont DEJA sur le compte "rajman1977" chez Flickr !

Spf33 : "Il suffit à Raj de règler les 24.99$ du comptre 'Pro', et les jpegs originaux en 1600x1200 seront accessibles à tous...". Il reproduit ce point de la seconde déclaration de Rajinder, il y a trois jours :

"4) Beaucoup de questions sur les originaux des photos. Je les ai déposés sur un compte Flickr, mais ils ne vous permettent pas de les télécharger ! Puisque beaucoup de personnes me les ont demandées, je me demande si quelqu'un dispose de l'espace nécessaire où je puisse les déposer, ce qui permettrait à tout le monde de les télécharger... Ce serait vraiment pénible de les envoyer par email en pièces attachées à des millions de gens. Faites-moi savoir si vous avez une idée à ce sujet."

De son côté, le site Flickr affiche ses conditions d'hébergement :

"Nous réduisons vos images à une taille plus conviviale. Chaque image est accompagnée d'une miniature en 75x75 pixel; nous hébergeons les versions 100-, 240-, 500-, et 1024-pixel (dans le sens le plus long), de même que votre fichier original.
Si vous disposez d'un compte gratuit, personne (vous non plus) ne peut avoir accès à votre fichier original. Le passage à la version Pro vous permet de proposer les fichiers originaux en téléchargement. Vous pouvez utiliser la fonction de paramétrage de votre compte si vous souhaitez personnaliser le téléchargement de vos images originales : vous-même; vos amis et/ou votre famille; vos contacts; tout autre titulaire d'un compte Flickr; ou laisser ouvert à tous.
"

Par conséquent, Rajinder n'a pas volontairement dissimulé les originaux en grand format. Il n'a simplement pas acquitté les 25 dollars du passage au compte Pro. La remarque de Spf33 a l'avantage de nous montrer que Raj n'est finalement pas très familier de ces procédures, contrairement sans doute à un faussaire, expert en CGI et manipulations. En outre, jusqu'à présent chacun 'travaillait' sur des images dégradées et marquées par le site Flickr, d'où l'impossibilité de lire les données EXIF originales.

Deux heures plus tard, Spf33 a réglé le problème, en versant 25 dollars chez Flickr : "Ok, je viens de payer le passage à la version Pro du compte rajman1977. Les photos sont toutes disponibles en 1600x1200 !". Rajinder aurait-il encore beaucoup à nous cacher ? En regardant ces originaux, en grand format, on s'aperçoit que deux photos sont un peu floues.

La recherche a repris sur ces 'nouvelles' images. JakeReason remarque des effets tirant sur le rose, qu'on retrouve en particulier sur le coin de la maison dans l'image 14, et se souvient qu'il a été photographe : "Ne serait-ce pas un défaut optique, qui dépend de certaines conditions d'éclairage ? Si c'est le cas, j'y vois une raison supplémentaire de pencher pour de véritables photos, et de rejeter l'hypothèse CGI."

3 juin - Chez ATS, l'expert en vue se nomme Rwiggins. Il a servi de référence majeure pour les déboulonneurs des photos de Chad et/ou Rajinder. Le voici de retour : "Comme promis, j'ai fabriqué de nouvelles images sous Mental Ray, en utilisant un fond HDRI (High Dynamic Range Image, ou Image à haute plage dynamique). La texture a été peinte et patinée. Je continue de penser que les images originales sont des réalisations numériques, mais je ne peux ni ne souhaite 'prouver' quoique ce soit."

Ces deux créations ne pourraient abuser personne, si on voulait les faire passer pour des photographies. On peut s'étonner que Springer et ses fidèles se soient appuyés sur ce genre de démonstration pour dénigrer les images de Chad... Hili_98 a d'ailleurs poliment remis l'artiste à sa place : "On voit tout de suite que c'est un travail numérique. L'éclairage et les ombres trahissent la main de l'artiste. C'est bien trop dessiné pour avoir l'air d'un objet réel."

Latitude est plus direct : "La qualité de tes images est nulle, comparée aux photos originales de Chad ou Raj. Elles ont l'air de faux grossiers sous CGI, c'est tellement évident."

Pour rappel, une image de Chad :

Les sceptiques militants qui sont portés à croire "qu'on peut tout faire avec Photoshop ou en rendu 3D", lorsqu'ils sont au pied du mur comme Rwiggins, doivent bien se rendre compte qu'il n'est pas facile de le démontrer. C'est sans doute pourquoi David Biedny et Jeff Ritzmann, considérés comme des autorités suprêmes chez ATS, se sont bien gardés de produire des travaux pratiques... préférant dénigrer les témoignages de Chad depuis la tribune de leur radio, The Paracast, le 13 mai dernier.

En marge du forum OM, Kana et moi sommes en train de finaliser la publication d'un encart dans un journal local de Santa-Cruz.

2 juin - Parmi les questions adressées à Rajinder, auxquelles il devra répondre lors de son prochain passage sur OM, celle de son contact avec le journal local préoccupe certains : est-ce qu'il a vraiment essayé d'intéresser la presse à son histoire, et de quelle manière a-t-il procédé ? Dès que la réponse sera connue, je ne doute pas que les chercheurs vont s'empresser de mettre la pression sur le journaliste, ou l'éditeur, afin de connaître les raisons de son désintérêt.

Pour le reste, à en juger par le silence embarrassé des déboulonneurs, il semble jusqu'ici que le témoin ait emporté l'adhésion. Les débats ont repris sur les caractérisques de ces "engins", et leurs éventuels concepteurs terrestres . Cependant, si l'attente des photos originales devait se prolonger, on verrait rapidement s'épuiser ce relatif crédit de confiance.

En ce qui concerne les déboulonneurs, précisément : ceux-là ont beaucoup à perdre dans la crédibilisation de Raj. Pour eux, la moins inconfortable des hypothèses serait celle d'un projet secret de drône militaire. Alors, pour faire oublier leurs virulentes attaques contre "une création grossièrement réalisée sous Photoshop, avec des éclairages incohérents", ou "un rendu 3D finalement assez maladroit"... les pseudo-experts de ATS et d'ailleurs n'auront qu'un cri à faire entendre : "On vous avait bien dit que ce n'était pas un Ovni !".

L'idée d'une initiative privée fait son chemin. L'Admin chez OM estime cependant que les militaires auraient eu la priorité d'exploiter cette technologie. A moins, par exemple, qu'il n'aient pas été convaincus de sa fiabilité. Je rapporte ce genre d'échanges pour vous montrer que la théorie d'une création CGI s'est bien éloignée pour le moment.

Quant aux aliens, ils ne sont pas totalement absents des échanges, puisque plusieurs participants ont quelques difficultés à considérer que les militaires américains aient réussi à développer un tel engin sans une aide "extérieure".

EndZone nous fait bénéficier de ses recherches sur les figures que nous montrent ces trois objets..

...ce qui l'a conduit à produire cette synthèse :

Steve, le prétendu enquêteur du Mufon pour la Californie - déjà remarqué pour ses imprécisions quant aux rapports météo dans la région de Capitola le 16 mai - a tenté une opération de récupération du témoin Rajinder; mais il a été facile de constater qu'il n'était même pas listé parmi les chercheurs accrédités de l'organisation. Il a donc effacé dans l'heure les trâces de sa présence sur OM. Ce qui nous vaut peu après ce constat de DragonFire :

"Autrefois, dans les premiers temps, je pense que le MUFON faisait du bon travail, en enregistrant les manifestations ovnis, et en mettant l'information à disposition. Mais plus récemment, (depuis une dizaine d'années ?) ils ont dévié de cette mission pour adopter une sorte d'analyse à la "Blue Book". C'est vraiment dommage, ils avaient une bonne réputation. Qui d'autre pourrait recueillir les témoignages ? Aujourd'hui, Internet est privilégié, quoique rien ne remplace le contact personnel."

Plusieurs participants s'accordent sur ce constat, et un soupçon pèse maintenant sur les gens du Mufon. Ivo5000 explique : "Les procédures et le comportement du MUFON sont extrêmement douteux, c'est la même chose chez C2C. Nous avons été en communication avec les responsables des deux organismes, et leur niveau de coopération a été quasiment nul. C'est vraiment très triste. Nous avons pourtant beaucoup à apprendre en partageant ouvertement les informations."

Steve a suscité la confusion en exprimant son point de vue personnel, parce qu'en réalité, le Mufon ne s'est pas encore prononcé.

1er juin - Seconde apparition de Rajinder/Rajman1977 sur le forum OM, cette fois pour répondre à diverses questions :

"WOW, beaucoup de monde ! J'aurais peut-être du réfléchir deux fois avant d'accepter de répondre aux questions ! :) Je ne serai probablement pas capable de répondre à toutes, mais je vais faire de mon mieux :

1) L'objet n'était pas en rotation tandis qu'il se déplaçait, mais c'était pratiquement comme si rotation et mouvement n"étaient pas corrélés (si ça vous dit quelquechose). Imaginez qu'il se déplace en ligne droite, mais en tournant très doucement, de telle sorte que les "bras" ne sont pratiquement jamais dans l'axe de sa direction. Egalement, la vitesse de rotation se modifiait chaque fois qu'il s'arrêtait ou changeait de direction. C'est-à-dire que s'il se déplaçait dans telle direction en tournant lentement, il pouvait s'arrêter pour changer de direction, et le mouvement tournant serait alors accéléré. J'essaye vainement de trouver un exemple de ce comportement. La rotation n'était jamais rapide, même lorsque l'engin s'est finalement éloigné.

2) Il n'avait pas l'air d'interagir avec les lignes électriques. Il est passé au-dessus, et s'est arrêté pendant un court instant, mais il n'y a pas eu contact rien rien de ce genre. Je pense qu'on pourra s'en rendre compte si les parents de ma fiancée voient grimper leur facture d'électricité ce mois-ci. :)

3) Il ne faisait pratiquement pas de bruit, si ce n'est quelques claquements ou des petits bruits secs. Assurément aucun "bruit de moteur". Mais je pouvais "ressentir" quelquechose, comme lorsque vous êtes au feu rouge et qu'une voiture juste à côté fait monter les basses. C'était comme une vibration que je pouvais ressentir dans ma poitrine. Mais ce n'était pas désagréable ni douloureux.

4) Beaucoup de questions sur les originaux des photos. Je les ai déposés sur un compte Flickr, mais ils ne vous permettent pas de les télécharger ! Puisque beaucoup de personnes me les ont demandées, je me demande si quelqu'un dispose de l'espace nécessaire où je puisse les déposer, ce qui permettrait à tout le monde de les télécharger... Ce serait vraiment pénible de les envoyer par email en pièces attachées à des millions de gens. Faites-moi savoir si vous avez une idée à ce sujet.

5) Je n'ai aucune idée de ce dont il s'agit, mais chaque fois que j'ai lu des commentaires à son sujet, j'ai vu que les gens appellaient ça un "drône". Le père de ma fiancée est ingénieur, et il a pensé à quelquechose comme ça. Au premier abord, avant même que j'ai commencé à réfléchir, j'ai pensé à une sorte de jouet télécommandé. Ca ne me déplairait pas de m'amuser avec un jouet comme celui-là. :)

6) Je ne m'étais jamais intéressé aux aliens et aux Ovnis avant cet évènement. J'avais toujours considéré qu'il doit y avoir de la vie quelquepart [dans l'univers], mais je n'ai jamais envisagé qu'ils puissent venir jusqu'ici. Toutefois, après ça, qui sait ? Je réserve mon jugement jusqu'à ce que j'en sâche davantage sur ce que j'ai vu. C'est bien assez étrange comme ça !

7) J'ignore pourquoi il avait survolé Capitola, ou ce qu'il pouvait bien rechercher. Cependant, les parents de ma fiancée m'ont rapporté que dans les années 60 ou 70, une bande d'oiseaux sont devenus fous à Capitola, et qu'ils ont attaqué des personnes, et qu'ils se jetaient contre les murs. Ils m'ont dit que c'est ce qui inspiré Alfred Hitchcock pour tourner "Les Oiseaux". Bien sûr, je ne vois aucun rapport dans tout ça, mais ça montre qu'il se passe des choses étranges de temps en temps dans ce coin. :)

8) Les "Men in Black" ne se sont pas encore manifestés, ils n'ont pas approché d'autres membres de ma famille.

9) Les 6 photos que j'ai publiées sont les seules qui montrent cet objet. Nous avions pris des photos toute la soirée, et les parents de ma fiancée sont réputés pour ne jamais vider leurs cartes mémoire, et ils se trouvent régulièrement pris de court dans les pires occasions. Je les connais depuis environ deux ans, et c'est déjà arrivé deux fois pendant des vacances. :) Alors, quand j'ai attrapé l'appareil photo, je me suis dit ; "Il y a ce truc dément dans le ciel, et je parie que je ne vais même pas pouvoir prendre une photo parce qu'ils n'auront encore pas chargé leurs images sur l'ordinateur !!!" Par chance il me restait assez de place pour prendre une douzaine de photos, mais j'ai du faire en sorte que chaque prise compte. C'était déjà assez éprouvant de courir après cette chose, mais c'est encore pire quand vous vous dites que vos futurs beaux-parents ont déjà occupé tout l'espace disponible ! J'aurais pu en prendre encore quelques unes, mais je ne m'attendais pas à ce qu'il s'éloigne de manière aussi soudaine. J'ai donc pris d'autres photos, comme la dernière, où on l'aperçoit au loin, mais sur les deux dernières il a déjà disparu.

10) Quelques personnes m'ont demandé pourquoi je n'avais filmé en video. Naturellement, je n'avais pas vraiment le loisir de réfléchir à ce qui était en train de se passer. Ils possèdent un vieux Minolta (qu'ils ont depuis 7 ans), et je ne l'avais jamais utilisé avant ce soir-là. Je ne m'étais jamais demandé s'il pouvait faire de la video, mais à supposer que ce soit le cas, j'ignorais comment m'en servir sur l'instant. Je fais beaucoup de videos avec mon appareil numérique (un Cannon), mais je ne l'avais pas avec moi. Mais, les connaissant bien, je suis sûr qu'il n'y aurait pas eu la place de prendre une demie-seconde de video. :) Souvenez-vous aussi que toute cette expérience n'a duré que quelques minutes. Je pense que certains ont surestimé mes capacités de raisonnement à ce moment-là !

11) Comme je l'ai dit sur la page de mon compte Flickr, les seuls personnes dont JE SAIS qu'elle ont vu cette chose sont ma fiancée, ses parents, et les gens qui en voiture qui se sont arrêtés. Je suppose que beaucoup d'autres gens l'ont vue, mais je ne connais personne en particulier en-dehors de nous.

12) Ils ont toujours la carte mémoire. J'ai téléchargé les photos, et j'en ai une copie, et les connaissant, je pense qu'ils n'ont probablement PAS effacé la carte. Alors, si vous voulez 10.000 photos de notre tablée dans l'arrière-cour, vous allez être servis !

13) J'ai téléchargé les images chez Flickr parce que je ne connaissais aucun autre moyen de les rendres disponibles afin que le public puisse les voir, et jbeaucoup de mes collègues de travail l'utilisent en permanence pour y déposer leurs propres photos. Pourquoi je l'ai fait savoir sur la Craigslist, c'est la première idée qui m'est venue quand j'ai commencé à me demander par quel moyen je pourrais savoir si des gens de la région de Capitola avaient également vu cette chose. Une anecdote amusante, nous avons tellement évoqué les films d'Ovnis depuis que c'est arrivé, quand j'ai voulu publier ma question, pendant une seconde j'ai confondu "rencontres occasionnelles" avec "rencontres rapprochées". Je n'étais PAS DU TOUT dans la bonne rubrique. :) Avant la semaine dernière, je n'avais jamais visité un site ufologique, et c'est pourquoi je n'en connaissais aucun. A présent je sais que j'aurais commencé par vous, si j'avais eu connaissance de votre existence.
Raj"

L'Admin d'OM et Rajinder sont maintenant convenus d'un protocole pour que les images originales soient bientôt mises à disposition des visiteurs.
Pendant ce temps les recherches continuent. Organelle a esayé de déchiffrer et transcrire les marquages :

Quant à OfTheFence, il s'est mis à étudier les mouvements saccadés d'une araignée d'eau :

"Je pense qu'elle brise le coefficient de friction et glisse au-dessus de la surface de l'eau, par des séries d'impulsions rapides. Il peut se produire de légers retours en arrière, au moment où elle rétracte ses pattes. Je vous propose le schéma suivant :"

CaliKid a résumé la situation de manière méthodique :

"Au départ, nous n'avions à analyser QUE des images anonymes, provenant nous disait-on, d'observateurs independants. Depuis, un témoin s'est fait connaître.

A ce stade, nous avons donc un témoin qui nous déclare : "J'ai vu celà". Peut-il en apporter la preuve ? Oui, il nous a montré les photos qui étayent son histoire (ça s'est passé dans l'autre sens, mais ça ne change rien).

Nous avons débattu de la validité des images jusqu'à l'extrême limite de nos possibilités.
Il me semble que la prochaine étape naturelle dans la progression de l'investigation consiste à établir la crédibilité du témoin.
Nous dépendons de la bonne volonté de Rajl, afin de poursuivre cette investigation (il y a là une sorte d'obstacle à surmonter).
Si nous y parvenons, sans le malmener, nous POURRIONS conclure que le témoin est crédible/digne de confiance.

Raj a déclaré que plusieurs membres de la famille, et même des inconnus qui passaient en voiture, ont vu cet objet, donc il est possible de corroborer son témoignage - si nous pouvons les amener à collaborer.

Vrai ou Faux ? Avons-nous l'Esprit Ouvert [Open Minds] ?
Ce cas n'est PAS ENCORE résolu. Donnons sa chance à Raj. Nous avons vu des sceptiques affirmer que Raj ne se montrerait jamais, mais il est venu.
Même si Raj ne fréquente pas trop souvent ce forum, selon son emploi du temps, nous devons nous appliquer à formuler des questions pertinentes, et ETRE PRETS A ENTENDRE CE QU'IL A A DIRE.

Vrai ou Faux ?
Essayons de parvenir à une conclusion logique, après avoir collecté TOUS ces faits. ;)
CaliKid
"

Rajinder est bien le titulaire du compte sur Flickr, parce qu'il a répondu à la sollicitation de l'Admin sur cette même adresse. Le fait qu'il ait accepté de venir s'exposer sur un forum de chercheurs me paraît un geste de bonne volonté, qui dérange bien des certitudes. Le signe en est que les déboulonneurs d'ATS retiennent leur soufle depuis 48 heures. Certes, il demeure quelques personnes pour penser que Raj serait un pervers, déterminé à entretenir son canular sous d'autres formes. Mais cette hypothèse leur permet aussi de masquer le fait qu'elles se trouvent profondément déstabilisées.

Au fond, pourquoi afficher autant de mépris envers un témoin, si cette histoire doit nous révéler à terme qu'une nouvelle technologie américaine, jusqu'ici ignorée du public, a été aperçue en situation ? En plusieurs occasions - que je n'ai pas souvent rapportées ici - des esprits catégoriques ont démontré leur incapacité à entrevoir que la réalité puisse être légèrement différente de celle qu'on nous présente au journal de 20 heures. Bien formatés, au nom d'une science dont ils nient le processus, les tenants de l'orthodoxie se comportent parfois comme des combattants.

Becker l'exprime autrement : "Je pense que la plupart des gens ne veulent pas de cette réalité, que cet engin soit de fabrication terrestre ou....????? que ça vienne d'EUX !!
Ca ne colle pas avec leur processus intellectuel, ou leur système de croyances. Imaginez que les partisans de la divulgation mobilisent ne serait-ce que la moitié de l'énergie qui motive les déboulonneurs ! A part ça, je ne suis pas très fixé sur la nature de cette chose. Je ne vais pas, contrairement à eux, me prononcer à la légère - seulement me contenter de regarder le travail fantastique que vous faites ici.
PS : je suis fier que Raj se soit lancé.
"

A mon tour, j'ai placé une petite remarque sur OM : "Si on doit considérer que cet engin est bien réel, jusqu'ici l'hypothèse d'un engin militaire secret a occupé une bonne part des débats (l'alternative étant une manifestation aliène). Mais je m'étonne qu'on ait pas encore imaginé un financement privé... Un concepteur (trop ?) original qui n'aurait pas retenu l'attention de l'armée ?
L'initiative 'StarshipOne' du milliardaire Paul Allen - co-fondateur de Microsoft - démontre que des investisseurs privés peuvent mobiliser des capitaux considérables.
" Imaginons un milliard de dollars entre les mains d'un Jean-Louis Naudin... On apercevrait de temps en temps l'un de ses prototypes en phase de tests, au-dessus de la forêt de Fontainebleau ! Des inscriptions exotiques sur les parties visibles... comme une sorte de provocation. Une belle revanche sur les institutions qui n'auraient pas soutenu ses recherches.

IpFreely vient de lancer cette idée : "Pourquoi ne pas publier un encart dans la presse locale pour demander si des lecteurs ont vu quelquechose à cette époque ?" Or Kana nous a laissé entendre qu'il serait à Santa-Cruz pour le week-end. Serait-il volontaire pour faire publier cette annonce ?

Encore une démonstration produite par SaladFingers !

31 mai - Nous avons au moins appris quelquechose hier : les sources des deux jeux d'images seraient deux personnes distinctes. Ca n'exclue pas qu'elles puissent se connaître et agir de connivence. J'ai quand même un peu de ressentiment envers Lex, le webmestre de C2C, qui n'avait pas pris la peine de me répondre, quand je l'avais invité le 14 mai à se rapprocher de son collègue du Mufon pour faire cette comparaison d'adresses IP. A présent, puisqu'il assure la relève de l'enquète sur les adresses IP, c'est à Ivo5000 d'approcher Ruben ou le webmestre du Mufon. Il me répond qu'en effet, une troisième comparaison est en cours.

Nous progressons, mais il reste du chemin à faire : un faussaire unique peut avoir ouvert deux comptes chez Yahoo, et faire apparaître 2 adresses IP différentes dans les en-têtes, par le recours à un proxy. Par exemple, Filtor nous aide à comprendre ce point technique : "J'ai un compte SBC/Yahoo, et j'utilise 3 adresses email (sur les 12 offertes, je crois). Je peux changer d'IP en réinitialisant mon modem ADSL. En utilisant l'un des proxys gratuitement disponibles sur le net, je peux totalement changer les caractéristiques de mon IP."

Au fond, même si l'Admin du forum OM s'est montré léger, rien n'est résolu sur ce point. CaliKid commente : "Ca aurait d'ailleurs BEAUCOUP PLUS de sens pour un faussaire d'utiliser cette méthode du proxy, c'est ce qu'on pourrait attendre d'une personne intelligente qui aurait soigneusement organisé son coup."

Kana : "Dans les emails originaux, il doit y avoir un champ qui indique l'adresse IP du client de messagerie, s'ils sont acheminés par Yahoo. On peut bricoler les en-têtes, mais il est pratiquement impossible de modifier cette information dans des emails qui passent par Yahoo."
Filtor, sur ce dernier point, est en désaccord avec Kana; il expose sur le forum la preuve qu'un manipulateur peut même vous envoyer des emails comme s'ils avaient été émis de votre propre adresse... (et les services d'assistance de Yahoo sont impuissants à l'empêcher).

Il est assez étonnant qu'on en soit encore à attendre des Administrateurs qu'ils relèvent et nous communiquent des infos aussi basiques.

Linda Moulton Howe vient de publier encore un témoignage, celui d'un ingénieur en activité (anomymat requis) qui prétend avoir vu le même genre de drône au sol, dans un hangar de la base Air Force de Barksdale, en Louisiane, lors d'une présentation de matériel aéronautique en 1987. (http://www.earthfiles.com/news.php?ID=1258&category=Environment). L'engin mesurait environ 25 pieds d'envergure - soit un peu plus de 8 mètres. Il ressemblait à l'engin photographié en Alabama. Autant qu'il se souvienne : "c'était une sorte drône de surveillance ou de collecte de renseignements. Cette machine devait en être au stade expérimental à l'époque, et il ne volait peut-être même pas. Les militaires nous avaient fait évacuer du hangar, comme si les civils étaient indésirables autour de l'objet."

Il est presque 4h du matin à Paris, quand Rajman1977 fait son entrée sur le forum Open Minds :

"Bonjour tout le monde !
J'ai été invité sur ce forum pour parler des photos. Je vous prie de m'excuser d'être un peu en retard. Je devrais me souvenir longtemps de mon week-end du Memorial Day, du moins si j'en crois ma fiancée et mes amis, parce que je ne me rappelle pas de tout. :) Mais on dit que c'est le signe d'un weekend qui s'est bien passé, non ?

Bon, je suis STUPEFAIT de toutes ces discussions ! Je savais que les images seraient un stimulant pour l'esprit (nous en avons énormément parlé tous ensemble à la maison) mais ce que je vois ici est impressionnant ! Il y a énormément de questions et d'idées, et je dois avouer que je n'ai pas eu le temps de tout lire (ça pourrait prendre un mois !) en revanche, en parcourant tout ça, j'ai essayé de comprendre le cheminement. Donc j'ai une idée générale, mais j'ai pu louper pas mal de détails.

Si vous voulez me poser des questions, ne vous gênez pas et je répondrai. Ainsi que je l'ai expliqué à Brendan [l'Admin], ma semaine n'est pas trop chargée, aussi je compte me rendre plus disponible que je ne l'ai été.

Brendan m"a également demandé si j'avais eu des maux de tête ou quelquechose de ce genre. Je n'ai rien remarqué de particulier, pas plus que ma fiancée. Je n'aurais jamais imaginé qu'une chose comme celle-là puisse arriver, mais depuis j'ai lu le récit de l'expérience de Chad (!) et je suis heureux de ne pas être dans sa situation.

A propos de Chad, je ne suis pas surpris qu'une autre personne ait vu cette chose, mais j'ignorais que d'autres images de cette chose avaient circulé sur le web. Cependant je suis fasciné par les différences dans ce que nous avons vu. Je suis également très intéressé par les marquages sur son "engin", qui de toute évidence est le même que le mien.

Je ne vois rien à ajouter pour le moment. Je ferai de mon mieux pour répondre à toutes vos questions. Sur certains points je devrais peut-être interroger les parents de ma fiancée, ce qui pourrait prendre un peu plus de temps (vous vous souvenez que je n'habite pas à l'endroit où des images ont été prises), mais je ferai de mon mieux..

A bientôt !
Raj
"

Les questions s'accumulent rapidement, comme dans une conférence de presse longtemps attendue : les participants demandent qu'un Modérateur se charge d'en faire une liste précise. Dès qu'il reviendra sur le forum, Rajinder pourra répondre point par point.

En attendant la suite, SaladFingers vient de mettre en ligne une nouvelle video très remarquable : "Etude de Mouvement en CG."

30 mai - A qui profiterait le canular du Drône californien ? A part la satisfaction personnelle ou professionnelle d'un faussaire - qu'il recherche ou non à se faire engager chez DreamWorks ou LucasFilms... - l'opération de désinformation est une piste privilégiée : un forum comme ATS pourrait en retirer d'énormes avantages en termes d'image, et du même coup les pouvoirs en place parviendraient facilement à démobiliser la communauté ufologique pour un bon moment. Springer - la suprême autorité chez ATS - est catégorique : "Toutes les images sont fabriquées sous CGI. C'est comme ça, point final."

Par contraste avec le forum OM, réellement participatif et sans prétentions, je vous propose un court extrait révélateur de l'ambiance chez ATS, où un seul personnage - le 'propriétaire' - a sa manière bien particulière de maîtriser les débats :

1nL1ghtened s'adressant à Springer : "Alors, nous devrions en rester là, parce que toi et tes collègues vous êtes prononcés sans équivoque pour du CGI ?
Mais à part les opinions de tes "experts-maison", quelles autres données pourrais-tu nous fournir qui emporteraient la conviction de ceux qui hésitent encore ? Ne serait-ce pas utile que tu développes ton hypothèse sur ces photos, pour aider ceux qui pensent encore qu'elles sont vraies, afin de stopper la perpétuation d'un canular ?
Je pose humblement ces questions, et avec un profond respect pour ton opinion.
En synthétisant clairement ta position et celle de tes collègues, tu pourrais éclairer ceux d'entre nous qui n'adhèrent pas à la théorie de la CGI.
"

Springer : "Vous n'avez qu'à écouter l'entretien entre David Biedny et Jeff Ritzmann dans un récent Paracast."

Megadeth : "J'aimerais savoir, Springer, si tu penses que Shirley (le témoin du Parc Sequoïa) est impliquée dans la fraude, ou même qu'elle a créé ces images ?"

Springer : "Je n'en sais rien du tout. Ca n'a aucune importance, dans les deux cas."

Megadeth : "Bon, alors, Si tes experts ont déclaré que c'étaient des trucages, ça doit être des trucages..."

Adjay : "J'ai failli mourir à cause d'une erreur de diagnostic (par plusieurs Médecins), et quelqu'un a précédemment noté ici : 'Les opinions des experts ne sont rien que celà, des opinions.. quand elles ne sont pas assorties de preuves."

Fore, sur Open Minds, dénonce la manipulation : "Selon tel autre forum, toutes ces images seraient 'fausses'. Ca ne me gène pas. Mais j'aimerais qu'on m'explique le raisonnement qui à permis de parvenir à cette conclusion. Jusqu'ici la plupart des forums et plusieurs individus se sont empressés de présenter des conclusions bâclées. Et comme des moutons, les gens s'accordent à croire la parole de l'autorité, comme si on leur avait épargné de penser par eux-mêmes. Je vois ça comme une forme de désinformation."

La Vague d'Ovni(s) sur Lima au Pérou, le 20 mai dernier, a donné lieu à une première vidéo de quelques minutes, réalisée par la chaîne ATV-News (http://www.youtube.com/watch?v=3sXDkaE7E9Y). "Pendant plus de 30 minutes, un grand nombre de points blancs ont été observés, créant diverses formations dans le ciel."

Enfin du concret : l'Admin de Open Minds publie ce jour : "OK, j'ai fait quelques recherches discrètes ( ;) ) de concert avec une source qu'il ne m'est pas possible de révéler, mais qui devrait se faire connaître dans la journée - et nous avons établi que Raj et Chad ont la même addresse IP."

En clair, les images de "Chad" d'abord, et de "Rajinder" ensuite, auraient été envoyées par la même personne. Il est pour l'instant probable que l'"autre source" soit Lex, le webmestre de Coast 2 Coast, qui se serait décidé à collaborer, ou celui du Mufon.

Cependant, prudence. L'Admin tempère bientôt sa première annonce : "En fait, les trois premières séries de chiffres sont identiques, mais par la quatrième. Ne serait-ce alors qu'une coïncidence?"

Cage1978 nous amène ces précisions : "Si le 4ème octet est différent, alors il ne s'agit pas de la même personne. C'est très courant que des gens qui résident dans le même district aient le même fournisseur (les 2 premiers octets la plupart du temps, ça dépend du fournisseur d'accès).
Dans ce cas, ce pourraient être deux personnes qui ont même fournisseur, ou une seule personne dont l'adresse IP a été renouvellée, ce qui est tout à fait normal si son pc a été déconnecté pendant quelques jours.
"

Spf33 poursuit ses réflexions sur les deux images où figure le poteau de téléphonie : "D'une image à l'autre, Rajinder était au même endroit, en faisant juste fait un pas de côté vers l'ouest. Peut-être une torsion du corps pour suivre l'objet... Si c'est un montage, alors il a reproduit ce mouvement dans son logiciel." Il ajoute : "Je pourrais vous faire une animation en 3D des images 16 et 17, mais je ne touche plus à rien tant que cette histoire d'adresse IP n'est pas résolue."

CaliKid : "Alors maintenant, la GROSSE question : est-ce que Chad et Raj vivraient dans le même environnement géographique?"

Spf33 : "Je ne comprends pas qu'un faussaire éventuel, aussi minutieux, soit pris en défaut pour une simple affaire d'adresse IP... Pourquoi il n'aurait pas eu recours à l'une des dizaines de services gratuits de serveurs proxy, ou un simple fournisseur d'adresses de messagerie."

ColorSymphony partage cet avis : "Un faussaire aussi talentueux saurait au moins éviter d'envoyer deux jeux d'images depuis la même adresse IP. Il est normal que le début de l'adresse soit le même si Chad et Rajinder habitent la même région, ou ont le même fournisseur."

Sfp33 résume sa pensée : "Le faussaire éventuel aurait un talent incontestable pour concevoir un modèle original,
- serait expert en rendu 3D (avec une stupéfiante habileté et un savoir-faire exceptionnel),
- saurait modifier les données EXIF,
- aurait utilisé un scanner pour les photos de 'Chad', afin de dissimuler éventuellement que le même appareil aurait servi pour 'Chad' et 'Rajinder',
- aurait une bonne compréhension du fonctionnement d'internet (sachant utiliser flickr, poster sur C2C)...
... alors j'ai beaucoup de mal à croire qu'un type de cette envergure soit assez stupide pour ne pas se rendre compte qu'en prenant contact avec C2C et l'Admin de OM, il révèle son addresse IP.

Quoi qu'il en soit, si j'avais eu envie de manipuler tout le monde en propageant, un canular, j'aurais considéré comme essentiel de protéger mon adresse IP !"

Parce que TheShadow semble se réjouir de la tournure des évènement, ColorSymphony se lâche un peu : "Je n'ai pas encore constaté que nous ayions affaire à un faussaire. Mais je note que les sceptiques ont toujours un avis définitif, même si les informations ne permettent pas de conclure. En fait, ils adorent penser qu'ils ont toujours raison."

Garuda : "Evitons les conclusions hâtives en ce qui concerne l'adresse IP... Quand on cherche à tracer son propriétaire, on peut aboutir à l'adresse du serveur de messagerie d'une compagnie qui héberge 4 millions de boîtes aux lettres.
Ici, en Afrique du Sud, toutes les connections internationales de plusieurs fournisseurs passent par le même proxy, et ce qui apparaît dans les messages reçus est l'adresse IP de ce serveur proxy... Ca veut dire que des centaines de personnes (ou davantage) affichent la même adresse IP vers l'extérieur.
Donc il faut chercher à qui appartiennent les adresses IP et les blocks qui forment les IPs de Chad et Raj, avant toute conclusion.
"

Organelle : "J'aimerais faire remarquer plusieurs choses :

1. Tant que cette histoire d'IP n'aura pas été confirmée, il est faux d'affirmer que c'est la même personne (et c'est maladroit). Je suis étonné qu'on n'ait pas attendu. Ce n'est pas parce que nous attendons des réponses qu'on doit les fabriquer.

2. Reconnaître qu'on a vu un Ovni, en-dehors de notre cercle amical, est un suicide social et économique pour la majorité des gens qui vivent en société. Ceci est particulièrement important pour un jeune couple, et tous les gens 'bien avisés' leur conseilleraient de rester complètement anonymes. Bien que la plupart d'entre nous ici se moquent de ce que pensent nos voisins et n'ont pas une réputation à défendre, d'autres, qui se sentent plus impliqués, se font réellement descendre - socialement, économiquement, et parfois personnellement.

3. Si j'avais un conseil à donner à Chad ou Raja, ce serait de rester totalement à l'écart et d'éviter toute forme de publicité. S'ils sont sur le point de se marier, ont de jeunes enfants, ou sont en situation précaire, ce ne serait plus un conseil mais une demande plus pressante.

4. Ces gens peuvent avoir besoin de mener des vies sécurisées. Ce n'est pas le cas pour beaucoup d'entre nous, ou bien nous savons à peu près où nous en sommes (nous avons appris à nous assumer). En attendant de disposer de preuves plus tangibles, il n'est pas sage de conclure à un canular simplement parce que ces témoins sont restés en retrait, parce que ça n'intègre pas le fait qu'ils pourraient en subir des conséquences très dérangeantes.

5. Tout celà étant dit, il y a bien d'autres possibilités. Un canular est toujours possible, ou un acte malveillant."

Pour GreatWaller, Chad pourrait être le diminutif de Chandra, un autre prénom indien. Il reprend sans le vouloir une idée exprimée ici même il y a quelques jours, au sujet de la compréhensible réserve des immigrants.

L'Admin d'OM vient finalement, une dizaine d'heures plus tard, présenter ses excuses : "Il semble bien que je me suis emballé un peu vite à propos de cette affaire d'adresse IP - les trois premiers groupes de chiffres sont concordants, mais pas le 4ème. En plus, une comparaison en profondeur a été effectuée avec les en-têtes complets, en collaboration avec un tiers qui a accès aux données de Chad - il s'avère que RIEN ne correspond.
Désolé pour toute cette confusion que j'ai causée - ça paraissait *tellement* convaincant au début. Je me retire désormais de toute analyse à ce sujet (c'est maintenant Ivo qui s'en charge - il a une bien meilleure connaissance que moi sur tout ce qui concerne les En-têtes, les IPs...) - je vais me faire oublier un peu.
:-X"

Ivo5000 a donc repris la main, et il explique : "La confusion est venue du fait que la comparaison des En-têtes, entre l'informatiom qu'Admin possède (sur Rajinder) et l'autre personne (concernant Chad), avait été effectuée sur des en-têtes partiels. La comparaison n'a porté que sur l'adresse IP du serveur de messagerie de Yahoo, que Raj et Chad ont utilisée, parce qu'ils sont tous les deux dans une même zone - ils ont tous les deux un compte email chez Yahoo."

Ces séries de nombres dans les adresses IP collectées jusqu'ici, appartiennent en propre à Yahoo.

Les gens de OM se montrent charitables avec celui qu'ils appellent "le tiers" (en fait le webmestre de C2C), mais cette addition d'incompétences entre celui-ci et l'Admin aura causé une belle pagaille.

CaliKid a souhaité rectifier la Une du jour : "Raj et Chad N'ONT PAS la même adresse IP." Mais sans rancune envers l'Admin.

Cette carte publiée sur ATS omet de situer le témoignage de Shirley, mais le Parc Sequoïa est pratiquement à l'emplacement indiqué pour le témoignage de Chad.

Le 29 mai, Linda Moulton Howe publie quelques-unes des retombées de sa plus récente émission sur Coast 2 Coast AM. Parmi ses courriels, celui d'un ingénieur retraité.
Sujet : Drône de la NASA par Lévitation Magnétique
Réf. http://www.grc.nasa.gov/WWW/RT/2003/7000/7720emerson.html

"Le Glenn Research Center de la NASA développe un concept de moteur révolutionnaire qu'ils nomment Magnetically Levitated Ducted Fan. Leur but est de démontrer la faisabilité d'un propulseur électromagnétique non-polluant pour des systèmes de vol entièrement électriques.

Le développement de ce concept a été financé par le programme RAC (Revolutionary Aeropropulsion Concepts) depuis 2003. La première année a été consacrée au développement du système de lévitation magnétique.

Le concept électromagnétique qui est étudié, utilise des aimants permanents fixés sur la circonférence extérieure du tambour du rotor, et des bobines cablées sont placées dans la coque du réducteur. Les aimants permanents sont disposés selon la configuration de Halbach."

Elément du stator de lévitation, dessin NASA >>>

Pendant ce temps les recherches des Ufonautes se multiplient sur les sites scientifiques, universitaires, ou gouvernementaux, pour tenter de préciser l'état actuel des connaissances et des réalisations dans le domaine de l'antigravité.

Les commentaires des auditeurs, publiés sur le site de Coast 2 Coast, sont généralement négatifs en ce qui concerne la série des images de Chad. Les avis des partisans de Photoshop sont aussi tranchés que ceux des spécialistes du rendu 3D... Mais l'ensemble ne nous apprend rien, et ne présente pas l'intérêt d'un travail d'équipe comme sur le forum Open Minds. Je n'en ai retenu que cette image d'un appareil de surveillance Sikorsky, le Cypher :

On trouve maintenant des canulars avérés, comme ces images supposées avoir été prises à Thomaston, dans le Maine... OnTheFence les a simplement 'animées' dans un cadre unique, comme pour le Jeu des 7 Erreurs :

Heureusement pour cette étude, il n'y a pas en ce moment d'autre fil de discussion qui vaille vraiment la peine d'être relevé. Ni même sur les autres sites, ou les listes de diffusion, à part des enregistrements de nouveaux cas (comme une vague d'objets signalée au Pérou le 20 mai dernier), ou des commentaires sur des évènements datés. Sur OM, Dan Smith continue d'occuper la moitié des échanges, face à une demie-douzaine de curieux.

Finalement, Steve du Mufon a spontanément retiré sa 'démonstration par la météo'... Cet épisode montre que certains intervenants, qui s'empressent de publier des 'conclusions', abusent parfois de l'autorité de leurs fonctions pour faire passer des informations imprécises ou inexactes.

OnTheFence s'est livré à une analyse détaillée qui résume assez bien la situation :

"Je m'élève contre l'utilisation du Rasoir d'Occam pour conclure au canular. Rappellons que cette proposition s'énonce comme suit : 'Toutes choses étant égales, la solution la plus simple serait la meilleure'.
Examinons les faits. Un canular de cette ampleur supposerait :

- Au moins un "témoin oculaire". Shirley s'est manifestée, et a répondu à une interview en radio. La Théorie du Canular suggère soit que Chad n'est autre que Shirley, soit que Shirley a essayé de profiter de cette occasion pour se mettre en avant. L'Homme d'Alabama, qui communique par email avec LMH, serait-il en fait Shirley ? Est-ce que ça vous semble la solution la plus simple ?

Je rappelle que Linda MH communique avec Chad, Shirley et l'Homme d'Alabama. Au pire, elle se ferait abuser trois fois par la même personne (Shirley, qu'on a entendue sur C2C). Ou deux fois : par Chad et l'Homme d'Alabama, et simultanément par Shirley, mais d'une autre manière.

- Plusieurs manifestations : Avec des engins différents, et des témoignages variés. La théorie suggère que "Chad" se serait construit différents personnages, se faisant passer pour Rajinder, l'Homme d'Alabama, Shirley, un témoin en Italie en 1999, et enfin un couple à Tahoe. Le faussaire unique aurait du également utiliser jusqu'à 4 appareils de prise de vues; une caméra numérique et un cellulaire en Alabama, l'appareil photo de Capitola, et le cellulaire de Tahoe. Il aurait fallu que le faussaire réalise plusieurs maquettes [ou rendus 3D] pour créer au moins 4 objets. Jusqu'ici aucune fausse image ne nous a été présentée dont la qualité approche celle des 4 manifestations (les prétextes sont le plus souvent le manque de temps pour fabriquer un faux "crédible"). Est-ce que ça vous semble la solution la plus simple ?

J'ai déjà demontré ici que l'objet de Capitola tourne sur lui-même à vitesse constante d'image à l'autre. Un faussaire aurait eu à synchroniser les marqueurs sur chaque image, pour coïncider avec cette rotation. Est-ce que ça vous semble la solution la plus simple ?

On distingue un rougeoiement autour des "électrodes" de l'objet... Jusqu'ici, aucun des "experts" en CG n'a produit un faux qui nous montre des électrodes rayonnantes; je sais qu'on peut le faire, mais une fois encore... Est-ce que ça vous semble la solution la plus simple ?

Les "experts" en CG ont décrété que l'objet est une fabrication parce qu'il est net et particulièrement détaillé. J'ai montré que l'objet de Capitola comporte des anomalies dans l'alignement des petites pointes de la sonde par rapport au centre. Il aurait fallu que le faussaire désaligne cette portion pour que l'engin ait l'air davantage "réel" ... Est-ce que ça vous semble la solution la plus simple ?

Est-ce qu'on doit en rajouter à cette Théorie du Canular avant qu'elle casse le Rasoir d'Occam, ou bien est-ce déjà fait ?

PS. Je suis tout disposé à accepter que c'est un canular ... quand ça aura été prouvé."

Résumé de la Théorie du Canular : Shirley devrait avoir brodé son histoire à partir du faux témoignage de Chad, qui donc assumerait aussi le rôle de Rajinder. Mais elle se sort plutôt bien d'un exercice difficile... On peut l'écouter dans cet extrait de 6mns30 sur C2C le 26 mai.

Tridi vient de rejoindre le forum OM : "Mon domaine est la stéréo 3D - Je suis un expert/artiste en imagerie Stéréo (références : http://antwrp.gsfc.nasa.gov/cgi-bin/apod/apod_search?Vantuyne). Mon nom est Patrick Vantruyne, et je vous popose mon analyse grâce à cette expérimentation en 3D.

Une reconstitution - normale - en 3D n'a pas été facile parce que l'"engin" a basculé de façon significative entre les deux images. Le photographe a fait un léger mouvement vers le poteau pour prendre la seconde image."

"Il est pratiquement impossible de voir le dessus de l'objet en stéréo/3D, et j'ai l'impression que la partie supérieure avec ces sortes d''antennes' - a tourné sur lui-même.

Si nous n'avons PAS la preuve qu'il s'agit d'un rendu 3D sophistiqué - pour une raison qu'on ignore - alors nous avons un problème. Dans ce cas, ça pourrait bien être une sorte de "Manifestation de Technologie Aliène".

Si quelqu'un - sur Terre - dispose de ce genre de technologie, il serait sans doute plus sage qu'il n'en fasse pas la démonstration publique et reste discret sur ce sujet - mais ce ne doit pas être évident parce que ce genre d'engin ou de construction passe difficilement inaperçu."

OnTheFence apprécie : "En regardant ce travail (avec des lunettes 3D), il devient évident que l'objet est bien plus éloigné du sommet du poteau. J'avais évalué cette distance à une trentaine de centimètres. Dans ce cas ma première estimation d'une longueur totale de 9 mètres était très sous-évaluée."

Le 28 mai, c'est à nouveau OnTheFence qui ouvre la discussion :

"Certains se sont demandés pourquoi les objets n'étaient pas les mêmes selon les manifestations.
Il est possible que ces engins soient des sortes de sondes d'exploration qui ont été envoyées ici pour collecter des échantillons ou des informations. Chaque sonde aurait une affectation particulière.
Pour prendre une image : des Créatures sur Mars auront vu passer différentes sondes terriennes (des Ovnis pour eux).
Je ne serais pas étonné qu'un engin utilisant la ressource électrique (avec des électrodes) soit aperçu à proximité de nos installations électriques.

Soit dit en passant, j'ai court-circuité mon lobe sceptique, afin d'ouvrir quelques perspectives, en dépit des nombreuses suspicions de canular."

Spf33 a produit une animation originale à partir des images 16 et 17 de Capitola :

"Je l'ai mis en boucle de 1 seconde pour souligner le mouvement. L'objet de l'image 16 tourne dans la position de l'image 17, la transparence décroit de 10% sur 10 images."

Ce qui nous vaut cette observation de OnTheFence : "Il s'avère que les angles convergents extrapolés ne coïncident pas, alors qu'ils sont corrects sur chaque image séparément." Une création sous 3D lui paraît donc improbable, car elle n'aurait pas ce défaut.

De son côté, l'Admin a déniché ce dépôt de brevet qui date du 4 Avril 1989 : "Système de surveillance pour les lignes électriques avec un drône radio-commandé."
"L'engin est manoeuvré par deux contre-propulseurs tournants (...) Des appareils-photo embarqués permettraient une surveillance et une inspection économiques, la détection des pannes, etc...." (http://www.patentstorm.us/patents/4818990.html). Pas de photos pour l'instant. Evidemment, ça n'a aucun rapport avec l'objet qui nous intéresse, mais ça montre tout au plus que le concept de drônes utilitaires est une idée ancienne.

Il y a environ 48 heures, un participant avait publié cette petite image de la Statue de la Liberté...

Les anneaux en particulier, sur les images de Chad et de Rajinder, sont structurés différemment. Spf33 a tenté de les comparer : "J'ai relevé un détail intéressant, c'est pratiquement invisible sans un fort constraste, mais les surfaces intérieures des anneaux des deux objets (la partie soulignée en vert) sont irrégulières (segmentées)" :

Un correspondant du Mufon pour le nord de la Californie, prénommé Steve, pense avoir découvert une incohérence météo à propos de ces images : "Les conditions météo sur la région de Capitola le 16 mai n'étaient pas ce que nous montrent les images de Rajinder". Il en déduit que les images sont des faux. Or sa 'preuve', empruntée au NOAA (National Oceanic and Atmospheric Administration), n'est pas celle des photos, et montre au pire quelques légers nuages sur la région à 10h30 du matin.

Je lui répond : "Ton argumentation me paraît bancale, puisque la première image de Rajinder est datée de 17h:42:58.Tu cites d'ailleurs le rapport météo de la station locale la plus prôche, celle de Watsonville, qui déclare : 'un peu de soleil seulement en fin d'après-midi'." En fait, Steve apporte sans le vouloir la preuve qu'il faisait beau ce jour-là sur Capitola en fin de journée...

Steve a reconnu : "C'est mon opinion personnelle, qui n'engage pas nécessairement le Mufon".

Fore approuve : "7 heures de différence, le ciel a pu s'éclairicir, et la remarque de Steve... tombe à l'eau."

Les chercheurs se comptent maintenant par centaines, et depuis environ trois semaines - avec la publication des premières images de Chad - personne n'a encore apporté la preuve d'une création numérique ou d'un rendu 3D. L'artiste CGI SaladFingers lui-même n'a pas prétendu avoir entièrement "créé" sa courte video. Il est d'ailleurs étonnant de voir qu'il est revenu sur cette explication. Non, ceux qui s'appuient sur cette video pour démontrer qu'on a maintenant le moyen de reproduire les "faux" documents, négligent le fait que SaladFingers n'a pas créé le "modèle" initial, il n'a fait que le mettre en rotation dans un décor de son choix. Il n'est pas parti de rien. En outre, le faussaire - s'il existe - n'a pas pu se contenter de produire un seul modèle. En observant les images en haute résolution, il me semble qu'il aurait commencé par réaliser des maquettes, avant d'incruster leurs images dans des paysages.

OnTheFence : "Le MUFON a reçu cette image du Portugal. J'ai du zoomer parce que le doc original est gigantesque." Vous allez sans doute penser que je pousse le bouchon un peu loin, mais si on regarde bien, on aperçoit une sorte de 'queue' à 10 heures." (http://www.mufoncms.com/files/7085_submitter_file1__IMG_3086.JPG).

Date de réception par le Mufon : 24 Mai 2007 - Date de l'évènement : 17 Mai 2007. Commentaire du témoin :

"Je prenais des photos par la fenêtre de mon salon, ensuite, en les chargeant sur mon PC, j'ai remarqué que celle-ci montrait un étrange point brillant au loin. En zoomant à 100%, il est devenu évident pour moi que cet objet avait une apparence bizarre... Il est petit, mais apparemment n'a rien à faire à cet endroit.... Ou bien ai-je trop d'imagination ?
Mon appareil est un Canon Powershot S3 IS et la photo a été prise avec un zoom optique de 12x.
"

OnTheFence travaille sans relâche. Le 27 mai, il a estimé la taille de l'objet de Capitola : "J'ai essayé d'évaluer la taille de l'objet, en utilisant comme référence le poteau de téléphonie qui se trouve devant chez moi; son diamètre est de 9 pouces. Ensuite j'ai prolongé les lignes de perspective du poteau, pour ne pas être géné par les cables et les isolateurs au sommet".

"L'objet pouvant se trouver un peu plus loin, mes mesures représentent sa taille minimum.
Longueur totale : 29.1 pieds (9 mètres environ)
l'aile la plus longue :15.6 pieds (4,80 mètres)
les bras plus courts : 6.7 pieds (2,20 mètres)
Diamètre de l'anneau : 5.8 pieds (1,80 mètre).
"
"Si c'est un poteau de 11 pouces de diamètre, il suffit de multiplier toutes mes mesures par 1,22."

Le système de sustentation d'un tel engin devrait en permanence contrer un déséquilibre de répartition des charges...

Avec humour, SaladFingers a placé une nouvelle video sur YouTube, qu'il a nommée : "UFO IRON PROPULSION".. Il montre un fer à repasser volant, sur le fond qui avait servi à sa première démonstration.

"J'ai voulu éviter tout risque de méprise, au sujet de ma petite video. Cette fois les choses sont claires, je suis bien l'auteur de cette animation.."

Fore : "Je ne crois pas que SaladFingers ait indiqué le logiciel qu'il a utilisé : 3dStudio, ou bien Maya ?"

Un nouveau venu sur OM - KidJim25 - s'interroge sur le matériau de l'objet photographié à Capitola. Il hésite entre le plastic et le métal.. "Pour moi, l'anneau central ressemble à la partie inférieure d'une tourelle de cuirassé, empruntée à une maquette. Ca pourrait aussi bien être une sorte d'engin de reconnaissance, pas forcément un drône militaire, à moins que ce soit un gros canular. Je me suis également demandé si ça pouvait être un objet gonflable ? Ca expliquerait pourquoi il ne semble pas devoir voler correctement. En lui fixant deux sortes de ventilateurs, vous avez un Ovni. Je serais enthousiaste si cette chose était réelle, mais qui sait ?".

Rajinder ne s'est pas manifesté. Ivo5000 explique : "Il nous a dit qu'il était saturé d'emails, et c'est aussi une fête particulière aux Etats-Unis. C'est l'occasion de grandes réunions familiales, de picnics et de barbecue-parties, c'est pourquoi je ne suis pas trop étonné qu'il ne nous ait pas encore rejoints."

Le 27 mai, en attendant l'arrivée annoncée de Rajinder sur le forum OM, Fore nous propose cette intéressante synthèse sur le fond :

"On doit se garder de tirer des conclusions hâtives à partir des éléments de 'preuve' qui nous sont apportés. Ca reviendrait à se faire une représentation de la réponse. Il nous faut des preuves et des témoins.

Je considère que sur OM la moitié des interventions consiste en débats et controverses, et l'autre moitié présente des arguments. Je pense que nous assurons plutôt bien. Chacun profite de l'occasion pour apprendre des quantités de manières de débusquer un trucage. Nous faisons des progrès en photographie, et peut-être avons-nous un meilleur aperçu des techniques de CGI.

Chacun offre des idées nouvelles pour confronter ces images. Chaque idée est comme un produit de laboratoire, ou un couteau suisse. Tout le monde s'échange des outils et des points de vue différents pour contribuer à y voir plus clair dans ce qui nous est présenté.

A ce stade nous avons encore des problèmes à résoudre concernant la taille et la Profondeur de Champ. Le processus est assez lent, mais c'est toujours mieux que de faire comme ceux qui s'empressent de conclure..

Maintenant, ceux qui sont pressés trouveront sans doute leur place chez ATS."

CaliKid nous signale la mise à disposition sur Google Video du documentaire "Out Of The Blue" (anglais - 90 minutes; les commentaires sont lus par l'acteur Peter Coyote). Il a été présenté sur Sci-Fi Channel en 2003, et atteint maintenant une audience de près de 300.000 personnes sur Google Video :

http://video.google.com/videoplay?docid=-5594744703753734741

C'est un étonnant collage d'archives qui présente les plus énormes mensonges de l'administration américaine, dont bien entendu le montage de la Commission Condon. On y voit par ailleurs le témoignage du capitaine Robert Salas. Il était contrôleur du trafic aérien dans l'Air Force, officier de lancement de missiles, et ingénieur sur les missiles Titan 3. Une manifestation Ovni a eu lieu le 16 mars 1967 sur la base de l'Air Force de Belt, Montana, et simultanément 16 missiles nucléaires ont été neutralisés.

"Les gardes ont été survolés par des Ovnis qui se trouvaient à 10 mètres au-dessus d'eux. Les missiles nucléaires étaient distants de quelques kilomètres les uns des autres, chacun disposait d'une alimentation indépendante. On nous a commandés de nous taire. Comment voulez-vous que le gouvernement révèle au public qu'une simple présence ovni peut désarmer ses missiles nucléaires ?"

Toujours le 26 mai, l'Admin du forum OM annonce : "OK - J'ai eu des nouvelles de Rajinder - le gars qui a pris les photos à Capitola.
Comme on pouvait l'imaginer, il a été "submergé d'emails - mais la bonne nouvelle est qu'il va nous rejoindre ici pendant le week-end
. Je suis certain à 100% que c'est bien lui."

L'enquêtrice Linda Moulton Howe aurait déclaré la nuit dernière sur Coast 2 Coast AM que la courte video présentée par SaladFingers serait "vraie". Pour l'heure, il semble qu'un seul participant de OM ait suivi l'émission. Je pense préférable d'écouter l'enregistrement avant de pousser plus loin... selon qu'elle ait dit "real" ou "true", ou encore "authentic", en parlant de l'objet, de la video, ou de la reconstitution. Au fond, ça n'engage que sa propre crédibilité.

ColorSymphony, qui n'était pas non plus à l'écoute, qualifie déjà LMH d'Agent de Désinformation... Il ajoute : "Je lui ai envoyé un email pour lui demander les originaux de la scène en Alabama, mais bien sûr, elle ne m'a pas répondu !" On sent venir l'heure des règlements de comptes. J'avais déjà exprimé des réserves à son sujet à l'époque où elle avait trop rapidement "authentifié" de fausses images de l'aéroport O'Hare de Chicago. 10538 tente de résumer :

"Ah, Linda Molton Howe !
(...) Voilà ce qui arrive quand on commence par la conclusion, et qu'on essaye ensuite de l'étayer. Elle s'est évidemment dit que ces objets devaient être des prototypes militaire... Mais cette théorie est contredite par 3 problèmes majeurs :

1) Les objets survolent des zones urbaines, sans même chercher à se dissimuler,
2) Les objets portent des inscriptions exotiques.
3) Les objets utilisent l'anti-gravité, ce qui représentent un saut technologique par rapport à tout ce qu'on a vu jusqu'ici.

Mais elle n'en tient pas compte, et elle essaye de prouver sa théorie inconsistante. Elle ne disposait que d'un élément dans ce sens. C'était le Garde Forestier du Parc Sequoïa. Pourquoi ce type a-t-il dit à Shirley que cet objet était normal et qu'on ne devait pas s'en inquiéter ?"

En réalité, 24 minutes après le début de l'émission, Linda évoque la video "fascinante" de SaladFingers - dont le lien lui avait été envoyé par email - et elle déclare l'avoir placée sur son site. Ce qui avait influencé son jugement, c'étaient ces blocs d'immeubles en arrière-plan, d'apparence militaire.

Son commentaire la nuit dernière sur C2C : "Ca fait penser à une sorte d'expérimentation.."

Et cette mise à jour sur son site : "Regardez ce video clip très court qui a été placé sur youtube. Le 26 mai, on m'a fait savoir que c'était une création en CGI. Si c'est le cas, ça nous montre tout ce qu'on est capable de réaliser en informatique, mais ce clip ne contredit en rien les deux rapports de témoins oculaires que j'ai placés sur Earthfiles, et les photos de Chad. Whitley Strieber (http://www.unknowncountry.com/) a demandé à un expert, un professionnel en imagerie qui vit à Los Angeles, de les examiner. Sa conclusion est que les images proviennent d'une caméra numérique, et n'ont pas été réalisées sous Photoshop.

Linda Moulton Howe a finalement interviewé sa correspondante Shirley P. C'est ce qu'elle diffusera en audio sur C2C.

"25 Mai 2007 - Parc National de Sequoïa, Californie, et Birmingham, Alabama - La tension n'a cessé de monter cette semaine pour tenter de cerner la question des images de Chad, du Lac Tahoe, et de Capitola, et déterminer si c'étaient des productions sous Photoshop et/ou une campagne de promotion progressive pour un film. J'ai interviewé un Californien qui a travaillé pour le gouvernement fédéral, au Département du Dévelopement des Services en santé mentale pendant 25 ans, avant de prendre sa retraite en 2006. Shirley est née dans le comté de Ventura, en Californie, et elle a obtenu son diplôme de Praticien Psychiatre en 1978. J'ai son adresse, l'ensemble de ses coordonnées, et ses références académiques, mais du fait qu'elle postule à présent pour une autre agence de l'état, elle m'a simplement demandé de la nommer Shirley. Elle ne veut pas que les méandres de cette histoire d'images viennent perturber ses relations avec son nouvel employeur. Mais elle tient à ce que le public sâche que les images de Chad ressemblent à cette sorte d'appareil volant en forme de libellule qu'elle a vu il y a deux ans."

Le paragraphe suivant et l'intro reprennent intégralement le résumé initialement publié ici-même il y a quelques jours.

Interview :

LMH - Nous aimerions que vous nous donniez un maximum de détails..

Shirley - "Ce qui m'a le plus frappée, c'est sa forme totalement inédite pour moi. Le corps de la chose était une forme circulaire, comme un cercle de métal, mais les trois éléments qui le composaient me faisaient penser à une libellule; il ne me vient pas d'autre image pour en parler. Il avait un 'bras' allongé, et une extension assez fine à l'arrière. Une forme en anneau. Il y avait trois ou quatre autres extensions plus courtes, qui étaient de chaque côté vers l'avant. Et il y avait ces étranges sortes de tubulures qui surgissaient du sommet de la chose, mais on pouvait voir qu'elles étaient recourbées. Elles n'étaient pas droites. Je n'avais jamais vu une telle chose dans le ciel.

Ensuite, ce qui était remarquable, c'était sa façon de se déplacer. Au début ça m'a fait penser à un hélicoptère. Mais ses mouvements étaient beaucoup fluides, en même temps plus rapides que ceux des hélicoptères que j'ai pu observer.

La troisième chose qui m'a étonnée, c'est en le revoyant plus tard, parce que nous étions toujours perdus malgré les renseignements du Garde Forestier, et nous nous sommes arrêtés de nouveau pour parler avec des hommes de la voirie. Il était à une distance plus grande, mais ça m'a donné l'occasion de le voir évoluer. C'est alors qu'il a semblé revenir en arrière. Ce qui m'avait fait dire 'Oh, regardez, il est capable de se déplacer en arrière comme un hélicoptère !' Puis il est repassé en déplacement vers l'avant et a pris une autre direction. Et je me suis dit : 'C'est quand même un truc étonnant.'

C'était comme une libellule, cette façon de se maintenir en l'air, et de bouger tout-à-coup, dans n'importe quelle direction. Ca ne se déplaçait pas du tout comme un avion. Le plus approchant serait un hélicoptère. Mais avec les particularités que j'ai évoquée plus haut.

Le Drône volant de Sequoïa ressemble à ce qu'on voit sur les photos de Chad.

LMH - De toutes les images qui ont été publiées, laquelle semble la plus prôche de ce que vous avez vu en 2005?

Shirley - Oh, sans aucun doute les photos de Chad. Elles représentent pratiquement ce que j'ai vu ce jour-là.

LMH - De quelle manière les autres sont-elles différentes ?

Shirley - Les photos de Capitola, que j'ai découvertes hier soir seulement, m'ont d'emblée amené à me demander : quelle est cette chose qui est accolée à l'anneau central ? Je ne me souviens pas d'avoir observé ce genre de proéminences, et je ne les ai pas vues non plus sur les photos de Chad.

LMH - Pouvez-vous revenir sur les déplacements. Quelle est la partie qui évoquait le mieux l'avant de la chose - L'anneau ? Ou la longue queue ?

Shirley - Je me souviens de la plus longue extension (la queue) comme si elle figurait la queue de l'appareil, à nouveau je reprends cette comparaison avec les mouvements d'une libellule. Je veux dire qu'une libellule ne se déplace pas avec cette extension en avant. Non, la queue est bien ce qui la termine. C'est ce dont je me souviens.

LMH - Comment pourriez vous comparer les couleurs de ce que vous avez vu avec celles que nous montrent les photos de Chad ?

Shirley - Yeah, les couleurs étaient semblables. Une sorte de gris mat, pas de brillance.

LMH - Avez-vous distingué des lettres, des numéros, ou des sortes de dessins ?

Shirley - Non.

LMH - De là où vous vous trouviez, à quelle hauteur pouvait se trouver cet objet au-dessus des arbres, et quelle était sa taille ?

Shirley - Avec mon bras étendu et si je me sers de mes doigts pour figurer sa taille apparente dans le ciel, je dirais qu'il correspondrait à la différence entre la longueur de mon pouce et de mon index.

J'aimerais pouvoir vous dire qu'il se trouvait à une altitude de 50 ou 100 mètres, mais je n'en ai aucune idée. Tout le monde là-bas sait que les Sequoïas sont des arbres impressionnants par leur taille. Par conséquent, en volant bien au-dessus des Sequoïas, il se trouvait bien plus haut que ce qu'on a pu voir sur les photos.

LMH - Avez-vous remarqué une sorte de bourdonnement électrostatique comme Chad l'avait rapporté ?

Shirley - Oh, je n'ai strictement rien entendu.

LMH - Ca se comprend si l'objet était bien plus haut que celui photographié par Chad.

Shirley - Oh, yeah. Je vous confirme qu'il était bien plus haut.

Est-ce que les Gardes Forestiers du Parc de Sequoïa travaillent également pour l'Agence Secrète des "Drônes" ?

[Note de LMH : Voir d'autres informations en ligne, sur la Base AF de Beale et le Centre des Armement Navals de China Lake.]

LMH - Quand vous avez demandé au Garde Forestier : 'Qu'est-ce que c'est que ça?'.. Est-ce qu'il a levé la tête ?

Shirley - Je ne me souviens pas qu'il ait regardé en l'air. Mais je me souviens de sa réponse. Il ne m'a pas semblé qu'il essayait de me cacher quelquechose, pas plus qu'il n'avait l'air surpris de s'entendre poser la question. Non, je ne me souviens pas qu'il ait marqué un temps d'arrêt pour se concentrer sur ce que je lui demandais.

LMH - Comme s'il savait d'avance ce qui se trouvait là-haut ?

Shirley - Yeah.

LMH - N'est-ce pas particulièrement étonnant, du fait que personne au monde n'est venu jusqu'ici nous dire : 'Je sais précisément de quoi il s'agit' ?

Shirley - Yeah, c'est évidemment étrange. Mais à cette époque, je n'avais aucun point de référence pour me dire que son comportement était étrange, le fait qu'il n'ait même pas regardé. Sa réaction, à ce moment-là, m'est apparue normale - ça n'a pas déclenché en moi une sorte de signal d'alarme.

LMH - Mais quand vous avez vu les photos de Chad sur le site de Coast to Coast et sur mon site EarthFiles.com, qu'est-ce qui vous est alors aussitôt venu à l'esprit ?

Shirley - Quand je les ai vues, je me suis dit : 'Wow, je me souviens de ce truc'. J'ai pensé : 'Wow, comme c'est intéressant ! Notre technologie se perfectionne de jour.' Honnètement, c'est ce que j'ai pensé (elle rit). J'étais impressionnée. Ca me tournait dans la tête, 'Quelle classe ! Notre gouvernement me surprendra toujours.. Ils font de plus en plus fort !' Je ne me suis pas dit : 'Voyons, qu'est-ce qu'ils sont en train de nous cacher ?'

LMH - Et c'est parce que le Garde Forestier du Sequoïa avait eu l'air si serein, c'est ça ?

Shirley - Absolument ! Il n'avait pas eu l'air géné ou embarassé comme ces gens que vous prenez en défaut. Rien de celà chez lui. Il ne s'était pas comporté comme s'il s'agissait d'une chose dont on doive se préoccuper, ou comme s'il voulait me cacher quelquechose. Pas non plus comme s'il devait me fournir une explication préparée.

Les Représentants Officiels des Gardes Forestiers du Parc Sequoïa nient toute connaissance de "Drône" volant

LMH - A présent, je reproduis cet email des Gardes Forestiers avec lesquels je suis en contact :

'J'ai été Garde Foestier pendant 30 ans, et je n'ai jamais vu ou entendu parler d'un tel engin. La maintenance du Parc peut difficilement se permettre le renfort d'un hélicoptère, il serait encore moins question de disposer d'un engin hautement secret comme celui-là'
Carol McElheney, Sacramento County Park Rangers

[ Note de LMH : J'ai également contacté Alexandra Picavet au service de l'Information du Public du bureau des Gardes Forestiers du Parc National de Sequoïa. Nous avons parlé de ces images et des rapports publiés sur Earthfiles, et à sa demande, je lui ai fait parvenir notre parution du 15 mai dernier, afin d'obtenir un commentaire officiel de sa part.

Du fait que le parc est géré par deux agences fédérales, Alexandra Picavet m'a demandée de contacter également Denise Alonzo, Tule River District, U. S. Department of Agriculture, United States Forest Service Giant Sequoia National Monument et le Sequoia National Forest Public Affairs Office. C'est ce que j'ai fait, nous avons eu le même genre d'entretien, et maintenant qu'elle dispose de mon rapport, j'attends aussi son commentaire officiel.

Le lendemain, Denise Alonzo m'a téléphonée, et elle m'a affirmé que ni elle, ni personne de son service n'avait eu connaissance ni la moindre information quant à l'objet qui apparaît sur les photos. A ce jour, malgré plusieurs relances par téléphone, ou par email, ou encore sur sa messagerie vocale, je suis toujours en attente du commentaire de Alexandra Picavet. Je n'ai reçu aucune autre communication.]

Si un Garde Forestier est capable de vous parler si sereinement d'un objet dans le ciel que personne parmi nous n'avait jamais vu auparavant, est-ce que ça peut vouloir dire qu'il bénéficie d'une information ultra-prioritaire ? Ca nous amène à une autre question : s'agissait-il d'un Garde Forestier occupé à une double tâche, pour le compte d'une Agence ou pour les militaires ?

Shirley - Vous savez, Linda, yeah - Je n'en sais pas plus que ce qu'on m'a dit. Vous savez bien, tout est possible, Linda.

LMH - Quand vous constatez toute cette controverse au sujet de ces images, le fait qu'elles pourraient avoir été fabriquées sous Photoshop, qu'est-ce que ça vous donne envie de dire à ceux qui les regardent ?

Shirley - J'affirme carrément que ce que j'ai vu ce jour-là n'était pas un travail sous Photoshop ! Je veux dire.. je l'ai vu en vrai !"

A gauche, la ville de Capitola, le point rouge à droite indique le Parc National Sequoïa.

Le 25 mai, nous ne sommes pas plus avancés. The Shadow revient sur la phrase de Rajinder, qui prétend avoir envoyé ses images au journal local (mais lequel ?) :

"Pour moi, ça ne fait qu'ajouter du poids à la théorie du canular : si un journal local reçoit ce genre d'images, vous n'imaginez pas qu'ils hésiteraient à publier l'histoire... Du moins si la source est vérifiable et leur paraît crédible. Normalement ça devrait faire la Une. Il ne suffit pas de prétendre qu'on a envoyé les photos à la presse pour que ce soit vrai!!!!".

Il est possible aussi que Rajinder n'ait pas davantage souhaité révéler son identité au journal local; dans ce cas on peut aussi comprendre qu'ils aient laissé l'affaire de côté. Il y a toutes sortes de raisons pour qu'un témoin désire garder l'anonymat, comme de ne pas être en règle avec les services de l'immigration, ou des impôts, de conduire sans permis... de vouloir garder ses distances avec d'anciens amis auxquels on doit un peu d'argent, ou ceux de sa fiancée. Mais trois sources anonymes, ça commence à faire beaucoup.

Si nous devions rester sans nouvelles de Chad et Rajinder, cette histoire risque d'être enregistrée dans les annales au choix comme un canular avéré, pour certains, soit comme une affaire simplement non élucidée.

Alors ressurgit cette bonne vieille histoire du Rasoir d'Occam, grâce à Zeitlos (dont on apprend qu'il est auteur de science-fiction) : "Toutes choses étant égales, la solution la plus simple sera la meilleure. Bien sûr, ça ne veut pas dire que c'est la bonne; ça veut dire que, avec les éléments dont on dispose, on ne peut approcher de la vérité qu'en utilisant la solution la plus simple."

Ce qui n'impressionne pas 10538 : "Je m'attendais depuis un moment à ce qu'on nous ressorte le Rasoir d'Occam... qui est le meilleur ami des déboulonneurs ::) C'est idéal pour ceux qui renoncent. Quand ils n'arrivent pas comprendre quelquechose, ils ont reccours à cette formule magique.
Mais qui a prétendu que la solution du canular était la plus simple ? Je pense qu'on peut facilement assumer que la solution de la sonde E.T. est de loin la plus simple
".

De son côté, sur OM, tomi01uk nous ressort cette photo datée du 1er Juillet 1999, prise en Italie (la source indiquée : http://www.moumra.onzenet.com/ ne répond pas actuellement)
http://www.ufoevidence.org/photographs/section/recent/Photo290.htm

Certains participants y voient le même type d'objet. Si les "engins" californiens sont des créations sous CGI, alors celui-ci ne devrait pas être réel non plus... Dans le cas contraire, ce dernier document pourrait valider les témoignages de Chad et Rajinder. Enfin, autre solution, l'objet italien est réel ou faux, mais il a pu inspirer le faussaire d'aujourd'hui.

A propos de l'éclairage sur les photos de Capitola, Ivo5000 nous livre ses observations :

"Si on considère les ombres produites par la croix de bois fixée sur le mât, on peut se dire qu'il est à peu près l'heure du coucher du soleil. Cette ombre est prôche de l'horizontale. La luminosité ambiante pourrait donc être renforcée par l'angle quasi-horizontal des rayons solaires, plus le fait que le sol serait sablonneux."

Il est rejoint par spf33 :

"C'est correct. Les rayons du soleil sont pratiquement parallèles à cette barre, et une brume légère de fin de journée est peut-être en train de se former. Je n'avais pas encore pensé au sol sablonneux. Mais ça devrait en effet renforcer la luminosité réfléchie par en-dessous."

Filtor : "Ma première impression avait été que le dessous de l'engin était trop éclairé - puis j'ai réalisé que la lumière du couchant se reflètait un peu partout, et je ne me pose plus la question... De même, en plein jour on distingue très bien le dessous d'un avion en vol. Quand vous êtes à l'extérieur, et placez la main horizontalement, la paume est bien éclairée..
Je m'intéresse davantage à la profondeur de champ sur les images de Chad, qui a été évoquée précédemment.
"

A propos de la profondeur de champ, et en se servant de l'outil 'Edge Detect', OnTheFence s'est livré à une étude qu'il publie ici. La netteté relative des portions de l'objet et du fond de l'image semblent parfaitement conformes :

Le 26 mai, l'attention est à nouveau attirée par une importante mise à jour sur le site web de Linda Moulton Howe (http://www.earthfiles.com/news.php?ID=1253&category=Environment)

Mai 2006, Birmingham, Alabama
Le 23 Mai 2007, Mr. Smith nous a écrit :
(le nom et l'adresse sont fournis, mais doivent rester confidentiels.)

"J'ai pris cette photo dans le courant du mois de Mai 2006, dans un secteur résidentiel de Birmingham, en Alabama, où j'avais des affaires en cours. Je me suis servi d'un appareil numérique de marque Canon. Mes regards étaient portés vers une nouvelle construction, quand j'ai entendu un son assez diffus, comme celui d'un transformateur qui rayonne. J'ai regardé tout autour, et finalement j'ai levé la tête. J'ai alors vu une sorte d'appareillage électrique qui émergeait du poteau électrique. Quand je me suis déplacé pour mieux regarder, la chose avair l'air de flotter en l'air. Je me suis dit que ce devait être un effet d'optique, et j'ai pensé que c'était probablement rattaché aux cables, et que ce devait être une sorte de dispositif utilisé pour le chantier. J'ai pris une photo, puis je me suis éloigné pour essayer de demander à quelqu'un de quoi il s'agissait. Quand je me suis retourné pour regarder à nouveau, il n'était plus là. Je pense qu'il était environ 15 heures. C'était étrange, mais je ne souhaitais pas me trouver impliqué en quoi que ce soit. Alors je suis parti."

"Un étrange objet volant au-dessus de poteaux d'alimentation électrique, près d'un site en construction, en Mai 2006, à Birmingham, Alabama. Photo par Mr. Smith."

"Je me suis souvenu de cet engin quand j'ai vu la photo sur le site de Coast to Coast. Je n'en sais pas plus, sauf que j'ai constaté une autre chose étrange ce jour-là. J'ai vu deux camionnettes neuves identiques, avec des remorques cubiques près du chantier. Les remorques ressemblaient à des mobile-homes, et il en sortait de gros cables. Les camionnettes et les remorques avaient l'air étrangement neuves, impeccables, sans aucune inscription. L'une des camionnettes était de couleur noire, sa remorque était blanche, et l'autre attelage était entièrement blanc. Elles donnaient une impression vraiment étrange. Je pense que c'étaient des modèles Dodge. Elles étaient garées près du chantier poussiéreux. J'ignore si ça pouvait avoir un rapport avec ce que j'avais vu en l'air, mais je ne sais pourquoi la pensée m'a traversé l'esprit."

Le 25 Mai 2007, Mr. Smith nous a écrit de nouveau :

"Merci de votre attention. Je découvre que certains doutent de la véracité des autres photos, alors je me dis que les gens vont penser que les miennes sont également des trucages. Mais qu'est-ce que je peux répondre ? J'ai retrouvé une des images que j'avais prises de la camionnette et de la remorque dont je vous ai parlés.

Remarquez que tout ce matériel semble neuf et ne comporte aucune inscription. J'hésite à vous laisser publier mon nom et mon adresse, parce que je travaille pour l'armée et je crains de perdre mon emploi. Je sais que vous traiterez correctement mon information, mais je vous prie de ne pas divulguer mon nom. J'aurais aimé faire plus - j'ai vu ce que j'ai vu. Ca pourrait être une opération militaire, et je dois rester en-dehors de tout ça. Faites ce qu'il vous semblera utile avec cette info, mais veuillez ne pas publier mon nom."

George Noory sur Coast2Coast AM reçoit cette nuit Linda Moulton Howe (22h à 2h, Pacific Time). Les participants espèrent naturellement de nouvelles infos, et même la surprise d'une intervention en ligne de Chad et/ou Rajinder. Linda MH compte également aborder la question des morts suspectes d'animaux, et la disparition des abeilles. (http://www.coasttocoastam.com/shows/2007/05/25.html)

Ce qui m'avait d'emblé intrigué n'a pas manqué de surprendre OnTheFence également, à savoir la différence de couleur au centre de l'anneau. Serait-ce une retouche au pinceau de Photoshop ? Mais ça supposerait pour un faussaire d'avoir reconstitué un de cables électriques qui passent à cet endroit. Un peu grossier quand même... Tant d'efforts pour créer un vaisseau sophistiqué, et rater le point central.. Ou bien c'est un effet d'ionisation localisée, due au mode de sustentation de l'"engin" ? :

10538 propose une théorie qui pourrait expliquer cette différence de tons sur l'image : "Ca pourrait être l'efflet Doppler. Et ça pourrait nous renseigner sur le mode de propulsion de l'engin. Si l'espace dans l'anneau est d'une certaine manière influencé, ça pourrait affecter la lumière qui le traverse. C'est une conséquence directe de la théorie d'Einstein sur le Relativité Générale, et la Courbure de l'Espace."

Intéressante remarque pour OnTheFence : "Tu veux parler de la déviation vers le rouge, quand une force gravitationelle a pour effet de ralentir la lumière, laquelle se déplace alors vers l'extrêmité rouge du spectre ? Si c'est le cas, ma première analyse peut appuyer ta théorie, parce que la couleur centrale se compose d'un rouge plus vif et d'un bleu plus sombre.
J'essaye actuellement de déterminer si le changement de couleur peut être du à une décharge électrique, si la même altération peut être produite par des étincelles.
"

Toujours à propos de l'ovni de Capitola, OnTheFence, le 24 mai, nous offre cette petite animation qui démontre que "l'extrêmité de l'aile est ainsi conçue qu'elle pourrait venir coulisser sur la portion médiane." (Il précise qu'il a pris la liberté de rétablir le fond de ciel derrière sa démo).

"Je ne dis pas que l'extrêmité de l'aile soit nécessairement rétractable, comme on le voit ici, mais ça pourrait permettre de faire varier sa longueur."

Effectivement, c'est un atout, en aviation, de pouvoir modifier la surface portante, ou dans le cas de cet engin (si c'est un objet volant), de rééquilibrer la disposition des autres ailes plus courtes lors d'un changement de configuration; ce détail technique ne serait sans doute pas le souci majeur d'un faussaire en imagerie numérique.

OnTheFence, particulièrement actif depuis 24 heures, a produit cette intéressante animation : "Ceci nous donne une idée du temps écoulé entre chaque photo prise par Rajinder. J'ai suivi les indications temporelles du marquage EXIF. Chaque image s'affiche jusqu'à la prise de vues suivante. A gauche, j'ai réduit la durée totale de 206 secondes à une séquence de 12 secondes seulement. A droite, vous avez la même chose en temps réel."

ufo capitola

La réalisation de cette animation démontre la cohérence du récit de Rajinder avec les informations retirées de son appareil photo. Un faussaire sous CGI aurait-il prévu cette reconstitution en séquence ?

JakeReason soulève un point qui n'avait pas encore été abordé, celui de la 'Profondeur de Champ' :

"La plupart des caméras récentes ont des ouvertures assez faibles, ce qui permet une meilleure netteté sur la profondeur.
Cependant cette image montre que l'extrêmité du bras gauche se trouvait plus prôche de l'objectif que la zone de netteté, et la zone médiane du bras gauche est donc plus nette.
Vous pouvez constater que l'extrêmité de l'aile n'est pas aussi nette que vers le noyau.
Celà suggère que l'objet était très prôche de la caméra. A quelle distance ? Pas plus qu'une dizaine de mètres ! Pourquoi ?
"

"Parce qu'une dizaine de mètres est la distance à partir de laquelle la plupart des objectifs se trouvent en mode "infini".
Maintenant, si on considère la vue d'ensemble, l'objet semble se trouver à 15 mètres au moins.
S'il était plus loin, l'ensemble du bras gauche serait net. Mais ce n'est pas le cas.
hmmm...
"

10538 : "Je ne parvenais pas à évaluer la taille de l'objet jusqu'à ce que les images de Capitola soient publiées, avec le mat de téléphonie. Grâce à lui, j'estime qu'il ferait 20 mètres de long, avec un anneau d'environ 4 mètres de diamètre. J'avais évalué la rotation de l'objet de Tahoe à 3,5 tours par minute, parce que les deux images avaient été prises à 5 secondes d'intervalle, pendant lesquelles il avait tourné de 110 degrés. Mais cette vitesse de rotation n'est peut-être pas constante. Ce mouvement pourrait se justifier pour des sondes de reconnaissance ?"

Après ces récents commentaires en faveur de la réalité de l'engin, un nouvel inscrit sur OM, SaladFingers, vient nous présenter plusieurs de ses créations qui nous ramènent à l'idée d'une fabrication sous CGI : "Je suis un artiste professionnel en CGI, et ces images m'ont beaucoup intéressé. Je ne suis pas un sceptique, parce que j'ai eu une expérience personnelle il y a environ 8 ans. Cependant, j'ai toujours tendance à rationaliser. J'espère mettre mes compétences au service de ce forum, pour vous aider à trier le vrai du faux. Alors... Voici ce que j'ai produit en quelques heures, si on inclus la fabrication d'un modèle. Les ombres et les éclairages ne sont pas parfaits, mais il me suffirait d'y passer un peu plus de temps."

Retour donc au point de départ. Ce n'est pas parce qu'on peut reproduire un phénomène par des moyens artificiels qu'il n'existe pas. Mais la théorie de l'objet paraît sérieusement entamée.

Qu'est-ce qui a conduit SaladFingers à tenter cette reconstitution ?

"Quelquechose a attiré mon attention dès le début. Les crénelures qui se trouvent sur le pourtour inférieur de l'anneau. Je ne leur voyais aucune justification pratique. Ca m'a semblé être le genre d'artifice qu'on ajoute à un modèle en 3D, pour enrichir les détails. Alors.. j'ai reformé un cercle complet pour pouvoir les compter.

Au total, il y a 96 crans. Et c'est ça qui a motivé la suite de ma recherche. Pourquoi ?
He bien, quand on créé un cercle pour un objet en 3D, en général on le forme avec des incréments de 16 ou 8. Donc, 96 c'est 6x16 (ou 12x8).
Ainsi, nous nous trouvons devant ce détail insignifiant, qui pourrait paraître esthétique, mais qui coïncide très bien avec la fabrication d'un modèle en 3D. Je crois aussi que c'est un très bon exemple d'éclairage par radiosité dans le rendu, en utilisant l'image de fond comme source de luminosité. C'est très facile à faire.

Pour savoir si j'avais raison, je me suis lancé dans la reconstitution d'un Ovni avec Lightwave. Ca m'a pris 3 ou 4 heures à mettre en formes, donc il y a moyen de faire mieux..

Alors, mon opinion.. est que c'est un faux.. mais je garde l'esprit ouvert. Voyons ce qui va se passer ensuite. Je suis très curieux de savoir quelle est la formation de la personne qui a proposé ces images..."

Après bien des propositions de polices de caractères pour identifier la source des inscriptions sur les pales, Jsf - webmaster du forum Zunya (http://www.zunya.org/forum/viewtopic.php?p=6389#6389) propose la police Matrix TrueType :

Arkwright n'est pas convaincu : "Quelques lettres seulement coïncident avec la police Matrix. Chez ats, un type a fouillé dans toutes sortes de polices utilisées dans la science-fiction, mais il n'a rien trouvé qui colle exactement. Il a déclaré que ça devait être une écriture composite, ou improvisée par l'artiste. Le lettrage de Transformers est encore plus éloigné de ce que nous voyons ici."

Modestement, SaladFingers est revenu sur Open Minds avec cette petite video : "J'avais envie de vous faire partager ceci. Je l'ai réalisé en attendant que le dîner soit prêt... C'est la raison pour laquelle c'est assez court."

Au fond, si un faussaire se cache derrière cette histoire, il pourrait se démasquer par excès de réalisme, en couvrant d'inscriptions exotiques les ailes de son engin, et en jouant la surenchère avec trois manifestations en une vingtaine de jours. Parce qu'il a face à lui des spécialistes en imagerie, des artistes professionnels, qui sont réellement motivés... mais sans a priori. Cette vigilance et cette pertinence des observateurs, en particulier sur Open Minds, contraste avec deux ou trois sites où les inscrits s'essouflent à crier "Fake !", ou échangent des vannes sans rien apporter.

Mais il y a pire, comme les opposants systématiques... Ceux-là ne contribuent en rien à la recherche et la compréhension du phénomène, ils guettent seulement le moment triomphal de clamer : "Je vous l'avais dit !".. mais c'est la plus confortable des attitudes.

A titre d'exemple, ce commentaire de ColorSymphony sur OM : "Je suis toujours stupéfait de voir que certains sont prêts à passer autant de temps à essayer de démonter quelquechose dont ils pensent que ça ne peut pas exister. Qu'est-ce qu'il en ont à faire ? Pourquoi ces sceptiques et ces déboulonneurs sont-ils aussi acharnés ? Qu'est-ce qui va se passer dans leur tête le jour où ils vont réaliser que cette chose ou quoique ce soit du même genre est bien réel ? Se mettre à pleurer ? Ils auront la trouille parce qu'ils n'auront jamais consacré une minute de leur vie à réfléchir, à apprendre à lire entre les ligne, ils n'auront fait que se persuader que ça n'existe pas ! On ne risque pas de trouver la vérité en passant son temps à dénigrer ce qui se présente.

Dieu pourrait se présenter à leur porte, et ils n'en sauraient rien. Ca me dépasse.

Les arguments selon lesquels les témoins ne se font pas connaître et "les media n'en parlent pas ?!" montrent leur parti pris sur la question Ovni. Ils oublient de considérer tout ce qui peut affecter les témoins, et les medias, pour peu que la réalité Ovni soit un jour confirmée. Les déboulonneurs accusent les partisans du phénomène de laisser de côté les détails qui ne les arrangent pas, he bien j'accuse ces déboulonneurs de faire exactement la même chose !

Ce n'est pas une attaque personnelle, c'est juste un constat 8-)
p.s. Vous préférez penser à une campagne de promo ? yeah, si ça vous rassure !"

Curieusement, SaladFingers exprime maintenant un double discours : "Si c'est un canular, (comme j'ai tendance à le croire), nous n'avons pas perdu notre temps. Nous avons travaillé ensemble pour analyser des images générées par ordinateur, afin d'essayer de déterminer leur origine. S'il devait survenir une autre occasion, nous pourrons à nouveau consacrer nos efforts pour déterminer de quoi il s'agit. Je reste attentif aux développement sur cette affaire. Que ce soit un canular ou pas, c'est fascinant."

Parce que, quatre heures plus tard, il hésite : "Vous savez.. Mes impressions sont en train de changer. Je pense que ça pourrait bien être un objet réel. Pas une création informatique.
Je ne saurais dire pourquoi... C'est que ..bon, c'est ce que je ressens.
Hmmm...
"

Venant de cet expert en CGI, qui a amplement démontré ses capacités personnelles, le revirement est étonnant. Nous saurons probablement d'ici quelques heures comment sa réflexion a évolué.

Nous sommes le 23 mai, et 10538 s'amuse : "J'ai découvert un certain yayhoo sur un autre forum qui a déclaré habiter à l'est de Tahoe, et avoir également vu cet objet. Il s'est mis dans la tête de le capturer avec un grand filet en cordes de nylon la prochaine fois qu'il le voit. S'il n'y arrive pas, alors il a l'intention de tirer dessus. Apparemment ce type cherche à leur démontrer qu'il n'y a pas de vie intelligente sur cette Terre."

Fore marque un point :

"Des théories ont été avancées au sujet des marquages Adobe Elements, laissant entendre que Chad avait retouché ses images sous Photoshop. Beaucoup de gens sur d'autres forums se sont épargnés d'étudier sérieusement la question, et ne se sont pas demandées pourquoi les photos présentées sur C2C avaient aussi des marquages de Adobe Element.

Nous avions déjà évoqué le fait que le webmestre de C2C pouvait avoir utilisé ce logiciel pour réduire la taille des images. Pendant ce temps toutes sortes de gens se sont empressés de conclure que l'affaire était entendue.

D'autres ont essayé de réaliser des modèles en 3D, pour montrer que c'était possible (bien sûr, tout est possible !). Malheureusement, ça a pu aussi donner des idées à quelques manipulateurs en herbe.

Lex, le webmaster de C2C, vient finalement de me répondre : il a confirmé ma première supposition, à savoir qu'ils ont bien utilisé Adobe Elements pour réduire la taille des images.

Cette fause piste étant écartée, je me demande ce que les soi-disant experts [auto-proclamés] vont trouver à redire. S'ils ont encore envie de se prononcer."

Lex a par ailleurs déclaré qu'il n'avait pas l'adresse IP de Chad.

Un participant s'était étonné que l'appareil photo numérique Minolta de Rajinder n'ait pas permis de produire des images avec une résolution supérieure à 1024 x 768.
Les images à très haute résolution (3000 x 1960) ont finalement été fournies par Lex, et sont maintenant téléchargeables ici : http://www.divshare.com/download/713403-599 - Les infos EXIF montrent que la séquence de prise de vues a duré de 17h41:11 à 17h44:37 secondes.

De son côté, Linda Moulton Howe publie cette image du drône Predator de l'US Air Force. On est assez loin du compte...

Garuda, sur Open Minds, nous signale que l'auteur Whitley Strieber vient de publier un article sur le sujet, qui résume pratiquement tout ce qui a été dit jusqu'ici : http://www.unknowncountry.com/news/?id=6225

"Un Objet hante le Ciel Californien

Au début, quand sont apparues ces images très bien définies, la remarque au sujet des lettres sur l'une des 'ailes' de cet engin étrange - parce qu'elles ressemblaient au Klingon - avait aussitôt fait pencher pour un canular. A présent, avec ces nouvelles images reçues par la reporter Linda Moulton Howe, nous en arrivons à penser qu'il ne s'agirait pas d'une manipulation. Encore que.... Voyez par vous-même...

Les photos originales proviennent d'un certain "Chad," puis d'autres auraient été prises par une 'autre' personne près du Lac Tahoe, en Californie. Les deux témoins racontent qu'il émanait de l'engin une sorte de bourdonnement grave, et Chad mentionne également avoir entendu des crépitements.

L. Moulton Howe, sur son site Earthfiles.com, rapporte : "le son qui est décrit pourrait s'expliquer par des décharges de champ électrostatiques. Les bobines de Tesla, par exemple, produisent des charges électrostatiques qui font entendre le même bruit."

L'objet se déplacerait comme une araignée d'eau sur la surface d'un étang, ce qui paraît envisageable du fait qu'il ne dispose pas d'une voilure conventionnelle - mais serait guidé par exemple, par un phénomène électrostatique. Son asymétrie et l'absence de rotors montrent bien qu'il ne s'agit pas d'un engin aérien conventionnel.

Il se déplace en douceur, et se semble pas chercher à se dissimuler. Les photos sont très bien définies, mais il ne peut être exclu qu'on ait eu recours à quelque processus numérique assez sophistiqué.

Une autre possibilité serait qu'il s'agisse d'un prototype secret en phase de tests, qui dépendrait de la Base Air Force de Beale, relativement prôche, laquelle héberge un pôle de recherche pour des avions de reconnaissance disposant de technologies avancées. S'il s'agit d'un objet réel, il pourrait aussi avoir été conçu par un inventeur ou une compagnie privée. Si c'est un trucage numérique, alors soit nous avons affaire à un canular, soit nous assistons à l'une de ces fameuses campagnes de 'promotion progressive' pour quelquechose comme un nouveau film ou une série télé.

Une technique qui pourrait être utilisée pour produire un effet comme celui-ci s'appelle le HDR Lighting. C'est ce qu'utilisent les modélistes 3-D en se servant d'un logiciel 3-D Studio Max, parce que ça leur permet d'intégrer des objets totalement numérisés dans des photographies, de manière pratiquement indétectable.

Si c'est un engin qui provient d'une civilisation aliène avancée, alors la manière dont il nous approche est totalement différente de toutes les manifestations Ovni observées à ce jour. Il se déplace tranquillement au-dessus de zones peuplées, en plein jour et à basse altitude, en se laissant photographier très distinctement. Dans ce cas nous devrions nous attendre à d'autres révélations imminentes." - Whitley Strieber.

Rajman1977 est revenu sur le site flickr.com ou il avait déposé ses images de Capitola, pour compléter son profil. Son identité serait Rajinder Satyanarayana. On peut espérer qu'en lisant les commentaires, il aura relevé la proposition de venir s'incrire sur le forum Open Minds.

"Laissez-moi vous exposer", nous dit 10538 le 22 mai, "une des raisons qui font que cette affaire n'est probablememt PAS un canular. Habituellement, un manipulateur se contente de présenter le même objet dans différents décors. Mais ici, chaque nouveau rapport nous présente des variations de l'objet. La dernière en date expose des caractéristiques encore plus inhabituelles. Ca me paraît un peu trop détaillé pour être le fait d'un faussaire. Je ne pense pas qu'il s'agisse d'un engin militaire, parce que a) les militaires ne maîtrisent surement pas cette technologie, b) si c'était le cas, ils n'iraient pas faire voler un tel engin au-dessus de Capitola et Tahoe, c) ses mouvements erratiques ne semblent pas correspondre à une manoeuvre militaire."

En ce qui concerne le point a), 10538 a négligé la possibilité que les militaires US aient été aidés.

Un détail des caractères qui figurent sur l'une des ailes de l'Ufo de Capitola.

Supposons un instant que cet engin soit réel, et reprenons la lecture de cet article paru dans Techno-science.net, déjà évoqué ici il y a quelques mois sous le titre "Hyperdrive : Mars en 3 heures"

"Le concept de base a été développé par Jochem Häuser, physicien et professeur à l'Université des Sciences Appliquées de Salzgitter (Allemagne), ancien aérodynamicien à l'ESA, et un scientifique autrichien, Walter Dröscher. Ils ont écrit un article intitulé "Guide pour un appareil de propulsion spatial basé sur la théorie quantique de Heim". Le principe physique du projet 'hyperdrive' est celui de la 'force anti-gravité répulsive'. Pour en comprendre le fonctionnement, si vous placez un énorme anneau qui tourne au dessus d'une bobine supraconductrice et que vous pompez suffisamment de courant au travers de la bobine, le champ magnétique qui va en résulter va réduire la gravitation sur l'anneau qui flottera alors librement.

Le projet s'appuie sur les théories du scientifique allemand Burkhard Heim, qui en tentant de réconcilier la théorie de la relativité de Einstein à celle de la mécanique quantique a formulé la théorie d'un univers en 6 dimensions.

Partant de sa théorie, Heim affirme que : "un champ magnétique en rotation peut réduire l'influence de la gravité sur un vaisseau spatial, suffisamment pour qu'il puisse décoller". Une théorie qui avait en son temps (les années 50) un supporter, Werner Von Braun, le 'père' de la conquête spatiale américaine et des fusées Saturn. Mais la technologie ne permettait pas d'expérimentation..."

http://www.techno-science.net/?onglet=news&news=2224

L'anneau serait donc placé dans la 'couronne' de l'engin...

Parfois, en manque d'explications, quelques uns propagent l'idée qu'il s'agirait d'une "banale" opération de marketing pour un prochain film de science-fiction. Le plus cité est "Transformers", tiré d'une série TV, qui sort au Etats-Unis le 4 juillet prochain. Des races aliènes viennent règler leurs comptes sur Terre. (http://www.transformers-lefilm.fr/). Dans ce cas nous devrions voir apparaître de nouvelles séries d'images tout au long des 6 prochaines semaines...! Une autre hypothèse concerne le jeu video StarCraft II (http://ve3d.ign.com/articles/790/790193p1.html), ou encore Halo 3. Si des objets de cette nature sont utilisés par l'une ou l'autre de ces productions, ils n'ont pas été retenus pour les bandes-annonces. Ensuite, les connaisseurs nous font savoir que le style des machines n'est pas comparable.

Ambiance, à nouveau, sur le forum ATS (qui vient de reléguer le Sujet dans la marge) avec ce commentaire comme toujours définitif de Springer, le gardien de l'orthodoxie, essayant de rassembler son troupeau :

"Nous avons avec nous David Biedny, l'un des Pères de Photoshop. Il sait que c'est du CGI (Computer Generated Imagery), et TOI, Latitude, tu as encore ce besoin de nous "prêcher" tes bétises ?
Je veux bien essayer de garder une certaine ouverture d'esprit, mais pas au point de m'exploser la cervelle.
Je te prie de respecter le fil du sujet en nous épargnant tes digressions.
Springer...
"

Latitude ose protester de son innocence : "Je ne vois pas ce qu'il y aurait de mal à discuter d'une hypothèse ?"

En fait, il suffit d'écouter les déclarations péremptoires de David Biedny sur The Paracast pour s'apercevoir qu'il brasse beaucoup d'air, mais n'apporte aucune réponse décisive. D'ailleurs son domaine est celui de Photoshop, pas de la CGI.

Ce 21 mai, 6 nouvelles images prises à Capitola (Californie) le 16 mai, accompagnées d'un récit, viennent d'être publiées sur OM. L'Administrateur les a découvertes sur un compte Yahoo-Flickr où elles avaient été déposées la veille :

Rajman1977 :"Cette semaine, je rendais visite aux parents de ma fiancée à Capitola (en fait, nous venions leur annoncer notre prochain mariage). Nous étions en train de dîner à l'arrière de la maison, quand nous avons remarqué cet "objet", qui se trouvait immobile dans le ciel. La caméra était à portée de main parce que nous venions de nous en servir. J'ai alors essayé de prendre quelques images. Il est passé au-dessus de la maison peu après, aussi j'ai couru pour le suivre dans la rue, devant la maison, et j'ai essayé de prendre d'autre images en essayant de ne pas trembler (mais ce n'était pas évident). Ensuite il est descendu à la verticale d'un poteau de téléphonie, et j'ai pu faire quelques autres clichés, après quoi il s'est éloigné assez rapidement. J'ai cru qu'il avait disparu, mais il était encore visible, et j'ai encore pris d'autres photos.

A un certain moment une voiture s'était arrêtée et le conducteur a vu l'objet. Personne n'avait la moindre idée de ce que ça pouvait être, mais tous les occupants de la voiture avaient l'air effrayés. Après que l'objet soit parti, ils m'ont suggéré de prévenir les journaux, puis ils se sont en allés. :) Je ne suis pas sûr que d'autres personnes du voisinage aient vu cet engin, parce que ce n'est pas ma résidence, mais je suis certain que d'autres gens ont du l'apercevoir. C'était tellement étrange et si prôche qu'on pouvait difficilement l'ignorer. Après qu'il soit parti et que j'aie repris mes esprits, j'ai constaté que mes mains tremblaient; je n'ai pu m'empêcher de trembler pendant près d'une heure. Il est évident que nous avons passé le reste de la soirée à parler de cette chose. Personne n'avait de réponse à formuler (et c'est quand même étonnant, parce que le père de ma fiancée est ingénieur en mécanique).

Nous avons fait parvenir une copie des photos au journal local, mais je n'ai aucun retour pour l'instant. Je ne sais pas combien de temps ça peut prendre.

A signaler également qu'il y avait des sortes d'inscriptions sur cet objet, que je n'ai pas pu déchiffrer (je lis couramment l'Anglais et l'Hindi). On peut les voir sur certaines des images.

Quoi qu'il en soit, j'ai ouvert un compte Flickr où j'ai placé les meilleures photos. Je n'ai aucune idée de ce que ça pourrait être, aussi j'espère que d'autres auront vu la même chose." Rajman1977 a titré son sujet : "Bizarre Thing in Sky".

http://www.flickr.com/photos/8418528@N06/sets/72157600236430072/

Capitola est une petite ville de 10.000 habitants, située dans la baie de Monterey : http://www.ci.capitola.ca.us/ et la région montagneuse de Santa Cruz.

Capitola Ufo Ovni Capitola
Ovni Capitola Capitola Ufo

Cette nouvelle série d'images relègue aux oubliettes les démonstrations par superpositions dont The Shadow nous avait gratifiés... Pour Ivo5000, Co-Administrateur du forum OM : "Ca devient très intéressant! Différents angles et perspectives. Des objets se trouvent entre la chose et la caméra. Hmmmmmmmmmmmmm.
Qui sait, peut-être que Chad habite dans le coin...?
"

De même, la théorie d'un habile trucage sous Photoshop n'est plus recevable. Nous en serions plutôt à l'hypothèse d'un rendu 3D : en utilisant un des programmes qui permettent de créer un objet en 3 dimensions. Ensuite, on peut faire tourner cet objet à volonté; puis la perspective choisie sera intégrée dans une image numérique.

La présence d'objets entre la chose et la caméra devrait permettre d'évaluer les dimensions de l'engin.

Pour Epo3, "ça pourrait confirmer l'origine terrestre de l'engin de Chad... (espèrons qu'il n'est pas fabriqué en Chine !).
Il doit bien y avoir un hangar dans le coin où l'on modifie ses configurations...
S'il y a parmi nos inscrits quelques anciens fonctionnaires de l'administration américaine (et surtout des militaires), nous aimerions savoir si ce phénomène interragit sur les populations... L'US Air Force ne peut ignorer l'existence de cette chose !.
Leur silence en est-il la preuve ?
On se demande pourquoi les grands medias ne sont pas déjà sur le coup !
"

Les informations 'EXIF' sont les suivantes : Appareil Numérique Minolta / Date et Heure : 16 Mai 2007: - 17:42:58

Les marquages sont très différents - en bas l'image publiée sur Coast2Coast, au-dessus une des images prises à Capitola :

Outre la nouvelle structure complémentaire, sur ces images plus récentes, il apparaît aussi 9 volets ouverts.

Le site UfoCaseBook (http://www.ufocasebook.com/lettersstrangecraft.html) publie le 21 mai ce 'Courrier des Lecteurs', en l'occurrence une lectrice, Shirley P. :

"J'ai vu que BEAUCOUP de gens s'intéressent à quelquechose que j'ai vu il y a quelques années - j'avais également trouvé ça intéressant, mais je n'avais PAS pensé que ça aurait remué à ce point les membres de la Communauté Ufologique. En souhaitant peut-être apaiser toutes sortes de réactions de panique, je vous communique cette lettre que j'ai envoyée à Mrs. Howe, pour vous faire partager cette expérience que j'ai eue en visitant le Séquoïa National Park :

Hello,
J'ai lu avec beaucoup d'intérêt l'article de Coast To Coast au sujet de ces "drônes" qui ont été photographiés au-dessus du Lake Tahoe et ailleurs dans la Vallée de la Californie Centrale. Ca m'a remis en mémoire un évènement que j'ai vécu il y a quelques années alors que je visitais le Parc National de Séquoïa avec mon père.

A cette époque, le réseau routier du parc était en travaux. Nous cherchions la direction de Porterville, et nous étions un peu perdus. Alors que je m'informais auprès d'un garde forestier, cette CHOSE ETRANGE est passée au-dessus de nous, à une allure très tranquille. Ca m'avait fait penser à une libellule ! J'ai demandé au garde :"Qu'est-ce que c'est que ça ?!" Et il m'a répondu :

"On m'a dit que c'est une sorte d'engin qui sert pour les communications, et qui détecte les départs de feux." J'ai plaisanté avec lui : "Alors ce n'est PAS un OVNI ?' Il m'a rassurée en disant :"Ha! Non, je ne le pense pas !" Ca semblait une chose tellement BANALE pour lui que je m'en suis plus souciée, au point de l'oublier pratiquement jusqu'à ce que je lise le récit de "Chad".

Veuillez demander à Chad s'il était près du Parc National de Séquoïa quand il a pris ses photographies. Si c'est le cas, un des gardes forestiers pourra peut-être lui donner davantage d'informations.
Shirley P.

P.S. Je ne suis pas certaine que ça soit en rapport avec cette chose étrange, mais ce jour-là j'ai eu de TERRIBLES maux de tête et des nausées, c'est d'ailleurs POURQUOI nous avions décidé de quitter le parc un peu plus tôt que prévu. J'avais pensé que l'altitude, et la conduite cahotique de mon père, en étaient la cause, mais au fond je n'en sais rien !"

10538 : "Ahah, cette Shirley nous raconte que les services forestiers disposent maintenant d'engins à antigravité pour surveiller les départs de feu !"

The Shadow a opéré un rétablissement. Il n'est plus en train de tenter de prouver un photo-montage :
"Mon problème, si on doit considérer qu'il s'agit d'une construction humaine, c'est le coût. Ces engins devraient coûter des millions (des milliards ?) de dollars. Chaque composant doit valoir une fortune.... Alors pourquoi auraient-ils produit deux profils d'ailes sur différents engins ? Ne serait-il pas plus économique et plus rationnel d'utiliser le même modèle ??"

10538 ajoute peu après : "Toutes ces manifestations ont en commun d'être localisées en Californie. Je suis peut-être un peu parano (je vis en Californie), mais il y a sans doute quelquechose qui nous échappe : si ces objets sont en train de scanner la région, serait-ce qu'ils auraient détecté quelque anomalie sous la surface ? Auraient-ils connaissance d'un évènement géologique qui serait sur le point de se produire ? Cette pensée m'obsède en ce moment."

J'ai placé un premier commentaire sur le compte Flickr de 'Rajman1977', l'invitant à rejoindre le forum OM pour répondre à quelques questions...

En attendant, constatons que la notion de "preuve par l'image" a bien vécu. A l'age numérique, tout est devenu possible.

Les participants du forum ATS sont de nouveau en effervescence : comme toujours il est de bon ton d'y paraître ultra-sceptique, de se moquer avant même d'avoir analysé. La faute en revient bien sûr aux initiateurs du projet, qui ont conçu cet espace comme une entreprise de démolition systématique. L'impertinence consiste chez ATS à supposer qu'une image ne soit pas nécessairement truquée. Parfois, un esprit ouvert s'insurge : "Tu as CONCLU que c'est un FAUX.... Mais dis-moi, puisque tu es tellement sûr de toi, qu'est-ce qui t'as conduit à cette conclusion ? Quelqu'un ici aurait-il une photo qui nous montre à quoi ressemblerait un 'véritable ovni' ? Il n'y a AUCUN précédent. Alors, en attendant que se produise une éventuelle divulgation, je pense qu'il serait sage de se montrer plus réservés. Ce qui me surprend toujours sur ce forum, c'est la quantité de gens qui sont persuadés de tout savoir, et qui se permettent de trancher au vu d'une simple photo.. Je pourrais le comprendre de la part de quelques amis qui n'en ont rien à faire, mais ces types ne fréquentent pas ce genre de sites, à moins bien sûr qu'ils aient un but bien précis."

Revenons sur Open Minds. Pour vous donner une idée de la profondeur et de la convivialité des débats, Ufonaut avait cru un temps que les cables téléphoniques auraient été surajoutés, de manière maladroite, et il soulignait la discontinuité dans le trait foncé. Il avait facilement convaincu The Shadow du bien fondé de sa découverte. Mais sa démonstration reposait sur l'agrandissement d'une image en basse résolution. En l'invitant quelques minutes plus tard à télécharger le format supérieur (1024 x 768 en png), Arkwright prouve au contraire que cette partie n'est pas en cause : "Remarquez qu'il s'agit sur cette portion de deux cables légèrement torsadés; on le constate également à gauche sur fond de ciel. A l'endroit qui vous paraît discontinu, le cable foncé passe en fait derrière le cable plus clair".

Ufonaut admet sans tarder son erreur : "Je dois reconnaître que j'aurais du travailler sur les images en haute définition." L'instant d'après, Kenticus se manifeste brièvement : "Je posais ce genre de cables autrefois; je peux vous dire qu'on voit souvent des cables torsadés sur de courtes distances. Tout ça me paraît correct."

S'il y a un trucage, il est à rechercher ailleurs. Pour les amateurs, le compte Flickr de 'Rajman1977' - ou Rajinder - propose en effet de télécharger plusieurs formats (http://tinyurl.com/24cheh).

Enfin, Linda Moulton Howe, que j'ai prévenue par email en début de journée, publie l'ensemble des documents le soir-même :
http://www.earthfiles.com/news.php?ID=1252&category=Environment+
mais sans commentaire autre que cette petite carte de la région.

Capitola

Un lecteur prénommé Anthony, nous rappelle que la compagnie de Paul Moller (www.moller.com) poursuit ses travaux :

"Il existe des engins volants assez singuliers construits par Moller qui les développe et améliore depuis les années 60; ça peut donner un apperçu de l'état d'avancement de la technologie.

Il ne s'agit certes pas de technologies "exotiques" mais du simple principe de l'hélice, ce qui rend les engins encore bruyants, contrairement objets que vous montrez ici. Mais ça permetra peut-être à la population de se familiariser avec ces étranges objets volants, et qu'on arrête de crier tout de suite aux extra-terrestres dès que quelque chose ne ressemble pas à l'idée qu'on se fait actuellement d'un engin volant."

Ce soir du 20 mai, je dîne avec Bill Ryan et Kerry Cassidy qui sont de passage à Paris le temps d'un week-end. Nous évoquons les récents développements. Ils ont eu l'occasion de voir ces images dont nous parlons ici depuis quelques jours, et les ont trouvées impressionnantes de netteté; mais ils ne disposent pas d'informations particulières à ce sujet. Concernant Dan Smith, Bill souligne que le personnage est relativement porté sur la bouteille - son discours ne lui paraît pas intéressant, juste une manière d'attirer l'attention, sans plus. J'apprends au passage que CoR25 et CoK25 ne sont que les nouveaux pseudos qui désignent respectivement Ron Pandolfi et son 'ami de 25 ans', Kit Green. Bref, Dan Smith a changé les étiquettes, mais ont continue de tourner en rond. Nous ironisons sur le fait que ces deux-là, en bons professionnels de la CIA, ne sont pas prêts de cosigner un article dans le Washington Post pour proclamer la Divulgation, même avec le renfort de l'écrivain Gus Russo.

Aparté - ceci est en référence à l'annonce inhabituellement lyrique de JakeReason, hier sur OM : "Gus Russo, Dan, et CoK25 se sont parlés. On m'a dit que c'était devenu une affaire sérieuse. CoR25 n'est pas encore très sûr de ce qu'il va déclarer. C'est leur problème à l'heure actuelle. En avant pour la Grande Parade. Nous n'avons jamais été si près du but..

Est-ce que ça prendra la forme d'un article publié dans le Washington Post ? Si c'est le cas, comment pourrait-il ou devrait-il présenter les choses ? Chaque mot aura son importance. Chaque tournure de phrase sera lourde de sens. Chaque paragraphe jouera son rôle comme un instrument dans la grandiose mélodie."

Ce Gus Russo, également originaire de Baltimore, nous est présenté comme un chroniqueur professionnel, dont la contribution semble nécessaire pour finaliser les déclarations des uns et des autres...

Le silence de 'Henry Deacon', depuis maintenant huit semaines, est autrement préoccupant. Parmi tous ceux qu'ils ont rencontrés, cet ancien physicien de Livermore est certainement le plus remarquable :

"Nous sommes allés plusieurs fois chez lui. Il est marié, sa femme était visiblement ennuyée qu'il se confie aussi ouvertement. Lors de notre dernière rencontre, il nous a fait part des menaces qui pesaient sur lui. Nous ne pouvons aller forcer sa porte, sans lui faire courir de nouveaux risques, nous devons attendre qu'il se décide à reprendre contact. Son rève était de visiter l'Egypte; c'est surement une info dérangeante, mais il était persuadé que s'il ne réalisait pas ce voyage avant la fin de l'été, ce ne serait plus jamais possible. Henry sait beaucoup de choses sur les manipulations temporelles des labos américains, qui ont commencé vers 1965. Il nous a dit que les autorités cherchaient à préparer les populations en vue de certains évènements tragiques dont elles savent qu'ils pourront se produire d'ici 2012. Il est pratiquement en accord sur tous les points évoqués par Dan Burisch, dont lui nous avons fait connaître les travaux, sauf en ce qui concerne le MJ12 - au sujet duquel il ne détient aucune preuve; mais il est également possible qu'il ait eu affaire à des intermédiaires qui ne se référaient pas précisément de ce groupe."

Une nouvelle tentative auprès de l'entourage de Billy Meier est restée infructeuse : le "contacté" suisse vivrait maintenant retiré, et refuse toute interview. Pour Kerry : "Il nous a paru inutile de filmer l'un ou l'autre de ses compagnons... Comment aborder le cas de Meier sans le principal intéressé ?"

En ce qui concerne Serpo, Bill & Kerry m'annoncent qu'ils participent au montage d'un documentaire sur l'affaire.

Plus généralement, les promoteurs du Projet Camelot jouent une partie difficile qui consiste à éviter que des désinformateurs se servent d'eux pour diffuser des contre-vérités.

Le 20 mai, Fore souhaite que je nous obtienne directement de Linda Moulton Howe les images qu'elle a reçues de Chad. Ainsi par l'étude de l'histogramme des originaux, nous pourrions en apprendre davantage qu'en étudiant les photos reformatées par le site de Coast2Coast. Nous aurions aussi l'occasion de savoir si le correspondant de Linda est sincère - ou si c'est un imposteur qui s'est contenté de lui renvoyer les images de C2C...

J'écris donc un nouvel email à l'attention de Linda MH :

"Il existe une solution pour savoir si ce 'Chad' qui communique avec vous est bien l'auteur des photos, et c'est une idée lancée aujourd'hui par Fore, sur OM.. Il a formulé ainsi sa question:

"Peux-tu demander à Linda si elle accepte de t'envoyer les images *originales*, qui n'ont pas fait l'objet d'un traitement comme un reformatage ? Ca nous serait très utile pour constater si quelqu'un a pu les altérer en cours de route.

Il semble que les sources [C2C et Mufon] ont pris la liberté de reformater toutes les photos, d'une manière ou d'une autre. Ce qui est loin d'être correct... quand on aimerait pouvoir disposer des preuves originales dans toute étude de cas."

Ainsi, en étudiant les histogrammes des images, Fore pourra nous dire si 'Chad' s'est contenté - ou non - de vous faire suivre les images qu'il avait lui-même capturées sur le site de Coast2Coast...

Je ne souhaite pas vous importuner avec mes demandes, mais je pense que Fore a formulé une excellente requète."

En fin de journée, cette annonce est publiée sur la "Craig-List" régionale de Californie, c'est la bouteille à la mer qui va faire connaître "Rajman1977"...

"Chose" BIZARRE dans le ciel à Capitola, CA... Bon sang, quest-ce que c'est ? (capitola)

"J'étais à Capitola avec ma fiancée, ce week-end, dans la maison de ses parents, et nous avons vu cette chose. Nous dînions avec sa famille, et ils l'ont vue également. Bon sang, qu'est-ce que c'est ? Est-ce que quelqu'un d'autre l'a vu ?!

J'ai pu prendre quelques photos, et j'ai ouvert un compte Flickr. Vous y trouverez d'autres infos."

Il ne publie pas directement ses images, juste un lien.

Le 18 mai, concernant toujours l'étrange objet observé dans le Centre de la Californie et la région du Lac Tahoe, quelques internautes, sur OM, évolueraient vers l'hypothèse d'une fabrication terrestre, ou un trucage numérique. Mais aucun élément nouveau n'explique ce revirement, sauf pour quelques uns d'avoir commencé à se demander : "Comment aurais-je réagi à la place de Chad ?" Et donc plusieurs participants s'expliquent mal pourquoi le témoin n'est pas aussitôt allé rapporter son témoignage aux autorités... D'où ce léger soupçon de fraude.

Mais Garuda explique : "Une étude Australienne a montré que 97% des gens n'iraient PAS rapporter une manifestation Ovni ! (Publiée par UFO Research Queensland). La raison principale étant la peur du ridicule..."

Pendant ce temps, Linda Moulton Howe a progressé et nous présente une mise à jour importante avec l'expertise d'un ingénieur qu'elle a contacté à Albuquerque, Nouveau-Mexique : (http://www.earthfiles.com/news.php?ID=1248&category=Environment)

L'intervention de l'ingénieur est en deux parties, titrées selon ses domaines de compétences :

1) Travaux pour l'U. S. Navy et Honeywell Hardware Design

"J'ai travaillé dans les communications pendant de nombreuses années, et j'ai terminé ma carrière chez Honeywell, au département du design de machines. J'ai également travaillé plusieurs années pour la Navy, et j'ai été amené à voir pas mal de choses dans le domaine des communications. Le drône qui est montré sur votre site est intéressant pour diverses raisons.

Je remarque ses propriétés aérodynamiques (il s'agit d'une conception très étrange, avec une partie avant - le plus long bras qui comporte 3 sections). Mes commentaires se limiteront aux parties visibles, principalement l'antenne et l'assemblage autour du noyau central.

L'antenne courbe en forme de 'bougie', couvrant 360 degrés, lui permet probablement un alignement de phase avec une grande sensibilité directionnelle. Les brins de l'antenne peuvent capter un signal d'une certaine direction, puis le rediffuser à travers le centre de l'anneau. Grâce à celà, on obtient un différentiel et on peut notamment contrôler la direction et la puissance du signal. Il est à noter également que l'angle de courbure des éléments permet une émission pratiquement verticale, ce qui permet à un engin circulant au-dessus (ou éventuellement en-dessous) de communiquer directement avec son drône; ce dispositif permet des transferts directionnels. La courbure autorise une grande plage de fréquences; ce n'est pas la même chose qu'avec le rateau d'une antenne de télévision. Cette courbure est fonctionnelle. Puisque nous ignorons le diamètre de l'anneau, je ne peux évaluer précisément la plage de fréquences utilisée pour la transmission. Si je ne me trompe, l'antenne comporte 14 éléments, disposés régulièrement autour de l'anneau, soit un espacement d'environ 25.7 degrés. La longueur, les relations angulaires et les proportions des éléments avant et arrière n'étant pas précisés, je ne m'avancerai pas plus loin dans les hypothèses. Si nous connaissions ces dimensions, nous pourrions en déduire la plage des fréquences utilisables. Nul doute cependant que ce sont des ondes millimètriques.

La forme en anneau me paraît judicieuse; celà permet d'allier la légèreté, la réduction de la trainée, au fait d'utiliser une antenne circulaire pour les transmissions verticales. Le cercle en lui-même applique le même principe d'économie que les super-ordinateurs, parce que les distances sont réduites de moitié par rapport à l'architecture modulaire.

J'ajoute, pour avoir travaillé de nombreuses années sur des engins spaciaux, que l'astuce consiste à réduire les interférences indésirables en les éloignant de la source de bruit. C'est pourquoi sur nos engins - par exemple la sonde Voyager, dont la forme est bien connue, le propulseur nucléaire est placé à l'extrêmité d'un bras; on n'a pas souhaité qu'il voisine avec les équipements scientifiques. Je suppose que la même recette a été appliquée pour ce drône en forme d'anneau; on voit que le bras 'avant' est constitué de trois sections, chacune étant reliée par des sortes de tiges. Chaque section semble abriter un ou plusieurs capteurs, donc on y retrouve les mêmes principes de construction que sur la sonde Voyager. Je pense que ça ne doit pas être compliqué de faire courir des fibres optiques dans les tiges qui relient les sections. Je suppose que le plus long bras sert de gouverne. Enfin, le mode de propulsion doit être intégré dans le corps de l'anneau; les capteurs étant placés à distance, on supposera que le plus sensible est donc à l'extrêmité du bras.

Est-ce qu'il tourne sur lui-même ? Quelle est son diamètre ? Ce serait intéressant de connaître sa vitesse de rotation; ce serait essentiel, pour déterminer sa vitesse, de connaître la longueur des bras (ou des pales)."

2) Formation en Nanotechnologie

"La stratégie qui consiste à concevoir des dispositifs de propulsion basés sur des ions polarisés/du plasma confiné semble s'appliquer ici.

Par exemple, la disposition circulaire des 'antennes' recourbées, fixées sur l'anneau de l'engin, semble permettre de réaliser une sorte de directivité par le moyen d'un mécanisme capable de structurer un champ chargé en plasma/ions.

Le bras très allongé pourrait en fait héberger la source du dispositif de propulsion - les autres bras plus courts servant de balanciers pour assurer la stabilité de l'ensemble.

Par exemple, avec les matériaux nanotechnologiques que nous maîtrisons actuellement, la puissance d'un tel engin, relative à son poids, serait bien supérieure à nos réalisations précédentes avec d'autres structures.

La structure centrale en anneau pourrait héberger l'accélérateur de plasma et le concentrateur.

Si nous disposions de matériaux encore plus performants, tels que des super/ultra conducteurs, nous pourrions produire de bien meilleurs dispositifs, tant par la taille que l'efficacité, que tout ce que nous avons réalisé jusqu'ici.

Les implications de telles recherches sont extraordinaires.

Mes référence personnelles : j'ai une formation en science des matériaux, y compris en applications nanotechnologiques (ayant travaillé également pour Lawrence Berkeley et Los Alamos National Laboratories)."

L'ingénieur fournit le lien d'un site qui recense un certain nombre de brevets : www.dprix.com/biblio/uspatents3.html

"Mon opinion est qu'il s'agit d'un engin militaire de surveillance, piloté à distance, bénéficiant d'une technologie de pointe. J'ai observé un grand nombre d'autres réalisations dans ce domaine, dont la plus intéressante était sans doute le projet 'robofly', à l'Université de Berkeley, Californie, il y a environ deux ans." (image)

Robofly

Je note que l'ingénieur - qui penche pour un prototype - s'est abstenu de commenter les mystérieuses inscriptions. Parce qu'il serait étrange que des militaires américains s'amusent à identifier leurs engins avec des caractères imprononçables...

Apparemment, CaliKid et 10538 n'ont pas encore écrit à Linda Moulton Howe, pour tenter d'établir un lien direct avec Chad. Je ne vois pourtant pas de moyen plus efficace pour couper court aux spéculations.

CaliKid avoue que l'idée ne l'a pas effleuré : "Je dois reconnaître que je ne suis pas allé jusqu'à contacter Linda. J'ai pensé que Chad souhaitait qu'on respecte sa vie privée, et de ce fait nous sommes dans l'impasse, à moins qu'il change d'avis. Mais je suis d'accord avec toi, si tu veux lui écrire, elle pourrait nous confier quelques détails - dans quelle région ça se situe, quelle est la ville la plus prôche, ça nous donnerait au moins un objectif pour nos éventuelles randonnées dans le coin, avec le matériel nécessaire."

Dans l'intervalle, The Shadow nous a montré qu'il doute de la sincérité de Linda : "Le fait que Linda Mouton Howe prétende communiquer avec Chad ne signifie rien ! C'est cette même personne qui avait prétendu que certaines fausses images de O'Hare avaient été authentifiées!" Ou bien The Shadow ne doute pas que Linda soit en contact avec un certain Chad... mais que ce ne soit pas le vrai.

J'écris à l'enquêtrice en lui demandant d'accorder sa confiance aux deux membres de Open Minds. Elle répond le jour même :

"Hi, Didier:
Jusqu'ici, Chad ne m'a pas autorisée à dire où il se trouve. Il craint par-dessus tout que des gens le localisent et se mettent à le harceler, lui et sa femme enceinte.
J'aimerais bien, moi aussi, me rendre sur place. Notre patience sera peut-être récompensée.
Sincèrement,
LMH
"

C'est peu de choses, mais ça confirme le contact entre Linda MH et "Chad". Toutefois, afin qu'elle m'autorise à publier cette affirmation sur OM, je lui écris de nouveau.

"J'aimerais publier de votre part une affirmation claire de votre contact avec Chad. J'ajoute que certain sceptique sur OM ne doute pas forcément de votre parole, mais du fait que vous communiquiez avec le 'vrai' Chad".

LMH - "Je n'ai pas encore parlé avec Chad au téléphone, mais nous avons échangé une douzaine d'emails depuis le 14 Mai.
Comment savoir si c'est le "vrai Chad", puisque notre communication consiste en emails avec des images ?
"

Je conclus provisoirement : "En fait, n'importe qui peut vous envoyer des emails en repostant ces mêmes images qui avaient été publiées sur le site de Coast2Coast".

J'aimerais que Linda MH puisse nous dire, par exemple, si elle a pris la peine de vérifier la similitude des adresses IP avec celle de l'expéditeur des premières images sur C2C. Mais l'enquêtrice n'encourage pas les échanges. A travailler ainsi en solitaire, elle court le risque d'être abusée.

En réponse à une mise en cause personnelle, The Shadow s'est défendu le 18 mai :

"Je ne suis pas sceptique....mais réaliste !! J'ai été impressionné quand ces images sont sorties... Mais à mesure que l'analyse progressait sur le web, il est devenu évident pour moi que Chad est un faussaire. J'aurais été plus confiant si son histoire avait été moins grandiloquente... Ce qui me paraît suspect, c'est cette histoire de maux de tête et de femme enceinte. Si ce type a vu cet engin à plusieurs reprises, et s'il est préoccupé par la santé de son futur bébé, il n'y a aucune raison valable à mes yeux pour qu'il n'ait pas contacté les autorités ! Ou au moins une équipe de TV locale !!
Laissez-moi enfoncer le clou avec cette superposition des images de 'Chad' et du Lac Tahoe : au prix d'une légère rotation de l'image originale et quelques efforts avec l'outil-tampon de photoshop, on peut recréer l'image de Tahoe.
"

Ce qu'essaye de nous démontrer The Shadow, c'est qu'un faussaire a pu détourer l'objet de gauche, modifier son positionnement, et retravailler la forme des pales, pour produire l'objet qui figure sur l'image de droite. Mais ça suppose également qu'il ait dégradé son résultat final pour le mettre aux normes des photos produites par un téléphone portable, et soit aussi intervenu sur son histogramme... Sans parler de la seconde image, censée provenir également du Lac Tahoe, prise à 5 secondes d'intervalle, où la répartition des pales apparaît encore différemment.

Fore n'est pas convaincu par la démonstration, et il s'adresse assez sèchement à l'auteur :

"Shadow,
Même en faisant pivoter la première image, la série des antennes ne coïncide pas. Tu n'a fais que démontrer le contraire : les photos de Chad n'ont PAS été utilisées pour fabriquer les photos de Tahoe. Merci de t'être appliqué.
"

Par ailleurs, personne n'a encore pu mettre en évidence les preuves de détourage et d'incrustation, qui seraient les plus évidentes à repérer, en particulier pour les antennes. L'explication de Shadow me paraît laborieuse, et en tous cas incomplète.

En revanche, si l'objet est réel, et qu'il croise à une altitude relative au sol assez constante (pour les besoins de sa mission par exemple), alors il n'y aurait rien d'étonnant à ce que des images prises en différents lieux soient plus ou moins superposables.

Je vais maintenant formuler un autre hypothèse : supposons que la première série d'images publiées par 'Chad' sur le site de Coast2Coast le 7 mai se révèle très embarrassante pour les autorités... Une Agence commandite un travail de faussaire qui est publié cinq jours plus tard, le 12 mai, en ciblant le site du Mufon... Au fil du temps, les deux provenances ne constituent plus qu'une seule affaire : l'Etrange Anneau avec des antennes. Peu après, en démontrant que la seconde série est un canular, on entâche définitivement la première série : les medias ne retiendront qu'une seule chose - "le mystérieux objet aperçu en divers endroits de la Côte Ouest des Etats-Unis n'était qu'un trucage numérique !"

Officiellement, le Département des Recherches Avancées du Département de la Défense américain (DARPA) serait très en-deça de la technologie évoquée ici, puisqu'il s'intéresse à cette modeste invention : une sorte de moulin volant, dont l'alimentation électrique n'est pas encore embarquée...

PS à ceux qui reprennent des pages entières de ce journal pour les coller dans des forums francophones : je ne me contente pas de vous servir des textes moulinés par Google-Tools - ces informations représentent beaucoup d'heures de travail et le minimum est de citer chaque fois précisément votre source, comme je le fais pour les miennes.

En réponse à une triple question personnelle qui m'a été posée par email : "Oui, j'ai un peu de temps libre. Cette veille de l'ufologie américaine me fait également découvrir des choses qui me paraissent importantes et utiles. J'aime restituer, presque en temps réel, des échanges, des études, voire des polémiques constructives qui se déroulent sur des forums peu fréquentés par le public francophone, ou retransmettre des informations dont la diffusion se limiterait sinon à des listes de discussions. J'espère qu'à travers ce récit, le lecteur se fera une idée des possibilités qu'offre internet - en dehors des sites personnels, un peu figés - pour stimuler le travail en équipe, quand les participants ont envie de donner le meilleur d'eux-mêmes."

Pour la question annexe : "Non, je n'envisage pas d'installer un flux RSS..."

Et enfin, s'il m'arrive de participer aux échanges ? : "En un an et demi, je dois approcher 200 petites remarques ou contributions sur Open Minds... Mais j'ai réalisé que les chercheurs, qu'ils soient anonymes ou assez connus, acceptent facilement de communiquer par email. C'est utile pour vérifier ou recouper une info, ou proposer à quelqu'un de rejoindre un groupe pour développer ses idées."

RETOUR EN ARRIERE (décroissant : 17 mai - 1er janvier 2007)

RETOUR EN ARRIERE (croissant : 1er janvier - 17 mai 2007)

L'Affaire SERPO :

Le Forum de "Ici & Maintenant!" doit bénéficier de ce travail et développer son interactivité : les mises à jour sont désormais publiées en priorité de quelques jours dans la section Ovnis-USA qui est réservée aux Membres du Forum seulement.