Depuis le 6 décembre 2005, mon intérêt pour la scène ufologique américaine s'est trouvé renforcé avec la diffusion des premiers "messages de Serpo" par Victor Martinez, sur sa liste de quelques 300 abonnés. Ensuite, impossible de décrocher. Depuis, beaucoup d'éléments nouveaux sont apparus, relatifs au phénomène Ovni... surtout aux USA.

Après l'Affaire Serpo, l'Ovni de l'aéroport O'Hare de Chicago, nous traitons des Drones de Californie, du Programme CARET, de l'incident du Texas...

Lecture chronologique :
18 mai 2007 au 31 juillet 2007 en sens descendant
1er août au 31 décembre 2007 en sens descendant
du 1er janvier 2008 au 31 mars en sens descendant
du 1er avril 2008 au 30 juin en sens descendant

Certains lecteurs apprécient davantage cette publication en ordre inverse...

Didier de Plaige

© Ovnis-USA
1er Avril au 30 juin 2008

La Suite à compter du 1er Juillet 2008

La Chronologie des Drones

Pour accélérer un peu l'affichage de cette 1ère page, les jours précédents sont ICI

je suggère que vous chargiez dès maintenant cette autre page, pour lui laisser le temps de monter - clic droit puis "ouvrir dans une nouvelle fenêtre"..

Le Forum de "Ici & Maintenant!" développe son interactivité : la Section Ovnis-USA propose aux lecteurs de s'associer au travail de recherche.

Une version BLOG est maintenant en place ici : http://ovnis-usa.com

Lundi 30 Juin - A contre-courant : "Les observations d'Ovnis devraient être traitées plus sérieusement"

Une interview de David Clarke par Nick Jackson pour The Independant.
David Clarke présente des conférences qui traitent du journalisme, à l'Université Hallam de Sheffield, en Grande-Bretagne.

"On plaisante au sujet des Ovnis, à cause de la "lunatic fringe", qui est attirée par le sujet, et les medias ne parviennent pas à traiter sérieusement du phénomène. Mais c'est un sujet sérieux. Le manque de respect de la part des medias se répercute dans la culture populaire. De ce fait, si vous recherchez à faire financer une étude selon des critères académiques, il vaudra mieux éviter que ça concerne les Ovnis parce que ce serait un suicide professionnel.

J'ai moi-même essayé de faire financer une étude dans ce domaine, mais c'est un sujet tabou. Personne ne se montre intéressé, à cause de l'image qui est renvoyée. C'est une honte, parce qu'il y a une abondance de matériels intéressants dont nous pourrions disposer, mais c'est beaucoup trop contemporain. En revanche il sera parfaitement acceptable que des historiens étudient la sorcellerie au Moyen-Age, mais ces phénomènes Ovnis ne nous offrent pas assez de recul, et ces gens auxquels on peut s'adresser pour recuillir leurs témoignages sont décidément trop proches. Quand vous commencez à évoquer une éventuelle recherche sur la question des Ovnis, les gens vous demandent aussitôt quelles sont vos motivations.

Si vous observez les discussions rapportées par les medias après la publication des documents du gouvernement sur les Ovnis, vous ne pourrez échapper à la question : serions-nous visités par des aliens ? On en revient toujours là. Il y a bien davantage à s'occuper avec le matériel qui a été publié, que de s'intéresser de savoir s'il s'agit ou non d'aliens. Il y a deux ou trois cents rapports de manifestations d'Ovnis qui parviennent chaque année sur le bureau du Ministère de la Défense, et ça ne représente qu'une infime partie des phénomènes observés. Si vous extrapolez au niveau mondial, ça représente des centaines de milliers d'observations tous les ans.

Il y avait toujours des gens qui venaient trouver l'astronome Carl Sagan après ses conférences pour lui demander : "Est-ce que vous croyez ?" La question le surprenait toujours. On ne lui demandait pas : "Quelles preuves avons-nous ?" Mais, "Est-ce que vous croyez ?" Pour beaucoup c'est une affaire de foi, et les Ovnis peuvent devenir un substitut de la religion. Ce qu'ils aiment avant tout c'est cette part de mysrère, ils ne sont pas en quête de la solution. En 1956, un sociologue américain a intégré une secte soucoupiste, qui prophétisait la fin du monde. Naturellement il n'est rien arrivé de tel, mais au lieu de se détourner de ce culte, les participants ont renforcé leur système de croyance.

Par conséquent les sociologues, les psychologues, et les anthropologues pourraient disposer d'une quantité impressionnante de données à étudier. Le Ministère de la Défense britannique est parvenu à la conclusion qu'il existe des Ovnis, mais qu'il ne s'agit pas forcément de vaisseaux spatiaux. Il y a donc des rapports sur des phénomènes naturels que nous ne parvenons pas à compendre, et ça devrait constituer un sujet d'étude pour les météorologistes ou les physiciens de l'atmosphère. C'est vraiment dommageable que personne ne s'y consacre sérieusement."

http://www.independent.co.uk/news/education/higher/against-the-grain-ufo-sightings-should-be-taken-more-seriously-853986.html

Dimanche 29 Juin - Musado a obtenu pour Open Minds la video originale de cet Ovni triangulaire filmé à proximité de Southampton, en Grande-Bretagne, le 1er Juin 2008.
"Voici les détails que A**** S***** m'a donnés concernant cette video" :
Vitesse de la voiture : moins de 80 kms/h
Lieu : Sur la A3024 (Millbrook road Est - juste avant qu'elle devienne Mountbatten Way), se dirigeant à l'est (vers le centre ville), une zone où la vitesse est limitée à 80kms/h.
Type de Camescope : SonyEricsson W910i
Météo : Peu de nuages, journée agréable.
Heure : environ 14h30
L'objet tournait sur lui-même. http://fr.youtube.com/watch?v=Ey8CxoGzbxQ

Une version est disponible au format MP4. http://ovnis-usa.com/VIDEOS/Ufo.Shampton.June2008.MP4

http://www.dailyecho.co.uk/display.var.2369168.0.ufo_photographed_over_hampshire.php

Le Daily Echo qui avait publié le rapport inital, titrait le 14 juin : "Le mystère n'est toujours pas résolu". Il continue de recueillir des témoignages sur ce triangle aperçu au-dessus de Shirley et Millbrook.
Dilys Bartlett et sa famille étaient dans leur jardin ce dimanche 1er juin : "L'objet n'a pas semblé se déplacer latéralement, il a seulement glissé vers la couche de nuages où il a disparu."

Mrs Bartlett a écarté la possibilité que ce soit un cerf-volant, "parce qu'il n'y avait aucun vent ce jour-là." Un autre lecteur, Leonard Cattley, a vu la même chose : "Il est resté immobile pendant 15 minutes, et nous l'avons observé attentivement, dans le cas d'un cerf-volant il aurait été immense. Ca ressemblait à un bombardier furtif, mais complètement silencieux. J'ai travaillé à l'aéroport d'Heathrow, et je connais bien les avions; cet objet était totalement inédit pour moi."

Les responsables de l'aéroport de Southampton ont ouvert une enquête.  http://www.dailyecho.co.uk/video/video/display.var.2341789.0.0.php

Cependant l'hypothèse de sacs en plastic gonflés à l'air chaud a été évoquée. Ce genre d'article entraîne d'autres lecteurs à se manifester, au point d'alimenter pratiquement une rubrique permanente. Hier c'étaient des formes étranges rapportées dans le Hampshire. http://www.dailyecho.co.uk/display.var.2369168.0.ufo_photographed_over_hampshire.php

Le Plan C du Commandant de la Navy C.B. Scott Jones

Au fil des mois, nous avons publié ici et sur le forum plusieurs portraits d'exopoliticiens : Alfred Webre, Michael Salla, Ed Komarek, Robert Morningstar, Steven Bassett... Ces personnalités se manifestent régulièrement par des congrès, des conférences annuelles, des pétitions, ou s'expriment sur des blogs et des chaînes de radio. Ils montent en ce moment même une opération annuelle pour consacrer le 8 août comme la "Journée de la Divulgation". Mais il apparait qu'en amont de ces activistes de terrain, il y a quelques penseurs et théoriciens qui ont déjà une longue histoire dans les couloirs du pouvoir américain. Alfred Webre lui-même a été l'un des conseillers du Président Carter. On va maintenant découvrir les documents préparés de longue date par le Commandant de la Navy C.B. Scott Jones.

C'est Ed Komarek qui s'est chargé de relayer cette information : "Le Commandant de la Navy C.B. Scott Jones, aujourd'hui retraité, a diffusé un document destiné aux décideurs politiques ainsi qu'au public, en vue de planifier la préparation face à la crise qui s'amplifie actuellement, concernant la divulgation de la présence E.T. Il l'a nommé "le Plan C". C'est un document de travail, qui pourra être modifié selon les contributions qu'il suscitera." http://www.paradigmresearchgroup.org/X-Conference2008/jones_supplement.htm

Le Plan C s'inscrit dans l'initiative conduite par P.E.A.C.E. Inc. http://www.peaceroom.com. C'est un projet interactif qui vient renforcer la divulgation anticipée des relations historiques de la Terre avec un certain nombre de cultures exotiques.

Cet exposé du Plan C est extrait d'un article qui a été rendu public le 11 juin 2006, lors de la conférence "Extraterrestrial Civilization and World Peace", à Hawaï, organisée par l'Institut Exopolitique. Il a été mis à jour en Avril 2008, et présenté de nouveau à la 4ème X-Conférence, qui s'est tenue à l'Hotel Hilton de Gaithersburg (Maryland), du 17 au 20 avril 2008, à l'occasion de la Conférence de Presse au National Press Club, le 21 avril. Cette nouvelle mouture est titrée : "Divulgation pour la Terre".

Historique du Plan C
Ce plan est en grande partie une mise à jour du Plan B, qui devait faire partie de l'Initiative Rockefeller sous l'administration Clinton. Le Plan B avait été suggéré par Mr. Laurence Rockefeller, dès notre première réunion avec le conseiller scientifique de Clinton, Jack H. Gibbons (le 14 avril 1993), lorsque celui-ci avait d'abord prétendu qu'il ne connaissait rien du phénomène Ovnis/E.T., et qu'il était encore moins informé de la politique du gouvernement dans ce domaine. Cette déclaration nous avait surpris. Ca pouvait signifier que certains avaient voulu éviter que ce sujet soit débattu.

Laurence Rockefeller Mr. Rockefeller avait alors déclaré avec agacement : "J'ai envisagé d'acheter des pleines pages d'annonces dans tous les principaux journaux de la planète, pour encourager le public à faire pression sur le gouvernement sur cette question." Cette phrase avait suffi à faire que Gibbons change d'attitude, et réponde que ce ne serait pas nécessaire, parce qu'il serait heureux de coopérer avec nous. Je connaissais Gibbons depuis sept ans, et j'étais étonné de son comportement, parce que j'avais toujours eu beaucoup d'estime pour lui. La réunion s'est poursuivie sur un ton plus serein, et avant de nous quitter, Gibbons m'a fait savoir qu'il comptait sur l'aide que je lui avais offerte.

Nous avions eu la clé de ce mystère un peu plus tard dans l'après-midi, lorsque j'ai reçu un appel téléphonique de Ron Pandolfi, l'officier du "Weird Desk" (département des affaires étranges) de la CIA. Ron voulait savoir comment s'était passée la réunion de l'après-midi avec Gibbons. Je lui ai répondu qu'il n'y avait pas eu de réunion dans l'après-midi. Après un court silence, il a demandé si la réunion avait été annulée. J'ai alors expliqué qu'elle avait été en fait avancée, pour se tenir dans la matinée. Il s'est écoulé un moment de silence un peu plus long, puis il a demandé : "Comment ça s'est passé ?" J'ai répondu que Gibbons avait été embarrassé parce qu'il n'y avait personne lors de cette rencontre pour soutenir sa position. Il a dit : "Mon Dieu, on a fait partir son briefing seulement ce matin. Nous n'étions pas informés de ce changement." Du fait que ça n'était pas directement géré par la CIA, et qu'un conflit politique pouvait en résulter, ils ne tenaient pas à y être associés. Mais parce que Gibbons leur avait demandé une assistance, l'agence avait du se mouiller et répondre à son appel.

Leur comportement avec été inepte dans ces circonstances, et ça reflètait bien l'attitude de la CIA envers l'administration Clinton. Vingt-quatre heures avant la réunion prévue, Pandolfi avait appellé Bruce Maccabee pour lui demander de préparer un briefing. Il faut reconnaître le mérite de Maccabee d'avoir travaillé toute la nuit pour leur composer ce briefing, où il évoquait toutes les meilleurs observations d'Ovnis aux Etats-Unis. On ne lui avait donné aucun directive, mais il avait été conscient de l'importance de cette réunion, et il avait décidé que la meilleure chose à faire était de fournir à Gibbons toute l'information disponible sur des observations attestées par les témoins les plus crédibles.

Après cette réunion dans la matinée, et alors que nous quittions le bureau où elle s'était tenue, Mr. Rockefeller s'est tourné vers moi et m'a demandé : "Est-ce que c'est de lui que vous m'aviez parlé comme d'une personne très intelligente et fin diplomate ?" J'ai alors raconté à Mr. Rockefeller ce qui s'était passé, et nous avons compris tous les deux que nous devions très peu attendre du côté de Clinton, qui serait certainement assez peu en mesure de réaliser ce que nous attendions. Non seulement Clinton était tenu à l'écart de tous les programmes relatifs aux Ovnis/E.T., mais il ignorait tout des protocoles qui les concernaient.

Le Plan C

Réalité : Il est évident que l'immense majorité des milliards de terriens ignore tout de l'exopolitique. Ce n'est pas tant de leur part un manque d'intérêt pour le sujet, mais simplement, et c'est un triste constat, parce qu'ils doivent mobiliser toutes leurs ressources physiques et intellectuelles pour parvenir à survivre. Ils devraient commencer à percevoir un changement lorsque la divulgation sera en marche, soit grâce à des stratégies habillement conduites, ou par accident, ou encore à cause d'une quelconque maladresse de la part de nos bureaucraties.

Il y a énormément de gens, dans de nombreux pays, qui sont acclimatés à l'évidence qui sous-tend les fondements du Plan C : ils pressentent profondément que nous avons, depuis l'aube de l'humanité, été découverts, observés, approchés, contactés, examinés, étudiés, et enseignés par diverses races aliènes. Nous préférons désigner ces voyageurs spatio-temporels sous le nom des Autres Visiteurs.

Le Plan C n'est pas un exercice intellectuel qui consisterait à accroître nos connaissances et échanger des opinions. De nombreuses institutions ont depuis bien trop longtemps, de manière délibérée ou innocente, échoué en ne parvenant pas à honorer notre rôle naturel dans l'univers. Que nous soyons ou non reconnus et honorés, nous avons toujours été influencés et défiés par cette réalité plus vaste. Nous allons mobiliser la population mondiale, et faire entendre la voix de ces individus par l'exopolitique.

L'objectif du Plan C est de solliciter et rassembler les esprits éclairés et les mieux informés dans le monde entier, afin qu'ils mettent à contribution leurs talents et leur savoir, pour définir comment nous devons nous représenter en tant qu'espèce, au mieux de nos intérêts, et dans une interaction intelligente avec les Autres Visiteurs, qui sont d'espèces très différentes. C'est un plan d'action que nous aurions du entreprendre depuis longtemps. Les gouvernements ou les Nations-Unies n'ont spécifiquement aucun rôle à jouer. Certains gouvernements ont réellement besoin d'aide pour parvenir à sortir du fossé qu'ils ont creusé à l'encontre de la divulgation.

Scott Jones La Première Phase établira la fondation du Plan C. Nous devons former un corpus de données intellectuelles provenant d'individus, d'universités, et des laboratoires d'idées qui formulera, selon leur région et leurs cultures d'origine, une série de questions basées sur les prémisses suivantes :

Les conséquences des rencontres avec des cultures cosmiques seront extrêmement profondes. Chaque segment de notre civilisation s'en trouvera affecté. La religion, la politique, les sciences, la technologie, la santé, l'agriculture, l'éducation... l'ensemble du spectre de la vie sera confronté par la connaissance indéniable d'une réalité plus vaste.

Ce qui surpasse ce défi, ce sont les opportunités pour la Terre et ses créatures.

Les esprits avertis ne manqueront pas de considérer positivement ce projet parce qu'il vaut la peine d'être entrepris en raison de l'impact qu'il aura sur les différentes cultures, et des réponses attendues en retour de ces autres cultures.

La communauté académique a pratiquement négligé ce sujet. Il n'a bénéficié d'aucune subvention émanant directement du gouvernement qui aurait pu stimuler les chercheurs. C'est ce qui a pu au mieux le rendre suspect, et certains pourront l'avoir considéré comme une voie de garage. La conséquence qui en résulte, c'est que les esprits les plus brillants dans la plupart des pays ne se sont pas engagés dans cette voie qui constitue pourtant l'un des plus importants achèvements qu'on puisse imaginer. C'est pourquoi la situation est devenue préoccupante.

Il existe, cependant, une forme reconnue de l'exopolitique, dans laquelle s'activent actuellement de vastes entités et aussi des individus. Cette communauté s'intéresse à toute l'étendue des disciplines académiques classiques, et travaille à repousser ou contourner l'embargo sur la vérité au sujet de l'exopolitique. Une fondation contributive basée sur la vérité se met en place.

La Première Phase va devoir faire face à trois situations distinctes. Considérons d'abord l'Impact à Venir. C'est la situation actuelle du monde. Il n'y a encore eu aucune annonce officielle ni contact public. Nous ne nous intéressons pas à savoir si un contact s'est déjà produit, mais que pour une quelconque raison il ait été tenu secret. La seconde situation est le Premier Impact. Ceci se produira lorsque la divulgation sera officiellement prononcée, ou que la preuve deviendra si évidente et profuse que le contact sera reconnu même en l'absence d'une annonce officielle. La troisième situation est la période Post Divulgation/l'Impact du Contact. Elle couvre l'année qui suit la Divulgation/le Contact, et au-delà.

Concernant toutes les situations de la Première Phase, nous établissions les prémisses suivantes :
Les rencontres se produisent dans des conditions de cordialité et de respect mutuel.

Les Questions et les problèmes auxquels nous avons à faire face incluent :
Quel sera l'impact de ces rencontres sur la/les culture(s), qui nous concerne en priorité ?
Quels segments de notre/nos culture(s) considérés comme essentiels seront le plus affectés ?
En quoi cet impact sera-t-il différent de l'impact sur les autres cultures ?
Comment notre culture fondamentale pourra-t-elle assumer les conséquences de ces rencontres ?
Est-ce que votre/vos culture(s) avaient anticipé de telles rencontres ?
Plus globalement, comment notre réponse devra-t-elle être organisée ?
On aborde les notions de cultures primitives et cultures cosmiques hautement développées. Pour envisager de résoudre ce dilemme, on doit se demander où se situe la Terre dans ce continuum ?

La Seconde Phase, le matériel de la Première Phase sera collecté, compilé, traduit et largement diffusé autour du monde dans de nombreuses langues.

La Troisième Phase supposera des campagnes internationales de sondages afin d'évaluer la réponse publique après la diffusion du matériel de la Phase Deux. Les sondages utiliseront largement l'Internet, mais s'adresseront aussi à des échantillons qui se trouvent dans des régions encore mal couvertes par le Web. A partir de cette Phase, un Manifeste des Attentes Publiques sera preparé. Il sera présenté au Président des Etats-Unis, à tous les autres Chefs d'Etats, ainsi qu'à d'autres personnes.

La Quatrième Phase consistera à réclamer des réponses écrites de la part des Chefs d'Etats, des leaders des partis d'opposition, des parlementaires, des juristes, des chefs religieux, des académiciens, des Pdgs de milliers de compagnies privées les plus puissantes, et des retraités de l'armée et du renseignement. Ils devront se prononcer sur le matériel de la Première Phase, et la réponse publique de la Phase Trois.

La Cinquième Phase sera un rapport final sur les découvertes, les déclarations et les commentaires sur le Plan C.

La Sixième Phase sera déterminée par les Autres Visiteurs.

La durée nécessaire pour réaliser les phases un à six est estimée à deux ans. C'est probablement une vue optimiste.

Organisation du Plan C

P.E.A.C.E. Inc aura la responsabilité de lever les fonds nécessaires pour implémenter le Plan C, et il l'organisera avec le savoir-faire et l'assistance de la communauté Exopolitique dans son ensemble.
Le coût estimé de l'implémentation du Plan C est de cinq millions de dollars. .

Responsables par Pays

Nous recrutons des responsables pour assurer l'implémentation du Plan C dans chacun des pays ciblés. Les candidats peuvent être des individus, des organisations ayant des connaissances de terrain, ou des universités, pourvu qu'ils/elles soient prêt(e)s à apprendre et servir dans le cadre de cette tâche. Les managers doivent être respectés dans leur propre pays. Une expérience dans les domaines de la paix et la justice, et la résolution de conflits, sera un bonus apprécié.

Commentaires et Observations

Nous avons l'intention de recruter des universités dans les pays suivants : Australie, Brésil, Canada, Chine, Egypte, France, Allemagne, Inde, Israël, Italie, Japon, Mexique, Norvège, Quatar, Russie, Singapour, Afrique du Sud, Corée du Sud, Turquie, Grande-Bretagne et Etats-Unis.

Une liste plus restreinte serait la suivante : Brésil, Chine, France, Inde, Japon, Mexique, Russie, Afrique du Sud, Grande-Bretagne et Etats-Unis.

Commentaires sur les Collèges et les Universités

Les prémisses du Plan C seront sans doute un choc pour la mentalité académique. C'est la conséquence évidente du succès du programme de désinformation aux Etats-Unis, et pour l'essentiel, de la volonté des autres pays de s'aligner sur eux. Comment sommes-nous aussi rapidement et efficacement parvenus à accélérer ce mouvement, de telle sorte qu'à présent nombreux sont ceux qui voudraient nous rejoindre ? Les esprits sont ainsi disposés dans le système académique que le réel doit nécessairement relever de leurs compétences.

Le choc causé par cet appel à participer à ce plan pourra peut-être finalement attirer l'attention de quelques écoles, et auront-elles envie de considérer sérieusement les prémisses du Plan C. Elles pourront alors établir un dialogue équitable.

Toutefois, nous ne devons pas sous-estimer le pouvoir du mensonge qui a été répandu depuis si longtemps, avec le succès que l'on sait, au point que beaucoup en sont venus à accepter ce mensonge comme étant la vérité. De plus, aux niveaux conscient et inconscient, il demeure la peur de ce qu'on pourrait découvrir derrière les étoiles. Cependant, tout le monde devra bien s'en rendre compte, parfois amèrement, c'est qu'au moment où surviendra la divulgation - tout va changer.

Nous allons souligner les évènements d'importance globale qui pourraient n'avoir pas retenu leur attention. Des pays tels que le Mexique, la France, le Brésil, la Belgique et d'autres ont déjà reconnu les défis et les opportunités qu'offre l'exopolitique. Nous pouvons préciser la situation dans laquelle se trouve le gouvernement américain. Il est particulièrement difficile de renverser une politique trompeuse qui a sévi pendant soixante années, et en outre essaya de faire l'impasse sur le nécessaire processus de la divulgation, mais c'est indispensable pour le futur des espèces. Il n'y aura pas de retour en arrière possible, et les meilleures universités devraient apprécier l'avantage de s'engager dès maintenant et d'apporter leur contribution, parce qu'elles y trouveront tôt ou tard leur intérêt.

Nous demanderons à la Communauté Exopolitique de préparer un document de réflexion très élaboré, aussi objectif que possible, qui exposera les raisons d'anticiper la divulgation. Il sera transmis aux collèges et universités qui participeront.

Nous présumons qu'il existe déjà un plan gouvernemental visant à informer le public de ce qu'il soit savoir concernant les évènements à venir. Notre projet est de mobiliser les collèges et universités avant que le gouvernement publie sa résolution. Si notre tableau de marche est correct, les collèges et universités seront alors en position de commenter ce que le gouvernement annoncera au public.

Nous espérons profondément, et devons nous assurer, que la tenue et la qualité du matériel que le gouvernement mettra sur la table en ouverture du processus de la divulgation, aura une autre qualité que les explications désinformantes fournies par l'Air Force au sujet de Roswell et autres incidents. Nous nous attendons à recevoir des précisions élaborées, qui devront être diffusées à l'ensemble de la presse, et notre panel universitaire sera qualifié pour en juger. Le matériel que nous diffuserons à l'appui du Plan C doit être suffisamment bien conçu pour permettre d'apprécier ce que le gouvernement nous donnera à considérer.

Prévoir la Stratégie du Gouvernement pour la Divulgation

Le message qui nous sera transmis sera surement porteur d'espoir et d'opportunités, il semblera sincère. C'est certainement le résultat que souhaitent les arbitres du statu quo. Certains d'entre nous travailleront pour un statu quo beaucoup plus généreux et plus équitable, mais aucun d'entre nous ne peut prévoir avec certitude les conséquences immédiates, à court terme, et à long terme de la divulgation.

A travers l'histoire, les cultures indigènes ont vécu des évènements traumatiques, et la divulgation pourrait l'être également pour nous. Très peu de ces cultures ont survécu, principalement parce qu'elles n'avaient pas d'intérêts à survivre. Ceci bien sûr soulève la question de l'intention. Quelles sont les intentions des Autres Visiteurs, et quelles sont les intentions de notre gouvernement dans ce drame ?

Nous n'avons pas les réponses, mais il est nécessaire de former quelques suppositions pour développer des stratégies de survie et profiter de chaque opportunité.

Les premières questions concernent le choix du moment : Pourquoi faire intervenir maintenant la divulgation ? La deuxième génération des Contrôleurs Terrestres aurait-elle perdu patience, serait-elle devenue sénile, pourrait-elle s'être éprise de religion ? Y a t-il une raison sérieuse de s'inquiéter que la menace terroriste échappe à tout contrôle, et doive être supplantée par une menace potentielle plus terrifiante ? Ce ne serait pas contradictoire de présenter la divulgation en termes d'espoir et d'opportunités, avec l'intention par la suite de souligner son côté menaçant. C'est une stratégie bien établie. Cependant, il y a quelques aspects pratiques à considérer. Le premier est la mise en place du World Wide Web et d'Internet. L'accès du public à des communications mondiales quasi instantanées, peu coûteuses, a fait qu'il est beaucoup plus difficile de garder des secrets.

La banalisation du téléphone portable, avec sa caméra intégrée, a submergé la capacité du monde du contre espionnage à contrôler la diffusion de photographies qui établissent la réalité des Autres Visiteurs. Il est aussi à noter que divers médias télévisés se sont désolidarisés du boycott de la vérité. Les huit années de l'administration Bush ont causé une perte de respect envers les Etats-Unis dans le rôle de Contrôleur Mondial. D'autres pays sont mieux préparés pour la divulgation et l'ont démontré par quelques mesures significatives. Autre facteur important : plusieurs pays ont maintenant la capacité d'observer la face cachée de la Lune, et peuvent partager leurs découvertes sans dépendre des Etats-Unis et de la Russie.

Cette discussion a pris un tournant décisif, en passant de la notion d'espoir et d'opportunités évoquée dans notre introduction, à celle de menaces et de crainte. Cependant, au cours de ces soixante dernières années, l'histoire énigmatique des Ovnis et ETs a suivi un cours assez étrange. On y trouve tout à la fois de la crainte, réelle et aussi induite, des mensonges, de la désinformation, des attentes, et des spéculations parfois audacieuses ou raisonnées. Il ne serait pas surprenant que les espoirs et les craintes soient également validés lorsque la vérité commencera à émerger. Les esprits les plus fertiles n'auraient certainement pu imaginer une situation plus complexe.

Il est notable que nous puissions discuter d'exopolitique en sachant que les Autres Visiteurs n'ont jamais attaqué la Terre et l'humanité. Il y a cependant des références troublantes : dans les plus anciens textes de la littérature Védique (le Rig Veda, le Mahabharata, l'Arthasastra de Kautilya et d'autres), on trouve des récits de science-fiction ou de conflits réels entre des êtres qui manient des armes de destruction massive. Ils mentionnent des ''chars'' volants, ainsi qu'ils sont nommés, et racontent qu'ils sont aussi rapides que la pensée. On est au-delà de la vitesse de la lumière fixée comme limite par Einstein. Le summum de l'arrogance intellectuelle est de négliger les transmissions orales, de penser que les cultures anciennes étaient dénuées de toute technologie, de juger que les textes anciens ne recèlent aucun aperçu de notre futur. Plus important encore, cette arrogance consiste à négliger la connaissance que renferment les tablettes sumériennes.

Si nous n'avons-nous pas été attaqués, c'est peut-être que, sauf pour sa beauté, il n'y a vraiment rien sur Terre qu'ils ne possèdent déjà, ou pourraient créer au moyen de nanotechnologies élémentaires. Il se pourrait qu'ils s'intéressent à nous en raison de nos attributs extraordinairement violents et avides. C'est peut-être chose rare dans leur entourage. Dans ce cas, ils voudraient peut-être nous adresser un message quant à cette violence et autres comportements irrationnels qui nous coûtent plus que nous ne le réalisons. Le savoir des cultures qui ont survécu à leur phase d'adolescence ne sera partagé qu'avec celles qui démontreront leur capacité de parvenir à maturité.

La dichotomie basique entre les forces Noire/Blanche a son avantage. Si nous pensons avoir certaines connaisances, et pouvons en déduire quelques faits, il y a beaucoup plus de choses que nous ignorons.

Un ami potentiel ne devrait pas se préoccuper de nous voir adopter un position de défense prudente. C'est une attitude compréhensible. L'Univers est peuplé de nombreuses espèces, dont certaines ont démontré leurs capacités à nous rendre visite. Si l'une d'entre elles avait l'intention de nous traiter comme nous le faisons entre nous, une défense sera nécessaire.

Voici quelques possibilités sur le moment propice pour la divulgation :

* Tel pays a placé une arme nucléaire en orbite, ou s'apprête à le faire. Les Autres Visiteurs estiment que la ligne a été franchie, et somment les Etats-Unis d'entamer la divulgation.

* Les Contrôleurs Terrestres ont décidé d'élever le niveau de la menace mondiale car ils ne peuvent plus gérer le scénario actuel de la menace terroriste.

* L'évolution de la conscience sur Terre a atteint le niveau requis pour que la divulgation soit acceptable.

* Les Autres Visiteurs ont simplement estimé que le moment était venu, et ils ont provoqué une réaction terrestre en augmentant le nombre de leurs manifestations.

L'une des tâches les plus délicates de la collecte, dans le monde du renseignement, est de déterminer les ''intentions''. Certains hommes politiques ne craignent pas de mettre intentions et capacités sur le même plan. Mais ce ne sont que des commodités sans aucun lien logique. Les capacités technologiques extraordinaires démontrées par les Autres Visiteurs ne laissent pas prévoir d'intentions bénignes ou agressives.

Il est bien plus facile de discuter des intentions du gouvernement américain en ce qui concerne la divulgation. En premier lieu, son but est de se maintenir en place suite à l'évènement, en le contrôlant autant que possible, puis de tirer profit des occasions à mesure qu'elles surviennent. C'est ce que nous devrions attendre de la part de notre gouvernement. Cependant, quelques problèmes résulteront de cette attitude, qui proviennent d'une accumulation de mensonges et de désinformation pendant 60 ans, et que la divulgation devrait exposer.

Une déclaration du gouvernement sur la divulgation pourrait sans doute au mieux se traduire ainsi. La déclaration serait faite par le président qui :

* explique en détails pourquoi le public a été soumis à un programme de désinformation massive,

* identifie les agences et personnes impliquées dans notre pays,

* identifie tous les pays impliqués et les rôles qu'ils ont joué,

* identifie clairement les points positifs acquis durant cette période, qui pouvait justifier une telle tromperie,

* présente des excuses sans réserves au pays et au monde,

* expose les nouvelles mesures qui empêcheront que celà se reproduise,

* expose clairement ce que la divulgation doit nous apporter,

* déclare que nous serons vigilants dans toutes les étapes du processus, et

* annonce que les Autres Visiteurs sont disposés à apparaitre aussitôt que les peuples les y inviteront.

C'est peut-être trop attendre d'une première annonce, et sans doute au-delà de ce que le public pourrait assimiler en une seule fois. Cette annonce devra être rapidement suivie d'autres communiqués, de la part des hauts responsables militaires, du renseignement, et des autorités civiles.

Ce sera une période de confusion et de crainte, avec l'inévitable chorus de commentaires comme : "Je vous l'avais dit.." ou "Bande de menteurs !", qui ajouteront au trouble. Cette phase suppose que la vérité s'exprime dans le calme, et que le public soit éduqué pour permettre l'assimilation par le dialogue.

Cette phase d'assimilation risque d'être longue, mais nous saurons qu'elle a pris fin quand les populations commenceront à demander : "Alors, où sont les Autres Visiteurs ?".

La divulgation et le contact manifeste sont deux problèmes importants à considérer séparément. Le contact survient après l'assimilation de la divulgation. A cause du potentiel élevé de surcharge émotive, il ne serait pas avisé d'inviter les Autres Visiteurs à être présents au moment de l'annonce, même ceux qui auraient une apparence facilement assimilable.

Cependant, il serait important que le président délivre un message des visiteurs, qui réponde aux questions évidentes dont les plus importantes :

* Qui sont-ils, d'où viennent-ils, depuis combien de temps sont-ils dans les parages de la Terre ?

* Pourquoi la divulgation intervient-elle maintenant ?

* Qu'attendent-ils eux-mêmes de la divulgation ?

* Qu'ont-ils à partager avec la Terre?

* Quand la 10ème planète arrive t-elle et quelles en seront les conséquences pour la Terre ?

* Quand seront-ils disposés à se manifester pleinement, et sous quelles conditions ?

* Réalisez-vous que cette venue nous rassemble ?

Cette dernière question, au sujet de la famille rassemblée, devrait inciter les religions organisées - qui ont anticipé ce moment depuis de nombreuses années - à préciser leur position quant au sens de cet évènement. Nous savons que le Vatican est prêt pour cet événement, et sa prise de position publique suggère qu'il considère la divulgation prochaine.

Revanche, Justice et réconciliation

Certaines personnes pourront très difficilement supporter d'avoir été ainsi trompées. En même temps se poseront de très sérieuses questions constitutionnelles. Le choc émotionnel, la réalisation de l'importance des occasions perdues ou retardées, pourront alimenter la colère de citoyens qui seront animés d'un esprit de vengeance – qu'ils souhaitent agir légalement ou non – envers les responsables du secret, et ses conséquences. Les plus modérés feront appel à la justice.

Il sera nécessaire de reconnaitre le fait que des milliers de citoyens ont eu des relations non consenties avec certains des Autres Visiteurs. Ces contacts ont pu avoir pour but de mener des recherches médicales et génétiques, que les Autres Visiteurs pouvaient considérer comme importantes. Ces citoyens et leurs familles méritent que justice leur soit rendue. Les Autres Visiteurs devraient alors se charger de cette situation, en leur procurant des avantages sur le plan de leur santé physiologique et psychologique. Cette assistance est à attendre d'une race d'Autres Visiteurs qui n'a pas été impliquée dans ces relations imposées.

Le problème le plus important est qu'un désir de vengeance non assouvi, même lorsqu'il est reconnu légitime, peut sérieusement perturber et fausser le processus de la divulgation. Ceci fera le jeu de ceux qui savent toujours récupérer les situations émotionnelles en période d'incertitude et de chaos.

Une stratégie concrète pour parer à cette éventualité serait que le Président déclare, dés la première annonce de la Divulgation, qu'il annule tous les serments prononcés au nom de la sécurité par ceux qui étaient impliqués dans les programmes concernant les E.Ts et qui ont pratiqué des actions de couverture. Ces personnes pourront alors témoigner sous serment devant le Congrès dans le cadre des enquêtes et décisions qu'il jugera nécessaires. En outre, ils obtiendront l'immunité pour les actions qui leur avaient été ordonnées, concernant les programmes E.Ts et leur dissimulation. L'Afrique du Sud a élaboré des modèles viables, pour la mise en place de commissions de vérité et de réconciliation, qui peuvent être adaptés aux circonstances.

Après ces longs commentaires, le lecteur peut avoir perdu la vue d'ensemble du Plan C. Il est conçu pour répondre à trois objectifs principaux :

1- Préparer le public mondial pour la divulgation,

2 - Influencer la stratégie de la divulgation par les Contrôleurs terrestres, afin de parvenir au meilleur résultat pour chacun,

3 - Envoyer un message aux Autres Visiteurs, leur montrant que nous sommes concernés, déterminés et attentifs, et que nous essayons activement de nous préparer pour la divulgation et sa mise en application. Leur montrer ce que nous attendons d'eux, à savoir qu'ils respectent la complexité des problèmes que nous essayons d'aborder. Le fait qu'ils se manifestent par un symbole fort, comme un lâcher de colombes de la paix, serait peut-être un geste utile, mais ça ne suffirait pas à apaiser les craintes naturelles que la plupart des humains auront à gérer. Nous aurons besoin de beaucoup de temps, après que la Divulgation soit prononcée, pour instruire la population et lui permettre d'intégrer une réalité plus vaste dans leur vie.

Les attentes

Il est facile de jouer aux "attentes et promesses". Une stratégie dangereuse pour les Contrôleurs terrestres serait de placer la barre trop haut quant aux promesses et dons fabuleux qui seraient attendus de la post-divulgation. Il y a peu de doute que les Autres Visiteurs pourraient "résoudre" les problèmes énergétique, alimentaire et sanitaire mondiaux, en partageant des technologies qui nous sont encore inconnues. Mais cela ne se produira pas, pour des raisons évidentes. La première est que nous n'avons rien fait pour mériter un tel surcroit de connaissances et le plus important serait le risque qu'un tel don bouleverse le système économique et politique mondial.

Le Plan C : Divulgation pour la Terre suppose la mise en oeuvre d'un projet spécial. Il sera introduit pendant la Phase 3 du Plan C. Il s'agira d'un sondage international, et avec un peu de chance nous aurons une réponse des Autres Visiteurs en Phase 6.

Une question du sondage sera : Croyez-vous qu'il existe des connaissances adéquates sur Terre pour résoudre effectivement les crises énergétique, alimentaire, sanitaire actuelles ? Les questions suivantes donneront à ceux qui y répondent des opportunités de prendre la responsabilité de la triste et dangereuse situation sur Terre. Le projet de Divulgation sur Terre posera les fondations pour une stratégie d'Oasis global qui aura pour but de fournir à chaque pays une ou plusieurs Oasis. Dans l'Oasis, une assemblée d'esprits hautement créatifs s'occuperont des problèmes énergétiques, alimentaires et sanitaires. Une liste de solutions possibles sera dressée dans chaque domaine et on demandera aux Autres Visiteurs d'établir des priorités pour chacune, la plus haute étant donnée à l'approche la plus prometteuse.

La Divulgation pour la Terre ne sera pas acceptée de bon gré par les structures du pouvoir économique et politique. Nous verrons rapidement et avec précision si les groupes dominants parmi les Autres Visiteurs sont réellement intéressés à la survie de la Terre. La preuve viendra de leur volonté à identifier les recherches prioritaires et d'assurer ensuite que les fruits des recherches seront partagés ouvertement avec tous les peuples du monde.

Il est évident que P.E.A.C.E. Inc reconnait la nécessité d'une transformation sur Terre, et tente de l'initier. La transformation que nous recherchons est d'ordre spirituel, et elle est basée sur l'amour et la compassion, ainsi que le respect pour toutes les formes de vies. Honnêtement, nous avons peu d'espoir que les religions organisées soient capables de fournir une contribution positive à cette entreprise. Le rapport très sombre des religions à la guerre et à la violence est bien connu. C'est la conséquence de leur prétention à bénéficier des faveurs spéciales de Dieu, et d'être les gardiens d'une voie exclusive vers le salut. Toute religion révélée est vouée à se rénover par l'humilité ou à flétrir, surtout si les Autres Visiteurs apportent des éléments renversants sur les origines de l'humanité et ouvrent une brêche inattendue sur la nature de Dieu.

Dans l'analogie de l'Oasis, le concept de délivrance par soi-même ne pourrait pas être réalisé sans la force majeure de protection des Autres Visiteurs.

Le concept de projet de Divulgation pour la Terre est un projet en cours, et ne sera possible que si les Autres Visiteurs décident de le soutenir. Le gouvernement secret, qui n'est pas si secret que ça, survivra facilement à un programme réussi de Divulgation pour la Terre. Il finira par le gérer, car cela implique une très grande marge de profit. Cependant il y a là une opportunité de changer de manière importante l'épouvantable statu quo global.

Dans le monde, l'ensemble des combinaisons de gènes ne produit qu'un petit nombre de génies. Dans les pays avec un taux élevé de mortalité infantile, ce cadre vital est ponctionné par quelque chose que l'on pourrait prévenir aussi facilement que la dyssenterie. Il est de l'intérêt vital du monde d'assurer la survie des plus brillants.

Est-ce que les Autres Visiteurs encourageront la Divulgation sur Terre? Ils peuvent lui donner une chance car elle contient les graines pour maximiser les potentiels de l'humain. Son épanouissement augmente les chances que des solutions non-violentes aux problèmes deviennent plus visibles et crédibles.

Revisiter le Rapport de L'Institut Brookings de 1960

Du fait que ce Rapport avait déclaré : "Puisque la vie intelligente pourrait être découverte à tout moment, et que les conséquences d'une telle découverte sont à ce jour imprévisibles", les auteurs recommandèrent deux domaines d'études : "Poursuivre les études pour déterminer la compréhension émotionnelle et intellectuelle et les attitudes (et leurs altérations successives potentielles) concernant la possibilité et les conséquences de la découverte d'une vie intelligente extraterrestre", et "poursuivre les études historiques et empiriques sur le comportement des personnes et de leurs chefs, lorsqu'ils sont confrontés à des événements et des pressions sociales inhabituels et dramatiques."

C'est dans les notes en bas de page, correspondant à ces recommandations, qu'on trouve le commentaire le plus cité du Rapport Brookings : "On a émis l'hypothèse que parmi tous les groupes, les scientifiques et les ingénieurs pourraient être les plus dévastés par la découverte de créatures relativement supérieures, puisque ces professions sont le plus clairement associées avec la maîtrise de la nature plutôt que la compréhension et l'expression humaine." Je suspecte que cette analyse serait maintenant reconsidérée, en raison des évènements que nous avons subi, comme les incendies, les inondations, les tremblements de terre, les ouragans, les typhons et le réchauffement planétaire. Il existe encore surement des scientifiques et ingénieurs parés de leurs atours magistraux, mais la plupart ont de la poussière sur les genoux à force d'honorer la réalité sans âge de la nature.
Donnez leur 100.000 ans de plus pour résoudre les problèmes et les choses pourraient changer un petit peu.

Est-ce que la NASA ou d'autres organisations ont intégré cette recommandation de continuer à étudier le problème ? On ne trouve rien dans le domaine public qui permette de répondre à cette question. Cependant, c'était une recommandation si raisonnable que je suspecte fortement qu'il existe au moins des rapports bi-annuels, classifiés de manière appropriée, et divers documents dont on trouvera l'utilisation quand le flot de la divulgation aura atteint sa pleine force.

De façon significative, la violence sur Terre semble menacer les Autres Visiteurs. Ils pourraient clairement arrêter le jeu si cela était leur intention. Tant que l'illusion d'être seul dans le cosmos est maintenue, les Contrôleurs terrestres peuvent éviter de modifier leur schéma de contrôle économique et politique.
Lorsque la divulgation sera effective, un nouveau jeu émergera avec différentes visions en compétition.

Avec un bon plan, beaucoup de travail, de la chance, et le renfort des Autres Visiteurs, il peut y avoir une opportunité d'un changement de conscience, qui honore la paix et la justice.

http://lucianarchy.proboards21.com/index.cgi?board=futuretalk&action=display&thread=2914&page=1

Références utiles : Lettre ouverte à Hillary Clinton http://ovnis-usa.com/lettre-ouverte-a-hillary-clinton/ - L'Initiative Rockefeller http://ovnis-usa.com/2008/05/02/vendredi-2-mai/

Discussion : http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=3372.0

C.B. Scott Jones, Ph. D.
Président de P.E.A.C.E. Inc.
24 Juin 2008

http://video.google.fr/videosearch?q=C.B.+Scott+Jones&hl=fr&sitesearch=#

http://www.youtube.com/v/w4FChLp57II

Samedi 28 Juin -

Le module Phoenix s'est posé sur Mars le 25 mai. La première analyse publiée hier a conclu que le sol martien contient des nutriments indispensables à l'existence de la vie.
Selon Samuel Kounaves, responsable du laboratoire de chimie humide du TEGA : "Nous avons trouvé ce qui paraît être nécessaire pour que la vie puisse exister dans le passé, le présent et le futur, à savoir des éléments nutritifs non-organiques." Il a cité des minéraux comme le magnésium, le potassium, le sodium et le chlorure : "Nous avons été ébahis de découvrir que le sol de Mars est du même type que celui de votre jardin, dans lequel vous pourriez faire pousser des asperges sans problème; c'est très exaltant !". L'équipe scientifique de la mission sur Mars doit encore trouver des traces de carbone organique, indispensable à l'éclosion de la vie.

"Les résultats préliminaires de cette analyse constituent aussi un indice de plus que l'eau liquide a été présente dans le sol de Mars à un certain moment de son histoire". L'équipe scientifique a été surprise par l'acidité du sol qu'elle ne pensait pas aussi élevée, avec un pH de 8 à 9.
Le petit échantillon avait été prélevé à l'aide de la pelle à l'extrémité du bras robotisé de Phoenix, puis déposé dans l'un des huit fours de TEGA. Il a été progressivement chauffé jusqu'à 1.000 degrés Celsius.
La présence de glace à quelques centimètres sous la surface avait été confirmée la semaine dernière. Les responsables de l'équipe scientifique se sont refusés à dire si une forme de vie primitive pourrait exister sur la planète rouge. Le module dispose de trois autres laboratoires embarqués. AFP - http://afp.google.com/article/ALeqM5hvLKcTOl7CqVaPdXLl8iMevk3WrQ _ http://phoenix.lpl.arizona.edu/

La Drone Research Team vient de vivre un épisode intéressant. Il faut parfois plusieurs semaines de concertations et d'organisation pour mettre en place une seule opération, et d'autres recherches en cours peuvent retarder son éxécution. Les deux Détectives avaient aussi des histoires personnelles à régler. Depuis leur retour à l'affaire des drones, nous nous étions mis d'accord pour poursuivre la piste de la journaliste du "Sentinel" de Capitola, celle qui avait reçu les photos de Rajinder. Elle avait quitté le journal de son plein gré, sans avoir terminé de rédiger son article.

C'est finalement dans le sud de la Californie qu'elle a été localisée. Frank Dixon s'est rendu dans sa ville en début de semaine. Ca représentait une quinzaine d'heures de route aller et retour, et il a passé trois jours sur place.

Nous avions quelques chances d'entendre la journaliste nous répondre : "Ah! concernant cette chose aperçue à Capitola... Il n'y avait qu'une demie-douzaine de photos, plus peut-être un numéro de téléphone du beau-frère de ce M. Rajinder, mais je ne l'ai pas gardé, désolée..." Cette éventualité de retrouver un numéro de téléphone valait quand même la peine d'être tentée.

Frank Dixon a été chaleureusement accueilli par les parents de la jeune journaliste, qui était sortie à ce moment-là. Ils l'ont assuré que leur fille le rappellerait à son hotel deux heures plus tard. Mais il attendu en vain toute la soirée. Le lendemain, il s'est à nouveau présenté au domicile de la famille. La même voiture était toujours garée devant la maison. Mais cette fois, personne ne lui a ouvert. Malgré plusieurs tentatives les deux jours suivants, aucun contact n'a pu être rétabli.

Ce comportement est surprenant : la journaliste était consciente qu'un détective avait traversé la moitié de la Californie pour la rencontrer, et n'avait qu'une ou deux questions à lui poser... mais elle a préféré se cacher, en incitant ses parents à faire de même !

OnTheFence commente cet étonnant revirement : "Toute la famille semble s'être absentée de la maison sitôt après le premier contact... C'est ce qui s'est passé avec les principaux témoins : ils commencent par se montrer coopérants, et soudain deviennent introuvables !"

Vendredi 27 Juin - On peut regretter que l'information des lumières nocturnes aperçues en Angleterre ait été d'abord traitée par The Sun plutôt que d'autres journaux plus crédibles.. C'est ensuite que The Telegraph et la BBC se sont intéressés à l'affaire. http://www.thesun.co.uk/sol/homepage/news/article1336870.ece

Mais tout le monde n'a pas accepté les explications des lanternes dans le cas de la patrouille militaire à Tern Hill, et c'est l'occasion pour Nick Pope de se faire entendre à nouveau. Il réclame une enquête officielle. L'ancien chargé de mission auprès du MoD pour les affaires d'Ovnis vient de déclarer : "Il est très important que le phénomène ait été filmé par des militaires, ce sont des témoins intéressants. Cet objet semblait pulser pratiquement sur toute l'étendue du spectre des couleurs, et c'est assez inhabituel. Ce ne peut être le cas d'un avion de ligne ni d'un satellite, et ça se déplaçait trop lentement pour être une météorite ou une étoile filante." Comme toujours, le MoD rappelle qu'il ne cherche pas à identifier les phénomènes rapportés, "à moins qu'ils présentent une menace dans l'espace aérien de la Grande-Bretagne."

C'est aussi l'avantage de cette formulation qui lui permet, comme ici, de couper court à une enquête, et de déclarer finalement : "'il ne sera pas possible d'interroger le soldat de Tern Hill." - The Sentinel - http://tinyurl.com/3nrmvz

The Metro est un autre media qui suit également ces affaires.

http://www.metro.co.uk/news/article.html?in_article_id=191146&in_page_id=34

RealityDesign sur Open Minds est l'un de ces nouveaux-venus qui ont souhaité reprendre l'affaire des drones depuis le début : "L'histoire d'Isaac et de son rapport CARET est d'une certaine manière corroborée par le Colonel Phillip Corso dans son livre 'The Day After Roswell'. Il y décrit en détails le transfert secret de technologies aliènes à des compagnies civiles, lesquelles se chargent de déposer des brevets. Ces compagnies ignorent par conséquent l'origine de ces technologies, parce que les militaires n'ont pas à leur donner d'explications - et le public ne voit jamais ce qu'il y a au-delà, parce que la compagnie passe pour avoir 'inventé' le produit, du fait qu'elle en possède le brevet. C'est un livre captivant, écrit par un militaire de la vieille école, 19 fois décoré, qui sait de quoi il parle." - http://conspiration.ca/roswell/day_after_roswell.htm
Parmi les exemples cités, le circuit imprimé, le kevlar, le laser ou la fibre optique. http://fr.wikipedia.org/wiki/Fibre_optique
Philip Corso était un officier des Renseignements de l'Armée Américaine. Il a fait partie de l'équipe du Général Mac Arthur pendant la guerre de Corée. Par la suite, il a travaillé comme Lieutenant Colonel au Bureau de Sécurité Nationale du Président Dwight. D. Eisenhower.
Il a pris sa retraite en 1963 après 21 ans de carrière militaire, et s'est mis au service des Sénateurs James Eastland et Strom Thurmond, comme membre d'une équipe spécialisée dans la sécurité Nationale.
Ensuite, il a travaillé dans le secteur privé comme consultant. Il est mort en 1998, à l'âge de 83 ans.

http://en.wikipedia.org/wiki/Philip_J._Corso

Philip Corso

"Le Lieutenant Colonel Philip Corso a mené une double vie. En 1960-62, il travaillait au Bureau des Technologies Étrangères au Pentagone, dépendant du service Recherche et Développement de l'Armée, commandé par le Lieutenant Général Arthur Trudeau. Celui-ci avait la responsabilité de 3.000 personnes travaillant sur différents projets plus ou moins avancés. Le travail habituel de Philip Corso consistait à enquêter sur les technologies des autres pays.
Une partie du travail de Corso était donc celle d'un officier de renseignement et de conseiller pour le Général Trudeau. C'était un travail qu'il connaissait bien pour l'avoir pratiqué pendant la Guerre de Corée. Au Pentagone, il travaillait sur les sujets les plus secrets, il avait accès à tous les documents classifiés et en faisait part au Général Trudeau.
Mais en plus de ces tâches, Corso eût la responsabilité du secret le mieux gardé : les Dossiers sur Roswell.
" (Extrait d'une présentation en français). http://conspiration.ca/roswell/day_after_roswell.htm

Jeudi 26 Juin - D'autres témoignages d'Ovnis se multiplient en Grande-Bretagne. Aujourd'hui c'est une video qui fait la une, celle du Caporal Mark Proctor, agé de 38 ans, qui était en patrouille de nuit à Tern Hill avec deux collègues. "Le Ministère de la Défense étudie le document; il a ordonné aux militaires de garder le silence sur cette affaire." Mais un hotel de la région, le Tern Hill Hall, avait lancé des lanternes chinoises ce soir-là.. - http://news.bbc.co.uk/2/hi/uk_news/7474160.stm

En revanche, l'hypothèse de la lanterne de mariage, proposée hier par un reporter de la BBC, a été totalement démentie par la police du sud du Pays de Galles. Le communiqué de son porte-parole parle d'engin inconnu, mais remet sévèrement le tabloïd anglais à sa place :
"La Police confirme que l'équipage de l'hélicoptère a observé un engin volant inhabituel. Cet incident a été rapporté aux autorités compétentes chargées de l'enquête. Il circule aujourd'hui dans nos cieux des quantités d'engins volants qui ont des caractéristiques très variées, et il est très probable que cette observation a confirmé que l'un de ceux-là était en l'air à ce moment-là."
Informations complémentaires de la police galloise :
- Ce n'était pas une soucoupe volante, et ce n'est pas la forme qui a été décrite,
- l'hélicoptère n'a pas été attaqué, et il n'a pas poursuivi cet engin volant à travers l'estuaire de Bristol, en direction de la côte du North Devon,
- cet engin volant inhabituel ne s'est pas dirigé à grande vitesse vers l'hélicoptère, qui n'a pas eu à faire une manoeuvre brusque pour éviter une collision, et l'équipage n'a pas risqué sa vie,
- nous n'avons confirmé aucun des détails de l'histoire publiée par The Sun, dont un grand nombre sont inexacts.

Justin Trudeau En réponse à la question d'une internaute, Justin Trudeau, le fils de l'ancien Premier Ministre Pierre Elliott Trudeau, a affirmé sur son site Web : "Si des extraterrestres venaient sur Terre et choisissaient le Canada comme société d'accueil, ils seraient protégés par la Charte canadienne des droits et libertés."
Il est le candidat du Parti libéral du Canada pour le Comté de Papineau, lors des prochaines élections fédérales. M.Trudeau a ajouté que "la Charte s'applique à tous les Canadiens, sans aucune considération à l'égard de leur pays ou de leur planète d'origine"
. http://justin.ca/ - http://justin.ca/askjustin-fr/ - http://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_Elliott_Trudeau

Le Sénateur John McCain, candidat républicain à la Maison-Blanche, répond ici très brièvement à la question d'un journaliste :
-
"Que pensez-vous de la démarche de l'avocat Peter Gersten, qui a lancé des requêtes FOIA pour connaître la vérité sur les Lumières de Phoenix ?" McCain affirme son intérêt pour la question Ovni, et se souvient en effet que l'affaire des Lumières de Phoenix, en Arizona, dans la soirée du 13 mars 1997, n'a jamais été complètement élucidée.

(Cette image d'archives est extraite du film "Night Skies," sorti en 2007). http://www.imdb.com/title/tt0460883

Billy Cox commentait à l'époque sur le site PresidentialUfo : "Un politicien qui parle de relancer les enquêtes sur le phénomène Ovni est soit a) un candidat au suicide politique, ou b) en train d'essayer de regagner la confiance de plus de 70% des Américains". - http://www.presidentialufo.com/john_mccain_ufo_talk.htm - http://fr.wikipedia.org/wiki/John_McCain

http://fr.youtube.com/watch?v=P7TbxrYkkRI

Mercredi 25 Juin -

L'une des trente lanternes lancées à l'occasion d'un mariage aurait-elle abusé les policiers de Cardiff, qui avaient poursuivi un mystérieux objet volant jusqu'à la limite de leurs réserves en carburant ?
Les trois hommes d'équipage d'un hélicoptère de la police avaient vu monter vers eux un objet lumineux, alors qu'ils étaient en vol au-dessus de St Athan le 8 juin.
"La nouvelle s'était répandue dans la presse internationale, mais Lucy et Lyn Thomas pensent que ça pourrait être une de leurs lanternes. Ils les avaient lancées de Cowbridge, et elles s'étaient dirigées vers St Athan, près d'une base militaire de la RAF et de l'aéroport de Cardiff." (...) "L'équipage de l'hélicoptère de la police avait témoigné avoir vu un Ovni à 00h40 le 8 Juin, mais n'avait pas pu le filmer avant qu'il disparaisse au-dessus de l'estuaire de Bristol."

http://news.bbc.co.uk/2/hi/uk_news/wales/7471724.stm

Marvin est revenu depuis un bon moment sur la série des 12 images du drone de Big Basin, fournies par Ty B. le 16 juin 2007. Spf33 apporte un nouvel élément : "Linda Moulton Howe m'a confirmé il y a quelques jours que les images publiées sur EarthFiles sont généralement redimensionnées pour s'intégrer au format de son site. Les tirages sur papier des images de Ty, qu'elle avait reçus par courrier, ont probablement été recadrés." La nouvelle n'arrange pas EnlightenedSinker, lequel souhaitait rapidement conclure qu'un faussaire aurait incrusté 12 représentations de drones dans un paysage unique...

Tridi a réalisé que ces échanges un peu biaisés tendaient à brouiller la recherche sur ces images de Ty B. : "A partir de maintenant, c'est sur mon site que je publierai la suite de mes recherches sur cet engin exceptionnel. J'avais commencé ces travaux en 2007. Je suis également en contact avec Linda M. Howe, et je révèlerai mes découvertes le moment venu." Il ajoute : "Vous pouvez me contacter directement si vous avez des questions ou des remarques." Ma page personnelle : http://users.telenet.be/patrick.vantuyne1/
La partie consacrée aux Drones : http://users.telenet.be/patrick.vantuyne1/ps.htm

Il explique comment réaliser des représentations en 3D : "Dans le cas des images de Ty, j'ai choisi comme 'candidates' deux images où la cible avait effectué une légère rotation. Si la cible est immobile, ou qu'elle n'a pas tourné sur elle-même, il est recommandé de faire un léger mouvement latéral au moment de la prise de vues. Les Astronautes de la mission Apollo avaient adopté cette technique sur la Lune. Ensuite, lorsque les images sont parvenues sur Terre, les scientifiques ont pu facilement déterminer les relations spatiales du paysage, et des objets. Ils avaient nommé cette technique le 'Astronaut Shuffle', et ça consistait à se déporter légèrement d'un pied sur l'autre, d'abord sur le pied gauche pour la première photo, ensuite le pied droit."

Des pièces sur les pales des drones de Chad et aussi de Big Basin, n'ont cessé d'intriguer les chercheurs. Elles avaient été surnommées 'Panda', parce que les formes pouvaient grossièrement évoquer l'animal... Il a été envisagé qu'elles soient mobiles, parce que leur orientation semble varier, d'une image à l'autre. Cette éventuelle mobilité représente aussi une complexité supplémentaire pour les partisans d'une réalisation en CGI.

RoH vient de publier une théorie intéressante, et il se demande : "Pourraient-elles servir à orienter l'engin ?" Ca pourrait expliquer les rotations saccadées qui ont été plusieurs fois rapportées par les témoins : http://droneteam.com/drt/index.php?topic=145.msg859#msg859

Les déboulonneurs n'avaient d'autre choix pour survivre, sur leur forum ATS, que de justifier le label "Fraude" apposé autoritairement par Springer sur le Sujet. Ils n'ont pas pour autant découvert la moindre preuve dans ce sens. Ils en étaient venus à se soupçonner mutuellement d'être à l'origine de l'affaire. SysConfig, s'imposant comme leader, avait tenté de persuader son petit groupe qu'ils progressaient vers la découverte du fraudeur : en réalité, leur occupation consistait à dévaluer les recherches en cours sur les autres forums. Constatant qu'ils tournaient en rond, ils viennent finalement de se saborder.

Mardi 24 Juin -

OnTheFence publie sur le forum de la DRT ce témoignage qu'il a relevé sur le site du MUFON. Il rappelle plusieurs rapports de drones "en forme de goutte d'eau". Celui-ci, observé pendant un quart d'heure, dans le Nevada, se déplaçait à 30 mètres du sol, par des mouvements saccadés, sans faire aucun bruit. Ce rapport émane du Comté de Clark, ce qui correspond à la région de Las Vegas :

Date du rapport : 22 juin 2008
Date de l'évènement : 19 avril 2008, Nevada
"L'objet est resté stationnaire pendant seize minutes, puis il est parti comme une flèche. Il se trouvait à une altitude d'environ 30 mètres. Il avait une couleur inhabituelle, bleu clair, on pouvait voir distinctement ses contours, et il ne faisait aucun bruit. Etrangement, ce qui a attiré mon attention vers cet objet, c'était d'avoir ressenti une sorte d'électricité statique qui m'avait fait dresser les poils sur les bras et dans le cou, et j'avais l'impression de traverser une immense chambre magnétique; j'avais commencé à ressentir ces vagues de résonance magnétique en le voyant. L'objet avait la forme d'une goutte étirée. Cette forme ne s'est pas modifiée pendant cette manifestation. Il est parti comme une flèche dans une direction, puis il s'est arrêté d'un coup, sans ralentir, puis il a soudainement changé de direction plusieurs fois sans marquer de temps d'arrêt."

Une nouvelle initiative "Exopolitique" commence à faire son chemin : La Déclaration de la "Journée de la Liberté dans la Galaxie". http://www.galacticfreedomday.com/

Le 8 août 2008, Des Organisations Citoyennes et des Personnalités Indépendantes du Monde Entier S'Associent pour L'Inauguration de la ''Journée de la Liberté dans la Galaxie'' : une Célébration Pour Mettre Fin aux Accords Secrets Concernant La Vie Extraterrestre.

Une expérience mondiale, porteuse d'une intention positive, aura lieu à 8h du soir (TU) le 8/08/2008, afin de mettre un terme aux accords secrets qui ont empêché le grand public d'avoir accès à la révolutionnaire technologie extraterrestre et aux connaissances associées.

Des organisations citoyennes se sont réunies pour publier cette Déclaration et exprimer clairement l'intention de l'humanité de mettre fin aux accords secrets concernant la vie extraterrestre.

Le 08/08/08 vous pourrez vous associer à la célébration mondiale en formant votre propre groupe de prière, de méditation, ou un ''Comité de Contact Citoyen'', pour inaugurer solennellement la Journée de la Liberté dans la Galaxie.

Déclaration de la Journée de la Liberté dans la Galaxie
La suite de l'appel : http://ovnis-usa.com/liberte-dans-la-galaxie/

Cette nouvelle initiative de Michael Salla et de ses amis exopolitiques, accompagnée d'une pétition mondiale, suscite l'adhésion rapide de plusieurs organisations. D'autres initiatives en découlent :

Ed Komarek y voit une occasion de pousser des volontaires à monter des Groupes d'Activistes exopolitiques dans chaque Etat : "L'Arizona, la Floride, le Maryland, le Montana, et la Georgie sont déjà pourvus. Qui d'autre se propose d'animer une représentation dans les autres Etats ?"

Mais toutes les différences de vue dans la mise en place ne sont pas aplanies. Cette rapidité dans l'action préoccupe Michael Salla, qui lui fait publiquement ce reproche : "Ed, j'apprécierais que ta démarche soit plus mesurée, en ce qui concerne la formation des groupes exopolitiques dans les différents Etats. Stephen Bassett a reconnu que nous devions publier une Charte Exopolitique en préalable à la création de ces divers sites Web.
Pour la création d'organisations exopolitiques, ton attitude de laissez-faire n'est pas partagée par tous. Tu pousses à la mise en place d'organisations nouvelles avec une certaine impatience qui peut causer des problèmes et nous mettre en difficultés.
" http://www.paradigmresearchgroup.org/ - http://exopolitics.blogspot.com/

Ed Komarek propose en fait une stratégie inverse : "Dès qu'une vingtaine de représentants seront en place, ce sera leur rôle de rédiger la Charte et la feuille de route. C'est à la base de se déterminer."

Lundi 23 Juin -

Les éditions Daily Grail annoncent sur la liste UfoUpDates la réédition revue et corrigée du livre de Jacques Vallée "Messengers of Deception : UFO Contacts and Cults". Il avait été publié en français sous le titre : "OVNI. La grande manipulation", aux éd. du Rocher en 1983. http://fr.wikipedia.org/wiki/Jacques_Vall%C3%A9e

L'édition originale de 1979 était devenue introuvable. http://dailygrail.com/news/messengers-of-deception

Extrait de la préface de Jacques Vallée pour cette édition 2008 :
"Je pense que les Ovnis ont une réalité physique. Ils exposent une technologie fantastique, controlée par une forme de conscience inconnue. Mais je crois aussi qu'il serait dangereux d'en tirer des conclusions hâtives quant à leur origine, et leur nature, parce que le phénomène sert à véhiculer des images qui peuvent être manipulées pour promouvoir des systèmes de croyances qui auraient tendance à susciter la transformation à long terme de l'espèce humaine."

Un concours avait été organisé par la Commission irlandaise de Protection des Données (équivalent de la CNIL française) sur le thème "La Vie privée au 21ème Siècle". Les principaux clips sélectionnés peuvent être trouvés sur YouTube en cherchant "21st century Privacy". Celui qui a remporté le premier prix de 5.000 Euros est titré "The Future of Surveillance?". Il a été réalisé par David Chandler, Enda MacNally et Michael Lathrop. La video illustre la prolifération des caméras de surveillance. Les auteurs ont retenu l'aspect inquiétant des 'drones californiens', et les ont utilisés comme plate-formes volantes au-dessus des villes.

http://fr.youtube.com/watch?v=HJin7arBUPk

La phrase placée en exergue évoque cette parole de Thomas Jefferson, 3ème Président des Etats-Unis, et "Père de la Déclaration d'Indépendance" : "Ceux qui sont prêts à sacrifier un peu de liberté pour plus de sécurité, ne méritent ni l'une ni l'autre".

"Qu'êtes-vous prêts à sacrifier pour un peu plus de sécurité ?"

Les mois de Mai et Juin 2007 ont été entièrement transcrits de l'ancienne présentation linéaire d'Ovnis-USA vers cette version Blog. On peut y retrouver l'ambiance au moment des premières manifestations de drones californiens, les premières recherches, et peut-être y découvrir des pistes qui n'avaient pas été abouties à l'époque.

http://ovnis-usa.com/2007/05/ - http://ovnis-usa.com/2007/06/

La Déclaration de la "Journée de la Liberté dans la Galaxie" http://www.galacticfreedomday.com/

Le 8 août 2008, Des Organisations Citoyennes et des Indépendants du Monde Entier S'Associent pour L'Inauguration de la ''Journée de la Liberté dans la Galaxie'', une Célébration Pour Mettre Fin aux Accords Secrets Concernant La Vie Extraterrestre.

Une expérience mondiale, porteuse d'une intention positive, aura lieu à 8h du soir (TU) le 8/08/2008, afin de mettre un terme aux accords secrets qui ont empêché le grand public d'avoir accès à la révolutionnaire technologie extraterrestre et aux connaissances associées.

Des organisations citoyennes se sont réunies pour publier cette Déclaration et exprimer clairement l'intention de l'humanité de mettre fin aux accords secrets concernant la vie extraterrestre.

Le 08/08/08 vous pourrez vous associer à la célébration mondiale en formant votre propre groupe de prière, de méditation, ou un ''Comité de Contact Citoyen'', pour inaugurer solennellement la Journée de la Liberté dans la Galaxie.

Déclaration de la Journée de la Liberté dans la Galaxie
http://ovnis-usa.com/liberte-dans-la-galaxie/

Nous sommes une association d'organismes citoyens et de citoyens indépendants, qui se consacrent à la recherche, l'éducation publique, et l'activisme politique au sujet de la vie extraterrestre. Dans les circonstances actuelles, nos intérêts n'étant pas loyalement représentés par les gouvernements nationaux dans ce domaine, nous nous reconnaissons le droit inaliénable d'exercer notre gouvernance citoyenne. Par conséquent, nous publions la déclaration suivante.

Nous reconnaissons la réalité de la vie extraterrestre, sa compréhension et son utilisation des technologies de pointe, ses principes scientifiques, et sa connaissance universelle.

Nous proclamons le droit naturel de tous les citoyens d'établir un contact libre et sans danger avec les visiteurs extraterrestres, de s'engager dans des rapports diplomatiques, et nous affirmons l'intention sincère de l'humanité de vivre dans la paix et la coopération avec les civilisations extraterrestres.

Nous estimons que depuis soixante ans les gouvernements nationaux qui prétendent représenter les intérêts de leurs citoyens ont négligé à maintes reprises de révéler la réalité de la vie extraterrestre, les principes et les connaissances liés à cette réalité.

Nous apprécions la preuve apportée par un certain nombre de sources, dont des scientifiques, des chercheurs, des militaires, des employés, des lanceurs d'alertes et des ''expérimentateurs'', selon laquelle des membres du gouvernement des Etats-Unis et d'autres nations importantes ont conclu des accords secrets au sujet de la vie et/ou de la technologie extraterrestre. Dans certains cas ces accords passés avec des représentants des civilisations extraterrestres ont obtenu valeur de traité.

Nous comprenons que ces accords permettent la fabrication et la distribution de technologies et de savoir provenant des civilisations extraterrestres. Dans certains cas, les extraterrestres ont été autorisés à établir des bases sur Terre, à en extraire des ressources et à exécuter des procédures chirurgicales invasives sur les civils.

Nous nous opposons au fait que des accords entre gouvernements et extraterrestres aient été cachés au public, ou aient été ratifiés sans respecter les procédures constitutionnelles des Etats-Unis ou d'autres nations.

Nous déclarons que ces accords secrets sont une violation de la confiance sacrée donnée aux gouvernements nationaux afin qu'ils représentent loyalement les intérêts de leurs citoyens lors de négociations transparentes et publiques avec les nations étrangères et les civilisations extraterrestres.

De ce fait, nous exerçons notre droit inaliénable de gouvernance citoyenne et nous proclamons que le 08/08/2008 à 8h (TU) :

* Tous les accords secrets internes dans ce domaine seront considéres comme nuls entre toute agence gouvernementale autorisée, tout ministère, toute organisation ou compagnie, de même s'ils ont été conclus avec toute civilisation ou groupe extraterrestre;

* Tous les accords futurs dans ce domaine seront considéres comme nuls, entre toute agence gouvernementale autorisée, tout ministère, toute organisation, ou compagnie, de même s'il est question de les conclure secrètement avec toute civilisation ou groupe extraterrestre;

* Tous les accords secrets seront considéres comme nuls, qui impliqueraient des compagnies ou des groupes agissant indépendemment des gouvernements nationaux ou des organisations internationales, et à l'insu des gouvernements nationaux et du grand public.

Nous déclarons que le 08/08/2008 sera par la suite considéré comme la Journée de la Liberté dans la Galaxie, en reconnaissance de notre droit inaliénable de gouvernance citoyenne.

Nous appelons les citoyens à apporter leur soutien en signant cette Déclaration, et en célébrant la Journée de la Liberté dans la Galaxie le 08/08/2008 et les années suivantes à la même date. http://www.galacticfreedomday.com/Declaration.htm

Dimanche 22 Juin - Michael Lee Hill rappelle sur OM qu'il a co-produit un documentaire Ovnis avec David Sereda, dont le titre est "D'ici vers Andromède". Le contenu du DVD original est maintenant public. Dans cet extrait de 19 minutes, Boyd Bushman, retraité de Lockheed Martin, révèle que l'entreprise a mené des recherches sur l'Anti-Gravité. Il montre comment les champs magnétiques permettent de modifier la gravité. http://en.wikipedia.org/wiki/Boyd_Bushman

La branche "Recherches Avancées" est la principale structure de développement et d'assemblage d'engins volants de haute technologie chez Lockheed Martin. C'est de là, ou de son ancienne base (maintenant fermée) à l'aéroport de Burbank, que sont sortis les avions espions U2 et SR-71, le bombardier furtif F-117, ainsi que d'autres engins militaires de pointe. Environ 3.600 personnes y sont employées.
http://video.google.com/videoplay?docid=-3874568473252816241&q=sereda

Le physicien se laisse aller à quelques confidences, et livre plusieurs clés, mais sans jamais trahir ses anciens employeurs : "Je m'étais livré à une expérience devant 9 collègues, il s'agissait de faire tomber deux masses d'une hauteur de 20 mètres... Or j'avais préparé l'un des objets, qui était constitué de deux puissants aimants fixés l'un contre l'autre en position de répulsion. Nous avons répété l'expérience des dizaines de fois. Mon objet tombait chaque fois moins vite."

Il joue avec un petit morceau de plastic (un anagyre, merci Bel23) qui refuse obstinément de tourner dans le sens des aiguilles d'une montre : il s'arrête et repart dans l'autre sens... Il présente deux tubes d'une cinquantaine de centimètres de long, l'un est en cuivre, l'autre en aluminium : "Un aimant introduit dans le premier va chuter directement. Dans le second tube, il lui faudra plusieurs secondes." Anagyre : http://auditoires-physique.epfl.ch/uploads//175/175.pdf

Boyd Bushman produit également des documents, montrant qu'un engin a propulsion nucléaire, en forme de disque, a été expérimenté par Boeing sur la base de Wright-Patterson dès 1959.

Boyd Bushman a aussi travaillé pour Hughes Aircrafts et General Dynamics. Il détient 26 brevets, dont celui d'un laser qui dissocie l'air ambiant pour générer la propulsion (Brevets US 5,542,247 et 5,680,135). Il a aussi découvert un procédé de vol qui utilise les ondes acoustiques stationnaires (Brevet US 5,511,044).

http://www.youtube.com/watch?v=NZGPLSnxUnc - Dans cet autre extrait de 4 minutes, Boyd Bushman déclare très bien connaître le pilote qui aurait abattu la soucoupe de Roswell, en utilisant éventuellement le rayon mis au point par Nikola Tesla en 1943 : "Le pilote a posé son avion sur une base proche, puis il s'est rendu sur le lieu du crash; il est entré dans l'engin, où se trouvaient encore trois des quatre passagers. Le quatrième était déjà sorti. De l'intérieur de l'appareil, il pouvait clairement voir vers l'extérieur."

Une conclusion ressort de ces interviews : "Nous n'avons cessé de travailler sur la rétroconception grâce aux appareils récupérés."

Le témoignage de Boyd Bushman est évoqué sur Fox News à l'occasion du 60ème anniversaire de l'incident de Roswell.
http://www.youtube.com/watch?v=X1yuMWC9rnI

"Nous avons déjà les moyens de voyager parmi les étoiles, mais ces technologies sont verrouillées dans des projets classifiés, et seule une action divine pourrait faire qu'elles soient utilisées au bénéfice de l'humanité.... Tout ce que que vous pouvez imaginer, nous sommes en mesure de le réaliser. Nous avons ce qu'il faut pour ramener E.T. à la maison".
Ben Rich, ancien patron de la branche "Recherches Avancées" de Lockheed, lors d'une conférence à l'UCLA le 23 mars 1993, deux ans avant sa mort. http://en.wikipedia.org/wiki/Ben_Rich

Samedi 21 Juin

La présence d'eau sur Mars est confirmée par les scientifiques de la NASA : des morceaux du matériau blanc brillant mis en évidence par la pelle de Phoenix se sont évaporés en l'espace de quatre jours, à cause du rayonnement solaire.

L'hypothèse du sel avait été un temps envisagée. Un peu plus tard, en creusant une nouvelle tranchée, le bras robotisé s'est immobilisé en rencontrant une surface dure, qui pourrait être une couche de glace.

Sur le site web de l'Université d'Arizona, les responsables sont enthousiastes : "Pour cette mission de trois mois, nous sommes en avance sur la réalisation de nos objectifs".

L'image animée a été obtenue grâce à deux photographies, prises à quatre jours d'intervalle. Source http://phoenix.lpl.arizona.edu/videos_ice.php

Le journal britannique The Telegraph titrait hier : "Un hélico de la police donne la chasse à un Ovni après qu'il ait failli le percuter, près d'une base militaire."

Le pilote a procédé à une manoeuvre très serrée pour éviter d'être percuté par un mystérieux objet volant. L'hélicoptère revenait vers une base du Ministère de la Défense à St Athan, près de Cardiff.
Les trois membres d'équipage, qui ont décrit l'Ovni en forme de 'soucoupe', se sont alors mis en chasse, jusqu'à la côte du North Devon, avant de faire demi-tour parce que les réservoirs étaient à sec.

C'était le 7 juin dernier. L'hélico de la police galloise se trouvait à une altitude de 500 pieds (160 mètres) en attente de l'autorisation de se poser, lorsque les membres de l'équipage ont remarqué un autre engin qui montait vers eux,
Un porte-parole de la Police du Pays de Galles a déclaré : "Nous pouvons confirmer que l'assistance aérienne a remarqué un engin inconnu. Un rapport a été communiqué aux autorités concernées afin qu'elles mènent une enquête."
L'engin se déplaçait à grande vitesse, se dirigeant directement vers l'hélicoptère, qui a du virer précipitemment.

"Ils sont persuadés que c'était un Ovni. Ca peut paraître étonnant, mais ils savent ce qu'ils ont vu." Les membres d'équipage ont traversé l'estuaire de Bristol à la poursuite de l'objet volant, mais ils l'ont perdu de vue et ont du faire demi-tour parce que les réservoirs étaient à sec.

Le populaire Daily Mail a forcé le réalisme..

Le Telegraph conclut : "Cette manifestation intervient quelques semaines après que le Gouvernement ait publié une grande quantité de dossiers sur les Ovnis concernant la période située entre 1978 et 2002. Ces documents montrent que même des contrôleurs aériens et des officiers de police ont vu des engins étranges dans le ciel britannique." http://www.telegraph.co.uk/news/newstopics/howaboutthat/2160814/Police-chase-UFO-over-Cardiff.html

L'AFP a affirmé peu après, sans citer la source, que la police avait démenti toute poursuite et indiqué que l'équipage de l'hélicoptère n'avait jamais été en danger. L'agence ne précise pas si l'incident a été filmé par les caméras embarquées.

On apprenait un peu plus tard que le mystérieux engin n'était pas visible sur les videos. L'équipage pouvait le voir à l'oeil nu, mais pas en se servant des lunettes à visée nocturne. http://www.thesun.co.uk/sol/homepage/news/article1315843.ece

Le lendemain de la publication de l'information, plusieurs témoins au sol se sont manifestés. Parmi eux, Dawn Williams, 45 ans : "Il était circulaire, avec un dôme au sommet – on aurait dit une planète avec des anneaux. Je n'en avais pas parlé à l'époque, parce que je pensais que personne ne m'aurait crue." http://www.thesun.co.uk/sol/homepage/news/article1323017.ece

Les Administrateurs d'Open Minds ont adressé aujourd'hui une requête FOIA (Freedom of Information) à la Police de Cardiff. La demande officielle concerne les récits des témoins, les bandes video, les enregistrements Radar, et les communications entre les protagonistes. Les autorités sont en principe tenues de répondre sous 20 jours ouvrés.

Vendredi 20 Juin -

Depuis 2003, la journaliste Leslie Kean, soutenue par le Sci Fi channel, poursuivait la NASA en justice pour obtenir ses informations concernant l'Incident de Kecksburg (Pennsylvanie, décembre 1965). L'agence pour l'espace avait alors fourni plusieurs piles de documents, mais l'enquêtrice avait estimé que ça ne répondait pas à sa requête. "En Mars 2007, le Juge Emmet Sullivan avait rejeté la demande de la NASA tendant à évacuer l'affaire, et à la suite de négotiations l'agence a finalement promis en octobre 2007 qu'elle ferait une recherche plus approfondie."

Rappel : Un objet avait traversé le ciel puis s'était écrasé dans la forêt près de Kecksburg, en Pennsylvanie, à 40 miles au sud-ouest de Pittsburgh.
La circulation avait été bloquée dans les environs alors que les curieux se dirigeaient en nombre vers l'endroit, et des soldats avaient déployés pour les empêcher d'approcher.
L'Air Force n'avait pas nié le phénomène ovni, mais avait d'abord expliqué qu'il s'agissait d'une ou de plusieurs météorites, pour changer de version en 2005 (*).

Après des heures de recherches nocturnes sur le site, le 9 décembre 1965, l'Air Force avait publié ce commentaire : "Ils n'ont rien trouvé". Mais plusieurs employés de la NASA avaient été vus sur les lieux de l'incident : "Des témoins avaient déclaré avoir vu un camion avec un plateau de chargement qui s'éloignait de la zone, emportant un objet en forme de gland, de la taille d'un bus Volkswagen." Une maquette réalisée selon les descriptions des témoins, est exposée dans le bureau des Pompiers volontaires de Kecksburg.

Leonard David a contacté Leslie Kean, et vient de publier une mise à jour sur son Blog. http://www.livescience.com/blogs/author/leonarddavid/
http://www.livescience.com/blogs/2008/06/16/opening-nasas-x-files-the-kecksburg-incident/

Leslie Kean "L'enquêtrice a enfin obtenu satisfaction : elle dispose maintenant d'une quantité de dossiers qui pourraient peut-être permettre d'éclaircir cette affaire. Leslie Kean avait choisi d'assigner la NASA en justice plutôt que l'Armée, "parce que l'agence spatiale avait déjà, il y a dix ans, publié quelques documents intéressants sur cette affaire." (http://www.freedomofinfo.org/foi/kecksburg2.pdf)
Leslie m'a expliqué que depuis le jugement favorable qui avait été rendu en octobre 2007, la NASA avait obtenu plusieurs reports en raison de la masse considérable d'archives à trier. Elle a enfin reçu ces documents le week-end dernier, qui représentent un total de 689 pages."
Les listes montrent que la NASA a du établir un inventaire du contenu de 297 caisses de documents. Un premier aperçu des dossiers que Leslie Kean a reçus permet de se faire une idée des domaines couverts par cette livraison :
"Il y a des données sur les opérations de récupération menées par la Navy et la NASA - Des études de Trajectoires et d'Orbites; des informations sur les capsules russes et leurs lancements entre 1962 et 1965; des documents concernant les relations entre le Ministère de la Défense (DoD) et la NASA; d'autres concernent les Sites de Récupération dans des opérations conjointes menées par la NASA et le DoD; et une quantité de renseignements sur les débris en orbite."

Leslie Kean a ajouté : "Même si tout ne concerne pas Kecksburg, nous allons en savoir davantage sur le programme spatial de la NASA, en particulier sur les récupérations d'objets non-identifiés auxquelles l'agence aura participé pendant cette période".

(*) "La NASA avait adopté la théorie du Satellite russe en 2005" http://en.wikipedia.org/wiki/Kecksburg_UFO_incident.
"En Décembre 2005, juste avant le 40ème anniversaire du crash, la NASA a publié un communiqué déclarant qu'elle avait examiné des fragments métalliques de l'objet : c'était un satellite russe (Cosmos 96) qui s'est brisé en rentrant dans l'atmosphère. Les experts de la NASA ont étudié des fragments de l'objet, mais les documents relatifs à cette analyse ont été égarés dans les années 90."

"Cette nouvelle explication contredisait la version des météorites fournie par l'Air Force en 1965, et l'annonce que les recherches avaient été vaines. Ca contredisait également ce que Nicholas L. Johnson - responsable scientifique de la NASA pour les débris orbitaux - avait déclaré à Leslie Kean en 2003, à savoir que Cosmos 96 ne pouvait en aucun cas être la cause de l'incident de Kecksburg. Il avait confirmé qu'aucun objet n'avait effectué de rentrée ce jour-là."

http://www.freedomofinfo.org
http://en.wikipedia.org/wiki/Kecksburg_UFO_incident
Texte de l'assignation -
http://www.freedomofinfo.org/foi/complaint.pdf

Brian Vike, Directeur de HBCC UFO Research, a retrouvé le premier témoin du crash : "Larry avait 15 ans à l'époque, il chassait en forêt avec son frère et un ami. Il se souvient que l'objet avait décrit plusieurs virages en tombant. Il a vu distinctement des inscriptions qu'il ne pouvait déchiffrer sur une bande métallique entourant l'objet. Quand l'armée a pris position sur le lieu du crash, des gardes armés ont empêché les curieux d'approcher. Par la suite, pendant son service militaire sur la base Air Force de Hamilton, en Californie, il a rencontré des pilotes qui avaient été mobilisés pour intercepter l'Ovni de Kecksburg."

http://www.hbccufo.org/modules.php?name=News&file=article&sid=741

audio : http://ovnis-usa.com/SONS/Kecksburg_itwHBCC_2005.mp3

Jeudi 19 Juin -

L'agence Xinhua news vient d'annoncer qu'une firme chinoise a réalisé un prototype de plate-forme volante qui peut être pilotée à distance. L'engin fait actuellement 1,2 mètres de diamètre. Il est capable de décoller verticalement, et d'atteindre une altitude de 1.000 mètres. Son mode de propulsion au méthanol lui permet d'atteindre une vitesse de 80 kilomètres/heure, avec une autonomie de 40 minutes, et le parcours de l'engin peut être pré-programmé.

Selon Wang Zhongxin, Président de Harbin Smart Special Aerocraft Co Ltd, l'entreprise a consacré 12 ans et 4 millions de dollars à cette recherche. Il est envisagé de l'utiliser pour la photographie aérienne, l'étude géologique, et l'éclairage d'appoint en situation d'urgence. La mise en production concerne 10 de ces engins.
http://www.breitbart.com/article.php?id=080617111108.b1lbw8yy&show_article=1

La réaction de Malakai sur OMF est intéressante : "Si cette entreprise a été été capable de réaliser une telle machine, alors je n'ai aucun doute que les américains ont pu mettre au point les drones de Californie, ou autres soucoupes autrement plus sophistiquées."

La Guerre des Etoiles va s'intensifier. Un haut responsable de l'Isro (Indian Space Research Organisation) l'a annoncé hier : "Des scientifiques Indiens sont en train de bâtir une station terrestre d'observation, pour prévenir d'éventuels tirs contre nos satellites. Ils doivent également pouvoir les écarter de la ligne de tir."

Cette déclaration consacre effectivement le développement par l'Inde de son propre programme de guerre des étoiles. Elle faisait directement suite à un appel lancé le même jour par le Chef d'Etat-Major des armées indiennes, le Général Deepak Kapur, visant à mettre en place un commandement militaire unifié dans le domaine de l'espace, avec à sa tête le Lieutenant-Général Hardev Lidder. Celui-ci a estimé que la militarisation de l'espace était inévitable.

Le danger est précisément identifié : l'Inde doit "optimiser" l'usage de l'espace en déployant des applications militaires, afin de contrer les avancées rapides de la Chine : "Le programme spatial chinois se développe à un rythme exponentiel, à la fois sur le plan offensif et défensif."

La Chine avait testé sa capacité de détruire un satellite en orbite le 11 janvier dernier, en éliminant l'un de ses anciens observatoires météo. L'Isro a déjà lancé 50 satellites, dont le récent Cartosat 2A, qui sert également des objectifs militaires. Il fournit des images avec officiellement une résolution de 80 centimètres.

Source 1 http://www.telegraphindia.com/1080617/jsp/frontpage/story_9422637.jsp
Source 2 http://www.newkerala.com/one.php?action=fullnews&id=73758

Parmi les artistes qui poursuivent des recherches sur les drones, Patrick Vantuyne ou Tridi publie régulièrement ses travaux sur Open Minds. Le visiteur peut découvrir en relief des images originales publiées par la NASA : la mission Apollo 17 ou le sol martien photographié par le Phoenix Mars Lander. Il a rejoint le forum de la DRT et présente ses deux sites web : l'un expose ses Réalisations en 3D/Stereo.

http://users.telenet.be/patrick.vantuyne1/

L'autre est consacré aux drones. http://users.telenet.be/patrick.vantuyne1/ps.htm

Mercredi 18 Juin -

Le premier des huit fours du Phoenix Mars Lander devrait bientôt livrer les résultats de la première analyse du sol martien. Chacun est destiné à un usage unique, et l'opération de chauffage progressif dure plusieurs jours.

En attendant, le bras articulé a continué à creuser deux petites tranchées, mettant en évidence un matériau de couleur blanche.

Ray Arvidson de l'Université de Washington, à St. Louis, est le scientifique responsable de sa télécommande : "Si c'est de la glace, son aspect devrait se modifier avec le temps. Du givre pourrait se former, ou bien nous le verrons se sublimer lentement." La sublimation est le processus du passage de l'état solide en gaz. "Nous sommes impatients d'en prélever un peu pour notre prochaine analyse."
La tranchée observée ici fait 22 centimètres de large et 35 de long, avec une profondeur maximale de sept ou huit centimètres, située près du module. http://phoenix.lpl.arizona.edu/06_16_pr.php

Aidé de Marvin sur Open Minds, Torvald a proposé une nouvelle approche sur des images du drone de Capitola, tentant de démontrer que la même photo d'un décor, avec le fameux poteau électrique, aurait pu servir à incruster deux faux drones. Ses travaux sont suivis avec attention, même si tout le monde ne parvient pas à saisir son raisonnement, et le chercheur prend de l'assurance au point de déclarer rapidement qu'il a résolu toute l'affaire. C'est finalement Nekitamo, remarquant un réel changement de perspectives entre les deux images étudiées, qui marque la fin de l'exercice. Il ajoute : "Franchement, il aurait été plus simple pour un faussaire de prendre une autre photo de la rue, que que de se compliquer la vie en essayant d'utiliser deux fois la même image..."

Marvin concèdera finalement que cette piste devait être abandonnée. Une fois encore, cette recherche aura montré que les ultra-sceptiques sont prêts à s'enflammer à la moindre occasion.

10538 se souvient des réactions quand les photos de Chad avaient été publiées, en Mai 2007 : "Certains s'étaient empressés de crier à la fraude, parce qu'ils avaient cru distinguer un curseur de souris sur l'une des images. A l'époque, j'avais plutôt opté pour un rayon de soleil passant entre les arbres. En fait nous étions tous dans l'erreur. Quand l'emplacement exact a été trouvé par les Détectives, il est devenu évident que c'était une maison blanche dans les bois.
D'autres ont cherché à décourager les chercheurs, en constatant que l'une des photos n'était pas conforme aux autres de la série. J'avais alors pensé à un défaut de perspective. Mais à nouveau nous étions tous dans l'erreur, car elle avait été simplement inversée. Personne n'avait envisagé que ce soit aussi simple. Voilà deux exemples qui montrent comment se comportent ceux qui sont trop pressés de clore cette affaire, parce qu'elle les dérange.
"

Ceux qui ont formé la DRT n'ont pas vocation à faire rentrer de l'argent, avec la vente de T-shirts ou autres DVDs, ni même intérêt à générer du traffic, vers leurs sites internet sans affichages publicitaires : l'essentiel des travaux est exposé gratuitement depuis plus d'un an sur Ovnis-USA; aucune contribution n'est demandée pour accéder aux archives. Ils n'ont pas non plus d'objectif particulier : ils ne sont pas attachés à prouver la réalité de ces engins, mais ils ne peuvent se contenter d'une conclusion baclée - la preuve qui sera apportée, dans un sens ou dans l'autre, doit être irréfutable.

Mardi 17 Juin -

L'idée progresse très rapidement depuis quelques mois dans les milieux scientifiques et les medias : la plupart des 100 milliards d'étoiles de la galaxie ont un système planétaire, et certains pourraient comporter des planètes adaptées à la vie.

Michel Mayor, de l'observatoire de Genève, avait déjà co-découvert en 1995, avec Didier Queloz, la première planète extra-solaire. Il vient de mettre en évidence trois nouvelles exoplanètes, près de l'étoile HD40307, située à 42 années-lumière de la Terre.

L'équipe a obtenu ce résultat grâce au spectrographe franco-suisse Harps qui équipe l'un des télescopes de l'Observatoire européen austral (ESO), installé dans les montagnes du Chili.

Ces nouvelles planètes ont respectivement 4,2, 6,7 et 9,4 fois la masse de la Terre. La première est la plus légère détectée à ce jour autour d'une étoile normale. La plus proche de l'étoile en fait le tour en seulement 4,3 jours et la plus éloignée en 20,4 jours.

"Nous étudions des étoiles comparables au Soleil. 30 % d'entre elles ont soit des super-Terres soit des planètes analogues à Neptune, avec des périodes orbitales supérieures à cinquante jours" - Michel Mayor. (http://www.lexpress.fr/actualite/depeches/infojour/reuters.asp?id=73184)

Membre de l'équipe, Stéphane Udry commente : "Il est plus que probable qu'il y a beaucoup d'autres planètes, non seulement des super-Terres et des Neptune à périodes plus longues, mais aussi des planètes semblables à la Terre, que nous ne pouvons pas encore détecter. Ajoutez les 7% de planètes géantes, à la Jupiter, que nous connaissons déjà, et vous pourrez arriver à la conclusion que les planètes sont omniprésentes. Sans doute dans un an ou deux ans, on trouvera des planètes habitables."
Source - http://www.lemonde.fr/sciences-et-environnement/article/2008/06/16/les-chasseurs-d-exoplanetes-decouvrent-trois-super-terres_1058552_3244.html

Par ailleurs, le satellite Corot, placé en orbite terrestre le 28 décembre 2006, a permis de trouver deux planètes à la fois plus grandes et moins massives que Jupiter. Ces astres, qui ont une densité inférieure à celle de l'eau, seront prochainement observés en détail par les télescopes géants.

http://smsc.cnes.fr/COROT/Fr/

"Ces derniers mois, Corot aurait détecté une exoplanète d'une taille exceptionnellement petite. La découverte n'a pas encore été annoncée officiellement, car elle doit être validée par des vérifications faites avec des télescopes terrestres. Si sa découverte se confirme, dans les semaines qui viennent, la planète attendue pourrait être à peine plus grosse que la Terre..."

FranceInfo - http://www.france-info.com/spip.php?article141673&theme=81&sous_theme=166

Le nombre des nouvelles planètes commence à diverger, selon que l'on parle d'exoplanètes ou d'ExoTerres. "Celles-ci sont des planètes recouvertes d'une croûte, d'une masse maximale de deux fois et demie à celle de la Terre, évoluant à l'intérieur de la zone d'habitabilité de l'étoile parente, et donc potentiellement habitables." - http://www.techno-science.net/?onglet=news&news=5469

La recherche va encore progresser avec l'achèvement en 2009 du système LOFAR, un réseau de radiotélescopes, qui prévoit d'utiliser jusqu'à 25.000 antennes réparties en grappes, sur des distances de 400 voire 1.000 km (en Europe de l'Ouest). http://en.wikipedia.org/wiki/LOFAR

Lundi 16 Juin -

La NASA vient d'exposer son projet consacré à l'étude du Soleil : la mission "Solar Probe plus" sera lancée en Mai 2015, et devra durer 7 ans. "Nous allons approcher une étoile vivante, qui respire", a déclaré Lika Guhathakurta. "C'est une région du système solaire que nous connaissons mal, et les possibilités de découvertes sont incomparables."

Au plus près du Soleil, Solar Probe+ sera quand même en retrait de 7 millions de kilomètres. La taille apparente du Soleil sera alors 23 fois supérieure à ce que nous en voyons depuis la Terre. Le vaisseau devra supporter des températures supérieures à 1400 degrés Celsius, et des vagues de radiations qu'aucun autre engin terrestre n'aura eu à subir auparavant.

La conception et la réalisation du module a été confiée au Johns Hopkins' Applied Physics Lab (APL), après sa réussite du Messenger qui a survolé Mercure cette année, et nécessitait une haute protection calorique.

La mission Solar Probe+ devra résoudre deux des plus grands mystères astrophysiques; la température élevée de la couronne du Soleil et les étranges accélérations des vents solaires. Ces deux questions passionnent les scientifiques depuis longtemps :

- la température de surface est d'environ 6.000 degrés. Cependant, la chaleur augmente à mesure que l'on s'éloigne.
- le second mystère concerne le fait que tous les objets du système solaire sont affectés par ces vents, or il n'y a aucune activité particulière à la surface du Soleil. Alors, quelle est la cause de cette étonnante accélération des vents solaires ?

Solar Probe+ arrivera vers la fin du 24ème Cycle Solaire, et devrait achever sa mission pendant le pic du 25ème Cycle. Pour Guhathakurta : "Solar Probe+ est une mission d'exploration extraordinaire qui doit permettre de réaliser des découvertes très importantes. Nous sommes très impatients de la lancer." http://www.physorg.com/news132323644.html

L'interview de Clay Pickering réalisée par l'équipe de Open Minds est maintenant complète :

http://ovnis-usa.com/SONS/OMcast_Pickering180508A.mp3

http://ovnis-usa.com/SONS/OMcast_Pickering180508B.mp3

http://ovnis-usa.com/SONS/OMcast_Pickering180508C.mp3

http://ovnis-usa.com/SONS/OMcast_Pickering180508D.mp3

Suites de l'incident de Stephenville, le 8 janvier dernier au Texas - Dans un article assez amer, la journaliste Angelia Joiner s'élève contre l'attitude du Mufon : "Le monde entier attendait la publication de son rapport. L'attente se prolongeait... C'était bon signe. Ca devait vouloir dire que l'organisation et son Directeur pour le Texas, Ken Cherry, de même que l'enquêteur principal, Steve Hudgeons, étaient occupés à passer en revue les centaines de témoignages qu'ils avaient recueillis, à faire les recoupements nécessaires sur les cartes de la région, intégrer les données radar, et que l'enquête de terrain se poursuivait.

Le Mufon a enfin publié son rapport sur Stephenville, dans son Journal du mois de Mai. Il évoque sans aller plus loin les récits de trois officiers de police sur l'incident du 8 janvier. Mais l'un d'eux a reconnu au téléphone qu'aucun des trois n'a été officiellement entendu par les enquêteurs de l'organisation... Le rapport ne précise pas non plus comment l'information et leurs dessins réalisés sur ordinateur ont été obtenus.

L'ufologue confirmé Bruce Maccabee, Ph.D., a reçu une copie de la video de David Coran, cet habitant de Stephenville qui avait tout d'abord montré son film à Steve Allen. Allen est un entrepreneur local qui avec deux amis avait assisté à ces manifestations. Il lui avait versé un peu d'argent, pour disposer du document comme il l'entendait.

Ensuite, Ken Cherry - le responsable régional du Mufon - a servi d'intermédiaire afin que l'équipe du magazine UFO Hunters du History Channel puisse acheter la video. Maccabee est également directeur de l'organisation pour le Maryland. Il n'avait pas le film original, et n'a pas testé la caméra à l'endroit et dans les conditions de sa réalisation. Pourtant, Maccabee a conclu que Coran avait filmé une étoile sans faire la mise au point. Plusieurs personnes dans la communauté ufologique ont approuvé cette analyse.

Mais Allen est totalement en désaccord avec cette conclusion. Il a déclaré que sur le film qu'il possède, on voit distinctement que la mise au point est correcte sur les arbres et les toits de maisons, tandis que cette "étoile" produit des effets lumineux". - http://www.reporternews.com/news/2008/jun/14/stephenville-ufo-report-out/

MufonGhost est l'un des principaux rédacteurs de ce rapport pour le Mufon. Il se confie sur Open Minds : "L'affaire de Stephenville est loin d'être bouclée. Ce qui n'a pas été inclus dans mon rapport.... ne peut être évoqué à ce stade." Ces conclusions vendues 62 dollars ne seraient donc qu'une version provisoire...

La video intégrale de David Coran est en ligne ici. Les "symboles" se succèdent, sans que jamais ils apparaissent en train de se former. Mais Sparky est parvenu à recréer cet effet avec la fonction Night Mode, en pointant son camescope vers Sirius, mais sans démontrer s'il pouvait conserver la netteté sur des points de référence au sol. http://www.youtube.com/watch?v=oNBRdG-hSCY

http://ovnis-usa.com/stephenville_caron/

http://www.stephenvillelights.com/

UfoReality signale sur Open Minds que Ricky Sorrels a vu et enregistré sur son téléphone portable une nouvelle manifestation d'Ovni. "C'était en pleine journée (un triangle argenté), il y a trois ou quatre jours.. Il ne sait même pas comment télécharger le film de son téléphone vers son ordinateur. Si quelqu'un qui habite près de chez lui pouvait l'aider..."

Il est l'un des principaux témoins de Stephenville; Sorrels a récemment participé à une émission sur la radio Coast-to-Coast, le 12 juin.

Dimanche 15 Juin -

"Tous les humains pourraient avoir une origine extraterrestre", un article de Marlowe Hood pour le Daily Telegraph :
Du matériel génétique venu du fond de l'espace a été découvert dans la météorite de Murchison, en Australie. Il pourrait avoir joué un rôle-clé à l'origine de la vie sur Terre. L'étude scientifique a été publiée par Earth Planetary Science Letters.

Des scientifiques européens et américains ont pour la première fois établi que deux morceaux de code génétique, des bases azotées (nucléobases), qui avaient été trouvés dans la météorite, sont effectivement extraterrestres. Des études précédentes avaient envisagé que le caillou, tombé il y a une quarantaine d'années, aurait pu être contaminé après l'impact. Mais l'équipe s'est entourée de toutes les garanties. http://fr.wikipedia.org/wiki/Nucl%C3%A9obase

Les deux molécules identifiées, l'uracile et la xanthine, "sont présentes dans notre ADN et ARN". L'ARN, ou acide ribonucleïque, est un élément essentiel du code génétique qui permet à notre corps de se constituer. Ces molécules participent intimement à l'alchimie toujours mystérieuse qui a permis l'apparition de la vie, il y a environ quatre milliards d'années. "Nous savons que des météorites très semblables à celle que nous avons analysée, ont apporté sur Terre les éléments constitutifs de la vie dans une période située entre 3.8 à 4.5 milliards d'années", a déclaré Zita Martins, de l'Imperial College de Londres, qui fait partie de l'équipe.

D'autres théories avaient suggéré que les bases azotées avaient été synthétisées dans un environnement proche, mais Martins a expliqué que les conditions atmosphériques de la Terre en formation auraient rendu le processus difficile voire impossible.
L'équipe a montré que les deux types de molécules présentes dans la météorite australienne contenaient du carbone massif - le carbone 13 - qui n'avait pu se constituer que dans l'espace. Martins a jouté : "Nous pensons que les formes primitives de la vie ont pu adopter des bases azotées provenant de fragments de météorites, et les avoir utilisées dans le codage génétique, leur permettant de transférer aux générations suivantes leurs caractéristiques les plus performantes".

Celà pourrait expliquer le début d'un processus évolutif, qui à travers des milliards d'années, aura conduit à l'apparition de la flore et de la faune - et des êtres humains. Pour Mark Sephton : "Du fait que les météorites représentent le matériel résiduel de la formation du système solaire, les composants-clés de la vie - comme ces bases azotées - pourraient être très répandus dans le cosmos".

Le chercheur de l'Imperial College de Londres conclut :"A mesure que l'on découvre des constituants originaux de la vie dans des objets venus de l'espace, la possibilité augmente que la vie s'épanouisse partout où les conditions chimiques appropriées sont réunies." Ces travaux ont également des implications en ce qui concerne la vie sur les autres planètes.

Source http://www.news.com.au/dailytelegraph/story/0,22049,23861977-5001028,00.html

http://www.sciencedirect.com/science/journal/0012821X : http://tiny.cc/HQgpN

La théorie de la panspermie est ainsi en partie validée. - http://fr.wikipedia.org/wiki/Fred_Hoyle

Samedi 14 Juin - Le nouveau livre de Stanton T. Friedman "Flying Saucers and Science" vient d'être publié. Il examine les principales données scientifiques sur le phénomène des Ovnis. Physicien nucléaire et conférencier, il a consacré près de 40 ans à la recherche sur le sujet. Ses travaux concernent des technologies avancées et classifiées, dans le domaine nucléaire et spatial.

Notes de l'éditeur : "Stanton Friedman aborde les problèmes de physique dans un langage courant. Il explique entre autres pourquoi le voyage vers les étoiles les plus proches est à notre portée, sans violation des lois de la physique. Il présente des photographies de systèmes de propulsion inédits et performants, dont certains sur lesquels il a travaillé.

Le chercheur livre des données qui démontrent la possibilité de supporter des accélérations spectaculaires. La politique du secret, entretenue par le gouvernement dans ce domaine, est à nouveau exposée, et l'auteur montre comment fonctionne la désinformation. Il nous fait comprendre que le sujet doit être considéré comme un Watergate cosmique. "Flying Saucers and Science" expose des données parfois inédites, et des résultats d'enquêtes scientifiques sur lesquels pratiquement personne, en particulier les bruyants négativistes, n'avait eu l'occasion de débattre."

Stanton Friedman reprend sa fameuse liste des "Pourquoi ?", qui connait toujours beaucoup de succès lors de ses conférences. Quelques exemples : "Pourquoi des Ovnis se crashent-ils ? Pourquoi des aliens visitent la Terre ? Pourquoi le gouvernement finance-t-il des opérations de couverture ? Pourquoi les aliens ne se posent-ils pas sur la pelouse de la Maison Blanche ou devant le batiment de l'ONU ? Pourquoi des gens auraient-ils contrefait des documents MJ12 ? Pourquoi dites-vous que SETI voudrait dire Silly Effort To Investigate ? Pourquoi vous intéressez-vous au phénomène depuis 40 ans ? Pourquoi les gens du gouvernement ne vous ont pas éliminé ?"

Préfaces de Edgar Mitchell et Bruce Maccabee. - http://www.amazon.com/Flying-Saucers-Science-Investigates-Interstellar/dp/1601630115 - http://www.stantonfriedman.com/

http://ovnis-usa.com/stantonfriedman2006/

Les inquisiteurs du forum ATS ont ouvert avant-hier une nouvelle chasse aux sorcières, regroupés en meute autour de Spf33 pour essayer de le piéger, parce que l'une de ses anciennes créations pouvait évoquer d'assez loin la structure du drone de Big basin. Les échanges ont été violents : les juges improvisés étaient persuadés par avance qu'il devait être coupable. Le gang est formé de tous ceux qui ont été rejetés des autres forums pour des comportements asociaux. Ils ressentent une vive frustration de n'avoir pu trouver le moindre argument de fraude après plus de 7.000 échanges... et se sont jetés sur lui comme des rapaces; de temps en temps Reader venait déverser son quota de haine, et l'ancien steward de Open Minds comptait les points.

Spf33 était l'homme à abattre, parce que sa rigueur artistique avait éliminé successivement toutes les prétendues preuves de fraude. Il ressort paradoxalement de cette épreuve avec un statut respecté en analyse CGI, tant ses travaux personnels surpassent tous ceux des autres experts auto-proclamés. SysConfig n'a pas manqué de recourir à des menaces extrêmement perverses, comme de dénoncer l'artiste à ses employeurs, pour avoir "probablement" réalisé des travaux sur les drones pendant ses heures salariées. AllIsOne n'est pas le plus malin de la bande. Après avoir déclaré : "C'est une fraude, puisque c'est indiqué dans le titre du Sujet !", il a sommé Spf33 de prouver qu'il n'était pas le faussaire... et l'a menacé de prison. Quand il réalisera enfin que cette débauche de perversité est en train de nuire à l'image de son forum, Springer sonnera la fin de partie, mais sans un mot d'excuses : "Ce n'est visiblement pas lui, passons à autre chose".. - http://www.getoffthisplanet.com/ - http://profile.imageshack.us/user/spf33/

L'artiste a juré sur l'honneur qu'il n'était pour rien dans cette affaire. Il aurait préféré garder l'anonymat, parce que ses clients comptent parmi les plus grands groupes de communication. Quelques semaines avant lui, c'est à Numbers que le petit groupe avait infligé le même traitement. Ils essayent de justifier a posteriori que Springer ait imprudemment décidé de classer l'affaire sous la pression de ses amis graphistes. Parmi lesquels se trouve Wayne, assez peu compétent mais particulièrement arrogant. C'est lui qui affichait hier la certitude "absolue" de pouvoir prouver la fraude : "Le drone de Chad est un travail baclé : le faussaire ne s'est pas rendu compte qu'un groupe de trois boutons n'était pas centré sur l'une des pales !"

Une heure plus tard, sur le forum de la DRT, Mgrandin lui fera modestement observer : "Cette photo de mon propre ventilateur d'appartement comporte le même genre de boutons. Ils paraissent également décentrés. Mais c'est du à une erreur de perspective, parce que la pale est très légèrement incurvée..." Exit Wayne. Il a été établi entre-temps que le forum ATS est victime d'incidents techniques : les commentaires qui n'abondent pas dans son sens ont tendance à s'effacer.

Vendredi 13 Juin - Un phénomène nuageux étrange avait attiré l'attention d'un habitant de Tianshui, environ 30 minutes avant le tremblement de terre du 12 Mai 2008 dans la province du Sichuan en Chine. La séquence a été filmée avec un téléphone portable à environ 450km au nord-est de l'épicentre. - http://nl.youtube.com/watch?v=KKMTSDzU1Z4 - Sur Ovnis-USA : http://fr.youtube.com/watch?v=riDW0bUReGI

Ces formations avaient également attiré l'attention d'un autre habitant à Meixian, dans la province de Shaanxi, 10 minutes avant l'évènement. - http://fr.youtube.com/watch?v=hzVamNQzfYA.

L'auteur d'une de ces videos raconte : "Ces nuages irradiaient une certaine luminosité, semblable à celle des aurores boréales. Je n'ai aucun moyen de dire si ça pouvait être en rapport avec le tremblement de terre. La question devrait être posée à des scientifiques.

Si un tel phénomène est bien associé à l'évènement, alors nous aurions peut-être là un moyen de prévoir de telles catastrophes.. Mais au fond, ça peut n'être qu'une coïncidence."

Ces documents relancent sur de nombreux forums un intérêt pour le mystérieux programme américain HAARP, à la fois scientifique et militaire, de recherche sur l'ionosphère. Les opposants pensent que : "Sa capacité d'influencer l'ionosphère serait beaucoup plus importante qu'admise officiellement". - http://fr.wikipedia.org/wiki/HAARP

L'original chinois est ici : http://news.qq.com/a/20080513/004283.htm Mais le plus étonnant est cet extrait de la video, réalisé par Messenger sur le forum Open Minds, en image arrêtée :

Cependant, Headek pencherait plutôt pour des insectes....
"La compression est pourrie et le passage d'une image à l'autre (en séquences) donne cette impression de disparition des volatiles...
Je ne m'y connais pas particulièrement en traitement vidéo... mais on peut voir que au moins 5 ou 6 objets passent devant la caméra dans les 30 premières secondes de la vidéo... Même des oiseaux pourquoi pas...
"

Depuis plusieurs jours, ce point de détail représenté ici en animation par Spf33, avait mobilisé l'attention de plusieurs chercheurs : certains pensaient avoir découvert une incohérence d'éclairage sur le drone de Capitola, rapporté par Rajinder..

OnTheFence a finalement établi qu'il s'agissait simplement d'un élément concret, comme une pièce mobile de verrouillage, telle qu'elle apparait sur la photo de l'Inventaire publiée par Isaac en juin 2007.

Jeudi 12 Juin -

"Les Penetrators, ces futurs Missiles lunaires" ont réussi leurs tests d'impact, accélérant à 1100 km/h avant de frapper leur cible." Un article du NewScientist présente le projet MoonLITE :
"Il s'agit de bombarder la Lune avec quatre 'missiles'. Ca devra permettre d'étudier sa structure interne. Des essais ont démontré que les instruments résisteront à un impact violent. Ce programme fait partie d'un partenariat entre le Laboratoire des Sciences spatiales de Mullard, en Grande-Bretagne, et la NASA."
Les sondes pourraient être lancées dès 2013. Chacune embarquera un sismographe. Un réseau de capteurs étudiera l'énergie des tremblements provoqués sur la Lune pour obtenir une représentation de sa géologie. On saura par exemple si elle a un noyau métallique, ce qui permettra de mieux connaître l'histoire de sa formation. Le dispositif comporte également une foreuse et des instruments capables d'analyser l'eau et d'autres corps chimiques.

La dernière tentative de percuter la surface d'une planète pour y placer des instruments remonte à 1999, quand la mission de la NASA Deep Space 2 avait projeté deux sondes miniatures sur Mars. Les sondes avaient semblé impacter la surface, mais l'agence n'a jamais pu ensuite établir le contact avec ses engins. Alan Smith, pour la partie anglaise du projet, a précisé qu'une source radioactive permettrait de maintenir les systèmes électroniques des sondes à la température requise. Il pense qu'à trois mètres de profondeur, ces nouvelles sondes devraient pouvoir continuer à transmettre les informations recueillies. - http://fr.wikipedia.org/wiki/Sismographe - http://space.newscientist.com/channel/space-tech/dn14083-moon-missiles-survive-highimpact-tests.html

http://www.youtube.com/watch?v=vmSibeMat2A

Il existe un site web britannique mis en place par le PRUFOS (Police Reporting Ufo Sighting - Rapport d'Ovnis de la Police britannique). TomiUK y a découvert un cas intéressant de 1976, dans la rubrique "Pas en Service à l'Heure de l'Observation" -
00h30, Tewkesbury, Gloucestershire.
"Un policier en congé a observé un objet énorme en forme de croix au-dessus de l'autoroute M5, à l'arrière de sa maison de Tewkesbury. C'était vers la fin de son service qui s'est terminé à 22 heures au commissariat de police de Cheltenham.
Un bruit sifflant a attiré son attention. En entrant dans son jardin, il a vu l'objet tourner lentement au-dessus de l'autoroute. Il a rapporté qu'il avait la taille d'un avion de ligne civile, et l'a observé qui se déplaçait à travers les champs vers sa maison. L'objet évoluait à basse altitude (15 mètres). Il a remarqué une lumière rouge au centre des 4 bras en croix. A un moment, l'objet s'est placé de côté, et il a pu constater qu'il était très peu épais.
Il s'est d'instinct précipité chez lui pour prendre une lampe de poche. Puis, en ressortant, il a émis un flash dans sa direction. L'Ovni a semblé réagir, et s'est dirigé lentement vers l'autoroute où il a fait une manoeuvre extraordinaire : un bras de la croix est resté stationnaire alors que le reste pivotait sur son axe. Peu après, l'objet s'est éloigné et il l'a perdu de vue.
C'est la première d'une série de 4 observations faites par ce policier.
"
Source : Base de données confidentielles du PRUFOS. http://www.prufospolicedatabase.co.uk/5.html

Vince White vient de publier un billet d'humeur pour UfoDigest : "Aux CGIdiots, qui pratiquent ce sport sans conscience". Il a été particulièrement sensibilisé par la fabrication de fausses videos ayant servi à décrédibiliser l'Alien à la fenêtre de Stan Romanek.

Plus généralement, il s'indigne contre les créateurs qui produisent des faux "pour gagner quelques points d'appréciation" sur les forums de spécialistes en réalisation CGI : "Ne se rendent-ils pas compte qu'ils font le jeu de tous les gouvernements, qui depuis des décennies entretiennent le mensonge dans ce domaine ?" Il les invite au contraire à rejoindre les chercheurs, et concentrer leurs efforts pour étudier des phénomènes rapportés. - http://www.ufodigest.com/news/0608/cgi-diot.html - http://www.kaptive.co.uk/index.cfm

Mercredi 11 Juin -

Le moment choisi par la source Anonyme de Victor Martinez pour diffuser son nouveau "Message" n'est surement pas innocent. Il était resté en retrait pendant plus de sept mois. La montée des Exopolitiques tels que Michael Salla, Robert Morningstar, Ed Komarek et les frères Pickering, devenus porte-paroles de l'autre mystérieuse Source A, l'avait pratiquement effacé des mémoires. Et ce n'est pas sa divulgation controversée du Briefing Présidentiel de Ronald Reagan, à l'automne 2007, qui avait pu le relancer. On voit bien, depuis deux ans et demi, que la Divulgation n'a pas progressé de ce côté. Mais surtout le fait qu'il n'ait pas dit un mot sur le ratage complet de la diffusion des images de Serpo, promises en décembre 2006, est ressenti par la plupart des observateurs de la première heure comme le signe d'une opération de désinformation. Nous avons droit cette fois à une explication de la mystique Eben "qui n'est finalement pas très éloignée de la foi catholique", une petite chanson, et cette image choisie par Victor... http://www.serpo.org/

Une mise à jour sur le site de Linda Moulton Howe affiche le dessin réalisé par "David Smith", son témoin de Cincinnati, et elle souligne la proximité de la base Air Force de Wright-Patterson : - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=3192.0 - http://www.earthfiles.com/news.php?ID=1433&category=Environment

Des particules de neige s'élèvent vers l'anneau central. MajicBar rappelle sur le forum de la DRT les propriétés diamagnétiques des gouttellettes d'eau, qu'il avait découvertes grâce à un documentaire du History Channel : "Le drone pourrait faire léviter de la vapeur d'eau." Ce phénomène est expliqué sur le site du Projet Diacell, qui dépend du Commissariat à l'Energie Atomique : "Le piège magnétique est formé par un champ magnétique non-uniforme généré par de simples aimants permanents. La force magnétique compense le poids de la gouttelette et de la particule ainsi que la force d'Archimède." - http://www-dsv.cea.fr/instituts/institut-de-recherches-en-technologies-et-sciences-pour-le-vivant-irtsv/unites-de-recherche/laboratoire-biopuces-biopuces/projet-diacell

Le "contacté" Whitley Strieber organise le premier Festival DreamLand, du 27 au 29 Juin à Nashville : "Il évoquera les expériences qui ont transformé sa vie - ses rencontres dès l'âge de 11 ans avec les visiteurs, son contact avec le Maître de la Clé, et son approche des univers parallèles. Sa compagne, Anne Strieber, parlera des phénomènes d'abductions. William Henry évoquera le thème des Stargates (Portes des Etoiles). Linda Howe reviendra sur une histoire peu connue de crash d'Ovni. Jim Marrs, à propos de son nouveau livre, "The Fourth Reich", va exposer la plus grande conspiration de tous les temps."

Mardi 10 Juin -

Le laboratoire du Phoenix Lander a connu quelques problèmes : le 6 juin son bras robotisé n'est pas parvenu à introduire un prélèvement de sol martien dans le four TEGA N°4 (Thermal and Evolved-Gs Analyzer) où il devait être chauffé jusqu'à mille degrés et analysé : il s'est répandu sur les côtés de l'ouverture. Les capteurs laser ont indiqué que l'échantillon de permafrost d'environ 200 millilitres n'avait pu traverser le tamis.

Ray Arvidson, Ph.D., responsable de l'équipe scientifique de l'Université d'Arizona a déclaré : "A l'avenir, nous devrons étaler le prélèvement sur la surface martienne, et n'en prendre qu'une petite quantité pour l'introduire dans le TEGA."

Le tamis a été conçu pour laisser passer des particules d'un diamètre d'un millimètre, et doit retenir les morceaux plus gros qui pourraient bloquer l'entrée du four.

La liste email de Victor Martinez vient de prolonger l'affaire Serpo, en diffusant un 28ème "Message", extrêmement long mais pratiquement vide de substance : l'informateur Anonyme qui lui adresse parfois des emails se présente comme le porte-parole d'un groupe de six retraités de la DIA (Defense Intelligence Agency - http://www.dia.mil/). - http://ovnis-usa.com/serpo1.htm

Il y presque deux ans qu'il fait trainer la diffusion de quelques images, qui étaient censées illustrer la supposée mission terrienne chez les Ebens de Zeta Reticuli (un peu comme la suite du film "Rencontres Rapprochées du IIIème Type" de Steven Spielberg).

Après un épisode complexe - où les prétendues photos originales auraient été remplacées par des faux - Victor et sa source avaient beaucoup perdu de leur crédibilité. Rien ne s'est arrangé depuis, et l'Anonyme continue de tenir des discours invérifiables. Il est question cette fois d'impliquer le Pape dans une rencontre avec un émissaire E.T.

L'histoire d'un éventuel échange de personnels entre 1965 et 1978 aura au moins servi d'inspiration à plusieurs artistes : on a évoqué ici le 29 mai la préparation d'un film, et une bande dessinée de Jason Burns et Joe Eisma doit paraître en août prochain. http://ovnis-usa.com/2008/05/29/jeudi-29-mai/

- http://www.comicon.com/cgi-bin/ultimatebb.cgi?ubb=get_topic;f=36;t=007233

http://www.serpo.org/release28.php

Isaac, qui a diffusé des informations sur les drones, n'a jamais eu la preuve qu'il travaillait sur du matériel d'origine aliène, ou rétro-conçu à partir de technologies exotiques. Second point : il a souvent semblé que l'Air Force - quand des témoins aperçoivent certains de ses prototypes secrets - préfère que le public continue de penser qu'il s'agit de manifestations d'Ovnis. Le climat de dérision entretenu sur le sujet les assure qu'on n'aille pas chercher plus loin. Troisièmement, il est possible que des brevets aient été confisqués ou que des précurseurs se soient laissés déposséder de leurs découvertes. - http://ovnis-usa.com/les-explications-disaac/

L'hypothèse consiste à se demander si les chercheurs du laboratoire PACL (quelque soit son nom et où qu'il se trouve) ont vraiment travaillé sur des concepts d'origine extraterrestre. En fait l'étude des drones peut se passer de références E.T. En résumé, le Département de la Défense américain (DoD) a pu mobiliser des équipes pour examiner des technologies très avancés, concernant l'antigravité, l'invisibilité, et l'informatique quantique, en préférant leur donner un vernis "Alien" plutôt que de révéler comment elles avaient été acquises, et pourquoi il n'avait pas toutes les clés.

Lundi 9 Juin

Les lecteurs et auditeurs de Linda Moulton Howe continuent de réagir à ses appels à témoins. Elle a reçu le 23 Mai 2008 un autre témoignage de drone : "Je l'ai vu pendant 2 bonnes minutes avant qu'il 'étincelle' et se dématérialise juste avant de tourner le coin de la rue. Je ne parvenais pas à le croire !"

"J'ai lu vos récits de drones sur votre site Earthfiles.com, et ça m'a rappellé une expérience que j'ai vécue il y a 3 ans. Le 31 décembre 2005, ma femme et moi avions décidé d'aller à Chicago, et de prendre une chambre à l'hotel 'W', sur Lakeshore Drive, au bord du Lac Michigan.

Mes parents gardaient notre fille à la maison. Nous avions projeté de passer la soirée ensemble, pour fêter la nouvelle année. Après le dîner et 2 ou 3 verres de champagne, nous sommes retournés à notre chambre vers 22h30.

Alors que ma femme se changeait, je regardais par la fenêtre, qui était orientée vers le sud, et le Lac Michigan était à ma gauche. Je m'intéressais aux fenêtres éclairées des immeubles alentour, j'observais les gens... C'est alors que j'ai vu quelque chose qui avait l'air d'être suspendu sur le flanc d'un immeuble, à environ deux blocs de là. J'ai d'abord pensé à une nacelle qui sert à laver les vitres, mais j'ai constaté que ça bougeait lentement sur le côté droit de l'immeuble, à un angle de 45 degrés.

J'ai alors réalisé que c'était un objet muni d'une queue, qui était totalement indépendant de l'immeuble. La queue pointait vers le côté opposé de l'immeuble. Ca ne ressemblait pas du tout à un hélicoptère, parce qu'il n'y avait rien au sommet et en-dessous, il n'y avait pas de rotors, ni de cockpit. Je l'ai vu pendant deux bonnes minutes avant qu'il 'étincelle' et se dématérialise juste avant de tourner le coin de la rue. Je ne parvenais pas à le croire !"

"J'ai appellé ma femme pour qu'elle vienne voir ça, mais elle est arrivée trop tard. Ca ressemblait aux drones libellules dont j'ai vu les photos sur Earthfiles, mais je pense que celui-ci avait à peu près la taille d'une coccinelle Volkswagen, à en juger par la dimension des fenêtres de l'immeuble. Il a étincellé assez faiblement, absolument pas comme les feux d'artifice. Sa lumière a pulsé à plusieurs reprises, avant qu'il s'estompe.

Son revêtement était curieusement grisâtre comme du charbon, avec une surface mate, mais il irradiait d'une certaine façon, et c'est ce qui avait attiré mon attention au début. J'ai eu l'impression que cet objet cherchait à apercevoir quelque chose à travers les fenêtres, mais en restant extrêmement furtif. Ce fut une expérience vraiment étrange. Je n'avais jamais rien vu de tel. Je me demande si vous avez déjà reçu ce genre de témoignage. Il semble que le plus souvent, ce soit en milieu rural. Là, nous étions au centre-ville, à Chicago. D'autres l'ont peut-être aperçu ?" - http://www.earthfiles.com/news.php?ID=1433&category=Environment

StreetView, depuis le bord du Lac Michigan, indique que la fenètre de la chambre du témoin, depuis le Lakeshore W Hotel à droite, donnait sur East Ontario Street, et ce groupe d'immeubles.

Le forum de la Drone Research Team a pris de l'ampleur, totalisant 546 communications réparties dans 113 Sujets. Des dizaines de contributions jusqu'ici privées ont été basculées dans la zone publique, parce que la DRT ne considère plus utile de préserver les emplacements de Stephen et Chad, même s'il reste des dizaines de maisons à vérifier sur place. Les plus pointus des chercheurs, issus de Open Minds et UfoCaseBook, se sont inscrits pour y déposer leurs démonstrations et leurs calculs. Ils sont assurés, dans cet espace protégé, de ne pas être distraits par les parasites habituels : c'est un lieu de recherches, où la communication se fait avec des images; les opinions sans support ne sont pas retenues. - http://droneteam.com/drt/index.php - Le site web sert à conserver et exposer les données de base. : http://droneteam.com/

Dimanche 8 Juin - Le site du CropCircle Connector présente un dessin de cent mètres de diamètre dans un champ d'orge à Barbury Castle, près de Wroughton, dans le Wiltshire, signalé le 1er Juin 2008. Charles Mallett, le patron du Silent Circle Cafe, rapporte : "L'ensemble du sol dans la formation est extrêmement clair et sans traces de piétinements. Toutes les tiges à l'intérieur du cercle sont proprement couchées et on n'y voit aucun des signes évidents d'une utilisation de moyens mécaniques, ni d'empreintes de pas, ou l'emploi de méthodes de contrainte. Cette formation a été examinée attentivement. Les tiges ont été pliés précisément au niveau du sol, elles n'ont pas été brisées ni écrasées.." - http://www.cropcircleconnector.com/2008/barbury/barbury2008a.html

Srb2001 a établi ce rapprochement avec les cercles de la Planche du Langage du Rapport CARET :

http://ovnis-usa.com/images/BarburyCastle_crop_large.jpg

Un nouveau témoin signale "un Anneau volant avec des Antennes", dans la forêt du sud de l'Ohio. Linda Moulton Howe raconte : "De bon matin à la mi-Décembre 2001, il était parti chasser le cerf dans une région au sud de l'Ohio. Ce qu'il a rencontré continue de hanter son existence. Il a commencé par remarquer un bruit bizarre, puis il a vu un rayon se former à partir de gouttelettes de neige fondue, s'élevant pour constituer un engin en forme d'anneau, d'environ 3 à 4 mètres de diamètre, avec trois longues antennes de 7 mètres, disposées de manière équidistante. L'anneau s'est mis à tourner sur lui-même, extrêmement rapidement, dans un silence total. Le chasseur s'est évanoui. A son réveil, une dizaine d'heures plus tard, il a découvert que les semelles de ses bottes de cuir avaient fondu." - http://www.earthfiles.com/news.php?ID=1433&category=Environment

[audio:http://ovnis-usa.com/SONS/LMH_Ohio_Forest_2001.mp3]

Extrait de l'email reçu le 30 Mai :
"Je vous ai entendu parler des sondes en forme de libellules, et de ces témoins qui préfèraient se taire par crainte d'être ridiculisés ou à cause de possibles représailles. Je suis dans cette situation depuis 7 ans. En 2001, j'étais sur un terrain appartenant à mes parents dans le sud de l'Ohio, à environ une heure de conduite au nord de Cincinnati. Il était à peu près 8h30 du matin, nous étions à la mi-décembre, en 2001. J'avais chassé sur la propriété, où il y une quantité d'arbres de type Douglas, sur 800 mètres de long et 300 mètres de profondeur. Le cerf que je chassais y avait ses habitudes, donc c'est là que j'avais l'habitude d'aller. En entrant dans le bois, j'ai ressenti une sensation étrange, comme une charge électrostatique qui enveloppait mon corps."

"Le témoin a requis l'anonymat parce qu'il est maintenant employé dans les services de police et ne souhaite pas compromettre sa carrière. Donc je préfère le nommer "David Smith". David est né en 1982, donc il a 26 ans. Les quatre années précédentes, il avait travaillé comme auxiliaire de police dans un état du sud-ouest. Il m'a raconté qu'il est toujours hanté par ce qu'il a vécu en décembre 2001.

Il se souvient très clairement de cet anneau avec trois longues antennes, suspendu dans les airs à la hauteur du sommet des arbres. Il avait neigé la nuit précédente, et apparemment cet étrange anneau volant semblait intéressé par cette neige toute fraîche. Elle avait fondu en formant un cercle parfait sur le sol, et ça concernait également la neige qui se trouvait sur les branches en surplomb du cercle. Les gouttes de neige fondue s'élevaient en formant une colonne d'énergie translucide vers l'anneau qui demeurait immobile et silencieux."

"Quand cette chose s'est mise en rotation, sans aucun bruit ni déplacement d'air, j'ai ressenti une expression de haine à l'état pur, mais elle n'avait apparemment pas la capacité de me faire disparaître." - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=3192.0

Face au petit groupe des inconditionnels de David Biedny sur ATS, Spf33 a posé avec insistance une simple question : "Je n'avais jamais entendu parler de lui avant cette affaire de drones... Indiquez-moi un simple lien vers l'une de ses expertises d'images. J'aimerais au moins vérifier qu'il a bien les qualités requises..." Biedny est sommé de répondre, après bien des détours, et son aveu sera durement ressenti par ses supporters : "Pour être tout à fait franc, l'essentiel de mes analyses sur des images d'Ovnis est resté confidentiel." C'est un peu facile, mais en clair ça signifie : "Je n'ai pas le moyen de prouver mes compétences dans ce domaine..." C'est la fin d'un mythe, entièrement élaboré et entretenu par Springer, un co-propriétaire du forum ATS, qui depuis un an avait voulu ériger son ami en spécialiste incontournable pour enterrer toute l'affaire.
Un autre exemple récent souligne les limites de l'expertise : Suspicioso a fait appel à un maquettiste de la trilogie "Le Seigneur des Anneaux", auquel il a envoyé les images des drones de Chad et de Rajinder. La réponse de l'expert a été catégorique : "L'élément de base de ces objets est un carrousel de diapositives !" Tous ces prétendus "experts" consultés jusqu'ici ont des opinions divergentes, chacun ne voit que ce qui relève de sa spécialité. TomiUK constate : "Le simple bon sens montre qu'ils s'excluent mutuellement...".

Samedi 7 Juin -

Linda Moulton Howe vient de publier le double témoignage d'un crash suivi d'une récupération le 14 mai en Californie. Un objet bleu-turquoise incandescent, de forme ovale, s'est écrasé à 3 heures du matin au sud de Needles, près de Topock, en Arizona. Selon un témoin qui se trouvait à 400 mètres, un hélicoptère de treuillage est venu l'emporter 17 minutes plus tard, repartant dans la direction de Las Vegas.

Le lieu de l'incident est à une centaine de mètres du fleuve Colorado. Le témoin, désigné pour le moment par ses initiales, R.B., se trouvait sur le pont de son bateau, sur lequel il vit depuis une trentaine d'années, quand il a vu tomber vers lui un immense objet brillant et incandescent. Il a été surpris de constater que les couleurs émises par cet objet n'étaient pas jaunes ou oranges, comme dans le cas d'un incendie, mais bleu-turquoise avec des lueurs vertes.

Un autre témoin a observé le phénomène : Frank Costigan est un retraité qui a été Chef des opérations et de la Police à l'aéroport International de Los Angeles entre 1978 et 1985. Il lui arrive parfois de présenter des infos sur la station KTOX AM 1340 de Needles. Il habite à environ 5 kilomètres à l'est du fleuve. A 3 heures du matin, il faisait sortir son chat de la maison quand il a vu cet objet enflammé, de couleur bleu-turquoise avec des lueurs rougeoyantes, tomber vers le Colorado. Mais il n'avait pas de visibilité sur le lieu de l'impact.

R. B. a assisté au crash : "Cette chose a rebondi en l'air, et des morceaux de couleur jaune-rouge ont volé autour du corps de l'objet. Cependant, le bruit était inattendu, plutôt mat." Il était en train de composer, mais sans pouvoir aboutir, le numéro d'urgence sur son téléphone satellite, quand il a été extrêmement surpris de voir arriver sur les lieux, une quinzaine de minutes plus tard, un hélicoptère de treuillage emporter cet objet toujours incandescent qui avait la taille d'un camion-citerne. L'interview est publié sur EarthFiles. - http://www.earthfiles.com/news.php?ID=1432&category=Environment

On savait depuis le 16 mars, par son assistante personnelle, que l'Ambassadeur britannique Sir John Sawers n'avait pas participé à des réunions sur le thème des Ovnis aux Nations-Unies en février. Elle avait répondu, suite à une requête FOIA : "Nous savons que des rapports circulent sur Internet, selon lesquels l'Ambassadeur aurait assisté à des réunions à l'ONU en février, sur le thème des Ovnis. Mais je peux vous assurer que ces histoires sont totalement infondées." - Sandra Coleman

La formulation du démenti restait ambigüe, parce que les réunions supposées n'avaient pas précisément pour intitulé la question extraterrestre. Le délai de réponse à la requête FOIA avait été prolongé le 10 avril pour permettre qu'elle soit examinée de façon plus approfondie. C'est Ursula Antwi-Boasiako, du Département des Organisations Internationales qui a pris la suite, et sa réponse est plus élaborée : "Sir John Sawers, a assisté à sept réunions officielles à l'ONU entre le lundi 11 et le vendredi 15 Février 2008. Il a également participé à un certain nombre de rencontres bilatérales avec des officiels de l'ONU, et d'autres délégations sur divers sujets, dans le cadre de ses activités habituelles, sur des situations de conflits qui relèvent du Conseil de Sécurité, l'assistance au développement, et la réforme de l'ONU. Il s'agissait d'échanges confidentiels qui ne peuvent être divulgués, afin de préserver les relations entre les différents Etats membres."

Michael Salla en retire cette conclusion : "Le français Gilles Lorant n'a jamais prétendu que les réunions portaient sur le thème des Ovnis, mais seulement que le sujet avait été abordé. Or la requête FOIA étendue a confirmé certains points du témoignage de Lorant, en reconnaissant que Sawers avait participé à des "rencontres bilatérales confidentielles" pendant la période en question."

Gilles Lorant J'avais appris et publié le 23 Février qu'un français était disposé à confirmer ces réunions à l'ONU. Gilles Lorant ne m'avait pas contacté personnellement, il s'était seulement confié la veille à un ami commun. Il n'est donc pas établi qu'il ait tenté d'attirer l'attention sur lui. Il m'avait confié le 5 mars quelques noms des participants : "Les séances étaient présidées par Srgjan Kerim, ancien Ministre des Affaires étrangères de l'Ex-République yougoslave de Macédoine. Il y avait aussi l'Ambassadeur anglais, et l'Archevêque Celestino Migliore, réprésentant permanent du Vatican."

Or ces personnalités étaient bien présentes à l'ONU aux dates indiquées (même s'il y avait eu un cafouillage sur la participation réelle ou seulement la représentation de DSK à l'ONU). Le plus simple est d'envisager qu'il ait présenté les faits, tels qu'il se sont passés. Dans le cas contraire, il ne pouvait raconter une histoire crédible sans l'avoir préparée. Il avait mentionné d'autres noms, moins facilement vérifiables, comme celui de Duval-Hamel... Le problème est qu'il ne souhaite plus se manifester.

Vendredi 6 juin -

Les recherches sur la propulsion des drones ont conduit FaberOptimé à s'intéresser aux travaux de Nicola Tesla. Il publie cette remarque sur le forum de la DRT : "Cette image montre ce qui devait constituer le sommet de la tour de télécommunication dont la construction était prévue à Wardenclyffe, Long Island. Elle devait diffuser de l'énergie à grande distance par rayonnement. Le logo de la Tesla Memorial Society à New York m'évoque assez précisément la configuration de l'engin de Big Basin." - http://www.teslasociety.com/ - http://fr.wikipedia.org/wiki/Nicola_Tesla

InfoTech se refuse toujours à publier les conclusions de son expert sur les images de drones : "La CGI est totalement écartée; donc il doit s'agir de maquettes". Il sait également que la déduction est abusive : écarter la CGI n'entraîne pas qu'il s'agisse de maquettes suspendues.

L'argument d'autorité lui fait craindre aussi d'affronter le tandem Biedny-Ritzmann, qui avait pourtant conclu sans analyser. Ceux-là se sont toujours refusé à publier un travail documenté, mais leur réputation sert de couverture au manque de sérieux. Fidèles à Springer, leur mentor sur ATS, une poignée de sceptiques militants préfèrent se contenter de répéter : "Nous savons que c'est une fraude. Point." - http://fr.wikipedia.org/wiki/Argument_d%27autorit%C3%A9

TomiUK renverse alors la proposition, pour souligner le ridicule de cette attitude : "Que diriez-vous si les gens de la Drone Research Team se comportaient de la même façon, en prétendant qu'ils ont en mains un rapport d'expert, mais refusaient obstinément de le publier ?"

Un autre membre de la DRT s'étonne : "Si l'un de ces déboulonneurs avait la moindre preuve d'une fraude sous CGI, l'affaire serait réglée en 5 minutes... Ils adorent perdre leur temps à tourner en rond." Mais rien ne progresse de ce côté : le rapport d'experts promis par le Mufon est en permanence différé, parce que Bruce Maccabee n'est plus sûr de rien.

David Biedny est revenu déclarer sur ATS : "Je sais que les gens aimeraient que je produise une analyse détaillée des images, mais je pense que ce n'est pas nécessaire. Il y a des problèmes d'éclairage, de rendu, des incohérences dans les ombres." Supposons. L'auteur d'un manuel pour Photoshop n'est pas vraiment pédagogique. Pourquoi ne pas exposer clairement ses prétendues découvertes ? Le risque d'être démenti par une nouvelle observation de drone pourrait expliquer sa prudence, comme celle de Maccabee.

L'artiste SaladFingers persiste à croire qu'il peut approcher le réalisme des images de drones, et publie une comparaison entre celui de Chad et sa propre recréation :

Au lieu de souligner point par point les faiblesses de la démonstration, Spf33 se moque avec esprit de son collègue en se contentant de publier quelques heures plus tard cette réfutation : "C'est une bonne chose que les moteurs de rendu 3d et leurs algorithmes mathématiques ne soient pas faits pour approcher la réalité photographique; tout le monde aura compris que la véritable Ingrid Bergman est à droite :"

"J'ai toujours pensé qu'elle était trop belle pour être vraie."

Jeudi 5 juin -

Le Ministère de la Défense britannique lache un peu de lest avec ce texte de présentation, publié dans le cadre de sa nouvelle déclassification de documents relatifs aux Ovnis. Cette fois le MoD évoque les caractéristiques d'Engins, dont les performances sont exceptionnelles :

"Les Phénomènes Aériens Non-Identifiés dans l'espace de la Défense aérienne de la Grande-Bretagne
Le Ministère de la Défense britannique a publié ce rapport en réponse à une requête FOIA, et nous sommes heureux de pouvoir lui donner une audience plus large, selon le protocole de Publication du MOD. Des informations peuvent avoir été effacées en conformité avec l'article 26 (Défense), l'article 27 (Relations Internationales) et l'article 40 (Informations personnelles) du FOIA 2000.

Il est indiscutable que les Phénomènes Aériens Non-Identifiés existent. On leur attribue la capacité de se maintenir en suspension, de se poser, de décoller, d'accélérer à des vitesses prodigieuses et de disparaitre. Ils sont capables de réaliser des changements de directions instantanés, et montrent clairement des caractéristiques aérodynamiques qui sont nettement supérieures à celles de tout engin volant connu ou des missiles - que ces appareils soient pilotés ou non.

On ne comprend pas les conditions dans lesquelles se produisent leurs formations, et comment ces formes apparemment massives peuvent se rassembler, se dissocier, fusionner, s'élever, plonger, et accélérer.

Selon la température des couleurs et la densité de l'air ambiant, ils peuvent être observés visuellement, soit qu'ils génèrent eux-mêmes des plasmas colorés, soit par réflexion de la lumière, ou encore en contre-jour - contrastant sur le paysage en arrêtant les rayons lumineux.

Parfois, et peut-être exceptionellement, il se manifeste comme un champ, dont les caractéristiques restent indéterminées, une charge qui semble générée par ces objets massifs volant en formation dissociée. L'espace qui se crée entre eux détermine une surface, perçue comme une forme, souvent Triangulaire, qui ne réfléchit pas la lumière. C'est un élément majeur qui a été remarqué, et qui caractérise ces "Engins" noirs, de forme souvent triangulaire, dont la longueur peut aller jusqu'à plusieurs dizaines de mètres."
- Le Ministère de la Défense britannique

http://www.mod.uk/DefenceInternet/FreedomOfInformation/PublicationScheme/SearchPublicationScheme/UapInTheUkAirDefenceRegionExecutiveSummary.htm

Bill Knell, dans un edito sur OpEdNews, s'est risqué à dire qu'il avait la "vraie" video de Stan Romanek, quand en réalité il s'est fait avoir comme beaucoup d'autres par la fabrication de Baxter, le déboulonneur de Rocky Mountains. Mais il propose cette réflexion sur les erreurs qui ont été commises à Denver : "Jeff Peckman et Stan Romanek doivent porter la responsabilité d'un accueil mitigé de la part de la presse. En refusant de diffuser leur video avant de l'intégrer dans un prochain documentaire, ils n'ont fait qu'éveiller la suspicion. Ils auraient mieux fait de diffuser cette video de l'Alien, en mentionnant la suite."

"Je pense que ça n'aurait pas pu nuire à la diffusion du documentaire en question. Des ufologues expérimentés devraient conseiller Peckman et Romanek. On doit leur faire comprendre qu'il est impossible de les soutenir quand ils s'y prennent aussi maladroitement." - http://www.opednews.com/articles/An-Alien-Captured-On-Video-by-Bill-Knell-080602-634.html

Stan Romanek tient à montrer qu'il n'est pas trop affecté par cet échec : il diffuse sur son site plusieurs des videos plagiaires, et propose aux lecteurs de voter pour la plus drôle.

Mercredi 4 juin -

Le module Phoenix était à peine posé sur Mars, et déjà les chasseurs d'anomalies étaient concentrés sur une des premières images diffusées par la NASA. Plusieurs sites internet se sont interrogés sur cette forme blanche à l'horizon, d'autant qu'elle semble produire une ombre vers la droite.

La NASA est régulièrement soupçonnée de cacher la vérité, comme d'avoir "flouté" depuis 1969 certaines des images de la surface lunaire. Les dernières accusations en date avaient été formulées par Richard Hoagland et Ken Johnston, de l'Enterprise Mission, qui avaient produit quelques "preuves" d'un trucage, lors d'une conférence de presse le 30 Octobre au National Press Club de Washington DC. Selon eux, la NASA aurait par exemple découpé le ciel lunaire en trois endroits pour faire disparaitre un objet indésirable.

Ken Johnston a été responsable du Département des Données et du Contrôle photographique du laboratoire de réception des missions lunaires de la NASA pendant le programme Apollo. - http://www.enterprisemission.com/

Hier, JavierD a lancé un sujet sur le forum Ovnis-USA : "Le site Xenotech analyse très attentivement toutes les images envoyées par les sondes martiennes, et les explications parfois ambigües de la NASA. Darwin, l'un des participants, a scruté deux images prises au pied de la sonde Phoenix à 109 secondes d'intervalle. On voit sur la première une sorte de cylindre annelé, qui a disparu sur la seconde. En fait, il a changé de couleur et légèrement bougé." - http://xenotechresearch.com/phmove1.htm - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=3149.0

Headek confirme peu après : "Ce sont bien deux photos du même pied de la sonde, avec un angle légèrement différent... En aucun cas, ça ne peut être un objet éjecté pendant une manoeuvre du bras articulé lors d'un prélèvement, puisque l'objet disparait sur la deuxième photo et non l'inverse.... (chronologiquement l'objet n'apparait pas, il disparait).
Ce n'est pas une particule de glace qui aurait fondu en moins de 2 minutes, même si le climat de Mars est très aléatoire...
" Il reste l'hypothèse d'un objet emporté par le vent.

Les images proviennent du site officiel de la mission... :
http://phoenix.lpl.arizona.edu/images.php?gID=1007&cID=26

Le responsable du site Xenotech montre comment il a créé l'image suivante : "Nous avons superposé les deux images, et obtenu ce résultat par soustraction. L'objet a été coloré en bleu pour le faire ressortir."

Il émet finalement une conclusion assez audacieuse : "Une observation plus poussée montre que l'objet est toujours là, mais il semble avoir adopté la couleur du sol et s'être légèrement déplacé. Du fait que les deux images ont été prises en utilisant les mêmes filtres, nous devons en conclure que le changement d'apparence est du à l'objet lui-même, et ne relève pas d'une différence d'éclairage, ni de couleur du filtre.

J'ai pensé que des poussières pouvaient avoir recouvert l'objet, mais ce n'est pas le cas. Rien d'autre n'a changé dans l'image. Par conséquent, je dois conclure que soit quelque chose est venu recouvrir précisément cette petite zone, soit elle a changé de couleur, ou bien elle a bougé. Dans ce cas, se pourrait-il que ce soit un organisme vivant ?"

Mardi 3 Juin - Clay et Shawn Pickering étaient à nouveau hier les invités du Kevin Smith Show (http://kevinsmithshow.com/). Depuis qu'ils ont revendiqué le 14 février un contact avec celui qu'ils surnomment la Source A, aucune preuve des réunions aux Nations-Unies n'a encore été apportée. - http://ovnis-usa.com/reunions-a-lonu/

C'est à l'époque, Michael Salla (fondateur de l'Exopolitics Institute) qui les avait fait connaître, dans un de ses Editos sur cette affaire : "Leur Source, qui fait actuellement partie du corps diplomatique, a du se rendre à New York pour participer à cette réunion matinale et confidentielle. Cette même Source leur a révélé qu'il existe un groupe secret de travail sur les Ovnis, qui a consenti à ce que cette information soit diffusée afin que le public soit progressivement acclimaté aux évènements qui se préparent."

http://ovnis-usa.com/SONS/KevinSmithShow_Pickering_02June08_87mns.mp3

Stan Romanek La video de Denver avec l'alien à la fenêtre a déjà inspiré énormément de re-créations, mais en dépit des annonces qui les accompagnent, personne n'a encore mis en ligne la version originale de Stan Romanek. - http://www.stanromanek.com/

L'enquêtrice italienne Paola Harris - qui a pu voir ce document - est intervenue le 30 mai sur Coast-to-Coast, avec George Noory, en laissant entendre que le film lui semblait authentique. Mais son site web n'est pas mis à jour. http://www.paolaharris.com/home.htm

L'amusement consiste maintenant à produire d'autres petites videos montrant des Gris se déplaçant devant des caméras de surveillance...

Les calculs de dimensions d'objets se poursuivent sur le forum de la Drone Research Team, en particulier avec cet impressionnant travail de Nekitamo. C'est la suite de son évaluation de la taille d'un des drones, commencée le 28 mai, à partir des mesures effectuées sur l'emplacement de Chad. Souhaitons que les divers groupements ufologiques, y compris le Mufon, puissent recruter des chercheurs de ce niveau. - http://droneteam.com/drt/index.php?topic=100.0

Le forum Open Minds fonctionne de nouveau après l'incendie suivi d'une explosion qui a détruit les locaux de son hébergeur internet. - http://lucianarchy.proboards21.com/index.cgi - Simultanément, le forum UfoCaseBook a été affecté par le même incident.

Lundi 2 Juin -

Parmi les réflexions qu'on peut entendre sur la personnalité d'Isaac, et le contenu de ses Explications, ce qui revient le plus souvent concerne sa sécurité : aurait-il réellement fourni des éléments qui permettraient de l'identifier ? Un laboratoire de nouvelles technologies installé à Palo Alto dans les années 1985-1990, occupant un petit immeuble de quatre niveaux.. n'est-ce pas trop précis pour être exact ? - http://ovnis-usa.com/les-explications-disaac/

Il peut aussi bien avoir travaillé à Los Alamos ou chez Lockheed-Martin, dix ans plus tard, et sorti des documents sous forme d'une diskette plutôt que des photocopies... Ca ne change pas grand'chose au contenu de ses révélations, mais ça serait beaucoup plus prudent de sa part d'avoir indiqué des références inexactes.

Un incendie a détruit les locaux du serveur web Planet basé au Texas, qui héberge le forum Open Minds, affectant du même coup 9.000 sites internet. La remise en place pourrait se faire attendre plusieurs semaines, et un forum de remplacement a aussitôt été créé.

Peu avant la coupure, InfoTech était venu réaffirmer sur Open Minds que son expert et allié avait établi que les drones n'avaient pas été réalisés sous CGI. Mieux : convaincu de la thèse des maquettes suspendues, il aurait précisément remarqué comment un faussaire a pu faire disparaître des fils de suspension.

Le seul problème reste qu'il ne souhaite pas en apporter la preuve. Dans ce cas, on peine à croire qu'il continue à prétendre se considérer comme un chercheur de vérité. Quant à la découverte de fils de suspension, cette affirmation fait sourire tous ceux qui scrutent de très près toutes ces images depuis un an. C'est aussi la première fois sur ce forum qu'un participant affirme avoir des preuves qu'il ne s'agit pas de trucages numériques, et refuse de les fournir.

OnTheFence a représenté à l'échelle la taille dérisoire d'un bras élévateur à l'emplacement de Stephen.

Sur le front des pseudo-sceptiques, un véritable complot vient d'être découvert grâce à un informateur qui n'a pas supporté d'être complice plus longtemps : on apprend que SysConfig (Manuel Vega) et sa petite cour réfugiée sur ATS avaient secrètement organisé une traque internet d'un des chercheurs parmi les plus actifs sur le sujet des drones - et qui fait partie de la Drone Team. La bande avait utilisé des outils de piratage informatique, pour connaître l'identité et l'adresse personnelle de Numbers et sa famille - à partir de son compte email. Les parasites agissaient dans l'illégalité avec la complicité de personnages assez connus du milieu : on y retrouve l'auteur d'un Blog militant contre la possible réalité des drones - surnommé "The Man" - ainsi que le "steward" qui avait récemment rejoint le conseil d'administration du forum Open Minds... Tous les deux, habitués du forum ATS, ont couvert par leur silence ces malversations, ainsi qu'une frauduleuse et sordide opération de captation d'adresses IP :

Les échanges d'emails des manipulateurs révèlent entre autres pourquoi Horst (le jeune Reader) avait créé une banale page web consacrée aux drones : il se vante naïvement d'avoir réussi par ce moyen à capter les adresses IPs de ses quelques visiteurs.

Son rève est de réaliser un nouveau site web pour les récolter en masse : "Entre nous, derrière la porte verte, je vous expose ma nouvelle idée : nous allons créer un site, qui affiche les adresses IPs des visiteurs, et il suffira de les attirer en annonçant que tel jour, nous allons révéler un élément important.. comme l'identité d'Isaac. Bien sûr, les gens seront déçus, parce que nous n'avons rien à leur annoncer... mais ainsi nous aurons récupéré ce que nous voulons." - http://fr.wikipedia.org/wiki/Adresse_IP

La navette spatiale Discovery, avec Mark Kelly aux commandes, a décollé samedi soir du centre spatial Kennedy pour une mission de 14 jours. Le STS-124 va rejoindre l'ISS. Il emporte le principal module du laboratoire japonais Kibo. L'adjonction de ce compartiment de 1 milliard de dollars doit compléter à 71% l'assemblage de la Station Internationale, et consacre la participation du Japon. Au moins cinq morceaux de mousse se sont détachés et ont frappé le bouclier thermique, mais ce nouvel incident serait sans gravité.

Dimanche 1er Juin - Larry King avait invité Jeff Peckman et Stan Romanek sur CNN le soir même de la Conférence de Presse de Denver, à propos de la video de l'extraterrestre à la fenêtre. Transcription en anglais - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=3111.0

Ils étaient face à James Meadow reporter du site web "Rocky Mountain News" et Matthew Baxter, enquêteur de la Société d'étude du paranormal de Rocky Mountain. Le professeur de l'Ecole de Cinéma du Colorado, Jerry Hoffman était également sur le plateau. Stan Romanek raconte qu'il a suivi les recommandations de son entourage, et placé un camescope sur un trépied, face à la fenêtre où il pensait avoir aperçu plusieurs fois une entité venant l'observer.

Le film date du 17 juillet 2003, un soir de pleine lune. Il explique : "Les scientifiques qui s'intéressent à mon cas ont préféré différer la diffusion de ce clip. Encore aujourd'hui, ils me disent qu'ils préfèrent attendre d'avoir complètement terminé leurs analystes..." Jerry Hoffman, le professionnel atteste que la bande n'a pas été altérée, et que la silhouette est effectivement placée derrière la vitre. Il est également persuadé qu'il ne s'agit pas d'un trucage numérique.

Baxter est dans le rôle du déboulonneur, mais il ne se contente pas de réfuter en bloc les prétentions de Stan Romanek, il revendique la création de plusieurs fausses videos, dont celle-ci - diffusée sur YouTube, une sorte de re-création qui lui sert à démontrer combien il est facile de faire illusion "pour moins de 100 dollars".

http://fr.youtube.com/watch?v=JWtRU1mbF7U&feature=related

http://www.youtube.com/watch?v=CspYx1t-cyM&watch_response

CNN : http://fr.youtube.com/watch?v=xYn4hdz91pA

Cependant, Alejandro Rojas, directeur de la branche éducative du MUFON, était présent lors de la Conférence. Il a déclaré que les recherches préliminaires qu'il a effectuées avec d'autres experts l'amènent à penser que la video est authentique. Pour l'instant, aucun media ne l'a diffusée.

Stan Romanek vivait dans le Nebraska à l'époque. Il est maintenant établi à Colorado Springs. Il prétend avoir eu plus d'une centaine de rencontres rapprochées avec des aliens depuis le mois de décembre 2000. Les nombreux sites web qui évoquent son cas montrent des photos des traces rouges qu'il porte sur les bras et dans son dos, et qu'il attribue aux aliens. Il prétend que ces extraterrestres l'ont abducté, et il a publié des images de plusieurs emplacements circulaires et brulés, qui indiqueraient l'endroit dans son jardin ou un vaisseau se serait posé.

Entre autres anecdotes, il raconte : "Sur une route de Pennsylvanie, 44 oiseaux se sont mystérieusement abattus sur ma voiture, à cause d'un effet électromagnétique étrange, résultant de mes contacts".

Le témoin est dyslexique. Il est aussi somnambule. Il lui arrive fréquement de rédiger dans cet état des équations inversées qui seraient dit-on relativement élaborées, et intrigueraient les chercheurs par leur complexité. Il pourrait s'agir de calculs relatifs au voyage spatial et à la propulsion des Ovnis.

- http://www.denverpost.com/ci_9427587?source=rss

Stan Romanek

Samedi 31 Mai -

Linda Moulton Howe, invitée de Coast-to-Coast hier soir, est revenue sur l'affaire des drones, et la chute d'un objet en forme de perle à Decatur, Alabama.

Les auditeurs de C2C ont découvert le récit de Brent, à Camas dans l'état de Washington, dont le témoignage de drone avait été seulement diffusé sur DreamLand.

http://ovnis-usa.com/SONS/C2C_LMH-300508-18mns.mp3

Denver, Colorado - Une video qui montrerait un alien vivant, a été présentée hier à la presse. Elle n'aura contribué qu'à ridiculiser le phénomène.

Jeff Peckman, âgé de 54 ans, s'était déjà fait connaître en 2003, en essayant de contraindre la municipalité - par un référendum d'initiative populaire - à créer une Commission des Affaires Extraterrestres dans sa ville. Son but était de préparer les habitants à des rencontres rapprochées. Cette proposition avait recueilli 32% de votes favorables.
Il a déclaré que la video apporte la preuve de l'existence des aliens : "C'est l'ultime confirmation que nous attendions."

Peckman a également fait savoir que le public devra attendre un peu avant de se faire une idée, parce que cette video fait partie d'un documentaire réalisé par Stan Romanek, un "contacté" qui vit à Colorado Springs. De son côté Jerry Hofmann, professeur de l'école de cinéma du Colorado à Denver, a pu étudier ce film et a confirmé son authenticité. Il estime également qu'une marionnette articulée aurait coûté 50.000 dollars. Peckman a ajouté que cette video l'avait convaincu de devoir lancer son initiative à Denver.

"On y voit la tête d'un extraterrestre se montrant à la fenêtre, la nuit. Il a été filmé par une caméra infra-rouge. L'alien mesure environ 1,30m, et on le voit cligner des yeux." Source - http://www.rockymountainnews.com/news/2008/may/28/purported-ufo-video-be-shown-friday/

Ufonaut ajoute ces précisions : "Le Mufon a enquêté sur Stan Romanek, et beaucoup de gens le trouvent crédible. L'histoire de Stan Romanek est intéressante à découvrir." - http://www.stanromanek.com/
"Sur la page Timeline, il présente l'une des meilleures videos que j'aie pu voir, filmée dans un parc, devant de nombreux témoins indépendants." - http://www.stanromanek.com/03)%20Picture%20&%20Video%20Timeline%20Page_website/

Le plus incroyable dans l'histoire est que les très nombreux medias, qui ont fait le déplacement pour couvrir ce non-évènement, n'ont pas eu l'autorisation de recopier la video, et finalement ne pourront diffuser qu'une image aussi médiocre. Malgré celà, Jeff Peckman et Stan Romanek ont réussi à intéresser Larry King sur CNN le soir même. http://www.thedenverchannel.com/news/16437219/detail.html#

Les Non-Abductés Anonymes : Des gens qui n'ont JAMAIS été abductés par des aliens ont formé un groupe de soutien. "Ces malheureux ne parviennent pas à comprendre pourquoi les extraterrestres n'ont pas choisi de s'intéresser à eux, ils se sentent rejetés et doivent suivre des thérapies de groupe." Une video réalisée en 2001 par Philip Powell. - http://www.imdb.com/title/tt0400692/

http://fr.youtube.com/watch?v=ZH_dFl1Yxe4

La situation sur Open Minds a encore évolué : j'ai reçu une invitation à rejoindre l'équipe des Modérateurs. Cette solution a l'avantage de maintenir des liens de partenariat entre le forum OM et celui que la DRT a mis en place. Elle permet aussi de contrer les propos malveillants des déboulonneurs systématiques, qui avaient récemment renforcé leurs positions de manière arrogante.

Vendredi 30 Mai -

L'Inde prépare activement sa première mission lunaire, Chandrayaan-1, et deviendra la 6ème puissance dans l'espace dans les premiers jours de Juillet 2008. La sonde sera lancée par l'ISRO - l'agence spatiale indienne. - http://www.isro.org/chandrayaan/htmls/home.htm - http://www.isro.org/

L'India Daily vient de publier un nouvel édito provocateur : "Les hauts responsables des Nations-Unies sont à présent préoccupés de savoir si l'Inde saura garder ses secrets." - http://www.indiadaily.com/editorial/19513.asp

"Récemment, depuis un cyber-café de Bangalore, de jeunes ingénieurs de l'ISRO ont révélé l'existence d'un périmètre réservé sur l'une de leurs bases. L'un deux a affirmé que l'Inde a commencé à bénéficier de technologies extraterrestres obtenues par rétroconception, et que le Conseil de Sécurité des Nations-Unies contrôle ces transferts. En échange, l'Inde se serait engagée à ne pas révéler ce qu'elle découvrira à l'occasion de ses missions dans l'espace. En révélant des secrets majeurs concernant les Ovnis, l'Inde pourrait également compromettre ses chances de devenir le sixième membre du Conseil de Sécurité de l'ONU (UNSC).

Le BJP - Parti du Peuple Indien - est le premier parti d'opposition. Certains avancent l'idée qu'en remportant les prochaines élections législatives, il pourrait à nouveau surprendre le monde. En 1990, c'est le BJP qui avait révélé les capacités nucléaires de l'Inde. Contre toute attente, et malgré les menaces des Etats-Unis, ainsi que d'autres pays, le BJP avait poussé le Gouvernement indien à poursuivre ses tests de missiles à têtes multiples. L'idée qui prédomine actuellement est que le BJP serait disposé à révéler la vérité, et ensuite se battre pour entrer malgré tout au Conseil de Sécurité." Attention : les rumeurs de l'India Daily sont assez rarement confirmées par d'autres sources.

InfoTech semblait sérieusement motivé par l'affaire des drones, quand il a rejoint le forum Open Minds il y a quelques semaines, et son intégration dans le groupe interne consacré aux recherches (OMRT) était en bonne voie. Il avait réussi à convaincre un analyste qualifié de réaliser une expertise gratuite sur les images. Mais il a soudainement retourné sa veste : "Je ne souhaite plus participer à ce sujet sur les drones, et j'ai décidé de ne pas publier ma synthèse sur l'analyse conduite par mon expert, parce que je ne souhaite pas enflammer de nouveau les débats. Mon opinion est que les drones, s'ils sont faux, ne pourraient être que des maquettes. Les conclusions de mon expert vont dans ce sens, et j'en ai été stupéfait."

Ce changement d'attitude est dommageable pour la recherche de la vérité. Les conclusions de l'expert avaient circulé en privé : "Il a conclu comme moi que ce n'est pas de la CGI. Mais il doit rester anonyme parce que je ne veux pas l'exposer aux attaques des déboulonneurs et des gens qui sont acharnés à pousser la thèse de la CGI." Quant à ses qualifications, il a signé des manuels sur les techniques employées dans le domaine des illustrations, sur les manipulations photographiques et les 'trucages' avec Photoshop. Il a un poste de consultant chez Adobe, et il n'est pas du partisan du phénomène Ovni.
"L'hypothèse de la CGI est définitivement écartée - c'est sans appel." Les photos de Ty ont une résolution trop faible, et il ne les a pas considérées dans le cadre de son analyse.

En réalité, si l'expert penche pour une fraude, c'est simplement parce que "des Ovnis, avec un lettrage inconnu" ne peuvent trouver place dans son univers. Au fond, ses opinions personnelles importent peu, seule son expertise technique devrait être retenue. Mais pourquoi l'avoir mis à contribution et décider de ménager les déboulonneurs en ne publiant pas ses conclusions ?

Une nouvelle émission radio de trois heures avec Linda Moulton Howe sur Coast-to-Coast est en partie consacrée à l'affaire des drones. Elle revient également avec George Noory sur la chute d'un objet en forme de perle à Decatur, Alabama. - http://www.coasttocoastam.com/shows/2008/05/29.html - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=2915.0

Jeudi 29 Mai -

Cette affaire des possibles réunions secrètes aux Nations-Unies en février dernier ne cesse de causer des remous sur Open Minds, où sont maintenant installés des éditorialistes influents comme Michael Salla, Robert Morningstar, Ed Komarek, et les frères Pickering. Michael Salla intervient de nouveau : "Certes, on attend toujours que le français Gilles Lorant fournisse la preuve qu'il se trouvait à New York en février dernier, et qu'il apporte des éclaircissements sur les incohérences de son parcours professionnel. Il faudra qu'il s'explique, si jamais il refait surface. Mais ces aléas ne ne remettent absolument pas en cause sa participation à ces rencontres. J'ai plusieurs fois rappellé ici que Steven Greer avait eu confirmation de ces réunions par sa propre source au sein du Ministère de la Défense français". - http://ovnis-usa.com/reunions-a-lonu/

Pour résumer, le témoignage de Lorant a été plusieurs fois corroboré, même si Gérard Lebat, fondateur des Repas Ufologiques, a émis des réserves personnelles à son sujet.

Je pense que Greer en était informé. Vous savez que Steven Greer était initialement enclin à rejeter cette idée. Il a donc fallu qu'il ait trouvé entre temps de bonnes raisons pour soutenir maintenant que ces réunions ont bien eu lieu. Le revirement favorable de Greer date du 30 mars, alors que la mise en cause de Lorant par Lebat avait été publiée dès le 2 mars.

Pourquoi Greer aurait-il été amené à changer d'avis, malgré ces points litigieux dans le CV de Gilles Lorant ? D'autres avant moi ont émis ici l'idée que les points faibles chez Lorant font partie d'un processus de démenti calculé (plausible deniability), mis en place afin que la grande presse préfère ne pas aborder le sujet, tandis que des personnes plus préparées sauront recevoir l'information et la relayer là où c'est nécessaire, afin de pouvoir influencer les débats dans les sphères réservées où se prennent les décisions.

C'est ce qui est en train de se passer dans différents pays et à l'ONU. Donc il ne sert à rien de critiquer Greer, parce qu'il ne joue aucun rôle dans l'ufologie française; il a de bonnes raisons d'agir comme il le fait.

J'apprécie le Dr Steven Greer parce qu'il est très impliqué dans la communauté ufologique, qu'il a des contacts militaires de haut niveau, et qu'il a risqué sa réputation en accréditant les réunions de l'ONU. Par ailleurs, il me parait impossible de soutenir que des services auraient poussé Lorant à propager une fausse histoire, après s'être fabriqué un faux CV, dans le seul but de tromper la communauté ufologique française pendant quelques semaines. Ce sacrifice personnel n'aurait pas de sens en regard du résultat."

Mais tout celà ne signifie pas en réalité que Steven Greer, s'il rejoint Gilles Lorant sur son témoignage initial, ait pour autant déclaré qu'il attestait de la présence du français aux réunions des Nations-Unies.

On se souvient peut-être du déroulement de l'affaire Serpo, qui avait commencé en novembre 2005 sur la liste de Victor Martinez, annonçant qu'un programme d'échange avec une race aliène avait conduit en 1965 une équipe de 12 terriens à passer plusieurs années sur une planète de Zeta Reticuli. C'était en quelque sorte la suite logique du film Rencontres du IIIème Type. Cette histoire a inspiré la rédaction d'un scénario qui est présenté ici.

http://fr.youtube.com/watch?v=jw0OymsQDgY

La bande annonce utilise des extraits du discours de Ronald Reagan à l'ONU le 21 septembre 1987 sur la menace aliène qui pourrait rassembler les terriens. http://ovnis-usa.com/serpo1.htm

Le synopsis affirme dès l'entrée qu'il est "basé sur une histoire vraie" : "Nous sommes en 2016. Après que le contact ait été établi avec une race aliène, une équipe de spécialistes a été constituée pour participer à un programme secret d'échange entre la Terre et leur planète, Serpo.
En route vers ce monde étrange, l'équipe réalise que ces êtres sont en fait impliqués dans une guerre planétaire. A présent, l'équipe doit tout faire pour empêcher que ce conflit dévastateur affecte la Terre.
" - http://serpothemovie.com/site/trailer/index.html - La production est assurée par Cichon & Schuster pour la société Nanimation, qui n'a pas de problème de copyright pour le récit original. - http://nanimation.com/site/home.html

Une bande dessinée est également annoncée pour août prochain, réalisée par Jason Burns et Joe Eisma. http://www.comicon.com/cgi-bin/ultimatebb.cgi?ubb=get_topic;f=36;t=007233

Mais les plus anciens observateurs de la saga Serpo sur internet sont extrêmement déçus que les scénaristes aient dévoyé cette étonnante histoire d'une première rencontre entre deux civilisations, pour la transformer en un banal affrontement intergalactique.

Mercredi 28 Mai - Les participants du forum Open Minds sont actuellement préoccupés de constater que la ligne fondatrice a sensiblement dévié. ArlingtonAcid résume l'ambiance qui s'est installée depuis quelques semaines : "Certains des participants ont commencé à polluer cet espace avec leurs enfantillages. Une large part des discussions n'a plus aucun intérêt, puisque des gens s'évertuent à occuper le terrain sans rien apporter de constructif. C'est pourquoi je n'y viens plus aussi souvent. Il y a maintenant une équipe de déboulonneurs à la manoeuvre, dont on se demande ce qui peut bien les motiver : pourquoi consacrer autant d'énergie à s'occuper d'un sujet, après avoir déclaré qu'il n'était pas digne d'intérêt ?" Il soupçonne en particulier EnlightenedSinker d'être un instrument des Pouvoirs en Place. De fait, celui-ci a débarqué depuis moins de deux mois mais totalise déjà des centaines de messages, dans le but de contrôler tous les échanges, et sans jamais apporter un seul élément constructif. La situation pourrait évoluer prochainement.

De leur côté, les chercheurs poursuivent leur travail : Nekitamo a utilisé de nouvelles images de l'emplacement de Chad, prises par 11August et Numbers pour tenter une première estimation :

http://ovnis-usa.com/images/Nekitamo_chadsizeha7.jpg

L'emplacement précis n'a pas encore été révélé par l'équipe de la DRT, parce que toute cette zone est relativement peuplée. Il s'y trouve plusieurs dizaines de maisons, et les Détectives n'ont pu en visiter pour l'instant qu'un petit nombre. Chad et sa femme pourraient aussi occuper l'une des nombreuses caravanes qui sont installées le long de chemins privés, dont l'accès est strictement réservé.

Les deux premières parties du Skypecast organisé avec Clay Pickering le dimanche 18 mai par Open Minds, avaient été mises en ligne ici le 21 mai. La troisième est maintenant disponible. Il est toujours question des réunions secrètes aux Nations-Unies, et de ce que la Source A pourrait avoir à communiquer. L'un des aspects est assez problématique et ouvre un intéressant débat : Tous ceux qui ont maintenu pendant des années le secret sur la présence aliène peuvent-ils négocier la divulgation contre l'assurance d'une totale amnistie ? : [audio:http://ovnis-usa.com/SONS/OMcast_Pickering180508C.mp3]

Mardi 27 Mai -

Selon une étude récente, "le Soleil n'a pas de propriétés particulières qui favoriseraient l'apparition de la Vie" par rapport aux autres étoiles. Cette découverte renforce l'idée que la vie doit être un phénomène courant dans l'univers. Cet article de AbcNews reprend une information du NewScientist : - http://www.newscientist.com/

Pour Charles Lineweaver, de l'Université Nationale d'Australie (ANU) à Canberra : "La vie sur une planète ne semble pas nécessiter que son étoile soit très particulière, seule sa proximité est l'élément important."
Des études précédentes sur les propriétés du Soleil avaient laissé penser qu'il devait présenter des caractéristiques particulières, en ayant par exemple une masse supérieure à la moyenne. Mais seul un petit nombre de paramètres avait été pris en compte dans cette comparaison
, comme la masse et la teneur en fer. Lineweaver soupçonne qu'on avait cédé à la tentation d'énumérer les caractéristiques du Soleil, puis décidé de seulement considérer les plus remarquables, en ignorant les plus ordinaires.

Interrogé par le New Scientist, Lineweaver a déclaré : "On a pu parvenir à la conclusion trompeuse que le Soleil devait être 'spécial'."
Avec José Robles, son collègue de l'ANU, ainsi que d'autres chercheurs, Lineweaver a analysé 11 propriétés du Soleil qui seraient susceptibles d'affecter sa capacité d'avoir des planètes habitables. Ils ont pris en compte la masse, l'âge, la vitesse de rotation, et la distance de son orbite autour du centre de la Voie Lactée. Ensuite ils ont comparé ces données avec des statistiques précises concernant les autres étoiles d'un échantillon aléatoire. La question était de savoir si le Soleil, finalement, sortirait du lot.
"Ce fut le cas pour seulement deux raisons : sa masse est plus importante que 95% des étoiles plus proches, et son orbite autour du centre de notre galaxie est plus circulaire que 93% d'entre elles.

Mais lorque les 11 propriétés furent prises en compte, le Soleil est alors apparu très banal. L'équipe de Robles a calculé qu'il n'y aurait qu'une chance sur trois pour qu'une étoile choisie au hasard puisse être "plus typique" que le Soleil.

Leur conclusion est qu'une étoile ne requiert probablement d'avoir aucune qualité particulière pour qu'une planète habitable existe dans ses parages, si ce n'est bien sûr que cette planète doit se trouver dans la zone habitable "privilégiée" de l'étoile, en orbite à une distance où la température n'est pas trop élevée pour la vie, ni trop froide, mais juste à point." - http://abcnews.go.com/Technology/story?id=4921481&page=1

Spf33, sur le forum de la Drone Research Team, progresse dans ses évaluations à l'aide des mesures réalisées par les Détectives Frank Dixon et Tom Davis, et reprécisées ensuite par 11August et Numbers. Il vient de publier une première estimation de la taille du drone de Stephen, mais son évaluation doit être recoupée avec celles qu'on pourra obtenir par la suite, concernant l'objet photographié par Ty B.

http://ovnis-usa.com/images/Spf33_stevendroneirscaleto747nf3.jpg

"Comparaison avec un 747 à la même distance de l'objectif d'un Canon Rebel numérique, avec un capteur cmos de 22mm et une focale de 50mm."

Lundi 26 Mai - Lancé par la Nasa le 4 août 2007, le module Phoenix s'est posé sur Mars à 1h38, dans la nuit de dimanche à lundi, après une course de 711 millions de kilomètres. Le responsable scientifique de l'opération, Peter Smith, a déclaré que la mission doit également déterminer si la région est habitable, dans la perspective d'une future base habitée martienne.

A 125 km de la surface, Phoenix a pénètré dans l'atmosphère de Mars à 19.311 km/h. Il s'est ralenti par friction jusqu'à 8 km/h. Un bouclier thermique protègeait le lander des températures extrêmes produites pendant cette entrée. Des antennes situées en arrière du bouclier ont été utilisées pour communiquer avec l'un des trois engins qui se trouvent en orbite martienne. Ils servent à relayer les signaux qui informent la Terre des conditions de la mission. Après avoir déccéléré à Mach 1.7 (1.7 fois la vitesse du son), le parachute s'est déployé.

Peu après, le bouclier thermique a été largué, le radar d'apprôche activé, et les supports du module de 350 kilos se sont déployés. Il a poursuivi sa descente dans l'atmosphère martienne, jusqu'à l'altitude de 1 km de la surface. Ensuite, la plate-forme a détaché le parachute, avec quelques secondes de retard. Après quoi, elle a déccéléré encore en réduisant la puissance de ses rétro-fusées. Lorsque Phoenix est parvenu à une altitude de 12m, avec un déplacement de 2.4 m/s, l'engin a stabilisé sa vitesse. Les moteurs d'amarissage ont alors été coupés lorsque les capteurs situés aux extrêmités des supports ont attesté du contact. Quinze minutes plus tard, Phoenix a déployé ses panneaux solaires. Dans quelques jours, il activera son bras robot de 2,5m pour ramasser le premier échantillon de sol. http://phoenix.lpl.arizona.edu/

"Phoenix ne possède pas les outils nécessaires pour détecter les signes d'une vie extraterrestre, actuelle ou passée. Mais il procédera à des analyses pour tenter de savoir si cette glace a déjà fondu et cherchera des traces de composés organiques dans le permafrost pour déterminer si la vie a pu apparaître sur le site." - http://canadianpress.google.com/article/ALeqM5gD5kGKDwLJbwcMNdQef80f-3NPWA

Les crânes de cristal sont donc au centre du nouvel épisode d'Indiana Jones, réalisé par Steven Spielberg. Whitley Strieber en a fait son édito : "Deux crânes de cristal se trouvent au British Museum de Londres et au Smithsonian Institution à Washington, DC. Une nouvelle étude, utilisant un microscope électronique a montré qu'il s'agit de faux, parce qu'ils ont été créés avec des outils dont ne disposaient pas les anciens Mayas ou les Aztèques." Il ajoute : "Mais ça ne veut pas dire que TOUS les crânes de ce type sont des faux." - http://fr.wikipedia.org/wiki/Indiana_Jones
Sur BBC News, Paul Rincon rapporte les propos de l'archéologue Ian Freestone : "Il existe au moins une douzaine de ces crânes de cristal. C'est dans les années 60 qu'on a commencé à s'y intéresser. Celui du British Museum et un autre qui se trouve à Paris, étaient déjà connus. On doit cet engouement au mouvement du Nouvel Age et son attrait pour les cristaux. C'est depuis cette époque qu'on a commencé à en fabriquer. Certains sont remarquablement éxécutés, d'autres semblent avoir été produits avec des moyens rudimentaires au fond d'une cour. Certains avaient pensé qu'un travail assez grossier pourrait davantage passer pour avoir été réalisé dans le cadre d'une société traditionnelle. C'était une vision erronée, parce que les artisans de l'époque étaient plus sophistiqués. Ils ne disposaient pas d'instruments modernes, mais ils savaient travailler."

Le recours au microscope électronique a montré que les crânes avaient probablement été façonnés avec des disques rotatifs en cuivre, ou autre métal. Un abrasif a également été utilisé, pour faciliter la taille de l'objet. En revanche, l'analyse d'autres pièces authentiques d'origine Aztèque et Mixtèque ont permis d'établir que ces artisans utilisaient des outils en pierre avec un manche en bois. - http://fr.wikipedia.org/wiki/Mixt%C3%A8que
"Le crâne du British Museum a été taillé avec du corundum ou du diamant. Mais l'analyse à diffraction de rayons-X a révélé qu'un autre materiau, le carborundum, a été utilisé pour celui du Smithsonian.
Le Carborundum est un abrasif de synthèse qui n'était pas utilisé avant le 20ème siècle : "On pense maintenant qu'il date des années 1950 ou un peu plus tard" a déclaré le Professeur Freestone - qui a été conservateur-adjoint au British Museum.
Les auteurs des crânes sont inconnus. Mais pour celui du British Museum, les soupçons se portent vers un antiquaire français du 19ème siècle nommé Eugene Boban. Le Professeur Freestone pense qu'il l'avait acheté, ou fait éxécuter par un artisan quelque part en Europe. Ces récentes conclusions vont surement décevoir les amateurs et les collectionneurs; les crânes font partie d'un certain folklore, le sujet a souvent été repris dans des films et des romans.
" Plusieurs légendes circulent sur la réunion de 13 crânes de cristal.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Cr%C3%A2ne_de_cristal
- http://www.unknowncountry.com/news/?id=6894 - http://news.bbc.co.uk/2/hi/science/nature/7414637.stm

Spf33 et Nekitamo disposent maintenant des données les plus précises, obtenues par un télémètre-laser, et commencent à publier les premières évaluations sur le forum de la Drone Research Team.

Spf33 a commencé par l'emplacement de Stephen : "Les calculs indiquent qu'un diamètre extérieur de 3,5 m pour l'anneau adjacent, à 775 mètres de distance et 156 mètres d'altitude, produit cette ombre que nous avions remarquée sur l'arbre numéro 5. C'est l'anneau qui porte le numéro 16 dans l'Inventaire CARET."

Quoi qu'on pense de la réalité des drones californiens, on ne peut qu'apprécier le talent et l'utilisation de logiciels et d'outils, comme la fonction "relief de terrain" dans Google Earth, ou encore StreetView sur Google Maps. Des moyens de calculs qui sont maintenant largement répandus et pourraient permettre de préciser ou vérifier d'autres témoignages d'observations en ufologie.

http://ovnis-usa.com/images/Nekitamo_steven_laser_dem_shadows.jpg

Dimanche 25 Mai - C'est dans la nuit de dimanche à lundi, à 1h38, que le module Phoenix doit se poser sur Mars, après une course de 679 millions de kilomètres. Il doit creuser durant 90 jours le sol martien à la recherche de traces de matières organiques, pour déterminer si une forme de vie a pu apparaître à cet endroit. "Malgré le succès des deux robots explorateurs Spirit et Opportunity, arrivés sur Mars en 2004, plus de la moitié des tentatives de l'homme pour poser des engins sur la planète rouge ont échoué. "Nous allons connaître sept minutes d'angoisse" (le temps de la descente)... C'est ce qu'a reconnu Ed Sedivy, responsable du programme chez Lockheed Martin." - L'Université de l'Arizona gère l'opération, et présente les informations nécessaires sur le site de la mission. - http://phoenix.lpl.arizona.edu/ - Compléments : http://canadianpress.google.com/article/ALeqM5gD5kGKDwLJbwcMNdQef80f-3NPWA

http://www.youtube.com/watch?v=LO0xKQb2Gwg

Alban nous adresse ses remarques par email : "J'ai de gros doutes par rapport à la video mise en ligne par l'Université de l'Arizona.... On voit la sonde se poser avec des RETRO-FUSEES !!!
Comme le montre la video explicative, les rétro-fusées vont souffler tout le sable autour du site d'attérrissage. Et même si le sable n'est pas complètement soufflé, la chaleur des fusées risque de griller complètement les organismes vivants à cet endroit.
C'est comme si un biologiste mettait un bon coup de chalumeau sur le carré de terrain qu'il veut étudier avant de faire ses prélèvements.
Pour faire des prélèvements valables il faut soit :
- atterrir en parachute jusqu'au bout
- atterrir en airbag (comme cela s'est déjà fait lors de précédentes missions)
- atterrir en retro-fusées mais posséder un petit véhicule autonome qui pourra aller faire les prélèvements loin de la zone d'atterrissage.
Pour moi cette vidéo est soit de la désinformation, soit que les ingénieurs sont trop incompétents pour n'avoir pas pensé qu'ils vont ruiner leur zone d'étude.
"

Le forum de recherches de la Drone Team n'a qu'une dizaine de jours d'existence, mais il a déjà recueilli plus de 250 contributions théoriques et techniques, sur la Planche du Langage, la propulsion, l'antigravité, la détection, la piste de la surveillance sismique... A la différence des précédents forums consacrés en large part aux Drones californiens, celui-ci permet des échanges approfondis dans un espace créatif qui comporte plusieurs niveaux d'accès.

Dans cette courte séquence, 11August filme Numbers montrant comment ils ont finalement découvert tous les emplacements de Chad. C'est maintenant à Spf33 et Nekitamo de préciser les dimensions de l'objet. Il faudra attendre plusieurs jours avant que soit publié un premier bilan de ces découvertes sur le forum de la DRT.

http://fr.youtube.com/watch?v=9V3EqYjeMck

Le réseau que le réalisateur Steven Spielberg a prévu de mettre en place sur Internet a maintenant un nom, "Rising", ou "The Rising" : "On y trouvera des contenus videos, et un espace d'échanges qui permettra aux visiteurs de partager leurs histoires personnelles et leurs expériences." Le créneau choisi est l'ufologie et le paranormal.

Le Washington Post a annoncé le 21 mai que le lancement de cette ressource pourrait avoir lieu en Juillet prochain. - http://www.washingtonpost.com/wp-dyn/content/article/2008/05/21/AR2008052100742.html

Bob Morningstar était invité à venir parler de la réunion à l'ONU par le "Kevin Smith Show". Kevin Smith ne doute plus que cette rencontre a eu lieu, il en déjà donné les raisons ici le 20 mai. Morningstar a confirmé que d'autres réunions avaient suivi celle du 12 février. Clay et Shaw Pickering devraient être invités prochainement dans l'émission. - http://kevinsmithshow.com/program/today.wma - [audio:http://ovnis-usa.com/SONS/KevinSmithShow_Morningstar_230508_90mns.mp3]

Samedi 24 Mai -

L'Hypothèse Ultra-Terrestre fait son chemin sur le forum Open Minds, à la suite des révélations de la Source A des Frères Pickering. JakeReason explique : "L'idée d'Ultra-terrestres, ou UT, a plusieurs interprétations. Le plus souvent, ça caractérise des êtres qui ne sont pas de notre réalité en 3 dimensions, plus une de temps.
La Source A de Clay Pickering parle de ses communications avec des aliens qui sont capables de transformations (shape-shifters). C'est ce terme d'Ultra-terrestres qui s'applique ici. Ils ne sont pas originaires de notre espace-temps, mais il ne s'agit pas d'apparitions fantômatiques. Pourtant, parce qu'ils produisent des manifestations trangibles, certains continuent de les appeller Extraterrestres (venant d'un autre monde dans l'univers), mais dotés de pouvoirs extraordinaires.
"

Quant à Dan Smith, il a proposé ces deux définitions :

- "L'Hypothèse Extra-Terrestre (HET) suppose que nous sommes visités par des entités biologiques qui viennent d'autres planètes, utilisant des moyens physiques/technologiques pour se transporter.
- L'Hypothèse Ultra-Terrestre (HUT) suppose que nous sommes visités par des entités trans-physiques, méta-physiques, transformistes, inter/intra-dimensionnelles, capables de manifestations physiques.
"

Clay Pickering intervient sous le pseudo de Temporal. Il ajoute : "La Divulgation est le terme du processus. En écrivant et en participant ici, je contribue à créer des "fuites". Ces fuites servent à produire un évènement, pour faciliter la divulgation. C'est ce que la Source A et son groupe essayent de faire. Leur participation logistique (en parlant des réunions à l'ONU), doit représenter un modèle de travail pour leurs homologues diplomatiques, afin que la nécessité de la divulgation ne puisse être passée sous silence."

Depuis quelques semaines, les frères Pickering ont changé de registre. Ils propagent maintenant l'idée que la Source A, ce haut responsable de la Navy qui les a informés la veille qu'une réunion se tiendrait aux Nations-Unies le 12 février, communique de temps en temps, et à leur demande uniquement, avec des entités de ce genre, qui se manifestent dans notre environnement et contrôlent l'ensemble des stratégies aliènes.

Cette Hypothèse Paranormale n'est pas nouvelle. Elle se retrouve par exemple chez Jean Sider, lequel "s'est orienté progressivement vers l'idée d'une entité fluidique ubiquitaire." - http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_Sider - Dans son analyse, Fabrice Bonvin cite également Jacques Vallée : "l'intelligence derrière le phénomène OVNI a accès à des processus psychiques que nous ne maîtrisons pas encore, sur lesquels nous n'avons pas encore fait de recherches." - http://www.extraterrestres.org/epistemologie.pdf

Bonvin rapporte aussi cette phrase du psychiatre John Mack à propos des enlèvements : "Il est impossible de comprendre, et encore moins d'expliquer, ce genre d'expériences, si l'on s'en tient à la conception habituelle de la réalité". - http://rr0.org/personne/m/MackJohnE/

Pour l'exopolititologue Ed Komarek, qui participe à ces échanges avec les frères Pickering : "Je me suis trouvé impliqué dans le domaine de l'ufologie depuis plus de trente ans, et mes analyses sont fondées sur cette expérience. Nous avons quantité de preuves de manifestations physiques, et sur le fait que ces êtres et leurs engins sont capables de se dématérialiser." - http://exopolitics.blogspot.com/

Ed Komarek vient par ailleurs de mettre en ligne, téléchargeable gratuitement, un livre de 310 pages au format Pdf. Il recherche un traducteur - une traductrice - pour publier une version française.

Ed Komarek

Vendredi 23 Mai -

Le baril de pétrole a dépassé pour la première fois le seuil symbolique de 135 dollars. La chute imprévue des stocks américains, la semaine dernière, ne suffit pas à expliquer la hausse persistente depuis plusieurs mois.

La notion de "pic pétrolier" (Peak Oil), introduite par le géophysicien Marion King Hubbert, focalise maintenant l'attention de tous les analystes, même si l'industrie pétrolière continue de la contester : "Le 'pic pétrolier mondial' désigne le moment où la moitié des réserves pétrolières de la planète ont été épuisées. Il aurait été atteint en 2006. L'extraction pétrolière déclinerait maintenant de 3 % par an. Ce terme est également associé aux chocs socio-économiques et géopolitiques, qui pourraient être consécutifs à l'épuisement des réserves pétrolières mondiales." - http://fr.wikipedia.org/wiki/Pic_p%C3%A9trolier

Malgré le plan Clinton de 1993, "Partnership for New Generation Vehicles", qui prévoyait la réalisation d'un prototype de voiture trois fois plus économique en 2004. puis l'Initiative Hydrogène annoncée par le Président Bush dans son Discours sur l'état de l'Union en 2003, l'Amérique se rend compte qu'elle est à cours de ressources énergétiques.

Il ne suffit plus d'envisager l'achat d'une voiture hybride, ou d'adopter les ampoules à faible consommation. "La prise de conscience du pic pétrolier et surtout de l'avènement global de la période décroissante de la courbe, celle de la déplétion, impose une redéfinition généralisée du mode de vie induit par la période qui s'achève, où le pétrole était une ressource naturelle bon marché et constamment disponible par rapport aux besoins." Source - http://www.reason.com/news/show/34845.html

La Burj Dubaï, prévue pour s'élever à plus de 800 mètres, a atteint 650 mètres le 20 mai.

Kjell Aleklett L'ASPO (Association pour l'étude du pic pétrolier et gazier), publie annuellement une courbe effective de la production pétrolière mondiale, et la présente lors de séminaires internationaux. http://www.peakoil.net/ Le plus récent s'est tenu en Chine le 18 mai, la prochaine conférence mondiale a lieu du 21 au 23 septembre 2008 à Sacramento, Californie. - http://aspofrance.org/

"Si la date exacte du pic est difficile à déterminer avec précision, nous sommes bel et bien entrés dans la zone de turbulence qui précède ce pic de production de pétrole et nous n'en sortirons plus." - http://aspofrance.org/news/le-pic-de-production-de-petrole

Kjell Aleklett, l'actuel Président de l'APSO, est Professeur de Physique à l'Université d'Uppsala, en Suède.

Le terme approche où l'on verra si les autorités disposent d'un plan de rechange, pour tenter d'éviter des désordres sociaux de grande ampleur. La pression sera-t-elle suffisante pour qu'une alternative inattendue soit publiquement divulguée ?

Numbers, pour la Drone Team, a relevé ce nouveau cas sur le site du Mufon : Date de l'observation : 7 mai 2008 - Date du rapport : 16 Mai 2008

"Désolé d'avoir tardé à publier ce rapport, mais je ne parvenais pas à transférer l'image depuis mon téléphone portable. La date et l'heure sont déjà rentrés sur ce site, alors je continue. Je me trouvais sur la devant de la maison d'un ami, et il me montrait son petit jardin, quand il a dit quelque chose à propos d'une lumière qui lui semblait étrange. J'ai regardé vers le ciel, et effectivement c'était étrange. Ca se trouvait au loin, et ça se déplaçait lentement d'avant en arrière, mais cette chose avait l'air de s'arrêter, puis repartir en arrière, c'était juste... étrange, bizarre. Il y avait deux arbres de l'autre côté de la rue, et c'est passé derrière, de la droite vers la gauche. Je lui ai demandé de prendre une photo, et aussi quelle heure il était, donc environ 12h46. Nous l'avons revue brièvement, et j'ai dit : "Sérieusement, qu'est-ce que ça peut-être ?" et Todd a répondu : "On va finir par le savoir, parce que ça vient par ici", et en effet, cette chose s'est rapprochée, ça ressemblait à une lumière blanche, avec des effets de reflets en arc-en-ciel ? comme des jets d'étincelles qui en sortaient de tous côtés ? Quand ça s'est rapproché, j'ai pu voir une sorte de forme au sein de cette lumière, comme si c'était un dispositif primitif de camouflage, ou quelque chose qui ressemblait à la partie circulaire qu'on voit sur cette image que j'inclue à mon rapport. Il y avait ce que j'ai pris au début pour des lumières qui flashaient des couleurs rouges et bleues, mais quand je l'ai vu de plus près, les lumières se déplaçaient en séquence de l'arrière vers l'avant, et il y avait d'autres couleurs, pas seulement du rouge et du bleu, mais aussi du vert, du jaune, etc...

L'objet était situé plus au nord qu'à l'ouest par rapport à nous, et il est passé au-dessus des maisons des voisins, à une centaine de mètres, dans la direction du sud. Il avait à peu près la taille d'un lecteur de DVDs, ou d'une canette.
Ce que je vous raconte est véridique. C'était peut-être un programme du gouvernement ? Je n'en sais rien."
Robin Fox

ps : Désolé, je ne parviens toujours pas à extraire cette photo sur mon ordinateur, ni les 15 secondes de video que mon ami a pu prendre cette nuit-là, avec son téléphone portable. Je ne peux recevoir les emails depuis son téléphone. Je soumets ce rapport tel quel, afin que ça ne soit pas perdu. Je rajouterai l'image par la suite. Merci. L'engin ressemblait à ce qu'on voit ici, sauf la queue." - http://www.mufon.com/

Jeudi 22 Mai -

Le Japon a adopté mercredi une loi qui l'autorise à développer des technologies spatiales et à utiliser l'espace dans le but d'assurer sa défense nationale. Il lève l'interdiction qui l'empêchait depuis 40 ans de mener des programmes spatiaux à des fins militaires. Cette nouvelle charte précise, entre autres, "qu'en se conformant aux principes pacifistes de la Constitution", les recherches spatiales et l'utilisation de l'espace ont notamment pour objectif "de garantir la paix et la sécurité internationales, d'assurer la sécurité du pays" et de protéger l'humanité contre diverses menaces (des catastrophes naturelles, par exemple).

Cette formulation n'interdit plus explicitement les programmes spatiaux à visée militaire. La loi adoptée mercredi insiste aussi sur l'importance de la recherche et de l'industrie aérospatiale pour la compétitivité du pays.

Le Japon a commencé à craindre d'être la cible des missiles Nord-Coréens après que Pyongyang ait testé avec succès ses engins ballistiques Taepodong en 1998 et 2003. La branche aérospatiale de la compagnie Mitsubishi Heavy Industries, qui avait déjà lancé la sonde lunaire Kaguya en septembre 2007, va maintenant assurer le développement d'une nouvelle génération de satellites-espions. Source AFP et The Guardian - http://www.guardian.co.uk/world/2008/may/21/japan

http://lucianarchy.proboards21.com/index.cgi?board=unitednations&action=display&thread=2468#97847

http://www.visit4info.com/advert/Esure-Car-Insurance-Flying-Saucer-Esure/59211

Un assureur britannique n'a pas manqué de récupérer le thème "Alien" pour sa nouvelle campagne de publicité. La compagnie Esure tient à rassurer ses clients avec ce message : vous ne perdrez pas vos droits en cas de collision avec un véhicule inconnu ou mal assuré.
Mais le plus intéressant est ce sondage sur les "Observateurs d'Objets Volants", qu'il a fait réaliser dans tout le pays par l'institut ICM, (sur un échantillon de 500 adultes de 18 ans et plus) : - http://www.esure.com/

"Après la récente mise en ligne de ses X-Files par les Archives Nationales, 12% des britanniques ont reconnu avoir eu une expérience de rencontre rapprochée du IIIème type. Cette proportion représente plus de 1.2 million de personnes (soit 2% de la population)".

Les 10 plus chauds secteurs de Grande-Bretagne, où des Ovnis ont été vus le plus souvent : en tête vient la région Sud-Est - 23% de la population a vu un ou plusieurs Ovnis. Ensuite :
1. Sud-Ouest - 18%
2. Nord-Ouest - 15%
3. Région Est des Midlands - 12%
4. Nord-Est - 12%
6. Londres - 9%
7. Yorkshire & Humberside - 8%
8. Pays de Galles - 7%
8. Ecosse- 7%
10. Région Ouest des Midlands - 6%

Mike Pickard, un responsable d'Esure, reconnait que le thème des Aliens et la question de savoir si nous ne serions pas seuls dans l'univers, est un sujet de débats privilégié : "C'est pourquoi nous l'avons choisi comme axe de notre nouvelle campagne."
"A présent que le MoD publie ses dossiers, les gens seront davantage tentés de regarder vers le ciel pour tenter d'apercevoir une soucoupe. Mais il est vital pour les conducteurs de garder les yeux sur la route - quoiqu'il arrive - afin d'éviter une rencontre rapprochée avec un autre automobiliste. Notre conseil dans les circonstances paranormales : garez-vous sur le côté, serrez le frein à main, téléphonez chez vous et ne paniquez pas !"

http://www.icmresearch.co.uk/media-centre-polls.php

On se souvient que l'ufologue Dick Criswell avait déclaré le 13 mars chez Kevin Smith qu'il attendait de recevoir une brochure, concernant la ou les réunion(s) à l'ONU, qui devait lui être envoyée de Mexico par un participant. Dick était de nouveau le 19 mai l'invité du même programme, parce que Kevin souhaitait connaître les suites de ll'affaire.
OnLookerDelay était à l'écoute et nous raconte : "Dick a effectivement fini par recevoir un paquet envoyé du Mexique. Mais il était vide. L'emballage avait été déchiré, puis recollé avec des adhésifs. Il a fait rechercher d'éventuelles empreintes, mais il n'y avait que les siennes. N'aurait-on pas du retrouver également celles des postiers ?
Je ne fais que vous rapporter ce qui a été dit. Nous sommes dans une impasse. Dick Criswell a pu être victime d'un plaisantin, ou d'une agence qui cherchait à le décrédibiliser.
"

Il était de toutes façons très maladroit d'annoncer par avance qu'on va recevoir par la poste un colis confidentiel... - http://ovnis-usa.com/2008/03/13/jeudi-13-mars/

http://ovnis-usa.com/SONS/KevinSmithShow_Dick_Criswell_20mns.mp3

Mercredi 21 Mai - A propos des évènements de Stephenville, Texas, en janvier dernier, la journaliste Angelia Joiner raconte : "Ken Cherry, le correspondant texan du Mufon et le Shérif Lee Roy Gaitan étaient invités sur NBC Dateline le 18 mai. C'est intéressant de voir que tous les medias s'intéressent aujourd'hui au phénomène Ovni. J'ai parlé avec un reporter qui travaille depuis 20 ans au Los Angeles Times; il m'a dit que son journal n'avait jamais couvert des histoires d'Ovnis en première page, comme il le fait maintenant. Ils vont faire quelque chose sur Stephenville, avec Steve Allen, Lee Roy Gaitan et moi."

Angelia Joiner poursuit : "La déclaration du Vatican a généré des retombées très importantes. Le rapport du MUFON ne m'a pas surprise. Ils se contentent comme toujours de classer les affaires en deux catégories : objet identifié ou non. Cette émission de NBC a fortement déçu. La position du Mufon ne semble pas devoir évoluer. Cependant, une équipe du Discovery Channnel sera bientôt de retour dans la région." Bill Birnes, producteur de UfoHunters sur History Channel compte également revenir à Stephenville pour tourner un second épisode, qui sera diffusé en septembre prochain.

En attendant, la chaîne FoxNews a constaté que le Mufon avait été incapable de conclure - http://www.foxnews.com/video2/video08.html?videoId=544441&sMPlaylistID=

Le Dallas Morning News résume la situation en citant Ken Cherry : Il y a bien eu 200 témoins, mais "l'absence de preuve tangible, et la faible résolution des photos, ne permettent pas de poursuivre l'enquête. Les trois officiers de police étaient en des endroits différents, mais ils n'ont pas souhaité témoigner. Pourtant l'un d'eux a enregistré avec son radar portable le déplacement d'un objet à 27 miles par heure (43kms/h)" - Wade, parmi d'autres sur Open Minds, s'étonne que 200 témoins, relativement crédibles, ne soient pas davantage entendus. http://www.dallasnews.com/sharedcontent/dws/news/localnews/stories/051908dnmetufo.3b70294.html

UfoReality, évoquant la publication des dossiers du Ministère de la Défense britannique, rapporte un fait peu connu qu'il trouve assez choquant : "A propos de l'incident la Forêt de Rendlesham, saviez-vous que la base Air Force de Bentwaters était à l'époque sous administration Anglo-américaine ? Eh bien,... les américains ont récolté tous les témoignages, y compris de gens comme Jim Penniston (celui qui a touché l'engin et relevé les symboles étranges sur son carnet), et ne les ont pas transmis au MoD. Aussi, lorsque vous vous adressez au MoD au sujet de cette affaire, ils vous répondent qu'ils n'ont rien ! ::) C'est Nick Pope lui-même qui me l'a raconté..." Jim Penniston

Suite du débat sur les Réunions à l'ONU : Les frères Pickering racontent qu'ils ont à nouveau diné hier soir avec Bob Morningstar et leur Source A : "Certains auraient préféré enterrer cette histoire de réunion(s) aux Nations-Unies... J'aurai d'autres détails à vous communiquer prochainement, mais je peux vous annoncer il y a eu en fait d'autres réunions consacrées aux Ovnis !" La preuve manque toujours, et comme le remarque Gem1138 sur OM : "Le fait de prouver que ces réunions ont eu lieu serait déjà en soi le début de la divulgation..."

Première partie du Skypecast organisé dimanche dernier par Open Minds, avec Clay Pickering : http://ovnis-usa.com/SONS/OMcast_Pickering180508A.mp3

Mardi 20 Mai -

Après l'interview largement diffusée de l'astronome du Vatican, "l'Extraterrestre est mon frère", les représentants des autres grandes religions n'allaient pas être en reste : des membres influents des musulmans de Russie et aussi du judaïsme viennent de prendre position pour déclarer que l'existence d'une vie extraterrestre ne serait pas contraire à la foi.

Le 15 mai, le représentant du Conseil des Muftis de Russie, Rushan Abbyasov, déclarait : "L'enseignement de l'Islam admet qu'il existe une intelligence extraterrestre : une sourate commence en célébrant Allah, le Seigneur des Mondes. Il est donc possible qu'il existe d'autres civilisations dans l'univers."

De son côté le Rabbin Zinovy Kogan a fait connaître la position du judaïsme : "Le Seigneur est la cause première de tout ce qui existe, dans l'infiniment petit comme l'infiniment grand. On ne peut exclure que d'autres créatures semblables à l'homme puissent exister dans d'autres mondes."

Cependant, l'église orthodoxe reste réfractaire à cette idée : Le célèbre théologien et professeur de l'Académie Théologique de Moscou, Alexey Osipov a même rejetté le même jour l'idée qu'une vie intelligente existe ailleurs dans l'univers, "parce que le Nouveau Testament n'en fait pas mention, et que des hommes ayant atteint un certain degré de réalisation spirituelle n'en ont jamais parlé." Il a ajouté : "Les astronomes n'ont pas découvert dans l'espace des planètes semblables à la nôtre. Certes, il y a quelques théologiens qui se sont intéressés à cette question, mais s'il demeure des phénomènes inexpliqués, ils relèvent plutôt des curiosités astronomiques et ne sont pas d'ordre spirituel." Il conclut : "Le royaume des esprits environne la Terre et interfère avec les humains, mais il s'agit d'entités démoniaques et non d'êtres angéliques." - source: http://www.interfax-religion.com/?act=news&div=4675

Quant à Igor Vyzhanov, Patriarche du Département des Relations Extérieures de l'Eglise de Moscou, secrétaire pour les affaires inter-chrétiennes, il préfère éluder : "Cette question n'a absolument aucun sens pour l'Eglise, ce n'est même pas un problème scientifique, mais une simple curiosité."

Pourquoi ces prises de position de tous les responsables religieux sont-elles quasi simultanées ? Dans son nouvel Edito, l'homme de radio Kevin Smith tente de comprendre ce qui est en train de se passer : "Le 14 février 2008, j'ai diffusé le rapport du Dr. Michael Salla, déclarant qu'une réunion secrète à l'ONU, avait évoqué la divulgation Ovni. Les participants avaient décidé que le public devait être acclimaté à l'idée de l'existence des extraterrestres, et au fait qu'ils visitent cette planète. Presque immédiatement, la communauté ufologique (qui a tendance à s'auto-détruire) a commencé à débattre de savoir si la réunion avait bien eu lieu. Pendant que le débat faisait rage, l'objectif même de cette réunion commençait à s'implémenter.
http://ovnis-usa.com/reunions-a-lonu/

Le Vatican vient d'annoncer qu'il est tout à fait acceptable pour les Catholiques de croire à l'existence des extraterrestres. En faisant connaître cette position, il a oté un poids considérable des épaules des Catholiques romains qui s'intéressent au phénomène. Le Vatican leur a déclaré que les extraterrestres devaient être considérés comme nos frères. - http://kevinsmithshow.com/

Le Ministère de la Défense britannique a décidé de déclassifier ses archives Ovnis, suivant de peu l'attitude de la France, qui avait procédé à cette diffusion l'an dernier.

Au Brésil et au Pérou, des Généraux de haut rang ont fait savoir publiquement qu'il était temps que leur gouvernement, et tous les gouvernements, divulguent cette information au public. Le génie est maintenant sorti de la bouteille, et il semble impossible qu'il puisse y rentrer de nouveau. Il apparaît évident pour tout le monde qu'un programme d'acclimation publique est lancé.

L'idée de l'existence des extraterrestres fait beaucoup moins sourire les grands medias. Même s'ils n'ont pas encore réalisé que leur audience connait déjà bien des aspects de ce phénomène, les medias commencent à traiter le sujet avec davantage de professionalisme. Ils ont entrepris de se libérer d'un certain nombre de pré-conceptions qui leur servaient à traiter les témoins par le ridicule, ce qui a porté atteinte à la réputation de quantités de gens pendant des décennies. Peut-être ont-ils réalisé que le fait de propager la vérité pourrait leur permettre de rattraper le train en marche, et revigorer leurs scores d'audience.

Si, en effet, le programme d'acclimation dont parle le Dr. Salla a commencé, nous devons nous attendre dans les mois qui viennent à bien d'autres révélations au sujet des Ovnis et de leurs occupants. On va probablement nous rabâcher des tas de choses que nous savons déjà, alors que l'arrière-garde des tenants du secret s'étaient convaincus que nous allions céder à la panique. On va donc nous ressasser les mêmes talk-shows, et des quantités d'informations qui était déjà accessibles à tous dans les conférences, et les ouvrages des enquêteurs et des ufologues.

Dans le monde occidental industrialisé, le programme d'acclimatation devrait plutôt concerner les artisans de la pensée officielle que le grand public. Les citoyens sont déjà en première ligne dans ce domaine. Alors qu'il est encourageant de voir maintenant des responsables se mettre en avant, pour réclamer la vérité sur les Ovnis, il est quand même désolant de constater comment ils tentent de récupérer la situation en s'écriant : "Hé, nous sommes vos leaders, attendez-nous !". C'est la vie !"

Lundi 19 Mai - Larry King - 15 mai 2008 - Docs MoD

http://ovnis-usa.com/larry-king-15-mai-08-docs-mod/

Dimanche 18 Mai - 11August est en route pour la Californie, où il va former une équipe avec Numbers et les deux Détectives. Le voyage était préparé depuis près de trois mois. C'est la première opération de terrain conduite par la Drone Team, constituée de Numbers, Nemo, TomiUK, 11August, Diouf et OnTheFence :

Numbers Nemo492 TomiUK 11August Diouf OnTheFence

Personne ne s'était jusqu'à présent préoccupé de la relative déformation des images, due aux distorsions optiques des appareils photo. Nekitamo a procédé à cette correction, par le moyen d'un logiciel. Or il constate que le décor et l'objet ont été également déformés à la prise de vues :

"Il semble que le drone a été également "étiré" par l'effet de la correction optique. Auparavant je n'avais pas réussi à l'intégrer dans un cercle couvrant exactement sa circonférence inférieure.
Voici une version corrigée en haute résolution d'une image de Capitola. Je lui ai appliqué un filtre de distorsion optique PS CS3 (le facteur de correction est de 6.00), et je l'ai renforcée.
" Cette démonstration tend à montrer qu'un objet pourrait difficilement avoir été ajouté dans un décor.

Zoom : http://ovnis-usa.com/images/Nekitamo_edgeswy7.jpg

Les repérages de distances demandés par Spf33 ont été effectués par les Détectives grâce au télémètre laser, sur les emplacements de Stephen (ici) et de Chad. D'ici peu nous devrions avoir des estimations assez précises de la taille des objets.

Sur Open Minds, les modérateurs ont finalement calmé le jeu agressif des provocateurs, et depuis 48 heures plus personne n'ose y évoquer l'affaire des drones. Tous les participants sont conviés à une conférence via Skype, qui reçoit Clay Pickering, sur le thème des Réunions de février aux Nations-Unies.

Samedi 17 Mai - Larry King a de nouveau consacré une partie de son émission le 15 mai sur CNN, au phénomène Ovni. "Le Ministère de la Défense britannique vient de déclassifier des documents couvrant la période 1978-1987. D'autres dossiers seront divulgués au cours des quatre années suivantes.

Nick Pope est en direct de Londres. Il a été responsable des affaires Ovnis au Ministère de la Défense de 1985 à 2006.
Egalement à Londres, nous avons Bob Rosamond, président du BUFORA.
Depuis Spokane, dans l'état de Washington, Peter Davenport, Directeur du NUFORC,
Enfin, à Washington, le Lieutenant Colonel Chuck Halt, retraité de l'Air Force. Il a vu un Ovni en 1980, alors qu'il était commandant-adjoint de la base de Brent Waters dans le Suffolk, en Angleterre
". - Transcription - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=2995.0

Le journaliste Bob Woodward s'est fait connaître aux Etats-Unis pour avoir déclenché, en 1972, avec son collègue Carl Bernstein, le scandale du Watergate, qui a entraîné la démission, deux ans plus tard, du président Richard Nixon. Son informateur à l'époque avait été surnommé Gorge Profonde (Deep Throat). Le journaliste avait juré qu'il tairait son nom jusqu'à la mort de celui-ci. "

C'est finalement en mai 2005 que l'identité de Mark Felt est révélée par le magazine américain Vanity Fair, et confirmée par le site Internet du Washington Post." - http://fr.wikipedia.org/wiki/Gorge_Profonde_%28informateur%29

Mark Felt avait déclaré à Woodward que son exposition ne tarderait pas à entraîner la révélation d'un secret extrêmement sensible. Dans un article publié un mois plus tard, Thien Vehl s'est alors demandé si Mark Felt faisait allusion à un projet d'antigravité développé par rétroconception. - http://www.cmaq.net/fr/node.php?id=21337

"Quel programme secret était plus important en 1971-2 que le Watergate? Le Colonel Steve Wilson, whistle-blower du Gouvernement et ancien responsable du Project Pounce de l'Air Force, a raconté au chercheur Richard Boylan : "le premier vol américain d'un engin à antigravité a eu lieu le 18 Juillet 1971 à S-4 (sur la base Air Force de Nellis, au Nevada). Une démonstration des possibilités de courber la lumière fut également organisée; ce procédé permet d'obtenir une invisibilité totale. Plusieurs officiels étaient présents ce jour-là, tel l'Amiral Bobbie Ray Inman (ancien directeur de la NSA), qui dirige maintenant le SAIC (Science Applications International, Incorporated) basé à San Diego, Californie. C'est sa compagnie qui fabrique les dispositifs à antigravité."

L'article de Thien Vehl est long et détaillé. (...) Si le Brigadier-Général Lovekin et d'autres ont dit vrai, un conflit de pouvoir au sein du gouvernement américain s'est développé à propos de cette simple question : qui serait amené à contrôler la plus importante technologie qui ait été "découverte" par l'espèce humaine ? (le terme 'récupéré' serait plus approprié). Qui se rendrait maître et contrôlerait ce que nous appellons maintenant la technologie d'"électrogravité" ? (...)

Ceux qui ne sont pas familiers de ces sujets ne seront pas à même de réaliser à quel point les implications de l'histoire de Mark Felt sont "fantastiques". Alors, Bob Woodward, agé aujourd'hui de 65 ans, pourrait-il en révéler davantage ?

"Ce n'est pas évident de pouvoir compter sur lui pour aller plus loin. Le Washington Post est la propriété d'une famille qui possède des intérêts financiers dans le domaine militaro-industriel. Le grand-père de Donald Graham, Eugene Meyer, qui fut nommé premier président de la Banque mondiale en 1946, avait bâti sa fortune grâce à Allied Chemical, fusionné ensuite avec Martin-Marietta, qui fait partie de Lockheed Martin. Cette compagnie est largement impliquée dans les technologies Top Secret. Elle a réalisé le bombardier furtif, le X-22A, le TR-3B ainsi que d'autres engins comme le mythique TAW-50. Conçu au début des années 90, c'est la plus récente machine de guerre américaine, capable de manipuler la gravité." - http://fr.wikipedia.org/wiki/Washington_Post

Le problème que nous avons ici est la faible crédibilité du Dr Richard Boylan. Cependant, Steven Greer et Grant Cameron se sont chacun séparément intéressés à faire témoigner le Brigadier-Général Lovekin. - http://www.roswellproof.com/Lovekin.html

http://video.google.com/videoplay?docid=-4694075066240662837

Richard Boylan : TAW-50 - http://educate-yourself.org/cn/alienbasedantigravitycraft19apr05.shtml

Concernant les images de drones, InfoTech lâche progressivement du lest sur l'étude qu'il a gracieusement obtenue d'un expert de "haut niveau". Ses conclusions ne vont pas dans le sens attendu par les déboulonneurs : "Il a aussitôt remarqué les bordures bleutées et les artefacts de compression autour des drones. Si ces images étaient de la CGI, il aurait fallu qu'un faussaire s'occupe également des les ajouter. Ca ne me dérange pas d'être le seul à penser qu'il s'agit éventuellement de maquettes, mais j'exclue formellement une création CGI."

Vendredi 16 Mai - C'est dans le cadre d'une nouvelle téléconférence mondiale que la NASA a évoqué hier "les progrès réalisés ces derniers mois, en ce qui concerne le projet Constellation, qui consiste à construire la prochaine navette chargée d'enmener les astronautes vers la Station Spatiale Internationale, et assurer la reprise des missions lunaires en 2020."

Un premier test ballistique aura lieu en 2009. Constellation consiste en un lanceur Ares et un vaisseau Orion, ainsi qu'un module lunaire et des engins de surface pour explorer la Lune. Le premier vol embarquant des astronautes n'est pas prévu avant 2015. A terme, une base avancée habitée sera créée sur les remparts du cratère Shackleton, au pôle Sud lunaire. D'ici à l'an 2020, la NASA aura construit des avant-postes sur la Lune et les aura utilisés pour monter des expéditions vers la planète Mars. - http://fr.wikipedia.org/wiki/Programme_Constellation

Par ailleurs c'est le 25 mai prochain que le Phoenix Mars Lander, lancé le 4 août 2007, doit se poser sur une surface glacée dans l'arctique. Ce module n'aura pas la capacité de se déplacer, mais un bras articulé doit creuser le sol et analyser des prélèvements à la recherche de formes de vie. - Le décompte précis de son arrivée sur la planète s'affiche ici : http://phoenix.lpl.arizona.edu/

Nick Pope, dont nous parlions hier, a été un invité pivilégié de la chaîne SkyNews. Parmi les exemples marquants, il rappelle l'observation de deux ovnis parcourant 18 kilomètres en 12 secondes, soit une vitesse de 5.600 kms à l'heure : "Ca ne prouve absolument pas une présence aliène, mais ça devrait nous encourager à approfondir !" L'ancien Chargé de Mission au Ministère de la Défense britannique, pressé de donner un autre exemple, revient sur l'incident de la forêt de Rendlesham. http://en.wikipedia.org/wiki/Rendlesham_Forest_Incident

Il annonce que le programme de mise en ligne de ses dossiers par la Grande-Bretagne doit s'étaler sur 4 ans. Nick Pope termine son interview par une remarque subtile : "Vous ne trouverez pas de petits hommes verts dans ces archives, du moins pas dans celles-là.."

http://video.google.com/googleplayer.swf?docid=8282291122802838101&hl=en

Scorn, sur OM, a relu attentivement le texte initial des Explications d'Isaac. - http://ovnis-usa.com/les-explications-disaac/ Il lui semble que l'homme serait assez facile à tracer par les Pouvoirs en Place, en recoupant l'ensemble des points suivants :

1- Il a travaillé chez PACL de 1984 à 1987,
2- Il a occupé une fonction dirigeante,
3- Il a travaillé spécifiquement sur les problèmes du Langage,
4- Il avait auparavant travaillé pour le Ministère de la Défense,
5- Il n'avait pas de formation militaire,
6- Il a obtenu une promotion rapide,
7- Il a suivi une formation d'ingénieur en électricité,
8- Il a été engagé en même temps qu'une trentaine d'autres personnes provenant du DoD,
9- Certains de ses collègues venaient de chez IBM,
10- Au moins 2 de ses collègues venaient de XPARC.

Cette démonstration tendrait à faire passer Isaac pour un naïf.. Elle suppose que l'informateur n'ait pas réalisé qu'il en disait trop... Si c'est le cas, on ne devrait plus entendre parler de lui.

Les Détectives de la Drone Team se sont fait confirmer auprès du poste de police de Camas, Washington, qu'une collision à l'intersection de NW Lake Road et NW Sierra Street - survenue à 20h20 le 7 juin 2007 - avait justifié l'intervention de voitures d'urgence. Leur correspondant a précisé : "Un accident non défini nécessite toujours l'envoi des pompiers pour accompagner une patrouille de police." Ce point de détail du témoignage de Brent est donc validé.

En ce qui concerne les témoignages de drones, c'est paradoxalement un provocateur comme EnlightenedSinker qui cherche à définir un protocole d'interrogatoire un peu plus serein sur OM. Il ne réalise pas que la Drone Team dispose de ses propres structures d'accueil et n'a plus l'intention d'exposer ses témoins dans une ambiance digne de l'Inquisition. - http://droneteam.com/drt/index.php

Jeudi 15 Mai - La Grande-Bretagne vient de déclassifier une nouvelle série de documents conservés par les Archives Nationales. Il s'agit d'un millier de pages où sont relatés des centaines d'incidents, comme celui-ci, en date du 19 avril 1984 : - http://ufos.nationalarchives.gov.uk/

"Il était 16h et deux contrôleurs aériens expérimentés d'une petite base dans l'est du pays étaient occupés à traiter un petit avion en approche vers la piste 22, quand leur attention a été attirée par un objet circulaire et lumineux, émettant diverses couleurs, qui se dirigeait vers une autre piste sans s'être annoncé. L'objet inconnu est arrivé à grande vitesse, a touché le sol sur la piste 27, et est reparti à une allure terrifiante, pratiquement à la verticale."

Interpellé sur SkyNews, l'ancien Ministre britannique de la Défense Peter Kilfoyle tient à rappeller la position officielle : les personnes intéressées n'y trouveront aucun commentaires des autorités tendant à conclure, et "Ces documents ne contiennent aucun preuve de l'existence des extraterrestres." L'ufologue renommé Timothy Good ("Above Top Secret", 1987 - "Need to Know", 2007) - http://www.timothygood.co.uk/ - pense pour sa part que l'essentiel n'a pas été divulgué, qui reste entre les mains des différentes agences de renseignement du pays. "Certes, 95% des phénomènes rapportés sont explicables par des méprises. Mais le sujet a été classifié à un niveau bien supérieur à celui de la bombe à hydrogène en 1950". Le chercheur est d'ailleurs favorable à cette classification "dans l'intérêt de la sécurité nationale et internationale". - Sky News - http://www.youtube.com/watch?v=dNtvqioJiBk

C'est l'occasion de diffuser ici en stream l'émission de Radio Ici & Maintenant! dont Nick Pope était l'invité le 6 mars 2007, interrogé par Marie-Thérèse de Brosses, Gildas Bourdais, et Gérard Lebat. On constate que l'ancien Chargé de Mission est toujours tenu à un devoir de réserve sur les affaires sensibles dont il a eu à traiter. Il a démissioné du Ministère de la Défense britannique en novembre 2006. - http://en.wikipedia.org/wiki/Nick_Pope - http://www.nickpope.net/
http://ovnis-usa.com/SONS/DdP-Nick Pope-060307-1h46mns_light.mp3

Finalement, "l'annonce mondiale" de la NASA orchestrée le 14 mai se résume ainsi : "La plus récente supernova qui s'est formée dans notre galaxie a été découverte grâce à l'étude de l'expansion rapide de ses restes. Elle aurait 140 ans, et se trouve à 28.000 années-lumière de la Terre. Ce résultat a été obtenu par l'observatoire à rayons-X Chandra conjugué avec le très vaste réseau d'antennes de l'Observatoire National Radio Astronomique. Celà devrait nous permettre de mieux comprendre à quelle fréquence des supernovas explosent dans la Voie Lactée." - http://chandra.harvard.edu/photo/2008/g19/

Aujourd'hui, la NASA organise une nouvelle téléconférence "pour évoquer les progrès réalisés ces derniers mois, en ce qui concerne le programme Constellation, qui consiste à construire la prochaine navette chargée d'enmener les astronautes vers la Station Spatiale Internationale, et assurer la reprise des missions lunaires en 2020."

Cogent a découvert ce témoignage, qu'il est heureux de faire partager aux membres de la Drone Team. Je l'avais publié ici le 5 novembre 2007, mais l'équipe de recherches n'était pas constituée :

Trouvé sur le site du National UFO Reporting Center : "Ce rapport concerne un éventuel Drône aperçu à Tomball, Texas" : http://www.nuforc.org/webreports/057/S57741.html
Date : 19 juillet 2007 05h10
Rapporté le 20 juillet
Lieu : Tomball, TX
Forme : Autre
Durée : 10 secondes
Objet aperçu au-dessus de Tomball par temps couvert.
"Voici ce que j'ai vu le 19 juillet 2007.
Je revenais de mon travail et je rentrais chez moi à Tomball, Texas. A l'intersection de la F.M. 249 et de Hicks St., j'ai remarqué un objet qui volait assez bas, et à faible vitesse. Au début j'ai pensé à un petit avion, ou peut-être un hélico de reportage. Mais après quelques secondes d'observation, je me suis rendu compte que je n'avais jamais vu auparavant un tel objet, de couleur marron-rouille ! Il avait plu tous les jours depuis deux semaines, et le ciel était plombé, c'est pourquoi je l'ai vu brièvement (environ dix secondes), et il a disparu rapidement derrière les nuages. Ce n'est pas facile de vous représenter la forme de l'objet, et en l'absence d'autres références, je dirais que ça ressemblait à un hélicoptère renversé !

Mais c'était plus complexe. Il y avait une flèche verticale, dont la partie inférieure était plus étroite, et se trouvait rattachée à un segment horizontal. Vers le sommet, il y avait deux autres segments horizontaux. Un de chaque côté, comme des ailes. Il n'y avait aucun mouvement de rotation, aucun bruit, ni de flashes - aucune lumière. C'est à l'opposé de toutes les manifestations dont j'ai pu lire les rapports ces dernières 24 heures ! C'était une expérience très brève mais que j'ai trouvée très excitante, et c'était une première pour moi.

Je n'ai rien trouvé qui y ressemble pour l'instant, mais je me souviendrai toujours de cette forme et du mouvement de cet objet ! Ce qui m'intéresse particulièrement, c'est que ça s'est produit juste au-dessus du Grand Parkway qui est en construction, parce que ça représente des travaux considérables et ça ne sera pas achevé avant des années; c'était peut-être un dispositif d'observation ?! Je n'en sais rien, mais désormais je regarderai le ciel plus attentivement !"

Cogent1 vient d'écrire à Peter Davenport, du NUFORC, en espèrant obtenir les coordonnées du témoin : "Il se trouve que j'habite près de Tomball, aussi je pourrais aller l'interviewer. Je vous tiens au courant. Si j'arrive à le rencontrer, je lui ferai faire un dessin avant de lui montrer quoi que ce soit concernant les drônes."

Latitude résume : "Un hélicoptère renversé, avec des ailes qui ne tournent pas... Ca pourrait être un drône. La couleur marron-rouille ? Celui de Big Basin pouvait avoir ces mêmes nuances de marron. Il ne parle pas de sortes d'antennes au sommet. Il est possible qu'il l'ait vu sous un angle d'où on ne pouvait les apercevoir."

La résolution de cette affaire dépend maintenant de la bonne volonté de Peter Davenport, Directeur du National UFO Reporting Center. En se disant impressionné par les travaux exposés sur le site de la Drone Team, il a longuement répondu en concluant : "Je vais prendre contact avec les deux témoins qui nous ont soumis leurs rapports, et leur demander s'ils sont d'accords pour être mis en relation avec des membres de votre équipe. Dès que j'ai leurs réponses, je vous écris de nouveau."

Comment fonctionne un déboulonneur, exemple pratique : SysConfig a été banni d'Open Minds depuis quelques mois parce qu'il était relativement perturbé, souvent illisible. Isolé sur le forum ATS, il a réussi à monter la tête d'une poignée d'idiots, dont Gorgo qui résume ce qu'il croit avoir compris :

"Brent dirige un groupe, chargé de mettre en place les éléments de l'histoire" (Brent a comme beaucoup de gens un site MySpace).

"Ces gens sont des musiciens" (Il y a parmi les amis de Brent deux personnes qui aiment la musique).

"DONC ce sont des artistes habitués à la scène." (Un seul des amis de Brent est visiblement en train de chanter, avec une guitare).

"Ils ont PAR CONSEQUENT une certaine aisance devant un public, comme des acteurs." (Le MySpace de Brent est loin de constituer un bottin d'artistes).

"C'EST POURQUOI ils savent mentir en jouant les témoins !"

"Le concept du drone a pu leur venir en partant d'un dessin à réaliser pour une carrosserie de voiture, peut-être dans le style Gothique, ou quelque chose de ce genre.." (Brent gagne sa vie en peignant des voitures et des motos).

"Quelqu'un a pu ensuite suggérer que ça pourrait représenter un Ovni. A partir de là, ON COMPREND comment les "témoins" ont été amenés à se manifester l'an dernier..
En ce qui concerne l'objet, ils ont du choisir entre une réalisation CGI ou une maquette à suspendre....
Ca me semble être leur scénario. L'ERREUR FATALE, ça a été que Brent se mette en avant avec une nouvelle histoire de témoin.
"

Mercredi 14 Mai -

Monseigneur Corrado Balducci, théologien au Vatican, avait déjà engagé l'Eglise dans la voie d'une reconnaissance de la réalité extraterrestre. Hier, le directeur de l'observatoire de Castel Gandolfo vient de rappeller que la foi en Dieu n'exclut pas d'envisager l'existence des aliens.

Le Révérend Jose Gabriel Funes a déclaré que l'immense étendue de l'univers montre qu'il est possible que d'autres formes de vie existent en-dehors de la Terre, même des êtres évolués.

Dans une interview publiée par L'Osservatore Romano le 13 mai, jour anniversaire de la première apparition de Fatima, le Révérend Funes a dit que cette idée "ne saurait être contraire à la foi chrétienne" parce que les aliens seraient des créatures divines.

L'interview reprend en titre une de ses formules : "L'extraterrestre est mon frère". Selon lui, nier l'existence des E.T. serait comme "imposer des limites" à la liberté du Créateur. "Comme il existe une multiplicité de créatures sur Terre, il peut y avoir d'autres êtres également intelligents créés par Dieu".

"Ancien Commandant dans l'armée américaine, Robert Dean déclare que les élites dissimulent la réalité du contact avec de nombreuses civilisations extraterrestres" - un nouvel article de Paul Chen dans 'The Canadian' du 12 mai 2008. Robert Dean ne craint plus d'éventuelles représailles des autorités américaines. Il s'exprime librement, "dans l'intérêt des citoyens" - Extrait : http://agoracosmopolitan.com/home/Frontpage/2007/08/22/01711.html

"Dean a passé 27 ans au service de l'US Army. Il était affecté au Quartier Général de l'OTAN de 1963 à 1967. Il disposait d'une accréditation Cosmic Top Secret. Il déclare que des responsables du gouvernement ont reconnu être en contact avec des centaines de civilisations E.T.s. Certains sont d'origine intergalactique, d'autres se trouvent dans d'autres dimensions. Il rappelle qu'il y a un peu plus de 10 ans, la NASA avait mis en place un comité scientifique, qui avait conclut qu'il devait y avoir 10 milliards de planètes où une vie intelligente s'est épanouie."

Le Dr. Richard J. Boylan raconte : "Le Sergent-Major Dean a constitué un groupe de 20 personnes, dont des astronautes, d'anciens agents de renseignement, des hommes de terrain ayant participé à des récupérations d'épaves d'Ovnis, des généraux, des amiraux, et même des astronautes, qui sont prêts à témoigner devant un Comité du Congrès, à condition d'être dégagés de leurs obligations de réserve, et de leurs serments au nom de la Sécurité Nationale. Leurs dépositions filmées ont été sécurisées par un prestigieux cabinet d'avocats de Washington, D.C. en attente des audiences publiques" (Richard J. Boylan - "UFO Reality is Breaking Through"). http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=1511.0

Par ailleurs, Bob Dean, dans la récente interview présentée par le Projet Camelot, évoque son 'vieil ami' John, une source à Washington, 'l'un de ces types du PI-40' ? C'est le même personnage qui aurait proposé à Catherine Austin Fitts de rencontrer un alien.."
"Cette Catherine Austin Fitts a un CV impressionnant :

Publié le 4 octobre 2007

En résumé : à Wall Street : Directrice Exécutive et membre du Conseil de Dillon Read & Co. Inc.; au Gouvernement : Secrétaire-Adjointe au Logement - Commissaire Fédérale au Logement; en Entreprise : Présidente et Fondatrice de la banque d'investissement Hamilton Securities."
http://www.solari.com/about/ca_fitts.html
"Dans un article publié par Scoop Independant News, en septembre 2002 :
'La Question à 64 millions de dollars : Où en est-on avec les Programmes Secrets ?' (http://www.scoop.co.nz/stories/HL0209/S00126.htm), Catherine Austin Fitts raconte :
"En 1998, j'ai été contactée par John Peterson, alors à la tête de l'Institut Arlington, un petit laboratoire d'idées basé à Washington-DC, animé par des militaires de haut rang. J'avais été amenée à rencontrer John par l'intermédiaire du Global Business Network, et j'avais été impressionnée par son intelligence, son efficacité, et sa compassion."

"John m'a demandé de l'assister sur un programme de haut niveau que Arlington projetait d'entreprendre pour le compte du Sous-Secrétaire à la Navy.
A cette époque j'étais la cible d'une intense campagne de dénigrement qui aurait conduit n'importe qui d'autre à se demander s'il n'allait pas finir en prison. John m'a expliqué que la Navy avait bien compris que cétait une affaire politique - et qu'ils s'en fichaient.

J'ai donc été amenée à rencontrer un groupe de hauts responsables militaires - dont le Sous-Secrétaire. D'après John Peterson, le plan - qui avait été élaboré avec plusieurs officiers militaires d'active et retraités, et des ex-responsables du gouvernement - avait pour but d'aider la Navy à adapter leur mode opératoire dans un monde où l'existence des aliens, et le fait qu'ils vivent parmi nous, serait communément admis."

"Lorsque John m'avait expliqué cet objectif, j'avais répondu que j'ignorais l'existence des aliens et qu'ils vivaient parmi nous. Il m'a demandé si je souhaiterais en rencontrer. C'est la seule fois dans ma vie où je n'ai pas saisi l'occasion d'apprendre quelquechose d'important. J'étais préoccupée à l'idée que mon engagement avec Arlington pourrait m'être renvoyé à la figure, et pourrait amplifier la campagne de dénigrement dont je faisais l'objet. Aujourd'hui, je regrette cette décision. Comme John l'avait suggéré, j'ai commencé à lire des livres sur le sujet, et dans l'année qui a suivi j'ai lu quelques 25 ouvrages relatif aux aliens, sur les programmes secrets, et la technologie aliène."
Autre extrait :
"Lors d'une des premières rencontres auxquelles j'ai participé, il y avait une dizaine de personnes autour de la table, dont James Woolsey, ancien patron de la CIA sous l'Administration Clinton, Napier Collyns, fondateur du Global Business Network et ancien dirigeant de Shell, Joe Firmage, John, et d'autres membres dirigeants de Arlington. Le thème principal de la discussion était de déterminer si le nouveau projet pour l'année à venir serait de produire un livre blanc sur la manière d'aider le peuple Americain à s'adapter à l'existence des aliens et au fait qu'ils vivent parmi nous. Je n'ai pas pris la parole - j'ai seulement écouté. Peu de temps après, j'ai démissionné du conseil, en raison de multiples requêtes concernant des litiges entre le Ministère de la Justice et leurs informateurs."

Mardi 13 Mai -

De retour le 27 mars après 16 jours en orbite, des astronautes de la mission Endeavour donnaient hier une conférence de presse à Tokyo. Ils se sont accordés à dire que la poursuite de l'exploration spatiale doit mener à les hommes à découvrir une vie ailleurs dans l'univers. Serait-ce une préparation psychologique de l'opinion ?
Selon Mike Foreman : "Si nous repoussons les frontières suffisamment loin, je suis sûr qu'à terme, nous découvrirons quelque chose là-haut. Il est difficile de croire qu'il n'y a pas une vie quelque part dans cet immense univers, même si elle n'est peut-être pas aussi évoluée que la nôtre".

Gregory Johnson a ajouté : "Je pense personnellement que nous allons trouver quelque chose que nous ne pouvons pas expliquer. Il y a probablement quelque chose là-haut, mais je ne l'ai encore jamais vu".

Dominic Gorie, le commandant de la mission : "J'espère qu'un jour nous découvrirons ce que nous ne comprenons pas".

Takao Doi, l'astronaute japonais, a déclaré partager l'avis de ses compagnons : "Une forme de vie semblable à la nôtre doit exister quelque part dans l'univers".

Pour Richard Linnehan, persuadé qu'une vie existe en dehors de la Terre : "Une telle rencontre avec une vie extraterrestre pourrait prendre encore du temps."

La Source A des frères Pickering, qui les informe sur les réunions à l'ONU traitant des Ovnis, a accepté de révéler quelques infos à son sujet. Il évoque aussi l'Amnistie générale qui devra être garantie à tous ceux qui auront menti depuis 60 ans à propos de la présence extraterrestre : "Si vous cherchiez bien, vous pourriez trouver qui je suis. Celà dit, je vous demande de ne pas trop creuser, parce que vous pourriez me mettre en danger. Nous ne tenons absolument PAS, à ce stade, que je risque d'être mis à l'écart. Plus vous en saurez sur moi, plus je serai exposé.

Notre problème actuel, à part les débats internes sur la meilleure manière de procéder, c'est que les Militaires sont essentiellement des "Technocrates." J'ai moi-même une formation d'ingénieur en électricité. J'ai fait mes études à l'Université de Standford avec le Docteur Richard Feynman, à l'époque Professeur de Physique. Il a largement contribué à développer la théorie des quantas et l'Electrodynamique. Il a fait partie du groupe qui a étudié la "Catastrophe de Challenger." Celà étant, AUCUN des militaires dans notre entourage n'a reçu de formation dans les domaines de l'Anthropologie, les Sciences sociales ou l'Histoire, ce qui leur aurait donné un bagage "Politiquement Correct" ou leur aurait permis de sembler avoir les bonnes réponses.

Toutefois, en ce qui me concerne, et du fait que je peux comprendre assez bien les "SYSTEMES ORGANISES", c'est-à-dire les bureaucraties, j'ai réussi à survivre toutes ces dernières années en m'appliquant à ce projet au Département d'Etat. Je suis parvenu aux plus hauts niveaux tout en m'opposant aux directives de l'Administration; j'évolue entre le Ministère de la Défense, le Département d'Etat, la représentation gouvernementale au Congrès, et le Projet "Accès Réservé" (le nom de ce Projet ne peut être divulgué)..

Comprenez bien ceci... CHACUNE DE CES INSTITUTIONS poursuit ses PROPRES OBJECTIFS ! Vous n'imaginez pas ce que ça représente d'avoir affaire à tous ces égos divergents.

Il y a au moins un point sur lequel toutes ces diverses "Institutions" peuvent s'accorder. Quand les espagnols ont conquis les Aztèques, ils ont certes perdu quelques troupes, mais ils sont parvenus à leurs fins. Si les E.T. voulaient vraiment prendre le dessus, ce serait déjà fait. Et nous n'avons AUCUN MOYEN DE DEFENSE, sauf de nous auto-détruire avec nos propres bombes.
Notez que les E.T.s ne nous consacrent PAS toute leur attention.

Un changement est en train de se produire, mais notre souci majeur est la "Chasse aux Sorcières". L'Amnistie sera requise pour ceux qui avaient pris certaines positions par le passé. Comme "Technocrate" et Militaire, au service du Gouvernement depuis plus de 30 ans, je suis particulièrement concerné. Personne ne tient à se faire "Crucifier". Pour que la divulgation survienne, nous devons trouver un moyen d'éviter cette chasse aux sorcières.

Outre cette Amnistie, nous devons également nous débarrasser de la "Crainte du Ridicule" qui empêche les témoins crédibles de se manifester (les Pilotes de ligne, les pilotes militaires, et les contrôleurs au sol). Personne n'a envie de riquer son emploi à cause de ses supérieurs ou pire, des Medias qui ne manqueraient pas de souligner leur attitude passée.

C'est cette crainte qui a freiné jusqu'ici la divulgation au sein du gouvernement. Tout le monde cherche à s'en sortir indemne, et personne ne supporterait de voir sa retraite remise en cause, parce que tous ont une famille à protéger."

Actuellement, la négociation d'une Amnistie éventuelle est le principal débat qui retient l'attention sur un Open Minds.

Lundi 12 Mai -

Kaelos13 présente sur le forum Ovnis-USA une explication pour la sustentation des Drones.
"Les photos montrent d'étranges antennes verticales et recourbées. Leur forme suggère que l'effet VENTURI est utilisé. - http://fr.wikipedia.org/wiki/Effet_Venturi

Théoriquement, si l'air circule de bas en haut, on verra apparaitre en haut dans la section rétrécie du Venturi, une dépression.
Si elle est suffisante, alors une portance apparait, exactement comme sur l'extrados des ailes d'avion.
On obtient ainsi un effet de portance capable de soulever un objet.
Mais aucune hélice ne brasse l'air et le Venturi a les côtés 'ouverts' !
En effet, si on considère que l'air peut être déplacé dans un 'vent ionique' généré par des électrodes, alors plus besoin d'hélice, seulement d''accélérateurs à plasma' (MHD) sur chaque antenne.
S'ils sont bien synchronisés, une portance suffisante peut-être obtenue pour maintenir l'engin en l'air...

Effet Venturi

Ce site donne une idée de l'efficacité sur des ailes traditionnelles. - http://labo.univ-poitiers.fr/lea/PAGES-200-La_Recherche/206-Equipe_5.html

Cet autre lien : http://ovnis-usa.com/la-propulsion-ionique/...
évoquait l'effet 'lifter' d'un 'ionocraft'. Dans mon exemple, c'est au contraire l'effet Venturi qui est utilisé pour générer une bonne dépression et ainsi une force de portance (comme sur les extrados des ailes, ce n'est pas l'électricité qui fournit la portance, elle est utilisée pour déplacer l'air qui crée la dépression et donc la portance).
Remarque : l'air circule de bas en haut à l'inverse de l'écoulement de l'air des hélicoptères !

D'où la question : est-ce que les témoins ont rapporté avoir senti un 'courant d'air' (ascendant)?
Peut-être les 'infra-sons' (vibrations à basse fréquence) sont-ils dus à ce phénomène ?
Si j'ai raison, une expérimentation devrait être très facile à réaliser...

PS : Si les antennes sont des électrodes à plasma, celà pourrait expliquer le 'flou' observé".

La Drone Team annonce la mise en place de son propre site Web en anglais, ainsi que son Forum.

Ray Dickenson s'interroge sur Ufo UpDates : "Tous les membres de cette liste ont probablement vu, dans le cours de l'année dernière, les videos et les articles du Dr Seth Shostak, se livrant à des commentaires sarcastiques à propos des 'aliens', des Ovnis et de l'Ufologie, et des hypothèses Extraterrestres - chaque fois hors de son domaine de compétences, qui est l'astronomie. Alors, est-ce que c'est un type vraiment borné, ou pensez-vous qu'il agit sur ordres ? Shostak n'est pourtant pas stupide..."

Stan Friedman : "Je vous accorde que Seth n'est pas stupide. Cependant, la communauté SETI - généralement opposée aux Ovnis - ne souhaite pas reconnaître que des aliens nous visitent, contre toutes évidences : le fait pour eux de devoir l'admettre impliquerait que SETI n'ait plus aucun sens. Il leur faudrait renoncer aux bourses de recherches, à des positions avantageuses, etc.. et ils devraient présenter des excuses pour toutes les âneries qui ont été proférées par la communauté SETI.
Friedman ajoute : "Je leur ai consacré tout un chapitre de mon prochain livre, "Flying Saucers & Science", qui sort fin Mai." Pour lui, SETI signifie : "Silly Effort To Investigate".

Torvald et Nekitamo ont fait équipe sur OM pour se relancer dans l'étude de l'image de Capitola. Le premier s'est d'abord demandé si l'engin était sur un plan parfaitement horizontal, pour finalement s'apercevoir qu'il était affecté par un effet de roulis et de léger tangage.

Il a une nouvelle fois vérifié que l'éclairage est conforme aux données réelles pour des cordonnées N36.976, W121.954 le 16 Mai 2007 à 17h43. L'angle solaire est bien de 15 degrés avec un azimuth de 282 degrés.

Nekitamo, lui, a corrigé les effets de la distorsion optique, due à l'objectif de l'appareil photo de Rajinder. La différence est subtile, mais devait être prise en compte parce qu'elle affecte les calculs angulaires.

Quant à Spf33, il attend de voir si le jeu de l'ensemble des ombres est toujours cohérent avec ses propres recherches qui remontent à plusieurs mois.

Nekitamo conclut : "Continuons comme ça, et nous n'aurons plus rien à attendre de ces experts qui ne parviendront jamais à se mettre d'accord."

Dimanche 11 Mai -

Les frères Clay & Shaw Pickering reviennent sur l'histoire selon laquelle la question Ovni aurait été évoquée aux Nations-Unies le 11 février dernier (et aussi les 13 et 14 si l'on en croit le français Gilles Lorant) : "Serions-nous en mesure d'en parler si la Source A ne l'avait pas souhaité ? Nous devons réaliser qu'elle et son "groupe de travail" ont pris cette initiative, contre la volonté des responsables de l'Administration Bush. Nous savons bien qu'il y a des éléments dans ce pays qui aimeraient "ralentir" la divulgation et le contact. Pouvons-nous penser que la faute incombe à ce groupe ? Je ne le pense pas. A noter également que la Source A s'est engagée dans une tournée européenne et au Moyen-Orient pour renforcer des alliances en vue de la divulgation et du contact. Oui, les Français et les Italiens sont réceptifs. Cependant, des représentants de ces deux pays ont demandé à notre source de prendre l'initiative dans le cadre de ce programme. Nous aimerions en savoir davantage sur l'information dont bénéfice Steven Greer, concernant les réunions des 12, 13, et 14 février."

Michael Salla intervient, répondant à Clay Pickering : "Il est important de noter que l'informateur de Steven Greer, au sein du Ministère de la Défense français, a parlé du 12 Février de même que des 13 et 14 comme étant des dates de réunions. Lorant n'a jamais évoqué le 12. Ce qui signifie que la source de Greer, celle qui a confirmé la réunion du 12, est une autre source que Lorant." - http://ovnis-usa.com/reunions-a-lonu/

Brent Yearout, le témoin de Camas, a supposé que son brouilleur de radars (qui n'est pas illégal dans l'état de Washington), pourrait avoir joué un role dans le dysfonctionnement de l'engin qu'il a observé. Ca fait partie des gadgets qu'il aime avoir dans sa voiture, et il le laisse en permanence allumé.

Cette hypothèse intéresse OnTheFence, membre de la Drone Team, et les détectives disposent maintenant d'un brouilleur identique, qui pourra être prochainement testé sur le terrain, en Californie.

Une découverte de Nekitamo - Dans la catégorie : "Drones, Science", le magazine Wired vient de publier un article titré : "La soucoupe propulsée au Plasma".

"Des inventeurs ont essayé toutes sortes de procédés pour faire voler des soucoupes. Le plus souvent, ils ont cherché à maîtriser le flux d'air, en utilisant des ventilateurs, et "l'Effet Coanda" - http://fr.wikipedia.org/wiki/Effet_Coanda. Le fait que l'air suive une surface courbe, augmente la portance d'un engin circulaire.

L'ingénieur Subrata Roy, de la branche aérospace de l'Université de Floride, vient de déposer un brevet - http://tinyurl.com/6s62eg en application de la magnétohydrodynamique. Le New Scientist explique : "Il suffit de faire circuler un courant ou un champ magnétique dans un fluide conducteur pour générer une force". Peut-être, alors, cette force pourrait-elle être suffisante pour faire voler une petite soucoupe.

Avec une envergure inférieure à 15 centimètres, l'appareil de Roy entre dans la catégorie des MAV (micro air vehicule), mais sa conception est vraiment originale : la soucoupe est recouverte d'électrodes qui ionisent l'air afin de créer un plasma. Ce plasma est ensuite accéléré par un champ électrique, qui propulse l'air tout autour et lui permet de s'élever.

Roy envisage de le remplir d'hélium pour l'alléger, et il devrait s'alimenter sur des batteries embarquées. Le pilotage doit être commandé électroniquement, ce qui devrait lui assurer une meilleure résistance aux vents, que les autres MAVs ne peuvent généralement pas affronter.
L'inventeur doit maintenant construire un prototype
, et le faire voler. Comme les autres MAVs, sa première application pourrait se trouver dans le domaine de la surveillance, mais ça ferait aussi un jouet agréable à manipuler."

Si un ingénieur isolé parvient à faire voler un engin de 15 centimètres de diamètre avec la MHD en 2008, on peut se demander quelle avance peuvent avoir les ateliers de Lockheed dans ce domaine... - http://blog.wired.com/defense/2008/05/itty-bitty-plas.html

Samedi 10 Mai -

La Drone Team a donné la possibilité à Linda Moulton Howe de réaliser une interview du témoin de Camas, Washington. Elle s'est fait confirmer que "Son ami Tim, a été beaucoup plus choqué par le fait d'observer cet engin qui semble si peu terrestre. C'est un chrétien fondamentaliste qui ne peut accepter qu'il existe d'autres formes de vie intelligente ailleurs que sur Terre, et il ne souhaite toujours pas s'exprimer." http://www.earthfiles.com/news.php?ID=1428&category=Environment

L'article apporte quelques précisions de la part de Brent Yearout : "Alors que je regardais cette chose, le bruit des décharges électro-statiques était très fort. Ca me faisait penser à une Echelle de Jacob. Ou encore au son d'une télévision à la fin des programmes, mais c'était plus fort que ça."
[Wikipedia - Une Echelle de Jacob (un arc électrique à haut-voltage) est un dispositif qui sert à produire un train continu de grandes étincelles qui montent le long de deux cables disposés verticalement, de telle sorte qu'ils s'éloignent vers le haut.] http://en.wikipedia.org/wiki/Spark_gap

Brent ajoute que l'objet devait se trouver à environ 70 mètres du sol. L'incident lui évoquait ces boules à plasma dont on se sert comme objet décoratif : "Des arcs électrostatiques se forment à l'intérieur. C'est à ça que j'ai pensé, je me suis demandé si cet engin pouvait émettre ce genre de décharges pour se mouvoir. Et il y avait cette odeur, comme de l'ozone."

Version audio : http://www.earthfiles333.com/earthfiles/EarthfilesPodcast/Episode36.html

L'un des participants actifs de Open Minds a finalement reçu une réponse positive d'un nouvel expert en imagerie auquel il avait soumis les images de drones. Celui-i est formel : la CGI est pour lui totalement à écarter. Son identité sera précisée dans les prochains jours. Cependant, comme il ne peut se résoudre à admettre que de tels engins puissent être réels, l'analyste suggère qu'il devrait s'agir de maquettes suspendues... Il est important de distinguer l'expertise des images et les suppositions qu'il a formulées pour son confort personnel.

BigfnTuna a entre-temps exprimé cet avis : "Je pense que la seule possibilité de frauder serait d'avoir utilisé des maquettes. Mais cette explication ne peut convenir pour les drones de Big Basin. Nous avons vu qu'une telle mise en scène dans le Parc, par exemple, est impossible."

La chaîne FoxNews a diffusé un nouveau reportage sur le Canal 35, montrant les recherches en cours, menée par les deux Détectives engagés par la DRT. Il est titré "La Vérité à Capitola"... - http://vinnyswebsite.com/blog1/2008/05/07/latest-ufo-news-and-sightings-updated-in-real-time/

Brent est intervenu brièvement hier soir sur Open Minds : "Merci de m'accueillir ! En réponse à une question précise, ma voiture est une Lexus LS-400 de 1999, équipée d'un brouilleur Radar, d'un GPS, d'un détecteur de radars Bell 360 degrés, d'un système Satelight Mapping, etc...
Je suis venu vous rejoindre pour un moment, mais ma situation est assez inconfortable parce qu'on me suit partout, et je reçois des appels téléphoniques vides. Le plus curieux est que le numéro qui s'affiche est le 000-000-0000. Vous imaginez ça ? Maintenant, je sais pourquoi on n'entend plus parler des témoins qui racontent leur histoire. J'aimerais connaître le moyen de vous poster des images sur ce forum, parce que ça vous donnerait une idée de ce que j'appelle des MIB, ou des Fédéraux qui sont sur mon dos. Ils passent leur temps devant ma maison, ils sont encore là en ce moment même. Mon fils et moi sommes allés en voiture vers le lac, et nous avons fait une ballade, et ils étaient toujours là; ils se contentent de nous regarder ! Qu'est-ce que ça signifie ? Nous sommes allés vers leur véhicule, et ils ont démarré avant qu'on puisse approcher. Ils n'avaient pas de plaques, seulement une identification provisoire derrière la fenêtre arrière de leur voiture, une Ford sombre avec 4 portes."

Rajinder s'était plaint du même type de harcement, et Shirley avait elle aussi confié à OnTheFence avoir été assaillie de ce genre d'appels téléphoniques à l'époque.

Vendredi 9 Mai -

La NASA vient de convier la presse mondiale à participer à une téléconférence organisée mercredi prochain, le 14 mai, pour annoncer la découverte d'un objet dans notre galaxie "que les astronomes recherchaient depuis plus de 50 ans". Le site officiel de la mission a choisi de titrer : "C'est la fin d'une longue traque".

Cette découverte a été faite en croisant des données de l'Observatoire à rayons-X Chandra, et des observations terrestres. - http://www.nasa.gov/home/hqnews/2008/may/HQ_M08089_Chandra_Advisory.html

L'observatoire à rayons-X de la mission Chandra permet d'analyser la structure et d'étudier l'évolution de l'Univers. Elle s'est intéressée en particulier à la recherche des Trous noirs.

TomiUK a souligné la différence entre les experts en imagerie qui publient leurs travaux, et ceux qui revendiquent ce statut (comme D. Biedny), mais se contentent de parler.. MajicBar se souvient alors des études de Keith Brazel. http://www.kbvp.com/popular/latest

Dès le 22 mai 2007 (*), Keith Brazel (fondateur de l'entreprise de Productions Video KBVP) http://www.kbvp.com/photo/california-ufo-drone-propulsion-analysis avait publié ses premières analyses des drones californiens, et il était revenu plusieurs fois sur le sujet, après avoir amplement justifié pourquoi il avait finalement rejeté l'hypothèse d'une création CGI (*). Sa plus récente étude date du 24 avril 2008 :

"La structure commune à toutes les photos de Drones est un anneau central, avec des "antennes" au sommet. Il y a aussi des éléments intéressants, fixés au centre de l'anneau, que je nommerais des "Boucles". Il y a dix-sept "Boucles" sur ce "Drone" représenté ici. Un autre engin, photographié précedemment, n'en comportait que seize. C'est un point intéressant. Ces "Boucles" semblent être directement en relation avec les "antennes", parce qu'elles sont connectées au même endroit, et il en existe le même nombre. A ce stade, je pense que les "Boucles" permettent de contrôler l'énergie (quelle que soit sa nature) qui circule entre les "antennes" et l'anneau central. La forme des "antennes" m'amène à penser que l'énergie est canalisée en entrée ou sortie de la pointe des "Antennes". Les "Boucles" peuvent jouer un rôle pour réguler le flux d'énergie, de manière à équilibrer le "Drone" sur le plan horizontal. Une autre fonction des "Boucles" pourrait aussi consister à contrôler le flux d'énergie si l'intérieur de l'anneau central se comporte comme un accélérateur. Le type de propulsion reste mystérieux, mais je présume que ça peut dépendre d'une forme de plasma en rotation dans l'anneau central.

Les structures allongées qui sont rattachées à l'anneau pourraient être des sortes de capteurs. Ces pales ne sont pas tout à fait les mêmes sur les différents "Drones" qui ont été photographiés. On se trouve peut-être devant deux types d'engins, certains destinés à des missions stationnaires, les autres pour se déplacer. Il est intéressant de noter que les pales plus courtes semblent être rattachées à l'anneau par une sorte de charnière, qui suggère la possibilité de les replier en position verticale. S'il s'agit bien de "Drones", ce système pourrait bien être un moyen de les parquer. Le fait que les pales puissent de replier vers le haut m'amène à penser que l'anneau central produit un champ d'énergie dirigé vers le sol. Les neuf "Volets" visibles sous l'anneau peuvent faire partie d'un mécanisme servant à les encastrer sur un support. Les "Volets" ne sont pas présents sur les différentes "versions" des "Drones" qui ont été photographiés.

Le fait que le nombre d'antennes ne soit pas le même sur tous les drones suggère que la quantité d'énergie requise pour les faire fonctionner diffère selon les modèles. Ou alors, il faut se dire qu'un éventuel fraudeur se serait trompé dans ses calculs !

Qu'ils soient réels ou non, des rapports de manifestations récentes de drones se font attendre. Du fait que personne n'a revendiqué être l'auteur de ces choses, le mystère demeure entier. La promotion pour des jeux Video ou des films ne tenant plus la route, ça laisse assez peu de chances qu'il s'agisse d'un canular."

(*) Rappel du 14 juillet 2007 - http://ovnis-usa.com/2007-2.htm : Une intéressante analyse de Keith Brazel sur KBVP.com : "Mon expérience photographique remonte à 1960, et ces photos des drônes ont piqué ma curiosité. Dans la Navy, j'étais spécialisé dans l'avionique" [ensemble des équipements électroniques et informatiques qui pilotent ou aident au pilotage des aéronefs et des astronefs]. Pendant 20 ans, j'ai travaillé avec des radars, des machines de chiffrement, des détecteurs de champs magnétiques, des systèmes de communication, et j'ai également utilisé des sonars.

J'ai analysé les photos avec Microsoft Digital Image Pro 9. Je n'ai pu détecter aucune manipulation de pixels, aucune différence de tailles à ce niveau, ni de défauts d'éclairage. Donc il va falloir attendre. S'il ne se passe rien dans les prochains mois, on pourra envisager que tout celà soit vrai.". En revanche, il est beaucoup plus réservé sur le rapport CARET, parce que les explications de Isaac - sur les mesures de sécurité au sein de l'entreprise - si elles doivent être prises à la lettre, ne lui semblent pas convaincantes. Au fond, personne n'imagine plus que Isaac ait candidement livré des informations qui permettraient de l'identifier. La ville même de Palo Alto n'est peut-être qu'un leurre. (http://www.kbvp.com/node/39)

Le temps de la recherche est comme suspendu sur Open Minds depuis le départ de la Drone Team, en attente des mesures que l'Administrateur s'est engagé à prendre pour faire respecter les chercheurs. Le seul qui n'a rien compris est EnlightenedSinker, lequel vient rapporter comme un perroquet la dernière trouvaille de son mentor - SysConfig - sur ATS : à défaut de trouver son petit poisson sur la Planche du Langage, celui-ci a fait une recherche de propriété sur le site Ovnis-USA, et s'est mis en tête que le nom de notre hébergeur web devait être une clé importante pour identifier un partenaire occulte ! Par association de prénom, en fouillant parmi les invités de la radio "Ici & Maintenant!", il a conclu sa laborieuse enquète en déclarant que je devais avoir pour associé un ufologue français nommé Thibaut... Canuti ! Les débunkers doivent assumer le ridicule.

SysConfig avait même envisagé sans honte de faire pression sur le professeur Reyes, en écrivant au recteur de son Université, parce qu'il s'intéresse à l'affaire des drones ! Le but était de le contraindre à rejoindre la discussion sur le forum ATS, tristement célèbre pour couvrir ce genre de pratique. Rien de pire pour décourager les témoins de se présenter à découvert. Mais c'est le but poursuivi..

Vendredi 9 Mai BIS - Cette interview avait été publiée dans le numéro de NEXUS de Janvier-Février 2008.

KarmaOne - Que pensez-vous de l'affaire CARET ? Est-ce que ça pourrait être une preuve matérielle fournie par un Whistleblower anonyme ?

Didier de Plaige - Si ce n'est pas ce qu'on nous raconte (une rétro-conception d'engins à partir de matériels aliens), je pense qu'un département du Pentagone pourrait avoir essayé de tester sa capacité à produire des documents crédibles (un Rapport, des témoignages, et de nombreuses images) en vue de perfectionner ses moyens d'intoxiquer un camp adverse dans n'importe quel autre domaine : avec l'exemple des drones, les manipulateurs se perfectionneront en observant les analyses des ufologues et des sceptiques, regroupés dans des forums de chercheurs.
C'est aussi l'objectif de certains services de produire en permanence des faux pour entretenir le doute quant aux "vraies" fuites.

KarmaOne - Qu'est ce qui vous motive dans cet étonnant dossier CARET ?

DdP - Cette histoire dure depuis plus de six mois [un an maintenant]. Je suis très enthousiaste d'avoir découvert des formes aussi novatrices, tant pour les engins que la Planche, les symboles, et les dispositifs. L'esthétique particulière de tous ces nouveaux éléments, qu'ils soient authentiques ou fabriqués, est particulièrement stimulante. J'ai vu se constituer des équipes de recherches, sur des forums Internet, naître des formes nouvelles de recherches interactives, et j'ai pu témoigner au quotidien de leurs travaux sur mon site Ovnis-USA; j'espère que ça pourrait inspirer des espaces francophones à s'organiser de la même manière, en préférant l'étude aux invectives. J'ai acquis des notions inattendues dans le domaine de la Création d'images numériques, et mon oeil s'est exercé à mieux percevoir les possibilités de trucages photos.. J'ai découvert des personnalités attachantes sur les forums, qui seront des points de contact possibles pour des voyages à venir. Ma réflexion sur la Divulgation, les opérations de désinformation, et l'ufologie en général s'est approfondie. J'ai assisté pour la première à la diffusion de documents en haute définition, qui nous changent radicalement des formes de soucoupes floutées, et sont d'une telle qualité qu'ils paraissent indécidables. J'ai pu observer les réactions d'un grand nombre d'amateurs, confrontés pour la première fois à des formes précises, et je me suis amusé à les entendre exprimer ce commentaire paradoxal : "C'est trop beau pour être vrai !". Enfin, sur un plan plus personnel, j'ai beaucoup apprécié de m'appliquer avec régularité à une pratique quotidienne, sans jamais avoir à me l'imposer, parce que chaque jour apportait de nouveaux rebondissements. Même si l'activité devait se ralentir sur cette affaire, je ne pourrai pas cesser de rapporter ce qui se passe dans les autres secteurs de l'ufologie américaine, comme je le fais depuis bientôt deux ans.

KarmaOne - Qu'est ce qui est en train de se dessiner derrière cette affaire ?

DdP - Peut-être un exemple, un encouragement adressé à d'autres informateurs. Je compare le Rapport CARET aux documents Majestic des années 80. Dans les deux cas nous sommes devant des éléments de preuve totalement indécidables.

Seulement cette fois, avec Internet et le travail en équipes sur certains forums, en particulier Open Minds, Stanton Friedman et les Woods père et fils ont été remplacés par 300 chercheurs qui disposent des meilleurs logiciels d'analyse. Ils parcourent le web dans tous les sens, et ils visionnent des dizaines de videos chaque jour sur You-Tube et Google Video... A l'époque Stanton Friedman arpentait seul les couloirs de 40 Archives et Bibliothèques à travers le pays, comparant des textes originaux et des photocopies.

KarmaOne - Que pensez-vous du phénomène des Lanceurs d'alerte en général (et en particulier, l'affaire très bizarre de Dan Burish ou Henri Deacon avec cette dimension "temporelle") mais aussi du problème de la validité des preuves ?

DdP - Il n'y a justement aucune preuve concernant l'un ou l'autre. Le second avait annoncé de graves évènements aux Etats-Unis pour l'été dernier... Les américains sont en train d'envisager de pénaliser les auteurs de récits fantaisistes. Mais ce n'est pas simple, parce qu'il faudra démontrer qu'ils ont causé un réel préjudice. Les agences de désinformation, qui soufflent en permanence le chaud et le froid, peuvent fabriquer des témoignages spectaculaires, destinés à se retourner contre les communautés d'observateurs. Les années passent, et on attend toujours qu'un ancien des Laboratoires de Los Alamos, comme Henry Deacon, transmette un échantillon d'un matériau remarquable..

Ces agences de désinformation sont si habiles que certains doutent encore de leur existence. Pourtant leurs techniques sont enseignées. En France l'idée même de conspiration est encore tournée en ridicule. Souvenons-nous comment Thierry Meyssan a été copieusement diffamé par la chaîne Arte.

Cependant l'idée circule qu'au sein même de ces Agences il y aurait au moins deux courants, l'un favorable et l'autre opposé à la Divulgation.

L'avertissement du Président Eisenhower contre le lobby militaro-industriel n'a pas été entendu, et la Divulgation de la présence aliène pourrait bien attendre jusqu'à ce qu'elle serve à justifier d'énormes investissements en vue de la militarisation de l'espace.

KarmaOne - Pourquoi les ufologues français semblent rétifs à prendre en compte le phénomène des Lanceurs d'alertes ?

DdP - La frilosité, le manque d'audace des français me surprend en permanence. Une pensée dominante s'impose toujours dans ce pays, qui paralyse les journalistes des grands medias, lesquels sont largement contrôlés par des marchands d'armes... Les témoins craignent d'être lachés, trahis, poursuivis. Aux Etats-Unis, le Commandant Sergent-Major Robert Dean n'a pas craint de renier son serment de réserve pour parler des Aliens, en considérant l'intérêt supérieur du peuple. Avec lui 450 autres témoins ont rejoint le Dr. Steven Greer et son Disclosure Projet.

Mais en France, un Commandant de Vaisseau osera à peine raconter à sa propre famille qu'il a observé un immense objet surgir devant son bâtiment. Il n'est même pas certain qu'il parle sur son lit de mort, tant la pression est forte : il ne supporterait pas que son nom et sa famille soient déconsidérés par l'institution et ses anciens camarades.

Les informateurs craignent toutes sortes de représailles, et protègent leurs sources. Par exemple, Jacques Vallée a pu récemment se permettre, depuis la Californie, et en anglais sur Coast to Coast, de contester les propos lénifiants des autorités françaises suite à la mise en ligne des archives Ovnis du CNES : cependant il a donné cet exemple français sans vouloir préciser davantage : "Je suis particulièrement bien informé pour vous dire que les français ont mis de côté certaines affaires. Le lendemain d'une observation, les militaires ont débarqué, avec tout le matériel d'analyses qu'on puisse imaginer... Ensuite, vous ne retrouverez jamais la trace de cette enquête. Même chose aux Etats-Unis, au Brésil... Le plus souvent ce sont des cas de Rencontres Rapprochées, avec des empreintes au sol, parfois du matériel est récupéré. Ces cas devraient être montrés aux scientifiques. C'est ce qui changerait leurs opinions."

Il est d'avis que les gouvernements devraient maintenant révéler au public tous les éléments dont ils disposent. Il raconte comment, du temps de sa collaboration avec le Professeur Allen Hynek, ils s'étaient aperçus que des rapports très signifiants disparaissaient systématiquement des dossiers : "Il y a des centaines de cas de ce genre, toutes les affaires qui sont particulièrement bien documentées demeurent introuvables." Il a d'ailleurs suggéré en direct à Paul Smith, sur C2C, de tenter une expérience de vision à distance en ciblant ces rapports cachés...

Il explique également : "L'info passe des militaires aux politiques, et pour les politiciens, il n'y a rien à gagner à révéler aux populations ce qui pourrait être une préoccupation supplémentaire. J'estime qu'il est stupide de prétexter qu'il faut préserver les gens d'une éventuelle panique; ils sont bien plus mûrs qu'on le prétend."

Cependant, il reconnait qu'il ne suffit pas pour un gouvernement de disposer de preuves pour avoir une vision globale de ce qui se passe : "On voit le Soleil tous les jours au-dessus de nos têtes, mais il y a bien des choses que nous ignorons dans son fonctionnement. Ou encore, c'est comme si on donnait une puce d'ordinateur à un homme du XVIème siècle..."

Jacques Vallee

Jeudi 8 Mai -

L'attitude du Co-Administrateur Jeddyhi, sur le forum Open Minds, a montré hier que la Drone Team avait fait le mauvais choix en décidant d'y publier ses récentes découvertes. L'ambiance sereine des premiers temps s'est progressivement dégradée, et ne convient plus à la recherche.

Raska serait surprise qu'un futur témoin choisisse de s'exprimer sur OM, en constatant comment les précédents auront été malmenés.

InfoTech observe également la situation qui est en train de se développer : "Je pense que des choix s'imposent si on veut maintenir des débats ouverts. Ou bien, il se pourrait qu'ils doivent se poursuivre ailleurs que sur Open Minds.. J'ai vu trop d'attaques personnelles dirigées contre les chercheurs de la DRT par des pseudo-sceptiques. Je comprends que la situation est devenue ingérable pour les administrateurs d'OM - je pense qu'il leur faut être plus présents, afin d'éviter certains débordements. Pour moi, les discussions doivent être davantage modérées parce que les débats tendent à partir dans tous les sens."

Surfer (autre Co-Administrateur) publie ce constat qui se veut réformateur : "Une dérive très regrettable s'est produite sur les différents Sujets traitant des Drones. Le manque de respect doit être combattu. La DRT a fait un excellent travail, et doit être préservée des agressions permanentes de certains sceptiques que nous jugeons impétueux et immatures."

L'Administrateur et fondateur Brendan Burton vient ensuite annoncer qu'il prendra les dispositions nécessaires. Parmi celles-ci, je lui suggère d'augmenter le délai imposé entre deux contributions; ça éviterait en partie le matraquage systématique des déboulonneurs. Il devrait également permettre à ceux qui créent un Sujet de pouvoir l'administrer entièrement. Mais je crains que ce soit trop tard : la DRT vient de déposer son propre Nom de Domaine, et dispose d'ailleurs de son propre forum... -http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?board=29.0 Il est donc prévu d'en simplifier l'accès dans les prochains jours.

Concernant le témoignage de Brent, Belzian envisage que le phénomène se produise au moment d'un changement de dimensions : "ce n'est pas forcément un mauvais fonctionnement, ça peux aussi être une obligation qu'ils se rendent visibles pour certaines opérations."

Headek est d'avis que "ça confirme les autres observations d'appareils "en difficultés" à se maintenir en état d'invisibilité. La plupart des évènements semblent concentrés entre mai et juin 2007... Il a du se passer quelque chose pendant cette période qui a pu permettre de les observer."

Or que s'est-il passé l'an dernier à la même époque ? La mise en route de HAARP, en Alaska. Pour Vod : "En simplifiant beaucoup, HAARP est capable d'envoyer un faisceau d'ondes en utilisant l'ionosphère comme déflecteur. Les "antennes" des drones servent peut-être à capter ces ondes. Les drones seraient une sorte de relais à HAARP." Vod toujours, a relevé cette phrase dans l'interview de Benjamin Fulford réalisée par le Projet Camelot : "Mr Takenaka (1er ministre japonais) m'a dit qu'il avait été forcé de se plier, car les Etats-Unis ont menacé d'utiliser HAARP sur le Japon. Les conséquences seraient un tremblement de terre." - http://video.google.com/videoplay?docid=-7802788663048261963

Les solutions ne manquent pas pour faire connaître les travaux de la Drone Team : Linda Moulton Howe a été captivée à la lecture du témoignage de Brent, le témoin de Camas, Washington, et doit publier très prochainement sa propre interview : "C'est un rapport très important, et je suis impatiente de le mettre en ligne pour susciter peut-être d'autres témoignages."

Garuda a conçu son Projet Hyperbase dès 1994, et dispose d'une impressionnante documentation : "Si on considère les 60 dernières années, il y a eu environ entre 40 à 50.000 rapports d'observations Ovnis par an. Des recherches ont montré que seulement 3% des manifestations font l'objet d'un rapport... 6% de la population pense avoir vu un Ovni. En arrondissant, ça nous donne une moyenne de 750.000 évènements par an. Source: UFO Research Queensland.
Au cours des 60 dernières années, environ une centaine de crashes ont été signalés...
Soit une moyenne de 1.6 par an... sur 750.000 observations...
" - http://manuel.sekmeth.com/hb7/

De son côté, l'artiste Leviathan continue de produire ses recréations CGI :

Mercredi 7 Mai - Les réactions sont enthousiastes sur Open Minds, après la publication du témoignage de Camas, Washington. Cependant l'attitude déplaisante de Jeddyhi pourrait amener la DRT à préférer le forum UfoCaseBook pour y présenter Brent, afin qu'il réponde aux questions.

Arit : "Vraiment étonnant !!!
Brent a l'air d'être quelqu'un de sérieux et responsable !
Est-ce qu'il pourrait nous rejoindre sur ce forum ? J'aimerais beaucoup lui parler, ou même lui rendre visite, je n'habite pas très loin.." Cette chose parait de plus en plus authentique.
"

Murnut, qui avait pourtant enterré l'affaire : "Excellent rapport, merci à la Drone Team et OnTheFence.
La DRT a-t-elle trouvé quelque chose d'intéressant dans la région ? comme des failles sismiques, des bases militaires ?
Le 7 Juin.. Ca nous rappelle certains évènements l'an dernier ?
"

DrDil a décidé de jouer le jeu : "Le bruit n'était donc probablement pas plus fort que celui des autres Drones..? Je me demande si c'est peut être en relation avec le dysfonctionnement de l'engin, ou le résultat de son passage à l'état visible. A mon avis, ça doit être seulement quand ils sont visibles, sinon il y aurait des quantités d'autres rapports de ce genre de bruit."

Brent a récemment précisé : "J'ai vu passer le 7 juin plusieurs véhicules de police, au moins 2 ambulances, et tous les camions de pompiers de la ville." Les Détectives de la DRT ont un contact dans l'état de Washington qui s'occupe désormais de vérifier ce point. Il n'exclue pas d'obtenir les informations par le moyen d'une requête FOIA. MajicBar, sur OM, s'interroge : "Si les voitures de Police ou des pompiers de Camas avaient des webcams embarquées, peut-être ont-ils pu filmer l'engin ?"

EndZone : "La liste des cas de drones s'allonge. Heureusement, des gens se décident à venir raconter, à leur tour, ce qu'ils ont vu. Je note que plusieurs témoins ont parlé d'un possible dysfonctionnement de l'engin. Je vais faire des recherches sur les failles et l'activité sismique dans la région."

17 affaires de Drones à ce jour... AlienContactee a dressé cette liste par ordre chronologique - http://aliencasebook.blogspot.com/
Scotts Valley, Californie - 31 Mars 2008 - Cam
Fort Smith, Arkansas - Novembre 2007 - Melody McIver Thaxton
Palo Alto, Californie - 26 Juin 2007 - Isaac
Près de Maxwell AFB, Alabama - 25 Juin 2007 - Ted Connors
Camas, Washington - 7 Juin 2007 - Brent - 2 témoins
Big Basin, Californie - 5 Juin 2007 - Ty et autres témoins
Saratoga, Californie - 5 Juin 2007 - Stephen et autres témoins
Capitola, Californie - 15 Mai 15 2007 - Rajman et autres témoins
Environs de South Bay, Californie - Avril 2007 - 6 Mai 2007 - Chad et autres
Lake Tahoe - 5 Mai 2007 - Couple anonyme
Yosemite National Park, Californie - 10 Juin 2006 - Trois témoins
Birmingham, Alabama - Mai 2006 - John Smith
Northridge, Californie - Mai 2006 - Robert Mariotti
Sequoia National Forest, Californie - 25 Mai 2005 - Shirley
Hartshorne, Oklahoma - Juin 2003 - Anonyme
Sitgreaves National Forest, Arizona - Octobre 1995, Ned White
Barksdale AFB, Louisiane - 1987 Show aéronautique - Témoin anonyme

11August : "Pour ceux qui souhaitent étudier la théorie des failles sismiques, ce site web très professionnel propose des cartes interactives, etc...." - http://earthquake.usgs.gov/research/hazmaps/

D'autres Cartes Interactives : http://gldims.cr.usgs.gov/website/nshmp/viewer.htm

10538 : "Camas se trouve précisément sur ce qu'on nomme la faille de Lake Lacamas.
Brent a déclaré que le drone est arrivé en longeant la vallée du Lac Lacamas.
Cette route coïncide précisément avec la faille.
" - http://quake.usgs.gov/prepare/factsheets/Portland/

Numbers a résumé d'une ligne amusante la position du Mufon au sujet des drones : "Il y a des gens dont l'attitude consiste à dire : "C'est une fraude réalisée sous CGI, à moins que les témoins ayant pris des photos se fassent connaître, et dans ce cas ce ne seront pas des CGI !!" Autrement dit : le Mufon hésite à se prononcer sur la nature de ces images de drones - parce que s'ils concluent à de la CGI, et qu'un témoin se révèle, ils perdront aussitôt toute crédibilité.

Rappel - Reichmuth déclarant : "Fraude réalisée sous CGI. Affaire classée. A rouvrir si des témoins se font connaître."

Le nouveau témoignage de Camas n'apporte que de la gène chez le petit groupe de déboulonneurs réfugiés sur ATS : le manipulateur Sys_Config a volontairement dégradé la qualité des images montrant les peintures du témoin, pour chercher à minimiser l'intérêt de son récit. Son commentaire ne consiste qu'à moquer la formation religieuse de Brent, ce qui est la règle numéro un des pseudo-sceptiques : "Quand vous ne pouvez récuser le témoignage, attaquez le témoin !" Quant à Springer, bénéficiaire de l'exploitation publicitaire chez ATS, il a pris le risque - sous la pression de ses amis mais sans élément de preuve - de fermer le sujet à tout débat, en imposant désormais qu'il soit uniquement abordé sous l'angle de la fraude.

On sait maintenant que Hani Farid, professeur de science informatique à l'Université de Dartmouth, réclame 4.000 dollars pour analyser quelques images de drones. Ce serait facile pour la DRT d'essayer d'en terminer de cette manière. Cependant Surfer se souvient, comme ça a été exposé ici, que la Justice américaine l'avait estimé peu fiable. - http://www.news.com/Police-blotter-Detecting-computer-generated-porn/2100-1030_3-6145563.html - http://ovnis-usa.com/2008/04/11/vendredi-11-avril/

Rappel : "Le FBI s'était adressé à l'expert Hany Farid, qui est l'auteur d'un programme censé permettre de faire la différence. Or les avocats de la défense ont établi que ce logiciel avait un taux d'erreur de 30% : il classait une fois sur trois des photographies parmi les CGI. La défense a démontré qu'il était impossible de déterminer de manière certaine ce qui relevait du réel et du virtuel."

TomiUK conclut : "Si le gouvernement ne sait à qui s'adresser, comment pourrions-nous trouver un analyste qui soit vraiment fiable ?"

Mardi 6 Mai - Le témoin de Camas, dans l'état de Washington, a finalisé son rapport. Le 20 mars, Brent prenait contact avec le Détective TK Davis après l'avoir vu sur une chaîne d'informations. OnTheFence est en contact avec lui pour la DRT depuis près d'un mois et demi. C'est un profond choc religieux qui l'a fait hésiter aussi longtemps. Il explique cependant combien il a été rassuré d'apprendre par les medias que d'autres personnes avaient vécu le même évènement. Brent a pu retrouver un point de référence précis, pour situer la date - le 7 juin 2007.

Il n'a pas requis l'anonymat. Cependant, la DRT ne souhaite pas l'exposer à des appels téléphoniques malveillants. Il a fallu six semaines pour parvenir à ce résultat... Les recherches ne produisent pas des effets au quotiden.

* Témoin : Brent
* Auteur du Rapport : Membre de la DRT
* Date du rapport : Vendredi 21 Mars 2008
* Méthode : Téléphone et suivi par email
* Contact initial : Brent a écrit aux Détectives Privés engagés par la DRT.
* Motif : Brent a regardé l'émission de FOX TV diffusée par le site Comcast.net, avec des images d'engins similaires à ce qu'il a vu.

* Date de l'observation : Jeudi 7 juin 2007
* Heure de l'observation : Avant le crépuscule
* Conditions Météo : temps clair, ensoleillé
* Lieu : Camas, Etat de Washington, USA

* Couleur : Doré ou cuivré, réfléchissant la lumière du Soleil.
* Son : L'objet produisait un son assimilable aux décharges électrostatiques.
* Mouvement : Il a pris la direction de l'est. Il s'est immbolisé sur place, a tourné sur lui-même. La longue pale indiquait la direction.
* Forme : Pas de place d'occupants. Plus grand que la voiture de Brent. Longueur estimée : 11 mètres. Etroit, peu épais, peut-être 10-15 cms.. La partie centrale évidée.
* Autres détails : Il y avait des bobines comme sur un transformateur.
Un système d'antenne au sommet. Voir les dessins du témoin. Le témoin a eu l'impression d'un dysfonctionnement. L'objet s'est immobilisé à environ 150 mètres de Brent. Le témoin a déclaré qu'il ressentait que l'objet savait qu'il le regardait.

* Autres remarques : Des véhicules d'urgence se dirigeaient vers l'Ouest, dans la direction d'où venait l'objet, alors que l'objet se dirigeait vers l'Est.
* Suites : Brent n'a retrouvé aucune information dans la presse concernant la cohorte des véhicules d'urgence. Il s'était procuré The Oregonian, The Vancouver, et le journal local de Camas.
* Autres témoins : L'ami de Brent se trouvait à 3 kilomètres quand il a vu le même objet. Il lui a semblé qu'il avait deux lumières de couleur dorée, mais il est possible que ce soient des réflections sur la structure.

Rappel du 22 mars - http://ovnis-usa.com/2008/03/22/samedi-22-mars/ : "J'ai vu, avec un ami (qui habite à 3 km de chez moi), l'un de ces objets à Camas, dans l'état de Washington. Juste avant cette observation, plusieurs véhicules de police et de pompiers se sont dirigés dans la direction d'où l'objet est apparu.

Je peux vous dire quel genre de bruit fait cet engin, et comment il se déplace. C'était une chose étonnante. Nous avons essayé de connaître la raison de cet afflux de véhicules d'urgence, mais nous n'avons jamais pu obtenir de réponse.

Quelle que fut cette chose, elle avait perdu sa capacité d'invisibilité et j'ai ressenti qu'elle savait que je pouvais la voir. Elle est apparue de la vallée de Lacamas, et s'est arrêtée net, a pivoté, et est repartie très rapidement vers l'est !

Nous en avons parlé entre nous, puis on s'est dit que certaines choses devaient rester non-dites. Je pouvais sentir une odeur, et elle avait vraiment l'air d'avoir des difficultés à fonctionner. Le bruit était celui d'une décharge statique désagréable. Le son était très fort, et il y avait une odeur d'ozone, comme ce qui se dégage quand un circuit est en train de brûler.

Ca fait partie de ces choses qu'on n'a pas envie de raconter, parce que les gens penseront que vous êtes fou. He bien, avant de voir les photos sur Comcast, je me demandais si on ne l'était pas un peu tous les deux.''

"Ca m'était très difficile de raconter tout ça à ma famille et mes amis, alors que je pensais depuis près d'un an que je devais avoir décroché de la réalité.

C'est pourquoi je n'avais rien dit à personne. Qu'est-ce qui m'a fait changer d'avis, la semaine dernière ? J'ai réalisé que d'autres personnes avaient observé le même genre de chose. Cinq personnes différentes qui ont fait connaître des histoires semblables à la mienne, et Dieu merci, elles avaient gardé la tête froide pour avoir l'idée d'attraper un appareil photo et de prendre des photographies. Moi, comme un pauvre idiot, j'étais tellement saisi par ce qui m'arrivait que je n'ai même pas pensé que j'avais un appareil dans ma boîte à gants. J'étais tellement paniqué, je suppose que j'ai du me trouver dans un état de choc.

Voilà comment ça s'est passé. Je revenais du centre-ville de Camas, et en arrivant au sommet de la colline, deux voitures de police m'ont doublé avec leurs gyrophares allumés, et leurs sirènes en marche. Je ne m'en suis pas inquiété davantage, et j'ai poursuivi ma route pendant encore quatre cents mètres." La Suite

Lundi 5 Mai -

La Sphère de Decatur rapportée hier continue d'intriguer. LMH a publié cette mise à jour après avoir reçu un email d'un de ses lecteurs : "J'avais vu une image de sphère, extraite de Google-Maps, qui se trouvait sur le site de Whitley Striber. Il s'agissait de la Floride. On y voyait une sorte de perle, comme celle que vous avez décrite hier." Elle a consulté Whitley Streiber pour retrouver cet article.

"Il a retrouvé l'histoire originale du 18 Mai 2005, et me l'a fait suivre avec ces commentaires" : "Malheureusement, si on consulte Google-Maps aujourd'hui, la sphère a disparu. Soit ils ont remplacé l'image par une plus récente, ce qui arrive périodiquement, soit elle a été retouchée."

"Un Ovni au-dessus de Magnolia Gardens, en Floride.

Cette image satellite de Google Maps montre clairement un objet inhabituel qui semble flotter à la verticale de la 39ème rue. L'ombre sur l'objet est cohérente avec les ombres au sol. Ce qui signifie qu'il se trouve dans l'atmosphère, relativement proche de la surface terrestre, probablement à moins de 20.000 pieds (7.000 mètres).

Il n'y a aucune tour ou promontoire à cet endroit. Cette forme nous semble animée d'un rapide mouvement vibratoire.

Sans connaître précisément son altitude, il est impossible de déterminer la taille de l'objet, mais il parait assez important.

Nous avons contacté des personnes qui vivent dans la région, et consulté les dépêches de 2005, mais nous n'avons rien trouvé qui concerne Palm Beach ou Magnolia Park à cette époque. Le dernier rapport du NUFORC pour Palm Beach date de 1999."

Cet objet au-dessus d'une zone peuplée des Etats-Unis demeure inconnu. Les photos ont été prises en 2005." Source : http://www.unknowncountry.com

Un objet en V dans le ciel de Decatur, Alabama, le 13 Mars 2008, rapporté sur HBCC Research
http://unitedstatesufo.blogspot.com/2008/03/decatur-alabama-large-transparent-v.html

"Je me suis réveillé au milieu de la nuit et, comme d'habitude, quand j'ai du mal à me rendormir, j'ai allumé la TV sur le canal météo. J'ai saisi un mouchoir, et pour ne pas réveiller ma compagne je suis sorti pour me moucher. J'étais émerveillé de cette ambiance calme et feutrée. Pour un raison indéterminée, j'ai commencé à marcher dans l'allée, et je me suis arrêté sur le trottoir. Je profitais de cette belle nuit, et je me suis dit : "Ca fait un moment que je n'avais pas regardé le ciel". Mais c'était surtout parce que l'hiver avait été froid et rigoureux. C'est alors que juste au-dessus de moi quelque chose a attiré mon attention. Ca venait du sud-ouest, et ça se déplaçait lentement.

J'ai observé attentivement cet objet. Il était à environ 300-500 mètres au-dessus de moi, et c'était un très grand objet en forme de V, presque transparent. Au point que je me suis demandé comment il parvenait à se distinguer du fond de ciel. C'était très surprenant, complètement silencieux, et ça se déplaçait dans un glissement parfait en s'éloignant. J'étais sidéré. Il n'y a aucun doute sur cette manifestation. Je ne peux pas me l'expliquer. Il fallait que j'en parle à quelqu'un. J'ai pensé faire le numéro des urgences ou la police, mais je me suis dit que ce n'était pas la meilleure chose à faire. Alors je suis tout de suité allé m'installer devant mon ordinateur, et j'ai tapé "objet volant en forme de V" sur Google, et c'est comme ça que j'ai découvert votre site web. Merci de me répondre par email ou de me téléphoner."

Une autre sphère était tombée au même endroit, à Huntsville, Alabama, dans les années 80... C'est ce que rapporte le Alabama Sphere Project - l'histoire est intéressante, mais ce n'est qu'une association d'idées : - http://biast.blackhavenenterprises.com/biast/reports/alabamasphereproject.pdf

"Nous avons retrouvé un rapport concernant la récupération d'une sphère qui est tombée sur Terre en 1984 dans le sud des Etats-Unis. Ce témoignage avait été adressé au Nuforc. Nous avons cherché à identifier cet objet, et nous avons contacté des agences nationales qui opèrent dans les domaines aéronautiques et climatiques. Nous souhaitions connaître la configuration des matériels embarqués par les ballons météo autour de 1984. La NOAA nous a répondu que ça ne correspondait pas à ce genre d'objet. Il s'agit d'une sphère métallique qui pèse environ 25 kilos, et sa circonférence est de 80 centimètres. Une sorte de porte est entourée de 8 petits trous, avec un trou plus grand dans le centre. Personne n'a encore essayé de détacher cette plaque." L'objet a été découvert dans les bois, il était presque entièrement incrusté dans une couche d'argile qui avait du amortir le choc de sa chute, parce qu'il ne présentait aucune déformation. La Nasa a été contactée, mais pas plus l'arsenal de l'U.S. Army de Redstone, à Huntsville, ni Lockheed/Martin ou les services géologiques n'ont donné suite aux demandes d'information.

Mart Sanders connait apparemment très bien toute l'histoire des drones depuis le début. Il s'est inscrit hier, bien décidé à confronter la mauvaise foi des déboulonneurs qui transforment souvent le forum Open Minds en terrain de jeu : "Je sais que des gens assez doués ont depuis longtemps conclu à une fraude. En fait, je crois que certaines images peuvent être fausses, et le silence des témoins ne plaide pas en leur faveur. Cependant, nous risquons de jeter le bébé avec l'eau du bain. D'éventuelles fausses images peuvent avoir été diffusées pour couvrir d'autres qui sont vraies. Dans ce cas ça s'appelle de la désinformation.
J'ai lu l'argumentaire des déboulonneurs, et je le trouve assez creux. Les photos prises sur fond vert, ou parfois bleu, présentent un canal alpha qui peut être amené à un niveau 0 d'opacité... jusqu'à la transparence. Mais ces images ne peuvent pas avoir créées de cette manière. Les outils de CGI peuvent rendre transparent le canal alpha du fond, pour superposer un objet dans un environnement réel... Cependant, quand il s'agit de placer des éléments de décor comme des plantes et des arbres, ou des lignes électriques, etc... par-dessus l'objet, il est extrêmement délicat de ne pas laisser une trâce de la manipulation.
En fait, je n'ai encore rien vu, depuis des mois, qui approche la complexité des images de Chad ou de Rajinder/Capitola.
"

La DRT - Drone Research Team - publiera ce soir un nouveau témoignage d'observation de Drone sur la côte ouest des Etats-Unis, en Juin 2007. Le rapport très détaillé sera accompagné de plusieurs dessins. Le témoin s'est manifesté auprès des Détectives après les avoir vus sur une chaîne d'informations. Des éléments précis pourront être confirmés auprès des autorités locales.

Dimanche 4 Mai -

Decatur, Alabama - "Le 26 avril, les stations de télévision de Huntsville et Decatur, en Alabama, ont rapporté que des douzaines de témoins avaient téléphoné la veille aux postes de police et des pompiers, signalant avoir observé d'étranges lumières dans le ciel, vers 23 heures. Mais le plus étrange a eu lieu dans la 8ème rue, sur le parking de l'Aquadome de l'école Brookhaven. Des voitures de police et de pompiers, appuyées par trois hélicoptères militaires, entouraient une ambulance dont les portières étaient ouvertes. Sur une civière déployée à l'extérieur, se trouvait une sphère de 1 mètre de diamètre, qui faisait penser à une perle brillante.

Codey Terry est l'un des deux adolescents qui se trouvaient là. Agé de 17 ans, il est étudiant au Collège Bob Jones de Decatur. Il a expliqué qu'il se trouvait si près de la scène, avec cette sphère sur la civière, qu'il a vu les lumières de l'ambulance se reflèter "comme sur un diamant" à la surface de la sphère, comme s'il s'agissait d'une grande boule de cristal." - Source. http://www.earthfiles.com/news.php?ID=1424&category=Environment

WAFF48News - http://www.youtube.com/watch?v=NKVpCEFGho4

FlashBack - Codey Terry : "J'étais en voiture, et j'ai vu cette lumière blanche et bleutée, je me suis penché pour regarder, et j'ai eu l'impression que c'était un avion en descente, venant directement sur moi. Il y avait comme deux gros phares.
J'ai freiné brutalement. Puis je suis sorti de la voiture. J'étais en train de parler au téléphone avec Zack et je lui ai crié de se planquer sous son lit, parce qu'un avion allait se crasher. Puis, tout à coup, cette chose s'est immobilisée en l'air. Sans aucun bruit. J'ignore si elle a changé de forme, mais elle devenue plus brillante. Les deux phares sont devenus une seule lumière, immense, en forme de cercle, et ça brillait intensément.

Alors, j'ai mis mes mains devant mes yeux, pour regarder entre mes doigts, et la lumière a repris de la vitesse et elle est tombée directement au sol.Je n'ai pas entendu d'explosion. Je n'ai rien vu d'autre. Et c'était étrange !

Ensuite m'a mère m'a téléphoné pour me demander de lui rapporter du lait. Je lui ai dit que je venais de voir un truc pas croyable. Elle m'a dit de ne pas m'inquiéter, parce que la télé avait annoncé qu'on voyait des lumières étranges au-dessus de Decatur. Alors j'ai racroché le téléphone, et j'ai tourné dans la 8ème Rue, et c'est là que ça s'est passé.

Soudain, quelques voitures de pompiers et des ambulances, et aussi des voitures de police qui allaient très vite m'ont doublé, en grillant les feux rouges. Ca aussi c'était étrange ! J'ai pensé qu'elles se dirigeaient vers ce que j'avais vu. Alors, je suis allé chez Zack pour lui en parler.

Peu après, on a entendu des hélicoptères qui venaient de partout. Zack et moi sommes sortis, et nous avons vu un de ces hélicoptères. Mais j'ai eu l'impression qu'il y en avait deux autres en vol à côté de lui, de couleur noire.

Nous avons sauté en voiture et nous avons roulé très vite. En arrivant à l'Aquadome, nous avons vu que les hélicoptères s'étaient posés. Les camions de pompiers étaient en travers de la rue, aussi nous avons pu nous garer sur un parking et nous avons franchi une grille. Nous nous sommes assis à environ cinq mètres de l'action. Un hélicoptère d'assistance médicale était au sol sur le parking de l'Aquadome, et c'était un Med Fly de Huntsville, pas de Decatur. Il y avait au moins deux autres hélicoptères en l'air à ce moment-là."

Les services d'urgence étant arrivés si rapidement sur les lieux, Codey Terry pense que la chute de cette chose avait été suivie par radar. Linda Moulton Howe a interrogé le témoin par téléphone :

LMH - "Comment se comportaient les gens qui se trouvaient autour de la sphère ?"

Codey - "Il y avait deux personnes penchées dessus, et je pense que les autres ne l'ont pas tellement vue. Ces deux types avaient l'air de l'essuyer, avec un matériel assez simple, sans la toucher, et ils donnaient l'impression de savoir ce qu'ils faisaient. Ils avaient des combinaisons blanches, mais pas de masques à gaz. Ils ont finalement recouvert la sphère d'un drap, et avec l'aide d'un troisième, ils ont rentré la civière dans l'ambulance. L'hélicoptère a alors décollé. J'ai été étonné que l'ambulance et les camions de pompiers soient de Decatur (j'en ai reconnu un en particulier), mais qu'ils partent tous vers Huntsville."

Comme chaque semaine, le samedi, Whitley Strieber assure une émission sur DreamLand. Il y est justement question de Decatur : "Deux invités de marque dans cette nouvelle émission : Linda Howe nous raconte un étrange évènement qui s'est produit en Alabama, il y a quelques jours, qui pourrait être un crash d'Ovni. Elle a retrouvé l'un des principaux témoins.

Ensuite, Timothy Good, l'un des spécialistes mondiaux sur le thème des opérations de couverture, s'entretient avec Whitley Strieber à propos de ses récentes découvertes, et il présente son nouveau livre : "Need to Know : UFOs, the Military and Intelligence". - http://www.unknowncountry.com/podcast/

Timothy Good

Samedi 3 Mai - La conférence de presse que le MUFON avait prévu d'organiser le 3 mai à Dublin, Texas, a été reportée. L'organisation doit rendre ses conclusions sur les récentes vagues d'observations, en particluier à Stephenville.

Les éclairs sur Saturne sont 10.000 fois plus puissants que sur Terre. La mission Cassini-Huygens de la NASA a signalé cette semaine que l'expérience RPWS (Radio and Plasma Wave) de la sonde Cassini a pu analyser l'orage électrique le plus persistant jamais observé sur Saturne. La zone orageuse forme une bande autour de l'hémisphère sud de la planète, surnommée le "Couloir des Orages" en raison de cette activité. (Tache sur l'image).

"Les orages électriques sur Saturne ont des diamètres de plusieurs milliers de kilomètres. Ces puissantes décharges électrostatiques ont été détectées pour la première fois le 27 novembre 2007. Une semaine plus tard, les caméras de Cassini ont commencé à observer cette région particulière de la planète. Précédemment, des orages avaient été étudiés en 2004 et 2006, qui persistaient pendant près d'un mois. Celui-ci dure depuis cinq mois. Les astronomes amateurs peuvent également contribuer à cette observation." La sonde Cassini-Huygens s'est placée en orbite autour de Saturne le 1er juillet 2004. Source : http://www.earthfiles.com/news.php?ID=1423&category=Science)

http://fr.wikipedia.org/wiki/Saturne_(plan%C3%A8te)

Ceux qui souhaitent entendre comment les "experts" du forum ATS ont prétendu étudier les toutes premières images de drones pourront se faire une idée à l'écoute de cette émission de Gene Steinberg, diffusée sur le Paracast dès le 13 mai 2007, avec David Biedny & Jeff Ritzman. Ils ne se sont pas intéressés aux témoignages qui ont suivi, et leur "rapport d'analyse" n'a jamais été qu'une rumeur. Il est curieux d'y entendre Biedny déclarer : "Avec un nom comme Chad, ça ne peut être qu'une fraude"...

Enfin, comme le note InfoTech : "Si c'était aussi simple de trancher, pourquoi Bruce Maccabee serait-il toujours aussi prudemment en retrait ? Il faut bien constater que le célèbre expert n'a apparemment pas été convaincu par les conclusions hâtives du spécialiste de Photoshop..."

http://ovnis-usa.com/SONS/paracast_Drone.13May2007.mp3

Après avoir écouté l'émission, InfoTech émet ses propres critiques sur Open Minds :

"1. David Biedny nous dit : "C'est une fraude parce que l'objet est invraisemblable". J'aurais préféré lire son analyse et le voir préciser chacun des points qui lui posent question. Comme il l'a fait pour d'autres photos. Je n'accepte pas qu'on me dise : "C'est moi l'expert, croyez-moi sur parole."

2. Pourquoi aucun autre analyste n'a émis précisément les mêmes critiques ?

3. Je n'apprécie pas non plus cette façon de nous dire : "Tous ceux qui ne voient pas la même chose que moi sont des imbéciles". Ca ne lui confère aucune crédibilité à mes yeux.

4. Ca m'est complètement indifférent que certains puissent le considérer comme un dieu du photoshop. Si c'était le cas, il ne devrait avoir aucun problème à rédiger un rapport, et prouver ce qu'il affirme."

Par ailleurs, et pour ne pas entièrement dépendre d'analystes contestables, l'ambition d'Infotech est de faire évoluer le forum OM en un laboratoire interactif : "Les participants pourront apprendre à maîtriser des outils, et développer leur sens critique, soumettre et tester des éléments concernant toutes sortes d'affaires non résolues. Le système permettra de créer des bases de données utilisables par les différentes équipes." - http://ovnis-usa.com/drones-paroles-dexperts/

Vendredi 2 Mai - Après avoir organisé la X-Conférence 2008, du 18 au 20 avril dernier, le Paradigm Research Group (PRG) de Steve Bassett a lancé une nouvelle opération de sensibilisation, dont la cible est la candidate à la Maison Blanche, Hillary Clinton. C'était l'occasion de rappeller l'Initiative de Laurence Rockefeller (1993-96), relative au phénomène extraterrestre, dont le spécialiste est Grant Cameron. - Paradigm Research Group = http://www.paradigmresearchgroup.org/

Le chercheur s'est fait une spécialité de la relation historique de chacun des Présidents avec le sujet Ovnis. Son site web Presidential UFO (http://www.presidentialufo.com/) est connu et apprécié. Cameron avait obtenu des documents, suite à une requête FOIA (Freedom of Information Act) auprès de l'Office of Science & Technology Policy, qui confirment les efforts du milliardaire pour convaincre Bill Clinton d'être le Président de la Divulgation.

Une "Lettre ouverte à Hillary Clinton" vient d'être publiée. Pourtant Grant Cameron considère qu'elle est la moins susceptible de jouer un rôle éminent dans ce domaine "parce qu'elle et son mari on laissé passer l'occasion." Il estime que le Républicain John McCain pourrait avoir le courage nécessaire. http://www.paradigmresearchgroup.org/Rockefeller%20Documents/Rockefeller_Initiative_Documents.htm

"Chère Sénatrice Clinton :
En Mars 1993, le milliardaire Laurance Rockefeller avait pris l'initiative courageuse d'approcher l'administration que dirigeait votre mari, via l'Office of Science and Technology Policy a l'époque dirigé par le Dr. John Gibbons. Un memorandum rédigé par Henry Diamond, l'avocat de Mr. Rockefeller, daté du 29 Mars 1993, exprimait une requête d'être reçu par M. Gibbons "pour discuter de la possibilité de diffuser une information gouvernementale à propos des Ovnis et de la vie extraterrestre."

M. Rockefeller, qui était un de vos amis et comptait parmi les supporters de votre couple, souhaitait rencontrer le Président et l'informer que "beaucoup de gens sont persuadés que le gouvernement a depuis longtemps accumulé des documents classifiés concernant les Ovnis, et que le refus de les diffuser a fini par créer un climat suspicion et de défiance tout à fait préjudiciable" et que "beaucoup pensent que la diffusion de cette information dans le respect des impératifs de la sécurité nationale serait un geste significatif qui renforcerait la confiance dans le gouvernement."

La suite : http://ovnis-usa.com/lettre-ouverte-a-hillary-clinton/

"C'est ainsi qu'un honorable américain entreprenait un effort de trois années, essentiellement destiné à convaincre votre mari d'être le "Président de la Divulgation", et de mettre fin à un embargo de 46 ans sur la vérité, en donnant au peuple Américain l'occasion de connaître les faits concernant la présence extraterrestre et son implication pour le genre humain. Cet effort, qui a consisté en de nombreuses réunions, la rédaction de rapports, des séances de briefing, la publication d'un livre, l'envoi de courriers au Président et bien plus encore, est maintenant connue comme l'Initiative Rockefeller. Vous avez été consciente de cette initiative depuis le début, de même que John Podesta, l'un des principaux conseillers du Président. Vous-même et votre mari avez rencontré Rockefeller dans son ranch du Wyoming en août 1995.

Votre mari avait chargé un de vos proches amis, le bras droit de l'avocat général Webster Hubbell, d'effectuer quelques recherches sur la question Ovni au sein du Ministère de la Justice et auprès d'autres instances. Bill Clinton avait également chargé John Podesta, qui était en quelque sorte son Secrétaire Général, de réformer et d'activer la déclassification des documents. Vous étiez tenue informée de l'initiative qui était en cours, et avez contribué à rédiger un courrier adressé par Rockefeller au Président. Il est à noter que John Podesta, le fondateur puis Président Exécutif du Center for American Progress, en 2002 et 2003, avait lui-même demandé que tous les documents relatifs aux Ovnis, en possession du gouvernement, soient rendus publics. En 2004, le Gouverneur Bill Richardson, Ambassadeur aux Nations-Unies et Secrétaire à l'Energie dans l'administration de votre mari, avait émis une requête similaire en ce qui concerne des documents relatifs à l'incident de Roswell, au Nouveau-Mexique, qui eut lieu en Juillet 1947.

Ces faits ont été établis et révélés dans des articles de presse, des archives publiques et, surtout, constituent environ 1.000 pages de correspondances et de documents obtenus par le chercheur Grant Cameron auprès de l'Office of Science and Technology Policy, grâce à une requête sous le Freedom of Information Act. D'autres documents très importants seront prochainement diffusés par la Bibliothèque Présidentielle Clinton."
http://www.paradigmresearchgroup.org/Open_Letter_Clinton-Hillary.htm

Un bon nombre de ceux qui ont observé le phénomène des Drones, au fil des mois, ont déclaré que ces engins, malgré leurs formes étranges, évoquaient pour eux quelque chose de familier. Certains ont eu la même impression en regardant pour la première fois la Planche du Langage CARET. Ils parlent bien des formes générales, et non des symboles.

A ce propos, TomiUK a écouté attentivement la récente émission de Coast to Coast où l'analyste Bruce Maccabee était l'invité principal : "Il est intéressant de noter comme son discours devient très nuancé, quand il fait référence à des cas anciens, qui remontent aux années 50 ou 60 : on se rend bien compte qu'il devient un peu confus, en s'apercevant qu'un certain nombre de rapports plus anciens évoquent des engins avec un corps circulaire et des sortes de bras qui en sortent."

TomiUK se demande si certains des membres du forum OM disposent d'une documentation assez vaste pour rechercher dans le passé des descriptions d'Ovnis avec "un anneau central et des pales ou des extensions", comme dans ce cas d'Angus Brook qui remonte à 1967. L'idéal serait d'interroger des bases de données avec des mots comme "extension", "pales", "bras"...

Une trentaine de candidats se sont portés volontaires sur Open Minds pour former un groupe d'analystes en imagerie. La sélection doit permettre de former un jury d'experts assez diversifié pour examiner de nouveau les images de drones. Face à la mise en place de cette structure indépendante, les déboulonneurs sont allés chercher conseil sur ATS : Springer leur a alors suggéré de proposer les services de son ami David Biedny. Mais la ficelle est un peu grosse, car si Biedny est sans doute compétent pour identifier des manipulations sous Photoshop, il n'est pas du tout reconnu dans le monde de la CGI.

La solution qui a été trouvée permettra des commentaires plus objectifs. Par ailleurs, de nouveaux agrandissements réalisés par Leviathan montrent une complexité de texture qui n'avait pas encore été remarquée sur la surface de l'un des drones.

Jeudi 1er Mai -

L'éditeur brésilien A.G. Gevaert avait révélé il y a quelques semaines, qu'il préparait une interview conséquente avec l'un des principaux généraux de l'Air Force brésilienne, le Brigadier José Carlos Pereira. Pour mémoire, c'est lui qui avait déclaré le Jeudi 20 Mars (*) : "TOUS les secrets Ovnis doivent maintenant être révélés" et demandé que son pays procède comme la Grande-Bretagne à la publication de ses dossiers Ovnis.

(*) "On a longtemps pensé que Pereira avait la haute main sur le coffre où les secrets Ovnis brésiliens sont conservés. Selon lui, l'Opération Soucoupe, la version brésilienne de l'Opération Blue Book aux Etats-Unis, a rassemblé 2.000 pages de documents et plus de 500 photos de manifestations en Amazonie, de même que 16 heures de films. Toujours d'après Pereira, tout ce matériel est maintenant gardé à Brasilia, la capitale du pays."

A.G. Gevaert : "Le Brigadier José Carlos Pereira est unanimement considéré par les ufologues brésiliens comme un responsable de haut-rang, qui détient des preuves incontestables sur l'existence des Ovnis, et leur origine extraterrestre. Jusque très récemment, il avait refusé de dévoiler ce que les milieux militaires savent à ce sujet. C'est pourquoi le CBU (Comité Brésilien des Ufologues) ne pouvait être assuré de son consentement en lui proposant une interview." Cette tentative s'inscrivait dans le cadre de la seconde phase de la campagne lancée au Brésil : "OVNIs : Liberté de l'Information Maintenant".

"A notre grande surprise, cependant, le Brigadier José Carlos Pereira a accepté l'invitation et accordé à UFO Magazine l'interview demandée. Il nous révèle la vérité sur le phénomène Ovni au Brésil. La rencontre a eu lieu le 8 mars à Brasilia. Ce fut l'occasion de connaître en détails ce qu'il pense des différents aspects du phénomène Ovni; il a été question de l'Air Force, de la sécurité nationale, et de l'attitude des militaires brésiliens dans ce domaine."

En acceptant l'invitation, Pereira nous avait déclaré : "J'ai toujours respecté les efforts de ce magazine, et je souhaite contribuer au mouvement que vous avez lancé, qui réclame la liberté de l'information sur les Ovnis au Brésil".

Le Brigadier José Carlos Pereira avait rejoint l'Air Force brésilienne en Mars 1958 et a pris sa retraite en Juillet 2005. Il a gravi tous les échelons au sein de l'Air Force, jusqu'à parvenir au grade le plus élevé de la hiérarchie militaire. Il est devenu l'un des meilleurs spécialistes au Brésil pour les affaires stratégiques concernant l'espace. Pereira a également été pilote de jet, et d'avions de transport.

L'éditeur de UFO Magazine conclut : "Les ufologues brésiliens considèrent que les déclarations de Pereira auront un impact important dans le cadre de la campagne "OVNIs : Liberté de l'Information Maintenant". Jamais auparavant un militaire de ce niveau ne s'était exprimé aussi librement sur le sujet."

L'interview se trouve ici, en anglais. http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=2898.0

Les Drones détectives disposent maintenant d'un télémètre laser, et vont retourner sur l'emplacement de Stephen, conseillés par Spf33 qui leur a indiqué les distances à relever. Celui-ci a prévenu : "Mes calculs ne donneront qu'une estimation de la taille du drone, en considérant qu'il est au-dessus de l'arbre central, ou légèrement en retrait. Je me base sur le niveau de détails et l'ambiance atmosphérique. Ca n'empêchera pas les sceptiques de penser qu'il peut s'agir de l'image d'une maquette incrustée dans le paysage."

Mercredi 30 Avril -

L'élément 122 aurait été découvert il y a quelques jours à l'état naturel et relativement stable par une équipe de l'Université Hébraïque de Jérusalem, dans des dépôts de Thorium.. "Il existe actuellement cent quinze éléments chimiques connus, dont quatre-vingt-dix éléments naturels et vingt-cinq créés artificiellement par l'homme. Les plus lourds ont des noyaux tellement radioactifs que leur durée de vie est de plus en plus courte. Cependant, au-delà d'une zone pour laquelle aucun noyau lié n'est plus possible, on prévoit, autour du numéro atomique Z=114 et du nombre de masse A=298, un îlot d'une quarantaine d'isotopes répartis sur une dizaine d'éléments totalement inconnus dont les durées de vie seraient comprises entre quelques minutes et des millions d'années." - http://www.universalis.fr/encyclopedie/C000152/ELEMENTS_SUPERLOURDS.htm - http://arxivblog.com/?p=385

On s'attendait à découvrir de nouveaux éléments superlourds, et l'élément 122 avait déjà un nom : Eka-thorium, ou Unbibium. La première tentative de l'obtenir par synthèse avait eu lieu en 1972. - http://en.wikipedia.org/wiki/Eka-Thorium

Brendan Burton Brendan Burton, le fondateur du forum Open Minds s'exprime peu, mais il vient de prendre position pour justifier l'anonymat des témoins : "S'il m'arrivait de prendre des photos d'un drone, je commencerais par effacer tous les moyens de m'identifier, comme les données EXIF de mon appareil, l'heure, la date, etc... Avant toute autre considération, je ferais en sorte d'éviter de me faire débriefer par l'une ou l'autre des agences Gouvernementales ou Militaires. J'enverrais un exemplaire de mes photos à l'un des groupes ufologiques, et je les laisserais s'en débrouiller ! Ca me serait par ailleurs égal que des gens s'efforcent ensuite de démontrer que j'aie pu frauder." - http://lucianarchy.proboards21.com/index.cgi

"Chacun réagira différemment en fonction des circonstances. Oon sait qu'il y a bien plus d'observations d'Ovnis que de rapports. Beaucoup de gens ne prennent même pas la peine de témoigner sur des sites ou auprès des autorités, par crainte de se décrédibiliser dans leur travail, ou par rapport à la position qu'ils occupent, ou encore pour des raisons religieuses, etc... etc...
Alors, on peut comprendre que toutes sortes de raisons justifient le maintien de l'anonymat. L'éventuelle accusation de fraude est une autre charge à supporter, et on ne peut en vouloir à un témoin authentique de se protéger.
"

Le 17 juillet 2007, il écrivait : "A ce stade, et d'après ce que nous savons - je sors provisoirement de ma réserve, parce que j'estime qu'au moins certains de ces objets sont réels, et qu'il s'agit d'engins volants non-identifiés. Je pense que nous avons affaire à des réalisations militaires ou d'initiative privée, financées sur des fonds secrets, et rétroconçues à partir d'une technologie aliène. Je pense également que les marquages d'apparence aliène sont destinés à s'assurer que ces objets seront 'restitués' en cas de crash. Ils ne peuvent porter des identifications militaires ou terrestres, afin que le projet ne puisse faire l'objet d'une demande d'information. L'idée est que les dessins 'aliens' donnent à ses concepteurs un moyen de rétractation plausible, tout en conférant aux objets une apparence assez 'inquiétante' pour s'assurer que seules les autorités pourraient se charger de leur récupération au sol. Je n'affirme rien. C'est juste une spéculation récréative, basée sur ce que nous savons à l'heure actuelle."

Brendan avait signé un autre article sur American Chronicle le 27 septembre 2007 : "Les rapports et les images se sont multipliés depuis plusieurs mois au sujet de ces incroyables Drônes. Soit nous avions affaire à une création CGI extrêmement sophistiquée, soit à une technologie exotique (l'hypothèse CGI est de moins en moins probable, selon les analyses et tentatives de re-créations qui ont été conduites sur le forum OM)." http://www.americanchronicle.com/articles/viewArticle.asp?articleID=38368

Si l'affaire des drones est bien réelle, il est évident que les recherches en cours ne peuvent avoir la faveur des Pouvoirs en Place. On imagine facilement, après les interventions des Détectives dans les medias et sur le terrain, qu'ils ont pu passer un nouveau message aux témoins afin qu'ils continuent de se plier aux consignes de silence. En fait, l'hypothèse d'engins secrets de surveillance des failles sismiques continue de faire son chemin.

Mardi 29 avril - Comment rendre certaines images plus lisibles, en réduisant le bruit et les artefacts de compression ? Au cours de sa recherche, 11August a découvert le logiciel "GREYCstoration" créé et développé par un programmeur Français. "Ce programme est libre de droits et peut être utilisé aussi bien sur une plateforme Linux que Windows; il est capable de donner des résultats intéressants sur chaque photographie. En fait, il est capable de "débruiter" et "d'interpoler" chaque image.
Voici les deux images de Tahoe, qui avaient été prises avec un téléphone portable, et que j'ai traitées de cette façon
:" - http://cimg.sourceforge.net/greycstoration/guide.shtml

"On peut clairement observer deux fils électriques traversant les photographies. On notera également que le drone semble relativement prôche des fils électriques sur la première photo."

Bruce Maccabbe était l'invité de la station Coast-to-Coast dimanche soir. L'analyste réputé, qui a travaillé pour la Navy et la CIA, n'a toujours pas été en mesure de se prononcer sur les images des drones californiens, préférant comme le physicien Stanton Friedman, les laisser en attente dans sa "boîte grise". Ca n'arrange pas les affaires de James Carrion, responsable du Mufon, qui promet depuis le 15 janvier de publier l'analyse de l'expert, comme s'il l'avait déjà en mains.. C'est pourquoi dans son article d'avril, Carrion a du se dérober en prétextant curieusement qu'on ne peut analyser des photos sans avoir encore retrouvé leurs auteurs. Voir cette page du 13 avril. - http://ovnis-usa.com/drones-paroles-dexperts/

A-t-on besoin de connaître un musicien pour s'apercevoir qu'il joue faux ? MajicBar a suivi cette émission de C2C et nous explique pourquoi l'expert n'ira pas plus loin : "Maccabbe pourrait au mieux déclarer qu'une photographie est bien réelle, mais ça ne pourrait pas garantir que l'Ovni photographié soit vrai. Donc, les photos de Ty B. peuvent s'avérer authentiques, mais il reste que l'objet peut quand même être une fraude."

Deux nouveaux déboulonneurs sur Open Minds ont pris la relève des "pseudo-sceptiques" habituels, à court d'arguments et un peu lassés de tourner en boucle. Il y a deux jours, Viglio et Sinker, associés à Sqt, avaient choisi de s'en remettre à 45Letters pour conduire une analyse pointue sur les images de Big Basin, persuadés que ses conclusions serviraient leur a priori. Le chercheur s'est acquitté de sa mission, et il vient de produire une étude technique assez complexe, utilisant divers outils sous Photoshop, dont ce filtre de gaufrage, pour extraire le bruit de l'encodage en Jpeg, puis un correcteur de distorsion, etc... Le résultat est finalement à l'inverse de ce que les pseudo-sceptiques avaient attendu :

Mais tous ces efforts ne prouvent rien. On se souvient (le 11 avril - http://ovnis-usa.com/2008/04/11/) que la justice américaine était totalement dépourvue dans des affaires impliquant des "preuves" photographiques.... "La défense a démontré qu'il était impossible de déterminer de manière certaine ce qui relevait du réel et du virtuel... Même le logiciel de l'expert Hany Farid, professeur de science informatique à l'Université de Dartmouth, a été pris en défaut". - http://hanyfarid.org/maat/ -

Le programme est quand même efficace pour détecter des manipulations. On trouve sur son site divers exemples dont celui-ci : "Cette image utilisée pendant la campagne présidentielle de George W. Bush, est un trucage qui a consisté à utiliser trois groupes de soldats, des zones rouge, verte et bleue, et les répliquer pour créer une foule." Source : une récente interview du Dr. Farid par Ron Steinman. - http://www.digitaljournalist.org/issue0802/digital-forensics-an-interview-with-dr-hany-farid.html

Il reste à ce jour que les images de Drones résistent à toutes les contre-épreuves, y compris celles qui sont à l'initiative des sceptiques militants parmi les plus motivés.

Lundi 28 avril -

Un second satellite expérimental destiné à valider le système européen Galileo vient d'être placé en orbite par une fusée Soyouz depuis le Kazakhstan, mais avec plus d'un an de retard. Le programme de navigation par satellite est financé sur fonds publics communautaires. Il doit compter à terme 30 satellites opérationnels et concurrencer le GPS américain.

L'Union européenne envisage d'étendre ses applications à des projets spécifiques et commerciaux : services d'urgence, soutien aux personnes handicapées, gestion des terres agricoles, interconnexion entre télécommunications, électricité et réseaux bancaires. Giove-B sera placé en orbite à une altitude de 23.200 kilomètres. Le déploiement de Galileo aura 5 ans de retard sur le projet initial, puisque les quatre premiers satellites opérationnels ne seront lancés qu'au premier semestre 2010.

Le GPS (Global Positioning System) a été mis en place par l'US Air Force. C'est en 1973 que le Pentagone a pris la décision de développer un système de navigation par satellites connu sous le nom de Navstar (Navigation System using Timing And Ranging).

Le programme de navigation par satellites des Russes est le Glonass (Global Orbiting Navigation Satellite System) composé de satellites Uragan. Le programme date du début des années 80.

Avec son système Beidou, la Chine entendait assurer son indépendance. Pour l'heure, il ne comporte que 4 satellites en orbite n'offrant qu'un service régional. A terme, la Chine souhaite développer une trentaine de satellites positionnés sur une orbite moyenne à la manière des GPS et Galileo.

On doit à LoneqqWolf d'avoir trouvé ce site du Dryden Flight Research Center, et un article illustré qui relance l'intérêt vers la Transmission d'énergie sans fil (Power Beaming). Il date en fait de Septembre 2003 : Power Beaming : transmission d'énergie sans fil - http://fr.wikipedia.org/wiki/Transmission_d'%C3%A9nergie_%C3%A9lectrique_sans_fil

"Des chercheurs ont réalisé la démonstration d'un petit engin volant qui est uniquement propulsé à distance par un laser infra-rouge invisible. Les partenaires : le Marshall Space Flight Center de la NASA, à Huntsville, Alabama, le Flight Research Center de Dryden, à Edwards, Californie, ainsi que l'Université d'Alabama à Huntsville.

Sans doute pour la première fois, une maquette radio-commandée a évolué dans un hangar de la branche Marshall. Cette démonstration permet d'envisager de faire voler indéfiniment un objet volant équipé de cellules photovoltaïques sensibles aux infra-rouges.

Déjà en 2002, des essais en lumière visible avaient démontré la faisabilité de cette technique.
"Mais il y a 20 ans qu'on sait utiliser les micro-ondes pour faire voler un engin à distance.
Cette technologie n'est qu'une des pistes poursuivies par la NASA pour faire voler de nuit des appareils à propulsion solaire.
"

http://www.dfrc.nasa.gov/Gallery/Photo/Power-Beaming/index.html

Ces techniques de transmission d'énergie dirigée ne sont pas nouvelles, puisqu'elles remontent en réalité à Nikola Tesla. Aujourd'hui, selon cet article, "les chercheurs travaillent à miniaturiser le système pour lancer des usages commerciaux d'ici trois à cinq ans."

Ce concept a pour nom la Witricité : "Il est fondamentalement identique au champ magnétique de la bobine Tesla, mais en utilisant une énergie considérablement plus basse et plus sécuritaire." Par exemple, en 2007 : "Les chercheurs du MIT ont démontré avec succès la capacité d'allumer une ampoule de 60 watts, depuis une source électrique située à environ deux mètres de distance, avec une efficacité de 40%". - http://fr.wikipedia.org/wiki/WiTricit%C3%A9

Parmi les témoins de Drones, Chad avait en particulier noté des craquements et des bourdonnements, qui sont caractéristiques des décharges électrostatiques des bobines de Tesla.

Les Drones détectives, avec OnTheFence par téléphone, ont participé à l'émission 'Quantum Leap', animée par Bob Oliver sur KRXA, une station basée à Monterey, en Californie. Le but est de multiplier les occasions d'amener de nouveaux témoins à se manifester. - http://www.krxa540.com/node/63 - http://ovnis-usa.com/SONS/KRXA-drone-20080426.mp3

Dimanche 27 Avril - Le site web UFO NorthWest publie deux images inédites et titre : "Aurora ou TR3B ?"

Date de l'observation : 19 avril 2008
Heure de l'observation : 11h24
Date du Rapport: 19 avril 2008
Durée : Deux Minutes
Lieu : Greenville, Caroline du Sud
Latitude : 34.8 Degrés Nord
Longitude : 82.4 Degrés Ouest
Nombre de Témoins : Un
Météo : Visibilité de 8 Miles, pluie légère. Nuages épars à 1.800 pieds, Ciel couvert à 4.000 pieds. Vents du sud à 8 MPH.

Description : "Cet objet triangulaire est passé au-dessus de mon quartier, et j'ai pensé que c'était un bombardier B-3. (Non, en fait !!). La matinée avait été très orageuse à Greenville, il pleuvait et il y avait du vent. (Les nuages n'ont pas permis de faire des photos plus claires). J'étais dehors, en train de m'intéresser à un nid que des oiseaux avaient construit sous l'auvent de ma maison, quand j'ai remarqué un objet en forme de triangle qui se dirigeait dans ma direction.

"J'ai foncé à l'intérieur pour saisir mon appareil photo et j'ai pris deux photos de cet objet inconnu. J'en aurais bien pris d'autres, mais la batterie m'a laché."

"L'Ovni ou l'avion suivait un trajet ouest-est. Il se déplaçait très lentement. L'objet a semblé dériver un peu alors qu'il passait au-dessus de chez moi. Serait-ce l'un des nouveaux jouets de chez Lockheed ? Il est passé au-dessus de l'endroit sans pratiquement faire de bruit. (Ca ressemblait au bourdonnement grâve d'un transformateur)."

Commentaires de UfosNW : "Il se peut que ce soit une vraie photo du mystérieux Aurora ou du Triangle volant TR3B dont la rumeur a longtemps laissé entendre qu'il était en construction. L'engin devait voler très bas, compte tenu du plafond nuageux indiqué. Mais le bruit qui a été décrit doit exclure la possibilité d'un avion furtif. Les analyses ont montré que ces photos sont authentiques. Des analyses complémentaires n'ont pu révéler aucune manipulation. Nous pensons que ces photos montrent un véritable objet volant."

http://www.ufosnw.com/sighting_reports/2008/greenvillesc04192008/greenvillesc04192008.htm

Le témoin est revenu aujourd'hui avec une troisième image : "Vous vous souvenez que ma batterie m'avait laché.. Un professionnel m'a expliqué comment recharger ma carte mémoire, ensuite il y avait une petite case à cocher à côté de la miniature dans mon logiciel, c'est ainsi que j'ai pu remettre la main sur cette troisième photo."

D'où cette mise à jour de UfosNW : "Cette nouvelle image révèle d'autres informations utiles, parce qu'on voit maintenant le sommet et l'arrière de l'objet. Il s'éloigne du témoin, vers l'est.

Selon l'horloge de l'appareil, la troisième image a été prise 1 minute et 27 secondes après la seconde, laquelle avait un intervalle de 55 secondes avec la première. Donc il s'est écoulé 2 minutes et 22 secondes pendant cette séquence. Nous reprenons les analyses."

Les cas de manifestations de lumières colorées se multiplient depuis quelques mois. Linda Moulton Howe revient sur l'incident de Kokomo : "Deux jours avant le tremblement de terre de Evansville ( - 18 avril page), les habitants de Kokomo, dans l'Indiana, au nord-est de l'épicentre, ont composé le numéro d'urgence entre 22h25 et 22h40, totalisant 146 appels. Ils ont décrit des lumières brillantes dans le ciel, et une forte explosion ou un bang sonique, qui a violemment secoué les maisons et les fenêtres. Les autorités ont un peu rapidement conclu qu'il s'agissait d'une méprise, en affirmant qu'au moins deux F-16s étaient en mission d'entrainement avec la Garde Nationale aérienne de l'Indiana, et qu'ils étaient passé trop rapidement à une altitude de 3.000 mètres, provoquant un bang sonique." - http://www.earthfiles.com/news.php?ID=1421&category=Environment

Mais le Mufon a également reçu une série de témoignages, dont plusieurs images avec ce commentaire : "Nous avons clairement vu ces lumières à l'oeil nu, qui étaient de couleur jaune-orangé." Le phénomène n'est pas nouveau, il semble seulement plus fréquent.

Le site web HBCC UFO Research a reçu cette information, concernant le 16 avril 2008, à Anderson, dans l'Indiana : "J'étais en train de conduire, et j'ai vu ce qui m'a semblé être un grand feu dans le ciel. J'ai ralenti pour observer, et j'ai remarqué que d'autres voitures avaient fait de même. J'ai alors été certain que j'allais voir quelque chose tomber du ciel, qui allait exploser ou s'écraser plus loin, mais ça a disparu. On aurait dit que ça sautait sur place, comme si c'était sur le sol.." - http://www.hbccufo.org/modules.php?name=News&file=article&sid=4132

Autre témoignage relevé sur HBCC UFO Research :
"J'habite dans l'Indiana, au nord d'Indianapolis. Il y a eu beaucoup d'observations la nuit du 16 avril, et des bruits ont été entendus; on a parlé de bangs soniques, d'autres ont décrit des boules de feu. Je crois que ça s'est produit deux nuits de suite, ce qui est bizarre si c'est un "exercice militaire."
De plus, comme vous le savez, nous avons connu un tremblement de terre le 18 avril vers 05h40 du matin. J'étais couché, et la secousse m'a réveillé, Des amis étaient dehors, en train de fêter un évènement, assis autour d'un feu vers 3h30 du matin, quand ils ont vu le ciel s'illuminer d'une couleur turquoise et ils ont entendu un bruit comme si "la plus grosse mouche du monde avait été plaquée soudain par la plus grande tapette à mouches du monde"... Deux heures plus tard, il y a eu ce tremblement de terre...
" - http://www.hbccufo.org/modules.php?name=News&file=article&sid=4158

Mais d'autres régions des Etats-Unies ont été concernées le même jour. Toujours selon Brian Vike, directeur de l'organisation :

16 avril 2008 Ogendburg, NY
"J'ai vu une trainée d'étincelles de couleur jaune dorée, qui a surgi de nulle part. Le plus étrange, c'est que ça ne faisait aucun bruit et cette trainée faisait 1 mile de long (1,6km) dans le ciel. Tout a disparu comme si ça avait implosé." - http://www.hbccufo.org/modules.php?name=News&file=article&sid=4134

16 avril 2008 - Orange County, Californie
"Un objet GEANT (une lumière blanche) tombant au-dessus du centre du Comté d'Orange. C'était bien plus grand qu'une étoile filante et beaucoup plus haut qu'un feu d'artifice chez Disney." - http://www.hbccufo.org/modules.php?name=News&file=article&sid=4123

Une traduction française de la FAQ est maintenant en ligne : http://ovnis-usa.com/drone_investigation_FAQ_FR.pdf

Samedi 26 Avril -

Invité d'honneur d'un colloque à l'université Georges Washington, dans la capitale américaine, pour l'anniversaire lundi dernier des 50 ans de la Nasa, Stephen Hawking a commencé par déclarer que nous n'étions "probablement pas seuls dans l'Univers". L'astrophysicien agé de 66 ans communique toujours par un dispositif de voix artificielle. Il a précisé : "La vie primitive est quelque chose d'assez commun, alors qu'une forme de vie intelligente est surement rare..." Puis il a ajouté avec humour : "Certains penseront que ça ne se serait pas encore produit sur Terre..."

Il a aussi estimé que des extraterrestres n'auraient probablement pas la même forme d'ADN : "Dans le cas d'une rencontre avec un extraterrestre, vous pourriez être infecté par des maladies pour lesquelles votre corps n'aurait aucune résistance."

Stephen Hawking

"Si la race humaine poursuit son évolution pendant encore un million d'années, nous aurons sans doute l'audace d'aller où personne n'est jamais allé." Cependant Hawking n'est pas près d'admettre que nous soyons visités, et il a chatouillé la susceptibilité des ufologues quand il a tourné en dérision les témoignages des abductés : "Ces gens racontent n'importe quoi, ils sont surement dérangés..."

C'est cette petite phrase qui depuis alimente les réflexions sur la liste UFO UpDates. Des commentaires désobligeants l'invitent à sortir un peu de chez lui... D'autres soulignent qu'il a été victime de maltraitance de la part de son ex-épouse et pourrait avoir perdu de son discernement. Certains ont préféré lister ses erreurs scientifiques : "De nombreux savants comme lui, depuis Albert Einstein, ont prétendu que l'univers allait probablement cesser son expansion et imploser du fait de la force de gravité, détruisant toutes formes de vie.
Les chercheurs de la NASA ont cependant montré l'erreur de cette analyse. Grâce à un satellite - le MAP (Microwave Anisotropy Probe), qui a durant toute l'année dernière scruté l'espace sidéral - la NASA a découvert une configuration de "points chauds" qui, dit-on, prouvent que l'expansion de l'univers est en constante accélération."
Ca signifie, selon la NASA, que "l'univers est en expansion trop rapide pour s'effondrer" et ça démontre du même coup que Stephen Hawking est aussi capable de raconter n'importe quoi... - http://www.theage.com.au/articles/2003/02/09/1044725671904.html

Les recherches sur les Drones se poursuivent activement sur Open Minds et le forum Ovnis-USA.

MidusTouch a produit un montage associant les drones de Chad et de Rajinder : "J'avais réalisé cette analyse en juin 2007, mais je ne l'avais pas publiée parce que tout le monde avait les yeux braqués sur les démonstrations de SaladFingers... Mais je savais que les drones n'étaient pas qu'un simple copié-collé. Ce sont les travaux récents de KnowHow qui ont fait remonter cette étude, par laquelle je démontre que les drones ne sont pas de la CGI."

Simultanément, ArkhAngels présente ses découvertes mathématiques à propos du Drone de Chad : "En l'absence de référence métrique, j'ai utilisé le 'pixel' comme unité. Mais le plus important dans ces découvertes ce sont les proportions et les rapports entre les mesures. Ma démarche a consisté à comparer les tailles des modules.".

Elles nous montrent que les dimensions de certaines parties du drone ont été spécifiquement et volontairement calculées en utilisant des courbes logarithmiques et, dans un cas particulier que je vais évoquer, c'est la même courbe qui est utilisée, avec précision, pour au moins 4 parties du drone, dont l'une est très importante.

En m'appuyant sur les découvertes de 'KnowHow', je montre que les mesures du Drone de Rajinder, et de Chad, ne doivent rien au hasard, mais qu'elles sont basées sur des rapports mathématiques, et précisément répliquées sur différentes portions du drone.

Tout d'abord, je me suis intéressé aux rapports entre les portions les plus épaisses et les plus fines du bras le plus court :"

"En m'intéressant aux proportions, j'ai considéré que la perspective légèrement déformante était négligeable. J'ai donc établi deux groupes, en distinguant les parties plus épaisses et les plus fines. Je nomme les plus fines des intervalles."

"Le bleu figure les portions plus épaisses et le rouge indique les intervalles. On voit tout de suite que les intervalles diffèrent assez notablement. Leur mesure fait apparaître une suite croissante :
Rouge : 3 - 9 - 18 - 27
Bleu : 28 - 21 - 16 - 71
ps : un rapport mathématique est d'emblée évident avec le rouge - les intervalles - et forme une séquence. J'ai représenté ces nombres dans un graphique qui fait apparaître une courbe :"

"Cette courbe logarithmique des intervalles figurés en rouge sera la Courbe A.
La courbe logarithmique du bleu, avec une variation très accentuée sur le dernier point est la Courbe B.
Puisque la longueur totale des petites pales semble être identique pour tous les drones, comme sur les images de Chad (bien qu'on ne puisse pas le vérifier rigoureusement), je me risquerai à dire que ces courbes seront les mêmes pour les trois pales secondaires du drone de Chad.

J'ai également mesuré la pale principale. Elle ne comporte que 2 intervalles identiques, donc je ne les ai pas pris en considération. Je n'ai mesuré que les portions avec les inscriptions.
Cependant je ne pouvais déterminer à quel endroit précisément délimiter le début de la première section, à l'endroit où elle se rattache à l'anneau du drone :
"

"Alors je me suis demandé si la courbe des longueurs des petites pales pourrait s'appliquer au bras le plus long, ce qui me permettrait éventuellement de déterminer où commence sa première portion.
Les mesures de ces portions donnaient : 365 - 118 - ??
J'ai donc appliqué au bras principal les proportions relevées sur les petites pales :

Ainsi j'ai obtenu une limite de la longueur de la première section du bras le plus long, qui est précisément située entre les trois plots en relief, qui forment un triangle isocèle. La ligne passe exactement par le centre de gravité du triangle, autrement dit le point d'équilibre du triangle.
Ceci a donc confirmé que la Courbe B s'applique aussi bien aux bras les plus courts et à la longue pale du drone.
Je pense pouvoir dire que cette règle s'applique probablement au drone de Rajinder également.
"

Vendredi 25 Avril -

Trois des signataires de la 'Lettre au Président de la République', publiée le 16 avril, ont participé à une émission sur "Radio Ici & Maintenant!", diffusée dans le cadre de "La Vague d'Ovni(s)", le mardi soir à partir de 23 heures, et le dimanche, de 14h à 16h 95.2 FM en Ile-de-France et sur internet.

"Le principe de précaution appliqué au phénomène ovnien".

http://ovnis-usa.com/SONS/DdP-LettreOvniSarkozy-LIGHT.mp3

Claude Lavat - Contre-Amiral Gilles Pinon - Jacques Costagliola

Le reportage prévu de longue date par NBC, sur les recherches des Détectives de la Drone Team - TK Davis et Frank Dixon - a été diffusée hier matin à 7h, dans le cadre du Today Show, qui couvre l'ensemble du territoire américain. - http://today.msnbc.msn.com/

On y voit pour la première apparaître OnTheFence, l'un des membres de la DRT, et brièvement Shirley P., le témoin du Parc Sequoïa Malgré l'effort d'avoir déplacé une équipe de tournage chez elle, on n'aperçoit au final que sa silhouette pendant une dizaine de secondes...

http://fr.youtube.com/watch?v=3IRmuEDn8PA

Cette nouvelle émission a aussitôt déclenché une impressionnante vague d'emails. Les deux détectives espèrent y découvrir des témoignages inédits.

Ces diffusions nationales pourraient aussi encourager Isaac à sortir de sa retraite. Un autre reportage, qui a été tourné par CBS, est toujours en attente de diffusion.

http://www.tkdavisinvestigations.com/_california_drone_investigation

L'évènement a déjà provoqué la réapparition de "Jack", l'employé de la compagnie d'électricité de Capitola, qui avait pris ses distances suite à quelques soucis familiaux. Ce qui devrait rapidement relancer - et finaliser ? - la recherche du poteau électrique du témoin Rajinder.

Jeudi 24 Avril - Lundi dernier, vers 20h20, au-dessus de Phoenix North Valley, Arizona, plusieurs personnes ont rapporté avoir vu quatre lumières rougeoyantes pendant 7-8 minutes, qui se déplaçaient en formant différentes configurations.

La chaîne de télévision ABC15 KNXV-TV, basée à Phoenix, a enregistré les déclarations de plusieurs témoins : "Les lumières bougeaient latéralement, puis vers le haut, et elles ont disparu une par une. Tony Toporek, qui se trouvait dehors, a saisi son camescope et il a pu filmer l'évènement. Il a raconté que la dernière lumière visible s'est estompée, pour réapparaître brièvement. ABC15 a contacté plusieurs agences, dont la FAA, l'aéroport de Sky Harbor, la base Air Force de Luke, et la Police de Phoenix. Personne n'a pu fournir d'explication." Un responsable de la base Air Force de Luke a affirmé qu'ils n'avaient aucun avion en vol à ce moment-là, et que ces lumières ne pouvaient être en rapport avec leurs activités."

Ian Gregor, porte-parole de la FAA (Federal Aviation Administration), a reconnu que les contrôleurs aériens de l'aéroport de Sky Harbor avaient également observé ces lumières, mais qu'ils ne pouvaient expliquer leur origine.

Interrogé mardi, un responsable du NORAD n'avait pas non plus d'explication à donner, mais il ne précisait pas quelles données le Commandement avait à sa disposition. Les premières impressions recueillies sur divers forums penchent pour des ballons lumineux. Vos commentaires : forum.

Le correspondant de CNN n'avait pas recherché d'autres possibilités : http://ovnis-usa.com/VIDEOS/Phoenix2.flv

http://www.americanchronicle.com/articles/59456
Cependant, un article de Steve Hammons, sur American Chronicle, a calmé l'effervescence dès le lendemain : "Mardi soir, ABC15 est revenu sur le rapport selon lequel un habitant du nord de Phoenix avait lancé 4 ballons à l'hélium munis de fusées éclairantes. Jon DuPre a parlé avec Lino Mailo, 44 ans, qui lui a raconté avoir vu un voisin lancer les ballons vers 20 heures. Le reporter d'ABC15 a voulu interroger ce voisin, lequel a déclaré que c'était en fait quelqu'un d'autre, quelques maisons plus loin.." Le personnage a finalement été retrouvé par la chaîne KTVK-TV - http://tinyurl.com/6cxxwu - mais il a préféré rester anonyme...

Malgré celà, tout le monde ne paraît pas convaincu. Pour Infotech, par exemple : "Il est possible qu'il s'agisse de lanternes chinoises, mais elles se comportent de manière étrange. Les lumières se maintiennent en formation géométrique, et on ne clignotaient pas."

D'autres, habituellement réservés, vont dans le même sens. L'intérêt des participants s'est porté vers ce site qui permet d'évaluer les moyens nécessaires : "Un ballon gonflé à l'hélium qui ferait 1 mètre de diamètre peut soulever environ 500 grammes" - http://www.chem.hawaii.edu/uham/lift.html

Quoiqu'il en soit, cette histoire est un mauvais coup pour des affaires plus documentées, comme celle de Stephenville, en tendant à les neutraliser dans l'opinion publique.

OnTheFence vient de réaliser son Détecteur de Drones. Il sera testé par deux membres de la Drone Team qui se rendront en Californie d'ici quelques semaines : "En l'état actuel, il détecte des charges électriques dans les deux polarités, et il est plus sensible que le corps humain (il détectera une charge avant que vos cheveux se dressent sur votre tête). Le bouton de réglage ne modifie rien pour le moment.

Il détecte également des infrasons (basses fréquences) selon trois axes. L'accéléromètre n'est pas aussi sensible qu'un microphone à hautes fréquences, mais il sera utile pour les basses fréquences. Ce capteur peut être affiné sur le terrain.
Le volume de l'alarme est réglable, et son haut-parleur interne produit un bip facilement reconnaissable. Espérons que le champ électrique d'un engin passant à proximité sera suffisamment fort pour le déclencher...

Ce n'est pas facile de concevoir un circuit, sans pouvoir le tester en situation..!"

Extrait du mode d'emploi : http://ovnis-usa.com/DIVERS/OnTheFence_Drone_Detector_manual.pdf

"Un tel capteur est plus sensible à l'électricité statique que le corps humain. L'utilisateur n'a pas à se fier à ses impressions. De nombreux facteurs auront une incidence sur la réponse des capteurs électrostatiques et subsoniques : l'humidité de l'air, du vent, la distance, la source de charge, l'amplitude."

Les Drones détectives seront prochainement invités par Bob Oliver, animateur sur la station KRVA qui couvre Monterey, et la région de Santa Cruz ("Quantum Leap" - 21h-22h). En attendant, leur interview sur NBC sera diffusée ce matin à 7h18 dans le cadre du Today Show.

D'après un informateur au sein du MUFON, l'article de James Carrion pour le Journal de l'organisation a été considérablement édulcoré par rapport à son intention première. L'entrée en scène des Détectives de la Drone Team et leurs découvertes des emplacements de deux des témoins ne sont pas étrangères à ce revirement. Son article tentait de convaincre que seule la fiabilité des témoins devait être examinée. Cette attitude lui a servi de prétexte pour ne pas risquer la moindre analyse sur les documents CARET et les images de drones.

Mercredi 23 Avril -

La 4ème X-Conférence, à l'initiative du PRG (Paradigm Research Group), a accueilli le 19 avril l'Honorable Paul Hellyer, fondateur du Parti Action Canadienne, ex-Vice-Premier Ministre du Canada et ancien Ministre de la Défense. - http://www.paradigmresearchgroup.org/

"Le Paradigm Research Group se consacre à la divulgation de la réalité sur la présence extraterrestre sur Terre, et son impact sur nos vies, dans le passé, au présent et dans le futur". Paul Hellyer s'est vu remettre la récompense du courage politique. - http://fr.wikipedia.org/wiki/Paul_Hellyer

Paul Hellyer a déclaré : "J'aurais aimé plaisanter un peu avec vous, mais le coeur n'y est pas. Nous avançons têtes baissées vers la destruction de la planète et nous ne semblons même pas réagir.

Il y a des décennies, des visiteurs d'autres planètes nous ont averti de cette situation et nous ont proposé leur aide. Mais au lieu d'écouter, certains d'entre nous ont interprété ces visites comme une menace, et ils ont décidé que nous devions tirer les premiers et chercher à dialoguer ensuite. Le résultat prévisible fut la perte de quelques avions. Mais la vraie question est de savoir combien furent abattus en représailles et combien furent perdus à cause de notre propre stupidité.

Wilbert Smith

Wilbert Smith, l'un des premiers Canadiens qui se soit intéressé de près aux OVNIs, a demandé aux visiteurs ce qui avait causé la destruction d'un de nos avions qui volait à proximité d'une soucoupe volante. Il lui fut répondu : bien que quelques uns de nos avions aient été perdus en raison d'une colossale stupidité de la part de nos pilotes, des mesures correctives avaient été prises pour éviter désormais qu'ils puissent s'approcher de ces engins.

W. Smith leur a demandé ce qui s'était passé et il lui fut répondu : "Il existe des champs autour des soucoupes, qui servent à les maintenir en vol et à produire les différentiels gravitationnel et temporel nécessaires à leur fonctionnement. Il se produit parfois une combinaison de champs qui réduit la solidité des matériaux à un niveau où ils ne sont plus assez résistants pour assumer la charge qu'ils sont supposés pouvoir supporter".

Nous savons aujourd'hui que les avions, particulièrement de type militaire, sont conçus avec une marge de sécurité assez faible, et dans ces circonstances où la cohésion est affectée, les matériaux ne sont plus suffisamment solides pour supporter la charge, et l'avion est amené à se disloquer.

La réponse n'a pas satisfait nos chefs militaires. Ils se sont dit qu'il était plus important de sécuriser la supériorité nucléaire américaine - même si son utilisation signifierait l'annihilation de l'espèce - que de reconnaître la validité de cette remarque, et de faire en sorte que la planète s'épargne un holocauste général.

Les militaires étaient alors, et sont encore, si paranoïaques qu'ils envisagent d'utiliser la technologie des visiteurs pours les combattre plutôt que de les accueillir comme des partenaires dans le développement. Cependant il a pu leur arriver d'assister quelques traîtres pour mener des actions diaboliques.

Stephen Bassett a suggéré que nous ne devions pas ressasser le sujet des OVNIs, et que nous devrions parler d'exopolitique.

Sur le principe, je suis d'accord avec lui, mais en réalité nous sommes face à un problème persistant quand la politique officielle des USA continue de nier l'existence des OVNIs. Le voile du secret doit être levé, et ça doit se faire maintenant, avant qu'il ne soit trop tard.

Il est ironique que les USA puissent entreprendre une guerre dévastatrice - prétendument pour rechercher des armes de destruction massive - alors que c'est ici-même, sur notre propre territoire, que nous sommes confrontés à des circonstances vraiment tragiques.

Il est ironique que les USA puissent mener une guerre monstrueusement dispendieuse en Irak et en Afghanistan sous prétexte d'apporter la démocratie à ces deux pays, alors que notre nation ne peut plus légitimement se targuer d'être une démocratie, en consacrant des milliards de dollars à des projets qui ont été délibérément conçus sans l'aval du Congrès et du Commandant en Chef.

A quoi ces hommes, parmi les plus brillants du pays, sont-ils parvenus en 60 ans d'activité fébrile ? Est-il vrai que l'Amérique a développé des soucoupes volantes qui sont visuellement indiscernables de celles des visiteurs ? Et si c'est le cas, comment comptent-ils s'en servir ?

Mais il y a pire : quels progrès ont été réalisés pour développer des ressources énergétiques non-polluantes, qui devraient remplacer les énergies fossiles et préserver la planète de devenir une véritable poubelle ? Qui a les réponses? Des gens ont ces réponses. Mais apparemment ils ne les communiquent pas aux ministres de la défense ou aux présidents car ceux-ci n'ont pas l'accréditation nécessaire (le "Need to Know").

Le Dr. Stephen Greer raconte que le Président Clinton a été interrogé par la journaliste attachée à la Maison Blanche, Sarah McClendon pour connaître les raisons de son inaction concernant la divulgation sur les OVNIs. Bill Clinton lui a répondu : "Sarah, il existe un gouvernement à l'intérieur du gouvernement, sur lequel je n'ai aucun contrôle." - http://www.ufoevidence.org/documents/doc1526.htm

Alors, pardonnez-moi, mais : le Commandant en Chef, celui qui est censé avoir un doigt sur le bouton nucléaire, n'a-t-il pas le droit de savoir ce que font ses subordonnés ?
Les contribuables américains ont le droit de savoir.

Les peuples du monde exigent de savoir, car ce sont aussi les vies de nos descendants qui sont en péril.

Il est temps pour le peuple des USA de lancer une nouvelle guerre contre le mal engendré par les mensonges, les tromperies et les ténèbres et de tout déballer pour remporter la victoire de la vérité, de la transparence et de la lumière."

Mardi 22 Avril - Un an plus tard, les débats Photo/CGI se poursuivent sans relâche, que ça concerne les images de drones ou ici les éléments du 'Générateur' CARET.

Pour 11August, sur le forum Ovnis-USA : "Rien n'est formellement démontré; il n'y a que "bataille" d'experts."

"Un expert en imagerie 3D vous dira : "C'est évident qu'il s'agit d'imagerie 3D, la granolumétrie est caractéristique des rendus 3D de Maya, les ombres sont aussi caractéristiques, etc......" Mais, à moins d'être aussi un expert en prises de vues dans les lightbox, il ne vous dira pas : "Cela ne peut pas être une photo, parce que...".

Inversement, un expert photographique ne pourra vous donner son avis que dans son domaine de compétence, il vous dira : "Ce sont des photos prises dans une lightbox, on peut observer la texture du support, les ombres sont diffuses, la texture des objets laisse observer, après ajustement des niveaux, le bruit de fond caractéristique des capteurs CCD d'un appareil numérique...."

OnTheFence, qui fait partie de la Drone Team, a entrepris de communiquer avec Peter Davenport, en espèrant qu'il le mettra en rapport avec le témoin du Tennessee, dont le rapport était publié ici à la date du Dimanche 20 avril. Aujourd'hui, un nouveau témoignage, publié également sur le site du NUFORC, évoque assez précisément le témoignage de Cam, recueilli par les détectives de la DRT à Scotts Valley, Californie. - http://www.nuforc.org/webreports/062/S62588.html

Date : 11 avril 2008 21h20
Raporté le : 14 avril 2008 - 17h24
Posté le : 17 avril 2008
Lieu : Pilot Point, Texas
Forme : Goutte d'Eau
Durée : 1 minute

"Un objet de couleur grise en position stationnaire et silencieux, au-dessus de l'horizon, qui n'émet pas de lumières"

"Il était 21h20, et je marchais dans la rue. A l'horizon, au-dessus d'une maison, j'ai vu un objet. Il volait lentement et ne produisait aucun son. L'objet avait la forme d'une larme à l'horizontal, et il était de couleur gris clair à l'avant, et d'un gris plus sombre vers l'arrière.

J'étais avec deux personnes qui l'ont vu aussi, et ont entrepris de le poursuivre.
Puis soudainement, l'objet a disparu.
"

William Shatner, le célèbre Capitaine Kirk de la série Star Trek a donné une interview video de 40 minutes sur TrekMovie. Aujourd'hui âgé de 77 ans, l'acteur laisse entendre qu'il dispose d'informations concernant la découverte de formes de vie sur Mars : "Je vais vous révéler un petit secret, qu'on m'avait demandé de ne pas répéter. Alors ne comptez pas que je vous indique ma source, mais vous allez bientôt entendre parler de la vie sur Mars."

Selon lui, la NASA aurait trouvé la preuve d'une forme de vie rudimentaire. L'acteur répondait à une série de questions sur sa carrière, que lui posaient les spectateurs en direct. Il est possible qu'il ait quelques amis ou des admirateurs bien informés au sein des équipes scientifiques. Ca supposerait que la découverte ait été faite lors de précédentes missions, et que les responsables aient décidé de différer l'annonce.. Il est également possible que la NASA attende du Phoenix Lander qu'il confirme ou complète une information de cette importance. Il doit se poser sur Mars le 25 mai prochain.

"La mission de Phoenix lander a deux objectifs. L'un est d'enquêter sur l'histoire de l'eau liquide qui a pu exister dans l'arctique martien aussi récemment qu'il y a seulement 100.000 ans, ce qui permettrait aussi de comprendre le changement de climat. L'autre est de fouiller le pergélisol avec un bras robotique jusqu'à 50 cm de profondeur, afin de faire examiner les échantillons prélevés par un mini-laboratoire embarqué.". -

http://trekmovie.com/2008/04/09/shatner-claims-to-know-about-life-on-mars/ -

http://fr.wikipedia.org/wiki/Phoenix_%28sonde_spatiale%29

Lundi 21 Avril 2008 -

La réalisation d'un manteau d'invisibilité occupe de nombreuses équipes de chercheurs depuis 2006. Un prototype relatif aux micro-ondes a déjà été popularisé il y a quelques mois. Mais de nouveaux progrès viennent d'être rendus publics - http://techon.nikkeibp.co.jp/english/NEWS_EN/20080418/150685/

Il s'agit de travaux récents sur les métamatériaux "à main gauche", qui ont un indice de réfraction négatif.

"En physique, en électromagnétisme, le terme métamatériaux désigne dans son ensemble des matériaux composites artificiels qui présentent des propriétés électromagnétiques qu'on ne retrouve pas dans les matériaux naturels." - Source http://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9tamat%C3%A9riau

Une dizaine d'équipes scientifiques dans le monde travaillent officiellement sur le sujet. Mais les laboratoires militaires ou sous contrat avec le Département de la Défense ne sont pas listés.

"Ce qui a réellement attiré l'attention sur ces matériaux exotiques a été la proposition par J. Pendry de la possibilité de réaliser une superlentille dont la résolution ne serait plus limitée par les lois classiques de l'optique. Enfin en 2006 pour couronner ce sujet J. Pendry et U. Leonhardt proposaient la réalisation d'une cape d'invisibilité utilisant des métamatériaux.

Plusieurs équipes ont démontré depuis que ces prédictions théoriques étaient applicables, en parvenant à réaliser des prototypes de superlentilles et de cape d'invisibilité en micro-onde. Auparavant D.R. Smith avait montré expérimentalement que le matériau composite de J. Pendry présentait bien une permittivité, une perméabilité et donc un indice de réfraction négatifs."

Le personnage de Dan Burisch et ses exposés sur les lignes temporelles ne sont pas toujours bien acceptés. Faut-il mettre cette récente confirmation d'une réunion à l'ONU sur le compte de la provocation ? - http://eaglesdisobey.net/

Bill Ryan, fondateur du Project Camelot, intervient dans le débat pour affirmer que le chercheur est de bonne foi : - http://www.projectcamelot.org/
"Dan Burisch nous a adressé un long message personnel et il a confirmé l'histoire de la réunion aux Nations-Unies, telle que Michael Salla l'a rapportée : cette réunion a effectivement eu lieu, il n'y a aucun doute là-dessus, et il nous en avait parlé de vive voix la semaine précédente, à l'occasion d'un diner. Il constate que les gens qui ont diffusé cette information ont été la cible d'une campagne de dénigrement qui lui rappelle comment il avait lui-même été traité quand il était apparu publiquement pour la première fois.
C'est pourquoi il a tenu à se solidariser, par empathie avec ces personnes. Je ne crois pas devoir le citer mot pour mot sans sa permission, mais vous avez l'essentiel. Il était impératif que les auteurs de la fuite soient discrédités.
Meilleurs souhaits, Bill
"

Pour mémoire, le site du GEIPAN avait publié, à la date du 28 mars 2008, un démenti total bien que non-officiel : "Des informations ont circulé sur internet sur la tenue en février 2008 d'une réunion secrète au cours de laquelle la problématique OVNI aurait été abordée. L'enquête menée par le GEIPAN auprès du correspondant du CNES à l'ambassade de France a montré qu'il ne s'agissait que d'un grossier canular." - http://www.geipan.fr/geipan/index.html - Pourquoi ce commentaire est-il aussi anonyme que la nouvelle ? Certains ont pensé que cette petite note évite aux autorités d'avoir à formuler un démenti officiel, qu'il serait moins facile de rétracter si besoin.

Dimanche 20 Avril -

James Carrion, responsable international du Mufon, avait rédigé à la hâte une présentation PowerPoint sur l'affaire des drones californiens, pour les besoins d'une équipe de UFO Hunters le 13 janvier dernier.

Les réactions de bonne foi avaient été unanimes pour dénoncer le manque de professionnalisme et le mélange des genres, puisqu'on retrouvait le cas de Kecksburg et le procès de Leslie Kean contre la NASA, largement associés dans le même document.

Autre exemple, le commentaire péremptoire d'un Marc d'Antonio présenté comme un expert CGI consistait en quelques lignes, sans aucune analyse comparative, ni même préciser quelles images auraient été examinées par ce contractant de l'US Air Force.. - http://ovnis-usa.com/2008/01/13/dimanche-13-janvier/

James Carrion s'en excusera un peu plus tard sur Open Minds : "J'ai réalisé ce document dans l'urgence pour faire le point avec une équipe de UfoHunters, venue réaliser une séquence en Californie." Il n'empêche qu'il avait publié ce travail bâclé, ce qui a notablement dégradé son image et celle du Mufon.

On sait que cet épisode du magazine UFO Hunters "Rétroconception", basé sur ses recommandations, n'avait d'ailleurs pas fait progresser les recherches - [ diffusé le 19 Mars - http://ovnis-usa.com/ufo-hunters-retroconception/ ]

<a href="http://ovnis-usa.com/DIVERS/Mufon_Drones-CARET.pdf">Ici en document Pdf</a>

Malgré cette consternante prestation, Carrion s'obstine à prétendre traiter de cette histoire puisqu'il vient de publier un nouvel article dans le Journal du Mufon d'avril 2008, intitulé "Les drones et les documents CARET : Un an après - 1ère Partie". Le fait de s'accorder un délai supplémentaire avant de publier la suite, montre déjà à l'évidence que 8 pages n'ont pas permis à l'auteur d'exposer la vérité au sujet des drones et du rapport CARET.

En réalité, il s'agit d'un article récapitulatif (http://ovnis-usa.com/mufon-journal-april-2008-no-480/), et non du rapport annoncé. L'auteur s'est contenté de reproduire les récits des témoins, qui sont déjà dans le domaine public, et n'a rédigé que quelques paragraphes. James Carrion se plaint de n'avoir pu interroger personnellement des témoins. Mais il ne produit toujours aucune analyse des images, et il évite prudemment de revenir sur la prétendue étude que son jeune collègue Steve Reichmuth avait hâtivement diffusée. En outre, les lecteurs doivent se contenter de petites reproductions en noir et blanc, parce que le journal du Mufon ne permet pas de reproduire les clichés en couleurs. Par ailleurs les tensions sont vives au sein de l'organisation contre l'attitude de James Carrion, et ce dernier texte pourrait bien être son testament.

Le responsable international du Mufon pourra lire avec intérêt ce nouveau témoignage publié le 17 avril 2008 sur le site du NUFORC, l'autre grande organisation ufologique, animée par Peter Davenport - http://www.nuforc.org/

"Un anneau avec de longues branches et une couronne, observé dans le comté de Sumner, Tennessee"

Date : 8 avril 2008 à 06h00
Rapporté le : 8 avril 2008 à 8h41
Publié le : 17 avril 2008
Lieu : Hendersonville, Tennessee
Forme : Autre
Durée : 2 minutes
"Je me rendais à mon travail à Nashville. Je me suis arrêté au stop sur Indian Lake road, et j'ai remarqué quelquechose à travers ma vitre. Cette chose devait se trouver à environ 70 mètres d'altitude, immobile. Ca avait la forme d'un anneau avec trois longues branches qui s'y rattachaient. Il y avait aussi une sorte de couronne comportant au sommet de multiples pointes disposées en cercle. Il n'émettait pas de lumières, il n'y avait pas de couleurs brillantes, il avait un aspect gris ou blanc argenté. Le cercle devait faire environ 15 mètres de diamètre, les branches pouvaient faire une trentaine de mètres, certaines étaient plus courtes, et la couronne qui surmontait l'objet m'a semblé faire 15 mètres de haut. Je peux me tromper, mais ça m'a paru assez grand. J'ai pensé que je devrais sortir de la voiture pour mieux l'observer. Je me suis dit que ça pouvait être une sorte de ballon publicitaire, ou quelquechose dans ce genre." - http://www.nuforc.org/webreports/062/S62554.html

"Quand je suis sorti de la voiture, cette chose a commencé à bouger, mais pas en se déplaçant comme un avion, mais en montant et descendant tout en restant au même endroit, puis il s'est mis à tourner, et il a disparu d'un coup, comme si on avait actionné un interrupteur. Je n'avais jamais rien vu de tel auparavant et j'en suis resté un peu perturbé, j'espère que c'est un truc militaire ou une sorte d'image projetée."

Le site du NUFORC ne donne aucune autre indication.

Le "témoin" a-t-il requis l'anonymat ?

Un fraudeur a-t-il été inspiré par les images des drones californiens récemment diffusées par les medias ?

OnTheFence a produit cette carte de la région du récent tremblement de terre : il a noté comme d'autres chercheurs qu'une observation supposée d'un Drone a eu lieu 11 jours plus tôt, à environ 150 kilomètres de l'épicentre.

La 'Lettre ouverte au Président de la République', (http://ovnis-usa.com/lettre-ouverte/) qui a été publiée le 16 avril, commence à circuler sur des sites et des forums francophones. Une présentation en langue allemande est déjà en ligne. - http://exonews.blogspot.com/2008/04/offener-brief-den-franzsischen.html

Le Contre-Amiral Gilles Pinon et plusieurs chercheurs (Jacques Costagliola, Claude Lavat, Francis Collot, Alain Labèque, Vincent Morin, Rémi Saumont) sont à l'origine de cette initiative qui est sous-titrée : "Le principe de précaution appliqué au phénomène ovnien". Le moment choisi pour cette publication est intéressant : peu après la Conférence internationale qui s'est tenue à Washington, les débats politiques de haut niveau au Japon, la déclassification de dossiers dans plusieurs pays, les interrogations sur de possibles réunions aux Nations-Unies en février, et la diffusion le 17 mars du documentaire de Canal+ "Ovnis - Quand l'Armée enquête". - http://ovnis-usa.com/quand-larmee-enquete/

Samedi 19 Avril -

A 4h37 du matin, heure locale, une secousse sismique d'une ampleur de 5,2 a réveillé hier les habitants de Bellmont, Illinois, jusqu'à St. Louis, Missouri, mais également de l'Iowa, du Michigan, du Kentucky, du Tennessee, de l'Alabama, de la Géorgie, du Kansas et même de Niceville, en Floride, pourtant distante de 891 miles.

L'épicentre était situé à 38 miles au nord-ouest de Evansville, dans l'Indiana, à 10 kilomètres de profondeur. L'aéroport international d'Indianapolis a été fermé pendant une heure, et la Tour de contrôle a été évacuée.

Il se fait appeller Leviathan, a fréquenté divers forums où son arrogance lui a valu plusieurs fois d'être exclu, et ses objectifs restent obscurs. Mais il s'est prêté comme d'autres au jeu du discours anniversaire :

"Après un an d'observations, personne n'a encore pu déterminer la nature des Drones originaux. La masse des amateurs de CG et leurs experts auto-proclamés n'ont pas été capables de les reproduire, et nous sommes bien placés pour en juger. Nous avons réalisé de nombreux modèles en CG, et ça nous a seulement servi à mieux comprendre l'extraordinaire complexité des originaux."

"L'exemple le plus remarquable est le Drone de Big Basin. Je suppose que des débats contre-productifs vont se poursuivre, alimentés par un artiste bien connu sur Open Minds, dont le seul objectif est de se faire un nom sur cette affaire. Je ne me suis jamais prononcé pour affirmer que les Drones pourraient être ou non de la CGI, mais si c'était le cas, ce serait une étrangeté qui mérite toute notre attention et constitue en elle-même un vrai mystère.

Tout au long de nos expérimentations, à recréer des Drones sous CGI, nous avons appris à reconnaître les exceptionnelles qualités du concept original et l'utilisation sans précédent de profils assymétriques pour produire un résultat aussi harmonieux."

"La Planche du Langage d'Isaac, ses révélations et leurs implications, nous ont également émerveillés, et aucune tentative des amateurs pour les reproduire n'est parvenue à les égaler. Nous sommes heureux que les Drones aient maintenant accédé au statut de mythe, puisque les déboulonneurs et les opportunistes égotiques se sont perdus en conjectures. C'est la preuve de leur réalité selon moi. Il y a aussi le fait que personne n'est venu les revendiquer, ni personne n'a souhaité en tirer profit, comme c'est trop souvent le cas."

Que va-t-il se passer maintenant ? Les enfants continueront de bavarder, et les plus grands resteront émerveillés devant ces réalisations. Peu importe de quoi il s'agit, ces Drones ont amené une réflexion, et c'est leur premier cadeau ! Les humains ont toujours besoin de se confronter à des défis de ce genre, et les Drones ont cette fonction. Les ultra-sceptiques demeureront satisfaits de leur condition, et ils continueront de harceler les esprits plus ouverts; il en sera toujours ainsi.

Si vous avez pris plaisir à cette aventure gratuite avec les Drones, que vous faut-il de plus dans ce monde d'insignifiances ? Si les Drones vont ont donné des idées, et vous ont permis de mieux comprendre les choses, que voulez-vous de plus ? Si les Drones sont des créations CGI, ils vous auront donné l'occasion de vous émerveiller de ses possibilités. Si les Drones sont les versions mécaniques des Anges de la Bible, que voulez-vous de plus ?

Les Drones ont rempli leur objectif : nous amener à réfléchir ! Et c'est déjà bien assez pour nous." - http://www.livyatan.blogspot.com/

AlienContactee, du forum AlienCaseBook, a communiqué à la Drone Team une observation intéressante : "La maison du Lac Tahoe n'a pas d'auvent. Ca signifie qu'elle est dans une région où il neige. Parce que la neige, quand elle s'accumule, pèserait beaucoup trop sur les auvents. Ca plaide en faveur d'une région éloignée de la côte, comme Tahoe.
En partant de l'Océan Pacifique vers l'intérieur des terres, il faut au moins atteindre Pollock Pines pour commencer à voir de la neige en hiver. L'altitude est de 3.760 pieds. La ville de Tahoe est à 71 miles de là.
"

http://aliencases.conforums.com/

"Bien sûr, un fraudeur pourrait avoir fait l'effort d'aller jusqu'au Lac Tahoe, ou assez loin dans l'intérieur des terres, juste pour faire quelques photos avec son téléphone portable, puis de retour chez lui se serait amusé à placer un drone dans ce décor... Mais n'est-ce pas une démarche un peu trop sophistiquée ?"

Les deux détectives de la DRT comptent se rendre sur place la semaine prochaine, mais comment identifier un emplacement avec si peu d'éléments ? La région est largement équipée des chalets en location, aussi ils enquêteront principalement auprès des résidents permanents. Par ailleurs, DrDil suggère de s'intéresser au positionnement de l'antenne satellite, pour déterminer l'orientation du chalet...

Vendredi 18 Avril - Les interrogations et les recherches n'ont pas cessé sur l'évènement du 8 janvier 2008 à Stephenville, Texas :

MotorcycleRick est l'un des principaux instigateurs de la récente expédition dans la région : "Réfléchissez bien à ça - s'il y avait eu 10 F-16s en l'air ce soir-là, tout le monde les aurait entendus, ou du moins certains de ces appareils auraient été remarqués, mais absolument personne n'a confirmé ce point. Pas une seule personne n'a pu témoigner avoir entendu ces supposés avions de chasse.
L'information au sujet de ces 10 avions est la MEME source militaire qui avait commencé par affirmer qu'il n'y avait aucune mission en vol. En fait il n'y avait pas de F-16s en exercice, et nous avons la preuve d'une manipulation.
"

Ce dessin a été réalisé par l'un des officiers de police de la région, et publié le 31 mars sur le site web consacré aux Lumières de Stephenville. Mais on est toujours sans nouvelles de la video qui a été tournée par la caméra embarquée dans la voiture du Shérif. - http://stephenvillelights.com

En marge de leurs recherches sur les drones, les détectives de la Drone Team étaient invités hier soir à une soirée organisée à Monterey par Ed Grimsley : "Depuis son adolescence, il observe des batailles entre des engins inconnus dans le ciel. Certains ont des formes en ailes Delta, d'autres ressemblent plutôt à des Soucoupes. Ils semblent manier des armes laser. Ed Grimsley dispose de cinq paires de jumelles militaires à vision nocturne, et il invite des groupes de personnes à observer ces objets. Il aime en particulier faire partager sa découverte à des sceptiques."

Tom Davis nous raconte brièvement sa soirée : "Nous avons participé à l'une de leurs réunions la nuit dernière. Il y avait environ 30 personnes. Il nous a confié ses jumelles à 4.000 dollars, et nous avons vu des lumières allant dans tous les sens. Ce fut très intense entre 20h30 et 21h30, plus plus rien.... Si ces lumières ne sont pas des engins, il faudrait qu'on nous explique de quoi il s'agit..." - http://www.edgrimsley.com/index.html

http://youtube.com/watch?v=IrO8055LQGs

Ed Grimsley était invité sur Coast to coast AM dimanche dernier (13 avril). Son site web ne présente pas d'explications : "Ma mission consiste à montrer aux gens ce qui se déroule en permanence dans l'espace autour de la Terre. Je veux leur donner l'occasion de voir ces choses, et j'organise des soirées d'observation. Alors, peut-être, on finira par en parler dans les medias. Quels que soient les protagonistes de ces batailles, c'est une menace envers notre Sécurité Nationale."

Ed Komarek, dans un nouvel éditorial, se dit préoccupé par les conséquences de l'instauration de ce qui se présente comme le Nouvel Ordre Mondial : "De nombreux chercheurs ont bien compris que des plans ont été mis en place aux Etats-Unis et dans d'autres pays, en vue d'instaurer un état d'urgence et la loi martiale si nécessaire.

Comment pourrions-nous continuer de fonctionner après la suspension des libertés civiles, dès lors que l'internet sera totalement sous contrôle ? Nous sommes devenus tellement dépendants du Réseau. Qu'arriverait-il si l'Internet se trouvait du jour au lendemain censuré, comme en Chine ?

Tous les moyens de contrôle sont concentrés entre quelques mains, il ne suffit plus que d'une décision et la presse et les militaires s'en remettront aveuglément aux ordres des autorités.. Une grave menace environnementale, ou une attaque terroriste, sont habituellement considérées comme les meilleurs prétextes, mais il y a une troisième possibilité plus insidieuse et plus inquiétante qui serait la reconnaissance officielle de la présence extraterrestre. La peur de l'inconnu pourrait alors constituer le moyen idéal de nous faire basculer dans le fascisme." - http://exopolitics.blogspot.com/2008/04/ufos-final-card.html

Jeudi 17 Avril - En réponse à un intervenant qui récapitulait les différentes manifestations de drones, ArkhAngels fait preuve de logique : "Le Lac Tahoe a été la toute première observation rapportée (sur le site du Mufon), le 12 Mai 2007. Certains ont suspecté ces images à cause de leur mauvaise qualité, parce qu'elles ont été prises avec un téléphone portable. Mais, si on devait les déclarer fausses :
1 - Il faudrait considérer que TOUTES les autres sont fausses également, ou bien...
2 - Il faudrait qu'un faussaire ait su que d'autres images réelles allaient sortir, pour essayer par avance de les imiter.
La seconde option me semble si peu probable, que je ne la retiendrai pas.
Donc, à mon avis, toutes les photos de drones sont soit réelles, soit truquées. Il ne peut pas y avoir de demie-mesure.
"

A ce propos, 10538 et OnTheFence se doutaient depuis environ 6 mois qu'une erreur s'était glissée à la date du 5 mai 2007 sur le site du Mufon : "Il apparaît que les images de Chad ont été ajoutées au cas du Lac Tahoe. C'est également le Mufon qui a mentionné dans un email le nom de Mckinley." Finalement, 10538 retrouve cet email de James Carrion lui-même, actuel responsable international du Mufon : "Le témoin a soumis deux photos de drones au MUFON. Il n'a pas requis l'anonymat, et nous a fait savoir qu'il se nommait Mckinley. Mais son email ne semblait pas valide."

Dans quel but le site du Mufon a-t-il après coup associé les trois images de Chad dans le premier rapport de drones, celui du Lac Tahoe ? Cette manière de brouiller la chronologie et de mélanger les témoins laisse penser que le prochain rapport annoncé par le Mufon, consacré aux drones, ne sera pas nécessairement très professionnel.

InfoTech ajoute : "J'ai fait pas mal de recherches de mon côté sur cette affaire de drones et la possibilité d'une création CGI. Le plus dérangeant est que partout où je me tourne, sur des forums et des sites web, je retrouve en permanence ce Kris Avery qui attire les gens vers sa propre video. Il ne refuse pas d'être qualifié d'"expert"... Je trouve ça extrêmement abusif, parce que je suis moi-même un expert dans ce domaine, et je peux clairement faire la différence entre les tentatives sous CG et les vraies photos; je n'ai même pas besoin pour ça d'avoir sous le nez des originaux en haute définition."

Pourtant Kris Avery-SaladFingers n'est plus aussi catégorique qu'au moment de populariser sa création video. Sa formulation, bien qu'ambigüe, n'exclue plus la possibilité de manifestations bien réelles : "Si c'est une fraude, il est évident que des gens se sont donnés beaucoup de mal pour la réaliser..."

Toutefois la recherche technique se poursuit, afin de déterminer s'il est possible d'ajouter en GCI un effet d'aberration chromatique, indispensable pour parvenir à l'effet constaté sur les images de drones examinées. Kris Avery : "J'ai essayé quelques logiciels pour éliminer cet effet. Il semble qu'on puisse aussi les utiliser pour l'ajouter à volonté.
Je veux parler ici du filtre Helicon
". http://www.heliconsoft.com/heliconfilter.

Parce que Filtor sur Open Minds pensait avoir remarqué une incohérence dans les nuages des images 16 et 17 de Capitola, Spf33 a produit ce montage pour démontrer qu'ils sont au contraire bien alignés. Cependant un désaccord persiste sur la chronologie des deux photos, prises à 5 secondes d'intervalle.

La version 4.3 de Google Earth est maintenant disponible, qui intègre la fonction Google Street View, déjà présente sur Google Maps - pour visualiser des vues panoramiques de certaines régions. Les vues Google Street s'affichent dans le module de visualisation de photos du logiciel. Les images satellites datent de trois ans.
Google Earth gère désormais l'éclairage du Soleil en temps réel, comme dans la dernière version de NASA World Wind. - http://www.clubic.com/telecharger-fiche14783-google-earth.html

"Nico Marquardt, un écolier allemand agé de 13 ans, a rectifié les calculs de la NASA sur le risque que la Terre soit percutée par l'astéroïde Apophis le 13 avril 2029. L'agence spatiale américaine évaluait le risque à une chance sur 45.000. Elle aurait reconnu que le chiffre serait plutôt d'une sur 450." - http://en.wikipedia.org/wiki/99942_Apophis
L'idée était que le bolide Apophosis, dont le diamètre est d'environ 350 mètres, pourrait heurter l'un des 40.000 satellites terrestres. Dans ce cas, sa trajectoire serait altérée au point qu'il percute la Terre lors de son retour en 2036. La pertinence de ces calculs a cependant été aussitôt débattue dans plusieurs articles et sur des forums spécialisés, avant que l'histoire soit finalement démentie par la NASA. - http://www.cbc.ca/technology/story/2008/04/16/science-apophis-schoolboy.html http://www.theregister.co.uk/2008/04/16/esa_german_schoolboy_apophis_denial/

Mercredi 16 Avril -

Le LHC ou Grand collisionneur de hadrons du CERN, sera chargé de détecter des particules encore inconnues. Enterré à 100 mètres sous terre, il consiste en un anneau de 27 km de circonférence. Lorsqu'il sera mis en marche en août prochain, il va produire des collisions de particules à une vitesse proche de celle de la lumière, libérant une énergie plus puissante que le Soleil. Certains craignent qu'il puisse créer un trou noir capable de détruire la Terre...

Le 13 avril, le Los Angeles Times a publié l'interview du physicien Michelangelo L. Mangano, l'un des concepteurs de la machine, qui en réponse à ces craintes, a déclaré : "Si ce n'était qu'une bande d'idiots [ceux qui propagent cette idée], nous pourrions nous contenter de les ignorer. Mais certains d'entre eux sont des physiciens." En fait, si le CERN parvient à créer un trou noir, "ça serait un résultat extrêmement spectaculaire."

Comment évaluer les risques d'une expérience inédite, et surtout irréversible ? Walter L. Wagner et Luis Sancho ont assigné le CERN devant la Cour fédérale de Hawaï pour bloquer le démarrage du nouvel accélérateur aussi longtemps que le CERN ne pourra garantir que l'expérience serait sans risques. Johnson cite Wagner déclarant : "il n'y a pas de preuve qu'un mini-trou noir [créé par le CERN] ne pourrait perdurer. Il est également possible que ce mini-trou noir soit stable, et commence à aspirer la matière environnante. Il faudrait peut-être des années avant qu'il devienne assez grand pour avaler la Terre, et personne ne peut prouver que celà ne risque pas d'arriver." Cette plainte pourrait retarder l'inauguration du LHC. Première audience le 16 juin prochain. http://www.unknowncountry.com/news/?id=6816

Walter L. Wagner avait déposé une plainte identique en 1999 contre l'accélérateur de particules américain du laboratoire national de Bookhaven, qui menait des recherches analogues mais à plus faible énergie.

Pour Nima Arkani-Hamed, de l'Institut pour la recherche avancée de Princeton : "Le grand collisionneur de hadrons reproduira des réactions analogues à celles qui se créent cent mille fois par jour et de façon naturelle lorsque les rayons cosmiques pleuvent sur l’atmosphère. Pourtant, jamais aucun trou noir ne s'est créé. Donc la probabilité que ça se produise au CERN est infime, mais on doit tenir compte du fait que la physique quantique autorise toutes les possibilités." (New York Times - http://www.nytimes.com/2008/03/29/science/29collider.html?pagewanted=2&_r=3&hp).

Cette image est la première des deux photos de Phobos prises à 10 minutes d'intervalle par la caméra HiRISE (High Resolution Imaging Science Experiment) du Mars Reconnaissance Orbiter. Phobos est la plus grande des deux lunes de Mars. La sonde était à une distance d'environ 6.800 kilomètres. Les couleurs ont été recomposées en utilisant les données des canaux bleu-vert, rouge, et proche de l'infrarouge. La zone visible sur cette image représente une étendue d'environ 21 kilomètres. La partie la plus remarquable est le grand cratère Stickney en bas à droite. Avec un diamètre de 9 kilomètres, il est le principal site de Phobos.

Mais l'orbite de Phobos est si basse, à seulement 5.800 kilomètres de la surface de Mars - alors que notre Lune orbite à 384.000 kilomètres - que des forces gravitationnelles oscillantes l'attirent vers la planète. Dans quelques 100 millions d'années, Phobos sera probablement désintégré à cause des effets de marée, les débris finissant par former un anneau autour de Mars.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Phobos_(lune)

Mardi 15 Avril - La Drone Team a reçu une étude assez élaborée, qui se présente sous la forme d'un document Pdf. Les recherches de KnowHow illustrent la théorie déjà évoquée de la surveillance des plaques tectoniques : "Les drones pourraient-ils servir à analyser les failles, ou être utilisés pour les stabiliser ou réguler la pression ?" KnowHow se demande si les antennes servent à analyser le sous-sol. Leur utilisation permettrait-elle de prévenir des catastrophes ? - http://ovnis-usa.com/knowhow_report.pdf

De son côté, 10538 a repris l'analyse du témoignage de Camas, dans l'état de Washington : "Il y a précisément à cet endroit une faille qu'on nomme la East Bank. L'activité sismique y est très importante. Le témoin nous a dit que le drone venait directement de Lake Lacamas en suivant la vallée. Ce parcours suit exactement la ligne de faille."

Le système de failles de San Andreas - qui s'étend sur environ 1300 kilomètres de long et 140 kilomètres de large - est une préoccupation permanente des autorités en Californie - http://fr.wikipedia.org/wiki/Faille_de_San_Andreas

"La section nord s'étend du cap Mendocino, pointe la plus occidentale de la Californie, aux Montagnes de Santa Cruz, chaîne côtière à 80 km au sud de San Francisco. Fortement sismique au XIXe siècle, c'est dans cette zone, à proximité de San Francisco, que s'est produit le séisme le plus meurtrier de l'histoire de la Californie le 18 avril 1906. D'une magnitude estimée à 7,8, il est à l'origine d'un gigantesque incendie qui détruisit une bonne partie de San Francisco."

IqbalGomar a suivi cette histoire de drones depuis le début : "Je constate que personne n'a encore émis d'hypothèses sur l'endroit d'où au moins certains de ces engins pourraient provenir.

Dans les montagnes de Santa Cruz, sur le pourtour du Parc de Big Basin, près des villes de Boulder Creek et Bonny Doon, il y a une énorme implantation industrielle appartenant à Lockheed-Martin. L'histoire officielle nous dit que cette installation est dédiée à la fabrication de composants de missiles, mais le directeur a constamment refusé toutes requêtes pour des visites du public. La US Navy est le plus gros client de Lockheed-Martin, et elle a sa propre base opérationnelle sur ce périmètre.

La base occupe une place assez centrale, par rapport à quelques manifestations de drones, et ce serait assez logiquement un point à considérer, en raison du secret dont ils entourent toutes leurs activités. (37° 07' 43.05" N & 122° 11' 20.51" O)

J'ai vécu un an à Santa Cruz, et j'ai passé pas mal de temps dans les montagnes tout autour de cette base. Je soupçonne qu'il s'y passe des choses peu ordinaires, et je ne serais pas surpris qu'on découvre l'implication de Lockheed-Martin dans la conception de ces drones, qu'ils soient ou non rétro-conçus à partir d'une technologie aliène. Il me semble que ça serait l'endroit parfait pour tester des technologies de ce genre, parce qu'il n'y a pas besoin d'une longue piste d'aviation."

MajicBar lui répond : "L'US Navy est inscrite dans la Constitution américaine, avec un statut permanent. En revanche, l'US Army est soumise à un renouvellement d'autorisation tous les deux ans. C'est pourquoi l'US Navy est constitutionnellement privilégiée pour bénéficier des financements du DoD, et de toutes les avancées technologiques. Pour cette raison, elle a toujours été en pointe dans les domaines radio, radar, etc... Si les drones sont des engins rétro-conçus, ou bien qu'ils ont été réalisés chez Lockheed comme des prototypes de dispositifs de surveillance, je pense que la Navy doit être partie prenante. L'US Navy avait déjà travaillé, nous dit-on, sur des moyens de rendre sa flotte invisible, et c'est ce qui avait été appellé l'Expérience de Philadelphie".

Lundi 14 Avril - L'exopoliticien canadien Alfred Webre nous fait découvrir Fred Burks. Il a été interprète (indonésien-anglais) pour les Présidents Bush et Clinton, les Vice-Présidents Cheney et Gore, et de très hauts responsables qu'il a suivis un peu partout dans le monde pendant 18 ans. Il lui est arrivé de participer à de nombreuses réunions secrètes. Il n'est pas seulement un lanceur d'alerte, parce qu'il a une approche très particulière et des solutions personnelles à proposer.
http://www.wanttoknow.info/meaningoflifebigpicture

La vie de Fred Burks a été transformée en 2001 quand un ami lui a montré le DVD du Disclosure Projet de Steven Greer : "J'ai vu ces 22 témoins venir délivrer leur témoignage, chacun pendant 5 minutes, au Press Club de Washington, tous parfaitement identifiables, et la plupart avaient occupé de hautes fonctions. C'était absolument renversant." (...) "Après avoir vu ce DVD de deux heures du Dr Greer, j'ai pensé qu'il était indispensable de créer un site web où chaque information peut être immédiatement vérifiée et confirmée."

La video de cette conférence dure 1h40. La seconde moitié est pratiquement consacrée au 11 septembre 2001, à titre de démonstration sur les opérations de couverture. - http://video.google.com/videoplay?docid=1001763355825005775

Fred Burks a démissionné en 2004, parce que les règles du secret qui s'appliquaient à son activité professionnelle étaient devenues trop contraignantes.. La Vue d'ensemble qu'il propose consiste d'abord à nous faire réaliser à quel point nos opinions sont contrôlées par les mass-medias : "Ils ont délimité les contours de nos petites boîtes mentales, et chacun de nous est empêché de penser librement, en-dehors de la boîte, par des barrières psychologiques... Vous savez bien que sur certains sujets, vos amis ne peuvent tout simplement pas entendre une information au vous aimeriez partager"... Ensuite il montre comment les grands groupes qui dirigent ces principaux medias servent à réguler l'information... "Vous verrez parfois paraître une dépêche dérangeante pour les pouvoirs en place, mais elle sera démentie les jours suivants."

Fred Burks s'est beaucoup intéressé à la mise en oeuvre des techniques du Contrôle Mental : "Vous ne pouvez pas imaginer à quel point ils ont affiné leurs techniques, depuis les expérimentations des nazis jusqu'à nos jours." Il s'est fait une spécialité de rencenser et d'exposer les nombreuses opérations de couverture. A titre d'exemple, dans cette conférence video, il explique pourquoi il soutient le mouvement qui réclame la ré-ouverture d'une enquête sur le 11 Septembre 2001.

A part la mention initiale du "Projet Révélation", il manque de temps pour aborder la question des Ovnis, mais il aussi quelques vues personnelles. Extrait - http://www.WantToKnow.info/

"La série de télévision Star Trek est beaucoup plus prôche de la vérité que vous ne pouvez l'imaginer. Je suis persuadé qu'il existe une sorte de fédération galactique d'êtres très avancés, issus de différentes planètes et systèmes solaires dans notre galaxie. La grande majorité de ces êtres sont considérablement plus avancés que nous, technologiquement et spirituellement. Un million d'années ne représente qu'un temps très court dans l'évolution d'une planète. Certaines de ces espèces ont plusieurs millions d'années d'avance sur nous. Ces êtres ne se déplacent pas dans l'univers en utilisant des moyens de propulsion mécaniques, mais ils manipulent les dimensions."

"Les membres de la fédération s'accordent tous sur un principe fondamental qu'on retrouve dans Star Trek - qui consiste à ne pas interférer dans le processus naturel d'évolution des planètes moins avancées, sauf pour répondre à une demande d'assistance, ou pour permettre d'éviter des catastrophes majeures. Les planètes en développement ne sont invitées à rejoindre la fédération galactique qu'après avoir évolué au point de s'être libérées des contraintes de leur propre monde, à la fois technologiquement et spirituellement - ce qui suppose au minimum qu'elles aient renoncé à toutes entreprises guerrières."

Dimanche 13 Avril - Une photo de juillet 2007 montre que l'expert renommé Bruce Maccabee s'est lourdement trompé. Ses commentaires éventuels sur les images de drones sont désormais sans valeur, et le rapport préliminaire du correspondant du Mufon, S. Reichmuth, qui s'appuyait largement sur lui, a finalement perdu toute crédibilité. En cascade, tous les sites web qui s'y référaient se retrouvent sans assise.

La Drone Team avait essayé la semaine dernière de prendre contact avec l'analyste renommé Bruce Maccabee pour recueillir ses commentaires sur les images de drones.

Or DrDil sur le forum Open Minds vient d'indiquer un lien vers le site web de l'ufologue amateur M.A. Coletta, qui rapporte ses impressions après avoir rencontré l'expert en juillet 2007, pendant la Conférence du 60ème anniversaire de l'incident de Roswell :

"J'ai eu l'immense honneur de rencontrer un homme qui a l'expérience, les connaissances, et le niveau nécessaire pour analyser des photos avec une précision extrêmement rigoureuse.." Puis il en vient au sujet : "Il avait déjà des images de drones sur son portable, et il m'a montré un endroit où ça ne collait pas.."

http://www.aliensinmycloset.com/roswell_2007.htm

La photo prise alors par Coletta montre effectivement Maccabee pointant du doigt un endroit précis sur une image de Capitola, un peu agrandie. Malheureusement ce qu'il indique est un point de détail qui avait été déjà largement débattu par les autres spécialistes sur Open Minds, le forum UfoCaseBook, etc.... La ligne électrique qui semble discontinue est en réalité une torsade dans un double cable.

La déception est grande pour tous ceux qui respectaient par principe les avis de l'expert renommé : "On s'attendait à ce qu'il découvre une incohérence subtile, que seule un oeil exercé saurait détecter... Mais l'erreur est grossière de s'arrêter sur un point de détail sans intérêt, que des amateurs ont clairement résolu."

Cet épisode nous montre les risques de se laisser inluencer par l'argument d'autorité.

Par ailleurs, ArkhAngels publie ce commentaire : "Ces ufologues ou analystes en imagerie... peuvent être très efficaces quand il s'agit d'identifier des formes géométriques, comme des disques, des triangles, des cylindres... qui d'ordinaire sont floues, mais ça ne les qualifie pas forcément pour analyser CE TYPE d'engins extraordinaires, avec des quantités de pièces inédites, sur des images pour une fois nettes et en haute résolution. Peut-être sont-ils plus compétents à déterminer si un disque flou dans le ciel ne serait qu'une pièce jetée en l'air, mais je suis 100% certain qu'ils n'avaient encore jamais vu des Ovnis comme ceux-là."

Depuis, le Dr. Bruce Maccabbe se montre plus prudent, comme le rapporte InfoTech : "J'ai récemment contacté le Dr Maccabbe, en lui rappellant la liste des commentaires qui lui sont attribués. Je lui ai demandé de préciser à nouveau quelle était sa position. Il m'a répondu qu'il est retourné dans la "boîte grise", et il en restera là tant qu'un témoin ne sera pas clairement identifié. On voit bien par ses revirements qu'il est incapable de trouver une preuve quelconque que les photos de drones pourraient être de la CGI.".

Le détective TK Davis nous fait savoir que Cam, le témoin de Scotts Valley, a donné son accord pour une interview avec JM Brown, du journal de Santa Cruz : "Il lui a fallu un peu de temps pour se décider.. Elle a demandé leur avis à ses enfants, et quelques amis (elle ne voulait mettre personne dans l'embarras)." Ce geste peut être important pour amener les gens du Sentinel à faire un petit effort de mémoire : la DRT souhaite depuis longtemps qu'ils retrouvent la trace de leur journaliste qui avait reçu les deux emails du beau-frère de Rajinder, et qui avait quitté la rédaction peu après.

Cet exemple montre que les membres de la Drone Team sont lancés dans une recherche de longue haleine; ce qu'une poignée d'inquisiteurs imaptients ou de donneurs de leçons sur OM ne souhaitent pas considérer, pour pouvoir continuer de les harceler de questions déplacées.

De même, la poursuite des recherches de témoins sur l'emplacement de Chad n'a lieu que pendant les week-ends. Les détectives veulent se donner toutes les chances de rencontrer les témoins éventuels. Aussi longtemps que toutes les maisons n'auront pas été visitées, l'emplacement de Chad ne pourra être révélé.

Pour cette raison, la publication de nouveaux exposés sur la théorie relative à la faille de San-Andreas, se trouve également bloquée.

L'Administrateur d'Open Minds publie de temps à autres un commentaire sur les Drones et le Rapport CARET : "Si c'est authentique (que ce soit un 'programme d'acclimation', ou purement 'E.T.') ou bien une fraude élaborée - le fait est que ce cas est actuellement la plus importante affaire de l'UFOlogie. Elle mérite amplement d'être conduite jusqu'à son terme. Si ça peut amener à identifier un fraudeur, ça devrait donner une leçon à tous les futurs auteurs de canulars, et ça ne pourra que renforcer la crédibilité de l'ensemble des chercheurs."

Samedi 12 Avril -

Kris Avery, de retour sur Open Minds après plusieurs mois d'absence, a produit deux nouvelles images sous CGI pour tenter d'approcher le réalisme du drone de Big Basin. Le résultat est assez peu commenté : les participants du forum Open Minds reconnaissent ses efforts mais personne ne semble vraiment convaincu. http://ovnis-usa.com/images/Kris_Capitola_like.jpg

En fait l'artiste reconnait peu après qu'il est loin du compte, en partie parce qu'il n'a pas les moyens de s'offrir le moteur de rendu adéquat. Mais il n'est plus fermé à la possibilité d'une affaire authentique, et il ajoute : "Je pense que l'idée d'engager des Détectives est brillante, et je souhaite vivement qu'ils parviennent à trouver d'autres témoins." http://ovnis-usa.com/images/Kris01_fake.jpg

Contacté hier par téléphone, un membre du département CGI de la compagnie ILM, fondée par George Lucas, a regardé les images de drones et poliment rejeté la demande de la DRT de les analyser.

L'épisode du magazine UFO Hunters, produit par History Channel, et diffusé le 9 avril, était consacré à l'incident de Stephenville, au Texas : http://ovnis-usa.com/VIDEOS/UfoHunters_Stephenville.mov

Il était très attendu, mais les réactions sont finalement peu enthousiastes - Razpad44 : "Avec tout ce que nous savons ici, à propos de cette affaire, j'attendais de voir ce qu'ils laisseraient de côté. Quand on a peut de choses à dire, on fait durer une heure ce qui prendrait 20 minutes. Parce qu'il y a énormément de choses qu'ils n'ont pas montrées."

10538 : "Tout le monde n'a pas remarqué la disparition du cerf, mais je l'ai entre-aperçu juste avant une pause de pub. Je me suis demandé si c'était la video originale ou des effets spéciaux. Malheureusement, ils n'y sont pas revenus ensuite. Dans l'ensemble, c'est comme leur épisode sur les drones. On voyait bien que ces gens ne maîtrisaient pas leur sujet."

UfoReality : "L'expérience avec le ballon, vers la fin, était totalement inepte, j'en ai ri, mais j'ai surtout été stupéfait de leur maladresse. Trop décousu. Ricky Sorrells n'a même pas été mentionné ! Alors qu'il a été énormément exposé sur internet, on pouvait au moins s'attendre à ce qu'ils le fasse témoigner."

Sparky : "Birnes et Acworth, de l'équipe des UFO Hunters, étaient invités sur Coast to Coast AM la nuit précédente. Ils avaient l'air très excités par cette video tournée au Texas, grâce à une caméra automatique placée dans l'élevage des cerfs, où l'on voit un faisceau de lumière tronquée. Acworth, le sceptique de l'équipe, a reconnu qu'il n'avait aucune explication à ce sujet."

Ontos faisait partie de la récente expédition OMEFT au Texas : "Ceux qui ont vu cette séquence de UFO Hunters où le cerf disparait doivent savoir que LMH en avait parlé début février. Il s'agit du cas de Brownwood, Texas. Elle ne l'avait pas mentionné, mais Ricky Sorrrells était avec elle quand elle a visionné la video.
Le 4 avril, Ricky, Athena2012, et moi nous sommes allés au ranch du père de Margie. Nous avons pu regarder la video sur DVD.
Le cone de lumière est assez subtil. Le cerf disparait de manière surprenante. D'une image à l'autre il n'est plus là. L'orb qui semble s'intéresser à la caméra n'a pas des bords nets. Je ne dirais pas pas qu'elle est entrée dans l'objectif. J'ai plutôt l'impression que nous voyons cette orb de l'intérieur. Les orbs sont parfois transparentes, parfois très denses, elles paraissent assez dynamiques, et certaines semblent rayonner. C'est un phénomène étrange. La video ne parait pas du tout altérée.
"

Concernant le phénomène des orbs, toujours suspect, HouTexan juge utile de préciser : "Les Orbs pourraient être des reflets de quelquechose dans le ciel. Mais elles sont restées stables pendant près d'une minute."

http://www.omeft.com

Vendredi 11 Avril -

Le 20 Mars 2008, les Etats-Unis sont entrés en guerre contre l'Iran.
Le FinCEN (Réseau Financier de Répression des Crimes) a ce jour-là dénoncé plusieurs banques iraniennes, coupables selon lui de "blanchiment illégal dans le cadre d'activités terroristes".

Les institutions financières mondiales sont avisées par le Département du Trésor américain qu'elles ne doivent plus traiter avec le système bancaire de ce pays : Le FinCEN rappelle à la communauté financière mondiale que la Résolution 1803 du Conseil de Sécurité de l'ONU (votée le 3 mars 2008) "appelle tous les Etats-membres à exercer leur vigilance sur les activités des institutions financières agissant sur leurs territoires, à savoir les banques domiciliées en Iran, ainsi que leurs branches et succursales à l'étranger."

"Les observateurs savent que le rôle de la FinCEN est aussi important que celui du Central Command (Centcom) dans la gestion des guerres en Afghanistan et en Irak". La suite de l'article de John McGlynn, analyste financier et économique, basé à Tokyo - http://www.globalresearch.ca/index.php?context=va&aid=8429

Le sujet n'a jamais vraiment été délaissé; il totalise déjà 20.000 vus sur Open Minds : Michael Salla relance le débat sur les réunions à l'ONU : "Le 30 mars, sur Coast to Coast, Steven Greer a déclaré que le Ministre de la Défense d'une nation importante du G8 lui avait confirmé que les réunions aux Nations-Unies, qui avaient évoqué la question Ovni, s'étaient tenues du 12 au 14 Février. D'après la Source B, Greer a travaillé avec le Ministre de la Défense français pour amener un véhicule E.T. à se poser, et annoncer au monde que le contact extraterrestre était établi.

Par conséquent la France est cette nation du G8, et le Ministre de la Défense auquel il fait allusion doit être Hervé Morin (actuellement en poste). Il a laissé entendre que l'Ambassadeur français avait participé aux réunions. Ca devait donc être le Représentant permanent de la France au siège des Nations-Unies (à New-York), c'est-à-dire Jean-Maurice Ripert.

C'est pourquoi je vous recommande de prendre contact avec le bureau de Hervé Morin, et la mission permanente de la France à New-York, pour vérifier cette information, et savoir si Ripert était présent aux réunions du 12 au 14 février.

Je pense que c'est une bonne stratégie de poursuivre différentes pistes dans cette enquête, et de s'armer de patience." Michael Salla conclut ainsi : "La Divulgation 'contrôlée' des rencontres à l'ONU me semble constituer la première étape d'un processus coordonné qui comporte sa propre dynamique interne. L'envoi de courriers à des responsables publics, pour les interroger sur ce qui se passe, voire de confirmer ces évènements, etc., peut faire avancer les choses."

http://en.wikipedia.org/wiki/CSETI - Pourquoi le Dr Steven Greer pourrait-il prétendre amener un véhicule E.T. à se manifester ? "Le CSETI - qu'il a fondé en 1990 - a établi des protocoles de communication qui utilisent le son, la lumière et l'intention (la conscience). L'intention est le premier mode utilisé par les équipes de recherche qualifiées, pour établir un contact avec les Intelligences Extraterrestres." Autrement dit, Steven Greer affirme qu'il a proposé ses services à un Ministère de la Défense d'un pays du G8, et Michael Salla pense qu'il doit s'agir de la France.

Les frères Clay & Shawn Pickering ont fait leur apparition sur le forum Open Minds : "Nous sommes heureux de vous rejoindre ici parce que vous témoignez d'une bonne ouverture d'esprit. Nous avons noté une question sur le nombre de pays représentés. Je vais la poser à la Source A. D'après ce que nous avons compris, les délégués de la plupat des pays occidentaux étaient présents y compris de la Russie. La Chine aurait été absente. Je dois me le faire confirmer. Tous les participants étaient en civil, sauf les Russes, en uniformes militaires. Notre Source A n'a jamais dit si elle connaissait le français Gilles Lorant. Je ne crois pas qu'elle l'ait rencontré. La Source A , n'a jamais rien dit de possibles réunions les 13 et 14 février. Elle n'a confirmé que celle du 12."

La détection de la nature des images pose maintenant un problème dans les cours de justice : une affaire de pédophile jugée en 2002 était remontée en appel devant la Cour Suprême des Etats-Unis. Celle-ci avait statué qu'il n'était pas illégal de détenir des images réalisées sous CGI. Mais comment démontrer à 100% de certitude que le présumé coupable avait collectionné des photographies et non des créations numériques ?

Le FBI s'était adressé à l'expert Hany Farid, professeur de science informatique à l'Université de Dartmouth, qui est l'auteur d'un programme censé permettre de faire la différence.

Or les avocats de la défense ont établi que ce logiciel avait un taux d'erreur de 30% : il classait une fois sur trois des photographies parmi les CGI. La défense a démontré qu'il était impossible de déterminer de manière certaine ce qui relevait du réel et du virtuel. - http://www.news.com/Police-blotter-Detecting-computer-generated-porn/2100-1030_3-6145563.html

Jeudi 10 Avril - L'artiste britannique Kris Avery avait produit sous le nom de "SaladFingers" plusieurs petites videos au cours de l'été 2007 pour démontrer les possibilités de la création CGI. Ensuite, sur une musique de l'allemand DroneOnLine, il a largement diffusé son clip musical "StrangeCraft" qui a pu faire croire aux observateurs superficiels qu'il était en fait le créateur de toute l'affaire. Son travail avait même été repris par les producteurs du magazine Ufo-Hunters pour illustrer les possibilités de fraude.

Il avait longtemps soutenu la thèse selon laquelle toutes les images de drones seraient des créations CGI, et de nombreux responsables de sites web s'étaient appuyés sur ses positions catégoriques pour enterrer hâtivement les drones californiens.

On doit non seulement à "SaladFingers" des retombées extrêmement négatives, mais aussi le fait que Linda Moulton Howe - qui n'avait pas apprécié d'être utilisée dans la video - a depuis constamment refusé de publier 11 images du drone de Big Basin en Haute Définition. Kris Avery sort donc de son silence après plusieurs mois d'absence. Aujourd'hui, il n'est plus sûr de rien :

"Je suis toujours attentif aux développements. J'ai essayé de prendre du recul, pour avoir une meilleure vue d'ensemble. Il m'arrive maintenant d'être indécis sur cette affaire. J'aimerais bien réaliser un documentaire de synthèse. Ca m'aiderait à remettre tous les éléments en perspective. http://fr.youtube.com/watch?v=XIfr12XhrZE

Il a été déçu par l'épisode de UFO Hunters consacré aux drones : "Ils ont gâché cette occasion de produire un document intéressant. Ils vous montrent un type qui déclare finalement : "Soit c'est un cas authentique, soit une fraude"...

Je suis actuellement en communication avec LMH, et je fais appel à ses bons sentiments pour parvenir à ce qu'elle diffuse les 11 photos en haute résolution. Je souhaite faire la paix avec elle."

Retour sur les réunions aux Nations-Unies qui auraient abordé la question Ovni en février dernier : une première réponse vient d'être apportée à la requète FOIA déposée le 5 mars dernier par Suspicioso sur Open Minds : "Le FCO (Foreign and Commonwealth Office) détient l'information que vous recherchez.

La règlementation FOI nous oblige à répondre rapidement aux demandes, soit dans les 20 jours. Cependant, ce délai peut être étendu quand une exemption justifiée s'applique à cette information, et que l'intérêt public est engagé. Votre requête soulève des considérations complexes en ce qui concerne l'intérêt public, qui doivent être analysées avant que nous puissons décider de diffuser cette information.

L'exemption spécifique dont il s'agit ici est la s27 de la Loi FOIA de l'année 2000, qui concerne toute information qui serait susceptible de porter préjudice aux relations internationales.

Dans le cas présent, nous devons prolonger ce temps de réponse de 20 jours ouvrables, afin de nous laisser le temps de déterminer si l'intérêt public de classifier cette information prime sur l'intérêt public de la révéler.
C'est pourquoi nous réservons notre réponse jusqu'au 6 mai 2008. Nous vous ferons savoir si ce délai devait être étendu.
Si cette réponse ne vous satisfait pas, vous pourrez nous adresser un nouveau courrier.
"

Le Stephenville News-Tribune titre sur le programme UFO Hunters d'hier soir :
"
A la suite des rapports de janvier sur des Ovnis au-dessus du Comté d'Erath, le monde entier s'est interrogé sur ce que les habitants avaient vu pendant les premières semaines de l'année.
Aujourd'hui, nous devrions avoir des éléments de réponse
."

Le History Channel présente "Invasion au Texas 2008" à 21h ce mercredi. Une bande-annonce est en ligne - http://www.history.com/minisites/ufohunters/ "Un groupe d'experts se penche sur l'histoire de Stephenville. Bill Birnes, Pat Uskert, Dr. Ted Acworth et Jeff Tomlinson essayeront de répondre à la question : "Tous ces témoins ont-ils été victimes d'une méprise ? L'armée cherche-t-elle à couvrir quelquechose ? Qu'en est-il des rapports qui remontent au siècle dernier ?" Les producteurs annoncent la diffusion d'une video inédite, probablement celle de David Coran.

On apprend par ailleurs que la journaliste Angelia Joiner quitte ses fonctions sur la radio locale MandatoryFM. Elle vient de rejoindre le Jerry Pippin Show, qui lui offre une audience nationale, avec 1 million d'auditeurs réguliers...

Le détective TK Davis s'est vraiment pris au jeu : il vient de produire un T-Shirt, maintenant proposé sur son site web. Son but est d'éveiller la curiosité et de stimuler l'intérêt du public.

http://www.tkdavisinvestigations.com/_drone_investigators_wanted

Mercredi 9 Avril - Le nouveau podcast proposé par Withley Strieber, sur sa webradio DreamLand, permet d'entendre Linda Moulton Howe présenter l'interview qu'elle a réalisé du témoin "Cam", de Scotts Valley, que les détectives de la Drone Team lui avaient présenté. http://www.unknowncountry.com/dreamland/?id=387 - http://ovnis-usa.com/SONS/LMH_Dreamland_040508_27mns.mp3

Picasso5 a retrouvé cette image sur le site UfoEvidence, qui lui semble répondre à la description de Scotts Valley. Le supposé témoin avait publié son témoignage en février 2005 : "J'observais les nuages par le hublot, nous approchions de la Nouvelle-Orléans en provenance de Cancun au Mexique, quand j'ai remarqué un object de grande taille qui se déplaçait à côté de notre avion à la même vitesse. Peu après, il a accéléré et a disparu vers le haut." Cependant FrootLoop se demande s'il ne s'agit pas d'un petit objet qui se trouverait très près de l'objectif. - http://www.ufoevidence.org/photographs/section/topphotos/Photo354.htm

Le regain de tension chez deux sceptiques militants sur Open Minds amène à se demander comme le fait ArkhAngels s'ils ne craignent pas profondément d'être confrontés à une autre réalité. Sinon comment expliquer qu'ils consacrent autant d'efforts à harceler les chercheurs, au lieu de se consacrer à étudier d'autres cas : "Je ne suis pas sûr que TheShadow et Murnut soient vraiment prêts à accepter la réalité des drones, même si une preuve leur était apportée..."

InfoTech ajoute : "Je pense que certains sceptiques sont trop empressés de nier un cas ufologique, et de tirer des conclusions sans considérer toutes les possibilités. Nous ne sommes pas prêts de voir un groupe de ces sceptiques totalement fermés financer une enquête sur une affaire comme celle des drones." Mais le plus révélateur est de les voir s'associer pour tenter de désinformer ceux qui n'ont pas suivi l'histoire depuis le début, et de constater que leurs vraies racines sont chez ATS.

10538 se souvient avec humour que Steve Reichmuth, correspondant local du Mufon (déjà cité Dimanche 6 Avril), avait conclu "C'est une fraude, affaire classée !" et paradoxalement s'était gardé une porte de sortie : "Nous rouvrirons le dossier si des témoins se font connaître" ! Il y a effectivement une contradiction dans la formulation..

La vague de nouveaux arrivants sur Open Minds, grâce aux articles et aux nombreuses émissions de télévision sur les deux détectives de la Drone Team, relance des débats qui avaient pourtant été tranchés depuis longtemps. 

Ainsi, Chunder cherche encore une solution avec une maquette suspendue : "Il existe des engins de levage qui sont montés sur des camions. Certains ne nécessitent pas de personnel, et sont opérés par le conducteur; ils peuvent lever un objet à 25 mètres du sol.."

OnTheFence répond par une image, en plaçant ce genre de camion en situation sur l'emplacement de Stephen, et quelques heures plus tard, Chunder reconnait sans insister que l'idée ne tient pas la route :

Autre exemple avec l'alignement des perforations sur les pages du Rapport CARET. De nouveaux venus qui n'avaient pas suivi les démonstrations précédentes, se demandaient si elles coïncident vraiment quand on étudie les photocopies des pages recto-verso. Spf33 publie alors une image qui montre comment Isaac aurait procédé pour faire ses reproductions, avec des alignements cohérents. Et ceux qui avaient cru découvrir une incohérence majeure passent à autre chose. http://ovnis-usa.com/images/Spf33_isaacallordered_large.jpg

Mardi 8 Avril - Zorgon est un passionné de l'espace, il scrute les images de Mars et de la Lune fournies par la NASA, et vient de commencer à publier de très rares images en couleurs de la Lune, prises par Clémentine en 1994, et indisponibles jusqu'en 2006... avec une résolution de 100 mètres par pixel. http://ser.sese.asu.edu/MOON/clem_color.html

Il s'intéresse aussi aux missions des satellites-espions, et pose cette question ouverte sur Open Minds : "Qui a déjà entendu parler de "MISTY" ?"
"Le Satellite-espion tellement furtif que le Sénat US n'est pas parvenu à l'abattre..."
NSA - MISTY - http://www.gwu.edu/~nsarchiv/NSAEBB/NSAEBB143/index.htm
Il a été mis en orbite par la navette Atlantis (le 28 février 1990), dans le cadre de l'une des nombreuses missions classifiées du Département de la Défense, sous le code USA 53... Nous en avons eu connaissance parce qu'il n'était pas aussi 'invisible' qu'ils l'auraient souhaité... et en dépit du fait qu'ils ont provoqué une explosion pour tenter de faire croire à un échec... Les astronomes amateurs ont déjà pu l'apercevoir et ne se sont pas privés de commenter ses faiblesses.
"Les gens du DoD se sont également trahis en déposant un brevet sur la technologie de furtivité, ce qui n'était pas particulièrement malin." - Bouclier de suppression de la Signature d'un Satellite - Numéro d'enregistrement : US5345238
Date de publication : 6 septembre 1994

Le bouclier en forme de carotte est en permanence pointé vers la Terre.

Les observateurs amateurs s'intéressent à tout ce que les services d'espionnage du gouvernement placent en orbite. Ils ont identifié 140 de ces satellites-espions. Ils se font un plaisir de publier toutes leurs découvertes - http://www.heavens-above.com/

Le fait qu'ils soient parvenus à observer Misty est particulièrement éprouvant pour ses concepteurs.
http://www.thelivingmoon.com/45jack_files/03files/Amateur_satellite_spotters_stealth_bird_codenamed_Misty.html

En 2004, le Congrès US avait tenté de s'opposer à la réalisation d'un autre engin hyper-sophistiqué, destiné à remplacer Misty, qui représentait avec 9,5 milliards de dollars, l'un des projets les plus coûteux du renseignement américain.

Après la publication de sa FAQ, 10538 est interpellé par Jeddyhi - le seul sceptique de bonne foi qui a fait l'effort de lister tout ce qui peut faire débat dans le dossier des drones. Il est co-Administrateur du forum Open Minds, a suivi l'affaire depuis le début, et n'a pas manqué de relever la totalité des arguments qui s'opposent à la réalité des drones. Sa présentation devrait être décapante.

En fait, son résumé tient en huit points : "Ils sont peu nombreux, mais ce sont à mes yeux des signaux importants."
Jeddyhi - 1 : "Tous les éléments que nous connaissons ont été diffusés (ciblés ?) via l'internet par des sources anonymes."

10538 : "Ca ne prouve pas nécessairement une fraude. Ca m'évoque plutôt la peur."

Jeddyhi - 2 : "Des photos excellentes, prises en plein jour (ce qui est rare en Ufologie), où deux photographes ont été étonnamment capables de se placer en-dessous des engins, et de prendre les fameux "symboles". Une fraude serait-elle aussi captivante sans les symboles ? C'est un bon moyen d'intriguer une audience ciblée, non ?"

10538 : "Ca devait bien arriver un jour ou l'autre. Nous sommes à une époque où les appareils numériques sont si répandus qu'on doit s'attendre à ce que des gens parviennent à prendre des photos de meilleure qualité. Il faut prendre en compte cet aspects des drones sans pilotes, ce qui en fait des engins passifs, plus faciles à photographier. Qui pourrait bien avoir ciblé un public particulier ? Où sont-ils ? Qu'est-ce qu'ils attendent ?"

Jeddyhi - 3 : "Pas un seul témoin n'a jugé bon de faire un rapport aux autorités. Avec de telles photos en mains, ils avaient de quoi étayer leurs témoignages."

10538 : "Nous ne savons pas si c'est vraiment le cas."

Jeddyhi - 4 : "Nous n'avons aucune carte mémoire à analyser."

10538 : "Les images de Stephen sont pourtant parlantes. En l'absence de carte mémoire, tu prétendrais qu'il ne s'est rien passé ? Franchement, tu pousses un peu loin !"

Jeddyhi - 5 : "Les drones se perfectionnent à mesure que les manifestations se multiplient."

10538 : "C'est un bon point. Nous avons quatre observations, et les objets deviennent plus complexes. Ca peut relever d'une coïncidence."

Jeddyhi - 6 : "Il a été déterminé que l'emplacement de Stephen était à la sortie de Saratoga, plus près du Parc de Castle Rock que de Big Basin. Ca peut-être considéré comme une anomalie, pour essayer de dissimuler l'endroit où il se trouvait vraiment."

10538 : "Tu coupes les cheveux en quatre. Il a déclaré qu'il était dans la région de Big Basin. Le témoin se trouvait à l'ouest de Saratoga, en direction du Parc de Big Basin, sur la route nommée Big Basin Way ! Il n'était pas ailleurs !"

Jeddyhi - 7 : "Il a été dit que les photos de Chad avaient été prises à Bakersfield, mais on sait maintenant que ce n'était pas le cas. Je pense que c'est une tromperie. C'est insuffisant de dire que Chad a menti à LMH pour protéger son anonymat. Il aurait pu rester dans le vague. Donc je pense qu'il a pu essayer de couvrir une fraude."

10538 : "Il voulait rester anonyme. Je ne peux pas lui en vouloir. J'aurais probablement fait la même chose à sa place."

Jeddyhi - 8 : "Isaac/CARET. C'est lui mon vrai problème. On ne peut dissocier les drones de ce que raconte Isaac. Si Isaac/CARET est authentique, alors les drones sont vrais. Et inversement. Je trouve que le moment choisi pour apparaître est un peu trop calculé. Il vient renforcer la crédibilité de l'ensemble, il nous apporte des éléments vraiment sympas comme la Planche du Langage, des photos de pièces détachées, et une histoire surprenante qui remonte aux années 80. Ca tombe plutôt bien. Isaac nous annonce que ça provient d'une Technologie aliène. On ne peut plus faire marche arrière. La technologie n'est pas terrestre. Pour moi, c'est le moyen absolu de harponner les Ufologues. Je considère Isaac comme un pêcheur à la ligne, il a cherché à attraper les Ufologues. Ils a capté leur attention."

S'agissant d'un sentiment personnel et non d'un point précis, 10538 laissera Jeddyhi à sa conclusion : "Je suis d'accord avec toi. C'est tout ou rien. Beau travail, Jed !"

Ce résumé des points négatifs aura eu le mérite de montrer la fragilité des opposants après un an de débats divers approfondis.

Le site "American Antigravity" rassemble une centaine de liens vers des conférences filmées et des videos de dispositifs expérimentaux dans le domaine de l'antigravité. - http://www.americanantigravity.com/categories/Video-Clips/

Lundi 7 Avril - Le Reactable, découvert par Anakin_nEo sur le forum Ovnis-USA, est un instrument de musique électronique. Plusieurs musiciens peuvent génèrer des sons en disposant des objets sur une table lumineuse servant d'interface. Ces objets matérialisent les composants d'un synthésiseur modulaire classique, avec des générateurs, des filtres et des modulateurs. L'instrument, déjà utilisé par Björk, a été mis au point par un groupe de luthiers numériques à l'Université Pompeu Fabra de Barcelone.. Il évoque à sa manière les configurations et peut-être certaines possibilités de la Planche du Langage CARET qui est dite auto-éxécutable. http://reactable.iua.upf.edu/

http://fr.youtube.com/watch?v=MPG-LYoW27E&feature=related

Quelques auteurs de sites web affichent encore leur "absolue certitude" que la société informatique AlienWare, entre-temps rachetée par Dell, est à l'origine du Rapport CARET, et donc aussi des images de drones. Le démenti officiel du 2 novembre 2007 de la compagnie ne leur parait pas suffisant pour écarter la possibilité d'un double jeu. Pourtant, une création aussi originale et un investissement aussi conséquent devraient être couverts par un copyright...

Les déboulonneurs qui harcèlent les chercheurs sont tous bien sûr inscrits anonymement sur les forums, ce qui leur permettra de disparaître instantanément, si une preuve des drones est établie, pour réapparaître sous un autre pseudo. On a vu le cas avec Regence, qui avait affirmé connaître les concepteurs de la campagne de marketing viral pour le jeu video Halo3, et jurait disposer des preuves qu'ils étaient à l'origine de l'affaire des drones. Les chercheurs de la Drone Team auront en revanche, quoiqu'il arrive, la satisfaction d'avoir honnêtement conduit cette enquête.

Un exemple de l'aveuglement des sceptiques militants, est à nouveau donné par Murnut, totalement fasciné par cette affaire au point d'être en permanence présent sur le forum OM, pour y harceler tous ceux qui s'intéressent au sujet : "Il y a plusieurs mois, Woy avait relevé le mot "Steal" (voler), quelquepart sur la Planche du Langage de Isaac".

Les autres participants essayent de lui faire comprendre qu'on ne peut démarrer une réflexion sérieuse sur une interprétation aussi fantaisiste, et tous s'accordent à reconnaître qu'aucun mot clairement identifiable n'a été trouvé. Comme le remarque FrootLoop avec regret : "Isaac n'avait pas exclu la possibilité de publier des compléments. Mais je redoute que les réactions publiées ici ne l'aient complètement découragé de poursuivre."

Rev disserte brièvement sur ce que pourraient nous apporter de nouvelles découvertes dans l'espace : "Je pense que les déboulonneurs réagiront comme à l'habitude, à savoir qu'ils sauront prendre le train en marche lorsque des faits dérangeants seront révélés. J'en vois déjà qui préparent doucement leurs arrières en affirmant qu'ils n'ont jamais prétendu que les ETs, etc... n'existaient pas. Ils aimeraient nous faire croire que leur discours consistait en fait à dire que nous n'étions pas visités. Au fond, ils ne sont pas prêts de céder la place. Si les plus dépressifs pourraient aller jusqu'au suicide, au plus fort de la crise de remise en question, la plupart sauront s'adapter au nouveau paradigme et trouver le moyen de se réinsérer en relativisant leurs précédentes déclarations, ou en trouvant quelque astuce pour rebondir. Mais je n'en vois aucun qui soit capable de présenter des excuses."

Le journaliste indépendant Steve Hammons a rédigé une synthèse des évènements de Stephenville pour The American Chronicle, d'où il ressort un élément nouveau : - http://americanchronicle.com/articles/57068

"Au Texas, un Officier de police détecte la vitesse d'un Ovni avec son radar portable."

Le 8 janvier 2008, un officier de police de Stephenville qui était en patrouille, a utilisé son système de radar portable - qui sert habituellement à qualifier les excès de vitesse - pour évaluer le déplacement d'un objet inconnu dans le ciel.
"Je l'ai dirigé en l'air, et j'ai constaté que j'étais parvenu à accrocher cette chose.. J'ai établi qu'elle se déplaçait à 27 miles/heure (45 km/h), et qu'elle accélèrait très progressivement."

C'est Angelia Joiner qui rapporte ce nouvel élément sur le site web StephenvilleLights. - http://www.stephenvillelights.com/
Le site publie également un reportage en images de l'expédition récente au Texas du groupe OMEFT (Open Minds Expeditionary Field Team) : http://omeft.amazes.us/pictures/thumbnails.php?album=17

Le rapport du Mufon sur cette affaire est attendu vers le 15 avril. Un épisode de UfoHunters sur History Channel lui sera consacrée cette semaine.

Dimanche 6 Avril - http://en.wikipedia.org/wiki/Bruce_Maccabee

L'expertise photographique des images de drones avait été bâclée par le correspondant local du Mufon, en juin 2007. Les deux "experts" consultés par Steve Reichmuth étaient régulièrement sous contrat dans des projets gouvernementaux... Il avait en outre impliqué Bruce Maccabee dans ses conclusions, or celui-ci avait rapidement démenti avoir émis un quelconque avis... Une autre démarche de l'équipe de recherches est donc d'amener maintenant l'expert renommé à se prononcer pour la première fois. 10538 a rédigé hier cet email à son attention : "Vous avez probablement constaté la récente couverture par les medias de l'affaire des Drones californiens, depuis que des détectives ont commencé à s'en occuper. Ils ont été engagés par un groupe dont je fais partie. Ils ont découvert deux des emplacements où les photographies ont été prises, et continuent de rechercher les témoins.
Nous avons été contactés par NBC pour un reportage d'une demie-heure sur le réseau national. Ils aimeraient pouvoir s'adresser à un expert en analyse photo pour connaître son avis sur le sujet. Seriez-vous intéressé ? L'équipe de télévision a déjà interviewé l'un de nos membres chez lui au Canada, de même qu'un témoin en Californie.
Nous connaissons votre travail, et savons que vous êtes un analyste objectif.
"

En attendant la réponse de l'expert, des idées anciennes refont surface. 10538 se souvient : "J'avais un peu mis de coté mes premières suppositions, à l'époque où j'avais envisagé la possibilité que les drones soient réels. Or je viens de recevoir un email de Endzone, qui vient d'avoir la même intuition : les drones seraient des systèmes de surveillance tectonique et d'analyse des déplacements."

"Aussi j'ai repris mes cartes sismiques, et j'ai pointé les endroits des manifestations. Ceux que nous avons récemment découverts sont pratiquement alignés sur la faille de San Andreas ! L'emplacement de Chad est à moins de 3 kilomètres, et celui de Stephen à quelques centaines de mètres. La faille de San Andreas (en rouge) constitue la démarcation entre les plaques tectoniques Nord-Américaine et Pacifique". http://pubs.usgs.gov/dds/dds-29/web_pages/summit_rd.html

L'hypothèse avait été formulée il y a plusieurs mois. Mais elle a simultanément été reprise par 11August, qui apporte également sa contribution : "L'emplacement de Rajinder, n'est pas sur cette ligne, mais il est très proche de l'épicentre du tremblement de terre de Loma Prieta en 1989, qui se trouve dans le Parc de Niesene, juste au nord de Aptos (et Capitola)." http://maps.google.com/maps?q=37.04,-121.88&ie=UTF8&ll=37.039832,-121.879578&spn=0.510821,0.914612&z=10&iwloc=addr
http://en.wikipedia.org/wiki/Loma_Prieta_earthquake

"J'ai relevé en particulier ce passage du Wikipedia sur les déréglements magnétiques" :

"Le tremblement de terre de Loma Prieta a été précédé par des perturbations significatives dans le champ magnétique local. Des augmentations conséquentes de la puissance des fréquences extrêmement basses ont été observées à environ 7 kilomètres de l'épicentre, jusqu'à deux semaines à l'avance. L'instrument de mesure était un magnétomètre utilisé dans la détection des radio communications avec les sous-marins par le Prof. Antony C. Fraser-Smith de l'Université de Stanford. Des signaux vingt fois plus puissants que la normale ont été relevés le 3 octobre, augmentant jusqu'à 60 fois, trois heures avant l'évènement le 17 octobre."

Si on associe le constat de 10538 (concernant Chad et Stephen), et les commentaires de 11August (Capitola), la coïncidence est troublante.

Cette hypothèse envisage qu'un dispositif aurait été mis au point dans le cadre du programme CARET et de ses recherches d'applications commerciales. Quelles raisons pourraient justifier le secret ? Selon cette idée, les pouvoirs en place ne souhaiteraient pas révéler qu'ils maîtrisent un mode de propulsion sophistiqué. Leur technologie d'invisibilité serait un peu en avance sur celles qui sont maintenant connues... Les drones, réalisés ou non par rétroconception, seraient simplement des plateformes d'observation embarquant des magnétomètres, un moyen idéal pour anticiper des cataclysmes sans inquiéter les populations. Cette théorie permettrait de délimiter une zone assez précise pour tenter d'observer d'autres engins.

Leviathan est un autre artiste CGI, plusieurs fois exposé ici. Il a créé cette interprétation d'après le dessin du témoin de Scotts Valley : - http://livyatan.blogspot.com/

OnTheFence a réalisé un document Pdf de 23 pages, qui est constamment mis à jour, en réponse à tous les arguments qui ont été présentés jusqu'ici contre la réalité des drones. - http://ovnis-usa.com/drone_investigation_FAQ.pdf

Samedi 5 Avril - Ce qui est assez particulier dans le témoignage de Cam, publié hier par Linda Moulton Howe, c'est le mode de déplacement de l'objet observé - il exclut toute possibilité que ce soit un hélicoptère : "Certains ont parlé de la longue pale comme étant la queue de l'engin, mais ce n'est pas ce que j'ai vu : il se déplaçait avec cette pointe en avant. En outre, il était totalement silencieux. C'est d'ailleurs pourquoi mon compagnon, qui se trouvait dehors, n'avait pas levé la tête. Sa couleur faisait penser à du métal poli, mais pas tellement brillant. Je ne peux pas dire si la partie centrale était évidée, parce qu'il était sous un angle de vue assez particulier, et qu'il se déplaçait." http://www.earthfiles.com/news.php?ID=1412&category=Environment

La Drone Team apprécie que l'interview soit conduite de manière indépendante; en outre, la journaliste formule des questions qui ne sont pas tellement du ressort des Détectives - LMH a proposé au témoin de passer en revue toutes les images de drones disponibles : "Je lui ai demandé de s'intéresser à la forme, sans se préoccuper de la taille, et elle a désigné l'engin de Birmingham, Alabama, dont la photo date de mai 2006. Cam a expliqué que c'était à cause des petites 'ailes' triangulaires qui apparaissent sur les côtés de la partie circulaire. Le témoin de Scotts Valley a également remarqué que la pointe segmentée, visible sur cette image, évoquait assez bien ce qu'elle avait vu."

Linda Moulton Howe s'intéresse ensuite aux bases militaires qui sont situées dans les environs des lieux d'observations.

Elle a aussi profité de cette nouvelle interview pour publier un court texte de l'artiste Kris Avery (SaladFingers), qui affirme une nouvelle fois n'être pas le créateur des images de drones : "Je me suis servi des photos disponibles pour créer une video avec un musicien connu sous le pseudo de DroneOnline. Beaucoup de gens m'avaient dit que mes créations CGI n'étaient pas aussi réalistes que les photos des témoins. C'est ce qui m'avait poussé à réaliser ce clip, que j'avais titré 'Strange Craft'." http://ovnis-usa.com/fausses-videos/

Cependant cette video continuera de piéger les curieux tant qu'elle ne sera pas clairement présentée comme une re-création.

Comme le remarque InfoTech, sur Open Minds, cette affaire de drones est en passe de s'inscrire parmi les cas en ufologie qui auront été les plus étudiés. Près de 1.000 schémas d'analyses et d'éléments comparatifs ont été produits en près d'une année sur différents sites. Le seul forum OM a publié environ 20.000 messages et commentaires sur le sujet. Un seul article publié sur AOL News a généré 8.500 réponses en quelques heures. Mais personne n'a encore trouvé le moyen de conclure, dans un sens ou dans l'autre, et de nouveaux témoins se font connaître... InfoTech résume ainsi la situation : "Plus les déboulonneurs font d'efforts pour tenter de prouver la fraude, plus ils rendent finalement cette histoire plausible. Nous sommes dans un scenario qui présente une thèse initiale - et tous les efforts pour la démolir n'aident chaque fois qu'à la renforcer."

Pendant ce temps les 13 membres de l'expédition texane se rassemblent à Stephenville : "L'OMEFT est équipée de caméras, d'enregistreurs audio, de lunettes à vision nocturne, de GPS, d'appareils de communications, et bien sûr de toutes les cartes nécessaires." http://www.lightsovertexas.com/v2/?q=node/306

Les premiers reportages sont en ligne : http://omeft.amazes.us/movies/stephenville-april4.html

Vendredi 4 Avril -

Un enregistrement video a été découvert par Ufonaut sur OM. Il a été réalisé dans le cadre (assez bruyant) d'une réunion du Mufon à Stephenville, Texas :

"Mark Murphy fait partie du Conseil Municipal de Stephenville. Il pense que l'évènement du 8 janvier rapporté par de nombreux habitants était un exercice Militaire ou du Gouvernement. Mais si c'est le cas, il se dit très choqué parce que Conseil devait en être averti au préalable. La loi impose que de tels exercices au-dessus des zones peuplées soient effectivement signalés. Il pourrait envisager de déposer plainte contre le Gouvernement américain !" Dans les deux cas, les militaires ne peuvent qu'être embarrassés : le porte-parole de la base de l'Air Force avait d'abord démenti tout exercice en vol. Ensuite, devant le nombre et l'insistance des témoins, c'est cet argument qui avait été avancé pour expliquer les étranges phénomènes observés. A présent, l'armée est confrontée à des poursuites si elle maintenait ce prétexte des F-16 à l'entraînement...

http://www.youtube.com/watch?v=J7OM91mzLfg&feature=related

C'est hier seulement que Shirley P., laquelle a observé un drone dans le Parc Sequoïa en 2005, a été interviewée par la chaîne CBS. La diffusion du reportage n'est pas encore annoncée. Sur Open Minds, ArlingtonAcid encourage les Détectives à la prudence : "Sans vouloir dramatiser, je recommande à ceux qui mènent l'enquête de terrain d'être très prudents. Il faut bien se dire que si cette affaire est réelle, sa valeur commerciale se chiffrerait en dizaine de milliards de dollars. Ce serait une motivation suffisante pour causer quelques "accidents" de parcours. Le complexe militaro-industriel (qui serait censé contrôler les retombées de ces technologies), pourrait être particulièrement vigilant dès lors qu'on s'intéresse à ses petits secrets. Soyez donc prudents. Les enjeux pourraient être bien supérieurs à ce qu'on imagine."

Les provocateurs continuent d'occuper le terrain sur le forum Open Minds, échaffaudant des suppositions paranoïaques, en s'imaginant que les membres de la Drone Team pourraient différer la publication de leurs résultats, parce qu'ils seraient embarrassés d'avoir découvert les preuves d'une fraude ! Ils devraient plus utilement se demander si la recherche menée par les Détectives sur le terrain ne serait pas ralentie par le fait d'avoir à examiner des centaines d'emails, et mener, de temps à autres, des enquêtes précises sur des témoignages nouveaux qu'ils auraient reçus. Par exemple, T.K. Davis nous a adressé cet email le 31 mars :

"J'ai reçu un autre appel d'un éventuel témoin : Cam, de Scotts Valley, nous a dit qu'elle avait vu un engin semblable aux drones ce matin vers 10h30. Elle est disposée à nous en dire plus. Elle a spontanément proposé que nous la soumettions à un détecteur de mensonges."

Les deux détectives se sont donc rendus chez elle et racontent : "Lundi 30 mars, entre 10h15 et 10h30, elle se trouvait dans sa cuisine, cherchant à atteindre une poèle suspendue au plafond, quand son regard, orienté vers le haut de la fenêtre, a été attiré par un engin en forme de drone, avec une longue pale et sans ailes, qui passait au-dessus de sa maison. Elle a l'habitude de voir des avions passer au-dessus de chez elle, parce qu'elle habite sur une trajectoire d'approche d'un aéroport. Du fait que ça ne ressemblait pas à un avion, elle est sortie pour l'observer, mais il avait disparu. Cet engin ne faisait aucun bruit. Elle a estimé que son altitude se situait entre celle des petits avions privés et les avions de ligne. La taille devait être inférieure à celle d'un avion de ligne. Elle n'avait jamais vu d'Ovni. Il n'y a pas d'autre témoin, parce que son compagnon, qui était dehors, ne regardait pas en l'air.

Elle était au courant de l'affaire de Capitola, pour en avoir vu des images dans les journaux. La forme décrite est similaire, quoique différente. Nous avons enregistré son témoignage. Elle s'est dépêchée de dessiner la forme de l'objet sur la couverture d'un catalogue. Le témoin nous a paru assez crédible. Elle coiffe les gens qui viennent à son domicile, et s'occupait d'une patiente pendant notre interview. Frank a remarqué que cette personne a suivi l'entretien sans paraître réagir négativement, ni manifester de réprobation dans son expression corporelle. Frank a pris des photos de l'intérieur et de l'extérieur de la maison."

La DRT a finalement décidé de mettre ce témoin en contact avec Linda Moulton Howe, qui a donc publié quelques heures plus tard une interview plus détaillée sur EarthFiles.com.. et la diffusera ce week-end sur la DreamLand radio, de Whitley Strieber. http://www.earthfiles.com/news.php?ID=1412&category=Environment

Cette forme n'est pas sans rappeller le témoignage de Kathleen Deaton, recueilli par LMH, qui datait de 2005, à Memphis. Mais la taille de l'objet est sans commune mesure. Elle avait déclaré : "Je pense que cette chose devait faire 2 à 3 mètres de long."

Un nouveau panaroma, cette fois de l'emplacement de Chad, a été réalisé par Spf33, à partir de cinq photos :

A la demande de la Drone Team, les deux privés ont eu hier un premier contact téléphonique avec Linda Moulton Howe. Ils ont échangé des informations, et évoqué le contexte dans lequel la journaliste avait reçu ses témoignages. Ce fut également l'occasion d'apprendre que la référence à la région de Bakersfield - beaucoup plus au sud de Saratoga - avait été indiquée à LMH par le témoin Chad, qui tenait à rester évasif à propos de sa résidence.

Jeudi 3 Avril - http://www.nytimes.com/2008/04/01/science/01patc.html

Le New York Times dans sa rubrique "Sciences" vient de publier un article élogieux sur les recherches du photographe Trevor Paglen. Son livre est titré "Je pourrais vous le dire, mais je ne devrais pas vous laisser en vie" (Melville House, éditeur). L'auteur a découvert les codes symboliques des recherches militaires secrètes après avoir rassemblé et analysé 75 écussons.

"Des cranes, des chats noirs, une femme nue chevauchant un requin tueur, des faucheurs macabres. Des serpents. Des épées. Des symboles occultes. Un magicien tenant un baton qui lance des éclairs. Des Lunes. Des étoiles. Un dragon tenant la Terre dans ses serres.

Trevor Paglen expose la réalité cachée derrière les programmes classifiés du Pentagone, qui dispense des milliards de dollars pour des armées furtives de combattants high-tech."

Celui-ci se réfère au 509ème Régiment bombardier basé à Roswell, Nouveau-Mexique.

Cet écusson montre un Alien avec de grands yeux, tenant un bombardier furtif devant sa bouche. "To Serve Man" - Au Service de l'Homme / De l'Homme au Menu - est une référence directe à un épisode de 'Twilight Zone', dans lequel l'homme sert de plat de résistance. Il porte la devise faussement latine 'Gustatus Similis Pullus', ce qui est censé se traduire par "On dirait du Poulet".

Mr. Paglen précise que le titre de son ouvrage est la traduction d'une devise latine, choisie par l'Escadron 4 de Test aérien et d'Evaluation de la Navy, basé à Point Mugu, Californie. Cette unité est chargée de tester les avions de combat, les armes conventionnelles et les matériels de guerre électronique; elle est également en charge du développement des stratégies utilisant des armes sophistiquées en situation de combat.

Dans sa présentation, Mr Paglen explique : "Les militaires ont réalisé des insignes pour illustrer pratiquement chacune de leurs activités. Le plus étonnant est qu'il en existe aussi pour figurer des programmes, des unités et des actions qui sont officiellement secrets.
Dans certains cas, des contractants ont dessiné des écussons pour renforcer l'esprit de corps. D'autres sont créés de manière officieuse, en contrepoint des insignes officiels.
"

Pour Steven Aftergood, expert en sécurité auprès de la Fédération des Scientifiques Américains à Washington : "Ca change de l'approche traditionnelle du gouvernement secret. Ca montre que ces programmes secrets ont leur propre culture, leur vocabulaire, et même le sens de l'humour."

Des responsables militaires et des experts ont confirmé que ces écussons sont authentiques, et que c'est un moyen reconnu de renforcer l'esprit d'équipe.

La chronique de cet ouvrage est aussi l'occasion pour le New York Times de s'intéresser à nouveau aux budgets secrets : "La caisse noire du Département de la Défense, qui échappe totalement aux regards du public, a pratiquement doublé pendant l'ère Bush, atteignant aujourd'hui 32 milliards de dollars. Ce chiffre dépasse les budgets cumulés de la FAA (Food and Drug Administration), de la National Science Foundation et de la NASA.

Ces milliards ont permis de développer un monde secret de sciences et technologies avancées où les commandements militaires ainsi que les contractants fédéraux repoussent les frontières de la technique guerrière. Par le passé, ces recherches ont permis de produire des avions futuristes, des armements performants et des satellites-espions, de même qu'elle a conduit à de véritables fiascos.

Les documents officiels ne livrent aucun détail. Cette année, par exemple, le Pentagone a admis que le Programme Elément 0603891c a reçu 196 millions de dollars, mais ne révèle strictement rien de ses objectifs. Des analystes indépendants pensent qu'il s'agit apparemment du développement d'armes spatiales.

Chaque année, le Center for Strategic and Budgetary Assessments, un groupe privé basé à Washington, publie des mises à jour sur les budgets classifiés du Pentagone. Pour ces observateurs, l'argent a commencé à affluer dès l'arrivée de Mr Bush, et ça s'est amplifié après les attaques du 11 Septembre.

Trevor Paglen, artiste et photographe, a obtenu son Ph.D. en géographie à l'Université de Californie (Berkeley). Il est parvenu à mettre en évidence certains aspects de ce monde secret. "Les 75 écussons qu'il a rassemblés révèlent un mélange culturel bizarre où des devises Latines et Grecques servent à légender des images de démons effrayants et de guerriers offensifs, avec des dragons lachant des bombes et des êtres farouches émettant des rayons laser."

"Oderint Dum Metuant" est inscrit sur un écusson d'un programme de l'Air Force, qui scrute les images de satellites-espions pour affiner le renseignement sur le champ de bataille. Selon Mr. Paglen, la devise a été empruntée à Caligula, l'Empereur romain du 1er siècle, réputé pour sa débauche. Elle signifie "Peu importe la haine, pourvu qu'ils aient peur de nous !"

"Des magiciens figurent sur plusieurs insignes. Un écusson figurant des éclairs provient d'une base secrète de l'Air Force située à Groom Lake, au nord-ouest de Las Vegas dans une vallée retirée. Mr. Paglen explique que 'Desert Prowler', avec ses Cinq étoiles groupées plus Une, est une référence voilée à la Zone 51, où le gouvernement teste des avions futuristes et, selon les ufologues, détiendrait des vaisseaux aliens."

"Ce livre ne donne pas seulement des indices sur la nature des programmes secrets, mais dévoile aussi un certain machisme parmi l'élite présumée du complexe militaro-industriel. Les écussons font souvent penser à des farces et attrapes qui se situeraient au niveau de la guerre des étoiles. Les moindres détails relevés sur les écussons ont un sens caché. Par exemple, le dragon est le symbole de l'imagerie infra-rouge sur les satellites de nouvelle génération KH-11." Le nombre d'éclairs, d'étoiles, etc.. peut nous renseigner sur le nombre d'unités opérationnelles, leurs localisations géographiques, ainsi que leurs objectifs. "Ces symboles sont un langage. En étudiant sa grammaire, on peut avoir un aperçu de ce monde secret."

Mr. Paglen poursuit sa collecte dans le domaine des activités militaires secrètes. "Ca représente une industrie gigantesque. Il est remarquable de voir se développer ces projets à l'échelle industrielle, sans même que nous sachions de quoi il retourne. C'est un incroyable exploit de l'ingénierie sociale."

Concernant les drones, deux ou trois déboulonneurs s'agitent sur le forum Open Minds, et causent un bruit de fond assez peu propice à la réflexion. Jusqu'à dix fois chaque jour TheShadow vient y trépigner d'impatience comme un enfant capricieux. Malgré ce harcèlement, la Drone Team doit poursuivre ses recherches de témoins sans donner d'autres indications. On avait vu il y a quelques mois comment un provocateur avait obtenu qu'un ingénieur de la compagnie Northrop-Grumman soit rappellé à l'ordre par ses supérieurs après qu'il ait apporté quelques informations sur le site web de Linda Moulton Howe. Il y a ce genre de pervers sur OMF, prêts à téléphoner aux voisins de Chad pour les perturber..

Heureusement, les détectives ne prennent pas le temps de lire ce qui se dit sur OMF, et l'enquête suit tranquillement son cours.

Mercredi 2 avril -

Le Paradigm Research Group vient de publier le programme de la 4ème X-Conference, qui se tiendra à l'Hotel Hilton de Gaithersburg, MD, près de Washington, DC - du 18 au 20 avril. (http://www.x-conference.com).

Selon son organisateur Stephen Bassett : "La X-Conference a pour objectif d'exposer les aspects politiques, gouvernementaux et sociaux, en rapport avec le phénomène extraterrestre, autrement dit l'exopolitique.

Cette initiative est soutenue par le PRG, car celà fait partie d'un effort constant pour mettre fin à l'embargo gouvernemental sur la vérité de la présence extraterrestre, et concerne l'ensemble de l'espèce humaine. La fin de cet embargo est ce que nous appellons la Divulgation."

Liste des orateurs et participants : Dr. Edgar Mitchell (Astronaute d'Apollo et fondateur de l'Institute of Noetic Sciences); Paul Hellyer (ancien Ministre de la Défense et Vice-Premier Ministre du Canada); George Noory (animateur sur Coast to Coast AM); les Drs. John Alexander, Bruce Maccabee et C. B. Scott Jones (membres de la légendaire 'Volière'); Dr. Thomas Valone (fondateur du Integrity Research Institute); Dr. Jesse Marcel, Jr. (le principal témoin survivant de Roswell); Angelia Joiner (reporter à Stephenville, Texas); le chercheur Grant Cameron; les activistes politiques Stephen Bassett, Victor Viggiani et Mike Bird; l'historien Richard Dolan; et les auteurs Robert Emenegger, Rob Simone et Terry Hansen. La Conférence sera coordonnée par Stephen Bassett et l'ancien correspondante de CNN, Cheryll Jones.

Le Kevin Smith Show est revenu hier sur le sujet des réunions aux Nations-Unies. http://kevinsmithshow.com -

Kevin Smith (à gauche) recevait Walter Bosley - ancien spécialiste du FBI et agent spécial de l'AFOSI (Air Force Office of Special Investigations).. ainsi que Timothy Green Beckely - un ufologue, enquêteur, journaliste.. qui était présent lors du vote à l'ONU sur les enquêtes concernant les Ovnis en 1978, et avait rencontré certains des personnages-clés.
L'animateur de la radio, Kevin Smith, est lui-même un ancien Officier de Police Internationale.
En introduction, Kevin avait déclaré : "J'ai entendu sur C2C la nuit dernière le Dr Greer affirmer qu'un de ses "informateurs" lui a confirmé que les réunions des 12, 13 et14 février avaient bien eu lieu, et que 30 nations étaient représentées."

L'émission sans les coupures de pub :
http://ovnis-usa.com/SONS/KevinSmithShow_310308-1h30mns.mp3

En outre, Zixibit a remarqué cette information sur "Prepare4Contact", (http://tech.groups.yahoo.com/group/prepare4contact/) le Groupe Yahoo dirigé par le Dr. Salla : "La plupart d'entre vous connaissent le travail de Stephen Greer en faveur de l'"exopolitique". Vous savez également qu'il a été question d'une réunion aux Nations-Unies.
Greer a déclaré chez Art Bell que des réunions ont bien eu lieu, et que les autres pays cherchent à parvenir rapidement à la Divulgation. Selon lui, les Etats-Unis avaient eu recours l'été dernier à des "stratégies de peur", pour ralentir le processus. L'administration Bush fait tout son possible pour l'arrêter.
"
http://www.disclosureproject.org/

Stephen Greer, invité chez Art Bell le 30 mars 2008, évoque rapidement les drones et les technologies exotiques, ensuite il déclare avoir des informations qui confirment les trois réunions de l'ONU :
http://ovnis-usa.com/SONS/C2C_StevenGreer-300308A-40mns.mp3
http://ovnis-usa.com/SONS/C2C_StevenGreer-300308B-40mns.mp3
http://ovnis-usa.com/SONS/C2C_StevenGreer-300308C-40mns.mp3

C'est donc intéressant de voir que le Dr Greer aurait maintenant le moyen de confirmer les réunions des 13 et 14 février, dont seul jusqu'à présent nous avait parlé le français Gilles Lorant... (Voir le Récapitulatif des Nations-Unies).

10538 a analysé de nouveau les images de l'emplacement de Chad : "Je pense que ça colle parfaitement. Je suis convaincu que cette photo prise avec un téléphone cellulaire a été retournée. C'est peut-être le fait de Chad ou de sa femme, et je pense aussi qu'il a donné une fausse indication à LMH concernant l'endroit. Il aura fait tout celà pour préserver son anonymat."

"J'ai constaté que mon téléphone portable a bien une fonction de retournement des images. Serait-ce parce que leur maison figure sur la photo ? Je veux parler de celle que des observateurs avaient prise pour un curseur de souris..." Les détectives avaient découvert et photographié l'emplacement le 27 mars. Par souci d'exactitude, et parce que l'inversion de l'image originale nous posait problème, ils sont retournés sur place le 1er avril pour nous donner une certitude absolue.
Il n'est pas question de produire une recherche bâclée, et certains sur Open Minds qui tendent à s'impatienter doivent être parfois remis à leur place.

La Drone Team cherche en ce moment à procurer aux détectives un télémètre laser. A ceux qui n'en voient pas l'intérêt, Spf33 explique sur Open Minds : "En connaissant la distance réelle aux arbres, et grâce aux données Exif de l'appareil, nous devrions au moins pouvoir établir la taille minimum de l'objet, même s'il est probablement un peu en arrière de la rangée d'arbres". Puis il cite un manuel technique : "Les images numériques sont formées de pixels dont la taille est connue. Ces pixels peuvent être comptés, et de ce calcul il est possible de déduire la taille si l'on connait la distance entre l'appareil et l'objet."

Mardi 1er Avril -

C'est l'heure des derniers préparatifs pour l'expédition d'observation et de recueil de témoignages à Stephenville, au Texas. Steve Allen, un des principaux témoins, le Shérif Lee Roy Gaitan, et la journaliste Angelia Joiner, ont prévu de se rendre disponibles pour accueillir les participants à partir de vendredi.

A ce jour, 13 membres de l'OMEFT (la première équipe d'enquête constituée par le forum Open Minds) sont déjà inscrits. Les moyens mis en oeuvre sont bien supérieurs à ceux d'une organisation comme le Mufon. Un Protocole précis a été établi : http://ovnis-usa.com/DIVERS/OMEFT_PROTOCOLS-v1.pdf

Une video a circulé ces derniers jours, qui a rapidement été écartée comme fausse, et finalement retirée par son auteur.

Ces deux videos présentent un résumé d'une vingtaine de minutes, avec les principaux témoins, sous forme d'un montage à partir des différents reportages des télévisions :
[flv]http://ovnis-usa.com/VIDEOS/Stephenville_TVs_part1.flv[/flv]
[flv]http://ovnis-usa.com/VIDEOS/Stephenville_TVs_part2.flv[/flv]

Angelia Joiner vient de publier des photos qui ont été prises par un habitant de Stephenville rentrant chez lui après avoir quitté son travail à Fort Worth, le 8 janvier 2008 : "Elles illustrent remarquablement le rapport d'un Officier de Police sur les configurations dans le ciel à ce moment-là. Ce policier est disposé à répondre à toutes questions qui lui seraient posées par des scientifiques."

"J'ai pris ces photos le 8 janvier à 16h30 et 17h30 parce que j'avais noté un incroyable traffic aérien, alors que je me rendais avec mon fils au Musée d'Art Kimball. La première photo a été prise à la sortie de Fort Worth, dès que nous avons remarqué les trainées dans le ciel. J'ai continué à photographier le ciel alors que nous étions sur l'Interstate 20 (nous dirigeant vers l'ouest de Fort Worth). Pour la dernière nous étions à l'ouest de Weatherford vers 17h30. Mon fils et moi nous sommes demandés comment ils avaient pu éviter une collision, tant il avait d'avions allant dans toutes les directions. Nous nous sommes demandés si toutes ces manoeuvres pouvaient être en relation avec le phénomène qui a été rapporté ce jour-là." http://www.stephenvillelights.com/slnews_article005.html

Angelia Joiner ajoute : "J'ai six autres récits à mettre en ordre avant de les publier. Mais je manque de temps. Vous serez heureux d'apprendre que nous allons avoir des données radar également.. Nous tenons pratiquement la preuve... Encore un peu de travail, tout le monde ici est très enthousiaste !"

UfoReality, sur Open Minds, a retrouvé un article qui avait été publié le 26 novembre 2001, estimant que "Sept ans plus tard, ça pourrait expliquer certaines manifestations dans la région de Fort Worth, Texas..."
"Lockheed Martin Corp., à Fort Worth, Texas, a obtenu un contrat de 23,5 millions de dollars."
"Il s'agit de développer de nouvelles architectures pour le renseignement, et ça inclue des systèmes de plateformes avec et sans pilotes. Ces plateformes peuvent servir à l'attaque, le transport, la surveillance et la reconnaissance." http://www.allbusiness.com/technology/databases-database-technologies-systems/826259-1.html

En ce qui concerne l'affaire des drones, un nouveau détective a rejoint T.K. Davis. Le reportage qui a été tourné le week-end dernier doit être diffusé demain sur l'ensemble du réseau CBS (CBS Today Show). Ce sera l'occasion de découvrir OnTheFence, filmé à son domicile, qui représente la Drone Team pour l'occasion. Shirley P., témoin du Parc Sequoïa, s'est laissée convaincre de participer également..

Spf33 a perfectionné ses évaluations des distances à l'objet, depuis l'emplacement de Stephen, mais il aimerait avant tout qu'une mesure au télémètre laser puisse apporter plus de précisions.

Un long article de Bill Knell (http://www.ufoguy.com/) est en cours de traduction, dans lequel il raconte avoir vu, au cours des années 1980, l'un de ses amis réaliser un dispositif à antigravité d'après des plans laissés par son père. Il conclut :

"Je n'ai aucun doute que certaines technologies secrètes ont été obtenues par rétroconception; d'autres concepts avancés ont pu être obtenus à l'occasion de voyages temporels. A quoi serviraient ces drones, et qui les utilise ?

D'après ce que j'ai vu dans le garage de mon ami David à Long Island, j'en suis venu à penser que les humains sont impliqués d'une manière ou d'une autre. Il est possible qu'il s'agisse de dispositifs d'observation, utilisés par des humains, des aliens, ou les deux; à moins que ces équipements soient pilotés par des êtres du futur qui ont trouvé ce moyen pour nous observer à travers une fenêtre ouverte dans le temps."

Deebo sur OM, émet une hypothèse assez similaire : "Ces choses sont peut-être des sondes, envoyées par des intelligences d'autres planètes, pour collecter des informations. Ca ne m'étonnerait pas tellement, parce que nous envoyons aussi des sondes dans le système solaire et au-delà. Je ne doute pas qu'il y a des êtres plus évolués dans l'univers."

Les jours suivants sont ICI

Le Forum de "Ici & Maintenant!" développe son interactivité : la Section Ovnis-USA propose aux lecteurs de s'associer au travail de recherche.

PS A ceux qui reprennent des pages entières de ce journal pour les coller dans des forums francophones : je ne me contente pas de vous servir des textes moulinés par Google-Tools - ces informations représentent beaucoup d'heures de travail et le minimum est de citer chaque fois précisément votre source, comme je le fais pour les miennes.

RETOUR EN ARRIERE (décroissant : 31 mars 2008 - 1er janvier 2008)

RETOUR EN ARRIERE (décroissant : 31 décembre 2007 - 1er août 2007)

RETOUR EN ARRIERE (décroissant : 31 juillet 2007 - 18 mai -2007)

RETOUR EN ARRIERE (décroissant : 17 mai 2007 - 1er janvier 2007)

RETOUR EN ARRIERE (croissant : 1er janvier 2007 - 17 mai 2007)

RETOUR EN ARRIERE (croissant : 18 mai 2007 - 31 juillet 2007)

RETOUR EN ARRIERE (croissant : 1er août 2007 - 31 décembre 2007)

RETOUR EN ARRIERE (croissant : 1er janvier 2008 - 31 mars 2008)

L'Affaire SERPO :

Le Forum de "Ici & Maintenant!" développe son interactivité :

la Section Ovnis-USA propose aux lecteurs de s'associer au travail de recherche.