Pour retrouver un évènement, des noms ou des mots "clés" depuis le 6 Décembre 2005, sous Windows, avec les touches simultanées CTRL et F, (l'équivalent existe sur Mac), ouvrez un champ de recherches en bas à gauche de l'écran. Les liens suivants couvrent les périodes indiquées : En 2008, chaque lien couvre plutôt un trimestre :

Didier de Plaige

© Ovnis-USA
M.A.J. au 31 Mars 2009

Didier de Plaige
ovnis_at_icietmaintenant pt com

Pour accélérer un peu l'affichage de cette 1ère page, les jours précédents sont ICI

je suggère que vous chargiez dès maintenant cette autre page, pour lui laisser le temps de monter - clic droit puis "ouvrir dans une nouvelle fenêtre"..

Le Forum de "Ici & Maintenant!" développe son interactivité : la Section Ovnis-USA propose aux lecteurs de s'associer au travail de recherche.

Une version BLOG est maintenant en place ici : http://ovnis-usa.com

Mardi 31 Mars -

Les orientations particulières de quelques nouveaux milliardaires ont été évoquées ici à plusieurs reprises : les projets spatiaux de Jeff Bezos (créateur d'Amazon) et Robert Bigelow (NIDS / Bigelow Aerospace / financement du Mufon), ou encore Paul Allen (ex-Microsoft, qui finance les nouvelles paraboles SETI)... Un autre mécène prêt à financer des recherches dans le domaine de l'ufologie est l'entrepreneur Joe Firmage. http://www.firmage.org/ - http://en.wikipedia.org/wiki/Joe_Firmage

Né en 1970, il a fondé plusieurs entreprises informatiques, comme la compagnie Serius qu'il revend en 1997 pour 24 millions de dollars. Il tentera de refaire la même opération avec U.S. Web en 1999, puis crée la société de capital-risque Intend Change...

A la suite d'une 'rencontre paranormale' en 1997, il publie deux ans plus tard "Project Kairos : The Truth". Il lance ensuite la compagnie d'investissement 'IntendChange', puis l'ISS0 (International Space Sciences Organization), qui cherche à promouvoir de nouvelles technologies, en particulier l'anti-gravité, la manipulation de l'espace-temps, la propulsion dans l'espace. Mais il s'intéresse aussi au phénomène de la conscience, et au futur de nos civilisations.

Joe Firmage

Surnommé par la presse le Fox Mulder de la Silicon Valley, il s'intéresse à la 'Conscience Intégrale' et a pour modèles des chercheurs comme Ken Wilber, Jean Gebser, Georg Feuerstein, Allan Combs, Sally Goerner, Ervin Laszlo, Edgar Morin...

Depuis 2002 Joe Firmage dirige ManyOne Networks. Il finance aussi la Digital Universe Foundation ainsi que les Cosmos Studios animés par la veuve de Carl Sagan. Il est à l'origine du Earth Portal (http://www.earthportal.org/) et de l'Encyclopédie de la Terre. (http://www.eoearth.org/)

Joe Firmage s'intéresse de très près aux travaux de la NASA et s'associe à des chercheurs du 'NASA Ames Research Center'. Il avait nommé Creon Levit - un spécialiste des nanotechnologies qui se passionne pour les colonies de l'espace - directeur de recherches à l'ISS0. http://people.nas.nasa.gov/~creon/home.html

Gary Bekkum Gary S. Bekkum, fondateur de Starstream Research en 2004, assure une veille technologique sur les nouveaux développements en physique et les recherches sur la conscience. Certains membres de son réseau font partie des milieux du renseignement. Parfois ses chroniques peuvent paraître obscures, parce qu'elles concernent des personnages dont les liens ne sont pas chaque fois replacés dans leur contexte.

Depuis le 17 mars, il a publié une série de quatre articles, où il évoque l'entrée de Joe Firmage dans le cercle restreint de "chercheurs en marge" comme Jack Sarfati et Harold Puthoff. L'ensemble est un peu décousu, parce qu'il a essayé de traiter à la fois de "La connaissance du futur, la CIA, le 11 Septembre, et la présence extraterrestre." Ce n'est en fait qu'une sorte de vitrine pour Starpod.org, le site web du groupe Starstream Research.

Il rappelle les objectifs du Programme Stargate, financé à hauteur de 20 millions de dollars par la CIA dans les années 80, et plus particulièrement celui de la Vision à Distance : "L'une des expériences, révélée dans un document classifié qui a été obtenu par une requête FOIA, avait consisté à tester la capacité des Remote Viewers à "voir la Une des journaux avant qu'ils soient publiés" : "L'Agent 079 avait eu cette vision le 18 juin 1987 : "J'ai vu le chiffre 911 imprimé en noir sur une feuille blanche."

Gary Bekkum cite un autre cas, rapporté par le Professeur Gary E.R. Schwartz : "Je testais le rèveur britannique Chris Robinson, qui avait prédit diverses catastrophes parce qu'elles lui apparaissaient de manière symbolique dans son sommeil. En août 2001, dans le cadre de l'Université de l'Arizona, il m'avait raconté une scène horrible où des avions percutaient des immeubles."

Bekkum raconte comment il a été amené à s'intéresser à Joe Firmage : il avait été ajouté sur la liste emails du Dr Jack Sarfati en 1998. "J'ai alors réalisé que des expériences de rétroconception de technologies aliènes allaient trouver un financement."

C'est l'année suivante, parce qu'il projetait d'organiser une réunion scientifique sur la propulsion, que Joe Firmage a attiré l'attention des services de renseignement de la NASA, "mais également de la CIA".

Rien d'étonnant à celà pour Gary Bekkum, parce que "la propulsion spatiale n'était pas le seul domaine d'intérêt de l'ISSO. Les énergies alternatives, la fusion à froid, et peut-être aussi les possibilités de réaliser une "bombe atomique subquantique" étaient parmi les thèmes abordés dans leurs réunions."

Aujourd'hui Joe Firmage est âgé de 38 ans. Il annonce depuis 2005 la parution d'un nouveau livre, "Evolving Economics", qui explique les crises du capitalisme et sa vision à long terme de l'économie "dans une civilisation plus pérenne, égalitaire, et libertarienne". Un texte de 92 pages est en ligne depuis 2002. http://www.firmage.org/i/uploads/Evolving_Economics.pdf

Même chose pour les 113 pages de son "Revolutions in Physics", où il fait le point sur les évolutions de la physique moderne "et les promesses d'un nouveau paradigme capable de transformer la civilisation humaine". - http://www.firmage.org/writing.php?id=27

http://www.starstreamresearch.com/

Source - http://www.americanchronicle.com/authors/view/764#articles

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=7771.0

Lundi 30 Mars -

Le site All News Web publie cet article le 27 mars sous la signature de Michael Cohen, mais s'abstient de le valider :
"Barack Obama prépare l'arrivée des Ovnis, et le contact alien"

Le site All News Web a récemment reçu divers emails assez courts, émanant d'une personne qui prétend avoir travaillé au Pentagone, au sein de la DARPA, sur un programme qui implique une collaboration étroite entre le Centre de recherches Ames de la NASA et le SETI.

Cette personne, qui se surnomme 'Tina' nous a fourni plusieurs documents scannés qui jusqu'à un certain point valident ses affirmations (ces documents confirment sa relation professionnelle avec le Ministère de la Défense, mais n'apportent aucune information au sujet des aliens).

Miachael Cohen

Notre correspondante prétend disposer d'une habilitation SAP, et elle aurait accès à des informations sur des "Programmes secrets". Elle ajoute que de petits noyaux d'employés sont constitués en une multitude de départements, qui travaillent sur des projets similaires, que l'information est extrêmement compartimentée, et qu'à son niveau d'accréditation elle n'est accessible que sur justification de Besoin de Savoir.

'Tina' déclare qu'elle est titulaire d'un diplôme universitaire en marketing, et qu'elle a été amenée à participer à ce programme - sans le nommer - parce qu'elle travaillait au départ pour des opérations de relations publiques du Pentagone. A ce poste, elle faisait circuler et remettait en formes des messages électroniques destinés à certaines organisations mondiales, au sujet d'un contact imminent et ouvert avec une race aliène. Nous ignorons pourquoi elle a choisi de prendre contact avec All News Web.

Ebe D'après Tina, la dernière et unique rencontre physique entre des aliens et des responsables du Gouvernement - en fait la seule rencontre officielle de ce niveau, avec l'atterrissage de vaisseau alien - remonte au siècle dernier, et date du début des années 50.

Trois explorateurs aliens qui mesuraient environ un mètre, s'étaient entretenus avec le Président Harry Truman. L'échange avait pu être possible grâce à une forme de communication télépathique assez sommaire, et les Aliens avaient exprimé leur satisfaction de voir terminée la Seconde Guerre mondiale.

Les aliens avaient promis de revenir un jour. Leur apparence était celle des Gris, tels qu'ils ont été popularisés.

Des photographies avaient été prises, et ce sont elles qu'un certain nombre de personnages mediatiques ont pu voir (Stanley Kubrick, Steven Spielberg); c'est pourquoi nous avons aujourd'hui cette image classique des Gris.

On pense que ces Aliens viennent d'une planète qui se trouve à une trentaine d'années-lumière mais on ne sait pas s'ils maîtrisent le voyage supra-luminique. Tina n'a reçu aucune autre information sur Roswell, ni d'éventuels programmes de rétroconception sur des technologies E.T. Elle ne dément pas les autres incidents aliens ou Ovnis.

Les aliens souhaitent établir des liens avec les terriens. Ils sont capables de contrôler à distance ce qui se passe ici, et il semble que leur avance technologique soit d'environ un millier d'années.

Selon Tina, le SETI reçoit régulièrement des signaux explicites de cette race, mais ne le fait pas savoir (ça dure depuis au moins sept ans). Ils ont laissé entendre qu'ils seraient de retour d'ici près de quatre ans (2013), et qu'ils diposent d'un vaisseau à mi-parcours. Les extra-terrestres se manifesteront ouvertement, d'une manière qui établira la certitude de leur présence, et ce sera une décision unilatérale. Ils attendent du gouvernement américain qu'il prépare d'ici là l'humanité à cette arrivée.

SETI Allen array

D'après les emails de 'Tina', quelques personnages influents dans les milieux de la sécurité souhaiteraient contrecarrer l'établissement de ce contact ouvert, mais n'ont pas les moyens d'y parvenir. Plusieurs responsables qui sont en rapport avec la NASA et même le Pentagone considèrent positivement cet évènement, et la conspiration pour empêcher la population mondiale de connaître la vérité n'a pas un soutien majoritaire.

Toutes les parties en présence s'accordent pour considérer que la meilleure forme d'action consiste à retarder le plus longtemps possible l'annonce du contact, afin d'éviter que les populations cèdent à la panique ou que l'économie soit bouleversée.

Alien icon Les principales églises ont été tenues informées, et disposent du temps nécessaire pour adapter leurs discours et intégrer cette nouvelle réalité. Le gouvernement américain a été "prié" de se rénover et d'apaiser les rivalités et les conflits, pour préparer cet évènement extra-ordinaire, et c'est la raison principale du geste de paix de Barack Obama envers l'Iran, comme l'est aussi son arrivée au pouvoir. Barack Obama est pratiquement chaque jour en contact avec le SETI, et il communique directement avec les aliens.

Les aliens ont indirectement contribué au développement des moteurs de recherches de l'internet, et ils sont relativement en contact avec Google via le SETI. Il leur est actuellement possible d'accéder à l'internet, et leur implication dans le perfectionnement des moteurs de recherche leur permet de mieux comprendre ce qui concerne la Terre, en préparation de leur arrivée.

Les algorithmes de ces moteurs seraient en quelque sorte basés sur leur propre forme de communication télépathique.

Les membres de la rédaction de All News Web ne savent pas comment apprécier le contenu de ces emails, mais nous pensons qu'il est de notre devoir de publier ce contenu.

Est-ce qu'ils expriment la vérité ? Ou bien avons-nous affaire à une nouvelle théorie fumeuse qui finira à la corbeille ? Le temps nous dira. Si des lecteurs ont quelque chose à ajouter qui permette de comprendre ce qu'il en est, ils sont priés de prendre contact avec nous." Source - http://www.allnewsweb.com/page6676674.php

Un administrateur du Forum Open Minds est actuellement en contact avec Michael, de AllNewsWeb. Il déclarait dans un premier temps avoir reçu des emails agressifs, qui l'auraient dissuadé de poursuivre. Mais il est maintenant mieux disposé : "D'autres sources m'ont adressé des preuves qui corroborent cette histoire, certaines émanent de militaires, ça se présente bien. Je vais bientôt prendre une décision, et je devrais prochainement publier l'ensemble."

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=7744.0

Dimanche 29 Mars - Le réseau de télévision Sci-Fi avait réalisé le 17 mars une belle opération de communication en utilisant la structure des Nations-Unies pour célébrer la fin de sa série TV "Battlestar Galactica". Il s'agissait de présenter "une rétrospective et un forum de discussions pour aborder les questions des droits humains, des enfants dans les guerres, du terrorisme, de la réconciliation, du dialogue entre les peuples et les différentes croyances." - http://www.un.org/News/Press/docs//2009/note6192.doc.htm

http://exopolitics.blogs.com/exopolitics/2009/02/united-nations-general-assembly-decision-33426-1978.html

Il avait suffit, pour monter cet évènement, de justifier sa coïncidence avec les préoccupations habituelles de l'ONU, et le Comité pour "Les Enfants dans les Conflits armés" apparaissait comme le parrain idéal.

Mais l'activiste exopolitique Alfred Webre n'a pas manqué de relever que les organisateurs comme les participants "avaient manqué l'occasion de célébrer le 30ème anniversaire de la Résolution 33/426 de l'A.G. de l'ONU, adoptée le 18 décembre 1978.

Cette Résolution "invite les Etats membres concernés à prendre les dispositions appropriées pour coordonner au plan national les recherches scientifiques et les enquêtes sur la vie extraterrestre, y compris les Objets volants non-identifiés (Ovnis), et à informer le Secrétaire-Général des observations, recherches et évaluations de telles activités."

Battlestar Galactica

Peu après cet évènement, Alfred Webre s'était adressé à Juan Carlos Brandt, porte-parole du forum 'Battlestar Galactica', qui avait reconnu : "Effectivement, le sujet extraterrestre n'a pas été abordé. Personne, parmi les représentants de l'ONU ni dans le public n'a évoqué cet aspect." - http://ovnis-usa.com/la-resolution-33426-de-lag-onu/

Une centaine d'étudiants des collèges de New-York avaient été rassemblés dans le cadre de la Chambre du Conseil Economique et Social. Le forum, modéré par la productrice de télévision Whoopi Goldberg, s'était déroulé en présence de deux acteurs de la série et des représentants des bureaux du Secrétaire Général et du Haut Commissaire pour les Droits de l'Homme.

"L'absence de référence aux civilisations extraterrestres est particulièrement troublante, parce qu'elles sont au centre de Battlestar Galactica, et 2009 marque le 30ème anniversaire de la Résolution 33/426.

Juan Carlos Brandt Le forum Battlestar Galactica de l'ONU a été largement couvert par les principaux medias, totalisant plus de 130 articles le plus souvent élogieux, en raison de l'actualité des thèmes abordés.

Pourquoi personne n'a saisi cette opportunité pour aborder le sujet des civilisations extraterrestres ? J'ai posé la question à Juan Carlos Brandt, porte-parole de l'ONU pour les Evènements exceptionnels, et il m'a simplement répondu : "Il se peut que les participants aient pensé qu'il était préférable de commencer à résoudre les problèmes qui se présentent sur notre planète, avant de s'intéresser à d'autres civilisations dans l'espace.

Je pense que c'est l'un des effets paralysants du Robertson Panel monté par la CIA en 1953, qui avait interdit aux grands medias de débattre publiquement de la présence extraterrestre.

Juan Carlos Brandt a reconnu qu'il était au courant de la Résolution 33/426 de 1978. Je lui ai demandé si l'ONU pourrait monter un forum similaire sur le thème de la présence extraterrestre. Il m'a répondu sans ambiguïté : "Il suffirait qu'un seul Etat-membre des Nations-Unies demande une réunion sur les extraterrestres, pour qu'elle doive avoir lieu. Le Secrétariat des Nations-Unies ne lancera pas un forum sur les civilisations extraterrestres de sa propre initiative."

L'attitude de Brandt à cet égard est très semblable à celle du bureau de Miguel D'Escoto Brockmann, ancien ministre Sandiniste des Affaires étrangères du Nicaragua (1979-90), qui est le Président de l'actuelle 63ème Assemblée Générale. J'ai également parlé avec l'Ambassadeur Norman Miranda, son Chef de Cabinet, et il m'a dit que le Bureau du Président Brockmann serait disposé à réclamer l'application de la Résolution 33/426 pour peu qu'un Etat-membre en fasse la demande.

Par conséquent, le défi aujourd'hui est simple : il nous suffit de trouver un seul Etat-membre des Nations-Unies qui soit disposé à réclamer l'application de la Résolution 33/426 de 1978.

La Grenade, dont le Premier Ministre Sir Eric Gairy était parait-il un contacté, avait initié cette Résolution. Une des raisons serait que le corps d'un extraterrestre fut retrouvé sur une plage du pays. L'Assemblée Générale l'avait adoptée, malgré les multiples tentatives de la délégation américaine de faire diversion.

Trente ans plus tard, la Résolution 33/426 n'a toujours pas été appliquée. Mettre fin à l'embargo sur la présence extraterrestre ne dépend donc que d'un seul des 192 Etats-membres. Le Président D'Escoto Brockman sera en poste jusqu'à la fin de la 63ème Session, en Septembre 2009.

D'Escoto Brockmann

Qui sera notre nouveau Sir Eric Gairy ? Lequel des leaders actuels aurait l'esprit visionnaire et le courage de présenter une simple résolution devant l'Assemblée Générale de l'ONU ?

Une initiative privée vient d'être lancée pour découvrir le candidat idéal. Elle compte sur les efforts de l'Ambassadeur James McDonald, de "l'Institute for Multi-track Diplomacy", du Dr. Michael Salla - Exopolitics Institute - de Victor Viggiani d'Exopolitics Toronto, et d'Alfred Lambremont Webre de l'ICIS (Institute for Cooperation in Space).

Source - http://www.examiner.com/x-2912-Seattle-Exopolitics-Examiner~y2009m3d18-UN-Battlestar-Galactica-forum-omits-ETUFOs-on-30th-anniversary-of-UN-ETUFOs-decision

Susan Rice-Hillary Clinton Alfred Webre revient sur le sujet le 26 mars : "Moins d'une semaine après que Juan Carlos Brandt ait confirmé la nécessité qu'un seul Etat-membre réclame une session sur le sujet extraterrestre, les bureaux de la Secrétaire d'Etat Hillary Clinton et de l'Ambassadrice américaine à l'ONU, Susan E. Rice, ont refusé de commenter la nouvelle." L'éditorialiste constate que la Résolution 33/426 menace en effet directement la politique américaine, qui a toujours consisté à imposer le silence sur ce sujet.

Il rappelle alors Hillary Clinton à ses engagements personnels, du temps de l'Initiative Rockefeller. http://ovnis-usa.com/hillary-clinton/

Il insiste : "Toute évocation publique sur la présence extraterrestre a été prohibée depuis la publication du Rapport Durant, du Robertson Panel mis en place par la CIA, selon lequel toutes références au sujet Ovni/extraterrestre, dans les publications académiques, gouvernementales, ou la grande presse, ne peuvent être publiées que sous l'angle du ridicule.

La Résolution 33/426 constitue un précédent au plan international. Désormais, une seule des 192 nations représentées à l'Assemblée Générale, peut permettre à l'humanité d'évoluer vers la paix mondiale."

Source - http://www.examiner.com/x-2912-Seattle-Exopolitics-Examiner~y2009m3d26-Clintons-State-Department-ducks-extraterrestrialUFO-disclosure

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=7629.0

Samedi 28 Mars - http://ovnis-usa.com/2009/03/23/lundi-23-mars/

Le journaliste Billy Cox se moque un peu... Pour lui, dans l'HeraldTribune.com du 24 mars, la troisième vague de déclassification de documents Ovnis par la Grande-Bretagne, est "A bailler d'ennui..." -

"C'était un tel mélange de genres que personne ne s'y est retrouvé. En parcourant ces 1.200 incidents qui sont censés couvrir la période 1987-93, publiés sur le site web des Archives Nationales britanniques, les salles de rédaction des principaux medias ne savaient pas par quel bout aborder le sujet. L'Observer de Londres s'est focalisé sur cette femme anonyme qui promenait son chien, quand elle a été abordée par un alien de type scandinave, lui expliquant que ses petits camarades étaient responsables des cercles dans les blés. CNN International s'en était contenté également.

Billy Cox

La BBC et le Guardian se sont intéressés à l'Ovni en forme de diamant photographié à côté d'un jet de la Royal Air Force, au-dessus de l'Ecosse, mais que les militaires n'auraient finalement pas jugé digne d'intérêt. (*) Le Telegraph a raconté qu'un pilote américain était mort en poursuivant un éventuel Ovni au-dessus de la Mer du Nord en 1970, mais qu'il avait probablement sur-évalué son altitude. - http://www.guardian.co.uk/uk/2009/mar/22/ufos-aliens-di55-mod

L'Independent a tiré son épingle du jeu, en révélant que "le MoD avait renoncé à monter une base de données sur les observations Ovnis, par crainte du ridicule si son existence était révélée publiquement."

Cette seule information nous permet d'apprécier combien la bureaucratie britannique apprécier d'avoir à s'occuper de ça.

Nick Pope D'après Nick Pope, un ancien du MoD qui était en charge du Bureau Ovni pendant les années 90, les anglais ont quatre niveaux de classification : Restreint, Confidentiel, Secret et Top Secret.

Au-delà, il existe des catégories spéciales telle que "Eyes Only". Aucun des documents qui ont été mis en ligne dimanche dernier ne relevait de niveaux supérieurs à Confidentiel."

Pour préciser ce point, Nick Pope est intervenu sur la liste UfoUpDates : "Des qualificatifs supplémentaires (par exemple 'UK Eyes Only') peuvent être ajoutés pour renforcer les restrictions, et le principe d'avoir à justifier le 'Besoin de savoir' s'applique à tous les niveaux."

Billy Cox poursuit : "L'un des rares dossiers qui se situait au rang de 'Eyes Only' - connu sous le nom de Projet Condign - a été déclassifié en 2006. En 460 pages, il passait en revue des observations enregistrées en Angleterre depuis 1950, et couvrait un large spectre, depuis ce que Pope appelle les "terrifiantes collisions évitées" entre des avions de ligne et des Ovnis, jusqu'à de tortueuses explications du phénomène, faisant référence à des "champs de plasma".

Mais cette étude, qui avait été poursuivie de 1996 à 2000, n'avait été lancée qu'à la suite d'un changement d'acronyme opéré par les technocrates : il leur fallait se débarrasser du terme Ovni trop connoté et le remplacer par l'insipide UAP, pour "Unidentified Aerial Phenomenon". En fin de compte, après le Projet Condign, ils n'auraient plus à se boucher le nez en conseillant à leurs pilotes militaires : "Ne tentez pas de surclasser un UAP pendant une interception."

En bref : il n'y a aucune révélation importante dans les dernières déclassifications du MoD. Mais reconnaissons qu'ils tentent de sauver les apparences.

Source - http://www.heraldtribune.com/article/20090324/blog32/903249954

http://ufos.nationalarchives.gov.uk/ - http://www.uk-ufo.org/condign/condrep.htm

http://en.wikipedia.org/wiki/Project_Condign

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=2301.0

Project_Condign
(*) A propos de cet Ovni en forme de diamant, que les témoins avaient pu observer pendant 10 minutes, David Clarke s'est lui-même étonné que le MoD prétende n'avoir pas identifié les chasseurs Harriers, puisque la date de la photographie est connue : le 4 Août 1990, à 21h.

Nick Pope considère également cette affaire comme l'un des meilleurs cas. Il ajoute sur UfoUpDates : "L'image qui a été diffusée n'est qu'un dessin, éventuellement éxécuté par dessus la photo. Ca ressemble assez peu à la photographie qui était épinglée sur un mur de mon bureau, au MoD."

La conclusion est évidente : les dossiers publiés par le Ministère de la Défense britannique ne contiennent pas toutes les pièces originales, ni d'informations trop précises.

Vendredi 27 Mars - Les 21ème Rencontres ufologiques annuelles d'Ozark auront lieu à Eureka Springs, Arkansas, du 10 au 12 avril, et présenteront huit conférences et projections de films. Il sera largement question de la possible couverture du phénomène Ovni par le gouvernement.

Grant Cameron exposera ce que tous les présidents américains ont pu savoir sur le sujet. Dans cet extrait de son émission du 25 mars sur C2C, le chercheur évoque les thèmes qu'il compte aborder, puis déclare qu'il consacrera ensuite une semaine à rechercher des documents dans les archives de la Bibliothèque Eisenhower :

[audio:http://ovnis-usa.com/SONS/C2C_GrantCameron-March25-Hour2.mp3]

Richard Dolan ("UFO's and the National Security State"), est un historien des opérations de couverture, qui remontent pour lui à l'année 1941.

Wendelle C. Stevens, ancien pilote de l'U.S. Air Force, est devenu ufologue et chercheur. Au cours de sa carrière militaire il a rassemblé une collection impressionnante de documents, qu'il a commencé à publier à partir de 1964.

Ozark Inn Grant Cameron Richard Dolan Wendelle_Stevens

Le Dr. Joseph P. Farrell est un spécialistes des premiers auteurs chrétiens. Son premier livre, "Giza DeathStar" a été publié en 2002. Parmi ses livres plus récents : "The Cosmic War : Interplanetary Warfare", "Modern Physics", "Ancient Texts" "Secrets of the Unified Field : The Philadelphia Experiment, the Nazi Bell", et "The Discarded Theory".

Le Dr. Paul LaViolette, Ph.D., traitera de la rétroconception de technologies aliènes. Auteur de "The Talk of the Galaxy", "Earth Under Fire", "Genesis of the Cosmos (Beyond the Big Bang)", "Subquantum Kinetics", et éditeur de "A Systems View of Man", il est titulaire de diplômes en physique des universités de Baltimore, Chicago, et Portland. Il préside actuellement la Fondation Starburst, un institut interdisciplinaire de recherches scientifiques.

Paul LaViolette Ted Phillips Timothy Good Linda Moulton Howe Angelia Joiner

Ted Phillips exposera "10 ans de recherches sur les lumières de Marley Woods", une ferme située près de Altus Spring Hollow, dans le Missouri; les premiers incidents remontent à 1937 et se sont multipliés dans les années 50 et 90. http://ufophysical.com/index.php?option=com_frontpage&Itemid=1

Le chercheur britannique Timothy Good a interviewé de nombreux témoins importants, des astronautes, des militaires et des spécialistes du renseignement, des pilotes, des politiques et des scientifiques. "Il a publié six ouvrages et rassemblé des quantités de preuves sur l'existence des Ovnis, dont plusieurs milliers de documents déclassifiés."

Linda Moulton Howe a choisi de revenir sur l'affaire de Bentwaters, en 1980, et s'interrogera sur la possibilité que les lumières observées aient servi de support à des communications télépathiques.

La journaliste Angelia Joiner axera sa conférence sur l'affaire de Stephenville, au Texas, qui a débuté en janvier 2008.

http://www.ozarkufo.com/

http://www.presidentialufo.com/ - http://keyholepublishing.com/ - http://gizadeathstar.wordpress.com/about/ - http://www.timothygood.co.uk/ - http://www.earthfiles.com/ - http://www.angeliajoiner.com/ - http://www.etheric.com/LaViolette/LaViolette.html - http://www.ufophysical.com/ - http://www.ufophotoarchives.org/

http://ovnis-usa.com/stephenville-rapport-radar-cnn/

===========================

Le prévisionniste Gerald Celente est de plus en plus souvent sollicité par les medias américains. Ses "perspectives sur l'économie américaine" sont affichées ici depuis le 24 décembre 2007.

Il intervient sur ABC News : "Notre Institut examine les situations économiques depuis près de trente ans. Je suis absolument certain que nous allons vivre la fin de l'Empire américain d'ici 2012... Nous allons vers un Armageddon financier.

Aucune des solutions envisagées ne pourra nous sortir de cette situation, parce qu'on ne peut pas faire fonctionner la planche à billets sans contrepartie. Nous allons assister à un effondrement économique sans précédent dans l'histoire, nous verrons les surfaces marchandes désertées, des mouvements de révolte se multiplier, et la criminalité exploser."

"L'Amérique ne produit plus de biens manufacturés... Auparavant nous n'avions pas ce système de cartes de crédit; il a causé un état d'endettement qu'il est impossible de résorber."

Gerald Celente ABC

"Il n'y aurait qu'un seul moyen de sortir de cette impasse : découvrir très rapidement une nouvelle source d'énergie, quelque chose qui soit au niveau de l'invention de la roue, ou la maîtrise du feu."

A sa manière, sans jamais évoquer la Divulgation, les multiples alertes lancées par l'expert contribuent à presser les politiques de procéder à une transformation radicale de la société.

http://www.youtube.com/watch?v=Q2qDW34Fr64

http://ovnis-usa.com/VIDEOS/Gerald_Celente_ABC_Economic_Armageddon_by_2012.flv&image=http://ovnis-usa.com/images/Gerald_Celente_ABC_Economic_Armageddon_by_2012.jpg

http://ovnis-usa.com/perspectives-economiques-us/

http://www.trendsresearch.com/

Jeudi 26 Mars - Auteur spécialisé dans le paranormal et l'ufologie, Bill Knell est également conférencier et consultant. Cet article inédit tente de répondre à la question :

"Howard Hughes a-t-il vu une épave d'Ovni et ses Occupants ?"

"Je me suis longtemps posé cette question, et il se peut que nous ayons maintenant un début de réponse. Un ancien employé de Hughes Aircraft a témoigné dans ce sens. Ca se serait passé peu après le crash d'un vaisseau alien près de Roswell, Nouveau-Mexique, en 1947. Vous aurez peut-être raison de penser que ça ne constitue pas une preuve définitive, mais je me dois de vous rapporter ce que j'ai appris."

Bill Knell

Linda est une retraitée de l'enseignement. Elle m'a communiqué par email une impressionnante collection de diplômes et d'attestations. Je pense qu'elle est tout à fait authentique. Elle m'a aussi fait parvenir quelques photos et des documents qui confirment le fait que son père a pu travailler pour Howard Hughes. Elle a cependant requis l'anonymat, et je ne peux donc vous révéler où elle vit actuellement. Je l'ai encouragée à se décider de témoigner ouvertement, ce qu'elle fera peut-être un jour.

Spruce Goose Linda m'a raconté que son père avait été impliqué dans les activités de la compagnie Hughes Aircraft dès 1942, mais son récit concerne l'année 1947. Cet été-là, Howard Hughes n'avait qu'une idée en tête, réussir le premier vol de son hydravion géant construit en bois, surnommé le "Spruce Goose". Finalement le H-4 Hercules ne vola qu'une seule fois, le 2 novembre 1947. Il avait nécessité des efforts considérables.

Le père de Linda avait travaillé étroitement avec Hughes sur le projet Hercules, et il fut embauché plus tard par Hughes Aircraft. Les deux hommes s'étaient rencontrés grâce à un ami commun, peu après l'entrée en guerre des Etats-Unis.

D'après Linda, Hughes considèrait son père comme un homme "qui a de la ressource". Il n'avait pas son pareil pour trouver toutes sortes de solutions face à un problème mécanique. Il avait aussi le genre de tempérament requis pour travailler avec l'excentrique milliardaire.

Hughes était face à un grand nombre de problèmes au cours de l'été 1947, dont une enquête du Sénat qui cherchait à savoir comment il avait utilisé les fonds pour les projets du Hercules et du XF-11, destiné à la Photoreconnaissance. Peu après son audition devant le Sénat en août, il était revenu en Californie sur le chantier du Hercules, et avait parlé à son père d'un projet important du gouvernement dans lequel il pourrait s'impliquer.

D'après Linda, Howard Hughes et son père n'avaient pas de liens d'amitié, et son père n'aurait surement pas été considéré comme faisant partie du cercle des proches, à supposer qu'il y en eut un. Cependant il avait passé beaucoup de temps avec Hughes pour mener à bien le programme Hercules, et ils entretenaient de bonnes relations dès lors que son père se rendait particulièrement utile.

Howard Hughes US Senate

Son père lui a raconté qu'un jour, alors qu'il s'entretenait avec des ingénieurs, Hughes l'avait convoqué dans un bureau inoccupé. Hughes avait cette attitude concentrée et sévère qu'on lui connaissait quand il avait un problème à résoudre ou qu'il envisageait un nouveau projet.

Howard Hughes Howard avait laissé la porte du bureau ouverte. Mais le bruit à l'extérieur aurait empêché qu'on surprenne leur conversation. Il s'était assis sur un tabouret près de la fenêtre. Le père de Linda s'était approché pour l'écouter attentivement. Hughes avait horreur de se répéter et il haïssait les gens distraits. Hughes déclara à son père qu'il avait été contacté par un "haut-gradé de l'armée américaine" alors qu'il se trouvait à Washington, D.C.

Le milliardaire avait l'habitude des requêtes inhabituelles de la part des militaires. On savait qu'il était capable de garder un secret, et qu'il était à même de résoudre des problèmes compliqués. D'après le père de Linda, il s'agissait sans doute cette fois d'une situation extrêmement complexe, comme le gouvernement n'en avait jamais connu. Hughes lui dit qu'il s'était rendu sur une base militaire, au retour de sa séance au Congrès. Il ne précisa pas l'endroit, et ne révéla que peu de détails sur ce qui s'était passé.

Selon le père de Linda, Hughes n'était pas à l'aise pour parler de sa visite sur cette base. Il avait horreur des situations qu'il ne pouvait contrôler, et il laissait entendre que dans ce cas, tout était orchestré et contrôlé par les militaires.

Hughes était le seul civil présent à cette réunion. Il raconta qu'on lui avaient montré un nouveau type de machine volante. C'était pour l'essentiel des pièces éparses, et il était évident que ça résultait d'un crash, ou que l'objet avait été abattu. Hughes s'était dit que ça pouvait être un engin fabriqué par les Russes.

Ensuite Hughes s'était approché, et il avait remarqué que c'était un appareil hors du commun. Il n'avait pris en mains aucune des pièces, mais expliqua au père de Linda que c'était pour lui "la plus surprenante des choses que j'aie pu voir." Les officiers qui étaient sur place lui avaient dit qu'en effet cet engin était en morceaux, mais que le matériau était extrêmement résistant à la chaleur, au froid et à la pression. Ils avaient ajouté qu'il était pratiquement impossible de le percer, quoique le crash avait pu être provoqué par une implosion. Howard n'avait pas dit s'il y avait quoique ce soit d'écrit, et n'avait fourni aucun autre détail sur le matériau de l'engin.

Hughes avait dit au père de Linda que les militaires avaient également récupéré les cadavres de l'équipage de l'engin, et qu'ils étaient pratiquement intacts. Il avait été autorisé à les voir, et il avait évoqué des "nains" ou de "petits êtres diformes", qui portaient des combinaisons de vol sans coutures. Il n'avait donné aucun détail sur l'endroit où ils étaient conservés. Ensuite, il en était directement venu à l'aspect concret : "Ils attendent de moi que je découvre de quoi il s'agit, et je vous veux dans l'équipe". L'entretien s'était terminé de cette manière.

Quelques semaines plus tard, Hughes avait attiré le père de Linda à l'écart, et lui avait dit d'oublier la conversation qu'ils avaient eue. Il acait donné l'impression que ce programme représentait bien trop d'investissement et trop peu d'argent en retour.

Howard Hughes

Son père avait pensé plus vraisemblable que Hughes avait senti qu'on ne le laisserait pas mener sa barque, et qu'il n'avait pas souhaité de lancer dans une affaire qu'il n'aurait pas pu entièrement contrôler. A moins, peut-être, qu'il ait appris ou découvert autre chose qui l'aurait dissuadé de poursuivre.

Weekly World News Howard Hughes est mort en 1976. C'est seulement plusieurs années après cette conversation dans le bureau, que le père de Linda a fait le rapprochement entre le crash dont il lui avait parlé et cette affaire de l'été 1947 où un Ovni aurait été abattu ou se serait écrasé.

Les histoires d'Ovnis et d'Aliens n'avaient jamais intéressé son père. Linda pensait qu'il avait du voir les gros titres dans l'un des magazines que lisait sa mère. Ca pourrait coller, parce que j'ai gardé des vieux numéros du National Enquirer et des suppléments télé des années 70, et je me souviens d'articles sur les aliens, des incidents avec les militaires, et des épaves d'Ovnis.

J'ai demandé à Linda si son père aurait pu plaisanter en lui racontant ce qui s'était passé avec Hughes. Elle m'avait répondu : "Oh, non, mon père n'était pas du genre à broder. Il avait assez d'histoires authentiques à raconter à propos de Hughes et d'autres personnages importants qu'il avait rencontrés au fil des années... Il n'avait pas besoin d'en rajouter... Je suis certaine qu'il m'a dit la stricte vérité."

J'ai également demandé à Linda de me préciser combien de fois elle et son père étaient revenus sur ce récit après qu'il en ait parlé la première fois. Elle m'a répondu : "Une ou deux fois seulement... Les Ovnis ne l'intéressaient pas... Il m'avait raconté ça en passant, parce qu'il se disait que ça pourrait me donner quelques frissons... Mais mon père n'avait rien à ajouter, et je pense que c'est la raison pour laquelle nous n'en avions plus parlé."

Malheureusement, son père est décédé il y a quelques années. Je doute qu'il ait réalisé l'impact que cette histoire avait pu avoir sur sa fille. Avant de l'entendre, Linda n'avait guère réfléchi sur le sujet des Ovnis. Par la suite, elle a manifesté de plus en plus d'intérêt pour la question, et elle m'a dit : "Mon père m'avait dit que les propos d'Howard collaient vraiment avec ce que racontent les magazines, quand ils parlent de crashs de vaisseaux de l'espace... et la description des cadavres évoquait assez bien celle de ces aliens... Je ne crois pas tout ce que racontent les politiques, mais je n'avais jamais rien entendu qui m'amène à douter de ce qu'ils disent à propos des Ovnis. Qu'est-ce qu'ils auraient à gagner en nous racontant des histoires ? C'est seulement après avoir entendu le récit de mon père que j'ai commencé à mettre en doute leurs démentis..."

Fate magazine
Donald Keyhoe Linda m'a raconté comment elle avait été progressivement amenée à lire des articles sur les Ovnis dans la grande presse et les magazines. Son intérêt s'éveilla au point qu'elle commença à rechercher d'autres informations. Ce sont les propos du Colonel Jesse Marcel, après qu'il fut retraité, quand il s'exprima au sujet de Roswell et de la couverture des incidents Ovnis, qui stimulèrent sa recherche et elle s'intéressa aux récits de crashs et aux témoignages des militaires.

Elle me dit : "J'ai acheté un vieux livre de Donald Keyhoe, que j'avais trouvé en occasion, et je l'ai lu jusqu'à la dernière ligne. Ce livre m'a ouvert les yeux... Je pense maintenant qu'il y a bien autre chose dans ce domaine qu'on ne veut bien nous le dire."

J'ai demandé à Linda pourquoi elle avait attendu si longtemps avant de rapporter les propos de son père au sujet de Howard Hughes et de cet étrange engin. "Je suis une personne plutôt réservée... Je fais de mon mieux pour promouvoir l'éducation et pour encourager les étudiants à poursuivre leurs études. Pour qu'ils aillent le plus loin possible... Je ne veux pas devenir une icone pour les tenants d'une conspiration gouvernementale... Votre recherche de la vérité sur les Ovnis et les Aliens me paraît tout à fait authentique. Je pense que si des gens ont l'occasion de lire l'histoire de mon père, alors ils se décideront peut-être à se faire connaître et à partager leurs propres expériences et ce qu'ils savent en s'adressant à vous."

J'avais des tonnes d'autres questions à lui poser, mais il est évident qu'Howard Hughes n'avait confié au père de Linda qu'un tout petit aperçu de son expérience, quand il s'était trouvé face à un engin étrange et ses occupants. Il n'avait pu rapporter que les propos de Hughes. Nous n'en savons pas davantage, aussi je ne peux affirmer que c'est bien l'histoire d'un crash d'Ovni et de ses occupants. Je crois personnellement que le père de Linda a recueilli d'Howard Hughes des éléments concernant un étrange vaisseau et son équipage d'êtres de très petite taille, et qu'il a fait à sa fille un récit fidèle de ce qu'il a entendu, de la bouche même du principal témoin.

L'enquête autour de l'histoire de Linda a duré près d'une semaine. J'ai communiqué avec elle par téléphone à plusieurs reprises. Elle m'avait autorisé à enregistrer nos conversations, et j'ai soumis les bandes à un détecteur de stress que j'avais acheté quelques années auparavant. Si ce matériel bon marché est efficace, il indique qu'elle n'a aucunement cherché à me tromper. J'ai une bonne expérience comme enquêteur et ufologue, et j'ai constaté avec satisfaction que Linda a réellement coopéré, chaque fois que j'avais de nouvelles questions. C'est presque toujours un signe très favorable.

Linda m'a adressé par email une telle quantité de documents que je suis certain d'avoir affaire à une personne authentique, et que son père était effectivement employé chez Hughes Aircraft. Il apparait qu'il a du travailler comme consultant sur des programmes spécifiques, avant d'être employé à plein temps.

Puisque Hughes ne lui a jamais expressément dit qu'il avait vu un vaisseau alien ni précisé que les cadavres étaient des corps d'aliens, c'est à nous de remplir les blancs mais avec les précautions d'usage.

Au moins, l'histoire de Linda démontre qu'il y a bon nombre de gens qui détiennent des informations importantes au sujet des Ovnis, mais ne souhaitent pas en parler par crainte des répercussions. C'est sans doute la faute des journaux d'information, qui semblent incapables d'approfondir quoique ce soit, sauf à nous rapporter que tel homme politique est allé à la messe, ou a fêté son anniversaire. On ne nous rapporte que les communiqués auto-satisfaits des autorités, les journaux sont remplis de commentaires déphasés, mais l'essentiel est passé sous silence.

Source - http://www.ufo-articles.com/article139.html

Bill Knell - Site web : http://UFOguy.com

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=7708.0

Mercredi 25 Mars -

En attendant que l'auditeur Bob se manifeste de nouveau auprès de la station C2C, ce texte de Art Bell permet de chercher dans quelles circonstances le Président Eisenhower a pu rencontrer des Aliens. Il fut le 34ème président des États-Unis, entre le 20 janvier 1953 et le 20 janvier 1961. http://fr.wikipedia.org/wiki/Dwight_David_Eisenhower

- La base d'Holloman sert de décor à plusieurs histoires : le producteur de documentaires Robert Emenegger a évoqué une rencontre qui aurait eu lieu le 25 avril 1964 (mais Eisenhower avait laissé la place à Kennedy).

- Il est également question d'un évènement assez semblable survenu en mai 1971, deux ans après le décès d'Eisenhower.

- Il existe au moins une autre possibilité de rencontre, sur la base de Muroc/Edwards, en février 1954.

http://ovnis-usa.com/2008/12/06/samedi-6-decembre/

Art Bell

http://ovnis-usa.com/eisenhower-les-aliens/

Ce récit concerne le 10 février 1955. Il n'est pas fait mention de civières ni de la présence d'Howard Hugues.

Depuis deux ans, le chercheur et animateur Art Bell consacre une partie de ses efforts à éclaircir dans quelles circonstances le Président Eisenhower s'était rendu en 1955 sur la base Air Force de Holloman, au Nouveau-Mexique (anciennement nommée Alamogordo).

"Le 9 février, Eisenhower avait annoncé qu'il allait passer quelques jours en Géorgie pour une partie de chasse. Il a quitté le lendemain à 13h la base d'Andrews, accompagné de cinq personnes. Un groupe de journalistes des principaux réseaux le précédait dans un autre avion, parce que les relations internationales étaient alors assez tendues : les Russes traversaient un conflit de pouvoir, et la Chine communiste envisageait d'envahir Formose.

L'avion se posa sur la base Air Force de Spence. Ike et son entourage arrivèrent à Thomasville vers 16h30 le 10 février. Il chassa la caille pendant une heure sur la propriété de George H. Humphrey - son Secrétaire au Trésor - puis se retira dans sa résidence de Milestone. Moins de 24 heures plus tard, le Président se trouvait sur la base Air Force de Holloman. Les journalistes ont perdu le contact avec lui pendant 36 heures. James Hagerty, porte-parole de la Maison Blanche, déclara à la presse que Ike et son secrétaire "se remettaient d'un rhume", et leur raconta que le Président jouait au bridge devant un feu de cheminée.

"En fait", nous dit Art Bell, "Eisenhower avait quitté sa résidence avant le lever du jour, le lendemain de son arrivée, et s'était fait conduire sur la base de Spence pour redécoller vers Holloman."

Milestone

L'article resitue le contexte géopolitique de l'époque : "Ike et ses conseillers avaient étudié la question, rassemblé des statistiques, et considéré tous les apects de la poursuite des essais nucléaires. En tant que chef de la plus puissante nation, Ike était aussi considéré par beaucoup comme le gardien de l'arsenal nucléaire du monde libre. La course aux armements avait commencé dès la fin de la Seconde Guerre mondiale, et l'arme nucléaire était au coeur des stratégies. Les Etats-Unis à eux seuls, en 1955, avaient déjà conduit 189 tests nucléaires atmosphériques, souterrains, et sous-marins. Les Russes en étaient à 90 essais nucléaires depuis 1949, et avaient fait exploser leur première bombe à hydrogène en 1953."

Ensuite le narrateur imagine les derniers instants avant la rencontre historique : "Ike n'était pas certain que tout se déroulerait comme espéré, mais ses conseillers avaient fait de leur mieux pour le préparer. La puissance atomique serait évidemment au centre des discussions. Un assistant les avisa qu'ils allaient bientôt atterrir à Holloman. Ils bouclèrent leurs ceintures et attendirent."

La visite de Ike à Holloman a été révélée par un ancien pilote, surnommé l'Aviateur Kirtland, affecté à hôpital de la base.

A l'automne 2006, Art Campbell a reçu du témoin une lettre de sept pages, rapportant les grandes lignes de cette visite. L'avion présidentiel de l'époque, le Columbine III, s'était posé à Holloman le 11 février, vers 9h du matin. Selon ce qui était prévu, il s'était immobilisé au bout de la piste 13, après avoir fait un demi-tour.

Ike Eisenhower

"Il y avait environ 300 personnes, qui s'étaient rassemblées sur un côté de la base, pour voir l'Air Force One se poser. L'avion présidentiel s'était curieusement immobilisé à 800 mètres, seul dans cet endroit reculé, et les moteurs à l'arrêt. Pas de tapis rouge, ni d'orchestre, pas de parade d'honneur, seulement quelques meuglements de vaches au loin.

Artist view Les employés civils et les militaires reçurent l'ordre de retourner à leurs tâches, et la base reprit une activité normale. Néanmoins la question circulait : Ike est-il dans l'avion ? Que se passe-t-il ? On avait notifié aux civils et militaires que tout devait se dérouler comme à l'habitude pendant la visite du Président.

Peu de temps après, un Ovni est venu se poser à cent mètres devant l'Air Force One. Un homme, que l'on présume être Eisenhower, est sorti de l'avion et s'est dirigé vers l'Ovni. La rencontre a duré 45 minutes, puis le personnage est retourné vers l'avion. Un autre Ovni s'était maintenu dans les airs au-dessus de la piste pendant toute la durée de cet échange."

Les détails sont finalement peu nombreux. Ike avait été vu par des centaines de personnes. Le Président et le commandant de la base s'étaient adressés à un groupe de 225 militaires et d'employés civils, dans un hangar, et une seconde fois dans la salle de cinéma. L'ancien pilote avait fourni les noms de huit témoins, dont celui du Colonel Sharp. Art Campbell cherche depuis à en retrouver d'autres. Eisenhower avait quitté la base vers 16h30 ou 17h.

Art Bell pense qu'on avait exercé une forte pression sur les personnels militaires et civils, afin que la visite du Président reste strictement confidentielle. "Ce fut très efficace, parce que personne ne soupçonna finalement qu'Eisenhower s'était absenté de Thomasville pendant 36 heures. Il est très probable que cette brève rencontre à Holloman ne fut pas la première."

L'enquêteur poursuit : "Mais il est fort possible que le Président Eisenhower avait rencontré des ETs l'année précédente sur la base de MUROC (devenue Edwards AFB). La presse avait mentionné en février 1954 le fait que "Ike avait disparu pendant quelques heures". Une agence avait même cafouillé au point d'annoncer sa mort. Finalement la polémique a tourné ensuite pendant des années sur le fait de savoir si le Président avait ou non visité son dentiste à Palm Springs pour faire réparer une couronne. C'est peut-être là qu'il aurait eu l'occasion de voir des corps d'aliens."

L'enquêteur poursuit : "Mais il est fort possible que le Président Eisenhower avait rencontré des ETs l'année précédente sur la base de MUROC (devenue Edwards AFB). La presse avait mentionné en février 1954 le fait que "Ike avait disparu pendant quelques heures". Une agence avait même cafouillé au point d'annoncer sa mort. Finalement la polémique a tourné ensuite pendant des années sur le fait de savoir si le Président avait ou non visité son dentiste à Palm Springs pour faire réparer une couronne. C'est peut-être là qu'il aurait eu l'occasion de voir des corps d'aliens."

Art Bell ajoute : "Le chercheur canadien Grant Cameron, spécialiste de l'histoire des Présidents, en regard de la question Ovnis, m'avait raconté que Ike, l'année précédente à Muroc, était entouré de 250 personnes. On pense que cette fois Eisenhower avait tenu à fausser compagnie aux journalistes qui le croyaient toujours à Thomasville, parce que les autres nations, y compris les Russes et le bloc Communiste, devaient absolument ignorer cette rencontre."

La base d'Holloman sert de décor à plusieurs histoires : le producteur Robert Emenegger a évoqué une autre rencontre qui aurait eu lieu le 25 avril 1964, mais il est également question d'un évènement assez semblable survenu en mai 1971. Rappel - http://ovnis-usa.com/2008/12/06/samedi-6-decembre/

Source - http://www.bibliotecapleyades.net/exopolitica/esp_exopolitics_q_4.htm

Des informations complémentaires sur cet évènement ont été publiées en 2007 sur le site web du Major George Filer, les Filers Files. http://www.ufoinfo.com/filer/index.shtml

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=7664.0

Mardi 24 Mars -

LONG BEACH, Californie - Le 17 mars, huit personnes ont observé pendant 26 minutes un engin en forme de soucoupe dont les évolutions paraissaient coordonnées. L'objet a disparu alors qu'au moins une dizaine d'hélicoptères approchaient, qui donnaient l'impression d'être à sa recherche. A proximité se trouve l'arsenal naval de Seal Beach, et aussi le terrain militaire de Los Alamitos.

L'un des témoins a rapporté l'incident auprès du Mufon. Cette femme avait commencé par l'apercevoir quand il se trouvait vers le sud, à environ 1,5km de la côte du Pacifique. "Ca s'est passé au-dessus de Long Beach, entre 18h59 et 19h25; mes fils étaient avec moi."
http://mufoncms.com/cgi-bin/manage_sighting_reports.pl?mode=view_long_desc&id=16094&rnd=641101237676165

"Nous étions dans le jardin à l'arrière de la maison, en train de faire des photos, parce que l'observation du ciel est une de nos occupations favorites. Au moins 5 fois par semaine, nous avons l'habitude de nous détendre comme ça en fin de journée, et j'ai enseigné les constellations à mes fils.

J'ai alors remarqué quelque chose qui semblait très différent des engins terrestres habituels, que ce soit un jet, une maquette, ou un prototype. C'était un objet qui se déplaçait d'ouest en est, sans la lumière rouge de signalisation (selon la réglementation aérienne), contrairement à tous les autres avions qui décollent de l'aéroport...

Il se tenait immobile, puis il s'est mis à changer de directions, plusieurs fois... Il n'avait pas non plus la lumière verte sur l'autre côté. J'ai fait au moins 60 photos de cette chose... Elles valent vraiment le coup pour se faire une idée de ce qui se passe."

Long Beach map

Au début, il devait se trouver à la verticale de la compagnie d'électricité, à l'angle de Studebaker et la 2ème Rue/Westminster. Ensuite l'engin a effectué un virage à 160/180 degrés pour se diriger vers l'est - puis il est reparti vers l'ouest - et la manoeuvre s'est répétée alors qu'il dérivait lentement plus au sud - au-dessus de l'Océan Pacifique - vers le célèbre "Redondo Trench". Les détails apparaissent dans les données de mes photos, qui couvrent la totalité des 26 minutes.

J'avais du mal à discerner la forme précise de l'objet, jusqu'au moment de charger les images sur mon ordinateur. Encore que, seules ses lumières étaient bien visibles.


En ce qui concerne son apparence, il m'a semblé que l'objet avait la capacité de "changer de formes", et c'était assez spectaculaire !

Cependant ça n'a pas été mieux que le 'Vaisseau mère' en Triangle que nous avions tous vu le 12 Novembre dernier, et je pense que ça serait difficile de faire plus fort !

J'ai pris plusieurs photos en temps réel mais je ne voulais pas "gâcher" et je savais que la seule manière d'établir une preuve serait de faire des poses assez longues; c'est pourquoi la plupart de mes 60 photos sont à 8 secondes d'exposition avec une ouverture à F 2.5, et une optimisation réglée à +2.00 (au mieux des possibilités de mon appareil) : ça montre bien les vraies couleurs des lumières de l'engin, et sa trajectoire. C'est une caméra numérique Sony Cybershot, avec une haute définition, et les originaux n'ont pas été altérés !

J'ai tenu à préserver leur intégrité afin d'apporter une preuve valable ou non que cette chose avait justifié la présence consécutive de 10 hélicoptères dans les airs peu après qu'elle ait disparu, et ils allaient refaire le plein pendant les deux heures qui ont suivi.

Les lumières étaient de couleur blanc/jaune, avec un peu de rouge par moments, et j'avais bien noté que ce n'était pas conforme à la règlementation aérienne de la FAA, qui suppose du rouge à gauche, du vert à droite, et des lumières blanches clignotantes à 40 pulsations par minute.

Cette chose avait commencé à émettre des lueurs, et tout était restée allumé en permanence. Ensuite des lumières blanches ont clignoté rapidement, puis de nouveau comme avant, et les clignotements ont repris, puis la lumière brillante s'est stabilisée pendant trente à soixante secondes. Elle changeait de forme, ou bien il y avait plusieurs engins ?

De là où je me trouvais, ça ressemblait à une soucoupe, puis on aurait dit qu'elles étaient deux qui évoluaient ensemble. Ensuite ça a pris l'apparence de deux orbs qui étaient d'une certaine manière interconnectées, puis ça a encore "changé de forme" pour ressembler davantage... à des carrés arrondis.

Sur la base des photos que j'ai prises, je n'ai aucune raison de croire qu'il pouvait y avoir eu plusieurs engins dans le ciel ce soir-là. Il y a des clichés où la méprise avec des étoiles semble possible, mais en y regardant de plus près, on voit bien que la couleur, les nuances, sont identiques à celles de l'engin initial. Deux de mes photos montrent qu'il pourrait y avoir deux soucoupes sous une autre forme, qui se présenteraient comme des boomerangs, mais c'est difficile d'en être sûr parce que ce sont des images en pause.

Vous êtes des experts en la matière, et j'espère que vous allez pouvoir nous aider à déterminer ce qui se passe sur notre planète !

C'était absolument incroyable, mais c'était en retrait par rapport à ce que ma famille et moi avions vu par le passé, et dont nous aimerions parler avec un enquêteur.

La nuit dernière, nous étions 7 et un 8ème nous a rejoint à la dernière minute; il n'a pu voir que la fin de l'évènement. Pendant les 20 premières minutes nous n'étions que trois, parce que les garçons étaient allés prévenir les voisins pendant que je prenais les photos. A mon avis il se passe vraiment quelque chose, et à Long Beach en particulier."

Sources :

- http://www.ufocasebook.com/2009/canavyweapons.html

- http://www.examiner.com/x-2363-UFO-Examiner~y2009m3d18-UFO-photographed-over-Long-Beach-CA

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=7701.0

Images : http://s162.photobucket.com/albums/t255/lpanter7/LB%20UFO/?start=0

Lundi 23 Mars -

Après Mai 2008, puis Octobre 2008, le Ministère de la Défense britannique (MoD) vient de procéder à une troisième vague de déclassification d'une partie de ses documents confidentiels Ovnis, portant sur les années 1987 à 1993.

Comme les fois précédentes, un petit document audio du Dr David Clarke sert de présentation.

[audio:http://ovnis-usa.com/SONS/David_Clarke_NationalArchives-mars-09.mp3]

Les nouveaux rapports ne contiennent pas de photos originales, seulement quelques dessins. On est loin d'une déclassification complète pour les années concernées.

On y trouve la reproduction de plusieurs bulletins d'associations ufologiques et un bon nombre de coupures de presse. Des récits fantaisistes, mélés à des affaires très documentées, donneront aux medias superficiels un prétexte pour faire diversion.

David Clarke

Richard Osley titre dans l'Independant : "Ovnis : Selon les dossisers secrets, 1.200 observations ont été rapportée entre 1987 et 1993".

"Les documents récemment déclassifiés révèlent que "le Ministère de la Défense britannique avait renoncé à monter une base de données sur les observations Ovnis, par crainte du ridicule si son existence était révélée publiquement."

Les responsables ne tenaient pas à ce que les citoyens puissent penser que l'idée de visiteurs extraterrestres était sérieusement envisagée. Pour cette raison, le Ministère de la Défense britannique a continué son archivage classique.

Parmi les rapports de 1987 à 1993, on trouve des descriptions de soucoupes volantes en forme de gâteaux ou des diamants lumineux dans le ciel nocturne. Mais il y a aussi dans ces nouveaux dossiers publiés sur le site web des Archives Nationales, un récit concernant un alien à l'apparence de banane, aperçu dans l'ouest de Londres en mai 1989.

Une autre histoire mystérieuse est celle de cette femme qui promenait son chien à Norwich, en Novembre 1989. Elle avait été approchée par un homme "en tenue de vol" et son accent était "de type Scandinave". Le rapport précise : "Il lui a demandé si elle avait connaissance de ces cercles dans les cultures, et lui a expliqué qu'ils étaient formés par des êtres comme lui, venant d'une autre planète semblable à la Terre." Il a ensuite disparu, et tandis qu'elle s'enfuyait, effrayée, cette femme a vu une immense sphère brillante, jaune orangée, s'élever verticalement derrière une rangée d'arbres.

(...)

Plusieurs documents concernent le décès d'un pilote américain rattaché à la RAF, qui s'était écrasé en Mer du Nord en 1970. On avait procédé à une enquête sur la mort du Capitaine William Schaffner 20 ans plus tard, lorsque des histoires ont circulé selon lesquelles il avait disparu après s'être approché d'une brillante source lumineuse, au large de la côte est. En 1992, l'Evening Telegraph de Grimsby avait publié la transcription supposée de son appel à la base, où il aurait déclaré qu'il voyait quelque chose comme une grosse boule de verre : "Ca se déplace lentement de haut en bas, et de droite à gauche."

Le Ministère de la Défense britannique a souligné dans son rapport que le Capitaine Shaffner avait fait une erreur d'appréciation quant à son altitude, puis n'était pas parvenu à faire fonctionner son siège éjectable.

Le MoD a fait savoir qu'il enregistrait toutes les observations, afin que les ministres soient à même de répondre aux questions des députés - mais uniquement sur papier. Des notes datées de mars 1988 montrent pourquoi il avait renoncé à son projet de constituer une base de données informatique. Un memo adressé au cabinet explique que ce serait "contraire" aux déclarations des ministres, lorsqu'ils affirmaient que les Ovnis ne représentaient pas une menace pour le pays, et qu'on ne devait pas mobiliser des ressources pour mener ce genre d'enquêtes.

Un responsable avait écrit : "Je comprendrais les réactions du public, si l'on apprenait dans les medias que nous menons ce genre de travail". Il avait ajouté : "Nous devons maintenant cesser d'enquêter", mais que les incidents Ovnis continueront d'être enregistrés lorsqu'ils se produiront."

Source - http://www.independent.co.uk/news/uk/politics/ufo-secret-records-show-there-were-almost-1200-mysterious-sightings-between-1987-and-1993-1651408.html

L'article de Yahoo News/Press Association, daté du 22 mars 2009, est plus spécifique : "Les enquêteurs militaires avaient pris très au sérieux les photographies d'un Ovni, volant à proximité d'un jet de la RAF au-dessus de l'Ecosse. C'est entre autres ce qu'on apprend à la lecture des nouveaux documents déclassifiés par la Grande-Bretagne."

"Des témoins ont rapporté qu'ils avaient vu un gros objet mystérieux en forme de diamant, se maintenir en l'air pendant une dizaine de minutes, avant de disparaître verticalement à très grande vitesse.

Des experts militaires avaient conclu que l'avion était un Harrier, mais n'étaient pas parvenus à identifier l'objet volant malgré ses contours apparemment bien nets.

De crainte que les medias s'intéressent de trop près à cette affaire, le MoD avait opéré une démarche inhabituelle, en informant les ministres de cet évènement.

On apprend également que les officiers du renseignement militaire britannique chargés d'enquêter sur les rapports d'Ovnis s'étaient beaucoup intéressés aux allégations selon lesquelles les Etats-Unis auraient mis au point un avion-espion top-secret.

Les 7 dossiers, assemblés par le DI55 (une branche des services de renseignement de la Défense), concernent la période de Novembre 1987 au mois d'Avril 1993, et comportent environ 1.200 cas Ovnis.

Ils montrent que les responsables britanniques étaient davantage préoccupés à l'époque des avancées des Russes et des Américains dans le domaine aéronautique, que des petits hommes verts.

On trouve dans ces dossiers de nombreuses coupures de presse évoquant les rumeurs selon lesquelles les militaires américains auraient conçu un avion-espion hypersonique nommé Aurora.

Annexée à un article de Septembre 1991 sur l'Aurora, figure cette note d'un responsable du MoD : "Nous sommes très attentifs à se sujet, malgré une récente réunion organisée par l'USAF pour démentir son existence".

Aurora

http://ufos.nationalarchives.gov.uk/

http://uk.news.yahoo.com/21/20090322/tuk-mod-briefed-ministers-over-ufo-6323e80.html

http://www.guardian.co.uk/uk/2009/mar/22/ufos-aliens-di55-mod

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=2301.0

Dimanche 22 Mars -

Une rumeur persistante circule depuis des années selon laquelle un laboratoire biologique et une base secrète seraient installés dans des souterrains sous la ville de Dulce, au Nouveau-Mexique. A l'initiative de Norio Hayakawa, une conférence et des débats publics seront organisés sur place le 29 mars 2009, pour faire le point sur cette question.

Des histoires ont commencé à circuler au milieu des années 70, lorsque certains des 4.000 habitants de la région avaient rapporté "des lueurs étranges dans le ciel". Des fermiers signalaient de mystérieuses mutilations de bétail ainsi que de fréquents passages d'hélicoptères militaires.

Norio Hayakawa a convoqué des témoins oculaires, des officiers de police, et des enquêteurs du paranormal, dans le cadre de l'hôtel Jicarilla Inn à Dulce. Mais il a déjà un avis tranché sur ce sujet et entend démontrer que ces rumeurs pourraient avoir des explications plus prosaïques; elles pourraient cependant s'avérer dérangeantes pour l'opinion publique.

Norio Hayakawa

Paul Bennewitz Les rumeurs s'étaient amplifiées en 1980 lorsque Paul Bennewitz, qui présidait alors la société Thunder Scientific Labs, située à côté de la base Air Force de Kirtland, avait prétendu qu'il pouvait capter des signaux émanant d'entités aliènes, qui étaient émis depuis une base située sous l'Archuleta Mesa, non loin de Dulce.

Bennewitz prétendait qu'un engin de forme triangulaire s'était écrasé près de Dulce, et que d'autres Ovnis avaient été vus près de Kirtland, de même qu'à proximité de l'espace de stockage d'armements nucléaires de Manzano, et de la zone de tests de Coyote Canyon.

Le principal conférencier est Greg Bishop, un personnage controversé, mais sans doute celui qui a le mieux enquêté sur l'affaire Bennewitz, lui consacrant un livre ('Project Beta').

Selon Greg Bishop, Paul Bennewitz aurait été manoeuvré par l'AFOSI - l'agence de renseignements et de désinformation de l'US Air Force - et en particulier l'agent Rick Doty, alors basé à Kirtland. L'opération avait consisté à le persuader qu'une base aliène se trouvait sous l'Archuleta Mesa. Greg Bishop pense que Bennewitz avait en fait observé en 1979 des vols d'essais de prototypes de plateformes volantes contrôlées à distance (UAVs).

D'autres chercheurs sont attendus, comme Russell Erby, Michael Salla, Dennis Balthaser ou Gabe Valdez... Mais pour Hayakawa, "l'essentiel est de faire s'exprimer les habitants de la région, les fermiers et les officiers de police qui rapporteront leurs expériences personnelles." Il pense que de nombreuses personnes s'intéressent aux conclusions de cette réunion, "parce que les rumeurs persistent depuis plusieurs décennies."

L'équipe de la série "UFO Hunters", sur History Channel, a visité Dulce le 31 janvier dernier, et interviewé des résidents au sujet de cette prétendue base : "Leur enquête, qui sera diffusée le 25 mars, a contribué à sensibiliser les habitants. Pour la première fois, ils pourront s'exprimer lors de cette conférence sans craindre le ridicule."

Au fond, Hayakawa doute que la rumeur soit fondée. Il est convaincu qu'il y a d'autres manières d'expliquer les rapports d'Ovnis et les mutilations de bétail : "Il n'y a aucune preuve qu'une base existe près de Dulce."

Mais la région connait de sérieux problèmes environnementaux et de santé publique :

"On m'a raconté par exemple que, dans les années 70, le gouvernement aurait mené des opérations dans la région : des expériences sur les maladies bovines, sur l'anthrax et d'autres substances, dans le cadre de recherches sur la guerre biologique." D'autres sources ont informé Hayakawa que des produits chimiques avaient été déversés illégalement dans les environs.

"Cette rumeur pouvait aussi servir à couvrir des fuites de radiations, à la suite du test nucléaire souterrain de 1967, auquel on avait procédé dans le cadre du Project Gasbuggy, à 22 miles au sud-ouest de Dulce."

[La Commission à l'Energie Atomique avait lancé le Programme Plowshare en 1957, pour tester l'utilisation civile des explosifs nucléaires afin de construire des ports, des digues, ou des canaux. Il était aussi question de s'en servir pour stimuler la production de pétrole et de gaz naturel, comme une alternative aux détonations classiques. Le premier test de cette technique, codé sous le nom de Project Gasbuggy, avait eu lieu le 10 décembre 1967 à une profondeur de 1.300m sous le San Juan Basin, avec une charge nucléaire de 26 kilotonnes placée dans un puits hermétiquement scellé.]

"Nous devons vérifier s'il est exact que le taux de cancer est anormalement élevé dans cette région, et s'il y a des problèmes de fertilité chez certaines femmes." Si certaines de ces allégations se confirmaient, Hayakawa est alors d'avis que "le gouvernement pourrait avoir voulu faire diversion et intentionnellement propagé ces rumeurs d'activités aliènes : une agence serait bien capable d'avoir monté quelques faux incidents de type Ovnis, en utilisant des méthodes sophistiquées telle que l'usage de projecteurs holographiques."

Pour Hayakawa, la propagation de la rumeur ferait partie des programmes de PSYOPS (Psychological Operations) qu'utilisent les militaires : "Le fait de mêler des histoires d'Ovnis porte à sourire et entretient le ridicule pour détourner l'attention et décourager une étude sérieuse des problèmes locaux."

Norio Hayakawa avait longuement enquêté sur la Zone 51, dans les années 90, et fini par écarter toute hypothèse sur des recherches avancées concernant des technologies aliènes.

Source - http://www.ufodigest.com/news/1208/hayakawa.html

http://www.ufodigest.com/news/0309/dulce-base.php - http://www.myspace.com/noriohayakawa

http://ufomagazine.squarespace.com/ufo-hunting-ground/2009/2/4/ufo-hunters-dulce-and-more.html

http://www.ufomystic.com/author/greg/

The Septembre 1983 Omni ran a picture story on the "Subterrene," a nuclear tunnel-boring machine developed at Los Alamos. The machine burrows through deep underground rock, heating it to a molten state (magma), which cools after the Subterrene moves on. The result is a tube with a smooth, glazed lining that can be used for the high-speed transport shuttles that link the sub-base complexes. - http://www.subversiveelement.com/Dulce.html

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=7680.0

Samedi 21 Mars -

Un auditeur est intervenu en direct sur Coast to Coast pour annoncer qu'il possède un film montrant le président Eisenhower, et des Aliens sur des brancards.

George Noory concluait son émission avec Whitley Strieber le 3 février, en prenant des questions d'auditeurs. Bob était alors intervenu en direct par téléphone pour annoncer qu'il avait acquis 18 bobines de films 16mm qui montrent le président Dwight Eisenhower, Howard Hughes et des êtres venus d'ailleurs, allongés sur des brancards.

Le producteur Tom Danhaiser de C2C avait rapidement interrompu la conversation pour vérifier quelques détails avec le témoin, et s'arranger avec lui hors antenne pour obtenir de voir le film.

A ce stade, la crédibilité de l'auditeur Bob n'a pas encore été établie.

Juste avant qu'on entende Bob, l'animateur George Noory annonce :
"Nous prenons un appel de Fayetteville, Caroline du Nord, bonsoir Bob..."

3 février 2009 - L'intervention de Bob sur le film avec Eisenhower :
[audio:
http://ovnis-usa.com/SONS/C2C_GeorgeNoory_Eseinhower_films_Feb03-2009.mp3]

George Noory
Ike Eisenhower Bob déclare qu'il travaille avec l'armée et est affecté à la "surveillance des caméras satellites". En raison de l'origine de l'appel (Fayetteville), les chercheurs en ont déduit qu'il serait basé à Fort-Bragg. Là se trouvent plusieurs unités aériennes de l'armée U.S., notamment le XVIIIème Airborne Corps HQ, la 82ème Airborne Division, et l'USASOC (United States Army Special Operations Command).

Le 6 février 2009 - l'animateur de Coast to Coast revient brièvement sur l'histoire du film avec Eisenhower :
[audio:
http://ovnis-usa.com/SONS/C2C_GeorgeNoory_Eisenhower_Film_Reference_Fev06_2009.mp3]

Le 1er mars George Noory s'entretient avec Larry Bryant, et l'informe que Bob se trouve actuellement en Europe. Ils attendent son retour aux Etats-Unis pour se faire remettre le film. Si tout se passe bien, Norry a déclaré que le film serait placé sur le site web de la station. Bob a fait savoir qu'il était d'accord, à condition que personne n'en tire un avantage financier.

1er mars 2009 - George Noory fait le point sur le film avec Eisenhower :
[audio:
http://ovnis-usa.com/SONS/C2C_GeorgeNoory_Eisenhower_FilmUpdate_March1st09.mp3]

1er mars 2009 - Larry Bryant et George Noory parlent de Bob, du film, et du processus de la Divulgation :
[audio:
http://ovnis-usa.com/SONS/C2C_GeorgeNoory_Larry.Bryant-Ike.Film-Mar1-2009.mp3]

Le
17 mars 2009 - George Noory informe ses auditeurs que Bob sera de retour d'Europe et doit recontacter l'équipe à partir du 21 mars :
[audio:
http://ovnis-usa.com/SONS/C2C_GeorgeNoory_Eisenhower_FilmReference_March17th_2009.mp3]

Larry Bryant Larry Bryant a réalisé une transcription de l'émission du 3 février. Il s'est aussi chargé de lancer quelques requêtes FOIA (auprès de la Bibliothèque Eisenhower, la CIA, le National Technical Information Service - U. S. Department of Commerce & du GAO). - http://ufoview.posterous.com/

Bob -
Hello, Mr. Noory. Je dois vous faire part d'une information exceptionnelle - vraiment exceptionnelle. Je suis dans l'armée, et je surveille des caméras satellites.

Ce que j'ai à vous dire concerne les Ovnis - oui, c'est très particulier : j'ai acquis 18 bobines de film, de type militaire, ça remonte aux années quarante, au début des années cinquante. Euh, j'en ai hérité.

- Noory : C'est du 16mm, noir et blanc ?

- Oui c'est du noir et blanc; j'ai eu [inaudible] sur la majorité d'entre elles. Il y a des insignes militaires sur les bobines, avec des aigles et ce genre de choses.

- Noory : avez-vous déjà visionné le contenu, Bob?

- J'en ai regardé une partie. Euh, ce que j'ai pu en voir m'a foutu la frousse de ma vie.

- Noory : Comment ça ? - Vous pouvez rapidement préciser ?

- Euh, il faudrait qu'on en parle hors antenne; ce n'est pas...

- Noory : Je vais donner votre numéro à Tom, si vous en êtes d'accord.

- Sur les bobines que j'ai visionnées - du moins dès la première - on voit le Président Eisenhower et, euh, le euh, ce type excentrique qui avait une compagnie d'aviation - comment s'appelait-il ? - c'est celui qui vivait en reclus..

- Whitley Strieber : Oh, Howard Hughes.

- Oui, Howard Hughes, il est dans un hangar, il cherche quelque chose, euh, des gens allongés sur des brancards (et ils ne venaient pas d'ici).

- Noory: Oh, bon sang; bon, écoutez...

- Je dois m'arrêter là, et...

Howard Hughes

Noory, met fin à la conversation : Bob, je vous mets en attente, nous allons prendre votre numéro et nous pourrons échanger davantage. Ca semble très impressionnant. Whitley, mon ami, on reste en contact.

- Strieber : Merci, George, comme toujours...

Informations complémentaires, rassemblées et transmises par le chercheur croate Giuliano Marinkovic :

- Le Jerry Pippin Show, avec Larry Bryant le 3 mars, à propos de Bob et du film avec Eisenhower :
[audio:http://ovnis-usa.com/SONS/JerryPippin_LarryBryant_30mns.mp3]
http://www.ufoshows2go.com/
[audio:http://ovnis-usa.com/SONS/JerryPippin_Eisenhower_Part2_11mns.mp3]

- Grant Cameron, invité de Mel Fabregas pour le Veritas Show, revient sur la précédente histoire de rencontre, sur la base Air Force d'Edwards en février 1954, entre Eisenhower et des Aliens :
[audio:http://ovnis-usa.com/SONS/VeritasShow_GrantCameron_15mns.mp3]

"Les chercheurs intéressés ont échangé des dizaines d'emails, et formulé quelques hypothèses : Bob pourrait être occupé à surveiller des données météo mondiales pour les transports de marchandises, ou de troupes (peut-être le 18ème WEATHER SQ)."

Quelques contacts à Fort-Bragg.pdf
http://www.adrive.com/public/8f52775e1ac475032be6f75ae60741ec0b244b9d8e0fe4e0306a8cba061d0431.html

Annuaire de Fort-Bragg
http://www.adrive.com/public/0683520477a0449a3ab7a4bcb200ca846e718da293f4cad1050e5652cea7a495.html

Ce document PDF évoque les raisons du possible voyage en Europe de Bob :
http://ovnis-usa.com/DIVERS/Possible Connection With Europe.pdf

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=7664.0

http://www.bragg.army.mil/ - http://www.podomatic.com/people/index/uforadio

http://presidentialufo.com/


Le 21 mars, Larry Bryant a adressé cette lettre à un membre du Sénat américain :

A : Hon. Kay R. Hagan
U. S. Senate
Washington, DC 20510

De : Larry W. Bryant
3518 Martha Custis Drive
Alexandria, VA 22302

DATE : 21 mars 2009

L'un de nos concitoyens, du nom de "Bob", doit prochainement confier un film à l'animateur George Noory, qui anime une émission sur le réseau Coast to Coast, pour qu'il soit analysé et dupliqué. Ainsi que Bob en parle dans la transcription ci-après de son appel téléphonique à l'antenne le 3 février 2009, ce film montrerait le Président Eisenhower et le pionnier de l'aviation Howard Hughes, en train d'examiner dans un hangar quelques artefacts d'Ovnis et des aliens, allongés sur des brancards.

La découverte de Bob pourrait constituer l'ultime preuve de la réalité des Ovnis/E.T., sur laquelle travaillent des chercheurs du monde entier depuis plus de 60 ans. L'authentification du contenu de ce film amènerait alors à se poser diverses questions telles que :

Larry Bryant

(1) Quelles agences/responsables étaient au courant de cette rencontre de Ike avec des Aliens depuis le début ?

(2) Sous quelle autorité et pour quelle raison ces responsables ont-ils agi pour dissimuler le contenu du film ainsi que tous les rapports officiels concernant l'incident évoqué ?

(3) Si le film détenu par Bob n'est qu'une copie du film original, où (et pourquoi) la version originale serait-elle aujourd'hui cachée au public ?

(4) Qui était le propriétaire/conservateur original de la copie de Bob (et quelle était/ou est son ancienne responsabilité gouvernmentale) à l'époque où Bob est entré en sa possession ?

(5) Aujourd'hui, quelle entité fédérale aurait intérêt à conserver ce film - et quelle raison aurait-elle à le faire ?

(6) En tant que propriétaire actuel de ce film, à quel(s) responsable(s) du gouvernement Bob doit-il s'adresser pour protéger SES intérêts personnels ?

Si ces questions, ainsi que d'autres en rapport, devaient être posées publiquement lors d'une audition devant un comité du Sénat, elles devraient aider à déterminer ce que l'administration Eisenhower avait appris au sujet de la réalité Ovnis/E.T.

Non seulement ce comité peut exercer son pouvoir de citation à comparaître, pour obtenir des témoignages et des documents révélateurs de la part de témoins disponibles, mais il pourrait aussi être amené à découvrir des preuves corroborantes d'autres éventuels lanceurs d'alerte en plus de "l'auditeur Bob."

Larry Bryant C'est pourquoi je vous prie de transmettre cette requête au président du comité sénatorial approprié, afin que son équipe invite "l'auditeur Bob" à leur communiquer sa preuve.

Afin d'aider à coordonner cette action essentielle dans l'intéret de Bob - et celui de toutes les personnes qui sont également concernées et susceptibles de déterminer la portée et l'impact de cette affaire au potentiel historique - je demande à l'équipe du comité de s'engager immédiatement à travailler en collaboration avec les membres de l'équipe de Mr. Noory chez C2C (http://www.coasttocoastam.com) pour protéger et faire progresser à la fois les intérêts de Bob et ceux du public dans ce domaine.

Note : ni Bob ni la direction de C2C ne cherchent à tirer un quelconque profit de cette divulgation.

Je vous adresse par courrier simple une lettre signée similaire à cet email.

Je vous remercie de nous assister dans cette occasion (en attente) de parvenir à la vérité pleine et entière sur les Ovnis.

LARRY W. BRYANT
Directeur du Bureau de Washington, D. C., de l'organisation "Citizens Against UFO Secrecy"
http://ufoview.posterous.com

C'est suivi de la retranscription de l'intervention sur C2C.

http://en.wikipedia.org/wiki/Citizens_Against_UFO_Secrecy - SUITES : http://ovnis-usa.com/eisenhower-les-aliens/

Vendredi 20 Mars -

Le Dr. Steven Greer, fondateur en 2001 du Disclosure Project, a modifié sa trajectoire mais il est resté combatif. Il a composé avec le Dr. Ted Loder, professeur à l'Université du New Hampshire, un document élaboré sur la question de l'énergie. Ce texte vient d'être adressé au Président Obama et à tous les membres du Congrès.

Dans sa lettre d'accompagnement, Greer affirme que les américains doivent recentrer le débat national sur l'énergie "en cessant de nous focaliser sur les technologies du charbon propre, du solaire, de l'éolien, des biocarburants ainsi que le nucléaire, mais nous tourner vers des systèmes avancés qui concernent un domaine entièrement nouveau de la physique."

Greer ajoute : "Malheureusement, la plupart des grands prgrès dans ce domaine scientifique et technologique ont été classifiés de manière illégale, en faisant un usage abusif de la Loi sur la Sécurité Nationale, la Loi sur les Brevets, et grâce à d'autres artifices. Ces dysfonctionnements doivent être corrigés dès maintenant."
Le rapport complet de 25 pages (au format Pdf) se trouve ICI - http://www.disclosureproject.org/PDF-Documents/Energy.pdf

Steven Greer presse l'administration Obama de s'informer sur ces nouvelles technologies, de soutenir financièrement la recherche et le développement, et de publier un Ordre Exécutif pour libérer les scientifiques de toutes les entraves qui s'appliquent illégalement sur eux, au nom de la sécurité nationale.

Steven Chu Il importe maintenant de savoir si le Professeur Steven Chu, nouveau Ministre de l'Energie, apportera son soutien au président Obama, et comment se comporteront les principaux groupes de pression.

Il s'agit de libérer des centaines de brevets qui ont été classifiés pour empêcher les inventeurs qui les avaient déposés de chercher à les exploiter.

Gary Vesperman est membre du "New Energy Congress", et milite dans le même sens depuis 2002. Il est aussi l'inventeur d'une application sur les champs de torsion qui devrait révolutionner l'internet et les communications. http://peswiki.com/index.php/Congress:Member:Gary_Vesperman

http://www.peswiki.com/index.php/New_Energy_Congress

Dans un article publié chez Rense.com en 2006, il chiffre à près de 4.000 le nombre des inventions qui ont été censurées, et cite de nombreux exemples, avec des noms et des références précises. Il explique comment fonctionne le système :

"Un comité de 9 membres, au Bureau américain des Brevets, examine les dépôts en regard de la sécurité nationale, et l'un de ses objectifs inavoués est de provoquer une rétention dès lors que ça concerne des inventions qui pourraient menacer les monopoles des énergies fossiles, ou nucléaires, ou encore le charbon, etc... Quand un inventeur voit son brevet classifié, il risque 20 ans de prison s'il continue de travailler sur son projet ou tente de l'exploiter."

Des brevets ont été également classifiés dans d'autres domaines, et sont soumis à la même règle. Par exemple, il peut s'agir de l'invention d'un dispositif permettant de coder les échanges entre radio-cibistes...

Parfois les travaux de chercheurs sur des modèles de carburateurs économes ont été confisqués. Des menaces et des représailles ont été exercées sur des inventeurs. Certaines découvertes ont été assimilées à des mouvements perpétuels, un moyen détourné et radical pour refuser le dépôt de brevet.

"Des ingénieurs de la compagnie Hitachi Magnetics ont affirmé qu'un moteur à aimants est non seulement logique et réalisable, mais que l'attitude des politiques dans ce domaine les empêche formellement de mettre au point une telle invention, en raison de la pression des divers cartels de l'énergie. Les principaux obstacles à l'énergie libre sont les grandes banques qui possèdent ou financent les industries de l'énergie."

http://ovnis-usa.com/VIDEOS/KateBush_CloudBusting.flv

Source - http://www.spiritofmaat.com/archive/feb2/vesprman.htm - http://www.rense.com/general72/oinvent.htm

http://x-journals.com/2009/greer-and-loder-briefing-report-to-the-obama-administration/

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=7527.0

Source - http://www.spiritofmaat.com/archive/feb2/vesprman.htm

Jeudi 19 Mars -

Une équipe de scientifiques indiens, conduite par le Professeur Jayant Narlikar, vient de découvrir trois nouvelles espèces de bactéries vivaces dans la stratosphère terrestre.

Le plus étonnant est que ces micro-organismes sont capables de résister aux radiations dans l'ultraviolet.

Un porte-parole de l'ISRO (Indian Space Research Organization) a déclaré qu'elles ne ressemblent à aucune de celles qu'on trouve sur Terre. Elles ont été découvertes dans des échantillons collectés par un ballon envoyé dans la stratosphère.

"La stratosphère reçoit des doses importantes de radiations d'ultraviolets qui détruisent la plupart des organismes. Lors de l'analyse des échantillons récupérés, les microbiologistes ont détecté douze colonies bactériennes et six colonies de moisissures. Parmi elles, trois colonies bactériennes constituent de nouvelles espèces."

Jayant Narlikar

Ces scientifiques indiens ont nommé l'une des bactéries 'Janibacter hoylei', en hommage à l'astrophysicien Fred Hoyle, père de la Panspermie.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Panspermie

"Cette étude ne permet pas d'établir de manière certaine que ces micro-organismes sont d'origine extraterrestre, mais elle représente un encouragement à poursuivre de telles recherches sur l'origine de la vie".

Source - http://www.cnn.com/2009/TECH/science/03/17/india.bacteria/index.html

Le "Prix UFO Digest" des UFOlogues de l'année 2009 vient d'être attribué à Clay & Shawn Pickering ainsi qu'à la "Source A", en reconnaissance de leurs efforts pour diffuser ses rapports dans le grand public.

Robert Morningstar, éditeur de la revue, a justifié ce choix : "La récompense salue également la patience dont ils ont fait preuve sur le Forum Open Minds pour établir l'authenticité de leur information, et apporter des précisions sur l'initiative de la divulgation aux Nations-Unies. Grâce à eux, nous en savons davantage sur les réunions du 12 février 2008 et les rencontres suivantes qui ont eu lieu dans la proche banlieue de New York.

Ainsi, les Frères Pickering et la Source A ont largement contribué à la prise de conscience par le public des sujets en rapport avec l'UFOlogie et l'Exopolitique.

Ces trois personnages ont assuré une importante couverture mediatique. Clay & Shawn ont mené des débats parfois houleux, et encouragé un dialogue au niveau politique pour encourager la divulgation globale à partir de l'initiative de l'ONU à propos des Ovnis, tout celà pendant... l'année internationale de l'Astronomie des Nations-Unies.

http://ovnis-usa.com/reunions-a-lonu/

Shawn & Clay_Pickering Shawn & Clay PIckering sont les animateurs de la branche de New-York du Disclosure Project.

La "Source A" est un officier en service actif dans l'US Navy, qui a derrière lui une carrière prestigieuse, ayant navigué pendant près de 40 années au service de son pays. Il connait les Frères Pickering depuis un peu plus de 2 ans. En confiance, la "Source A" a décidé de confier à Clay & Shawn qu'elle avait une histoire inédite à leur raconter. C'était effectivement une nouvelle importante dans le domaine de l'ufologie.

Après avoir longuement échangé avec l'officier naval, Shawn & Clay Pickering ont fait équipe avec Robert Morningstar (Editeur de UFO Digest) et le Dr. Michael Salla (Directeur de Exopolitics.Com) pour commencer à porter à la connaissance du public les révélations concernant les "Réunions aux Nations-Unies sur la Divulgation". Nous avons appris que la Source A avait personnellement participé aux rencontres, et selon cette information les E.T. doivent s'engager ouvertement dans les affaires du monde.

La communauté ufologique s'est ensuite engagée via l'internet dans des débats assez animés. Deux camps se sont opposés, divergeant sur l'échéance de la Divulgation, la nécessité de sensibiliser le grand public, ou les moyens d'obtenir une importante couverture mediatique sur ce sujet ultra-sensible.

La "Source A" a présenté ses accréditations officielles, plusieurs documents du gouvernement, et une synthèse de sa carrière dans l'US Navy. Robert Morningstar l'a surnommée le "Calmar", en raison des capacités de camouflage de cette créature marine, et aussi parce que c'est un terme argotique qui sert à qualifier tous ceux dans la Navy qui "servent en silence" le pays et la Constitution.

Je ne vois aucun autre exemple, dans l'histoire récente, qui ait autant inspiré, bouleversé, divisé, ou enflammé les ufologues. Le thème des Réunions aux Nations-Unies sur la Divulgation continue d'animer les débats et fait entrer l'ufologie au coeur de la géopolitique au 21ème Siècle."

Calmar

http://www.youtube.com/watch?v=ldC-AxcdeNs

Source - http://www.ufodigest.com/news/0309/ufologist-awards.php

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=2342.0

Mercredi 18 Mars

Roger Marsh annonce sur The Examiner l'organisation en juillet prochain, à Roswell, du "Premier symposium Chrétien sur les Ovnis & les Aliens".

"Les Ovnis & les Aliens pourraient bien ne pas correspondre à l'image qu'en donne Hollywood de races avancées venant de planètes éloignées, utilisant pour se déplacer des trous de vers ou des portails inter-dimensionnels. En fait, les engins exotiques aperçus partout dans le monde, et les récits d'abductions aliènes, trouvent leur explication dans la Bible."

Selon l'auteur de l'article : "Les aliens pourraient bien être des anges déchus." Exemple : "Lorsque les hommes eurent commencé à se multiplier sur la face de la terre, et que des filles leur furent nées, les fils de Dieu virent que les filles des hommes étaient belles, et ils en prirent pour femmes parmi toutes celles qu'ils choisirent." (Genèse 6:1-4).

Ce tout premier symposium chrétien sur les aliens aura lieu du 3 au 5 juillet. Il est organisé par Guy Malone, auteur et co-fondateur de "Résistance aux Aliens" - une organisation qui se consacre à l'étude des pensées Bibliques sur le phénomène des Ovnis et des abductions aliènes.

Nephilim
Guy Malone Le site web de Guy Malone propose des références précises aux versets bibliques. Il explique sur AlienResistance : "La Bible renferme des informations très pertinentes sur ce que d'aucuns considèrent à tort comme un phénomène récent, que ni les églises d'aujourd'hui, ni les ufologues de premier plan ne semblent bien connaître.

Parmi ceux qui sont au courant, certains pensent qu'il est difficile d'aborder le sujet. D'autres ont choisi de taire l'information bien qu'ils la connaissent - souvent pour un profit financier, pour éviter d'en débattre, ou pour promouvoir leurs propres objectifs."

Guy Malone a choisi d'habiter Roswell, au Nouveau-Mexique. Il s'est installé dans la mecque des ufologues, se présentant comme un missionnaire chrétien venu contrer la doctrine prédominante dans le domaine ufologique "afin que tous puissent comprendre dans quelle perspective se situe la Bible."

Il pense que ce tout premier symposium chrétien sur les abductions aliènes va permettre de rassembler les meilleurs auteurs sur le sujet ainsi que des titulaires de maîtrises universitaires, et des experts chrétiens réputés qui connaissent bien le phénomène Ovni. Ils démontreront que les voyageurs interplanétaires montrés par Hollywood - sont en réalité des anges déchus."

Parmi les orateurs attendus, outre Guy Malone : Lynn Marzulli, auteur de la "Nephilim Trilogy", pour qui l'ensemble du phénomène Ovni était annoncé dans l'Apocalypse - Michael S. Heiser, PhD, historien, et éditeur de la revue Logos - William Alnor, PhD, auteur de plusieurs ouvrages - Joe Jordan, directeur régional pour le Mufon de Floride, organisateur de la Conférence de Roswell en 2008 - Chris Ward, pasteur de la Fraternité chrétienne Logos - Gary Bates, conférencier créationniste - Mike Bennett, PhD, ingénieur dans le domaine aérospatial - Stephen Yulish, PhD, Professeur d'histoire. - Nicole Malone, auteur de "A Modern Guide to Demons and Fallen Angels".

Source - http://www.examiner.com/x-2363-UFO-Examiner~y2009m3d11-First-Christian-UFOalien-symposium

http://www.alienresistance.org/

En pratique, la traditionnelle Conférence ufologique de Roswell, habituellement ouverte à des participants de tous horizons, a été cette année entièrement prise en mains par les érudits bibliques.

Dans un second article publié peu après, Roger Marsh dresse le portrait de Joe Jordan, directeur régional pour le Mufon de Floride, et raconte sa transformation au contact des abductés : "Certains lui ont montré non seulement comment interrompre un processus d'enlèvement, mais surtout comment empêcher que ça arrive, en invoquant le nom de Jésus-Christ et par la force de la prière."

Source - http://www.examiner.com/x-2363-UFO-Examiner~y2009m3d12-UFOalien-abduction-sleuth-spots-Christian-smoking-gun

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=7631.0

Seconde partie - http://www.examiner.com/x-2363-UFO-Examiner~y2009m3d14-UFO

http://ovnis-usa.com/SONS/LMH_Perris_140309_20mns.mp3

Mardi 17 Mars - Du nouveau dans l'affaire de Needles : le 14 mai 2008, un objet bleu-turquoise incandescent, de forme ovale, s'était écrasé à 3 heures du matin au sud de la ville, près de Topock, en Arizona. Le témoin, R.B., se trouvait sur le pont de son bateau, quand il avait vu tomber vers lui un immense objet brillant et incandescent.

Il ignorait qu'à 200 miles de là, à Perris, Californie, près de Riverside, un garde de sécurité avait observé le même objet.

L'enquêtrice Linda Moulton Howe a recueilli un nouveau témoignage dans l'affaire de Needles, qu'elle a publié sur EarthFiles le 14 mars 2009 : "Le gardien m'a dit qu'il préférait être appelé 'Shark'. Il a d'abord pensé que ce pouvait être une rentrée de débris d'un satellite, parce qu'il pouvait discerner la silhouette sombre d'un objet en forme de diamant. Il était ce soir-là en service à Perris. Il m'a également raconté ce qui lui était arrivé quatre mois plus tard, en août, et pourquoi il était maintenant persuadé que des engins autour de la Terre peuvent interagir avec la pensée humaine. Mais d'abord, évoquons l'objet de Needles."

Shark - J'ai remarqué un objet brillant qui traversait le ciel. Au milieu des étincelles, je pouvais distinguer une forme plus dense, en friction dans l'atmosphère, et dont la chute était rapide, tandis que les gerbes demeuraient comme en suspension, alignées en forme d'arc derrière cet objet. Les couleurs vers l'arrière de l'objet étaient d'un orange assez vif, avec aussi du bleu-turquoise, comme une sorte de métal incandescent.

Needles map

Les étincelles en arrière-plan étaient plus brillantes, blanches et jaunes, la trainée s'étendant sur plusieurs kilomètres. Alors que cette chose se dirigeait vers la région de Needles, en Californie, j'ai vu une sorte de panneau qui semblait s'en être détaché; il était freiné par l'air et décélérait plus rapidement que les plus petits objets. Il était assez large pour masquer en partie les objets plus brillants derrière lui. Ensuite le panneau est tombé assez rapidement.

Quant à la silhouette sombre de la masse principale, elle était en forme de V, ou de diamant, comme un cornet qui serait vu de côté. Je ne parvenais pas à déterminer ce que ça pouvait être, parce que c'était trop éloigné et à trop haute altitude.

LMH - Avez-vous pu constater que ce n'était pas une météorite ?

Shark - C'est ce que j'avais pensé au début. Du moins jusqu'à ce que je constate qu'il y avait plusieurs objets et différentes couleurs, puis le panneau qui s'était détaché et faisait écran. C'est alors que j'ai plutôt envisagé que ce devaient être des débris d'un engin spatial.

LMH - Avez-vous appelé les pompiers ou la police ?

Shark - Non, puisque ça devait être une rentrée de débris, et qu'il ne pouvait pas s'y trouver quoique ce soit de vivant, mais probablement un fragment de satellite. Je me disais aussi que quelqu'un était sans doute en train de suivre sa descente.

Ce n'est que la nuit suivante, en écoutant la radio, que j'ai réalisé que d'autres personnes près de Needles avaient observé quelque chose d'étrange. Ils avaient probablement vu le même objet. Mais elles n'avaient pas tenu à révéler leurs identités.

LMH - Vous savez que j'ai pu interviewer Bob, cet homme qui vit sur son bateau. Il m'a raconté qu'environ quinze minutes plus tard, il avait vu arriver un hélicoptère venu récupérer cette chose...

Shark - Oui. J'ai entendu cette émission, et j'étais moi aussi persuadé que la rentrée de cette chose était suivie. Des gens savaient que cet objet arrivait, et ils devaient être prêts à le retrouver à cet endroit précis. Ils sont arrivés très rapidement et l'ont récupéré. Mais j'ai constaté que le témoin Bob et d'autres à la station de radio ne se mettaient pas vraiment en avant. J'ai simplement décidé de ne pas me manifester parce qu'il semblait bien que je n'aurais rien à ajouter.

Cependant, puisque l'enquête semble terminée, et aussi parce qu'il m'est arrivé autre chose en rapport avec le phénomène Ovni, j'ai pensé que je pourrais parler du panneau que les autres n'avaient pas vu. Il se peut qu'il y ait d'autres morceaux, qui seraient tombés ailleurs.

LMH - Vous en aviez parlé à d'autres personnes ?

Shark - Seulement à mon frère et à ma femme.

LMH - Shark, vous avez laissé entendre qu'il s'est passé autre chose après ce mois de Mai 2008...

Shark - Ca s'est passé trois mois après l'incident du 14 mai 2008, vers la mi-août 2008, ici à Perris, en Californie. J'essayais d'observer les étoiles, ce que je fais parfois pendant mon service de garde. Il était environ 2h20 du matin. J'ai entendu parler des jumelles à vision nocturne, mais je n'en ai pas. Les miennes sont ordinaires, et quand j'ai voulu mes utiliser, ma posture n'était pas assez stable.

Donc j'ai du me contenter d'observer les étoiles à l'oeil nu. Mon attention s'est portée sur un point lumineux, et j'ai pensé que ça pouvait être un objet en orbite terrestre à environ 500 miles d'altitude. Puis j'ai choisi une étoile assez voisine pour me servir de référence, et déterminer si l'objet était en mouvement.

Linda Moulton Howe
J'étais uniquement concentré sur ce minuscule object lumineux. Je me suis dit que ça me serait agréable de pouvoir apercevoir un Ovni, par une nuit comme celle-là. Quelques secondes plus tard, cet objet s'est déplacé en passant de 6h à 5h, en-dessous de l'étoile de référence, et s'est arrêté après avoir fait cet arc de cercle. Le point n'avait cessé d'être lumineux.

J'ai alors pensé : 'Oh, peut-être un Ovni...!' Ca n'a pas beaucoup bougé, mais il s'est passé quelque chose...

Puis je me suis dit que si le mouvement se reproduisait, j'aurais peut-être plus de raisons de penser que c'est un Ovni. Et juste à cet instant, l'objet a commencé un arc de cercle en sens inverse, tout autour de l'étoile, sans discontinuer, puis il est revenu à sa position initiale marquant les 6h.

Cette fois j'ai commencé à penser que ça pouvait bien être un Ovni. Je ne savais pas ce que je pouvais demander de plus. Je suis resté en attente pendant une minute ou deux, sans bouger. Je ne savais à quoi m'attendre ensuite. Mais plus rien n'a bougé.

LMH - Est-ce que vous vous êtes dit que cet objet s'était branché sur votre première pensée ?

Shark - Je ne saurais dire comment ça fonctionne. Je sais que des personnes ont parfois essayé de photographier des objets dans l'espace, et qu'ils avaient soudain disparu, ou s'étaient mis à clignoter. C'est comme s'ils lisaient dans nos pensées. Comme si c'était un jeu. J'ignore tout de leur technologie, de la manière dont ils peuvent communiquer ou se brancher sur la pensée de celui qui les regarde. Ca échappe totalement à ma compréhension.

Perris, Californie, 2h23 du matin : un immense engin rectangulaire émerge silencieusement de la couche nuageuse

Shark - J'ai cessé d'observer et j'ai marché vers mon véhicule de fonction, une camionnette, qui se trouvait à quelques mètres. J'ai appuyé mes bras sur la portière arrière, et j'étais face au sud. A environ un kilomètre, et à une altitude d'environ 500 mètres, il y avait un front nuageux, et d'autres nuages encore au-delà. Je me demandais s'ils se déplaçaient vers l'est, parce que ça indiquerait que les températures pourraient baisser en Californie.

Deux minutes plus tard, les nuages n'avaient pas bougé. Mais j'ai alors remarqué que quelque chose émergeait du front nuageux, légèrement vers ma droite, et par le sommet comme si l'objet était posé dessus. Cet objet avait une forme allongée, il était sombre, noir, mais ses bords latéraux et inférieurs étaient de couleur ambrée ou orange.

Les bords plus marqués, étaient de couleur ambre ou orange, brillante. L'objet a continué à s'élever assez lentement au-dessus des nuages. Je pense que sa vitesse était de l'ordre de 20 à 30 miles/h, ce qui n'est pas suffisant pour maintenir en l'air la plupart des avions. Il n'y avait pas d'ailes. C'était une sorte de boîte, mais avec des facettes, comme celles d'une pierre taillée. Le sommet était plat, les côtés et le dessous également. Mais de chaque côté et vers le centre, les angles faisaient environ 15 degrés. Et la même chose en-dessous.

LMH - Quelles étaient ses dimensions ?

Shark - 20 à 30m de long, 5 à 7m de large, et 3 à 4m d'épaisseur.

LMH - Je regarde votre très bon dessin, et je me demande si les surfaces étaient réfléchissantes..

Shark - La Lune était derrière moi, vers l'endroit où j'avais aperçu le premier objet. Elle était à environ 40% de son cycle. Elle se reflètait un peu au sommet de l'engin, et me permettait de mieux distinguer ses côtés. Ca formait comme des rides sur un lac, la nuit. Le bas était éclairé par la couleur orange des bords inférieurs.

LMH - C'étaient ses propres lumières ?

Shark - C'est l'objet qui diffusait une lumière orangée, parce qu'il n'y avait rien d'autre qui puisse l'éclairer à cette altitude et particulièrement les bordures. Cet engin se trouvait toujours à 500 mètres d'altitude.

LMH - Vous aviez distingué une forme taillée en diamant vers le haut ?

Rectangle

Shark - Je ne pourrais assurer que c'était taillé comme un diamant, mais c'était une forme un peu spéciale parce que la lumière de la Lune ne se réfléchissait pas sur lui en permanence. Alors que l'engin avait émergé au-dessus des nuages, il avait aussitôt commencé à s'incliner vers l'avant selon un angle d'environ 10 ou 15 degrés. L'avant de l'engin est devenu plus évident, montrant comme une taille au ciseau. Ensuite j'ai pu apercevoir que c'était la même chose vers l'arrière.

Les contours de couleur orange se sont ensuite estompés progressivement à mesure que l'objet se détachait de la masse nuageuse.

Une Technologie d'invisibilité ?

LMH - Qu'avez-vous pensé à ce moment ?

Shark - J'ai pensé qu'il cherchait à se rendre invisible. Au début, il était totalement caché du sol par la couche de nuages, mais en s'élevant au-dessus d'une zone dégagée, avec des autoroutes en-dessous, il tendait à se rendre invisible.

Il s'est ainsi lentement avancé davantage vers moi, penché vers le bas. J'ai pensé que ça me permettrait de le voir encore mieux.

Je n'entendais aucun son, et ça rendait la chose encore plus étrange. Il a continué d'approcher et de descendre, jusqu'à se trouver à une centaine de mètres de l'endroit où je me trouvais, de l'autre côté de l'autoroute. Quand il s'est trouvé à environ 350 mètres, il était en position horizontale. Pour moi l'engin avait soit un dispositif d'anti-gravité, soit sa structure incoporait une réserve de gaz plus léger que l'air.

Comme il approchait toujours, j'ai alors pensé : "Dans un moment je me vais me retrouver juste en-dessous, et je n'ai pas du tout envie de ça."

Shark cherche un endroit pour se protéger

J'ai alors décidé de reculer jusqu'à pouvoir m'adosser à un bâtiment qui se trouvait assez proche, pour continuer d'observer en n'était plus dans la zone éclairée. Mais quand j'ai relevé la tête, l'objet n'était plus visible. Il avait totalement disparu de mon champ de vision, ou bien il était toujours là mais invisible.
La situation était devenue plus inquiétante. Comme j'ignorais ses intentions, j'ai préféré me trouver un abri plus sûr, et j'ai rejoint mon véhicule pour monter dedans.

LMH - Pourquoi avez-vous commencé à avoir peur ?

Shark - Parce que l'objet cherchait manifestement à se dissimuler. Mais j'ai également pensé au fait que je venais de voir deux Ovnis dans la même soirée, à quelques minutes d'intervalle. Il devait s'être produit une sorte de phénomène de communication, au moment où j'avais vu ce point dans le ciel, qui avait pu lire dans mes pensées. Ca faisait beaucoup en une soirée, et encore je n'étais pas certain que ça se soit passé comme ça.

LMH - Pourquoi auriez-vous eu peur de cet objet à facettes, alors que vous aviez ressenti une sorte de communication télépathique poisitive avec ce point lumineux ?

Shark - Il ne s'était écoulé que deux minutes entre ces évènements. J'en avais déduit qu'une forme de communication s'était établie qui reliait les deux évènements, mais les intentions de l'objet m'étaient toujours inconnues. Ce n'est pas parce qu'un objet très distant avait semblé coopérer avec moi que je devais me sentir en confiance avec un engin rapproché, pratiquement positionné au-dessus de ma tête.

LMH - Mais je ne vois toujours pas ce qui vous avait effrayé ?

Shark - J'avais eu peur de ses intentions, parce que l'engin semblait chercher à se camoufler, qu'il était noir, avec des contours oranges, et qu'on n'a pas l'habitude de voir ce genre de chose. Ses caractéristiques de vol était totalement inédites pour moi si ce n'est qu'elles pouvaient peut-être évoquer un dirigeable. Mais ça ne faisait aucun bruit, donc il devait avoir d'autres ressources inconnues pour se déplacer. J'ignore totalement ce que ça pouvait être, d'où ça venait, qui le pilotait, et quelles étaient ses intentions.

Des Technologies d'un autre monde ?

LMH - Si ça venait d'ailleurs, que ce n'était pas terrestre, qu'est-ce que ça vous amènerait à penser ?

Shark - Je voudrais savoir ce que ça faisait là, et pourquoi. Je ne me sentais pas à l'aise dans cette situation. C'est comme si vous découvrez un objet totalement inconnu dans votre jardin - OK, vous en faites quoi ?

LMH - Qu'avez-vous pensé depuis ce mois d'août 2008, quant à la possibilité que des intelligences non-humaines puissent se trouver dans notre environnement, et qu'elles s'y manifestent de manière plus ou moins furtive ?

Shark - Je pense que ces intelligences sont probablement déjà là. Et qu'elles sont en communication avec des pouvoirs militaires de notre gouvernement, qu'elles coopère en quelque sorte pour le développement de nouvelles technologies.

LMH - Serions-nous seuls dans l'univers ? Sinon, que recherchent ces intelligences en venant sur Terre ?

Shark - Je ne crois pas que nous soyons seuls dans l'univers. Il s'est passé bien trop de choses, à part ce que j'ai vu, mais je l'ai constaté d'après vos travaux, et bien d'autres aussi. Des quantités d'autres objets ont été filmés dans le ciel, qui présentent des caractéristiques inconnues et non-terrestres."

http://ovnis-usa.com/le-crash-de-needles/ - http://ovnis-usa.com/lovni-diamant-de-perris/

Source : EarthFiles - http://www.earthfiles.com/news.php?ID=1535&category=Environment

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=7607.0

Lundi 16 Mars -

Parmi les raisons qui pourraient différer la Divulgation attendue sur le sujet Ovnis, on peut évoquer la détérioration rapide du climat politique aux Etats-Unis - alors que les fameux 100 premiers Jours de la nouvelle présidence n'en sont qu'au deux-tiers. Des contacts américains qui semblaient habituellement assez confiants, se prennent à douter d'une issue prochaine, bien que ça reste un moyen pour Obama de reprendre l'initiative.

La résistance à Barack Obama s'est organisée dans les milieux de la droite américaine et des républicains militants. C'est même chez certains une peur viscérale qui s'est installée. Le climat de défiance entretenu évoque assez la campagne de déstabilisation orchestrée autrefois en France contre Lionel Jospin, lorsque le moment a été choisi de rappeler ses anciennes sympathies trotskystes.

Mais l'accusation contre Obama est plus tenace, puisqu'on le soupçonne d'être l'instrument d'une crise organisée pour conduire une révolution socialiste, "anti-américaine".

http://www.acorn.org/
http://en.wikipedia.org/wiki/Association_of_Community_Organizations_for_Reform_Now

Wade Rathke Leur cible favorite est l'organisation ACORN, dont la montée en puissance est pour eux le signe évident qu'une révolution est en marche, et ils sont persuadés que la crise financière a été soigneusement préparée.

L'Association of Community Organizations for Reform Now est une organisation fondée en 1970 par des étudiants radicaux, Wade Rathke et Gary Delgado. Elle revendique aujourd'hui 400.000 membres et gère environ 1.200 associations de quartiers dans 110 villes américaines.

L'article de Stanley Kurtz pour la National Review du 29 mai 2008 titré "Inside Obama's Acorn" est considéré comme le premier signal d'alerte. http://fr.wikipedia.org/wiki/National_Review
http://article.nationalreview.com/?q=NDZiMjkwMDczZWI5ODdjOWYxZTIzZGIyNzEyMjE0ODI=


L'un des buts poursuivis par ACORN est de faire obtenir des logements par des familles défavorisées, en exerçant des pressions sur les banques par divers moyens assez radicaux : bloquage des voies d'accès, occupation des locaux, chantage à l'accusation de discrimination raciale... Les banques auraient ainsi été contraintes de multiplier les crédits très risqués, surnommés NINJA : "No Income, No Job or Asset"... (''pas de revenu, pas de salaire, pas de biens propres")...

Ces conservateurs pensent avoir identifié la cause de la crise économique. Ils font observer que le déficit chez Fanny Mae qui se chiffrait à 1 milliard de dollars en 1992 est passé à 80 milliards en 1999 et 600 milliards au début de 2003.

Plus récemment, ACORN a commencé à prôner la désobéissance civile en invitant les familles à refuser les expropriations.

Gary Delgado
Obama a longtemps été l'avocat d'ACORN et de ses diverses branches, Il est parfaitement clair pour les ultra-conservateurs que le nouveau président ne pouvait avoir ignoré leurs méthodes : ils n'ont eu aucun mal à établir qu'il avait lui-même conduit des séances de formation pour le mouvement.
ACORN avait également démontré sa capacité d'organisation pour susciter chez les minorités pauvres des centaines de milliers de nouvelles inscriptions sur les listes électorales.

Barack Obama ne s'était pas privé de faire appel à leurs services de mobilisation, en leur obtenant 800.000 dollars de subventions au cours de l'année 2008.

Mais l'organisation avait aussi été accusée de multiples fraudes électorales, en plusieurs occasions.

http://www.youtube.com/watch?v=7NmaZIdz6Vo

L'accusation consiste à dire que Barack Obama, resté fidèle à ACORN, au point de leur confier la première partie de ses opérations de battage médiatique, a largement contribué à cette crise des subprimes qu'il serait maintenant censé résoudre.

En fait, ACORN est accusé de multiplier ses efforts pour réaliser le schéma connu sous le nom de Stratégie Cloward-Piven pour orchestrer la crise :

Cette stratégie a été exposée pour la première fois le 2 mai 1966 dans le magazine The Nation par deux professeurs de l'Université de Columbia, Richard Andrew Cloward et Frances Fox Piven.

Ils s'étaient inspirés par les émeutes d'août 1965 dans le quartier noir de Watts, à Los Angeles. Ils pensaient démontrer que des avancées sociales peuvent être obtenues en éxerçant la pression nécessaire.

Richard Cloward Frances Fox Piven

David Horowitz résume ainsi la méthode : "La stratégie consiste à obtenir des changements politiques par la force, et à organiser des situations de crises. La Stratégie Cloward-Piven cherche à précipiter la chute du capitalisme en submergeant la bureaucratie gouvernementale avec une profusion de demandes impossibles à satisfaire. La société entre alors en situation de crise, et s'ensuit l'effondrement économique.

Cloward et Piven avaient été inspirés par les écrits de l'activiste radical Saul Alinsky (1909-1972) et sa Fondation pour les Zones Industrielles. Il est notamment l'auteur du 'Manuel de l'animateur social' et Hillary Clinton lui a consacré une thèse." http://fr.wikipedia.org/wiki/Saul_Alinsky

Saul Alinsky Dans son livre publié en 1989, "Rules for Radicals", Alinsky préconisait : "Faites en sorte que l'ennemi s'en tienne aux règles qu'il a lui-même édictées. Lorsqu'on le presse ensuite d'honorer chacune de ses propres lois, et de statuer, malgré tous ses principes moraux Judeo-Chrétiens, ou ses promesses implicites de mettre en place un contrat social libéral, il apparaît alors combien il est humainement faillible. L'échec du système sera utilisé pour le discréditer de bout en bout, et il sera facile de remplacer la table des lois capitaliste par une de type socialiste." (http://www.discoverthenetworks.org/)

Un article de Newsmax explique en résumé : "Leur stratégie pour parvenir à un chaos politique, financier, et social qui pourrait entrainer une révolution a amalgamé les concepts d'Alinsky avec des formules plus agressives pour produire des transformations dans le gouvernement américain. Pour parvenir à réaliser leur objectif révolutionnaire, Cloward et Piven avaient montré qu'il suffisait de mobiliser un groupe d'activistes offensifs, soutenus par des médias complaisants, pour parvenir, par la coercition, à la redistribution des richesses du pays." - http://www.newsmax.com/index.html

Pour le magazine The Nation, Cloward et Piven avaient même précisé quel type de "crise" ils envisageaient de voir se mettre en place : "On entend par crise une situation de dysfonctionnement dans les sphères institutionnelles qui serait perçue par tous. Une crise peut se produire spontanément, (comme des émeutes), ou bien comme l'aboutissement de tactiques de manifestations de protestation, qui soit génèrent ce dysfonctionnement, soit le rendent perceptible à l'attention du public."

Le scénario que les conservateurs ressassent en ce moment tient en quatre mots : Démoralisation - Déstabilisation - Crise - "Normalisation"... avant la militarisation de l'appareil sécuritaire, et l'intervention de l'armée.
L'alternative présentée par Alex Jones, voit au contraire Obama comme l'instrument du cartel mondial des banques, dont l'objectif est d'instaurer un Nouvel Ordre Mondial. Mais la conclusion n'est-elle pas semblable dans les deux cas ?

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=7594.0

Obama Deception

Dimanche 15 Mars - Le Capitaine Robert Collins informe de temps en temps ses contacts par le moyen d'une liste email.

Aujourd'hui, il a recoupé trois sources pour formuler cette question : "Les Ovnis émettent-ils des signaux à 3 GHz ?"

Robert Collins s'est souvenu de l'affaire impliquant le vol de l'US Air Force RB-47, qui remonte au 17 Juillet 1957. Elle a été présentée ici le 30 septembre 2008, et développée sur le forum Ovnis-USA. - http://ovnis-usa.com/2008/09/30/mardi-30-septembre/ - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=4526.0

"Un Stratojet de reconnaissance de l'Air Force, avec six officiers à bord, a été suivi pendant une heure trente par un objet non-identifié sur une distance de plus de 700 miles, entre le Mississippi et l'Oklahoma. L'objet a été observé en visuel à plusieurs reprises par l'équipage, et il s'agissait d'une lumière intensément brillante, légèrement bleutée. Les radars au sol l'avaient accroché.

Par la suite, deux objets de couleur rouge sont apparus. A plusieurs reprises, pendant la tentative d'approche qui s'était engagée, l'objet avait simultanément disparu des différents écrans. De même, ces sources avaient constaté des manoeuvres si rapides qu'elles semblaient impossibles à réaliser par un engin en vol. Une transmission de micro-ondes à 3 Ghz avait été détectée par l'équipage du RB-47."

Robert Collins Robert Collins a donc fait le rapprochement qui va suivre après avoir reçu de son ami Hal Puthoff, de l'Institute for Advanced Studies à Austin, un article de 1971 qu'il a retrouvé pour lui : - http://www.earthtech.org/

1) Tiré de "Astronautics & Aeronautics" de Juillet 1971 / Volume 9 N°7, pages 67, 68 & 69, Rencontre Ovni.

Page 66, Meridian Mississippi : "L'opérateur #2 des contre-mesures électroniques de Lucy 17 (identifiant), de l'avion RB-47, a intercepté près de Meridian, Mississippi, un signal ayant les caractéristiques suivantes : fréquence 2995 à 3.000 Ghz; étendue du signal pulsé : 2.0 microsecondes; fréquence de répétition du signal : 600 Hz (cycles par seconde); taux de balayage 4 tours/mn; polarité verticale. Le signal s'est rapidement déplacé sur l'écran du localisateur, indiquant un déplacement rapide de la source émettrice; la source est en vol. Le signal a cessé après l'observation...."

Page 67, zone Louisiane-Texas : "...le RB-47 continue sa route vers l'ouest à 500 Miles/h. Au lieu de sembler descendre sur les écrans de contrôle, comme ce serait le cas pour une émission terrestre, la source de 3 Ghz est restée fixe par rapport au RB-47."

Ceci est confirmé Page 68 : "...la source inconnue du signal de 3 Ghz se déplaçait plutôt vers le haut, par rapport au RB-47, qui volait à 500 Miles/h."

La seconde information, Robert Collins l'avait trouvée dans le livre "UFOs and Nukes" de Robert Hastings :

2) Page 118, une source de l'Air Force surnommée Harris avait raconté :

"Je me souviens qu'il y avait des passages sur des appareils de contre-mesures électroniques, tels que l'APR-14, l'APR-9, l'ALA-5 et d'autres dont je ne me souviens pas. Je ne sais pourquoi, mais ils recherchaient une information concernant des signaux [en provenance d'un Ovni] à la fréquence de 3.000 MHz (3 GHz). Ils voulaient également connaître la polarisation du signal."

- Enfin, dans son propre livre "Exempt from Disclosure", publié en 2006, Robert Collins avait lui-même évoqué cette fréquence particulière. Mais il ne disposait pas encore des deux informations précédentes pour s'y intéresser davantage à l'époque et faire le recoupement qu'il présente aujourd'hui :

3) Pages 157 & 158, je cite le Rapport Technique du Los Alamos National Lab. (vaisseau Eben # 2, notes en vrac du labo), où ma source surnommée Charles déclare la chose suivante :

"A l'occasion de tests récents, il avait été établi que Eben 1 (le vaisseau) avait émis une signature électronique en super-haute radio-fréquence de pulsations électromagnétiques. Ces ondes sont dans la zone des 3 Ghz du spectre électromagnétique...."

Exempt from Disclosure

Egalement page 158 : "La gamme de fréquences des micro-ondes est très utilitaire; à une fréquence bien particulière (3 GHz dans l'atmosphère) elles peuvent créer des résonances de spin électronique avec les électrons des atomes du milieu gazeux. La résonance de spin électronique (RSE) affecte les niveaux d'énergie, l'électron en mode normal de "basse énergie" passant à un état d'énergie supérieur. L'effet visuel correspondant est une émission de photons de lumière de diverses couleurs (ce qui a déjà été évoqué dans le Rapport Alpha du LANL-Z 0/23-0091)."

De son côté le chercheur Alain Labèque, ingénieur à l'Institut d'Astrophysique Spatiale (IAS) d'Orsay, s'était aussi intéressé à cette transmission à 3 Ghz détectée par l'équipage du RB-47. Lors d'une conférence à l'Académie Internationale d'Astronautique sur la Recherche des signatures de la vie dans l'espace (21-27 septembre 2008), il avait suggéré que les scientifiques avaient là un moyen de conduire une expérience inédite : "En supposant que l'engin pouvait avoir émis des signaux à destination d'une station aliène, il pourrait être intéressant d'émettre à notre tour un signal à 3 GHz et de voir si nous obtenons une réponse. Encore faudrait-il que cette émission soit multi-directionnelle."

Alain Labèque est aussi l'un des signataires scientifiques de la Lettre au Président de la République Française du 14 avril 2008 traitant du Principe de précaution appliqué au phénomène ovnien. - http://ovnis-usa.com/lettre-ouverte/

http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9sonance_paramagn%C3%A9tique_%C3%A9lectronique
http://www.ufoconspiracy.com/reports/efd_book.htm

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=4526.0

Samedi 14 Mars -

Le journaliste Alex Jones est animateur de shows radiophoniques et réalisateur entre autres de "The Endgame" (2007) ou "9/11: The Road to Tyranny" (2002). "Il est connu en particulier pour son point de vue critique concernant l'attaque du 11 septembre 2001, son exposé sur le Bohemian Grove et ses informations régulières sur le Nouvel ordre mondial." Source - http://fr.wikipedia.org/wiki/Alex_Jones

Il n'aura pas attendu le terme des Cent premiers jours de la nouvelle présidence, puisqu'il préparait déjà depuis janvier son nouveau documentaire ultra-polémique qui sera diffusé à partir du 15 mars 2009 : "The Obama Deception" ("Comment Obama vous trompe"). Le texte de lancement situe le niveau de l'offensive :

"Alex Jones vise à détruire le mythe selon lequel Barack Obama consacrerait ses efforts à servir au mieux les intérêts du peuple américain."

"Le phénomène Obama est une fraude, soigneusement élaborée par les tenants du Nouvel Ordre Mondial. Son image de sauveur a été façonnée pour tromper le peuple, afin qu'il accepte sa mise en esclavage à grande échelle.

Nous avons atteint un stade critique dans la réalisation du Nouvel Ordre Mondial. Ca ne concerne pas spécifiquement la Gauche ou la Droite : il s'agit d'établir un Gouvernement mondial. Le cartel mondial des banques projette de piller le peuple américain et de le réduire en esclavage au service de la Grande Plantation.

Pour qui Obama travaille-t-il, quels sont les mensonges qu'il a proférés, et quelle la vraie nature de son programme ? Ce film vous apprendra notamment :

http://ovnis-usa.com/VIDEOS/Obama_Deception-Trailer.flv

- Comment Obama poursuit le processus de transformation de l'Amérique, afin de lui imposer un régime tel que celui de l'Allemagne nazie. Ca suppose la mise en place d'un enrôlement obligatoire dans le Service National, l'encouragement à la délation, l'espionnage des communications, la suppression du Second Amendement, l'ouverture des camps d'internement de la FEMA et l'instauration de la Loi Martiale.

- Ceux qui manipulent Obama annoncent déjà ouvertement la création d'une nouvelle Banque Mondiale qui contrôlera toutes les nations du monde grâce à la taxe-carbone et le recourt aux forces armées.

- L'internationale des banques a orchestré et planifié la faillite financière généralisée pour mettre en place un Gouvernement Mondial.

- Obama a pour objectif de piller les classes moyennes, supprimer les retraites et imposer son contrôle sur les états d'Amérique, de sorte que la population soit totalement dépendante du Gouvernement Central.

- Les Elites utilisent Obama pour endormir le public, afin de réaliser l'Union Nord-Américaine par surprise, initier une nouvelle Guerre froide, et poursuivre l'occupation de l'Irak et l'Afghanistan.

L'information que nous présentons dans ce film est vitale pour l'avenir de la République et la défense des libertés partout dans le monde. Le Président Barack Obama n'est qu'un instrument dans un plan concerté. A moins que nous en prenions conscience, l'humanité restera sous la coupe des maîtres du Nouvel Ordre Mondial."

http://www.youtube.com/watch?v=Od8bcCvX3jU

Source - http://www.infowars.com/ - http://infowars-shop.stores.yahoo.net/obdedvd.html

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=7539.0

http://video.google.com/videoplay?docid=7535755025025800195

Vendredi 13 Mars - Le nouvel article de Michale Salla pour The Examiner est titré : "Les Ovnis & le Memorandum d'Obama sur l'Intégrité Scientifique". Il met l'accent sur une nouvelle directive présidentielle, qui pourrait avoir des conséquences inattendues.

"Le 9 mars, le Président Obama a signé le Memorandum sur l'Intégrité Scientifique, afin de privilégier dans les décisions politiques "la transparence dans la préparation, l'identification, et l'utilisation de l'information scientifique et technologique." Il demande aux agences fédérales de "rendre accessibles au public les découvertes scientifiques ou technologiques, tout comme les conclusions qui en seraient retirées pour la prise de décisions politiques."

Le point le plus significatif est l'encouragement à accorder une "protection appropriée aux informateurs", de façon à "garantir l'intégrité de l'information scientifique et technologique, et les procédures par lesquelles les agences en disposent pour prendre leurs décisions, ou les mettre en formes et en faire usage."

Ce Memorandum d'Obama rend possible la diffusion de l'information technologique qui avait été mise de côté concernant le phénomène Ovni.

Il est le plus récent d'une série de mesures présidentielles demandant aux agences gouvernementales d'être plus transparentes dans leur fonctionnement et leurs prises de décisions.

Déjà le premier jour de son entrée en fonctions, le 21 janvier, il avait signé le memo sur la Gouvernance transparente et le FOIA (Freedom of Information Act). Cette nouvelle démarche qui met l'accent sur l'Intégrité Scientifique est ostensiblement destinée à rectifier les pratiques de l'administration Bush, qui avait détourné ou écarté des faits scientifiques pour des raisons politiques. En publiant son Memorandum, Obama montre que son administration n'entend pas bafouer la science ou détourner des informations technologiques pour des raisons politiques.

En accordant la protection des informateurs à tout individu qui dispose d'informations, Obama permet de faire émerger des révélations sur des technologies avancées en rapport avec les Ovnis. Des informateurs crédibles se sont déjà fait connaître en révélant ce qu'ils savaient sur les technologies avancées utilisées par les Ovnis.

Robert Salas, par exemple, un Capitaine retraité de l'US Air Force, avait révélé qu'en 1967 un Ovni en vol stationnaire s'était manifesté au-dessus de deux bases du Strategic Air Command, et avait désactivé au moins 17 missiles nucléaires de type minuteman.

Salas ajouta qu'une agence gouvernementale inconnue avait mis fin à l'enquête officielle de l'USAF, et que les militaires avaient été debriefés pour leur intimer de garder le silence sur cette affaire.

En 2008, le gouvernement britannique a diffusé ses dossiers Ovnis, parmi lesquels un rapport de 1957 émanant de Milton Torres, un pilote de l'USAF auquel on avait ordonné d'intercepter et de vider son stock de 24 missiles sur un Ovni qui avait la taille d'un porte-avions. L'Ovni avait rapidement disparu, témoignant de capacités de vol bien supérieures à tout ce qu'on pouvait réaliser à l'époque, ou qui même aujourd'hui semblent technologiquement irréalisables. Là encore, une agence américaine inconnue avait procédé au debriefing du témoin (Torres), et lui avait intimé l'ordre de garder le silence.

Si les témoignages de Salas et Torres sont fidèles, alors il semble bien que des responsables avaient émis des ordres visant à descendre des engins qui avaient démontré leur capacité à désactiver des armements nucléaires. La preuve existe que cette attitude a persisté jusqu'à ce jour, avec des systèmes d'armes plus sophistiqués.

Milton Torres

En 1991, la mission STS-48 de la Navette spatiale avait enregistré une video d'un Ovni dans l'espace qui manoeuvre pour éviter le tir d'une arme au laser dirigé sur lui depuis la Terre. L'incident du STS-48 est une preuve documentée du fait que certaines agences gouvernementales américaines sont impliquées dans des opérations consistant à prendre des Ovnis pour cible.

http://ovnis-usa.com/VIDEOS/STS-48_UFO_Revisited.flv

Plusieurs témoignages nous indiquent que des technologies avancées relatives au phénomène Ovni ont été réprimées depuis des décennies par une ou plusieurs agences gouvernementales américaines. Le Memorandum d'Obama sur l'Intégrité Scientifique doit permettre au public d'apprendre en quoi consistent ces technologies, et de constater l'implication des agences gouvernementales ainsi que de diverses compagnies privées. La diffusion de l'information concernant l'antigravité devrait considérablement restaurer l'intégrité scientifique et pourrait devenir un catalyseur pour la croissance économique mondiale. Le phénomène Ovni est la clé qui permettra de restaurer l'intégrité scientifique, et l'administration Obama aura éventuellement besoin de compléter cette mesure par d'autres initiatives présidentielles."

Source - http://www.examiner.com/x-2383-Honolulu-Exopolitics-Examiner~y2009m3d11-UFOs-and-Obama-Memorandum-on-Scientific-Integrity

http://www.youtube.com/watch?v=kUOWJqjIpFA

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=7527.0

Cependant tous les américains ne sont pas convaincu des bonnes dispositions de Barack Obama. Nous le verrons demain avec un sujet sur le journaliste Alex Jones.

Le Memorandum : http://www.whitehouse.gov/the_press_office/Memorandum-for-the-Heads-of-Executive-Departments-and-Agencies-3-9-09/

Jeudi 12 Mars - La chaîne de télévision History Channel a diffusé un nouvel épisode de son documentaire UFO Hunters, consacré cette fois aux "Crashes Aliens".

L'équipe de Bill Birnes s'est intéressée à l'incident de Needles. L'ancien policier Frank Costigan, qui s'était fait connaître de l'enquêteur George Knapp, a de nouveau accepté de témoigner. Il a été Chef des opérations et de la Police à l'aéroport International de Los Angeles, entre 1978 et 1985.

Les témoins ont vu un objet brillant de couleur turquoise, tomber assez rapidement, mais sans aucun bruit d'impact, près des rives du Colorado. Ils rapportent que peu après, plusieurs hélicoptères militaires sont intervenus pour emporter un objet toujours rougeoyant.

http://ovnis-usa.com/VIDEOS/UFO_Hunters_CrashesAliens_1_5.flv

Le nombre de bases et de centres de tests dans la région amène l'équipe d'UFO Hunters à penser que ce pourrait être la retombée d'un engin militaire. Tous les témoins s'accordent à dire que l'armée était intervenue très rapidement après le crash. Mais l'hypothèse d'un vaisseau alien n'est pas écartée.

Grâce à des survols de la zone en ULM, les enquêteurs pensent être parvenus à localiser l'endroit du crash. Cependant l'enquête est diluée par de multiples références aux affaires de Kecksburg, Roswell, et Cash-Landrum au Texas. Ils ne reviennent sur le sujet que dans les cinq dernières minutes de l'émission. La seule conclusion du documentaire est qu'une mission militaire de récupération a bien eu lieu à Needles.

http://www.youtube.com/watch?v=Y1yAOth5ecA

http://www.youtube.com/watch?v=yTtTykm3P0o

http://www.youtube.com/watch?v=rQnJ9ZbjJm4

http://www.youtube.com/watch?v=o1QI2WML-kE

http://www.youtube.com/watch?v=YCrHoWjGxUI

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=5193.0

Rappel de l'affaire - http://ovnis-usa.com/le-crash-de-needles/ - http://www.history.com/video.do?name=UFO_Hunters

Mercredi 11 Mars -

Un nouveau témoin de Roswell a été retrouvé... Un nouvel article de Anthony Bragalia sur le site web "The UFO Reality" est titré : "Un pompier de Roswell le reconnait : C'était une soucoupe volante !"

Un pompier qui faisait partie de l'unité de Roswell en 1947 a confirmé que le mystérieux crash survenu cet été-là dans le désert du Nouveau-Mexique, était en fait celui d'un engin extra-terrestre !

Aujourd'hui âgé de 90 ans, il m'a révélé cette information extraordinaire lors d'une interview récente. L'auteur réputé Kevin Randle, spécialiste de Roswell, s'est également entretenu avec lui, pour se faire confirmer les détails de l'histoire.

Il y a quelque temps déjà, j'avais pu localiser le fils de Rue Chrisman. Il était le Chef de la caserne de Roswell en 1947. Il est mort en 1981, à l'âge de 98 ans.

Le fils de Chrisman m'a expliqué qu'il était au courant de l'implication de la caserne municipale au moment du crash. Mais il n'était pas très bavard, il ne souhaitait pas en dire plus. Quand j'avais insisté, il s'était contenté de répondre : "C'est arrivé. Il y a eu une grosse opération de couverture. Le crash a bien eu lieu." Je lui ai demandé comment il était au courant; il a marqué une pause avant de répondre : "J'en ai connu des tas qui savaient."
Je lui ai ensuite demandé si d'autres pompiers de cette époque étaient encore en vie. Il m'a répondu qu'il n'en restait plus qu'un seul. Il avait seulement souhaité le surnommer "Smith", et préciser qu'un des membres de sa famille fréquentait la même église. En travaillant de concert avec Kevin Randle, nous avons pu identifier et localiser ce vieil homme et solliciter son témoignage.

Lorsque nous l'avons abordé, le pompier était d'abord hésitant pour évoquer le sujet. Mais nous l'avons peu à peu mis en confiance. Au cours de notre entretien, le pompier nous a confié ces détails incroyables :

- Juste après le crash, la caserne de pompiers avait reçu la visite assez impressionnante d'un Colonel du camp militaire de Roswell. Le Colonel avait expliqué aux pompiers présents ce jour-là que "un objet inconnu venu d'ailleurs" s'était écrasé dans le désert autour de Roswell. Le Colonel avait bien précisé que personne, jamais, ne devrait dire un mot à quiconque concernant cette affaire. Il avait également interdit que les hommes se rendent sur le lieu de l'incident, ou répondent à la moindre demande d'information à ce sujet. Il avait conclu en disant que "tout était pris en charge par les militaires."

- Dan Dwyer, un autre pompier de la même brigade, s'était quand même rendu sur le lieu de crash, malgré les ordres du Colonel. Il a confirmé certains des détails que Frankie Row, la fille de Dan Dwyer, avait mentionnés à l'occasion de nombreuses interviews au fil des années. Frankie a soutenu que son père avait pu voir l'engin et ses occupants.

- Dan lui a rapporté que tout le secteur autour de l'incident était sécurisé et contrôlé par des gardes armés. Le pompier s'était rendu sur place de son plein gré, pas dans le cadre de ses fonctions. Cependant il ne souhaitait pas s'étendre sur ce que Dan Dwyer et Frankie Rowe avaient raconté.

Frankie Rowe

- L'objet qui s'était crashé n'était pas un engin terrestre. Le pompier nous a expliqué que ce n'était pas un ballon ni une sorte d'expérience militaire. Il a dit que c'était un "Ovni". Quand je lui ai fait remarquer que le terme "Ovni" n'était pas utilisé à l'époque... il a répondu que c'était "non-identifié - une soucoupe volante." Je lui ai demandé comment il pouvait le savoir, et il m'a dit qu'il en était certain parce que "c'est ce qu'on m'avait dit quand c'est arrivé". Il a expliqué que le Colonel ne savait pas de quoi il s'agissait, ni d'où ça venait... et que cette situation était très préoccupante.

- Le Maire de Roswell était également au courant de l'incident, et il s'était rendu à la caserne de pompiers en usant de son autorité pour ordonner à la brigade de garder le silence au sujet du crash. Le pompier ne se souvenait pas du nom du Maire à l'époque, mais je savais qui c'était. Lorsque j'ai prononcé le nom de "C.M. Woodbury", il m'a répondu que ça pouvait être lui. En fait, C.M. Woodbury était un personnage très intimidant, avec lequel il fallait compter. C.M. Woodbury avait été surnommé "Iron Major" (le Major de fer) - c'était un vétéran médaillé du célèbre 752ème Bataillon de Chars.

Butch Blanchard Woodbury était aussi très proche de Butch Blanchard (1916-1966), le Commandant de la base aérienne militaire de Roswell.

- La caserne de pompiers de la base aérienne militaire de Roswell (RAAF) avait été largement impliquée dans les opérations de récupération sur le lieu de crash. Le pompier nous a expliqué que "c'était pourquoi il y avait eu une telle confusion". La caserne qui avait été impliquée était celle de la base, et non celle de la ville. Il nous a affirmé que les pompiers de la RAAF étaient "les plus au courant" au sujet de l'incident. Il ne ne souvenait malheureusement pas des noms de ces pompiers.

- Le bureau du Shérif de Roswell avait été mouillé dans la couverture du crash. Le pompier nous a dit savoir que l'adjoint Tommy Thompson, au bureau du Shérif, était celui qu'on avait chargé de "calmer le jeu".

- Lorsqu'on lui a demandé comment il "assumait le fait qu'un engin d'un autre monde se serait crashé près de Roswell", le pompier nous a répondu qu'ils n'avaient pas la moindre idée de ce que ça pouvait impliquer, parce que "nous ne pensions pas à ce genre de choses à l'époque, mais aujourd'hui c'est différent."

Le témoignage du pompier est exceptionnel. Il confirme que le crash de Roswell en 1947 était celui d'un objet inconnu. C'est donc un témoignage. Je connais les aléas des "témoignages". Ils tendent à véhiculer des affirmations, qui se voudraient des preuves. Tous ont ce problème inhérent.

La fiabilité et la sincérité du témoin ne peuvent être évalués que sur un récit, et non sur des documents, des photos, ou autres preuves physiques. Je reconnais que les confidences du pompier ne suffisent pas à démontrer que le crash de Roswell était d'origine extraterrestre.

Cependant, quand c'est le témoignage d'une personne authentique - qui ne s'est pas mise en avant mais qu'on a fini par "découvrir", nous devrions lui accorder toute notre attention.

Et la réalité de l'événement ne repose pas seulement sur la parole du témoin. Mais le témoignage du pompier est particulièrement important parce qu'il n'avait jamais cherché auparavant à se faire connaître, pour raconter son histoire, et il n'a aucune raison ou motivation évidente de nous mentir.

L'identité du pompier ne sera pas divulguée de son vivant. Il vit ses dernières années paisiblement, entouré de sa famille. L'auteur Kevin Randle s'est entretenu plus longuement avec lui, et il estime également qu'on doit préserver le vieil homme d'une avalanche d'appels des sceptiques et autres curieux.

On a coutume de dire que lorsqu'il s'engage chez les pompiers, un homme a déjà accompli son plus grand geste de bravoure. Cependant, dans ce cas, le plus grand acte de courage ce vieux pompier a consisté à nous raconter ce qu'il savait de l'incident de Roswell, au nom de l'histoire et de la vérité.

http://ufor.blogspot.com/2009/03/roswell-fireman-confesses-it-was-flying.html

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=7465.0

Mardi 10 Mars - L'activiste exopolitique Ed Komarek cherchait depuis plusieurs mois à dresser la liste des compagnies privées qui seraient logiquement impliquées dans le partage des secrets Ovnis. Il est revenu sur le forum Open Minds apporter ces précisions :

"Lockheed Martin est en tête de ma liste des contractants de la Défense qui sont le mieux placés pour détenir et exploiter des secrets Ovnis. Le témoignage de Ben Rich peu avant sa mort nous montre que Lockheed Marietta est totalement impliqué. On trouve dans de vieux documents déclassifiés, et d'autres qui ont fuité, plusieurs pistes qui mènent à des compagnies liées à l'aérospatial, ou des sociétés qui ont été depuis rachetées par des groupes apparus plus récemment. Le Dr. Steven Greer avait mentionné les noms de Lockheed Martin, SAIC, Black Ops Boeing, Aesop Systems, et EG & G.
Lockheed Martin
Boeing Le système de propulsion d'un vaisseau est basé sur des principes électromagnétiques et électrogravitiques. Pour moi, General Electric occupe la première place dans cette catégorie, parce que son nom est mentionné dans le document de la base AF de Wright Patterson sur l'électrogravité, qui est daté de 1955 et a été déclassifié en 1990; d'autres groupes électroniques de premier plan de cette époque y sont mentionnés également. Le pape des déboulonneurs Phil Klass avait travaillé pour General electric dans les années 50.
Nombre de ces compagnies qui étaient opérationnelles pendant cette période ont disparu ou été absorbées par d'autres, mais le site BibliothecaPleiades nous révèle des pistes intéressantes sur les implications de compagnies actuelles. http://www.bibliotecapleyades.net/ciencia/secret_projects/project080.htm

De très nombreux témoignages nous affirment que les Ovnis sont composés de matériaux très résistants, durables, et "à mémoire de forme". Les recherches sur les matériaux ont toujours été largement contrôlées par des compagnies pétrochimiques comme DuPont et Dow Chemical. On m'a rapporté que le groupe Monsanto figure sur des documents historiques relatifs aux Ovnis.

Dow Chemical Une source de la CIA m'avait raconté il y a plusieurs années qu'elle avait vu un engin dans un département de DuPont et un autre également chez Dow Chemical.

Nous pouvons penser que ces compagnies auraient intérêt à éliminer toutes les technologies qui pourraient faire chuter les prix des produits pétrochimiques et à maintenir la dépendance du public envers les carburants fossiles.

Il faut disposer d'ordinateurs très sophistiqués et de systèmes de communication avancés pour faire fonctionner et voler un vaisseau de type alien. Les ordinateurs sont un élément essentiel pour la navigation, et le leader mondial du secteur est IBM.

Le Colonel Corso avait déclaré que des précurseurs en composants électroniques et informatiques comme Bell Labs étaient impliqués. Intel devrait l'être également.

Raytheon Les engins ont notoirement des systèmes d'armement et de guerre électronique. Des compagnies comme Raytheon sont certainement concernées. Il y a plusieurs années, j'ai bénéficié d'une information détaillée sur les spécificités de systèmes très avancés utilisés pour la guerre des étoiles, qui avaient été développés par l'inventeur James Black pour Philips Laboratories."

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=2493.0

Lundi 9 Mars -

Eddie Middleton rapporte dans The Examiner : "Le milliardaire qui a décidé de financer le Mufon".

Robert Bigelow a fait fortune dans l'immobilier, à Las Vegas. Il a décidé de financer le Mufon, pour collecter de nouvelles données sur les systèmes de propulsion des Ovnis.

Bigelow, qui a déjà consacré des millions de dollars à des recherches dans ce domaine, vient de conclure un accord avec l'organisation par lequel il s'engage à lui apporter tous les fonds nécessaires pour lui permettre d'envoyer des enquêteurs sur place, chargés de collecter des preuves. Il ne s'agit pas seulement de documenter la réalité des Ovnis, mais surtout de rassembler toutes sortes d'informations qui feront réellement progresser la compréhension scientifique du phénomène.

Robert Bigelow

C'est une occasion historique pour le Mufon et pour la science de l'Ufologie en général. Le Mufon, depuis sa création, avait toujours fonctionné selon le principe du bénévolat. Pour la première fois, des membres seront rémunérés pour effectuer leurs missions. L'accord avec Bigelow consiste à former et entraîner une équipe spéciale d'enquêteurs susceptibles d'être mobilisés en 24 heures et envoyés sur le terrain pour examiner des affaires de Type 2 ou 3 selon le système de classification établi par Jacques Vallée, le légendaire chercheur en ufologie. Ces cas sont assez rares, mais des traces physiques peuvent être relevées, ou des effets physiologiques ont affecté les témoins.

Bigelow Genesis Robert Bigelow a recruté 50 scientifiques de haut niveau pour assister le Mufon, qui agiront comme des consultants et pourront mener de coûteuses analyses sur les matériaux qu'ils pourront récupérer sur les lieux d'un incident Ovni.

Le milliardaire, qui ne fait jamais les choses à moitié, avait fondé il y a quelques années le BAASS (Bigelow Aerospace Advanced Space Studies) avec l'incroyable ambition de placer un hôtel commercial en orbite autour de la Terre. Il pense que même des affaires de type 2 ou 3, si les enquêtes sont correctement conduites, peuvent permettre de collecter des données scientifiques significatives.

Les équipements les plus sophistiqués dont les enquêteurs de terrain auront besoin leur seront acheminés en quelques heures par le BAASS. Les études de cas seront conduites en utilisant les protocoles scientifiques les plus rigoureux.

Jusqu'ici, Bigelow avait préféré garder pour lui ses découvertes sur le sujet Ovni. Mais cette fois le contrat avec le MUFON stipule que toutes les analyses conduites dans les laboratoires du BAASS, sur des matériaux découverts par le Mufon, seront communiquées à l'organisation. Ce projet est devenu opérationnel le 1er mars, sous le nom de code de SIP (Star Impact Project). La phase expérimentale se termine le 30 juin prochain, date à laquelle il sera décidé de poursuivre ou non le financement jusqu'à la fin de l'année.

Tout le monde au siège du Mufon est très excité par la conclusion de cet accord. Avec cette contribution décisive, l'organisation sera à même de conduire ses recherches à un niveau inégalé. Quant à Bigelow, il pourrait obtenir en retour des réponses à ses interrogations.

C'est une première dans ce domaine, et il est difficile de prévoir comment tout ça va fonctionner. Le MUFON et BAASS s'engagent en terrain inconnu. En tous cas, cet investissement massif de Bigelow avec SIP augmente considérablement les chances d'améliorer notre connaissance des technologies alènes, et c'est une excellente opération de relations publiques pour le Mufon, dont la crédibilité devrait être considérablement amplifiée au yeux du grand public. - http://www.mufon.com/

Source - http://www.examiner.com/x-3340-Nashville-UFO-Examiner~y2009m3d6-MUFON-to-receive-major-funding-from-billionaire-backer

L'intérêt de Robert Bigelow pour les Ovnis et le paranormal n'est pas nouveau. Il a fondé et financé le NIDS de 1995 à 2004, pour mener des recherches sur les mutilations animales, les implants extraits par le Dr Roger Leir, ou les triangles volants : "En 2002, le NIDS a publié un rapport selon lequel les triangles noirs étaient des prototypes de dirigeables de l'armée américaine, laquelle n'avait pas souhaité confirmer." Le NIDS avait également acquis le ranch Skinwalker, dans l'Utah, pour étudier les multiples phénomènes inexpliqués qui y avaient été rapportés.

Gildas Bourdais a publié en septembre 2006 une synthèse intéressante du livre "The Hunt for the Skinwalker" : "La science est confrontée à l'inexpliqué dans un ranch isolé de l'Utah". http://www.nidsci.org/ - http://en.wikipedia.org/wiki/Skinwalker_Ranch - http://www.ovni.ch/guest/bourdais5.htm

http://en.wikipedia.org/wiki/Robert_Bigelow

http://en.wikipedia.org/wiki/National_Institute_for_Discovery_Science

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=7450.0

Dimanche 8 Mars -

La mission Kepler a été lancée samedi matin par une fusée Delta II depuis le centre spatial Kennedy, en Floride. Ce nouveau télescope spatial devra poursuivre la recherche d'exoplanètes.

Pendant trois ans et demi, Kepler va scruter 100.000 étoiles de la Voie lactée, dans les régions du Cygne et de la Lyre. Jusqu'ici, les 340 objets détectés étaient soient des sphères gazeuses, soit d'énormes planètes rocheuses. Aujourd'hui, le télescope a la puissance nécessaire pour identifier des corps célestes plus semblables à la Terre, en orbite dans la "zone habitable" autour d'étoiles comme notre Soleil.

Déjà depuis trois ans, la mission franco-européenne CoRoT appliquait la même technique du transit, qui consiste à observer la variation de luminosité d'une étoile lorsqu'une planète passe devant elle.

Mission Kepler
Le miroir principal du télescope mesure 1,4 m de diamètre, contre 30 cms pour CoRoT. Son champ de vision est de 105 degrés et sa définition d'image de 95 millions de pixels. L'opération a représenté un coût de 600 millions de dollars.

"Si cette mission venait à montrer que la plupart des étoiles de la Galaxie ont un système planétaire avec une ou plusieurs planètes telluriques, on pourra penser que la vie est un processus très répandu dans la Galaxie. Le cas contraire renforcerait l'idée que notre Système Solaire est une singularité dans la Voie Lactée et l'Univers." Source - http://www.flashespace.com/html/mars09/05_03_09.htm

La mission Kepler pourrait être prolongée de deux ans et demi. - http://kepler.nasa.gov/

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=4714.0

Paola Harris Paola Harris, rencontrée à Laughlin, Nevada, est italienne d'origine, mais elle est maintenant basée aux Etats-Unis où elle assure des formations en Exopolitique. Sa présence dans une Conférence ufologique ne témoigne plus de son intérêt pour les Ovnis : "Tout ce qu'on nous raconte ici reste intéressant, mais la réalité du phénomène étant établie, je pense qu'il est temps de passer au niveau supérieur. Il faut approcher les hommes politiques, c'est là que nous nous rendons le plus utiles." Elle cite l'exemple de Paul Hellyer, l'ancien Ministre de la Défense du Canada. Les 25 et 26 juillet, Paola sera à Barcelone pour participer au premier sommet exopolitique européenne. - http://ovnis-usa.com/annexes-usa/

http://paolaharris.com - http://www.exopoliticseurope.com/ - http://euroclippers.typepad.fr/exopolitique/2009/02/barcelone-25-26-juillet-2009-sommet-europ%C3%A9en-dexopolitique.html

Samedi 7 Mars -

Alfred Lambremont Webre, fondateur du mouvement Exopolitique, vient d'ajouter un article à sa série commencée en février sur le site web du journal The Examiner. Il use un peu de la provocation, en dénonçant la fermeture du site internet que l'équipe de transition d'Obama avait mis en place : "L'équipe Obama enterre la demande de divulgation extraterrestre par les citoyens."

L'équipe de transition d'Obama avait mis en place un site web - www.change.gov - et proposé de recueillir les attentes du public pour établir une liste des priorités. La demande de Divulgation avait figuré dans le groupe de tête des requêtes publiques. Le site www.change.gov a été fermé, et le public est maintenant redirigé vers www.whitehouse.gov. mais il n'y a plus maintenant aucune référence sur le sujet quand on consulte le site de la Maison Blanche. C'est une violation des engagements pris.

La couverture extraterrestre et le Panel Robertson monté par la CIA en 1953

La question de la présence extraterrestre sur Terre a toujours fait l'objet d'une couverture gouvernementale, depuis ce fameux Panel de 1953, qui avait préconisé une politique de discrédit systématique par les journalistes, au risque d'être suspendus. Les citoyens souhaitant rapporter des faits relatifs à un contact extraterrestre devaient être déstabilisés et stigmatisés.

Les protocoles du Panel Robertson étaient toujours en application lorsque s'est produit l'incident de Stephenville, au Texas, le 8 janvier 2008. On se souvient comment la journaliste Angelia Joiner de l'Empire Tribune avait été pressée par sa direction de laisser tomber le sujet, et qu'elle avait du remettre sa démission. De même, des civils qui avaient observé l'engin, furent harcelés par des appels téléphoniques et des incursions d'hélicoptères au-dessus de leur propriété. Selon le rapport radar de la FAA, l'engin qui avait survolé Stephenville, Texas, le 8 janvier 2008, s'était aventuré au-dessus du ranch présidentiel de Crawford sans être intercepté.

Malgré les requêtes des citoyens, montrant que la divulgation extraterrestre était considérée comme une priorité majeure, la nouvelle équipe installée à la Maison Blanche a semble-t-il décidé de maintenir en vigueur les mesures anti-extraterrestres décrétées par le Panel Robertson de 1953.

Les questions relatives à l'espace sont minorées sur le site Présidentiel

En ce qui concerne les affaires spatiales, la seule mention significative sur le site officel de la Maison Blanche est d'ordre militaire, et ne représente pratiquement que la poursuite des objectifs concernant la militarisation de l'espace.

Le programme de l'administration Obama sur la militarisation de l'espace (selon le site web de la Maison Blanche) est le suivant :

* Système de Missiles pour la Défense Nationale : L'Administration Obama-Biden continue d'encourager le système de défense par les missiles, mais doit s'assurer que son développement reste pragmatique et géré au plus près; surtout, il ne doit pas empiéter sur les ressources des autres priorités de sécurité nationale, tant que l'on n'est pas assuré que cette technologie pourra protéger efficacement le peuple américain.

* Garantir la liberté dans l'Espace : L'Administration Obama-Biden compte restaurer le leadership Américain dans le domaine spatial, en cherchant à établir une interdiction mondiale sur les armements susceptibles d'interférer avec les satellites militaires et commerciaux. Elle doit dénombrer les menaces potentielles envers ce qui constitue les atouts des Etats-Unis dans l'espace et choisir les meilleures options, militaires et diplomatiques, pour y faire face, en mettant en place des plans d'urgence pour s'assurer que les forces américaines puissent maintenir ou dupliquer l'accès à l'information depuis ses engins dans l'espace, et accélérer les programmes pour renforcer les satellites US contre des attaques éventuelles."
Source: http://www.whitehouse.gov/agenda/defense/
Alfred Webre
Cette approche renforce la militarisation de l'espace. L'Administration Obama n'a rien prévu pour contrôler les armes de destruction massive placées en orbite, telle que HAARP, un système électromagnétique dont les effets dans l'espace consistent à charger l'ionosphère.

Une recherche poussée montre que HAARP est un dispositif offensif responsable de modifications tectoniques et météorologiques, qui a entre autres engendré le cyclone du 3 mai 2008 sur Myanmar, faisant 150.000 victimes, et le tremblement de terre en Chine du 12 mai 2008, qui a tué 80.000 personnes.

Ceux qui douteraient de cette information devraient écouter une émission radio sur HAARP réalisée par Leuren Moret, une scientifique indépendante. Le Traité sur la Protection de l'Espace interdit les armements spatiaux tels que HAARP, parce qu'il utilise des systèmes naturels comme l'ionosphère.

La Maison Blanche et Obama se plient aux directives de la CIA sur la divulgation extraterrestre

Tout les efforts de l'équipe de transition, consistant à solliciter les réponses des citoyens pour contribuer aux projets de la Maison Blanche, et en particulier les demandes de divulgation extraterrestre ont été déconsidérés et étouffés, ainsi qu'on peut en juger en lisant les objectifs énoncés sur le site web de la Présidence. Les protocoles mis en place par le Panel Robertson de 1953 continuent de s'imposer, et on constate qu'il n'y a aucun changement d'attitude en regard de la divulgation extraterrestre.

Le Dr. Michael Salla a publié dans The Examiner plusieurs réflexions intéressantes sur les avantages d'une diffusion des technologies d'anti-gravité, sous l'égide du Conseil National de Sécurité de l'Administration Obama. La propagation des technologies d'anti-gravité pour les applications civiles devrait commencer à entamer le monopole des puissances pétrolières et nucléaires, qui couvrent encore 90% des besoins en énergie.

Si le Conseil National de Sécurité choisissait de poursuivre les directives du Panel Robertson de 1953, alors la centralisation des ressources énergétiques serait un obstacle à la divulgation de la présence extraterrestre, malgré l'impact qu'il pourrait avoir pour contribuer à résoudre la question énergétique.

La couverture des contributions importantes des citoyens pendant la phase de transition, pour aider à établir les priorités de l'administration Obama, ne laisse rien présager de bon, et les protocoles pernicieux du Panel Robertson de la CIA pourront continuer de s'imposer. En poursuivant cette politique du secret sur la présence extraterrestre, et ne reconnaissant pas la légitimité de cette démarche, l'administration Obama adresse un puissant signal à l'industrie de guerre, laissant entendre qu'elle a l'intention de poursuivre l'embargo extraterrestre, qu'elle encourage la campagne de désinformation contre les extraterrestres bienveillants, et valide la colonisation planifiée de planètes habitées telle que Mars.

Source - http://www.examiner.com/x-2912-Seattle-Exopolitics-Examiner~y2009m3d4-Obama-team-coversup-citizen-extraterrestrial-disclosure-input-on-White-House-website

Articles précédents - http://ovnis-usa.com/la-resolution-33426-de-lag-onu/

Vendredi 6 Mars -

Les alertes depuis le début de l'année sur les volcans de l'Alaska et du Parc de Yellowstone sont passées en arrière-plan. Mais certains sur le forum Ovnis-USA restent attentifs : "La Terre tremble plusieurs fois par jour", écrit Vent du Nord. "La plupart des séismes sont de faible ampleur, et les gros tremblements de terre sont assez rares. Néanmoins, je m'interroge au sujet d'une activité tellurique particulière : Puerto Rico.

Depuis que j'ai installé le petit utilitaire gratuit EQuaque3D fourni par l'USGS, j'observe avec intérêt l'activité sismique du globe. Or, depuis plusieurs semaines, de manière continue, la zone désignée par l'ufologue Jorge Martin comme étant une possible base extraterrestre est soumise à des tremblements de terre répétés, de l'ordre de 3 degrés sur l'échelle de Richter, plusieurs fois par jour." Cette activité à Puerto Rico ne serait pas exceptionnelle. Mais c'est l'occasion de s'intéresser aux recherches du principal ufologue local, Jorge Martin.

Jorge Martin

Pour Ray Cecot (de l'IRAAP) : "Jorge Martín pense avoir établi que l'US Navy n'a pas seulement utilisé l'île de Vieques pour servir de cible lors d'entraînements, mais aussi comme base de contact avec des aliens."

L'article de Wikipedia explique simplement : "L'île de Vieques a été occupée pendant plus de 60 ans par l'armée américaine. Après avoir déplacé la population, la majeure partie de l'île servit de camp d'entrainement et d'essai de missiles et autres armements. Finalement, le contrat de réquisition par l'armée américaine n'a pas été renouvelé et le 1er mai 2003, George W. Bush a annoncé le retrait de l'armée de Vieques." - http://fr.wikipedia.org/wiki/Vieques

Puerto Rico Mais Jorge Martín apporte un éclairage différent : "Certes, l'US Navy a stoppé ses bombardements et ses manoeuvres militaires à Vieques, mais sauf une petite partie du territoire à l'ouest, toutes les autres régions qui étaient sous le contrôle complet des militaires sont maintenant gérées par le Ministère US de l'Intérieur, qui les a déclarées Réserves US de Pêche et de Vie sauvage. En pratique l'accès à ces endroits est à présent plus strictement réglementé que du temps des essais de l'US Navy. Que veut-on continuer de cacher au peuple de Puerto Rico et au reste du monde ?

Dans mon dernier livre en anglais : 'Vieques : Couverture Ovnis du IIIème Type dans les Caraïbes', je rapporte de nombreux incidents Ovnis/aliens qui ont eu lieu dans la région, impliquant des phénomènes lumineux, et des objets inconnus sortant de l'océan ou y rentrant."

Divers évènements très importants ont été signalés à la fois par des policiers, des personnels de l'US Navy, des employés municipaux, des pêcheurs, ou des pilotes...

1. Atterrissages d'Ovnis, présence d'humanoïdes auprès des radars R.O.T.H.R. de l'US Navy, mis en place par la compagnie Raytheon.
2. Révélations de présences aliènes par des personnels de sécurité de l'US Navy.
3. Une possible activité commune entre des militaires américains et des aliens.
4. Des incidents aériens entre des Ovnis et des avions de chasse américains.
5. Des opérations de couverture sur un programme de contact avec des aliens et des tests de technologies avancées.

Parmi tous les témoignages qu'il a recueillis au fil des années, Jorge Martin met l'accent sur celui survenu à la fin 1996, lorsque Carlos Zenón - un pêcheur résident au nord de l'île principale - a observé de nuit un immense objet alors qu'il était en mer. Il était accompagné de Aníbal Corcino et son père, au sortir du port de La Esperanza.

"J'étais occupé à mes tâches de capitaine. Aníbal et son père l'ont aperçu en premier, et ils ont crié : 'Carlos, regarde ça !' C'est alors que j'ai vu cet objet. Il sortait de la mer près du lagon de Playa Grande, au sud, où est installé le système radar ROTHR de la Navy. Il s'est élevé, et a commencé à se rapprocher de là où nous étions.

Jorge Martin book

C'était un extraordinaire vaisseau, immense, avec de nombreuses lumières tout autour. Sa forme était celle d'une énorme soucoupe volante. Elle était assez loin, mais parfaitement visible en raison de sa taille et des lumières, jaunes, bleues, et rouges.

Le plus curieux était que l'objet aspirait l'eau de l'océan. La surface de la mer tourbillonnait en cercle, et s'animait comme si elle était devenue bouillante. Un vrai tourbillon. On aurait dit qu'une colonne d'eau montait vers la soucoupe.

Nous étions tous très impressionnés. Je n'avais jamais vu une chose pareille. A cette distance, il nous a semblé que l'objet devait faire une quinzaine de mètres de diamètre, et il se trouvait à environ deux kilomètres de nous.

Le plus étonnant était de le voir aspirer l'eau de la mer, et cette eau tournait comme dans un siphon. Sous l'objet, on pouvait voir une colonne de lumière verte, brillante, comme un puissant projecteur. Il y avait un trou, et le rayon en émanait, verticalement. L'eau montait vers l'objet dans ce rayon lumineux. Après celà, l'objet a pris la direction de l'ouest et il a filé à une vitesse incroyable, disparaissant en quelques secondes."

Carlos Zenon

http://jorgemartin-pr.com/ - http://catice.ac-besancon.fr/SVT/tice/equake3d/index.htm

http://fr.wikipedia.org/wiki/Observatoire_d%27Arecibo -

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=7393.0

Jeudi 5 Mars - Le New Scientist dans son numéro 2695 présente un long article du Professeur Martin Rees, intitulé : "Les Mathématiques : Le Language vraiment universel".

"Si nous établissions un jour le contact avec d'autres intelligences, comme des aliens vivant sur une planète distante, nous pourrions nous attendre à quelques problèmes de communication. Parce que nous serions éloignés de plusieurs années-lumière, nos signaux mettraient des années pour leur parvenir, et il en faudrait autant pour obtenir une réponse. Il se peut aussi qu'ils aient un QI nettement plus élevé, et ces aliens ne se seraient peut-être pas développés selon le même modèle chimique.

Cependant, nous aurions plusieurs choses en commun. Ils seraient constitués d'atomes tout comme nous. Ils sauraient que nous avons la même origine, le big bang initial qui remonte à 13.7 milliards d'années, et devons partager le futur de l'univers. Mais notre plus sûr terrain d'entente serait celui des mathématiques."

Martin Rees

Terry Groff, qui fait référence à cet article sur la liste Ufo-UpDates, ouvre cette parenthèse : "Celà m'amène à me demander quel autre système numérique pourrait être utilisé ailleurs. Décimal ? Binaire ? Octal ? Duodécimal ? Nous utilisons le mode décimal principalement parce que nous avons dix doigts. Mais nous utilisons le binaire parce que nos ordinateurs ne comprennent que 1 ou 0.

Il existe des cultures terrestres qui n'ont pas de nombres pour caractériser des quantités supérieures à trois. A partir de quatre, ces peuples disent "beaucoup". Naturellement, ce n'est pas ce qu'on attendrait d'une civilisation très avancée, technologiquement, mais qui sait ?"

The Day the Earth Martin Rees poursuit : "La science utilise les mathématiques comme langage depuis des milliers d'années, et ça fonctionne remarquablement bien. Dans un fameux essai, le célèbre physicien Eugène Wigner (1902-1995) évoquait "l'efficacité déraisonnable des mathématiques". La plupart d'entre nous partagent la perplexité de Wigner, de même que cette citation d'Einstein où il déclare : "Ce qui est le plus incompréhensible, c'est que l'Univers soit compréhensible". Nous sommes stupéfaits que l'univers ne soit pas chaotique - que les atomes obéissent aux mêmes lois, que ce soit dans nos laboratoires ou des galaxies éloignées. Les aliens devraient tout comme nous s'émerveiller de constater les agencements dans notre cosmos commun et de l'efficacité des mathématiques permettant de les décrire.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Paul_Dirac - http://fr.wikipedia.org/wiki/Eugene_Wigner

Le Jour où la Terre s'arrêta - Robert Wise 1951

En physique également, les mathématiques peuvent nous conduire à réaliser de nouvelles découvertes. Paul Dirac (1902-1984), le théoricien anglais bien connu, avait utilisé les mathématiques pures pour formuler une équation qui a conduit à l'idée de l'antimatière plusieurs années avant la découverte de la première antiparticule en 1932. De même les physiciens pourraient-ils en tirer avantage, lorsqu'ils s'engagent à rechercher des niveaux de structure plus complexes dans le cosmos ? Mais se pourrait-il que nous soyons limités par les capacités intrinsèques de nos cerveaux ? Les ordinateurs nous permettront-ils de parvenir à une vision plus élaborée, et pas seulement se contenter d'aligner des nombres ? Ce sont quelques unes des questions qui me font progresser."

(...)

"Une possibilité intéressante, qui ne doit pas être écartée, est qu'il existe une "vraie" théorie fondamentale, mais qu'elle soit hors de portée de nos cerveaux humains. Un poisson n'est pas réellement conscient du milieu dans lequel il évolue; il n'a aucune capacité intellectuelle qui lui permette de comprendre que l'eau est formée d'atomes d'hydrogène et d'oxygène. De même, la microstructure de l'espace vide pourrait être au fond bien trop complexe pour que des cerveaux humains, sans assistance, puissent commencer à l'appréhender."

(...)

Martin Rees est professeur de cosmologie et d'astrophysique, et il enseigne au Trinity College, à l'Université de Cambridge. Il a été nommé Astronome Royal en 1995 et il préside la Royal Society.

Source -
http://www.newscientist.com/article/mg20126951.800-mathematics-the-only-true-universal-language.html?full=true

L'armée américaine recrute des agents pour conduire des Opérations psychologiques - http://www.bragg.army.mil/psyop/psyopintro.htm


Mercredi 4 Mars - Sur la liste UFO-UpDates, Nick Pope annonce une nouvelle création de la chaine de télévision Sky, qui vient de lancer une série originale, titrée "Abduct Me" ("Enlevez-moi"). - http://www.nickpope.net - http://sky1.sky.com/show/abduct-me

Il ajoute : "La série en huit épisodes est assez attrayante, avec une bonne dose d'humour, mais elle permet de faire connaissance avec des contactés ou victimes d'enlèvements, qui s'expriment souvent pour la première fois en public."

"Abduct Me est une série intrigante et parfois amusante qui nous permet de suivre l'itinéraire d'un homme en quête d'aventure... avec des aliens. L'animateur Chris Bell est fasciné par les aliens et les Ovnis depuis l'enfance. Il s'est toujours interrogé sur l'existence d'autres formes de vie dans l'univers. Comment pourrions-nous être vraiment seuls dans cet espace infini ? Jusqu'ici nous n'avons pour preuves que des images assez floues, ou parfois trafiquées, des récits improbables sur quelques sites internet, ou des explications pseudo-scientifiques. Chris a décidé de conduire sa propre enquête et de tenter une expérience inédite. Il est prêt à s'embarquer pour un voyage interstellaire, et se donner les meilleures chances d'être enlevé à son tour."

Abduct Me !

http://ovnis-usa.com/VIDEOS/AbductMe_Teaser.flv

"Dans le cours de sa démarche, Chris va s'entretenir avec diverses personnes des plus étranges, convaincues d'avoir été abductées. Il interrogera également l'ancien chargé de mission auprès du Ministère de la Défense britannique, qui avait à s'occuper des affaires extraterrestres."

Sur un mode plus léger, l'animateur consulte par exemple un représentant d'une compagnie d'assurance qui propose un contrat de dédommagement proportionnel à la durée de l'enlèvement. "Ce voyage promet d'être à la fois divertissant et préoccupant. Chris espère trouver réponse à ses questions, et lance cet appel en espèrant qu'il sera entendu : Enlevez-moi !" - http://www.ufo2001.com/

http://ovnis-usa.com/VIDEOS/AbductMe_James_Basil.flv

Pour son premier épisode la production a fait appel à l'abducté James Basil, qui décrit les différents types d'aliens, et raconte comment à l'age de cinq ans, en 1984, il a eu affaire à des êtres de type reptilien. Il a fondé en 2001 un groupe nommé Fretsa pour venir en aide à des personnes ayant vécu des situations similaires, et organise des tournées de conférences.

"Il traite surtout des aspects psychiques, et de la relation entre le phénomène des abductions et les enfants 'indigo'. Il pense que nous sommes confrontés à une sorte de phénomène d'hybridation qui devrait favoriser l'évolution humaine. Il reste à découvrir comment interpréter ces situations très particulières : s'agit-il d'un fait réel, sont-elles de nature tangible ou symbolique ?" - http://www.ufoinfo.com/therapy.shtml

Le site web de la série propose un Blog, un forum, des videos, et aussi une carte de localisation : ceux qui souhaitent rapporter une expérience personnelle peuvent prendre contact avec la production et témoigner à leur tour de ce qui leur est arrivé.

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=7379.0

Mardi 3 Mars - Pendant qu'il était encore à Laughlin, Michael Salla a fait paraître dans l'Examiner un nouvel article titré : "La divulgation par Obama des dossiers secrets sur les Ovnis pourra préparer humanité en vue des vagues de radiations solaires prévues en 2012".

L'auteur a trouvé un nouvel argument sensible pour illustrer la nécessité de divulguer. Michio Kaku explique aussi pourquoi les scientifiques avaient considérablement sous-estimé la violence du 24ème cycle. http://fr.wikipedia.org/wiki/Vent_solaire

"Le 16 décembre dernier, une annonce officielle de la NASA avait révélé qu'une brèche immense avait été découverte dans le champ magnétique terrestre. Il protège normalement la Terre du flux de plasma qu'on appelle les vents solaires. Pendant toute la durée du prochain cycle solaire, surtout lors du pic d'activité, ce flux de plasma va s'engager dans la brèche. Elle a un diamètre quatre fois supérieur à celui de la Terre."

Michael Salla

Michael Salla s'intéresse en particulier à l'influence de ce phénomène sur les êtres vivants : "L'appareil bio-électrique de chaque individu sera affecté, et de nombreuses personnes constateront immédiatement ses effets sur le système nerveux. Ceux qui auront su se préparer pourront bénéficier d'un accroissement significatif de leurs capacités humaines.

The Body Electric "Le système nerveux humain est constitué de milliards de neurones, qui échangent de l'information et la transmet aux cellules du corps. Robert Becker, dans son livre "Body Electric", nous apprend que les neurones transmettent l'information via des signaux électriques infimes qui sont très sensibles à l'environnement électrique. C'est pourquoi il est dangereux de vivre à proximité des lignes à haute tension. Egalement, des décharges ou des chocs électriques importants peuvent endommager le corps humain.

Les conséquences précises d'une augmentation brutale des vents solaires sur le corps humain sont peu connues. On ne sait pas non plus comment elle pourrait affecter les relations humaines et sociales. Cependant il est évident qu'une aggravation soudaine du flux de plasma aura une influence directe sur les relations et les communications entre les individus. Les échanges subtils entre les neurones pourraient être affectés."

L'auteur ouvre une parenthèse sur ce que l'on sait aujourd'hui des ondes cérébrales Beta, Alpha, Theta, et Gamma. Le cycle Gamma, par exemple, (40+Hz), manifeste des états de conscience élevés et il a été identifié en rapport avec les capacités cognitives des jeunes enfants. - http://www.ecole-et-relaxation.com/html/cerveau_contenu.htm

"Alors que le flux de plasma inhabituellement intense va se déverser sur Terre, nos ondes cérébrales seront nécessairement affectées. Pour certains, ça pourra se traduire par un regain de communications et d'interactions, du fait que les ondes Beta seront renforcées. Par analogie, ce sera comme si on transportait brusquement un être qui n'a jamais connu la ville vers une mégalopole hyper-active. D'autres pourront constater un manque de vitalité, à cause d'une augmentation rapide de l'électricité statique dans l'environnement terrestre.

Les êtres qui seront capables d'exprimer cette augmentation de l'énergie nerveuse de manière constructive, pourront constater combien il leur sera plus facile de conduire leurs projets. Ceux qui auront la capacité de commuter aisément entre les rythmes Gamma et Alpha pourront expérimenter des états plus intuitifs et plus créatifs, s'ils sont en mesure de s'adapter à un environnement socio-économique plus exigeant. Afin de bénéficier au mieux d'une augmentation de l'activité cérébrale Gamma, il est nécessaire de garder une attitude positive et l'esprit ouvert afin d'intégrer ces nouvelles intuitions. Alors que se développent en nous de nouvelles facultés, il est essentiel d'être capable de les intégrer sereinement.

En veillant à maintenir cette ouverture d'esprit, et cette attitude positive, les individus auront de meilleures chances d'accommoder cette situation nouvelle quand les vents solaires pénètreront jusqu'à nous par ce trou géant dans la magnétosphère de la Terre."

Le Docteur Michio Kaku est venu en décembre sur un plateau de télévision de la chaîne Fox News pour expliquer comment et pourquoi la communauté scientifique s'était trompée dans l'évaluation du nouveau cycle solaire : "Nous n'avions pas suffisamment d'instruments de mesure placés en orbite.."

En outre, le trou géant dans la magnétosphère terrestre n'avait pas encore été évalué.

Il a confirmé l'importance du pic d'activité solaire en 2012.

Michael Salla continue : "Le Président Obama n'ignore pas que les circonstances requièrent parfois des actions déterminées.

http://ovnis-usa.com/VIDEOS/MichioKaku_SolarCycle_28Dec08.flv

Il doit pouvoir aider les êtres à surmonter ces évènements à venir en prenant des "décisions résolues", afin que les citoyens soient encouragés à cette nécessaire ouverture d'esprit et puissent exercer leurs capacités créatives en réponse à un changement radical dans leur environnement. Il pourrait se montrer particulièrement efficace en révélant la vérité dans de nombreux domaines jusqu'ici considérés comme secrets. Les plus lourds secrets d'état concernent les Ovnis et la vie extraterrestre. Si elle existe ainsi que nous pensons en avoir les preuves, alors cette Divulgation devrait faire partie des décisions résolues que pourrait prendre le Président Obama, pour aider le peuple américain à se préparer. Il n'y a sans doute rien de plus important pour ouvrir les esprits que de connaître la vérité sur la vie extraterrestre, et d'apprendre que nous sommes visités.

L'activité solaire maximum va s'étendre sur plusieurs années, avec un pic attendu en 2012. La situation économique actuelle, avec ses conséquences désastreuses pour l'emploi, et l'incertitude ambiante, montrent que le moment est venu d'envisager d'autres options pour permettre aux individus d'exprimer au mieux leurs énergies créatives." Source - http://www.examiner.com/x-2383-Honolulu-Exopolitics-Examiner

Lundi 2 Mars -

Linda Moulton Howe continue de recevoir des images de symboles lumineux, assez semblables à ceux qui avaient été observés en janvier 2008 à Stephenville, au Texas. Au cours de l'année, d'autres photos lui ont été envoyées de Kokomo, dans l'Indiana; Oswego, en Illinois; Empire, dans l'Ohio; et Reno, au Nevada.

Cette fois le témoin habite une ferme du Wisconsin : il lui a adressé 91 images numériques de ces lumières brillantes et multicolores, qui produisaient des successions de dessins dans le ciel nocturne au-dessus de Plum City, Wisconsin le 14 février.

Mais le phénomène avait commencé en novembre dernier : "Mon contact a déjà pris une centaine de photos au total, et ces dessins sont réapparus près de chez lui en février." L'endroit est situé à environ une heure de route au sud-est de Minneapolis.

L'homme d'affaires aujourd'hui retraité explique : "Les formes sont très étranges. On tient l'appareil dans la bonne direction, ça clignote puis ça disparaît. Il se passe un moment, et ça se manifeste à nouveau."

"Nous avions un invité, à la mi-Novembre 2008, et nous ne nous couchions pas très tôt. Nous avons de larges fenêtres orientées vers l'est et le sud-est. Nous avons remarqué une lueur brillante vers l'est, et nous avons d'abord pensé à un avion. Notre maison est souvent survolée parce que nous sommes sur l'axe de l'aéroport international de Minneapolis/St. Paul.

Nous avons continué à observer cette lumière, et nous avons réalisé qu'elle ne se déplaçait pas comme un avion. Elle changeait continuellement de couleurs. Cette fois, ça a duré pendant environ deux heures.

La même chose s'est produite la nuit suivante, et nous avons continué de suivre ses évolutions. Malheureusement, nous n'avons pas pensé à prendre des photos ou utiliser notre télescope. Mais depuis nous avons revu cette lumière dans la nuit plusieurs fois. Le 5 février, ma femme a sorti son appareil photo at a pu prendre les premières images. Nous sommes situés entre Elmwood et Plum City, Wisconsin, dans le Comté de Pierce. Depuis quelques années, notre région a connu une grande activité d'Ovnis."

Source - http://www.earthfiles.com/news.php?ID=1530&category=Environment

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=7144.0

Dimanche 1er Mars -

Stanton Friedman est visiblement celui des conférenciers de Laughlin qui était le plus attendu. Son statut de physicien nucléaire, et ses quarante années de recherches, ainsi que le professionnalisme de ses présentations, expliquent l'accueil enthousiaste des participants.

http://www.stantonfriedman.com

Il s'est amusé à lister sur son site web l'historique des mensonges officiels, et sans refaire la conférence qu'il avait donnée en 2005 au Mufon, cite à titre d'exemple quelques uns de ceux qui éclairent le mieux l'incident du crash de Roswell :

"Richard Weaver, Colonel de l'US Air Force, était un spécialiste de la désinformation. Il avait déjà menti à plusieurs reprises, et il a menti à nouveau en affirmant que son Rapport apportait une conclusion définitive sur Roswell. En fait, le 24 juin 1997, son assistant, le Capitaine James McAndrew, a publié le Volume 2 du 'Rapport sur Roswell : Affaire classée'.

McAndrew a également menti en prétendant avoir découvert, grâce à ses recherches approfondies, que les petits corps d'aliens rapportés par les témoins n'étaient en fait que des mannequins utilisés pour des tests de crash, lancés par l'US Air Force au-dessus du Nouveau-Mexique.

McAndrew a fait figurer une carte qui s'intitule : "Largage de Mannequins Anthropomorphiques et Sites de Chute". Elle montre le champ de débris et la Plaine de San Agustin, ainsi qu'un bon nombre de lieux de chute, mais aucun ne se trouvait à proximité du véritable site de crash. De plus, Corona n'est même pas sur la carte. On y voit l'officier Raymond A. Madson posant avec Sierra Sam, l'un de ces fameux mannequins.

J'ai réussi à retrouver Madson, qui avait été en charge du programme. Il m'a indiqué deux points importants qui éliminent totalement cette explication des mannequins :

1. Les mannequins devaient faire près de deux mètres et peser 90 kgs pour que les tests soient significatifs (les témoins avaient tous décrit des êtres de petite taille et plutôt frêles, avec de grosses têtes et de grands yeux).

2. On n'avait jamais utilisé de mannequins avant 1953.

Lorsqu'ils ont sorti cette histoire des mannequins en 1997, lors d'une conférence de presse, quelqu'un avait fait remarquer que le crash avait eu lieu en 1947, pas en 1953... Le porte-parole de l'armée avait alors répondu que la mémoire des témoins pouvait être faillible ! C'est l'un de leurs plus gros mensonges. L'US Air Force aurait-elle eu recours à une machine de voyage temporel pour larguer ses mannequins ? Un autre mensonge avait essayé d'impliquer le pilote Joseph Kittinger dans certaines histoires qu'on m'avait racontées, alors qu'il ne fut affecté dans la région que douze ans plus tard !"

Dans une seconde partie de sa conférence, Stanton Friedman souligne que le principal argument contre la présence des Ovnis est celui des distances entre les planètes surtout si, pour forcer le trait, certains veulent considérer que ces visiteurs devraient venir d'autres galaxies. Le chercheur rappelle les dimensions de notre Voie Lactée (entre 70 et 100 millions d'années-lumière de diamètre), le nombre estimé de planètes potentiellement habitables (100 milliards), et il note : "C'est inutile de compliquer les choses, il y a déjà bien assez d'opportunités dans notre propre galaxie". http://fr.wikipedia.org/wiki/Notre_Galaxie

"Considérant que des étoiles dans notre voisinage sont plus anciennes de plusieurs milliards d'années que notre Soleil, il ne serait pas surprenant que d'autres civilisations aient maîtrisé le voyage interstellaire depuis des milliards d'années."

"Si on se réfère au cas d'abduction de Betty et Barney Hill, on se souvient que Marjorie Fish avait découvert que la carte du ciel dessinée par Betty indiquait le système binaire de Zeta Reticuli, situé à 39,5 années-lumière. Je pense en effet que c'est une bonne hypothèse quant à l'origine d'au moins une espèce de visiteurs."

Comment alors parcourir ces 39,5 années-lumière en un délai raisonnable ? Stanton Friedman évoque différents systèmes de propulsion. Pour le compte de Westinghouse, il avait participé à des recherches visant à mettre au point un propulseur nucléaire. Mais selon lui c'est la fusion nucléaire qui pourrait présenter une solution intéressante.

"Il faut environ un an, avec une accélération de 1 G, pour approcher la vitesse de la lumière. Or on néglige souvent un aspect important de la loi énoncée par Einstein : aussi étrange que ça puisse paraître, plus on approche de la vitesse de la lumière, plus le temps semble suspendu. A 99,9% de cette référence, il suffirait de 20 mois, du point de vue des passagers, pour rejoindre Zeta Reticuli."

Les aspects plus techniques sont développés dans "Flying Saucers & Science", publié en mai 2007.

Documents : http://www.truthseekeratroswell.com/mj12oe.html

Samedi 28 Février -

Le Dr Roger Leir connu mondialement depuis 2001 pour ses extractions d'implants continue d'être sollicité pour pratiquer des interventions chirurgicales.

Il présente la video du cas SC001-09-08 : le patient avait une réminiscence d'abduction en février 2008.

L'objet situé dans le second orteil du pied gauche émettait une Radio Fréquence à 14.74850 Mhz - il rayonnait également dans la bande EBF des micro-ondes. Roger Leir et son équipe l'ont extrait sous anesthésie locale le 6 septembre 2008. Il s'est décomposé en plusieurs fragments. Des prélèvements du sol de ciment autour de sa maison et du mur de la chambre à coucher; de même que les ustensiles de cuisine ont montré des anomalies magnétiques. http://www.alienscalpel.com/implants.htm

Les empreintes de quatre doigts d'enfant ont été relevées sur un mur. Deux jours après l'extraction, les éléments extraits, qui avaient été conservés dans un bocal stérile, ont changé de couleur, et semblé se recomposer dans la forme initiale de l'implant.

L'implant a été examiné au microscope, puis aux rayons-X, et en spectrographie. L'origine météoritique a été mise en évidence par le ratio nickel/fer. De nombreux autres éléments ont été détectés qui sont assez rares sur Terre, et jamais présents dans le corps humain (iridium, paladium, thorium, uranium, rhodium, ytrium, samarium, rubidium, neodynium, dysposium, etc...). http://www.alienscalpel.com

http://fr.wikipedia.org/wiki/Onde_radio

Les implants extraits ont été confiés à différents laboratoires au cours des années, comme le Los Alamos National Lab., New Mexico Tech et l'Université de Californie à San Diego. Le Dr Leir raconte que les scientifiques hautement qualifiés qui ont été amenés à analyser ces implants ne sont pas parvenus à expliquer les anomalies qu'ils présentent, quant à leurs structures biologiques et métallurgiques.

"Ces objets défient toutes les explications scientifiques parce qu'ils montrent des ratios isotopiques qu'on ne trouve nulle part sur Terre."

Autre particularité étonnante, la membrane qui entoure ces objets est composée de la substance du corps des patients. "En fait", ajoute le Dr Leir, "si la médecine parvenait à faire la même chose, alors nous n'aurions plus de problèmes de rejets avec les greffons".

Roger Leir s'étonne depuis longtemps de constater qu'on ne peut constater aucune lésion dans la structure moléculaire de la peau des patients, à l'endroit où l'implant aurait du pénétrer.

Il ajoute : "Ces implants, qui ont des propriétés magnétiques, pourraient agir comme des systèmes de contrôle, en se reliant au système nerveux des individus qui les portent. A mon avis, ces implants nous apportent la preuve que le phénomène des abductions est une réalité."

A la fin de son exposé, le Dr Roger Leir se dit relativement confiant sur le fait que la nouvelle administration américaine pourrait accélérer la Divulgation. "Mais une fois que nous saurons la vérité, en quoi notre vie quotidienne sera-t-elle affectée ? La vie courante va continuer, avec ses obligations, ses nécessités, et je ne pense pas que celà fasse à terme une quelconque différence."

Il propose cette conclusion : "Nous n'avons pas à nous inquiéter pour le devenir de notre humanité : nos enfants et nos petits-enfants n'ont aucun problème avec ces concepts de manipulations génétiques, et ils considèrent assez naturellement la possibilité d'un univers habité."

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=7350.0

Vendredi 27 Février -

Peter Davenport intervient ce vendredi à la Conférence Ovnis de Laughlin, pour présenter une affaire très curieuse. Il a enquêté de manière approfondie sur un cas vraiment étrange, survenu à Chicago le soir du 4 novembre 2008, qui a été publié sur son site web avec ce commentaire : "Nous n'avons aucune raison de penser que cet incident ait quelque chose à voir avec les Ovnis, mais personne jusqu'ici n'a pu apporter la moindre explication."

Sam Maranto, Directeur du Mufon pour l'Illinois, s'est également chargé de mener une enquête.

Dans la navette qui nous amènait à Laughlin dimanche dernier, le responsable du Nuforc m'a indiqué les éléments qui orientent maintenant sa réflexion : "Chicago est la ville de Barack Obama, et il était 21h20 ce 4 novembre... Ca devrait attirer votre attention, parce que c'est pratiquement l'heure où le nouveau président a été déclaré élu... et j'ajoute que la voiture était de couleur noire..."

http://www.nuforc.org/car2large.jpg

Le témoignage de la conductrice : "Je roulais à environ 65-70 kms/h sur Lake Cook Road vers le nord, en direction de Chicago. J'étais sur la voie du milieu, et j'ai ressenti un choc sur le côté gauche, qui m'a déportée vers la droite. J'ai quand même pu garder le contrôle de ma direction.

J'ai ralenti, puis j'ai constaté que mon rétroviseur gauche avait été arraché. J'ai alors pris la sortie de Revere Drive et j'ai allumé mes feux de détresse.

Je suis sortie de ma voiture, et j'ai constaté l'ampleur des dégâts. J'ai appelé le 911 pour que la police puisse établir un constat, et l'officier a pensé que j'avais été heurtée par un autre véhicule. Mais il n'y avait aucune voiture en vue au moment de l'accident. Nous avons également constaté qu'il n'y avait aucune trace de peinture sur les portières, qui auraient été laissées par un autre véhicule au moment du choc."

http://www.nuforc.org/car3large.jpg

Pour Peter Davenport le plus extraordinaire était à venir : "J'avais proposé de racheter la voiture de cette jeune femme, à l'état d'épave... Elle m'avait simplement opposé la nécessité de la conserver jusqu'à la fin de l'expertise d'assurances.

Or les deux portières, qui avaient été démontées, ont été volées la semaine dernière... Un type s'est présenté au garage, en prétendant qu'il venait les chercher pour le compte de l'assureur, et l'employé les a laissées partir sans vérifier auprès de la compagnie..."

Il avait également réclamé et obtenu une copie du rapport d'expert.

Source - http://www.nuforc.org/

Peter Davenport

L'enquêteur n'a qu'une hypothèse à formuler : "On peut le voir comme un message très précis, adressé à ceux dans le gouvernement qui sont capables de le déchiffrer."

http://www.nuforc.org/CarLarge.jpg

(*) Sam Maranto, le nouveau Directeur du MUFON pour l'Illinois, est considéré par l'organisation comme un enquêteur de terrain expérimenté.

Maranto est aussi le correspondant local du Disclosure Project. Son intérêt pour le phénomène Ovni remonte à 1964. Sam s'est impliqué dans deux enquêtes menées à la suite de manifestations d'Ovnis observées par un large public (Tinley Park et Rockford), et d'autres recherches pendant une dizaine d'années. Il a lui-même été témoin d'un incident en 1959, puis d'un second à Orland Park en mai 2003. Sam Maranto est courtier d'assurances depuis 25 ans. - http://www.illinoismufon.com/ - mufonsam@comcast.net

Jeudi 26 Février -

David Sereda est un chercheur et auteur de documentaires, qui a été vivement impressionné par l'observation d'un Ovni en plein jour à Berkeley, en 1968, à l'âge de 7 ans. Il était accompagné d'un ami, mais il y avait aussi des centaines de personnes dans les rues, qui ont pu voir cet objet immobile dans le ciel pendant 20 à 30 minutes. "Puis l'objet a disparu instantanément dans une autre dimension invisible"...

Sereda a suivi une formation scientifique assez poussée, ce qui lui a permis d'approcher un grand nombre de chercheurs travaillant pour la NASA. Il a également une forte motivation écologique.

C'est ce qui lui a inspiré le thème de sa récente conférence à Laughlin : "Souhaitons-nous déclencher une Troisième guerre mondiale pour le contrôle des ressources pétrolières ? Le moyen de sortir de la crise et de faire face au réchauffement climatique est de contraindre le complexe militaro-industriel à divulguer les réalisations auxquelles il est parvenu en pratiquant la rétroconception sur des technologies aliènes." http://www.davidsereda.blogspot.com/

Le conférencier a présenté de larges extraits de l'une de ses interviews de Boyd Bushman, un scientifique retraité de la compagnie Lockheed Martin qui a travaillé pendant 23 ans dans ses installations de White Settlement, au Texas. Il explique ses recherches sur l'antigravité et confirme les déclarations de Ben Rich sur la rétroconception de technologies aliènes. Bushman, né en 1928, a également été employé par Hughes Aircrafts, Texas Instruments, ou General Dynamics. Il détient 26 Brevets d'invention, dont une partie est classifiée. http://en.wikipedia.org/wiki/Boyd_Bushman

http://www.fromheretoandromeda.com/bio_boyd-bushman.html

Dans cette video, l'ingénieur démontre la lévitation électromagnétique. Elle suppose une grande ressource en énergie, et Boyd Bushman ne livre pas la solution.

Il pense que l'expérimentation avec une sorte de Lifter en forme d'anneau peut servir à expliquer par exemple l'affaire extrêmement célèbre de Gulf Breeze, en Floride, qui avait permis aux témoins Ed et Frances Walters de prendre une quarantaine de photographies entre novembre 1987 et mai 1988.

Les images avaient été par ailleurs authentifiées par le Dr Bruce Maccabee. - http://www.ufocasebook.com/gulfbreeze.html

http://ovnis-usa.com/VIDEOS/Boyd_Bushman_Demo.flv

http://www.youtube.com/watch?v=mP5JgG1-0jg&NR=1

Sereda s'affirme un partisan du contacté suisse Billy Meier, parce qu'il a effectué des calculs de proportions sur les engins photographiés : "Chacun sait qu'il est très contesté, de fausses images d'Ovnis ont été mélées aux vraies. Mais j'ai pu mettre en évidence des proportions harmoniques sur certaines de ses photos, ce qui m'a conduit à les juger authentiques."

Robert Dean avait consacré un long moment de son exposé à la rencontre du Président Eisenhower avec "les Autres", le 20 février 1954 sur la base de Muroc Airfield, aujourd'hui nommée Edwards : "Eisenhower n'était pas en consultation chez son dentiste, comme on a voulu le faire croire ! Trois disques dorés avec des domes assez marqués, ont tourné sur le terrain, puis l'un d'eux s'est posé. Plusieurs caméras ont filmé la scène. (...) Le Vatican, en réalisant à quel niveau s'était établi le contact, a vraiment craint d'être distancé. Pourtant, c'est l'agence de renseignements la plus développée au monde, avec le nombre de ses agents potentiels disséminés dans la population sur tous les continents."

Michael Salla est lui aussi revenu hier sur cette affaire importante : "L'époque était cruciale au moment de la Guerre froide. Les essais sur les armements atomiques avaient attiré sur nous l'intérêt des visiteurs."

"Don Philips, surnommé 'le 7ème temoin', a été présenté par Steven Greer dans le cadre du Disclosure Projet en mai 2001." http://www.youtube.com/watch?v=HAXb4HYUhUc&hl=fr

Mercredi 25 Février -

L'hotel Aquarius de Laughlin, dans le Nevada, c'est un casino, grand comme un hangar d'avions, au bord du Colorado, encadré de deux tours d'une vingtaine d'étages. On s'y rend par une navette, qui traverse 150kms quasi désertiques depuis l'aéroport de Las Vegas.

L'International UFO Congress a débuté en 1991, accueillant 50 personnes. En 2003, les participants étaient près d'un millier. Mais ils ne font pas seulement le déplacement pour écouter des conférenciers :

"De nombreuses personnes ont exprimé le souhait qu'on organise des rencontres, en marge des conférences, pour qu'elles puissent partager leurs expériences hors du commun.

Hotel Aquarius

Quatre Sessions sont organisées au cours de la semaine, qui sont guidées par des personnes qualifiées. La presse n'est pas admise, et ces rencontres ne sont jamais enregistrées."

Le Congrès se double d'un Festival du film ufologique : les producteurs de documentaires du monde entier viennent présenter leurs réalisations, et les EBE Awards sont attribués à l'occasion du banquet de clôture.

Peter Davenport Cette organisation permet aussi de rencontrer un bon nombre de ceux avec lesquels on avait échangé par email, tout au long de l'année. Bill Ryan & Kerry Cassidy viennent y enregistrer leurs prochaines interviews. Trice Sheridan contribue à faire se rencontrer des gens qui devraient pouvoir collaborer sur différents projets.... De mon côté j'ai pris les rendez-vous nécessaires pour préparer de nouvelles émissions qui seront diffusées sur Radio Ici & Maintenant! : en particulier avec Peter Davenport, directeur du Nuforc, Michael Salla, ou Stanton Friedman...

Ce sera aussi l'occasion de revoir le Docteur Roger Leir, spécialiste renommé de l'extraction d'implants, mais aussi de l'affaire de Varghina. Selon l'annonce de sa conférence, il doit apporter la preuve scientifique que les matériaux récupérés dans le corps de ses patients ne sont pas d'origine terrestre.

http://ovnis-usa.com/laffaire-de-varginha/

Mardi 24 Février -

La Conférence Ovnis de Laughlin, au Nevada, a commencé dimanche, et doit durer toute la semaine.

Robert Dean était très attendu. Il a commencé sa présentation par une boutade : "Il n'existe pas d'Objets Volants Non-Identifiés... parce que les Autorités savent depuis longtemps de quoi il s'agit." Le Commandant Sergent-Major qui a servi 27 ans dans l'armée américaine fête ses 80 ans la semaine prochaine.

Il s'était retiré pour se consacrer à la méditation, et à la pratique de la Vision à Distance avec son ami Joe McMoneagle.

Il a aussi expérimenté le phénomène de sortie hors du corps. C'est finalement sous la pression de quelques amis, dont un gradé de la Navy qui travaille au sein du Pentagone, qu'il est sorti de sa retraite pour donner encore quelques interviews et participer à d'autres conférences publiques.

Robert Dean 2009

Sa position a évolué plusieurs fois au sujet de la Divulgation. Aujourd'hui, il est tenté d'ironiser sur l'attente des citoyens s'imaginant par exemple qu'à l'occasion d'un changement d'administration les autorités pourraient se décider à révéler la présence de ceux qu'ils préfère nommer "Les Autres" : "D'une part, les hommes de Washington pourraient difficilement assumer les conséquences d'un mensonge qui dure depuis plus de 60 ans. Ensuite, nous devrions réaliser que l'Amérique n'est pas une démocratie : ceux que vous pensez avoir élu ne sont pas réellement aux commandes..."

"Au fond le crash de Roswell est un évènement très connu mais assez mineur, par rapport à tout ce que nous avons pu récupérer depuis le crash de San Diego en 1941..." Pour l'anecdote, Robert Dean raconte comment Ben Rich, autrefois directeur des Recherches avancées chez Lockheed, avait plaisanté pour évoquer ces matériels de haute technologie qui n'avaient pas coûté un dollar en recherches. Il avait écrit sur un tableau ces deux mots, 'UnFunded Opportunities', puis entouré 3 lettres pour former U.F.O. "Grâce à ces matériels récupérés, ils ont pu réaliser depuis 15 ans le voyage supra-luminique.."

http://ovnis-usa.com/images/Yucca_Mountain_large.JPG

L'auditoire a plusieurs fois témoigné sa réceptivité par des applaudissements très chaleureux. Robert Dean a conclu en revenant sur le thème de la Divulgation : "Surtout, il vous faut ouvrir les yeux, et réaliser qu'elle se déroule en permanence, devant vous. Regardez comment un réalisateur comme Steven Spielberg vous passe des messages, avec "E.T.", "Rencontres rapprochées", et la série "Taken". Je connais bien Chris Carter, le créateur de la série "X-Files"... Tout n'est pas au même niveau, mais parfois, certains épisodes sont ultra-réalistes. Il a reconnu devant moi que son équipe avait été aidée à plusieurs reprises. Par conséquent, il faut développer son attention au monde qui nous entoure, faire travailler son cerveau, et le fait que la Divulgation est en marche vous semblera évident."

http://ovnis-usa.com/commandant-sergent-major-robert-dean/

http://en.wikipedia.org/wiki/Joseph_McMoneagle

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=1511.0

Lundi 23 Février -

Alfred Lambremont Webre a poursuivi son rappel historique pour The Examiner. Nous en sommes à la 4ème partie : "Ronald Reagan et Mikhael Gorbachev avaient lancé l'idée d'une future invasion aliène sous faux pavillon."

Des responsables militaires américains de haut niveau avaient averti le président américain et le chef d'état russe d'une possible "invasion" hostile par des civilisations extraterrestres. Ces notions de conquête et de domination ont fonctionné comme des virus psychologiques pour créer l'infrastructure psycho-sociale d'une prochaine opération sous faux pavillon ayant pour prétexte une menace venue de l'espace.

L'objectif de cette annonce était de favoriser l'implantation d'un régime policier mondial et de s'opposer au droit des peuples d'échanger avec des civilisations moralement plus avancées qui visitent actuellement la Terre.

Les responsables militaires américains et "l'invasion aliène"

Ce virus a commencé d'être implanté dès les premiers temps de l'ère ufologique, peu après la seconde Guerre mondiale.

Le 8 octobre 1955, l'ancien Général américain Douglas MacArthur aurait déclaré : "Les nations du monde devront s'unir, parce que la prochaine guerre sera interplanétaire. Elles devront un jour pouvoir faire front commun contre des êtres venus d'autres planètes."

Le chercheur canadien Grant Cameron nous rappelle que plusieurs années après cette déclaration de MacArthur, le Brigadier de l'US Air Force Général John A. McDavid, Directeur des Communications Electroniques pour le Commandement de l'Etat-Major unifié avait propagé le même virus d'une prétendue invasion aliène à l'occasion d'un discours à l'Université Milliken de Decatur, Illinois. Son texte, qui avait été approuvé précédemment par l'Air Force, disait ceci : "Bientôt, les peuples seront contraints de réaliser et d'accepter comme une évidence que cette terre n'est qu'un minuscule grain de sable dans l'univers infini." Il avait ajouté : "L'humanité n'est qu'une des nombreuses formes de vie répandues par Dieu, et d'autres nous sont supérieures. Si c'est bien le cas, notre rencontre avec d'autres types d'existence, ailleurs dans l'univers, ne fera certainement qu'accroître les risques de conflit plutôt que les réduire."

Du point de vue exopolitique - qui est la science des relations entre la civilisation humaine et d'autres civilisations intelligentes dans l'univers - une question essentielle est de pouvoir évaluer le sens des déclarations de MacArthur et McDavid.

Ont-ils cherché à prédire le futur de l'humanité ? Rappelons que MacArthur avait été considéré comme un candidat à la Vice-présidence par les Républicains en 1952, et que le même Commandement américain unifié avait proposé par la suite, en 1962, l'Opération Northwoods, une opération sous faux pavillon tournée contre la sécurité intérieure.

L'alternative serait qu'ils aient cherché à propager un puissant virus ou un message subliminal, de manière concertée, en vue de préparer une opération consistant à simuler une invasion aliène sous faux pavillon afin que leurs maîtres politiques aient les moyens de réaliser leurs objectifs de domination mondiale ?

http://ovnis-usa.com/VIDEOS/Ronald_Reagan_ONU.flv&image=http://ovnis-usa.com/images/Ronald_Reagan_ONU.jpg

Une invasion extraterrestre serait-elle vraiment à redouter ?

Probablement pas. Aucun militaire américain de haut-rang, parmi ceux qui ont répandu le virus psychologique de l'invasion aliène n'en a jamais apporté la moindre preuve, et tous l'ont évoqué pour engendrer la peur, manipuler l'opinion, mais sans essayer de justifier la nécessité d'accroître la défense civile.

Comme nous le verrons par la suite, la science nouvelle de l'exopolitique expose en premier lieu que les questions interplanétaires sont très précisément codifiées, et qu'une invasion aggressive de la Terre est à la fois peu probable et contreviendrait aux lois et protocoles de la gouvernance universelle. Toute "invasion aliène" serait à considérer comme une opération sous faux pavillon.

Source - http://www.examiner.com/x-2912-Seattle-Exopolitics-Examiner~y2009m2d17-Ronald-Reagan-and-Russian-leader-Gorbachev-promoted-a-future-UFO-alien-false-flag-invasion

La suite sera publiée en continuité des premières parties.

Dimanche 22 Février -

La nouvelle édition du livre de Gildas Bourdais sur Roswell est maintenant parue, sous le titre "Le crash de Roswell - Enquête inédite". "Où en est-on, au début de 2009, dans les enquêtes sur le crash de Roswell ? Depuis la parution en 2004 de mon livre "Roswell. Enquêtes, secret et désinformation", le dossier s'est enrichi de nouveaux témoignages qui permettent de cerner de plus près le déroulement de l'événement, au cours des premiers jours de juillet 1947.

Une étape importante dans cette voie a été le livre de Tom Carey et Donald Schmitt, "Witness to Roswell", paru en juin 2007, auquel s'ajoutent d'autres sources, notamment les livres de Kevin Randle et du Dr Jesse Marcel Jr. Carey et Schmitt ont proposé dans leur livre un nouveau film des événements ('time line'), qui représente un gros progrès par rapport aux ouvrages précédents, mais qui comporte encore, à mon avis, quelques difficultés."

"J'en ai discuté avec les auteurs, et je leur ai suggéré de légères modifications, tenant mieux compte des témoignages. Donald Schmitt a fini par me dire, en septembre 2008, son accord sur mes suggestions. C'est ce scénario remanié que j'ai retenu dans la nouvelle édition de mon livre, publié en février 2009 chez JMG." Il a accepté une prochaine émission sur "Radio Ici & Maintenant!", à la fin du mois de mars.

http://bourdais.blogspot.com/

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=7016.0

Le Général Scott Gration, retraité de l'US Air Force, était l'un des principaux conseillers du candidat Obama pour les questions militaires. Beaucoup l'avaient vu prendre la tête de la NASA. Mais quelques Sénateurs Démocrates lui ont barré la route, en estimant que son expérience était insuffisante pour gérer une agence dont le budget annuel se monte à 17.3 milliards de dollars.

Selon le Wall Street Journal, c'est un autre Général retraité de l'Air Force, Lester Lyles, qui pourrait se voir confier le poste. Il conduit actuellement une étude décisive sur l'avenir de l'aventure spatiale américaine.

Lyles, âgé de 62 ans, retraité du service actif en 2003, a passé 35 ans dans l'armée, où il s'est trouvé à divers postes responsables, dont trois années en tant que chef de la branche Recherches & Developpement de l'Air Force. Il avait également dirigé l'organisation des Missiles Ballistiques pour la Défense, entre 1996 et 1999.

Lester Lyles

Il conduit actuellement un groupe de 16 experts, formé à la demande de l'Académie Nationale des Sciences, et doit produire d'ici fin Mai un rapport sur les Objectifs et les Moyens du programme spatial civil américain.

Charles Bolden, ancien général des Marines, et ex-astronaute de la NASA, fait également partie des candidats crédibles.

En attendant, un comité formé de Représentants à la Chambre et au Sénat s'est accordé pour débloquer un milliard de dollars destinés à l'organisation, dont 400 millions qui devraient en principe être consacrés au programme Constellation. L'agence est toujours en attente qu'une solution soit trouvée pour gérer au mieux ces cinq années pendant lesquelles le pays ne disposera plus de navette spatiale, à partir de 2010. Le lancement du premier module Orion est prévu en 2015.

Source - http://www.chron.com/disp/story.mpl/front/6252092.html

Samedi 21 Février -

Ed Komarek poursuit sur son Blog l'identification du cartel de multinationales qui constitue selon lui le principal obstacle à la Divulgation. Il prévient : "Si Obama tarde à agir, ils auront le temps de s'organiser."

L'activiste exopolitique a titré son nouvel éditorial : "Allons-nous assister à un conflit d'intérêts sur les procédures Ovnis ?"
Le Dr. Steven Greer, à l'origine du Disclosure Project sous l'administration Clinton, s'est récemment exprimé publiquement pour émettre un point de vue remarquable. http://www.ufoevidence.org/documents/doc1521.htm

Il est parfaitement d'actualité parce que l'administration Obama semble s'engager sur les traces de Clinton en ce qui concerne une tentative de reprise en mains sur les procédures relatives aux extraterrestres, et les avantages commerciaux dérivés des technologies aliènes qui sont détenus par un cartel secret d'entités multinationales. Cette démarche pourrait mener à des situations extrêmement tendues entre le gouvernement et l'industrie, et la société toute entière serait concernée par ces affrontements.

Steven Greer

Steven Greer a rappelé dans cette interview : "Malheureusement le Président Clinton se préoccupait de ce qui pourrait lui arriver s'il s'en prenait aux pouvoirs en place à ce sujet. C'est un ami du Président qui me l'a rapporté, quand il est venu chez moi. Il m'avait dit : "Comprenez bien, nous craignons que si Bill Clinton fait ce que vous préconisez, il finisse comme John Kennedy." Ca m'avait faire rire, J'avais pensé qu'il voulait plaisanter, mais il était sérieux."

Dan Burton Le Dr Greer a ajouté : "Le 9 avril 1997, à l'hotel Westin de Georgetown, j'avais accueilli une trentaine de personnes rattachées au Congrès pour leur expliquer la situation; plusieurs membres du Congrès s'étaient déplacés, de même que des responsables à la Maison Blanche et du bureau du Vice-Président, ainsi que des officiels du Pentagone. Le Représentant Dan Burton était également là; il était le très puissant président de la Commission du Contrôle et de la Réforme Gouvernementale de la Chambre des Représentants. Ce qui est particulièrement intéressant à noter, c'est qu'il s'était adressé à mes invités pour leur dire : "Le Dr. Greer doit nous remettre tout ce qu'il a sur cette question, nous voulons éclaircir cette affaire." Bien sûr, nous avions pensé que c'était très encourageant parce que, si vous comprenez comment fonctionne le Congrès, vous savez qu'un président de commission est parfaitement capable de convoquer des auditions. Il commençait à s'y intéresser d'assez près, mais peu après lui-même et son chef de cabinet avaient pu se rendre compte qu'ils étaient surveillés, et ils finirent par renoncer à poursuivre.

"Nous avions essayé d'encourager le Président Clinton à mettre quelque chose en route pour divulguer cette information, et James Woolsey, qui a dirigé la CIA entre 1993 et 1995, abondait dans ce sens. Mais il nous a ensuite dit que ni lui ni le Président n'avaient accès à ces programmes, et qu'on leur racontait toutes sortes de mensonges."

Dans cette même interview, le Dr. Steven Greer est venu appuyer le témoignage de Ben Rich, qui avait dirigé la branche des recherches avancées chez Lockheed, et celui de Bill Uhouse; cet ingénieur aéronautique avait déclaré que les protocoles concernant les extraterrestres avaient été privatisés à l'occasion de que qu'on a appelé la purge Nixon, pendant les années 60.

http://exopolitics.blogspot.com/2008/10/targeting-corporation-x.html Greer stated.

http://ovnis-usa.com/VIDEOS/Bill_Uhouse.flv&image=http://ovnis-usa.com/images/Bill_Uhouse2.jpg

Une rare interview de Bill Uhouse, en 1994, réalisée
& présentée sur le site du Alien Disclosure Group UK.
- http://www.alien-disclosure-group.moonfruit.com/

"Je n'ai cessé de chercher à rencontrer tous ceux qui étaient mélés à ces programmes secrets, qui pouvaient me confier les informations nécessaires sur les noms des compagnies qui étaient impliquées, leurs emplacements, et quelles technologies y avaient été développées."

Cette interview nous apporte également un complément qui renforce utilement le témoignage de la source des frères Pickering, cet officier de la Navy en service actif, qui a révélé l'implication de la Navy en faveur de la divulgation, et de la restauration du contrôle constitutionnel sur les protocoles extraterrestres.

Greer raconte : "Un amiral, qui occupait un poste élevé au Pentagone m'a clairement dit : Je sais que ces programmes existent; on m'a menti à leur sujet, quoique vous puissiez tenter pour en savoir plus, je vous encourage à le faire."

Steven Greer a conclu : "Nous avons le sentiment d'avoir dégagé la route et favorisé la divulgation." Peu importe ce que les gens pensent aujourd'hui du Dr. Greer, mais des hommes comme lui et le Commandant C. B Scott Jones ont jeté les fondations qui devraient permettre à la nouvelle administration de poursuivre les efforts de l'administration Clinton, là où elle s'était arrêtée. Il s'agit de mener une bataille pour reprendre le contrôle sur les ressources aliènes et les protocoles extraterrestres des mains du secteur privé. Le cartel secret, puissant et dangereux, a pu remporter la première manche contre l'administration Clinton. Les laisserons-nous gagner la seconde face à la nouvelle administration Obama ?"

Source - http://exopolitics.blogspot.com/

Vendredi 20 Février - Un article de BBC News a connu un large écho sur les forums anglo-américains : "Des milliards de Terres dans la Galaxie - Le nombre d'étoiles laisse supposer qu'il y a de nombreuses planètes rocheuses dans l'univers."

"Lors d'une conférence devant la Carnegie Institution for Science, le Dr Alan Boss a déclaré dimanche dernier : "Notre galaxie pourrait abriter cent milliards de planètes semblables à la Terre. Un bon nombre pourrait être habités par des formes de vie rudimentaires."

Alan Boss s'exprimait à Chicago lors de l'assemblée annuelle de l'Association américaine pour l'Avancement des Sciences.

"A ce jour, nos télescopes ont été capables de détecter un peu plus de 300 planètes hors de notre système solaire. Toutefois, un très petit nombre serait capable d'héberger la vie. Beaucoup sont des géantes gazeuses, comme Jupiter, et on doit écarter tous les objets qui sont en orbite trop rapprochée de leur étoile, parce que les températures seraient bien trop élevées pour permettre à des microbes de se développer."

Alan Boss
Cependant, considérant le faible nombre de planètes découvertes jusqu'ici, le Dr Boss a estimé que chaque étoile comparable à notre Soleil possède en moyenne une planète "semblable à la Terre".

Il doit donc y avoir un nombre énorme de planètes capables de voir la vie s'y épanouir.
"Je ne parle pas nécessairement de formes de vie intelligentes, mais si un monde habitable tourne autour d'une étoile pendant 4, 5, 10 milliards d'années, comment pourrions-nous imaginer de ne pas y trouver la vie ? Au minimum il devrait y avoir une certaine activité microbienne."

Sur la question des civilisations extra-terrestres, Alan Boss s'est montré assez conventionnel et plutôt réducteur. Il a estimé que "c'était une recherche intéressante et importante même si les probabilités d'en trouver sont très faibles".

Mais il a ajouté : "Si on trouve quelque chose ce sera une gigantesque découverte, montrant que ça vaut la peine de continuer à chercher. Les distances qui nous séparent de ces planètes nous empêchent de les atteindre en l'état actuel des technologies humaines."

Ces récentes déclarations dans un contexte scientifique de haut niveau, et destinées à être reprises dans les principaux medias, représentent un renversement de tendance par rapport à une vingtaine d'années où il était courant de penser que la vie devait être un phénomène extrêmement rare.

Le Dr Boss attend beaucoup de la mission Kepler de la Nasa, qui sera lancée le 5 Mars, ou du satellite franco-européen Corot déjà placé en orbite en 2006. Ces instruments devraient permettre de découvrir dans les prochaines années des planètes vraiment semblables à la Terre.

Source - http://news.bbc.co.uk/2/hi/science/nature/7891132.stm

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=4714.0

Barry Goldwater Jr Ufonaut, sur Open Minds, raconte qu'il a eu une conversation au téléphone, il y a quelques mois, avec le fils de l'ancien Sénateur Barry Goldwater. "J'avais pu lui paraître assez décousu, mais ça n'avait pas eu l'air de le gêner. Il m'a semblé très ouvert sur le sujet des Ovnis, et il m'a confirmé que son père s'était vu refuser l'accès sur la base Air Force de Wright-Patterson. Il a ajouté que beaucoup de choses sont cachées au public, et même à ceux qui nous représentent au Congrès. Ca n'est pas tellement nouveau pour des gens comme nous, mais venant de Barry Goldwater Jr., dans une conversation téléphonique, c'est le signe d'une grande ouverture." Le Sénateur républicain Barry Goldwater Jr avait représenté la Californie pendant 14 ans. http://en.wikipedia.org/wiki/Barry_Goldwater,_Jr

Son père, Barry Goldwater fut candidat à l'élection présidentielle de 1964. On lui attribue cette phrase : "Les soucoupes volantes, les Ovnis, ou quel que soit le nom que vous leur donnez, existent vraiment." - http://fr.wikipedia.org/wiki/Barry_Goldwater

Jeudi 19 Février -

L'équipe de recherches sur les Drones californiens avait découvert le 29 décembre l'emplacement de Rajinder. Pour protéger ses beaux-parents, ou couvrir ses traces, le "témoin" avait situé son observation à Capitola, quand il s'agissait en réalité de la petite ville de Campbell, 32kms plus au nord.

Ce travail extrêmement patient avait consisté pour 11August à quadriller des vues aériennes de la région sur Google Maps et les explorer systématiquement grâce à la fonction relativement récente appelée 'Street View' qui permet de se déplacer dans les rues. L'analyse de ses centaines de petits carrés semblait interminable, d'autant qu'il avait commencé à s'aventurer au-delà des contours de Capitola. http://droneteam.com/drt/index.php?topic=503.0

Nekitamo avait alors automatisé la recherche, en rédigeant un programme axé sur l'orientation des rues, et c'est ce qui lui avait permis de découvrir assez rapidement le fameux poteau dans la ville de Campbell.

Depuis, les 7 membres de la Drone Research Team avaient accumulé dans une section réservée de leur forum plus de 120 pages d'études minutieuses, évaluant les caractéristiques des bâtiments voisins et chronométrant les déplacements du photographe entre les différentes images. La plupart des contributions sont maintenant rendues publiques, et cette découverte d'un unique poteau télégraphique dans une région aussi vaste, sans aucun autre point de référence, est un aboutissement spectaculaire.

Avec l'aide des Détectives sur le terrain, l'enquête sur la zone résidentielle de Avalon avait duré tout le mois de janvier. Il a fallu approcher un par un tous les résidents. A ce stade, l'un d'entre eux continue de poser problème, parce qu'il s'est dérobé au moment d'être interrogé. Une opération consistant à distribuer 400 appels à témoins dans le voisinage a commencé hier soir. Mais la progression de l'enquête peut être entravée par quelques parasites, qui peuvent décourager les témoignages en téléphonant un peu partout. - http://droneteam.com/drt/index.php

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=6429.0

Sarah Connors La série TV 'Les Chroniques de Sarah Connors' a repris sur la Fox, après avoir laissé planer un suspense de plusieurs semaines sur une dernière image d'un drone impressionnant. Les habituels déboulonneurs s'étaient montrés persuadés qu'ils tenaient enfin une explication sur l'affaire des drones californiens : la chaîne serait pour eux à l'origine, en mai 2007, d'une campagne de marketing, dont l'aboutissement aurait simplement été retardé par la grève des scénaristes en 2008... Ils doutaient même du démenti publié par le producteur Josh Friedman :

"Je vous assure que l'utilisation des images de drones dans la série Terminator ne signifie absolument pas que nous soyons à l'origine des images sorties en 2007. Ces drones sont un mystère complet aussi bien pour moi que les gens de la production... Je reste extrêmement intrigué par ces images...

Je n'aurais jamais pensé que certains aient pu douter de leur authenticité, simplement parce que nous les avions utilisées dans la série. Il se peut que cette affaire soit une fraude - chacun en pense ce qu'il veut - mais en ce qui nous concerne, l'usage que nous en avons fait témoigne à quel point ils ont impressionné mon imaginaire."

En fait, l'épisode 14 ne comporte pas la moindre référence aux drones, enterrant du coup cette dernière hypothèse du marketing viral..

http://www.fox.com/terminator/recaps/season2.htm - http://ovnis-usa.com/2008/12/26/vendredi-26-decembre/

Mercredi 18 Février -

Michael Salla dans The Examiner du 16 Février espère que la déclassification telle qu'elle est conduite par le Canada pourra servir d'exemple à la nouvelle administration américaine :

"Le gouvernement canadien a déjà publié des milliers de rapports officiels concernant les Ovnis. Un total de 9.500 documents numérisés s'étendant de 1947 au début des années 80 sont maintenant disponibles sur le site de la Bibliothèque & Archives du Canada.

Intitulés "Les Ovnis du Canada : La Recherche de l'Inconnu" les dossiers incluent correspondances, rapports, mémos et procédures, dont certains traitent spécifiquement des Ovnis. Ces documents proviennent du Ministère de la Défense Nationale du Canada, du Ministère du Transport, du Conseil National de la Recherche, et de la Police Montée du Canada. http://www.collectionscanada.gc.ca/databases/ufo/

http://www.collectionscanada.gc.ca/base-de-donnees/ovni/index-f.html?PHPSESSID=2idls5avdnqrf4i7e4e2hg7at1

La publication des dossiers Ovnis du canada survient peu de temps après celle des archives du Danemark. La Grande-Bretagne poursuit son programme de publication commencé en Mai 2007, et offre des milliers de documents issus des archives nationales. http://www.cphpost.dk/news/national/article/88-national/44612-the-truth-is-now-out-there.html

Peu avant, le 22 Mars 2007, l'Agence Spatiale Française avait annoncé qu'elle rendait public ses premiers documents Ovnis secrets sur un site gouvernemental. http://www.cnes-geipan.fr/

La grande différence entre la publication des documents canadiens avec ceux des autres pays est qu'ils incluent les analyses des différents Départements, contrairement aux simples rapports d'observations.

Victor Viggiani Selon Victor Viggiani, d'Expolitics Toronto, qui surveillait depuis sa création le site du Gouvernement canadien sur les Ovnis : "Les documents canadiens ne listent pas seulement les cas d'observations d'ovnis; ils décrivent des actions, des rencontres et contiennent des mémos inter-départementaux émis par des officiels canadiens qui tentaient de donner un sens à la vague d'observation d'Ovnis et mentionnaient aussi les observations d'Ovnis Américains."

Par exemple, un mémo de Septembre 1967 titré "Objets Volants Non Identifiés - Enquêtes" se conclut ainsi : "Un certain nombre d'enquêtes sur des rapports suggèrent la possibilité que les Ovnis recèlent des informations scientifiques exceptionnelles ou une technologie avancée qui pourrait contribuer à la recherche technique et scientifique." http://www.collectionscanada.gc.ca/ufo/002029-2501-e.html
http://www.collectionscanada.gc.ca/base-de-donnees/ovni/index-f.html

Un autre memo détaille l'observation d'un Ovni à Shag Harbor par un membre de la Police Montée du Canada ainsi que de six civils, la nuit du 4 Octobre 1967 : "les témoins ont rapporté avoir vu un objet de 20 mètres de long se dirigeant vers l'est avant de plonger rapidement dans l'eau, produisant une lumineuse éclaboussure à l'impact." Le rapport livre des détails intéressants : http://www.collectionscanada.gc.ca/ufo/002029-1501-e.html

"Une lumière blanche est apparue à la surface de l'eau pendant un court moment". L'officier, à l'aide de pêcheurs locaux et de leurs bateaux ont tenté d'atteindre l'objet avant qu'il ne coule."

Les documents les plus significatifs sont, sans aucun doute, ceux associés à une enquête et une analyse classifiées d'Ovnis de la période 1950-1952 par une équipe du Ministère des Transports menée par Wilbert Smith, un ancien ingénieur radio. Dans son projet, le Rapport Magnet, Smith a énormément commenté les performances de vol des Ovnis qui étaient de loin bien supérieures à tout ce qui existait à l'époque :

"... il est difficile de comparer ces performances avec les capacités de notre technologie, et à moins qu'une nation terrestre possède une technologie qui soit bien plus avancée que ce que nous connaissons, nous sommes forcés de conclure que ces engins sont probablement extra-terrestres, et peu importe que ça puisse coller ou non avec notre vision des choses." - http://www.collectionscanada.gc.ca/ufo/002029-1401.05-e.html

Les informations rendues disponibles par les Archives Canadiennes ne sont pas totalement nouvelles pour les chercheurs du phénomène Ovni, mais ces dossiers en ligne qui peuvent être examinés par le public et les médias ont l'avantage d'être complets.

Le Canada a commencé à publier ses documents Ovnis en Octobre 2007, et ceux-ci se sont rapidement enrichis jusqu'à compter aujourd'hui 9.500 pièces. Le Président Obama se rendra au Canada le 19 février. On peut espérer qu'il prenne un peu de temps sur son agenda chargé pour demander au Premier Ministre Steven Harper des conseils sur la manière de déclassifier ses propres documents Ovnis."

Source - http://www.examiner.com/x-2383-Honolulu-Exopolitics-Examiner~y2009m2d16-Canada-releases-UFO-XFiles-to-the-World

Cependant, sur le forum Open Minds, le canadien GreatWaller estime que l'ouverture de son pays est relative parce que la Police Montée garde la main sur des affaires importantes, au prétexte de pouvoir compléter ses enquêtes : "Notre gouvernement actuel est très conservateur, et à mon avis seul un mouvement dans l'opinion publique permettrait éventuellement de parvenir à la Divulgation complète."

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=2247.0

Mardi 17 Février - Le ciel de Stephenville, au Texas, continue de susciter bien des questions. Le site Ufo Chronicles publie cet appel à témoins d'un habitant de la région, qui a observé un étrange ballet lumineux le 5 février, pas très loin de l'importante base de l'US Air Force située à Forth Worth :

"Qui d'autre a-t-il vu les lumières d'un Ovni ?"

"Je roulais vers le Sud, sur l'autoroute 281 entre 19h30 et 20h00, à 30 kms au Nord de Stephenville, et ma première impression fut que j'assistais à l'atterrissage d'un avion, sur/près de l'autoroute, VRAIMENT proche de moi. En fait, j'ai ralenti car j'ai cru qu'il allait vraiment se poser et qu'il allait passer juste au-dessus de moi avant de toucher le sol.

Il n'y a pas d'aéroport dans le coin. J'ai vu trois lumières jaunâtres, une sur le devant et deux autres aux extrémités des ailes (ce que je pensais être des ailes - Je ne distinguais pas la structure d'un avion). Ca se déplaçait en biais et s'approchait de la route, en face de moi et sur la droite de l'autoroute. Puis les lumières se sont éteintes, et se sont rallumées alternativement, plus rapprochées, et elles n'étaient plus "en formation".

J'ai réalisé à ce moment-là que le phénomène n'était pas proche de moi mais devait se produire environ trois kms plus loin, et ces lumières étaient imposantes. Chacune montait, puis redescendait, et elles diminuaient d'intensité en s'élevant.

C'était comme si vous faisiez bouger une lampe torche de l'horizontale à la verticale, mais le faisceau de lumière disparait complètement. Puis deux des lumières ont commencé à faire des 8 dans le ciel, l'une autour de l'autre. Elles s'atténuaient chaque fois qu'elles s'élevaient. Ensuite le même mouvement s'est poursuivi avec trois lumières.

Ces lumières n'étaient pas éclairantes, elles ne semblaient pas non plus réfléchissantes. Puis une quatrième lumière s'est ajoutée, et toutes ont continué de tourner, les unes autour des autres. J'ai commencé à me demander s'il s'agissait de feux d'artifices, mais j'ai vite réalisé que ça n'était pas le cas. J'ai ensuite pensé à de petits avions faisant des acrobaties, mais il faisait totalement nuit (??) D'ailleurs, tous les avions ont des lumières de signalisation vertes et rouges sur leurs ailes, et par moment, il n'y avait plus aucune lumière.

J'ai aussi pensé à des parachutistes; mais ça ne pouvait expliquer les mouvements auxquels j'assistais. Puis... toute une rangée de dix à quinze lumières (je ne les ai pas comptées), très proches les unes des autres, trop rapprochées pour être des avions ou des parachutistes, la luminosité s'est accrue, juste à droite de la figure en 8; il y avait quatre lumières qui décrivaient des cercles verticalement, allant de haut en bas, de gauche à droite, toutes en même temps.

Ce manège a duré environ 15 secondes, puis toutes les lumières ont diminué d'intensité et tout a disparu.

Illustration pour Stephenvillelights.com

http://www.stephenvillelights.com/

Toute la scène avait duré environ une minute. J'ai scruté le ciel mais il n'y avait plus rien, pas de trainées, ni de dessins, aucun avion. J'étais très excité et je savais que le conducteur du véhicule situé derrière moi l'avait vu lui, aussi parce qu'il me suivait de près avant les événements, mais il avait ralenti, laissant s'augmenter la distance entre nous, et il semblait comme moi scruter le ciel, en attente d'une autre manifestation. Le ciel était complètement noir mais peu après la Lune s'est montrée. J'ai compris que ça ne reviendrait pas, et j'ai repris ma route. Cependant je continuais à regarder en l'air et dans mon rétroviseur. J'ai déjà vu des lumières se comporter de manière étrange dans le ciel, comme celles des étoiles filantes, mais JAMAIS rien de tel." - Traduction : E.T. pour le forum Ovnis-USA

Ce cas est peut-être à rapprocher d'une observation faite le 30 janvier à Walnut Spring. http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=6806.0

La journaliste Angelia Joiner a ouvert son propre site web, parce qu'elle n'entend pas se limiter uniquement aux événements de Stephenville, mais elle assure une 'veille' sur tout ce qui peut se passer dans la région. http://www.angeliajoiner.com/

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=2082.0

Angelia Joiner

Source - http://www.theufochronicles.com/2009/02/my-ufo-experience-witness-shares-recent.html

Lundi 16 Février -

Troisième Partie de la série d'articles sur l'administration Obama, les Nations-Unies, les objets volants non-identifiés (Ovnis), et la vie extraterrestre, par Alfred Lambremont Webre pour The Examiner. Rappel : les deux articles précédents : "La résolution 33426 de l'Assemblée Générale des Nations-Unies." - http://ovnis-usa.com/la-resolution-33426-de-lag-onu/

"Les Présidents américains & les opérations sous faux pavillon. Celles qu'ils ont acceptées et refusées."

Afin de mieux comprendre le contexte d'une opération sous faux pavillon sur le thème d'une invasion extraterrestre, nous devons rappeler comment, dans l'histoire récente, les Présidents américains John F. Kennedy, Lyndon B. Johnson, et George W. Bush ont eut parfois à approuver ou désavouer des opérations sous faux pavillon proposées par leurs Chefs d'Etat-Major ou des personnels du renseignement militaire agissant au sein de leurs commandements éxécutifs et leurs structures de contrôle.

Les opérations sous faux pavillon et les lois internationales

Selon un chercheur, "l'expression faux pavillon est dérivée du concept de ces batailles navales où sont hissés des drapeaux destinés à tromper; ça consiste à afficher le drapeau d'un pays qui n'est pas le sien". Dans le cas de l'Opération Northwoods, en 1962, le drapeau de la République de Cuba avait été peint sur des avions de combat, et des marques d'identification de groupes "terroristes cubains" étaient portées par des combattants qui devaient attaquer un navire américain et des villes côtières à l'est du pays.

La Charte des Nations-Unies et les conventions de Genève (dont l'Amérique est signataire), ainsi que le Statut de Rome sur la Cour Pénale Internationale (CPI) ont largement établi que l'agression était l'un des crimes de guerre parmi les plus condamnables. C'est pourquoi les opérations sous faux pavillon sont devenues la procédure courante des administrations américaines quand elles veulent mener une guerre d'agression. A moins de pouvoir démontrer qu'on répond à une attaque, l'attitude agressive serait considérée comme un crime de guerre aggravé.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Crimes_de_guerre

John F. Kennedy et l'Opération Northwoods (1962)

Des documents déclassifiés du gouvernement américain ont aujourd'hui confirmé que les Chefs d'Etat-Major avaient planifié et approuvé une opération sous faux pavillon en 1962 : des avions portant les insignes de l'air force Cubaine devaient bombarder un navire américain. Des actions de terrorisme seraient également lancées dans des zones spécifiques de l'Amérique (y compris Miami et d'autres villes de Floride, ainsi que Washington, D.C.) par des agents du Département de la Défense se faisant passer pour des "terroristes Cubains", causant potentiellement la mort de centaines voire de milliers de civils américains innocents.

Le but de cette manoeuvre sous faux pavillon, l'Opération Northwoods, était de fournir un prétexte légal et de mobiliser les medias et l'opinion publique en vue d'une invasion illégale de l'île de Cuba par des militaires américains.

Tout était prêt pour lancer l'Opération Northwoods, mais le Président John F. Kennedy (1961-63) avait opposé son veto. Le Général Lyman L. Lemnitzer, placé par Eisenhower à la tête du Commandement unifié, avait proposé et fait approuver l'Opération Northwoods, le 13 Mars 1962, par Robert McNamara alors Ministre de la Défense sous Kennedy.

McNamara avait présenté l'Opération Northwoods au Président Kennedy, qui avait opposé son veto bien que le Pentagone ait approuvé cette opération sous faux pavillon dirigée contre le pays et des civils innocents.

[Les généraux avaient même un temps envisagé de sacrifier John Glenn, le premier astronaute américain, en faisant exploser la fusée qui devait le placer en orbite le 20 février 1962.] - http://ovnis-usa.com/DIVERS/Operation_Northwoods.pdf

[audio:http://rimarchives.free.fr/SONS/Alex+Northwoods-13mns30s.mp3]

Lyndon B. Johnson & la résolution du Golfe du Tonkin (1964)

Nous savons maintenant comment la Guerre du Vietnam (1959-75) a connu une escalade significative, grâce à une opération sous faux pavillon conduite en Août 1964, dans le Golfe du Tonkin. De faux rapports d'attaques qui auraient été menées par le gouvernement du Nord Vietnam contre les navires américains U.S.S. Maddox et U.S.S. Turner Joy, avait été utilisés par le Président Lyndon B. Johnson pour s'assurer d'une résolution favorable au Congrès américain. Cette résolution lui avait donné une assise légale pour cette guerre, qui causa la mort de 50.000 soldats américains et fit 10 millions de victimes dans l'Asie du Sud-est.

George W. Bush & l'invasion de l'Afghanistan (2001) et de l'Irak (2003)

De même, nous avons un faisceau de preuves montrant que l'invasion américaine illégale de l'Afghanistan le 7 Octobre 2001 avait eu pour origine l'approbation par le Président américain George W. Bush, le Vice-Président Richard B. Cheney et le Secrétaire à la Défense Donald H. Rumsfeld d'une opération sous faux pavillon préparée par des responsables de haut-rang au sein du renseignement militaire américain. Elle avait été menée le 11 Septembre 2001, en utilisant des moyens sophistiqués contre le World Trade Center à New York et contre le Pentagone à Washington, DC.

Comme pour l'Opération Northwoods (1962), l'objectif de l'opération sous faux pavillon de 2001 était de tuer des milliers de civils américains innocents, de réaliser une frappe psychologique sur le Pentagone, de simuler une tentative sur le Capitole et la Maison Blanche, dans le but de lancer une guerre internationale visant à la domination mondiale, et permettant d'imposer un régime policier dans plusieurs parties du monde.

Une recherche approfondie a été présentée au Président du Comité Pénal du Congrès des Etats-Unis. Elle a démontré que l'opération sous faux pavillon du 11 septembre 2001 avait conduit à mettre en place le Patriot Act le 26 octobre, et servi de matrice pour produire des ordres éxécutifs présidentiels en vue d'instaurer la loi martiale (de 2001 à ce jour), pour lancer l'invasion de l'Afghanistan (de 2001 à ce jour), décider l'abrogation unilatérale du traité sur les ABM (2002), et encourager l'escalade du système de défense ballistique américain, la militarisation de l'espace, et la guerre d'Irak (de 2003 à ce jour).

L'opération sous faux pavillon du 11 septembre 2001 avait été placée sous le commandement et le contrôle de hauts responsables de l'administration Bush, dont le Président George W. Bush, le Vice-Président Richard B. Cheney, et Donald H. Rumsfeld.

La preuve de l'implication de Bush, Cheney et Rumsfeld dans cette opération sous faux pavillon a été présentée dans un Mémoire destiné au Congrès américain; il fait partie de l'Independent Prosecutor Act sur le 11 Septembre 2001.

Les opérations sous faux pavillon servent la guerre et l'activité industrielle

Plusieurs analyses historiques montrent que toutes les guerres d'importance majeure, comme la Première et la Seconde Guerre mondiale, sont des formes d'opérations sous faux pavillon reliées à l'activité industrielle : les cartels bancaires qui soutiennent notre économie de guerre manipulent les deux côtés belligérants pour stimuler et poursuivre l'activité industrielle de guerre, essentiellement pour des raisons de profit.

Par exemple, dans "Fleshing Out Skull & Bones", Kris Millegan et plusieurs auteurs ont montré comment les banquiers de Wall Street, et notamment Averill Harriman et Prescott Bush (le grand-père de George W. Bush, 1895 - 1972), membres de la Brotherhood of Death (Skull & Bones), ont financé à la fois les Bolchéviques (communistes), et les Nazis (fascistes), lors des prémisses de la Seconde Guerre mondiale. - http://www.fleshingoutskullandbones.com/

Le cartel des banquiers de Wall Street et de la City de Londres ont ainsi été en mesure de manipuler les leviers de commande et de contrôler les chefs du fascisme, du communisme et de l'hyper-capitalisme, pour lancer et entretenir la Seconde Guerre mondiale. Cette guerre est ainsi devenue la principale activité industrielle de ce qu'on a appelé l'organisation internationale du racket par les criminels de guerre.

Prescott Bush Comme nous le verrons dans la suite de cette série d'articles, l'histoire montre que les présidents américains et de hauts responsables gouvernementaux ont souvent utilisé la structure de ces opérations sous faux pavillon.

Ils peuvent chercher à créer les conditions d'une fausse invasion extraterrestre pour déclencher une guerre, dans le but de mener leur propagande anti-extraterrestre, pouvoir coloniser des planètes habitées, militariser l'espace pour en faire un nouveau champ de batailles, et réussir à imposer un état policier mondial. Cette tendance est toujours présente dans l'administration Obama. Source - http://www.examiner.com/x-2912-Seattle-Exopolitics-Examiner

Dimanche 15 Février -

Le mystère des pluies rouges, en particulier dans la province indienne du Kerala, n'a toujours pas été élucidé : de Juillet à Septembre 2001, des pluies abondantes ont taché de rouge les vêtements des habitants de cette région située au sud de l'Inde. Le phénomène avait été relativement bien documenté; mais surtout, il s'est reproduit en 2006, 2007, et 2008.

Le même incident avait été rapporté le 29 juillet 2003, dans la province de Nghe An, au Vietnam, comme le 31 juillet 2008 à Bagadó, province de Chocó, en Colombie...

Aucune des explications proposées depuis cette époque n'a paru satisfaisante : des éléments en suspension, pouvant provenir de lieux très éloignés (comme du sable rouge du Sahara, ou des cendres volcaniques), des poussières produites par un impact cométaire, des nuages de spores d'algues rouges... La reproduction du phénomène ces trois dernières années écarte en grande partie les hypothèses habituellement proposées. Mais l'interview de Godfrey Louis, par Linda Moulton Howe, montre que les recherches progressent, et pourraient confirmer la panspermie.

Godfrey ouis

http://fr.wikipedia.org/wiki/Pluie_rouge_au_Kerala - http://fr.wikipedia.org/wiki/Pluie_de_sang

Chandra Wickramasinghe L'enquêtrice publiait hier un long entretien avec ce professeur à l'Université locale de Cochin; il est titulaire d'un Ph.D. en Physique, et tente depuis 2001 de résoudre ce problème. Il a transmis des échantillons à des chercheurs anglais : l'astrobiologue Chandra Wickramasinghe, de l'Université de Cardiff, des biologistes de l'Université de Sheffield, ainsi qu'à des scientifiques de l'Université de Cornell aux Etats-Unis. Les éléments qu'ils ont identifié sont l'hydrogène, le silicium, l'oxygène, le carbone, et l'aluminum. - http://fr.wikipedia.org/wiki/Chandra_Wickramasinghe

"En observant ses échantillons au microscope, Godfrey Louis a constaté la présence de cellules biologiques ayant des membranes de couleur rouge. Poursuivant ses recherches pendant plusieurs mois, il leur a appliqué différentes températures afin de voir comment les cellules se comporteraient. En élevant la température, l'activité cellulaire se trouvait augmentée. Il a poussé l'expérience jusqu'à 300 degrés Celsius. Il avait également augmenté la pression à 150 kgs par centimètre carré. De telles conditions seraient fatales pour des organismes terrestres."

Plus extraordinaire : "Les cellules rouges se multiplient à 300 degrés Celsius, et ne semblent pas avoir été affectées si elles ont été auparavant soumises à une température de moins 200 degrés."

Toujours au microscope, le Dr. Louis a constaté que les cellules rouges, mesurant environ 10 microns, produisent en interne des cellules plus petites, d'abord incolores, ou blanchâtres, qu'il a nommé les "filles" par rapport aux "mères" originales. Il lui est arrivé de compter jusqu'à 15 filles à l'intérieur d'une cellule mère.

En se développant, les membranes des cellules filles deviennent également rouges; parfois, elles s'émancipent en traversant la membrane de la mère. Le Dr. Louis ne pouvait cependant conclure à un phénomène de reproduction classique, parce qu'en biologie terrestre la reproduction suppose la présence d'ADN. Or ni lui ni ses collègues n'en ont trouvé. Par ailleurs, il serait détruit à cette température.

D'autres recherches, menées à Cardiff, avaient montré que les cellules émettent une fluorescence. C'est ce qui a poussé Godfrey Louis à tester sur elles différentes combinaisons de longueurs d'ondes en lumière UV, émise à travers divers filtres. Les effets sur les échantillons ont été enregistrés par un spectrofluorimètre. - http://fr.wikipedia.org/wiki/Spectrofluorim%C3%A8tre

Kerala Rain Cells

"Ces cellules montrent des pics d'émission inhabituels, qui se modifient selon les variations des longueurs d'ondes appliquées. Une telle variation ne peut être constatée avec des biomolécules terrestres. Nous aurions donc affaire à un type très particulier de biomolécules."

Le Professeur Louis a présenté ses découvertes sur la fluorescence lors d'un séminaire à San Diego, Californie, organisé les 12-14 août 2008 par la 'Society of Photo-Optical Instrumentation Engineers'. - http://ovnis-usa.com/DIVERS/spiepaper709712.pdf

A ce stade des recherches, il est impossible de conclure : "Des organismes capables de se reproduire à 300 degrés Celsius et qui montrent cette sorte d'auto-fluorescence n'existent pas a priori sur Terre."

Kerala Linda Moulton Howe s'est demandé : "Pourquoi particulièrement le Kerala ?" Godfrey Louis n'a pas vraiment de réponse : "C'est en effet une question très importante. La pointe sud de l'Inde est bordée d'océans assez proches. Si quelque chose tombe en mer, personne ne le remarquera. Si ça se produisait à la même latitude en Afrique, il est peu probable que les populations locales communiquent aussi bien qu'au Kerala avec les medias."

Le professeur Godfrey Louis aimerait que la communauté scientifique soit plus ouverte à de telles recherches : "Mes homologues de San Diego attendent seulement que je produise d'autres résultats. J'ai également offert des échantillons à un microbiologiste de Norvège. Il a cherché de l'ADN, comme ses collègues de Cardiff, sans parvenir à en trouver. Mais nous avons besoin que d'autres chercheurs s'affranchissent de l'aspect exotique de ces travaux, et nous donnent un coup de mains."

Source - http://www.earthfiles.com/news.php?ID=1526&category=Science

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=7127.0

Samedi 14 février -

Eddie Middleton anime l'émission de radio "Night Search", il est également Directeur du Mufon pour le Tennessee. Il vient de publier ce récent témoignage dans le Nashville UFO Examiner : "Un Ovni et d'étranges lumières dans le Comté de Knox, Tennessee" : - http://www.nightsearch.net/

Le soir du 10 février, dans la campagne environnant Knoxville, une mère et ses trois jeunes enfants de 3, 7 et 11 ans rentraient chez eux. Ils s'étaient arrêtés pour relever le courrier dans la boîte aux lettres, placée à l'entrée du chemin de graviers, long de 800 mètres, qui mène à la maison. La mère raconte qu'ils avaient à ce moment-là commencé à remarquer des lumières extrêmement brillantes tout au bout du champ qui s'étend sur la gauche de la maison. Elle a ajouté que cette chose éclairait cette étendue avec la même clarté qu'une rampe d'éclairage sur un terrain de baseball.

Elle a ensuite pu noter la forme triangulaire de l'objet. Il y avait une lumière blanche à chaque extrêmité, et une immense lumière rouge au centre, en-dessous. Cette description et les couleurs des lumières se retrouvent fréquemment dans les nombreux témoignages de ces mystérieux triangles qui ont été signalés ces dernières années. Ils ont été souvent observés dans l'Est du Tennessee. Le corps de l'engin est le plus souvent noir ou gris foncé, comme dans le cas évoqué ici.

La mère a raconté que les bords de l'engin rayonnaient assez faiblement, mais ils étaient cependant brillants, un peu argentés. Ca lui avait rappellé les lueurs de néon qui éclairent certaines voitures par en-dessous.

Eddie Middleton Après que l'objet se soit ainsi manifesté de façon si spectaculaire, il avait commencé à bouger en décrivant une courbe, jusqu'à se situer au-dessus de l'autre extrêmité du chemin. L'observation a duré environ 45 secondes, juste assez pour que la mère puisse prendre deux photos avec son téléphone portable.

Elle a promis de les nous les envoyer, à la branche Mufon du Tennessee, et je pourrai les mettre en ligne. Les témoins stupéfaits avaient pu observer attentivement l'objet; il s'est alors déplacé très rapidement. La mère nous a dit que l'engin n'avait pas été caché par les arbres ou les collines. Il a seulement pris le large, vers l'espace, et a disparu très rapidement.

La photo qui accompagne le rapport sur le site du Mufon n'est malheureusement pas très parlante. Le témoignage est intéressant, mais sans preuve visuelle.

http://ovnis-usa.com/images/Eddie_Middleton_witness1.png

Source - http://www.examiner.com/x-3340-Nashville-UFO-Examiner~y2009m2d11-Awesome-UFO-light-show-in-Knox-County-Tennessee-on-21009

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=7088.0

http://ovnis-usa.com/triangle-lumineux-au-tennessee/

Vendredi 13 février -

Les articles originaux de Alfred Lambremont Webre, présentés ici lundi et mardi, avaient été publiés les 2 et 6 février. Le nouvel édito de Michael Salla datait du 9 février. En fin de semaine dernière, Stephen Bassett lançait la Phase II de son opération vers Washington. Sous peu, nous reverrons Steve Hammons publier une nouvelle synthèse pour American Chronicle, ou encore Ed Komarek chez UfoDigest... Grant Cameron ne sera surement pas en reste avec le site Obama UFO.

Quant à Billy Cox, il est déjà de retour sur The HeraldTribune.com... Ces éditorialistes et activistes sont parmi les plus offensifs en ce moment, qui accentuent la pression pendant les Cent premiers jours de la présidence Obama.

Le journaliste a pris contact avec l'ancien pilote de chasse Milton Torres, aujourd'hui âgé de 77 ans, qui vit maintenant à Kendall, en Floride, et rédigé un nouvel article - Le chasseur d'Ovni s'adresse à Obama : "C'est le moment d'y aller !"
"Ne parlez pas à Milton Torres d'une nouvelle enquête publique sur les Ovnis. Pour lui, le Génie sorti de la bouteille n'est pas prêt d'y rentrer."

L'ancien pilote raconte : "Celui que j'avais pris en chasse n'était pas astreint aux lois de la mécanique de Newton. Il a fait un virage sur la droite quasiment sur place. Le radar de la Royal Air Force avait une portée de 250 miles. Après deux tours de cadran, soit deux secondes, il avait disparu. Je volais pratiquement à Mach 1 - précisément à .92."

Ce major retraité de l'US Air Force avait gardé le silence pendant 51 ans, puis il avait décidé en Octobre dernier de tout révéler. Le Ministère britannique de la Défense venait de publier une nouvelle collection de ses dossiers Ovnis, et l'histoire de Torres, le 27 avril 1957, faisait partie du lot. Le Mod n'avait pas diffusé son nom; il était ce pilote américain anonyme de la 406ème unité, rattachée à la base RAF de Manston, dans le Kent, qu'on avait fait décoller de nuit en urgence avec pour ordre de tirer ses 24 missiles sur un Ovni.

Milton Torres s'était alors aussitôt fait connaître, soulagé de se sentir enfin délié de toutes contraintes.

Plus précisément, Milton Torres s'était adressé au MoD en 1988, pour raconter cet incident, et le Ministère ayant décidé de classer le dossier, le pilote avait respecté la consigne de silence pendant pendant vingt années supplémentaires.

Aux commandes d'un Sabre F-86 D, avec un équipier, il avait grimpé jusqu'à près de 10.000 mètres. Torres n'avait pas l'objet en visuel, mais un fort signal à une vingtaine de kilomètres. Quelques secondes avant de parvenir à la distance requise pour enclencher sa batterie de missiles, la situation était devenue tendue. L'écho sur son radar de bord avait indiqué 6h, puis 3h, puis 12h, et 11h. Ensuite, plus rien. Le contrôle au sol avait également perdu sa trace.

Fin de la chasse, mais l'histoire n'était pas terminée. Son récit a été publié ici.
http://ovnis-usa.com/milton-torres-20-mai-1957/

De retour à la base, Torres raconte qu'il avait été sermonné par un membre de la NSA américaine (National Security Agency), qui l'avait menacé de radiation, pour peu qu'il lâche un mot de ce qui s'était passé - même à son propre commandant.

"Qu'est-ce que j'aurais pu raconter ? Je n'étais qu'un pilote, je ne comprenais pas moi-même de quoi il s'agissait. Mais je ne pouvais envisager de perdre mes qualifications de vol."

Torres a donc décidé de se tenir tranquille pour poursuivre sa carrière dans l'USAF, où il a servi pendant 20 ans. Il a obtenu un doctorat en ingénierie mécanique, et a ensuite enseigné à l'Université Internationale de Floride.

Milton Torres est toujours choqué du contraste entre le ton des menaces personnelles et l'attitude banalisante de ceux qui manient l'information publique. Il est stupéfait de voir que le secret d'état soit de nature aussi arbitraire. Et ça l'insupporte d'autant plus que d'autres pilotes militaires hésitent à témoigner publiquement :

"Des collègues m'ont raconté leurs décollages en situations d'alerte, et cette impression de voler au ralenti derrière ce qu'ils devaient poursuivre. Aucun d'entre eux ne sait de quoi il s'agit, mais quelqu'un doit bien avoir une idée." Pour Torres, il n'y a pas de demie-mesure : toute institution militaire qui ne serait pas concernée par une technologie aussi exceptionnelle serait simplement incompétente.

Impressionné par le fait que le Président Obama ait publié une nouvelle directive, ordonnant aux agences fédérales de privilégier la transparence pour répondre aux demandes d'information du public, Torres pense qu'il est temps maintenant d'accélérer le mouvement : "Je souhaite que Barack Obama crache enfin le morceau, qu'il déclassifie toutes ces affaires d'Ovnis. Ca dure depuis bien trop longtemps."

Source - http://www.heraldtribune.com/article/20090210/BLOG32/902100289?Title=UFO_chaser_to_Obama__Open_the_books

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=5085.0

Jeudi 12 février - La chaîne History Channel a diffusé ce mercredi soir un nouvel épisode de sa série UFO Hunters : "Les Aliens & les Aéroports". L'équipe de chercheurs est placée sous la direction de William J. Birnes, l'éditeur de UFO Magazine. Il assure par ailleurs une chronique aléatoire mais intéressante sur son Blog à cette adresse. http://www.history.com/content/ufohunters/bill-s-blog

Le site web de la chaîne avait publié cette présentation : "Il y a chaque jour environ 30.000 vols commerciaux dans le ciel des Etats-Unis, et leur nombre est en constante augmentation, ce qui multiplie les occasions de rencontres avec des Ovnis. Le 7 Novembre 2006, un étrange objet était resté stationnaire pendant dix minutes au-dessus de la Porte C17 de l'aéroport International O'Hare de Chicago. Il avait ensuite rapidement disparu en formant une trouée dans la couche nuageuse.

Le 23 Octobre 2004, à Osaka, au Japon, un Ovni avait été repéré dans le sillage du vol 1512 de la Japan Airlines, alors que l'avion était sur le point de se poser. D'où la question : Est-ce qu'il arrive que des Ovnis suivent nos avions de ligne et s'intéressent à l'activité de nos aéroports ? L'équipe présente les témoignages qui ont pu être recueillis, pour essayer de déterminer si les Ovnis ont des intentions pacifiques ou hostiles."

William Birnes

http://www.history.com/schedule.do?action=daily

L'aéroport O'Hare de Chicago occupe le deuxième rang mondial sur le plan du traffic aérien après Atlanta. L'évènement du 7 novembre 2006 n'avait été connu que le 1er janvier de l'année suivante, grâce à la détermination du journaliste Jon Hilkevitch. Il ne s'était pas contenté de publier un long article dans le "Chicago Tribune" mais n'avait pas craint de dénoncer l'attitude de la compagnie United Airlines et de souligner l'incohérence des responsables de l'aviation civile.

Pat Uskert, Bill Birnes, Dr. Ted Acworth

Rappel de l'article du Chicago Tribune : "Plusieurs employés de compagnies d'aviation auraient bien des choses à raconter, mais ils craignent de n'être pas pris au sérieux. Des personnels de United Airlines ont déclaré qu'un objet en forme de soucoupe est resté stationnaire au-dessus de l'aéroport International de O'Hare pendant plusieurs minutes, avant de s'élever dans l'épaisse couche nuageuse avec une telle force qu'il y a formé une étrange ouverture.

Serait-ce un vaisseau alien ? Un ballon-sonde à la dérive dans la zone du second aéroport mondial ? Un engin militaire top-secret ? Ou simplement des reflets lumineux créant une illusion optique ?

Une douzaine d'employés de United Airlines ont témoigné de l'incident, mais les responsables de la compagnie s'abstiennent de commentaires. La FAA (Federal Aviation Administration) confirme que la tour de contrôle de O'Hare a bien reçu un appel d'un superviseur de United, lui demandant si ses contrôleurs avaient repéré un mystérieux engin en forme de disque, immobilisé à la verticale du Satellite C du terminal United.

Elizabeth Isham Cory, la porte-parole de la FAA, a déclaré que pas un seul des contrôleurs n'avait vu l'objet, et qu'un rapide examen des données radar ne signalait rien qui sorte de l'ordinaire. Elle a ajouté que la FAA n'avait pas l'intention de poursuivre d'autres investigations, ayant déjà conclu qu'il s'agissait d'un "phénomène atmosphérique".

FAA

Certains des témoins interrogés par notre enquêteur se sont montrés agacés que ni le gouvernement ni la compagnie ne semblent vouloir donner suite à cette affaire. Ils s'émeuvent que cet objet, quelle que soit sa nature, ait pu entraîner un risque de collision.

Le premier à constater ce Phénomène Aérien Non-Identifié fut un employé de chez United, occupé à guider un avion vers le parking de la Porte C17; il a confié son récit au National UFO Reporting Center.

L'évènement s'est produit en plein jour, il était environ 16h30, juste avant le coucher du soleil.

Pour l'ensemble des témoins, l'objet était de couleur gris foncé, et ses contours étaient bien visibles sur le fond de ciel. Ils s'accordent à dire que l'engin, d'un diamètre de 2 à 8 mètres, n'émettait pas de lumières.

Certains ont déclaré qu'il tournait sur lui-même comme un frisbee, pour d'autres il paraissait immobile. Tous affirment que l'objet était silencieux et demeura stationnaire, juste en-dessous du plafond nuageux à 600 mètres d'altitude, avant de plonger dans les nuages.

Des témoins sous le choc - Un mécanicien de United se trouvait dans le cockpit d'un Boeing 777 qui roulait vers un hangar de maintenance. C'est de là qu'il a observé l'objet d'apparence métallique au-dessus de la Porte C17 : "J'ai une approche scientifique par nature, et je ne comprends pas pourquoi des aliens viendraient stationner au-dessus d'un aéroport aussi fréquenté, mais je sais ce que j'ai vu et ce que des tas d'autres gens ont pu observer très distinctement, et il est rigoureusement impossible que cet engin ait été d'origine terrestre".

Selon un de ses collègues, un autre employé de United a été bouleversé par cette manifestation, et il a connu "une sorte d'expérience mystique".

Un responsable de United est sorti en courant de son bureau du Satellite B en entendant une alerte émise sur une fréquence radio de service : "Je suis resté là, dehors, à me demander ce que ça pouvait être. Je savais que personne n'aurait pu lancer un tel appel sans une bonne raison. Mais si quelqu'un avait laissé dériver un ballon-sonde ou quelque chose de ce genre dans l'espace aérien de O'Hare, il nous fallait absolument intervenir pour règler le problème avant qu'il vienne perturber notre traffic."

Pour Richard Haines, directeur scientique de l'agence privée NARCAP (National Aviation Reporting Center on Anomalous Phenomena) : "Nous avons des exemples bien documentés où la sécurité était engagée, et notre base s'enrichit de témoignages qui laissent percevoir que nous avons affaire à un phénomène intelligent."

Haines est un ancien responsable du Bureau 'Space Human Factors' au centre Ames Research de la NASA. Il ajoute : "Nous devons prendre les mesures nécessaires avant qu'un de nos avions s'écrase".

Richard Haines

En étudiant l'incident de O'Hare, il est parvenu à la conclusion qu'aucun ballon-sonde n'a été lancé dans les environs de O'Hare le 7 novembre. Pour lui, "Ce serait invraisemblable que les militaires effectuent des tests aériens à proximité d'un aéroport".

Tous les témoins de l'incident de O'Hare, dont plusieurs pilotes, ont affirmé avec certitude, en raison de sa forme discoïdale et de ses caractéristiques de vol, que ce ne pouvait être ni un avion, ni un hélicoptère, ni un ballon-sonde, ni aucun appareil connu.

La compagnie United nie toute manifestation Ovni - Personne ne peut dire ce qui a pu être observé pendant plusieurs minutes dans l'espace réservé de l'aéroport, mais tous ressentent une énorme frustration du fait que les pouvoirs en place refusent de prendre en considération cet évènement.

La porte-parole de United, Megan McCarthy, a commencé par déclarer qu'aucun rapport d'Ovni n'avait été enregistré. Selon elle, les responsables de United n'ont pas eu à débattre de cet incident : "Je n'ai rien trouvé dans le journal du chef d'escale, où sont consignés les incidents inhabituels, j'ai cherché partout. Rien n'a été enregistré à ce sujet."

http://ovnis-usa.com/VIDEOS/CLTV_OHare_Chicago.flv

Les pilotes de l'avion de United qu'on ramenait de la Porte C17 avaient été prévenus par les employés de la compagnie, et l'un d'eux a déclaré avoir ouvert un hublot de la cabine de pilotage pour avoir un meilleur angle de vue en direction de l'objet qui stationnait apparemment à une altitude de 450 mètres.

L'objet a soudainement pris de la vitesse et s'est enfoncé dans le plafond nuageux, que la FAA avait évalué à 600 mètres ce jour-là.

Pour l'un des employés de United Airlines, "C'était comme si quelqu'un avait perforé un trou dans le ciel".

Les témoins ont déclaré qu'il devint pratiquement impossible de suivre l'objet du regard quand il s'est enfoncé dans la couche nuageuse. L'engin avait laissé un trou béant, qui s'est refermé en quelques minutes.

Les employés d'United qui ont accepté de témoigner pour la Tribune ont réclamé l'anonymat. Certains nous ont dit qu'ils avaient été interrogés par des responsables de la compagnie, et qu'on leur avait demandé de témoigner par écrit, en dessinant ce qu'ils avaient vu, mais qu'ils avaient également été priés de s'abstenir d'aller raconter ce qui s'était passé.

L'Agence Fédérale se rétracte - Initialement, la FAA s'est comportée comme la compagnie United, en déclarant à la Tribune qu'elle ne possédait aucune information sur la manifestation Ovni. Mais l'agence fédérale est rapidement revenue sur sa position dès lors que notre journal a décidé de former une requète selon le Freedom of Information Act.

Finalement, la porte-parole de la compagnie United a changé de version et nous a fait savoir que la FAA s'était repassée en interne les enregistrements des communications du traffic aérien, ce qui représente une avancée dans le sens désiré par la Tribune, et a permis de localiser un appel d'un superviseur de United, destiné à un officiel de la FAA dans la tour de contrôle.

Plusieurs images ont circulé à l'époque sur des forums de déboulonneurs - principalement ATS - et Peter Davenport, Directeur de UfoCenter.com, les avait dénoncées sur UFO Updates :
"Les photos qui sont sorties n'ont rien à voir avec l'incident de O'Hare. Elles ont été montrées à l'un des témoins, et il a déclaré qu'aucune ne s'approche de ce qu'il a vu ce jour-là. Il est bien possible que cette diffusion fasse partie d'un plan concerté de désinformation."

Représentation de l'objet selon les indications d'un mécano de United Airlines, par l'artiste Carol Renaud pour CNN.

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=938.0

http://ovnis-usa.com/VIDEOS/UFO_HUNTERS_Aliens_at_the_Airport_1_5.flv

Mercredi 11 février -

Le Général Jim Jones, placé par Barack Obama à la tête du NSC (Conseil de sécurité nationale), vient d'annoncer que les pouvoirs de cette structure allaient être étendus. Chaque présidence détermine différemment l'étendue de ses compétences. "Il est un acteur peu connu, mais majeur, parfois prédominant, sur l'ensemble des questions stratégiques aux États-Unis."

Depuis sa création en 1947, les contours de cet organisme ont toujours été imprécis : "Il s'agit d'un forum décisionnel composé du président, du vice-président et des secrétaires d'État et de la Défense. De fait, ses membres se sont souvent élargis à d'autres acteurs tels que le secrétaire au Trésor, le secrétaire au Commerce, le président du comité de chefs d'État-major, le directeur des services de renseignement (également directeur de la CIA), l'ambassadeur des États-Unis à l'ONU. Plus récemment se sont ajoutés le directeur du renseignement national, le coordinateur de la lutte antiterroriste ou le secrétaire à la Sécurité intérieure. D'autres conseillers spécialisés peuvent ponctuellement intervenir en fonction des sujets traités."

http://fr.wikipedia.org/wiki/National_Security_Council - http://www.whitehouse.gov/administration/eop/nsc/

Michael Salla a consacré un article à cette réforme, dont il attend beaucoup : "En étendant la représentativité et les pouvoirs du NSC, l'administration Obama sera en situation d'exercer un plus grand contrôle sur le système de sécurité nationale qui avait toujours été assez nébuleux. Plus important, la nouvelle Directive Présidentielle permettra au NSC de mieux superviser l'application des décisions de la Maison Blanche sur de nombreux programmes classifiés qui avaient été dispersés dans l'ensemble du complexe militaro-industriel. Parmi ceux-ci, les dossiers Ovnis et les technologies extraterrestres.

Les programmes qui sont le plus strictement "compartimentés" ont toujours été verrouillés par plusieurs niveaux de sécurité et nécessitent de justifier le "Besoin de savoir". Ils se situent au-dessus de la classification "Top Secret" - ou requièrent une habilitation de niveau "Q". C'est pourquoi les élus et responsables du gouvernement n'y avaient jamais accès.

Le contrôle sur les programmes hautement classifiés était du ressort de comités de plus en plus privatisés. C'est ce qui avait conduit à ce que de nombreuses multinationales en charge des contrats de la défense ne soient plus supervisées que par des comités para-gouvernementaux. Ce renforcement du NSC témoigne que l'Exécutif a clairement l'intention de découvrir ce qui se cache dans les méandres du complexe militaro-industriel.

Les participants du NSC sont tous désignés par Barack Obama :

Joe Biden (Vice-Président) - Hillary Clinton (Affaires étrangères) - Tim Geithner (Finances) - Robert M. Gates (Défense)
Général James L. Jones (Conseiller)

Conseiller Militaire ADM : Michael Mullen (Coordination des Etats-Majors)
Conseiller : Dennis C. Blair (Renseignement National)

Auxquels peuvent s'ajouter : Rahm Emanuel (Chef de Cabinet du Président)
Greg Craig (Conseiller du Président)
Lawrence Summers (Assistant pour la Politique économique)
Mark Lippert (Chef de Cabinet du NSC)

NSC Seal

C'est une avancée importante de l'administration pour reprendre le contrôle sur les programmes classifiés dont les compagnies privées s'étaient emparées. J'avais appris de la Source A, en octobre dernier, que le coup de frein sur la révélation des réunions à l'ONU (en février 2008) venait bien de ce secteur privé. Par conséquent, le renforcement du NSC pourrait permettre de dénouer la situation. C'est particulièrement significatif pour ce qui concerne le contrôle des compagnies privées sur le matériel E.T.

Une part importante de l'information et des technologies transférées du gouvernement et des militaires vers ces compagnies, pour procéder à la recherche et aux applications, étaient progressivement devenus des secrets commerciaux et avaient disparu dans une sorte de trou noir industriel. Un tel processus avait concrètement éliminé du circuit les plus hauts responsables de la sécurité nationale et les élus, qui auparavant, sous d'autres présidences, avaient accès et pouvaient assumer un contrôle sur des technologies hautement classifiées."

Clay Pickering Clay Pickering répond peu après à Michael Salla sur le forum Open Minds : "Nous sommes totalement sur la même ligne. Ces multinationales veulent contrôler l'information. Mais de ce fait, elles entravent le processus de la Divulgation. La question qui prime est maintenant de savoir comment leur faire lâcher prise.

Toutefois, d'une manière ou d'une autre, ces groupes industriels privés seront contraints de divulguer ce qu'ils détiennent, avant que le contact ait lieu. Aucune de ces compagnies ne peut se permettre de rester en retrait.

Nous pensons que la balle est dans le camp des anglais, sous la pression des français. Les Etats-Unis y verront un avantage, parce que ça ne viendra pas directement de leurs propres medias. C'est du moins le scénario que notre Source A nous a rapporté."

Michael Salla conclut : "Cette réforme ne devrait pas manquer de susciter une confrontation avec certaines multinationales et les entités para-gouvernementales qui les dirigent. Ces compagnies vont tout tenter pour garder la main sur ce qu'elles ont fini par considérer comme leurs propres "secrets industriels". Or nous savons qu'à l'origine ces informations classifiées et ces technologies provenaient d'autres entités chargées de la sécurité nationale, aux Etats-Unis et dans d'autres pays. En ayant de nouveau accès et contrôle sur ces technologies hautement classifiées, ainsi que sur les dossiers Ovnis, le NSC doté des pleins pouvoirs va pouvoir restaurer les principes d'une gouvernance ouverte et transparente." Source - http://www.examiner.com/x-2383-Honolulu-Exopolitics-Examiner~y2009m2d9-NSC-power-increases-in-effort-to-regain-control-of-XFiles

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=7054.0

Mardi 10 février - http://ovnis-usa.com/la-resolution-33426-de-lag-onu/

Suite de l'article d'Alfred Lambremont Webre, paru dans The Examiner du 6 Février (Première partie publiée le 2 février).

Seconde partie - "Que pouvons-nous attendre de l'administration Obama sur les Ovnis et la vie extraterrestre ?"

"Nous avons vu que la Décision 33/426 de l'ONU, votée par l'Assemblée Générale du 18 décembre 1978, concernait la "mise en place d'une agence, ou d'une entité au sein des Nations-Unies pour entreprendre, superviser et diffuser les résultats des recherches sur les Ovnis et les phénomènes associés."

Cette Décision de l'ONU est en droit international l'une des premières expressions, formelle et explicite, concernant la vie extraterrestre et le phénomène Ovnis.

Dans ce texte, l'Assemblée Générale de l'ONU (UNGA, ou AG-ONU) envisage l'établissement d'un dispositif permettant aux 192 Etats membres, comme les USA ou le Brésil, de coordonner leur propres systèmes nationaux de recherches et d'enquêtes. Chacune des nations peut alors établir son propre rapport au Secrétaire Général de l'ONU quant à ses recherches et découvertes, peut-être également les confier à une agence de l'ONU sur les affaires extraterrestres, qui serait établie et considérée comme une ressource planétaire, agissant selon des lois internationales.

En langage diplomatique, la Décision 33/426 de l'AG-ONU doit fonctionner comme un système propre à "établir une confiance réciproque", qui permettra aux états membres comme les Etats-Unis (qui ont maintenu jusqu'ici un total embargo sur leurs dossiers secrets concernant les Ovnis et la vie extraterrestre), de se sentir davantage protégés au moment de divulguer, en agissant de manière coordonnée avec les mesures publiques adoptées par ses alliés et les autres états membres de l'ONU.

Dans un monde idéal, une agence de l'ONU sur les affaires extraterrestres pourrait coordonner la recherche et conduire la politique publique sur les Ovnis et la vie extraterrestre au niveau planétaire - on peut penser que les civilisations extraterrestres s'attendent à ce que la civilisation humaine conduise cette affaire à un tel niveau.

Sir Eric Gairy Les Etats-Unis, la vie extraterrestre et les lois internationales
On peut se demander si les Etats-Unis sont prêts à reconnaître qu'ils sont liés par les lois internationales, dès lors qu'il s'agit d'évoquer un sujet en relation avec la vie extraterrestre et les Ovnis.

En fait, l'histoire juridique des Etats-Unis dans ce domaine avait assez mal commencé dans ce domaine, parce qu'ils avaient mené diverses tentatives de diversion et monté des coups assez tordus pour s'opposer à l'adoption par l'ONU de la Décision 33/426, en Décembre 1978.

Sir Eric M. Gairy, Premier Ministre de la Grenade, était à l'origine de la Résolution 33/426 de l'AG-ONU. Il avait été renversé par un coup d'état, auquel la CIA n'était pas étrangère, pendant une visite à New-York. Certaines recherches ont même montré que l'invasion illégale américaine de la Grenade en 1983, sous l'administration Reagan, était en fait une opération de couverture pour récupérer le corps d'un extraterrestre que Gairy faisait conserver pour examen scientifique à l'école de médecine de la Grenade.

Un mélodrame sur les Ovnis & les extraterrestres à l'Assemblée Générale 2009 de l'ONU ?
Si le président américain Barack Obama devait ordonner la diffusion des archives secrètes américaines sur les Ovnis et la vie extraterrestre, comment s'y prendrait-il et dans quel contexte ?

La divulgation par Obama des documents secrets américains, si elle se faisait devant les Nations-Unies, pourrait conférer à sa démarche une envergure planétaire, celle d'un visionnaire responsable; il prendrait alors publiquement position en décidant de se conformer aux dispositions de la Résolution 33/426 de l'AG-ONU.

Le Président Barack Obama, la Ministre Hillary Clinton, et Miguel d'Escoto Brockmann, l'ex-Ministre sandiniste des Affaires Etrangères du Nicaragua (1979-90), qui préside la 63ème Assemblée Générale de l'ONU, se retrouveraient partenaires d'un mélodrame lors de l'A.G. de l'ONU.

Le Président Brockmann est accoutumé aux difficiles batailles juridiques internationales avec les Etats-Unis, et c'est un "vétéran" parmi les hommes d'état, un tacticien politique, un leader de communautés et il est prêtre. Le Père d'Escoto a été pendant plus de dix ans Ministre des Affaires Etrangères de la République du Nicaragua (Juillet 1979 - Avril 1990). Il avait alors joué un rôle-clé dans le processus de paix qui permit de mettre fin aux conflits armés en Amérique Centrale dans les années 80. En 1984 il avait également formulé la plainte de son Gouvernement devant la Cour Internationale de Justice contre les Etats-Unis, parce qu'ils soutenaient les actions militaires et paramilitaires menées contre son pays, et la Cour s'était finalement prononcée en faveur du Nicaragua."

Je me suis entretenu récemment avec l'Ambassadeur Norman Miranda, Chef de Cabinet du Président Brockman, concernant la mise en oeuvre de la Résolution de l'A.G. de l'ONU. Lors de cet échange, le Dr. Miranda a déclaré que le bureau du Président Brockmann serait très disposé à s'engager dans le sens de la Décision 33/426 de l'AG-ONU, pourvu qu'un état-membre comme les Etats-Unis décide de commencer à coopérer formellement selon cette résolution, en suscite une nouvelle pour permettre son application, et commence à diffuser ses archives pour inspirer les autres nations.

Miguel d'Escoto Brockmann

Qu'attendent Barack Obama et Hillary Clinton ?
Les Etats-Unis et leur alliés ne sont pas les seuls partenaires aux Nations-Unies sur le problème des Ovnis et de la vie extraterrestre. Des rapports soulignent que le renseignement de l'U.S. Navy et d'autres agences pourraient être à la manoeuvre à l'ONU et joueraient un rôle actif mais clandestin, voire inquiétant, à propos des Ovnis et de la vie extraterrestre. Celà pourrait même les placer en situation de conflit avec la politique de transparence de l'administration Obama, et avec le bloc des nations non-alignées dont l'importance s'accroit, à l'image du Président de l'ONU-AG, Miguel d'Escoto Brockman.

Mais il y a d'autres partenaires qu'on ne doit pas négliger. C'est tout d'abord le peuple - la communauté humaine de chacun des 192 états membres. Des sondages d'opinion, comme celui de l'institut Roper en 2002, montrent que l'opinion publique aurait une attitude plus progressiste envers les Ovnis et la vie extraterrestre que les gouvernements et les officiels qui les représentent aux Nations-Unies.

Plusieurs analystes politiques réputés considèrent par exemple que le Conseil de Sécurité de l'ONU serait une institution actuellement noyautée par un plan stratégique à long terme, qui tendrait à établir un système policier global autrement dit un "fascisme amical."

De ce point de vue, les questions relatives aux Ovnis et à la vie extraterrestre pourraient être manipulées par des puissances de premier plan aux Nations-Unies, comme les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, la France, mais d'autres également, qui souhaiteraient éventuellement voir s'instaurer un nouvel ordre mondial.

D'autres partenaires incontournables sont les éventuelles civilisations extraterrestres. Avec qui voudraient-elles traiter, au moment d'établir des relations diplomatiques ? La réponse pourrait varier selon les extraterrestres dont il s'agit.

Nous avons tous entendu parler d'extraterrestres qui au début des années 50 auraient accepté d'échanger des technologies secrètes contre la possibilité de mener des recherches génétiques (les abductions), des accords passés avec le gouvernement américain. D'autres civilisations extraterrestres auraient désactivé des silos de missiles nucléaires US, et suivi des avions de l'US Air Force qui rapportaient de bases militaires installées à l'étranger des ogives nucléaires destinées à être recyclées.

Pour compliquer encore les choses, certains Ovnis, comme ceux qui avaient causé l'incident de Phoenix le 13 Mars 1997, seraient d'origine extraterrestre, mais il est possible que d'autres soient des engins rétroconçus, ou ARV (alien reproduction vehicles), à partir d'éléments récupérés sur des lieux de crashs, ou prêtés. Ils seraient assemblés grâce à des budgets secrets.

L'existence d'engins aliens rétroconçus et la possession de technologies avancées nécessaires pour simuler "une invasion aliène virtuelle", de même que la possible conclusion par le gouvernement américain de "Traités" extraterrestres ou d'ententes extra-constitutionnelles, représentent un danger significatif pour toute "divulgation extraterrestre" à venir par les Etats-Unis.

Comme nous allons le voir, une "fausse invasion aliène" est une menace potentielle pour nos libertés individuelles, sur l'ensemble de la planète, qui pourrait être orchestrée par des puissances de premier plan, afin de mettre en place une nouvelle ère où seraient supprimées les libertés civiles, ainsi que les droits légitimes définis dans la Déclaration des Droits de l'Homme de l'ONU.

Nous avons appris récemment que John Brennan, un haut responsable de la Maison Blanche, Conseiller-adjoint sur la Sécurité intérieure, avait en fait rédigé un memorandum daté du 30 septembre 1993 titré, "Information demandée sur les Ovnis", qui était destiné à Richard Warshaw, Assistant exécutif du Directeur de la CIA sous l'administration Clinton.

Il affirmait n'avoir "pratiquement trouvé aucune documentation sur l'implication de l'Agence concernant les Ovnis dans les années 80".

C'est bien le signe que l'administration Obama pourrait être facilement contrôlée ou infiltrée par les principaux acteurs de la campagne de désinformation et des opérations de couverture sur les Ovnis et la vie extraterrestre.
[Brennan a refusé un poste dans la nouvelle administration, parce qu'il soutien toujours le recours à la torture par la CIA.]

Que pouvons-nous attendre de l'administration Obama ?

* Une divulgation transparente sur les Ovnis et la vie extraterrestre ?

* Une "invasion aliène virtuelle" ? Elle serait conduite par des unités militaires et du renseignement, sur des budgets secrets, un peu comme l'attaque du 11 Septembre 2001 - s'il s'agissait bien d'une opération sous faux pavillon.

* La divulgation Extraterrestre sera-t-elle organisée simultanément dans le monde par des groupes de citoyens bien informés, et des experts qualifiés dans les domaines des affaires publiques et des medias ? Verrons-nous la fin de la situation de quarantaine planétaire imposée par une société universelle de civilisations intelligentes ?" - Alfred Lambremont Webre

Source - http://www.examiner.com/x-2912-Seattle-Exopolitics-Examiner~y2009m2d6-What-can-we-expect-during-the-Obama-administration-on-UFOs-and-extraterrestrial-life

Réunion préparatoire à l'ONU, le 14 Juillet 1978, pour évoquer la nécessité d'un soutien des Nations-Unies à l'étude du phénomène Ovni. De gauche à droite : Gordon Cooper, Jacques Vallée, Claude Poher, J. Allen Hynek, Sir Eric Gairy - Premier Ministre de la Grenade , le Secrétaire-Général de l'ONU - Kurt Waldheim, et au premier plan à droite : David Saunders.

Lundi 9 février -

Cette première partie d'un article d'Alfred Lambremont Webre, pour The Examiner du 2 février, nous montre que ce juriste canadien, fondateur de l'Exopolitique, a une idée toute simple pour lancer la Divulgation : appliquer une Résolution de l'Assemblée Générale des Nations-Unies, du 18 décembre 1978.

Il est l'auteur de "Exopolitics : Politics, Government and Law in the Universe", l'ouvrage précurseur de cette discipline, qui se définit comme la science des relations entre la société humaine et les civilisations intelligentes dans l'Univers.

"Barack Obama et Hillary Clinton vont-ils respecter une décision des Nations-Unies, et diffuser les dossiers secrets américains sur les Ovnis et les extraterrestres ?

En signant le 21 janvier son memorandum sur le FOIA, le Président avait promis de garantir la transparence du Gouvernement. - http://ovnis-usa.com/nouvelles-directives-foia/

Or la Résolution 33/426 de l'Assemblée Générale de l'ONU, adoptée le 18 décembre 1978, "invite les Etats membres concernés à prendre les dispositions appropriées pour coordonner au plan national les recherches scientifiques et les enquêtes sur la vie extraterrestre, y compris les Objets volants non-identifiés (Ovnis), et à informer le Secrétaire-Général des observations, recherches et évaluations de telles activités."

Les alliés des Etats-Unis publient leurs dossiers secrets sur les Ovnis & les extraterrestres
A l'étranger, les homologues du Président Obama ne se sont pas montrés opposés à la Résolution 33/426 de l'AG-ONU. Le 31 Janvier 2009, le leader du parti conservateur anglais, David Cameron, qui est actuellement favori pour remplacer Gordon Brown, a promis que s'il était nommé Premier Ministre, il mettrait fin à la pratique gouvernementale du secret sur les Ovnis et l'activité extraterrestre.

Le 28 janvier 2009, 8 jours après l'investiture de Barack Hussein Obama, le Danemark s'est à son tour officiellement conformé à la Résolution 33/426 de l'AG-ONU, en publiant 15.000 de ses dossiers secrets.

Depuis 2004, plusieurs Etats membres de l'ONU ont entrepris de diffuser une partie de leurs dossiers secrets sur les Ovnis et la vie extraterrestre, dont le Brésil, le Chili, le Danemark, la France, le Mexique, le Pérou, et le Royaume-Uni, en se conformant partiellement à la Résolution 33/426 de l'AG-ONU.

Alfred Webre Le 11 Mai 2004, le Ministère de la Défense du Mexique a diffusé des rapports secrets sur les Ovnis. Le 20 Mai 2005, l'Air Force du Brésil avait permis aux chercheurs d'accéder à ses rapports classifiés sur la vie extraterrestre et les Ovnis. De même, le Pérou et le Chili (ainsi que d'autres nations) ont également publié une partie de leurs rapports confidentiels sur les Ovnis.

Le 22 Mars 2007, l'Agence spatiale française a annoncé qu'elle rendait publiques ses archives secrètes, et les publiait sur son site http://www.cnes-geipan.fr. Le New Scientist avait commenté cette diffusion : "Sur les 1.600 cas enregistrés depuis 1954, 28% sont classifiés de type 'PAN D'. Cette catégorie signifie : 'malgré des données satisfaisantes ou excellentes, et des témoignages fiables, nous sommes confrontés à quelque chose que nous ne pouvons expliquer'."

Le 2 Mai 2007, le Ministère de la Défense britannique a annoncé qu'il déclassifiait 7.200 rapports d'Ovnis qui remontent à 1967; ils avaient été collectés par le DI55, une unité secrète au sein du MoD.

Un an plus tard, le 13 Mai 2008, jour du 91ème anniversaire de l'apparition de Fatima, le 13 Mai 1917, dont tout laisse à penser qu'il s'agissait de la première opération de couverture concernant une manifestation Ovni, l'Osservatore Romano, journal officiel du Vatican, a publié une interview du responsable jésuite de l'Observatoire du Vatican, déclarant "l'Extraterrestre est mon frère".

Le lendemain, 14 Mai 2008, - 60ème anniversaire de la création de l'Etat d'Israël - le Ministère de la Défense britannique a procédé à une diffusion massive de documents secrets sur les Ovnis, sans commentaires ni explications. Le 20 Octobre 2008, il a publié 19 dossiers secrets supplémentaires, et la chaîne ABC a diffusé une brève dans ses Nightline News pour évoquer une montée des hostilités entre des Ovnis pilotés par des extraterrestres, et les forces armées anglo-américaines.

Dans la suite de cet article, nous verrons que ces évènements apparemment sans relations pourraient en réalité faire partie d'un plan global de gestion de la Divulgation, à propos des Ovnis et de la vie extraterrestre, qui serait coordonné et délibéré, et pourrait éventuellement permettre de nous manipuler." Source - http://www.examiner.com/x-2912-Seattle-Exopolitics-Examiner~y2009m2d2-Will-Obama-and-Clinton-honor-a-UN-decision-and-release-US-secret-UFO-and-extraterrestrial-files

Compléments sur Alfred Webre - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=2346.0

Dimanche 8 février -

Des conventions annuelles rythment la recherche ufologique aux Etats-Unis. Après l'UFO Crash Retrieval Conference qui se tient régulièrement en novembre à Las Vegas, l'UFO Congress et la X-Conference sont les deux autres évènements majeurs qui permettent aux ufologues de se rencontrer. - http://www.ufoconference.com/

L'UFO Congress (qui se double d'un Festival du Film ufologique) aura lieu du 22 au 28 février prochain. Il se déroule comme chaque année à Laughlin, au Nevada. Pendant 7 jours, 30 chercheurs exposeront leurs travaux. Ce genre d'évènement attire habituellement 7 à 800 participants.

Viendront ensuite les rencontres d'Aztec (27-28 Mars) puis Roswell (4-5 juillet), au Nouveau-Mexique.

Les amateurs qui ne font pas le déplacement se procurent ensuite les videos des conférences sur DVD, ou les transcriptions qui seront publiées.

http://aztecufo.com/ - http://www.roswellufofestival.com/symposium.htm - http://ufocongress.com/ 2009 UFO Conference & Film Festival

Davantage marquée par le courant Exopolitique et promue par le Paradigm Research Group, la X-Conférence 2009 aura lieu sur la côte Est, hébergée au Hilton Gaithersburg, Washington, DC, du 17 au 19 avril. En tête d'affiche, une présentation de deux heures par le Dr. Edgar Mitchell "où il racontera ses expériences personnelles dans le domaine Ovni/E.T., la décision d'imposer un embargo sur la vérité, et les conséquences de la Divulgation." Autre temps fort annoncé, un "débat" entre Stephen Bassett et le Colonel John B. Alexander. - http://ovnis-usa.com/colonel-john-b-alexander/

Stephen Bassett - George Noory - Edgar Mitchell, PhD - Colonel John Alexander, PhD - Colin Andrews - Art Campbell - Richard Dolan - Graham Hancock - Paola Harris - Jeff Peckman - Nick Pope - Michael Salla, PhD - Victor Viggiani - Alfred Webre, JD. - Dr. Joseph Buchman - Dr. Rebecca Hardcastle - Terri Mansfield

Cependant, le fait de pouvoir assister à des conférences et rencontrer les chercheurs n'est pas le seul intérêt de ces réunions. En marge de ces rassemblements, il sera beaucoup question des stratégies et des efforts qui seront déployés pour encourager la Nouvelle administration de Washington à progresser dans le sens de la Divulgation.

Les salons annexes, les restaurants et les chambres de l'hotel, offrent la possibilité d'échanger discrètement avec des témoins et des informateurs - "Mr X" avait pris contact avec les responsables du Projet Camelot à Laughlin, en mars 2006 - et c'est aussi une occasion de faire circuler des documents confidentiels, alors que la poste ou l'internet n'inspirent plus confiance depuis longtemps.

- http://www.paradigmresearchgroup.org/X-Conference2009/X-Conference2009.htm

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=6999.0

Samedi 7 février - La Phase II de l'opération "Faxer Washington" vient de commencer. Elle porte sur les 100 premiers jours de la présidence Obama. Le PRG doit maintenant pouvoir toucher et mobiliser un grand nombre de citoyens...: http://www.faxonwashington.org/
http://ovnis-usa.com/un-million-de-faxs-pour-washington/

Stephen Bassett poursuit son idée, lancée en octobre 2008, qui part de ce constat (sondage Roper 2002) :

"Il y a 225 millions d'Américains agés de 18 ans et plus

* 56% (126 millions) pensent que les Ovnis sont une réalité
* 80% (180 millions) pensent que le gouvernement cache la vérité
* 14% (31 millions) ont eu - ou connaissent quelqu'un qui a eu une rencontre rapprochée de type I, II, ou III
"Alors qu'il était dans la course pour la Présidence en 1976, Jimmy Carter avait fait état de son observation Ovni de 1969 qu'il avait d'ailleurs rapportée auprès de l'International UFO Bureau en 1973.

Dans le cours de la campagne, il avait affirmé : "Je ferai en sorte que toutes les informations détenues par ce pays sur les observations d'OVNI soient disponibles pour le public et les scientifiques." Après son élection, ce sont environ 10.000 lettres qui arrivèrent à la Maison Blanche, lui demandant de tenir sa promesse.

Cette situation eut pour effet de pousser l'administration à engager deux études sur les extraterrestres - mais chaque fois le Ministère de la Défense traîna les pieds et ses réticences, de même que celles de certaines agences, les avaient enterrées. La Guerre froide allait continuer encore 14 ans. C'était trop tôt."

"Si 10.000 lettres en 1977 avaient permis de lancer deux études, que pourrions-nous attendre d'une opération qui consiste, depuis Novembre 2008, à envoyer 1 million de lettres, de faxs et d'emails ?"

Objet de l'Opération - La reconnaissance formelle de la présence extraterrestre concerne toute l'espèce humaine. Cette Divulgation est à portée de mains, et elle est déjà considérée favorablement par quelques éléments au sein du Gouvernement des Etats-Unis. Mais ce n'est pas un fait accompli. Un revirement est possible, en fonction des évènements, ou d'un manque de volonté politique. Il est essentiel que le peuple Américain agisse maintenant de concert afin d'aider à finaliser. Vous n'avez jamais eu une opportunité aussi tangible de faire la différence et de changer le cours de l'histoire.

Comment procéder - Tout le monde sait que les 100 premiers jours d'une nouvelle administration sont les plus importants. Entre le 20 Janvier et le 20 Avril, adressez une lettre, un fax et/ou un email à la Maison Blanche, en demandant au Président Barack Obama de mettre fin à l'Embargo sur la Vérité concernant la présence extraterrestre, et de diffuser à l'attention du peuple Américain toute l'information nécessaire, compte tenu des impératifs raisonnables de la sécurité nationale. Vous ne serez pas seul(e). L'objectif est d'atteindre un million.

Pourquoi participer
1. Le moment est venu de connaître la vérité sur le monde dans lequel nous vivons.

2. Le maintien de l'Embargo sur la Vérité a déjà coûté une fortune, a plombé le contrat social, et conduit à des abus de pouvoir et de secret.

3. Tant qu'il ne sera pas mis fin à cet Embargo sur la Vérité, le public ne pourra accéder aux technologies issues des engins E.T., alors que nous sommes face à des défis économiques et environnementaux de plus en plus pressants.

http://ovnis-usa.com/VIDEOS/MillionFaxs3.flv

Ce qu'il faut savoir
1. Il est préférable d'envoyer des lettres (tout le courrier est ouvert et sera lu). Les faxs viennent ensuite; les emails sont moins pris en compte, cependant cette administration a déjà montré sur son site web qu'ils étaient appréciés.

2. Si vous souhaitez attirer leur attention, signez de votre nom, avec votre adresse et votre numéro de téléphone..

3. Les lettres-type sont à proscrire, parce qu'elles ne sont pas convaincantes. Exprimez-vous.

4. Soyez bref, mais exprimez clairement votre demande.

5. Important : agissez rapidement. L'afflux de courrier dès l'installation du Président sera mieux perçu.

6. Les informations pour contacter la Maison Blanche sont données en bas de page.

7. Important : Veuillez avertir le Paradigm Research Group (PRG@paradigmresearchgroup.org) que vous avez envoyé une lettre/un fax/un email au nouveau Président. Ca pourra aider le PRG à concerner davantage les medias sur cette opération.

http://ovnis-usa.com/VIDEOS/MillionFaxs2.flv

Il faudrait que le Président Obama :
1. demande et reçoive des milieux militaires et des agences de renseignement un briefing complet sur la présence extraterrestre et les phénomènes associés, et/ou :

2. qu'il encourage la mise en place d'auditions devant le Congrès afin de faire témoigner de nombreux anciens militaires et employés des agences sur le phénomène extraterrestre, et/ou :

3. reconnaisse formellement la présence extraterrestre devant le peuple Américain - qu'il procède à la Divulgation, et/ou :

4. verse dans le domaine public les technologies dérivées des connaissances extraterrestres, qui ont été secrètement étudiées et rétroconçues depuis soixante ans, et sont maintenant essentielles pour nous permettre de surmonter les défis environnementaux, économiques et les difficultés de notre société actuelle.

5. Vous pouvez ajouter tout ce qui vous semble utile.

Informations complémentaires :

1. Important : Envoyez votre lettre/fax/email dès que possible. Les medias seront d'autant plus sensibilisés que l'afflux de courriers sera remarqué. Ce qui aura pour conséquence de générer d'autre envois.

2. Vous pouvez adresser une copie de votre correspondance à vos Députés et Sénateurs.

3. Le Paradigm Research Group va mener cette opération de manière offensive, afin d'attirer l'attention des medias. Tenez-nous informés de vos actions.

4. Le PRG encouragera également les citoyens d'autres nations dans le monde à envoyer des lettres/faxs/emails, parce que tous sont concernés par la fin de l'Embargo sur la Vérité.

5. Une page sur Facebook a été mise en place par l'équipe du "Million de Faxs pour Washington". Passez l'info à vos contacts sur Facebook.

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=4568.0

President Barack Obama - the White House
The Honorable Barack Obama
President of the United States
1600 Pennsylvania Avenue NW
Washington, DC 20500

[Uniquement des enveloppes de taille standard.]
Fax : 202-456-2461
Email à partir de la page : http://www.whitehouse.gov/contact
[Note : les emails sont limités à 500 caractères, mais c'est suffisant pour exprimer l'essentiel.]

Vendredi 6 février -

Avec 285 cas Ovnis pour 2008, le Ministère de la Défense britannique a vu doubler le nombre des rapports annuels.

Selon The Telegraph : "Les observateurs considèrent que cette hausse est spectaculaire, la plus importante des dix dernières années. En 2007 le chiffre était de 135, et seulement 97 pour 2006."

Le MoD a publié hier un nouveau document de 26 pages, qui fournit la date, l'heure et l'endroit des manifestations, mais seulement un résumé de quelques lignes.

Westminster Palace

Le cas du 12 février 2008, a particulièrement retenu l'attention des medias : "Un vaisseau s'est maintenu immobile au-dessus du Parlement. Il présentait des lumières vertes, rouges, et blanches. Il a pu être observé pendant une heure et demie, depuis la Chambre des communes, située en face."

Pour Nick Pope, l'ancien responsable du bureau Ovnis du MoD : "Cet incident est particulièrement intéressant. Bien que les couleurs soient généralement associées à des avions, on peut penser que les témoins auront quand même su faire la différence."

Trois jours plus tôt, un témoin avait vu un objet semblable à Ashton Keynes (Wiltshire) - un endroit réputé pour ses manifestations Ovnis et aussi ses Crop-circles.

- http://www.telegraph.co.uk/news/newstopics/howaboutthat/4518796/UFO-spotted-opposite-Houses-of-Parliament.html

http://www.mod.uk/NR/rdonlyres/1C24CB5F-366B-4011-BAB9-76A86CAE4687/0/ufo_report_2008.pdf

Parmi les 285 nouveaux dossiers, celui d'un policier qui se trouvait à Brightlingsea, dans l'Essex, le soir du Nouvel An : "Il s'agissait d'une lumière intense dans le ciel, de couleur jaune-orangée, assez imposante, à une altitude de 500-700 mètres. Elle s'est déplacée très lentement, en arc de cercle, puis s'est immobilisée au-dessus de l'estuaire, entre Brightlingsea et East Mersea. Elle est ensuite montée à la verticale, et a disparu très rapidement."

En Mars 2008, un témoin a rapporté qu'il avait vu à Rainham, dans le Kent, un engin en forme de soucoupe, qui faisait 20 fois la taille d'un avion : "Il y avait cinq ou six lumières en dessous, qui émettaient des flashs."

Nick Pope constate également : "Quelques dates montrent une activité plus intense. Par exemple, le 12 juin, on a noté six cas dans le pays. La même chose s'est produite le 27 juillet."

http://www.ufoblogger.blogspot.com/ - http://www.thesun.co.uk/sol/homepage/news/ufos/article2206715.ece

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=6948.0

Selon des scientifiques de l'Université d'Edinburgh, "Plus de 40.000 planètes dans la Voie Lactée pourraient abriter des formes de vie extraterrestres".

Les chercheurs ont calculé que 37.964 planètes dans notre galaxie sont suffisamment hospitalières pour abriter des créatures au moins aussi intelligentes que notre espèce.

L'astrophysicien Duncan Forgan a créé un programme informatique qui lui a permis de collecter toutes les données des quelques 330 planètes connues, et a calculé quelle proportion présenterait les conditions adéquates pour que la vie s'y épanouisse.

Cette estimation, qui prend en compte de nombreux facteurs tels que la température, la présence d'eau et de minéraux, a ensuite été appliquée à la Voie lactée.

Duncan Forgan
Duncan Forgan Mr Forgan pense que les formes de vie concernées ne seraient pas de simples amibes que l'on pourrait observer sous un microscope, mais des espèces aussi avancées que l'espèce humaine.

L'astrophysicien, qui évalue entre 300 et 400 ans le temps nécessaire pour établir un contact avec nos voisins, a déclaré : "Je pense que l'estimation de 361 civilisations intelligentes est la plus juste. Celles-ci seraient les plus ressemblantes à notre civilisation terrestre, mais il est possible que le chiffre soit beaucoup plus élevé. Nous ne devons rien exclure".

Il a conclu : "La plupart des autres planètes que nous avons examinées sont plus anciennes que la notre. Donc j'aurais tendance à dire qu'il doit nécessairement exister des civilisations plus avancées." Traduction : Zek, pour Ovnis-USA.

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=6947.0

Source - http://www.telegraph.co.uk/scienceandtechnology/science/space/4521885/40000-planets-could-be-home-to-aliens.html

http://www.roe.ac.uk/ifa/people/dhf.html - http://www.roe.ac.uk/~dhf/Research_Page/Research_Interests.html

Jeudi 5 février -

La téléportation quantique est en bonne voie. C'est ce que vient d'annoncer le New Scientist dans son dernier numéro.

"Une équipe du Joint Quantum Institut a choisi d'expérimenter avec des ions d'ytterbium, et construit un téléporteur capable de communiquer leur état à travers le laboratoire; ce qui, jusqu'à présent, avait été impossible avec des photons. La technique devrait permettre d'augmenter considérablement la distance de transmission, qui est actuellement de 1 mètre. - http://fr.wikipedia.org/wiki/Ytterbium

"Cette expérience avait déjà été réalisée à l'échelle macroscopique entre des photons, mais c'est la première fois qu'elle réussi entre deux atomes."

Jusqu'ici, la téléportation pouvait se réaliser de deux manières, mais sous d'importantes contraintes. Les physiciens étaient capables de téléporter des états quantiques entre des photons. Mais ces photons ne pouvant être stabilisés plus d'une milliseconde, il fallait renoncer à concevoir un système qui requiert un stockage de mémoire.

Steven Olmschenk Steven Olmschenk et ses collègues de l'Université du Maryland ont mis au point une troisième méthode : ils ont choisi d'expérimenter avec deux ions de l'élément ytterbium, chacun confiné dans sa propre cavité électromagnétique. Chaque ion est maintenu en deux états, avec différents niveaux d'énergie. Cette disposition constitue un bit quantique d'information, ou qubit.

"La téléportation s'appuie sur le phénomène de l'intrication quantique qui intervient uniquement à l'échelle atomique et subatomique. Lorsque deux particules sont placées dans un état intriqué, leurs propriétés physiques sont inextricablement liées, et ce, quelle que soit la distance qui les sépare. Ainsi, tout changement d'état de l'une affectera l'autre." Source - http://www.spectrosciences.com/spip.php?breve700

Les photons ne peuvent transporter des états quantiques sur les longues distances d'une fibre optique au risque de perdre l'information. Cette nouvelle approche pourrait permettre de mettre au point des "répétiteurs quantiques" : de tels téléporteurs placés à intervalles réguliers le long de la fibre pourraient stocker très brièvement des états quantiques avant de les transmettre à nouveau, afin que chaque photon n'ait à parcourir qu'une distance réduite.

Le physicien quantique Paul Kwiat, de l'Université d'Illinois, pense que c'est un grand pas en avant. Mais il reconnait que des progrès restent à faire, parce que le système ne permet actuellement en moyenne qu'une téléportation réussie toutes les 12 minutes. Olmschenk devrait parvenir à un débit d'environ un bit quantique d'information par seconde, ce qui pourrait déjà s'avérer utile pour la cryptographie quantique. Cette expérience permet d'envisager à terme un internet quantique. Source - http://www.newscientist.com/article/mg20126936.500-teleporter-sends-ions-on-longdistance-journey.html

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=6916.0

The Telegraph rend hommage au travail minutieux du policier anglais Gary Heseltine (48 ans) qui a fondé le PRUFOS (Rapport d'Ovnis de la Police britannique) en 2003. Cette base de données réservée aux cas Ovnis signalés par des policiers - a enregistré 310 incidents sur 6 ans. - http://www.prufospolicedatabase.co.uk/

Le nouveau rapport annuel du PRUFOS vient d'être publié cette semaine. Il affiche cinquante nouveaux cas, signalés par 106 officiers de police.

Gary Heseltine, qui habite à Wakefield, West Yorkshire. est également le fondateur du "UFO Monthly", intégré depuis 2004 dans l'UFODATA Magazine. L'idée de monter sa base de données lui était venue dès les années 90, quand il avait découvert, dans un magazine consacré aux Ovnis, des témoignages de pilotes militaires confirmés par des observations radar. - http://www.ufomonthlymagazine.co.uk/

Gary Heseltine

Le policier explique pourquoi les rapports de ses collègues sont particulièrement fiables : "Nos agents ont tous été formés à produire des descriptions détaillées et se gardent de toute interprétation, par conséquent ce sont des témoins hautement crédibles."

L'un des rapports parmi les plus marquants est celui de son collègue Alan Godfrey, qui avait observé un Ovni en forme de diamant, en lévitation à 1,5mètre au-dessus d'une route à Todmorden, West Yorks, en 1980. Le policier avait essayé de contacter sa base, mais sa radio ne fonctionnait plus. Il n'avait pas réussi à sortir de son véhicule, aveuglé par une intense lumière blanche. Quand il avait repris connaissance, 40 minutes s'étaient écoulées, il était toujours au volant mais un peu plus loin sur la route, et l'Ovni avait disparu.

Lors d'une régression hypnotique, le policier raconta qu'il avait été enlevé dans le vaisseau et examiné par de petites créatures.

Gary Heseltine a lui même observé deux manifestations Ovnis. Source - http://www.telegraph.co.uk/news/newstopics/howaboutthat/4511098/UFOs-database-of-police-sightings-of-records-310-incidents-in-six-years.html

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=6931.0

Mercredi 4 février - Michael Salla, Ph.D., vient de publier un nouvel article dans The Examiner : "L'administration Obama aux prises avec des compagnies privées après la déclassification de documents Ovnis". Il se demande en particulier si la "Divulgation" pourrait ne pas dépendre d'une annonce gouvernementale officielle mais d'une découverte par des chercheurs et des journalistes dans des documents obtenus grâce aux nouvelles dispositions sur le FOIA..

http://ovnis-usa.com/nouvelles-directives-foia/

"Le Memorandum du 21 janvier signé par le Président Obama pour restaurer les possibilités de déclassification selon le FOIA (Freedom of Information Act), devrait rapidement permettre de mettre en circulation des documents qui concernent les Ovnis et la vie extraterrestre.

Les ufologues et les chercheurs exopolitiques espèrent y trouver des indications sur la manière dont la politique gouvernementale a été conduite. Mais ces pièces pourront surtout montrer dans quelles mains se trouvent les vrais dossiers. C'est alors que l'administration Obama va se trouver confrontée aux compagnies privées qui contrôlent toutes ces affaires.

Nous savons, grâce à divers témoignages, que de telles compagnies sont devenues l'ultime dépositaire des secrets Ovnis de la nation. Quelques informateurs ont fait surface, pour révéler comment ces groupes industriels ont fini par exercer leur contrôle. L'un d'eux, retrouvé par le Projet Camelot, a expliqué qu'il avait travaillé comme archiviste pendant six mois, au milieu des années 80, pour un important contractant de la Défense, dans la branche aéronautique, basé en Californie.

Mr. XIl avait découvert de nombreux documents en rapport avec les soucoupes volantes et les extraterrestres : "des rapports, des photos, des films, et des débris. Ces dossiers provenaient d'un peu partout : de la CIA, de l'Air Force, de la Navy, de l'Armée de Terre, de la DARPA, du NORAD, du DoD, et du FBI, mais aussi de responsables gouvernementaux."

Si son témoignage est valide, ça signifie qu'avant le milieu des années 80, des dossiers concernant les Ovnis avaient été détournés des agences du gouvernement américain et des services de l'armée, et ça souligne des problèmes de sécurité. Des compagnies privées pourraient ainsi s'être approprié les dossiers Ovnis et s'opposer à leur diffusion, les soustraire à la curiosité des députés, ainsi que des citoyens qui tenteraient d'en prendre connaissance selon le FOIA - créé en 1966 et renforcé en 1974.

Ce scenario est rendu crédible par les commentaires de Ben Rich, ancien directeur exécutif des 'Recherches avancées' chez Lockheed Martin. En réponse aux questions de John Andrews, de la Testor Corp, en 1986, Rich avait confirmé de sa main qu'il existait à la fois des Ovnis réalisés par des humains et des engins extraterrestres. Plus important, Rich avait révélé à Andrews comment le contrôle des dossiers Ovnis était passé des militaires américains aux compagnies privées. Les réponses manuscrites de Rich avaient été communiquées par Andrews au chercheur et ufologue William McDonald, qui l'a ensuite confirmé :

Ben Rich"Il y a deux types d'Ovnis - ceux que nous avons réalisés, et ceux qu'ILS font voler. Nous avons pour une part appris de ce que nous avons retrouvé sur des lieux d'incidents, et bénéficié aussi de quelques cadeaux.

Le Gouvernement était au courant, et jusqu'en 1969 il a pris une part active dans la gestion de cette information. Après la 'purge' de 1969, orchestrée par Nixon, elle a été prise en charge par un bureau international de directeurs issus du secteur privé."
http://en.wikipedia.org/wiki/Skunk_works - http://en.wikipedia.org/wiki/Ben_Rich

L'ex-astronaute, le Dr Edgar Mitchell a récemment confirmé un incident survenu en 1997, lorsque le Chef du renseignement de l'Etat-Major inter-armes avait obtenu les noms de codes de programmes relatifs aux Ovnis, mais s'en était vu refuser l'accès parce qu'il ne pouvait justifier le 'Besoin de savoir'. Le premier qui rapporta l'incident fut le Dr Steven Greer; il avait révélé en 2001 que l'Amiral Wilson avait piqué une colère en réalisant qu'il n'aurait pas accès à ces dossiers.

Le 4 juillet 2008, lors de son interview sur CNN, le Dr Mitchell a confirmé la version de Greer sur ces évènements, en expliquant que l'Amiral Wilson "avait découvert qui étaient les responsables des opérations de couverture, et quels étaient ceux qui lui avaient fait répondre : 'Désolé, amiral, vous n'avez pas l'accréditation nécessaire, nous en resterons là'."

Une source fiable avait en outre confié au chercheur Richard Dolan que l'Amiral Wilson avait également été rembarré par les avocats d'une compagnie qui lui avait refusé cet accès. J'ai interviewé en octobre 2008 un officier de la Navy en service actif qui m'a confirmé la puissance des compagnies qui sont impliquées dans des programmes Ovnis.

Plusieurs responsables de haut niveau dans l'administration Obama étaient déjà engagés sous Clinton dans une tentative de divulguer les documents Ovnis. Si le mémorandum du 21 janvier signé par Obama est maintenant respecté à la lettre, les requêtes FOIA devraient permettre à cette information de faire surface. Ca devrait nous donner des indices essentiels pour déterminer où se trouvent actuellement les documents Ovnis qui font partie des biens de la nation. C'est alors que l'administration Obama devra se dresser contre les intérêts de ces puissantes compagnies privées qui prétendaient contrôler l'information Ovni et les technologies de pointe qui proviennent des extraterrestres. L'administration Obama devra finalement combattre les compagnies privées qui détiennent nos dossiers ufologiques, et qui contrôlent les stratégies Ovnis depuis l'époque de Nixon."

Michael Salla publie un nouveau livre d'ici deux semaines : "Exposing U.S. Government Policies on Extraterrestrial Life".

http://www.examiner.com/x-2383-Honolulu-Exopolitics-Examiner~y2009m1d31-Obama-to-clash-with-corporate-control-of-UFO-files

Ed Komarek développait deux jours plus tard les mêmes arguments pour UfoDigest, concluant : "Il est possible que nous-mêmes, les activistes de la Divulgation, avec ceux qui sont maintenant en place dans le nouveau gouvernement, n'ayons plus à combattre des forces adverses ? Se pourrait-il que nous assistions à un réel changement, où nos efforts seraient encouragés plutôt que combattus ? Peut-être le sombre héritage de Nixon concernant le phénomène extraterrestre va-t-il finir de se dissiper." - http://www.ufodigest.com/news/0209/nixon.html

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=6647.0

Mardi 3 février -

Après l'alerte récente sur le super-volcan du Parc Yellowstone, l'attention des medias s'est portée vers l'état d'Alaska qui compte 44 volcans actifs. Le Mont Redoubt est un stratovolcan qui culmine à 3.200 mètres, situé dans le Parc National de Lake Clark. Il s'était déjà réveillé en 1902, 1966 et 1989. L'éruption de 1989 avait craché des poussières volcaniques à une altitude de 14.000 mètres. http://ovnis-usa.com/2009/01/02/vendredi-2-janvier/

Un Boeing 747 de KLM n'avait pu éviter de traverser le nuage, qui mit ses quatre réacteurs à l'arrêt. Après avoir failli s'écraser, l'appareil s'était cependant posé sans dommages à Anchorage. Les réparations de l'avion avaient coûté 80 millions de dollars.

Pendant 5 mois, les poussières avaient perturbé le traffic aérien international, et recouvert de poussières la région d'Anchorage sur une étendue de 20.000 kilomètres carrés. L'éruption de 1989 fut la première qu'il ait été possible de prévoir, grâce à une méthode d'observation des évènements mise au point par le volcanologue Suisse/Américain Bernard Chouet.

Bernard Chouet A nouveau le Mont Redoubt menace : "Cinq jours avant l'éruption de 1989, les 5 sismographes disposés autour du volcan étaient au repos, mais en quelques minutes ils avaient déclenché l'alerte de manière conjuguée. En 23 heures, nous sommes passés de ce que nous appellons une 'activité de fond' à une éruption complète... ce qui est très rapide pour un volcan. Dimanche, de la semaine précédente, l'équipe de nuit des géologues a constaté le même type de phénomène. Toute la région est depuis passée en code orange pour la navigation aérienne."

Le terminal pétrolier de Drift River est installé au pied du Mont Redoubt. Il y a vingt ans, les employés de Chevron avaient été évacués par hélicoptère, après avoir tenté de vider les cuves, parce que la rivière s'était gonflée de manière impressionnante des eaux des glaciers fondus. Le débit de la Drift avait atteint un niveau supérieur à celui du Mississippi, devenant le plus gros fleuve nord-américain.

A l'heure actuelle, la compagnie refuse toujours de communiquer sur le sujet, prétextant que des informations sur ses réserves pourraient intéresser des groupes terroristes. - http://www.adn.com/news/alaska/story/672551.html

Source : Anchorage Daily News - http://www.adn.com/

Simultanément, une alerte a été publiée qui concerne le Vésuve, près de Naples en Italie, et le volcan du mont Asama, dans le centre du Japon, à 150 kilomètres de Tokyo, s'est réveillé hier. Peut-on dire objectivement que l'activité sismique mondiale serait plus intense depuis quelque temps ?

Par ailleurs, la Californie a connu avant-hier un séisme de magnitude 4,4, qui ramène l'attention sur la faille de San Andreas. Mais l'USGS n'est pas explicite sur une éventuelle corrélation.

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=6266.0

http://fr.wikipedia.org/wiki/Stratovolcan - Anchorage Daily News - http://www.earthfiles.com/

En complément de ses récentes déclarations sur Fox News, le 28 janvier (http://ovnis-usa.com/2009/01/29/jeudi-29-janvier/) cette intervention de Nick Pope sur Coast-to-Coast/AM détaille en 30 minutes ce qu'il a voulu exprimer, quand il est sorti de sa réserve pour charger le Gouvernement anglais :

- "Des pilotes de la RAF ont essayé d'abattre des Ovnis, suivant en celà une directive top-secret du gouvernement britannique."

- "Nous avons eu recours à des actions radicales. Il y avait au sein du MoD un groupe résolu à descendre un de ces appareils, pour solutionner le problème d'une manière ou d'une autre'."

- "Ces affaires sont hautement classifiées, et personne n'accepte de les évoquer pour des raisons évidentes de sécurité intérieure. Le pays entretient en permanence depuis la guerre froide - et particulièrement le 11 Septembre 2001 - des avions de chasse prêts à décoller. En plusieurs occasions, ces chasseurs ont été mobilisés pour intercepter des engins inconnus qui avaient été repérés sur nos radars. La même chose s'est produite dans d'autres pays."

Nick Pope
On constate qu'il va bien au-delà de ce qu'il avait déclaré sur Radio Ici & Maintenant! en mars 2007.

- http://ovnis-usa.com/nick-pope-sur-ici-maintenant/

[audio:http://ovnis-usa.com/SONS/C2C-NickPope_26Jan2009_30mns.mp3]

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=6738.0

http://www.nickpope.net/

Lundi 2 février -

Philip Imbrogno étudie le phenomène ovni et le paranormal depuis trente ans. Il était l'invité de George Knapp sur C2C le 25 janvier. Diplômé d'astronomie de l'Université du Texas, et titulaire d'une maîtrise en Sciences de la Terre obtenue à Boston, il s'est également qualifié pour une Maîtrise en chimie au M.I.T. "Il a passé une vingtaine d'années à enseigner les sciences et a signé de nombreux articles de magazines sur la science et le paranormal. Il a également conduit et présenté des recherches à la télévision à propos des Ovnis, de l'astronomie, et du paranormal." - http://www.coasttocoastam.com/shows/2009/01/25.html

"Scientifique et enquêteur du paranormal, Philip Imbrogno fait le point sur ses recherches en ufologie. Il en est venu à considérer que le phénomène Ovni tient sa source dans des réalités parallèles. Il explique comment ses études l'ont amené à envisager que tous les incidents constatés sont bien autre chose que des manifestations purement physiques :

http://ovnis-usa.com/VIDEOS/NBC_UFO_Special_HudsonValley_Philip_Imbrogno.flv

Philip Imbrogno

"Je pensais que l'hypothèse extraterrestre suffisait à expliquer toutes ces observations, mais j'ai fini par réaliser que le phénomène Ovni est plutôt du domaine du paranormal." Dans cette démarche, et grâce à l'apport de la physique théorique de pointe, Imbrogno pense maintenant que les Ovnis et autres types d'activités paranormales pourraient se produire au carrefour de plusieurs dimensions alternatives.

http://ovnis-usa.com/SONS/C2C_25Jan2009_Philip_ImbrognoA_75mns.mp3

http://ovnis-usa.com/SONS/C2C_25Jan2009_Philip_ImbrognoB_75mns.mp3

Philip Imbrogno est, entre autres, un bon connaisseur de la Vague d'Ovnis dans la vallée de l'Hudson (état de New-York), entre 1982 et 1995. C'est l'un des incidents les mieux documentés. Des milliers de témoins ont pu observer le 24 mars 1983 une manifestation en forme de boomerang, réussissant à prendre des photos et des videos. L'un des engins, ou une formation de plusieurs objets, s'était déplacé silencieusement au-dessus des états de New-York et du Connecticut. Un total de 7.200 rapports ont été enregistrés sur une période de sept années. Phil Imbrogno avait été parmi les premiers à venir collecter les témoignages.

Un objet similaire avait été filmé à Brewster, état de New-York, le 24 juillet 1984.

"Il a consacré plusieurs ouvrages à développer la plus fantastique des théories : il pense que d'anciens explorateurs européens avaient construit les dolmens qu'on trouve dans la région de Putnam, pour marquer l'emplacement de quelques anomalies dans le champ magnétique terrestre, lesquelles pourraient ouvrir des fenêtres vers la quatrième dimension. Ainsi une sorte de portail existerait à cet endroit, permettant de communiquer avec un autre univers. Depuis, la Vallée d'Hudson est devenue le troisième vortex Ovni parmi les plus populaires au monde, avec Stonehenge, en Angleterre et Sedona, en Arizona." Source : http://www.tucsoncitizen.com/ss/nationworld/102071.php - http://www.ufoevidence.org/documents/doc687.htm

Philip Imbrogno établit un pont entre la science avancée et les cultures ancestrales. Il s'est par exemple intéressé aux légendes arabes des Djinns, "une race d'êtres qui existent dans un monde très proche et interagissent de temps en temps avec le notre." Il a réalisé que des entités semblables existent dans toutes les traditions, à l'égal des "Tricksters" des Indiens d'Amérique. Il aimerait que nous évitions de classer ces récits au rayon du folklore, et il ajoute : "Nous les avons nommés de bien des façons à travers l'histoire, et il se peut bien qu'ils soient très réels, qu'ils existent juste à côté de nous."

Considérant que le monde du paranormal est fait d'interconnections, Imbrogno souhaite encourager une meilleure coopération entre les différents domaines de recherches. Il imagine qu'un groupe de chercheurs à plein temps, financièrement autonomes, qui étudieraient les diverses disciplines, "pourrait résoudre cette énigme à 100%." Cependant, il craint que la nature éparse de telles études risque de ne pas permettre d'aboutir. Imbrogno lance un appel à tous ceux qui travaillent sur ces questions : "Il faut qu'on en finisse. Nous essayons tous de résoudre ce problème. Nous avons toutes les pièces du puzzle. Puissions-nous travailler ensemble et nous concerter !"

http://greennuclearbutterfly.blogspot.com/ ou plutôt : http://greennuclearbutterfly.blogspot.com/2008/12/phil-imbrogno-releases-new-indian-point.html

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=6841.0

Videos : http://video.aol.com/video-detail/dateline-nbc-ufo-special-hudson-valley-ufo-segment/3114165918/?icid=VIDURVHOV03

http://www.youtube.com/watch?v=2jgxbp3uutk - http://www.youtube.com/watch?v=q8RiMb_LgiQ

Dimanche 1er Février - Chaque année depuis dix ans à la même époque, la journaliste Linda Moulton Howe réalise et présente une interview de Gerald Celente, directeur du Trend's Institute. Le 24 décembre 2007, il avait déjà été en mesure d'annoncer la chute de Wall Street, qui s'est produite neuf mois plus tard :"Les Etats-Unis vont être frappés d'un 11 Septembre économique en 2008." Interrogé à nouveau le 19 octobre 2008, il pressentait la fermeture de nombreuses chaînes de magasins, et les premiers signes d'une révolte des populations : "En février et mars 2009, nous verrons véritablement les effets de la dépression." - Rappel :

http://ovnis-usa.com/perspectives-economiques-us/ - http://www.trendsresearch.com/

Gerald Celente - "En 2007, nous avions prédit la Panique de 2008, et ça concernait surtout la sphère financière. A présent, l'effondrement de 2009 va se répandre au plan social. Ce mouvement est en marche. Ca se déroule sous nos yeux. La crise atteint des proportions gigantesques. Chaque jour la presse nous rapporte de nouveaux désastres. Il n'y a absolument rien qu'on puisse faire pour l'arrêter - si ce n'est trouver de nouvelles ressources, une sorte d'énergie alternative, comme la découverte du feu ou l'invention de la roue ! Mais ça doit être à l'échelle de ce que nous allons traverser. On ne peut s'en sortir en faisant fonctionner la planche à billets."

LMH - "Les statistiques du chômage en décembre 2008 montrent qu'il a touché 632.000 personnes supplémentaires, et nous en sommes à un taux de 7,2%, soit 11,1 millions d'individus privés d'emploi. Que nous réserve 2009 ?"

http://ovnis-usa.com/VIDEOS/Gerald_Celente.flv

Gerald Celente - "Ce chiffre indique le nombre de ceux qui n'ont absolument aucun emploi. Il ne prend pas en compte les personnes qui ont été écartées de la recherche d'emploi. Ceux-là ont renoncé. On ne prend pas non plus en compte les gens qui travaillent à temps partiel et recherchent un emploi à temps plein. Quand on les intégre au calcul, on arrive à 13.7%. Personne ne peut dire quand ce se sera terminé, mais nous verrons finalement le chiffre total des sans-emplois atteindre celui de la Grande Dépression, probablement entre 22% et 27%. Nous parlons d'un véritable effondrement, parce que d'autres facteurs vont intervenir très rapidement.

Le plus préoccupant concerne le secteur de la vente au détail. On sait déjà que 150.000 magasins et boutiques vont devoir fermer. Ca viendra naturellement gonfler les chiffres du chômage, mais ces faillites vont aussi amplifier la chute des valeurs de l'immobilier. On pensait déjà avoir touché le fond avec la crise des subprimes... Ce n'était encore rien comparé à ce qui nous attend avec la tempête sur les biens commerciaux, qui sont autrement plus surévalués que l'immobilier privé.

Nous savons où en est le secteur financier. Nous avons vu ce qui s'est produit pour Wachovia, IndyMac et le Washington Mutual, la Bear Stearns, Merill Lynch, Lehman Brothers - qui se font racheter ou disparaissent. Il y a aussi d'autres compagnies de courtage, dont les noms sont moins connus. La question qu'on doit se poser : qui pourra reprendre tous ces espaces commerciaux et autres grandes surfaces qui sont maintenant désertés ?

La réponse, tant pour les espaces commerciaux que les locaux de bureaux, c'est qu'il n'y a aucun candidat à la reprise ! La déroute immobilière sera sans précédent. Nous verrons bientôt dans tous le pays des grandes surfaces fantômes. C'est vraiment à ce niveau que l'effondrement va se produire, parce que les investisseurs de ces biens immobiliers ne trouveront aucun repreneur. C'est alors que nous entrerons dans la Grande Dépression.

Nous devons annoncer ce qui est en train de se produire, sans en rajouter. Nous ne nous intéressons qu'aux faits.

Les gens ne se maintiennent à flot que s'ils ont un travail. Toute la responsabilité de cette crise n'incombe pas qu'à la cupidité des grandes compagnies. Les individus eux-mêmes se sont endettés bien au-delà de leurs capacités de remboursement, grâce au système des garanties hypothécaires. Tout s'est construit là-dessus. Partir en vacances ! S'acheter une voiture de sport ! Emprunter à tout va ! Ils ont vécu au-dessus de leurs moyens. En réalité, ils peuvent tout perdre dès qu'il manque un salaire en fin de mois.

Nous allons assister à des faillites colossales. Ce qui s'est passé est déjà sans précédent. Et ça va continuer. Le gouvernement ne dispose que de ces deux outils totalement inefficaces :

- Jouer sur les taux d'intérêt, qui sont déjà proches de zéro,
- ou imprimer des billets. Mais ce n'est pas en créant de l'argent qu'on retrouve la prospérité !

Dans les années 30, personne ne s'endettait sur des hypothèques multiples. Celui qui gageait deux fois ses biens était considéré comme un perdant. Il y avait peu de propriétaires, les cartes de crédit n'existaient pas. Nous n'étions pas accablés d'une dette publique de 14 milliards de dollars ! On ne consommait que selon ses moyens.

Mais aussi, et c'est très important à souligner, nous n'avions pas à mener deux guerres bancales et entretenir un complexe militaro-industriel qui a déjà englouti 2 milliards et continue de creuser le déficit, en prévoyant de se renforcer en Afghanistan.

Je reviens sur ce point essentiel de la capacité de production : dans les années 30, nous étions sortis de la Grande Dépression en activant la machine industrielle pour préparer notre entrée dans la Seconde Guerre Mondiale. Nous n'avons plus cette capacité productive aujourd'hui.

Nous avons développé le secteur des services. Regardez ces offres d'emploi. A la station d'essence, ils affichent : "Faites carrière chez nous !" Mais quelle carrière ?! Que deviennent ces jeunes qui sortent de l'université avec leurs diplômes ?

Alors, nous aurons un chômage record. Nous allons assister à la montée de la criminalité, la multiplication des petits délits mais aussi des agressions violentes. Ca fait partie des situations de crise, et personne ne s'en étonnera. Les gouvernements fédéraux et l'Administration centrale ne résoudront rien en multipliant les forces de police dans les rues, à moins de transformer ce pays en un état fasciste.

Mais nous allons surtout assister à des révolutions. Les gens ne supportent plus de constater les dépenses somptuaires, les avantages, les avions privés et les bonus des banquiers, des courtiers, et des banksters qui dilapident et se partagent les millions de dollars de l'argent public qui leur est versé. Tandis que gouvernement renfloue les Têtes Pensantes - la mafia de Wall Street - ceux qui sont 'trop faibles pour être sauvés' sont en train d'être asphyxiés par la multiplication des impôts."

(...)

"Chacun doit prendre cette situation très au sérieux. Le bateau coule. Cessez de dépenser l'argent que vous n'avez pas. Si votre fils ou fille doit sortir de l'université avec un diplôme qui ne lui permettra pas d'accéder à un poste correspondant, n'allez pas vous endetter davantage pour leur faire poursuivre un enseignement supérieur. Coupez court à la dépense dès maintenant. N'achetez rien qui soit au-dessus de vos moyens. Dans la mesure du possible, soutenez le commerce local.

Mais aussi, je vous conseille de prendre du bon temps. Nous ne préconisons pas de s'enfermer dans un cocon. Sortez et faites-vous plaisir. Nous n'avons qu'une vie, aussi nous devons faire en sorte de l'agrémenter dans la mesure de nos moyens."

Source - http://www.earthfiles.com/news.php?ID=1521&category=Environment

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=4848.0

Samedi 31 Janvier - Les forums anglo-saxons ont un peu tardé à réagir suite à l'annonce par le Danemark de sa déclassification, sans doute en raison de la barrière de langues, et du fait qu'il s'agit d'un petit pays. Mais les principaux éditorialistes ne manqueront pas de l'utiliser pour accentuer la pression sur le gouvernement américain.

C'est le Copenhaguen Post qui l'annonce : "L'Air Force danoise a déclassifié ses archives Ovnis, qui renferment plus de 15.000 rapports de manifestations sur les 30 dernières années (de 1978 à 2002). Elle a procédé à cette mise en ligne de 329 pages, dont 200 cas non-résolus, en estimant que ces dossiers ne contenaient aucun secret. (30 Mo téléchargeables en Pdf). which provide plenty of food for thought - http://forsvaret.dk/FTK/Flyvev%C3%A5bnets%20historie/Documents/UFO_materiale.pdf

L'Air Force a déclaré que la plupart des observations restaient indécidables parce que les détails n'étaient pas assez précis. Cependant, certains des rapports sont suffisamment documentés pour écarter la possibilité qu'il s'agisse d'avions, de phénomènes météorologiques, ou des lanternes en papier."

Toutes les affaires déclassifiées ne concernent pas que le Danemark, et un cas survenu le 5 Janvier 1981 au-dessus du Groënland a retenu l'attention des commentateurs : à 12h50, un disque étincellant était apparu brièvement près de la base aérienne de Thulé. De leur côté, les stations radar de la base américaine avaient enregistré la présence d'un objet inconnu à la même heure.

Un des témoignages, repris par la presse, a été traduit par le danois HervéBoy sur le forum Ovnis-USA. http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=6749.0

Parmi les phénomènes qui résistent aux explications courantes, ce cas d'août 1991 où deux officiers de police se trouvaient en patrouille de nuit à Ordrup, dans la banlieue nord de Copenhague. Il était 2h30, et ils étaient assis dans leur voiture de fonction quand ils ont soudain vu un objet étrange à 75-150 mètres au-dessus de leur véhicule. Les policiers ont pensé que ça ressemblait au ventre d'un avion, et ils ont remarqué que leur système de communications ne fonctionnait plus. Intrigués, ils ont suivi l'engin qui s'éloignait lentement, mais il a finalement disparu trois minutes plus tard derrière une haute rangée d'arbres.

Thomas Petersen, Capitaine de l'Air Force qui connait particulièrement bien les dossiers, a déclaré que les 200 cas non résolus pourraient être transmis au SUFOI, le Centre ufologique de Scandinavie (Skandinavisk Ufo Information), dès qu'il en ferait la demande. - http://www.sufoi.dk/

Independence Day Il a rappellé que la mission principale de l'Air Force était de protéger le Danemark de toute menace aérienne, et que les Ovnis ne représentaient apparemment aucun danger, précisant que la défense de son pays n'avait jamais tiré sur un objet volant.

Le porte-parole de l'armée a ajouté en souriant : "A titre personnel, je pense que ce serait la plus bête des choses qu'on puisse faire, car un film comme Independance Day nous montre bien que ces engins sont très sophistiqués. Nos petites catapultes face à une force bien supérieure ne pourraient nous conduire qu'à une défaite..."

http://www.cphpost.dk/news/article/national/44602-secret-ufo-archives-opened.html

http://www.dr.dk/Nyheder/Indland/2009/01/28/074150.htm

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=6749.0

Vendredi 30 Janvier - Alors que Nick Pope confrontait publiquement le Ministère de la Défense sur Fox News, un autre personnage faisait parler de lui en début de semaine sur la scène britannique : le leader conservateur David Cameron a profité d'une rencontre lundi dernier avec le public pour prendre position sur le phénomène Ovni : "Nous ne devons rien cacher, et je peux vous garantir que si je deviens Premier Ministre, j'aurai une politique d'ouverture sur le sujet."

Parmi l'assistance rassemblée à Tynemouth (North Tyneside), quelqu'un avait pris la parole : "En juillet 2008, un scientifique et astronaute réputé, le Dr Edgar Mitchell, le sixième homme qui a marché sur la Lune, s'est exprimé sur une radio britannique. Il a déclaré que le gouvernement américain avait eu des contacts, en de multiples occasions, avec des extraterrestres, et que c'était encore le cas. Il est revenu sur l'incident de Roswell, en 1947, où des débris et des corps avaient été retrouvés."

Cameron a répondu : "Je ne pense pas qu'il soit possible de déterminer s'il y a des formes de vie intelligente dans l'univers, mais aucun gouvernement ne devrait tenter de cacher la vérité sur ce sujet. Je pense que nous devrions être ouverts autant que possible, donc je vous offre la garantie que si je deviens Premier Ministre, je serai toujours ouvert et franc dans ce domaine."

David Cameron

L'information a été diffusée par TimesOnLine, et reprise sur BBC News. Mais en y regardant de plus près, on s'aperçoit que le candidat n'a rien proposé d'autre que de poursuivre la déclassification des dossiers anglais. La vérité sur le phénomène Ovni s'inscrit peu à peu au catalogue des promesses électorales, quoiqu'ait pu penser le Colonel John Alexander avant-hier. - http://ovnis-usa.com/2009/01/28/mercredi-28-janvier/

Cameron a fait la couverture de Time en septembre dernier, et le Daily Mail en avait tiré prétexte pour le présenter comme 'le Premier Ministre en attente'. Les prochaines élections au Parlement pourraient se tenir le 4 Juin 2009.

http://ovnis-usa.com/2009/01/29/jeudi-29-janvier/

- http://fr.wikipedia.org/wiki/David_Cameron - http://www.timesonline.co.uk/tol/news/politics/article5600271.ece - http://news.bbc.co.uk/2/hi/uk_news/7854018.stm

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=6719.0

L'enquêtrice Linda Moulton Howe était de retour sur la radio Coast-to-Coast/AM dans la nuit de jeudi, avec George Noory, à partir de 23h (Côte Ouest). Elle a abordé divers sujets pendant 3 heures, dont un phénomène qui présente des lumières colorées à Reno, Nevada, et un nouveau cas dans la région de Empire, Ohio. Elle s'est également intéressée à un objet en forme de V avec une sorte de camouflage, dont les manifestations lui ont été rapportées par un correspondant de Floride. - http://www.earthfiles.com/

Jeudi 29 Janvier - Nick Pope était interviewé hier sur Fox News, affirmant pour la première fois : "Des pilotes de la RAF ont essayé d'abattre des Ovnis, suivant en celà une directive top-secret du gouvernement britannique."
Il a travaillé 25 ans au Ministère de la Défense (MoD), dont 3 ans pour le bureau Ovni, et a révélé dans quelles conditions des avions de chasse étaient lancés contre des objets.
http://en.wikipedia.org/wiki/Nick_Pope - http://www.nickpope.net/

En plusieurs occasions, les pilotes de la Royal Air Force avaient tiré sur ces engins : "L'ordre avait été donné de les abattre, mais ce fut chaque fois sans résultat."

Nick Pope a raconté que les protocoles d'opérations avaient été déterminés après que des dizaines de rencontres rapprochées se soient produites dans l'espace aérien britannique.

Les attaques de la RAF contre des Ovnis n'étaient pas systématiques, "mais elles étaient décidées dès que la présence d'un de ces objets pouvait sembler représenter une menace.

Nous avons eu recours à des actions radicales. Il y avait au sein du MoD un groupe résolu à 'descendre un de ces appareils, pour solutionner le problème d'une manière ou d'une autre'."

En duplex de Londres, Nick Pope s'est exprimé sur un ton déterminé, relativement offensif, qu'on lui connaissait peu. Les incidents qu'il rapporte concernent les années 80.

http://ovnis-usa.com/VIDEOS/FoxNews_NickPope_26janvier09.flv

http://ovnis-usa.com/VIDEOS/Telegraph_NickPope-260109.flv

Selon lui, toutes les tentatives de la RAF contre ces objets volants ont été gardées secrètes : "Le public ne sera pas tenu informé, à moins que ça se passe dans une région très peuplée.."

"Mais je pense que nous parviendrons à descendre un de ces engins. Nous développons des armes de plus en plus sophistiquées."
Mr Pope a également écarté les affirmations du MoD selon lesquelles les Ovnis ne représentent aucun danger pour les populations", en ajoutant : "Je crois bien que c'est une phrase que j'avais moi-même rédigée pour eux dans les années 90."

"Ils cherchent à dénigrer le phénomène, en ironisant sur les soucoupes volantes et les petits hommes verts. Mais des députés et des ministres, de même que des responsables du MoD, sont persuadés que les Ovnis sont réels."

The Telegraph a souhaité conduire sa propre interview de l'ancien responsable.

Nick Pope raconte que selon des dizaines de témoins crédibles, on a frôlé des quantités d'incidents, impliquant des avions, des hélicoptères de la police et des jets de la RAF. Cette révélation confirme le récit du pilote Milton Torres, qui date de 1957. http://ovnis-usa.com/milton-torres-20-mai-1957/

"Ces affaires sont hautement classifiées, et personne n'accepte de les évoquer pour des raisons évidentes de sécurité intérieure. Le pays entretient en permanence depuis la guerre froide - et particulièrement le 11 Septembre 2001 - des avions de chasse prêts à décoller. En plusieurs occasions, ces chasseurs ont été mobilisés pour intercepter des engins inconnus qui avaient été repérés sur nos radars. La même chose s'est produite dans d'autres pays."

Sollicité par la presse, un porte-parole du Ministère de la Défense s'est refusé à tous commentaires. -

http://www.thesun.co.uk/sol/homepage/news/ufos/article2171863.ece

http://www.foxnews.com/story/0,2933,483480,00.html

http://www.telegraph.co.uk/news/newstopics/onthefrontline/4342884/RAF-ordered-to-shoot-down-UFOs.html

également : http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=6719.0

Source : The Sun - http://www.thesun.co.uk/sol/homepage/news/ufos/article2174996.ece

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=6738.0

Mercredi 28 Janvier -

Le prolifique Billy Cox vient de publier un nouveau texte sur Herald Tribune.com à propos de la Divulgation. Il a cette fois titré son papier : "La couverture mouillée de John Alexander". L'article est essentiellement centré sur le Colonel John B. Alexander, également surnommé Pingouin dans La Volière.

"Le tandem Bush-Cheney qui était si peu porté sur la science est maintenant parti, mais sans une forte pression des medias il est peu probable que l'administration Obama ait de bonnes nouvelles à nous apporter sur le front de l'ufologie."

C'est ce que m'a déclaré John Alexander, le 2 janvier, après avoir lu la nécrologie de Clairborne Pell dans le Washington Post. L'ancien Sénateur démocrate de Rhode Island, décédé la veille à 90 ans, était aussi célèbre pour son programme de scolarisation que ses valeurs personnelles. Le magazine Time l'avait tourné en dérision en 1995 parce qu'il avait un intérêt marqué pour le paranormal. Alexander avait relevé cette remarque déplaisante : "Le Sénateur Pell avait même assisté à un symposium sur les abductions." -

Claiborne Pell

http://en.wikipedia.org/wiki/Claiborne_Pell

Pour le Colonel Alexander, aujourd'hui retraité à Las Vegas : "C'est carrément une attaque personnelle. Cette affirmation est sortie de son contexte ! Le Sénateur Pell avait une grande curiosité intellectuelle, qui se manifestait dans de nombreux domaines de la phénomènologie, et comme homme politique, il n'avait peur de rien. Il se moquait de qu'on pouvait penser."

Les liens qui unissaient l'ancien colonel et Clairborne Pell datent de l'ère Reagan, alors qu'Alexander poursuivait ses propres recherches assez peu conventionnelles. En 1980, son essai titré "Nouveau Champ de Bataille Mental", qui évoquait les possibilités de la télépathie parmi les ressources de l'arsenal américain, venait d'être publié dans l'U.S. Military Review. Au moment de quitter son service actif en 1988, Alexander s'était dirigé vers les Laboratoires de Los Alamos, pour y travailler sur des projets concernant les "armes non-léthales" commandités par le U.S. Global Strategy Council. Actuellement, il occupe un poste responsable au sein de l'U.S. Special Operations Command.

Ayant eu lui aussi à subir quelques critiques pour ses recherches dans le domaine du paranormal, Alexander ne s'attend pas du tout à ce que les leaders politiques de Washington se mouillent sur le sujet Ovni. Ce vétéran du Vietnam ne se fait aucune illusion sur le plaidoyer de John Podesta en faveur de la transparence, ni de la part de Hillary Clinton malgré ses positions avérées en regard du Grand Tabou, parce que "Le domaine des Ovnis ne permet pas de capitaliser en politique."
http://www.hillaryclintonufo.net/hillarysufofiles.html

Selon lui, "Il y a une grande différence entre les intérêts personnels et institutionnels. Ce n'est pas un sujet décisif en matière de bénéfice électoral. Le public est concerné, mais son attitude est ambivalente."

Contrairement à bien d'autres chercheurs, John Alexander avait longtemps prétendu qu'il n'y avait pas de couverture sur les Ovnis, que les fédéraux ne protègent en fait que les sources et les méthodes. Vers la fin de sa carrière militaire, Alexander avait raconté qu'il lui était arrivé d'interroger de hauts responsables militaires sur les Ovnis - y compris des généraux deux étoiles - et que ces gens avaient paru sincères en répondant qu'ils n'étaient au courant de rien.

John Alexander a des mots assez durs quand il évoque la façon dont l'Air Force a botté en touche au sujet de l'Incident de Roswell (fournissant jusqu'à trois versions officielles), de même quand il parle de l'étude de 1969 menée dans le cadre de l'Université du Colorado. La lessiveuse du Colorado avait marginalisé le sujet Ovni, écarté les preuves, et permis à l'US Air Force d'affirmer publiquement qu'elle cessait d'enquêter.

Alexander a coutume de répéter : "Les Ovnis sont une réalité. Les preuves sont accablantes que des engins volants se manifestent dans notre espace aérien, et qu'ils ne sont pas terrestres. Mais la plupart des scientifiques refuseront de s'y intéresser parce qu'ils pensent encore au Rapport Condon". (Du nom d'Edward Condon, qui avait supervisé le projet de l'Université du Colorado).

"Mais ils s'imaginent qu'il avait conduit une étude approfondie, alors que ce n'était pas du tout le cas. Nous devrions faire en sorte que les scientifiques aient envie d'étudier à nouveau le phénomène, cependant nous avons vu avec le Sénateur Pell comment sont traités les gens qui veulent enquêter sérieusement."

Edward Condon

"En fait", conclut Alexander, "je pense qu'un John Podesta pourrait quand même faire quelque chose. Il s'agirait d'adresser une requête formelle auprès de l'Académie Nationale des Sciences, afin qu'elle prenne l'initiative de relancer une étude des preuves qui ont été ignorées. Mais ça ne sera pas facile, parce que ce n'est pas politiquement valorisant. Et la communauté scientifique ne s'intéresse même pas à étudier des preuves. Elle les écarte a priori."

Si seulement il y avait un peu d'argent à la clé... Si la situation économique n'était pas aussi désastreuse... Mais il y a tant de gens qui sont contraints de quitter leurs maisons. Et le chômage qui pourrait bientôt atteindre un chiffre record. Et deux guerres qui sont en train de pomper les ressources de l'Amérique. Etc.. etc. - Billy Cox

http://www.heraldtribune.com/article/20090125/BLOG32/901250295?Title=Alexander_s_wet_blanket

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=6718.0

http://www.whale.to/b/alexander_q.html

Mardi 27 Janvier - Une nouvelle tentative d'exercer quelques pressions sur l'administration américaine vient d'être postée par AlienScientist sur YouTube, avec une lettre-type destinée à Barack Obama. Son clip de huit minutes est en fait l'illustration d'un article de Michael Salla pour l'Examiner du 19 janvier, qu'il avait titré : "Pendant les 100 premiers jours de son mandat, l'administration Obama va promouvoir l'antigravité"..

"Le Général James Jones, conseiller du Président pour la Sécurité nationale et ancien Marine, devrait jouer un rôle de premier plan dans la divulgation de l'antigravité et autres technologies."

http://ovnis-usa.com/VIDEOS/AlienScientist_23janvier2009.flv&image=http://ovnis-usa.com/images/AlienScientist_23janvier2009.jpg

"Les technologies classifiées de l'antigravité ont été développées en secret pendant plus de soixante ans, par des compagnies du complexe militaro-industriel. C'est ce qui a été révélé en 1992, par exemple, quand on a su que le Bombardier B-2 utilisait des charges électrostatiques sur ses ailerons de direction et sa sortie de réacteur. Selon des experts de l'aérospatial, celà confirmait que le B-2 utilise des principes électrogravitiques basés sur l'effet Biefeld-Brown. Thomas Townsend Brown avait déposé un brevet en 1928 pour ses applications pratiques, après avoir découvert que des charges électrostatiques de haut voltage peuvent réduire le poids des objets.

Le Bombardier B-2 utilise des voltages assez élevés qui réduisent son poids de manière significative. Ca lui permet, ainsi qu'à d'autres appareils classifiés, de présenter des caractéristiques de vol qui semblent défier les lois conventionnelles de la physique.

L'homme-clé chargé par Obama d'introduire la technologie d'antigravité dans le domaine public est le Général Jones. Après avoir pris sa retraite du corps des Marines le 1er février 2007, le Général Jones a rejoint le Conseil de Direction de Boeing, auquel il a participé du 21 juin 2007 au 15 décembre 2008. Depuis au moins le début des années 90, la compagnie avait engagé des études pour tenter d'appliquer la technologie d'antigravité à ses avions de transport.

En 2002, l'industrie aérospatiale a eu connaissance d'un projet confidentiel de Boeing nommé "Gravity Research for Advanced Space Propulsion" (GRASP). Un document du GRASP a été obtenu par le Jane's Defense Weekly, qui résumait la position de Boeing sur cette question : "Si la modification de la gravité est un phénomène bien réel, ça devrait révolutionner toute l'industrie aérospatiale." - http://www.ufoevidence.org/documents/doc1064.htm

Si l'on se réfère au livre du Dr Paul LaViolette, Ph.D. ("Secrets of Antigravity Technology" - publié en 2008), on apprend qu'avant le mois d'octobre 2007, la compagnie Boeing avait conduit une étude classifiée sur la propulsion électrogravitique pour le compte de l'armée U.S.

Mais Boeing s'était vu refuser la possibilité de faire déclassifier cette technologie pour l'introduire dans le domaine public.

Or en 2007 le Général Jones, alors membre du Conseil de direction de Boeing, et de son Comité Financier - à l'époque où cette étude classifiée fut conduite - était non seulement informé mais avait soutenu ces efforts de la Compagnie pour la recherche et le développement des techniques d'antigravité. - http://www.amazon.com/Secrets-Antigravity-Propulsion-Classified-Technology/dp/159143078X/ref=pd_bbs_sr_1?ie=UTF8&s=books&qid=1232403459&sr=8-1
http://home.earthlink.net/~gravitics/LaViolette/Bio.html

http://www.aero2012.com/en/movingbeyond_laviolette.mhtml

Alors que Boeing cherchait activement à développer ces technologies d'antigravité pour concevoir une nouvelle génération d'avions, Jones était devenu Président de l'Institute for 21st Century Energy. Cet Institut avait été mis en place par la Chambre de Commerce américaine avec pour mission de garantir les ressources énergétiques de l'Amérique sur le long-terme.

Devenu Conseiller du Président pour la Sécurité nationale, le Général Jones sera donc bien placé pour s'assurer que "des idées nouvelles dans le domaine de l'énergie" sont effectivement prises en compte par l'administration Obama dans une vision globale et l'intérêt de la sécurité nationale. Il ne devrait pas manquer d'encourager le développement et la diffusion de ces technologies avancées qui feront entrer les Etats-Unis dans le 21ème Siècle. Les 100 premiers jours de l'administration Obama devraient ainsi voir se réaliser des progrès significatifs dans les applications commerciales des technologies d'antigravité."

- http://www.examiner.com/x-2383-Honolulu-Exopolitics-Examiner~y2009m1d19-Obama-administration-first-100-days-to-promote-antigravity-technology

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=2329.0

AlienScientist s'adresse au Président Barack Obama :

Mr le Président,
Je vous écris suite à votre récente décision d'étudier la technologie d'anti-gravité et les fameuses "X-Files", qui recèlent probablement d'incroyables technologies bénéfiques que le peuple Américain aimerait pouvoir utiliser. Je n'ignore pas le Facteur de Risque pour la Sécurité Nationale, en divulgant des éléments relatifs au phénomène Ovni/extraterrestre, mais je vous signale que nombre d'entre nous connaissent déjà la vérité et n'attendent qu'un changement d'attitude du Gouvernement.

En tant que chercheur et ufologue, j'ai découvert plusieurs choses et j'aimerais que nos agents de la Sécurité Nationale et du Renseignement les examinent plus attentivement :

1. Le juge Emmet G. Sullivan a ordonné à la Nasa de communiquer des documents, après le jugement rendu par une Cour fédérale le 27 mars 2007 (Affaire#1:03CV02509), suite à une requête FOIA déposée par la journaliste Leslie Kean. La Nasa cache des documents et du matériel récupéré sur un site de crash à Kecksburg, Pennsylanie, le 9 Décembre 1965 http://www.freedomofinfo.org/foi/complaint.pdf

2. Edgar Fouche, ancien employé de la Zone 51, a révélé qu'il avait travaillé sur le Projet Aurora pour le compte de l'armée américaine, où il a contribué à la réalisation du système de propulsion par anti-gravité du Triangle volant TR3-b, qui utilise un plasma rotatif à base de mercure. Les principes scientifiques fondamentaux qui supportent cette technologie (anomalous effects of rotating Bose-Einstein Condensates) ont été étudiés en 2002 chez Boeing ["Gravity Research for Advanced Space Propulsion" ou GRASP], au Bureau des Concepts avancés de la Nasa, & NASAs Gravity Probe B. - http://www.ufoevidence.org/documents/doc1064.htm - http://www.bibliotecapleyades.net/ciencia/ciencia_extraterrestrialtech06.htm

Merci de votre attention, et de votre dévouement au service du peuple Américain. Nos pensées et nos prières vous accompagnent.
Sincèrement,

Lundi 26 Janvier -

Alejandro Rojas est le Directeur du département Education Publique du Mufon. Il anime le programme radio UFOThinkTank. Son invité samedi soir était Robert Powell, le Directeur des Recherches de l'organisation. "Robert et l'expert radar Glen Shultze ont pu étudier les données FAA qui prouvent la présence d'un objet inconnu dans le ciel de Stephenville, le soir du 8 janvier 2008."

Ils ont principalement évoqué ces évènements survenus au Texas, qui avaient attiré l'attention de la presse internationale. Robert Powell et Glen Shultze avaient une première fois annoncé leurs découvertes chez Larry King en juillet, puis sur ABC Primetime special.. http://ovnis-usa.com/stephenville-rapport-radar-cnn/

La qualité du son s'améliore un peu après 3 minutes.

Robert Powell commence par quelques généralités : "Il ne fait aucun doute qu'une haute technologie est responsable de ces manifestations, et je pense qu'elles sont animées par une forme d'intelligence. Mais nous ne pouvons pas en conclure qu'ils sont pilotés par des extraterrestres : ces engins sont peut-être des sondes automatiques. Nous ne devons écarter aucune possibilité."

Concernant Stephenville, Powell explique qu'il avait commencé par interroger les témoins, avant de rencontrer l'expert Glen Schulze et d'étudier avec lui les données radar qu'il avait réussi à obtenir de la FAA. Il ont alors confronté les témoignages à ces relevés : "Les gens de la région sont parfaitement à même de reconnaître un F-16 en vol. Les heures et les directions qu'ils avaient indiquées pour cet engin massif, coïncidaient parfaitement avec l'objet sans balise dont nous pouvions suivre les déplacements."

Question - "A quelle distance s'était-il approché du ranch présidentiel de Crawford ?"

Robert Powell Robert Powell : "Depuis la conclusion de notre rapport, nous avons parlé avec deux nouveaux témoins, qui habitent à quelques kilomètres de Crawford. Entre 20h et 20h30, ils ont effectivement vu un objet brillant et allongé qui a fait un virage à angle droit et a disparu une seconde plus tard."

Il ajoute : "Le témoignage du Shérif Lee Roy Gaitan, à propos d'un objet qui volait silencieusement et lentement vers le sud, colle également parfaitement avec notre étude des données radar à la même heure. Même chose quand l'objet est revenu, qu'il est passé au-dessus de lui et s'est éloigné de Dublin à très grande vitesse. Nous avons pu minuter précisément les temps de passage de ce qu'il avait observé."

"Nous avons pu établir que l'engin se déplaçait parfois à 3.200 kms/h. A cette vitesse, un appareil ne laisse que peu d'échos sur les écrans, mais ceux que nous avons corroborent parfaitement le témoignage du pilote Steve Allen également."

Robert Powell ne parvient toujours pas à comprendre pourquoi les responsables de l'US Air Force se refusent à commenter ces découvertes. L'animateur Alejandro Rojas ne manque pas de rappeller les différentes versions présentées par les militaires, dont celle d'une illusion optique provoquée par deux avions de ligne...

[audio:http://ovnis-usa.com/SONS/UFO_ThinkTank_RobertPowell_25jan09.mp3]

Question - "En qui consistaient les mouvements des F-16 relevés sur les radars ?"

Robert Powell : "Tout d'abord il y a eu l'arrivée de 4 jets sur la zone de Brownwood. Ils venaient de Fort Worth. Puis 4 autres les ont rejoint. Ensuite deux de ces appareils se sont séparés du groupe pour se diriger vers l'est. Nous avons également constaté la présence d'un Awacs qui a tourné pendant 4 heures en haute altitude. Les militaires disposent donc d'enregistrements encore plus précis que les données radars de la FAA.

Mieux, nous avons également identifié la présence d'autres jets, venant d'une zone d'entrainement en Oklaoma, qui se sont déroutés vers Stephenville au lieu de rentrer directement à Fort Worth. Sur les rares documents de l'USAF, on ne peut relever que les heures de départ et de retour à la base. Tout le reste a été censuré. C'est pourquoi j'ai adressé une nouvelle requête FOIA destinée à la base de Carlswell."

Alejandro Rojas note que Powell et Schultze ont eu beaucoup de chance d'obtenir ces données radar de la FAA "qui habituellement ne sont montre pas aussi disposée à coopérer."

Le rapport radar peut être consulté ou téléchargé au format Pdf : http://ovnis-usa.com/DIVERS/MUFONStephenvilleRadarReport.pdf

L'incident est d'autant plus important que l'espace aérien du ranch présidentiel est en permanence interdit de survol, que le président s'y trouve ou non. C'est donc une affaire de sécurité nationale qui pourrait démontrer l'impuissance de l'Air Force à contrôler des intrusions.

http://www.blogtalkradio.com/UFOThinkTank - http://www.mufon.com - Rappel - http://ovnis-usa.com/stephenville-rapport-radar-cnn/

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=3452.0

Dimanche 25 Janvier -

Cette video est toujours débattue, depuis mercredi dernier, sur des sites web et de nombreux forums anglo-saxons...

A 15 secondes environ, pendant la cérémonie d'investiture de Barack Obama, quelque chose traverse le ciel à très grande vitesse (et ferait un virage au-dessus des arbres à gauche) : http://ovnis-usa.com/VIDEOS/CNN_Washington_190109.flv

D'autres ont cru apercevoir un Ovni juste avant que l'orchestre joue le morceau "Air and Simple Gifts" du compositeur John Williams...

La video de référence pour les premiers commentaires était un document YouTube de mauvaise qualité. Ensuite, les curieux ont eu accès à l'original, sur le site web de CNN, et c'est celui qui est reproduit ici. - http://edition.cnn.com/2009/POLITICS/01/20/obama.inauguration/index.html#cnnSTCVideo

Les animateurs de Fox & Friends, sur Fox News, se sont intéressés hier à cet "objet". Ils s'en amusent et concluent qu'il devait s'agir d'un Rod. Mais ils sollicitent par email les avis de leurs spectateurs. - http://en.wikipedia.org/wiki/Flying_rod

http://ovnis-usa.com/VIDEOS/FoxNews_jan24_2009.flv&image=http://ovnis-usa.com/images/FoxNews_jan24_2009.jpg

http://www.foxnews.com/video2/video08.html?maven_referralObject=3463616&maven_referralPlaylistId=&sRev

Cependant, pour certains participants des forums, la température extérieure devrait permettre d'écarter le vol d'un insecte, traversant le champ visuel à proximité de l'objectif.

Parmi les très nombreux échanges :

- "Non seulement l'objet passe devant le monument, vers le nord, mais il semble obliquer vers l'est et l'on peut voir pendant une fraction de seconde, comme les ailes d'un avion."

- "Il se dirige vers le Nord-Est, mais sa taille diminue à mesure qu'il avance. Il s'éloignerait donc de l'objectif. Finalement, on peut l'apercevoir passant derrière les arbres à gauche."

- "Ce n'est pas un oiseau ni un insecte. Il produit une ombre sur l'obélisque. Malheureusement le temps était assez couvert."

- "Le panorama s'étend sur 1,5 à 2 kms. Il le traverse en 1,5 à 2 secondes. Sa vitesse serait donc située entre 1800-3600mph."

Le Capitaine Robert Collins a contribué aux débats par le moyen de sa liste-emails : "L'Obélisque mesure 16.80m à la base. On voit que l'Ovni est un peu plus large lorsqu'il passe devant lui à mi-hauteur. Imaginez la taille d'un éventuel oiseau... Remarquez également à gauche sur la video, il y a 4 autres objets stationnaires. On ne peut les apercevoir qu'à la loupe..."
http://en.wikipedia.org/wiki/Washington_Monument

Un exemple d'échanges assez chauds sur le sujet : ce forum de GodLike Productions qui totalise déjà 23 pages de discussions... http://www.godlikeproductions.com/forum1/message710190/pg1

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=6634.0

Le pirate britannique Gary McKinnon pourrait éviter l'extradition vers les Etats-Unis. La Haute Cour de Londres a finalement décidé vendredi que son sort serait maintenant entre les mains de Keir Starmer, procureur général et directeur des affaires publiques.

Ca permettrait d'éviter à la NASA de devoir exposer les faiblesses de ses systèmes de sécurité à l'époque, et de présenter comme preuves les images que Gary avait cherché à télécharger. Au fond, il n'est pas certain que la nouvelle présidence américain tienne à s'embarrasser de cette affaire, et le fait qu'il puisse être jugé en Grande-Bretagne pourrait arranger tout le monde. - http://www.pcworld.com/article/158211/british_ufo_hackers_extradition_case_to_be_reviewed.html

http://ovnis-usa.com/gary-mckinnon/

Samedi 24 Janvier -

Le lendemain même de sa prise de fonctions, Barack Obama a signé et diffusé ces nouvelles directives sur l'accès des citoyens américains aux archives.

LA MAISON BLANCHE
Bureau du Secrétariat des relations avec la presse
Diffusion immédiate, 21 Janvier 2009

Le 21 Janvier 2009

MEMORANDUM POUR LES RESPONSABLES CONCERNES DANS LES MINISTERES ET AGENCES
SUJET : Le Freedom of Information Act

La démocratie requiert la responsabilité, et cette responsabilité requiert la transparence. Ainsi que l'écrivit le Juge Louis Brandeis : "La lumière du Soleil est le meilleur des désinfectants." Dans notre démocratie, le Freedom of Information Act (FOIA), qui soutient la responsabilité par la transparence, est l'expression la plus déterminante d'un engagement national profond pour garantir un Gouvernement transparent. Au coeur de cet engagement il y a l'idée que cette responsabilité sert l'intérêt du Gouvernement aussi bien que ceux des citoyens.

Le FOIA (Freedom of Information Act) doit être administré dans le sens d'un a priori nettement favorable : dans le doute, c'est l'ouverture qui prévaut. Le Gouvernement ne doit pas préserver la confidentialité pour la seule raison d'éviter que des responsables soient exposés par la divulgation, ou parce que des erreurs et des échecs pourraient être révélées, ou encore à cause de craintes imaginaires ou abstraites. Le refus de divulguer ne devra jamais être fondé sur une tentative de protéger les intérêts personnels des responsables Gouvernementaux au détriment de ceux qu'ils sont censés servir. En répondant aux requêtes formulées selon le FOIA, les directeurs des antennes des agences (les agences) doivent agir promptement et dans un esprit de coopération, en se souvenant qu'ils sont au service du public.

http://ovnis-usa.com/VIDEOS/Ovnis-USA_Presidents_US_Ovnis.flv

John Podesta, en 2002, réclamant l'application de la loi.

Toutes les agences doivent adopter une attitude favorable à la divulgation, de sorte à redonner sens aux principes mêmes du FOIA, et de favoriser une nouvelle ère de Gouvernance transparente. Cette présomption favorable à la divulgation doit être appliquée à toutes les décisions concernant le FOIA.

La présomption favorable à la divulgation signifie aussi que les agences doivent prendre des mesures positives pour rendre l'information publique. Elles ne doivent pas se contenter d'attendre les requêtes spécifiques du public. Toutes les agences devront utiliser la technologie moderne pour informer les citoyens sur ce que sait et ce que fait leur Gouvernement. La divulgation doit être intemporelle.

Je demande au Procureur Général de transmettre les nouvelles dispositions concernant le FOIA aux responsables concernés dans les ministères et agences, réaffirmant l'engagement de responsabilité et de transparence, et de publier ces dispositions au Registre Fédéral. De ce fait, le Procureur Général devra contrôler les rapports FOIA produits par les agences sous l'Executive Order 13392 du 14 Décembre 2005. Je demande également au Directeur du Bureau du Management et du Budget de transmettre la mise à jour de ces directives aux agences, pour augmenter et améliorer la diffusion de l'information vers le public, y compris par l'utilisation de nouvelles technologies, et à publier ces directives au Registre Fédéral.

Ce mémorandum ne crée aucun droit ni bénéfice, substantif ou procédurier, ayant force de loi, ni ne peut permettre aucun recours de qui que ce soit contre les Etats-Unis, ses ministères, ses agences, ou structures, ses officiers, ses employés, ou agents, ou toute autre personne.

Le Directeur du Bureau du Management et du Budget est par conséquent autorisé et invité à publier ce mémorandum au Registre Fédéral.

BARACK OBAMA

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=6647.0

Le nouveau Président a maintenant les moyens de répondre aux nombreux appels à la Divulgation du sujet Ovni. Il est cependant peu probable qu'il procède par une annonce aux medias : "On vient de m'informer que des formes d'intelligence violent notre espace aérien depuis quelques dizaines d'années..."

Il peut nommer une nouvelle Commission, qui serait cette fois vraiment indépendante. Les nouvelles directives de transparence ne permettraient plus à l'USAF et aux agences de soustraire leurs dossiers aux examens. Mais ça n'empêchera pas que certains documents soient égarés.

Un peu de temps sera aussi nécessaire pour gérer la délicate question de l'amnistie concernant tous ceux qui étaient au courant, alors qu'ils occupaient des postes officiels, ou auraient exercé des pressions sur des témoins.

Vendredi 23 Janvier - C'est uniquement l'annonce de la fermeture de Guantanamo qui aura retenu l'attention des medias français, même si elle ne doit intervenir que dans un an... Pourtant d'autres mesures concrètes méritaient tout autant d'être relevées, parce qu'elles encadrent les agissements des groupes de pression, et vont transformer les rapports des citoyens américains avec leur gouvernement. Mais l'exemple aurait pu réveiller les mêmes attentes dans notre pays.

L'une des toutes premières décisions de Barack Obama est visiblement très appréciée aux Etats-Unis. Elle satisfait également les ufologues. Après avoir déclaré : "Le secret a régné depuis trop longtemps à Washington", le nouveau président a restauré le pouvoir du FOIA (Freedom of Information Act) en révoquant le décret qu'avait pris George Bush sur la confidentialité des archives.

"Les anciennes règles voulaient que s'il y avait des arguments solides pour ne pas révéler quelque chose aux Américains, le secret devait être maintenu. Cette ère est maintenant révolue".

Barack Obama à ajouté : "Les journalistes ainsi que les associations d'intérêt général utilisent souvent la possibilité légale de savoir comment et pourquoi des décisions gouvernementales ont été prises; mais diverses agences leur opposaient souvent un refus.." [motivé par le Droit de savoir].

Selon le correspondant de l'AFP à Washington, Obama a expliqué que si lui-même - ou un ex-président - souhaitait garder certaines informations secrètes, il devrait consulter le ministre de la Justice et le conseiller juridique du président pour vérifier si la loi le permet :

"L'information ne sera plus retenue simplement parce que j'en ai décidé ainsi, elle le sera parce qu'une autorité séparée aura considéré que ma requête est fondée sur la Constitution."

Nouvelles directives pour le FOIA - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=6647.0

Stephen Bassett, pour le Paradigm Research Group, dresse un bilan de la récente opération menée par l'équipe de transition de Barack Obama : "Le Rapport des Citoyens" a été clos le 20 janvier, après avoir été présenté en ligne pendant neuf jours. Selon Michael Strautmanis, directeur des relations publiques de l'équipe, plus de 125.000 personnes ont soumis 44.000 idées et exprimé environ 1,4 million de votes. Les choix qui sont arrivés en tête seront présenté dans le "Rapport des Citoyens" qui sera remis au Président Obama dès son inauguration.

Sur ces 44.000 idées, 23 concernaient la fin de l'embargo sur les Ovnis. Elles ont totalisé 177.210 votes et plus de 3200 commentaires. Six demandes sur la vérité E.T. se sont inscrites au Top 100.

Le 20 janvier a également marqué la fin de l'opération "1 Million de Faxs pour Washington". Des milliers de lettres, de faxs, et d'emails ont été adressés au bureau de la transition présidentielle. La Phase II de cette initiative sera lancée la semaine prochaine."
Le PRG sera très vigilant pour vérifier que la Divulgation est effectivement mentionnée dans ce Rapport final des Citoyens.

http://ovnis-usa.com/2009/01/19/lundi-19-janvier/ - http://ovnis-usa.com/un-million-de-faxs-pour-washington/
http://www.paradigmresearchgroup.org/Million-Fax-Correspondence.htm

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=4568.0

Jeudi 22 Janvier -

Le nouveau numéro du magazine New Scientist s'intéresse au projet anglo-allemand GEO600, dont les recherches se poursuivent près de Hanovre.
Son objectif est de détecter les ondes gravitationnelles par un interféromètre à laser dont la longueur des bras est de 600 mètres. Elles avaient été prédites par Albert Einstein en 1916, mais jamais encore observées.

"Ce sont des ondulations extêmement faibles dans la structure de l'espace-temps, causées par des évènements astrophysiques tels que des explosions de supernovae, des collisions d'étoiles à neutrons, ou la formation d'un trou noir." - http://fr.wikipedia.org/wiki/Onde_gravitationnelle

Le dispositif sépare deux rayons lumineux, puis les fusionne à nouveau, et calcule ensuite les différences.

Or le fonctionnement du GEO600 semblait parasité par des sursauts hasardeux, qualifiés de "bruit".

New Scientist

Le rédacteur du New Scientist se montre particulièrement enthousiaste : "Le GEO600 n'a pas encore détecté d'ondes gravitationnelles, mais il pourrait avoir accidentellement permis de réaliser la plus important découverte en physique de ce dernier demi-siècle."

Craig Hogan "Depuis plusieurs mois, les scientifiques de l'équipe se perdaient en suppositions pour expliquer ce bruit qui parasitait leur détecteur géant. Soudain, le physicien Craig Hogan a pensé pouvoir fournir une explication à ce phénomène. Il avait pu prédire la présence de bruit avant de savoir que l'appareil le détecterait. En résumé, explique le New Scientist : "C'est comme si GEO600 était balloté par les convulsions quantiques infinitésimales de l'espace-temps."

Le chercheur a ajouté : "Si les résultats du GEO600 s'expliquent bien comme je le conçois, alors ça signifie que nous vivons tous au sein d'un immense hologramme cosmique."

"Cette idée de l'univers-hologramme peut sembler absurde, mais elle s'intègre à notre compréhension actuelle des trous noirs et des hologrammes. Elle a déjà quelques fondements solides dans les conceptions théoriques, et le mérite de contribuer aux recherches des physiciens qui se trouvent confrontés aux différentes théories sur le fonctionnement de l'univers au niveau le plus fondamental."

Il faut cependant poursuivre les expériences avant de pouvoir formuler une théorie.

Matrix

Craig Hogan est issu du Fermilab, le laboratoire de physique des particules à Batavia, dans l'Illinois. Mais il a aussi fait partie de l'équipe qui a co-découvert la matière sombre en 1998.

GEO600 aurait montré la limite fondamentale de l'espace-temps, là où le continuum se dissout en "grains", ou "pixels"... comme ce qui nous apparaît quand on zoome à l'extrême sur une image imprimée.

Alors se révèlerait la nature de la Matrice... Enfin, la notion d'hologramme est séduisante, parce que l'idée y est associée, en photographie, que chaque parcelle d'une plaque holographique contient toute l'information nécessaire pour reconstituer la vue d'ensemble. - http://news.uchicago.edu/news.php?asset_id=1332

Source - http://www.newscientist.com/article/mg20126911.300-our-world-may-be-a-giant-hologram.html

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=6626.0

Mercredi 21 Janvier -

Ross, animateur du magazine "Now THAT'S Weird" diffusé sur la radio anglaise de Glastonbury, avait reçu vendredi soir l'astronaute Edgar Mitchell. L'annonce était attractive : "Pour ceux qui en doutent encore, le sixième homme qui a marché sur la Lune confirmera que les missions lunaires ont bien eu lieu. Mais surtout, Edgar nous dira comment il peut être certain, par "expériences personnelles", de l'existence des Ovnis !"

Le son téléphonique rend l'écoute assez laborieuse. Durée : 42 minutes.

http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=5510.0

Rappel des révélations de l'ancien astronaute.

http://ovnis-usa.com/edgar-mitchell-et-la-divulgation/

[audio:http://ovnis-usa.com/SONS/Thats'sWeird_EdgarMitchell_Jan16th_2009_light.mp3]

http://www.glastonburyradio.net
Ross
http://www.nowthatsweird.co.uk

L'animateur Ross s'est contenté d'alimenter l'entretien par des emails de ses auditeurs. Le résultat est assez décousu et on n'apprend finalement rien de bien nouveau.

"Je suis né à Roswell, et je m'y trouvais en 1947 quand cet incident s'est produit. C'était une petite communauté de fermiers et tout le monde se connaissait bien. Les résidents locaux auraient certainement préféré que cette affaire ne fasse pas trop de vagues. Mais la presse en a parlé.

Après mon retour de l'expédition lunaire, et en raison de ma popularité, les anciens qui ne voulaient pas emporter cette histoire dans leur tombe m'ont choisi pour recueillir leurs témoignages. C'est comme ça que je me suis retrouvé impliqué."

"Je suis très proche de Jesse Marcel Jr; j'ai plusieurs autres sources, comme cet officier, surnommé 'Bill', qui servait sur la base à cette époque, mais je me suis engagé à ne pas révéler leurs noms. Je pense que les preuves ont été déménagées depuis longtemps de la base de Wright-Patterson."

"Plusieurs pays ont commencé à ouvrir leurs dossiers Ovnis, nous attendons que ce soit le cas ici, ainsi les gens pourront s'informer. En attendant je vous recommande de lire les excellents travaux de Stanton Friedman, de Ryan Wood, Robert Collins, ou encore l'excellente enquête : "Witness to Roswell" - de Thomas Carey et Donald Schmitt..."

Pour illustrer l'ancienneté du phénomène, Edgar Mitchell signale cette peinture de Michel-Ange (1475-1564).

A propos de l'affaire Serpo : "Je suis au courant de cette histoire, mais je n'ai aucune information sur un éventuel programme d'échange entre des terriens et des visiteurs. Je pense que c'est une histoire intéressante, des sources crédibles s'y intéressent, mais je n'ai pas d'informations à ce sujet."

Edgar Mitchel évoque également la fondation de l'Institut Noétique, "dont l'un des objectifs consiste à résoudre la dualité cartésienne entre l'esprit et le corps" : "La science actuelle est confrontée à un problème d'envergure, parce qu'elle n'a pas suffisamment porté son attention sur l'étude de la conscience."

L'interview a cependant le mérite de rappeller que l'ex-astronaute préside maintenant l'organisation Quantrek, qui tend à "Promouvoir et contribuer à l'avancée des connaissances sur la nature ultime de la réalité, en utilisant la méthode scientifique."

La présentation des recherches en cours privilégie la notion d'hologramme quantique pour expliquer les phénomènes et la transmission de l'information parmi les organismes vivants. - http://www.quantrek.org/
http://www.journaldunet.com/science/espace/dossiers/06/theorie-du-tout/8.shtml

http://www.edmitchellapollo14.com/ - http://ovnis-usa.com/serpo1.htm

Son, Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=5510.0

Mardi 20 Janvier -

La confirmation de l'activité martienne, qu'elle soit géologique ou biologique, a finalement trouvé un écho dans les rubriques spécialisées de la presse francophone. Les émanations de méthane intriguent même vivement les commentateurs. Mais beaucoup s'étonnent que les scientifiques de la Nasa aient attendu si longtemps pour confirmer une découverte qui date de 2003.

Un correspondant m'a adressé ses réflexions : "Il y a deux raisons pour lesquelles le modèle volcanique est le moins probable. Tout d'abord, ces fuites de méthane sont saisonnières. Au printemps et en été. Or une activité volcanique en sous-sol ne dépendrait pas des saisons. Même par un froid extrême, des traces d'émissions seraient détectées. Ensuite, si ce modèle était correct, on devrait également détecter du SO2 (dioxyde de soufre)... Mais on n'en a encore pas trouvé de traces." http://fr.wikipedia.org/wiki/Dioxyde_de_soufre

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=6528.0

Pour Michael Salla : "Il est significatif que l'annonce de la Nasa intervienne juste avant l'installation du Président Obama, comme si elle avait été planifiée pour préserver les budgets de l'organisation, alors que la nouvelle administration va chercher à réduire les coûts."

Le Dr. Ted Loder, professeur émérite de l'Université du New Hampshire, avait commencé à s'intéresser au phénomène Ovni en 1997. Il s'était rendu à Washington DC pour y représenter le Gouverneur de l'époque, Jeanne Shaheen, et assister à des auditions tenues à huit-clos devant le Congrès.

Le Dr. Loder avait été impressionné par la qualité des témoignages de militaires habilités top-secret, décrivant leurs observations d'Ovnis devant les membres du Congrès et du Sénat. Il en était revenu convaincu que le gouvernement américain menait des opérations de couverture pour dissimuler sa connaissance des technologies extraterrestres.

Ted Loder
Jeanne Shaheen A son retour, il avait informé Jeanne Shaheen de ses découvertes. Elle est aujourd'hui Sénateur, récemment réélue le 4 novembre 2008 pour représenter le New Hampshire.

Depuis, Ted Loder s'est associé au Disclosure Project ainsi qu'au Projet Orion, parce qu'il estime que ces technologies extraterrestres peuvent apporter au monde des solutions énergétiques à la fois peu coûteuses et durables, pour résoudre toutes sortes de problèmes dont la pauvreté.

Une conférence du professeur Loder sur les recherches concernant l'antigravité dans les laboratoires américains est disponible en DVD. http://www.ufocongressstore.com/servlet/the-89/Dr.-Ted-Loder-Presents/Detail

Il pense que le bombardier furtif B-2 est un exemple de rétroconception : "Nous avons là une preuve d'une utilisation de technologies aliènes, parce que l'avion dispose d'un système anti-gravité."

L'auteur de l'article publié par SeaCoastOnline souligne par ailleurs que certains ufologues sont relativement opposés à la Divulgation. Mais d'autres personnes bien informées manifestent également des réticences.

Il cite en particulier Susan R. Kepner, député démocrate, qui est favorable à cette annonce officielle, "mais seulement après que Washington ait convenablement évalué les risques. Elle pense que les gens pourraient s'emballer et réagir de manière irréfléchie."

B-2

Susan Kepner donne en exemple l'affaire des prétendues armes de destruction massive en Irak, et se souvient comment on avait utilisé ce faux argument pour convaincre les populations qu'une guerre était nécessaire.

http://www.seacoastonline.com/articles/20090118-LIFE-901180316 - http://fr.wikipedia.org/wiki/Jeanne_Shaheen -

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=6609.0

Lundi 19 Janvier -

L'opération de l'équipe de transition de Barack Obama pour établir son "Rapport des Citoyens", évoqué ici samedi, est maintenant terminée. Le nouveau Président entre en fonctions demain, et il ne souhaitait pas pérenniser la formule comme mode de gouvernement...

La légalisation de la Marijuana est arrivée largement en tête, et particulièrement la reconnaissance de ses propriétés médicales.

Vient ensuite la préoccupation environnementale : les demandes portent sur une nouvelle orientation de la politique industrielle.

De nombreux votants veulent une réforme de l'éducation sexuelle.

En cinquième position, les américains plébiscitent la construction de lignes de TGV. Ils attendent du nouveau gouvernement qu'il dénonce la torture et ferme des camps comme Guantanamo. Le point suivant concerne la révocation des mesures prises par George Bush pour alléger les impôts des plus fortunés.

La réforme du système sanitaire n'occupe que la huitième position, suivie de la restauration des droits constitutionnels. Les participants dénoncent ensuite les aides accordées au secteur automobile, et réclament des voitures propres à faible consommation. Il est assez étonnant de trouver à la dixième place une demande qui s'intitule : "Relancer l'économie en légalisant le poker en ligne"...

L'appel à la transparence des autorités arrive assez loin derrière. Puis c'est la Scientologie qui est montrée du doigt, et un grand nombre de votants souhaitent qu'elle ne soit plus exemptée d'impôts. La protection de l'Internet se situe au treizième rang.

Les participants veulent aussi voir encouragés les producteurs locaux, face à l'industrie agro-alimentaire et aux importateurs de denrées alimentaires. Ils militent ensuite pour le droit des mourants et leurs familles de choisir le moment de leur départ. Plus loin, les américains veulent savoir quelles industries financent les campagnes de leurs députés. La demande est d'ailleurs assez forte sur l'ensemble du scrutin pour faire interdire les groupes de pressions installés à Washington.

Toujours dans le groupe de tête, les internautes réclament la création d'une liste noire pour faire le ménage dans leurs boîtes emails.

Ils sont pratiquement aussi nombreux à demander que la loi protège désormais les informateurs ("whistle blowers"). L'aide à Israël est jugée trop coûteuse, et un grand nombre de votants estiment que l'Amérique doit éviter de se montrer systématiquement solidaire de ce pays.

La formation des artisans et techniciens qualifiés est encouragée, comme l'emploi dans les filières vertes. C'est à se stade qu'apparaît la première motion réclamant "la fin de l'embargo sur les Extraterrestres", autrement dit la Divulgation : "Mr le Président, c'est bien plus important que la crise financière et la guerre contre le terrorisme. Vous avez promis de nous dire la vérité, et c'est le moment d'en finir avec les mensonges de ceux qui, à Washington, et pour la défense de leurs intérêts personnels, ont fait en sorte de cacher la présence extraterrestre."

Le même sujet revient une vingtaine de fois par la suite, sous des formes variées, et il est impossible de passer à côté. Avec la légalisation de la Marijuana, c'est le thème qui aura produit le plus de commentaires.

Parmi les centaines de domaines qui étaient exposés puis votés, ceux qu'on retrouve le plus souvent concernent le développement du solaire, l'ouverture d'une enquête contre l'ancien président Bush, la laïcité, l'indépendance énergétique, la fin des monopoles, le contrôle des medias par les groupes de pressions, les abus de l'industrie pharmaceutique, la qualité de l'alimentation, la normalisation des relations avec Cuba...

Des videos sont apparues sur le site la veille de la clôture. http://citizensbriefingbook.change.gov/

Elles montrent que les futurs Ministres sont très attentifs aux propositions et arguments. Par exemple, Tom Daschle, secrétaire à la Santé, n'a pas manqué de relever les nombreuses réflexions sur l'instauration d'un système de Sécurité sociale.

Le Dr Steven Chu, nouveau Secrétaire à l'Energie et Prix Nobel de physique en 1997, a profité de l'occasion pour définir les grandes lignes de son programme concernant le réchauffement climatique, le développement des énergies renouvelables, l'indépendance énergétique, etc...

Michael Strautmanis dresse un rapide bilan de la participation : "Merci de vos contributions pour aider la nouvelle administration à relever les défis qui l'attendent. Plus de 125.000 personnes ont soumis 44.000 idées et exprimé environ 1,4 million de votes. Les choix qui sont arrivés en tête seront présenté dans le "Rapport des Citoyens" qui sera remis au Président Obama dès son inauguration."

http://ovnis-usa.com/VIDEOS/BriefingBook_Response.flv

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=5453.30

Dimanche 18 Janvier -

Le pirate informatique Gary McKinnon a décidé de plaider coupable, selon la législation britannique. Il joue sa dernière carte pour éviter l'extradtion aux Etats-Unis, où il risque une peine de 80 ans d'emprisonnement. McKinnon est accusé de s'être introduit dans 53 ordinateurs de l'Armée américaine, et 26 de l'US Navy, dont ceux d'un arsenal, dans le New Jersey, qui est chargé de fournir en munitions la flotte atlantique.

Il avait également fouillé dans 16 ordinateurs de la NASA, un du Ministère de la Défense, et un autre de l'US Air Force.

Le Times rappelle qu'il s'était fait prendre en 2002, "alors qu'il était connecté sur un ordinateur du Johnson Space Centre de Houston, au Texas, en essayant de télécharger une photo assez imprécise, en noir et blanc. Il pensait qu'elle montrait un vaisseau alien." Les ufologues aimeraient bien voir cette image, qui est au centre de l'accusation, pour en juger par eux-mêmes.

Les autorités n'avaient pas eu de difficultés à le localiser parce qu'il utilisait son adresse email personnelle... Le procureur britannique fera connaître sa réponse mardi 20 janvier. Entre-temps, la justice américaine a laissé entendre que sa condamnation pourrait être ramenée à quelques mois.

Gary McKinnon continue d'affirmer qu'il n'a causé aucun dommage à ces matériels informatiques. Rappel - http://www.timesonline.co.uk/tol/news/uk/crime/article5503814.ece - http://ovnis-usa.com/gary-mckinnon/

Whitley Strieber se montre coopératif pour favoriser l'analyse de l'image censée montrer un Ovni au sol dans une région du Texas. Après une demande de précisions, il a répondu hier : "C'est nous qui avons utilisé Photoshop pour réduire la taille et la définition de la photo, afin de la placer sur notre site web. Elle n'a pas été altérée en qualité, et je pense que nous avons l'original tel que sorti de l'appareil. Sinon il doit nous être possible de l'obtenir. Je vais m'informer auprès de la famille pour savoir s'ils avaient déjà essayé de réduire sa taille avant de nous l'envoyer. Je ferai en sorte de l'obtenir. A défaut, je vous enverrai ce que nous avons.."

Compléments & Analyses - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=6491.0

Samedi 17 Janvier - L'équipe de transition de Barack Obama avait au départ créé un espace sur internet pour permettre de poser des questions au nouveau président élu. - http://change.gov/page/content/openforquestions_20081217_private_url

Une nouvelle initiative ressemble à un cahier de doléances électronique, qui serait rédigé en ligne et soumis aux votes : les idées sont émises par les internautes, puis commentées et encouragées - ou désapprouvées.

La demande concernant la Divulgation de la vérité sur les Ovnis - "End the Truth Embargo on Extraterrestrials (UFO Disclosure)" - arrive actuellement en très bonne position.

Il y a plusieurs requêtes dans le même sens, et un risque de dispersion. C'est celui-ci qui est en tête.

http://citizensbriefingbook.change.gov/ideas/ideaList.apexp?c=09a800000004fo6&lsi=2&u=00580000001mcvn

Cependant si on additionne les scores des sujets similaires, le thème de la vérité sur les Ovnis occupe une place privilégiée parmi toutes les propositions.. bien avant l'égalité des sexes dans le travail, l'assurance-santé ou les questions d'environnement.

S'inscrire est simple, et ne nécessite que de préciser son nom et une adresse email.

http://citizensbriefingbook.change.gov/ - http://ovnis-usa.com/barack-obama-la-divulgation/

"Partagez vos idées avec la nouvelle administration, et publiez vos commentaires. Les plus appréciées seront rassemblées dans un Livre, le Rapport des Citoyens, qui sera remis au Président Obama après son entrée en fonctions."

L'abondance et la qualité des commentaires en font une sorte de forum temporaire assez attractif.

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=5453.0

"Le Changement c'est bien, mais la Vérité est préférable."

http://ovnis-usa.com/VIDEOS/BriefingBook.flv

Jonathan Gration Le général de l'US Air Force à la retraite Jonathan Scott Gration a finalement être nommé à la tête de la Nasa, en remplacement du Dr Michael Griffin. Ancien républicain, le général Gration avait pris sa retraite en 2006 et rejoint aussitôt la campagne de Barack Obama. Il a été l'un de ses principaux conseillers en politique étrangère du futur président.

Cet ancien pilote a plus de mille heures de missions de combat à son actif mais pas vraiment d'expérience spatiale - à l'exception d'un poste d'assistant de l'administrateur de la Nasa en 1982, pendant un an.

Le sénateur démocrate de Floride Bill Nelson, influent sur les questions spatiales, n'a pas réussi à peser sur la décision. Il était en faveur d'une reconduction de Michael Griffin.

Ce choix doit cependant être entériné par le Sénat américain.

http://en.wikipedia.org/wiki/Scott_Gration

Cette arrivée d'un général de l'US Air Force aux commandes de la NASA est en fait la concrétisation du "Partnership Council" qu'on découvre en remontant six ans en arrière. Ce partenariat avait été signé le 8 octobre 2002 entre la NASA, l'U.S. Strategic Command, le NRO (National Reconnaissance Office), l'Air Force Space Command, et le responsable au Pentagone du DRE (Defense Research and Engineering) :

"La prochaine génération de lanceurs réutilisables - pour placer des hommes et du fret en orbite - le développement du système GPS, les télécommunications, et la surveillance radar depuis l'espace, ainsi que d'autres technologies, pourront se développer dans le cadre du Partnership Council.

Il scelle une nouvelle alliance entre la NASA et les militaires. Selon les responsables de l'U.S. Air Force et de la NASA, les questions de sécurité nationale ainsi que les futures applications commerciales bénéficieront de ce partenariat renforcé." Source

http://www.space.com/news/wsc_military_021018.html - http://www.thespacereview.com/article/126/1

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=6521.0

Vendredi 16 Janvier - Michael Meyer, chef du programme scientifique martien, a présenté hier soir une conférence vidéo mondiale, titrée "Mars, an Active Planet", et retransmise sur la web télévision de la Nasa. 

Mais le contenu est très en retrait de ce qu'une cinquantaine de journaux anglophones avaient exposé dans les heures précédentes.

On y rapportait par exemple les propos de John Murray - membre de l'équipe du Mars Express - pour qui ces micro-organismes doivent être actuellement dans une forme d'hibernation, et pourraient être ramenés à la vie... Le chercheur s'appuie notamment sur la preuve que de vastes océans se trouvent sous la surface martienne, près de la zone équatoriale.

Le Professeur britannique Colin Pillinger, également spécialiste de ces questions, avait confirmé de son côté que le méthane indique nécessairement la présence de la vie : "Le Méthane est le résultat d'une activité biologique. Sa présence dans l'atmosphère de Mars signale qu'il existe une forme de vie. Ca n'est pas une preuve absolue, mais il faut y regarder de très près."

Si cette conférence amène un changement de perspectives, il consiste à considérer désormais que la planète Mars abrite des processus actifs.

Mais l'annonce n'apporte rien de décisif, et la découverte n'est pas récente : l'équipe avait commencé à détecter le méthane à partir de 1999. Les données ont surtout été collectées à partir de janvier 2003. Il n'est même pas encore établi si la production de méthane est ancienne ou récente... En résumé : "Il se passe quelque chose, mais ce peut être d'origine géologique ou biologique."

Le Dr Michael Mumma a expliqué comment les régions riches en méthane ont été identifiées sur Mars, et les mesures qui ont montré ses variations en volumes. Quoiqu'il en soit, les quantités découvertes sont qualifiées de "récentes". Il écarte une nouvelle fois l'origine volcanique du méthane.

L'explication de la présence du méthane n'a pas été tranchée : elle est soit Géologique (comme l'oxydation du fer ou l'interaction de l'eau sur des roches) soit Biologique (émission par des organismes). L'équipe ne peut même encore déterminer si ce méthane est relaché progressivement ou par des sortes d'explosions.

Les vents devraient égaliser sa présence sur la planète. Mais ce n'est pas le cas. La recherche a établit qu'il s'agissait de productions locales.

Lisa Pratt évoque la possibilité de découvrir des poches d'eau salée souterraines. Mais là encore, il faudra attendre que le module Mars Science Laboratory puisse forer profondément sous la surface. Le spectromètre laser devrait également affiner les recherches.

Dr Michael Mumma

http://ovnis-usa.com/SONS/NasaConference_15jan09.mp3

Ces découvertes doivent influer sur le choix du prochain emplacement pour poser le MSL d'ici deux ans.

Cette conférence de la Nasa confirme les recherches conduites avec la sonde Mars Express, qui est en orbite depuis 5 ans et avait signalé la présence de méthane dès 2004. La sonde Beagle 2 aurait pu le confirmer plus tôt, avec son laboratoire embarqué, mais elle s'était écrasée le 24 décembre 2003.

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=6528.0

http://www.nasa.gov/ntv

http://www.thesun.co.uk/sol/homepage/news/article2133475.ece - http://www.telegraph.co.uk/scienceandtechnology/science/sciencenews/4243321/Mars-methane-discovery-hints-at-presence-of-life.html

Jeudi 15 Janvier -

Le Dr Michael Griffin avait été nommé à la tête de la NASA il y a 4 ans. Il doit démissionner demain parce que Barack Obama n'a pas renouvelé son mandat. Un rédacteur du Scotsman a pris sa défense : "La mission américaine vers la Lune semble semée d'embuches."

"Les projets concernant le lancement de missions lunaires habitées rencontrent des difficultés qui pourraient ruiner les efforts américains dans la course spatiale - et font courir de nouveaux risques."

Le remplacement de cet ingénieur de 59 ans montre une profonde divergence de vues : la nouvelle présidence a souhaité prolonger la durée d'utilisation des navettes existantes, qui devaient être retirées du service l'année prochaine.

Il s'agit d'une solution d'attente avant que la relève soit opérationnelle en 2015. Des modifications substantielles seront apportées au projet Constellation, qui doit ramener des humains sur la Lune, et les conduire vers Mars en utilisant avec Orion - de Lockheed Martin - une nouvelle génération de vaisseaux.

Orion La décision de Barack Obama repose apparemment sur une volonté d'indépendance, pour ne pas laisser les seuls engins soviétiques Soyouz alimenter la station spatiale internationale.

Le Dr Griffin avait fait jouer quelques cordes sensibles : "La solution de Mr Obama pourraît représenter une charge de 3 milliards de dollars supplémentaires chaque année, et augmenter considérablement les risques d'un nouvel accident mortel." On se souvient du désastre de la navette Columbia en 2003, et la mort tragique de sept astronautes.

Devant l'Association des Transporteurs Spatiaux, l'administrateur a récemment déclaré : "Au rythme de deux vols de navettes par an, entre 2011 et 2015, nous aurions environ un risque sur huit de perdre un autre équipage sur ces dix prochains vols. C'est faisable. Mais c'est une autre question de savoir si on doit prendre ce risque."

Mais une autre possibilité est avancée par un journaliste de l'agence économique Bloomberg : "L'équipe de transition d'Obama serait en train de "considèrer" la possibilité d'une collaboration entre la NASA et le Pentagone. Elle aurait pour autre avantage de faire profiter l'agence spatiale de fusées Atlas et Delta déjà en service, capables de mettre en orbite des satellites après la fin des navettes spatiales (en 2010) et avant l'arrivée des fusées Ares qui doivent succéder aux navettes (en 2015)".

En fait, le programme spatial du Ministère de la Défense a coûté 33% de plus en 2008 que celui de la NASA (22 milliards de dollars contre environ 17 milliards). - http://www.bloomberg.com/apps/news?pid=20601087&sid=aOvrNO0OJ41g&refer=worldwide

La nomination du nouvel administrateur était attendue avec intérêt par les partisans de la Divulgation, qui protestent depuis tant d'années sur le manque d'ouverture de l'organisation, ironisant sur le sigle de la NASA : "Never A Straight Answer." C'est finalement le général de l'US Air Force à la retraite Jonathan Scott Gration qui a été nommé à la tête de la NASA.

Il n'est cependant pas certain qu'une association avec le Pentagone - et l'arrivée d'un militaire aux commandes - l'amène à plus de transparence.

On peut relire avec intérêt ce qu'en disait récemment le Dr. Peter Creola, un ancien haut responsable de l'Agence spatiale européenne : "On ne doit pas accorder une confiance aveugle à la NASA." - http://ovnis-usa.com/2008/12/27/samedi-27-decembre/ - http://en.wikipedia.org/wiki/Scott_Gration

http://news.scotsman.com/latestnews/America39s-mission-to-the-Moon.4864492.jp

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=6521.0 -http://www.telegraph.co.uk/scienceandtechnology/science/sciencenews/4243321/Mars-methane-discovery-hints-at-presence-of-life.html

C'est ce moment précis de la transition qu'ont choisi les scientifiques pour annoncer la découverte d'une vie microbienne sur Mars : Une importante communication de la NASA est attendue aujourd'hui à 14 heures (heure de Washington) - La conférence publique est titrée : "Quelque chose de particulier dans l'atmosphère de Mars". http://www.nasa.gov/ntv

"Des scientifiques de la NASA doivent annoncer aujourd'hui sur le réseau mondial et en video la découverte de la vie microbienne sur Mars. La présence de méthane a été confirmée à la fois par des sondes en orbite martienne et des télescopes terrestres."

Des microbes Aliens se trouveraient sous la surface Martienne, et seraient la cause de cette accumulation de méthane. Michael Meyer, chef du programme scientifique martien, doit faire cette déclaration à 14 heures, entouré des principaux chercheurs de son équipe.

Plusieurs savants avaient jusqu'ici pensé que le méthane pourrait être du à l'activité volcanique. Or il n'y a pas de volcans actifs sur Mars. De plus, la Nasa a découvert que ce gaz se situe dans les mêmes zones où se trouvent des nuages de vapeur d'eau, qui est essentielle au maintien de la vie.

Les scientifiques ont alors conclu que ce méthane devait être un déchet produit par des organismes nommés méthanogènes, présents dans les eaux sous la surface gelée. Plus extraordinaire, ils seraient vivants aujourd'hui "parce que le méthane ne tarde pas à se dissiper dans l'atmosphère." http://ovnis-usa.com/VIDEOS/LifeOnMars_Jan1509.flv

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=6528.0

Mercredi 14 Janvier -

L'an dernier à la même époque, des chercheurs américains de l'Institut Venter venaient de synthétiser le plus long ruban d'ADN jamais construit. Cette fois le laboratoire fondé par le généticien et homme d'affaires Craig Venter vient de franchir une nouvelle étape en découvrant une manière plus efficace de fabriquer un génome synthétique. C'est un pas supplémentaire vers la création de la vie artificielle, "en dépit des questions éthiques que suscitent ces travaux."

Le génome est l'ensemble du matériel génétique présent dans le noyau de chacune des cellules d'un organisme. Le but ultime de Venter est d'insérer un chromosome synthétique dans une cellule.

Les chercheurs avaient initialement utilisé la bactérie E. Coli pour fabriquer ce génome, mais ils ont découvert que le processus était long et fastidieux et que la bactérie avait du mal à reproduire de larges segments d'ADN. - http://www.jcvi.org/

Craig Venter

Ils ont alors eu l'idée de recourir à un type de levure baptisé Saccharomyces cerevisiae. C'est ce leur a permis de créer le génome synthétique, en utilisant une méthode baptisée recombinaison homologue, un processus que les cellules utilisent naturellement pour réparer des dommages sur leurs chromosomes.

Ils ont ensuite étudié la capacité d'assemblage de l'ADN dans la levure, qui s'est avérée être une "usine génétique", comme l'avait indiqué l'Institut en décembre 2008. "L'équipe de l'Institut Venter peut désormais assembler le génome complet de la bactérie Mycoplasma genitalium en une seule étape à partir de 25 fragments d'ADN."

Selon Daniel Gibson, le principal auteur de cette recherche, ces découvertes représentent "une amélioration majeure des méthodes que l'équipe a élaborée et décrite en janvier 2008, lors de la présentation du premier génome synthétique."

Craig Venter s'est également attaché le microbiologiste Hamilton Smith, Prix Nobel de Médecine 1978. Son équipe, installée à Rockville dans le Maryland, poursuit ses efforts pour créer une cellule vivante de bactérie en utilisant le génome synthétique de la bactérie Mycoplasma genitalium. C'est ainsi qu'ils ont créé et breveté en 2006 un chromosome baptisé Mycoplasma laboratorium.

Cette bactérie du système génital possède l'un des plus petits génomes cellulaires connus avec un peu plus de 580 gènes, d'où son intérêt expérimental. En comparaison, le génome humain en compte quelque 36.000.

Hamilton Smith

Il s'agit maintenant de parvenir à transplanter un chromosome doté de caractères particuliers dans une cellule vivante, pour qu'il puisse en prendre le contrôle et créer une nouvelle forme de vie. La méthode a des applications potentielles importantes telles que la production de biocarburants et dans le domaine de la biochimie.

BEL23, sur le forum Ovnis-USA, a envisagé que l'intérêt des auteurs de mutilations animales puisse s'expliquer par la recherche des bactéries simplifiées du système génital. Fabrice Bonvin avait réalisé un dossier assez documenté sur ce phénomène. - http://www.ovni.ch/~farfadet/mutilations.html

Source AFP, Chicago : http://www.cyberpresse.ca/sciences/genetique/200812/05/01-807624-nouvelle-avancee-vers-la-creation-de-la-vie-artificielle.php

http://www.bio-therapy.net/index.php?option=com_content&task=view&id=2170&Itemid=106

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=6413.0

Mardi 13 Janvier -

La première mission russo-chinoise vers Mars doit décoller en Octobre, pour parvenir à destination en 2010.

Selon Chen Changya, c'est une fusée russe Zenit qui lancera un satellite Chinois Yinghuo-1, et le module atterrisseur sera un Phobos-Grunt Russe inhabité. Le chef de ce projet conjoint s'est confié à un journaliste du Wen Wei Po, publié à Hong Kong. - http://en.wikipedia.org/wiki/Wen_Wei_Po
L'informateur serait un chercheur du Shanghai Institute of Satellite Engineering.

Phobos-Grunt sera placé en orbite martienne pour étudier la planète, son atmosphère et ses tourbillons de poussières, le plasma et les radiations, avant de se poser sur Phobos, l'une des deux petites lunes de Mars, où il prélèvera 300 grammes d'échantillons.

Yinghuo-1, (Firefly-1 en anglais), explorera l'environnement martien et cherchera à établir comment les eaux de surface ont disparu.

Le défi pour Yinghuo-1, pendant sa mission qui doit courir sur une année terrestre, sera d'affronter 7 périodes de 8,8 heures dans l'obscurité, alors que le Soleil se trouvera caché par Mars.

Le satellite ne pourra alors bénéficier d'aucune énergie solaire et il se mettra en sommeil.

Les chercheurs s'efforcent de règler le problème des températures extrêmement basses (moins de 200 degrés Celsius) que le satellite devra subir pendant les moments d'obscurité.

Le projet Phobos-Grunt avait été conçu dès 1999, et il a été modifié plusieurs fois.

Un scénario un peu différent avait été présenté sur China Daily en décembre 2007 : "Après avoir été placé en orbite autour de Mars, Yinghuo-1 sera séparé du vaisseau russe, lequel se posera sur la planète, prélèvera des échantillons, et reviendra sur Terre."

Quelques observateurs se demandent si ces imprécisions ne sont pas entrenues pour prendre de court les ingénieurs de la NASA. Le retour sur Terre d'échantillons martiens serait une première, politiquement très symbolique.

L'article de Mars Daily ajoute que la seconde sonde lunaire chinoise, Chang'e-2, devrait être lancée dans le cours de l'année, soit avec un an d'avance par rapport au calendrier établi. Chang'e-2 devrait collecter de nouvelles images et effectuer d'autres relevés sur la surface de la Lune. Source

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=3512.0

Source - http://www.marsdaily.com/reports/China-Russia_Mars_mission_set_for_takeoff_999.html

http://www.chinadaily.com.cn/china/2007-12/04/content_6295793.htm - http://www.russianspaceweb.com/phobos_grunt.html

Whitley Strieber publie cette image d'un Ovni au sol : "Elle a été prise au sud du Texas dans la nuit du 11 janvier 2009, près de Harlingen, par une jeune femme qui est une lectrice de ce Blog, et c'est une personne digne de confiance. Cet objet n'est resté au sol que quelques secondes. Le témoin se trouvait à moins de 200 mètres. Il était parfaitement silencieux, et il a décollé vers le ciel extrêmement rapidement." - http://www.unknowncountry.com/news/?id=7326

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=6491.0

Lundi 12 Janvier -

Les suites de l'incident concernant l'éolienne de Conisholme, dans le Lincolnshire..

Les tabloïds anglais avaient titré "Un Ovni a percuté une éolienne". La piste d'un objet volant inconnu reste ouverte, mais certains ont envisagé qu'une pale, en tombant, aurait pu endommager l'autre.

Ed Crooks, journaliste au Financial Times, a déclaré qu'il était présent dans la région, mais sans autres précisions, pour l'anniversaire des 80 ans de Peter Bell, un fermier qui habite tout près de la centrale éolienne. Des feux d'artifice avaient été tirés pour l'occasion, ce qui expliquerait selon lui les lumières en formes de pieuvre... On est cependant très loin des récits des témoins.

Des morceaux de la pale retrouvée au sol ont été envoyés en Allemagne, afin que le constructeur, la société Enercon, puisse les analyser. Le matériau est du plastique armé à la fibre de verre. http://www.enercon.fr/fr/_home.htm

Une source au Ministère de la Défense aurait confié à Chris Irvine, du Telegraph, qu'il devait s'agir d'un drone expérimental en vols d'essais. Le Taranis pourrait être testé sur une étendue côtière à Donna Nook et North Coates, qui se trouve à 6km au nord-est de la centrale. Mais pour le journaliste, le prototype est toujours en cours d'assemblage..

Les tests en vol du Taranis étaient bien prévus au début de l'année 2009. Aucun rapport n'a été publié qui signalerait un atterrissage d'urgence dans la région. Mais on ne doit pas forcément s'attendre à ce que tous les incidents, surtout de vols expérimentaux, soient rendus publics.

Le Projet Taranis, du nom du dieu celte de l'orage, a été lancé le 7 décembre 2006 par le Ministère de la Défense britannique. Ce programme conduit par BAe Systems doit permettre d'explorer des technologies avancées, en prélude à la conception des futurs drones de combat.

Il a la taille d'un avion d'entraînement Hawk, ce qui en fait le plus grand drone réalisé actuellement. Il bénéficiera des technologies furtives. Il n'est pas envisagé de l'utiliser pour larguer des bombes, seulement pour les transporter. Le Taranis devra être entièrement autonome. http://www.telegraph.co.uk/news/newstopics/howaboutthat/4178800/UFOs-spotted-by-hundreds-at-wind-turbine-site.html

Pour Nick Pope : "Ca pourrait être l'un des incidents Ovnis parmi les plus marquants de ces dernières années. Cette affaire est particulièrement intéressante, parce que ça nous change des récits sans images, ou des photos montrant de vagues lueurs dans le ciel. Cette fois, nous pouvons constater des effets physiques, ce qui nous donne une occasion rare de poursuivre l'enquête par l'analyse des pales de la turbine."

L'ancien expert du Ministère de la Défense envisage que la Guerre froide ne soit pas totalement terminée : "Quand on observe où se situe la région de Louth, sur la côte est, on peut envisager que les gens aient pu voir un avion de reconnaissance envoyé par les russes, peut-être même un engin sans pilote. Les Russes pourraient-ils utiliser un appareil secret pour tester nos défenses aériennes ? Je pense que le MOD devrait être concerné."

Nick Pope

http://www.flug-revue.rotor.com/frtypen/FRTaran.htm - http://www.louthleader.co.uk/news/UPDATE-Nick-Pope-on-tentacle.4858373.jp

http://www.ft.com/cms/s/0/973d34ea-dd81-11dd-930e-000077b07658.html?nclick_check=1

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=6420.0

Dimanche 11 Janvier - L'exopolitique Michael Salla vient de publier cette réflexion optimiste sur Open Minds : "Les lecteurs du Sujet sur les Réunions secrètes à l'ONU auront compris que les informations obtenues par l'intermédiaire de la Source A proviennent de hauts responsables de la Navy. C'est l'US Navy qui a le plus d'intérêt à soutenir la Divulgation, parce qu'elle a constaté la main-mise des compagnies transnationales sur les programmes relatifs aux Aliens. Ses stratèges savent que s'il n'agissent pas rapidement, la Navy sera vouée à se fondre dans une entité globale qui n'aura pas d'autre choix que d'utiliser les armements de pointe fournis par ces compagnies. - http://ovnis-usa.com/reunions-a-lonu/

C'est pourquoi je pense que la Navy fera tout ce qui est en son pouvoir pour soutenir les efforts de l'administration Obama concernant l'ouverture des dossiers Ovnis. John Podesta conseille le nouveau président sur les personnalités à recruter, et d'après ce que nous voyons à ce stade, la Navy est déjà bien représentée avec l'Amiral Dennis Blair comme DNI (Directeur du renseignement national), et le Conseiller à la Sécurité Nationale, Jim Jones, est un ancien marine. Leon Panetta sera prochainement à la tête de la CIA. Ca devrait conduire à des réformes importantes au sein de l'agence.

Nous assistons à l'émergence d'une alliance dans le camp des démocrates, qui doit prolonger les tentatives de l'administration Clinton en faveur de la divulgation, avec le soutien de l'US Navy. Le résultat final devrait être l'ouverture des dossiers Ovnis, et une avancée marquée dans d'autres domaines, comme la diffusion de nouvelles sources d'énergie..."

Le contacté Whitley Strieber a réalisé un petit film d'auto-promotion pour annoncer la sortie le 17 février de son prochain best-seller : "Critical Mass" ("Masse Critique"). Tous les ingrédients sont réunis pour une possible reprise de l'intrigue par Hollywood.

Son fil conducteur consiste à exposer la mentalité des terroristes. La menace nucléaire contre une capitale occidentale est orchestrée par des islamistes radicaux, dont le but est de parvenir à la domination mondiale. Le chef du commando terroriste est confronté à sa soeur, analyste à la CIA, qui a une vision modérée de la religion... Dans cette démarche, Whitley Strieber tente d'isoler les fanatiques, et d'expliquer au public américain que l'Islam ne serait pas nécessairement intolérant. La mise en scène du clip, avec le rappel de l'installation prochaine à la Maison Blanche de Barack Obama, évoque l'ambiance de la série "24H Chrono".

http://ovnis-usa.com/VIDEOS/CriticalMass.flv

http://www.fantasticfiction.co.uk/s/whitley-strieber/ - http://en.wikipedia.org/wiki/Whitley_Strieber

Samedi 10 Janvier - Une compilation impressionnante de l'année ufologique 2008 est présentée sur le blog AlienCaseBook.

L'auteur, AlienContactee, présente cet énorme et patient travail : "J'ai cherché à illustrer tous les principaux articles publiés au cours de l'année par les sites web et les blogs de la communauté ufologique, ainsi qu'une bonne partie des observations rapportées par les grands medias."

Chaque mois de l'année 2008 est marqué par une vingtaine d'articles ou d'évènements. Sur le site original, chaque image offre un lien vers l'information correspondante.

http://alienufoparanormal.aliencasebook.com/2009/01/01/a-ufological-review-for-the-whole-year-of-2008.aspx

L'un des informateurs de la Drone Research Team, qui se faisait appeller MarsAve, est apparu brièvement sur le forum Open Minds. Il est très remonté contre l'un des déboulonneurs de l'affaire des drones californiens, qui n'avait pas respecté les règles élémentaires : "Depuis que Sys_Config a publié mon identité complète, j'avais jugé indispensable de garder le silence : en faisant celà, il a compromis une partie de l'enquête (menée par les Détectives de la DRT). Il ferait bien de retourner à son 'Ecole de Chercheurs en chaises longues' pour commencer à y apprendre la Netiquette.."

Il ajoute peu après : "J'avais d'autres preuves à portée de mains, mais j'ai du stopper les recherches dès que mon identité a été révélée. C'est la pire des choses qui pouvait m'arriver - et je ne pourrai pas rétablir le contact avec ceux qui pouvaient m'aider... Je ne peux pas en dire plus, ça relève de la prudence élémentaire.... Je devais être laissé en-dehors de tout ça.... MarsAve est mon pseudo, et c'est tout ce que vous devriez connaître de moi. Cette enquête requiert la plus grande discrétion. Il fallait savoir patienter. On n'obtient rien de bon en exerçant de telles pressions. Les deux détectives de TKDavis-Investigations sont des gens fiables, ils progressent dans la bonne voie... Il y a des gens très concernés par cette affaire... et je ne tiens pas à prendre le moindre risque."

Ces remarques illustrent pourquoi des informateurs et des témoins préfèrent se tenir en retrait, face à des déboulonneurs arrogants. Ca montre aussi la capacité de nuisance de ceux que les recherches dérangent.

La fin est prôche pour celui qui se faisait appeller Sys_Config. Il publie une dernière remarque déplaisante et assez stupide, destinée aux européens de la DRT : "Les français feraient mieux d'étudier les Ovnis dans leur jardin plutôt que les drones américains." Quelques heures plus tard, il se saborde et disparait du forum Open Minds où sa position était devenue intenable.

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?board=29.0

Vendredi 9 Janvier -

Cette histoire de l'éolienne endommagée à Conisholme, dans le Lincolnshire, intrigue les medias britanniques.

Il y a une vingtaine d'éoliennes installées à Conisholme depuis avril 2008. L'une des turbines a perdu une pale de 20m de long, et une autre est très abimée. Elle est actuellement examinée.

L'équipe de Dale Vince, fondateur de la compagnie Ecotricity et propriétaire du site, continue l'enquête, sans écarter aucune possibilité. L'incident est "exceptionnel" selon lui : "Nous n'avons aucune explication pour le moment. Mais ces pales sont extrêmement résistantes."

Robert Palmer, conseiller régional, a déclaré avoir vu une lumière qui semblait stationnaire au-dessus de la turbine : "Ce n'était pas comme une fusée éclairante, c'était une forme circulaire de couleur blanche." Russ Kellett, du Flying Saucer Bureau, et les ufologues de la région ont reçu de nombreux rapports d'activités aériennes inconnues dans cette zone, et leurs équipes sont sur place à la recherche d'indices.

"Samedi soir, quelqu'un a vu ce qu'il a d'abord pris pour un avion volant à basse altitude. Un autre a entendu un bruit sourd et violent dans la nuit de dimanche. J'ai reçu plus de 30 appels téléphoniques et des emails." Russ Kellett ajoute : "Un objet capable de toucher deux des pales devrait au moins mesurer 50 à 60 mètres de long."

Dorothy Willows conduisait quand elle a vu "des lumières étranges" dans le ciel nocturne : "Elles se dirigeaient vers le groupe d'éoliennes. Ensuite j'ai vu un objet qui volait assez bas, également en direction des turbines." Quelques heures plus tard, il y a eu comme une explosion : "Mon mari a été réveillé par le bruit à 4 heures du matin."

D'autres résidents locaux ont raconté au Sun que les lumières évoquaient des boules de feu. Pour Lesley Whittingham, 71 ans, qui a pu prendre une photo : "C'était comme une explosion géante dans les airs."

Depuis sa fenêtre qui donne sur le jardin, John Harrison a vu "une énorme boule de lumière au-dessus du complexe, avec des tentacules, dont certaines touchaient le sol. C'était immense et on aurait dit une pieuvre."

Le Dr Peter Schubel, de l'Université de Nottingham, est un expert dans ce domaine. Pour lui, une charge de 10 tonnes pourrait causer de tels dégats sur une éolienne à l'arrêt. "Mais il en faudrait beaucoup moins pour endommager une turbine en mouvement."
Il a complètement écarté la possibilité que ce soit un oiseau. "Il se peut qu'un morceau de glace ait été projeté par une autre des éoliennes. Il faudrait pour celà que le système de dégivrage n'ait pas fonctionné."

Le Ministère de la Défense n'est pas concerné par cet incident. Son porte-parole a eu recours une nouvelle fois à cette formule habituelle : "Le MoD n'étudie que les rapports permettant d'établir si l'espace aérien de la Grande-Bretagne a été menacé par des activités hostiles ou de type militaires et non-autorisées."

http://ovnis-usa.com/VIDEOS/EolienneUK.flv

http://www.thesun.co.uk/sol/homepage/news/ufos/article2108149.ece

Source BBC : http://news.bbc.co.uk/2/hi/uk_news/england/lincolnshire/7817378.stm

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=6420.0

C'est l'équipe de la Drone Research Team qui a remporté le vote organisé sur Open Minds pour désigner le meilleur site web de recherches ufologiques.

Peu après, le groupe publiait cette information sur son forum :

1) "Le poteau électrique qui était recherché depuis mai 2007 a été identifié.

2) Il n'est pas situé à Capitola, comme l'avaient constaté les Détectives.

3) Les recherches dans le voisinage nécessitent une discrétion totale."

La méthode très sophistiquée qui a permis de localiser cet emplacement sera exposée par la suite. Mais c'est un véritable travail d'équipe qui a permis de résoudre enfin cette partie de l'énigme des drones californiens. Il doit être maintenant possible, avec l'enquête de terrain menée par ses Détectives, de savoir si l'histoire des beaux-parents de Rajinder tient toujours la route... Rappel de l'histoire. http://ovnis-usa.com/chronologie-des-drones/

http://droneteam.com/drt/index.php

Jeudi 8 Janvier -

La diminution des ressources fossiles et la crainte du réchauffement climatique obligent les gouvernements à se préoccuper de trouver de nouvelles solutions propres. La fusion qui semblait impossible à réaliser au siècle dernier paraît aujourd'hui envisageable.

L'hydrogène, indispensable aux réactions de fusion, est particulièrement abondante dans l'univers. Une expérience inédite sera tentée au printemps prochain. Si l'expérience est concluante, ce sera le premier pas vers la construction de nouvelles centrales qui offriront une source d'énergie pratiquement illimitée.

Les chercheurs pensent maintenant être en situation de résoudre l'un des problèmes majeurs de la physique, en apprivoisant la puissance de la fusion thermonucléaire. C'est cette même réaction qui se produit au coeur du Soleil.

L'équipe du NIF (National Ignition Facility), au Laboratoire National Lawrence Livermore, a pour objectif de générer des températures de 100 millions de degrés Celsius, et des pressions qui soient des milliards de fois supérieures à tout ce qui peut exister sur Terre. Au centre du dispositif, une petite bille de combustible grosse comme une tête d'épingle.

"Le confinement inertiel suppose la compression d'un grain de combustible par balayage de toute sa surface par des faisceaux lasers, pour que la compression et l'augmentation de sa température et de la densité de particule conduise à la fusion thermonucléaire. En comparaison du Tokamak, le confinement inertiel amène à travailler avec de plus fortes densités de particules pendant des temps plus courts."

http://www.univ-lemans.fr/enseignements/chimie/01/deug/CHIMDISCRI/fusion.html

Un laser sera utilisé, qui doit concentrer 1.000 fois la puissance électrique totale des Etats-Unis en un milliardième de seconde. Au final, une explosion dans la chambre de réaction - qui mesure environ 10 mètres de diamètre - doit produire au moins 10 fois la quantité d'énergie utilisée au départ.

Edward Moses, le directeur du laboratoire, explique : "Nous allons créer les conditions qui existent au coeur du Soleil. Ce sera comme si nous nous branchions directement à la source de l'énergie solaire, parce que la fusion est à l'origine de toute l'énergie de ce monde. C'est une expérience fascinante en physique, mais nous pourrions surtout contribuer à résoudre d'immenses problèmes sociaux, économiques et énergétiques."

Dans une structure qui couvre une surface équivalente à trois terrains de football, un unique laser infrarouge sera émis qui accomplira un parcours de 1,6 km. Il sera guidé à travers un jeu de lentilles, de miroirs, et d'amplificateurs, afin de créer un rayon 10 milliards de fois plus puissant qu'une ampoule domestique.

Edward Moses
"Au Lawrence Livermore Laboratory, les pulses lasers sont prévus pour délivrer, au total, quelque 200kJ en moins d'une nanoseconde sur chaque grain de combustible.

C'est une puissance délivrée d'environ 2.1014 W durant le pulse; soit 100 fois la capacité de la puissance électrique mondiale.

La faisabilité de la fusion nucléaire par l'utilisation du laser n'a pas encore été démontrée mais la recherche se poursuit activement."

http://www.univ-lemans.fr/enseignements/chimie/01/deug/CHIMDISCRI/fusion.html
http://fr.wikipedia.org/wiki/Fusion_nucl%C3%A9aire

http://www.youtube.com/watch?v=dmIHD6P3rdo

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=6374.0

Mercredi 7 Janvier -

Le gouverneur Bill Richardson a du démissionner de son poste de Ministre du Commerce parce qu'il est concerné par une enquête sur une possible affaire de corruption.

Barack Obama vient de nommer Leon Edward Panetta, 70 ans, à la tête de la CIA. Il avait été chef de cabinet de la Maison-Blanche sous Bill Clinton de 1994 à 1997.

Il sera sous l'autorité de l'amiral à la retraite Dennis Blair, désormais placé à la tête du Renseignement national américain (DNI), qui supervise une quinzaine d'agences.

Cette nomination a surpris parce qu'il est réputé peu expérimenté en matière de sécurité nationale. Leon Panetta a eu accès aux dossiers de financement des programmes secrets, quand il a dirigé l'Office of Management & Budget. Mais cette accréditation spéciale n'a concerné que la période de 1993 à 94. - http://en.wikipedia.org/wiki/Leon_Panetta

Leon Panetta
Amiral Dennis Blair L'Amiral Dennis Blair, 61 ans, devient le principal conseiller du futur Président pour les questions de renseignements, en remplacement de Mike McConnell. Il a dirigé l'US Pacific Command de 1999 à 2002. Selon le Washington Post, il supervisera la synthèse quotidienne du renseignement destinée au Président. "Mais sa tâche la plus délicate sera de poursuivre le processus, engagé par ses prédécesseurs, qui consiste à intégrer les collectes d'informations et les analyses des différentes agences. Il sera également soumis à la pression du Congrès qui souhaite réduire les coûts d'une bureaucratie surdimensionnée."

"Durant ses quatre années passées au Comité des affaires étrangères du Sénat des États-Unis, Barack Obama a eu accès à des rapports et des analyses du renseignement. Mais il n'avait pas connaissance des détails sur les opérations clandestines de la CIA et du Pentagone, contrairement aux membres du SSCI (Senate Select Committee on Intelligence) qui en bénéficiaient." http://fr.wikipedia.org/wiki/Comit%C3%A9_des_affaires_%C3%A9trang%C3%A8res_du_S%C3%A9nat_des_%C3%89tats-Unis

http://www.washingtonpost.com/wp-dyn/content/article/2008/12/18/AR2008121803864.html

Dès leur entrée en fonctions, ces personnages accèderont à des niveaux d'habilitations supérieurs à celui du Président des Etats-Unis : "Le système de classification de l'information est établi depuis le 25 mars 2003 en fonction de l'Executive Order 13292, et a trois niveaux de classification : confidentiel, secret, et top secret."

C'est cette modification du protocole, imposée par George Bush Jr, que les partisans de la Divulgation et les défenseurs des libertés pressent Barack Obama de réviser. On s'attend à une profonde réforme dans ce domaine, comme l'évoque cet article du Statesman. En outre, le Président devra trouver un moyen de justifier le principe du "Need to Know" (besoin de savoir), qui vient renforcer les restrictions d'usage. http://www.statesman.com/news/content/news/stories/nation/01/04/0104bushrecords.html

http://en.wikipedia.org/wiki/Need-to-know

http://fr.wikipedia.org/wiki/Information_classifi%C3%A9e - http://en.wikipedia.org/wiki/Executive_Order_13292

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=5453.0

Mardi 6 Janvier -

Il y a pratiquement un an, l'incident de Stephenville allait faire la Une de la plupart des medias. Mais les suites de l'affaire ont été beaucoup plus rarement rapportées.

Billy Cox dans l'Herald-Tribune de Sarasota observait récemment que la grande presse aux Etats-Unis avait largement ignoré les nombreux rapports d'observations d'Ovnis en 2008. "Pire, elle a délibéremment passé sous silence les déclarations embrouillées et contradictoires des autorités. Cette attitude relève d'un certain snobisme."

http://www.heraldtribune.com/article/20090101/BLOG32/901010279/2121?Title=2008__Worst_UFO_Media_Year_Ever_

"Les medias ont totalement fait l'impasse sur les revirements de l'US Air Force, qui avait tout d'abord affirmé qu'il n'y avait aucun avion de combat dans les airs ce soir-là. Personne ne s'est étonné quand les données radar officielles obtenues par le Mufon, suite à des requêtes FOIA, ont montré que l'objet de Stephenville se dirigeait droit vers le ranch du Président George W. Bush, à Crawford."

Patricia Phillips, sur Examiner.com, encourage vivement ses lecteurs à réfléchir sur le constat de Billy Cox : "Il dénonce vivement l'inertie des grands medias, en regard d'une intense activité Ovni. L'attitude embarrassée des officiels aurait du attirer leur attention.."

Elle ajoute : "J'ai commencé à chroniquer des affaires de ce genre dans les principaux journaux dès le début des années 70. Et j'ai pris la peine de lire entièrement le rapport Condon. Je ne croyais pas que le sujet Ovni deviendrait tabou. Mais Billy Cox a peut-être raison, et il se peut que les medias aient commencé à se détourner du phénomène."

Le 15 janvier 2008, Fox News interrogeait Pete Hartinger, un enquêteur de la Société ufologique et correspondant du Mufon, au sujet des évènements de Stephenville.
Au moment de conclure, le présentateur Bill Hemmer reconnait à demi-mots qu'il est relativement convaincu de la réalité du phénomène Ovni, et admet qu'il aurait personnellement observé un objet volant.

http://ovnis-usa.com/VIDEOS/FoxNews_Stephenville3.flv

En marge de l'article de Patricia Phillips, le chercheur Glen H. Schulze a publié un rappel concernant ses travaux : "Robert Powell et moi sommes les co-auteurs du Rapport sur les données Radar - qui n'a jamais été critiqué ni réfuté, ni tourné en dérision par les agences officielles américaines. Les sceptiques habituels n'ont rien trouvé à redire.

Mais je pense que si notre dossier de 77 pages avait été tourné en dérision par quelques déboulonneurs, les journaux n'auraient pas manqué d'en parler.
Après avoir terminé le rapport radar de Stephenville, j'ai longuement passé en revue les données radar de la FAA, obtenues par mes requêtes FOIA, concernant :
a) L'observation de Bucks County, en Pennsylvanie - Avril 2008 - http://www1.phillyburbs.com/pb-dyn/news/111-11252008-1627436.html
b) L'observation de Kokomo, dans l'Indiana - Printemps 2008 - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=2836.0
c) L'observation de Empire, dans l'Ohio - Automne 2008 - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=5153.0
et je suis en attente de nouvelles données radar de la FAA, concernant le 2 Octobre 2008 à Stephenville.
Glen Schulze

Je peux vous assurer que les nombreux rapports de témoins de ces diverses observations sont étroitement corroborés par les données radar de la FAA. Celles-ci attestent qu'une intense activité aérienne s'est déployée pendant et après le passage de cet objet. On constate distinctement des signaux provenant d'avions identifiés, disposant d'une balise émettrice, et des plots totalement inertes.
Ces rapports radar de la FAA seront bientôt en ligne pour que le public puisse les consulter."
Glen H. Schulze - Littleton, Colorado.

http://www.examiner.com/x-504-Space-News-Examiner~y2009m1d3-UFO-reports-ignored-by-media-in-2008-writer-charges
http://ovnis-usa.com/stephenville-rapport-radar-cnn/

Robert Powell De son côté Robert Powell a choisi de dramatiser pour se faire comprendre : "L'affaire de Stephenville, avec cet Ovni qui s'est dirigé vers le ranch présidentiel, va bien au-delà de la problématique ufologique. Personne n'a pu préciser la nature de cet objet, si ce n'est qu'il a laissé des traces sur les radars de la FAA pendant plus d'une heure. Compte-tenu de ce qui s'est passé le 11 septembre 2001, alors que nos propres avions ont servi à détruire les Tours de New-York... on doit s'interroger sur ce qui était en l'air ce soir-là. Devrions-nous attendre de lire qu'une nouvelle catastrophe s'est produite, puis nommer une nouvelle Commission d'enquêtes pour nous demander ce qui s'est passé ? Je pense que nous devrions plutôt agir et tenter de déterminer pourquoi nos militaires n'ont pas été capables de détecter l'origine d'un tel objet."

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=2082.0

Lundi 5 Janvier -

Cette mythique émission de télévision "U.S. UFO Cover-Up : Live!", était souvent évoquée comme une référence sur de nombreux forums, mais restait pratiquement introuvable sur Internet. C'était aussi la première fois qu'une chaîne de télévision mentionnait la Zone51.

C'est l'acteur Mike Farrell qui l'avait présentée en début de soirée le 14 octobre 1988. On y voyait entre autres William Moore et le producteur Jamie Shandera évoquer comment ils avaient obtenu les documents Majestic 12.

Mais ils avaient surtout contribué à la production en lui apportant deux sources, désignées par les surnoms qu'ils leur avaient attribués en inventant "La Volière" : "Falcon" & "Condor". Ces informateurs avaient occupé de hautes fonctions au sein des services de renseignement US.

Robert Collins http://en.wikipedia.org/wiki/U.S._Air_Force_Office_of_Special_Investigations

Les deux personnages apparaissaient en silhouettes et leurs voix avaient été maquillées. On sait maintenant que Condor et Falcon étaient des agents spéciaux récemment retraités de l'Afosi, le service de renseignements et de désinformation de l'Air Force : Richard Doty et le capitaine Robert Collins.

CONDOR - Capitaine Bob Collins, USAF (Ret.), ex-Agent Spécial de l'AFOSI, engagé dans des opérations de renseignement relatives aux Ovnis; il apparaît masqué dans "UFO Cover-Up Live!", où sont présentés des extraits d'autopsies d'aliens, des récupérations d'épaves, et il affirme que le gouvernement est informé de la présence E.T.

Auteur en 2005 du livre "Exempt from Disclosure", où il essaye d'identifier la partie "véritable" de l'Affaire Serpo, autrement dit "le Coeur de l'Histoire". - http://serpo.fr

FALCON - Sgt. Richard "Dick" Doty, USAF (Ret.), ex-Agent Spécial de l'AFOSI. Il a reconnu sa participation dans des programmes de désinformation concernant les Ovnis, y compris contre l'enquêtrice Linda Moulton Howe.

Il est couramment accusé d'avoir déstabilisé Paul Bennewitz, un contractant de la Défense en électronique, qui vivait à Albuquerque, et prétendait avoir détecté une activité Ovni autour de la base Air Force de Kirtland et du Laboratoire National de Sandia. Il aurait causé la dépression mentale du sujet peu avant sa mort.

Il a participé pour une trentaine de pages au livre "Exempt from Disclosure" de Robert Collins, affirmant qu'il n'était plus opérationnel depuis 1988 et qu'on pouvoir maintenant le croire sur parole. Il a également été engagé comme conseiller technique par Steven Spielberg, pour la série Taken. A l'heure actuelle, il est agent-patrouilleur sur les autoroutes du Nouveau-Mexique, un moyen d'arrondir sa retraite. - http://ovnis-usa.com/la-voliere/

http://ovnis-usa.com/VIDEOS/Ufo_CoverUp_LIVE_1988.flv

On peut comprendre pourquoi les deux ex-agents de l'Afosi étaient intervenus masqués : leurs déclarations contribuent à dénoncer les services qui les avaient employés...

Condor explique comment des taupes au sein de la Commission avaient soustrait des dossiers essentiels afin que le Project BlueBook ne puisse les examiner. Il affirme que l'US Air Force était satisfaite d'avoir publiquement enterré l'affaire des Ovnis mais, quoiqu'elle ait ensuite prétendu, a secrètement continué de s'intéresser au phénomène.

Falcon commente l'incident de 1980, connu sous le nom de Cash-Landrum. Il réfute la thèse officielle d'un avion expérimental : "L'engin en difficultés était un vaisseau alien piloté par des militaires américains; ils avaient été entraînés à le manoeuvrer, mais ne maîtrisaient pas bien toutes ses commandes. Selon le protocole habituel des hélicoptères militaires l'accompagnaient; le crash fut évité de justesse." - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=3599.0

A propos des documents MJ-12, Falcon accrédite l'existence d'un groupe mis en place par le Président Truman, et chargé d'analyser scientifiquement et de gérer tous les apects du phénomène Ovni aux Etats-Unis. Il ajoute : "A l'heure actuelle, la présence sur Terre d'un être alien, ou EBE, venant de Zeta Reticuli, est cachée par le gouvernement américain. Un autre Alien a rédigé le 'Yellow Book', qui retrace toute l'histoire humaine, et celle de nos visiteurs." Falcon évoque aussi le 'Cristal octogonal', une sorte d'encyclopédie universelle, et révèle pour la première fois le rôle de la Zone51, dans le Nevada. "Trois espèces différentes s'y sont succédées depuis 1948 ou 49 jusqu'à ce jour. Le premier EBE a été maintenu en captivité pendant trois ans, après qu'il ait été capturé suite à un crash au Nouveau-Mexique. Un programme d'échange a été conclu avec les terriens."

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=6343.0

Mike Farrell lance un appel aux contactés pour qu'ils se manifestent par téléphone - Le Dr Thomas McDonough estime que la vie doit être très répandue dans l'univers - Un rappel de la vague de Washington en 1952, et les déclarations officielles de l'époque - Le Colonel Bob Friend explique les buts du Project BlueBook - Le Colonel William Coleman, employé au du Pentagone, raconte son observation en 1965 d'un objet volant aux performances exceptionnelles, encore impossibles aujourd'hui, et comment il a constaté que son rapport détaillé ne figurait pas dans les dossiers transmis au Project BlueBook. Il reconnait que de tels engins peuvent représenter une menace pour la sécurité nationale.

Le Dr Richard Haines résume ses 20 ans d'enquêtes sur les témoignages de pilotes. Il est appuyé en plateau par Neil Daniels, qui raconte son incident de 1977 - Le documentaire évoque l'affaire de Téhéran en 1976 - Sergei Bulantsev, journaliste de l'agence soviétique Tass, est en duplex de Moscou pour faire le point sur quelques incidents dans les Pays de l'Est - Leonard Nikishin évoque les recherches ufologiques en URSS - Betty Cash et Vickie Landrum racontent en plateau leur rencontre rapprochée en 1980.

Mike Farrell présente quelques séances de régressions hypnotiques pratiquées sur des témoins par Budd Hopkins et souligne les descriptions convergentes - Il aborde ensuite brièvement le sujet de Roswell avec l'enquêteur William Moore, le physicien nucléaire Stanton Friedman, et le Dr Jesse Marcel Jr - le producteur Robert Emenegger et Paul Shartle racontent l'incident de Holloman, tel qu'il a été filmé par les services de l'Air Force.

Budd Hopkins souligne l'importance du cas de Gulf-Breeze, qui s'est produit devant une centaine de témoins; la plupart ont été rassemblés par la production sur un plateau en Floride, et certains interviennent en duplex. - L'expert photographique Robert Nathan soupçonne quelques images d'avoir subi une double exposition. Il est peu après contredit dans ses conclusions par l'analyste Bruce Maccabee : "Le Dr Nathan n'a examiné qu'une petite partie des photos de Gulf Breeze."

William Moore et Jaime Shandera racontent comment les documents MJ-12 leur ont été transmis. - Mike Farrell marque une pause pour inviter le public à s'exprimer par téléphone sur la nécessité pour le Congrès d'organiser des audiences publiques - Falcon expose la présence sur Terre d'un alien sur la Zone51, et il évoque l'existence d'un programme d'échange vers Zeta Reticuli : "Ils adorent toutes sortes de musiques, notamment la musicque sacrée tibétaine, ils sont végétariens, et apprécient nos glaces, en particulier celles au parfum de fraises." - Le magazine évoque rapidement les recherches concernant l'explosion dans la forêt de la Tungouska, en Sibérie.

Dans les dernières minutes, le psychiatre Herbert Spiegel conteste les protocoles des séances de régression par hypnose; David Williamson ne nie pas la réalité du phénomène, mais affirme que la NASA ne détient aucune preuve tangible; James Oberg s'appuie sur quelques méprises pour mettre en doute l'ensemble des témoignages. Il ne manque pas d'ironiser sur les glaces à la fraise, mais n'apporte finalement aucun éclairage original.

Au final, 66% des téléspectateurs auront téléphoné pour déclarer avoir eu une Rencontre Rapprochée de Type I, 5% pour la catégorie II, 3% pour la III et 6% de Type IV. En ce qui concerne la demande d'ouverture d'audiences publiques devant le Congrès, 87% les réclament contre 13% qui les jugent inutiles. Source

http://en.wikipedia.org/wiki/Cash-Landrum_incident - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=5811.0

Source : Olav sur video.anomalies.net - http://video.anomalies.net/video/123/ufo-coverup--live

Dimanche 4 Janvier -

Larry King a terminé l'année 2008 sur CNN par une rediffusion de son émission du 18 juillet, consacrée aux alertes sur les bases stratégiques de l'US Air Force : "Les Ovnis ont-ils désactivé nos systèmes de défense ?" http://ovnis-usa.com/larry-king-air-force-180708/

Ce même 31 décembre, History Channel diffusait un nouvel épisode de sa série UFO Hunters. La chaîne a présenté des documents inédits extraits des enquêtes du Dr James McDonald : "Au début des années 50, ce physicien renommé de l'Institut de Physique Atmosphérique, et professeur au Département de Météorologie à l'Université d'Arizona, avait révolutionné les protocoles de la recherche ufologique. Pendant près de 20 ans, il a apporté le plus grand soin à l'examen des rapports d'Ovnis, interrogeant lui-même plus de 500 témoins.

Il a contribué à mettre à jour des documents gouvernementaux très importants. Convaincu de la réalité du phénomène Ovni, il fut appellé à témoigner devant le Congrès en 1968 où il plaida pour que des études sérieuses soient menées sur le sujet. Il a relevé les défis des sceptiques, et conduit de nombreuses analyses scientifiques.

Après sa mort tragique en 1971, les dossiers de ses enquêtes avaient été versés aux services d'archives de l'Université d'Arizona, d'où ils sont ressortis pour la première fois. Bill Birnes et son équipe de télévision présentent des preuves que l'on pensait perdues à jamais."

James McDonald

Dans un dossier consacré aux disparitions des ufologues, le Professeur G. Cope Schellhorn a publié ce commentaire : "Le Dr McDonald s'était fait de nombreux ennemis parmi ceux qui maintenaient la couverture officielle. Victime d'un état dépressif, il s'était tiré une balle dans la tête, mais se rata. Plusieurs mois plus tard, condamné à se déplacer en fauteuil roulant, il serait allé en ville s'acheter un nouveau revolver, puis aurait conduit vers le désert pour se donner la mort." - http://www.philschneider.org/articles/is_someone_killing.html

http://ovnis-usa.com/VIDEOS/UFO_Hunters_The_Lost_UFO_Files_part1.flv

"En 1954, alors qu'il conduisait dans le désert d'Arizona, accompagné de quatre confrères météorologues, James McDonald avait lui-même observé une sphère volante d'apparence métallique, brillante comme de l'aluminium. Cette manifestation l'avait déterminé à consacrer le reste de sa vie à l'étude rigoureuse du phénomène. Il était finalement parvenu à la conclusion que les autorités cachent la vérité au public."

Les fameuses photos de Rex Heflin prises sur l'autoroute de Santa Ana, en Californie, le 3 août 1965, avaient déjà été jugées authentiques par les spécialistes de l'agence photographique UPI, et les enquêteurs du NICAP, malgré les manoeuvres de l'Air Force, dans le cadre de son Projet BlueBook, pour discréditer le témoin. 

"Deux hommes se prétendant du NORAD (North American Air Command) s'étaient fait remettre les originaux et ne les ont jamais restitués. Il était alors facile pour l'US Air Force de les décrédibiliser, en faisant circuler des copies sur lesquelles un fil de suspension avait été ajouté."

Bill Birnes a fait appel à un ex-ingénieur de Polaroïd, équipé du même modèle 101, qui n'a eu aucun mal à réaliser 3 photos en une quinzaine de secondes; il a jugé par ailleurs cohérentes les différences de tonalité entre les photos réalisées de l'intérieur du camion et à l'extérieur.

Rex Heflin est mort en 2005,; ses originaux lui avaient été mystérieusement retournés 20 ans plus tard. La série lui rend hommage en démontrant une fois de plus que ses images ne peuvent être contestées.

Le cas de l'US Air Force RB-47, en 1957, fait partie de l'épisode. Il a été mentionné ici le 30 septembre. - http://ovnis-usa.com/2008/09/30/mardi-30-septembre/ - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=4526.0

L'équipe revient également sur l''incident de Socorro, au Nouveau-Mexique, en avril 1964. Le Dr James McDonald avait personnellement recueilli le témoignage du policier Loonie Zamora.

http://ovnis-usa.com/VIDEOS/UFO_Hunters_The_Lost_UFO_Files_part2.flv

Suite des Videos, Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=6317.0

Part 1 - http://www.youtube.com/watch?v=GsNo6XmTCTQ
Part 2 - http://www.youtube.com/watch?v=3VgYJyQl7x4
Part 3 - http://www.youtube.com/watch?v=UDiAO2zrsaM
Part 4 - http://www.youtube.com/watch?v=0G_HJ4xej7w
Part 5 - http://www.youtube.com/watch?v=6rmdK-iLhso
Part 6 - http://www.youtube.com/watch?v=dIAr8ELGWWQ

Samedi 3 Janvier -

Les frères Clay & Shawn Pickering sont membres de longue date de la branche new-yorkaise du Disclosure Project/New-York et communiquent sur le forum Open Minds depuis le printemps dernier.

Ils ont maintenu le contact avec leur "Source A", qui ferait partie d'un groupe secret de la NAVY favorable à la Divulgation. Ils viennent de publier un email reçu le 30 juin 2008.

Clay précise cependant : "Une partie des informations devait être masquée, parce que le programme évoqué ici n'est pas terminé."

"Comme vous le constaterez à la fin de son message, notre source traverse des périodes de remise en question. N'allez pas en conclure qu'il hésiterait à poursuivre dans le sens de la Divulgation. Ce n'est pas le cas. Il a traversé une épreuve. On le sent un peu déprimé après les transformations qu'il a subies." - http://ovnis-usa.com/reunions-a-lonu-suite/

Au 30 juin 2008, la possibilité d'une éruption catastrophique à Yellowstone n'était pas d'actualité [voir à la date d'hier].

Source A - "OK, j'ai décidé de suivre le conseil de ====== et de rédiger ce texte au lieu de laisser des notes éparses flotter dans le cyberespace.

Il se confirme que nous ne maîtrisons pas encore la technologie pour quitter ce monde. Je ne crois plus trop à tous ces récits de 'Contactés' qui auraient fait des promenades dans des vaisseaux. En tous cas, ce n'était pas en compagnie des E.T.s avec lesquels j'ai été en contact.


Il est relativement facile de 'Modifier' un corps humain pour l'acclimater à des conditions environnementales différentes. Les 'Conformeurs' représentent des formes de vie basées sur une association Silicium/Carbone. Ils ne peuvent survivre sur notre planète. Ils doivent se préserver dans une Bio-combinaison de type argileux; c'est pourquoi ils se maintiennent en mouvement. Ils projetent des images par télépathie.

Six d'entre nous s'étaient portés volontaires (c'est bien la dernière fois que je me porte volontaire pour quoique ce soit) pour subir une modification par chirurgie.

Ils ont commencé par ouvrir =========== ========= ======= ========= ============= ============= ========== =========== ========= ======= ========= ============= ============= ========== =====.

J'étais conscient pendant toute l'opération, mais je n'ai ressenti aucune douleur, ni inconfort. Ainsi qu'on me l'a expliqué, le dispositif augmentait le ===== ====== de plus de 1000% dans tout le corps; il agissait également comme un ======== d'échange, augmentant la pression sanguine de ===/=== et me permettait de respirer le ======== ======== ========.

Une fois connecté, je ne pouvais continuer de respirer notre atmosphère, mais je devais m'adapter à celle qui leur est spécifique.
Bien, assez parlé de ça. Venons-en aux points noirs.. La planète Terre et l'humanité sont dans un triste état.

Il y a eu des cycles de réchauffement et de refroidissement, et nous sommes dans une période chaude, mais les effets de la pollution précipitent les évènements. Ajoutez à celà que la Terre n'a JAMAIS porté 6.5 milliards d'individus auparavant.

Comme on peut le voir sur 'Goggle Earth', les glaciers de l'Himalaya fondent très rapidement. Ils vont se tarir, or leurs eaux alimentent les quatre fleuves principaux du sous-continent sino-indien. Ca représente près de LA MOITIE de la population mondiale. Les conditions de la prochaine GUERRE sont réunies... LA GUERRE POUR L'ACCES A L'EAU !!!!!

Souvenez-vous que l'Inde et la Chine disposent chacune de La Bombe.
Ca ne veut pas dire que nous soyons à l'abri en occident. Avez-vous entendu parler des 'Super Volcans' ?
Je n'étais pas au courant jusqu'à la semaine dernière. Le noyau de cette planète est extrêmement actif, et il fait monter la pression sous ces immenses volcans tous les 600.000 à un million d'années. Notre compte est bon, parce que son épicentre est situé juste en-dessous du Parc national de Yellowstone. L'Amérique du Nord est condamnée à terme.

Les E.T.s estiment que notre monde ne pourrait compter que 1,5 à 2 milliards d'individus AU MAXIMUM !!!!!!!

Tenez-vous prêts pour la prochaine extinction massive. Plus rien n'a d'importance..

Quoiqu'il en soit, j'ai un immense ===== ====== ====== et je ne me sens pas très bien, mais je respire à nouveau l'air de notre monde. Je devrais avoir récupéré d'ici 3 mois. Je viens bientôt pouvoir rentrer à New-York pour me reposer et me remettre d'aplomb.

Je ne peux même pas boire une bonne bière, plus rien ne me parait avoir de goût. Ils m'ont dit que ça ne durerait pas.
J'aurai beaucoup de choses à vous raconter.
Je me suis juré de ne plus jamais recommencer..
A suivre,
Source A

PS : Un point positif - les M.I.B.s ont maintenant peur de moi et des 5 autres, et nous pouvons faire pratiquement n'importe quoi, dans des limites raisonnables. J'en suis désolé, mais je ne pense pas que la divulgation soit la meilleure des choses qui puisse nous arriver pour le moment."

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=2342.0

Vendredi 2 Janvier -
Une intense activité volcanique dans le Parc de Yellowstone préoccupe les scientifiques depuis le 26 décembre. C'est un phénomène assez courant, puisqu'on y enregistre entre 1.000 to 2.000 secousses par an. Mais les stations sismiques de l'Université de l'Utah en ont compté 250 en quelques jours. Ils pourraient annoncer un évènement d'une ampleur exceptionnelle.

La région accueille 3 millions de visiteurs par an, qui viennent admirer ses 10.000 geysers et phénomènes géothermiques. Mais peu réalisent que Yellowstone est situé sur un supervolcan, sans cheminée, et toujours très actif, classé dans la catégorie des risques 'Mega-colossaux'.

Le Parc s'étend sur une caldera de 70 kilomètres de diamètre, un immense cratère résultant d'un effondrement qui s'est formé lors d'une éruption gigantesque, il y a 70.000 ans.

En novembre 2007, la revue Science avait publié des observations selon lesquelles la région centrale du Parc se soulevait de 7cm par an depuis 2004, à cause de la remontée du magma sous la surface. C'est trois fois plus que la norme établie depuis qu'on a commencé, en 1923, à effectuer ces relevés.

"Un supervolcan est un volcan qui produit les éruptions les plus importantes et les plus volumineuses sur Terre. L'intensité de ces explosions varie mais est suffisante pour créer des dommages considérables à l'échelle d'un continent et même avoir des effets sévères voire cataclysmiques pour le climat et la vie sur Terre." - http://fr.wikipedia.org/wiki/Supervolcan

http://ovnis-usa.com/VIDEOS/supervolcano_1_5.flv

Le 27 décembre 2008, on a enregistré une magnitude de 3.9. Il y a 640.000 ans, le "Super volcan" avait craché 250 kilomètres cubes de poussières. Une autre éruption à Yellowstone, qui remonte à 2,1 millions d'années, avait atteint 8 sur l'échelle VEI. On estime qu'elle avait projeté un nuage de poussières à 16 kilomètres d'altitude, éjectant 10 fois plus de matières qu'une éruption de magnitude 7.

La dernière de cette ampleur s'était produite il y a 74.000 ans à Toba, en Indonésie. Quelques scientifiques pensent qu'elle avait causé un refroidissement climatique capable de provoquer l'extinction de l'espèce humaine.

http://www.usnews.com/blogs/capital-commerce/2008/12/31/earthquakes-swarm-yellowstone-supervolcano.html - http://www.earthfiles.com/ - http://www.sciencemag.org/cgi/content/abstract/sci;318/5852/952?maxtoshow=&HITS=10&hits=10&RESULTFORMAT=&fulltext=Yellowstone&searchid=1&FIRSTINDEX=0&resourcetype=HWCIT

http://www.horaz.com/horazyclopedia/Savoir/ARTICLES/Supervolcan_Yellowstone.htm

http://www.telegraph.co.uk/earth/environment/4032098/Yellowstone-Park-shaken-by-hundreds-of-earthquakes.html

Suite des Videos, Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=6266.0

http://fr.youtube.com/watch?v=QHFAyIYLyS8

http://fr.youtube.com/watch?v=EDQ_WZj-Ur4

http://fr.youtube.com/watch?v=SqOAdl1kM0U

http://fr.youtube.com/watch?v=G_4wkuAYUVw

http://fr.youtube.com/watch?v=waDWYNwu5hw

Cette alerte résonne avec certains commentaires de la "Source A", par l'intermédiaire des Frères Pickering, qui seront rapportées demain.

Jeudi 1er Janvier - Le 12 février 2008, la chaîne américaine PBS/Nova a révélé l'histoire des "Astrospies" : les premières stations spatiales habitées (Manned Orbital Laboratory pour les américains et Almaz pour les russes) ont été conçues et équipées pour des missions d'espionnage. Le projet M.O.L. a été annulé en 1969 avant le premier vol opérationnel, mais les Russes avaient poursuivi leurs observations secrètes au-dessus des Etats-Unis et de leurs alliés, de 1974 à 1977.

Les réalisateurs Andreas Dirr et C. Scott Willis ont eu accès pour la première fois à une base stratégique en Russie. Des vétérans russes et américains, qui ont participé aux formations d'astronautes et de pilotes-espions, ont accepté de témoigner et montrent comment ces projets ont marqué la recherche spatiale jusqu'à ce jour.

Dans cet extrait, un cosmonaute fait visiter la cabine d'un de leurs satellites Almaz ("Diamant") resté au sol, et détaille les systèmes d'espionnage embarqués.

Ce documentaire de 52 minutes a été diffusé le 2 septembre en français sur ARTE : "M.O.L. & Almaz : Des espions dans l'espace", avec cette présentation :

"Dans leur course effrénée à la conquête de l'espace, Américains et Soviétiques ont aussi cherché à se surveiller mutuellement.
Les Soviétiques prennent les Américains de court en lançant dès 1957 le satellite Spoutnik. En août 1961, la NASA envoie Corona, un satellite espion censé prendre des photos du territoire de l'URSS et de ses bases secrètes. Cependant cette petite merveille technique ne parvient à photographier qu'une mer de nuages au-dessus de l'empire ennemi.

http://ovnis-usa.com/VIDEOS/NOVA_Almaz.flv

Les services de renseignements imaginent alors que des espions humains pourraient prendre des images fiables en embarquant à bord de satellites qui, en orbite, survoleraient toutes les 90 minutes les immenses espaces soviétiques.

La CIA confie à l'US Air Force le soin de former des pilotes et des astronautes pour participer au projet ultrasecret de laboratoire spatial baptisé Manned Orbiting Laboratory (M.O.L.). Il consistait officiellement à conduire des missions scientifiques. En fait, les deux astronautes embarqués dans le satellite espion disposaient d'équipements sophistiqués, dont un télescope capable de distinguer des objets au sol d'une taille de 5 centimètres. Le MOL était si secret que l'essentiel de l'information le concernant est toujours classifié, et les astronautes de l'époque n'en parlent encore aujourd'hui qu'à demi-mots.

De leur côté, les Soviétiques planchaient sur leur programme Almaz, dédié lui aussi aux missions d'espionnage. Trois Almaz furent lancés dans les années 70.

Les russes disposaient d'un canon pour détruire les satellites ennemis - ou attaquer les Astrospies américains. Almaz est certainement le premier engin habité entièrement équipé pour la guerre spatiale. Lorsque le canon spatial fut testé, ce fut le premier tir sur ce potentiel champ de bataille futur." http://www.collectspace.com/ubb/Forum23/HTML/002248.html

http://www.arte.tv/fr/semaine/244,broadcastingNum=863507,day=4,week=36,year=2008.html

Un lecteur s'était intéressé à ce documentaire, et il a pensé que l'incident de Kecksburg, le 9 décembre 1965, pourrait s'expliquer par le décrochage et la chute d'une cabine Almaz. Il expliquait que les marquages pouvaient être des caractères cyrilliques. Il faisait aussi un rapprochement avec une déclaration évasive de la NASA :

"Début 2002, John Podesta et Leslie Kean portèrent l'affaire de Kecksburg en justice au nom de la Loi sur la Liberté de l'information, afin d'obliger le gouvernement à publier les documents dont il disposait sur cette affaire. En décembre 2005, une décision de justice fut rendue et le porte-parole de la NASA annonça que "le gouvernement avait, en fait, récupéré à Kecksburg les restes d'un satellite russe mais que tous les documents d'époque avaient été égarés au début des années 90." La NASA avait aussi évoqué un satellite Cosmos 96. http://fr.wikipedia.org/wiki/Incident_de_Kecksburg

Toutefois, selon ce qu'on en sait aujourd'hui, le programme Almaz n'était pas encore opérationnel en décembre 1965.

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=1727.0

http://fr.wikipedia.org/wiki/Station_spatiale

http://fr.wikipedia.org/wiki/Manned_Orbital_Laboratory

http://www.pbs.org/wgbh/nova/astrospies/program.html - http://www.lexilogos.com/clavier/russkij.htm

Les liens suivants couvrent les périodes indiquées :1er janvier au 3 juillet 2006 - 4 juillet au 6 novembre 2006 - 6 novembre au 30 décembre 2006 - 1er janvier au 18 mai 2007 - 18 mai au 31 juillet 2007 - 1er août au 31 décembre 2007En 2008, chaque lien couvre plutôt un trimestre :- 1er janvier au 31 mars 2008 - 1er avril au 30 juin 2008 - 1er juillet au 30 septembre 2008 - 1er octobre au 31 décembre 2008