Le Projet Serpo
Programme d'Échange de Zeta Reticuli


Publication progressive de documents confidentiels
dans le cadre de Serpo, un programme top secret qui concerne l'échange de douze personnels militaires des USA, avec une planète de Zeta Reticuli, entre les années 1965-78.



Le premier document publié par Anonyme, et trois commentaires apparemment indépendants, parmi les membres de la liste, qui viennent à l'appui de son exposé

Laissez-moi d'abord me présenter. Je requiert d'être nommé Anonyme. Je suis un fonctionnaire retraité du gouvernement des Etats-Unis. Je n'entrerai pas dans les détails au sujet de mon passé, mais j'ai été impliqué dans un programme spécial.

L'affaire de Roswell a bien eu lieu, mais pas comme ce qu'on trouve dans les livres. Il y avait deux sites de crash. L'un au sud-ouest de Corona, au Nouveau-Mexique et un deuxième emplacement à Pelona Peak, au sud de Datil, Nouveau-Mexique.

L'accident a impliqué deux engins extraterrestres. L'emplacement de Corona a été découvert le lendemain par une équipe d'archéologues. Cette équipe a signalé le lieu de l'accident au département du shérif du comté de Lincoln. Un député est arrivé le jour suivant et a appelé un officier de police d'état. Un survivant [ EBE ] a été découvert qui se cachait derrière un rocher. L'entité a bu de l'eau mais a refusé la nourriture. Par la suite elle a été transférée à Los Alamos.

L'information est parvenue au Commandement Militaire de Roswell. L'emplacement a été examiné et toutes preuves été enlevées. Les corps furent dirigés vers le laboratoire national de Los Alamos qui disposait d'un système de réfrigération, lequel a permis aux corps de demeurer congelés pour être examinés. Le vaisseau a été emporté à Roswell et de là à Wright Field, Ohio.

Le deuxième emplacement n'a été découvert qu'en août 1949, par deux ranchers. Plusieurs jours plus tard ils ont raconté leur découverte au shérif du comté de Catron, Nouveau-Mexique. En raison de l'éloignement du site, il fallut au shérif plusieurs jours pour parvenir à l'endroit de l'accident. Une fois sur place, le shérif a pris des photographies et est retourné à Datil.

La base militaire de Sandia, Albuquerque, (Nouveau-Mexique) fut lors alertée. Une équipe de Sandia a sécurisé toutes les preuves, y compris six corps. Les corps ont été ramenés à la base de Sandia, mais plus tard transférés à Los Alamos.

L'entité a établi des communications avec nous et nous a indiqué la localisation de sa planète d'origine. L'être est resté en vie jusqu'en 1952, puis il mourut. Mais avant sa mort, il a pu nous fournir une explication détaillée des éléments découverts dans les deux engins. Dont un dispositif de communication. L'entité a été autorisée à établir le contact avec sa planète.

Il s'est trouvé que je n'ai pas été informé, mais une date a été fixée pour une rencontre en avril 1964 près d'Alamogordo, Nouveau-Mexique. Les Aliens ont débarqué et ont pris en charge les corps de leurs camarades décédés. De l'information a été échangée. La communication était en anglais. Les aliens disposaient d'un système de traduction.

En 1965, nous avons appliqué un programme d'échange avec les aliens. Nous avons soigneusement sélectionné 12 membres du personnel militaire; dix hommes et deux femmes. Ils ont été formés, testés et méticuleusement effacés du registre militaire. Les 12 étaient experts dans diverses spécialités.

Vers la partie nord du Site d'Essais du Nevada, les aliens ont débarqué et les 12 Américains sont partis. Une des entités est restée sur Terre. Le plan initial était que notre équipe de 12 personnes reste 10 ans éloignée puis revienne sur Terre.

Mais quelque chose a mal fonctionné. Les 12 sont restés sur place jusqu'en 1978, puis ils ont été ramenés au même endroit, au Nevada. Sept hommes et une femme sont revenus. Deux sont morts sur la planète d'origine des aliens. Quatre autres ont décidé de rester, selon ceux qui étaient revenus. Tous les huit participants sont décédés aujourd'hui. Le dernier est mort en 2002.

Ceux qui étaient revenus ont été isolés de 1978 jusqu'en 1984 dans diverses installations militaires. Le bureau de l'Armée de l'Air des Investigations spéciales (AFOSI) était responsable de leur sécurité et sûreté. L'AFOSI a également conduit les sessions de debriefing.

Je n'ai jamais rien vu ni lu quoique ce soit qui se rapporte au programme d'échange. Il m'est arrivé une fois d'entendre Linda Howe en parler, mais elle n'avait pas beaucoup d'information à ce sujet.

J'ai vu passer vos E-mails pendant environ six mois. J'ai lu des E-mails de vous et d'autres sources. Mais je n'ai jamais vu ni entendu la vérité au sujet du véritable incident de Roswell ou du programme d'échange.

Je voudrais entendre ce que d'autres ont à dire à ce sujet.

Commentaire 1 (par Gene Loscowski) :

Qui est cette personne? La majeure partie de son information est absolument correcte.

Cependant, je n'ai jamais entendu parler de femmes ayant participé. Pour autant que je sâche, il y avait 12 hommes, tous militaires. Huit de l'USAF, deux de l'Armée de terre, et deux de la Navy. Je pense qu'on pourrait discuter ce point. Mais peut-être est-ce juste que je n'ai pas eu accès à ce niveau d'informations.

On m'a dit qu'ils étaient partis pendant 20 ans. A leur retour ils ont été placés en quarantaine pendant 365 jours sur base. Seulement huit sont revenus, c'est tout à fait exact. Deux sont morts quelques années après leur installation sur la planète visitée. Deux autres ont décidé de rester sur place et sont peut-être encore en vie aujourd'hui. Depuis leur retour, tous sont morts. Le dernier en 2003 dans un hôpital de VA.

De même pour l'incident de Roswell. Quel que soit l'auteur de l'E-mail, ce qu'il a écrit est correct.

Le compte-rendu complet se trouve dans : "PROJET SERPO," Rapport Final-80HQD893-020, classifié TS, Codeword. Interrogez [ Rick ] Doty au sujet de ce rapport parce que je pense que c'est un rapport de l'OSI. Paul [ McGovern ] devrait apporter des précisions puisqu'il a été impliqué dans le debriefing.

Commentaire 2 (par Paul McGovern) :

C'est intéressant mais pas tout à fait exact [je commente l'email original de Anonyme]. Concernant l'incident de Roswell : c'est tout à fait exact. Peu de gens ont été à même de raconter ce qui s'est vraiment produit. Deux sites de crash, pas seulement un site. Au sujet du programme d'échange : pour moi c'est une Publication Non-Autorisée d'Information Classifiée. Mais il est possible que quelqu'un, au sein du gouvernement actuel, aimerait que ça sorte. Nous n'avons pas envoyé de femmes. Douze hommes, tous militaires. 8 USAF, 2 U.S. Army et 2 U.S. Navy. Deux étaient médecins; trois scientifiques; deux linguistes; deux membres des forces de sécurité; deux étaient formés au pilotage, et un chef d'équipe (Colonel-AF).

Tous avaient été blanchis et complètement effacés des rôles militaires. Je ne suis pas totalement sûr de la période de formation, mais je pense qu'il était environ de six mois. Ils pouvaient transmettre des messages à la Terre au moyen d'un système de communication configuré avant leur voyage.

Un docteur et un membre du personnel de sécurité sont morts dans les trois ans après leur arrivée. Le docteur est mort de pneumonie et le type de sécurité a été victime d'un accident. L'équipe envoyée a connu des difficultés extrêmes pour s'adapter à l'environnement de la planète visitée.

La chaleur était extrême et celà leur a pris plusieurs années pour s'acclimater. La nourriture représentait un problème parce que le système humain a des difficultés à la digérer. L'équipe avait emporté assez de nourriture pour deux ans et a pratiqué le rationnément pendant huit mois supplémentaires, mais par la suite ils ont dû manger les produits locaux des Ebens [ Ebens : nom générique des étrangers, formé sur E.B.E ]. Ceci a posé à tous les membres d'équipage des problèmes gastro-intestinaux. Par la suite, ils sont parvenus à s'adapter. Leurs hôtes ont essayé de produire différentes nourritures à leur intention, mais les résultats étaient peu satisfaisants.

L'équipe n'a été jamais tenue à l'écart ni restreinte par les aliens. Ils pouvaient voyager librement et voir ce qu'ils avaient envie de voir. Après environ six ans, l'équipe s'est déplacée vers une partie nordique de la planète alien, où la température était plus fraîche et qui présentait une vegétation abondante.

Les aliens ont construit une petite communauté pour l'équipe. Le seul problème majeur était le temps. Le temps était différent sur la planète visitée. Je pense que personne n'a pu réussir à s'en faire une représentation adéquate. Les visités n'ont aucune horloge. Ils n'apprécient ou ne considèrent le temps comme le faisons. Les visités ont trouvé étrange notre relation au temps.

Les visités étaient extrêmement disciplinés dans leur vie quotidienne. Chacun travaillait selon un programme, qui n'était réglé par une horloge, mais relatif au mouvement de leur soleil. Chaque petite communauté disposait d'une grande tour, qui laissait filter la lumière solaire. Quand le soleil indiquait un point particulier sur la tour, celà signifiait que les visités devaient faire telle chose particulière.

L'obscurité n'était jamais complète sur la planète des visités. La luminosité faiblissait mais jamais complètement. Les visités avaient des périodes de repos, mais pas semblables à nos périodes de sommeil. Les visités se reposaient trois fois pendant leurs journées ensoleillées. Notre équipe a pu déterminer que la période totale de travail était approximativement de 43 heures. Ils avaient trois périodes de repos pendant ces 43 heures. Ca faisait quand même 14 heures d'affilée... on ne pourrait pas obtenir ça d'un grand nombre de nos travailleurs! Les visités ne connaissaient pas non plus les mois ou les années.

Ils avaient des âges de la vie, comme notre équipe l'a découvert. Il était impossible d'évaluer l'âge des visités, bien que notre équipe ait remarqué des tombes. La population de la planète visitée était d'environ 650.000. Des petites communautés étaient installées sur toute la planète. Il y avait des fleuves souterrains, qui se jetaient dans les vallées ouvertes. Il étaient industrialisés.

Mais toute la nourriture était cultivée, dans des champs ou dans de grands bâtiments. Ils élevaient des animaux. Différents types. D'étranges grandes bêtes, qu'ils employaient pour le travail et d'autres choses, mais aucune viande n'était consommée. L'aspect géologique de la planète était très différent de notre environnement. Peu de montagnes, aucun océan, quelques arbres ou quelque chose de semblable aux arbres et pas d'autre civilisation que les Ebens.

Au yeux de notre équipe, chacun avait l'air semblable. Mais après un certain temps, les membres de l'équipe ont appris à identifier différents Ebens par leurs voix. Bien que les Ebens ne pouvaient communiquer en anglais, ils émettaient des bruits que nos membres de l'équipe étaient capables de traduire en anglais. Il nous a fallu cinq ans pour parvenir à traduire complètement leur langue en anglais. Le compte-rendu complet du debriefing représente environ trois mille pages.

Commentaire 3 (par "Anonyme II") :

Je préfère que mon identité demeure privée.

Mais je vous livre ma propre évaluation de l'information délivrée par "Anonyme".

1. Concernant l'incident de Roswell [ décrit par Anonyme dans son Email ] : C'est la même histoire que j'avais lue dans un document historique du nom de "Red Book". Pratiquement au mot près. Bien qu'il s'y trouve plus de détails sur les lieux des crashes, et ce qu'on y avait trouvé.

2. En ce qui concerne le Programme d'Echange : j'ai eu l'occasion de lire quelquechose à ce sujet, mais j'avais pensé qu'il y avait 12 hommes; je ne me souviens pas d'avoir lu qu'il ait pu y avoir des femmes. C'est à peu près tout ce dont j'étais au courant. Nous disposions d'une unité spéciale en charge du debriefing, mais le service actif du renseignement de l'USAF était également impliqué. J'étais extérieur à ce programme, mais je connaissais d'autres agents qui en faisaient partie.

3. J'aimerais être en contact avec cette source. Je dois bien avoir un million de questions à lui poser !

Il y a quelques années, j'avais entendu Linda Howe sur ce sujet du programme d'échange. Je me suis toujours demandé d'où elle tenait cette information.

Poursuivez cet excellent travail !

Second document publié par Anonyme (4 novembre 2005)

Ce qu'écrit Paul est inexact. Il y avait bien deux femmes, l'une étant médecin, l'autre linguiste.

Il y avait une période d'obscurité, mais pas complète. La planète des Eben est située dans un système solaire du système d'étoile de Zeta Recticular [ deux doubles étoiles jaunes de magnitude 5, semblables à notre Soleil près du grand nuage de Magellan ]. La planète avait deux soleils mais leurs angles étaient faibles et permettaient de connaître une relative obscurité sur la planète selon l'endroit où l'on se situait.

La planète était inclinée, ce qui permettait à la partie nord d'être plus tempérée. La planète était d'une taille un peu inférieure à celle de la Terre. L'atmosphère était semblable à la notre, composée de CHON [ carbone, hydrogène, oxygène, azote ]. Zeta Recticular est approximativement à 37 années-lumière de nous. Notre équipe, dans une nef des Eben, a mis neuf mois pour couvrir la distance.

Pendant le voyage, les membres de notre équipe étaient fréquemment mal à l'aise, désorientés, souffrant de maux de tête. Le vaisseau ne s'est jamais trouvé en apesanteur pendant le voyage. Il était très vaste et permettait à chacun de pratiquer des exercices.

Une fois parvenue à destination, l'équipe a du subir plusieurs mois d'adaptation aux conditions de l'atmosphère. Pendant cette période, ils ont souffert de maux de tête, de vertiges et de désorientation.

Les soleils étincelants de la planète des Eben ont également causé quelques problèmes. Bien qu'ils aient porté des lunettes de soleil, les membres de l'équipage souffraient toujours de la luminosité et devaient se protéger de l'exposition solaire. Les niveaux de rayonnement de la planète étaient un peu plus élevés que sur Terre. Ils veillaient à couvrir leurs corps à tout moment.

Les Ebens n'utilisent aucun procédé de réfrigération, excepté dans l'industrie. La température de la planète, à la partie centrale, est située entre 94° et 115°. Il y avait des nuages et de la pluie, mais pas fréquemment. À l'hémisphère nord de la planète, la température descendait entre 55 et 80 degrés. C'était trop fraît pour les Ebens, du moins pour la plupart d'entre eux. Notre équipe a trouvé des Ebens vivant dans le nord, mais dans des villages très peu développés.

Notre équipe s'est par la suite repositionnée au nord afin de vivre dans des conditions plus hospitalières. Le moyen de transport utilisé par notre équipe était assez semblable à nos hélicoptères. Le système de propulsion consistait en un dispositif fermé de fourniture d'énergie qui délivrait le courant électrique pour la sustension nécessaire aux engins. Il était très facile de voler et nos pilotes ont maîtrisé le système en quelques jours. Les Ebens possédaient des véhicules qui flottaient au-dessus du sol et n'utilisaient ni pneus ni roues.

Il y avait des chefs, mais aucune vraie forme de gouvernement. L'équipe n'a pratiquement constaté aucun acte criminel. Ils avaient une armée, qui servait également en tant que force de police. Mais notre équipe n'a été amenée à voir aucun pistolet ou arme de n'importe quel type. Des réunions se tenaient régulièrement au sein de chaque petite communauté. Il existait une communauté assez importante, qui agissait en tant que point central de la civilisation. Toute l'industrie était concentrée dans cette communauté. Il n'y avait aucun argent en circulation.

Chaque Eben se voyait attribuer ce dont il avait besoin. Pas de magasins, aucune galerie marchande, ni places de marché. Il y avait des serveurs centralisés pour la distribution des biens nécessaires aux Ebens. Tous les Ebens travaillaient selon leur capacité. Les enfants étaient maintenus très isolés. La seule situation de conflit dans laquelle notre équipe a pu se trouver, c'est lorsqu'ils ont essayé de photographier des enfants Ebens.

L'Armée les a poliment escortés plus loin et s'est assurée qu'ils ne recommenceraient pas.

Troisième document posté par Anonyme (7 Novembre 2005)

Ces caractéristiques de la planète Eben furent rassemblées par notre équipe.
Voici les informations précises pour votre liste de diffusion Ufologique

Diamètre: 7,218 miles
Masse: 5.06 x 1024
Distance au Soleil #1: 96.5 millions de miles
Soleil #2: 91.4 millions de miles
Lunes: 2
Gravité à la surface: 9.60m/s2
Période de rotation: 43 heures
Orbite: 865 jours
Inclinaison: 43 degrés
Température: Min: 43° / Max: 126°
Distance à la Terre: 38.43 années-lumière
Nom donné par l'Equipe: SERPO
Planète la plus prôche de SERPO: Nom: OTTO
Distance:
88 millions de miles (colonisée par les Ebens avec une base de recherches, pas d'occupants d'origine)
Nb de planètes dans le Système Solaire Eben: Six
Plus prôche planète habitée de SERPO:

Nom: SILUS (SILUS est peuplée de différents types de créatures, mais pas de formes
de vie intelligente. Les Ebens utilisent la planète pour en extraire les minerais.)
Distance: 434 millions de miles

Nous avons eu des visiteurs de neuf autres systèmes d'étoiles.

En fait les Gris, que certains assimilent aux Ebens, forment un peuple distinct. Ils sont originaires d'une planète située près d'Alpha Centauri A.
[ Alpha CENTAURI est une étoile multiple relativement prôche avec une magnitude de -0,3 qui est la troisième étoile la plus lumineuse dans le ciel. Elle est formée de deux étoiles jaune et orange de magnitude 0,0 et 1,4. Il y a également une troisième étoile beaucoup plus faible, une naine rouge de la 11ème magnitude appelée Proxima Centauri. C'est la plus proche de notre Soleil, à 4,2 années-lumière, ou environ 0,2 années-lumière plus près de nous que les deux plus brillants objets du système Alpha Centauri. ]

La troisième classe des visiteurs est venue d'un système de l'étoile G2 dans le Lion.
[ LION ou LION MINEUR? LION: Les distances d'étoiles s'étendent de 20-25 à 77 années-lumière d'éloignement. D'intérêt notable est Gamma Leonis qui est une glorieuse double étoile se composant de deux géants oranges d'or des grandeurs 2,4 et 3,5. Elles forment une véritable paire binaire orbitant l'une par rapport à l'autre tous les 600 ans environ. ]

[ MINEUR DE LION: Serrée entre le Lion et Ursa Major avec sa plus brillante étoile Bêta Leonis Minoris qui a une magnitude de 4,2. C'est une double étoile rapprochée qui se trouve à 145 années-lumière de distance avec une période orbitale de 37 ans. ]

Une autre classe de visiteurs est venue d'un système stellaire G2 dans Epsilon Eridani.

[ ERIDANI EPSILON, visible à l'oeil nu, est l'une des étoiles les plus prôches de notre Soleil. Elle est distante de 10,5 années-lumière avec une magnitude de 3,7. Bien que légèrement plus froide et plus faible que le Soleil, elle lui est sinon assez semblable. ]
Les visiteurs ont été classifiés par un code. Le code, lui-même tenu secret, couvrait "les Entités ExtraTerrestres" (ETE). ETE-2 qualifiait les Ebens, ETE-3 pour les Gris, et ainsi de suite.
]

"Le Livre Rouge" recense neuf types de visiteurs différents. Nous avons déterminé récemment que certains des visiteurs étaient répertoriés dans le même type mais qu'ils s'agissait de "formes de vie mécaniques". C'étaient des êtres hybrides créés en laboratoire plutôt que par naissance naturelle.

Les créatures étaient plus à considérer comme des robots, bien qu'elles aient été douées d'intelligence et pouvaient prendre des décisions. Elles pourraient être les visiteurs "hostiles" rapportés par certains.

Pour autant que je sâche, nous n'avons PAS reçu de nouvelle visite des Ebens depuis 1985.

Quatrième document posté par Anonyme (9 Novembre 2005)

Merci d'avoir relayé mon information sur votre liste de diffusion en ayant préservé mon anonymat. Je réalise qu'il peut devenir difficile pour vous de préserver ma confidentialité, avec cette pression que vous devez subir, mais je ne souhaite pas me révéler actuellement; peut-être me ferais-je connaître de Richard C Doty en temps utile car ses questions et demandes en ligne semblent être les plus justes, témoignant d'un esprit ouvert, ses questions posées étant les plus raisonnables puisque je constate les retours en ligne après chacun de mes posts.

Je réalise également que votre liste de personnes très curieuses sont toutes à l'affut de faits probants. J'essayerai de leur répondre, mais vous devez comprendre que toute cette information est contenue dans un livre extrêmement volumineux. Il y a littéralement des centaines de pages de calculs scientifiques essayant de décrire Serpo, son orbite, etc... Je ne pourrai probablement pas transmettre toute cette masse d'informations par le moyen de la messagerie.

Nos scientifiques se sont posés les mêmes questions, tout comme votre auditoire. Nos scientifiques ont interrogé les membres de l'équipe et procédé à l'analyse de l'information recueillie. Nos scientifiques ne parvenaient pas à comprendre comment Serpo pourrait orbiter autour des deux soleils à la distance mesurée.

En fin de compte, nos scientifiques ont constaté que quelques choses concernant ce système particulier devaient différer des lois physiques qui s'appliquent dans notre système. Ils ont soulevé quelques questions quant à la façon dont notre équipe a pu mesurer l'orbite et effectuer d'autres calculs, en l'absence d'une référence temporelle stable. Pour quelque raison - et je ne pense pas que ceci ait pu être déterminé - nos instruments de temps n'ont pas été opérationnels sur Serpo.

Maintenant, considérant ceci, vous pouvez comprendre les difficultés que notre équipe a pu rencontrer pour effectuer des calculs sans base temporelle. Ils ont dû improviser une autre méthode pour évaluer les vitesses, les orbites, etc...

Défi : Essayez de résoudre un problème en physique sans pouvoir mesurer le temps sur Terre!

Ainsi vous le voyez, notre équipe a fait du mieux qu'elles pouvait avec les instruments dont elle disposait, et les difficultés qu'elles ont rencontré à réaliser des calculs scientifiques. Il est difficile pour n'importe quel scientifique terrien de comprendre les différentes physiques dans d'autres systèmes solaires ou sur d'autres planètes.

Une des questions qu'on m'a envoyée a impliqué la loi de Kepler du Mouvement des Planétes. Notre équipe connaissait cette donnée. L'équipe comptait parmi les meilleurs des scientifiques militaires. Mais si vous considérez la loi de Kepler, elle fait appel au temps et notre équipe ne pouvait mesurer le temps que de manière conventionnelle. D'où la conclusion que les lois de Kepler ne pouvaient s'appliquer à ce système solaire.

COMMENTAIRE du Modérateur : (Victor Martinez)
[ Johannes Kepler était un astronome et un mathématicien allemand, 1571-1630. La découverte par Kepler de l'orbite elliptique de Mars a mené à la publication en 1609 de trois lois du mouvement planétaire.
1) première loi : Déclare qu'une planète se déplace sur un chemin elliptique avec le soleil à un point de foyer.
2) seconde loi : Déclare qu'une planète se déplace plus rapidement quand est est plus prôche du soleil et plus lentement quand elle en est plus éloignée.
3) troisième loi : Permet de calculer la distance d'une planète relativement au Soleil. Plus spécifiquement, cette loi établit que le cube de la distance moyenne d'une planète au Soleil est égal au carré du temps que met cette planète pour accomplir son orbite. ]

CONCLUSION : Un des choses que nos scientifiques terriens ont réalisé c'est qu'on ne devait pas universaliser les lois physiques qui s'appliquent sur Terre.

On a estimé l'âge de Serpo à environ trois milliards d'années. Les deux soleils pourraient avoir environ cinq milliards d'années, mais c'est seulement une estimation.

On a estimé que la civilisation des Ebens a environ 10.000 ans. Elle s'est formée à partir d'une autre planète, pas sur Serpo. La planète-mère originale des Ebens s'est trouvée menacée par une activité volcanique extrême. Les Ebens ont dû se déplacer sur Serpo afin de protéger leur civilisation. Ceci s'est produit il y a environ 5.000 ans.

Les Ebens ont connu une grande bataille interplanétaire avec une autre ethnie il y a environ 3.000 ans. Cette guerre a fait des milliers de victimes parmi les Ebens. Ils ont complètement anéanti leurs ennemis. Ils n'ont depuis jamais connu d'autre guerre. Les Ebens pratiquent le voyage spatial depuis 2.000 ans. Ils ont visité pour la première fois la Terre il y a environ 2.000 ans.

Pourquoi la population d'Eben est-elle seulement d'environ 650.000? Les Ebens ont une civilisation très stable et structurée. Chaque mâle a une compagne. Il se reproduisent (pratiquement de la même manière que nous), mais le nombre d'enfants autorisés est limité. Notre équipe n'a jamais vu une famille avec plus de deux enfants.

La civilisation des Ebens était ainsi structurée qu'ils planifiaient la naissance de chaque enfant, les espaçant pour permettre leur intégration adéquate au groupe social. Les enfants des Ebens croissaient de manière spectaculaire, par rapport aux enfants de la Terre. Notre équipe a observé des accouchements, assistés d'un médecin Eben, et ensuite constaté le développement de l'enfant sur une certaine période de temps, relativement à la notion de temps du membre de l'équipe. Ils grandissaient à une cadence alarmante.

Les Ebens avaient des scientifiques, des médecins et des techniciens. Il y avait un service éducatif sur la planète. Celui qui était choisit s'y rendait et apprenait le travail pour lequel il était le plus qualifié et disposé. Bien qu'il ait été extrêmement difficile de juger ou mesurer, l'équipe a estimé le Q.i. de chaque Eben autour de 165.

Les Ebens n'avaient pas un dirigeant unique. Il y avait un "Conseil des gouverneurs" ainsi que l'équipe les avait appelés. Ce groupe avait la capacité de contrôler la moindre action sur la planète. Les membres du conseil ont semblé avoir été en poste depuis assez longtemps. Puisque les Ebens ne semblaient pas vieillir - ou du moins notre équipe n'avait pu détecter le vieillissement - il était difficile de se faire une idée sur l'âge de chaque individu.

Il y avait environ 100 villages différents ou lieux de vie pour les Ebens. Les Ebens n'occupaient qu'une petite partie de leur planète. Ils exploitaient des gisements miniers dans des régions éloignées de la planète et une grande usine industrielle se trouvait dans la partie méridionale de la planète près d'une pièce d'eau. Notre équipe a constaté que cette usine était reliée à une sorte de dispositif hydro-électrique.

Les Ebens avaient développé un système électrique et de propulsion assez particulier. Il était inconnu des membres de notre équipe et je ne pense pas que nous ayons toujours bien réalisé sa nature. Ils étaient à même de créer un vide et d'en tirer une énorme quantité d'énergie.

Les quartiers de vie réservés à notre équipe, se composaient de plusieurs petits bâtiments, disposaient de l'électricité produite par une petite boîte. Cette petite boîte délivrait toute la puissance dont notre équipe avait besoin. Ironiquement, l'appareillage électrique que notre équipe avait emportée ne fonctionnait que sur leurs propres sources d'énergie.

Il arrivait que des Ebens meurent. Nos membres de l'équipe ont assisté à des décès, suite à des accidents ou d'autres de causes naturelles. Les Ebens enterrèrent les corps, comme nous le faisons ici. Notre équipe a vu deux accidents aériens impliquant des machines intra-planètaires.

Les Ebens avaient le culte d'un Etre Suprême. Il a semblé qu'il s'agissait d'une certaine sorte de déïté en rapport avec l'univers. Ils conduisaient des services quotidiens, habituellement au terme de la première période de travail. Ils entraient dans un bâtiment ou une église pour pratiquer.

Notre équipe a quitté la Terre à bord d'un grand vaisseau spatial Eben et s'est rendue sur Serpo en approximativement neuf mois selon l'appréciation temporelle de notre équipe. Au retour, ils ont voyagé dans un vaisseau Eben plus récent. La durée estimée par notre équipe pour ce trajet, fut de sept mois.

[AJOUT DU MODERATEUR A CE QUI PRECEDE (Victor Martinez)
Document de briefing du Projet Aquarius
ABOVE TOP SECRET / MAJIC EYES ONLY
(TS/ORCON - La plupart des documents gouvernementaux relatifs aux observations d'Ovnis, aux incidents et stratégies gouvernementales, y compris le "Projet Blue Book", ont été rendus publics dans le cadre du FOIA ou de divers autres programmes de dégagement.

MJ-12 a estimé que les documents et l'information restants (pas celle concernant le "Projet Aquarius" qui recense des faits technologiques relatifs aux sujets médicaux liés aux aliens, le fait qu'un alien a été capturé vivant et a survécu trois ans au secret), ne peuvent pas être diffusés au public de crainte que l'information soit obtenue par SHIS. Il y avait une autre information obtenue de EBE qui a été considérée sensible et non diffusable au public.

Notamment, le "Projet Aquarius" volume IX, qui retrace les premières visites des aliens sur Terre il y a environ 5.000 ans. EBE a signalé qu'il y a 2.000 ans, ses ancêtres ont laissé ici une créature humaine pour aider les habitants de la Terre à développer une civilisation. Cette information était seulement approximative et l'identité exacte ou l'information complète sur cet homo-sapiens n'a pas été obtenue.

Assurément, si cette information était livrée au public, elle causerait une panique mondiale. MJ-3 a conçu un plan qui permettra la réalisation du Projet Aquarius, volumes I - III.

Le programme de dégagement plaide pour une publication progressive de l'information sur une certaine période de temps afin de conditionner le public pour des révélations ultérieures. L'annexe 5 de ce briefing contient certaines directives pour de futurs dégagements publics.]

Commentaire (par Paul McGovern) :

Parfois il est difficile de comprendre la vérité, particulièrement pour les personnes à l'esprit fermé.

Veuillez lire la déclaration que fit Einstein devant une société scientifique allemande le 11 mai 1934. Je ne le citerai pas précisément, mais il a dit que les personnes les plus bouchées au monde sont les scientifiques qui maintiennent leurs esprits fermés à des idées nouvelles.

Vous essayez de plaquer nos compréhensions scientifiques sur un autre monde. Nous avons découvert il y a un longtemps que cette manière de penser bloque tout progrès. Nous pourrions n'avoir jamais compris la nature des cadeaux du visiteur si nous n'avions sous la main que des personnes obtuses. Nous avions des scientifiques à l'esprit ouvert qui étaient capables de penser au delà du domaine de la science terrestre.

Je ne suis pas un scientifique, mais j'en sais assez pour garder l'esprit ouvert. Je ne suis pas en mesure de garantir les statistiques de la source de Victor, mais je sais qu'il doit savoir de quoi il retourne parce que c'est le même savoir qu'il m'est arrivé de confronter il y a quelques années.

Que les gens gardent l'esprit ouvert. Quand vous vous refermez, vous êtes perdus dans vos propres pensées désorientées....

Le compte-rendu complet du debriefing représente environ trois mille pages..

Cinquième document posté par Anonyme (13 Novembre 2005)

Merci de votre coopération pour la diffusion de mon information. J'apprécie grandement votre attention sur ce sujet. Il m'arrive de taper plus vite que le déroulement de ma pensée, et mes doigts peuvent ainsi commettre des erreurs de grammaire/orthographe!

Mes collègues et moi considérons différentes options relatives à la diffusion de cette information. En premier lieu nous devons obtenir l'assentiment de fonctionnaires retraités. Du groupe nommé MJ-12 - qui n'était pas vraiment le groupe qui a contrôlé l'information - mais pour plus de clarté, nous les appellerons juste "MJ-12." Le véritable nom du groupe qui a commandé, contrôlé et a supervisé le projet de Serpo était le ____ ____.

Beaucoup sont décédés, mais nous sommes toujours en contact avec quelques uns. Nous sollicitons leur approbation en vue de ce dégagement. Après quoi, nous devons obtenir la sanction officielle. Ceci peut être un peu plus difficile Les fonctionnaires de la DIA qui sont en place actuellement sont très peu documentés sur le sujet. Cependant, nous continuerons d'aller de l'avant. Notre principal soutien est ______ ______ _____, un ancien directeur de __________. Il est de notre côté et soutiendra notre plan de dévoilement progressif.

La proposition d'un de vos lecteurs [ Bill Hamilton ] concernant le site Web est une grande idée. Avec la coopération de plusieurs "co-auteurs," nous pourrions créer un site Web et diffuser de l'information par ce moyen. En attendant, je continuerai à fournir l'information officielle par votre seul canal.

Un mot concernant le site Web. Je sais que nous avons quelques obstacles à surmonter. Peut-être ce "comme-ci/comme-ça" serait une bonne première étape. Mais nous avons plusieurs différentes options. Si le plan A ne fonctionne pas, peut-être vaudrait-il mieux le plan B. Nous avons tout considéré, de la conférence de presse internationale à une conférence devant le National Press Club. Nous considérons également votre suggestion de vous envoyer 100 pages particulièrement significatives (sur les 3.000) afin que vous vous chargiez de les faire parvenir à travers le pays aux six personnalités que vous avez mentionnées dans votre E-mail : Dr _____ ____, Dr ____ _____, ____ ____ , ____ ____, ____ ____, et ____ ____.

Parmi ces personnes, je conviens avec vous qu'il serait important de pouvoir embarquer avec nous quelqu'un comme le Dr ____ ____, qui a la stature et l'influence dans la communauté scientifique, afin qu'il soit "dans la boucle" pour non seulement crédibiliser le dégagement programmé, mais également pour aider à expliquer au grand public les théories et les principes scientifiques et physiques.

Nous vous tiendrons informé.

Je fournirai des réponses aux nombreuses questions dès que je les aurai trouvées. Rappelez-vous, j'ai plus de 3.000 pages à consulter et aussi deux autres volumineux recueils de données complémentaires.

J'ai étudié les documents et les données issues des séances de debriefing. Je ne peux pas trouver les réponses à chacunes des questions, mais je vous livre ici quelques réponses particulièrement aux questions posées par un membre de liste de discussion ufologique, Bill Ryan.

1)je trouve certaines des questions [ de divers membres de la liste ] très dérangeantes. Je m'attendais à davantage de réflexion dans les remontées, plutôt que la seule critique. Les informations que je fournis proviennent directement des documents officiels. Mais je suppose qu'il est difficile pour nos scientifiques Terrestres de comprendre quelque chose qui leur est à ce point étranger.

La critique exposée sur votre liste de scientifiques ne me soucie pas. Je me contente d'exposer ce que contiennent les documents officiels.Quant aux calculs scientifiques, nos scientifiques terriens se sont posées les mêmes questions. Nos scientifiques-maison ont aussi bien remis en cause les méthodes de l'équipe pour rassembler les données. Mais à la fin, nos scientifiques-maison ont été amenés à considérer que nos principes scientifiques ne pouvaient pas toujours s'appliquer à la planète Serpo.Dès lors que nos scientifiques gardaient une certaine ouverture d'esprit, ils ont pu faire les calculs nécessaires pour authentifier les données de l'équipe.

2) Un des principaux scientifiques-maison (en astronomie) qui avait été contracté pour nous aider était le Dr. Carl Edward Sagan. Au départ, il était le plus grand sceptique du groupe. Mais à mesure que l'information était progressivement analysée, le Dr. Sagan s'est recentré. Je ne dirai pas qu'il avait validé chacune des données, mais il était en accord avec le rapport final.

3) les discussions animées amènent toujours des questions très intéressantes. Certaines auxquelles je ne peux trouver de réponses. Bien que notre équipe ait passé plus d'une décennie (de notre temps) sur Serpo et des planètes voisines, ses membres ne disposaient pas d'un ordinateur portable pour saisir toutes les données. Deux étaient chargés de collecter les données. Notre équipe a reconnu que beaucoup de données ont été perdues ou ont été mal documentées.

[ les questions de Bill Ryan ]

4) concernant le temps : 4) Concernant le temps : les membres de l'équipe avaient emporté plusieurs dispositifs de mesure du temps, par exemple des montres-bracelet, sans batterie, selon les données recueillies lors du debriefing. Les horloges fonctionnaient, mais ils ont fini par perdre leurs références temporelles du fait que les journées étaient plus longues sur la planète, les périodes de crépuscule et d'aube étaient plus longues et ils n'avaient aucun calendrier à utiliser en référence.

Ils utilisaient les chronomètres pour calculer le mouvement, par exemple, chronométrant le mouvement les deux soleils Eben. Ils ont également calculé le temps consacré au travail et les périodes de repos. Mais, après quelque temps, l'équipe a laissé de côté ces instruments et adopté la mesure locale des périodes de temps. L'équipe a perdu l'usage des calendriers qu'ils avaient emportés - calendriers échelonnés sur dix ans.

Après 24 mois, l'équipe a perdu ses références temporelles, relativement au calendrier puisqu'elle ne pouvait pas correctement calculer des jours comparés aux jours de la Terre. Ils avaient embarqué une grande horloge au moment où ils ont quitté la Terre. Cependant, c'était une horloge sur batterie et quand la batterie est morte, l'horloge s'est arrêtée et ils ont oublié de changer la batterie à temps. De ce fait, ils ont perdu la référence au temps terrestre. L'équipe avait emporté une grande quantité de batteries, mais elles se sont épuisés au terme d'environ cinq ans. Les Ebens n'avaient rien de semblable à nos batteries.

5) Les membres de l'équipe avaient également emporté des rasoirs électriques, cafetières, radiateurs électriques, un DIM (aucune explication n'a été trouvée à ce sujet), une machine à écrire électrique IBM, une calculatrice scientifique, des règles à calcul (conventionnelle et scientifique), un collecteur-enregistreur de données (BDCR), trois télescopes de différentes catégories, des tangentes, conventionnelle et électrique.

La liste est infiniment longue. Mais ils ont emporté pratiquement tout ce qu'on leur a permis de prendre, seul le poids était une limite. Les Ebens avaient pesé le tout. La limite était de 9.000 livres, soit 4,5 tonnes. Quant à la nourriture, l'équipe était dotée de C-Rations, du type militaire. Ils avaient soigneusement prévu le nécessaire pour 10 ans.

6) Une autre question a été posée concernant la composition de l'équipe. Pourquoi seulement deux femmes avaient pu embarquer ?

Si on considère le problème énorme d'avoir à sélectionner une équipe de 12 personnes, où chaque personne a du être totalement effacée du registre militaire - aucun lien famillial, ni conjoints ni enfants - on peut imaginer la difficulté que le groupe de sélectionneurs a rencontrée. Ils ont choisi les meilleurs membres d'équipe à partir d'un panel limité de militaires.

Le choix du groupe de sélectionneurs d'origine s'est porté sur 158 personnes. Les 12 finalistes ont été choisis parmi eux. Si vous considérez les tests psychologiques, médicaux et autres qui ont dû être conduits, les 12 finalistes étaient les mieux qualifiés de tous. La raison pour laquelle ils ont choisi deux femmes n'a été jamais précisée. Apparemment, ces deux femmes étaient les mieux qualifiées dans leur spécialité : un médecin et un linguiste.

7) Comment les Ebens ont-ils progessé si rapidement? Rien n'a été écrit à ce sujet. Mais les scientifiques terrestres ont conjecturé que puisque la civilisation Eben n'était composée que d'une ethnie, leur avancement a excellé et a accéléré plus rapidement qu'une civilisation composée d'espèces différentes, ayant différentes langues, etc...

8) Pourquoi la population Eben ne compte-t-elle que 650.000 individus ?

Là encore, l'équipe n'a jamais trouvé la réponse sauf que des centaines de milliers d'Ebens sont morts lors de La Grande Guerre. Les spécialistes terrestres en comportement social ont conjecturé que la civilisation Eben avait été structurée pour satisfaire leurs propres besoins. Notre équipe a trouvé des approvisionnements gérés au plus juste sur leur planète. Les produits alimentaires étaient stockés dans de grands bâtiments.

Le sol recèlait peu de minerais. Les Ebens pratiquaient une forme d'agriculture organique pour produire leurs nourritures. Il est possible que les Ebens aient été amenés à craindre qu'une surpopulation les mettrait en danger. Ce n'est que mon idée, et non pas quelque chose qu'on puisse trouver dans les documents officiels.

9) Quant à la culture des Ebens : Ils avaient une forme de divertissement musical. La musique étaient produites par des rythmes vocaux. Ils écoutaient aussi une forme de chant. Les Ebens étaient des danseurs. Ils célébraient certaines périodes de travail par une danse rituelle.Les Ebens formaient un cercle et dansaient autour, écoutant le type de musique chantée. Ils jouaient de la musique sur des cloches et des tambours, ou quelque chose de semblable.

Il n'y avait pas de télévision, station de radio ou n'importe quoi de ce genre. Les Ebens pratiquaient un jeu, un peu comme notre football, mais avec une plus grande balle. Ca consistait à lancer la balle avec le pied pour la mettre dans un but. Le jeu avait des règles très étranges et se jouait sur de longues périodes. Ils jouaient aussi un autre jeu, surtout les enfants, qui consistait à composer des formations par groupes d'Ebens. Ils semblaient bien apprécier ce jeu, mais notre équipe n'est pas parvenue à en comprendre le sens.

Bien que la civilisation Eben n'ait ni télévision, ni radio, etc., chaque Eben portait un petit dispositif à la taille. Ce dispositif leur donné des ordres pour exécuter une tâche particulière, des nouvelles des événements en cours, etc... Le dispositif comportait un écran, semblable à un écran de télévision mais en trois dimensions. Notre équipe a rapporté un de ces appareils. (Je pense qu'aujourd'hui, nous pourrions le comparer à un Palm pilot.)

10) Le dispositif énergétique des Ebens a été analysé à plusieurs reprises par notre équipe. Du fait que notre équipe ne disposait pas de microscopes scientifiques ou autres instruments de mesure, nous ne sommes pas parvenus à comprendre le fonctionnement du dispositif énergétique.

Mais, quelle que soit la quantité d'électricité requise, le dispositif énergétique des Ebens était en mesure de fournir le courant et la puissance nécessaires. Notre équipe a conjecturé que le dispositif comportait une certaine sorte de régulateur qui évaluait le courant/wattage requis et fournissait la demande spécifique. (Note : Les Membres de l'Equipe ont rapporté deux de ces dispositifs pour analyse).

11) Serpo orbitait autour d'un soleil seulement. L'autre soleil se trouvait entre les deux orbites. Ainsi que je l'ai dit précédemment, il y a des centaines de pages de calculs dans le debriefing qui exposent ceci en détails.

12) Pourquoi certains Membres de l'Equipe sont-ils restés sur place ?

Le debriefing a permis de comprendre que les membres de l'équipe qui sont restés, l'avaient décidé volontairement. Ils sont tombés amoureux de la culture des Ebens et de leur planète. On ne leur a pas été commandé de revenir. La communication avec les membres de l'équipage restés sur place a été maintenue jusqu'aux environs de 1988. Aucune autre communication n'a été reçue de ces membres de l'équipe. Les deux - qui étaient morts sur la planète Serpo - ont été placés dans des cercueils et enterrés. Leurs corps ont été ramenés sur Terre.

13) Chaque Membre de l'Equipe a reçu une forte dose de rayonnement pendant le séjour sur Serpo. La plupart sont morts plus tard des maladies liées à cette irradiation.

14) Il y eut une époque pendant laquelle les Ebens ont livré bataille avec un ennemi. Nos Membres de l'Equipe ont estimé la durée de cette guerre à environ 100 ans, mais, là encore, en temps terrestre. La guerre avaient été menée avec des armes à faisceaux de particules, développées dans les deux camps. Les Ebens étaient finalement parvenus à détruire la planète adverse, venant à bout de toutes les forces ennemies.

Les Ebens nous avaient avertis que plusieurs autres races étrangères dans notre galaxie étaient hostiles. Les Ebens les évitaient. Le debriefing n'a jamais évoqué le nom des ennemis, probablement parce qu'ils avaient été anéantis.

[ BREF RAPPEL SUR DR CARL E. SAGAN : (Victor Martinez)

Né à Brooklyn, NY le 9.11.1934 et mort à Seattle, WA le 20.12.1996 d'un cancer de la moelle. Il était un astronome américain, un enseignant et un scientifique planétaire et dirigeait le Laboratoire des Etudes Planétaires à l'Université de Cornell.

RELIER LES POINTS : le rapport final du "Projet SERPO" a été rédigé en 1980 alors que le Dr Sagan avait rejoint le projet à mi-parcours. On pense qu'il a écrit en 1985 son best-seller, CONTACT, en se basant sur sa connaissance intime du projet le plus secret de l'histoire humaine : un programme d'échange humain-alien dont il visé le rapport final !

Des années plus tard son livre a été porté à l'écran sous le titre CONTACT, en 1997, avec Jodie Foster dans le rôle principal. ]

Sixième document posté par Anonyme (14 Novembre 2005)

Vous serez honorés un jour pour avoir fourni cette aide dans la diffusion de l'information. Mille remerciements.

Je n'estime pas qu'un dialogue ou d'argumenter avec des incrédules bénéficierait notre cause. Ils ont le droit de critiquer notre information, mais aucun d'eux ne sera jamais impliqué dans le processus final.

Cest peu dire que nous étions devant un problème colossal. Il a fallu des années à nos spécialistes en linguistique pour établir une forme de communication acceptable avec les Ebens. Un groupe d'Ebens a appris à comprendre l'anglais et quelques autres langues de la Terre.

Ce groupe intégrait les "Voyageurs," ainsi que notre équipe les appelait. Nos membres de l'équipe avaient gardé un contact privilégié avec les voyageurs. Bien que l'équipe ne pouvait pas toujours saisir le sens de leurs réponses, les voyageurs Eben comprenaient notre Equipe, la majeure partie du temps. Pendant cette période, le strict échange d'information était simple.

Les Ebens, quand ils ne pouvaient expliquer complètement quelque chose à notre équipe, employaient une forme de langue de signes en désignant l'objet ou l'article qu'ils souhaitaient évoquer et faisaient des mouvements avec les mains. Deux membres de notre Equipe ont par la suite maîtrisé cette méthode de communication. Cependant, notre équipe n'a pas reçu beaucoup d'informations des Ebens pendant cette période de temps.

Les Voyageurs (les rares qui comprenaient l'anglais, au nombre d'une trentaine environ) ne parvenaient pas à comprendre tous les mots de notre langue. Plus tard, les Ebens ont estimé notre langue trop compliquée et difficile à comprendre. De même nous avons par la suite conclu que la prononciation tonale des Ebens était très compliquée et extrêmement difficile à traduire. Nous pouvions enregistrer leur langue puis la réécouter, attentifs à chaque accentuation tonale et chaque inflexion.

Par la suite nous avons grossièrement traduit une partie du langage. Nous avons commencé par les articles simples, par exemple, l'engin grâce auquel ils se déplaçaientt autour de leur planète. Puis des choses comme leurs maisons, les routes, la nourriture, les vêtementst, leurs soleils, leur planète, etc... Bien que nous ayons établi une certaine forme de communication, elle était brute et pas toujours utile pour notre équipe quand il survenait une situation un peu complexe.

Par exemple, quand notre premier membre de l'équipe est mort dans un accident, il était difficile de communiquer avec Les Ebens. Ce membre est mort subitement, donc nous n'avons pu lui lui prodiguer des soins médicaux. Nos deux médecins ont examiné le corps et ont déterminé que les dommages étaient dus à une chute accidentelle. Au début, les Ebens n'ont pas souhaité interférer et n'ont pas offert leur assistance médicale.

Cependant, après que les Ebens - qui sont un peuple très bienveillant et compatissant - aient vu nos membres d'équipage en larmes, les Ebens se sont avancés et ont proposé de tenter une certaine sorte d'aide médicale. Bien que nos médecins aient déjà constaté le décès du membre de l'équipe, ils ont permis aux Ebens d'essayer d'intervenir selon leur approche médicale. La plupart des échanges se faisant pour partie dans la langue gestuelle ou en s'adressant aux Voyageurs qui pouvaient comprendre l'anglais.

Les Ebens ont transporté le corps du membre de l'équipe vers un endroit à l'écart de la plus grande communauté. Ils ont emporté le corps dans un grand bâtiment, apparemment leur hôpital ou centre médical. Les Ebens l'ont placé sur une grande table pour l'examiner. Ils ont allumé un grand faisceau lumineux bleu-vert au-dessus du corps. Les Ebens surveillaient un affichage, sur un grand écran ressemblant à un écran de télévision. Les données étaient dans la langue Eben et notre équipe ne pouvait rien en comprendre.

Cependant, il y avait aussi un affichage graphique, semblable à une pulsation de chaleur. Une ligne de base demeurait stable. Nos médecins ont compris que celà signifiait ce que leur équipement avait déjà indiqué : le coeur ne battait plus. Les Ebens l'ont perfusé avec un certain liquide à plusieurs reprises. Le coeur a pu recommencer à battre.

Nos médecins savaient que les lésions internes avaient endommagés les organes, mais ils n'étaient pas en mesure de communiquer précisément leurs conclusions. Les Ebens ont finalement fait un signe, plaçant leurs mains sur la poitrine et inclinant la tête. Les membres de l'équipe ont su que celà signifiait que le corps était mort et que rien d'autre ne pourrait être tenté.

Les Ebens ont témoigné de l'affection à notre équipe. Pendant la dernière période de travail, ils ont offert une cérémonie pour le membre décédé de l'équipe, la même cérémonie qui se déroulait à la mort de l'un d'entre eux. Notre équipe a célébré son propre service, auquel les Ebens ont assisté. Les Ebens étaient extrêmement curieux de voir pratiquer notre coutume religieuse. Un membre de l'équipe, qui agissait en tant qu'officiant, a assuré un service mortuaire. Notre équipe fut éternellement reconnaissante pour l'attitude attentive des Ebens envers notre ami défunt.

La vie sociale Eben est très simple. La famille Eben est constituée d'un mâle, une femme, et au moins un enfant. Notre équipe a rencontré quelques familles ayant jusqu'à quatre enfants. Nous avons plus tard appris que ces familles s'occupaient des enfants d'Ebens qui étaient en déplacements (Missions d'Exploration dans l'univers) ou bien d'Ebens décédés.

Notre Equipe a été témoin d'un accident d'engin volant qui a tué quatre Ebens. Les Ebens ont procédé à une forme de rituel sur les lieux de l'accident. Les Ebens ont transporté les corps vers un service médical et les ont examinés. On a toujours permis à nos Membres de l'Equipe d'accompagner les Ebens, excepté pendant leurs périodes de repos, quand ils fermaient leurs portes pour préserver leur intimité.

Les Membres de l'Equipe ont constaté la douleur dans le regard des Ebens pendant la mort de leurs prôches. Plus tard, après la dernière période de travail du jour, les Ebens ont eu droit à un "service funèbre" du moins c'est ainsi que l'Equipe a perçu la chose. Les corps des Ebens ont été enveloppés dans un tissu blanc. Différentes sortes de liquides ont été versées sur les corps. Un grand nombre d'Ebens se tenaient en cercle, en chantant.

Les sons devenaient presque insupportables pour nos Membres de l'Equipe. La cérémonie a duré longtemps. Finalement, les corps ont été placés dans des conteneurs métalliques et enterrés sur un site à l'écart des communautés. Après l'enterrement, les Ebens ont festoyé. De grandes tablées de nourriture furent déployées et chacun a mangé, a dansé et joué des jeux. Ceci s'est produit à chaque mort d'Eben dont notre Equipe a été témoin.

La famille Eben vit simplement. Leurs maisons étaient construites en argile, et d'un certain type de matériel semblable au bois, et aussi de métal. Les maisons paraissaient toutes semblables. Elles avaient une apparence comme du Sud-ouest, ressemblant à l'adobe. L'intérieur de la maison se composait de quatre pièces. Une chambre à coucher où tous les Ebens dormaient ensemble sur des nattes, une pièce pour la préparation de la nourriture (cuisine), une salle de séjour (la plus vaste de la maison) et une petite pièce de débarras.

Ceci a soulevé un point intéressant pour notre Equipe. Les Ebens n'avaient pas cette nécessité physiologique de libérer des excréments comme c'est notre cas. Les Ebens avaient de petits emplacements dans la résidence pour collecter leurs déchets corporels. Mais le corps de l'Eben était extrêmement performant dans l'assimilation de la nourriture. Leurs déchets corporels se composaient d'un peu de matière fécale, semblable à quelques déjections d'un chat.

Nos Membres de l'Equipe n'ont jamais noté une excrétion d'urine chez les Eben. Par contre, il fallu bien traiter les quantités de matières et d'urine laissés par les Membres de l'Equipe, aussi les Ebens avaient-ils creusé pour eux de vastes emplacements. Les Ebens s'étaient adaptés aux nécessités de notre Equipe.

La nourriture, comme je l'ai mentionné précédemment, était un problème pour nos Membres de l'Equipe. Notre Equipe consommait principalement les C-Rations militaires, mais par la suite a dû se tourner vers la nourriture Eben. Les Ebens avaient une grande variété de ressources nutritives. Ils cultivaient des vegétaux. Notre équipe a découvert des aliments semblables aux pommes de terre, mais d'un goût différent. Ils avaient un certain genre de laitue, de navets, et de tomates. C'étaient les seuls éléments qui nous soient à peu près familiers. Les Ebens faisaient pousser d'autres végétaux.

Ca se présentait comme d'étranges pieds de vigne de forme ronde. Les Ebens faisaient cuire ces tiges et mangeaient crue la plus grande partie de la plante. Les Ebens goutaient une sorte de liquide blanc, que nous avons pris au début pour un genre de lait. Mais après l'avoir goûté, notre Equipe a réalisé que c'était autre chose, tant du point de vue du goût que de la consistence. Ce liquide provenait d'un petit arbre qu'on trouvait dans la partie nordique de la planète. Les Ebens devaient littérallement traire l'arbre pour l'obtenir. Il a semblé qu'ils retiraient un certain plaisir de cette consommation.

Les Membres de l'Equipe n'ont jamais développé un vrai "goût" pour ce liquide. Les Ebens faisaient cuire la nourriture. Ils faisaient des ragoûts, que notre Equipe trouvaient totalement insipides. Nous devions employer des quantités de sel et de poivre. Ils faisaient également cuire une sorte de pain. C'était du pain sans levure, qui avait plutôt un goût agréable, mais causait des constipations extrêmes à nos Membres de l'Equipe. Ils devaient boire de grandes quantités d'eau afin de digérer ce pain.

La nourriture communément appréciée par les Ebens et nos Membres de l'Equipe étaient les fruits. Les Ebens mangeaient une grande quantité de fruits. Les fruits, bien que différents de ce que nous connaissions, étaient doux. Certains fruits avaient un goût approchant le mellon, alors que d'autres avaient celui des pommes.

Un autre problème était l'eau. L'eau sur Serpo contenait un certain nombre de produits chimiques inconnus mais repérés par notre Equipe. Notre Equipe devait faire bouillir l'eau avant de la boire. Constatant ceci, les Ebens avaient construit pour les Membres une grande unité de traitement de l'eau.

Dans le rapport final, rédigé par le commandant (au grade de Colonel), notre Equipe déclara que pendant la période d'échange (il pris soin de ne pas préciser la période couverte), elle pouvait communiquer avec les Ebens environ 50% du temps. Il y avait diverses choses que nous ne pouvions jamais communiquer.

Notre Equipe avait emporté le nécessaire pour jouer au base-ball et maintenir sa forme physique. Les Ebens observaient le jeu et ça les faisait beaucoup rire. (Le rire de l'Eben ressemble à un cri haut perché). Par la suite, les Ebens se sont essayés à pratiquer le jeu, mais aucun n'est jamais parvenu à réceptionner la balle avant qu'elle ait touché le sol.

Notre Equipe jouait aussi un football de contact. La encore, les Ebens ont observé le jeu attentivement et se sont mis à jouer. Mais là aussi, comme au base-ball, ils ne sont jamais parvenus à réaliser comment attraper la balle avant qu'elle touche le sol !

Bien que nos Membres de l'Equipe aient respecté l'intimité des Ebens, on leur a permis d'assister à des accouchements. Notre équipe avait pu se débrouiller pour se faire une idée de l'activité sexuelle des Ebens. Les mâles et les femmes avaient des organes sexuels semblables aux nôtres, et pratiquaient l'accouplement. La fréquence de leurs rapports sexuels n'avait pas semblé être aussi élevée que chez nous. On avait conclu qu'ils s'adonnaient à l'acte à la fois pour le plaisir et la reproduction.

Septième document posté par Anonyme (17 Novembre 2005)

Voici quelques faits géologiques concernant Serpo que nos Membres de l'Equipe ont compilés :

Le diamètre de la planète a été évalué à environ 7.218 milles.

La gravité de surface était de 9.60m/s2.

Les périodes de rotation étaient approximativement de 43 heures.

Notre Equipe comptait deux géologues (ils avaient également été formés comme biologistes). Le premier travail de nos géologues a été de cartographier entièrement la planète. La première étape était de diviser la planète en deux moitiés, de ce fait situant un Equateur. Ils ont alors caractérisé l'hémisphère nord et l'hémisphère méridional. Dans chaque hémisphère, ils ont créé quatre quadrans.

Enfin, ils ont localisé le pôle "Nord" et le pôle "Sud". C'était la méthode la plus facile pour étudier la planète . La plupart des communautés d'Eben s'étaient installées le long de l'Equateur. Cependant, quelques communautés étaient établies au nord de l'équateur dans chacun des quatre quadrans de l'hémisphère nord. Il n'y avait aucune communauté à l'un ni l'autre pôle. Le pôle sud était désertique. C'était une terre stérile sans pratiquement aucune précipitation; absolument rien ne s'est développé dans ce secteur.

Il y avait des formations de roches volcaniques et une partie de l'extrême-sud était occupé par un désert rocheux. Les températures au pôle du sud qui ont été mesurées se situaient entre 90° et 135°F. En allant du pôle sud vers le Quadran 1, l'Equipe a découvert des roches extrusives.Ceci indiquait une certaine activité volcanique dans le secteur. Notre Equipe a également localisé de nombreux volcans dans ce secteur.

L'Equipe a noté plusieurs éruptions de fissures dans cette région, avec de l'eau dormante. L'eau a été examinée et contenait des niveaux élevés de soufre, du zinc, du cuivre et d'autres produits chimiques inconnus. Se déplaçant de l'est au Quadran 2, l'Equipe a rencontré pratiquement les mêmes champs volcaniques de roches.

Cependant, dans un endroit particulier près de l'extrémité du nord du Quadran 2 dans un désert ou un endroit aride, notre Equipe a trouvé de la boue séchée couverte par des sels alcalins. Sur cette, celle-ci est formée par la circulation de courants dans des zones désertiques ou arides. Une certaine végétation se développait dans ce secteur.

En se déplaçant au Quadran 3, l'Equipe a trouvé une forme de Badlands : une région aride qui est traversée de canaux profonds avec une végétation clairsemée. Les canaux ou les vallées étaient extrêmement profonds, certains atteignant jusqu'à 3.000 pieds.

L'Equipe a identifié le premier animal de Serpo dans cette région. Il ressemblait à un armadillo. Cette créature était extrêmement hostile et a essayé d'attaquer l'Equipe plusieurs fois. Le guide Eben a employé un certain dispositif sonore (faisceau sonique dirigé) pour faire fuir la créature.

Se déplaçant à la région Equatoriale, notre Equipe a parcouru des paysages quasi-désertiques parsemés d'ilôts de végétation. L'Equipe a trouvé de nombreuses poches d'eau émergeant par des Puits Artésiens. Cette eau était fraîche, contenant seulement les produits chimiques inconnus. Elle avait bon goût et les Ebens l'ont bue et utilisée. Notre Equipe continuait de la bouillir, parce que pendant les essais de culture, des types inconnus de bactéries avaient été détectés.

Se déplaçant vers l'Hémisphère Nord, l'Equipe a constaté un changement important du climat et du paysage. Un membre de l'Equipe, qui avait identifié le Quadran 1, dans l'Hémisphère Nord, l'a surnommé "Petit Montana". L'Equipe a vu des arbres, semblables au modèle à feuilles persistantes qu'on trouve sur la Terre. Ces arbres ont été traits par les Ebens. Il ont extrait et bu le liquide blanc.

De nombreux autres types de végétation ont été remarqués dans cette région. L'eau stagnante, probablement alimentée par les puits artésiens ou les éruptions de fissure était présente. Dans un secteur, il y avait quelques marécages où poussaient de grandes plantes. Les Ebens consommaient ces plantes. Le bulbe de la plante était très développé. Le bulbe avait un peu le goût du mellon.

Notre Equipe s'est par la suite déplacée vers un secteur dans le Quadran 1 de l'Hémisphère Nord. Ce secteur connaissait des températures modérées [ 50° - 80° ] et était plutôt ombragé. Les Ebens avaient bâti un petit village pour héberger l'Equipe. La majeure partie de l'exploration restante de la planète a été faite à partir de ce point. L'Equipe n'a a exploré l'Hémisphère Sud qu'une seule fois, pour en retirer l'information géologique.

En raison de la chaleur intense, l'Equipe a décidé de ne pas revenir en arrière. Elle a poursuivi son exploration de l'Hémisphère Nord, où, en voyageant vers le Pôle Nord, la température chutait considérablement. L'Equipe a observé des montagnes, s'érigeant à une altitude de 15.000 pieds et des vallées qui se situaient au-dessous du repère que l'Equipe avait établi comme étant le "niveau de la mer." Des champs verts-Lush étaient couverts d'une forme d'herbe, mais c'étaient des bulbes. L'Equipe a nommé ces étendues, des "Champs de Trèfle," quoique les bulbes n'avaient à voir avec des trèfles.

Les niveaux de rayonnement étaient plus bas dans l'Hémisphère Nord qu'à l'Equateur et dans l'Hémisphère Sud. Le Pôle Nord présentait un temps froid et l'Equipe vit les premières traces de neige. La couverture neigeuse marquait le paysage autour du Pôle Nord. La neige avait une profondeur d'environ 20 pieds, à son maximum.

La température était stable à 33°. Notre Equipe n'a jamais noté de variation de la température dans cette région. Les Ebens ne pouvaient se maintenir longtemps sous ce climat. Ils souffraient d'une extrême hypothermie. Le guide de l'Equipe portait un vêtement semblable à une combinaison spatiale, avec des réchauffeurs intégrés.

L'Equipe a trouvé des preuves d'anciens tremblements de terre. Des lignes de failles ont été trouvées le long de l'extrémité nordique de l'Hémisphère Sud. Ils ont observé des marques d'exfoliation de même que des roches extrusives, ce qui témoignait d'écoulements de magma dans le passé.

Notre Equipe a rapporté des centaines d'échantillons de sol de Serpo, de végétation, d'eau et d'autres specimens pour qu'ils soient examinés sur terre. Pendant l'exploration, notre Equipe a découvert de nombreux types d'animaux. Le plus étrange était la "Bête" qui ressemblait à un grand boeuf. L'animal était timide et ne s'est jamais montré hostile.

Un autre animal ressemblait à un puma, mais avec un long collier de fourrure. Cet animal était curieux, mais n'a pas été considéré comme hostile par les Ebens.

Pendant l'exploration du Quadran 4 de l'Hémisphère Sud, l'Equipe s'est trouvée face à une créature très longue et large qui semblait être un serpent. Cette créature était "mortelle," selon les Ebens. La tête de la créature était large, avec des yeux presque humains. C'était le seul cas où notre Equipe a utilisé ses armes pour tuer la créature.

Les Ebens n'avaient pas semblé être contrariés que l'Equipe ait tué la créature, mais qu'ils aient fait usage d'une arme. L'Equipe avait emporté quatre pistolets Colt de calibre de 45 (standard militaire) et quatre carabines de type M2. Après avoir tué la créature, l'Equipe l'avait disséquée. Les organes internes étaient étranges et ne présentaient rien de comparable à un serpent terrestre. La créature mesurait 15 pieds de long et 1,5 pied de diamètre. L'Equipe était intriguée par ses yeux.

L'examen des yeux avait révélé des cônes, semblables aux yeux humains. L'oeil comportait un iris et derrière se trouvait un grand nerf, semblable au nerf optique, qui plongeait dans le cerveau de la créature. Le cerveau était important, beaucoup plus grand que celui d'un serpent terrestre. L'Equipe a voulu manger de la viande de la créature, mais leur guide Eben leur a poliment dit '"Non."

Posté par Anonyme (18 Novembre, 2005)

[ en réponse à des questions spécifiques ]

Les pièces d'eaux sur Serpo n'abritaient pas de poissons, pour ce que nous savons. Quelques étangs, près de l'équateur, contenaient des créatures d'aspect étranges, semblables aux anguilles (petites et d'environ 8-10 pouces de long) et étaient probablement un cousin du "serpent" sur terre. Il y avait quelque chose comme une jungle, près des marécages, mais pas de jungles comme celles qui nous sont familières.

Concernant les armes : Elle ont fait l'objet de longues discussions. Au final, les Ebens ne s'en étaient pas beaucoup inquiétés. Ainsi les Membres de l'Equipe avaient décidé d'en emporter juste au cas où. Pas pour se battre, Dieu sait contre qui, car notre équipe aurait été largement dépassée en nombre, mais pour se sentir plus en sécurité. Rappelez-vous, les 12 étaient tous des militaires, ainsi les armes leur permettaient de se SENTIR plus surs.

Une note annexe : Ils avaient seulement embarqué 50 cartouches par pistolet et 100 cartouches par fusil.

Posté by Anonyme (20 November, 2005)

Après avoir lu les remarques du Dr. Sagan sur le Projet Serpo, qui représente environ 60 pages brouillonnées de calculs, j'ai trouvé un paragraphe qui déclare qu'afin d'appliquer la loi de Kepler - dans le cas de la planète Serpo - on a dû modifier la force gravitationelle exercée sur Serpo par les deux soleils. Serpo n'avait pas de grandes planètes, comme Jupiter et Saturne pour affecter la gravitation, comme c'est le cas pour la Terre. L'attraction gravitationnelle de Serpo ne pouvait se comparer à rien de ce que le Dr. Sagan avait constaté auparavant.

Il y a de nombreux schémas et calculs pour soutenir ceci. Je les ferai suivre un peu plus tard. Tenez-vous à jour.

Posté par Anonyme (25 November, 2005)

En réponse à la discussion intense qui se poursuit dans la section Commentaires de ce site, je voudrais approuver cette clarification d'un physicien de premier plan sur la liste :

La théorie principale (essentiellement prouvée) est la loi carrée inverse de Newton pour la gravité. Pour un système simple, les Lois de Kepler sont des retombées de ce à quoi ressemble une solution planétaire (dans le cas d'une planète simple orbitant autout d'un soleil massif). Dans une situation complexe (comme une planète interagissant avec deux soleils, plusieurs planètes, ou quoi que ce soit d'autre) vous devez en revenir à la Loi de Newton et résoudre un problème à plusieurs aspects qui nécessite un ordinateur. Dans ce cas présent les Lois de Kepler sont seulement une approximation, puisqu'elles s'appliquent seulement pour le cas le plus simple.

Huitème document posté par Anonyme (29 Novembre 2005)

J'ai décidé de concentrer cette diffusion sur l'"Equipe" et leur mode de sélection, les problèmes de communication et l'échange final. Beaucoup de questions portaient sur ces sujets.

ARRIERE-PLAN : Ebe #1 nous avait remis un dispositif de communication qui devait nous permettre d'établir le contact avec Serpo. Cet appareil était dans le vaisseau Eben qui s'est écrasé en juillet 1947 près de Corona, Nouveau-Mexique. Avant sa mort, Ebe #1 nous avait montré comment le faire fonctionner.

Cependant, le dispositif n'avait pas fonctionné correctement et aucun contact n'avait pu être établi avec Serpo. Juste avant la mort d'Ebe #1, un scientifique américain de Los Alamos a compris comment fonctionnait l'appareil, et il l'a raccordé à une source d'énergie trouvée dans le vaisseau Eben. Avec l'aide d'Ebe#1 et selon ses formulations, plusieurs signaux ont été envoyés pendant l'été 1952. Au début de l'automne 1952, nous avons reçu plusieurs signaux grâce à ce matériel.

Ebe #1 a traduit les messages et nous a livré cette information. Ebe #1 avait envoyé six messages.

- le premier message était juste pour annoncer qu'il était vivant;
- le second message détaillait l'accident de 1947, évoquant la mort de son équipage;
- le troisième message demandait qu'une mission vienne le récupérer;
- le quatrième message proposait une réunion formelle avec des dirigeants de la Terre;
- le cinquième message suggérait un programme d'échange;
(NOTE : Nous croyons, mais ce n'est PAS documenté, que le militaire traitant d'Ebe #1 lui avait suggéré qu'un programme d'échange soit instauré qui permettrait à nos émissaires de visiter et échanger dans les domaines de la culture, l'information scientifique, et de rassembler des données astronomiques pendant un voyage spatial effectué par une équipe militaire américaine ou ce qui s'est par la suite concrétisé avec nos Membres de l'Equipe).

- le sixième message a fourni des coordonnées d'atterrissage pour n'importe quelle mission à venir, soit de sauvetage ou de visite sur Terre. Les messages reçus indiquaient une heure et une date (selon le système Eben), et confirmaient un lieu d'atterrissage. Cependant, une fois que le message fut traduit par Ebe # 1, on s'est aperçu que la date fixée devrait tomber dix ans plus tard. Craignant que Ebe # 1, qui était malade à cette époque, n'avait pas traduit correctement le message, nos scientifiques avaient entrepris de traduire le message par eux-mêmes, en se basant sur leur connaissance de la langue d'Eben qui nous avait été enseignée par Ebe # 1.

(NOTE : Ebe #1 était un mécanicien, pas un scientifique. Il était encore en mesure de nous enseigner une partie de la langue Eben. Selon le document que j'ai lu, nous avons pu traduire environ 30% de la langue Eben. Des phrases et des nombres complexes n'ont pas pu être identifiés.)

Ebe #1 nous a aidés aussi longtemps qu'il était en vie. Mais après sa mort nous étions livrés à nous-mêmes. Nous avons envoyé plusieurs messages pendant un semestre (1953). Mais nous n'avons reçu aucun message de retour. Au cours des 18 mois suivants nous avons accordé nos efforts et finalement envoyé deux messages en 1955, puis nous avons reçu une réponse.

Nous pouvions traduire environ 30% des messages. Nous nous sommes tournés vers plusieurs spécialistes en linguistique de plusieurs universités américaines et même quelques universités étrangères. Finallement, nous pouvions traduire la plupart des messages. Nous avons décidé de répondre en anglais et de voir si les Eben pouvaient plus facilement traduire notre langue que nous pouvions traduire le leur. Envison quatre mois plus tard, nous avons reçu une réponse dans un anglais approximatif. Des phrases composées de noms, d'adjectifs, mais pas de verbes. Il nous fallut plusieurs mois pour traduire les messages. Nous avons alors envoyé aux Ebens nos cours d'anglais écrits. Six mois plus tard, nous avons reçu un nouveau message en anglais. Cette fois il était plus clair, mais pas suffisamment. Les Ebens confondaient plusieurs mots anglais et ne parvenaient toujours pas à former une phrase correcte.

Mais nous pouvions fournir les bases pour leur permettre de communiquer en anglais. Dans un message, ils nous ont fourni une sorte d'alphabet Eben, avec la lettre anglaise équivalente. Notre spécialiste en linguistique a eu beaucoup de mal à traiter cette affaire. La langue écrite Eben comportait des caractères et des symboles simples, mais notre spécialiste parvint très difficilement à établir des correspondances entre les deux langues écrites. Au cours des cinq années suivantes, nous avions pu perfectionner notre compréhension de la langue d'Eben (si l'on peut dire) et les Ebens étaient étaient parvenus à mieux comprendre l'anglais. Cependant, nous nous sommes trouvés confrontés à un problème important. Pour réussir à coordonner une date, un temps et un lieu en vue d'un atterrissage Eben sur Terre. Bien que nous puissions relativement comprendre la langue Eben et les Ebens nous comprendre en anglais, nous ne parvenions pas à intégrer leur système temporel et de calendrier, et de leur côté ils ne comprenaient pas le nôtre. Nous leur avons envoyé les paramètres de la rotation terrestre, de la révolution solaire, les références de temps et de calendrier, etc... Pour quelque raison, les Ebens ne sont jamais parvenus à comprendre.

En retour, les Ebens nous avaient communiqué leur système, que nos scientifiques avaient du mal à comprendre parce que nous n'avions aucune référence concernant leur planète. Les Ebens n'avaient détaillé aucune donnée astronomique de Serpo ou de leur système. Nous avions alors décidé d'envoyer juste des images leur montrant la Terre, des repères, et un système de numération simple pour indiquer les périodes de temps.

Les Ebens nous avaient renvoyé un message indiquant qu'ils reviendraient sur la Terre à une date et à un endroit particulier que nous avions choisis. La date était le 24 avril 1964 et l'endroit était dans le secteur sud de la Base de Missiles de White Sands, au Nouveau-Mexique.

Alors, nos fonctionnaires du Gouvernement s'étaient réunis secrètement pour plannifier l'événement. Des décisions furent prises, que nous avions modifiées et modifées encore. Il nous restait environ 25 mois pour préparer l'événement. Des équipes spéciales, la plupart militaires, ont été formées dans ce but.

Plusieurs mois après le début du programme, le Président Kennedy a décidé d'approuver un plan pour échanger une équipe militaire spécialement formée. L'U.S. Air Force était désignée pour mener les opérations. Les fonctionnaires de l'U.S. Air Force choisirent des scientifiques civils spéciaux pour aider à la planification et à la sélection de l'équipage.

Le plus déclicat fut de définir le processus de désignation des Membres de l'Equipe. Plusieurs plans avaient été élaborés pour réussir le montage. Il a fallu plusieurs mois pour que les planificateurs décident des critères à retenir pour chaque Membre de l'Equipe. Ils ont décidé que tous devaient être militaires. Ils devaient être célibataires, sans enfants. Ce devaient être des militaires de carrière (plus de quatre ans de service). Ils devaient avoir des qualités particulières.

Ils devaient avoir des formations croisées, c'est-à-dire qu'il leur fallait exceller dans plusieurs domaines. Ils devaient être entièrement "banalisés" et dégagés de tous les problèmes d'identification qui pourraient les hanter dans le cours du voyage. Une suggestion avait été de de déclarer tous les membres comme personnels décédés. Ceci fut écarté, jusqu'au moment où il fut décidé que chaque Membre de l'Equipe choisi serait considéré comme "manquant" sur les registres officiels et ferait l'objet d'une décharge sur les registres officieux. De cette manière, tous les rapprochements entre l'équipe et leur unité individuelle seraient couverts.

La moindre trace de chaque Membre d'Equipe sélectionné avait été effacée, y compris sur les registres de Sécurité Sociale, du Trésor Public, des archives médicales, des registres militaires, et tous les autres moyens d'identification avaient été soit détruits soit rassemblés et stockés dans un endroit déterminé. A l'origine, environ 56.000 dossiers avaient été examinés pour trier les candidats possibles. Le procédé de criblage a finalement ramené le chiffre à 12 personnes. C'étaient les meilleurs des meilleurs. Pendant l'entrainement, qui a duré environ six mois, il s étaient 16 participants. Il y avait donc quatre remplaçants juste au cas où l'un des originaux serait blessé ou dégagé pour une autre raison.

ENTRAINEMENT DE L'EQUIPE : Chaque Membre d'Equipe choisi a été envoyé sur un complexe spécial situé à Camp Perry, en Virginie. C'était un camp d'entrainement pour la formation des agents. Nous avions mis en place toute une structure à l'intérieur de Perry. La majeure partie de la formation a eu lieu à cet endroit, mais des entrainements particuliers avaient aussi pour cadre : la base de l'Air Force de Sheppard, à Wichita Falls, au Texas; Ellsworth AFB, dans le Dakota du Sud; Dow AFB, dans le Maine; et dans des endroits retirés au Mexique et au Chili.La formation a duré 167 jours. L'équipe s'était vue accorder environ 15 jours de repos pendant cette période, mais toujours sous bonne garde. Juste avant leur voyage, chaque membre de l'équipe avait été transporté dans les Casernes Disciplinaires des Etats-Unis, à Fort Leavenworth, au Kansas, et confiné en cellule verrouillée. Ceci pour éviter qu'ils communiquent avec qui que ce soit du monde extérieur et chacun était étroitement surveillé.

CHANGEMENT DE PLANS : Nous avions reçu un message des Ebens déclarant qu'ils ne souhaitaient pas faire l'échange pendant leur visite initiale sur la Terre. Ils voulaient d'abord que nous ayons une rencontre, pour projeter ensemble la suite des opérations. Ceci avait créé pas mal de problèmes puisque notre Equipe était prête pour l'échange. Nous avions envoyé un message en retour, mais nous n'avions pas reçu de réponse.

L'ATTERRISSAGE : En décembre 1963, les Eben ont envoyé un message confirmant l'heure, la date et l'endroit de leur atterrissage. Le message précisait que deux vaisseaux étaient en route vers la Terre et se poseraient comme prévu à l'endroit désigné.

(NOTE : A cette époque, notre gouvernement venait de subir la perte du Président Kennedy. Certains responsables du projet avaient voulu annuler l'échange en raison de sa mort. Mais le Président Johnson fut informé et il décida qu'il fallait poursuivre, bien que, et ce fut remarqué, Johnson ne croyait pas vraiment que celà aurait bien lieu).

Notre Equipe avait envisagé deux endroits. L'un "en couverture" sur la base aérienne de Holloman près d'Alamogordo, Nouveau-Mexique et l'autre, qui devait être l'endroit de l'atterrissage, était à l'ouest de Holloman près de l'entrée sud du Poste Militaire de White Sands.

Le premier vaisseau Eben était entré dans notre atmosphère au cours de l'après-midi du 24 avril 1964. L'engin s'était posé par erreur, près de Socorro, au Nouveau-Mexique. Notre équipe les attendait à White Sands. Nous avions pu adresser un message au vaisseau des Ebens pour leur faire savoir qu'ils se trouvaient au mauvais l'endroit. Le deuxième engin Eben avait réceptionné le message et s'était posé sur l'emplacement prévu

LA RENCONTRE : Le vaisseau Eben a débarqué exactement à l'endroit convenu. Il y avait 16 représentants officiels du Gouvernement des Etats-Unis pour les recevoir. Certains étaient des politiques et les autres étaient de hauts fonctionnaires, y compris les officiers militaires. Les Ebens avaient débarqué de leur vaisseau et s'étaient avancés sous une verrière pré-installée. Les Ebens avaient offert en cadeaux des éléments de leur technologie. Les Ebens disposaient d'un matériel de traduction brute. C'était comme une sorte de microphone avec un écran de lecture.

L'officiel américain le plus représentatif s'est vu remettre un de ces dispositifs et l'Eben a gardé l'autre. Les interlocuteurs ont utilisé ce dispositif et l'écran affichait une version écrite du message vocal, en langue Eben et en anglais. C'était assez rudimentaire, et difficile de comprendre tout qui était échangé. La transcription exacte de la rencontre ne sera pas divulguée aujourd'hui. Les Ebens avaient été d'accord pour faire l'échange, mais pas avant l'année suivante. On se fixa sur Juillet 1965 et l'endroit choisi serait le Centre d'Essais du Nevada. Les planificateurs n'avaient pas souhaité utiliser le même endroit par crainte de fuites.

Les Membres de l'Equipe ont été maintenus à Fort Leavenworth jusqu'en mai 1964. On les transporta à Camp Perry. L'équipe a été isolée pendant les six mois suivants, poursuivant la même formation qu'ils avaient reçue. Développant leurs capacités et en acquérant de nouvelles. Ceci a donné à l'Equipe une occasion de mieux maîtriser la langue des Ebens. Bien que la plupart des Membres de l'Equipe aient eu du mal avec cette langue, les deux linguistes de l'équipe pouvaient améliorer leurs facultés linguistiques.

En avril 1965, l'équipe a été transportée à Fort Leavenworth où elle est restée confinée jusqu'en juillet 1965, quand ils ont été déplacés au Nevada. Pendant l'échange, seul un petit groupe d'officiels étaient présents, en plus des préparateurs des membres partants. Le vaisseau Eben a débarqué et notre Equipe a été placée à bord.

(NOTE : Un élément inexact dans un E-mail antérieur, concernait la quantité des matériels qui avaient été embarqués vers la planète Serpo par nos Membres de l'Equipe. La quantité totale qui avait été chargée à bord des engins Eben était de 90.500 livres).

Neuvième document posté par Anonyme (30 Novembre 2005)

Chaque Membre de l'Equipe a dû supporter une formation psychologique et physique particulièrement intensive. Lors d'une épreuve de formation, chaque Membre de l'Equipe a été enfermé dans une boîte de 5 pieds sur 7, enterrée à sept pieds de profondeur pendant cinq jours, avec seulement de la nourriture et de l'eau, sans aucun contact extérieur et dans l'obscurité totale. Ceci avait permis d'apprécier plusieurs facteurs.

Chaque Membre de l'Equipe disposait aussi d'une "pillule". La pillule était du modèle standard que connaissent les agents d'espionnage infiltrés derrière les lignes ennemies. La pillule pouvait les tuer si, pour quelque raison, les Ebens se révèlaient hostiles.

Plusieurs Membres de l'Equipe sélectionnée (les pilotes) avaient été entraînés à piloter un engin Eben, dont un était celui qui avait été saisi dans la région ouest du Nouveau-Mexique en 1949. Le plan prévoyait que ces quelques personnes choisies devraient être capables de piloter le vaisseau pour revenir sur Terre en cas d'urgence.

Il y avait quatre pilotes dans l'équipe. Ces quatre avaient passé de nombreuses semaines dans le complexe du Nevada à se former au pilotage du vaisseau alien récupéré. Il n'était pas difficile à manoeuvrer, une fois qu'on avait compris le maniement des commandes. Je suis sûr que plusieurs des manifestations d'Ovnis qui remontent aux années 1964/65 dans cette région pourraient être attribuées à ces vols d'essai par nos Membres de l'Equipe. Les Membres choisis de l'Equipe portaient de petits récipients d'azote liquide. Les Ebens étaient vulnérables au grand froid. Au cas où les Ebens se seraient montrés hostiles, l'azote liquide pouvait être employé pour les neutraliser pendant une tentative d'évasion. Les Membres de l'Equipe auraient été amenés à pulvériser le produit directement au visage d'un Eben. On avait découvert que Ebe #1 ne supportait pas ce geste.

Cependant, pendant le compte-rendu au retour, l'Equipe a déclaré que les Ebens étaient un peuple docile, et que chaque Membre s'était rapidement débarrassé de ces bouteilles d'azote liquide peu après leur arrivée sur Serpo. Les Ebens s'étaient aperçu que l'Equipe disposait de ce produit, mais n'avaient jamais cherché à savoir pour quelle finalité.

De même concernant les armes, chaque Membre de l'Equipe avait un revolver et un fusil. Les Ebens avaient bien noté que c'étaient des armes, mais là encore n'avaient jamais demandé pourquoi les Membres de l'Equipe les avaient emportées.

Mais aucun Membre de l'Equipe n'a jamais porté ces armes excepté pendant leur exploration de Serpo et encore seulement certains en étaient équipés.

Dixième document posté par Anonyme (2 Décembre 2005)

Voici un peu de "consistence" que Gene [ Loscowski ] attendait concernant la formation des Membres de l'Equipe.

Après le processus de sélection méticuleuse, chaque Membre de l'Equipe a dû démontrer ses capacités à surmonter des difficultés, incluant une batterie de tests psychologiques, des examens médicaux et un PAT (tests de comportement positifs) qui est un test militaire pratiqué sur les pilotes et le personnel des forces spéciales).

La formation intégrait ce qui suit :
1. Introduction à l'exploration de l'espace (enseignée par du personnel de NASA);
2. Astronomie, identification des étoiles, utilisation des télescopes et astrophysique générale;
3. Anthropologie Eben (information reçue d'Ebe # 1);
4. Histoire Eben (information de base reçue d'Ebe # 1);
5. Formation médicale de terrain de l'armée américaine (soin de trauma). Ceci était destiné au personnel non-médical de l'Equipe;
6. Entrainement en haute altitude - parachutisme et apesanteur sans oxygène;
7. Survie, techniques de fuite et d'évasion;
8. Armements classiques et formation en explosifs (six livres de C-4 [ Composition-4 ] ont été emportés); http://science.howstuffworks.com/c-42.htm
9. Entrainement aux Opérations Psychologiques et parades aux interrogatiores;
10. Formation Tactique en Petite Unité (Mini-Cours de 4 semaines des Army Rangers);
11. Séminaire de Recueil d'informations;
12, Géologie spatiale - méthodes de collecte et utilisation d'équipements géologiques spécialisés;
13, Entrainement au Stress Physique;
14, Méthodes pour faire face au confinement/isolation;
15, Cours de Nutrition;
16, Entrainement à l'utilisation de matériels;
17, Formation des spécialités individuelles;
18, Biologie de base;
19, Une autre formation qui est encore extrêmement classifiée de haut-niveau, même après 40 ans [ 1965 - 2005 ].

Les humains étaient capables de reproduire les sons tonaux des Ebens, mais à force de pratique, encore et encore de la pratique. Tout étudiant en langue Eben devait y consacrer ébormément de temps. Certains des sons étaient semblables à des voix chantées très haut-perchées. La conclusion était du moins que c'était possible.

Considérez maintenant ceci : Bien qu'on ait enseigné à chaque Membre de l'Equipe le mode tonal sons/langage Eben, il était difficile pour les Membres de l'Equipe de se rappeller chaque tonalité et l'utilisation d'autres sons avec les tonalités justes. Les deux linguistes de l'équipe ont pratiqué et en ont appris assez pour des communications basiques, selon les documents que j'ai lus.

Les Ebens ont appris l'anglais, mais trouvaient difficile de prononcer correctement les mots. Par exemple, d'après le document, les Ebens ne pouvaient pas prononcer la lettre "L." Alors, quand l'Eben essayait de prononcer le mot "livre," il exprimait "ivre."

Entre le premier message envoyé par notre équipe terrestre à l'été 1952 et le premier message reçu des Ebens s'étaient écoulés environ quatre mois. Nous n'avons aucune possibilité de savoir quand les Ebens ont reçu notre message, combien de temps il leur a été nécessaire pour l'étudier et combien de temps pour le renvoyer. Les signaux étaient en langue Eben, avec un affichage et des sons, le tonal, etc... Une note intéressante : il y avait un Eben, qui était un voyageur spatial et qui pouvait s'exprimer dans un meilleur anglais que les autres Ebens qui l'avaient appris. Cet Eben était surnommé "Noah" par l'Equipe. Chaque fois que l'Equipe devait communiquer une information importante, elle se tournait vers Noah. Mais pendant la dernière partie du séjour de notre Equipe, Noah est parti pour une mission. A ce stade, nos deux linguistes savaient communiquer mieux que n'importe quel autre Membre de l'Equipe.

QUESTION : Pourquoi notre équipe n'a-t-elle pas utilisé le dispositif de communication d'Eben?

ANONYME : Ils l'avaient, mais il contenait seulement environ 500 mots anglais. Pas assez pour une vraie communication. L'équipe a renoncé à s'en servir peu après son arrivée.

Qui est "Faucon?!" J'ai sous les yeux les documents authentiques du compte-rendu. Il n'y a aucune mention d'un "Faucon." Il n'y a aucune mention d'un "Faucon" dans le Control Access Roster du Debriefing. Si vous faites allusion au programme TV 1989 spécial "UFOs Coverup... En Direct!" où un certain "Faucon" et un "Condor" sont apparus en silhouettes, ils n'ont jamais eu accès au rapport authentique du "Projet SERPO".

Quelque soit le personnage derrière "le Faucon" c'est pour moi un agent de DESinformation. Les Ebens vivaient sur une planète chaude, excepté l'Hémisphère Nord, qui était plus fraîche. Quelques Ebens vivaient dans ce climat plus tempéré, mais les Ebens ne pouvaient pas supporter de vivre dans les grands froids.

Je pense qu'on doit confondre avec ce que Ebe #1 a dit au sujet de "notre" planète. Il aimait les endroits plus frais de "notre" planète. Il ne parlait pas de Serpo. Ebe #1 était un visiteur sur notre planète et il a été enmené en différents endroits, chauds le plus souvent. Quand il est arrivé à Los Alamos, il a déclaré qu'il aimait le climat "plus frais", signifiant Los Alamos vers la fin de l'été.

Cependant, quand il [ Ebe # 1 ] a été enmené à Washington, D.C., (sous une surveillance très étroite), alors le climat (vers la fin de l'automne) était trop froid pour lui. Je ne connais pas de "Faucon" et je ne sais pas quel est son propos, mais je connais les faits qui concernent Ebe # 1.

QUESTION : Comment considérez-vous ce que Ebe #1 aurait dit au sujet de l'Humanité dont le patrimoine génétique aurait été altéré à travers le temps et aussi le fait qu'ils auraient fondé les religions et établi le Christ en particulier sur notre planète? [ une idée qui a été popularisée dans le best-seller de 1989, "Les Dieux d'Eden" de William Bramley, ISBN # 0380718073 ]

ANONYME : Si on lit "le Livre Jaune" [ l'histoire exacte et véridique de l'Humanité comme relayée par les E.T.Es ] et qu'on lit entre les lignes, on pourrait en sortir avec l'impression claire que les Ebens ont eu quelque chose à faire avec Jésus Christ ou, possiblement, que Jésus était un d'eux. En outre, si vous considérez quelques événements qui sont cités dans le "Livre Jaune", (rappelez-vous, il n'y a aucune datation dans le "Livre Jaune"), vous pouvez relier quelques incidents, tels que Fatima, etc., à un atterrissage Eben.

http://archive.alienzoo.com/filmandtv/mikefarrellcoverup.html

QUESTION : Est-ce que le très controversé "film de l'autopsie d'alien" mis en circulation par Ray Santilli est vrai ou faux?

ANONYME : Ce film est un trucage. Nous avons pratiqué des autopsies sur les Ebens morts et pris des photos, mais le film de Santilli est à 100% un faux.

http://www.soc.org/opcam/a_autopsy/alienautopsy.html

Au sujet de l'azote liquide. L'azote liquide était placé dans des récipients spéciaux, exactement comme nous le faisons aujourd'hui. Le document de compte-rendu n'indique pas le type de récipients, juste le fait que chaque membre avait un petit récipient.

Le "DIM" était le Duty Information Manuel. C'était leur "bible", pour toute information dont 'ils auraient besoin. Les plans d'opérations, comment les apppliquer, les procédures d'actions d'urgence, etc... [ BR: la signification du "DIM" a été fournie par une autre personne, non Anonyme, qui connaissait le projet en détails. ]

5 décembre: Clarification par Victor Martinez

Anonyme rédige 85% du matériel; 13% provient d'une autre source directement liée au projet; et les 1-2% restants sont envoyés par un "fantôme," qui annule son compte E-mail aussitôt après avoir posté. [ BR : ceci peut expliquer certaines des différences stylistiques et grammaticales apparentes dans les divers posts. ]

Posté par Anonyme (8 Décembre 2005)

Victor : Oui, j'ai suivi toute l'émission ("Coast to Coast"). Je n'avais jamais entendu ce type George Noory auparavant, mais il a semblé être un présentateur (de radio) à l'esprit très ouvert et pour celà, moi-même et mes collègues de la DIA étions très satisfaits. Le programme a causé beaucoup de bruissements divers dans les batiments de la DIA !

Bill [ Ryan ] et Rick [ Doty ] ont fait un excellent travail. J'espérais que vous [ Victor Martinez ] pourriez les rejoindre et ajouter vos propres commentaires du fait que vous en savez plus que n'importe qui, tant à mon sujet qu'au sujet de l'opération, mais je me doute que ça n'a pas été possible.

J'ai appelé M. _____ ce matin.

[ EX FONCTIONNAIRE de l'U.S.G. QUI DIRIGE LA DIFFUSION PROGRAMMEE du "Projet SERPO" POUR L'INFORMATION PUBLIQUE ]

J'ai relevé quelques inexactitudes au sujet des animaux évoqués dans le cours de l'émission.

- La créature semblable à un Armadillo n'était pas aggressive, elle a juste effrayé les Membres de l'Equipe. Le guide Eben a émis un certain son (très haut-perché) en direction de la créature Armadillienne et cela l'a mise en fuite. Ces créatures ont été vues en plusieurs endroits autour de la planète. Certaines étaient plus grandes que d'autres, mais elles n'étaient pas agressives.

- Seule la créature semblable à un serpent était agressive, ce qui a forcé l'Equipe la tuer. Les créatures semblables à des serpents ne se trouvaient qu'en une seule région, et l'Equipe n'a jamais vu d'autres.

- En ce qui concerne les oiseaux, il y avait deux types de créatures volantes. L'une ressemblait au faucon et l'autre à un grand écureuil volant. Ni l'un ni l'autre n'étaient agressives et l'Equipe n'a jamais réussi à en capturer pour les examiner.

- Quant aux insectes, il y avait de petittes bestioles, semblables aux cancrelats, mais plus petits. Ils étaient inoffensifs, mais pénètraient dans l'équipement de l'Equipe. Ils avaient une coquille dure, avec un corps mou à l'intérieur. L'équipe n'a jamais observé aucun insecte volant, comme des mouches, des guêpes, etc... Plusieurs autres petits insectes ont été découverts et identifiés.

J'espérais que Rick [ Doty ] développerait davantage sur divers aspects, car il en sait beaucoup plus que ce que je l'ai entendu dire. Mais peut-être qu'il devait suivre un certain conducteur, ou bien qu'un certain directeur ou producteur a pu l'empêcher de dire ce qu'il voulait dire.

[ note de Victor Martinez : Il n'y avait pas de conducteur établi; seules les contraintes de temps ont empêché Doty, l'ex-membre du SA de l'AFOSI, d'en dire plus à l'antenne; j'ai rectifié auprès d'Anonyme. Tous les participants ont été invités au dernier moment pour pallier à une annulation de dernière minute d'un autre invité. ]

Bill a fait un gros travail de promotion pour le site Web, Serpo.org et l'information qui s'y trouve.

Ma prochaine communication portera sur les annotations d'un Membre de l'Equipe dans son propre journal. Chaque Membre de l'Equipe devait tenir un journal. Je fournirai un extrait d'un de ces journaux (puisque les journaux sont des annexes du rapport original, ils représentent des centaines de pages d'annotations). Je produirai quelques jours ou peut-être une semaine des notes d'un Membre de l'Equipe.

En outre, nous travaillons à obtenir quatre photographies prises par nos Membres d'e l'Equipe sur Serpo. Je vais les numériser sur mon ordinateur et vous les adresserai par Email. Vous pourrez les envoyer à Bill Ryan pour les publier sur le site Web de Serpo.

Ne distribuez pas les photographies via votre énorme liste de diffusion ufologique. Vous les laisserez en évidence sur le site Web de Serpo.org afin que son admministrateur Bill Ryan puisse le faire savoir.

Quand le public aura vu ces photographies, même nos sceptiques, les plus acharnés des debunkers et ceux qui prétendent que cette révélation ne serait qu'un "non-événement," se gratteront la tête de stupéfaction ! [ elles ne sont pas extraites d'un film Hollywoodien. ]

- une photographie montre tout l'Equipe à côté d'une maison Eben, avec plusieurs Ebens en arrière-plan;
- une autre montre la nouvelle installation de l'Equipe dans le nord;
- une autre montre un village Eben dans le nord;
- une autre montre un groupe d'Ebens jouant à leur jeu du '"football".

Vous allez adorer !

Un membre du groupe a conçu un moyen totalement sécurisé de les faire parvenir. Je ne connais pas son procédé, mais je vous tiendrai au courant juste avant l'envoi. Soit elles vous seront envoyées (ou à Bill directement) sous forme chiffrée, soit c'est un coursier militaire particulier qui vous les apportera depuis une unité spéciale de la DIA.

Nous vous tiendrons au courant.

[BR : Nous ne savons pas quand nous recevrons ces images. Ca pourrait prendre quelques semaines – peut-être même jusqu'à l'année prochaine. Nous invitons nos lecteurs à la patience, car nous patientons tout comme eux.]

D'UN AUDITEUR : Une question un peu tatillonne sur le fait que les Ebens n'utlisaient pas d'horloges et se servaient d'une tour de référence pour indiquer la position du soleil. Notre avionique, notre électronique, et autres machines impliquent des impulsions de synchronisation. Comment les EBEs peuvent-ils piloter un vaisseau spatial ou leur genre d'hélicoptère sans utiliser une certaine sorte d'horloge?

Victor : Quel idiot a écrit ceci?! On doit penser selon d'autres tournures scientifiques, non pas terrestres mais selon la science de Serpo. Les Ebens étaient en avance de milliers et de milliers d'années. Ils avaient maîtrisé différents systèmes de navigation, que j'exposerai en détails un peu plus tard, peut-être pas avant 2006.

Assez pour le moment; je dois retourner me coucher.

Poursuivez dans cette grande entreprise.

Onzième document posté par Anonyme (21 Décembre 2005)

CONCERNANT LES MEMBRES DE NOTRE EQUIPE

QUESTION : Si les identités de nos Membres de l'Equipe avaient été complètement effacées, comment s'identifiaient-ils entre eux ?

ANONYME : Aucun Membre de l'Equipe n'était identifié par un nom. Une fois que les 16 finalistes ont été choisis, (rappelez-vous, nous avions quatre remplaçants), chaque Membre de l'Equipe a été associé à un nombre (de trois chiffres).

A partir de là, ils ont été uniquement identifiés par ce nombre. Les Membres de l'Equipe eux-mêmes identifiait les autres par leur nombre de trois chiffres. Ils avaient une interdiction absolue d'utiliser leurs vrais noms. Une fois qu'ils ont quitté la planète Terre en route pour Serpo, ils se sont donnés des surnoms.

Par exemple, le commandant de l'Equipe a été identifié comme "le Capitaine," les officiers médicaux ont été identifiés comme "Doc-1" et "Doc-2," les pilotes comme, "Roi du Ciel" et "Flash-Gordon." Quoiqu'il ne fasse aucune différence s'ils employaient leurs vrais noms sur Serpo, ils ont été assez disciplinés pour continuer à employer les surnoms ou les nombres de trois chiffres.

LES NOTES DU COMMANDANT DE L'EQUIPE DANS SON JOURNAL :

Victor : J'espère que vous n'avez pas perdu l'espoir et la foi en moi; j'avais besoin de faire une coupure pendant les vacances et je suis sûr que vous aussi ! Je me suis occupé de coordonner ce sujet très complexe avec diverses personnes dans la communauté du renseignement du Gouvernement des Etats-Unis.

En plus, moi-même et le reste du Dia-6 travaillons sur les photographies.

En document attaché pour votre Liste de Discussion Ufologique vous trouverez juste quatre pages du journal personnel du Commandant de l'Equipe. Le journal représente un grand nombre de pages, toutes manuscrites. Il m'a fallu plusieurs jours pour préparer les quatre pages ci-jointes du journal personnel.

Ceci est mot pour mot le journal personnel du Commandant de l'Equipe. Il a été commencé le matin du départ. Il y avait des noms de code pour le personnel de contrôle et un nombre de trois chiffres pour chaque Membre de l'Equipe [ tel que précisé ci-dessus ]. Il y a d'autres codes et abréviations pour certaines choses, ce qui n'est pas expliqué.

J'ai reproduit les mots, les expressions et les abréviations EXACTS. Rien n'a été changé. Et de même, je vous demanderai de ne pas altérer, changer, corriger n'importe quelle partie de ce texte-ci, comme le vous faites souvent avec le mien pour le rendre grammaticalement correct. Ceci inclut votre utilisation des majuscules pour souligner des choses que j'ai écrites; je vous demande de ne pas le faire avec ces éléments du journal, Victor.

JOUR 1

Nous sommes prêts. Difficile de réaliser que nous y sommes enfin arrivés. L'Equipe est motivée et calme. Briefing final par MTC et MTB. Les chargements sont à bord du vaisseau d'EBE. On risque d'avoir quelques problèmes avec les pistolets. A voir avec le MVC. 899 et 203 auront la responsabilité totale des armes. Aucun système de synchro ou bien nous ne savons pas.Tout se passe en douceur. 700 et 754 procèderont au contrôle final de chacun des Membres avant d'embarquer.

OK, nous avons tout chargé et tout est en place. Mais nous devrons tout transférer à bord du plus grand vaisseau une fois parvenus au point de rendez-vous. Vraiment en attente de ce moment. Aucune réserve de qui que ce soit. MTC a demandé à tous les membres de prendre la décision finale. Tous les Membres de l'Equipe ont donné leur feu vert. Nous y allons. L'intérieur du vaisseau Eben est vaste. Il y a trois niveaux, c'est différent de celui sur lequel nous nous sommes entraînés. Je pense que c'était un engin de reconnaissance, celui-ci est une navette.

Nous avons stocké la cargaison au niveau inférieur. Nous nous assiérons au niveau médian et l'équipage au niveau supérieur. Les parois semblent étranges. Elles paraissent être dimensionnelles. Il y a trois habitacles, nous nous installerons à quatre dans chaque habitacle. Pas de sièges, seulement des banquettes. Nous ne serions pas à l'aise dans ces petits sièges pour l'équipage.

Le MVC déclare que nous n'avons besoin d'aucun équipement spécial, ni respirateurs O2 ni casques. Ne savons pas quoi en faire. OK, ultimes contrôles. MTC a prononcé les dernières paroles. Une prière est dite. Nous embarquons dans le vaisseau Ebe. 475 est vraiment nerveux. 700 prendra soin de lui. La trappe est refermée. Pas de hublots. Nous ne pouvons pas voir à l'extérieur. Chacun s'est assis à sa place sur la banquette. Aucun harnais. OK, bien, verrouillez tout.

Le vaisseau lance le moteur, ou ce qu'ils appellent des éjecteurs d'énergie. Il semble que nous nous déplaçions mais rien ne se passe à l'intérieur. Encore capable écrire ceci. 102 assis à côté de moi est pris d'un malaise. J'ai la tête qui tourne. A reprendre quand j'aurai les idées claires.

JOUR 1 - NOTES 2

Nous avons rejoint le vaisseau au point de rendez-vous. Nous ne savons pas où nous sommes, mais il a semblé que nous nous sommes tous évanouis ou étions dans un état de confusion pendant ce voyage. A ma montre-bracelet, ça a duré six heures. Ou peut-être plus. Nous sommes partis à 1325 et il est 1939. Mais une incertitude quant au jour. Nous avons transféré dans le grand vaisseau. Nous nous trouvons dans une sorte de travée.

Beaucoup d'EBEs nous assistent. Ils semblent comprendre que nous sommes dans un état de confusion. La cargaison a été au rapidement transférée. La plateforme contenant la cargaison a été déplacée sans avoir à la décharger. Ce vaisseau ressemble à l'intérieur d'un très grand bâtiment. Le plafond est à environ 100 pieds dans ce secteur du vaisseau.

OK, on nous déplace vers une autre partie du vaisseau. OK, nous avons été amenés dans une pièce ou à un secteur différent. Ce vaisseau est vraiment très vaste J'ai du mal à rendre compte de sa taille impressionnante. Il nous a fallu une quinzaine de minutes pour marcher jusqu'à ce secteur. On dirait que cet endroit a été conformé spécialement pour nous. Les chaises sont plus grandes. Mais il n'y en a que 10. OK, je présume que 203 et moi-même iront nous placer dans un endroit en surplomb de ces sièges.

On nous déplace par une sorte d'ascenseur, mais je ne parviens pas à comprendre comment ça fonctionnait. Tout le monde à faim. Nous avons dans nos sacs à dos des C-rations et je pense que nous allons manger maintenant. Mais nous devons demander au MVC. Je ne sais pas où il est et nous ne pouvons pas communiquer avec les deux EBEs qui sont ici.

Ils semblent être vraiment gentils. 420 va essaye d'exercer ses capacités linguistiques. Presque drôle. Ca fait comme le bruit d'une allumette criarde. Nous avons seulement exprimé par un langage de signe que nous voulons manger. Un des EBE nous a apporté un récipient contenant quelque chose. Ca n'a pas l'air bon mais je pense que c'est leur nourriture. Ca ressemble à la bouillie de maïs ou à la farine d'avoine. 899 va le gouter. Bien, 899 a dit que ça à un goût de papier. Je pense que nous allons tous en rester à nos C-rations.

OK, MVC est finalement revenu. Nous a dit que nous allons bientôt commencer le voyage. Deux mils, je pense qu'il veut dire des minutes mais je ne sais pas vraiment. Peut-être que ce n'était pas une si bonne idée de manger avant de partir. Nous ne ressentons pas d'effet d'apesanteur ni de sensations de vertige. Mais nous ne savons pas à quoi nous attendre à partir de maintenant. Ils nous indiquent que nous devons nous asseoir dans les chaises.

JOUR 2

J'ai du mal à évaluer depuis combien de temps nous étions dans les réceptacles. Nous étions assis dans les fauteuils, et un réceptable transparent avait été placé sur nous et le fauteuil. Nous étions isolés dans cette bulle ou sphère. Nous pouvions respirer à l'aise et nous pouvions voir à l'extérieur, mais nous ressentions beaucoup de vertiges et un état de confusion. Je pense que je me suis endormi ou que je me suis évanoui. Je pense que ça fait une journée, mais ma montre indique que je suis assis depuis une heure, mais je pense que nous sommes le lendemain.

Nos instruments temporels sont restés dans nos sacs à dos qui sont rangés dans un autre coin de la pièce. Nous sommes toujours dans ces sphères mais ça semble OK. Bien, 899 a du trouver un moyen de sortir parce qu'il est debout. Il a ouvert ma sphère. Je ne suis pas sûr que nous devrions être sortis de cette chose. 899 m'a dit qu'un EBE est entré et nous a regardés et est ressorti. Les autres Membres de l'Equipe sont endormis. 899 et moi-même marchons dans cette pièce.

J'ai récupéré les instruments temporels. Il semble que nous avons voyagé pendant 24 heures environ. Pas de hublots en vue. À l'origine on nous a dit que ça prendrait environ 270 de nos jours. Ok, un EBE est entré et a désigné les fauteuils, j'ai pensé que nous devions retourner nous y installer.

NOTES

Puisque je ne suis pas sûr du jour je n'indiquerai pas le jour dans mes notes, [ alors ] j'écrirai juste notes. Nous sommes tous malades. Vertiges, estomacs dérangés. 700 et 754 nous ont donné des médicaments pour soulager nos estomacs. Mais nous sentons vraiment mal. Nous semblons ne pas réussir à focaliser et ne pas savoir de quelle manière nous positionner vers le haut ou le bas et ne savons pas la namière de s'asseoir. Nous nous sentons vraiment mal.

Les médicaments nous aident un peu nous parvenons à manger un peu. 700 et 754 nous préconisent de manger et boire l'eau que nous avons apportée nous le faisons et nous sentons un peu mieux je ne peux me concentrer sur rien ainsi je ne peux pas crire [ sic ] davantage en ce moment.

NOTES

Nous allons mieux. Des EBEs sont entrés et ont modifié quelque chose dans la pièce. Tout semble plus clair et nous ne sommes pas aussi confus et étourdis. Nous avons mangé à nouveau et bu encore de l'eau. Nous nous sentons beaucoup mieux. Nous sommes hors de la sphère, mais nous devons y rester par moments.

Un EBE nous a montré une série de lumières au-dessus du panneau d'entrée. Des lumières Vertes, Rouges, et Blanches. Quand la lumière est rouge, nous devons nous asseoir dans la sphere. Si la lumière est blanche, nous sommes OK. L'EBE n'a jamais donné d'explication sur la lumière Verte. Peut-être que ce n'est pas bon signe.

Nous ne savons pas du tout quel jour nous sommes, seulement qu'il est 2319. D'après 633, notre calendrier enregistreur ne fonctionne pas très bien. Il pense qu'il s'est écoulé 10 jours, mais il n'en est pas sûr. Nous avons été confinés dans cette pièce pendant tout ce temps. Je pense que cette pièce a été faite pour nous et nous y sommes en sécurité.

Peut-être qu'il ne serait pas raisonnable d'en sortir. Aucune apesanteur. Nous ne savons pas comment il font ça. Mais nous nous sentons un peu la tête vide quand nous marchons. Il semble que la pièce est pressurisée. Les oreilles sont beaucoup peturbées. Si nous devons rester assis dans cette pièce pendant 270 jours nous allons vraiment nous ennuyer. Nous n'avons pas grand'chose à faire, tout notre équipement est rangé à l'écart.

Nous avons nos sacs à dos mais ils contiennent seulement quelques éléments. Nous voulons faire un peu de toilette, mais ne parvenons pas à trouver de salle de bains à part les récipients que nous utilisons pour nous soulager. Ce sont de petits récipients en métal qui sont vidés de temps à autre par l'EBE. L'EBE nous apporte de la nourriture, leur nourriture. Nous l'avons goûtée et elle a le goût de papier vraiment aucun goût mais peut-être est-ce quelque chose de spécial pour le voyage spatial. 700 en mange. Il à l'air OK mais ça dérange ses intestins. Leur eau a un aspect laiteux mais le goût de pommes. Étrange. NOTES Ca faisait un long moment que je n'avais pas pris de notes. Nous supposons que nous nous trouvons dans le vaisseau depuis 25 jours. Mais nous pourrions nous tromper d'environ cinq jours. Nous avons été bouclés dans notre sphère pendant une longue durée. Nous devions en sortir pour nous soulager et finalement avons pu ouvrir la sphère.

Mais quand nous l'avons fait, nous avons été pris de malaises, vraiment malades. Étourdis, confus et certains ne pouvaient pas marcher. Nous avons des difficultés à uriner et faire fonctionner nos intestins. 700 et 754, qui avaient mangé de la nourriture Ebe n'ont pas semblé être aussi malades que nous. Ils nous ont donné des médicaments. EBE est entré et a dirigé une lumière bleutée sur nos têtes. Nous nous sommes sentis mieux, bien mieux ensuite.

Mais il a désigné les fauteuils et nous avons compris que nous devions retourner nous y installer. Nous lui avons montré nos récipients de commodité et montré nos fauteuils avec un air embarrassé. Il a compris et est sorti de la pièce. EBE est revenu avec de petits récipients que nous pourrions placer à l'intérieur de la sphère.

Il a également apporté de petites cruches du liquide laiteux et a fait un signe pour que nous le buvions. Alors nous sommes retournés dans la sphère et nous sommes restés assis avec les récipients et la cruche de substance laiteuse. Nous l'avons bue et il nous a semblé aller mieux, sauf 518, qui avait l'air malade. Mais nous avons été avisés de rester à l'intérieur de la sphère.

NOTES Je n'ai aucune idée de la période pendant laquelle nous sommes restés cette fois dans la sphère. Mais EBE est entré et nous a fait signe de sortir. Nous pouvions nous déplacer sans être étourdis ou malades. EBE nous a même autorisés à quitter la pièce. Nous avons marché le long d'un corridor très étroit pendant un long moment, peut-être 20 minutes. Nous sommes alors entrés dans une certaine sorte d'ascenseur, qui s'est déplacé rapidement parce que nous pouvions sentir le mouvement.

Nous avons débouché dans une salle très grande où se trouvaient de nombreux Ebens assis sur des sièges. Peut-être est-ce le centre de commandement. Notre escorte s'est avancée dans la salle. Nous avons pu voir les panneaux de commande qui comportaient beaucoup de lumières. Il y avait quatre modules avec six EBENs dans chaque. Ils se trouvaient sur plusieurs niveaux.

Le niveau supérieur à l'intérieur de cette pièce ne comportait qu'un seul siège. Un EBEN y était assis. Nous avons pensé qu'il devaitt être le pilote ou le commandant. Il semblait occupé devant un tableau de bord. Il y avait de nombreux écrans de télévision, mais tous affichés en langage EBEN avec des séries de lignes, verticales et horizontales. Formant une sorte de graphique.

Nous avons pu aller et venir sans aucun EBEN pour nous contraindre. 633 et 661 prenaient beaucoup d'intérêt à la visite. 633 semblait aller mieux. Il y avait un hublot. Mais nous n'avons rien pu voir. Il faisait noir, mais nous avons pu discerner des lignes onduleuses. Peut-être comme une sorte de distorsion temporelle. Nous devons nous déplacer plus vite que la vitesse de la lumière, mais nous ne pouvons rien voir par le hublot.

OK, MVC est finalement arrivé. Il a expliqué dans un anglais approximatif, que nous étions à mi-parcours de la planète-mère. Tout fonctionne correctement et nous allons tous nous sentir mieux une fois que le vaisseau sera sorti de cette vague temporelle, selon ses termes. MVC a dit que nous pouvions nous déplacer dans toutes les parties du vaisseau, mais que nous devions rester en groupe.

On a du nous montrer comment faire fonctionner les centres de mouvement. Nous avons compris qu'il devait s'agir des ascenseurs. Ca à l'air simple, en plaçant seulement ses mains au-dessus d'une des lumières de commande. Blanche et rouge. La blanche met en marche et la rouge l'arrête. Nous avons entendu un certain type de bruits comme des sonneries, mais MVC nous a indiqué que ce sont seulement des bruits spatiaux. Quoiqu'il qu'il veuille dire par là. Nous pouvions aller partout dans le vaisseau, mais il est si vaste qu'il est difficile de comprendre comment un si grand vaisseau peut se déplacer si rapidement.

633 a demandé à voir les moteurs. MVC a emmené quatre d'entre nous à la salle des machines ou quelque soit le nom qu'ils lui donnent. Elle renferme de grands, très grands récipients en métal. Ils sont disposés en cercle, leurs extrémités pointant vers le centre. Ils sont raccordés par de nombreux tuyaux ou des sortes de gros tubes.

Au centre de ces récipients se trouve une spire de couleur cuivrée ou quelque chose qui ressemble à une spire. Une lumière intense émane d'un point situé au-dessus dirigé vers le centre de la spire. Nous percevons un ronronnement très mat, mais n'entendons aucun bruit particulièrement fort. 661 pense que c'est un système d'oppositon de matière négative contre positive.

[ FIN DES NOTES DU JOURNAL DU COMMANDANT DE L'EQUIPE ]

QUESTION : Veuillez expliquer, pour éclairer tout le monde, le Dispositif d'Energie Eben (ED) trouvé sur les lieux du crash.

ANONYME : OK, je vais répondre à cette question. Dimensions : 9"x 11" x 1.5", poids : 26,7 onces. Le ED [ Dispositif Energétique ] est transparent et fait d'un matériau assez semblable au plastique dur.

En bas à gauche, il y a une petite plaque carrée en métal, il est possible que ce soit une puce. C'est un des points de connexion.

En bas à droite, il y a un autre petit point carré en métal, qui est le deuxième point de connexion.

Au microscope électronique, on voit que l'ED renferme des petites bulles de formes circulaires. Dans ces bulles se trouvent des petites particules extrêmement minuscules. Quand une demande d'énergie électrique est appliquée à l'ED, les particules se déplacent toujours dans le sens des aiguilles d'une montre à grande vitesse, non mesurable. Un certain type de fluide non identifié se trouve autour des bulles. Quand l'ED est sollicité, ce fluide passe d'une couleur claire à une couleur tirant sur le rose. Le fluide atteint une température comprise entre 102° et 115° F.

Cependant, les petites bulles ne vont pas s'échauffer, SEULEMENT le fluide. Les bulles se maintenaient à une température constante de 72° F. Sur le pourtour de l'ED on trouve de petits filaments (de l'ordre du micron). Quand l'ED est sollicité, les filaments augmentent de taille. Ce phénomène d'expansion dépend de la quantité d'énergie demandée à l'ED. Nous avons fait des expérimentations poussées et approfondies avec l'ED. Nous avons pu tout alimenter depuis une ampoule de 0,5 watts à l'équipement de toute une maison.

L'ED détecte automatiquement la demande et fournit précisément la quantité requise. Il a fonctionné sur tout type de matériel électrique excepté les dispositifs qui formaient un champ magnétique. D'une façon ou d'une autre, notre champ magnétique interfère avec la demande en sortie de l'ED. Cependant, nous avons développé un procédé agissant comme un bouclier pour corriger ceci.

Je ne vais pas détailler toute la nomenclature scientifique actuellement [ en raison des réserves de sécurité nationale ]. C'est juste une information de base sur l'ED, qui constitue ce qu'un lecteur aimerait savoir.

Il est intéressant de remarquer que, lorsque notre Equipe d'intervention a trouvé l'ED pour la première fois, ils ont pensé que c'était un morceau de vitrage en raison de son aspect translucide comme du plastique. Ebe #1 a dû nous en montrer le fonctionnement. Il nous a fallu beaucoup d'années pour comprendre toutes les caractéristiques opérationnelles de l'ED.Je suis sûr que nous en comprenons aujourd'hui tout le fonctionnement, MAIS cela n'est pas écrit dans le rapport final [de Serpo].

CONCERNANT LES EBENS #1 - #5 :

Ebe #1 était le survivant du crash découvert à Corona, NM, en Juillet 1947.

Ebe #2 fut le premier échangé en tant que scientifique Eben et le second visiteur laissé sur Terre. Je ne connais pas la durée exacte de son séjour.

Ebe #3 était une scientifique.

J-ROD était un Eben cloné, créé par les Ebens, qui était un visiteur d'un autre type. J-ROD représente un sujet très complexe et toute l'histoire ne sera jamais révélée au public. Quel genre d'entité était précisément J-ROD doit resté classifié "Au-dessus de Top Secret."

Faites savoir au membres de votre Liste exclusive de Discussion ufologique que ce sujet est clos et qu'il ne sera répondu à aucune nouvelle question dans ce domaine.

La raison pour laquelle il/ou elle avait été nommé(e) J-ROD est classifié. Des gens se sont posé beaucoup de questions à ce sujet, et ça signifie officiellement quelquechose, mais cette information doit rester protégée à l'écart du domaine public.

Le Président Bill Clinton voulait poursuivre le programme d'échange, mais d'autres au sein de son administration pensaient que ce serait une erreur et ont prévalu contre lui. Il a pris fin en 1994 avec Ebe #5.

Il est aussi important de signaler que le dispositif Eben de communication est tombé soudainement en panne en 1996 et nous n'avons plus établi aucun contact avec eux [les Ebens] ni ne pouvons essayer de les contacter de notre initative.

QUESTION : L'auteur Ufologique Whitley Strieber a prétendu qu'il avait été contacté par un homme qui revendiquait avoir fait partie d'un programme d'échange humain-alien exchange dans les années 60. Est-ce que Whitley "a joué" ou bien a-t-il vraiment rencontré un des Membres de l'Equipe ?

ANONYME : Le type qui a approaché Whitley Strieber en 1989-90, était un Membre de l'Equipe. Nous le connaissions et étions au courant de son contact avec Strieber, pas une seule fois, ni deux, mais à trois reprises.

Tous les survivants parmi les Membres de l'équipe firent l'objet d'une attention vigilante de la part d'une branche spéciale de la DIA. Le dernier survivant des Membres de l'Equipe est mort en 2002 dans l'Etat de Floride.

QUESTION DE ROBERT STANLEY:

VICTOR : Pouvez-vous me donner plus de détails sur ce que vous avez dit ici ?

"Cependant, quand il [Ebe #1] fut emmené à Washington, D.C. (sous très haute surveillance), le climat à cet endroit (à la fin de l'automne) était trop froid pour lui."

- Quand celà s'est-il passé ?

- Combien de temps EBE #1 a-t-il séjourné là-bas ?

- Où a-t-il séjourné ?

Merci.

ROBERT STANLEY
Pour le magazine Unicus

ANONYME : Je ne vous donnerai PAS cette information.

Pour votre information seulement (à ne pas rendre public), Ebe #1 a visité Washington D.C. en 19__ et a séjourné à _____ _____, _____ dans un _____ special. Il n'a pas rencontré le President ______ .

[Masqué pour raisons de sécurité nationale.]

[ FACTOID - Victor Martinez :

La séquence finale de RENCONTRES RAPPROCHEES DU TROISIEME TYPE que j'ai vue montre 12 personnes, 10 hommes et deux femmes. Douze personnes c'est également le nombre indiqué dans la version livre de Spielberg.

Cependant, j'ai parcouru la fin de la version brochée du livre RR3 de Spielberg. On y trouve la même chose que dans le film, sauf deux points intéressants. Les 12 Membres de l'Equipe y sont TOUS DES HOMMES.

On y trouve un dialogue additionnel qui n'est pas dans le film. Ils vont s'asseoir avec Roy Neary et lui font signer un certain nombre de documents. Alors qu'il signe le dernier on lui dit ceci :

"Nous pourrions rencontrer un problème dans le secteur de canon et ça relève de la jurisprudence courante mis à part les paramètres de notre astronomie. Le cas pourrait se présenter que vous soyez, en effet, techniquement parlant... mort."

Est-ce une manière détournée de dire que si quelqu'un venait fouiner pour savoir ce qui est arrivé à Roy, ils ont maintenant légalement le droit de répondre qu'il est mort ? Est-ce que ça évoque quelquechose pour vous ?

"Spielberg me parle du film. Ca traite des OVNIs, dit-il, mais ce n'est pas de la science-fiction. Il appelle ça de la 'science factuelle'.'"

COMMENTAIRE : Ca vous amène à vous demander comment Spielberg est tombé juste sur le nombre et le sexe.

Le producteur Jaime Shandera tient de Steven Spielberg lui-même que le Président Ronald Reagan après s'être fait projeter "E.T." en 1982, s'est penché vers lui et lui a dit : "Il n'y a pas une demie-douzaine de personnes dans cette pièce qui savent à quel point ce film est véridique."]

Douzième document posté par Anonyme (24 Janvier 2006)

[ note de BR : Ce message m'a été adressé directement et n'a pas transité par Victor Martinez. Il est publié ci-dessous verbatim. Rien n'a été ajouté ou retouché. Les fautes n'ont pas été corrigées et tout le formatage initial a été respecté. ]

J'ai rêvé de la terre. J'ai vraiment eu quelques rêves réalistes du Colorado, des montagnes, de la neige et de ma famille. C'était comme si je m'étais vraiment trouvé là. Je n'ai ressenti aucune préoccupation et n'ai jamais pensé à ma situation dans ce vaisseau spatial étranger. Puis je me suis réveillé. J'étais confus et désorienté. J'étais dans une cuvette, du moins c'est ce que ça évoquait pour moi. Je ne me rappelle pas comment j'ai pu me retrouver ici. Ma première pensée a été pour mon équipage. J'ai poussé sur le couvercle de cette cuvette vitrée et il s'est ouvert. J'ai entendu un bruit de sifflement venir des joints d'étanchéité. J'ai regardé tout autour et j'ai vu que j'étais dans une salle. Pas une salle dont je me souvienne. Mais nous étions tous placés dans ces cuvettes en verre. Tous les autres membres d'équipage étaient endormis. Je me suis hissé à l'extérieur et j'ai réalisé que mes jambes étaient vraiment endolories. Mais je me suis extrait de l'habitacle et je suis allé vers chaque cuvette en verre et j'ai inspecté l'équipage. Finalement nous n'étions que onze. Quelqu'un manque. Mais qui? Je suis si confus. J'ai également très soif. Je ne peux trouver aucune de ces bouteilles d'eau. Nous en disposions, mais je n'en peux pas les trouver. Mes yeux ont vraiment du mal à focaliser. Mais j'écris tout ceci dans mes notes, je dois tout noter. J'ai trouvé le numéro..... Il est vivant. Qui est absent. Je dois regarder dans chaque cuvette. Cette pièce est vaste. Le plafond ressemble à de la toile à matelas. Les murs de cette pièce sont mous. Il n'y a pas grand'chose dans cette pièce à part les cuvettes et quelques tubes reliant les cuvettes au plancher. Je vois des lumières clignoter sur le fond de chaque cuvette. Des lumières brillantes émanent du plafond. De l'intérieur du matelas ou quelquechose de ce genre. Je ne peux pas ouvrir ces cuvettes. J'ai tout essayé. Je dois obtenir de l'aide des Ebens. J'ai trouvé une porte mais elle ne s'ouvre pas. Je ne parviens pas à me rappeler comment nous avons ouvert les autres portes. Combien de temps avons-nous passé dans ces cuvettes? Je ne semble pas pouvoir rassembler mes souvenirs. Peut-être que le déplacement dans l'espace peut causer des problèmes dans l'esprit d'une personne. Ils nous en avaient avertis pendant la formation mais personne n'avait jamais voyagé aussi loin dans l'espace. Nous sommes les cobayes. Je devrais peut-être retourner dans la cuvette. Peut-être me suis-je réveillé trop tôt. Ma montre-bracelet indique qu'il est 18:00 heures. Mais quel jour, quel mois, quelle année? Pendant combien de temps ais-je dormi. Le plancher parait mou et intégrer des fils entrecroisés. Je vois un certain type d'écran de télévision dans un coin de la salle. Je pense qu'elle pourrait servir à surveiller les autres cuvettes. Je ne peux déchiffrer sur l'écran parce c'est en langue Eben. Je fais des suppositions, peut-être s'agit-il de courbes de santé qui s'affichent. J'espère que ça signifie que chacun respire et est en vie. Mais il nous manque un homme. Est-ce que j'ai oublié quelque chose? Est-ce que l'un d'entre nous est mort? Je ne peux pas me rappeler. J'ai des sortes de rougeurs sur les mains. Une vraie sensation de brûlure. Peut-être des brûlures causées par un rayonnement. Mais où se trouvent les détecteurs de rayonnements que nous avions dans nos paquetages? Où sont nos paquetages de survie? Je ne peux rien trouver. Je reviens à la cuvette. Je m'y allonge. Je vais cesserai de prendre des notes dans ce journal personnel.

Je suis éveillé de nouveau. Des Ebens sont dans la pièce. Ma cuvette est ouverte. Une partie de mon équipage marche alentour. Les Ebens les aident. Je me suis hissé hors de ma cuvette. L'Eben qui parle anglais m'a vu et je lui ai demandé si chacun des membres d'équipage se portait bien. Il ne comprend pas, "aller bien". Je désigne l'équipage. Je dis onze. Où est le numéro douze? Ebe1 désigne alors une cuvette qui est vide et dit, le terrien n'est pas vivant. Ok, quelqu'un est mort. Mais qui. Mon équipage marche de long en large dans un état de confusion. Je ne parviens pas à obtenir leur attention. Ils ont l'air de morts-vivants. Quel est le problème avec eux? J'ai demandé à Ebe1, qu'est-ce qui n'allait pas chez eux. Ebe1 a répondu, malades de l'espace, mais bientôt ils iront mieux. Ok, ça parait logique. Je n'ai aucune idée du temps écoulé. Nous sommes toujours en vol mais ne savons pas depuis combien de temps. Ebe1 apporte quelques liquides et quelque chose comme un biscuit. Le liquide à un goût crayeux et le biscuit est sans saveur. Nous en mangeons tous et buvons le liquide. Presque immédiatement nous nous sentons mieux. Ok, mettons un peu d'ordre. J'ai demandé à 203 de recenser tout l'équipage. Il a noté que 308 était manquant. Ce doit donc être le membre d'équipage décédé. Ebe1 est revenu et m'a conduit vers 308. Il était dans la cuvette, quelque chose comme un cercueil. 700 et 754 vont examiner 308. Ebe 1 nous a prescrit de ne pas sortir 308 de la cuvette. Je ne comprend pas pourquoi. 700 et 754 sont ici. J'essaye de faire comprendre à Ebe 1 que ces personnes sont nos médecins et doivent examiner 308. Ebe 1 refuse, en raison de l'infection. Je devine que 308 doit avoir eu une certaine sorte d'infection et elle pourrait être contagieuse. Mais 308 est-il mort? Je n'en sais rien. Nous suivrons le conseil d'Ebe1. 700 et 754 ont juste regardé dans la cuvette et ils ont dit qu'il leur semblait que 308 était mort.

Tous les autres ont l'air d'aller bien. Les liquides et le biscuit devaient être une sorte de nourriture énergétique. Nos yeux peuvent focaliser et nous sommes capables d'ordonner nos pensées. Personne ne peut se rappeler comment nous sommes entrés dans cette salle. Tout notre équipement est ici. Chacun est préoccupé par notre statut. Les Ebes sont amicaux mais ne nous renseigneront pas beaucoup. 899 est concerné par le fait d'être enfermé dans une pièce. 633 et 661 pensent que nous devrions nous maintenir en activité. Je suis d'accord. Je commande à chacun d'inventorier son paquetage et ses ceintures de rations, d'établir un inventaire complet pour voir si quelque chose manque. Cela occupera l'équipe pendant un certain temps. Ma montre-bracelet indique qu'il est 04:00. Mais quel jour? Quelle date? Nous ne savons pas. C'est très étrange de ne pas pouvoir évaluer le temps. Nous n'avons aucune référence, que ce soit dans cette pièce ou dans ce vaisseau spatial. L'horloge annuelle que nous avons emportée sera déballée quand nous aurons accès au local de stockage matériel. Nous ne savons pas où ça se trouve.

Tout l'équipage a inspecté ses paquetages et ses ceintures de ration. Rien ne manque. 899 veut s'armer du pistolet. J'ai refusé. Nous n'avons pas besoin de pistolets. Aucun Ebe ne s'est montré hostile envers nous. Nous avons sorti une boussole. Elle ne fonctionne pas. Nous avons pris nos radios. Nous les garderons à nos ceintures. Nous ne savons pas si elles fonctionnent en-dehors de la pièce. Mais nous les avons allumées et elles fonctionnent. Nous pouvons nous entendre. Bon, nous pouvons communiquer. Mais nous devons faire attention, la durée de vie de la batterie est seulement d'environ deux jours. Je suggère que chacun se mette à consigner ses pensées par écrit. A entretenir une certaine sorte de journal personnel, comme je le fais. J'en ai reçu l'ordre et je continuerai à le faire aussi longtemps que je le pourrai. Mais ce ne sera pas sur le mode journalier, puisque je ne peux pas dire quand une journée se termine. 661 suggère que nous établissions un calendrier et adoptions un système temporel aussi longtemps que nous sommes ici. Bonne idée, il va s'en charger. Le calendrier fonctionnera sur un système de sept jours. Nous allons utiliser nos montres-bracelet pour mesurer des périodes de 24 heures et considéré qu'un jour est écoulé. Nous commencerons à 06:00, ce sera dans 45 minutes. 518 a mis en marche le contrôleur atmosphérique. Il semble que nous respirons un air normal. L'équipe plaisante au sujet de la nomenclature de 518 qui caractérise un air normal. Il est bon que nous ayons de l'humour. OK, c'est le début du jour 1, il est 06:00 heures. 661 veillera au calendrier. Nous aurions du faire ceci auparavant. Nous n'avons aucune idée du temps écoulé depuis que nous sommes à l'intérieur de ce vaisseau spatial, combien de temps nous avons voyagé. Ne sommes-nous pas entrés dans le poste de commande? Peut-être l'ais-je rêvé Je ne retrouve pas la première partie de mon journal personnel.

Ebe1 est entré. Il nous a dit voyage pratiquement terminé. Nous a conduits au vestibule. Nous sommes entrés dans la pièce mobile et nous sommes déplacés vers une autre salle du vaisseau. Nous sommes sortis dans une vaste salle contenant beaucoup d'éléments, je ne peux pas les identifier mais ça ressemble à des malles de vêtements d'habillement ou aux coffres de chambre à coucher. Nous sommes amenés également vers une grande table avec de la nourriture. Ebe1 nous convie à manger. Il a dit bonne nourriture, mangez. Bien, nous échangeons des regards. 700 et 754 disent qu'on devrait manger. Ok, nous trouvons des plats. Ils ressemblent à de vraies assiettes en céramique, assez lourdes. J'ai choisi quelque chose qui ressemble à un ragoût. J'ai ensuite pris un biscuit, le même que nous avions mangé plus tôt. Les boissons étaient dans des récipients en métal. Le même liquide que nous avons bu plus tôt. Nous tous avons mangé. Le ragoût avait très peu de saveur. Il y avait comme des pommes de terre, des sortes de concombres, un certain type de tiges. Rien qui soit vraiment mauvais. Les biscuits avaient le même goût. Chacun s'est assis et a mangé. Nous avons découvert des choses comme des pommes mais qui n'avaient pas le goût de pommes. Douce et moelleuse, j'en ai mangé une. Ca laisse un arrière-goût dans ma bouche. L'équipe semble joyeuse. Certains plaisantent sur le fait de ne pas avoir droit à une crême glacée. Ok, le MVC est dans sa chambre. Première fois que nous le voyons. Il s'exprime par l'intermédiaire de Ebe1. La langue perturbe vraiment mes oreilles. L'alternance des sonorités haut-perchées et des tonalités vocales semble très étrange. Ebe1 annonce que MVC veut que nous nous préparions à l'atterrissage. Ok, comment allons-nous procéder. Nous devons retourner dans la salle des cuvettes et réintégrer nos cuvettes. Personne n'y tient vraiment, mais s'il le faut c'est ce que nous allons faire. Retourner dans la salle des cuvettes et réintégrer nos cuvettes. Personne n'y tient vraiment, mais s'il le faut c'est ce que nous allons faire. Nous sommes conduits de nouveau dans la pièce mobile et retournons vers la pièce des cuvettes. Nous grimpons dans nos cuvettes. Certains utilisent le pot pour soulager leurs intestins et vessies. Ensuite ils remontent dans leur cuvettes. Les paupières se ferment mais nous sommes éveillés. Juste rester allongés. Je m'endors.

Les couvercles des cuvettes se sont ouverts. Ma montre-bracelet indique 11:00. Je suppose que c'est encore le jour 1. Nous émergeons. Ebe1 est à nos côtés. Il s'adresse à nous : "Posés sur planète mère". Ok, je pense que nous y sommes. Nous rassemblons nos affaires. 700 nous rappelle que nous devons porter des lunettes de soleil avant de sortir. Nous bouclons notre paquetage et suivons le long vestibule. Puis dans une autre pièce mobile. Le transfert dure une minute. Ensuite ouverture de la porte. Nous sommes dans une vaste salle. Nous voyons nos équipements. Grande pièce, beaucoup de plus petits vaisseaux spatiaux sont stockés ici. Une grande porte s'ouvre. Lumière intense. Nous voyons la planète pour la première fois. Nous descendons la rampe. Un grand nombre d'ebens nous attendent. Nous voyons un grand eben, le plus grand que nous avons vu jusqu'ici. Il s'avance et commence à nous parler. Ebe1 traduit un message de bienvenue du Chef. Je devine que ce type est le chef. Environ un pied plus grand que les autres. Le chef nous dit que nous sommes bienvenus sur la planète, il l'a appelée d'un nom que nous ne comprenons pas. Ebe1 ne parvient pas à traduire correctement. Mais nous sommes conduits vers un espace ouvert. Ca ressemble à un lieu de parade. Le sol est boueux. En levant les yeux, je vois un ciel bleu. Le ciel est très clair. Nous voyons deux soleils. Un plus lumineux que l'autre. Le paysage ressemble à un désert, à l'Arizona ou au Nouveau-Mexique. Nous ne distinguons aucune végétation. Il y a des séries de collines mais rien que de la boue. Ce doit être le village ou la ville principale. Nous avons débarqué dans un terrain découvert avec de grandes structures comme des tours électriques. Quelque chose se trouve au sommet de ces tours. Au centre du village se dresse une grande tour. On dirait une structure en béton. Très grande, peut-être 300 pieds. Il y a comme un miroir installé au sommet de cette tour. Tous les bâtiments ressemblent à des huttes d'adobe ou de boue séchée. Certains sont plus grands que d'autres. Dans une direction, on ne peut préciser laquelle en absence de boussole, il y a une structure très grande. Tous les ebens sont habillés de la même manière, excepté certains ebens qui étaient à bord du vaisseau spatial. Maintenant j'en vois d'autres habillés d'une tenue bleue-foncé, différent des autres. Chaque eben porte une sorte de boîte à la ceinture. Ils ont tous des ceintures. On ne peut voir aucun enfant, mais peut-être sont-ils de la même taille. Nos bottes laissent une impression dans le sol. L'éclat est presque trop fort pour nos yeux sans les lunettes de soleil. En faisant un tour d'horison à 360 degrés, je vois des bâtiments et une terre stérile. On n'aperçoit aucune végétation. Je me demande où ils cultivent leur nourriture. Quelle planète. Difficile de se dire que nous allons vivre 10 ans ici. Mais un voyage de 1000 milles commence par un premier pas. Je ne me rappelle pas qui a dit ça mais c'est juste venu à l'esprit. Mais un grand nombre d'ebens nous accueillent. Ils semblent amicaux. Puis, c'est le choc d'entendre quelqu'un parler Anglais. Nous cherchons du regard tout autour de nous, et découvrons que c'est un eben. Cet eben parle un très bon Anglais. Ceci eben, nous l'appellons ebe2, parle l'Anglais presque couramment, sauf qu'il ne parvient pas vraiment à prononcer la lettre w. Mais ebe2 réalise un très bon travail avec une si bonne pratique de la langue anglaise. Ebe2 nous annonce que nous sommes bienvenus sur la planète serpo. Ok, c'est le nom de leur planète. Ebe2 nous montre un dispositif et recommande à chacun de porter le même. Ca ressemble à une petite radio à transistors. Nous l'avons fixé à nos ceintures. La température est extrêmement élevée. J'ai demandé à 633 de la mesurer. 633 indique qu'il a trouvé 107 degrés. Très chaud. Nous retirons nos vestes et ne gardons que la tenue de vol faite d'une seule pièce. Les ebens ne cessent de nous regarder mais semblent très amicaux. Certains portent une sorte de châle. J'ai interrogé Ebe2 à ce sujet, Ebe2 a répondu que ce sont des femelles. Ok, je vois. Ils se ressemblent tous. Vraiment dur d'en distinguer un excepté par l'uniforme. Certains ont différents uniformes de couleurs. J'ai interrogé Ebe2 à ce sujet, Ebe2 a parlé d'uniforme militaire. Ok, ça se comprend. Ebe2 nous mène vers une rangée de huttes, qui ressemblent aux maisons de style adobe. Il y en a quatre. Derrière se trouve une salle souterraine, comme une zone de stockage. Elle est creusée dans la terre, en sous-sol. Nous devons y accéder en descendant une rampe. Les portes ressemblent à ces igloos militaires où sont stockées nos bombes atomiques sur terre. Tout notre équipement débarqué du vaisseau spatial est stocké là. Nous sommes descendus dans cet endroit. Une pièce très grande. Très fraîche, beaucoup plus fraîche. Nous pourrions devoir dormir ici. Tout notre matériel est là. Seize palettes d'équipements. Cet igloo est fait d'une sorte de béton, mais d'une texture différente. Ca a l'aspect du caoutchouc mou mais c'est résistant. Le plancher est fait de la même substance. Il y a des lumières dans le plafond. Ca ressemble à des spots lumineux. Ils ont l'électricité. Nous devrons procéder à notre inventaire. Nous retournons aux huttes. Il fait plus frais dans les huttes qu'à l'extérieur. Mais il fait toujours très chaud. Nous devons nous organiser. Je dis à Ebe2 que nous devons nous retrouver entre nous et nous organiser. Ebe2, alors je réalise qu'Ebe2 est une femelle, nous répond ok, Nous allons nous retrouver entre nous. J'ai réclamé le corps de 308. Ebe2 a semblé confuse et ne sachant pas de quel corps je veux parler. J'ai montré à Ebe2 de croiser les mains en travers de son corps en inclinant la tête. C'était un moment particulièrement émouvant parce qu'elle en était presque à pleurer. Ebe 2 nous a répondu que que le corps nous serait apporté mais qu'elle devait vérifier avec son entraîneur. Le mot d'entraîneur m'a choqué. Ebe2 est-elle en cours de formation et est-ce que quelqu'un l'enseigne? Ou est-ce ce mot d'entraîneur en Eben signifie quelque chose de différent en Anglais. Peut-être celà veut-il dire chef ou commandant. Je n'en sais rien. Mais Ebe2 nous a laissés. J'ai dit à 203 de rassembler tout le monde dans la zone de stockage inférieure. Nous allons tenir une réunion d'équipe. 633 a suggéré que nous commencions le calendrier à partir d'aujourd'hui. Il est 13:00 de notre Jour 1 sur la planète serpo.

Treizième document (a) posté par Anonyme (28 Janvier 2006)

[ note de BR : Ce message m'a été adressé directement et n'a pas transité par Victor Martinez. Il est publié ci-dessous verbatim. Rien n'a été ajouté ou retouché. Les fautes n'ont pas été corrigées et tout le formatage initial a été respecté. ]

Nous avons eu un sérieux problème. Comment expliquer notre science à une entité étrangère, qui ne connaît ni Einstein, Kepler ou aucun de ces autres scientifiques de notre temps. Les mathématiques de base, leur semblent si étrangères. Ebe2 est maline. Elle semble comprendre notre langue mieux que 1 et 2. Elle semble même comprendre nos maths de base. Nous avons commencé par les maths de base. 2 plus 2. Ensuite nous avons continué. Elle a compris tellement rapidement qu'elle a continué sans notre aide. Nous réalisons qu'elle a un Q.I. élevé quand elle a répété 1000 fois 1000 et a donné une réponse. Nous lui avons montré notre règle à calcul. Il lui a fallu deux minutes pour comprendre, bien que je ne pense pas qu'elle ait entièrement compris tous les symboles sur la règle à calcul. Elle est vraiment brillante. Nous avons rencontré une vraie personnalité. Peut-être parce que nous avons plus de contact avec elle que les autres. Elle est très chaleureuse, un peut tout de suite s'en rendre compte. Elle s'occupe vraiment de nous et elle s'inquiète même pour nous. Pendant notre première nuit, elle a semblé s'assurer que tout allait bien pour nous. Elle nous a prévenus concernant la chaleur et de la lumière. Elle a indiqué que SERPO ne connait pas l'obscurité, comme la terre. Je me demande comment elle pouvait savoir ça ? A-t-elle visité la terre ? Peut-être elle est juste instruite des caractéristiques de la terre. Peut-être ont-ils des livres concernant la terre. Quoi qu'il en soit, la première nuit, elle nous a expliqué au sujet des vents, quels vents. Des rafales de vents commencent au moment même où l'un des soleils apparait. L'autre soleil ne se lève pas mais il demeure bas sur l'horizon. Les vents soulèvent de la poussière, qui pénètre dans nos huttes. Nous avons eu une première nuit très difficile. Nous disons la nuit mais il semble que les Ebens l'appellent seulement une période de leur jour. Ebe3 connaissait le mot jour mais ne l'a pas assimilé au jour terrestre. Peut-être elle n'est-t-elle pas venue sur terre. Nous n'avons pas bien dormi pendant notre nuit. Les Ebens ne dorment pas, comme nous. Ils semblent se reposer pendant des périodes de temps et puis se réveiller et vaquer à leurs affaires, quelles qu'elles soient, Quand nous nous sommes réveillés, Ebe2 était là, à l'extérieur de notre hutte. J'ai ouvert la porte et elle attendait. Pourquoi? Comment a-t-elle su que nous étions réveillés ? Peut-être que les huttes sont surveillées par une certaine sonde. Ebe2 nous a indiqué de la suivre à l'endroit pour manger. Elle n'a pas employé le mot de réfectoire ou de salle ou de buffet. Elle a employé le mot endroit. Après que j'aie rassemblé l'équipe, nous avons marché à travers le village, je l'appellerai un village sans autre mot approprié. Nous sommes entrés dans un grand bâtiment. Il semblait être grand, en référence à la petite taille des Ebens. Il y avait de la nourriture sur des tables. Je suppose que nous nommerions cet endroit un buffet. Les Ebens nous ont regardés mais ont continué à manger. Ne cuisinent-ils pas à l'intérieur de leurs huttes ? Peut-être que tout le monde mange ici. Nous nous sommes approchés des tables de nourriture. La même nourriture que nous avons vue et avons mangé dans le vaisseau spatial sauf pour quelques préparations. Ils avaient des sortes de cuvettes contenant des genres de fruits. Des choses à l'apect étrange. Ils avaient également une sorte de fromage blanc, il avait le goût de lait aigre mais passé le goût initial, bien. J'ai encouragé chaque membre de l'équipe à manger et boire. Nous pourrions aussi bien nous habituer à la nourriture. Mais 700 nous prescrit de manger juste un de leurs repas par un jour et de nous en tenir à notre C-ration pour les autres repas. De cette manière, notre système s'adaptera à la nourriture Eben. Nous nous sommes assis à une table, petite selon nos normes et avons mangé. Les nombreux Ebens, environ autour de 100, s'occupaient juste de manger et ne nous ont pas dérangés. De temps à autre nous surprenions des regards des Ebens posés sur nous. Mais nous étions les phénomènes, pas eux. Nous sommes les visiteurs. Nous sommes les étrangers. Nous devons vraiment leur sembler étranges. Nous semblons tous différents, ils paraissent tous semblables. Comment peuvent-ils nous comparer à eux ? Ils ne peuvent pas. Nous les regardons, ils nous regardent. Nous voyons alors un Eben d'aspect différent. Une créature d'allure très étrange, grand, longs bras, il flotte presque en se déplaçant sur de longues jambes. Ca ne peut pas être un Eben. Nous le regardons fixement. Cette créature flotte juste à côté de nous et ne nous a pas même regardés. Je trouve Ebe2. Elle mange avec trois autres. Lorsque je l'approche, elle se lève et incline presque sa tête vers moi. Peut-être n'est-ce qu'une salutation, je dois me rappeler ça. Je lui demande de m'aider concernant la créature que nous avons vue, je demande si c'était un autre type d'Eben. Ebe2 semble confuse. Elle m'a demandé quelle créature. J'ai employé le mot de créature. Peut-être était-ce une insulte ou peut-être elle n'a pas compris le mot. J'ai désigné la chose à l'autre extrémité du bâtiment. Elle a alors vu ce qu'ai voulu dire. Ebe2 a dit, pas Eben, juste visiteur. Comme vous, en s'adressant à moi. Ok, je vois, ils ont d'autres visiteurs étrangers ici. Je devine que nous ne sommes pas les seuls. J'ai alors demandé à Ebe2 de quelle planète venait ce visiteur ? Ebe2 a répondu, quelque chose comme CORTA, pas sûr du terme exact bien que je lui aie demandé de le répéter deux fois. Ok, où est CORTA ? Elle me conduit vers un téléviseur, au moins ce qui y ressemble. Il est placé dans le coin du bâtiment. Il est positionné comme un genre de station de commande. Elle place son doigt sur le verre et quelque chose apparaît. L'univers? Systèmes d'étoiles. Je n'en reconnais aucune. Elle montre une tache et dit CORTA. Ok, où est la terre? Elle montre une autre tache et dit la terre. En se basant sur cette carte de l'espace sur le verre du téléviseur, CORTA et la terre sont très prôches. Mais je ne connais pas l'échelle de cette carte. Peut-être sont-elles à des trillions de miles de distance ou peut-être 10 années-lumière. Mais elles semblent prôches. Je demanderai à l'un des scientifiques de regarder ça. Ok, je remercie Ebe2. Elle a eu l'air contente. Elle ressemble presque à un ange. Elle semble vraiment très gentille. Elle a touché ma main et a désigné ma table et dit, mangez. Bon manger ? J'ai ri et j'ai dit, oui, bonne nourriture de buffet. Elle a semblé embarassée. Je suppose qu'elle ne sait pas ce qu'est un buffet. J'ai montré le bâtiment et j'ai dit, hall de buffet, endoit pour manger. Elle a répété ce que j'ai dit, hall de buffet, endoit pour manger. J'ai ri et je me suis éloigné. Maintenant elle pensera que tous les restaurants de la terre s'appellent des halls de buffet. Nous sommes retourés à nos huttes. Nous devons mieux nous organiser. Nous tenons une réunion. Chacun semble ok. Nous nous demandons ce qu'il en est des latrines, Où nous pouvons nous soulager. Ebe1 s'approche, presque comme s'il lisait dans nos esprits, peut-être peuvent-ils aussi faire ça. Il nous dit nous montre vase dans la hutte. Nous nous étions tous demandés ce que c'était. Ok, ceci est notre latrine. Réalisé que ne sera pas très commode mais nous en ferons ce que nous pourrons. Alors nous réalisons que le pot contient un certain produit chimique. Nos déchets sont dissous ou quelque chose comme cela. On ne peut pas vraiment dire. Chacune des quatre huttes en a un. Ca devrait aller pour l'instant. Ebe2 nous indique comment marcher sur le sol. Pas sûr ce qu'il veut dire mais 420 dit que cela pourrait juste nous vouloir faire marcher un peu. Ok, c'est ce que nous ferons. J'organise les équipes102 restera avec le 225. Je veux que 633 et 661 regardent la carte sur le verre du téléviseur et voient s'ils peuvent préciser de quel système d'étoile est CORTA. Je demande à 518 de faire des relevés de la température et des observations générales du climat. Je sais qu'il fait chaud. Très chaud. Sorement plus de 140 degrés. 754 nous rappelle que nous devons nous protéger des radiations du soleil. 754 dit que les niveaux de rayonnement sont élevés. Ca ne me parait pas très bon. Ceci me rappelle le Nevada. 1956, pendant l'un des essais de bombe atomique. Il faisait chaud et nous avons dû nous inquiéter du rayonnement des souffles atomiques. Maintenant nous sommes sur une planète étrange à 40 années-lumière de la terre et nous avons les radiations et la chaleur. Mais nous devons explorer et c'est pourquoi nous avons été envoyés. Nous commençons la marche 475 prendra des photographies avec nos appareils-photo militaires. J'espère que le film est affecté par le rayonnement. Comment le développons-nous? Peut-être nous n'avons pas pensé à tout. Je fais équipe avec 225. Nous marchons vers un grand bâtiment aux portes ouvertes. Nous entrons et ça ressemble à une salle de classe mais aucun Eben ne s'y trouve. Il y a un grand écran de télévision, il occupe le mur entier. Il y a quelques lumières clignotant sur cet écran. Nous examinons l'écran. Il est très plat. Je me demande comment ça fonctionne. Où sont le tube ou l'électronique. Mais peut-être sont-ils plus avancés dans ce secteur que nous. Ils le sont certainement. Nous ne trouvons pas le contact d'autre dans ce bâtiment. Nous continuons, wow, il fait vraiment très chaud, j'espére que je pourrai m'habituer. Nous trouvons une grande tour. Ca ressemble à une tour d'émission mais au lieu d'antenne c'est un grand miroir. Nous l'avons vu quand nous sommes arrivés pour la première fois hier. Nous trouvons un Eben qui se tient près de la porte mais il se déplace vers un côté. Nous lui demandons s'il comprend l'Anglais. Il nous regarde sans répondre mais semble amical. Je suppose qu'il ne parle pas Anglais. Nous entrons dans le bâtiment, Ne pouvons trouver aucun escalier. Mais nous voyons une sorte de pièce vitrée ronde. Peut-être est-ce un ascenseur. Puis nous entendons de l'Anglais. Nous faisons le tour et voyons Ebe2 qui se trouve là. D'où est-elle venue? Je lui si nous pouvons explorer ce bâtiment. Elle a dit oui, naturellement, Elle se dirige vers la salle de verre et dit montez. Ok, nous entrons dans la pièce vitrée. La porte de verre se ferme et ça monte vraiment rapide. En rien de temps nous sommes au sommet. Mais qu'est-ce que c'est. Nous demandons à Ebe2, qu'est-ce que c'est. Elle montre le soleil puis montre le haut de la pièce, où se trouve le miroir. Elle indique ensuite le sol. Ok, nous voyons. La tour est au milieu d'un cercle. Le cercle est situé sur le sol. Dans chaque quart du cercle est un symbole. Je vois que le soleil est dirigé à travers le miroir peut-être que ce n'est pas un miroir comme nous l'entendons puisque la lumière du soleil le traverse, mais une fois que la lumière du soleil l'a traversé, la lumière est dirigée sur un symbole dans le cercle. Ebe2 dit que lorsque le soleil contacte symbole alors les Ebens font un changement. Pas sûr de ce que ça veut dire. Peut-être qu'elle veut dire que ça indique aux Ebens ce qu'il faut faire. 225 semble penser que c'est un cadran solaire. Quand le soleil frappe un symbole, les Ebens changent de ce qu'ils font et font autre chose. Peut-être que le jour Eben est structuré. Ou peut-être que c'est leur horloge. Étrange. Mais nous sommes sur une planète étrangère. Je suis heureux d'avoir toujours mon sens de l'humour. C'est seulement notre premier jour, le premier jour de l'école. Nous avons beaucoup à apprendre. Nous devons garder un esprit ouvert. Nous ne pouvons pas continuer à comparer des choses à la terre. Nous devons ouvrir nos esprits à de nouvelles idées et à nouvelle science. Toutes ces choses nous sont étrangères mais nous devons apprendre. J'ai montré ma montre-bracelet puis j'ai montré le sol et dans un geste j'ai voulu faire comprendre à Ebe2 que les deux sont des instruments temporels. Pas sûr qu'elle ait compris. Mais j'ai dit temps et alors elle a compris.. Oui, elle a dit, temps Eben, en montrant le sol. J'ai à nouveau montré ma montre-bracelet et j'ai dit, temps terrestre. Ebe2 alors a presque souri et a dit, non, pas de temps terrestre sur SERPO. Ok, ça se comprend. 225 a dit, elle nous a juste dit que le temps de la terre ne fonctionne pas sur SERPO. Oui, je pense que c'est ce qu'elle a voulu dire. A quoi bon nos montres ou dispositifs temporels ici ? Ils ne marchent pas. Nous devons commencer à utiliser le temps Eben. Mais nous devons également garder notre référence temporelle parce que nous devons savoir quand partir. Dix ans semblent comme un million. Peut-être en se basant sur le temps Eben celà pourrait faire un million d'années. Espérons que non. Pas le temps de penser à la maison, nous avons une mission et des taches à accomplir. Nous sommes une équipe militaire et nous devons maintenir cette idée. 225 et moi retournons dans le dôme vitré et redescendons au sol. Nous marchons vers un autre bâtiment, également très vaste. À l'intérieur nous trouvons des rouleaux et des rouleaux de plantes. Ca doit être une sorte de serre, Ils font pousser la nourriture. Beaucoup d'Ebens sont à l'intérieur. Ils nous lancent des regards furieux. Mais nous ne faisons qu'aller et venir. Un Eben s'approche pour nous parler, mais en Eben. Il semble nous expliquer quelque chose. Il montre le plafond et puis nos têtes. Peut-être nous dit-il de couvrir nos têtes. Nous devons trouver Ebe2. Nous retournons dehors et trouvons alors Ebe2, elle semble toujours être à proximité. Maintenant nous comprenons pourquoi, elle contrôle nos déplacements par les dispositifs que nous portons à nos ceintures. Je demande à Ebe2 ce qu'est ce bâtiment. Elle dit l'endroit fabrique nourriture. Ok, peut-être avons-nous souillé l'endroit. Nous lui disons qu'un autre Eben nous a parlé et s'est puis a désigné nos têtes. Ebe2 a semblé confuse et est retournée dans le bâtiment avec nous. Le même Eben a échangé quelques mots avec Ebe2. Ebe2 nous a alors indiqué que nous devons porter un cache sur nos têtes avant d'entrer. Pourquoi ? Mais nous ne discutons pas. Cet autre Eben a sorti une sorte de tissu chap et nous le portons. Nous faisons quelques pas, l'Eben parait satisfait, Nous regardons leurs plantations. Ils cultivent la nourriture dans le sol. Ils ont un système d'arrosage. Il y a aussi une sorte de tissu transparent au-dessus de chaque plant. Je montre le système d'arrosage et demande à Ebe2, si c'est de l'eau, eau potable. Ebe2 a dit oui. Alors elle comprend que nous avons soif. Ebe2 nous mène à un endroit près d'une autre entrée et nous offre de l'eau, du moins nous pensons que c'est de l'eau. Ca a un goût de produits chimiques mais c'est de l'eau. En fait ça a bon goût.

Treizième document (b) posté par Anonyme (28 Janvier 2006)

[ note de BR : Ce message m'a été adressé directement et n'a pas transité par Victor Martinez. Il est publié ci-dessous verbatim. Rien n'a été ajouté ou retouché. Les fautes n'ont pas été corrigées et tout le formatage initial a été respecté. ]

Le chef des Ebens est une créature plus grande que les autres.Il semble être plus agressif que les autres Ebens. Quand j'écris agressif, je ne veux pas dire comportement hostile. Il a l'air d'être le patron, comme moi, en tant que commandant d'équipe. Sa voix, bien qu'après tout ce temps, je ne peux toujours comprendre aucun mot, est dure et avec une tonalité qui est différente des autres. 203 estime que le chef entretient une attitude. J'en conviens. Il est extrêmement amical envers nous et a accédé à toutes nos demandes. Le chef nous a demandé beaucoup de choses. Nous avons pratiquement répond favorablement à toutes ses demandes. Une chose étrange concerne notre sang. Il a voulu que chacun de nous fournisse un échantillon de sang. Ebe2 a expliqué que le sang ou fluide vital ainsi que Ebe2 l'a expliqué, leur était nécessaire afin de nous procurer n'importe quelle médecine dont nous pourrions avoir besoin. 700 et 754 estiment qu'un échantillon de sang pourrait aussi être employé à d'autres buts. Nous avons autorisé les Ebens à utiliser le corps de 308 pour des expériences. Ils ont pris tout le sang de 308, ceci sans mon consententement. J'ai écrit à ce sujet dans la notation 3888. Nous avons eu une situation très tendue avec les Ebens à ce sujet. Quand nous nous sommes rendus au batiment où se trouvait le corps de 308, nous avons été confrontés à plusieurs Ebens. Ebe1 s'est montré et j'ai expliqué que nous voulions le corps de 308. Ebe 1 nous a dit que le corps était entreposé et que nous ne pouvions pas le prendre. Nous avons dit à Ebe 1 que nous allions le prendre. Les onzes que nous sommes sont passés devant les Ebens, au nombre de six, et sont entrés dans le bâtiment. Ils n'ont pas essayé de nous arrêter. Une fois à l'intérieur, nous avons été incapables d'ouvrir aucun des récipients. Il y avait un système, peut-être de type crypto, qui verrouillait les récipients. Nous avons trouvé le récipient contenant le corps de 308. Nous avons décidé d'envoyer 899 à notre zone de stockage pour chercher quelques explosifs afin d'ouvrir le récipient. Ebe2 est arrivée avec le chef. Ebe2 était extrêmement polie et nous a demandé d'attendre. Elle a employé le mot svp plusieurs fois. En fait, elle a employé réellement le mot Anglais pour je vous prie. Nous nous sommes reculés et j'ai dit à Ebe2 que nous voulions le corps de notre ami et que nous avions l'intention de l'examiner. Ebe2 a traduit au chef. Il y a eu un long échange entre les deux. Finalement, Ebe2, qui semblait très frustrée nous a dit que le chef nous demandait d'aller à un autre endroit et de parler avec un autre Eben, un docteur, au sujet du corps de 308. Ebe2 a dit que toutes les explications nécessaires concernant le corps de 308 nous seraient données par le docteur Eben, qui, d'après Ebe2 parlait Anglais. J'ai dit à Ebe 2 que je laisserais 899 et 754 ici pour garder le corps et j'irai avec les autres à l'endroit trouvant le docteur. Ebe2 a traduit au chef. A nouveau, l'échange s'est prolongé entre les deux. Il a duré pendant plusieurs minutes. Finalement, Ebe2 a déclaré que le chef voulait que nous quittions tous le batiment pour aller voir le docteur. J'ai dit à Ebe2, non, je ne laisserai pas le corps de 308 seul. J'ai pensé que nous étions arrivés à une confrontation. J'ai dit à 518 et 420 d'aller chercher nos pistolets et de revenir aussitôt que possible. Je n'allais pas permettre aux Ebens de contrarier mes décisions. Quand Ebe2 a entendu ceci, elle m'a dit d'attendre et a placé sa main contre ma poitrine. Je lui ai demandé de traduire au chef. Il y a encore eu plusieurs minutes d'échanges entre les deux. Ebe2 a alors annoncé que le chef amènerait le docteur ici pour discuter de la situation avec nous. Ebe2 m'a demandé que svp n'envoyez pas vos hommes chercher des pistolets. Les pistolets ne sont pas nécessaires, nous pouvons arranger ceci sans pistolets. Veuillez ne pas. J'ai dit à Ebe2 que nous n'irions pas chercher les pistolets mais que nous ne partirions pas jusqu'à ce que nous ayons vu le corps de 308. Le chef a utilisé le dispositif de communication porté à sa ceinture. Environ 20 minutes plus tard, trois Ebens sont entrés dans le bâtiment. Un des Ebens, qui s'est présenté comme docteur et qui parlait un très bon Anglais. Ce docteur avait une voix aux sonorités étranges, presque comme la voix d'un humain. Ce docteur n'avait pas ces tonalités pointues, comme Ebe1 et Ebe2. J'ai été très impressionné par ce docteur. Je me demande juste où il s'est trouvé ces derniers 18 mois. Nous ne l'avions jamais vu auparavant. Ce docteur nous a dit que le corps de 308 n'était pas dans le récipient. Les Ebens avaient fait des expériences avec le corps de 308 parce qu'ils avaient considéré comme un honneur d'avoir un tel spécimen sur lequel travailler. Le docteur nous a dit qu'ils ont employé le corps de 308 pour créer un type d'être humain cloné. J'ai interrompu le docteur à ce moment. J'ai dit au docteur que le corps de mon équipier était la propriété des Etats-Unis d'Amérique, sur la planète Terre. Le corps n'appartenait pas aux Ebens. Je n'avais autorisé aucune expériences sur le corps de 308. J'ai expliqué que les humains considèrent le corps dans un respect religieux. J'étais le seul à pouvoir autoriser l'utilisation du corps de 308 à des fins d'expériences. J'ai exigé de voir le corps. Ce docteur a expliqué le corps n'était plus. Ce docteur a dit que tout le sang, tous les organes avaient été retirés et avaient servis pour cloner d'autres êtres. L'emploi du mot êtres m'a vraiment effrayé et les autres aussi. 899 s'est carrément fâché. Il a maudit ce docteur. J'ai commandé à 899 de se taire. J'ai alors dit à 203 de faire sortir 899 du bâtiment. J'ai réalisé que cette affaire pouvait vraiment causer un incident majeur. Je ne pouvais pas laisser une telle chose arriver. Nous n'étions que onze et nous nous sommes rendus compte que si les Ebens voulaient nous emprisonner ou nous tuer, ils pouvaient le faire très facilement. Mais je n'ai pas pensé que les Ebens auraient recours à un tel comportement. Je n'allais pas permettre à cet incident de dégénérer dans quelque chose de plus mauvais. J'ai réalisé que nous ne pouvions faire grand'chose quant à ce que les Ebens avaient fait avec le corps de 308. Ebe2 avait l'air très perturbée. Ebe2 m'a dit que chacun devrait se montrer gentil, elle a répété le mot gentil plusieurs fois. Ebe2 n'a pas voulu que ce sujet dégénéra. Je me sentais assez désolé pour Ebe2. Elle essayait de se placer en médiatrice. 203 a suggéré que nous revenions à nos quartiers de vie et ayons une réunion d'équipe. J'ai dit au chef que je ne voulais aucune autre interférence entre ce qui pouvait rester du corps de 308 et leurs expériences. J'ai pointé mon doigt vers le visage du chef. Ebe2 traduisait, le docteur également. Le docteur, qui était extrêmement direct, m'a dit que que rien d'autre ne se passerait avec le corps, mais il m'a prévenu qu'il n'en restait presque rien. Ebe2 m'a dit ensuite que le chef était concerné par le fait que nous ayons été choqués. Que nous étions leurs invités. Que le chef était perturbé que nous ayons été offensés. Le chef n'avait pas souhaité nous perturber et promettait que rien d'autre n'arriverait au corps. J'ai remercié Ebe2 et lui ait demandé de transmettre au chef. Nous sommes retournés à nos huttes. Tout le monde était perturbé, particulièrement 899. J'ai demandé à chaque membre de se calmer. J'ai expliqué notre situation, comme si chaque membre d'équipe ne l'avait pas déjà réalisée, que nous étions seulement onze personnels militaires. Nous n'avons aucun moyen de combattre les Ebens. Nous n'avions pas parcouri 40 années-lumière pour commencer une guerre avec les Ebens. Une guerre que nous ne pouvions pas gagner. Nous ne pourrions pas même gagner un simple combat à mains nues avec les Ebens. Oui, nous pourrions peut-être les battre mais quoi de plus. Nous devons sortir de cette situation par le haut et agir en conséquence. J'ai commandé à chaque membre de reconsidérer la situation et à excepter les faits concernant le corps de 308. J'ai dit à 633 et 700 d'étudier ce procédé de clonage avec le docteur Eben qui parle Anglais. Rassemblons tous les éléments sur ce qu'ils ont fait avec le corps et ce que nous pouvons découvrir au sujet du corps et des expériences des Ebens avec le corps. Ebe2 est venue à la hutte. J'ai dit à Ebe2 que 633 et 700 allaient examiner les restes du corps de 308. Ils allaient également conduire une recherche sur les expériences que les Ebens avaient menées sur le corps de 308. Ebe2 a paru très intéressée. Il est parfois difficile pour nous, même après le temps passé sur cette planète, de déterminer la signification des expressions faciales sur le visage des Ebens. Ebe2 a répondu qu'elle doit d'abord obtenir l'approbation, approbation était un mot nouveau pour Ebe2. Elle s'appliquait à lire ou apprendre notre langue. Peut-être qu'elle déduit le sens de nos mots. J'ai dit à Ebe2 qu'elle peut aller demander la permission mais qu'on nous avait déclaré à notre arrivée que nous n'aurions aucune restriction quant à nos mouvements. Ebe2 a dit qu'elle parlerait avec le chef. 633 et 700 ont rassemblé le matériel d'essai et se sont préparés à l'examen du laboratoire Eben. Selon nos dispositifs temporels, Ebe2 est revenu environ 80 minutes plus tard. Ebe2 a indiqué qu'il était possible que mes hommes visitent leur laboratoire. J'ai décidé que je le visiterai également. Moi-même, 633 et 700 avons été escortés par Ebe2 sur les lieux du laboratoire. Nous avons dû utiliser le moyen de l'helitransport, ainsi que nous appelons leurs hélicoptères. Il nous a fallu du temps pour arriver à destination. D'après nos indications de boussole, qui ne sont pas en fait une lecture de boussole mais selon les points de repères que nous avions établis, nous avons voyagé vers le nord. L'endroit était grand, selon les normes Eben. Le bâtiment ressemblait à une école d'un seul étage et sans fenêtres. Nous nous sommes posés sur le toit, ou peut-être sur une zone d'atterrissage sur le toit. Nous avons été escortés en descendant une glissière ou une rampe. Ils n'ont pas d'échelles sur cette planète. Je pense que j'ai écrit à ce sujet dans un de mes notes précédentes. Ils ont des rampes. Nous sommes arrivés dans une chambre. Murs blancs. Nous avons alors parcouru un vestibule vers une autre salle plus grande. Nous avons rencontré notre docteur qui parle Anglais. Nous avons vu beaucoup d'autres Ebens, tous vétus d'un costume d'une seule pièce de couleur bleuâtre. Différent de leurs costumes ordinaires dont j'ai parlé dans une note précédente. Le docteur nous a dit que que toutes les expériences faites à l'intérieur de ce bâtiment, il ne l'a pas appelé un laboratoire, juste un bâtiment, sont menées pour créer des êtres clonés. Nous avons été conduits dans une autre salle, où il y avait des rangées de récipients, ressemblant à des baignoires de verre. À l'intérieur de chaque baignoire il y avait des corps. J'étais choqué, de même que 700 et 754. Des corps. Des corps qui avaient l'air étranges. Pas des corps humains, du moins pas tous. Nous avons commencé à marcher dans l'intervalle entre les baquets. Nous regardions dans les baquets. Ces créatures avaient un aspect affreux. J'ai demandé au docteur quel type de créatures étaient dans ces baquets. Le docteur nous a dit que ces créatures venaient d'autres planètes. 700 a demandé au docteur si ces créatures étaient mortes à leur arrivée ? Ou bien si les Ebens les apportent ici déjà mortes. Le docteur a dit que toutes les créatures ont été apportés vivantes sur la planète. 700 a demandé si les créatures étaient enlevées ou apportées ici contre leur volonté. Le docteur n'était pas sûr de comprendre le mot enlevé. Le docteur a semblé embarrassé. Le docteur a fait préciser la question. 700 a dit que ces créatures ont été prises d'une autre planète et apportées sur serpo sans leur permission ni des chefs de leur planète. Le docteur a dit que ces êtres ont été apportés ici pour des expériences. Ces créatures ne sont pas des êtres intelligents. Ebe2 a alors employé le mot d'animaux. Ok, maintenant je comprends. Toutes ces créatures sont des animaux d'autres planètes. Le docteur n'a pas semblé comprendre le mot animal. Ebe2 et le médecin ont échangés des mots en Eben et puis le docteur a dit, oui, ce sont des animaux. J'ai alors demandé s'il y avait des créatures intelligentes dans ce bâtiment. Le docteur a dit, oui, mais tous étaient morts quand ils sont arrivées sur serpo. 700 a demandé à voir ces créatures. Le docteur a corrigé 700 en disant des êtres. Ok, je crois comprendre que les créatures sont des animaux et les êtres sont comme des humains. Mais d'abord je vais noter la description de ces créatures à l'intérieur de ces baquets. Ils ne sont pas tous semblables. La première créature que je vois à l'intérieur d'un baquet ressemble à un porc-épic. Il semble avoir un tube placé à l'intérieur. Le tube mène à une boîte sous le baquet. La deuxième créature que je vois ressemble à un monstre. Il a une grande tête, de grands yeux profonds, pas d'oreilles, une bouche, mais sans dents. Il mesure environ cinq pieds et a deux jambes inférieures mais pas de pieds. Il a deux bras mais il ne semble pas avoir de coudes. Il a des mains mais aucun doigt. Cette créature est également traversée par un tube. La créature suivante ne ressemble à rien de ce que je pourrais lui comparer. Il a eu la peau rouge couleur de sang, deux taches au milieu, peut-être des yeux. Ni bras ni jambes. Il avait une odeur très étrange. La peau semblait être tachetée avec des écailles. Un peu comme un poisson. Peut-être que c'est un poisson. La créature suivante avait une apparence humaine. Mais la peau était blanche, pas comme on dit blanc de peau, mais de couleur blanche. La peau était ridée. La tête était grande, avec deux yeux, deux oreilles et une bouche. Le cou était très petit. La tête avait l'air d'être comme posée sur le torse. La poitrine était étroite, avec de grands os en saillies. Les bras étaient arrondis, avec des mains mais sans pouces. Les jambes étaient également arrondies avec des pieds mais seulement trois orteils. Je ne pouvais regarder d'autres créatures. Nous avons traversé un autre vestibule, puis une salle, descendant par une rampe, vers une autre salle. Nous sommes entrés dans une salle qui ressemblait à une salle d'hôpital. Il y avait beaucoup de lits, ou du moins quelquefois de lits, des lits modèle Eben. Je les ai décrits auparavant. Dans chaque lit était un être vivant, comme le docteur l'a décrit. Le docteur nous a dit que chacun était vivant et sous bonne assistance. 700 a demandé au docteur si ces êtres étaient malades ou souffrants. Ebe2 a dû traduire cela mais le docteur dit, non, ils sont maintenus en vie. Nous trois avons semblé vraiment assommés par ces mots maintenus en vie. J'ai demandé à Ebe2 ce qu'avait voulu dire le docteur. Ebe2 et le docteur se sont parlés. Ebe2 a alors employé les mots faire pousser. 700 a demandé au docteur si c'étaient les êtres clonés qu'il avait mentionnés plus tôt. Le docteur a dit oui que chacun était en pousse, en utilisant le même mot qu'Ebe2 venait d'employer. 754 a demandé au docteur si ces êtres étaient amenés à pousser comme dans une plantation. Le docteur a dit oui c'est une bonne comparaison. 700 a demandé au docteur comment on les fait pousser. Le docteur a dit que certaines parties d'autres êtres ont été utilisées pour faire croître ces êtres. Le docteur a dit qu'il ne pouvait pas expliquer le processus en Anglais parce qu'il ne connaissait pas les mots. 700 a alors demandé à Ebe2 si elle pouvait expliquer le processus de croissance. Ebe2 a répondu qu'elle ne connaissait pas les mots en Anglais. Ebe2 a indiqué que des parties du sang et d'autres organes sont employées pour mélanger une substance qui est placée à l'intérieur des corps de ces êtres. C'était tout ce que Ebe2 a pu expliquer en Anglais. J'ai dit à 700 de retourner chercher 420 et de les ramener. En attendant 420, nous avons regardé ces êtres. Ils respiraient. Ils ressemblaient à des humains, pour la plupart. Deux des êtres vers le fond ressemblaient à des humains avec des têtes de chien. Ces êtres n'étaient pas éveillés. Ils étaient soit endormis soit drogués. 420 nous a rejoints. J'ai dit à 420 de voir s'il pouvait traduire la méthode employée pour faire croître ces êtres. 420 a alors parlé avec Ebe2. 420 est vraiment bon. Aussi lontemps que nous avons été entendre (here-hear), certains pourraient évaluer ça à environ 18 mois de temps terrestre, 420 a bien appris la langue. 420 a alors dit que le processus de croissance impliquait des cellules prélevées sur d'autres êtres, développées et mélangées à des produits chimiques et ensuite insérées dans les corps d'autres êtres. C'était a peu près tout ce que 420 a pu expliquer. 420 ne connaissait pas les mots utilisés par Ebe2. Mais le mot cellules a été employé. Ebe2 m'a alors expliqué que quelques éléments ont été extraits de l'intérieur des cellules. 700 et 754 ont alors demandé si les éléments extraits de l'intérieur des cellules étaient des membranes cellulaires ou des marqueurs d'identification pour les cellules. Ebe2 a traduit la question au docteur. Tous les d'eux ont semblé confus et répondu qu'il ne pouvaient pas expliquer le processus parce qu'ils ne connaissaient pas les mots Anglais pour en parler. 700 a utilisé les termes d'extraction biologique avancée des membranes de cellules. Mais ni Ebe2 ni le docteur ne connaissaient ce procédé. J'ai demandé à 754 s'il parvenait à comprendre ce qu'ils faisaient. 754 a dit que les cellules humaines renferment une plus petite substance qui peut identifier la structure avec les membranes de la cellule. Ce n'est pas quelque chose que la technologie terrestre ait fait progresser mais 754 avait lu quelquechose à ce sujet avant de partir. Mais 754 ne pense pas que la technologie terrestre puisse être utilisée pour faire croître des cellules vivantes à la manière des Ebens. Les Ebens doivent avoir mis trouvé un moyen de faire croître des cellules et les transformer en êtres vivants. 700 et 754 ont dit que rien de tel n'est connu sur terre. J'ai alors demandé au docteur si le corps de 308 avait été employé pour créer un être. Le docteur a dit oui, et nous a montré l'être. J'ai été choqué, de même que 700 et 754. Cet être, avec le sang et les cellules de notre équipier, ressemblait à un grand Eben. Mais les mains et les jambes étaient semblables à celles des humains. Comment avaient-ils pu faire croître cet être si rapidement. Évidemment, c'est bien au-delà de notre intelligence. J'ai vu tout ce que je voulais voir. J'ai dit au docteur que nous voulions partir. Ebe2 a vu que j'étais pertubé et a touché ma main. Immédiatement, je me suis senti préoccupé. Ebe2 était vraiment concernée par ce que j'ai vu. Ebe2 a dit que nous partions. Nous sommes sortis hors de ce bâtiment, un bâtiment que je ne souhaitais pas revoir. J'ai vu le côté sombre de cette civilisation. Les Ebens ne sont pas la civilisation pleine d'humanité que nous avons pensée. Mais je dois dire qu'ils ne nous ont rien caché. Le docteur nous a parlé sans détours. Tout comme les Ebens. Ils ne savent pas mentir. Voir ce que nous avons vu changera notre impression des Ebens aussi longtemps que nous resterons sur cette planète.

Quatorzième document posté par Anonyme (1er Février 2006)

[ note de BR : Ce message m'a été adressé directement et n'a pas transité par Victor Martinez. Il est publié ci-dessous verbatim. Rien n'a été ajouté ou retouché. ]

Il apparait aussi clairement qu'il y a ici une anomalie, du fait que "102" semble être une personne distincte du Commandant de l'Equipe dans l'information qui précède. Je propose que d'autres yeux examinent ce point.]

Commandant de l'Equipe
Assistant du Commandant
Pilote #1
Pilote #2
Linguiste #1
Linguiste #2
Biologiste
Scientifique #1
Scientifique #2
Docteur #1
Docteur #2
Sécurité

102
203
225
308
420
475
518
633
661
700
754
899

Quinzième document posté par Anonyme (4 Février 2006)

Note de BR : Ce message m'a été adressé directement et n'a pas transité par Victor Martinez. Le diagramme ci-dessous a été téléchargé, imprimé, et ensuite scanné dans un traitement de textes Word fourni par Anonyme, précisément selon des instructions détaillées.

Le cercle souligné n'apparaissait pas dans le téléchargement original; cependant, en scannant le diagramme, le cercle est apparu dans le programme de traitement de textes Word. Du fait que ceci a généré un document de 4 Mo et que les différentes parties pouvaient facilement être accidentellement cliquées et bougées, j'en ai fait une capture d'écran et j'ai produit un gif beaucoup plus léger. C'est l'image ci-dessous, et c'est l'original.

J'ai augmenté un peu le contraste pour l'obscurcir afin qu'on discerne mieux, et le résultat est placé à côté. Le nom de l'image - Ebenobject - a été donné par Anonyme.

Il n'y avait aucune référence, description, ou n'importe quelle autre explication pour le diagramme..

>

E-mail de : ANONYME : Lundi 27 mars 2006, 11:01 P.m.. (PST+3)

- - - MESSAGE 15a COMPLEMENT - - -

Objet : EXPLICATION DES DESSINS ALIENS à savoir les "OBJETS EBENS l'"

VICTOR : Voici l'explication du Dessin Alien ou "Objet Eben" tel que présenté sur le site web www.serpo.org/ de Bill [Ryan].

La mission de dix ans sur SERPO [devenue 13 ans] avait été rigoureusement planifiée. Plusieurs équipes de spécialistes avaient déterminé quels équipements devaient être embarqués. Ces spécialistes avaient essayé de se représenter toutes les situations imaginables pour lesquelles certains types de matériels et toutes sortes d'équipements pourraient être nécessaires.

Un secteur s'occupait des vues générales et de la manufacture des objets, des créations et des paysages sur la planète SERPO. L'Equipe de Mission disposait d'appareils-photo, 16 (seize) différents modèles d'appareils et du matériel pour le dessin, le graphisme.

Bien qu'aucun membre d'équipe n'ait été formé au graphisme, trois (3) Membres d'Equipe avaient eu une expérience en dessin du temps de leur période universitaire. Plusieurs modèles de calibrage avaient été emportés. Les planificateurs avaient essayé d'envisager chaque situation où un calibreur de dessin pourrait être nécessaire.

Le dessin ['Objet Eben'], réalisé par le Commandant de l'Equipe, décrit la base de la tour solaire [couramment utilisée par les Ebens sur SERPO]. Chaque objet signifiait une certaine portion du jour pour les Ebens. Quand le soleil était dirigé - par la tour solaire - vers un objet à la base de la tour, cela signifiait pour les Ebens l'éxécution d'une tâche spécifique [ou un changement].

Par exemple, il pouvait signaler un changement dans les programmes de travail, un temps de repos, le moment de manger, celui d'une célébration, etc... Après quelques années, l'Equipe avait identifié chaque symbole et compris sa signification.

Ce dessin est une copie du dessin original fait par le Commandant de l'Equipe en 1967. L'Equipe a également pris une quantité de photographies des symboles de la tour solaire.

Je sais que nos détracteurs et sceptiques seront encore remplis de doutes au sujet de notre message et notre incroyable mission, mais ceci devra suffire pour le moment, en l'absence des photographies véritables sur lesquelles les debunkers trouveront toujours matière à problèmes.

Je suis heureux de communiquer avec vous et je reprendrai contact prochainement.

- ANONYME

Seizième document posté par Anonyme (9 mars 2006)

[Note de BR : J'ai reçu ce message personnellement pendant que je me trouvais à Laughlin, Nevada, pour le Congrès Ufologique. Il comporte deux parties :

1) Un échantillon de l'écriture Eben (l'original ci-dessous; suivi d'un agrandissement; cliquez sur l'une des images pour une image de plus haute résolution);

2) D'autres éléments du Journal du Commandant de l'Equipe (il seront publiés dans les 24 heures; ils doivent d'abord être transcrits).]


Il était difficile de parler de science aux Ebens. Comment leur expliquer Einstein? Comment parlent-ils de leur Einstein? Nous avons eu beaucoup de difficultés à leur faire comprendre notre approche scientifique. Cependant, ils ont semblé comprendre notre physique et chimie plus vite que nous-mêmes. Nous avons été amenés à observer quelques étrangetés concernant leur technologie. D'abord, nous avons isolé un des dispositifs de localisation, qu'ils avaient placé à nos ceintures. Ca n'a pas été facile. Il n'y avait ni vis ni boulons à démonter. Nous avons dû casser l'objet. A l'intérieur, l'électronique ne ressemblait à rien que nous ayons jamais observé. Il n'y avait pas de transistors, de tubes, de condensateurs, de spires, ni autres composants électroniques semblables à notre technologie. Cette chose ne renfermait que des fils, avec des renflements en certains endroits. Il y avait deux composants, qu'aucun de nous n'ait jamais vu. Nous ne pouvions pas utiliser notre fréquence-mètre pour mesurer la fréquence qu'elle émettait et recevait. Ca se situait hors de notre spectre. 633 et 661 ont eu recours à d'autres matériels pour analyser la chose mais ne nous pas parvenus à comprendre son fonctionnement. Nous avons demandé au Scientifique Eben, que nous avons appelé Ebe4. Le problème était la traduction Ebe 2 a dû traduire parce qu'Ebe 4 ne parlait pas anglais. Un perdu s'est perdu dans la traduction bien que Ebe 2 se débrouille très bien en Anglais. Nous avons montré à Ebe 4 une de nos radios portatives. La radio FM Motorola nous paraissait déjà assez complexe. C'était un nouveau modèle et elle affichait quatre canaux. 661 a démonté la radio devant Ebe 4, a expliqué le rôle des différentes pièces et les différents cristaux que nous utilisions pour rechercher les fréquences. Ebe 4 n'a pas réussi à comprendre. Il avait l'air aussi désemparé avec notre radio que nous l'étions avec la leur. Ebe 2 nous a dit qu'Ebe 4 ne pouvait pas comprendre la radio ni comment elle fonctionnait. C'était donc le dilemme dans lequel nous étions. Comment échanger dans le domaine scientifique. Nos deux civilisations devaient apprendre l'une de l'autre. Alors, nous avons décidé de former une école. Nos premiers jours furent assez difficiles. Nous avons commencé par des choses simples. que nous pensions avoir en commun. Nous avons choisi la lumière. 661, avant qui avait déjà enseigné, a commencé par les longueurs d'onde. 661 a commencé par la lumière non visible et les différents angströms. Puis 661 leur a montré le spectre lumineux. 661 leur a montré les rayons cosmiques et comment nous les mesurions. Ensuite il a abordé les rayons gamma, les rayons X et l'ultraviolet. 661 a expliqué que la lumière était ce que nous appelons les ondes électromagnétiques. Pendant plusieurs jours ebens, 661 a expliqué tout qu'il savait de la lumière, des fréquences et leur a donné une description des bandes de fréquences. Pendant ce temps, plusieurs autres Ebens sont entrés et ont écouté. Ebe 2 s'est extrêmement appliqué à traduire le tout. Ebe 2 a eu beaucoup de difficultés à expliquer tout ce que disait 661 parce qu'elle ne connaissait pas les mots Eben pour chaque chose. Mais elle a fait un travail exceptionnel pour décrire ce que 661 expliquait. Je ne pense pas que Ebe 4 a saisi tout ce que 661 disait mais il n'a pas fallut longtemps à Ebe 4 pour comprendre ce que 661 décrivait. 661 a alors montré à Ebe 4 un manuel de réparation pour un de nos appareils de test. Du fait que tout, ou presque tout que nous avions apporté était militaire, c'était un manuel militaire. Les schémas représentaient des schémas de circuits. Ebe 4 était complètement perdu. Mais il a fini par réaliser que 661 lui montrait ce qui se trouvait à l'intérieur du matériel d'essai. 661 a alors commencé à aborder les fondements de l'électricité. La loi d'Ohm, différentes formules pour se représenter la tension et les ampères. Ebe 4 était confus, c'était le moins qu'on puisse dire. Mais l'un des autres Ebens. qui était entré pour écouter, a rapidement saisi l'idée. Nous avons appelé cet Eben, Ebe 5 ou l'Einstein. Cet Eben était intelligent, particulièrement intelligent. Après trois ans, nous avions finalement rencontré un Eben capable de comprendre notre science. Le seul problème étant qu'il ne pouvait pas parler Anglais. Mais il avait posé des questions, ce qu'Ebe 4 n'avait pas vraiment fait. Bien qu'il ait fallut plusieurs leçons pour enseigner à Ebe 5 ce que signifiait chaque lettre dans une formule, Ebe 5 avait finalement réalisé ce que nous voulions montrer. Cet Eben devait avoir un Q.I. de 300. Ebe5 a été réellement capable de résoudre quelques problèmes simples proposés par 661. En électricité de base, comme évaluer la valeur de résistance dans un circuit, ce genre de choses simples. C'était une scène remarquable. Ebe 5 est devenu notre étudiant le plus brillant. Nous ne pouvions plus nous débarasser de ce type. Il nous suivait partout et nous posait des questions par l'intermédiaire de Ebe 2. Quand Ebe 2 n'était pas disponible, il levait simplement le doigt et haussait les épaules. Nous lui parlions en Anglais ou nous faisions traduire par 420 ou 475. Mais seul 420 pouvait comprendre la majeure partie de ce que disait Ebe 5. Ceci nous amène à un autre point intéressant. Ebe 5 avait l'air un peu différent des autres Ebens. Pendant toutes ces dernières années, nous avions remarqué que certains des Ebens, particulièrement ceux qui étaient établis au nord, semblaient différents. Ils semblaient avoir des têtes plus grandes. Ils ont un visage plus avenant. Ebe 5 est du nord. Il vit dans le deuxième village en direction du nord. A une distance d'environ 5 kilomètres. J'ai dessiné la carte dans la note 4432, indiquant tous les villages dans la région nord. Je suis sûr qu'ils ont encore d'autres villages plus au nord mais nous ne les avons pas encore visités. Par ailleurs Ebe 5 n'a pas de compagne. C'est étrange mais pas vraiment exceptionnel. Nous avons rencontré plusieurs Ebens sans conjoint. Nous n'avons pas fouillé dans la vie personnelle d'Ebe 5 mais ça intéresse 518. J'ai consacré une note à la technologie Eben en ce qui concerne les vis, les boulons, etc... Ils n'ont pas celà. Tout qu'ils fabriquent est scellé avec une sorte de soudure ou selon un mode de fusion. Quand nous avons visité leur fabrique, nous avons été stupéfaits de voir comme ils étaient efficaces à manufacturer des meubles, des hélicoptères ou des engins volants. Nous n'avons toujours pas visité leur principale usine pour la constructuion d'engins spatiaux. Elle doit se trouver dans une région plus éloignée à l'ouest et au sud. Je suis sûr qu'un jour nous visiterons cet endroit. Nous avons encore sept ans, ou au moins sept années de la terre à passer ici. Comme je l'ai mentionné auparavant, nous avons totalement perdu le sens du temps terrestre. Nous y avons renoncé depuis plusieurs de nos années. Nous avons adopté le temps Eben, qui est extrêmement complexe, comme je l'ai mentionné plus tôt. Nous avons eu un festin aujourd'hui. Quel festin. Nous avons terminé notre dernière C-Ration mais les Ebens ne se souciaient pas tellement de notre nourriture. Nous avons tué une bête. Comme je l'ai déjà mentionné précédemment, les Ebens nous avaient permis de tuer des bêtes pour la viande. La viande n'est pas vraiment mauvaise, 899 estime que ça ressemble à de l'Ours, ce dont je n'ai jamais mangé. Mais le regard que les Ebens portent sur nous est très étrange quand nous mangeons de la viande. Ce qui est étrange, c'est qu'ils sont capables de cloner des créatures et toute autre espèce humanoïdes, mais ils ne peuvent pas manger de la viande. Qu'ils nous semblent étranges. Mais ils nous permettent de faire pratiquement tout ce que nous voulons et manger de la viande est quelque chose dont nous avons besoin pour les protéines. Nous avons utilisé ce qui nous restait de sel et de poivre, et manger de leur nourriture représente comme un défi. Les Ebens n'ont rien qui d'équivalent pour saler et poivrer. Ils utilisent une herbe, comme nous, l'appelons, quelque chose comme de l'Origan. Elle a un goût âpre mais nous avons fini par nous y fairei. Le festin était complet. Nous avons participé aux danses, que les Ebens apprécient beaucoup. Ils retirent un grand plaisir à danser et pratiquer leurs jeux étranges. J'ai déjà décrit les jeux mais ce festin, nous avons vu quelque chose de différent. Le jeu se jouait comme les échecs mais ici les Ebens occupent un grand secteur carré de l'enclos. Les carrés étaient divisées en 24 pièces. Chaque pièce comportait 2 emplacements. Comment ou pourquoi les Ebens se déplaçaient restait un mystère pour nous. Un des Ebens lançait un mot et alors un autre Eben se déplaçait. Il nous est apparu que c'était un jeu d'équipe. Six Ebens de chaque côté. Nous ne parvenions pas à comprendre mais à la fin, les Ebens dansaient ensemble, signifiant une victoire, du moins c'est ce que nous avons pensé. C'était un jour de divertissement. Mon équipe a joué au base-ball, avec certains Ebens déterminés, qui avaient appris le jeu. Ils s'en sortaient bien pour la plupart. Ils n'ont toujours n'ont pas réalisé qu'ils doivent attraper la balle avant qu'elle frappe le sol. Mais ils se sont amusés. Nous avons trouvé des athtlètes extrêmement doués parmi les Ebens. D'un autre côté, nous en avons trouvé qui n'avaient aucune capacité sportive. Juste comme les humains. Notre jeu de base-ball a fini quand la pluie a commencé à tomber. Nous avons terminé à l'intérieur du bâtiment de la communauté. Nous avons fini nos repas et nous sommes séparés pour réintégrer nos quartiers de vie. Comme chaque jour, nous tenons notre séance de briefing de fin de journée. Nous nous examinons mutuellement pour nous assurer de notre état psychologique et sanitaire. Notre journée est terminée et nous entamons nos huit heures de repos. Les Ebens suivent des périodes différentes, comme je l'ai mentionné auparavant. Ils se reposent environ quatre heures, toutes les 10 heures de temps de travail. Mais nous devons considérer que leur heure est plus longue et que leurs journées sont plus longues. Aussi nous avons cessé de nous référer à notre temps et avons adopté le temps Eben. C'est difficile à comprendre mais ceci n'est qu'un journal personnel. Une fois de retour sur Terre, je pourrai expliquer la différence de temps et comment nous avons dû adopter leur temps plutôt que le nôtre. Je continue d'écrire au sujet du temps dans chaque note de ce journal personnel mais il est important de noter que bien que nous ayons déjà passé environ trois années ici, en temps Terrestre, nous avons renoncé au temps de la Terre et utilisé le temps Eben. Nous avons essayé de nous référer à leurs deux soleils comme système de mesure mais cela n'a pas fonctionné. Nous avons alors essayé d'utiliser nos propres montres mais cela n'a pas fonctionné. Ainsi nous avons renoncé à nos outils temporels et seulement utilisé la tour du temps des Ebens. Chaque village en a une et il est facile d'en comprendre les symboles. Chaque symbole signifie un certain temps et une certaine période de travail. Ebe 2 nous a rejoints après le festin. Ebe 2 était préoccupée par 754. Comme je l'ai mentionné dans une note précédente, 754 est tombé malade. Mais il a récupéré. Nous ne savons pas ce dont il a souffert mais 700 l'a traité avec de la pénicilline, ce qui a fonctionné. Nous avons tous eu une forme de maladie depuis que nous sommes ici excepté 899, ce type est solide comme un roc. Il n'a pas été malade, pas même un rhume. 706 et 754 gardent des états détaillés de chaque membre d'équipe quant à leur condition médicale et physique. Nous avons essayé de nous tenir à un programme régulier de forme physique depuis que nous sommes arrivés. Parfois nous y parvenons, parfois non. Mais chacun est dans une très bonne forme, au moins physiquement. Mentalement, ce pourrait être une autre histoire. Quelques membres de l'équipe ont la nostalgie de la Terre, et je suis dans ce cas. Mais aucun membre de l'équipe n'a connu d'état dépressif ou eu besoin d'une forme d'aide psychologique de la part de 700 ou de 754. Notre procédure de sélection était fiable. Se maintenir en activité est notre médecine. Nous faisons en sorte d'être toujours extrêmement occupés, dans nos missions d'exploration et en accomplissant les buts de notre mission. Lors d'une de nos réunions d'équipe récemment, 203 et moi-même avons décidé de renoncer aux salutations militaires, ce salut que faisait chaque membre la première fois qu'il nous voyait. J'ai décidé que nous maintiendrions nos engagements et nos codes militaires mais nous renoncerions à saluer. Chaque membre d'équipe a approuvé. Je n'ai aucun problème avec ça. Les Ebens nous regardaient curieusement quand nous faisions cela. Mais ils ont également leurs salutations. Les Ebens échangent des salutations selon l'heure de la journée. Ils s'étreignent à certains moments, se touchent des doigts d'autres fois et s'inclinent à d'autres moments. Nous n'avons toujours pas compris pourquoi ils font cela. Ebe 2 nous a seulement expliqué que c'était un mode formel de salutation. Les Ebens vivent une vie très stricte. Leur mode de vie est très règlementé. Nous avons vu quelques discordances mais assez rarement. Les militaires maintiennent chacun dans la ligne. Les militaires se comportent comme une force de police, ainsi que je l'ai mentionné plus tôt. Ils ne portent aucune arme mais ils ont des uniformes différents et les Ebens respectent cet uniforme. Les militaires patrouillent en permanence. Ils marchent par paires et semblent être extrêmement amicaux mais ils peuvent être très stricts. Nous avons vu deux Ebens traversant un champ. Deux militaires ont rapidement approché les deux Ebens et ont désigné un bâtiment. Les deux Ebens ont marché vers ce bâtiment avec les militaires. Les militaires hurlaient quelque chose à leur endroit. A ce moment ni 420 ni 475 n'étaient disponibles pour traduire mais j'ai pensé que ces deux Ebens avaient violé une certaine coutume ou loi. Il nous est arrivés d'être avertis par les militaires quand nous approchions d'un endroit dont nous ne devions pas nous approcher. Les militaires sont très respectueux quand ils ont affaire à nous mais ils ne nous permettent de violer aucune de leurs coutumes ou lois sans avertissement. La première fois que nous avons tué un des serpents des sables, six militaires sont arrivés sur les lieux en un rien de temps. Il a fallu alors beaucoup de diplomatie pour faire face à cette situation. Mais les militaires ne nous ont jamais touchés ni ne nous ont menacés. Les Ebens se sont ajustés à nous comme nous nous sommes ajustés à eux. Nous poursuivons notre mission et ils nous permettent de faire pratiquement n'importe quoi. La chose vraiment interdite est d'entrer dans une maison d'habitation privée. Nous l'avons fait une fois et nous avons été poliment escortés dehors par les militaires. Il semble y avoir plus de militaires que réellement nécessaire. Ils ont des armes, comme je l'ai mentionné précédemment. Nous voyons rarement un militaire porter ces armes. Mais nous les avons vues pendant l'alerte qui s'est produite il y a quelque temps. Ebe 2 est entrée dans notre domaine d'habitation, juste aprés une de nos périodes de repos. Ebe 2 avait l'air excitée et nous a dit de rester à l'intérieur et de ne pas sortir de nos quartiers de vie. Nous avons demandé pourquoi et Ebe 2 a expliqué qu'un vaisseau spatial inconnu avait pénétré dans l'orbite de leur planète. Mais Ebe 2 nous a assurés que les militaires prenaient le problème en charge. Nous avons naturellement déclenché notre propre alerte. Nous avons saisi nos armes et nous sommes tenus prêts pour sécuriser notre secteur d'habitation. Nous avons violé ses instructions et sommes sortis. Nous avons observé les cieux et avons vu beaucoup de trafic aérien. Nous avons alors vu tous les militaires en armes avec quelque chose qui ressemblait à des paquetages de bataille. Ils étaient en allure de combat, comme a dit 899. L'alerte n'a pas duré très longtemps et Ebe 2 est revenue, nous a regardés un peu curieusement et nous a alors dit que tout allait bien et l'alerte terminée. Nous lui avons demandé si le vaisseau spatial inconnu avait était identifié. Elle a dit que ce n'était pas un vaisseau mais juste un morceau de débris de l'espace et en est restée là. Nous ne l'avons pas crue mais nous n'avions aucun moyen d'en savoir davantage. Nous sommes revenus à nos routines habituelles.

Dix-Septième document posté par Anonyme (28 mars 2006)
Les Commentaires entre crochets sont de Victor Martinez.

E-mail message
From : ANONYME
Date : Lundi 27 mars 2006, 11:01 p.m. (PST+3)

––– POSTING 15a ADDENDUM –––

Sujet : EXPLICATION DES DESSINS EBENS Ou 'OBJETS EBENS'

VICTOR : Voici l'explication du Dessin Alien ou "Objet Eben" tel que présenté sur le site web www.serpo.org/ de Bill [Ryan].

La mission de dix ans sur SERPO [qui dura 13 ans] avait été rigoureusement planifiée. Plusieurs équipes de spécialistes avaient déterminé quels équipements devaient être embarqués. Ces spécialistes avaient essayé de se représenter toutes les situations imaginables pour lesquelles certains types de matériels et toutes sortes d'équipements pourraient être nécessaires.

Un secteur s'occupait des vues générales et de la manufacture des objets, des créations et des paysages sur la planète SERPO. L'Equipe de Mission disposait d'appareils-photo, 16 (seize) différents modèles d'appareils et du matériel pour le dessin, le graphisme.

Bien qu'aucun membre d'équipe n'ait été formé au graphisme, trois (3) Membres d'Equipe avaient eu une expérience en dessin du temps de leur période universitaire. Plusieurs modèles de calibrage avaient été emportés. Les planificateurs avaient essayé d'envisager chaque situation où un calibreur de dessin pourrait être nécessaire.

Le dessin ['Objet Eben'], réalisé par le Commandant de l'Equipe, décrit la base de la tour solaire [couramment utilisée par les Ebens sur SERPO]. Chaque objet signifiait une certaine portion du jour pour les Ebens. Quand le soleil était dirigé - par la tour solaire - vers un objet à la base de la tour, cela signifiait pour les Ebens l'éxécution d'une tâche spécifique [ou un changement].

Par exemple, il pouvait signaler un changement dans les programmes de travail, un temps de repos, le moment de manger, celui d'une célébration, etc... Après quelques années, l'Equipe avait identifié chaque symbole et compris sa signification.

Ce dessin est une copie du dessin original fait par le Commandant de l'Equipe en 1967. L'Equipe a également pris une quantité de photographies des symboles de la tour solaire.

Je sais que nos détracteurs et sceptiques seront encore remplis de doutes au sujet de notre message et notre incroyable mission, mais ceci devra suffire pour le moment, en l'absence des photographies véritables sur lesquelles les debunkers trouveront toujours matière à problèmes.

Je suis heureux de communiquer avec vous et je reprendrai contact prochainement.

- ANONYME

Dix-huitième document posté par Anonyme (3 avril 2006)

UNE PUBLICATION SPÉCIALE DE LA MISSION du "Projet SERPO" : UN INVENTAIRE PRATIQUEMENT EXHAUSTIF DES 90.500 LIVRES D'ÉQUIPEMENT QUE NOS COURAGEUX 12 MEMBRES D'ÉQUIPAGE ONT EMBARQUE POUR LEUR ÉPIQUE VOYAGE DE 13 ANS VERS UN MONDE ÉTRANGER, ALLANT DE LA MUSIQUE, DE L'HABILLEMENT, DES APPROVISIONNEMENTS MÉDICAUX, AUX VÉHICULES EMBARQUES, AINSI QUE LA NOURRITURE ET DIVERS MATERIELS !

VICTOR : L'information suivante concerne l'équipement que notre Equipe a emporté vers la Planète SERPO. Tout l'équipement militaire était d'origine,... du moins à l'époque.

LISTE DES MATERIELS EMBARQUES PAR les Membres d'Equipage du "Projet CRISTAL KNIGHT" [qui plus tard a été renommé "projet SERPO" lorsque l'équipe des sept (7) membres fut revenue en 1978 et le rapport finalisé en 1980] :

1) MUSIQUE - les Membres d'Equipage ont emporté les types de musique suivants :

º Elvis Presley, Buddy Holly, Ricky Nelson, The Kingston Trio, Brenda Lee, The Beach Boys, Bob Dylan, Peter, Paul & Mary, The Beatles, Loretta Lynn, Simon & Garfunkel, The Hollies, Chubby Checker, Bing Crosby, Dinah Shore, Vera Lynn, Tommy Dorsey, Ted Lewis, Ethel Merman, Everly Brothers, Lesley Gore, Marline Dietrich, The Patters, Doris Day, Connie Francis, Shirelles Lyrics, Frank Sinatra, Dean Martin, Perry Como, Guy Lombardo, Glenn Miller, Rosemary Clooney, Al Jolson;

º Musique de Noël, Musique Patriotique des ETATS-UNIS;

º Musique Classique : Mozart, Hansel, Bach, Schubert, Mendelssohn, Rossini, Strauss, Beethoven, Brahms, Chopin, Tchaikovsky, Vivaldi,

º Musique Indienne chantée, Chants Tibétains, Chants Africains [ces trois derniers (3) en prévision d'intéresser les hôtes Ebens].

2) HABILLEMENT - chaque Membre d'Equipage a emporté l'habillement suivant :

24 paires de combinaisons de vol spécialisées, 112 paires des sous-vêtements (pantalons/chemises), 220 paires de chaussettes, 18 chapeaux, y compris le modèle de jungle et les chapeaux standards de format rond, 50 types différents de chaussures, uniformes militaires, ceintures de charge et harnais, baluchons militaires, 30 paires de pantalons civils ordinaires, shorts, chemises sans manches, 15 paires de chaussures de sports, 100 paires de chaussettes de sports, huit (8) renforts sportifs, 24 paires des sous-vêtements thermiques, 24 paires de chaussettes thermiques, six (6) paires de bottes pour temps froids, vêtements de type militaire pour temps chaud, 60 paires de gants, de type militaire pour le travail, 10 paquets de gants sanitaires de type militaire, six (6) paires de gants pour temps froids, 10 sacs de blanchisserie, des gants chirurgicaux jetables, vestes chaudes de type militaire pour temps chaud, vestes civiles pour temps pour temps chauds et froids, 10 paires de sandales pour climats chauds, 24 casques de sécurité de type militaire, 24 casques de vol de type militaire, et 1.000 yards de tissu de type militaire pour la réparation et la fabrication des vêtements.

3) ÉQUIPEMENT MÉDICAL - les Membres d'Equipage ont emporté l'équipement médical suivant :

Une machine portative de rayon X, 100 kits médicaux pour les soins de traumas avancés (kits médicaux de champ de bataille, modèle militaire) prêts à l'emploi, matériels d'examen pour l'estomac, la vessie et le rectum, l'examen oculaire, 120 kits chirurgicaux (modèle militaire) prêts à l'emploi, 120 kits de médecine de champ de bataille(contenant divers médicaments) prêts à l'emploi, 30 kits médicaux d'hygiène modèle militaire de champ de bataille , 75 kits testeurs d'eau (modèle militaire), 50 kits testeurs d'eau (civils), 75 kits D'URGENCE, 1.200 kits testeurs de nourriture (modèle militaire), 500 ustensiles chirurgicaux divers, 5.000 paquets de produit répulsif insecticide (modèle militaire), 250 kits médicaux de perfusion avec sérum, 16 kits médicaux d'essais (modèle militaire) prêts à l'emploi, 50 kits d'essais médicaux prêts à l'emploi (civils), cinq (5) Tentes militaires Médicales Ambulantes d'hospitalisation avec leur base, deux (2) Kits militaires Portatifs Médicaux de Mission, 18 kits Militaires de Tests Sanguins Médicaux, trois (3) unités militaires portatives de tests chimiques, deux (2) kits de Tests Biologiques Avancés (version civile), 15 Kits Militaires de Traitement Radioactif, et 1.000 livres d'équipements médicaux divers.

4) ÉQUIPEMENTS DE TESTS - les Membres d'Equipage ont emporté les équipements de tests suivants :

100 exemplaires de tests géologiques, 2 nécessaires militaires de tests de terrain, deux (2) nécessaires de tests chimiques (civils), six (6) testeurs de rayonnement, deux (2) testeurs militaires de rayonnement, deux (2) nécessaires de tests biologiques (civils), deux (2) sondeurs de 100cc, quatre (4) sondeurs forants de 100cc, 10 Kits de Test de Terrain militaires prêts à l'emploi, 16 télescopes astronomiques, deux (2) Stations Stellaires Militaires, quatre (4) générateurs militaires de puissance (1-10.000 watts), quatre (4) générateurs civils de puissance, un capteur d'énergie solaire expérimental (militaire), 50 radios bi-directionnelles portatives en fréquences FM, six (6) kits militaires de plateformes radio de combat, 50 kits militaires de réparation de radio prêts à l'emploi, 1.000 tubes de différentes fréquence, 30 testeurs électriques militaires et les kits de réparation prêts à l'emploi, trois (3) centrales de tests solaires (militaires), un (1) testeur solaire expérimental, 10 panneaux capteurs solaires avec des chargeurs, 10 kits collecteurs d'échantillons d'air (militaires), cinq (5) kits collecteurs d'échantillon d'air (civils), six (6) diamants de forage, 10 kits d'accès spéciaux militaires, 1.000 livres d'explosifs C-4 avec 500 capsules détonnantes, du cordon de mise à feu, des retardateurs, des charges explosives militaires et un (1) KIT de DÉTONATION NUCLÉAIRE .

5) ÉQUIPEMENT et ARTICLES DIVERS - les Membres d'Equipage ont embarqué les divers matériels suivants :

100 couvertures militaires, 100 draps militaires, 24 kits militaires de déploiement de combat prêts à l'emploi, 80 kits militaires de tentes de combat prêtes à l'emploi, quatre (4) kits militaires déployables de cuisines mobiles, six (6) unités militaires de survie pour temps chaud, six (6) unités militaires de survie pour temps froid, 2 stations météo de type combat, 50 ballons-météo militaires, 24 pistolets militaires, 24 fusils militaires (M-16s), six (6) armes M-66, deux (2) lance-grenades M-40, deux (2) tubes motorisés militaires de 60mm (30 chargeurs), 100 fusées éclairantes militaires à air comprimé, 5.000 chargeurs de munitions de 223 [ fusils d'assaut M-16 ], 500 chargeurs de munitions de 45, 60 chargeurs M-40, 15 bombones de dispersion de Fréon, 15 bombones de dispersion à air comprimé, 20 réservoirs d'oxygène gazeux, 20 réservoirs de gaz d'azote, 20 réservoirs de gaz divers pour les tests et l'équipement de découpe, 75 sacs de couchage de type militaire, 60 oreillers de type militaire, 55 lits de camp de type militaire, six (6) plateformes vitales de déploiement sur champ de bataille prêtes à l'emploi, 250 cadenas de différents modèles, 6.000 pieds de différents types de cordes, 24 kits répulsifs, 10 foreuses sismiques de profondeur, 1.000 gallons de carburant, quatre (4) phonographes de modèle militaire, 10 lecteurs Militaires de cassettes, 10 lecteurs de bandes à deux bobines, 60 ceintures, 10 kits militaires d'enregistrement sonore, 25 Kits militaires de Collecte de Renseignements, 1.000 autres articles divers.

6) VÉHICULES - les Membres d'Equipage ont embarqué les véhicules suivants :

10 motos de combat de type militaire, trois (3) jeeps militaires M-151, trois (3) remorques militaires, 10 kits de réparation Militaires pour les jeeps, 10 kits de réparation Militaires pour les motos, une (1) tondeuse à gazon Militaire, 1.500 gallons de carburant pour tous les matériels ci-dessus.

7) NOURRITURE - les Membres d'Equipage ont emporté les articles suivants de nourriture :

C-Rations, 25 récipients pré-conditionnés, 100 récipients pré-conditionnés de nourritures lyophilisés et surgelés, 100 caisses de diverses nourritures en boîte, sept (7) ans de vitamines, 100 récipients de barres énergétiques, 1.000 gallons d'eau, 150 kits militaires de nourriture de survie, 16 caisses de divers vins alcoolisés, 150 caisses de de boissons, du chewing-gum, des sucreries de survie et diverses autres sortes de nourriture.

8) ARTICLES DIVERS - les Membres d'Equipage ont embarqué 2.000 livres de divers autres articles.

Plus à venir....

- ANONYME

Dix-Neuvième document posté par Anonyme (21 août 2006)

DOCUMENT CLASSIFIE SECURITE NATIONALE SUR LE PENTAGEN / CR / NTS

DE LA PART DU MODERATEUR :

LEGENDE : [CR = Crystal Rectangle, Dispositif énergétique des aliens EBENs] - [NTS = Nevada Test Site]

1) La production secrète du Pentagen par les Américains (Hydrogène-5).

A. On fabrique du Tritium en capturant des neutrons dans le gaz d'hélium. Afin de fournir les neutrons, des protons sont énergétisés dans un accélérateur linéaire et utilisés pour bombarder une cible d'alliage de métaux lourds, du tungstène et du plomb, créant des neutrons dans un processus qui s'appelle la spallation. Les neutrons qui en résultent sont ralentis par des collisions avec du plomb et de l'eau, ce qui augmente l'efficicacité de leur capture dans le gaz d'hélium s'écoulant à travers la cible pour fabriquer du tritium. Le tritium est extrait du gaz de manière continue, à condition de fournir le nécessaire à mesure.

B. En fabriquant du Tritium, les chercheurs américains ont été amenés à découvrir qu'un autre isotope se volatilisait rapidement pendant le processus. En réalité, plusieurs isotopes furent découverts qui rebondissaient sur le métal de tungstène. Les chercheurs américains ont lancé un programme dont le but était de capturer ces isotopes particuliers. Une installation secrète fut construite sur le Site de Tests du Nevada. Elle fut nommée "La Lance."

La couverture de cette installation était qu'elle abritait un accélérateur expérimental de production chimique. Une installation de production de Tritium supposait de disposer d'un Injecteur, un Accélérateur, des équipements de Production de Tritium et de Séparation du Tritium. "La Lance" disposait d'un Injecteur, un Accélérateur, un bâtiment de Confinement, un Appareillage de Collecte, et un Réceptacle de Stockage.

C. La FABRICATION du PENTAGEN. Bien que les détails précis sur ce sujet soient hautement classifiés, voici une explication dans les grandes lignes.

1) L'INJECTEUR : Le processus démarre avec l'injecteur. Un faisceau à haute énergie est dirigé vers les atomes d'Hydrogène et les accélère pour donner un flux de protons. Ce flux est différent du flux de tritium en cela qu'au lieu d'un flux à faible énergie, c'est un flux à haute énergie, amplifié par un Laser Chimique..

2) L'ACCELERATEUR : Les protons sont accélérés en fusionnant un atome de Carbone et un isotope 13 de Nitrogène. Cela crée deux atomes de carbone, un positron et un neutrino. Les isotopes B13 fusionnent pour former un amplificateur de haute énergie (gamma).

3) Le BATIMENT de CONFINEMENT : Le Bâtiment de Confinement a été construit pour abriter l'Injecteur et l'Accélérateur. En fait ce bâtiment comporte un tunnel souterrain qui relie l'installation de l'Accélérateur au Bâtiment de Confinement. A cause de la fusion et des radiations produites par l'Accélérateur en fonctionnement, le Bâtiment de Confinement devait se trouver à 1 kilomètre de distance. La raison précise de cette situation est inconnue. Le flux de l'Accélérateur est dirigé vers le Bâtiment de Confinement à travers un tunnel.

4) L'APPAREILLAGE DE COLLECTE : Cet équipement est constitué d'un assemblage complexede filtres, qui contiennent des substances chimiques et autre produits classifiés. Ce serait assez semblable au processus de spallation du tritium, cependant, plusieurs étapes sont différentes. Des "vannes de fuites" sont aménagées à l'entrée de l'injecteur, qui comportent un dispositif de mesure du flux qui évalue la fuite du Pentagen à cet endroit. Le Pentagen qui fuit est récupéré. Pour ce faire on utilise du Polonium, mais la méthode précise reste inconnue. Le gaz Argon est également utilisé dans l'un des systèmes de filtrage. Un filtre contient des récipients alignés en Zinc qui sont chargés d'électrons.

5) Le RECEPTACLE de STOCKAGE : C'est dans ce Réceptacle de Stockage que le Pentagen est finalement recueilli et conservé. L'intérieur du Réceptacle est revêtu d'un alliage de Beryllium. Le Réceptacle renferme un agencement complexe de plusieurs tubes de "collecte" qui récupèrent, refroidissent, et stockent le Pentagen pendant le processus final de production. Le produit final est préservé dans de l'hélium liquide, qui est chargé de radiations gamma. Jusqu'en Septembre 2002, les Etats-Unis avaient collecté 53.5 picocuries de Pentagen par litre d'hélium. Quand on a besoin de Pentagen, on a mis au point un processus qui permet d'extraire le Pentagen de l'Hélium. Cette technique est CLASSIFIEE.

D. Des scientifiques de Los Alamos, Brookhaven, Livermore, Sandia, et Savannah River Plant ont coordonné leurs efforts pour utiliser "La Lance". C'est une compagnie nommée General Atomics aui a construit "La Lance." L'un des principaux contractants est Eagle Systems.

E. Selon une source, un "Visiteur" nous a expliqué comment fabriquer le Pentagen. Mais du fait que le "Visiteur" nous expliquait un système que nous ne pouvions totalement comprendre, nos scientifiques ont retenu des parcelles de l'information et ils ont commencé à expérimenter. C'est à Los Alamos en 1977 que les américains ont entrepris leurs premières expériences sur la fabrication du Pentagen.

F. Le Pentagen est le cinquième isotope de l'Hydrogène. Il est radioactif avec une demie-vie de 0.34222 secondes. Toutefois, en ayant recours à un système complexe de confinement et de stockage, le Pentagen peut être préservé pendant une durée assez longue. D'une façon ou d'une autre, des scientifiques américains ont découvert que le Pentagen se trouve à l'état naturel sur la planète Mercure. On a pu détecter la présence de vapeurs de Pentagen dans la basse atmosphère de Mercure. En 2006, NASA a l'intention d'envoyer une sonde sur Mercure pour essayer de ramener du Pentagen. Los Alamos a développé un Projet secret nommé "Pindall," qui consiste à construire un dispositif spécial de collecte pour équiper la sonde spatiale.

G. Le Pentagen est la substance qui décuple le processus énergétique dans le CR. Le Pentagen qui se trouve dans le CR n'est pas radioactif et ne s'altère pas.

H. Une expérience est également conduite qui utilise le Pentagen pour amplifier la fourniture de courant dans des Transformateurs Electriques. Le Laboratoire de Sandia mène cette expérience. Elle se poursuit dans l'Aire Technologique III.

I. Le directeur de "La Lance," est Philip Conklin, un scientifique du Département de l'Energie.

J. "La Lance" va s'agrandir en 2008, avec deux structures complémentaires qui serviront à héberger une "nouvelle technologie" pour la production du Pentagen.

K. Il est possible que le MIT et l'Université de Miami aient mené des expériences en utilisant un système de collecte de l'Hydrogène-5 avec du Chlorofluorocarbone. Cependant, selon le DOE, cette méthode ne fonctionne pas !

L. L'Hydrogène-4, auquel on s'intéresse également, s'est avéré trop instable, ce qui ne permet pas de l'extraire et le conserver pendant assez longtemps.

M. "La Lance" requiert les services de 62 scientifiques et techniciens.

2. MISE A JOUR SUR LE CR

(Crystal Rectangle - Energy Source)

A. Depuis 1956, de nombreuses expériences ont été conduites avec le CR. La plupart ont eu lieu à Los Alamos ou menées par un contractant du Département de l'Energie. Pour rappel, le CR se présente ainsi :

Dimensions : 26cm x 17cm x 2.5cm. Le CR pèse 728 grammes. .

Il est possible qu'il existe "deux" CR. Un qui pesait 668 grammes, l'autre 728 grammes. Une référence dans un document classifié le qualifiait ainsi : PVEED-1 [Particle Vacuum Enhanced Energy Device].

Ce qui laisse entendre qu'il existe un PVEED-2! Les scientifiques ne l'évoquent pas comme CR mais sous l'appellation PVEED, ou "Le Cube Magique."

B. Vous vous rappellez de ce petit point qui bougeait à l'intérieur quand une demande en énergie sollicitait le CR ? Nos scientifiques ont découvert en quoi consiste la substance de ce point. Il s'agit d'un grain parfaitement sphérique d'antimatière chargée (?). Nos scientifiques ne comprennent toujours pas comment ce fragment d'antimatière peut demeurer stable jusqu'à ce qu'on lui "imprime" un mouvement. Il ne comprennent toujours pas comment, lorsqu'on demande au CR de fournir du courant, l'antimatière se met en mouvement et crée de l'énergie.

C. Nos scientifiques ont découvert que le CR est constitué d'un matériau inconnu et plusieurs composants inconnus ont été catégorisés. L'un des matériaux est semblable au carbone, mais ce n'est pas précisément du carbone tel que nous le connaissons.

Une autre substance s'apparente au zinc, mais n'a pas la même consistance que le zinc.

D. Nos scientifiques ne sont pas en mesure d'expliquer l'action de l'antimatière et les actions des neutrons qui sont créés puis disparaissaient quand la demande cesse.

E. Nos scientifiques ne sont pas en mesure d'expliquer pourquoi la température constante du CR est de 72 degrés. Même si l'on essaye de réchauffer le CR, sa température demeure à 72 degrés. Personne ne peut expliquer pourquoi il en est ainsi.

F. Quelques scientifiques pensent que le CR est opéré à distance, peut-être par un satellite inconnu qui se trouverait dans l'orbite de la Terre. Cependant, même [quand] il est placé sous un bouclier, le CR fonctionne normallement.

G. Quand une demande en énergie sollicite le CR, il émet un signal que l'on mesure à 23.450 MHZ. Toutefois, quand la demande augmente, la fréquence varie de 23.450 MHZ à 46.900 MHZ soit le double de la fréquence originale. Cependant, quand la demande est réduite, la fréquence tombe à 1.25 KHZ, ce qui correspond à sa fréquence constante quand on ne sollicite pas le CR. Quelle que soit la puissance requise du CR, la fréquence ne s'élève JAMAIS au-delà de 46.900 MHZ !

H. Vous vous rappellez de cette petite série de carrés qui renfermaient des fils horizontaux ?

Les fils se sont avérés être semblables à du tungstène. En quelque sorte, les fils conduisent l'énergie en renvoyant les neutrons vers le fluide. Le petit point rebondit contre le fil quand une demande en énergie sollicite le CR. Souvenez-vous, seuls certains fils réagissent ou se dilatent quand une demande en énergie sollicite le CR. Les scientifiques pensent que, selon la demande, seuls certains fils se dilatent. En quelquesorte, la fourniture d'énergie serait contrôlée par le nombre de carrés activés.

I. Le Gouvernement U.S. a fait une réplique du CR. Le Gouvernement U.S en a fait un en 2001 qui a réellement fonctionné... pendant une courte durée. L'opération était EXTREMEMEMENT CLASSIFIEE et le dispositif a explosé sur le Site de Tests du Nevada, blessant deux (2) employés.

J. L'historique du CR est le suivant :

1) 1947 : Découverte du CR sur le site du second crash.

2) 1949 : Les scientifiques de Los Alamos ont réalisé leurs premières expérimentations avec le CR. A cette époque, personne ne savait de quoi il s'agissait. Quelques scientifiques pensaient que c'était juste une fenêtre (un hublot ?).

3) 1954 : Sandia Labs a mené plusieurs expériences avec le CR, mais ils ignorent toujours à quoi il peut servir.

4) 1955 : Le CR a été prété à Westinghouse pour des expériences.

5) 1958 : Le CR a été prété à Corning Glass afin de tenter de déterminer son matériau de construction.

6) 1962 : Premier test "officiel" du CR entrepris à Los Alamos et publié dans un rapport classifié.

7) 1970 : On a compris que le CR était bien autre chose qu'une fenêtre. On a découvert que le CR s'encastrait dans une niche du vaisseau. Les scientifiques ont établi que le CR était une sorte de dispositif énergétique.

8) 1978 : On a découvert que le CR est un dispositif énergétique de haute puissance qui fournit la puissance électrique au vaisseau.

9) 1982 : Le CR a été testé pour la première fois, et il a produit de l'énergie.

10) 1987 : Le CR a été confié à E-systèmes pour des tests approfondis.

11) 1990 : La preuve a été faite que le CR était un système de PUISSANCE ILLIMITEE. On a compris comment il était construit et identifié ses composants. Cependant, personne ne savait comment il fonctionnait.

12) 1998 : Le Projet CR, "Le Cube Magique" a été initié pour accélérer l'acquisition de connaissances sur le dispositif.

13) 2001 : Le Projet CR, "Le Cube Magique" a été transféré de 'Futures Division' à Los Alamos vers sa division des "Projets Spéciaux - Section K".

K. Actuellement [en Septembre 2002], le CR est conservé à la Section K, dans les bâtiments de la division, à Los Alamos.

3. MISE A JOUR SUR LA SITUATION DES VISITEURS

A. A la suite du "Projet Gleam" (nous y reviendrons plus loin), les américains sont à même de communiquer avec nos "Visiteurs." Le moyen de communication est un système complexe et hautement classifié, consistant en une série de relais, de stations et de satellites. Le système de communication se nomme "Echelon." Il est entre les mains de l'Agence de Communication de la Défense, mais PAS de la NSA (National Security Agency).

B. "Les Visiteurs" sont venus sur cette planète ou ont établis avec nous des liens de communication directe aux dates suivantes :

1) Avril 1964 - Socorro, NM.

2) Avril 1969 - White Sands, NM

3) Avril 1971 - White Sands, NM

4) Avril 1977 - White Sands, NM

5) Novembre 1983 - localisation indéterminée, mais on pense qu'il s'agit de Kirtland Air Force Base

6 Novembre 1990 - White Sands, NM

7) Novembre 1997 - Nevada Test Site

8) Novembre 1998 - Nevada Test Site

9) Novembre 1998 - Nevada Test Site

10) Novembre 1999 - Nevada Test Site

11) Novembre 2001 - Nevada Test Site

C. LA PROCHAINE VISITE DES ALIENS AURA LIEU :

En Novembre 2009 sur le Site de Tests du Nevada.

COMMENTAIRE Rmc : "Des visites ? Les Aliens sont déjà là, c'est ce qu'on appelle les OVNIs...Rmc"

4. MISE A JOUR SUR LA SITUATION DES SCIENTIFIQUES.

Ce qui suit est la liste des scientifiques et officiels qui ont - ou ont eu - accès à ce qu'on nomme "Le Programme"

Admiral Henry G. Chiles, USN/Ret, U.S. Naval Academy

Willard H. Miller, Ret USN Cmdr, E-Systems

Vic Alessi, U.S. Industry Coalition

Steve Chu, Department of Physics, Stanford, University

Charles B. Curtis, Nuclear Threat Initiative

Derrick J. Olterson, Department of Energy

Colena H. Besman, USAF

Shirley A. Jackson, Rensselaer Polytechnic Institute

Raymond Jeanloz, U of California at Berkeley

Paul Messina, CA Institute of Technology

Robert W. Noonan, Palisades Institute for Research Services

Christopher W. Mauche, Lawrence Livermore

Gerhard L. Weinberg, Scientific Research Agency

Harris Wesley, MIT

Earl Barnes, Institute for Technological Studies

James Sherley, MIT

Charles Yost, USAF

Alfred Hubbard, NSA

Albert Osterheld, EG&G

Konard L. Kahler, EG&G

Robert E. Miller, BDM

Jason D. Menzel, Northwestern University, Physics

Klaus Von Karman, Los Alamos

George Haufman, Los Alamos

Lyle Rossmart, Los Alamos

Richard Devitt, Los Alamos

Arthur Lundahl

Stanley Schneider

Robert Friend

Phillip Keaton

Richard Helms

Clyde Neiberheimer

Charles Sheldon

Leo Vrana

R.B. Willingham

Aronld White

Dr. Gerald Rothberg

James Garland

William Hipps

Curtis Lemay

Norris E. Bradbury, Jr, Los Alamos/DOE

Craig McPherson, DOE/EG&G

Dean L. Housman, Sandia

Charles A. Delormonte, Sandia

Jonathan K. Doty, Sandia

Barbara K. Shipman, White House Intelligence

Nicholas O. Bausmenta, MIT

Harold Zirin, Calif Institute of Tech

John Manley

MG K.D. Nichols

Albert Alexander

Norris E. Bradbury

T.B. Larkin

Edward Teller

Alvin Graves

William Webster

James McCormack

Carroll Tyler

James Russell

Samual Mickelson

Alvin Betts

Glenn T. Seaborg

Robert Oppenheimer

David Lilienthal

Daniel Gallery

Harold Harmon

5. Le "Projet Gleam" à Los Alamos

A. Un Projet hautement classifié s'occupe de la communication directe avec "Les Visiteurs." Une nouvelle technologie de communication utilise des émetteurs multi-fréquences. L'appareil émet des fréquences multiples dans une direction déterminée. Le système d'émission permet une transmission à une vitesse phénoménale en propulsant le faisceau. On n'en sait pas beaucoup plus. Los Alamos et plusieurs contractants, dont EG&G, BDM, Motorola, Risburn Corporation et Sandia, sont [tous] impliqués dans ce Projet. Les installations se trouvent sur le Site 40, au NTS.

Une rumeur (seulement de ma source) laisse entendre que "Les Visiteurs" nous ont fourni cette technologie. Elle nous permet de communiquer avec "Les Visiteurs" d'une manière encore plus rapide que par le passé. Une partie de ce programme consiste à utiliser des Lasers Chimiques pour propulser le faisceau de communication.

Ainsi qu'on me l'a expliqué (en langage courant), plusieurs fréquences sont associées sur un faisceau et propulsées vers une cible, ou récepteur. Le récepteur réamplifie alors le signal et le renvoie vers un autre point (relais ?). En quelquesorte, le Laser Chimique accélère le faisceau, le propulsant plus rapidement que d'ordinaire.

B. D'autres informations sur ce Projet nous seront communiquées l'année PROCHAINE pour être diffusées sur votre liste ufologique et publiées sur le site web SERPO.org.

6. Transfert technologique de l'Aire 51 vers le Site de Tests du Nevada [NTS].

A. Le NTS a été installé au début des années 50 par l'ancienne Commission à l'Energie Atomique pour conduire des expérimentations nucléaires à l'air libre. La surface du site de tests représente 1,426 miles carrés et en tout 5,470 miles carrés servent aux essais des bombes et autres catégories de tests. Le NTS est divisé en 30 Aires, lesquelles sont subdivisées en UNITES.

Les tests atomiques, tant à l'air libre que souterrains, ont concerné 8 des 30 Aires. Le camp de base du NTS se nomme Mercury. Il dispose de toutes les installations logistiques nécessaires au fonctionnement du NTS. Bien que Bethtel soit officiellement le contractant du Département de l'Energie, c'est cette compagnie qui est en charge du NTS; officieusement, le NTS est contrôlé par un Groupe de Soutien de l'Armée U.S. Qui se nomme "Lima." Mais vous ne trouverez mention de "Lima" dans aucune publication officielle de l'Armée américaine ni dans le répertoires des unités.

"Lima" est une UNITE OPERATIONNELLE CLASSIFIEE.

La sécurité du NTS est officiellement assurée par Wackenhut Security Services, un Contractant privé du Département de l'Energie. Cependant, sur les 185 officiers de sécurité de Wachenhut, 57 sont en fait des Agents Fédéraux promus par le Département de la Justice. Un complément de 80 policiers militaires U.S. sont chargés des mesures de sécurité classifiées sur le NTS. Un renfort de 44 Policiers de Sécurité de l'USAF sont affectés à la garde des Installations de Stockage Spécial (SST), situé sur l'Aire 6, Unité 23A. Le SSF sert à entreposer des réserves d'armes spéciales (armements nucléaires).

L'existence même de ce SST est classifiée du fait que le gouvernement U.S. ne veut pas reconnaître qu'il conserve davantage d'armes qu'il est officiellement statué selon les traités relatifs à l'interdiction des essais atomiques. Le SST abrite environ 300 armes nucléaires.

A côté de ce SST se trouve un autre entrepôt hautement classifié que l'on nomme le "Site K." Personne ne sait ce qui est entreposé dans le "Site K," mais certains pensent qu'il renferme les "Cadeaux des Visiteurs" aux Etats-Unis ! Officiellement, le NTS reconnait plusieurs installations situées sur le domaine. L'une d'elles est la Zone d'Assemblage du Dispositif sur l'Aire 6, Unité 2A.

Selon une publication officielle, on assemble à cet endroit des armes nucléaires avant qu'elles soient testées en sous-sol. Officieusement, c'est là qu'ont lieu les expérimentations sur les "Cadeaux des Visiteurs". Une autre installation dans l'enceinte du NTS et dont l'appellation officielle est la "Zone d'Expérimentation des Gros Explosifs", sert à simuler des explosions. Officieusement, cette installation abrite l'entrée souterraine vers le Site U, où se trouvent des installations classifiées pour les tests souterrains, constuites en 1987. Des sources indiquent que le Site U est utilisé pour l'assemblage des systèmes de propulsion des Visiteurs..

Bien que Bethtel soit l'opérateur du NTS, plusieurs autres contractants disposent de bâtiments et mènent des expérimentations sur le NTS. Amador Valley Operations, Los Alamos, Lawrence Livermore, EG&G, Special Technical Laboratories, the U of California, Special Physics Operational Laboratories, Sandia National Laboratories, BDM Corporation, Motorola, Kyle-Witt Corporation, General Motors Remote Research Facility, DRAC, CIA, NSA, USN, U.S. Army Special Forces Training Center, USAF Scientific Evaluation Center, Defense Communication Agency, Remote Operations Facilities, U.S. National Reconnaissance Office, Advance Physics Laboratories, MIT, KENN Corporation, et General Dynamics.

B. VICTOR : Quelques dates importantes révélées par mes sources, qui concernent les OVNIs et jalonnent notre histoire.

1) 1957 : Première tentative de tester le système de propulsion de l'engin saisi à Roswell. Le test fut conduit sur l'Aire 8, Unité 3c.

2) 1961 : Première tentative de réparer l'engin de Roswell sur l'Aire 29, unité 1b.

3) 1962 : Tests de radiations pratiqués sur l'engin de Roswell à Los Alamos sur l'Aire 18, unité 3Z.

4) 1964 : Explosion causée par le système expérimental de propulsion embarqué dans l'engin de Roswell, sur l'Aire 7, unité 19S.

5) 1968 : Succès du premier vol de l'engin de Roswell (avec le système de Propulsion U.S.; système de propulsion nucléaire à l'ancienne) sur l'Aire 29, unité 1B.

6) 1970 : Explosion causée par le système de propulsion des "Visiteurs" sur l'Aire 25, unité 8B.

7) 1970 : EBE-2 commence à résider sur l'Aire 15, unité 11.

8) 1987 : Début de la Construction d'une nouvelle installation souterraine de tests sur l'Aire 6, l'Aire 12 et l'Aire 26.

9) 1991 : Début de la Construction des installations complémentaires de tests sur l'Aire 23 (Mercury), l'Aire 14, l'Aire 20 et l'Aire 19. Toute la logistique utilisée par l'ALIEN RESEARCH FACILITY [ARF] et la Defense Advance Research Agency (DARA).

10) 1994 : Premier transfert de l'Alien Research Facility [ARF] de Groom Lake vers l'Aire 11.

11) 1996 : Le Président CLINTON visite l'ARF.

12) 1998 : Le transfert de l'ensemble de l'ARF vers le NTS est achevé.

13) 2001 : Début de la phase de tests du nouveau système de propulsion de nos Visiteurs.

14) 2002 : Phase de test des Projets "Gleam," "Delta," "Adam," "KRISPA" et "Orion."

15) 2004 : Le déménagement des installations de Groom Lake vers le NTS est achevé.

16) 2006 : Le déménagement des installations de Papoose Lake vers le NTS est achevé.

17) 2008 : Nouvelle construction de la "Plateforme d'Atterissage des Visiteurs" [en cours] sur l'Aire 13 [requiert encore un délai; tout cela en vue de la prochaine VISITE ALIENE aux Etats-Unis actuellement prévue pour Novembre, 2009 sur le Site de Tests du Nevada/NTS].

C. INFORMATION ALIENE OBTENUE DE SOURCES AU NTS

1. DIVERS TYPES/ESPECES ALIENES QUI SONT CONNUES DU GOUVERNEMENT U.S.

a) E B E N S [Planète SERPO, Reticulum]

b) A R C H Q U L O I D S

c) Q U A D L O I D S

d) H E P L A L O I D S

e) T R A N T A L O I D S

7) LA TECHNOLOGIE EN DEVELOPPEMENT SUR LE NTS

A. "Projet DELTA" : Un Projet hautement classifié pour développer des méthodes de reconstitution de matériaux spécifiques à partir du VAISSEAU EBEN. Ce Projet a pour but de prélever des matériaux sur des ARTEFACTS ALIENS connus comme tels, afin de déterminer la composition exacte de ces matériaux.

B. "Projet ADAM" : Un Projet qui utilise les radiations/l'energie nucléaire contre des matériaux ALIENS afin de savoir si les matériaux ALIENS peuvent absorber ou repousser les radiations.

(VICTOR : J'ai été informé verbalement sur ce point et je ne suis pas sur qu'ils aient parlé de "Adam" ou de "Atom," en ce qui concerne le Nom du Projet).

C. "Projet KRISPA" : Un Projet hautement classifié qui utilise la TECHNOLOGIE ALIENE pour développer des applications civiles. On n'en sait pas beaucoup plus.

D. "Projet ORION" : C'est le Projet de test du système de PROPULSION ALIENE, sur lequel je reviendrai par la suite.

E. "Projet (nom inconnu) : Un Projet hautement classifié relatif aux expérimentations médicales, qui utilise la TECHNOLOGIE ALIENE. C'est en cours à la fois à l'Institut de Technologie des Forces Armées au NTS, et à l'Ecole de Médecine de l'Université de Miami.

F. "Projet (nom inconnu) : Un Projet hautement classifié qui utilise la TECHNOLOGIE ALIENE dans le cadre des voyages spatiaux. On n'en sait pas beaucoup plus.

G. "Projet SIGMA" : Un Projet en cours qui concerne l'étude du VAISSEAU ALIEN. Ce Projet a été transféré de Groom Lake au NTS.

H. "Projet NOMAD" : Un Projet hautement classifié pour l'étude des ESPECES ALIENES.

On n'en sait pas beaucoup plus.

I. "Projet STARLIGHT" : Nous en savons peu de choses, mais il concerne l'étude de l'espace en utilisant une TECHNOLOGIE ALIENE.

8) PLANS SECRETS U.S. POUR L'EXPLORATION DE L'ESPACE

La NSA et la NASA se sont associées pour développer de nouvelles technologies d'exploration de l'Univers. Elles ont lancé les sondes spatiales d'Exploration avancée suivantes :

A. 1965: Première sonde spatiale d'Exploration avancée, Nom de code : "Patty"

B. 1967: Seconde sonde spatiale d'Exploration avancée, Nom de code : "Sween"

C. 1972: Troisième sonde spatiale d'Exploration avancée, Nom de code : "Dakota"

D. 1978: Quatrième sonde spatiale d'Exploration avancée, Nom de code : inconnu

E. 1982: Cinquième sonde spatiale d'Exploration avancée, Nom de code : inconnu

F. 1983: Sixième sonde spatiale d'Exploration avancée, Nom de code : inconnu

G. 1983: Septième sonde spatiale d'Exploration avancée, Nom de code : inconnu

H. 1983: Huitième sonde spatiale d'Exploration avancée, Nom de code : "Moe"

I. 1985 : Sonde spatiale lancée par la Navette, Mission 51-J, Nom de code : "Sting Ray"

(VICTOR : Je ne suis pas sur du fait que ce fut une sonde de communication ou un autre type de sonde).

J. 1988 : Neuvième sonde spatiale d'Exploration avancée, Nom de code : "Amber Light"

K. 1988 : Dixième sonde spatiale d'Exploration avancée, Nom de code : "Sandal Slipper"

L. 1989 : Onzième sonde spatiale d'Exploration avancée, Nom de code : "Cocker Peak"

M. 1992 : Douzième sonde spatiale d'Exploration avancée, Nom de code : "Twinkle Eyes"

N. 1997 : Treizième sonde spatiale d'Exploration avancée, Nom de code : "Kite Tangle."

Ces sondes furent utilisées pour établir une liaison de communication avec les ALIENS. Elles ont permis de créer une sorte de système répétiteur pour les communications.

Nous n'en savons pas beaucoup plus.

9) Un nouveau système de propulsion est en développement sur le NTS. Ce système, bien qu'il soit hautement classifié, suppose le recours à la TECHNOLOGIE ALIENE pour être embarqué sur un avion U.S. de type classique. J'en saurai davantage à l'occasion de mon prochain déplacement au NTS et vous pourrez le diffuser sur votre liste.

D'autres infos suivront....

-ANONYME

------------------------------------------

AJOUTS DU MODERATEUR VICTOR MARTINEZ :

I) Une information complémentaire sur le Dispositif Energétique alien [D.E.] ou "Crystal Rectangle" aka "Le Cube Magique", et le H5/Pentagen se trouve dans : EXEMPT FROM DISCLOSURE - Capt Robert M Collins, Ret USAF, Peregrine Communications, 2nd ed., May © 2006, ISBN# 0976642638, 192 pp. / READ : pp. 159-168, "Alien Energy Device (ED), Code Named 'Crystal Rectangle' and H5 Production"

II) DARA vs. DARPA DANS LE DOCUMENT SUR LE PENTAGEN

Cette référence à la "Defense Advance Research Agency" (DARA) pourrait être une erreur de typo, à moins qu'il y ait deux agences ayant des noms similaires, parce que le nom officiel est DARPA :

Defense Advanced Research Projects Agency (DARPA) Référence : http://www.darpa.mil/

Des variantes du nom de l'agence se trouvent ici : http://www.public.asu.edu/~skiaei/Research%20Projects.htm

Au Pentagone, la "Defense Advanced Research Projects Agency" (DARPA) cherche à mettre au point un lanceur spatial à faible coût.

===========================

http://en.wikipedia.org/wiki/Area_51

Vingtième document posté par Anonyme (24 août 2006)

Victor diffuse deux messages contradictoires dans le même envoi... Le premier est signé "ANONYME II/MI6" - et VM l'a titré :"MESSAGE #20 "Projet SERPO": Un ex-officier du MI6 corrobore le programme ET-humains !" :

"VICTOR. Vous faites un excellent travail. Veuillez diffuser cette information verbatim sur votre immense liste. Ca provient indirectement des Services de Renseignement britanniques [MI6], mais C'EST le récit fidèle d'une certaine expérience personnelle en rapport avec le "Projet CRYSTAL KNIGHT."

Il s'ensuit un très long texte, sans originalité, sur le Programme d'Echange... Mais Victor lui-même semble perplexe : "Véritable Message ou intox, je n'en ai pas la MOINDRE idée, mais ça me parait VRAI; nous devons laisser le soin aux chercheurs du Forum OM de Brendan Burton de percer ce mystère. S'il s'avère que c'est un canular je publierai un RECTIFICATIF."

Il est curieux que sans attendre, Victor se soit empressé d'attribuer un numéro de classement (Message #20) à ce texte douteux. (Sa traduction ferait double-emploi avec ce que nous avons déjà).

Mais surtout, le second message, publié simultanément, lui enjoint de le rejeter comme faux :

"VICTOR : Quoi de neuf dans tout ça ? Quelqu'un s'est juste contenté de reprendre les informations des autres messages que nous avions concoctés, et il en a sorti cet assemblage. Je n'y vois rien de nouveau.

Je doute que ça provienne des Services de Renseignement Britanniques. Je pense que c'est entièrement fabriqué.

Je dois vous signaler que nous avons inscrit deux membres sur votre liste qui surveillent ce qui concerne Serpo ou s'y rapporte, et ils nous font suivre l'information à moi et mon groupe.

J'ai vu les commentaires de Robert Collins publiés sur votre liste et sur l'un des forums de discussion [Open Minds]. S'il ne sait rien du Pentagen, alors il n'est pas introduit dans le circuit autant qu'il le pense, et ses soit-disantes sources ne le sont pas davantage. Je ne supporte pas Robert Collins et sa négativité.

- ANONYME [L'Original]"

Vingt-deuxième message relatif à Anonyme (18 décembre)

Victor Martinez :

"Je vous écris ce qui va suivre afin que tout soit vraiment transparent et que vous n'alliez pas croire que Bill Ryan ou moi vous "cachions des choses", parce que ce n'est PAS et ça n'a jamais été notre mode de fonctionnement.. Je me retrouve dans une situation vraiment étrange, très incomfortable. Je pensais que j'étais sur le point de vous communiquer/diffuser des photographies confidentielles prises sur la Planète Serpo.

En fait, c'est partie remise. Bill doit publier un communiqué dans les prochaines heures, pour vous expliquer la situation dans ses propres termes."

Ensuite il se confie longuement. Le mieux est de reprendre ici sa propre chronologie des évènements :

* Samedi 9 décembre 2006 : Il est environ 9h. J'évoque avec CHRIS IVERSEN, le Principal Modérateur du Forum OM, un certain nombre de choses, et il me demande si j'ai reçu quelquechose de ANONYME, ou si j'ai d'autres nouvelles. Je lui réponds "non," et il me souhaite un bon repas d'anniversaire...

Plus tard dans l'après-midi, j'ouvre ma boîte à lettres, et je découvre un CD dans un emballage anonyme. J'ai tout de suite su ce que j'avais en mains, et je suis allé directement chez Kinko's pour le regarder. Comme je suis incapable de placer un disque dans un ordinateur, j'ai fait appel à l'un des employés, en lui offrant 20 dollars de l'heure en plus de son salaire.

Chaque image ou fichier pesait 13.946 Mo, le genre de choses que je n'aurais jamais pu recevoir sur mon compte WebTV qui est limité à 10 Mo.

J'ai fait faire deux copies, et je suis rentré chez moi. J'ai fait croire aux employés qui avaient pu apercevoir ce travail qu'il s'agissait de scènes tirées d'un prochain film de Science-Fiction.

* Lundi 11 décembre 2006 : j'ai fait passer le disque à un analyste numérique à la retraite, qui a travaillé pour le renseignement, un spécialiste des données et de l'imagerie pour la NSA [il est basé à Linthicum, MD]. J'avais aussi acheté des CDs de musiques pour accompagner la centaiine de photos

Nous avions commencé à travailler sur cette diffusion des IMAGES de SERPO depuis Septembre 2006.

* Jeudi 14 décembre 2006 : j'ai déjeûné avec mon co-modérateur, collègue et ami Bill Ryan, et sa compagne entre 11h12 et 13h24.

J'ai informé Bill de ce que j'avais reçu, je lui ai dit ce que j'avais fait du disque, et j'ai évoqué ce que je comptais faire la semaine suivante [cette semaine] concernant les cinq (5) images qui m'avaient été envoyées sur les directives de ANONYME.

Je n'avais sur moi que la photo des "Levers de Soleils" lors de cette rencontre avec Bill et Kerry. Bill m'a indiqué le FTP du site SERPO.org, aussi j'ai envisagé que mon contact et ami de la NSA pourrait lui envoyer le tout, directement par ce moyen.

* Jeudi 14 décembre 2006 : Mon ami de la NSA me téléphone vers 18h pour m'informer [avec regrets] qu'il s'est trouvé confronté à une masse de problèmes avec ce que le "Gardien du Seuil" de ANONYME m'a fait parvenir. Je suis atterré, EXTREMEMEMENT DESAPPOINTE et découragé par ce qu'il a à dire; la conversation aura duré quatre (4) heures.

NOTE : Vous trouverez en bas de page l'analyse critique des images par mon contact professionnel de la NSA.

* Jeudi 14 décembre 2006 : Vers 23h, j'adresse un e-mail URGENT destiné à ANONYME, pour lui faire part de certains des problèmes signalés par mon ami de la NSA. Je lui demande avec insistance de me fournir une explication.

Alors qu'il m'adressait régulièrement 2-3 emails par jour, JE N'AI PAS EU LA MOINDRE NOUVELLE DE SA PART jusqu'à aujourd'hui, lundi 18 décembre 2006 à 6h du matin.

* Vendredi 15 décembre : à 10h du matin, j'envoie à Bill une copie du CD sur lequel se trouvent les images non-compressées; je ne garde AUCUNE copie personnelle.

* Vendredi 15 décembre : Vers 20h, toutes les images [compressées] ont été téléchargées par mon ami de la NSA sur le site web de Bill, Serpo.org.

* Samedi 17 décembre : Juste après le brunch dominical, il est 13h30, Bill m'appelle précipitamment sur mon portable. pour m'annoncer que son site SERPO.org a été craqué et que deux (2) des photos ont été publiées sur un site de DEbunkeurs !

Les images sont rapidement identifiées comme des FAUX - ce que Bill, mon contact de la NSA et moi-même savions déjà - et d'ailleurs notre intention n'était PAS de les présenter comme authentiques... en aucune façon.

Paradoxalement, cet ACTE CRIMINEL nous aura servi ! Il est important de remarquer que les images dérobées par le CRIMINEL INFORMATIQUE (probablement depuis l'Angleterre) n'étaient PAS les originaux que j'avais reçus du "Gardien du Seuil"; c'étaient les images compressées en JPG et nous avons toute de suite réalisé qu'elles provenaient du site de Bill en raison d'une autre mesure de sécurité :

Les images du CD ORIGINAL qui m'avait été envoyé n'avaient pas du tout les mêmes noms; celles qui ont été téléchargées sur le site de Bill avaient été REnommées par mon contact de la NSA pour apparaître dans l'ordre du téléchargement. C'est COMME CA que nous AVONS SU qu'elles avaient été obtenues illégalement à partir du site web de Bill.

NOTE : Si je suis dégoûté ? Vous n'imaginez pas à quel point je suis scandalisé ! Des chercheurs PROFESSIONELS ne vont PAS fouiller dans les ordinateurs personnels, ils ne s'introduisent pas chez vous pour y placer des mouchards téléphoniques, ou des traceurs-espions [comme c'est arrivé récemment à deux chercheurs de renom au Nouveau-Mexique].

REFLECHISSEZ UN MOMENT : essayez de vous imaginer des enquèteurs professionnels comme Stan Friedman, Nick Redfern, Timothy Good, le Dr Bruce Maccabee, le Dr James Deardorff, Bob et Ryan Wood, Paola Harris, Jim Marrs, Bob Collins, etc., qui auraient recours à ce genre d'ACTIVITE CRIMINELLE.

Je ne citerai pas ici le nom de guerre que s'est donné ce rat d'égout... je ne lui ferai pas cette joie.

Nous avons évoqué la mise en ligne de ces documents, et Bill m'a dit qu'après avoir pu voir l'ensemble des images (souvenez-vous qu'il ne les avait pas toutes vues lors du déjeûner jeudi), il a changé d'avis et a décidé de les RETIRER. Ces cinq (5) images devront attendre une nouvelle clarification de la part de ANONYME.

NOTE : Seule la photo des "Levers de Soleils" est visible actuellement sous le titre "94 sur 100."

Je suis en accord avec sa décision... et je l'approuve quoiqu'il décide de faire à ce stade; il a toute ma confiance.

NOTE : Ceci explique POURQUOI on passe de "100 sur 100" à "95 sur 100" [dans le domaine public] puis enfin à "94 sur 100."

DECLARATION FINALE :

Bill et moi ne savons PAS ce qui s'est VRAIMENT passé... il est possible d'élaborer toutes sortes d'hypothèses.

a) Puisque nous n'avons PAS affaire à l'ANONYME d'origine, tout celà pourrait bien être une campagne de Désinformation mise en place pour INVALIDER les Messages du premier ANONYME que j'avais publiés entre le 2 novemnbre et le 21 décembre 2005. En d'autres termes, un effort concerté serait à l'oeuvre pour effacer l'histoire du "Projet SERPO" et tenir le public à l'écart, allant même jusqu'à l'empêcher d'envisager qu'un tel programme d'échange ait pu avoir lieu.

b) Le journaliste d'investigation GARY S BEKKUM, auteur du site http://www.starstreamresearch.com/

a évoqué le fait que par le passé [à propos de documents MJ-12], des éléments d'information "au-dessus de top secret" [le Message #19 du "Projet SERPO" que l'on retrouve confirmé ici : http://www.lanl.gov/history/index.shtml ]

ont été/ou sont encore mélangés à de pseudo-révélations sur les Ovnis.

c) Ce pourrait être une manière de tester la crédulité du public qui aimerait/souhaiterait croire que les fausses images qu'on lui montre puissent passer pour des vraies.

d) Ce qui est montré avec "94 sur 100" et les quatre (4) autres images gardées en réserve, pourrait bien être une représentation de ce que les 11 Membres d'Equipage ont vu sur SERPO [j'en doute], mais elles ne sont PAS authentiques.

En fait, elles ont TOUTES une origine TERRESTRE, ainsi que l'a démontré l'équipe d'investigation du Forum Open Minds, et c'est par eux que Bill et moi avons été alertés.

Si ANONYME n'a pas été en mesure d'obtenir les documents ORIGINAUX d'une source fiable à Bolling AFB [là où tout le matériel/les fichiers/les photos/les cahiers du "Projet SERPO" sont entreposés], afin d'en tirer des copies AUTHENTIQUES à partir des VRAIS originaux, alors il aurait du me le dire ouvertement afin que ce soit clair pour moi de même que pour tous les autres.

Au lieu de celà, Bill et moi nous retrouvons dans une position très inconfortable, à devoir SOUSTRAIRE de l'information - en priver toute la communauté ufologique - et nous détestons l'un comme l'autre nous retrouver dans une telle situation.

e) Le Dr CHRISTOPHER M "Kit" GREEN, membre de l'"Equipe des 5"

http://www7.nationalacademies.org/afstb/tiger_home_page.html

m'avait écrit cet email privé, avec le Dr Hal Puthoff en copie, le jeudi 10 novembre 2005 :

VICTOR :

Je respecte et soutiens totalement ce que vous avez entrepris. Je n'ai PAS la moindre idée de ce qui se passe [concernant les Messages de SERPO], mais Hal et moi pensons que c'est TRES important et TRES COMPLEXE.

...."

La PRESCIENCE du Dr Green et son commentaire plein de bon sens - publié il y a plus d'un an - est toujours autant d'actualité ! Ce qu'il sous-estimait peut-être - ou peut-être pas - c'est l'extraordinaire complexité de cette affaire Serpo ! Bill et moi sommes sidérés.

"Plus les choses EVOLUENT, plus ça revient au MEME."

Ce que les détracteurs ne savent pas, c'est justement l'étendue de ce qu'ils ignorent.... Je veux dire par là que si le public dans son ensemble connait 250 éléments du puzzle SERPO, et que les abrutis du forum des débunkeurs en connaissent 500, ce qu'ils continuent d'IGNORER c'est qu'il y a encore 500 autres éléments à découvrir dont Bill et moi AVONS CONNAISSANCE !

C'est ce que j'entends par : "Ce qu'ils ne savent pas, c'est justement l'étendue de ce qu'ils ignorent."

FACE A LA REALITE : Est-ce que tout celà implique que le "Projet SERPO" n'a jamais vu le jour ? NON, pas du tout ! En fait - de mon point de vue - ça confirmerait plutôt que ça s'est réellement produit puisque TANT d'individus semblent à l'affut derrière chaque caillou en train d'essayer de le DIScréditer ... mais POURQUOI ?

POURQUOI ne s'en prennent-ils pas à la Théorie de la Terre Creuse, aux évènements de la Forêt de Rendelsham, à l'Incident de Kecksberg, à Betty & Barney Hill, etc.?

POURQUOI le "Projet SERPO?!"

Leur obsession envers ce projet au point d'y penser 24/7, suggère en effet que vous êtes TOUS bien trop stupides pour vous faire une idée par vous-mêmes, et ils s'autorisent à venir vous prendre par la main pour vous montrer où se trouve "la vérité."

Qu'ils aillent au diable... Jugez par vous-mêmes sur les PREUVES qui vous sont apportées et demeurez libres de vos opinions... Ne laissez pas ces SERPO-névrotiques, glandeurs en pantoufles, et polleurs de forums décider pour vous !

------------------------------------------

LETTRE OUVERTE A MON ANONYME ORIGINAL :

Le 1er novembre 2005, vous m'avez adressé un email dévastateur qui avait pour titre, "Explosif !" si vous vous en souvenez. Ce premier email, suivi par des centaines d'autres - [dont beaucoup n'ont pas été publiés, représentant plus de 3.200 mots, et que j'ai conservés en lieu sûr, à l'abri des hackers], que j'avais résumés sous la forme de communiqués très exhaustifs - venait d'inaugurer un phénomène mondial parmi la communauté ufologique, amenant à considérer une possibilité qui n'avait jamais été envisagée jusqu'ici :

A savoir, que le gouvernement US avait envoyé 12 astronautes militaires de la Terre vers un autre monde pendant 13 ans.

WOW!

Grâce à la gentillesse, la générosité, et l'assistance technique de Bill Ryan, mon co-modérateur - et à ma prestigieuse Liste de Diffusion ufologique - nous avons réussi à faire entendre votre message et votre histoire dans la communauté ufologique, jusqu'à toucher un large public moins averti. Encore très récemment des magazines continuent de véhiculer l'histoire du "Projet SERPO", malgré tous les Débunkeurs de la Terre ! Veuillez vous reporter au numéro de Jan/Fev. 2007 du Magazine ATLANTIS RISING, pages 29, 31, 63, et 64.

Dans votre email en date du 14 décembre 2006, titré "Problèmes", vous me faites comprendre qu'il y a "trop d'individus qui cherchent à percer mon identité", et vous m'avez demandé de supprimer tous vos emails, ce que j'ai donc fait sans tarder, SAUF le tout premier du 1er novembre 2005.

Je peux comprendre que vous souhaitiez vous retirer et laisser un autre ANONYME prendre la suite... Pourquoi devriez-vous subir la frénésie de tous ces curieux, qui sont étonnament bien plus préoccupés de savoir QUI vous êtes, que de se pencher sur l'information et les messages en eux mêmes ?! J'en serais sûrement au même point que vous !

J'ai une profonde ADMIRATION et le plus grand RESPECT pour toutes ces années où vous avez servi le pays, et votre immense contribution en tant qu'éditeur du "Livre Rouge," lequel est offert au Président des Etats-Unis tous les cinq (5) ans, et rassemble toutes les données concernant les contacts des aliens avec les U.S. et les autres pays.

Par ailleurs, j'ai été très heureux d'apprendre de l'un de vos collègues - qui a le rang d'attaché de Cabinet et dont je suis un ami - que vous aviez été très heureux de recevoir le colis de 12 kgs que je vous avais envoyé pour Noël 2005.

J'espère que vous garderez un bon souvenir de moi en parcourant ce merveilleux livre que j'y avais ajouté, L'UNIVERS : LE GUIDE ULTIME EN IMAGES et que vous aurez remarqué que j'avais placé le marque-pages... à la page 404 pour indiquer l'origine de nos "amis très particuliers"

JE SAIS que vous allez venir en Californie pour le XXXXX XXXXX XXXXX dans la Ville de XXXXX, et Bill Ryan et moi-même vous réitérons notre invitation permanente, afin que vous puissiez envisager de reprendre contact avec l'un de nous deux, dans le cas où vous souhaiteriez reprendre et poursuivre vos efforts en vue de la Divulgation. Parce que VOUS-MEME, vos collègues de la DIA, ainsi que Bill et moi, avons jusqu'ici obtenu des résultats très favorables en propageant ces éléments en direction d'une audience très étendue.

Dans ce colis, j'avais également rappellé toutes mes coordonnées - elles n'ont pas changé - y compris des photos de moi pendant des remises de prix dans le domaine éducatif, ma bio, etc.

UNE NOUVELLE FOIS : Bill Ryan se joint à moi pour vous souhaiter le meilleur et nous respecterons votre décision, quelle qu'elle soit, concernant les prochaines révélations OVNIs/SERPO.

------------------------------------------

QUELQUES BRIBES CONCERNANT L'ACTUEL ANONYME :

Bien qu'à présent je ne demeure peut-être pas dans les meilleurs termes avec lui/elle, je ne reproduirai ici AUCUN des emails que j'ai reçus de Septembre 2006 jusqu'à ce jour. [En fait, ils ont TOUS été EFFACES.] Cependant, ce qui suit a été assemblé à partir de trois (3) emails, en ne gardant que les éléments les plus pertinents.

VICTOR :

- Les photographies ont été développées et transférées à partir d'une pellicule 35 mm en format numérique par XXXXX XXXXX, Le Gardien du Seuil.

- 102 militaires ont suivi l'entrainement pour la "Mission du Projet Crystal Knight."

- 16 finalistes furent retenus. 12 principaux et 4 remplaçants. Il n'y a aucun survivant de l'équipe originale, mais il y a deux (2) survivants parmi les remplaçants.

- LES PROCHAINS MESSAGES comporteront : des photographies de toute l'équipe sur Serpo, 66 photographies de Serpo, y compris les villages Ebens, les Ebens et leurs enfants.

- La prochaine diffusion comprendra de la musique Eben. Vous serez surpris par la musique Eben. Nous possédons des heures d'enregistrement sur bandes.

- Nous diffuserons également des extraits [journal], et d'autres exemples, selon notre stratégie.

- A part les deux (2) membres d'équipage qui sont restés, tous les corps ont été ramenés. Les Ebens sont nos amis ... Ils me manquent beaucoup.

------------------------------------------

A présent, ce qui va suivre est une reproduction fidèle, mot pour mot, AUTHENTIQUE (!) de l'email original [VERITABLE !] que m'a adressé mon contact de la NSA concernant la photo "Les Levers de Soleils" ainsi que TOUTES les photos que Bill Ryan a publiées sur le site SERPO.org :

VICTOR:

Sujet : RAPPORT DE L'ANALYSTE NUMERIQUE - retraité - DU RENSEIGNEMENT, NATIONAL SECURITY AGENCY, Ft. Meade, MD / RAPPORT D'ANALYSE PHOTOGRAPHIQUE SUR SIX PHOTOS de SERPO, 17 Décembre 2006

RE : Conversion de Six Images au format .JPG

RESULTAT D'EXPERTISE :

Six images au format numérique m'ont été fournies pour examen. La conclusion de l'analyste est que ces six images requièrent une investigation plus approfondie, une analyse plus fine aux fins de vérification, et qu'elles manquent de crédibilité pour diverses raisons techniques. Leur qualité est très inférieure aux standards de la NASA/JPL dans les années 1960. Cet assemblage de six images, censées faire partie d'un ensemble, ne parait pas justifié.

La probabilité parait assez faible que ces six images aient un rapport avec la divulgation sur Serpo.

Détails de l'examen en imagerie :

Les six images originales nous ont été fournies au format .BMP, nommées : "serpoimages0001.bmp" à "serpoimages0006.bmp."

Les fichiers reçus n'étaient pas encodés. Les noms originaux des images fournies ont été modifiés pendant la sauvegarde en format .JPG, afin de s'assurer d'un classement plus efficace au cas où nous recevrions par la suite d'autres documents dans la même catégorie. Des repères ont montré que les images originales de cette série se trouvaient dans le "Volume 12, Section 24." [Bolling Air Force Base, Répertoire "Projet SERPO".]

Toutes les images (en comprenant les zones blanches des cadres) comportaient 1700 x 2800 pixels et chacune pesait environ 14.3 Mo. Pour permettre leur affichage et leur manipulation sur Internet, les images ont été ramenées à 800 pixels en largeur, et de 427 à 935 pixels de hauteur, proportionnellement. Une réduction de 2% dans le rouge a été appliquée pour compenser la conversion au format .JPG non-progressif à 15% de compression.

Excepté les recadrages nécessaires pour éliminer les bords blancs, les images ont été délibérément laissées en l'état, sans utiliser de filtres logiciels. L'image originale #97 était inversée verticalement. Nous avons effectué une rotation de 180 degrés. Les six images originales en .BMP n'ont pas fait l'objet d'une analyste stéganographique détaillée.

Un effet de moirage a été observé sur ces images, plus particulièrement avec la #94a et la #94b. C'est typiquement la conséquence du passage au scanner d'un document couleur en demi-tons. Ces effets ou lignes d'interférences sont nettement plus visibles sur les originaux en .BMP que sur les versions plus réduites en .JPG.

Ces effets de moirage ne sont jamais présents sur les scans direct de pellicule 35 mm, ou les impressions en valeur continue à partir d'un format numérique.

Inversement, les effets de moirage (et les bordures noires irrégulières, particulièrement significatives autour des images #98 et #99) se produisent quand on scanne des images à partir de pages imprimées, dans des livres, des magazines, etc..

- Analyste retraité de la NSA

Le 21 juin 2007, Victor Martinez publie 3 Messages (23-24-25).

Vingt-troisième Diffusion

"L'ALIEN EN FUITE et l'INCIDENT DE LA PORTE 3"

Sur la liste de Victor Martinez, un destinataire avait soulevé une question incongrue : "Bon sang, qu'est-ce cet incident de la Porte 3 ????"

Victor vient de répondre : "C'est un sujet qui avait été évoqué en Décembre 2005, quand j'étais en communication régulière avec l'ANONYME qui divulgait le "PROJET SERPO". Ce qui va suivre n'est qu'un (1) email parmi des centaines d'inédits que j'ai toujours en ma possession.

Quelqu'un ayant "sorti le génie de la bouteille" (Paul McGovern ?), je viens d''être autorisé à diffuser ce qui va suivre, une information toujours CLASSIFIEE sous peine de poursuites; si on devait s'en prendre à moi, celà ne ferait que VALIDER cette information.

Voici donc la véritable histoire de l'Incident de la Porte 3, racontée par ANONYME

Message E-mail
De : ANONYME
Date : Jeudi 15 Déc. 2005, 8:39 p.m. (PST+3)
Destinataire : Victor Martinez
Sujet : L'ALIEN EN FUITE et L'INCIDENT DE LA PORTE 3

"VICTOR : J'ai bien reçu ta demande, et je t'en remercie; qui t'a parlé de cet évènement ? Il est toujours hautement classifié, et ceci doit rester entre nous à moins que tu reçoives le feu vert de l'un des membres de notre groupe [DIA-6].

C'est l'histoire véridique de l'Incident de la Porte 3

DATE : Cet incident a eu lieu en Avril 1983.

ARRIERE-PLAN : La Porte 3 était l'une des entrées du Complexe de Groom Lake. Cette porte séparait le complexe de Groom Lake et l'Aire 51. Les portes d'accès au complexe de Groom Lake étaient sous la responsibilité d'une compagnie de sécurité privée [Wackenhut Corp]. Le complexe était gardé à la fois par des gardes privés et des gardes militaires.

EVENEMEMENT : L' incident s'est produit quand un "Visiteur" [Entité Extraterrestre/ETE], qui était hébergé sur la zone S-2 de l'Aire 51, s'est échappé. Une recherche intensive a été lancée par les militaires et les personnels privés. Le Visiteur était à pieds, et il avait quitté la zone souterraine S-2 par une porte de cave restée ouverte.

RECIT : Le Directeur de la Sécurité pour le complexe de Groom Lake et un agent de l'AFOSI (Air Force Office of Special Investigation), faisaient partie du groupe de recherches. Cet agent était l'officier du contre-espionnage du complexe. Ils se déplaçaient tous les deux à bord d'une jeep, entre la porte arrière de Groom Lake vers la porte qui mène à l'Aire 51, qu'on appelle la Porte 3.

Alors que la jeep approchait de la Porte 3, l'agent de l'OSI a remarqué que le garde n'était pas à son poste, à l'extérieur de la guérite. Ils ont parqué la jeep, et l'agent de l'OSI en est descendu pour enquêter.

MASSE CRITIQUE : L'agent de l'OSI s'est avancé jusqu'à la porte, à la recherche du garde. En s'approchant, il a remarqué des trâces de sang sur la partie intérieure de la porte. L'agent de l'OSI a constaté qu'il ne subsitait à cet endroit que des restes humains éparpillés.

L'agent de l'OSI est revenu vers la jeep, et il a appellé le Contrôle Central de Sécurité (le bureau principal de sécurité du complexe) pour faire son rapport. Le Directeur de la Sécurité a joint son bureau en utilisant le téléphone radio dont la jeep était équipée. L'agent de l'OSI, armé seulement d'un pistolet automatique, a parcouru les environs à la recherche du coupable.

FLASHPOINT : L'agent de l'OSI a localisé le "Visiteur," qui était allongé à proximité d'une canalisation d'eau souterraine. L'agent de l'OSI a braqué le Visiteur, lui ordonnant de se rendre. Le Visiteur s'est éloigné, et l'agent de l'OSI l'a suivi. Un peu plus tard, l'agent de l'OSI a fait un tir de sommation en direction du Visiteur. Celui-ci s'est retourné, et il a pointé quelquechose en direction de l'agent.

L'agent de l'OSI a alors tiré sur le Visiteur, le touchant à la poitrine de deux (2) balles de son calibre 45. Le Visiteur est tombé. Il a fallu attendre 18 minutes avant que des renforts de sécurité parviennent sur les lieux. Le Visiteur a été entravé, puis ramené vers la zone S-2. Le Visiteur s'est remis de ses blessures.

LES SUITES : Le FBI et l'AFOSI (Air Force Office of Special Investigation) ont enquêté sur cet incident.

CET INCIDENT EST TOUJOURS CLASSIFIE.

A suivre....
ANONYME

Vingt-quatrième Diffusion

"Interview avec le Dr Craig McPherson, scientifique et ancien employé de l'Aire 51."

Vingt-cinquième Diffusion

"Examination of the Eben Transport Craft"

Malheureusement pour Victor Martinez, la Diffusion #25 est un copié-collé d'une partie du Châpitre 3, pages 152-153 et partiellement 154, du livre "Exempt from Disclosure" 2nd Edition du Capitaine Robert Collins.

En tant qu'Editeur du livre, Victor Martinez aura du s'apercevoir qu'on lui repassait le même texte.

Victor a rappellé que Robert Collins tenait son information de l'Equipe Alpha "LANL-Z", ainsi qu'il l'explique page 151.

Robert Collins dit l'avoir transmise à Gene Lakes, qui a confirmé son authenticité (Page 157 de EfD).

Quelques années plus tard, un Anonyme de Washington (qui ferait partie de la DIA), lui a adressé une version légèrement corrigée. Victor prétend donc, d'une part, que sa source n'est pas la même, et d'autre part qu'il s'agit d'une mise à jour.

Vingt-sixième Diffusion

Le 26ème Message, diffusé le 22 août par Victor Martinez tient en deux pages; il traite d'un évènement qui serait survenu en Urss, à Ceremchovo, rapporté le 12 janvier 1985 par le correspondant local de la CIA. (cliquez pour agrandir)

Vingt-septième Diffusion

Victor Martinez, dans ce qu'il nomme les Messages #27 et #27a publié les transcriptions d'une partie des séances de briefing enregistrées sur cassettes, du 6 au 8 mars 1981 et du 9 au 12 octobre de la même année, dans sa retraite de Camp David, Maryland.

Le contenu de ces 54 cassettes de 60 et 90 minutes avait été transcrit, à la demande du Président par un assistant de la CIA dument habilité.

"Des personnels de la DIA et du Département de la Défense ont eu accès à ces cassettes parce que certains de ces enregistrements traitent d'une menace aliène d'une HAV [Hostile Alien Race] particulière, et concernent donc directement la Défense.

POURQUOI : il y a deux raisons qui justifient la diffusion de cette information :

1) Comme dans le cas de la divulgation du "Projet SERPO", 25 ans se sont écoulés et la classification pourrait légalement être remise en cause.

2) De nombreux autres pays ont mis en ligne leurs rapports de manifestations d'Ovnis, le Canada, la Grande-Bretagne, en Amérique Latine, ce qui a eu pour effet de relacher quelque peu les tensions au sein de la communauté du renseignement US.

Je suis bien conscient que la lecture des éléments biographiques pourra paraître superflue, cependant je vous conjure de prendre le temps nécessaire pour bien comprendre la tournure d'esprit du Président Reagan (et ça m'a pris environ 80 heures pour tout mettre en place). Il aimait plaisanter, et vous en aurez un aperçu en lisant les compte-rendus.

J'ai eu la surprise de voir apparaître en clair les noms des huit participants à ces rencontres, et j'ai même l'identité du transcripteur de la CIA. Il est toujours en vie, de même que cinq des huit interlocuteurs; j'ai donc pris sur moi de gommer les noms et de les remplacer par "Conseiller #1" - "Conseiller #4."

Le cinquième individu est surnommé "The CARETAKER." Je ne veux pas être responsable d'un harcèlement envers ces personnes.

J'adresse également ces documents aux plus hauts responsables de l'actuelle administration, des agences de Renseignement, à des membres du MI5, MI6, du KGB, et à la Maison-Blanche."

Enregistrement des entretiens confidentiels qui ont eu lieu à Camp David, Maryland. Briefing du Président Ronald Reagan au sujet des Ovnis et des visites extraterrestres sur Terre. Entre le 6 et le 8 mars 1981.

William Casey : Bonjour Mr le Président. Ainsi que nous en avons parlé en Février, ce briefing présente des informations surprenantes et très hautement classifiées. Je ne suis pas certain... oh, well, ce n'est pas à moi de décider qui doit être dans cette pièce. La décision vous appartient, Mr le Président. Nous avons un menu assez chargé, nous devrons évoquer de nombreux évènements passés, mais je pense que vous apprécierez une présentation chronologique. Je suis certain, Mr le Président, que vous aurez beaucoup de questions à poser.

Toutes les questions qui m'ont été posées par le Conseiller #2 seront abordées durant ce briefing. J'ai demandé au Chargé de Mission de conduire ce briefing. Il est employé sous contrat à la CIA et c'est lui qui détient toute cette information. Est-ce que nous sommes au complet ?

Président : C'est à vous de voir, Bill. Je suppose que tout le monde ici dispose des accréditations nécessaires, n'est-ce pas ?

WM Casey : Well, tout le monde est là, mais comme vous allez le voir, Mr le Président, ce matériel est de très haut niveau. Il est classifié ATS ("Above Top Secret)." Il a sa propre classification et ses codes particuliers. Il est rangé dans un coffre spécial, nous avons des imprimantes et des copieurs spécialement dédiés. Tout est imprimé sur des papiers spéciaux et rangé dans des chemises appropriées. Le Chargé de Mission a pris toutes les précautions nécessaires pour s'assurer que ce matériel ne risque pas de fuiter ou d'être recopié par des personnes qui ne seraient pas habilitées.

Un groupe spécial est affecté à la préservation de ce matériel. Le Chargé de Mission est chargé de préserver cette information et tout ce qui va avec. Je préfèrerais, Mr le Président, que vous décidiez qui doit être présent. Nous devons avoirprésent à l'esprit que ce matériel est un secret très bien gardé. Bien que des éléments de cette histoire aient circulé depuis pas mal d'années, très peu de faits réels sont vraiment connus du public. Il y a bien eu quelques fuites sauvages, mais bon nombre ont été discréditées.

Président : OK, Bill, je pense que nous devons avoir ici le Conseiller #1, vous-même, le Conseiller #3 et Caspar également. Je pense que le Conseiller #2 ainsi que Michael peuvent nous quitter.

Conseiller #2 : Mr le Président, excusez-moi, mais je ne tiens pas à connaître cette information. Vous comprenez, ça me laisse la possibilité de nier que ça existe, et d'être crédible.

Michael Deaver : Mr le Président, je ferai comme vous le souhaitez. C'est surement un sujet intéressant, mais est-ce que je dois en avoir connaisance ? Je ne le pense pas.

Président : OK, je pense que ça vaut le coup.

WM Casey : Merci Mr le Président. Je passe la parole au Chargé de Mission.

Conseiller #3 : Mr le Président, et Mr le Directeur, j'ai déjà eu droit à ce briefing.

Je peux rester ou vous quitter. Le Secrétaire Weinberger et moi avons été briefés il y a quelques semaines.

Secrétaire Weinberger : Mr le Président, comme vous le savez, nous n'en avons pas terminé de ce problème avec les soviétiques à Berlin. Je pense que nous devrions nous concentrer là-dessus. Le Conseiller #3 et moi-même allons vous laisser parler de ça entre vous.

Président : OK, Casp, je pense que vous et le Conseiller #3 pouvez partir. Merci d'être venus.

WM Casey : OK, Mr le Président, nous serons en petit comité. Je pense que c'est une bonne chose.

Président : OK, je suis impatient de vous écouter. Allons-y.

Le Chargé de Mission : Bonjour, Mr le Président. Pour commencer, je voudrais vous informer sur ma formation. Si vous avez des questions pendant ce briefing, n'hésitez pas à m'interrompre. Je suis employé par la CIA depuis 31 ans. J'ai été en charge de ce projet depuis 1960. Cette information est traitée par notre groupe spécialement formé qu'on appelle le "Groupe 6".

Président : Bonjour, j'espère, ou du moins je crois bien que j'aurai des questions à vous poser. Bill m'a déjà briefé en Janvier, mais je ne suis pas sûr ... huh ... Bon, est-ce qu'il m'a donné tous les détails, non, surement pas ... huh ... OK, Bill n'a surement pas eu le temps de tout me raconter, parce que nous n'avions qu'une heure devant nous...

WM Casey: Mr le Président, je vous avais seulement donné un aperçu sur le NSDD (National Security Decision Directives), que nous voulons intégrer dans le processus global de décisions sur ce sujet. Le Conseiller #3, Caspar et moi-même avons maintenant bien d'autres détails à vous communiquer que ce dont je disposais en Janvier. L'administration précédente n'était pas trop pressée de nous livrer ce qu'elle savait pendant les briefings de Novembre et Décembre.

Président : Bon, je connaissais un peu le sujet. Ca remonte à 1970. Nixon était très au courant, et il souhaitait partager ce savoir avec quelques amis. Nixon m'a montré quelques papiers. Je ne sais pas de qui il tenait ça, mais ... huh ... il était question du Nouveau Mexique, et d'autres endroits. Nixon... huh ... il était fasciné par ces affaires.

Il m'a montré quelquechose, une sorte d'objet ou un mécanisme qui provenait de l'un de leurs engins. Ca venait du lieu du crash au Nouveau Mexique.

Je me demande si ... huh ... Est-ce que nous savons ce que c'était ? A l'époque on n'était pas très sûrs, mais maintenant, ça fait onze ans... On devrait savoir.

Le Chargé de Mission : Mr le Président, je peux répondre à certaines de ces questions. Est-ce que je dois commencer ?

Président : Oh, c'est-à-dire... A quel niveau ça se situe ? Comment on appellait ça ? Je ne m'en souviens plus.

WM Casey : Mr le Président, c'était protégé par mot de passe. On dit que c'est codé Top Secret. Cette information est au-delà du Top Secret, comme je l'ai dit auparavant. Elle a sa propre classification. C'est très compartimenté.

Président : Bon, je pense que c'est un minimum. Est-ce que ça enregistre ?

Le Chargé de Mission : Non, Mr le Président, à moins que vous le souhaitiez.

WM Casey : Oui, ça enregistre. C'est une femme de la CIA qui s'en charge. Je pense que c'est nécessaire. Je ne veux pas que nous fassions d'erreurs que nous pourrions regretter ensuite. Le Conseiller #4 devrait rester avec nous, parce qu'il est un des Chargés de Missions sur cette information.

Président : Bon, je veux que nous évitions toutes les fuites possibles. Comme je ne sais pas de quoi nous allons parler ... huh ... oh, bon, Bill je pense que c'est à vous de décider. Le Conseiller #4 devrait rester. Je pense qu'il devrait ... huh ... oh, OK, bon, Bill, c'est vous qui décidez.

WM Casey : OK, je pense que le Conseiller #4 va rester avec nous. Mais je pense que la femme de la CIA devrait rester également. Voilà ma décision.

Président : OK, je pense qu'on devrait se préparer, laissez-moi quelques minutes. Le temps de se restaurer un peu, ou bien quelques snacks. Combien de temps ... huh ... oh, environ une heure ?

Le Chargé de Mission : Mr le Président, je pense que nous en avons pour une heure, au moins pour la première partie. C'est un sujet très complexe à aborder. Je peux le faire en une heure, mais ça peut durer plus longtemps selon les questions qui viendront ensuite.

Président : OK, je vois. Faisons un break.

(Pause)

Le Chargé de Mission : OK, Mr le Président, est-ce que nous sommes prêts ?

Le Président : Oui, allons-y

Le Chargé de Mission : Mr le Président, ainsi que je l'ai évoqué plus tôt, je rappelle que ce briefing relève de la plus haute classification dans l'administration américaine. Je vais commencer par une série de diapositives. L'essentiel de ce briefing est sur des diapos, mais j'ai prévu un sommaire écrit pour chacun des participants.

Le Président : Oh, OK, est-ce que nous allons ... on peut suivre sur le papier ?

Le Chargé de Mission : Oui, Mr le Président, vous pouvez suivre sur le papier qui est devant vous.

Le Président : Merci.

Le Chargé de Mission : Les Etats-Unis d'Amérique ont été visités par des visiteurs Extraterrestres depuis 1947. Nous en avons la preuve. Toutefois, nous avons également la preuve que la Terre a été visitée depuis des milliers d'années par différentes races d'Extraterrestres. Mr le Président, j'employerai désormais le terme ETs pour en parler. En Juillet 1947, un événement remarquable est survenu au Nouveau Mexique. Pendant un orage, deux vaisseaux ETs ont subi un crash. L'un au sud-ouest de Corona, Nouveau Mexique, et un autre près de Datil, Nouveau Mexique. L'Armée U.S. Army a fini par localiser les deux sites, et a récupéré tous les débris ainsi qu'un Alien urvivant. Je le nommerai "EBE 1".

Le Président : Qu'est-ce que ça veut dire ? Avons-nous des codes ou une terminologie particulière pour ce sujet ?

Le Chargé de Mission : Mr le Président, EBE signifie "Entité Biologique Extraterrestre". C'est l'Armée qui à l'époque avait donné ce nom de code à cette créature. Elle n'était pas d'origine humaine, et il avait fallu inventer un terme pour en parler. Alors, les scientifiques avaient choisi EBE 1. Nous l'appellions également "Noah." La terminologie était différente selon les militaires et les services de renseignement à l'époque.

Le Président : Est-ce que nous en avons ou en avions d'autres ? Le chiffre "1" semble indiquer qu'il y en avait plusieurs.

Le Chargé de Mission : Oui, nous en avions d'autres. A cette époque, le terme était celui de EBE mais sans les chiffres. Nous allons vous expliquer comment nous avons eu connaissance des autres.

Le Président : OK, désolé, je me posais la question, mais je suppose que vous allez y venir. Continuez...

Le Chargé de Mission : Tous les débris et les EBEs que nous avions récupéré du premier site de crash furent amenés au terrain militaire de Roswell, au Nouveau Mexique. EBE fut soigné pour quelques blessures superficielles, puis emmené aux Laboratoires de Los Alamos, ce qui était l'endroit le plus sécurisé au monde. Des aménagements spéciaux furent réalisés pour EBE. Les débris furent ensuite transférés à Dayton, Ohio, au siège de l'Air Force Foreign Technology Division. Le deuxième site fut seulement découvert par des ranchers en 1949. Il n'y avait aucun Alien en vie. L'épave fut transférée à la base militaire de Sandia à Albuquerque, Nouveau Mexique.

Le Président : OK, j'ai une question, concernant le premier site, il y avait combien d'aliens dans le vaisseau ?

Le Chargé de Mission : Cinq aliens morts et un survivant. Les corps des Aliens morts furent transportés à Wright Field, Ohio, et conservés dans des sortes de glacières. Ils furent ensuite transférés à Los Alamos où des containers spéciaux avaient été conçus pour empêcher qu'ils se décomposent.

Il y avait quatre Aliens morts sur le second site de crash. Leurs corps étaient dans un état de décomposition avancée. Ils avaient été exposés dans le désert pendant deux ans. Des animaux, et le temps, avaient fini de les dégrader. Leurs restes furent acheminés à la Base de Sandia, puis à Los Alamos.

Nous avions établi que les deux vaisseaux étaient du même type, et les corps des aliens étaient identiques. Ils étaient exactement semblables.

Ils avaient la même taille, le même poids, et les mêmes caractéristiques physiques. Vous voyez ici les photographies des aliens.

(Pause)

Le Président : Pouvons-nous les ranger dans une catégorie ? Je veux dire, est-il possible ... disons, de les relier à quelquechose de terrestre ?

Le Chargé de Mission : Non, Mr le Président. Ils n'ont pas les caractéristiques des humains, sauf qu'ils ont des yeux, des oreilles, et une bouche. Leurs organes internes sont différents. Leur peau est différente, leurs yeux, leurs oreilles, et même leur système respiratoire est différent. Leur sans n'était pas rouge, et leur cerveau était entièrement différent de celui des humains. Nous ne pouvions les ranger dans aucune catégorie humaine. Ils avaient une peau et un système sanguin, mais leur peau différait totalement de la peau des humains. Leurs yeux comportaient deux sortes de paupières. Probablement parce que la luminosité était intense sur leur planète d'origine.

Le Président : Je vous devance peut-être un peu, mais savons-nous d'où ils venaient ? De Mars, de notre système solaire, ou d'ailleurs ?

Le Chargé de Mission : Oui, Mr le Président, nous savons d'où ils venaient. Je peux vous répondre maintenant, ou bien nous y viendrons dans le cours du briefing.

Le Président : Non, non, je vous en prie, continuez. Je peux attendre.

Le Chargé de Mission : Merci, Mr le Président. EBE est resté en vie jusqu'en 1952, puis il est mort. Nous avons appris beaucoup de lui. Bien que EBE n'ait pas été doté d'organes vocaux comme les humains, il lui était possible de communiquer grâce à une opération que les médecins militaires avaient pratiquée sur lui. EBE était extrêmement intelligent. Il avait appris l'anglais très rapidement, essentiellement à l'écoute des personnels militaires qui s'occupaient de lui et étaient chargés de sa sécurité.

EBE était hébergé dans un endroit spécialement affecté à Los Alamos et sur la base de Sandia. Bien que de nombreux médecins militaires, des scientifiques, et quelques civils sélectionnés aient été autorisés à l'examiner, EBE n'a jamais manifesté le moindre agacement. EBE nous a aidés à comprendre le fonctionnement de nombreux dispositifs retrouvés sur les lieux des crashes. EBE nous a montré comment les faire marcher, en particulier un appareil de communication. Il nous a expliqué le fonctionnement d'autres appareils.

Le Président : Excusez-moi, mais vous parlez de cette créature comme IL. Etait-il sexué ?

Le Chargé de Mission : Je suis désolé, Mr le Président, oui, c'était un male. La race des EBEs se compose de males et de femelles.

Le Président : OK, merci. Continuez.

Le Chargé de Mission : Merci, Mr le Président. EBE est mort de ce que les médecins militaires ont qualifié de causes naturelles. Je ne pense pas qu'on puisse se faire une idée précise de ce qui a causé sa mort. Bien que nous ayons eu cinq ans pour étudier EBE, nous n'avions pas de références médicales auxquelles comparer le corps d'EBE, selon des standards habituels. Ce fut une grande perte de le voir mourir, parce qu'il représentait la plus importante étude que des humains pouvaient espérer réaliser. Un visiteur d'une autre planète... Un autre monde. EBE nous a expliqué où, dans l'univers, il se sitait. Ce système solaire se nomme Zeta Reticuli, et il se trouve à environ 40 années-lumière [38.42] de la Terre. La planète d'EBE appartenait à ce système.

Le Président : OK, où est-ce que cela se situe par rapport à ce que nous connaissons ?

Le Chargé de Mission : Bien, Mr le Président, l'étoile la plus proche de nous est à quatre années-lumière. Je peux vous montrer dans quelle constellation elle se trouve.

Le Président : Non, je ne connais pas bien l'astronomie. Je voulais seulement me faire une idée de la distance. Combien de temps a-t-il fallu à son vaisseau pour venir jusqu'ici ?

Le Chargé de Mission : Mr le Président, je peux vous répondre maintenant, ou ça peut faire l'objet d'un autre briefing. Comme l'a dit Mr Casey, c'est un sujet complexe, parce qu'il y a plusieurs niveaux de compartimentation. Ce briefing consiste simplement à vous informer d'une visite sur notre planète par une race aliène en particulier.

Le Président : Well ... huh ... qu'est-ce que je dois comprendre ... ce n'est pas un briefing complet ?

WM Casey : Mr le Président, nous devons aborder différents niveaux. Je ne voudrais pas qu'il y ait de confusion, et nous pourrions manquer de temps ce matin. Je crois comprendre que vous avez une journée assez chargée.

Le Président : En tant que Président des Etats-Unis, je dois TOUT SAVOIR, n'est-ce pas, ou bien n'est-ce pas le cas ? Si je participe à une séance de briefing, c'est bien pour vous me teniez au courant de TOUT ce qui se passe. Je pense que c'est plus important que d'autres choses prévues sur mon agenda. Mais je m'emporte. Veuillez poursuivre.

WM Casey : Non, non, Mr le Président, nous ne devons rien vous cacher. J'ai simplement voulu dire que nous devrions procéder par ordre. Mais c'est à vous de voir. Nous ne laisserons rien de côté.

Le Président: Conseiller #1, qu'en pensez-vous ? Etiez-vous déjà au courant ?

Conseiller #1 : Oui, Mr le Président, j'ai été briefé à plusieurs reprises sur le sujet. Comme l'a souligné le Directeur Casey, c'est un sujet vraiment très ardu. Il m'a fallu environ un an avant de bien comprendre ces questions. Ca comporte plusieurs domaines. Le crash initial, une période d'investigations, quelques tentatives de contact, la mise en place d'une opération de désinformation afin de protéger cette affaire, et il y a encore d'autres niveaux.

Le Président : Oh, wow, je ne pensais pas que c'était aussi compliqué. Je débarque. J'ai une grande responsabilité envers les citoyens de cette nation, et je dois prendre des décisions fondée sur des informations précises que me communiquent mes Conseillers ... VOUS, CHACUN d'entre vous. Je vais vous laisser poursuivre. Vous allez procéder selon ce qui vous paraît le plus judicieux. Excusez mes interruptions, mais je suis intéressé au plus haut point par ce sujet, et j'attendrai pour poser des questions.

WM Casey : Mr le Président. Non, non, veuillez poser toutes les questions nécessaires. Vous êtes le Président. Nous ne sommes pas là pour débattre avec vous de la forme de cette présentation. Mais certains éléments sont CLASSIFIES à un si haut niveau que ce briefing ne constitue que les éléments de base. Si vous avez une question qui relève d'un autre niveau, alors nous devrons nous ajuster selon ceux qui sont ici à nous écouter.

Conseiller #1 : Mr le Président. Tout ce que nous savons des visites Aliènes sur la Terre est exposé dans 16 volumes reliés. Ils renferment des milliers de pages. Nous pouvons vous donner tout ce que vous attendez mais, comme l'a rappellé le Directeur Casey, nous devons nous conformer aux niveaux d'habilitation de tous ceux qui entendront ce que nous aurons à répondre.

Le Président : OK, je comprends. Dites-moi ce que je dois entendre, et je continuerai à poser des questions. Mais si vous pensez que je doive attendre un peu, faites-le moi savoir.

WM Casey : OK, Mr le Président. Je ne connais pas toute l'histoire. J'ai lu un dixième d'un seul des volumes, et j'ai moi-même des centaines de questions.

Le Président : OK, poursuivons.

Le Chargé de Mission : Mr le Président, merci de ces réponses. Je répondrai à toutes vos questions, si je le peux. Mais si la question est d'un niveau plus élevé, alors le Directeur Casey prendra cette décision à ma place.

Le Président : Je vous comprends très bien, continuons.

Le Chargé de Mission : Il a fallu au vaisseau EBE neuf de nos mois pour franchir les 40 [38.42] années-lumière. Alors, ainsi que vous pouvez le comprendre, ça voudrait dire que l'engin EBE a voyagé plus vite que la vitesse de la lumière. C'est ici que ça devient assez technique. Leurs vaisseaux sont à même de passer dans des sortes de « tunnels dans l'espace » qui les amènent du point "A" au point "B" plus rapidement, sans avoir à voyager à la vitesse de la lumière. Je ne comprends pas tout à fait comment ils procèdent, mais plusieurs de nos scientifiques de haut niveau ont intégré ce concept.

Le Président : Bon, l'aspect scientifique me dépasse. Est-ce que c'est un trou noir ?

Le Chargé de Mission : Mr le Président, c'est quelquechose de cet ordre, mais beaucoup plus compliqué.

Le Président : Est-ce qu'ils viennent ... non, laissez tomber, veuillez poursuivre. [inintelligible]

WM Casey : Mr le Président, je peux vous affirmer que nous savons comment ils procèdent, mais nous ne sommes pas en mesure d'en faire autant.

Le Président : OK. (plusieurs parlent en même temps)

Le Chargé de Mission : Un peu d'histoire. Le projet original, qui a commencé en 1947, se nommait le "Projet GLEEM." Ce programme comportait des tonnes d'informations qui avaient été rassemblées dès le début de nos enquêtes sur les Ovnis et les Identified Alien Craft, ou "IAC." Le projet avait été lancé dans les années 1950 tout d'abord par le Président Truman, puis relayé par le Président Eisenhower, sous le contrôle de la NSA. Le Président Truman avait mis en place un groupe de personnes à la tête de ce projet. Le groupe avait été nommé Majority 12 ou "MJ-12."

En 1966, le nom du projet fut changé pour "Aquarius." Le projet était financé par des fonds secrets relatifs au budget de la communauté du renseignement. La récupération de ces vaisseaux aliens a conduit les Etats-Unis a monter un vaste programme d'enquête pour déterminer si ces aliens représentaient une menace directe envers notre Sécurité Nationale. Comme vous vous en souvenez peut-être, Mr le Président, notre pays a ouvertement conduit des enquêtes sur les manifestations Ovnis, sous les noms des projets Grudge, Sign, et enfin Blue Book.

La mission originale du programme de l'Air Force était de collecter et analyser tous les rapports de manifestations et tous les incidents impliquant des Ovnis, puis de déterminer si l'information pourrait être interprétée omme une menace envers la sécurité nationale des Etats-Unis. Une part de l'information fut utilisée en vue de faire progresser notre propre technologie spatiale, et nos propres projets dans l'espace.

Environ 90% des quelques 12.000 rapports analysés par l'Air Force sous Blue Book furent considérés comme des canulars, des phénomènes aériens explicables, ou des objets astronomiques. Les 10% restants furent considérés comme des manifestations aliènes véritables et/ou des incidents. Cependant, toutes les manifestations d'Ovnis ni tous les incidents ne furent comptabilisés dans les programmes Grudge, Sign, et Blue Book.

En 1953, le Projet Gleem a lancé sa propre enquête détaillée, et certaines manifestations furent enregistrées directement sous Gleem et non plus sous l'un des autres projets. Le projet Gleem, qui est devenu le "projet Aquarius" en 1966, était un système parallèle d'enregistrement pour les manifestations Ovnis et les incidents.

Les rapports collectés sous le projet Aquarius étaient considérés comme de véritables manifestations de vaisseaux aliens ou des contacts avec des formes de vie aliènes.

Nous avons récupéré deux vaisseaux aliens au Nouveau Mexique. Ils étaient tous les deux assez endommagés, mais nous avons pu les examiner. Les deux engins étaient considérés comme des merveilles de technologie par nos scientifiques. Cependant, les dispositifs opérationnels étaient si advancés que nos scientifiques ne parvenaient pas à les comprendre. Les deux vaisseaux furent entreposés dans un entrepôt sécurisé, à l'ouest du pays. Ces engins nous ont permis de recueillir une énorme quantité de données technologiques.

Plusieurs enquêtes scientifiques indépendantes, à la demande de l'Air Force et de la CIA, ont été lancées pendant la période du "projet Blue Book".

Le MJ-12 a décidé qu'officiellement l'Air Force devrait conclure ses enquêtes sur les manifestations Ovnis. Cette décision avait été prise pendant la réunion NPNN en 1966. La raison était double. D'abord, les Etats-Unis avaient établi des communications avec les aliens.

Le Président : Attendez OK ... well, Bill, non ... laissez tomber, veuillez poursuivre.

WM Casey : Mr le Président, le projet des communications est d'un niveau supérieur.

Je préconise que nous poursuivions, et nous y viendrons s'il nous reste du temps.

Le Président : OK, c'est toi qui mène la barque, Bill.

Le Chargé de Mission : Les Etats-Unis étaient à peu près sûrs que l'exploration de la Terre par les aliens n'était pas aggressive et non-hostile. Il avait également été établi que la présence des aliens ne menaçait pas directement la sécurité des Etats-Unis. Ensuite, le public commençait à réaliser que les Ovnis sont une réalité. Le NSC s'est dit que le ressenti public pourrait conduire à une panique généralisée si nous commencions à divulguer tout ce que nous savions au sujet des Ovnis et de la visite des aliens. Nous étions engagés dans une opération de grande envergure à l'époque, et ça impliquait nos visiteurs aliens. Cette opération est classifiée à un niveau supérieur, et ce sera au Directeur Casey de déterminer si nous devons pouruivre ou reporter à plus tard.

WM Casey : Nous allons laisser celà en attente. Je ne suis pas totalement informé à ce sujet, et j'aimerais en savoir davantage sur ce programme avant que nous commencions à briefer le Président.

Conseiller #1: Je suis d'accord avec le Directeur Casey. Cette partie du programme est d'une grande complexité, et il nous faudra toute une journée pour en venir à bout.

Le Président : OK, comme je l'ai déjà dit, c'est Bill qui est aux commandes.

Le Chargé de Mission : On avait pensé que le fait de révéler ces projets publiquement aurait mis en danger le futur programme spatial des Etats-Unis. La divulgation de ces secrets au sujet des Ovnis et de la présence aliène aurait également causé une panique parmi les leaders religieux à l'échelle mondiale. C'est pourquoi le MJ-12 a décidé qu'une étude scientifique indépendante du phénomène Ovni pourrait satisfaire la curiosité du public.

L'étude officielle du phénomène Ovni qui permettrait de tirer les conclusions fut conduite par l'Université du Colorado, sous contrat avec l'Air Force. L'étude conclut que les données étaient insuffisantes pour permettre de dire que les Ovnis pouvaient menacer la sécurité des Etats-Unis. La conclusion finale satisfaisait le Gouvernement, et permettait à l'Air Force de se dégager officiellement du travail d'enquête sur les Ovnis.

Après que l'Air Force ait officiellement refermé le "Blue Book" en Décembre 1969, le projet Aquarius a poursuivi l'opération sous le contrôle du NSC/MJ-12. Le NSC pensait que les enquêtes sur les manifestations Ovnis et les incidents devait être poursuivies en secret, à l'insu du public. Le raisonnement qui avait mené à cette décision était le suivant : Si l'Air Force poursuivait ses enquêtes sur les Ovnis, il se pouvait que des personnels sans habilitation de l'Air Force ou des civils du DOD risquent d'avoir connaissance de ce qui se passait dans le cadre du projet Aquarius.

Bien entendu, pour des raisons opérationnelles de sécurité, ça ne pouvait pas être toléré.

Afin de poursuivre secrètement les enquêtes sur les manifestations Ovnis et les incidents, des enquêteurs de la CIA/DCE et du MJ-12 furent assignés à des unités militaires d'enquête qui avaient pour ordre d'enquêter sur toutes les manifestations et tous les incidents réels, UFO/IAC. Ces agents sont actuellement en opérations dans plusieurs endroits du territoire et au Canada. Tous leurs rapports sont filtrés soit directement ou indirectement par le MJ-12. Ces agents collectent des rapports de manifestations UFO/IAC et des incidents qui se produisent à proximité ou sur des installations sensibles.

De nombreuses manifestations Ovnis et des incidents se sont produits au-dessus de bases équipées d'armes nucléaires. L'intérêt des aliens pour nos armes nucléaires se conçoit, en raison des risques d'une guerre nucléaire sur Terre qui pourrait affecter l'espace. L'Air Force a pris des mesures pour sécuriser les armes nuclaires, et prévenir tout risque de vol par les aliens ou leur destruction. Le MJ-12 se montre confiant du fait que les aliens poursuivent leur exploration de notre système solaire dans des buts pacifiques. Toutefois, nous disposons d'informations, et ça se situe à un autre niveau, selon lesquelles il existe davantage qu'une espèce aliène en visite sur Terre.

Le Président : Bien, ça représente déjà pas mal à digérer pour le moment. J'ai noté plusieurs questions. Faisons une pause.

(Pause)

Le Président : Je pense que nous pouvons continuer.

Le Chargé de Mission : Merci, Mr le Président. Je continue. Dans son rapport de 1976, le MJ-12 a estimé que la technologie aliène avait plusieurs milliers d'années d'avance sur la nôtre. Nos scientifiques ont spéculé que tant que notre technologie ne sera pas parvenue à un niveau équivalent à celui des aliens, nous ne serons pas en mesure d'intégrer l'immense quantité d'informations scientifiques que nous avons découvert dans le vaisseau aliens. Un tel développement de notre technologie pourrait prendre plusieurs centaines d'années.

Durant notre programme initial pour étudier le vaisseau alien, nous avons lancé plusieurs projets. Le premier projet, dès 1949, consistait à collecter et évaluer toute information médicale provenant de la créature aliène - EBE 1 et des corps retrouvés. Ce programme a consisté pour les médecins à examiner EBE 1, et il a permis à notre équipe de chercheurs d'obtenir quantité de réponses sur les théories de l'évolution.

Le programme suivant, qui faisait partie du projet Gleem en 1954, a été dissocié en 1966. Sa mission était d'établir une communication avec les aliens. Ce projet a connu quelque succès, et nous en parlerons bientôt sur un autre niveau. Deux autres projets concernaient les tests en vol d'un vaisseau alien et le croisement technologique entre notre programme spatial et l'information que nous avions recueillie de EBE 1.

WM Casey : A présent, Mr le Président, nous pouvons passer aux questions qui relèvent d'un autre niveau. Qu'en pensez-vous ?

Le Président : Well, j'ai beaucoup de questions, alors je vais en poser quelques unes, puis nous passerons à la suite. Ma question concerne leur longévité. Quel est l'age de EBE 1?

Le Chargé de Mission : Mr le Président, la civilisation aliène dont EBE fait partie est ce que nous appellons la Société Eben. Ce n'est pas une appellation qu'ils nous ont transmise; c'est le nom que nous lui avons donnée. Leur durée de vie se situe entre 350 et 400 ans, en années terrestres.

Le Président : Est-ce que le temps sur leur planète est le même que le nôtre ?

Le Chargé de Mission : Non, Mr le Président, le temps est très différent que la Planète Eben, que par ailleurs nous nommons SERPO. Leur journée fait environ 40 heures. Sa valeur est appréciée au mouvement de leurs deux soleils. Le système solaire où se trouve SERPO est binaire, c'est-à-dire qu'il y a deux soleils au lieu d'un, comme dans notre système solaire.

Le Président : Oh, well, votre réponse appelle d'autres questions. OK, si j'ai bien compris, leur planète a deux soleils. Est-ce que leur planète n'est pas très chaude ? Je pense que ça pourrait expliquer que leurs yeux aient deux paupières.

Le Chargé de Mission : Oui, Mr le Président. Leurs soleils ne se couchent jamais, contrairement au nôtre. La lumière est présente pendant toute leur journée, sauf quand leurs deux soleils se trouvent sur l'horizon pour un temps assez bref.

Le Président : A quoi ressemble la vie sur Serpico?

Le Chargé de Mission : Mr le Président, son nom est SERPO, ça s'épelle S-E-R-P-O. Je pense, Mr le Directeur, que ça fait partie de séances de briefing d'un autre niveau ....

WM Casey : Oui, Mr le Président, je pense que c'est prématuré d'aborder cette question maintenant. Nous disposons de toute l'information nécessaire sur la planète des visiteurs, mais ça devrait faire le sujet d'un autre briefing.

Le Président : OK, il y a tous ces niveaux. Il va falloir que je m'y fasse...

Est-ce que toutes les informations classifiées comportent différents niveaux ?

WM Casey : C'est comme pour le briefing SIOP que vous avez eu en Janvier. Ca suppose différents niveaux d'habilitation, et....

Le Président : Non, Bill, ça j'ai compris. Je comprends bien les différents niveaux d'habilitation. Je veux parler des Soviétiques.. Qu'en est-il des opérations de renseignement que nous menons en Russie, si on compare les deux, cette information aliène et ça, est-ce que ça se situe sur le même niveau ?

WM Casey : Non, Mr le Président. Cette information se situe tout en haut, alors que nos opérations de renseignement en Russie se trouvent à un niveau parallèle, mais différent.

Le Président : Comme des pommes et des oranges, OK, je vois. Je pense qu'il faudrait d'autres entretiens pour pouvoir tout expliquer. Parlez-moi du voyage de SERPO vers la Terre ?

Le Chargé de Mission : Well, Mr le Président, la distance de la Terre à SERPO est d'environ 40 années-lumière. Ils font le voyage en neuf de nos mois. Je ne suis pas un scientifique, mais comme je l'ai déjà dit, ils peuvent franchir de grandes distances par des tunnels d'ans l'epace. Ils semblent capables de plier la distance d'un point de l'espace à un autre. Cette façon de faire doit pouvoir être expliquée scientifiquement.

Le Président : OK, well, c'est très intéressant. Les lois de la physique sur leur planète sont-elles les mêmes que sur la nôtre ?

Le Chargé de Mission : Pas exactement. Il y aurait des lois un peu différentes, en particulier en ce qui concerne le mouvement de leur planète relativement à leurs deux soleils. Nos scientifiques ne parviennent pas à le comprendre, parce que ce n'est pas cohérent avec nos lois en physique.

Le Président : Est-ce qu'ils maîtrisent la puissance atomique, ou quelle est leur source d'énergie pour faire marcher ces engins ?

Le Chargé de Mission : Mr le Président, nous en savons très peu sur leur système de propulsion. Il y aurait deux systèmes de propulsion différents.

L'un est utilisé dans notre atmosphère, et l'autre sert quand ils ont quitté notre atmosphère. Ca n'utilise pas l'énergie atomique. Leur système de propulsion produit des émissions de radiations assez faibles, mais rien qui représente un danger pour nous. Ce n'est pas comparable à nos radiations, mais nous en parlons comme de radiations parce que nous ne pouvons le comparer à rien d'autre.

Le Président : Est-ce que ces aliens ont visité d'autres endroits sur Terre ?

Le Chargé de Mission : A nouveau, Mr le Président, cette discussion devrait se situer à un autre niveau.

Le Président : Je commence à en avoir assez de cette réponse, mais je peux la comprendre.

WM Casey : Mr le Président, l'Union Soviétique a établi ses propres contacts avec ces aliens. Beaucoup de renseignements nous indiquent que les Soviets ont eu leur "Roswell", pour ainsi dire. Ils en savent à peu près autant que nous. Ils ont aussi récupéré des corps dans les années 50, mais nos renseignements indiquent que c'était une espèce différente d'aliens.

[VOIR : http://serpo.fr Message #26]

Le Président : OK, well, alors Bill, j'en retire une impression assez dérangeante. Etes-vous en train de me dire qu'il y a différentes races ou espèces, comme vous dites, qui visitent la Terre en même temps ?

WM Casey : Cette question est pour le Chargé de Mission.

Le Chargé de Mission : Oui, Mr le Président, mais j'hésite à vous expliquer pourquoi. Nous devrions avoir cette discussion à l'occasion d'une autre réunion.

Le Président : Répondez simplement à ma question sur le nombre d'espèces, sans renter dans les détails, parce que c'est surement sur un "autre niveau" comme on n'a cessé de me le répéter toute la matinée !

Le Chargé de Mission : Je suis désolé Mr le Président si je vous ai contrarié....

Le Président : Non, non, Chargé de Mission, ne le prenez pas comme ça. Je ne suis pas contrarié. Non, Vous êtes tous mes Conseillers. En tant que Président, je dois VOUS écouter et suivre VOS conseils. Je ne suis PAS contrarié. Pardonnez-moi si j'ai vous vous donner cette impression.

Pouvez-vous me dire combien d'espèces différentes nous ont visités ?

Le Chargé de Mission : Mr le Directeur?

WM Casey : Allez-y, Chargé de Mission, répondez à la question du Président.

Le Chargé de Mission : Au moins cinq.

Le Président : Sont-elles amicales ?

Le Chargé de Mission : Mr le Directeur?

WM Casey : Conseiller #1, souhaitez-vous intervenir à ce stade ?

Conseiller #1: Mr Président, il est très difficile de répondre à cette question. Il y a beaucoup de paramètres à intégrer pour évaluer la menace.

Cependant, nous avons assez peu de renseignements sur quatre des cinqs. Nous sommes très bien informés sur les Ebens ... euh... ils nous ont toujours donné ce que nous attendions ! Ils nous ont également aidés à comprendre les quatres autres espèces. J'ai bien peur d'avoir à dire, Mr le Président, et je vous prie de bien me comprendre, mais nous pensons qu'une des espèce est très hostile.

WM Casey : Mr le Président, est-ce que vous souhaitez que nous poursuivions sur ce sujet, ou bien préférez-vous que nous en parlions en privé, pour continuer la discussion ?

Le Président : Pour l'amour du Christ, je suis le Président des Etats-Unis. Je dois savoir si nous sommes en danger, sous la menace d'une attaque venue de l'espace. Si vous avez quelquechose à dire concernant une menace venant d'une espèce aliène, alors je veux l'entendre.

WM Casey : Mr le Président, nous renseignements nous conduisent à penser que cette espèce précisément a enlevé des gens sur Terre. Ils ont conduit des recherches scientifiques et effectué des tests médicaux sur ces humains. Pour autant que nous le sachions, aucun humain n'a été tué. Mais, ainsi que le Conseiller #1 l'a expliqué, nous tenons nos renseignement des témoins, et nous n'avons pas complètement évalué cette information.

Nous avons capturé l'un de ces aliens hostiles. Ici nous arrivons dans une zone très très sensible, Mr le Président. J'insiste pour que nous terminions ici cette discussion, et passions à d'autres questions si vous en avez, ensuite nous reviendrons sur ce sujet. Je pense que nous ne sommes pas prêts à vous fournir des réponses précises à ces questions sur ces aliens potentiellement hostiles à ce stade.

Le Président : OK, mais attendez-vous à me répondre dès que ce sera possible. Je veux tout savoir de ces créatures hostiles, de sorte que ... ou, je veux dire que nous devrions commencer à élaborer des protocoles pour déterminer comment les aborder. Conseiller #1, est-ce que nous avons des plans tactiques offensifs ?

Conseiller #1: Oui, Mr le Président, nous avons des plans pour faire face à toutes les menaces potentielles contre notre pays.

Le Président : S'il vous plait, n'oublions pas le reste du monde. Si ces créatures attaquent un autre pays, nous devrons aller les soutenir.

Conseiller #1: Mr le Président, nous n'avons absolument aucune preuve que cette race aliène en particulier ait pour objectif d'attaquer les Etats-Unis d'Amérique ou la planète Terre.

Le Président : Je pense que nous nous sommes éloignés du sujet central. Mais je veux être informé de toutes les menaces. Ne me cachez rien ! Est-ce bien compris ?

WM Casey : Oui, Monsieur.

Conseiller #1: Oui, Mr le Président. Nous ne vous cacherons jamais la moindre information sur une menace potentielle dirigée contre notre pays, ou contre le monde. Vous avez des briefings quotidiens des services de renseignement, et nous continuerons avec des mises à jour de ce briefing en évoquant toutes les menaces potentielles de cet ordre..

Le Président : OK, poursuivons. Combien d'autres présidents ont reçu ce briefing?

Le Chargé de Mission : Mr le Président, j'ai briefé le Président Nixon, Ford et vous. Le Président Carter n'a jamais eu droit au briefing complet. Et j'ignore pourquoi.

Le Président : Well, connaissant le type, venant de Géorgie, il n'aurait surement pas compris ! Mais c'est juste une mauvaise plaisanterie.... (on entend des rires dans la pièce).

Conseiller#1 : Mr le Président, je peux vous donner quelques détails d'un incident qui s'est produit en Union Soviétique en 1970.

WM Casey : C'est de ça dont vous voulez parler ?

Conseiller #4 : Puis-je dire quelque chose, Mr le Directeur?

WM Casey : Allez-y, Conseiller #4, intervenez.

Conseiller #4 : Je pense que cet incident particulier à l'intérieur de l'Union soviétique donnera au Président un exemple de ce que le monde éprouve et éprouvera dans l'avenir. Nous n'avons aucun moyen d'empêcher des visiteurs du cosmos de venir vers la Terre et visiter notre planète. Quelques astronomes comprennent mal comment ces étrangers peuvent localiser la Terre. Nous sommes sur les bords extérieurs de notre galaxie. Notre soleil est une étoile parmi des centaines de milliers d'étoiles dans notre voisinage galactique.

Mais les Ebens nous ont trouvés, ils ont trouvé la Terre. Et nous ne sommes pas le seul pays sur la Terre qui ait été visité par les Ebens.

Maintenant, quant aux quatre autres espèces. Nous savons qu'ils nous ont visité dans le passé et nous visiteront dans l'avenir. Nous ressemblons à une boîte de Pétri dans l'univers. Nous sommes une planète richement diversifiée. Nous devons beaucoup intéresser des extraterrestres. Je suis sûr que d'autres formes de vie intelligentes dans l'univers ont été établi une sorte de communication entre les formes de vie sensibles. Peut-être ont-ils propagé l'information que cette Terre possède une vie intelligente. Peut-être est-ce la raison pour laquelle nous sommes visités.

Revenons à ce que nous disait le Conseiller #1, quant à l'incident qui s'est produit en Union soviétique, Mr. le Président, il y a beaucoup de témoignages semblables dans le monde entier. Nous devons comprendre que les visiteurs peuvent librement explorer notre planète sans que nous y puissions quelque chose. Cependant, je crois personnellement que nous devons nous préparer au jour éventuel où une certaine forme de vie hostile décidera de conquérir notre planète. Nous devons y être préparés. J'espère que vous comprenez pourquoi j'ai dit celà, Mr. le Président.

Le Président : Oui, en effet, le Conseiller #4 l'a très bien dit. Je suis d'accord avec vous. Je pense que tous ces témoignages ... bien, certains d'entre eux sont ... réels, je veux dire, nous sommes visités, aujourd'hui, maintenant, en ce moment même.

WM Casey : Oui, Mr le Président, nous le sommes

Le Président : Bien, Conseiller #1, veuillez continuer, nous vous avons interrompu.

Conseiller #1: Bien, merci, Mr. le Président. Comme je le disais, en réalité une série d'incidents est survenue il y a environ une semaine. Nos stations de recueil des renseignements à l'intérieur et à l'extérieur de l'Union soviétique ont capté des transmissions vocales entre des pilotes de la Défense Aérienne soviétique et des contrôleurs au sol à propos d'un certain nombre d'ovnis qui étaient poursuivis par des pilotes soviétiques. L'incident a commencé en Sibérie centrale et s'est terminé en Mer Noire.

Littéralement des milliers de Soviets ont observé l'ovni et au moins 20 pilotes de chasse différents ont poursuivi l'ovni. Les Soviets ont essayé à deux reprises d'abattre l'ovni, mais en vain. C'est probablement la meilleure preuve que ces choses ont lieu au-dessus de l'Union soviétique. Nous pensons que cet ovni était piloté par des hostiles. Nous les appelons hostiles parce qu'ils ont tendance à se poser, enlever des gens, mener des expériences sur eux et ensuite les relacher. Leur vaisseaux spatiaux sont de conception différente de ceux des Ebens.

Le Président : Attendez une minute, Conseiller #1, vous êtes en train de me dire que nous avons un de leurs vaisseaux spatiaux ? Ou bien dites-vous que nous avons des preuves concernant leurs vaisseaux spatiaux ?

Conseiller #1: Mr. le Président, nous avons des photographies de leurs vaisseaux. Celà devient un peu compliqué parce qu'une partie de nos renseignements proviennent des Ebens.

Le Président : Vous voulez dire des E.B.E ? (E.B.E = Entité Biologique Extraterrestre)

Conseiller #1: Oui, mais d'autres sources d'information en rapport avec les Ebens.

WM Casey : Mr le Président, nous allons employer à nouveau ces mots que vous n'aimez pas entendre... ça se situe à des "niveaux supérieurs", si vous me comprenez.

Le Président : Non, eh bien, non ... oh ... bien ... terminons juste ce briefing d'abord. Nous pourrons en venir aux niveaux supérieurs plus tard.

Conseiller #1: Pour résumer, nous connaissons la différence entre un vaisseau spatial Eben et un vaisseau spatial des étrangers hostiles.

Le Président : Avez-vous ... heu ... le nom de ceux-là, je veux dire des "mauvais" ?

Le Chargé de Mission : Puis-je vous interrompre, Mr le Président?

WM Casey : Attendez, bien, je suppose que nous pouvons continuer.

Le Président : Bien, euh... (Trop de personnes parlant à la fois; plusieurs conversations incompréhensibles).

Le Chargé de Mission : Bien.... (Plusieurs phrases incompréhensibles).

WM Casey : Oui, Chargé de Mission, allez-y.

Le Président : Non, je ne voulais pas interrompre..

Le Chargé de Mission : Merci, Mr le Président. Nous désignons les étrangers hostiles simplement par HAV, ce qui signifie des Visiteurs Aliens Hostiles. Le MJ-12 leur a attribué ce code dans les années 50.

WM Casey : Bien, nous avons ouvert la boîte donc disons juste au Président ce que nous savons des autres.

Conseiller #1: Les noms ? Quoi ? (Plusieurs phrases incompréhensibles).Bien, eh bien, d'ordre technique ? Ou quoi ?

WM Casey : (incompréhensible), bien, (incompréhensible), Bien, je suppose que c'est d'ordre technique.

Le Président : Vous êtes en train de dire que ces H-A-Vs nous ont rendu visite et qu'ils ont enlevé certains de nos habitants depuis les années 50 ?

Le Chargé de Mission : Mr. le Président, oui, eh bien, ils sont dans les parages depuis cette époque, Directeur Casey....

WM Casey : Mr. le Président, nous avons certaines indications qu'ils pourraient l'avoir fait pendant quelque temps. Mais nous devons vraiment considérer toutes les preuves, qui sont énumérées dans nos rapports, et les comparer au peu d'information disponible publiquement. Il y a toujours des gens pour exagérerer et raconter n'importe quoi, des récits que nous devons comparer aux cas réels de ceux qui ont été enlevés et soumis aux expériences. Nous devons faire le tri et rejeter certains témoignages, considérer les preuves réelles d'enlèvements. Mais nous pouvons être sûrs que les Ebens ne l'ont jamais fait. Ils sont extrêmement paisibles et ne causeraient aucun tort à âme qui vive, y compris les animaux.

Conseiller #1 : Je suggère que nous avancions et donnions au Président l'information qui les concerne.

Conseiller #4 : D'accord.

WM Casey : OK, Chargé de Mission donnez les noms au Président.

Le Chargé de Mission : Les noms, les noms techniques?

WM Casey : Oui, OK, (incompréhensible) à propos des (incompréhensible). Je peux vivre avec ça, mais nous devons être réèllements sûrs que ces informations restent confidentielles. Nous ne pouvons tolérer aucune fuite (incompréhensible) à partir de (incompréhensible).

Le Chargé de Mission : bien, merci. Mr. le Président, les cinq espèces sont nommées les Ebens, les Archquloïds, les Quadloïds, les Heplaloïds et les Trantaloïds. Ces noms ont été donnés à l'espèce aliène par la communauté du renseignement, spécifiquement par le MJ-5. Les Ebens sont amicaux; les Trantaloïds sont dangereux.

[Voir : http://serpo.fr Message #23 ]

Le Président : Mon Dieu, le simple fait de savoir que nous avons des noms pour ces choses est étonnant. Lequel avons-nous capturé ?

WM Casey : Mr. le Président, nous avions un Trantaloïd, mais il est mort. Nous l'avons capturé en 1961 au Canada et nous l'avions en captivité jusqu'à 1962, puis il est mort. Nous vous montrerons une photographie... Chargé de Mission ?

Le Chargé de Mission : Mr le Directeur, je n'en n'ai pas avec moi. Mais, je vous l'obtiendrai et vous la ferai envoyer par courrier express.

WM Casey : Mr. le Président, nous pourons vous la fournir pendant notre réunion suivante à ce sujet.

Le Président : OK.

WM Casey : (incompréhensible) ... la partie de l'histoire ou (incompréhensible), mais on peut revoir le cas..

Le Président : OK, continuons.

Le Chargé de Mission : Mr. le Président, pour revenir à ma présentation, toutes les informations que nous avons rassemblées sont stockées sans risque à un certain nombre d'emplacements.

Le Président : Ne me dîtes pas où, je ne veux pas connaître ces emplacements spécifiques. Je vous en laisse la responsabilité, ça à vous et à ceux qui sont chargés de l'archivage. Je ne veux pas être dans une position de connaître ce ... peut-être plus tard.

Le Chargé de Mission : bien, Mr. le Président, je vous en parlerai sommairement. Je veux juste vous assurer que toutes les informations sont sécurisées en certains emplacements, y compris les dispositifs et l'engin volant que nous possédons.

Le Président : puis-je supposer qu'un de ces endroits est localisé en Californie ?

Le Chargé de Mission : certains des élements sont testés à Livermore et volent autour d'Edwards, mais ils sont gardés au Nevada.

Le Président : bien, oui, je pense que j'ai été mis au courant sur des installations militaires sensibles dernièrement en février ... à l'ouest de Las Vegas, je suppose.

Le Chargé de Mission : oui, Mr. le Président. Nous l'appelons le Complexe de Grom Lake.

Le Président : OK on m'en a parlé. C'est le même endroit ou nous avons des jets de combat Soviétiques ?

Le Chargé de Mission : oui, Mr. le Président, au même endroit. Puis-je continuer ?

Le Président : Oui, bien sûr continuez..

Le Chargé de Mission : Pour protéger toutes ces informations et le fait que le Gouvernement des Etats-Unis a la preuve que notre planète est visitée par des Extraterrestres, nous avons développé au cours des années un programme très efficace pour sauvegarder les informations. Il a pour nom le "Projet Dove". C'est un ensemble complexe d'opérations de désinformation par nos agences de services secrets militaires pour désinformer le public. Comme vous le savez, Mr. le Président, nous avons certains avions hautement classifiés.

Pour maintenir ce secret sur les avions, de temps en temps nous faisons en sorte que le public et la presse pensent que les ovnis sont peut-être une réalité, afin que les gens croient qu'il voit des ovnis, et que ce n'est pas notre propre avion secret, bien que nous sachions que peut-être certaines manifestations sont vraiment des ovnis. Comme je l'ai dit précédemment, c'est un peu compliqué, mais c'est une forme de contre-espionnage. Nous donnons quelques faits réels au public et nous les laissons élucubrer.

Ensuite ça fonctionne tout seul. La première personne qui nous a aidés dans ce programme de désinformation, est M. George Adamski, dès le début des années 50; ensuite il y a eut toutes les productions de films sur le thème des ovnis. Ca permet aux gens de garder l'esprit ouvert, mais ça protège aussi notre avion secret de la curiosité publique. Cela concerne aussi des vaisseaux prêtés par les Ebens.

Le Président : J'ai toujours su qu'il y avait une certaine forme de coopération entre notre gouvernement et l'industrie cinématographique. J'ai entendu des rumeurs au cours des années... même à l'époque ou j'étais comédien.

Le Chargé de Mission : Bien, Mr. le Président, la première réalisation concrète était le film, "Le Jour la Terre s'est arrêté." C'était le résultat d'une entente entre l'Armée de l'air des Etats-Unis et l'industrie du cinéma.

Le Président : Ce film, "Rencontres rapprochées ..." il en a fait partie ? Je suppose qu'aucun film avec "Bonzo" n'a été impliqué. (Rires Forts.)

WM Casey : Aucun (Rires), Mr. le Président, je ne pense pas que "Bonzo" soit venu du cosmos! (rires accentués)

[Ronald Reagan a incarné le Professeur Peter Boyd, dans le film sorti en Septembre 1951, "l'Heure du coucher pour Bonzo" où un chimpanzé nommé Bonzo était son partenaire. http://www.imdb.com/title/tt0043325/ ]

Le Président : Non , mais certains pourraient l'imaginer !

Le Chargé de Mission : oui, Mr. le Président, nous avons fourni le thème de base pour ce film.

Le Président : Il était basé sur un incident réel ?

WM Casey : Mr. le Président...

Le Président : OK, Bill, je connais la suite, oubliez ma question pour le moment.

WM CASEY : Bien, Chargé de Mission, continuez

Le Chargé de Mission : Merci, Mr. le Président.

[Le passage ci-dessous est intégralement recopié du livre "Exempt from Disclosure", du Capitaine Robert Collins, P. 43-44.]

En 1949, le Président Truman a créé deux commissions secrètes. Ces commissions devaient se réunir confidentiellement sans jamais enregistrer leurs séances. Les commissions portaient le nom de code "Adam" et "Eve". La première commission, Adam, était chargée d'étudier la possibilité de révéler quelques informations au public quant à notre connaissance réelle des Ovnis, et au sujet des deux crashes.

Les découvertes de la commission Adam sont résumées dans cette déclaration : "A cet égard, l'opinion publique doit être reconnue comme un facteur d'importance considérable, même si en étant aussi clairement affirmatif, le message pourrait avoir pour effet de placer devant les Américains une question éthique d'une valeur historique vitale, à une époque où le plein impact de la sécurité, sur cette question, n'était pas devenu évident. Si cette décision doit être prise par les Américains, elle devrait l'être en regard de la divulgation que des êtres de l'espace ont visité la Terre. Autrement dit, le public américain pourrait hésiter à croire en l'existence d'êtres de l'espace, à moins que le Gouvernement américain lui montre des preuves."

C'est une citation textuelle du document confidentiel daté du 1 décembre 1949. La deuxième commission, "Eve", a travaillé sur l'utilisation éventuelle de bombes atomiques pour repousser une attaque aliène venue de l'espace. Ce qui est intéressant dans cette déclaration était la décision par le Président Truman de lancer très rapidement la production des armes atomiques qui pourraient être utilisées dans l'espace. La commission a prévu qu'il faudrait 10 ans aux Etats-Unis pour développer et rendre opérationnel un tel système. Le Président Truman voulait le dévellopper en cinq ans.

En fait, en 1959, les premiers ICBM Atlas ont eu l'espace profond pour objectif. Les plans SIOP ont été développés pour résister à n'importe quelle invasion étrangère venant de l'espace. M. David Lilienthal, le premier président du Commissariat à l'Energie atomique, était chargé de produire un nombre suffisant d'armes atomiques pour résister à n'importe quelle menace étrangère prévue. La commission avait pour tâche de développer un système de lanceur qui pourrait envoyer 3 armes atomiques dans l'espace.
Nota : ICBM = Missiles balistiques inter-continentaux

Durant les années 1948-1949, il y avait moins de 50 bombes atomiques dans notre arsenal et aucune n'avait été assemblée. Une bombe au plutonium MARK 3, comme celle larguée à Nagasaki, au Japon, a mobilisé 39 hommes pendant plus de deux jours pour son assemblage. Les bombes étaient volumineuses et très lourdes, avec un poids de 10.000 livres, il fallait donc disposer d'un lanceur capable d'envoyer une arme aussi lourde dans l'espace. Suite aux découvertes de la commission Eve, la production d'armes atomiques fut accélérée à un rythme record.

Bien sûr, ce développement a coïncidé avec le développement de l'Union soviétique. Il était facile de convaincre le public américain que notre développement était causé par le développement de l'Union soviétique.

(Le Capitaine Robert Collins donnait les noms des Présidents des deux commissions, Phillip Keaton pour 'Adam', et le Général Curtis LeMay pour 'Eve'.]

Mr. le Président, en 1964, nous étions en situation d'avoir notre toute première rencontre programmée avec les Ebens. Laissez-moi vous situer d'abord le contexte. EBE était un mécanicien, pas un scientifique. Il était toujours dans ses capacités de nous apprendre un peu de la langue Eben. Nos linguistes avaient du mal à maîtriser leur langue, parce qu'elle ne reposait pas sur un vocabulaire, mais consistait en tonalités.

Cependant, nous étions capables de traduire quelques mots de base. EBE nous a montré leur dispositif de communications. C'était un dispositif d'aspect étrange qui se composait de trois parties. Une fois assemblé, le dispositif émettait des signaux, un peu comme notre Alphabet morse, mais nous avions un problème. Pendant l'incident du crash de 1947, ce système de communication a été en partie cassé. EBE était incapable de le réparer jusqu'à ce que nos scientifiques aient trouvé quelques élements qui pourraient être utilisés en remplacement des pièces défecteuses.

Une fois que le dispositif de communication fût réparé, EBE a envoyé nos messages. Nous avons dû faire confiance à E.B.E quant au contenu de ces messages.

Vous pouvez imaginer ce que certains de nos commandants militaires ont alors pensé. EBE pourrait aussi bien émettre un appel de détresse qui pourrait conduire à une invasion. Mais ceci, bien sûr, n'est pas arrivé. EBE a continué à envoyer des messages jusqu'à sa mort. Mais après sa mort, nous avons du nous débrouiller. Nous avons réussi à faire marcher le dispositif. Nous avons émis plusieurs messages sur une période de six mois (1953). Mais nous n'avons reçu aucun message en retour.

Le Président : Excusez-moi, EBE avait-il reçu des messages en retour ?

Le Chargé de Mission : Pour en revenir aux messages, Mr. le Président, EBE a émis six messages. L'un pour faire savoir à sa planète d'origine qu'il était vivant et que ses camarades étaient morts, un autre pour expliquer les dirconstances des deux crashes; le troisième était sa requête pour être secouru; le quatrième message suggérait une réunion entre ses leaders et nos leaders. Le dernier message a évoqué les modalités d'un programme d'échange.
http://serpo.fr

WM Casey : Mr le Président, nous aborderons ça plus tard.

Le Président : (incompréhensible) ...quoi ... le programme d'échange ?

WM Casey : Oui , Mr le Président, nous pourrions y consacrer deux heures..

Le Président : Nous avions un tel programme ?

WM Casey : Puis-je vous parler en privé Mr le Président?

Le Président : Bien, oui ... que voulez-vous dire ? (incompréhensible)

WM Casey : Bien, laissez-nous mettre ça en attente et continuer le reste de ce briefing.

Le Président : OK.

Le Chargé de Mission : Mr. le Président, nous ne pensons pas qu'il l'a transmis, mais nous ne pouvions pas être entièrement certains. Cependant, nos scientifiques ont affiné leurs réglages pendant les 18 mois suivants, et ils ont finalement envoyé deux messages en 1955, lesquels ont été reçus. Nous avons reçu une réponse. Nous avons été capables de traduire environ 30% du message reçu. Nous nous sommes adressés à plusieurs spécialistes linguistes de différentes universités et même quelques universités étrangères. Finalement, nous avons été capables de traduire l'essentiel des messages. Nous avons décidé de répondre en Anglais pour voir si les Ebens pouvaient traduire notre langue plus facilement que nous traduisions la leur.

Le Président : Que disaient les messages ? Celui que nous avons reçu des Ebens ? Aussi, je suppose qu'ils n'ont pas reçus les messages envoyés par EBE ? Ou bien celà a-t-il pris davantage de temps pour eux de répondre ? Oh, OK, EBE est mort avant que nous n'ayons obtenu ces messages, laissez tomber.

Le Chargé de Mission : Mr. le Président, le premier message que nous avons reçu était en réponse à notre envoi, et il posait des questions sur l'équipage des deux vaisseau manquants. Il y avait également une série de numéros que nous avons pensé être des sortes de coordonnées.

Le Président : Bien, donc ils ont voulu connaître les coordonnées des sites d'incidents du crash sur la Terre ? Je suis sûr qu'ils ont voulu en savoir davantage sur leurs équipages. Est-ce qu'on leur a dit qu'ils étaient tous morts sauf un ? Non, attendez; je suis sûr que EBE a du commencer par ça quand il a envoyé ses messages. Est-ce qu'EBE était un militaire ou de cette sorte ?

Le Chargé de Mission : Mr. le Président, nous croyons qu'EBE était un membre de leur armée de l'air ou peut-être quelque chose comme leur NASA.

Le Président : OK, veuillez poursuivre.

Le Chargé de Mission : Merci, Mr. le Président. Finalement nous étions capables de traduire la plupart des messages. Comme je l'ai dit, nous avons décidé de répondre en anglais. Environ quatre mois plus tard, nous avons reçu une réponse dans un Anglais maladroit. Les phrases étaient formées avec des noms et des adjectifs, mais il n'y avait aucun verbe. Il nous a fallu plusieurs mois pour parvenir à traduire le message. Nous avons alors envoyé des pages de nos cours d'Anglais vers Eben.

Sans entrer dans la description technique du dispositif de communications des Ebens, ça ressemblait à un écran de télévision avec un clavier, mais le clavier générait différents caractères Eben, selon le nombre de frappes sur une touche. Nous étions capables de transposer nos mots de forme Anglaise dans la deuxième partie du dispositif, qui était semblable à notre système de télécopie. Il a fallu pas mal de temps à nos scientifiques pour perfectionner le système, mais ça a fonctionné. Six mois plus tard, nous avons reçu un autre message en Anglais. Cette fois c'était plus clair, mais pas encore assez clair. Les Ebens confondaient plusieurs mots anglais et ils ne parvenaient toujours pas à former des phrases complètes.

Le Président : eh bien!, je suis dans le même cas (rires). Je ne peux pas simplement imaginer comment une race étrangère pourrait se représenter notre langue. Nous avons des milliers de langues différentes sur la Terre et ils en ont probablement une seule sur leur planète SERPO. C'est vraiment étonnant.

Le Chargé de Mission : oui, Mr. le Président, je ne peux pas imaginer vivre sur une planète avec une langue unique. Mais nous étions capables de leur transmettre le niveau de compétence de base afin qu'ils communiquent en anglais. Ca a pris du temps, mais ils ont compris nos efforts. Dans un message, ils nous ont fourni une sorte d'alphabet Eben avec les lettres équivalentes en anglais. Nos linguistes ont eu beaucoup de difficultés à s'y adapter. La langue d'Eben écrite était faite de caractères simples et de symboles, mais nos linguistes eurent beaucoup de mal à comparer les deux langues écrites.

Pendant les cinq années suivantes, nous avons été capables de perfectionner quelque peu notre compréhension de la langue des Eben, et les Ebens ont été capable de mieux comprendre l'anglais. Cependant, nous avions un problème majeur. En essayant de coordonner une date, le temps et l'emplacement pour l'atterissage des Ebens sur la Terre. Bien que nous puissions essentiellement comprendre un peu d'Eben et que les Ebens pourrait comprendre un peu d'anglais, nous ne parvenions pas à comprendre leur système de temps et leur calendrier, et ils ne pouvaient pas comprendre le nôtre. Nous leur avons envoyé les explications sur la rotation de la Terre, sa révolution, notre calendrier, etc

Pour quelque raison les Ebens ne sont jamais parvenus à nous comprendre sur ce point. Par retour, ils nous ont envoyé leur système, que nos scientifiques avaient du mal à comprendre parce que nous n'avions aucune référence concernant leur planète. Les Ebens ne nous avaient jamais expliqué le système astronomique de SERPO. Nous avons alors décidé de simplement leur envoyer des images montrant la Terre, des points de repère et un système de numérotage simple pour indiquer des laps de temps. Nous avions eu beaucoup de problèmes en essayant d'envoyer des images en utilisant leur système de fac-similé. Nous ne pouvions être sûr qu'ils recevaient bien ce que nous avions envoyé.

Nous avons fait de nombreux essais et commis bien des erreurs. Nous avons reçu en retour quelques messages étranges des Ebens, essentiellement de grands points d'interrogation par rapport aux images que nous leur avions envoyées. Nous avons alors choisi finalement de déterminer le futur emplacement d'atterissage par rapport au lieu de leur crash au Nouveau Mexique. Nous avions conclu qu'ils devaient connaître cet emplacement. Nous sommes sûrs que EBE a bien envoyé ce message vers sa planète d'origine avant sa mort. Nous avions retrouvé des sortes de cartes des étoiles dans les deux vaisseaux de l'espace qui s'étaient écrasés.

Elles étaient difficiles à déchiffrer parce qu'elles étaient montées sur un bloc qui, nous l'avons réalisé plus tard, a percuté un panneau comportant les instruments de navigation. Une fois que le panneau a été remis en place, nous avons découvert un système stellaire.En fait, nous avons été capables d'adapter tous les tableaux retrouvés sur ce panneau, et nous avons pu voir plusieurs systèmes stellaire différents. Nos astronomes se sont ensuite attelés au déchiffrement des systèmes stellaires. Il ne leur a pas pris très longtemps pour déterminer les divers systèmes stellaires.

Nous avons aussi trouvé divers points étranges indiqués sur les cartes stellaires.

Nous avons conclu que ces taches figuraient les endroits où se trouvaient les tunnels de voyage spatial que EBE nous avait décrits. Nos astronomes ont comparé les différentes cartes stellaires, et ils ont constaté qu'elles n'étaient pas consécutives. Ce qui voulait dire qu'une carte stellaire représentait une partie de l'univers et que la suivante montrait la région de l'espace qui était prôche de leur système d'origine. Nos scientifiques ont conclu que les taches sur le diagramme étaient des sortes de raccourcis d'un point d'espace à un autre. Certains de nos super-astronomes ont été mis au courant du programme afin d'étudier les diagrammes. Je suis sûr qu'on leur a seulement donné le minimum d'informations dont ils avaient besoin, juste le nécessaire pour travailler.

["Top astronomers": Dr Carl Sagan, 11-9-1934 - 12-20-1996 / http://www.imdb.com/name/nm0755981/ ]

Le Président : Bien, ça fait beaucoup choses à absorber. WOW, eh bien, j'ai beaucoup de questions, mais je suppose que je vais devoir attendre. J'ai une autre affaire à règler. Mais faisons une courte pause et nous y reviendrons.

WM Casey : Mr le Président, combien de temps vous reste-t-il ?

Le Président : Bill, laisse-moi vérifier (Longue pause). Je dois appeller certaines personnes pour d'autres choses. Donnez-moi environ 15 minutes. C'est bon ?

WM Casey : Oui, Mr le Président nous sommes à votre disposition.

Le Président : J'ai écouté attentivement ce briefing. J'ai beaucoup de questions qui, je le comprends, relèvent de différents niveaux de secret. Je ne veux pas mélanger ces différents niveaux. Mais je peux voir comment la bureaucratie gouvernementale existe. C'est une chose que je peux probablement changer en tant que Président ! Bill, passons au niveau suivant.

WM Casey : Mr le Président, voulez-vous que les mêmes personnes soient impliquées ?

Le Président : Oui, continuons.

WM Casey: Bien, je demande au Chargé de Mission de reprendre.

Le Chargé de Mission : Merci. Quand EBE était vivant, il nous a montré deux dispositifs. Le premier était un système de communication et l'autre était un dispositif d'énergie. Le système de communication n'a pas fonctionné sans le dispositif d'énergie. Finalement, un scientifique de Los Alamos a compris les deux systèmes et il les a connectés. Après qu'EBE soit mort, nous étions capables d'envoyer des transmissions, comme je l'ai dit plus tôt. EBE a créé des liens d'amitié renforcés avec un major de l'armée de terre des Etats-Unis, qui était son tuteur.

Ensemble, ils ont décidé qu'un des premiers messages d'Eben (sur les cinq envoyés) setait une proposition d'un programme d'échange entre les Ebens et notre personnel militaire. Souvenez-vous que j'ai mentionné six messages. Le sixième consistait à préciser des coordonnées d'atterrissage. Cet épisode n'a pas été clairement documenté à l'époque. Nous ne sommes pas sûrs de la chaîne exacte d'événements entre EBE et le Major. Comme je l'ai dit plus tôt, nous étions capables de finalement communiquer avec les Ebens.

Pendant quelques années, nous avons pu envoyer et recevoir des informations. Nous avons finalement reçu un message ahurissant des Ebens. Ils voulaient visiter la Terre, récupérer les corps de leurs collègues et rencontrer des Terriens.

Un jour, ils ont indiqué la date et le lieu. Nous supposons que les Ebens visitaient continuellement la Terre et en avaient probablement dressé la carte.

Cependant, la date était environ huit années plus tard. Nos militaires ont supposé qu'il y avait une erreur et que peut-être les Ebens avaient confondu le temps terrestre avec le temps Eben. Après une longue série de messages, il a été décidé que les Ebens se poseraient sur Terre un vendredi, le 24 avril 1964.

Le Président : Comment avons-nous pu calculer la date ?

Le Chargé de Mission : Mr le Président, ces messages sont arrivés pendant une durée de plusieurs années. À ce moment-là, nous avions une connaissance pratique à la fois des saisons l'une de l'autre, laquelle était basée sur la rotation de la Terre, qui aussi figurait dans nos périodes horaires. Nous avions une connaissance pratique de leurs jours de 40 heures. Ils étaient un peu plus intelligents que nous, étant capables de comprendre notre langue et nos périodes.

Le Président : bien, cela signifie quelque chose. Mais ... (non compris) ... de ... (non compris) ... les étrangers ??

Le Chargé de Mission : M. le Président, nous avions vraiment une compréhension basique de leur langue. Nous pouvions comprendre des mots élémentaires et des symboles. Ils ont compris davantage notre langue que nous comprenions la leur.

Le Président : Bien, que s'est-il passé ?

Le Chargé de Mission : Bien....

WM Casey: Mr le Président, c'est là ou les choses deviennent intéressantes.

Le Président : Bien, j'attends.... (incompréhensible)

Le Chargé de Mission : Notre gouvernement, spécifiquement, le MJ-12 fut réuni en secret afin de projeter l'événement. Les décisions furent prises, et changées ensuite plusieurs fois. Il nous restait à peu près 25 mois après que nous ayons finalement reçu le message avec la date, pour préparer leur arrivée. Plusieurs mois plus tard, le Président Kennedy décida d'approuver un plan d'échange d'une équipe militaire spéciale. L'US Air Force fut déléguée pour conduire l'opération.

Les fonctionnaires de l'U.S. Air Force ont sélectionné des scientifiques civils pointus pour les aider dans la sélection d'équipage et la planification. Le processus de sélection des membres de l'équipe était le plus dur à accomplir. Plusieurs plans ont été suggérés et changés ensuite. Il a fallu des mois aux planificateurs pour déterminer finalement les critères de sélection pour chaque membre de l'équipe. Ils ont décidé que chaque membre serait militaire de carrière, célibataire, et sans enfant. Ils ont dû être formés dans des domaines de compétences différentes.
http://serpo.fr/

WM Casey : Chargé de Mission, restons sur un plan général, je ne pense pas que le Président veuille connaître jusqu'au moindre détail.

Le Président : Bien, si j'avais le temps, je. (incompréhensible) ... mais, je le comprends.

Le Chargé de Mission : Mr. le Président, une équipe de 12 hommes a été sélectionnée. Cependant, dans cet intervalle de temps, le Président Kennedy est mort. La nation a été choquée, comme vous le savez....

Le Président : Oui, chacun a été choqué. Je peux comprendre ce qui a pu arriver dans le cours du projet quand John est mort.

Le Chargé de Mission : Le Président Johnson a poursuivi le programme. Quand le moment de la rencontre est arrivé, nous étions prêts. L'atterrissage s'est produit au Nouveau Mexique. Nous avions tout fait préparer. Nous avions crée une diversion quant à l'emplacement de l'atterrissage, en cas de fuite. L'atterrissage a eu lieu et nous avons salué les Ebens. Cependant, une confusion s'est installée. Ils n'avaient pas été préparés à accepter nos personnels en échange. Tout a été placé en attente. Finalement en 1965, les Ebens se sont posés au Nevada et nous avons échangé 12 de nos hommes pour un des leurs.

["Projet SERPO" Compte rendu de rapport final: #80HQD893-020, Classifié TS/Codeword / http://serpo.fr/

Le Président : Un seul ? Pourquoi seulement un ?

WM Casey : Mr le Président, ça n'a pas été clairement documenté dans les rapports dont nous disposons.

Le Président : Un ... était-ce lui leur ambassadeur ?.

WM Casey : Bien, quelque chose comme çà. Nous l'avons nommé EBE 2. Nous en parlerons plus tard.

Le Chargé de Mission : Mr. le Président, notre équipe de 12 est partie pour la planète Eben pendant 13 ans. La mission originale avaiet été prévue pour un séjour de 10 ans, cependant, à cause des périodes inhabituelles sur leur planète, l'équipe y resta trois ans supplémentaires. Huit [sept] revinrent en 1978. Deux sont morts sur la planète et deux ont décidé de rester.

[NOTE : le Membre de l'équipe #308 (le Pilote d'Équipe #2) est mort d'une embolie pulmonaire en route vers SERPO pendant le voyage de 9 mois; 11 sont arrivé intacts.]

http://serpo.fr/ Message #14

Le Président : Bien, c'est juste ÉTONNANT ! Je comprends, à propos de ce film. Le film a été basé sur un événement réel. J'ai vu ce film. 12 hommes sont partis, avec Richard Dreyfuss. ["Rencontres rapprochées du 3ème type," 1977]

WM Casey : Oui, Mr. le Président, le film était semblable à l'événement réel, du moins la dernière partie du film.

Le Président : OK, ça fait beaucoup à digérer. Je veux en savoir sur ces hostiles.

Conseiller #1: Mr. le Président, puis-je intervenir ici ?

Le Président: Bien sûr (Par tous les moyens), Conseiller #1, allez-y.

Le Président: Bien sûr, Conseiller #1, allez-y.

Conseiller #1: Bien, M. le Président, l'espèce étrangère hostile est responsable de l'enlèvement de plusieurs humains. Nous pouvons clairement prouver qu'environ 80 Américains ont été enlevés depuis environ 1955 jusqu'à présent, le dernier connu en juillet de l'année dernière [1980]. Une de nos unités spéciales des services secrets militaires garde trace de ces enlèvements. Nous leur rattachons des agents du FBI pour nous aider quand nécessaire. Nous avons l'AGENCE DE SÉCURITÉ NATIONALE et dans quelques cas, l'aide de personnels de la C.I.A..

Malheureusement, nous ne disposons pas de la technologie nécessaire pour savoir quand ces hostiles enlèveront. Nous n'obtenons les informations qu'après. Nous questionnons la victime et la plaçons sous hypnose. Certaines des victimes se rappellent l'événement en entier sans hypnose, tandis que d'autres ont besoin de l'hypnose pour rapporter ce qui est arrivé. Nous n'avons pas constaté de mort directement liée aux étrangers hostiles. Mais il y a eu des morts attribuées à des enlèvements ... C'étaient des suicides. Nous avons enregistré cinq d'entre eux.

Mais, M. le Président, ce sont les enlèvements dont nous avons connaissance. Nous ne savons absolument pas combien d'autres enlèvements surviennent dans ce pays ou dans le monde entier. Ces étrangers hostiles sont assez sournois. Ils semblent apparaître et disparaître, ce qui est au-delà de notre compréhension technique. Ils semblent aussi flotter en l'air et défier la gravité. NOUS AVONS LES PREUVES PHOTOGRAPHIQUES DE CE FAIT PRECIS. Un incident d'enlèvement classique a été enregistré par le personnel de service du renseignement militaire. Ca c'est passé en 1979, près d'une base militaire.

Le Président : Ou ça?

Conseiller #1 : Au Nouveau Mexique.

Le Président : Pourquoi (encore) le Nouveau Mexique? Les aliens semblent aimer cet état... Savons-nous pourquoi ?

Le Chargé de Mission : Excusez-moi, puis-je parler ?

Le Président : Oui, Chargé de Mission, allez-y ...

Le Chargé de Mission : Le Nouveau Mexique est semblable à la planète d'origine des Ebens. Puisque nous ne connaissons pas la planète d'ou les Trantaloïds viennent ...

WM Casey : Attendez ... Conseiller #4 ?

Conseiller #4 : Je pense que nous le savons. Je pense que les Ebens nous ont donné des informations. Nous connaissons le groupe d'étoiles. Il est près de notre système solaire, en termes astronomiques. Peut-être 20-25 années-lumière de distance. Ils sont en réalité plus proches de nous que les Ebens le sont.

[VICTOR : le monde du HAV, des TRANTALOÏDS, est la TROISIÈME PLANÈTE de l'Epsilon d'étoiles Eridani dans la constellation Eridanus à 10.5 années-lumière de distance. Bien que plus froid et moins lumineux que notre soleil, il est très semblable. L'ami d'Hal, le Conseiller #4, se trompait sur la distance; une erreur courante étant donné la quantité volumineuse d'informations rien que sur ce sujet. - ANONYME.

http://www.stellar-database.com/naming.html

http://calgary.rasc.ca/constellation.htm#list ]

Le Président : Cela veut dire qu'il peuvent voyager comme les Ebens voyagent ? Je veux dire en utilisant ces trous noirs ..ou quoi que vous les appelliez ?

Conseiller #4 : Oui, Mr. le Président, ils peuvent voyager de la même façon que les Ebens. Cependant, selon les Ebens, les Trantaloïds utilisent une forme différente de propulsion. Quelque chose comme matière contre antimatière.

Le Président : Et cela veut dire ?

Conseiller #4 : Mr le Président, de la physique de base...

WM Casey : Mr le Président, voulez vous en savoir davantage sur cette physique?

Le Président : Oh, non, non, Je ne pense pas, je ne suis pas sûr de pouvoir comprendre.

Conseiller #4 : J'allais juste dire que nous savons que lorsque la matière est placée à côté d'antimatière, il y a beaucoup d'énergie produite. Si on pouvait l'exploiter dans un système de propulsion, ce serait très fort ! Mais nous n'avons pas la capacité de le faire.

Le Président : Avons-nous un de leur vaisseau spacial?

Le Chargé de Mission : Oui et bien en partie, un qui s'est crashé.

Le Président : Bien, Pouvons-nous ou avons-nous la connaissance technique pour comprendre comment ils font ?

WM Casey : Non, Mr le Président, nous ne l'avons pas.

Le Président : Nous pouvons faire des bombes atomiques, aller sur Mars, et nous ne pouvons pas comprendre leur science ?

WM Casey : Conseiller #4 ?

Conseiller #4 : M. le Président, leur technologie est probablement en avance de plus de 1.000 ans sur la nôtre ... peut-être même plus. Ils ont des matériaux différents pour la faire fonctionner. Certains de leurs matériaux sont introuvables sur cette planète.

Le Président : Que voulez-vous dire, comme le fer ou les éléments ?

Conseiller #4: Oui, Mr le Président. Nous avons identifié beaucoup de métaux et d'autres choses qui n'ont pas été découverts sur cette planète. Peut-être ont-ils plus de 104 éléments ou peut-être sont-ils différents des nôtres.

Le Président : Pour les hostiles, ou pour les Ebens ?

Conseiller #4: Mr. le Président, c'est la même chose pour pour chaque espèce, bien que les Ebens aient vraiment des éléments semblables à ceux trouvés sur la Terre. Mais les Trantaloïds n'a aucun des matériaux étranges ... rien qui ressemble à ceux qu'on trouve sur Terre. Ces ÉTRANGERS PEUVENT IMITER DES HUMAINS. Ils PEUVENT SE FAIRE PASSER POUR DES HUMAINS BLONDS. Cependant, ils ne sont pas blonds, mais ressemblent à de VILAINS INSECTES.

Le Président : Des insectes, vous avez dis ça ?

Conseiller #4 : Oui, vous avez une photographie?

Le Chargé de Mission : Oui, attendez.

WM Casey : Ils semblent assez désagréables.

Le Président : Bien, ils feraient tache..

Conseiller #4: Non Mr le Président , comme je l'ai dit, ILS PEUVENT IMITER L'APPARENCE HUMAINE.

Le Président : Comment en ce monde peuvent-ils faire ? Je suis resté pas mal de temps au maquillage avant qu'il me fassent ressembler à quelquechose dans mes films (Éclats de rires)

Conseiller #4 : Bien, M. le Président, je peux vous assurer qu'ils n'utilisent pas de maquillage, au moins pas comme nous. Ils ont la capacité de changer leurs corps. Comme je l'ai dit auparavant, ils ont 1.000 ans d'avance technologique sur nous, et probablement dans toutes les autres sciences.

Le Président : Peuvent-ils être tués ?

Conseiller #4 : Oui, ils sont faits de chair et de sang, comme nos organismes humains. Ils peuvent être tués. Mais leurs vaisseaux spatiaux sont entourés d'un champ de force. Ils peuvent être abattus, mais ça peut nous prendre du temps.

WM Casey : M. le Président, il nous faudrait utiliser une sorte de missile ballistique nucléaire pour les abattre, mais en réalité nous ne l'avons pas encore fait. Nous avons expérimenté au Nevada sur le vaisseau que nous leur avons capturé.

Le Président : Mon Dieu, j'espère que nous n'avons pas utilisé de missiles atomiques. Que cela signifie-t-il ?! Je dois donner cet ordre !.

Conseiller #1 : Excusez-moi, M. le Président, non, nous n'avons pas utilisé de missiles nucléaires pour abattre n'importe quel engin alien volant. Je pense que le Conseiller #4 et le Directeur veulent dire que si nous avions dû en abattre un, par exemple ... si un groupe d'entre eux nous avait attaqués.

Le Président : Est-ce probable?

Conseiller #1: Non, je ne le pense pas.

Le Président : Pouvons-nous intercepter leurs transmissions radio ? Connaissons-nous leur langue ?

Conseiller #1 : Nous connaissons ou nous pouvons reconnaître leur langue, qui est entièrement différente de celle des Ebens. Ils utilisent un système de radio à très haute bande. Mais ils ont des fréquences différentes et c'est difficile pour l'AGENCE DE SÉCURITÉ NATIONALE de les suivre à la trace.

Le Président : Peut-être nous devrions appeler le Capitaine Kirk ?! (Eclats de rire) Oh, un peu d'humour, c'est toujours appréciable dans n'importe quelle situation! (Rire fort)

Conseiller #1 : bien, M. le Président, j'appellerai Scotty! (Plus de rires)

Le Président : Ouais, peut-être que [Gene] Roddenberry en sait quelquechose !

Conseiller #1 : Notre potentiel de défense aérien est le mieux préparé comme nous pouvons l'être contre une forme d'attaque par ce groupe.

Le Président : Comment faisons-nous ça ? Je veux dire, nos pilotes. Savent-ils?

Conseiller #1: Pas exactement. Mais nous avons un système pour couvrir toute menace.

Le Président : Un plan de guerre?

Conseiller #1: Comme j'ai dit plus tôt, oui, M. le Président, nous avons vraiment des plans de guerre pour contrer un tel événement ou un possible événement.

Le Président : OK. Bien, je pense que c'est assez pour aujourd'hui. Bill, organisez quelquechose pour demain, afin que nous en finissions avec ça.

WM Casey : Bien, Mr. le Président. Je viendrai avec le Conseiller #2 et Michel [Deaver].

Le Président : je veux remercier chacun pour ce briefing très minutieux. J'ai été instruit au-delà de ce que vous pouvez iamginer. Je n'aurai pas la même attitude la prochaine fois que je lèverai les yeux vers le ciel.

FIN DE BANDE.

trad. ©  : DdP - 3 décembre 2005 / 16 novembre 2007