Depuis le 6 décembre 2005, mon intérêt pour la scène ufologique américaine s'est trouvé renforcé avec la diffusion des premiers "messages de Serpo" par Victor Martinez, sur sa liste de quelques 300 abonnés. Ensuite, impossible de décrocher. Depuis, beaucoup d'éléments nouveaux sont apparus, relatifs au phénomène Ovni... surtout aux USA.

Après l'Affaire Serpo, l'Ovni de l'aéroport O'Hare de Chicago, nous traitons des Drones de Californie, du Programme CARET, de l'incident de Stephenville, Texas...

Lecture chronologique :
18 mai 2007 au 31 juillet 2007 en sens descendant
1er août au 31 décembre 2007 en sens descendant

1er janvier 2008 au 31 mars en sens descendant
1er avril au 30 juin 2008 en sens descendant
1er juillet au 30 septembre 2008 en sens descendant

Certains lecteurs apprécient davantage cette publication en ordre inverse...

Didier de Plaige

© Ovnis-USA
M.A.J. au 31 Décembre 2008

La Chronologie des Drones

Pour accélérer un peu l'affichage de cette 1ère page, les jours précédents sont ICI

je suggère que vous chargiez dès maintenant cette autre page, pour lui laisser le temps de monter - clic droit puis "ouvrir dans une nouvelle fenêtre"..

Le Forum de "Ici & Maintenant!" développe son interactivité : la Section Ovnis-USA propose aux lecteurs de s'associer au travail de recherche.

Une version BLOG est maintenant en place ici : http://ovnis-usa.com

Mercredi 31 Décembre -

L'équipe de transition présidentielle américaine recueille maintenant les questions des citoyens dans différents domaines : "50.000 personnes ont soumis 40.000 questions et exprimé 2.200.000 votes... Mais vos commentaires nous permettrons de savoir ce que vous pensez." Les catégories proposées : Economie, Sécurité Nationale, Education, Santé, Energie, Environnement...

http://change.gov/page/content/openforquestions_20081217_private_url

Quelques exemples des contributions relevées dans la rubrique "Science & Technologie", parmi plusieurs dizaines de questions déjà publiées sur le sujet Ovnis :

"Est-ce que le Président élu Barack Obama s'efforce de tout savoir au sujet des Objets Volants Non-Identifiés (Ovnis) ? A-t-il l'intention de RENDRE PUBLIQUE l'information que possède le gouvernement américain...? Il pourrait élucider cette affaire une bonne fois pour toutes."

"Serez-vous le premier Président des Etats-Unis qui divulguera tous les documents concernant les Ovnis, tous les dossiers, les films et les videos sur les contacts et la surveillance exercée depuis 50 ans par les Etats-Unis, à propos des Visites Extraterrestres ?"

"Quand le gouvernement abordera-t-il enfin ouvertement le sujet des Ovnis ? Les Etats-Unis se cachent la tête dans le sable tandis que d'autres nations, dont la Belgique et le Brésil, ont une attitude plus honnète."

"La Belgique, après la 'Vague de 1989'; la France avec le Rapport Cometa en 1999; le Mexique avec le soutien constant de ses forces armées, et maintenant le M.O.D. en Angleterre, qui projette de déclassifier plus de 200 dossiers au cours des prochaines années... Quand le gouvernement américain va-t-il se décider ?"

Kevin Smith a donc assuré hier la présentation de ces images de Mars qui lui semblaient hautement suspectes. Il est toujours convaincu que nous avons affaire à trois structures artificielles, sur l'horizon.

Ce 5 novembre 2008 (SOL 1721), l'équipe de la mission avait publié ce commentaire : "Nous avons essayé de faire que Spirit se dirige vers le sommet de la colline surnommée Home Plate, afin que l'angle des panneaux solaires soit plus favorable, pour capter la lumière alors que le Soleil est plus haut dans le ciel."

http://ovnis-usa.com/SONS/KevinSmithShow_MarsSpirit.mp3

L'animateur s'est persuadé que les trois masses sombres en haut des images étaient des structures artificielles. Il s'étonne également qu'on ne puisse voir les reflets de ce qui se trouverait au sol devant le rover... Kevin Smith n'avait malheureusement pas vu ces petites animations. Elles montrent que l'on voit en fait le dessous des panneaux solaires. http://fr.wikipedia.org/wiki/Atterrisseur

Il pouvait aussi se référer à cette autre image, datée du 19 décembre 2004 (ce qu'on aperçoit à droite est une partie de l'atterrisseur) :

La déception chez les auditeurs est assez sensible, parce que la rigueur de Kevin Smith est généralement très appréciée.

http://marsrovers.jpl.nasa.gov/gallery/all/2/r/1721/2R279145435EFFAZ08P1312R0M2.HTML

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=2438.0

Mardi 30 Décembre -

L'animateur Kevin Smith a adressé dimanche cette annonce en avant-première aux abonnés de sa webradio :

"J'ai reçu un message et des photos saisissantes qui proviennent du JPL de la NASA. Elles ont été prises par le robot martien Spirit. En fait, je les avais déjà vues, mais je n'y avais pas suffisamment prêté attention...

C'est mon correspondant Ted Twietmeyer qui m'a fait réaliser combien elles étaient intéressantes."

Le Kevin Smith Show recevra l'informateur dans la nuit de lundi à mardi. Le ton de l'émission est généralement mesuré, et le présentateur ne sera pas gêné de faire marche arrière si on lui apporte un argument contraire.

Kevin Smith
"Ted a travaillé pendant 25 ans dans plusieurs laboratoires sous contrat avec la Défense, et la plupart des départements de la NASA. Il a analysé plus de 15.000 photos de Mars et a publié : "What NASA isn't Telling you about Mars".

L'ingénieur est connu depuis plusieurs années pour animer des polémiques sur divers medias, dont le site web Rense.com.

L'une de ses cibles favorites est l'entreprise Malin Space Science Systems. Depuis 1993, cette société basée à San Diego conçoit et réalise les caméras embarquées par les sondes et robots d'exploration.

Selon Ted Twietmeyer : "Un seul homme est en mesure de décider quelles images de la NASA seront confiées aux scientifiques et diffusées publiquement, et ce n'est même pas un employé de l'organisation. Cet homme est Michael Malin, le patron de Malin Space Science Systems. Nous ne saurons jamais combien de photos il aura retiré de la circulation. De nombreux scientifiques ont été choqués de la censure qu'il n'a cessé d'exercer."

http://www.data4science.net/book/sample.php?show=samples - http://www.cvs.rochester.edu/williamslab/p_twietmeyer.html - http://www.msss.com/ - http://en.wikipedia.org/wiki/Malin_Space_Science_Systems - http://fr.wikipedia.org/wiki/Michael_C._Malin

Kevin Smith s'est laissé convaincre qu'on voit "un immense bâtiment" sur deux images signalées par Ted Twietmeyer, et "ce qui ressemble à deux vaisseaux très exotiques, parqués de chaque côté."

Il ajoute : "Ces photos sont vraiment très nettes, et elles montrent des structures artificielles si évidentes que je suis allé vérifier les originaux sur le site web de la NASA. Il n'y a aucune différence ! Les images présentées par Ted Twietmeyer n'ont pas subi de retouches.

Ce ne sont pas des photos réalisées depuis un satellite. Elles ont été prises de très près. On voit clairement des éléments qui manifestent une vie intelligente.

Quels sont les êtres à l'origine de ces choses ? Lundi soir je vous montrerai ces images, et nous nous poserons la question la plus importante entre toutes : Qui ?"

Ceux qui pensent avoir déjà identifié l'une des photos ne se font pas d'illusions : "Il s'agit probablement de la partie supérieure du rover lui-même." http://ovnis-usa.com/images/Mars_building.jpg

Ils espèrent se tromper et souhaitent que Kevin Smith aura d'autres documents à proposer... - Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=2438.0

http://kevinsmithshow.com/ - http://www.rense.com/general49/SPACEthefinalfrontier.htm

Lundi 29 Décembre - Les manifestations d'Ovnis à Stephenville ne sont peut-être pas terminées. Le texan AA6660 raconte sur le forum Open Minds ce qu'il lui est arrivé hier soir, même si ça relève plutôt de l'anecdote pour le moment... Il a pour habitude de laisser tourner son scanner sur les fréquences de la police, même en regardant la télévision : "J'étais à Dublin. Aux environs de 21h, un officier en patrouille a fait savoir au central qu'il avait été approché par un homme, au volant d'une voiture, qui prétendait avoir vu un Ovni.

L'officier a plaisanté en disant qu'il ne s'intéressait qu'aux Ovnis capturés. Plus tard, peu avant 23h, le central a rappellé ce même officier pour lui dire que son témoin s'était présenté à l'annexe du tribunal, où il l'attendait avec une video de l'objet, disant qu'en fait de capture, il avait l'Ovni dans son camescope.

L'homme en patrouille a répondu qu'il était occupé pour un bon moment. Puis il a fini par dire qu'il ne se déplacerait pas jusque là. Je sais seulement que ce n'était pas un agent municipal, et je ne suis pas parvenu à capter son numéro d'identification."

AA6660 avait même envisagé de se rendre lui-même à l'annexe du tribunal de Stephenville pour intercepter le témoin, mais il était trop éloigné du centre-ville ce soir-là. Il espére que cette personne essayera de contacter le journal local, ou bien que la journaliste Angelia Joiner trouvera un moyen de l'identifier...

Les deux images publiées ici ont été réalisées sur ordinateur d'après les descriptions de "l'Officier X" - sur l'incident du 8 janvier. Il a témoigné entre autres pour la série documentaire UfoHunters. http://ovnis-usa.com/ufo-hunters-stephenville/

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=2082.0

http://ovnis-usa.com/stephenville/

Dimanche 28 Décembre - Le Paradigm Research Group de Steven Bassett vient de produire une nouvelle video de 10 minutes, pour continuer d'inciter ses visiteurs à rejoindre le mouvement du Million de Faxs pour Washington.

Au générique cette fois : John Podesta, le Major Donald Keyhoe, Bill Richardson (futur Ministre du Commerce), Stanton Friedman, Edgar Mitchell, Gordon Cooper, John Callahan, Ray Bowyer, Jean-Charles Duboc, Jim Penniston, Fife Symington..
"Après toutes ces années, en dépit des preuves accumulées, et des centaines, voire des milliers, de témoignages crédibles - de scientifiques, d'astronautes, de hauts responsables militaires et de pilotes de ligne - le gouvernement américain se refuse toujours à reconnaître leur existence. Mais VOUS pouvez contribuer à ce que celà cesse !"

http://www.paradigmresearchgroup.org/Million-Fax-Correspondence.htm - http://ovnis-usa.com/un-million-de-faxs-pour-washington/

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=4568.0

http://ovnis-usa.com/VIDEOS/MillionFaxs2.flv

La question revient souvent sur les forums de savoir ce qu'est devenu le Dr Steven Greer, fondateur du Disclosure Project en 2001. Il avait suscité de grands espoirs en recueillant les récits d'une quantité de personnalités, prêtes à venir témoigner sous serment devant le Congrès américain à propos du phénomène Ovni. Ses videos alimentent depuis un grand nombre de sites web.
http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=3568.0

Il a ensuite attiré l'attention en s'engageant dans la réalisation et la diffusion de nouvelles ressources énergétiques. Mais les années ont passé, sans qu'un prototype surunitaire soit commercialisé. Il laisse entendre aujourd'hui que des compagnies auraient acheté différents brevets pour empêcher que ces dispositifs puissent être commercialisés.

Après avoir animé SEAS Power, et AERO, le Dr Greer a constaté qu'il lui fallait monter une nouvelle structure. Il a fondé le Projet Orion pour assister "des dizaines d'inventeurs", qui auraient déjà été identifiés. Il lui faut rassembler 3 millions de dollars de fonds privés, de sorte à mettre sur pieds un Institut de recherches "où le public soit directement impliqué."

L'un des premiers objectifs du Projet Orion est d'acquérir les droits de la technologie développée par Stan Meyer, mort il y a une dizaine d'années, qui aurait finalisé un modèle de moteur à eau.

Le Dr Greer est également l'animateur de séminaires spirituels et méditatifs. Selon lui, les humains doivent prochainement évoluer de façon radicale, en réalisant d'importantes transformations intérieures.

Le World Puja Network a réalisé le 26 décembre une nouvelle interview du Dr. Steven Greer et de Linda Willitts. On peut y entendre la réception de signaux provenant d'appareils de détection radar, pendant un séminaire organisé en novembre par l'organisation CSETI dans le parc de Joshua Tree, en Californie. "Ces dispositifs signalaient que des Etres se trouvaient à proximité."

http://www.worldpuja.org/conversations.php - http://www.theorionproject.org/en/index.html

http://ovnis-usa.com/VIDEOS/OrionProject.flv

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=6199.0

Samedi 27 Décembre -

Dans un article du National Examiner daté du 22 décembre, Jeff Peckman rapporte les propos du Dr. Peter Creola, un ancien haut responsable de l'Agence spatiale européenne. Celui-ci plaide pour la Divulgation, et déclare qu'on ne doit pas accorder une confiance aveugle à la NASA.

"Le Dr. Peter Creola a été à la tête de la délégation suisse à l'ESA, et chef du Bureau des affaires spatiales (SSO), à Berne. Il a rejoint ceux qui réclament la vérité au sujet des Ovnis. L'ESA est l'équivalent européen de la NASA."

Robert Fleischer, Coordinateur du mouvement Exopolitique en Allemagne, a félicité le Dr. Creola en déclarant : "Il n'y a pas beaucoup de hauts fonctionnaires européens qui osent se mouiller lorsque ça concerne la réalité du phénomène Ovni. En tant que Président du 'Bureau du Programme Ariane', il a joué un rôle clé dans le lancement du premier transporteur européen, la fusée Ariane, et a participé à de nombreux projets importants de l'ESA."

Fleischer a également rappellé les déclarations du Dr. Creola, extraites d'une interview récente publiée par le magazine allemand "Mystères" :

"Question : A votre avis, est-ce qu'une étude scientifique du phénomène Ovni et de leurs systèmes de propulsion pourrait nous ouvrir des possibilités nouvelles pour notre activité spatiale ?

Dr Creola : Bien sûr - et pas seulement dans ce domaine, mais peut-être aussi pour l'avenir de l'humanité ! J'ai toujours été stupéfait de constater que les observations de vaisseaux silencieux, qui ne sont évidemment pas soumis aux lois de la gravitation, soient systématiquement ignorées par la science - du moins officiellement. (...)

Question : Pensez-vous que l'agence spatiale américaine, la NASA, dissimule des preuves sur les Ovnis ?

Dr Creola : La NASA fait partie d'un système gouvernemental. La NASA s'adaptera nécessairement à la politique officielle, quelle que soit son orientation, il ne peut pas en être autrement. Si, par exemple, la ligne officielle impose de ne pas faire de commentaires sur certains sujets relatifs aux observations d'Ovnis, ou bien si certaines de ces manifestations concernent la Sécurité Nationale, alors la NASA suivra évidemment cette doctrine. En fait, dans cette situation, on ne doit pas accorder une confiance aveugle à la NASA.

Bien sûr, ça s'applique également à Roswell. Si le crash d'un objet extraterrestre a bien eu lieu dans la région en 1947, et si le gouvernement américain a réussi à maintenir l'embargo jusqu'à ce jour, alors la NASA se trouve obligée de respecter cette attitude (qui consiste à ne rien divulguer)."

Jeff Peckman conclut : "Les commentaires du Dr. Creola sont parfaitement cohérents avec les témoignages d'autres informateurs recueillis par le Disclosure Project, ainsi que ceux d'anciens hauts responsables gouvernementaux dans le monde entier. Nous souhaitons que son courage et sa probité pourront inspirer un effort similaire au sein de la NASA des Etats-Unis." - Source - http://www.examiner.com/x-2024-Denver-UFO-Examiner~y2008m12d22-EU-space-official-supports-UFO-disclosure--says-NASA-cant-be-trusted

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=6090.0

Vendredi 26 Décembre -

En regardant l'épisode 13 de la série TV 'Sarah Connors-Terminator', Annalee Newitz s'était persuadée de tenir enfin la preuve que l'affaire des Drones californiens se réduisait à une campagne de marketing viral, organisée de longue date par la Fox... Elle avait aussitôt publié cette conclusion péremptoire sur Io9.com. Dès le lendemain, deux autres rédacteurs de blogs, Discover Magazine et DailyGrail, s'étaient rangé à cette opinion en titrant imprudemment : "Les sceptiques avaient raison depuis le début !"

Annalee Newitz s'apercevait peu après que Bruce Simmons, critique de télévision pour ScreenRant, était parvenu à la même conclusion et lui adressait ce compliment : "Il a fait un rapprochement saisissant sur la chronologie de la diffusion des images, et publié une comparaison extrêmement précise entre les formes des drones évoqués dans les forums ufologiques et celui qui est montré dans ce feuilleton."

"Le débat était de savoir si les producteurs de SCC avaient pu se contenter d'utiliser des images pré-existantes pour les inclure dans la série... A présent il nous apparaît qu'ils en sont les auteurs."

Pour que la démonstration fonctionne, il fallait encore justifier qu'une éventuelle campagne de marketing ait démarré avec 18 mois d'avance : "Certes, les images des Drones sont apparues en mai-juin 2007. Mais la campagne virale a probablement été retardée à cause de la grève des scénaristes. C'est ce qui doit expliquer le contre-temps."

Les commentaires se multiplièrent sur les Blogs des deux premiers rédacteurs. La plupart des contributeurs venaient se montrer "absolument convaincus" que l'affaire des drones californiens était désormais enterrée.

http://ovnis-usa.com/2008/12/17/mercredi-17-decembre/ - http://ovnis-usa.com/chronologie-des-drones/

Quelques déboulonneurs arrogants, notamment les inséparables Sys_Config et DrDil, avaient alors saisi cette occasion de rallier les lecteurs des blogs à leurs efforts militants. D'autres saluaient cette "découverte" en affirmant qu'ils l'avaient toujours su...

Les deux journalistes un peu trop fébriles avaient propagé leurs conclusions dans l'urgence, sans prendre le temps de vérifier auprès de l'équipe de production. Le 24 décembre, ils ont du chacun poster leur rectificatif : "Il s'est avéré que les concepteurs des Chroniques de Sarah Connors n'ont pas créé les drones californiens. Josh Friedman, le producteur de la série vient de l'affirmer."

Même attitude de Bruce Simmons, sur ScreenRant : "Nous nous sommes trompés ! Le mystère reste donc entier concernant les Drones californiens."

Josh Friedman La Mise au Point de Josh Friedman : "Je vous assure que l'utilisation des images de drones dans la série Terminator ne signifie absolument pas que nous soyons à l'origine des images sorties en 2007. Ces drones sont un mystère complet aussi bien pour moi que les gens de la production... Je reste extrêmement intrigué par ces images...

Je n'aurais jamais pensé que certains aient pu douter de leur authenticité, simplement parce que nous les avions utilisées dans la série. Il se peut que cette affaire soit une fraude - chacun en pense ce qu'il veut - mais en ce qui nous concerne, l'usage que nous en avons fait témoigne à quel point ils ont impressionné mon imaginaire." - Josh Friedman, Producteur Exécutif et Créateur de Terminator.

http://io9.com/5117028/your-ufos-are-just-viral-marketing

http://screenrant.com/sarah-connor-chronicles-california-drones-mystery-brusimm-4647/

http://droneteam.com/drt/index.php

http://blogs.discovermagazine.com/badastronomy/2008/12/24/your-ufos-giff-dem-to-me/

http://www.dailygrail.com/news/drone-mystery-terminated

La conclusion revient à Tuna, sur le forum de la Drone Research Team : "Je remarque qu'un producteur comme Josh Friedman, lequel connait toutes les possibilités de cette industrie audio-visuelle, n'est jamais parvenu à trancher sur la réalité des Drones ! Tous les avis des soit-disant "experts" en imagerie numérique sont maintenant plus que douteux..."

Ce non-évènement aura au moins eu le mérite d'amener un David Wells à commenter sur le Blog de Bruce Simmons :
"J'ai vu ce type de drone de mes propres yeux, par conséquent je sais qu'il ne s'agit pas d'une quelconque campagne 'virale' pour un série télé. Bien sûr, il existe des quantités de fraudes dans ce domaine, et les auteurs de science-fiction ou les producteurs récupèrent tous ce qui fait partie du folklore ufologique. Mais ces drones existent vraiment. Cette rencontre est une chose que je n'oublierai jamais."

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=6076.0

Jeudi 25 Décembre -

A l'origine, "Hollywood sous pressions politiques" était un article en 3 parties, commandé par The Guardian aux chercheurs Matthew Alford et Robbie Graham.
Seule la 1ère partie a été validée et publiée le 14 Novembre 2008, après toutefois que la rédaction ait modifié le titre original "Les Espions et l'Ecran argenté" et préféré cette accroche : "Une offre qui ne se refuse pas." - http://www.guardian.co.uk/film/2008/nov/14/thriller-ridley-scott

Le préambule de la première partie résume le propos : "On entend souvent dire que la CIA conseille la production des films tournés à Hollywood, mais nul ne saurait préciser jusqu'où peut aller son implication."

Interrogé par Linda Moulton Howe, Matthew Alford raconte dans quelles circonstances The Guardian a censuré le reste de leur enquête. Il est Maître de conférences sur le théâtre, le cinéma et la télévision, à l'Université de Bristol, en Grande-Bretagne.

"Notre travail avait consisté à rechercher, depuis 1990 mais aussi dans quelques classiques, par quels moyens les autorités de Washington, D.C. avaient pu tenter d'influencer l'industrie d'Hollywood, dès lors qu'il y avait un contenu politique."

Aujourd'hui la CIA n'exerce pas son influence à Hollywood par le moyen du financement ou la refonte des scenarios, mais offre son aide au prétexte de la conformité. A titre d'exemple, l'ex-agent Milton Bearden a servi de conseiller pour au moins deux films d'espionnage, dont "The Good Shepherd" de Robert De Niro ("Raisons d'Etat" - 2006), tiré de l'histoire du fameux chef du contre-espionage à la CIA, James Jesus Angleton.

En d'autres cas, comme "The Recruit" de 2003 avec Al Pacino et Colin Farrell, l'agent de la CIA qui a servi de "consultant" pendant toute la durée du tournage, a fait en sorte d'orienter la production vers une voie de garage. Il reconnaitra un peu plus tard : "Nous ne voulions pas qu'Hollywood s'approche trop près de la vérité".

Mais les auteurs rapportent aussi les conditions dans lesquelles le scénariste Gary DeVore avait disparu en juin 1997, alors qu'il préparait la réalisation de son premier film, sur le renversement du dictateur du Panama, Manuel Noriega : il fut retrouvé mort dans sa voiture un an plus tard, au fond d'un étang, mais l'ordinateur portable contenant son scenario resta introuvable.

"La seconde partie de notre enquête concernait les Ovnis et la part de désinformation dans ces productions. Robbie et moi ne prenions pas partie sur l'hypothèse extraterrestre. Cependant The Guardian l'a refusée, et les éditeurs ont prétendu que nous n'apportions pas suffisamment de preuves. Je ne partage pas ce point de vue. En outre, nous nous étions montrés très objectifs."

Par ailleurs, Matthew Alford et Robbie Graham avaient été surpris de lire ce commentaire de Steven Spielberg : "Lorsque la NASA a pris la peine de m'écrire une lettre de 20 pages en 1977, j'ai réalisé qu'il se passait vraiment quelque chose. Ils étaient furieux après avoir lu le scenario de "Rencontres rapprochées du IIIème Type", et pensaient que ce serait un film dangereux."

Les auteurs de l'enquête ont alors lancé une double requête FOIA, dirigée vers la CIA et la NASA, pour tenter d'obtenir une copie de ce document. "Ca fait maintenant deux ou trois mois. Habituellement, le délai n'excède pas quatre semaines."

Ils ont reçu une réponse circulaire de la NASA, disant simplement : "Votre demande est à l'étude." Mais il ne s'est rien passé depuis. "Ce retard pourrait n'être qu'un contre-temps bureaucratique. Je ne peux en conclure à ce stade que les autorités tentent de dissimuler quelque chose, mais c'est assez frustrant pour les chercheurs ! Ca montre au moins qu'ils ne consacrent pas les ressources nécessaires au service d'information, quand il s'agirait d'apporter la preuve que la CIA et la NASA n'ont pas que des aspects positifs. Ca ne me surprend pas du tout. C'est toujours comme ça quand on s'adresse à des organismes puissants."

Matthew Alford ne se décourage pas, parce que sa requête FOIA finira bien par aboutir : "Il est encore trop tôt pour conclure qu'ils ont décidé de cacher la vérité." Il travaille à la rédaction de son prochain ouvrage : "Emanations de la Puissance : La Politique étrangère américaine & le Système de propagande hollywoodien."

Source - http://www.earthfiles.com/news.php?ID=1511&category=Environment

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=6105.0

Mercredi 24 Décembre -

En Mai 2007, Bill Ryan & Kerry Cassidy avaient interviewé Marcia Schafer, la compagne du Commandant Sergent-Major Robert Dean. Aujourd'hui, la mise en ligne de la traduction française réalisée par Diouf pour le forum Ovnis-USA pourra permettre d'apprécier son point de vue original. Elle a publié "Confessions d'une Anthropologue Intergalactique".

Elle déclare avoir eu des contacts avec de nombreuses races au cours de sa vie, en pleine conscience et de manière tangible. Après quoi elle voulu contribuer à préparer ses contemporains à cette réalité, mais pas seulement : "J'ai souhaité également les faire réfléchir sur ce qu'implique pour l'ensemble de la société la prochaine rencontre de parents et amis dans l'univers.

Réalisons ce que cela signifie pour les êtres humains, et comment nous allons devoir transformer nos vies." Marcia Schafer pense qu'une étape significative de la révélation aura lieu de notre vivant.

"Ce qui pourra nous arriver en 2012 risque de sembler irréel pour la plupart des gens. Il faut envisager que nous puissions nous trouver confrontés à des circonstances et des futurs différents selon les personnes. Or nous avons tendance à penser collectivement, comme si nous allions tous faire le même voyage."

Ses contacts l'ont aidée à réaliser que notre notion du temps est très limitée, et que le déroulement temporel peut se modifier.

L'espèce humaine poursuivra son évolution à travers diverses expériences, de manière linéaire. Mais une partie de l'humanité prendra un chemin particulier : "Des groupes connaîtront des situations totalement différentes, et se dirigeront vers d'autres plans de réalité."

Marcia Schafer explique que la révélation de la présence extraterrestre peut se dérouler en trois étapes : "Nous avons déjà franchi la première, en réalisant qu'il y a d'autres mondes. Ces dernières années, les découvertes scientifiques se sont multipliées... On nous a montré qu'il y a d'autres systèmes solaires, d'autres planètes semblables à la Terre... et qu'il y en a même beaucoup."

"Quand la 2ème phase sera commencée, vous saurez que vous êtes très proche de la divulgation. La preuve sera établie qu'une civilisation antérieure a existé sur une autre planète. Les scientifiques annonceront : Nous avons trouvé la preuve d'une ancienne civilisation disparue !"

L'auteur reconnait que la révélation d'autres entités dans l'univers doit être progressive, pour amortir le choc culturel : "Une civilisation intelligente mais disparue, ça passe encore. Ensuite... il faudra bien en venir à l'étape finale : 'Hé, mais ils sont toujours là !'..."

http://ovnis-usa.com/VIDEOS/Camelot_Marcia_Schafer_with_Bob_Dean.flv

http://www.youtube.com/watch?v=hVibbzkhMLk

http://projectcamelot.org/bob_dean.html

http://ovnis-usa.com/commandant-sergent-major-robert-dean/

Suite, Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=6050.0

Mardi 23 Décembre -

Barack Obama vient de nommer John P. Holdren conseiller scientifique de la Maison-Blanche. Il a enseigné à l'Université d'Harvard. Le nouveau Président élu avait récemment déclaré : "Le moment est venu de replacer la science en tête de nos priorités, et d'oeuvrer pour restaurer le rôle dominant de l'Amérique dans les sciences et les technologies."

Agé de 64 ans, Holdren est un spécialiste des problèmes d'énergie et des changements climatiques, qui avait conseillé l'ancien Vice-Président Al Gore pour son documentaire "Une vérité dérangeante". Mais c'est aussi un expert dans le domaine de la sécurité nationale, l'armement, et l'énergie nucléaire.

John Holdren

L'activiste et Directeur éxécutif du PRG Stephen Bassett estime que c'est un excellent choix : "Je pense que cette nomination, et celle de Steven Chu au poste de Secrétaire à l'Energie, sont totalement en phase avec le scénario d'une Divulgation en début d'année prochaine."
Le professeur
Steven Chu a reçu le Prix Nobel de Physique en 1997 pour ses travaux en supraconductivité. Il est entre autres spécialisé dans la réduction des gaz à effet de serre.

http://en.wikipedia.org/wiki/John_Holdren - http://en.wikipedia.org/wiki/Steven_Chu - http://www.paradigmresearchgroup.org/

En cette fin d'année, le Blog de l'UDCC (l'horloge du compte à rebours de la Divulgation) propose son palmarès des opportunités manquées en 2008 (en ordre inversé) :

5 - 'Divulgation Psychique' - par Blossom Goodchild

Le "canal spirituel" avait annoncé qu'une manifestation impressionnante aurait lieu le 14 octobre. - http://ovnis-usa.com/2008/10/10/vendredi-10-octobre/

4 - 'Divulgation Mondiale' - L'affaire des réunions aux Nations-Unies

Des réunions secrètes auraient eu lieu à l'ONU en février. Cette possibilité n'a jamais été évoquée dans les principaux medias. Un an plus tard, aucune confirmation n'a pu être obtenue. - http://ovnis-usa.com/reunions-a-lonu/

3 - 'Divulgation par les Medias' - La multiplication des émissions de Larry King

La chaîne CNN a joué un rôle majeur en diffusant plusieurs émissions à des heures de grande écoute, et a produit cinq modules de quelques minutes programmés chaque jour pendant une semaine. http://ovnis-usa.com/larry-king-air-force-180708/ - http://ovnis-usa.com/cnn-in-search-of-aliens/

2 - 'Divulgation par le Cercle intérieur' - Les confidences d'Edgar Mitchell

L'ancien astronaute a réaffirmé l'existence des aliens en juillet dernier. Là encore, les medias se sont montrés superficiels, et n'ont pas saisi cette occasion de faire s'exprimer d'autres astronautes. - http://ovnis-usa.com/edgar-mitchell-et-la-divulgation/

1 - 'Divulgation par le Gouvernement et les Aliens' - Les manifestations de Stephenville

On a pu croire que l'incident survenu au Texas en janvier allait contraindre le gouvernement américain à dévoiler ce qu'il sait. Malgré la publication d'un rapport très élaboré sur les observations radar, l'US Air Force a préféré s'accrocher à son explication contradictoire. - http://ovnis-usa.com/stephenville/ - http://ovnis-usa.com/stephenville-rapport-radar-cnn/

L'UDCC décerne une mention spéciale à l'interview de l'astronome du Vatican, publié le 14 mai dernier, déclarant : "L'Extraterrestre est mon Frère"... "L'existence des Aliens ne saurait être contraire à la foi chrétienne." http://ovnis-usa.com/2008/05/14/mercredi-14-mai/

http://ufodisclosurecountdownclock.blogspot.com/2008/12/top-5-ufo-disclosure-non-events-of-2008.html

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=6079.0

Lundi 22 Décembre -

Linda Moulton Howe venait de participer à une nouvelle émission de 3 heures sur Coast-to-Coast AM, quand elle a reçu un email d'un auditrice habitant à Reno, dans le Nevada. Il était accompagné de huit photos prises dans la vallée de Washoe, au sud de la ville.

Ces photographies sont assez prôches de ce que David Caron avait filmé près de l'aéroport de Stephenville, Texas, le 19 janvier 2008. - http://ovnis-usa.com/stephenville_caron/

On retrouve ces mêmes symboles lumineux multicolores. "On devinait sur la video de David Caron un objet dans le ciel, assez flou, en forme de disque. Pendant plusieurs minutes, sur l'enregistrement video à 30 images/seconde, il a semblé émettre des signes qui changeaient de formes toutes les demie-secondes." Ce constat avait été confirmé par l'analyste Bruce Maccabbee.

L'enquêtrice n'ignore pas la polémique soulevée à l'époque par la video de Caron. Une explication simple avait été proposée par Sparky, sur le forum Open Minds. Il avait recréé cet effet en dirigeant un camescope vers Sirius, avec la fonction Night Mode activée. Linda Moulton Howe note cependant que de tels symboles ont été observés dans différentes régions, et photographiés avec des appareils numériques classiques.

En outre, cette habitante de Reno a précisé qu'elle avait observé ce phénomène pendant plusieurs jours avant de le photographier :

"Ces photos ont été prises le 10 décembre 2008, dans la soirée, après 21 heures. Ma fille venait de rentrer à la maison, et elle m'a assistée pendant les prises de vues depuis le balcon du second étage. Il donne vers le sud-est, et domine la vallée de Washoe.

Je ne suis pas allée voir en différents endroits de la vallée si on aperçoit la même chose sous un autre angle. Mais je vous assure que cette chose était là depuis plusieurs jours avant que je prenne les photos. En ce moment les nuages m'empêchent de voir ce qu'il en est, mais par temps clair le phénomène est toujours présent.

Depuis plusieurs jours, ma fille et moi avions remarqué une lumière brillante au-dessus de la vallée de Reno. Nous avions pensé qu'il pouvait s'agir d'une étoile, et n'y avions pas tellement prêté attention. Puis nous avons remarqué qu'elle changeait de couleurs. Je ne suis pas parvenue à déterminer à quelle altitude ça se trouvait.

Mes images ressemblent assez précisément à ce que vous aviez publié concernant Stephenville, en janvier 2008."

Le témoin ajoute : "J'ai fait en sorte qu'on puisse également voir les étoiles, et c'était le moyen de m'assurer que ces symboles n'étaient pas un effet de bougé.

Les étoiles apparaissent bien comme des points brillants, alors que l'objet en question se déplaçait dans tous les sens." Source -

http://www.earthfiles.com/news.php?ID=1508&category=Environment

Faut-il inclure désormais ces symboles lumineux dans le répertoire des manifestations insolites, ou continuer de les considérer comme des aberrations photographiques ? A Stephenville, la femme du Shérif Lee Roy Gaitan avait affirmé que ce symbole coloré, qu'elle avait photographié le 9 février 2008 (ici à droite), était distinctement visible à l'oeil nu.

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=6068.0

Dimanche 21 Décembre -

Une nouvelle preuve en faveur d'un ancien océan sur Mars avait été apportée en novembre. Ensuite, Mars Odyssey et son spectromètre à rayons gamma ont démontré que la planète était autrefois recouverte d'océans gigantesques.

A présent, la découverte de carbonates par la sonde 'Mars Reconnaissance Orbiter' atteste de l'existence, dans le passé de Mars, de poches d'eau où les conditions étaient favorables à la vie.

La nouvelle vient d'être publiée dans 'Science' : "Des chercheurs américains ont découvert des carbonates sur Mars, suggérant que les eaux qui ont pu couler dans le passé sur la planète rouge n'étaient pas aussi acides qu'on le pensait et plus propices à l'émergence de la vie. Les eaux avaient un PH neutre ou alcalin quand les minéraux s'y sont formés il y a plus de 3,6 milliards d'années."

Les dépôts de carbonates ont été détectés autour du bassin Isidis, de 1.500 kilomètres de diamètre. De nombreuses roches carbonatées se situent le long d'une zone appelée Nili Fossae, qui s'étend sur 666 km en bordure de ce bassin.

Scott Murchie, du laboratoire de physique appliquée de l'Université Johns Hopkins, se montre enthousiaste : "Nous avons finalement découvert des carbonates; ils fournissent plus de détails sur les conditions qui prévalaient durant différentes périodes martiennes spécifiques".

Jusqu'ici la théorie prédominante était celle d'un environnement acide. La présence de carbonates (qui se dissolvent rapidement dans l'acide) vient de la remettre en question. Elle atteste que différents types d'environnements humides ont existé. En conclusion : "Plus ces environnements sont variés, plus il y a de chances qu'ils aient favorisé l'existence de formes de vie."

Bethamy Ehlmann, de l'Université Brown à Providence, explique : "Nous avons découvert des indices montrant que l'environnement martien n'était pas entièrement acide il y a 3,5 milliards d'années comme le supposait généralement la communauté scientifique. Nous avons au moins trouvé une région de Mars qui était potentiellement plus hospitalière à la vie".

Une atmosphère riche en CO2 dans le passé doit avoir maintenu des températures chaudes sur Mars et permis de garder l'eau liquide à la surface de la planète, suffisamment longtemps pour former les vallées observées aujourd'hui. - Source

Il est regrettable que la prochaine mission d'un MSL (Mars Science Laboratory), prévue l'année prochaine, ait été retardée et ne pourra poursuivre les recherches avant l'été 2012. Mais ces nouvelles découvertes pourraient amener à revoir le choix du site d'exploration, qui sera annoncé au printemps 2009. http://www.flashespace.com/html/nov08/20_11_08.htm

Source - http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5jCNZvfXrkhSpXlq1fBW__Mu9E5EQ

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=5505.0

Samedi 20 Décembre -

Palmdale, Californie : La firme Northrop Grumman a dévoilé le 16 décembre le premier engin de combat sans pilote, destiné à l'US Navy. Le X-47B Navy UCAS (Unmanned Combat Air System), est l'un des deux nouveaux modèles qui pourront être engagés dans des opérations depuis le ponton d'un porte-avions.
La Navy avait engagé la construction d'un prototype en 2007, et il a fallu moins d'un an pour réaliser son assemblage. Son premier vol est prévu à l'automne 2009, et les essais en conditions réelles devraient débuter fin 2011.

Selon le Capitaine Martin Deppe, le responsable du programme : "La sortie de l'X-47B UCAS témoigne d'un profond changement pour l'aviation militaire, et c'est la première étape nécessaire pour étendre le rayon d'action d'un porte-avion en n'importe quel endroit du monde. Nous attendions de pouvoir disposer d'une nouvelle force de frappe à longue portée, autonome et réactive, pour la surveillance et la reconnaissance (ISR)."

Source - http://www.irconnect.com/noc/press/pages/news_releases.html?d=156493

Caractéristiques - http://www.is.northropgrumman.com/systems/nucasx47b.html - Photos : http://media.primezone.com/noc/


La série Ufo Hunters sur History Channel se consacrait mercredi à l'analyse d'une video montrant un Ovni au-dessus de l'Illinois. La taille apparente de l'objet suppose une envergure de 5OO mètres. On y voit trois lumières brillantes formant un triangle. Cette manifestation près de Tinley Park, dans l'Illinois en 2004, avait suscité plus de 50 rapports.

En menant son enquête, l'équipe a découvert que des objets similaires avaient été signalés un peu partout dans le monde à la même époque - depuis l'Australie jusqu'au Canada. Les enquêteurs sont portés à conclure qu'il s'agissait d'un immense engin volant.

Cependant tout le monde n'accorde pas le même intérêt à cette affaire : Frank Warren pense que ces lumières n'étaient que des fusées éclairantes attachées à des ballons, lancés à intervalles réguliers. http://www.americanchronicle.com/articles/80652

http://www.history.com/schedule.do?action=daily&NetworkId=&start=1229562000000&end=1229567400000

http://ovnis-usa.com/VIDEOS/UFO_Hunters_Invasion_Illinois_pt_1_5.flv

http://www.youtube.com/watch?v=JjzbqYCRBBU

http://www.youtube.com/watch?v=2L-N7Xg8pOw

http://www.youtube.com/watch?v=cZ4iAP2JtWc

http://www.youtube.com/watch?v=vyQqKNHx-d4

http://www.youtube.com/watch?v=b2pQ2Tc6f00

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=6027.0

Vendredi 19 Décembre - Des chercheurs japonais travaillant pour le Laboratoire Informatique de Neuroscience de l'ATR ont mis au point une nouvelle technologie d'analyse du cerveau, qui permet de reconstituer les images qu'une personne a accumulées et de les restituer sur un écran d'ordinateur. Selon eux, l'étape suivante sera de voir les rèves d'un sujet endormi.
L'équipe scientifique a analysé les modifications du flux sanguin cérébral des patients, auxquels des images étaient présentées. Cet examen utilisait un appareil à imagerie par résonance magnétique fonctionnelle (fMRI). http://fr.wikipedia.org/wiki/Imagerie_par_r%C3%A9sonance_magn%C3%A9tique_fonctionnelle

L'étude a consisté tout d'abord à cartographier les modifications du flux sanguin qui se produisaient dans la partie visuelle du cortex cérébral. Les sujets regardaient différentes images placées devant leurs yeux. Il leur fut montré 400 dessins élémentaires de 10 x 10 pixels, dans un ordre aléatoire, toujours en noir et blanc, chacun pendant 12 secondes.

Alors que la machine fMRI surveillait les changements dans l'activité cérébrale, un ordinateur rassemblait les données. C'est ainsi qu'on a pu apprendre à associer chaque modification aux différents dessins présentés.

Ensuite, lorsqu'on a montré aux cobayes une autre série d'images, complètement différentes, comme la succession des lettres N-E-U-R-O-N, le dispositif fut capable de reconstituer et d'afficher ce que les sujets avaient vu, en ne se référant qu'à leur activité cérébrale.

A ce stade, le système n'est encore capable que de reproduire des images simples et en noir et blanc. Mais le Dr. Kang Cheng, de l'Institut RIKEN des sciences du cerveau, estime qu'en augmentant la précision des mesures, il devrait être possible de reproduire des images en couleurs.

Le Dr. Cheng ajoute : "Ces résultats représentent une avancée considérable dans la compréhension de l'activité cérébrale. Dans moins de 10 ans, les progrès de cette technique permettront de lire assez précisément les pensées de quelqu'un."

Les chercheurs envisagent qu'une version perfectionnée de cette technologie pourrait trouver une application dans les domaines de l'art et du design - surtout s'il devient possible d'accéder rapidement et assez précisément aux images qui sont présentent dans le cerveau d'un artiste. La technologie pourrait aussi conduire à élaborer de nouvelles formes de traitements pour des désordres psychiatriques caractérisés par des hallucinations, en fournissant aux médecins un aperçu direct dans le mental des patients.

Pour Yukiyasu Kamitani, chef de l'équipe de recherches de l'ATR : "Cette technologie pourrait aussi bien être appliquée à d'autres sens que la vue : par la suite, il sera certainement possible de décoder des sentiments et des états émotionnels complexes."

Les travaux ont été publiés dans l'édition datée du 10 décembre de la revue scientifique américaine Neuron.
http://www.cell.com/neuron/abstract/S0896-6273(08)00958-6

source - http://www.pinktentacle.com/2008/12/scientists-extract-images-directly-from-brain

L'armée et la police ne se sont pas encore officiellement concernées par ces recherches.

Jeudi 18 Décembre -

Chaque année, à l'approche de la date anniversaire de son abduction, le 26 décembre 1985, Whitley Strieber connait des moments difficiles, "une sorte d'avalanche émotionnelle où se mèlent des sentiments d'amour et de frayeur rétrospective."

"Je souffre d'avoir été caricaturé comme un homme à l'imagination débordante, ou même un menteur, mais tout ce que j'ai raconté est véridique. Il y a aussi des choses que j'ai gardé pour moi. Je me sens maintenant très isolé, comme chaque année au début de l'hiver.

J'ai reçu la très grande bénédiction de voir en vérité et précisément un monde au-delà de la mort, et son peuple sacré, parmi lequel j'ai même lié des amitiés.

Mais quel sens cela peut-il avoir pour mes détracteurs ? Je suis animé d'une très profonde colère envers ceux qui n'ont cessé de me maltraiter. Je suis l'un des premiers qui ait porté à la connaissance de mes contemporains des expériences aussi profondes, et en retour on m'a tourné en dérision dans un épisode de Southpark.

C'est une telle humiliation d'avoir été violé, au-delà de ce que vous pourriez imaginer. En fait, j'ai gardé le silence pendant vingt ans avant de confier certaines choses à ma propre épouse. C'est horrible d'être déconsidéré dans les medias, quand on a simplement dit la vérité.

Peu avant la publication de mon récit, titré "Confirmation" (1998), Parade Magazine avait publié des contre-vérités, laissant entendre que j'étais victime d'épilepsie, et que j'avais même contribué à une fondation de recherches dans ce domaine.

J'ai obtenu que Parade publie des excuses, mais le mal était fait. Il s'agissait de détruire ma crédibilité.

J'ai réalisé au fil des années le pouvoir des forces obscures, qui veulent maintenir l'humanité dans un état de faiblesse et d'ignorance.

A 63 ans maintenant, je ressens beaucoup d'amertume. Je constate un tel gachis, quand tant d'efforts sont déployés pour nier la réalité. Je ne suis qu'un élément dans un vaste mouvement qui pourrait profondément transformer la vie humaine. Jamais auparavant cette occasion ne s'était présentée. Mais nous faisons comme si rien ne se passait.

Les visiteurs m'ont expliqué que nous descendons d'une race de lémuriens. Ca explique notre attirance pour tout ce qui est clinquant.

Notre civilisation utilise le pétrole pour faire du feu, grâce auquel nous transformons les composés chimiques de milliers de matériaux, pour fabriquer des objets. Notre culture matérialiste est basée sur le feu.

Mais ce n'est pas le cas des visiteurs. Leur source d'énergie est d'une autre nature, et leur culture a d'autres objectifs. C'est en rapport avec la seule chose de véritable valeur, c'est-à-dire l'âme - ce que le Maître des Clés a nommé "énergie consciente."

Il ne s'agit pas de collectionner des voitures, des bateaux ou des bijoux, mais de s'intéresser à ce que signifie cet univers - et découvrir le sens de la vie.

Les Romains utilisaient la vapeur pour faire marcher des jouets, mais l'idée ne leur est jamais venue à l'esprit de s'en servir autrement. La Rome d'aujourd'hui démontre comment ils ont échoué à satisfaire leurs besoins essentiels.

Nous sommes dans la même situation, mais avec une différence de taille. Dans l'ombre ou la lumière, que ce soit dangereux, glorieux, ou un peu des deux, quelque chose d'extraordinaire s'offre à nous, surgi de nulle part, pour nous proposer un futur que nous refusons d'envisager.

Si nous ne saisissons pas cette occasion, notre avenir est clairement tracé. Il suffit de parcourir les ruines du vieux Forum Romain pour l'apercevoir.

Bon, il se fait tard. Je suis fatigué et accablé. La route a été longue, je laisse les fantômes s'occuper d'eux-mêmes."

Source - http://www.unknowncountry.com/journal/?id=349 Interview sur Karmapolis - http://www.karmapolis.be/pipeline/interview_strieber.htm

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=5295.0

Mercredi 17 Décembre - Le 17 octobre, la Fox avait ouvert une seconde saison de sa série TV : "Les Chroniques de Sarah Connor". L'épisode diffusé hier est centré sur les "Drones californiens", témoignant qu'ils font maintenant partie de la culture populaire.http://sarah-connor-chronicles.next-series.com/episodes.php

Afin d'éviter les poursuites éventuelles, la chaîne a modifié la forme des Drones et la Planche du Langage, a renommé "Isaac" en "Abraham", etc... On imagine que les avocats consultés par la Fox ont estimé que de petites modifications seraient suffisantes, pour contourner les questions de copyright. Les observateurs sur le forum de la Drone Research Team se demandent si cette récupération pourrait amener Isaac, ou un éventuel faussaire, à sortir de sa réserve.

Nekitamo commente : "La production a probablement dépensé beaucoup d'argent sur cette réalisation, mais leurs diagrammes ont l'air assez primaires comparés aux originaux que Isaac avait diffusés." - http://ovnis-usa.com/les-explications-disaac/
http://droneteam.com/drt/index.php

Résumé de l'épisode : Sarah Connor souhaite savoir ce que sont les trois "points en triangle" qu'elle a vus en rève, et dont elle a les marques sur le corps. C'est pourquoi elle se rend à une conférence ufologique organisée dans le désert. Elle y rencontre un homme qui lui parle d'un certain "Abraham", l'auteur de quelques messages sur internet, et diffuseur anonyme des documents Isaac/CARET.

Une femme se propose alors d'aider Sarah Connor, et l'amène dans sa caravane, où sont affichées des planches relatives aux drones. Il s'avère que cette femme est en réalité l'informateur "Abraham".

Sarah aura par la suite une altercation avec un homme qu'elle devra tuer après avoir reçu une balle dans la jambe. En sortant péniblement de l'immeuble, elle voit un drone géant passer dans le ciel.

Il apparaît que les drones seraient faits d'un alliage similaire à celui des "robots"...

http://ovnis-usa.com/VIDEOS/SarahConnors_13.flv

http://en.wikipedia.org/wiki/Sarah_Connor_Chronicles

L'Affaire des Drones californiens - http://ovnis-usa.com/chronologie-des-drones/

Le Rapport CARET - http://ovnis-usa.com/rapport-caret/

La Planche du Langage - http://ovnis-usa.com/images/pacl-lang-analysis-p119-fullsize_clean.jpg

Mardi 16 Décembre -

Un informateur connu depuis 2006 sous le pseudo de "Mr X" est mort le 13 décembre à l'âge de 48 ans. Son épouse l'a fait savoir sur des forums auxquels il lui arrivait de participer, comme Open Minds et Projet Avalon. Elle n'a pas encore précisé les circonstances de son décès. Le communiqué publié par Kerry Cassidy est assez bref : "Elle nous a dit, au téléphone aujourd'hui, qu'il ne souhaitait pas être connu, ne voulait pas d'argent. Il désirait simplement aider son prochain." A présent le visage de "Mr X" peut être publié; il était le père d'un très jeune enfant.

Bill Ryan déclarait à son sujet le 26 Juillet 2006 : "J'ai été contacté par un homme qui malheureusement pour lui passera à la postérité sous le nom de "Mr X"... Au milieu des années 80, et pendant six mois, il a travaillé comme archiviste, à manier des documents Ovnis classifiés, des photographies, des films et des artefacts aliens.

C'était un projet spécial mené par un contractant de la Défense. "Mr X" a déclaré avoir conclu, à la lecture de plusieurs rapports qui lui étaient passés entre les mains que les E.T. s'intéressent à nous principalement à cause des essais nucléaires et la menace des armes atomiques en général.

Maintenant, vingt ans plus tard, il a éprouvé le besoin de faire savoir au monde ce qu'il lui était arrivé. Je l'ai aidé à communiquer son histoire au public, et ainsi, fortuitement, c'est devenu la graine qui a donné naissance au Projet Camelot." http://projectcamelot.org/mr_x.html

L'animateur Jerry Pippin l'avait également interviewé pendant 60 minutes à Laughlin, en mars 2006.
http://www.jerrypippin.com/UFO_Files_mr_x.htm

Sa plus récente interview avait été pré-enregistrée le 8 novembre 2008 pour être diffusée à l'occasion de la plus récente Conférence ufologique de Las Vegas, Nevada. Elle dure six minutes et résume assez bien l'essentiel de son activité : "La plupart des documents que j'avais à trier concernaient l'époque 1947-1984. Certains étaient même antérieurs à 1947. Je travaillais sous la surveillance de gardes, mais ils n'étaient pas autorisés à rentrer dans la chambre forte où je me trouvais. Il y avait peu de photos d'aliens, la plupart concernaient des engins volants. [audio:http://ovnis-usa.com/SONS/Camelot_mr_x_audio.mp3]

Les photos d'aliens montraient des Gris assez semblables à ces images qui ont été popularisées aujourd'hui, mais il y avait aussi des grands êtres à la peau orange, et aussi blanche; seule la couleur de la peau les différenciait. Ils sont parait-il les créateurs des Gris et de notre civilisation également. Mais j'ai vu passer des documents contradictoires sur ce dernier point.

Les pièces que j'avais eu à classer provenaient de différentes agences gouvernementales : de l'Air Force, du Norad, mais également du Congrès américain. La plupart étaient des mémoires rédigés par des bases de l'US Air Force. Certaines pièces exposaient le fait que ces aliens ne meurent pas comme nous, mais changent simplement d'enveloppe corporelle. Mon job consistait à assembler différentes ressources afin qu'elles puissent être ensuite analysées. J'avais donc dans les mains des données éparses, mais pas de bilans."

Interview video de 2006. Durée : 20 minutes - http://ovnis-usa.com/VIDEOS/Camelot_Mr_X_Archiviste.flv

http://www.youtube.com/watch?v=js1QMYWg54s

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=5981.0

Lundi 15 Décembre -

A l'occasion de la sortie du film "The Day the Earth stood still", le réseau Msnbc publie un dossier titré : "Les 6 signes en faveur de l'existence des Aliens."

Seth Shostak, astronome de l'Institut SETI, aurait servi de conseiller technique à la réalisation. Ce qui est étonnant pour un remake. Pour sa part, il continue de drainer des fonds afin de poursuivre la recherche de signaux extraterrestres, mais ne manque pas une occasion de plomber le sujet dès qu'il s'agit d'aliens.

La réponse aurait été toute différente si la presse s'était s'adressée par exemple au physicien Stanton Friedman pour l'aider à monter son dossier.

Interrogé par la rédaction, Shostak a saisi cette occasion pour ressortir son argumentaire habituel, uniquement basé sur un déplacement linéaire dans l'espace :

"Pourraient-ils, par exemple, être capables de détecter une dangereuse accumulation de dioxide de carbone dans notre atmosphère et venir nous sauver du réchauffement climatique ? Il faudrait pour celà que ces aliens voyageant à la vitesse de la lumière se situent à moins de 50 années-lumière. Or je doute qu'il s'en trouve à cette distance." Dans le cas où ce serait néanmoins possible, il ajoute : "Au fond, ces aliens pourraient n'avoir rien à faire de nos problèmes."

1. "Considérant le nombre d'étoiles, la science permet d'envisager que nous ne soyons pas seuls dans l'univers."

Il y a 1 milliard de planètes dans la seule Voie Lactée. Il est fortement probable que le processus constaté sur Terre se soit également produit sur certaines d'entre elles. "Ce serait un miracle que nous soyons la seule forme de vie intelligente."

2. "L'eau se révèle abondante dans notre système solaire."

Dans notre environnement immédiat, on a déjà dénombré sept planètes ou lunes qui contiendraient de l'eau à l'état liquide.

3. "La vie s'est développée 'rapidement' sur Terre."

La Terre s'est formée il y a 4,5 milliards d'années. Les premiers signes de la vie qui ont été trouvés datent de 3.4 milliards d'années avec les bactéries nommées stromatolites, en Australie. Les scientifiques pensent que ces structures biologiques complexes sont elles-mêmes issues de formes de vie antérieures.

4. "La vie prospère dans des environnements extrêmes."

On trouve des formes de vie pratiquement partout sur Terre : dans les profondeurs froides et obscures des océans; dans des sources chaudes; sous les glaces de l'Antarctique; et dans le désert aride d'Atacama, au Chili. La découverte de ces extrêmophiles a conduit les scientifiques à revoir à la baisse les facteurs nécessaires de la vie extraterrestre. "On se dit maintenant qu'il suffirait d'un peu d'eau liquide, et c'est à peu près tout."

5. "Des signaux E.T. pourraient être captés."

Quelques signaux reçus par Seti pourraient n'être que des interférences, dues à l'activité humaine.

Mais le signal du 15 août 1977, capté par l'observatoire Big Ear de l'Université de l'Ohio, n'a jamais été expliqué. L'astronome qui l'avait repéré fut si impressionné qu'il écrivit 'Wow!' sur le rapport d'écoute. On n'a jamais pu l'intercepter de nouveau.

6. "Des témoins pensent apporter la preuve de visites aliènes."

Plus de la moitié des américains pensent que nous sommes visités. Des témoins ont produit des images et même quelques débris supposés provenir de crashs.

En conclusion, Shostak estime que le mérite du film pourrait être de motiver une nouvelle génération de chercheurs, comme la version originale avait inspiré sa propre carrière. Msnbc note qu'à la sortie de la projection, les ados vont surement se poser la queston : "Est-ce que les aliens existent ?" http://www.msnbc.msn.com/id/28148553/%3FGT1%3D43001%26pg%3D1

Dimanche 14 Décembre - http://ovnis-usa.com/empire-ohio-24-oct-2008/

Retour sur l'incident de Stratton/Empire, publié ici le 2 novembre : "Linda Moulton Howe a recueilli le témoignage de Tom Comstock, un chauffeur routier qui se trouvait le 24 octobre entre Stratton et la petite ville de Empire, dans l'Ohio - située à l'ouest de Pittsburgh, en Pennsylvanie - près de la centrale à charbon de W. H. Sammis.
Il a photographié 'un objet très lumineux, de la taille d'un grand camion' avec un téléphone portable doté d'une caméra de 3 megapixels.
"

Il était au volant de son camion, à 3h45 du matin, sur la nouvelle Route 7. Précisément à la même heure, Sarah conduisait sur l'ancienne Route 7, à une distance qui fut calculée ensuite et représente seulement 500 mètres au nord de la position du routier.

Sarah a 48 ans, elle est agent de sécurité depuis onze ans, et effectue des patrouilles de surveillance pour des entreprises de la région. Elle a observé le même phénomène, mais sous un angle différent. Elle a vu trois lumières rondes formant un triangle, et en-dessous de lui, s'élevant vers cette structure, un objet étrange et volumineux, jaune-orangé, qu'elle qualifie de 'nacelle'. Tim Comstock avait décrit quelque chose de biologique : "Ca n'évoquait rien de mécanique. J'ai pensé à un cocon." Le routier n'avait pu s'arrêter sur le bas-côté, et voir ce qui s'était passé ensuite. Mais le témoignage de Sarah vient compléter sa description :

"En regardant vers le ciel, j'ai constaté que les étoiles disparaissaient. Je me suis rangée sur le côté. J'ai alors remarqué trois lumières très brillantes. Elles étaient rondes, pratiquement comme des spots, disposées en triangle. Et la forme se maintenait immobile au-dessus des arbres. Il y avait aussi une sorte de nacelle, en 3D, brillante, de couleur jaune-orangé, qui était en train de s'élever. Elle provenait de la masse des arbres et rejoignait l'objet triangulaire.

Plus elle se rapprochait de l'engin en triangle, et mieux je pouvais distinguer sa surface inférieure délimitée par les trois lumières rondes et brillantes - le dessous était sombre, anthracite ou noir - avec une texture grossière, comme une feuille d'aluminium brulée, chiffonnée, qu'on aurait étalée."

"Ca pouvait évoquer la coque d'un bateau - à cause de sa forme ovale, mais il y avait une arête qui saillait au milieu. Elle formait ensuite un angle vers le haut. La nacelle en 3D a continué à s'élever. Je n'ai vu aucune ouverture sous l'engin. Mais il a semblé qu'à la fin la nacelle fut avalée par la masse triangulaire. Je ne saurais mieux expliquer. La nacelle avait soudain disparu. Les lumières brillantes se sont maintenues en l'air pendant quelques minutes, puis elles ont filé à grande vitesse !"

"J'ai vu des quantités d'avions, mais cette fois j'ai ressenti une étrange impression, et des sortes de picotements; j'étais un peu dans cette situation où l'on se sent observé mais sans pouvoir identifier qui vous regarde. Cette impression m'a quittée dès que l'engin a disparu. Et tout est redevenu normal."

Le témoin a jugé utile de rapporter qu'il y a deux installations nucléaires dans les environs, ainsi qu'une importante centrale à charbon au pied de la colline, d'où semblait provenir la nacelle.

Sarah avait fait d'autres observations, dont une le 5 ou 6 août dernier, autour de minuit, qu'elle n'avait encore jamais raconté. C'était une formation lumineuse en triangle, qui se déplaçait de manière étrange : "J'étais au travail, en poste à la porte nord. Mon père m'avait souvent dit qu'on a toujours des choses à apprendre en regardant le ciel, j'ai donc l'habitude d'observer.

Je regardais le ciel, et dans une portion située au-dessus de la centrale, les étoiles ont soudain semblé disparaître. Alors trois lumières jaunes-blanches et brillantes sont apparues. Elles formaient un triangle, mais on ne pouvait voir si cette surface avait une épaisseur. Seulement trois lumières, qui se sont maintenues en l'air pendant un moment. Elles brillaient parfois plus intensément puis semblaient plus sombres en se teintant d'orange.

Ces lumières sont restées un moment immobiles, ensuite c'est monté droit vers le ciel, puis ça s'est déplacé vers l'est. Le mouvement s'est arrêté, et c'est reparti au nord; après, l'objet s'est déplacé en zigzags, d'ouest en est, et il a finalement disparu à la verticale. C'était si rapide qu'on pouvait à peine le suivre des yeux.

Mais cette première fois, en août, il n'y avait pas la nacelle en-dessous. Des personnes qui travaillaient ce soir-là sur le terrain ont seulement pu voir qu'un objet était venu cacher les étoiles, et qu'il émettait des lumières brillantes. Mais elles se trouvaient davantage au nord de ma position."

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=5153.0

Samedi 13 Décembre -

Après Richard Branson, Paul Allen, ou Robert Bigelow, c'est au tour du fondateur de Amazon.com, Jeff Bezos, de se positionner sur le créneau du tourisme spatial. Mais son concept intéresse aussi la NASA. Le milliardaire a créé la compagnie Blue Origin, basée dans l'état de Washington, qui dispose d'un terrain privé au Texas pour effectuer ses tests en vol. Il servira de base de lancement à partir de 2012. Blue Origin devrait permettre des vols en orbite basse à faible prix de revient.

L'engin nommé New Shepard décolle et se pose verticalement. Il doit pouvoir embarquer des astronautes, pour des vols privés ou des missions scientifiques. La compagnie Blue Origin a recruté Alan Stern, un ancien responsable des sciences de l'espace à la NASA, pour mener les négociations avec ses futurs contractants.

Les tests ont commencé en 2006. Les premiers vols automatiques sont prévus pour 2011, et le module devrait pouvoir être piloté l'année suivante. Le New Shepard consiste en une Capsule pressurisée, avec une fenêtre, montée sur un module de propulsion. Après le lancement, l'engin accélère pendant deux minutes trente puis il coupe ses moteurs et flotte dans l'espace. Les astronautes subiront au maximum une accélération de 6G pendant le vol.

Chacun des trois compartiments peut convenir pour un astronaute, ou embarquer une charge de 120 kg pour les expériences.

Jeff Bezos Un département de la NASA étudie actuellement comment ce véhicule pourrait être utilisé. Ses capacités pourraient en faire un engin idéal pour les observations atmosphériques, les mesures planétaires, les expériences en microgravité... mais aussi parce qu'on peut l'utiliser pour transférer des charges. Il est crucial pour l'entreprise de démontrer la viabilité du module New Shepard avant que le programme Constellation soit entièrement bouclé, parce qu'il prendra la relève de la flotte des navettes en Septembre 2010.

A ce propos la NASA s'intéresse à d'autres options, comme la formule SpaceX, mais les responsables de Blue Origin font valoir le faible coût de leur solution. Source

http://public.blueorigin.com/index.html http://fr.wikipedia.org/wiki/Projet_Constellation

http://news.softpedia.com/news/Company-Financed-by-Amazon-039-s-Bezos-Develops-Private-Spacecraft-99647.shtml

et : http://www.space.com/missionlaunches/081208-blue-origin-stern.html

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=1598.0

Bill Ryan & Kerry Cassidy ont réalisé - dans le cadre de leur Projet Camelot - une interview de Stephen Bassett, directeur éxécutif du PRG (Paradigm Research Group). Il est à l'origine de l'opération "Un million de fax pour Washington".

"Militant sans relâche pour la Divulgation depuis 1996, Steve Bassett estime qu'aucun Président américain ne s'est trouvé jusqu'ici en meilleure position que Barack Obama pour révéler au monde, de manière officielle et définitive, la réalité de la présence E.T. La conversation dure 25 minutes." http://www.projectcamelot.org/audio_interviews.html

Steve Bassett pense que la Divulgation pourrait intervenir dès le printemps 2009. Mais il envisage que les autorités pourraient avoir quelques difficultés à gérer la période qui suivra.

http://ovnis-usa.com/SONS/Camelot_StevenBassett_Nov08.mp3

http://ovnis-usa.com/un-million-de-faxs-pour-washington/

Vendredi 12 Décembre -

Plusieurs équipes de chercheurs étaient déjà convaincues qu'un trou noir supermassif se trouve au centre de notre galaxie. Des astronomes allemands viennent de le prouver. Selon la définition classique : "Un trou noir supermassif a une masse d'environ un million à un milliard de masses solaires." - http://fr.wikipedia.org/wiki/Trou_noir_supermassif

L'étude qui a duré 16 ans a consisté à observer les mouvements de 28 étoiles au centre de la Voie Lactée, en utilisant les télescopes de l'Observatoire européen austral (ESO), installé au Chili.

Grâce aux données collectées, les astronomes ont été en mesure de calculer les principales propriétés du trou noir - nommé Sagittarius A* - telles que sa taille et sa masse. - http://fr.wikipedia.org/wiki/Sagittarius_A*

Le Professeur Reinhard Genzel, qui a conduit cette étude à l'Institut Max-Planck de Physique Extraterrestre situé en Bavière, a déclaré que ces données prouvaient l'existence de ce trou noir "sans que le doute ne soit plus permis." Sagittarius A* est une radiosource dotée d'une masse centrale de quatre millions de masses solaires. L'observation par interférométrie avait déjà montré en 2005 qu'il est contenu dans une sphère d'1 ua de rayon (soit la distance entre la Terre et le Soleil).

L'étude a également permis aux astronomes de calculer la distance de la Terre au centre de la galaxie, soit 27.000 années-lumière, et de muliplier par six la précision dans la mesure de la position des étoiles - ce qui reviendrait à voir une pièce de 1 euro à 10.000 kilomètres de distance.

Pour Genzel, le centre de la galaxie est "un laboratoire exceptionnel" pour étudier la gravité forte, ainsi que la dynamique et la formation des étoiles.

Stefan Gillessen, le signataire de l'étude publiée par l'Astrophysical Journal, a déclaré : "Le Centre Galactique est occupé par le plus gros trou noir supermassif que nous connaissions. C'est donc le meilleur endroit pour étudier les trous noirs en détails."

Le satellite Chandra avait déjà permis d'observer, au centre de la galaxie NGC 6240, deux trous noirs supermassifs en orbite l'un autour de l'autre. Source - http://fr.wikipedia.org/wiki/Trou_noir_supermassif

http://www.cnn.com/2008/TECH/space/12/10/supermassive.black.hole/index.html

Voir aussi ce lien sur les observatoires installés au Chili. - http://www.dailygalaxy.com/my_weblog/2008/12/the-atacama-des.html#more

En fait, les recherches les plus récentes confirment que la plupart des galaxies ont un trou noir supermassif en leur centre. Il est étrange de considérer que la cohérence de notre Voie Lactée est assurée par un phénomène aussi destructeur.

Il y a 436 ans, Tycho Brahe observait la lumière produite par l'explosion d'une supernova de Type Ia, qui se situait à 7.000 années-lumière, dans notre Voie Lactée.

A présent, des astronomes sont parvenus à analyser l'écho lumineux de cet évènement : "Cette recherche originale consiste à étudier la réverbération de la lumière sur les couches de poussières interstellaires.

Elle permet d'approfondir notre compréhension de l'énergie sombre, cette force mystérieuse qui serait à l'origine de l'expansion de l'univers."

- http://fr.wikipedia.org/wiki/Supernova

Compléments & Commentaires : "Le trou noir, l'organe vital qui maintient une galaxie en vie." - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=5557.0

A propos de Tycho Brahe (1546-1601) : "Dès l'âge de vingt-six ans il se fit connaître par un mémoire où il établissait, grâce à des instruments perfectionnés qu'il s'était fait construire à Augsbourg, qu'un astre apparu en 1572 dans la constellation de Cassiopée n'était ni un météore situé sous la sphère de la Lune, ni même une planète, mais bel et bien une étoile nouvelle, de mémoire d'homme jamais vue jusqu'alors, ce qui prouvait contre Aristote que les cieux ne sont pas incorruptibles."

Il avait proposé cette représentation de son système "géo-héliocentrique" : "Comme dans le système géocentrique de Ptolémée, la Terre est au centre du monde. Le Soleil et la Lune tournent autour de la Terre, mais les planètes gravitent autour du Soleil." (Clic = zoom).

- Source - http://www.nature.com/news/2008/081203/full/news.2008.1271.html - http://www.culture.gouv.fr/culture/actualites/celebrations2001/tycho.htm

http://fr.wikipedia.org/wiki/Paul_Wittich

Jeudi 11 Décembre - Comme annoncé mercredi, l'animatrice Dee Andrew reçoit Glen Means ce prochain samedi soir sur 'Eyes 2 The Sky'. Il est enquêteur du Mufon, et abordera le cas de Kokomo, dans l'Indiana : ces évènements ont été le sujet d'un épisode de UFO Hunters, sur History Channel, sous le titre "Heartland Explosion".

Dans la soirée du 16 avril 2008, la petite ville de Kokomo a été secouée par un bang assourdissant. Des maisons ont tremblé. Des milliers de citoyens paniqués ont téléphoné aux services d'urgence. La police et les pompiers ont été mobilisés. La Sécurité intérieure est venue mener son enquête. Les témoins ont déclaré avoir vu d'étranges boules de lumière de couleur orangée dans le ciel nocturne, qui étaient en relation avec quelque chose qu'ils ne parvenaient pas à discerner.

"L'une des théories avancées est celle d'un jet militaire, mais l'équipe de UfoHunters a fait de nouvelles découvertes qui soulèvent de sérieux doutes concernant cette explication."

http://ovnis-usa.com/VIDEOS/UFO_Hunters_Heartland_Explosion_1_5.flv

Suite des séquences du magazine : http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=2836.0

La 20th Century Fox a trouvé un moyen original de promouvoir son remake du film "Le Jour où la Terre s'arrêta" avec Keanu Reeves et Jennifer Connelly : elle crée un évènement mondial en l'envoyant vers l'espace le 12 décembre 2008, jour de la première sur Terre. "S'il existe des civilisations en orbite autour de Alpha du Centaure, elles devraient être capables de recevoir et apprécier ce film d'ici environ quatre ans, en 2012."

"La Fox a fait appel au réseau Deep Space Communications, basé à Cape Canaveral, pour étendre son audience. A l'heure où des millions de terriens verront le film, il filera vers l'espace à 299.792.458 m/s vers des consommateurs potentiels qui seraient en orbite autour d'Alpha du Centaure, un système solaire qui comporte trois étoiles."

"En raison de la distance, il faudra attendre plus de huit ans (la durée de l'aller-retour) avant de pouvoir déchiffrer les critiques. Cette transmission n'est d'ailleurs pas seulement destinée au système d'Alpha du Centaure, mais elle peut être captée par toutes civilisations techniquement équipées qui se trouveraient dans cette direction, et au-delà."

Comme on affiche les horaires des séances dans les salles de cinéma, la production n'a pas négligé de publier les délais de réception en différents points de notre système solaire : "Avant de parvenir dans la région d'Alpha du Centaure, la transmission du film peut être interceptée ici :

La Lune : 1,1991888 seconde - Mercure : 4,99662 minutes - Vénus : 2,5035696 minutes - Mars : 3,997296 minutes - Jupiter : 35,028936 minutes - Saturne : 1,18341 heure - Uranus : 2,49831 heures - Neptune : 4,03236 heures - Pluton : 5,4200178 heures."

Keanu Reeves

En juin dernier, les publicitaires d'une marque de chips avaient lancé un concours de spots de 30 secondes, puis diffusé le gagnant en direction de la constellation d'Ursa Major, distante de 42 années-lumière. La pollution publicitaire s'étend maintenant jusqu'aux confins de l'espace. Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=5896.0

En Angleterre, la campagne de promotion a utilisé le quotidien gratuit Metro, avec ces deux pleines pages dont la couverture. La présentation pourrait faire croire à l'annonce officielle d'un contact, avec des images de Paris, Londres, Tokyo et d'un stade géant aux Etats-Unis : "L'arrivée de dizaines de sphères géantes confirme que nous ne sommes pas seuls." Seule une toute petite mention sur la seconde page permet de voir qu'il s'agit d'une campagne de lancement. - http://www.metro.co.uk/

Mercredi 10 Décembre -

L'interview du réalisateur Robert Emenegger sur la station de radio "Eye 2 The Sky", était animée samedi dernier par Dee Andrew. Le producteur de documentaires a évoqué comme prévu la rencontre qui aurait eu lieu sur la base Air Force de Holloman, dans le désert du Nouveau-Mexique, entre des aliens et un groupe de responsables américains. http://www.eye2thesky.net/

Il rapporte cet échange avec le Colonel Coleman, à l'époque porte-parole du Pentagone, qui lui répond avec humour, à propos de l'atterrissage de Holloman : "Si je vous disais la vérité à ce sujet, je devrais ensuite vous tuer..." La conversation permet de revenir sur des connections intéressantes entre des chercheurs comme Jacques Vallée, John Lilly, Hal Putthof, Russell Targ, avec une allusion à Annie Spielberg, la soeur du réalisateur, qui a travaillé sur leurs productions.

Les autorités avaient envisagé de jouer l'ouverture, pour se donner une meilleure image. Emenegger déclare que c'est le chef de la sécurité de la Defense AudioVisual Agency (DAVA) qui le premier l'avait informé sur la rencontre de Holloman : "Le responsable de la base, contacté au téléphone par notre équipe de tournage, avait commencé par nier tout évènement. Puis un coup de fil d'un type de la Navy au Pentagone, dans l'heure qui a suivi, lui a fait changer de position - nous avons alors été invités à nous rendre sur place."

http://ovnis-usa.com/VIDEOS/It_Has_Begun_Part_1.flv - http://ovnis-usa.com/VIDEOS/It_Has_Begun_Part_2.flv

Autre signe d'un changement d'attitude, à l'époque : l'Advanced Project Research leur avait par exemple démontré le fonctionnement d'un appareil expérimental qui commençait à traduire les pensées en mots...

A propos de la décision de remettre des documents classifiés à une équipe de télévision, puis la rétractation qui a suivi, le Colonel Coleman lui a expliqué quelques années plus tard : "Il y avait à ce moment-là une occasion favorable à la Divulgation, le responsable de l'Air Force avait ordonné cette coopération". Mais la fenêtre s'est refermée, et la DAVA a été dissoute en septembre 1985.

http://ovnis-usa.com/SONS/Eye2TheSky_Robert_Emenegger_06Dec08.mp3

Les prétextes invoqués par le Pentagone sur ce revirement ne sont pas complètement transparents : "Diverses excuses avaient été avancées, comme le fait que des objectifs avaient été utilisés pour filmer, dont il valait mieux que les soviétiques ignorent l'existence... Je ne l'ai pas vraiment cru, et je n'ai jamais eu de réponse claire."

Emenegger ajoute : "J'avais pu communiquer directement avec des employés de la base, dont un radariste. Quand ils ont compris que le secret avait été levé pour moi, ils ont accepté de me faire visiter le hangar où l'engin avait été dissimulé aux regards. Entre eux, ils avaient surnommé le vaisseau des visiteurs 'la baignoire volante'."

Il est beaucoup question du Lt. Col. Robert Friend, qui a dirigé le Projet de diversion Blue Book pendant 4 ans, et confia ses regrets par la suite : "Si nous devions reprendre à zéro toutes nos enquêtes, nous parviendrions à des conclusions totalement différentes."

Dee Andrew suggère que l'opposition de deux factions pourrait expliquer ce qui s'est passé. Emenegger pense, tout comme Hal Puthoff, que la Navy était mieux informée au sujet des Ovnis que l'Air Force, et pourrait avoir été plus favorable à la Divulgation.

Finalement seules quelques secondes du film original, prises depuis une fenêtre de l'une des tours de la base, figurent dans le documentaire "It has begun" de 1976... Le réalisateur ajoute qu'il regrette d'avoir donné carte blanche à son illustrateur pour imaginer l'apparence des visiteurs..

http://ovnis-usa.com/2008/12/06/samedi-6-decembre/

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=5811.0

Mardi 9 Décembre -

Un groupe de scientifiques est venu plaider aux Nations-Unies pour la mise en place urgente d'un bouclier contre les astéroïdes. La réunion s'est tenue à Vienne, en Autriche, dans les locaux de l'organisation.

L'Association des explorateurs de l'espace (ASE) compte 320 membres, issus de 34 pays. Elle est exclusivement composés de personnes ayant volé dans l'espace. La Commission concernée est présidée par l'ancien astronaute américain Russell Schweickart. Le groupe, constitué en 2005, espère que les autorités mondiales pourront consacrer 100 millions de dollars par an à la mise en place d'un système d'alerte, et s'accorderont un budget conséquent pour se doter de moyens d'intervention.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Association_des_explorateurs_de_l%27espace - http://www.space-explorers.org/

Il s'agit de constituer un réseau international de surveillance, pour identifier les astéroïdes susceptibles de percuter la Terre. La réaction consisterait à envoyer des engins dans l'espace, capables de détruire ou détourner les objets menaçants.

Lord Rees, le président de la Société Royale d'Astronomie britannique, a souligné l'urgence d'une telle opération. Bien qu'une collision d'un astéroïde avec la planète présente un risque assez faible, les conséquences seraient dévastatrices.

Un astéroïde qui a frappé la Terre, il y a 65 millions d'années, a causé l'extinction des dinosaures et 70% des espèces. On sait que la région sibérienne de la Tounguska, en 1908, a été dévastée par l'impact d'un immense objet extraterrestre.

"La communauté internationale doit se mobiliser dès maintenant pour prévenir ces risques - nous devons constituer un réseau d'alerte, mettre au point des technologies de détournement, et nous accorder sur un protocole de décisions."

L'objectif est d'évaluer les astéroïdes de taille supérieure à 45 mètres de diamètre. On estime que deux ou trois impacts par de tels objets se produisent tous les 1.000 ans.

Le groupe envisage que d'ici 2020, le perfectionnement des télescopes permettra de localiser quelques 500.000 astéroïdes en orbite autour du Soleil et d'étudier leurs déplacements. Parmi ceux-ci, plusieurs dizaines se révèleront potentiellement dangereux pour la Terre.

Cependant, il ne sera pas possible de prévoir lesquels de ces astéroïdes pourraient nous percuter avant qu'ils soient assez prôches. Au point qu'il serait peut-être trop tard pour réagir.

C'est pourquoi l'association estime nécessaire de pouvoir lancer des missions capables de détourner ou détruire ces astéroïdes, même s'ils ne présentent qu'un risque sur 10, ou sur 100, de frapper notre planète. Elle suggère que l'ONU soit en charge de gérer le processus de décisions.

"Au cours des 10 ou 15 prochaines années, la recherche des astéroïdes permettra d'identifier des dizaines de nouveaux objets menaçants, qui nécessiteront une prise de décision rapide par les Nations-Unies". En outre, il faudra lancer ces missions suffisamment tôt pour qu'une légère déviation puisse produire ses effets au cours des années suivantes. Le monde ne pourra pas compter sur un Bruce Willis, héros du film Armageddon, intervenant à la dernière minute pour sauver la Terre.

Actuellement, la NASA consacre 4 millions de dollars par an pour la détection des astéroïdes. Ce budget, estime l'association, est totalement irréaliste. La mission d'étude de l'ESA et ses quelques dizaines de millions de dollars, concernant l'astéroïde Apophis - qui selon les astronomes a 1 chance sur 45.000 de frapper la Terre au cours de ce siècle - semblera modeste en regard des sommes qu'il faudra investir. Pour avoir des chances d'être efficace, un système de protection représente donc environ 100 millions de dollars par an, auxquels s'ajoutent les moyens d'intervention. A ce stade, deux possibilités sont envisagées : faire s'écraser un vaisseau sur l'astéroïde ou déclencher une explosion nucléaire à proximité.

L'association estime que le coût d'un tel programme ne doit pas être un obstacle à sa réalisation : "Nous devons tout faire pour éviter de périr à la suite d'une telle collision. Nous ne devons pas fuir nos responsabilités." La commission de l'ONU sur les utilisations pacifiques de l'espace doit examiner ce rapport entre les 3 et 12 juin 2009, à Vienne.

http://www.guardian.co.uk/science/2008/dec/07/space-technology-asteroid-shield

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=5817.0

Lundi 8 Décembre - On sait que Jacques Vallée s'intéresse davantage à des cas ayant laissé des preuves physiques, qui permettent des analyses scientifiques, et il a plusieurs fois cité en exemple cette pièce de métal fondu qui a été retrouvée après le passage d'un objet aérien inconnu à Council Bluffs, dans l'Iowa, le 17 décembre 1977 :

Rappel de l'incident : "Onze habitants de la ville observèrent un éclair brillant à 19h45.
L'éclair fut suivi de flammes de 2,5 à 3 mètres de haut.

Quand les témoins parvinrent sur les lieux de l'événement, à Big Lake Park, aux limites nord de la ville, ils découvrirent un remblai important, couvert d'une masse de métal en fusion qui luisait d'un rouge orangé et qui avait enflammé l'herbe.
La police et les pompiers se rendirent sur les lieux dans les minutes qui suivirent l'incident.
Un policier raconta que la masse en fusion apparaissait bouillante et qu'elle se répandait le long des bords du remblai sur une surface de 1,2 à 1,8 mètres.

La partie centrale du matériau resta chaude pendant encore deux heures.
Deux des témoins aperçurent un objet brillant dans le ciel avant la chute du débris.
L'échantillon récupéré fut analysé à l'Université d'état de l'Iowa et par la société Griffin Pipe Products.
Il s'avéra que le métal était constitué principalement de fer et de petites quantités de matériaux d'alliage tels le nickel et le chrome.
Les experts conclurent que le matériau s'apparentait à l'acier au carbone.

Toutefois, ils éliminèrent les quatre possibilités suivantes :
1. Quelqu'un aurait versé du métal en fusion sur l'herbe pour faire un canular.
2. Quelqu'un aurait créé le métal en fusion en se servant de "thermite" (mélange de poudre d'aluminium et d'oxyde de fer) et de métal ordinaire pour faire un canular.
3. Le matériau proviendrait d'un avion.
4. L'événement serait du à l'impact d'une météorite.

L'origine du débris demeure donc inconnue." - Source - http://www.ldi5.net/ovni/pocan_fr8.php

Frank Warren, éditeur de "The UFO Chronicles", vient de publier cet article le 3 décembre :

"Le 28 novembre, j'ai reçu un email de Mr. Gottbrecht, et le Dr. Jacques Vallée en était également destinataire; on sait en effet que Vallée a beaucoup enquêté en 1977 sur un cas survenu dans la même région. Dans sa réponse à Mr. Gottbrecht, Jacques Vallée lui écrit entre autres ceci : "L'incident de Council Bluffs est l'un des cas avec traces physiques parmi les plus intéressants que je connaisse. Tous nouveaux détails sont bienvenus et pourraient s'avérer très importants." Voici ce que le témoin nous écrivait il y a quelques jours :

Cher Monsieur,
Je ne parle malheureusement pas français. J'espère que vous pourrez cependant me lire. C'est au sujet de l'incident de Council Bluffs, dans l'Iowa, le 17 décembre 1977.

Je joins quelques éléments qui pourront vous raffraîchir la mémoire, et vous y trouverez peut-être des informations dont vous n'aviez pas connaissance. A mon grand étonnement je n'ai trouvé aucun rapport du MUFON sur un incident à cette date. Mais j'ai lu l'article dans Popular Mechanics de mai 2001, où vous êtes cité, et j'ai retrouvé un article dans la presse locale.

Je vous informe que le 7 juillet 1974, assez précisément, soit trois ans avant l'incident en question, qu'avec ma compagne (à l'époque), nous avons eu une rencontre rapprochée exactement au même endroit. A Big Lake Park. Je vous adresse une copie du rapport d'observation que j'avais envoyé au MUFON en 2000, avant même que j'aie entendu parler de l'incident de 1977.

Je crois avoir également signalé cet évènement au CUFORC ou autres organismes [en fait, le NICAP, en 2001] qui s'occupent de ces affaires. Peu après notre rencontre rapprochée du 7 juillet 1974, j'étais allé voir le Dr. Jack Kasher, responsable du Département de Physique de l'Université du Nebraska, à Omaha, qui est aussi le Directeur Régional du MUFON. J'ai repris contact avec lui dans le cours de l'année écoulée, et il se souvenait bien de moi.

Il avait trouvé notre histoire crédible, et du fait que nous avions subi un "temps manquant", il m'avait recommandé d'aller voir un hypnologue. Hélas, je n'ai jamais fait cette démarche. Je pense que j'ai eu peur. Depuis cet évènement, je suis resté très tendu, j'éprouve une certaine nervosité, et je ne suis pas sûr de pouvoir être placé sous hypnose.

Je n'ai pas eu d'autre contact avec lui, mais la dernière fois il avait à nouveau suggéré une régression sous hypnose. Je vis à présent à Xxxxxx, dans le Missouri, et je ne connais personne dans la région qui pratique une technique approchante. Ca ne me dérangerai pas de revenir pour ça à Council Bluffs ou Omaha, mais je doute qu'une seule séance soit suffisante.

Je voulais vous faire savoir que nous avions vécu cette expérience parce que, selon moi, l'objet que nous avons vu me paraît être exactement semblable à celui que les témoins de 1977 avaient décrit, soit trois ans plus tard. Il y a toutefois quelques différences, ma compagne et moi nous trouvions à moins de 50 mètres de l'objet qui se tenait immobile en l'air, puis il a nous a projeté un rayon. Tout ce dont nous nous souvenions ensuite c'est qu'il faisait jour, par conséquent nous avons du faire l'expérience d'un "temps manquant". Nous avions vu une sorte d'engin, de très près, qui accomplissait des manoeuvres spectaculaires, ce n'était pas juste quelques lumières dans le ciel.

Je ne prétend pas avoir été victime d'abduction, je n'ai pas eu de rèves consécutifs à cet évènement, mais je n'ai cessé de me poser des questions. Lorsque j'ai entendu parler de cet incident sur lequel vous avez enquêté, j'ai éprouvé un certain soulagement parce que c'est comme si 11 autres témoins s'étaient manifestés en rapport avec ce que j'ai vu, même à 3 années d'écart. C'est ce qui rend ce cas intéressant pour moi, et j'espère pour vous aussi.

Je vous remercie de votre attention, et j'aimerais connaître votre sentiment à ce sujet. Même un simple accusé de réception serait grandement apprécié.

Sincèrement,
Monte J. Gottbrecht - http://www.theufochronicles.com/2008/12/my-ufo-experience-craft-emits-beam.html

"Lorsque les curieux se sont rassemblés sur le point d'impact, sur une petite butte, ils ont pu voir une couche de métal fondu qui faisait une dizaine de centimètres d'épaisseur, de couleur rouge-orangé, étalée sur le sol gelé, à environ 5 mètres du bord de la route. Quinze minutes plus tard, elle rougeoyait encore lorsque Jack Moore, adjoint du chef des pompiers, est arrivé sur les lieux.

Après que le métal se soit refroidi, Robert Allen, un astronome de la région, a prélevé des échantillons. Une partie de cette masse métallique, qui devait peser dans les vingt kilos, a été envoyée à la 'Foreign Technology Division' sur la base Air Force de Wright-Patterson dans l'Ohio. Une autre morceau fut confié au 'Ames Laboratory' de l'Université d'état de l'Iowa. Les analyses de l'Air Force n'ont jamais été rendues publiques, mais les autorités locales ont reçu une lettre qui les assurait que "les débris de rentrée des engins spatiaux ne s'écrasent pas sur Terre sous forme de métal en fusion." Dans son rapport, le directeur du Ames Laboratory, Robert S. Hansen, avait écarté la possibilité d'une météorite.

Officiellement, cet incident demeure un mystère inexpliqué, mais Jacques Vallée considère que c'est assez instructif. L'évènement de Council Bluffs n'est pas un fait isolé. Lors de la conférence de Pocantico, Vallée a fait savoir qu'au moins neuf autres cas d'objets volants, en situation de détresse, avaient projeté du métal fondu. "Les rapports concernant des débris métalliques inhabituels qui accompagnent l'observation d'un phénomène aérien inexpliqué sont suffisamment bien documentés pour que nous puissions nous lancer dans une étude comparative."

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=5831.0

Dimanche 7 Décembre -

Le lancement du MSL (Mars Science Laboratory) est reporté en 2011; il ne pourra donc se poser sur Mars avant l'été 2012. - http://fr.wikipedia.org/wiki/Mars_Science_Laboratory

Le laboratoire mobile avait spécifiquement vocation à détecter les traces d'une ancienne chimie de la vie sur la planète rouge. "Le MSL a pour objectif de déceler des constituants fossiles de la matière vivante : des atomes de carbone, ou certaines molécules organiques (protéines)."

Initialement prévue pour septembre 2009, la mission a été confrontée à une accumulation de problèmes techniques.

Les ingénieurs ont par exemple constaté que le système de freins se bloque à basses températures...

Un retard de quelques mois dans la préparation se traduit par une attente de deux ans : ces missions martiennes dépendent des positions relatives de la Terre et de Mars, qui ne sont favorables que pendant quelques semaines tous les deux ans.

La grande mobilité de cet engin (jusqu'à 90 mètres par heure, sur six roues motrices) en faisait un instrument particulièrement performant.

En conséquence de ce report, il est probable que d'autres projets, prévus en 2010 et en 2011, soient également retardés.

http://ovnis-usa.com/VIDEOS/NASA_MSL.flv&image=http://ovnis-usa.com/images/NASA_MSL.jpg

http://marsprogram.jpl.nasa.gov/msl/ - http://marsprogram.jpl.nasa.gov/msl/newsroom/pressreleases/20081204a.html

Source - http://www.cnes.fr/web/CNES-fr/5716-msl-09-mars-science-laboratory.php

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=5575.0

La compagnie Boeing a partiellement réussi vendredi un nouveau test d'interception d'un missile balistique, lancé depuis une base située en Alaska, le Kodiak Launch Complex. Le système de leurres, prévu pour se déployer avant l'impact, n'a pas fonctionné.

Les militaires de la base Air Force de Vandenberg, en Californie, se montrent néanmoins satisfaits d'avoir réussi l'interception.

Quatre sources radar, reliées par un réseau de 32.000 kilomètres de fibre optique, ont permis de fournir des données à l'intercepteur pendant son vol. "C'est le huitième test réussi sur treize essais effectués par le Pentagone depuis 1999. Le dernier datait de 2007."

Le gouvernement américain a déjà signé des accords avec la République Tchèque et la Pologne pour déployer ce bouclier en Europe.

Boeing est l'opérateur principal de cette réalisation. Une récente étude de l'Université d'Alabama a précisé que la firme, avec cette activité, avait apporté plus de 700 millions de dollars à l'économie locale en 2007, et créé environ 5.600 emplois.

Parmi les autres partenaires, on trouve Raytheon, Orbital Sciences Corp., et aussi Northrop Grumman. Le programme fait travailler plus de 400 fournisseurs répartis dans 36 Etats américains... Source - http://www.boeing.com/news/releases/2008/q4/081205a_nr.html

Ce déploiement sur pratiquement l'ensemble du territoire est conforme à la stratégie du complexe militaro-industriel, qui permet de peser utilement sur les décisions d'un grand nombre d'administrateurs civils.

Samedi 6 Décembre -

Le producteur de documentaires Robert Emenegger participe ce soir à une émission de radio avec Dee Andrew sur "Eye 2 The Sky". Il a prévu d'évoquer la rencontre qui aurait eu lieu le 25 avril 1964 sur la base Air Force de Holloman, dans le désert du Nouveau-Mexique, entre des aliens et un groupe de responsables américains. Il est ici photographié avec Edgar Mitchell.

L'histoire est relativement connue. Emenegger l'avait déjà exposée lors de la X-Conference au printemps dernier. Certains ufologues l'ont reliée à la manifestation de Soccoro, dont fut témoin l'officier de police Lonnie Zamora. Dans cette affaire, le Professeur Allen Hynek avait pu contrôler "des traces d'atterrissage et des plantes carbonisées".

http://www.astrosurf.com/luxorion/ovni-rencontre-3type2.htm Mais une autre rencontre aurait eu lieu en mai 1971. Extrait de la présentation de "Atterrissage d'OVNI sur la Base de l'Air Force à Holloman" :

"Mai 1971. Trois engins en forme de disques survolent la Base de l'Air Force à Holloman, dans le désert du Nouveau-Mexique. L'un d'eux se pose, trois humanoïdes en sortent et ils sont accueillis par des scientifiques et divers haut-gradés de l'armée. Ils rejoignent un bâtiment où la rencontre va durer plusieurs heures.Tout ou presque de la scène de l'atterrissage a été filmé sur pellicule 16mm.

http://ovnis-usa.com/VIDEOS/Holloman_AFB_short.flv

Quelques années plus tard, l'équipe de production formée par Alan Sandler et Robert Emenegger (chacun d'eux s'est illustré en travaillant pour des clients renommés tels que la Bank of America, Armand Hammer, ou Richard Nixon) est contactée par les Colonels William Coleman et George Weinbrenner, des responsables de haut-niveau, l'un du Pentagone et l'autre de l'US Air Force. Le Département de la Défense souhaite améliorer son image en commanditant une série de documentaires sur les avancées scientifiques dans le domaine spatial, la fusion nucléaire, l'imagerie holographique en 3D, l'interaction entre l'homme et les ordinateurs, et les étonnantes capacités des animaux entraînés pour intervenir sur les zones de combat.

La possibilité est alors envisagée de produire un documentaire pour répondre à l'engouement du public sur la question des OVNIs . On fait miroiter à Sandler et Emenegger la promesse que le film de l'atterrissage de Holloman puisse être intégré au projet. Les deux producteurs décident qu'il en feront le point d'orgue d'un documentaire de longue durée retraçant l'histoire du phénomène OVNI.

Pour la toute première fois, l'Air Force et le Pentagone envisagent de coopérer pleinement à cette réalisation, de même que des officiels de l'ancien Blue Book, de la NASA, et des sociologues et psychologues de premier plan. Toutefois, à la dernière minute, on leur annonce qu'il ne faut plus compter sur le film de Holloman. On leur suggère à la place de filmer une reconstitution de l'évènement, en laissant entendre qu'il a pu se produire dans le passé, ou qu'il pourrait se produire un jour.

Bien qu'il n'ait pu se servir du véritable film de Holloman, Emenegger va rédiger le conducteur et réaliser son documentaire, "Les OVNIs, Passé, Présent et Futur" qui sera diffusé en 1974. Il sortira en même temps un livre qui porte le même titre.

Nominé pour un Golden Globe, le film a réalisé 48% de parts de marché. Par la suite, Emenegger et Sandler ont retravaillé leur documentaire. La version ainsi réactualisée en 1988 a pour titre "Les OVNIs : C'est le début". On y voit Rod Serling, J. Allen Hynek, les responsables du Projet Blue Book, deux porte-paroles du Pentagone, Jose Ferrer, Burgess Meredith, le Dr Leon Festinger, ainsi que Jacques Vallée.

Hal Puthoff, le 1er septembre 2006, nous informait sur la liste de Victor Martinez : "J'ai pris contact avec Bob Emenegger, voici les précisions qu'il a apporté : "La vérité c'est qu'on m'avait parlé de trois aliens qui avaient rencontré des gens de l'Air Force à Holloman. Ils étaient d'apparence quasi-humaine - à celà près qu'ils étaient de petite taille, à la peau bleue-grise. C'est Alfonso Lorenzo qui a assuré leur prise en charge (assistance médicale) - Il s'est adressé à Paul Shartle, à la base AF de Norton (Californie), pour lui parler de l'incident et du film de la rencontre." Nous avons bien trouvé quelqu'un du nom de Lorenzo dans les archives de la Base, et un agent du Contre-Espionnage a enquêté sur lui."

http://www.eye2thesky.net/

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=5811.0

Vendredi 5 Décembre -

Suite et fin de la série "A la recherche des Aliens" - en cinq épisodes - dans le cadre du magazine American Morning sur CNN :

Miles O'Brien poursuit son enquête et s'interroge sur un éventuel "Ver de Mars..."

Steve Gorevan, de Honeybee Robotics, a conçu les pieds des robots Spirit et Opportunity (posé sur Mars en 2004). Il se demande si une minuscule forme en spirale découverte sur une des photos pourrait être un fossile : "A tout moment nous pourrions trouver le Saint Graal en explorant cette planète." Mais il faudra attendre 2009 pour qu'un nouvel engin puisse conduire ce genre de recherches.

Pour Chris McKay, un astrobiologiste de la NASA : "Si une preuve de vie est trouvée sur Mars, alors il s'agit d'un phénomène extrêmement répandu dans l'Univers."

En juin dernier, la NASA avait fourni cette explication pour une photo assez semblable, prise par le module Phoenix : "L'image prise le 6ème jour de la mission montre un ressort sur le sol... Il a été éjecté au moment où la cloison a été ouverte pour libérer le bras automatisé."

http://ovnis-usa.com/VIDEOS/CNN.in.search.of.aliens5_MarsWorm.flv

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=2164.30

L'Examiner de Birmingham est un nouvel exemple de l'impact causé par l'initiative de Steve Bassett dans les medias. L'article de Karen Harper présente en illustration la video de 2001 où John Podesta réclamait la Déclassification des archives gouvernementales sur les Ovnis.

"Barack Obama dévoilera-t-il le contenu des X-Files ?"

"Le Comité d'Action Politique sur le Phénomène Extraterrestre rassemble des signatures avant l'inauguration du nouveau Président élu. Le but est d'obtenir qu'il dévoile les "contacts" de l'armée avec les Ovnis. Le Comité pense que le moment est venu de révéler au public américain le contenu des dossiers classifiés, en suivant l'exemple donné par la Grande-Bretagne l'année dernière.

Le groupe se montre optimiste parce que John Podesta, chef de l'équipe de transition, a déjà déclaré qu'il souhaitait cette Divulgation.

Bill Richardson, le Gouverneur du Nouveau-Mexique, [futur Ministre du Commerce] est sur la même ligne. Le Comité pense que la présence de Podesta et Richardson dans l'équipe présidentielle augmente ses chances de parvenir à ses fins."

Le terme 'X-Files' trouve son origine dans une célébre série de télévision. L'US Air Force aurait enquêté sur des manifestations d'Ovnis de 1947 à 1969 dans le cadre d'un programme intitulé : le Projet Blue Book.

Karen Harper se devait de rappeller quelques notions : "Les amateurs considèrent que le Projet Blue Book n'avait rassemblé que des documents sans importance, et que c'était en fait un programme de désinformation, mis en place par le Projet Sign (Décembre 1947), qui devint le Projet Grudge (Décembre 1948), pour servir de couverture aux véritables enquêtes menées sur la présence aliène."

http://ovnis-usa.com/VIDEOS/Ovnis-USA_Presidents_US_Ovnis.flv

Il y a longtemps que les objets volants non-identifiés sont au centre de controverses; beaucoup pensent que la vérité est dissimulée et sont prêts à imaginer toutes sortes de possibilités. L'intérêt pour les Ovnis est très répandu aux Etats-Unis. Bien qu'il soit sans doute intéressant de savoir ce que cachent le Projet Blue Book et les 'X-Files', le nouveau Président Obama aura un agenda très chargé. Avec la pire crise financière qu'on ait connue depuis 75 ans, les inquiétudes concernant la guerre en Irak, les menaces terroristes dans le monde entier, des infrastructures qui s'effondrent, et les préoccupations des citoyens américains pour leur sécurité sociale, il se peut que le Comité doive s'armer de patience." - Source

http://www.examiner.com/x-1172-Birmingham-Progressive-Politics-Examiner~y2008m12d1-Will-Barack-Obama-open-the-XFiles-to-the-public

On imagine sans peine que le sujet sera abordé dans des échanges privés à la Maison-Blanche. Par la suite, le dépôt des signatures pourrait contraindre le porte-parole de la nouvelle administration à répondre : "Le Président Obama s'est en effet engagé à plus de transparence... Il veillera à ce que des quantités de documents soient déclassifiés. Nous verrons alors ce qu'il en ressort..." Dans cette hypothèse, par une réponse aussi évasive, le gouvernement ferait retomber la pression, et s'offrirait un répis de quelques mois.

Toutefois, même s'il doit se consacrer en toute priorité aux affaires du pays, la perspective pour Barack Obama d'entrer dans l'histoire comme le président de la Divulgation et du Contact ne devrait pas manquer de retenir un moment son attention.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Projet_Grudge - http://fr.wikipedia.org/wiki/Projet_Sign - http://fr.wikipedia.org/wiki/Projet_Blue_Book

Jeudi 4 Décembre -

L'information diffusée lundi par le Washington Post concrétise un sentiment de crainte assez répandu sur les forums américains, celui de voir un jour l'armée s'organiser pour contrôler les populations.

"Le Pentagone communique les détails de son engagement pour la sécurité intérieure."
"Affirmant leurs nouvelles priorités, d
es responsables du Pentagone ont fait savoir que l'armée américaine devrait pouvoir déployer 20.000 militaires sur le sol des Etats-Unis d'ici 2011. Ils seront entraînés pour venir en aide aux populations en cas d'attaque nucléaire ou toute autre catastrophe locale.

Des analystes en matière de défense ont précisé : l'extension du rôle du Ministère de la Défense en ce qui concerne la sécurité nationale était attendue depuis longtemps, et elle aurait récemment trouvé ses moyens de financement.

Ce changement soulève déjà de nombreuses critiques parmi les militaires et les associations de défense des libertés civiles, ainsi que les Libertariens. Ils se montrent préoccupés à l'idée que cette nouvelle disposition risque de générer un climat de défiance envers les militaires et d'affaiblir le Posse Comitatus Act, une loi fédérale qui date de 130 ans, et restreint le rôle de l'armée dans les affaires locales.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Parti_libertarien_(%C3%89tats-Unis)

Mais depuis le milieu de cette décennie, l'administration Bush et certains députés ont voulu amplifier le rôle des militaires dans la sphère domestique, parce qu'ils pensent que la plus grande menace serait de voir les terroristes disposer d'armes de destruction massive.

Paul McHale, adjoint du Ministre de la Défense, en charge de la sécurité nationale, s'exprimant devant le Center for Strategic and International Studies le mois dernier a concédé qu'avant les attaques terroristes du 11 septembre 2001, la mobilisation de 20.000 hommes - soit 7 fois plus en cinq ans - "aurait paru incroyable". Mais selon lui, "un changement fondamental s'est produit dans les milieux militaires", quand il est apparu évident que les autorités civiles risquaient d'être débordées en cas de catastrophes.

McHale a annoncé qu'un budget de 1.8 millions de dollars avait été accordé à un projet pilote, qui permet aux autorités civiles de faire appel, dans cinq états, aux coordinateurs militaires pour qu'ils élaborent des plans de réponse face aux désastres éventuels.

D'après le Général Victor E. Renuart Jr., chef du Northern Command, le plan du Pentagone suppose d'avoir constitué trois forces d'action rapide d'ici Septembre 2011. La première unité de 4.700 hommes a été formée à partir d'une brigade de combat basée à Fort Stewart, Georgie; elle était en place au 1er Octobre.

Si le financement est assuré, deux autres équipes rejoindront les 80 petites unités de la Garde Nationale et les corps de réservistes qui totalisent déjà 6.000 hommes mobilisables en soutien local. Ils seront entrainés pour répondre à une attaque chimique, biologique, radiologique, nucléaire, ou suite à une explosion .

Les préparatifs militaires face à une éventuelle attaque par le moyen d'une arme de destruction massive remontent au moins jusqu'en 1996, lorsque les Marines avaient formé un corps de 350 spécialistes prêts à intervenir en cas d'alerte chimique et biologique, avant de l'établir dans la banlieue de Washington. Ces efforts ont été amplifiés après les attaques du 11 septembre, et depuis l'invasion de l'Irak, en 2003, une force stratégique instituée par le Pentagone a permis de déployer 3.000 hommes sur le territoire des Etats-Unis.

En 2005, la nouvelle stratégie redéfinie par le Pentagone concernant la sécurité intérieure consistait à "se préparer à des incidents de grande envergure, multiples et simultanés". Les menaces contre la sécurité nationale n'étaient plus seulement envisagées comme émanant de groupes cherchant à défier la puissance américaine à l'étranger, mais prenait en compte "ceux qui veulent nous infliger une défaite sur notre propre sol, en faisant exploser une bombe nucléaire dans une ville américaine."

Selon les estimations, un incident pourrait faire des milliers de victimes, et entrainer le déplacement d'un million de personnes; le désastre en 2005 de l'ouragan Katrina donne une idée des surfaces qui pourraient être contaminées."

Mais les associations de défense des libertés civiles sont particulièrement concernées par les risques de voir ces nouvelles unités, déployées sur l'ensemble du territoire américain, utilisées un jour contre des mouvements légitimes, au mépris de la Constitution.

"Lundi dernier Robert M. Gates, Ministre de la Défense, a ordonné aux responsables de la défense d'évaluer si l'armée, la Garde, et les réservistes, étaient en mesure d'apporter une réponse appropriée à des sinistres intérieurs. Il a fixé un délai de 25 jours aux commandants pour lui proposer des adaptations et chiffrer les coûts. Il a rappelé les conclusions d'une commission mise en place par le Congrès qui, en janvier 2008, avait constaté que la Garde et les réservistes ne sont pas opérationnels, et souligné le manque d'équipement et d'entrainement.

L'Union américaine des Libertés civiles et le Cato Institute s'inquiètent de ce qu'ils considèrent comme une extension incontrôlée du pouvoir de l'éxécutif. - http://fr.wikipedia.org/wiki/Cato_Institute

Pour Anna Christensen, au nom de l'ACLU (American Civil Liberties Union), le déploiement de groupes d'urgence pourrait constituer "le premier pas d'une série de mesures élargissant l'autorité présidentielle et militaire", ou un renforcement de la surveillance des citoyens. Gene Healye, le Vice-Président de Cato, a dénoncé une "militarisation rampante" de la sécurité intérieure.

Source - http://www.washingtonpost.com/wp-dyn/content/article/2008/11/30/AR2008113002217_pf.html

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=5769.0

Mercredi 3 Décembre -

Un étrange objet photographié dans la soirée de 'Thanksgiving', à Irving - auTexas :

Linda Moulton Howe raconte : "J'ai reçu le 1er décembre un email d'un Texan avec les images qu'il a pu prendre alors qu'il se rendait en voiture avec sa femme chez des amis à Irving, entre Dallas et Fort Worth, le 27 novembre vers 20 heures. Il se trouvait précisément à l'intersection de West Irving Blvd et West Pioneer Drive."

Son correspondant, roumain d'origine, a préféré être identifié par son surnom, Ovi : "Je me dirigeais vers le nord sur Irving Blvd et je suis aussitôt allé me garer sur le parking à ma droite. Par la fenêtre ouverte, j'ai pu prendre une vingtaine de photos avec mon Olympus E-500, qui est équipé d'un objectif 40-150. L'objet se dirigeait vers le nord, à faible vitesse (15 à 30 kms/h)."

Sollicité par l'enquêtrice, qui publie 9 des 20 images reçues, Ovi lui a adressé un second email : "L'intersection est située à 26.8 miles de chez nos amis, d'après Google Maps.

- Altitude approximative de l'objet : 200 à 300 mètres,

- Distance : 1,5 à 2.5 kilomètres

- Taille de l'objet : environ 25 à 30 mètres de long, 7 à 8 mètres de haut et la même chose en largeur.

- La forme évoquait un dirigeable, ou une structure en forme de cigare, il émanait une luminosité vert-turquoise.

- Aucun bruit particulier. Je me trouvais de l'autre côté de l'autoroute par rapport à l'objet, et le traffic était assez bruyant.

- L'heure affichée dans les données de l'image indique 20h03.

"Je suis né en 1970, en Roumanie. J'ai émigré aux Etats-Unis à l'âge de 31 ans. Je suis titulaire d'un diplôme de Théologie/Assistance sociale délivré en 1998 par l'Université de Bucarest. J'ai été enroulé dans l'US Navy entre 2003 et 2008. En mai 2007, j'ai obtenu une maîtrise en Relations humaines à l'Université d'Oklahoma. Je travaille à présent dans l'immobilier.
J'habite au Texas, je suis marié avec deux enfants.

Le seul autre témoin est mon épouse, qui occupait le siège passager. Elle m'a assisté pour la prise de vues, parce que j'ai du changer de focale, en passant du 14/45mm au 40/150mm.

Je vous adresse également une image satellite de GoogleMaps, qui montre l'intersection où je me trouvais. Vous pouvez publier mon témoignage, mais je vous demande de ne pas révéler mes coordonnées personnelles. Si vous le souhaitez, je vous prie d'utiliser mon surnom, Ovi."

http://www.earthfiles.com/news.php?ID=1502&category=Environment

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=5736.0

Mardi 2 Décembre -

La nomination hier de Hillary Clinton au poste de Secrétaire d'Etat a été appréciée par l'ufologue Grant Cameron comme une occasion supplémentaire de rappeller certains évènements qui remontent à une quinzaine d'années, du temps de l'Initiative Laurence Rockefeller : "Votre mari avait chargé un de vos proches amis, le bras droit de l'avocat général Webster Hubbell, d'effectuer quelques recherches sur la question Ovni au sein du Ministère de la Justice et auprès d'autres instances."

Pour mémoire, Bill Clinton avait également chargé son Secrétaire Général, John Podesta, de réformer et d'activer la déclassification des documents. "Vous étiez tenue informée de l'initiative qui était en cours, et avez contribué à rédiger un courrier adressé par Rockefeller au Président. Il est à noter que John Podesta, le fondateur puis Président Exécutif du Center for American Progress, en 2002 et 2003, avait lui-même demandé que tous les documents relatifs aux Ovnis, en possession du gouvernement, soient rendus publics."

Grant Cameron rappelle également quelques faits concernant Bill Richardson, le gouverneur du Nouveau-Mexique, qui vient d'être installé par Barack Obama au poste de Secrétaire au Commerce : "En 2004, le Gouverneur Bill Richardson, Ambassadeur aux Nations-Unies et Secrétaire à l'Energie dans l'administration de Bill Clinton, avait émis une requête similaire en ce qui concerne des documents relatifs à l'incident de Roswell, au Nouveau-Mexique, qui eut lieu en Juillet 1947."

http://ovnis-usa.com/hillary-clinton/ - http://www.barackobamaufo.com/

En Grande-Bretagne, le Daily Mail du 1er décembre se fait l'écho - dans ses Nouvelles générales - de l'opération menée par Steven Bassett, directeur éxécutif du PRG. Le lecteur de ce Blog n'y trouvera rien de nouveau, mais il est intéressant de voir comment la presse anglaise a répercuté l'opération, sans ajouter la moindre note défavorable :

Les ufologues font pression sur Barack Obama pour qu'il publie les documents classifiés sur les manifestations d'Ovnis, encouragés par la présence de quelques soutiens dans la nouvelle équipe à la Maison-Blanche.

Le Comité pour une Action politique concernant le Phénomène Extraterrestre a adressé une lettre à Mr Obama, lui demandant de mettre fin à 60 ans d'embargo sur la vérité. L'objectif est de réunir 40.000 signatures d'ici l'investiture de Mr Obama en janvier prochain.

Ces militants sont encouragés par des déclarations publiques de John Podesta, qui dirige l'équipe de transition du nouveau Président, et Bill Richardson, le Gouverneur du Nouveau-Mexique, qui devrait se voir confier un poste ministèriel.

A l'époque où il était Chef de Cabinet de la Maison-Blanche sous Bill Clinton, Mr Podesta avait eu la charge d'un projet visant à déclassifier 800 millions de pages de dossiers provenant des services de renseignement.

Il avait déclaré lors d'une conférence de presse : "Le moment est venu pour ce gouvernement de déclassifier des dossiers qui datent de 25 ans, et de confier ces données aux scientifiques pour leur permettre de déterminer la véritable nature de ce phénomène."

Le Gouverneur Bill Richardson est un défenseur de la vérité sur les Ovnis. Il a rédigé la préface d'un livre sur l'Incident de Roswell, au Nouveau-Mexique, où un vaisseau alien se serait crashé en 1947. Les artisans de cette campagne pensent que le gouvernement a caché les corps des humanoïdes qui avaient été retrouvés.

Le Gouverneur Richardson a pressé le Pentagone de révéler ce qui s'est vraiment passé, et il est revenu l'an dernier sur le sujet en déclarant que cet évènement avait fait l'objet d'une opération de couverture.

Le Comité demande que les Etats-Unis suivent l'exemple de la Grande-Bretagne, en permettant au public d'accéder aux témoignages de contacts avec des Ovnis.

Stephen Bassett a déclaré au Sunday Telegraph : "La publication de ce type de documents en Angleterre et en France a considérablement accru la pression sur les Etats-Unis. Notre gouvernement est maintenant dans une position ridicule. Je pense que les Démocrates vont favoriser la Divulgation."

Le groupe souhaite que les militaires et les agences de renseignement informent le nouveau Président de ce qu'ils savent.

Il presse également Mr Obama de mettre en place des auditions devant le Congrès "pour recueillir les témoignages de responsables de haut niveau qui ont déjà manifesté leur engagement en apportant des éléments de preuves exceptionnels, et sont prêts à renouveler leurs déclarations sous serment." - Source http://www.dailymail.co.uk/news/worldnews/article-1090611/UFO-enthusiasts-urge-Obama-release-X-Files-alien-sightings.html

Lundi 1er Décembre -

Comment caractériser, parmi les exoplanètes qui sont découvertes, celles qui ont le plus de chances de porter la vie ? Ou plutôt, y a-t-il un moyen de rechercher celles-là en priorité ? Daily Galaxy s'intéresse aujourd'hui à la taille de l'étoile observée, et au rayon de l'orbite planétaire.

"C'est la taille de l'étoile qui détermine la Zone Habitable."

Si on s'intéresse à des étoiles plus petites que notre Soleil, il ne faut pas s'attendre à ce que leurs planètes aient été longtemps habitables. C'est le constat d'une étude conduite par Rory Barnes, qui travaille au 'Lunar & Planetary Laboratory' de l'Université d'Arizona. Ces planètes subiraient un échauffement, dû aux forces de marée, qui se produirait dès le premier milliard d'années.

Il s'agit de l'accélération gravitationnelle qui comprime les objets dans certaines directions et les dilate dans d'autres. - http://fr.wikipedia.org/wiki/Force_de_mar%C3%A9e

Rory Barnes ajoute : "Une étoile dont la taille se situerait entre un quart et un dixième de notre Soleil serait aussi moins chaude. Par conséquent la "zone habitable" pour ses planètes - où l'eau est à l'état liquide - serait plus rapprochée.

C'est cette proximité qui favorise l'accélération gravitationnelle. L'effet des marées est alors si puissant que l'orbite de la planète semblable à la Terre se trouve déformée. La distorsion des orbites peut être si importante qu'en moins d'un milliard d'années la planète sera contrainte de quitter la limite intérieure de la zone habitable, et l'ensemble de sa masse d'eau sera vaporisée par la chaleur."

Si des planètes habitables situées autour d'étoiles de faible masse sont assez grandes, et que leurs orbites sont plus circulaires (moins excentrées), leur durée de vie pourrait être d'au moins 4.5 milliards d'années - comme la Terre - avant que les forces de marée de l'étoile les contraigne à se rapprocher et que la chaleur les détruisent.

Toujours selon Rory Barnes : "Les chasseurs d'exoplanètes pourraient détecter des planètes qui sont actuellement dans des zones habitables, mais qui se trouvent condamnées à devenir inhabitables par la suite. Ils pourraient aussi découvrir aujourd'hui des planètes où la vie pourrait s'être développée dans le passé, mais aurait été balayée par le processus d'échauffement des marées."

Barnes, Brian Jackson et le Professeur Richard Greenberg, de l'Université d'Arizona, ainsi que Sean Raymond, à l'Université du Colorado, ont publié leurs recherches en juin dernier dans le magazine Astrobiology. Il est titré : "Tides and the Evolution of Planetary Habitability". - http://www.liebertonline.com/doi/abs/10.1089/ast.2007.0204

L'une des conclusions de leurs travaux est que les premières planètes semblables à la Terre qui seront découvertes auront certainement une intense activité volcanique et devraient être très chaudes. (Monthly Notices of the Royal Astronomical Society). http://www.lpl.arizona.edu/

Rory Barnes a depuis rejoint le VPL (Virtual Planet Laboratory), financé par la NASA depuis 2001 : une équipe de 21 scientifiques utilisent des ordinateurs très puissants pour réaliser des simulations. Ils cherchent à préciser à quelle distance des étoiles on a le plus de chances de découvrir des planètes de taille comparable à la Terre. Ces simulations du VPL doivent orienter les prochaines missions spatiales, qui seront lancées pour rechercher des planètes habitables autour d'autres étoiles, en leur permettant de distinguer parmi ces planètes celles qui portent la vie. http://vpl.astro.washington.edu/main/

http://www.lpl.arizona.edu/~rory/

http://www.dailygalaxy.com/my_weblog/2008/11/star-size-will.html#more

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=4714.0

Dimanche 30 Novembre -

Jeudi matin sur CNN, l'émission prévue dans le cadre de America Morning était titrée "La recherche des signaux : A l'écoute du ciel, en attente d'un signal radio qui pourrait apporter la preuve la preuve d'une vie intelligente ailleurs que sur Terre. Qu'est-ce qu'on pourrait entendre, et pourrions-nous établir le contact ?"

Plusieurs sondages ont montré qu'une majorité de la population américaine pense qu'il existe d'autres formes de vie dans l'espace.

De son côté Geoffrey Marcy, qui enseigne à l'Université de Californie, s'est chargé d'exprimer le point de vue linéaire : "Notre galaxie est trop vaste; un contact serait impossible en raison des distances."

Cette opinion n'a pas dissuadé des scientifiques comme Jill Tarter de poursuivre ses recherches. C'est elle qui avait inspiré le personnage de Jodie Foster pour le film "Contact", tiré de l'oeuvre de Carl Sagan (1997). Avec son équipe installée en Californie du Nord, elle utilise les 42 paraboles du puissant radio télescope largement financé par Paul Allen pour tenter de capter des signaux aliens.

Pour Jill Tarter : "C'est une question fondamentale, et c'est un problème dont tout le monde peut réaliser l'importance. Nous ne travaillons pas sur un ...collisionneur de hadrons. Nous ne cherchons pas des neutrinos enfouis sous les glaces. Nous voulons répondre à la question essentielle : "Sommes-nous seuls dans l'Univers ? Comment trouver la réponse ? Il s'agit de comprendre quelle est notre place dans le cosmos.

Nous essayons de savoir comment l'univers s'est formé, comment les galaxies et ces immenses structures sont apparues, et quelles sont les origines de la vie telle que nous la connaissons."

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=5542.0

Les deux dernières videos seront ajoutées dès que possible..

L'annonce du film 2012 a commencé à tourner sur Internet : "Jamais une date dans l'histoire n'avait été autant chargée de sens pour diverses cultures, religions, elle intéresse les scientifiques, et concerne les gouvernements. 2012 présente une aventure épique : un cataclysme global précipite la fin du monde et décrit la lutte héroïque des survivants. Sortie en salles le 10 juillet 2009."

La phrase finale de la bande-annonce peut donner à réfléchir : "Comment les gouvernements de notre planète pourraient-ils préparer 6 milliards d'individus si la fin du monde était prôche ? Ils ne feraient rien."

Le scénario a été conçu par Whitley Strieber, un célèbre contacté américain. Réalisation : Roland Emmerich.

http://www.unknowncountry.com/ - http://fr.wikipedia.org/wiki/Roland_Emmerich

http://www.youtube.com/watch?v=eUEFJS6F-70

Samedi 29 Novembre - Sur CNN, la série de cinq émissions matinales "A la recherche des Aliens" s'est poursuivie en abordant mercredi le thème des "Abductions".

Le journaliste Miles O'Brien a fait appel à Budd Hopkins, artiste et chercheur renommé, qui lui montre les dessins éxécutés par ses patients : "Je pense que ces affaires d'enlèvements sont très courantes; ce n'est pas parce que les récits des personnes qui viennent me voir sont incroyables qu'elles ne seraient pas réelles..." Il ajoute : "Ce n'est pas toujours agréable à entendre, mais je traite des personnes qui ont souffert." Mark est l'un de ses sujets. Il a connu des expériences de 'temps manquant'. Il ne croit pas que ces êtres, qu'il qualifie d'hybrides, aient le moindre sentiment envers les humains.

http://www.youtube.com/watch?v=iKCEjIHCjxc

Cette séquence de quatre minutes extraite de America Morning montre que la chaîne s'ouvre aux contributions des téléspectateurs. C'est l'occasion d'entendre quelques témoignages anonymes, et des questions retranscrites, mais il n'y a personne en plateau pour tenter d'y répondre.

A la suite de cet appel, le site web de l'émission a commencé à recueillir une impressionnante collection de récits d'expériences personnelles, de montages et de videos, qui sont à leur tour commentés par les internautes.

Cette formule interactive révèle qu'un public nombreux est en attente d'explications.

http://www.ireport.com/ir-topic-stories.jspa?topicId=41598

http://www.youtube.com/watch?v=oPiyz6qfOnU

Les grands medias américains semblent rivaliser en ce moment sur l'exposition du phénomène Ovni.

Le 27 novembre, la Fox diffusait dans le cadre du très populaire Hannity's America, un magazine de 10 minutes : "Beaucoup de gens pensent que nous ne sommes pas seuls dans l'Univers - Sont-ils dans le vrai ? Nous verrons les faits et ce qui relève de la science-fiction !" http://www.foxnews.com/hannitysamerica/index.html

Le show faisait partie de leur série sur les conspirations commencée l'été dernier. La chaîne Fox News est généralement critiquée pour ses positions conformistes, mais les amateurs ont apprécié cette présentation plutôt positive. Le magazine revient sur l'incontournable incident de Roswell, et présente des interviews de Jesse Marcell Jr. et Stanton Friedman; il s'intéresse à nouveau aux déclarations d'Edgar Mitchell, sans oublier de rappeller que l'astronaute Gordon Cooper, du programme Mercury, n'avait pas hésité à se mettre en avant. http://ovnis-usa.com/gordon-cooper-1927-2004/

http://www.youtube.com/watch?v=U4MySrNwJeI

En juillet dernier, Hannity's America avait rassemblé des images d'archives pour évoquer la mystérieuse Zone 51, dans le Nevada, située à 150 kilomètres au nord de Las Vegas. L'existence même de la base avait été longtemps niée par les autorités.

On peut regretter que des images de la prétendue autopsie d'un alien aient été maladroitement utilisées en illustration.

Il ne s'agit pas véritablement d'une enquête sur le terrain, qui permettrait d'interroger d'anciens techniciens ou des pilotes : le montage fait intervenir quelques témoins, mais se contente de poser des questions sans apporter d'éléments de réponse.

http://ovnis-usa.com/VIDEOS/hannitysamerica_Zone51_July2008.flv

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=5647.0

Vendredi 28 Novembre -

L'avis d'un sceptique est intéressant à connaître, quand il s'inspire de Marcello Truzzi et sait garder l'esprit ouvert. L'astronome Bernard Haisch est de ceux-là, qui se méfie autant des croyants que des pseudo-sceptiques militants (dont la démarche consiste à faire valider des conclusions sans avoir mené une enquête objective). Haisch traite sur son Blog de cette question importante : "Le Président des Etats-Unis pourrait-il être informé d'un programme Ovni dont l'accès est réservé ?"

http://www.metapsychique.org/Marcello-Truzzi-1935-2003.html

Bernard Haisch
"En 1976, le candidat Jimmy Carter avait promis qu'il ouvrirait tous les dossiers Ovnis. Alors Gouverneur de la Géorgie, Carter avait observé un objet volant. Après avoir remporté l'élection, il avait rencontré le directeur de la CIA, George H. W. Bush, pour lui demander d'être informé sur le sujet. Bush lui avait opposé un refus, en affirmant que son statut présidentiel, pas plus que celui de Commandant-en-Chef ne lui conféraient le fameux "besoin de savoir."
Robert Frosch Carter s'était ensuite adressé à la NASA, à travers son conseiller scientifique - Frank Press - pour obtenir que son administrateur Robert Frosch "constitue un petit groupe d'enquêteurs" afin d'évaluer la situation actuelle concernant les Ovnis.

Ces échanges sont répertoriés sous l'intitulé "UFOs and NASA" (Journal of Scientific Exploration, p. 93-142, 1988). Selon Richard C. Henry, il n'en est rien ressorti. - http://www.scientificexploration.org/jse/abstracts.php

Puis un jeune astrophysicien (devenu un professeur éminent de l'Université Johns Hopkins), assistant du directeur de ce qui était la Branche Astrophysique au siège de la NASA, a hérité de la 'patate chaude'. La NASA a alors fait traîner pendant cinq mois de toutes les manières possibles, ainsi que Henry l'a raconté, avant d'opposer poliment une fin de non-recevoir.

Trève de plaisanteries avec la NASA. En supposant qu'un tel programme sur les Ovnis existe vraiment, et qu'il s'agisse d'un Programme spécial et classifié au sein du Ministère de la Défense, sur quelle base légale pourrait-on en refuser l'accès au Président et Commandant-en-Chef ?

Le sujet Ovni pourrait être en réalité classifié au nom de quelques lois édictées par le Congrès vers la fin des années 1940 au nom de la Sécurité nationale - mais bien sûr sans aucune référence aux Ovnis - et signées du Président Truman. Seuls quelques membres du Congrès, mais pas nécessairement, ont pu réaliser à l'époque que les enjeux dépassaient le cadre de la Guerre Froide. Ce prétexte de Sécurité Nationale avait pu servir à l'époque où la menace nucléaire soviétique faisait souffler un vent de quasi panique.

Harry Truman

Il y a au moins deux poubelles qui permettaient d'évacuer le sujet Ovni, afin qu'il soit impossible aux Présidents suivants de décider unilatérallement de le faire émerger de nouveau (par la voie légale) ou même, simplement, d'en prendre connaissance. La première poubelle est la catégorie RD (Restricted Data) instituée par la loi de 1946 sur l'Energie Atomique, relative au SNM (Special Nuclear Material); l'autre poubelle était ce qui devint par la suite le système du Waived Special Access Program, mis en place sous l'autorité du Conseil National de Sécurité, qui remonte à la loi de Sécurité Nationale signée par Truman en 1947 (à noter que ce fut seulement quelques semaines après l'incident de Roswell).

Celà signifie que même si un futur Président s'adressait à quelqu'un qui connait l'existence d'un tel programme, cette personne serait contrainte par la loi, non seulement de n'en rien révéler au Président, mais aussi de faire tout son possible, si nécessaire, pour l'aiguiller sur de mauvaises pistes. (Une telle pratique est évoquée dans des documents controversés, de source imprécise, que les chercheurs Ryan et Robert Wood ont obtenus et qui émaneraient d'Allen Dulles, directeur de la CIA dans les années 50).

Si de nos jours un président se lançait dans la même démarche sans disposer des accréditations nécessaires (qu'il ne peut s'octroyer), il lui serait certainement répondu (en toute légitimité) qu'il n'y a rien à divulguer. Si cette hypothèse est juste, alors l'information Ovni serait un secret "enterré d'office" par la loi sur l'Energie Atomique : il ne pourrait être révélé à quiconque n'aurait pas au moins une accréditation de niveau "Q", selon les normes de l'AEC, (mais plutôt de niveau "R" ou supérieur). Il devrait aussi justifier d'une nécessité légitime dans le cadre de sa charge.

Selon la loi, le Commissaire de l'AEC "possède" depuis toujours l'ensemble de la catégorie RD. Les règles qui s'imposent sur l'accréditation AEC sont relativement distinctes de ce qui se pratique dans les autres départements de l'éxécutif. Avant de délivrer une habilitation Q ou supérieure, le Commissaire doit entre autres s'assurer que la personne a une conduite morale "irréprochable". C'est pourquoi le Commissaire pouvait retirer l'accès RD à Richard Nixon, juste parce qu'il n'avait pas apprécié l'opération du Watergate, ou bien à Bill Clinton, à cause de ses frasques.

Un nouveau Président qui voudrait s'intéresser à ce que sait le gouvernement sur les Ovnis doit être persévérant, habile, et savoir où il met les pieds, comme le montre l'échec de Clinton auprès du Général Webster Hubbell, alors Procureur-adjoint. S'il se contentait de publier un ordre éxécutif présidentiel, pour déclassifier le sujet, il risquerait fort de se voir répondre que le dossier est totalement vide. En premier lieu, il faudrait commencer par déterminer précisément sous quelle juridiction l'affaire est classifiée. Il serait préférable que le Président constitue une petite équipe de chercheurs, qui disposent au moins des habilitations de haut niveau, parce qu'elles sont indispensables pour consulter tous les registres classifiés des Décisions Présidentielles, ainsi que les annexes classifiées de la loi sur l'Energie atomique et la loi sur la Sécurité Nationale." Source : http://www.ufoskeptic.org/president.html

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=5593.0

Webster Hubbell

Il serait intéressant de confronter Bernard Haisch et John Podesta, dont a vu qu'il était au contraire très confiant dans l'application de la loi pour parvenir à une divulgation d'initiative présidentielle. Voir la courte video de son intervention en 2001 devant le Press Club, publiée ici le 30 octobre. http://ovnis-usa.com/2008/10/30/jeudi-30-octobre/

Jeudi 27 Novembre -

Michael Salla traduit l'impatience et les attentes des observateurs en publiant "Obama & le Voyage du Héros", une référence directe à Joseph Campbell : "Le Héros est une figure archétypale qui s'engage dans une quête initiatique en commençant par s'extraire de la société. Ensuite il est initié aux Mystères, puis il revient à son point de départ.

Le Héros partage alors les fruits de son accomplissement, ce qui produit des transformations positives dans son environnement. Les hommes de progrès, partout dans le monde, souhaitent ardemment que l'élection d'Obama marque le point de départ d'un nouveau Voyage du Héros pour les Etats-Unis d'Amérique - il apporterait une réponse exemplaire en s'engageant à mettre en place un Gouvernement vraiment transparent." - Source http://americasherojourney.com/Article-Obama.htm -

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=5593.0

Joseph Campbell+George Lucas Joseph Campbell avait publié "Le Héros aux Mille Visages" en 1949, démontrant que tous les mythes suivent les mêmes schémas archétypaux. George Lucas a confirmé qu'il s'était inspiré des travaux de Campbell pour produire la saga Star Wars.

La trilogie Matrix, des frères Wachowski est d'ailleurs construite sur les mêmes principes. Le site web StarWars origins publie d'ailleurs un tableau comparatif intéressant, évoquant le Départ - l'Initiation - le Retour.

http://www.moongadget.com/origins/myth.html

"Selon Campbell, les héros ont une fonction très importante dans la société car ils permettent de véhiculer des moyens universels pour s'émanciper et pour s'épanouir." Source - http://fr.wikipedia.org/wiki/Joseph_Campbell

Après les déclarations publiées mardi sur les risques de guerre au Proche-Orient, le magazine Time révèle que "Les Etats-Unis ont finalement fait pression sur Israël afin d'éviter une attaque contre l'Iran".

"Des militaires israéliens de haut rang avaient récemment laissé entendre dans les medias qu'ils comptaient frapper les installations nucléaires iraniennes avant l'arrivée de Barack Obama en janvier prochain. Des sources israéliennes ont fait savoir à la rédaction du magazine que de hauts responsables américains ont demandé à Israël de s'abstenir de toute action militaire d'envergure dans la région, d'ici la fin de la présidence Bush." Un attaché du Ministère israélien de la Défense l'a confirmé : "Les américains nous ont dissuadés d'agir."
http://ovnis-usa.com/2008/11/25/mardi-25-novembre/

Time magazine ajoute : "Cet avertissement pourrait avoir été renforcé à l'occasion de la rencontre à Washington lundi dernier entre le Premier Ministre israélien Ehud Olmert et le Président George W. Bush. Il vise également à prévenir toute attaque contre Gaza." - http://www.time.com/time/world/article/0,8599,1861524,00.html?imw=Y

Mercredi 26 Novembre - American Morning sur CNN : le pilote Milton Torrez et l'astronaute Edgar Mitchell inauguraient lundi matin la série de cinq émissions consacrées toute cette semaine au phénomène Ovni. La diffusion à 7 heures du matin, aux Etats-Unis assure à ces séquences de 7 minutes une très forte audience. http://ovnis-usa.com/milton-torres-20-mai-1957/ - http://ovnis-usa.com/edgar-mitchell-et-la-divulgation/

Cependant Victor Viggiani, du groupe Exopolitics Toronto, a constaté que l'allusion à John Podesta ne figurait plus dans la version finale proposée par CNN sur le site web de American Morning : "C'est un problème de crédibilité politique. Je suppose que CNN a subi des pressions de la part de la nouvelle équipe présidentielle. Nous avons demandé à la chaîne de s'expliquer, et nous invitons tous nos lecteurs à interpeller la rédaction."

Compléments, Commentaires & transcription - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=5542.0

http://ca.youtube.com/watch?v=mY2Z88q30kw&fmt=18

ou : http://www.youtube.com/watch?v=JSk_KRy975U&fmt=18 = version tronquée

Le second épisode, du Mardi 25 novembre, concerne l'incident de Roswell, au Nouveau-Mexique.
Miles O'Brien s'est rendu sur place : "Il ne fait aucun doute doute qu'il s'est passé ici quelque chose d'étrange, il y a 61 ans". Il s'entretient avec Donald Schmitt, auteur de trois enquêtes sur le sujet, dont "Witness to Roswell" avec Thomas Carey. Le correspondant de CNN ne manque pas de souligner les différentes versions présentées au fil des années par le Pentagone. Puis Frankie Rowe témoigne qu'elle a manipulé, à l'époque, quelques débris de l'engin. Elle affirme que le lendemain, un agent de sécurité était venu chez elle, pour tenter de l'intimider.

http://www.youtube.com/watch?v=mL4LNhCUEFE&fmt=18

Le chercheur et ufologue canadien Grant Cameron, déjà éditeur de Presidential UFO, vient de lancer un observatoire politique - Barack Obama UFO.

"La nouvelle administration a promis le changement. Il y a dans l'équipe, autour de Obama/Biden, un nombre croissant de responsables bien placés, qui ont déjà démontré leur engagement pour connaître la vérité concernant le domaine Ovnis/E.T." - http://www.barackobamaufo.com/

Anthony Lake - Bill Richardson - Général Wesley Clark - Hillary Clinton - John Podesta

Anthony Lake Bill Richardson General Wesley Clark Hillary Clinton John Podesta

Grant Cameron était par ailleurs l'invité du Richard Syrett Show le 19 novembre, pour évoquer le rôle de John Podesta auprès de Barack Obama. Durée : 24 minutes. - http://www.checktheevidence.com/

http://ovnis-usa.com/SONS/RichardSyrettShow_Grant Cameron_UFO Disclosure_and_Podesta_Obama_19Nov 2008.mp3

Mardi 25 Novembre -

Il en était fortement question depuis le printemps dernier, et la perspective d'une guerre contre l'Iran s'était depuis constamment maintenue en arrière-plan. Des deux côtés, des manoeuvres militaires ont eu lieu pendant tout l'été.

Le président George W. Bush et Ehoud Olmert, le Premier ministre israélien par intérim, se sont à nouveau rencontrés hier à Washington, pour évoquer entre autres dossiers le programme nucléaire iranien. La veille, le journal israélien Haaretz publiait un document officiel envisageant une attaque contre l'Iran pour l'empêcher d'accéder à l'arme nucléaire.

Une large part des medias évoque l'entrée dans la dernière ligne droite. Pour Le Courrier International, par exemple : "Une frappe contre l'Iran est de plus en plus probable."

Paul Sheehan, le correspondant local du Sydney Morning Herald titrait hier : "Les faucons d'Israël sont prêts à s'envoler vers l'Iran". Il a rencontré l'ancien chef des forces militaires israéliennes, le Général Moshe "Boogie" Ya'alon qui s'active sur le terrain politique avant que l'attaque militaire soit lancée contre les installations nucléaires iraniennes. Il écrit :

"La guerre se prépare. Les évènements se précipitent. La Commission à l'Energie Atomique d'Israël a estimé que l'Iran aura produit suffisamment d'uranium enrichi d'ici la fin de l'année prochaine, pour lui permettre de produire une bombe atomique.."

"Toutes les options sont ouvertes. Les sanctions contre l'Iran n'ont pas été efficaces. Seule une action militaire donnera les résultats escomptés."

Moshe Ya'alon ajoute : "Une intervention militaire ne consistera pas qu'en une seule frappe. Une attaque contre l'Iran sera discrètement approuvée par l'Egypte, l'Arabie Saoudite, la Jordanie et les Emirats du Golfe."

La nouvelle administration Obama, à partir du 20 janvier prochain, pourrait avoir à gérer des priorités inattendues.

Source - http://www.smh.com.au/news/opinion/paul-sheehan/the-boogie-man-prepares-to-fight-nuclear-threat/2008/11/23/1227375056994.html

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=2759.0

Le futur président pourrait en effet se montrer moins disponible dans les semaines à venir pour entendre ce nouvel appel du PRG :

Stephen Bassett, Directeur éxécutif du 'Paradigm Research Group' vient d'adresser au Président élu Barack Obama une Lettre ouverte qui vient compléter l'opération "Un Million de Fax pour Washington" : - http://ovnis-usa.com/un-million-de-faxs-pour-washington/

"Le PRG est conscient que vous avez l'intention de lancer un "New Deal" sur la haute technologie, dont le nom de code est le "New Apollo Project", afin de restaurer l'économie américaine. Ce programme de grande ampleur consiste à subventionner le développement des technologies vertes, créer des emplois, rénover les infrastructures industrielles, et inverser le déficit commercial. Il devrait être accompagné de mesures législatives prohibant les délocalisations.

Tout celà est prometteur, mais reste insuffisant. Les défis sont trop importants, et ces mesures ont été trop souvent retardées. Il est essentiel d'inclure les technologies qui permettent de changer de paradigme, mais qui ont été dissimulées dans des programmes classifiés et maintenues secrètes à cause de l'embargo sur la réalité de la présence extraterrestre.

Steve Bassett

John Podesta Si vous souhaitez être assisté dans ce domaine, vous pouvez vous adresser à John Podesta, le chef de votre équipe de transition. Il s'efforce depuis au moins 1993 et l'Initiative Rockefeller de mettre fin à l'embargo sur la vérité, et d'obtenir la déclassification de tous les documents gouvernementaux.

Le Paradigm Research Group pense qu'il est très informé sur le sujet de la présence extraterrestre, et qu'il est engagé en faveur d'une gouvernance transparente et plus ouverte.

Il est sur la même ligne que George Soros, le principal soutien financier de son cercle de réflexion, le 'Center for American Progress'. - http://www.americanprogress.org/ - http://ovnis-usa.com/hillary-clinton/

Faites appel aux alliés de votre parti, qui sont en place dans les département militaires et les agences de renseignement. En prenant vos fonctions, vous convoquerez les réunions nécessaires avec les comités inter-agences qui sont en charge des questions relatives à la présence extraterrestre. Au printemps 2009, au lieu de reprendre à votre compte l'embargo sur la vérité, soyez à l'origine de l'évènement plus significatif de l'histoire humaine, et commencez à restaurer la confiance entre le peuple Américain et son gouvernement, en redonnant à notre nation sa juste place dans le monde."

Respectueusement, Stephen Bassett - http://www.paradigmresearchgroup.org/Open_Letter_Obama.htm

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=4568.0

(*) "Le CAP pourrait devenir le groupe de réflexion le plus influent de Washington, dans la nouvelle administration Obama." Depuis que le nouveau Président a fait appel à John Podesta, "l'organisation est passée de 75 à 150 salariés. Elle dépense annuellement plus de 25 millions de dollars." Source - http://fr.wikipedia.org/wiki/Center_for_American_Progress

Lundi 24 Novembre -

Suite des notes prises par Marie-Thérèse de Brosses lors d'une conférence à New York - "Science & the Inner Experience" - où Edgar Mitchell s'exprimait déjà le 4 décembre 1991 sur le sujet des Ovnis.

Edgar Mitchell : J'aimerais maintenant vous parler de l'intelligence, de la part de l'intelligence dans l'Univers. Si notre conception du Big Bang est juste, il se serait produit il y a 18 milliards d'années environ, et nous comprenons que les systèmes solaires, les galaxies, les amas galactiques, ont traversé un certain nombre de cycles d'évolution avant de produire les molécules complexes nécessaires pour constituer nos corps et propager la vie sur cette planète.

Autrement dit, les êtres que nous sommes ne peuvent avoir évolué dés la création de l'univers, ça a pris un moment.

Nous connaissons a peu près le cycle de ces étoiles, dans notre Univers. Notre système solaire a environ 5 milliards d'années, ça représente en gros 1/3 de l'âge de l'Univers. Nous ne représentons qu'une génération dans l'évolution stellaire. Une autre civilisation peut très bien avoir 2 ou 3 milliards d'années de plus que la nôtre, ou même davantage.

L'étendue de notre galaxie se compte en millions d'années-lumière, ça peut sembler assez vaste, mais dans l'ensemble c'est assez petit. Combien de temps faudrait-il à une civilisation qui aurait un milliard d'années d'avance sur nous pour avoir mené ses recherches ou systématiquement parcouru l'univers en tous sens, en essayant de découvrir d'autres êtres ?

Il y a déjà quelques années, le Programme SETI - Recherche de l'intelligence Extraterrestre - a lancé un vaste projet d'études. Frank Drake et ses collègues de la communauté scientifique se sont en quête de signes d'intelligence dans l'Univers, en utilisant des radios télescopes.

Ils n'ont encore rien trouvé mais le calcul avait montré qu'une civilisation déterminée à communiquer nécessiterait environ 500 millions d'années, en utilisant le modèle "en crabe"... Vous savez : on place une source ici, et ça se propage, à nouveau une source par là et ça continue, etc... Donc au total, il fallait compter 500 millions d'années pour traverser l'Univers.

Certains pourraient penser que ça prendrait beaucoup plus de temps. C'est une méthode plutôt efficace. Donc si une civilisation a deux milliards d'années d'avance sur nous, et que 500 millions d'années suffisent pour traverser l'Univers, il est concevable qu'ils nous aient déjà trouvés; et si ce n'est pas le cas, alors c'est peut-être nous qui les trouverons d'ici un autre million d'années. Mais contrairement à quelques théories antérieures sur notre réalité, je pense que la vie est omniprésente dans l'univers. L'intelligence, les ingrédients qui constituent la vie, le processus par lequel nous avons été créés, ce qui nous a produit, est un processus universel qui n'est pas limité à cette petite Terre.

Souvenez-vous de ce qui prévalait avant Copernic, quand le concept de base énonçait que la Terre occupe le centre de l'Univers. Elle était considérée comme le summum de la création divine, la seule et unique. C'est Copernic qui a causé la première brèche dans cette armure, quand il a sagement suggéré que la Terre n'était pas le centre de l'univers mais que c'était le Soleil. Ce ne fut pas publié de son vivant, parce que peu après lui d'autres comme Giordano Bruno ont été brulés pour avoir soutenu cette idée. Nous avons poussé un peu plus loin en découvrant que la Terre tournait autour du Soleil et que les astres ne tournaient pas autour de la Terre.
Il y a encore une vingtaine d'années, notre pensée scientifique moderne présumait que l'Univers était un fait du hasard, que nous sommes un accident. Pour certains savants, la Terre était le fruit du hasard; ils déclaraient que cette vie, si magnifique, et ce que nous sommes devenus - quoiqu'encore à un âge trop infantile pour avoir une perspective assez large - serait un processus si complexe et si organisé, pour un accident, qu'elle ne pourrait se produire qu'une seule fois.

Ils pensaient que notre présence dans tout cet Univers, survenue par hasard, ne pourrait probablement se produire de nouveau, comme un singe qui tape sur un clavier et crée le Larousse.

Je ne partage pas ce point de vue. Pour moi, le processus de l'Univers est un peu plus organisé que celà et je crois bien que la théorie moderne du chaos va nous aider à mieux comprendre. Pour ceux d'entre vous qui ne connaissent pas cette théorie, elle a évolué dans la dernière décennie et suggère que plus nous observons les phénomènes soi-disant aléatoires, désorganisés...

Marie-Thérèse de Brosses ajoute : "Mitchell a continué, des questions lui ont été posées à propos des prétendus monuments de Cydonia, sur Mars, et il a longuement parlé des théories de Zecharia Sitchin qu'il jugeait fort intéressantes, dignes d'être étudiées à fond pour savoir si elles pouvaient être validées."

Edgar Mitchell et la Divulgation - http://ovnis-usa.com/edgar-mitchell-et-la-divulgation/

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=5510.0

http://utime.unblog.fr/2007/04/08/notions-introductives-a-la-theorie-du-chaos/

Dimanche 23 Novembre -

Marie-Thérèse de Brosses nous offre l'avantage de publier ses notes personnelles, d'une conférence à New York - "Science & the Inner Experience" - où Edgar Mitchell s'exprimait déjà le 4 décembre 1991 sur le sujet des Ovnis. La conférence était sponsorisée par les Amis de L'Institut des Sciences Noétiques.

Question de Masahiro Kahata : Pourquoi le gouvernement cache-t-il les informations sur les Ovnis ?

Edgar Mitchell : Je dois vous dire que pendant des années j'ai été aussi sceptique que tout un chacun, adoptant l'attitude "attendre et voir" vis à vis du sujet Ovni. J'avais pourtant fréquenté le Professeur Allen Hynek pendant près de vingt ans. Je l'admirais beaucoup et j'ai souvent conversé avec lui.

Mais la preuve que des Ovnis nous rendent visite n'était pas encore pour moi si établie qu'on puisse s'exclamer : "Oui c'est du solide !" J'ai révisé ma position - il y a deux ans précisément - parce que la preuve était devenue suffisamment évidente, pour suggérer que nous devrions commencer à en discuter sérieusement, et inciter les gouvernements à publier les informations qu'ils détiennent afin qu'elles intègrent officiellement le domaine de nos connaissances.

Je réponds maintenant à votre question : Ou nous sommes dans l'erreur et il n'y a rien à cacher, ce que je ne crois plus personnellement - quoique j'aie pu penser autrefois - ou bien, comme c'est plus probable, l'incident de base de l'ufologie, le crash de Roswell au Nouveau-Mexique (ma ville natale), a bien eu lieu.

C'était juste après la 2ème Guerre mondiale, et nous pouvions à l'époque saisir l'occasion de déclarer avec raison : "Nous ne savons pas si c'est soviétique ou si c'est un engin d'une puissance étrangère dont la technologie est plus avancée, ou si c'est encore autre chose...

Nous sortions juste d'une guerre et il y avait donc de bonnes raisons pour justifier que tout ceci doive rester classé secret militaire, camouflé et protégé, etc...

Cependant l'habitude du secret s'est installée, et je me risque à dire que la protection de ces informations et leur classification à un tel niveau de sécurité a fini par sceller un cercle élitiste devenu un club de bons copains - ce que j'appellerais la mentalité Oliver North. En fait cette organisation particulière s'est perpétuée tout au long de ces 40 dernières années. On peut se demander comment quelque chose d'aussi puissant a pu rester si bien caché et gardé secret à ce point. Je n'y croyais pas trop, mais je pense que c'est la réalité.

Quelques-uns seulement d'entre vous ont entendu parler de Bob Lazar. Je l'ai personnellement interviewé à Las Vegas. Mr. Lazar est un physicien, vraisemblablement employé à Los Alamos puis sur un site très secret parmi les zones de tests dans le Nevada. Son expérience sur le terrain l'a conduit à révéler qu'il s'y trouve des engins à l'essai qui ressemblent à des soucoupes volantes. Il les a vus, testés en vol par un petit groupe très privilégié. Une partie de son travail consistait à rétroconcevoir le système de propulsion pour essayer de voir comment tout cela fonctionne. Ils y travaillent apparemment depuis 40 ans.

Maintenant si l'on en croit Lazar, et j'ai tendance à le croire car les autres preuves vont dans cette direction, toute son histoire, ses antécédents, sa vie, ont été effacés de tous les registres officiels; son cursus universitaire, même son embauche à Los Alamos, tout celà est nié par le gouvernement.

Mais un bon nombre de preuves sont ressorties, puisqu'il est dans l'annuaire du site de Los Alamos à l'époque ou il prétend s'y trouver; celà n'a pas été effacé. La presse a découvert un vieil annuaire qui confirme son histoire. On a aussi retrouvé un chèque émis par le service de renseignements de l'US Navy. C'est un bulletin de paye, qui a été obtenu grâce au Freedom of Information Act. Donc les pièces du puzzle tendent à confirmer son histoire.

En outre, tous les faits établis par la suite, les enfants du Commandant à Roswell, Jesse Marcel, contribuent à confirmer la plupart des évènements survenus à Roswell, sans oublier les autres témoins qui ont été harcelés et menacés de lourdes conséquences s'ils ne gardaient pas le silence.

Maintenant, une enquête sérieuse est nécessaire pour déterminer ce qui est vrai. Il y a beaucoup trop de fumée, qui suppose un feu quelque part. Donc j'ai pris la parole depuis deux ans. Je ne connais pas les réponses mais je me suis dit : c'est allé trop loin, s'il y a des éléments de vérité, il faut que ce soit rendu public. Brisons les chaines que la bureaucratie a mises en place. Il y a suffisamment de preuves que l'information nous est cachée. Mais je ne sais pas jusqu'où nous pouvons aller face à un tel secret.

La suite demain... - Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=5510.0

- Traduction : Diouf, pour Ovnis-USA. - Edgar Mitchell et la Divulgation - http://ovnis-usa.com/edgar-mitchell-et-la-divulgation/

Samedi 22 Novembre - Les Lunes dans le système solaire est un documentaire de l'ESA qui présente en 9 minutes un rappel des collaborations internationales pour différentes missions d'exploration lancées ces dernières années. Les images sont souvent de très bonne qualité.

La présentation commence par une validation concernant la formation de notre Lune, due à une violente collision de la Terre par un énorme bolide, il y a quatre milliards et demi d'années.

En décembre 2000, Cassini-Huyghens a pris les premières photos en haute résolution de ce système, avant de s'intéresser à Saturne et ses anneaux à partir de 2004. Une animation réaliste nous fait approcher avec le module Huygens de la surface de Titan. La mission a été étendue jusqu'en 2010.

Parmi les scientifiques interrogés, Athena Coustenis, de l'Observatoire Paris/Meudon, explique : "Il y a encore beaucoup de choses que nous ignorons dans notre système solaire... Nous connaissons déjà 56 lunes de Satune; chacune d'elles est un joyau. Certaines des lunes pourraient abriter des formes de vie... Elles méritent toute notre attention, car nous pourrions y découvrir des processus chimiques et des configurations géologiques différents de ce que nous connaissons sur Terre."

http://www.youtube.com/watch?v=Cx_WY075- "Un monde entièrement nouveau nous attendTQ

http://www.planete-astronomie.com/ - http://fr.wikipedia.org/wiki/Mission_Cassini-Huygens

La chaîne 'National Geographic' diffusait mardi un documentaire de 55 minutes intitulé : "Nos voisins extraterrestres" - "Pour certains scientifiques, il ne fait aucun doute que des extraterrestres sont venus sur Terre et ont modifié l'évolution et la culture humaine."

Parmi les Thèmes abordés :
La théorie des "anciens astronautes", publiée en 1968 par Erich Von Daniken,
La théorie du diffusionnisme.
Sumer, il y a 6.000 ans; Nibiru et les Annunakis
L'homo-sapiens a 100.000 ans, pourquoi la civilisation n'a que 6.000 ans ?
Questions de métissage avec les ET ?
Les Dropas à l'origine des chinois.
Le crâne StarChild - (l'enfant des étoiles) trouvé il y a 70 ans au Mexique, présenté par Lloyd Pye.
La pile de Bagdad... l'ampoule égyptienne, Le parc d'attraction en Suisse d'Erich Von Daniken.
Les pyramides mexicaines, Les lignes de Nazca...

Hier soir, toujours dans la série "Vrai ou Faux ?" National Geographic présente un nouveau documentaire, à la même heure : "La vie sur Mars" - "Mars, la quatrième planète du système solaire, a longtemps fasciné les hommes. Depuis toujours, les chercheurs rêvent de prouver que la vie existe sur une autre planète et Mars semble réunir les conditions idéales. Mais la vie a-t-elle vraiment existé sur Mars ? Quelle est la part de mythe et de réalité ? Scientifiques et passionnés du sujet tentent de résoudre cette énigme."

http://ovnis-usa.com/VIDEOS/NationalGeographic_2008_1de5.flv

http://fr.wikipedia.org/wiki/N%C3%A9o-%C3%A9vh%C3%A9m%C3%A9risme

Suite des videos, Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=5517.0

La chaîne internationale CNN annonce une nouvelle série d'émissions matinales : "A la recherche des Aliens."

"Dans le cadre de notre magazine 'American Morning', chaque jour de la semaine prochaine, nous examinerons la possibilité qu'il existe une vie intelligente ailleurs que sur Terre, et nous tenterons de faire la part entre les faits et la fiction, à la recherche des Aliens."

* Lundi : Il n'y a pas que des illuminés
Qu'est-ce que l'astronaute Edgar Mitchell, l'acteur Dan Aykroyd, l'ancien Chef de Cabinet de la Maison-Blanche John Podesta et Miles O'Brien (correspondant de CNN) ont en commun ? Ils ont vu des Ovnis et/ou pensent qu'ils existent.

* Mardi : Retour sur Roswell
61 ans après le fameux incident Ovni, c'est toujours le haut-lieu pour les amateurs. Nous vous emmènerons là où l'Ovni s'est posé. Ce sera à vous de juger.

* Mercredi : Rencontres rapprochées
Les
Abductions - sont-elles une réalité, ou le produit d'une imagination fertile ? Nous parlerons avec une personne qui prétend avoir voyagé avec ET. Serait-ce une réalité ?

* Jeudi : Allo, Aliens ?
A l'écoute du ciel, en attente d'un signal radio qui pourrait apporter la preuve qu'il existe une vie intelligente au-delà de la Terre. Qu'est-ce qu'on pourrait entendre, et pourrions-nous établir le contact ?

* Vendredi : Le Vers martien
Le rover Opportunity de la NASA a-t-il photographié un vers fossilisé ? Dans ce cas, est-ce que la preuve d'une forme de vie sur Mars peut apporter de l'eau à la théorie selon laquelle nous ne serions pas seuls ?

http://www.cnn.com/CNN/Programs/american.morning/

La chaîne a visiblement chargé un stagiaire de rédiger l'argumentaire, et son service des archives est connu pour ses erreurs de classements, mais la bande-annonce est intriguante :

http://ovnis-usa.com/VIDEOS/CNN.in.search.of.aliens.flv&image=http://ovnis-usa.com/images/CNN.in.search.of.aliens.jpg

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=5542.0

Vendredi 21 Novembre - La crise financière mondiale occupe maintenant une large place sur les forums ufologiques américains : les risques de déstabilisation sociale, et les incertitudes en période de transition présidentielle peuvent influer sur un éventuel processus de Divulgation.

Le 12 novembre, lors d'un sommet organisé par Reuters sur la Finance mondiale, les propos de l'ancien président de la banque d'investissements Goldman Sachs, John Whitehead, ont été particulièrement remarqués. Agé de 86 ans, il fut également Sous-Secrétaire d'Etat de Ronald Reagan, et a présidé la branche new-yorkaise de la Réserve fédérale. Il a longtemps été associé aux affaires de la famille Rockefeller.

Il estime que les problèmes auxquels doit faire face l'Amérique s'étendront sur des années et feront s'envoler des milliards de dollars. "L'économie américaine est confrontée à une crise économique bien plus profonde qu'à l'époque de la Grande Dépression, et l'aggravation du déficit menace même de ruiner la confiance en ce pays."

John Whitehead est essentiellement préoccupé de voir le déficit se creuser... "Je pense que ce sera pire qu'une dépression. Chaque soir avant de m'endormir, je me demande si c'est demain que les analystes de Moody's et l'indice S&P vont annoncer la dépréciation des bonds du Trésor américain." La situation ne pourra qu'empirer parce que "le public n'est pas préparé à une hausse des impôts. Les deux camps qui se sont affrontés lors des élections avaient promis des réductions d'impôts, c'est-à-dire moins de ressources pour le gouvernement, et chacun des candidats s'était engagé à réaliser des programmes très couteux, à la charge du gouvernement."

Le rédacteur de Reuters conclue : "Whitehead s'exprime sur ce sujet parce qu'il est préoccupé de voir qu'aucun des représentants élus ne s'oppose à ces nouveaux programmes dépensiers, et que personne n'est disposé à parler d'augmenter les impôts. Il résume ainsi ses intentions : 'Je souhaite seulement que les gens réfléchissent à ce qui se passe, et leur faire réaliser que cette voie mène au désastre. J'ai toujours été de nature optimiste, mais je ne vois aucune porte de sortie dans cette situation.'"

C'est le scénario de la Grande Dépression 2. Pourquoi ? A cause de l'avidité des hommes d'affaires de Wall Street, uniquement préoccupés de leur santé financière. Ils sont la cause de leurs propres malheurs... et de ceux du pays tout entier.

http://www.reuters.com/article/AerospaceandDefense08/idUSTRE4AB7HT20081112

http://en.wikipedia.org/wiki/John_C._Whitehead - http://fr.wikipedia.org/wiki/S&P_500

http://www.marketwatch.com/news/story/Well-Great-Depression-2-2011/story.aspx?guid={B28B49B5-EFD1-4941-B57E-A2BA1545BA09}

De son côté, l'animateur et réalisateur Alex Jones, basé à Austin, Texas, recevait en direct l'expert financier et correspondant de la BBC, Max Keiser, le 17 novembre sur Prison Planet.TV. Il commence par dénoncer le principe des ventes à découvert à la bourse (opération par laquelle on vend un titre que l'on ne possède pas en espérant le racheter à un cours moins élevé).

Mais pour lui c'est principalement Goldman Sachs qui est à l'origine de l'opération à laquelle nous sommes en train d'assister, qui serait donc entièrement concertée. Son pronostic est très sombre pour le début de l'année 2009 : le chômage aux Etats-Unis grimpera à 11-12%, et les bourses continueront de descendre. D'autres systèmes économiques seront anéantis, comme en Islande, et la situation entrainera des émeutes urbaines.

Les deux présentateurs s'accordent pour estimer que la marge de manoeuvre du nouveau Président Obama sera très limitée : "Il aura de toutes façons les mains liées par les pouvoirs en place." L'interview compte cinq modules de 10 minutes.

http://www.prisonplanet.tv/

Max Keiser prépare un show économique et prédictif, "The Oracle", avec Alec Baldwin, pour BBC World : "Nous dénoncerons chaque semaine les conspirations des banquiers internationaux." La première de ce magazine hebdomadaire a été avancée au vendredi 28 novembre. http://www.maxkeiser.net/oracle-pressrelease.html

Le futur vice-président Joe Biden, de même que Colin Powell, ont récemment laissé entendre qu'ils prévoyaient une crise autour du 20-21 janvier (la transition présidentielle). A présent la rumeur circule d'une dévaluation de 50% de la valeur du dollar à cette date.

http://www.maxkeiser.com/

http://fr.wikipedia.org/wiki/Alex_Jones

http://www.prisonplanet.com/

http://www.youtube.com/watch?v=hael_tzfmFg

http://www.youtube.com/watch?v=vNc-k1FQI8k

http://www.youtube.com/watch?v=NwjVXOnSRTk

http://www.youtube.com/watch?v=x0iPI8R3z-4

http://www.youtube.com/watch?v=42UPtJTSyW4

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?board=38.0

Jeudi 19 Novembre - Le public est en attente de voir publiée sur internet la première cartographie réalisée par les Chinois de la totalité de la surface de la Lune... Les données ont été transmises par la sonde Chang'e-1, premier satellite d'observation lunaire chinois, en orbite depuis plus d'un an. Un simple échantillon a été exposé au musée de la Chine, à Pékin, mais les commentaires officiels ont retenu l'attention :

"Selon certains experts de l'Administration chinoise de la science, de la technologie et de l'industrie, en charge du programme lunaire, cette carte est la plus complète jamais obtenue, et la plus riche en détails. La première mission de Chang'e-1 était de cartographier la Lune entre 70° de latitude nord et sud, mais elle a finalement pu couvrir également les pôles. La sonde doit maintenant étudier la composition de la surface lunaire et cartographier ses dépôts de régolithe. Chang'e-2 devrait prendre la relève en 2011."

http://www.cieletespace.fr/evenement/2404_la-lune-entierement-cartographiee-par-une-sonde-chinoise

Compléments & Commentaires : http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=3512.0

Il était essentiel de déterminer quelle force s'oppose à la gravité universelle. Dans ce but, un télescope géant, haut comme un immeuble de sept étages, a été construit sur la Station américaine Amundsen-Scott, installée dans l'Antarctique. L'endroit choisi est l'un des plus froids de la Terre.

Le Télescope du pôle Sud, avec son miroir de 10 mètres de diamètre, devra permettre aux scientifiques de collecter de nouvelles informations concernant un phénomène mystérieux qu'on a nommé l'énergie sombre, laquelle serait responsable de l'accélération de l'expansion de l'univers. La fameuse "constante cosmologique" d'Albert Einstein sera au centre des recherches.

L'action de l'énergie sombre est de nature répulsive. Elle force l'univers à s'étendre, et surpasse la pesanteur ordinaire (la force attractive exercée par toute matière dans l'univers). L'énergie sombre est invisible, mais les astronomes devraient pouvoir constater son influence sur des amas galactiques qui se sont formés depuis plusieurs milliards d'années.

Bien qu'elle puisse représenter 70% de la densité d'énergie dont est formé l'Univers, l'énergie sombre est virtuellement indétectable, et personne n'est actuellement capable de fournir une explication physique à son sujet.

Pour le Dr. John Carlstrom, actuellement chef du projet : "On n'en parle que depuis quelques années. Personne ne sait vraiment de quoi il s'agit. Avec cet instrument, nous allons observer la formation des amas galactiques. Il nous faut découvrir la nature de l'énergie sombre."

La compréhension de cette énergie est l'une des questions parmi les plus urgentes, considérée par les astronomes comme l'une des priorités pour les 10 prochaines années : "C'est une force mystérieuse si puissante que le destin de l'univers en dépend. Elle force son expansion de plus en plus rapide."

En résolvant ce mystère, on pourrait comprendre l'histoire et le devenir de l'univers et approfondir nos connaissances des lois de la physique. Ensuite, des applications pourraient en dériver qui constitueront une nouvelle révolution dans nos possibilités technologiques.

Le Télescope du pôle Sud, dont l'investissement a représenté 19.2 millions de dollars, est contrôlé à distance depuis l'Université de Chicago.

http://www.dailygalaxy.com/my_weblog/2008/11/antarctica-obse.html#more

http://fr.wikipedia.org/wiki/Constante_cosmologique

UK government recruits X-Files type FBI agents to solve UFO mystery
Thaindian News
November 18th, 2008 - 2:20 pm ICT by ANI
London, Nov 18 (ANI): With claims of UFO sightings increasing day-by-day, the UK Government has recruited a squad of special FBI agents who will be functioning like Mulder and Scully of the X-Files to investigate the matter.

Leading scientific researchers in Whitehall, puzzled by the growing number of extra-terrestrial activity, contacted a top US agency for the purpose of investigation.

The job of the undercover unit, which will begin its work in a high-tech London lab, will be to analyse the unexplained photography and debris, before they move into the field to obtain explanations of bizarre crop circles.

The public interest in alien life forms began late last year when the Ministry of Defence opened its X-Files to them for the first time since records began in 1967, and it has since been a topic of interest to the public and surprisingly to the House of Lords.

But cynics have stated that revealing the secret files has only put the publics over-active imagination into overdrive.

For a lot of people its just a sci-fi fix, the Sun quoted Georgina Grounded of an unnamed local council as saying.

There are those who think that this Fox Mulder fella cuts a bit if a dash and are just desperate to believe.

But these are credit crunched times. We need people with down-to-Earth attitudes, she said.

The number of UFO sightings this year has increased far more than the total of 135 reported to the Ministry of Defence for the whole of 2007.

Malcolm Robinson, founder of research group Strange Phenomena Investigations, acknowledges the fact that something is going on.

Something really bizarre is happening in the skies over the UK, he added. (ANI)

source: Thaindian News - http://www.thaindian.com/newsportal/india-news/uk-government-recruits-x-files-type-fbi-agents-to-solve-ufo-mystery_100120440.html

Mercredi 19 Novembre -

Gildas Bourdais estime nécessaire de revenir sur la critique, faite par Gérard Lebat - le fondateur des Repas ufologiques - de l'ancien astronaute Edgar Mitchell, dans un message passé le 15 novembre sur la liste Magonie :

"Je confirme d'abord une erreur de date que j'ai déjà signalée. Edgar Mitchell a commencé à s'exprimer publiquement sur les Ovnis et la question du secret, non pas en 1988, ni d'ailleurs en 1987 comme indiqué par erreur sur le site ufologie.net (c'est peut-être une faute de frappe), mais en 1997 et en 1998.

J'ai retrouvé les sources suivantes :

- Un message de Bill Hamilton, directeur de Skywatch International (cité en 1999 par Richard Boylan en 1999) selon lequel Mitchell avait participé à une conférence à Phoenix le 12 octobre 1997, où il avait évoqué le secret sur les Ovnis et l'existence de recherches de "rétro-ingénierie". Le Dr Steven Greer, participant lui aussi à cette conférence (mais il n'en était pas l'organisateur), avait tenu le même discours.

- Un article du journaliste américain Tom Rhodes, paru dans le Sunday Times du 11 octobre 1998. Cet article rapportait les propos semblables, tenus la veille par Edgar Mitchell lors d'une conférence dans le Connecticut. Elle avait déjà pas mal attiré l'attention à l'époque, et d'autres entretiens avaient été également publiés.

Il semble qu'une confusion se soit produite chez certains, entre ces réunions et les actions entreprises ultérieurement par le Dr Steven Greer. Celui-ci a raconté son parcours dans son livre "Vérités cachées" (2008, éditions Nouvelle terre pour la version française. 2006 pour la version originale, intitulée "Hidden Truth Forbidden Knowledge").

Avant cela, Greer avait reproduit un entretien réalisé par le journaliste James Fox en mai 1998, avec son autorisation, dans son livre Disclosure en 2001 (version française : Révélations. Tome 1, Nouvelle Terre, 2004). Il avait publié ce livre en urgence pour imprimer les témoignages de sa grande conférence "Disclosure" tenue au National Press Club de Washington le 9 mai 2001.

En fait, bien que Mitchell figure dans le livre, il avait décliné l'invitation de Greer de participer à cette conférence, peut-être pare qu'il avait des réserves sur les méthodes de Greer.

Autre épisode : dans son livre "Vérités cachées", Greer évoque une autre réunion qu'il avait tenue à Washington en 1997, un an avant son grand show public de 1998, pour informer sur les Ovnis des parlementaires, des responsables de la Maison Blanche et du Pentagone (voir pages 184 à 186). Il y avait invité Edgar Mitchell et celui-ci avait donné son accord, mais il s'était récusé au dernier moment. Selon Greer, il avait été dissuadé de le faire par un groupe qu'il fréquentait, participant justement des études très secrètes sur les Ovnis, et qui était très hostile aux actions de Greer.

Si celui-ci raconte la vérité, Mitchell a ainsi subi, en 1997, des pressions pour le faire taire ! Or cela ne l'a pas dissuadé de continuer à le faire, en 1998 et bien des fois ensuite.

L'occasion la plus récente a été un entretien sur la petite radio britannique Kerrang en juillet dernier, qui peut être écoutée sur le web, à présent avec des sous-titres en français, ce qui a provoqué une certaine agitation dans le milieu des ufologues français plus ou moins sceptiques (plutôt plus que moins !).

Voilà rétablie la chronologie des interventions d'Edgar Mitchell sur les Ovnis (sauf erreur de ma part : si on en trouve une autre, merci de me la signaler). Mais voyons de plus près, brièvement, les critiques des sceptiques.

D'abord, le fait que Mitchell répète son opinion depuis une dizaine d'années ne me semble pas être un bon argument pour les mettre en doute, bien au contraire : il a maintenu son discours, sans faiblir, ce qui est à mettre à son actif.

La principale critique, semble-t-il, est que Mitchell ne cite aucun nom, aucune référence. C'est donc "du vent" ! Mais c'est toujours ainsi avec des témoins "de l'intérieur" qui sont tenus au secret et sont bien obligés de rester anonymes.

A titre d'exemple, au cours des années 70-80, l'enquêteur américain très respecté Leonard Stringfield avait pu recueillir de nombreux témoignages, qu'il avait publiés dans une série de brochures, mais en respectant strictement leur anonymat. C'est ainsi, à prendre ou à laisser.

Mais il faut bien comprendre une chose : depuis les années 80, le nombre de ces témoins ne cesse d'augmenter, et Mitchell est l'un des hommes courageux qui osent en parler, quitte à se faire dénigrer.

Mitchell est conscient, d'autre part, du risque de désinformation, qu'il a signalé. Il peut y avoir des provocateurs et des désinformateurs parmi eux. C'est une technique bien connue de protection des secrets, et pas seulement pour les Ovnis. Il faut donc garder du sang-froid, et du recul. Mais lorsqu'on arrive à des dizaines de témoignages, qui se recoupent, comme dans l'affaire de Roswell, on a alors un dossier qui devient très fort, surtout si certains se décident à s'exprimer publiquement, comme c'est le cas dans cette histoire.

Je relève une autre critique : Mitchell "est tombé dans le mysticisme", et le paranormal, en créant en 1971 son "Institut des sciences noétiques". Pour ma part, je ne vois pas en quoi le fait de s'intéresser à des dimensions d'ordre spirituel, ou aux phénomènes paranormaux, serait de nature à mettre en doute un témoignage. Mitchell expose clairement sa démarche sur le site noetic.org.

Et, faut-il le rappeler, il a un bagage scientifique de haut niveau. On lui reproche enfin de vendre des livres, des DVD et même des photos avec autographe sur son site. Mais ll faudrait savoir aussi comment il se débrouille pour financer son institut des sciences néotiques, qui est une association sans but lucratif. Peut-être cherche-t-il à gagner un peu d'argent pour une bonne cause ? Il faudrait aussi savoir celà, me semble-t-il, avant de lancer une telle critique.

Cordialement,
Gildas Bourdais - http://bourdais.blogspot.com/ - http://www.les-repas-ufologiques.com/ -
http://noetic.org/ - http://ovnis-usa.com/edgar-mitchell-et-la-divulgation/ - http://en.wikipedia.org/wiki/Leonard_H._Stringfield

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=3519.0

Mardi 18 Novembre - Le télescope spatial Hubble a capturé pour la première fois l'image d'une exoplanète. http://www.youtube.com/watch?v=jrEl_WLySv0

"En 2004, Hubble avait permis la découverte autour de l'étoile Fomalhaut d'un disque de poussière interplanétaire, dont l'excentricité et la forme ont permis à l'astronome Paul Kalas de prédire la présence d'une planète invisible autour de l'étoile. En photographiant Fomalhaut régulièrement avec Hubble, l'équipe de Paul Kalas a fini par découvrir une planète géante, que l'on peut suivre dans son déplacement orbital autour de son étoile ! Située à 17 milliards de km de Fomalhaut, la planète Fomalhaut b couvre son orbite en 872 ans." Source

La revue scientifique Science vient de publier une autre découverte majeure : "L'observation d'un trio planétaire autour d'une étoile de la constellation de Pégase, HR 8799, située à 130 années-lumière. C'est la toute première fois que des astronomes réussissent à photographier directement un système planétaire complet !"

Source - http://www.france-info.com/spip.php?article212510&theme=81&sous_theme=166

Compléments & Commentaires : http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=4714.0

Le Daily Telegraph a rassemblé 57 images d'Ovnis, exposées dans deux galeries, sous le titre : "140 de manifestations d'Ovnis". La plus ancienne, présentée ici, date de 1870. Elle a été prise au sommet du Mont Washington, dans le New Hampshire. Mais le journal n'a pas repris les commentaires du collectionneur d'origine, Matthew Hurley. http://www.ufoartwork.com/

"Cette image est extraite d'un très vieux système de vision en relief. La description mentionne seulement : "SUMMIT Mt. Washington WINTER 1870-1871. Déposée en 1871 à la Bibliothèque du Congrès de Washington, par Clogh & Kimball." La photo avait été acquise en 2002 pour 385 dollars, dans une vente aux enchères, par Samuel M. Sherman, président de Pictures Corp.

"On voit clairement un long objet en forme de cigare. Puisque c'est antérieur à la naissance de l'aviation (sauf les vols en ballons - mais ce n'est pas le cas ici) cet objet semble bien être un Ovni massif. On voit nettement la structure de cet objet qui réfléchit la lumière du Soleil. L'original était composé de deux images (pour chacun des yeux), ce qui devrait permettre d'affiner des analyses ultérieures.

Pour Sherman, sa définition est telle qu'on pourrait obtenir de très bons agrandissements. Sherman a également déclaré que cette photographie n'est pas seulement destinée à sa collection, mais pourra être soumise à des scientifiques, et leurs conclusions seront rendues publiques, parce qu'il aimerait contribuer à résoudre le mystère des Ovnis."

Cependant, d'autres observateurs ont préféré conclure qu'il s'agirait d'un débris végétal, pris dans le feuillage d'un arbre au premier plan.

Il reste significatif que le Daily Telegraph a compris l'intérêt de ses lecteurs pour le sujet, et jugé utile de composer ces galeries, même si elles ne peuvent servir de références.

Source - http://www.telegraph.co.uk/news/picturegalleries/howaboutthat/3447508/UFO-sightings-140-years-of--UFO-pictures.html

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=5438.0

Lundi 17 Novembre -

L'ISRO (Organisation indienne de recherche spatiale) a posé vendredi sa première sonde spatiale dans un cratère situé au pôle sud de la Lune, après qu'elle ait été éjectée d'un vaisseau spatial non habité, placé sur une orbite de 100 km.

Une caméra vidéo placée à bord de la sonde a transmis des images de la Lune au centre de commande de l'ISRO pendant la descente.

Chandrayaan-1 avait été lancé le 22 octobre 2008 depuis le centre spatial indien de Sriharikota, dans le sud de l'Inde.

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=4952.0

Pendant une mission de deux ans, onze instruments scientifiques indiens, européens et américains doivent permettre d'effectuer des expériences, comme des études topographiques, la recherche d'eau, de minéraux et de substances chimiques.

"Le principal objectif est la recherche d'Hélium 3, un isotope très rare sur Terre, qui pourrait être utilisé dans un réacteur à fusion nucléaire."

Un deuxième engin spatial inhabité sera envoyé vers la Lune d'ici à 2012. L'Inde prévoit 60 vols spatiaux d'ici à 2013, vers la Lune et Mars.

L'affaire de Stephenville, Texas, continue de rebondir dans les medias américains. Angelia Joiner et l'Officier de Police "X" participaient le 11 novembre à une émission de près de deux heures sur Paranormal Radio, avec Robert Powell, Directeur national des recherches du MUFON. Il est le co-auteur avec Glen Schulze des études sur les données radar obtenues par une requête FOIA.

[audio:http://ovnis-usa.com/SONS/ParanormalRadio_Joiner_OfficerX_Nov11_08.16K.mp3]

Cet évènement, dans la soirée du 8 Janvier 2008, a fait le tour du monde. Des dizaines de témoins dont le pilote Steve Allen, ou le fermier Ricky Sorrels, ou encore l'Officier "X", ont parlé d'un immense objet volant, confirmé plus tard par l'examen des données radar. Simultanément des images ont été proposées, comme la video de David Coran, qui n'ont rien à voir avec les premières descriptions. On y voit des chapelets de lumières colorées, qui pourraient n'être qu'un phénomène de bougé au moment de filmer ou photographier.

De nouvelles photos de ce type ont circulé il y a quelques jours. S'agit-il à nouveau d'un objet émettant des symboles, comme l'avaient pensé certains des témoins de janvier 2008 ? Ils parlaient de "hiéroglyphes en couleurs". Captain Jack, animateur de Paranormal Radio, a interrogé un témoin qui pense avoir pris des images intéressantes le 13 novembre, vers 3 heures du matin. "Celle-ci n'est qu'un exemple des nombreuses photos qu'il a réalisées." http://www.contacttalkradio.com/hosts/captainjack.htm

Toutefois Razpad se souvient sur le forum Open Minds qu'il était équipé d'un camescope JVC, doté du mode Night Alive, et qu'il l'avait testé pendant l'expédition organisée par le forum Open Minds dans la région de Stephenville : "Nous avons pu reproduire des séquences qui sont semblables à ces lumières "en colliers", en filmant simplement des étoiles brillantes sur l'horizon, quand la caméra était tenue à la main. Ca ne veut pas dire que c'est la seule manière d'obtenir de telles images. Mais toute source de lumière colorée et stroboscopique, filmée dans ces conditions, rendra le même effet."

Angelia Joiner est du même avis : "Seul le récit d'un témoin qui a vu quelque chose à l'oeil nu peut avoir une certaine valeur. Certes, je continue de m'interroger sur cette réflexion du petit-fils de Coran, pendant que son père filmait : "C'est drôle, ces lumières..." Mais je ne pense pas que ce genre d'images nous mèneront quelque part. Il n'y a aucun moyen d'aller plus loin."

La journaliste préfère s'en tenir à l'étude des données radar et aux témoignages solides qui ont été rassemblés. Elles vient de proposer à George Knapp d'inviter l'Officier de Police "X" sur Coast to Coast AM.

http://ovnis-usa.com/stephenville-rapport-radar-cnn/

http://ovnis-usa.com/stephenville_caron/

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=2082.0

Dimanche 16 Novembre - Plus de soixante organisations ont choisi ce moment pour faire pression sur le nouveau Président américain, sans doute pour mieux souligner l'urgence de la réforme attendue : "Elles ont lancé mercredi un appel au Président Barack Obama pour lui demander l'annulation du Décret émis par son prédécesseur, concernant le veto présidentiel sur la déclassification de documents administratifs, et de lever le voile sur de nombreuses zones où la pratique gouvernementale manque de transparence.

Cette coalition réclame une meilleure efficacité du processus FOIA (Freedom of Information Act) et son élargissement, une réforme du système de classement pour réduire la surclassification, et s'assurer que les actes présidentiels soient traités selon la législation américaine et les règles établies par le Congrès."

Parmi les signataires, on retrouve le National Security Archive, OMB Watch - un observatoire du bureau de la Maison-Blanche en charge des Procédures et du Budget - et l'Association des Directeurs des Radios et Télévisions d'information.

Meredith Fuchs, Conseillère générale du National Security Archive, s'exprime au nom du groupe pour expliquer : "Le Président Obama peut marquer sa différence dès le Premier jour en montrant que son administration souhaite établir de meilleures relations avec le public. Depuis huit ans, la politique du secret s'est développée hors de tout contrôle. Mais il est possible de rétablir une situation d'ouverture en publiant quelques directives bien ciblées."

Parmi ces propositions adressées à Obama :

* Publier un mémoire sur le FOIA qui proclame une politique de divulgation étendue des décisions gouvernementales, et charger un procureur de formuler des règles pour rétablir la présomption d'ouverture du FOIA, demander aux agences d'utiliser des moyens technologiques qui facilitent une meilleure information du public, et s'engager à permettre une meilleure collaboration avec les citoyens, au lieu d'une situation de conflit, en ce qui concerne l'accès à l'information.

* Annuler le décret du Président Bush sur le 'Presidential Records Act', qui avait affaibli le rôle de la PRA en créant de nouveaux privilèges constitutionels pour les membres de la famille et les descendants des ex-présidents et vice-présidents; s'engager à travailler avec le NARA et le Congrès, pour veiller sur tout ce qui concerne le transfert et le traitement des archives présidentielles de Bush; et définir la politique de la nouvelle administration en ce qui concerne la préservation des archives présidentielles d'ordre administratif, historique, et informative, dont la valeur est évidente.

* Publier une directive présidentielle qui dénonce les abus constatés du système de classement, et charge les agences concernées au sein de l'éxécutif de développer une nouvelle orientation quant au classement qui réduira la surclassification, ajoutera des mécanismes internes pour empêcher les abus de classification, prendra en compte l'intérêt public, réduira la durée pendant laquelle l'information reste classifiée, et améliorera le processus de déclassification et de partage de l'information.

Le Président Bush a fait en sorte d'empêcher que le public ait accès à l'information gouvernementale.

Le Washington Post a publié mardi ce rappel des faits : "Au début de 2002, John D. Ashcroft était Procureur général. Il a adressé une note aux agences gouvernementales, leur ordonnant de rejeter les requêtes FOIA du public, pour peu qu'elles puissent leur opposer un argument légal. C'était à l'encontre de la position de l'administration Clinton, laquelle avait institué le principe que les archives étaient publiques, sauf si le gouvernement démontrait qu'une réserve était nécessaire."

Le 'National Security Archive' est un institut de recherches indépendant, basé à l'Université George Washington. Il gère une bibliothèque des archives déclassifiées obtenues par des requêtes FOIA. Ses actions juridiques ont permis aux historiens d'ouvrir de nouvelles perspectives, par exemple sur la Crise des Missiles cubains, ou l'Irangate. Autre exemple, ce comité de vigilance a multiplié les procès contre la CIA, qui avait essayé de dissuader les citoyens de poursuivre, en augmentant les tarifs de reproduction des documents.

L'organisation s'efforce de faire accepter le principe des requêtes FOIA dans d'autres pays, comme en Europe en particulier.

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=5453.0

Samedi 15 Novembre -

Radio Glastonbury vient de lancer un appel à des stars du rock et des promoteurs pour organiser un concert géant, en soutien à Gary McKinnon qui devrait être extradé en décembre aux Etats-Unis, selon le traité d'extradition qui lie la Grande-Bretagne et les USA. L'affaire dure depuis un moment, puisqu'il avait été arrêté en 2002 par l'unité nationale contre le crime de haute-technologie du Royaume-Uni.

Ross Hemsworth, le directeur de la station, a toujours de nombreux amis dans ce milieu de la musique, et il envisage de monter cette opération avant Noël. Il reprend les arguments développés par les avocats du hacker : "McKinnon souffre du Syndrome d'Asperger, et présente des symptomes identiques au personnage central du fameux film 'Rainman', et il est accusé à tort d'être un "as du hacking". En réalité, Gary a seulement essayé de connaître la vérité sur le 11 Septembre et ce que cache le gouvernement américain quant au phénomène Ovni."

Hemsworth affirme que de nombreux députés Conservateurs de premier plan ont réclamé une révision du traité d'extradition.

La semaine dernière, un groupe de députés des deux bords a interpellé le Ministre de l'Intérieur britannique pour qu'il s'oppose au transfert de McKinnon, tant que les Etats-Unis n'auront pas garanti qu'il serait autorisé à revenir en Angleterre pour y purger son éventuelle condamnation.

Le directeur de Radio Glastonbury est en contact de longue date avec Mark King, du groupe Level 42, et l'organisateur pense qu'à travers lui quelques grands noms de la scène se joindront à eux. "Si ça ne peut pas se faire, alors nous tenterons de réaliser un clip à la manière du "Band-Aid" pour sensibiliser le public parce que l'extradition de McKinnon pourrait avoir lieu en Décembre.." http://glastonburyradio.net

Le site web de la Pétition est toujours actif. Elle a pour objectif d'obtenir que Gary soit jugé en Angleterre. Mais une video sur Myspace, qui avait battu tous les records de fréquentation a été retirée sans explications. http://www.freegary.org.uk Chronologie & Interviews - http://ovnis-usa.com/gary-mckinnon/

Côté américain, Billy Cox estime que la nouvelle administration mise en place autour de Barack Obama n'est plus trop pressée de voir s'organiser le procès du pirate anglais sur le territoire des Etats-Unis : "Certains craignent que l'accusation de cyber-vandalisme risque de dérapper et se retourne contre la politique du secret concernant les Ovnis. Il y a toutefois peu de chances que ça se produise, parce que nos grands medias sont totalement anesthésiés. En outre il est peu probable qu'un type comme John Podesta, dont on connait pourtant la sensibilité sur le sujet, soit déjà prêt à se saisir de l'occasion.
Si le Ministère de la Justice était malin, il saisirait le premier prétexte pour le renvoyer en Angleterre. Il n'est plus temps de jouer aux cow-boys.
" Source

http://www.heraldtribune.com/article/20081110/BLOG32/811100261/2379/BLOG32?Title=Justice_should_punt_McKinnon

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=1557.0

Vendredi 14 Novembre - Les déclarations de l'ex-astronaute américain Edgar Mitchell sur une radio britannique le 24 juillet dernier n'avaient pas été largement diffusées en France.

Cette traduction vient d'être réalisée et mise en ligne par Aleth, sur Daily Motion. Sa reprise sur des sites d'informations générales devrait bientôt contribuer - avec 10.000 visites en 24 heures - à lui faire quitter la seule sphère des connaisseurs.

L'historique de cet évènement et les principales retombées aux Etats-Unis s'affichent ici. Une polémique s'était ouverte sur le refus de commenter de la source de l'astronaute au Pentagone.

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=3519.0

http://ovnis-usa.com/VIDEOS/Edgar Mitchell_FR.flv

http://ovnis-usa.com/edgar-mitchell-et-la-divulgation/

http://www.dailymotion.com/video/x7dcor_edgar-mitchell-la-revelation_news

Les commentaires adressés par les lecteurs aux rédactions ne manquent pas de pertinence, comme celui de Dominic Carlucci en réponse à une précédente intervention d'un déboulonneur agressif.
Ca s'est passé dans les colonnes du New York's Lower Hudson Valley, dont Edd, pour le forum Ovnis-USA est un lecteur assidu :

"Pourquoi tourner en ridicule ceux qui croient aux Ovnis ?
Je répond à un courrier adressé à votre rédaction par Terence Hines : "Les preuves de l'existence des Ovnis ne sont pas convainquantes." Mr. Hines peut bien s'exprimer comme il l'entend, mais il devrait éviter de ridiculiser ceux qui pensent différemment.

Beaucoup de gens croient en Dieu et en Jésus-Christ, bien qu'ils ne les aient jamais vus. Il y a aussi quelques esprits dérangés qui rendent hommage à Satan, qu'ils n'ont jamais vu non plus. Il y a encore ceux qui croient en la Vierge Marie, même si elle ne se serait montrée qu'à une poignée d'élus.

Pourquoi serait-il impossible de croire que dans cet immense système solaire si méconnu, une technologie plus avancée soit capable de se manifester ? Qui peut dire où commence et se termine ce vaste univers ? Qui peut affirmer que Dieu a confiné la vie sur cette seule planète et qu'elle n'existe nulle part ailleurs ?

Est-ce que tous ceux qui ont vu des engins étranges dans le ciel, qu'ils soient commandant de bord, co-pilote ou officier de police, doivent être traités de menteurs ? Le crash en 1947 d'un Ovni à Roswell, au Nouveau-Mexique, n'était pas celui d'un ballon-sonde, ou d'une formation d'oies sauvages, ni d'une météorite; mais c'était un objet volant non-identifié."

Dominic Carlucci conclut : "Je peux vous assurer que l'objet que j'ai vu, après ma ronde, une nuit du mois d'août 1974 à 3 heures du matin, survolant l'Université de Port Chester, n'était pas un avion, ou la Reine des Fées, pas plus que la Sorcière des pays nordiques."

Source http://lohud.com/article/20081109/OPINION/811090308/1016/OPINION01

Jeudi 13 Novembre - Brian Hamby est un musicien texan qui réside à Austin. Son intérêt pour l'ufologie est manifeste, parce qu'il a ouvert un Blog entièrement consacré à la traduction en anglais des cas remarquables diffusés sur le site web du Geipan. http://geipan-english.blogspot.com/

Il publie ses réflexions sur son Blog personnel. "Après ces élections, la question pour moi la plus importante est celle-ci : Barak Obama sera-t-il le Président de la Divulgation ?

Beaucoup ont déjà spéculé sur cette possibilité. Après que John Podesta ait rejoint l'équipe d'Obama, on peut maintenant penser que les fondations sont en place, parce que l'intérêt de Podesta pour le phénomène Ovni est bien connu. Mais si cette nouvelle, et d'autres indicateurs, ont déjà été remarqués, il est certainement tout aussi nécessaire de mettre en lumière ce qui a profondément changé.

En l'espace de quarante années, nous sommes passés d'une société plutôt raciste, à une situation où un homme de couleur parvient à se faire élire Président des Etats-Unis. D'une société où seul l'Homme blanc était considéré, à un monde qui reconnait les droits de chacun. Obama a ouvert cette porte jusqu'ici verrouillée. A présent, les USA ne sont plus le territoire du seul homme blanc. Nous nous sommes rapprochés de la notion d'un monde commun. Ces huit dernières années auront au moins servi à réaliser que le status quo n'est plus acceptable. C'est pourquoi nous devons reconnaître qu'elles valaient malgré tout la peine d'être vécues.

Le fait qu'Obama ait remporté cette élection constitue un évènement historique, et ça signifie aussi que nous avons énormément progressé dans le processus de la Divulgation de la présence E.T.

Les terriens viennent de montrer qu'ils sont capables de surmonter leurs différences, et ils devraient maintenant être mieux disposés à accueillir des races qui ne sont pas de cette Terre. C'est le moment de réaliser que nous sommes citoyens du monde, plutôt qu'un assemblage de différentes ethnies.

La victoire d'Obama va guérir les blessures de ce pays. Ca ne veut pas dire que tout sera parfait du jour au lendemain. Loin de là. Mais les citoyens américains ont prouvé qu'ils sont capables de se rassembler et regarder au-delà des différences superficielles. Contrairement aux commentaires du Président Reagan, il y a bien des années, nous n'avons pas besoin d'une menace extraterrestre pour unir les peuples de ce monde chaotique.

La Terre toute entière sera un jour unie dans la paix, nous vivrons en harmonie, et avec ceux qui se trouvent dans les environs."

http://www.youtube.com/watch?v=dUcvwYdSAG4

http://c3hamby.blogspot.com/2008/11/obama-ufo-disclosure-president.html

http://ovnis-usa.com/VIDEOS/Obamapophis.flv

George Noory La journaliste Angelia Joiner annonce que du 16 au 20 Novembre, le Sci Fi Channel va diffuser une série de 5 émissions de 30 minutes avec George Noory, l'un des animateurs les plus appréciés de Coast to Coast AM (son programme est repris sur 500 radios locales aux Etats-Unis et au Canada).

"Unexplained with George Noory" du mercredi 19 sera consacré aux incidents de Stephenville, Texas, avec Linda Moulton Howe et le Shérif Lee Roy Gaitan. http://www.scifi.com/georgenoory/

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=2082.0

Mercredi 12 Novembre - Cet article de Brian Berger pour Space.com, paru en 2005, et la publication des travaux dans la Revue Nature quelques mois plus tard, n'avaient pas été remarqués à l'époque :

"Des chercheurs de la NASA pensent avoir trouvé des preuves d'une Vie actuelle sur Mars."

Deux scientifiques de la NASA affirment qu'ils ont découvert des preuves solides que la vie existe actuellement sur la planète, cachée dans des grottes, entretenue par des poches d'eau. La Revue Nature a publié leur article le 20 octobre 2005.

Carol Stoker et Larry Lemke, du Centre de Recherches Ames de la NASA, ne prétendent pas détenir des preuves directes de la vie sur Mars, mais avoir observé des signatures de méthane et d'autres signes tangibles d'une possible activité biologique, semblable à ce qu'on a récemment trouvé dans des grottes sur Terre.

Stoker et son équipe avaient depuis longtemps émis la théorie selon laquelle le sous-sol Martien pourrait abriter des organismes biologiques qui auraient développé des stratégies inhabituelles pour se reproduire dans des environnements extrêmes. En 2003, ils s'étaient rendus dans le sud de l'Espagne près du Rio Tinto - ainsi nommé à cause de sa nuance rougeâtre - du fait de la présence de fer en dissolution dans de l'eau très acide.

Avant cette expédition, Stoker nous avait expliqué qu'en étudiant ces eaux, ils souhaitaient caractériser la potentialité d'un "bioréacteur chimique" dans les profondeurs. C'est-à-dire un écosytème microbien qui pourrait affecter la chimie de l'environnement en surface.

Carol Stoker nous disait en 2003 : "Une telle découverte au Rio Tinto signifierait que nous sommes parvenus à mettre en évidence une stratégie métabolique nouvelle. Pour cette raison, elle représente une bonne analogie avec la recherche de la vie sur Mars."

Aujourd'hui, en comparant les résultats des découvertes au Rio Tinto avec les données collectées par les télescopes terrestres et en orbite, dont Mars Express, Stoker et Lemke ont solidement étayé leur hypothèse première que la vie existe sous la surface de Mars.

Les deux scientifiques avaient d'une part considéré que les signatures fluctuantes du méthane sur Mars pourraient être le signe d'une biosphère active en sous-sol, et observé d'autre part les concentrations de jarosite à la surface. Il s'agit d'un sulfate basique de fer formé par oxydation de la pyrite dans certains sols. On le trouve sur Terre dans des geysers et précisément au Rio Tinto. Ces environnements inhospitaliers recèlent cependant des formes de vie.

Opportunity, l'un des Rovers d'exploration martienne, avait découvert de la jarosite et d'autres sels minéraux en se posant sur Merdiani Planum. Le site avait été choisi parce que les scientifiques pensaient justement que la zone avait été autrefois couverte d'une mer salée.

Les recherches de Stoker et Lemke pourraient conduire à creuser le sol martien pour trouver la vie en profondeur, où la présence d'eau stagnante expliquerait les curieuses signatures du méthane qu'ils ont analysées.

Un de leurs collaborateurs rapporte que les responsables de l'équipe sont très intrigués par la source de ce méthane : "Ils n'attendent plus qu'une chose, c'est qu'on se mette enfin à creuser."

La NASA prévoit de lancer en 2009 un nouveau rover, le MSL, qui cependant ne devrait pas permettre de creuser très profondément. Le Mars Science Laboratory sera bien plus performant que les robots actuels, "avec une autonomie de deux années terrestres - soit une année martienne - grâce à l'emport d'un RTG (Radioisotope Thermoelectric Generator). Il disposera de divers instruments permettant de détecter d'éventuelles traces d'eau, d'analyser précisément les roches, d'étudier les minéraux présents à la surface de Mars, et de caméras pouvant photographier en haute résolution." Il aura recours à la spectrométrie de masse pour étudier la présence de méthane avec une sensibilité jamais atteinte jusqu'ici.
En 1996, une équipe de chercheurs de la NASA et de l'Université de Stanford avaient causé une intense polémique en publiant leurs travaux : ils pensaient avoir établi que des météorites trouvées dans une région de l'Antarctique (Allen Hills) renfermaient des microfossiles, c'est-à-dire la preuve d'une vie passée sur Mars. La controverse déclenchée autour de ALH84001 avait duré plusieurs années. http://www.nirgal.net/alh84001.html

http://fr.wikipedia.org/wiki/Mars_Science_Laboratory

Source - http://www.space.com/scienceastronomy/mars_life_050216.html

Revue Nature, 15 Juillet 2004 - http://www.nature.com/nature/journal/v430/n6997/full/430288a.html

Revue Nature, 20 Octobre 2005 - http://www.nature.com/nature/journal/v437/n7062/full/4371080a.html

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=5371.0

Mardi 11 Novembre - Combien de "Lettre ouverte à Obama, président élu" parviendront sur son bureau de transition avant même qu'il entre en fonctions? Robert Stanley, éditeur et webmaster de UNICUS magazine.com, n'aura pas attendu qu'il soit installé à la Maison-Blanche pour publier la sienne sur UfoDigest :

Mr. Obama,

"Votre campagne fut basée sur un engagement simple, mais profond - le changement. Il y a un important domaine dans l'actuelle bureaucratie à Washington, D.C., qui requiert d'urgence ce changement - c'est le secret sur le phénomène Ovni.

En tant que président élu, vous avez du être informé à propos des 240 incursions aliènes dans l'espace aérien réservé/interdit au-dessus de Washington, D.C., dont on a eu connaissance depuis 1948. Les officiers de renseignement du Pentagone vous aurons certainement parlé des interceptions que les militaires ont manquées, qui se sont produites pendant la même période. Certaines de ces interceptions agressives ont mal tourné pour les pilotes de combat - qui ont tragiquement perdu la vie. Cependant, les tentatives d'interceptions militaires en 1948, 1952, 2002, etc. ont directement conduit à l'attitude politique qui prévaut sur le sujet - le silence complet.

En dépit du fait que des centaines de personnes ont vu et photographié des engins exotiques, non-terrestres, survoler des zones particulièrement sensibles de Washington, D.C., on continue à nous affirmer officiellement qu'il ne se passe rien d'inhabituel. Cette situation doit changer.

(... Un paragraphe où l'auteur règle ses comptes avec John Podesta, parce qu'il est visiblement frustré de n'être pas parvenu à le rencontrer en 2005.... )

La raison du silence officiel est d'une grande simplicité. Personne ne sait vraiment comment traiter le problème. De plus, si un responsable élu pouvait admettre officiellement ces incursions aliènes... c'est lui qui serait tenu pour responsable, aux yeux du public, d'avoir à traiter cette affaire.

Durant toute votre campagne, vous vous êtes déclaré prêt à dialoguer avec les leaders mondiaux, indifféremment de leur vues politiques. Etes-vous prêt à entamer un dialogue diplomatique ouvert avec les occupants des engins spatiaux non-identifiés qui survolent Washington, D.C.? Sinon, pourquoi ?

Ainsi que je l'ai évoqué dans mon livre "Rencontres Rapprochées sur Capitol Hill", et selon un constat classifié de l'OTAN, qui remonte aux années 60, de nombreux occupants de ces vaisseaux exotiques sont en réalité des humains. En outre l'OTAN concluait que ces gens ne représentent aucune menace pour notre sécurité. Si celà est vrai, alors pourquoi devrions nous continuer à nier leur existence, et refuser d'engager ouvertement des échanges ? En conclusion, je dois souligner que nous ne saurions nous débarrasser d'un problème en feignant de l'ignorer.

Ces engins exotiques ont été aperçus et souvent photographiés dans le monde entier. Mais ils se focalisent également sur Washington, D.C. Afin d'illustrer mon propos, je rappelle par ailleurs les plus récents témoignages oculaires, et je présente des photographies de ces survols de notre capitale.
Respectueusement, Robert M. Stanley

http://www.unicusmagazine.com/
http://www.ufodigest.com/news/1108/open-letter.html

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=5314.0

Alfred Webre et Michael Salla évoquaient samedi dernier sur Expolitics Radio les enjeux pour la nouvelle présidence américaine. L'émission est titrée : "Obama & les Extraterrestres" :

[audio:http://ovnis-usa.com/SONS/ExopoliticsRadio-Novembre8_2008.mp3]

http://www.exopoliticsradio.com/audioarchives.html

Lundi 10 Novembre -

Le 1er Novembre, l'enquêtrice Linda Moulton Howe a reçu un courrier d'un agent qui a servi dans la Patrouille des Frontières, de 1958 à 1995. Il lui faisait parvenir une carte montrant l'emplacement de bases souterraines dans la région de Roswell, au Nouveau-Mexique - dont l'une est dissimulée par un cone volcanique. D'après son récit, il y aurait vu un disque argenté gardé par des militaires.

"J'ai conversé avec lui par téléphone, et il semblait encore assez réservé quand je lui ait demandé de me raconter ses expériences. Il est préférable que je le surnomme 'Roberto'.

C'était en 1988, il était 5h30 et il conduisait sur l'autoroute 94 près de Tecate, sur la frontière avec le Mexique près de San Diego. Roberto venait de chez lui, à Campo, et se rendait à San Diego."

Dans les premières lueurs du jour, il constaté qu'un étonnant brouillard sombre s'étendait sur les collines au-dessus de la ville : "Je regardais vers l'ouest, c'est-à-dire à l'est de San Diego, et ce brouillard était en fait de couleur noire.

En longeant la vallée de Barrett Junction, j'arrivais à Jamul. C'est alors que j'ai vu un rayon de lumière très intense, qui éclairait le flanc de la montagne, et vers le bas. C'était comme ce rayon de lumière dans un grenier, qui vous fait apercevoir la poussière. Très lumineux. J'ai d'abord pensé à l'un des hélicoptères de notre Patrouille, parce qu'ils allaient et venaient en permanence dans cette zone pour débusquer les immigrants mexicains.

J'ai alors réalisé que le rayon était si intense qu'il était discernable même à travers l'épais nuage de brouillard, bien plus lumineux que les projecteurs de nos hélicoptères.

Je pensais voir ce nuage au-dessus de San Diego, lorsque le jour se lèverait, mais en arrivant à Jamul, j'avais regardé vers la ville à l'ouest, et le ciel était totalement dégagé, ce qui est exceptionnel.

Deux jours plus tard, j'ai lu un article dans le journal de San Diego. L'auteur vivait à Jamul. Il avait commencé son article par ces mots : 'Vous allez penser que je suis dingue, mais j'ai vu un Ovni de chez moi. Si quelqu'un a pu voir cette chose, veuillez me contacter'... Il décrivait exactement ce que j'avais vu.

Quand je lui ai téléphoné, il m'a dit : 'Vous êtes le 45ème qui m'appelle, et tous m'ont dit la même chose. Parmi elles, deux personnes faisaient du jogging sur la plage. Elles ont vu ce rayon étrange, particulièrement intense, et il a capturé un avion qui survolait l'océan, à l'ouest de San Diego !'

Il m'a alors demandé si j'accepterais de l'accompagner sur le plateau du Canal 10, parce que j'étais le témoin le plus crédible (en raison de mon statut d'officier de police des frontières). J'avais donc accepté.

Quand me suis donc rendu à une réunion d'équipe, j'ai raconté au chef et à mes collègues ce que j'avais vu, et que j'étais invité dans une émission de télévision. Le chef m'a répondu : 'Tu veux nous faire passer pour des imbéciles ?! Je ne te permets pas d'y aller, nous serions ridiculisés.'

Un autre officier que connaissais bien habitait Jamul - il était le porte-parole de la Patrouille. Il s'est levé et il a lancé : 'Je l'ai vu aussi, Chef !'
Mais notre supérieur lui a répondu la même chose : 'Tu ne nous fera pas passer pour des idiots. Je vous interdis de vous montrer à la télé.'

J'ai plaidé que je n'avais pas l'intention d'y aller en uniforme. Mais il a maintenu l'interdiction.

Un autre témoin a participé à l'émission, et ses dessins étaient totalement conformes à ce que j'avais vu. Un étrange banc de brouillard, noir, et un rayon intensément lumineux. J'ignore encore ce que ça pouvait être.

LMH - Est-il possible que le nuage noir ait masqué l'engin qui émettait ce rayon ?

Roberto - Oui, lorsque je m'étais trouvé de l'autre côté de la colline, je m'attendais à me retrouver dedans; mais il avait complètement disparu ! Le ciel était totalement dégagé.

Il serait intéressant de faire une recherche dans les archives de la chaîne Canal 10 de San Diego en 1988... comme au San Diego Union-Tribune. - http://www.10news.com/index.html - http://www.signonsandiego.com/

Source - http://www.earthfiles.com/news.php?ID=1492&category=Environment

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=5335.0

Récit de Roberto concernant les bases souterraines dans la région de Roswell :

LMH : Sur la carte que vous m'avez envoyée, vous avez fait figurer deux cercles rouges, 1 et 2.

Roberto : Exact.

LMH - Le cercle 1 est prôche de Portales et Fort Sumner, au Nouveau-Mexique. Le cercle 2 indique la zone militaire réservée de Fort Bliss. Pouvez-vous commener par nous expliquer le cercle 1 ? Nous dire en quoi ça consiste, puis nous parlerons de Fort Bliss.

Roberto - OK, commençons par le numéro 1. Je connaissais Jim, un type qui aimait jouer aux cartes, au poker, et boire des bières. Un soir il nous a dit : ‘Je sais que vous avez vos habilitations de sécurité. Je peux vous raconter quelque chose. J'ai travaillé au Nouveau-Mexique avec des gars de Las Vegas. Il travaillent dans tous le pays et aussi partout dans le monde, sur diverses installations.' C'était en 1977 et Jim nous a dit qu'ils avaient parlé d'une construction souterraine située entre Roswell et Portales, dans une zone assez désertique. Selon lui, il était question d'une base souterraine, creusée dans le calcaire. Il avait raconté que c'était bien plus grand que les Cavernes de Carlsbad. C'était si grand qu'on pouvait y faire entrer et sortir des avions en vol.

Ils avaient dit à Jim qu'il y avait de grandes portes coulissantes, recouvertes de sable et autres éléments de camouflage. Il suffisait d'ouvrir les portes et des avions pouvaient y circuler. Ces types lui avaient dit qu'ils avaient travaillé à cette construction.

Le cercle 2 est situé au nord du site de missiles de Fort Bliss (Texas) près de Alamogordo, au Nouveau-Mexique. Je tiens cette histoire d'un agent qui avait travaillé pour moi à Indio (au sud-est de El Paso). Un collègue l'avait appellé pour lui signaler des incident au poste de la patrouille frontalière, vers Alamogordo, et qu'on allait les sortir de là.

Deux des patrouilleurs avaient fait une virée en jeep sur le site des missiles, et ils n'étaient pas supposés s'aventurer par là. Mais c'était parce qu'ils étaient à la recherche d'immigrants Mexicains. Et c'était comme ça qu'ils avaient vu un étrange volcan en forme de cone. Il était de couleur noire, et devait faire 25 à 30 mètres de haut; il semblait assez incongru dans cette zone désertique, et ça avait piqué leur curiosité. Ils étaient descendus de la jeep et avaient escaladé le cone parce que le sommet semblait plat. Ils ont raconté à leurs collègues qu'une fois parvenus au sommet, ils avaient vu, dans le creux, un sol en béton et un disque volant gardé par des militaires de l'Air Force.

Ils se sont rendus compte qu'ils avaient vu quelque chose qu'ils n'auraient pas du voir. Alors, ils sont redescendus très rudemment, et sont repartis sans avoir été repérés. Du moins c'est ce qu'ils avaient cru.

Mais après leur service ce jour-là, ils sont allés retrouver leurs camarades devant une bonne bière. Et ils leur ont raconté leur aventure.

Peu après, deux types en civil se sont amenés, et d'une tape sur l'épaule leur ont fait comprendre qu'ils avaient à leur parler. C'étaient apparemment des officiers de sécurité en civil qui étaient affectés à la base de White Sands. Ils ont simplement dit aux deux patrouilleurs qu'ils allaient être transférés très prochainement. On les enverrait vers la Côte Est. On leur ordonna de ne pas raconter ce qu'ils avaient vu dans le "cone" de lave.

Le responsable du poste frontalier – il est mort, à présent – était un type avec lequel j'avais travaillé à Carlsbad entre 1960 et 1965. Nous étions très prôches, et je savais qu'il dirigeait ce poste. Je lui ai téléphoné, sur une ligne réservée et je lui ai demandé : 'Sais-tu ce qui se passe avec ces deux types qui se seraient égarés ?’ Il m'a répondu : ‘Qu'est-ce que tu en sais ?’ J'ai dit : 'On raconte qu'ils sont allés dans une zone où ils ne devaient pas aller, qu'ils ont vu une soucoupe volante dans un une sorte de volcan, et qu'ils ont eu affaire à la sécurité de la base.' Il y a eu un long silence sur la ligne. Je le connaissais vraiment bien. C'était un ancien Marine, soit dit en passant. J'ai insisté : 'Est-ce que c'est vrai ?' A nouveau ce fut le silence, puis il a finalement répondu laconiquement : 'C'est faux. Rien ne s'est passé.' Il n'avait rien ajouté. Cependant, à sa manière de me répondre, j'ai compris que c'était vrai.

A l'époque où j'étais affecté à Carlsbad, Nouveau-Mexique, entre 1960 et 1965, il était question d'Ovnis dans toute la région. Je n'ai jamais vu un Ovni, mais j'ai parlé avec plusieurs personnes qui en ont vu, et même d'assez près. Certains d'entre eux étaient des policiers de l'état.

http://en.wikipedia.org/wiki/Fort_Bliss

Dimanche 9 Novembre -

Chaque éditorialiste a proposé ses commentaires après l'élection américaine. Whitley Strieber aborde la question sous cet angle : "L'arrivée d'Obama pourrait-elle amener un changement d'attitude en ce qui concerne le sujet des Ovnis ?"

Quand le sujet a été abordé pendant la campagne, il s'est contenté de sourire et il a botté en touche. McCain, de son côté, avait déclaré qu'il contraindrait la NASA à révéler ses secrets.
Au fil des années, j'ai pu apprendre quelques petites choses sur les présidents et les Ovnis, que je vous résume ici :

Whitley Strieber

1. Harry Truman (1945-1953) : Il avait donné les ordres qui furent suivis dès 1949 d'abattre les intrus. Cette politique fut poursuivie sous Eisenhower, au moins jusqu'à la fin des années 50, lorsqu'il apparut que la technologie des visiteurs était trop avancée et qu'il s'avèrait impossible de les abattre. Le fait que de tels ordres aient été donnés a toujours été nié par l'US Air Force. Toutefois, un étonnant document du MoD britannique déclassifié en Octobre confirme qu'un pilote américain, Milton Torres, avait reçu l'ordre de tirer sur un Ovni dont la taille était celle d'un avion de ligne, qui survolait l'Angleterre en 1957.

2. Dwight Eisenhower (1953-1961) : Il était parfaitement au courant, et il a visiblement poursuivi la politique de Truman, jusqu'au milieu des années 50. Stanton Friedman pense qu'il a eu l'occasion d'une rencontre rapprochée sur la base Air Force de Muroc en 1954, mais, bien que nous ayons quelques éléments de preuve, la chose ne peut être confirmée.

3. John Kennedy (1961-1963) : Mon expérience personnelle me permet de penser que Kennedy et Johnson étaient conscients du phénomène. J'ignore si sa prétendue volonté de divulguer fut en partie la cause de son assassinat. Toutefois, Jim Garrison, le procureur de la Nouvelle-Orléans qui avait mené l'enquête, avait déclaré que Fred Crisman (qui avait été impliqué dans l'Incident de l'île de Maury, en Juin 1947), était un ami de Clay Shaw, et pensait qu'Oswald était bien l'un des conjurés.

4. Lyndon Johnson (1963-1968) : Il a été approché, ainsi qu'on me l'a fait comprendre, par des responsables de la CIA qui souhaitaient le brieffer sur le sujet. Il n'avait pas semblé interessé et préfèra que le vice-président Hubert Humphrey reçoive cette information. Par la suite, Humphrey avait seulement déclaré qu'une diffusion publique pourrait avoir des conséquences imprévisibles.

5. Richard Nixon (1969-1974) : Parce qu'il avait occupé la vice-présidence sous l'administration Eisenhower, Nixon était très informé, et son intérêt pour le sujet était tel qu'il en parlait avec des amis, dont Jackie Gleason. Beverly, la femme de Gleason, m'a révélé personnellement qu'il avait emmené Jackie sur une base de l'Air Force en Floride, et lui avait montré quelques débris d'Ovnis, dont un disque intact. Cependant elle ne m'a pas parlé de cadavres aliens. J'ai appris, de l'assistant d'un membre du Congrès, que la NASA et l'Air Force avaient assez peu apprécié la manière un peu trop cavalière dont Nixon avait fait preuve en ce qui concerne un sujet aussi sensible à leurs yeux, et les présidents ultérieurs ne furent pas aussi largement informés.

http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=5333.0

Whitley Strieber fait l'impasse sur Gerald Ford (1974-1977)..

6. Jimmy Carter (1977-1981) : Il avait cherché à savoir, mais on lui a dit de se tenir à l'écart, et il fut contraint de rétracter la promesse qu'il avait faite pendant sa campagne promise de "tout révéler" au sujet des Ovnis.

7. Ronald Reagan (1981-1989) : Reagan et son épouse étaient assez concernés par ces affaires, mais parce que son entourage avait remarqué dès son premier mandat qu'il était sujet à des pertes de mémoire, il fut considéré qu'il serait trop risqué de lui en dire trop. Toutefois certains de mes amis avaient participé à une fête où les Reagan étaient attendus; c'était bien avant qu'il se lance dans une carrière politique. Ils étaient arrivés en retard, et avaient causé la surprise en racontant pourquoi : alors qu'ils traversaient Mulholland Drive, dans les collines de Los Angeles, un endroit bien moins fréquenté qu'aujourd'hui, ils avaient vu un objet éclairé sur le côté de la route. Ils étaient sortis de leur voiture et s'étaient avancés dans sa direction. C'était un disque argenté. Tout ce dont ils se souvenaient, c'est que 45 minutes s'étaient écoulées et ils se trouvaient à nouveau dans leur voiture. Je n'ai aucune raison de douter de ce récit. Cet incident n'a jamais été révélé publiquement, mais ça pourrait expliquer pourquoi, dans le cours de sa carrière, Reagan a fait plusieurs allusions à une menace éventuelle de la part des Ovnis.

8. George H. W. Bush (1989-1993) : On présume que George H.W. Bush devait savoir quelque chose parce qu'il avait dirigé la CIA. Cette nomination relève cependant d'une décision politique, et je suis certain qu'il n'est pas au courant de tout.

9. Bill Clinton (1993-2001) : Il s'est montré intéressé par le sujet, grâce en particulier à son ami Laurence Rockefeller qui pendant plusieurs années tenté d'intéresser les leaders mondiaux au phénomène. Il avait reçu Bill et Hillary Clinton dans son ranch au Montana. Il m'a raconté, ainsi qu'à ma femme, comment ça s'était passé : il avait amené le sujet pendant le dîner, mais ils n'avaient pas réagi. Le lendemain matin, Hillary lui a demandé de ne plus en reparler. Plus tard, dans le cours de la journée, Bill Clinton lui a dit que c'était un "tar baby", en référence à une légende selon laquelle un type dépose une statuette faite de goudron sur le bord de la route, parce qu'elle ne veut pas lui parler, et finalement se retrouve englué en essayant de s'en débarrasser.

10. George W. Bush ( 2001-2009) : Nous n'avons pas la preuve que George W. Bush ait été informé sur ce sujet. Il est probable que son histoire avec l'alcool et l'abus de drogues, ajoutée à ses croyances religieuses, pourrait avoir dissuadé ses tuteurs de lui confier quelque chose, à moins qu'il l'ait demandé.

Je ne vois aucune raison qui puisse empêcher Barack Obama de bénéficier d'un briefing, mais sa réaction semble imprévisible. On imagine qu'il pourrait souhaiter marcher sur les traces de Kennedy et procéder à une forme de divulgation."

Cette présentation est assez succinte, comparée au site Presidential Ufos de Grant Cameron, mais Strieber a ajouté quelques notes personnelles. http://www.presidentialufo.com/

Source - http://www.unknowncountry.com/journal/?id=343

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=5295.0

Samedi 8 Novembre -

Billy Cox, déjà cité mercredi, est un journaliste prolifique. Son plus récent papier pour HeraldTribune.com, au lendemain de l'élection de Barack Obama, concerne la marge de manoeuvre du nouveau président en ce qui concerne la Divulgation.

"Nous n'avions jamais rien attendu de la part de l'administration Bush. Avant même qu'il ait prêté serment, il était clair que son intention était de conduire les affaires du pays comme on dirige une Compagnie privée.

Ensuite, et bien avant le 11 Septembre, la bande de Bush a exclut tout principe de transparence en refusant de respecter le 'Presidential Records Act' de 1978. A trois reprises, il refusa de déclassifier 68.000 documents de l'époque Reagan, alors que pourtant la loi l'exigeait. Finalement, en Novembre 2001, la Maison Blanche a carrément aboli cette loi, en publiant un décret qui donnait au Commandant en chef - de même qu'aux anciens présidents et vice-présidents - le pouvoir de veto sur la publication de l'histoire américaine.

Bush avait été surnommé "l'homme le plus secret de notre temps"; il a maintenu le secret de manière plus stricte encore que l'administration Nixon. On ne compte plus les exceptions prononcées par John Ashcroft pour empêcher l'éxécution des requêtes FOIA (Freedom of Information Act).

Le 25 mars 2003, alors que l'attention se portait sur l'avancée des troupes américaines vers Bagdad, Bush décida de supprimer l'Executive Order 12958. Il avait été signé par le Président Clinton en 1995, pour mettre fin à un système de classification archaïque. Environ 800 millions de pièces datant de la Guerre froide furent rendues publiques, qui provenaient en large partie de l'ancienne Commission à l'Energie Atomique. Celles concernant les expériences menées avec le plutonium sur des civils, étaient particulièrement intolérables.

Il y a cinq ans, Bush avait "amendé" le geste de Clinton en instituant l'Executive Order 13292. Les nouvelles règles avaient entre autres pour but d'étendre la date limite de déclassification de données fédérales, elles autorisaient la reclassification de documents gouvernementaux qui étaient déjà dans le domaine public, elles donnaient autorité au bureau du Vice-Président Cheney pour décider de toute classification, et elles accordaient ces mêmes privilèges aux agences qui n'avaient encore jamais rien estampillé comme 'Secret'.

Après la mise en place du Décret 13292, tout Ministère devint légalement autorisé à cacher de l'information au nom de la sécurité nationale. C'était la porte ouverte à tous les abus de pouvoir.

Nous pourrions ne jamais connaître toute l'étendue des manoeuvres obscures conduites par Bush & Co, mais dans deux mois, tout celà sera terminé. Soudain, du jour au lendemain, l'espoir est revenu.

En Janvier prochain, c'est un Constitutionnaliste plus scrupuleux qui va occuper la Maison-Blanche. Dans ce champ de ruines dont Barack Obama va hériter, il n'est pas facile de pronostiquer par quoi il va commencer. La transparence sera essentielle si son intention est bien de restaurer la crédibilité de l'administration. Mais elle pourrait aussi rencontrer ses premières difficultés.

Lorsque, en 2002, John Podesta avait réclamé la déclassification des archives gouvernementales sur les Ovnis, il avait cité l'Executive Order 12958 : "Nous devons le faire, parce que c'est la loi."

Comme nous l'avons vu, Bush & Co ont modifié les règles du jeu. Pour avoir un aperçu de la volonté farouche de son gouvernement à maintenir le secret, voyez les tentatives du Mufon pour documenter le cas récent de Stephenville, Texas, et les obstacles qu'on avait élevés sur sa route pour l'empêcher d'obtenir une réponse à ses requêtes au nom du FOIA.

Les militaires - qui ont envoyé des avions de combat à la poursuite d'un objet volant - ont refusé, sans justification, de publier les données radar et les plans de vol. Le Ministère des Douanes et de la Protection des Frontières, qui a accès aux données de l'Air Force, n'a pas respecté ses obligations légales et a simplement ignoré la requête FOIA formulée par le MUFON.

Concrètement : Obama ou Podesta, ou qui que ce soit dans ce nouveau gouvernement, devra bientôt aborder sérieusement le sujet Ovni. Leur attitude sera scrutée attentivement. Alors si l'élection de mardi dernier doit réellement produire un Changement tangible, commençons par l'essentiel : l'Executive Order 13292 doit être révoqué d'urgence.

http://www.heraldtribune.com/article/20081105/BLOG32/811050216/2121?Title=The_fierce_urgency_of_FOIA

http://www.usdoj.gov/oip/foiapost/2003foiapost14.htm

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=5292.0

Vendredi 7 Novembre - Ed Komarek s'est concentré depuis quelques semaines sur la recherche de l'éventuelle entité qui dirigerait les opérations en marge du gouvernement officiel américain, qu'il entrevoit comme une gigantesque Compagnie privée internationale. On y retrouve la ligne directrice de scenarios de séries télévisées comme Jericho, ou Prison Break. Il s'interroge sur son Blog et dans un long article publié par UfoDigest :

"Du temps de l'administration Nixon, et selon Ben Rich ainsi que Bill Uhouse, les affaires Ovnis/ET furent en quelque sorte privatisées, et passèrent sous contrôle d'un comité directeur international. Cette information m'a conduit à formuler quelques hypothèses, et à rechercher quelle pouvait être cette 'Compagnie X'."

"Qui sont les dirigeants, les actionnaires ? Comment sont répartis les profits ? Comment cette compagnie peut-elle contrôler les militaires, les hommes politiques, et même les nations ? Qu'est-ce qui lui permet de maîtriser le sujet Ovnis/ET ? Quels sont ses moyens d'asseoir sa puissance ? Cette compagnie doit bien avoir un nom, et un siège social."

L'éditorialiste exopolitique essaye de préciser les contours de ce qu'on nommait jusqu'ici le 'Complexe militaro-industriel' : "Comment cette compagnie peut-elle contrôler d'autres entités ? Par procuration ? Agit-elle comme contractant unique puis délègue des affaires à ses filiales ? Je ne pense pas à un conglomérat, qui serait formé de diverses sociétés, parce que ça serait trop évident.

La crise de confiance qui a mis à genoux le monde de la finance aura-t-elle fait tomber le premier domino qui pourra entraîner cette Compagnie, en bout de chaîne, à s'écrouler de manière spectaculaire ?"

Ed Komarek a remarqué la multiplication récente de réunions privées, à travers le monde, où se rencontrent les chefs militaires et les contractants de la Défense, et il se demande qui les héberge et les finance.
http://www.ufodigest.com/news/1008/corporation-x.html

L'auteur illustre son article de cette photo montrant Ben Rich, ancien Chef de la branche Recherches Avancées de Lockheed, qui déclara en 1993 : "Nous avons déjà les moyens de voyager parmi les étoiles, mais ces technologies sont verrouillées dans des programmes classifiés, et il faudrait une action divine pour qu'elles soient utilisées au profit de l'humanité.... Tout ce que que vous pouvez imaginer, nous sommes en mesure de le réaliser." http://en.wikipedia.org/wiki/Ben_Rich

Michael Salla a alors fourni un élément de réponse : "Si je me demandais quelle compagnie pourrait avoir essayé d'intimider certains diplomates rattachés aux Nations-Unies, je m'intéresserais en premier lieu au Groupe Carlyle. Alex Collier m'a raconté qu'en 2000/2001 il avait reçu un appel téléphonique de Frank Carlucci, son président à l'époque, et ancien secrétaire à la Défense, qui lui avait ordonné de "fermer sa gueule". Carlucci avait été impliqué dans l'incident d'ARV (Alien Reproduction Vehicle, surnommé le Flux Liner) sur la base Air Force de Norton, en 1988, révélé par Mark McCandlish dans le cadre du Disclosure Project." http://www.markmccandlish.com/ http://www.counterpunch.org/schorcarlucci.html

Salla ajoute : "Je pense qu'ils se sont partagé les tâches, en ce qui concerne ce type de programmes :
Lockheed Martin, rétroconception d'engins volants,
Carlyle Group (*), Sécurité et Procédures,
Kissinger Associates, Coordination, Résolution de conflits, etc.
"

Le parcours personnel de Frank Carlucci, ancien sous-directeur de la CIA du temps du président Jimmy Carter, vaut largement d'être examiné. De nombreux sites francophones lui sont consacrés.

http://www.counterpunch.org/schorcarlucci.html - http://www.voltairenet.org/article12460.html - http://stopcarlyle.ifrance.com/

Un article de mars 2008 donne la mesure des ambitions du fond d'investissement Carlyle, avec son rachat de Booz Allen Hamilton, fondée en 1914, qui est devenue une immense entité et l'une des principales sociétés de conseil en stratégie. Booz Allen assure entre autres la formation des cadres et la fourniture de systèmes essentiels à pratiquement toutes les agences de renseignement américaines : NSA, DIA, CIA, NRO, NGA... Par exemple en 2005, le FBI lui avait confié la formation d'urgence de 1.000 nouveaux analystes.

C'est donc une compagnie privée, placée au coeur de l'ensemble du système de renseignement des Etats-Unis, pour sous-traiter l'essentiel de leurs activités secrètes, qui vient de passer sous contrôle du tentaculaire Groupe Carlyle.

Ce long article déjà cité dénonce en particulier le jeu des portes tournantes, qui consiste pour cette industrie privée à recruter tous les principaux cadres du service public : "Chez Booz Allen, de nombreux responsables du renseignement avaient occupé les mêmes fonctions au sein du gouvernement."

On s'aperçoit au passage que l'un des nouveaux créneaux de ces sociétés est l'interception de toutes les formes de communication sur Internet.

John Major ou Dominique Baudis peuvent s'avérer utiles pour mener des opérations en Europe, comme la prise de contrôle du Figaro dès 1999 (pour les revendre ensuite à Serge Dassaut et s'intéresser au publications de Vivendi).

http://www.corpwatch.org/article.php?id=14963 - http://www.boozallen.com/

http://matchafa.quebecblogue.com/2008/05/30/le-groupe-carlyle-achete-booz-allen-hamilton/

http://ovnis-usa.com/VIDEOS/CarlyleGroup.flv

Une video personnelle de Webrunner, dont les dernières minutes traitent aussi de la situation au Canada. - http://leweb2zero.tv/video/webrunner_8547d3f30ad9881

http://www.waynemadsenreport.com/

http://lucianarchy.proboards21.com/index.cgi?action=display&board=futuretalk&thread=4263&page=4

(*) Au début du mandat de George W. Bush, le Groupe Carlyle avait attiré l'attention en raison du nombre de figures politiques qu'il avait recruté : l'ancien président Bush, l'ancien Secrétaire d'Etat James Baker, George Soros, ou l'ancien Premier ministre britannique John Major. En 2001, peu après les attentats du 11 septembre, la presse avait révélé que la famille d'Osama Ben Laden faisait partie du tour de table. Cette participation au fond d'investissement fut rapidement liquidée dès que la presse en eut connaissance.

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=5267.0

Jeudi 6 Novembre - Le magazine Wired s'est intéressé aux recherches militaires sur le rayon d'amnésie - "Une équipe de scientifiques américains et chinois vient d'annoncer qu'ils ont découvert un moyen d'effacer sélectivement la mémoire chez la souris sans lui causer de dommages, en utilisant la molécule-signal CaMKII.

C'est une avancée importante, qui présente un intérêt considérable pour les militaires, lesquels cherchaient un moyen de manipuler la mémoire pour traiter les troubles de stress post-traumatique. Mais la recherche militaire s'est orientée radicalement dans une autre voie.

Dans les années 80, les chercheurs avaient découvert qu'une faible exposition des rats à un faisceau d'électrons les amenait à oublier ce qu'il leur était arrivé peu de temps avant (un effet nommé amnésie rétrograde - alors que l'amnésie ante-rétrograde caractérise le fait de ne pouvoir engranger des mémoires nouvelles). Le même effet avait été obtenu par l'exposition aux rayons X. Le facteur temps n'était pas très étendu - la perte de mémoire ne concernant que les quatre dernières secondes - mais l'effet était déjà surprenant.

La théorie formulée à l'époque supposait que l'amnésie était due au flash intense du faisceau d'électrons frappant la rétine. Et il est en effet possible de produire l'amnésie chez les rongeurs en utilisant un tel flash.

Ceci pourrait expliquer certains des effets de désorientation provoqués par les lumières stroboscopiques, utilisées comme une arme non-léthale, mais la recherche dans ce domaine aurait tourné court.

Les études ont surtout porté sur les effets physiques engendrés par une exposition du cerveau aux ondes radio et aux micro-ondes. Ces expériences ont été largement conduites par les militaires.

La Direction du Laboratoire de recherches de l'Air Force sur le rendement humain a mené ses propres travaux dans ce domaine, qui n'ont pas confirmé les résultats des études antérieures, sur le fait que les micro-ondes pourraient provoquer la perte de mémoire. (Le rapport a malheureusement été retiré du site web de l'AFRL). La plupart des scientifiques attribuent de tels effets à la chaleur. Mais le Département des Effets biologiques par Energie dirigée poursuit des recherches sur les effets de différents types de radiations expérimentés sur l'homme.

En outre, un article de 2003 concernant les effets des micro-ondes sur le système nerveux, qu'on doit à des scientifiques de la Navy et de l'Air Force, établit que "la recherche sur des tissus cérébraux isolés a produit de nouveaux résultats qui ne semblent pas dépendre de mécanismes thermiques." Ils ajoutent qu'il est difficle d'en tirer des conclusions sur l'effet réel, relatif à la mémoire effective et d'autres fonctions cérébrales.

Un aperçu d'une formation classifiée conduite par la Société des Professionnels en Energie dirigée (ceux qui conçoivent des armes laser et à base de micro-ondes) mentionne la "perte de mémoire" comme effet potentiel de tels dispositifs.

Le journaliste de Wired conclut : "Je ne suis pas certain que nous ayons déjà à portée de mains le "Neuraliseur" des Men In Black. Mais à mesure que la recherche sur la mémoire continue de progresser, il ne parait plus totalement inaccessible."

- http://blog.wired.com/defense/2008/10/air-forces-amne.html

Les recherches permettront sans doute de comprendre pourquoi certaines des personnes abductées n'ont pas la mémoire précise de ce qui leur est arrivé.


Dans la région de Chorley, située au nord-ouest de l'Angleterre, 14.000 foyers ont été privés d'électricité pendant quelques minutes, suite à une panne affectant deux relais.

Le Lancashire Evening Post rapporte qu'au même moment, John Szwarc, de Greenside, se trouvait en voiture avec sa femme sur Runshaw Lane, et il a déclaré avoir vu deux objets étranges dans le ciel : "Ces deux Ovnis étaient de formes différentes. L'un formait une immense croix lumineuse de couleur argentée. Pour ma femme, sa couleur était plutôt dorée. L'autre était une petite sphère, un objet rond, mais il brillait de la même manière. Ils se trouvaient immobiles dans le ciel, et ils ont disparu en même temps. C'était une très grande croix, très imposante, et de forme étrange. Ca n'a duré que quelques secondes, mais suffisamment pour nous permettre de réaliser que nous observions un phénomène inconnu. Il ne pouvait en aucune façon s'agir de débris spatiaux ou de choses de ce genre. J'avais déjà entendu dire que des Ovnis avaient pu être impliqués dans des coupures de courant."

La compagnie United Utilities a confirmé l'incident : "Il y a toutes sortes de raisons qui pourraient expliquer qu'un cable dans une station relais soit défectueux. C'est la première fois qu'on associe une panne à une manifestation d'Ovni."

Un porte-parole du MoD attend de voir si quelques rapports d'observations lui seront transmis. Le BUFORA (British UFO Research Association), basé à Londres, a été saisi de l'affaire, mais son site web n'est pas à jour. http://www.bufora.org.uk/

http://www.lep.co.uk/weirdnews/Aliens-blamed-for-power-cut.4661236.jp http://en.wikipedia.org/wiki/Chorley

Mercredi 5 Novembre - La 6ème Conférence ("Crash retrieval") de Las Vegas aura lieu du 7 au 9 novembre. George Knapp y est très attendu, parce qu'il a prévu d'annoncer les récents développements de son enquête sur le Crash de Needles. Les années précédentes, 800 personnes avaient participé à ces rencontres organisées par Ryan Wood, ce qui en fait, avec celles de Laughlin - au printemps - l'un des temps forts de l'ufologie américaine.

- Don Schmitt - Roswell face à la Justice : Les confessions des mourants
- Dr. Robert Wood - L'Analyse des Documents Majestic
- Nick Pope - Les Dossiers Ovnis du Ministère de la Défense britannique
- Jim Marrs - La montée du Quatrième Reich
- Linda Moulton Howe - L'affaire de Bentwaters, en 1980 : Des Lumières télépathiques ?
- Nicholas Redfern - Tounguska, 1908 et crashes d'Ovnis : Ce que nous savons 100 ans plus tard
- Richard Dolan - Les Ovnis et la Sécurité nationale
- Dr. John Alexander - Bonnes et Mauvais nouvelles au sujet des Ovnis
- Bill Ryan & Kerry Cassidy - Témoignages des Gorges profondes
- James Clarkson - Crash d'Ovni à Westport, Washington, en 1978
- Stephen Bassett - La Divulgation en 2009 ? L'Exopolitique et la Nouvelle Administration
- Dr. Kevin Randle - Crash d'Ovni à Las Vegas

George Knapp interviendra en soirée, pour présenter des videos de ses recherches en cours.

http://ovnis-usa.com/VIDEOS/UFO_Crash_Conference_2008.flv

Robert Wood Jim Marrs Richard Dolan

Don Schmitt - Dr. Robert Wood - Nick Pope - Jim Marrs - Linda Moulton Howe - Nick Redfern - Richard Dolan

John Alexander Jim Clarkson Stephen Bassett George Knapp

John Alexander - Bill Ryan, Kerry Cassidy - Jim Clarkson - Stephen Bassett - Kevin Randle - George Knapp

http://www.ufoconference.com/

Portraits de l'ufologie américaine - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?board=17.0

L'anecdote est surtout symbolique, mais Billy Cox a jugé utile de la rapporter sur le site HeraldTribune.com :

"Grant Cameron poursuit depuis des années la collecte de documents relatifs à l'intérêt des présidents américains pour le phénomène Ovni. Il expose les faits sur son site web Presidential Ufo, qui couvre jusqu'à l'époque de Roosevelt.

Le chercheur canadien insiste actuellement auprès de la Bibliothèque Clinton pour obtenir la déclassification d'une video tournée à l'occasion d'une fête donnée par John Podesta le 15 janvier 1999, pour son cinquantième anniversaire, alors qu'il était Chef de cabinet de la Maison-Blanche. "On y voit Bill et Hillary Clinton qui interprètent des personnages de la série X-Files." Ce n'est qu'un divertissement, et ça n'aura pas d'autre but que de montrer une nouvelle fois l'intérêt de Clinton pour ce sujet.

Cependant les Archives Nationales ont cherché à gagner du temps, en demandant le feu vert final à Bruce Lindsey, un conseiller de Clinton. Cameron suspecte le camp Clinton de vouloir éviter que cette parodie de Scully & Mulder fasse un carton sur YouTube juste avant les élections. Surtout parce que Podesta avait plaidé pour la divulgation des affaires Ovnis.

Cameron pense que si Podesta devient le prochain gardien de la Maison-Blanche, il fera entrer un bon nombre des gens qui faisaient partie de l'administration Clinton. Il ajoute : "Obama ne partage pas forcément l'intérêt de Clinton pour le phénomène Ovni, mais qui sait... Peut-être donnera-t-il à Podesta la possibilité de relancer l'ouverture des dossiers. C'est tout ce qu'on souhaite. Je pense que sa désignation à la tête de l'équipe de transition présidentielle est un signe positif."
http://ovnis-usa.com/2008/10/30/jeudi-30-octobre/

http://www.presidentialufo.com/

Source - http://www.heraldtribune.com/article/20081103/BLOG32/811030241?Title=Party_footage_on_ice

Mardi 4 Novembre - A propos des "Drones californiens", l'artiste Spf33 vient de créer une animation entre deux images :
- la photo N°16 de Rajinder, où un engin étrange apparaît au-dessus des lignes électriques, à Capitola,
- une photo de la maquette récemment réalisée en résine, par son collègue HPO.

Le débat se poursuivait depuis mai 2007, pour déterminer si le drone de Capitola pourrait n'être qu'une création numérique. A présent, en voyant cette animation, les plus convaincus de l'explication CGI ont fait marche arrière. La comparaison avec une maquette expose un réalisme qu'aucune tentative de re-création n'avait pu approcher. Les déboulonneurs sont impressionnés de constater que le "drone de capitola" pourrait bien, finalement, être un objet réel puisque sa "qualité" n'est pas inférieure à celle d'une maquette à l'échelle :

Tuna en tire cette conclusion provoquante sur le forum Open Minds, où quelques pseudo-sceptiques s'étaient réfugiés après la censure des recherches sur ATS : "Personne n'a pu prouver à 100% que le drone de Capitola serait une maquette, ou une création CGI. Une fraude reste envisageable... Mais il y a tant d'experts réunis ici, qui ont consacré beaucoup de temps à chercher, il faut reconnaître que cette démonstration est assez explicite."

La question de savoir si des modèles réduits ont pu être suspendus dans des décors différents a été écartée depuis que les détectives de la Drone Research Team se soient rendus sur place : dans le parc de Big Basin, par exemple, il n'est pas envisageable de faire manoeuvrer des engins de levage.

http://droneteam.com/

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?board=29.0

La station Phoenix, posée sur Mars depuis le 25 mai, a pratiquement cessé de fonctionner. La durée initiale de la mission avait été prolongée de deux mois. Le module s'est placé en mode sécurisé après une chute de la tension électrique, parce que les conditions climatiques se sont détériorées : la température locale se situe maintenant entre -96°C la nuit et -45°C en journée, et elle va continuer de baisser. Les communications avec la sonde sont réduites au minimum pour économiser l'énergie. Phoenix sera prochainement recouvert d'un givre de dioxyde de carbone, et le retour du printemps n'interviendra que dans un an. Sept des huit fours ont analysé des échantillons de sol martien. A présent Phoenix est devenu une simple station météorologique. L'éloignement progressif de la planète ne permet pas d'envisager d'autres missions sur Mars avant 2011.

http://phoenix.lpl.arizona.edu/
Compléments & Commentaires -
http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=3053.0

Quant au projet ExoMars de l'ESA, il est repoussé de 2013 à 2016 pour des raisons de budget. http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=5215.0

"Le ciel de Castelgandolfo devint si lumineux que les astronomes furent obligés de chercher un autre lieu pour leurs observations. En 1981, pour la première fois dans son histoire, l'Observatoire fonda un deuxième centre de recherche, le "Vatican Observatory Research Group" (VORG), à Tucson en Arizona. Les astronomes du Vatican peuvent accéder à tous les télescopes modernes situés dans la région. En 1993, l'Observatoire du Vatican, en collaboration avec l'Observatoire Steward, a terminé la construction du Télescope Vatican à Technologie Avancée (VATT), placé sur le Mont Graham (Arizona), le meilleur site astronomique du continent nord-américain. Le miroir primaire du VATT, d'un diamètre d'environ 2 mètres, est le premier à avoir été construit avec la nouvelle technique du four rotatif." - http://www.vaticanstate.va/FR/Autres_institutions/Observatoire_du_Vatican.htm - http://fr.wikipedia.org/wiki/Naine_brune

http://www.youtube.com/watch?v=rrKNoMphSdQ

Lundi 3 Novembre -

Le 14 mai dernier, un objet de la taille d'un semi-remorque est tombé près de Needles, en Arizona, au bord du fleuve Colorado. L'incident avait été rapporté ici le 7 Juin, puis le 1er Août. Le journaliste et enquêteur George Knapp et son I-Team continuent d'enquêter, et il a participé à deux émissions sur la chaîne locale Las Vegas Now, montrant qu'il n'a pas lâché l'affaire.

Avec l'interview du Colonel John Alexander, on s'oriente vers une opération de récupération d'un engin militaire secret, dans le cadre du Projet Moondust (dont l'existence a été confirmée en 1973), chargé de récupérer toutes sortes d'objets inconnus tombant du ciel : "La zone du crash n'est pas très éloignée de la base Air Force d'Edwards et d'autres centres d'expérimentation." http://fr.wikipedia.org/wiki/Base_Edwards

George Knapp ajoute : "Lockheed Martin, par exemple, a développé plusieurs types d'avions sans pilote super-secrets, très sophistiqués, capables de changer de forme en vol."

On se rappelle que le développement de l'aile volante Northrop B-2 Spirit avait commencé à partir de 1978, mais que sa mise en service officielle date d'avril 1997. "Le projet avait été caché aussi bien au public qu'aux militaires." http://fr.wikipedia.org/wiki/Northrop_B-2_Spirit

Autre exemple, le vol inaugural du F-117 eut lieu au début de l'année 1978, mais "deux accidents lors de vols d'entraînement nocturnes finirent par obliger le Pentagone à reconnaitre officiellement l'existence du F-117, fin novembre 1988." http://fr.wikipedia.org/wiki/F-117

http://www.bibliotecapleyades.net/sociopolitica/esp_sociopol_mj12_3k.htm

http://ovnis-usa.com/VIDEOS/GeorgeKnapp_Colorado1.flv - http://ovnis-usa.com/VIDEOS/GeorgeKnapp_Colorado2.flv

Rappel du 7 juin 2008 - http://ovnis-usa.com/2008/06/07/samedi-7-juin/

Rappel de la suite le 1er Août 2008 - http://ovnis-usa.com/2008/08/01/vendredi-1er-aout/

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=5193.0

Dimanche 2 Novembre - Linda Moulton Howe a recueilli le témoignage de Tom Comstock, un chauffeur routier qui se trouvait le 24 octobre entre Stratton et la petite ville de Empire, dans l'Ohio - située à l'ouest de Pittsburgh, en Pennsylvanie - près de la centrale à charbon de W. H. Sammis.

Il a photographié "un objet très lumineux, de la taille d'un grand camion" avec un téléphone portable doté d'une caméra de 3 megapixels.

"Il était 3h45, et j'étais au volant sur la Route 7. J'ai remarqué que cinq ou six voitures étaient à l'arrêt sur le bas-côté, avec leurs phares allumés.

Des gens se tenaient debout à côté de leurs véhicules et c'est ce qui m'a intrigué. J'ai regardé vers l'endroit qu'ils observaient, vers le sommet d'une colline assez haute.

Il y avait là un objet très brillant juste au-dessus de la cime des arbres. Je ne saurais dire de quoi il s'agissait, parce que je n'avais jamais rien vu de tel. La lumière semblait émaner de l'objet lui-même. Il avait environ la taille d'un grand camion, et sa luminosité était constante.

C'était une lumière blanche, avec un peu d'orange au milieu. Il y avait aussi des nuances de rouge, et la forme m'a paru étrange parce que ça faisait penser à quelque chose de biologique. Ca n'évoquait rien de mécanique. J'ai pensé à un cocon. En le regardant attentivement - j'ai réellement essayé de m'imprégner de tous les détails - et j'ai eu la nette impression que c'était organique. Je n'ai pas pu le considérer autrement. Une sorte de phénomène organique.

Je l'ai vu s'élever. En regardant plus haut, j'ai distingué trois lumières bleutées. Ca ne scintillait pas comme une étoile. On pouvait y voir une sorte de séquence, mais l'ensemble était synchronisé. Ces lumières étaient très imposantes. Pas du tout comme des étoiles.

Alors que l'objet blanc-orangé s'élevait, il m'a semblé qu'il allait rejoindre le centre du triangle de lumières bleutées. Au début, en voyant l'objet brillant s'élever vers le triangle de lumières, je ne parvenais à réaliser ce qui était en train de se passer. Tout s'est déroulé très lentement. La forme triangulaire est restée immobile.

L'objet s'est rapproché du triangle de lumières, et j'ai pu voir la partie inférieure de la surface délimitée par les lueurs bleutées, qui était éclairée de manière indirecte. J'ai constaté que ça formait un seul objet - très très grand. Le dessous de l'engin semblait plat. Il se peut qu'il ait comporté des formes en relief, comme ces structures cristallines qu'on voit en cassant un morceau de charbon. Mais il n'y avait pas de portes visibles ni de hublots, rien de ce genre."

LMH - De quelle hauteur l'objet organique s'est-il élevé vers le triangle ?

Tom C. - Environ 600 mètres. Pendant mon service militaire, j'ai travaillé sur des hélicoptères, donc je peux vous dire que c'est une altitude plutôt basse. Il a semblé s'élever de quelques centaines de mètres, ensuite l'engin s'est trouvé à 150 mètres de l'objet qui était au-dessus de lui.

LMH - A quelle distance étiez-vous du cocon ?

Tom C. - Au plus près, 600 mètres ou un peu moins.

LMH - A cette distance, votre expérience militaire vous a permis d'évaluer qu'il avait la taille d'un grand camion.. soit 7 mètres de long. Quelle serait alors la taille du triangle ?

Tom C. - Enorme. Environ la taille d'une galerie marchande, avec son parking. J'ai commencé à trembler, et les poils de mes bras se sont dressés. Je ressentais que j'étais en présence d'une chose si remarquable, et d'une taille gigantesque qui dépassait mon imagination. Je n'avais jamais vu une chose aussi belle.

C'est pour moi un changement de paradigme. Mes conceptions de la vie et de l'univers s'en trouvent totalement bouleversées ! Si, en fait, ce n'est pas de ce monde, alors c'est de la plus haute importance.

Finalement, j'ai un ressenti très favorable. J'ai vu un immense objet triangulaire, et plat, qui emportait quelque chose qui se trouvait sur Terre. J'ignore si c'était un engin terrestre emportant quelque chose qui avait été placé au sommet d'une colline, ou si ça vient d'ailleurs. Dans ce cas je me demande ce qu'ils pouvaient bien avoir déposé à cet endroit."

Linda Moulton Howe recherche à présent les occupants des autres véhicules qui s'étaient garés sur le bas-côté cette nuit-là.

Tom Comstock était rentré chez lui pour le week-end. Il a transféré les images de son téléphone portable sur son ordinateur.
Sa femme et un ami les ont regardées, très impressionnés, mais lui n'a pas voulu les voir. Il préfère attendre un peu. Les originaux sont en haute résolution (3 megapixels). Il pourrait être possible à l'enquêtrice de les obtenir et les publier.

http://www.earthfiles.com/news.php?ID=1490&category=Environment

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=5153.0

Samedi 1er Novembre - Une semaine après la nouvelle vague d'évènements à Stephenville, une video vient d'être publiée qui concerne le 29 octobre... La texane MissD, connue depuis longtemps sur Open Minds, l'a diffusée avec cette explication : "Un voisin et ami m'a apporté son camescope pour me montrer ce qu'il avait filmé.

Il était assis dans son jardin la veille vers 18h30 quand il a remarqué une lumière dans le ciel. Il a d'abord pensé à une étoile, mais cette lumière ne cessait de disparaître et ré-apparaître en différents endroits assez proches. Il a le même JVC que moi (sans l'option de vision nocturne), et son document est intéressant. Je me demande ce que ça peut être, et je vous le livre tel quel.
Il préfère que son nom ne soit pas mentionné. Il m'a laissée choisir le meilleur endroit pour diffuser sa video, et j'ai choisi de le faire sur youtube."

http://www.youtube.com/watch?v=ZEYaNSDL660

Razpad a pu étudier le fichier original au format .mod : "Il n'y a pas de scintillement, aussi j'écarte la possibilité d'une étoile. Mais d'après la direction et l'heure de la séquence, ça pourrait être Vénus." Peu après, MissD s'est rendue chez son voisin pour examiner la situation à la même heure : "Il a bien fait la différence avec Vénus, et elle était à sa place quand la lumière a disparu."

Ricky Sorrels Les manifestations étranges ne sont pas terminées au Texas. Le même Razpad était en conversation par téléphone avec le fermier Ricky Sorrells : "Pendant que nous parlions, il a vu de nouveau un Ovni. L'objet est resté un moment immobile, puis il a disparu à grande vitesse. Peu après des jets sont arrivés qui suivaient la même route, et ils ont laché des fusées éclairantes, comme la nuit précédente."

L'Empire Tribune a publié un nouvel article pour exposer des témoignages inédits, comme celui de Bell et son compagnon. Bell raconte avoir vu des lumières sur l'horizon la semaine dernière et Mardi également, en sortant nourrir ses chiens, peu après 20h. Elle a vu un objet sur l'horizon vers le sud-ouest : "J'ai pu l'oberver brièvement, il était très grand, même de loin, avec une lumière rouge, et j'ai noté un effet stroboscopique avec des rayonnements bleu-clair tout autour. Nous l'avons regardé de plus près grâce à une puissante lunette de fusil. C'était un objet de forme ovale ou circulaire, rougeoyant, qui pulsait."
Dans la lunette, l'objet était plutôt orangé. Il émettait parfois une lumière blanche ou bleue. L'objet a finalement disparu derrière l'horizon à 20h33 précisément.

Tarena Major se trouvait sur l'autoroute 377 à Stephenville : "Nous avons eu droit à un light-show impressionnant, mais je suis catégorique en affirmant que ce n'étaient pas des avions."

Les chercheurs indépendants sur le forum Open Minds ont produit une carte à partir de 7 témoignages : le triangle vert marque la zone des observations, totalement distincte de "BrownWood MOA 1-East", la zone officielle réservée aux entrainements militaires.

La chaîne de télévision locale WFAA présente elle aussi d'autres témoins et son correspondant ajoute : "En janvier dernier, certains à Stephenville avaient semblé beaucoup s'amuser avec ces histoires d'Ovnis. Mais actuellement, avec la multiplication des observations, le ton des commentaires a changé."

http://www.wfaa.com/sharedcontent/dws/news/localnews/tv/stories/wfaa081030_lj_ufo.162e879ce.html

http://www.empiretribune.com/articles/2008/10/30/news/doc4909de1a74069619358593.txt

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=2082.0

Le documentaire diffusé le 16 octobre par Discovery Channel présente une enquête approfondie sur les premiers évènements de Stephenville en janvier 2008. - http://ovnis-usa.com/ufo-outbreak-sur-discovery-channel/

Vendredi 31 Octobre - Un projet suscité et financé par la DARPA (Defense Advanced Research Projects Agency) avait fait une forte impression l'an dernier, le 'Big Dog' mis au point par Boston Dynamics.

Cette année les chercheurs devront proposer des produits encore plus maniables et davantage ciblés : un appel d'offres a été lancé par le Pentagone en septembre, en vue de développer des flottes de robots capables de rechercher, détecter, et pister des humains "rebelles" en situation "de cavale ou d'évasion".

http://www.youtube.com/watch?v=cHJJQ0zNNOM

Le cahier des charges a été publié sur le site web du SBIR (Small Business Innovation Research) du Ministère de la Défense. Le système de poursuite 'Multi-Robots' doit être piloté par un seul opérateur.

"Le principal objectif consistera à déterminer les mouvements de la flotte de robots dans l'environnement pour se donner les meilleures chances de localiser le sujet, tout en réduisant les risques de le manquer." Le Pentagone considère important que "le programme évite si possible que l'opérateur se trouve en contact avec le fugitif."
"Il sera nécessaire de mettre au point une série de capteurs capables de détecter à coup sûr la présence humaine, et ils devront être facilement montés sur de petites plateformes robotisées."

Le cinéma avait ébauché une réponse en 1987 avec le ED-209 (Enforcement Droid Series 209) dès le premier film de la série Robocop.

http://en.wikipedia.org/wiki/ED-209

Paul Marks, du New Scientist, souligne que les adaptations civiles de matériels militaires sont monnaie courante. Il se montre préoccupé des développements ultérieurs : "Quand verrons-nous des bandes de droïdes armés de fusils paralysants, donnant la chasse à des manifestants indésirables ? Qui les empêchera de tirer à balles réelles...?" http://www.infowars.com/?p=5507 - http://www.dodsbir.net/SITIS/display_topic.asp?Bookmark=34565

Une solution en partie concurrente a été élaborée en France au début de l'année. A l'époque, l'AFP avait titré : "Il pourrait être le nouvel allié de la police. Taser France a effectué en février une démonstration de vol d'un drone de type "Quadri France".

Automatisé pour la surveillance de sites sensibles, ce drone peut embarquer un appareil photo, une caméra et un pistolet taser utilisant des projectiles électroniques non létaux. Il devrait être expérimenté par la police au cours de l'année 2009."

L'appareil télécommandé depuis le sol est pratiquement silencieux. Il est doté de caméras thermiques à 360° et peut repérer une variation de température de 5 degrés à 235 mètres de hauteur.

Vainqueur des Big Brother Awards, "l'engin fournit la position GPS de l'objectif, zoome et transmet les images au central". L'idée avait germé dans la tête d'Antoine Di Zazzo, importateur du Taser en France, qui s'est fait aider par l'ingénieur Jean-Louis Naudin. "Il a la capacité de lire les plaques d'immatriculation pour optimiser la traque des chauffards. Ce redoutable mouchard, sensible à la moindre fumée, pourrait aussi survoler les cités en cas de violences urbaines. (...) Les concepteurs se rendront le 20 mai 2008 dans le désert du Nevada, afin de mener des tests avec le Pentagone. Objectif : embarquer des poudres ou des gaz hilarants qui seraient largués sur des émeutiers..." http://bigbrotherawards.eu.org/Les-drones-ELSA-et-Quadri-France.html?id_document=179 - http://jnaudin.free.fr/

Un site web américain a révélé que le projet pourrait adopter la forme d'une soucoupe : "Une 'mini soucoupe volante' sera capable d'envoyer des salves foudroyantes qui tomberont du ciel. Envoyer des charges de Taser depuis une plate-forme volante ? C'est une idée de dingue." http://gizmodo.com/gadgets/shocking-development/taser-flying-saucer-drone-on-the-way-326876.php

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=5133.0

Jeudi 30 Octobre - Le Paradigm Research Group vient d'apprendre que John Podesta a été désigné pour conduire l'équipe de transition de Barack Obama s'il est élu à la Présidence des Etats-Unis. La nouvelle a été confirmée le 28 octobre par le Huffington Post. http://www.paradigmresearchgroup.org/main.html
http://www.huffingtonpost.com/2008/10/08/obama-mccain-transition-e_n_132976.html

Or le personnage est bien connu des ufologues. Il a été Chef de cabinet de la Maison Blanche, du temps du Président Clinton, de 1998 à 2001.
"Le chef de cabinet de la Maison Blanche est le membre de plus haut rang du Bureau exécutif du président des États-Unis. Il est souvent considéré comme l'un des personnages les plus puissants de l'Administration. Il est quelquefois surnommé "le deuxième homme le plus puissant de Washington." http://fr.wikipedia.org/wiki/Chef_de_cabinet_de_la_Maison_Blanche

En citant l'Executive Order 12958 de Clinton, qui a permis la déclassification de centaines de millions de documents gouvernementaux sur toutes sortes de sujets, Podesta avait déclaré : "Il est temps d'ouvrir les archives... au sujet des enquêtes du gouvernement sur le phénomène Ovni. Nous devons le faire, parce que c'est la loi."

Les ufologues américains espèrent que John Podesta saura faire valoir ses priorités d'ici le 20 janvier 2009.

http://www.youtube.com/watch?v=j9ttSXYwZsg

A propos de l'incident de Kecksburg, du 9 décembre 1965 : "Début 2002, John Podesta et Leslie Kean portèrent l'affaire en justice au nom de la Loi sur la Liberté de l'information, afin d'obliger le gouvernement à publier les documents dont il disposait sur cette affaire. En décembre 2005, une décision de justice fut rendue et le porte-parole de la NASA annonça que "le gouvernement avait, en fait, récupéré à Kecksburg les restes d'un satellite russe mais que tous les documents d'époque avaient été égarés au début des années 90." http://fr.wikipedia.org/wiki/Incident_de_Kecksburg

Le personnage a eu d'autres occasions de réclamer la vérité sur le phénomène Ovni : "En octobre 2002, avant la diffusion de son documentaire sur Roswell, le Sci-Fi channel organisa une conférence sur les OVNIS à Washington. John Podesta, chef de Cabinet à la maison-blanche, y participa en tant que membre d'une compagnie de relations publiques embauchée par la chaîne pour inciter le gouvernement à publier les documents.

John Podesta déclara : "Il est temps que le gouvernement déclassifie les archives qui ont plus de 25 ans et fournisse aux scientifiques les informations qui leur permettront de déterminer la véritable nature du phénomène."

http://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_de_Roswell

John Podesta a fondé le Center for American Progress, dont il est aujourd'hui le Président Exécutif. Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=5110.0

http://en.wikipedia.org/wiki/John_Podesta

Pour Stephen Bassett, cette désignation est une excellente nouvelle qui devrait davantage encore motiver le peuple américain à envoyer, d'ici le 20 Janvier 2009, Un Million de faxs, de lettres et d’emails au nouveau Président élu, en insistant sur trois points :

1) qu'il réclame et obtienne un briefing complet par les départements militaires et les agences de renseignement concernant la présence extraterrestre et les phénomènes associés,

2) qu'il soutienne le processus des auditions au Congrès, pour entendre les témoignages d’anciens militaires et employés des agences au sujet du phénomène extraterrestre,

3) qu'il révèle au peuple américain la présence extraterrestre et procède à la Divulgation.

http://ovnis-usa.com/un-million-de-faxs-pour-washington/ - http://www.faxonwashington.org
http://www.youtube.com/watch?v=OcccYwj77TA (Neil Armstrong - Edgar Mitchell - Paul Hellyer - Stephen Bassett)

Mercredi 29 Octobre -

Au fil des mois, différentes histoires nous sont proposées qui reposent sur un informateur anonyme, et des documents assez convaincants mais peut-être fabriqués. On est chaque fois amenés à se demander si elles pourraient en fait émaner d'un même groupe de manipulateurs, ou de plusieurs agences de désinformation.

Ufonaut considère que le schéma est au moins aussi intéressant que le contenu. Il s'interroge sur le processus de diffusion de toutes ces affaires, à commencer par les révélations sur Roswell, le MJ-12, les histoires concernant les membres de la Volière, l'affaire Serpo, le rapport CARET, la Source A et le thème des réunions aux Nations-Unies...

http://ovnis-usa.com/la-voliere/ - http://ovnis-usa.com/rapport-caret/ - http://ovnis-usa.com/serpo1.htm - http://ovnis-usa.com/affidavit-de-walter-haut/

http://ovnis-usa.com/reunions-a-lonu/

"Il est possible que nous ayons souvent droit à des 'diffusions contrôlées' d'information plutôt que des 'fuites réelles' - c'est-à-dire essentiellement des opérations planifiées, poursuivant des objectifs divers et répondant à des impératifs précis." Ce participant du forum Open Minds estime utile de préciser à nouveau quelques notions :

- La Désinformation : Faire en sorte que les chercheurs tournent en rond ou que le phénomène soit décrédibilisé. Gagner du temps.

- L'Acclimatation : Préparer les populations à une autre réalité et évaluer leurs réactions lorsqu'elles sont confrontées à des concepts et des informations sensibles.

- La Surveillance : Analyser les canaux d'information, s'intéresser à ceux qui la véhicule, identifier les personnes qui échangent sur le sujet, et évaluer la qualité de la recherche menée par les citoyens.

- Le Contrôle : Moduler la façon dont le phénomène est perçu par les chercheurs privés et le grand public, et décrédibiliser tous les évènements d'importance, les observations d'Ovnis et les fuites authentiques.

Arthur C. Clarke Ufonaut conclut : "Tout ceci, pour moi, ne remet pas en cause l'Hypothèse extraterrestre. En fait, de nombreux rapports sur les caractéristiques physiques du phénomène renforcent l'idée de sa réalité physique : les traces au sol, les enregistrements radar, les effets électro-magnétiques, et les marques physiques sur certains des témoins. C'est pourquoi je pense que l'HET est l'hypothèse la plus pertinente.

Nous devons réviser notre concept anthropocentrique sur la nature de la réalité, afin de s'adapter à ce qui est en train de se passer." Il termine avec cette citation de Arthur C. Clarke : "Toute technologie suffisamment avancée est indiscernable de la magie."

Un groupe ufologique cherche à éclaircir une nouvelle affaire dans les Comté d'Erath et de Comanche
Lundi 27 Octobre 2008
par Jim Douglas / WFAA-TV

Comté d'Erath - "Pendant les trois mois d'été, on a compté 1.000 observations d'Ovnis rapportées auprès du NUFORC. Sur ce nombre, 75 concernent l'état du Texas. Stephenville est l'un des points chauds.

Un enquêteur du Mufon s'est rendu dans le Comté d'Erath, et il a parlé avec des dizaines de personnes qui ont témoigné avoir vu des lumières inhabituelles la semaine dernière.

Précédemment, en janvier 2008, Stephenville avait attiré l'attention internationale pour des évènements similaires.

Un professeur de collège à Dublin a réalisé jeudi soir une video de 30 secondes, qui montre ces lumières aperçues au-dessus des Comtés de Erath et Comanche.

Les responsables de l'U.S. Air Force - du joint reserve base à Fort Worth - ont déclaré que 7 appareils F-16 effectuaient des exercices dans cette région, environ à la même heure. Cependant, nombreux sont ceux qui ne croient pas à cette explication.

Pour Jay Miller, photographe spécialisé dans l'aviation "Ca ne ressemble pas du tout à des vols d'avions conventionnels". Il a photographié des centaines d'avions, sous tous les angles, dans le monde entier. En regardat la video, Miller a déclaré qu'il ne s'agit pas pour lui de F-16. "Je n'exlue pas des avions, mais d'après les configurations et les couleurs, ça ne colle pas avec des structures aéronautiques classiques."

Quelques témoins ont dit avoir vu des fusées éclairantes. Miller commente : "Je sais très bien de quoi il s'agit, et les fusées se comportent très différemment."

Andy Monrreal, l'auteur de la video, nous dit avoir vu les F-16, mais c'était après les manifestations lumineuses, qu'il avait constatées à trois reprises. Monrreal a ajouté qu'il avait discerné une forme discoïdale, qui a d'ailleurs été observée par d'autres témoins.

A l'époque des premiers évènements, en Janvier, le Mufon avait dépéché une équipe d'enquêteurs dans le Comté d'Erath. Cette fois, ils n'en ont délégué qu'un seul.

Bien que Miller reconnaisse qu'il est assez décontenancé par ces lumières, il n'est pas prêt à conclure que ce soit un phénomène extraterrestre : "Ca me semble plutôt d'origine humaine."

http://www.wfaa.com/sharedcontent/dws/wfaa/latestnews/stories/wfaa081027_mo_ufosightings.1562982b1.html

Mardi 28 Octobre -

L'Empire Tribune, qui avait préféré calmer le jeu en janvier dernier, a cette fois consacré un très long article aux manifestations Ovnis de la semaine dernière : "Ils sont de retour - Des lumières inexpliquées dans le ciel de Stephenville."

"Des dizaines d'habitants de Stephenville et d'Erath County ont rapporté des manifestations lumineuses dans le ciel au cours de la semaine. Les premiers témoignages datent de mardi, mais la journée de jeudi a été particulièrement chargée.

Tommy Bryant, le Shérif d'Erath County, a expliqué que le standard téléphonique d'urgence avait été saturé d'appels jeudi, émanant du sud du Comté. Les gens déclaraient voir des lumières vives qui flashaient dans le ciel, par intervalles. Charlie Carrasco a vu jeudi vers 20h deux avions de combat volant à basse altitude, qui poursuivaient des lumières clignotantes.

Julie Gibson montait à cheval dans le sud-ouest du Comté vers 20h, quand elle a remarqué quatre lumières blanches, clignotantes : "Elles semblaient communiquer entre elles." Les chevaux étaient effrayés.

Il était 20h40, Ashleigh Cole s'occupait également de ses chevaux, quand son attention s'est portée vers le ciel nocturne. "C'était vraiment proche de l'endroit où je me trouvais. Je n'avais jamais cru aux récits d'Ovnis, mais je me suis trouvée dans ce cas." Trois lumières alignées sont montées dans le ciel, selon une ligne inclinée. Elle habite à 15kms au sud de Dublin. Elle estime que ces flashes et ces évolutions ont duré environ 5 minutes.

Jeudi, à 20h30, John Darby était en voiture avec sa fille sur l'autoroute 67 près de Seldon quand ils ont vu les lumières : "J'ai pensé que mes phares se réfléchissaient sur les lignes électriques". Mais il a rapidemant réalisé qu'il s'agissait d'autre chose.

Les lumières de couleur orange ont augmenté de taille, puis diverses couleurs sont apparues, lui faisant penser à un ballon de plage. Puis elles ont disparu. Sa fille a sauté de la voiture pour essayer de prendre une photo avec son portable. Les lumières sont réapparues dans le ciel au moment où elle rejoignait la camionnette. Darby ajoute qu'il a compté neuf avions à réaction qui se déplaçaient à grande vitesse en direction du Metroplex : "Il m'a semblé qu'ils effectuaient des manoeuvres en poursuivant des objectifs à la trace."

Jeudi également, Monica Diaz était au volant sur la Boucle Nord-Ouest vers 20h15 : "On aurait dit une rangée de projecteurs d'un stade." Les quatre lumières flashaient individuellement, mais elles se déplaçaient ensemble. Le show n'a duré qu'une trentaine de secondes. Elle s'est garée pour regarder le ciel, mais ça ne s'est pas produit de nouveau : "C'était très étrange. Je ne pense pas que c'étaient des aliens, mais ça se présentait comme quelque chose de très inhabituel." Les lumières étaient blanches et sphériques, et ça n'avait rien de commun avec des avions.

D'Ann Wheeler habite Hico et se présente comme quelqu'un de sceptique. Elle a déclaré : "Je n'ai jamais eu d'expérience personnelle avant ce jeudi soir." Elle observait le ciel avec une amie vers 21h, quand elles ont remarqué une intense activité dans le ciel. "Il y avait des avions à réaction tout autour de ces lumières, mais ils ne faisaient pas de bruit." Elle a décrit deux séries de lumières, formant comme un collier de perles. Puis ces lumières ont disparu. "Je n'avais rien vu de pareil de toute ma vie. Je suis rentrée dans la maison, très perplexe, et je me suis interrogée sur ce que je venais de voir. Les lumières avaient disparu, mais elles sont revenues une seconde fois. Et ça a duré environ une minute."

Les lumières étaient blanches et imposantes, et elles bougeaient de haut en bas, tandis que les jets les serraient de près : "Je sais qu'il s'agissait de choses massives et distantes, mais je ne pourrais préciser à quelle distance elles se trouvaient les unes des autres." Cet évènement l'a fortement perturbée.

Ashley Ainsworth conduisait sur l'autoroute 377 vers 20h30 jeudi soir, et elle s'était garée sur le côté, où plusieurs voitures étaient arrêtées, pour regarder des lumières qui dansaient dans le ciel. Elle a compté six lumières jaunes, vers l'horizon, qui se déplaçaient en formant un cercle. Elle disparurent, puis elles se mirent à clignoter. Elle nous a dit : "Je ne suis pas très intéressée par les questions d'aliens, mais c'était quand même étrange". Elle a communiqué son témoignage au Mufon.

Darlene Ross, qui vit au sud de Ranger, a remarqué jeudi deux lumières de couleur orange vers 20h45. Le nombre s'est porté à quatre, formant une ligne verticale. "De toute ma vie je n'avais jamais vu une chose aussi étrange. Elles se comportaient de manière bizarre, et j'étais effrayée."

Nick Horn a pu filmer une partie de ce qu'il a vu jeudi soir. Il réside à l'ouest de Stephenville, et était en train de téléphoner dans son jardin quand il a vu une lumière orange au-dessus de sa maison. Il est rentré prévenir sa famille.

Nick Horn a déclaré que des avions à réaction ont soudain traversé le ciel, comme s'ils étaient surgis de nulle part. Il a saisi son camescope et a pu filmer pendant une vingtaine de secondes ces lumières qui flashaient dans le ciel. Contrairement à d'autres témoins, Nick a pu observer plus attentivement les lumières au-dessus de sa maison. Il a parlé d'un objet métallique, qui se trouvait à environ 330 mètres d'altitude. L'objet s'est éloigné de la maison, puis il a disparu, et il est réapparu au loin vers la ville de Dublin.

Steve Hudgeons, responsable de l'équipe d'enquêteurs du Mufon au Texas, a reçu des rapports de trois observations près de Stephenville qui datent de jeudi. A l'heure de publier cet article, il n'avait pas encore eu la possibilité d'interviewer les témoins.

Sherry Sechrist et sa famille ont observé les lumières vers 20h30. Elle a pu prendre quelques photos avec son téléphone portable, et sa mère a même pu faire une courte video. Sechrist a dit que les lumières flashaient et se déplaçaient de haut en bas, et aussi latéralement. Elle a entendu les avions qui tournaient tout autour, et elle ne pense pas qu'ils étaient la cause de ces lumières : "J'aimerais qu'on me dise ce qui peut voler à reculons. Les lumières avançaient puis s'immobilisaient."

Le Major Karl Lewis, porte-parole de l'US Air Force sur la base de Fort Worth, nous a fourni cette explication par email : "Sept F-16 du 457ème escadron de combat ont décollé de Fort Worth vers la zone des opérations militaires de Brownwood pour une mission classique d'entrainement, ce jeudi 23 Octobre 2008, approximativement entre 19h30 et 21h."

L'empire Tribune conclut : "Des observations similaires avaient fait la Une de la presse nationale en janvier 2008."

Pour les texans du forum Open Minds qui ont examiné les témoignages, la région survolée par les F-16 n'est pas celle Brownwood, et ne correspond donc pas à une zone d'entrainement militaire. Ontos résume la situation en quelques phrases : "Le nombre de témoins cette fois est bien supérieur à celui de l'évènement de janvier dernier. L'attitude des militaires est à souligner : ils ont présenté des explications contradictoires, et refusé de fournir les données radar jusqu'à ce qu'une requête FOIA permette de les obtenir. Elles ont pris contact avec au moins un des témoins. Il y a une base a priori désaffectée près de Morgan. Le ranch du Président est tout proche."

En attendant les images de Nick Horn, de Sherry Sechrist et de John Darby, les illustrations empruntées au site Stephenville Lights datent de janvier 2008. http://www.stephenvillelights.com/ Compléments & Commentaires http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=2082.0

Lundi 27 Octobre - Une course spatiale est engagée entre Microsoft et Google. L'affrontement prélude une nouvelle révolution technologique sur Internet : chacun pourra utiliser son PC comme un télescope pour explorer l'espace. S'il y a des phénomènes étranges ou des objets inconnus dans certaines parties du ciel, ils ne seront plus du domaine des seuls spécialistes.

Au printemps dernier, Microsoft a inauguré son Worldwide Telescope : il permet d'accéder aux images de la vaste flotte de télescopes en orbite de la NASA et des observatoires terrestres, auxquels s'ajoutera le LSST (Large Synoptic Survey Telescope), en partie financé par Bill Gates, qui sera installé en 2014 dans le désert d'Atacama au Chili. Ce télescope de 8.4 mètres et sa caméra numérique de 3 milliards de pixels sera capable d'observer tout le ciel visible. "Le télescope sondera les mystères de la matière sombre et de l'énergie sombre, et il ouvrira une fenêtre telle un écran de cinéma sur des objets qui changent ou se déplacent rapidement : les supernovae qui ont explosé il y a des milliers d'années, les dangereux astéroïdes s'approchant de la Terre, et les objets éloignés de la Ceinture de Kuiper."

http://ovnis-usa.com/VIDEOS/WWT_Context-Data.flv

"Le LSST est un véritable télescope Internet, qui livrera chaque nuit des téraoctets de données à tous ceux qui souhaitent mener des recherches. Ces instruments sont conçus comme une ressource mise à disposition de l'ensemble de l'humanité - le dispositif ultime de la mise en réseau des connaissances et des moyens pour explorer l'univers."

Pour ne pas être en reste, Google a également réuni au printemps des scientifiques du MIT pour les charger de mettre en place un observatoire satellisé - le TESS (Transiting Exoplanet Survey Satellite) - qui devrait pour la première fois permettre une observation précise de la totalité du ciel à la recherche d'exoplanètes semblables à la Terre, celles dont la trajectoire passe devant des étoiles brillantes. Google financera le développement des caméras numériques à large spectre qui seront montées sur le satellite.

La nouvelle application gratuite de Microsoft a pour nom le WorldWide Telescope. Elle permettra à tous, novices comme professionnels, d'explorer facilement les galaxies, les systèmes solaires et les planètes éloignées. Le logiciel traite 12 téraoctets de données (l'équivalent de 2.6 milliards de pages de texte) - d'images provenant de multiples sources dont le Télescope Spatial Hubble, le laboratoire Chandra X-Ray et le Télescope Spatial Spitzer.

"L'expérience est comparable à un jeu video, où les utilisateurs peuvent faire des zooms sur des galaxies qui se trouvent à des milliers d'années-lumière. On peut observer des systèmes solaires très éloignés et des poussières spatiales jusqu'ici indiscernables."

Google propose une offre similaire avec Google Sky, en complément de son programme Google Earth. http://www.googlesky.it/telecharger-google-sky.htm

Curtis Wong, directeur du groupe de recherches pour les nouveaux medias chez Microsoft annonce que le WorldWide Telescope offrira des visites virtuelles de différentes portions de l'espace, commentées par des éducateurs et des astronomes expérimentés. Les utilisateurs pourront réaliser leurs propres visites virtuelles. "Le programme est aussi remarquable pour son niveau élevé de détails, son volume de données et la possibilité d'améliorer les rendus."

Wong ajoute : "Je pense que beaucoup de gens vont profiter de cette opportunité parce que la pollution lumineuse de même que les brouillards terrestres sont éliminés. Pour nous, qui sommes à Seattle, ce sera l'occasion de voir enfin le ciel."

Le programme tourne sur PC. Il recueille les données et les images via Internet. Google Sky se contente d'apparaître dans un navigateur, ou comme une application de Google Earth. Comme on peut s'en douter, le WorldWide Telescope de Microsoft ne tourne que sur XP ou Vista.

Une version test du WWT peut être téléchargée ici : http://www.worldwidetelescope.org

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=5055.0

Source - http://www.dailygalaxy.com/my_weblog/2008/10/microsoft-vsgoo.html#more

Dimanche 26 Octobre - Les habitants de la région de Stephenville, au Texas, sont à nouveau en effervescence. L'un des nombreux témoins raconte par exemple qu'il était sorti pour fumer une cigarette quand il a vu de vives lumières se déplaçant rapidement : "Je n'ai pas vraiment prêté attention, et j'ai conclu que ce devait être un avion, parce que j'ai entendu le bruit des réacteurs peu après. Ensuite, j'ai réalisé mon erreur : il n'y aurait pas un tel décalage de son dans le cas d'un avion aussi proche. Je me suis mis à l'écoute du scanner de la police hier soir; le coordinateur signalait que plusieurs personnes lui avaient rapporté des observations de phénomènes lumineux dans le sud du Comté, en direction de Gustine."

L'Empire Tribune a titré vendredi : "Des dizaines d'habitants de Stephenville et de Erath County ont observé toute la semaine des lumières dans le ciel. Les premiers rapports datent du mardi 21 octobre. Il y en a eu davantage encore le lendemain, et de nombreux parents rassemblés jeudi dans un stade, pour assister à un match de Football junior, ont pu voir ces lumières étranges."

http://www.empiretribune.com/articles/2008/10/24/news/doc4901ecfe63c39602731678.txt

D'après les témoignages recueillis par les reporters de la chaine de télévision locale WFAA, 7 avions de combat F-16 ont été vus dans le ciel, mais après les manifestations lumineuses. http://www.wfaa.com/video/index.html?nvid=296553

L'affaire de Stephenville, en janvier 2008, a connu un retentissement mondial, et l'analyse des données radar, obtenues par une requête FOIA, a placé l'Air Force dans une situation très inconfortable, au point que son porte-parole, après avoir proposé des explications contradictoires, préfère ne plus répondre aux interrogations des medias. http://ovnis-usa.com/stephenville-resume-video/ - http://ovnis-usa.com/stephenville-rapport-radar-cnn/

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=2082.0

MotorcycleRick n'a pas été interviewé par CNN, mais il a également observé quelque chose, le Samedi soir à 23h47, à une trentaine de kilomètres en direction du Nord-Est, au-dessus de Rosston, une petite commune rurale : "Je conduisais ma camionnette et j'ai vu un grand flash de couleur bleu-vert qui formait un angle de 45°, la pointe inférieure dirigée vers la gauche. J'ai d'abord pensé que c'était une météorite, mais le flash a été très bref; il a éclairé le sol et ne semblait pas émaner d'un objet en mouvement. J'ai lancé un appel avec la CB; personne ne m'a répondu. Je dois garder certains détails pour moi, afin de pouvoir confirmer d'autres témoignages éventuels.

Quand j'en ai parlé à Ricky Sorrels, il m'a demandé si ça pouvait être samedi soir, parce que d'autres personnes lui avaient téléphoné pour lui signaler qu'elles avaient vu un phénomène étrange près de Dublin. Un autre collègue, qui jusqu'ici se moquait de mon intérêt pour les Ovnis, m'a confié qu'il avait observé un flash de lumière au-dessus de Justin."

http://www.youtube.com/watch?v=l_CMrlSEO30

Samedi 25 Octobre

"The Real X-Files", la prochaine conférence publique en Angleterre sur les Ovnis, se tient ce week-end à Pontefract, dans le Yorshire, organisée par les éditeurs du magazine UFO DATA. Ce sera la première apparition publique du Commandant Alan Turner, MBE (retraité de la RAF) : "Il exposera son observation de 6 Ovnis repérés par des radars militaires sur la base RAF de Sopley en 1971." Son récit a été traduit et publié ici.
Le Dr Roberto Pinotti viendra d'Italie pour évoquer la diffusion des dossiers militaires dans son pays. Brian Allan, chercheur écossais, évoquera les 'portails' et les 'zones ouvertes' en Angleterre et aux USA.
Gary Heseltine, inspecteur de police, exposera les objectifs de son intéressante base de données, qui regroupe les observations d'Ovnis de ses collègues policiers de Grande-Bretagne. Rosalind Reynolds (GB) racontera son abduction en l983. http://www.ufodata.co.uk

http://www.prufospolicedatabase.co.uk/ - http://ovnis-usa.com/le-commandant-alan-turner/

L'affaire du document "SOM1-01 alternatif", publiée Samedi dernier, évolue de manière inattendue : deux jours après sa mise en ligne sur Open Minds, Ufonaut a diffusé une 'Importante Mise à Jour' : - http://ovnis-usa.com/2008/10/18/
"
J'ai poursuivi une analyse comparative en utilisant trois sources :
1 - Les photos originales reçues par Don Berliner
2 - Le 'SOM 1-01 alternatif'
3 - L'une des Copies du Dr Wood (Rev 6: 3/5/95) tirée du livre de Linda Moulton Howe ("Glimpses of other Realities", vol 2: High Strangeness).

J'ai remarqué que la couverture de la version alternative présente un 'bruit de fond' quasiment identique à celui de la reproduction qui figure à la page 357 du livre de Linda. Cette image ne peut être qu'une photocopie des photos de 1994 de Berliner, et le 'bruit' a été causé par la photocopieuse.

Linda m'a aimablement confirmé que son image était bien une reproduction des photos de Berliner. Il est évident que tout ceci peut invalider le témoignage de la Source A, qui a prétendu avoir copié son propre document en 1982.

Il existe en outre des anomalies avec la page de référence fournie par la Source A. Ainsi que je l'avais noté parmi les "Points litigieux", la version 'alternative' du SOM-1 ne comporte aucune information à l'emplacement masqué sur les photos originales. C'est étrange s'il s'agissait d'un exemplaire original du manuel officiel.

Dans ce qui semble une erreur grossière, la page de référence du document 'alternatif' est une copie exacte de la Réplique du Dr Wood, (et de la reproduction à la page 383 du livre de Linda), y compris cette annotation en haut de page : "Quelque chose est écrit ici". Nous avons donc un sérieux doute que la Source A nous ait fourni une copie du manuel officiel."

Vendredi 24, les frères Pickering ont publié ce texte de la Source A, laquelle reconnait implicitement n'avoir rien apporté de neuf :

"Les récents développements ont jeté un doute sur le processus en cours. L'amitié des frères Pickering m'est très précieuse, et j'apprécie également certains des membres du forum Open Minds.

A ce stade, je n'ai aucune explication à proposer, si ce n'est qu'il a pu y avoir une substitution dans mes archives, au cours des vingt dernières années. Ca ne serait pas la première fois qu'on me joue ce genre de tour. Hier soir j'ai procédé à un inventaire, et j'ai découvert que certains autres de mes documents ont DISPARU.

Je poursuis mes recherches, et celà prendra un peu de temps. Si, après cet épisode désastreux nous ne parvenons plus à nous entendre, alors j'aurai le regret d'interrompre mes actions en faveur de la divulgation et du contact.
Respectueusement,
Source A
"

L'opération décrite est si complexe qu'il est difficile d'accepter ces justifications : ça suppose que des agents se soient infiltrés dans un bureau pour remplacer un document par un autre, en présupposant qu'un jour la Source A envisagerait de le rendre public...

Ed Komarek de son côté se montre prudent : "Je pense qu'il est nécessaire de prendre un peu de recul en ce qui concerne la Source A. Il peut y avoir d'autres explications, aussi je ne conclurais pas d'emblée que nous aurions été abusés. Cette affaire est assez compliquée, du fait que cette personne est liée aux milieux du renseignement."

Il envisage que les recherches autour de la Source A ne soient qu'une perte de temps, et préconise de concentrer les recherches pour identifier les responsables du complexe militaro-industriel. Pour lui ces personnages sont les véritables obstacles à la Divulgation. Il s'interroge sur la position de la CIA, "qui n'a jamais semblé favorable au processus, et tendrait plutôt à préserver l'exploitation des technologies E.T. par les compagnies privées. La CIA contrôle en outre la diffusion du phénomène Ovni dans les medias, elle aide les militaires à déplacer les épaves récupérées, etc.." Ed Komarek soupçonne en outre la CIA d'avoir essayé de décrédibiliser la Source A.

La communauté ufologique est-elle en permanence entrenue par des sortes de feuilletons, dont les épisodes sont distillés au fil des mois, pour lui donner l'impression que la Divulgation progresse ? Après l'affaire Serpo, qui a duré deux ans, le thème des Réunions secrètes aux Nations-Unies avait pris la relève et entretenu le suspens de février à octobre 2008. Quelle sera l'orientation de la prochaine série ?

Il reste que les accréditations présentées par la Source A ont été confirmées jusqu'ici par sept chercheurs et ufologues; Bruce Maccabee par exemple vient de lui renouveler sa confiance. Interrogé par Mur pour Open Minds, l'analyste a répondu :

"Il m'a semblé honnête et franc. Il est possible qu'il ait été manipulé à son insu. Cependant, d'après les histoires qu'il m'a racontées, y compris l'affaire du missile dérouté, j'ai vu qu'il savait comment des systèmes sophistiqués peuvent être affectés par nos "visiteurs." Il n'a apparemment pas le bagage nécessaire en ufologie pour se rendre compte que sa copie du "SOM" n'était pas originale.
Je n'ai pas vérifié ses états de service, mais l'album que j'ai vu contenait quantités de photos et m'avait convaincu.
L'autre possibilité serait une fraude "massive". Il a de toute évidence les accréditations nécessaires, car il avait accès aux labos de la Navy : je n'ai pas eu à lui obtenir un laisser-passer pour qu'il vienne jusqu'à mon bureau.
"

Bruce Maccabee

http://en.wikipedia.org/wiki/Bruce_Maccabee

Compléments & Commentaires : http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=4816.0

Clay Pickering rapporte sur OMF qu'une nouvelle réunion a eu lieu lundi soir avec la Source A, et qu'elle a duré 9 heures : "Bob Morningstar a participé pendant 5 heures, en compagnie d'un des meilleurs chercheurs des Etats-Unis. Je n'ai pas l'autorisation de révéler son nom pour le moment. Notre source a demandé que le groupe ne soit pas davantage étendu. Notre source a noté que la vérité sur le phénomène Ovnis/ET se diffuse rapidement. Des fuites se multiplient.

Comme vous le savez, la Navy a toujours été en faveur de la divulgation, contrairement à l'Air Force, qui souhaite maintenir la couverture. Notre Source a déclaré que la technologie actuellement en possession de la Navy augmente les probabilités de voir se multiplier les fuites. Celà signifie qu'un nombre croissant de personnes ont accès à cette technologie dans des applications militaires de plus en plus courantes, et sont donc à même de réaliser que les extraterrestres sont une réalité. Il n'est plus nécessaire d'occuper de hautes fonctions pour le constater. De plus, ce que la Navy ne peut expliquer, elle le confie en général à des scientifiques civils et des spécialistes en recherche & développement. C'est ce qui a causé d'énormes problèmes pour les compagnies qui souhaitent garder le conrôle et minimiser l'impact du phénomène. Souvenez-vous que la Navy est en charge des procédures concernant les Ovnis. C'est ce que notre source a constaté dans les coulisses.

Vendredi 24 Octobre -

Le Commandant Sergent-major Robert Dean - retraité de l'armée américaine, vient d'accorder une nouvelle interview aux animateurs du Projet Camelot, Bill Ryan & Kerry Cassidy, qui l'annoncent en ces termes :

"En mai 2007, Bob Dean nous avait déclaré que ce serait peut-être sa dernière intervention publique. Après la mise en ligne de la video, nous avons reçu plus de courrier que pour toute autre de nos interviews. Nous étions donc très heureux qu'il accepte de nous parler à nouveau."

Robert Dean

"Il nous a dit avoir des nouvelles importantes, de ses sources habituellement bien informées, à propos de Nibiru, la fameuse Planète X, si controversée. Cette vidéo contient des informations précieuses pour tous ceux qui l'étudient.

Fidèle à lui-même, Bob nous relate d'autres histoires intriguantes, et toujours classifiées, comme la découverte par les satellitesde surveillance du NRO (National Reconnaissance Office), d'un bateau qui se trouverait sur le Mont Ararat, ou la confirmation du rapport d'Henry Deacon selon lequel les Annunakis sont actuellement sur Mars." http://www.nro.gov/

Son humanité, sa dignité et son intégrité, sont de nouveau au rendez-vous avec son humour habituel, et nous sommes sûrs que tous ceux qui ont apprécié notre interview de 2007, trouveront celle-ci toute aussi intéressante, passionnante et de grande valeur."

Les résumés de ses précédentes contributions pour le Projet Camelot ont été traduites et présentées ici. http://ovnis-usa.com/commandant-sergent-major-robert-dean/

Entre autres révélations : "En antarctique, les satellites ont découvert un objet gigantesque de forme circulaire, identique à celui qui est sur la Lune..."

http://www.youtube.com/watch?v=AbgHyrmgRZM

http://www.youtube.com/watch?v=5R_uNUELwRU

Headek a découvert cette video, et l'a publiée sur le forum Ovnis-USA. Elle avait été présentée lors du Congrès du Mufon en 2007 par Sam Maranto, le nouveau Directeur du MUFON pour l'Illinois, considéré par l'organisation comme un enquêteur de terrain expérimenté.

Maranto est aussi le correspondant local du Disclosure Project. Son intérêt pour le phénomène Ovni remonte à 1964. Sam s'est impliqué dans deux enquêtes menées à la suite de manifestations d'Ovnis observées par un large public (Tinley Park et Rockford), et d'autres recherches pendant une dizaine d'années. Il a lui-même été témoin d'un incident en 1959, puis d'un second à Orland Park en mai 2003. Sam Maranto est courtier d'assurances depuis 25 ans. http://www.coasttocoastam.com/guests/1329.html

Le phénomène a été filmé à Minneapolis Saint Paul, Arizona, par Rob Kritkausky le 19 août 2004. "Le vent souffle à environ 45 km/h face à l'objet, qui serait resté visible pendant 6 heures. Le NUFORC avait reçu des quantités de témoignages à ce sujet. Je connais l'auteur depuis 4 ans, et j'arreste que ce document est authentique."
http://www.worldblend.net/

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=3822.0

Jeudi 23 Octobre -

L'Inde vient de lancer avec succès sa première mission inhabitée vers la Lune. L'engin spatial Chandrayaan-1 est actuellement en orbite terrestre, et devrait atteindre son orbite lunaire le 8 novembre.

La nouvelle superpuissance spatiale a d'ores et déjà prévu 60 vols d'ici à 2013, y compris vers la Lune et vers Mars. En attendant, elle valide sa capacité de lanceur de satellites commerciaux, à un tarif 35% inférieur à celui des agences spatiales déjà opérationnelles.

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=4952.0

La récente mise en ligne par le Ministère de la Défense britannique d'une nouvelle série de documents déclassifiés aura connu un retentissement spectaculaire sur l'ensemble des chaines de télévision américaines. De ces 19 cas, Headek pour le forum Ovnis-USA a extrait ces deux témoignages et images qui évoquent l'affaire des drones : un anneau volant "avec des pointes nettement incurvées vers l"intérieur."

Le rapport a été enregistré le 25 août 1988, et concerne une observation le 26 juillet précédent : "Je m'interroge sur cet objet que j'ai vu alors que je conduisais sur l'autoroute A12, au nord de Colchester, peu avant 17 heures. Il semblait stationnaire, et j'ai d'abord pensé à un cerf-volant. Mais de plus près, je n'ai pu voir aucune sorte de filin; je me suis dit qu'il pouvait s'être rompu, et que l'objet dérivait. Mais ce n'était pas le cas. Sa forme m'est apparue plus précisément, et c'est ce que j'ai dessiné.

La partie principale ressemblait à un disque sombre. Les autres éléments formaient comme de longues 'jambes' assez épaisses. J'en ai dessiné six, mais je ne suis pas sûr du nombre exact. Il est à noter que ces pointes étaient nettement incurvées vers l'intérieur. Je devais garder mon attention sur la route, mais j'ai quand même pu l'observer plusieurs secondes; j'ai essayé de discerner d'autres détails, et j'ai constaté qu'il émanait une lueur jaune des ouvertures rectangulaires de la partie centrale.

Il m'a semblé que c'était un éclairage intérieur, qui se diffusait par des fenêtres, mais ce n'était pas très intense - à moins que ce soit un reflet du soleil, cependant le corps de l'objet ne reflètait rien. Au fond cette supposition ne me parait pas la bonne; je ne me souviens pas si le soleil brillait à ce moment-là. Ensuite il a disparu de ma vue, passant au-dessus de la voiture. Je n'avais pas la possibilité de m'arrêter quelque part, et j'ai continué ma route.

Peu après, je l'ai aperçu par la lunette arrière. Avant que l'objet passe au-dessus de moi, j'ai constaté qu'il se déplaçait assez rapidement, mais pas excessivement, et il semblait incliné dans la direction de son déplacement, en gros ce devait être de l'est vers l'ouest. Il ne m'est pas facile de déterminer sa taille, mais je dirais qu'elle se situait entre 10 et 20 mètres de diamètre, s'il volait assez bas; mais ce pouvait être bien davantage s'il était en réalité plus haut dans le ciel. Je n'ai rien observé qui puisse expliquer son maintien en vol, ni moyen de propulsion. Ca ne faisait aucun bruit, du moins de l'intérieur de ma voiture.

Il n'y avait aucune aire de stationnement à proximité; j'ai également pensé que d'autres personnes avaient du le voir et se demander de quoi il s'agissait. J'ai écouté les nouvelles sur les télés et radios locales, mais on n'en a pas parlé. Je reconnais que cette lettre pourra vous sembler étrange, mais je vous assure que j'ai rapporté ici ce que j'ai vu, aussi précisément que possible. J'aimerais que vous puissiez me fournir une explication."

La seconde image (pict 242/315) a été publiée sans commentaires de la part des archivistes du MoD, et date du 10 octobre - 2 novembre 1987. On distingue des groupes de mots qui évoquent : "objet stationnaire de couleur argentée qui soudainement s'est éclairci et est devenu lumineux" - "des flashes après que des nuages sombres aient masqué l'objet" - "des nuages bas, de couleur bleu pale" - des "trous" dans les branches - un "mini arc-en-ciel après les flashes", des buits "ressemblant à des claquements secs", associés aux éclairs, "l'absence d'hélicoptère, de pluie, de tonnerre"...

Source : http://ovnis-usa.com/DIVERS/MoDufoAout1988.pdf

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=4936.0

Mercredi 22 Octobre - La Nasa a lancé dimanche dernier la sonde IBEX (Interstellar Boundary Explorer) pour une mission d'exploration des confins du système solaire. La sonde qui pèse 462 kg se trouvait à bord d'une fusée Pegasus, qui a été larguée d'un gros porteur tri-réacteur Lockheed L-1011 volant à 12.000 mètres au dessus du Pacifique sud, à la verticale des Iles Marshall.

Sa mission de deux ans consistera à capturer des images et cartographier les confins de notre système solaire où commence, à des dizaines de milliards de kilomètres de la Terre, l'espace interstellaire.

"L'héliosphère est une zone en forme de bulle allongée dans l'espace, engendrée par les vents solaires. L'héliopause marque les limites de la zone d'influence des vents solaires, lorsqu'ils rencontrent le milieu interstellaire. Cette région est très fluctuante et largement influençable par des facteurs internes comme externes (les éruptions solaires, par exemple)." Source - http://fr.wikipedia.org/wiki/H%C3%A9liosph%C3%A8re

http://www.youtube.com/watch?v=sBap15NWmsI

IBEX est dotée d'instruments qui lui permettront de prendre des images et d'établir la première cartographie de la vaste zone de turbulences et de champs magnétiques entremêlés où les particules des vents solaires chauds se heurtent aux particules interstellaires provenant des autres étoiles de notre galaxie, la Voie Lactée.

David McComas, responsable scientifique de la mission, explique : "Les régions frontalières de l'espace interstellaire, souvent considéré comme étant la limite du système solaire, sont essentielles car elles nous protègent de la plupart des rayons galactiques les plus dangereux. Sans cette zone, ces rayons pénétreraient dans l'orbite terrestre, rendant les vols orbitaux humains beaucoup plus dangereux. "

Les scientifiques ont récemment découvert que la pression des vents solaires n'a jamais été aussi faible depuis 50 ans, ce qui amène à se poser la question : l'héliosphère est-elle en train de se rétrécir, et quelles en seraient les conséquences pour la Terre et les autres planètes ?


Les seules informations dont on disposait jusqu'à présent sur ces régions proviennent des sondes Voyager 1 et Voyager 2, lancées en 1977 et toujours en service. Après avoir survolé successivement les planètes Jupiter et Saturne, puis, dans le cas de Voyager 2, Uranus et Neptune, ces deux vaisseaux poursuivent leur odyssée en s'éloignant progressivement du système solaire.

- En décembre 2004, Voyager 1 franchissait ce que les scientifiques appellent le "Choc terminal". Il s'agit de la zone entourant le système solaire où les vents solaires commencent à se mélanger avec les gaz et les poussières du milieu interstellaire.
La sonde a poursuivi sa route pour atteindre l'héliogaine, région entre le choc terminal et l'héliopause, la limite extrême du système solaire.

- En 2007 Voyager 2 a atteint à son tour l'héliogaine et ses instruments de mesure ont révélé un peu plus d'informations sur cette zone. Voyager 2 devrait atteindre l'héliopause en 2010.

La Nasa, grâce à de puissantes antennes de communication dans l'espace, est en contact régulier avec les deux sondes qui renvoient les données enregistrées par leur détecteur de particules. Mais d'ici 2020, le contact avec Voyager 1 et 2 sera irrémédiablement perdu, en raison de l'affaiblissement de leurs générateurs au plutonium.

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=4920.0

AFP - http://afp.google.com/article/ALeqM5j47IZAZA03XJlw-GtujA62Wp4qrQ

Mardi 21 Octobre - 19 archives du MoD ont été déclassifiées, concernant la tranche des années 1986 à 1992. Parmi ces documents, la presse du jour a choisi de s'intéresser au récit d'un pilote de chasse de l'US Air Force, auquel on avait ordonné de tirer ses 24 missiles sur un Ovni repéré au-dessus de East Anglia.

Le 20 mai 1957 Milton Torres, alors agé de 25 ans, était en veille sur la base RAF de Manston, dans le Kent, lorsqu'il reçut l'ordre de décoller en urgence pour intercepter un objet volant inconnu "qui avait des caractéristiques de vol très inhabituelles".

Aux commandes d'un Sabre F-86 D, il parvint à "verrouiller" la cible sur son radar, mais il ne pouvait l'avoir en visuel à cause de la couche nuageuse. Ses instruments montraient que l'objet avait la taille d'un bombardier B-52.

Il raconte : "Quand la cible est très grande, le verrouillage est instantané." Il avait l'ordre de tirer tous ses missiles sur l'Ovni, mais l'objet avait disparu de son écran radar, avant qu'il puisse agir, à une vitesse estimée à plus de 12.000 km/h.

Les Archives Nationales britanniques ont fait appel à David Clarke, qualifié d'expert ufologue, pour présenter sur leur site cette nouvelle initiative.

http://ovnis-usa.com/VIDEOS/UFO_files_National_Archives_20oct08.flv&image=http://ovnis-usa.com/images/NationalArchives_UK.jpg

A 77 ans, le Dr Torres reste persuadé qu'il s'agissait d'un vaisseau aliène. Il raconte que le lendemain de l'incident, un homme est venu le trouver, "qui ressemblait à un représentant de chez IBM, plutôt bien habillé". Il s'est présenté comme un agent de la NSA, et l'a menacé de perdre ses qualifications de vol s'il racontait ce qui s'était passé. Torres attend une explication depuis 50 ans. L'ancien pilote de chasse a déclaré au Times de Londres : "Je ne pourrai jamais l'oublier. Cette nuit-là, on m'avait ordonné d'ouvrir le feu, avant même que j'aie décollé. Ca ne se produit qu'en temps de guerre."

L'histoire de l'ancien pilote a été conservée dans les archives du MoD après qu'il l'ait racontée lors d'une réunion de vétérans en 1988. Aucune explication officielle n'a été enregistrée. Cet incident est survenu à une époque de tension entre les forces occidentales et l'Union soviétique. Les avions étaient maintenus en alerte sur les bases britanniques, dans l'éventualité d'une attaque soviétique..

Pour le journaliste David Clarke, il est possible que cette manifestation ait pu faire partie d'un projet secret américain pour créer un avion fantôme sur des écrans radar, afin de tester la défense aérienne soviétique : "Le pilote a peut-être participé sans le savoir à une expérience dans le cadre de la guerre électronique, à moins que ce soit un Ovni. Il s'est passé quelque chose d'extraordinaire. Il y a surement encore des gens qui sont en vie actuellement et connaissent la réponse."

http://www.telegraph.co.uk/news/newstopics/howaboutthat/3227055/US-jet-ordered-to-fire-at-UFO-over-East-Anglia.html - http://www.telegraph.co.uk/news/newstopics/howaboutthat/3227132/UFOs-alien-abductions-and-Tina-Turner-feature-in-Close-Encounters-secret-files.html

David Clarke a également été convié sur le plateau de BBC News pour évoquer rapidement les principaux incidents qui ont été rendus publics. La BBC s'est plutôt intéressée à cet évènement de 1991 : un avion de ligne Alitalia se dirigeant vers l'aéroport d'Heathrow, à Londres, a failli entrer en collision avec un Ovni. Le commandant de bord a crié à son co-pilote : "Regarde ça !" en voyant un objet oblong de couleur marron qui passait juste au-dessus d'eux.

Le MoD avait finalement classé l'affaire, sans que les enquêtes menées par la direction de l'Aviation Civile et les militaires n'aient pu fournir d'explication. Elles avaient cependant écarté la possibilité d'un missile, d'un ballon météo ou d'une fusée.

D'autres archives du Ministère de la Défense laissent clairement entendre que certains cas s'expliquent par des ballons météo, des nuages, ou d'autres avions. On sait déjà que 140 nouveaux dossiers seront publiés dans les deux prochaines années sur le site web des Archives Nationales. - http://ufos.nationalarchives.gov.uk/ - http://news.bbc.co.uk/2/hi/uk_news/7679145.stm

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=2301.0

Lundi 20 Octobre - Lors d'une conférence de presse organisée à Las Vegas, le "prophète Yahweh" annonce que des vaisseaux vont débarquer le 31 octobre - au pire le 11 novembre - en soutien à Barrack Obama... Il prétend recevoir des communications quotidiennes pendant son sommeil. L'orateur assure ainsi la promotion de l'école qu'il a fondée pour transmettre "l'art ancien de commander aux soucoupes." Il menace les américains d'une guerre avec la Russie, via l'Iran, la dévalorisation du dollar, et une catastrophe économique, dans le cas où McCain serait élu.

"Yahweh, le Créateur de toutes choses, veut que tous les Américains votent pour Obama, et qu'ils le portent à la Présidence des Etats-Unis, afin qu'il puisse immédiatement travailler à contrer les fléaux qui s'annoncent."

Il s'était fait connaître en mai 2005, prétendant commander la venue des Ovnis devant des reporters de télévisions, tandis qu'un complice faisait évoluer des ballons argentés gonflés à l'hélium au bout d'un très long filin de nylon... Le candidat Obama n'a visiblement pas que des amis, et celui-ci est particulièrement ridicule et encombrant.

Source - http://www.prweb.com/releases/2008/10/prweb1395924.htm - Compléments & Commentaires : http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=4858.0

http://www.youtube.com/watch?v=iLH6ylKVuk0

Le Capitaine Robert Collins, plusieurs fois évoqué ici, est un ancien agent de l'Afosi, les services de renseignement (et de désinformation) de l'US Air Force. Il a déclaré avoir changé de bord après avoir pris sa retraite en 1988, et a publié "Exempt from Disclosure" en décembre 2005.

Collins prétend être informé par des sources qui travaillent au sein du LANL (Los Alamos National Laboratories), qui lui ont révélé plusieurs techniques de pointe, en particulier dérivées par rétroconception de technologies aliènes. Son site web s'enrichit peu à peu de nouvelles communications. - http://www.ufoconspiracy.com/reports/efd_book.htm

Il recoupe ses propres informations avec celles d'autres chercheurs, comme Gary Bekkum.

"Ce qu'il a publié le 12 mai 2006 correspond aux descriptions tirées des notes de Angleton, en particulier le point N°2. Ca décrit ce que les sources du LANL nous avaient rapporté, sauf pour la partie concernant les supra-conducteurs... Les effets de l'anti-gravité augmentent avec leur vitesse de rotation. Le temps et l'espace sont affectés."

1) Passionné de technologies exotiques, Gary Bekkum a lancé Starstream Research en 2004, qui rassemble et diffuse des informations scientifiques provenant de l'industrie de la défense. http://www.starstreamresearch.com/

Bekkum évoque un dispositif d'antigravité semblable à celui du savant russe Podkletnov, tel que décrit par la source 011 de la DIA en 1989 :

Programme 8914-I déclassifié le 8 août 2000 : CIA-RDP96-00789ROO0500190006-1
http://starstreamresearch.com/dark_matter_of_dark_energy.htm

Gary Bekkum

"Le second objet/dispositif est assez inhabituel, même assez bizarre... C'est un objet très grand, il est en rotation autour d'un axe vertical, dans le sens inverse des aiguilles d'une montre, comme un Gyroscope géant. Ce dispositif peut tourner à des vitesses incroyables... Mais cet effet est plutôt une illusion qu'une réalité, parce que le dispositif déforme le temps et l'espace... :

Quand il atteint sa rotation maximum, des vagues d'énergie sont attirées vers le centre... Cette énergie se révèle de nature électro-magnétique... émanant de l'extrêmité violette du spectre..."

"Concepts relatifs à ce dispositif : énergie, espace, temps, déformation, atomique, sub-atomique, et l'idée d'une avancée décisive en physique. Cette énergie/force concerne la gravité, mais pas telle que nous la décrivons et comprenons actuellement..."

2) Le 7 Mai 2001 'Kenya08' écrivait à Robert Collins : "Voici un autre texte qui pourra vous intéresser :
On observa que le disque tournait dans le sens inverse des aiguilles d'une montre. Le coeur du dispositif est un disque toroïde d'environ 20 cm de diamètre, composé de matériaux supra-conducteurs à haute température critique. Sa température de surface externe est inférieure à 70° Kelvin. Quand il se met à léviter, les électro-aimants tournent à 5.000 tours/mn, alignés dans un champ magnétique latéral.

Alors que la fréquence augmente, on observe un allègement de 0.01%. (...) Des émanations radioactives ont été mesurées. Alors qu'elle s'élevait davantage, on a constaté des changements de couleurs. En tournant plus rapidement encore, il produisait des vagues de lumière et de chaleur..."

3) Robert Collins rappelle que Hal Puthoff étudie lui aussi les effets particuliers des supra-conducteurs dans son Institute of Advanced Studies. http://www.earthtech.org/experiments/tajmar/

Dimanche 19 Octobre - On se souvient de la pertinence des prévisions économiques pour les Etats-Unis en 2008 que Gerald Celente, éditeur de "The Trends Journal", avait formulées autour de Noël 2007. http://ovnis-usa.com/perspectives-economiques-us/ - http://www.trendsresearch.com/

A nouveau interrogé par l'enquêtrice Linda Moulton Howe, l'analyste financier s'est montré extrêmement pessimiste sur les développements de la crise actuelle. Il avait estimé dès le 9 octobre que l'aide apportée aux banques par le Plan Paulson était une forme de racket qui ne résoudrait rien et ne saurait empêcher la dépression. "Actuellement, un million d'Américains se retrouvent à la rue, et le gouvernement n'a rien mis en place pour leur venir en aide." Le 13 octobre, l'agence AP titrait : "L'économie s'effondre, les autorités craignent des réactions violentes."

Gerald Celente : "Les bureaucrates ont utilisé l'argent des contribuables pour renflouer les escrocs de Wall Street et se couvrir vis à vis des banques étrangères. Les générations à venir sont endettées à cause de ces activités criminelles, mais rien ne pourra enrayer la dépression. Les banques centrales et la Fed maintiennent artificiellement le dollar pour éviter que la demande en or fasse imploser le système.

Gerald Celente

Les valeurs immobilières ont chuté, mais la population commence à s'apercevoir que rien n'a été fait pour diminuer les taxes foncières : je prévois que les gens vont commencer à se révolter, et ça se produira d'abord au niveau local."

Linda Moulton Howe lui demande d'anticiper l'année à venir. "Il y a des facteurs imprévisibles, d'ordre géopolitique, comme des tensions ou des guerres, qui nous empêchent d'être très précis. Mais sur le plan intérieur, il est certain que l'hiver sera rude. En février et mars, nous verrons véritablement les effets de la dépression. Le taux de chomage avait atteint 25% en 1929. Des quantités de travailleurs pauvres vont tenter de cumuler les emplois pour s'en sortir, et le nombre de chomeurs pourra s'établir autour de 15%.

La crise va atteindre le secteur commercial, en commençant par frapper les grandes surfaces. Pour l'heure on ne parle que de crise financière, mais attendez de voir la faillite commerciale... les grands distributeurs vont disparaître les uns après les autres. L'Amérique va s'installer dans le provisoire, le nombre des SDF va se multiplier, et l'on verra partout se constituer des zones d'habitation précaire. Des gens vont commencer à occuper les pavillons désertés. La criminalité sera en augmentation exponentielle...

Ce pays va connaître une révolution. Ca ne sera pas pour tout de suite, mais ça commencera par des mouvements de révolte contre l'impôt. Nous pouvons le prévoir, parce que l'analyse des tendances suppose que nous ayons une bonne connaissance de l'histoire. Au cours du 19ème siècle, et au début du 20ème, nous avons vu comment les banques ont mis la main sur ce pays. La révolte n'aura rien d'idéologique, elle concernera tout le monde, parce que les gens ne pourront plus s'en sortir."

Cependant tout n'est pas noir : "Nous allons assister à de profonds changements qui bénéficieront aux milieux populaires. Le système actuel est conçu sur des structures dont on disait qu'elles étaient trop importantes pour faillir. Mais il n'y a pas assez d'argent dans le monde pour les sauver du désastre. Nous allons connaître une période d'hyper-inflation telle que nous n'aurions pu l'imaginer, comme celle qu'ont connu l'Argentine ou le Brésil. La chute des prix sera spectaculaire, mais relativement au dollar, tout restera très cher. Nous parviendrons alors à la remise en cause du système de consommation. Ce qui pourra permettre une Renaissance, avec l'émergence d'un esprit communautaire."

"L'affaire des subprimes ne représente qu'environ 2 milliards de dollars, mais ça a permis aux bureaucrates de désigner une cible facile, en qualifiant d'irresponsables tous ceux qui avaient emprunté au-dessus de leurs moyens. Il va falloir maintenant s'intéresser à des acrobates financiers tels que le Groupe Carlisle, Blackstone, ou Cerberus - qui ont acheté Chrysler ou la chaine Hilton sans mettre l'argent sur la table ! Ce sera la prochaine pelote à dévider.."

Cette situation est-elle plutôt favorable à la Divulgation, dans une sorte de fuite en avant ? Ou devra-t-elle conduire à différer le processus ? Source : http://www.earthfiles.com/news.php?ID=1485&category=Environment

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=4848.0

Samedi 18 Octobre - En accord avec Clay et Shawn Pickering, le forum Open Minds Forum a obtenu de permettre pour la première fois le téléchargement d'un fichier Pdf de 27 pages, nommé 'Le SOM1-01 alternatif'. On y trouve également les explications des frères Pickerings et une analyse préliminaire du Dr Robert Wood.

A gauche : La page de couverture du SOM 1-01, datée d'Avril 1954.
A droite : Un manuel authentique de l'Armée US, de Novembre 1954. (Images Wood & Wood)

Le 7 Mars 1994, l'ufologue Don Berliner a reçu un colis inattendu par la poste, qui contenait une pellicule de film 35mm. Après le développement de ces négatifs, leur publication avait lancé des débats qui n'ont pas cessé à ce jour. Les photos se trouvent maintenant sur internet (1). Elles montrent des pages d'un document classifié du Gouvernement américain, daté d'Avril 1954. Il est titré Manuel d'Opérations Spéciales (SOM 1-01). Il est classifié TOP SECRET/MAJIC EYES ONLY et porte en sous-titre : Entités et Technologie Extraterrestres, Récupération et Destruction.

On a beaucoup écrit sur les origines et la provenance de ce document; le Dr Robert Wood et son fils Ryan ont consacré plus de temps que n'importe qui à les analyser; ils soutiennent son authenticité et ont réfuté pratiquement tous les arguments adverses ainsi qu'on peut le voir dans la section "authentification" de leur site web (2). Ainsi que le montre l'image ci-dessus, le style et le format de ce document est identique à un manuel de cette époque, connu pour être authentique, et il est précisément conforme au style des manuels imprimés à cette époque par l'USGPO (Imprimerie du Gouvernement des Etats-Unis). (3) Dr Ryan Wood

Les chercheurs Clay et Shawn Pickering, établis à New York, viennent de causer la surprise, en acceptant de diffuser une version alternative du SOM 1-01, qui leur avait été remise en 2006 par leur 'contact', la Source A, un officier de l'US Navy. (4)

Les Woods avaient donc examiné très soigneusement les originaux des photographies. Après avoir produit une 'réplique légale', ils ont fait appel à divers connaisseurs. En suivant une piste évoquée par un spécialiste en matière d'archives, ils ont découvert ce qu'on appelle un "zinger" - une subtile imperfection dans l'alignement des lettres qui cause une légère surélévation de la lettre "Z". Comme le montre l'exemple ci-dessous, Ryan Wood avait découvert le même "zinger" sur un manuel authentique, et c'est un bon élément de preuve que les deux manuels sont sortis de l'Imprimerie du Gouvernement américain, réalisés en 1954 sur une presse Monotype de type Hot Lead. (5)

La version alternative ne présente pas les mêmes 'zingers' et c'est vraisemblablement une seconde frappe, ou peut-être un brouillon (?) révisé, du même document qui avait été photographié et diffusé en 1994. Il est important de noter que la "Source A", a affirmé qu'il avait copié cette version dans le bureau d'un Capitaine, sur une base non précisée, au début des années 80 - au moins 10 ans avant que le colis arrive entre les mains de Don Berliner.

Clay et Shawn Pickering, lors d'une nouvelle rencontre avec leur contact, lui ont demandé de leur raconter à nouveau dans quelles circonstances il avait eu l'opportunité de copier ce document. Voici un extrait des notes prises lors de cette rencontre - le récit complet se trouve dans le fichier PDF :

"La Source est arrivée à ******* et s'est rendue dans le bureau du capitaine. Il lui a dit qu'il devait quitter son bureau pendant un moment, montrant clairement que la Source aurait tout loisir d'accéder au contenu d'un coffre resté ouvert. Quand nous avons demandé pourquoi le Capitaine avait enfreint les consignes de sécurité, la Source nous a répondu que c'était une manière de lui montrer pourquoi elle était consignée ici trois jours, tout en permettant au Capitaine de se couvrir avec un déni plausible. [...] La Source a vu 4 manuels dans le coffre. C'était des manuels d'opérations techniques. Celui du dessus était en excellente condition. La Source savait par expérience qu'on ne doit jamais s'intéresser au document placé en évidence, ni manipuler les manuels, surtout un exemplaire en parfaite condition. Elle nous expliqua que si ouvre un tel document tout neuf, il est impossible de lui redonner son apparence d'origine. Les traces de doigts sur le papier froissé révèlent qu'un document a été consulté. C'est pourquoi la Source avait pris le troisième manuel et l'avait copié. Celui-là était usagé. C'est de cette copie dont nous parlons ici. La Source pensait que les deux manuels du dessus avaient été imprimés plus récemment. Egalement, la Source avait remarqué qu'ils portaient le tampon du DOD sur la couverture, pas celui du 'Department of War ' comme sur le document copié, le SOM 1-01." (6).

Quand on compare le "SOM 1-01 alternatif" avec les photos originales, et l'une des copies du Dr Woods (7), on peut noter un grand nombre de variantes, dont beaucoup ont été étudiées par le Dr Wood. Quelques exemples :

La largeur des pages est plus grande dans la version alternative, ce qui se répercute dans le format des paragraphes : il y a davantage de mots par ligne, et du coup le document est plus court (17 pages). De ce fait, la page du sommaire est incorrecte.

Certaines sections semblent avoir été révisées; c'est-à-dire qu'elles ont été améliorées, tandis que d'autres comportent de légères erreurs.

Il manque de nombreuses images, mais elles sont décrites dans des annexes.
Les polices et leurs tailles sont presque identiques - ce qui fait penser à une révision et non une simple copie.

Points litigieux :
La page de référence semble être conforme aux photos, on n'y trouve aucune information qui ne soit dans l'original. Toutefois la première référence indique seulement "-4" (étrangement le mot [Applicable] apparait sur le document et la copie, mais pas sur les photos.

La copie de la page de référence du Dr Wood comporte cette phrase tout en haut : "Quelque chose est écrit ici" parce qu'on ne distingue pas très bien les mots sur les photos. La même phrase figure au même endroit sur la version alternative.

Pourquoi une page du Document du Briefing d'Eisenhower est-elle incluse dans ce rapport ? Elle n'a rien à voir avec le SOM 1-01.

En conclusion, si elle est authentifiée, cette version alternative du SOM 1-01 pourrait nous fournir une preuve supplémentaire à la fois sur l'authenticité de la version originale qui avait fuité, et nous aider à confirmer le témoignage de la "Source A" concernant son implication dans des opérations secrètes relatives aux E.T.s ainsi que l'Initiative de Divulgation aux Nations-Unies. Ca ne sera malheureusement pas facile de poursuivre, parce que nous n'avons en mains que la seconde génération de photocopies, et il nous est donc impossible de déterminer la date précise de fabrication du papier et de l'encre.

Les lecteurs anglophones peuvent partager leurs recherches et leurs observations dans ce Fil sur OMF :
http://lucianarchy.proboards21.com/index.cgi?board=unitednations&action=display&thread=4225&page=1#135816

Références :

1. Liens pour télécharger les photos originales du document SOM 1-01 :
Part 1: http://www.majesticdocuments.com/pdf/som101_part1.pdf
Part 2: http://www.majesticdocuments.com/pdf/som101_part2.pdf

2. Voir http://www.majesticdocuments.com/authentication
3. Voir http://www.majesticdocuments.com/pdf/rmwood_mufon2000.pdf
4. Voir le fil sur OMF concernant les Réunions secrètes à l'ONU
5. Voir http://www.majesticdocuments.com/pdf/rmwood_mufon2001.pdf
6. Extrait du PDF - http://download.openmindsforum.com/The_'Alternate_SOM_1-01'.pdf
7. Voir "Glimpses of other Realities", volume II. par Linda Moulton Howe. Page 357.
Images fournies par Ryan Wood.

Remerciements particuliers à Clay et Shawn Pickering, la "Source A", le Dr Robert Wood et Ryan Wood, et tous les participants qui ont manifesté leur intérêt pour ce document.
http://openmindsforum.com/index.php?option=com_content&task=view&id=69&Itemid=1

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=4816.0

Vendredi 17 Octobre - Les origines de la vie dans notre galaxie et la recherche de la vie hors de notre système solaire ont été la semaine dernière au centre d'un colloque de trois jours, organisé à l'Observatoire Royal de Edimbourg, en Ecosse.

Le site web de BBC News explique : "Déjà 300 exo-planètes ont été découvertes. On attend beaucoup de nouveaux instruments tels que le Scuba 2, une caméra qui sera capable de détecter les poussières provenant des premières phases de la formation des galaxies et, prochainement, le James Webb Space Telescope, sera placé en orbite pour capter la lumière originelle de l'univers."

Vue d'artiste de la planète qui orbite autour de l'étoile Vega, découverte par le Scuba 2.

Le but de cette réunion annuelle était de rassembler des astrophysiciens, des géophysiciens et des biologistes, pour définir des cadres de recherches et des expériences de laboratoires dans des environnements extrêmes.

Au cours de cinq sessions, des représentants de plusieurs universités et diverses institutions internationales ont assuré des présentations sur l'astrobiologie, la physique atmosphérique et l'astrophysique.

Le Professeur Ian Robson, directeur de l'UK-ATC - le centre national pour la technologie astronomique - installé à l'Observatoire Royal, s'est réjoui de ces avancées : "Le UK-ATC occupe une place éminente parmi les concepteurs et réalisateurs d'instruments qui équipent les plus prestigieux observatoires dans le monde, à la recherche des réponses concernant la plus fondamentale des questions, concernant notre univers. La recherche de la vie est l'une de ces démarches essentielles et l'UK-ATC s'honore de participer à ces efforts."

Une conférence publique a été donnée par Monica Grady, professeur des sciences planétaires et de l'espace, qui avait pour titre : 'Sommes-nous seuls dans l'univers?'.
http://news.bbc.co.uk/2/hi/uk_news/scotland/edinburgh_and_east/7658797.stm

Le Discovery Channel a diffusé hier un nouvel épisode de sa série "Investigation X", consacrée aux Ovnis. Il était titré : "UFO Outbreak", et les amateurs l'ont considéré comme l'un des meilleurs documentaires diffusés en télévision : "Pendant une heure, on nous a présenté les enquêtes menées sur les cas Ovnis de Stephenville, Texas - Kokomo, dans l'Indiana - et Southwick, dans le Massachussets. La présentation en 3D des données radar, et les animations, approuvées par les témoins, ont permis de mieux comprendre ce qui s'est passé. On nous a démontré pour la première fois une corrélation entre les différents évènements, et il semble en effet que les témoins aient vu des objets similaires."

Parmi les intervenants qui ont été les plus appréciés, le spécialiste radar Glen Schulze, la journaliste Angelia Joiner, le pilote Steve Allen, le Shérif Lee Roy Gaitan. "C'est la première fois qu'une interview de l'Officier X a été diffusée. Il a confirmé que la re-création était parfaitement conforme à son témoignage."

Un autre participant du forum Open Minds a remarqué que plusieurs mois plus tard, l'incident de Stephenville apparaissait encore mieux documenté : "Les radars dans la région avaient en fait clairement indiqué la présence de trois objets dans le ciel, le 8 janvier 2008."

Les producteurs ont plusieurs fois rappelé qu'ils avaient tenté d'obtenir un commentaire des autorités militaires, mais les responsables avaient choisi de ne pas répondre.

http://www.stephenvillelights.com/

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=2082.0

La production du Discovery Channel a également filmé la soufflerie supersonique du Département de technologie Aérospatiale de l'Université d'état de Wichita. Les propriétés aérodynamiques de deux maquettes - un Ovni en forme de disque, fait d'aluminium, et un avion de combat en acier poli - furent testées dans le tunnel, à des vitesses simulées proches de Mach 2. Pour l'ingénieur Eddie Irani : "Il s'agissait de comparer les structures d'un disque et d'un avion classique, afin de déterminer si la forme discoïdale présentaient des caractéristiques différentes en déplacement dans l'atmosphère"..

http://www.amtonline.com/article/article.jsp?siteSection=1&id=6552

http://www.youtube.com/watch?v=k9vLaaJMtiA
http://www.youtube.com/watch?v=kvXMG6vgoH8
http://www.youtube.com/watch?v=c39_FsRSMlc
http://www.youtube.com/watch?v=sEFJlAdr4pA
http://www.youtube.com/watch?v=1Exop8zQJlk

http://ovnis-usa.com/ufo-outbreak-sur-discovery-channel/

Jeudi 16 Octobre - Le "canal spirituel" australien Blossom Goodchild tente de s'expliquer, seule devant son camescope, au lendemain du fiasco de ses prédictions concernant l'apparition d'un Ovni massif le 14 octobre : "Je ne vois aucune raison à invoquer pour me faire pardonner de m'être laissée abuser. Je me sens très misérable, pourtant j'ai sincèrement cru à ce que je vous ai rapporté. J'ai décidé de fermer mon forum, parce qu'ils y avait trop d'injures à mon égard, même des messages déclarant que je n'avais plus qu'à me suicider.

En ce qui concerne l'argent, puisqu'on m'a accusée d'avoir voulu en profiter, j'ai gagné au total 4.000 dollars ces dernières semaines. Mais je vous demande de réaliser que celà n'est rien comparé à ce que j'avais dépensé pendant des années pour éditer mes livres. Je ne vois pas ce que je pourrais ajouter, sauf peut-être que mon rôle a consisté à vous faire prendre conscience que l'amour est tout ce qui existe."

http://www.youtube.com/watch?v=rm4v8ylAxTc

Le paléontologue Sankar Chatterjee, de l'Université du Texas s'est associé à l'ingénieur aéronautique Rick Lind, de l'Université de Floride, pour concevoir un drone original, qui s'inspire du Ptérodactyle vieux de 225 millions d'années.

Le Ptérodrone de 80 centimètres d'envergure, avec son gouvernail est ses capteurs placés à l'avant, sera capable de recueillir des données visuelles, des sons et des odeurs, dans des zones de combat urbain, et de les transmettre au centre de commandement.

Pour Sankar Chatterjee : "La prochaine génération de drones ne sera pas seulement miniaturisée et silencieuse. Ils seront capables de modifier la forme de leurs ailes, utilisant des techniques de morphing, pour se glisser dans des espaces réduits, plonger entre les immeubles, ou se poser sur des balcons. Ces animaux avaient la capacité de voler comme des chauve-souris, mais aussi de planer comme les albatros. Leurs performances et leur agilité étaient exceptionnels, qui leur ont permis de survivre pendant 160 millions d'années. Ils étaient les oiseaux dominants à leur époque."

Ce concept a été présenté pour la première fois le 7 octobre, lors de la réunion annuelle de la Société Géologique américaine, à Houston, Texas.

http://today.ttu.edu/2008/10/texas-tech-paleontologist-contributes-to-flying-drone-design-based-on-prehistoric-flying-reptile/

La biomimétique offre des possibilités nouvelles qui séduisent les militaires mais aussi la NASA : L'exploration des planètes, comme ici sur Mars, pourrait utiliser cet entomoptère, capable de voler et de ramper, conçu par Robert Michelson - du GTRI (Georgia Institute of Technology). L'insecte mécanique peut être adapté pour se déplacer en milieu aquatique.

Le battement des ailes est possible grâce à la technique RCM (Reciprocating Chemical Muscle), qui fournit une énergie chimique. Elle produit en outre l'électricité nécessaire pour alimenter les systèmes embarqués. "Dans l'atmosphère raréfiée de Mars, des engins à voilure fixe devraient voler à plus de 400km/h, rien que pour se maintenir en l'air. Or cette vitesse ne leur permettrait pas de se poser sur la surface rocheuse, pour pouvoir prélever ou examiner des échantillons."

Michelson a utilisé la Stéréolithographie pour réaliser ses maquettes à partir d'un logiciel de 3D.

http://angel-strike.com/entomopter/EntomopterProject.html

http://ovnis-usa.com/VIDEOS/Entomoptere.flv

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=4792.0

Mercredi 15 Octobre - La journée du 14 octobre a été calme dans le ciel des Etats-Unis, aucun Ovni géant n'est venu se positionner au-dessus de l'Alabama. Mais déjà la veille quelques "canaux spirituels" commençaient à préparer le public au fait qu'il ne se passe rien d'exceptionnel.

Atmos, le visiteur de Sirius, avait essayé de justifier le rendez-vous manqué : "La nouvelle s'est répandue très largement, et c'est ce qui amené les gens à considérer sérieusement les conséquences possible d'un événement aussi important..."

"Certains se sont montrés inquiets, mais la majorité s'est sentie soulagée qu'une aide extérieure puisse nous venir en aide. Tous ceux qui ont entendu les différents messages ont maintenant une idée de ce qui pourrait se passer. Il est absolument certain que vous êtes à un stade d'évolution où vous devez vous préparer à aller de l'avant."

Au fond, l'interprête de la Fédération Galactique ne se montrera pas déçu, mais satisfait d'avoir fait passer un message. Il se réjouit d'une "meilleure compréhension des problèmes actuels", sans paraître remarquer l'énorme déception que cette opération manquée aura causée chez la plupart des observateurs de bonne volonté. Il s'exprimait la veille comme si rien ne devait se passer : "Tous les changements en cours sont nécessaires, et quand il nous sera possible de nous manifester, nous vous donnerons toutes les explications nécessaires."

La faute de cet échec incombe aux forces du mal : "Il leur a été permis de règner, mais elles doivent disparaître à terme, de leur propre gré. Soyez assurés que dans un futur proche tout rentrera dans l'ordre.  Ainsi que vous l'avez constaté, le nettoyage de la Terre ne peut se faire d'un seul coup. Cela nécessitera la mise en place d'un certain nombre de projets auxquels nous travaillons."

"Nous vous donnerons de nouvelles instructions pour un prochain contact. Vos gouvernements sont maintenant informés de nos projets. Ils se sont montrés intéressés. Sans notre présence bienveillante vous vous seriez déjà anéantis en plusieurs occasions."

Une autre excuse était fournie par avance, un peu plus loin dans le même discours : "La Hiérarchie Spirituelle respecte votre libre-arbitre sur tous les plans, aussi nous ne devons en aucune façon vous presser de voir les choses différemment."

En attendant une meilleure inspiration, Blossom Goodchild continue de proposer des consultations individuelles, et envisage d'organiser des séminaires à travers toute l'Australie où elle réside. Quant à savoir si elle a contribué à dévaloriser le phénomène Ovni, la question n'est pas tranchée. Le précédent fiasco des Zeta Talks en mai 2003 avait été assez rapidement classé parmi les incidents de parcours. - http://www.blossomgoodchild.com/

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=4258.0

Mardi 14 Octobre - L'incroyable réalisation de HPO est maintenant aboutie. Réalisé avec de la résine, dans une machine de stéréolithographie, l'objet mesure 75 centimètres d'envergure. "J'essaye de trouver le meilleur moyen de suspendre la maquette, et je suis surpris de son équilibre dans l'axe longitudinal. Il m'a suffit de deux fils de pêche de 0,5mm de diamètre, mais je devrais pouvoir y parvenir avec du fil plus fin. En extérieur, il y avait un léger vent, et le drone tournait continuellement sur lui-même. Je dois trouver comment le maintenir immobile, et pouvoir faire varier son inclinaison."
La dernière étape sera donc de créer un poteau télégraphique à l'échelle, afin d'étudier les ombres portées dans le cas du Drone de Capitola..

La suite : http://droneteam.com/drt/index.php?topic=155.180

Cette animation a été créée par Headek, qui montre la précision du travail de HPO. La maquette parait plus sombre.

L'exopolitologue Michael Salla avait été le premier à l'annoncer le 14 février : "Une source aux Nations-Unies révèle qu'une réunion secrète sur le sujet Ovni s'est tenue le 12 février 2008." Il s'est passé beaucoup de choses depuis.

Le Dr Salla s'est enfin rendu à New York City le 8 octobre, pour rencontrer la Source A, que fréquentent depuis plusieurs mois les frères Clay & Shawn Pickering, Bob Vanderclock, Robert Morningstar, le Dr Bruce Maccabee, et deux autres chercheurs. Le thème des réunions secrètes aux Nations-Unies sur la Divulgation de la présence extraterrestre était le point central de la rencontre. Cette importante mise à jour a donné lieu à une publication dans American Chronicle le 12 octobre.

http://www.americanchronicle.com/articles/77377

L'auteur ne fournit toujours pas d'éléments de preuve, mais plusieurs témoins attestent maintenant que la Source A les a convaincus de sa légitimité. Par exemple, le Dr Bruce Maccabee ne doit pas ignorer ses responsabilités, puisque son nom a été mentionné à plusieurs reprises. Ses contacts passés avec l'US Navy, et la CIA, incitent à penser que les accréditations de la Source ont du lui sembler authentiques.

Le texte intégral en français - http://ovnis-usa.com/reunions-a-lonu-suite/ Lire également le Récapitulatif sur les Réunions aux Nations-Unies - Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=2342.0

Sur les Rencontres secrètes à l'ONU, concernant les Ovnis, cette video avait été mise en ligne le 10 Mars 2008 - http://fr.youtube.com/watch?v=CQyrwNIIaBQ&NR=1

Robert Morningstar était invité hier sur Ufonaut-Radio,
et commente en 54 mns le récent article de son collègue Michael Salla :

[audio:http://ovnis-usa.com/SONS/UfonautRadio_RobertMorningstar_131008.mp3]

Lundi 13 Octobre - Serait-ce la video du triangle irlandais évoqué ici le 1er octobre - qualifié de "preuve définitive" par des ufologues locaux - aperçu au nord de Dublin, près de Meath ? Le site web RealUfos la présente comme étant celle de Carl Nally. Mais le rayon laser rouge qu'on distingue grâce à un léger brouillard ne pointe pas directement vers le sol, contrairement à l'image fixe qui avait été publiée. http://ovnis-usa.com/2008/10/01/mercredi-1er-octobre/

http://www.youtube.com/watch?v=a9MvUT28KX4

http://www.realufos.net/2008/10/irish-triangle-ufo-video.html - http://www.youtube.com/watch?v=Qb2a2qzcuJE

Le Meath Chronicle avait annoncé mercredi dernier qu'il s'agissait surement de lanternes chinoises lancées depuis Dunboyne Castle, à l'occasion d'une fête de mariage. - http://www.meathchronicle.ie/articles/1/31815

Mais Carl Nally a répliqué : "J'ai parlé avec Andrea (la mariée) au téléphone. Notre video a été filmée par un gradé de la police qui habite Portlaoise (c'est un observateur qualifié et entraîné) et il n'a aucun doute au sujet de ce qu'il a vu et filmé la nuit du 3 août à 22h45.
Il y avait bien douze objets brillants. L'Ovni triangulaire a tourné dans le sens inverse des aiguilles d'une montre, puis il a émis un rayon vers la Terre.

La video n'avait pas encore été publiée, donc la mariée n'avait aucun moyen de comparer les deux évènements. Nous, à l'UPRI, ne connaissons aucune sorte de lanterne qui aurait la capacité d'émettre un rayon laser vers le sol.

J'ai personnellement une assez bonne expérience des lanternes (nous en lachons plusieurs dizaines chaque année, à l'occasion de nos réunions ufologiques) et leurs caractéristiques de déplacement en l'air n'ont rien de commun avec ce qu'on voit sur cette video."

Cependant rien n'empêcherait quelqu'un, pour s'amuser, de fixer un stylo laser sur une lanterne chinoise. Il reste à comprendre comment obtenir que le rayon effectue le balayage constaté dans les deux sens. Le mieux serait que Carl Nally arrive à convaincre ses témoins de renoncer à l'anonymat.

Certains comme Banzaï, sur le forum Open Minds, n'écartent pas la fraude : "Le rayon de lumière semble dévier. A 55 secondes, il perd en netteté. C'est peut-être un effet du à l'atmosphère, mais ça pourrait aussi être un phénomène de pixelisation révélant l'utilisation d'un logiciel de création graphique."

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=4535.0

C'est en fait une réplique de la video postée par jnd1996 le 29 septembre 2008. Le commentaire publié sur YouTube parle effectivement des mêmes témoins : "Une observation d'un officier supérieur de la police, un homme politique, et un pilote."

Complément publé peu après : "Cette video se trouvait sur une caméra bon marché que j'ai trouvée pendant une balade dans les Smokey Mountains. C'est tout ce qu'elle contenait." Il revient deux jours plus tard pour préciser :
"
Je n'imaginais pas à quel point cette video pourrait susciter l'intérêt.
En réponse à quelques questions : La caméra n'était PAS un téléphone.
C'est un appareil photo bas de gamme, avec une capacité de video. Il n'y a pas de prise de son.
Il ne dispose que d'une carte mémoire de 4Mo, et la video occupait tout l'espace disponible.
Il a été découvert au bord d'un chemin près de la démarcation entre la Caroline du Nord et le Tennessee.
C'était avant l'annonce de la video irlandaise. Je l'ai postée peu après, parce que ça me semblait similaire à la description.
Un chercheur en ufologie/Paranormal possède maintenant l'original. Il mettra en ligne une version de meilleure qualité ce week-end. Je posterai alors le lien vers sa page. Je n'ai pas prétendu être l'auteur de cette video. J'ignore qui l'a tournée, j'attends vos avis quels qu'ils soient. J'ai pensé que c'était intéressant et aussi un peu inquiétant.
Quand vous verrez l'original, vous constaterez qu'un laser émane de l'objet.
"

L'exopolitique ne peut être dissociée de l'économie et de la géopolitique. Lord David Owen a été Ministre des Affaires Etrangères britannique de 1977 à 1979. Il publie le 12 octobre cette tribune dans le Sunday Times : "Signes avant-coureurs d'une frappe israélienne contre l'Iran".

"Quelques décideurs-clés en Israël craignent que s'ils n'attaquent pas les installations d'enrichissement nucléaires dans les prochains mois, alors que Bush est toujours président, ils n'auront pas d'autre occasion favorable pour bénéficier du soutien des USA dans le cas d'une action unilatérale.

Au cours de ces 40 dernières années j'ai rarement été aussi préoccupé de voir une telle escalade dans un conflit, qui pourrait impliquer le monde entier par ses conséquences économiques. Nous assistons à des manoeuvres de désinformation où sont engagés plusieurs services de renseignement. Il est d'autant plus difficile de percevoir la réalité.

Le mois dernier, The Guardian a rapporté que le Premier Ministre israélien Ehud Olmert, à l'occasion d'une rencontre avec Bush le 14 Mai, lui avait demandé le feu vert pour attaquer les installations iraniennes d'enrichissement. On nous a dit que Bush avait refusé. Il pensait que l'Iran verrait clairement l'implication américaine dans cette action, et que les Etats-Unis voudraient renforcer leurs positions en Irak et en Afghanistan. La navigation dans le Golfe deviendrait délicate. Cependant il est peu probable qu'Israël ait renoncé à son option d'une action unilatérale." La suite : http://www.timesonline.co.uk/tol/comment/columnists/guest_contributors/article4926251.ece

Dimanche 12 Octobre -

Linda Moulton Howe publie cette très récente enquête racontée par l'ufologue Stan Gordon, (spécialiste entre autres du crash de Kecksburg, en décembre 1965) : "Samedi 4 octobre, en Pennsylvanie, deux chasseurs se sont trouvés face à un humanoïde irradiant une lueur verdâtre, avec d'étranges lumières tout autour." Pour l'enquêteur, de nombreux phénomènes se sont produits en 2008 sur la région, mais celui-ci est l'un des plus spectaculaires : http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=1727.0

"Il était environ 4h45 du matin. Il avait plu sur cette région, et les deux chasseurs marchaient dans les bois. Il ont entendu un coyote hurler. Puis d'autres lui ont répondu. Ils eurent l'impression qu'ils formaient trois groupes, et ils eurent des difficultés à échanger tant le vacarme était devenu intense.

Ces chasseurs expérimentés n'avaient jamais entendu un tel concert de hurlements. Ils ont continué d'avancer, munis l'un d'une lampe torche, et l'autre d'une visière éclairante.

A environ 150 ou 200 mètres devant eux, de l'autre côté du terrain, les chasseurs ont alors vu deux faibles lumières. Les témoins m'ont indiqué qu'elles avaient la taille d'une balle de baseball, distantes d'environ 60 centimètres, et à environ 5 mètres au-dessus du sol. C'était comme le rayonnement Indigo d'une montre lumineuse ou d'un cadran de vitesse. Ils ont trouvé ça étrange, mais pensé qu'il pouvait s'agir d'autres chasseurs, bien qu'ils ne puissent les voir. Ils n'avaient pas remarqué d'autres véhicules avant d'entrer dans les bois.

Il y avait donc ces deux lumières, et ils ont continué d'avancer dans le bois après avoir éteint leurs propres sources lumineuses. Ils ont alors vu un rayon de lumière, qui flashait entre les arbres. A nouveau, ils ont pensé à d'autres chasseurs.

Puis quelques minutes après qu'ils aient commencé à voir le rayon de lumière, soudain sont apparus une dizaine de faisceaux. Ces rayons qui flashaient tout autour semblaient émaner du même endroit. Ca leur a paru inhabituel, parce que ça ne donnait pas l'impression qu'il pouvait s'agir de quelqu'un cherchant son chemin dans les bois.

Ces faisceaux semblaient projetés horizontalement depuis la source, à 3 mètres au-dessus du sol. Un chasseur a demandé à l'autre : "Combien vois-tu de lumières ?" Ils étaient troublés de voir tous ces rayons qui semblaient surgis de nulle part. A ce stade, ils ne pouvaient s'expliquer ce qu'ils voyaient.

Tout à coup, leur attention fut attirée par ce qui semblait être une silhouette humaine, irradiant de la lumière, juste dans la zone d'où les rayons étaient partis.

L'un des chasseurs a précisé que l'un des rayons semblait guider la forme lumineuse sur le terrain. Elle a parcouru environ 7 mètres dans l'herbe, qui était haute d'une quinzaine de centimètres. Alors qu'ils étaient en train d'observer la créature, qui se déplaçait assez rapidement, tous les autres faisceaux se sont éteints. Il n'y avait plus rien."

Un des témoins a raconté à Stan Gordon qu'on pourrait se représenter l'apparence de l'entité en imaginant une personne entièrement couverte de peinture fluorescente. Elle mesurait environ un mètre. Les bras pendaient le long du corps, et semblaient plus longs que ceux d'un être humain. La forme des jambes demeurait imprécise. L'un des chasseurs a expliqué que la lueur entourant l'entité estompait relativement ses contours, et ils n'étaient pas parvenus à distinguer la tête. Il a ajouté qu'ils avançaient assez rapidement dans les bois, mais que la créature se déplaçait deux fois plus vite, et ils avaient eu l'impression qu'elle progressait en glissant plutôt qu'en marchant - qu'elle glissait sur l'herbe sans faire de bruit.

Ils étaient tous deux sous le choc, et l'un des chasseurs s'est mis à siffler, assez fort. Alors, la forme lumineuse a brusquement stoppé sa progression. Elle est restée immobile pendant une trentaine de secondes. Puis elle a continué d'avancer sur 6 ou 7 mètres, et elle a soudain disparu. Ils ne l'ont plus revue.

Deux minutes plus tard, tous les coyotes, qui n'avaient cessé de hurler, se sont tus.

Ils étaient retournés sur les lieux au cours de la même journée pour essayer de trouver des empreintes, mais sans succès. Ils craignaient d'en parler. L'un d'eux s'était confié à un ami, qui n'avait pas manqué de se moquer de lui.

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=4695.0

-Source - http://www.earthfiles.com/news.php?ID=1483&category=Environment

Linda Moulton Howe a diffusé cette interview sur DreamLand, la web-radio de Withley Strieber. Durée : 28 minutes.

http://ovnis-usa.com/SONS/LMH_Dreamland_Pennsylvania-101108.mp3

Samedi 11 Octobre -

Philip Mantle, éditeur du Magazine anglais "UFO Data", va présenter ses récentes découvertes lors de la prochaine conférence internationale qui se tiendra à Leeds, en Angleterre, les 25 et 26 octobre.

Le conférencier a commencé à s'intéresser au phénomène en l979, en rejoignant le BUFORA (British UFO Research Association), et le YUFOS (Yorkshire UFO Society). Il a publié plusieurs ouvrages : "Without Consent", "Beyond Roswell", "Mysterious Sky : Soviet UFO Phenomenon" et "Alien Autopsy Inquest".

"Mantle a enquêté de nouveau sur le site de Roswell, au Nouveau-Mexique, où de nombreuses personnes pensent que s'est produit le crash d'un vaisseau alien. Il a analysé les roches, la terre, et la végétation. La zone est entourée d'arbres et d'arbustes carbonisés, et des gouttes d'une mystérieuse substance bleue émanent des rochers.
Pour le Dr Ronald Rau, un physicien américain, les niveaux de radiation très élevés, mesurés dans les années 40, confirment qu'il s'est passé quelque chose à cet endroit.
" L'article du Telegraph a été répercuté sur de nombreux sites web, et la personnalité du chercheur a créé une situation d'attente.

La zone est située dans le Nogal Canyon, à proximité du site bien connu dans le désert de Socorro, où des experts ont affirmé qu'un autre engin s'était posé en 1964.

Philip Mantle a déclaré : "C'est mon ami Ed Gerham qui a découvert le site, et je m'y suis rendu aussitôt que possible. C'était une vraie trouvaille, et dès mon arrivée j'ai réalisé l'importance de cet endroit. Il n'y a rien d'autre dans les alentours, sur un rayon de cent kilomètres, c'est une région totalement déserte. Les britanniques ont battu les Américains à leur propre jeu. C'est une vraie révolution pour la communauté ufologique."

Le Dr Roberto Pinotti, ufologue italien, participera également à cette conférence, de même que le Commandant Alan Turner, retraité de la RAF. Alain Turner avait récemment décidé qu'il était temps de révéler l'incident d'Ovni observé par son équipe sur la base RAF de Lossiemouth, après avoir gardé le silence pendant 37 ans. En attendant, c'est pendant ce week-end que Carl Nally doit présenter à nouveau la video du "triangle irlandais" pendant la Convention du paranormal, qui est organisée à Clontarf. http://www.dublinparacon.com/ - http://ovnis-usa.com/le-commandant-alan-turner/

http://www.ufodata.co.uk/index1.htm

http://www.telegraph.co.uk/news/3155580/UFOs-have-been-here-since-1947.html

Compléments & Commentaires : http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=4295.0

Vendredi 10 Octobre - La date du 14 Octobre continue d'alimenter des discussions passionnées sur les forums, et pas seulement chez les anglo-américains. Au moins quatre "canaux spirituels" ont rejoint l'australienne Blossom Goodchild, et ils exposent sans retenue d'interminables messages sur le thème du premier contact E.T. ce jour-là. Exemple : "Je suis Diane, de Sirius, et nous serons avec vous prochainement sur Terre. Nous nous réjouissons de cette occasion. De nombreux problèmes seront surmontés dans les mois qui suivront ce contact initial. Vous avez besoin de notre assistance alors que s'achève le Cycle de la Dualité. Nous éprouvons beaucoup d'amour envers chacun d'entre vous." Certains, comme Matthew Ward, confirment l'évènement à venir, et ne se privent pas de conseiller leurs lecteurs sur toutes sortes de sujets. http://ovnis-usa.com/2008/09/14/dimanche-14-septembre/

http://www.youtube.com/watch?v=WqaQSH22qcw

Matthew semble avoir oublié son propre message publié en 2005 : "En ce qui concerne le "Premier Contact", de nombreux rapports erronés circulent en ce moment. Ils proviennent sans doute de gens trop empressés, et confinent à la désinformation : c'est toujours la même chose, et ça consiste à faire naître des espérances, pour les anéantir ensuite. Nous vous supplions de continuer à croire que nos visiteurs de l'espace vont se montrer prochainement, mais surtout, n'allez pas penser que ça se fera à date fixe." A deux jours des élections présidentielles américaines de 2004, Matthew et sa source d'inspiration n'avaient pas été en mesure de déterminer qui allait l'emporter... - http://2012Evolution.com

Ca fait des années que le phénomène existe, mais jamais un de ces "canaux" ne s'est embarrassé de fournir un élément de preuve, comme s'il ne devait reposer que sur la croyance ou une foi aveugle. N'importe quelle agence de manipulation peut donc en profiter pour passer ses messages et tester les réactions du public ou évaluer son pouvoir d'influence. L'internet est un terrain privilégié, où la vitesse de propagation des rumeurs est un sujet d'analyse, à la fois sur les sites web, les forums, et les messageries. La diffusion de la nouvelle du 14 octobre rappelle par son ampleur des affaires comme l'approche de la Planète X annoncée par les Zeta Talks en mai 2003, ou la fausse alerte au Tsunami géant de mai 2006.

Dans un article publié en septembre sur UfoDigest, l'auteur et conférencier canadien Stephane Wuttunee notait qu'en 2004 Dannion Brinkley avait rapporté une de ses visions, à la page 222 de son livre "Secrets of the Light" : "Le fait que nous ne sommes pas seuls dans l'univers sera clairement établi en 2008, et chacun sur cette planète en aura la confirmation. Je pense qu'ils vont se sentir obligés de se montrer, lorsqu'il apparaîtra que nous nous trouvons à la veille de l'auto-destruction, du génocide et de l'empoisonnement généralisé. La vérité sur notre origine inter-galactique sera couramment établie."

http://www.ufodigest.com/news/0908/blossom.html

Le 14 octobre a inspiré les humoristes, qui font tourner cette plaisanterie sur des listes emails anglo-américaines : "Comment les politiciens vont-ils réagir si cette prédiction se réalise ?"

Pat Buchanan : "George Bush doit nous débarrasser une fois pour toutes de ces Aliens entrés illégalement sur notre territoire. En les laissant s'installer ici, nous les verrons bientôt occupés à tondre nos pelouses, faucher dans les grandes surfaces et organiser des partouzes inter-espèces avec nos filles."

Sarah Palin : "C'est un signe de la fin des temps, seuls Jésus et le merveilleux John McCain peuvent nous sauver de ces créatures diaboliques. Je conjure tous les Américains de parler en langues, prier Dieu, et voter McCain."

John McCain : "Mes amis, parlons franchement : Obama sympathise avec le chef de cette bande d'aliens. Si vous votez pour Obama, il recevra ses ordres de ses copains Aliens."

Barack Obama : "Mes chers compatriotes, nous ne devons pas craindre le changement. Je suis prêt à discuter avec nos visiteurs Aliens."

Dennis Kucinich : "N'ayez rien à craindre, depuis des années je suis en communication télépathique avec ces Aliens. Leurs intentions sont pacifiques, nous devons les accueillir avec amour et reconnaissance."

Dick Cheney : "J'aimerais pouvoir convaincre ces monstres aliens de détruire l'Iran, la Corée du Nord, la Syrie, la Russie, le Vénézuela et aussi l'Islande."

George Bush : "Si les Aliens souhaitent parler au leader mondial, je me demande qui de Cheney ou moi devrait y aller ?"

Compléments & Commentaires : http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=4258.0

Jeudi 9 Octobre -

Les astronomes perfectionnent les moyens de détecter des exoplanètes en orbite autour d'étoiles lointaines, mais une équipe internationale s'est demandé à l'inverse comment une civilisation aliène disposant de nos propres technologies pourrait percevoir la Terre.

Sara Seager, professeur de physique au MIT, résume la démarche avec cet exemple : "Peut-être sommes-nous observés en ce moment-même par des êtres qui s'interrogent sur notre période de rotation - pour connaître la durée de nos journées"...

Avec les mêmes outils, des astronomes Aliens pourraient déterminer que la surface de la Terre est formée d'océans et de continents, et se faire une idée assez précise de nos cycles météorologiques.

La prochaine génération d'instruments, tels que le télescope Kepler de la NASA qui sera lancé en 2009, sera capable de découvrir des dizaines, voire des centaines de mondes semblables à la Terre. La SIM (Space Interferometry Mission), au début de la prochaine décennie, alignera plusieurs télescopes sur une structure de 10 mètres d'envergure. Sa résolution approchera les limites physiques en optique. La sensibilité du SIM est à peine imaginable : depuis son orbite terrestre, il pourra détecter une simple lanterne agitée par un astronaute sur Mars.

http://ovnis-usa.com/VIDEOS/tpf.flv

La SIM préparera l'arrivée du Terrestrial Planet Finder, dont le lancement est prévu d'ici 2020, qui devra pouvoir identifier des quantités de planètes semblables à la Terre. Il scrutera 1.000 étoiles parmi les plus brillantes dans un rayon de 50 années-lumière autour de la Terre, et s'intéressera plus particulièrement à une centaine de systèmes planétaires. "Le TPF nous permettra de connaître leur vitesse de rotation, leur climat, de même que la composition de leur atmosphère. En combinant la haute sensibilité de nouveaux télescopes spatiaux et des technologies d'imagerie révolutionnaires, les observatoires TPF pourront mesurer la taille, la température, et la position de planètes aussi petites que la Terre, dans les zones habitables de systèmes solaires très éloignés."

Le Conseil National de la Recherche affirmait en 2001 que l'ensemble de la communauté scientifique soutient ce projet, dès lors que l'existence dans l'univers de quantités d'exoplanètes semblables à la Terre sera confirmée. Il publiait ce commentaire : "La découverte de la vie sur une autre planète est potentiellement l'une des avancées scientifiques parmi les plus importantes du siècle, pas seulement de la décennie, et celà aurait des implications philosophiques considérables."

Malgré les perfectionnements attendus, les télescopes que nous utiliserons d'ici quelques années ne permettront au mieux que d'observer des exoplanètes réduites à la taille d'un simple pixel. Cependant, nous pourrons quand même en retirer beaucoup d'informations, en étudiant comment il se modifie avec le temps. Cependant, la méthode suppose que l'objet examiné ne soit pas couvert en permanence d'une couche nuageuse, comme Titan par exemple, ou Vénus. L'article original date de 2007, mais il a été réactualisé par Daily Galaxy.

http://web.mit.edu/newsoffice/2007/earth-et-1220.html - http://www.dailygalaxy.com/my_weblog/2008/10/mit-asks-how-wo.html#more - http://planetquest.jpl.nasa.gov/TPF/tpf_index.cfm

Le 16 septembre, une équipe d'astronomes de l'Université de Toronto, conduite par David Lafrenière, publiait cette image infrarouge prise à environ 500 années-lumière de la Terre, dans la constellation du Scorpion et s'interrogeait : "Est-ce la première photo d'une planète en orbite autour d'une autre étoile ? Nous n'avions jamais encore pu observer directement un objet de masse planétaire qui soit éventuellement en orbite autour d'une étoile comme notre soleil."

Il faudra jusqu'à deux ans pour vérifier que l'étoile et sa probable planète se déplacent ensemble à travers l'espace. L'équipe de scientifiques a utilisé le télescope Gemini Nord installé à Hawaï, équipé d'un miroir de 8,1 mètres de diamètre et d'un dispositif d'optique adaptative hautement performant. L'objet est en haut et à gauche de l'étoile. http://www.wikio.fr/news/David+Lafreni%C3%A8re

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=4714.0

Mercredi 8 Octobre -

L'artiste HPO travaille depuis juillet dernier sur la recréation en 3D d'un Drone "californien", grâce à un matériel de Stéréolithographie professionnel auquel il a accès. Les étapes successives de son travail sont exposées sur le forum de la Drone Research Team. Il pourra prochainement procéder à une étude précise des ombres portées par les pales de l'engin sur son anneau central.

Mais il est déjà en mesure de réfuter la théorie d'une maquette suspendue pour deux raisons : "Quand j'observe la précision des détails sur les photos, il faudrait qu'une maquette ait une taille bien supérieure à mon modèle de 70 centimètres d'envergure pour qu'ils soient visibles.

Mais d'autres problèmes ne pourraient être résolus avec une maquette plus grande : les pales finiraient par s'incurver sous leur propre poids. En outre, le coût de réalisation serait extrêmement élevé."

Par ailleurs, après tant d'efforts personnels pour réaliser une maquette aussi détaillée, mais surtout si originale, HPO ne peut comprendre pourquoi l'auteur d'un éventuel canular aurait souhaité rester anonyme...

Quant à la piste d'une création sous CGI, elle n'a finalement jamais réussi à s'imposer; les recherches de ce côté ont même cessé sur le forum Open Minds depuis plusieurs semaines. Les éventuelles incohérences dans l'éclairage du Drone de Rajinder dépendent de la programmation horaire de son appareil.

Les quatre ou cinq déboulonneurs installés sur le forum Open Minds ont simultanément disparu du jour au lendemain, sans même passer à d'autres sujets. Leur acharnement et leurs agissements concertés avaient fini par éveiller des soupçons sur leurs motivations. Mais il n'a pas davantage été possible de prouver qu'ils avaient été recrutés pour parasiter les recherches.

http://droneteam.com/drt/index.php?topic=155.0 - http://ovnis-usa.com/chronologie-des-drones/

Sur le terrain, les deux détectives de la DRT s'intéressent à une zone située près des emplacements de Steven et Chad, mais aussi du témoin de Scotts Valley.

Une ancienne base les intrigue en particulier, parce qu'elle est réputée fermée mais ils ont constaté qu'elle serait toujours en activité. Si les Drones sont réels, ils doivent être opérés à partir d'un terrain assez proche.

L'équipe de tournage de NBC, en visitant la région pour les interviewer, s'était déjà posé la même question.

http://ovnis-usa.com/emissions-tv-des-detectives/

Mardi 7 Octobre -

Le conférencier Bill Deagle a pris l'initiative de confier à Bill Ryan et Kerry Cassidy, du Projet Camelot, quelques visions qu'il a eues la nuit précédente : "J'ai ressenti l'intense douleur de milliers de gens qui couraient dans tous les sens, ne sachant à qui se vouer, j'ai vu l'instauration de la loi martiale, pour préparer les populations à des évènements de grande amplitude, bien pires que le 11 septembre, une ou plusieurs villes nucléarisées dans le cadre d'une opération montée de toutes pièces par le gouvernement..." Il mentionne New York et Chicago, puis il décrit une ville côtière, très peuplée, dans le sud... avant de préciser qu'il s'agit de Los Angeles.

Bill Deagle ajoute : "Il va se produire un nouveau pic dans la crise financière, ce sera mardi prochain, qui pourrait entraîner la fermeture des banques. Les fonds de soutien accordés à Wall Street ne seront pas suffisants. Des désordres s'étendront à l'Europe... Au matin du 11 septembre, j'avais eu des visions très douloureuses, mais ce n'était rien comparé à ce que j'ai ressenti aujourd'hui... J'ai vu le ciel rougeoyant, et des objets dans le ciel qui n'étaient pas d'ici."

Bill Deagle n'est pas le seul à déclarer percevoir des troubles importants qui pourraient survenir prochainement, ni même à indiquer la date du 7 octobre. Son intervention est révélatrice d'une ambiance particulièrement alarmiste. Mais le personnage a perdu toute crédibilité depuis longtemps...

Interrogé ensuite par Kerry Cassidy, David Wilcock, lui-même controversé, n'en croit pas un mot. http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=2402.0

http://swallowingthecamel.blogspot.com/2008/02/dr_27.html

La conversation via Skype a été enregistrée et dure au total 45 minutes.Mais l'essentiel est dit dans les premières 10 mns http://ovnis-usa.com/SONS/bill_deagle_4_oct_2008.mp3

Pour rappel, concernant la récession constatée aux Etats-Unis, Gerald Celente semblait catastrophiste en déclarant l'an dernier, peu avant Noël :
"Les Etats-Unis vont être frappés d'un 11 Septembre économique en 2008. La pyramide va s'effondrer en partant du sommet jusqu'à la base, tout comme les tours du World Trade Center. On parle en ce moment de la crise du marché des Subprimes.

C'est effectivement un problème, mais ça ne représente rien comparé à ce qui va se passer quand des compagnies majeures vont commencer à vaciller, on va assister à la déroute des banques, et à une panique boursière.

La bombe est en place, il ne reste qu'à allumer la mèche, et nous pensons que ça se produira avant Juin 2008. En 2007, nous avons constaté les premières lézardes dans l'édifice."

L'éditeur du Trends Journal, spécialisé dans l'analyse des tendances financières, avait prévu que la crise surviendrait trois mois plus tôt, mais il ne s'est pas trompé sur son ampleur. http://ovnis-usa.com/perspectives-economiques-us/ http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=2575.0 - http://www.trendsresearch.com/journal08.html

Jim Cramer, célèbre chroniqueur financier de l'émission "Mad Money" sur CNBC, conseillait hier matin aux particuliers de vendre immédiatement leurs actions en bourse, "si vous n'en avez pas besoin avant cinq ans." A contre-courant des discours lénifiants, il insiste : "C'est ce que vous avez de mieux à faire, même si ça doit avoir pour conséquence de vous causer des pertes importantes". Il n'a pas craint d'envisager une chute pouvant aller jusqu'à 20% dans les prochains jours. Le Dow Jones a effectivement décroché, comme toutes les places mondiales, dans les heures qui ont suivi. http://en.wikipedia.org/wiki/Jim_Cramer

http://www.youtube.com/watch?v=uoSLVCEGKko

Quelques enthousiastes voient dans ces évènements une possible accélération du processus de Divulgation.

Lundi 6 Octobre -

Alors que les autorités de Californie examinent les quelques restes découverts le 1er octobre sur le site du crash du milliardaire Steve Fossett, en Californie, il serait utile de se souvenir des indications fournies six mois plus tôt par le Major Ed Dames, grâce la Vision à Distance.

Tous les efforts de recherches s'étaient concentrés sur le Nevada, mais il avait vu et annoncé la mort de Fossett en Californie, en fournissant une carte assez précise de l'endroit.

L'aventurier avait décollé de son ranch de Yerington, dans le Nevada, le 3 septembre 2007.

Suite & Video : http://ovnis-usa.com/vision-a-distance-sur-steve-fossett/

Invité sur Coast to Coast AM par George Noory, Ed Dames avait déclaré que Fossett était mort, et que les recherches n'aboutiraient à rien dans l'état du Nevada. Dames avait même précisé le nom des Sierrra Mountains et dessiné une carte de l'endroit où le pilote a finalement été découvert.

La Vision à Distance (Remote Viewing, ou RV) est la tentative d'obtenir des informations sur une cible éloignée, en utilisant les moyens paranormaux de la perception extra-sensorielle. On doit ce terme aux parapsychologues Russell Targ et Harold Puthoff, qui animaient ces recherches de pointe en 1974, dans leur laboratoire du SRI (Stanford Research Institute).

Le gouvernement américain a financé ces études dans le cadre du Programme Stargate. D'autres gouvernements, dont la Russie et la Grande-Bretagne, ont reconnu avoir mené les mêmes recherches. Parmi les sujets participant à Stargate : Ed Dames, Joe McMoneagle, Ingo Swann, Mel Riley, Pat Price, David Morehouse...

http://www.youtube.com/watch?v=j9gEzDYgaw8

L'agence officielle d'informations chinoise a encore des progrès à faire en matière de communication :

"Xinhua a publié des nouvelles des trois taïkonautes, décrivant leur première nuit dans l'espace, plusieurs heures avant qu'ils aient quitté la Terre." L'article prétendait rapporter les premiers échanges techniques à bord de Shenzhou VII après sa mise en orbite.

Il décrivait également les réactions après le succès du lancement : "Dix minutes plus tard, le vaisseau a disparu derrière l'horizon. Des applaudissements chaleureux ont retenti dans le ciel étoilé, résonnant en écho au-dessus de l'Océan Pacifique."

Un rédacteur de l'agence a déclaré à l'AFP que l'erreur était due à un problème technique.

Les observateurs des forums anglo-américains s'amusent de l'incident, mais ils s'étonnent aussi d'être sans nouvelles de la première sonde lunaire de la Chine, Chang'e-1, lancée le 24 octobre 2007, qui devait photographier, modéliser en 3D, et analyser la surface de notre satellite. "Les chercheurs scientifiques seraient en train d'analyser les données recueillies par Chang'e-1 et ont élaboré des diagrammes, des cartes en trois dimensions et des cartes d'altitudes de quelques régions de la Lune." En fait, une seule image a circulé et depuis pratiquement un an la Chine ne communique plus sur cette mission qui se termine le mois prochain.

La situation est en fait identique côté japonais : la sonde lunaire "Kaguya" a été lancée le 14 septembre 2007. Présentée comme le plus ambitieux projet depuis les programmes américains Apollo dans les années 1960 et 1970, elle a envoyé quelques images en HDTV, puis ce fut le silence sur l'opération.

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=4445.0

http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/asia/china/3082804/China-fakes-reports-from-space.html - http://www.news.com.au/story/0,23599,24406028-2,00.html - http://fr.wikipedia.org/wiki/Chang%27e_1

Alfred Webre sur Exopolitics Radio présentait ce week-end dernier l'opération "Le Million de Faxs sur Washington" avec Stephen Bassett, qui traite également du Premier Contact & 2011/2012 :

[audio:http://ovnis-usa.com/SONS/exopolitics-radio-se04-ep14.mp3]

http://ovnis-usa.com/un-million-de-faxs-pour-washington/

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=4568.0

Dimanche 5 Octobre -

Le Capitaine Robert Collins, auteur de "Exempt from Disclosure", entretient une petite liste de diffusion. Il vient d'y publier ce qu'il sait des recherches en cours menées par Hal Puthoff. Il diffuse un court article intitulé : "Le Système de Propulsion des Ovnis n'est pas d'origine nucléaire." C'est en partie un condensé de son livre, publié en 2006.

"Leur mode de propulsion est en rapport avec l'étirement de l'espace de Miguel Alcubierre, et l'Isotope H5 de l'Hydrogène. Cet isotope, dans le Rectangle de Cristal, est utilisé pour extraire l'énergie du vide (Energie du Point Zéro)." Alcubierre expose une solution théorique pour voyager plus vite que la vitesse de la lumière, sans violer le principe de la physique qui démontre son impossibilité.

["Miguel Alcubierre est un physicien théoricien mexicain. Il a travaillé à l'Institut Max-Planck de physique gravitationnelle à Potsdam, en Allemagne, où il a développé de nouvelles techniques numériques pour décrire la physique des trous noirs.

A partir de 2002 il travaille à l'institut nucléaire des sciences de l'Université nationale autonome du Mexique (UNAM), où il conduit la recherche dans la relativité numérique, le travail d'utilisation des ordinateurs pour formuler et résoudre les équations physiques proposées par Albert Einstein."]

http://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9trique_d%27Alcubierre

Robert Collins poursuit : "La Propulsion des Ovnis fonctionne selon un système générateur de Force Négative (un terme technique utilisé sur la Zone 51 et à Los Alamos), autrement dit, l'antigravité."

"H. E. Puthoff, Eric Davis et Michael Ibison, de "l'Institute for Advanced Studies", basé à Austin, Texas, poursuivent des recherches intensives pour déterminer comment le champ d'Energie du Point Zéro pourrait coller avec l'idée de "pression négative du vide", en rapport avec les théories de la Gravité et de l'Inertie. Cette "pression négative du vide" génère l'antigravité universelle qui éloigne les galaxies les unes des autres, et c'est la même force qu'utilisent les Ovnis."

Publications scientifiques de l'IAS : http://www.earthtech.org/

Les aspects techniques des travaux de Miguel Alcubierre se trouvent sur cette page : http://ovnis-usa.com/le-voyage-supraluminique/

"En 1994, le physicien mexicain Miguel Alcubierre imagine une méthode qui consiste à étirer l'espace dans une "vague" qui selon la théorie du tissu d'espace-temps se contracterait à l'avant d'un vaisseau spatial tandis qu'il se dilaterait derrière lui. Le vaisseau monterait sur cette "vague" à l'intérieur de ce que Alcubierre appelle "bulle de chaîne en espace plat". Puisque le vaisseau ne se déplace pas dans cette bulle, mais qu'il est porté par la bulle tandis qu'elle-même se déplace, les effets relativistes conventionnels tels que la dilatation de temps ne s'appliquent pas de la manière qu'ils le feraient normalement pour le cas d'un vaisseau se déplaçant à une vitesse relativiste.

En outre, cette méthode de voyage n'implique pas réellement de se déplacer plus rapidement que la lumière dans un sens local, puisqu'un faisceau lumineux dans la bulle se déplacerait toujours plus rapidement que le vaisseau; elle est seulement "plus rapide que la lumière" dans le sens où, grâce à la contraction de l'espace-temps devant lui, le vaisseau pourrait atteindre sa destination plus rapidement qu'un faisceau lumineux limité au déplacement en dehors de la "bulle de chaîne en espace plat". Ainsi, la commande d'Alcubierre ne contredit pas la théorie de la relativité selon laquelle aucun objet ayant une masse puisse s'accélérer à une vitesse supraluminique.

Cependant, il n'y a aucune méthode connue pour créer une telle bulle de chaîne; et donc, ce modèle purement mathématique reste aussi spéculatif que le modèle de trou de ver imaginé par Einstein et Rosen dont s'inspire directement la métrique d'Alcubierre."

Robert Collins raconte que Hal Puthoff travaille également sur des théories en physique telles que :

1) Le Rayon Tracteur Bleu : c'est un effet de l'Energie du Point Zéro du vide, une manipulation de la pression du vide, qui donne à ce rayon la capacité de diminuer la pression intérieure du vide, permettant à la pression "extérieure" de se comporter comme une pince pour soulever un objet, une vache, ou un individu.

2) Les bulles spatio-temporelles et les décalages : les Aliens utilisent un 'décalage spatio-temporel' qui leur permet de traverser les murs, les fenêtres, ou toute surface solide.

Les murs et les fenêtres se situent dans un Espace-Temps et l'Alien dans un autre. Des abductés racontent par exemple qu'ils ont vu des Aliens émergeant de sphères de lumière. C'est une manière de décrire leur bulle spatio-temporelle.
Cette 'bulle' permet aussi aux Aliens d'accélérer ou de ralentir le temps, ce qui leur permet de se rendre invisibles aux observateurs.

"Mais ce ne sont que quelques exemples : Hal Puthoff a développé bien d'autres moyens ingénieux qui permettent d'expliquer les technologies aliènes et leur fonctionnement."

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=4571.0

Samedi 4 Octobre -

Stephen Bassett, directeur du Paradigm Research Group, vient de lancer une nouvelle initiative "la plus importante depuis la naissance du PRG, il y a douze ans." Il s'agit pour les citoyens de concentrer leurs appels en faveur de la Divulgation pendant l'époque de transition à la Maison-Blanche, qui va durer 77 jours. Le PRG est déjà l'organisateur des X-Conférences annuelles, et se charge de coordonner les réseaux de sites Exopolitiques aux Etats-Unis et dans le monde.
http://www.paradigmresearchgroup.org/

L'opération "Un Million de Faxs pour Washington" doit motiver le peuple américain pour qu'il adresse, entre le 5 Novembre 2008 et le 20 Janvier 2009, un million de lettres, de faxs et d'emails au nouveau Président élu, en insistant sur trois points :

1) qu'il réclame et obtienne un briefing complet par les départements militaires et les agences de renseignement concernant la présence extraterrestre et les phénomènes associés,

2) qu'il soutienne le processus des auditions au Congrès, pour entendre les témoignages d'anciens militaires et employés des agences au sujet du phénomène extraterrestre,

3) qu'il révèle au peuple américain la présence extraterrestre - procède à la Divulgation.

Stephen Bassett explique : "En 1976, alors que Jimmy Carter s'était porté candidat à la Présidence, il avait reconnu avoir observé un Ovni en 1969 (qu'il avait rapporté auprès du International UFO Bureau en 1973). Par la suite, au cours de la campagne, il avait affirmé qu'il rendrait disponibles "toutes les informations dont nous disposons dans ce pays au sujet des manifestations d'Ovnis" afin que le public et les scientifiques puissent en prendre connaissance. Après son élection, environ 10.000 lettres étaient parvenues à la Maison Blanche, demandant au nouveau Président de tenir sa promesse. C'est ce qui avait poussé l'administration Carter à lancer deux études sur le sujet extraterrestre - auxquelles le Ministère de la Défense et d'autres agences s'étaient opposées, réussissant peu après à les interrompre discrètement. La guerre froide allait encore durer 14 ans. C'était trop tôt."

Et Stephen Bassett s'interroge : "Si 10.000 lettres en 1977 avaient permis de lancer deux études sur les E.T., que pourrions-nous accomplir en envoyant, à partir du 5 Novembre 2008, 1 million de lettres, de faxs et d'emails ?"

"La reconnaissance officielle de la présence extraterrestre engagerait l'espèce humaine toute entière. La Divulgation est à portée de mains; elle est encouragée par certains éléments au sein du Gouvernement américain. Mais ce n'est pas un fait accompli. Ce courant favorable pourrait être stoppé par quelques évènements ou un manque de volonté politique. Il est essentiel que le peuple américain agisse de concert pour faciliter le processus. Nous n'avons jamais eu une meilleure occasion de faire la différence et changer le cours de l'histoire." http://www.faxonwashington.org

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=4568.0

C'est dans un restaurant McDonald désaffecté de la base militaire de Moffet, en Californie, qu'on vient de retrouver un stock important de videos lunaires inédites, en très haute résolution, prises par l'un des cinq Lunar Orbiters. Il s'agissait de repérages effectués pour choisir les emplacements d'alunissage des futures missions Apollo. Les bandes n'avaient jamais été rendues publiques parce que, à l'époque, ces images étaient classifiées en raison de leur trop grande précision, qui aurait permis de localiser les satellites espions américains. La base militaire de Moffet abrite un département de la NASA depuis 1958 (NASA Ames Research Center). http://nssdc.gsfc.nasa.gov/planetary/lunar/lunarorb.html

http://fr.wikipedia.org/wiki/Ames_Research_Center

L'engin de surveillance n'avait pas rapporté les films sur Terre. Développés à bord du Lunar Orbiter, ils étaient scannés en très haute définition, avant d'être émis par faisceau vers l'une des trois stations terrestres de la mission (dont une était située à Madrid). Ces enregistrements furent alors conservés sur bandes magnétiques.

http://www.thelivingmoon.com/47john_lear/02files/Lunar_Orbiter_Tapes_Found.html

Vendredi 3 Octobre - Edward G. Nightingale est un chercheur indépendant qui vient de publier ses découvertes concernant l'agencement du plateau de Gizeh, en Egypte :

"La Clé du 432 - La géométrie qui a présidé à la composition du Plateau inclut les pyramides, les temples, les fossés, et le Sphinx. On peut expliquer le choix des emplacements de ces éléments en divisant le diamètre d'un cercle et ses rayons par un facteur de neuf. En attribuant un facteur de 1 à la Pyramide de Chéphren, j'ai utilisé le logiciel AutoCad à l'échelle, et j'ai dessiné un cercle dont le diamètre est de 6.345 pieds, soit 1.2 miles.

En reportant cette géométrie sur des photographies aériennes et les cartes disponibles, on constate une correspondance pratiquement parfaite. Cette découverte devrait avoir des implications dans plusieurs domaines de recherche : on s'aperçoit que les connaissances mathématiques des batisseurs étaient bien plus avancées qu'on ne le croyait; on trouve des proportions musicales et une horloge céleste sur ce plan de construction.

J'aimerais que mes collègues puissent valider ma démarche, car elle devrait nous amener à considérer l'architecture égyptienne sous un angle tout à fait nouveau."

Il présentera ses travaux lors de la "Conference on Precession and Ancient Knowledge" (CPAK) qui aura lieu à l'Université de California, à San Diego, les 5 et 6 Octobre prochain. http://www.cpakonline.com http://thegizatemplate.com/

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=4552.0

Le chercheur pourrait aussi bien s'inviter à ce prochain rassemblement organisé dans le New Jersey, près de New York : du 16 au 18 Octobre, Jersey City va accueillir le Festival 2008 "Culture du Contact", un rassemblement de trois jours sur les rencontres avec les aliens et la vie extraterrestre. La réunion a pour thème cette année : "La Réalité de la Mythologie".

"Les recherches porteront notamment sur la connexion entre les extraterrestres et le divin. En considérant le phénomène à partir des messages des Pyramides égyptiennes et d'après les fondements de la mystique Hopi, selon lesquelles leurs ancêtres venaient des étoiles, les participants se demanderont si les mythologies pourraient perpétuer des rencontres avec des aliens à des époques reculées."

Le festival permettra des échanges sur des sujets extrêmement variés. Les participants se demanderont par exemple si une présidence Obama pourrait favoriser la divulgation, ou si les dieux de l'antiquité pouvaient, en fait, avoir été des visiteurs de l'espace.

Des ufologues, des contactés, et des artistes sont attendus : cinéastes, musiciens, et praticiens des nouvelles technologies. Parmi les orateurs annoncés, le lobbyiste Stephen Bassett, qui s'efforce de changer la politique gouvernementale concernant la divulgation de la présence extraterrestre, ou William J. Birnes, producteur de UFO Hunters sur la chaine History Channel, mais aussi des auteurs et enquêteurs tels que Budd Hopkins, Richard Dolan, Farah Yurdozu, Jeremy Vaeni, Peter Robbins...

"Depuis l'antiquité, ce sont toujours ces mêmes histoires de visiteurs descendus des cieux, créant les circonstances de sauts culturels importants, apportant des connaissances nouvelles à tous les peuples - dans tous les pays. Mais parce que nous avons laissé les matérialistes rationalistes nous dire ce qu'il fallait en penser, ce fait est totalement inaccepté, et il est généralement considéré comme une mythologie primitive."

L'art pictural, le cinéma, et la musique, ainsi que des exposés des historiens alternatifs et les récits des contactés contemporains démontreront que ces 'mythes' s'expliquent en réalité par des contacts avec des entités non-humaines, depuis les dieux de l'antiquité aux abductions aliènes d'aujourd'hui.

Source : http://cultureofcontact.squarespace.com/

Par ailleurs, un activiste envisage sur plusieurs forums simultanément la possibilité d'organiser une marche vers Washington au début de la prochaine année, pour réclamer la Divulgation. Cependant il n'est pas certain que ce soit efficace avant l'installation du nouveau président à la Maison-Blanche, le 20 janvier, et la météo n'est pas favorable à cette époque de l'année..

Jeudi 2 Octobre -

Il n'était pas évident de trouver de l'eau sur la planète Mars, à présent il y a de la neige... Une station météo canadienne montée sur Phoenix en a fait le constat pour la première fois :

"Un instrument laser, le lidar, a détecté des flocons à environ 4 kilomètres au-dessus de la sonde Phoenix. Le lidar envoie des faisceaux lumineux dans le ciel de Mars, pour mesurer les composantes de l'atmosphère telles que la poussière, le brouillard au sol et les nuages."

http://ovnis-usa.com/VIDEOS/Mars_Phoenix_snow.flv&image=http://ovnis-usa.com/images/Mars_Phoenix_still.jpg

Les scientifiques de la mission aimeraient déterminer si la neige peut atteindre le sol martien. Mais, selon les premières observations, les flocons se sont évaporés avant d'arriver à la surface.

Par ailleurs, des expériences conduites avec les instruments de Phoenix ont également révélé des traces de réactions chimiques entre des minéraux du sol martien et de l'eau liquide dans le passé, similaires à ce qui se produit sur la terre.

Les expériences semblent avoir mis en évidence la présence de calcaire, la principale composante de la craie, ainsi que des particules d'argile. Or les scientifiques notent que la plupart des calcaires et des argiles sur la terre se forment en présence d'eau liquide. Pour William Boynton, de l'Université d'Arizona : "Ceci indique des moments dans le passé de Mars où de l'eau liquide coulait sur le sol".

La mission Phoenix est a nouveau prolongée, mais la sonde devrait cesser de fonctionner vers la fin de l'année parce que les heures d'ensoleillement nécessaires pour recharger ses batteries solaires diminuent rapidement chaque jour. Les chercheurs vont essayer d'activer un micro pour éventuellement enregistrer des sons sur Mars.

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=3704.0

Le 59ème Congrès International Astronautique se tient cette année à Glasgow, depuis le 29 septembre et jusqu'au 3 octobre, avec la participation de 2.000 personnes venues du monde entier. Tous les responsables de programmes spatiaux, et professionnels intéressés par le secteur spatial ont fait le déplacement. Des représentants de la NASA (Etats-Unis), l'ESA (Europe), la JAXA (Japon), l'ASC (Canada), Roscosmos (Russie), la CNSA (Chine) et l'ISRO (Inde) exposent leurs projets pour les années à venir. Source - http://www.techno-science.net/?onglet=news&news=5816

La NASA vient de fêter son 50ème anniversaire. Les américains qui doutent de la transparence de l'organisation n'avaient pas attendu pour ironiser sur le sigle : "Never A Straight Answer"...

John Lear s'est récemment exprimé dans le cadre d'un débat sur l'existence d'un éventuel programme spatial alternatif : "C'est intéressant de constater les efforts de la NASA et de l'Air Force pour détourner notre attention de l'antigravité. Entre 1902 et 1961 (soit 59 ans), nous sommes passés de zéro à Mach 3. Ils voudraient nous faire avaler qu'entre 1961 et 2008 (47 ans) nous aurions seulement progressé de Mach 3 à Mach 6... Croyez-vous vraiment que les systèmes de propulsion consisteraient toujours à brûler des carburants ?" D'où cette autre plaisanterie : "Need Another Space Agency".

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=2366.0

Mercredi 1er Octobre -

L'Independent et le Telegraph, deux journaux irlandais, consacrent un long article à cette affaire qui a été exposée le week-end dernier lors de la 5ème Conférence ufologique organisée par Betty Meyler à Carrick-on-Shannon : "Un témoignage exceptionnel apporte la preuve "définitive" d'une récente manifestation d'Ovni dans le ciel, au nord de Dublin et non loin de Meath. Le document, filmé avec un téléphone portable à 22h35 le 3 Août près de Dunboyne, a été présenté en boucle devant 70 participants stupéfaits.

On y voit un objet triangulaire, avec des lumières aux extrêmités, qui émet une sorte de faisceau laser de couleur rouge en direction du sol."

Un officier supérieur de la police locale était au volant quand il a remarqué cette formation lumineuse inhabituelle. Il s'est arrêté pour filmer. Pour Carl Nally, co-fondateur de "UFO and Paranormal Research Ireland" et co-auteur du livre 'Conspiracy of Silence' : "C'est un document absolument unique. Je n'ai jamais rien vu d'aussi spectaculaire."

Cinq jours plus tôt, le 29 juillet, un pilote qui venait de quitter son service avait photographié des éclairs au-dessus de l'embarcadère de Howth, peu après minuit. Il a remarqué après le développement des photos qu'un objet triangulaire apparaissait sur la droite de la fourche de l'éclair.

Jimmy Peppard, Conseiller municipal de Fianna Fail, à Trim, a vu le 8 Août dans le ciel un objet triangulaire qui devait faire "environ un mile d'envergure". Il est resté stationnaire pendant une demie-heure. Le témoin a couru pour aller chercher un appareil photo.

Cette image fixe trouvée par Headek est extraite de la video attendue.

Mr Nally à déclaré devant l'assistance : "Nous avons là trois objets, à l'est, à l'ouest et au sud-ouest de l'aéroport de Dublin, chacun à cinq jours d'intervalle, observés par des témoins fiables et expérimentés. En outre, je viens de recevoir une nouvelle image prise par un pilote". Ross Hemsworth assistait également à la conférence. Il présente une émission radio et un show dédié au paranormal sur Sky TV. Il a souhaité examiner plus attentivement la video avant de se prononcer.

Betty Meyler, Présidente de la Société ufologique d'Irlande, constate : "Autrefois, les gens craignaient de rapporter leurs témoignages, par crainte du ridicule, mais ce n'est plus le cas aujourd'hui."

Il est possible que Ross Hemsworth nous fasse attendre sa prochaine émission radio le 3 octobre avant que la video commence à circuler. A moins qu'elle soit l'enjeu d'un système d'enchères entre différentes télévisions, dont une chaîne australienne. http://www.nowthatsweird.co.uk/index1.php

http://www.ufosocietyireland.com/ -

http://www.independent.ie/national-news/were-not-alone----politician--and-pilot--spot-ufo-1484949.html

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=4535.0

Photos : realboyle.com - http://www.flickr.com/photos/realboyle/

http://www.flickr.com/photos/realboyle/sets/72157607571166537/detail/

PS A ceux qui reprennent des pages entières de ce journal pour les coller dans des forums francophones : je ne me contente pas de vous servir des textes moulinés par Google-Tools - ces informations représentent beaucoup d'heures de travail et le minimum est de citer chaque fois précisément votre source, comme je le fais pour les miennes.

LE TOUT DEBUT : 6 Décembre 2005 - 5 Juillet 2006

6 Juillet - 15 Novembre2006

15 Novembre - 30 Décembre 2006

L'Affaire SERPO :

Le Forum de "Ici & Maintenant!" développe son interactivité :

la Section Ovnis-USA propose aux lecteurs de s'associer au travail de recherche.

La Chronologie des Drones
Annexes
Le Zen & l'Art de la Déboulonnerie
L'Affidavit de Walter Haut
65 raisons contre la Divulgation