Depuis le 6 décembre 2005, mon intérêt pour la scène ufologique américaine s'est trouvé renforcé avec la diffusion des premiers "messages de Serpo" par Victor Martinez, sur sa liste de quelques 300 abonnés. Ensuite, impossible de décrocher.Depuis, beaucoup d'éléments nouveaux sont apparus, relatifs au phénomène Ovni... surtout aux USA.

Après l'Affaire Serpo, l'Ovni de l'aéroport O'Hare de Chicago, nous traitons des Drones de Californie, du Programme CARET, de l'incident de Stephenville, Texas...

© Didier de Plaige
ovnis_at_icietmaintenant.com

Le Forum de "Ici & Maintenant!" développe son interactivité : la Section Ovnis-USA propose aux lecteurs de s'associer au travail de recherche.

Didier de Plaige

Ovnis-USA
M.A.J. au 31 mars 2008

Suite : 2ème Trimestre 2008

Annexes
Le Zen & l'Art de la Déboulonnerie
La Chronologie des Drônes

Une version BLOG est maintenant en place ici : http://ovnis-usa.com

Lundi 31 Mars - Les drones-détectives essayent maintenant de rencontrer le géomètre de Capitola, qui les avait informés de ses propres conclusions. "Jack" a déjà rapporté (sur un autre forum, en avril 2007) deux observations d'Ovnis qu'il a faites en 1961 et 62 dans l'état de Washington, en compagnie de ses parents. Il s'est intéressé au cas de l'aéroport O'Hare de Chicago (novembre 2006), et dans l'ensemble se dit choqué du silence des autorités sur ces phénomènes. Il habite la région, et publie régulièrement des images personnelles sur le web. C'est un photographe amateur un peu connu sur le web, dans le petit club des collectionneurs d'images d'avions de ligne.

Le détective Frank Dixon cherchait il y a quelques jours vers le sommet d'une colline, quand Jack lui a fait savoir que ce paysage lui était familier et devait se trouver davantage vers le sud. Le gain de temps est appréciable. A ce jour, l'informateur est resté en retrait. Il ne tient pas à ce que la compagnie d'électricité qui l'emploie sache qu'il s'intéresse à des phénomènes inexpliqués. Evidemment, s'il s'avèrait qu'il n'est pas géomètre, contrairement à ce qu'il a déclaré, nous devrions reconsidérer ses motivations.

La distance entre les emplacements où Stephen et Chad auraient photographié leurs drones n'est pas très conséquente, mais les types d'engins concernés sont très différents..

Des chercheurs spécialisés en optique pourraient-ils utiliser ces images complémentaires (Frank_DSC00024 - Frank_DSC00025 - Frank_DSC00026) de l'emplacement de Stephen pour affiner leurs évaluations de la distance à l'objet ?
http://ovnis-usa.com/images/Frank_DSC00024.jpg
http://ovnis-usa.com/images/Frank_DSC00025.jpg
http://ovnis-usa.com/images/Frank_DSC00026.jpg

Premier résultat, ce montage panoramique de Spf33, avec ces 3 images de paysage et une image du drone :

Parmi les centaines d'emails reçus par nos détectives après leurs apparitions dans les medias, il y a une quantité de courriers à écarter parce qu'ils se contentent de signaler les sites web et les forums que nous fréquentons depuis des mois. Il y a aussi des lecteurs et des spectateurs qui se sont pris au jeu et tentent d'apporter des solutions. Beaucoup considèrent que le phénomène pourrait avoir une explication purement terrestre, comme celle d'un prototype expérimental, et ne souhaitent pas s'aventurer dans des hypothèses de rétro-conception.

LoneqqWolf livre ses recherches sur Google-Maps : "J'ai pensé que si les Drones ne viennent pas de l'espace, il leur faut bien un endroit particulier dans la région, et j'ai trouvé ce complexe de Vista Verde, qui dispose de hangars." Il s'agit d'un musée militaire privé., mais rien n'exclut qu'il puisse s'agir d'une couverture. Le point plus délicat consisterait à se rendre sur place.

Un autre courrier de lecteur : "Il existe un grand nombre de programmes en développement dont personne n'a jamais entendu parler. Je citerai par exemple le Lockheed SR-71 - auquel je me suis intéressé. C'est un avion conçu et mis au point par la branche Skunk Works dès le début des années 1960. Cet appareil et ses performances étaient très exceptionnels : il a détenu le record de vitesse et d'altitude en 1976. Pratiquement tous les éléments qui le composaient avaient du être inventés, y compris les pneumatiques, l'huile, le carburant, et même la peinture de revêtement. Le public n'en a entendu parler que bien après sa mise en service.. Je me demande si les drones dont j'ai vu les photos ne seraient pas des prototypes tenus secrets pour des raisons militaires ou commerciales." http://fr.wikipedia.org/wiki/SR-71

L'information concernant les recherches des détectives de la Drone Team vient de se propager sur AOL News Newsbloggers : http://news.aol.com/story/_a/ufo-photos-draw-national-attention/20080329224209990001

De nombreux commentaires y témoignent que la video de démonstration CGI, produite par SaladFingers l'an dernier, a en réalité amené beaucoup de gens à croire l'affaire définitivement classée.

Dimanche 30 Mars -

Cette maison dans les bois avait généré de nombreux commentaires, souvent ironiques, de plusieurs déboulonneurs rapidement persuadés qu'un éventuel faussaire avait négligé d'écarter sur son écran un banal curseur de souris (à gauche).

La découverte récente de l'emplacement de "Chad" ne laisse maintenant aucun doute sur le fait que l'image avait été retournée. Il reste à savoir si c'est une initiative du webmaster de Coast-to-Cast AM, qui a réceptionné le témoignage original, ou si le témoin y avait pensé pour être moins facilement localisé.

Il est amusant de voir à présent monter au créneau ceux qui ont toujours été les plus négatifs dans cette affaire, et n'ont bien sûr jamais produit aucune recherche. Ils s'imaginent à la manoeuvre, et tentent assez naïvement d'orienter les détectives sur le terrain, ou d'influencer le cours des évènements : "C'est ici qu'il faut chercher le poteau électrique !". De même, TheShadow ne résiste pas à l'envie d'orchestrer la communication : "C2C a une audience assez forte, mais pas autant que Fox news. Je dis qu'il faut s'en tenir aux principaux medias !!" La hargne des déboulonneurs s'exprime sans relâche envers Linda Moulton Howe, et c'est ce qui amène tout naturellement l'idée d'organiser une prochaine émission sur Coast-to-Coast qui associerait les détectives et l'enquêtrice.

Les chercheurs ont quelque mal à retrouver qui a lancé l'idée de situer ces images à Bakersfield, situé beaucoup plus au sud de la Californie : ce n'est nulle part dans le récit de Chad. http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=1665.0 - En revanche il y a des points intéressants dans ce témoignage.
Extrait : "Merci infiniment d'avoir publié mes photos ! J'espère que quelqu'un pourra nous dire de quoi il s'agit... Pour commencer, j'observe cette chose TRES souvent. Depuis qu'elle est apparue, j'ai du la voir environ 8 fois. Mon ami et moi sommes retournés le lendemain du jour où nous avions pris les photos, mais la chose n'était plus là. Alors nous avons essayé le jour d'après, et nous l'avons vue de nouveau au bout d'une trentaine de minutes, et nous l'avons suivie pendant un moment. La plupart du temps je peux la voir de chez moi par les fenêtres, assez éloignée, et je tombe dessus une fois sur deux, au cours de mes balades, il m'est arrivé de la voir de très près. C'est très facile de la photographier et... de nombreux voisins, en plus de mon ami, l'ont vue également."


Les détectives ont trouvé d'autres éléments sur place. Mais il ne faut pas s'impatienter, comme certains sur Open Minds, qui ne comprennent pas que les voisins doivent être approchés tranquillement. Si le lieu était indiqué dès maintenant, beaucoup de curieux sauteraient sur leur téléphone, ou dans leur voiture, et saboteraient le travail. Cet extrait du témoignage de Chad et sa discrétion sur l'endroit montrent qu'il habiterait pratiquement sur place..

Le point de vue de ArkhAngels peut servir de résumé : "Si les images des emplacements montrent bien qu'on n'a pas pu mettre en place un équipement conséquent pour suspendre des maquettes, il ne reste que deux hypothèses - une création sous CGI, ou un phénomène réel.
- La fraude : aucun expert n'a encore prouvé (de manière convainquante) l'utilisation de la CGI.
- La Réalité : personne n'est encore parvenu à prouver non plus que c'était réel, mais nous avons des témoignages qui, à ce jour, n'ont fait apparaître ni contradictions ni mensonges. (Par exemple, les photos de Stephen ont bien été prises "autour de Big Basin"). Il aurait fallu qu'un fraudeur fasse l'effort de se rendre sur la Route de Big Basin, uniquement dans le but de prendre trois photos du paysage ? (dont une seule parfaitement nette ?). A moins qu'il(s) ou elle(s) vive(nt) dans les environs de Santa Cruz... Mais en est-il de même pour la manifestation du Lac Tahoe ? S'il y a un fraudeur derrière tout ça, et comme il serait vraiment perfectionniste (et aussi extrêmement doué, puisque son travail est un défi à tous les experts en CGI), il serait logique que cette personne/ce groupe soit donc allé jusqu'au Lac Tahoe dans le seul but de prendre deux autres photos en basse résolution...?? Il se serait vraiment donné beaucoup de mal...
Je commence à pencher pour des phénomènes réels
".

L'affaire des drones est maintenant couverte par le China Daily http://news.sina.com/us/chinesedaily/104-103-102-101/2008-03-23/05452756923.html (La page est lisible après avoir installé le Chinois Traditionnel).

Autres liens vers des chaînes locales :
http://www.nbc6.net/news/15722632/detail.html (Sud de la Floride)
http://www.knbc.com/news/15722632/detail.html (Los Angeles)
Des nouvelles dans la presse régionale :
OPAL CLIFFS NEWS!
http://www.opalcliffs.com/index.php?pageId=88591

"CAPITOLA, Calif. - La petite ville balnéaire et paisible de Capitola, Californie, pourrait-elle rivaliser avec Roswell, au Nouveau-Mexique, et devenir la capitale des extraterrestres?
Des photographies de possibles Ovnis se sont répandues sur des quantités de sites Web. Des ufologues pensent que les images montrent un drone extraterrestre en vol au-dessus de la ville de Capitola.
Cependant, personne n'a revendiqué ces photographies. Ensuite, d'autres photos sont apparues sur l'Internet, provenant d'une source anonyme qui prétend avoir été impliquée dans des recherches secrètes sur des projets extraterrestres. Ses photographies montrent un objet similaire, apparemment dans le cadre d'un bureau d'études, avec des schémas.
La source anonyme, sous le pseudo de "Isaac" pense que les deux objets pourraient être associés.
Mais les ufologues eux-mêmes reconnaissent qu'ils ne parviennent pas à prouver ou rejeter l'authenticité de ces images.
"

Headek, sur le forum Ovnis-USA, a découvert cette nouvelle récupération de la société AlienWare/Dell. La compagnie informatique sait depuis longtemps qu'elle n'a aucun souci à se faire pour la question du copyright artistique : le 2 novembre 2007, la Directrice des Relations publiques avait démenti clairement toute implication dans l'affaire CARET : "Alienware N'EST PAS le créateur de l'information concernant ce phénomène ni de l'aspect linguistique de CARAT. Ce n'est PAS la propriété intellectuelle de Alienware. Cette information d'origine inconnue a circulé sur le web pendant un moment. Nous avons adopté la linguistique de CARAT et en avons fait un outil marketing pour attirer l'attention sur notre promotion".
http://ovnis-usa.com/images/AlienWare_Pub_large.jpg

Samedi 29 Mars - Le pouvoir d'attraction du programme CARET s'exerce fortement sur les nouveaux venus, comme en témoigne DedJezter sur OM : "J'ai eu connaissance de l'affaire des drones, de Isaac et du programme CARET, grâce à un épisode de UFO Hunters. Je n'ai pas été autant frappé par les drones eux-mêmes que par la Planche du Langage CARET. J'exerce comme designer graphiste, et je suis fasciné par l'image dans son ensemble. J'ai essayé d'en faire une reproduction avec Illustrator. Il m'est impossible pour le moment de déterminer si c'est un document authentique, mais si c'est un canular... alors c'est la plus belle réalisation qu'il m'ait été donné de voir. Son harmonie ainsi que l'attention portée aux détails en font une création géniale." (http://ovnis-usa.com/images/pacl-lang-analysis-p119-fullsize_clean.jpg)

Le reportage de la chaîne locale Canal 8 - KSBW : http://ovnis-usa.com/VIDEOS/KSBW_270308.flv

Nekitamo sur Open Minds vient de découvrir sur Google-Maps que la fonction "Street View" s'est enrichie de nouvelles vues dans la région de Saratoga, et une partie de la ville de Capitola ainsi que de Soquel...

Une image tous les dix mètres environ, avec une vision de 360 degrés.

Exemple, avec l'emplacement de Stephen que le détective Frank Dixon avait mis plusieurs heures à retrouver.. http://tiny.cc/o4rgm

D'ici quelques semaines, il devrait être possible de rechercher de chez soi pratiquement n'importe quel poteau télégraphique de la région...

La surprise en fin de journée, c'est la découverte par l'un des détectives de la Drone Team, T.K. Davis, de l'emplacement d'où le témoin surnommé "Chad" a pris ses images. Mais il est trop tôt pour dévoiler l'endroit précis, parce que les habitants des environs n'ont pas encore été interrogés. http://ovnis-usa.com/images/Davis_Chad_spot.jpg

Rappel du témoignage de Chad : "C'était en avril dernier, ma femme et moi étions en train de nous promener lorsque nous avons remarqué un très grand "vaisseau" dans le ciel, d'apparence très étrange. Ma femme a pris une photo avec son téléphone portable. Quelques jours plus tard, un ami (et voisin) m'a prêté son appareil et il m'a accompagné pour prendre des photos de cet "engin". Nous l'avons retrouvé, et nous avons pris plusieurs images très bien définies. La photo N°4 a été prise juste en dessous de cette chose, et je dois remercier mon ami parce que je n'aurais pas eu le courage de m'approcher suffisamment pour la prendre moi-même !

L'engin est pratiquement silencieux et il se déplace en douceur. Il évolue habituellement lentement, jusqu'à ce qu'il décide de décoller. Il se déplace alors TRES rapidement et on le perd de vue en un clin d'oeil. Je souhaite PLUS QUE TOUT comprendre de quoi il s'agit, et pourquoi cette chose se trouve là ?

Nous avons découvert votre radio [Coast-to-Coast AM] grâce à Google et j'ai déjà suivi plusieurs de vos émissions. J'ai pensé que si quelqu'un pouvait me venir en aide, ce pourrait être un de vos animateurs ou de vos auditeurs. J'ajoute que je suis profondément choqué par cette chose. Je n'ai jamais rien vu de tel de toute ma vie... En ce qui concerne l'endroit : je préfère ne pas le préciser pour le moment."

Vendredi 28 Mars -

Un second article dans le Mercury News est titré : "Capitola suscite un intérêt national après les rapports d'Ovnis".

Le Maire de Capitola a été amené à s'exprimer : Kirby Nicol a déclaré qu'il n'avait jamais entendu parler d'une manifestation Ovni avant la publication de notre premier article. Mais il n'est pas choqué par cette soudaine publicité pour sa ville de Capitola, qui dépend largement des activités liées au tourisme. Selon lui, "Il n'y a jamais de mauvaise publicité !" (http://www.mercurynews.com/breakingnews/ci_8708267?nclick_check=1)

Richard J. Ehle, le chef de la police locale, est moins enthousiaste : "A ce jour, nous n'avons pas eu de nouveaux rapports de témoins." Le journaliste ajoute : "Ehle reste persuadé que les photos ne sont pas authentiques, et il a refusé de consulter les emails adressés au Sentinel par les habitants, qui sont maintenant nombreux à se souvenir d'avoir vu autre chose il y a huit ans." En conclusion, le journal local lance un appel pour recueillir d'autres documents liés aux Ovnis.

Les emails des lecteurs se multiplient. Ils proposent le plus souvent des hypothèses largement débattues, mais ça témoigne d'une forte envie de participation au travail de recherches : "J'ai lu avec beaucoup d'interêt votre histoire rapportée par MSNBC. La question de la propulsion des Ovnis m'a toujours intrigué (Mon père a travaillé pour Hughes Aircraft pendant 35 ans). On a un peu de mal à se représenter comment ces drones pourraient voler, mais en y regardant de plus près je me demande si la réponse ne serait pas du type Lifters. L'anneau central pourrait générer une rotation de l'air ambiant. Cette technologie existe depuis les années 40 ou 50. On remarque sur la queue de l'engin ce qui pourrait être l'anode et la cathode. Les Lifters nécessitent plusieurs milliers de volts. Je pense au son du "taser" pour expliquer les crépitements entendus par les témoins." - Geoff

La chaîne californienne locale de Monterey, Canal 8 - KSBW ne voulait pas être en reste, et elle a présenté à son tour un reportage de 4 minutes. Malheureusement les images de drones sont un peu mélangées. Un extrait du film "Le Jour où la Terre s'arrêta" a été ajouté pour créer une ambiance...

Mais les présentateurs ont à nouveau laissé entendre que les deux détectives travailleraient pour le compte d'une 'Drone Team' dont les membres souhaiteraient rester anonymes. Ca nous semble contre-productif, s'il est question d'encourager des témoins éventuels à se faire connaître... http://tinypic.com/player.php?v=bv5d&s=3

En se penchant de nouveau sur la photo de l'Inventaire publiée par Isaac, ArkhAngels publie ce montage sur OM : "Cette image montre les pièces détachées de drone, pour comparer leur taille aux avions. Les dalles sont rectangulaires. J'ai du faire quelques aménagements afin que l'image soit plus réaliste."

A propos de la réunion aux Nations-Unies qui aurait abordé le problème Ovni le 12 février dernier, le Dr. Michael Salla vient de publier sur exopolitics.org une nouvelle mise au point. (http://exopolitics.org/Exo-Comment-70.htm)

"La source anonyme qui a révélé cette réunion est à nouveau confirmée, cette fois par Robert VanDerClock, un chercheur et conférencier de premier plan, qui a rencontré ce contact l'an dernier et a pu vérifier ses accréditations. Il situe sa crédibilité au même rang que des informateurs majeurs comme le Lieutenant-Colonel Philip Corso et l'ancien spécialiste en fusées de la NASA, Clark McClelland. Il est prêt à rédiger un affidavit pour confirmer ce point." http://www.janedoherty.com/ufo_roswell.htm

La déclassification des documents Ovnis a commencé en Équateur : La Commission équatorienne pour la Recherche du Phénomène Ovni (CEIFO), officiellement mise en place par le Ministère de la Défense Nationale le 5 avril 2005, est coordonnée par l'ufologue Jaime Rodriguez. Depuis le 13 mars, les témoignages officiels sont progressivement diffusés. Au total ce sont 44 petits clips de quelques minutes qui seront mis en ligne. Les deux premiers donnent un aperçu :
http://www.youtube.com/watch?v=Y1Bvp-JuY9Q&eurl
http://www.youtube.com/watch?v=W-R0ckvKStk&eurl
mais Anakin_nEo sur le forum Ovnis-USA recommande le troisième témoignage : http://www.youtube.com/user/netacho

Jeudi 27 Mars - http://www.honeywell.com/sites/portal?smap=aerospace&page=mav_video&theme=T8

L'agence Reuters a relancé hier cette info : "La police de Miami pourrait être la première aux Etats-Unis à utiliser cette technologie de pointe, pour traquer les activités criminelles.
Ce petit drone de 6.3 kg a été conçu par Honeywell International (HON.N). Il est en attente de sa certification FAA (Federal Aviation Administration).
"

A droite, l'Ishtar montre une autre voie de recherche avec cette même structure en anneau.

Ces engins opérationnels sont la partie visible d'une intense recherche; chaque constructeur développe activement une gamme de plateformes d'observations. Leur mode de propulsion est jusqu'ici très conventionnel. Pour valider les observations d'engins plus exotiques, il ne manquerait plus que d'obtenir des militaires qu'ils reconnaissent leur maîtrise d'un système à antigravité. En attendant, nous serions un peu dans la situation où le public apprend la mise en service des F-16, le 17 août 1978, alors que les essais en vol du F-117 furtif avaient déjà commencé, sur la base secrète de la Zone 51, dès l'année précédente.

En ce qui concerne les "étranges signes hiéroglyphiques" sur les pales de drones, un correspondant de nos détectives estime simplement que : "Les marquages exotiques sont destinés à tromper les observateurs, et leur suggérer une explication Ovni qui sera de toutes façons difficilement crédible." Il ajoute : "J'habite à une soixante de kilomètres à vol d'oiseau des Laboratoires de Lawrence Livermore, et j'ai pu constater de mes yeux qu'ils testent en vol de petits engins sphériques de surveillance." Une vérification par son adresse IP confirme seulement qu'il vit dans la région.

Un autre appareil, Le Guardian, avait été présenté ici à la date du 24 août 2007 : "Son coût est d'environ 5 millions de dollars." (https://robot.spawar.navy.mil/sites/TD/ViewProduct.aspx?ct=plat&list=uav&p=16)

L'article dans The Sentinel a été un peu bâclé, et les lecteurs n'auront droit qu'aux plus imprécises des images de drones sur Capitola, après qu'on leur ait montré en ouverture une photo datée de 2006, en Alabama..

http://www.mercurynews.com/breakingnews/ci_8694777?nclick_check=1 - Le premier article du Santa Cruz Sentinel est ainsi présenté qu'il permet difficilement aux habitants de Capitola de faire le rapprochement avec un engin qu'ils auraient aperçu. Le détective T.K. Davis a aussitôt relevé qu'une de ses phrases avait été tronquée pour laisser penser qu'il serait démotivé - le journaliste lui fait dire : "Il ne semblerait pas que ce soit vrai".... en omettant la suite : "...que le poteau soit à Capitola mais plutôt à Soquel ou Santa Cruz" ! Une telle série de négligences parait difficilement involontaire. Cependant l'information touche enfin précisément les lecteurs de la Silicon Valley. Tom Davis a obtenu le nom de la journaliste du Santa-Cruz Sentinel qui avait réceptionné le témoignage de Rajinder et de son beau-frère. Mais elle a depuis quitté la rédaction du journal.

Pendant que la recherche sur le terrain se poursuit, deux déboulonneurs s'affrontent au jeu des taches d'encre sur ATS : Nola a fixé son attention sur une impureté minuscule, qui apparait sur l'une des images du Drone de Chad : "Il me semble bien que l'auteur a posé ses initiales. Ce serait OP ou CP." Pour SysConfig, en variant le contraste, c'est plutôt un Smiley qu'il faudrait y voir...

Un participant a proposé hier ce résumé sur OM : "A supposer encore une fois que les drones ne soient qu'une fabrication, ce serait nettement au-dessus des capacités d'un amateur même très doué. Il ne reste comme possibilités que la création d'un laboratoire spécialisé, du niveau de Lucas Films, ou celle d'un service de l'armée." Quant aux motivations de cette opération ? "Ils auraient composé toute cette histoire pour oberver les réactions d'un groupe relativement ciblé.." Dans quel but ?

Dans cette hypothèse, les auteurs penseraient logiquement que les grands medias se garderaient d'amplifier une affaire sans témoins. Pouvaient-ils prévoir qu'une initiative privée, comme celle de la Drone Team, parviendrait à mobiliser soudain l'ensemble des medias, avec une nouvelle exposition, dans la journée, sur le réseau NBC ?

Mercredi 26 Mars -

La journée aura été exténuante pour le "Drone détective" Frank Dixon. Il a exploré d'autres zones un peu sauvages du Parc de Saratoga, à la recherche de l'emplacement de Ty B. Il a aussi constaté que les poteaux électriques dans cette région n'étaient pas identifiés de la même manière qu'en ville.

Pendant ce temps, Tom Davis nous signale qu'il a reçu un nouvel appel de "Jack", le géomètre : "Il vient de me dire que selon les répertoires de la compagnie PGE, le poteau numéro D-103 est à Scotts Valley, Californie, à l'angle de Redwood/Glen Canyon Road."
Scotts Valley se situe sur l'autoroute 17, au nord de Santa Cruz. Nous suivons en temps réel les évolutions, à la fois grâce au téléphone portable de Frank, et par email avec Tom.

A peine rentré de Saratoga, Frank est remonté en voiture. Une heure plus tard, Tom nous recontacte : "Frank a facilement trouvé le poteau. Mais ce n'est pas le bon. Il porte le numéro "6103" (sur une plaque argentée). Cependant ça nous montre que Jack a bien les moyens de nous aider comme il le prétend."

Entre-temps, un nouveau témoin s'est signalé, plus au nord sur la côte Ouest : "L'été dernier, j'étais occupée à des travaux sur la propriété, et j'ai vu un engin similaire. Après celà, j'ai fait des recherches sur internet pour trouver une explication, et je suis tombée sur vos images de drones. Je peux vous envoyer un dessin. Mon mari était à côté de moi. Il a une formation scientifique. Pour lui, la chose la plus étrange était que l'engin se déplaçait très lentement. Il émettait une sorte de bourdonnement. Le plus étonnant, concernant cet "avion", c'était qu'il avait deux énormes "antennes" - ou des pointes métalliques. Il n'y avait pas d'emplacement pour un pilote. C'était une chose assez plate, à part ces pointes."
Mais, contactée au téléphone pendant près de deux heures par OnTheFence, cette femme réalise finalement que le fait de se montrer risque de vraiment perturber sa tranquillité. Elle et son mari devront être approchés autrement.

NBC News a pris contact avec les détectives pour leur proposer de participer au "Today show".

10538 s'est à nouveau entretenu au téléphone avec le Rédacteur en Chef du journal The Sentinel de Santa Cruz : "Si seulement Raj ou son beau-frère avaient prévenu la police locale, ils auraient aussitôt publié l'affaire. Quelqu'un a bien contacté le Sentinel. Ils ont voulu vérifier auprès de la police. Mais la police a déclaré n'en avoir pas entendu parler, et le rapport fut écarté comme une fraude possible." Après la parution de l'article du L.A. Times et les récentes émissions d'information sur Fox News, le journal local doit commencer à regretter de n'avoir pas accroché dès le début..

Finalement le détective reçoit ce message d'un autre journaliste, parce que The Sentinel ne peut pas se permettre de rester en retrait :

"Mr. Davis,
Je souhaite vous parler d'un éventuel article pour notre journal sur le cas Ovni de Capitola, parce que ça concerne notre zone de diffusion. Voulez-vous m'appeller quand vous aurez un moment ?
Merci", J.M. BROWN - Education Reporter - Santa Cruz Sentinel

L'interview de Tom Davis sera publiée dès demain. C'est une réalisation importante parce que le journal couvre la région concernée. http://www.santacruzsentinel.com/ci_8694777?source=most_viewed

Il y a deux jours, l'article du L.A. Times avait été reproduit dans le "NewMexican" d'Albuquerque, lieu de résidence de Linda Moulton Howe.

L'un des emails destinés aux Détectives émanait d'un militaire en activité. Il s'étonne que le site web de l'informateur Isaac (http://isaaccaret.fortunecity.com/) soit censuré quand il cherche à le consulter depuis la base où il est affecté : "J'obtiens ce message - 'Le site que vous demandez à consulter a été bloqué par le CONUS TNOSC, en raison de son contenu "hostile"...'
C'est la première fois que je vois ça - J'avais déjà constaté des messages de blocage auparavant, mais celui-ci semble être du à un contrôle manuel sur le serveur proxy.
"

Intrigué, 10538 recherche des témoignages d'autres militaires américains qui auraient essayé en vain de se connecter sur le site d'Isaac : "Il peut y avoir quelque chose d'intéressant à creuser. Si c'était confirmé, nous aurions une idée de l'attitude des milieux militaires en regard de la divulgation."
Mais un correspondant français a une réponse : "
Le bloquage du site de Isaac ne présente pas je pense une étrangeté. En effet il est aussi bloqué par exemple pour les machines du gouvernement français.
Le fait est que ce site se trouve chez FortuneCity et que ce fournisseur d'espace se trouve avec d'autres fournisseurs comme myspace, ifrance, canalblog, et autres espaces de blog sur des listes générales de bloquage pour les entreprises et les administrations. C'est donc une limitation standard et non pas une limitation voulue sur ce site en particulier.
"

Mardi 25 Mars -

L'enquête des détectives sur les drones californiens fait maintenant la Une du Dominion Post, le principal quotidien de la Nouvelle-Zélande..

Les progrès de la Drone Team ne font pas que des heureux, ils suscitent parfois les attaques de quelques esprits tortueux sur le forum Open Minds : Murnut reste persuadé que la DRT n'a pour objectif que de prouver la réalité des drones.

Ce même personnage n'a toujours pas écarté l'hypothèse que l'apparition des drones en Mai 2007 puisse être un élément de marketing vital pour un film d'Hollywood, dont la sortie se fait encore attendre... En réalité cette piste qui avait longtemps paralysé la recherche n'a plus de sens depuis plusieurs mois.

TheShadow n'hésite pas à soupçonner que l'équipe ne publiera pas ses conclusions si elle découvre une fraude. MajicBar estime que ces suppositions sont d'une extraordinaire mauvaise foi : "Comment peut-on être aussi tranché ? La DTR ne se privera pas d'annoncer la fraude si c'est ce qu'elle finit pas découvrir. C'est une expérience en ufologie. Si j'étais amené à découvrir une supercherie, j'espère que ma démarche servirait à montrer comment elle a été réalisée, et ça pourrait empêcher que d'autres affaires de ce genre se reproduisent. Du moins, on peut souhaiter que ça soit plus difficile de tromper le public une prochaine fois."

La seconde intervention de nos détectives sur Fox News est maintenant en ligne. Le site web TKDavisInvestigations est mentionné plusieurs fois sous l'image, et le journaliste se garde de tout a priori :

http://fr.youtube.com/watch?v=ZkJKJBJ2Gjc

BigfnTuna voudrait y voir une forme de confirmation : "Nous arrivons à un moment critique ! Je suis stupéfait de voir que les drones ont obtenu 2 expositions majeures dans la même semaine ! Les gens de la Fox ont du faire leurs propres analyses des photos, et conclure qu'il y a une bonne chance qu'elles n'aient pas été manipulées..."

Huit jours plus tard, la presse locale reprend intégralement l'article du L.A. Times : http://www.insidebayarea.com/ci_8676678

Qu'est-ce qui peut expliquer l'irruption de "Jack" à ce stade de l'histoire ? Il avait en fait publié ce qu'il avait trouvé sur un autre forum en septembre 2007. Le lien sera indiqué un peu plus tard.. Et ça n'avait intéressé personne. Maintenant, du fait qu'une équipe se penche enfin sur sa découverte, il souhaite aider au mieux la Drone Team. Au risque de faire penser parfois à un pompier pyromane. Pour l'heure il ne prétend pas trouver tout seul le poteau de Capitola, il se contente de passer les photos à des collègues après avoir noté les numéros possibles.

Enfin, la démarche spontanée de Frank Dixon hier, allant se positionner au bon endroit pour faire très facilement une image semblable, est un point intéressant. Il nous a envoyé toutes ses prises : il n'y a pas eu plusieurs tentatives de cadrage. Donc il n'y a rien d'exceptionnel dans la photo réalisée par "Jack" en septembre dernier.

Afin de ne pas négliger les théoriciens de la maquette suspendue par une grue, s'il en reste ici ou là, j'ai posé cette question à Frank : "Maintenant que tu as vu de près cet endroit, est-ce que ça serait risqué ou pas que des gens traversent le canyon pour aller suspendre quelque chose vers la ligne des arbres ?"
La réponse de Frank Dixon est formelle : "Il n'y a absolument aucune possibilité de faire ça, il est hors de question d'aller suspendre un truc là-bas, sans disposer d'un engin volant comme un hélicoptère......."

Spf33 nous a habitués à un travail de précision, et disposant maintenant du point précis d'observation du détective (et de Stephen), aidé de Google-Map, il a rapidement évalué les distances, ramenant la ligne des arbres à 280 mètres...

et estimé les dimensions de l'objet, soit 24 mètres d'envergure sur 12 mètres de hauteur totale.

Lundi 24 mars - L'article du L.A. Times du 19 mars sur les deux détectives est quatre jours plus tard reproduit dans le Baltimore Sun, malheureusement sans les images... Mais l'information circule et pourrait ramener d'autres témoignages. (http://www.baltimoresun.com/news/nation/bal-te.coldcase23mar23,0,4086367.story).

Les "Drones Détectives" comme la presse les appelle maintenant, reçoivent aussi parfois des récits inédits et intéressants, sans rapport avec notre affaire, émanant de témoins d'observations d'Ovnis qui ne savaient simplement pas à qui se confier...

L'image fournie par "Jack", le géomètre qui s'était fait connaître auprès des Détectives, a inspiré cette animation proposée par Spf33 sur le forum Open Minds. Il la publie sans commentaires. Ensuite, d'autres participants remarqueront que les arbres n'ont pas semblé pousser entre le 5 juin et le 3 septembre...

OnTheFence, membre de la 'Drone Team', n'est cependant pas étonné : "J'ai préféré laisser les participants sur Open Minds s'amuser un peu sur le thème de la pousse des arbres... Pourquoi personne n'est encore venu évoquer la croissance des conifères matures pendant les 5 mois d'été. J'ai une rangée de conifères adultes dans mon jardin, qui n'ont pas poussé depuis 10 ans. Les feuilles poussent et meurent de manière égale, d'environ 6 ou 7 centimètres par an, ce qui serait imperceptible à une distance de 200 mètres."

Une image du même endroit, prise hier par Frank Dixon, l'un des deux détectives de la DRT, montre que les sommets des arbres n'ont guère bougé depuis septembre 2007... Il estime en outre que la ligne des arbres est à 750 ou 1.000 mètres de la route.

Après la publication de notre nouvelle image, Nekitamo sur Open Minds a conclu : "Bon, il n'y a donc plus de doutes à propos de la pousse des arbres. Pratiquement rien n'a changé, même à neuf mois d'intervalle"..

Les premières images du 'Drone de Big Basin' ont été communiquées par "Stephen". Il les aurait prises le 5 juin 2007; elles ont été publiées sur UfoCaseBook le 7 juin, et reprises par Linda Moulton Howe le 8 juin. Les photos de Ty B. qui datent également du 5 juin 2007, ont été reçues par LMH le 16 juin, qui les a publiées sur EarthFiles le lendemain.

OnTheFence : "Cette partie de la carte fournie par 'Jack' semble être au coeur des bois, et indique une rue nommée "Rue Big Basin".

11August a réalisé une interview par email avec "Jack", engagé comme géomètre dans le Parc de Saratoga pour le compte de la Compagnie d'électricité. Chacun pourra juger si l'informateur et photographe lui paraît sincère ou non. http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=2627.0

11August : "J'ai quelques questions concernant cette incroyable photo que tu as prise près de Saratoga, à propos du témoignage de Stephen, du 5 juin 2007. Est-ce que tu souhaites qu'on parle à LMH de ta découverte, et qu'on lui demande pourquoi elle ne t'avais pas répondu à l'époque ? Nous sommes en très bons termes avec elle..."

Jack - "Inutile de lui en parler - J'ai fait un rapport assez précis - en me basant seulement sur mes souvenirs, à propos de l'origine de l'histoire et les récits sur le site web de C2C à l'époque - Peut-être que j'en ai déjà trop fait - parce que le Parc Fédéral de de Big Basin (BBSP) est une région si magnifique - (LMH a probablement plus d'info que je n'en ai) - le virage en épingle à cheveu sur la Route 9 à Saratoga ne fait pas partie du Parc Fédéral. Voilà sans doute la raison de mon intervention - Je me suis dit que la description de cet endroit aurait du être plus précise - par les gens qui ont témoigné - même si c'est pour protéger leur anonymat - La majeure partie de l'endroit ou la photo du Drone de Saratoga a été prise est une propriété privée, sur les côté de la Route 9 - il y a quelques maisons qu'on ne peut voir de la route - dans l'ensemble c'est surtout une région très boisée avec des collines escarpées."

11August - 2 : "La photo que tu as prise est étonnamment semblable à celle de Stephen; j'imagine que tu as attendu le mois de septembre pour aller la prendre, dans l'idée de retrouver les mêmes conditions météo...?"

Jack - "Non.. J'ai du attendre parce que je suis très occupé. J'y suis allé quand j'ai eu un moment, et si je me souviens bien, j'avais lu un article sur le site web de C2C au sujet du type qui prétendait avoir été impliqué dans une sorte de groupe technologique à Palo Alto, CA - et il a publié un article très intéressant, et j'ai pensé que c'était en rapport avec le Drone - ensuite je me suis dit - c'est vraiment très proche d'ici, je vais aller vérifier sur place ... parce j'ai travaillé dans le coin pendant plus de 4 ans - et je savais que la crête de colline en arrière plan était celle de Bohlman Road et non pas celle de Big Basin - c'est ce qui m'a servi de déclencheur pour aller voir. J'ajoute que je me suis rendu à cet endroit pratiquement d'une traite, parce qu'il n'y a vraiment qu'un seul emplacement d'où on peut avoir cette vue, et c'est la Route 9."

11August - 3 : "Tu sembles avoir un peu mélangé les récits des différents témoins dans le Parc : le récit de Stephen, qui correspond à l'endroit que tu as trouvé, et celui des randonneurs à bicyclette, dont Ty B. qui a pris douze photos."

Jack - "Non. Je n'ai pas réalisé qu'il y avait eu deux observations le même jour. Si c'est le cas, je n'ai vu aucune autre photographie prise à cet endroit. Il faudrait que je relise les rapports. Il a pu y avoir une confusion, par exemple s'ils ont nommé les photos de drones de Saratoga comme étant de Big Basin, alors je suis passé à côté. Mais l'info de LMH via le site de C2C ne m'a pas semblée très précise quand je l'ai lue pour la première fois, si c'est de ça dont tu parles. Je pense que je suis trop pointilleux - Si j'avais pris des photos du Drone du bord de la Route 9, c'est comme ça que j'en aurai parlé. Il est bien possible que les données aient été mélangées ou que la confusion provienne de l'affichage sur les sites web. Mon attention a surtout été attirée par le fait qu'ils avaient nommé le Drone de Saratoga, "le Drone de Big Basin", et c'est pourquoi j'ai voulu vérifier - sans penser qu'ils avaient pu faire une erreur sur le site web en nommant la photo."

11August - 4 : "J'ai constaté que tu t'es servi d'un Canon Rebel, c'est un excellent appareil ! As-tu remarqué que c'est le même qu'a utilisé Stephen? Si oui, est-ce que tu as fait en sorte d'avoir le même équipement pour obtenir la même qualité que la photographie originale"

Jack - "Non.. J'ignore qui est ce photographe, je n'ai pas tout suivi parce que j'étais assez occupé par mon travail - et jusqu'à ce jour je ne savais pas quel type d'appareil il avait. Je sus un photographe d'avions, mon travail est exposé sur des sites web (ils sortent en tapant mon nom sur Google... Il y a aussi des liens vers des videos de Jets sur différents sites). Je suis passé du 35mm au numérique avec Canon en 2003, sous la pression de mes collègues photographes d'avions à réaction - Je n'ai d'ailleurs pas tellement suivi cette affaire de Drone de Saratoga parce que je me suis dit que la réponse de LMH ne changerai pas grand'chose dans l'attitude des gens - et je n'ai pas beaucoup de temps pour m'occuper de ces choses-là. J'avais aussi essayé de modifier le titre de la photo originale du Drone de Saratoga - en publiant ma photo à titre de comparaison, avant de les poster sur le site du 'Black triangle' - mais quand j'ai essayé d'ajouter les nombres sur la photo originale, que j'avais récupérée sur le site de C2C - j'ai constaté que c'était impossible de la faire s'enregistrer avec ces nombres - j'ai obtenu des messages d'erreur de mon Photoshop 2.0 disant que l'ajout de nombres n'était pas autorisé (pour des raisons techniques que j'ignore), comme si j'étais en multi-couches. D'après mon expérience en photographie, la photo du drone de Saratoga me paraît de toutes façons retravaillée - j'ai du faire plus de 100.000 photos d'Avions de ligne depuis les années 1970 - l'image du Drone de Saratoga me parait de toutes façons superposée - disons que je pense que ce n'est pas un cliché unique - elle a du être - comme on dit aujourd'hui 'travaillée sous photoshop'."

11August - 5 : "Je vois également que la photo a été probablement prise d'un emplacement privé. As-tu essayé de prendre contact avec le propriétaire ? Ca serait TRES intéressant.. Sinon, nous pourrions nous en charger."

Jack - "Si c'est de ma photo dont tu parles, la réponse est non : elle a été prise du bord de la Route 9 - et il y a une falaise assez raide à proximité du virage, ça doit faire une pente de 80 degrés - sur une profondeur d'environ 30 à 60 mètres ...la bordure est très étroite - c'est un endroit où je ne m'arrêterais pas pour regarder tranquillement le paysage... Sans compter que les patrouilleurs colleraient surement une amende à ceux qui s'arrêteraient là, donc c'est un endroit assez peu sûr où stationner. Si un groupe de randonneurs à bicyclette faisaient une halte à cet endroit, ils prendraient de gros risques... en plus, si un Drone apparaît pendant qu'ils se trouvent là - bonne chance!!! - Je t'envoie la carte... passe en mode satellite pour observer.."

11August - 6 : "Pourrions-nous avoir une version en haute-résolution de ta photo ? Par exemple du 1200/900 ?"

Jack - "Oui, laisse-moi le temps de chercher - J'ai pris plusieurs photos de cette Epingle à cheveu sur la route, pour montrer combien elle est étroite à cet endroit, qui n'en fait pas vraiment un lieu d'observation idéal - Cependant,  j'ai du les stocker sur un CD - qui serait maintenant dans une boîte de mon débarras, il me faudra peut-être une semaine avant de remettre la main dessus - parce que je ne mets pas toujours des étiquettes sur mes CD..... c'est de ma faute."

Les recherches relancées par la Drone Team ont eu un effet stimulant sur les autres forums intéressés par l'affaire : AlienContactee sur AlienCases s'est livrée à une étude extensive des environs de Bolhman Road. http://aliencases.conforums.com/index.cgi?board=isaac&action=display&num=1206137423

Dimanche 23 mars -
Le détective T.K. Davies a réalisé une très bonne prestation sur CBC - Radio Canada, hier matin, dans le cadre d'une émission généraliste. Ce qui intéresse les journalistes, c'est l'intrusion d'un privé dans une affaire d'Ovnis. http://ovnis-usa.com/SONS/CBC_As_it_Happens_TK_Davis_210308.mp3

Quelques heures plus tard, il retournait sur le plateau de la Fox, sollicité pour "Fox & Friends" : "Nous avons eu droit à 4 minutes, avec les incrustations de mon site web et de l'adresse du forum Open Minds."

En outre, Tom Davies a passé plus d'une heure avec un technicien spécialisé dans l'installation des réseaux électriques - que nous nommerons Jack : "Il m'a assuré que ses collègues de la compagnie d'électricité PG&E n'auront aucun problème à localiser le poteau de Capitola. Pour lui, ça ne serait pas en ville, mais dans les abords de Capitola. A part ça, c'est également lui qui a identifié à Saratoga l'endroit précis d'où Stephen a pris les photos dites de Big Basin. Il s'est proposé de nous y conduire..."

Jack est l'un de ceux qui ont pris contact par email avec T.K. Davies et Frank Dixon : "Je sais où la photo dite de 'Big Basin' a été prise, parce que j'ai travaillé comme géomètre dans la région. J'étais certain, avant d'y retourner en septembre 2007, que c'était aux environs du Parc de Saratoga."

La relecture des témoignages de Jenna et Stephen d'une part, et celui du cycliste Ty B., montre que les témoins ne prétendent pas avoir pris leurs images depuis le Parc de Big Basin, mais seulement dans les alentours.

Jack a fourni l'image placée juste en-dessous : un rapide montage démontre qu'il a bien trouvé l'endroit d'où Stephen avait photographié son panorama.

En fait, sous le pseudo de MarsAve, ce participant avait déjà expliqué en septembre 2007 comment il avait découvert l'endroit et pris une photo de Saratoga Park.. Mais il s'était manifesté sur un forum peu fréquenté, et personne n'avait relevé sa contribution à l'époque. http://theparacast.com/forums/chad-drone-explained-t-87.html#pid10510

Il nous a dit que c'est une coïncidence s'il avait utilisé le même modèle d'appareil que Stephen.
A moins que nous ayons affaire à un fraudeur venu nous provoquer pour se faire prendre. C'est étonnant, comme le montre Spf33 dans cette animation, que les arbres n'aient pas bougé d'une brindille en 3 mois... Donc je ne lui accorde pas toute ma confiance.

La photo de Stephen, dont il est question ici, n'avait pas été publiée depuis un moment :

La fréquentation a doublé sur Open Minds, après la parution de l'article dans le L.A. Times, passant de 8.000 visiteurs/jour à près de 17.000. Des nouveaux venus enthousiastes, comme Agent99 : "J'ai passé un peu de temps sur le forum ATS avant de vous trouver, et c'était assez divertissant d'y voir les déboulonneurs s'attaquer à ces étranges engins/objets, avec des arguments particulièrement tordus, parce qu'il leur était totalement impossible d'admettre la possibilité toute simple que nous ayons affaire à un nouveau type de phénomène ou de technologie. Tout le travail que vous faites ici est vraiment passionnant !"

OnTheFence a établi le contact avec le nouveau témoin qui racontait hier avoir vu un drone dans l'état de Washington : "J'attends ses dessins, et il est tout disposé pour une interview enregistrée. Bien sûr, nous pourrions être tentés de le mettre en contact avec LMH, pour renforcer une relation de confiance, mais ça serait une erreur. C'est à nous de mener ça à bien.

Le témoin ne voit aucun inconvénient à ce que ses coordonnées soient publiées; il n'est pas en liste rouge, et m'a dit qu'il n'avait rien à craindre, mais il semble pas bien se rendre compte de ce qui lui tomberait dessus si son nom et son adresse étaient connus. Nous devons le protéger des quantités de curieux qui souhaiteraient d'adresser à lui directement. Nous savons bien comment fonctionnent ceux qui rèvent de le déstabiliser.

Il donne l'impression d'un type qui veut nous aider dans nos recherches. Mais il aimerait aussi trouver des explications sur ce qu'il a vu. A l'inverse, son copain est très religieux, et il a un gros problème depuis cette manifestation. J'aimerais que nous puissions lui indiquer un groupe d'entraide qui lui permette d'assimiler cet évènement. Il faut surtout préserver leurs relations amicales."

BigftTuna a également examiné les vues aériennes de la région : "J'ai remarqué un parc fédéral et le Camp Militaire de Bonneville pratiquement au nord de Camas; Lacamas Park est juste au Nord-Est... Je n'ai pas encore trouvé de rapports de police dans la presse locale."

Samedi 22 Mars -

L'intervention des deux privés sur la Fox fait encore la Une des videos les plus consultées dans la rubrique Sci-Tech. Elle arrive également en tête sur Comcast.net (http://www.comcast.net/a/). T.K. Davies est maintenant attendu dans l'émission "FOX and Friends". (http://www.foxnews.com/foxfriends/)

L'analyse est en cours, mais voici le premier témoignage reçu hier :

20 Mars 2008
à T.K. Davies
Nom : Brent Y. (le nom, l'email et le téléphone sont en clair)
Société : B. A. A.
Email : xxxxxx@comcast.net
Téléphone : xxx-xxx-xxxx

"J'ai vu, avec un ami (qui habite à 3 km de chez moi), l'un de ces objets à Camas, dans l'état de Washington. Juste avant cette observation, plusieurs véhicules de police et de pompiers se sont dirigés dans la direction d'où l'objet est apparu.

Je peux vous dire quel genre de bruit fait cet engin, et comment il se déplace. C'était une chose étonnante. Nous avons essayé de connaître la raison de cet afflux de véhicules d'urgence, mais nous n'avons jamais pu obtenir de réponse.

Quelle que fut cette chose, elle avait perdu sa capacité d'invisibilité et j'ai ressenti qu'elle savait que je pouvais la voir. Elle est apparue de la vallée de Lacamas, et s'est arrêtée net, a pivoté, et est repartie très rapidement vers l'est !

Nous en avons parlé entre nous, puis on s'est dit que certaines choses devaient rester non-dites. Je pouvais sentir une odeur, et elle avait vraiment l'air d'avoir des difficultés à fonctionner. Le bruit était celui d'une décharge statique désagréable. Le son était très fort, et il y avait une odeur d'ozone, comme ce qui se dégage quand un circuit est en train de brûler.

Ca fait partie de ces choses qu'on n'a pas envie de raconter, parce que les gens penseront que vous êtes fous. Avant de voir les photos sur Comcast, je me demandais si on ne l'était pas un peu tous les deux.''

OnTheFence observe : "Cette ville de Camas est située à proximité d'une forêt (Lacamas Creek Park), comme dans la plupart des autres cas."

Le nouveau témoin a réalisé des dessins qu'il nous fait suivre . L'engin avait une couleur cuivrée. Son ami est toujours sous le choc..

Les drones font de nouveau la une chez Linda Moulton Howe, qui a entrepris de publier un Récapitulatif de tous les témoignages en plusieurs parties. Mais elle ne cache pas son amertume quant à l'attitude des grands medias qui ne l'avaient pas soutenue à l'époque :
http://www.earthfiles.com/news.php?ID=1402&category=Environment

"Le 21 Mars 2008 - Albuquerque, Nouveau-Mexique - Quelle ironie de voir en Mars 2008, un réseau de TV tel que FOX à New York et presque en même temps la chaîne cablée, History Channel, se mettre à couvrir cette affaire des étranges engins volants en formes de libellules, qui avaient commencé à apparaître sur des photos en 2007 - mais sans avoir mené une recherche approfondie. Leurs rapports sarcastiques ont donné aux spectateurs l'impression erronée que les photos provenaient toutes de Californie, et qu'il s'agissait probablement de créations CGI/Photoshop. Ces conclusions sont totalement fausses.

Pourquoi la FOX s'est-elle intéressé aux drones-libellules ? Parce que le Los Angeles Times, le 18 Mars 2008, avait titré : "Une affaire d'Ovni non-élucidée", et montré la photo de deux détectives privés nommés Frankie Dixon et T. K. Davis. Ils ont été engagés par un groupe Européen pour identifier l'un des témoins oculaires qui avait photographié un engin en forme de libellule au-dessus d'un poteau électrique a à Capitola, Californie, le 16 Mai 2007."

Whitley Strieber devrait nous donner une version audio de cette mise à jour, en compagnie de Linda Howe le 22 Mars sur DreamLand.. http://www.unknowncountry.com/

Vendredi 21 Mars - L'information du Los Angeles Times a été reprise dans l'émission 'Good Morning America', et l'agence United Press International en a publié un résumé http://www.upi.com/NewsTrack/Quirks/2008/03/18/detectives_seek_ufo_answers/7235/ A partir de là, d'autres supports ont servi de relais.

Le débat s'est ouvert sur l'intérêt de diffuser vers un large public une recherche qui pourrait conclure à la non-réalité des drones. Arit a exprimé cette crainte sur Open Minds : "S'il s'avère que les drones sont une fraude, ce sera très dommageable pour l'UFOlogie." L'Administrateur lui répond en quelques lignes : "Réussir à faire publier l'histoire des 'Drones' dans les mass-medias est une avancée considérable. Quoiqu'il arrive, on progresse vers la résolution du problème - d'une manière ou d'une autre. J'encourage tous ceux qui ont mené cette opération."

Nos deux détectives, Tom Davies et Frank Dixon étaient donc invités hier matin sur Fox News :

http://www.youtube.com/watch?v=yqA5a1hi1FU

http://video.google.com/videoplay?docid=-1012673546768303233&hl=en

http://ovnis-usa.com/VIDEOS/FoxNews_200308.flv

L'interview s'est déroulée de manière extrêmement favorable pour un sujet qui concerne les Ovnis; c'est aussi une incroyable promotion pour la recherche en cours, quand on considère les tarifs des espaces publicitaires à cette heure de grande écoute nationale.

Maintenant c'est Carol Off de CBC radio, au Canada, qui souhaite interviewer T.K. Davies dans son émission "As it Happens" - demain matin à 11h30. Le show est relayé dans toute la Californie. http://www.cbc.ca/asithappens/

L'entrée en scène de détectives privés dans le milieu souvent amateur des ufologues suscite des réactions positives sur les forums américains. Est-ce qu'on pourrait voir un groupe se constituer pour financer l'enquête approfondie d'un autre détective à Stephenville, par exemple, sans avoir à s'en remettre totalement aux méthodes du Mufon ?

De l'ensemble des réponses déjà reçues par nos deux enquêteurs, il ressort que les fausses videos ou re-créations en CGI, inspirées ou réalisées par SaladFingers, ont très souvent servi à détourner les observateurs superficiels... [youtube]http://www.youtube.com/watch?v=07Bq9fC14ew[/youtube]

Parmi les dizaines d'emails reçus à l'adresse indiquée par l'article du L.A. Times, beaucoup offrent des solutions inédites pour localiser le poteau. Les lecteurs répondent avant tout à la question posée. Mais pour l'instant, nous n'avons reçu aucun témoignage d'une observation semblable à celle de Raj, ou Stephen et les autres.

Parmi les pistes intéressantes : "Je ne suis pas un expert en électricité, ni en matière d'installations de ce genre, mais je réalise des audits. J'en ai effectué des centaines sur de vastes zones d'aménagement. Ce qui m'apparaît tout de suite avec votre poteau, c'est que les lignes au sommet (celles qui transportent le courant), sont des terminaisons. Ensuite les lignes rejoignent le sol.

Le poteau que vous recherchez n'est pas dans la rue. J'en ai vu plusieurs de ce type dans ma carrière d'audit, ils se trouvent généralement sur de vastes propriétés fermées. C'est pourquoi ce sont des terminaisons. Cette photo n'a pas été prise dans la rue, mais sur une sorte de site industriel ou une petite manufacture. Il peut se trouver entre deux bâtiments, ce qui fait qu'on ne le verrait pas de la rue. Si c'était un poteau de rue, ces trois lignes auraient une continuité."

Dave Pavoni a écrit un petit mot d'encouragement à l'un des détectives : "Hi TK - Je suis producteur pour le History Channel de la série UFO Hunters. Nous avons traité l'histoire du "Drone de Chad" et c'est diffusé ce soir.. http://www.history.com/minisites/ufohunters/
Bonne chance dans vos recherches
"

http://ovnis-usa.com/ufo-hunters-retroconception/

Le producteur de UFO Hunters a laissé entendre que son équipe n'a rien trouvé de concluant. Peut-être parce qu'il n'y a pas consacré suffisamment de temps... Il aurait aussi fallu qu'il soit conseillé par d'autres personnes que James Carrion, du Mufon, dont l'opinion - basée sur des éléments inexacts - était déjà faite. Le même James Carrion qui apparaît finalement comme un obstacle à la manifestation de la vérité : il continue de s'appuyer sur une carte météo déphasée de plus de sept heures (à gauche) qui est censée montrer un temps couvert sur Capitola, alors que l'image satellite GOES11 prouvait au contraire qu'il faisait beau :

Jeudi 20 Mars -

Arthur C. Clarke a quitté ce monde à l'age de 90 ans. L'auteur de "2001, l'Odyssée de l'Espace" venait de fêter son anniversaire au Sri Lanka, le 16 décembre. Auteur d'une centaine d'ouvrages sur l'espace, la science et le futur, on lui doit le concept des satellites de communications en 1945, plusieurs décennies avant qu'il deviennent une réalité.

Les orbites géostationnaires, où les satellites peuvent se maintenir en position fixe par rapport au sol, ont été nommées des orbites Clarke. Il avait commenté avec Walter Cronkite les Missions Apollo à la fin des années 1960. http://fr.wikipedia.org/wiki/Arthur_C._Clarke
A l'occasion de son anniversaire, il émettait ce souhait : "Mon plus cher désir serait de voir la preuve qu'il existe une vie extraterrestre. J'ai toujours été persuadé que nous ne sommes pas seuls dans l'Univers. Mais nous sommes toujours en attente que les E.T.s nous fassent un signe."

L'article du Los Angeles Times, publié hier, révélait que notre équipe de chercheurs a engagé deux détectives pour enquêter en Californie. Les réactions sont intéressantes à observer. Whithley Strieber, tout d'abord, a saisi cette occasion pour montrer à ses lecteurs qu'il ne s'était jamais désintéressé de cette affaire. (http://www.unknowncountry.com/news/?id=6764)

Mais il ne fait que reprendre la théorie du propulseur IonoCraft, trouvée dans un numéro de "Popular Mechanics" en 1964 sur les travaux du Major Alexander P. de Seversky, qui avait été exposée ici (http://ovnis-usa.com/la-propulsion-ionique/) à la date du 14 octobre : "Le tapis volant du futur"..

"Nous retrouvons demain nos invités sur l'affaire d'Ovnis, c'est promis". L'émission "America's News Room" de la Fox a du reporter de 24 heures l'interview des deux détectives, en raison d'une conférence de presse du Président Bush.

Devant la tournure des évènements, certains participants des forums américains ont une pensée pour le MUFON : "Ils ne doivent pas être à la fête, cette fois ils ont perdu la main.." Justement, le responsable international de l'organisation, James Carrion, est parmi les premiers qui ont adressé un email à nos détectives.. Constatant qu'ils ne lui répondaient pas, il a pris son téléphone... sans gène apparente, pour chercher à faire le point sur leurs découvertes ! T.K. Davies lui a alors fait comprendre qu'il n'aurait de réponse qu'en s'adressant directement à ceux qui l'ont engagé.

OnTheFence s'est donc chargé de répondre à Carrion, et il résume en quelques mots la conversation téléphonique : "Il s'étonne que nous ayons des moyens à consacrer à cette affaire de drones, parce qu'il pense que c'est une opération gouvernementale de couverture, visant à la désinformation. Il n'a cessé de se vanter d'avoir résolu l'affaire de Kinross, avant de conclure finalement qu'il n'était sûr de rien..."

Le souci du MUFON est que "notre" évènement relayé par la Fox ruine par avance ses conclusions hâtives exprimées dans l'émission UfoHunters - précisément consacrée en partie aux drones - qui est diffusée à quelques heures d'intervalle.

Parmi les emails reçus en réponse à l'article : "J'ai vous ai lu ce matin et j'ai eu une idée. Je ne sais pas à qui vous avez parlé à la Compagnie Electrique locale, mais mon mari a travaillé pour le département des Eaux et Electricité pendant 35 ans et j'ai une bonne idée de leur fonctionnement. En fait, ce poteau est situé dans le coin où vous le cherchez. Il y a au moins deux sociétés qui sauront l'identifier. Ce sont les hommes sur le terrain qui peuvent vous renseigner, pas leur hiérarchie ! Trouvez où l'équipe se donne rendez-vous le matin, ou bien l'endroit où ils déjeunent, motivez-les un peu, donnez-leur une photo qu'ils pourront épingler dans leur fourgonnette, et vous aurez toute leur attention. Espérant vous avoir aidés !
Bonne chance, - Cathy Ceci
''

DidYouSeeThem sur Open Minds se montre enthousiaste à l'égard de cette initiative : "Ca démontre que les ufologues se donnent vraiment les moyens de mener des enquêtes solides... ce qui doit amener le grand public à réaliser qu'une étude du phénomène peut être conduite de manière rationnelle."

L'éditeur brésilien A.J. Gevaerd publie dans UFO magazine cette information : "Le Brigadier Jose Carlos Pereira (en photo), l'un des principaux généraux de l'Air Force brésilienne a demandé que son pays procède comme la Grande-Bretagne à la publication de ses dossiers Ovnis. Il a déclaré : "TOUS les secrets Ovnis doivent être révélés." On a longtemps pensé que Pereira avait la haute main sur le coffre où les secrets Ovnis brésiliens sont conservés. Selon lui, l'Opération Soucoupe, la version brésilienne de l'Opération Blue Book aux Etats-Unis, a rassemblé 2.000 pages de documents et plus de 500 photos de manifestations en Amazonie, de même que 16 heures de films. Toujours d'après Pereira, tout ce matériel est maintenant gardé à Brasilia, la capitale du pays."

Mercredi 19 Mars -

Au chapître des Drones californiens : nous avions envisagé dès juillet 2007 de faire publier un encart dans la presse de Capitola et des environs sous la forme d'un appel à témoins. Mais l'initiative était restée bloquée parce qu'une personne consultée avait négligé de répondre. C'est pourquoi le Groupe de Recherches a décidé depuis quelques mois de s'y prendre autrement, de manière plus autonome. C'est ainsi que nous avons identifié et retrouvé Shirley P., le témoin du Parc Sequoïa.

Puis en décembre 2007, notre choix s'est porté sur le Cabinet de Détectives TK Davies pour lui confier une mission dans la région de Capitola, en Californie. Le Los Angeles Times vient de publier cette partie de l'aventure, donc il est temps de livrer quelques détails sur notre démarche.

L'article fait la Une du Los Angeles Times :

Il fallait se donner les moyens de faire des recherches sur le terrain. La sélection du Détective, commencée en octobre dernier a pris au moins deux mois. Cet article du L.A. Times était prêt depuis environ six semaines... Il y a par conséquent des éléments dont le journaliste n'a pas eu connaissance, et qui seront diffusés par la suite. Notre groupe est constitué de OnTheFence, TomiUK, 11August, Diouf, et Nemo492.

Nos détectives Frankie Dixon, à gauche, et T.K. Davis à Capitola, Californie,
"Ils enquêtent sur un Ovni photographié par un certain Raji, qui a disparu dans le cyberspace."

http://www.latimes.com/news/printedition/front/la-me-drone18mar18,1,2586082.story

Au départ nous leur avions confié la mission d'explorer la ville de Capitola pour localiser le poteau électrique, puis d'interroger les habitants des environs immédiats. L'idée était d'amener les beaux-parents de Rajinder à se confier. Au fil des semaines, nous avons étendu la recherche, en les documentant sur le Rapport CARET et le témoignage d'Isaac. De ce côté, pour préserver l'enquête, le journaliste a du se contenter de quelques indications.

"Où est ce poteau ? Qui est ce type qui a photographié un Ovni au-dessus ? Deux Détectives qui ont les pieds sur terre veulent savoir."
Un article de John M. Glionna, Los Angeles Times

Des gens pourraient avoir remarqué quelque chose - des objets inhabituels dans le ciel, par exemple – et n'en parler à personne par peur du ridicule.

C'est pourquoi il est parfois nécessaire d'engager un détective. Il va enquêter sur place, poser des questions pointues - au risque d'engager sa réputation après 30 années de service comme Shériff-adjoint. Davies a été Capitaine au Département du Shériff du Comté de Santa Clara.

Au volant de sa Ford Explorer bleue, T.K. Davies et son collègue Frankie Dixon explorent les rues de Capitola à la recherche du poteau télégraphique qui figure sur la photo de l'Ovni.

Les photos étaient apparues sur Internet. Au mois de Mai, quelqu'un du nom de Raj les avait publiées sur la Craigslist. Les trois photos montraient une sorte de soucoupe volante au-dessus d'un mat surchargé d'équipements électriques divers.

Raji avait déclaré qu'il avait pris ces images à Capitola. Puis il a disparu dans le cyberspace.

Tout autour du monde, les chasseurs d'Ovnis ont entretenu le buzz. Apparemment, Raji n'était pas un cas isolé. Ailleurs, d'autres témoins supposés ont publié des images et des videos du petit engin capricieux. Il a été surnommé le "Drone californien" parce que les photos montraient bien qu'il était impossible à un humain de le piloter.

Bientôt, le mystère est devenu si excitant qu'on ne pouvait plus se contenter de former des hypothèses sur Internet. Il fallait engager des professionnels pour localiser ce poteau, ce qui pourrait permettre de remonter la piste jusqu'à ce Raji.

Alors entrent en scène Davies et Dixon, âgés de 62 et 60 ans."

Quelques imprécisions sur le déroulement des opérations peuvent être relevées quand le journaliste essaye de rassembler les morceaux, en particulier lorsqu'il fait intervenir le Mufon au lieu de Coast to Coast et Linda Moulton Howe, mais dans l'ensemble il s'en sort plutôt bien..

"Dixon a visité le site du MUFON et il a découvert qu'un homme du nom de Isaac y affirmait que cet engin étrange faisait partie d'un projet du gouvernement américain. Isaac déclarait qu'il avait lui-même travaillé sur un tel programme top-secret à Palo Alto dans les années 1980, consistant à développer des applications commerciales de cette technologie récupérée de quelques artefacts extraterrestres confisqués par les scientifiques U.S.

Isaac avait expliqué qu'il travaillait au cinquième sous-sol d'un immeuble. Dixon a consulté les responsables de la sécurité incendie, qui disposent de toutes les données de construction d'immeubles dans la région, mais ils n'ont pas localisé ce bâtiment.

Alors dans l'impasse, Davies a pris le risque de révéler la vraie raison de sa recherche.

Et, en effet, il semblerait avoir dénoué la situation.

"Les gens commencent par vous dire que c'est du vent, puis ils se laissent un peu aller, prêts à vous raconter qu'ils ont effectivement vu quelque chose d'étrange. Ca concerne pratiquement tout le monde."

Quelqu'un a déclaré avoir vu un drone de ce type dans le Parc National de la Forêt de Sequoïa. "C'était en plein jour. Je n'avais rien absorbé.. Je ne suis pas du genre à affabuler". Dixon ne savait pas s'il devait la croire, parce qu'elle ne se souvenait pas de la date exacte.

Le Sergent Mark Gonzales, affecté au poste de police de Capitola, n'avait rien trouvé à l'époque. "Ici c'est une petite ville balnéaire, et les habitants nous rapportent tout ce qui se passe, des déjections canines sur les pelouses aux goelands malades. Si quelqu'un avait vu quelque chose, nous en serions certainement informés."

Mais il a aussi déclaré que l'affaire ne serait pas classée : "Je garde une certaine ouverture d'esprit."

C'est aussi le cas de Davies et Dixon. Ils ont récemment découvert de nouvelles pistes. Dans une soirée, Davis a raconté cette histoire de drones à un ami. "Je pensais qu'il allait m'envoyer promener." Au lieu de cela, l'homme lui a répondu qu'il avait peut-être une idée pour localiser le laboratoire secret d'Isaac, autrefois situé à Palo Alto..

T.K. Davies affiche un appel à témoins sur son site web, pour recueillir d'autres témoignages : http://www.tkdavisinvestigations.com.

"C'est assez étrange", m'a confié Davies : "Plus j'avance dans cette affaire, plus j'ai envie de savoir."

Il va maintenant falloir trier parmi les réactions constructives qui commencent à affluer à l'adresse email indiquée. La télévision a aussitôt réagi : le magazine d'informations de la Fox "America's News room" attend les deux détectives pour son édition nationale mercredi matin à 7h30, heure de Californie. C'est l'émission matinale la plus regardée après 'Good Morning America'... "Ils nous ont demandé d'apporter des images de drones, qui seront diffusées pendant l'interview..."

Il est seulement midi en Californie, quand T.K. Davies rédige cet email : "Frank et moi devions marquer une pause, nous en sommes à 96 emails reçus, tous les medias s'intéressent à nous, mais nous tenons à ce que vous sachiez qu'on bosse pour vous, nos objectifs sont les mêmes.Nous ne nous laissons pas distraire". Une heure plus tôt, il écrivait simplement : "J'adore ce job !"

Mardi 18 Mars -

Les projets touristiques dans l'espace se multiplient. Ceux de Richard Branson (Virgin Galactic), finalement associé au co-fondateur de Microsoft Paul Allen (SpaceShipOne), sont les plus largement mediatisés.

Plus discrètement, le promoteur immobilier Robert T. Bigelow (http://www.bigelowaerospace.com/), qui a réalisé l'essentiel de sa fortune à Las Vegas, a fondé sa compagnie Bigelow Aerospace en 1999. Il a déjà procédé au lancement de Genesis I (le 12 juillet 2006), et Genesis II (le 28 juin 2007). Il avait opté pour des vecteurs russes, mais pourrait prochainement conclure un accord avec Lockheed Martin pour utiliser les lanceurs Atlas V.

Robert T. Bigelow était déjà connu comme le fondateur du NIDS (National Institute for Discovery Science - http://www.nidsci.org/index2.html), un institut privé qui s'est intéressé de très près au sujet des Ovnis et aux phénomènes inexpliqués.

Il avait par exemple en 1989 acheté le ranch Sherman, dans l'Utah, surnommé "l'endroit le plus étrange sur Terre".. (http://www.ovni.ch/guest/bourdais5.htm)


Bigelow Aerospace entend réaliser à faible coût un complexe spatial en orbite basse, accessible au secteur privé pour des activités commerciales. Basé au Nevada, au nord de Las Vegas, il dispose pour l'instant de trois autres stations d'observation au sol : en Alaska, à Hawaï, et dans le Maine.

Pour l'heure son objectif est de créer la première plate-forme privée dans l'espace. Bigelow a en fait racheté les projets de la NASA sur les structures spatiales gonflables (le projet Transhab). Une fois déployé, Genesis II mesure 4m de long sur 2,5m de large.

Les modules Genesis ont servi à tester la technologie et démontrer la faisabilité de la technologie gonflable. Parmi les dangers à éviter, les débris spatiaux et les impacts de micrométéorites. Bigelow Aerospace recrute et forme des astronautes.. La mise en orbite du module habitable, Sundancer, est prévue en 2012.

Robert Bigelow veut obtenir l'assouplissement de la réglementation ITAR (International Traffic Arms Regulations) qui pourrait freiner son développement.

On se doute bien que le tourisme spatial va multiplier les occasions de photographier ou filmer des phénomènes particuliers tout autour de la Terre..

Ce parcours du milliardaire évoque le personnage de S.R. Hadden, interprété par John Hurt dans le film Contact, qui finance la recherche des aliens sur ses fonds privés, et termine ses jours à bord de la station Mir... A noter que Paul Allen, déjà cité, a financé SETI en 2007, avec la mise en place de 350 antennes supplémentaires pour scanner un million de systèmes solaires à la recherche de vie extraterrestre. Le chanteur Robbie Williams vient d'annoncer son intention de financer un observatoire privé dans le désert d'Arizona.

Ces entrepreneurs motivés, disposant de moyens importants, pourraient-ils faire des découvertes majeures en marge de la NASA ?

Aujourd'hui le site web de Bigelow Aerospace propose une énigme à résoudre avec cette séquence animée réalisée depuis Genesis I, le 3 mars 2008, qui présente une anomalie photographiée dans les parages de sa station :

"Mystère dans le Ciel
Un point brillant apparaît dans la moitié inférieure des images. Il ne garde pas la même position, et il se déplace par rapport à la couche nuageuse. C'est une succession d'images prises à 20 ou 30 secondes d'intervalle. (http://www.bigelowaerospace.com/genesis_I/?Mystery_in_the_Sky)
Avez-vous une idée de ce que ça peut être ?"

Peu importe qu'il s'agisse dans ce cas d'un reflet ou d'un débris quelconque, des moyens privés d'observation sont en place..

A propos du documentaire de Lundi Investigation sur Canal+ hier soir :
Jacques Patenet, nouveau responsable du GEIPAN, situe à 28% la proportion des phénomènes inexpliqués.

Le Contrôleur aérien Marc Angee commente le rapport du Commandant Ray Brower, qui a observé un objet de un mile de long au-dessus de Jersey en avril 2007.

Jack Krine, ancien de la Patrouille de France, raconte qu'à l'époque où il était pilote de chasse, il a observé le 23 septembre 1975 un engin doté d'un habitacle avec des hublots, d'où émanait une intense lumière rayonnant de l'intérieur. Lui-même et le pilote d'un autre avion à ses côté, ont observé l'objet disparaitre quasi instantanément.

Le Commandant Santa-Maria Huertas, des forces armées péruviennes, se souvient d'avoir tiré 64 obus contre un objet en 1980. Il affirme l'avoir approché et observé sa structure métallique à 19.000 mètres d'altitude, avant de regagner sa base, à cours de carburant.

Un professeur norvégien expose comment fonctionnent les postes d'observations installés par les autorités locales à Hessdalen, où une vingtaine de rapports de manifestations d'Ovnis sont enregistrés chaque année.

François Louange, examine une diapositive du Petit-Rochain, qui fait partie de la Vague belge de 1990, dont le contraste met en évidence une forme triangulaire.

Charles Halt et Jim Penniston racontent à nouveau l'incident de Rendlesham, avec le renfort de Nick Pope, témoignant des réticences du Ministère de la Défense britannique à communiquer.

L'américain Peter Gersten explique comment il a contraint la NSA à livrer une partie de ses documents classifiés, apportant la preuve que le sujet intéresse la Sécurité Nationale américaine, malgré les démentis de l'Air Force de s'intéresser au phénomène.

Richard Haines, ancien haut-responsable de la NASA, enquête auprès des pilotes civils et constate qu'un nombre important d'entre eux ont observé des phénomènes inexpliqués. Il regrette que les pilotes militaires aient constamment peur de témoigner.

Le Général Denys Letty vient réaffirmer face caméra les conclusions du Rapport Cometa : "L'hypothèse d'engins pilotés par une intelligence est privilégiée par notre rapport. La moins mauvaise et la meilleure explication, c'est celle d'engins qui viennent de l'espace."

L'ancien Gouverneur de l'Arizona, Fife Symington, présente ses excuses d'avoir tourné en dérision les Lumières de Phoenix, en 1997, et livre cette perle : "A l'époque, j'étais un homme politique, je devais surveiller mes propos. Aujourd'hui je suis redevenu un citoyen, je dois être honnète envers le public."

Lundi 17 Mars -

La recherche sur les Drones n'a jamais vraiment cessé sur Open Minds. Elle a seulement été ralentie pendant près de deux mois par l'évènement de Stephenville au Texas. Ensuite les images de trois nouveaux engins (Michigan, Oregon et Tennessee), ont peu retenu l'attention mais elles ont renforcé l'impression d'étrangeté des engins originaux de Mai-Juin 2007. Enfin, ce sont surtout les deux témoignages publiés par Linda Moulton Howe le 7 mars (Oklahoma et Arkansas) qui ont ramené les chercheurs vers la Californie et la petite ville de Capitola.

Un exemple de recherche en commun, avec cette proposition de MajicBar : "Les évolutions si particulières, le comportement, du drone de Rajman pourrait peut-être s'expliquer par la présence d'un vent côtier qui le ferait dériver, ou bien parce qu'il avait un autre usage, et c'est sa rotation qui parait remarquable. Peut-être dispose-t-il d'un moyen de propulsion électrostatique, fourni par la queue, et c'est ce qui expliquerait qu'il lui faille tourner sur lui-même pour changer de direction."

En réponse, Nekitamo produit une étude de mouvement sur ce drone de Capitola : "Il est possible que l'engin se soit déplacé en ligne droite à une vitesse pratiquement constante, pendant que Raj prenait les images 13 à 15. J'ai réalisé une superposition, en altérant les contrastes, pour représenter cette idée" :

MajicBar commente : "Considérons, comme évoqué précédemment, que l'anneau central a un diamètre de 6 pieds. Le drone se déplace vers le nord, de la valeur de deux anneaux en 23 secondes, donc il parcourt 12 pieds en 23 secondes, 36 pieds en 60 secondes et 2.160 pieds soit environ 800 mètres/heure, avec une brise légère. Si, comme dans le montage des photos 17 et 18 de Raj, la brise souffle du sud, ça serait caractéristique d'une journée normale de printemps. Mais je ne suis pas sûr que ce soient les conditions réelles sur la côte de Capitola à cette époque. Le drone se déplace lentement, et la position de la queue ne révèle pas nécessairement qu'il effectue un mouvement de translation.

Les règles du déplacement sont relatives. Si trois fois sur quatre le drone tourne pour se déplacer, et que la queue le propulse vers l'avant, du moins c'est ce qui semble être le cas, nous n'avons pas assez d'exemples pour nous assurer que c'est bien son mode de fonctionnement."

L'artiste Leviathan a renoncé depuis longtemps à ramener les images de drones à de simples "créations numériques".

Il produit de temps en temps des travaux comme ceux-ci, qui lui servent non seulement à se faire connaître, mais sont une démonstration a contrario de la réalité de ces engins :

"Ces deux nouveaux modèles, le support et le drone, ont beaucoup fait progresser ma recherche, en démontrant les limites de la CGI (Computer Generated Imagery)"...

Le F-117, premier avion de combat qui disposait de la technologie furtive, cessera de voler le 22 avril prochain.
Après 27 ans de service dans l'Air Force, les F-117 vont rejoindre la base de Tonopah Test Range, au Nevada, d'où ils avaient effectué leur premier vol en 1981. Une cérémonie d'adieu s'est déroulée sur la base de Wright-Patterson à Dayton, Ohio. Ils seront maintenus en condition de vol. http://fr.wikipedia.org/wiki/F-117 Wikipedia : "Le F-117 a été suspecté comme explication pour de nombreuses observations d'ovnis triangulaires."

"Le gouvernement n'envisage pas de l'utiliser de nouveau, sauf en cas de besoin. L'Air Force a décidé d'accélérer le retrait du F-117 afin de permettre le financement d'une modernisation de la flotte active.

http://www.cnn.com/2008/US/03/11/stealth.fighter.ap/index.html

Cinquante-neuf exemplaires du F-117 étaient en service; 10 furent retirés en décembre 2006 et 27 par la suite. Sept avions ont été perdus, dont l'un en Serbie en 1999.
http://tempsreel.nouvelobs.com/depeches/international/ameriques/20080311.FAP1871/laviation_americaine_dit_au_revoir_au_f117.html

Le F-117 sera remplacé par le F-22 Raptor, toujours réalisé par Lockheed, qui dispose également de la technologie furtive (l'avion est entièrement recouvert d'une peinture absorbant les ondes radar), et peut voler à Mach 2,42 (2.575 km/h). Conçu à la fin des années 1980, son premier vol date de 1990, mais il n'a été mis en service qu'en décembre 2005." http://fr.wikipedia.org/wiki/F-22_Raptor

Rocket01 s'étonne sur OM de ce retrait qui lui semble prématuré : "Je reste persuadé que les militaires US ont d'autres atouts dans leurs manches, en plus du Raptor."

Dimanche 16 Mars -

On a appris le 11 mars la démission de l'Amiral William Fallon, chef du US Central Command (Centcom) depuis mars 2007. Son différent avec l'administration Bush sur l'Iran serait la cause de ce départ. (http://fr.wikipedia.org/wiki/United_States_Central_Command). Cette démission prendra effet au 31 Mars.

"La zone d'influence du CENTCOM en 2007 est le Moyen-Orient, l'Afrique de l’Est et l'Asie centrale, régions regroupées sous le terme novateur de Sud-ouest asiatique."

"Je n'ai jamais rencontré Gilles Lorant, ni même parlé avec lui. Son propre récit n'a guère de rapport avec la réunion du 12 février que j'avais racontée. Son témoignage était cependant bien venu, parce qu'il faisait état de réunions qui devaient naturellement découler de la première.

J'apprends que Mr. Lorant a opéré en France pendant de nombreuses années en présentant les mêmes accréditations, sans jamais être inquiété, jusqu'au jour où il a révélé ces réunions à l'ONU, auxquelles il aurait assisté. De même il m'a été confirmé que Lorant est un ancien officier militaire et un pilote, qui a participé à des rencontres de haut-niveau dans le cadre de la Défense Nationale."

"Il a prouvé qu'il était à New York. Ce n'est pas parce qu'on relève des failles dans son CV qu'on doit automatiquement invalider son récit. En raison des attaques dont il a fait l'objet, en particulier de la part de Jacques Vallée, j'aurais plutôt tendance à penser que "Il n'y a pas de fumée sans feu".

Je ne peux parler qu'en mon nom (pour ce qui est de la première réunion), et je réaffirme que j'ai rencontré à trois reprises un respectable officier militaire US, pilote et diplomate, pour évoquer ce sujet, et les preuves qu'il m'a présentées, concernant son statut, sont tout à fait authentiques.

J'avais déjà révélé que c'était une initiative de l'US Navy. La récente démission de l'Amiral William Fallon m'a libéré d'une réserve de confidentialité à laquelle j'avais consenti, afin de préserver son rôle dans cette initiative. Dès le début, ma source m'avait clairement précisé que l'Amiral Fallon était son mentor, et qu'il avait donné son accord tacite en coulisses pour faire progresser la cause de la Divulgation Ovni. Pour moi, cette démission est l'aboutissement d'une campagne de dénigrement menée contre lui (par ses adversaires) dans le Magazine Esquire. Cette campagne était une offensive de la dernière chance de la part du camp adverse, qui est opposé à cette révélation.

Cet officier très respecté vient de démissionner de son poste de Chef du Central Command. Je souhaite que dès lors qu'il aura retrouvé sa liberté de parole, il pourra évoquer publiquement le sujet.

Je vous ferai parvenir d'autres détails que j'ai découverts ces derniers jours, à propos notamment des noms de code utilisés à l'ONU pour parler d'Ovnis : on utilise les termes d'objets aérospatiaux.."

En outre, Robert Morningstar fait savoir par email qu'il tient la confirmation de la présence de Gilles Lorant à New York, et sa participation à des réunions militaires de haut niveau, d'une "autre source en Europe" : serait-il possible que cette source décide finalement de se révéler ?

L'assistante personnelle de l'Ambassadeur Sir John Sawers a par ailleurs affirmé qu'il n'était pas aux réunions de l'ONU :

"Merci de votre email. Nous savons que des rapports circulent sur Internet, selon lesquels l'Ambassadeur aurait assisté à des réunions à l'ONU en février, sur le thème des Ovnis. Mais je peux vous assurer que ces histoires sont totalement infondées." - Sandra Coleman

La formulation du démenti reste ambigüe, parce que les réunions supposées n'étaient pas sur le thème des Ovnis. Ufonaut préfère attendre une réponse plus officielle : "Des membres de la communauté du renseignement l'ont surement informé que son nom a été évoqué. Suspicioso a envoyé une requête FOI, donc nous verrons bien ce qu'il en est."

Samedi 15 Mars - Un épisode de UFO HUNTERS sur History channel sera consacré à la rétro-conception, et devrait accorder une place aux drones de Californie mercredi prochain, 19 février...
http://www.history.com/minisite.do?content_type=mini_home&mini_id=57826

"La rétro-conception est une pratique courante dans l'industrie privée et le gouvernement. C'est un moyen de se maintenir informé sur les réalisations de ses concurrents, voire de les surpasser. Les militaires US ont-ils acquis certaines technologies, comme la furtivité, en examinant des épaves d'Ovnis ? Sommes-nous en compétition avec des extraterrestres, en utilisant les restes de leurs vaisseaux pour développer des technologies de pointe ? Une équipe de UFO magazine a mené l'enquête en se demandant si par exemple la technologie des fibres optiques, la vision nocturne et les nouveaux implants, ont pu provenir de l'examen des débris de Roswell ou autres sites de crash."

Le magazine "Lundi Investigation" sur Canal+, le 17 à 20h50, a prévu d'aborder le sujet Ovni sous un angle inédit. Dans sa présentation, la chaîne évoque le Rapport COMETA, remis à Jacques Chirac en 1999, concluant à "la réalité physique quasi-certaine d'objets volants totalement inconnus" : "L'intérêt des Etats-Majors pour les phénomènes aérospatiaux non expliqués s'affirme de plus en plus. Les deux journalistes d'investigation réputés pour leur sérieux, Patrice des Mazery et Michel Despratx, ont rencontré pendant près d'un an des militaires de tous grades. Ils ont également eu accès à des archives et à des témoignages exclusifs. En France, mais aussi en Grande-Bretagne, les armées abordent désormais la question des 'soucoupes volantes' avec la plus grande rigueur. Notamment lorsque les radars confirment le passage d'objets dans l'espace aérien. En Amérique latine également, ces phénomènes sont recencés et analysés de façon rigoureuse."

Le journal des abonnés de Canal+ consacre une page à la seule annonce de ce programme : "Les pilotes de l'armée française doivent désormais répondre à un questionnaire émanant du CNES, portant sur l'obervation éventuelle de phénomènes inconnus. Leurs révélations, comme celles des aiguilleurs du ciel, sont prises au sérieux. Le GEIPAN forme désormais les pilotes à d'éventuelles rencontres aériennes.

A l'étranger, tout bascule début 2007 avec la révélation par l'armée chilienne, lors d'une conférence sur l'ufologie, et en présence de plus de mille experts, de photos et de videos prises en vol. Responsables militaires argentins, péruviens, brésiliens et australiens, suivent cette initiative et livrent à leur tour une part de leurs secrets. En Grande-Bretagne et en Norvège, des savants et des soldats collaborent étroitement sur l'étude des objets volants, tandis que Japonais et Chinois sont prêts à créer des centres de recherches. Ce que révèlent Patrice des Mazery et Michel Despratx tient aussi bien du roman de science-fiction que d'une certaine réalité... pour demain. A moins que Ronald Reagan ait eu raison ?"

Que se passerait-il si la France décidait finalement de se démarquer des positions américaines ?

Vendredi 14 Mars -

Il est courant pour les déboulonneurs qui souhaitent en finir rapidement avec une affaire dérangeante, comme actuellement celle de l'ONU, de lancer des attaques personnelles contre celui qui véhicule l'information. Le dénigrement consistera par exemple à contester ses diplômes. Or Michael Salla a bien un Doctorat en Philosophie en matière de Gouvernance. (http://www.exopoliticsinstitute.org/images/Salla-PhD.pdf).

Ted Roe sur OM n'approuve pas nécessairement tous les aspects du personnage, mais il souhaite au moins que d'éventuelles attaques soient fondées : "Salla n'a pas de formation en psychologie, mais il enseigne dans le domaine des sciences politiques : les implications politiques de la présence extraterrestre. Les cours de son Institut qui requièrent une formation en psychologie sont donnés par Rebecca Hardcastle, laquelle a ce genre de qualifications...
Nous sommes tous à la recherche de la vérité, mais les basses attaques contre le messager ne nous ferons pas progresser.

Celà dit, il n'existe pas une documentation scientifique suffisante pour valider ou contester l'affirmation de Michael Salla selon laquelle l'étude des Dauphins pourrait permettre de comprendre comment entrer en relation avec ceux qu'il a choisi de nommer les Etres des Etoiles." http://earthtransformation.com/dolphin-seminar.htm

Michael Salla livre une nouvelle information sur la liste de Victor Martinez : "Le 10 Mars, un collègue exopolitique m'a rapporté qu'une source au sein du Ministère de la Défense français lui a confirmé que Lorant participe à des réunions militaires de haut niveau. Cette source est un Colonel. Il sait que nous avons quelques difficultés à cerner les références professionnelles de Lorant. C'est pourquoi il nous indique que le personnage participe à des rencontres importantes, en France, et qu'il a un statut officiel dans le milieu qui mène des opérations de couverture en rapport avec les questions ET/Ovnis. Ca nous aide à mieux comprendre pourquoi il avait initialement prétendu avoir assisté en tant qu'observateur aux réunions de l'ONU."

La mobilisation des frères Pickering, et la mise en avant de Gilles Lorant, montrent qu'une opération relativement concertée est possible. Mais rien pour l'instant ne permet de dire si la cible en est le mouvement exopolitique de Michael Salla, la Fédération A.I.R.P.L.A.N.E., ou le milieu ufologique dans son ensemble, simultanément en France et aux Etats-Unis. On se représente encore mal pourquoi de telles manoeuvres auraient été engagées dans le but de propager une histoire sans consistance... Pourtant, Jacques Vallée a confirmé à sa manière que des réunions sur le sujet Ovni pouvaient se tenir aux Nations-Unies...

Michael Salla détaille sur Open Minds ses relations avec la Source originale : "Clay et Shawn Pickering m'ont parlé pour la première fois de la Source A qu'ils avaient rencontrée et avec laquelle ils avaient développé des liens d'amitié. Ce contact leur avait révélé son parcours militaire et l'état de ses connaissances dans le domaine Ovni. Il leur avait remis une version du Manuel des Opérations Spéciales qui était différente de celle que Robert Wood avait étudiée. Ce nouveau document fut envoyé à Bob Woods pour analyse, et il avait confirmé que c'était une autre version du même document. C'était en soi une chose intéressante, mais ça a également permis de confirmer que la Source A était bien ce qu'elle avait prétendu, et avait accès à diverses ressources hautement classifiées concernant les Ovnis.

http://www.bibliotecapleyades.net/sociopolitica/sociopol_SOM1-01.htm

Clay et Shawn avaient continué de me tenir informé au sujet de la Source A, mais très confidentiellement. C'est ce qui me permet d'affirmer que je connais la Source A depuis environ 18 mois, parce que j'étais également destinataire des éléments confidentiels qu'elle acceptait de partager. Cette information sur la réunion aux Nations-Unies était la première qui pouvait être porté à la connaissance du public. Les contacts antérieurs font que j'ai confiance dans la Source A, et j'ai rapporté ses propos dans mon premier article."

On a vu quelques observateurs récemment monter au créneau pour dénoncer la fraude, simplement parce que le service des relations publiques de l'ONU n'a pas trouvé mention du mot Ovni dans les réunions organisées en Février... A ceux-là, Stanton Friedman, sur la liste UfoUpDates, suggère de chercher plutôt si des réunions sont listées avec des termes plus généraux, comme "situation de conflit" ou "menace de l'espace"... "Ca me parait de toutes façons très improbable que vous trouviez en clair la mention des Ovnis dans l'intitulé d'une réunion !"
Il sera sans doute plus intéressant d'attendre les résultats des requêtes FOI (Freedom Of Information) sur les agendas des éventuels participants.

Suspicioso a réalisé une Mise à jour de sa représentation graphique de l'affaire de l'ONU : http://ovnis-usa.com/images/Suspicioso-UN-Graphic-120308.jpg

Jeudi 13 mars -

L'idée que j'évoquais ici et sur le forum Ovnis-USA depuis le 10 mars, se développe également aux Etats-Unis, où Gilles Lorant apparaît de plus en plus comme une taupe, installée depuis peu dans le milieu ufologique français, et destinée à servir de contre-feu. Dans cette hypothèse, il est inutile de continuer à espérer une interview en radio pour nous raconter les réunions aux Nations-Unies : les amplifications sur son CV auraient été soigneusement préparées.

Divers recoupements effectués dans le milieu ufologique permettent peu à peu de comprendre comment il s'est rapidement fait connaître des principaux acteurs. Thierry Rocher résume la soirée des Repas ufologiques parisiens du 6 Novembre 2007, animée ce soir-là par Michel Ribardière.

http://www.les-repas-ufologiques.com/le%20journal%20des%20repas%20ufologiques%202007.htm

Il rapporte mot pour mot la première intervention publique de Gilles Lorant - un visiteur qui se lève de son siège, comme pour poser une question, mais on s'aperçoit rapidement que son but est en fait de se présenter à l'auditoire. Dès la seconde phrase, il affiche un statut hors du commun, avant de lancer un appel solennel : "Ma question est plutôt une préoccupation. Je suis membre de l'IHEDN et du CNRS. Je côtoie des personnes qui prennent des décisions politiques. Je constate qu'il s'agit plutôt d'autocensure. Les gens sont effrayés et se censurent eux-mêmes. Ils le font déjà sur des sujets moins sensibles. En gros il y a un espèce de consensus. [L'homme raconte une rencontre personnelle avec des Indiens des Rocheuses. A propos des OVNI, ils considèrent que "les dieux ont leurs affaires"]. Il existe beaucoup de preuves sur les OVNI, mais le sujet est trop (.?.) un paradigme. Oui, la France est une terre d'exception, mais on essaye de bouger des gens convaincus du contraire. On ne pourra pas obliger une intelligence à se manifester si elle n'en a pas envie. Il faut montrer que l'on en est digne. Pour qu'une intelligence nous prenne en compte, il faudra changer, annuler guerres, famines, pollutions, etc. C'est peut-être un projet qui n'aboutira pas car on est face à un dilemme qui n'est pas encore réglé."

Gilles Lorant n'avait donc pas de question à poser. Il a utilisé le micro destiné aux participants de la soirée uniquement dans le but d'attirer l'attention. Après cette intervention remarquée, plusieurs viendront l'entourer, et il leur confiera volontiers ses coordonnées personnelles. L'organisateur Gérard Lebat le découvrira tout récemment, en janvier 2008.

Cette hypothèse d'une déstabilisation organisée prend davantage corps avec ce qui va suivre..

Le Kevin Smith Show (http://www.kevinsmithshow.com/) recevait à nouveau hier un personnage du nom de Dick Criswell. C'est un enquêteur versé dans les domaines de l'ufologie et du paranormal, fondateur du réseau I.P.U.S. (International Paranormal UFO Society) et du site http://www.canyoustandthetruth.com. Son nouveau site est en construction : http://www.ipusnetwork.com/

Dick Criswell

Dick Criswell pense que le français Gilles Lorant aura été chargé de faire un petit tour de piste, à la demande des services concernés, et que les éléments de discrédit étaient pré-établis dans son parcours : "En réalisant qu'il y avait eu une première fuite aux Nations-Unies, ils ont jugé utile de jouer la carte Lorant pour que tout rendre dans l'ordre."

L'invité de Kevin Smith pense que les "réunions" ont bien eu lieu. Deux sources lui auraient confirmé l'info. La première est un Commandant de la Navy, qui prétend avoir lui-même participé à ces rencontres : "J'ai confiance en lui à plus de 99%, parce que ça fait des années qu'il me renseigne sur d'autres affaires". L'autre source est un Mexicain, qui a promis de lui faire parvenir un exemplaire de la brochure remise aux participants. http://ovnis-usa.com/SONS/KevinSmithShow_Dick_Criswell_20mns.mp3

Il ajoute : "Les Nations-Unies avaient déjà démenti en 1995 qu'ils avaient commandé une étude sur les astéroïdes susceptibles de percuter la Terre. Or à l'époque un attaché de Dan Quayle m'avait remis une copie de ce rapport..."

Whitley Strieber L'écrivain et abducté Whitley Strieber avait remarqué avant-hier la déclaration de Michel Ribardière, Président de la F.E.A., et s'en était contenté pour titrer sur son site web Unknowncountry.com : "Tant que nous n'avons pas la preuve de ces réunions aux Nations-Unies, qui nous serait apportée par l'un des participants officiels, nous nous en tiendrons à dire qu'elles n'ont jamais eu lieu."

Il devait intervenir la nuit dernière en première partie d'émission sur Coast to Coast AM.

http://www.unknowncountry.com/news/?id=6743

La réplique de Robert Morningstar ne s'est pas fait attendre, et elle ne manque pas de pertinence : "Avec tout le respect que l'on doit à ce génie créatif, cet écrivain talentueux qui nous présente des faits et sait aussi rédiger des romans, sa déclaration doit s'appliquer également à tous ses propres récits de rencontres avec Les Gris, les récits de ses abductions, et ses multiples transformations.

La différence entre le cas de Mr. Strieber et le nôtre, c'est que pour notre part nous avons trois témoins qui ont rencontré la source, et dont les récits sont cohérents. Mr. Strieber n'a jamais présenté un seul témoin de ses interactions avec "Les Gris". Je suis moi-même un grand admirateur de ses talents d'écrivain, et des millions d'autres lui ont accordé le bénéfice du doute, contribuant à lui verser des millions de dollars en royalties depuis plus de 20 ans.
Je demande respectueusement la même chose, c'est-à-dire le bénéfice du doute (et seulement "2 Centimes de bon sens" en "royalties").

Un autre élément qui nous est commun est cette affirmation qu'une grande transformation va se produire dans un futur proche.
Notre source a parlé de "2013". J'ai acheté le dernier roman de Whitley (une fiction, basée sur des "faits" qui lui sont personnels). Il a pour titre "2012 : The War for Souls"
[en production chez Warner Bros]. Je possède même un exemplaire qu'il m'a dédicacé, lors d'une séance de signature chez East-West Books à New-York.

La différence entre nos deux histoires se réduit à une dizaine de jours, selon que la transformation annoncée se produit le 21 Décembre 2012 ou le 1er Janvier 2013."

"Strieber est un auteur de romans réputé pour "The Wolfen" et "Communion". Son dernier roman, "Les Gris", est en cours d'adaptation par Ken Nolan pour Sony, et les droits de "The Hunger" ont été acquis par la Warner."

Source : (http://www.hollywoodreporter.com/hr/content_display/news/e3i56b3e1536d8623e908f22953ad9c8708).

Mercredi 12 mars -

Ricky Sorrels, le fermier de Stephenville, est revenu sur Open Minds alors que les participants organisent un prochain campement sur son domaine pour les premiers jours d'avril : "On continue à voir des choses dans les environs. Je connais beaucoup de gens dans tout le Comté, ils ont confiance en moi et ils me racontent des trucs à cause de ce qui m'est arrivé. Il est vrai que les manifestations sont plus rares, mais ça peut être du à la météo actuelle, avec de la neige, des nuages chargés d'humidité, etc... Il m'arrive d'aller travailler dans les champs à 3 heures du matin, pour m'occuper du bétail, et je vois parfois cette chose au-dessus de ma propriété. Ca se passe généralement dans la direction du nord-ouest.. C'est pourquoi je vous invite bien volontiers à venir vous rendre compte par vous-mêmes, et ne pas vous contenter des rumeurs ici ou là.."

Ce fond d'écran a été créé par l'artiste Mark Medford pour http://stephenvillelights.com/

Dans un nouveau message destiné à circuler sur des listes, Jacques Vallée constate : "C'est étrange, certains des arguments du prétendu rapport à l'ONU sont semblables (mais cependant amplifiés) au témoignage que j'avais présenté de manière assez officielle devant le comité politique des Nations-Unies en 1978, en compagnie du Dr. Hynek, de Claude Poher, Gordon Cooper, Stanton Friedman et quelques autres. Cette rencontre n'était pas secrète (elle était en fait ouverte au public et à la presse), et avait été largement rapportée.
Par conséquent, je ne vois pas ce qu'il y a de nouveau dans ce que Messieurs Salla, Lorant etc.. auraient à nous dire, ni pourquoi il y aurait une telle urgence et la nécessité du secret.
" Le rappel de cette réunion de 1978 avait été publié ici à la date du 23 février. Il n'y aurait donc "rien de nouveau" dans les récits des frères Pickering et de Gilles Lorant, mais en disant celà, Jacques Vallée atteste bien que l'ONU peut servir de cadre à de telles rencontres.

Dans le cours de la même journée, Michael Salla a précisé qu'il connait depuis 2006 la véritable identité de l'informateur de Clay and Shawn Pickering, qui serait sous les ordres d'un Amiral : "Les révélations de Robert Morningstar sur les activités militaires de la Source collent avec les renseignements dont je dispose, et soulignent que l'U.S. Navy entend jouer un rôle de premier plan dans la divulgation de la présence extraterrestre." Un nouvel Edito de Ed Komarek est entièrement consacré à cette hypothèse selon laquelle l'US Navy serait plus engagée dans cette voie que l'US Air Force. http://exopolitics.blogspot.com/2008/03/navy-and-ufoet.html

Un opportuniste facile à identifier s'est inscrit sur Open Minds sous le pseudo de Hugh, pour nous annoncer que les réunions de l'ONU s'inscrivent en fait très exactement dans le cadre de SES prédictions : "J'avais annoncé il y a deux ans qu'il se passerait des choses importantes dans les 18 à 24 mois"... Et de tenter de récupérer tous les évènements majeurs à son avantage, comme la manifestation d'Ovni sur l'aéroport de Chicago, et les récents incidents de Stephenville. Comme s'il n'y avait pas chaque année des évènements remarquables...  Il est rapidement remis en place par Ed Komarek qui le connait bien :

"Hugh/Eric, tu ferais mieux d'admettre que que tu dépassé les bornes avec la prédiction de Tsunami, en 2006, et de nombreuses personnes pourraient en avoir souffert. Tu as créé un mouvement de panique sur les côtes Africaines. Tu as perdu toute crédibilité. Il te suffirait de le reconnaître, et ce serait le début de ta guérison.

Michael et moi avions fait tout notre possible pour essayer de t'empêcher de dérapper, mais ça n'a servi à rien. Je pense que Michael a bien fait de prendre ses distances pour cette raison. Cette fausse alerte au Tsunami a complètement détruit ta crédibilité dans la communauté exopolitique. C'est affligeant."

EarthFiles

Concernant les récents témoins retrouvés par Linda Moulton Howe sur cette affaire de Drones, à la date du 8 mars, MGrandin s'exprime sur OM : "J'ai rarement lu des témoignages qui semblent aussi sincères. Par exemple, LMH s'attendait visiblement à ce que l'une des soeurs lui raconte qu'elle avait vu un engin en forme de libellule, et ses questions allaient dans ce sens - mais la femme ne parvenait pas réellement à valider cette image, malgré ses bonnes dispositions. C'est par la suite, après avoir vu différentes photos de drones, qu'elle s'est déterminée sur le modèle "Big Basin" - en expliquant alors pourquoi le terme de libellule ne pouvait lui convenir à 100%. Une telle profusion dans les détails montre bien que rien n'était préparé à l'avance, mais 100% spontané. C'est ce témoignage qui pour moi apporte la preuve que l'histoire des drones est authentique.
Donc je pense que cette affaire est véridique, sans toutefois pouvoir déterminer si ces engins sont d'origine militaire, aliène, ou mixte.
"

Mardi 11 mars -

L'affaire de l'ONU aura relancé une forme d'activisme. Robert Morningstar, éditeur de UFO Digest, adresse cet email à un petit groupe d'observateurs. Il est ensuite reproduit sur Open Minds : "Du fait que je suis l'une des sources de l'information sur la réunion à l'ONU, je tiens à vous affirmer de nouveau que j'ai bien rencontré l'informateur, un militaire qui est diplomate de liaison, à trois reprises, et je réaffirme qu'il m'a bien présenté tous les documents officiels qui établissent sa haute crédibilité selon mes critères (et je suis très exigeant).
Je ne suis pas un menteur ni un plaisantin, et je demande que toutes les personnes concernées, au lieu de se lancer des opinions à la tête, en perdant beaucoup de temps et d'énergie, appellent simplement ou écrivent à leurs congressistes et Sénateurs aux Etats-Unis, et leurs parlementaires au Canada et en Europe (GB/EU). Dites-leur, ne leur demandez pas, DITES-leur, donnez-leur l'ORDRE de FORCER la Divulgation.

Au fond, ces gens travaillent pour vous, ils ne sont pas au-dessus de vous. C'est vous qui les avez placés là où ils sont, et c'est vous qui payez leurs salaires.

Je remercie tous ceux qui ont déjà réalisé un excellent travail d'investigation."
Robert Morningstar
Editeur, UFO Digest

p.s. "J'ai donné ma parole de ne pas révéler l'identité de la source, et je garderai ma promesse. J'ajouterai, dans un retour historique, que dans l'affaire des fuites du Watergate, si Woodward et Bernstein avaient cédé à la pression du public en révélant le nom de leur source, on ne l'aurai pas surnommée "Gorge Profonde" mais "Gorge Tranchée".

Cette affaire des Nations-Unies amène bien des réflexions et des hypothèses sur les forums, dont celle-ci, formulée par Dan Smith :
"Personne n'a encore apporté la preuve que cette histoire a été complètement fabriquée... Les services de Renseignement pourraient-ils avoir monté une opération de couverture pour empêcher que l'affaire éclate prématurément dans le public ? Parce que les grands medias ne sont pas censés être touchés avant l'année prochaine."
Il essaye de concilier les révélations de la source de Michael Salla et la faiblesse du témoignage du français Gilles Lorant.
Garuda n'exclue pas que la fuite puisse être due à une rivalité au sein des Services.

Côté Drones, la recherche se poursuit avec cette étude de 11August : "Tous les observateurs auront remarqué que la plupart des témoignages ont situé les drônes à proximité immédiate de quelques forêts et bases militaires.
J'ai voulu vérifier ce point, et après quelques heures passées sur Google Earth et sur les sites de recensement US des forêts et des bases militaires, j'ai pu faire ce tableau
" :

Notes de 11August : "La séparation entre "observation de drones" et "possibles observations de drones" est certes subjective, mais j'ai tenté de réunir toutes les observations qui coïncidaient de la meilleure façon avec les premiers rapports.
On constate que les drones n'ont jamais été observés très loin des forêts : soit au-dessus, soit à proximité immédiate.
Je note aussi que les deux nouvelles observations rapportées chez LMH sont aussi à proximité de forêts.
Cependant, je n'ai pas pu trouver de corrélation évidente entre les observations de drones et les bases de l'Air Force.
"

DragonFire, Modérateur du forum Open Minds, a également lu attentivement les deux nouveaux témoignages sur les Drones : "Qu'est-ce que tout ça implique si ces engins existent ?
Si ces histoires ont été inventées... Il nous restera à comprendre comment tous ces 'faux' témoins ont pu raconter avoir vu le même phénomène.
A l'heure actuelle, nous n'avons aucune solution; ça reste une énigme, qui requiert notre analyse critique.
"

10538 lui répond : "Si ces engins sont bien réels, ça signifie que nous avons développé une technologie totalement inconnue du public, avec ou sans l'aide des Aliens. S'ils n'existent pas, alors tous les témoins sont des menteurs. Et ils commencent à être nombreux. Ca supposerait que tous ont menti, mais sans aucune exception possible."

Nous évoquions hier le retrait par le Ministère de la Défense britannique des dossiers concernant Rendlesham et Coxford "pour des raisons de copyright". L'ufologue croate Giuliano Marinkovic a découvert que si ces documents n'étaient plus référencés sur le site du MoD, il était quand même possible d'y accéder en cherchant un peu...

http://ovnis-usa.com/DIVERS/Rendlesham1.pdf (Rendlesham1 à Rendlesham5)
http://ovnis-usa.com/DIVERS/cosford_mar93_pt1.pdf (cosford_mar93_pt1 et pt2)

Lundi 10 Mars -

La fusée Ariane5 a réussi son lancement hier et placé l'ATV Jules Verne sur l'orbite prévue, à 260 kilomètres d'altitude. L'ATV est un cylindre de près de 20 tonnes, chargement compris, haut de 10 m sur 4,50 m de diamètre. L'accostage en mode automatique de ce premier cargo spatial européen à la Station internationale doit avoir lieu le 3 avril, à 400 km d'altitude. C'est l'aboutissement d'un programme lancé à Toulouse en 1995.

Les navettes spatiales américaines ne seront plus opérationnelles en 2010. Pour le PDG d'Arianespace : "L'Europe n'est pas loin de disposer d'une capacité autonome en matière de vols habités, ce qui serait une bonne chose."

Le point de vue de Jacques Vallée sur cette affaire des Nations-Unies : http://www.strangeattractor.co.uk/further/?p=778

"Je ne m'emballerai pas trop pour l'instant sur cette information : nous ne sommes pas parvenus à vérifier en France que Gilles Lorant a effectivement travaillé aux endroits qu'il a indiqués (le CNRS n'a aucune trace de lui), et nous ne parvenons pas à obtenir des réponses claires aux questions élémentaires concernant cette rencontre.
A ce stade, cette affaire me paraît très suspecte : c'est encore ce genre d'allégations sans assise, qui augmentent la difficulté d'amener les scientifiques à s'impliquer sérieusement dans ce domaine.

Il me semble que cette histoire part en morceaux, mais la structure est très intéressante - en suivant les lignes directrices d'un processus de guerre pyschologique par le jeu de la rumeur :
Jacques Vallee

1. Vous inventez une histoire très accrocheuse qui aura l'air plus vraie si vous y associez des noms prestigieux : l'ONU, l'Ambassadeur de France, DSK etc. et quelques dates précises.

2. Vous laissez quelques blancs, afin que les gens se posent des questions, ce qui vous montrera qui va s'y intéresser, et pourquoi.

3. Vous laissez entendre que l'affaire est en partie secrète, et laissez le mystère s'épaissir.

4. Vous rétractez progressivement des éléments de l'histoire (une une bonne partie n'était que le fruit de votre imagination), mais vous indiquez qu'une personne bien réelle (Lorant) se trouvait là.

5. Cette personne (dont les éléments de CV sont improbables) "révèle" d'autres détails mais ne confirme pas l'histoire d'origine, ce qui lui confère une crédibilité supplémentaire et lui permet de diffuser une information nouvelle.

6. Des enquêteurs de bonne foi renforcent l'histoire originale en essayant de suivre la nouvelle piste.

7. Vous ajoutez de nouveaux noms qui sonnent bien, tels que Ted Kennedy et John McCain, par le biais de nouvelles sources anonymes "qui courent un grand risque si leurs noms étaient divulgués..." et vous amenez ainsi d'autres chercheurs plus facilement identifiables à révéler leur intérêt.

8. Vous utilisez Internet pour faire circuler votre montage en direction d'un grand nombre de gens, dans l'espoir de créer un effet de masse.

9. A ce stade, tout démenti officiel de cette histoire (ou d'une partie seulement) aura l'air d'une couverture ou d'une réaction sceptique, ce qui vous permettra de prétendre que vous êtes la victime d'une manoeuvre de désinformation, etc. etc.

Tout ça est très habilement conçu... Il est beaucoup plus facile de programmer des êtres humains que des ordinateurs !"

C'est intéressant, et ça suggère une opération concertée. Cependant, une opération aussi complexe visant à identifier une poignée d'ufologues, et décourager les scientifiques de s'intéresser au phénomène... ne se justifie que si on a quelque chose de très important à cacher. Pourquoi ne pas envisager qu'il s'agisse d'une opération d'acclimatation, consistant à tester les réactions de l'opinion ? Les politiques utilisent couramment le procédé, en diffusant la rumeur d'une réforme, avant de l'annoncer officiellement. En cas de surchauffe, le pouvoir se ménage une possibilité de rétractation grâce à des incohérences dans le CV de Lorant, ou son 'erreur' sur DSK.

Ce qui nous amène à s'intéresser de nouveau à la Source originale, celle de Clay et Shawn Pickering...

A propos de la Réunion à l'ONU du 12 février 2008, par Clay et Shawn Pickering

"Pour que les choses soient bien claires, nous confirmons que nous avons rencontré notre Source une première fois le Lundi 11 février au soir, il était 20 heures. Elle nous a informés, mon frère et moi, que la réunion à l'ONU aurait lieu le lendemain matin, mardi 12, à 8 heures.

Notre source savait que le sujet OVNI serait abordé. On nous a priés de ne pas diffuser cette information avant que la réunion ait eu lieu. Nous avons été les seuls à diffuser cette information le jour même. Nous en avons informé trois personnes : Bob Morningstar, Editeur de UFO Digest, le Dr. Michael Salla, directeur de Exopolitics.Com, et l'auteur bien connu, Jim Marrs.

Bob Morningstar a brièvement rencontré notre source le lundi 17 février 2008.

Du fait que Bob habite dans les environs de New York City, il était facile d'organiser cette rencontre. Bob a rencontré de nouveau notre source le 25 février 2008. Shawn et moi avons mis en place cette réunion, et nous y avons participé. Elle a duré 5 heures. Notre source a montré à Bob ses accréditations. Nous avons abordé plusieurs sujets. Notre source avait lu divers écrits de Bob sur Internet, et était très intéressée de le rencontrer. Notre source préfère continuer à relayer en premier lieu ses informations vers Shawn et moi. C'est ainsi qu'elle entend communiquer toute autre nouvelle, du fait de la relation de confiance que nous avons établie.

Certains ont été choqués par le mot "Contrôleurs"... Notre source n'a simplement utilisé ce terme que pour décrire un certain groupe d'extraterrestres qui semble prévaloir sur d'autres groupes."

"Comme vous en êtes bien conscients, ce nom est déjà lourdement connoté en ce qui concerne la guerre psychologique. Ce n'était qu'un mot, qui a été depuis remplacé par "Adaptateurs". Ce n'est qu'un autre nom qui lui est venu à l'esprit pour parler de groupes d'E.T.

Mais franchement, notre source et ses partenaires n'ont pas de nom particulier pour en parler. A nouveau, j'insiste pour expliquer que ce nom donné aux extraterrestres n'avait de sens que pour qualifier une certaine hiérarchie dans ce groupe, relativement aux autres E.T.s, comme par exemple, les "Gris" et les "Grands Blonds".

Il y a vraiment un mouvement qui est lancé pour accélérer la prise de conscience publique, en vue d'un contact sans ambiguités entre la population mondiale et les extraterrestres. Ce que la plupart des gens n'ont par perçu, c'est qu'une réunion à l'ONU a bien eu lieu, au sujet des récentes vagues d'Ovnis dans le monde entier."

[Hier, (http://ovnis-usa.com/2008/03/09/), Robert Morningstar a clairement exposé que la Source recevait ses ordres directement du Pentagone.]

"Ma source et son équipe tiennent à rappeller le double objectif de cette réunion :

1) Ces manifestations sont mondiales, elles ne concernent pas qu'un pays ou une région particulière. De plus, la technologie de ces engins n'est aucunement d'origine terrestre. Il s'agissait de répondre aux craintes (particulièrement de la Russie) que des avions secrets américains violent l'espace aérien d'autres nations.

2) L'équipe de notre source a fait savoir que le contact se produirait au cours de l'année 2017! Et les choses vont aller en s'accélérant à partir de 2013.

J'ajoute que notre source n'a pas "Présidé" la réunion. Il y a participé, et il a exprimé ses réflexions, tout comme les autres participants.

Le plus important à retenir, selon la source, c'est qu'il se présente une "fenêtre d'opportunité" logistique qui doit permettre d'en finir avec 60 ans de couverture après la période du canard boiteux (allusion à l'Administration Bush), et avant que la nouvelle administration se mette en place; ceci devrait faciliter la Divulgation à cette époque charnière, afin que la priorité soit donnée à des plans d'ouverture pour un contact.

Les populations de cette planète sont à un tournant historique, face à ce phénomène. La communauté des chercheurs et l'équipe de notre source sont en train d'agir, et doivent accomplir tout ce qui est possible, sans compromettre la Sécurité Nationale, pour parvenir à cette émergence.

Je pourrais vous donner d'autres informations. Cependant, je pense tout comme mon frère qu'il est préférable de laisser Bob Morningstar et le Dr. Michael Salla continuer à vous transmettre les informations de notre source.

Clay & Shawn Pickering - New York City - 6 Mars 2008 (http://exopolitics.org/Exo-Comment-69.htm)

Plusieurs participants d'Open Minds préparent un prochain séjour à Stephenville, Texas, et dans ce but Ontos a téléphoné au témoin Ricky Sorrels : "Il m'a dit qu'il avait encore vu trois objets ce matin. L'un d'eux était totalement différent de ce qu'il a observé jusqu'à présent, parce qu'il s'est mis à grossir pendant qu'il le regardait. Je lui ai demandé de nous rejoindre sur le forum pour nous raconter en détails..
Il est pas mal occupé par des achats et ventes de bétail, mais il fera de son mieux pour publier son récit dans les prochaines heures.
"

Dimanche 9 Mars -

Le Ministère de la Défense britannique va prochainement verser aux Archives Nationales des centaines de documents confidentiels sur des manifestations Ovnis dans toute l'Angleterre.

La dépêche BBC News cite en exemple la région de Bonnybridge, réputée comme un foyer d'activité Ovni. Bonnybridge est un petit village dans le Falkirk en Ecosse. Il y a une moyenne de 300 observations par an dans cette région que l'on nomme le "triangle de Falkirk". C'est une des régions parmi les plus "visitées" du globe.

http://news.bbc.co.uk/2/hi/uk_news/scotland/tayside_and_central/7275649.stm

"Le village de Stirlingshire est devenu célèbre dans les années 1990 après que des dizaines d'habitants aient rapporté la présence d'objets dans le ciel. Un porte-parole du MoD a annoncé que les documents remontent à plus de 10 ans.

Billy Buchanan, le conseiller municipal de Bonnybridge a précisé : "Il s'agit des rapports d'observations Ovni, avec des photos et des dessins réalisés par les habitants. Ces documents n'incluent pas les données scientifiques; il y aura également les commentaires des bases de la Royal Air Force, situées à proximité, précisant s'il y avait des activités aériennes lors des observations."

Des archives déjà publiées par le Ministère de la défense avaient conclu que les observations d'Ovnis pourraient être expliquées par des phénomènes naturels dans l'atmosphère.

Le conseiller municipal de Bonnybridge, Billy Buchanan, a lui-même observé des Ovnis à plusieurs reprises; il se réjouit de cette publication : "Cela donnera de la crédibilité à tous ceux qui, comme moi, ont été ridiculisés à cause de leurs déclarations. En plusieurs occasions, j'ai vu quelque chose qui ne pouvait être rationnellement identifié. Rien n'a été résolu de ce qui s'est passé à Bonnybridge, et les anciens sont préoccupés de ne pouvoir expliquer ce qu'ils ont vu dans le ciel."
Traduction : Zek, pour Ovnis-USA

Paradoxalement, les observateurs attentifs auront remarqué que le dossier particulièrement sensible sur l'incident de Rendlesham (de même que celui de Cosford), a été retiré du site web du Ministère de la Défense. Nick Pope, ancien chargé de mission au MoD, publie sur UfoUpDates les explications qu'il a pu obtenir par la voie officielle : "En recherchant le meilleur moyen de publier les dossiers sur les Ovnis, il nous est apparu incompatible de faire figurer des témoignages extérieurs au MoD, sans l'accord expressément notifié de leurs auteurs. Le MoD aurait sinon un problème de copyright. Les dossiers renferment bon nombre de documents rédigés par le public, et nous n'avons simplement pas les ressources nécessaires pour tracer chacun des auteurs.... Or sans ces pièces, le dossier en question aurait paru moins consistant. Cette information sera néanmoins transmise aux Archives Nationales à une date ultérieure."

Nick Pope : http://www.nickpope.net

Apparemment, la plupart de ceux qui ont suivi l'affaire des réunions aux Nations-Unies ne tiennent pas trop rigueur à Gilles Lorant d'avoir amplifié son CV. En atteste ce message apaisant de Gérard Lebat, fondateur des Repas ufologiques :

"Cet 'incident' ne remet pas en cause la participation de Gilles Lorant aux réunions à l'ONU, jusqu'à preuve du contraire malheureusement, mais jette un doute sur tous ses commentaires, certainement réels pour la plupart. (À nouveau souhaitons le !). Nous espérons qu'il s'agit d'une maladresse, quelques fausses prétentions pour se mettre en valeur. Cela est compréhensible, il pensait peut être que cela resterait 'entre amis', mais certainement pas que ça ferait le tout du monde ! Le courage que Gilles Lorant démontre en demandant le rétablissement de la vérité est tout à son honneur. Ne l'accablons pas plus, la leçon lui profitera très certainement.


"Nous avons une pensée pour la FEA AIRPLANE, pour tous ses membres qui étaient en permanence en rapport avec Gilles Lorant et qui en appréciaient les qualités. Ce démenti ne met aucunement en cause le sérieux de cette Fédération, de ses objectifs et du travail qu'elle réalise, ses membres sont certainement aussi touchés que nous tous par cette nouvelle." Quelques heures plus tard, Gérard Lebat finira par constater que le CV de Gilles Lorant présente trop d'incohérences pour continuer de le soutenir.

Joint hier par téléphone, Gilles Lorant affirmait de nouveau : "Mon récit des réunions aux Nations-Unies est rigoureusement exact. Je réalise que j'ai placé mes amis et mes prôches dans une situation très délicate. Aussi je vais laisser les choses se calmer. Ces évènements tels que je les ai décrits vont survenir de toutes façons. Ceux qui doutent aujourd'hui se souviendront à ce moment-là que j'avais dit vrai."

Gilles Lorant se dit stupéfait du nombre de sites et de forums qui en quelques jours ont repris ses propos. La plupart des américains pensent actuellement qu'il a été maladroit et serait victime d'une opération de déstabilisation. Mais la tendance pourrait rapidement s'inverser s'il n'intervenait pas rapidement pour faire progresser la vérité.

En attendant, qu'avons-nous de concret ?

Dans un échange d'emails qu'il a choisi de rendre public, Robert Morningstar explique à son ami Richard Hoagland, fondateur du groupe de recherches 'The Enterprise Mission', quel est le profil de sa Source :
"J'ai rencontré ce contact à trois reprises. Il s'agit d'un diplomate américain. C'est un officier de l'armée US, maintes fois décoré, qui travaille au Pentagone au Département du JCS (Joint Chief's of Staff). Il est maintenant rattaché au Département d'Etat comme diplomate de Liaison Militaire. Il transmet ses rapports au Commandement Unifié ET au Département d'Etat. J'ai pu voir ses lettres de créance et tous les documents nécessaires qui prouvent son accréditation. Je l'ai trouvé crédible et j'ai du respect pour son courage, parce qu'il a accepté cette mission que lui ont confiée des hauts responsables du Pentagone." http://www.ufodigest.com/news/0308/briefinghoagland.html

Samedi 8 mars - Linda Moulton Home vient de publier deux nouveaux témoignages de manifestations de "Drones" dans l'Arkansas et l'Oklahoma - qui datent de 2003. "Après l'engin de Big Basin, aucune autre photo des mystérieux 'drones' n'a circulé. Mais en janvier 2008, j'ai reçu cet email d'une lectrice basée à Van Buren, dans l'Arkansas, une banlieue de Fort Smith. http://www.earthfiles.com/news.php?ID=1397&category=Environment

Sujet : Drone
Date : 6 Janvier 2008
"Chère Linda,
Je vous confirme par écrit que je suis pratiquement certaine d'avoir vu un drone à Fort Smith, Arkansas. Le plus étrange est que je l'ai pris au début pour un hélicoptère, puis j'ai réalisé que ça ne faisait pas le bruit caractéristique d'un hélicoptère. J'ai alors regardé de nouveau, et j'ai vu cette partie supérieure avec les piques en forme de cone, et j'ai réalisé de quoi il s'agissait (les drones en photos sur Earthfiles.com).
J'étais tellement choquée que je n'ai pas eu le réflexe de demander à quelqu'un de prendre l'objet en photo. Mon portable est d'un modèle ancien, et sa fonction caméra n'est plus très fiable.
Néanmoins, je raconte ce que j'ai vu.
J'ai également demandé à ma soeur si elle serait d'accord pour raconter son expérience dans l'Oklahoma il y a plusieirs années. Quand je lui avais raconté ce que j'avais vu, elle m'a dit qu'elle avait vu le même genre de chose.
Sincèrement,
Melody McIver Thaxton
"

"J'ai téléphoné à Melody et à sa soeur. Celle-ci a requis l'anonymat, aussi je la nommerai Jane Smith. Jane m'a expliqué qu'elle avait fait deux observations, la même semaine en Juin 2003 - donc bien avant tous les témoignages de Mai-Juin 2007. A l'époque, Jane vivait à Hartshorne, une petite ville de l'Oklahoma, à environ deux heures au sud-ouest de Van Buren et Fort Smith, Arkansas. Jane m'a raconté ce qui fut pour elle une extraordinaire expérience, en voyant cet objet totalement inédit dans le ciel."

Jane Smith : "Il faisait beau ce jour-là, et je suis sortie sur le devant de ma maison. J'ai vu quelque chose que j'ai pris au début pour un avion. Mais cette chose étrange s'est rapprochée de plus en plus, et il y avait toutes sortes de bras et de jambes et des éléments en spirale (des piques au sommet qui pointaient droit en l'air), et il était entouré de différentes lumières. Et il y avait des inscriptions dessus, qui m'ont semblé être d'une écriture étrangère. Ensuite, il se maintenait en l'air, comme suspendu. Je ne dirais pas que ça volait - c'était comme en suspension. Il est resté au même endroit pendant plusieurs heures. Puis je suis rentrée chez moi. Je l'ai revu deux jours plus tard, mais dans la soirée. Il se produisait la même chose, à peu près au même endroit. Il était là, et se maintenait en sustentation.

L'objet était d'un gris métallique. En ce qui concerne son altitude, c'était comme si je regardais un hélicoptère avant qu'il se pose. Il devait être à une quinzaine de mètres en l'air ou un peu plus. Il était au-dessus des arbres, mais nos arbres ne sont pas très grands.

Les inscriptions étaient plus sombres, c'était en noir sur fond gris. Elles se trouvaient sur la partie principale. Celle qui était allongée vers l'avant.

J'ai du mal à vous représenter sa forme. Il était à la fois plat et rond."

LMH - "Est-ce que ça a pu vous faire penser à une libellule - une longue queue et l'avant arrondi ?"

J.S. - "En quelquesorte. Il y avait de nombreux prolongements, comme des bras et des jambes. Pour ce qui est du corps de l'engin, il n'aavait pas vraiment de corps central. Mais il avait des extensions qui en sortaient. Un peu comme une libellule, mais avec toutes sortes de prolongements."

LHM lui demande de préciser la nature des inscriptions..

J.S. - "Ca rappellait des langues orientales, ou des Hiéroglyphes, ou encore de l'Hébreu. Elles étaient sur le côté et sur le devant" (elle ne pouvait voir le dessous de la queue). "Il y avait des sortes de petits bras, comme des pattes d'araignée, capables de tourner dans différentes directions.

L'objet lui-même, quand il était en suspension, était immobile. Mais les lumières étaient changeantes. Les petits bras changeaient de directions, mais le corps central de l'engin ne tournait pas."

Gildas Bourdais communique sur plusieurs listes francophones, de même que sur UfoUpDates : "J'ai la désagréable obligation de vous faire part des éléments suivants concernant Gilles Lorant et son témoignage sur des réunions supposées à l'ONU.
Malheureusement, je ne peux plus, depuis hier soir, soutenir Gilles Lorant."

"J'avais déjeuné hier avec lui, à sa demande, et je lui avais demandé de prouver d'urgence ses dires sur les principaux éléments contestés de son CV, et en premier lieu vis-à-vis de l'IHEDN. Je lui avais déjà dit, et je l'ai répété, que les gens du Cometa s'étaient renseignés et qu'il est inconnu à l'IHEDN. Il m'avait répondu que, certes, il n'avait pas été auditeur, mais qu'il avait suivi un début de formation pour le devenir. Il devait me faire un message de confirmation, à faire circuler, mais il ne l'a pas fait. Par contre, hier soir, Michel Algrin, avocat et administrateur du Cometa, m'a appelé pour me demander de l'alerter d'urgence car l'IHEDN avait pris la chose très mal et se préparait à l'attaquer en justice dans les prochains jours pour "usurpation de titre" (passible d'un an de prison et de 100 000 Euros d'amende). Michel Algrin m'a précisé qu'il n'y a pas de formation pour devenir auditeur : on est accepté sur dossier, ou pas.

J'ai aussitôt prévenu Gilles Lorant de cette menace pesant sur lui. Il a appelé Michel Algrin pour se rétracter (qui me l'a confirmé), et il m'a dit qu'il allait écrire à l'IHEDN le soir même (adresse fournie par Algrin). Il va ainsi, sans doute, éviter d'être attaqué en justice, de justesse.

Michel Algrin m'a demandé de faire savoir cela sur les listes.

Cela dit, pour moi, sa participation, ou non, à des réunions à l'ONU, reste une question ouverte, et d'autre part je n'ai pas l'intention de me joindre à une meute pour un lynchage médiatique.
Cordialement,"
Gildas Bourdais

De ce fait, la F.E.A. a demandé et obtenu la démission de Gilles Lorant, qui n'est donc plus Trésorier de l'Association. L'interview prévue en radio serait une belle manière de clarifier. En attendant cette occasion, j'ai demandé à Gilles Lorant de me dire en deux mots si je dois continuer à écrire : "Les réunions à l'ONU ont bien eu lieu, et GL y était", ou pas...

Pour l'heure, il a seulement publié hier, en fin de journée, ce démenti :

"Compte tenu des proportions médiatiques prises par l'affaire de "la visite à l'ONU" je me dois de vous demander de rectifier au plus tôt les informations concernant l'IHEDN.
En effet, je n'ai jamais déclaré avoir été un auditeur de cet institut, ce qui doit relever d'un statut formel et déclaré dont je ne peux me prévaloir :
Je n'ai pas de lien avec l'Institut des Hautes Etudes de la Défense Nationale.
"

Michael Salla va-t-il se retrouver seul en première ligne, pour continuer d'exposer ce qui s'est passé aux Nations-Unies en février dernier ?

D'autres infos seront publiées ici à mesure qu'elles circulent.

Vendredi 7 mars -

Toujours à propos des réunions à l'ONU : ces débats préparatoires des 13 et 14 février auxquels a assisté Gilles Lorant avaient visiblement laissé de côté un bon nombre de pays, puisqu'on nous dit que seulement 28 nations étaient représentées par 40 délégués. C'est pourquoi le français a rapporté qu'une autre réunion doit être organisée prochainement, en parlant du mois de Mars.

J'ai reconstitué une partie de l'analyse de Gilles Lorant, à son retour des Etats-Unis, d'après ce qu'il avait déclaré à quelques proches concernant l'échéance de 2009 : "La perspective d'une crise économique majeure est ouvertement évoquée, et elle peut avoir servi de déclencheur à l'organisation de ces réunions; on sait que cette crise peut commencer aux Etats-Unis et se propager dans les sociétés occidentalisées, le Japon, la Corée du Sud... Elle entraînerait une implosion sociale. Dans cette éventualité, les responsables des institutions n'ont plus à se préoccuper de l'impact social et sociétal d'une démonstration publique affichée, de la part d'une autre intelligence qu'ils ont choisi de surnommer "nos voisins"."

Encore une fois, il n'a pas assisté à la réunion du 12 février, mais il a appris qu'elle avait été consacrée à l'exposé initial du rapport de la Garde Nationale, avec la participation de l'US Air Force.

Plus généralement, Michel Ribardière, Président de la Fédération A.I.R.P.L.A.N.E. publie ce commentaire : "Une suggestion d'ouverture sur le sujet OVNI faite aux représentants des nations a été prononcée à l'ONU. Cela démontre la réalité d'une pression de l'opinion publique internationale sur les institutions. Derrière cette suggestion, il faut pressentir les informations qui en sont à l'origine. En période de crise économico-sociale prévisible, les populations choisissent une vérité qui dérange plutôt que la réalité virtuelle qu'impose l'ordre social en cours dans tous les pays. Cette suggestion peut être envisagée comme étant la preuve que les institutionnels de ce niveau, ne cherchent pas à contraindre ou enfermer les populations mais plutôt à entretenir un pacte social stable donc le plus harmonieux possible. A terme, la reconnaissance de l'intelligence qui se situe derrière les Phénomènes Aérospatiaux Non-identifiés est inévitable." (http://www.federation-airplane.eu/forum/viewtopic.php?f=4&t=15)

Les images de Sir John SAWERS, pour le Royaume-Uni, et de l'Archevêque Celestino MIGLIORE, représentant permanent du Vatican, circulent maintenant sur des quantités de sites étrangers, dont l'Altro Giornale en italien. http://altrogiornale.org/news.php?extend.2041

Des pressions s'exercent actuellement sur la Fédération A.I.R.P.L.A.N.E. pour qu'elle remplace Gilles Lorant au poste de Trésorier : l'IHEDN apprécie peu que des auditeurs n'ayant pas terminé le cursus laissent entendre qu'ils auraient suivi une formation complète.

Une affaire comme celle des Drones californiens a capté l'attention de milliers de chercheurs. Il était inévitable que des virus viennent polluer les recherches. Le virus s'introduira aisément sur le site du MUFON, sous la forme d'une photo et d'un commentaire approximatif. L'organisation se contente de proposer un support d'enregistrement. Ainsi deux nouveaux "rapports" ont attiré l'attention ces derniers jours :

Oregon, 25 mai 2006 :

"Nous nous sommes arrêtés sur le bord de l'autoroute pour observer les cerfs à flanc de colline. Ma femme a tourné la tête et vu cette chose au sommet de la colline. Ca semblait sortir de terre, mais je pense que cette chose devait être derrière la colline. Nous avons attendu avant de partager ça avec vous, parce que que ça nous a terriblement effrayés. Ca ne faisait aucun bruit, et il nous a bien semblé que ça basculait pour finalement tomber derrière la colline. Puis ce fut terminé. Est-ce que ça longeait l'autoroute 97 ?

J'ai deux autres photos, toutefois elles sont floues par manque de luminosité."

La photo paraît suspecte aux premiers observateurs du forum OM :

10538 : "Le rapport du Mufon indique le Comté de "Wasco", qui se situerait au nord de l'Oregon. Google Earth montre qu'il s'agit d'une région très aride. J'ai du mal à évaluer la taille de l'objet sur cette photo. La résolution est trop faible pour permettre de dire à quelle distance ça se trouve derrière la colline."

Sur le forum Ovnis-USA, 11August constate que les données EXIF sont malheureusement très pauvres en infos.

Headek a beaucoup de mal avec cette photo : "Elle a été volontairement pixellisée pour étouffer un peu (beaucoup) l'incrustation et rendre les données inutilisable. Le truc c'est qu'il l'a fait indépendamment pour le paysage et pour l'objet ce qui donne cette impression de bricolage."

Michigan, 2002

Trois jours plus tard, le site du Mufon publie un autre rapport (Mufon cms le 5 mars - 9840 - 2002) avec ce texte anonyme :

"Une personne de ma connaissance m'a adressé par email une photo de cette chose qui a été postée depuis un Etat dans l'ouest, je ne me rappelle plus lequel.
Cet objet a survolé la rivière pendant peut-être moins de 30 secondes, en tournant lentement avant de disparaître. Ma femme a eu très peur, parce qu'on était à environ à 40 minutes de notre camp et nous ne savions où aller. Nous sommes revenus sur la rive et nous sommes restés assis dans les bois pendant environ 20-30 minutes, mais on se faisait bouffer par les moustiques, alors nous sommes retournés dans l'eau.
J'ai pris une photo avant qu'il disparaisse. Environ 10 secondes avant sa disparition, une autre chose en forme de cercle a semblé surgir du centre, et c'est à ce moment-là que ma femme m'a crié de faire une photo, et c'est ce que vous pouvez voir. Je ne tiens absolument pas à savoir ce que c'était, parce que encore aujourd'hui ça nous donne des frissons, mais depuis que j'ai vu l'autre, ma femme a pensé que le mieux serait de partager notre expérience. Je ne vous dirai pas le nom de la rivière, parce que nous avons une cabane dans le coin."

Headek, sur le forum Ovnis-USA s'étonne : "J'ai la nette impression que la saison d'une race de drones made in Photoshop est en train d'arriver.

D'après les recherches en cours sur Open Minds, les données EXIF présentent un passage dans Photoshop CS2 le 05/03/08 pour une photo prise le 26/07/02."

Jeddyhi, sur le forum de recherches Open Minds, ironise : "Comparée aux photos de Rajinder, l'image de l'Oregon est ridicule. Par contraste, ça crédibilise énormément les autres images de drones !!"

Deux jours plus tard, la photo de l'Oregon n'est plus qu'un banal travail de débutant, maîtrisant mal Photoshop. Les participants se demandent si le site du MUFON prend au moins la peine de relever l'adresse IP des (im)posteurs.

Jeudi 6 mars - En relisant le compte-rendu du français Gilles Lorant sur les deux réunions auxquelles il a assisté aux Nations-Unies, une phrase en particulier attire l'attention, lorsque les participants ont été invités à s'interroger sur l'attitude qu'il conviendrait d'adopter à l'égard des pays qui seraient tentés de divulguer la réalité de "nos voisins" avant l'heure convenue... Or les rencontres ont eu lieu à l'initiative des Etats-Unis. La convocation de ces réunions pourrait s'expliquer en partie par la crainte du gouvernement américain de perdre la face, et le contrôle du processus de Divulgation.

Le point de vue de Robert Morningstar est assez différent et se résume en quelques lignes :

"La Source de Clay et Shawn Pickering nous demande de maintenir la pression sur les politiques. Les militaires veulent jouer les bonnes cartes, mais ils n'agiront pas unilatérallement et de leur propre chef.
Je vois ça comme une demande à l'aide de leur part. En maintenant la pression sur les politiciens, on peut obtenir qu'ils ordonnent la Divulgation dans le cadre constitutionnel.
"

Le Contact de Michael Salla à Washington, en constatant les progrès réalisés depuis la France, pourra-t-il se montrer plus précis ?

http://www.exopolitics.org/Exo-Comment-68.htm

Actuellement, Robert Morningstar constate qu'il n'a pas même été capable de révéler le nom du Président de séance pour le 12 février...

Quels sont les trois Etats américains qui avaient commandé un rapport à la Garde Nationale ? Parmi les favoris, l'Arizona (à cause de l'impact des Lumières de Phoenix sur la population), le Texas, et le Nouveau-Mexique... Les participants du forum Open Minds recencent actuellement les noms des Sénateurs qui se trouvaient à New York les 13 et 14 février. Ils décortiquent les listes des votants aux séances du Congrès. Mais sur ce point, il me faut attendre de revoir Gilles Lorant, parce que je ne l'ai pas enregistré la veille et la présence des Sénateurs à l'ONU reste un point de débat. Un graphique évolutif a été créé qui peut servir de base aux recherches.

Il faudra également se demander de quelle manière l'US Air Force était représentée à l'ONU.

Depuis l'Italie, l'enquêtrice Paola Harris est enthousiaste de constater les récents développements, et c'est le moment pour elle de remonter ses filières vaticanes.

Aux dernières nouvelles, Ed Komarek envisage la possibilité d'amener un tout autre contact à se révéler. Il a transmis les éléments nécessaires au Wall Street Journal.

L'Ambassadeur britannique John Sawers était bien à l'ONU pendant toute cette période. Le 12 février il a lu une déclaration sur les Enfants et la guerre. >>>> http://tinyurl.com/2cmkeh - Le 14 février, il s'adressait au Conseil de Sécurité à propos du Kosovo : http://tinyurl.com/2fqe2s

Concernant l'évènement de Stephenville, au Texas - La version intégrale de la video de David Coran, filmée le 19 janvier et d'une durée de 9 minutes, appelle déjà de nombreux commentaires. Pour OnLookDelay, sur Open Minds, c'est un apport essentiel : "Maintenant je suis beaucoup plus intrigué, qu'après avoir vu les petits extraits qui avaient été diffusés ici et là. Les témoins décrivent comment pour eux l'objet tournant semble "projeter" les symboles."

Sparky, sur OM, a fait une découverte originale : "Je me suis intéressé à la base de temps de la video, et je constate une transition très précise entre les "formes". Ca se joue sur 500ms (avec une tolérance de +/- 30ms). Il faut copier les images, les rendre transparentes, et les ajuster en superposition dans l'ordre de succession; ça montre que le mouvement relatif est enchaîné, du moins sur plusieurs des portions que j'ai examinées."


Sparky poursuit : "Je me suis concentré sur une séquence qui se situe à 8'46", et je n'ai pas cherché à repositionner les symboles - les time-codes coïncident parfaitement. Je n'ai altéré que la transparence de l'image... Ca n'exclue pas des mouvements de caméra. Il n'y a pas de point de référence stable dans l'image. Donc ça ne permet de conclure qu'il y aurait une convergence sur un point central. Je vais essayer de réaliser une animation qui soulignera davantage les transitions, en respectant dmieux les jeux de couleurs."

Sparky publiera un peu plus tard une reconstitution en pointant un camescope vers Sirius :
Matériel : JVC - GR-D770U - Tenu à la main, en appui sur un mur. - Mode : Night Alive
Zoom optique 34x, mise au point manuelle sur l'infini."
http://www.youtube.com/watch?v=OT2-aFiKWhA

Mais ça n'explique pas comment le Shérif Gaitan a pu voir de ses propres yeux les mêmes symboles colorés dans le ciel, tandis que sa femme les prenait en photo :

Mercredi 5 mars -

Gilles Lorant, qui est maintenant cité sur de nombreux forums français et anglo-américains, m'a précisé quelques points avant que nous organisions l'interview prévue en radio. Il ne peut bien sûr commenter aucune des informations transmises par Michel Salla, qui concernent la journée du 12 février à laquelle il n'a pas assisté. Il se trouvait à New York en mission d'observation du fonctionnement des Nations-Unies, et c'est une coïncidence si le sujet des Ovnis a été abordé pendant ces deux journées.

Il précise aujourd'hui :

- il s'agissait les 13 et 14 février de débats préliminaires, servant à préparer une prochaine réunion du Conseil Economique et Social.

- aucun document n'a circulé, mais des extraits des rapports de la Garde Nationale ont été projetés sur écrans, et commentés par les trois sénateurs qui les avaient commandés,

- les participants n'ont fait l'objet d'aucune fouille particulière, il était seulement impératif d'éteindre les téléphones portables.

- En fin de séance, les participants avaient à remplir un formulaire d'appréciation,

Les séances étaient présidées par Srgjan Kerim, ancien Ministre des Affaires étrangères de l'Ex-République yougoslave de Macédoine (élu président de la 62e session de l'Assemblée générale des Nations Unies le 24 mai 2007).
(
http://www.un.org/french/ga/president/62/presskit/president.shtml)

Je n'ai pour l'instant d'autre confirmation que la présence de Sir John SAWERS, pour le Royaume-Uni, et de l'Archevêque Celestino MIGLIORE, réprésentant permanent du Vatican.

http://www.catholicnewsagency.com/new.php?n=11793
Le réprésentant permanent du Vatican était bien présent à New York à cette époque, ainsi qu'en témoigne l'Agence de Presse Catholique : "L'Archevêque Celestino Migliore, observateur permanent du Vatican à l'ONU était présent ce mercredi (donc le 13 février) pendant la 62ème session de l'Assemblée Générale de l'ONU, intitulée "Changements climatiques : l'ONU et le monde à la recherche de solutions."
Il lui a été possible de rejoindre la réunion qui se tenait dans la salle du Conseil de Sécurité, puisque Gilles Lorant m'a indiqué que des personnalités ont participé à différentes rencontres dans la même journée.

Pendant ce court entretien, Gilles Lorant a également précisé : "J'ai été considéré comme un "attaché de recherches" au CNRS, uniquement parce qu'il m'est arrivé dans le passé de mener à bien deux contrats spécifiques. Pour ce qui est de l'IHEDN, j'ai effectivement été "auditeur", mais j'ai été atteint par la limite d'âge."

Diouf, sur le forum Ovnis-USA, a remarqué qu'une Pétition internationale a été lancée depuis 2001 en direction des Nations-Unies, à l'initiative de UfoUpDates et du Réseau Virtually Strange (http://www.virtuallystrange.net/petition/french.html)

PETITION au Secrétaire Général des Nations-Unies
"Nous, soussignés, citoyens de plusieurs nations, vous demandons par la présente d'encourager les nations membres des Nations Unies à entreprendre certaines actions élémentaires au sujet des études et activités concernant le phénomène connu sous le nom d'Objets Volants Non Identifiés (OVNIS).

Premièrement, c'est un fait bien établi que les OVNIS (en tant qu'objets fabriqués qui interagissent étroitement avec les êtres humains) sont un phénomene de portée mondiale. Pratiquement toutes les nations ont mené des enquêtes officielles sur les OVNIS, mais il est courant que les résultats soient entourés de secret.

Un petit nombre de pays (France, Australie, Espagne, Belgique, Brésil) ont déclassifié et rendu publics leurs dossiers sur les OVNIS, ou coopéré avec des civils et rapporté ouvertement les observations d'OVNIS aux médias.

Nous demandons que vous agissiez pour encourager les nations membres à :

(1) Déclassifier et rendre public tous les dossiers et rapports en leur possession ;

(2) Coopérer et appuyer tout effort scientifique sérieux dans l'étude de ce phénomène ;

(3) Promulguer des réglements et lois requérant des personnels militaires, des pilotes professionnels, des officiers de police et des personnels maritimes, qu'ils produisent des rapports sur toutes observations d'OVNIS faites dans le cadre de leur activités et responsabilités professionnelles, et de rendre ces rapports librement accessibles au public, après que la suppression (légitime) des parties classifiées ait été faite. Nous reconnaissons la nécessité de protéger des secrets légitimes dans le court terme, mais à plus long terme il est important qu'aucune information vitale ne soit cachée au public".

Mardi 4 mars -

Gildas Bourdais Il a fallu comme toujours un peu de temps aux contributeurs de la fameuse liste UfoUpDates pour s'intéresser aux révélations concernant les réunions aux Nations-Unies. Plusieurs participants attendaient d'un français qu'il puisse valider ou non la source de la Fédération Européenne A.I.R.P.L.A.N.E.

C'est l'écrivain et ufologue Gildas Bourdais qui se charge de les rassurer : "Je connais Gilles Lorant, Michel Ribardière et Jean-Jacques Yvars, du groupe FEA. Je pense que le témoignage de Gilles Lorant est crédible - bien davantage que le rapport initial publié par Michael Salla !
En outre, j'ai lu le compte-rendu original de Gilles Lorant en français sur le site de la FEA, et la version anglaise sur Exopolitics, la traduction me paraît correcte.
"

Beaucoup à Stephenville, Texas, et sur internet attendent avec impatience la diffusion de la video tournée par la caméra embarquée de la voiture du Shérif..
OnLookerDelay, sur Open Minds, essaye de comprendre pourquoi cette video de 16 minutes n'est toujours pas rendue publique. "J'en reviens à ce que Linda Howe disait à ce propos le 22 février sur Coast to Coast AM" :

LMH : "Ces officiers de police craignent de s'exprimer publiquement, parce qu'ils ont peur d'être licenciés. Le Shérif (Leroy Gaitan) m'a raconté que les militaires seraient préoccupés après avoir appris que la video montrait un disque clignotant... avec des lumières rougeoyantes, qui se transforme en une sorte de méduse... et ça dure plusieurs minutes! Ils ont filmé pendant 16 minutes ... cet objet ne cesse de changer de formes, et ce serait le plus extraordinaire document, obtenu par des autorités locales dans la région de Dublin-Stephenville."

OnLookerDelay : "Pour moi, Linda suggère que les militaires ont pu intervenir pour empêcher la diffusion de cette video. Si elle ne nous est pas montrée, ce peut être parce qu'elle est d'une qualité exceptionnelle, ou bien qu'elle expose des secrets relevant de la défense nationale.."

La journaliste locale, Angelia Joiner, commente l'attitude du Shérif : "Lee Roy Gaitan se trouve dans une situation assez particulière, parce qu'il n'y a personne au-dessus de lui - il a été élu par la population du Comté.
Donc, naturellement, les citoyens ne manqueront pas de faire savoir s'ils auront approuvé ou non son comportement, lors de la prochaine élection.

Gaitan s'interroge sur les possibles retombées après la diffusion de la video, et tient à s'assurer que tout le processus de diffusion se fait dans les règles. Il y a des gens qui l'attendent au tournant, jutement parce qu'il a été élu à son poste. Il lui faut donc assurer ses arrières. Cette video pourrait servir à valider le phénomène, et il sait combien on compte sur lui."

(http://www.stephenvillelights.com)

Les Drones californiens ont conservé tous leurs mystères et le même pouvoir d'attraction depuis mai 2007. CBTech est un observateur de longue date, toujours resté en retrait sur la question; il lance sur Open Minds cette proposition : "Je vous propose de considérer cette image avec un regard neuf. Oubliez tout ce que vous savez à ce sujet. Essayez de faire le vide dans votre esprit, respirez un bon coup, fermez les yeux... Puis regardez-la et dites-moi ce qui vous apparaît en premier lieu" :

Et CBTech conclut : "En la regardant comme pour la première fois, des mois plus tard, mon avis est que c'est un faux."

En réponse, Spf33 ne prendra pas plus d'une heure pour composer un assemblage d'images de référence et se contentera de remarquer : "La question importante est de savoir si l'étrangeté de cet objet inconnu peut altèrer notre capacité à former un jugement raisonné sur sa nature."

(cliquer pour agrandir)

Lundi 3 mars -

Le Trésorier de la Fédération A.I.R.P.L.A.N.E. a répondu à l'invitation de "Radio Ici & Maintenant!" pour évoquer les récentes réunions aux Nations-Unies où le sujet Ovni a été abordé devant les Délégués de 28 Nations. L'agenda de M. Gilles Lorant est chargé, mais nous devrions arriver à fixer une date dans le cours de la semaine.

Michel Ribardière, le Président de la Fédération, a publié entre-temps ce nouvel Edito :

"La semaine du 11 février 2008 à New York, au siège de l'ONU, un rapport émanant de la garde nationale d'au moins trois Etatss des Etats Unis fut discuté, à huit clos. Ses conclusions furent rapportées lors des deux jours suivants, toujours à huis clos, dans un cycle improvisé de trois réunions pour la circonstance, avec les représentants présents de 28 pays du monde.

Un membre de la F.E.A,, Gilles Lorant, invité par l'ambassade de l'O.N.U dans le cadre de son activité professionnelle a eu la possibilité d'assister aux réunions du 13 et du 14 février. Selon ses indications nous avons rassemblé les éléments suivants :

Le rapport discuté le 11 février portait, entre autres, sur les conséquences des observations aériennes non élucidées, banalement appelées "phénomènes OVNI". L'impact, que ces manifestations inattendues et très médiatisées, pourrait produire sur les populations de tous les pays fut à l'origine des débats.

Aux Etats-Unis, la période électorale ainsi que la crainte d'une récession économique, génèrent des inquiétudes, voire des espérances irrationnelles au travers d'un communautarisme grandissant. Ors les vagues d'observations d'OVNIs accentuent ce climat qui risque de conduire à la suspicion des populations envers les autorités et les institutions.

Pour l'instant, aucun processus institutionnel ni aucune règlementation ne prévoit la conduite d'actions graduelles à tenir face à l'évolution de ce risque.

Sans ces actions, la chute de l'économie entraînerait progressivement la perte de confiance en nos institutions, y compris celles émanant d'un pouvoir exécutif.

L'enjeu identifié comme majeur est ni plus ni moins que la stabilité sociale des sociétés autour des valeurs fondatrices de la démocratie et du libéralisme.

Plusieurs facteurs influant de différentes façons sur cet équilibre ont été évoqués parmi lesquelles les manifestations OVNI sont une donnée de moins en moins négligeable.

L'instabilité sociale pourrait d'ailleurs toucher d'autres pays que les Etats-Unis.

La position officielle de silence ou de déni des institutions de la défense et du renseignement, lesquelles ne possèdent pas pour mission de révéler au public la présence de "nos voisins" en visite sur Terre, soulève de plus en plus d'interrogations de la part des populations (notamment les témoins de telles observations), pour lesquelles le déni systématique devient insupportable.

La légitimité même de certaines institutions américaines, dont l'honnêteté concernant le traitement des données issues des témoignages reste effectivement à démontrer, semble compromise pour un nombre croissant de citoyens américains.

Ces constats du 11 février furent examinés au cours des débats les deux jours suivants où fut également envisagé un plan de prévention de la stabilité sociale face à une crise de confiance vis-à-vis des institutions publiques ou des autorités d'états.

Une mesure particulièrement éloquente de la prise de conscience du phénomène OVNI outre atlantique, fut de reconnaître officiellement l'existence des OVNIs en préparant les populations sous deux conditions :

1) Que la stabilité sociale dans les pays du G8 soit garantie autour du modèle libéral,

2) Que les manifestations de "nos voisins" se poursuivent jusqu'à fin 2009.

Le ton des débats et l'accord explicite des participants laissent penser que la seconde condition peut s'interpréter comme le souhait à peine voilé d'un dialogue entre les collectivités terriennes et d'origine non terrienne.

En effet, l'O.N.U représentant l'organe de décision de la plupart des nations sur terre et les manifestations d'OVNI étant (du moins pour un pourcentage non négligeable d'entre elles) l'oeuvre de collectivités non terriennes, la réponse collégiale des nations devient une incitation claire :

- si vous poursuivez vos manifestations d'ici fin 2009, nous acceptons de révéler votre présence.

Dans les faits, les dérapages des systèmes économiques mondialisés, juxtaposés aux démonstrations spectaculaires de civilisations extérieures ne laissent pas beaucoup de choix à nos représentants."

Dimanche 2 mars -

Quelques esprits étroits, toujours à l'affut d'une bonne nouvelle mais uniquement pour s'amuser à la démonter, n'auront vu dans l'information des réunions qui ont planifié la Divulgation à l'ONU, qu'un "coup de pub" dont aurait eu besoin la "jeune" Fédération A.I.R.P.L.A.N.E. L'accusation est grâve, qui suppose le sacrifice personnel d'un homme public, rattaché au CNRS (http://www.cnrs.fr/) et à l'IHEDN (http://www.ihedn.fr/)... C'est oublier aussi que la F.E.A. ne se relèverait pas d'une telle fabrication. Mais c'est aussi le signe que les déboulonneurs systématiques sont prêts à toutes les bassesses plutôt que d'intégrer un changement de paramètres. Jusqu'à présent, l'amusement consistait à marteler qu'un objet inconnu dans le ciel devait être nécessairement un ballon-météo, une méprise, ou un canular. Aujourd'hui, il serait plus constructif d'aller placer une requête FOIA pour tracer par exemple un rapport de la Garde Nationale américaine, que de passer son temps à publier des commentaires aussi méprisants.

Par ailleurs, l'américain Michael Salla a bien intégré les éléments apportés par Gilles Lorant dans une importante mise à jour : (http://exopolitics.org/Exo-Comment-67.htm), et la recherche va pouvoir progresser - entre autres sur les agendas de quelques participants aux réunions de l'ONU, dont les noms devraient commencer à circuler.

L'Administrateur du JdU, Jean-Jacques Yvars, communique aujourd'hui sur son forum (http://www.lejdu.com/forum/) :
"Monsieur Gilles LORANT, trésorier de la F.E.A et consultant auprès de l'ONU pour son entreprise, a bien assisté aux réunions, invité dans le cadre d'un audit sur le fonctionnement de l'ONU. Il a eu la possibilité d'assister à ces réunions, qui se sont déroulées le mercredi dans la salle du Conseil, et le jeudi dans la salle 8 ou 9. Ces réunions à huis clos regroupaient également des représentants de l'ONU, de 28 nations, ainsi que la présence annoncée de Monsieur DSK.

Cependant, Monsieur Gilles LORANT reconnait ne pas avoir vu DSK en personne. On note au passage que Monsieur Bernard KOUCHNER était attendu, mais il ne s'y est pas présenté et n'a pas non plus été annoncé, contrairement à Monsieur DSK. Il faut imaginer que chaque personne pénétrant dans la salle est systématiquement annoncée. Cependant, nous ne savons pas si le représentant d'une personnalité est annoncé par son nom, ou par celui de la personnalité qu'il représente.

D'ici quelques semaines, un compte rendu officiel sur ces réunions devrait être formulé, à l'attention de la communauté internationale, comme c'est le cas pour toutes les réunions institutionnelles de ce niveau. Cependant, ces comptes rendus de rattrapages, destinés aux pays non représentés lors de ces réunions, ne s'appliquent qu'aux réunions institutionnelles. Pour l'heure, nous ne sommes pas certains que les réunions du 13 et du 14 soient considérées comme des réunions institutionnelles, ou des réunions privées. Espérons qu'il s'agissait de réunions institutionnelles, car les réunions privées organisées par des institutions publiques ou des nations, dans les bâtiments de l'ONU, se produisent aussi. Il n'y a pas encore de certitude sur ce point là et nous recherchons confirmation."

Voilà qui explique, entre autres, pourquoi Gilles Lorant m'avait parlé de DSK, et les quelques doutes émis sur sa présence.
L'important est que d'autres français s'engagent maintenant, en apportant de nouveaux détails - comme les lieux des réunions.

En attendant d'autres développements, et pour se faire une idée des conséquences de la Divulgation sur les populations, on doit se contenter d'un sondage, déjà ancien, commandé par la chaîne Sci-Fi à l'Institut Roper et publié en septembre 2002 (http://www.freedomofinfo.org/national_poll.html) :

"Les Américains seraient pour la plupart Psychologiquement Préparés à ce qu'on leur apporte la Preuve de la Vie Extraterrestre :
Trois sur Quatre (74 %) affirment qu'ils sont vraiment ou relativement psychologiquement préparés à une annonce officielle, de la part du Gouvernement, concernant la Découverte d'une Vie extraterrestre intelligente.
Il apparaît clairement qu'une majorité d'Américains se disent prêts à la découverte de la Vie Extraterrestre, avec 42% qui s'affirment "Très préparés" et 32% "Relativement préparés."
La préparation psychologique est particulièrement forte dans les groupes démographiques suivants :

  • Hommes (83%)
  • 18-64 ans (79%)
  • Ceux dont les revenus sont de 50,000$ ou plus (85%)
  • Les Résidents de la Côte Ouest (82%)
  • Ceux qui disposent d'un accès Internet chez eux (82%)

L'Annonce de la Vie extraterrestre ne provoquerait pas une Crise Religieuse :
"Un très petit nombre d'Américains estiment que l'annonce officielle de la découverte d'une Vie extraterrestre intelligente les amènerait à remettre en cause leurs croyances religieuses. En fait, 88% déclarent qu'une telle annonce n'aurait aucun impact sur leur foi religieuse.

A mesure qu'on avance en age, les croyances religieuses seraient moins affectées par la découverte de la Vie Extraterrestre. Ceux de 50 ans et plus, sont moins vulnérables que les 18-24 ans."

Nombreux sont ceux qui aspirent à établir le contact avec une Vie Extraterrestre sur Terre.
"Plus de la moitié des Américains (52%) aimeraient beaucoup ou relativement participer à une telle rencontre. L'intérêt est particulièrement fort chez les hommes de la tranche 18-24 ans, à l'inverse des 50 ans et plus."

- "66% des Américains pensent qu'il existe des formes de vie intelligentes dans l'univers."

- "55% de l'ensemble des adultes interrogés estiment que le gouvernement n'informe pas suffisamment le public."

- "45% estiment possible que des Aliens aient contrôlé le développement de la vie sur Terre."

- "70% pensent que gouvernement ne révèle pas tout ce qu'il sait à propos de la Vie extraterrestre et les Ovnis."

- "2,9 millions d'Américains ont déclaré avoir expérimenté au moins quatre ou cinq des évènements-clés considérés par les ufologues comme des signes d'une possible abduction."

(Le sondage portait sur 1.021 personnes agées de 18 ans et plus, à parité pratiquement égale).

Samedi 1er mars -

La confirmation française (à la date du 23 février) des récentes réunions aux Nations-Unies, circule maintenant sur les forums américains, où elle est reçue avec enthousiasme. C'est la première fois que le processus de la Divulgation est évoqué à ce niveau inter-Etats.
"Quarante représentants de 28 pays membres, dont le Vatican... ont discuté de l'ouverture officielle qui devrait être envisagée dans l'avenir concernant le traitement public du phénomène OVNI. Une ouverture qui aurait lieu sous deux conditions :

1) D'ici fin 2009, que la paix sociale dans les pays du G8 demeure garantie autour du modèle libéral (version US),

2) D'ici fin 2009, que les manifestations agaçantes de "nos voisins" persistent à travers le monde.

De plus, il fut discuté du positionnement à adopter dans le cas ou une nation non-alignée décidait de devancer l'officialisation du sujet.

Selon Gilles Lorant, les participants étaient relativement complices, reconnaissant implicitement la présence de 'nos voisins' dans notre environnement."

Michael Salla et ses amis de New York avaient titré à 100% dès le 13 février (rapporté ici le 14) sur la référence aux Ovnis. Ils ne pouvaient savoir qu'une nouvelle réunion se tenait le même jour, et n'ont rien publié dans les jours suivants pour signaler qu'une autre avait eu lieu le 14. Gilles Lorant est beaucoup plus posé; il n'a pas assisté à la 1ère des 3 réunions et donc ne peut souligner ce que Salla aurait amplifié, mais il a su replacer dans quel contexte d'études des comportements de populations les choses se sont passées.

Résumons : l'info circule aux Nations-Unies - parce que c'est un espace qui permet de coordonner le plan entre les principaux pays, et de prévoir quoi faire si l'un d'eux osait la révéler avant l'heure... et par ailleurs, parce que c'est cohérent avec le plan de Divulgation progressive, on créé une fuite vers les milieux ufologiques.
Ensuite, un journaliste d'un grand support découvre la nouvelle sur un site comme celui-ci, il contacte Gilles Lorant dans les prochains jours, et il en fait un article grand public. Déroulement normal.
Le grand public encaisse sans panique, et l'acclimatation progresse gentiment de 3% dans les sondages sur la présence aliène.

La Divulgation serait une affaire infiniment complexe si on apprécie comme Garuda cette citation 'à la Jacques Vallée' :
"Les Ovnis et nos visiteurs ne se trouvent pas dans notre réalité. C'est pourquoi ils ne sont pas asujettis aux lois de notre réalité. Si on essaye de les comprendre à travers les seules lois de notre réalité, nous serons à des lieues de trouver une réponse adéquate.
Nous avons besoin d'un nouveau paradigme qui nous permettrait de comprendre le phénomène des visiteurs. Nous savons déjà que nos rencontres avec eux enfreignent les règles de la pensée tri-dimensionnelle, et de la perception dans notre réalité.
Nous devons donc regarder au-delà de ce que nous tenons pour vrai. Nous devons étirer les limites de notre imagination, afin de percer les murs qui cloisonnent ces deux réalités. C'est alors là -dans ce domaine qui reste pour l'instant à définir - que nous trouverons nos réponses.
" (Keith Priest & Lyssa Royal - "Visitors from Within").

Des nouvelles de Stephenville : la journaliste Angelia Joiner a retrouvé un nouveau témoin : "Mike Zimmerman, agé de 62ans, a occupé les fonctions de secrétaire privé du Gouverneur pendant 19 ans ! Au Texas, c'est au moins aussi important que faire partie de la CIA. Le dernier Gouverneur auquel il a été attaché était Bush. Je suis très excitée de cette découverte : Il m'a raconté que le 31 janvier, à 6h05, il s'est levé pour satisfaire un besoin pressant. Quelque chose a attiré son attention vers la fenêtre de sa chambre; sa maison se trouve juste à la limite urbaine, au bord de l'autoroute 281, au sud de Stephenville. (http://www.stephenvillelights.com/news.html).
"J'ai vu trois lumières intenses. Un groupe de deux en altitude, et la troisième était davantage sur l'horizon. Cette dernière était de couleur rouge-orangé. Les deux lumières blanches émettaient des rayons de lumière à la manière d'un stroboscope, mais pas celle qui était sur l'horizon. Au début, j'ai pensé à trois hélicoptères équipés de projecteurs de recherche, mais je me suis rendu compte que les lumières se diffusaient sur les côtés également. J'ai alors réveillé ma compagne, et nous avons observé le phénomène pendant environ trois minutes. Mais ce n'est pas la même chose qu'a rapportée Lee Roy Gaitan. Ensuite, avec le lever du Soleil, je ne peux pas vraiment dire comment ça s'est passé, mais en un instant ces lumières avaient disparu."

Angelia Joiner poursuit : "Je me rends compte que vous attendez tous de voir la video du Shérif, mais sachez que nous travaillons avec acharnement sur cette diffusion. Nous avons déjà consulté six avocats, et pour l'instant aucun n'a trouvé de jurisprudence dans une situation semblable. Il s'agit d'enclencher un certain processus, et nul ne sait comment ça va finir. Le Shérif doit faire en sorte de protéger son job et sa crédibilité dans le Comté d'Erath. J'espère que vous comprenez : nous sommes tous très impatients de voir ça. C'est fantastique. Ca peut se faire ou échouer, mais au fond je pense que nous y parviendrons.

Je sais que des extraits de la video de David Coran - montrant les symboles lumineux - ont été exposés un peu partout sur le web. Le History Channel qui l'a achetée ne la montrera probablement pas en totalité. Mais ce n'est pas nécessaire de la voir en entier pour se faire une idée du contenu. Soit dit en passant, aucun de nous n'a participé à ce show, pour des raisons que je ne révèlerai pas maintenant.

Ricky Sorrels a réalisé une video avec son portable, mais j'ignore encore ce qu'il va en faire. Je ne l'ai vue que sur l'écran de son téléphone, aussi je ne saurais quoi en penser.

Je dois ajouter que d'autres enregistrements m'ont été envoyés, mais je n'ai pas actuellement la possibilité de les visionner. En outre je ne suis pas qualifiée pour les apprécier. Il me faut trouver un expert dans ce domaine. J'ai également reçu des photos de Athens, au Texas, qui me paraissent authentiques, mais qui sait ? Je les ai montrées à Rick Sorrells, parce qu'elles ont été prises en plein jour, et il m'a dit que ça ressemblait d'assez près à ce qu'il a vu.

Pour répondre à vos nombreuses questions - la video de David Coran, celle de Ricky Sorrells, et le film de Lee Roy Gaitan sont les seuls documents que j'estime authentiques" - Angelia.

Vendredi 29 février - Retour sur la réunion aux Nations-Unies : Robert Morningstar, Editeur de UFO Digest, a rencontré la source de Michael Salla. Il commet cependant une erreur de date, en parlant cette fois du 11 février et non du 12. http://www.ufodigest.com/news/0208/un_ufo.html

"J'avais rédigé un article en faveur de Shawn et Clay Pickering, les informateurs du Dr. Michael Salla sur cette rencontre aux Nations-Unies. Lundi soir, j'ai reçu un appel m'invitant à rencontrer de nouveau leur Source.

Malgré quelques réactions assez dubitatives dans la communauté ufologique, notre Contact s'est quand même montré satisfait de constater que les pro-Divulgation avaient bien enregistré une avancée positive.

J'ai donc accepté le principe de la rencontre, et notre "Source" est venue de Washington DC pour nous rejoindre à New York, Shawn & Clay Pickering, et moi.

La réunion a duré cinq heures. Nous avons évoqué le processus en cours de la Divulgation, et nous avons obtenu d'autres détails de la séance à l'ONU (50 pays étaient représenté, et tous les membres du Conseil de Sécurité et de l'Union Européenne étaient présents).

La Source nous a fourni toutes les preuves nécessaires quant à son statut diplomatique (lettre d'accréditation & autres documents)."

"J'ai confirmation qu'il a été question des possibles effets de la Divulgation Ovni sur les religions mondiales.

Notre contact a évoqué la trame et les objectifs de cette réunion qui s'est tenue le 11 février, et quelles suites lui seraient données au plan mondial.

A titre personnel, je voudrais exprimer ma confiance dans un certain nombre de personnes qui occupent des responsabilités au gouvernement, et travaillent efficacement pour mener à bien ce projet. Je note que le voile du secret a été partiellement levé. De fait, nous n'avons pas affaire qu'à une bande de MIBs. Il y a aussi tous ceux qui s'opposent à la mentalité restrictive et anachronique de ces MIBs, et c'est indispensable pour restaurer la confiance dans notre gouvernement. Tout cela sera officiellement entériné.

Nous avons également abordé diverses façons de contribuer à la Divulgation, et la manière dont les ufologues eux-mêmes peuvent faciliter le processus.

D'autres détails suivront dans les prochains jours.."

Morningstar engage sa propre réputation en affirmant avoir validé la Source. Apparemment, il ignore qu'un contact français nous a déclaré avoir assisté à des réunions complémentaires les 13 et 14 février. Il est compréhensible que des observateurs s'impatientent de voir confirmées ces séances aux Nations-Unies, mais l'affaire est loin d'être enterrée.

Un rapprochement intéressant : le politicien norvégien évoque le 5 janvier des silos géants creusés entre autres à Svalbard : l'Arche verte est officiellement inaugurée à Svalbard le 27 février.
Il parle également d'une mythique Planète X, qui fait sourire tout le monde à l'époque...
Aujourd'hui sort cette dépêche AFP sur les travaux d'une équipe japonaise, maintenant "persuadée qu'elle existe" :

TOKYO - "Des scientifiques japonais sont persuadés qu'une 9ème planète, encore inconnue, gravite aux confins de notre système solaire et qu'elle sera un jour découverte si les astronomes s'en donnent les moyens.
Des chercheurs de l'université de Kobe (ouest du Japon) basent leur assertion sur des simulations informatiques.

"Il existe une probabilité élevée qu'une vraie planète, dont on ignorait l'existence, d'une masse située entre 0,3 à 0,7 fois celle de la Terre, évolue à la frontière de notre système solaire", ont expliqué les scientifiques dans un communiqué.

"Si des recherches sont effectuées à grande échelle, cette planète mystérieuse sera sans doute découverte d'ici dix ans au plus", ont-ils ajouté.

"Les travaux de l'équipe de Kobe, emmenée par le professeur japonais Tadashi Mukai et le chercheur américain Patryck Lykawka, seront publiés en avril dans l'Astronomical Journal édité par la Société astronomique américaine.
Cette hypothèse de l'existence d'une surnommée "Planète X" survient alors que la communauté scientifique a décidé en 2006 d'exclure Pluton de la liste des planètes de notre système solaire.
"

MtHood signale sur OM cette video qui présente le chercheur du MIT Neil Gershenfeld, redéfinissant les frontières entre les mondes analogique et numérique, et exposant les capacités inattendues de son 'Fab Lab'. Les découvertes du Directeur du "Center for Bits and Atoms" amènent MtHood à faire un rapprochement avec les Explications données par Isaac sur le "Langage CARET auto-éxécutable"; c'est pour lui une validation scientifique du programme CARET.

La présentation (17 minutes) de Neil Gershenfeld est titrée : "Comment fabriquer pratiquement n'importe quoi" : http://www.ted.com/index.php/talks/view/id/90

Jeudi 28 février - La Norvège fait la Une des medias avec l'inauguration de son immense réserve à graines creusée dans la montagne à Svalbard. Le journal de France2 commentait mardi soir : "C'est l'espoir pour l'humanité de renaître après de grandes catastrophes."

On se souvient du "Message de Norvège" diffusé le 5 janvier par Bill Ryan & Kerry Cassidy - du Projet Camelot.

Il révèlait le creusement d'abris souterrains : "La Norvège a commencé à stocker de la nourriture et des graines dans la région de Svalbard, ainsi que dans la zone arctique, avec l'aide des Etats-Unis et de l'Europe."

(http://ovnis-usa.com/2008/01/05/samedi-5-janvier/

Bill & Kerry communiquent à nouveau aujourd'hui - "Le dernier message que nous avions reçu du politicien norvégien remontait au 2 février. Il savait que nous serions à Oslo les 17 et 18 et il avait confirmé qu'il aurait le temps de nous recevoir : "Vous n'aurez qu'à me téléphoner au xx xx xx xx à votre arrivée. Après celà, je changerai de portable.... Et les cellulaires devront être éteints pendant notre rencontre. Je sais que les Services seront en état d'alerte pour cette occasion. Du moins c'est mon impression parce qu'il n'ont cessé de m'observer depuis un bon moment, et ils sont toujours dans les endroits où je me rends, laissant des trâces - faisant un peu de provocation et s'arrangeant pour que je m'en rende compte. Je dois rencontrer un Député à Oslo de lundi [4 Février]... Il a une importante et urgente information à me communiquer."

Bill & Kerry : "Nous n'avons eu aucune nouvelle depuis. Lorsque nous sommes arrivés le 17 Février, nous avons appellé ce numéro plusieurs fois, nous avons laissé des messages détaillés pour lui indiquer comment nous joindre, et nous avons également (de notre propre initiative) découvert quatre autres numéros qui auraient permis de le joindre. Mais aucun n'a répondu. La veille de notre départ, nous lui avons adressé un email - mais sans recevoir de réponse. Nous craignons qu'il ne soit plus en sécurité... mais il n'y a rien que nous puissions faire de l'endroit où nous sommes maintenant. Il était 100% authentique." Les animateurs du Projet Camelot restent persuadés qu'ils avaient suffisamment d'éléments en mains pour justifier un tel déplacement.

Le Projet Camelot était également au Japon au début du mois, pour rencontrer Benjamin Fulford. Leur interview de deux heures est en cours de montage. http://projectcamelot.org/benjamin_fulford.html

On doit à Diouf cette traduction pour le forum Ovnis-USA : "Si vous avez besoin d'un garde du corps, il est trop tard. Vous devez faire en sorte qu'ils ne souhaitent pas vous tuer."

Benjamin Fulford

"Fils d'un diplomate canadien, Benjamin Fulford s'est rebellé contre son éducation, et à l'âge de 17 ans, s'est rendu en bateau au coeur de l'Amazonie pour vivre avec une tribu d'anciens cannibales. Continuant à chercher des réponses pour comprendre la civilisation occidentale, il séjourne dans une communauté autarcique en Argentine avant de s'inscrire dans une université au Japon.

Homme de principes, courageux, il reste un idéaliste forcené. Il devient chef du bureau Asie-Pacifique pour le prestigieux magazine Forbes. Mais il démissionne quand son rédacteur en chef refuse de publier une enquête sur un scandale. En poursuivant ses recherches à titre personnel sur le milieu affairiste mondial, il découvre les ramifications complexes de la finance internationale, sous le contrôle des Rockefellers et des Rothshilds, ainsi que l'existence d'armes biologiques racialement ciblées qu'on nomme des S.R.A.S.

Ce sont ces projets visant à une réduction drastique de la population qui ont alerté certaines factions puissantes, au Japon, à Taiwan et en Chine. Il est approché par des Ninjas contemporains, ce qui le conduit en 2007, à être le premier occidental, depuis 500 ans, admis au sein de "Sociétés Secrètes Asiatiques", un groupe qui compte six millions de membres.

Devenu leur porte-parole, il délivre maintenant ce simple message aux Illuminati :

"Vous devez reconnaître que votre règne est révolu, retirez-vous sans résister, et permettez au monde de prospérer comme il le devrait. Sinon, vous serez face à une armée de 100.000 assassins professionnels qui sont prêts à anéantir cette élite auto-proclamée qui règne sur la planète.

Cet ultimatum est rapporté pour la première fois par le Dr. Henry Makow et Jeff Rense en 2007. Le Projet Camelot s'est rendu au Japon afin d'y rencontrer Benjamin Fulford. Notre entretien filmé, présentera tous les éléments nécessaires pour comprendre cette incroyable histoire. Ce témoignage devrait rappeller aux Illuminati - dont nous avons toutes raisons de penser qu'ils observent attentivement nos vidéos - que l'ultimatum est bien fondé, sérieux, et toujours d'actualité.

Doté également d'une vision optimiste du futur, qu'il sait faire partager, Benjamin serait prêt à assurer le rôle d'un prochain Ministre des Finances du Japon. Il a des projets plausibles pour dépenser la réserve des 5 trillions de dollars de devises étrangères qui a été constituée, afin d'éradiquer la pauvreté dans le monde.

C'est un homme qui possède une profonde connaissance des deux mondes, Orient et Occident, un historien et économiste d'envergure, dont la pensée sort des sentiers battus, un amoureux de la Paix, qui n'a pas peur de parler le langage des guerriers."

Mais il faut le voir interviewer le milliardaire de passage à Tokyo le 14 novembre 2007 pour s'apercevoir que Benjamin Fulford, s'il ne manque pas d'audace, s'avance sans preuves. http://video.google.com/videoplay?docid=-3704527408635856046

Fulford commence par expliquer son projet : "Je vais d'abord évoquer les risques de conflits mondiaux.. ensuite je confronterai Rockefeller sur sa volonté de domination mondiale...". Le journaliste ne produira pas l'effet recherché :
Q - "Est-il vrai que vous souhaitez un gouvernement mondial ?"
R - "Je ne pense pas avoir jamais dit ça, je souhaite une collaboration renforcée entre les gouvernements, pas un gouvernement unique, élu par les peuples."
Q - "Comment voyez-vous la situation actuelle avec l'Iran ?"
R - "La situation dans la région est très préoccupante"
Q - "Que pensez-vous du déséquilibre entre la représentativité des pays d'Asie dont le Japon, soit 65% de la population mondiale, et l'Europe par exemple ?"
R - "Je pense que ce déséquilibre a son origine dans les circonstances où se sont constituées les Nations-Unies; il serait nécessaire qu'un jour une meilleure représentativité soit réorganisée."
Q - "La rumeur fait de vous une sorte de leader du gouvernement secret mondial..."
R - "Vous n'êtes pas le premier à soulever cette question. Ca n'a aucun sens."

(*) Allusion à une phrase de ses Mémoires : "Quelques-uns croient même que nous (la famille Rockefeller) faisons partie d'une cabale secrète travaillant contre les meilleurs intérêts des E-U, caractérisant ma famille et moi d'internationalistes conspirant avec d'autres autour de la Terre pour construire une politique globale plus intégrée ainsi qu'une structure économique - un seul monde si vous voulez. Si cela est l'accusation, je suis coupable et fier de l'être." - (David Rockefeller, MEMOIRES, page 405).

Ca pouvait être intéressant de voir Stanton Friedman mener sa propre enquête à Stephenville, lui donner par exemple l'occasion d'interpeller le porte-parole de l'Air Force. Je lui ai proposé de trouver un sponsor pour assurer ses frais de déplacement. Il n'a pas tardé à répondre : "C'est un peu loin de chez moi. Mais je fais partie du conseil du MUFON, qui a déjà beaucoup travaillé sur cette affaire, interviewé de nombreuses personnes, etc... Je ne pense pas qu'ils aient besoin de m'avoir sur le dos." Il faudra donc se contenter de cette info :
"Je viens de terminer un nouveau livre, "Flying Saucers and Science".. qui doit sortir en Mai prochain. Nous pourrons en parler le moment venu."

Mercredi 27 février - "Les Ovnis et la Censure - Pourquoi l'Institut Cato m'a Débarqué".

http://www.tcpalm.com/news/2008/feb/25/dom-armentano-ufos-and-censorship-why-cato-institu/

Dom Armentano, Ph.D. en Economie, est Professeur Emérite à l'Université de Hartford (CT).
Il vient de faire connaître les raisons de son éviction de l'un des centres de réflexion parmi les plus influents. Son message est alors repris par plusieurs forums américains, mais pas seulement : en raison de sa notoriété, le personnage intéresse également les grands medias, à commencer par le Herald Tribune (http://www.heraldtribune.com/article/20080130/BLOG32/447014873/-1/RSS1013)
Il est maintenant probable que la victime, bien décidée à réagir, devienne une figure montante parmi les militants de la Divulgation.

"Le 10 janvier, au lendemain de la publication de mon article sur le secret Ovni, ("La Vie Extraterrestre Intelligente : L'autre Vérité Dérangeante ?"), j'ai été débarqué sans ménagements du poste que j'occupais depuis plus de 20 ans au Cato Institute.

La raison en est que j'avais récemment osé appeller à la Divulgation du phénomène Ovni par les autorités.

Je ne pensais pourtant pas déclencher une controverse. Au fond, je n'ai fait que réclamer la même chose que John Podesta, l'ancien bras droit de Bill Clinton. L'ancien astronaute Ed Mitchell avait lui aussi, à plusieurs reprises, plaidé pour cette Divulagtion, ainsi que beaucoup d'autres, comme le Governeur Bill Richardson. L'ancien Ministre de la Défense canadien Paul Hellyer n'at-il pas affirmé que notre gouvernement sait que les Ovnis sont des engins interplanétaires, en réclamant la fin du secret ? Je me croyais en bonne compagnie parmi ces courageux porte-paroles. Mais apparemment je me suis trompé.

En réalité, la première initiative en faveur de la Divulgation remonte à 48 ans; elle émanait de l'ancien Directeur de la CIA, l'Amiral Roscoe H. Hillenkotter. Ainsi que le rapporte The New York Times du 28 février 1960, Hillenkotter (dans une lettre adressée au Congrès), avait fait valoir que "le moment est venu de révéler la vérité (au sujet des Ovnis) dans le cadre d'auditions ouvertes devant le Congrès." Il avait déclaré : "A cause du SECRET officiel, et d'une campagne de dénigrement, de nombreux citoyens sont amenés à croire que les objets volants inconnus sont des absurdités ..." et il avait affirmé que l'Air Force avait "réduit son personnel au silence" afin de "cacher les faits".

Si un ancien directeur de la CIA peut se permettre de dire ça, pourquoi pas moi ?

La plus récente tentative de "calmer le jeu" et réduire l'intérêt des medias pour ces affaires d'Ovnis, a eu lieu à Stephenville, Texas. Stephenville est actuellement au coeur de l'activité ufologique, et on doit la plupart des reportages à Angelia Joiner pour The Empire Tribune. Elle a interview bon nombre de témoins, et fut même invité chez Larry King sur CNN en janvier.

Cependant, en dépit de l'intérêt manifesté par le public, A. Joiner a été récemment remerciée par l'Empire Tribune, entre autres parce qu'elle avait ouvertement remis en cause l'explication improbable de l' U.S. Air Force. Autant pour le courage et la vérité.

Ces intimidations et la censure des media sur le sujet ne sont pas des attitudes récentes. J'ai commencé à m'intéresser au secret Ovni le 22 janvier 1958 : CBS avait diffusé un épisode du Théâtre en Rond d'Armstrong. Dans le cours de ce programme, un porte-parole de l'Air Force répétait en boucle que les Ovnis n'étaient qu'une absurdité et que le gouvernement n'avait rien à cacher.

Dans le cadre de ce même programme, j'ai vu Donald E. Keyhoe (http://ufologie.net/bio/keyhoef.htm), Directeur éxécutif du NICAP (National Investigations Committee on Aerial Phenomena), le principal critique à l'époque de la couverture par l'Air Force. L'émission était en direct. A un certain moment, Keyhoe s'est départi du conducteur approuvé, et il a déclaré : "Maintenant, je vais vous révéler quelque chose qui n'a jamais été divulgué à ce jour..." mais soudain son micro a été coupé. Le public a pu voir en direct ses lèvres bouger (et moi également), mais CBS avait coupé le son en raison d'un accord préalable avec l'U. S. Air Force. Keyhoe avait souhaité faire savoir au public Américain que le NICAP disposait des preuves que les Ovnis sont des engins bien réels, controlés par des intelligences, mais il n'a pas eu cette occasion. Il avait été censuré par ceux-là même qui prétendaient qu'ils n'avaient rien à cacher.

En cette année présidentielle porteuse d'espoir, je souhaite que quelqu'un, quelque part, aura finalement l'honnêteté de dire la vérité au peuple Américain au sujet des objets volants non-identifiés. La censure et l'intimidation n'ont pas leur place dans une société libre et démocratique. Cette politique est tout simplement néfaste.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Cato_Institute - http://www.cato.org/

Le Cato Institute a été fondé en 1977. Son budget en 2005 était de 22,4 millions $. Selon Alexa, il est le laboratoire d'idées dont le site web est le plus visité du monde. Il entend promouvoir des politiques qui défendent "les libertés individuelles, un gouvernement réduit, les libertés économiques et la paix". (...)
"Bien qu'officiellement indépendant de tout parti, le Cato Institute a des liens avec le mouvement conservateur américain."

Mardi 26 février - Les huit enquêteurs envoyés sur place par le MUFON ont donc enregistré samedi 17 nouveaux témoignages sur les évènements survenus dans la région de Stephenville. Angelia Joiner a rejoint la station locale 'Mandatory FM' ("la radio officielle des Ovnis de Stephenville"). Pour l'ambiance, je vous conseille d'écouter cette interview qu'ils ont mise en ligne : http://www.mandatoryfm.com/MUFON%20Interview.mp3

http://www.mandatoryfm.com/

http://www.mandatoryfm.com/listen.php

Angelia fait le point : Steve Hudgeons, le chef du groupe d'enquêteurs, m'a dit que la moisson avait été bonne : "D'après les rapports que j'ai eu en mains, tout ceux qui ont témoigné sont parfaitement crédibles. Nous avons affaire à une manifestation Ovni extrêmement significative."

Hudgeons s'est chargé d'interviewer Ricky Sorrells. Son premier récit, recueilli par Angela K. Brown de l'Associated Press, le 14 janvier, a déjà fait le tour du monde. C'est en particulier ce qui avait amené un grand nombre de confrères à se rendre à Stephenville les jours suivants.

Pour l'enquêteur du MUFON, rien ne vaut une rencontre en personne : "J'avais parlé à Sorrels au téléphone, mais cette occasion m'a permis d'apprécier sa droiture. Nous avons parlé pendant près d'une heure, et j'ai appris beaucoup de choses. Il s'est montré très direct; c'est une qualité que je respecte chez une personne."

Hudgeons m'a précisé que son organisation avait collecté un peu plus de 400 rapports de manifestations au Texas, depuis 1977 jusqu'à fin 2007 : "Mais de novembre 2007 à ce jour, nous en sommes à près de 150. Nous en avons encore une centaine à examiner sur l'ensemble du Texas."

Les medias avaient été tenus à l'écart ce samedi, parce qu'on s'était rendu compte, lors de la première séance de témoignages, que plusieurs personnes s'étaient détournées en voyant des caméramen à l'affut. Seuls des reporters locaux étaient présents cette fois, ainsi qu'un journaliste du Los Angeles Times, et les caméras n'étaient pas autorisées.

Il y avait aussi Autumn Humphreys, responsable de la série UFO Hunters du History Channel. Il va envoyer une équipe cette semaine, et cet épisode devrait être diffusé en avril ou mai prochain. Ils ont déjà installé un bureau provisoire dans Graham Street.

Hudgeons et ses collègues du Mufon s'activent à produire un rapport final qui devrait être publié dans le numéro d'avril du Journal du Mufon. "Cependant", me dit-il, "les évènements dans la région de Dublin semblent se poursuivre; c'est un problème parce que mon équipe de bénévoles ne peut reter mobilisée indéfiniment.
Par exemple, ce dimanche trois nouveaux rapports sont tombés, concernant le Texas. Il va falloir que je mette en place une nouvelle réunion...
"
Le rapport sur Stephenville comportera une analyse de la video tournée par David Caron les 19 et 20 janvier. Certains de ceux qui l'ont vue ont déclaré que les symboles leur faisaient penser à des sortes de hiéroglyphes.

Belzian avait réalisé cette animation en .gif, avec 21 images de la video de David Caron : "J'ai utilisé les plus 'visibles' des symboles, et seulement retravaillé les contours." :

Parmi les nouveaux témoignages, 10538 a trouvé celui-ci sur le site du Mufon, qui concerne le 8 janvier : "Mes chiens ne cessaient d'aboyer cette nuit-là. En sortant, j'ai vu qu'ils étaient tournés en direction de Dublin. Aucun doute là-dessus, parce que c'est là que je vais travailler, à la maison de retraite de Three Oaks. J'étais donc sorti, avec une lampe torche et mon pistolet, pour voir ce qui se passait, parce que je suis isolé dans la campagne, à Lake Proctor. J'ai commencé par me demander s'ils aboyaient contre un animal errant, et c'est là que j'ai vu les lumières. Elles se déplaçaient très rapidement. J'ai d'abord pensé que ça pouvait être des jets militaires en formation, à cause de toutes ces lumières, mais le plus curieux c'est qu'on n'entendait aucun bruit. Je suis resté à regarder jusqu'à ce qu'elles disparaissent, et en baissant les yeux j'ai vu que mes chiens n'étaient plus là. Quand je suis rentré dans la maison, je les ai trouvés cachés derrière mon sac de sports, comme s'ils était morts de trouille."

Une initiative-gadet mise en place par MissD, qui gère son Blog dans la région de Stephenville, Texas :
la webcam est positionnée en direction de l'aéroport et l'image se rafraîchit toutes les 10 secondes. La technique est simple, et l'installation pourrait tenter quelqu'un comme Ricky Sorrels.








http://stephenvilleufos.blogspot.com/2008/02/stephenville-sky-cam.html

Lundi 25 février - Dans un nouvel échange téléphonique ce dimanche, notre contact français qui a assisté aux réunions organisées au siège de l'ONU souhaite préciser qu'il n'était pas présent pour la première, le mardi 12, mais confirme qu'il a bien participé aux deux suivantes, mercredi 13 et jeudi 14. Il approuve chaque mot de son témoignage publié ici avant-hier. Quant à la présence de DSK : "Il n'y a pas d'erreur possible, parce que les personnalités présentes sont annoncées par leur nom." Je dois me faire préciser par email lequel des deux jours éventuellement.

Notre source attend le feu vert de ceux qui l'ont invité à New York, mais ça ne lui pose aucun problème personnel de se révéler. Le sujet le passionne, et il a des responsabilités dans une association ufologique.

En ce qui concerne le rôle de la Garde Nationale, qui a intrigué quelques lecteurs : le Congrès US commande toutes sortes de rapports, et s'adresse peut-être aussi parfois à des instituts de sondages pour des instantanés. Mais dans ce cas précis, les Sénateurs américains souhaitaient connaître l'évolution sur 10 ans du sentiment profond des populations.

On peut comprendre qu'ils utilisent cette infrastructure fiable et disciplinée, qui couvre tout le pays.
C'est un peu comme si notre Sénat décidait de faire plancher la Gendarmerie pour produire une étude de l'évolution des mentalités, sur l'ensemble du territoire, pour ne pas avoir à s'en remettre uniquement à l'IFOP : c'est moins cher et plus confidentiel...

Ensuite, en constatant que les populations sont excédées par les mensonges des autorités sur le sujet Ovni, il faut envisager et planifier la divulgation. Après quoi, l'ONU est le meilleur endroit pour envoyer un signal aux autres nations : "Préparez-vous, les USA s'apprêtent à lâcher du lest.." Même si, en réalité, les américains finissent par s'adapter aujourd'hui aux initiatives de la France et du Royaume-Uni.

Angelia Joiner La nouvelle interview présentée par Angelia Joiner sur stephenvillelights.com pourrait permettre d'éliminer l'hypothèse du "tremblé" pour expliquer les symboles apparaissant sur certaines videos de témoins : http://www.stephenvillelights.com/news.html

L'ex-journaliste de l'Empire Tribune publie sur le site Stephenville Lights :
22/02 - Un autre officier de police du Comté d'Erath a accepté de témoigner.

Le Sergent Jim Clifton, attaché au Bureau du Shérif du Comté d'Erath, se trouvait le 2 février sur l'autoroute 377 en compagnie du Shérif Lee Roy Gaitan peu après minuit, lorsqu'ils ont tous les deux vu quelque chose d'extraordinaire se détacher sur le ciel nocturne. Il nous a raconté :
"C'était une nuit claire, sans nuages, ni Lune, il faisait très sombre. Je n'avais jamais vu une chose pareille de toute ma carrière. Je n'ai jamais vu un engin volant qui pouvait ressembler à ça. Les lumières n'étaient pas de type militaire. J'ai été stupéfait devant ce phénomène."

Jim Clifton avait reçu un appel pour aller vérifier une alarme au restaurant Chez Woody, et il y a retrouvé Gaitan qui avait également capté le message. Ils se sont occupés de régler le problème, puis Gaitan a attiré l'attention de Clifton sur ce qui se passait en l'air.

Clifton poursuit : "Il avait entendu l'appel en premier, et il était arrivé avant moi. Je suis monté dans sa voiture et nous avons tous les deux observé ce qui se passait. Ca devait être au-dessus de la zone de Highland, vers l'ouest, et c'était un objet massif."

Clifton ajoute qu'ils ont observé l'Ovni en utilisant la caméra embarquée de la voiture de police, et qu'ils pouvaient distinctement le voir en utilisant la fonction zoom. Il a expliqué que la caméra est montée sur une fixation, et donc qu'elle ne peut bouger. C'est pourquoi, selon lui, la video qui a été tournée est parfaitement crédible, parce que le phénomène constaté ne peut pas se réduire à des mouvements, comme des tremblements de l'opérateur.

Clifton précise : "A l'oeil nu, ça apparaissait comme une lumière intense, et je n'aurais pu dire si c'était en mouvement, mais je ne le pense pas. Ce n'est pas facile de vous décrire la chose, parce que je n'ai aucun point de comparaison."

Le Sergent évoque un aspect transparent, ou translucide, à propos de l'objet, et il ajoute qu'il y avait comme un brouillard ou une vapeur autour de lui.
Les couleurs étaient principalement le blanc, le bleu et le rouge.

"Je n'ai pas eu peur - je me demandais seulement ce que ça pouvait être. Je n'en ai pas la moindre idée. J'aimerais bien trouver une explication, mais je n'en vois aucune. Ce qui m'a le plus impressionné, c'était la taille énorme de cette chose. C'est ça qui m'a frappé."

Clifton observe maintenant davantage le ciel, dans l'espoir de revoir cette manifestation. La plupart des gens autour de lui font de même.

Angelia Joiner conclut son article : "Jim Clifton a terminé en me disant qu'il avait vu une video tournée au Canada, qui devait dater de 2007, et qui était assez semblable à ce que Gaitan et lui ont vu cette nuit-là. Les deux hommes ont rédigé une main courante au Bureau du Shérif."

Il reste à attendre que la journaliste parvienne à obtenir une copie de cette nouvelle video, réalisée par un policier avec son matériel professionnel, et qu'on l'autorise à la diffuser. A défaut, il est probable que les témoins de Stephenville, maintenant organisés et disposant d'un site web, et des ressources de l'entrepreneur Steve Allen, entament des protestations contre la police locale pour rétention de documents "qui permettraient la manifestation de la vérité".

A propos de la video tournée par David Caron le 19 janvier, et diffusée par Channel 11, Seelevel sur OM a jugé utile de relire attentivement l'article initial de 'The Empire Tribune' qui explique précisément les circonstances de l'enregistrement :

"David Caron a tenu à préciser que c'est son petit-fils de 7 ans, Jeremiah, qui avait le premier signalé qu'il y avait 'de drôles de trucs dans le ciel' et que lui-même n'avait rien vu ce jour-là".

"C'était le soir du vendredi 18 janvier. Je suis sorti sur le devant de la maison, et le ciel était limpide. Je me suis dit 'Bon, ça fait partie de ses jeux d'enfants', et je n'ai rien pensé d'autre, sur le moment."

C'est seulement le lendemain soir que Caron a réalisé ce dont son petit-fils avait parlé en l'appellant : "Papa, viens voir. Il y a de drôles de trucs dans le ciel !" Caron a raconté que peu avant 21 heures, quelque chose a attiré son attention lorsqu'il a regardé en direction de Selden, vers le sud-ouest.

"Je savais que ce n'était pas une étoile. J'ai couru dans la maison our attraper mon camescope."

C'est cette nuit-là, et la suivante, que Caron a réalisé la video qui a été diffusée sur Channel 11. Il a utilisé un JVC 32X Hyper Zoom Optique, qu'il avait acheté quelques mois plus tôt.

Caron a conclu : "J'étais sidéré. Je ne savais quoi en penser. On voyait plus nettement sur la caméra qu'à l'oeil nu. J'ai 52 ans, et j'ai beaucoup voyagé, mais je n'avais jamais rien vu de pareil."

Dimanche 24 février - L'enquêtrice Linda Moulton Howe a donc présenté une nouvelle émission sur C2C-AM hier soir, assurant l'antenne pendant trois heures, dont une partie avec Angelia Joiner. Les manifestations lumineuses de Stephenville l'ont amenée à s'intéresser de nouveau à l'auteur et abducté Jim Sparks, qu'elle avait une première fois rencontré en 1995, parce qu'il a une explication a proposer pour les symboles qui apparaissent sur plusieurs videos : "Je sais qu'un moyen de communication utilisé par les E.T. consiste à envoyer des flashes de symboles. C'est un moyen extrêmement rapide de transmettre une énorme quantité d'informations, en un temps très bref, et de les enregistrer." (http://www.earthfiles.com/news.php?ID=1390&category=Environment)

"Dans le cas de Stephenville, c'est la méthode utilisée qui me parle, davantage que les symboles eux-mêmes parce ceux-ci présentent quelques similitudes mais ne me sont pas familiers. Leur technique du flash permet de véhiculer une somme d'informations considérable, autant qu'un film de cinéma par exemple, en quelques secondes. Dans ce cas, il est possible qu'on en perçoive le sens seulement par la suite. Notre esprit est capable de percevoir l'ensemble du film dans cette sorte de flash - les émotions qu'il renferme, de quoi il traite, comment ça commence et se termine. Nous sommes habitués à voir se dérouler le film en temps réel. Mais notre esprit a la capacité de recevoir et d'enregistrer cette information émise dans un flash. Les intelligences non-humaines communiquent de cette manière."

"20 pages de texte en anglais réduites à seulement 2 pages de symboles aliens, puis réduits à une demi-page en script alien, ensuite condensés dans un cercle de symboles manuscrits."
Dessins réalisés par Jose Galante © 1996 pour Jim Sparks.

Le 31 août dernier, j'annonçais ici la mise en ligne de l'interview de Jim Sparks réalisée par Bill Ryan et Kerry Cassidy dans le cadre du Projet Camelot (http://ovnis-usa.com/Blog2007-8-12.htm) :

"Jim Sparks affirme se souvenir de 95% de ses expériences. Il a été enlevé plusieurs centaines de fois; au début, il avait totalement refusé de coopérer avec les aliens qui l'embarquaient de nuit dans leur vaisseau. Il pense que sa mémoire des évènements est due en grande partie à sa colère et sa rebellion contre ces violations.

Au fil des années, Jim et ses ravisseurs se sont affrontés, puis il a progressivement gagné la confiance des aliens - qu'il nomme 'Les Superviseurs' - et il en est arrivé à les aider de multiples façons. En retour, Jim a réalisé quels étaient leurs objectifs et leur modus operandi." (http://projectcamelot.net/jim_sparks.html)

Les 2 premières heures de l'émission de Linda Moulton Howe sur Coast to Coast le 22 février : réduites à 33 et 38mns, sans les coupures de pubs.
http://ovnis-usa.com/SONS/LMH_C2C_22Feb08-Hour1.mp3
http://ovnis-usa.com/SONS/LMH_C2C_22Feb08-Hour2.mp3

Ed Komarek disait ici la semaine dernière combien il estime ceux qui s'engagent activement dans des mouvements citoyens - pour réclamer en particulier la Divulgation sur la présence aliène. Il publie des éditos sur son propre Blog (http://exopolitics.blogspot.com/) et s'exprime aussi dans "OpEd News", "The American Chronicle" et "The Canadian National Newspaper".

"Je crois qu'un jour viendra ou les grands medias réaliseront qu'il y va de leur propre intérêt de servir l'intérêt général, et qu'ils contribueront à révéler la réalité Ovni/ET.

Actuellement, la couverture sur le phénomène Ovni/ET sert à protéger des intérêts nationaux et mondiaux qui pratiquent le contrôle des populations, au prétexte de la Sécurité Nationale. Si le personnage de Klaatu dans le film 'Le Jour où la Terre s'Arrêta' devait aujourd'hui poser le pied sur la pelouse de la Maison Blanche, il serait probablement accueilli comme dans les années 50. Sauf que de nos jours, il serait encerclé par des tanks aux couleurs de Exxon, Halliburton, Blackwater, Merck, Citibank.. Quant aux avions et aux drones qui évolueraient tout autour de lui, ils auraient été manufacturés par Lockheed Martin et Boeing."

"La censure des réalités extraterrestres dans le domaine public dure depuis soixante ans. Pendant ce temps, des groupes retranchés ont fébrilement travaillé à l'abri des plus hauts niveaux de sécurité, spécialement protégés par le 'Need to know', en vue d'utiliser les connaissances extraterrestres pour renforcer leur contrôle sur les populations mondiales. Ils ont bénéficié des crashes, des engins abattus, et savent que les extraterrestres ont l'intention de se révéler ouvertement à l'humanité. Mais ils veulent être en situation de protéger leurs intérêts, sans jamais prendre en considération celui du public. Je pense qu'ils iront jusqu'au bout, même s'ils doivent promulguer la loi martiale, et anéantir les libertés qui nous restent.

D'un autre côté, je pense que les extraterrestres sont bien conscients des objectifs des pouvoirs en place, et s'efforcent discrètement d'acclimater le public à leur présence. Si mon raisonnement est correct, les ETs laissent ces intérêts privés continuer à jouer leur jeu inspiré d'Orwell jusqu'à ce qu'il commence à s'effondrer sous le poids de sa propre corruption. Aujourd'hui, les activités nuisibles de cette élite globale apparaîssent au grand jour, et leurs plans de domination mondiale sont minés par une prise de conscience croissante de la part du public. Mon avis est que les ETs s'étaient fixé un plan de 60 ans, pour réduire ces intérêts particuliers, et qu'ils commencent seulement maintenant à accélérer le procesus en vue de la divulgation, parce que l'élite globale a pratiquement fini d'abattre ses cartes.

A mesure que les plans de l'élite se trouvent exposés sur la scène internationale, elle se voit contrainte d'accélérer elle aussi la mise en place de ses plans néfastes sur le terrain exopolitique. La prochaine étape sera de persuader le public et les media que la présence des extraterrestres représente une menace. De cette manière nous devrions être préparés à l'idée que seul un gouvernement mondial pourrait nous protéger, et nous serons ainsi amenés à accepter la sinistre vision Orwellienne des manipulateurs. Remarquez par quelle évolution nous sommes passés en comparant des films comme 'Le Jour où la Terre s'Arrêta' et 'Rencontres Rapprochées' ou 'E.T.', et la manière dont les aliens sont maintenant représentés dans des films plus récents comme 'Alien' et 'Independence Day'. Est-ce qu'il ne s'agit que d'un divertissement innocent, ou bien ce media est-il utilisé pour nous faire passer un message?"
http://exopolitics.blogspot.com/2008/02/mass-media-lapdogs-and-ufoet-reality.html

Cette video du "Scrutinizer" remonte à l'été 2007 mais je ne l'avais pas encore mise en ligne ici. Elle récapitule assez bien la Chronologie des Drones californiens et resitue le Rapport CARET dans ce contexte :

Angelia Joiner raconte sur OM qu'elle a assisté à la seconde convocation des témoins par les enquêteurs de la branche texane du MUFON :

"Dix-sept nouveaux témoins ont rédigé leurs rapports! La salle était moins bondée que le 19 janvier, et il n'y avait pas les caméras des journalistes. Un homme est venu tout exprès de St. Louis, et il aimerait produire un documentaire. Il semble que son père est un grand amateur, et il l'a intéressé au sujet depuis son enfance. Des témoins qui s'étaient déjà enregistrés sont revenus. Je pense qu'ils cherchent un peu de réconfort en trouvant d'autres personnes qui ont vu la même chose.

Un homme m'a dit qu'il avait subi des remontrances à son travail, parce que le nom de son employeur avait été associé à son témoignage, et ces gens-là ne tenaient pas à figurer dans des histoires d'"Ovnis".

Ca explique en partie pourquoi il est difficile pour certains de venir témoigner. Ca peut causer toutes sortes de problèmes. J'ai eu de la peine pour lui. Il est employé dans la même entreprise depuis 28 ans..."

Samedi 23 février - Les réactions après la fuite organisée par Michael Salla à propos d'une réunion à l'ONU le 12 février, sont restées incrédules pour deux raisons : le personnage est déjà marqué pour avoir, un temps, accueilli le colporteur de rumeurs Eric Julien - avant de finalement prendre ses distances - et les contacts de Salla à New York ont visiblement dilué une information bien réelle dans une masse de commentaires assez personnels.

Cela dit, nous avons trouvé une source qui confirme la réunion du 12 février à l'ONU. Deux autres rencontres ont même été organisées les 13 et 14.
Notre contact tient tout d'abord à remettre l'évènement en perspective : la question Ovni n'était qu'un des aspects examinés.
Il raconte : "Les représentants d'une trentaine de pays ont été réunis à huit-clos trois jours de suite, pour évoquer les suites à donner à un rapport présenté par la Garde Nationale. Celle-ci a mené une enquête de dix ans, à la demande des Sénateurs américains. L'Ambassadeur de France était présent, ainsi que Dominique Strauss-Khan. Cependant, il faut préciser que ces personnalités se trouvaient là parce qu'elles étaient concernées par le thème général, pas seulement pour débattre du sujet Ovni.

Le constat de la Garde Nationale est le suivant : Les prochaines années risquent d'être catastrophiques du point de vue social et économico-financier - etc... Les fondamentaux de nos sociétés occidentales risquent de vaciller. Et il faut reconnaître que les manifestations d'Ovnis représentent l'un des facteurs déstabilisants.
Les enquêteurs ont relevé que le climat général favorise et entretient des thèses conspirationnistes, qu'on voit aussi se renforcer divers mouvements qui s'élèvent contre le système établi.

Le rapport de la Garde Nationale américaine estime que la multiplication des phénomènes Ovnis risque de placer les gouvernements en porte-à-faux, parce que les interrogations des populations deviennent plus pressantes. Le rapport note le risque d'une crise de confiance généralisée envers les gouvernements et la communauté scientifique.

Les trois séances de discussions à l'ONU ont conclut qu'il fallait maintenant envisager la procédure d'une divulgation progressive : si dans les toutes prochaines années la pression exercée par les populations se renforçait encore, les gouvernements occidentaux devraient commencer à révéler la réalité de la présence aliène." La date de 2013 (ou 2017) n'a pas été mentionnée; elle ne peut donc qu'avoir été déduite par l'informateur des amis de Michael Salla.

Concernant l'attitude des délégués présents à ces réunions, notre contact français a précisé : "Tous donnaient l'impression d'avoir parfaitement intégré le fait que nous sommes confrontés à des manifestations intelligentes. La question Ovni n'était même plus posée. Chacun avait visiblement conscience de la réalité du phénomène - certains avaient même l'air très bien informés - mais tout le monde pendant ces réunions s'est gardé de s'engager sur le terrain des interprétations."

Plusieurs initiatives ayant pour cadre les Nations-Unies ont déjà eu lieu. Parmi les plus mediatisées :

- Du temps de Jimmy Carter, le 18 décembre 1978, l'Assemblée Générale avait approuvé la résolution 33/426, invitant les Etats Membres à "prendre les mesures nécessaires pour coordonner au niveau national la recherche scientifique et les enquêtes sur la vie extraterrestre, y compris les objets non-identifiés, et à tenir informé le Secrétaire-Général des observations, recherches et évaluations de telles activités."
La résolution appellait en fait à la mise en place d'une agence Ovni.
http://www.ufoevidence.org/topics/unitednations.htm
Cette page est plus détaillée : http://www.ufoevidence.org/documents/doc748.htm

- Quelques mois plus tôt, le 14 juillet 1978, une réunion s'était tenue en présence du Secrétaire-Général Kurt Waldheim avec (de gauche à droite) Gordon Cooper, Jacques Vallée, Claude Poher, Prof. Allen Hynek, Sir Eric Gairy (Premier Ministre de la Grenade), Kurt Waldheim en bout de table, et (au premier plan à droite) David Saunders.

- Le Symposium des Nations-Unies sur l'Intelligence Extraterrestre et le Futur de l'Humanité s'était tenu le 2 octobre 1992, soit 10 jours avant que la NASA lance son programme SETI (Search for Extraterrestrial Intelligence).

La journaliste Angelia Joiner est heureuse d'apporter de nouveaux éléments sur OM : "Un autre officier de police vient de témoigner. J'ai déjà rédigé l'histoire, et elle sera bientôt en ligne sur le site StephenvilleLights. J'ai enfin pu voir la video du Shérif, et c'est vraiment Extraordinaire ! Je fais le nécessaire pour qu'elle soit publiée. C'est exactement ce dont nous avons besoin. Leurs caméras embarquées coûtent au moins 7.000 dollars, et donc la qualité est excellente."

Comme annoncé précédemment, Linda Moulton Howe revient donc sur Coast 2 Coast AM dans la nuit de vendredi à samedi pour évoquer les évènements de Stephenville.

Vendredi 22 février - La liste UfoUpdates rapporte que l'analyste réputé Bruce Maccabee, ancien expert de la Navy, a examiné le document réalisé par l'épouse du Shérif Lee Roy Gaitan près Stephenville : "Ca ressemble à une exposition prolongée sur un objet qui change de couleurs très rapidement. Il n'est pas facile de déterminer s'il était en mouvement ou pas. Il pourrait y avoir jusqu'à 50 changements de couleurs en seulement deux secondes."

10538 commente sur OM : "Bruce a mis le doigt sur quelquechose d'important. Qu'est-ce qui pourrait causer des changements de couleurs aussi rapides, soit 25 fois par seconde ? Serait-ce un mode de communication ? Notre système binaire fonctionne sur un changement d'état entre 0 et 1. La fibre optique utilise l'infra-rouge, en mode allumé/éteint pour produire un signal. Se pourrait-il que la communication soit ici basée sur un changement de fréquences des différentes couleurs ?"

L'exopoliticien Michael Salla entretient le suspense : il pense pouvoir confirmer la réunion secrète du 12 février aux Nations-Unies : "Des sources indépendantes m'ont raconté en partie ce qui s'est passé. Un document a circulé pendant la séance, et il est actuellement soumis aux ministres des principaux pays.

Il me reste à me procurer ce document, dont on me dit qu'il mentionne une offre des E.T. pour aider à préparer l'humanité à la divulgation de la vie extraterrestre. La réunion aurait également servi à évoquer comment les Nations-Unies pourraient prendre une part active dans la diffusion de technologies actuellement tenues secrètes, permettant le développement des énergies libres.

Clay et Shawn Pickering ont été depuis informés que la date de 2013 initialement annoncée pour une manifestation officielle serait plutôt 2017. La réunion a également abordé le rôle de la religion et la croissance de la population mondiale, particulièrement en Inde." http://www.opednews.com/articles/opedne_michael__080220_confirmation__26_updat.htm

L'Empire Tribune de Stephenville, après s'être séparé de la journaliste Angelia Joiner, en prétextant qu'on parlait trop dans ses colonnes de l'incident Ovni, est quand même revenu hier sur l'évènement avec un titre accrocheur : "Ils sont de retour ! Les enquêteurs de la branche texane du Mufon sont en train d'organiser une seconde série d'interviews avec les témoins de ce qu'on surnomme déjà la plus grande Manifestation d'Ovnis après les Lumières de Phoenix Lights, en 1997." La réunion aura lieu samedi, et la presse sera tenue à l'écart.

A propos de ce journal, Steve Hammons avait mené son enquête et publié des conclusions intéressantes le 13 février sur le site The American Chronicle, expliquant la censure de l'information Ovni par des considérations industrielles : "Le Groupe Australien Macquarie Media, propriétaire de l'Empire-Tribune et d'autres publications communautaires au Texas, fait partie d'une organisation qui compte la Banque Macquarie et de nombreuses autres entités, parmi lesquelles le Groupe Macquarie Infrastructure. Or celle-ci a pour projet de construire une autoroute à péage particulièrement rentable mais très controversée à travers le Texas.
C'est cette controverse qui a amené Macquarie à acquérir des médias locaux, dont l'Empire-Tribune.

Quelques opposants au projet ont rapidement déduit que Macquarie entendait ainsi mieux contrôler l'opinion.

"Bien sûr, le groupe financier a aussitôt fait savoir qu'il n'avait d'autre but, en rachetant le journal, que de réaliser une opération financière.
Selon Wikipedia, "La Banque Macquarie se distingue en particulier par le fait d'entretenir des relations très étroites avec les milieux politiques, puisqu'elle recrute d'anciens hommes politiques et leur assure des traitements très généreux." Macquarie a également acquis la société d'investissement qui appartenait à un récent candidat à la présidence américaine.

Les Texans et différents observateurs s'interrogent sur le fait qu'un groupe étranger possédant des medias locaux, régionaux, et nationaux, puissent influer sur la couverture d'évènements tels qu'une manifestation d'Ovnis ou la construction d'une autoroute à péage.

Le projet d'une 'super-autoroute' destinée à relier le Mexique et le Canada en traversant les Etats-Unis, dans le cadre d'une 'Union Nord-Américaine', concerne au plus près les citoyens, et ils ont le droit de s'interroger sur le rôle de ces investisseurs étrangers quand ils interfèrent à ce point avec la vie locale."

Mais la censure d'Angelia Joiner lui aura permis de rebondir : elle vient d'être engagée par la station KCUB/107.9 FM, qui s'annonce déjà comme "la station officielle de l'information Ovni à Stephenville". A peine entrée en fonctions, elle a déjà reçu 800 emails sur le sujet.

Wade se souvient sur Open Minds qu'il a suivi une formation de soldat du feu, au Texas : "C'est alors que j'ai appris l'existence d'un protocole, sous l'égide de la FEMA, destiné à la récupération d'épaves Ovnis, qui concerne également la gestion des rencontres avec des aliens.

Ce site reproduit intégralement le chapître 13 du livre de Kramer et Bahme : 'Le Guide des Soldats du Feu pour le Contrôle des Catastrophes' - qui traite en 14 pages des conséquences d'un crash d'Ovni. Il a pour titre : "Attaque ennemie et Eventualité d'un Ovni", et il est accompagné d'une importante bibliographie ufologique."

Cette information a intéressé Murnut, qui a peu après relevé cette promotion d'un programme TV, annoncé par la chaîne ABC15 News : "Quoique vous en pensiez, on doit reconnaître qu'un contact alien devrait bouleverser notre vie dans tous les domaines. C'est pourquoi les équipes d'urgence de la Valley, en Arizona, prennent la chose très au sérieux.

Voyez comment les Pompiers sont entraînés en vue de ce contact, et comment on leur apprend à gérer la situation si elle devait survenir. Le reportage ne laissera personne indifférent. Ce jeudi à 10 heures, sur ABC15 News."
http://tiny.cc/jfVEe

Le témoin Ricky Sorrels publie quelques nouvelles sur Open Minds : "J'ai été malade, et j'aimerais que l'Admin me passe un coup de fil. C'est pour organiser les prochaines visites sur ma propriété, et nous devons voir comment gérer ça : est-ce qu'on fait portes ouvertes pendant un jour, ou plus longtemps..? Les visiteurs pourraient par exemple rester en groupe la première nuit, et former des petites unités ensuite... Je pourrais les amener en différents endroits d'observation."

LMH sur EarthFiles apporte cette précision : "Le navire USS Lake Erie a lancé un missile SM-3, en fait un anti-missiles, à 22h26 EST qui a percuté le satellite-espion à 22h26 EST, soit exactement au milieu de la phase de l'éclipse de Lune."

Jeudi 21 février - A propos des symboles colorés de Stephenville, Linda Moulton Howe rappelle aujourd'hui par comparaison les découvertes de l'archéologue français, le Professeur Marcel F. Homet, à Pedra Pinta, au Brésil : http://www.earthfiles.com/news.php?ID=1389&category=Environment

"Symboles gravés sur une pierre mégalithique découverte en 1963, au nord du fleuve Amazone (Marcel F. Homet - "A la Poursuite des Dieux Solaires" ©1963 - Editions Denoël, 1972). Ces inscriptions dateraient de 10.000 ans." Voir également cette page de Christian Macé http://ufoweb.free.fr/mace13.htm (bien que les images de son rapprochement avec un dessin de Adamski soient inversées). Quant à George Adamski, rien ne dit qu'il n'a pas lui-même recopié les symboles gravés, découvert par le Professeur Marcel F. Homet.

Le correspondant de LMH lui a indiqué le site Abduct.com qui présente une riche collection de caractères mystérieux.
Il a également souhaité attirer son attention sur ce
cas Ovni de 1988, celui de Ludovico Granchi à Rio de Janeiro (Brésil) :

"En 1988, un immense Ovni s'est immobilisé au-dessus de sa maison. Quand Ludovico Granchi s'est mis à l'observer, un panneau brillamment éclairé est apparu, ressemblant à une projection holographique.

Des symboles noirs y étaient inscrits, et il a ressenti l'impulsion de les recopier. Il a couru chercher du papier et un crayon, et il s'est appliqué à les tracer, aussi précisément que possible. Cela lui a pris environ 10 minutes.

Il a raconté qu'il était alors dans un état extrêmement fébrile, pas seulement à cause de cet immense Ovni au-dessus de lui, mais parce qu'il avait le sentiment que ce travail de recopie, et sa précision, était de la plus haute importance. Après qu'il ait tout recopié, le panneau a disparu dans le corps de l'engin, qui s'est alors éloigné de lui à une distance 'raisonnable', puis il a disparu à une vitesse fulgurante.

Ludovico Granchi n'avait aucune idée de ce que signifiait ce qu'il avait copié ni pourquoi c'était tombé sur lui, mais voici ce qu'il en est >>>

LMH ajoute : "J'ai fait quelques dessins à partir de la video de David Caron, pour les comparer aux autres symboles répertoriés ici. Au rapport direct ne peut être établi, mais les similitudes sont intéressantes" :

Les derniers déboulonneurs du Sujet Drones sur le forum ATS - SysConfig et le jeune Reader - en étaient réduits depuis des semaines à s'échanger des recettes de cuisine ou des textes de chansons, ayant épuisé toutes les fausses pistes, quand survient ChuckTaggart qui ruine en quelques lignes toutes leurs tentatives de dispersion : "En ce qui concerne les images, j'ai une formation sous Photoshop et 3d Studio Max. J'ai même un diplôme universitaire dans ce domaine. Pour moi, ces photos de drones sont bien réelles. En revanche les videos [Strange_Craft_Drone] sont de la CGI, mais tout le monde ici en est bien conscient; leurs auteurs n'ont pas cherché à tromper, ils avaient clairement annoncé que c'étaient des tentatives de re-création."

A ce sujet, la rumeur selon laquelle cette affaire aurait été finalement tranchée pas 'des spécialistes' a parfois servi de conclusion à ceux qui ne souhaitaient pas en savoir davantage. En réalité, les recherches se poursuivent activement, comme on pourra en témoigner ici dans les prochains jours, en révèlant une initiative originale. De son côté, après avoir rassemblé les 3.000 images nécessaires pour constituer trois groupes à comparer (photos, CGI, et images composites), 11August vient de publier une annonce sur des forums spécialisés, en vue de recruter un programmeur Java.

Mercredi 20 février - Une note confidentielle vient d'être découverte dans les archives déclassifiées de la CIA par la branche canadienne du mouvement Exopolitique, basée à Toronto :

1. "Suite à votre interrogation sur une évaluation d'ensemble concernant les 'soucoupes volantes' et autres rapports relatifs, il est préconisé d'agir de la manière suivante..."

2. "Malgré ce qui a été dit des faits précédemment évoqués, aussi longtemps que de nombreux rapports demeureront 'inexplicables' (l'origine interplanétaire et aliène ne pouvant être totalement exclue), il serait prudent que les services de renseignement maintiennent la couverture sur ce sujet. Il est recommandé que la surveillance de la CIA dans ce domaine, en coordination avec les autorités concernées, soit poursuivie. Il est impératif, cependant, que la presse ou le public ne soient en aucune manière alertés de l'intérêt de la CIA dans ces domaines, en raison des tendances alarmistes qui pourraient se manifester s'il se confirmait que des 'faits non-publiés' sont entre les mains du Gouvernement US."
Edward Tauss - Chef de l'OSI (Office of Scientific Intelligence), Division de l'Équipement et de l'Armement. - CIA Doc 8/1/1952 FOIA

Victor Viggiani B.A. M.Ed. - Responsable Presse
Michael J. Bird - Directeur
www.exopoliticstoronto.com

Cette note découverte sur le site même de la CIA démontre à ceux qui en doutaient encore que des instructions ont été transmises par les autorités américaines afin de cacher la réalité au public.

Le sujet Ovnis vient largement en tête des requêtes sur le site http://www.foia.cia.gov/, avec 8.872 demandes en janvier 2008, devant les mots 'Che Guevara' (3.974), 'USS Liberty' (2.569), ou 'Vietnam' (1.569). L'Iran arrive en 8ème position, avec seulement 871 demandes. (http://www.foia.cia.gov/)

Le fermier Ricky Sorrels, l'un des principaux témoins de Stephenville, ne supporte plus les menaces téléphoniques, et il tient à le faire savoir sur le forum Open Minds :

"Certains s'en souviennent peut-être, j'ai dis que j'avais un plan; bon, je ne suis peut-être pas très fort devant un ordinateur, mais je connais les gens. Je vis dans une petite ville rurale, j'ai appris à tuer les taureaux, et je suis capable de nourrir ma famille.

J'ai appris que si on donne assez de corde à certaines personnes, elles finiront par se pendre avec."

"Quand cette chose m'est arrivée, j'ai reçu des quantités d'appels au téléphone pour m'interdire de donner des interviews; et j'ai toujours répondu poliment, mais j'ai fini par reconnaître un schéma dans tous ces appels, les gens qui me téléphonaient avaient tous la même façon de s'exprimer. Alors, pour les quatre suivants, j'ai laissé filtrer quelques petites informations très personnelles.
Pendant les cinq ou sept appels suivants, mes interlocuteurs me posaient des questions et dans les blancs je voyais qu'ils reprenaient des éléments de ce que j'avais dit lors des quatre appels précédents.

L'une de ces informations s'est même retrouvée publiée sur le forum Open Minds. Alors celui qui a publié cette info sait maintenant que je sais qui il est.
Je peux le prouver, parce que c'est quelqu'un que j'ai invité à venir chez moi, avec tous ceux du forum qui l'avaient souhaité. Alors, s'il ne se montre pas, ça confirmera que j'ai vu juste, mais si tu viens - toi - j'aurai l'occasion de te regarder dans les yeux. Je ne suis pas un lâche, j'espère que tu ne l'es pas non plus. Si tu viens chez moi, prépare-toi à répondre à toutes les questions qui te seront posées par les autres personnes présentes,
Si tu ne te montres pas, je balance ton nom sur le forum......... C'est vu ?
Merci,

Ricky Sorrells

p.s Ce n'est qu'une petite partie de mon plan, et ça fonctionne ! Vous et d'autres avez commis quelques erreurs, et je compte les utiliser à mon avantage,
Maintenant c'est une partie d'échecs, et là nous sommes sur MON échiquier.
"

Linda Moulton Howe annonce sa participation à la prochaine émission de George Noory, sur C2C AM, ce vendredi : "Nous reviendrons sur les symboles photographiés au-dessus de Dublin et Stephenville, Texas, et les évènements qui se sont poursuivis en février." On apprend par ailleurs que le spécialiste en imagerie Bruce Maccabee s'est déclaré prêt à examiner les documents photos.

"Le satellite-espion américain pourrait être détruit pendant la prochaine éclipse de pleine Lune". Un pronostic formulé et étayé par le site Slashdot.com.
Lundi 18/02 : "Ted Molczan est un observateur amateur des satellites. Il a remarqué qu'un 'Avis aux Personnels volants' (NOTAM) a été diffusé, qui annonce une restriction de l'espace aérien le 21 février, entre 02h30 et 05h00 Temps universel, dans une région près de Hawaï. Le satellite USA 193, que les Etats-Unis souhaitent détruire, doit passer au-dessus de cet endroit vers 03h30. Il est intéressant de noter que c'est pendant l'éclipse totale de Lune, ce qui pourrait compliquer l'observation du comportement des débris".
Signalé par EarthFiles.com et confirmé par CNN, citant des sources militaires.

L'enjeu est important pour les américains, parce que les chinois avaient réussi cette opération en janvier 2007.

DcMan, sur OM, a découvert une image qui évoque assez précisément pour lui la construction de certains cercles sur la 'Planche du Langage' d'Isaac et il ne serait pas étonné qu'on ait affaire ici à une sorte de représentation symbolique universelle :

"Cet étrange monument, malgré sa structure celtique (avec le tumulus central), est en fait situé sur les hauteurs du Golan. Ce serait le tombeau de Og, le mythique roi des Refaïms." http://travellingdruid.gaia.com/photos/view/151248?printable=1

Mardi 19 février - Que la Divulgation doive ou non s'échelonner selon un Plan de 5 ans, comme le laissait entendre Michael Salla, l'info qui va suivre marque une étape importante. Elle a été rapidement reprise par la plupart des médias. Il s'agit des travaux publiés dimanche par l'astronome Michael Meyer.

Le Monde résume cette découverte : "Des planètes de type terrestre se formeraient dans quasiment tous les systèmes solaires similaires au nôtre dans la Voie Lactée, notre galaxie, ce qui permet de penser que la vie est plus répandue qu'estimé."

AFP : "L'astronome Michael Meyer, de l'université d'Arizona, travaillant avec le télescope spatial Spitzer de la Nasa, a déterminé qu'au moins 20% et peut-être jusqu'à 60% d'étoiles comparables à notre soleil réunissent les conditions permettant la formation de planètes rocheuses comme la Terre.

Nous avons étudié l'évolution des gaz et de la poussière autour d'étoiles similaires à notre soleil à différentes périodes et comparé les résultats à ce à quoi ressemblait notre système solaire - âgé d'environ 4,6 milliards d'années - dans les premiers stades de son évolution", a expliqué l'astronome.

A première vue, la fréquence de formation de planètes comme la Terre est plus élevée que la fréquence estimée de formation des grandes planètes gazeuses comme Jupiter", a-t-il expliqué ajoutant: "c'est un résultat exaltant"."

L'astronome Michael Meyer présente son étude lundi à la conférence annuelle de l'Association américaine pour la promotion de la Science (AAAS), à Boston (Massachusetts). En illustration cette image du site Msnbc :

Il y a seulement une dizaine d'années, il n'était pas encore question d'exoplanètes, et il était communément admis qu'on ne pourrait trouver de l'eau sur Mars... A présent, toutes les rédactions ont bien compris l'importance de l'annonce faite par Michael Meyer.

"La découverte de la première planète extrasolaire a été annoncée le 6 octobre 1995 par Michel Mayor et Didier Queloz (de l'observatoire de Genève), d'après des observations qu'ils ont réalisées à l'observatoire de Haute-Provence grâce à la méthode des vitesses radiales, à environ 40 années-lumière de la Terre. Depuis lors, plus de 250 planètes ont été détectées." http://fr.wikipedia.org/wiki/Exoplan%C3%A8te

Bien sûr, un présentateur du 20heures conclura nécessairement cette annonce en disant : "Même si l'on trouve des formes de vie dans l'univers, toute rencontre serait impossible compte tenu des distances infranchissables..."

En réponse, il reste par exemple à des physiciens comme Michio Kaku (http://www.mkaku.org/), à populariser l'idée des Trous de vers. Le site Pbs.org explique : "En 1935, Albert Einstein et Nathan Rosen se sont rendus compte que le relativité générale autorise l'existence de 'ponts', connus aujourd'hui sous le nom de Trous de vers. Ces sortes de tubes spatio-temporels se présentent comme des raccourcis, reliant des régions de l'espace très éloignées les unes des autres. En voyageant dans un Trou de ver, on pourrait se déplacer plus rapidement entre ces points qu'un faisceau lumineux en ligne droite. Les Trous de vers offrent la possibilité du voyage temporel."

"Jusque très récemment, les théoriciens pensaient que les Trous de vers ne pouvaient exister que pendant un instant très bref, et que toute tentative de les utiliser nous amènerait vers une singularité. Mais des calculs récents montrent qu'il serait possible à une civilisation très avancée de les utiliser. Grâce ce que les physiciens nomment la 'matière exotique', qui est dotée d'une énergie négative, une telle civilisation pourrait empêcher que le Trou de vers s'effondre sur lui-même." http://www.pbs.org/wnet/hawking/strange/html/strange_wormhole.html

Un extrait de l'émission sur C2C d'hier soir a été mis en ligne sur OMF par 10538, où George Knapp reçoit Jim Marrs et la reporter Angelia Joiner :
http://ovnis-usa.com/SONS/Knapp_Marrs_C2C_17Fev08.mp3
Cette partie dure environ 40 minutes. Angelia Joiner a évoqué un point intéressant : "Jamais les militaires n'ont prétendu que leurs 10 F-16 en vol au-dessus du Comté d'Erath avaient pu être confondus avec les Ovnis attestés par la population..." et Jim Marrs, un ex-militaire qui a bénéficié de l'accréditation top secret, a estimé qu'on ne risquait pas de voir dix F-16 en formation... à moins que cela soit justifié par un événement très important..

Lundi 18 février - Hier soir, l'émission de radio sur Coast-to-Coast AM était animée par l'enquêteur George Knapp, qui recevait Jim Marrs pour faire le point sur les manifestations au Texas et les 'réunions secrètes' à propos de la Divulgation. Le compte-rendu devrait être publié dans les prochaines heures.

George Knapp Jim Marrs

"George Knapp [à gauche] est un enquêteur basé à Las Vegas depuis 1979, qui travaille principalement pour KLAS-TV depuis 1981. Il s'intéresse à tous les phénomènes paranormaux. Vers la fin des années 80, c'est lui qui a fait connaître l'histoire de Bob Lazar (lequel a prétendu avoir travaillé dans la Zone 51 sur des Ovnis). En 1991, Knapp a quitté KLAS-TV pour une agence de communication dont l'un des clients était le promoteur d'une décharge nucléaire. En Mai 1992, il a reconnu publiquement que son travail avait alors consisté à rassembler des dossiers sur les opposants à cette décharge.
Il y a 7 ou 8 ans, Knapp a contribué à faire connaître le Skinwalker Ranch, au nord-est de l'Utah, où se produisaient d'étranges phénomènes.
"
http://en.wikipedia.org/wiki/George_Knapp_(journalist)

"Théoricien de la conspiration, reporter, enseignant, et auteur de nombreux livres et d'articles, Jim Marrs s'est beaucoup impliqué dans la recherche de la vérité sur l'assassinat de JFK. Son livre Crossfire a inspiré le film de Oliver Stone. Ses autres ouvrages tentent de démontrer l'existence d'une conspiration gouvernementale au sujet des aliens. Au sujet du 11 Septembre, il est de ceux qui pensent que des moyens de démolition avaient été mis en place dans les Tours. Il fait partie du groupe constitué à travers l'ensemble des Etats-Unis, connu sous le nom de : 'Les Erudits pour la Vérité sur le 11 Septembre'." Mais il s'intéresse également à des sujets plus généraux, comme la censure dans les medias ou la fraude électorale. http://en.wikipedia.org/wiki/Jim_Marrs et http://www.jimmarrs.com/

Le site Neatorama publie cette dépêche qui concerne le Pérou :
"La population se presse vers une petite ville située à 70 kms au sud de Lima, où trois petites mares boueuses auraient des pouvoirs curatifs après le passage de vaisseaux aliens :
Les médecins de la région et des scientifiques attestent que des guérisons inexplicables se sont produites. Le Maire, Numa Rueda, explique : "Beaucoup de gens ici prétendent avoir vu des Ovnis, et des lueurs étranges au-dessus de la ville de Chilca. Ils disent que ces engins viennent collecter des matériaux sur la bande côtière. En partant, ils répandraient des substances qui produiraient ces mares miraculeuses."

http://www.neatorama.com/2008/02/15/miraculous-mud-ponds-in-peru-left-by-alien-spaceships/

Rueda ajoute : "Les gens de la région ont remarqué qu'il y a un grand nombre de jumeaux dans cette ville de Chilca - plus d'une centaine sur 10.000 habitants. Ils pensent que ces mares en sont la cause."
Mais ce n'est pas la première fois que le maire espère voir sa ville reconnue comme l'un des meilleurs endroits pour les observations d'Ovnis. Le site www.ldi5.com, citant le Miami Herald, avait déjà relevé ses ambitions en 2002 : "Ces observations peuvent rapporter beaucoup - Nous pouvons devenir le prochain Roswell.."

Un participant de la liste UfoUpDates rappelle que le 21 mai 2007, une équipe de télévision de la chaîne ATV avait longuement filmé une formation de points lumineux d'Ovnis au-dessus de Lima.

Dimanche 17 février - Brendan Burton, l'administrateur de Open Minds, l'avait annoncé depuis quelques jours, un 'nouveau' témoignage permet de revenir sur le Crash de Roswell : "La liberté d'accès à l'information a énormément progressé ces derniers temps, et de nombreux soldats, des aviateurs, et d'autres témoins de 'Roswell' se sont fait connaître. A présent libres de tout engagement, ces hommes et ces femmes - dont certains sont maintenant agés de 70 ou 80 ans - se sont décidés à faire en sorte que la vérité soit connue. L'un de ces hommes est le Sergent Earl Fulford" :

"Ce vétéran de 82 ans, était un témoin original que les auteurs Thomas J. Carey et Donald R. Schmitt ont cherché à retrouver pour leur récente enquête : 'Witness To Roswell'. Tom Carey a eut l'amabilité de le mettre en contact avec des membres de l'Equipe de Recherche du Forum Open Minds. L'interview de ce témoin essentiel de Roswell a duré plusieurs heures, sur le sujet du crash, et son assignation sur le site des débris. Des preuves inédites nous sont apportées dans ce document audio aujourd'hui disponible en trois parties. Le Sergent Earl Fulford nous décrit le matériau à 'mémoire de formes'. A quoi il ressemblait, et comment il se comportait. Il en parle en détails - les matériaux qu'il a vus avaient tous des 'formes géométriques'. Ils ne comportaient aucune déchirure, ils n'avaient pas de plis, ni de bords dentelés - tous ces matériaux avaient des bords rigoureusement droits.

C'est une information importante, parce qu'elle contribue à rejeter la théorie des 'déchets de ballons' ou de morceaux de 'mylar' (qui n'avait pas encore été inventé à l'époque). Cette interview représente une véritable nouveauté sur le crash de Roswell. Il aura fallu un demi-siècle pour que la vérité commence à émerger. Ce nouveau témoignage est essentiel, et nous apporte des éléments inédits.

Avec les récents évènements de Stephenville, Texas - et la multiplication des rapports d'Ovnis dans différentes régions du monde, comme jamais auparavant, nous sommes peut-être à la veille de la Divulation attendue".

L'interview a été réalisée par le moyen d'un SkypeCast. Dans la première partie, le Sergent Fulford intervient à la 6ème minute. Il serait utile qu'une transcription soit publiée, mais l'essentiel a déjà été rapporté dans 'Witness To Roswell'. - http://ovnis-usa.com/SONS/Earl_Fulford_Feb10_2008_PartOne.mp3

Les détails de l'affaire Roswell sont relativement bien connus. Pour ne citer qu'un seul des nombreux autres témoins, rappellons seulement l'attestation solennelle fournie par le Général Thomas Dubose. Il était colonel et chef d'état-major du Général Ramey à Forth Worth, en 1947. On se souvient de cette photo où le Major Général Ramey, avec Jesse Marcel, montre des fragments de ballon météo pour faire oublier l'annonce lancée la veille sur les radios de la découverte d'une soucoupe volante. "Cette explication", a révélé le Général Thomas Dubose dans un affidavit rédigé peu avant sa mort en 1992, "n'était qu'une opération de couverture pour détourner l'attention de la presse." http://www.majesticdocuments.com/witnesses.firsthand.php

Il a été plusieurs fois question du MUFON ces derniers jours. Ed Komarek livre ses sentiments à son sujet sur OM, et sera d'autant plus écouté qu'il a fait partie de l'organisation fondée en 1969 :

"Le Mufon permet aux chercheurs débutants d'accumuler une bonne expérience dans le domaine. J'ai moi-même été directeur de section il y a bien longtemps. Mais après un moment passé chez eux, la plupart des gens se rendent compte de ce qui se passe vraiment, et réalisent que tout les bonnes infos remontent le long de la chaîne de commandement, pour finalement disparaître définitivement. En réalité, leur Journal ne publie que des rapports enregistrés chronologiquement. Il leur arrive aussi de publier des prises de position dirigées contre l'activisme politique, et c'est toujours à sens unique.

Il est devenu clair pour moi que la publication des rapports de manifestations Ovnis était manipulée par les dirigeants. Il reste qu'un certain nombre de personnes bien intentionnées continuent de s'impliquer à leur manière dans l'organisation, et c'est une bonne chose."

"Je suis heureux de voir que OM a constitué sa propre équipe d'enquêteurs, et je leur souhaite de mettre également en place une branche engagée dans l'activisme. Je pense que les gens de OM ont réalisé qu'il était important de publier rapidement ses propres rapports, en enlevant seulement les références personnelles. Au Mufon, à moins de faire partie de l'élite, personne n'a accès aux dossiers. Ils mettent en avant la nécessaire protection des données personnelles, mais je pense que ce n'est qu'un prétexte. Je reste persuadé qu'ils ne souhaitent pas publier les affaires trop sensibles, parce qu'ils ne tiennent pas à ce que le public soit vraiment informé."

Samedi 16 février - Les évènements au Texas se prolongent, et Linda Moulton Howe vient de publier une interview de Lee Roy Gaitan, le Shérif du Comté d'Erath :

"C'était un objet en forme de disque qui émettait des couleurs, et on aurait dit un soleil tourbillonnant ou bien la planète Jupiter émettant des lumières stroboscopiques colorées.

Ce qui est particulièrement étrange, c'est qu'en zoomant dessus, on pouvait apercevoir une sorte de triangle ou de pyramide à l'intérieur du disque tournoyant." - Lee Roy Gaitan, Shérif du Comté d'Erath, Dublin, Texas.

9 Février 2008, entre 22h30 et 23h, au-dessus de Dublin, image numérique
© 2008 par Mme Lee Roy Gaitan, épouse du Shérif du Comté d'Erath.

Lee Roy Gaitan, Shérif du Comté d'Erath, Dublin, raconte : "Je suis à Stephenville ce jour-là, et je vois de nouveau cette chose ! C'est vers le sud, en direction de Dublin. On dirait un objet tournoyant sur place. Au soir du 9 février, je reçois un appel téléphonique vers 22:30 et le type me dit : 'Lee Roy, cette lumière se manifeste à nouveau dans le ciel. C'est au sud-ouest par rapport à ta maison. Je suis en train de l'observer au téléscope.'
Nous avons vu cette lumière, qui se déplaçait vers la petite ville de Gustine, Texas. Nous sommes montés en voiture, et nous avons parcouru une vingtaine de kilomètres. Ma femme a pris quelques photos. Avez-vous vu la video de David Caron qui montre des smboles ? C'était la même chose, avec des couleurs changeantes. Il y avait du vert, du jaune, du blanc, du rouge et du bleu.
"

LMH - "Donc ce sont des photos prises par votre épouse..."

Lee Roy Gaitan - "Oui. J'avais offert à ma femme un bon appareil numérique."

LMH - "Ca fait penser à des hiéroglyphes en couleurs..."

Lee Roy Gaitan - "Oui. Exactement comme ce que David a filmé. Mais ce n'est pas tout. Il était environ 22h30. Une demie-heure plus tard, nous étions arrivés chez ma soeur et lui racontions ce qui se passait. Elle vit à Dublin, et de la ville on peut voir ces lumières. Tout le monde est paniqué par le phénomène. Vers 23h30, ma femme et moi l'avons perdu de vue mais, en ville, ma soeur continuait de le voir.

En rentrant de nouveau en ville, le même type qui m'avait téléphoné me rappelle. Il me dit : 'Hey, Lee Roy, il y en a un second!' Il me raconte que ça vient des environs de Selden, Texas, et que ça se déplace vers Dublin. Donc un autre phénomène se manifeste, de la même manière."

LMH - "En émettant des symboles ?"

Lee Roy Gaitan - "Oui. Et à un certain moment, nous avons pu voir les deux en même temps dans le ciel. L'un vers le sud-ouest, et l'autre au nord-est. Nous avons pris des photos de celui-là également. Il y a plusieurs témoins : ma soeur, son mari, ma nièce, leur voisin. Et nous ne savons toujours pas ce que c'est."

Le récit se poursuit - Dimanche 10 février 2008 :

Lee Roy Gaitan - "Je devais me rendre à Dallas, et j'avais oublié d'emporter mon téléphone portable. Quand j'ai relevé la messagerie, j'ai trouvé ce message du gars au télescope, daté de 20h30 : 'Lee Roy, tu vas avoir du mal à me croire, mais cette fois il y a cinq lumières dans le ciel autour de Dublin !"

LMH - "Est-ce qu'il a pu faire des photos ?"

Lee Roy Gaitan - "Non. Il les observait au téléscope. Il m'a raconté qu'il pouvait distinguer une capsule au sommet et en bas de cet objet sphérique, et il tournait sur lui-même dans le ciel."

LMH - "Où habite-t-il ?"

Lee Roy Gaitan - "Entre Dublin et Stephenville. Mais je lui ai promis de ne pas en dire plus à son sujet. Tenez, je vais vous donner un exemple. Vous vous souvenez de la boîte de jeu Lite Bright, où on place des picots dans des trous, et on les voit changer de couleurs ?"

LMH - "Bien sûr."

Lee Roy Gaitan - "C'est à ça que ça ressemble."
http://www.earthfiles.com/news.php?ID=1388&category=Environment

Nous avions évoqué il y a quelques jours la mentalité des dévôts dans la Ceinture de la Bible, dont le Texas fait partie. Aujourd'hui, OnLookerDelay nous en donne un exemple : "Tout le monde ne parvient pas à s'imaginer comment ces gens fonctionnent. J'ai récemment discuté pendant une pause avec un collège de travail, et j'ai été amené à lui montrer des récits de témoins sur le site EarthFiles. Après avoir regardé la reproduction de l'engin vu par Ricky Sorrels, ce type m'a dit : "Bon, j'vais te dire un truc : ils vont surement pas aimer ce qu'il y a derrière ces machins si jamais ils arrivent à en attraper un !"

Pour ceux d'entre vous qui ne sont pas très au courant de ce que représente la Ceinture de la Bible, cette anecdote montre leur conviction que ces engins non-identifiés sont des créations du Diable. Ils pensent que ce sont des manifestations destinées à nous tromper, afin que nous baissions la garde, et soyons prêts à accueillir le Diable dissimulé sous la forme d'un extra-terrestre. Ce n'est pas tant ce qu'il a dit qui m'a surpris (parce que j'avais déjà constaté ce genre de réaction au phénomène Ovni), mais c'est plutôt l'impudence - la certitude de détenir la vérité absolue - cette conviction totale avec laquelle il s'exprimait à ce sujet. Je n'ai pas eu envie d'en discuter davantage avec lui, parce que je sais par expérience que face à un système de croyances aussi rigide, il n'y a plus qu'à tirer l'échelle."

Vendredi 15 février - Comme annoncé sur Open Minds, MotorcycleRick s'est donc rendu sur place, à Stephenville, armé d'un appareil Kodak C330 dont il n'est pas très satisfait. Mais il a vu quelquechose, depuis la propriété de Ricky Sorrels, et il n'est pas le seul dans ce cas: "Il est arrivé ce que je craignais le plus - la video est toute noire, à part quelques réflexions locales..GGGrrrrr! L'objet n'était absolument PAS un jet, ni une étoile, ou un hélicoptère. Il changeait de couleurs (du moins certaines parties) à plusieurs reprises, et sa luminosité était changeante également. Nous étions un peu dans la situation où on essayerait d'attraper un arc-en-ciel, il semblait en permanence s'éloigner à mesure que nous approchions, mais à plusieurs reprises il s'est trouvé assez prôche de nous, ou assez grand, pour qu'on distingue qu'il était constitué de 2 parties. Le côté gauche était toujours plus grand et plus lumineux."

Ontos est apparemment en conversation avec lui par téléphone, ce qui lui permet de raconter les évènements pratiquement en direct sur le forum : "A présent ils ont droit à un light-show. Tout le monde est très excité !!! MotorcycleRick a un appareil photo et un trépied, aussi nous aurons peut-être quelques bonnes images. J'aimerais que vous puissiez les entendre comme moi au téléphone. L'ambiance est extraordinaire. - Mr Sorrels a téléphoné à Angelia Joiner; elle est venue les rejoindre en voiture, et elle a vu l'Ovni. Vous aurez donc le récit d'un vrai reporter. Cette fois, l'ovni se trouve au sud de Dublin. - Mr Sorrells est en train de le voir juste en ce moment. On lui a rapporté que le gars du MUFON est dans le coin et qu'il le voit aussi. Il y a de multiples témoins. J'espère que quelqu'un aura cette fois un bon appareil photo. - Ce qui est très appréciable, c'est qu'il a reçu un appel téléphonique de quelqu'un en ville, qui voit l'objet également. C'est le même que Mr Sorrels avait vu auparavant, et aucun rapport n'avait encore été publié à l'époque."

Enfin, Ontos raconte que Ricky Sorrells est un type plein d'humour : "Samedi, alors qu'il franchissait le portail se son enclos, il a vu de nouveau un objet au-dessus de sa propriété. Il a descendu la vitre de sa camionnette, et il a crié dans sa direction : "Rentrez chez vous !" Je lui ai demandé si c'était efficace. Il m'a simplement répondu : 'Non'..."

Razpad44 a eu l'occasion de consulter les données du radar météo basé à Abilene (en images fixes, à des intervalles de 10 minutes) : "Je n'ai malheureusement pas accès aux affichages en temps réel, mais j'ai pu constater un écho assez puissant et très curieux, sur deux des clichés (8h20 et 8h30 CST). Ca pourrait indiquer un large objet dans le ciel, se déplaçant Est/Sud-Est à environ 40kt. Le problème, c'est qu'il devait se trouver au-dessus de la région sud-est du comté de Bosque, allant en direction de McLennan, au nord de Waco, en limite de réception du radar de Abilene - et s'éloignant de la zone des témoins."

On apprend par ailleurs que Steve Hudgeons, enquêteur du MUFON, a rencontré Steve Allen, pour visionner la video de 14 minutes prise par le témoin David Caron. Allen a fait savoir qu'une équipe japonaise s'était montrée intéressée pour acheter le document. Finalement, c'est la chaîne History Channel qui en a fait l'acquisition.

La chaîne Fox News propose ici un récapitulatif video relativement détaillé sur les quatre dernières semaines dans la région : http://www.myfoxdfw.com/myfox/pages/News/Detail?contentId=5771159&version=1&locale=EN-US&layoutCode=VSTY&pageId=3.2.1

"Les Militaires vont Détruire leur Satellite Espion devenu Incontrôlable : Les Américains ont finalement décidé de soumettre leur énorme satellite espion aux tirs de leurs batteries anti-missiles depuis leur base de Hawaï. Il était probablement utilisé pour la photo-reconnaissance. Le satellite avait perdu ses moyens de propulsion. Il renfermerait des matériaux dangereux, comme du beryllium. D'ici le 21 février, une fenêtre de tir sera mise à profit afin de le détruire avant qu'il retombe sur Terre." (http://www.earthfiles.com/index.php?category=Headline+News).

Jeudi 14 février - L'ancien pilote et témoin du 8 janvier, Steve Allen, est l'initiateur du site web dont le projet avait été annoncé, consacré aux Lumières de Stephenville - http://www.stephenvillelights.com/
On y retrouve déjà des articles de Angelia Joiner : elle présentera bientôt deux nouveaux témoins. La journaliste apporte également sa contribution à l'hebdomadaire The Dublin Citizen (http://www.dublincitizen.com/). Piiper2, sur OM, recommande toutefois au webmestre du nouveau site de trier soigneusement parmi les videos de YouTube qu'il serait tenté de publier sans vérifications : "Une seule video douteuse pourrait ruiner définitivement cette initiative, voire même toute l'affaire texane."

Le site s'ouvre sur cette citation de l'astronaute Storey Musgrove, l'un des réparateurs du télescope Hubble :
"C'est une certitude statistique qu'il existe d'autres civilisations extrêmement avancées, des intelligences, des formes de vie. Des êtres tellement avancés qu'ils sont capables de voyages interstellaires. Il est même possible qu'ils soient venus jusqu'ici."

George Noory recevait à nouveau Jacques Vallée hier soir sur Coast-to-Coast AM, dans une émission titrée pour la circonstance : "Ovnis : Contact & Divulgation".
"Il a parlé de son enquête en 1977 après une vague de manifestations en Amazonie. Les populations avaient été terrorisées par des objets aériens de petite taille et d'autres plus grands, dont certains avaient émis des rayons traumatisants. Il a raconté que des officiers du Renseignement de l'Air Force brésilienne furent amenés à s'intéresser à ces incidents, et un médecin s'est occupé de traiter une quarantaine de personnes qui avaient été exposées aux rayonnements.

Il estime qu'on a accordé trop d'importance à l'affaire de Roswell, en soulignant qu'il existe des témoignages contradictoires. Vallée s'intéresse davantage à des cas ayant laissé des preuves physiques, qui permettent des analyses scientifiques, et il cite en exemple cette pièce de métal fondu qui a été retrouvée après le passage d'un objet aérien inconnu à Council Bluffs, dans l'Iowa.

Jacques Vallée porte un regard critique sur plusieurs autres sujets ufologiques bien connus. Son étude des éléments fournis par Billy Meier l'a conduit à penser que le 'contacté' suisse a utilisé des maquettes pour réaliser ses photographies et ses films. De même, il est très critique du cas de Rendlesham/Bentwaters en 1980, où il verrait plutôt une expérimentation psychologique menée par les militaires. Par ailleurs, il estime que l'hypnose (utilisée dans le cadre de plusieurs recherches sur les enlèvements) n'est pas une méthode fiable pour recueillir des informations précises."

Un nouvel épisode de UfoHunters est diffusé ce soir par History Channel. Il sera cette fois question des implants aliens.
http://www.history.com/minisites/ufohunters

"Une source aux Nations-Unies révèle qu'une réunion secrète sur le sujet Ovni s'est tenue le 12 février 2008".
un article du Dr. Michael E. Salla, fondateur de l'Exopolitics Institute (Exopolitics.org) :

"Je viens de recevoir un email de deux collègues en lesquels j'ai toute confiance (Clay et Shawn Pickering) : une source les informe qu'une réunion secrète s'est tenue le 12 février, au bureau des Nations-Unies de New York, motivée par les récentes manifestations d'Ovnis. Il semble qu'un certain nombre de pays soient préoccupés par l'impact d'une augmentation de tels phénomènes et souhaitent être tenus informés de ce qui se passe.
Leur source, qui fait actuellement partie du corps diplomatique, a du se rendre à New York pour participer à cette réunion matinale et confidentielle. Cette même source leur a révélé qu'il existe un groupe secret de travail sur les Ovnis, qui a consenti à ce que cette information soit diffusée afin que le public soit progressivement acclimaté aux évènements qui se préparent. La date de 2013 a été indiquée comme étant celle d'une divulgation officielle et/ou le moment choisi par les extraterrestres pour se manifester sans ambiguïté. Dans l'intervalle, des informations visant à cette acclimatation seront diffusées. Il est important de noter que cette source a révélé que les évènements conduisant à une divulgation officielle impliqueront des extraterrestres qui ont une attitude éthique, et ils ne constitueront pas une menace militaire.
"
Michael Salla

"L'information qui a été donnée peut être en rapport avec les récents débats qui ont eu lieu au Parlement japonais, et les déclarations du Ministre de la Défense sur la manière dont le Japon pourrait avoir à répondre à des extraterrestres venant se manifester pacifiquement dans l'espace aérien japonais.

Il semble que différents pays se mobilisent en ce moment pour mettre au points des stratégies de réponse à une exposition croissante des extraterrestres. Alors, si notre information est correcte, nous risquons de voir d'autres gouvernements prononcer des déclarations officielles allant dans ce sens. On peut s'attendre à ce que les parlementaires, un peu partout dans le monde, commencent à recevoir des briefings qui les aideront à formuler des résolutions au sujet de la vie extraterrestre.

De tels briefings seront probablement étendus aux responsables des grands medias qui seront amenés à couvrir plus largement le phénomène ovni, tel le Larry King Live.

En prélude à la divulgation de la vie extraterrestre, on pourrait voir circuler quelques informations concernant des technologies maintenues secrètes depuis plus de 50 ans, relatives à l'antigravité. Notre source a fait allusion à la possibilité de suicides, et ça peut concerner tous ceux qui réaliseront assez durement qu'on leur a menti durent toute leur existence. Le Rapport Brookings de 1961 a évoqué le fait que les scientifiques seraient probablement les plus vulnérables au moment de la divulgation de la vie extraterrestre, parce que ça devrait rendre caduques bon nombre de leurs théories et paradigmes.

En résumé, il semble qu'un compte à rebours ait commencé, qui mènera à une divulgation officielle autour de 2013, et que l'information va commencer à se diffuser auprès des pays et au sein des Nations-Unies. Le processus d'acclimation va s'accélérer dans le cours des cinq prochaines années, tandis que les manifestions Ovnis vont aller en augmentant tout autour du globe ,obligeant les gouvernements à faire des déclarations publiques au sujet des Ovnis et de la vie extraterrestre." (http://www.ufodigest.com/news/0208/unmeeting.html)

L'Administrateur du forum Open Minds vient d'obtenir un témoignage de premier plan sur Roswell : "Nous sommes en train de réaliser le montage final d'une interview en MP3 du Sergent Earl Fullford (qui a maintenant 82 ans). Il avait été affecté à une mission de nettoyage après le crash de Roswell en 1947, et concrètement de se charger d'évacuer les débris. C'est un client très sérieux. Attendez-vous à des informations exclusives. Ca devrait être disponible dans les prochaines heures."

Mercredi 13 février - Les évènements de Stephenville vont-ils entraîner des révélations sur des prototypes secrets actuellement testés par l'Air Force ? Un mois plus tard, soit le 10 février, le site relativement confidentiel Courant.com vient de lâcher un peu de lest : "L'armée américaine entend développer des technologies hypersoniques qui lui permettront de propulser des missiles ou des avions jusqu'à six fois la vitesse du son - soit environ 4.000 miles par heure (6.500 kms/h)." Ci-dessous le Falcon :

Sous les noms de code de Falcon, High Fire et Blackswift, les expérimentations et les tests sont étroitement encadrés. L'Air Force souhaite disposer de nouveaux engins d'ici la moitié du 21ème siècle ...ou même avant."
(http://www.courant.com/news/nationworld/hc-hypersonic0210.artfeb10,0,7494366.story)

En fait les programmes sont déjà bien avancés, puisque le Web magazine Wired annonçait, dès le mois d'août 2007 : "La DARPA a contracté avec Lockheed Martin pour réaliser un véhicule hypersonique capable de décoller et d'atterrir sur un terrain classique, en volant à Mach 6. Blackswift est un engin dérivé du Falcon, un projet de la DARPA dans le domaine des HTVs (hypersonic test vehicles)." (http://blog.wired.com/defense/2007/08/blackswift-retu.html).

Cette annonce n'aura sensibilisé qu'un public restreint. La DARPA ne donne pas de détails sur d'éventuels essais en vol du BlackSwift :

En fait, tout ce qui laisserait entendre au grand public américain que l'Air Force a effectivement des projets en développement qui peuvent voler à 4.000 miles/h... serait bienvenu en ce moment pour sortir l'Armée de la situation très embarrasante où elle s'est fourrée.
Après quoi il est plus facile de refermer le couvercle en laissant la population s'accommoder des sous-entendus, puisque "la sécurité nationale interdit d'en dire plus". Il ne restera qu'un tout petit nombre pour s'interroger sur les témoignages de vols stationnaires et silencieux.

On se souvient de la première réponse de l'Air Force, après les manifestations du 8 janvier au-dessus de Stephenville : "Nous n'avions aucun appareil en vol ce soir-là.."

Ensuite, les témoignages se sont multipliés, et des images ont été publiées. C'est seulement alors que l'Armée s'est souvenue qu'elle avait 10 chasseurs F-16 effectuant des manoeuvres au-dessus de la région. Il ne faut naturellement pas s'attendre à ce qu'un de ces pilotes vienne le confirmer. Mais du même coup, les témoignages attestant que des F-16 accompagnaient ou poursuivaient les phénomènes lumineux sont encore moins contestables.
L'attitude de l'Air Force reste totalement incomprise des observateurs. Ses revirements sur l'affaire texane laisseront la même trâce dans l'histoire ufologique que les trois explications successives des autorités au sujet de Roswell.

MTHood, sur Open Minds : "Je suis d'accord avec les résidents de cette région du Texas lorsqu'ils affirment que le bruit de 10 F-16 en vol est clairement identifiable. Un seul de ces avions fait déjà un bruit assourdissant. Ils n'auraient pas pu manquer de les reconnaître comme tels."

MotorcycleRick est plus offensif : "Il n'y a que peu d'occasions de voir engagés dix F-16 simultanément :
1) dans des démonstrations aéronautiques,
2) pour faire face à une menace contre les intérêts du pays (après confirmation de la menace),
3) pour protéger des zones aériennes spécifiques (après confirmation de la menace),
4) pour des manoeuvres d'entraînement.
"

"Le coût d'un seul F-16 dépasse les 45 millions de dollars. Par conséquent, 10 appareils représentent une somme de 450 millions de dollars. C'est pourquoi le fait de déclarer : 'Oh, nous avions oublié qu'il y avait 10 F-16 en l'air à ce moment-là...' est une insulte à l'intelligence. De tels errements ne peuvent être tolérés de la part de ceux qui dépensent l'argent des contribuables."

11August, toujours concentré sur l'étude des poteaux de la ville de Capitola estime que son précédent dessin devait être amélioré : "Si nous observons attentivement l'image 'PICT0015', on constate que l'ombre sur le coin de la maison est du côté gauche. Ca signifie que le soleil est à droite et que la photo a été prise face au sud ou sud-est.

Je pense également que les deux premières photos (13 et 14) ont été prises par Rajinder depuis l'arrière de la maison de ses beaux-parents" :

"Nous étions en train de dîner à l'arrière de la maison, quand nous avons remarqué cet "objet", qui se trouvait immobile dans le ciel. La caméra était à portée de main parce que nous venions de nous en servir. J'ai alors essayé de prendre quelques images."

Après que le drone soit passé au-dessus de la maison, Raj a couru pour le suivre dans la rue, devant la maison, et il a pris la photo n°15, face au nord.

"Ensuite il est descendu à la verticale d'un poteau de téléphonie, et j'ai pu faire quelques autres clichés (numérotés 16 et 17), après quoi il s'est éloigné assez rapidement. J'ai cru qu'il avait disparu, mais il était encore visible, et j'ai encore pris d'autres photos."

Celles-ci montrent le poteau et trois cables partant en direction de l'ouest, les deux autres vers le sud-est.

Nekitamo ne se veut pas négatif, mais il lui semble que l'identification par les images satellite de Capitola serait assez complexe : "Je vous propose un petit test : essayez de discerner 8 poteaux de voirie sur un agrandissement 1024x700 de cette image - certains sont cachés, et on ne peut que déduire leur position en comparant les distances entre ceux qui sont bien visibles. Combien de temps allez-vous passer sur cette zone, qui ne fait que 150 mètres de large ?"

ArkhAngels participe à cette recherche : "Il serait peut-être plus facile d'identifier la disposition des maisons et des arbres, avant de s'intéresser aux poteaux... Pourquoi n'as-tu pas mentionné l'image PICT0018 ? Je sais bien que nous avons seulement 2 arbres en référence, mais ils sont des repères évidents sur Google Earth! 11august, quelle serait pour toi la position des arbres dans la dernière photo prise par Rajinder ?" La discussion est sans doute assez technique, mais elle montre que dix mois plus tard, les chercheurs restent mobilisés.

Mardi 12 février - Ricky Sorrels s'est inscrit sur le forum Open Minds, et il s'adresse cette fois particulièrement à MotorcycleRick qui vient d'envisager de retourner passer quelques jours à Stephenville : "Nous avons revu cette manifestation samedi, environ 30 minutes après le coucher du soleil, juste au-dessus de mon champ. Un collègue de travail qui habite à une vingtaine de kilomètres de chez moi a vu cette chose, et il m'a dit le lendemain que ça devait être au-dessus de ma propriété. D'autres personnes l'ont vue également, et elles ont eu la même impression. Quand je suis rentré à la nuit tombée, ça s'est manifesté comme un ENORME LIGHT-SHOW ! Tu es le bienvenu si tu veux revenir à la maison, de même que les autres participants de Open minds qui se sont intéressés au sujet, à condition qu'ils ne travaillent pas pour les medias ou le MUFON....... ON DIRAIT QUE C'EST TOUJOURS DANS LE COIN." Il ajoute : "La police a filmé une très bonne séquence en video. Je ne sais quand nous pourrons la voir..."

MotorcycleRick est peu après chargé de coordonner le séjour des observateurs chez Ricky Sorrels : "Cette affaire est différente des autres manifestations d'Ovnis, parce que les témoins ont eu la sagesse de constituer un groupe, grâce auquel ils échangent leurs informations et leurs ressources pour établir la vérité. Ces gens ne vont PAS laisser tomber, ils attendent des réponses. Mr. Sorrells m'a demandé ainsi qu'à Ontos de 'piloter' l'organisation d'un prochain campement sur sa propriété, et je suis très honoré de sa proposition."

10538 parcourt de temps en temps les nombreux rapports publiés par le Mufon et a découvert ce cas dans l'Indiana, daté du 31 janvier 2008 et signalé anonymement le 9 février sous la référence 9511 :

"J'étais seul chez moi, et je voulais me servir un verre d'eau à la cuisine... C'est alors que j'ai remarqué cette forme à environ 100-150 mètres, que j'ai pris tout d'abord pour un hélicoptère. Ca se trouvait de l'autre côté de la rue, jsute au-dessus du sommet des arbres. J'ai pensé que c'était assez inhabituel dans notre campagne... Puis j'ai remarqué que le phénomène était totalement silencieux ! Quand j'ai réalisé la différence d'aspect avec un hélico, j'ai couru attraper ma caméra."

Mais 10538 observe aussi que cet objet paraît très semblable à celui qui est censé avoir été filmé en Chine en 2006 (en médaillon) :

"J'ignore depuis combien de temps c'était là, mais j'ai pu l'observer pendant 2 ou 3 minutes... totalement immobile, sans aucune sorte de flashes. La seule chose que j'ai remarquée, c'est une sorte d'ondulation dans l'air ambiant autour de l'objet - en fait, c'est probablement ce qui m'a le plus étonné. Ca ressemblait à ces vapeurs qu'on observe sur les routes en été. Il commençait à faire nuit, mais je me souviens distinctement d'avoir perçu en contre-jour les tremblements sur le faîte des arbres juste en-dessous de l'objet.

Je n'ai eu le temps de prendre qu'une photo avant que les batteries de ma caméra tombent à plat, puis une autre avec mon téléhone portable, après quoi l'objet a 'disparu' - en fait je crois qu'il s'est soudain éloigné à grande vitesse... Il a diminué rapidement de taille et il a disparu, dans un mouvement légèrement arrondi. Je pense qu'il a piqué plein ouest."

10538 commente : "Ca ne ressemble pas du tout à un avion en apprôche. En revanche, je suis frappé par la ressemblance entre les deux photos" :

"La démonstration est très peu scientifique, mais quelles chances aurions-nous de voir un alignement aussi semblable ? D'un autre côté, je note que la photo de l'Indiana montre davantage l'objet par en-dessous, ou sous un angle légèrement différent par rapport au photographe."

OnTheFence intervient alors : "Je pense que cette méthode peut être utilisée pour créer l'illusion de 7 lumières régulièrement espacées sur un engin, soit en utilisant une série de miroirs disposés de manière asymétrique, soit une structure cristalline possédant les mêmes propriétes réflectives" :

On constate qu'il est facile de se faire enregistrer sans contrôle sur le site du Mufon, mais le plus intéressant est de voir comment travaillent ensuite les analystes indépendants sur un forum comme Open Minds. Ils sont parvenus plusieurs fois à dénoncer des faux ou des méprises, comme les deux videos de ManBird (Haïti/St Domingue), l'objet devant la Lune de Jeromy Staggs, ou très récemment un cas à Portsmouth, en Grande-Bretagne.

Lundi 11 février - Le témoin du 19 janvier aurait-il menti en affirmant avoir fixé son camescope sur un poteau ? Tous ceux qui disent avoir vu des symboles se former dans le ciel du Texas également ? Nekitamo n'en sait rien, mais pour Open Minds il a tenté de reproduire cet effet en pointant son camescope vers la planète Mars. Il n'a pas eu besoin de désactiver le stabilisateur, puisqu'il n'y en a pas sur sa caméra :

Ontos aborde sur OM un sujet de fond qui préoccupe les témoins du Texas, bien au-delà de ce qu'on imagine ici : "Mr Sorrells a dit que ce qu'il a vu ne colle PAS avec sa foi chrétienne, et ça le perturbe énormément." Dans cette région qu'on surnomme 'La Ceinture de la Bible', cette réaction ne surprend pas OnLookerDelay, qui est un ancien enquêteur du Mufon :

"Je suis moi-même chrétien, et je peux comprendre Ricky Sorrels. Il y a plusieurs années que j'ai réalisé que nous ne sommes pas les seuls êtres intelligents, incarnés dans l'univers. Je ne vois pas en quoi ça ferait de moi un moins bon Chrétien, même si un bon nombre de mes amis pensent le contraire. Pour eux, la Bible enseigne que 'nous sommes des créatures uniques'. Okay, ça me va aussi, mais je ne pense pas que 'uniques' signifie 'seuls'.

Alors, beaucoup de ceux avec lesquels je prie sont tellement ancrés dans l'idée qu'il s'agit d'une 'tromperie démoniaque', qu'ils sont incapables d'un regard objectif sur le sujet... Ils ne cessent de me dire : 'Ca doit être l'oeuvre de Satan'."

Ricky Sorrels

"Quand j'enquêtais pour le MUFON (de 1991 à 1994), plusieurs chrétiens convaincus étaient venus se confier à moi (ils savaient que j'étais aussi chrétien), pour me raconter des manifestations d'Ovnis - et même en deux occasions, des rencontres rapprochées. Ils ne souhaitaient pas faire un rapport officiel, parce qu'ils avaient peur du ridicule, mais ils voulaient seulement se rassurer quant à leur santé mentale, et ils se demandaient s'il était possible qu'ils aient été victimes d'une agression spirituelle.

Je pense également qu'il existe des forces nuisibles et destructives dans certaines régions obscures du royaume de l'esprit, mais c'est pour moi une échapatoire de caractériser l'ensemble du phénomène paranormal de cette manière. Il est évident que Ricky a vu quelquechose qui, d'une certaine manière, n'entrait pas dans son paradigme. Mais pour moi ça n'affecte en rien le message du Nouveau Testament. Ca démontre seulement le pouvoir du Créateur dans une dimension que les Chrétiens géocentriques n'avaient pas encore considérée."

Le modérateur JakeReason, qui a poursuivi des études de théologie, ajoute ce commentaire : "Lorsque des Chrétiens sont confrontés pour la première fois à des manifestations Ovnis/E.T., comme Angelia & Ricky en ce moment... ils ressentent tout d'abord une certaine appréhension, et vers qui peuvent-ils se tourner ? Les pasteurs, les anciens, etc.. n'ont pas la moindre idée de ce qui se passe, et la réponse la plus facile est d'évoquer Satan. C'est vraiment risible. Mais on ne peut leur en vouloir, ils ne savent pas de quoi ils parlent."

A propos de la disparition des cerfs, le même Ontos se demande : "Qui a les bandes video, et quand seront-elles diffusées ?  Je me demande également pourquoi les propriétaires du ranch ne les ont pas données à LMH."

MotorcycleRick, qui habite la région, pense qu'il est le mieux placé pour répondre à celà : "Les témoins estiment qu'ils ont été maltraités par les media et d'autres personnes. Ils ont développé une mentalité de 'groupe', et ne savent pas encore à qui accorder leur confiance. Mettez-vous à leur place, ça peut très bien se comprendre."

Ce qui a particulièrement retenu l'attention des anglophones, à l'écoute de l'interview de Linda Moulton Home que j'ai réalisée le 5 février, c'est ce passage où je lui demande si des témoins de l'affaire des drones ont été menacés :

LMH - "Au moins un... en fait plus d'un... ont été menacés. L'un d'eux m'a informée de ce qui lui était arrivé. Il travaille dans un domaine technologique sensible, très prôche d'une base militaire. Deux hommes sont venus le trouver à son travail, et ils lui ont dit de ne jamais plus parler avec Linda Howe s'il ne voulait pas perdre son emploi."

DdP - "Etait-ce Chad...? ou bien Stephen ?"

LMH - "Comment vous répondre ? Je n'en ai jamais parlé jusqu'ici. C'est l'un des douze ou treize témoins oculaires dont j'ai publié les déclarations sur mon site... C'est celui qui travaille dans une entreprise de technologies. Et Raj, de même que Chad, et également Isaac, avaient sérieusement envisagé de s'entretenir avec moi. Mais il y a eu de si nombreuses attaques, et tant d'arguments avancés en faveur d'une stupide tricherie sous CGI... Ils m'ont alors tous expliqué 'Ca n'en vaut pas le coup. Nous ne tenons pas à ce que nos familles soient inquiétées."

Elle ajoute : "Nous attendons maintenant de voir si les manifestations de drones pourraient être un phénomène cyclique, comme bien d'autres affaires d'Ovnis, et s'ils interviennent de nouveau en mai prochain. Pour l'heure, je constate que dans les deux hémisphères, il n'y a jamais eu autant d'évènements signalés par des témoins."

Dimanche 10 février - Certaines bonnes infos ne peuvent circuler sans risquer de compromettre la source : la confiance avec les témoins est détruite, et l'informateur se retrouve isolé. Pourtant, il faut essayer de faire passer le message. J'ai évoqué par téléphone la situation au Texas avec un contact aux Etats-Unis, qui a conservé de bonnes relations dans la police, et il raconte :

"Un de mes anciens collègues est actuellement affecté dans la région des récents évènements. Il m'a dit que tout ce qui est en rapport avec les Ovnis là-bas est devenu 'top-secret '...

Il ne veut absolument pas que son nom soit cité. Avec toutes ces manifestations, la réaction des populations, les journalistes, et tous ces types qui courent dans tous les sens sans qu'on sâche pour quelle agence ils travaillent, ils sont tous surmenés en ce moment et son unité en devient dingue. Il m'a dit qu'il ne voulait pas en parler au téléphone ni même par emails. Ils ont des ordres très stricts à ce sujet. Rien ne doit sortir...... Je lui ai dit qu'une journaliste a rapporté qu'un officier de police a fait un dessin de l'Ovni, et je lui ai demandé s'ils auraient aussi des photos ? Mais à ce point de la conversation, il a refusé d'en dire plus au téléphone.

Finalement, il m'a dit que si j'étais prêt à lui faire une petite visite, il pourrait me raconter des choses stupéfiantes sur ce qui se passe en ce moment !"

Le dessin d'Ovni 'réalisé par un officier de police', c'est celui que le Shérif Lee Roy Gaitan a remis à Linda Moulton Howe avec ces précisions : "Cette chose immense et rougeoyante se trouvait stationnaire à une altitude d'environ 100 à 150 mètres, et s'est dirigée vers l'est, en quittant le plan horizontal. L'objet était alors vertical. Il se déplaçait si lentement qu'on ne pouvait comprendre comment, dans cette position, il pouvait encore se maintenir en l'air. Il s'est ensuite estompé, comme si on tournait le bouton d'un variateur."

http://www.earthfiles.com/news.php?ID=1385&category=Environment

Concernant l'affaire des drones californiens, on sait que la localisation précise des poteaux électriques qui figurent sur certaines photos de Capitola permettrait d'identifier rapidement la maison des beaux-parents du témoin Rajinder. C'est pourquoi le travail se poursuit de ce côté, et 10538 est revenu sur l'examen des images qui montrent des poteaux. Il a repris l'analyse de Nekitamo sur les ombres, et l'orientation des lampadaires, pour représenter ici les points cardinaux: "Je suis maintenant pratiquement certain qu'ils ne sont PAS adjacents ni en relation directe. Le Poteau #2 porte trois lignes à haute tension qui sont orientées vers l'ouest, et deux vers le nord-est..."

Sur le forum Ovnis-USA, Headek a remarqué cette dépêche UPI datée du 7 Février : "Les fonctionnaires britanniques ont fait état d'une forte augmentation du nombre d'observations d'Ovnis rapportées au Ministère de la Défense l'an dernier."

"Le Telegraph a précisé que le nombre d'observations a été de 135 en 2007 - contre 97 l'année précédente - incluant des formations de plus de 100 objets mystérieux, des lumières blanches et des objets de forme triangulaire.

Le ministère a diffusé l'année dernière pour la première fois des détails sur les rapports d'observation d'Ovnis, et même ouvert à l'examen du public des archives d'observations remontant à 1998. La précédente directive supposait que ces rapports classés soient gardés secrets pendant 30 ans.

Un rapport de Duxford, dans le Cambridgeshire, fait état d'une manifestation de 50 objets observés le 12 avril - éclairés d'une lumière orange - qui se sont regroupés puis se sont élevés dans le ciel. Onze jours plus tard, deux pilotes aux commandes de leurs avions au-dessus de la Manche ont rapporté avoir observé un engin de couleur orange vif, suivi d'un autre objet identique.

Hilary Porter, de la Société britannique des Mystères aériens et terrestres a souligné une intensification considérable des manifestations d'Ovnis. Elle a déclaré : "Nous avons reçu des quantités d'appels, émanant aussi bien de chefs d'entreprises que de témoins téléphonant depuis leur voiture"." (http://www.upi.com/NewsTrack/Quirks/2008/02/07/ufo_sightings_proliferate_in_britain/8830/)

Dans son article "Les Manifestations d'Ovnis sont en augmentation", James Macintyre pour The Independant, reprend ces mêmes informations et ajoute le 8 février :

"Le Ministère de la Défense britannique fait un geste significatif en ouvrant ses archives sur les Ovnis. Le MoD a rappellé que si les rapports ne caractérisent pas une menace envers la sécurité nationale, sa politique habituelle est de ne pas enquêter davantage.

Nick Pope, ancien responsable dans ce domaine au Ministère de la Défense britannique, entre 1991 et 1994, a déclaré : "Je salue cette nouvelle attitude d'ouverture du MoD... On peut pener ce qu'on veut au sujet des Ovnis, mais le Gouvernement est en train de rendre publiques les meilleures pièces de ses dossiers. Les sceptiques et les croyants devraient s'en réjouir"." (http://www.independent.co.uk/news/uk/politics/ufo-sightings-on-the-rise-779814.html)

Cependant, dans une attitude de dénigrement à peine voilée, le commentateur a choisi de citer en exemple, parmi les 135 rapports de 2007, celui qui était de loin le plus fragile, où un habitant de Cardiff a signalé qu'un Ovni aurait enlevé sa voiture, sa tente de jardin, ainsi que son chien. En le plaçant au même rang que le témoignage du Commandant de bord de Aurigny Airlines (un objet long de 1,6 km au-dessus de Jersey), le chroniqueur aura pratiquement désarmorcé le sujet. D'où l'utilité pour les déboulonneurs que soient enregistrés des témoignages fantaisistes, ça peut toujours être utile au moment de publier des bilans comme celui-ci..

Samedi 9 février - VonStern, sur le forum UfoCaseBook, essaye de trouver une explication aux manifestations presque silencieuses des 'Drones californiens' :

"Il se peut que la compréhension du fonctionnement des drones soit à portée de mains, sans même parler de leur origine. La vraie question serait : comment ceux qui l'ont construit ont-ils eu connaissance de ce procédé ? Mais il se peut qu'on ne puisse jamais y répondre. On ne peut qu'échaffauder des théories, qu'il faudra ensuite valider, c'est un moyen d'approcher la réalité. Sans cela nous n'aurons jamais les réponses.

Le système de propulsion et d'antigravité pourrait consister à contrôler des particules extrêmement fines.... telles que des ions, mais à une échelle bien plus vaste que ce qu'on prétend savoir faire aujourd'hui.

Ma théorie est que nous avons affaire à des plasmas faiblement excités, confinés dans des compartiments métalliques, par un champ électromagnétique, afin de produire des émissions permanentes assez puissantes qui génèrent une lévitation, indépendamment de l'atmosphère, dans un environnement a priori neutre."

Il donne ensuite ce lien qui traite d'une expérimentation à bord de l'une des navettes spatiales avec un détecteur de neutrons, mais il y est davantage question de détection que de contrôle des particules : http://www.nasa.gov/mission_pages/station/science/experiments/BBND.html

Garuda suit avec intérêt les récents développement du Projet Camelot : "Ils se concentrent actuellement sur 2012, et sur la possibilité que survienne un évènement qui pourrait menacer notre existence. Ils se demandent s'il serait possible de l'éviter, ou du moins d'y survivre.

Des éléments qu'ils ont rassemblé jusqu'ici, en consultant un certain nombre de personnes, il ressort que les deux principaux dangers sont l'émergence d'un corps céleste (voir du côté de Henry Deacon) et une inversion magnétique des pôles (voir l'interview récente de Richard Hoagland). Notez que les deux événements pourraient être conjugués : un bolide passant à proximité de la Terre pourrait provoquer une inversion magnétique.

Une quelconque invasion aliène ne fait pas partie de leurs hypothèses..

Dans les deux cas envisagés, il serait préférable de se tenir à l'écart des côtes dans les régions qui sont peu surélevées par rapport au niveau des mers. Dans le cas d'une inversion des pôles, il vaut mieux ne pas se trouver vers les pôles ou l'équateur."

La Divulgation est-elle en marche ? De nombreux participants sur les Forums constatent une accumulation de rapports de manifestations Ovnis, la mise en ligne par plusieurs nations d'une partie de leurs archives ufologiques, la multiplication des conférences publiques et des émissions de télévision sur le sujet. Ne serait-ce qu'une agitation de surface ?

Cet extrait de la récente interview de l'enquêtrice américaine Linda Moulton Howe sur Ici & Maintenant! pourrait modérer cet enthousiasme :

DdP - "Pensez-vous que les Etats-Unis seraient dans une période plus favorable, en cette année pré-électorale, pour que les politiques se décident à entamer le processus de Divulgation de la présence aliène ?"

LMH - "Très honnètement, je pense qu'aucun gouvernement ne voit d'intérêt à cette divulgation. Du point de vue des grandes compagnies, uniquement préoccupées de faire de l'argent, et de celui des leaders qui tiennent avant tout à maintenir leurs pouvoirs... le fait de révèler la vérité au sujet des aliens ne pourrait que leur compliquer la vie.

Personnellement je pense que le gouvernement américain - ou tout autre gouvernement - n'y voit aucun avantage. Les Etats-Unis ont toujours conduit une politique de dénigrement sur ces sujets, au prétexte de la sécurité nationale, et ça remonte au moins à l'administration Truman en 1947, soit une soixantaine d'années. Absolument rien n'indique que le gouvernement actuel soit prêt à dire la vérité."

"A mon avis, la seule possibilité pour qu'on apprenne que nous ne sommes pas seuls dans l'univers et que d'autres intelligences s'intéressent à cette planète depuis peut-être 500 millions d'années, serait que ces intelligences prennent l'initiative de se révéler.

La question se résume donc à cela : pourquoi aucun de ces différents types d'aliens qui ont été décrits et attestés par les témoins, les militaires, et les services de renseignement, et qui poursuivent apparemment des objectifs différents, n'a souhaité jusqu'ici se révéler au monde entier ?
Une partie de la réponse serait que même les aliens ne souhaitent pas que les humains sur cette Terre puissent réaliser ce qui se passe."

DdP - "Pensez-vous qu'on puisse attendre un changement dans cette attitude après d'éventuelles découvertes d'artefacts aliens par les sondes lunaires lancées par le Japon, la Chine, et bientôt l'Inde ?"

LMH - "On voit bien que les autres gouvernements, qui possèdent des preuves tangibles, restent alignés sur la position des Etats-Unis. Les raisons de ce comportement sont toujours un mystère pour moi.

De son côté JakeReason, l'un des Modérateurs de Open Minds, résume la situation de son point de vue : "Il y a deux camps opposés dans le gouvernement et chez les haut-responsables militaires américains. Les pros et les antis divulgation.

Les milieux du Renseignement se rendent compte qu'il serait difficile de cacher encore très longtemps la réalité. Ca tient en partie au nombre de témoins impliqués dans les opérations de couverture. Bon nombre d'entre eux sont maintenant assez agés, ils n'ont pratiquement plus rien à perdre, et ils entendent faire partager leurs expériences. Les Pouvoirs en Place savent que le phénomène est difficilement maîtrisable.

En outre, l'internet permet au grand public de réaliser qu'on lui a bien souvent raconté des histoires. C'est un événement irréversible.

Par conséquent, depuis au moins 1989, les gouvernements se trouvent engagés dans un processus de divulgation contrôlée et sont conscients d'une nécessaire acclimatation. On peut constater une accélération au cours des trois dernières années.

Les partisans de la Divulgation souhaitent faire avancer les choses, et le camp opposé aimerait renforcer son contrôle. Mais des deux côtés, on observe attentivement les réactions du public."

En fait, comme le remarque Calikid : "la divulgation serait encore plus complexe si on devait nous révéler que les aliens viennent du futur..."

Vendredi 8 février - La recherche peut parfois conduire à la réalisation d'application pratiques. Le canadien OnTheFence a rejoint le forum Ovnis-USA, où il expose comment lui est venue l'idée d'un nouvel appareil de détection : "Je pense qu'un détecteur de drones pourrait être construit en se basant sur les témoignages" :

- Selon le témoin "Ned White":
"J'ai remarqué que les poils sur mes bras commencaient à se hérisser. C'était comme se trouver à proximité d'une ligne à haute tension. Je pouvais entendre un bruit de crépitement. En levant les yeux j'ai vu cette chose étrange, et cela bourdonnait en passant juste au-dessus de moi."
- Selon Raj, concernant les sons électriques :
"Je ne l'ai pas entendu faire beaucoup de bruit à part quelques très léger "pops" et des sons hachés."
- Le même Raj, au sujet des basses fréquences :
"Mais je pouvais ressentir quelque chose : c'était comme quand une voiture arrêtée à côté de vous à un feu rouge "ronronne"."

Sur la base de la description par les témoins de l'électricité statique dans l'air ambiant et des sons en basse fréquence, OnTheFence propose donc de définir quelques paramètres afin de réaliser un dispositif pour détecter un objet de type "drone".

"Je crois que l'appareil devrait détecter des tensions de plus de +/- 1000V et des sons inférieurs à 40Hz. Faites-moi savoir si vous pensez nécessaire de modifier ces spécifications.
L'indicateur LEDs serait pour les essais, et l'avertisseur sonore, pourrait indiquer la présence d'un drone quand vous ne regardez pas le ciel, ou si vous êtes endormi. Il pourrait être alimenté par batterie et tenu à la main.
La partie supérieure contiendrait des antennes pour les charges électriques Positive et Négative, ainsi qu'un microphone pour détecter les sons de basse fréquence.
Il serait bon que l'appareil puisse prendre des photos quand un signal est détecté, donc j'ai représenté un déclencheur sur mon dessin." Il a représenté des capteurs électriques, sonores, et magnétiques.

Les premières réactions sont encourageantes, dont celle de 11August : "Ce genre de dispositif a déjà existé en France dans les années 60 à l'initiative de la revue ufologique privée "Lumières dans La Nuit". Cependant, le principe de détection était basé sur le magnétisme" :
"En 1963, LDLN installe un réseau de détecteurs magnétiques. En 1969, 430 détecteurs sont exploités dans toute la France. Au cours de 1968 et 1969, près de 3% des 332 ovnis observés visuellement et considérés comme extraordinaires ont été détectés par les capteurs. Cependant dans 88% des détections, les ovnis ne sont pas vérifiés visuellement. Dans chacun des événements où une vérification visuelle a pu être faite, un ovni se trouvait à moins de 1km des témoins.." (http://rr0.org/science/crypto/ufo/observation/projet/RESUFO.html).

Deux Gifs animés, réalisés à partir d'une video de Stephenville (19 janvier) nous ont été envoyés par NainPorte2001...
- d'après la vidéo sur youtube :

- à partir des images placées sur EarthFiles :

La journaliste Angelia Joiner, de l'Empire Tribune de Stephenville, se retrouve brutalement sans emploi :

"Je pense que mes lecteurs étaient très intéressés par mes récits, mais mon journal ne veut plus en entendre parler. Mon patron estime qu'il est temps de passer à autre chose. Un conseiller de la municipalité s'est exprimé dans une interview au Star-Telegram, et il a déclaré que toute cette affaire devenait embarrassante pour la ville (ou quelque chose dans le genre).
Alors j'ai pris cette décision très inconfortable de déposer mon préavis de deux semaines. Pourtant nous avions établi un record des ventes en janvier.
"

"J'étais occupée à vous narrer des évènements extraordinaires, et du jour au lendemain je me retrouve sans emploi. C'est d'autant plus triste que j'avais des liens d'amitié avec mon employeur."

Complément :
"J'avais déposé mon préavis de deux semaines, et ce matin je m'aperçoix qu'ils ont confisqué mon ordinateur de bureau. On m'a priée de plier mes affaires et de dégager. Je suis anéantie. Je me suis trouvée entre le marteau et l'enclume, si vous voyez ce que je veux dire."

L'un de ses derniers articles aura consisté à rapporter de quelle manière le témoin Ricky Sorrels avait été harcelé par des hélicoptères militaires.

Les déboulonneurs préfèreront penser que David, le témoin du 19 janvier, aurait menti en affirmant avoir fixé son camescope sur un poteau : "Il suffit de désactiver le stabilisateur et de bouger l'appareil en direction de Vénus, par exemple..." Mais personne n'a encore reproduit cet effet; il faudrait aussi insérer des images noires ou masquer très rapidement l'objectif entre chaque symbole. NotaSoul sur Open Minds vient alors rappeller ce point important : "Le témoin a déclaré qu'il avait vu de ses yeux cette succession de symboles; passe encore qu'il ait menti, mais d'autres ont confirmé que cette video présentait ce qu'ils avaient vu également."

Jeudi 7 février - Le premier rapport de Linda Moulton Howe, de retour du Texas, est maintenant en ligne : le pilote et entrepreneur Steve Allen revient naturellement en détails sur l'incident du 8 janvier : "Nous ne pouvons le confirmer de manière certaine, mais il devait s'agir d'un objet unique. Nous avons évoqué entre nous la possibilité d'un vol de plusieurs objets en formation, mais nous avons conclu qu'il s'agissait d'un seul engin." (http://www.earthfiles.com/news.php?ID=1382&category=Environment).

Pendant qu'elle se trouvait au Texas, LMH a été amenée à s'intéresser à un autre cas survenu à trois reprises dans la région à la fin de l'année 2007, la manifestation d'une sphère de plasma se transformant en un disque lumineux au-dessus d'une ferme d'élevage de cerfs. Cette image provient d'une caméra infra-rouge de surveillance, le 12 octobre 2007 :

Un mois plus tard, à Brownwood, c'est un rayon de lumière qui a été enregistré et en décembre 2007 les caméras ont filmé la disparition d'un cerf. Cependant les propriétaires de la ferme aux cerfs n'ont pas encore accepté que les videos tournées par leurs caméras de surveillance infra-rouges soient diffusées. L'enquêtrice raconte :

1) 21 Novembre 2007, à 1h41 : Un léger rayon de lumière apparaît sur la gauche de l'image infra-rouge, et s'élargit vers le sol (mais peut-être ne touche pas le sol ?). A côté de lui, on voit le bloc de nourriture pour les cerfs. Le rayon s'intensifie, il devient de plus en plus brillant, et ça dure 5 minutes.

2) 7 Décembre 2007, à 17h05 : Trois cerfs sont en train de manger. Pendant quelques minutes, le cerf se déplace en ruminant, et on voit ses yeux comme deux points brillants sur la video infra-rouge en noir et blanc. Ensuite, les trois animaux paraissent effrayés par quelque chose qu'on ne peut apercevoir, et ils se mettent à courir. Puis les cerfs reviennent vers la mangeoire. L'un d'eux étend sa patte avant droite vers l'emplacement où s'était manifesté un premier rayon lumineux le 21 novembre. Il disparaît instantanément. J'ai pu visionner une trentaine de fois la video, image par image et à vitesse normale, cherchant en vain un flash de lumière ou une anomalie quelconque à l'instant de la disparition. Mais le time-code s'enchaîne sans altération.

3) 4 Janvier 2008 à 18h28 : Une sphère de plasma, blanche et très lumineuse, apparaît sur les contours de l'objectif de la caméra. Elle semble 'examiner' la caméra dans un mouvement de pulsation autour de l'objectif, sortant du champ vers le bas; les caméras sont montées sur des trépieds en bois. La sphère se manifeste pendant les six heures d'enregistrement en infra-rouge. Vers le milieu de la séquence, la sphère semble 'pénétrer' dans l'objectif de l'une des caméras. Des particules blanches et translucides coulent comme des gouttes d'eau vers le centre de l'image, qui alors devient pratiquement blanche pendant un bon moment. Sur ce fond d'image, d'autres particules translucides s'écoulent comme de l'eau. Puis le phénomène s'inverse. Le fond blanc laisse la place aux particules translucides redevenant des gouttes sortant de la caméra, jusqu'à ce que la scène de la mangeoire retrouve ses contrastes de gris qui sont habituels dans un enregistrement infra-rouge.

4) 31 janvier 2008, de minuit 30 jusqu'au lever du soleil : Un plasma en forme d'oeuf apparaît rapidement devant les caméras à trois reprises au lever du soleil. Autour de la forme ovoïde blanche il y a comme un 'collier' enserrant le centre de l'oeuf. Dans une séquence, l'oeuf de plasma entre et sort de l'image rendue par une caméra puis entre et sort du cadre de la seconde caméra. (http://www.earthfiles.com/news.php?ID=1382&category=Environment).

Dans un second rapport, Linda Moulton Howe a placé un très court extrait de la video de David, filmée le 19 janvier près de Stephenville :
http://www.earthfiles333.com/vodcast/texas-011908.html
"Une autre video a été tournée 7 heures plus tard, soit le 20 janvier, par une habitante de Glen Rose. Elle montre la manifestation de symboles similaires." http://www.earthfiles.com/news.php?ID=1384&category=Environment

Je souhaite qu'un artiste puisse créer un gif animé à raison de 2 images/seconde, à partir d'une vingtaine des images extraites par Zek et stockées sur le serveur de Yannosh : http://www.yannosh.net/ici/Stephenville/

En rappel, je publiais hier en grand format un montage réalisé rapidement avec 9 des nombreux symboles qui apparaissent sur la video du Texas datée du 19 janvier :

Garf, sur le forum Ovnis-USA, a aussitôt pensé à un article de Douglas Spalthoff concernant les écritures célestes. Il est daté du 14 décembre 2005, et a été publié par Maya, créatrice du site AlienEncounters (http://rencontre.r.4.free.fr/alienencounters/)

"Les OVNIs réagissent-ils aux signaux lumineux ?" :

"Un musicien de Hanovre m'a raconté il y a quelques années que, en raison de problèmes permanents à la nuque, il aimait regarder le ciel étoilé par beau temps. Et il a réussi par deux fois, dans les environs de Hemmingem, près de Hanovre, à contacter des objets volants non identifiés. Avec un projecteur puissant, il envoyait des signaux lumineux irréguliers en direction de l'objet volant, après quoi celui-ci réagissait en faisant des manoeuvres inexplicables."

Garf écrit : "J'ai reçu la vidéo originale de l'objet filmé durant plusieurs minutes. Après un examen minutieux, on a pu constater que l'objet était formé de trois lumières qui pulsaient en alternance, que celui-ci changeait de position en une fraction de seconde et que ces mouvements ressemblaient à des signes sténographiques. Après avoir comparé ces signes avec des écritures connues, j'ai constaté qu'une grande partie de ces figures pourrait correspondre à d'anciens signes sténographiques anglais."

Il ajoute : "Un objet semblable a été vu et photographié sur Malte il y a quelques années. J'ai communiqué ces signes à un sténographe travaillant pour le gouvernement. Il a confirmé qu'il pourrait, en effet, s'agir de signes sténographiques. L'examen de cette vidéo n'est pas encore terminé. Un objet identique avait été observé et photographié à Malte il y a quelques années. >>>>>

Un ufologue amateur autrichien m'a envoyé deux DVDs où l'on peut voir un objet, apparemment immobile. Sur cet objet, on peut distinguer également une sorte de plasma qui l'entoure et trois repères lumineux.
A ce jour, nous n'avons pu déchiffrer les signes de l'OVNI de Hanovre.
"

(Source : Paranews.net - le site a disparu depuis).

Mercredi 6 février - A son retour de la région de Stephenville, Linda Moulton Howe a accordé une interview de près de deux heures à la radio Ici & Maintenant! (http://icietmaintenant.info). L'un des thèmes majeurs abordés pendant cette émission concerne les étranges symboles (observés dans le ciel par Steve Allen et ses deux amis), qui ont pris momentanément la place des immenses rectangles lumineux. Zek a donc mis à disposition sur le forum Ovnis-USA 26 images extraites d'une vidéo du 19 janvier (http://uk.youtube.com/watch?v=Rget1sv0O60), dont neuf sont regroupées ici :

Angelia Joiner, reporter de l'Empire Tribune à Stephenville, a de nouveau publié un papier sur le témoin Ricky Sorrels. Il rapporte cette fois une inquiétante visite nocturne sur sa propriété :
"
Il y a eu un autre incident étrange sur sa propriété récemment qui l'amène à penser que les militaires sont impliqués. Vers 1 heure du matin, un visiteur inattendu a laissé quelque chose derrière lui."

Soorels raconte : "J'étais endormi. Je garde mes chiens sur le coté est de la maison, et 3 autres sur le coté ouest; le labrador noir n'aboie pas tant que quelqu'un n'a pas franchi la grille de l'enclos pour le bétail, et l'autre n'aboie que si elle voit quelqu'un. Ils s'étaient tous mis à aboyer. Je me suis donc levé pour aller voir, et j'ai pris mon fusil". Sa famille dormait, donc une main sur le fusil, l'autre sur le bouton de la porte de derrière, il a essayé d'identifier l'intrus à travers la vitre. "Il s'était placé entre la voiture et la camionnette à environ 15 mètres de la porte. Il avait l'air de se balancer d'un pied sur l'autre."

Le temps était froid, il bruinait, et il était évident que "le type était vétu pour la circonstance, d'un anorak bien chaud". Sorrels distinguait clairement le visage d'une personne de 25-30 ans d'après la façon dont il marchait et se comportait.

Sorrells poursuit : "Je ne parvenais pas à me décider à ouvrir ou non la porte. Nous nous tenions là face à face, nous dévisageant. Je me disais qu'il était vraiment habillé pour le temps qu'il fait et les chiens faisaient un tel raffut qu'il devait se savoir en danger d'être pris. C'est là que j'ai réalisé qu'il voulait que je le voie. Puis l'homme s'est retourné lentement, et il est entré dans les bois. Il s'est dirigé vers le coin ou j'avais taillé les arbustes, apparamment, il était déja venu car il savait oú aller."

Plus tard, en marchant dans les bois avec Linda Moulton Howe, Sorrels décide de retourner vers la barrière qui clôt son terrain. "C'est toujours humide ici, et j'aime y venir pour voir les empreintes des daims et des canards." Il n'est pas venu là depuis un mois.

"La première chose que je vois est une empreinte d'homme. Madame Howe m'a filmé quand j'ai posé mon pied à coté, le soleil était bas et j'ai vu quelque chose de brillant." Il a ramassé une balle, une 25-06 Remington neuve et brillante avec quelques taches dessus. "Je pense que l'homme que j'ai vu cette nuit là a laissé cette balle; je crois que c'est l'armée qui me montre qu'ils peuvent m'avoir s'ils le veulent."

Sorrells et d'autres témoins envisagent de créer un site web pour encourager les gens à faire pression sur le gouvernement afin qu'il entreprenne des recherches au sujet de telles observations étranges et effrayantes. "J'ai appris que d'autres pays communiquent leurs observations sur ce qu'ils savent. Nous pensons nommer le site 'Stephenville Lights'. Il y a trop de témoins pour laisser tomber, nous voulons savoir ce que c'était." (http://www.empiretribune.com/articles/2008/02/04/news/news01.txt).

C'est l'incident du Texas et le harcèlement par l'Air Force d'au moins une personne, qui a relancé le débat sur le fait que les témoins des Drones sont restés en retrait.

10538, sur le forum Open Minds : "Il y a de grandes chances que les drones et Isaac soient authentiques. Je suis cette affaire sur OM depuis le début, et je l'ai vue se déployer. J'ai examiné toutes les analyses réalisées par ses participants et l'ensemble de la communauté en ligne. Je me souviens des circonstances dans lesquelles Raj s'est inscrit ici, et comment il a satisfait à toutes les questions des membres. J'ai vu aussi quelques déboulonneurs guetter en permanence une éventuelle faille, et alimenter un état d'esprit négatif.

Les témoignages me paraissent authentiques. De Isaac à Shirley, ils me semblent très honnètes et je n'ai jamais pu relever la moindre contradiction dans leurs propos. J'ai observé les moindres détails et les ombres sur les photos, et j'ai constaté l'incapacité des experts en CGI à les reproduire. A chaque fois, J'ai scruté tous les aspects de ce cas, et j'ai obtenu à chaque fois la même réponse. C'est pourquoi je suis parvenu à cette conclusion. Il ne s'agit pas d'une 'foi aveugle'."

EndZone intervient également sur OM : "J'aimerais revenir sur le fait que les témoins de l'affaire des drones aient pu être menacés par les pouvoirs en place. Nous ne pouvons pas le prouver, mais il y a des quantités de cas où des témoins ont été approchés par des gens qui leur ont dit de la fermer. C'est un fait dont on doit se souvenir, chaque fois qu'une personne se met en avant.

Ce type au Texas a été harcelé, pourtant il n'a aucun document photo ni video. Mais l'Air Force est à ce point paranoïaque qu'elle essaye chaque fois de couvrir les évènements dès le départ, parce qu'ils ont cafouillé sur ce coup. Alors, à voir comment ils s'y prennent avec lui, qui n'a aucune preuve en mains, je peux comprendre ce qui arriverait à quelqu'un qui disposerait d'éléments comme des images de drones.

Ce n'est bien sûr qu'une spéculation, mais je forme cette hypothèse après avoir vu, tout au long de l'histoire des Ovnis, comment se sont comportés les Pouvoirs en Place. Ils s'efforcent de toujours garder un temps d'avance, ils sont sur leurs gardes dès qu'il s'agit d'une éventuelle divulgation. Ces gens savent parfaitement ce qu'ils font, ils savent remarquablement s'y prendre pour intimider les témoins. Ainsi, quand ils s'en prennent à un témoin lambda, qui n'avait aucun intérêt particulier pour le phénomène Ovni, mais qui leur fait confiance à priori, il n'en faut pas beaucoup pour parvenir à le terrifier. Il en irait différemment pour des gens comme nous, parce que nous sommes relativement préparés à cette éventualité, et nous devrions être capables de porter notre témoignage ainsi qu'il convient. Mais le sujet qui est un peu pris de court par le phénomène, et qui est amené à faire son rapport, est le plus souvent un homme ordinaire, qui n'est pas intéressé par ces histoires. On ne peut donc s'attendre à ce qu'il se montre à la hauteur face aux pressions éventuelles, ou se comporte de manière prévisible."

Mardi 5 février - Certains participants sur Open Minds avaient pensé avoir trouvé une explication pour les objets du Texas : "Le site de la NASA montrait en 2006 un modèle en soufflerie du Boeing X-48B, qui ne faisait que 8.5% de la version définitive."

Mais Suspicioso a fait le calcul : "L'envergure de l'engin définitif dépasserait seulement de 7 mètres celle du plus grand 747. On ne peut donc évoquer cet appareil pour expliquer les récentes observations de Triangles". (http://www.nasa.gov/vision/earth/improvingflight/x48b.html)

Il a retrouvé également cet article de 'Wired' publié en février 2007 : "En février, ils vont faire voler sur la base Air Force d'Edwards un prototype de 200 kilos, et 7 mètres d'envergure, en le pilotant à distance. Identifié sous le nom de X-48B, c'est un modèle réduit du projet définitif, qui fera 500 tonnes, et 80 mètres d'envergure." Il conclut : "Ce n'est pas un avion espion, il est destiné aux transports militaires et commerciaux."

Stephenville, Texas : Angelia Joiner, de l'Empire Tribune, a confirmé à sa manière que c'est bien le conducteur d'engins, Ricky Sorrels, qui a été intimidé par l'Air Force.

"Ricky Sorrells est en colère et frustré. Des hélicoptères militaires survolent sa maison à basse altitude à toute heure du jour ou de la nuit."

Il dit avoir vu le vaisseau 4 fois. Il faisait environ la taille de 3 terrains de foot. La première fois, l'OVNI, était au dessus de sa tête, dans les bois à environ 100 mètres au-dessus de lui.

''Je ne sais pas pourquoi il revient ici'' a dit Sorrells. Il est convaincu que la personne qui s'est présentée au téléphone avec le grade de de Lieutenant-Colonel sait de quoi il s'agit, et Sorrells veut une explication.

L'homme l'a contacté le 15 janvier, 24 heures après son interview avec l'Associated Press.

"Je n'ai pas pris son nom, ni de notes, je ne savais pas ce qui arriverait par la suite, mais je pense qu'il était de l'Air Force; il était avenant et a demandé à me rencontrer."

Sorrells a répondu qu'il allait voir ''et alors, l'homme est devenu arrogant''. Son interlocuteur a dit à Sorrells qu'il n'accepterait pas de réponse négative et qu'il viendrait lui parler. Sorrells a alors exprimé le souhait qu'on le laisse tranquille. Ensuite, le ton a rapidement monté, et Sorrells a conseillé à l'homme de ne pas transgresser sa propriété. La réponse ne s'est pas faite attendre : "Petit, on a les mêmes armes, et de même calibre que toi, mais on en a beaucoup plus.''

Sorrells pense que l'homme était dans les parages, mais ne l'avait pas localisé, il a construit récemment sa nouvelle maison.

"Je me suis levé pour regarder à la fenêtre si je voyais quelqu'un près de l'enclos du bétail, et j'ai dit que s'il était qui il était, pourquoi n'arrêtait-t-il pas de voler dans mon espace aérien avec ces hélicos ?

Il m'a répondu que ce n'était pas mon espace aérien, mais le sien. Si j'arrêtais de parler de ce que j'avais vu, il ferait cesser les mouvements d'hélicos.

Depuis cette conversation, les passages d'hélicos ont cessé, mais pas les F-16.''

Avant cette conversation avec le supposé gradé, Sorrells a raconté une expérience qu'il a eue tard dans la soirée avec un gros hélicoptère de transport et trois plus petits :

"Je me suis levé à 2h30 pour aller au travail, et ces hélicoptères n'en finiassaient pas de tourner, m'empêchant de dormir. Je suis sorti pour voir ce qui se passait."

Sorrells utilise parfois le spot lumineux qui est fixé au-dessus de sa camionnette pour repérer les coyotes.

"Je suis allé vers la camionnette et j'ai allumé le spot pour le diriger vers eux. L'appareil était si près que j'ai pu voir la réaction du pilote. Il a levé son bras pour ne pas être ébloui. C'était un des hélicoptères plus petits.

Ensuite il m'a fait face, en pleine lumière. Je ne me sentais pas très à l'aise, pensant que cette fois j'avais poussé le bouchon un peu loin, et j'ai éteint mon spot. J'ai fait un geste de la main, et je suis rentré dans la maison."

Mais ce n'est pas tout : Sorrells raconte qu'une de ses connaissances, un ancien militaire qu'il préfère ne pas nommer, lui a dit : "Tu devrais arrêter de raconter ce que tu as vu".

Sorrells a alors essayé d'en savoir plus. "Il s'est contenté de répéter la même chose, sans me donner d'explications. A présent, il ne me parle plus."

Maintenant qu'il n'y a plus d'hélicos, Sorrells pense que son interlocuteur était suffisamment bien placé dans l'armée pour faire cesser ces manoeuvres." (http://empiretribune.com/articles/2008/02/03/news/news02.txt )

Lundi 4 février - Linda Moulton Howe est donc intervenue samedi sur Dreamland avec Withley Strieber, depuis Glenrose, en compagnie du témoin et pilote Steve Allen : "Les flammes blanches faisaient environ 15 mètres de large... Ces flammes n'ont duré que quelques secondes. Les jets de l'Air Force suivaient précisément le parcours de l'objet. Nous n'avons aucun doute qu'ils le poursuivaient."
Elle a rencontré un autre témoin du 8 janvier : les jets volaient si bas qu'il a pensé que les vitres de sa maison allaient se briser.
Sur l'une des videos, LMH a vu distinctement des symboles dans le ciel qui lui rappellent des signes déjà observés par des abductés : "On dirait que l'objet cherchait à établir une communication, soit avec les militaires, soit avec la population."

Verum présente sur le forum Open Minds cette carte où il a fait figurer les trajectoires observées par les différents témoins. A noter qu'elles coïncident largement avec le réseau autoroutier.

Verum a calculé que la branche texane du Mufon disposerait maintenant d'une liste d'une centaine de témoins, les principaux étant à ce jour :
Steve Allen : pilote pendant plus de 30 ans, et patron d'une société de transports.
David Jaquess : Patron d'une entreprise de construction.
James Hughes : Ancien spécialiste de la Navigation dans l'Air Force.
Anne Frazor
Glenda Jackson
Lee Roy Gaitan : Shérif du Comté d'Erath.
Ricky Sorrels : Conducteur d'engins.

Il ajoute : "Il y a eu deux autres manifestations observées dans la région - le 14 janvier à Cleburne, par Sabre Bowman, et le 18 par David Caron à Stephenville. Ces deux évènements ont été filmés."

De son côté la journaliste Angelia Joiner de l'Empire Tribune, le journal local de Stephenville, Texas, a également poursuivi son enquête auprès des témoins de l'incident du 8 janvier : "Des pilotes contredisent l'Air Force" :

"Steve Allen, Don 'Doc' Stewart, et Todd Downs ont tenu à marquer leur étonnement d'apprendre que la MOA (zone de manoeuvres militaires) de Brownwood, avait été subitement étendue à Stephenville et la région de Selden.

Le Major Karl Lewis, porte-parole de l'Air Force, avait déclaré que "10 F-16 du 457ème Escadron d'avions de combat avaient participé à une mission d'entraînement de 18h à 20h ce jour-là, dans une zone qui inclut l'espace aérien au-dessus du Comté d'Erath."

Les trois pilotes ont confirmé que cet espace n'inclut pas la totalité du Comté d'Erath. Seule une petite partie de Dublin est concernée, mais pas du tout Stephenville et la région de Selden. Don Stewart nous a montré sur une carte que Stephenville est à 18 kilomètres de la délimitation du MOA.

Todd Downs, qui travaille à Clark Field, à Stephenville, a expliqué qu'il y avait un point de repère GPS marqué sur le terrain d'aviation, qui sert de référence aux militaires, et il dénonce cette présentation trompeuse qui consiste à faire croire au public que toute la zone est affectée aux exercices militaires. Pour lui, les jets ne font que traverser cet espace pour rejoindre le MOA.

Downs ne comprend toujours pas pourquoi les militaires ont fait cette déclaration, deux semaines après avoir nié que des avions se soient trouvés en l'air à ce moment-là.

Un autre témoin, Leroy Gaitan, a maintenu que son observation ne pouvait s'expliquer par la présence de quelques avions à réaction : "Il est impossible à des F-16 d'effectuer de telles manoeuvres. Il est clair pour moi que c'est un prototype militaire ou un engin expérimental. Nous sommes bien trop nombreux à l'avoir vu."

Leroy Gaitan nous a confirmé qu'il connait au moins un témoin qui a été contacté par les militaires."
(http://www.empiretribune.com/articles/2008/01/27/news/news02.txt)

Dimanche 3 février - Nouvelles du Mexique : une traduction de l'espagnol que l'on doit à Paulo, sur le forum Ovnis-USA, amène à se demander si le phénomène rapporté hier est une cause ou une coïncidence - il a découvert cette information publiée le 18 novembre 2005 : "On creuse à Gerrero la plus grande mine d'or à ciel ouvert d'Amérique Latine, sur la colline de Los Filos, de la municipalité de Mezcala. Elle devrait être la principale génératrice d'or au niveau national. En 20 ans, ils prétendent extraire plus de 60 millions de tonnes d'or. Le projet minier est localisé entre les villages de Mezcala et Carrizalillo, dans la municipalité de Eduardo Neri." (http://mx.starmedia.com/noticias/sucesos/mineria_106769.html).

Linda Moulton Howe est donc rentrée de sa visite au Texas. "Trois témoins, basés à Selden, ont vu deux Rectangles de 'Flammes blanches' dans le ciel. Un huissier de Stephenville a observé un énorme engin volant, avec des trous en-dessous." Son rapport pour EarthFiles est en cours de rédaction. Un avant-goût de notre prochaine interview avec LMH, est donné ici, où elle répond aux questions de Withley Strieber pour Dreamland : http://ovnis-usa.com/SONS/LMH_Dreamland_020208_24mns.mp3
(24 minutes - 5,35 Mo)

Côté drones californiens, l'Administrateur de Open Minds tente une nouvelle fois de rétablir le contact avec les témoins, en publiant cet avis en gros caractères : "Hi Raj, c'est Bren qui vous parle ! - C'est très urgent - Veuillez reprendre contact avec moi dès que possible.
Ca concerne également tous les autres témoins de 'Drones' qui liront cet appel.
Votre anonymat sera préservé.
Contactez moi, Bren
"

45Letters vient de produire une étude sur la taille comparée des caractères de la 'Planche du Langage'. Les cercles rouges qu'il a tracés serviraient à démontrer que les polices de caractères suivent des règles bien terrestres, en adoptant notre système de tailles : 6, 10, 16, 32...

Les participants accueillent fraichement cette nouvelle étude, en particulier du fait que 45Letters avait précédemment cafouillé en affirmant que des éléments semblables se trouvaient dans un livre de Allen Hynek, mais sans finalement pouvoir le démontrer. Tomi01UK n'est pas convaincue : "Tout le monde avait déjà noté que les caractères sont soigneusement alignés.. Quant à la taille relative des caractères, on voit clairement que tu essayes de les faire rentrer dans des normes habituelles, mais tes tracés sont imprécis."

Quoiqu'il en soit, Jeddyhi remarque simplement : "La Planche du Langage n'est-elle pas censée avoir été reproduite par des humains, dans les laboratoires de Pacl, en utilisant leurs propres outils ?"

Le site original d'Isaac (http://isaaccaret.fortunecity.com/) est victime d'une nouvelle tentative de détournement : un auteur indépendant qui cherche à attirer l'attention a créé un site web avec une adresse presque identique (http://isaaccaret2.fortunecity.com/).
A celà s'ajoute le fait qu'il se nomme Mark Cater, l'anagramme de CARET...
L'opportuniste s'est récemment intéressé aux "Explications d'Isaac", essayant d'y méler ses propres réflexions sur le Temps, l'Espace, et les NanoTechnologies. Il serait également l'auteur en 2007 d'une thèse sur les jeux de hasard et se prétend fondateur d'une société de Divertissements. (http://www.markcater.com/).
Les réactions des participants sur Open Minds sont extrêmement sévères envers cette récupération qu'ils jugent pitoyable.

Samedi 2 février - Un objet lumineux posé au sol pendant 30 heures à Cerro Pie de Minas crée la panique au Mexique. La ville de Mezcala a connu des heures angoissantes le 31 décembre 2007. La nouvelle a été publiée le 11 janvier par Ana Luisa Cid : "Toute la ville a pu observer le phénomène, ainsi que des mineurs employés à la mine d'or de Los Filos. Des automobilistes se sont arrêtés au bord de l'autoroute pour observer ce qu'ils ont décrit comme un engin en forme de soucoupe, traversant lentement et silencieusement la ville à une altitude d'environ 300 mètres. Il s'est finalement posé sur une colline nommée Pie de Minas, d'où il a émis des flashes intenses pendant une trentaine d'heures."

"Le journal local rapporte que les témoins se sont plaints de gènes oculaires, même ceux qui avaient observé le phénomène de très loin. En outre, on a constaté des fluctuations importantes dans le réseau électrique, sans pour autant affecter le voltage, le courant diminuant dans les maisons lorsque l'objet se mettait à rayonner.

De nombreux témoins ont pris des photos et réalisé des videos, mais leurs enregistrements ont subi des distortions à cause d'une possible force magnétique. Même les photos provenant d'appareils analogiques sont surexposées.

Selon cet article : 'Les lumières émises passaient d'un léger bleu pale au blanc et au bleu phosphorescent, avec des nuances jaunes, oranges et légèrement rougeoyantes...'

Il circule cependant de nombreuses videos, réalisées par des gens qui ont filmé depuis chez eux, à des distances de 4 à 6 kilomètres. On y voit une sphère lumineuse, tantôt blanche ou bleu pale, avec d'étranges formes en son centre. Ceux qui ont observé l'objet avec des jumelles ont décrit une sorte de chat, ou un être avec des cornes, ce qui a augmenté considérablement la frayeur des habitants, dont certains n'ont pu fermer l'oeil les deux nuits suivantes.

La nouvelle de cette manifestation ne s'est répandue hors de la région qu'au début de cette semaine, bien que dès le 1er janvier différents rapports avaient circulé, évoquant une possible météorite tombée vers Amojileca et Xochipala. Les habitants de Mezcala ont déclaré que des modifications climatiques, avec de forts vents très froids, pourraient être dus à cet objet lumineux. Quelques témoins disent avoir constaté qu'une autre source lumineuse se situait au-dessus de l'objet et émettait des clignotements comme pour communiquer avec celui qui était au sol." (http://www.analuisacid.com/mezcala.htm)

La chaîne Sci-Fi vient de lancer sa nouvelle série TV : "UFO HUNTERS" - Chasseurs d'Ovnis.
Le premier épisode est déjà disponible en cinq modules de 10 minutes :
http://www.youtube.com/watch?v=7hBM6JGSflg
http://www.youtube.com/watch?v=_LxMmIGOxfU
http://www.youtube.com/watch?v=rjVkKWmZKUU
http://www.youtube.com/watch?v=TWF635L65do
http://www.youtube.com/watch?v=yeEHi4ppbms
Les connaisseurs y retrouvent l'ambiance de la série "Ghost Hunters" des mêmes producteurs. Une équipe de trois enquêteurs se déplace sur le terrain pour interroger les témoins. L'astronome Dennis Anderson les assiste depuis son bureau.
Le premier cas analysé concerne l'observation d'une boule de feu à Lavalette (Normandy Beach) dans l'Etat de New York. Ensuite, l'équipe traite d'un éventuelle abduction à Carteret (New Jersey), et montre quelques extraits d'une séance de régression sous hypnose, guidée par Jed Turnbull.

A noter, comme l'a remarqué DrDil, que le nom de domaine "ufohunters.org" a été acheté par James Carrion, et pointe pour l'instant sur le site du Mufon...

MotorcycleRrick raconte sur Open Minds qu'il est allé faire un tour à Stephenville : "J'ai rencontré Angelia Joiner, la journaliste qui a lancé l'affaire dans la presse locale. Je lui ai demandé si elle savait quelquechose au sujet de la piste d'aviation près de Morgan, Texas. On lui a rapporté qu'elle était utilisée pour les tests d'un engin fabriqué par Lockheed, ce qui ne colle PAS avec l'article Wikipedia à ce sujet. D'après elle, il s'agirait en fait d'une base militaire souterraine. J'ai également essayé de rencontrer Ricky Sorrells, mais ça n'a pas pu se faire. Je me demande toujours si c'est lui qui a été menacé par les militaires."

Vendredi 1er février - Cette affaire turque qui remonte à l'été 2007 occupe actuellement les forums anglo-américains. Elle est présentée par Haktan Akdogan (Président de Sirius Danismanlik, basé à Istanboul), déjà évoqué ici le 3 avril 2007 :

"Haktan Akdogan diffuse massivement par email le lancement de sa PETITION Mondiale adressée au Secrétaire Général et à l'Assemblée Générale des Nations-Unies. Le propos, traduit en 9 langues, est largement semblable aux objectifs du "Projet Révélation" du Dr. Steven Greer." (http://www.worldufodisclosure.org/index2.php?dil=fr - Le site a été enregistré le 24 Septembre 2006).

A propos de la video : "Cette observatiom extraordinaire a eu lieu dans un complexe immobilier à Kumburgaz/Istanbul, devant 12 témoins et à des moments différents; elle a été filmée par un gardien de nuit, Yalcin Yalman, durant 22 minutes. Ces apparitions ont duré 2 mois de façon intermittente. Les images auront un impact mondial et seront remarquées comme les plus importantes images d'OVNIS ou d'extraterrestres jamais filmées." http://www.youtube.com/watch?v=2BEM-ObMXJY

"On voit les reflets de la Lune sur les contours et les structures métalliques des OVNIS. L'analyse montre 3 objets filmés au même instant." (http://www.siriusufo.org/tr/?fx=sayfa_ac&url=html/english.asp).

Explications en anglais sur ces videos : http://www.youtube.com/watch?v=wYr4ERffPEg - http://www.youtube.com/watch?v=4jyiPB5Ih3M

Tartar, sur le forum Ovnis-USA, exprime plusieurs réserves :

1) Les images ne sont guère plus "nettes" que celles de la plupart des videogrammes rendus publics.
2) L'"objet" serait revenu au même lieu, à la même heure, à des dates différentes... Un rendez-vous avec le vidéaste... comme à Fatima .... moins le message marial ??
3) La lune serait censée suffire à éclairer l'Ovni... avec une Caméra Canon XM1ou2 de ce genre, même si elle est très sensible.
4) En tout état de cause, je me demande comment elle peut éclairer le dessous de l'engin...
5) Les soi-disant silhouettes d'ETs
[à droite sur l'image agrandie] sont encore plus floues que le reste.
6) Par quoi, ou pourquoi, le bas de la "soucoupe" est-il masqué ?
Bref l'ensemble n'est hélàs pas plus convaincant que des traces de "constructions lunaires"...
"

A ses détracteurs, Akdogan a répondu : "Je suis désolé que la video en ligne ait été déboulonnée sans qu'il y ait eu ni recherches, ni analyses du film, ni audition des témoins. C'est ce que de vrais chercheurs devraient faire avant de tirer des conclusions...
Vous ne pouvez pas voir une vidéo et crier au "hoax" juste par réflexe habituel.
"

"L'équipe de Sirius UFO Space Science Research Center a entendu tous les témoins séparément, et nous avons leurs témoignages signés par écrit et ils ont été enregistrés.

Nous avons analysé le film de 22 minutes en détails, avec la participation de nos membres scientifiques. Nous avons agrandi les images, vérifié les pixels, et avons scruté toutes les prises, plan par plan. De plus, certaines portions montrent clairement que 3 objets différents sont capturés au même instant, dans plusieurs plans, et n'étaient pas visibles pour les témoins oculaires. Vous pouvez aussi voir les alentours si vous visionnez les 22 minutes.

Après avoir fait l'analyse nécessaire, ce qui a pris plusieurs jours, nous concluons que le film est réel.
La vidéo complète de 22 minutes et les détails de son analyse seront présentés à la prochaine Conférence Internationale de Laughlin, Nevada (26 février au 2 mars 2008).
"

Un homme qui lance une PETITION Mondiale adressée au Secrétaire Général et à l'Assemblée Générale des Nations-Unies, traduit en 9 langues, etc... et prépare une tournée américaine, doit être très prudent quant aux videos et aux témoignages qu'il fait valider par son organisation.

Jeudi 31 janvier - Le comptage des antennes de drones avait abouti il y a quelques jours. En complément, Spf33 vient de publier sur OM une animation intéressante entre les images de Capitola 16 et 17 :

Spf33 a également rassemblé sur une seule planche toutes les images des différents drones dont les antennes sont visibles (cliquer pour agrandir). ArkAngels a noté : "Cette animation nous permet de voir que le drone de Rajman a tourné sur lui-même de la valeur d'un espacement entre les antennes, dans le sens des aiguilles d'une montre. Dans l'image 16, il semble en 'manquer' une."

Cet exemple montre que la recherche sur Open Minds est toujours active; il souligne que jusqu'à présent, et depuis 9 mois, personne n'a été en mesure de déterminer clairement que l'une ou l'autre des diverses images proposées seraient en fait des créations CGI.

Rappellons que les "experts" convoqués par Springer sur ATS, ou sollicités par Steve Reichmuth - du Mufon de Californie - pour son rapport préliminaire du 16 mai 2007, n'ont jamais convaincu personne. L'un était par ailleurs sous contrat avec diverses agences du Pentagone, l'autre n'a en réalité produit aucune analyse.

J'écrivais ici le 5 juillet : "Reichmuth a soumis les images de Chad à un 'expert' de ses amis, Marc D'Antonio. Celui-ci estime, sans donner d'exemple, qu'au moins une des images a été réalisée ou retouchée avec un logiciel qui permet de jouer sur la radiosité : "Cette technique donne des images plus réalistes, comme si elles avaient été éclairées en lumière naturelle." Mais Cage1978 se souvient : "Ah, c'est ce 'Steve', qui s'est fait chahuter ici ? Tout ce qu'il a été capable de faire, c'est de mettre la main sur les images de C2C. Pour mener une vraie recherche, Steve, il faut commencer par se procurer des images en haute définition, qui soient pas affectées par la compression jpg..."

Quand au spécialiste en imagerie Bruce Maccabee, on s'est aperçu entre temps qu'il avait été abusivement cité par Steve Reichmuth, parce qu'il s'est défendu ensuite de lui avoir fourni la moindre analyse. Le problème est que Reichmuth a préféré disparaître pour ne pas avoir à répondre de cette énorme tricherie.

Sur ATS, où le Sujet des drones californiens vient d'atteindre 208 pages, cette remarque de SpaceBot a toutes les raisons d'irriter les propriétaires ultra-sceptiques, qui étaient persuadés de règler l'affaire CARET en deux semaines : "Ce sujet est passionant ! Isaac a réalisé un travail admirable en prenant le temps de publier sa page web pour diffuser ces éléments au plus grand nombre...
A supposer que ce soit un canular, ça reste vraiment remarquable. Au fond, même si le canular était démontré, c'est basé sur des principes et une "technologie" qui ont de grandes chances d'être fonctionnels.

Le langage n'est pas nécessairement alien. Ca pourrait être une forme archaïque de notre propre langage moderne. Les chercheurs en linguistique reconnaissent que les langues anciennes sont beaucoup plus riches, plus complexes, et comportent des sens cachés qui n'existent plus dans nos langages actuels."

Autre exemple d'une recherche toujours active, avec Nekitamo : "Je me suis intéressé à cette sorte de mécanisme de fixation sur l'un des drones". Sa comparaison reprend une portion similaire sur la 'Planche de l'Inventaire', fournie par Isaac :

Fore a déjà montré qu'il maîtrisait bien la technique de stabilisation d'un objet en mouvement, et il s'est intéressé à une portion de film concernant la manifestation de Stephenville : "Je me suis procuré la video originale de la chaîne KSLA, et j'ai essayé de stabiliser l'image (à la main) sur 95 images" :

Mercredi 30 janvier - "L'astéroïde 2007TU24 est passé à 550.000 kilomètres de la Terre mardi, comme prévu, et sans jamais présenter de danger de collision avec notre planète", a indiqué mardi D.C. Agle, porte-parole du Jet Propulsion Laboratory (JPL) de la NASA. Le prochain bolide qui ait au moins la même taille ne devrait pas s'approcher de la Terre avant 2027. Un autre astéroïde va frôler demain la planète Mars, à moins de 26.000 kilomètres.

Linda Moulton Howe a donc préféré se rendre sur place, au Texas, pour engager un nouveau bras de fer avec l'Air Force, puisqu'elle est convaincue qu'une opération de couverture est en cours. Comment va maintenant se comporter face à face son témoin Ricky Sorrells, si c'est bien lui auquel l'armée à demandé de se taire ? Cette situation rappelle quelques souvenirs à Ray Dickenson, sur la liste UfoUpDates - il a jugé opportun de publier cet extrait d'une interview avec le Dr. Jacques Vallée en 1993 :

Plato Hieronimus : "A quel moment le Dr. Hynek a-t-il commencé à réaliser que l'Air Force le manipulait ?"

Dr. Jacques Vallée : "Je pense que le moment décisif fut quand nous avons entendu parler d'un cas qui nous avait particulièrement intéressés; il savait que l'Air Force possédait un rapport sur le sujet, mais ils ont refusé de le lui communiquer. C'est alors qu'il s'est vraiment énervé.

A une autre occasion, j'avais été contacté par quelqu'un des services de renseignements italiens, qui avait rassemblé des rapports et des statistiques pendant des années, et qui collectionnait les enquêtes sur les Ovnis. Il était en contact avec l'Air Force, et le Projet Blue Book n'en avait jamais été informé. Là encore, le Dr. Hynek a très mal vécu la situation." (http://www.21stcenturyradio.com/ForbiddenScience.htm).

Le MUFON dénonce également cette opération de couverture, et met publiquement l'Air Force au défi de reproduire les conditions de son prétendu exercice aérien. La demande a peu de chances d'aboutir... (http://ufonations.blogspot.com/2008/01/mufon-believe-ufo-sightings-in-texas.html).

Une occasion d'entendre Bill Ryan et Kerry Cassidy nous est donnée par le site YowUsa, dans une interview téléchargeable, de Marshall Masters, qui a été réalisée le 19 janvier. Ils évoquent les "révélations" du politicien norvégien, et les objectifs de leur Projet Camelot. (http://www.yowusa.com/radio/cttc/2008/cttc-0108-83/1.shtml). Part A - Part B

Ce dernier email de Rajinder - le témoin de Capitola - qui avait été traduit et publié ici en avant-première le 4 décembre dernier, n'avait pas encore été intégralement diffusé en anglais sur le forum Open Minds. L'équipe restreinte de recherches sur les drones (10538, OnTheFence, Tomi01uk, Nemo492, 11August), a pensé qu'il serait utile de le mettre à disposition des chercheurs :

De : Rajinder Satyanarayana
A : brendan
Date : Samedi 9 juin 2007 2:11 AM
Sujet : Réponse à Brendan Burton

"Hi Brendan,
J'ai parlé avec Christopher [Ivo] et il m'a expliqué que des gens chez Flickr seraient heureux de m'aider, mais à ce stade je n'en vois pas l'utilité. J'ai retrouvé une copie des images que j'avais perdues, donc ce n'est plus un problème. J'avais seulement créé ce compte pour y déposer les photos de la 'chose'. Toutefois, ainsi que je l'ai dit à Christopher, ça serait bien si quelqu'un pouvait les publier de nouveau. J'ai compris que quelqu'un avait des copies des originaux, alors ce serait sympa s'il pouvait leur trouver un espace pour les publier. Je n'ai pas de site perso.

J'ai parlé avec chaque membre de la famille à Capitola et leurs réactions sont diverses. Mes beaux-parents sont un peu perturbés par cet évènement, mais le frère de ma fiancée s'y intéresse beaucoup. Je ne suis pas certain que ses parents vont se montrer coopératifs, mais ma fiancée et son frère vont certainement essayer de vous envoyer quelquechose

J'ai aussi vu les nouvelles images, celles de Big Basin. Je ne sais plus quoi faire de tout celà. C'est devenu trop bizarre. Vous comprenez, un jour je rends visite à mes beaux-parents, pour le diner, et le lendemain je me retrouve dans un film d'Ovnis, ou quelquechose de ce genre. Je suis même incapable de trouver les mots pour expliquer ce qui m'arrive, ce que je vois et j'entends actuellement. Par ailleurs, les appels téléphoniques n'ont pas cessé. J'ai lancé de nombreuses requêtes auprès de la compagnie du téléphone, et chaque fois qu'ils me disent avoir 'réglé le problème', et bloqué le numéro de l'appellant, ça recommence. Ca peut paraître étrange à dire, mais j'ai l'impression d'être sous surveillance la plupart du temps, ou c'est comme s'il y avait en permanence quelqu'un à ma fenêtre, j'ai ce genre d'impression. Mon Dieu, même le fait de l'exprimer en ce moment, d'en parler ou de l'écrire, ne fait que renforcer ce sentiment. Je n'ai même pas eu envie d'en parler à d'autres, parce qu'il me semble que le fait de garder ça pour moi diminue sa réalité. J'ai l'impression qu'il va se passer quelquechose, et j'ignore pour quelle raison. Comment se pourrait-il que cette chose sur les images de Big Basin soit une réalité ? Pourquoi personne ne semble y prêter attention ? N'est-ce pas parce que c'est trop étrange ? Est-ce que nous ne sommes pas en train de rèver ? J'ai été surpris qu'ils aient fait le silence sur ce qui est arrivé à Capitola, ça me dépasse complètement. J'avais toujours pensé que s'il se produisait quelquechose de ce genre, les medias seraient tous à l'affut. Mais ils n'ont rien fait jusqu'ici, et ça n'a pas de sens.

Quand il vous arrive quelquechose chose d'aussi bizarre, on commence par se demander quand ça va finir, et plus le temps passe, plus on se met à douter. Je veux dire, je l'ai en photos, toute ma famille l'a vu, et pourtant je suis toujours en train d'essayer de me convaincre que c'est une chose que j'ai vue en rève. Si les membres de votre forum ont d'autres questions, je serai heureux de leur répondre... Dans le cas contraire, je pense que je devrais peut-être m'offrir une pause, afin de voir si je peux me libérer de ces impressions. Je me dis que ça occupe beaucoup trop mes pensées..

Le journal 'The Sentinel' ne nous a jamais répondu. C'est le frère de ma fiancée qui leur a adressé un email (c'est lui qui avait transféré les images de l'appareil des parents, il m'a beaucoup aidé dans ce domaine). Il m'a dit qu'il avait insisté, mais sans plus de résultat. Alors, qui sait, toute cette étrangeté me dépasse. Peut-être qu'ils le sortiront un jour, peut-être jamais. Mais ça reste un mystère.

J'ai beaucoup apprécié votre attitude. Ne vous inquiétez pas pour nous, tout ira bien. Je ferai de mon mieux pour rester en contact, mais je dois faire en sorte de remettre mes idées en ordre, et ne pas en devenir dingue. Je suis encore trop jeune pour tomber dans la sénilité !"
Raj

Mardi 29 janvier - L'interview de Linda Moulton Howe pour Radio Ici & Maintenant!, prévue lundi soir, a été reportée d'une semaine : elle se rend au Texas pour quelques jours, parce que "la situation y est très complexe". J'ai eu temps de lui demander si le témoin harcelé par l'armée américaine pouvait être Ricky Sorrells. Sa réponse : "Ils sont plusieurs dans ce cas. Le report de notre émission me permettra certainement de vous en dire beaucoup plus à mon retour."

On aura remarqué sur son site que l'enquêtrice s'est également intéressée au rapprochement évoqué hier entre l'intervention des F-16 dans la région de Stephenville, au Texas, et la proximité du ranch des Bush.

 

LMH publie aussi l'image du mystérieux terrain d'aviation (désaffecté ?) que lui signalait un correspondant anonyme il y a quelques jours :

Diouf, pour le forum Ovnis-USA, a traduit ce nouveau texte, découvert sur le site de Jeff Rense - Le Rapport de l'Expérience du Lieutenant-Colonel Roy Jack Edwards, par Brian Vike, Directeur de HBCC UFO Research et responsable du site "Vike Report UFO Eyewitness Radio Show" :

"Mon père, le Lt.Col. Roy Jack Edwards, USMC (Retraité, USNA classe 47) est décédé depuis trois ans. En 1955, il m'a révélé une expérience qu'il a eue alors qu'il était jeune pilote d'essai. Il n'avait jamais parlé de sa chasse à l'OVNI, à cause de la crainte de représailles formulées par l'armée pendant le débriefing qui a suivi son retour à la base. S'il désobéissait, il perdrait ses avantages militaires et aurait à subir un renvoi pas très honorable.

Je vais vous expliquer les circonstance de sa poursuite de cet objet stationnaire en forme de cigare, de couleur orange, à une altitude de 6.000 mètres. Il était en mission sur la base d'Edwards pour 2 ans, participant aux derniers essais de la nouvelle version des chasseurs 'Super Sabre' et autres tests. Je n'avais que 6 ans à l'époque.

Lors d'un essai en vol, avec une météo favorable, mon père a contacté le contrôle au sol, pour indiquer la présence d'un grand OVNI. Il a reçu l'ordre de revenir à la base immédiatement. Son avion s'y serait complié, mais mon père, de par son entrainement au Corps des Marines des Etats-Unis, me dit que son instinct intrépide l'emportait, et il a ignoré le contrôle au sol car il savait qu'il n'aurait probablement pas d'autre opportunité de chasser un OVNI.

Il a donc volé en direction de cet objet en forme de cigare, orange, lumineux, et immobile, rien sur sa surface n'indiquant de moyen de propulsion; il a estimé sa taille à 2 terrains de football en longueur et un peu plus de 45 mètres de diamètre. Quand il est arrivé à 3-4 miles de l'OVNI, celui-ci a émit un éclair de lumière bleue qui a aveuglé mon père et brouillé son équipement de communication. Il était dans une position difficile mais il est arrivé à se positionner doucement dans la bonne direction et à garder son altitude. Il a envisagé de sauter en parachute, mais voulait aussi rester un peu (sachant qu'il avait assez de carburant), dans l'espoir que le choc de ce qui lui arrivait à lui et à son avion serait temporaire.

Il a totalement retrouvé la vue, après des périodes de flou, au bout de 10 minutes. Il était maintenant capable de reconnaître ses instruments, l'horizon et les limites familières du terrain. Il a entamé son retour vers le terrain de la base, toujours sans communication avec le sol.

Bien que mon père fut soulagé d'avoir survécu à cette expérience unique et dangereuse, il eut à subir un debriefing sévère, en raison de sa désobéissance. Il apprit que l'ordre lui avait été donné de rentrer au plus vite car auparavant, le même OVNI avait tué 3 autres pilotes d'essai. A cette époque, le sujet OVNI était un tabou absolu, surtout parmi les pilotes d'essai à cause de la peur de perdre ce statut particulier durement gagné. S'il avait connu cette information critique avant sa rencontre avec l'OVNI, il aurait obéi aux ordres.

Blâmé pour avoir désobéi, il a définitivement perdu son statut de pilote d'essai et a été envoyé dans une unité d'armement (USNA), à Annapolis, MD, afin d'y enseigner. De plus, il lui a été interdit de piloter des jets. Par la suite,après quelques années passées au Pentagone, à Washington D.C, il a déposé une requête et a obtenu l'autorisation de piloter des hélicoptères (CH46).
P.S - Je détiens les documents militaires de mon père pour toutes vérifications.'
'

Brian Vike ajoute : "Ces documents m'ont été faxés le 25 janvier 2008, et sont maintenant en la possession de HBCC UFO Research."

Note de NBCC UFO Research : "Une dissimulation de l'armée n'est pas un fait nouveau, considérant le nombre de militaires auxquels j'ai parlé. La menace de perdre leurs allocations de retraite, ou même de leur propre vie, tout est bon pour les inciter à garder le silence. Ce qui m'a été relaté par le fils du Lt. Col. Roy Jack Edwards est un autre exemple de ce que l'armée/le gouvernement fera pour supprimer toute information ovnienne qui pourrait filtrer dans le domaine public.

Ce sont des gens comme le Lt. Col. Roy Jack Edwards, son fils et d'autres, qui ont servi dans l'armée, et ont des informations sur des évènements OVNIS, qui peuvent raconter leur expérience. Il doit y avoir des milliers d'hommes et de femmes qui ont servi ou servent au sein des armées, à qui on a ordonné de garder le silence sur ce qu'ils avaient vu. On ne saura rien tant que ces gens ne parleront pas."

Website : http://www.hbccufo.org http://www.hbccufointernational.org/
Source : http://www.rense.com/general80/4ov.htm

Lundi 28 janvier - Un des piliers de la liste UfoUpDates, Don Ledger, vient de publier ces quelques réflexions sur l'incident du Texas : "Ovnis de Stephenville : l'Air Force a-t-elle essayé de protéger le Ranch Présidentiel ?"

"Je commence à soupçonner que les gens qui ont envoyé des jets pourraient avoir été préoccupés de constater que ces anomalies dans le ciel se manifestaient dans la zone réservée de 30 kilomètres autour du ranch de la famille Bush.

Le bord de la zone réservée, désignée comme espace aérien de Classe D, ne se trouve qu'à 20 kilomètres au sud-est du centre de Stephenville. L'observation du pilote Davis se situait à mi-chemin entre Stephenville et l'arc nord-ouest de l'espace aérien de Classe D à Selden. Au centre de cette zone, il y a un cercle de 4-5 miles nautiques qui est totalement interdit de survol. Le cercle complet a un diamètre de 60 miles nautiques, avec le ranch pour point central.

En pratique, cette zone interdite n'est qu'à quelques minutes de l'endroit où ces manifestations ont eu lieu.

Le fait d'envoyer des F-16 hors de la MOA (Zone Militaire Opérationnelle) au sud-ouest de Stephenville pourrait expliquer les tentatives maladroites de couvrir la présence des F-16 dans cette région. Les responsables militaires ont du être en alerte ausitôt qu'ils ont détecté au radar des objets inconnus évoluant aussi près d'une zone sensible. Tout engin non-identifié peut être suspecté d'action terroriste.

Tout le monde sait que le ranch des Bush se trouve dans le coin; alors pourquoi la presse n'a-t-elle pas fait le rapprochement ? Ca m'est apparu évident quand j'ai observé la carte aérienne de la région. Je me demande s'ils n'ont pas cafouillé pour expliquer la présence des F-16, parce qu'en réalité ils étaient préoccupés de constater que ces anomalies violaient l'espace aérien en question."

La flêche verte indique le ranch de Crawford.

Ray Dickenson lui répond : "Ce ne serait pas la première fois. On se souvient de cet autre incident :
"En Grande-Bretagne, le 8 Mars 97, près de Lympne, dans le Kent, deux pompiers ont signalé qu'ils avaient vu un Ovni triangulaire en vol stationnaire au-dessus de la résidence du Ministre de l'Intérieur, Michael Howard. Mais, étrangement, cet incident n'a pas été scrupuleusement rapporté. La Presse a menti, déclarant que l'Ovni avait été vu bien plus loin, à Romney."
J'ignore pourquoi on tient tant à cacher que des Ovnis se manifestent à proximité des résidences de responsables politiques, et pour quelle raison on oblige la presse à déformer les faits
."

"Le gouvernement américain surveille un satellite espion de 10 tonnes qui pourrait décrocher de son orbite et s'écraser sur Terre", a indiqué samedi le porte-parole du Conseil National de Sécurité de la Maison Blanche, Gordon Johndroe, dans un courriel à l'AFP.
Il a ajouté : "Les agences concernées surveillent la situation. De nombreux satellites ont quitté leur orbite au cours des années précédentes et sont tombés sans causer de dommage. Nous envisageons toutes les options pour pallier les éventuels dégâts que (sa chute) pourrait causer". (http://www.lemonde.fr/web/depeches/0,14-0,39-34068002@7-50,0.html)
Le site EarthFiles de Linda Moulton Howe laisse entendre que l'objet pourrait avoir embarqué des matériels dangereux.

Il y a eu des précédents : "La plus problématique ré-entrée d'un engin de la NASA en orbite fut Skylab, la station spatiale de 78 tonnes en 1979. Les débris se sont disséminés dans l'Océan Indien et sur une partie, à l'ouest, du continent australien. Mais aucun dommage n'a été rapporté.

En 2000, les ingénieurs de la NASA ont réussi à contrôler le retour de l'observatoire Compton de rayons Gamma, pesant 17 tonnes, en utilisant des fusées embarquées, pour le faire amerrir dans une région éloignée du Pacifique.

La difficulté de prédire le lieu des retombées a été soulignée deux ans plus tard, quand des débris d'un satellite scientifique se sont éparpillés sur Terre, à plusieurs milliers de kilomètres de l'endroit prévu pour l'impact.

La rentrée qui fut la plus dangereuse survint en Janvier 1978, quand une boule de feu a fait irruption dans le ciel de l'ouest canadien, causée par la combustion d'un satellite russe. Il avait entrainé une pollution faiblement radioactive dans la région.

Le Premier Ministre canadien, Pierre Trudeau, avait accusé les Etats-Unis de n'avoir pas averti le gouvernement d'Ottawa des risques potentiels."

Dimanche 27 janvier - KSLA NEWS avait diffusé la semaine dernière une information de 2mns35 sur Stephenville, Texas. Tout d'abord le Shériff décrit le mouvement de l'Ovni. Ensuite, le témoin - qui ne souhaite pas été identifié - déclare avoir été été frappé par les lumières stroboscopiques sous le 'ventre' de l'objet. A cette époque l'Air Force cherchait encore une explication plausible. Commentaire de la journaliste en plateau : "Pour l'heure, l'Armée de l'Air s'est refusée à tout commentaire, et n'a pas souhaité dépêcher quelqu'un dans nos studios pour regarder cette video exclusive." On peut comprendre ce repli, parce si les objets filmés restent très imprécis, le film est loin de représenter le passage d'avions de combat :

Anakin-nEo, sur le forum Ovnis-USA, est allé sur Google-Maps rechercher ce qui correspond aux coordonnées qu'un correspondant avait avant-hier indiquées à Linda Moulton Howe : la piste d'aviation fait 2,5km. Ce n'est pas ce qu'on attendrait d'un terrain utilisé pour faire manoeuvrer de grands prototypes.

Suite au récit du crash supposé de 1974 à Ramstein, en Allemagne (publié ici le 27 octobre 2007), le chroniqueur Ed Komarek tient à faire cette mise au point sur Open Minds : "J'ai reçu un email de Aaron Yonts, qui avait été soldat sur la base de Ramstein de février 1973 à novembre 1974. Il confirme que les personnes décrites dans mon article sont bien réelles, mais déclare que l'histoire est une fiction. Entres autres choses il se demande qui peut bien l'avoir inventée ? Surement l'un de nos camarades." Ed Komarek ajoute : "Ca ne peut être moi, parce que mes connaissances techniques sont bien trop limitées."

Samedi 26 janvier - L'affaire du Texas a pris de l'ampleur, aux Etats-Unis et à l'étranger. Diouf, pour le forum Ovnis-USA, s'est chargée de retranscrire une partie de la récente émission de Larry King sur CNN : "Ils sont revenus sur beaucoup de choses que nous savions déja. Ils ont aussi évoqué des histoires anciennes. En fait, ils ont très peu parlé du revirement de l'Armée de l'Air. Le Capitaine Robert Salas (retraité de l'US Air Force) a estimé que l'armée couvrait ses traces en disant qu'il y avait 10 avions en vol à ce moment-là."

James Fox (producteur de documentaires sur les Ovnis) : "J'ai rencontré quelqu'un à Stephenville qui, malheureusement, ne veut plus témoigner parce que les militaires le harcèlent. Il leur a demandé d'arrêter. Leur réponse : Cessez de parler de ce que vous avez vu.
Et il n'a pas vu de lumières, il a vu l'engin, et c'était énorme.
"

Larry King : "Ils ne veulent pas qu'il en parle ?"

James Fox : "Il leur a dit 'Cessez de me harceler !'. Je crois ce type, il est foncièrement honnête. Il y a des gens qu'on est en train de harcèler, en ce moment même, on aimerait les faire taire."

Michael Shermer (éditeur de "Skeptic Magazine") : "Et si c'était un avion militaire top secret ?"

James Fox : "Nous aimerions connaitre cette technologie. S'ils peuvent voler sans bruit, sans déplacement d'air, disparaissant soudainement... nos avions à réaction ne peuvent pas faire ça. Avec le changement climatique et autres, nous devrions savoir, c'est nous qui payons."

Michael Shermer : "Vous avez en partie raison, sauf qu'il y a des raisons de sécurité nationale."

James Fox : "Alors ils ont caché ces engins pendant 60 ans maintenant ! Je n'y crois pas !"

Larry King : "De quoi ont-ils peur ? Michael..?"

Michael Shermer : "Nous ne voulons pas que nos ennemis connaissent les technologies que nous possèdons, nous n'allons pas les partager.''

Le déboulonneur a donc laché un peu de lest, en n'essayant plus de réfuter systématiquement les observations des témoins. Il admet que l'Air Force puisse avoir de bonnes raisons de cacher l'existence d'un engin secret.

Pendant ce temps, le site web de Axcess News a publié l'info selon laquelle "la station de radio WOAI basée à San Antonio, Texas, a annoncé que des manifestations Ovnis avaient eu lieu la même nuit du 8 janvier au-dessus de la ville, aperçues là encore par des dizaines de témoins. Le MUFON, a fait savoir que des rapports lui étaient même transmis depuis la ville de Corpus Christi, signalant les mêmes caractéristiques que les lumières observées un peu plus tôt dans la soirée à Stephenville.
Le site de la branche texane du MUFON a également recueilli des témoignages qui datent du 10 janvier." (http://axcessnews.com/index.php/articles/show/id/13792).

A propos de la reconstitution sur ordinateur de ce que Ricky Sorrells a observé à une centaine de mètres au-dessus de lui, Diouf signale qu'un lecteur de Linda Moulton Howe lui a fait parvenir son explication : "Chaque relief en forme de cône est un dispositif qui crée un vortex électrique (autrement appellé un plasma ou un vortex ionique), et à la manière d'une tornade comportant de multiples vortex, ils s'additionnent pour former un vortex géant autour de l'engin." - (Earthfiles Viewer).

Selon CBS News, la NASA s'est exprimée au sujet de la "petite sirène" sur Mars : "L'Agence a déclaré que la créature a été créée par l'atmosphère - ce rocher de 7 centimètres a été sculpté par les vents martiens."

Vendredi 25 janvier - DronesRus, sur OM, est revenu sur l'image martienne fournie hier par la NASA : "Ce qui est vraiment intéressant, c'est d'observer la partie droite de la photo en haute résolution. On dirait vraiment des allées et des ruines avec des alignements rectilignes. Sans parler de cette surface bleutée qui évoque un lac, dans la partie supérieure de l'image. Je me demande si la NASA a pu placer l'objet précédemment remarqué à gauche, pour détourner notre attention de cette portion !"

Mais Zek, sur le forum Ovnis-USA n'est pas impressionné : "Cette apparence de sentiers est intéressante. Mais ça peut être lié à l'activité géologique, à des traces d'écoulement d'eau comme il y en a beaucoup sur Mars. Il n'y a rien d'exceptionnel."

L'image a été prise entre les 6 et 9 novembre 2007. DrDill signale sur OM qu'une recherche a évalué la taille de l'objet : il ferait 5,7 centimètres de haut. (http://www.unmannedspaceflight.com/index.php?showtopic=4927&st=15&p=108270&#entry108270)

Le Dallas Morning News titre aujourd'hui : "Le rapport des militaires annonçant que des avions se trouvaient dans la zone de la manifestation d'Ovnis a relancé le débat : L'armée américaine a finalement déclaré que des chasseurs F-16 étaient en vol au-dessus de Stephenville. Cette rectification n'explique pas vraiment la nature des objets qui ont été vus cette nuit-là." L'erreur alléguée par l'Etat-Major passe très mal dans l'opinion, à en juger par l'abondant courrier des lecteurs du quotidien. (http://www.dallasnews.com/perl/common/surveys/vote_now.pl)

En outre, les témoins ont clairement su distinguer "un objet immense" des avions qui le poursuivaient. Le revirement de l'armée américaine, aussi grossier qu'il paraisse aujourd'hui, permettra à long terme de mettre en doute près d'une quarantaine de témoignages. Autrement dit, seuls les observateurs attentifs se souviendront que la version militaire était venue en deux temps et qu'elle avait été aussitôt contredite par les témoins.

Cependant l'armée américaine doit maintenant regretter cette déclaration officielle, qui commence à faire sourire les journalistes, parce que la chaîne CBS11TV a diffusé peu après deux nouvelles videos dont celle de Sabre Bowman où l'on aperçoit l'objet changer de forme (http://cbs11tv.com/local/stephenville.ufo.photos.2.636658.html). On se souvient que le Major Lewis avait suggéré le 15 janvier que "l'incident pourrait n'être qu'une illusion due à l'éventuelle présence de deux avions commerciaux appraissant dans le soleil couchant".

De son côté, Linda Moulton Howe continue de recevoir des emails au sujet de l'incident de Stephenville, Texas. Celui-ci est anonyme : "Si vous voulez découvrir ce qui se passe au Texas, vérifiez sur Google Earth les coordonnées suivantes : 32 degrés Nord 01' 09" et 97 degrés 41' 10"; c'est entre les villes de Glen Rose et Meridian. Vous y verrez une base secrète qui a été utilisée par General Dynamics/Lockheed Martin pour des avions secrets. Elle est abandonnée et a été vendue."

Richard Hall annonce sur UfoUpDates : "Je viens d'apprendre que Larry King Live va présenter ce soir une réfutation de l'explication militaire des F-16, avec la présentation d'une nouvelle video..."

Deebo souhaite que Larry King cesse d'inviter Shermer et McGaha dans ses émissions sur les Ovnis : "Leurs 'explications' stupides accaparent un temps précieux. Je me souviens comment McGaha a ignoré le témoignage du Sergent Penningston, quand il a affirmé qu'il avait touché un Ovni dans la forêt de Rendelsham, il s'accrochait à son idée d'un girophare, d'une voiture de police, ou d'une rentrée de satellite. Il a ignoré le récit du Lieutenant Halt, déclarant qu'un Ovni avait émis un rayon de lumière devant ses pieds... Pourquoi continuer de faire appel à lui, puisqu'il n'apporte aucune information ?

Le History Channel se comporte de la même manière.Ils ont reçu un astronome qui a prétendu qu'il ne pouvait y avoir un Ovni au-dessus de Phoenix, parce qu'il n'y avait aucune trâce radar. Dans ce cas, le bombardier furtif n'existe pas non plus ! Ca serait prétendre que les E.T. ont été incapables de développer une technologie anti-radars. Cet astronome a même affirmé que les E.T. ne peuvent nous rendre visite à cause de la distance; il ignore les découvertes récentes sur la coubure de l'espace-temps.

Parmi les scientifiques qui ont des choses à dire aujourd'hui, on doit citer Michio Kaku. J'aimerais qu'on l'invite sur ces plateaux pour discéditer les déboulonneurs grâce à des faits et des théories contemporaines (et pour décourager ces déboulonneurs de se montrer dans ces shows, ou les tourner en dérision de manière décisive)."

Mais Deebo n'aura pas été entendu, puisque Larry King aura fait revenir Michael Shermer la nuit dernière... La transcription en anglais de cette récente émission est déjà en ligne : http://transcripts.cnn.com/TRANSCRIPTS/0801/24/lkl.01.html

Jeudi 24 janvier - Le revirement de l'Air Force concernant l'incident du Texas est assez spectaculaire, puisque la chaîne NBC5I vient d'annoncer que les Militaires ont finalement reconnu qu'ils avaient commis une erreur - Le Major Karl Lewis vient de déclarer que "10 F-16 du 457ème Escadron de Combat étaient en exercice d'entraînement dans la Zone des Opérations Militaires de Brownwood, qui inclut le Comté d'Erath."

Il avait précédemment affirmé qu'il n'y avait aucun appareil en vol au moment de la manifestation Ovni. (http://www.nbc5i.com/index.html).
"
Les Officiels déclarent maintenant que l'exercice a eu lieu entre 18 et 20 heures le 8 janvier." C'est donc un moyen pour l'armée de tenter de justifier les lumières aperçues par de (trop) nombreux témoins au-dessus de Stephenville. On peut également penser que l'Air Force avait besoin de gagner du temps pour s'assurer que les principaux témoignages avaient été recueillis.

A la question de savoir quelle était alors la mission des F-16 qui les amène à s'aligner pour donner l'impression de sphères brillantes et silencieuses, le Major Lewis a répondu qu'il ne pouvait pas révéler les détails de l'entrainement : "Les procédures des opérations ne peuvent être divulguées pour des raisons de sécurité."

La nouvelle agite déjà bon nombre de forums, et les grands medias pourraient évoquer dans les prochains jours le passage d'un objet menaçant dans les parages de la Terre : "L'Astéroïde 2007 TU24, a été découvert par le Catalina Sky Survey le 11 Octobre 2007; il va s'approcher de notre planète jusqu'à un rayon de 1,4 fois la distance Terre-Lune (334,000 miles) le 29 janvier à 08h33 GMT. Cet objet mesure entre 150 et 600 mètres de diamètre. Il va atteindre une magnitude apparente d'environ 10.3 les 29-30 janvier, avant de s'estomper rapidement en s'éloignant. L'astéroïde sera brièvement observable avec des téléscopes amateurs, et des ouvertures de 3 inches au minimum." (http://en.wikipedia.org/wiki/2007_TU24). Le site web de la NASA précise qu'un phénomène comparable ne pourra se reproduire avant 2027.

Malgré ces perspectives rassurantes, plusieurs forums anglo-américains ont été intoxiqués par le même texte standard et anonyme, propagé par CBTech sur Open Minds : "La NASA est très préoccupée, de nombreuses simulations indiquent que la Terre sera touchée." Une ambiance alarmiste que ne désavouerai pas le français Eric Julien, auteur réputé de la fausse alerte au Tsunami de 2006, dont le 'Message aux E.T.' de 2003 avait déjà été largement valorisé par le même CBTech sur OM. Ce message, qui a été répandu dès le début de l'année, commence ainsi : "La nuit dernière, un ex-collègue qui travaille pour la NASA m'a téléphoné : son service est entièrement mobilisé autour de cet évènement.... La NASA a décidé de ne pas publier les mises à jour de ses simulations..." etc... L'idée est que la Terre pourrait attirer le bolide, le faisant dévier de sa trajectoire.

Sur le forum Ovnis-USA, l'un des Sujets concerne cette interrogation maintenant assez répandue, sur les éventuels dangers que représente l'année 2012. Qu'il s'agisse de changements climatiques majeurs, ou d'une invasion aliène, il semble que la première alerte a été donnée par une interprétation du fameux calendrier Maya. Flatron résume l'ambiance : "2012, constitue actuellement un nouveau vivier ésotérique pour bon nombre d'auteurs aux Etats-Unis, et les livres s'y succèdent à grandes enjambées. Les éditeurs se précipitent actuellement pour publier des ouvrages en rapport avec la fin de l'antique calendrier Maya. Depuis novembre 2006, au moins trois nouveaux livres sur 2012 sont arrivés dans les librairies et un quatrième est en préparation."

Flatron estime aussi que "c'est peut être aussi une protection pour tout le monde d'avoir des doutes sur tous ces articles (ou de refuser d'y porter le moindre intérêt pour la plupart des gens)", et pense "qu'il faut s'en réjouir, et il en est surement mieux ainsi car sinon, de nombreuses personnes 'fragiles' risqueraient de déprimer profondément." Il ajoute : "En même temps c'est aussi un moyen de se préparer psychologiquement à ce type d'évènement (révélation de la présence E.T, catastrophe potentielle, etc..), et de mieux le supporter le jour venu, A CONDITION de prendre le recul indispensable à tout ça !"

On peut se demander par ailleurs si certains déboulonneurs de premier plan pourraient servir en fait consciemment à réguler la Divulgation et protéger les personnes fragiles...? Pendant ce temps, les films et les séries TV sont utiles pour lentement acclimater l'opinion.

Plusieurs sites commencent à s'interroger sur ce qu'il nomment la "Silhouette de Mars", après la mise en ligne par la NASA sur son site http://marsrovers.nasa.gov/ d'une image en haute définition prise par sa sonde automatique Spirit :

Mercredi 23 janvier - 45Letters est un chercheur de longue date sur Open Minds; il vient de surprendre ses collègues avec quelques assertions définitives mais sans aucun fondement : "La Solution sur les Drones ! Les éléments présentés par Isaac ne sont pas nouveaux. Les pièces détachées exposées dans le rapport PACL, si ma mémoire est bonne, se trouvaient déjà dans le rapport de Allen Hynek sur les Ovnis !"

Hynek Ufo Report FringeWare

"De même, les documents PACL avaient déjà été publiés dans la revue FringeWare en 1994. En fait, je dois vous avouer que je n'ai pas le moyen de vérifier ce que j'avance, parce que je n'ai plus accès à ces sources." Les premières réactions s'étonnent d'une publication aussi infondée, étonnante de la part d'un participant productif, inscrit depuis septembre 2007, mais qui s'est intéressé à la question dès le mois de juillet. Il est assez curieux également qu'il tente de réintroduire les travaux de Jean-Louis Naudin sur les Lifters comme source d'inspiration pour un éventuel faussaire : le chercheur français n'a jamais prétendu travailler sur l'antigravité. Le pire dans cette atitude se résume sans doute avec cette conclusion de 45Letters : "J'ai proposé plusieurs sources.. Ce n'est pas de ma faute si personne ne parvient à les confirmer pour moi... En fait, si ce n'est chez Hynek, ça doit être ailleurs... Je ne pourrai probablement apporter aucune preuve de ce que j'avance, mais ce n'est pas important parce que je n'en ai plus rien à faire." Au fond, 45Letters semble avoir grillé quelques neurones dans le cours de ses recherches.

Gregory W. a créé pour le site de la radio Coast to Coast cette illustration de la manifestation Ovni au Texas observée par Ricky Sorrells à une centaine de mètres au-dessus de lui. Une autre video de CNN est en ligne ici : http://www.youtube.com/watch?v=oo-dx35bCvc

Une note amusante juste à la fin de cette brève : la présentatrice se moque de l'information dans un large sourire, en disant : "Les témoins ont parlé d'avions de chasse poursuivant l'Ovni ? Mais un porte-parole militaire a déclaré qu'il n'y avait pas d'avions en l'air à ce moment-là !" Alors son collègue retourne la situation aux dépens de l'armée en concluant : "Souvenez-vous que c'est toujours ce qu'ils prétendent..."

A ce sujet, l'Administrateur du site UfoCaseBook, publie ces quelques lignes : "On m'avait parlé d'une video de l'incident de Stephenville, qui était jusqu'ici inédite. J'ai contacté l'auteur de ce petit film. On y voit un Ovni volant à basse altitude. L'auteur m'a donné quelques détails" - "Je traversais Stephenville en voiture, quand j'ai remarqué cette chose dans le ciel, le soir du 8 janvier. Je ne suis pas certain de l'heure où ça s'est passé. Je me dirigeais vers l'est sur Lingleville Road quand j'ai commencé à filmer. J'étais accompagné d'un ami qui l'a vue également. N'hésitez pas à reprendre contact si vous avez d'autres questions. Vous pouvez publier cette video. Merci."

UfoCaseBook s'efforce d'obtenir une copie de l'original, moins compressée. (http://www.ufocasebook.com/2008/stephenvillerealfootage.html)
En attendant, la video est sur YouTube : http://www.youtube.com/watch?v=mxQtBzekPr8

Linda Moulton Howe publie l'identité du porte-parole du 301ème Fighter Wing de la Base de Fort Worth. C'est le Major Karl Lewis qui a déclaré : "Il n'y avait aucun F-16 en vol, ni autre avion relevant de cette base, la nuit du 8 janvier, au moment où des témoins ont rapporté avoir vu des lumières dans le ciel." LMH a reçu également plusieurs témoignages complémentaires sur l'incident du Texas. Parmi ceux-ci, un message l'invite à chercher ailleurs l'origine de ces avions : "Si les F-16 de l'Air Force ne venaient pas de Fort Worth, ça veut dire que le gouvernement a lancé la chasse depuis une autre base plus éloignée. Sachant que les avions de combat de la Navy sont des F-18 et des F-14, on pourrait peut-être déterminer à partir de quelle base ils avaient décollé. Mais je pense qu'une escadrille top secret est affectée à la traque des Ovnis, qui ne relève pas de l'Air Force ou de la Navy, puisqu'ils affirment n'avoir eu aucun avion en vol à ce moment-là."

Mardi 22 janvier - Suite à la récente manifestation de Stephenville au Texas, 45Letters a fait une recherche sur la règlementation FAA concernant la signalisation des avions en vol : "Les règles sont assez flexibles... Les lumières doivent clignoter entre 30 et 180 fois par minute.
Elles doivent être blanches ou rouges de type aviation (le vert est une option, habituellement utilisé pour signaler l'envergure et le côté).
Elles doivent couvrir une large étendue du champ de vision sans éblouir.
Il existe des centaines de fabricants, c'est pourquoi les systèmes de clignotement ne sont pas normalisés et peuvent varier d'un avion à l'autre, ou selon le type d'appareil. Le propriétaire de l'avion peut choisir parmi divers modèles de stroboscopes. C'est la partique courante depuis des décennies.
Donc, dans la plupart des cas, le blanc et le rouge caractérisent un avion. L'absence de ces repères évoque d'autres engins, ou des appareils qui ne respecte pas la règlementation FAA.
"

"Les lumières de signalisation sur les avions sont placées comme sur les navires, une rouge à l'extrêmité de l'aile gauche, et une verte à droite. Une lumière blanche est placée à l'arrière et aux extrêmités des ailerons. Des lumières stroboscopiques de haute-intensité sont placées sur l'avion pour permettre d'éviter les collisions.

Dans l'aviation civile, les systèmes lumineux doivent être en fonctionnement du coucher au lever du soleil." (http://en.wikipedia.org/wiki/Navigation_light)

Ces indications amènent 10538 à revenir sur le Triangle observé par Diana il y a quelques semaines : "Les lumières stroboscopiques ne semblaient pas suivre ces règles. Autrement dit, chacune des lumières ne pulsait pas de manière régulière. Ce point devrait permettre de distinguer des objets terrestres et non-terrestres."

Plop a rejoint le forum OM parce qu'il habite également la région de Stephenville : "J'ai remarqué l'activité militaire déjà mentionnée par Verum. Pour moi, les témoignages ne font aucun doute. Il est en train de se passer quelque chose. Il y a des tentatives de couverture. Je veux savor Qui, Quoi, Quand et Pourquoi."

Revenons aux drones - Dans un revirement spectaculaire, SaladFingers s'accorde finalement à reconnaître que celui de Capitola a bien 14 antennes : "Je viens de faire une modélisation à titre de comparaison. Je ne suis sûr de rien en ce qui concerne le drone de Chad. En fait, j'ai pris comme référence les antennes du drone de Rajinder pour étudier celui de Chad (parce que l'angle de vue est meilleur par en-dessous), et j'en ai compté 12, pas 16 (désolé, il y avait longtemps que je ne l'avais pas regardé.. excusez-moi)." Cette concession de l'artiste est un point très important, comme on l'a vu précédemment, parce qu'un faussaire - comme il l'avait lui-même démontré - aurait nettement préféré travailler en CGI avec 8 ou 16 secteurs. Il serait étonnant que le Mufon continue à faire appel à son expertise au moment de publier l'article prévu..

"Quoi qu'il en soit, j'espère que ce diagramme ci-dessus [cliquer pour agrandir] pourra être utile. Il est basé sur le drone de Raj, bien qu'il ne soit pas tout à fait complet. Il se peut que les proportions ne soient pas rigoureuses. Je vous prie également de m'excuser si j'ai semblé sur la défensive, c'était juste la fatigue, parce que je travaille beaucoup.."

Lundi 21 janvier - La recherche sur les Drônes ne cesse de rebondir. Aujourd'hui, c'est ArkhAngels, sur Open Minds, qui publie ce résultat inattendu : "Des empreintes d'Isaac sur le Rapport CARET ?" Il explique comment il a procédé :

"Pour la première image, à gauche, j'ai utilisé le programme Adobe (Macromedia) Fireworks 8. Il s'agit de la couverture du Rapport CARET. J'ai travaillé l'image par les courbes de couleurs - Réglages : Canal : RGB; Entrée : 250; Sortie : 10.

Regardez attentivement en bas à gauche de l'image, il y a comme une empreinte partielle au milieu, à côté du trou central. Et en-dessous la trâce d'une paume de main. Ces deux empreintes sont bien à l'emplacement attendu pour quelqu'un qui aurait tenu la feuille de la main gauche.

Pour la seconde image, à droite : J'ai utilisé le programme Adobe Fireworks 8 + Adobe Photoshop CS2

J'ai fait une capture d'écran de l'image Fireworks, je l'ai collée dans Photoshop, et j'ai utilisé la fonction de 'remplacement de couleur' des couleurs bleu pales de l'empreinte pour la renforcer."

(cliquer sur les images pour les agrandir)

"Commentaire 1 : j'ai essayé le même processus des courbes de couleurs avec Adobe Photoshop (CS2), mais je ne suis pas parvenu exactement au même résultat. Ca manquait de netteté.

Commentaire 2 : j'ai réalisé que je ne pouvais obtenir ces "empreintes" que si l'image originale était agrandie de 25%. (Ma résolution ici est de 1280/1024).

Commentaire 3 : J'ai du faire une capture d'écran de l'image dans la zone de travail de Fireworks et la coller dans Photoshop avant de pouvoir remplacer les couleurs. Le même procédé de capture d'écran est nécessaire pour sauvegarder les JPGs sans cet étrange flou dans les images."

Le comptage des antennes du drone de Capitola n'est pas terminé. OnTheFence avait vendredi estimé qu'il pouvait y en avoir 13. Puis ArkhAngels a produit un dessin assez convainquant, en concluant à 14 pointes.

Pour rappel, SaladFingers expliquait pour quelle raison il accordait autant d'importance au nombre 8 et à ses multiples : "16, 48 et 96 sont des multiples de 8. Ils sont couramment utilisés en 3D, parce que 360 est aussi un multiple de 8.

360 divisé par 8 donne 45 degrés, et c'est la moitié d'un quartier (un 8ème de cercle). Donc, si on fait tourner un objet en utilisant les contraintes logicielles (pour la 3D ou dans photoshop), les objets vont respecter des angles de 45 degrés.

C'est pourquoi 8 est fondamental en CG, particulièrement pour créer des formes circulaires. Un artiste CG aura naturellement tendance à procéder ainsi."

10538 interpelle alors SaladFingers : "Donc, si le nombre 8 est fondamental en CG, ça impliquerait pour toi que le drone de Rajinder doit automatiquement être basé sur cette valeur... Il me semble que tu refuses d'analyser les photos, mais que tu préfères croire que l'image de drone a été réalisée selon des principes de CG, sans même vérifier sur l'image. Qu'est-ce que tu crains de trouver ? Pour moi, Arkhangels a raison de dire qu'il y a 14 antennes." La déduction est simple : ce nombre de 14 antennes tend à écarter la construction sous CGI... (Cependant rien ne s'oppose à ce qu'un objet réel soit construit sur une base de 8).

Le Dr. Richard Boylan s'est exprimé sur les Ovnis en forme de drones : "Il s'agit de dispositifs électrogravitiques assez primaires, de fabrication humaine.
Mon interprétation est que la Cabale est progressivement en train de répandre dans le public l'idée qu'une technologie électrogravitique humaine existe sur Terre.
De cette façon, quand ils sortiront leurs vaisseaux de combat à antigravité, pour intervenir dans le cadre de leur prétendue invasion aliène prévue pour plus tard cette année, le public aura une case cognitive toute prête, dans laquelle intégrer cette récente "révélation".
C'est un Programme d'Acclimation, bien dans le style de la Cabale.
" (Richard Boylan, Ph.D)

J'avais exprimé quelques réserves sur le parcours et les assertions du Dr Boylan, "Conseiller-Représentant des terriens dans le conseil des Aliens"... Mais ça ne l'empêche peut-être pas d'avoir des 'contacts' et d'émettre des idées pertinentes.

Environ 500 personnes se sont rassemblée ce week-end à Dublin, Texas pour être entendues par les enquêteurs du Mufon. Le Dallas Morning News raconte que le nombre de participants avait surpris les organisateurs, qui ont du improviser la réunion dans des locaux de l'immeuble du Rotary. Le Mufon se donne deux mois pour produire un premier rapport sur l'incident de Stephenville.

Le magazine NewsWeek a saisi cette occasion de recenser les arguments qui s'opposent à la réalité d'une manifestation d'Ovni. Un véritable annuaire des déboulonneurs... Un exemple de ces discours au vernis scientifique nous est donné avec ce commentaire du neurologue behaviouriste Michael Persinger : "De nombreuses manifestations d'Ovnis se produisent pendant des périodes de tremblements de terre, lorsque des modifications se produisent au niveau des plaques tectoniques, ce qui altère les charges magnétiques dans l'atmosphère. Par conséquent, on ne doit pas être surpris que les cerveaux des personnes puissent expérimenter de manière réaliste ce qui leur semble être des manifestations d'Ovnis ou même des abductions aliènes." Un peu plus loin on trouve énoncé ce constat sans appel : "Les gens qui ont eu des expériences avec des Ovnis ne présentent aucun signe de dérangement particulier, mais ils ont en commun le syndrôme du manque de sommeil." Les chercheurs auraient-ils trouvé le moyen de comparer chez chacun ce qu'il en était avant, et après, l'évènement ? (http://www.newsweek.com/id/96014)

Dimanche 20 janvier - Une video de l'Ovni de Stephenville au Texas a été placée sur YouTube avec ce commentaire : "L'objet suit le mouvement décrit par le Shériff local. Il se déplace à très grande vitesse. L'Ovni a été vu à Webster County, en Louisiane, près de la délimitation avec l'Arkansas. C'est là qu'il a été capturé en video. Les mêmes étranges lumières stroboscopiques sous le ventre de l'objet avaient été décrites par le Shériff. Ce qui tendrait à prouver qu'il s'agissait du même Ovni." (http://fr.youtube.com/watch?v=7LgFrKzhMs8)

Ce qui commence à étonner les témoins et les observateurs de cette affaire ("l'objet était plus long que 3 terrains de Football"), c'est que les autorités n'aient pas essayé de fournir une explication pour rassurer les populations. Il y a bien eu cette tentative faite par un pilote d'hélicoptère d'une unité médicale, qui avait prétendu la veille qu'à son avis il s'agissait d'un largage de fusées éclairantes... Mais le dessin ci-dessus l'aura aussitôt démenti.

Linda Moulton Howe a rassemblé plusieurs témoignages sur EarthFiles.com, dont celui de Ricky Sorrells. Extrait :

Ricky Sorrells, soudeur et conducteur d'engins, vit à Dublin, Texas, où il a vu des engins volants à trois reprises depuis le 1er janvier 2008 : "Je ne sais pour quelle raison, j'ai regardé en l'air, puis à nouveau devant moi. J'ai alors réalisé que je venais de voir quelque chose en l'air, et j'ai relevé la tête. Cet objet était là. Ca couvrait tout l'espace libre à travers les arbres, je ne pouvais en voir les extrêmités, ni l'avant. Je n'ai pas pensé à regarder en arrière pour voir si je pouvais discerner ses contours de ce côté."

LMH - "Le ciel était totalement obscurci au-dessus de votre tête par cette chose que vous n'aviez jamais vue ?"

R.S. - "C'est ça. Je ne saurais pas vous dire à quelle distance ça se trouvait au-dessus de moi, mais apparemment je suis passé en-dessous de cette chose. Quand je l'ai vue pour la première fois, je me suis demandé : 'Qu'est-ce que c'est que cette chose ?'..."

"J'ai épaulé mon fusil, mais je m'étais préparé pour aller à la chasse au cerf dans les bois, et la lunette de visée était calée sur 9X. L'image était floue. J'ai donc immédiatement réglé la lunette sur 3X, et c'est comme ça que j'ai commencé à voir une sorte de 'mirage' émaner de l'objet. Ce n'était pas une vapeur. Je ne sais comment dire - on voit ce genre de vagues de chaleur sur les autoroutes. Et là, ça descendait de l'objet.

Je ne savais quoi penser. Je n'étais pas effrayé, et c'est pourquoi j'ai abaissé mon fusil. Alors j'ai commencé à réaliser la taille gigantesque de l'engin. J'ai également remarqué qu'il présentait des dentelures circulaires.

Elles étaient disposées régulièrement de gauche à droite, et du devant vers l'arrière. Elles étaient espacées de 40 pieds environ. Elles étaient profondes, marquant des creux de 4 à 6 pieds dans l'engin. Ca faisait penser à une feuille de métal qui aurait été compressée. Je n'ai pu discerner aucun écrou, pas de boulons, ni de rivets, pas de soudures ni de joints. J'ai vraiment cherché à étudier la structure de cette chose, pour comprendre comment ça avait été construit."

(http://www.earthfiles.com/news.php?ID=1377&category=Environment)

Ricky Sorrells

Compte-rendu du Larry King Show sur CNN :
Avec des témoins de Stephenville, dont Allen (pilote privé pendant 30 ans), accompagné de Claudette Odam, et Angelia Joiner (reporter local).
Stanton T. Friedman, physicien mucléaire et enquêteur
James Fox (auteur du documentaire "Out of the Blue")
Ken Cherry, Directeur du Mufon pour le Texas
Erin Watson, témoin des Lumières de Phoenix
James McGaha (pilote de l'Air Force retraité et astronome amateur)

Le service des archives de CNN n'a pas manqué de ressortir toutes sortes de documents, pour illustrer le débat, dont plusieurs sont pourtant avérés des faux ou des méprises.

- Stanton Friedman : "Cet incident au Texas me rappelle le cas survenu au Yukon en 1996. Stephenville évoque pour moi la présence d'un vaisseau-mère... La Magnéto-Hydro-Dynamique peut expliquer l'absence de bruit. L'Air Force a menti au public depuis plus de 50 ans... Mais je pense que je verrai la Divulgation de mon vivant."

- James Fox : "J'avais interrogé le général belge Wilfried de Brouwers à Washington, en novembre 2007, sur la question de la Divulgation. Il m'avait répondu que les gouvernements ne peuvent reconnaître publiquement qu'ils ne savent rien." Il mentionne rapidement le témoignage du Commandant de bord français Jean-Charles Duboc.

- Ken Cherry (Mufon) : "C'est le plus important objet signalé depuis les Lumières de Phoenix en 1997. Toutes les catégories de la population ont témoigné. Les gens craignent moins de venir témoigner. Nous nous approchons de la Divulgation. Voyez ce qui se passe dans les autres pays en ce moment, au Brésil, en France, en Grande-Bretagne."

- Angelia Joiner (reporter local) : "Des journalistes du monde entier me contactent en ce moment."

- James Fox : "Les Congressistes auxquels j'ai offert notre DVD avouent qu'ils pourraient agir si le public leur mettait davantage de pression."

- Stanton Friedman : "Les Etats-Unis ne peuvent agir seuls. Le Président américain ne parle pas au nom du monde."

- Erin Watson, témoin des Lumières de Phoenix raconte une nouvelle fois l'incident : "Un immense objet silencieux, en forme de boomerang, qui se déplaçait lentement. Des dizaines de milliers de témoins. L'aéroport local a affirmé qu'il n'avait aucune trâce radar."

- James Fox : "Le Gouverneur d'Arizona avait demandé des explications à la base AF de Luke, sans obtenir de réponse."

- James McGaha, déboulonneur habituel, ressort son explication d'un lâcher de fusées éclairantes, suspendues à de petits parachutes.. "Tout cet incident de Phoenix n'est qu'une série d'erreurs de perceptions. Il y avait en réalité cinq avions en formation."

- James McGaha est aussitôt catégoriquement démenti par Erin Watson : "Il aurait fallu que vous le voyiez de vos yeux pour comprendre. Cet objet unique masquait totalement les étoiles."

- Stanton Friedman : "Notre sceptique ferait bien de parler au Centre des Incidents aériens... qui accumule des milliers de rapports de phénomènes aériens inexpliqués."

- James McGaha : "L'incident du Texas est un classique, ils ont vu des lumières dans le ciel, mais il y a là un corridor de navigation aérienne, et aussi des avions en apprôche."

- Stanton Friedman : "J'examine les cas comme celui-là. Par exemple, j'ai noté que le porte-parole de l'Air Force a affirmé qu'il n'y avait pas d'avions en l'air à ce moment-là."

- James McGaha : "Parfois les gens qui s'adressent aux autorités ou à l'Air Force ne touchent pas les bonnes personnes. Je pense qu'il y a eu un envoi de fusées éclairantes ce soir-là. Mes collègues astronomes ne prennent pas le sujet au sérieux."

- Stanton Friedman : "Les astronomes n'ont cessé de se tromper dans de nombreux domaines."

La transcription complète en anglais est ici :
http://transcripts.cnn.com/TRANSCRIPTS/0801/18/lkl.01.html - La video : http://www.youtube.com/MUFONHQ

Concernant les Drônes de Californie, l'artiste SaladFingers (Kris Avery) opère depuis quelques jours un léger mouvement de repli : "Si je me suis trompé.. je serais prêt à le reconnaître. C'est sans importance pour moi. J'ai analysé les documents sous l'angle de la CGI, puisque c'est mon domaine. Mais je ne m'accroche pas à prouver que ce soit un canular. Je souhaite seulement que vous puissiez y consacrer un peu de temps pour me démontrer que je me trompe. Les opinions n'ont aucune importance ici.

Veuillez relire tous les échanges que nous avons eus ces derniers mois. Vous constaterez que je n'ai jamais affirmé que les photos avaient été fabriquées. Je n'ai fait que solliciter une aide dans ce domaine, et j'ai émis une théorie qui pourrait coller avec les faits."

Après avoir épuisé au fil des mois toutes les pistes du marketing viral pour des jeux video ou des productions hollywoodiennes, les déboulonneurs s'étaient repris à espérer à l'annonce du film Cloverfield de J. J. Abrams, qui est finalement sorti hier aux Etats-Unis. Transwarp5555 raconte sur Open Minds qu'il est allé le voir, et il se demande encore d'où le réalisateur a fait surgir sa créature. Mais pas un mot sur des formes éventuellement analogues aux Drônes californiens. Combien de participants aux divers forums avaient cru s'épargner toute recherche en affirmant haut et fort que cette affaire n'était une campagne de promotion ? Regence par exemple - "informée de source sûre chez Microsoft" - avait parié 1.000 dollars sur Halo3... Ils ont disparu au fil des semaines, sur la pointe des pieds.

Samedi 19 janvier - Sean Jones, un participant de la liste UfoUpDates s'interroge : "Avec la prolifération des téléphones avec caméras, on devrait voir se multiplier les photos d'Ovnis, ou même des petites videos. Mais ce n'est pas le cas. Pourquoi, à votre avis ?"

Nick Balaskas lui répond : "Les manifestations d'Ovnis sont assez rares, et beaucoup durent très peu de temps. Je suppose que si les gens prennent des photos de choses inhabituelles avec leurs téléphones, il y en a peu qui consistent en des objets qu'ils ne parviennent pas à identifier.

Bien qu'on trouve déjà de nombreuses images sur Internet qui ont été prises avec ces appareils, on constate une prolifération de BLURFOs (des images d'UFOs assez flous qui n'avaient pas été remarqués au moment de la photo). Celles-ci s'expliquent souvent très facilement."

William Treurniet intervient : "Concernant les BLURFOs - il est évident que le mot BLUR (flou) est la clé de cette nouvelle expression. Parce que l'objet mystérieux qui apparaît sur la photo est généralement flou. C'est probablement du au fait qu'un oiseau ou un insecte est passé dans le champ à ce moment-là. C'est pourquoi l'opérateur n'avait rien remarqué."

DdP Sarlat 2003

DdP : carrière près de Sarlat en 2003 - cliquer pour l'original.

"Cela dit, il existe des preuves que certains Ovnis ne se manifestent pas dans le spectre visible, mais sur des supports qui sont sensibles aux infra-rouges. Egalement, sur des images où l'on peut apercevoir un Ovni, il peut être nécessaire d'augmenter le contraste. On ne doit pas écarter la possibilité que, en général, nos yeux ne puissent voir des Ovnis, et que ceux que nous voyons constituent des anomalies. Il est possible qu'ils n'aient aucune difficulté à se rendre invisibiles, en ne réflechissant pas, ou n'émettant pas de lumière dans la bande du spectre qui est visible, ou parce qu'ils ont la même couleur et la même intensité que l'arrière-plan. Nous devrions maintenant être relativement familiarisés avec les technologies furtives. Il existe de nombreuses caméras qui sont sensibles aux infra-rouges, par conséquent une photo pourrait révéler ce que le photographe ne voit pas."

Des Chercheurs se rendent à Stephenville (Texas) pour recueillir des Informations sur les Observations d'OVNIS
Un article de Steve Hammons (consultant OMF) pour American Chronicle.

"Pendant que des chercheurs, des journalistes des grands médias, des représentants de diverses agences gouvernementales, et d'autres, se rendent à Stephenville, Texas; pour en savoir plus sur les évènements récents, il se pourrait que le public soit le plus perspicace au sujet d'une éventuelle visite extra-terrestre sur notre planète.

Les observations nombreuses d'engins volants faites par des témoins fiables au cours des derniers mois, années et décennies, semblent habituer les gens à l'idée que quelque chose de très intéressant serait en train de se produire.

Pour beaucoup de personnes, l'idée que des êtres intelligents qui viennent d'autres planètes, dimensions, ou autre, et visitent la Terre, est intéressante et même sensationnelle. Elle peut aussi être la source d'inquiétude ou même d'un peu de frayeur. Il y a des raisons normales à toutes ces réactions.

Nous pourrions éspèrer que des visiteurs extérieurs à notre monde puissent apporter des solutions à nos problèmes tels que les guerres, la pauvreté, la souffrance, l'épuisement de nos ressources naturelles et toutes les autres situations auxquelles nous devons faire face aujourd'hui.

En même temps, nous sommes bien conscients de notre propre histoire humaine faite d'invasions, d'occupations, de conquêtes et de destructions. Les visiteurs pourraient avoir des intentions semblables.

Nous ne savons rien, tout du moins le public en général n'est pas informé."

Dans les coulisses

"Des rapports, des demandes de documents, et des rumeurs, reviennent souvent sur la table au sujet d'activités secrètes menées par nos militaires et nos services spéciaux, activités qui se rapprocheraient de ce scénario. Un grand nombre de ces rapports semblerait porteur d'une dose de vérité.

Il y a une certaine logique et des indications qui montrent que des efforts du gouvernement sont en cours depuis longtemps pour traiter ce sujet.

Parmi tous ces documents, il est difficile de trier le vrai du faux.
- Est-ce-que le crash de Roswell en 1947 a prouvé à l'Armée de l'Air et aux autorités que des visiteurs extra-terrestres étaient là ?
- Le Président Harry Truman a-t-il autorisé des groupes spéciaux à faire des recherches et établir des plans pour faire face à ce défi ? Quelques documents semblent le confirmer.
- Le Président Dwight Eisenhower a-t-il eu une réunion sur la base Edwards (Armée de l'Air) en Californie avec une ethnie de ces visiteurs en 1954 ? Des récits et des témoignages de témoins visuels sont remontés à la surface.
- En 1981, le Président Reagan a-t-il reçu un briefing des services secrets qui lui auraient présenté une vision globale des faits à ce sujet ? Une version de ce briefing présumé a été mise sur Internet il y a peu de temps.
- Est-ce-que des militaires spécialement entrainés et du personnel des services secrets ont été mandatés pour la surveillance des incidents liés aux OVNIS et leurs témoins, et ont été préparés à répondre aux incidents et crash d'OVNIS ?
Un protocole spécial (présumé) de 1954 est publié sur Internet et décrit les procédures applicables pour de telles situations.

Ce sont juste quelques bribes d'une information fascinante, il y en a beaucoup d'autres."

Soyons Prêts

"Les observations de Stephenville sont particulièrement intéressantes à cause de la taille de l'objet (environ 1.600m de long selon les témoins).La vague des "Lumières de Phoenix" de 1997, aurait aussi impliqué des objets de cette taille en Arizona. La taille gigantesque de l'OVNI a compté dans l'intérêt général du public et la similitude de l'observation de Stephenville a son importance.

Une autre ressemblance : des témoins de Stephenville disent que des F-16s de l'Armée de l'Air poursuivaient l'objet. En Arizona, des rapports avaient aussi indiqué que des F-16s étaient venus de la Base de "Luke Air Force" à l'ouest de Phoenix, qui est un centre d'entrainement important pour les F-16s.

Les rapports d'avions de chasse qui poursuivent des OVNIS, non seulement aux Etats-Unis, mais aussi dans de nombreux pays, sont communs. Le Mexique, le Brésil et l'Iran ont eu des cas intéressants d'intéractions entre les pilotes de l'Armée et des OVNIS.

Les rapports de ces évènements, ainsi que l'information de fond largement disponible, nous préparent pour la possibilité et la probabilité que soyons un jour visités par des êtres intelligents extérieurs à notre réalité terrienne.

Tous les rapports, les livres, les romans, les articles, les fims, les séries TV, nous préparent pour des situations qui peuvent être stimulantes, psychologiquement, émotionnellement, et spirituellement.

On dit que le film de Steven Spielberg 'Rencontres du Troisième Type' (1977) a été basé en partie sur des faits réels. Une équipe militaire américaine spéciale est montée à bord d'un vaisseau spatial en visite (après des pourparlers pour atterrir) et a passé pas mal de temps chez ces visiteurs.

Tout au long de ces décennies d'intérêt pour les OVNIS et les extra-terrestres, l'occupation majeure a été l'importance de préparer les américains et les peuples du monde entier de façon graduelle et rassurante pour de telles nouvelles.

La préparation du public peut-être l'une des raisons de maintenir certains niveaux de sécurité. Ce processus peut durer des jours, des semaines, des mois ou des années.

Cela pourrait être une situation complexe qui implique des éléments importants de sécurité nationale, de notre évolution, ou même la survie de la Terre et de notre espèce.

S'informer et comprendre autant que nous le pouvons est un bon moyen de se préparer aux possibilités et aux scénarii qui pourraient se trouver au coin de la rue ou bien passer comme l'éclair dans le ciel du Texas."

Source : http://www.americanchronicle.com/articles/49385
Traduction : Diouf.

Vendredi 18 janvier - Un nouveau signal intéressant a-t-il été capté par les équipes du SETI ?
Les forums anglo-américains en parlent beaucoup, et Linda Moulton Howe titre également sur cette histoire..
http://www.earthfiles.com/index.php?category=Headline+News
"Cette soudain émission dans la plage radio n'a duré que 0.005 seconde, et ses caractéristiques spectrales suggèraient qu'elle provenait d'une galaxie très éloignée, probablement située à des milliers d'années-lumière." - Seth Shostak, Ph.D., Institut SETI.

"Plusieurs scientifiques soupçonnent que la cause de cette émission fut la collision de deux étoiles à neutrons super-denses... Ce n'est pas une détection qui répond aux attentes des chercheurs du SETI. Pour eux, un signal acceptable devrait non seulement avoir les caractéristiques d'une transmission délibérée, mais devrait également être observable à plusieurs reprises - afin de déterminer sa position d'origine dans l'espace, et d'éliminer tout événement brutal survenant dans le cosmos, comme ce fut déjà le cas en Septembre dernier."

Seth Shostak >

Seth Shostak

Le Radio-télescope de Parkes, dans le New South Wales, en Australie..

Linda Moulton Howe : "KTVU-TV Canal 2, a publié un rectificatif disant que le mystérieux signal avait en fait été enregistré par un radio-télescope australien (celui de Parkes) - pas celui d'Arecibo - et que ce signal complexe était toujours en cours d'analyse."

La veille, KTVU-TV - basé dans la Baie de San Francisco - avait annoncé : "Partout à travers le monde, les chercheurs qui sont à l'écoute pour trouver des signes de vie dans l'espace, ont été mobilisés cette semaine en apprenant qu'un mystérieux signal avait été perçu par un télescope géant (Arecibo) à Porto Rico. Dan Werthimer du Projet SETI de l'Université de Berkeley, a déclaré que le dilemme tenait au fait que le signal pourrait n'être jamais complètement décodé : "Il est possible que nous ne parvenions jamais à le décoder; nous saurons qu'il y a quelque chose de ce côté, mais ça ne nous apprendra rien sur leur civilisation."

Le 16 Novembre 1974, le radio-télescope d'Arecibo a permis d'envoyer le premier message de l'humanité vers l'espace profond, qui comportait des informations de base sur la chimie de la vie terrestre, la formule de l'ADN, un diagramme simplifié de notre système solaire, des dessins au trait d'un homme et d'une femme, en indiquant également le diamètre de la parabole de Arecibo."

Depuis trois jours qu'ils ont débarqué sur le forum ATS, les quelques bannis d'OM tournent en rond dans leur cage, et peinent à se trouver un vrai domaine de recherche : chacun s'aperçoit que le mythique DopeFish n'avait aucune consistance; SysConfig saute d'une idée à l'autre, ne parvenant pas à se fixer un objectif, montrant des signes d'épuisement. Reader n'a jamais été à l'aise dans la peau d'un chercheur, ayant toujours préfèré la dérision à l'étude ("je n'étais sur OM que pour m'amuser"), et Murnut est déjà allé témoigner sur UfoCaseBook d'une nostalgie affligeante. Du temps de leur participation sur Open Minds, leur absence de réflexion personnelle était moins exposée. Sur ATS, où les participants du début se sont dispersés dans divers domaines, ils se retrouvent seulement livrés à eux-mêmes, s'apercevant qu'ils ne sont plus rien sans le regard des autres.

Banban nous écrit de Shangaï : "A mon avis, ce n'est pas très difficile de voir que les espèces d'anses à l'intérieur de l'anneau sont alignées avec les 'antennes'. Donc en comptant les anses, on peut compter le nombre d'antennes.
Personnellement, j'en compte 16 pour le drone de gauche et 17 pour celui de droite (de Capitola).
"

Cependant tout le monde ne parvient pas au même résultat. OnTheFence : "Pour ma part, j'arrive à 13 antennes sur le drone de Capitola.
J'ai utilisé un programme 3D pour ajuster des portions du cercle, et je pense que ce drone a 13 antennes.
"

OnTheFence ajoute qu'il y a probablement davantage d'anses (qu'il décide de nommer des 'diodes') que d'antennes.

L'occupation de comptage n'est pas innocente : la découverte d'un nombre impair poserait certainement un problème aux tenants de l'hypothèse d'une création CGI.

Le physicien Stanton Friedman vient de faire savoir sur la liste UfoUpDates qu'il est invité à participer au Larry King Show ce vendredi soir sur CNN, en compagnie de James Fox et du déboulonneur de service James MaGaha. Des témoins de l'incident de Stepenville, Texas, seront également sur le plateau.

Une particularité de cet évènement est qu'il se situe dans la région que les américains nomment la 'Bible Belt' ou Ceinture de la Bible : "une zone géographique et sociologique des États-Unis dans laquelle vivent un pourcentage élevé de personnes se réclamant d'un protestantisme rigoriste, terme recevant la désignation de fondamentalisme chrétien dans la sphère américaine." (http://fr.wikipedia.org/wiki/Bible_Belt). Une vague d'Ovnis y sera assez facilement interprétée comme un signe divin.

La chaîne NBC5 a donné la parole à un pilote d'hélicoptère médical de Fort Worth, qui prétend savoir ce qui a été vu près de Stephenville, Texas. En se dirigeant vers Granbury deux jours plus tard, Chuck Mueller a remarqué des lumières inhabituelles dans le ciel, sur l'horizon.

"Une petite lueur orange, puis d'autres, apparaissant en séquence... Quelque chose que je n'avais jamais observé. Je parie que c'était un avion en train de lancer des fusées en vol."
Stephenville est prôche de la zone d'Opérations Militaires de Brownwood, un important entre d'entraînement pour les avions de combat.

Les autres témoins ont déclaré qu'ils aimeraient bien adopter sa théorie, mais que ça ne collait pas avec ce qu'ils avaient vu.
Pour le Shériff de Erath County, Lee Roy Gaitan : "L'explication ne tient pas, en raison de la vitesse du phénomène observé deux jours plus tôt."

L'Air Force n'a pas souhaité exploiter cette explication rassurante. Son porte-parole a déclaré qu'il n'y avait aucun avion en exercice ce mardi, jour de l'évènement. (http://www.nbc5i.com/news/15069744/detail.html)

Jeudi 17 janvier - Un complément sur le rôle de James Carrion, du MUFON, de plus en plus suspecté sur Open Minds de s'avancer masqué : il avait d'abord prétendu qu'il avait sollicité l'assistance de Linda Moulton Howe, lors de la 'Conférence de Las Vegas sur la Récupération d'Epaves', qui a lieu tous les ans en novembre, et qu'elle avait repoussé son offre. Il apparaît maintenant qu'il a menti, parce que si une brève rencontre a bien eu lieu, c'était en novembre 2006 : l'affaire des Drônes n'a commencé qu'en mai 2007... 10538 a tenu à vérifier la chronologie auprès de LMH, qui lui a répondu : "Ca prouve que le MUFON ne souhaite pas produire un rapport honnête, parce qu'ils auraient commencé par me solliciter !" Il est légitime de se demander : "Pourquoi James s'intéresse-t-il de si près aux travaux de l'Equipe de recherche ? Est-ce que ses employeurs commencent à craindre que nous mettions la main sur quelque chose d'important ?"

Finalement, les doutes quant à la sincérité de J. Carrion sont partagés par tous les Administrateurs, et Ivo5000 a été chargé de lui passer le message final : "Nous avons constaté votre incapacité à assouplir les règles que vous avez fixées en préalable à toute collaboration, coopération ou rédaction d'un rapport, de même que votre arrogance en essayant de nous contraindre à nous comporter selon vos principes. Nous espérons que votre attitude ne reflète pas celle du MUFON. Aussi nous devons conclure qu'il n'y a aucun espoir que nos deux organisations puissent travailler ensemble.
Nous vous avions proposé de poursuivre des entretiens privés de manière professionnelle, et vous n'avez même pas eu la courtoisie de nous répondre. Une telle intransigeance et fermeture d'esprit, de type bureaucratique, en disent long sur votre incapacité à enquêter dans cette affaire si particulière. Nous comprenons mieux pourquoi vous aviez proclamé il y a plusieurs mois que l'affaire était entendue. Quelle qu'ait été votre mission en venant sur ce forum, vous devez considérer qu'elle se termine ici. Le Sujet est maintenant verrouillé; si vous cherchiez à commenter notre décision en ouvrant un autre Sujet, vous seriez aussitôt suspendu.
"

En marge de ces débats, James Carrion avait révélé que sur un total de 4.791 rapports d'Ovnis adressés à l'organisation, 2.181 témoins ont requis l'anonymat. Soit 46%. Pratiquement la moitié des auteurs de rapports ne souhaitent pas assumer publiquement leurs récits.

Flatron, sur le forum Ovnis-USA, explore le sujet de l'exploration temporelle.. Il a traduit le texte sur le Projet Looking Glass, trouvé sur le site web de Bill Hamilton et reproduit par le Projet Camelot (http://www.projectcamelot.org/project_looking_glass.html)

"En ce qui concerne le LG (Looking Glass), si j'ai bien compris, cet appareil ne pourrait pas se focaliser sur une séquence précise du passé ou du futur. En d'autres termes vous ne pouvez pas voir exactement ce qui pourrait se passer comme dans une série d'évènements. On m'a dit d'envisager le multi-univers de Richard Gott comme des sortes cordes cosmiques. Ce multi-univers est apparemment accessibles lorsque le mode 'futur' de la machine est mis en route. J'ai également été invité à envisager les informations fournies par LG comme de nombreuses réalités potentielles (du moins dans le mode 'futur' de la visualisation). On m'a également dit que récemment, des efforts supplémentaires ont été faits pour permettre aux tenants de ces projets noirs de voir plus avant dans ce futur.

Quand j'ai entendu parler de ça, plusieurs questions sont venues à mon esprit. La plus pressante était la suivante : si un appareil (ou une sorte de caméra) a été envoyé vers le futur ou dans l'espace-temps, serait-il en mesure d'enregistrer autre chose que ce qui était juste en face de son objectif ? Je veux dire : si ce LG se trouvait au milieu de l'installation de Groom Lake, pourrait-il permettre aux opérateurs de connaître le résultat d'un conflit, par exemple au Moyen-Orient ? Comment un magnétoscope, peut-il enregistrer des évènements sur l'avenir du Moyen-Orient s'il est coincé au milieu d'un désert aux Etats-unis ? Quelque chose d'important pourrait arriver à cette époque et la caméra pourrait le rater à cause d'un mauvais positionnement de l'objectif.

Pour répondre à cette question, mon interlocuteur n'a pas été très spécifique, en me disant seulement que la 'caméra' ne bougeait pas. Toutefois, cette caméra pouvait être ajustée à l'intérieur de la colonne de gaz pour visualiser des images comme s'il s'agissait d'une lentille reflétant des événements autour d'une colonne. On m'a fait comprendre que l'inclinaison ou le positionnement des électro-aimants dans la colonne de gaz permettrait de donner différents points de vue à prendre en compte, concernant l'environnement."

(images créées et fournies par Dan Burisch)

"Je suis persuadé qu'au moins deux anneaux d'électro-aimants sont employés. Ces aimants tournent dans des directions différentes, ce qui crée une charge. En fonction de l'orientation du spin, le gaz est ensuite injecté dans la colonne. Je suis sûr que la vitesse et l'inclinaison doivent également avoir un effet, car l'espace peut être déformé vers l'avant ou vers l'arrière avec de longues ou de courtes distances par rapport au temps présent. J'ai des raisons de croire que les scientifiques ont achevé une carte précise de la position et de la vitesse des aimants nécessaires pour atteindre certaines cibles temporelles en avant et en arrière.

Apparemment, des images et des événements à différents endroits (par rapport à l'emplacement de l'appareil) peuvent être récupérés par les gaz, le faisant se comporter comme une sorte de boule de cristal. Mais je ne suis pas tout à fait sûr que la masse du système ne bouge pas, ou qu'elle n'est pas affectée, car il y a quelques années, une expérience autour du projet LG impliquant un être vivant a très mal tourné, et s'est soldée par la mort du sujet. (Initialement je pensais que c'était un singe, mais j'ai découvert qu'il y avait beaucoup de sujets humains autour de ces expériences. Aujourd'hui, je suis certain que les erreurs qui ont été faites ont été corrigées depuis longtemps).

J'aimerais pouvoir vous en dire plus. Mais mes sources m'ont juste confirmé la présence d'électro-aimants et d'un type d'appareil rempli avec cette sorte de gaz (une source indépendante, a déclaré au Projet Camelot que ce gaz était l'Argon). Ces éléments semblent le minimum nécessaire au fonctionnement de l'appareil comme dispositif de visualisation des changements de l'espace-temps. Je ne peux vous donner d'autres informations au sujet de ce qu'ils ont vu ou vécu aux époques qu'ils ont explorées, mais sur la base de ce qu'ils m'ont dit, je peux vous dire que de nombreuses expériences ont été menées dans le but de déplacer des masses en avant et en arrière dans le temps, dont bon nombre ont été couronnées de succès. Je suis sûr que beaucoup d'autres choses ont été découvertes depuis..."

Le reportage de CNN sur "l'incident du Texas", à Stephenville : http://edition.cnn.com/video/#/video/tech/2008/01/16/reaves.texas.ufo.search.wfaa

Allen est l'un des principaux témoins de la manifestation d'Ovnis observée au Texas. Il a parlé récemment avec un résident de Hillsboro qui a décidé d'offrir une récompense de 5.000 dollars à toute personne qui pourrait lui montrer des photos ou des videos authentiques, susceptibles de valider ce cas.

Cependant, il prévient : "Si quelqu'un vient vous trouver en se prévalant du MUFON, ne leur donnez rien ! Je crains qu'un émissaire du gouvernement se serve du MUFON pour vous voler ces documents."

Mercredi 16 janvier - L'administrateur d'Open Minds, Brendan Burton, s'adressant à James Carrion, le représentant du Mufon, laisse entendre adroitement que ce genre d'organisation pourrait être suspecte de 'collaboration avec les autorités' : "La plupart des gens ici savent que l'AFOSI / la CIA ont déjà utilisé des agences comme la votre dans le passé - pour désinformer. Ca pourrait expliquer en partie pourquoi les témoins peuvent se méfier, et n'ont pas souhaité adresser un rapport à une organisation comme celle que vous représentez. Je n'affirme pas que c'est ce qui s'est passé ! Mais c'est toujours possible..."

Face à la condescendance remarquée de James Carrion envers les chercheurs d'OM, c'est au tour de Fore, autre Administrateur du forum Open Minds de s'étonner : "J'ignorais jusqu'à ce jour que le quartier général du MUFON était installé sur plusieurs étages d'un immeuble et entretenait des équipes salariées. Je pensais comme beaucoup que c'était une organisation non-lucrative, animée principalement par des individus de bonne volonté..."

MtHood souhaite apporter cette réflexion : "Ce n'est pas parce le MUFON sort parmi les premiers dans une recherche sur internet, que les témoins iront systématiquement se confier chez eux. Je pense, comme 10538, que certaines personnes se sentiront plus à l'aise en se tournant vers d'autres organisations.

En ce qui concerne la difficulté de trouver des témoins 'authentiques', il n'est pas difficile de comprendre pourquoi des individus préfèreront rester dans l'anonymat. Nous pouvons nous représenter comment sont reçus les témoignages Ovnis dans les entourages familiaux, ou professionnels."

Enfin, James Carrion a tenté de presser l'Equipe de recherche pour qu'elle publie son premier rapport. Je lui fais remarquer : "Tout enquêteur expérimenté devrait pourtant savoir que cette publication servirait à invalider tous les témoignages à venir...". En effet, si un témoin qui n'a pas encore été entendu a pu avoir connaissance des détails d'une affaire, il devient impossible de faire précisément la part entre ce qu'il a vraiment vécu et ce qu'il aura pu emprunter aux autres récits.

Grâce aux travaux de OnTheFence, et aussi de Headek et Vod sur le forum Ovnis-USA, on sait maintenant que le poteau électrique de Capitola porte l'inscription "D-103". Tomi01UK va donc poursuivre l'enquête pour savoir dans quelle rue il faut chercher les beaux-parents de Rajinder et leurs voisins : "Je vais téléphoner à la compagnie locale. Et je vais leur dire : 'Mon petit-fils a laissé sa bicyclette à côté d'un poteau électrique, tout ce que j'ai en mains c'est une photo que j'ai trouvée sur son téléphone portable, prise par ses copains... Il y a un numéro dessus... Vous seriez aimable de me dire où je peux retrouver son vélo'..." Mais il se pourrait aussi que la compagnie ait utilisé la lettre D pour signifier le quartier de Depot Hill...

Mardi 15 janvier - La branche danoise du mouvement Exopolitique (http://www.exopolitics.dk) vient de remettre un exemplaire du DVD "Out of the Blue" à chacun des membres du Parlement du Danemark : "Le DVD comporte des mises à jour importantes, avec les témoignages de militaires sur l'affaire de Bentwaters. Fife Symington, l'ex-Gouverneur de l'Arizona, y raconte la manifestation Ovni de Phoenix en 1997 etc.." (http://www.pr.com/press-release/66786).

Mori pense avoir épinglé l'objet de Sao Paulo : "Ce type de ballon était très courant en 1995, avant que les autorités les interdisent parce qu'ils représentaient certains dangers en retombant." (http://forgetomori.com/2008/ufos/spiky-ufo-in-brazil-no-ufo-to-brazilians/). Mais il ne parvient pas à convaincre 10538.

Un remake du classique "Le jour où la Terre s'arrêta" de Robert Wise (1951), est actuellement en tournage, avec Keanu Reeves, dirigé par Scott Derrickson. La sortie est annoncée pour le 12 Décembre 2008. Kris, sur OM, a relevé l'information et commente : "Ca pourrait être un signe encourageant dans le sens de la Divulgation... quand on se souvient des rumeurs qui ont accompagné la version originale, selon lesquelles le thème du film avait été inspiré par les autorités de l'époque.."

A propos du 'mystérieux terrain d'aviation de Walnut Springs, mentionné par les témoins du passage - il y a quelques jours, au Texas - d'un immense objet ou d'une formation d'engins, Razpad43 vient de trouver sur Wikipedia un article concernant cet aéroport apparemment désaffecté : "A quelques miles au sud de Walnut Springs, protégé par quelques collines à l'ouest et des bois vers l'est, se trouve un aéroport apparemment abandonné. Il est en retrait de l'autoroute, et il est pratiquement impossible de voir ce qui pourrait s'y passer.

Aucun signe extérieur n'indique que le terrain est à l'abandon. Des photographies publiées sur le web montrent cependant que les deux pistes sont marquées du X jaune qui, selon le règlement de la FAA, signale qu'elles ne doivent pas être utilisées. Toutes les routes et chemins qui mènent à cet endroit sont fermés par des panneaux règlementaires.

Apparemment, ce site a servi ou sert encore de lieu de tests pour des essais radar. La relative proximité de la base de Fort Worth, et ses activités militaro-industrielles, pourrait encore justifier d'une activité quelconque. Il existe plusieurs endroits similaires en Californie et en Floride."

Le MUFON vient de dépêcher deux enquêteurs dans la région. Ce sont maintenant "des dizaines" de rapports convergents qui attirent l'attention de Associated Press et autres supports. "Un responsable de la Base de Fort Worth a suggéré que l'incident pourrait n'être qu'une illusion due à l'éventuelle présence de deux avions commerciaux appraissant dans le soleil couchant". Orion, sur OM, réagit durement : "C'est très frustrant de voir ces gens a priori bien formés parler de conditions atmosphériques, et nous expliquer que ce serait fonction de l'angle sous lequel le soleil se couche... Alors que les témoins ont vu cet évènement de différents endroits..."

Il est amusant de voir que les mécontents d'Open Minds, DoubleNoughtSpy,TheShadow, ainsi que Murnut, se sont rassemblés sur le forum ATS, autour de Sys_Config. Ils n'attendent plus que l'arrivée du jeune disciple Reader pour relancer la partie de pêche au DopeFish, dans leur milieu naturel.

Lundi 14 janvier - Les critiques continuent de pleuvoir sur la maladroite compilation de James Carrion, qui signait hier une présentation sous le sceau du MUFON :
A commencer par les dommentaires de 45Letters : "Ca m'a amusé de voir que la première référence comme avis d'expert n'est autre que... Kris Avery [SaladFingers] - "Expert CGI de Kaptive Studios" (Citation de J. Carrion) : "Sur les photos de Chad, les Pales présentent des bordures très marquées, qui ne peuvent résulter que d'un rendu 3D, pas d'une photo... C'est une combinaision de haute luminosité, d'angle d'éclairage et de géometrie très fine."

45Letters poursuit : "J'ai été sidéré de voir que si la présentation Power Point commence par expliquer la différence entre croyants, sceptiques et déboulonneurs, l'auteur adopte aussitôt une apprôche partisane dans l'analyse des photos. Il a évidemment écarté tous les travaux que Ivo avait publiés sur les Transformées de Fourrier et la saturation des pixels.

Donc le MUFON est en retrait de nos recherches sur cette affaire.. et il n'apporte rien que nous ne sachions déjà.

L'idée que les drones pourraient être en rapport avec l'incident de Kecksburg en 1965 me paraît totalement déplacée : les symbôles et marquages n'ont rien à voir, et l'engin n'avait rien d'un drone, de mon point de vue. J'accorde à Carrion une note de 3 sur 10."

10538 lui répond : "Je ne pourrais mieux résumer la situation. Ces types seraient incapables de répondre à un quizz élémentaire sur les Drônes. L'un de nos modérateurs, Ufonaut, disait récemment : 'Nous représentons la nouvelle ufologie. Nous sommes en pointe'. Ce rapport prouve qu'il avait raison !"

Un plus tard, 10538 ajoute : "J'ai encore consacré un peu de temps à relire cette soit-disant enquête du Mufon. Ne sont-ils pas capables de faire mieux ? Il n'y a pas la moindre conclusion. L'auteur laisse même entendre que les documents CARET pourraient être la preuve de l'incident de Keckburg... Ca manque terriblement de professionnalisme. Rien d'étonnant à ce que l'Ufologie soit si peu développée. C'est bien à cause de ce genre d'abrutis !". Cette image extraite de la "présentation" de James Carrion, est une reconstitution de l'objet de Kecksburg :

Kris Avery quant à lui regrette d'avoir été mis en avant par le MUFON, et désapprouve la méthode utilisée pour le faire 'témoigner' : "Je suis également d'avis que cette présentation aurait du être soigneusement équilibrée. Je n'ai exprimé que mon opinion. Il aurait été plus honnète que le MUFON conduise ses propres recherches. Si j'avais été informé qu'ils utiliseraient les termes d'une réponse que j'avais faite par email, j'aurais consacré davantage de temps pour exposer mon raisonnement. En outre, il serait bien que des avis contraires lui soient adressés. J'espère que l'auteur va remanier son texte. Je vais lui écrire dans ce sens."

Kris-SaladFingers ajoute : "J'ai écrit à la production de UFO hunters [History Channel] pour leur suggérer de se mettre en rapport avec ceux qui ont retrouvé Shirley. Ca enrichirait leur projet de documentaire, avec la participation d'un des témoins."

Cependant, l'Equipe de recherche a préféré ne collaborer en rien à une démarche aussi peu objective, et donc ne pas leur apporter Shirley sur un plateau.

Concernant l'autre "expert CGI", Marc d'Antonio, cité par James Carrion, j'écrivais ceci à son sujet le 4 septembre dernier : "AlienContactee, sur OM, a découvert des éléments déstabilisants concernant l'expert du MUFON, Marc d'Antonio. Il avait baclé en mai dernier une étude des photos de Chad, et ça peut s'expliquer en raison de ses activités privées avec des contractants prestigieux comme : les Etats-Majors des USA, Curtiss Wright Flow Control Corporation, Northrop Grumman, General Dynamics, Nautilus Memorial Museum, USS Connecticut (SSN22) Commissioning Committee, Naval War College Museum, Lockheed Martin, Undersea Systems, Space Systems, Naval Surface Warfare Center, Smithsonian Institution, United States Navy, GMD/Japan Research Laboratory Kitakyushu Japan, NAVSEA (US NAVY), US Congress.. La conclusion de AlienContactee à l'issue de cette recherche : "C'est curieux de se dire que ce type est considéré comme un enquêteur du MUFON quand on voit la liste de ses clients. Je ne suis pas trop versée dans le conspirationnisme, mais reconnaissez que c'est assez dérangeant !"

Ivo5000, Administrateur d'Open Minds, s'est adressé à James Carrion en des termes polis mais critiques : "Nous n'avons encore vu personne expliquer les techniques CGI qui auraient été utilisées pour créer ces images. Plusieurs ont essayé, dont un des experts que vous citez, mais son explication n'a pas permis de remettre en cause la réalité des photos.

Rien n'a été résolu de ce côté, et je pense qu'elles méritent une enquête plus poussée. Pas vous ?"

En réalité, Alejandro Rojas - Directeur pour l'Education Publique du MUFON - vient d'annoncer officiellement sur la liste de Victor Martinez que cette présentation n'était qu'un "Rapport préliminaire", signe que l'organisation est consciente de ses lacunes. Je fais remarquer à James Carrion que c'était donc inadapté d'avoir titré : "Enquête Spéciale du Mufon". Touché, l'auteur m'a aussitôt répondu sur OM : "Enquête Spéciale désigne le nom de la section qui a mis cette présentation en formes. Je travaille en fait sur un article plus approfondi."

Au fond, James Carrion n'a aucun élément nouveau à apporter. Il aimerait, au titre de la "collaboration", que Linda Moulton Howe, et l'Equipe de recherche également, lui soumettent tous les éléments rassemblés. Ivo5000 finit par s'insurger : "Il est là pour prendre, n'a rien à donner en échange, et de mémoire on n'a jamais vu le MUFON accepter de coopérer avec personne, au nom de l'anonymat des témoins. En revanche, Open Minds a donné l'exemple d'une collaboration exemplaire avec C2C, LMH, ou UFO caseBook... Nous avions fait cette proposition au Mufon il y a quelques mois, ils n'ont pas voulu donner suite."

C'est finalement Bren Burton, l'Admin d'OM, qui va sortir de sa réserve pour enfoncer le clou et offrir au rédacteur du MUFON une leçon de procédures : "James, quels témoins as-tu essayé de contacter, et comment as-tu procédé ? Est-ce que tu te rends bien compte que sur des sujets aussi sensibles, les témoins sont vraiment en danger ? Nous-mêmes avons été en contact avec un personnage qui a travaillé dans un labo en rapport avec PACL/CARET - nous avions son identité et le nom de son entreprise... puis quelqu'un a écrit à son employeur, et il a aussitôt cessé de communiquer. Par ailleurs, tu sembles vouloir relier les Drônes à l'incident de Kecksburg, uniquement parce que des symbôles sont exposés dans les deux affaires. C'est plutôt sur l'engin de Zamora, à Socorro, qu'on retrouve le logo CARET/PACL, et c'est ce cas qui aurait du t'intéresser. Etait-il si nécessaire de conduire le History Channel sur une mauvaise voie ? Peux-tu nous dire si tu leur as fait payer tes services ? Merci de me répondre."

Comme la réponse se fait attendre, Brendan formule cette dernière offre : "James, est-ce que le MUFON est prêt à collaborer pour monter un rapport commun ?" Peu après, Spf33 rappelle sur le forum qu'il a un bagage équivalent à celui de SaladFingers, et s'oppose toujours à l'hypothèse du rendu 3D pour expliquer les images de Drônes. James Carrion laisse finalement entendre qu'il pourrait envisager une co-signature... Mais le projet d'un rapport commun apparaît difficile à mettre en place de manière équitable avec une entité qui entend avant tout préserver son image.

Le fait que le représentant du MUFON ait été remis à sa place aura déplu à TheShadow et Sys_Config, qui ont simplement décidé de se saborder... Le forum Open Minds devrait retrouver un peu de sérénité. Ils avaient espéré, dans le cours de la journée, que l'Equipe de recherche serait convaincue de passer sous le contrôle de l'organisation !

Dimanche 13 janvier - Dès le 5 juillet 2007, le bénévole du MUFON Steve Reichmuth avait fait signer à son supérieur pour la Californie, Steve Murillo, un premier "rapport" hâtif et baclé, s'appuyant sur "plusieurs experts en CGI et en photographie", dont le respecté Dr Bruce Maccabee. Par ailleurs Reichmuth a montré qu'il n'était pas très rigoureux, qu'il avait même une opinion préconçue en publiant le 28 mai sur Open Minds une carte météo NOAA de Capitola du 16 mai, avec 7 heures de décalage, pour insinuer que le temps y était couvert... Entre temps, Bruce Maccabee l'a désavoué en faisant savoir qu'il réservait en réalité son opinion. Ces cafouillages donnaient du MUFON une image assez brouillée.

Aujourd'hui, un nouveau pas est franchi avec cette présentation Power Point produite par un certain James Carrion, sur 37 pages en tout : http://ovnis-usa.com/DIVERS/MUFON_Drones-CARET.ppt

5 pages de présentation du MUFON
3 pages de 2 experts en CGI : SaladFingers et Marc d'Antonio,
8 pages de photos archi-connues (divers Drônes + extrait du Rapport CARET),
3 pages de reproductions de documents CARET,
3 pages de questions sur Isaac,
1 page s'interroge sur les caractères Matrix,
1 page évoque la récupération par la société AlienWare, malgré son démenti formel,
10 pages sur le Crash de Kecksburg,
2 pages de questions généralistes,
1 page "Carte de visite" personnelle de James Carrion.

- Il n'est plus question du faux bulletin météo de Capitola, et il ne se revendique heureusement plus du Dr Bruce Maccabee. Mais il ignore délibérément les autres experts en photographie, contactés entre autres par 11August.

- Il pratique un amalgame incohérent en tentant de raccorder les drones à l'incident de Kecksburg, en raison de quelques très vagues signes aperçus sur la carcasse de l'objet récupéré en 1965 : constatant que l'affaire des Drônes n'a généré aucune retombée financière, Carrion laisse en fait entendre qu'elle pourrait avoir été une tentative de créer une fuite relative à cet évènement...!?

Les observateurs de longue date sont stupéfaits de voir qu'une présentation aussi maladroite porte le cachet du MUFON. James Carrion s'en excusera un peu plus tard sur Open Minds : "J'ai réalisé ce document dans l'urgence pour faire le point avec une équipe de UfoHunters, du History Channel, venue réaliser une séquence en Californie."

Le premier commentaire - de Murnut sur Open Minds - résume bien comment l'opération est perçue :
"J'ai d'abord pensé : 'Voilà qu'ils essayent d'en finir une fois pour toutes !', mais, surprise-surprise ! On dirait que le MUFON ne sait plus trop quoi penser de cette affaire. Quant à relier les Drônes à l'histoire de Kecksburg ? Je m'interroge..."

11August communique sur le forum Ovnis-USA : "Après une pause de plus de 2 mois (privilégiant la recherche des témoins), je reprends le travail de recherche sur le distingo CGI/photos. Pour mémoire, je m'étais arrété à la constitution du fichier-test composé de 1.000 CGI et de 1.000 photos; j'étais parvenu à terminer le fichier photos et il me restait environ 300 CGI à intégrer.

Par ailleurs, j'avais donc commencé à passer à "la moulinette" ces images sur un des quatres critères de sélection visuelle, à savoir la richesse de la palette des couleurs.
Les résultats (provisoires) étaient peu encourageants, puisque nous devions, en théorie, trouver une différence de 25% en faveur des photos alors qu'en fait les résultats étaient quasiments semblables. Si cela devait se confirmer sur le reste des images, alors je pourrais être en mesure d'invalider le postulat de base des chercheurs qui avaient formulé la méthode de distingo pour ce critère.

Je vais à présent terminer la constitution du fichier-test des CGI et passer toutes les images à travers mon script JAVA afin d'avoir un indice définitif pour chaque groupe d'images."

Par ailleurs, 11August lance un appel à collaboration "pour tenter une nouvelle fois de déchiffrer les inscriptions figurant sur le poteau électrique d'une des photos de Rajinder, à Capitola.
Cette recherche avait déjà été faite par Onthefence il y a quelques mois avec GIMP, mais n'avait pas donné grand chose : peut-être un chiffre "10" sur l'inscription du haut; certains autres ont cru voir "HIGH VOLTAGE" sur l'inscription du bas.
Il est possible qu'avec d'autres outils (Photoshop en particulier) nous puissions améliorer l'image de façon conséquente....
Cette recherche permettrait éventuellement de retrouver la rue où ont été prises les photos, à proximité de la maison des beaux-parents de Raj....
"

L'image proposée à l'examen par 11August est ici en grand format : http://ovnis-usa.com/images/Capitola16_large.jpg

Samedi 12 janvier - Les critiques envers Sys_Config et son petit poisson continuent d'animer le forum Open Minds, comme celle de DanBlast : "J'ai cherché dans tous les sens.... Malgré toute ma bonne volonté, ton 'DopeFish' reste introuvable.
Je pense qu'en agrandissant n'importe quelle surface à ce niveau de résolution, tu obtiendras un test à la Rorschach, sur lequel tu pourras projeter n'importe quoi. S'il devait y avoir un message caché, j'imagine que l'auteur aurait procédé avec plus de raffinement, et sans laisser subsister le moindre doute.
"

Alors, SysConfig s'est trouvé un nouvel espace de recherche chez les créateurs de formes brossées, très en vogue dans le groupe DeviantArt :

Ce qui inspire bientôt Reader, lequel a découvert un tutoriel pour les fabriquer : http://www.endlessrain.org/tut_tech/tut_tech.html

Pour mémoire, la Planche du Langage originale qu'il s'agit d'analyser :

45Letters, qui avait beaucoup contribué aux travaux sur les Drônes, l'année dernière, est revenu sur OM : "Après avoir beaucoup réfléchi sur la technologie qui nous est proposée... et si c'est authentique, il me semble que c'est plus en rapport avec la concentration d'énergie magnétique que l'antigravité, même si les engins en suspension donnent l'impression d'en dépendre.
La sorte de cage (sous le drone de Big Basin) serait plutôt un collecteur électro-statique d'énergie du point zéro, qui serait utilisé pour la télémétrie ou la recherche scientifique.
"

L'intérêt sur OM se porte en ce moment sur ce témoignage signalé par Verum, dans un article paru avant-hier dans la presse locale du Erath County, Texas : "Quatre locaux ont vu un mystérieux objet, des lumières dans le ciel de Selden" - par Angelia Joiner.

Mardi soir, Steve Allen, Mike Odom et Lance Jones étaient dehors, en train d'admirer un magnifique coucher de soleil. Ils ont vu quelquechose qu'ils ne parviennent à s'expliquer. Pour Allen, c'est un Ovni. L'intérêt c'est qu'il a été pilote privé pendant plus de 30 ans; de ce fait il est mieux capable d'évaluer les vitesses et les distances que la plupart d'entre nous.

"Nous avons tous été très secoués" a raconté Allen, "je n'ai pas fermé l'oeil de la nuit."

Allen rendait visite à Mike Odom, à Selden, il était environ 18h15, lorsqu'ils ont soudain remarqué des lumières flashantes "à un peu plus de 1.000 mètres d'altitude. L'engin n'était pas vraiment discernable, et il était totallement silencieux, mais les lumières s'étendaient sur un mile de long (1.650 mètres), et 800 mètres en largeur. Les lumières allaient d'un coin à l'autre. C'était juste au-dessus de l'Autoroute 67, se déplaçant en direction de Stephenville à grande vitesse - soit près de 5.000 Km par heure, selon mon estimation."

Allen a déclaré que les lumières n'étaient pas comme celles d'un avion classique. Il s'agissait plutôt de flashs stroboscopiques, et ils les ont vues se reconfigurer, à partir d'un alignement horizontal, pour former deux séries de lumières verticales.

"Les deux ensembles étaient distants d'environ 400 mètres. Puis ils se sont changés en des sortes de flammes sauvages. Les flammes n'étaient pas bleues, mais blanches. Environ deux secondes plus tard, le phénomène a complètement disparu."

Allen a déclaré qu'ils étaient restés perplexes, à se demander ce que ça pouvait être, lorsque - à peu près 10 minutes plus tard - l'objet est réapparu.

"Cette fois il venait de l'ouest, se dirigeant vers l'est, en direction de Glen Rose. Et il se trouvait à deux ou trois miles au sud de la 67. Deux jets militaires, peut-être des F16, le poursuivaient. J'ai demandé à mes amis s'ils voyaient la même chose que moi."

Mike Odom n'a pas eu de difficultés à s'endormir, mais "ce fut une expérience unique. C'est inexplicable. Ce n'était pas un phénomène naturel; ça se déplaçait bien trop rapidement."

Odom s'est souvenu qu'il avait vu un autre objet inexplicable dans le ciel, en 1978, lorsqu'il vivait en Arizona : à l'époque, c'était un objet avec de multiples lumières. "Pour revenir à cette chose que nous venons de voir, elle nous a tous retournés, et Steve encore davantage parce qu'il est un pilote et il vole beaucoup."

Pour Lance Jones : "C'était impeccable. Vraiment très impressionnant. Je n'avais jamais rien vu de pareil, mais je n'ai pas été effrayé. J'ai seulement pensé que ça devait être un engin militaire."

L'épouse de Odom, Claudette, a travaillé pour une compagnie aérienne : "Les lumières montaient et descendaient sur les côtés. Il n'y avait aucun bruit, seulement ces lumières. Ca s'est déplacé tellement vite. Ce n'était pas un avion. Je suis habituée au vol des avions. Je pense sincèrement que c'était un Ovni. C'était si rapide qu'il était impossible de garder le doigt pointé dessus."

Allen a déclaré qu'il n'avait jamais vu d'Ovni jusqu'à présent, mais il pense maintenant que ces histoires sont surement crédibles : "J'ai été très surpris de finir par en voir un. Si d'autres l'ont vu, et qu'ils ont des photos, je les prie de me contacter."

Allen a déjà signalé l'évènement à Washington, et il est en train de rédiger un rapport. Il est le patron de L & S Enterprises et Texas Freight à Glen Rose. (http://www.empiretribune.com/articles/2008/01/10/news/news02.txt)

Verum a publié sur Open Minds ce commentaire personnel : "La taille de l'objet décrit par Allen est impressionnante. Un engin qui ferait 5.000 pieds de long et 2.000 pieds de large. Ca représente au moins 2 gros porteurs, volant côte à côte. Je connais personnellement deux des témoins; pour moi, du fait qu'ils décrivent une formation avec des lumières changeantes, il s'agissait peut-être d'un escadron de machines aliènes plutôt qu'un engin unique. Erath County est situé entre deux principaux terrains d'aviation militaires. A 65 miles à l'est se trouve Carswell JRB (Joint Reserve Base) à Fort Worth, et 90 miles à l'ouest c'est la base Air Force de Dyess, à Abilene. A seulement 10-15 miles de l'endroit de cette manifestation, il y a une installation secrète du gouvernement américain, pas très loin de l'autoroute 144. J'ai vu de mes yeux le périmètre de ces installations. Il s'agit d'une clôture très haute avec des fils coupants. Une petite route conduit à l'entrée principale. Le portail est gardé par des hommes en armes. J'ai vérifié sur une carte de la FAA, et c'est assurément une zone interdite de survol."

Verum ajoute le lendemain : "Il y a une centrale nucléaire à 10-12 miles de l'endroit où Steve Allen a vu cet Ovni. La centrale Comanche Peak est prôche de Glen Rose. Je connais personnellement David Jaquess. C'est un entrepreneur très connu dans la région. Je connais aussi le Constable Lee Roy Gaitan. Il a été le chef de la police dans le ville de Dublin, Texas. Ce sont des témoins très crédibles."

Vendredi 11 janvier - Arthur Alexander Reyes, Ph.D., est un personnage intéressant. Il avait été consulté en juillet dernier par Linda Moulton Howe. Pour lui, les Explications d'Isaac sont parfaitement crédibles. Avant d'intégrer l'Université, Reyes a travaillé à la Division B-2 chez Northrop, de 1987 à 1992. Actuellement, il participe aux travaux du Laboratoire des Véhicules Autonomes pour la réalisation d'interfaces logicielles en simulation.

"Je travaille à plein temps pour l'Université d'Arlington, au Texas, au département des Sciences informatiques. La recherche CARET est un de mes passe-temps.

L'affaire des drones continue de m'intéresser, et de nouveaux développements concernent la physique des plasmas, etc.. sont à considérer. Chacun peut s'associer à ce travail. J'ai listé un grand nombre de tâches, il suffit de se porter candidat pour examiner tel ou tel aspect." (http://www-cse.uta.edu/~reyes/index.htm)

Dès août 2007, Arthur Reyes avait rédigé ce plan de travail pour ceux de ses étudiants qui aimeraient contribuer à ses recherches sur le Langage CARET : A-Reyes-CARET_Language_Research V00.pdf

Extraits de ses commentaires : "Je pense que les Explications d'Isaac sont du niveau d'un ingénieur expérimenté, ou d'un chef d'équipe. Je n'ai relevé aucune incohérence technique, logique, ou de procédure dans ses propos, qui puisse réduire sa présentation à une fiction. Les capacités du matériel et du logiciel aliens, de même que les documents CARET sont extraordinaires. A supposer que tout celà soit authentique, il y va de l'intérêt général que des personnes qualifiées étudient attentivement cette affaire."

Théorie : "Si la 'Planche du Langage' figure bien les capacités dont nous parle Isaac, j'émets l'hypothèse que ce diagramme est en rapport avec un phénomène de capture et de manipulation de plasmas tournants de basse énergie."

C'est sans doute la première fois qu'un professeur dirige un groupe de recherche sur IsaaC/CARET, en marge d'une institution. Arthur Reyes anime par ailleurs des équipes de création d'objets volants automatisés, qui participent à des défis entre universités.

Extraits de la feuille de route pour les étudiants : "1. Découvrez quelles 'lignes directrices' ont pu servir pour tracer le diagramme. (On efface en général les lignes de construction sur les plans mécaniques).

2. Découvrez si de 'Nouveaux Théorèmes de Géométrie I-V' peuvent s'appliquer à des portions du diagramme.
Déterminez si l'application de théorèmes en géométrie, ou la découverte de lignes de construction, réduisent la complexité apparente du diagramme..

3.Reproduisez le diagramme en CAO
Observez la répétition des schémas.
" etc...

La banque d'investissement américaine Merril Lynch a annoncé hier que les Etats-Unis sont entrés en récession. La semaine dernière, on apprenait que l'Inde refuse désormais les dollars des touristes étrangers. C'est le moment de relire les prévisions économiques de Gerald Celente pour 2008, publiées ici à la date du 24 décembre.

Jeudi 10 janvier - Les détails sur la manifestation Ovni du Sénateur Kucinich sont maintenant connus. Le Wall Street Journal titre :
"Une amie qui se trouvait avec le candidat Démocrate Dennis Kucinich quand il a vu son Ovni a raconté ce qui s'est passé".

"L'automne dernier, l'actrice Shirley MacLaine avait révélé cet évènement. Cependant, le congressiste a toujours refusé de relater son expérience.

A présent les deux personnes qui l'accompagnaient ont accepté de commenter. Il s'agit de Paul Costanzo, et de sa compagne :

"Je n'ai jamais été effrayé", a déclaré Costanzo, "même si je me suis senti très peu de choses. J'ai ressenti que j'étais en présence d'une technologie très avancée et d'une intelligence supérieure."

La rencontre rapprochée a eu lieu en Septembre 1982, dans la maison de Mme MacLaine à l'époque, située à Graham, dans l'état de Washington - une propriété très luxueuse, avec vue sur le Mont Rainier.

Agé de 61 ans, Mr. Kucinich avait été présenté à Mme MacLaine par Bella Abzug. L'actrice avait rapidement réalisé qu'elle partageait avec M. Kucinich de nombreux points de vue. Des années plus tard, il avait demandé à Mme MacLaine d'être la marraine de sa fille.

Lorsque les électeurs de Cleveland ont démis Mr. Kucinich, Mme MacLaine lui a proposé le calme de sa maison pour rédiger ses mémoires. Il a passé pratiquement une année chez elle.

Mme MacLaine hébergeait aussi Mr. Costanzo, qui lui servait d'assistant, et de garde du corps. Il s'était lié d'amité avec Mr. Kucinich, et Mr. Costanzo, agé maintenant de 55 ans, fut son directeur adjoint de campagne pour la présidentielle de 2004.

Mme MacLaine était au Canada pendant ce weekend de 1982. La compagne de Mr. Costanzo, qui a aujourd'hui 50 ans, était de passage pendant l'incident Ovni. Elle a accepté de parler à la demande de Mr. Costanzo, sous réserve que son nom ne soit pas mentionné.

Des interviews séparés de Mr. Costanzo et de son ancienne compagne ont permis de reconstituer les évènements.

La journée avait commencé de manière étrange. Depuis des heures, Mr. Kucinich, ainsi que Mr. Costanzo et sa compagne, avaient constaté qu'un son aigu persistait dans la maison. "On sentait qu'un évènement peu ordinaire était en train de se produire" a raconté la jeune femme. Elle et Mr. Costanzo ont précisé qu'aucune des trois personnes n'avait consommé d'alcool ni pris de drogues.

En se mettant à table pour le dîner, Mr. Kucinich a remarqué une lumière dans le lointain, sur la gauche du Mont Rainier. Mr. Costanzo a pensé à un hélicoptère.

Mr. Kucinich est alors sorti sur la terrasse, et il a utilisé le téléscope qu'il avait offert en cadeau à Mme MacLaine. Après quelques minutes, Mr. Kucinich a appellé les deux autres : "Venez, regardez ce que je vois."

Mr. Costanzo et sa compagne ont rejoint Mr. Kucinich, et chacun à son tour a regardé dans le téléscope. D'après leurs témoignages, il ont vu au loin une lumière stationnaire, qui s'est fractionnée peu après en deux puis trois parties.

Quelques minutes plus tard, les lumières se sont rapprochées, et il est devenu évident qu'il s'agissait de trois vaisseaux triangulaires, noirs comme du charbon, volant en formation serrée. La compagne de Mr. Costanzo se souvient que sur chaque triangle des lumières rouges et vertes couraient le long des bords, avec une lumière rouge, comme un laser, à la queue de l'engin. Mr. Costanzo se souvient de lumières blanches, mais pas de la queue.

Mr. Costanzo a déclaré que chaque triangle avait environ la taille d'une grande camionnette, et sa compagne a évoqué des objets "plus grands qu'un Cessna, mais certainement plus petits qu'un avion à réaction." Aucun d'eux ne se souvient de marquages, de trains d'atterrissage, de moteurs, ni de fenêtres ou de cockpits.

L'engin s'est approché jusqu'à 200 mètres, puis il s'est immobilisé au-dessus du champ, juste en arrière de la piscine. Les deux témoins ont déclaré qu'il émettait un son vibrant assez calme - rien de comparable au moteur d'un avion.

"On avait le sentiment qu'une communication pouvait s'établir, mais je n'en sais pas plus", a dit Mr. Costanzo.

L'engin est resté immobile comme suspendu en l'air, pendant environ une minute, puis il a pris de la vitesse et s'est éloigné. Mr. Costanzo a ajouté : "Il n'y a pas eu d'atterrissage. Aucun être étrange n'est est sorti. Pas de message à signaler. Après que la formation ait complètement disparu, nous nous sommes regardés en ayant du mal à réaliser ce que nous venions de voir."

Sur la proposition de Mr. Kucinich, ils ont noté leurs impressions et dessiné ce qu'ils avaient vu, afin de mémoriser l'évènement. Mr. Kucinich a gardé ces notes, selon Mme MacLaine, mais il lui aurait récemment promis d'essayer de les retrouver.

"Pour moi", a dit la compagne de M. Costanzo, "c'est la preuve que nous ne sommes évidemment pas seuls."

Le lendemain, le groupe a remarqué des hélicoptères qui pouvaient être militaires, parcourant toute la vallée où avait eu lieu cette manifestation. Et la tonalité aigüe était toujours là.

Mr. Kucinich avait téléphoné au Canada pour raconter à Mme MacLaine ce qui s'était passé. "Il m'a dit que c'était magnifique, paisible, et que ça l'avait beaucoup impressionné", se souvient l'actrice. "Il n'avait pas été effrayé. Il avait vu quelquechose de très près, qui avait l'air assez sophistiqué, mais très pacifique."

Mme MacLaine a raconté qu'elle avait vu des Ovnis de loin au Nouveau-Mexique et au Pérou, mais jamais de près.

Aucun des trois témoins n'a rapporté l'incident aux autorités. Au cours des années suivantes, ils ne l'ont raconté qu'à un tout petit cercle d'amis. "Malheureusement", dit la compagne de M. Costanzo, "les gens sont ridiculisés quand ils disent avoir eu ce genre d'expériences, C'est d'ailleurs pourquoi je n'en avais jamais parlé."

Mme MacLaine a dit qu'elle avait demandé son avis à Mr. Kucinich avant de raconter l'évènement dans son livre, "Sage-ing while Age-ing". Il lui aurait répondu : "Je pourrai assumer".

Plus récemment, cependant, Mr. Kucinich a déclaré en décembre au Wall Street Journal : "Je ne ferai aucun commentaire". - Michael M. Phillips

http://online.wsj.com/article/SB119923872081461417.html

La méthode de certains déboulonneurs systématiques, consiste à essayer d'occuper le terrain par tous les moyens, en martelant qu'une affaire en cours ne mérite plus d'être examinée. Tomi01UK a découvert cet exemple, où Sys_Config est allé exposer sa 'découverte' sur un forum de jeux video : "Dans ce que des ufologues appellent le dossier Isaac/Caret, cette image du 'Dope fish' créé par Tom Hall est clairement visible à une résolution de 1600." Il voudrait faire croire qu'un graphiste connu a discrètement posé sa marque sur la 'Planche du Langage'....

http://forums.3drealms.com/vb/showthread.php?t=30017

Mercredi 9 janvier - Les débats sur les Drônes sont loin d'être refermés. 10538 poursuit sur Open Minds l'analyse de l'Ovni de Sao Paulo : "Au début, en comptant 12 pointes, j'ai pensé que ça ne pouvait pas être un drone. Ceux que nous connaissons en ont 8 ou 16. Mais je me trompais. En fait, les drones ne suivent pas un tel schéma directeur. J'ai donc observé de nouveau les photos.

Le drone de Chad a 16 pointes au sommet.
Le drone de Raj comporte 12 pointes, et neuf ramifications en-dessous de l'anneau.

Mais pourquoi cette différence dans le nombre des pointes ? Beaucoup ont pensé au début que les deux Drônes étaient des variantes d'un même modèle, mais ce n'est pas le cas. Ce qui écarte davantage pour moi la théorie de la CGI ou de la maquette. Parce que ça compliquerait le projet et augmenterait son coût de réalisation."

En réponse, Nekitamo a publié l'image N°15 de Rajinder : "Le contraste a été augmenté, et j'ai placé en rappel le drone de Chad à titre de comparaison. Les pointes sur celui de Raj paraissent plus épaisses. Cependant il y en plus de 12..."

10538 : "J'avais compté en utilisant les images en contre-plongée. Tu as raison. Il y en plus d'une douzaine. Mais je n'arrive pas à 16. C'est étrange. Je pense que nous devons attendre une confirmation."

Toujours sur OM, la réflexion peut prendre une tournure plus abstraite, comme ici avec mtHood :
"
Quel effet pourrait avoir la conscience dans le phénomène Ovni ? Les drones sont-ils une excroissance ou une évolution dans l'expérience, qu'elle soit d'ordre psychologique, physique, ou une combinaison des deux ? Si c'est le cas, en quoi consiste l'irruption des manifestations de drones? On doit peut-être également envisager qu'ils ont toujours été là...? Est-ce qu'il s'agit de nous exposer progressivement aux images et aux documents, en vue d'une lente assimilation ? S'agit-il d'une propagation d'un virus psychologique, ou d'objets réels mais provenant une dimension alternative ? Ou est-ce finalement la même chose ? La réalité pourrait prendre des détours inattendus pour se manifester, qui échappent à notre compréhension."

Headek, sur le forum Ovnis-USA, a publié un lien pour obtenir la video originale de Sao Paulo : "Anarkhy, du forum 'Unexplained Mysteries', a pu obtenir la vidéo de meilleure qualité directement de Shirley de Queiroz :

http://www.unexplained-mysteries.com/forum/index.php?showtopic=114914&st=45&start=45

"Je viens de visualiser la vidéo, c'est un peu mieux que sur Youtube, et surtout c'est l'intégrale.
(Une fois le fichier téléchargé, renommez_le en rajoutant "MV" a la fin).
...et là,cette fois-ci, je suis convaincu qu'il y a bien une masse (structure) au-dessus de l'objet.
"

Mardi 8 janvier - Linda Moulton Howe a accepté une interview pour 'Ici & Maintenant !' à la fin du mois.. Ce sera l'occasion d'évoquer pour la première fois sur une radio francophone l'affaire des Drônes californiens, avec l'apport d'un personnage de premier plan. Son CV traduit en français est ici : http://icietmaintenant.fr/phpBB2/viewtopic.php?t=2003

Garuda expose sur sur Open Minds ce constat tiré en partie d'un article de Hoagland et Wilcock : "Si vous faites une recherche avec les termes 'interplanetary day after tomorrow' (le jour d'après interplanétaire), vous trouverez bon nombre de sujets sur les changements planétaires... Le débat reste ouvert aux interprétations, mais les faits sont là. Par exemple :
Le Soleil : Activité plus intense depuis 1940 que lors des 1150 années précédentes cumulées,
Mercure : Découverte inattendue de glace polaire, et d'un fort champ magnétique intrinsèque. Etonnant pour une planète 'morte',
Vénus : Augmentation de 2500% de la luminosité aurorale, et substantiels changements atmosphériques globaux en moins de 30 ans,
La Terre : Modifications géophysiques substantielles et dans le climat mondial,
Mars : Réchauffement généralisé, tempêtes importantes, disparition des pôles de glace,
Jupiter : Augmentation de 200% de la luminosité des nuages de plasma,
Saturne : Ralentissement important des jet streams équatoriaux en seulement une vingtaine d'années, avec l'apparition surprenante de rayons-X à l'équateur
Uranus : Des changements très importants de luminosité, augmentation globale de l'ativité des formations nuageuses,
Neptune : Augmentation de 40% de la luminosité atmosphérique,
Pluton : Augmentation de 300% de la pression atmosphérique, bien que Pluton soit très éloigné du Soleil.

Wilcock semble penser qu'il s'agit d'un phénomène cyclique, avec une périodicité qui se chiffre en millions d'années, mais qui pourrait finir par disparaître. Nassim Haramein quant à lui estime que c'est un phénomène normal, qui s'auto-alimente continuellement, sans qu'il y ait lieu de s'en alarmer..."

Pleiadian s'offre un trait d'humour sur OM : "Que va-t-il se passer en 2012...? Je pense que ce sera l'année de la divulgation. Pas du fait de nos gouvernements (du moins pas volontairement) mais grâce à un réel contact. Les Pouvoirs en place se rendent compte de la situation... Alors, il est possible que ces bases souterraines servent de refuge à cette élite. Non pas pour se protéger de la Planète X ni des aliens, mais pour échapper aux masses de gens en colère qui auront découvert combien ils ont été trompés au cours des dernières décennies."

Lundi 7 janvier - Concernant l'affaire de la Norvège, il est surement plus prudent de s'en tenir à la position exprimée par Pleiadian, sur OM :

"La Planète X, c'est une belle histoire ! Zecharia Sitchin est le premier à avoir lancé cette idée d'une planète supplémentaire, en se basant sur ses interprétations d'anciens textes sumériens. La planète Nibiru aurait une révolution de 3.600 ans autour du Soleil, et serait habitée par les Annunakis, une race de dieux bibliques...

Le problème, bien sûr, c'est qu'il n'est pas facile de cacher une planète. Si une planète devait se montrer en 2012, elle serait déjà visible. Et on ne peut contrôler des millions d'astronomes amateurs.

Ah... Mais on nous dit qu'elle est cachée derrière le Soleil !

C'est une idée intéressante, cependant la Terre elle-même tourne autour du Soleil. Pour que la Planète X demeure invisible en permanence, il faudrait qu'elle ait la même orbite que la Terre, mais en se maintenant derrière le Soleil.

En mai 2003, il devait déjà se produire un évènement en rapport avec la Planète X, selon le groupe Zetatalk. Rien ne s'est passé. J'avais suivi l'affaire attentivement.

Je reste très ouvert à cette idée de 2012... Mais je ne crois pas qu'une planète va surgir dans les parages de la Terre et lui faire par exemple quitter son orbite. Ca devrait être évident aujourd'hui... Parce que... ce n'est pas facile de dissimuler une planète. (mais j'y pense... ça doit être une planète sombre !)

Les nombreux rapports de bases souterraines ne peuvent être ignorés. Et je suis d'accord avec ceux qui pensent qu'elles existent, de même que des scenarios catastrophiques ont été envisagés.

Mais ce sera pas à cause de la Planète X."

Bill Ryan m'affirme de nouveau que cette personne est authentique : "Nous avons échangé une quantité d'emails avec cet homme politique - mais le vrai problème et que nous ne pouvons sans autorisation révéler les détails nécessaires (ni publier les 19 photos reçues). Plusieurs sources nous ont confirmé que des souterrains ont été creusés en Norvège, et en Suède également.. Ce lien montre quelques images des bases suédoises :
http://www.militaryphotos.net/forums/showthread.php?t=65025&page=3

Les forums anglo-américains débattent actuellement du sujet, et le site web de Andy Lloyd (http://www.darkstar1.co.uk) est souvent cité en référence.
Consulté, l'auteur a déclaré qu'il n'y avait aucune preuve d'un retour de la Planète X en 2012 : "Une video existe sur YouTube qui reprend bon nombre d'éléments de mon site, et de mon livre 'The Dark Star - La preuve de la Planète X'.

Cette video [qui a en fait a été retirée] laisse entendre que Nibiru va effectuer un retour dévastateur en 2012, et que les gens de la NASA en sont pleinement conscients. Je dois donc intervenir pour clarifier. Tout d'abord, je n'ai rien à voir avec cette video. Ensuite, je ne crois pas que Nibiru reviendra en 2012, ni que la NASA possède des éléments qui vont dans ce sens. Ma recherche est dans le domaine public, donc il est inévitable que d'autres se servent de mes travaux. Faites-en ce que vous voulez."

Trice Sheridan a demandé conseil à Alfred Webre, qui lui a répondu en quelques lignes : "Il y a plusieurs années, quand la question avait été évoquée, j'avais fait des recherches sur la question, et je n'avais rien rien trouvé de concordant.

En ce qui concerne le récent Message de Norvège, je penche pour une opération de désinformation. La première alerte à la Planète X en 2003 avait consisté à faire que le public envisage la perte de ses libertés civiles."

Dimanche 6 janvier - A plusieurs reprises les videos de Bill Ryan et Kerry Cassidy, en diffusion sur Google et même sur leur propre site, ont été rendues inaccessibles. Il est donc probable que leurs activités ne soient pas très appréciées dans certaines sphères. Leur projet de produire un documentaire sur "2012" est connu depuis quelques mois. Ce qui conduit à penser qu'ils peuvent à tout moment être la cible d'une opération de déstabilisation dans un domaine qui les intéresse particulièrement : il serait avantageux pour les pouvoirs en place de les attirer dans une voie sans issue, afin que leur Projet Camelot dans son ensemble soit décrédibilisé. Peut-être sommes-nous en train d'assister "en direct" à une manipulation.. Voici la suite :

Complément publié aujourd'hui par Bill & Kerry : "Après un nouvel échange d'emails, en réponse à nos questions plus spécifiques, nous sommes en mesure de publier les précisions suivantes, selon les propres termes de notre contact :

"J'ai visité plusieurs bases souterraines [il indique le nombre]. Nous avons utilisé les véhicules sur rails. Seul un petit groupe de personnes avait été sélectionné. Ceux qui collaborent avec l'élite sont informés."

"J'ai la preuve de ce que j'avance. J'ai confiance à 100% dans mes sources, mais elles craignent de révéler ce qu'elles savent. Les gens ont peur d'y perdre la vie, et c'est comme ça que ça fonctionne. Mais je tiens à ce que le public sâche ce qui se passe. Je ne crains pas la mort, et suis insensible aux menaces.

Toute l'élite des politiciens en Norvège est au courant. Ils savent également que s'ils révèlent quoi que ce soit, ils perdront toutes leurs responsabilités et n'auront plus accès aux différentes bases souterraines le moment venu.

Les véhicules sur rail de NOAH 12 servent au transport entre les différentes bases souterraines. Il existe un système d'entretien pour tout le réseau. Ils sont opérés principalement par les militaires, et ce sont eux qui contrôlent l'ensemble du dispositif. Chaque base est marquée d'un triangle orange, et chacun pour y pénétrer doit passer à travers un portique qui forme un champ d'énergie."

"Je ne suis préoccupé que du futur de mes enfants - et de tous les enfants qui grandiront dans un monde nouveau. Nous devons faire le nécessaire dès à présent, afin qu'ils réalisent en grandissant ce que leurs parents ont fait pour eux, comme le fait de vous diffuser cette information.

En 2009 le gouvernement constitué par le FRP prendra le pouvoir, et Siv Jensen sera élu Premier Ministre. Les jeux sont déjà faits. C'est important de le comprendre. Les élections sont toutes arrangées et les mêmes personnes, qui forment l'élite dirigeante, sont réélues à tour de rôle. Observez l'histoire politique de la Norvège, et voyez qui est au pouvoir actuellement.

Veuillez diffuser cette information sur internet. Le moment venu, des gens survivront grâce au fait d'avoir été prévenus en lisant des sites web.

Je ne vais m'attirer que des ennuis en publiant celà, et je n'ai nul besoin de tromper les gens. Mon seul but est d'exposer ce qui se passe dans mon pays, et il se peut que quelques personnes survivront à ce qui va se produire.

Cordialement" [Le Nom a été fourni]

La carte ci-dessus est extraite du site http://yowusa.com/planetx/2006/planetx-2006-04a/1.shtml - elle illustre l'installation du "Téléscope du Pôle Sud", le seul endroit d'où - parait-il - on pourrait voir approcher l'objet céleste.

J'ai adressé un nouveau petit mot à Bill Ryan & Kerry Cassidy : "Vous pourriez bien être victimes d'une désinformation organisée ...
Ceux qui vous observent connaissent vos projets de documentaire sur 2012,
vous venez de quitter l'Europe, donc ça ne vous est pas facile de repartir en Norvège vérifier vos sources...
il s'agit d'un pays peu connu, et très peu de norvégiens fréquentent les forums anglo-américains,
vous dites qu'une autre source recoupe cette info, mais comment savoir si ce n'est pas une opération concertée ?
Un homme qui ne craint plus rien ne devrait avoir aucun problème à fournir des éléments de preuve...
Comme nous indiquer un tumulus géant, résultat d'une excavation gigantesque, qui serait visible sur Google Maps...
"

Samedi 5 janvier - Ce qui va suivre est la traduction d'un texte qui vient d'être publié sur le site du Projet Camelot. J'ai écrit par ailleurs à Bill Ryan et Kerry Cassidy, et notre échange d'emails est reproduit juste en-dessous :

"Nous avions de publié sur le site du Projet Camelot un hommage à Benazir Bhutto. C'est alors que nous avons reçu le texte suivant.

L'auteur n'est pas anonyme : nous avons vérifié son identité. Il nous a fait parvenir des photos où il est en compagnie du Premier Ministre de Norvège et (séparément) avec Benazir Bhutto. En attendant son accord, nous avons préféré ne pas donner davantage de détails. Si le contenu de ce message est vrai, ça nous semble vraiment très important."

"Je suis un homme politique norvégien. Ce que j'ai à dire, c'est que nous allons connaître de grandes difficultés entre 2008 et 2012.

Le gouvernement norvégien construit de plus en plus de bases et de bunkers souterrains. Quand on leur demande ce qu'ils font, la réponse est que c'est destiné à la protection du peuple de Norvège. Lorsque je leur ai demandé quelle était la date d'achèvement des travaux, on m'a répondu : "avant 2011".

Israël et plusieurs autres pays font de même. Pour preuve de ce que j'avance, je vous adresse des photos où je me trouve en compagnie de tous les Premiers Ministres et les autres ministres que j'ai rencontrés et avec lesquels je suis en relation. Ils sont tous au courant de ce qui passe, mais ils ne veulent pas créer un mouvement de panique en alertant l'opinion."

"La Planète X se rapproche, et la Norvège a commencé à stocker de la nourriture et des graines dans la région de Svalbard, ainsi que dans la zone arctique, avec l'aide des Etats-Unis et de l'Europe, et d'un peu partout en Norvège. Il n'est question que de sauver les élites au pouvoir et ceux qui pourront aider à reconstruire : les médecins, les scientifiques, etc...

En ce qui me concerne, je sais déjà que je devrai d'ici 2012 rejoindre la région de Mosjøen, où se trouve une installation militaire enterrée. L'endroit est divisé en secteurs, rouge, bleu et vert. L'armée norvégienne a déjà établi ses marquages, et il y a longtemps que les camps ont été établis.

Ceux qui seront abandonnés en surface périront sans assistance. Le plan consiste à sécuriser 2 millions de Norvégiens, le reste mourra. Ce qui signifie que 2 millions 600.000 personnes seront laissées pour compte.

Tous les secteurs sont interconnectés par des tunnels et des véhicules sur rails permettent de relier les zones de survie. D'immenses portes ont été installées pour les compartimenter, ce qui fait que les secteurs peuvent être indépendants."

Tom Cruise : un bunker familial à 15 millions de dollars.

"Je suis très affecté. Il m'arrive de pleurer avec d'autres qui savent que nombre de personnes apprendront la nouvelle trop tard, et qu'on ne pourra plus rien pour eux. Le gouvernement a menti à la population depuis 1983. Les principaux politiciens de Norvège sont au courant, mais peu seront prêts à en parler publiquement - parce qu'ils craignent qu'on leur refuse d'embarquer dans les véhicules sur rails de NOAH 12, qui les conduiraient en lieu sûr.

Le fait d'en parler autour d'eux les condamnerait à une mort certaine. Personnellement, je n'attends plus rien de la vie. L'humanité doit survivre et les espèces doivent perdurer. Les gens doivent être informés.

Tous les gouvernements du monde sont au courant, et ils se comportent en fatalistes. A ceux qui sont prêts à faire quelque chose, je recommanderais de se trouver un endroit sur un terrain élevé et de chercher des grottes pour y stocker de la nourriture en boîtes, suffisamment pour cinq ans, et de l'eau en quantité pour les premiers temps. Des pillules contre les effets des radiations et des combinaisons de survie seraient également utiles, si leur budget le permet.

Pour la dernière fois, je prie Dieu pour qu'il nous assiste... mais Dieu ne sera d'aucun secours. Seuls les individus pourront faire la différence. Réveillez-vous, d'urgence...!

J'aurais pu vous écrire sous une autre identité, mais je n'ai plus peur de rien. Lorsqu'on sait certaines choses, on devient invincible et plus rien ne peut vous atteindre, parce qu'on sait que la fin est proche.

Je vous affirme à 100% qu'il va se passer quelque chose. Il nous reste quatre ans pour nous préparer à la sortie de route. Procurez-vous des armes, et constituez des groupes de survie, trouvez-vous un endroit où vous serez en sécurité, avec des réserves de nourriture.

Vous pouvez me poser des questions, je vous répondrai selon ce que je sais en rapport avec la situation Norvégienne. Regardez autour de vous : partout il se construit des bases souterraines et des bunkers. Ouvrez les yeux. Demandez à vos gouvernements ce qu'ils sont en train de construire, et ils vous répondront : "Oh, ce ne sont que des réserves de nourriture". Ils vous rassureront par des mensonges..

On peut aussi constater des trâces de la présence aliène, et je vois souvent que l'élite des politiciens Norvégiens ne se comportent pas comme ils le prétendent. Ils sont sous contrôle dans leurs moindres pensées, et tout ce qu'ils racontent leur est dicté. C'est facile pour moi de voir clair dans leurs jeux. Ca se lit dans leurs yeux et dans leurs têtes.

Souvenez-vous que les premiers touchés en 2012 seront les citadins. Après quoi, l'armée lancera des purges à l'encontre des survivants, et il leur sera permis de tirer sur ceux qui résisteront aux internements dans des camps, où tout le monde se verra attribuer un numéro et une marque.

Je constate que vous parlez de Benazir Bhutto sur votre site. Sa mort a été tragique. Je l'ai rencontrée, comme vous pouvez le constater sur les photos. Vous verrez également que je me suis entretenu avec une quantité d'autres personnalités politiques et de responsables au niveau international.

Le public ignorera ce qui se passe jusqu'à la fin, parce que le gouvernement veut éviter une panique généralisée. Tout doit se passer sans heurts, et soudain le gouvernement aura disparu.

Mon conseil est le suivant : soyez sur vos gardes. Prenez des précautions pour préserver votre famille. Soyez solidaires. Travaillez ensemble afin de trouver des solutions à tous les problèmes auxquels vous aurez à faire face.
Sincèrement,

[Le Nom et les preuves de son identité ont été fournies.]" - http://projectcamelot.org/norway.html

Commentaire du Projet Camelot :
"Nous sommes conscients que ce message ne comporte aucune preuve tangible. Cette information n'explique pas précisément en quoi la 'Planète X' représente une telle menace (bien qu'on puisse l'imaginer). Notre contact ne précise pas davantage ce qui justifie de se réfugier dans des bases souterraines.

Il se peut qu'un homme politique se préoccupe davantage des problèmes vitaux d'ordre sociopolitique plutot que de science. Cependant nous lui avons adressé une série de questions d'ordre scientifique, et nous vous communiquerons ses réponses.

Le Projet Camelot se consacre à la réalisation d'un documentaire qui doit rassembler les différents points de vue sur les projections positives ou alarmistes, d'ici 2012 et au-delà.

Nous souhaitons évidemment que rien de ce qui est décrit dans le présent message ne puisse se produire.

Nous sommes tous co-créateurs de notre monde, à chaque instant. Nous encourageons chacun à participer en créant consciemment un futur plus positif."

Il fallait donc que je pose la question à Bill Ryan et Kerry Cassidy : "Concernant ce message de Norvège, comment pouvez vous être sûr que le politicien qui figure sur les photos est bien celui qui vous écrit ?"

La réponse de Kerry n'a pas tardé : "Oui, c'est vrai qu'on pourrait chercher à nous tromper de cette manière, mais c'est très improbable. Nous avons une autre source qui connait bien cette personne.
Nous avons reçu confirmation de manière totalement indépendante.
C'est la première fois, à notre connaissance, qu'un politicien de haut niveau a souhaité témoigner.
"

Une heure plus tard, nouveau message de Kerry Cassidy : "Nous allons publier quelques compléments très intéressants que nous venons de recevoir en réponse à nos demandes.
Ta question au sujet des photos est effectivement pertinente. Le problème est le suivant : nous disposons d'un grand nombre d'éléments qui attestent que notre contact est bien ce qu'il prétend être - mais il est impossible de les publier sans le mettre en danger. Nous essayons de trouver une solution acceptable.
"

Vendredi 4 janvier - Huit mois sont passés et personne sur le forum ATS, malgré les efforts de Springer et près de 4.000 contributions, n'a trouvé la faille tant recherchée dans l'affaire des Drônes et les explications d'Isaac sur le rapport CARET. NewKid se demande : "Si l'artiste Tom Hall est derrière cette affaire, comme le suppose à présent SysConfig, qu'attendrait-il pour se révéler...? On ne garde pas un secret aussi longtemps, sans chercher à en tirer profit. Si ce n'est pas une question d'argent, il y aurait au moins un certain prestige à en retirer... Il n'y a que les jeux video et les films pour justifier de concevoir autant d'élements différents... Il doit bien y avoir un intérêt commercial à cette histoire...

En fait SysConfig est présent sur tous les forums concernés par le sujet; il adopte comme un caméléon la couleur de l'endroit. Ca lui permet de laisser entendre qu'il est à l'origine des découvertes qu'il propage d'un forum à l'autre... La succession rapide de ses hypothèses lui permet surtout d'occuper le terrain, mais rares sont maintenant ceux qui prennent la peine de le lire.

NewKid conclut : "Maintenant, supposons que ce soit vrai. Sur la planche du Langage, il y a une représentation de noyau atomique : il est relié à 3 cercles sur la gauche. Pour moi, ils représentent des électrons en orbite autour du noyau. Sur la Table de classification périodique, ça correspond au Lithium. Le Lithium, pour sa légèreté et sa haute résistance à la chaleur, pourrait-il être un composant des drones ?"

"Le Lithium est un élément chimique, de symbole Li et de numéro atomique 3. Dans la table périodique, il est situé dans le groupe 1, parmi les métaux alcalins.
Le lithium pur est un métal mou, d'une couleur blanche argentée, qui se ternit et s'oxyde très rapidement au contact de l'air et de l'eau. C'est l'élément solide le plus léger. Il est principalement employé dans les alliages conducteurs de chaleur et dans les accumulateurs électriques."
Le lithium est souvent utilisé comme anode de batterie du fait de son grand potentiel électrochimique.
" (Wikipedia).

Ca supposerait-il qu'un autre élément de la Planche serve de cathode ?

Plus loin dans le même article : "Les alliages haute performance lithium-aluminium, cadmium, cuivre et manganèse servent à la fabrication de pièces pour aéronef." (!)
http://fr.wikipedia.org/wiki/Lithium

Jeudi 3 janvier - Spf33 pour OM est maintenant en contact direct avec la personne qui a mis en ligne sur YouTube la video du Brésil, sous le pseudo Queirozcomz. De son côté, Arit a obtenu d'elle une première réponse :"Elle nous affirme que la video est authentique; elle n'est pas au courant de l'affaire des drones. Je l'ai invitée à rejoindre le forum Open Minds."

En attendant d'autres détails à la source, Gemini IV, sur le forum Ovnis-USA, ne pense pas qu'il pourrait s'agir d'un cerf-volant "mais d'un drone de type californien, aux allures assez inquiétantes comme celui de Big Basin. Avec ces drones nous nous trouvons face à une nouvelle catégorie d'objets non identifiés, aux formes incisives et prédatrices, qui tranchent avec les habituelles soucoupes ou les imposants triangles de ces dernières années."

Grâce à Headek, qui a pu transcrire les expressions portugaises de la video du Brésil, nous avons les impressions "à chaud" des témoins :
"Regardez ! - On dirait une soucoupe - Mon Dieu ! Où est-il ? - On dirait... - C'est un avion - C'est vraiment une soucoupe volante - C'est une soucoupe - Où est-elle ? - Je l'ai - Elle est trop loin... Attends... - C'est vraiment une soucoupe - P*** de... - Une soucoupe - Regarde ! Regarde ! - Tu peux zoomer ? - Attends - On est en train de voir une soucoupe... uhuhuuu - Dans les nuages - Je serais riche avec ça - Ca se transforme - Elle vient par ici - Fils de P***... c'est tellement beau - C'est en train de changer - Fais un Zoom, zoome-le - J'essaye, Raphaël - Elle est complètement ouverte - on dirait une araignée - hé ! - ho la la ! - Une araignée - une soucoupe - Un ballon - Un ballon ça se transforme pas - On dirait une grande araignée - Je l'ai perdue - Elle est là, grand'mère..."

Un participant du forum ATS, Wigit, publie ces détails qu'il vient de recevoir : "Mon nom est Shirley de Queiroz, malheureusement je ne parle pas anglais, mais voici les réponses à vos questions : cette video date de 1994 ou 1995... Nous étions cinq témoins : moi et mes quatre petits-fils; le plus jeune, celui qu'on entend s'exciter dans la video avait quatre ans à l'époque, il en a aujourd'hui dix-sept. Il a maintenant un peu honte d'avoir autant crié, en fait ça l'avait rendu hystérique... mais il n'était pas le seul dans ce cas, les plus agés ont même pensé que l'objet allait nous attaquer.

A certains moments ça ressemblait plutôt à une sorte d'animal, j'ai même parlé de grosse araignée. Pour ce qui est de la taille, je pense qu'il était grand, même très grand... Vous voyez, j'ai pour habitude de filmer des avions quand ils passent au-dessus de ma maison, donc pour la taille... on sait que les avions sont bien plus grands que ce qu'on voit, donc pour l'objet ça devait être pareil.

Vous me demandez si d'autres personnes l'ont vu : pendant son passage, quand l'objet non-identifié a traversé le ciel, il y avait des enfants qui s'amusaient avec des cerfs-volants dans l'avenue qui croise ma rue. On entend d'ailleurs Rafael, l'un de mes petits-fils, en parler dans la video. Après cet événement, et toujours sous le coup de l'émotion, je suis allée leur demander ce qu'ils avaient ressenti en voyant un objet aussi étrange... Personne ne l'avait remarqué. Autre chose : nous étions sur une platforme, environ 9 mètres au-dessus du sol, les enfants qui jouaient avec les cerfs-volants étaient en bas. Concernant le départ de l'objet : il n'a pas disparu, il a seulement suivi sa route, en traversant le ciel; il y a un moment dans la video où on entend que les enfants sont effrayés, ils crient parce qu'ils pensent qu'il va venir nous attraper, et c'est quand il est passé au-dessus de nos têtes.. mais il a continué tranquillement son chemin. A signaler également que la video n'est pas complète, mais j'ai filmé jusqu'à ce qu'il disparaisse à l'horizon. Je l'ai raccourcie, en pensant que YouTube ne pourrait accepter la version complète. Nous avons suivi tout son parcours, jusqu'à l'horizon, et nous étions très déçus qu'il disparaisse finalement.

Merci de ne pas vous être moqué... C'est plus sérieux que ça. Si vous souhaitez communiquer davantage, ça ne sera pas évident du fait que je ne parle pas votre langue, mais avec un peu de bonne volonté tout est possible. Mon adresse email est la suivante :**** - mon téléphone est le : ****** qui va devenir le : ******

Merci de vos bons voeux. Une franche accolade de cette femme brésilienne, Shirley de Queiroz."

Anakin_nEo, en fouillant le web, a découvert une video de 2 minutes 30, qui présente un objet assez semblable, lequel évoque pour lui des "vaisseaux sci-fi inamicaux". Elle est titrée : 'Chapter 11 - Best of UFO 2003', mais date de 1992 : http://tw.youtube.com/watch?v=AmBjl8eOKMU

"Cette image a été prise par un dentiste de São Paulo, accompagné de sa femme, son beau-frère et sa petite amie, au-dessus du Bâti Cháritas, dans le Niterói (RJ), l'après-midi du 30 ou 31 décembre 1992 (il ne se rappelait pas précisément de la date)."

Mercredi 2 janvier - C'est Murnut sur Open Minds qui a découvert ce récent article du journal anglais The Sun : "Les experts ont hier affirmé que cette photo d'Ovni prise en Cornouailles britanniques est l'une des meilleures dont nous disposions à l'heure actuelle en Angleterre.
Kelvin Barbery a capturé cette image d'un objet depuis un petit chemin côtier entre Swanpool et Maenporth, près de Falmouth.
"

"Kelvin, agé de 55 ans, n'avait pas remarqué l'Ovni quand il a fait cette photo. Son intention avait été de prendre une vue du paysage; il a constaté la présence de l'objet en téléchargeant ses photos sur son ordinateur. L'Ovni pourrait s'être trouvé à environ 3 kilomètres de distance."

Kelvin travaille pour des établissements scolaires. Il raconte : "Il y avait ces deux tankers dans la baie, et j'avais pensé que ça ferait une bonne photo. Je n'avais rien remarqué d'autre, et mon appareil ne présente pas de défauts notables.

En rentrant chez moi, j'ai eu du mal à réaliser ce qui se trouvait sur mon écran. Je ne croyais pas à ces histoires d'Ovnis, à présent je ne serais pas si catégorique."

Nick Pope, qui a été l'analyste officiel du Ministère de la Défense et reste un des experts britanniques parmi les plus renommés, a déclaré que la photo était l'une des meilleures qu'il ait vu jusqu'ici : "Si j'étais toujours en poste, j'examinerais très attentivement ce cliché. L'objet paraît structuré, symétrique, et métallique. Cette personne a vraiment photographié quelque chose de très intéressant."

Michael Soper, du groupe ufologique Contact International, est également de cet avis : "Ca me paraît authentique. Les photos numériques peuvent être retouchées, mais celle-ci ne comporte pas de trâces de manipulation."

KELVIN a pris cette photo le 29 décembre à 15.31, avec un Nikon D80 Digital SLR, en mode automatique.
(http://www.thesun.co.uk/sol/homepage/news/article637499.ece)

Flatron, sur le forum Ovnis-USA, puis Chris70Y s'interrogent : "Je ne comprend pas une tel méprise.. Il s'agit ici clairement d'un oiseau marin "seagull", mouette ou goëland.. Et ce n'est pas la première fois..."

La question s'adresse maintenant à Nick Pope, et aux "experts" anglais qui avaient trouvé "exceptionnelle" cette image de Kelvin...

Frank Warren publie aujourd'hui sur son Blog ces quelques remarques : "D'après les examens réalisés par nos lecteurs, il s'agit d'un oiseau. Le problème avec ces journaux populaires comme The Sun, c'est qu'ils ne diposent pas des moyens d'une enquête sérieuse. Un de nos lecteurs nous a fait parvenir cette image en comparaison" :


"J'ai de mon côté retrouvé une photo d'une 'Herring Gull' pour illustrer cette démonstration" :

"Il n'y a donc aucun doute qu'il s'agit d'un oiseau ..."
(http://frankwarren.blogspot.com/2008/01/cornwall-ufo-its-bird-damn-it.html)

Quatre jours plus tôt, The Sun reprenait cette info :
"Le Ministère de la Défense va publier l'ensemble de ses 160 'X Files' sur les Ovnis.

Il doit déclassifier des dossiers qui datent de la fin des années 60, sous la pression des ufologues. Ceux-ci espèrent maintenant connaître la vérité au sujet de certains des mystères de cette affaire.

Parmi ces cas, l'Incident de Cosford - qui représente des douzaines de rapports d'Ovnis dans l'ouest de l'Angleterre en 1993, l'incident de Berwyn Mountain, où un Ovni se serait crashé dans le Nord du Pays de Galles en 1974, et celui qu'on nomme 'La Croix Volante' dans le Devon, en 1967, où deux policiers avaient pris en chasse un Ovni.

Les ufologues souhaient également que la vérité soit établie sur l'incident de Manchester : en 1995, un Boeing 737 de la British Airways avait été 'perturbé par un Ovni', ainsi que sur l'affaire de Rendlesham : une lumière brilliante s'est manifestée dans une forêt du Suffolk lors de la fête du Boxing Day, en 1980.

Le Ministère de la Défense va publier ces documents parce que les requêtes formulées par les ufologues selon le FOIA (Freedom of Information Act) ralentissent les travaux des services concernés.

Le DoD souhaite ainsi "faire cesser les rumeurs persistantes... concernant son rôle dans les affaires relatives au phénomène Ovni".
Les dossiers seront disponibles moyennant paiement auprès des Archives Nationales de Kew.
La France a publié gratuitement ses X Files sur le web l'année dernière.
"

Le forum Open Minds vient de mettre en ligne la video complète de la Conférence de Washington du 12 novembre 1007 (1h35 minutes) : http://lucianarchy.proboards21.com/index.cgi?board=video

Mardi 1er janvier - Gem1138, nouveau venu sur Open Minds, découvre l'affaire des Drônes, et porte un regard neuf sur la question :

"En ce qui concerne les hypothèses sur la taille des panneaux apposés sur le drône de Big Basin, je ne vois pas comment on pourrait déduire la taille réelle d'un objet à partir de la résolution de la Planche du Langage. Pendant des siècles, on a utilisé des lentilles optiques pour observer ce qui est de grande taille mais éloigné, soit des objets prôches mais très petits. La planche originale pourrait avoir des dimensions aussi réduites que notre connaissance, ou bien être aussi vaste que notre imagination.
Avant la diffusion de l'histoire de Isaac, je pensais que ces drônes n'avaient pas forcément recours à une technologie E.T. C'est ce qui donne à l'histoire d'Isaac une telle importance à mes yeux. Si ces engins utilisent vraiment l'antigravité pour voler, les implications sont totallement différentes que si l'appareil utilisait par exemple un lifter ionique.
Un tel lifter nécessiterait une ressource en énergie très importante, même si l'objet était très léger. Une source émettrice à quelque distance devrait générer un faisceau pour l'alimenter en énergie.
Bien sûr, il est impossible de se représenter la puissance nécessaire pour créer un champ d'antigravité, ni comment la produire.
De ce fait, le récit d'Isaac est la clé de tout le phénomène des drônes.
Il semble que nous soyons devant une proposition du type 'tout ou rien'. J'ai vainement essayé de formuler une hypothèse hybride, dans laquelle l'histoire d'Isaac ne tenait pas la route mais les drônes étaient réels, et vice-versa.
"

Pendant ce temps, un sceptique déclaré comme SysConfig poursuit seul sa recherche d'éléments graphiques qui pourraient prouver que des jeux video, des travaux artistiques, ou des films populaires auraient pu inspirer toute l'affaire. Il se montre satisfait d'avoir pu isoler une image furtive de la trilogie Matrix, mais personne n'accorde de crédit à cette "démonstration" :

Pendant ce temps, l'étude des détails des Drônes se poursuit inlassablement, et porte à nouveau sur les panneaux de l'engin de Big Basin :

10538 a ré-examiné les précisions apportées par Isaac, dont celle-ci : "Nous avions une équipe d'artistes-techniciens, qui ont consacré beaucoup de temps à recopier le diagramme à partir de la source originale. C'était un panneau légèrement incurvé, assez semblable à celui vu sur l'engin de Big Basin, bien que le nôtre ait été visiblement prélevé à l'intérieur de l'appareil plutôt qu'à l'extérieur." Et 10538 se demande : "Est-ce correct de se représenter ici l'emplacement de ce panneau, vu de l'intérieur de la couronne de l'engin ? Egalement, est-ce que la petite surface que j'ai entourée d'un cercle pourrait correspondre à une partie de la 'Planche du Langage' ?"

Le Forum de "Ici & Maintenant!" développe son interactivité :

la Section Ovnis-USA propose aux lecteurs de s'associer au travail de recherche.

Suite : 2ème Trimestre 2008

Une version BLOG est maintenant en place ici : http://ovnis-usa.com

PS à ceux qui reprennent des pages entières de ce journal pour les coller dans des forums francophones : je ne me contente pas de vous servir des textes moulinés par Google-Tools - ces informations représentent beaucoup d'heures de travail et le minimum est de citer chaque fois précisément votre source, comme je le fais pour les miennes.

RETOUR EN ARRIERE (décroissant : 31 décembre 2007 - 1er août 2007)

RETOUR EN ARRIERE (décroissant : 31 juillet 2007 - 18 mai -2007)

RETOUR EN ARRIERE (décroissant : 17 mai 2007 - 1er janvier 2007)

RETOUR EN ARRIERE (croissant : 1er janvier 2007 - 17 mai 2007)

RETOUR EN ARRIERE (croissant : 18 mai 2007 - 31 juillet 2007)

RETOUR EN ARRIERE (croissant : 1er août 2007 - 31 décembre 2007)

LE TOUT DEBUT : 6 Décembre 2005 - 5 Juillet 2006

6 Juillet - 15 Novembre 2006

15 Novembre - 30 Décembre 2006

Un fil de discussion Ovnis-USA est ouvert sur le Forum de "Ici & Maintenant!".

La Chronologie des Drônes
Annexes
Le Zen & l'Art de la Déboulonnerie
L'Affidavit de Walter Haut
65 raisons contre la Divulgation