Depuis le 6 décembre 2005, mon intérêt pour la scène ufologique américaine s'est trouvé renforcé avec la diffusion des premiers "messages de Serpo" par Victor Martinez, sur sa liste de quelques 300 abonnés. Ensuite, impossible de décrocher. Depuis, beaucoup d'éléments nouveaux sont apparus, relatifs au phénomène Ovni... surtout aux USA.

Après l'Affaire Serpo, l'Ovni de l'aéroport O'Hare de Chicago, nous avons traité des Drones de Californie, du Programme CARET, de l'incident de Stephenville, Texas, des "révélations" de la Source A...

Didier de Plaige

© Ovnis-USA
1er Octobre au 31 Décembre 2010

Le Forum de "Ici & Maintenant!" développe son interactivité : la Section Ovnis-USA propose aux lecteurs de s'associer au travail de recherche.

Jeudi 30 Décembre 2010 - Un sondage sur le Calendrier Maya

Sondage C2C

La question est posée à ses visiteurs par la radio 'Coast-to-Coast AM' : "La 'Prédiction Maya' annonce-t-elle un cataclysme en 2012 ?" http://fr.wikipedia.org/wiki/Calendrier_maya

Plus de 10.000 réponses donnent cet intéressant résultat : près de la moitié des participants rejette cette hypothèse, et seulement 12% semblent y porter crédit.

Les auditeurs de cette station très écoutée sont pourtant sensibles et réceptifs à ce genre de thématique. Ainsi, une part importante (39%) pense que la fin de l'année 2012 marquera bien une étape dans l'évolution humaine :

- "Oui. La science très avancée des Mayas a pu prédire des éruptions et autres catastrophes naturelles, lesquelles correspondent à cette période." - 12,03%

- "Non. Bien que leur calendrier puisse s'arrêter en 2012, on ne doit pas l'interpréter dans le sens d'une catastrophe pour l'humanité." - 48,82%

- "Le message des Mayas signifie que de profonds changements dans la spiritualité et la conscience nous attendent en 2012, parce que la Terre sera alignée avec le centre de la galaxie." - 39,15%

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=8752.0

http://www.coasttocoastam.com/poll/view/49400

Lundi 27 Décembre 2010 - Le Diaporama de Gilles Pinon

Ce diaporama d'une soixante de pages avait été adressé par le Contre-Amiral Gilles Pinon à la rédaction de la chaîne 'Direct8' en Mars 2009. Il était l'auteur de "Fatima, un Ovni pas comme les autres", et l'initiateur de la Lettre ouverte au président de la république d'avril 2008.

Ce texte réclamait la prise en main du problème ovnien par les structures politiques, militaires et scientifiques du pays, "mettant en garde contre le risque d'ethnocide de contact entre civilisations assymétriques et la dangerosité du phénomène, même en l'absence d'hostilité de sa part." Gilles Pinon nous a quittés en juin 2009. Son diaporama avait finalement été mis en ligne par Michel Ribardière. - http://ovnis-usa.com/lettre-ouverte/

http://www.ovnis-usa.com/DIVERS/Diaporama_Gilles_Pinon.ppt

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=8746.0

Vendredi 24 Décembre 2010 - Nous sommes tous connectés

Un hommage à Carl Sagan, sous-titré en français par 'MrCocotiti' - un participant de notre forum - qui souhaite l'offrir à tous comme un cadeau de Noël :

http://www.ovnis-usa.com/VIDEOS/Carl_Sagan_L_homme_des_Etoiles.flv

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php/topic,4513.0.html

Mardi 21 Décembre 2010 - La première Exoplanète habitable découverte en Mai 2011 ?

"La Prédiction Scientométrique permet de formuler une hypothèse sur la découverte de la première planète potentiellement habitable, ayant une masse similaire à celle de la Terre." - http://fr.wikipedia.org/wiki/Scientom%C3%A9trie

Les auteurs de cette étude publiée le 12 Septembre 2010 sur le site d'archives scientifiques de l'Université Cornell sont les Professeurs Samuel Arbesman et Gregory Laughlin, de Harvard et de l'Université de Californie à Santa Cruz.

Résumé : "La recherche d'une exoplanète habitable intéresse depuis longtemps les chercheurs, mais ils ne disposent que très récemment des instruments nécessaires pour les mener à bien. Depuis la première découverte en 1991, le nombre de planètes extra-solaires se monte aujourd'hui à 500. La plupart sont des géantes gazeuses semblables à Neptune ou Jupiter. Nous devrions très prochainement découvrir la première exoplanète semblable à la Terre.

Nous devrions très prochainement découvrir la première exoplanète semblable à la Terre.

500 exoplanètes

Les deux chercheurs ont développé un nouvel outil de mesure de l'habitabilité pour les planètes découvertes, qui leur permet de prédire quand la première planète habitable sera identifiée."

La majorité des planètes découvertes à ce jour se situe dans un rayon de 300 années-lumière autour du Soleil (petit cercle sur l'image), soit une minuscule zone de la Voie Lactée. La plus petite, soit 1,9 fois plus massive que la Terre, est Gliese 581e.

Galaxie "Une analyse statistique sur la liste des exoplanètes connues nous a permis de prévoir que la première planète potentiellement habitable sera découverte dans la première moitié de l'année 2011, probablement début Mai 2011. Les probabilités générales sont de 66% d'ici 2013 et 75% d'ici 2020. - http://fr.wikipedia.org/wiki/Bootstrap_%28statistiques%29

Nos prédictions, à partir seulement des caractéristiques des planètes déjà identifiées, s'accordent bien avec les autres évaluations indépendantes. Les techniques scientométriques de prédiction permettent également d'évaluer les avancées scientifiques dans de nombreux autres domaines." - http://fr.wikipedia.org/wiki/Exoplan%C3%A8te

Source - http://arxiv.org/abs/1009.2212/

Nombre total d'exoplanètes découvertes à ce jour : 500 (l'affichage sur ce site de la NASA permet des classements par Nom, Date de la découverte, Distance à la Terre, Masse...) - http://planetquest.jpl.nasa.gov/atlas/atlas_search.cfm?
&Sort=EarthDist&SortDir=ASC

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php/topic,4714.0.html

Samedi 18 Décembre 2010 - Des fuites annoncées sur les Ovnis ?

Un nouvel article de Steve Hammons, dans l'attente des révélations de WikiLeaks sur le sujet : "Les Journalistes feront face à leurs responsabilités au moment de la Divulgation.

La récente controverse, toujours en cours, concernant la diffusion d'informations sensibles, nous amène à raviver deux thèmes, qui sont depuis longtemps fondamentaux : la liberté de la presse et le rôle du journalisme dans la société.

Un aspect du débat, que de nombreuses personnes considèrent comme un sujet étrange, est la référence aux Objets Volants Non Identifiés (OVNIs) dans certains documents ou rapports.

Ce thème pourrait cependant servir d'exemple unique sur la façon dont nous considérons le rôle du journalisme, du gouvernement et des citoyens sur un sujet qu'il pourrait être important de connaître et qui requiert à la fois discrétion et sensibilité.

Steve Hammons

De nos jours, les journalistes, et beaucoup d'autres secteurs de la société, doivent faire face à de continuels changements dans l'évolution de l'économie, le développement technologique, les avancées scientifiques, ainsi que dans de nombreux aspects de la vie quotidienne.

Le journalisme en particulier suit une longue tradition de lignes directrices éthiques et professionnelles concernant la liberté de la presse et le reportage responsable. Ceci se combine avec une constante évolution du paysage technologique de l'Internet et de certaines caractéristiques propres aux grands groupes mediatiques.

Agir de manière équilibrée

WikiLeaks La pierre de touche de la Constitution des Etats-Unis et ses dispositions soulignant la liberté d'expression et la liberté de la presse, continue d'être le point de référence fondamental. De nombreuses tentatives d'amender la Constitution des Etats-Unis pour renforcer la liberté de l'homme, sont également valables mais souvent controversées.

La tâche qui consiste à concilier ces libertés avec un comportement responsable et une discrétion de bon sens, est maintenant placée au premier plan et se situe au centre des discussions sur les divers événements actuels. Et, aussi étrange que cela puisse paraître, le sujet OVNI est l'un des défis actuels.

Tout comme pour d'autres thèmes sensibles impliquant la sécurité nationale, certaines personnes qui étudient le phénomène OVNI estiment qu'un haut niveau de restrictions gouvernementales sur les informations se rapportant aux OVNIs porte atteinte au droit des citoyens qui est d'être informés sur les agissements de leurs gouvernements.

L'argument s'étend à l'idée que les êtres humains formant la base de la société ont la nécessité de connaître certains sujets qui pourraient les concerner, y compris les découvertes insolites ou non conventionnelles et leur développement.

Le contrepoint est que certains sujets doivent être tenus secrets pour des raisons d'intérêt supérieur visant à préserver la défense nationale. Et, dans de nombreux cas, les alliances internationales et l'amitié entre les nations et les sociétés sont également en jeu.

Comment la profession et l'art du journalisme peuvent-ils gérer ces facteurs ?

Comme cela a souvent été le cas, chaque fois qu'un changement se produit dans la dynamique économique, de nouvelles difficultés s'ajoutent aux perspectives des dirigeants de media, et les journalistes sont alors confrontés à des dilemmes intérieurs.

Enquêter sur les mystères

Quand il s'agit d'aborder des thèmes scientifiques inhabituels et non conventionnels, les journalistes se trouvent également confrontés à l'auto-censure pratiquée par les directeurs de media et souvent aussi par certains membres de la communauté scientifique.

La situation peut se terminer en queue de poisson en raison de la restriction sur les informations liées à la défense, ainsi que pour des raisons de stratégie nationale, de sûreté mondiale, mais aussi de sécurité tactique opérationnelle.

En dépit des points de vue parfois exprimés selon lesquels les décisions et les opinions concernant l'équilibre entre sécurité et liberté de la presse sont simples et clairs, en réalité ce n'est probablement pas toujours le cas.

Comme nous le savons, la classification "top secret" est parfois utilisée pour couvrir des actes répréhensibles et des conduites inappropriées.

WikiLeaks
WikiLeaks

Dans le même temps, pour un certain nombre de raisons légitimes, d'autres sujets classifiés, y compris des affaires très compartimentées et la nécessité dans ce cas de justifier le 'besoin de savoir', peuvent vraiment nécessiter que l'information soit hautement sécurisée.

Pour certains chercheurs, le phénomène OVNI se situe dans la catégorie des avancées scientifiques émergentes qui pourraient radicalement modifier notre compréhension au sujet de la Terre, de l'univers, de la vie et de l'espèce humaine.

Cela peut être extrêmement complexe car les diverses sortes d'objets volants inhabituels, observés durant les décennies et les siècles passés, sont probablement associés à des mystères encore plus déstabilisants.

Les visiteurs extraterrestres, l'existence de multiples dimensions, les anomalies de l'espace-temps, l'histoire oubliée de la civilisation humaine, les aspects inconnus de l'ADN humain, la perception extrasensorielle, ainsi que d'autres sujets aux limites de la science, ont tous été reliés au phénomène OVNI, directement et indirectement.

Pour quelques chercheurs cela pourrait seulement représenter le sommet de l'iceberg.

Le journalisme responsable, quand il s'agit de traiter ces sujets, semble à ce jour n'avoir pas encore trouvé ses marques. Mais cela ne signifie pas que les journalistes soient incapables de gérer la situation de façon responsable et professionnelle.

Les journalistes doivent aujourd'hui prendre en considération et savoir apprécier toute les implications sécuritaires, s'agissant de situations non conventionnelles susceptibles d'affecter la sûreté des sociétés américaine et mondiale.

Les fondements de la Constitution des Etats-Unis et de la Déclaration des Droits demeurent jusqu'à ce jour des éléments-clés pour un journalisme responsable, et doivent continuer de nous inspirer à l'avenir." - Source - http://www.americanchronicle.com/articles/view/204798

Bill of Rights

Steve Hammons invite ses lecteurs à parcourir le site du Joint Recon Study Group <http://jointreconstudygroup.blogspot.com/> et celui du Transcendent TV & Media. <http://tvtranscend.blogspot.com/>

http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9claration_des_Droits_%28%C3%89tats-Unis%29

Natacha, pour Ovnis-USA

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php/topic,8071.0.html

Mardi 14 Décembre 2010 - "Après la Divulgation" - la synthèse

Un participant prénommé Jo vient de réaliser pour le forum une très intéressante synthèse de l'ouvrage de Richard Dolan & Bryce Zabel, publié en octobre 2010 : "After disclosure : The People's Guide to Life After Contact". Richard Dolan, auteur de la trilogie "UFOs & the National Security State", le présentait ici le 8 juin 2010. - http://ovnis-usa.com/apres-la-divulgation/

Selon l'introduction publiée sur le site web qui lui est consacré : "Le livre se situe le jour où la Divulgation devient effective puis fait un retour en arrière sur le phénomène E.T. mettant ainsi en place le décor qui mène à cette fatidique journée. Il aborde au passage la notion de quasi-monde parallèle (black world) issu du secret et des prodigieuses avancées technologiques venant de la rétroconception E.T. - http://www.afterdisclosure.com/

Les auteurs reviennent ensuite sur les possibles raisons qui pousseront à la Divulgation, pour laisser place aux questions immédiates sur les E.T. eux-mêmes : Qui sont ils ? Que veulent ils ? Sont ils une menace ? etc...

Un chapitre est consacré à l'impact général sur la société, aux conséquences sur les institutions, la justice, l'économie, etc... Le chapitre suivant explore le scénario de la transformation de l'humanité par cet événement. Elle survit au processus et les auteurs décrivent à quoi elle pourrait ressembler.

After Disclosure

http://icietmaintenant.fr/SMF/

Deux chapitres sont réservés à la Religion, la Science et l'Exopolitique. En conclusion on trouve une lettre ouverte aux gardiens du secret (black world), aux E.T. (the Others). Elle est également adressée au lecteur." - http://www.afterdisclosure.com/2010/09/introduction.html

http://www.ufodigest.com/article/after-disclosure-book-ufos-et-contact-due-out-october-2010

http://www.ovnis-usa.com/DIVERS/Jo_After_DisclosureAD.pdf

Jo propose sa synthèse au format Pdf. Il offre également une version pour l'impression, qui présente 2 pages par feuille. - http://www.ovnis-usa.com/DIVERS/Jo_After_DisclosureAD-2s.pdf

Le livre original en anglais est disponible ici pour 19,26 Euros. - http://www.amazon.fr/D-After-Disclosure-Peoples-Contact/dp/0967799538/ref=sr_1_1?ie=UTF8&s=english-books&qid=1291812859&sr=1-1

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php/topic,13726.0.html

Samedi 11 Décembre 2010 - Une nouvelle production Spielberg

Le prochain film de Michael Bay en 3D, annoncé pour le 1er juillet 2011, nous faire revivre à sa manière l'alunissage de la mission Apollo 11 le 20 juillet 1969 : "40 ans plus tard, le secret demeure." C'est le dernier épisode de la trilogie Transformers. Sortie prévue le 29 juin 2011 en France.- http://fr.wikipedia.org/wiki/Transformers_3_:_Dark_of_The_Moon

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php/topic,14451.0.html

Jeudi 9 Décembre 2010 - Wikileaks & les Ovnis

L'histoire des fuites WikiLeaks semble devoir bénéficier à Gary McKinnon qui attend toujours en Angleterre son éventuel transfert aux Etats-Unis : en comparaison, son intrusion sur des serveurs de la NASA et d'agences gouvernementales en 2001-2002 va paraître bien innocente. - http://ovnis-usa.com/gary-mckinnon/ - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=1557.0

Il devient même difficile de le juger si les USA n'arrêtent pas Julian Assange. Dans le quotidien britannique The Guardian daté du 3 décembre, celui-ci répond aux questions des lecteurs : "[...] Il est à noter que des archives en attente de publication concernent les Ovnis." - http://www.guardian.co.uk/world/blog/2010/dec/03/julian-assange-wikileaks

Stephen Bassett, Directeur du Paradigm Research Group, est intervenu le 3 décembre sur Coast to Coast AM, invité par George Noory après les récentes déclarations de Julian Assange au Guardian. - http://www.paradigmresearchgroup.org/

[audio:http://www.ovnis-usa.com/SONS/C2C_Steve_Bassett_Wikileaks_031210_3mn30.mp3]

Steve Bassett "En attendant... nous avons appris que dans ce dossier se trouvent des documents souvent fantaisistes; cependant WikiLeaks n'accorde aucun crédit aux témoignages individuels. Mais Julian Assange possède des cables diplomatiques sur le sujet, et c'est cette partie qui l'intéresse. Il était inévitable que WikiLeaks diffuse de telles infos, la seule question était : Quand vont-ils le faire ?

Quoi qu'on en pense, l'action de WikiLeaks est une opportunité extraordinaire. Ils valident bien des théories conspirationnistes, en nous permettant de constater comment le gouvernement a développé la pratique systémique du secret au point de commettre de tel abus. 

Assange a de bonnes raisons de craindre qu'on tente de l'assassiner... C'est le début d'une nouvelle ère. Le sujet des Ovnis occupe une place de choix, qui démontre les abus de l'empire secret dans un domaine essentiel. Nous reviendrons vous en parler dès que ça sort publiquement."

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php/topic,14424.0.html

Lundi 6 Décembre 2010 - Le point de vue de Norio Hayakawa sur le phénomène OVNI

Le chercheur se réfère aux propositions faites par le Dr Jacques Vallée dans son livre "Autres dimensions : chroniques des contacts avec un autre monde" et aux réflexions de Tomas Scolarici (a.k.a. James Black) :

1. "Les choses que nous dénommons objets volants non identifiés ne sont ni des objets ni volants. Ils peuvent se matérialiser, comme le montrent certaines photographies fiables, et violent les lois du mouvement tel que nous les connaissons". (Citation du célèbre livre "Autres dimensions : chroniques des contacts avec un autre monde" du Dr. Jacques Vallée). - http://fr.wikipedia.org/wiki/Jacques_Vall%C3%A9e

2. "Ces objets volants non identifiés qui restent NON IDENTIFIÉS et défient toute explication naturelle ne sont pas des phénomènes nouveaux. Ces "Entités" sont avec nous depuis le commencement de notre histoire et peut-être même avant". (Citation de Tomas Solarici, a.k.a. James Black).

Les OVNIS ont été observés à travers l'Histoire et ont toujours reçu (ou fourni ) leurs propres explications dans le cadre de chaque culture. Dans l'antiquité, leurs occupants étaient vus comme des dieux, dans les époques médiévales comme des magiciens, au 19ème siècle, comme des génies scientifiques, et à notre époque, comme des voyageurs interplanétaires.

Norio Hayakawa

(Des déclarations faites par les occupants du vaisseau en 1897 incluent des affirmations telles que : "Nous sommes du Kansas" et même "Nous sommes de partout... mais nous serons en Grèce demain"). (Citation du célèbre livre "Autres dimensions" du Dr. Jacques Vallée).

3. "Les observations d'OVNIS ne sont pas nécessairement provoquées par des voyageurs de l'espace. Le phénomène pourrait être la manifestation d'une technologie beaucoup plus complexe. Si le temps et l'espace n'ont pas une structure aussi simple que celle supposée jusqu'à maintenant par les scientifiques, la question est alors "D'où viennent-ils ?" Cela peut être vide de sens, mais ils pourraient venir d'un lieu dans le temps. Si la conscience peut se manifester en dehors du corps, alors l'éventail des hypothèses peut être encore plus large." (Citation du célèbre livre "Autres dimensions" du Dr. Jacques Vallée).

"L'hypothèse extraterrestre n'est pas du tout satisfaisante. L'hypothèse de voyageurs temporels est meilleure que celle des extraterrestres mais ne répond en aucun cas à toutes les questions". (Citation de Tomas Solarici).

Autres Dimensions 4. "La clé de la compréhension du phénomène réside dans les effets psychiques qu'il produit sur ses observateurs (ou la prise de conscience qu'il rend possible). Leurs vies sont souvent profondément changées et ils développent des talents inhabituels (qu'ils peuvent parfois trouver difficile à gérer). La proportion de témoins qui se signalent et qui publient un rapport de ces expériences est relativement faible. La plupart d'entre-eux choisit de garder le silence". (Citation du célèbre livre "Autres dimensions" du Dr. Jacques Vallée)

5. "Le contact entre les perceptions humaines et le phénomène OVNI survient toujours sous des conditions contrôlées par ce dernier. Sa caractéristique majeure est un facteur d'absurdités qui conduit au rejet de l'histoire par la couche supérieure de la société et l'absorption à un profond niveau de l'inconscient des symboles véhiculés par la rencontre.

Le mécanisme de cette résonance entre le symbole OVNI et l'archétype de l'inconscient humain a été abondamment démontré par Carl Jung dont le livre "SOUCOUPES VOLANTES" fait de nombreuses références à la signification séculaire des signes dans le ciel". (Citation du célèbre livre "Autres dimensions" du Dr. Jacques Vallée).

"Le phénomène OVNI COEXISTE avec nous, les humains. Le phénomène OVNI est avec nous, était avec nos ancêtres et restera inchangé dans le futur. Ces "Entités" n'ont aucun besoin, ou ne sont pas intéressées, ou ne peuvent pas nous contacter ouvertement". (Citation de Tomas Solarici).

6. "Il est possible que la complexité du phénomène OVNI rende toute compréhension impossible. Personne ne sait ce qu'est le phénomène OVNI et nous n'en saurons probablement jamais plus" (Citation de Tomas Solarici).

7. "Le phénomène OVNI n'est pas une menace pour notre sécurité. Le même phénomène ne fut pas plus une menace pour les Sumériens, les Romains ou les Indiens". (Citation de Tomas Solarici, a.k.a. James Black). 8. "Il n'existe pas d'omerta sur ces affaires et, comme nous-mêmes, les autorités n'ont que peu de connaissance sur la nature du phénomène OVNI. Elles ont cependant appris que le phénomène ne représentait pas une menace pour notre sécurité". (Citation de Tomas Solarici).

Norio Hayakawa : "Je suis en total accord avec le Dr Jacques Vallée et Tomas Scolarici. Ils résument ma position personnelle sur le phénomène OVNI. C'est selon moi pour cette raison qu'il ne faut pas attendre d'événement tel qu'une DIVULGATION de la part du gouvernement. Bien sûr, s'ils le souhaitaient, les gouvernements du monde pourraient à tout moment libérer TOUS les dossiers relatifs aux observations d'OVNIS. Cependant, le seul fait de publier ces fichiers ne changerait absolument rien puisque que le public exigerait des explications sur ce qu'est le phénomène OVNI.

Le gouvernement n'a pour unique responsabilité que celle d'expliquer les choses ayant un rapport avec la physique, le tangible, le solide et les preuves empiriques telles que nous les connaissons. Le gouvernement n'a pas pour tâche de traiter tout le reste. S'il devait y avoir une divulgation, celle-ci proviendra directement des "Entités" elles-mêmes ou d'un changement de paradigme de la majorité de l'humanité (ce qui n'est pas encore arrivé)."

Norio Hayakawa

Source - http://noriohayakawa2012.blogspot.com/

Vephil, pour Ovnis-USA

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php/topic,10472.0.html

Samedi 4 Décembre 2010 - La récente annonce de la NASA

La récente communication de la NASA a laissé sur leur faim de nombreux participants de notre forum. Sergio a estimé utile de publier cette explication : "Je crois que vous abordez cette découverte par le petit bout de la lorgnette.

Des arseniates à la place des phosphates dans l'ARN et l'ADN, c'est au contraire absolument énorme. Et il faut savoir interpréter les choses avec discernement : ça ne remet pas en cause la biologie moléculaire, mais l'immuabilité des constituants chimiques du vivant.

On ne cesse de découvrir depuis des années des bactéries extrêmophiles capables de supporter des conditions démentes de salinité, ou de pression, ou de température, voire même d'acidité etc... Conditions démentes pour l'environnement terrestre, mais qui peuvent être les conditions ordinaires d'autres environnements planétaires ;). Nous avons donc déjà, sur notre bonne vieille Terre, des bactéries capables de se multiplier dans des milieux extraterrestres, brûlants, hypersalins et/ou sous d'énormes pressions.

Lac Mono

Le problème c'est qu'on ne fait pas assez confiance aux capacités absolument prodigieuses d'adaptation de la vie. Avoir des cellules qui respirent, s'alimentent et se reproduisent dans les conditions sus-citées était un tabou scientifique il n'y a pas si longtemps. Quelques isolés criaient leur conviction d'adaptation de la vie mais étaient cloués au pilori. Las, on a découvert les extrêmophiles et toute la communauté des biologistes moléculaires a bien du admettre que nous avons, ici-même, des bactéries qu'on pourrait très bien utiliser pour ensemencer certaines planètes encore stériles, si l'on pouvait y aller.

Felisa Wolfe-Simon Il restait encore deux dogmes aux grincheux, le mythe de l'unicité de la planète Terre, "elle est la seule à pouvoir accueillir la vie"... Avec 500 exoplanètes découvertes à ce jour, ce premier dogme a volé en éclats. ;D

Le second dogme qu'il leur restait, c'était l'intangibilité absolue de la composition chimique du vivant. Information génétique (et donc toute l'évolution possible de l'ADN) supportée par l'ADN soit un mélange ribose (sucre) + phosphates + bases azotées puriques et pyrimidiques, le tout représentant un mélange de carbone/hydrogène/oxygène/azote/phosphore, auquel s'ajoute le soufre si l'on considère les protéines qui emballent l'ADN pour faire des chromosomes.

Bon, ça voulait dire en clair : tout environnement chimique ne permettant pas d'incorporer ces éléments ne peut pas déboucher sur la vie selon notre modèle.

Et bien finalement non ! L'ADN et l'ARN peuvent utiliser de l'arseniate (à base d'arsenic) à la place du phosphate (à base de phosphore). Encore une fois, il faut réaliser l'énormité de la chose !!!

Donc pour résumer : Non seulement Gaïa héberge en son sein des bactéries qui pourraient très bien vivre dans des environnements physiques (température, pression) et/ou chimiques (salinité, acidité aussi pour certaines) totalement hostiles pour l'immense majorité de la vie de type terrestre, mais en plus on voit aujourd'hui, que certaines espèces bactériennes (enfin une pour le moment, mais je suis convaincu qu'il y en aura d'autres) peuvent en outre recruter des éléments chimiques totalement iconoclastes pour les fondements mêmes de leur organisme (ADN/ARN, difficile de faire plus fondamental que ces deux là....).


Croissance de la bactérie GFAJ-1 à base d'arsenic.

Qu'est-ce que vous voulez de plus ? Les preuves sont déjà là maintenant, que la vie de type terrestre peut se moduler pour fonctionner dans des environnements non terrestres !

Croissance de la bactérie GFAJ-1
à base de phosphore.

Alors bien sûr, ça n'a pas le charme de petits hommes verts ou de vrais bactéries extra-terrestres toujours en attente (le dossier des "micro bactéries" de météorites martiennes n'est toujours pas éclairci dans un sens ou dans l'autre pour l'instant).

Sachons voir le positif, l'extraordinaire même là-dedans, nous pouvons maintenant avoir la quasi certitude que de la vie fonctionnant à peu près sur nos fondamentaux peut prospérer aussi dans des environnements différents, et sachons nous contenter de cela pour le moment.

Car avant d'avoir des photos/échantillons d'êtres vivants extraterrestres, il coulera de l'eau sous le pont.

On verra sans doute de notre vivant la découverte d'environnement chimiques plus ou moins favorables, mais pour ce qui est des bêbêtes elles-mêmes, je crains qu'il ne faille passer la main à nos descendants." :laugh: :laugh: :laugh: - Site web - http://www.nasa.gov/topics/universe/features/astrobiology_toxic_chemical.html

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php/topic,14416.0.html

Vendredi 3 Décembre 2010 - Découverte d'une nouvelle forme de vie

La NASA vient d'annoncer la découverte d'une bactérie "dont l'ADN est complètement étranger à ce que l'on connait aujourd'hui." L'astrobiologue Felisa Wolfe-Simon et ses collègues - le professeur Ariel Anbar et Paul Davies - estiment que ces travaux "auront des conséquences importantes sur la recherche de preuves de vie extra-terrestre".

Au lieu d'utiliser le phosphore comme base de l'ADN, cette bactérie utilise l'arsenic. Jusqu'ici les scientifiques avaient toujours affirmé que c'était "totalement impossible". Les occasions de trouver des formes de vie dans l'univers s'en trouvent désormais décuplées.

Une conférence de presse s'est tenue hier soir depuis l'auditorium de la NASA, au siège de Washington, DC. Elle a été retransmise sur la webTV de l'organisation. http://www.nasa.gov

"Les chercheurs qui travaillent dans l'environnement toxique du Lac Mono, en Californie, ont découvert des microorganismes capables de se développer et se reproduire en utilisant l'arsenic. Cette découverte bouleverse l'évolution des connaissances fondamentales en ce qui concerne toute forme de vie connue sur Terre." - Source - http://www.earthfiles.com/

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php/topic,14416.0.html

Mercredi 1er Décembre 2010 - Portrait de Graham Hancock

Kerry Cassidy présente son interview de Graham Hancock pour le Project Camelot : "J'ai eu le grand plaisir d'interviewer Graham Hancock, l'auteur célèbre de L'Empreinte des Dieux et de nombreux autres ouvrages réputés. Ses livres dépassent les 5 millions d'exemplaires et sont traduits en 27 langues. Écrivain, conférencier, explorateur et journaliste, il est l'invité des programmes de radio et des chaines de télévision ce qui permet à des millions de personnes de découvrir ses recherches.

Son dernier livre vient de paraître, un roman fascinant nommé Entangled, l'histoire de 2 femmes de caractère, de voyages temporels et du combat entre le bien et le mal. J'ai eu la chance de le rencontrer lors de sa visite à Los Angeles pour la promotion de son livre. - http://fr.wikipedia.org/wiki/Graham_Hancock - http://www.grahamhancock.com/

Graham est un chercheur et enquêteur éminent, sa vision de notre véritable histoire et des pouvoirs derrière le secret qui garde l'humanité ignorante de son vrai potentiel laisse peu de place aux compromis confortables. Nous avons abordé le mystère de l'Atlantide, l'Égypte, et son dernier livre. Il nous parle de son expérience de l'Ayahuasca, qui l'a guidé dans un voyage fascinant dans les recoins de son propre esprit. Finalement, après des années d'écriture magnifique non fictionnelle, il se tourne vers le roman pour éclairer les mystères de la conscience.

Graham Hancock

Graham est direct, ouvert et enclin à la conversation. Tout en étant un érudit raffiné, il est loin de mener ses enquêtes de son fauteuil. Sa passion le conduit à vivre ses expéditions de manière effrontée que ce soit en plongée sous-marine à la recherche de ruines ou bien à faire de l'escalade dans les jungles amazoniennes. Dans ce nouvel ouvrage, il poursuit dans les pas de feu Terence McKenna, le chamane et écrivain brillant, enquêtant sur la nature de la conscience, poussant les limites du connu et de ce qui est accepté dans sa recherche de la véritable signification de l'existence de l'homme." - Source

C'est en enquêtant en Éthiopie sur le secret de l'Arche d'Alliance alors qu'il était journaliste que Graham Hancock s'est intéressé aux civilisations passées. Il délaisse les reportages sur les guerres, les famines et les affaires actuelles pour se plonger -au sens propre et au sens figuré- dans les mystères anciens, à la recherche des preuves des civilisations perdues. Ses enquêtes le conduisent à écrire de nombreux ouvrages. De 1995 à 2003, il pense avoir fait tout ce qui pouvait être fait pour trouver la vérité sur les civilisations anciennes."

[flv:http://www.ovnis-usa.com/VIDEOS/Graham_Hancock_Camelot_nov2010.flv 720 400]

"Dans l'archéologie traditionnelle, l'idée préconçue que nous sommes la seule civilisation empêche les archéologues de chercher les preuves qui démontrent que cela est faux....

...L'archéologie et les nombreuses recherches actuelles sont ignorées de concert afin de maintenir le consensus actuel sur notre histoire."

L'Empreinte des Dieux "...Nous avons besoin d'affirmer que nous sommes souverains de notre propre conscience et nous devons résister à tous les efforts des pouvoirs et techniques en place pour contrôler notre conscience. Si nous le faisons, un autre monde s'ouvre à nous. En ce moment nous n'utilisons qu'un minuscule fragment de notre potentiel. Nous avons ce corps incroyable et ce cerveau incroyable et nous les utilisons si peu.

Les anciens ont toujours dit que c'est un cadeau très précieux que d'être né dans un corps humain. Dans l'Égypte ancienne, la scène du jugement où vous voyez la pesée du coeur... Ce qui est considéré là-haut, sans aucun doute, est...comment as-tu utilisé le cadeau incroyable que tu as reçu, l'as-tu honoré ou l'as-tu gâché ? Dans notre société une force sombre leurre des millions et des millions de gens les incitant à ne pas utiliser ce cadeau pour le bien mais à le gâcher avec des choses triviales et des riens."

Il écrit son dernier livre "Entangled" (Entremêlé) suite aux visions et révélations qu'il a eues lors de son séjour avec des chamanes d'Amazonie et sa rencontre avec la plante Ayahuasca. Après les problèmes qu'il a rencontrés avec la science traditionnelle et les efforts de déstabilisation de sa personne après la publication de ses livres, ouvrages très référencés, fruits de ses recherches, il décide de se libérer des groupes de pression en écrivant sous forme de fiction afin de continuer à transmettre ses découvertes, qui portent maintenant sur la conscience.

"...les forces spirituelles qui sont derrière nous et qui travaillent pour le bien, ne peuvent pas intervenir directement dans notre domaine physique. Le seul moyen pour ces forces bénéfiques d'être manifestées directement passe par la conscience des êtres humains. Nous devons devenir les agents du changement, nous ne devons pas nous attendre à ce que des "anges" viennent du ciel pour nous libérer des forces sombres. Nous devons nous secourir nous-mêmes et les forces du bien ne peuvent que mettre les idées dans notre esprit, nous laisser comprendre les enjeux et ce que nous pouvons faire..."

Diouf, pour Ovnis-USA

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php/topic,14230.0.html

Vendredi 26 & Dimanche 28 Novembre 2010 - Des chercheurs étudient les OVNIs de l’antiquité

Un article de Alan Boyle : l'un des scientifiques les plus connus ayant étudié le phénomène OVNI a orienté ses recherches sur les merveilles du ciel dans l'Antiquité.

Jacques Vallée, génie français de l'informatique ayant notamment servi de modèle pour le personnage incarné par François Truffaut dans "Rencontres du Troisième Type" prétend que les observations du ciel dans l'Antiquité montrent que le phénomène OVNI n'a pas démarré en 1947. Il est co-auteur d'un tout nouveau livre "Wonders in the SKy" (Merveilles dans le Ciel) qui énumère près de 500 observations aériennes inexpliquées de 1460 avant J.C. jusqu'à l'aube de l'âge industriel en 1879. Le 500ème cas porte sur l'observation d'un "dirigeable" inconnu au dessus de l'Est de l'Iowa, où j'ai grandi. Coïncidence ? Je ne crois pas. Jacques Vallée et Chris Aubeck ont également examiné de nombreuses légendes sur les OVNIs qu'ils ont exclues de leur liste, telle que celle d'Alexandre le Grand qui voit un objet volant tirant des rayons lumineux. Ils expliquent qu'après avoir retracé l'histoire, il s'avère qu'il s'agissait de poudre à canon et non d'un OVNI.

Environ 90% des observations d'OVNIs ont des explications parfaitement naturelles, mais Jacques Vallée affirme que les observations restant inexpliquées sont suffisamment troublantes pour mériter une étude plus approfondie.

Cette semaine, il m'a présenté ces dossiers lors d'une conversation téléphonique. Lorsqu'il prétend que l'ère moderne des soucoupes volantes a commencé dans mon "trou paumé", il ne parle pas de l'Est de l'Iowa, mais de l'Ouest de Washington, où se situent les bureaux de MSNBC.com (Coïncidence ? Je ne crois pas).

Voici la première partie de la transcription de cette conversation :

Jacques-Vallee & Chris Aubeck
Jacques-Vallee & Chris Aubeck

Cosmic Log : Il est intéressant de voir que ce genre d'observation remonte à l'antiquité, ce qui impliquerait que, d'une certaine façon, le phénomène soit lié à l'humanité.

Masolino 1440

Jacques Vallée : Cela a forcément eu un impact sur l'humanité. Nous ne rentrons pas dans les théories, car nous ne pensons pas être prêts à formuler une hypothèse solide sur le phénomène. Ce que nous essayons de faire... et bien, comme vous le savez, en sciences, on cherche à savoir comment les choses ont commencé, et dans quelles conditions.

Aujourd'hui, dans la plupart des livres traitant des OVNIs, il est dit que le phénomène a débuté en 1947. En fait, cela aurait commencé dans votre trou paumé quand un pilote du nom de Kenneth Arnold a dit avoir vu 6 objets ressemblant à des soucoupes en vol. Le problème est que cela n'a pas commencé en 1947.

Nous avons des cas identiques au début du 20ème siècle, et quand vous vous intéressez à la littérature du 19ème siècle, vous trouvez des expériences similaires. Il y a 40 ans, dans "Passeport pour Magonie" j'écrivais ceci: "Regardez, tout ça est vraiment similaire au folklore antique, avec les elfes, les démons, les anges et d'autres types de créatures, lepreuchauns et d'autres, qui dans de nombreux cas venaient aussi du ciel et faisaient des choses très proches".

Bien sûr cela fait maintenant partie du folklore, et la question que je posais était : Sommes-nous confrontés au même type de folklore avec les OVNIs modernes ? Pourrait-il y avoir un phénomène réel sous-jacent à tout cela qui n'aurait pas été identifié ?

Qu'il soit d'origine extraterrestre ou non est une autre question. Bien sûr, c'est possible. L'univers est vaste. Beaucoup d'astronomes, moi y compris, croient fortement en la vie dans le cosmos.

Mais encore devons-nous connaître les caractéristiques du phénomène. Grâce à internet, nous avons aujourd'hui accès à une vaste collection d'enregistrements, des journaux aux livres, en passant par les expositions des musées. Chris Aubeck est un anglais vivant à Madrid, un érudit de l'histoire des langages; il m'a contacté pour que nous fassions ces recherches ensemble. Nous avons donc mis nos données en commun. Il a monté une communauté remarquable de personnes vivant en Russie, en Allemagne, en Amérique latine, aux USA - et bien d'autres encore - qui effectuent toutes ce genre de recherches. Nous avons commencé à étudier tous les cas, cherchant des références originales. Cela a pris 6 ans. Personne n'a été payé. C'est avant tout une affaire de passion. Je crois que nous sommes tous tombés amoureux du sujet, tant il est riche et intéressant.

CL : Quelle approche mettre en place pour une étude de ce genre ? L'étude scientifique de ces observations, et sa reconnaissance, est pleine de difficultés. Certains évoquent le "facteur ricanement".

JV : Nous avons dépassé ce stade. Aujourd'hui, des pilotes, du personnel militaire, veulent témoigner ouvertement. Les dossiers de nombreux pays ont été rendus publics. Vous savez, je suis membre du comité d'experts d'étude des phénomènes aériens de l'équivalent français de la NASA, le CNES. Ce

organisme travaille officiellement sur le phénomène depuis 1975 et possède une base de données. J'ai construit l'une des premières sur les observations. De par ma formation d'informaticien, j'ai logiquement commencé à chercher des similitudes, des "schémas".

Bien sûr nous savons tous que 90% des rapports sont explicables, soit par des illusions ou des avions, soit par des météores et autres phénomènes atmosphériques. La seconde partie de notre livre porte uniquement sur les cas que nous avons exclus, et sur la raison de leur exclusion.

Mais il reste un nombre significatif - des dizaines de milliers de cas - tous inexpliqués. Et non seulement ils sont inexpliqués, mais également très bien documentés, suffisamment pour que des scientifiques puissent commencer à chercher des "schémas de comportement" dans le phénomène.

Salimbeni 1600

C'est ce que j'ai fait. En particulier dans mes premiers livres. Je l'ai fait avec un petit groupe de scientifiques qui, de par le monde, sont très intéressés par le phénomène. Je le répète, je n'ai pas de conclusion définitive, mais les comportements observés impliquent une technologie qui découle certainement de notre science. La physique du phénomène m'intéresse. Il existe des enregistrements radar, des observations visuelles et électromagnétiques, donc assez de matériel pour commencer à travailler.

CL : Je suppose que ces observations aériennes (ou du moins le petit pourcentage de celles qui sont inexpliquées) pourraient être considérées comme la preuve que des entités se trouvent parmi nous depuis longtemps. Ce n'est pas comme si quelqu'un s'était montré en 1947 pour dire "nous allons sauver l'humanité d'elle-même". Cela pourrait suggérer que des visiteurs aliens sont ici depuis bien longtemps, mais il peut y avoir d'autres explications. Par exemple, cela pourrait mettre en lumière la façon dont notre esprit fonctionne... qu'il s’agit d'un phénomène purement psychologique ou mental.

Wonders-in-the-Sky

JV : Ca ne peut être un phénomène simplement psychologique. Bon nombre des cas, qu'ils soient anciens ou modernes, impliquent des gens entraînés, parfois tout l'équipage d'un appareil...

Il y a une base de données contenant plus de 500 rapports qui émanent directement des pilotes. Ce ne sont pas des on-dit, ce n'est pas du genre "mon neveu m'a dit qu'il y a quelque chose qu'un pilote a vu".

Ce sont des témoignages de première main, des rapports officiels de pilotes qui ont failli, dans de nombreux cas, entrer en collision avec ces objets. C'est donc une affaire très sérieuse et tout le monde est au courant.

Il y a une réaction de ridicule simplement parce qu'on ignore ce que c'est. La tendance naturelle est d'en rire et c'est probablement une attitude saine. C'est une réaction psychologique pour se protéger de ce que nous ne comprenons pas. Plusieurs rapports dans notre livre proviennent de scientifiques professionnels des 18 et 19ème siècles. Deux directeurs de l'Observatoire de Paris.

Des gens ayant laissé leur nom dans l'histoire de la science, comme JL Lagrange ou C. Messier. Ce ne sont pas des observateurs lambda. Ce sont des hommes sérieux. - Source

CL : Les gens sont souvent amenés à penser que le gouvernement en sait plus qu'il ne le dit, et qu'il y a une sorte de conspiration générale pour cacher les faits. Vous avez résisté à cette tentation conspirationniste. Mais face a des preuves crédibles, comment évitez-vous de voir les choses de cette façon ?

JV : Vous savez, il y a une grande différence entre une grande accumulation de données et trouver une explication. Par exemple, il y a beaucoup de données sur les gens qui meurent du cancer tous les jours. Nous avons des échantillons, des radios, nous avons toutes les informations sur ce qui leur est arrivé. Et nous avons utilisé les plus hautes technologies pour résoudre ce problème depuis 50 ans.

Mais nous ne savons toujours pas comment soigner le cancer. Donc il y a une grosse différence entre dire que "le gouvernement doit avoir beaucoup de données" et dire que "le gouvernement sait ce que c'est".

Airships

Ma conclusion sur le sujet est qu'une partie du gouvernement doit avoir une énorme quantité de données qui devrait être livrée à la communauté scientifique. De quoi ont-ils peur ? La bonne façon de s'attaquer au problème est de fournir aux scientifiques l'accès à ces données, afin qu'ils puissent entrer en compétition en essayant de trouver une explication. C'est de cette façon que les logiciels sont conçus. C'est ainsi qu'Internet a été créé. Je le sais par expérience professionnelle. Comme vous le savez, j'ai travaillé sur ARPANET comme chercheur, j'étais même l'un des principaux. Nous l'avons fait par petites équipes, travaillant en compétition pendant 2 ou 3 ans, et c'est comme cela que l'on fait de la science. Qu'y a-t-il de mal à cela ?

DeGelder Baptism 1770

Nous savons qu'il y a des données. Ceux d'entre nous qui ont étudié le sujet ont parlé avec les pilotes et les opérateurs radar qui disent qu'après une observation, un couple d'officiels en jeans arrivait d'on ne sait où pour confisquer les bandes ou les films, et ils les emmenaient quelque part et personne ne les revoyait plus jamais.

C'est arrivé suffisamment souvent pour savoir que les données ne sont pas n'importe où. Vous savez comment le gouvernement fonctionne : ils accumulent des choses dont ils ne font jamais rien. J'adorerai certainement voir ces données, tout comme bon nombre de mes collègues.

Aussi je crois qu'il devrait y avoir une plus grande ouverture, spécialement des militaires. Il peuvent retirer tout ce qui est confidentiel ou classifié. Si les données proviennent d'un type de radar spécial, nous n'avons pas besoin de savoir quel type de radar.

Nous devons juste savoir ce qu'était le phénomène et travailler à partir de ça. En conséquence, je suis d'accord avec les gens qui souhaitent la divulgation. Je n'ai aucune preuve me disant que le gouvernement a la solution du problème, mais je me trompe peut-être. Le gouvernement ne me dit pas ce qu'il fait.

CL : Vous travaillez sur le sujet depuis des décennies maintenant. Comment le ressentez-vous ? Avez-vous peur ? Pour beaucoup de gens, cela peut devenir plutôt inquiétant.

JV : Tout d'abord, je ne suis certainement pas frustré. Nous faisons beaucoup de progrès, et ce livre en est un exemple. Nous pensons que ce n'est que le début. Ce livre va stimuler les universitaires dans d'autres pays pour qu'ils regardent dans leurs propres archives. C'est excitant. Nous avons longtemps travaillé, et nous n'avons pas de réponse - mais la science est ainsi faite.

J'ai travaillé à l'université du Texas sur la structure des galaxies, et nous ignorons toujours quelle est cette structure. Nous sommes perplexes devant la "matière noire" et ce genre de choses. Il y a très peu de sciences qui donnent des réponses définitives dans votre vie. Vous pouvez travailler pendant des décennies sur le cancer pour ne voir qu'une amélioration marginale des chances de succès.

Nice
Germany 1697

Personnellement, je n'ai jamais eu peur du phénomène. Il m'arrive de ressentir une certaine crainte. La chose qui nous a fait continuer pendant ces 6 années de travail sur ce livre est que la matière à étudier est vraiment incroyable. Ici vous avez Michel-Ange observant un triangle dans le ciel. Là vous avez Cassini qui observe quelque chose dans le ciel, et qui ne publiera rien à ce sujet jusqu'à ce qu'il l'observe une seconde fois, plusieurs années après. Cela ne touche pas seulement à l'histoire des sciences, mais également à l'histoire de la culture.

CL : Si vous pouviez changer quelque chose sur la façon dont le phénomène est traité dans les média, que changeriez vous ? Quel serait votre conseil ?

JV : Si vous vous promenez dans les rues de Seattle ce soir et que vous observez quelque chose dans le ciel, où iriez-vous en parler ? Si vous appelez l'Air Force, ils vous diront, "Nous ne sommes plus en charge de ça". Si vous appelez un observatoire, ils vous riront au nez. Si vous allez vers la police, ils vous diront "nous avons d'autres chats à fouetter". Vous n'aurez nulle part où aller.

Donc vous appellerez peut-être un journal, lequel écrira un article au second degré sur une personne ayant probablement un peu trop bu. Et c'en sera fini. Vous n'en parlerez plus nulle part après ça.

Pourquoi ne pas monter quelques petits projets scientifiques avec un numéro d'appel largement diffusé, où les gens seraient pris au sérieux ? Encore une fois, la plupart de ces témoignages seraient expliqués très rapidement.

Les gens confondent Vénus et un vaisseau spatial, ils confondent la Lune montant au travers du brouillard, avec une soucoupe volante. La plupart des témoins cherchent sincèrement une explication ordinaire, et si vous leur donnez, ils sont contents. Mais de temps en temps vous avez quelque chose qui n'a pas d'explication, et vous devez entamer des recherches.

Donc je mettrais en place 4 ou 5 petits projets dans ce genre dans le pays, afin de s'occuper du sujet sans idées préconçues, sans dire notamment que c'est une invasion aliène ou quoique ce soit dans ce genre. C'est potentiellement un phénomène très important.

Crivelli

Le top 10 des OVNIs pré-20° siècle selon Jacques Vallée :

1878

- 7 Juillet 1015 : des objets émergent "d'étoiles mères" au dessus de Kyoto au Japon.

- 2 Octobre 1235 : des étoiles tournoyantes sont vues au dessus du Japon. Les astrologues disent que "c'est seulement le vent qui fait osciller les étoiles".

- 3 Juin 1277 : le poète chinois Liu Ying immortalise une observation de soucoupe volante dans un poème intitulé "Evènement vu à l'aube"

- 1 Novembre 1461 : le conseiller juridique de Philippe III, duc de Bourgogne, décrit un objet brillant montant en spirale, tournant sur lui même comme une montre, puis disparait.

- 1513 : Michel-Ange observe une lumière triangulaire avec trois queues de différentes couleurs. Il en a même fait une peinture, mais celle-ci n'a pas survécu.

- Mars 1638 : le colon puritain James Everll et deux de ses compagnons observent un objet brillant apparaissant dans le ciel au dessus de la Muddy River au Massachussett... et ont une expérience de "temps manquant".

- 14 Septembre 1641 : un chroniqueur arménien décrit l'apparition d'une lumière qui "tournait sur un axe comme une roue" dans le ciel et qui s'en est allée.

- 25 Janvier 1672 : alors qu'il officiait à l'Observatoire de Paris en tant que directeur, l'astronome Giovanni Cassini aperçoit un objet qu'il prend pour une lune de Vénus. Il annonce sa découverte après avoir réaperçu l'objet en 1686. Mais il n'existe aucune lune comme celle-ci. (La lune hypothétique, qui s'était faite appeler Neith, a également été reportée par d'autres astronomes. Les scientifiques avaient spéculé que l'objet n'était en réalité qu'une illusion d'optique ou une étoile proche)

- 7 Septembre 1820 : l'astronome François Arago, directeur de l'Observatoire de Paris, observe une formation d'objets inconnus tournant avec une "précision militaire" pendant une éclipse de Lune.

- L'équipage du navire anglais Victoria dit avoir vu "trois corps lumineux" sortir de la mer entre Malte et la Turquie. - Source

Bimap, pour Ovnis-USA

Compléments & Commentaires

Mercredi 23 Novembre - "Au-delà de la Compréhension Humaine"

Un article de Casey Kazan pour Daily Galaxy : "Stephen Hawking nous a récemment alertés en déclarant que le contact avec une civilisation extraterrestre avancée pourrait avoir de graves conséquences pour l'espèce humaine. On se souvient de cette remarque d'Arthur C. Clarke, pour lequel "toute technologie suffisamment avancée serait indiscernable de la magie."

Sur leurs traces, des experts de renommée mondiale tels le physicien Sir Martin Rees, de l'Université de Cambridge, et Paul Davies, astrobiologiste de l'Université d'Etat d'Arizona, se sont demandé, dans le cas où nous serions confrontés à une technologie extraterrestre de loin supérieure à la nôtre, si nous serions seulement capables de réaliser ce dont il s'agit. Une technologie en avance d'un million d'années ou plus, par rapport à la nôtre, pourrait nous sembler miraculeuse.

Arthur C. ClarkeArthur C. Clarke
Eerie Silence En fait, Davies explique dans son nouveau livre "Eerie Silence" qu'une technologie très avancée n'est peut-être même pas basée sur de la matière. Qu'elle pourrait ne pas avoir de dimensions, ni de formes déterminées, ni de contours bien définis.

Qu'elle serait dynamique à tous les niveaux d'espace et de temps. Ou, inversement, que nous ne pourrions discerner ses comportements. Qu'elle ne consisterait pas en un assemblage d'éléments distinctifs, mais qu'il s'agirait plutôt d'un système, ou d'une subtile corrélation de choses sur un plan supérieur.

Davies se demande s'il n'y a pas en réalité "autre chose que de la matière et de l'information". Il écrit : "Il y a cinq cents ans, on ne pouvait entrevoir le concept-même d'une information servant à manipuler des objets, ou le principe de logiciels."

Se peut-il qu'il y ait une dimension encore plus élevée, hors de toute expérience humaine, qui organise les électrons ? Dans l'affirmative, nous serions incapables d'observer ce "troisième niveau" au plan informationnel et encore moins à celui de la matière.

Nous devons être ouverts à la possibilité qu'une technologie extraterrestre avancée, âgée d'un milliard d'années, pourrait fonctionner à un troisième niveau - peut-être même à un quatrième ou cinquième niveau - tous totalement incompréhensibles pour l'esprit humain dans son état évolutif actuel, en 2010. - Source - http://www.dailygalaxy.com/my_weblog/2010/11/beyond-human-comprehension-worlds-leading-scientists-riff-on-et-technology-.html

Natacha, pour Ovnis-USA

Compléments & Commentaires -

Dimanche 21 Novembre 2010 - Flagrant-délit de Land-Art

En août 1983 Pasquale Galante avait 37 ans; il étudiait avec un groupe bouddhiste au collège de Haverford, en Pennsylvanie. Un soir après la méditation vers 21h, un couple s'est approché de Pasquale pour lui dire qu'il y avait un Crop-circle gigantesque près de Lancaster à 45 minutes du collège.

Il décida de suivre le couple avec sa voiture pour observer ce mystère. Arrivés sur place, ils se sont garés sur le bas-côté près d'une ferme. La lune, dans son troisième quartier, les éclairait. Ils commencèrent à grimper sur la colline derrière la ferme. Selon le couple, les grands cercles étaient de l'autre côté de la colline, mais avant qu'ils n'atteignent le sommet, ce qui apparut dans le ciel au-dessus du champ de blé les arrêta net.

L'enquêtrice Linda Moulton Howe a recueilli ce témoignage peu commun. Mr. Galante lui raconte son étonnement lorsqu'il assista à la formation d'un Crop Circle.

"Dès que j'atteignis le sommet de la petite colline, je suis devenu subitement conscient de quelque chose comme une nouvelle énergie. Trois ou quatre choses survinrent simultanément. Il y avait un bourdonnement, de plus en plus de vent, et je remarquais le champ à ma droite. Je suis sûr que c'était du blé et il a commencé à se secouer d'un côté à l'autre.

Presque tout de suite après le blé a commencé à trembler puis à tournoyer dans le sens des aiguilles d'une montre. En même temps j'étais conscient de ce champ de force, cette énergie, puis il y eut une odeur d'ozone et j'entendis un bourdonnement. Tout cela est arrivé en même temps, ça n'a duré que 30 secondes.

En entendant le bourdonnement je crois que j'ai regardé un peu vers le haut et là j'ai vu le vaisseau. La première chose qui m'a frappé ce sont les petits hublots qui se trouvaient légèrement au dessus du bord central.

Ça ressemblait à un vaisseau "classique" comme ceux que l'on voit sur les dessins des témoins, plus large au centre avec des petites bosses sur le dessus et en dessous. Ce qui m'a le plus intrigué ce sont les lumières qui me faisaient face, alignées tout autour du centre.

Pasquale, 1983

"Le vaisseau était rouillé et sale, sa forme fluctuait. J'ai vu ce que j'ai pris pour des fenêtres, je les ai dessinées comme je les ai vues. Les lumières sont beaucoup plus vagues dans ma mémoire mais l'image changeait et devenait le second dessin. Dans le bas, le vaisseau avait une partie qui s'ouvrait et se fermait."

Je savais que les lumières formaient un enchaînement particulier, pas en ligne droite mais juste sous les fenêtres. Je dis "fenêtres" mais je ne sais pas ce qu'elles étaient réellement car elles ont disparu quand les lumières se sont éteintes. Elles avaient tourné autour de l'engin en clignotant. Disons qu'il y avait une ceinture de 30cm de large qui entourait le vaisseau juste au dessus du centre. Elles étaient rouges, bleues et vertes et certaines se trouvaient d'un côté de cette ceinture de 30cm et les autres de l'autre côté, si bien qu'il y avait une sorte de motif triangulaire avec deux lumières en bas et une en haut."

Linda : Est-ce l'intensité lumineuse qui variait ou bien les lumières qui clignotaient ?

Pasquale : Les lumières clignotaient. Elles n'ont été là qu'un court instant. Ce sont les hublots qui ont attiré mon attention parce qu'ils mesuraient environ 30 X 20, rectangulaires avec des bords arrondis. J'ai tout de suite pensé à des fenêtres, mais ensuite ils ont disparu. Ils se sont fondus dans la forme du vaisseau quel qu'en fut le métal. Il avait un côté rouillé, comme s'il était vieux et tâché.

Mais les lumières clignotaient encore, plus lentement, puis elles ont disparu. J'ai essayé de voir si c'était des ampoules, je n'en étais pas si loin. Je dirais que le vaisseau s'était placé selon un angle d'environ 40-45 degrés par rapport au sol.

Linda : Combien de mètres au dessus de vous ?

Pasquale : Environ 12m à partir de ma gauche et 12m au-dessus du sol.

Linda : Vous étiez donc très proche.

Pasquale : Oui. Très proche. J'avais peur que les êtres cessent ce qu'ils avaient entrepris car je sentais cette surtension me traverser.

Linda : Que voulez-vous dire ?

Pasquale : Avec le bourdonnement et le vent, quand le blé a commencé à vibrer, j'ai senti comme une sorte de pouvoir me traverser, un vrai pouvoir physique. Je ne sais pas ce que c'était mais j'avais presque peur de bouger en espérant que cela ne devienne pas trop intense. C'était comme une vibration cellulaire puisque j'ai senti quelque chose en moi, plus particulièrement sur mon coté gauche.

Linda : Que voyiez-vous dans le champ et dans le vaisseau ?

Pasquale : Le vaisseau avait disparu avant que les blés ne soient totalement couchés. Après la disparition des lumières, le centre qui était à ma droite, ou plutôt son plancher, s'est abaissé comme une coque de cargo qui s'ouvre. Ça s'est abaissé d'environ 6m. Il y avait 2 côtés comme pour une coque de cargo traditionnelle mais cette chose est sortie d'un engin sans coutures, je n'en voyais aucune. C'était comme la mâchoire de quelqu'un qui s'ouvre en s'abaissant. Je pouvais voir dans une partie du vaisseau quand ce coté s'est abaissé lentement. Il descendait comme celui d'un grand avion-cargo. Je pouvais voir à l'intérieur, jusqu'à 3 m.

Je ne voyais que l'intérieur de cette ouverture, rien d'autre. J'étais à gauche et pour moi ce truc avait la forme d'un bulldozer vu de face."

Linda : Quelle était sa forme quand cette partie s'est abaissée ?

Pasquale : Rectangulaire, sombre et j'avais un peu peur, je pensais : "Oh, je n'en veux pas plus que ça ! Je ne veux pas du contact."

Linda : Aviez-vous peur que des êtres descendent à ce moment-là ?

Pasquale : Oui. Je ne savais quoi penser, mais quelle que soit la chose que j'observais - contrôlée à distance ou par des êtres à l'intérieur que je ne voyais pas - je sentais qu'il y avait deux êtres mais je ne savais pas s'ils étaient réellement là-dedans ou s''ls étaient dans un autre vaisseau en contrôlant celui-là ?

Ensuite l'ouverture s'est refermée et le vaisseau disparut immédiatement. Il s'est juste dissout très vite.

Linda : Tout le vaisseau ?

Pasquale : Tout le vaisseau disparut en une demie seconde.

Linda : Était-ce un vaisseau en forme de disque ?

Pasquale : C'était un disque mais pas aplati. Il avait des "rotondités" sur le dessus et en dessous.

Linda : Que s'est-il passé ensuite ?

Pasquale : Le bourdonnement qui venait de l'Ovni - je pense - et cette odeur dans l'air se sont renforcés et les blés se sont mis à tourner de plus en plus dans le sens des aiguilles d'une montre. J'ai regardé le sol et je voyais la formation du cercle.

Chaque tige ondulait et tournait, puis toutes les tiges se dirigeaient vers le sol et toujours en tournant mais sur un axe différent. Quand elles tournaient sur un angle elles se heurtaient l'une l'autre et certaines d'entre elles s'entremêlaient. C'est ce qui m'intriguait.

Une puissance faisait trembler les plantes avec deux forces à la fois et les blés se sont retrouvés à plat. Nous nous sommes approchés et les tiges n'étaient pas cassées, j'étais très étonné.

Linda : Qu'avez-vous vu quand vous vous êtes baissé pour voir les épis au sol ?

Pasquale : C'est là que j'ai pensé : "Oh, c'est incroyable !" Aucun épi n'était brisé. Les céréales étaient presque à maturité, 2 à 3m de haut. Les tiges étaient à environ 7-12cm les unes des autres. Nous avons vu à quel point elles étaient couchées, le blé était abaissé à moins de 30cm du sol.

Linda : Voyiez-vous une forme circulaire dans le champ de blé ?

Pasquale : Oui. Je me tenais juste au bord d'un cercle, j'étais vraiment très proche. Ça ressemblait à un cercle mais il n'était pas très grand. Je dirais que le diamètre du cercle de blé que nous avions sous les yeux était disons de 1,20m à 1,80m. C'était surtout le mouvement qui me fascinait, la façon dont le tout s'était tressé quoiqu'il n'y eut personne pour le faire. Je dirais que c'était le jeu de deux forces différentes et simultanées.

Linda : Quand vous avez marché dans le cercle tout neuf, y avait-il une sensation de "ressort" comme si vous ne marchiez pas seulement sur des blés couchés au sol ? Était-ce un peu surélevé créant ainsi une sorte de souplesse ?

Pasquale : Oh oui ! Les tiges n'étaient pas couchées au niveau du sol, il y avait bien cette sensation de souplesse aérienne, les épis étaient à 12 cm du sol environ.

Linda : Avez-vous regardé de nouveau le ciel en pensant : "Oh, ce vaisseau ou quoi que ce fut, nous a montré qu'il avait créé les cercles de blé" ?

Pasquale : Oh oui, absolument."

"Ils continuèrent leur chemin sur la colline et Pasquale raconte que la seconde formation était gigantesque ! Presque aussi étendue qu'un terrain de foot-ball (300 mètres). Le schéma comportait deux ou trois cercles avec une sorte de barre qui passait sur deux d'entre eux.

Cela rappelle les agroglyphes qui représentent des haltères et qui vont du plus simple, comme un cercle de chaque côté d'une barre, au plus grand et plus complexe comme celui-ci : Motif d'haltère de 100 m de long dans les blés, à Crawley Downs, Hampshire, Angleterre - 13 juillet 1990.

Une autre présentation du motif haltère sur ce champ de blé le 23 juillet 2002 à Georgetown, Ontario au Canada :

Lancaster se situe à environ 100 km de Philadelphie et non loin de là, à Linfield et à Limerick, le 24 mai 1992, de l'herbe et des céréales ont été retrouvées couchées de façon inhabituelle. Huit ans plus tard, le 31 juillet 2000, la famille Beitz entendit un bruit dehors, une sorte de bourdonnement. Un crop circle était en formation dans leur champ lorsqu'ils sont sortis voir. Ils ont essayé de filmer au caméscope mais celui-ci ne fonctionnait pas, même avec des batteries neuves.

Tawsmeade Copse
Diamètre : 100 m
Des lumières mystérieuses sont associées aux formations de Crop-circles. Des témoins ont vu des lumières oranges bouger dans les champs avant, pendant et après la réalisation. En août 1998, une femme a aperçu trois lumières, l'une rouge et les deux autres blanches, qui survolaient un champ de blé alors que les épis s'abaissaient devant elle. Dans la matinée elle s'est aperçue qu'elle avait assisté au célèbre "Magnificent Seven" de Tawsmead Copse, Wiltshire, Angleterre.

D'autres observateurs de cercles en formation ont décrit des bruits de craquements électriques. En juin 1999, l'adolescent Robert Van de Broecke vit une lumière dans le ciel, puis le blé se coucher sous cette lumière. Il déclara par la suite que les plantes et la terre autour étaient chaudes au toucher et qu'un crépitement électrostatique émanait des plantes fraîchement couchées.

Le même mois dans le Tennesse, un homme et ses deux fils sont allés voir une formation au sud de Nashville. Ils ont déclaré avoir entendu des bruits comme des décharges d'électricité statique qui venaient du cercle de blé. L'un des fils comparait ce bruit à celui des Rice Krispies dans son bol de céréales le matin." - Source

- http://www.earthfiles.com/news.php?ID=1776&category=Environment

Diouf, pour Ovnis-USA

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php/topic,14218.0.html

Vendredi 19 Novembre - CowBoys & Aliens

Harrison Ford, Sam Rockwell & Olivia Wilde figurent au générique de ce film annoncé pour l'été 2011 : "Dans le milieu des années 1800, des extraterrestres se manifestent dans l'Arizona. Ils ont pour but d'envahir l'Ouest américain et d'asservir l’Humanité. Mais les cowboys et les apaches ont d'autres plans."

L'acteur et réalisateur Jon Favreau (Iron Man 1 & 2, Zathura), adapte un comic book de Scott Mitchell Rosenberg paru en 2006. Il a plusieurs producteurs, dont Ron Howard et Steven Spielberg. - http://fr.wikipedia.org/wiki/Jon_Favreau - http://en.wikipedia.org/wiki/Cowboys_%26_Aliens

[flv:http://www.ovnis-usa.com/VIDEOS/Cowboys-Aliens_trailer.flv 720 400]

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php/topic,14327.0.html

Mardi 16 Novembre - Battle Los Angeles - la bande-annonce

La bande-annonce du film "Battle : Los Angeles" circule sur Internet depuis sa présentation au Comic Con de San Diego. Un bataillon de marines doit sauver un groupe de survivants. Ils sont confrontés à une attaque d'origine inconnue. Le réalisateur Jonathan Liebesman a engagé Michelle Rodriguez, Aaron Eckhart, et Bridget Moynahan.

L'allusion est évidente à l'évènement de 1942, dont 100.000 personnes avaient été témoins. Sortie prévue le 11 mars 2011.

"Il y a des avertissements dont on doit tenir compte"

"Vous ne pourriez vous y préparer..."

http://www.ovnis-usa.com/VIDEOS/Battle_Los_Angeles_trailer.flv

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php/topic,13286.0.html

13 Novembre - Ufologie & Anciennes Bandes Dessinées U.S.

Un article de Paulo R. C. Barros : "L'age d'or de la bande dessinée, c'est toute une époque dans l'histoire des comics américains. L'épopée commence en 1938 avec les débuts de Superman in Action # 1, publié par "DC Comics" et se poursuit jusqu'au milieu des années cinquante avec la montée des bandes dessinées spécialisées dans les meurtres graveleux ou les scènes d'épouvante.

Les magazines qui présentent ces récits illustrés trouvent un regain de popularité, l'archétype du super héros est créé et défini, et on y trouve la plupart des super-héros les plus célèbres.

Superman, le premier illustré de super-héros a tant de succès que, très vite, ce type de personnage se répand au fil des pages de tous les illustrés. Entre le début de 1939 et la fin de 1941, les deux sociétés, DC et sa soeur All-American Comics, introduisent des super-héros populaires, comme par exemple Batman et Robin, Wonder Woman, The Flash, Green Lantern, The Atom, Hawkman and Aquaman, pendant que Timely Comics, le prédécesseur de Marvel Comics, sortait des titres qui connaissent un succès incroyable comme The Human Torch, The Sub-Mariner, et Captain América. Les bandes dessinées les plus populaires à l'époque sont Flash Gordon, Dick Tracy et Tarzan.

Superman
Strange Adventures

Ceux-ci préparent le terrain pour le développement d'un nouveau genre dans le domaine de la bande illustrée, car la science-fiction et des histoires de jungles mystérieuses sont les premières à émerger.

La plupart des parutions présentent des Aliens, des Soucoupes Volantes de toutes sortes, des abductions et des invasions aliènes qui peuplent les récits.

La seconde guerre mondiale a un impact significatif : plus de 400 super-héros sont recensés dans les pages des illustrés. Et ces bandes dessinées, particulièrement celles des super-héros ont un succès populaire immense pendant la guerre, en tant qu'histoires facile à lire où le bien triomphe sur le mal.

Les sociétés éditrices de bandes illustrées présentent leurs héros combattant l'Axe du Mal de l'époque, les couvertures montrent un super-héros boxant Adolf Hitler (comme dans Captain America) ou bien face à de féroces soldats japonais. Ces numéros sont devenus des collectors.

Quoique la création du superhéros fut la contribution la plus importante de l'age d'or à la culture populaire, de nombreuses bandes dessinées de genres différents rejoignirent les kiosques, à coté de Superman et Captain America. Cet age d'or inclut des illustrés aux thèmes presque anti héros comme le western, la jungle ou bien les drôles d'animaux. Les personnages de Dell Comics, pas du tout super-héros, tels que les personnages animés de Walt Disney, dépassèrent en quantité toutes les ventes de Superman.

Dell Comics, en présentant des figures littéraires et cinématographiques comme Mickey Mouse, Donald Duck, Roy Rodgers et Tarzan, circulait à plus d'un million d'exemplaires mensuels. Le dessinateur et écrivain Carl Barks, l'artiste de Donald Duck, est considéré comme l'un des talents majeurs de cette époque.

Les personnages de la série célèbre d'adolescents Archie sont un autre exemple de non-heros, la série créée pendant l'age d'or maintint son succès longtemps.

Les thèmes communs de l'ufologie sont présents dans presque tous les illustrés parus pendant l'age d'or des bandes dessinées, y compris les illustrés de la série Archie Comics. - Source - http://www.ufodigest.com/news/0906/ufocomics.html

Archie

Diouf, pour Ovnis-USA

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php/topic,14103.0.html

Vendredi 12 Novembre - The Day Before Disclosure

Le nouveau documentaire produit par Terje Toftenes, pour la société New Paradigm Films, a pour titre "The Day Before Disclosure". Il comporte pas moins de 90 interviews. Il a été projeté en avant-première à Washington, vendredi 7 mai, à l'occasion de la X-Conference 2010.

Stephen Bassett : "On attendait de nouveaux documentaires centrés sur le phénomène Ovni/ET dans une perspective exopolitique. Les Etats-Unis continuent d'entretenir l'Embargo sur la Vérité, aussi celui-ci nous vient de Norvège."

Les précédentes réalisations de Terje Toftenes :
- "Approaching the Sacred : Premonitions of Contact" (2009)
- "Crop Circles : Crossovers from Another Dimension" (2006)

http://www.ovnis-usa.com/VIDEOS/The_Day_Before_Disclosure_1de3.flv

http://www.ovnis-usa.com/VIDEOS/The_Day_Before_Disclosure_2de3.flv

http://www.ovnis-usa.com/VIDEOS/The_Day_Before_Disclosure_3de3.flv

Le DVD est disponible à cette adresse : http://www.thedaybeforedisclosure.com/index.html

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php/topic,13976.0.html

Mardi 26 Octobre - Star Trek devient réalité

Un article de McClellan Jason : "L'univers de science-fiction de Star Trek est en passe de devenir une réalité. Depuis le moteur à distorsion spatiale jusqu'aux vaisseaux spatiaux, de récentes déclarations pointent sur le développement de cette technologie.

Apparemment, le Centre "Ames" de la NASA se lance dans la recherche en vue de développer un vaisseau spatial. Selon le site internet du Centre "Ames", celui-ci "conduit l'essentiel des R & D et développe les technologies habilitantes qui rendent possibles les missions de la NASA.

Le centre "Ames" est également leader en nanotechnologie, en biologie spatiale fondamentale, en biotechnologie, en aérospatial et systèmes de protection thermique, ainsi que dans la recherche sur les facteurs humains".

Star Trek Enterprise

Pete Worden, directeur du Centre "Ames" de la NASA, a annoncé une initiative baptisée "100 ans dans un Vaisseau" qui vise à porter le vol spatial vers une étape supérieure. La NASA n'a pas encore publié de détails sur cette initiative, mais Worden estime que l'agence se concentre maintenant sur la colonisation d'autres planètes. Suite à cette annonce, Worden a ajouté que leurs efforts tendront à imiter les vaisseaux représentés dans Star Trek, et qu'ils attendaient le prototype d'un nouveau système de propulsion d'ici quelques années.

Star Trek L'impact sur la Lune de la sonde lunaire NASA LCROSS a été photographié l'année dernière et de précédents rapports avaient annoncé qu'on avait trouvé de l'eau.

La NASA a récemment précisé que la mission avait trouvé environ 4 milliards de litres d'eau (sous forme de glace) près du pôle sud lunaire, dans un cratère situé en permanence dans l'ombre.

Les récentes annonces de la découverte d'eau sur la Lune et la découverte de la planète Gliese 581g, assez semblable à la Terre, sont des événements qui pourraient parfaitement indiquer que la colonisation de planète est en voie de devenir une réalité dans un futur pas si lointain.

Des entreprises telles que Boeing et Virgin Galactic sont déjà en train de travailler sur des vaisseaux qui emmèneront des gens dans l'espace mais, dans le but de coloniser d'autres mondes, leurs véhicules auront besoin d'un système de propulsion avancé capable d'y transporter des passagers. Comme déjà mentionné, la NASA pense pouvoir maîtriser un nouveau système de propulsion d'ici quelques années.

Egalement d'autres entreprises développent actuellement de nouveaux systèmes de propulsion. La technologie de vol interstellaire, comme le moteur à distorsion spatiale de Star Trek, fût l'un des sujets abordés au 61ème Congrès International d'Astronautique qui s'est tenu début octobre à Prague.

Mais le propulseur du vaisseau n'est que l'un des obstacles au transport de gens vers d'autres planètes. Le rayonnement spatial est dommageable pour un vaisseau et dangereux pour son équipage, c'est pourquoi les vaisseaux devront être équipés d'un système de protection.

Star Trel Warp Drive

Dans Star Trek, les vaisseaux sont entourés d'un bouclier déflecteur qui protège du rayonnement le vaisseau ou son équipage. Des tests en laboratoire sont en cours sur un concept similaire pouvant former un bouclier magnétique autour du vaisseau, le protégeant ainsi des dangereuses particules de vent solaire. Les détails sont encore à l'étude, mais cela représente seulement une solution partielle sachant que le vaisseau serait également exposé aux rayons gamma et aux rayons X.

Phaser

Si les humains sont capables d'atteindre une autre planète pour commencer la colonisation, comment se défendraient-ils s'ils étaient confrontés à une civilisation extraterrestre agressive, comme le craint Stephen Hawking ?

Dans le monde de Star Trek, le Phaser est l'arme de choix. Il semble que l'U.S. Air Force ait développé sa propre version de l'arme futuriste. Leur Phaser (Personnal Halting and Stimulation Response) a apparemment été initialement conçu pour causer une cécité temporaire, mais un second laser capable de surchauffer la peau fût ajouté ultérieurement.

Tandis qu'une grande part de la technologie décrite dans l'univers de science-fiction de Star Trek reste purement imaginaire, les récents développements de la NASA et d'autres organisations sont en train d'amener une partie de cette technologie et la possibilité de coloniser d'autres mondes, plus près de la réalité." - Source - http://www.openminds.tv/star-trek-becoming-reality-527/

Natacha, pour Ovnis-USA

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php/topic,14109.0.html

Mercredi 10 Novembre - "McDonnell Douglas a conduit une étude sur les Ovnis dans les années soixante"

Une interview réalisée par une équipe du Mufon, le 28 février 2010 : Selon le Dr. Robert Wood, ancien directeur-adjoint de McDonnell Douglas, sa compagnie a conduit une étude sur les Ovnis dans les années 1960. L'objectif était de parvenir à concevoir de nouvelles techniques de voyage spatial, et précédait les recherches de Lockheed.

Sa proposition d'étudier les Ovnis lui avait valu de diriger une équipe chargée de se pencher sur le problème et de préconiser des solutions. Il avait lu de nombreux ouvrages sur la question, ce qui l'avait amené à considérer la réalité des Ovnis, parvenant à la conclusion qu'ils venaient de l'espace et méritaient d'être étudiés.

McDonnell Douglas

Dans le cours de l'étude du phénomène, le groupe dirigé par le Dr. Robert Wood fut amené à interviewer des abductés et des contactés.

http://www.ovnis-usa.com/VIDEOS/Robert_Wood_McDonnell_Douglas.flv

"On pourrait se demander pourquoi le même niveau de secret est maintenu encore aujourd'hui, et je pense que les prétextes ne sont pas aussi justifiés qu'en 1942 par exemple.

Mais il y a toujours de bonnes raisons concernant la technologie, parce que personne ne souhaite voir des terroristes posséder les avantages de technologies de pointe.

Nike Zeus C'est donc une bonne raison de devoir garder secrets les détails. J'avais en particulier préconisé de poser une couche de téflon sur le missile Nike Zeus pour le protéger de la surchauffe; j'ai mis au point des techniques permettant de différencier des véhicules en rentrée atmosphérique des leurres envoyés par l'Union soviétique; j'ai conduit la recherche et le développement de la compagnie, et contribué à ce que la Station spatiale Internationale dispose de perfectionnements très avancés. Donc en somme, j'ai mené une carrière très attrayante.

Mon patron en charge de la recherche et du développement m'avait demandé d'expliquer le lendemain à l'Air Force comment nous procédons pour la mise en orbite et le retour sur Terre depuis ces dix dernières années, mais par où commencer ? Alors, sur le ton de la plaisanterie j'avais répondu : "Eh bien, Ray, autant leur raconter comment s'y prennent les prétendues soucoupes volantes ?" Et il m'avait pris au mot : "Ca, c'est une bonne idée ! Ce serait bien d'étudier la question."

C'est ainsi que je me suis plongé dans la lecture d'un premier bouquin sur les Ovnis, et après avoir lu le troisième j'ai pensé que ça devenait un passe-temps intéressant, et j'ai poursuivi jusqu'à en lire une cinquantaine. Au bout d'un moment je suis retourné voir la direction et je leur ai dit : "Vous n'allez probablement pas me croire, mais ces Ovnis nous viennent réellement d'ailleurs, ils sont de toute évidence pilotés par des intelligences, et la vraie question est de se demander comment ils fonctionnent; nous devrions le faire avant que Lockheed s'y intéresse, sinon nous courrons le risque qu'ils nous dépassent."

En conséquence, la compagnie qui venait d'être rachetée par Boeing, a décidé d'investir quelque chose comme 500.000 dollars sur plusieurs années pour mener des recherches sous ma direction, afin d'étudier la maîtrise de la gravité, et les techniques annexes, et analyser les rapports d'Ovnis.

Nous avons engagé Stan Friedmann, et il était très efficace. Nous avons recruté d'anciens policiers devenus détectives et les avons chargés d'interroger les témoins, et les abductés. Nous conduisions des travaux expérimentaux et des recherches théoriques, c'était un programme assez amusant, et c'est ainsi que je me suis trouvé concerné par le phénomène Ovni.

On peut se demander pour quelle raison le secret est maintenu sur le fait que nous sommes visités par diverses espèces... Je suis d'avis que leur nombre est proche d'une demie-douzaine.

Statonn Friedmann

Pourquoi essayons-nous de maintenir ce secret ? Pour ma part je pense qu'il existe un groupe de personnes, qui a pu changer de nom depuis, qu'on appelle le comité Majestic douze, et qu'elles se rencontrent de temps en temps devant un tableau noir, au Pentagone, au peut-être ailleurs si elles n'ont pas accès au Pentagone. Elles inscrivent dans une colonne les raisons pour lesquelles le public devrait être informé, et dans une autre colonne les raisons qui justifient le contraire.

Et elles constatent que dans l'ensemble il y a davantage à perdre en révélant la vérité, parce que dès que le public connaîtra une partie de l'histoire, c'est comme peler un oignon, les gens commenceront à demander : "Alors, depuis quand avez-vous décidé que ça devait rester secret ? Est-ce qu'il est vrai que vous avez fait assassiné telle personne, et en quoi consistent les techniques de couverture que vous utilisez à présent ?" Il se pourrait bien que des personnes soient en ce moment même chargées d'utiliser les mêmes techniques pour maintenir le public dans l'ignorance dans d'autres domaines, je ne vous dirai pas lesquels, mais il y en a un certain nombre !"

[flv:http://www.ovnis-usa.com/VIDEOS/Robert_Wood_MUFON-LA-dec.2008.flv 630 450]

Andrew Johnson Andrew Johnson publie des compléments intéressants : "Wood et ses collègues avaient été auditionnés par la Commission Condon, qui était alors en activité. Ils expliquèrent qu'il était possible de faire flotter un anneau supraconducteur dans un champ magnétique avec seulement 10 fois la capacité de courant dont on disposait à l'époque. Le Dr Condon n'était pas intéressé. Robert Wood lui a alors écrit, laissant entendre que la Commission était constituée de deux groupes, les croyants et les non-croyants. En réaction, Condon écrivit à la direction de la compagnie, essayant d'obtenir que Wood soit licencié." - http://fr.wikipedia.org/wiki/Supraconductivit%C3%A9

"Ces documents concernent les recherches d'un petit groupe au sein de la compagnie Douglas Aircraft corporation en 1967 - 1969. Ils montrent que certaines personnes avaient décidé d'étudier sérieusement le phénomène des Ovnis et les considéraient comme des objets réels, matériels. Quelqu'un avait pris la décision de lancer des recherches pour les étudier en détails, en vue de développer une nouvelle technique de propulsion - basée sur de nouvelles théories en physique. Cette recherche était naturellement secrète.

Il y a environ 200 pages de documents, mais certains ne sont que des couvertures de dossiers.

Ils avaient été entreposés dans une grange qui devait appartenir à un employé de Douglas, lequel est mort ou a déménagé. Le nouveau propriétaire découvrit ces documents et les mis en vente sur Ebay où ils atteignirent la somme de 31 dollars. Je les ai téléchargés pour les publier sur Internet." - Source & Documents - http://www.checktheevidence.co.uk/cms/index.php?option=com_content&task=view&id=38&Itemid=51

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php/topic,14016.0.html

Lundi 8 Novembre - Une Commission des Affaires Extraterrestres à New-York ?

Il y a quelques jours nous abordions les résultats du vote des habitants de Denver. C'est maintenant la ville de New-York qui souhaite entamer une initiative semblable.

Un article de David Moye pour le site AOL News : "La ville de New-York concentre pratiquement tous les groupes ethniques existant sur Terre et il suffit qu'un seul ufologue parvienne à ses fins pour que la ville soit bientôt l'hôte de toutes les races d'extraterrestres de l'univers.

Après l'écriture de livres, Michael Luckman, auteur de 'Alien Rock', se consacre désormais à la rédaction d'initiatives de vote. Cette idée particulière, si elle est adoptée, consistera à créer une Commission des Affaires Extraterrestres. Constitué de 7 personnes bénévoles qui se rencontreront deux fois par an, ce comité a pour but de rassembler des preuves convaincantes sur l'existence des extraterrestres et des OVNI. Elles seront affichées ensuite sur le site Internet de la ville.

L'initiative est presque identique à celle déjà envisagée par les électeurs de Denver mais, bien que l'altitude de cette ville la rende plus proche du ciel que New-York, Luckman pense qu'il n'y a pas besoin d'un concours pour savoir quelle ville devrait être la première à recevoir la visite des ETs.

Luckman a déclaré sur AOL-News que "New-York est la capitale mondiale de la communication". Les Ovnis ne nous rendent pas visite si souvent, mais nous avons eu quelques observations extraordinaires.

Alors qu'il se préparait pour un match contre Georges Foreman, Muhammad Ali courait dans Central Park lorsqu'il aperçut un ovni. C'était un vaisseau-mère, une navette, plus petite en sortait.

John Lennon aussi en vit un, accompagné de May Pang, son amie à l'époque. Il avait crié en direction de l'Ovni : "Arrêtez ! Emmenez-moi avec vous !"

La collecte de signatures pour une consultation citoyenne est ardue, mais Luckman pense que la population d'une ville telle que New-York permettra effectivement d'en obtenir suffisamment pour que cela ait un impact.

Il déclare : "Du fait que New-York soit plus grande que Denver, je pense qu'y obtenir les signatures nécessaires est une tâche plus aisée. Les médias sont extrêmement intéressés par ce sujet. Les réactions aux récentes observations d'ovnis au-dessus de la 'Big Apple' sont très parlantes. Certains étaient peut-être des ballons lâchés par des écoliers mais il se passe tout de même quelque chose."

En supposant que l'initiative soit votée et que la formation d'une commission s'ensuive, Luckman estime que l'une des premières choses à faire sera de déterminer les sites où les vaisseaux aliens pourraient atterrir.

Bien que les 'New-York Jets' et les 'New-York Giants' [ndlt : clubs de foot] jouent tous deux dans le New Jersey, il ne pense pas qu'une arrivée des extraterrestres dans cet état voisin soit une si bonne idée.

Il ajoute en riant : "Cela doit se passer à New-York. S'ils atterrissaient dans le New Jersey, nous aurions une situation semblable à celle de "La Guerre des Mondes" ! Je pense que Central Park est l'endroit le plus naturel, j'aimerais y voir un espace réservé comme site d'atterrissage."

"La Commission proposera de nommer une personne qui agira en tant qu'intermédiaire entre la ville et les visiteurs venant d'autres mondes."

Dans ce but, Luckman travaille simultanément sur un autre projet appelé le "Comité des 1000 Humains accueillant les Extraterrestres sur Terre", il admet que ce titre semble un peu long.

Les dirigeants du monde que Luckman souhaiterait voir au service de ce Comité incluent Barack Obama, Bill et Hillary Clinton, la Reine Elizabeth II ainsi que d'autres célébrités.

"Muhammad Ali a été témoin de 22 observations, il est la personne la plus reconnue sur la planète", poursuit-il. "Ainsi que Paul McCartney, Ringo Starr, Steven Spielberg, Larry King, et la pop star anglaise Robbie Williams."

Si Michael Jackson était encore en vie, il souhaiterait sans doute faire partie de la liste de Luckman. L'auteur affirme que le Roi de la Pop lui avait demandé ses services de consultant pour un projet de construction d'une piste d'atterrissage high-tech pour extraterrestres dans le désert du Nevada.

Bien que l'initiative de Denver ait formulé que sa Commission soit financée par des sources privées, Luckman n'a pas encore décidé de quelle manière le Comité de New-York serait financé. Il reste convaincu que son initiative fera l'unanimité dans la 'Grosse Pomme'.

Toutefois, les experts en politique, familiers avec la façon dont les choses se font dans la ville de New-York, sont sceptiques quant aux chances que cette initiative atteigne jamais les électeurs.

Michael Luckman

Le consultant républicain, Gerry O'Brien dit qu'en vérité 'Gotham' [ndlt: l'un des surnoms de NewYork] est "aussi hostile envers ses propres constituants qu'ils le sont envers les ETs."

O'Brien déclare : "Contrairement aux États situés dans l'ouest où les électeurs peuvent obtenir des initiatives de scrutin s'ils obtiennent suffisamment de signatures, le seul moyen pour que l'initiative du vote à New-York soit admise est que le maire, ou une commission mandatée par lui, la fasse passer lui-même."

Michael Bloomberg Luckman n'est pas inquiet, probablement parce que le maire, Michael Bloomberg, est déjà sur sa liste de 1000 personnes qui rencontreraient en priorité les ETs lorsque ceux-ci se poseront à terre.

Il avoue que la campagne cherchera tout d'abord à obtenir l'appui du maire "Certaines personnes employées à l'Hôtel-de-Ville ont manifesté un intérêt certain envers l'Initiative du Vote pour les Extraterrestres mais, pour le moment, je ne peux pas faire plus de commentaires. Je ne tenterais pas cela si je pensais que cela n'était pas réalisable."

"Cependant, ceci représente l'occasion pour le Maire Bloomberg de faire la promotion du tourisme extraterrestre dans la 'Big Apple'."

- Source - http://www.aolnews.com/weird-news-elections/article/new-yorker-wants-vote-on-big-apple-et-affairs-commission/19690139

Natacha, pour Ovnis-USA

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php/topic,14238.0

Mardi 26 octobre - Années 80 : Immenses Ovnis au-dessus de la vallée de l'Hudson 1/3

Extrait du livre de Richard Dolan - "UFOs and the National Security State - The Coverup Exposed - 1973-1991" :
"Comme la vallée de Hessdalen, Hudson Valley dans l'état de New-York fut la scène de lumières inexpliquées et d'objets qui traversaient en silence le ciel à basse altitude. Des objets que les gens n'avaient jamais vus auparavant. L'endroit est très différent d'Hessdalen puisque c'est une région très peuplée située au nord de la ville de New-York.

Cela commence en 1983 pour culminer en 84. Après une accalmie hivernale les observations ont repris au printemps. Le 11 mars, à Wolcott dans le Connecticut, peu après minuit une mère et sa fille aperçoivent un grand objet cylindrique à quelques mètres de leur fenêtre. Pendant 7 minutes, l'objet fait du sur-place au-dessus du sol puis il s'en va. Aucun bruit.

Richard Dolan volume 2

Le 21 mars à 20 heures, un routier se dirigeant vers le sud sur la route 87 voit un objet énorme en forme de boomerang avec des lumières rouges, blanches et vertes sur le coté. L'objet est très très bas, le routier l'estime à environ 30 mètres du sol. Si bas qu'il peut distinguer les contours sombres de l"énorme structure qui semble coordonner les lumières. Il dira plus tard que "ça faisait au moins la la taille d"un 747" et "qu'il n'y avait aucun bruit, même une fois la vitre du camion baissée." Il pense voir un véhicule expérimental, et celui-ci disparait.

Richard Dolan New-York State Taconic Parkway serpente du nord au sud, une route pittoresque à environ 22 km de la frontière du Connecticut. Dans la soirée du 25 mars 1984, près de la ville de Peekskill des centaines de personnes aperçoivent des lumières volant à basse altitude au-dessus de cette route. Étonnés, les automobilistes s'arrêtent et sortent sur la chaussée pour observer.

Les descriptions s'accordent : Un objet en forme de boomerang avance lentement, il y a 6 lumières extrêmement vives et une lumière centrale de couleur verte. Les lumières se déplacent en un seul bloc, même lors d'un virage serré. De nombreuses personnes doivent se protéger les yeux à cause de l'intensité lumineuse mais un photographe professionnel qui se trouve là discerne une structure sombre qui rassemble ces lumières. Selon son estimation la structure fait au moins 90 mètres de long et se déplace à 45 km/heure. Elle avance au-dessus de l'eau lorsque soudain, "les lumières s'éteignent et l'objet disparait". Il filme la scène mais sa pellicule ne rendra rien.

Les policiers de la station locale sont assaillis d'appels ce soir là, alors que les chercheurs qui enquêteront plus tard ne recevront qu'un discours de langue de bois et ignoreront ce fait longtemps après. Ils apprendront par la suite que les consignes officielles dans la plupart des villes encouragent les policiers à ne pas parler des observations. Certains d'entre eux sont même insultants envers les témoins ce soir là, comme ce policier de Danbury qui dit à un riverain que "ça ne peut pas être des Ovnis parce que les Ovnis n'existent pas." Un de ses collègues conseille au téléphone à un résident de "dormir dessus et l'Ovni tout rose s'en ira". Les réponses de ce genre foisonnaient à cette époque, c'était avant l'adoption des principes d'îlotage dans les villes.

L'incident du 25 mars se répète 6 jours plus tard, le 31. Une fois de plus les automobilistes roulant sur Taconic Parkway voient des lumières en forme de V qui se déplacent lentement au-dessus de la route, parfois elles s'immobilisent, restant stationnaires.

Des centaines de personnes sortent de leur voiture, ces témoins, perplexes, n'entendent pas de bruit à part un très léger ronronnement. Avril est plus calme, jusqu'à la soirée du 25 lorsque de nouveau, un objet énorme reste stationnaire au-dessus de Taconic Parkway.

Il présente des lumières blanches, brillantes, disposées en demi-cercle, et quelques lumières rouges plus petites. Des témoins discernent une structure sombre, immobile et silencieuse de la taille d'un terrain de foot. Des automobilistes s'écartent de la route en regardant l'objet. Un témoin appelle la police de l'Etat de New-York et s'entend répondre "qu'il a probablement vu ces planeurs de l'aéroport de Stormville."

Ed Burns Ces évènements se poursuivent durant tout le printemps et l'été, et rendent presque insignifiantes les observations de cette période ailleurs dans le monde. Les chercheurs locaux Philip Imbrogno et Peter Gersten interrogent témoin sur témoin, ils assemblent plus de 90 témoignages sur l'observation d'une formation en V aperçue de fin mai à juin 1984.

Au vu de tout ce qui se passe, la pénurie de la couverture médiatique est frappante. Les journaux locaux continuent de couvrir les évènements mais les chaines câblées et les grands médias restent à l'écart. La consigne officielle est tout simplement qu'il ne se passe rien, et que ce sont des blagues de plaisantins.

Les témoins et les autorités ne peuvent s'accorder, même lorsque les témoins sont des officiels.

Le 11 juin, le lieutenant de police Peterson appelle l'aéroport de Rochester au sujet d'une observation qu'il a faite en compagnie d'autres personnes. Son inquiètude se résume à cette analyse toute simple : "Si cet objet peut venir ici et faire ce qu'il veut, je veux savoir oú diable se trouvent nos défenses gouvernementales." L'employé de l'aéroport lui répond qu'il a probablement vu des avions en formation; lorsque Peterson maintient son désaccord, l'employé lui demande : "Dites simplement aux gens qu'ils ont vu des avions. Ce sont des avions, c'est tout du moins ce qu'on m'a dit." Les chercheurs contactent la FAA le jour suivant, on leur dit que cette conversation n'a jamais eu lieu. - Source : http://keyholepublishing.com/Leading-UFO-Documents.html

http://www.cassiopaea.org/forum/index.php?topic=565.60

A suivre...

Diouf, pour Ovnis-USA

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php/topic,8248.0.html http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php/topic,4232.0.html

Vendredi 29 octobre - Années 80 : Immenses Ovnis au-dessus de la vallée de l'Hudson 2/3

Suite de l'extrait du livre de Richard Dolan - "UFOs and the National Security State - The Coverup Exposed - 1973-1991" : Les choses se corsent lorsqu'un objet triangulaire pénètre sur les lieux de la centrale nucléaire Indian Point, dans le comté de Westchester le 14 juin 1984. C'est la première de 2 violations de cet espace aérien cet été là.

Il est 22h15, plusieurs employés voient un immense objet ("de la taille d'un terrain de foot") en forme de boomerang pénétrer leur espace protégé. Avec des lumières très brillantes sur les cotés, l'objet se déplace très doucement malgré des vents violents ce soir là (certainement pas des vents pour des planeurs légers). Pendant 20 minutes l'objet alterne entre le sur-place et le déplacement et finit par quitter les lieux lentement en s'éloignant à l'horizontale.

Richard Dolan

Les témoins maintiennent avoir vu une masse sombre et visible derrière les lumières. Cet objet ou un autre semblable est observé ce même soir, il est même filmé et la vidéo ne montrera que les lumières. Un témoin affirme que le centre de l'objet est creux.

Réservoir de Wanaque Les observations continuent pendant l'été. Le 21 juin, un grand objet en forme de V est vu à basse altitude à Hyde Park. Le même soir à 75 km au sud, des témoins observent des lumières inconnues au-dessus du réservoir de Wanaque dans le New-Jersey.

Entre 21h44 et 00h17, quatre appels parviennent au commissariat au sujet de "lumières" au-dessus du réservoir. La police ne voit rien mais la presse locale interroge un témoin qui dit avoir vu un objet en forme d'oeuf "qui bougeait beaucoup trop vite pour être un ballon sonde."

Le 22 juin, une formation de lumières rapprochées est filmée et montrée à un pilote expérimenté. Sa conclusion certaine est que ce ne sont pas les lumières d'un avion et que des pilotes privés ne contrôlaient pas cet ou ces objets. Il doute même que des avions militaires spéciaux puissent adopter une formation aussi dangereuse.

Les enquêteurs contactent la FAA afin de savoir si quelqu'un a le droit de voler en formation dans cet espace. La réponse est négative et s'accompagne de ce commentaire : "La règle pour la Fédération Américaine de l'Aviation est que les Ovnis n'existent pas, si bien que nous ne prenons pas en compte les rapports d'observation." Le 24 juin, des témoins observent "un truc géant en forme de V" qui vole au-dessus de la route.

Le 25, près de Bethel, Connecticut, un objet de grande taille avec beaucoup de lumières avance lentement.

Il est observé pendant 20 minutes. au même moment les témoins voient également des avions ordinaires ailleurs dans le ciel.

Puis un évènement important survient le 12 juillet, à environ 30 km à l'est de Taconic Parkway. Dans les villes de Danburg, Ridgefield, Bethel, New Fairfield et New Milford, la police reçoit rapport sur rapport d'un objet très bas qui se déplace lentement "aussi grand qu'un terrain de football." Ses lumières sont incroyablement puissantes et des faisceaux de lumière se dirigent vers le sol. Ceux qui se trouvent en-dessous ressentent la chaleur émise. Les lumières sont circulaires.

De nombreux sceptiques, parmi les membres de la police, ont vu l'objet et changent d'avis sur les Ovnis, admettant la réalité du phénomène.

Indian Point

http://www.ovnis-usa.com/VIDEOS/Indian_Point_1984.flv

La publicité locale pour cet évènement bat cette fois son plein et les journaux donnent les numéros de téléphone de certains des enquêteurs ufologiques locaux. Ils sont immédiatement inondés d'appels et ils estimeront plus tard que 5.000 témoins ont vu l'objet ce soir là. Un policier de Bethel leur confie que non seulement de nombreux officiers de police ont vu l'objet mais aussi que la FAA leur a demandé de faire obstruction à la presse et aux enquêteurs. En cas d'insistance ils devaient dire - afin d'éviter la panique - que les lumières étaient causées par un coup monté par des pilotes. - Source : http://keyholepublishing.com/Leading-UFO-Documents.html

#67 - http://www.cassiopaea.org/forum/index.php?topic=565.60

A suivre...

Diouf, pour Ovnis-USA

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php/topic,8248.0.html http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php/topic,4232.0.html

Mardi 2 novembre - Années 80 : Immenses Ovnis au-dessus de la vallée de l'Hudson 3/3

Suite et fin de l'extrait du livre de Richard Dolan - "UFOs and the National Security State - The Coverup Exposed - 1973-1991" : "Les semaines suivantes ont eu leur lot d'observations et l'évènement principal de cet été a lieu le 24 juillet. Cette fois-ci une vidéo assez bonne pour une analyse professionnelle est enregistrée. Le même soir, le site nucléaire Indian Point est à nouveau survolé par un objet immense.

http://www.youtube.com/watch?v=3_YRU9n8kps

http://www.ovnis-usa.com/VIDEOS/UFO_Wave_New-York_1980.flv

La vidéo est enregistrée par Bob Pozzuoli, un new-yorkais, cadre supérieur en électronique. A 10 mètres, il filme un gros objet avec une rangée de 6 lumières vives autour de lui, il le perd de vue derrière un sapin, il en ressort avec une rangée de lumières de toutes les couleurs qui tournent et prennent la forme d'un disque avec une lumière clignotante à l'arrière. Il disparait alors derrière des maisons.

La vidéo de Pozzuoli capture également des avions qui volent en formation, très utile pour l'analyse. La vidéo est impressionnante et étudiée par divers groupes dont le Jet Propulsion Laboratory de Pasadena en Californie ainsi que la chaine de télévision ABC. Tous sont d'accord pour affirmer que la vidéo est authentique et personne ne peut expliquer cet objet.

Mais c'est à quelques kilomètres de là que l'évènement ufologique le plus extraordinaire de l'été va survenir, à Peekskill sur le site nucléaire Indian Point. Rétrospectivement, on peut même dire que c'est l'incident le plus extraordinaire au niveau mondial pour l'année1984.

Indian Point Le soir du 24 juillet, au moins une douzaine d'employés de la centrale observent un shéma de lumières en forme de boomerang, qui approche du site. Vu du dessous l'objet ressemble à un cône de glace, triangulaire avec une rangée de lumières dans le dos.

Ils discernent très nettement que ce ne sont pas des lumières séparées mais un bloc solide de très très grande taille, "de la taille de 3 terrains de foot", ce qu'un des gardiens du site affirmera dans sa déclaration.

Malgré des vents de 45 km/h, l'objet de taille monstrueuse se déplace intentionnellement vers le réacteur #3, l'unique réacteur du site prêt à fonctionner.

Terrifiés, les gardes voient l'objet rester stationnaire directement au-dessus du réacteur. Selon la déclaration de l'un d'eux : "C'est ce qui a inquiété notre responsable, cette chose s'est approchée à moins de 10 mètres du réacteur." De plus, lors de son approche les systèmes de communications et les systèmes de sécurité du site sont devenus inopérants. L'ordinateur qui les commandait avait planté.

L'affaire était des plus sérieuses. Aucun appareil d'aucune sorte n'était autorisé à survoler les réacteurs sans les autorisations adéquates. Les caméras du complexe ont filmé l'objet et l'officier en charge des films a parlé aux enquêteurs par la suite. L'objet présentait 8 lumières vives en formation de V. "C'était une structure solide très imposante. Nous l'avons filmée pendant 15 minutes." C'était plus grand qu'un C-5A, qui est le plus grand avion du monde. "C'était beaucoup plus grand. Il semblait plein d'audace, il agissait comme s'il n'avait cure d'être observé."

Le commandant contacta le Camp Smith, une base des gardes nationaux de l'état de New-York, pour leur demander une identification de l'objet. La base n'ayant pas de réponse à lui donner, il demande qu'un hélicoptère soit envoyé pour lui tirer dessus, puis il ordonne à ses hommes de se préparer à ouvrir le feu. Un garde raconte : "Nous avions nos armes et nous attendions l'ordre de tirer."

Cette déclaration incroyable est confirmée par d'autres membres du personnel. Tous semblent prêts pour une confrontation armée sans le moindre espoir de victoire, mais avant que l'ordre d'envoyer l'hélico soit donné, l'objet disparait lentement.

Camp Smith

Le jour suivant, le chef de la sécurité informe son personnel "qu'il ne s'est rien passé." Il leur demande d'oublier l'incident. Les enquêteurs ufologiques avaient déjà appris que le commissariat de Peekskill avait reçu beaucoup d'appels ce soir là, les résidents décrivant le même objet. Cependant, ce n'est qu'en septembre qu'ils eurent vent de la rencontre de l'objet avec le site d'Indian Point. C'est un employé du site qui avait estimé nécessaire de contacter l'enquêteur Philip Imbrogno pour lui raconter l'histoire.

Ensuite, des autorisations furent données à quelques enquêteurs pour qu'ils puissent se rendre sur les lieux pour y conduire des interviews avec les témoins et visiter le réacteur à la date du 5 septembre. Puis, sans raison aucune, cette visite fut annulée et il fut interdit aux employés de parler.

Philip Imbrogno

A ce stade, Imbrogno très en colère menace de tout dévoiler au public, ce qui fait céder la direction du site. Les employés sont donc de nouveau autorisés à rencontrer les enquêteurs, mais cette fois, non pas sur le site lui-même et en présence d'un supérieur de la sécurité. Il y aura 2 rencontres.

Dans les jours qui suivirent l'incident du 24 juillet, un membre officiel de la Nuclear Regulatory Commission se rendit sur le site et selon Imbrogno tout le système de sécurité fut vérifié.

Un journaliste reçut l'information - venant du site - que des observations s'étaient produites et que la police de l'Etat de New-York avait arrêté 4 pilotes de Cessna reliés à cette affaire !

C'était vraiment trop absurde et l'un des chercheurs ufologiques vérifia avec les dépositions de la police. Celle-ci montrèrent qu'aucun pilote n'avait été arrêté. Les autorités du site avaient tout simplement menti.

Des requêtes FOIA furent envoyées au US Department of Energy, au New York Power Authority et à la US Nuclear Regulatory Commission. Chacune de ces institutions a répondu qu'elle ne savait rien d'un incident en date du 24 juillet. Les autorités ont également nié l'existence d'une vidéo qui aurait filmé l'évènement. Les chercheurs ont essayé d'obtenir les copies des communications radio de ce soir là, mais il n'existait aucune communication officielle. Imbrogno avait bien résumé l'affaire : "Une telle obstruction équivalait à la preuve que les rapports ovnis étaient exemptés de respecter la loi FOIA lorsqu'ils impliquaient la sécurité nationale." - Source : http://keyholepublishing.com/Leading-UFO-Documents.html

http://www.cassiopaea.org/forum/index.php?topic=565.60

Diouf, pour Ovnis-USA

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php/topic,8248.0.html http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php/topic,4232.0.html

Mardi 26 Octobre - La divulgation a commencé ! L'aviez-vous remarqué ?

Un nouvel article de Steve Hammons : "Il se peut que cela soit arrivé, non pas sous la forme d'une annonce publique ou d'un événement important, mais comme un léger murmure.

Il se peut que le point de basculement ait été la publication récente du livre de la journaliste Leslie Kean : "OVNIS :  Des généraux, des pilotes et des officiels du gouvernement témoignent", ou la récente conférence de presse à Washington, DC, d'officiers retraités de la Force aérienne.

Il se pourrait aussi que cela soit le résultat de la diffusion régulière d'informations, au cours des derniers mois, années et décennies, par l'intermédiaire de moyens discrets tels que des films d'Hollywood, des émissions de télévision et autres plates-formes de communication.

Il y aura toujours des gens qui préféreront démystifier le sujet, et d'autres qui ne seront pas tout à fait prêts à ouvrir leur esprit sur la situation. Qui peut les en blâmer ? C'est si étrange, incroyable et effrayant.

Steve Hammons

Le fait d'avoir maintenu secret ce sujet durant ces dernières décennies a été, et continue d'être, un élément important, signalant que nous progressons.

Selon toutes les indications, il s'agit d'une situation hautement délicate et complexe. En conséquence, il y a de nombreux éléments en mouvement qui doivent être traités de façon intelligente et attentive.

La phase de "l'après divulgation"

Toute personne sensée et d'intelligence moyenne peut examiner les informations sur ce sujet et comprendre facilement que quelque chose est en train de se passer dans le domaine de la découverte scientifique.

Il semble qu'il y ait aussi une question défense et renseignement qui doit être traitée avec rigueur. Nous sommes, semble-t-il maintenant, dans la période qui pourrait être raisonnablement appelée "L'après Divulgation".

After Disclosure Fait intéressant, un nouveau livre, à paraître plus tard ce mois-ci, est intitulé "A.D., Après Divulgation : Guide de vie pour la population après le contact".

Les auteurs, Richard Dolan et Bryce Zabel, ont présenté un panorama d'ensemble, très simple à comprendre, qui explore presque chaque aspect de la divulgation en ce qui concerne les Ovnis, les visiteurs inhabituels, les mystères et les défis,  au point de vue historique, scientifique, gouvernemental, sociétal, médiatique, ainsi que les aspects psychologiques et éducatifs.

Il semble que ce livre soit un outil utile et intéressant à lire pour les nombreuses personnes qui s'éveillent rapidement à ces sujets importants.

La transition, depuis l'orientation subtile et la préparation jusqu'à la phase de l' "Après Divulgation", peut avoir été soigneusement coordonnée depuis l'ère post-Seconde Guerre mondiale.  Des personnes travaillant à la défense et aux renseignements, et les communautés scientifiques, s'inquiétaient du fait que la population pourrait être effrayée par les nouvelles découvertes dans ce domaine.

En conséquence, une acclimatation progressive et sans risque, ainsi que des efforts d'éducation ont pu être mis en oeuvre afin d'améliorer notre préparation psychologique et émotionnelle. Et ces activités ont probablement été un succès. La transition en douceur, amenant la compréhension d'un vaste public sur la situation, semble être maintenant en chemin.

Aller de l'avant

Il y a énormément de facteurs subtils. La situation n'est pas simple. Essayer de comprendre les nombreux paramètres en cause représente une courbe d'apprentissage impliquant notre compréhension des mystères cachés de l'univers, de la conscience humaine, de la nature, ainsi que d'autres sujets intéressants.

N'est-ce pas un soulagement de savoir que les humains ont au moins atteint un niveau de connaissance sur eux-mêmes et sur l'univers qui leur permet d'accepter plusieurs grandes vérités, nouvelles et surprenantes ?

Nous ne savons pas tout et il n'est probablement pas sage d'écouter les gens qui prétendent tout savoir. La période de l' "Après Divulgation" impliquera vraisemblablement la communication continue, l'éducation, le conseil et l'orientation. Nous avons les ressources nécessaires pour accomplir toutes ces missions avec succès.

surprised kid

Et il est probable que beaucoup de choses positives sortiront de cette phase du développement humain sur la Terre. Nous pourrions être en mesure d'utiliser de nouvelles technologies qui amélioreront notre qualité de vie. Les souffrances humaines de toutes sortes pourraient être atténuées par des connaissances avancées. L'environnement biologique et l'atmosphère terrestre pourraient être mieux protégés et enrichis. Une plus grande prospérité pour tous les peuples pourrait être atteinte.

L'avancement de l'humanité devrait faire un bond quantique en avant. Ou peut-être allons-nous seulement mettre un pied devant l'autre et avancer progressivement sur les chemins qui mènent à un avenir radieux sur cette belle planète, et au-delà." - Source - http://www.americanchronicle.com/articles/view/193930/

Natacha, pour Ovnis-USA

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php/topic,8071.0.html

Lundi 25 Octobre 2010 - "Le contact est établi depuis des décennies"

Un email de Ron Eastwood, 69 ans, qui vit en Californie, occupe actuellement les chercheurs sur la liste UfoUpdates : "Samedi dernier, je m'occupais d'un client qui utilisait l'un de mes séchoirs pour animaux domestiques, et nous en sommes venus à parler des activités professionnelles de son épouse, qui avait travaillé pour les services hautement classifiés de crytographie de nos services de renseignement (antérieurs à la CIA). C'est là qu'elle avait rencontré son futur mari, maintenant retraité.

Avant leur rencontre, il avait effectué des missions 'Above Top Secret', d'abord comme pilote, puis à la tête d'un groupe d'élite qui était chargé de la sécurité de la base navale de Pensacola, en Floride.

C'est là qu'étaient accueillis des E.T.s vivants, après leur debriefing à Wright Patterson. Ils s'étaient posés (ce n'était pas un crash !) à Roswell, au Nouveau-Mexique.

Selon lui, toute cette affaire de crash n'était qu'une vaste opération de couverture destinée à masquer la réalité de la présence de "visiteurs" bien vivants. Il ajouta que les britanniques et les allemands avaient également eu des accords de coopération avec des groupes issus d'autres "réalités".

USN Base Pensacola

Il souhaite que je préserve son anonymat, bien qu'il ait 72 ans et soit maintenant libéré de son voeu de silence; il préfère rester discret.

L'information majeure est la suivante : je lui ai dis que je collaborais à la rédaction de protocoles qui pourraient être utilisés par des enfants spécialement choisis pour établir un éventuel contact avec des entités E.T.s,... Il s'est tourné vers son épouse et lui a dit : "A toi de lui raconter."

Elle a sourit puis m'a demandé : "Est-ce qu'on vous a dit que ces protocoles seraient utilisés 'dans le cas' où un contact serait établi ?" J'ai répondu par l'affirmative. Elle m'a dit que sa thèse de doctorat portait sur la linguistique. Elle fait partie des facilitateurs qui utilisent ACTUELLEMENT nos protocoles et elle a ajouté que le contact est établi depuis plusieurs décennies!

Mes amis, c'était beaucoup à la fois bien que j'aie l'esprit assez ouvert. Elle compte demander l'autorisation pour que je puisse l'accompagner lors de sa prochaine visite sur l'une des installations (dans notre région) où ces travaux sont en cours. On ne lui avait jamais dit, pas plus qu'à moi, que d'autres personnes avaient participé à élaborer ces protocoles, et j'ignorais totalement qu'ils étaient utilisés ACTUELLEMENT.

Atomic energy commission Son mari a ajouté que nous n'aurons pas longtemps à attendre avant que le prétexte du secret tombe en désuétude. J'aurais pu continuer à parler avec eux pendant des heures, mais nous avions chacun de notre côté des obligations urgentes.

Parmi les choses que mes nouveaux amis ont bien voulu me révéler, j'ai appris que l'ancienne Commission à l'Energie Atomique, qui a plusieurs fois changé de nom et se nomme maintenant Lawrence Livermore Laboratory (autrefois c'était le Lawrence Radiation Lab), a joué un rôle majeur dans le développement d'une technologie qui permet de contrôler des ondes gravitationnelles.

C'est ainsi qu'on peut maintenant faire naviguer des véhicules dans l'espace/l'air/sous la mer, mais également de parcourir la distance d'un pole à l'autre en quelques secondes. Le trajet Terre/Lune prend 6 minutes, et on peut se rendre en d'autres régions de l'univers à des vitesses supérieures à celle de la lumière.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Laboratoire_national_de_Lawrence_Livermore

Ma source a bien insisté sur le fait qu'on ne pouvait en fait parler de vitesse, parce que selon lui ça n'a rien à voir : la vitesse concerne seulement le déplacement d'un endroit à un autre dans un environnement proche.

Le voyage entre des points très éloignés et d'autres dimensions se fait de manière que ni le temps ni la vitesse tels que nous les concevons ne sont vraiment concernés.

C'est alors que j'eus quelques difficultés à me situer au niveau de son doctorat, et nous fûmes convenus de nous revoir pour approfondir. Je dois vous dire que ma source semble parfaitementcrédible, et que je me suis senti comme un écolier en présence d'un professeur d'Université.

Livermore color beam lines

Il m'a été demandé d'être patient, parce que j'aurais beaucoup de choses à apprendre. Ma source a ajouté que les occasions avaient été rares tout au long des années où elle n'avait trouvé que peu d'amis ou relations qui avaient manifesté un intérêt ou même cherché à comprendre les expériences qu'elle avait à raconter."

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php/topic,13990.0.html

Dimanche 24 Octobre - Richard Hoagland, Phobos, & Philip Corso

Le chercheur Kevin Randle relance une polémique à propos de Phobos sur son Blog : "J'apprends que Richard Hoagland, l'homme du célèbre visage de Mars, nous prépare une nouvelle révélation sensationnelle. Il va nous annoncer que l'une des lunes de Mars est artificielle et creuse.

Bien entendu, nous aurions là une preuve absolue que la vie intelligente existe au-delà de notre Terre. - http://fr.wikipedia.org/wiki/Phobos_%28lune%29

Je trouverais cette information passionnante si elle était récente, mais ce n'est pas le cas. Les lunes de Mars (Phobos et Déimos) ont donné lieu à bien des spéculations.

Elles sont de petite taille et leurs orbites sont assez basses. Il émet la probabilité qu'elles soient artificielles.

Kevin Randle

Richard Hoagland : http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php/topic,2249.0.html

Selon Wikipédia : "En 1959, l'astrophysicien russe Losif Samuilovich Shklovosky étudiait l'accélération du déplacement orbital de Phobos et a suggéré qu'il était constitué d'une 'feuille de métal assez mince' en évoquant l'hypothèse que Phobos était d'origine artificielle." - http://en.wikipedia.org/wiki/Iosif_Shklovsky

Phobos Le professeur Fred Singer, un conseiller du président Dwight Eisenhower, avait déclaré : "Les observations astronomiques montrent que le satellite tourne en spirale vers l'intérieur. Si cela se confirmait, il aurait toutes les chances d'être creux et par conséquent de fabrication martienne. La question dépend de l'exactitude des observations astronomiques menées de manière indépendante, effectuées à des décennies d'intervalle; elles peuvent très bien être inexactes. Du fait que diverses équipes ont eu recours à des instruments différents, des erreurs systèmatiques peuvent avoir eu une influence sur les observations rapportées."

En résumé, l'idée que Phobos soit artificielle n'est pas nouvelle. La nouveauté est que Philip Corso, auteur du célèbre "The Day After Roswell", serait la source de cette information. Or Bill Birnes, co-auteur d'un livre avec Corso, m'a précisé que Philip Corso n'avait jamais dit ça.

Philip Corso - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php/topic,8129.0.html

Birnes a recherché dans tous les documents de Corso sans trouver quoi que ce soit de semblable. Je ne sais pas pourquoi Hoagland veut mêler Corso à ça, mais selon Birnes l'information est erronée. Je serais plutôt d'accord avec Birnes sur ce coup là." - Source - http://kevinrandle.blogspot.com/2010/10/richard-hoagland-philip-corso-and.html

Diouf, pour Ovnis-USA

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php/topic,10934.0.html

Vendredi 22 Octobre - Le Plan de Cent ans de la NASA

La NASA et la DARPA ont formé le projet commun de lancer l'opération sans retour, qui emportera des humains vers d'autres mondes pour les y laisser à jamais.

Si la NASA finit par obtenir qu'on lui indique clairement ses objectifs concernant l'exploration interplanétaire, ce nouveau Plan de Cent ans pourrait les conduire à présenter leur propre version du Mayflower. Tout comme les premiers pélerins, les explorateurs envoyés sur Mars doivent être informés qu'ils ne reviendront jamais à la maison.

La NASA et la DARPA ont uni les efforts pour concevoir ce 'Hundred-Year Starship', selon Simon 'Pete' Worden, directeur depuis avril 2006 du Ames Research Center de la NASA.

Mars mining

Simon Worden, ancien directeur du développement au sein de l'Air Force Space Command, a annoncé que son agence avait contribué à hauteur de 100.000 dollars sur ce programme, tandis que la DARPA (agence américaine en charge des projets en recherche avancée pour la Défense) engageait 1 million de dollars. - http://en.wikipedia.org/wiki/Pete_Worden

http://www.sciencedaily.com/releases/2010/10/101019171709.htm

Simon Worden Il a ajouté, sur le blog de la Singularity University : "L'objectif de ce programme spatial habité est de s'installer sur d'autres mondes. Il y a une vingtaine d'années, on aurait murmuré ces propos dans un recoin sombre d'un bar, avant de se faire virer." Worden a précisé qu'il avait été licencié par le Président George W. Bush.

Les détails de l'opération n'ont pas été révélés. Mais la perspective d'une collaboration entre la DARPA et la NASA pour monter une exploration à la Star Trek est une nouvelle captivante - même si, par définition, le lancement d'un 'vaisseau pour un siècle' signifie qu'on quitte la Terre pour ne jamais revenir.

http://www.kurzweilai.net/nasa-ames-worden-reveals-darpa-funded-hundred-year-starship-program

L'annonce coïncide avec la publication d'un article dans le Journal of Cosmology, une revue à comité de lecture relativement récente. Dirk Schulze-Makuch et Paul Davies y proposent d'envoyer des astronautes sur Mars dans le but qu'ils y demeurent à vie, pour être les pionniers d'une colonie martienne permanente. Paul Davies pense que nous devrions commencer par nous établir sur les lunes de Mars, et il estime que ça pourrait se faire dès 2030. - Source - http://www.popsci.com/science/article/2010-10/%E2%80%98hundred-year-starship%E2%80%99-could-bring-humans-other-worlds-and-leave-them-there-forever Journal of Cosmology

http://journalofcosmology.com/Mars108.html

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php/topic,14076.0.html

Mercredi 20 octobre - L'incident du lac Erié - 1988

Extrait du livre de Richard Dolan - "UFOs and the National Security State - The Coverup Exposed - 1973-1991" : "Dans la soirée du 4 Mars 1988 près Eastland, Ohio, non loin de la frontière de la Pennsylvanie, Sheila Baker accompagnée de ses enfants conduisait le long de la rive du lac Érié, la famille rentrait à la maison. À 18h30, leur attention fut attirée par un objet lumineux de grande taille qui restait en suspension au dessus du lac. Il ressemblait presque à un dirigeable.

De vives lumières sont apparues de chaque coté de l'objet qui a commencé à se balancer d'un coté à l'autre. La plus vive des lumières clignotait. Une fois à la maison Sheila a persuadé son mari Henry de l'accompagner avec les enfants à la plage.

Lac Erié

Debout sur le rivage du lac Erié ils ont tous vu l'objet d'apparence métallique de couleur grise. Il était absolument énorme. Henry dira plus tard "qu'il était plus grand qu'un terrain de football, évalué bras tendu." Ils n'entendaient aucun bruit, cependant la glace du lac émettait des bruits de craquements peut-être dus à une onde de chaleur. Puis l'engin a commencé à se mouvoir lentement, de façon circulaire, au dessus d'une partie du lac en descendant à environ 400 m d'altitude.

Centrale Perry Se sentant nerveux ils sont rentrés pour observer l'objet de l'intérieur. Ils l'ont vu descendre, il y avait des lumières clignotantes rouges et bleues sur le bord de la surface du dessous. Cinq ou six lumières vives triangulaires de couleur jaune se sont détachées du bord. Elles ont oscillé autour de la masse principale et se sont élancées très rapidement en zigzaguant dans le ciel nocturne. Henry évalua que les petits objets devaient être un peu plus petit qu'un Cessna mono-place et "ont parcouru une étendue d'environ 75 km au dessus de la glace le temps d'un claquement de doigts." Ils s'approchaient du rivage, faisaient des virages à angle droit et s'élançaient à grande vitesse, plusieurs fois dans la direction de la centrale nucléaire Perry, assez proche.

Un voisin des Baker a assisté à tout cela, il a essayé de photographier l'objet mais n'a pas réussi. En réponse à plusieurs appels téléphoniques, les deux gardes-côtes James Powers et John Knaub se sont rendus sur la plage. A leur arrivée, les objets triangulaires s'approchaient d'eux si bien qu'ils ont éteint leurs phares. L'un d'eux fonçait droit sur eux puis a viré à l'est en montant, puis il est descendu se positionner à coté du vaisseau mère. La famille Baker de retour sur la plage, entendait les communications que les gardes-côtes échangeaient avec leur base à Détroit. Ils ont relevé ceci :

"..L'objet semble se poser sur le lac... D'autres objets lui tournent autour. Sachez que ces objets plus petits se déplacent à de très grandes vitesses. Il n'y a aucun bruit de moteur et ils sont très très bas. Ce ne sont pas des planètes."

Au même moment, à 23km de là en direction du sud-est, non loin de la centrale de Perry, Cindy Hale promenait son chien. Celui-ci s'est mis à gémir lorsqu'une lumière triangulaire planait au dessus d'elle. Le triangle a clignoté une séquence lumineuse de différentes couleurs, Cindy a répondu en allumant son briquet. Ça a duré 30 minutes, puis le triangle accélèra et fila sans un bruit.

Tim Keck, un autre résident local, regardait les étoiles dans son télescope lorsqu'il a vu un objet lumineux triangulaire. Il avait heureusement son appareil photo à portée de main, un instamatic 110 bon marché qu'il avait gagné lors d'un jeu. Il obtint une photo de l'objet avant que celui-ci disparaisse silencieusement au delà de l'horizon. Il réussit à capturer une moitié de l'objet avant sa disparition. En raison de la nature de son appareil une partie de l'objet apparut au delà du cadre ordinaire du négatif. Reconstitution >>>>>

Reconstitution Lac Erié

Pendant ce temps, au bord du lac, le grand vaisseau était presque posé sur la glace. Henry Baker continuait à écouter Powers et Knaub qui décrivait à leur base : "Vous devez être informés que l'objet projette maintenant des lumières partout sur le lac et les lumières changent de couleur." La glace craquait si bruyamment que Powers et Knaub devaient crier pour être entendus. Puis les triangles ont ré-apparu et sont entrés un par un dans le vaisseau-mère. La glace faisait de plus en plus de bruit et toutes les lumières s'éteignirent, la glace cessa de faire du bruit et tout devint silencieux. Trente minutes plus tard, il n'y avait plus trace de l'objet. Les témoins ont supposé qu'il était allé sous la surface.

Dans la matinée du 5, on a retrouvé des morceaux de glace inhabituellement grands à l'endroit précis de la disparition de l'objet. Ce jour là, un représentant de la Garde-Côtière a déclaré à la famille Baker que l'armée et la NASA leur avait ordonné de ne pas enquêter plus avant et de ne pas apporter leur coupe-glace sur le lac pour examiner la glace. L'affaire était hors de leurs mains. Il a dit que toutes les informations seraient transférées à la base de Wright-Patterson et une installation à Detroit. Pour sa part Wright-Patterson a refusé de confirmer ou infirmer un quelconque intérêt dans cette affaire.

Rapport CoastGuards La Garde côtière a rédigé un rapport d'incident le 5 Mars 1988, décrivant l'événement en détail. Le rapport indique qu'un grand objet avait atterri un quart de mile à l'est de la centrale nucléaire, et qu'il avait ... "dispersé 3-5 petits objets volants qui tournaient autour de assez rapidement. Ces objets avaient des lumières rouges, vertes et jaunes qui clignotaient par intermittence. Ils avaient également la possibilité de s'arrêter et planer en plein vol."

Dans la nuit du 5 Mars, Sheila Baker a vu ce qu'elle croyait être le même OVNI, planant au-dessus du lac,mais à une altitude plus élevée que la veille. Les gardes-côtes sont arrivés trop tard et n'ont rien vu, ils ont contacté la tour de contrôle de l'aéroport de Willoughby, Ohio.

L'opérateur leur a dit que "les deux lumières étaient Vénus et Jupiter, qui se trouvaient presque en alignement." Quant aux feux clignotants, c'était "des gaz dans l'atmosphère". Notons que Baker n'avait pas mentionné deux lumières brillantes, mais un objet de grande taille. Les gardes-côtes ont rapidement rédigé un rapport de suivi sur la rencontre initiale, afin d'en terminer avec le dossier.

La série des événements fut entièrement discréditée dans le Cleveland Plain Dealer ainsi que dans d'autres journaux. Quelle que soit la cause de l'observation du 5 Mars, attribuer les événements du 4 Mars à Vénus et Jupiter va bien au-delà des limites de la crédibilité.

Le MUFON, à son crédit, a continué à enquêter sur l'observation en plaçant une petite annonce à la recherche de témoins. Ce qui apporta des résultats puisque d'autres comme Cindy Hale et Tim Keck ont témoigné. Toutes ces personnes ont décrit l'activité Ovni de cette soirée entre 22h et 22h30. Tous les témoins ont décrit des triangles. Bruce Maccabee a analysé la photo qu'avait prise Keck en concluant que c'était bien l'image d'un objet non identifié. Des années plus tard, Sheila et Henry Baker ont maintenu la description de ce qu'ils avaient vu.

Selon le chercheur ufologue Philip Imbrogno de nombreux témoins ont vu des objets triangulaires à proximité de la centrale nucléaire Indian Point dans l'Etat de New-York le 4 mars 1988, la même soirée que les évènements en Ohio. Il n'y a pas eu de suivi et on sait peu de choses sur ces observations. - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php/topic,6841.0.html

En raison de la qualité des témoins, de la preuve officielle documentée, de la preuve photographique et de la nature intrinsèque de l'événement, l'incident du lac Erié doit être considéré comme un des événements Ovnis les plus convaincants de l'histoire moderne. Toutes les preuves mènent à la conclusion qu'un objet énorme et manoeuvré avec intelligence est descendu sur la glace du lac Erié.

Plusieurs triangles lumineux sont sortis de cet objet et se sont déplacés bien au delà de la capacité de n'importe quel avion connu. Ces triangles se sont intéressés à l'usine nucléaires voisine, ils ont interagi avec les témoins qui les ont observés. Les fonctionnaires de la Garde Côtière ont été convaincus de l'importance de la manifestation et les autorités supérieures leur ont demandé de ne pas poursuivre leur enquête. L'affaire a été débunkée avec succès par l'appareil de sécurité nationale et par les médias." - Source - http://keyholepublishing.com/

Diouf, pour Ovnis-USA

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php/topic,8248.0.html

Dimanche 17 Octobre - La Conférence de Washington en français

La Conférence organisée au National Press Club de Washington D.C. le lundi 27 septembre a été sous-titrée en français par l'équipe francophone du Projet Avalon :

Lien permanent : http://www.ovnis-usa.com/2010/09/27/conference-sur-la-connection-ovnis-sites-nucleaires/

http://www.ovnis-usa.com/VIDEOS/CNN_itwRobert_Hastings_290910_srt.flv

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php/topic,2160.0.html

Vendredi 15 Octobre - Pourquoi tant de films & séries sur des invasions aliènes ?

Un article de Amos Barshad : "Aimez-vous les séries TV sur les invasions aliènes ? Dans ce cas les nouvelles sont bonnes : de nouveaux feuilletons sont en préparation ainsi qu'une pléthore de films sur ce même thème ! Prochainement sur vos écrans :

- "Falling Skies" - invasion aliène, Steven Spielberg
- "Super 8" - invasion aliène, le projet secret de JJ Abrams & S. Spielberg
- "Battle : Los Angeles" - invasion aliène, à l'avantage des militaires U.S
- "I Am Number Four" - invasion aliène d'après James Frey -
- "Cowboys & Aliens" - invasion aliène ambiance du Far-West
- "Monsters" - Romance et invasion aliène
- "The Event" - invasion aliène, en remplacement de Lost
- "Skyline" - la tornade aspirante, invasion aliène - "Men in Black III" - invasion aliène franchisée
- "The Thing" - précède une invasion aliène
- "Battleship" - invasion aliène avec des gadgets
- "Iron Sky" - invasion aliène, Nazis et face cachée de la Lune
Skyline

http://www.nytimes.com/2009/07/02/business/02frey.html

http://nymag.com/daily/entertainment/2010/08/skyline_trailer_who_will_save.html

[flv:http://www.ovnis-usa.com/VIDEOS/Skyline_trailer.flv 320 240]

L'audimat et les recettes seront-ils à la hauteur des attentes ? Aucune idée ! Cette nouvelle vague de projets d'invasion aliène fait face à une quantité de théories émises par les "experts" de la culture populaire qui s'évertuent à expliquer les raisons sociologiques de celle-ci. Peut-on essayer de prévoir quelle sera la théorie d'invasion aliène la plus populaire, au risque d'empêcher qu'elle devienne la théorie dominante ? Essayons.

Théorie Potentielle 1 : Le Jour du Jugement Dernier
Les producteurs font le pari qu'actuellement, et plus que jamais, tout le pays a ce concept des temps derniers en tête (avec 2 guerres catastrophiques, des marées noires désastreuses, des conflits raciaux et religieux et différents gouffres énormes et variés surgissant ici et là ). Les films de la vieille école sont dépassés, du genre "Will Smith-va-sauver-le-monde-d'une-invasion-aliène" (à part pour LE film où Will Smith sauvera le monde encore une fois) : ceux-ci sont plutôt soit post, soit mi-apocalyptiques; la destruction et le désespoir en sont imprégnés. Hollywood assume que nous avons inconsciemment accepté la fin du monde et que nous sommes prêts à voir cette anxiété générale représentée de façon divertissante sur grand écran. - Chances = 1:2

Battleship firing Théorie Potentielle 2 : Bon plan pour un succès commercial avec des acteurs gratuits.
JJ Abrams s'est fait une fortune avec "Cloverfield" avec un mini-budget et une distribution d'acteurs inconnus. Il remet ça avec "Super 8". Peter Berg s'apprête à faire un carton avec "Battleship", mais il se contente d'un casting de peoples, de top-modèles et de second rôles sortis tout droit des séries football sous-cotées de NBC. La star de l'émission de Spielberg sur la TNT est Noah Wyle.

Hollywood compte récupérer au moins une petite portion de l'audience d'Avatar, mais sans Sam Worthington, en pensant que le concept (intemporel) de l'invasion aliène, agrémenté de quelques intrigues et effets spéciaux spectaculaires, réussiront à les attirer. - Chances = 2:1

Théorie Potentielle 3 : En raison des problèmes sociopolitiques actuels, le cinéma est à court de méchants qui seraient sans conséquences fâcheuses pour la production.
Faites que votre méchant cinématographique ait l'air vaguement arabe et vous risquez de passer pour un chauvin balourd. S'il est russe, il n'attirera pas suffisamment l'attention. De même, ça aurait l'air absurde de choisir arbitrairement n'importe quel autre groupe ethnique pour représenter votre méchant.

Berg a déclaré très explicitement : "J'ai écarté l'idée de trouver un contexte crédible pour un film où l'Amérique part en guerre contre la Chine, où l'Angleterre, l'Australie, ou encore le Japon." Bien sûr, Hollywood ne veut pas cesser de produire des films dans lesquels les personnages américains tuent des méchants, et elle a donc décidé que des aliens agressifs sont la solution la plus politiquement correcte. - Chances = 5:1 http://www.chud.com/articles/articles/21713/1/FIGHT-THE-SHIP-PETER-BERG-TALKS-BATTLESHIP/Page1.html

Théorie Potentielle 4 : Marre des vampires

Alors que l'industrie des vampires est toujours florissante, Hollywood se protège d'un inévitable retour de bâton et recherche les nouvelles tendances pour se replacer sous les spotlights. - Chances = 20:1
(Si ces nouveaux films montraient des aliens un peu sexy, les chances de cette théorie seraient revues à la hausse).

Théorie Potentielle 5 : Le thème de l'immigration dans les medias
Ça n'a pas beaucoup de sens. Les aliens de cinéma sont-ils sensés représenter de vrais aliens ? Si oui, quel parallèle peut-on faire dans la vie réelle avec la technologie d'anéantissement - très avancée - des aliens de fiction ?

IronSky

Cela dit, il se trouvera bien quelqu'un pour essayer de manière alambiquée de faire ce rapprochement. - Chances = 30:1

Théorie Potentielle 6 : Les aléas de la production Hollywoodienne font que les films d'invasion aliène sortent tous en même temps.
Ce déferlement est plus ou moins arbitraire. Ce qui plaide en faveur de cette théorie : C'est un phénomène explicite. En sa défaveur : ça devient assez ennuyeux ! - Chances = 50:1

Théorie Potentielle 7 : Les aliens sont réels et ils gèrent Hollywood en secret.
On aimerait croire ça mais c'est peu plausible. Si les aliens étaient réels et faisaient la loi à Hollywood, y aurait-il autant de films dans lesquels ils apparaissent comme des êtres trompeurs et hostiles ? Si les aliens étaient réels et règnaient en maîtres à Hollywood, nous verrions au contraire des films montrant des espèces amicales venues de l'espace, dans le but de nous entrainer vers un sentiment de confiance, plutôt que des schémas d'invasions aliènes. - Chances = 1.000:1"

Source : http://nymag.com/daily/entertainment/2010/08/a_flood_of_alien_invasion_proj.html

Diouf, pour Ovnis-USA

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php/topic,10798.15.html

Cette publicité signée Zeta Reticuli a été diffusée sur la BBC en août dernier. Elle montre des extra-terrestres venant apporter leur aide aux terriens. Il s'agissait de promouvoir une série de programmes sous le titre Superpower... http://www.bbc.co.uk/worldservice/specialreports/superpower.shtml

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php/topic,13227.0.html

Mardi 12 Octobre - La Planète Goldilocks & "The Event"

"Richard C. Hoagland était récemment l'invité de George Noory lors de son émission populaire sur Coast to Coast AM. On sait que Hoagland s'intéresse de près à tout ce qui concerne la NASA. Ses recherches portent également sur le SETI, les Ovnis, les extraterrestres et diverses théories conspirationnistes. - http://www.coasttocoastam.com/guest/hoagland-richard-c/5605

Ils ont tout d'abord discuté de la découverte récente de la planète "Goldilock", nommée ainsi à cause de sa localisation. Elle est l'une des 6 planètes en orbite autour de Gliese 581, une étoile située à environ 20.5 années lumière de la Terre. Le nom n'est pas encore officiel mais les astronomes en parlent comme de la "planète Goldilock" à cause de sa relation à Gliese car elle en est juste suffisamment éloignée pour qu'il n'y fasse ni trop chaud ni trop froid.

Richard Hoagland

Les chercheurs pensent que cette nouvelle planète est semblable à la Terre en bien des façons. Selon eux, il est probable que la planète Goldilock présente la possibilité de porter et entretenir la vie telle que nous la connaissons, beaucoup plus qu'aucune autre planète jamais découverte.

Le message principal de Richard Hoagland transparait dans ses propos sur la nécessité d'une divulgation de la part du gouvernement de toutes les informations détenues sur l'espace, les Ovnis et les extraterrestres. Selon cet ancien conseiller scientifique à la NASA, le gouvernement dissimule les détails de nos propres ascendants humains, de notre propre histoire ancienne et même de l'histoire cachée de notre système solaire.

Il pense aussi que les dirigeants politiques se positionnent en ce moment même afin de commencer à révéler ces secrets avant que surviennent éventuellement des évènements catastrophiques.

Pour Hoagland, la nouvelle série télévisée présentée par NBC, "The Event" est la première à refléter de près des évènements qui se produisent en ce moment sur Terre. Par exemple, le premier épisode nous montre un président nouvellement élu, jeune, noir et marié à une jolie femme, père d'un petit garçon. Alors qu'il est briefé par le directeur de la CIA, il apprend que nous gardons des "détenus" sur une base en Alaska, nommée Inostranka, qui signifie alien en russe. Le président s'apprête à révéler cette information au public lors d'une conférence de presse et on assiste à une tentative d'assassinat sur sa personne.

Un pilote dont la famille est menacée s'il ne coopère pas, est aux commandes d'un avion de ligne dans l'intention de l'utiliser pour éliminer le président avant qu'il ait la possibilité de faire son allocution. Heureusement, ou peut-être pas, une anomalie magnétique semblable à la Spirale de Norvège fait disparaître l'avion pour le faire se poser quelque part dans le désert d'Arizona. - http://www.ovnis-usa.com/2010/09/22/levenement-episode-1/

Selon Hoagland, un signe majeur nous montre que cette série est différente des séries du même genre. Dans le générique d'ouverture, l'écran est moitié blanc et moitié noir. Sur la moitié noire, "The" est inscrit en lettres blanches et sur l'autre moitié, la blanche, sont inscrites les lettres noires du mot "Event".

Cependant, le second "E" de "Event" est positionné à l'envers et Hoagland explique que ce signe est le symbole du quantificateur existentiel en mathématiques, utilisé pour exprimer "Ceci est Réel" ou bien "Cela Existe"." - http://fr.wikipedia.org/wiki/%C6%8E

The Event

Richard Hoagland est l'auteur de plusieurs livres dont : "Dark Mission : L'Histoire Secrète de la NASA".

Source - http://www.examiner.com/coast-to-coast-radio-in-national/richard-c-hoagland-the-goldilocks-planet-and-the-event

Diouf, pour Ovnis-USA

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php/topic,13729.0.html

Jeudi 7 octobre - Les ETs au SETI : "Alors ça roule ?"

Une nouvelle conférence s'est tenue les 4 et 5 octobre à la Royal Society de Londres. Elle avait pour thème : "Towards a scientific and societal agenda on extra-terrestrial life". Un débat a été particulièrement suivi : "Extra-terrestrial life & arising political issues for the UN agenda", animé par le Dr Martin Dominik et le Professeur John Zarnecki : - http://en.wikipedia.org/wiki/John_Zarnecki

"S'il existe une vie extra-terrestre, nous devrions être en mesure de la détecter prochainement grâce aux efforts entrepris. Au-delà de la définition d'objectifs scientifiques, nous devons initier une réflexion qui concerne notre société. Nous avons prévu de débattre avec diverses personnalités sur la détection de la vie, la communication avec de possibles civilisations extra-terrestres, ses implications pour l'avenir de l'humanité, ainsi que le processus politique qu'il sera nécessaire d'adopter." - Source : http://royalsociety.org/extra-terrestrial-life/

Billy Cox lui consacre cet article, comme souvent plutôt caustique : "Et pendant ce temps là, une semaine après que 7 retraités de l'US Air Force aient tenu une conférence de presse à Washington afin de partager leurs témoignages, nous parlant d'Ovnis jouant à cache cache avec notre arsenal nucléaire, tandis que l'USAF refuse de démentir leurs allégations, et que nos médias surfent sur les élections à venir ou autres sujets insipides...

Eh bien, une commission composée principalement de 24 astronomes du SETI (*) s'est tenue lundi et mardi à Londres pour un colloque à la Royal Society, intitulé : "Vers un Carnet de Route Scientifique et Sociétal sur la Vie Extraterrestre". Cette institution britannique vieille de 300 ans a organisé une réunion sur ce sujet pour la seconde fois cette année, et une fois de plus, les Ovnis ne parviennent pas à s'approcher de la table.

[La précédente conférence avait eu lieu les 25 et 26 janvier 2010.] - http://www.ovnis-usa.com/conference-de-londres-janvier-2010/

On attend des experts qu'ils se gargarisent sur des sujets tels que "On appelle ET?" ou bien "Et si on ne répondait pas au téléphone ?" ou bien : "Que pourraient nous apprendre l'étude de la vie extraterrestre sur le futur de l'humanité ?" et encore : "La vie extraterrestre et les questions d'ordre politique qui en émanent pour un ordre du jour des Nations-Unies".

Les astronomes du SETI se sont mis d'accord sur les protocoles qui empêcheront le premier contact de dégénérer en ce qui pourrait bien ressembler à une pub pour une bonne bière. La dernière présentation au programme obtiendra la palme du ram-dam grâce à un malentendu (apparemment) impliquant l'une des participants, l'astrophysicienne malaysienne Mazlan Othman. - http://www.ovnis-usa.com/2010/10/02/la-rumeur-de-lambassadeur-de-lonu-pour-les-ets/

La semaine dernière, ces huiles du SETI se sont fait sérieusement décoiffer lorsque la directrice du Bureau des Affaires Spatiales Externes des Nations-Unies, Mme Othman, déclara à la presse que si des signaux radio extraterrestres étaient confirmés "nous devrions avoir préparé une réponse coordonnée qui prend en considération toutes les questions sensibles liées au sujet." Elle suggèra que sa fonction et son bureau aux Nations-Unies seraient tout à fait adéquates pour cela.

C'est bien ce qui a cloué les membres du SETI car Othman oublia de mentionner comment les astronomes-radio ont opéré selon un protocole établi en 1996, en cas d'un contact extraterrestre. Entre autres perles, le protocole préconise une réponse mondiale unifiée devant un tel évènement, en passant par les circuits des Nations-Unies. Ce qui est logique en théorie.

Leslie Kean Une réponse nationale décousue envers ET ressemblerait vite à l'une de ces pubs pour Budweiser : "Oh, ça gaze ?" "Quoi d'neuf ?", "ça baigne ?"... "Héhéhé !", "Trop fort !", "Crébleu !"...

Cependant, pour les enthousiastes du Seti, la déclaration d'Othman a bien l'air d'une prise de pouvoir qui serait bonne à prendre puisqu'elle ne mentionna pas leur travail précédent. Il faut vraiment lire ça, c'est magnifique !

Avec ces Ovnis qui laissent des traces radar partout, qui sont des sources potentielles de danger pour l'aviation aussi bien civile que militaire, qui font que des généraux et des politiciens se confient dans un livre qui s'est hissé en haut de la liste de bests-sellers du New-York Times et, la semaine dernière, ces mêmes Ovnis qui ont motivé des retraités excédés de l'Air Force à réclamer la transparence des milieux militaires... - http://www.ovnis-usa.com/2010/08/03/un-livre-de-leslie-kean-preface-par-john-podesta/

Actuellement ces types du SETI se répandent sur la gestion correcte des ondes radio extraterrestres, pour lesquelles ils n'ont aucune preuve.

D'ailleurs si vous en trouvez une, pas de problème, ils ont la couverture adéquate. Vous "... informerez à la fois les institutions internationales suivantes de la découverte et... leur fournirez toutes les données et informations répertoriées concernant la preuve : le Syndicat de Télécommunication Internationale, La Commission de la Recherche Spatiale, du Conseil International des Syndicats scientifiques, la Fédération Astronautique Internationale, l'Académie Internationale Astronautique, l'Institut International de Loi Spatiale, la Commission 51 du Syndicat International Astronomique et la Commission J du Syndicat International de la Science Radio."

Bizarre. Et tout est vrai." - Source : http://devoid.blogs.heraldtribune.com/11254/et-to-seti-whasaaaagh/

(*) Liste des participants : Ivan Almar, Stephen Baxter, James Benford, David Brin, Milan Cirkovic, Richard Crowther, Kathryn Denning, Steven Dick, Stephane Dumas, Frans von der Dunk, John Elliott, Lisa Kaltenegger, Claudio Maccone, Michael Michaud, Mazlan Othman, Ted Peters, Margaret Race, Seth Shostak, John Smart, Nicholas Tosca, Doug Vakoch, Clement Vidal, Felisa Wolfe-Simon, Alexander Zaitsev.

John Zarnecki, professeur de science spatiale, soulignait sur la BBC que la probabilité d'entrer en contact avec des extraterrestres s'est récemment renforcée :

"Il est peu probable que des extraterrestres apparaissent soudainement à Guildford, à Manchester ou ailleurs. Le contact pourrait surtout avoir lieu à travers des signaux radio, car cette dernière décennie nous avons découvert environ 500 planètes en orbite autour d'étoiles comme le Soleil. Il n'est donc plus fantaisiste d'imaginer une possible présence de vie sur d'autres planètes."

John Zarnecki

Diouf, pour Ovnis-USA
Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php/topic,13928.0.html

Lundi 4 octobre - Steven Spielberg et Ses Secrets : 2/2

L'enquêtrice Linda Moulton Howe a interviewé Robbie Graham suite à son article présenté ici en première partie. - http://www.ovnis-usa.com/2010/09/18/spielberg-et-ses-secrets-une-recherche-approfondie/

"Robbie Graham, étudiant à l'université de Bristol au Royaume-Uni, nous parle de Steven Spielberg : "Ma position sur Spielberg est la suivante : Il est copain avec Bill Clinton et il a parlé avec le président Jimmy Carter, avec le président Ronald Reagan et avec d'autres présidents américains. Il a été décoré par le ministère de la défense. Il est très proche de l'élite du pouvoir à Washington.

Au vu de l'immense intérêt de Spielberg pour le phénomène il serait très étonnant qu'il n'ait pas posé de questions à ceux qui savent, et il serait très étonnant qu'il n'ait pas obtenu certaines réponses. Par conséquent j'estime plausible qu'avec les années Spielberg ait reçu en confidence et par des voies non officielles, certaines informations au sujet des Ovnis.

Je pense que Spielberg a très probablement entendu certaines choses de la part de Bill Clinton, sous le manteau évidemment. Je crois aussi qu'au cours des ans Spielberg a certainement parlé à plusieurs personnes 'disons initiées', et c'est la raison pour laquelle il continue à faire tant de films sur les Ovnis et les aliens."

Linda Moulton Howe : Pensez-vous que c'est en recevant cette lettre de 20 pages de la NASA que Spielberg s'est rendu compte qu'il marchait sur des oeufs en traitant ce sujet ? La lettre lui parvint alors qu'il travaillait sur le scénario de 'Rencontres Rapprochées' qui n'est sorti qu'en 1977. Cela signifie qu'il travaillait sur le scénario avant, bien avant la production.

Comme vous le suggérez, c'est en toute innocence qu'il avait posé des questions à la NASA et au Département de la Défense, leur demandant de l'aider pour l'écriture de son scénario; c'est ce qui aurait sonné l'alarme au sein de notre gouvernement. D'où cette longue lettre qui a pu servir de déclencheur chez Spielberg, lui faisant prendre conscience que le gouvernement en savait réellement beaucoup et craignait que ça devienne public..

Robbie Graham : Oui ! Je le pense parce que Spielberg lui-même a dit : "Si la NASA avait pris la peine de m'envoyer une lettre de 20 pages c'est qu'il devait se passer quelque chose." Il a reconnu dans une interview accordée à "Cinema Papers" en 1978 : "C'est ce qui m'a déterminé à penser que le phénomène était réel." Donc, cette lettre a joué un rôle déterminant en renforçant les soupçons qu'il avait déjà.

Linda : Et si Spielberg a choisi de ne pas perturber l'organisation politique du monde, quelle est d'après vous l'information à laquelle il fut exposé lors de ses conversations avec différents dirigeants politiques sur la présence sur Terre d'intelligence non humaine ?

Robbie : J'ai l'impression que Spielberg a reçu un minimum d'information, probablement rien de plus qu'un : "Oui, nous sommes visités par différentes intelligences et oui, le gouvernement U.S est profondément impliqué."

Au delà de ça, je ne crois pas que Spielberg ait obtenu beaucoup d'informations. Au fond, il n'est qu'un metteur en scène. Il ne possède pas d'accréditations de type 'Above Top Secret', et n'a pas accès à un quelconque programme spécial. C'est un bavard. Je ne crois pas qu'on ait envie de lui raconter des trucs. Je ne dis pas qu'il ne peut garder de secrets mais je ne pense pas qu'on lui fasse des confidences.

Churchil et lEisenhower Aparté de LMH : le 5 août 2010, le dernier lot de dossiers Ovnis britanniques venait d'être déclassifié. L'un des dossiers contient la correspondance - d'août à octobre 1999 - d'un scientifique qualifié, spécialisé en physique et en astronomie, avec l'unité de correspondance des ministres britanniques à Londres.

Ca concernait son grand-père 'qui servait en tant que garde du corps du premier ministre' Winston Churchill.

Le scientifique donne des détails sur une conversation entre Churchill et le général américain Dwight D.Eisenhower, conversation qui portait sur la rencontre d'un bombardier de la RAF rentrant d'Allemagne avec un objet aérien inconnu "d'apparence métallique et en forme de flèche arrondie". - http://www.ovnis-usa.com/2010/08/05/nouvelle-vague-de-declassification-en-grande-bretagne/

Le scientifique écrivit au MoD que son grand-père avait entendu Winston Churchill répondre au Général Eisenhower : "Cet évènement devrait être immédiatement classifié puisqu'il pourrait créer une panique générale dans la population et détruire sa foi en l'église."

Linda : En 1943, Winston Churchill, votre Premier ministre a eu la réaction suivante lors d'une discussion avec le général américain Dwight D.Eisenhower, au sujet de ce qu'ils savaient sur l'interaction d'un bombardier avec un Ovni : "Nous devons entériner ça pour 50 ans parce que ça bouleverserait les religions". Que pensez-vous de ce que savent nos dirigeants aujourd'hui en 2010 ?

Robbie : J'avais coutume de penser qu'il y existe une énorme conspiration gouvernementale et que des gens dans notre gouvernement et dans nos armées savent précisément ce qui se passe. Des gens qui ont rassemblé toutes les pièces de ce puzzle gigantesque. Je pensais que quelqu'un doit savoir ce qui se passe, mais que cela reste très secret.

Mais je ne pense plus que ce soit le cas. Je ne crois pas que quelqu'un détient toutes les pièces de ce puzzle. Je ne pense même plus que quelqu'un parvienne à comprendre la véritable nature de ce phénomène. Comment pouvez-vous annoncer au public quelque chose que vous ne comprenez pas entièrement et que vous avez du mal à expliquer ou comprendre ?

Cette incapacité à fournir des réponses serait suffisamment inquiétante pour justifier une couverture. Même s'il avait été dit à Spielberg : "On ne connait pas l'ampleur de ce qui se passe", rien que ça serait un coup dans le système pour tout le monde. Il est plus inquiétant de penser qu'ils ne savent pas ce qui se produit.

Pour Spielberg, Hollywood c'est un monde d'égos. Donc, se trouver le confident d' informations qui restent les plus classifiées au monde ne vous laisse pas indifférent mais vous fait sentir très spécial. Il se peut qu'on lui ait demandé, de façon informelle : "Au moment opportun, produisez certains films qui incorporent un contenu ufologique."

Mais en même temps, je crois aussi que Spielberg se sent frustré. On en trouve un exemple intéressant dans le film Transformers (*), sorti en 2007, produit par Spielberg. A la fin, il y a une pause étrange pendant le générique. Les parents du personnage Sam (Witwicky, interprété par Shia LaBéouf) disent face à la caméra : "Si des aliens viennent visiter la Terre, eh bien le gouvernement nous le dira. C'est l'Amérique."

Puis, ils ajoutent : "Nous vivons dans un pays de liberté, parce qu'il n'y a pas de secrets."

Linda : C'est très sarcastique parce que les réalisateurs savent très bien que nous vivons dans un pays qui ment perpétuellement et Spielberg a donné un message, il a laissé un message clair à la fin de ce film.

Robbie : Exactement ! Oui ! Et je pense que ce dialogue particulier se trouvait là de par l'influence directe de Spielberg. En fait, le premier nom qui apparait dans le générique suite à cette scène étrange est celui de Spielberg. Et Transformers est fortement inspiré par la littérature ufologique. Il faut se poser la question suivante : Quel effet cela a t-il sur la perception des spectateurs de la vie ailleurs ? Que se passerait-il si demain il y avait des atterrissages en masse ? Ce qui nous viendra en tête sera t-il en partie causé par les réalisateurs d'Hollywood ? C'est très inquiétant parce que la majeure partie de ce qui nous est présenté est négatif et effrayant. De plus il n'y a pas grand-chose de basé sur la réalité.

Linda : Le public du monde entier doit savoir que ceci est un fait : les films sont utilisés par les gouvernements pour manipuler l'opinion publique, qu'ils soient produits au Royaume Uni, en Allemagne, aux États-Unis, en Inde ou n'importe où ailleurs.

Robbie : Absolument ! C'est une des premières fonctions du cinéma depuis le tout début. Le cinéma a toujours été utilisé pour la propagande. Ce n'est pas différent aujourd'hui. La différence est que la propagande est plus enrobée maintenant et nous ne la reconnaissons pas toujours pour ce qu'elle est. La machine de propagande Hollywoodienne est très lisse, très astucieuse. Le phénomène Ovnien continue d'être sa cible."

(*) Note de LMH : Transformers (2007) est un film d'action américain, basé sur la ligne de jouets Transformers. Il est dirigé par Michael Bay et écrit par John Rogers, Roberto Orci et Alex Kurtzman. Le personnage de Sam Witwicky est interprété par Shia laBeouf [Wall Street 2]. Sam est un teenager impliqué dans une guerre entre les héros Autobots et les Decepticons malveillants, deux factions de robots aliens qui peuvent se camoufler en machines utilisées couramment. Les Decepticons veulent contrôler le All Spark, l'objet qui a créé leur race robotique, avec l'intention de l'utiliser pour construire une armée en donnant la vie aux machines terrestres.

Ce film de 2007 a eu une suite : "Transformers : Revenge of the Fallen", sorti le 24 juin 2009. Les critiques furent mauvaises malgré le succès commercial puisqu'il obtint plus d'entrées que le premier. Un troisième et dernier volet est prévu pour le 1er juillet 2011. - Source - http://www.earthfiles.com/news.php?ID=1760&category=Environment

Diouf, pour Ovnis-USA
Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php/topic,11148.0.html

compléments & commentaires

compléments & commentaires

Samedi 2 octobre - La rumeur de l'ambassadeur de l'ONU pour les ETs

Plusieurs medias dont The Guardian et The Independent (le 27 Septembre), ainsi que le Daily Mail et le Telegraph, ont propagé l'idée que Mazlan Othman, astrophysicienne malaisienne, serait nommée porte-parole de l'humanité par les Nations Unies, au cas où des intelligences étrangères entraient en contact avec nous. -

A l'origine, c'est le Professeur Richard Crowther, de l'Agence spatiale britannique, qui avait suggéré la chose : "Ce serait la meilleure personne pour incarner le rôle, dans une situation où des ETs demanderaient à voir le chef."

L'astrophysicienne malaisienne a démenti cette "info" dans un email au Guardian, qui publie finalement un correctif : "En Septembre 2010, plusieurs medias avaient laissé entendre que les Nations-Unies allaient prochainement désigner Othman comme ambassadeur dans le cas d'un contact extraterrestre, parce qu'elle aurait déclaré que ce serait normal que l'ONU se charge de cette question."

Un porte-parole de l'ONU a également démenti la rumeur, la qualifiant d'absurde : "Il n'est pas prévu d'élargir les attributions de l'UNOOSA" (*). Othman, dans un email au Guardian a ajouté : "Ce serait vraiment cool, mais je dois apporter un démenti."

Mazlan Othman

http://www.independent.co.uk/news/science/un-prepares-for-first-contact-with-alien-life-2090420.html

(*) L'UNOOSA, qui siège à Vienne, en Autriche, est le Bureau des Affaires spatiales de l'ONU fondé en 19662.

- http://www.oosa.unvienna.org/

Mazlan Othman participe à la nouvelle conférence à la Royal Society de Londres qui se tiendra les 4 et 5 octobre prochains. Elle a fait modifier son article Wikipedia pour tenter de mettre fin à cette rumeur. http://en.wikipedia.org/wiki/Mazlan_Othman

Mais le mal est fait. La fausse nouvelle continue de se propager sur des blogs et forums francophones, et jusqu'en Australie. éclipsant parfois les commentaires sur la Conférence de Washington de Robert Hastings et Robert Salas.

Compléments & Commentaires - http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php/topic,13834.0.html