Ainsi que le dit TK Davis en réponse au journaliste : "Nous sommes payés pour trouver éventuellement des témoins, et déterminer si cette histoire est vraie. Mais cette affaire de drone et du Rapport CARET peut aussi bien s'avérer une fraude." Quelle que soit l'issue, ceux qui composent la Drone Team seront seulement heureux d'avoir résolu cette énigme.

Nous avons mis de côté depuis des semaines un nouveau témoin de drones, qu'il semble impossible de raisonner pour l'amener à se faire connaître.. Sa plus grande crainte est de voir débarquer chez lui des représentants des pouvoirs en place.

Depuis le 6 décembre 2005, mon intérêt pour la scène ufologique américaine s'est trouvé renforcé avec la diffusion des premiers "messages de Serpo" par Victor Martinez, sur sa liste de quelques 300 abonnés. Ensuite, impossible de décrocher. Depuis, beaucoup d'éléments nouveaux sont apparus, relatifs au phénomène Ovni... surtout aux USA.

Après l'Affaire Serpo, l'Ovni de l'aéroport O'Hare de Chicago, nous traitons des Drones de Californie, du Programme CARET, de l'incident de Stephenville, Texas...

Lecture chronologique :
18 mai 2007 au 31 juillet 2007 en sens descendant
1er août au 31 décembre 2007 en sens descendant

à partir du 1er janvier 2008 en sens descendant

Certains lecteurs apprécient davantage cette publication en ordre inverse...

Didier de Plaige

© Ovnis-USA
M.A.J. au 30 Septembre 2008

La Chronologie des Drones

Pour accélérer un peu l'affichage de cette 1ère page, les jours précédents sont ICI

je suggère que vous chargiez dès maintenant cette autre page, pour lui laisser le temps de monter - clic droit puis "ouvrir dans une nouvelle fenêtre"..

Le Forum de "Ici & Maintenant!" développe son interactivité : la Section Ovnis-USA propose aux lecteurs de s'associer au travail de recherche.

Une version BLOG est maintenant en place ici : http://ovnis-usa.com

Mardi 30 septembre -

Adam Korbitz assistait aux récentes réunions à l'Unesco de Paris organisées par l'Académie Internationale d'Astronautique sur la Recherche des signatures de la vie dans l'espace (22-26 septembre). Il a publié un compte-rendu quotidien à l'attention du public anglo-saxon. Les projets SETI "passifs" qui consistent à écouter les éventuels signaux émis par des civilisations lointaines étaient évoqués ici la semaine dernière. Cette fois il est envisagé une autre approche, qualifiée d'active, qui consiste à émettre des fréquences, pour tester la possibilité d'établir un contact. Il est par exemple question de cibler précisément certaines des exoplanètes qui ont été ou seraient découvertes. http://www.active-seti.org/default.htm

C'est en particulier la conférence de Alain Labèque, de l'Institut d'Astrophysique Spatiale (IAS) d'Orsay, qui a impressionné l'observateur américain. Elle avait pour titre : "Le SETI actif et l'hypothèse du Zoo". Adam Korbitz explique : "L'une des solutions au Paradoxe de Fermi ("S'ils nous visitent, où sont-ils ?") est celle du Zoo - les aliens pourraient avoir préféré mettre la Terre en Quarantaine Cosmique, soit pour nous étudier dans notre élément, sans interférer... Ou peut-être nous considèrent-ils trop primitifs... Ou bien encore nous laissent-ils mariner un peu avant de nous dévorer ?.." http://www.ias.u-psud.fr/website/modules/content/index.php?id=17

"Alain Labèque pense qu'il y a bien "quelque chose", et que l'examen des manifestations Ovnis devrait nous indiquer les expériences à mener. Par exemple, il a recommandé à ses collègues de se pencher sur les 1.300 cas répertoriés dans le catalogue de Dominique Weinstein. Ainsi qu'il l'a constaté, bien que de nombreux Ovnis semblent se comporter comme s'ils étaient pilotés par une forme d'intelligence, rien n'est fait sur le plan scientifique pour comprendre le phénomène."

Le chercheur a cité en exemple le cas du RB-47, qui date du 17 Juillet 1957 : "Un Stratojet de reconnaissance de l'Air Force, avec six officiers à bord, a été suivi pendant une heure trente par un objet non-identifié sur une distance de plus de 700 miles, entre le Mississippi et l'Oklahoma. L'objet a été observé en visuel à plusieurs reprises par l'équipage, et il s'agissait d'une lumière intensément brillante, légèrement bleutée. Les radars au sol l'avaient accroché. Par la suite, deux objets de couleur rouge sont apparus. A plusieurs reprises, pendant la tentative d'approche qui s'était engagée, l'objet avait simultanément disparu des différents écrans. De même, ces sources avaient constaté des manoeuvres si rapides qu'elles semblaient impossibles à réaliser par un engin en vol."

Alain Labèque a rappellé qu'une transmission de micro-ondes à 3 Ghz avait été détectée par l'équipage du RB-47. Si l'on peut penser que l'objet était en communication avec autre chose, il a suggéré que les scientifiques avaient là un moyen de conduire une expérience inédite : "En supposant que l'engin pouvait avoir émis des signaux à destination d'une station aliène, il pourrait être intéressant d'émettre à notre tour un signal à 3 GHz et de voir si nous obtenons une réponse. Encore faudrait-il que cette émission soit multi-directionnelle."

Adam Korbitz n'a fréquenté que des esprits ouverts pendant cette semaine passée à Paris.  Il extrapole un peu vite cette qualité à l'ensemble de nos chercheurs : "Je suis relativement habitué au mépris souvent affiché par l'intelligentsia scientifique américaine envers tous ceux - qu'ils soient intégrés ou non à la science traditionnelle - qui considèrent qu'une civilisation technologiquement avancée dans notre voisinage galactique, pourrait entreprendre un voyage entre les étoiles - y compris vers notre étoile, le Soleil.
J'ai appris au cours de ce symposium que cette attitude est typiquement américaine, et qu'elle n'est pas vraiment partagée en Europe. (Je vous livrerai un autre jour mes réflexions sur les raisons de ce comportement américain qu'on qualifie improprement de 'scepticisme'.)"

http://estimateofthesituation.blogspot.com/2008/09/something-is-here.html - http://www.ias.u-psud.fr/website/modules/news2/ - http://www.ufocasebook.com/rb47.html - http://ovnis-usa.com/DIVERS/SETI_paris08.pdf - http://www.narcap.org/reports/004/tr-4c.htm

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=4466.0

Lundi 29 Septembre -

Il était très connu et apprécié dans le monde entier, en particulier grâce à l'enquêtrice italienne Paola Harris : Monseigneur Corrado Balducci est mort le 27 septembre, à l'âge de 85 ans.

Un hommage détaillé lui est rendu sur le forum Ovnis-USA dans le cadre de la revue de presse internationale de Ed, et les commentaires rapportés par Eric témoignent de son rayonnement.

Le théologien avait exercé les fonctions d'exorciste au Vatican. Parmi ses phrases célèbres : "La toute-puissance de Dieu ne se limite pas à la planète Terre. Sur d'autres planètes, il existe des êtres, des créatures qui n'ont pas péché, et qui prient Dieu."

Le 8 octobre 1995, il est interrogé sur la RAI par Bruno Mobrici : "Père Balducci, que répondez-vous à tous ceux qui disent que les extraterrestres dont déjà là ?"

Mgr Balducci : "Nous ne pouvons plus penser en termes de croyance... Est-ce une réalité ou s'agit-il de mensonges ? Il y a déjà de nombreux rapports qui font de l'existence de ces êtres une certitude. Nous ne pouvons pas douter. Même si sur une centaine de cas, il y n'avait que 1% de vrai, c'est celà qui nous indique la réalité du phénomène. Par conséquent ce n'est plus un problème... Cela n'empêche pas pour autant d'essayer d'être prudent... de douter... parce que la prudence est nécessaire, mais il ne sert à rien de nier le phénomène."

Sur la Rai2, le 7 Mai 2006 et dans le cadre de l'émission Ovnis "Dossier TG2", il avait offert ce résumé : "L'Église ne peut maintenant plus nier qu'il existe des Ovnis." Il ajouta par ailleurs : "Si nous vivons constamment dans le scepticisme, nous allons détruite la société et notre dignité en tant qu'êtres humains." Au sujet des rencontres avec des extraterrestres, il tenait à rassurer les chrétiens : "Elles ne sont PAS démoniaques, ne sont PAS dues à des défaillances psychologiques [...] mais ces rencontres méritent d'être étudiées précisément."

La video présente un rapide échange entre Paola Harris et Monseigneur Badulcci, dans une bande-annonce du documentaire Fastwalkers. http://video.google.fr/videoplay?docid=-668903443717712917&ei=SZ_eSPnAA4Kg2gLh_aGqCw&q=balducci&hl=fr

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=4502.0

Stan Romanek, qui déclarait le 31 mai dernier avoir filmé un Alien à sa fenêtre, a été mis en difficultés lors d'un test avec un détecteur de mensonges que lui avait organisé George Noory, animateur sur Coast to Coast AM. http://ovnis-usa.com/2008/05/31/samedi-31-mai/

Il aurait hésité sur une des questions : "J'ai répondu "Non" au lieu de dire "Je ne sais pas".. L'examinateur a reconnu que le test n'était pas très précis, et c'est pourquoi on ne l'utilise plus. Il a d'ailleurs décidé de ne pas publier ses conclusions." Stan Romanek plaide qu'il souffre depuis ses premières aventures en 2000 d'un stress post-traumatique, ce qui explique cet échec lors de l'examen.

Il serait plutôt candidat pour un IRM cérébral, convaincu que c'est beaucoup plus fiable. Il ajoute : "Je sais ce que j'ai vu sur la bande, mais pour autant je ne peux dire si c'est authentique."

http://www.youtube.com/watch?v=NvNzDz2sfLI

On se souvient que Jeff Peckman avait organisé une conférence de presse à Denver, Colorado, mais sans avoir encore montré le document video. C'est pourquoi le 5 juin dernier, tous les observateurs avaient conclu : "Jeff Peckman et Stan Romanek doivent porter la responsabilité d'un accueil mitigé de la part de la presse. En refusant de diffuser leur video avant de l'intégrer dans un prochain documentaire, ils n'ont fait qu'éveiller la suspicion. Il auraient mieux fait de diffuser cette video de l'Alien, en mentionnant la suite." http://ovnis-usa.com/2008/06/05/jeudi-5-juin/
http://ufomagazine.blogspot.com/2008/09/stan-romanek-failed-lie-detector-test.html

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=3132.0

Dimanche 28 Septembre - L'ingénieur britannique Roger Shawyer se battait depuis des années pour faire reconnaître sa découverte : un mode de propulsion électro-magnétique qui utilise des micro-ondes. Il a réalisé un premier prototype avec un financement du gouvernement. A présent les Chinois s'intéressent de très près à sa découverte. La technique pourrait réduire un voyage vers Mars à 41 jours, mais des véhicules terrestres devraient en bénéficier également. Roger Shawyer a fondé Satellite Propulsion Research (SPR).

Les qualifications du chercheur sont impressionnantes. Il a grimpé tous les échelons dans l'industrie aérospatiale, travaillant à la conception et la réalisation de matériels de navigation et de communication pour les satellites militaires et commerciaux. Il a ensuité intégré la compagnie Matra Marconi Space (devenue EADS Astrium) à Portsmouth, où il réside.

Il a également été consultant du Projet Galileo, le futur système GPS européen. En résumé : un magnétron génère des micro-ondes, lesquelles sont mises en résonnance dans une cavité asymétrique.

"Alors que les américains tardaient à se manifester, les Chinois ont décidé en juin 2007 de se lancer dans la construction du Emdrive (Electromagnetic Drive) sous la conduite du Professeur Yang Juan, à l'Université Polytechnique du Nord-Ouest (NPU). Leur premier propulseur devrait être au point d'ici la fin de l'année." http://blog.wired.com/defense/2008/09/chinese-buildin.html

Les travaux de Roger Shawyer avaient été remarqués par le NewScientist en septembre 2006 - http://technology.newscientist.com/article/mg19125681.400

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=4480.0

http://ovnis-usa.com/DIVERS/shawyertheory.pdf

Le taïkonaute chinois Zhai Zhigang est sorti du module orbital du Shenzhou-7 ("Vaisseau Divin") hier après-midi, effectuant la première sortie et les premiers travaux dans l'espace : "Flottant la tête en bas et les pieds en l'air, Zhai a agité le drapeau chinois rouge aux étoiles jaunes dans un geste hautement symbolique de l'émergence de la Chine parmi le club très fermé des grandes puissances spatiales." (AFP). http://afp.google.com/article/ALeqM5hi2-tHvt5nOvQPbE65Oa-O71vDgA

L'équipage a également placé sur orbite un petit satellite de 40kg, destiné à tourner autour du module pour renvoyer des images au centre de contrôle.

Déjà une video de 30 secondes circule sur internet, où quelques amateurs croient pouvoir distinguer des objects brillants, volant autour de la capsule dans différentes directions, "alors que les étoiles paraissent stationnaires".

http://www.youtube.com/watch?v=dT78fr1efSs

"Pour garantir la sécurité des taïkonautes de Shenzhou-7, plus de 200 procédures d'urgence avaient été prévues pour faire face à tous les problèmes imaginables lors de la sortie dans l'espace.

De la Namibie à Qingdao, à travers l'Océan Atlantique, l'Océan Indien et l'Océan Pacifique, le personnel du programme spatial chinois se tenait prêt pour le plus long suivi non-stop de localisation dans l'histoire du contrôle spatial."

Après le succès de 7 missions spatiales consécutives, le vaisseau Shenzhou va maintenant être produit en série ce qui, pour les responsables du programme chinois "devrait permettre de multiplier les lancements dans un minimum de temps."

Le retour sur Terre de la mission Shenzhou-7 est prévu dimanche après-midi.

http://ovnis-usa.com/VIDEOS/Shenzou7.flv

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=4445.0

Samedi 27 Septembre -

Le Projet Camelot de Bill Ryan & Kerry Cassidy vient de publier une nouvelle interview : "Miriam Delicado a été contactée dans son enfance, puis en 1988 par des extraterrestres bienveillants, du type nordique, qui l'avaient apparemment choisie pour jouer un rôle très particulier. Ils lui avaient conseillé de se tenir à l'écart pendant un certain nombre d'années, et c'est seulement l'an dernier, en 2007, qu'elle fut sollicitée pour écrire un livre : "Alien Blue Star".

A la suite de cette publication, Miriam a rencontré un certain succès : des milliers de personnes ont ressenti que son livre pouvait avoir été écrit pour chacune d'elles personnellement. Aujourd'hui, Miriam est chargée d'une mission : elle est brillante, et passionnée, très équilibrée, pleine d'énergie; elle nous raconte l'histoire saisissante de son contact physique tout à fait tangible avec un être très avancé, qui fait partie des Gardiens, et elle expose l'information qu'il lui a été demandé de diffuser.

Miriam est consciente que son cas n'est pas unique. Le message est destiné à tous, mais plus particulièrement à ceux que George Green a surnommé l'Equipe de Terrain. L'expression est de George. Ils ne se sont jamais rencontrés. Mais il nous semble évident qu'ils s'adressent tous les deux au même groupe, avec pratiquement le même message; à savoir que nous sommes pratiquement parvenus à ce que les Hopis qualifient de Fin des Temps. Miriam a établi une affinité particulière avec les Hopis et reconnait leur devoir beaucoup.

Elle explique que notre planète et notre civilisation courrent un grand danger; et que les lignes temporelles (à l'heure où nous écrivons) ne semblent pas avoir été modifiées... bien qu'il nous soit toujours possible de créer le futur auquel nous aspirons collectivement.

Nous partageons sa motivation, et nous avons le privilège de l'aider à diffuser sa pensée. Cette video est sans doute l'une des plus importantes que nous ayons réalisées jusqu'ici."

http://www.projectcamelot.org/miriam_delicado.html

Miriam Delicado propose une curieuse association entre les Hopis et les extraterrestres de type nordique. Elle transmet un message alien qui coïncide avec la célèbre prophétie du peuple Indien.

http://www.youtube.com/watch?v=wQ4Q1jKTNVI

"Les Nordiques pourraient décider d'intervenir pour nous aider, si un évènement tragique devait survenir qui menacerait notre écosystème. Mais ils m'ont précisé que ce serait la seule possibilité de les voir intervenir en masse.

Ils m'ont rappellé qu'il était important de ne jamais s'en remettre à qui que ce soit ni d'adhérer à une idée dominante. Ca signifie que vous ne devez pas vous attacher à moi ou considérer mes messages comme la seule solution. Vous devez remettre en question tout ce que je vous ai raconté. C'est de cette manière que vous découvrirez les réponses authentiques."

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=4473.0

http://www.alienbluestar.com

Vendredi 26 Septembre -

C'est la participation récente de son directeur Seth Shostak sur des medias comme le Larry King Live et ABC News qui a attiré de nouveau l'attention sur le Projet SETI (Search for Extra-Terrestrial Intelligence). Mais l'organisation est suspectée depuis un moment de n'être qu'un programme de désinformation.

Le physicien Stanton Friedman est satisfait d'avoir inventé ce jeu de mots qu'il ressort en toutes occasions pour se moquer : "Silly Effort To Investigate". Les participants des forums anglo-américains ont observé que "Shostak s'efforce de rester très courtois dans les débats, en fait pour donner une image sympathique des déboulonneurs."

SETI a succédé au programme de recherches HRMS lancé par la NASA (High Resolution Microwave Survey), et bénéficia du soutien de Carl Sagan. "Il regroupe des projets dont le but est de détecter les signaux qu'une intelligence extraterrestre pourrait émettre, volontairement ou non, depuis sa planète d'origine."

L'une de ses sources de financement est le milliardaire Paul Allen, co-fondateur de Microsoft, qui participera (entre 2007 et 2010) pour un montant total de 25 millions de dollars. Mais SETI ne fonctionne pas uniquement sur fonds privés : "La NSF (National Science Foundation) a financé le projet SETI pendant des années (à l'époque où le télescope d'Arecibo était utilisé) et continue d'y contribuer. Elle verse une bourse à son département d'Astrobiologie depuis 2006. Ils ont aussi un partenariat avec la NASA."

Les responsables de SETI peuvent difficilement être contraints de révéler leurs découvertes, mais davantage enclins à respecter les consignes du gouvernement dans un domaine aussi sensible.

Sur le fond, les contradicteurs de SETI estiment qu'il est déraisonnable d'espérer capter des signaux E.T.s dans le spectre radio. Rappellons que les chercheurs surveillent la fréquence de l'hydrogène neutre dans les 1420 Mhz.

En fait, après l'intérêt initialement suscité par l'écoute de signaux extraterrestres, la diversification des projets pourrait maintenant permettre de drainer des budgets conséquents, afin de poursuivre des objectifs sans grand rapport avec les aliens. Par exemple dans le domaine de la radio-astronomie. Il reste que SETI a permis pour la première fois en 1999 de réaliser le partage des calculs en réseau sur des milliers d'ordinateurs privés, sans ralentir leur activité normale. D'ailleurs, SETI n'est plus maintenant qu'un des projets du programme participatif BOINC.

http://www.nsf.gov/awardsearch/showAward.do?AwardNumber=0552751 - http://fr.wikipedia.org/wiki/Allen_Telescope_Array

http://en.wikipedia.org/wiki/Wow!_signal - http://www.seti.org/Page.aspx?pid=211 - http://boinc.berkeley.edu/

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=4466.0

Une fusée Longue Marche II-F a décollé hier, emportant le vaisseau spatial Shenzhou VII et trois astronautes chinois. C'est un colonel de l'armée de l'air, Zhai Zhigang, qui a été désigné pour effectuer la première sortie d'un taïkonaute dans l'espace.

Cette sortie d'une trentaine de minutes est une opération délicate, mais sa maîtrise est indispensable pour préparer l'assemblage des modules qui devront plus tard composer la station spatiale chinoise. Elle est prévue vendredi ou samedi. Le vaisseau a été placé en orbite à une altitude de 373 kilomètres, et la mission de Shenzhou VII durera 68 heures au total.

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=4445.0

Jeudi 25 Septembre

La Mission Phoenix sur la planète Mars tire à sa fin : quatre mois sont pratiquement écoulés, et l'opération prendra fin le 30 septembre. Actuellement le bras robotisé s'efforce de déplacer un caillou surnommé "Sans-Tête" (Headless), parce que les scientifiques aimeraient creuser une tranchée juste en-dessous. Ce rocher a les dimensions d'une cassette VHS.
Ashitey Trebi Ollennu, l'un des ingénieurs de la NASA, explique : "L'idée est de parvenir à l'écarter sans affecter la surface. Il nous faut cependant faire glisser la pelle sous l'objet, afin de le soulever." L'aventure pourrait se terminer sur un épisode un pêu laborieux, et son bilan est pour l'instant mitigé.

Mais l'intérêt de la communauté scientifique est déjà mobilisé par la prochaine mission, Mars Science Laboratory (MSL), qui sera lancée en 2009. Le robot pèsera cette fois 850 kg. Doté d'une multitude d'instruments il devrait se déplacer de 90 mètres par heure grâce à ses six roues motrices, et parcourra peut-être plusieurs dizaines de kilomètres pendant la durée d'une année martienne (soit 687 jours terrestres). Un des grands enjeux de la mission MSL est de répondre à la question suivante : Mars a-t-elle un jour connu des conditions environnementales propices à l'épanouissement de la vie ? et si oui, ce potentiel d'habitabilité est-il toujours d'actualité aujourd'hui ? - http://orbitmars.futura-sciences.com/mars-actu-suite.php?id_news=317

Une nouvelle publiée par Ian Brockwell, sur American Chronicle, pourrait stimuler les recherches des ufologues : les photos d'Ovnis vont pouvoir être examinées grâce à une nouvelle technique. Cependant les exemples donnés plus loin laissent une grande place à l'imagination. Il faudra attendre de tester le procédé sur un grand nombre de cas.

http://ovnis-usa.com/VIDEOS/STS-75_TetherIncident.flv&image=http://ovnis-usa.com/images/STS_Tether2_320-240.jpg

"Depuis un mois, le Mufon s'est intéressé à des images publiées sur le site Profindsearch. Elles concernent l'incident du cable déployé par la navette STS-75. Elles ont été agrandies par ce procédé et révèlent des détails inédits.

Le 25 février 1996, la navette Columbia une fois en orbite avait déroulé un cable électrodynamique de 20kms de long. L'objectif était de tester la possibilité de générer de l'électricité en utilisant le champ magnétique de la Terre. Cependant le cable avait cassé suite à un court-circuit, et l'expérience fut un échec. Cinq heures de données aient pu être recueillies. Il en est resté cette video où des objets inconnus semblent évoluer derrière le cable. La NASA avait parlé de débris et de particules de glace.

Avec l'aide de l'organisation et de leur ingénieur optique, nous devrions pouvoir résoudre cette énigme." Un prix de 10.000 dollars a été offert à la première personne qui serait en mesure de démontrer que ces images n'auraient aucun intérêt.

Des photos des "Lumières de Phoenix", qui datent de 1997, suggèrant la présence dans le ciel d'un immense objet triangulaire, ont été également étudiées : "Un agrandissement d'une des "lumières" met en évidence des sortes d'ouvertures sur ce qui pourrait être un "vaisseau". Il se peut même qu'on distingue un "alien" derrière l'un des hublots." http://www.profindsearch.com/proof_that_aliens_exist.htm

Deux points restent imprécis : le Mufon serait sur cette étude depuis près d'un mois, mais il n'en est pas question sur le site web de l'organisation. De même, l'ingénieur optique n'est pas nommément cité par Ian Brockwell. Les concepteurs du moteur de recherches ProfindSearch auraient-il seulement recherché un peu de promotion ?

"Depuis que la nouvelle a commencé à circuler, nous avons reçu de nombreuses demandes pour examiner des photos d'affaires anciennes (il y en a même qui seraient en relation avec l'incident de Roswell). Mais ce processus d'analyse prend beaucoup de temps, et les chercheurs devront patienter. Celà étant, nous sommes certains que cette nouvelle méthode permettra d'élucider bien des cas restés mystérieux." - http://www.americanchronicle.com/articles/74925

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=4426.0

Mercredi 24 Septembre - L'histoire rappelle l'incident de Decatur, en Alabama, survenu le 25 avril et rapporté par Linda Moulton Howe le 2 mai dernier : un objet en forme de sphère, d'environ 1 mètre de diamètre, avait été rapidement récupéré par les militaires, et placé dans une ambulance qui s'était éloignée en direction de Huntsville. http://ovnis-usa.com/la-sphere-lambulance/

Hier, l'enquêtrice a publié un nouveau rapport concernant une sphère au comportement étrange : "Des hélicoptères AH-1W SuperCobra et une sphère billante".

LMH raconte qu'elle vient de recevoir un email d'un Marine basé à Camp Lejeune, près de Jacksonville, en Caroline du Nord. Dans cette région se trouvent plusieurs bases interdépendantes, qui forment la plus importante concentration de Marines au monde. Son correspondant lui rapporte un évènement auquel il a assisté le 21 Mai 2008, vers 20 heures : "J'écoute vos émissions sur C2C, et je me devais de vous signaler ce qui s'est passé, même si par sécurité je dois utiliser un proxy situé en Allemagne pour vous adresser cet email. C'était un week-end, et mon projet était d'aller faire un peu de vitesse sur les pistes des environs. Je m'étais muni de mon fusil Mossberg, équipé de la visée nocturne. J'avais également mon Nikon DSLR, parce que je souhaitais me familiariser avec cet appareil. J'ai finalement trouvé un endroit très à l'écart, où j'ai commencé à tirer sur des canettes.

Puis j'ai entendu des hélicoptères arrivant dans ma direction. Il devait s'agir de Cobras. Quand ils furent assez près, j'ai effectivement vu deux AH-1W SuperCobras, ils volaient à une dizaine de mètres du sol, tous feux éteints, comme à l'entrainement. Ils sont passés à pleine vitesse, soit 300 km/h, juste au-dessus de moi. J'ai pensé que c'était suicidaire de voler aussi bas. C'est alors que j'ai distinctement remarqué qu'ils encadraient une sphère lumineuse, vraiment très brillante. Soudain cette boule s'est élevée verticalement jusqu'à environ 150 mètres, et elle a fait une série de virages à 90 degrés dans les airs, ce qui m'a semblé totalement irréalisable avec les technologies actuelles.

Les deux hélicoptères ont pris un virage serré à droite, et ils ont effectué une boucle en ovale, comme pour se trouver un axe de tir. J'ai alors pensé que cette boule pouvait servir de cible mouvante. La sphère brillante a semblé se précipiter vers le premier hélico, lequel a alors immédiatement laché quelques fusées et des leures, en évoluant de manière erratique, tandis que l'autre le rejoignait. J'ai essayé de prendre des photos, et mon Nikon a lancé une rafale de flashes qui devaient être visibles du ciel. L'instant d'après, les hélicos et la sphère étaient hors de ma vue. Il m'a semblé alors préférable de quitter les lieux, et comme je remontais dans mon véhicule, les hélicos sont revenus et ils ont tourné en cercle autour de ma position. J'ai été surpris de voir qu'ils étaient équipés de batteries de missiles air-air, parce qu'en principe les Cobras sont armés pour des missions d'attaque au sol. J'ai cependant réussi à rejoindre la route, puis une zone abritée; après quoi je me suis dirigé vers Newport, où j'ai dîné en surveillant la voiture, avant de revenir à la base quelques heures plus tard."

Cette histoire, associée au récit sur les conditions de récupération de la sphère de Decatur, tendrait à montrer que les militaires américains maîtrisent une technologie assez originale, qui permettrait de faire voler des sphères lumineuses.

Linda Moulton Howe a jugé utile, sans autre commentaire, de faire figurer sur son site EarthFiles cette video de la mission STS-51-A, qui est le deuxième vol de la navette spatiale Discovery.
On y voit, le 14 novembre 1984, une sphère argentée passer rapidement devant les caméras de la navette. Le phénomène est resté inexpliqué. L'article est réservé aux abonnés. http://ovnis-usa.com/VIDEOS/STS51A_Spherical_Ufo.flv

Compléments & Commentaires http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=2915.0

Mardi 23 Septembre -

La nouvelle en soi aurait peu d'importance, mais elle pourrait avoir une certaine influence dans le milieu de ses jeunes fans : le chanteur Robbie Williams affirme depuis plusieurs mois qu'il a observé trois manifestations d'Ovnis.

Il a annoncé son intention de mettre un terme à sa carrière pour se consacrer entièrement à l'ufologie : "Mon objectif n'est pas de conserver le statut de pop star. Je veux être un ufologue à plein-temps."
En 2006, Robbie avait adopté la thématique Ovni pour sa tournée de concerts intitulée 'Rencontres Rapprochées'.

Agé de 34 ans, il a raconté que sa première observation d'Ovni date de son enfance en Angleterre. La seconde fois, c'était un engin au-dessus d'un hôtel à Beverly Hills : "Cette nuit-là j'étais sur la terrasse, allongé sur un transat. Un objet de forme carrée est passé silencieusement au-dessus de moi, puis il a disparu."
Robbie a raconté que le troisième Ovni est apparu alors qu'il se trouvait sur le balcon de sa chambre, juste après avoir fini de composer un morceau sur le contact avec des aliens : "J'ai vu une énorme boule de lumière dorée."

Les participants du forum Open Minds ont prêté peu d'attention aux déclarations du chanteur. Depuis, toujours à l'affut d'une bonne occasion pour générer du traffic, le forum ATS lui a déroulé son tapis rouge. Selon The Sun, le conférencier David Icke se rend régulièrement dans la résidence californienne du chanteur britannique. "Ils semblent s'entendre à merveille", a confié un proche.

Robbie Williams avait participé au Congrès International Ufologique en février 2008 à Laughlin, Nevada. Il pose ici avec Nick Pope et Paola Harris. http://www.paolaharris.com/IUFOC2008gallery.htm

Depuis, les rumeurs ont continué d'enfler. Selon Michael C. Luckman, directeur du Centre de Recherches Extraterrestres de New York : "Les extraterrestres le considèrent comme "un homme-clé" et l'utiliseront pour fonder une nouvelle religion." Luckman est l'auteur de "Alien Rock : The Rock 'n' Roll Extraterrestrial Connection"; il a suivi attentivement le parcours de la pop-star et se dit convaincu qu'il devrait prochain devenir l'ambassadeur des E.T.s
http://home.nzcity.co.nz/news/article.aspx?id=90469&fm=newsmain,nrhl

Plus terre à terre, cette fois le sujet nous concerne au quotidien : "L'Argent c'est de la Dette", est un film d'animation de 47 minutes dessiné et réalisé par l'artiste canadien Paul Grignon. Sa démarche n'est pas sans rappeller celle de André-Jacques Holbecq et Philippe Derudder ("Les 10 plus gros Mensonges sur l'Economie").

Le documentaire dénonce le mythe de la croissance perpétuelle, et révèle les mécanismes pervers mis en place par le système bancaire. Il explique de manière très simple ce qu'est l'argent, et comment il est créé. L'auteur propose des moyens de rompre le cercle vicieux. Son message est identique à celui d'un Etienne Chouard : "Vous croyez que la monnaie est créée par l'État ? Vous vous trompez : ce sont les banques privées qui créent la monnaie, et qui en perçoivent le prix (le taux d'intérêt)."

Autrement dit : les gouvernements ont renoncé à faire émettre la monnaie par les Instituts d'émission... et ils empruntent l'argent dont ils ont besoin auprès de banques privées.

http://www.paulgrignon.com/
http://www.fauxmonnayeurs.org/ - http://sapiensweb.free.fr/ - http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89tienne_Chouard

http://ovnis-usa.com/VIDEOS/PaulGrignon_FR.flv

Un autre lien, vers un texte signé Attac, permet de comprendre le fonctionnement de l'argent. Extrait : "Les institutions financières (banques, assurances, fonds de placement et autres fonds de pension) n'ont pour objectif que la recherche du meilleur rendement, passant d'une monnaie à l'autre, d'euros en dollars, de dollars en yens, d'une action à l'autre, d'une obligation à une autre. Et c'est pour mettre ces mouvements financiers à l'abri des fiscalités nationales, protégeant ainsi la criminalité financière, qu'ont été créés les paradis fiscaux." http://www.attac78nord.org/IMG/pdf/monnaie_attac_au_19_10_04_.pdf

Compléments & Commentaires : http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=4411.0

Emission sur Radio Ici & Maintenant! avec Bankster, le 6 octobre 2008 : http://icietmaintenant.fr/org/SONS/Alexandre+Bankster-CreationMonnaie-2h55mns-061009-LIGHT.mp3

Lundi 22 Septembre -

Des Tardigrades, un groupe d'animaux à huit pattes quasiment inconnus, ont été embarqués l'an dernier dans une capsule sphérique, mise en orbite par une fusée russe. Il s'agissait de savoir s'ils pourraient survivre dans le vide spatial. Leur taille ne dépasse pas 2mm, et il en existe plusieurs espèces. Le sujet a passionné Eric, qui vient leur consacrer un important dossier sur le forum Ovnis-USA. - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=4365.0

Olivier Geoffroy est un spécialiste de ces animaux : "Le tardigrade peut survivre à une plongée dans l'hélium liquide à -272°C, tout près du zéro absolu. Il résiste à une température pouvant aller jusqu'à 151°C. On peut leur appliquer des pressions de 1.000 atmosphères, et ils supportent de fortes doses de rayonnements énergétiques, ultraviolets ou X. Mais les chercheurs ne parviennent pas à comprendre en quoi ces caractéristiques sont utiles à l'animal dans son milieu naturel terrestre."

Jean-Luc Goudet, pour Futura-Sciences, explique en quoi consistait l'expérience Tardis (Tardigrades in space) : "Le Suédois Ingemar Jönsson et ses collègues de l'université de Kristianstad, ont fait placer des boitiers sur une plate-forme Biopan-6, réalisée par l'Esa, satellisée à 270 kms d'altitude pendant douze jours. Des Tardigrades de quatre espèces différentes, en état d'anhydrobiose, étaient disposés dans quatre séries de ces boîtiers ouverts sur l'espace. Un groupe était protégé de toutes les radiations, deux autres recevaient soit les UV-A soit les UV-B, et le dernier ne disposait d'aucune protection." http://tardigradesinspace.blogspot.com/2007_09_01_archive.html

http://www.youtube.com/watch?v=W2HHSzHpy3A

"A cette altitude, le rayonnement ultraviolet atteint 7.000 kilojoules/mètre carré, soit mille fois plus qu'au niveau de la mer. Les Tardigrades sont, pour beaucoup du moins, revenus vivants. Dans le groupe soumis aux UV-B, le rayonnement ultraviolet a tout de même décimé plus de 80% des animaux et le taux de survie était nul chez les animaux exposés aux UV-A et B. En revanche, la plupart des Tardigrades qui n'ont reçu que les ultraviolets A - tout en ayant, rappelons-le, subi le vide spatial pendant une dizaine de jours - étaient bien vivants. Les animaux ont repris leurs activités habituelles, et les biologistes ont constaté qu'ils étaient toujours capables de se reproduire.

Cette résistance pose problème car elle implique probablement des mécanismes de réparation de l'ADN, que les puissants rayonnements UV ont certainement dégradé." http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/zoologie/d/le-mystere-des-tardigrades-ces-animaux-qui-resistent-au-vide-spatial_16608/ Les travaux des chercheurs ont été publiés le 9 septembre dernier par Current Biology (sur abonnement). - http://www.current-biology.com/

Un correspondant de l'AFP à Washinton précise : "Comme leur habitat naturel, les mousses et les lichens, subissent souvent des sécheresses prolongées, ces animaux sont capables, après s'être en grande partie desséchés eux-mêmes, de ressusciter même après plusieurs années."

Olivier Geoffroy a formulé quelques hypothèses sur l'origine extra-terrestre du Tardigrade : "Capable de résister aux conditions les plus extrêmes, le Tardigrade possède toutes les aptitudes pour survivre à un voyage spatial même très long, agrippé à une météorite par exemple. Il possède également les caractéristiques qui lui permettraient de ne pas succomber lors de l'atterrissage quelque peu brutal de la météorite sur la surface accidentée d'une planète inhospitalière." http://www.apophtegme.com/ANIMALIA/tardigrade.htm

Dimanche 21 Septembre - Après Steve Hammons, avant-hier, c'est Glenn Gould qui publie ses réflexions sur American Chronicle : "La Divulgation n'est pas que l'affaire des Pouvoirs en place".

"Un gouvernement s'efforcera toujours de maintenir les choses en l'état. Au fond, c'est ce que nous attendons de lui. Personne ne souhaite s'endormir le soir dans une certaine réalité et découvrir le lendemain un système politique ou économique totallement différent. Nous tenons à ce que nos biens ne soient pas dépréciés, que nos liquidités demeurent intactes, nos valeurs constantes. Nous ne voulons pas d'un changement radical - même pour que s'établisse un régime de parfaite égalité sociale.

Finalement, la possible divulgation dépend au moins de deux facteurs. Tout d'abord, nous devons collectivement décider si ça continue de valoir le coup de courir après l'argent pendant quelques décennies puis de mourir de maladie aux frais de la Sécu. Sommes-nous capables de porter un regard objectif sur nos vies, et de déterminer si ce que nous avons accompli ne relève pas d'une forme de psychose ? Serait-il possible que nous soyons autre chose que des consommateurs obéïssants ? La divulgation devrait rendre obsolète tout ce pourquoi nous nous sommes battus.
Une fois que le génie aura été libéré de la bouteille, il sera impossible de l'y faire rentrer. L'humanité sera définitivement transformée, sans possibilité de retour en arrière. Nos systèmes politiques et économiques mondiaux devront nécessairement évoluer et n'auront plus rien de commun avec ce que nous connaissons aujourd'hui. Les priorités seront inversées. Alors, sommes-nous vraiment prêts à celà ? Ou bien pensons-nous qu'il nous restera une chance infime d'accumuler suffisamment de richesses pour continuer à soutenir la nature oppressive de nos systèmes économiques déshumanisants ?
Ensuite, si nous nous sentons mûrs pour un tel changement, comment pourrions-nous continuer de confier nos libertés individuelles à ceux qui ont maintenu le secret pendant si longtemps ? La sécurité nationale a très certainement justifié bien des actes inacceptables. Des gens ont été menacés, poussés au bord de la folie, ruinés, et professionnellement discrédités; quelques uns ont perdu la vie. De nombreux crimes contre l'humanité ont été commis qui, lorsqu'ils seront révélés, seront considérés comme des dommages collatéraux par les mouvements en faveur de la divulgation. Ceux qui se sont donné beaucoup de mal pour maintenir le secret sur ces affaires ont parfois accompli des actes hautement répréhensibles. Sans une politique d'amnistie rigoureuse et la promulgation de lois aux plans national et international, pour réguler la diffusion d'information précédemment classifiée relative à la problèmatique extraterrestre, très peu seront prêts à coopérer. Nous devons être prêts à pardonner tous les actes en relation avec le maintien du secret jusqu'à ce jour. Tous ces actes néfastes doivent être absous.

C'est une tâche extraordinairement complexe de changer le mode de pensée des humains, tel qu'il a fonctionné depuis le milieu du second millénaire. Notre foi envers la finance surpasse toutes les croyances religieuses, parce qu'elle imprègne toutes les cultures - c'est une religion en elle-même. Il y a bien trop d'individus et de nations impliquées pour permettre une compréhension homogène du nouveau sens à donner à la vie. Nous devrons nous défaire de notre instinct qui nous pousse à collectionner et amasser, mais ce n'est probablement pas prêt d'arriver sans une profonde modification de notre structure génétique. En outre, le précepte qui consiste à "tendre l'autre joue" et offrir un pardon sans réserves aux pêcheurs est complètement inaccessible à la plupart des humains. Il nous serait plus facile de marcher sur les eaux plutôt que de pardonner tout le mal qu'on nous a fait.

Une divulgation pleine et entière sur la vérité de l'intervention aliène, passée et présente, dépend au moins de ces deux choses qui n'entrent pas vraiment dans le cadre du fonctionnement émotionnel humain." Source http://www.americanchronicle.com/articles/74244 Glenn Gould


Samedi 20 Septembre - Clark McClelland, le technicien de la NASA qui avait été licencié sans justifications précises en 1992, espèrait depuis longtemps quelques compensations financières pour publier son témoignage. Sa situation personnelle est inconfortable, puisqu'il est sans ressources depuis des années. Il a peut-être finalement conclu un arrangement avec un magazine...

Il vient lui-même d'annoncer : "La divulgation de ma propre expérience sera présentée dans le prochain numéro de Nexus, d'Octobre/Novembre 2008 ! Le second évènement sera relaté deux mois plus tard, dans le numéro suivant. Ce sera le récit du deuxième témoin, qui a vu lui aussi un grand Alien, en train d'embarquer dans la soute de la navette spatiale." http://www.nexusmagazine.com/

La réalité sur son départ forcé de la NASA n'est pas clairement établie. "Ils se sont souvenus que le Major Donald E. Keyhoe m'avait demandé de créer une branche du NICAP (National Investigations Committee on Aerial Phenomena) à Cape Canaveral. C'est probablement ce qui leur a déplu." Son tuteur était à l'époque Dennis Bestwick. Concernant ce renvoi, celui-ci a simplement déclaré au journaliste de CNI News : "Je ne suis pas autorisé à commenter. Il travaillait bien, mais il y avait quelque chose de trouble dans son dossier, apparemment une affaire de dates qui ne collaient pas. En fait, on ne sait pas très bien ce qui s'est passé, mais McClelland a perdu son acréditation secret. Du coup, il a été démis de ses fonctions dans le cadre du programme de la navette."

http://www.theforbiddenknowledge.com/hardtruth/nasa_knows_ufos.htm

Clark McClelland évoquera sans doute à nouveau pour Nexus ce que Werner Von Braun lui avait confié, à propos de sa visite à Roswell en juillet 1947 pour examiner l'épave récupérée : "Il m'a raconté que le vaisseau ne semblait pas fait de métal, au sens où nous l'entendons sur Terre. Sa consistance était plutôt biologique, comme la peau. Les corps des occupants avaient été temporairement installés sous une tente médicale. Ils étaient petits, plutôt frêles, des têtes assez grandes, avec de grands yeux. Leur peau était grisâtre, et de texture reptilienne. Von Braun m'a précisé que cette peau ressemblait à celle des serpents à sonnettes qu'il avait vu à plusieurs reprises à White Sands. Son examen des débris l'avait laissé perplexe : c'était comme de l'aluminium coloré, très fin, ce qui faisait penser à des emballages de chewing gum. Très léger, et extrêmement résistant. L'intérieur de l'engin était pratiquement dépourvu de tout équipement, comme si les créatures et le vaisseau formaient un ensemble." http://www.rense.com/general53/alain.htm - http://www.stargate-chronicles.com/

John Lear n'est pas un critère de fiabilité, mais il a par ailleurs souligné l'intérêt de son témoignage : "Je connais bien Clark McClelland depuis une vingtaine d'années. Il en sait bien davantage qu'il n'en raconte..." Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=1977.0 - John Lear : http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=2366.0

Vendredi 19 Septembre - Steve Hammons rédige parfois des éditoriaux pour American Chronicle. Il traite aujourd'hui de la Divulgation et des transformations qu'elle pourrait apporter dans nos sociétés.

"Le nouveau magazine de ABC News n'aura pas abordé les aspects trop complexes de la situation. Ce qui intrigue les gens, c'est cette politique du secret, les restrictions imposées sur l'information relative aux Ovnis, qui dure depuis soixante ans. Quelles seraient les raisons légitimes pour imposer de telles mesures de sécurité ? Seraient-elles inavouables ? A moins que cette attitude soit en partie justifiée et que s'y mêlent des justifications acceptables ?
Plusieurs explications ont été proposées. C'est la tendance naturelle des gouvernements, des militaires et des organisations du renseignement de faire de la rétention sur les informations sensibles.
Une autre raison serait que les nations, ou les Pouvoirs en place, entendent préserver l'avantage que leur donnent les technologies avancées, récupérées à la suite des visites aliènes. Dans cette perspective, les gens qui sont aux commandes veulent maintenir les règles qu'ils ont édictées concernant la distribution des richesses, le contrôle des ressources naturelles terrestres, la manipulation par le déclenchement des guerres, la maîtrise sur les systèmes d'armements, et faire perdurer le statu quo en ce qui concerne la pauvreté, la maladie, la pollution, la famine, l'injustice et la misère humaine.
Steve Hammons

D'autres théories intéressantes ont été avancées pour expliquer le maintien du secret : c'est l'idée en particulier que de nombreux Américains et d'autres populations pourraient ne pas être préparés psychologiquement et émotionnellement à se trouver confrontés à une réalité qui intègre les activités d'extraterrestres sur Terre, et que l'équilibre de nos sociétés humaines pourrait être sérieusement menacé.

Le besoin de sécurité est légitime parce que, bien que nous puissions être visités par des aliens "amicaux", il peut aussi exister des ETs susceptibles de présenter un rique grave pour la race humaine. Dans ce cas, des mesures doivent être prises par les instances militaires, même si certaines personnes se montrent réticentes à l'emploi de la force.
Il y a encore d'autres considérations de même importance à prendre en compte.

Lorsque les Indiens d'Amérique ont vu arriver des visiteurs et colonisateurs venus d'Europe - les Vikings, les Espagnols, les Français, et les Anglais - ils n'ont pas tout de suite réalisé l'étendue des problèmes que ces "visiteurs" allaient apporter dans leur mode de vie et leur existence. A présent, nous réalisons combien cette invasion fut dévastatrice pour le peuple des Amériques.
Selon le scénario qu'on envisage, ou les concours de circonstances qui pourraient se présenter, il est souvent prudent "d'espérer le meilleur en se préparant au pire."

Actuellement, de nombreuses personnes réclament une "divulgation complète" au sujet de ce qu'ils considèrent comme une importante dissimulation de la présence E.T.. C'est parfaitement compréhensible, naturel, et de bien des points de vue, nécessaire de l'encourager. Une information étendue permettrait de réaliser ce qui se passe et de prendre des décisions. C'est ainsi qu'on peut ensuite mettre au point des stratégies afin de faire face aux changements de situations.
En fait, il se peut que la divulgation et l'acclimatation soient déjà bien avancés. Nous avons été informés de la situation, mais il nous reste à ouvrir nos yeux et nos esprits. C'est une affaire de sécurité nationale et internationale. Nous devons prendre en compte les divers aspects de cette situation, et y porter toute notre attention. Il nous faut également être prêts à prendre des mesures défensives.

Si un "choc" ou un "impact culturel", devait se produire en rapport avec la visite des ETs, que pourrions-nous faire pour le transformer de manière constructive afin de préserver le meilleur de l'humanité, et en bénéficier pour réaliser des progrès dans le futur ?

Il nous serait utile de réaliser ce que les humains et la Terre ont d'unique. Nous habitons une planète magnifique, dotée d'un énorme potentiel. Diverses sociétés humaines, des groupes et des individus, ont réalisé de grandes choses, et nous avons une histoire culturelle très riche. Celà dit, l'histoire humaine traverse aujourd'hui une situation de crise. Nous devons faire des efforts considérables pour la surmonter.

Afin de nous préparer psychologiquement et émotionnellement à la possibilité que les extraterrestres soient en train de mener diverses opérations qui nous concernent au plus près, nous devrions sans doute nous attacher à renforcer les aspects positifs de nos cultures, ainsi que reconnaître la nature de nos faiblesses.

Il nous faut prendre conscience de tous les facteurs et de la dynamique qui sont en jeu, et réaliser la gravité et la subtilité des possibles activités des E.T.s. C'est ainsi que nous pourrons aborder l'avenir de manière constructive." Source http://www.americanchronicle.com/articles/74369

Jeudi 18 Septembre - Le jour même où le réseau ABC News diffusait son magazine "Seing is Believing", la rédaction présentait ce reportage au sujet de cinq Officiers de Police de l'Illinois qui témoignent avoir vu un immense objet en forme de triangle, au sud de l'état. Ils étaient positionnés en divers endroits de la région : "Il avait environ la taille d'un terrain de football. Trois grandes lumières brillantes éclairaient le ciel en-dessous. J'ai d'abord pensé à des hélicoptères en formation, mais il s'agissait d'un objet et il était parfaitement silencieux. L'Ovni est passé un moment derrière les arbres, et le temps que j'effectue une marche arrière sur quelques mètres, il s'était déplacé presque instantanément un mile plus loin." http://abcnews.go.com/Technology/AheadoftheCurve/story?id=5807004&page=1

http://ovnis-usa.com/VIDEOS/ABC_Illinois_5PoliceOfficers_080916t.flv

Le programme "Seing is Believing", diffusé hier par ABC News, n'a pas apporté d'éléments nouveaux pour les connaisseurs. Ils ont même relevé des inexactitudes qu'il aurait été facile d'éviter.

Le déboulonneur de l'affaire des "Lumières de Phoenix" n'a parlé que de l'exercice militaire de 22 heures, avec les fusées éclairantes, mais pas de l'évènement principal, qui s'était produit peu avant 20 heures. Fore constate sur le forum Open Minds : "La plupart des gens ne feront pas la différence. Je suis sidéré de voir que les producteurs ont fait appel à des gens aussi ignorants." Peut-être faudrait-il, dans ce genre de présentation qui se veut "équilibrée", en donnant la parole aux contradicteurs, qu'une personne mieux informée intervienne ensuite pour rectifier les erreurs des déboulonneurs eux-mêmes... A moins bien sûr que l'amalgame soit volontaire, pour ne pas précipiter la divulgation.

Il ne fallait pas compter sur ABC News pour mener des enquêtes inédites : à part les deux nouveaux témoins de Stephenville, l'ensemble se voulait au mieux un résumé de quelques affaires marquantes, destiné à un large public.

Angelia Joiner, la journaliste qui connait le mieux l'affaire de Stephenville, survenu en début d'année au Texas, nous offre ce résumé : "Chacun des témoins a pu contrôler le travail des graphistes jusqu'à ce que le dessin corresponde vraiment à ce qu'ils avaient vu. Steve Allen était particulièrement satisfait du résultat. La partie sur les contactés et les abductés n'était qu'une reprise du programme de 2005. Celle sur Roswell également, à celà près qu'ils ont enlevé l'intervention pourtant nécessaire de Stanton Friedman. J'aurais préféré qu'ils diffusent les videos récentes...
Le sujet sur Stephenville était correct, surtout le passage avec Robert Powell. Ils auraient pu faire figurer les identités des deux nouveaux témoins, parce que celui qui les conduisait dans la région est un ancien contrôleur aérien militaire. Ce n'est quand même pas négligeable...
" Elle ajoute : "Avez-vous remarqué ce déboulonneur affirmant qu'il n'y avait rien au-dessus de Phoenix à ce moment-là, parce qu'il n'y a eu aucun rapport radar ? Alors que par ailleurs il a bien été noté que les Ovnis ne laissent pas toujours une trace radar..!"

Finalement ces réflexions de spécialistes exigeants ne reflètent pas forcément l'impression que le documentaire aura laissé dans l'esprit du grand public : "J'ai été très déçu que cette émission ait cherché à démontrer que le gouvernement n'avait pas à se reprocher d'avoir mené ses opérations de couverture. Les indécis garderont peut-être l'impression que les Ovnis sont une réalité. Mais.... que les histoires de contactés et d'abductés ne sont pas solides. Les producteurs ont certes renforcé la crédibilité du phénomène, en tant que manifestations d'engins, mais ils ont choisi d'affaiblir tout ce qui pouvait concerner leurs occupants."

Comme le remarque un amateur sur YouTube : "Ils auraient mieux fait de diffuser quelques-un des témoignages rassemblés par le Disclosure Project, plutôt qu'une rediffusion pratiquement à l'identique du show de 2005... Leur audience eut certainement été bien meilleure." Le programme d'ABC News sera publié ici dès qu'il sera disponible.

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?board=13.0

Mercredi 17 Septembre -

A peine le CERN a-t-il inauguré son Large Hadron Collider, le 10 septembre, que les scientifiques estiment indispensable de construire un nouvel accélérateur de particules, linéaire cette fois, pour affiner les mesures qui seront obtenues :

"Il est beaucoup plus simple d'analyser des collisions entre des électrons et des positrons que des collisions entre des quarks, des antiquarks et des gluons. L'un des rôles de l'ILC sera d'effectuer des mesures de précision des propriétés des particules découvertes par le LHC."

Par exemple, si le LHC découvre le boson de Higgs - surnommé la particule de Dieu par le Prix Nobel Leon Lederman - l'ILC devrait s'attacher à mesurer sa masse, son spin, et ses forces d'interactions : "La nature des collisions à l'ILC devrait permettre de compléter les questions soulevées par des découvertes du LHC (matière sombre, existence des supersymétries)." http://fr.wikipedia.org/wiki/Bosons

- http://en.wikipedia.org/wiki/International_Linear_Collider - http://fr.wikipedia.org/wiki/Acc%C3%A9l%C3%A9rateur_de_particules

La structure de l'ILC n'est pas en anneau. Il s'agit d'un tunnel rectiligne d'une quarantaine de kilomètres : "Deux LINAC de 20 kilomètres de long se feront face. Les faisceaux d'électrons et de positrons atteindront chacun 99,9999999998 % de la vitesse de la lumière. Chaque faisceau contiendra 10 milliards d'électrons ou de positrons comprimés dans une section de trois nanomètres. Au rendez-vous des collisions, les cavités accélératrices à supraconductivité opèreront à une température proche du zéro absolu. Les faisceaux entreront en collision 2 000 fois par seconde."

Brian Foster, de l'Université d'Oxford, fait partie des chercheurs qui envisagent de faire aboutir le projet du Collisionneur linéaire international, lequel a déjà coûté 150 millions de dollars au stade de la conception. Le lieu de construction ainsi que les technologies employées n'ont pas encore été déterminés, et l'instrument ne devrait pas être opérationnel avant une dizaine d'années. http://www.physics.ox.ac.uk/news.asp

L'espoir de parvenir à "mieux comprendre la structure intime de l'univers" ne repose plus vraiment sur les expériences du CERN mais se voit légèrement différé jusqu'à la mise en route d'une nouvelle machine... à moins qu'il faille en construire d'autres, ensuite, et laisser les prochaines générations de chercheurs affiner à leur tour les résultats de l'ILC ? http://www.linearcollider.org/cms/

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=2707.0

Les enjeux de l'expérimentation n'ont pas été clairement définis. Le physicien Michio Kaku plaide pour le LHC du CERN, mais il regrette que les scientifiques n'aient pas réellement su comment communiquer leur enthousiasme au public : "Cette machine doit nous permettre de détecter des signaux de la 11ème dimension, de l'hyperespace, nous allons pouvoir réaliser le rève d'Einstein, et lire dans la pensée de Dieu." http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=2602.0

Clay Pickering essaye de conserver assez de recul pour percevoir la vue d'ensemble. Il continue de penser que la Divulgation est en bonne voie : "Les réunions aux Nations-Unies en février dernier, les déclarations de l'astronome du Vatican, l'ouverture par la Grande-Bretagne de ses archives ufologiques, la mise en avant de Edgar Mitchell, de Clark McClelland, du Contre-Amiral français Gilles Pinon, la multiplication des shows télévisés de Larry King, et la diffusion du nouveau programme de ABC News en cette rentrée... tout celà fait partie du processus en cours. Ca fait beaucoup d'évènements depuis le début de l'année... Il n'a pas fallu attendre 60 ans pour que ça se mette en place.."

Le nouveau magazine "Seeing is Believing" présenté par David Muir sur ABC News, sera diffusé dans la nuit du 16 au 17 septembre (21h30 - 23h côte Est). Il fait suite à celui présenté par Peter Jennings en 2005. L'émission de 90 minutes devrait être mise en ligne dans la journée de jeudi. http://ovnis-usa.com/2008/08/30/seeing-is-believing-abc/

Mardi 16 Septembre - Le News Scotsman vient de sortir une affaire embarrassante pour le Ministère de la Défense britannique : "Un officier de la RAF (Royal Air Force) rompt le silence après 37 ans". Un article de Marc Horne.

"C'est une rencontre rapprochée officielle. Un ancien officier de la RAF a prétendu que les Ovnis sont réels, et qu'ils ont pénétré dans l'espace aérien de la Grande-Bretagne.
Le Commandant Alan Turner avait du prêter serment après avoir détecté au radar une série d'objets non-identifiés qui se déplaçaient à des vitesses incroyables au-dessus du sud de l'Angleterre. Son récit est particulièrement gênant parce que la Reine lui avait décerné le MBE (Ordre de l'Empire Britannique) en 1984, et il a choisi de s'exprimer publiquement malgré sa promesse de garder le secret. En outre, il a ironisé sur la position des autorités, pour lesquelles il pourrait exister "d'autres explications possibles", les qualifiant de "stupides et arrogantes". Il maintient sa version, qui n'exclue pas une manifestation extra-terrestre. - http://fr.wikipedia.org/wiki/MBE

Alan Turner est agé de 64 ans. Il a dirigé le contrôle aérien sur la base RAF de Lossiemouth. L'ancien radariste ressasse depuis des décennies ce qui s'est passé, au cours de l'été 1971, au-dessus de la côte de Sopley, située au sud-ouest de l'Angleterre. Il commandait à l'époque une équipe de 13 hommes affectés à la surveillance aérienne, pour repérer d'éventuelles incursions soviétiques. Ce jour-là, son unité a été mise en état d'alerte par un évènement soudain et inattendu. Il raconte au journaliste : "Je me souviens parfaitement bien que tout le monde s'est exclamé : 'Bon sang, qu'est-ce c'est ?' Je me suis assis devant une console, et ils me criaient de regarder vers l'est de Salisbury Plain."

"A une trentaine de kilomètres vers l'extrêmité est de la pointe, nous avons noté une série d'échos, au nombre de cinq, puis six et enfin sept, qui suivaient la même route. Ils se dirigeaient vers le sud-est, en maintenant une distance de dix à douze kilomètres, et conservaient exactement la même vitesse. Après avoir parcouru environ soixante kilomètres, tout a disparu, mais presque immédiatement nous avons constaté le retour du phénomène au point d'origine.

Les objets se trouvaient à environ 1.000 mètres d'altitude lorsqu'ils sont apparus et ils ont grimpé si rapidement que, au moment de disparaître du radar, ils étaient à plus de 20.000 mètres. Aucun avion de combat de l'époque n'aurait pu atteindre une telle altitude en parcourant seulement 60 kilomètres." Pour tenter de résoudre ce mystère, Turner avait alors demandé à un jet Canberra de la RAF, qui revenait d'Allemagne de l'Ouest, de se dérouter pour intercepter l'intrus.

"Lorsque le pilote s'est approché à un peu moins de 2 kilomètres de cet écho particulier, il nous a communiqué - d'une voix qui trahissait son excitation - que son radar avait accroché quelque chose qui grimpait 'à toute allure'. Ni le pilote ni son navigateur n'avaient pu établir de contact visuel avec ce qui se trouvait là."

Peu après, Turner avait été convoqué au bureau du Chef de l'escadron, où il fut interrogé au sujet de l'incident par deux hommes en civil, qui ne se sont pas présentés. "On m'intima l'ordre, ainsi qu'à tous ceux qui étaient présents ce jour-là, de ne jamais raconter ce que nous avions vu."

Le commandant Turner a pris sa retraite en 1995. Il lui a été confirmé qu'il n'y avait aucun exercice en cours, classifié ou non, ni lâché de ballons météo dans la région, au moment de cet évènement.

"Je n'ai aucune idée de ce que c'était, mais je n'écarterai surement pas la possibilité qu'il s'agissait d'engins venus d'un autre monde. Il est parfaitement possible que nous soyons visités par des extra-terrestres." Turner ne craint pas de commenter les déclarations apaisantes des autorités : "C'est extrêmement arrogant et stupide de penser que nous serions seuls dans l'univers."

Alan Turner a pensé que le moment était venu de rompre son silence, et il a accepté une invitation du présentateur d'une conférence internationale sur les Ovnis, qui se tiendra le mois prochain à Pontefract, dans le Yorkshire.

Il ajoute : "J'ai parlé avec trois anciens compagnons de l'Air Force, qui avaient occupé des postes responsables, et ils ont vu le même genre de manifestations, mais ils avaient décidé de n'en rien raconter parce qu'ils pensaient que leurs supérieurs en viendraient à douter de leur intégrité. C'est pour cette raison que j'ai gardé le silence pendant si longtemps, mais je sais ce que j'ai vu."

Source http://news.scotsman.com/uk/RAF-officer-breaks-37year-silence.4489914.jp

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=4295.0

The Paracast a reçu hier le Commandant Alan Turner, et l'enquêteur Philip Mantle - Durée : 90 minutes.

http://ovnis-usa.com/SONS/paracast_AlanTurner_PhilipMantle-sept08.mp3

Lundi 15 Septembre -

La Chine lancera le 25 septembre un troisième vol spatial habité. Si les conditions météo le permettent, la mission Shenzhou-7 décollera à 13h10 GMT. Le lanceur Long March IIF requiert un temps sec, des vents inférieurs à 8 mètres par seconde, et une visibilité au sol supérieure à 20 kilomètres.
L'un des trois astronautes doit effectuer une sortie dans l'espace d'environ une heure, à une altitude de 341 kilomètres.
Les chinois
envisagent de construire leur propre station spatiale en orbite, et un laboratoire spatial d'ici 2020. Les deux prochains modules, Shenzhou-8 et 9, pourraient être lancées en 2010 à un mois d'intervalle, et s'arrimer pour former le futur complexe.
http://en.rian.ru/world/20080912/116734434.html

Le précédent lancement, de Shenzhou-6

La situation financière aux Etats-Unis s'est s'agravée, avec la faillite de Lehman Brothers, cinquième banque d'affaires à Wall Street, faute d'engagement financier du Trésor américain. Elle était pourtant pilotée par l'un des dirigeants de Wall Street considérés comme les plus capables. On parle maintenant de crise systémique. http://fr.wikipedia.org/wiki/Risque_syst%C3%A9mique

La clôture de l'année fiscale est fixée au 30 septembre et pourrait amener à constater d'autres faillites. De nombreux participants des forums pensent maintenant que la période du 27 Septembre au 7 Octobre concentrera les plus grands dangers. Le Pouvoir américain est ouvertement accusé de vouloir profiter de la situation de crise pour :

1. Anéantir le potentiel de la Divulgation Ovni,
2. Distraire l'attention du terme de l'année fiscale et ses implications,
3. Vouloir engager le pays sur différents fronts.
"Les situations chaotiques permettent de renforcer les contrôles de sécurité sur les citoyens, avec une possible promulgation de l'état d'urgence (qui permet de suspendre les libertés individuelles) comme en Louisiane après le passage de Katrina." http://www.sourcewatch.org/index.php?title=Hurricane_Katrina:_Martial_Law

D'autres, moins nombreux, voient au contraire dans cette situation de crises une possible fuite en avant, et une occasion pour les autorités de progresser vers la Divulgation.

Par ailleurs, certains envisagent que la baisse du baril de pétrole ait été organisée pour faciliter l'élection de John McCain. Cependant la récente décision de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) d'abaisser sa production ne devrait pas faciliter la manoeuvre. http://www.lexiqueboursier.com/bullefinanciere.htm

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=2575.0

http://ovnis-usa.com/perspectives-economiques-us/

La démocratie américaine a retrouvé des pratiques qu'elle n'avait pas connues depuis 25 ans, avec la tenue le 13 mars dernier d'une session secrète du Congrès. Elle était destinée à faire passer quelques résolutions concernant la collecte du renseignement et l'espionnage des particuliers.
Le Sénateur de l'Ohio, Dennis Kucinich, est l'un de ceux qui ont refusé de participer à cette session extraordinaire : "Dans le cadre de ces réunions secrètes, il est impossible de contester ce qu'on vous raconte, et les participants s'engagent à ne rien révéler des décisions qui ont été prises. Par conséquent, si des mensonges sont répandus, il est impossible aux élus de les contester."

Le Sénateur Kucinich, ancien candidat à l'élection présidentielle, a révélé qu'une telle réunion n'avait été convoquée que seulement six fois en 182 ans. http://www.youtube.com/watch?v=NgnbFCbnB24

Dimanche 14 Septembre - Les initiatives privées vont-elles supplanter la NASA dans l'espace ? La compagnie Google, associée à la Fondation X Prize a lancé une compétition internationale il y a exactement un an : le Lunar X PRIZE offre 20 millions de dollars à la première équipe qui posera un robot sur la surface de la Lune; il devra parcourir 500 mètres, et renvoyer des images vers la Terre. Le financement des équipes candidates doit être à 90% privé. Les inscriptions sont ouvertes jusqu'au 31 décembre 2010, et déjà une quinzaine de projets ont été validés.

Le premier prix doit être attribué avant le 31 décembre 2012. Passé cette date, il sera seulement de 15 millions de dollars. L'équipe arrivée en second gagnera 5 millions. Cinq autres millions seront distribués sous forme de bonus. La date limite de la compétition est fixée au 31 décembre 2014.

Pour Peter H. Diamandis, PDG de la Fondation X PRIZE, il s'agit de "contribuer à développer de nouvelles technologies robotiques et de présence virtuelle, qui réduiront de façon spectaculaire le coût de l'exploration spatiale." Le projet Lune 2.0 ne consiste pas seulement à poser un robot sur notre satellite, mais à y établir les bases d'une présence permanente.

La question que se posent les ufologues est de savoir comment l'exploration spatiale privée pourra finalement contraindre les gouvernements et la NASA à renoncer aux opérations de couverture concernant les Ovnis.

http://www.googlelunarxprize.org/lunar/intl/fra - http://www.googlelunarxprize.org

http://www.youtube.com/watch?v=9K4zosGUMBw

L'information a fait réagir John Lear : "Personne ne s'aventurera dans l'espace, sans l'aval des militaires américains. Actuellement, il y a en orbite entre 8 et 12 plateformes disposant d'armements, qui sont manoeuvrées et entretenues par environ 5.000 astronautes (de l'US Army, la Navy, l'Air Force, la NASA), et l'ensemble est contrôlé par l'USScom (U.S. Special Operations Command).
Les missions de ravitaillement de l'ISS par la navette spatiale ne représentent qu'une diversion quant aux réelles missions, qui sont assurées de concert avec les Russes et d'autres.
On utilise pour celà des lanceurs comme les Delta, les Zenit 3SL, les Titans, et les Atlas. Il existe probablement d'autres véhicules hautement classifiés qui sont capables de la mise en orbite et du retour sur Terre.
En plus du centre spatial Kennedy, il y a une vingtaine de stations de lancement à travers le monde, dont le Ronald Reagan Launch Complex sur l'atoll de Kwaljalein, ou Vandenberg, Patrick AFB, ou encore la base de Wallops Island...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Wallops_Island
Il est donc impensable que des civils ou des entreprises privées soient autorisés à réaliser ce qui est annoncé." http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=2366.0

Une rumeur court les forums et se répand sur divers sites web, à propos d'un "message" censé provenir de la "Fédération galactique" : la source, apparemment australienne, prétend avoir appris par la pratique du 'channeling' qu'un Ovni géant doit se montrer "dans le sud de votre hémisphère nord" pendant trois jours. Il serait bon qu'on nous montre un seul exemple de channeling qui se soit avéré exact depuis dix ou vingt ans...
Après qu'il ne se soit rien passé le 14 octobre, les responsables de cette fausse nouvelle ne manqueront pas de prétexter : "C'est parce que vous n'avez pas contacté suffisamment de personnes". En fait, ça ne sera jamais de leur faute, mais de la notre. Comme l'observe un participant du forum Ovnis-USA : "A force de diffuser de fausses informations, leurs auteurs nous amènent à douter de tout."

L'intermédiaire se fait appeller Blossom Goodchild. Elle vient d'annoncer : "A mesure que la date approche, nous sommes de plus en plus fébriles. La 'Fédération de la Lumière' m'a fait savoir qu'elle était préoccupée de savoir si suffisamment de personnes auraient ce message à temps. Afin de le répandre encore plus rapidement, je vais participer à un contact en direct avec un Guide spirituel, et je pourrai vous transmettre ses guidances et aussi répondre à vos questions.
L'organisation de cette web-conférence a un coût, aussi il vous est demandé de vous inscrire dès maintenant en versant une réservation de 15 dollars. Une première séance de 90 minutes aura lieu le 17 septembre.
" - http://www.spiritualnewageguide.com/index.html?page=SSwebinar.html

En réalité, on sait qu'aujourd'hui l'organisation d'une video-conférence sur internet, ou un Skype-video ne coûterait pratiquement rien à ses organisateurs.

Samedi 13 Septembre - On connait maintenant le conducteur de l'émision spéciale "Seeing is Believing" du 16 septembre prochain, grâce à ce communiqué de la chaîne ABC. Le format est de 90 minutes, en début de soirée.

"Depuis des décennies, des millions de personnes partout dans le monde ont prétendu avoir vu des Ovnis évoluer dans le ciel. C'est toujours un mystère que la science reste incapable de résoudre, et le phénomène n'est pas rigoureusement étudié. Le traitement du sujet consiste le plus souvent à ridiculiser les témoins."

http://fr.youtube.com/watch?v=PgbEb_HfYA4
http://fr.youtube.com/watch?v=3ReIF3YGp58
Suite : http://ovnis-usa.com/2008/08/30/seeing-is-believing-abc/

"Les Ovnis : Voir c'est Croire" examine sérieusement le phénomène dans le monde d'aujourd'hui. Ce magazine spécial de 90 minutes donne la parole à des scientifiques qui recherchent des preuves de la vie ailleurs que sur Terre, et présente des interviews de témoins qui prétendent que des aliens sont déjà parmi nous. A la suite de l'émission présentée par Peter Jennings en 2005, David Muir expose de nouveaux témoignages, ainsi que les plus récentes recherches de la vie sur Mars par la NASA."

"Ce programme couvre toute l'étendue de l'expérience Ovni, depuis le premier rapport de Kenneth Arnold en 1947 jusqu'à ce jour. Muir présente le cas très récent de Stephenville, Texas, où de nombreux témoins ont signalé qu'ils avaient observé dans la soirée du 8 janvier 2008 des lumières qui formaient d'étranges configurations de grande ampleur. Il a interviewé quelques uns des témoins parmi les plus crédibles, et un expert radar qui en étudiant leurs récits et les données informatiques a découvert des éléments surprenants. La production a fait réaliser des animations réalistes, que les observateurs ont validé.

Cette émission spéciale présente des interviews d'officiers de police, des pilotes, des militaires, des scientifiques, et des citoyens qui rapportent des faits extraordinaires, comme des rencontres inexplicables.

Des sceptiques professionnels s'exprimeront au sujet des Ovnis, parmi lesquels des scientifiques de pointe qui recherchent des formes de vie, ailleurs dans l'univers.

Ce sera l'occasion de faire le point sur les avancées les plus récentes dans la recherche de la vie sur d'autres planètes. Cet été, la mission Phoenix de la NASA a posé le Mars Lander, un robot qui teste le sol martien et a découvert la présence d'eau gelée sur la planète. Les scientifiques du projet vous expliqueront quelles sont les possibilités d'y découvrir la vie.

Parmi les manifestations inexpliquables d'Ovnis, l'incident de Roswell, en 1947 au Nouveau-Mexique, a retenu l'attention d'ABC News. Le gouvernement américain y aurait récupéré l'épave d'une soucoupe. Il sera également question du phénomène des enlèvements, ou abductions."

Le magazine évoque les cas suivants :

La Base Air Force de Minot, en Octobre 1968 - Seize techniciens au sol, ainsi que l'équipage d'un bombardier B-52 ont observé un énorme objet inconnu au-dessus de la base.

Phoenix, Arizona, Mars 1997 - Des milliers de témoins prétendent avoir vu un immense engin en forme de triangle, qui se déplaçait lentement dans le ciel de la ville.

St. Clair County, Illinois, Janvier 2000 - Des officiers de Police de cinq villes avoisinantes ont séparément rapporté l'observation d'un immense engin volant, émettant de nombreuses lumières brillantes, qui se déplaçait sans bruit et à basse altitude.

Aujourd'hui, si vous souhaitez rapporter un témoignage d'Ovni, il vous sera répondu que l'Air Force a conduit une enquête qui a duré 22 ans, qu'elle s'est terminée en 1969. En conclusion, les Ovnis ne représentent pas une menace pour la sécurité nationale, et ne présentent pas d'intérêt scientifique. Mais selon l'un des meilleurs spécialistes mondiaux en physique théorique : "On ne peut simplement écarter la possibilité que certaines de ces observations d'Ovnis concernent des objets créés par une civilisation avancée, parce que, à supposer qu'il y ait bien quelque chose, ça pourrait litérallement changer le cours de l'histoire humaine."

Mais Angelia Joiner prévient : "Je crois comprendre qu'il vont intégrer des éléments de la première émission. Alors, si vous ne l'aviez pas appréciée, il se peut que vous n'aimiez pas non plus celle-ci." http://www.angeliajoiner.com/

2005 : http://abcnews.go.com/Technology/Primetime/story?id=468496

Les videos sont celles de l'émission de 2005, présentée par Peter Jennings.

Vendredi 12 Septembre - Victor Viggiani s'exprime dans American Chronicle pour accentuer la pression sur ses collègues journalistes, afin qu'ils se décident enfin à soutenir leur confrère Billy Cox. Dans un long article, il dénonce : "Une opération de couverture de grande envergure qui rappelle comment les medias avaient su divertir l'attention sur les explications problèmatiques des évènements du 11 septembre". Son papier est titré : "Un journaliste de Sarasota cherche la vérité sur l'affaire Ovni de Stephenville, au Texas".

Victor Viggiani est le Directeur des relations avec la presse de la branche exopolitique de Toronto. Il explique : "Billy Cox est exaspéré par la façon dont les hauts responsables maintiennent le secret sur certaines affaires. On se souvient pourtant comment l'Air Force, en 2001, avait laissé trois avions mener leur action suicide en évoluant dans notre espace aérien. Cette année, nous nous sommes trouvés confrontés à la même inertie, et seuls deux journalistes ont jusqu'à présent réagi." L'autre personne est Angelia Joiner, à l'époque employée du Stephenville Empire Tribune, qui avait été incitée par sa rédaction à lacher l'affaire.

Ceux qui ont suivi cette histoire depuis le début n'y trouveront pas d'éléments nouveaux. Mais cette offensive montre que l'affaire de Stephenville ne pourra pas être étouffée : "Depuis plusieurs semaines, Billy Cox a été en contact avec le Major Karl Lewis, porte-parole de l'Air Force, qui semble être en possession de toutes les réponses concernant une spectaculaire incursion Ovni capturée sur les radars de la FAA au-dessus du Texas le 8 janvier 2008.

Cependant, le Major a préféré se taire - du moins jusqu'ici. Ses supérieurs veulent laisser croire qu'ils ne sont au courant de rien, malgré les preuves accablantes fournies par la FAA (Federal Aviation Administration)."

"La FAA a remis aux enquêteurs Glen Schulze et Robert Powell des quantités impressionnantes de données qui prouvent de manière scientifique et indiscutable qu'un immense objet volant non-identifié, sans balises actives, a pénétré dans un espace aérien hautement surveillé et qu'il s'est approché du ranch présidentiel de Crawford, surnommé 'la deuxième Maison-Blanche'.

L'analyste radar Glen Schulze et le Directeur local du MUFON Robert Powell ont produit un document de 76 pages, grâce à des doonnées obtenues par des requêtes FOIA; ils ont rassemblé les témoignages des observateurs au sol, et leurs analyses démontrent sans ambiguïté qu'il s'est bien passé quelque chose d'important le 8 janvier 2008. Le plus étonnant est que l'US Air Force se comporte comme si ce rapport n'existait pas. - http://ovnis-usa.com/DIVERS/MUFONStephenvilleRadarReport.pdf - Commentaires : http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=3458.0

Comment cette intrusion digne du 11 septembre pourrait-elle être passée sous silence ? L'US Air Force souhaite faire oublier l'incident. Mais Cox ne lachera pas le morceau. Ses collègues doivent réaliser qu'ils tiennent là une énorme affaire de sécurité nationale. Les grands medias ont pour l'instant préféré l'ignorer pour nous vendre les histoires de famille de Sarah Palin et la baisse du prix de l'essence.

Tous les journalistes dignes de cette profession doivent soutenir le combat solitaire de Billy Cox contre la politique du secret et les mensonges évidents des militaires américains, comme des responsables gouvernementaux. S'il y a encore des Woodwards et des Bernsteins dans le milieu de la presse, c'est pour eux le moment d'agir et de dénoncer ce Watergate cosmique."

- http://www.americanchronicle.com/articles/73205 - http://ovnis-usa.com/stephenville-rapport-radar-cnn/

Jeudi 11 Septembre - Le nouveau Projet Avalon a été mis en place par l'équipe du Projet Camelot, "qui se veut une réponse concrète aux nécessités de notre époque et des évènements en cours. Nous pensons qu'il est prudent de concevoir des plans d'urgence."

Selon ses fondateurs, Bill Ryan & Kerry Cassidy, il entend fournir :
* Une information sur les évènements actuel, de type global,
* Un moyen de retrouver des communautés,
* Des moyens de construire des communautés,
* Une mise en réseau entre des individus partout dans le monde.
Bill Ryan Kerry Cassidy

"Ainsi que l'a rappellé George Green dans l'interview récente qu'il a accordée au Projet Camelot, "Messages for the Ground Crew", il existe des individus et des groupes, partout dans le monde, qui ont des responsabilités importantes et un rôle à jouer pour la préservation de la civilisation, quels que soient les scénarios qui vont se dérouler."

* "Ces scénarios possibles - y compris des faillites financières contrôlées, des guerres, et des tentatives inavouées de réduire les populations, peuvent être mis en échec et modifiés grâce à la convergence d'intentions positives, émanant d'individus motivés. Beaucoup d'entre nous s'efforcent de préparer et d'éveiller ses contemporains. Nous savons que nos efforts pour créer des lendemains meilleurs ne seront pas vains. Nous prenons conscience de l'Equipe de Terrain présente tout autour du globe - y compris (nous sommes confiants) des personnes qui partagent des valeurs éthiques au sein des institutions militaires et du renseignement."

Une large part est accordée aux témoins et informateurs sur le phénomène Ovni, qui ne peut être dissocié des changements susceptibles d'intervenir dans nos sociétés. http://projectavalon.net

La croissance du forum Avalon est extrêmement rapide, ce qui montre qu’il répond à un besoin : déjà 1.500 inscrits en quelques jours, dont un petit groupe francophone : http://projectavalon.net/forum/index.php

Compléments & Commentaires : http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=4192.0

Bob Woodward, l'un des deux journalistes du Washington Post rendus célèbres par l'affaire du Watergate, avait déjà consacré trois livres critiques sur la conduite de la guerre d'Irak. Sa notoriété lui donne accès à des sources très proches de la Maison Blanche, et au Président Bush lui-même. Mais il pourrait aussi avoir été choisi comme un canal privilégié pour diffuser cette révélation : Dans le cadre du magazine '60 Minutes' de CBS News, le 7 septembre, Woodward a révélé qu'une arme secrète était utilisée par les forces américaines en Irak. Il a affirmé qu'il s'agissait d'une avancée considérable, "comparable à l'apparition des tanks et des avions. Cette arme secrète serait utilisée pour localiser, cibler, et éliminer les opposants." Grant Cameron commente : "Rien ne permet de penser que cette nouvelle arme soit dérivée d'un technologie aliène, mais ça nous montre pourquoi les militaires entendent préserver le secret sur tout ce qui concerne les Ovnis. Le maintien du secret sur des technologies avancées est un avantage pour gagner des guerres."

http://www.cbsnews.com/stories/2008/09/04/60minutes/main4415771.shtml

Mercredi 10 Septembre - L'affaire des drones californiens vient de prendre une nouvelle tournure, avec la diffusion d'un témoignage un peu particulier, celui d'un ancien employé des laboratoires de Palo Alto. Ses révélations ne sont pas spontanées : il a fallu user de diplomatie pendant plusieurs semaines pour obtenir quelques confidences.

Les détectives Tom Davis et Frank Dixon, engagés en début d'année par la Drone Research Team, avaient accumulé des éléments inédits qui sont enfin rendus publics. Une de leurs Sources a révélé au printemps dernier qu'un de ses vieux amis a travaillé à Palo Alto dans les années 80, à l'époque où Isaac et ses collègues rédigeaient le Rapport CARET. Trois de leurs rapports sont résumés ici. Cette publication a été différée jusqu'au moment où la DRT a constaté qu'elle n'obtiendrait plus d'autres informations de cette Source.

Première rencontre - 26 février : X raconte qu'il y avait au moins 4 bâtiments dans la région indiquée qui correspondent à la description des laboratoires PACL. Les hommes chargés de la sécurité quotidienne ignoraient généralement ce qui se passait à l'intérieur. Des militaires entraient et sortaient en tenues civiles. Il était impératif d'avoir un haut niveau d'accréditation pour pénétrer dans les sous-sols.

X n'a cité aucun nom de ces programmes secrets, mais il avait appris qu'il s'agissait de "technologies aliènes" : "J'ai su qu'ils travaillaient sur l'anti-gravité, mais je n'étais pas censé le savoir. Ils étaient extrêmement stricts sur le 'Need to know'. Je n'ai rien entendu concernant des recherches sur l'invisibilité..."

Le nom de Isaac ne lui dit rien. Interrogé sur CARET, il est resté dans le vague : "Je ne me rappelle plus si ça pouvait être le nom d'un des programmes." Mais j'ai observé son attitude corporelle, et j'ai constaté que le sujet était sensible.

Quand je lui ai parlé de récentes observations d'engins, il m'a simplement demandé : "Est-ce qu'ils auraient une forme de Pieuvre (octopus) ? Avec un anneau et des pales tout autour ?" J'ai répondu : "Quelque chose dans ce genre. Pourquoi penses-tu à cette forme particulière ?" Il a dit : "C'est parce que tu parlais de formes bizarres... C'est ce que ça évoquait pour moi"... Puis il s'est mis à rire, et il a changé de sujet. J'avais seulement mentionné le nom de CARET. Le reste lui est venu plus facilement."

Deuxième rencontre - 5 mars : Sur les 4 bâtiments mentionnés la première fois, X est pratiquement certain qu'un seul était consacré aux recherches sur des technologies aliènes. Mais tous étaient étroitement surveillés. Tout était très secret. Le nombre des employés pouvait varier. X pense que seules deux ou trois personnes avaient la vue d'ensemble. Le nombre total des personnes impliquées sur les dispositifs aliens devait être d'une vingtaine, sur un total de cinquante à soixante, y compris les gardes. On faisait en sorte que le nombre des employés soit en rapport avec la partie visible des batiments. Beaucoup d'entre eux étaient des civils.... Mais les hauts responsables étaient toujours des militaires. En fait, tous ces immeubles étaient gérés par des militaires, mais rien de l'extérieur ne permettait de le penser. Pas de gens en uniformes, même les types de la sécurité, qui étaient détachés spécialement de la NSA. La seule exception concernait les gardes affectés au rez-de-chaussée, qui portaient des tenues des tenues classiques d'agents de sécurité, avec une arme à la ceinture. Ceux des sous-sols étaient armés de M16, et ces armes étaient rangées sur place dans une armurerie.

Il n'y avait pas de quai de marchandises, seulement une porte latérale par où les camions pouvaient pénétrer dans le bâtiment. Derrière elle, à l'intérieur, une porte blindée qu'on ouvrait en premier afin qu'elle ne soit pas visible de l'extérieur. Un monte-charges permettait de descendre au sous-sol, et de là un second donnait accès aux étages inférieurs.

Pas d'ascenseur au rez-de-chaussée, juste un escalier auquel on accèdait derrière une porte banalisée, qui menait au poste de garde du premier niveau souterrain. Tous les accès aux niveaux inférieurs étaient contrôlés à partir de là. Il y avait deux ascenseurs, en plus du monte-charges. Le débarquadère ne permettait pas d'accéder à l'intérieur de l'immeuble, seulement au monte-charges, lequel était géré depuis l'étage inférieur, qui le faisait monter selon les besoins.

Les visiteurs ne fréquentaient que le rez-de-chaussée; le discours habituel consistait à leur faire comprendre que certains accès devaient être réservés, et on attirait leur attention vers des réalisations banalisées qui relevaient du secteur public. Les plantons à l'entrée faisaient en sorte d'entretenir une apparence de normalité.

En dessous, chacun était responsable de son propre département, et les agents de sécurité se chargeaient de collecter et détruire tout ce qui était devenu inutile. Tous les élements combustibles étaient incinérés, et le reste était broyé de manière à ce qu'il ne reste rien d'identifiable, ou bien était emporté par les mêmes camions qui livraient leurs chargements secrets.

Les Drones Octopus
X pense que les engins observés en 2007 sont des machines expérimentales construites par le gouvernement américain. Selon lui, ils essayent d'apprendre à maîtriser la technologie aliène dont ils ont hérité, et commencent apparemment à y pervenir. Il persiste à croire qu'il n'y a rien de bien nouveau... sauf que notre propre technologie est maintenant assez avancée pour commencer à réaliser de quoi il s'agit. Les développements de l'informatique ont permis ces progrès. Il ajoute que certaines de ces machines doivent poser des problèmes de sécurité.

La vraie question est la provenance de ces machines extraterrestres... et il l'ignore totalement. X nous a confirmé qu'il y a au moins une 'soucoupe volante' sur la Zone 51. Il l'a vue de ses propres yeux, et ça ressemble bien à une soucoupe. Il a bien sûr entendu toutes ces rumeurs au sujet de la récupération de corps, mais il n'en sait pas davantage. Il nous a dit qu'il n'avait jamais vu une de ces pieuvres en vol, mais il en fait une description qui colle parfaitement avec les images que nous avons. Je compte lui en montrer prochainement, pour voir sa réaction.

X pense qu'il pouvait être assez facile, pour quelqu'un qui serait vraiment motivé, de sortir des copies de toutes sortes de documents... mais il ne nous a pas expliqué comment. Ca ne nous a pas étonnés, parce qu'il était un spécialiste des questions de sécurité. Il ne compte pas nous aider à identifier Isaac... Il nous rappelle que bien du temps a passé, qu'il ne se souvient pas de tous les noms, etc... Cependant il pense qu'il devait faire partie d'un groupe de six ou sept personnes, pas davantage. Je veux bien croire qu'il ne se souvienne pas de tous les noms, et je ne lui mettrai pas la pression, mais je suis sûr également qu'il ne souhaite pas faire d'efforts de mémoire.

Rapport des détectives - 13 avril : Il est impossible de préciser l'identité de X, comme de se faire indiquer l'adresse de PACL. Notre source a clairement défini son rôle dans cette enquête. Elle se contente de rapporter les propos de X : "Je le connais depuis des années, et je sais distinguer quand il témoigne ou quand il extrapole. X a toujours été très précis et constant dans ses récits. Je fais extrêment attention à ne rien déformer, parce que j'ai bien compris l'importance de votre démarche."

Il n'est pas facile d'interroger X. Il faut parfois le laisser ouvrir des tiroirs pendant une heure, pour en extraire 6 minutes d'information qui nous intéresse. C'est parfois assez frustrant. Pourquoi a-t-il accepté de parler ? Ne craint-il pas de possibles conséquences ? En fait il se confie à un ami de 35 ans, en lequel il a confiance, donc il sait que son anonymat sera préservé. Il s'est trouvé dans des situations difficiles, par le passé, on lui a même tiré dessus, et il en porte les cicatrices.

X a plus de 70 ans. Nous avons demandé s'il est de santé fragile, et pourrait se décider à parler avant sa mort. La réponse a été négative, d'autre part il n'est pas préoccupé de sa mort. Un détail intéressant : X a subi des opérations chirurgicales, en particulier pour des problèmes dentaires; mais il a TOUJOURS refusé l'anesthésie générale, parce qu'il ne veut pas risquer de révéler involontairement des informations. Donc on le lui fait que des anesthésies locales. X est un grand patriote. Il a paru contrarié quand il a su que des membres de la DRT n'étaient pas des américains. Notre source nous a réaffirmé que son vieil ami n'aurait pas pu lui mentir : "Chaque fois que j'ai essayé de le pousser un peu trop loin, il m'a dit : J'ai lu beaucoup de science-fiction, et je pourrais te dire des choses qui ne sont pas vraies mais qui t'accrocheraient". J'ai compris que je devais me contenter de ce qu'il avait bien voulu lacher. Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=4185.0

Mardi 9 Septembre -

La recherche des exoplanètes devrait s'intensifier avec cette toute récente initiative de la NASA : l'organisation vient d'instituer des bourses de 60.000 dollars annuels, pouvant couvrir jusqu'à trois ans, destinées aux étudiants qui sont déjà titulaire d'un Doctorat. Le projet a été nommé en mémoire de l'astronome Carl Sagan, l'un des fondateurs de l'exobiologie, décédé en 1996. http://fr.wikipedia.org/wiki/Carl_Sagan

Plus de 300 planètes ont été répertoriées au-delà de notre système solaire. Bien avant la première découverte, Carl Sagan avait pressenti leur existence, et il avait encouragé la recherche scientifique dans ce domaine, pensant que certaines pourraient avoir vu s'épanouir la vie.

Les sujets d'étude peuvent concerner de nouvelles techniques de détection. Actuellement, une des techniques consiste à observer les perturbations qu'une planète provoque sur le mouvement de son étoile. Une autre approche est la méthode du transit, c'est-à-dire le passage d'une planète exactement entre l'étoile et la Terre. Lorsqu'il se produit, la luminosité apparente de l'étoile baisse légèrement car une petite fraction de sa surface est cachée temporairement, et des mesures précises peuvent détecter cette situation.

Jon Morse Jon Morse, Directeur du Département d'Astrophysique à la NASA, explique qu'il est temps maintenant de rechercher des éléments essentiels de la vie dans d'autres systèmes planétaires. Il ajoute : "Nous investissons pour encourager les meilleurs de notre pays, dans un secteur émergeant qui est une puissante source d'inspiration pour le public". Les premiers lauréats seront sélectionnés en Février 2009. http://www.astronomes.com/c9_origines/p913_autresplan.html

A l'occasion de cette annonce, l'astrophysicien Neil deGrasse Tyson a déclaré : "Carl Sagan nous a fait partager sa vision : les scientifiques mais aussi le grand public ne doivent pas simplement considérer les planètes comme des objets cosmiques mais comme des mondes à part entière, capables d'abriter la vie."

Récemment, les télescopes spatiaux Hubble et Spitzer ont fait des observations historiques de planètes chaudes, semblables à Jupiter, qui se trouvent en orbite autour d'autres étoiles. Les télescopes ont détecté du méthane et de l'eau dans leurs atmosphères - les mêmes molécules qui pourraient servir à caractériser la vie si on les retrouvait un jour autour de planètes rocheuses plus petites.

Dans un article pour la revue Nature, en 1994, Sagan et ses collègues avaient mentionné ces éléments, ainsi que d'autres molécules, comme caractéristiques de la vie sur la planète Terre. Ils avaient utilisé la sonde Galiléo de la NASA pour observer les signatures moléculaires de notre "Pale blue Dot", l'expression employé par Sagan pour évoquer la Terre, alors qu'elle passait à proximité de notre planète. http://fr.wikipedia.org/wiki/Galileo_(sonde_spatiale)

La mission Kepler, dont le projet avait enthousiasmé Sagan à la fin de sa vie, sera lancée l'année prochaine, et devra permettre d'observer la luminosité d'environ 100.000 étoiles pendant quatre ans, afin de détecter des changement périodiques dûs à des planètes, dont certaines pourraient êtres semblables à la Terre, en orbite dans la "zone habitable" d'une étoile, favorable à la vie telle que nous la connaissons. http://fr.wikipedia.org/wiki/T%C3%A9lescope_spatial_Kepler

http://www.nasa.gov/topics/universe/features/sagan-20080903.html

Radio Ici & Maintenant! reçoit Joël Mesnard, directeur de la revue "Lumières dans la Nuit", pour évoquer des faits récents et inexpliqués en Provence. Il s'entretient ensuite avec quelques membres du Forum. : http://www.ldln.net

Présentation & Commentaires : http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=4118.0

Lundi 8 Septembre -
La sonde Rosetta a survolé l'astéroïde 2867 Steins, dont les dimensions sont de 5,9 sur 4 kilomètres. Lancée il y a quatre ans depuis la base de Kourou, Rosetta est passée à une distance de 800 km de l'astéroïde, supérieure aux prévisions, et à la vitesse de 31.000 km/h. La sonde et l'astéroïde étaient alors illuminés par le Soleil. Ces conditions ont permis de prendre des photos et de recueillir des données qui pourraient fournir des indications sur les débuts du système solaire, il y a environ 4,5 milliards d'années, et de mieux comprendre la formation des planètes ainsi que l'apparition de la vie sur Terre.

En quelques minutes, la sonde a observé successivement le côté diurne, la limite jour/nuit et le côté nocturne de l'objet. En couplant des clichés deux par deux, les scientifiques ont produit des images stéréoscopiques qui permettent d'appréhender Stein en volume.

Rosetta passera en juin 2010 près d'un autre astéroïde, Lutetia, avant de rejoindre, en 2014, la comète 67/P Churyumov-Gerasimenko, distante de la Terre de 675 millions de kms; elle déploiera alors un petit module qui ira s'y poser. Source - http://www.cieletespace.fr/evenement/1969_l-asteroide-steins-au-plus-pres

Toutefois la caméra à haute résolution de Rosetta est tombée en panne, pour une raison encore indéterminée, neuf minutes après son passage au plus proche de l'astéroïde. On sait seulement que "le logiciel s'est éteint automatiquement", pour se remettre en marche un peu plus tard. Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=4126.0

Si les producteurs de l'industrie du cinéma pouvait trouver un moyen de lire dans nos esprits, ils feraient un carton à chaque fois. Ils ne maîtrisent pas encore la technique, mais ils y travaillent.

L'Ecole de Cinéma de l'Université de New York a chargé le laboratoire de psychologie de permettre aux futurs scénaristes et réalisateurs de découvrir ce que les spectateurs aimeraient voir. Puisqu'il faut plusieurs années avant qu'un film soit finalisé, ils doivent le pressentir avant que le public lui-même en ait conscience.

Uri Hasson a commencé par projeter devant son groupe de travail des films dramatiques, tels que ceux d'Alfred Hitchcock, tout en observant l'activité cérébrale de ses spectateurs grâce à une machine IRMf (Imagerie par Résonance Magnétique fonctionnelle), afin de déterminer quelles parties de leurs cerveaux étaient stimulées selon les scènes du film. Les mêmes réactions ont été observées dans les mêmes zones cérébrales des spectateurs.

Celà lui a permis de comprendre comment le cerveau traite la réponse émotionnelle aux images perçues. Jeremy Hsu, l'un des rédacteurs du site LiveScience, rapporte ces propos de Hasson : "Au cours de ces quatre ou cinq dernières années, nous avons utilisé des films pour mener nos expériences, mais c'était essentiellement dans le but d'analyser le fonctionnement du cerveau."

Logiquement, la prochaine étape consistera à travailler avec des étudiants en cinéma pour PRODUIRE des images qui provoqueront sur le public des émotions déterminées. Cette recherche permettra-t-elle de réaliser des films vraiment différents ?

http://www.livescience.com/technology/080822-brain-movies.html - http://fr.wikipedia.org/wiki/Imagerie_par_r%C3%A9sonance_magn%C3%A9tique - http://fr.wikipedia.org/wiki/Imagerie_c%C3%A9r%C3%A9brale - http://fr.wikipedia.org/wiki/Cypher

Dimanche 7 Septembre -

Le témoignage de l'ancien pilote de chasse Jean Kisling concerne une tentative d'nterception d'Ovnis en 1945 aux Etats-Unis. Il a été recueilli le 30 juin 2008 par Alain Boudier, président de la commission 3AF - PAN de l'AAAF (Association Aéronautique et Astronomique de France). Jean Kisling est aujourd'hui agé de 86 ans.

Durant la seconde guerre mondiale, Jean Kisling s'est retrouvé dans un premier temps en Tunisie, puis au Maroc d'où il embarque à destination des Etats-Unis. Ses aptitudes lui valent d'être distingué puis promu pilote instructeur dans l'US Air Force, sur la base de Selfridge dans le Michigan. Pendant l'été 1945, à la demande du commandant de la base, il accepte de faire une tentative d'interception de "ballons d'observation" qui étaient régulièrement signalés à cette époque au-dessus de cette région.
http://www.aaafasso.fr/

Jean Kisling

Il pilote alors un P47, le plus puissant avion de chasse, capable d'atteindre des altitudes supérieures à 10.000 mètres. Voici donc son témoignage :

"A cette époque, le ciel de l'Etat de Michigan est régulièrement traversé par des 'ballons' d'origine inconnue. Le traumatisme de Pearl Harbour étant encore très vivace dans les esprits yankees, ils sont considérés par beaucoup comme des engins d'observation et d'espionnage venus du Japon. A la demande du commandant de la base de Selfridge et en l'absence d'autres candidats, compte tenu des issues tragiques de certaines tentatives récentes, je me porte volontaire pour intercepter les 'ballons', et décolle en urgence. A bord de mon P47 j'ai beau monter pour atteindre mon objectif, de façon surprenante, entre mon appareil et ces ballons la distance demeure inchangée ! Arrivé à près de 55.000 pieds, malgré les difficultés de pilotage - le froid et l'altitude - je réussis à lâcher une longue rafale de mes 8 mitrailleuses calibre 12,7 mm en direction des ballons. A ma grande surprise, ces ballons se transforment alors en soucoupes volantes, s'éloignent et disparaissent à une vitesse exceptionnelle, laissant derrière elles des traces semblables à celle d'avions à réaction à haute altitude.

Au sol, le 'combat aérien' a été suivi avec attention par plus de 1.000 témoins oculaires, à l'aide de jumelles à fort grossissement, de télescopes (ou de ce qui à l'époque en tenait lieu) pour certains, et des traînées laissées dans le ciel par les protagonistes. Les militaires de la base de Selfridge ont pu ainsi constater qu'il ne s'agissait aucunement de simples ballons d'observation. A mon retour sur terre, je suis fêté comme un héros par le Colonel commandant de la base. Le rapport de débriefing est envoyé au Pentagone. Il n'y aura de la part des autorités aucun retour concernant cet 'incident'."

L'ex-commandant de bord à Air France a été auditionné en 1998 par deux membres du COMETA, mais son récit ne figure pas dans le compte rendu final.

Il y a une suite à cette histoire - Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=4117.0

Samedi 6 Septembre -

Les alertes causées par les ouragans, les aléas de la campagne pour la Maison Blanche, la chute annoncée de quelques grands instituts bancaires, les nouvelles alliances conclues par la Russie, et la perspective d'une guerre avec l'Iran... monopolisent l'attention des medias américains.

Ils accordent d'autant moins d'intérêt aux récits de manifestations d'Ovnis. Les sujets évoqués par les participants des forums ufologiques reflètent ces préoccupations. La rentrée de septembre apparait pleine d'incertitudes.

La fin du mois, qui marque le terme de l'année fiscale aux Etats-Unis, pourrait exposer assez crument les faiblesses du système monétaire et constater la faillite de plusieurs autres grandes banques.

C'est alors que le site web du Projet Camelot de Bill Ryan et Kerry Cassidy présente une nouvelle interview de 35 minutes de leur informateur George Green : "Il aborde les questions économiques, l'attitude des militaires Russes, la probabilité d'une guerre avec l'Iran... et la planification de la IIIème Guerre mondiale. George évoque la nécessité pour l'Equipe de terrain (The Ground Crew), de s'organiser et se préparer pour des temps difficiles. La situation évolue rapidement, et il nous a proposé de le recontacter d'ici quelques jours, le temps pour lui de reprendre contact avec ses propres sources à Washington et ailleurs; il compte nous indiquer quelques solutions alternatives. En attendant, il affirme que les extraterrestres sont actuellement nombreux à observer la situation sur Terre, préoccupés d'une éventuelle nucléarisation de l'hémisphère nord."

[audio:http://ovnis-usa.com/SONS/Camelot_george_green_2_sept_2008.mp3]

Le Projet Camelot avait diffusé en avril dernier son interview video de George Green : http://www.projectcamelot.org/

"Après son service militaire dans l'Air Force (où il voit une soucoupe dans un hangar de la base Edwards), il a évolué dans les milieux financiers à un niveau élevé de responsabilités. Il évoque le travail particulier qu'il accomplit avec les 'Pléïadiens' et autres intelligences bienveillantes, pour éveiller les gens en préparation des temps qui viennent. Peu de nos contacts ont un éventail d'expériences personnelles aussi vaste."

http://fr.youtube.com/watch?v=sSYXrWIA618 - http://fr.youtube.com/watch?v=6zSrg0IxHzI

"Il lui est arrivé, selon son expression, "de jouer dans la cour des grands''. Il lui fut demandé de construire un camp de prisonniers, dans les environs Las Vegas. Il refusa. Ensuite, on lui proposa de présider le pôle financier de l'administration Carter. Il refusa également, après qu'il eut compris que la plupart de ses possibles partenaires n'avaient pas une conduite éthique. A la suite de ce refus, on lui coupa tous ses crédits; il perdit des millions de dollars lorsqu'on supprima le financement de dizaines de ses projets de construction. Sans se laisser décourager, George est reparti de zéro.

Il consacre sa vie à faire prendre conscience que la réalité est bien différente des apparences. Son ''Manuel Pour Le Nouveau Paradigme'', diffusé gratuitement sur le web, a été lu par des millions d'internautes. - http://www.trufax.org/handbooks/paradigmvol1.html

George est un être amical et plein d'humour qui s'exprime avec une grande décontraction. Son message doit être pris très au sérieux; il consiste à dire qu'il reste très peu de temps pour se préparer. Ses sources l'informent quil est pratiquement trop tard pour ceux qui tardent à s'éveiller. Personnellement, il a choisi d'aller s'installer en Equateur dès qu'il aura rempli ses engagements pour assurer encore deux conférences publiques. Selon lui, de nombreux initiés ont acheté des propriétés dans ce pays, et ont déjà quitté les USA.

Bill et Kerry ajoutent : Nous lui avons demandé quand ces changements surviendront. En réponse, il a regardé sa montre : ''C'est à l'instant ou nous frapperons l'Iran qu'il vaudra mieux ne plus se trouver sur le sol américain... Bientôt, on se réveillera un lundi matin pour constater que le monde a totalement changé.''

Commentaires & Compléments : http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=2811.0

Vendredi 5 Septembre - L'animateur Peter Jennings avait présenté le 24 février 2005 un documentaire de deux heures titré "Seeing is Believing" qui malgré une bonne audience n'avait pas vraiment répondu aux attentes des spécialistes... La chaine ABC propose une suite le 16 septembre prochain, réduite à 90 minutes. La journaliste Angelia Joiner fait partie des invités : "Quelques minutes seront consacrées à l'affaire de Stephenville. Deux nouveaux témoins ont été retrouvés, qui figureront aux côtés du Shérif Lee Roy Gaitan, et du pilote Steve Allen. Les producteurs donneront également la parole à Robert Powell et Glen Schulze, les auteurs du rapport du Mufon qui ont analysé les données radar." Elle regrette de n'avoir pu convaincre l'Officier de Police de participer. "Cependant, on pourra le voir en novembre sur Discovery Channel."

Ce sera peut être l'occasion pour l'Air Force de produire une nouvelle "explication" officielle. http://abcnews.go.com/Technology/Primetime/story?id=468496

http://fr.youtube.com/watch?v=PgbEb_HfYA4 - http://fr.youtube.com/watch?v=3ReIF3YGp58
http://fr.youtube.com/watch?v=sU4fE7QPxO8 - http://fr.youtube.com/watch?v=DmZvlvsn9XM&
http://fr.youtube.com/watch?v=AM0_sTguAmA - http://fr.youtube.com/watch?v=UK2Ynu0r4UQ
http://fr.youtube.com/watch?v=QxDPuE1_kbY - http://fr.youtube.com/watch?v=oZD2bwV4f1U
http://fr.youtube.com/watch?v=8oC9uxS061Q

Mr. Mark Murphy, membre du Conseil Municipal de Stephenville, Texas, est personnellement concerné par le phénomène Ovni. Il envisageait le 4 avril de déposer une plainte au titre de la sécurité aérienne, à propos des manoeuvres de 10 F-16 dans la région le soir du 8 janvier 2008.

Mr. Murphy a effectivement poursuivi, en s'appuyant sur la version officielle qui avait été avancée par le Major Karl Lewis. Sa plainte vise la FAA (Federal Aviation Administration) et le Ministère des Transports. Il demande que l'US Air Force soit sanctionnée pour avoir procédé à des opérations militaires de grande envergure au-dessus de zones peuplées, sans que les autorités locales en aient été averties. La loi impose en effet que de tels exercices soient signalés par avance.

Les militaires ne peuvent qu'être embarrassés : le porte-parole de la base de l'Air Force avait d'abord démenti tout exercice en vol. Ensuite, devant le nombre et l'insistance des témoins, c'est cet argument qui avait été avancé pour expliquer les étranges phénomènes observés. A présent, l'armée est confrontée à des poursuites après avoir fourni l'explication des F-16 à l'entraînement... http://www.beyondboundaries.org/ - http://ovnis-usa.com/2008/04/04/vendredi-4-avril/

Jeudi 4 Septembre - Cette image en couleurs interprétées représente la première cartographie obtenue par le Large Array Telescope du Fermi Gamma-ray Space Telescope. Elle révèle l'émission des pulsars brillants et des trous noir supermassifs dans le plan de notre galaxie, la Voie Lactée..

Lancé le 11 juin, le GLAST (Gamma-ray Large Area Space Telescope) a commencé à renvoyer ses premières données d'observation de l'univers en rayons Gamma. Il a été renommé du nom du Prix Nobel Enrico Fermi (1901-1954), pionnier de la physique des particules. Après deux mois nécessaires au calibrage des instruments, le GBM (Gamma-ray Burst Monitor) et le LAT (Large Area Telescope), sont maintenant opérationnels.

"L'équipe du LAT a publié le 26 août une image du ciel montrant le gaz brillant de la Voie Lactée, des pulsars clignotants et une galaxie située à des milliards d'années lumière particulièrement lumineuse en raison d'un épisode d'activité intense. L'image combine 95 heures de l'observation dite de 'première lumière'. Une image similaire produite par le précédent satellite de la NASA, CGRO (Compton Gamma-Ray Observatory), avait demandé des années d'observation."

Ce résultat représente seulement 4 jours d'observations, quand il fallait plus d'un an au précédent Observatoire Compton pour parvenir au même résultat. "Les scientifiques espèrent que Fermi découvrira de nombreux autres pulsars dans notre Galaxie, qu'il révélera de puissants phénomènes aux abords des trous noirs supermassifs au coeur de milliers de galaxies actives et qu'il permettra la recherche d'indices de nouvelles lois physiques." http://www.insu.cnrs.fr/a2666,premiere-lumiere-satellite-glast-rebaptise-fermi.html - http://fr.wikipedia.org/wiki/Enrico_Fermi

http://fr.wikipedia.org/wiki/Gamma-ray_Large_Area_Space_Telescope - http://fermi.gsfc.nasa.gov/

Les nombreux observateurs du Soleil s'étonnent que son activité soit actuellement quasi nulle. Les taches solaires ont totalement disparu depuis un mois. Or les polarités de son champ magnétique s'inversent à chaque nouveau cycle de 11 ans, et le phénomène aurait déjà du être constaté.

Le satellite Soho a été placé en orbite autour du Soleil en 1995, au point de Lagrange L1. Ses rapports quotidiens sont suivis par les astronomes du monde entier. Pour les scientifiques de l'Observatoire du Mont Wilson, c'est la première fois depuis près d'un siècle (1913) que l'activité demeure aussi faible pendant si longtemps. La NASA avait pourtant annoncé que le cycle 24 serait entamé le 11 décembre 2007. D'après David Hathaway, du Marshall Space Flight Center de la NASA : "On a observé quelques premières taches en janvier 2008, et une certaine activité magnétique qui caractérise le début du cycle 24, mais il n'a pas vraiment commencé."

On parle maintenant d'une année de retard. L'activité magnétique du cycle 24 pourrait être beaucoup moins intense que prévu, alors qu'on s'attendait à une intensité de 30 à 50% supérieure. Sur Terre, le réchauffement climatique pourrait s'en trouver ralenti.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Cycle_solaire - http://fr.wikipedia.org/wiki/SoHO - http://fr.wikipedia.org/wiki/Point_de_Lagrange - http://sohowww.nascom.nasa.gov/data/realtime-images.html - http://www.earthfiles.com/news.php?ID=1465&category=Science

Mercredi 3 Septembre - Un androïde est un robot conçu pour "ressembler à un humain", tant pour l'apparence que le comportement. Les progrès sont très rapides, et près d'une centaine d'équipes de chercheurs ont été recensées dans le monde (dont 42 au Japon, 10 aux USA, 10 en Corée, 9 en Allemagne, 7 en Chine, 4 en Angleterre, 2 en Suède, 1 en Australie...).

Depuis 2006, certains prototypes amènent à se poser la question : Humain ou robot ?

http://fr.youtube.com/watch?v=elVdiboCa80

http://fr.youtube.com/watch?v=o3jVWwxNHMc&feature=related

L'un des leaders de la recherche est la compagnie Hanson Robotics, qui créa dès 2005 une représentation de l'écrivain Philip K. Dick : "Des caméras placées dans les yeux permettent au robot de percevoir le comportement de ses interlocuteurs, à l'aide d'un logiciel de reconnaissance biométrique. Le robot identifie les visages, perçoit les expressions faciales, et peut reconnaître des personnes mélées à d'autres après une courte période d'entrainement."

http://www.hansonrobotics.com/

Source http://fr.wikipedia.org/wiki/Andro%C3%AFde - http://en.wikipedia.org/wiki/Android

"L'androïde Albert Einstein est le premier robot mobile, qui est capable d'expressions humaines réalistes. Cette réalisation a été possible grâce à une nouvelle matière, le Frubber, qui nécessite beaucoup moins de force pour activer les expressions faciales (environ 1/20ème de la force et de l'énergie nécessaire par rapport aux matériaux antérieurs). Ca signifie que la tête d'Albert peut fonctionner pendant des heures avec des batteries standard. Elle peut également être montée sur un corps robotique mobile."

Pour "copier" et animer un visage, il suffit de repérer 17 points faciaux grâce à un scanner 3D. Hanson Robotics agit sur 36 points du visage et du cou.

http://ovnis-usa.com/VIDEOS/Einstein.flv

Le projet canadien Aiko consistait à créer un androïde féminin. Le logiciel pilote est nommé B.R.A.I.N.S. (Biometric Robot Artificial Intelligence Neural System). Le corps de Aiko est en silicone. Aiko est le premier androïde capable d'exprimer la douleur, et peut apprendre comment l'éviter. En outre, Aiko reconnait la parole, les visages, et les objets. Elle sait résoudre les problèmes mathématiques quand ils lui sont présentés sous forme écrite. Elle est aussi capable d'apprentissage selon son environement. Aiko devrait prochainement pouvoir se déplacer. En Corée du Sud, le Ministère de l'Information et des Communications souhaite mettre un robot ménager dans tous les foyers dès 2013.

"Plus les androïdes se perfectionneront, mieux ils seront adoptés par la société". C'est l'hypothèse de base de nombreux roboticiens. Mais le professeur Hiroshi Ishiguro, le père de Geminoid HI-1, a avancé la possibilité d'un retournement de situation : "lorsque l'objet devient trop ressemblant, il peut nous apparaître bizarre, voire effrayant". Ici une video de "Jules" :

Jules : http://fr.youtube.com/watch?v=ysU56JzBjTY

Prochaine étape : "Des chercheurs de l'Université de Reading, en Angleterre, ont conçu une machine nommée Gordon. En guise de cerveau, une culture de neurones prélevés sur un foetus de rat. Les neurones ont été préparés et déposés sur un ensemble d'une soixantaine d'électrodes. Un jour plus tard, les neurones ont créé des interconnexions. Après une semaine, des impulsions électriques spontanées semblent montrer une activité de cerveau ordinaire.

Le dispositif permet au "cerveau" biologique de contrôler un robot, et de recevoir des informations sur son environnement via des capteurs. Gordon a été placé dans des conditions permettant de déterminer et de mettre à l'épreuve les capacités de son cerveau. Les résultats semblent remarquables : la "machine" a montré des capacités d'apprentissage par répétition. Son cerveau s'est développé, les neurones le constituant se multipliant et tissant de nouvelles connexions. Les mouvements du robot en disent long sur les capacités de son cerveau : il a appris, par exemple, à contourner un obstacle plutôt que de s'y heurter." http://www.techno-science.net/?onglet=news&news=5712

Une théorie avancée par certains ufologues laisse entendre que les Hommes en Noir (Men In Black) peuvent être des agents du gouvernement, ou bien des androïdes d'origine d'extraterrestre, chargés de faire taire les témoins. C'est le sujet d'une étude de Joël Mesnard, le directeur de publication de la revue "Lumières dans la Nuit'.

http://www.ldln.net

Une émission de 90 minutes, réalisée en 2004 sur Radio Ici & Maintenant! où Jean Sider, expose son point de vue au sujet des "Men In Black" : http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_Sider

[audio:http://ovnis-usa.com/SONS/DdP-Jean Sider-MIB-060104-light.mp3]

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=4044.0

Mardi 2 Septembre -
On doit au créateur Mike Horn cette collection de trucages video en hommage à la série des Star Wars. Elle symbolise, bien mieux que la fausse video de Haïti, le fait que plus aucun document ne sera recevable sans une analyse professionnelle.

La Baie de San Francisco a été choisie par l'auteur, parce que c'est là que sont installés les studios de George Lucas.

Actuellement, on ne peut s'en remettre qu'à des spécialistes hautement qualifiés, comme Hani Farid, Ph.D - professeur de science informatique à l'Université de Dartmouth - qui réclament 4.000 dollars pour analyser quelques images, et leurs conclusions ne sont mêmes pas toujours fiables à 100%. Du moins c'est ce qu'avait estimé la Justice américaine dans une affaire récente. http://www.news.com/Police-blotter-Detecting-computer-generated-porn/2100-1030_3-6145563.html. Traité ici le 11 avril 2008.

http://www.cs.dartmouth.edu/farid/bio.html

http://current.com/items/89204971_death_star_over_san_francisco?xid=55

http://ovnis-usa.com/VIDEOS/StarWarsOverSF.flv

Bhr sur le forum Ovnis-USA, a également découvert un nouvel outil, développé par Microsoft Research à l'usage de tout amateur : "Présenté lors du dernier Siggraph Conference, l'Unwrap Mosaics est un projet qui attire l'oel. Face à un visage par exemple, le logiciel sait analyser et automatiquement 'dérouler' la surface du personnage. Face à une peau tendue comme celle d'une percussion, l'utilisateur peut alors manipuler divers outils de dessin comme il le ferait face à une simple image en 2D : en l'occurrence, rajouter de la pilosité, une moustache, rougir la peau, copier-coller des zones, etc. Une fois la recette concoctée, Unwrap Mosaics remballe ce scalp intégral sur le visage source. Le résultat est pour le moins convaincant comme on pourra le voir dans cette vidéo.
Sous le couvercle, l'application fonctionne à l'aide de calques constitués à partir de l'analyse des différents objets de la scène vidéo et enrichis par les données liées aux mouvements propres. Objets texturisés et mouvements sont alors individualisés, prêts à être modifiés selon les voeux de l'utilisateur avant d'être réintégrés dans la vidéo source."

http://www.youtube.com/watch?v=mNLx9pclMKU

Avec les mêmes outils qu'une agence de désinformation, tout amateur peut maintenant produire des videos crédibles dans le but de propager de fausses nouvelles. Il faut maintenant compter sur le développement rapide de logiciels d'analyse vraiment fiables, et leur mise à disposition des particuliers...

Source - http://www.pcinpact.com/actu/news/45407-microsoft-research-unwrap-mosaics-edition.htm?vc=1#vc

Rappel : c'est ce soir, mardi à 23 heures, que Anne MORO présente "La Saison 2008 des Crop-Circles" sur Radio Ici & Maintenant! Elle a mis en place une page web illustrée qui permet de suivre son exposé. http://www.culture-crop.com/news.htm L'émission dans sa version allégée est en ligne ICI

L'artiste HPO poursuit tranquillement sa recréation d'un Drone en résine à l'échelle de 1/30ème, afin de pouvoir étudier les ombres portées sur l'environnement.

Le procédé de Stéréolithographie est relativement coûteux. "Le prix de la machine dépasse généralement 250.000 dollars. Il faut prévoir une ventilation pour évacuer les vapeurs du polymère et des solvants. Le polymère utilisé est également très onéreux : la résine CibaTool SL5170 revient à 150 Euros le litre. C'est pourquoi on ne trouve ces machines de stéréolithographie que dans les grandes entreprises." http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=3349.0

Image de la sortie d'une imprimante en 3D, nommée "Objet 500 Eden".

Lundi 1er Septembre - Contrairement à la France ou la Grande-Bretagne, la mise en ligne des archives canadiennes sur les Ovnis n'a pas fait l'objet d'une annonce officielle. C'est finalement "Bibliothèque et Archives Canada", une structure fondée en 2004, qui a hérité des bases de données constituées par les ministères des Transports et de la Défense nationale, la Gendarmerie royale du Canada et le Conseil national de recherches. Tous avaient eu à s'occuper d'enquêtes ou de rapports relatifs à l'observation d'ovnis dans le pays entre 1947 et le début des années 1980. Chacun de ces départements poursuivait ses propres objectifs. La nouvelle entité a commencé à numériser certaines de ces données en 2005.

Une exposition virtuelle : "Le phénomène des ovnis au Canada", a été présentée en 2005/2006. Mais la publication de rapports et de témoignages, ou même cette présentation au public, ne reflètent pas l'histoire du Canada sur le sujet Ovni - et de ses relations complexes avec les Etats-Unis - telle qu'elle a été mise à jour par le chercheur Grant Cameron. François Parmentier en a publié une synthèse passionnante.

En 1950, l'ingénieur James Wilbert Smith avait créé le projet "Magnet" avec l'accord des autorités qui s'intéressaient à ses recherches sur le géomagnétisme comme possible source d'énergie. "Classé secret, Magnet est dirigé jusqu'à sa fin, en août 1954, par Wilbert Smith au sein du Ministère des Transports. Le 10 août 1954, après que le programme ait été éventé auprès de la presse, le Contrôleur des Télécommunications publie un communiqué dans lequel il reconnaît que le ministère est engagé depuis 3 ans et demi dans un programme d'étude des ovnis."

"Le rapport Magnet conclut que les ovnis sont probablement extraterrestres, et que la prochaine étape de cette étude devrait consister en un effort substantiel pour acquérir autant que possible cette technologie, laquelle pourrait être sans aucun doute d'un grand intérêt pour nous."

James Wilbert Smith s'est trouvé en 1952 dans la position d'intermédiaire privilégié pour transmettre au gouvernement canadien, dans un mémorandum top secret, des informations classifiées que souhaitaient partager les Etats-Unis. On y voit apparaître le Dr. Vannevar Bush à la tête du groupe de coordination, et il est mentionné que le sujet était mieux protégé que les secrets de la Bombe-H.

Smith se concentrera ensuite sur des recherches concernant la maîtrise de la gravité. Plusieurs nations essayeront de récupérer ses archives après sa mort en 1962.

Paul Hellyer L'article remarquablement détaillé de François Parmentier rappelle qu'il existe au Canada une base d'atterrissage pour les ovnis, dont l'existence n'a été révélée qu'en 1967 par Paul Hellyer, le Ministre de la Défense de l'époque.

"La base du Defense Research Board située à Suffield, dans l'Alberta, est dédiée aux ovnis et conçue comme un peu comme un asile." Elle témoigne que le Canada s'était préparé au contact. La zone est brouillée sur Google-Maps.

En fait, c'est le Comité Second Storey qui a conduit la véritable étude officielle du Canada sur les ovnis. Elle fut cependant classée "confidentielle".

Il ressort de l'attitude officielle des canadiens qu'ils ont adopté la même stratégie que les américains et les britanniques : en cherchant seulement à déterminer si les ovnis sont une menace pour la sécurité nationale, rappelle François Parmentier, "on disqualifie le problème des ovnis sans nier la réalité de ceux-ci." http://fr.wikipedia.org/wiki/Vannevar_Bush

http://www.ufocom.org/pages/v_fr/m_articles/wilbert_smith.htm - http://ovnis-usa.com/x-conference-paul-hellyer/

Officiellement, les autorités canadiennes ne collecteraient plus de données depuis 1980. Accès à la base -http://www.collectionscanada.gc.ca/base-de-donnees/ovni/index-f.html - http://www.presidentialufo.com/smith.htm

http://www.collectionscanada.gc.ca/ovni/index-f.html - http://www.ufobc.ca/Beyond/exopolitics.htm

François Parmentier est l'auteur de "Ovnis, 60 ans de désinformation". http://fr.wikipedia.org/wiki/Fran%C3%A7ois_Parmentier

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=4002.0

Dimanche 31 Août - Le tunnel circulaire du CERN creusé à 100 mètres de profondeur, sous la frontière franco-suisse, est long de 27 km. Des physiciens, techniciens et ingénieurs de plus de 80 pays y ont installé le Grand collisionneur de hadrons. La mise en service du Large Hadron Collider (LHC) est annoncée pour le 10 septembre.

"Deux faisceaux de protons et les ions lourds, deux variétés de hadrons, entreront en collisions frontales à une vitesse proche de celle de la lumière, dégageant une énergie de 14 TeV, ce qui dépasse largement l'énergie des accélérateurs existants. Le LHC va ainsi recréer les conditions qui existaient juste après le Big Bang, selon le site officiel du CERN.
De nombreuses théories circulent quant aux résultats de ces collisions. Les détracteurs craignent que la mise en service du collisionneur puisse provoquer l'apparition d'un petit trou noir, capable d'engloutir la Terre. Mais les chercheurs assurent que l'expérience ne présente aucun danger.
"

Un film d'une vingtaine de minutes, réalisé plusieurs années plus tôt, explique les enjeux du projet.

http://ovnis-usa.com/VIDEOS/LHC.flv

http://www.youtube.com/watch?v=BXzugu39pKM

"Le LSAG (Groupe d'évaluation de la sécurité des collisions du LHC) a réactualisé l'analyse menée en 2003 par le Groupe d'étude sur la sécurité du LHC, un groupe de scientifiques indépendants. Il reprend à son compte et prolonge les conclusions du rapport de 2003 : les collisions produites au LHC ne présentent aucun danger et il n'y a pas lieu de s'inquiéter :

Les propriétés bien établies de la gravité, décrites par la relativité d'Einstein, excluent que des trous noirs microscopiques puissent être produits au LHC. Quelques théories de type spéculatif prédisent toutefois la production de telles particules au LHC. Toutes ces théories prévoient que de telles particules se désintégreraient aussitôt. Ainsi, ces trous noirs n'auraient pas le temps d'amorcer l'accrétion de matière et resteraient sans effets macroscopiques."

En résumé : "l'Univers réalise tous les jours des 'expériences' mettant en jeu des énergies bien supérieures à celle du LHC, y compris dans l'atmosphère terrestre.." http://public.web.cern.ch/public/fr/LHC/Safety-fr.html - Article précédent : http://ovnis-usa.com/2008/04/16/mercredi-16-avril/

Deux collisionneurs encore plus puissants sont déjà à l'étude pour succéder au LHC vers 2025.

La Cour européenne des Droits de l'Homme vient de débouter le biochimiste allemand, et théoricien du chaos, Otto Rössler qui avec ses collègues avait déposé une plainte pour empêcher le CERN de "jouer avec le bouton rouge. "Néanmoins, la Cour se prononcera ultérieurement sur la recevabilité de la plainte." Source http://www.tsr.ch/tsr/index.html?siteSect=200002&sid=9629882&cKey=1220025370000 - http://en.wikipedia.org/wiki/Otto_R%C3%B6ssler

Déjà, avant de tester la première bombe A à Alamogordo, Fermi et Oppenheimer avaient discuté de l'éventuelle réaction en chaine nucléaire qui aurait pu dévaster la terre... Ils ont décidé de courir le risque. C'est pourquoi Oppie s'était traité lui-même de "fils de pute". http://desourcesure.com/futurtechno/2008/08/un_nouveau_big_bang_pour_le_10.php

Commentaires : http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=2707.0

Samedi 30 Août -

Le hacker britannique Gary McKinnon a perdu son appel devant la Cour européenne des droits de l'homme de Strasbourg. La Cour n'a pas motivé sa décision à ce stade de la procédure. Simultanément, des médecins auraient décelé le syndrome d'Asperger chez le pirate informatique présenté comme "le plus dangereux de la planète".

En avançant qu'il est atteint de cette forme d'autisme, qui consiste en une difficulté à se représenter les intentions d'autrui, ses avocats pensent avoir trouvé un moyen d'exposer l'irresponsabilité d'un accro aux nouvelles technologies. Concrètement : "La personne peut devenir experte dans un domaine restreint."

Par analogie avec le "Geek syndrome", ils peuvent sensibiliser le public américain qui a maintenant pour référence le film 'Rain Man' avec Dustin Hoffmann. http://www.wired.com/wired/archive/9.12/aspergers_pr.html

Gary McKinnon

Les autorités américaines se contentent de dire qu'il s'est introduit dans des ordinateurs contenant "des données non-classifiées". Mais la somme totale du préjudice, pour avoir causé des pannes dans des machines du Pentagone et de la NASA, est estimée à 900.000 dollars. Le magazine Wired conclut : "Il risque une peine entre six mois et six ans et demi de prison, selon la quantité des dégats qu'il aurait causé, et selon qu'il plaide coupable ou non. C'est devenu 60 ou 70 ans dans la presse britannique."

Quoiqu'il en soit, les autorités des Etats-Unis entendent lui faire payer très cher d'avoir mis en évidence des failles de sécurité dans leurs propres systèmes informatiques.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Syndrome_d%27Asperger - http://fr.wikipedia.org/wiki/Geek

http://blog.wired.com/27bstroke6/2008/08/uk-hacker-gary.html - Interviews : http://ovnis-usa.com/gary-mckinnon/

La française Anne Moro, réputée pour ses recherches sur les Crop-Circles, et fondatrice du site web Culture-Crop, a accepté de dresser un bilan de la saison 2008 pour Radio Ici & Maintenant! Laissant de côté les plus "esthétiques" qui sont récemment apparus, elle a préféré évoquer en particulier ces deux dessins, celui à gauche de Valence-Est, précédé de manifestations atmosphériques assez curieuses - étudié par Michael Vaillant - et celui dit de l'Abeille, qui date de 2004.

http://crops.u-sphere.com/index.php?title=Crop-circle_de_Valence - http://www.culture-crop.com

http://ovnis-usa.com/SONS/AnneMoro-Saison2008-020908_light.mp3

Commentaires http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?board=32.0

Vendredi 29 Août - Dennis Kucinich, le sénateur de l'Ohio que le possible vice-présent Joe Biden prétendait encore hier ne pas connaître, s'est exprimé à la tribune de la Convention Nationale démocrate qui se tenait à Denver (Colorado). Il avait été candidat pendant les primaires. Son rapport d'observation d'un Ovni a été publié. 
Il a lancé un appel au Réveil de la population américaine. Pendant six minutes, l'ex-candidat a dénoncé les profits énormes réalisés par les compagnies pétrolières depuis 2001, et les milliards de dollars dépensés pour des "guerres inutiles", tandis que les hommes du président Bush prenaient le contrôle du pétrole irakien : "S'il y avait des olympiades pour la gestion des affaires, les républicains remporteraient la médaille d'or de la plus mauvaise gouvernance. Les compagnies multinationales ont pris le contrôle de notre politique d'échanges commerciaux.. L'Amérique doit se réveiller !"

[youtube]http://fr.youtube.com/watch?v=Lv0smG7ptcM[/youtube]

Lors d'un débat télévisé en octobre 2007, cette question avait été posée à Barrack Obama : "Pensez-vous que la vie existe ailleurs dans l'Univers ?" Il s'était contenté de répondre : "Je n'en sais rien, et je n'ai pas la présomption de connaître la réponseMais je sais qu'il y a de la vie sur Terre, et ne nous prenons pas suffisamment soin d'une catégorie importante de la population."

Jeff Peckman a saisi l'occasion de proposer au candidat à la Maison-Blanche une session de mise à niveau concernant le phénomène Ovni. Ce résident de Denver poursuit son projet de faire approuver la mise en place par les autorités locales d'une Commission pour les Affaires Extraterrestres.

Il avait attiré l'attention des medias en mai dernier, en annonçant que son ami Stan Romanek disposait d'une video d'un alien se montrant à la fenêtre de sa maison. La video originale, qui n'a toujours pas été produite, serait actuellement examinée par une équipe de scientifiques. http://www.extracampaign.org/uploads/Press_Release_Obama_ET_Briefing_8.19.08.pdf

Lors de chaque élection présidentielle, le journal satirique Weekly World News ressort une caricature d'Alien qui symbolise le pronostic de la rédaction : "P'Lod ne s'est jamais trompé depuis l'élection de Ronald Reagan en 1980 ! Il a un sixième sens infaillible... Peut-être en raison de la taille de son cerveau... Les candidats des deux camps ont bataillé ferme pour obtenir son appui..."

La marionnette, en compagnie de David Dinkins, l'ancien maire de New York, a été présentée à Denver hier, en soutien au sénateur Barrack Obama.

http://uppitywoman08.wordpress.com/2008/08/26/this-election-is-over-ufo-alien-endorses-obama/ - http://www.weeklyworldnews.com/?p=1434

Jeudi 28 Août - Le module Phoenix a passé le cap des trois mois sur Mars, où il s'est posé le 25 mai. C'était la durée initialement prévue pour cette mission. Il a été décidé de la poursuivre jusqu'à la fin septembre.

Phoenix doit maintenant analyser un échantillon de sol martien provenant d'une nouvelle tranchée qui a été surnommée "Soupe de Cailloux", profonde d'environ 18 centimètres. Le bras robotisé a déposé ce prélèvement dans la troisième cellule du laboratoire de chimie humide. Deux des quatre compartiments du MECA ont été déjà utilisés.

"Les deux premières cellules ont servi à analyser des prélèvements de la surface et de la couche glacée, et nous avons obtenu pratiquement les mêmes résultats." Pour Michael Hecht, chef de l'équipe scientifique qui pilote le MECA : "Notre objectif avec la Cellule 3 est de rechercher d'autres composants. L'intérêt de Soupe de Cailloux est de nous permettre d'étudier un échantillon prélevé à une profondeur plus grande." http://phoenix.lpl.arizona.edu/news.php - http://ovnis-usa.com/la-mission-phoenix/

Peu d'observateurs se sont risqués jusqu'ici à intégrer le paramètre Alien dans les analyses géopolitiques. William Bradley s'intéresse depuis le début des années 80 à l'origine des conflits sur Terre, et il a publié une thèse intéressante : "The Gods of Eden", qui a connu un certain succès, et refait surface aujourd'hui.

L'auteur n'avait au départ aucun intérêt pour le phénomène Ovni. Au terme de sept années de recherches, William Bradley est parvenu à la conclusion que la présence aliène, depuis les débuts de l'humanité, pouvait expliquer comment les conflits mondiaux sont perpétuellement entretenus :

"Il y a peu de domaines où sont répandues autant de fausses informations, que celui des "soucoupes volantes". Beaucoup de gens qui étudient sérieusement le sujet sont conduits à tourner en rond par un petit groupe d'individus terriblement malhonnêtes qui, pour un peu de notoriété éphémère ou dans l'intention délibérée de tromper, ont multiplié les faux rapports, proposé des "explications" qui ne tiennent pas la route, ou lancé des quantités de fausses pistes. Derrière cet écran de fumée, nous avons toutes les preuves nécessaires de la présence aliène.

Il est de plus en plus évident que les Ovnis sont l'un des problèmes pami les plus sombres que l'espèce humaine ait à résoudre."

Entre autres commentaires recueillis sur ses recherches : "Des guerres des premiers Pharaons jusqu'à l'assassinat de JFK, William Bramley montre tous les signes de la présence aliène sur Terre - il dénonce la présence des visiteurs extraterrestres qui manipulent l'humanité depuis l'aube des temps, afin de la dominer par la violence et le chaos... une conspiration qui se prolonge jusqu'à ce jour."

Linda Moulton Howe a présenté une courte interview de William Bramley le 23 août sur Dreamland radio. L'essentiel est publié sur EarthFiles. L'auteur explique : "J'ai choisi le terme de Custodians (Gardiens de prison) pour désigner en fait une société extraterrestre qui possède réellement la Terre. La Terre leur appartient. Celà nous ramène aux travaux de Charles Fort, qui publia au début du 20ème siècle "Le Livre des Damnés" et "New Lands". Il était parvenu à ces mêmes conclusions, à savoir que tous les phénomènes étranges qu'il avait recensés montrent que la Terre est la propriété d'une forme d'intelligence qui se déplace dans des objets volants d'origine extraterrestre. En utilisant le relais de sociétés secrètes, ce sont des E.T.s qui dirigent l'évolution de l'humanité. L'un des moyens de ce contrôle passe par les religions établies."

http://fr.wikipedia.org/wiki/Charles_Fort

Charles Fort

http://www.unknowncountry.com/ - http://www.earthfiles.com/news.php?ID=1462&category=Environment
[audio:http://ovnis-usa.com/SONS/LMH_UnknownCountry_WilliamBramley_082308.mp3]

Compléments : http://www.serendipity.li/eden.html Commentaires : http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=3967.0

Mercredi 27 Août - La Divulgation, pour Steven Greer et bien d'autres, ne devrait pas seulement révéler la présence extra-terrestre, mais exposer des techniques permettant de résoudre la crise énergétique. En attendant, de nombreux inventeurs sont à la recherche de procédés originaux. Dans le cas de John Kanzius, la découverte d'un moyen de réaliser la combustion d'eau salée n'était pas le but recherché.

L'objectif de John Kanzius était de trouver un moyen de tuer les cellules cancéreuses. Il y a quatre ans, une inspiration l'a conduit à utiliser les ondes radio. C'est ainsi qu'il a mis au point son générateur. En théorie, des nano-particules d'or seraient injectées dans le corps du patient et se fixeraient sur les tumeurs. La chaleur créée par les ondes radio doit alors pouvoir les détruire avec précision. C'est ensuite que le chercheur a découvert qu'il pouvait faire bruler de l'eau salée : ses ondes radio libèrent l'hydrogène et l'oxygène de l'eau, et c'est l'hydrogène qui s'enflamme. Cette video circulait depuis un an, et elle a récemment été mise à jour. Le problème cependant est que le générateur de fréquences radio consomme actuellement plus d'énergie qu'on n'en retrouve à la sortie. http://fr.youtube.com/watch?v=vzLTeQeI8tY

http://peswiki.com/index.php/Directory:John_Kanzius_Produces_Hydrogen_from_Salt_Water_Using_Radio_Waves - http://www.kanziuscancerresearch.com/

Joe Biden Le candidat démocrate à la Maison-Blanche, Barack Obama, a choisi Joseph Biden comme possible Vice-Président. Grant Cameron a retrouvé cette réponse du co-listier, lors d'une interview le 30 octobre 2007 par la chaîne MSNBC : "Je n'ai jamais rencontré Dennis Kucinich et je ne connais pas le Gouverneur Richardson. Bon, je ne crois pas que les Ovnis existent. Bon sang, de quoi parlons-nous ? Vous sautez du coq à l'âne." Le Sénateur de l'Arizona John McCain avait semblé plus ouvert :
Interrogé sur les Lumières de Phoenix, il avait affirmé son intérêt pour le phénomène Ovni, et se souvenait en effet que l'affaire des Lumières de Phoenix, en Arizona, dans la soirée du 13 mars 1997, n'a jamais été complètement élucidée. (26 juin)

Obama avait déclaré en février qu'il n'était pas partisan de poursuivre les missions habitées dans l'espace, en raison du coût des opérations. (Houston Chronicle). Mais confronté à quelques difficultés en Floride, il vient de réviser sa position : "Le revirement le plus important dans l'attitude d'Obama, c'est qu'il envisage maintenant d'accorder à la NASA une mission supplémentaire avant que la navette soit retirée du service." http://www.chron.com/disp/story.mpl/front/5949605.html

McCain quant à lui avait déclaré au même Houston Chronicle, en début d'année, que la poursuite des vols habités dans l'espace était "une partie vitale de notre programme spatial."

Mardi 26 Août - La mission STS-125 (124ème vol d'une navette - ici Atlantis) doit décoller, avec retard, le 8 octobre prochain. Ce sera la dernière opération de ce genre, pour assurer la maintenance du téléscope spatial Hubble au moins jusqu'en 2013. La NASA a publié la composition de l'équipage. http://en.wikipedia.org/wiki/STS-125

http://fr.youtube.com/watch?v=A09SuDse2ww

Quand il voit passer cette information sur le forum Open Minds, John Lear, ancien pilote de la CIA, intervient pour ajouter : "Il existe 2 satellites d'observation Hubble. Un militaire et un civil. Beaucoup ignorent l'existence du Hubble militaire. C'est lui qui a été lancé en premier. Quand le Hubble civil a été mis en place, celui réservé aux militaires avait si bien fonctionné qu'ils ont raconté partout que le 2ème Hubble, (le civil) fonctionnait mal, et qu'il fallait remplacer le miroir.
En réalité il fonctionnait parfaitement, mais les militaires voulaient utiliser les deux. C'est ce qu'ils ont fait, jusqu'à ce que les prétendues réparations furent effectuées.
C'était une situation embarrassante pour l'entreprise qui l'avait réalisé, mais le dédommagement accordé pour réparer quelque chose qui n'était pas cassé était relativement important.
"

Ce sujet rapelle quelques souvenirs à Zerocd : "Il y a une dizaine d'années, j'ai assisté à une conférence sur la cosmologie, organisée dans un petit observatoire privé de Mount Cuba, dans le Delaware.
L'exposé était destiné à un groupe d'ingénieurs de la firme DuPont, et il a été assuré par le Dr. Harry L. Shipman. Après la conférence, je lui ai demandé ce qui se passerait si on pointait Hubble vers la Terre.
La question l'a fait rire. Ensuite il nous a révélé ce qu'il avait appris lors d'une réunion avec un groupe de militaires. Il a précisé que c'était un secret, mais que le satellite KH-11 était en réalité un Hubble; il a ajouté qu'il en avait existé près d'une douzaine avant lui, et qu'on les utilisait pour la collecte de renseignements.
" Les références du Dr. Shipman se trouvent ici : http://www.physics.udel.edu/~harrys/cv.html
Mount Cuba : http://www.physorg.com/news125752231.html

Quelques curieux ont rassemblé sur des sites internet toutes les informations qu'ils ont pu recueillir à propos des KeyHoles 11 et 12. Un bon nombre de lancements sont connus. On trouve également quelques informations sur le programme KH-13.. Zerocd se demande alors combien de missions confidentielles ont été effectuées par des navettes et leurs équipages, par exemple depuis la base Air Force de Vandenberg, pour assurer la maintenance de ces Hubbles militaires.
http://www.globalsecurity.org/space/systems/kh-11.htm
http://www.globalsecurity.org/space/systems/kh-12.htm
http://en.wikipedia.org/wiki/8X
http://fr.wikipedia.org/wiki/Vandenberg_Air_Force_Base

Autres déclarations & interviews de John Lear http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=2366.0

MarcoB12 a publié sur AgoraVox une longue synthèse de l'ufologie, qui a été reprise par Yahoo News, heureusement sans les commentaires. Ils avaient été systématiquement pollués sur le site d'origine par un apprenti déboulonneur de mauvaise foi, selon le fameux précepte : "Quand vous ne pouvez pas contester sur le fond, attaquez la personnalité du témoin". - http://fr.news.yahoo.com/agoravox/20080823/tot-l-astronaute-et-les-ovnis-89f340e.html

Lundi 25 Août -

Concernant les possibles réunions aux Nations-Unies qui auraient abordé le phénomène Ovni, Michael Salla a constaté que plusieurs participants des forums ont pris l'affaire en cours, et qu'il est temps de recentrer les questions. C'est aussi l'occasion pour lui, dans un nouvel article, de lister les points qui demeurent obscurs, et d'indiquer aux chercheurs quelques pistes à suivre.

1. La Source A des frères Pickering, qui est également connue de Bob Morningstar et de Bruce Maccabee, a révélé lors d'un dîner le 19 Mai qu'il y avait eu quatre autres réunions, dont une le jour même, en plus des 12, 13 et 14 février 2008 :
Ce contact et ses homologues étrangers sont des "officiers de liaison diplomatiques, adjoints au Corps Diplomatique", qui travaillent sous les auspices d'entités qui sont analogues au Département d'Etat américain.

A ce jour, personne n'a confirmé les trois premières rencontres. C'est ce que Clay et Shawn Pickering espèrent clarifier au cours d'autres entretiens ultérieurs. http://www.ufodigest.com/news/0608/how-cover-works.html

2. Sur C2C le 30 mars, Steven Greer a déclaré qu'un contact au sein du Ministère français de la Défense, avait confirmé les réunions aux Nations-Unies des 12-14 février 2008. http://www.coasttocoastam.com/shows/2008/03/30.html
Il avait auparavant, sur le site web du Disclosure Project, validé le témoignage du français Gilles Lorant. Nous devons tenter de savoir ce que Greer a découvert sur ce témoignage, et obtenir davantage de détails.

3. Gilles Lorant n'est pas réapparu publiquement pour répondre aux accusations de fraude éventuelle, et c'est une piste que nous ne devons pas négliger. Pour l'essentiel, il avait fourni quelques détails, concernant des représentants aux Nations-Unies qui auraient participé aux réunions. Jusqu'ici, seul le bureau du Représentant Permanent britannique Sir John Sawers a répondu, pour faire savoir qu'il avait été présent lors de plusieurs rencontres bilatérales confidentielles, mais qu'aucune n'avait été officiellement convoquée sur le thème des Ovnis.

4. Gilles Lorant a laissé entendre que ces réunions aux Nations-Unies les 13-14 février avaient eu pour but de mettre en place une nouvelle politique d'ouverture. Est-ce que ce serait à mettre en rapport avec la récente interview de l'Astronome officiel du Vatican sur la possibilité d'une vie extraterrestre ? Est-ce que ça peut expliquer pourquoi la presse internationale s'est soudain intéressée aux déclarations que réitère Edgar Mitchell depuis 10 ans ? Divers évènements qui sont survenus depuis février pourraient être reliés à ce changement de stratégie.

5. Il est possible que dès le 25 janvier les Services Secrets aient tenté de court-circuiter l'information sur l'Ovni de Stephenville, qui violait l'interdiction de survol autour du Ranch présidentiel de Crawford le 8 janvier. Mais le 19 février la FAA a divulgué les données radar qui confirmaient la présence d'un Ovni se dirigeant vers la zone interdite. Voir l'article dans lequel je m'interroge sur la possibilité que ce soit du à une nouvelle politique d'ouverture décidée lors des rencontres aux Nations-Unies en février : http://www.opednews.com/articles/Was-the....080724-891.html

Michael Salla ajoute : Un participant du forum Open Minds, a récemment révélé que selon une source confidentielle, des membres de l'ONU ont été physiquement menacés afin qu'ils gardent le silence sur ce genre de réunions. Un diplomate européen vient de confirmer à Alfred Webre que ses collègues de l'ONU ont été effectivement menacés s'ils rompaient la consigne de silence. Cette intimidation des participants pourrait expliquer pourquoi Gilles Lorant ne se manifeste plus. Ce nouvel élément a été divulgué samedi par Alfred Webre, sur Exopolitics Radio :

[audio:http://ovnis-usa.com/SONS/ExopoliticsRadio-Aug23rd2008_10mn.mp3]

http://exopolitics.blogs.com/exopolitics/2008/08/this-week-on--3.html

Alfred Webre

"L'information qui m'a été communiquée va bien au-delà de la problèmatique Ovnis. On m'a expliqué que les USA s'efforcent par tous les moyens d'éviter que la Divulgation puisse entrainer la découverte des systèmes d'armes très complexes qu'ils ont mis en place dans l'espace. Ils veulent aussi maintenir le secret sur les programmes que des militaires américains ont réalisé en conjonction avec les Gris et les Grands blancs; il s'agit des abductions et de la collecte d'éléments reproductifs comme les gènes et l'ADN.

L'un de ces programmes consiste en la création de la vie dans des environnements artificiels, le clonage, et les manipulations génétiques. C'est précisément ce que nous avions découvert en 1977 dans le cadre de l'étude sur les communications Aliènes, que j'avais dirigée pour la Maison-Blanche sous l'administration Carter - du temps où j'étais fututologue au SRI (Stanford Research Institute). Ce programme avait d'ailleurs été censuré par le Ministère de la Défense. Non pas parce qu'il était question d'Aliens, mais en raison des liens entre les militaires et certaines espèces extraterrestres." - Alfred Webre - http://en.wikipedia.org/wiki/Alfred_Webre

Dimanche 24 Août -

Le film "Le Jour où la Terre s'arrêta" (The Day the Earth Stood Still) réalisé par Robert Wise, date de 1951, en pleine Guerre Froide entre les Etats-Unis et l'Union Soviétique stalinienne. Une nouvelle version sort le 10 décembre prochain, et de nombreux forums ont commencé à en parler.

Un mystérieux engin vient se poser dans un parc de Washington, aux États-Unis.
Un extra-terrestre nommé Klaatu descend de la soucoupe et demande à rencontrer le chef des terriens. La première réaction des militaires est de chercher à l'anéantir. L'extra-terrestre, qui a une apparence humaine, est blessé. Un robot (Gort) descend alors de la soucoupe et détruit toutes les armes à l'aide d'un rayon.

"Klaatu est hospitalisé, mais il se rétablit très rapidement et décide alors qu'il est nécessaire de démontrer sa supériorité. Il souhaite rencontrer les responsables des peuples de la Terre pour leur transmettre un message. Sous le nom de Carpenter, il s'installe dans une pension de famille et commence à côtoyer les Terriens.

Il devient l'ami d'un vieux professeur, censé figurer Albert Einstein, et l'aide à résoudre ses équations. Pour démontrer son pouvoir, Klaatu va couper toutes les sources d'énergie sur Terre pendant trente minutes (en ménageant les hôpitaux, les avions)... Il est toujours activement recherché par la police et les militaires, qui finiront par le tuer.

Son robot, Gort, le ramènera à la vie. "Klaatu délivrera alors son message de paix aux habitants de la Terre, qu'il met en garde contre l'utilisation de la puissance atomique, parce que le développement de cet armement menace l'équilibre universel."

Avant son départ, il lancera un dernier avertissement : "Les habitants des autres planètes n'ont pas l'intention d'intervenir dans vos affaires. J'étais venu en messager de paix. Vous ne m'avez pas entendu. Je retourne vers mon peuple. Mais si vous deviez, par de nouvelles expériences atomiques, représenter un danger pour l'univers, nous n'hésiterons pas à vous détruire." http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Jour_ou_la_Terre_s%27arreta

http://ovnis-usa.com/2006/08/26/le-jour-ou-la-terre-sarreta/

La nouvelle version est de Scott Derrickson, avec Keanu Reeves, Jennifer Connelly, Kathy Bates. - http://www.dailymotion.com/video/x6651v_le-jour-ou-la-terre-sarreta-bandann_shortfilms

Samedi 23 Août -

L'animateur Jerry Pippin, qui l'a reçu en janvier 2007, présente le Sergent Clifford Stone en des termes élogieux : "Il représente un cas unique parmi les témoins et enquêteurs du phénomène Ovni.

Il a fait partie pendant 22 ans d'un groupe d'élite extrêmement secret de l'armée américaine, qui était envoyé en urgence sur les sites de crashes pour récupérer des vaisseaux aliens et leurs occupants.

Depuis sa mise à la retraite de l'Armée, il a consacré son temps à déposer des requètes selon le FOIA (Freedom of Information Act) pour faire des recherches dans les archives gouvernementales. Il affirme que nous disposons d'informations selon lesquelles des formes de vie intelligente visitent notre planète, dans des vaisseaux qui sont capables de parcourir très rapidement des distances de plusieurs années-lumière, en utilisant des "trous de vers réversibles".

Clifford Stone soutient que la récupération de ces vaisseaux E.T. et de divers artefacts, a permis au gouvernement américain de réaliser des avancées considérables dans le domaine scientifique, qui représentent un énorme potentiel pour l'amélioration de nos conditions de vie. Avec beaucoup d'autres, il révèle que cette connaissance est profondément enfouie dans des programmes secrets qui échappent aux contrôles et garanties Constitutionnels, et qu'en dépit de la fin de la guerre froide, ceux qui maîtrisent ces 'projets confidentiels' (black projects) ont fait en sorte de confisquer ces découvertes majeures dans leurs propres intérêts et pour des raisons connues d'eux seuls.

Stone souligne que cette pratique du secret est inconstitutionnelle et qu'elle échappe au contrôle de nos représentants élus qui sont tenus à l'écart. De fait, nous avons affaire à un gouvernement secret, installé au coeur de notre société, qui possède des avoirs, des ressources, et un savoir considérables. Ce gouvernement illégal opère hors de tout contrôle, et sans l'assentiment des corps Exécutif ou Législatif."

Le Sergent Clifford Stone comptait déjà parmi les témoins qui ont accepté de collaborer au Disclosure Project du Dr Steven Greer en mai 2001.

Le Projet Camelot de Bill Ryan et Kerry Cassidy a réalisé sa propre interview du Sergent. Elle est maintenant traduite en français. "Il a eu la gentillesse de nous accorder plusieurs heures d'entretien. Pratiquement dès le début, il devint évident que nous étions en présence d'un personnage extraordinaire. Cet homme nous raconte très posément une histoire stupéfiante à propos de son ami alien, Korona; comment il a été amené à participer à des missions de récupération d'épaves au Vietnam dans les années 60; comment il a aidé un ET à se libérer quand il était retenu en détention par les militaires".

http://www.youtube.com/watch?v=5W_3aneRPOg

Clifford Stone était également l'invité du Kevin Smith Show le 14 Août dernier. [audio:http://ovnis-usa.com/SONS/KevinSmithShow_CliffordStone_Aug14th08.mp3]

Compléments & Commentaires http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=1978.0

Vendredi 22 Août - Les commentaires d'Ed Komarek sont souvent pertinents, du fait qu'il a mené une réflexion approfondie sur le sujet. Il s'exprime ici sur le milieu de la presse américaine et son rapport au phénomène Ovni :

"Les grands medias déclarent qu'ils s'abstiennent de publier les témoignages, parce que ça nuirait à leur crédibilité. Je pense tout le contraire. Le problème est qu'en prêtant attention à une petite minorité de son lectorat, on finit par empêcher toute discussion de fond sur le sujet.

L'intérêt du public pour les Ovnis est évident, c'est le second thème demandé sur Google après le sexe. Le paradoxe est que les gens sont obligés de faire des recherches sur Internet pour se tenir informés, alors même que les medias locaux accusent Internet de leur faire perdre des abonnés. On doit bien comprendre que dans chaque région, les gens veulent savoir ce qui a été vu à proximité de chez eux.

J'ai publié sur le web un rapport sur les observations près de Moultrie, en Georgie, et j'ai reçu peu après un email d'une personne qui avait pu réaliser une video. Cette personne ne m'a pas trouvé grâce à son journal ou sa station de TV locale, mais en tapant Moultrie+Georgia+Ufos. Elle m'a envoyé une copie d'un petit article de WALB, disant que les Ovnis n'étaient que des fusées éclairantes, lachées par des avions de l'Air Force pendant des missions d'entrainement.
http://www.americanchronicle.com/articles/58219

Nous savons bien maintenant que c'est devenu la procédure habituelle après une observation d'Ovni : l'Air Force lache des fusées, et prétend ensuite que c'était un exercice. J'encourage les reporters qui veulent faire leur métier, à creuser davantage..." http://exopolitics.blogspot.com/

A propos de l'attitude de l'armée américaine, Billy Cox de son côté a publié cet article provoquant, à l'attention du Major Karl Lewis : "Du fait que les medias ne suivent pas ce qui se passe, l'USAF n'avait pas été contrainte de s'expliquer à l'époque sur son revirement dans l'affaire de Stephenville. Mais depuis la publication du rapport du Mufon, avec les analyses radar obtenues par une requête FOIA, sa position est devenue très inconfortable.

Personne n'envie le Major Lewis, le responsable de la communication du 301ème à Carswell. Lundi, il s'en est tiré en disant qu'il n'avait pas lu ce rapport publié en juillet. Nous lui avons donc envoyé le lien pour le télécharger, et nous l'avons rappellé au téléphone. Lewis, déjà pris en faute en janvier, adopte maintenant un profil bas. Deux jours plus tard, il affirmait attendre une réponse de ses supérieurs. Un peu plus tard, il nous a répondu qu'il continuait d'insister auprès de sa hiérarchie.

Nous n'en attendons pas beaucoup; un simple 'pas de commentaires' nous suffirait. Mais nous constatons surtout que cet entêtement force des employés intègres à propager des discours officiels absurdes, et les place dans des situations intenables."

Pour rappel, le Major Karl Lewis - en réponse aux témoins qui avaient vu des Jets F-16 poursuivre des Ovnis - avait déclaré en Janvier qu'ils avaient probablement confondu avec des avions de ligne, parce que l'USAF n'avait aucun avion en l'air à ce moment là. Lewis s'était contredit deux semaines plus tard, pour finalement déclarer que 10 F-16 effectuaient des manoeuvres aériennes.

http://exopolitics.blogs.com/exopolitics/2008/08/usaf-still-sile.html

http://ovnis-usa.com/stephenville-rapport-radar-cnn/ - http://fr.youtube.com/watch?v=ZxGK7t1FTUs

Jeudi 21 Août -

La publication de la BD sur l'Affaire Serpo a provisoirement replacé le sujet au premier plan. Il s'agit d'un programme d'échange avec des Aliens, dont la diffusion par une série de Messages a commencé sur internet en novembre 2005. Sur le fond de l'histoire, l'un des observateurs du forum Open Minds commente : "Les auteurs originaux de cette diffusion des 'Messages' auraient pu inclure quelques documents (avec des en-têtes d'emails et des numéros de code) pour donner du grain à moudre aux ufologues de premier plan. A défaut, on doit pas s'étonner qu'ils ne soient pas allés plus loin : l'histoire est donc restée invérifiable.

Quelques uns des membres du forum ont étudié le sujet de très près, et ils n'ont pas trouvé matière à le rejeter complètement. Ce qui m'intrigue particulièrement, c'est de constater que certains membres de La Volière ont observé attentivement ce déroulement.

Je ne parle pas de Rick Doty, que je préfère laisser de côté, mais de participants de haut niveau qui ont tous eu à un moment de leur carrière des habilitations Top Secret, et obtenu des reconnaissances officielles."

"Les chercheurs évoquaient depuis bien longtemps un éventuel programme d'échange avec des Aliens, qui pourrait avoir commencé en 1965 sur la base Air Force de Holloman. Les 12 membres du corps expéditionnaire se seraient rendus sur une planète du système Zeta Reticuli.

C'est un thème fascinant. C'est pourquoi, lorsque l'Affaire Serpo a été lancée, elle a été suivie attentivement. Il y a bien sûr une part importante de désinformation. Mais laquelle ?
Un autre aspect m'intrigue, c'est que de toutes les sources possibles, ce sont les services du Renseignement militaire qui apparaissent les plus susceptibles d'avoir orchestré cette diffusion. Pour moi, Serpo est historiquement la première phase de ce qui pourrait être une opération contrôlée par des services officiels."

http://www.presidentialufo.com/disclosure_72-75.htm

http://ovnis-usa.com/serpo1.htm

http://ovnis-usa.com/la-voliere/ - http://ovnis-usa.com/Serpo-Doty.htm

Le Programme d'échange par Steven Spielberg dans "Rencontres Rapprochées du IIIème Type" - 1977

Le premier chapitre de la BD est téléchargeable au format Pdf. - http://ovnis-usa.com/DIVERS/SerpoChapter1.pdf

Mercredi 20 Août - Le NewScientist vient de présenter une invention qui conduit à revoir complètement le mode de propulsion dans l'espace. Des avancées comparables pourraient un jour s'appliquer aux vols dans l'atmosphére... ou parvenir à expliquer les déplacements d'objets exotiques dans notre milieu.

"On n'avait jamais imaginé jusqu'ici que des propulseurs d'engins spatiaux puissent être miniaturisés à ce point : Brian Gilchrist et ses collègues de l'Université du Michigan, à Ann Arbor, ont déposé un brevet sur une solution originale : des panneaux de nano-propulseurs, disposés le long des parois du vaisseau."

Les propulseurs ioniques habituellement utilisés pour manoeuvrer des engins dans l'espace ont un volume comparable à celui d'un réfrigérateur. Ils accélèrent des particules chargées pour produire une force dans la direction opposée. Cependant, ils gaspillent beaucoup de gaz propulsif et leur durée de vie est limitée parce que les ions accélérés finissent par endommager le moteur.

Les nano-propulseurs n'ont pas ce genre de problème. Chaque élément comporte une petite chambre contenant un fluide, dans lequel sont plongées des électrodes, et un orifice au sommet. Au-dessus de cet orifice, d'autres électrodes genèrent un puissant champ électrique.

Ce fluide contient des nanoparticules dont la taille ne dépasse pas quelques dizaines de nanomètres, qui sont ionisées par des électrodes dans la chambre. Les ions chargés sont accélérés par le champ électrique, et éjectés par l'orifice, ce qui produit la poussée.

"Ces nano-propulseurs peuvent être assemblés en grand nombre sur des panneaux plats, avec des micros-conduits d'alimentation. Les panneaux pourront couvrir une grande surface du vaisseau, et dans un environnement sans frictions, ils permettront un contrôle précis et efficace de la poussée."

Les inventeurs pensent que ces panneaux propulseurs réduiront les coûts des missions spatiales, en raison de leur haut rendement pour un faible poids.
http://www.eecs.umich.edu/RADLAB/bio/gilchrist.dir/gilchrist_hp.html

http://technology.newscientist.com/article/dn14551-invention-flatpanel-ion-thrusters.html?DCMP=ILC-hmts&nsref=news2_head_dn14551

Le Brevet - http://www.wipo.int/pctdb/en/wo.jsp?WO=2008048249

http://fr.youtube.com/watch?v=7ozKUXiAs1Q

http://fr.wikipedia.org/wiki/Propulsion_ionique - http://sgc.engin.umich.edu/erps/IEPC_2005/pdffiles/papers/176.pdf

Mardi 19 Août -

Bientôt des mini-drones à tous les coins de rue ? L'annonce qui a été faite hier par The Telegraph ne concerne pour l'instant que les terrains d'opérations, comme l'Irak ou l'Afghanistan. Mais les applications civiles semblent sans limites.

Le Ministère de la Défense britannique avait organisé un concours ouvert aux étudiants, aux universités et aux petites entreprises, pour développer des technologies nouvelles avec la motivation d'aider les forces combattantes. Onze finalistes se sont affrontées sur le site d'entrainement à la guerre urbaine construit par les militaires à Copehill Down. http://en.wikipedia.org/wiki/Copehill_Down http://www.thinctanc.co.uk/photography/copehill_down.html

La soucoupe Fenstar est bien placée pour remporter le premier prix, qui sera attribué aujourd'hui. Avec son moteur deux-temps et un système d'hélices incorporé, le mini-drone télécommandé peut entrer dans les maisons et sa caméra infra-rouge transmettre des images de bonne qualité. Les inventeurs de cet appareil comptent d'ici un an lui adapter un moteur électrique. Il sera alors extrêmement discret, pour accomplir des missions de renseignement ou déposer des explosifs.

La forme de soucoupe, ou de structure en anneau, stimule les créateurs. Actuellement pilotée par une manette de Playstation, cette machine de 20 kgs embarque des scanners laser et peut voler à 65 kms/h. L'engin peut aussi naviguer de manière autonome, après qu'on lui ait rentré les coordonnées GPS de son parcours.

Le Fenstar a été conçu par des étudiants de l'Université de Warwick et de l'école Guildford, qui avaient déjà réalisé un objet volant en forme de Frisbee pesant quelques grammes.

Le journaliste du Telegraph s'enthousiasme à l'idée que, prochainement, on verra de tels mini-drones remplir toutes sortes de tâches délicates, comme de surveiller les fissures au sommet des cathédrales...

"Ces mini-drones pourront apporter une aide à des nageurs en détresse, ou un téléphone portable à des alpinistes en difficultés. Des géologues se sont montrés intéressés pour leur faire examiner les strates de falaises inaccessibles..."

"Ce concours a été l'occasion de remarquer d'autres dispositifs de haute technologie, comme des mini-rovers munis de caméras, qui se déplacent à 65kms/h et pourraient être postés aux carrefours, la nuit, pour surveiller les terroristes poseurs de bombes." Aucun doute que l'argument sécuritaire devrait rapidement servir à répandre à travers le pays de nouveaux moyens de surveillance.

"La technologie est maintenant si perfectionnée que des caméras embarquées dans des drones ou des hélicoptères peuvent faire la différence entre des enfants ou des adultes, ou distinguer un homme armé d'un caméraman."

Le Ministère de la Défense avait investi l'an dernier la somme de 5.7 millions d'Euros dans ce projet. Le Professeur Phil Sutton, responsable au MoD des stratégies qui impliquent la science et la technologie, se félicite d'un impressionnant retour sur investissement.

http://www.telegraph.co.uk/news/newstopics/onthefrontline/2559279/Flying-saucer-that-can-plant-explosives-or-bugs-set-for-frontline.html

Lundi 18 Août - Il n'est pas facile d'imaginer en France un professeur de Sciences-Po et un autre de la Sorbonne, s'associant pour publier une étude qui dénonce les craintes profondes du gouvernement face aux Ovnis...

Des travaux viennent d'être publiés par deux chercheurs, dans Political Theory, sous le titre : "La Souveraineté et les Ovnis". Il s'agit de Alexander Wendt - professeur de sécurité internationale à l'Université de l'Ohio, et Raymond Duvall - président du département des sciences politiques à celle du Minnesota.

Ils avaient présenté leur thèse à l'occasion de plusieurs conférences depuis 2006. Mais c'est aujourd'hui que leurs recherches trouvent un écho sur de nombreux blogs et forums anglo-américains.

En résumé, les auteurs dissertent sur l'incapacité des Etats modernes à étudier sérieusement le phénomène Ovni, parce que la souveraineté anthropocentrique pressent une grâve menace de déstabilisation.

http://polisci.osu.edu/faculty/wendt/index.htm - http://www.polisci.umn.edu/people/profile.php?UID=rduvall

"Le concept moderne de souveraineté est un principe anthropocentrique, élaboré et organisé en référence aux seuls êtres humains. Bien qu'il soit un présupposé d'ordre quasi-métaphysique, l'anthropocentrisme est d'une importance pratique considérable, qui permet aux états modernes d'obtenir le consentement et la loyauté de leurs citoyens, afin de réaliser leurs projets politiques.

Il a cependant ses limites, qui apparaissent clairement quand on constate de quelle manière autoritaire on impose un tabou sur tout débat sérieux concernant les Ovnis. Les Ovnis n'ont jamais été étudiés systématiquement par la science ni les autorités, parce qu'on a toujours considéré qu'ils ne pouvaient être d'origine extraterrestre. En fait nous n'en savons rien, et c'est ce qui rend ce tabou si intrigant, car la possibilité aliène ne peut pas être écartée.

A la suite des travaux de Giorgio Agamben, Michel Foucault, et Jacques Derrida, on justifie cette ambiguïté par les impératifs pratiques de la souveraineté anthropocentrique, qui ne peut se résoudre à proclamer une exception aliène à cet anthropocentrisme, tout en se gardant la possibilité de l'accepter. On ne peut progresser sur le sujet Ovni qu'en éludant la question de sa nature."

La notion de souveraineté nationale est un concept relativement contemporain. Du temps de la royauté, c'est la puissance divine qu'on disait incarnée dans la personne du roi. Aujourd'hui, les Etats ont élaboré toute une série de règles pour gouverner les peuples dans les limites de leurs frontières, et n'entendent pas les voir remises en question.

Pour Wendt et Duvall, malgré des milliers de rapports d'observations d'Ovnis à travers le monde, personne ne cherche vraiment à savoir de quoi il retourne : "Nous ne disons pas que les autorités cachent la vérité sur le phénomène. Ni même que 'La Vérité' implique nécessairement des visites extraterrestres. Nous démontrons que les autorités se refusent à poser la question."

Ils ajoutent : "Contrairement aux ufologues, nous ne nous demandons pas 'De quoi s'agit-il ?'... mais : 'Pourquoi les gouvernements refusent-ils d'aborder le sujet ?'." L'une de leurs conclusions est la suivante : "Les dirigeants refusent d'évoquer le phénomène Ovni, par crainte de découvrir sa vraie nature. C'est pourquoi ils préfèrent regarder ailleurs - simplement l'ignorer, ce qui leur évite à prendre des décisions à ce sujet."

Scott McLemee, qui a rédigé une chronique sur les travaux de Wendt et Duvall, conclut de son côté : "Ils ont toutefois signalé un petit nombre de cas où des gouvernements ont conduit des études sur les observations d'Ovnis. Mais on a chaque fois constaté que c'étaient des tentatives pour éluder la vraie question."

"Le Projet SETI (Search for Extra-Terrestrial Intelligence) qui se poursuit depuis des décennies n'affecte pas la souveraineté anthropocentrique, qui ne peut supporter d'être mise en difficultés. En fait, les auteurs écrivent : 'Les partisans de SETI ont toujours été en pointe du scepticisme concernant les Ovnis."

http://insidehighered.com/views/2008/08/13/mclemee La lecture intégrale de l'article publié par Wendt et Duvall est encore pour l'instant réservée aux abonnés du site web SagePub. http://ptx.sagepub.com/cgi/content/abstract/36/4/607 Mais cette présentation est libre de reproduction. http://ovnis-usa.com/DIVERS/Wendt_Duvall_TheMershonCenter.pdf

http://ovnis-usa.com/DIVERS/Wendt_Duvall_PoliticalTheory.pdf

Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=3836.0

Dimanche 17 Août -

Le Dr Edgar Mitchell n'avait pas été entendu des principaux medias pendant dix ans. Mais son collègue Gordon Cooper était allé très loin dans la révélation de la présence aliène, témoignant chaque fois qu'il était sollicité.

Gordon Cooper (1927-2004) fut l'un des sept astronautes du groupe baptisé "The Original Seven" constitué dans le cadre du programme Mercury. Il affirmera à plusieurs reprises avoir pu observer des OVNIs au cours de différentes missions.

Cooper a raconté plusieurs fois une observation, filmée par l'équipe qu'il dirigeait, alors qu'ils réalisaient des tests sur la base d'Edwards en 1958. Le film a été saisi par les autorités et expédié à Washington.

En 1978, il avait adressé une déclaration solennelle au Secrétaire Général des Nations unies :

"Je crois que ces vaisseaux extra-terrestres et leurs équipages qui visitent la Terre à partir d'autres planètes sont d'une manière évidente un peu plus avancés technologiquement que nous. Je pense que nous avons besoin d'un programme coordonné de très haut niveau pour collecter et analyser scientifiquement les données de l'ensemble de la planète sur les différents types de rencontre, afin de déterminer comment interagir au mieux avec nos visiteurs d'une manière amicale. Nous devrions tout d'abord leur montrer que nous avons appris à résoudre nos problèmes de façon pacifique plutôt que par la guerre, avant d'être acceptés en tant que membres à part entière de l'équipe universelle.

Cette admission offrirait à notre monde de fantastiques possibilités de progrès dans tous les domaines. Il semble évident que les Nations-Unies sont habilités à traiter ce sujet de façon appropriée et rapide. Pendant des années, j'ai vécu avec un secret, le secret imposé à tous les spécialistes et les astronautes. Je peux maintenant révéler que chaque jour, aux États-Unis, nos radars repèrent des objets de formes et de nature inconnues. Et il y a des milliers de rapports de témoins et des quantités de documents qui le prouvent, mais personne ne veut les rendre publics. Pourquoi ? Parce que les autorités ont peur que les gens imaginent d'horribles envahisseurs. Donc le maître mot demeure : Nous devons éviter la panique à tout prix." http://fr.wikipedia.org/wiki/Gordon_Cooper

"J'ai eu l'occasion pendant deux jours en 1951 d'observer plusieurs fois ces engins volant en formation au-dessus de l'Europe; ils n'avaient pas tous la même taille. Ils se trouvaient à une altitude que nos propres avions de combat ne pouvaient atteindre." http://www.ufoevidence.org/news/article161.htm

http://youtube.com/watch?v=_5yBFga-wto

"Notre Source est connue de mon frère et moi (Clay Pickering), de Bob Morningstar, Bob Vanderclock, Bruce Maccabee, et Michael Salla (par email). A ce stade, nous ne savons pas où en est notre Source en ce qui concerne la publication d'une preuve des rencontres aux Nations-Unies. Elle ne le sait pas non plus. Nous sommes toujours en attente de voir comment la Navy et le Département d'Etat vont s'y prendre pour assurer la suite. Notre a été affectée à un autre programme. Ca fait partie de leur fameuse compartimentalisation. Il ignore même à qui il doit cette affectation. Il n'est en contact qu'avec son supérieur (un Amiral) mais il essaye de faire passer ses idées.

On lui a donné 3 mois de congés. Je ne peux donner d'autres détails parce que ce programme est en cours.

Les Pouvoirs en place savent qu'en s'abstenant de toute déclaration, ils retardent indéfiniment la Divulgation. Cette information sera confinée aux blogs ufologiques spécialisés, que visitet seulement les personnes averties. Pendant ce temps la Navy et le Département d'Etat s'efforcent de faire sauter le couvercle. Mais il ne se passera rien tant que les grands medias n'auront rien à annoncer."

Samedi 16 Août - La vague d'Ovnis en Grande-Bretagne se poursuit : depuis le début de l'année, 150 manifestations ont été rapportées aux services de police, ou signalées auprès des bases militaires ou encore au Ministère de la Défense. Sur l'ensemble de l'année 2007, il n'y avait eu que 135 rapports, et 97 en 2006. Une vague comparable en ampleur touche maintenant l'Australie.

Laura Clout cite dans The Telegraph le chercheur et ufologue Malcolm Robinson : "Il se passe des choses étranges dans le ciel du Royaume-Uni. Je m'intéresse à ce phénomène depuis 30 ans, et nous avons affaire à quelque chose qui est bien réel et dépasse l'entendement humain."

Le Ministère de la Défense britannique a pour la première fois l'année dernière publié des archives d'observations remontant à 1998. La précédente directive imposait que ces rapports classifiés soient gardés secrets pendant 30 ans. Le sujet Ovni est le plus demandé par les citoyens selon la procédure des requêtes FOIA (Freedom of Information Act). http://www.nationalarchives.gov.uk/ufos/

http://fr.youtube.com/watch?v=VhayDYX2OSo

Cette année pourrait bien être aussi celle des records d'observations d'Ovnis en Australie. Dans le Courier-Mail, Lea Emery et Darren Cartwright rapportent les propos de l'enquêtrice Diane Harrison : "Nous recevons habituellement entre 10 et 20 rapports chaque semaine... mais nous en sommes à une cinquantaine dans ces quinze derniers jours." http://www.unknowncountry.com/news/?id=7040

Sur le site de la mission Mars Rover, une vieille poutre apparait sur Mars... Des ingénieurs qui s'amusent pour passer le temps ? http://marsrovers.nasa.gov/gallery/

La Cour Européenne des Droits de l'Homme a accordé un sursis à l'anglais Gary McKinnon, agé de 39 ans, empêchant provisoirement son extradition vers les Etats-Unis pour y être jugé. La peine encourue est d'une soixantaine d'années d'emprisonnement.

Il est accusé d'avoir fouillé dans 97 serveurs du Gouvernement Américain entre 2001 et 2002 pour y chercher des preuves de la présence aliène.

Son appel devrait être examiné de nouveau à Strasbourg le 28 Août prochain. En cas d'échec, il pourrait être aussitôt remis aux autorités américaines. - http://ovnis-usa.com/gary-mckinnon/
http://www.thetechherald.com/article.php/200833/1739/UFO-hacker-McKinnon-granted-U-S-extradition-reprieve

Quelques observateurs se demandent cependant ce qui se passerait si le gouvernement obtenait finalement qu'il soit jugé aux Etats-Unis. Les activistes en faveur de la Divulgation trouveraient certainement, en marge du procès, un nouveau moyen de relancer la question de fond dans les medias américains.

Vendredi 15 Août -

L'étrangeté quantique est encore plus complexe que prévu. Une nouvelle étude est publiée à la Une de la revue Nature - "Les Physiciens sidérés de constater un transfert d'information plus rapide que la vitesse de la lumière."

Deux photons peuvent être connectés d'une manière qui semble défier la nature même de l'espace et du temps, sans violer les lois de la mécanique quantique. Des physiciens de l'Université de Genève ont réalisé cette démonstration en créant une paire de photons 'intriqués'; ils les ont isolés, puis les ont acheminés par fibre optique vers les villages de Satigny et Jussy, distants de 18 kilomètres.

Les chercheurs ont découvert que lorsque chaque photon a atteint sa destination, il est instantanément informé du comportement de son jumeau, sans communication directe. La découverte ne viole pas les lois de la mécanique quantique, cette théorie dont se servent les physiciens pour décrire le comportement de systèmes infiniment petits. Pour Nicolas Gisin, qui est à la tête de l'équipe de chercheurs, ça montre seulement comment la mécanique quantique peut défier les attentes les plus courantes. "Notre expérience a mis le doigt où ça fait mal".

Dans le monde macroscopique, des objets peuvent s'organiser de différentes manières. Par exemple, deux personnes peuvent coordonner leurs actions par un échange verbal, ou recevoir des instructions d'un tiers.

Dans ces deux cas, l'information sera transmise à une vitesse égale ou inférieure à celle de la lumière, conformément à l'axiome d'Einstein selon lequel rien dans l'Univers ne peut aller plus vite. Mais la mécanique quantique autorise une troisième voie pour coordonner l'information : lorsque deux particules sont intriquées, en mesurant les propriétés de l'une on doit instantanément obtenir des indications sur l'autre. En d'autres termes, la théorie quantique permet que deux particules s'organisent à des vitesses apparemment supérieures à celle de la lumière.

Einstein avait employé l'expression "actions bizarres à distance" pour qualifier ce comportement, parce qu'il l'avait jugé profondément déstabilisant. Avec d'autres scientifiques, il avait envisagé que les particules peuvent communiquer entre elles d'une autre manière, à une vitesse égale ou approchante de celle de la lumière.

Mais cette nouvelle expérience montre que la communication directe entre les photons (pour ce que nous en savons) est en fait impossible. L'équipe a mesuré simultanément plusieurs propriétés des deux photons, telles que leur phase, à leur arrivée dans leurs villages respectifs, et ont découvert qu'ils avaient effectivement une étrange connaissance du comportement de l'autre. Sur la base de ses mesures, l'équipe a conclu que si les photons avaient communiqué, il aurait fallu qu'ils le fassent au moins 100.000 fois plus rapidement que la vitesse de la lumière - et c'est quelque chose que la plupart des scientifiques se refusent à envisager. En d'autres termes, ces photons ne peuvent être informés l'un de l'autre par aucun des moyens conventionnels d'échange d'information.

L'équipe a également écarté d'autres raisons envisageables pour expliquer ce comportement apparemment coordonné. Par exemple, on pourrait imaginer que les photons pourraient avoir partagé l'information avant de quitter Geneve - mais les mesures de Gisin ont montré que ce n'était pas le cas.
Un second test a permis de s'assurer que les scientifiques dans les deux villages n'avaient pas négligé une forme de communication due au déplacement de la Terre dans l'espace.

Selon la théorie de la relativité d'Einstein, des observateurs qui se déplaceraient à grandes vitesses peuvent avoir des 'cadres de référence' différents, ce qui leur permettrait potentiellement d'obtenir des mesures différentes du même évènement. "Les résultats obtenus à Genève pourraient s'expliquer si les deux photons avaient communiqué dans un cadre de référence que les scientifiques auraient omis de prendre en compte."

Mais les calculs théoriques ont montré que le fait de réaliser des tests en suivant un parcours autour du globe aurait permis de tester tous les cadres de référence possibles. C'est ce qu'a réalisé l'équipe, et ils ont obtenu le même résultat dans tous les cas.

"Ce qui nous amène à conclure", a déclaré Gisin, que "ces deux photons n'ont pas le temps de communiquer".

Pour Terence Rudolph, théoricien rattaché à l'Imperial College à Londres, l'expérience montre qu'au moins au niveau de la mécanique quantique, il y a des choses qui transcendent l'espace-temps. Ca montre également que les humains ont accordé une importance injustifiée aux trois dimensions de l'espace plus une de temps dans lesquelles ils vivent : "Nous pensons que l'espace et le temps sont importants parce que nous sommes comme des singes pris dans un filet."

Si ces résultats vous perturbent, soyez sans crainte - vous n'êtes pas seuls dans ce cas. "Pour moi, honnètement, ça n'a pas de sens", a déclaré Gisin. "Je ne pense pas que nous soyons aujourd'hui en mesure d'expliquer ce phénomène." Il espère que ces travaux vont stimuler les théoriciens, afin de trouver une nouvelle approche pour expliquer l'effet de bizarrerie. - Geoff Brumfiel http://www.nature.com/news/2008/080813/full/news.2008.1038.html

Cette découverte est à rapprocher de l'expérience d'Alain Aspect, réalisée au début des années 1980, sur la non-localité de la physique quantique. http://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9canique_quantique - http://fr.wikipedia.org/wiki/Exp%C3%A9rience_d%27Aspect - http://fr.wikipedia.org/wiki/Alain_Aspect

Jeudi 14 Août - Il se fait appeller John Nada sur les forums anglo-américains, et sur YouTube, parce que son identité n'a en effet aucune importance. Mais il a accumulé en sept mois de travail une quantité de documents, d'images et de citations, qu'il a su articuler de manière cohérente dans un film de 160 minutes sur le 'Nouvel Ordre Mondial', librement diffusé sur internet et qui servira surement de référence. Certaines de ses thèses sont incertaines, comme le projet de l'Amero Nord-américain, mais il ouvre des perspectives intéressantes.

http://fr.youtube.com/watch?v=NJYZNX_T5Ks

C'est intitulé "L'Heure du Réveil". Sa première cible est le Groupe Bilderberg, qui lui sert à exposer la pyramide des pouvoirs. Il dénonce ensuite les perversités du système bancaire imposé par la Réserve fédérale américaine. Un autre module dénonce les manipulations des gouvernements pour préparer l'opinion aux guerres successives : l'opération du Lusitania en 1915, Pearl Harbour en 1941, le Golfe du Tonkin en 1964... Il pouvait y ajouter l'Opération Northwoods projetée en 1962 contre Cuba. Pour l'auteur, les évènements du 11 septembre 2001 entrent dans la même catégorie.

Le thème d'une possible Divulgation, n'est pas abordé; mais l'exposé de John Nada montre la complexité des enjeux : les pouvoirs en place ont un agenda précis à réaliser, qui laisse peu de place à des négociations avec des partenaires "extérieurs". http://ovnis-usa.com/65-raisons-contre-la-divulgation/

http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9serve_f%C3%A9d%C3%A9rale_des_%C3%89tats-Unis - http://fr.wikipedia.org/wiki/RMS_Lusitania - http://fr.wikipedia.org/wiki/Attaque_sur_Pearl_Harbor - http://fr.wikipedia.org/wiki/Incidents_du_golfe_du_Tonkin - http://fr.wikipedia.org/wiki/Op%C3%A9ration_Northwoods - http://fr.wikipedia.org/wiki/Amero - http://www.youtube.com/user/JohnNada80

Le documentaire n'est pas le premier à démontrer que les principaux groupes de communication sont entre les mains d'un nombre très réduit d'individus ou de compagnies, dont les intérêts se confondent avec ceux du complexe militaro-industriel : "Ces groupes diffusent sur leurs réseaux de télévisions les images d'une réalité qui leur convient, lesquelles sont reçues dans un état quasi-hypnotique, ou de transe légère, par les populations. Remarquez comment les présentateurs, sur toutes les télévisions du monde, s'adressent au spectateur passif, sur un ton monocorde, les yeux dans les yeux."

http://fr.youtube.com/watch?v=9Zr4uKwZUJU

"A l'heure des informations, la toute-puissante industrie du divertissement place devant vous des chroniqueurs dont le statut de 'journalistes' ne signifie rien : vous chercherez en vain dans leurs rapports une expression originale, parce qu'ils ne sont là que pour répéter des séries de messages que les pouvoirs en place ont confectionné pour eux."

Le film est sur YouTube.... http://www.youtube.com/user/JohnNada80 - et GoogleVideo http://video.google.co.uk/videoplay?docid=-2908429904168167174

Mercredi 13 Août - Le groupe militaro-industriel qui a confié la présidence de l'une de ses branches à l'ex-Amiral Thomas Wilson, compte 17.000 employés et réalise un chiffre d'affaires annuel de 4.5 milliards de dollars, dont plus de la moitié provient des armées américaines. Il a été plusieurs la cible des manifestants pacifistes parce qu'il fabrique des charges à uranium appauvri. Il fournit également des propulseurs pour la NASA. Alliant Techsystems - http://en.wikipedia.org/wiki/Alliant_Techsystems

UfoReality : "Edgar m'a expliqué par email ce qu'il reproche à McClelland, en fait d'avoir "une imagination débordante"; donc il est lui difficile d'admettre que McClelland vu un alien de 8 pieds de haut. Ca ne veut pas dire qu'il l'accuse de mensonges, simplement qu'il en rajoute surement un peu."

http://ovnis-usa.com/DIVERS/SerpoChapter1.pdf http://www.americanchronicle.com/articles/71009

La sonde Cassini est passée hier à 48 kilomètres au large d'Encelade, une lune de Saturne qui fait en moyenne 500 kilomètres de diamètre. L'hémisphère sud est le siège d'une intense activité de geysers d'eau glacée et de vapeurs, jaillisant de larges fissures.

Toutes les caméras de l'engin ont transmis leurs données vers le centre de contrôle de la NASA. Les scientifiques espèrent pouvoir déterminer si le phénomène de pression est du à de l'eau liquide.

Ils sont à la recherche de signes pouvant établir que s'y trouvent les briques élémentaires du vivant : la NASA estime que Enceladus est avec Mars et Titan - une autre lune de Saturne - l'un des meilleurs candidats dans le Système Solaire où la vie pourrait s'être développée.

A cette altitude, Cassini doit traverser les projections de ces geysers géants, dont les particules viennent finalement alimenter l'un des anneaux de Saturne. Il s'agit de particules très fines de glace, éjectées dans l'espace à plus 200 km d'altitude.

"Ces geysers fascinent les scientifiques depuis leur découverte en 2005." En octobre 2008 la sonde Cassini s'approchera jusqu'à 25 kilomètres de la surface. http://fr.wikipedia.org/wiki/Enceladus - http://www.nasa.gov/mission_pages/cassini/main/index.html

Les recherches se poursuivent sur les Drones "californiens", et parce qu'ils parviennent plus ou moins bien à réaliser des copies de certaines images, quelques chercheurs manifestent un peu d'arrogance en estimant que "au fond, ça pourrait être un travail d'amateurs"...

Un observateur de longue date sur Open Minds a pensé qu'il était temps de replacer les choses en perspective : "On ne peut pas parler d'amateurisme... SaladFingers est un professionnel, et il a essayé de rendre un aspect du drone en mouvement... Pour celà, il a utilisé le 'drone' comme modèle, mais il ne l'a pas créé... Ce n'est qu'un exemple.

Pour réaliser la Planche du Langage... les différentes versions des 'drones', et coordonner la diffusion de plusieurs 'témoignages'... il faut bien autre chose que la motivation et les talents d'un amateur...

Je pense que la présomption de canular arrange beaucoup de gens, qui ne perçoivent plus la complexité de l'ensemble... On voit bien que des déboulonneurs se contentent de conclusions superficielles et cherchent à diminuer la valeur du phénomène pour se donner de l'importance...

Mais il y a encore dans cette histoire bien plus de questions que de réponses... En réalité, le mystère n'a pas été éclairci... " http://ovnis-usa.com/fausses-videos/ - http://ovnis-usa.com/les-explications-disaac/

Mardi 12 Août -

Dave Haith a posé quelques questions à Edgar Mitchell par email, et il a obtenu une réponse intéressante sur le récent démenti de l'Amiral Wilson : "Le Dr Mitchell s'est référé à un article du Jane's Defence Weekly, publié en janvier 2000, titré : "Le Budget caché du Pentagone".

L'auteur est Bill Sweetman, un analyste des questions de Défense, et il traite assez précisément des Programmes Classifiés, expliquant qu'il en existe deux sortes : "ceux dont on sait qu'ils existent, et ceux dont l'existence même ne peut être révélée." http://www.janes.com/defence/news/jidr/jidr000105_01_n.shtml

Il attire en particulier notre attention sur cette partie : "Selon les règlementations de l'USAF, un SAP (Special Access Program) est un programme secret qui est considéré si sensible que son existence même est un secret en soi. En d'autres termes, le fait de révéler l'existence d'un programme secret pourrait compromettre sa valeur stratégique."

Le Dr Mitchell a poursuivi : "Le programme Ovnis que l'Amiral recherchait entre dans cette catégorie. Par conséquent, la loi l'oblige à nier jusqu'à l'existence d'un tel programme. Même le fait de répondre "Pas de commentaires", dès qu'il s'agit d'un dossier classifié secret, serait une atteinte à la sécurité."

Edgar Mitchell pense que tout s'explique à la lecture de l'article de Billy Cox publié le 8 août dans l'Herald Tribune, et de ce rapport du Jane's Defence Weekly : "Ils s'éclairent mutuellement, et permettent de comprendre ce qui se passe." Il a ajouté : "En raison de ce label SAP, il est extrêmement difficile de rendre public ce genre d'information. AUCUNE INFORMATION de ce genre n'échappe à cette classification." http://ovnis-usa.com/2008/08/08/vendredi-8-aout/

Nous devons comprendre que le Dr Mitchell ne souhaite pas ouvrir un conflit avec l'Amiral Wilson qui, selon lui, "est prisonnier d'un dilemme imposé par les règles de sécurité, comme tous ceux qui ont accès à ce type d'information, que ça leur plaise ou non."

Le Dr Mitchell m'a autorisé à publier ses commentaires, parce que : "Le public et les medias doivent bien comprendre ce qui se passe, afin que nous parvenions enfin à aborder le sujet des visites aliènes." Source http://www.presidentialufo.com/tom_wilson.htm

Don Schmitt a publié de nombreux articles sur les Ovnis, et avait co-signé deux livres, "UFO Crash at Roswell" et "The Truth About the UFO Crash at Roswell". Il a participé avec Tom Carey à la plus récente enquête "Witness To Roswell", publiée l'an dernier, qui expose la couverture du phénomène par les autorités pendant plus de soixante ans. Ils ont retrouvé de nouveaux témoins, civils et militaires, et publié l'Affidavit de Walter Haut. http://ovnis-usa.com/affidavit-de-walter-haut/

Don Schmitt était hier soir sur UfonautRadio.. http://www.blogtalkradio.com/ufonaut/ - http://ovnis-usa.com/SONS/UfonautRadio_DonSchmitt_100808.mp3

Lundi 11 Août - Il était devenu indispensable de solliciter à nouveau le témoignage du Dr Steven Greer après le démenti du Vice-Amiral Wilson. Il persiste et signe : "J'étais là et je sais ce qui s'est dit. Avant la réunion, je lui avais fait parvenir un document secret en rapport avec les Ovnis, avec les noms de code et les chiffres (Project Red Light, Project Looking Glass, Magi Control, Royal Ops, Cosmic Ops), et j'ai su qu'il avait localisé l'un des lieux où sont conservés ces documents, mais qu'on lui avait précisément refusé l'accès aux informations sur ces opérations." http://www.ufoevidence.org/documents/doc788.htm

Steven Greer Thomas Wilson

Le Vice-Amiral Thomas Wilson est retraité de l'armée américaine depuis 2002, après 34 ans de service. Il s'était trouvé avant son départ pendant trois ans à la tête de la DIA (Defence Intelligence Agency). Un groupe militaro-industriel lui a confié la présidence de l'une de ses branches.

Regan Lee a son avis sur la question : "D'instinct je pense que Mitchell et Greer disent la vérité, et que notre cher Amiral a changé son histoire. Il souhaite prendre ses distances, soit parce qu'il connait la vérité, et ça fait partie de son job de maintenir la couverture, soit il pense depuis le début que tout ça n'a pas de sens. A présent, on sait qu'il travaille pour un contractant du Ministère de la Défense. L'ex-amiral est un expert quand il s'agit de manier la désinformation." http://www.zimbio.com/UFOs/articles/355/Billy+Cox+Admiral+Never+looked+UFO+data

Sean Hannity, dans son talk-show hebdomadaire sur la chaîne FoxNews, a consacré une séquence de 5mn30 à récapituler les récents développements. http://en.wikipedia.org/wiki/Hannity%27s_America

http://www.youtube.com/watch?v=u6bZqejln68

L'ufologue Gildas Bourdais, familier de la scène anglo-américaine, a commenté pour Radio Ici & Maintenant! cette affaire Edgar Mitchell. Un document audio de 18 minutes. http://ovnis-usa.com/SONS/DdP-GildasBourdais_Mitchell-18mns.mp3 http://bourdais.blogspot.com/

Une version Beta de la future encyclopédie des sujets extraterrestres est maintenant en ligne. Exopaedia traite des nouvelles disciplines comme l'exopolitique, l'exobiologie, et l'exosociologie. C'est une initiative personnelle qui se développera à mesure que des auteurs et des éditeurs responsables apporteront leurs contributions. Des traducteurs seront également nécessaires.

Wikipedia avait récemment décidé de censurer le terme 'exopolitique'. Exopedia est une réponse appropriée, qui se développera grâce à vos contributions éditoriales. Cette nouvelle ressource a été pensée et conçue par Manuel Lamiroy, qui a lancé le groupe Exopolitique d'Afrique du Sud et le premier site web exopolitique sur le continent africain. http://exopaedia.org/

Dimanche 10 Août - Le Professeur Chandra Wickramasinghe est un astrobiologue réputé, qui enseigne à l'Université de Cardiff, au Pays de Galles. Il vient de déclarer que la découverte d'eau sur Mars, conjuguée à d'autres découvertes, plaide en faveur de l'existence de la vie, actuellement, sur cette planète. "Je n'envisage pas une vie fossilisée mais bien actuelle".

Il fait allusion à la découverte de substances organiques dans une météorite d'origine martienne, et aussi de méthane dans l'atmosphère de Mars. "Dès 1976, lorsque les deux sondes Viking 1 et Viking 2 s'étaient posées sur Mars, les expériences réalisées in situ avaient fortement suggéré l'existence d'une vie microbienne active. Mais lorsque les scientifiques de la NASA ont recherché des matériaux organiques, comme des organismes vivants décomposés, autour du site d'amarissage, les résultats de leurs expériences furent incertains. C'est pourquoi la NASA avait prudemment évité de conclure qu'une forme de vie était possible. Mais 32 ans plus tard, mon ami Gil Levin - qui fut le Principal Enquêteur sur ce projet - soutient que la vie sur Mars fut en réalité détectée dès 1976 ! Les expériences conduites en 1976 afin de détecter les restes et les produits de décomposition des bactéries n'étaient simplement pas assez fines."

Le chercheur pense que le retard dans l'annonce de la découverte de la vie sur Mars est davantage d'ordre sociologique et politique plutôt que scientifique. Il y a deux bonnes raisons à celà : "Tout d'abord, si on annonçait dès maintenant que la vie a été détectée, alors il ne serait plus nécessaire de continuer à y consacrer autant d'argent ! Ensuite, de nombreux scientifiques aimeraient que l'on rapporte sur Terre des échantillons de sol martien. Mais il y a certains groupes de pression qui s'opposeraient formellement à celà, en apprenant que des microbes existent sur Mars !"

Etudiant puis collaborateur de sir Fred Hoyle, Chandra Wickramasinghe est l'un des principaux partisans de la Panspermie, lesquels pensent que toutes les planètes ont été ensemencées par des microbes venus de l'espace. Il estime par exemple que des éléments chimiques des couches supérieures des nuages de Vénus pourraient avoir été apportés sur Terre par les vents solaires. http://www.sinhalaya.com/news/english/wmview.php?ArtID=15656 - http://fr.wikipedia.org/wiki/Chandra_Wickramasinghe

A propos de l'incident de Stephenville, au Texas, BJ Booth, fondateur du site web et du forum UfoCaseBook a fait savoir qu'une "agence gouvernementale" lui a imposé de retirer une page où il évoquait la possibilité que les avions de l'US Air Force poursuivaient un Ovni parce qu'il menaçait d'approcher du ranch présidentiel de Crawford.

La pression aurait été exercée sur lui pour éviter "une forme de panique dans l'opinion, et une défiance à l'égard du gouvernement". Selon lui, les services secrets auraient êté pris de court par la diffusion des rapports radar, suite à une requête FOIA initiée par le Mufon.

http://www.ufocasebook.com/ - http://www.ufodigest.com/news/0708/ss.html

De son côté, Area51 se risque à énoncer une idée que personne jusqu'ici n'avait évoquée : "Et si l'engin qui se dirigeait directement vers le ranch de George Bush s'y était réellement posé ?....."

Samedi 9 Août -

Edgar Mitchell s'est confié au chercheur Bozidar Kemic, associé à la Télévision Nationale Croate. L'astronaute lui a confié, après le démenti du Vice-Amiral Wilson : "On dirait qu'il a maintenant rejoint les gens d'en face". Le texte intégral devrait être prochainement publié sur le site de Grant Cameron.

Divers observateurs ont constaté que le Vice-Amiral Wilson n'a laissé aucune trace d'une demande de recticatif auprès de Steven Greer après la publication de "Hidden Truth, Forbidden Knowledge", dans lequel il était nommément mis en cause. - http://www.presidentialufo.com/news_update.htm

En 2007, Edgar Mitchell racontait sur C2C : "...Wilson m'a rappellé quelques semaines plus tard, et il m'a dit : "Vous aviez raison, tout celà est vrai. Ca devrait faire partie de mes attributions d'en être informé, mais je n'étais pas au courant." Chronologie de cette affaire. http://ovnis-usa.com/edgar-mitchell-et-la-divulgation/

La pétition lancée par la Journée de la "Liberté dans la Galaxie" n'a recueilli à ce jour que 1.500 signatures. Mais les organisateurs estiment qu'ils ont réussi à mettre en place une célébration qui sera reconduite chaque année. http://ovnis-usa.com/liberte-dans-la-galaxie/

"Le 8/8/08, un effort conjugué d'organisations citoyennes multinationales permet de concrétiser une déclaration d'intention positive, concernant les accords passés par le gouvernement et les compagnies privées, relatifs à la vie extraterrestre et sa technologie. Le but est d'exposer ces accords et de les annuler parce qu'ils ne sont pas représentatifs. Le 8/8/08 à 8h du soir [UT/GMT], des individus et de petits groupes dans le monde entier sont convenus de célébrer l'inauguration de la Journée de la "Liberté dans la Galaxie". Les accords secrets conclus à l'insu des populations, par des agences gouvernementales et des groupes industriels avec des représentants d'ethnies aliènes sont désormais caducs." http://exopoliticsinstitute.org/PA-Galactic-Freedom-Day.htm

Fin de l'histoire James Bartzen. Il avait déclaré qu'il possèdait la preuve indiscutable que les "Lumières de Phoenix" avaient une cause humaine, et qu'il s'agissait d'une technologie secrète. On apprend finalement que sa soirée-conférence à Sedona, en Arizona, le samedi 19 juillet, avait attiré une quinzaine de personnes. Un correspondant du Daily Grail vient de publier ce récit consternant :

"Une bière à la main, il a commencé par porter un toast à la russe, puis il a inscrit une interminable équation sur un tableau, se terminant par le mot 'Pet'.

Monté sur un podium drapé d'un drapeau russe, il a prétendu que l'incident de Roswell en 1947 était du à un véhicule Russe doté d'une fusée RD-100, entrée en collision avec un Boeing 707. Or les 707 datent en fait de 1954. Le RD-100 est une copie du V2 allemand, et les russes ne l'ont testé qu'à partie de 1948.

Il a affirmé que les 'Lumières de Phoenix' en 1997 étaient dues à six modules télécommandés, lancés par une fusée russe Cyclone, qui avaient servi à évaluer l'ionosphère au-dessus de l'Utah pendant une période des incendies.
Selon lui, les scientifiques ont démontré mathématiquement que la vie ne pouvait exister hors de la Terre. Il n'avait aucun document à l'appui de ses histoires, pas même une nomenclature de ses propres travaux.
Les habitants de Sedona considèrent depuis longtemps toute la famille comme une bande de cinglés.
Sa mère, qui assurait la billeterie, aurait eu des choses plus intéressantes à raconter." - http://www.dailygrail.com/node/6614

L'affaire des Drones californiens échauffe à nouveau les esprits sur le forum Open Minds, révèlant des attitudes caractérielles. On retrouve les mêmes acteurs qui s'étaient bruyamment enflammés en croyant découvrir la marque d'un faussaire, sur une photo de Chad.

Ils avaient monopolisé l'attention pendant plusieurs semaines l'an dernier, en se focalisant sur une petite tache blanche, en forme de souris, que le tricheur aurait oublié en photographiant son écran d'ordinateur. La découverte de l'emplacement géographique, par les Détectives de la DroneTeam, avait mis fin aux espoirs des déboulonneurs.

Cette fois, ils se sont facilement laissés convaincre par l'expert auto-proclamé et anonyme 1111 qu'il existerait une incohérence dans l'éclairage. L'artiste SaladFingers approuve, mais la démonstration est si complexe qu'elle est aussitôt combattue par d'autres observateurs, au moins aussi compétents, dont Spf33. Il reste que le climat se détériore rapidement, et les plus acharnés sont au bord de la crise de nerfs.

MajicBar estime également que cette prise de pouvoir par les partisans de la fraude ignorent délibérément plusieurs facteurs, dont celui du mode de propulsion de l'engin éventuel, qui pourrait affecter le milieu ambiant.

Vendredi 8 Août -

Billy Cox a publié un article dans le Herald Tribune, après avoir retrouvé et interrogé le Vice-Amiral Thomas R. Wilson. L'ancien militaire est actuellement en charge d'une entreprise du Minnesota, sous contrat avec le Ministère de la Défense.

Thomas Wilson reconnait qu'il avait reçu dans son bureau l'astronaute Edgar Mitchell et le Dr Steven Greer en 1997. Mais il prétend qu'il n'avait pas creusé le sujet après leur demande d'investigations sur les programmes secrets des Etats-Unis en rapport avec le sujet Ovni. Mitchell et Greer affirment qu'il s'était engagé devant eux à faire des recherches au plus haut niveau.

Le Vice-Amiral déclare aujourd'hui : "Il est inexact qu'on m'ait refusé de me communiquer des documents, parce que je ne les avais pas réclamés. Je leur avais dis que je ferai des recherches, mais j'avais laissé tomber après leur départ pour éviter à mon équipe de perdre du temps avec ça."

Mitchell se dit "choqué" de ce revirement, et Steven Greer maintient sa version. Selon lui, Wilson leur avait dit : "Je serais horrifié si ce que vous me dites est vrai. J'ai participé à des quantités de programmes secrets, mais quand j'ai voulu m'informer à ce sujet, on m'a répondu "Monsieur, vous n'avez pas l'habilitation requise. Pas plus que le Directeur de la CIA ni le Président des Etats-Unis." Le Dr Greer avait publié ce récit l'année dernière dans son livre "Hidden Truth, Forbidden Knowledge", sans recevoir de démenti. http://www.heraldtribune.com/article/20080806/BLOG32/525095430/2379/BLOG32&title=Admiral__Never_looked_for_UFO_data

L'un des deux ne dit pas la vérité.

Edgar Mitchell a bien reçu le message : le Vice-Amiral - qu'il n'avait pas souhaité impliquer directement - a choisi de ne pas le soutenir. L'ex-astronaute est dans une impasse et se retrouve seul pour l'instant en première ligne. Cependant, Giuliano Marinkovic a obtenu que l'enquêteur Richard Dolan raconte à nouveau sa conversation téléphonique avec le Vice-Amiral Wilson en 2006 Il apporte un éclairage sur son attitude :

"J'ai parlé avec Billy Cox un peu avant qu'il publie son article, mais surtout, j'avais eu une conversation avec l'Amiral Thomas Wilson à la fin de l'année 2006, peu après la sortie du livre du Dr. Steven Greer "Hidden Truth, Forbidden Knowledge", dans lequel il citait nommément Wilson.

J'étais au courant de cette rencontre avant que Greer publie sa version. Je tenais cette information d'un tiers. Cette autre source, sans me donner le nom de Wilson, m'avait précisé quelques détails très explicites sur la nature de cet entretien (un officiel de haut niveau du DoD qui rencontre Greer, puis se voit vu refuser l'accès aux programmes secrets relatifs à la technologie E.T.).

Ainsi que je l'avais compris à l'époque, Greer et Edgar Mitchell ont rencontré Wilson en Avril 1997, et Wilson s'était accordé un délai de deux mois pour creuser davantage le sujet. A ce stade, il avait finalement identifié de quel programme il s'agissait, mais s'en était vu refuser l'accès.

Ma source m'a informé que les gens devant lesquels Wilson avait du plier n'étaient même pas des personnes du DoD, mais des contractants privés.... en particulier des procureurs. Ils lui ont répondu qu'il n'avait pas l'habilitation requise (le "need to know"), et de plus, ils lui ont fait comprendre que la seule raison pour laquelle ils avaient accepté de lui répondre, était pour déterminer comment il avait eu connaissance de ce programme.

Lorsque le livre de Greer est sorti, avec le récit de cette réunion et où le nom de Wilson apparaissait en clair, je suis retourné consulter ma source : "Vous confirmez que c'est Wilson ?" On m'a répondu "Oui, c'était bien Wilson".

A ce stade, j'ai voulu m'adresser directement à l'Amiral Wilson. Mais avant celà, j'avais écrit à Edgar Mitchell. Il m'a confirmé que la réunion avait bien eu lieu, et il n'a pas semblé vouloir aller plus loin que de répéter ce que Wilson lui avait dit : "Je vais m'informer."

Alors, après que des gens haut placés m'aient assuré que la rencontre avait bien eu lieu, j'ai retrouvé Wilson et je l'ai eu au téléphone. C'était en Octobre 2006.

Notre conversation a commencé sur un ton cordial. Au moins jusqu'au moment où je lui ai dis que j'enquêtais sur le phénomène Ovni, et que je m'intéressais à une réunion à laquelle il avait participé en 1997. Il a joué l'ignorance ("ma mémoire est vague") puis j'ai fait référence aux confirmations de Mitchell et mon autre source. Il a alors répondu : "Je me souviens vaguement....." C'est alors que je lui ai dit que son nom était cité dans le livre de Greer. Je vous assure que LA j'avais piqué sa curiosité. Il m'a demandé de lui lire le passage en question, ce que j'ai donc fait.

C'est alors que la voix de l'Amiral Wilson a changé de tonalité. Au début de l'entretien, il s'exprimait de manière plutôt aimable et détendue, et soudain son intonation est montée d'un cran. Il semblait vraiment contrarié, peut-être y avait-il une pointe de colère. Il m'a dit qu'en effet, il avait rencontré Greer et Mitchell. Mais que sa motivation avait été la "curiosité" de savoir pourquoi une personnalité comme le Dr. Mitchell pouvait s'intéresser à ce sujet. "Tout le reste" de ce que Greer avait pu écrire sur cette rencontre (j'ignore ce qu'il entendait par là) n'était que fantaisies. Wilson m'a ensuite dit qu'il était attendu, et il a mis fin à la conversation.

J'ai gardé de cet entretien la nette impression que le récit de Greer était correctement tourné. C'est-à-dire que Greer et Mitchell avaient effectivement persuadé Wilson de faire des recherches, et que Wilson avait poursuivi. Et enfin, qu'on lui avait refusé l'accès à ces programmes.

J'avais constaté que Wilson avait été pris de court. Sa manière de démentir sonnait totalement creux.

Pour terminer, je ferais le commentaire suivant : après cette conversation avec l'Amiral, je suis retourné trouver ma source. Elle m'a demandé : "A quoi d'autre pouviez-vous vous attendre ? Il risquait de perdre toutes ses accréditations de sécurité s'il vous avait répondu franchement."

J'avais représenté une menace pour lui de voir s'effondrer tout son chateau de cartes. Au fond, est-ce que je devais m'attendre à ce que Wilson me confirme tout ça.....? Mon Dieu ! Ce simple aveu aurait tout déclenché. Je ne m'attendais pas à lui faire admettre que c'était vrai. Mais je devais essayer.

J'ai raconté celà à l'occasion de plusieurs conférences. Mais c'est le bon moment de le rappeller."
Richard Dolan - http://keyholepublishing.com

Giuliano avait ajouté en fin de journée : "Edgar Mitchell s'est confié à un autre collègue journaliste." Il s'agit du chercheur Bozidar Kemic, associé à la Télévision Nationale Croate. L'astronaute lui a confié, après le démenti du Vice-Amiral Wilson : "On dirait qu'il a maintenant rejoint les gens d'en face".

Jeudi 7 Août - Le désert d'Atacama, au nord du Chili, est un plateau où il ne pleut pratiquement jamais (0,8 mm de pluies par an). Il s'étend sur pratiquement 1.000 kilomètres. Ce serait l'endroit le plus sec du monde, cinquante fois plus sec que la Vallée de la Mort, en Californie. C'est aussi ce qui en fait un site exceptionnel pour l'astronomie (sub-)millimétrique. Il a surtout été cité en exemple par les scientifiques de la NASA, au moment de la polémique sur le perchlorate.

"C'est dans ce désert "extraterrestre" que la NASA a testé de petits véhicules avant de les envoyer sur Mars. Les conditions extrêmes de l'Atacama ne sont pas sans rappeler la planète rouge, ce qui en fait un précieux terrain d'expérimentation. Un robot autonome a découvert des traces de vie dans cet endroit parmi les plus désolés de notre planète. Il présente d'importantes similitudes avec la surface aride de la planète Mars. Le droïde, monté sur quatre roues et baptisé "Zoé", a pourtant trouvé des colonies de bactéries et des lichens sur deux sites distincts de ce désert qui présente la plus faible densité d'activité organique de notre planète." http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9sert_d%27Atacama

Le Sergent Earl Fulford est décédé à l'hopital le 3 août, après une courte maladie. C'est Tom Carey, Co-Auteur de "Witness to Roswell", qui s'est chargé de l'annoncer : "Il était apparu chez Larry King sur CNN le 4 juillet, pour témoigner d'avoir participé à la récupération d'une épave à Roswell. Il venait de participer au tournage d'un prochain épisode de "UFO Hunters", du History Channel. Pendant le Festival de Roswell cette année, Earl avait raconté son histoire devant une assistance nombreuse, qui l'avait applaudi debout. Les derniers mois de sa vie ont été bien remplis."

Brendan Burton, fondateur du forum Open Minds, lui rend hommage : "Le Sergent Earl Fulford est un 'Héros'. Il pensait qu'il n'était jamais trop tard pour venir témoigner et partager son histoire. Le récit qu'il nous apporte à la fin de sa vie est d'une extrême importance.
Son altruisme et son courage devraient encourager d'autres vétérans à se manifester. Nous sommes fiers d'avoir contribué à cette réalisation."

Earl nous a confié son 'Expérience' unique - d'avoir été l'un des témoins de Roswell. L'interview s'est déroulée le 10 février 2008. Il est un témoin essentiel de l'incident de Roswell. Il était agé de 82 ans. En Juillet 1947, il était cantonné sur ce qu'on appellait le RAAF (Roswell Army Air Field). Il était Staff Seargent et disposait d'une habilitation Top Secret. Il servait dans le 603ème Escadron Aérien des Ingénieurs.
Au cours de cette interview exclusive, Earl décrit fidèlement les évènements qui se sont produits ce jour-là."

Son interview est en deux parties : - http://ovnis-usa.com/2008/07/06/dimanche-6-juillet/

http://ovnis-usa.com/SONS/Earl_Fulford_Feb10_2008_PartOne.mp3
http://ovnis-usa.com/SONS/Earl_Fulford_Feb10_2008_PartTwo.mp3

Le Kevin Smith show a reçu le Dr. Edgar Mitchell pendant plus d'une heure. Il n'accorde pas beaucoup de crédit aux déclarations de Clark McClelland, et ne préfère pas commenter davantage.

Ensuite il explique : "Le comité Majic12, constitué à l'époque du Président Truman, est toujours en place; il a changé de nom au fil des années. Il s'était dissocié de la NSA, et a réussi à préserver son autonomie, devenant la seule autorité chargée de gérer le phénomène Ovni. C'est pourquoi seuls les anciens sont en mesure de dire ce qui s'est vraiment passé à l'époque. C'est également pour cette raison que Barry Goldwater et tous les autres ensuite, comme le Présent Carter ou le conseiller scientifique de Bill Clinton, se sont heurtés à un mur. Je me suis donc rendu au Pentagone, et j'ai obtenu confirmation que le crash de Roswell était un incident Ovni."

L'ex-astronaute ajoute : "Je pense que les populations auraient peut-être paniqué, il y a des années, mais toutes les enquêtent montrent que la divulgation serait bien acceptée aujourd'hui." En réponse à une question précise, il n'a pas vu sur la Lune des structures qui pouvaient sembler artificielles.

http://ovnis-usa.com/SONS/KevinSmith_EdgarMitchell_070808.mp3 - http://kevinsmithshow.com/

Par ailleurs, Billy Cox vient de publier un article dans le Herald Tribune, après avoir retrouvé et interrogé le Vice-Amiral Thomas R. Wilson.

Mercredi 6 Août -

Il règne depuis quelques jours une certaine confusion dans la communication de la NASA sur la mission Phoenix. En particulier des questions se posent concernant l'ambiguïté des chercheurs :

la presse mondiale a publié la confirmation le 1er juillet de la présence d'eau sur Mars, mais on apprenait deux jours plus tard que "les scientifiques se sont amusés des réactions des medias, parce qu'ils le savaient depuis les missions précédentes"...

Autre exemple, cette phrase relevée hier dans un communiqué : "Il est important d'avoir confirmation de la présence de perchlorate, et de vérifier les données, avant de parvenir au consensus scientifique, et de procéder aux annonces suivantes." Cette étonnante formulation montre que l'organisation entend révéler ses découvertes de manière très progressive.

Par ailleurs, les derniers tests en laboratoire montrent la présence de perchlorate, une substance oxydante. Les scientifiques de la mission Phoenix tentent à présent de déterminer si la présence de cette substance pourrait s'expliquer par une contamination des matériels d'analyse avec des composants terrestres, ou provenir de la combustion des fusées au moment du lancement. Un expert de ce type de propulsion a été appellé en consultation.

La NASA avait donc organisé une téléconférence de presse hier à 18h, heure de Paris. Peter Smith y a déclaré : "Nous aurions préféré nous y prendre autrement, mais nous devions couper court à la rumeur selon laquelle nous pourrions cacher quelque chose." Il a ajouté : "Même si la présence de perchlorate dans le sol pourrait rendre impossible toute forme de vie, on ne peut en conclure qu'elle n'ait pas existé par le passé; on ne peut exclure de la trouver dans le sous-sol." Finalement c'est encore l'incertitude, parce que les scientifiques de la mission rappellent aussi que le sol de Mars ressemble à celui du desert du Chili où on trouve aussi du perchlorate ainsi que des bactéries "extrêmophiles".

http://edition.cnn.com/2008/TECH/space/08/05/mars.soil/

La video montre le Phoenix Mars Lander et la zone d'exploration du bras robotisé. http://www.nasa.gov/mission_pages/phoenix/multimedia/11211.html

http://fr.youtube.com/watch?v=xSy1Tftds5U

Les résultats sur la découverte de perchlorate sont contradictoires : "L'instrument TEGA qui a analysé deux échantillons de sol en les chauffant, a donné deux résultats différents : dans le premier échantillon, les données recueillies à la suite de l'analyse ne permettent pas de trancher entre une présence ou une absence de perchlorate, mais dans le second échantillon analysé, les données montrent nettement une absence de ces perchlorates. Les deux instruments (MECA et TEGA) donnent donc à première vue des résultats différents et discutables. Les scientifiques tentent actuellement de trouver une explication à ces observations." Source http://orbitmars.futura-sciences.com/mars-actu-suite.php?id_news=314

Commentaires : http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=3704.0

Mardi 5 Août -

La fuite révélée hier par Craig Covault, du magazine Aviation Week & Space Technology, selon laquelle la NASA et les scientifiques de la mission Mars Phoenix auraient quelque information "provocante" à annoncer, s'est répandue très rapidement.

Les spéculations s'amplifient, et Universe Today émet l'hypothèse que le Président américain pourrait se charger prochainement d'une déclaration officielle.

Toutefois, l'article appelle à une prudente réserve : "Il est particulièrement significatif que la NASA et l'Université d'Arizona s'efforcent par tous les moyens de boucler l'information. Nous souhaitons que ces espoirs ne seront pas déçus et qu'il ne s'agit pas d'une découverte banale..."

Hier soir, s'exprimant au nom de la NASA, Veronica McGregor a démenti en partie la rumeur : "Nous n'avons pas alerté la Maison Blanche." Il reste que Michael Meyer - responsable de la mission depuis Washington - a effectivement confirmé que les analyses avaient abouti à des résultats "inattendus". C'est ce que rapporte l'administratrice du forum spécialisé UnmannedSpaceFlight.

Pour David Leonard, de LiveScience : "Ils font tout ce qu'ils peuvent pour retarder cette annonce, parce qu'ils veulent la réserver au magazine Science de l'AAAS (American Association for the Advancement of Science). On se souvient qu'ils avaient essayé en août 1996 de maintenir un embargo sur la publication des conclusions au sujet de la météorite martienne ALH84001. Ils sont en train de nous rejouer le même scénario, mais ils n'ont pas pu empêcher les fuites."

La NASA s'est finalement résolue à donner une conférence de presse dans l'après-midi. http://www.nasa.gov/home/hqnews/2008/aug/HQ_08199_Phoenix_Results.html

http://fr.wikipedia.org/wiki/ALH_84001
http://www.universetoday.com/2008/08/02/the-white-house-is-briefed-phoenix-about-to-announce-potential-for-life-on-mars/
http://blog.wired.com/wiredscience/2008/08/rumors-abound-a.html
http://www.livescience.com/blogs/author/leonarddavid/ - http://www.unmannedspaceflight.com/index.php?showtopic=5365&st=0

Prochaine étape de l'aventure spatiale : la construction d'un vaisseau réutilisable Russo-Européen ?
L'Agence Européenne de l'Espace (ESA) et la technologique Russe pourraient s'associer sur ce projet. Ce vaisseau avait été conçu par les Russes pour transporter 6 passagers en orbite basse ou 4 vers la Lune. Il est capable de se poser sur une planète et d'en repartir. BBC News rapporte les propos de Anatoly Zak, le concepteur russe de l'engin : "Si l'ESA et l'Agence spatiale russe Roscosmos parviennent à un accord, l'Europe construira le module de service et le système de propulsion. La Russie fournira le lanceur et le site de lancement." Mais l'ESA n'a pas renoncé à utiliser Ariane 5, depuis Kourou en Guyane. Les différentes propositions seront examinées lors d'une rencontre des ministres des Etats européens en Novembre prochain. http://news.bbc.co.uk/2/hi/science/nature/7519723.stm

Lundi 4 Août - Aviation Week (& Space Technology) vient de publier une "fuite" d'un membre de l'équipe scientifique de Phoenix :
"La Maison Blanche a été informée de la stratégie de communication de la NASA, qui prévoit d'annoncer prochainement une nouvelle découverte majeure de Phoenix, concernant le potentiel de vie sur Mars".

Selon cette source, "il ne s'agit pas encore d'annoncer la découverte de vie présente ou passée sur la planète. Mais les données sont bien plus complexes que la confirmation, le 31 juillet, de la présence d'eau gelée.

Les membres de l'équipe scientifique s'étaient amusés de voir les medias propager la nouvelle, parce que ce n'était déjà plus un fait nouveau pour eux.

Mais d'autres données qui n'ont pas encore été révélées sont bien plus provocantes".

Le bureau des Conseillers scientifiques de G. Bush vient d'être tenu informé des prochaines révélations que la NASA compte diffuser d'ici deux semaines. Il est toutefois possible que cette annonce soit différée jusqu'en septembre, en attendant d'autres résultats des analyses organiques et chimiques conduites actuellement dans les laboratoires embarqués.

Les scientifiques de Phoenix avaient d'abord déclaré que ni le laboratoire de chimie organique du TEGA, ni le système de chimie humide du MECA (Microscope Analyseur d'Electrochimie et de Conductivité) ne seraient capables de détecter une vie présente ou passée. Mais les deux microscopes optiques du MEGA ont, en réalité, une résolution suffisante pour détecter des bactéries.

http://www.aviationweek.com/aw/generic/story.jsp?id=news/WH08018.xml&headline=White%20House%20Briefed
%20On%20Potential%20For%20Mars%20Life&channel=space

Commentaires : http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=3704.0

Le pirate informatique anglais Gary McKinnon, accusé d'avoir fouillé dans 97 serveurs du Gouvernement Américain entre 2001 et 2002 avait été arrêté en 2002 par l'unité nationale contre le crime de haute-technologie du Royaume-Uni.

Il a ensuite été poursuivi pour effraction dans les réseaux informatiques de la NASA et du Pentagone. Il a reconnu avoir passé deux ans à rechercher des preuves photographiques d'un vaisseau spatial alien et des technologies avancées dans le domaine de l'énergie.

Les Etats-Unis ont obtenu qu'il soit extradé, et il pourrait être condamné à 60 ou 70 ans de prison et une forte amende. Il lui est interdit d'utiliser l'Internet. Gary McKinnon a fait appel devant la Cour européenne des Droits de l'Homme.

Cette interview video a été réalisée en 2007 par Kerry Cassidy & Bill Ryan dans le cadre de leur Projet Camelot.

Entretien traduit en français avec un reporter de la BBC. http://ovnis-usa.com/gary-mckinnon/

http://video.google.com/videoplay?docid=-4252902807834262581

La transcription de l'émission de CNN montre précisément quel temps de parole a été accordé à Edgar Mitchell samedi dernier dans le cadre de son émission pré-enregistrée sur le thème "Changez votre esprit". Environ deux minutes de figuration, et pas un mot de l'animateur pour évoquer l'actualité.

KING : Edgar Mitchell est avec nous depuis West Palm Beach, c'est l'astronaute de la mission Apollo 14. Il est le sixième homme qui a marché sur la Lune, et a fondé l'Institut des Sciences Noétiques. Le fait de marcher sur la Lune vous a-t-il affecté d'une manière ou d'une autre ?

EDGAR MITCHELL : Pas vraiment d'avoir marché sur la Lune, mais d'avoir contemplé le cosmos sous un angle différent, en considérant la vue d'ensemble, en ayant une perspective inédite pour les humains.

KING: Est-ce qu'il vous est arrivé quelque chose en revenant vers la Terre, Edgar ?

MITCHELL: Avec cette vue d'ensemble, j'ai connu une sorte de réalisation intérieure, ce que j'appelle une épiphanie. Pour faire court, j'ai vu la Terre, le Soleil, la Lune, d'une manière totalement différente. Je dirais que la vue d'ensemble change la perception, c'est comme l'expérience d'un alpiniste parvenu au sommet d'une montagne.

KING: Edgar, j'imagine que votre vie s'en est trouvée plus heureuse ?

MITCHELL: Je le pense. J'ai une vie très heureuse, Larry, c'est du à cette expérience, et aussi pour ce que je peux apporter aux autres. Mon attitude envers la vie, et le fait de pouvoir servir les autres, et la possibilité de repousser les limites s'étant accrus, je ressens une grande joie que tout ça me soit possible.

KING: Je vous salue. Merci, Edgar. http://edition.cnn.com/TRANSCRIPTS/lkl.html

Commentaires : http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=3519.0

Dimanche 3 Août - Le programme établi par Larry King avant l'impact des récentes déclarations de l'astronaute d'Apollo 14 n'a pas été modifié : "Changez votre esprit, changez votre vie ! Découvrez les pouvoirs de votre cerveau. Vous pouvez transformer votre manière de penser, d'agir et de conduire votre vie !"
L'émission était visiblement pré-enregisrée, et Edgar Mitchell n'a pas eu l'occasion de développer sur le thème de la Divulgation. Une large part de l'audience n'aura sans doute pas compris l'intérêt de le faire figurer seulement deux petites minutes dans ce contexte, alors que l'attente était très forte de l'entendre développer sur la présence aliène.

L'effet Mitchell est ressenti jusqu'en Australie, où le CourierMail rapporte : "D'après Sheryl Gottschall, la Présidenta du Groupe de recherches ufologiques du Queensland, l'exposition mediatique de l'astronaute a délié les langues :"
"
Certains témoins consentent maintenant à témoigner d'obervations d'Ovnis, après avoir gardé le silence pendant 40 ans. Les anciens se sont décidés à parler, en constatant que les grands medias semblaient mieux disposés à traiter le sujet. Grâce au Dr Mitchell, on en parle maintenant dans le monde entier. C'est un soulagement pour tous ceux qui ont eu des expériences." http://www.news.com.au/couriermail/story/0,23739,24116659-5007190,00.html

Il existe dit-on des services spécialisés qui font appel à des écrivains de science-fiction pour monter des OPérations PSYchologiques (Psy-Ops) spécifiques aux thèmes Aliens. Nous tenons ici un exemple de désinformation élaborée. Sa diffusion sur internet est gratuite, et déjà les débats sont lancés sur plusieurs forums anglo-américains. Ca devrait vous faire un peu de lecture attrayante pour l'été, en prenant tout le recul nécessaire :

"Le contenu de ce livre présenté par Lawrence R. Spencer est une lettre, suivie des transcriptions d'interviews Top secrets et les notes personnelles reçues de l'infirmière Matilda O'Donnell MacElroy. Elle était engagée dans l'Air Force, affectée au 509ème groupe de bombardiers de la base de Roswell. Elle m'a affirmé dans un courrier que ce récit est basé sur une série d'interviews qu'elle avait réalisées avec un être extraterrestre, dans le cadre de son service.

En Juillet et Août, elle a interviewé un pilote de soucoupe qui s'était écrasé près de Roswell, au Nouveau-Mexique le 8 juillet 1947. L'être s'est identifié comme un officier, un pilote et ingénieur de la Force Expéditionnaire du Domaine, une espèce qui a utilisé la ceinture d'asteroïdes dans notre système solaire comme base d'opérations intergalactiques au cours des 10.000 années écoulées."

Malgré l'avertissement en ouverture, certains se demandent encore si l'interview pourrait être authentique. L'Editeur ne s'est pas efforcé de fabriquer de fausses transcriptions. Il déclare simplement ne pas avoir gardé les originaux : "Bien que certaines des dates, des lieux, des personnes et des incidents décrits ici puissent être réels ou basés sur des faits, il n'existe aucune preuve permettant d'authentifier les dires de l'auteur.
Toutes les informations, notes et transcriptions reçues par l'Editeur sont rassemblées ici, dans leur forme originale. L'Editeur n'est plus en possession des documents originaux ni de copies des documents de l'auteur, Mrs. MacElroy.
" Lawrence R. Spencer (Auteur de "The Big Bleep" http://www.thebigbleep.com/ et "The Oz Factors" http://www.ozfactors.com/) http://ovnis-usa.com/DIVERS/AlienInterview.pdf

Le "livre" de l'infirmière constitue 155 pages sur 319, le reste est une sélection de notes directement empruntées à Wikipedia.

L'éditeur n'est pas en retrait, il accepte de venir raconter son histoire dans les medias. Le 27 juillet, les producteurs du Paracast et l'ufologue Frank Warren se sont entretenus sans ménagement pendant deux heures avec Lawrence Spencer.

http://ovnis-usa.com/SONS/Paracast_Lawrence_Spencer_July27-1h49mn.mp3

Samedi 2 Août -

La chaîne CNN ne semble pas avoir tranché sur la formation de son plateau chez Larry King samedi soir (3 heures du matin dans la nuit de samedi à dimanche). L'astronaute Edgar Mitchell est toujours prévu, avec six autres invités, sur le thème de "La Puissance du Cerveau".

En attendant, son intérêt pour l'étude des phénomènes parapsy qui lui a valu quelques remarques déplacées dans certains journaux conformistes.

Les auteurs de ces billets d'humeur ne s'étaient pas étonnés que la CIA ait financé pendant 20 ans des recherches sur d'éventuelles applications militaires de la vision à distance (Remote Viewing). Le Ministère de la Défense britannique a récemment reconnu avoir également investi dans ce domaine et publié en février 2007 certains de ses protocoles. http://en.wikipedia.org/wiki/Stargate_Project

http://edition.cnn.com/CNN/Programs/larry.king.live/ - http://www.mod.uk/defenceinternet/freedomofinformation/disclosurelog/searchdisclosurelog/remoteviewing.htm

L'intérêt suscité par le rapport de Schulze et Powell sur l'affaire de Stephenville, le 8 janvier, n'est pas retombé. Les chercheurs font maintenant circuler l'un des documents obtenus auprès des militaires, qui a été totalement censuré. Le Major Karl Lewis, porte-parole de la base de Fort Worth, avait affirmé le 14 janvier : "Il n'y avait aucun appareil en vol ce jour-là. Je suis persuadé à 90% que les gens ont vu des réflections du soleil sur la carlingue d'un avion commercial." Mais les registres de Fort Worth/Carswell à la date du 8 janvier attestent bien d'une intense activité aéreinne dans la région.

On constate qu'ils ont été entièrement censurés : les militaires ne veulent pas qu'on sache ce que leurs F-16 faisaient à ce moment-là, au-dessus d'une région habitée.

Glen Schultze, Ingénieur électricien et Expert Radar, et Robert Powell, l'un des Directeurs de recherches du Mufon, s'étaient associés pour lancer des requêtes FOIA dès le 16 janvier, mais toutes n'ont pu encore aboutir.

Après des mois de recherches, ils ont découvert des données radar qui ne correspondent à aucun avion connu, civil ou militaire. Mais surtout, ils ont démontré qu'une vaste opération s'est déroulée pendant quatre heures.

Les chercheurs avaient en particulier établi qu'un engin s'est dirigé très lentement vers le ranch de George Bush à Crawford, qu'il n'avait aucune signalisation, et que sa vitesse irrégulière avait atteint 1.900mph (3.130 kms/h). "Quand l'écho radar sur un objet inconnu (sans balise active) apparaît sur les relevés entre 18h51 et 20h, on constate qu'il se déplace directement vers le ranch présidentiel." L'une des traces montre qu'un probable AWACS s'est également trouvé dans la zone, faisant des boucles à haute altitude.

Steve Hammonds a publié un résumé de l'étude sur UFO Digest : "Un objet volant non-identifié de très grande taille a été détecté au radar. Selon le rapport, cet objet n'avait pas de balise de signalement, et il a été suivi pendant plus d'une heure. Il était le plus souvent stationnaire, ou se déplaçait à moins de 100 km/h. A 19h32, on a vu l'objet accélérer à 850 km/h en 30 secondes, puis 10 secondes plus tard ralentir à 78 km/h." - http://www.ufodigest.com/news/0708/mufon-stephenville.html

http://www.earthfiles.com/news.php?ID=1448&category=Science

Les conclusions du rapport de 76 pages - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=3458.0

Vendredi 1er Août - Désormais, la présence d'eau sur Mars est confirmée : "Nous avons trouvé de l'eau !" William Boynton, de l'Université d'Arizona, a ajouté : "Nous avions déjà déterminé qu'il y avait de la glace, grâce à la sonde en orbite Mars Odyssey, et le module Phoenix en avait prélevé un échantillon, mais c'est la première fois que nous pouvons goûter cette eau martienne..." La mission sera prolongée jusqu'au 30 septembre. http://www.nasa.gov/home/hqnews/2008/jul/HQ_08_195_Phoenix_water.html

C'est l'ufologue et animateur George Knapp qui a repris l'affaire de crash suivi d'une récupération militaire le 14 mai, à Needles (Colorado), précédemment exposée par Linda Moulton Howe et rapportée ici le 7 juin. Il travaille généralement pour la chaîne KLAS-TV, et conduit toute une équipe d'enquêteurs de terrain, la I-Team..

"Bob, le plus proche témoin, avait déclaré qu'il avait vu au moins cinq hélicoptères, volant en formation, et aussi un grand engin de treuillage. Celui-ci avait soulevé un objet de forme ovale, toujours incandescent, et s'était éloigné en direction de Las Vegas.

Un détail curieux avait retenu l'attention des témoins, c'est que les hélicos étaient arrivés sur les lieux seulement 17 minutes après le crash de l'objet. Selon l'un des récits, il avait environ la taille d'un semi-remorque, et était de forme oblongue". http://ovnis-usa.com/2008/06/07/samedi-7-juin/

Geroge Knapp

George Knapp est intrigué : "Nous n'avons plus de nouvelles dd l'homme qui vit sur son bateau depuis trente ans, et se trouvait sur le pont à ce moment-là. De nombreuses personnes étaient présentent sur les lieux le lendemain, et semblaient occupées à des opérations de nettoyage. Nous avons la certitude qu'il s'est passé quelque chose."
L'équipe de l'enquêteur a contacté pratiquement tous les postes de police par téléphone, pour savoir si quelqu'un avait reçu un rapport à ce sujet, ou était au courant de quelque chose. "Nous n'avons pas été surpris de réaliser que personne n'en avait entendu parler. Nous enquêtons auprès des services de police de trois états, de l'aéroport de Laughlin, du service météo, de la FAA, et de plusieurs bases militaires."
Un groupe de maîtres chiens militaires a retrouvé une trace montrant qu'au moins un hélicoptère de l'armée se trouvait en l'air dans cette zone à ce moment-là. Curieusement, d'après les listes d'affectation, cet hélicoptère est rattaché à une base américaine en Europe. George Knapp conclut : "Nous avons lancé une requête FOIA et nous vous tiendrons informés dès que nous aurons une réponse." http://www.earthfiles.com/news.php?ID=1432&category=Environment - http://en.wikipedia.org/wiki/George_Knapp_(journalist) - http://www.lasvegasnow.com/global/story.asp?s=8750270

http://www.modavox.com/voiceamericacms/WebModules/HostModaview.aspx?HostId=528&ChannelId=1&Flag=1

Giuliano Marinkovic était à l'écoute de OverNight AM, retransmis par VoiceAmerica : Lan Lamphere recevait donc Edgar Mitchell et Stan Friedman. Le Dr Mitchell est interrogé sur ses sources pendant 45 minutes. L'interview démarre à 5 minutes. Stanton Friedman apporte ensuite ses commentaires. Il revient également sur la récente Tribune libre de Nick Pope dans le New York Times.

[audio:http://ovnis-usa.com/SONS/OvernightAM-July31.08-Mitchell-Friedman.mp3]

Neil Armstrong est le premier astronaute qui posa le pied sur la Lune. Il s'est très peu exprimé depuis 1969. Cet extrait d'un discours prononcé en 1994, lors du 25ème anniversaire de la Mission Apollo 11, refait surface sur différents forums.

Le passage est très court. Armstrong déclare qu'il est temps de transmettre le flambeau aux générations futures... et on peut entendre cette phrase énigmatique, juste à la fin : "...à ceux qui sauront oter la couche protectrice qui enveloppe la vérité".

Jusqu'ici, les commentaires associés à ce document avaient voulu y voir une sorte d'aveu, qui renforçait les thèses selon lesquelles les astronautes américains n'auraient pas débarqué sur la Lune... Dans le contexte actuel, il serait nettement plus significatif que Neil Armstrong ait fait une allusion à ce que Edgar Mitchell, lui, a récemment réaffirmé en clair.

http://fr.youtube.com/watch?v=PUx1SURbb3g&feature=related

L'équipe de ATS a proposé à Edgar Mitchell de s'incrire pour participer aux débats à son sujet. La réponse de l'astronaute : "JE NE DONNERAI plus RiEN à ATS ! Je vous avais communiqué des articles dans le passé, et vous les aviez mis de côté !"

Jeudi 31 Juillet -

ABC News était un peu en reste par rapport à ses confrères, et la journaliste Emily Friedman devait tenter de trouver un axe inédit pour aborder les récentes révélations d'Edgar Mitchell. Ainsi, pour se démarquer, elle a titré dans la rubrique 'Technologie & Science' :
"Les Astronautes reviennent-ils changés après leur séjour dans l'espace ?" ("Out of Space or Out of Mind ?")

L'auteur de l'article se garde de pousser trop loin, se gardant d'évoquer la sénilité, mais procède par sous-entendus : "Il ne serait pas le seul à avoir vécu des états hors normes... Buzz Aldrin a souffert de dépression, et il eu des problèmes avec l'alcool..." Il est de suite évident que les états de conscience amplifiée lui sont totalement inconnus. Le lecteur craintif ou un peu borné, y trouvera de quoi se rassurer. D'autres avaient déjà, à demi-mots, envisagé qu'à 78 ans l'homme avait peut-être basculé dans l'irrationnel, en oubliant qu'il n'a rien modifié de ses propos depuis dix ans. La journaliste et son support ont récolté une centaine de commentaires indignés, qui sont particulièrement bien argumentés.
http://abcnews.go.com/Technology/story?id=5451107&page=1

Lan Lamphere vient d'annoncer la diffusion mercredi soir d'une interview exclusive avec le Dr. Edgar Mitchell sur Voice of America, à 21h (Pacifique). "Ce sera la première intervention publique de l'astronaute, depuis son retour d'Australie où il avait déclaré : J'ai eu le privilège d'être informé qu'une forme de vie extraterrestre visite la Terre depuis plusieurs années." Le programme doit durer deux heures, sans interruption. Stanton Friedman interviendra également à l'antenne. (jeudi 31, 6h-8h du matin, heure de Paris). http://www.voice.voiceamerica.com

http://apsychic.mobi/psychic-news/voiceamerica-networks-to-broadcast-exclusive-apollo-14-astronaut-ed-mitchell-interview/

Le témoignage de Clark C. McClelland était déjà connu, mais il vient de le diffuser à nouveau en soutien à l'astronaute Edgar Mitchell. Ce pionnier des programmes spatiaux a été employé de la NASA de 1958 à 1992 sur la base de lancement du Kennedy Space Center. Ingénieur Aérospatial et Assistant Technique du Responsable de la Mission Apollo, il a travaillé sur 622 lancements, dont ceux de la Navette et de la Station orbitale. Il rapporte que Wernher Von Braun lui avait confié après sa visite à Roswell, juste après le crash :

"Il m'a raconté que le vaisseau ne semblait pas fait de métal, au sens où nous l'entendons sur Terre. Sa consistance était plutôt biologique, comme la peau. Les corps des occupants avaient été temporairement installés sous une tente médicale. Ils étaient petits, plutôt frêles, des têtes assez grandes, avec de grands yeux. Leur peau était grisâtre, et de texture reptilienne. Von Braun m'a donné cette précision que cette peau ressemblait à celle des serpents à sonnettes qu'il avait vu à plusieurs reprises à White Sands. Son examen des débris l'avait laissé perplexe : c'était comme de l'aluminum coloré, très fin, ce qui faisait penser à des emballages de chewing gum. Très léger, et extrêmement résistant. L'intérieur de l'engin était pratiquement dépourvu de tout équipement, comme si les créatures et le vaisseau formaient un ensemble."

En 1992, Clark McClelland a été renvoyé sans préavis de la NASA : "J'ai été convoqué au Bureau des Astronautes, à Cap Kennedy, ils m'ont retiré mon habilitation top-secret, ont confisqué mes effets personnels, mes instruments, ma combinaison d'astronaute (parce qu'il lui arrivait de participer en doublure à des essais au sol), etc., et il m'ont raccompagné vers la sortie sous bonne garde. Je n'ai pas été autorisé à saluer mes collègues avec lesquels j'avais partagé tant d'années."

McClelland ajoute : "La NASA n'est pas une Agence spatiale civile ! Elle est aux mains du Pentagone ! J'ai participé à certaines des missions Top Secret du DoD (Département de la Défense). Elles embarquaient des Satellites de communications et du matériel, et leurs équipages rencontraient des aliens en orbite." http://www.stargate-chronicles.com/release_mitchell.html

Mercredi 30 Juillet -

Edgar Mitchell a été brièvement interviewé la nuit dernière sur Coast to Coast (5mn40sec). C'était l'occasion de présenter un récapitulatif des récents développements, et de clarifier la mise en cause de la NASA "qui n'a jamais été impliquée dans les opérations de couverture gouvernementales." Il se montre à nouveau surpris qu'une intervention sur une radio locale britannique ait déclenché une telle vague mediatique, d'ampleur mondiale, alors qu'il répète la même chose depuis dix ans. Il pense que la multiplication des émissions de Larry King sur CNN cette année a pu contribuer à installer un nouveau climat. (5mns40).

[audio:http://ovnis-usa.com/SONS/C2C_EdgarMitchell_080708_5mn40.mp3]

Déjà en 1998, l'astronaute s'exprimait sur 'BBC News service' pour encourager la Divulgation. (105 sec.)

[audio:http://ovnis-usa.com/SONS/BBC_1998-Edgar_Mitchell_105sec.mp3]

Edgar Mitchell

Edgar Mitchell n'a pas mentionné l'incident de Stephenville et ses récentes suites mediatiques, ni la déclaration de l'astronome du Vatican puis des principaux responsables religieux, au mois de mai, encore moins les possibles réunions aux Nations-Unies sur le sujet; ces cinq minutes n'étaient destinées qu'à blanchir la NASA d'une accusation de couverture. D'autres que lui se chargeront d'analyser le contexte, et d'apprécier si les conditions sont favorables pour une Divulgation.

Nick Pope s'est offert une Tribune libre dans le New York Times sous le titre : "Menaces volantes non-identifiées".
L'ancien chargé de Mission auprès du Ministère de la Défense britannique a jugé que les circonstances étaient assez opportunes pour provoquer une réaction dans l'opinion américaine, au nom de la sécurité nationale. L'auteur et enquêteur a placé une allusion à une menace terroriste en début d'article.

Nick Pope Il estime que les Etats-Unis sont trop dépendants de la technologie radar, et qu'en bien des cas les gens peuvent observer des Ovnis alors que les radars ne les perçoivent pas : "Le 7 novembre 2006, des pilotes et des employés de l'aéroport O'Hare de Chicago ont vu un objet discoïdal stationner au-dessus du tarmac pendant plusieurs minutes. Mais en l'absence de trace radar, la FAA n'a pas mené d'enquête. Le radar n'est donc pas un moyen fiable de détecter certains objets.

Des filtres sont installés sur certains systèmes, qui rejettent les signaux considérés comme anormaux. Cette faille pourrait être exploitée par des groupes terroristes.

Le gouvernement américain a cessé de mener des enquêtes sur les Ovnis depuis 1969, lorsque l'Air Force a mis fin au Projet Blue Book, qui représentait un effort d'analyser scientifiquement toutes les observations, afin de voir si certaines manifestations pouvaient constituer une menace en termes de sécurité nationale. La Grande-Bretagne et la France, en revanche, continuent d'étudier ces phénomènes, parce que ces pays restent préoccupés de préserver leur espace aérien contre toute intrusion étrangère, ou tout dispositif étranger en orbite qui pourrait venir collecter du renseignement.
La plupart des incidents qui ont été analysés en Angleterre ont été facilement élucidés; il s'agissait de méprises au sujet d'étoiles et de planètes, de lumières de signalisation aérienne, de satellites ou de météorites. Mais dans certains cas nous avons connu des situations où la sécurité nationale ou la navigation aérienne étaient concernées.

Par exemple, le 26 décembre 1980, plusieurs témoins présents sur deux bases américaines de l'Air Force installées en Angleterre ont signalé un atterrissage d'Ovni [Bent Waters/Woodbridge]. En examinant le site, on a constaté des marques sur le sol et un niveau de radiations qui était nettement supérieur à la normale. D'autres témoins, sur la même base, ont rapporté qu'ils avaient vu cet Ovni les nuits suivantes. L'adjoint du Commandant de la base a consigné par écrit que l'engin volant avait émis des faisceaux lumineux en direction de la zone la plus protégée de la base - ce qui représente évidemment une atteinte à la sécurité.

Les 30 et 31 mars 1993, il s'est produit une vague d'Ovnis sur la Grande-Bretagne. Un témoin a décrit un vaisseau triangulaire qui a survolé lentement une base de l'Air Force, avant d'accélérer soudain et de disparaître à l'horizon en un instant; il volait à une vitesse plusieurs fois supérieure à celle d'un jet. L'armée Britannique a établi ce rapport : "Il nous semble disposer des preuves qu'un objet non-identifié (ou plusieurs objets) d'origine inconnue était en vol au-dessus de la Grande-Bretagne ce jour-là."

Le 23 avril 2007, le pilote d'un avion de ligne et quelques passagers ont signalé un immense Ovni en forme de cigare - le pilote a estimé sa longueur à près de 1,6 km - près des Iles de la Manche.

Au même moment, les contrôleurs aériens ont averti le pilote qu'ils avaient un écho radar, s'agissant d'un "parcours d'objet inconnu."

En outre, on a enregistré plusieurs incidents, où des collisions ont été évitées de justesse, entre des Ovnis et des avions - au point que le Ministère de la Défense et l'Autorité de l'Aviation Civile britannique ont préconisé aux pilotes, s'ils devaient rencontrer quelque chose, de "ne pas effectuer de manoeuvres, si ce n'est pour tenter de se placer, si possible, de manière que l'objet reste derrière eux."

Les Etats-Unis ne sont pas moins vulnérables que l'Angleterre et la France face aux menaces contre la sécurité et en ce qui concerne les risques aériens. L'Air Force américaine ou la NASA devraient rouvrir les enquêtes sur le phénomène Ovni. Ca ne signifierait pas que le pays s'est soudain mis à croire aux petits hommes verts. Ca serait simplement reconnaître la possibilité que les seuls radars ne peuvent suffire à nous dire ce qu'il y a de ce côté." http://www.nytimes.com/2008/07/29/opinion/29pope.html?_r=1&ref=opinion&oref=slogin

La position officielle de l'US Air Force, consistant à dire que l'armée n'enquête plus sur les Ovnis, devrait être révisée rapidement avant qu'une majorité du public commence à exprimer sa défiance.

Mardi 29 Juillet -

L'informateur du Pentagone auquel Edgar Mitchell laisse la responsabilité de se nommer est le Vice-Amiral Thomas R. Wilson. L'astronaute avait évoqué sur CNN le 4 juillet son Briefing au Pentagone avec "un responsable du renseignement auprès de l'Etat-Major inter-armes", en Avril 1997 :

"Il m'avait d'abord répondu qu'il n'était pas au courant, mais qu'il allait faire des recherches. Il m'a rappellé quelques semaines plus tard et m'a dit qu'il avait retrouvé la source du financement de ce programme secret. Il a ajouté qu'il allait poursuivre son enquête, parce que si tout celà était vrai, ça devait faire partie de ses attributions d'en être informé. Ce furent ses propres mots."

Pour l'enquêteur Richard Dolan c'est donc le Vice-Amiral Thomas Wilson qui aurait révélé à Edgar Mitchell les noms des Programmes ultra-classifiés concernant les opérations de rétroconception à partir de technologies aliènes. Wilson a par la suite assuré la direction de la DIA (Defense Intelligence Agency) de 1999 à 2002.

Le Commandant Willard H. Miller, réserviste de la Navy depuis 1994, était également présent lors de cette réunion au Pentagone, de même que le Dr Steven Greer.

Thomas Wilson

Dans un article publié en 2000, la journaliste Leslie Kean a consacré une large part aux activités de Willard Miller : "Quelques mois après la publication du Rapport Cometa, il a accepté de témoigner qu'il avait participé à plusieurs réunions secrètes destinées à briefer les responsables du Pentagone sur le sujet des Ovnis, et ses implications de sécurité nationale et d'orientation militaire. Miller avait occupé cette fonction pendant des années. Il a pris beaucoup de risques en déclarant : "Il est temps de conforter l'idée que les hauts responsables du gouvernement sont très concernés par ce sujet".

Leslie Kean poursuit : "Ayant servi plus de 30 ans dans la Navy, membre du Bureau des Opérations du Commandement Atlantique, le Commandant Miller avait une habilitation Top Secret qui lui a donné accès à des informations sensibles parmi les plus compartimentées.
Il n'a pas été facile pour Miller de surmonter le tabou, en parlant des Ovnis dans le milieu militaire.
-

En février 2000, il m'a remis un mémo confidentiel qui avait pour titre : "Quelques-unes des Discussions avec des hommes-clés des services de renseignement du DoD (Department of Defense) au sujet des Ovnis, et l'Intelligence Extraterrestre (ETI)". Miller y livre les détails des réunions qui se sont tenues entre 1989 et 2000, et nomme plusieurs hauts responsables qui ont participé à ces réunions." http://www.ecologynews.com/cometa.html

http://www.historycommons.org/entity.jsp?entity=thomas_wilson - http://www.presidentialufo.com/edgar_mitchell.htm

http://www.roswell-record.com/main.asp?FromHome=1&TypeID=1&ArticleID=30412&SectionID=49&SubSectionID=112

Edgar Mitchell se refuse à impliquer ses sources. Mais Richard Dolan et Leslie Kean, qui les ont identifiées, sont les deux intermédiaires parmi les plus accessibles, qui pourraient à tout moment faire rebondir le processus de divulgation.

Le journaliste Giuliano Marinkovic, qui possède des enregistrements de toutes les interviews d'Edgar Mitchell, se souvient de cette émission radio sur C2C le 12 septembre 2007, où l'ex-astronaute avait évoqué un autre de ses informateurs : le Dr Werhner von Braun, qui avait été appellé en consultation à propos du crash de Roswell. Mais cette piste est invérifiable depuis le 16 juin 1977, date de la mort du père des V2. http://fr.wikipedia.org/wiki/Wernher_von_Braun

Lundi 28 Juillet - La chaîne Fox25, qui émet dans l'Oklahoma, avait commenté les révélations d'Edgar Mitchell, le 25 juillet, en faisant appel à Hayden Hewes, fondateur du "International Ufo Bureau" (IUFOB), parce que son organisation ufologique est implantée localement. C'est lui qui avait obtenu d'enregistrer la déposition de l'ex-Président Jimmy Carter, quatre ans après qu'il ait été témoin d'une manifestation d'Ovni en 1969. http://en.wikipedia.org/wiki/Jimmy_Carter_UFO_Incident

La situation est maintenant figée, en attente de preuves : c'est le moment de voir si l'astronaute a d'autres éléments en réserve, ou si certains de ses collègues viendront renforcer sa position. Il se peut aussi que des chercheurs, des témoins, d'autres personnalités estiment que le moment est opportun, et qu'ils pourront sans risques se mettre en avant. http://www.nicap.org/waves/CarterSightingRptOct1969.pdf

http://www.youtube.com/watch?v=hJB4uRMR-jg

Sans attendre, quelques déboulonneurs ont appliqué à la lettre le manuel de l'ultra-sceptique pour tenter de discréditer l'astronaute Edgar Mitchell. Ce qui fontionne le mieux, quand on ne peut démentir un contenu, est de caricaturer la personnalité du témoin. Il suffit de passer sous silence son Doctorat du prestigieux MIT (Sciences de l'Aéronautique et de l'Astronautique), et de rappeller qu'il avait tenté en 1971, depuis la Lune, des expériences de télépathie : "Lors du vol de 1971 il réalise 4 expériences (sur 6 prévues) qui s'avèrent concluantes et concordent avec les travaux du biologiste J. B. Rhine". - http://fr.wikipedia.org/wiki/Edgar_Mitchell - http://fr.wikipedia.org/wiki/MIT

Les sceptiques militants vous diront que toutes les expériences ne sont pas utiles, puisqu'ils savent par avance que "ça ne peut pas marcher". De même pour les recherches sur le pouvoir du psychisme face à la maladie. Ils ont ajouté que son intérêt pour le Yoga devait faire de lui un adepte d'une secte abominable... Ces attaques ad hominem sont à la portée de n'importe quel déboulonneur débutant. En revanche, il faudrait un sérieux bagage scientifique et quelques efforts pour assimiler ou réfuter des théories avancées - comme celles de Michio Kaku - qui pourraient expliquer la présence des visiteurs. - http://ovnis-usa.com/zen-deboulonneurs/ - http://en.wikipedia.org/wiki/Michio_Kaku - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=2602.0

Il n'y a rien pour l'instant sur le site web de l'astronaute Edgar Mitchell qui permette d'en savoir davantage, http://www.edmitchellapollo14.com/ mais cet évènement fait maintenant la Une de l'incontournable Drudge Report. http://www.drudgereport.com/

Dix ans après le premier film, un second X-Files ("I want to Believe") réalisé par Chris Carter est sorti aux Etats-Unis le 25 juillet. On sait déjà, grâce à Sitara sur Open Minds, que l'intrigue du nouveau long métrage ne permet aucun un rapprochement avec l'actualité, sur le thème de la Divulgation. A Londres comme en France, la première est dans deux jours. http://fr.wikipedia.org/wiki/The_X-Files:_Regeneration

L'artiste HPO continue de nous faire vivre les étapes de sa création d'une maquette de Drone par le procédé de StéréoLithographie.

Après avoir réalisé la pale principale d'une longueur de 40 centimètres, il a lancé l'éxécution de l'anneau central et de ses compléments. http://ovnis-usa.com/images/HPO_job02d.jpg

C'est un travail délicat, qui aurait supposé un investissement de plusieurs milliers de dollars, même à cette échelle, en raison du coût des matières premières utilisées dans la machine.

Dimanche 27 Juillet -

L'astronaute d'Apollo 14 est assez surpris de l'emballement médiatique après ses déclarations sur Radio Kerrang, parce qu'il avait plusieurs fois publiquement tenu les mêmes propos depuis dix ans.

Son article Wikipedia en anglais a été modifié 46 fois depuis la diffusion de cette interview... JakeReason, sur Open Minds, constate : "Les déboulonneurs sont à la manoeuvre..!!" - http://en.wikipedia.org/wiki/Edgar_Mitchell

D'autres medias importants comme The Guardian ont couvert également cet évènement. The Enquirer rapporte cette phrase du Dr Mitchell : "La situation commence à s'éclaircir. Je pense que nous allons vers une divulgation complète, et plusieurs organisations sérieuses réalisent des progrès dans cette direction." - http://www.guardian.co.uk/science/2008/jul/26/spaceexploration - http://www.theinquirer.net/gb/inquirer/news/2008/07/24/aliens-exist-visited-earth

Le sujet a fait la Une de AOL News, où 93% sur 85.000 visiteurs pensent que la vie existe ailleurs dans l'univers, et 81% (sur 84.000) pensent que des Aliens ont déjà visité la Terre. http://news.aol.com/article/astronaut-claims-alien-cover-up/101479

UFO Digest n'allait pas être en reste, avec un article titré : "L'Astronaute Edgar Mitchell lance la Divulgation officielle sur les Ovnis" : "C'est une journée historique ! Mitchell a déclaré que pour 70% de la population ce qu'il dit correspond à une réalité. Concernant les réactions des milieux gouvernementaux, il a ajouté : "On n'exerce plus de représailles sur les gens pour avoir dit ça." - http://www.ufodigest.com/news/0708/official-disclosure.html

La question récurrente sur les forums anglo-américain est celle-ci : "Le Dr. Edgar Mitchell a-t-il obtenu un quelconque 'feu vert' pour s'exprimer comme il le fait maintenant ?" Mais un éventuel consentement ne serait pas récent : un reporter de la chaîne ABC-WPBF a ressorti cette phrase de 2004 : "John F. Kennedy était le dernier président américain à avoir été briefé sur les Ovnis." - http://www.wpbf.com/technology/16990637/detail.html

Larry King avait confirmé depuis deux jours l'invitation d'Edgar Mitchell le 2 août sur CNN. Mais à ce stade, il était peu évident qu'il lui donne l'occasion de développer sur le thème de la Divulgation. Le programme établi avant l'impact des récentes déclarations de l'astronaute était : "Changez votre esprit et changez votre vie ! Découvres les pouvoirs de votre cerveau. Vous pouvez transformer votre manière de penser, d'agir et de conduire votre vie !" avec Dean Radin, J.Z. Knight, Candace Pert, Fred Alan Wolf, Will Arntz & Edgar Mitchell. Il y aura également Sanjay Gupta, qui a travaillé à l'Institut Biocybernaut situé à Santa Clara, Californie."

Si rien ne change d'ici là, il est plus probable qu'il soit traité de la pensée positive et de l'effet placebo que de la présence aliène...

Edgar Mitchell a fait savoir que la partie sur la Divulgation était en ballotage au sein de la rédaction de CNN, les producteurs insistent cependant pour que le sujet soit abordé.

Le réseau MSNBC s'est contenté pour l'instant d'un flash de cinquante de secondes, avec une synthèse de l'astronaute enregistrée à son domicile. L'accent cette fois est mis sur la récupération de quatre corps dans l'épave d'Ovni retrouvée à Roswell : "La raison de cette couverture par le gouvernement tient au fait que nous n'étions pas en mesure de dire aux populations si ces êtres étaient ou non hostiles, et si nous pourrions nous en protéger. On ne tenait pas non plus à ce que les soviétiques soient au courant. C'est pourquoi ils ont pris la décision de mentir et de maintenir le secret."

http://fr.youtube.com/watch?v=XQztoShVUFo

Samedi 26 Juillet -

Wolf Blitzer ("The Situation Room") a fait entendre sur CNN, à une heure de grande écoute, un extrait significatif de la récente interview de Edgar Mitchell sur la station locale britannique Kerrang Radio : "Nous sommes visités par des aliens.... Le gouvernement a dissimulé la vérité depuis environ 60 ans... Le crash de Roswell a bien eu lieu...".

Une journaliste a rapporté, sans les commenter, l'essentiel des déclarations de l'astronaute : "S'ils étaient hostiles, leur technologie est tellement avancée par rapport à la notre que nous aurions déjà cessé d'exister..." Elle a également rappellé la position d'un porte-parole de la NASA. - http://edition.cnn.com/CNN/Programs/situation.room/

http://fr.youtube.com/watch?v=EwluevefWzg

Sollicité par l'animateur de Kerrang Radio, et après réception d'un email de confirmation, il avait répondu peu après sur son antenne : "La NASA ne s'occupe pas de pister les Ovnis. Elle n'est impliquée dans aucune sorte d'opération de couverture concernant la vie aliène sur cette planète ou ailleurs dans l'univers. Le Dr Mitchell est un héros Américain, mais nous ne partageons pas les opinions qu'il exprime sur ce sujet." Audio : [audio:http://ovnis-usa.com/SONS/EdgarMitchell_KerrangRadio_July23rd2008_NASA_reaction.mp3]

Video : L'animateur de Kerrang Radio interpelle en direct un préposé au standard de la NASA pour obtenir un commentaire officiel :
http://www.youtube.com/watch?v=gSOSLC-U5cU

Après la vague médiatique créée par les déclarations d'Edgar Mitchell, Stephen Bassett, porte-parole du Paradigm Research Group, s'est comme toujours situé sur le plan politique : "Le Dr. Mitchell n'est que le sommet de l'iceberg. Il y a des quantités de témoins, qui font partie des agences militaires ou civiles, prêts à témoigner sous serment dans le cadre d'auditions publiques devant le Congrès, et à révéler ce qui constitue l'information la plus importante de l'histoire humaine. Le public ne croit plus rien de ce raconte le Gouvernement américain dans ce domaine.
Mais le simple fait qu'un homme de la stature du Dr. Mitchell ait à plusieurs reprises affirmé la réalité de la présence extraterrestre devrait suffire à organiser ces auditions.Tous les journalistes scientifiques et politiques de ce pays devraient être en ce moment-même en train le prendre contact avec lui." http://www.paradigmresearchgroup.org/main.html
Stephen Bassett

Le lendemain, l'astronaute d'Apollo 14 a été invité à s'exprimer sur le réseau Fox News. Il lui a semblé important de souligner que la NASA n'avait pas participé aux opérations de couverture. - http://www.foxnews.com/

http://fr.youtube.com/watch?v=CwE0vDuTm48

Ensuite c'est le Discovery Channel qui publie une longue interview d'Edgar Mitchell. Un très court extrait : "La plupart des responsables du gouvernement ignorent ce qu'il en est, parce que tout est extrêmement compartimentalisé. Vous pouvez travailler pendant 30 ans à proximité de quelqu'un sans savoir de quoi il s'occupe vraiment. (...) Les présidents successifs ont été tenus à l'écart, parce qu'ils n'avaient pas l'habilitation requise..." Lire la suite. - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=3550.0 - http://dsc.discovery.com/space/qa/alien-ufo-edgar-mitchell.html

De son côté, le chercheur Bill Knell a publié un nouvel article sur le site web OPNews. - http://www.opednews.com/maxwrite/diarypage.php?did=8307

L'article figure maintenant dans la liste des "Pages" de la colonne de droite,
et sera complété à mesure des développements. http://ovnis-usa.com/edgar-mitchell-et-la-divulgation/

Vendredi 25 Juillet - Le site web BinnalOfAmerica présente son interview, réalisée le 1er juillet, de celui qu'ils appellent le "légendaire" Jacques Vallée : "C'est une icone dans le monde de l'ésotérisme. Nous avons abordé quantité de sujets relatifs à ses recherches. Nous évoquons sa "renaissance" l'année dernière, et nous examinons les problèmes de l'Hypothèse Extra-Terrestre quant aux manifestations d'Ovnis. Vallée s'exprime sur l'ufologie contemporaine et les medias, et raconte comment l'étude des Ovnis a évolué au cours des 20 dernières années. - http://www.jacquesvallee.net/ - http://fr.wikipedia.org/wiki/Jacques_Vall%C3%A9e

Egalement, nous approfondissons un certain nombre de sujets sensibles et de thèmes qui sont développés dans "Messengers of Deception", récemment réédité, et sa Trilogie du Contact Alien (Autres Dimensions, Confrontations, et Révélations), y compris sa recherche sur le phénomène sectaire. Il démontre qu'il n'est plus nécessaire de prouver l'existence des Ovnis, parce que le public est déjà convaincu; il nous parle de l'emploi de matériels scientifiques dans les enquêtes, les "six conséquences sociologiques induites par la croyance aux Ovnis", la spécialisation dans ce domaine, et il nous dit pourquoi il pense que les choses évoluent favorablement. Il revient sur la vague française des rencontres rapprochées dans les années 50. Il évoque aussi des travaux érudits qui ont anticipé l'ufologie contemporaine.

Nous comprenons mieux sa phrase célèbre : "Je suis certain que les Ovnis sont une réalité, mais je serais déçu s'il devait s'avèrer qu'il s'agisse seulement de vaisseaux venus de l'espace". Jacques Vallée explique en quoi le Rasoir d'Occam peut être utile en Ufologie, il nous parle de la sincérité des témoins, du paradoxe selon lequel les Ovnis pourraient rompre la politique de "non-ingérence" (un principe auquel adhèrent de nombreux ufologues), des mutilations de bétails, de la nature des documents relatifs aux Ovnis que possèderait le gouvernement. Il nous dit aussi pourquoi les chercheurs éprouvent souvent le besoin de se justifier." - http://www.binnallofamerica.com/boaa7.20.8.html - (1 Heure et 45 Minutes) Lire la suite. - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=2212.0

http://ovnis-usa.com/SONS/BoA_JacquesVallee_200708_1h45mns.mp3

L'animateur Larry King, agé de 75 ans, livre ses impressions après l'antenne sur CNN. A la suite de l'émission avec les anciens de l'Air Force, le 18 juillet, il a enregistré cette video d'une minute, qui montre assez clairement où il se situe.

"Nous avons déjà réalisé pas mal d'émissions sur les Ovnis. Celle-ci était sans doute l'une des meilleures. Le plateau était constitué de gens très intéressants, en première et seconde partie. Nous en ferons d'autres, sans doute prochainement, en particulier pour aborder ces questions : d'où viennent ces Ovnis, sont-ils encore dans les parages, vont-ils se manifester de nouveau, à quelle vitesse se déplacent-ils ?

La discussion était de très bon niveau, même si tout le monde n'était pas d'accord.

De quoi s'agit-il ? Je l'ignore. Si leur intelligence est très développée, pourquoi ne prennent-ils pas contact avec nous ? Est-ce que nous avons des choses à leur apprendre ? Qui peut le dire ? Qui serait capable de nous expliquer ? Et j'espère que de mon vivant, bien que ma vie ait tendance à raccourcir, je pourrai découvrir la réponse. Je serai alors le premier animateur de télé qui réalisera l'interview d'un Alien. Ma première question ? - Où étiez-vous passé ?"

http://fr.youtube.com/watch?v=vbdWc7BxOyM

Jeudi 24 Juillet - L'astronaute Edgar Mitchell est intervenu en direct sur la station britannique Kerrang Radio, interrogé par Nick Margerrison. - http://www.whatson.com/kerrang/

Le projet initial de l'animateur était de lui faire revivre sa mission lunaire. Mais l'interview a pris un tour inattendu après une quinzaine de minutes. Peu après, UFOReality résumait au mieux sur Open Minds :

"Edgar Mitchell avait déjà laissé entendre ce genre de choses, mais c'est la première fois qu'il est aussi catégorique : Les Ovnis sont réels. Ils font l'objet d'opérations de couverture. Mais nous sommes bien en contact avec des êtres d'autres planètes !!!"

Il a commencé par dire qu'il y a de la vie dans l'Univers. Puis il a affirmé que nous sommes visités, et que le gouvernement couvre le sujet Ovni depuis 60 ans. L'animateur était assez déstabilisé !

L'astronaute a insisté sur la réalité du phénomène. Il a ses entrées dans certains cercles militaires et du renseignement, où on parle ouvertement du contact établi. Il fréquente diverses personnes qui sont en première ligne. Il a également confirmé le crash de Roswell.

Il n'est pas en mesure de dire si la Divulgation aura lieu cette année... Mais il constate que le public est relativement disposé à accepter la réalité.. Tous les Ovnis ne sont pas d'origine aliène. Certains sont construits ici même..
Les Aliens avec lesquels nous sommes en contact sont des êtres de petite taille. Ils n'ont pas d'intentions hostiles. Quelques uns des autres astronautes qui ont participé à des programmes lunaires sont également informés. Il a également déclaré qu'il n'était aucunement préoccupé de sa sécurité personnelle.
Pour Nick Pope, intervenu par téléphone peu après, la nouvelle devrait faire la Une de tous les journaux dès demain.. Il a été très impressionné d'entendre Edgar Mitchell faire ces déclarations, et il en faut beaucoup pour le faire sortir de sa réserve.... A mon avis, c'est un grand pas en faveur de la divulgation..
." - http://fr.wikipedia.org/wiki/Edgar_Mitchell

http://ovnis-usa.com/SONS/EdgarMitchell_KerrangRadio_July23rd2008.mp3

Première partie (15mns) : le récit de la Mission lunaire. Seconde partie (9mns) : la présence aliène.

http://ovnis-usa.com/SONS/EdgarMitchell_KerrangRadio_Lune.mp3
http://ovnis-usa.com/SONS/EdgarMitchell_KerrangRadio_Aliens.mp3

Jusqu'ici, les astronautes s'étaient contentés de rapporter quelques observations. La popularité d'Edgar Mitchell, héros de l'Amérique, et son bagage scientifique, font de lui un relais d'informations crédible. Le Daily Mail a été le premier à reprendre l'info.

Il avait plus succintement tenu les mêmes propos dans le documentaire "Out of the Blue" réalisé par James Fox en 2002, dont l'audience était restée limitée aux seuls amateurs : "Oui, nous avons été visités par des Aliens - Il y a eu des crashes d'Ovnis et des récupérations de corps et de matériels - Il existe un groupe de gens, qui ont été un temps partenaires du gouvernement, et qui ont cette connaissance."

L'astronaute d'Apollo 14 était visiblement prêt à faire ces révélations sur CNN le 4 juillet, avant d'être assez sèchement interrompu par l'ultra-sceptique Bill Nye. Larry King avait alors promis de lui consacrer une émission spécifique. ll ne peut maintenant ignorer l'impact que devrait avoir ce nouveau programme, à une heure de grande écoute... le 2 août prochain. - http://ovnis-usa.com/2008/07/06/dimanche-6-juillet/

L'émission de Kerrang Radio dans sa totalité : http://ovnis-usa.com/SONS/EdgarMitchell_KerrangRadio_July23rd2008_NASA_reaction.mp3

http://www.youtube.com/watch?v=1fTLzrIU_BU

http://www.dailymail.co.uk/sciencetech/article-1037471/Apollo-14-astronaut-claims-aliens-HAVE-contact--covered-60-years.html

Mercredi 23 Juillet - Le site web du Projet Camelot a été la cible d'une nouvelle attaque : des milliers de requêtes simultanées ont causé un "déni de service" de la part du serveur. Bill Ryan et Kerry Cassidy ont alerté tous les forums qui s'intéressent à leur démarche. Ils viennent en outre de publier la transcription d'un entretien enregistré sous Skype avec leur informateur surnommé Henry Deacon. Il s'agit pour l'essentiel des mesures individuelles et collectives qu'il préconise, en prévision de "temps difficilles". Deacon a prétendu avoir fait partie des 3.500 chercheurs qui travaillent aux laboratoires de sécurité nationale Lawrence Livermore, en Californie. http://www.projectcamelot.org/ - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=1986.0 - https://www.llnl.gov/llnl/sciencetech/maj_accomp.jsp

Cet entretien attire essentiellement l'attention sur le moyen de se procurer un CDrom gratuit intitulé : "Que faire après une attaque nucléaire ?" (Nuclear Recovery). Le site web du diffuseur affiche la carte des zones à risques aux Etats-Unis.

Les groupes survivalistes sont bien implantés dans tout le pays, et construisent des refuges en enfouissant des autocars de ramassage scolaire. L'accent est mis sur le développement des valeurs spirituelles, et la mystique Baha'ie est donnée en exemple.

Henry Deacon : "Le principal est d'apprendre à contrôler son esprit, en développant la pratique de la méditation/relaxation. C'est le meilleur moyen de se préparer à trouver un 'lieu sûr' en soi-même. Ensuite il faut apprendre à construire un abri, et s'assurer un approvisionnement en eau potable." - http://www.webpal.org/freecd.htm - http://fr.wikipedia.org/wiki/Baha%C3%AFsme

Diouf a relevé une synthèse de Triptik, sur le forum OM, qui caractérise en partie cette attitude survivaliste :
"Le plus important est de s'intéresser à des choses utiles et non superficielles : Je me nourris mieux, et je fais de l'exercice - J'ai déménagé vers une ville plus petite - J'ai sorti mon argent de la banque - J'ai appris à repérer l'étoile polaire et les constellations - J'ai appris à tirer sur une cible - J'ai trois endroits où aller vivre selon la nature des évènements - Je me suis séparé de tout ce qui me rendait dépendant - J'essaie de ne rien acheter aux grandes sociétés." - http://fr.wikipedia.org/wiki/Survivalisme - En France : http://le-projet-olduvai.kanak.fr/

D'autres groupes ont des motivations différentes : ils se souviennent des avertissements de Werner von Braun rapportés par sa confidente, le Dr. Carol Rosin : une fausse menace aliène, en utilisant par exemple des techniques holographiques, pourrait permettre aux autorités américaines de justifier le renforcement de la militarisation de l'espace et de déclencher des opérations qui ne seraient pas sans conséquences sur notre mode de vie... Cette idée a été plus récemment reprise par le Dr. Steven Greer. - http://educate-yourself.org/cn/cosmicdeception04apr03.shtml

La patience des chercheurs de pointe comme Spf33 est très éprouvée par l'ambiance qu'une poignée d'amateurs ont installée sur le forum Open Minds : "Pratiquement chaque fois qu'on ouvre un sujet consacré à l'étude des Drones, il est rapidement détourné par des esprits étroits qui l'utilisent pour s'envoyer des vannes comme des gamins de huit ans. Je ne vois plus d'intérêt à venir ici... Ne soyez pas surpris si je ne prends même plus la peine de répondre. Ca me dépasse que des gens voient des preuves de fraude dans des détails qui ont été amplement expliqués. Avant de poster n'importe quoi, rendez-vous compte que vous ne connaissez rien dans ces domaines de l'expertise d'images !"

http://ovnis-usa.com/images/Spf33_chadscn05roughmatch.jpg

Mardi 22 Juillet -

Les frères Pickering viennent d'annoncer le retour de leur Source A. Des dizaines de questions accumulées ces dernières semaines doivent lui être soumises, et toutes ne concernent pas les réunions à l'ONU.

A ce propos, Cyrellys a poursuivi ses recherches, dans le Journal des Nations-Unies et il s'est intéressé plus précisément au Programme des réunions aux dates du 12 février, 13 février et 14 février 2008.
12 février - http://www.un.org/Docs/journal/En/20080212e.pdf
13 février - http://www.un.org/Docs/journal/En/20080213e.pdf
14 février - http://www.un.org/Docs/journal/En/20080214e.pdf

Mais d'autres réunions officielles ont attiré son attention qui pourraient avoir servi de cadre à des conversations marginales sur le phénomène extraterrestre. http://disarmament.un.org/Disarmament%20Calendar%202008.pdf

Concernant la réunion supplémentaire du 19 Mai 2008, révélée par la Source A, Cyrellys considère que cette assemblée serait une bonne couverture. http://www.un.org/esa/socdev/unyin/documents/egm_unhq_may08_concept_note.pdf
"Bien sûr, d'autres rencontres bilatérales ont pu avoir lieu ce jour-là, mais voilà où j'en suis pour l'instant."

Robert Powell L'un des directeurs de recherches du Mufon, Robert Powell, était invité sur Coast to Coast lundi soir, pour détailler les conclusions du rapport cosigné par Glen Schulze sur les échos radars relevés dans la région de Stephenville et dans les environs immédiats du ranch présidentiel de Crawford, le 8 janvier.

Glen Schulze a consacré douze années à l'étude de l'explosion en vol du TWA 800, survenue au large de Long Island le 17 juillet 1996. http://fr.wikipedia.org/wiki/Vol_800_TWA

Ce spécialiste de l'étude des données radar, qui réside au Colorado, participait également au Larry King Live, le 11 juillet sur CNN. Ainsi, peu à peu, l'audience donnée à cette affaire devrait en faire un cas incontournable.

Le Dr. James R. Bartzen avait déclaré qu'il possèdait la preuve indiscutable que les "Lumières de Phoenix" avaient été produites par une technologie humaine, gardée jusqu'ici secrète.

L'annonce de sa soirée-conférence à Sedona, en Arizona, le samedi 19 juillet n'avait généré que 4.200 visites sur son site web. Lancée par la chaîne ABC15, la nouvelle avait pourtant été répercutée sur de nombreux blogs et forums anglo-américains.

On sait qu'il a fait projeter un documentaire video de 20 minutes qui devrait être prochainement mise en ligne. En attendant, on peut essayer d'évaluer sa crédibilité avec ce document video de trois minutes.

http://www.russianamericaninstituteofspacescience.com/ http://www.youtube.com/watch?v=fdS1nUNv3OQ&feature=related

Lundi 21 Juillet - Michael Salla estime que la récente attitude de la FAA, en acceptant de fournir les données radar de Stephenville, marque un changement radical de sa politique : "Je viens de publier un nouvel article sur mon site Exopolitique, où je montre qu'un revirement très significatif a été opéré par la FAA (Federal Aviation Administration)." Extrait :

"Deux incidents Ovnis très bien documentés, comme celui de l'aéroport O'Hare de Chicago en 2006, analysé par le Dr Richard Haines, et l'affaire du Boeing 747 japonais (JAL-1628), le 17 novembre 1986, suivi par un engin immense pendant 31 minutes au-dessus de l'Alaska, avaient montré combien la FAA avait été complice du rejet des témoignages. Ses responsables avaient même fait disparaître des données compromettantes. - http://www.nicap.org/bios/haines.htm - http://www.nicap.org/jal1628.htm
John Callahan A présent, plutôt que de tenter de déboulonner les témoignages d'Ovnis, et de dissimuler les données qui les accréditent, la FAA divulgue maintenant des éléments-clés qui permettent de les confirmer. Une nouvelle politique d'ouverture semble avoir été adoptée. On se souvient du témoignage de John Callahan, l'ancien responsable FAA (de la division chargée des accidents et des enquêtes). C'est lui qui avait révélé le rôle des membres de la Sécurité Nationale, qui orientaient secrètement les positions de la FAA au sujet des Ovnis.

Ce qui vient de se passer avec Stephenville laisse penser qu'ils approuvent aujourd'hui ce changement d'attitude. Ca pourrait expliquer pourquoi des chaînes de télévision comme CNN ont multiplié les émissions de Larry King consacrées aux Ovnis depuis l'évènement du Texas. Le plus important à considérer est peut-être que cette nouvelle politique d'ouverture soit à mettre en relation avec l'organisation de réunions secrètes aux Nations-Unies en février dernier, où elle a été approuvée par les Etats-membres.

http://fr.youtube.com/watch?v=pdT_5eCZaRo

S'il s'était agi, avec l'Ovni de Stephenville, d'un projet militaire classifié, il aurait été facile d'imposer le secret, pour d'évidentes raisons de sécurité nationale, et la FAA aurait été une nouvelle fois empêchée de divulguer ses données radar.
Ce revirement de la FAA peut aussi s'expliquer parce que les hauts responsables de la sécurité nationale auraient fait savoir que la manifestation Ovni de Stephenville ne faisait pas partie d'un programme classifié. La FAA, en accord avec ces responsables gouvernementaux, pourrait avoir décidé de laisser le public envisager d'autres hypothèses quant à la nature de l'objet. En conséquence, il apparaîtrait que ce changement d'attitude peut faire partie d'un programme d'acclimation du public américain à la réalité des Ovnis, et à la possibilité qu'ils ne soient pas d'origine terrestre.
"

http://exopolitics.org/Exo-Comment-74.htm - http://fr.wikipedia.org/wiki/The_Disclosure_Project

Dans le cadre de la recherche sur les Drones, un problème hantait depuis quinze jours les trois ou quatre déboulonneurs installés sur le forum Open Minds : une affaire d'alignement, apparemment décentré de trois "boutons", surnommés "Pandas" par les chercheurs. Jeddyhi avait de prouver une erreur logicielle dont un éventuel faussaire ne se serait pas aperçu :

"J'ai photographié une planche avec des pièces collées dessus, et je ne parviens toujours pas à produire cet effet dans la réalité." Il s'était persuadé d'avoir enfin découvert une "anomalie" sur les images, ce qui serait la preuve d'une création sous CGI. C'était en fait une illusion de perspective, confirmée par la première maquette réalisée en résine par HPO, dans une machine de Stéréolithographie très sophistiquée...

A elle seule, cette recréation de HPO balaye donc deux semaines de vaines batailles, alimentées par des débatteurs passionnés qui n'avaient rien voulu entendre des explications de professionnels comme Spf33.

Les différentes étapes de la réalisation : création du modèle CAD, utilisation du laser, et produit brut :

Les déboulonneurs s'imaginent depuis des mois qu'il leur serait possible de surpasser un analyste chevronné comme Bruce Maccabee, alors que cet expert en voyant les images de drones, avait jugé plus prudent de ne pas se prononcer.

Dimanche 20 Juillet - La nouvelle émission de CNN vendredi soir était titrée : "Les Ovnis ont-ils désactivé nos systèmes de défense ?"
Larry King semble un moment en train de réussir ce que le Dr Steven Greer avait tenté avec le Disclosure Project en mai 2001 : faire se succéder devant des caméras les témoignages d'anciens officiels, militaires et responsables. Ici il ouvre avec trois retraités de l'US Air Force.

Robert Hastings (spécialiste des manifestations d'Ovnis sur les sites de lancement de missiles nucléaires et des laboratoires de recherches aux Etats-Unis depuis plusieurs décennies) : "Il y a des centaines de documents déclassifiés qui montre que les Ovnis se sont très souvent intéressés à nos sites d'armements nucléaires. J'ai réalisé des interviews avec une centaine de témoins, qui se trouvaient sur diverses base de l'Air Force. C'est très courant. Ce qu'on évoque ici ce soir n'est que le sommet de l'iceberg."

Le Capitaine Robert Salas (retraité de l'USAF), se trouvait également sur la base Air Force de Malmstrom en mars 1967. Il rappelle que des Ovnis ont également désarmorcé des missiles dans d'autres pays.

Bob Jamison (retraité de l'US Air Force), était opérateur des missiles Minuteman sur la base Air Force de Malmstrom. Il est persuadé que ce genre d'émissions dans les medias finiront par créer une telle pression que les pouvoirs en place devront révéler la vérité. Il ne croit pas à un geste spontané des autorités.

Le Dr. Bob Jacobs (retraité de l'US Air Force), était affecté en 1964 aux services photographiques sur la base AF de Vandenberg. Il prétend avoir filmé le désamorçage d'un missile en vol, par un engin qui a émis plusieurs flashs de lumière. Son film a été saisi le lendemain par trois agents de la CIA. Il accuse l'US Air Force de fraude envers les contribuables, et réclame la mise en place d'un comité scientifique.

Vingt minutes et deux coupures publicitaires après le début, Larry King fait intervenir le 'Science guy' Bill Nye, face aux quatre premiers témoins. Le sceptique commence par envisager que les officiers affectés au service des missiles nucléaires pourraient avoir été ivres.. Après avoir semé le doute sur leur condition mentale, il se contentera de mettre en cause la parole des témoins.
Aucun des invités n'avait parlé d'une éventuelle origine aliène du phénomène. Mais il va tenter de les piéger en feignant de croire qu'ils ont impliqué des extraterrestres. Il parviendra à brouiller le message initial des témoins sans avoir eu à présenter un seul argument.

Trente minutes sont écoulées. Troisième coupure. Les témoins sont remplacés.

Stanton Friedman, physicien nucléaire, auteur, et conférencier, s'amuse à constater que des sceptiques comme Nye ont beaucoup de courage de venir parler d'un sujet qu'il n'ont jamais étudié. Il tentera de développer ce qu'il nomme le 'Watergate cosmique' mais les échanges sont constamment interrompus.

Seth Shostak, responsable du SETI, vient seconder Bill Nye. Par ailleurs il ne croit pas qu'une révélation Ovni pourrait créer la panique dans les populations. "Stanton semble avoir une certaine idée de la sociologie aliène. Quand il aura réussi à convaincre les scientifiques du monde entier, les véritables enquêtes pourrront commencer. J'attends ce moment où on se situera sur le plan scientifique."

45 minutes sont écoulées. Quatrième coupure publicitaire.

Larry King : "Pourquoi autant de présidents US auraient-ils couvert cette vérité ?"
Stanton Friedman : "Aucun d'eux n'avait obtenu l'accréditation adéquate (Right to Know). Tous n'ont qu'en tête que de garder le pouvoir. Il est évident que nous sommes visités. Les terriens sont placés en quarantaine, parce que nous avons encore récemment exterminé 50 millions de nos semblables pendant la seconde guerre mondiale."

55 minutes sont écoulées. Cinquième coupure.

James Fox attire l'attention en évoquant le cas de la France, qui a mis en ligne ses documents relatifs aux Ovnis. Il raconte qu'il vient de rencontrer Jacques Patenet, le responsable du Geipan, au sein du CNES. Il rapporte ce court échange : "Je lui ai demandé comment les français avaient réagi. Il m'a répondu que les gens ne s'étaient pas jetés par les fenêtres.
Je lui ai également demandé quel message il aimerait transmettre aux autorités américaines. Son message est le suivant : "N'ayez pas peur de dire la vérité au peuple... 
"

La confrontation attendue entre Stanton Friedman et Bill Bye n'a pas eu lieu; le nombre des invités présents simultanément ne permettait pas d'approfondir : l'animateur enchaîne ses questions sans toujours prêter attention aux réponses.

Le résultat d'un mini-sondage sur le site web de CNN n'a pas varié pendant toute la durée de l'émission : "Le gouvernement américain cache-t-il la vérité sur les Ovnis ?" 88% ont voté Oui (sur 2.600 votants).

Transcription en anglais : http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=3476.0

http://www.youtube.com/watch?v=RwiOHRRbNl0
http://www.youtube.com/watch?v=1AlAUtN4lJQ
http://www.youtube.com/watch?v=Dkd95fbMHQI
http://www.youtube.com/watch?v=iHwDcbxwVXk

Samedi 19 Juillet -

Le caillou trouvé dans la région de Roswell par Robert Ridge, présenté ici la semaine dernière, refait parler de lui. http://ovnis-usa.com/2008/07/11/vendredi-11-juillet/

En dépit des commentaires sceptiques qui ont rapidement conclu que cet objet devait être un moulage en résine, incorporant un morceau de métal, Linda Moulton Howe n'a pas laché l'affaire. Elle a rendu visite à James Constantopoulos, Ph.D., titulaire de la Chaire de géologie du Département des Sciences Physiques de Université de la région Est du Nouveau-Mexique, à Portales, où il enseigne depuis près de vingt ans. Il a examiné de nouveau ce mystérieux caillou gravé le 15 juillet 2008.

"Le Professeur James Constantopoulos avait déjà conduit une étude en février 2005 pour Robert Ridge. Mais ces analyses avaient été perdues suite à l'écrasement d'un disque dur d'ordinateur. Outre les examens au microscope, il a étudié la fluorescence de rayons-x avec un spectromètre à dispersion d'énergie.

Il a ensuite conduit des tests avec une pointe aimantée : placée au-dessus du dessin, à l'endroit de son épaisseur maximale, elle fait tourner le caillou dans le sens inverse des aiguilles d'une montre. Lorsque l'aimant est au-dessus de la partie la plus mince, il repart en sens inverse." - http://fr.wikipedia.org/wiki/Spectroscopie - http://fr.wikipedia.org/wiki/Spectrom%C3%A9trie_de_fluorescence_X

James Constantopoulos : "Le dessin sur ce caillou est remarquable. Il a fallu naturellement beaucoup de talent et de précision pour réaliser cette gravure, parce que c'est une roche très dure, et riche en fer, difficile à travailler. Il ne semble pas qu'on ait utilisé un laser. Mais le dessin est trop parfait pour avoir été réalisé à la main. Il est cependant possible que l'auteur ait utilisé une machine professionnelle."

L'analyse spectrométrique a permis de caractériser la composition du caillou. Le corps de l'objet et la partie en relief ne présentent pas de différences. "J'aimerais pousser plus loin, pour déterminer tous les constituants de ce caillou, mais ces tests supposent de découper une petite tranche à l'arrière de l'objet, et il n'est pas certain que Robert Ridge accepte."

Linda Moulton Howe conclue : "Le pliage des épis avec un changement de directions est une caractéristique fondamentale des cercles dans les cultures. Le dessin gravé sur ce caillou évoque assez précisément la formation du 2 août 1996, à Liddington Castle, en Angleterre." Les résultats détaillés de l'analyse spectrométrique sont publiés sur le site web de EarthFiles. http://www.earthfiles.com/news.php?ID=1446&category=Environment

http://fr.youtube.com/watch?v=AYVjWcjD5Lc

Le programme UFORadio du croate Giuliano Marinkovic propose une interview de 38 minutes avec le Dr Edgar Michell, réalisée le 25 juin 2007.
L'ancien astronaute de la mission Apollo 14, a récemment évoqué sur CNN son Briefing au Pentagone avec le Vice-Amiral Thomas R. Wilson, membre de l'Etat-Major inter-armes, en Avril 1997. Wilson lui aurait révélé les noms des Programmes ultra-classifiés qui concernent les opérations de rétroconception à partir de technologies aliènes. Il avait été brutalement interrompu par le sceptique Bill Nye, et Larry King lui a proposé de l'inviter en tête à tête pour revenir sur ce point. En attendant, Edgar Michell détaille ici ce qu'il pense des différents aspects du phénomène Ovni. http://uforadio.podomatic.com
[audio:http://ovnis-usa.com/SONS/Uforadio_EgarMitchell-juin2007-38mns.mp3]

Vendredi 18 Juillet -

Il y a de l'eau sur la Lune. Pendant des années, les scientifiques avaient propagé avec assurance l'idée que la Lune était un territoire aride et poussièreux, totalement déshydraté, sa gravité étant trop faible pour retenir une atmosphère. L'humidité ne pouvait provenir que des impacts de comètes, et une petite quantité aurait pu été conservée au fond de quelques cratères.

Les travaux conjugués de plusieurs universités américaines, publiés par la revue Nature le 10 juillet, viennent de bouleverser cette perspective. Toutes les études précédentes menées sur des échantillons du sol lunaire avaient un seuil de détection d'humidité trop élevé.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Spectrom%C3%A9trie_de_masse_%C3%A0_ionisation_secondaire

L'analyse d'échantillons de verres volcaniques lunaires, avec la nouvelle technique de Spectromètrie de Masse à ionisation secondaire (SIMS), a fini par détecter la présence d'eau. Ces échantillons avaient été rapportés par les missions Apollo 11, 15 et 17. http://www.eurekalert.org/pub_releases/2008-07/ci-mwd070708.php

Après sa formation il y a 4,5 milliards d'années, le manteau et la croûte de la Lune devaient contenir beaucoup d'eau, au moins autant que la Terre. Il semble que 95% de l'eau présente sous forme de vapeur au niveau du magma aurait disparu à cause d'éruptions volcaniques il y a plus de 3 milliards d'années.

Cette eau se serait ensuite évaporée dans l'espace, Cette eau se serait ensuite évaporée dans l'espace, du fait que la surface lunaire est soumise à des températures pouvant monter jusqu'à plus de 100°C en journée. Ce qu'il en reste se trouverait sous forme de glace persistante dans les régions plus froides des pôles. La sonde de la Nasa, Lunar Reconnaissance Orbiter (LRO), qui sera lancée le 24 novembre 2008, devrait permettre de le confirmer. http://www.sciencepresse.qc.ca/node/21092

Il est essentiel de s'assurer de la présence d'eau sur la surface lunaire, avant d'envisager d'installer une base avancée.

http://lro.gsfc.nasa.gov/

Alberto Saal, de l'Université Brown, est l'un des principaux auteurs de cette étude. Il raconte : "J'ai réalisé l'importance des contributions de savants d'autres disciplines. Ils sont non seulement capables de poser des questions inattendues, mais ils ne craignent pas de confronter des hypothèses bien ancrées dans la pensée des spécialistes. Notre recherche en est un exemple frappant. Lorsque j'avais suggéré que nous pourrions tenter de mesurer des éléments volatiles dans les échantillons lunaires, tout le monde avait trouvé cette idée totalement futile, parce qu'on "savait" que la Lune était complètement déshydratée."

http://fr.wikipedia.org/wiki/Universit%C3%A9_Brown

L'article de Erik Hauri, membre de l'Institution Carnegie, consolide cette théorie sur la formation de la Lune : "On pense aujourd'hui qu'un corps céleste de la taille de Mars est entré en collision avec la Terre, il y a environ 4.5 milliards d'années. Cet "impact gigantesque" aurait fusionné les deux objets. Certains des débris projetés en orbite autour de la Terre se seraient agglomérés pour former la Lune. Selon ce scenario, la chaleur de l'impact aurait vaporisé les éléments les plus légers." http://www.ciw.edu/

Jeudi 17 Juillet - Deux affaires se rejoignent : Clay Pickering intervient très régulièrement sur le forum Open Minds. En attendant le retour de la Source A pour répondre aux questions des participants, il commente l'actualité...

"Ce sont les évènements de Stephenville en particulier, qui ont provoqué la réunion du 12 février aux Nations-Unies, et d'autres qui ont suivi, pour faire avancer la divulgation/le contact.

Un processus a bien été activé, afin d'amplifier la diffusion de l'information en ce qui concerne les Ovnis et les extraterrestres. La date butoir de 2017 pour réaliser le contact a été déterminée en vue de préparer un maximum de personnes à cette réalité. C'est ce qu'a affirmé notre Source au sein de l'US Navy.

Larry King contribue à maintenir ce phénomène au premier plan de la conscience médiatique. Je me demande quels sont les scores d'audience de CNN avec de telles émissions ?"

Les autorités conservent depuis le lendemain du 2 février un film réalisé près de Stephenville avec la caméra embarquée de la voiture du Sergent Jim Clifton, et n'ont plus jamais communiqué sur ce sujet. Voir Lundi 25 février.

LightWaveRyder raconte cette histoire sur OMF : "Je connais un Lieutenant-Colonel de l'Air Force actuellement retraité. Il n'a pas obtenu d'étoile parce qu'il est d'un tempérament rebelle et que ses attitudes ont énervé beaucoup de gens tout au long de sa carrière. Il a assuré quantité de missions de combat avec des Phantoms F4 au-dessus du Vietnam.

Un soir, après quelques verres, il m'a raconté qu'un de ses collègues allait régulièrement sur la base de Nellis, s'entraîner à piloter des A-7. Il avait été étonné qu'il soit assigné à faire voler des engins aussi vétustes. Mais le type n'avait jamais répondu. Bien des années plus tard, l'Air Force a reconnu l'existence du F-117, et qu'il était basé à Nellis.

Le Lieutenant-Colonel a alors réalisé que son ami avait fait partie du premier corps de pilotes de l'avion furtif.

Il était toujours choqué d'avoir été maintenu dans l'ignorance : le secret avait été si bien maintenu que même les plus proches de ses relations, simplement parce qu'ils n'avaient pas l'accréditation nécessaire, ne s'étaient doutés de rien.

L'Air Force avait fait en sorte de préserver le secret, même entre des collègues de si longue date, alors que mon ami était pourtant informé d'autres programmes classifiés.

J'en conclus que si un Lieutenant-Colonel, commandant de patrouille, a pu être tenu à l'écart du programme furtif (alors qu'il était pourtant informé d'autres programmes classifiés), l'armée américaine n'a aucun mal à poursuivre toutes sortes de projets secrets à l'insu du public."

La couverture aura duré près de dix ans : "Fin 1978, Lockheed obtint un contrat pour construire un avion de série reprenant la formule validée sur le Have Blue. Ce nouveau projet, couvert par le secret le plus total, reçu la désignation Senior Trend. Le premier avion de pré-série fit son vol inaugural le 18 juin 1981. (...) Pour garder le secret, les F-117 ne volaient que de nuit et l'unité était officiellement équipée de Vought A-7 Corsair II. Deux accidents lors de vols d'entraînement nocturnes finirent par obliger le Pentagone à reconnaitre officiellement l'existence du F-117, fin novembre 1988." Source http://fr.wikipedia.org/wiki/F-117


Mercredi 16 Juillet - Une indiscrétion d'un invité a suggéré les axes de la prochaine émission de CNN présentée par Larry King, vendredi 18 juillet ("Les Ovnis ont-ils désactivé nos sytèmes de défense ?") : une mise en cause de la couverture Ovni par l'US Air Force, et la réfutation des arguments sceptiques par Stanton Friedman, physicien nucléaire. Ce sera peut-être l'occasion de voir exposées quelques théories originales pour expliquer comment s'affranchir du problème des distances entre les planètes. http://en.wikipedia.org/wiki/Stanton_T._Friedman

Sur le plateau à Los Angeles : Robert Hastings (ufologue et chercheur, spécialiste des manifestations d'Ovnis sur les sites de lancement de missiles nucléaires et des laboratoires de recherches aux Etats-Unis depuis plusieurs décennies), le Capitaine Bob Salas (retraité de l'US Air Force), Bob Jamison (retraité de l'US Air Force), James Fox (documentariste). En duplex de l'Illinois : Dr. Bob Jacobs (retraité de l'US Air Force) Robert Hastings - http://www.freedomdomain.com/ufo/ufo02.html
En seconde partie, Larry King fait intervenir le sceptique Bill Nye ("The Science Guy").
L'échange entre Bill Nye et Stanton Friedman devrait être intéressant... http://www.stantonfriedman.com/ - http://www.billnye.com/

Bob Jamison était officier opérateur des missiles Minuteman sur la base Air Force de Malmstrom. Il lui fut expliqué lors d'un briefing, ainsi qu'à son équipe, que des Ovnis avaient été la cause des pannes constatées, et on leur a ordonné, pour leur propre sécurité, de ne pas quitter la base tant que que l'alerte Ovni ne serait pas levée. C'est alors seuilement qu'ils furent autorisés à entrer dans le périmètre.

En Septembre 1964, le Dr. Bob Jacobs, officier affecté aux services photographiques, filmait un test de missile Atlas à courte portée sur la base AF de Vandenberg, lorsqu'un Ovni est soudain apparu près de la tête nucléaire fictive. Jacobs et un autre officier, le Major Florenze Mansmann, ont affirmé que le film montre l'Ovni qui dirige des faisceaux de lumière vers la tête nucléaire. Quelques secondes plus tard, le missile a quitté sa trajectoire, sans parvenir à atteindre sa cible. Le film aurait été confisqué par deux agents de la CIA.

Le Capitaine Robert Salas a déjà témoigné sur les videos du Disclosure Project en 2001. - http://www.youtube.com/watch?v=Kd5u3A8dxPU&feature=related

Il a plusieurs fois raconté l'incident Ovni sur la base Air Force de Malmstrom en mars 1967, lorsqu'un engin a survolé le site, et désactivé les 10 missiles qu'il avait sous contrôle.

Cette affaire est ici résumée en quatre minutes. Robert Salas déclare en conclusion : "Je suis persuadé que nous sommes visités par des engins extraterrestres. Ils ne se contentent pas de nous visitér, mais ils ont un message à nous communiquer. Ce message tient en quelques mots : Débarrassez-vous de ces armements nucléaires."

Le même incident s'était déjà produit deux semaines plus tôt sur une autre base de lancement, près de Malmstrom.

http://www.youtube.com/watch?v=4F08xJwA2qI

Robert Hastings vient de terminer un livre de 581 pages, titré "UFOs and Nukes". Il annonce l'ouverture de son site web personnel le 18 juillet. http://www.ufohastings.com

Mardi 15 Juillet - Avec la publication toute récente des conclusions du rapport du Mufon sur les données radar, et son exposition médiatique, le public américain constate que l'affaire de Stephenville, au Texas, s'est imposée sur deux plans : une histoire d'objets volants inconnus particulièrement bien documentée, et une sérieuse mise en cause de l'attitude des militaires, qui pourrait se politiser.

La proximité du ranch présidentiel de Crawford, dont l'espace aérien n'a pas été sécurisé pendant plusieurs heures, est un des points de la polémique. Elle avait été remarquée dès le lendemain de l'incident. Le Président Bush était en tournée au Moyen-Orient à l'époque.

Les conclusions de ce rapport du Mufon seront lues avec intérêt sur le forum. Ce qui suit n'est qu'un résumé :

http://ovnis-usa.com/DIVERS/MUFONStephenvilleRadarReport.pdf - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=3458.0

Première conclusion : un objet réel et physique est apparu et a été observé le 8 Janvier 2008 dans la région de Dublin-Stephenville. Il y a de nombreux témoins à différents endroits et les observations ont duré 3 heures. De plus, les données radar identifient le même nombre d'appareils inconnus dans le ciel et au même moment que les témoins. La probabilité est extrêmement faible que tous les témoins aient fait une mauvaise appréciation d'objets connus, à des moments différents et en différents lieux, sur une période de 3h et demie. Il est plus raisonnable de penser que les témoins ont réellement vu un objet inexplicable.

Aucun appareil connu ne correspond à la forme impressionnante de l'objet, son silence complet et ses capacités à se déplacer à grande et faible vitesse ou à demeurer stationnaire.

La taille calculée à partir des descriptions des témoins allait de 160m à 300m.

Deux fois, les radars ont enregistré un objet inconnu volant à des vitesses entre 3.100 km/h et 3.500 km/h. Ce qui correspond aux témoignages.

Les radars ont suivi l'un des objets pendant plus d'une heure, alors qu'il se dirigeait directement vers le Ranch présidentiel de Crawford.

Deuxième conclusion : les militaires n'ont pas réagi ouvertement à la présence de ces objets inconnus. Un objet sans balise d'identification se trouvait sur une route partant du sud de Dublin et continuant directement vers le Ranch Crawford. Cet objet a été suivi par le radar FTW sur plus d'une heure. Des avions militaires sont entrés dans une zone à moins de 2 km de l'objet tandis qu'ils allaient vers l'aire d'opération militaire (AOM) de Brownwood. Des F-16 ont dû avoir vu cet objet sur leur radar et un AWACS présumé faisait des cercles dans cette zone doit l'avoir détecté et enregistré.

A la lumière de ce qui s'est passé le 11 Septembre, si l'objet inconnu avait été un avion terroriste.. l'Armée de l'Air devrait expliquer ce que leur radar ont détecté le soir du 8 Janvier 2008 et la raison pour laquelle les avions militaires dans la zone n'ont pas réagi.

Troisième conclusion : le trafic des avions militaires dans la zone était inhabituellement chargé, et par deux fois des avions militaires se sont aventurés hors de leur route standard d'exerice militaire (REM) dans l'espace aérien civil. Un probable AWACS a fait des cercles dans la zone pendant 4 heures.

Dernière conclusion : les requêtes FOIA ne sont apparemment pas considérées sérieusement par les militaires US et sont complètement ignorées par la Patrouille des Douanes et des Frontières. Si cela est vrai, c'est une violation d'une loi votée par le Congrès des USA.

Le Peuple américain a le droit de savoir ce qui s'est ou ne s'est pas produit le 8 Janvier 2008 dans la région de Dublin-Stephenville.

Glen Schulze et Robert Powell, MUFON.

Par ailleurs, des preuves scientifiques d'une vaste manifestation d'Objets inconnus au-dessus du Texas ne peuvent manquer d'affecter les Protestants conservateurs qui prédominent dans cette région de la "Bible Belt" ou "Ceinture de la Bible". Ils sont moins enclins à envisager le phénomène Ovni sous un angle positif. http://fr.wikipedia.org/wiki/Bible_Belt

Cette interview de Cody Derrick, qui habite à Stephenville, Texas, a été réalisée en mai dernier par Razpad, un autre membre du forum Open Minds. Le crash de Roswell, en 1947 s'est produit sur le ranch Foster au Nouveau-Mexique. Cody est le petit-neveu des propriétaires. Il a accepté pour la première fois de partager publiquement ce que son grand-oncle lui avait raconté.
Ensuite, il livre quelques informations concernant les pistes aériennes secrètes de l'US Air Force autour de Stephenville.
Durée : 43 minutes. [audio:http://ovnis-usa.com/SONS/Cody_Roswell.mp3]

Lundi 14 Juillet - Larry King a consacré une émission sur CNN à l'affaire de Stephenville, le vendredi 11 juillet. Il avait sollicité la journaliste Angelia Joiner pour l'aider à constituer le plateau. Initialement prévu et annoncé, Ken Cherry, directeur du Mufon pour le Texas, a donc été débarqué pour centrer davantage sur le tout nouveau rapport des observations radar. Angelia a fait en sorte que le témoignage de Ricky Sorrels soit entendu, ainsi que celui du Shérif Le Roy Gaitan; ce qui avait plus de valeur pour elle que de débattre sur la video de David Caron.

Le fermier Ricky Sorrels a donc pu raconter qu'il avait subi des pressions. L'astronome Seth Shostak a fait de son mieux dans le rôle du sceptique. Il a semblé très en retrait du débat, allant jusqu'à mettre en doute les milliers de données radar exposées par Glen Schulze et Robert Powell. La méthode qu'il utilise pour nier toute importance à cette affaire est transparente : elle consiste à pousser systématiquement ses interlocuteurs à parler d'engins habités, quand les analystes se content de caractériser un phénomène étrange, et de questionner le silence des militaires.

Le rapport de Schulze et Powell a établi en particulier qu'un engin s'est dirigé vers le ranch présidentiel de Crawford, qu'il n'avait pas de signalisation, et que sa vitesse atteignait 1.900mph. Il a également confirmé les récits des témoins : "Nous ignorons si ces engins étaient habités. Tout ce que nous savons, c'est que des objets sont apparus sur les radars, et que de nombreux témoins les ont vus sur une période de temps très courte. Selon tous les témoins, cet objet était d'une taille considérable."

Trois des producteurs du magazine UFO Hunters étaient également présents. Ils confirment que leurs propres relevés, leurs auditions des témoins et les triangulations effectuées, concluent également à démontrer la présence d'un objet au-dessus de Stephenville. En réponse à la question d'un spectateur sur les opérations de couverture, Bill Burns, également éditeur de UFO Magazine répond : "La CIA est impliquée depuis la fin des années 40 dans la manipulation des informations diffusées par les medias, depuis qu'un étrange objet s'est écrasé à Roswell. Ils l'ont même reconnu. Leur technique consiste à fournir des histoires aux magazines. Ils engagent des écrivains de science-fiction, et ça leur permet de marginaliser les plus authentiques des récits d'Ovnis, de telle sorte que les gens qui les rapportent passent pour des gens complètement déphasés."

La multiplication des émissions de Larry King sur le sujet des Ovnis ouvre une interrogation sur la ligne éditoriale actuelle de CNN : un nouveau show est déjà prévu pour le 18 juillet prochain.

Les conclusions du rapport de 76 pages - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=3458.0

http://www.youtube.com/watch?v=OeAu9nrnjvo
http://www.youtube.com/watch?v=2cBe9uBVwF8

http://www.youtube.com/watch?v=bmHsc9YJKYY
http://www.youtube.com/watch?v=aax_LpVnC-4

Transcription en français : http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=3452.0

Dimanche 13 Juillet - A propos des manifestations Ovnis de Stephenville, Texas, le 8 janvier 2008, l'actualité concerne ce rapport de 76 pages, publié par le Mufon, qui confirme les très nombreux témoignages par l'analyse des données radar : "Il démontre et apporte la preuve que les Ovnis observés ont laissé une trace. Ils évoluaient à 1.900 mph (3.130 kms/h), à l'endroit et dans la direction indiquée par les témoins." http://ovnis-usa.com/DIVERS/MUFONStephenvilleRadarReport.pdf

Ce rapport ne permet pas d'identifier les engins qui ont traversé le ciel du Comté, mais il constate bien la présence d'objets inconnus. Angelia Joiner pense que les plus sceptiques seront perplexes à la lecture de cette étude, réalisée sur des données obtenues grâce à des requêtes FOIA.

La journaliste a rédigé un article de présentation pour le site web Stephenville Lights : "Les données radar confirment les observations des témoins, et l'activité militaire dans le ciel ce soir-là est surprenante. Parfois il s'agit de déplacements à grandes vitesses, mais aussi de tels ralentissements qu'on ne peut comprendre comment un objet aurait pu se maintenir en l'air. Ca confirme l'observation d'un officier avec lequel j'ai beaucoup échangé ces derniers jours, et il est comme nous tous vivement intéressé par ce rapport, même si la nature du phénomène reste inconnue.

Robert Powell, Directeur national des recherches du MUFON, et Glen Schulze, un analyste radar retraité qui ne fait pas partie de l'organisation, ont consacré des centaines d'heures à l'analyse de 2.8 millions de données radar brutes émanant de cinq tours de contrôle de la FAA situées dans la région de Dublin/Stephenville, pendant toute la période concernée (16h-20h). Ils les ont obtenues grâce à des requêtes FOIA. Glen ne fait pas partie du Mufon."

La trajectoire de l'objet inconnu montre qu'il se déplaçait en direction du ranch du Président Bush à Crawford, et qu'il s'en est approché jusqu'à 16 kms de distance, sans une indispensable balise de signalement et, semble-t-il, sans que les militaires s'intéressent à lui.

"Environ deux semaines après que l'évènement ait fait la une de la presse locale de Stephenville, le 10 janvier, le Major Karl Lewis, porte-parole de la base aérienne de la Navy à Carswell, avait admis que 10 F-16 étaient en l'air au-dessus du Comté d'Erath. Mais il avait d'abord annoncé que pas un seul des jets de la base n'était en opération. Se peut-il qu'il ait changé d'attitude parce qu'il s'était rendu compte qu'une requête FOIA avait été lancée ?

Powell et Schulze n'ont eu aucun mal à identifier les parcours de ces 10 jets. Ils sont particulièrement choqués de constater qu'un objet sans balise de signalisation a pu visiblement s'introduire dans l'espace aérien de Crawford sans que les militaires aient semblé s'y intéresser. Mais il y a d'autres questions qui restent sans réponse.
Quatre jets se sont trouvés dans l'espace aérien civil après avoir dévié de la zone militaire de Brownwood en rentrant à la base aérienne de la Navy à Carswell.

En outre, nous savons maintenant que deux jets se rendaient à Carswell en provenance d'une base aérienne située dans l'Oklahoma, et qu'ils ont fait un large détour au-dessus de Comanche, Dublin et Stephenville, avant de venir se poser sur la base de Fort Worth.

Enfin, les auteurs du rapport ont clairement identifié la présence d'un AWACS venu scruter la région pendant toute la durée de l'incident, soit quatre heures, et Powell a remarqué que son parcours formait des séries de boucles, parce qu'il faisait en permanence des virages à 180 degrés." http://stephenvillelights.com/

Par ailleurs, il reste que l'attitude du Mufon est comme souvent très ambigüe. Area51 explique sur le forum Open Minds : "Le Mufon s'est tiré une balle dans le pied, parce que s'ils ont certes produit un excellent rapport, ils continuent sur leur site web de considérer Stephenville comme un évènement secondaire, qui ne saurait entrainer l'intérêt des politiques."

Samedi 12 Juillet - Un astrophysicien annonce qu'il va révéler l'origine des "Lumières de Phoenix", observées le 13 mars 1997 par des centaines de personnes. Un article de Chris Kline pour ABC15 - http://tinyurl.com/6r48w5

Le Dr. James R. Bartzen a déclaré qu'il possèdait la preuve indiscutable que les "Lumières de Phoenix" avaient une cause humaine, et qu'il s'agissait d'une technologie secrète. Le fondateur de l'Institut Russo-Américain des Sciences Spatiales, aurait consacré 35 ans à l'étude des Ovnis, et de leur impact sur la population mondiale. - http://www.russianamericaninstituteofspacescience.com/

Bartzen à déclaré au reporter de la chaîne ABC15 : "Il ne s'agit plus d'exposer des théories, nous allons fournir des preuves. Le gouvernement souhaite que les gens croient aux visiteurs aliens, ce qui leur évite de révéler qu'ils maîtrisent, tout comme les russes, des technologies avancées."

James Bartzen affirme qu'il a travaillé pour les agences de l'espace américaine et Russe pendant des décennies. Il aurait par exemple conçu le dispositif qui sera utilisé pour poser l'habitacle de la prochaine Mission Martienne habitée. Il est persuadé que ces engins volants sont des vaisseaux terrestres. Cependant, il pense que les faits devraient être bientôt révélés parce que les agences spatiales du monde entier se sont mises à collaborer.

L'astrophysicien devrait fournir tous les détails et les preuves nécessaires le Samedi 19 juillet, lors d'une conférence avec projection, organisée à Sedona, en Arizona, à 3O dollars l'entrée.

Un nouveau témoin de drone, en Californie, s'est fait connaître simultanément auprès des Détectives de la Drone Team et de Linda Moulton Howe. Tom Davis et Frank Dixon ont réalisé une interview video de Emily Cragg. Elle vit à San Jose, Californie; titulaire d'un diplôme en Analyse de conflit, elle a aussi tenu un magasin de produits naturels.

Elle dit s'intéresser aux Ovnis depuis plusieurs mois, bien qu'elle collectionne les photos sur le sujet depuis six ou sept ans. Elle avait déjà vu les images de drones sur le site de Linda Moulton Howe. Depuis, elle regardait plus souvent le ciel, en se disant qu'elle avait une chance d'observer quelque chose, parce qu'elle habite à mi-distance de Tahoe et de Capitola. http://www.earthfiles.com

Emily a pour habitude de promener ses deux chiens quatre fois par jour. Le 30 mai dernier, à 18 heures, elle a remarqué un nuage inhabituel en direction des collines à l'est de San Jose. Normalement, les nuages se déplacent d'ouest en est à cet endroit.

Elle a donc continué d'observer ce nuage suspect, et soudain il est apparu comme une ligne droite, émergeant de cette formation de cumulus, qui s'est révélée être une pale, et une cage est apparue à la suite. Enfin, une ombre évoquant une soucoupe est sortie en partie du nuage, puis l'ensemble a réintégré la forme nuageuse. De ce fait elle n'a pas pu discerner si l'objet possèdait davantage de pales.

Selon son estimation, l'engin pouvait mesurer cinq centimètres de long, à bras tendu. L'évènement se serait produit à une distance d'environ trois kilomètres. Il devrait être possible d'évaluer la crédibilité du témoin dans ses réponses aux questions des participants sur le forum de la DRT.

Vendredi 11 Juillet -

L'image de ce caillou de cinq centimètres de large fait rapidement le tour des sites internet. Il pèse environ 40 grammes, et avait été découvert par Robert Ridge, un homme d'affaires habitant Roswell, en Septembre 2004, alors qu'il chassait le cerf à Cedar Hill, à 27 kms à vol d'oiseau du site de crash de 1947 entre Corona et Roswell.

Frank Levine publie son récit sur le site Roswell-record : "Les symboles qui sont profondément gravés montrent les phases lunaires, une éclipse solaire, et la représentation d'une supernova..." Le plus évident est cependant la forme d'un Yin-Yang.

Robert Ridge l'avait gardé pendant trois ans dans un coffre, jusqu'à la fin de l'année dernière : "en juillet 2007, je l'ai montré à deux ufologues, Chuck Zukowski et Debbie Ziegelmeyer, qui ont semblé très impressionnés et l'ont présenté à des anthropoloques réputés au Nouveau-Mexique. Selon eux, la taille des symboles n'a pu être réalisée qu'en utilisant des outils sophistiqués."

La date coïncide avec la publication d'une promesse de récompense par les enquêteurs Schmidt et Carey, que nous évoquions ici dimanche dernier. http://ovnis-usa.com/2008/07/06/dimanche-6-juillet/

L'auteur de l'article ajoute : "Cet étrange caillou possède des propriétés magnétiques inhabituelles. Il conserve sa polarité magnétique en faisant tourner l'aiguille d'une boussole, et son champ magnétique peut être mesuré. Le caillou ovale peut aussi se mettre à tourner, selon la façon de positionner un aimant au-dessus de son image en relief. Des archéologues ont souhaité poursuivre des analyses en laboratoire, ce qui devrait être la phase suivante des recherches de Zukowski et Ziegelmeyer."

Le Maire de Roswell, Sam D. LaGrone, a livré ses impressions le week-end dernier au sujet de l'objet : "C'est un caillou étrange... Je l'ai touché, je l'ai ressenti, et je m'interroge sur son origine."

Les enquêteurs ont fait le rapprochement avec les motifs de ces cercles de culture de 40 mètres de diamètre signalés en Angleterre huit ans plus tôt, le 2 août 1996, à Liddleton, près de Swindon, dans l'Oxfordshire. Il n'en fallait pas davantage pour que certains commencent à envisager la possibilité que le caillou porte un message de l'espace.
Source - http://www.roswell-record.com/main.asp?SectionID=49&SubSectionID=112&ArticleID=29836

OnTheFence avait adressé une requête FOIA à la NSA (National Security Agency) le 4 juin, au sujet des Laboratoires PACL, qui selon Isaac avaient été installés à Palo Alto, Californie. Il a reçu cette réponse le 23 : "Nous avons estimé que le sujet de cette demande n'entre pas dans le cadre des compétences de l'Agence, et une recherche dans notre documentation ne serait pas productive."

Un appel est possible sous 60 jours, mais la formulation de la NSA est si vague qu'elle peut difficilement être mise en cause.

La DRT a reçu des nouvelles de Brent, le témoin de Camas, dans l'état de Washington : "Hé ! Ca fait un bail ! Devinez ce qui s'est passé hier soir ? Mon fils et l'un de ses amis sont sortis hier soir, et ils ont vu une formation d'engins qui avaient des formes de drones, de bonne heure ce matin, et d'après son récit c'était monumental.
J'ai tout de suite appellé Linda Moulton Howe, et elle a déjà parlé avec eux plusieurs fois. Je rassemble tout mon matériel video pour aller faire un tour. Ca s'est passé au même endroit d'où j'avais vu le mien l'an dernier. Mon fils a également vu un objet se manifester à 3 mètres au-dessus de sa tête, qui était comme une étoile, et qui faisait partie de cette petite armada !
"
Brent - http://ovnis-usa.com/drones-temoin-de-juin-2007/

Jeudi 10 Juillet - Les suites sur les manifestations en début d'année à Stephenville, Texas : Ken Cherry, directeur du Mufon pour le Texas, la journaliste Angelia Joiner, l'astronome Seth Shostak dans le rôle du sceptique, ainsi que trois producteurs du magazine UFO Hunters, sont invités par Larry King sur CNN vendredi. C'est particulièrement la video de D. Caron qui sera au coeur du débat. Il sera également question du témoignage de Mike Zimmerman à propos du 31 janvier.

C'est particulièrement la video de D. Caron qui sera au coeur du débat, ainsi que le témoignage de Mike Zimmerman du 31 janvier.

David Caron avait filmé un objet pendant 15 minutes, avec son camescope paramétré en mode nocturne. On se souvient de la succession de "hiéroglyphes" qu'il avait obtenues. Certains ont pensé qu'il avait en réalité filmé l'étoile Arcturus.

Cependant on entend sur la video les commentaires de son jeune fils, montrant qu'il constatait le phénomène à l'oeil nu.. Le Sergent Jim Clifton et la femme du Shérif Lee Roy Gaitan ont également déclaré qu'ils avaient pu observer le phénomène avant de le filmer.

Sparky, pour le forum Open Minds, avait tenté de reconstituer ces mouvements, en pointant l'objectif de son camescope vers l'étoile Sirius. http://ovnis-usa.com/stephenville_caron/

L'analyste Bruce Maccabee avait été d'abord intéressé par les changements de couleurs sur les images de Caron. Ensuite il s'est livré à quelques tests, le 14 avril, avec le même modèle de camescope. Il expose maintenant ses conclusions, mettant en cause des mouvements infimes de la main tenant la caméra, et différents facteurs de distorsion atmosphérique. http://www.brumac.8k.com/AtmosphereEffect/AtmosphereEffect.html

Mike Zimmerman s'était levé à 6h05 le 31 janvier, et il avait vu trois objets dans le ciel, dont deux émettaient des lumières. Les sceptiques ont pensé qu'il avait été abusé en observant une rare conjonction de Jupiter et Vénus.

Son témoignage a été publié ici à la date du Samedi 1er mars : "J'ai vu trois lumières intenses. Un groupe de deux en altitude, et la troisième était davantage sur l'horizon. Cette dernière était de couleur rouge-orangé. Les deux lumières blanches émettaient des rayons de lumière à la manière d'un stroboscope, mais pas celle qui était sur l'horizon. Au début, j'ai pensé à trois hélicoptères équipés de projecteurs de recherche, mais je me suis rendu compte que les lumières se diffusaient sur les côtés également. J'ai alors réveillé ma compagne, et nous avons observé le phénomène pendant environ trois minutes. Mais ce n'est pas la même chose qu'a rapportée Lee Roy Gaitan. Ensuite, avec le lever du Soleil, je ne peux pas vraiment dire comment ça s'est passé, mais en un instant ces lumières avaient disparu." http://ovnis-usa.com/2008/03/01/samedi-20-fevrier/

Il était environ 1h3O du matin, le 5 Juillet 2008. Kerry Cassidy co-fondatrice du Project Camelot avec Bill Ryan, témoigne qu'elle vient d'observer distinctement un immense engin éclairé au-dessus d'une petite ville suisse, près du Lac de Genève.
Bill Ryan rendait visite à un ami, et il est sorti trop tard de quelques minutes. Ils n'ont pu filmer l'objet en video, mais Bill a enregistré les réactions de Kerry, encore impressionnée, juste après l'évènement : - http://www.projectcamelot.org/

"J'étais à peine sortie dans la rue, quelqu'un m'a fait lever les yeux vers le ciel. Il y avait des lumières. Je discernais mal les contours de cet objet, qui était plus grand que ma main, à bras tendu. Cependant le centre était bien visible. Je me demande pourquoi, après qu'il se soit montré de manière aussi ostensible, il a commencé à s'estomper.

C'était comme si cette chose s'était rendu compte qu'il y avait toujours des gens en bas, malgré l'heure tardive, pour la regarder. Le plus remarquable, c'était de le voir se fondre progressivement dans la nuit. J'ai d'abord pensé à un engin terrestre. Le fait que les lumières ne disparaissent pas instantanément pouvait aussi suggérer une haute technologie aliène, parce qu'en fait il était toujours là."

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=aj2dqaWE0VI[/youtube]

Mercredi 9 Juillet - John Lear, fils de l'avionneur et ancien pilote pour des opérations spéciales de la CIA, entretient son propre fil de discussion sur le forum Open Minds. Ses déclarations provoquantes sur différents sujets, comme d'éventuelles structures artificielles sur la Lune, la Zone 51, ou l'existence de bases secrètes américaines en orbite, sont à prendre avec précautions.

Il répond ici à une question sur les avions secrets : "Je ne suis plus tellement au courant de ce qui se passe dans ce domaine, je peux seulement vous donner quelques éléments :

Depuis le début des années 80, ce sont des Contractants qui gèrent et font voler tous les avions secrets. Ce procédé a été généralisé afin que le GAO [Cour des Comptes] ne puisse plus se mêler de ce secteur d'activités : ils ne figurent pas sur les registres des matériels de l'Etat. C'est ce qui permet également aux chefs d'Etat-Major de témoigner devant le Congrès qu'ils "ignorent tout d'un quelconque Aurora, ou tout autre avion supposé supersonique". C'est une manoeuvre assez tordue qui permet de tenir le Congrès à l'écart des petites affaires du Complexe militaro-industriel.

Certains des nouveaux avions fonctionnent au méthane, et il y a des aéroports spéciaux autour du monde, tel que Shemya dans les Iles Aléoutiennes, où ils peuvent se ravitailler.

John Lear

Beaucoup sont rattachés à Sandia, à mi-chemin entre Groom Lake et le Tonopah Test Range (TTR), surnommé la Zone 52. Il y a également de nombreuses zones d'accueil en Australie.

De nouveaux aéroports ont été construits en sous-sol. Ils s'ouvrent pour les décollages et les atterrissages." http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%8Eles_Al%C3%A9outiennes - http://www.dreamlandresort.com/info/tonopah.htm

http://tinwiki.org/wiki/John_Lear - http://en.wikipedia.org/wiki/Tonopah_Test_Range

Interviews et commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=2366.0

Une conférence sur l'exploration de Mars se tient à Paris les 9 et 10 juillet, à l'Auditorium de la Bibliothèque Nationale de France. Elle est organisée notamment par les agences spatiales européenne et américaine. Son but est de "mettre en place un comité international" pour une mission de retour d'échantillons de la planète rouge.
Une telle mission avait déjà été envisagée il y a plusieurs années dans le cadre d'une coopération entre la Nasa et le Centre national français d'études spatiales (Cnes). C'est l'un des objectifs majeurs de l'étude de la planète, avant une mission habitée.

Cette réunion, organisée par l'Agence spatiale européenne (Esa) et le Cnes, en coopération avec la Nasa et le Groupe de travail international sur l'exploration de Mars (IMEWG), rassemble des chercheurs, des industriels et des représentants des agences spatiales du monde entier. ESA - http://www.esa.int/esaCP/SEM2MISHKHF_France_0.html

Mardi 8 Juillet -

La Chine a pratiquement fini de cartographier la surface de la Lune, selon une dépêche de l'agence Xinhua.Sun Jiadong, chef de l'opération Chang'e -1, vient d'annoncer que la collecte des données nécessaires est maintenant terminée. Les chinois ont pratiquement achevé la cartographie complète de la Lune.
La sonde lunaire, lancée le 24 octobre 2007, avait diffusé sa première image le 26 novembre 2007. Elle fonctionne sans incidents. Son utilisation, au terme de la première année en orbite, n'a pas été précisée.

Le lancement de Chang'e-1 était la première étape du programme lunaire chinois. La suivante consiste à poser un engin mobile sur la Lune en 2013. Un second rover devra ensuite collecter des échantillons de sol lunaire, afin de poursuivre des recherches.
(Xinhua News Agency July 7, 2008) http://www.china.org.cn/china/sci_tech/2008-07/07/content_15964011.htm

Le Dr. Edward V. Browell est un scientifique réputé de la NASA, avec 31 ans de carrière dans l'organisation. Il travaille actuellement au Centre de Recherches de Langley.

Ses travaux portent sur l'étude de l'atmosphère terrestre, en particulier de la couche d'ozone, et il est un spécialiste des mesures par laser. Interrogé par le participant d'un forum au sujet des Ovnis et des E.Ts, le scientifique a répondu qu'il n'a pas approfondi la question, mais n'est pas opposé à l'idée que nous soyons visités. Il est également d'avis que la NASA devrait informer le public de tout ce qu'elle sait dans ce domaine.
Ensuite, le Dr Browell a spontanément ajouté ce commentaire, d'une manière qui intrigue l'auteur de l'interview : "La Lune tourne autour de la Terre de telle sorte que nous n'en voyons jamais l'autre côté."
http://asd-www.larc.nasa.gov/lidar/bio/browell.html

L'auteur de l'interview pense que le scientifique de la NASA a voulu lui signifier quelque chose d'important, parce que ce commentaire lui parait déplacé, du moins sans rapport avec la question sur les Ovnis. En outre, le phénomène de rotation synchrone est connu de tous - "La période de rotation de la Lune est la même que sa période orbitale et elle présente donc toujours la même face à un observateur terrestre." (...) "Une grande partie des lunes du système solaire sont en rotation synchrone avec leur planète." http://fr.wikipedia.org/wiki/Lune#Orbite - http://fr.wikipedia.org/wiki/Rotation_synchrone

http://2012changesarenow.blogspot.com/2008_06_01_archive.html

Une découverte de SonyPop sur le forum d'Ici & Maintenant! : le phénomène des abductions, vu par les créatifs des studios d'animation Pixar : http://www.dailymotion.com/swf/x5z6uj&related=1 - http://fr.wikipedia.org/wiki/Pixar

http://fr.wikipedia.org/wiki/Extra-terrien : "Extra-terrien", sorti en 2007 (Lifted, en anglais) montre un jeune extra-terrestre qui passe le permis de piloter une soucoupe. Il tente d'abducter un humain sous l'oeil de l'examinateur...

Lundi 7 Juillet - Cette semaine, les scientifiques de la mission Phoenix comptent procéder à la première analyse de "Blanche Neige", surnom donné au prélèvement des fragments de glace martienne.

Le TEGA peut chauffer des échantillons de sol martien jusqu'à mille degrés Celsius, et ses huit fours ne peuvent être utilisés qu'une seule fois.

Mais un court-circuit s'est produit récemment, et cette analyse d'échantillon par l'instrument TEGA, pourrait bien être la dernière. Il aurait été provoqué par les vibrations répétées pendant plusieurs jours, au début de la mission, pour faire descendre les premiers échantillons dans le four numéro quatre.

C'est ce qu'a annoncé Peter Smith, de l'Université d'Arizona (sud-ouest), responsable scientifique de la mission Phoenix : "Dans la mesure où il n'y a pas moyen d'évaluer la probabilité d'un autre court-circuit, nous adoptons l'approche la plus prudente et considérons que la prochaine analyse du TEGA (Thermal and Evolved-Gas Analyzer) pourrait bien être la dernière".
http://phoenix.lpl.arizona.edu/

Les recherches sur les images des drones sont pratiquement au point mort sur le forum Open Minds, où seul Marvin continue à publier quelques études de perspectives. Deux déboulonneurs y restent postés en attente, dans l'espoir qu'il découvre enfin une incohérence... Leurs attitudes biaisées découragent les échanges constructifs.

Mais tous les chercheurs qui ont un sérieux bagage technique et sont capables de produire des schémas explicatifs, comme Numbers, Spf33, ArkhAngels, Nekitamo, 11August, HPO, Leviathan, OnTheFence, Tuna, Tomi, ou Tridi... publient maintenant avec la DRT (Drone Research Team); les 65 membres de l'équipe ont déjà posté un millier de contributions sur leur nouveau forum, couvrant près de 150 aspects de l'affaire. http://droneteam.com/drt/index.php

Par exemple, HPO travaille actuellement à la réalisation d'une maquette du drone de Rajinder, grâce à une coûteuse machine de Stéréolithographie à balayage laser, à laquelle il a accès dans le cadre de son activité professionnelle. Le produit fini devrait avoir 75cm d'envergure. Le point de départ est un modèle réalisé par un logiciel de CAO. C'est l'occasion d'apprendre comment fonctionne cette technologie encore inaccessible au grand public : - http://fr.wikipedia.org/wiki/St%C3%A9r%C3%A9olithographie

C'est l'occasion d'apprendre comment fonctionne cette technologie encore inaccessible au grand public. Ensuite la maquette de HPO sera utilisée pour étudier les jeux d'ombres. Démo video - http://droneteam.com/drt/index.php?topic=155.0

Dimanche 6 Juillet -

Larry King célébrait vendredi sur CNN le 61ème anniversaire du "crash" de Roswell. Transcription en anglais. http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=3409.0

Jan Rooney, fille du Colonel de l'Air Force John Chamberlin, aujourd'hui décédé, est invitée sur le plateau et rapporte que son père s'était rendu à White Sands, au Nouveau-Mexique, puis sur la base de Wright-Patterson, peu après l'incident : "Un soir, des années plus tard, nous étions à table, et quelqu'un lui a demandé si les Ovnis existent. Il a répondu : 'Je ne peux pas vous révéler des secrets, mais les preuves dont nous disposons ne seront jamais divulguées, par crainte d'une panique générale'."

Tom Carey Les enquêteurs et auteurs Don Schmidt et Thomas J. Carey sont en duplex. Ils avaient publié en juin 2007 la mise à jour de leur recherche : 'Witness to Roswell'. Le premier estime que le public est prêt pour la Divulgation. Il rappelle que l'Air Force et les autorités ont fourni jusqu'à quatre explications concernant cet évènement.

Le second remarque que l'époque est favorable à l'émergence de la vérité, par exemple parce que la découverte quasi-quotidienne d'exoplanètes a préparé le public. Il annonce qu'il est sur le point de pouvoir produire une preuve physique du crash de Roswell.

Les 6 premières minutes : http://www.youtube.com/watch?v=CEG5y2llsEo

C'est peut-être l'aboutissement de l'opération qu'ils avaient lancée l'an dernier : "Le Musée International & Centre de Recherches ufologiques de Roswell offre 1 million de dollars pour un morceau de débris du crash de 1947. L'artefact doit être authentifié par trois laboratoires indépendants, qui devront établir que l'objet manufacturé ne peut être d'origine terrestre. Les auteurs Thomas Carey et Donald Schmitt pensent ainsi faire progresser l'affaire du crash de Roswell, mais ils insistent sur le fait que toute interférence gouvernementale doit être évitée."
http://www.roswellinvestigator.com/roswellcentral/reward.html

Frankie Rowe raconte que son père a eu une communication télépathique avec l'un des aliens, avant l'arrivée des militaires sur le site. Elle ajoute : "Les ballons météo ne parlent pas !"

Carlene Freen affirme que son père lui a révélé, une semaine avant sa mort, qu'il avait vu les corps récupérés après le crash.

Le sceptique de service, Bill Nye ("the Science Guy" - un show télé des années 90), a choisi de s'en tenir à l'une des théories officielles, celle du ballon météo, fait d'aluminium et de balsa. Son attitude consiste à réfuter en bloc tous les témoignages, en se contentant d'affirmer : "les témoins ont embelli ce qu'ils ont vu".

Le débat est relativement faussé : la rédaction de CNN a diffusé en intermède une très ancienne archive video du Professeur Allen Hynek, du temps du Projet Blue Book, où il parlait encore sous le contrôle du Ministre de la Défense des Etats-Unis. Il aurait été plus honnète de choisir une déclaration plus récente, après qu'il ait pris position pour dénoncer les thèses officielles.

Edgar Mitchell, Ph. D, le 6ème astronaute américain à avoir posé le pied sur la Lune, commence à témoigner qu'il a vu quelques rapports secrets au Pentagone, qui prouvent le financement par les pouvoirs en place de plusieurs opérations de couverture et de diversion.

Il lui est difficile d'aller plus loin, parce que le déboulonneur Bill Nye revient à la charge, avec une certaine arrogance, et se montre assez agressif. Larry King peine à faire respecter son invité, et se propose finalement de le recevoir ultérieurement pour qu'il puisse s'exprimer plus sereinement.

Edgar Mitchell est également le fondateur de 'l'Institut for Noetics Sciences', dont le rôle est de subventionner les recherches sur la nature de la conscience humaine et ses rapports à la cosmologie et à la causalité. - http://fr.wikipedia.org/wiki/Edgar_Mitchell

Le Lieutenant-Colonel Wayne Madon, retraité de l'USAF a vu plusieurs Ovnis au cours de sa carrière, dont un triangle, et un disque confirmé par radar. Il dénonce également la couverture gouvernementale, et explique que l'Air Force entretient le secret parce qu'elle ne pourrait supporter d'avouer son impuissance, en cas de violation de son espace aérien. Il démonte la théorie officielle du ballon météo, en se référant aux rapports de l'opération, qui montrent qu'aucun lancement n'a eu lieu ce jour-là. [Les ballons Mogul étaient destinés à détecter des explosions nucléaires soviétiques.]

Pat Flannery, archéologue spécialiste du site de débris, explique que le crash s'est produit après un premier rebond sur le sol.

Le Sergent Earl Fulford est apparu très brièvement, pour témoigner avoir participé à la récupération d'une épave à Roswell. Son interview avait déjà été réalisée par l'équipe du forum Open Minds :

http://ovnis-usa.com/SONS/Earl_Fulford_Feb10_2008_PartOne.mp3

http://ovnis-usa.com/SONS/Earl_Fulford_Feb10_2008_PartTwo.mp3

Samedi 5 Juillet -

Pratiquement chaque jour, des récits de manifestation Ovnis sont rapportés par la presse en Grande-Bretagne, au point qu'on parle déjà de "vague" britannique.

Cependant BioEarth a fait quelques recherches pour la rédaction de son Blog : "Un bon nombre de sources que j'ai consultées suggèrent que celà tient surtout au fait que le public a été sensibilisé par la récente publication des archives du Ministère de la Défense (MoD). Apparemment, c'est ce qui pourrait expliquer en partie cette recrudescence. Le grand public est davantage porté à signaler la moindre lueur dans le ciel.

Mais il se peut aussi que les media eux-mêmes aient décidé d'amplifier des observations qui d'ordinaire ne seraient même pas mentionnées. On note aussi que leur attitude est plus respectueuse du phénomène. J'ai également constaté une multiplication des documentaires sur la question. Le sujet n'est plus traité à la légère, ni marginalisé, il aurait maintenant obtenu une reconnaissance d'intérêt général."

Cette attitude plus ouverte des medias en Angleterre pourrait expliquer que la diffusion en France l'an dernier d'une partie des archives du Geipan n'ait pas encore produit le même résultat. Peut-on imaginer au journal de 20h, sur les chaines françaises, une interview de cinq minutes du Contre-Amiral Gilles Pinon ou du Général Dennis Letty, conduite comme celle de Nick Pope, en novembre 2006 sur la BBC ?

"J'étais totalement ignorant du phénomène quand j'ai accepté la mission que me confiait le Ministère de la Défense. Puis j'ai examiné un bon nombre des rapports qui avaient été enregistrés depuis les années 50, dont certains émanaient de pilotes, ou d'officiers de police. Les mouvements de ces engins, constatés sur des enregistrements de radars, surpassent toutes nos capacités. Notre défense aérienne semble très souvent prise en défaut par ces objets volants.

J'ai ensuite examiné deux ou trois cents rapports chaque année. 5% d'entre eux exposent des phénomènes extrêmement intéressants.

L'Amiral Lord Peter Hill Norton, ancien Chef d'Etat-Major, et ancien Président du Comité militaire de l'OTAN, a souligné plusieurs fois que ces manifestations présentaient un danger pour notre sécurité. Nous n'avons pour l'instant aucune preuve d'un comportement hostile de la part de ces engins. J'ignore totalement quelle explication serait la meilleure, mais ils sont une réalité. Nous en avons de nombreuses preuves dans les dossiers des Archives Nationales."

http://en.wikipedia.org/wiki/Peter_Hill-Norton,_Baron_Hill-Norton

http://www.youtube.com/watch?v=qLdmQXVgNzE

http://ovnis-usa.com/lettre-ouverte/ http://www.cnes-geipan.fr/documents/Cometa.pdf

Vendredi 4 Juillet - Le débat ouvert depuis plusieurs semaines sur le rôle des faussaires a rebondi avec cette contribution de Robert Morningstar pour le magazine web UfoDigest. Il vient au secours de l'anglais Kris Avery, souvent accusé d'avoir brouillé les pistes avec ses recréations de drones : "Il y a une grande différence de motivations entre un faussaire qui s'amuse à tromper le public, et un artiste CGI qui cherche à approcher la vérité. Par exemple, Kenjiro Mori avait fabriqué une fausse photo illustrant le crash de Roswell, dans laquelle il avait incrusté une image du film de l'autopsie présenté par Ray Santilli. K. Mori a résisté plusieurs mois avant de reconnaître qu'il avait cherché à tromper. http://ovnis-usa.com/fausses-videos/

D'autres, qui recréent des images, cherchent seulement à comprendre si une fraude a été possible. Mais la sophistication des récents logiciels de CGI rend la tâche assez difficile." http://www.ufodigest.com/news/0608/CGI-deaology.html

Cependant les videos de Kris Avery - "SaladFingers" - ne sont pas toutes précisément marquées comme des études, et beaucoup d'internautes les ont utilisées pour argumenter que les Drones californiens n'avaient pas de réalité.

Larry King, ce jeudi soir, devait présenter une nouvelle émission consacrée aux Ovnis. La libération des otages de Colombie a entraîné un report de 24h.

Il compte célébrer vendredi le 61ème anniversaire de l'incident de Roswell, survenu le 7 juillet 1947.

Un sondage express proposé sur le site web de CNN situe à 82% le nombre des visiteurs estimant que le gouvernement américain cache la vérité sur les Ovnis.
http://www.cnn.com/CNN/Programs/larry.king.live/index.html

C'est l'occasion de publier ici cet extrait de l'Affidavit du Lieutenant Walter G. Haut, Officier de l'Information Publique de Roswell.
Il déclara sous serment en 2002 avoir vu le vaisseau spatial et les corps :

"Le Colonel Blanchard m'a emmené personnellement au Bâtiment 84 [connu sous le nom de hangar P-3], un hangar pour les B-29 situé du côté est du tarmac. En approchant du bâtiment, j'ai observé qu'il était étroitement gardé, aussi bien au-dehors qu'à l'intérieur. Une fois à l'intérieur, j'ai été autorisé, à une distance de sécurité, à observer pour la première fois les objets récupérés juste au nord de la ville. Cela faisait environ 3,5 à 4,5m de longueur, pas autant en largeur, environ 1,8m de haut, et plutôt en forme d'oeuf. L'éclairage était faible, mais sa surface m'a semblée métallique. Aucune fenêtre, ni hublot, ni aile, ni section de queue, ni même un train d'atterrissage n'étaient apparents."

Le texte intégral. http://ovnis-usa.com/affidavit-de-walter-haut/

Jeudi 3 Juillet - Le photographe français Seb Janiak, déjà remarqué pour son "Paris futuriste", également auteur de clips et de pochettes d'albums, avait un peu de temps libre. Il l'a consacré à la réalisation d'un premier court-métrage de réalité-fiction. Il expose à sa façon des dossiers "classés secret défense : la civilisation des géants; les pyramides érigées aux quatre coins de la planète; des ruines sur la lune; des bases militaires souterraines; l'histoire des soucoupes nazies; des prototypes secrets US..."

Beaucoup s'interrogent sur la provenance de ses documents. Pour une bonne part ce sont des créations numériques, mélées à quelques faux bien connus. Le texte qu'il fait interpréter par l'acteur Féodor Atkine ne laissera pas indifférent, puisqu'il a choisi de présenter plusieurs hypothèses classiques comme des faits réels.

L'auteur dénonce la désinformation ambiante, mais s'appuie sur des images qu'il a fabriquées. On peut craindre que chacun de ces faux documents, offerts en téléchargement, se retrouvent, quelques années plus tard, présentés comme des "preuves" par quelques créateurs de sites web plus ou moins conscients d'avoir été abusés. La précaution élémentaire voudrait que l'artiste incruste un logo sur chacune de ses créations... Faute de quoi, il n'aura contribué qu'à semer la confusion.

Malgré ces réserves, c'est un travail artistique sans but lucratif qui suscite des débats passionnés sur le web.
Le court-métrage de 20 minutes est également téléchargeable en haute définition (460Mo), en versions anglaise et française.

http://www.dailymotion.com/video/x5uy68_la-conspiration-dorion_shortfilms

http://www.theorionconspiracy.com/ - http://www.sebjaniak.com/

On imagine déjà, avec cet exemple parmi tant d'autres de fausses ruines sur la Lune, que les créations de Seb Janiak vont alimenter des débats interminables entre amateurs dans les années à venir : "Incroyable, cette photo... C'est bien la preuve qu'on nous cache la vérité..." - "Pas du tout, c'était pour un film français, en 2008... Il en a fait des quantités d'autres..." - "Je ne suis pas sûr... Je n'arrive pas à retrouver la source."

"

Mercredi 2 Juillet -

Le Plan C du Commandant de la Navy C.B. Scott Jones, est maintenant entièrement traduit en français.
Ce haut-responsable militaire, actuellement retraité, concluait le 11 juin 2006 la conférence "Extraterrestrial Civilization and World Peace", à Hawaï, organisée par l'Institut Exopolitique. Il est ici en video.
C.B. Scott Jones
est le Président de l'organisation P.E.A.C.E. Inc. qui se chargera de lever les 5 millions de dollars nécessaires à l'application du Plan C. Son organisation recrute maintenant des relais locaux, et cherche à impliquer des universités dans les pays suivants : Australie, Brésil, Canada, Chine, Egypte, France, Allemagne, Inde, Israël, Italie, Japon, Mexique, Norvège, Quatar, Russie, Singapour, Afrique du Sud, Corée du Sud, Turquie, Grande-Bretagne et Etats-Unis. : http://ovnis-usa.com/le-plan-c-du-commandant-de-la-navy-cb-scott-jones/

http://fr.youtube.com/watch?v=w4FChLp57II

Ed Komarek essaye de tenir à jour une liste des personnages politiques qui réclament l'ouverture d'une nouvelle enquête sur la réalité de la présence E.T., et des auditions devant le Congrès américain ainsi que le Parlement britannique. Ils demandent en outre à ce qu'elles soient relayées par les medias. Parmi les plus remarqués : le britannique Lord Amiral Hill Norton, ancien responsable à la Défense, l'Honorable Paul Hellyer, ancien Ministre de la Défense du Canada, le Sénateur américain Barry Goldwater, le Représentant Steven H. Schiff (R-NM), l'Amiral Robert Ray Inman, ancien directeur de la CIA, John Podesta, ancien Secrétaire général à la Maison Blanche dans l'administration Clinton, et Fife Symington, ancien Gouverneur de l'Arizona.

Le mot de la fin, pour accompagner l'enterrement par le forum ATS de son Sujet au 7.000 contributions sur les Drones, est revenu à BigfnTuna : "Hé, qu'est-ce que vous allez bien trouver pour vous occuper, maintenant ? Fini le harcèlement de vos malheureux suspects ? Il vous reste à vous retourner les uns contre les autres. Vous avez fait un boulot formidable à la recherche du fraudeur..! Non, Vous avez fait un boulot formidable en déterminant que c'était un canular.!! Non plus... Au fond, qu'est-ce que vous avez réussi à faire, précisément ? Ce qui m'amuse particulièrement, c'est les voir célébrer l'arrêt de leurs recherches, pour sauver les apparences, comme s'ils avaient trouvé quelque chose... C'est trop drôle !"

10538 lui répond : "Amusant, mais pitoyable. Ils n'ont pas progressé d'un pouce. Ils ont noirci des centaines de pages, et rien n'en est ressorti; mais ils se sont comportés comme des parasites, en s'acharnant pendant des mois à dévaloriser le travail des autres..."

PjsLug faisait partie des contributeurs exigeants sur le forum ATS : "La volonté de fermer défintivement cette discussion est une absurdité. J'avais sincèrement espéré que dans les dernières heures, certains des plus bavards habituellement auraient fait l'effort (à part SysConfig) de publier une sorte de résumé. Mais je savais que c'était trop leur demander.. Quel héritage allez-vous laisser ?
Beaucoup d'entre nous n'ont jamais été convaincu que cette affaire de Drones soit une fraude. Nous ne nous sommes pas laissés manipuler par quelques uns, et n'avons pas changé d'opinions pour avoir l'air "cool". En fait, nos conclusions vont à l'inverse des votres. A ce jour il reste bien des questions non résolues, et bien des paramètres n'ont pas été pris en compte. S'il s'agit d'une tricherie, aucun responsable n'a été identifié... Il était donc totalement prématuré de proclamer que l'affaire est classée.
"

Springer, l'un des propriétaires du lieu, est célèbre pour son arrogance. Il ne supportait plus de constater que les drones résistaient à tous les efforts de son équipe de déboulonneurs... Il a préféré fermer ce Sujet qui soulignait chaque jour davantage leur incapacité à conclure. Depuis l'annonce de la fermeture, il y a quelques jours, SysConfig semblait soulagé de ne plus avoir à faire semblant de chercher.

Attention : les visites sur ce forum entrainent la pose d'un "Cookie" sur votre ordinateur; il peut créer une faille de sécurité.

Mardi 1er Juillet -

Une nouvelle étude de la surface de la Planète rouge, réalisée avec les moyens du Mars Reconnaissance Orbiter de la NASA, conjugués aux observations du Global Surveyor, s'est intéressée au plus grand cratère d'impact connu à ce jour dans le système solaire.

Les sondes Viking placées en orbite par la NASA avaient déjà observé dans les années 1970 que la partie représentant les deux-tiers inférieurs de Mars étaient plus élevés d'environ 3.000 mètres que le tiers supérieur. Les astronomes avaient depuis formulé deux hypothèses pour expliquer cette dichotomie : soit cette différence d'épaisseur de la croute martienne dans l'hémisphère sud pouvait s'expliquer par des mouvements internes à la planète, soit la région nord avait été arrachée suite à l'impact d'une météorite géante, il y a environ 3,9 milliards d'années.

Des calculs avaient montré dans le cas d'un impact que l'objet aurait du faire 2.000 kilomètres de large. C'est une taille supérieure à celle de Pluton. Dans un article publié par la revue Nature, des chercheurs du MIT et de la NASA ont estimé que le cratère créé par cet impact représente la surface cumulée de l'Asie, l'Europe et l'Australie. Il semble avoir été occupé par un océan au moment de la formation de la planète, à l'époque où Mars avait encore une atmosphère. Les eaux se seraient ensuite évaporées, mais elles ont pu aussi former une masse gelée sous la surface. Science Daily http://www.sciencedaily.com/releases/2008/06/080625223036.htm

Numbers a fait une découverte intéressante concernant le drone de Chad, en relevant cette ombre allongée en bas à gauche de l'image. Il a été aidé par OnTheFence pour définir quelle pale du drone était concernée. Ensuite Nekitamo a pu déterminer à quel endroit devait se trouver le drone par rapport à ce buisson.

Cette démonstration cohérente aboutie par trois participants du forum de la DRT, montre l'avantage du travail en équipe. C'est un nouvel argument de poids contre l'hypothèse d'une fabrication sous CGI.

Aucun des très nombreux observateurs de l'image n'avait remarqué cette petite ombre depuis un an que la recherche est lancée..

http://droneteam.com/drt/index.php?topic=109.0

Enfin, dans l'idée d'une maquette suspendue, l'objet devrait avoir une envergure impressionnante pour faire apparaître une ombre à cette distance, ce qui poserait le problème de faire intervenir un engin de levage dans un endroit aussi peu accessible, comme l'ont constaté les deux détectives, et les membres de la DRT qui se sont rendus sur place. C'est aussi évident sur les images aériennes de Google Earth.

Numbers a également démontré que toutes les ombres de Rajinder sont cohérentes.

Ces travaux récents embarrassent les partisans de l'hypothèse CGI, qui sont devenus assez rares sur le forum Open Minds, et les artistes capables de proposer d'autres pistes crédibles sont à présent introuvables.

Pendant ce temps, Spf33 s'est livré à des calculs très élaborés : "En supposant que les photos ont été prises par Chad dans l'ordre de leur numérotation, cette animation montre que le photographe s'est déplacé à 4,3 km/h. Le drone évoluait donc à une vitesse moyenne de 4 à 5,6 km/h. L'ensemble de la séquence aurait duré 2 minutes et 16 secondes." http://droneteam.com/drt/index.php?topic=70.0

Le trajet précis de Chad n'est pas confirmé, mais cette possibilité de reconstitution animée et chronométrée méritait d'être signalée.

Le Forum de "Ici & Maintenant!" développe son interactivité : la Section Ovnis-USA propose aux lecteurs de s'associer au travail de recherche.

Une version BLOG est maintenant en place ici : http://ovnis-usa.com

PS A ceux qui reprennent des pages entières de ce journal pour les coller dans des forums francophones : je ne me contente pas de vous servir des textes moulinés par Google-Tools - ces informations représentent beaucoup d'heures de travail et le minimum est de citer chaque fois précisément votre source, comme je le fais pour les miennes.

RETOUR EN ARRIERE (décroissant : 31 décembre 2007 - 1er août 2007)

RETOUR EN ARRIERE (décroissant : 31 juillet 2007 - 18 mai -2007)

RETOUR EN ARRIERE (décroissant : 17 mai 2007 - 1er janvier 2007)

RETOUR EN ARRIERE (croissant : 1er janvier 2007 - 17 mai 2007)

RETOUR EN ARRIERE (croissant : 18 mai 2007 - 31 juillet 2007)

RETOUR EN ARRIERE (croissant : 1er août 2007 - 31 décembre 2007)

L'Affaire SERPO :

Le Forum de "Ici & Maintenant!" développe son interactivité :

la Section Ovnis-USA propose aux lecteurs de s'associer au travail de recherche.